Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: L’US Air Force et le projet X-37  (Lu 11569 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
L’US Air Force et le projet X-37
« le: 06 avril 2010 à 23:23:41 »


L’US Air Force et le projet X-37

L'US Air Force lancera dans l'espace, d'ici quelques jours, le vaisseau spatial X-37, l'aboutissement d'un projet soumis à de nombreux soubresauts depuis ses débuts en 1999 sous l'instigation de la Nasa et de la compagnie Boeing.

Lorsque la Nasa y renonça en 2004 pour se consacrer au projet Constellation et à son vaisseau Orion (abandonné lui aussi en cette année 2010), l'US Air Force décida en 2006 de se l'approprier pour en faire un projet strictement militaire.


Depuis, tout en reconnaissant l’existence du projet X-37 et discutant ouvertement de la conception de ce véhicule spatial, les militaires ou les fonctionnaires gouvernementaux ne donnent que des réponses vagues sur sa finalité. Pourtant le X-37 va décoller d'ici quelques jours de Cap Canaveral pour son premier vol d'essai dans l'espace.
Quelle utilité l'US Air Force a t'elle prévue pour cet engin spatial ? S'agissant d'un secret défense, on n'en est réduit qu'à des suppositions. Il pourrait être utilisé dans la lutte contre des satellites hostiles mais aussi pour transporter ou récupérer des satellites dans l’espace. Il pourrait aussi servir d'engin de reconnaissance au dessus des théâtres d'opérations de guerre ou de sites stratégiques ennemis.

Le seul bémol viendrait du fait que les lancements depuis Cap Canaveral obligeraient à se contenter d'orbite de faible inclinaison, limitant ainsi la couverture géographique pour ce type de mission.


   

Le projet X-37 ressemble fortement à sa grande sœur la navette spatiale, mais elle est beaucoup plus petite qu'elle, avec un quart de sa taille. Le principal changement par rapport à la navette spatiale vient de son système de lancement.

Contrairement à elle, le X-37 est déposé tout en haut d’une fusée Atlas V et, pour assurer l'aérodynamisme pendant la phase de lancement, le X-37 est entouré d’une coiffe de 5 mètres de diamètre.

Ce projet, dont le déroulement s'est révélé particulièrement chaotique, devait aboutir à un premier lancement dans l’espace en 2008. Il aura fallu finalement attendre le 19 avril prochain, entre 16h49 et 21h12, pour assister à son baptême du feu depuis Cap Canaveral. L'essai se terminera quelques semaines ou mois plus tard par un atterrissage sur la base de Vandenberg en Californie.

Pour Gary Payton, le sous-secrétaire de l'US Air Force pour les programmes spatiaux : "Quoi qu’on dise, nous avons rarement eu la possibilité de ramener sur terre des charges utiles et des expériences faites dans l’espace et, ainsi, de vérifier comment ses expériences se sont déroulés en orbite. C'est une chose nouvelle pour nous."

Bien que la Nasa n’ait plus aucun rôle officiel dans ce projet, le vol d’essai sera une occasion d’étudier comment un petit vaisseau spatial se comporte lors de la rentrée atmosphérique.



Selon Daniel Dumbacher, ancien chef de projet sur le X-37 au Marshall Space Flight Center à Huntsville, Alabama : "Nous restons liés à l'armée de l'air concernant le système de protection thermique, ainsi que sur le guidage, la navigation autonome, la réinsertion (dans l’atmosphère) et pour l'atterrissage".

"Nous restons en contact avec eux dans le but de partager les données, mais seulement dans le cadre de cet objectif."      

Dumbacher ajoute : "La principale raison pour laquelle le X-37 est une nécessité était de disposer d'un démonstrateur pour les systèmes de protection thermique et les systèmes de réinsertion atmosphérique. Nous pouvons faire des tests en simulateur et d'autres choses au sol, mais vous n'obtiendrez jamais le bon environnement jusqu'à ce que vous voliez réellement lors d’un retour depuis l'orbite. La raison pour laquelle la NASA a accompagné le projet X-37 était dû à l’aspect technologique et la démonstration entourant le Système de Protection Thermique."

Cette mission permettra de réaliser un saut technologique important, car il s’agira de la première tentative de rentrée atmosphérique et d'atterrissage autonome dans l'histoire du programme spatial américain. La navette soviétique Bourane a déjà accompli cet exploit lors de son seul vol d’essai automatique en 1988.



