Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Un Européen sur la Lune ?  (Lu 3636 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4001
Un Européen sur la Lune ?
« le: 05 avril 2010 à 20:22:26 »


Un Européen sur la Lune ?

La Lune pourrait bien devenir le prochain objectif de l'Agence Spatiale Européenne, l'ESA. Cet objectif ambitieux, après l'abandon de la NASA, fait l'objet d'une évaluation technique et scientifique qui va s'accélérer dès le 14 avril prochain lors d'une journée d'information prévue au Centre de Recherche Spatiale et de Technologie de l'ESA (ESTEC) situé aux Pays-Bas. L'information a été publiée sur le site de l'ESA :

"La région sud polaire de la Lune, avec ses cratères sombres et ses hautes crêtes, est un autre monde loin du terrain relativement lisse visités par les astronautes d'Apollo il y a quatre décennies. Ce paysage lunaire rustique sera la future cible de l'Europe dans l'espace.


Les possibles dépôts de glace, de profonds cratères et de longues périodes ensoleillés font du pôle sud de la lune et des zones alentour un endroit extrêmement intéressant pour les futurs explorateurs et les scientifiques.

Il est donc une cible de choix pour de futures missions habitées vers la Lune.

L'Europe recherche maintenant un terrain d'atterrissage qui ouvrira la voie aux astronautes. Cette entame permettra d'aboutir au premier Atterrissage Lunaire Européen et le premier à explorer cette région sud polaire de la Lune.

L'ESA va désormais demander à l'industrie spatiale de soumettre des propositions pour que ce projet de "Lunar Lander" aboutisse.      


Lunar Lander concept from OHB-System AG
           
Lunar Lander concept from Astrium GmbH


Préparer l'exploration humaine

Le "Lunar Lander" de l’ESA ouvrirait la voie à une future exploration humaine sur la Lune. Il y a deux objectifs principaux.

Le premier exige qu'il utilise la toute dernière technologie de navigation spatiale pour piloter sur une trajectoire précise entre l'orbite lunaire et la surface afin d'alunir avec précision et en toute sécurité.

Pendant la descente finale, la surface sera examinée en permanence pour reconnaître de lui-même les caractéristiques potentiellement dangereuses du lieu, en utilisant sa propre 'intelligence'.

Ensuite, le Lander devra entamer ses recherches dans cette région unique avec toute une batterie d'instruments. Il étudiera les propriétés et les effets possibles sur la santé humaine des rayonnements solaires ainsi que ceux de la poussière lunaire sur de futurs astronautes. Il examinera aussi les signes de ressources dans le sol qui pourraient être utilisés ultérieurement par les explorateurs humains.

La vision européenne : un leader pour l'exploration

Plusieurs industriels européens ont déjà évalué les différentes options des missions ainsi que du design des atterrisseurs.

La prochaine étape sera la Phase-B1, qui finalisera les différentes missions et la conception définitive des engins spatiaux, afin d’examiner en détail les demandes concernant l'alunissage final et le travail sur les sites spécifiques du Pôle Sud.

Cette phase de 18 mois commencera dès cet été, à partir d'un design existant pour ce qui concerne le "Lunar Lander". L'objectif sera de le lancer avant la fin de cette décennie.

L'implication des chercheurs et de l'industrie européenne est cruciale pour définir des objectifs de mission détaillés et identifier les instruments pour y parvenir. Pour initier le processus, une demande d'information datant de 2009 a généré plus de 200 réponses.


Séance d'information sur le "Lunar Lander"

Dans le cadre du processus d'implication de l'industrie et des chercheurs européens dans ce projet, une journée d'information aura lieu au Centre de Recherche Spatiale et de Technologie de l'ESA (ESTEC) aux Pays-Bas le 14 avril.

La journée s'adresse principalement à ceux qui ont répondu au questionnaire de 2009 et comprendra une mise au point sur les grandes lignes de la mission, ses objectifs et le type de charge utile à exploiter lors de la phase-B1.



IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Pita

  • Invité
Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #1 le: 07 avril 2010 à 11:15:02 »

Eh bien eh bien, aucune analyse sur le sujet ? Aucune remarque ? même désobligeante ? On se lasserait du sujet ? Pourquoi pas, remarquez, moi je comprendrais... La lune... la lune... Elle est là au dessus de nos têtes, bien visible, presque saisissable, mais entourée de tant de mystère qu'on y perd son latin. Cette vielle lune pourtant bien connue et explorer sous toutes les coutures, et que lis-je ?

Citer
Les possibles dépôts de glace, de profonds cratères et de longues périodes ensoleillés font du pôle sud de la lune et des zones alentour un endroit extrêmement intéressant pour les futurs explorateurs et les scientifiques.

...Possibles... ??? Comment ça ...possibles...
Je ne vais pas m'embêter à chercher les liens parce qu'il y à peine quelques semaines tout le monde pouvait entendre à la télévision, à la radio, lire dans les journaux : LA NAS
IP archivée

Pita

  • Invité
Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #2 le: 07 avril 2010 à 11:40:58 »

(me suis encore fais avoir par le bouton ''soumettre")
J'étais en train d'écrire : LA NASA A DECOUVERT DE L'EAU SUR LA LUNE !

