Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !


Auteur Sujet: L’affaire de Rendlesham  (Lu 21995 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

zek

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 861
L’affaire de Rendlesham
« le: 27 Juillet 2008 à 18:28:07 »

Fin de l'année 1980, dans la forêt de Rendlesham, près de la base aérienne de Woodbridge, conjointement gérée par la Royal Air Force et l'US Air Force, plusieurs objets inhabituels sont observés par des militaires sur plusieurs nuits. Des observations rapprochées eurent lieu et des traces aux sols furent relevées.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_Rendelsham
« Modifié: 09 Novembre 2009 à 17:10:42 par Nemo492 »
IP archivée
"vague inquiétude" - Ryûnosuke Akutagawa

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4307
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #1 le: 14 Septembre 2008 à 17:45:44 »

Planète Choc :

dailymotion - Ovni à Rendlesham (part 1)

dailymotion - ovni à Rendlesham (part 2)

edit : les vidéos n'existent plus
« Modifié: 09 Juillet 2010 à 23:27:12 par katchina »
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #2 le: 30 Octobre 2008 à 10:16:59 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   1/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites


An Excerpt From the Book
By Robert L. Hastings
(© Copyright 2008, Robert L. Hastings - All Rights Reserved)

Available only at
www.ufohastings.com

Bentwaters
...
Beams of Light

Posted: 18:00 October 29, 2008


One of the most spectacular UFO cases of all time involved a series of incidents at two neighboring Anglo/American air bases in Suffolk, England, in December 1980.

The air bases, RAF Bentwaters and RAF Woodbridge, were separated by a small forest. Consequently, the multiple UFO events, which occurred there are collectively known as the Bentwaters-Woodbridge-Rendlesham Forest Case. However, most knowledgeable people nowadays simply refer to it as "The Bentwaters Case" (or "The Rendlesham Forest UFO")

With the exception of the alleged recovery of a crashed alien spaceship at Roswell, New Mexico, in 1947, the intriguing events at Bentwaters have arguably received more media coverage in recent years than any other UFO incidents. While most of the publicity has focused on reports of a landed UFO in Rendlesham Forest, an equally important aspect of the story has usually been downplayed: another UFO was apparently observed hovering above the Bentwaters Weapons Storage Area, where tactical nukes were kept, and reportedly directed laser-like beams of light down into it!


This dramatic incident has been discussed somewhat reluctantly (on occasion) over the years by RAF Bentwaters' Deputy Base Commander at the time, now retired, USAF Colonel Charles I. Halt.

Although Halt himself observed the UFO sending down beams of light into various areas of the base, he was at the time some miles away, in Rendlesham Forest, and only heard radio chatter about the incident at the WSA. Nevertheless, I believe that Halt's remarks regarding the event are important and warrant further examination. First, however, they must be placed in context.

Because the Bentwaters UFO sightings have been thoroughly reported upon and analyzed elsewhere, I will summarize them here only briefly. On January 13, 1981-some two weeks after the incidents-Lt. Col. Halt wrote a brief memorandum about them entitled, Unexplained Lights. It reads:

1. Early in the morning of 27 Dec 80 (approximately 0300L), two USAF security police patrolmen saw unusual lights outside the back gate at RAF Woodbridge. Thinking an aircraft might have crashed or been forced down, they called for permission to go outside the gate to investigate. The on-duty flight chief responded and allowed three patrolmen to proceed on foot. The individuals reported seeing a strange glowing object in the forest. The object was described as being metallic in appearance and triangular in shape, approximately two to three meters across the base and approximately two meters high. It illuminated the entire forest with a white light. The object itself had a pulsing red light on top and a bank(s) of blue lights underneath. The object was hovering or on legs. As the patrolmen approached the object, it maneuvered through the trees and disappeared. At this time the animals on a nearby farm went into a frenzy. The object was briefly sighted approximately an hour later near the back gate.

2. The next day, three depressions 1 1/2" deep and 7" in diameter were found where the object had been sighted on the ground. The following night (29 Dec 80) the area was checked for radiation. Beta/gamma readings of 0.1 milliroentgens were recorded with peak readings in the three depressions and near the center of the triangle formed by the three depressions. A nearby tree had moderate (.05-.07) readings on the side of the tree toward the depressions.

3. Later in the night a red sun-like light was seen through the trees. It moved about and pulsed. At one point it appeared to throw off glowing particles and then broke into five separate white objects and then disappeared. Immediately thereafter, three star-like objects were noticed in the sky, two objects to the north and one to the south, all of which were about 10-degrees off the horizon. The objects moved rapidly in sharp angular movements and displayed red, green and blue lights. The objects to the north appeared to be elliptical through an 8-12 power lens. They then turned to full circles. The objects in the north remained in the sky for an hour or more. The object to the south was visible for two to three hours and beamed down a stream of light from time to time. Numerous individuals, including the undersigned, witnessed the activities in paragraphs 2 and 3.

(Signed)
Charles I. Halt, Lt.Col. USAF
Deputy Base Commander
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires


Un extrait du livre
Par Robert L. Hastings 
(© Copyright 2008, Robert L. Hastings - Tous droits réservés)

Offert seulement à l'
www.ufohastings.com

Bentwaters
...
Faisceaux de lumière


Posted: 18:00 Octobre 29, 2008


L'un des plus spectaculaires d'OVNI cas de tous les temps en cause une série d'incidents à deux voisins anglo-américaines des bases aériennes dans le Suffolk, en Angleterre, en Décembre 1980.

Les bases aériennes, et Bentwaters RAF RAF de Woodbridge, ont été séparés par une petite forêt. Par conséquent, les multiples événements OVNI, qui a eu lieu il ya collectivement connus sous le nom de Bentwaters-Woodbridge-Forêt Rendlesham affaire. Toutefois, la plupart des personnes aujourd'hui se référer à elle comme "Le Bentwaters affaire" (ou "La Forêt Rendlesham UFO")

À l'exception de l'auteur présumé de la récupération d'un vaisseau alien s'est écrasé à Roswell, Nouveau Mexique, en 1947, l'intrigante à Bentwaters événements ont sans doute reçu plus de couverture médiatique au cours des dernières années que n'importe quel autre OVNI incidents. Alors que la plupart de la publicité a mis l'accent sur les rapports d'un OVNI a atterri dans Rendlesham Forest, un aspect tout aussi important de l'histoire a souvent été minimisé: un autre OVNI a été apparemment observé en vol stationnaire au-dessus de la Bentwaters Espace de stockage d'armes, où les armes nucléaires tactiques ont été détenus, et auraient réalisé au laser comme des rayons de lumière en elle!


