Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés  (Lu 5205 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4182
LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« le: 12 février 2010 à 21:45:02 »



Recherche google pour avoir tous les détails sur ce nouveau texte sécuritaire.

echosdunet.net
Citer
LOPPSI: Jour 3 - La police peut moucharder les ordinateurs


Publié par Infested Grunt le 12/02/2010



Les députés ont fini l'examen et les discussions de la LOPPSI. Ils ont fini par permettre aux forces de l'ordre de placer un mouchard sur les ordinateurs des suspects. Les députés doivent encore voter l'ensemble de la loi mardi prochain.
Après avoir créé un délit d'usurpation d'identité numérique, la circonstance aggravante d'utiliser un système de communications électroniques et le blocage de site Internet pédopornographique, la LOPPSI généralise le recours à la vidéosurveillance, la vidéoprotection dans la novlangue, et l'utilisation de mouchards par la police et la gendarmerie.

La vidéosurveillance est autorisé par les collectivités locales mais également par les entreprises sur la voie publique. Pour contrôler les caméras, le texte prévoit la création d'une Commission Nationale de la Vidéoprotection. Certains députés auraient voulu que la vidéosurveillance soit du ressort de la CNIL.

La loi donne également la possibilité aux forces de l'ordre d'installer des mouchards sur les ordinateurs des suspects de certains délits graves. Ils ne restent plus qu'aux éditeurs de créer les mouchards et de trouver un moyen pour accéder aux systèmes d'exploitation (Windows, Linux et Mac OS X).

Les députés vont voter l'ensemble du texte lors de la prochaine semaine de l'Assemblée Nationale. Les sénateurs auront ensuite la tâche d'étudier le texte. Alex Türk, président de la CNIL et sénateur, devrait ramener le champ de la vidéosurveillance dans les compétences de la Commission National Informatique et Liberté.





IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4182
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #1 le: 16 février 2010 à 18:11:29 »

h ttp://www.lexpress.fr
admn : image indisponible
Citer
L'Assemblée nationale adopte la Loppsi

Par LEXPRESS.fr avec AFP et Reuters, publié le 16/02/2010 à 16:53 - mis à jour le 16/02/2010 à 17:47
 
Le projet de loi sur la sécurité intérieure a été voté ce mardi...

L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture le projet de loi sur la sécurité intérieure Loppsi 2. 312 voix se sont prononcées en faveur du texte et 214 contre.

Un texte qui avait créé la polémique notamment sur son volet Internet : de nombreux blogueurs et sites high tech s'étaient mobilisés pour protester contre son inefficacité et contre les atteintes aux libertés que le texte pouvait provoquer.

Des amendements qui durcissent le texte


La Loppsi 2 est destinée à renforcer la lutte contre tous les types de risques: le terrorisme, l'insécurité routière comme la cybercriminalité. Il comporte des dispositions allant de l'identification d'une personne par ses empreintes génétiques au développement de la vidéosurveillance en passant par des mesures renforçant les pouvoirs des polices municipales, sans oublier un durcissement des sanctions en matière de délits routiers.

De nombreux amendements, qui tous durcissent le texte, ont été entérinés en séance comme celui du gouvernement qui autorise les préfets à instaurer un couvre-feu pour les mineurs de 13 ans. Ou bien encore celui qui prévoit d'autoriser à titre expérimental des scanners corporels dans les aéroports. Parmi les autres amendements figurent notamment celui qui aggrave les sanctions pour les auteurs de cambriolages et de vols visant des personnes âgées.

[Pour le détail, lire: "Que contient la Loppsi ?"]

"Une justice virtuelle et déshumanisée"


Citer
Pourquoi Loppsi 2?
Ce texte fait suite à la loi dite LOPPSI 1 du 29 août 2002 et venue à échéance à la fin 2007. Préparée par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l'Intérieur, la Loppsi 2 a été profondément remaniée par son successeur Brice Hortefeux.

Débattu à quelques semaines des élections régionales, ce projet de loi, en discussion tout au long de la semaine dernière à l'Assemblée, a également été longuement combattu par l'opposition. Lors des explications de vote, le socialiste Manuel Valls a affirmé que ce texte, "signe un bilan, un échec, celui de Nicolas Sarkozy, en charge de la sécurité intérieure depuis 2002". "Votre politique du chiffre est invalidée", a-t-il lancé.