Ca c'est une chose ; d'autre sites nous informe que la surface de la lune a déjà été cartographiée à 99% et qu'est ce que j'entends ?
Citer
L'Europe recherche maintenant un terrain d'atterrissage qui ouvrira la voie aux astronautes. Cette entame permettra d'aboutir au premier Atterrissage Lunaire Européen et le premier à explorer cette région sud polaire de la Lune.

Je n'ai pas peur de dire ''Le premier Atterrissage Lunaire HUMAIN...''

Et maintenant, le final...
Citer
Ensuite, le Lander devra entamer ses recherches dans cette région unique avec toute une batterie d'instruments. Il étudiera les propriétés et les effets possibles sur la santé humaine des rayonnements solaires ainsi que ceux de la poussière lunaire sur de futurs astronautes.

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/astronomie-1/d/la-toxicite-de-la-poussiere-lunaire-et-martienne_548/c3/221/p1/  parle déjà de tout ça en détail... à moins que... à moins que personne n'a vraiment mis le pied sur la lune ?

Vous savez quoi ? quand je lis et relis ce topic j'ai la nette impression que l'aventure ne fait que commencer... véritablement...

(voilà, là j'ai terminer mon post... et hop, le bouton ''soumettre'' !)
IP archivée

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4001
Re : Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #3 le: 07 avril 2010 à 11:48:12 »




Citer
Les possibles dépôts de glace, de profonds cratères et de longues périodes ensoleillés font du pôle sud de la lune et des zones alentour un endroit extrêmement intéressant pour les futurs explorateurs et les scientifiques.

...Possibles... ??? Comment ça ...possibles...
Je ne vais pas m'embêter à chercher les liens parce qu'il y à peine quelques semaines tout le monde pouvait entendre à la télévision, à la radio, lire dans les journaux : LA NAS

Il ne s'agit que de la trad d'un article de l'ESA dont le lien est au début.

Concernant la glace sur la lune, bien évidemment que la NASA a annoncé qu'il y en avait, inutile donc de nous reproposés les liens et il existe un fil sur ce forum parlant de la Lune et regroupant déjà pas mal d'info.

Mais comme il ne s'agit que de résultats fait avec des instruments scientifiques en orbite autour de la lune, alors l'ESA préfère sans doute rester prudente tant que nous ne l'aurons pas "touché" réellement.


Ensuite, ce n'est pas parce qu'on a déjà cartographié 99% que l'on a étudié ses 99% dans le détail et déjà repéré le "meilleur" site d'alunissage, d'autant plus que l'ESA n'a lancé ce projet que depuis peu et que les équipes devant travaillés sur ce sujet ne sont surement pas déjà en place.

Pour preuve, il n'y a pas encore un seul article en francais sur se sujet, même sur le site de l'ESA.




IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Pita

  • Invité
Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #4 le: 10 avril 2010 à 15:26:34 »

Citer
Pour preuve, il n'y a pas encore un seul article en francais sur se sujet, même sur le site de l'ESA.

Parce à l'ESA on ne fait pas dans la science fiction comme les ''autres''. A l'ESA, on fait dans le concret ! Tant qu'il n'y a rien à dire ; il n'y a rien à dire...

Et tu sais quoi ? Je lis entre les lignes de ta remarque que l'ESA ne fait pas confiance aux données avancées par les autres et qu'elle a intérêt à aller voir par elle même avant de risquer un pauvre quidam dans ce milieu qui se trouve être bien plus hostile qu'On a toujours voulu nous faire croire... ce qui nous donne quoi ? Une aventure qui débute réellement sur des inconnus !

A mon avis, la course de l'homme sur la lune est véritablement lancée entre le Japon, la Chine, l'Inde, la Russie et maintenant l'ESA. Les USA, malgré leur réticence, seront tôt ou tard obligés de s'aligner...

Avec l'ESA, je pressents de belles prouesses et de bonnes informations...

PS : Dificultnspa, pour la trad., je te fais confiance...
IP archivée

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1915
Re : Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #5 le: 10 avril 2010 à 16:01:15 »

Avec l'ESA, je pressents de belles prouesses et de bonnes informations...
Alors si l'ESA est autant digne de confiance, pourquoi trafique-t-elle certaines images orbitales de Mars ?

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4084.msg143978.html#msg143978

Et avant d'envoyer des êtres humains sur la Lune, l'ESA ne pourrait-elle pas trouver le budget nécessaire afin de concevoir une sonde orbitale capable de transmettre des images couleurs haute résolution de notre plus proche voisine (ce qui se fait pour la Terre depuis... longtemps), et les mettre à disposition du public ? Durant plusieurs décennies cela n'a jamais été effectué... troublant n'est-il pas ? Je ne fais confiance ni à la NASA ni à l'ESA.
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

WDPK webzine

  • Invité
Re : Un Européen sur la Lune ?
« Réponse #6 le: 10 avril 2010 à 19:10:45 »

D'accord avec Karmayata.

Liste des des accords signés entre la NASA et les autres agences spatiales : http://www.thelivingmoon.com/47john_lear/02files/NASA_Control_of_Space_Programs.html

A mon avis, les missions vraiment importantes sont menées dans le secret par les militaires :

USSTRATCOM : http://www.globalsecurity.org/wmd/agency/stratcom.htm
Air Force Space Command : http://www.globalsecurity.org/space/agency/afspc.htm

Les russes ont aussi un programme spatial militaire :
Russian Space Forces : http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_Space_Forces
« Modifié: 10 avril 2010 à 19:21:59 par WDPK webzine »
IP archivée