Ce dramatique incident a été discuté quelque peu à contrecoeur (à l'occasion) au fil des ans par la RAF Bentwaters "sous-commandant de la base à l'époque, maintenant à la retraite, l'US Air Force colonel Charles I. Halt.

Bien que lui-même observé Arrêter l'OVNI d'envoi à des faisceaux de lumière dans différents domaines de la base, il était à l'époque quelques kilomètres de là, dans Rendlesham Forest, et entendu que la radio parle de l'incident survenu à l'ASO. Néanmoins, je pense que les remarques de Halt concernant l'événement sont importantes et méritent un examen plus approfondi. Tout d'abord, toutefois, elles doivent être replacées dans leur contexte.

Bentwaters parce que les observations d'OVNI ont été signalés en détail et analysé à d'autres, je vais les résumer ici que brièvement. Le 13 Janvier 1981-environ deux semaines après les incidents survenus-LT. Mettre un terme à la colonne a écrit un bref mémorandum sur leur droit, inexpliquée Lumières. Il se lit comme suit:

1. Tôt dans la matinée du 27 décembre 80 (environ 0300L), deux USAF gardiens de la police de sécurité a vu les lumières inhabituelles à l'extérieur de la porte arrière à la RAF de Woodbridge. Penser peut-être un avion s'est écrasé ou ont été contraints vers le bas, ils ont demandé la permission d'aller à l'extérieur de la porte d'enquêter. Le service de vol en chef a répondu et droit à trois patrouilleurs de procéder à pied. Les personnes ont signalé avoir vu un étrange objet brillant dans la forêt. L'objet a été décrite comme étant d'aspect métallique et de forme triangulaire d'environ deux à trois mètres à travers la base et environ deux mètres de haut. Il éclairée toute la forêt avec une lumière blanche. L'objet lui-même avait une pulsation de lumière rouge et un haut Bank (s) de feux bleus en dessous. L'objet était en vol stationnaire ou sur les jambes. Comme le approché de la patrouilleurs objet, il maneuvered à travers les arbres et a disparu. À ce moment, les animaux sur une ferme voisine a été dans une frénésie. L'objet a été brièvement aperçu environ une heure plus tard, près de la porte arrière.

2. Le lendemain, trois dépressions de 1 1 / 2 po de profondeur et 7 "de diamètre ont été trouvées là où l'objet avait été repéré sur le terrain. La nuit suivante (29 décembre 80), la région a été vérifié pour la radiothérapie. Bêta / gamma relevés de 0,1 milliroentgens ont été enregistrées avec un pic des lectures dans les trois dépressions et à proximité de la centrale du triangle formé par les trois dépressions. A proximité arbre a modéré (.05 -. 07) lectures sur le côté de l'arbre vers les dépressions.

3. Plus tard dans la nuit, un soleil rouge comme la lumière a été vu à travers les arbres. Il est passé sur et pulsés. À un moment, il semble se débarrasser de particules incandescentes, puis se sont séparés en cinq objets blancs et a ensuite disparu. Immédiatement après, trois étoiles, les objets similaires ont été observées dans le ciel, de deux objets vers le nord et une au sud, qui ont tous été d'environ 10 degrés au large de l'horizon. Les objets déplacés rapidement en forte mouvements angulaires et affichées en rouge, vert et bleu lumineux. Les objets au nord semble être elliptique par le biais d'une lentille 8-12 pouvoir. Ils ont ensuite tourné à plein milieux. Les objets dans le nord du pays est restée dans le ciel pendant une heure ou plus. L'objet au sud a été visible pendant deux à trois heures et accrochées à un flux de lumière de temps en temps. De nombreuses personnes, y compris les soussignés, vu les activités dans les paragraphes 2 et 3.

(Signé)
Charles I. Halt, Lt.Col. USAF
Vice-commandant de la base
« Modifié: 16 Mars 2010 à 21:29:30 par Nemo492 »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #3 le: 30 Octobre 2008 à 10:24:14 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   2/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites

Col. Charles Halt Addresses National Press Club
UFO Press Conference, November 12th, 2007
Col. Halt is holding plaster cast of UFO landing pod ground impression.
Photo courtesy of Robert D. Morningstar

Halt reconstructed the UFO incidents from memory, and inadvertently misstated the dates they had occurred. The first incident in the forest actually took place around 3 a.m. on December 26th; the second incident began late on the evening of December 27th and continued into the early morning hours of the 28th.


When this memo was declassified via the Freedom of Information Act, in 1983, it sparked widespread media interest and public excitement about the Bentwaters sightings. UFO debunkers, most notably James McGaha, dismissed the mysterious light in the woods as the periodic flashing of a nearby lighthouse. Colonel Halt strenuously objected to this explanation, saying in one interview, "The lighthouse was in our sight the whole time. It was 35 to 40-degrees off where all of this was happening." REF: UFOs vs. The U.S. Government, the History Channel.


In other words, both the lighthouse and the unidentified light in the woods were observed simultaneously and were clearly distinguishable as two, widely separated sources of light.

James McGaha, apparently not willing to be confused by the facts, continues to insist, even now, that the lighthouse beam caused the all the furor. Unfortunately, a great many people, scientists and laypersons alike, who are unfamiliar with Colonel Halt's extensive testimony about the incident have unwittingly accepted McGaha's untenable "explanation" as the solution to the mystery.


Significantly, it will be noted that Halt said nothing about the UFO incident at the Bentwaters WSA in his first official statement on the matter. Whatever he may have discussed with his superiors at the time remains unclear. As far as I am aware, Halt's first public statement about the incident at the WSA did not occur until 1991.


