Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: 1 ... 12 13 [14] 15 16 ... 35   En bas

Auteur Sujet: Grosse comète en approche ? [discussion technique uniquement]  (Lu 128696 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Simsi

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2150
Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #195 le: 16 septembre 2011 à 00:00:04 »

Elenin11,
Je reviens sur le magnétisme de la terre et ton exemple sur le bouclier du soldat.
La terre se comporte comme un aimant, du moins dans les grandes lignes.  J'ai apprécié le message concernant les couches successives des différentes protection face aux attaques du soleil.
D'après ce que j'en ai compris, tu estimes que la terre est moins protégée dans sa nuit que dans sa journée.
Si je me souviens bien de mes cours, la face d'un aimant ne faibli pas sous prétexte que son opposé est sous pression. Il y a partage de la force magnétique, quelque soit la pression exercée.
Si j'enfonce mon doigt dans une baudruche, la pression exercée se répercutera sur l'ensemble de la superficie de la baudruche, durcissant ses côtés. La magnétosphère ne devrait-elle pas réagir de la même façon? Le côté nuit ne bénéficie-t-il pas de la même protection magnétique que le côté jour.

Une question me vient à l'esprit en ce qui concerne le champ magnétique terrestre, question qui devrait garder sa valeur pour tous astres et son soleil :
 La succession des couches protectrices de la terre est-elle ainsi présente du fait de son interaction avec le soleil ou est-elle présente en raison de sa composition ?
en d'autre terme, est-ce le soleil qui provoque ces multiples champs ou est-ce la terre qui les a provoquée en raison de ce qu'elle est? Le champ magnétique terrestre serait-il différent face à un autre soleil que le nôtre?
IP archivée
S. I. M. S. I. - Soit ils mentent, soit ignorent...

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #196 le: 16 septembre 2011 à 08:53:34 »

Elenin11,
Je reviens sur le magnétisme de la terre et ton exemple sur le bouclier du soldat.
La terre se comporte comme un aimant, du moins dans les grandes lignes.  J'ai apprécié le message concernant les couches successives des différentes protection face aux attaques du soleil.
D'après ce que j'en ai compris, tu estimes que la terre est moins protégée dans sa nuit que dans sa journée.
Si je me souviens bien de mes cours, la face d'un aimant ne faibli pas sous prétexte que son opposé est sous pression. Il y a partage de la force magnétique, quelque soit la pression exercée.
Si j'enfonce mon doigt dans une baudruche, la pression exercée se répercutera sur l'ensemble de la superficie de la baudruche, durcissant ses côtés. La magnétosphère ne devrait-elle pas réagir de la même façon? Le côté nuit ne bénéficie-t-il pas de la même protection magnétique que le côté jour.

Une question me vient à l'esprit en ce qui concerne le champ magnétique terrestre, question qui devrait garder sa valeur pour tous astres et son soleil :
 La succession des couches protectrices de la terre est-elle ainsi présente du fait de son interaction avec le soleil ou est-elle présente en raison de sa composition ?
en d'autre terme, est-ce le soleil qui provoque ces multiples champs ou est-ce la terre qui les a provoquée en raison de ce qu'elle est? Le champ magnétique terrestre serait-il différent face à un autre soleil que le nôtre?

L'erreur est de penser que le champ magnétique se comporte comme un ballon de baudruche. Les lignes du champ magnétique agissent comme des fils de cuivre qui font s’écouler des particules. Ce sont des "canaux" d’écoulement, non des barreaux de prison. Lorsque ces lignes sont ouvertes, comme dans le cas de la queue de magnétosphère terrestre, elles vont tout autant se conduire comme des fils de cuivre bien que le circuit ne soit pas fermé. Cela dit, la présence d'une comète à l’arrière va favoriser la fermeture du circuit et renforcer le courant amont. Mais comme la Terre est un dipôle, certains fils vont éloigner les particules (à la rencontre d'Elenin) comme le fait le champ Sud, tandis que d'autres vont ramener des particules (au moment de la décharge d'Elenin) comme le fait le champ Nord.