Le porte-parole de l'US Air Force refuse de spécifier les paramètres orbitaux de cette mission. Gary Payton annonce que les plans pour de futures missions du X-37 sont déjà dans les tuyaux pour 2011, mais le destin de ces futurs lancements est lié aux résultats de la mission inaugurale :

"Nous attendrons que ce premier vol soit terminée avant de décider de la taille et du potentiel d'une éventuelle flotte de X-37. Si ce premier lancement est un succès, je serais ravi de voir se multiplier les X-37, et enchanté à l'idée que nous puissions avoir des capacités de Réponse Opérationnelle dans l'Espace."

"Nous pourrions avoir un X-37 prêt en permanence à Vandenberg ou au Cap Canaveral et, moyennant un délai relativement court selon les exigences du Bureau des Armées, nous pourrions placer une charge spécifique dans la soute, le lancer sur une fusée Atlas ou Delta, rester ensuite en orbite le temps nécessaire pour faire le boulot demandé par le Commandement du Bureau des Armées et enfin revenir à la maison. Et pour le vol suivant, nous pourrions avoir une autre charge utile en soute, éventuellement sous un Commandement différent."



Payton a déclaré que le principal objectif de ce vol était une démonstration technique sur la conception de ce vaisseau spatial, afin de voir s'il peut remplir son rôle de véhicule expérimental.

Même si ses caractéristiques et ses capacités de vols ressemblent fortement à la navette, technologiquement le X-37 est très différent.

Au lieu d’utiliser des piles à combustible, le X-37 déploiera des panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité en orbite. De plus il utilisera des commandes de vols électromécaniques plutôt qu'hydrauliques.      

De même les panneaux photovoltaïques fournissant une énergie illimitée, cela permettra au X-37 de rester plus longtemps dans l’espace, jusqu'à 270 jours, beaucoup plus que les quelques jours d'autonomie de la navette spatiale.

D'autres technologies innovantes, que ce soit dans le guidage avancé, la navigation et le contrôle, les systèmes de protection thermique, l'avionique, les structures et joints résistant à de hautes températures et la conformité des isolants réutilisables, ont été développées selon un cahier des charges établi par l'US Air Force.

Rendez-vous le 19 avril pour le premier vol de ce nouvel engin spatial.



IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2208
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #1 le: 06 avril 2010 à 23:57:21 »

Qu'est-ce qu'une orbite de faible inclinaison ?
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #2 le: 07 avril 2010 à 00:03:38 »

Orbites Inclinées
Les orbites inclinées tombent dans la catégorie qui se trouve entre les orbites géostationnaires et les orbites polaires. Elles ont une inclinaison entre 0 degré (orbite équatoriale) et 90 degrés (orbite polaire). Ces orbites peuvent être déterminées selon la région sur Terre à laquelle on est le plus intéressé (par exemple, un instrument qui étudie les tropiques a intérêt à être mis sur un satellite à faible inclinaison), ou selon la latitude du site de lancement.

L'altitude de ces satellite est généralement de l'ordre de quelques centaines de km, de telle façon que la période de l'orbite soit de l'ordre de quelques heures. Ces satellites ne sont pas héliosynchrones, ils voient donc la même région sur Terre à des heures qui varient. - Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Oufo

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 81
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #3 le: 07 avril 2010 à 00:18:36 »

Intéressant
Citer
Lorsque la Nasa y renonça en 2004 pour se consacrer au projet Constellation et à son vaisseau Orion (abandonné lui aussi en cette année 2010), l'US Air Force décida en 2006 de se l'approprier pour en faire un projet strictement militaire.
sinon une question me vient :
- c'était quoi le projet Constellation et le vaisseau Orion ?
l'objectif de ce projet ?

ps : merci dificultnspa
« Modifié: 07 avril 2010 à 01:42:38 par Oufo »
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #4 le: 07 avril 2010 à 00:22:59 »



Comme il est dit succintement, le projet constellation dont le vaisseau orion est une composante, a été annulé il y a quelques semaines par B Obama.

Tu trouveras ici une présentation complète.

IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Vent du Nord

  • Modérateur Global
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 655
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #5 le: 11 avril 2010 à 11:09:41 »

Citer
Les orbites inclinées tombent dans la catégorie qui se trouve entre les orbites géostationnaires et les orbites polaires.
C'était surtout pour vérifier qui suivait.
Quid des orbites basses équatoriales, non géostationnaires ? ;D
(Le soleil printanier me rend taquin)
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #6 le: 23 avril 2010 à 18:30:23 »


Citer
U.S. military launches mystery space plane on secret mission


By Barbara Starr, CNN
CNN Senior Pentagon Correspondent
April 23, 2010 -- Updated 1456 GMT (2256 HKT)
 
CNN-- Mystery surrounds the U.S. military's Orbital Test Vehicle, the X-37B OTV, which launched into space Thursday night from the Cape Canaveral Air Station in Florida.

Citer


X-37B OTV is classified Air Force project; never been fully explained by Pentagon

* It launched into space Thursday night from the Cape Canaveral Air Station in Florida
* "Fundamentally, it's an updated version of the space shuttle," says official
* "The OTV has the potential to revolutionize how the Air Force operates in space," says official

Fact Box
Military's Orbital Test Vehicle, X-37B OTV:

Primary Mission: Testing reusable space vehicle
Prime Contractor: Boeing
Height: 9 feet, 6 inches (2.9 meters)
Length: 29 feet, 3 inches (8.9 meters)
Wingspan: 14 feet, 11 inches (4.5 meters)
Launch Weight: 11,000 pounds (4,990 kilograms)
Power: Gallium Arsenide Solar Cells with lithium-ion batteries
Launch Vehicle: Lockheed-Martin Atlas V (501)



Is it an aircraft? Is it the next generation space shuttle? How much does it cost? And why is it such a secret?

Some worry it may be the start of military operations in space -- that the plane might some day carry weapons to shoot down enemy satellites.

Some are concerned it may be used as a quick-response vehicle that could be sent very quickly with weapons to a danger spot, said Victoria Samson of the Secure World Foundation. The private group says it is "dedicated to maintaining the secure and sustainable use of space for the benefit of Earth and all its peoples."

In a recent meeting with reporters, a top Air Force official rejected those types of suggestions. "I don't know how this could be called weaponization of space," said Gary Payton, deputy undersecretary for space programs. "Fundamentally, it's an updated version of the space shuttle."

Unlike the re-usable space shuttle, the X-37B is unmanned and much smaller. It is controlled from ground stations. It can stay in space for 270 days, but the Air Force won't say how long it's staying up this time or what exactly it will be doing other than testing out its high tech guidance and navigation.

The Air Force won't even say how many billions of dollars it's spending on the program.

Military officials have said some of the things they hope will come from the X-37B. "The OTV has the potential to revolutionize how the Air Force operates in space by making space operations more aircraft like," said David Hamilton Jr., the Air Force Rapid Capabilities office director.

The OTV "will provide a flexible space test platform to conduct various experiments and allow satellite sensors, subsystems, components and associated technology to be efficiently transported to and from the space environment where it will need to function," the Air Force said in a news release.

The OTV is the first vehicle since NASA's shuttle orbiter that has the ability to return experiments to Earth for further inspection and analysis, the Air force said.

It "will be used to test technologies including advanced guidance, navigation and control, thermal protection systems, avionics and high temperature structures and seals," the news release said.

"The X-37B is an important step in the effort to make space access more routine, affordable, and responsive," said Hamilton in the news release. "The technologies and concepts of employment that are proven by the Orbital Test Vehicle will be folded into development programs that will provide capabilities for our warfighters in the future."



IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #7 le: 23 avril 2010 à 18:44:19 »


Citer
USA: lancement d'un vaisseau spatial militaire top-secret

AFP | 23.04.10 | 16h06

Revoici avec date corrigée /// WASHINGTON, 23 avr 2010 (AFP) -

Un nouveau vaisseau spatial de l'Armée de l'Air américaine sans occupant, ressemblant à une petite navette et dont la mission est couverte par le sceau du secret, a été lancé jeudi soir de Floride, selon une vidéo rendue publique par les militaires.