Col. Charles I. Halt in Rendlesham Forest

Understandably, the WSA was the most sensitive and heavily-guarded section of the base. It consisted of a series of closely-spaced, reinforced concrete bunkers-informally known as "hot row"-in which lower-yield tactical nuclear bombs were believed to be stored. Although that fact has never been officially confirmed by the Pentagon, three of my ex-Air Force sources-one a retired colonel-say it was so.

During that era, Soviet troops based in Eastern Europe greatly outnumbered the combined allied armed forces stationed on the continent. Consequently, in the event of a Soviet invasion of West Germany, U.S. war plans called for the extensive use of tactical nuclear weapons to thwart the attack. If war had indeed erupted in Europe in the early 1980s, the weapons at the Bentwaters WSA would have undoubtedly been loaded onto nuclear-capable USAF F-16 fighter-bombers and flown to the front.

During the UFO sighting at the WSA, still-unidentified security personnel reported observing a luminous object briefly hovering above the site. Although published reports vary, the UFO apparently sent laser-like beams of light down near-or directly onto-the tightly-spaced weapons bunkers! Shortly thereafter, it reportedly left the vicinity at high velocity.

When Colonel Halt briefly alluded to this startling incident during a 1991 Unsolved Mysteries television program, he stated, "We could very clearly see [the UFO]...I noticed other beams of light coming down from the same object, falling on different places on the base. My boss was standing in his front yard in Woodbridge and he could see the beams of light falling down, and the people in the [Bentwaters] Weapons Storage Area and other places on the base also reported the lights."

Some six years later, during a May 13, 1997 interview with journalist A.J.S. Rayl, Halt again spoke of the events at Bentwaters/Woodbridge, including the incident at the WSA. At the time of his own sighting, Halt had been trudging through Rendlesham Forest, leading a team of Air Force Security Police who were investigating reports of strange lights in the woods. He described the remarkable anomalous activity witnessed by the team in his now-famous January 13, 1981 memorandum, but only briefly.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires


Le colonel Charles arrêter adresses National Press Club
UFO Conférence de presse, Novembre 12, 2007
Mettre un terme à la colonne est tenue de plâtre gousse d'atterrissage d'OVNI terrain impression.
Photo gracieuseté de Robert D. Morningstar

Mettre un terme à la reconstruction UFO incidents de la mémoire, par inadvertance, erronée et les dates où ils se sont produits. Le premier incident dans la forêt a effectivement eu lieu autour de 3 heures, le Décembre 26th; le deuxième incident a commencé à la fin de la soirée de Décembre 27 et s'est poursuivie dans les premières heures de la 28e.

Lorsque cette note de service a été déclassifié par le biais du Freedom of Information Act, en 1983, elle a suscité l'intérêt des médias généralisée et l'excitation du public au sujet de la Bentwaters observations. UFO debunkers, notamment James McGaha, a rejeté la lumière mystérieuse dans les bois que clignotant périodiques à proximité d'un phare. Colonel Halt vigoureusement opposé à cette explication, en disant dans une interview, «Le phare a été vue dans notre tout le temps. Il était de 35 à 40 degrés de tous les cas de ce qui se passait." REF: OVNI c. Le gouvernement des États-Unis, la History Channel.

En d'autres termes, à la fois le phare et la lumière non identifié dans les bois ont été observées simultanément et sont clairement identifiables en tant que deux, très éloignées des sources de lumière.

James McGaha, apparemment pas disposé à être confondu par les faits, continue d'insister, même maintenant, que le faisceau du phare a causé la fureur de tous les. Malheureusement, un grand nombre de personnes, des scientifiques et des laïcs aussi bien, qui ne sont pas familiers avec le colonel Mettre un terme à la vaste témoignage au sujet de l'incident ont inconsciemment accepté l'McGaha intenable "explication" que la solution du mystère.

De manière significative, il convient de noter que Halt ne dit rien sur les OVNI incident à la WSA Bentwaters dans sa première déclaration officielle sur la question. Ce qu'il mai ont discuté avec ses supérieurs hiérarchiques à l'époque reste incertaine. Pour autant que je suis conscient, d'arrêter la première déclaration publique au sujet de l'incident à l'ASO n'a pas été le cas jusqu'en 1991.


Le colonel Charles I. Rendlesham arrêt de la forêt

Naturellement, l'ASO a été le plus sensible et très surveillé-section de la base. Il a consisté en une série de près de l'interligne, des bunkers en béton armé-officieusement connu sous le nom de «ligne chaude» dans laquelle le rendement inférieur des bombes nucléaires tactiques étaient, semble être stockés. Bien que ce fait n'a jamais été officiellement confirmée par le Pentagone, trois de mes ex-armée de l'air sources-et-un colonel à la retraite-dire il en fut ainsi.

Au cours de cette période, les troupes soviétiques en Europe de l'Est beaucoup plus nombreux que l'ensemble des alliés des forces armées stationnées sur le continent. Par conséquent, dans le cas d'une invasion soviétique de l'Allemagne de l'Ouest, les plans de guerre des États-Unis a demandé que les recours des armes nucléaires tactiques pour déjouer l'attaque. Si la guerre a en effet éclaté en Europe au début des années 1980, les armes à la WSA Bentwaters aurait sans doute été chargés sur une capacité nucléaire USAF F-16 chasseurs-bombardiers et effectuées à l'avant.

Au cours de l'observation d'OVNIS à l'ASO, encore non identifiés du personnel de sécurité a signalé l'observation d'un objet lumineux brièvement en vol stationnaire au-dessus du site. Bien que la publication de rapports varient, l'OVNI apparemment envoyé au laser comme des rayons de lumière à proximité ou directement sur le bien-espacés armes bunkers! Peu de temps après, il aurait quitté la proximité à grande vitesse.