Puisque le champ est dans un milieu particulier en mouvement, le vent solaire, il se crée un courant électrique en plus du mouvement des particules dans ces "fils de cuivre", le courant de Birkeland. Dans la réalité, il existe PLUSIEURS courants parce que le vent solaire est non seulement chargé, mais il est hypersonique, d’où l'onde de choc qui nous protège. Un champ magnétique dans un vent d’atmosphère, même dense, mais neutre serait peu déformé, à condition que ce vent ne soit pas hypersonique. Le courant de Birkeland est spiralé vers l'amont (vers la Terre) en ce qui concerne la queue de magnétosphère.

Le champ magnétique terrestre lui-même ne dépend pas du vent solaire. La théorie admise aujourd'hui, bien qu'il y ait encore débat, est l'effet dynamo du noyau terrestre. La rotation de la Terre, dont le noyau est formé de métaux en déséquilibre électronique dû au stress de la pression énorme de la gravitation, crée un courant allant en sens inverse de sa rotation. C'est ce courant en rotation qui génère le champ magnétique terrestre.

Ainsi, on distingue champ magnétique et vent solaire (particules chargées en mouvement) déformant le premier. Cette déformation recèle en elle-même des propriétés particulières que j'ai exposées très brièvement. Ces caractéristiques (vitesse, champ, température, charge, etc.) changent en fonction des conditions du vent solaire. Ainsi, si nous avions un autre soleil, elles seraient sans doute fortement modifiées.

De plus, les magnétosphères des autres planètes du système solaire, ayant leurs propres variables, ont des comportements assez différents. Mais globalement on retrouve une surface de choc, une magnétogaine, une magnétopause, une feuille de plasma et des lignes de champ ouvertes dans les queues de magnétosphère. Ce qui change, en revanche, c'est la largeur et l’épaisseur de la surface de choc et la distance de reconnexion des lignes de champ à l’arrière.

J’espère avoir répondu à tes questions.
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7663
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #197 le: 16 septembre 2011 à 11:08:31 »

J'ajouterai une autre question (différente) à celle de torqué, si tu le veux bien; quels seraient d'après toi, les signes avant-coureurs qui puisse nous indiquer que cela se passe mal pour nous avec cette comète ?
Je parle tout autant de signes relatif à la physique que d'autres signes, disons d'agitations de certains services étatiques ou assimilés (ceci bien sur sans mettre en péril ta couverture).

ActuChem

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 35
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #198 le: 16 septembre 2011 à 14:12:59 »

Citer
Le problème est que le tireur isolé revient autour du 22 novembre 2011 - il sera encore bien plus proche -  puis un an plus tard, le 21 décembre 2012. On n'a pas d'autre choix que de l'avoir dans le dos sans bouclier ! Vous connaissez le nom du snipeur...

J'ai peur de ne pas bien comprendre... Elenin se retrouverait une fois de plus dos à la Terre le 21 décembre 2012 ? Cette information est elle vérifiable ?
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #199 le: 16 septembre 2011 à 17:34:16 »

J'ajouterai une autre question (différente) à celle de torqué, si tu le veux bien; quels seraient d'après toi, les signes avant-coureurs qui puisse nous indiquer que cela se passe mal pour nous avec cette comète ?
Je parle tout autant de signes relatif à la physique que d'autres signes, disons d'agitations de certains services étatiques ou assimilés (ceci bien sur sans mettre en péril ta couverture).

Je ne pense pas que l"État s'agite de façon débridée et visible. En revanche, le plus inquiétant serait de voir l’activité OVNI croître de façon significative et, surtout, sans les précautions dont les visiteurs sont coutumiers. Si des vagues d'OVNI sont signalées, en Europe ou ailleurs, ce peut être un excellent indicateur. Un indice : région Centre entre fin septembre et fin novembre. Un phénomène peut ne pas passer inaperçu.
« Modifié: 17 septembre 2011 à 06:23:38 par Elenin11 »
IP archivée

Barbibul

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 180
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #200 le: 16 septembre 2011 à 17:51:39 »