Le communiste Patrick Braouezec s'est indigné: "Votre projet veut imposer une justice virtuelle et déshumanisée. C'est un projet attentatoire aux libertes privées et publiques, qui ne répond pas aux préoccupations des citoyens"

Au Nouveau Centre, Jean-Christophe Lagarde a demandé, à l'instar de l'UMP François Baroin, "un gel de la révision générale des politiques publiques" pour "garantir les missions de la police et de la gendarmerie". Il a aussi demandé "une pause législative" en matière de sécurité "pour que les policiers s'approprient les nouveaux outils".



« Modifié: 18 novembre 2015 à 01:26:50 par katchina »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #2 le: 16 février 2010 à 19:03:12 »

Etrange que cette loi avec ces amendements la soit passé si vite, en même temps vu toutes celles qui sont dans l'attente d'examinations nos pauvres députés ne savent plus ou donner de la tete! Reste plus que le sénat je crois pour espérer un allegement!
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin

Tigrou C Moi

  • Invité
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #3 le: 22 février 2010 à 10:34:41 »

le lundi 22 février 2010
... Le scanner corporel arrive lundi en test à Roissy...


Ce scanner, réservé aux volontaires, permet d'identifier les volumes et les formes cachés sous les vêtements. La Cnil appelle à masquer le visage et les parties intimes du corps des passagers.

Les passagers qui embarqueront à partir de lundi à Roissy-Charles de Gaulle pourront se porter volontaires pour être mis à nu. Pour la première fois en France, un scanner corporel va être expérimenté sur les vols en direction des Etats-Unis, dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité après l'attentat manqué contre un avion américain le jour de Noël. Ceux qui ne souhaitent pas passer par ce scanner pourront toujours opter pour la fouille corporelle.

Avec les ondes millimétriques «qui s'arrêtent à la surface de la peau […] tout est visible», avait assuré en janvier Jacques Le Guillou, directeur adjoint des transports aériens à la DGAC. «On distingue une silhouette, les volumes, les formes», précise un représentant de HTDS, entreprise spécialisée dans les scanners.

La CNIL recommande également de faire en sorte que ces personnels ne puissent pas voir en même temps l'image holographique et l'image réelle des voyageurs, de limiter la conservation des images «à la durée nécessaire au contrôle» et de sécuriser la transmission informatique des images des passagers.





http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/02/20/01030-20100220ARTFIG00612-le-scanner-corporel-arrive-lundi-en-test-a-roissy-.php
IP archivée

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #4 le: 22 février 2010 à 15:05:36 »

-Beaucoup de gens sont dubitatif face a ces scanners mais je note que de plus en plus que l'idée est acceptée comme un moindre mal que la palpation. Et de nomreux temoignage recueilli montre souvent que les passagers sont tout heureux de cette nouvelle technologie si rassurante, et meme un de dire "du moment que les images ne sont regardés que par des representant de l'autorité cela ne me gene pas, et puis ces images ne sont pas sauvegardées je crois non?"
-L'avenir est seul juge on verra bien si l'arsenal ira en augmentant :


Article paru dans le dernier science et vie titré "Le canon a ondes sonores se veut anti-émeutes" : "Il a été baptisé "générateur de tonnerre", ce canon produit des détonations via un mélange air-gaz (butane et propane). Le niveau sonore des ondes de chocs (140 db) et la pression sont tels que les personnes visées croient subir une rafales de tirs. Il peut tuer a 10 m. Il doit donc etre utilisé a partir de 30 m et jusqu'a 100 m. La société israelienne  ArmyTec l'a conçu pour disperser les foules où sécuriser une zone. Une version coudée pour contourner les obstacles est a l'étude."
« Modifié: 22 février 2010 à 16:51:24 par Al198 »
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #5 le: 25 septembre 2010 à 09:17:02 »

 Yourteurs et Squatters dans le sillage des Roms:

" L'article 32 ter A s'attaque désormais au mode d'habitat en campement, c'est à dire sous tente.   

Nous avons sur ce site plus d'une fois analysé la yourte comme étant une tente, assertion corroborée par des réponses ministérielles parues au journal officiel, non suivies d'ailleurs par la DDE intentant des procès abusifs à des tentes qu'ils estiment relever du Permis de Construire.

Mais euréka, finies désormais les contradictions entre ministres, préfets et fonctionnaires du territoire et de l'équipement, le gouvernement rallie tout le monde sous la même bannière répressive.