Quand le colonel Halt brièvement fait allusion à cette étonnante incident au cours de 1991 Mystères émission de télévision, at-il déclaré, «Nous pourrions très bien voir [l'OVNI] ... J'ai remarqué d'autres faisceaux de lumière qui descendent d'un même objet, de tomber sur des lieux différents sur la base. Mon patron était debout dans sa cour à Woodbridge, et il pourrait voir les faisceaux de lumière tombent, et les gens dans le [Bentwaters] Espace de stockage d'armes et d'autres endroits de la base a également signalé les lumières. "

Environ six ans plus tard, lors d'un Mai 13, 1997 entrevue avec le journaliste Rayl la SJA, Arrêt de nouveau parlé des événements à Bentwaters / Woodbridge, y compris l'incident survenu à l'ASO. Au moment de sa propre observation, d'arrêter a été trudging par Rendlesham forêts, dirige une équipe de l'Armée de l'Air de la police qui enquêtaient sur des rapports étranges feux dans les bois. Il a décrit la remarquable activité anormale assisté par l'équipe dans son désormais célèbre 13 Janvier 1981 mémorandum, mais seulement brièvement.
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:44:30 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #4 le: 30 Octobre 2008 à 10:28:31 »


Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   3/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites


RAF Bentwaters - 1964

During the much longer interview with Rayl, Halt said:

[After leaving the woods, our search team] crossed the farmer's field past his house and across the road, stumbled through a small stream, and went out into a large plowed field. Somebody noticed several objects in the sky to the north-three objects clearly visible with multiple-colored lights on them. The objects appeared elliptical and then they turned full round, which I thought was quite interesting. All three doing that. They were stationary for a while and then they started to move at high speed in sharp angular patterns as though they were doing a grid search. About that same time, somebody noticed a similar object [in the southern sky]. It was round-did not change shape-and at one point it appeared to come toward us at a very high speed. It stopped overhead and sent down a small pencil-like beam, sort of like a laser beam. It was an interesting beam in that it stayed-it was the same size all the way down the beam. It illuminated the ground about ten feet from us and we just stood there in awe wondering whether it was a signal, a warning, or what it was. We really didn't know. It clicked-off as though someone threw a switch, and the object receded, back up into the sky.

Then it moved back toward Bentwaters, and continued to send down beams of light, at one point near the weapons storage facility. We knew that because we could hear the chatter on the [two-way] radio.

Halt further discussed the incident at the WSA during a Sci Fi Channel television program, UFO Invasion at Rendlesham, which first aired in December 2003. After some prodding by the show's host, Bryant Gumble, a reluctant Halt stated, "The object to the south [of my position in the forest] was actually sending some beams down near, or into, the Weapons Storage Area. That caused me a great deal of concern. You know, what was it doing there? Was it searching for something, was it trying to-who knows what it was trying to do?" For a split second, it seemed as if Halt would say something like, "Was it trying to zap the nukes?" but caught himself before the words left his lips.

Given these public statements, I decided to approach Halt, in the hope that he would elaborate on the nuclear weapons aspect of the sightings at Bentwaters. Eventually, with the assistance of a friend who is a retired USAF officer, I was able to contact him. After sending me a couple of cautious, non-committal e-mails, Halt finally wrote, "I am agreeable to an interview provided anything used be cleared with me first. There are some subjects that I am not able to discuss, especially issues that relate to [nuclear] weapons."

I quickly responded to Halt, and agreed to his condition of editorial control. However, I also pointed out, regarding the incident at the WSA, I would simply be asking him to elaborate on statements he had already made to others. I further promised that I would understand and accept a string of "no comment" responses, if that were the outcome, as long as I could at least ask my questions.

The telephone interview took place on February 7, 2006. I began by asking Halt why he continued to grant interviews to researchers and journalists, some 25 years after the incidents at Bentwaters. He replied, "Well, I guess the best way to put it is to get the truth out there. Initially, I wasn't too excited about talking to anybody about it. If my memo had not been made public, I would have remained silent. There was never any attempt to influence what I said [but] at that time, I had no intention of talking to anybody I didn't have to. It wasn't exactly a career-enhancing, uh, opportunity when I stumbled into it. If I had it to do over again, I would have sent somebody else into the woods."

He emphasized, "I have never been warned not to talk about my experience. In fact, no one has officially said anything to me about it, which I find quite interesting. When I left the Air Force I was debriefed because of my security clearances, but that particular issue was never brought up. I don't even think that the people who did the debriefing even knew about it."

I then asked Halt to discuss the incident at the Bentwaters WSA. He replied, "[While we were in the forest] we heard radio conversations on the Law Enforcement frequency, the Security Police frequency, and the Command Network. Now, we were having a lot of problems with the radio. They were really acting up. We were getting a lot of interference and static, but we could hear talk about one of the objects [being] in the vicinity of the Bentwaters WSA. I heard that some of the beams, or whatever they were, came down into the WSA. As I recall, the guard in the [watch] tower at the WSA made that report."
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires


RAF Bentwaters - 1964

Au cours de l'interview beaucoup plus longue avec Rayl, d'arrêter, a déclaré:

[Après avoir quitté le bois, notre équipe de recherche] traversé le champ de l'agriculteur passé de sa maison et de traverser la route, tombé par l'intermédiaire d'un petit ruisseau, et sortit en un grand champ labouré. Quelqu'un a remarqué plusieurs objets dans le ciel au nord-trois objets bien visibles avec de multiples feux de couleur sur eux. Les objets semble elliptique et puis ils se sont tournés tour complet, que j'ai trouvé très intéressant. Tous les trois le faire. Ils ont été stationnaire pendant un certain temps et puis ils ont commencé à circuler à grande vitesse angulaire en forte modes, comme s'il s'agissait de faire une grille de recherche. À la même époque, quelqu'un a remarqué un objet similaire [dans le sud du ciel]. Il a été tour-n'a pas de changer de forme et à un moment, il semble venir vers nous à une vitesse très élevée. Il a arrêté les frais généraux et fait descendre un petit crayon de type faisceau de route, un peu comme un faisceau laser. Il s'agit d'un faisceau d'intéressant dans la mesure où il est resté, il a été de la même taille tout au long de la poutre. Il illuminé le sol à environ dix pieds de nous et nous seulement il était en admiration se demander si elle a été un signal, un avertissement, ou de ce qu'il était. Nous ne savions pas. Il clique sur-off comme si quelqu'un a jeté un commutateur, et l'objet reculé, de retour dans le ciel.