"entre fin septembre et fin novembre" + "21 décembre 2012" =
 
Il y a entres les 2 , Le 28 octobre 2011 qui correspond à la date finale des cycles de la création divine (9 inframondes) captée par la civilisation Maya et le 21 décembre 2012 correspond à la date finale du compte long, encore captée par les Maya.
Sacré Maya  ;) 
IP archivée

love

  • Invité
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #201 le: 16 septembre 2011 à 18:03:19 »

Comet Elenina - les dernières prévisions
Publié le 3 Septembre, 2011
Rédigé par: Leonid Elenin

L. Elenin


Catégories: Nouvelles
Tags: C/2010 X1 (Elenin) , Comet , Comet Elenin , Comet , Comet Elenina


http://spaceobs.org/ru/2011/09/03/comet-elenin-the-final-prospect
« Modifié: 18 septembre 2011 à 13:12:47 par hazuka »
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #202 le: 16 septembre 2011 à 18:49:44 »

Comet Elenina - les dernières prévisions
Publié le 3 Septembre, 2011
Rédigé par: Leonid Elenin

http://translate.googleusercontent.com/translate_c?act=url&hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=ru&tl=fr&u=http://spaceobs.org/ru/2011/09/03/comet-elenin-the-final-prospect/&usg=ALkJrhhySMehD1ji-Y7A18clHaMMj5YjdA

Dommage que nous n'ayons pas la version anglaise. EDIT : en fait, Love l'a donnée plus tard. Voici le lien :

http://spaceobs.org/en/tag/comet-elenin/

Bon, ayant traduit en diagonale ce français approximatif de google, je retiens que Leonid Elenin (astronome pro modèle standard "boule de glace sale") SUPPOSE que C/2010 X1 (Elenin) s'est désintégrée sur la foi des images approximatives de l'australien Michael Mattiazzo que j'ai déjà commentées plus haut en indiquant que le pic de brillance du 19 aout 2011 était dû à l'impact de la CME.

Ayant perdu une partie de sa charge, il n'est pas étonnant que sa magnitude ait baissé depuis lors. Il conclue qu'on en saura plus fin septembre-début octobre (il a raison) car Elenin est en ce moment côté jour, entre le soleil et la Terre, donc inobservable même avec Hubble. Bref, on n'en sait pas plus avec cet article car les éléments en notre possession ne sont pas discriminants. Cela dit, je serai la première à bondir de joie si Elenin s’avérait être vraiment fragmentée. Ceci dit, bien que fragmentée, elle resterait sur son orbite et passerait derrière la Terre conformément aux prévisions. Quid de sa charge dans ce cas ? Nous ne pouvons que spéculer et espérer le meilleur pour nous. Mais nous n'en sommes malheureusement pas encore là.

Leonid Elenin fait un commentaire sur les chances qu'Elenin a de se fragmenter. Il donne ce graphique :



Ce graphique a pour abscisse (axe horizontal) la magnitude des comètes, et l’ordonnée (axe vertical) la distance en Unités Astronomiques des dites-comètes au périhélie. Le graphique place 10 comètes ayant eut une orbite passant entre le soleil et la Terre, comme c'est le cas en ce moment pour Elenin. La ligne rouge séparerait a priori les comètes ayant vécu une désintégration (les point rouges) -  à droite - de celle qui auraient survécu au périhélie - à gauche. Elenin c/2010 X1 est placée deux fois. Le point bleu représente la position de la comète selon le JPL-NASA, et le point orange la position observée. La différence entre les deux vient de la magnitude. Curieusement, ce qui est observé est qu'Elenin est PLUS BRILLANTE que les prévisions de la NASA. De plus, Elenin OBSERVÉE est dans la zone de SURVIE DES COMÈTES AU PÉRIHÉLIE.

« Modifié: 17 septembre 2011 à 16:05:13 par Elenin11 »
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #203 le: 17 septembre 2011 à 08:11:23 »

mais pourquoi trouve t'on des articles sur sa désintégration svp comme je viens de poster...??pourquoi les magazines,les sites d'astronomie important ne parle que d'une comète ordinaire??

http://spaceobs.org/en/tag/comet-elenin/

Merci Love pour ce lien. Il est important de le suivre, mais surtout les commentaires associés aux articles, en particulier ceux qui sont classés comme étant les meilleurs ("sort by best rating" en bas à droite juste après l'article). En premier lieu, il est utile de vérifier les contributions des commentateurs. Voici quelques photos d'Elenin prises par James en infrarouge.