Fini le vide juridique qui nous était favorable.

Plus d'interprétations oiseuses, plus de chipotages, éradication totale de toute velléité de mansuétude:

toutes les tentes en réunion seront soumises à évacuation et destruction forcée, sous prétextes arbitraires, sans discussion, sans procès, sans défense et sans jugement.

Et toc, bien joué.

Çà soulage les tribunaux.

 


http://yurtao.canalblog.com/archives/2010/09/22/19130350.html


"Un de ces amendements vise à étendre aux squatts les nouvelles dispositions concernant les évacuations de campements illicites (32 ter A du projet de loi) en demandant la pénalisation et l’expulsion expéditive et arbitraire à l’encontre des squatters, des occupants de bidonvilles ou d’ “habitats choisis”.

En effet, le gouvernement prévoit dans la loi Loppsi l’expulsion immédiate sous peine d’amende de tous les squatteurs, sans l’intervention d’un juge, y compris s’ils ont négocié un accord avec le propriétaire, et la fin de la trêve hivernale!

Alors que, dans un arrêt de Juillet 2009, la cour d'appel de Versailles avait estimé que l'occupation illégale d'un terrain communal ou privé ne suffisait "pas à caractériser l'existence d'une menace à l'ordre public", l'article 32 ter A permet l'évacuation forcée des installations qui présenteraient "de graves risques pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publiques".

Lors d’une conférence de presse lundi 30 août, le ministre de l'Intérieur avait justifié les évacuations en cours en évoquant des cas de saturnisme et de tuberculose.

Mais le nouvel amendement gouvernemental va encore plus loin et étend cette possibilité "non seulement aux différents types de terrains extérieurs mais aussi aux sites bâtis"!

Qu'il s'agisse de campement illicite ou, à présent, de squatt, la procédure expéditive et arbitraire préconisée, diligentée par le Préfet, pour expulser les squatters de logements, de locaux et de terrains, écarte l’intervention du juge, habituellement gardien du “domicile du citoyen”, ou de la “résidence principale”.


Le Préfet pourra expulser sans jugement, contre l’avis du propriétaire ou à sa place, en piétinant la trêve hivernale des expulsions, la loi DALO, sans obligation de relogement ni même d’hébergement …

Sur une simple “mise en demeure” du Préfet, l’occupant aura 48h minimum pour quitter les lieux, faute de quoi il serait passible d’une amende de 3750 euros. Il s’agit là de forcer l’occupant à partir de lui même. Certes, un recours est créé, par le biais du Tribunal administratif, mais par essence il est complexe, et difficilement accessible.[/
i] "

http://yurtao.canalblog.com/archives/2010/09/08/19015111.html
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #6 le: 05 octobre 2010 à 16:59:59 »

 " L’anti-32ter A:
 on septembre 27, 2010 at 00:35

Ci-dessous un projet d’amendement à la loi Loppsi 2 en cours d’adoption au Parlement. Cet amendement propose d’instituer le droit d’occupation des lieux sans affectation réelle. Rappelons que cette proposition est née en réaction à l’article 32 ter A introduit récemment par le gouvernement qui vise à permettre aux Préfets d’ordonner des expulsions sous 48h sans même avoir à en référer à la justice. Le Collectif contre la xénophobie invite tout député ou parti qui le souhaiterait à s’emparer de cette proposition et à la présenter effectivement aux suffrages des législateurs.
"

http://contrelaxenophobie.wordpress.com/2010/09/27/l%E2%80%99anti-32ter-a/
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Segur

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 526
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #7 le: 12 octobre 2010 à 11:44:10 »

Alerte citoyenne...

Si le traité ACTA venait à être appliqué, l’internet tel qu’on le connait aujourd’hui serait radicalement changé. Le traité renforce de façon démesurée le pouvoir du copyright (ou du droit d’auteur, en l’occurrence la différence est insignifiante), forcera les fournisseurs de services sur internet à faire la police du copyright, rendant du même coup l’hébergement de contenus générés par les utilisateurs impossible à assumer financièrement, il mettra en place des sanctions pour les utilisateurs violant le copyright, comme de leur couper l’accès à l’internet après trois avertissements, et exigera que les supports informatiques soient inspectés aux frontières (disques dur, lecteurs mp3, etc.). Ceux qui contiendraient des fichiers copyrightés téléchargés de façon illégale seraient détruits, et leur possesseurs se verraient infliger une amende.