Puis il est revenu vers Bentwaters, et a continué à envoyer les faisceaux de lumière, à un point proche de l'installation de stockage des armes. Nous savions que parce que nous avons pu écouter les bavardages sur la [les deux sens] de radio.

Mettre un terme à un examen plus approfondi de l'incident survenu à l'ASO au cours d'une Sci Fi Channel émission de télévision, UFO Invasion à Rendlesham, qui est diffusée en Décembre 2003. Après quelques prodding par le spectacle de l'hôte, Gumble Bryant, un réticents Halt a déclaré: «L'objet du sud [de ma position dans la forêt] a été effectivement l'envoi de certains faisceaux à proximité, ou dans, la zone de stockage d'armes. Cela m'a causé beaucoup d'inquiétude. Vous savez, ce qui a été fait il ya? Est-ce la recherche de quelque chose, est-il essayer à qui sait ce qu'il essayait de faire? " Pour une fraction de seconde, il semble comme si Halte dirais quelque chose comme: «Est-il essayer de zapper les armes nucléaires?" mais lui-même pris avant les mots à gauche sur ses lèvres.

Compte tenu de ces déclarations publiques, j'ai décidé d'approche Halt, dans l'espoir qu'il allait élaborer sur les armes nucléaires de l'aspect observations à Bentwaters. Finalement, avec l'aide d'un ami qui est un ancien officier de l'US Air Force, j'ai été en mesure de communiquer avec lui. Après l'envoi moi un couple de prudence, de non-engagement des e-mails, d'arrêter enfin a écrit: «Je suis d'accord pour un entretien prévu quoi que ce soit être utilisé autorisé avec moi en premier. Il ya des sujets que je ne suis pas en mesure de discuter, en particulier des questions qui trait à [nucléaire] armes ».

J'ai répondu rapidement de mettre un terme, et a décidé de son état de contrôle éditorial. Cependant, j'ai également fait remarquer, en ce qui concerne l'incident survenu à l'ASO, je voudrais simplement lui demander de donner des précisions sur les déclarations qu'il avait déjà fait pour d'autres. En outre, je promis que je comprends et accepte une chaîne de «no comment» des réponses, si tel était le résultat, tant que j'ai pu au moins demander à mes questions.

L'entretien téléphonique a eu lieu le Février 7, 2006. J'ai commencé par demander pourquoi Halte il a continué à accorder des interviews à des chercheurs et des journalistes, environ 25 ans après les incidents survenus à la Bentwaters. Il a répondu: «Eh bien, je pense que le meilleur moyen de mettre c'est pour obtenir la vérité là-bas. Au départ, je n'étais pas trop enthousiastes à l'idée de parler à qui que ce soit à ce sujet. Si ma note n'a pas été rendu public, je serait resté le silence. Il n'y a jamais toute tentative d'influencer ce que j'ai dit, [mais] à ce moment-là, je n'avais pas l'intention de parler à personne, je n'ai pas le faire. Ce n'est pas exactement une carrière d'amélioration, euh, quand l'occasion je suis tombé en elle. Si j'avais à faire plus encore, je voudrais avoir envoyé quelqu'un d'autre dans les bois. "

Il a souligné, «Je n'ai jamais été averti de ne pas parler de mon expérience. En fait, personne n'a officiellement rien dit à moi à ce sujet, que je trouve très intéressant. Quand j'ai quitté l'armée de l'air, je compte rendu a été à cause de ma sécurité , Mais cette question n'a jamais été mis en place. Je ne pense même pas que les gens qui ne le savait même rendu à ce sujet. "

J'ai alors demandé l'arrêt de discuter de l'incident à la Bentwaters WSA. Il a répondu: «[Alors que nous étions dans la forêt], nous avons entendu des conversations radio sur la fréquence de l'application de la loi, la police de sécurité fréquence, et le réseau de commandement. Maintenant, nous avons eu beaucoup de problèmes avec la radio. Ils étaient vraiment en place . Faisaient de beaucoup d'ingérence et de statique, mais nous avons pu écouter parler de l'un des objets [être] dans les environs de la WSA Bentwaters. J'ai entendu dire que certains des faisceaux, ou de ce qu'ils étaient, sont descendus dans la WSA . Si je me souviens bien, la garde à l'[regarder] tour de l'ASO a fait ce rapport. "
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:46:43 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #5 le: 30 Octobre 2008 à 10:30:31 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   4/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites


RAF Woodbridge - 1964

Following the telephone interview, Halt expanded upon these remarks via email. He wrote, "I never told [Left at East Gate author] Peter Robbins any structure was penetrated by beams. I was several miles away. From my view, a beam or more came down near the WSA. I don't know for a fact that the beams landed there. I know they were in the area. I was too far away but relied on the radio chatter, which indicated the beams landed there. The objects in the sky came from the east and moved west, skirting Woodbridge and approaching Bentwaters. When beams came down, the objects were closer to the Bentwaters WSA-just to the north of the facility. Only one object came overhead and briefly sent down a beam at our feet. The other three objects stayed just west of us and one or more of them sent down the beams to the WSA. They were far enough away that we couldn't tell which one or how many sent down beams. We could see several beams and members in the WSA went on the radio to report them. Several airmen present later told me they saw the beams. I don't remember any names at this point."

During the telephone interview, I asked Halt, "Were you ever concerned that the UFO was attempting to disable or otherwise compromise the integrity of the nuclear weapons?" He replied, "I can't comment on that, the way you worded it." He then paused a moment and said, "I did have great concern about the purpose of the beams." I then said, "So you wouldn't rule out the possibility that the object was trying to disable some of the weapons?" After another pause, Halt replied softly, "I can't comment about the weapons." Pressing on, I asked a follow-up question, "Did you ever hear any rumors about some of the weapons being removed from the WSA and being shipped back to the United States for inspection?" Halt replied, "I have no comment on that."