Le 2 septembre 2011, le noyau est toujours là :



Le 3 septembre 2011, la chevelure d'Elenin est toujours là :



D'autres photos d'Elenin prise par John Glossop datant d'une semaine :





avec ce commentaire qui s'adresse à Leonid Elenin :

From these images it would appear that it is regenerating a coma!  It has definitely split into at least two parts, but may not be completely disintegrating and losing all of its volatiles.  Could it be that the initial diffusion and fading of the coma as seen in the last few days was simply due to the effects of the CME of the 19th?  That the CME caused a flare up and that flare up depleted the volatiles on the surfaces and then it took more than a week now for the activity to build up enough to be seen again from earth?

James pense qu'Elenin s'est fragmentée en au moins deux parties mais que la chevelure se régénère. Il se demande donc si la CME du 19 aout n'a pas simplement retirer des matériaux volatiles de la comète et que la régénération a pris une semaine pour se reconstituer. J'avoue qu'il faut quelque imagination pour voir deux fragments dans ces photos. La seule chose qu'elles montrent est au contraire une "bonne vitalité" du noyau et de la chevelure.

Le fait est que la CME du 19 aout dernier n'a pu affecter que la chevelure et la queue d'Elenin, et non pas son noyau. La pression d'une CME est insuffisante pour provoquer une fragmentation. Les chances pour qu'une fragmentation se produise au moment du croisement de la CME (même si on parle d'impact de CME, il s'agit plutôt d'une forte brise) sont extrêmement faibles.

Il faut se souvenir également que la surface des comètes ne reflète que moins de 5% de la lumière qui leur parvient du soleil. Leur surface est très sombre. Nous ne voyons donc que leur chevelure et leur queue. Lorsqu'une CME passe par là et souffle chevelure et queue, il est normal de n'avoir pendant quelques jours qu'une faible luminosité. Or, chevelure et queue d'Elenin se régénèrent.

Nous en saurons plus avec les images de SOHO le 23 de ce mois. Puis avec Hubble et Arecibo début octobre. Mais il est amusant de lire la réponse de Leonid Elenin à un commentaire lui demandant ce qu'il pensait des images d'un certain Francis montrant la vitalité d'Elenin après que Leonid Elenin ait annoncé avec grand bruit la désintégration de C/2010 X1 (Elenin) sur la foi de photos d'astronomes amateurs :

I'm consulting with other comet's scientists and perhaps Francis will make new images soon.


Il consulte d'autres cométologistes ! Il ne peut donc donner sa propre opinion, ou dire qu'il s'est trompé...Curieux, toutefois, de n'avoir AUCUN COMMENTAIRE DE LA NASA !

Love, grâce à ton lien où s'exprime Leonid Elenin, on apprend que des mesures radio ont été effectuées sur la queue d'Elenin :

American radio astronomers report that did not detect any water coming from any remains of comet Elenin. Amy Lovell observed it for 7 hours on Sept 7 using the Green Bank Telescope (it is not yet in the Arecibo declination window) and did not detect any OH line above the noise level of 2.4 mJy. This puts a limit of a few times 107 molecules/second on the gas production rate, which is about 100 times less than earlier predictions. This data may confirm disintegration proccess in comet’s nucleus which stareted on mid August. The next radio observations may be carry out on October by Arecibo radio observatory, of course if we will see comet Elenin on images from SOHO spacecraft.

Ce texte affirme qu'aucune molécule d'eau n'a été détectée le 7 septembre pendant 7 heures en utilisant le radiotélescope de Green Bank dans les "restes" d'Elenin (sic), pas plus que des traces de OH au-dessus du bruit de fond en 2,4 milliJankys. L'auteur affirme dans le blanc des yeux que cela confirme la désintégration d'Elenin (sic). La prochaine mesure radio aura lieu début octobre grâce à l'observatoire d'Arecibo si et seulement si des images de SOHO nous parviennent avant.