Parmi les informations qui ont fuité du traité ACTA – toujours en négociation -, on trouve aussi la possibilité pour les ayants droits d’accéder aux informations personnelles d’un internaute, suspecté d’avoir téléchargé un contenu copyrighté, sans avoir besoin de recourir à un juge. En bref, Hadopi, à coté, ce n’est pas grand chose, mais c’est un bon début.
Les négociations autour du traité ACTA se font en dehors de tout cadre, aucune organisation internationale comme l’OMC ne les supervise. Elles ont commencé en 2006 entre les USA, la Commission Européenne, la Suisse et le Japon. Depuis, l’Australie, le Canada, l’Union Européenne, la Jordanie, le Mexique, le Maroc, la Nouvelle Zélande, la Corée, Singapour et les Emirats Arabes Unis se sont joints aux négociations.
Ce traité est négocié dans le plus grand secret, mais en mai 2008, Wikileaks.org a publié un document en révélant de nombreux éléments. C’est plus récemment que l’opinion publique a été alertée, grâce à l’EFF dans un premier temps, puis à ReadWriteWeb US en fin d’année dernière.

Beaucoup d’analystes en France voient le couple Hadopi/Loppsi comme un premier pas dans la mise en application du traité ACTA. Les récentes loi impactant l’usage de l’internet en Espagne et en Italie font penser que c’est une partie de l’Europe qui est en train de mettre en application ce traité, avant même qu’il soit signé.
Mais comme le montre les dernières évolutions législatives concernant Internet en Italie, ce n’est pas seulement le téléchargement ‘pirate’ qui est visé par ACTA, mais bien l’ensemble du web 2.0 et de la capacité qu’a donné l’internet à tous de s’exprimer (sans même parler du logiciel libre, nous reviendrons sur ce point ultérieurement). L’obligation faite aux services ‘web 2.0′ de faire la police obligerait de facto la plupart des plateformes de blog à fermer, tout comme les autres sites proposant d’héberger gratuitement les contenus des internautes.
La pression monte pour plus de transparence.

Le traité ACTA a donné lieu a 6 réunions de négociation jusqu’ici, une septième se tient à la fin de ce mois à Mexico. Chose étonnante, la pression semble avoir au moins eu un effet : la transparence est enfin à l’ordre du jour.
Google, qui s’est engagé pour la Net Neutrality et ne voit pas d’un bon œil le traité ACTA, a organisé une table ronde la semaine dernière à Washington D.C. pour débattre du projet de traité.
Le débat qui s’est tenu lors de cette table ronde a été particulièrement intéressant et agité. Réunissant des représentants des lobbies et des partisans des libertés numériques, les échanges ont été vifs, et ont portés sur l’aspect législatif, l’économie, les problèmes éthiques soulevés par le traité ACTA, mais surtout sur la transparence, demandée à corps et à cri par tous (ou presque).

Le représentant des lobbies, Steven Metalitz (avocat de la MPAA et de la RIAA), a longuement défendu le traité et la nécessité du secret de sa négociation. Une position difficile mais on ne peut que saluer l’effort de dialogue. Pour lui, le secret est une condition nécessaire à la négociation avec les pays étrangers (entendez, entre autre, l’Europe, qui semble être en train, dans certains de ses pays membres, de le mettre en application).
L’autre point défendu par Metalitz frise le ridicule quand il affirme que le traité ne nécessitera pas que les lois des pays signataires soient changées. En effet, dans la mesure où les points du traité font d’ors et déjà l’objet de loi telles qu’Hadopi et Loppsi (ou celle de l’économie durable en Espagne), on peut imaginer que d’ici à la signature du traité, les lois nécessaires à son application soient déjà en place.

En France, ACTA n’a fait l’objet de quasiment aucun article dans la presse officielle, et des sources nous ont fait savoir que le sujet était carrément censuré dans certaines rédactions. Aucun groupe parlementaire n’a demandé la moindre commission d’enquête : circulez, il n’y a rien à voir.
Si vous parlez anglais, trouvez une heure et demie pour regarder cette vidéo, c’est l’avenir de l’internet qui se joue, et plus largement celui de la liberté d’expression.