Sensing that Halt would not comment further regarding the UFO above the WSA, I changed the subject somewhat and asked if he had ever heard reports of nuclear weapons-related UFO incidents at other bases. Halt replied that he had been approached over the years by several former and retired USAF personnel, who alleged that such incidents had indeed occurred.

"I've had people come forward and tell me about different cases," he said, "you know, this happened at Malmstrom, this happened here, this happened there. They told me [warhead] targeting was changed, weapons were rendered neutral, on and on." Halt said that while he could not personally verify these accounts, he found them very interesting.

At this point, I left the subject of nukes altogether, and asked Halt why he had been somewhat wary of my first contact with him. He said that, after he had spoken publicly about his experiences, he had been contacted by some "unusual" individuals.

"I've gotten correspondence, occasionally telephone calls-now it's e-mails-from persons accusing me of everything from participating in the Second Coming of Christ, to being involved with the Devil. As you well know, there are a lot of fringe people out there with vivid imaginations and bizarre thoughts."

Finally, I asked Halt to briefly summarize his experience. He replied:

"We saw objects that were under intelligent control."

He paused, so I asked, "What was the source of the intelligence?"

He replied, "I don't know. It had to be something beyond [human technology] because of they way the objects moved-the speeds, the angles they turned, and the things they did. Could the objects have been remotely-controlled? Certainly."

I asked Halt, "So you're saying that it was a technology beyond anything any country on Earth would have?"

Halt replied, "I never saw any little green men, but it's possible it was alien technology. I sure would like to have the answers but don't think I'll ever get them."

In 1994, well before my interview with Halt, another retired U.S. Air Force officer told me that following the UFO incident at the Bentwaters WSA, two of the weapons had been removed from one of the bunkers for inspection. That individual once worked for NATO's nuclear weapons security program. I had been introduced to him by a mutual friend who knew of my longstanding interest in nukes-related UFO incidents.

I was aware of the retired officer's background, so I hesitantly asked him if he had ever heard about the Bentwaters/Woodbridge UFO incidents. After warily staring at me for a few seconds, he acknowledged that he was familiar with them.

Figuring that I had nothing to lose, I plunged ahead and asked him if he had heard the rumors about the UFO sighting at the Bentwaters Weapons Storage Area. Much to my surprise, he confirmed the presence of a UFO near the WSA, confirmed that it had directed a beam or beams of light downward into the bunker complex, and-without any prompting from me-said that he had once read a report stating that two tactical nuclear bombs had been removed from one of the bunkers shortly after the incident and shipped by the Air Force to the U.S. for inspection.

I must admit that I was somewhat taken aback by this individual's candor. He concluded his remarks by saying that he was unaware of the findings of this inspection because it had taken place several years before his tenure with NATO. Regardless, in light of these comments, it appears that the U.S. Air Force was sufficiently concerned about the condition of the two bombs after the UFO incident to remove them from their bunker for inspection.

Unfortunately, I am not at liberty to reveal the retired officer's identity. However, his credentials relating to his previous involvement with the U.S. military's nuclear weapons security program are a matter of record, and I consider his statements to be highly credible.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires


RAF Woodbridge - 1964

Après l'entretien téléphonique, d'arrêter développé ces remarques par e-mail. Il a écrit: «Je n'ai jamais dit [à gauche East Gate auteur] Peter Robbins, toute structure a été pénétrée par des poutres. J'ai été plusieurs kilomètres. De mon point de vue, un faisceau ou plus est tombé près de la WSA. Je ne sais pas pour une fait que les poutres, il a atterri. Je sais qu'ils ont été dans la région. J'ai été trop loin, mais s'est fondée sur la radio chatteur, qui indique les poutres, il a atterri. Les objets dans le ciel venait de l'est et l'ouest, longeant et Woodbridge Bentwaters approche. Quand est venu à poutres, les objets sont plus proches de la WSA-Bentwaters juste au nord de l'installation. Un seul objet et les frais généraux se sont brièvement adressé à un faisceau à nos pieds. Les trois autres objets dormi juste à l'ouest de nous et un ou plusieurs d'entre eux fait descendre les poutres à l'ASO. Ils ont été assez loin que nous ne pouvions pas dire à qui un ou comment fait descendre de nombreux faisceaux. Nous avons pu voir plusieurs faisceaux et des membres de la WSA a été à la radio de les signaler . Plusieurs aviateurs présents m'a dit plus tard qu'ils ont vu les poutres. Je ne me souviens pas des noms à ce stade. "

Au cours de l'entretien téléphonique, j'ai demandé à arrêter, "Avez-vous jamais préoccupé de ce que l'OVNI a été d'essayer de désactiver ou compromettre l'intégrité des armes nucléaires?" Il a répondu, "je ne peux pas commenter sur ce point, la façon dont vous avez rédigé il." Il a ensuite mis en veille un instant et dit, "j'ai eu une grande préoccupation quant à l'objet des faisceaux". Je me suis alors dit: "Alors, tu ne voudrais pas exclure la possibilité que l'objet était d'essayer de désactiver certaines des armes?" Après une autre pause, d'arrêter doucement répondu, "je ne peux pas commenter sur les armes." Appuyant sur, j'ai posé une question: «Avez-vous jamais entendu aucun des rumeurs au sujet de certaines de ces armes est retirée de la WSA et d'être réexpédié aux États-Unis pour le contrôle?" Halte a répondu, "je n'ai pas de commentaire à ce sujet."

Arrêt de détection qui ne serait pas d'autres commentaires au sujet de l'OVNI au-dessus de la WSA, j'ai changé quelque peu la question et a demandé s'il avait jamais entendu les rapports des armes nucléaires-UFO incidents liés à d'autres bases. Halte a répondu qu'il avait été approché au fil des ans par plusieurs anciens retraités et le personnel de l'USAF, qui ont affirmé que de tels incidents avaient effectivement eu lieu.