Le moins qu'on puisse dire est que nous avons affaire à un pro "boule de glace sale". CURIEUSEMENT, ces mesures pourraient dire EXACTEMENT l'inverse de ce qui est affirmé. Si on ne mesure pas d'eau dans la production de gaz (l'eau est en fait sublimée dans les queues de comètes) cela signifie alors qu'Elenin ressemble à d'autres comme Borelli, Shoemaker-Levy et autres célèbres comètes qui ont étonné les scientifiques. Elles ne possédaient pas d'eau mais avaient pourtant un noyau et une chevelure. Mais, cela, l'auteur de l'article l’éclipse.

EDIT : si Elenin existe toujours alors qu'elle ne montre pas l'existence de glace sublimée au 7 septembre, cela signifie que sa charge est beaucoup plus importante qu'il n'y parait. Du reste, l'observation de sa magnitude semble être supérieure de (10,4-8,2=) 2,2 par rapport aux prévisions de JPL-NASA. Si elle est plus brillante (plus la magnitude présente un chiffre faible, plus la magnitude est grande en terme de luminosité apparente, c'est une échelle inverse), elle est donc plus énergétique dans la théorie de l'univers électrique. En conséquence, son passage dans l'ombre de la Terre autour du 22 novembre prochain risque d’être catastrophique pour nous.
« Modifié: 17 septembre 2011 à 16:08:19 par Elenin11 »
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #204 le: 17 septembre 2011 à 12:03:52 »

Et oui, si tout ceci risque de se produire, n'y a t'il rien à envisager pour s'en protéger ????

Eileen,

Merci pour ton excellente question. Personne ne dit aujourd'hui que la NASA, mais plus sûrement les militaires américains, n'aient pas envisagé de solutions de collision d'un bolide avec un projectile humain ad hoc. On peut l’espérer mais ce n'est pas gagné. Tout n'est qu'affaire de timing.

Elenin a été découverte le 10 décembre 2010 par Leonid Elenin, un astronome connu. On découvre des comètes tous les mois. Rien de particulier à signaler. Puis, il y eut le séisme au Japon en mars 2011. Bien que l’idée d'une relation entre Elenin et les séismes ait vu le jour avant ce séisme japonnais, il n'y avait pas lieu de s'agiter parce que les bases de cette théorie proposée par Mensur Omerbashish n’était absolument pas scientifiques au sens entier du terme :

http://rationalwiki.org/wiki/Mensur_Omerbashich#Comet_Elenin_and_.22resonance.22

Lorsque le séisme japonnais eut lieu, une masse d'internautes s'est jetée sur sa thèse sans précaution ni distinction, jetant la confusion, puis des volées de sarcasmes sur le monde des "fearmongerer" (alarmistes). Le phénomène de résonance et de marée gravitationnelle dont parle Omerbashish n'est "démontré" que sur la base de résultats statistiques on ne peut plus réducteurs et fallacieux. Il prend pour base les magnitudes de séismes de 6+. Sachant que la fréquence de ce type de séismes est très grande, il y a une probabilité très élevée pour qu'un séisme de cette magnitude survienne +/- 7 jours autour d'un alignement d'Elenin avec n'importe quelle planète du système solaire (puisque c'est sa thèse), à quelques degrés d’élongation prés. Autant dire, qu'Omerbashish a fait baisser la garde de ceux qui scrutent les NEO (Near Earth Objects) pouvant constituer un danger pour notre planète, en particulier et plus encore dans le cas d'Elenin.

L'attention a donc été reportée pendant quelques semaines / mois sur le danger potentiel réel d'Elenin. Ce faisant, le modèle de l'univers électrique restait en marge, bien que ce soit par là que tout devait être réinterprété. Chacun avait à l'esprit l’idée que parler d'Elenin revenait à entrer dans la catégorie des idiots conspirationnistes. Omerbashish a eu pour effet une viscosité mentale généralisée.

Tout ce développement pour dire simplement que ce n'est que "maintenant", depuis que l'agitation est retombée que les choses sérieuses sont considérées selon un angle beaucoup plus étayé. Bref, les cerveaux bouillonnent de nouveau à trois mois de la dead line du 22 novembre 2011. Sauf qu'une autre idée (pour l'instant fausse) s'est imposée : Elenin s'est désintégrée ! Ouf !