L'avion spatial robotisé appelé X-37B a été lancé à 19H52 (23H52 GMT) de la base aérienne de Cap Canaveral (Floride, sud-est) avec une fusée Atlas V et le vol paraît s'être déroulé comme prévu sans problème majeur, selon les commentaires de l'US Air Force. "Nous avons le feu vert pour le lancement", avait dit à l'AFP, peu avant le tir, le major Angie Blair, une porte parole de l'U.S Air Force. Ressemblant à une navette spatiale en miniature, le petit avion orbital mesure 8,9 mètres de longueur pour une envergure d'aile de 4,5 mètre.

En développement depuis plusieurs années, les militaires n'ont fourni que de vagues explications quant au rôle du X-37B dans l'arsenal américain. Ce véhicule est conçu pour "être un laboratoire orbital pour tester de nouvelles technologies et des composants avant qu'ils ne soient utilisés dans des programmes de satellites opérationnels", indique l'US Air Force dans un communiqué. Les militaires ont également dit que le X-37B reviendrait se poser sur la piste de la base aérienne de Vandenberg en Californie sans préciser la date.

"Honnêtement nous ne savons pas quand (le X-37B) reviendra sur terre", avait indiqué Gary Payton, sous-secrétaire adjoint de la Défense chargé des programmes spatiaux lors d'un conférence de presse plus tôt cette semaine. Il a précisé que l'avion spatial avait la capacité de rester en orbite pendant neuf mois au plus. Les contrôleurs du vol vont surveiller les systèmes de guidage, de navigation et de contrôle, a dit l'US Air Force tout en refusant d'élaborer sur les équipements embarqués dans le X-37B ou les expériences programmées en micro-gravité.

Le Pentagone a aussi refusé de répondre à des questions portant sur de possibles missions militaires pour cet avion orbital ou sur le budget alloué pour son développement estimé par des experts à plusieurs centaines de millions de dollars. Les résultats de ce vol d'essai du X-37B vont fournir des informations sur "le développement de programmes destinés à nos avions chasseur dans l'avenir", avait dit Gary Payton. Les experts estiment que le Pentagone doit avoir un projet de capacité militaire pour cet avion spatial robotisé sinon le gouvernement n'y aurait pas consacré autant d'argent et de temps.

Le X-37B est construit par Boeing qui a commencé à y travailler dans le cadre d'un projet de la Nasa en 1999 qui fût ensuite repris par l'US Air Force. Une fois sur orbite, cet avion spatial fonctionne avec de l'électricité provenant de cellules solaires et de batteries au lithium-ion. L'US Air Force prévoit la construction d'une second X-37B dont le lancement est prévu en 2011.



IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #8 le: 24 avril 2010 à 09:43:37 »

USAF X-37 Orbital Test Vehicle Launch With Background


Launch X-37B on Atlas V 501


OFF TO THE SPACE: A United Launch Alliance Atlas V rocket with the X-37B Orbital Test Vehicle
launches April 22, 2010, from Cape Canaveral, FL. (Courtesy of the U.S. Air Force)

admn : image indisponible



admn : image indisponible



« Modifié: 04 octobre 2015 à 19:54:58 par katchina »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #9 le: 18 octobre 2010 à 14:57:52 »

Washington (CNN) 16 octobre 2010 - Lancé en avril dans l'espace depuis Cape Canaveral, en Floride, le nouvel engin militaire américain X-37B OTV (Orbital test Vehicule) est entouré de mystère.

Est-ce un avion ? Inaugure-t-il la nouvelle génération de navettes ? Combien a-t-il coûté ? Pourquoi est-il aussi secret?

Le X-37B OTV est un programme classifié de l'US Air Force, dont le Pentagone s'est toujours refusé à parler.

Certains s'inquiètent qu'il puisse marquer le début des opérations militaires dans l'espace - qu'il soit susceptible d'embarquer des armes pour détruire des satellites ennemis.

A la différence des navettes réutilisables, le X-37B est un engin automatisé et beaucoup plus petit. Il est contrôlé depuis des stations au sol.

Il dispose d'une autonomie de 270 jours, mais l'Air Force n'a pas fait savoir combien de temps le premier modèle restera en orbite, ni précisément quelle mission il devra effectuer.

L'US Air Force a refusé de révéler combien de milliards de dollars ont été affectés à ce programme.