«J'ai eu les gens viennent vers l'avant et me dire au sujet de différents cas", at-il dit, "vous savez, cela s'est passé à Malmstrom, ce qui s'est passé ici, cela s'est passé là-bas. Ils m'ont dit [des ogives] ciblage a été changé, les armes ont été rendues neutre , Et sur le. " Halte dit que s'il ne pouvait pas personnellement vérifier ces comptes, il a trouvé très intéressant.

À ce moment-là, j'ai quitté l'objet d'armes nucléaires tout à fait, et a demandé Halte pourquoi il avait été quelque peu méfiant de mon premier contact avec lui. Il a dit que, après avoir parlé publiquement de ses expériences, il avait été contacté par une «inhabituelle» des individus.

«J'ai reçu la correspondance, à l'occasion des appels téléphoniques-il maintenant d'e-mails de personnes-m'accusant de tout, de participer à la seconde venue du Christ, à être associé avec le diable. Comme vous le savez bien, il ya beaucoup de marge personnes vivant avec imagination et les pensées bizarres. "

Enfin, j'ai demandé l'arrêt de résumer brièvement son expérience. Il a répondu:

"Nous avons vu des objets qui ont été sous contrôle intelligent."

Il a mis en veille, alors j'ai demandé, "Quelle a été la source de l'intelligence?"

Il a répondu, «Je ne sais pas. Il a dû être quelque chose au-delà de [la technologie de l'homme] à cause de leur façon les objets déplacés à la vitesse, les angles ils se sont tournés, et les choses qu'ils ont fait. Pourriez les objets ont été contrôlées à distance ? Certainement. "

J'ai demandé à arrêter, «Alors, vous dites qu'il s'agissait d'une technologie au-delà de tout un pays sur la Terre aurait?"

Mettre un terme à répondu: «Je n'ai jamais vu de petit hommes verts, mais il est possible, il a été de technologies étrangères. Sûr, je voudrais avoir les réponses, mais ne pense pas que je vais jamais faire."

En 1994, bien avant mon entrevue avec Halt, un autre a pris sa retraite l'US Air Force agent m'a dit qu'à la suite de l'incident OVNI Bentwaters à la WSA, deux des armes avaient été retirés de l'un des bunkers de l'inspection. Cette personne a travaillé pour l'OTAN de la sécurité des armes nucléaires program. I avait été présenté à lui par un ami qui connaissait mon intérêt de longue date pour les nukes-UFO incidents liés.

J'ai été conscient de la retraite de l'agent de fond, de manière hésitante, je lui ai demandé s'il avait jamais entendu parler de la Bentwaters / Woodbridge UFO incidents. Après prudence me regardant pendant quelques secondes, il a reconnu qu'il était familier avec eux.

Comprendre que je n'avais rien à perdre, j'ai plongé à venir et lui a demandé s'il avait entendu les rumeurs sur l'observation d'OVNI à la Bentwaters armes zone de stockage. À ma grande surprise, il a confirmé la présence d'un OVNI près de la WSA, a confirmé qu'elle avait réalisé un faisceau ou de faisceaux de lumière vers le bas dans la soute complexe, et sans aucune incitation de moi-a dit qu'il avait lu un rapport indiquant que deux bombes nucléaires tactiques ont été retirés de l'un des bunkers peu de temps après l'incident et expédiée par l'armée de l'air aux États-Unis aux fins d'inspection.

Je dois avouer que j'ai été quelque peu surpris par cette personne de la franchise. Il a conclu ses remarques en disant qu'il n'était pas au courant des résultats de cette inspection, car elle avait eu lieu plusieurs années avant son mandat avec l'OTAN. Soit, à la lumière de ces observations, il semble que l'US Air Force a été suffisamment préoccupé par l'état des deux bombes après l'incident OVNI pour les enlever de leur bunker de l'inspection.

Malheureusement, je ne suis pas à la liberté de révéler la retraite de l'agent de l'identité. Toutefois, ses pouvoirs relatifs à sa précédente participation à l'armée américaine d'armement nucléaire de program de sécurité sont une question de record, et je considère ses déclarations à être très crédible.

« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:48:39 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #6 le: 30 Octobre 2008 à 10:32:34 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   5/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites

Shortly after I spoke with Colonel Halt, he forwarded two emails he had received from a former radio communications specialist at Bentwaters, Carl Thompson Jr., who told Halt he had indirect knowledge of the UFO incidents at the base's Weapons Storage Area. Yes, incidents, plural. That there had been more than one sighting at the WSA was news to me so I quickly called Thompson. He told me:

At the time, I was a Senior Airman with the 2164th Communications Squadron. I was a Radio Relay Repairman. On the first night, Christmas night if I'm not mistaken, I was at the Weapons Storage Area working on a piece of equipment in the [security] tower, trouble-shooting it. I think it was a motion-detection component, used for the security of the weapons. At midnight, the guy who was going to relieve me, ---- -------, called and said that he would come out to the area. So, I went back to the wide-band radio shop and finished up some paperwork.

Now, I don't remember how much later it was, but he called me at the shop and said, 'We just saw a UFO!' He meant himself and the security guards. He was in the security tower cab at the time he called. You could plainly tell he was excited and maybe kind of anxious. He sounded matter-of-fact but also kind of half-scared. I asked, 'What did it look like?' He said, 'It was so bright that you couldn't look directly at it.' So I didn't get any details about its shape, how large it was, any of that. It was just a really bright light. He said it was hovering there for just a few seconds, then it went toward Woodbridge so, maybe, that would be in a southwesterly direction.

So, then I asked him, 'Did everybody see it?' He said that everyone had. Then he asked me, 'How am I going to report this?' I said, 'Is anyone else going to report it?' He said, 'No, they're not going to report it.' So, I said, 'How are you going to look, if the others who were right there in the area aren't going to report it? You're going to be on your own. If it were me, I would let it go.' I was the ranking person on that night, so I told him, 'I would advise against it, but it's up to you.'

When I saw ---- later that night-he had to order a part for the tower, so we crossed paths-he told me that he'd decided not to report the incident. At the time, we didn't know that the other base was involved. We had no idea that there had been some security police hunting it down, or whatever, in the woods.