C'est un peu comme si l'inconscient collectif était manipulé pour retarder notre faculté de réaction. Il reste donc deux mois, puisque nous verrons fin septembre "si Elenin est toujours là" !

Que peut-on faire en deux mois ? La bonne nouvelle est qu'il est plus facile d'attendre que la comète soit proche pour l'impacter. Mais un autre problème se pose alors. Faut-il mettre les moyens financiers, humains et logistiques pour stopper UNE THÉORIE A UN COUP ? Qui prendra la décision précipitée de signer le chèque et organiser une équipe ad hoc pour exploser une comète au prétexte qu'un (au moins) groupe de recherche pense qu'Elenin représente un danger majeur ? Pendant que le débat s'installe, la comète approche toujours et encore, inexorablement.

« Modifié: 17 septembre 2011 à 16:03:06 par Elenin11 »
IP archivée

perillos

  • Invité
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #205 le: 17 septembre 2011 à 13:11:11 »

Citer
Ce graphique a pour abscisse (axe horizontal) la magnitude des comètes, et l’ordonnée (axe vertical) la distance en Unités Astronomiques des dites-comètes. Le graphique place 10 comètes ayant eut une orbite passant entre le soleil et la Terre, comme c'est le cas en ce moment pour Elenin. La ligne rouge séparerait a priori les comètes ayant vécu une désintégration (les point rouges) -  à droite - de celle qui auraient survécu au périhélie - à gauche. Elenin c/2010 X1 est placée deux fois. Le point bleu représente la position de la comète selon le JPL-NASA, et le point orange la position observée. La différence entre les deux vient de la magnitude. Curieusement, ce qui est observé est qu'Elenin est PLUS BRILLANTE que les prévisions de la NASA. De plus, Elenin OBSERVÉE est dans la zone de SURVIE DES COMÈTES AU PÉRIHÉLIE.

Je reprends les éléments du post car il y a quelque chose qui me chiffonne sur ce double pointage de l'objet qui nous intéresse;

-La magnitude de la comète suffit -elle à expliquer les différences de coordonnées entre la version JPL-NASA et la position observée ou y'a t-il une volonté délibérée de falsifier sa position ?(et donc de la ranger dans les corps susceptibles de désintégration )

- La position observée Par qui et à l'aide de quels moyens ? des références peut -être ?

Lever le doute à ce sujet permettrait d'éclaicir le facteur risque. A t-on des relevés plus récents en abscisse et en ordonnée de la comète qui permettrait de valider ou non  la probabilité d'une désintégration naturelle de la comète ?
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #206 le: 17 septembre 2011 à 13:56:51 »

Je voudrais savoir si tu parles en ton nom, ou sous le couvert de ton groupe de travail?
Et si tu avais une idée de la date à partir de laquelle la comète sera visible en France?

-Vod- a répondu à ta question, s'agissant du moment où Elenin sera visible pour l’hémisphère Nord (10 octobre). Avec des moyens techniques professionnels : 23 octobre avec SOHO, début octobre avec Hubble Space Telescope et le radiotélescope d'Arecibo.

Je parle sous le couvert de mon groupe de travail. Mais à l'occasion je donne mon propre avis (les questions liées à la survie).
« Modifié: 17 septembre 2011 à 15:09:20 par Elenin11 »
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #207 le: 17 septembre 2011 à 14:23:12 »

Bonjour Elenin11 et à tous.

je suppose que le 27/09 sera un bon test pour présumer sur les "chances" de voir ta théorie concernant l'impact du passage d'Elenin le 22/11.
Si ce test se révele positif, penses tu que nos "gouvernants" seront à ce moment là bien obligés d'agir en informant  les populations ou bien le black out continuera t'il ?

Toujours dans le cas de figure où le test du 27/09 est positif, penses tu qu'il puisse y avoir des signes avant coureurs type seisme de 6 ou 7 dans les heures ou les jours précédent le 27/11 ?