[faites tourner] ALERTE CITOYENNE: NON À ACTA STOP AU KRAKEN
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xf28tk" allowfullscreen></iframe>
<a href=" " target="_blank">[faites tourner] ALERTE CITOYENNE: NON &Agrave; ACTA...[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/partipirate" target="_blank">partipirate[/url][/embed]
« Modifié: 18 novembre 2015 à 01:27:54 par katchina »
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #8 le: 12 octobre 2010 à 13:05:14 »

 Merci Ségur !

J'ai l'impression que nous rentrons dans "du Lourd", là....  :-\
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Segur

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 526
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #9 le: 13 octobre 2010 à 19:44:31 »

Pour signer la pétition pour dire stop à ACTA : A signer en masse, faites circuler si vous souhaitez encore avoir la chance de vous exprimer librement via internet.
http://www.stopp-acta.info/francais/

IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #10 le: 13 octobre 2010 à 23:58:29 »

 Détournement de la "Star'Ac", reprenant Becaud:
 
 "Le disque du Marchand":

Hadopi - le disque du marchand
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x8mcwr" allowfullscreen></iframe>
<a href=" " target="_blank">Hadopi - le disque du marchand[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/Skrol29" target="_blank">Skrol29[/url][/embed]
« Modifié: 18 novembre 2015 à 01:29:02 par katchina »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #11 le: 28 janvier 2011 à 15:42:48 »

" Contre la Loppsi : Toulouse s’éveille !

un campement antiloppsi sur les bords de la Garonne

À Toulouse, depuis plus d’une semaine maintenant, un campement permanent contre la Loppsi s’est installé, d’abord place du Capitole, puis sur les bords de la Garonne, à la Prairie aux filtres, où un véritable village s’est posé, avec tipis, yourtes et autres “habitats légers et mobiles” visés par l’article 32 ter A. Comme les habitants de ces logis menacés savent aussi lire, ils ont bien compris que la Loppsi ne vise pas seulement leurs domiciles, mais la société entière. Et ils essayent d’alerter la population de la ville rose, avec une certaine efficacité. Bien du monde passe dans la journée sur leur campement, pour s’informer et voir ce qu’on peut faire.

À défaut de Paris, il faudrait dire ici : Toulouse s’éveille !
"

http://www.parisseveille.info/Contre-la-Loppsi-Toulouse-s.html
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1920
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #12 le: 05 mars 2011 à 17:04:11 »

Citer
Un décret oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d'achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes. La police pourra y avoir accès lors d'enquêtes, ainsi que le fisc ou l'URSSAF.

Tollé général sur la Toile. La publication du décret au Journal Officiel a immédiatement provoqué une levée de boucliers des défenseurs de la liberté sur le web. Sites de commerce en ligne, fournisseurs d'accès à Internet, gestionnaires de comptes e-mail ou plateformes de vidéo (YouTube, Dailymotion...) doivent désormais conserver pendant un an l'intégralité des informations renseignées par l'internaute sur les sites concernés.

Obligation de communiquer les mots de passe. Les données en question sont notamment: les nom, prénom et raison sociale; adresses postales; pseudonymes utilisés et mots de passe; adresses électroniques et mot de passe associé; numéros de téléphone; adresses IP; heures et dates précises de connexion et de déconnexion.

En clair, l'ensemble des informations personnelles des internautes, y compris les plus confidentielles, sont désormais mises à disposition des autorités. Un gestionnaire de boîtes e-mails (Yahoo, Hotmail, Gmail par exemple) est dorénavant dans l'obligation de conserver la totalité des informations données par l'internaute lors de son inscription, y compris son mot de passe, ainsi que « les données permettant de le vérifier ou de le modifier ». Autrement dit la fameuse "question" à laquelle une réponse a été attribuée.

Suite... http://www.rmc.fr/editorial/150633/web-la-police-a-desormais-acces-a-toutes-vos-donnees-personnelles/

Comment le FBI, le PS et Estrosi ont mis le Net sous surveillance

http://owni.fr/2011/03/04/comment-le-fbi-le-ps-et-estrosi-ont-mis-le-net-sous-surveillance/
« Modifié: 05 mars 2011 à 17:22:33 par Karmayata »
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1920
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #13 le: 07 mars 2011 à 21:34:00 »

IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2075
Re : LOPPSI : plus de sécurité, moins de libertés
« Réponse #14 le: 17 avril 2011 à 16:43:57 »

Lyon: anti-Loppsi 2

Un campement anti-Loppsi 2 installé depuis 5 jours à Lyon

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/un-campement-anti-loppsi-2-92436
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."