Source & Video

Parmi les contribuables, ceux qui s'intéressent à la possibilité qu'il existe
une flotte secrète en orbite sont les plus intéressés.
« Modifié: 18 octobre 2010 à 17:12:10 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

-Vod-

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1169
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #10 le: 18 octobre 2010 à 17:28:06 »

Il y avait deja un sujet sur le projet X-37 ici :

Admin : merci, sujets fusionnés.

A noté que depuis son lancement, des astronomes amateur suivent le X37-B et début octobre, il avait disparut de son orbite. Il a été retrouvé récemment par un astronomes amateur sud Americain sur un nouvel orbite, 54km plus bas que précédemment.

source : http://www.astrofiles.net/aggregator/sources/9 / http://www.cieletespace.fr/
« Modifié: 18 octobre 2010 à 17:33:44 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #11 le: 18 octobre 2010 à 17:30:25 »

Le lancement avait été annoncé en avril :

Un engin militaire secret qui ressemble à une petite navette a été déposé en Floride
par un avion-cargo. Construit par Boeing, il devrait être lancé le 19 avril par une fusée Atlas.

http://spaceflightnow.com/atlas/av012/100225x37arrival/



"Il est facile de retracer l'histoire tumultueuse du X-37. La NASA avait accordé le premier contrat à Boeing en Juillet 1999, et l'agence avait conduit en 2001 une série de tests à vue, dans l'atmosphère, avec une maquette de taille réduite. Le X-37 a commencé à évoluer à partir d'un projet de vol habité vers un programme militaire lorsque la NASA, en septembre 2004, en a confié la responsabilité à la DARPA. Cet abandon s'inscrivait dans le cadre de sa nouvelle politique sur l'exploration lunaire."
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Alpha

  • Invité
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #12 le: 18 octobre 2010 à 17:35:23 »

Citer
Ca s'inscrivait dans le cadre de sa nouvelle politique sur l'exploration lunaire."

Citer
Un engin militaire secret qui ressemble à une petite navette a été déposé en Floride

Je ne comprends pas: en quoi l'exploration de la lune est elle à caractère militaire???
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #13 le: 18 octobre 2010 à 17:36:37 »

La NASA ayant changé d'orientations, elle a abandonné divers projets.
Celui-ci a été repris par la DARPA.

J'ai reformulé le post précédent, en écrivant :
"Cet abandon s'inscrivait...
dans le cadre de sa nouvelle politique sur l'exploration lunaire."
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3961
Re : L’US Air Force et le projet X-37
« Réponse #14 le: 04 décembre 2010 à 21:41:35 »

ouest-france.fr
Citer
X37-B ou le drone spatiale qui intrigue

Une mini-navette spatiale américaine automatique a conclu vendredi une mission militaire secrète de 224 jours en se posant sur une piste en Californie. Le « véhicule orbital test » (OTV 1), ou X-37B, a atterri sur la base aérienne de Vandenberg, devenant le premier vaisseau spatial automatique américain à se poser de lui-même sur une piste.


Imaginez une micro-navette spatiale dont l'existence est connue depuis deux ans et qui a orbité au-dessus de nos têtes pendant sept mois (en dépit du black-out, des astronomes ont suivi ses pérégrinations spatiales). Le projet initialement aux mains de la Nasa a été récupéré par le Pentagone qui est resté discret, vendredi, se contentant d'annoncer le retour sur terre de l'X-37B.

X-37B a l'apparence d'une navette spatiale, mais est plus petite. Elle mesure 8,9 mètres de long et a une envergure de quatre à cinq mètres. Par comparaison, les navettes spatiales ont une longueur de 37 mètres et une envergure de 23,8 mètres. Il a été lancé par une fusée Atlas 5, le 22 avril. Sa prochaine mission est annoncée pour le printemps prochain.

Ce projet, lancé par la Nasa à la fin des années 1990 puis adopté par l'armée, serait destiné à tester des technologies pour une nouvelle génération de navettes spatiales. Le Pentagone n'a rien dévoilé des objectifs de la mission ou des équipements susceptibles d'avoir été emportés. Il s'agissait selon un porte-parole d'un « vol pour tester le véhicule ».




autre article en français sur futura sciences

articles en anglais ici ou .


This U.S. Air Force picture shows the X-37B, the Air Force's first unmanned re-entry spacecraft, after Friday's landing at Vandenberg Air Force Base in California.
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.