Le 22/09 pourrait être un test, mais nous considérons que le test a déjà réussi puisque 5 solar flares de classe X (donc rares) ont eu lieu ces derniers jours, et qu'une CME a aussi eut lieu sur le plan de l’écliptique face à la Terre (là où Elenin se trouvait), ce qui, dans le cadre de la théorie de l'univers électrique, permet de dire que l'influence d'Elenin sur le soleil est d'ores et déjà avérée. Ce qui implique la résistance d'Elenin au passage du périhélie, et de sa charge toujours élevée. Nous nous attendons donc à d'autres solar flares et CME d'ici la fin du mois.

Je ne pense pas que les autorités aient à avertir la population pour la simple raison que les experts eux-mêmes n'ont aucune certitude quant au lieu sur la Terre, au moment où le processus pourrait surgir et à la magnitude réelle d'un probable séisme. Il y a beaucoup trop d'inconnues pour déclencher quoi que ce soit officiellement de la part des experts. Alors que dire des non-experts.

Ainsi, il reste l'option virale non-officielle.

Nous ne possédons pas assez de recul sur les données pour établir un diagnostic prévisible sur les signes avant-coureurs. Mais si Elenin est ce que nous pensons qu'elle est, des séismes croissants et/ou des éruptions volcaniques pourraient intervenir en l'espace de quelques jours à partir du 2 novembre, date à laquelle la Terre croisera l'orbite d'Elenin, et surtout sa queue de poussière.
IP archivée

Elenin11

  • Permissions restreintes
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 148
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #208 le: 17 septembre 2011 à 14:42:38 »

Je reprends les éléments du post car il y a quelque chose qui me chiffonne sur ce double pointage de l'objet qui nous intéresse;

-La magnitude de la comète suffit -elle à expliquer les différences de coordonnées entre la version JPL-NASA et la position observée ou y'a t-il une volonté délibérée de falsifier sa position ?(et donc de la ranger dans les corps susceptibles de désintégration )

- La position observée Par qui et à l'aide de quels moyens ? des références peut -être ?

Lever le doute à ce sujet permettrait d'éclaicir le facteur risque. A t-on des relevés plus récents en abscisse et en ordonnée de la comète qui permettrait de valider ou non  la probabilité d'une désintégration naturelle de la comète ?

Je me suis peut-être mal exprimée. Je parlais de la position d'Elenin sur le graphe, pas dans le ciel ! Autrement dit, pour les observateurs comme pour le JPL, la position physique (géographique si tu veux, bien que le radical "géo" fasse référence à la Terre) d'Elenin est la même. Le graphe montre un périhélie à 0,480 UA du soleil pour les observateurs COMME pour le JPL.

Ce qui change est la magnitude. JPL-NASA fait une estimation initiale de la future magnitude au périhélie d'Elenin en fonction de la taille estimée de son noyau et d'autres facteurs plus subtils quelques mois avant ledit périhélie. Puis les observateurs corrigent cette magnitude en fonction de leurs observations à mesure que la comète s'approche du point considéré. D’où la différence indiquée sur le graphe. Étant donné qu'Elenin est inobservable au périhélie, cette magnitude observée est donnée pour les jours qui précèdent le périhélie. C'est donc une magnitude vraie, mais anticipée. C'est l’intérêt d'un tel graphe.

Ce graphe montre donc bien qu'ELENIN N'EST PAS SUSCEPTIBLE DE SE DÉSINTÉGRER puisque étant à gauche de la ligne rouge (zone de survie des comètes au périhélie).
« Modifié: 17 septembre 2011 à 15:06:58 par Elenin11 »
IP archivée

UrbanCast

  • Invité
Re : Re : Re : Grosse comète en approche ?
« Réponse #209 le: 17 septembre 2011 à 19:48:24 »

Bonsoir a toutes et a tous.

Le sujet est, de l'avis de tous, extrêmement passionnant, ce qui nous pousse a faire des recherches un peu partout sur le net...

D’où mon inscription sur le site, pour partager ce lien et savoir ce que pense Elenin11, de cette autre théorie: http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/09/comet-elenin-scientific-evidence-of.html

Merci d'avance pour toutes vos réponses ;)
« Modifié: 17 septembre 2011 à 19:59:48 par UrbanCast »
IP archivée
Pages: 1 ... 12 13 [14] 15 16 ... 35   En haut