I guess it was two nights later, the part for the equipment in the tower came in. We got notified about that just as ---- was coming on shift, at midnight, so he said he would go out and install it. I stayed at the radio shop. A little while later, it had to past 12:30 [a.m.] since he had to pick up the part first, he called, really excited, and told me that he had just seen another UFO. It had followed the runway, which runs more or less east and west, then it turned, uh, then it turned again and flew directly over the Weapons Storage Area. He said it came right at the tower and was so low that he and the guard hit the deck! He said it had hovered [nearby] for a few seconds, he couldn't say how long, then it slowly moved off, over the trees. He said it was just above them, but then it dropped down into the trees. He didn't see it come back up, so that's when he called me on the landline. He said he heard a bunch of chatter on the radio in the tower-the guard there was talking to someone-and said [the Security Police] were going to have to report it this time because it went down into the woods.

The next time I saw ----, he told me that he had to file a report along with the Security Police, at their headquarters. It was only, maybe, 300 yards from the Weapons Storage Area. Later on, it seems like it was a week or so later, he had been called by our squadron commander, Major Cossa, and told to report for a briefing. He was gone most of an afternoon but when he came back he was really agitated. I asked him, 'What's up?' He said, 'We're not to speak about the UFO.' Then he said, really angry, 'I know what I saw!'

He said that during the briefing, someone-he assumed it was the Office of Special Investigations-told everyone there that night they hadn't seen anything. I think that upset ---- more than anything. They called all the police liars, and all that. He said, 'They told us that we did not see it, and were never to speak of it.' He was really upset. He said [the OSI agents] had talked to them as a group and then talked to them individually. You know, went over their statements with them. He said they told him he was a liar, that he would never have a career, and all that. You know, threatening him. But he told me that he couldn't get into the details. We never talked about it again.

A while later, I tried to ask some of the Security Police about the incident, when I saw them at the Weapons Storage Area, but they were fairly tight-lipped about it. They just told me that when they went into the forest [on the night of December 27/28] they took Light-Alls with them. They said all of a sudden, the lights quit working, the vehicle engines quit, and the radios had a lot of static on them. Then, after a few minutes, everything just started up again. I didn't know much more than that until I saw all of the reports from Colonel Halt and the others on TV. That's about all I can think to tell you.

I asked Thompson, "How do you know the first incident happened on Christmas night?" He replied, "Well, I'm not positive it did, but it was definitely during the holidays, the 25th, the 26th, because ---- and I were working a longer shift on both of those nights. We were single and [our sergeant] asked us to volunteer for that, so the married guys could be with their families during Christmas. In return, we got some days off in January."

I then asked Thompson if ------- had described seeing one or more beams of light coming from the UFO, down into the WSA, on either night. He replied, "No, he didn't say anything about that."
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires

Peu de temps après, j'ai parlé avec le colonel Halt, il a transmis deux email qu'il avait reçu d'un ancien spécialiste des communications radio à Bentwaters, Carl Thompson Jr., qui a dit qu'il avait Mettre un terme à la connaissance indirecte de l'OVNI incidents à la base de la zone de stockage d'armes. Oui, les incidents, pluriel. Qu'il y avait eu plus d'une observation à la WSA a été nouveau pour moi si je me suis rapidement demandé Thompson. Il m'a dit:

À l'époque, j'étais un Senior Airman avec le 2164e Escadron des communications. J'ai été un relais de Radio-réparateur. Le premier soir, nuit de Noël si je ne m'abuse, j'ai été à la zone de stockage d'armes de travail sur une pièce d'équipement dans la [sécurité] tour, de dépannage il. Je pense que c'est une motion de détection des composants utilisés pour la sécurité des armes. À minuit, le gars qui allait me soulager, ---- -------, appelé et a dit qu'il allait sortir de la zone. Donc, je suis retourné à la large bande radio magasin et terminé certains documents.

Maintenant, je ne me souviens pas combien il a été plus tard, mais il m'a appelé au magasin et a dit: "Nous avons juste vu un OVNI!" Il voulait dire lui-même et les gardes de sécurité. Il était dans la cabine de la tour de sécurité au moment où il a appelé. Vous pouvez simplement dire qu'il était très heureux et peut-être de nature anxieux. Il a sonné question de fait, mais aussi sorte de demi-peur. Je lui ai demandé: «Qu'est-ce que cela ressemble?" Il a dit: «Il est si brillante que vous ne pouvez pas regarder directement à elle." Donc, je n'ai pas reçu d'informations détaillées sur sa forme, la taille a été, de tout cela. Il est vraiment juste une lumière vive. Il a dit qu'il était en vol stationnaire pendant quelques secondes, puis il est allé vers Woodbridge oui, peut-être, ce serait dans une direction sud-ouest.

Ainsi, alors je lui ai demandé, 'at-il voir tout le monde? " Il a dit que tout le monde. Puis il m'a demandé, «Comment vais-je le signaler?" J'ai dit, 'est quelqu'un d'autre va en faire rapport? Il a dit: «Non, ils ne vais pas en faire rapport". Alors, je l'ai dit, 'Comment allez-vous regarder, si les autres qui étaient là dans le domaine ne va pas en faire rapport? Vous allez être sur votre propre. Si elle était moi, je le laisser aller. " J'ai été le classement sur la personne que la nuit, si je lui ai dit: "Je conseille contre lui, mais c'est à vous".

Quand j'ai vu ---- plus tard que la nuit il a dû commander une pièce de la tour, donc nous avons traversé des chemins-il m'a dit qu'il avait décidé de ne pas signaler l'incident. À l'époque, nous ne savions pas que l'autre base est en cause. Nous n'avions aucune idée qu'il y avait eu une certaine sécurité, il chasse la police, ou que ce soit, dans les bois.

Je suppose qu'il a été deux nuits plus tard, la partie de l'équipement dans la tour est venu po Nous nous sommes informés que, tout comme ---- a été en poste à venir, à minuit, il a dit qu'il allait sortir et de l'installer. Je suis resté à l'atelier radio. Un peu plus tard, il a passé à 12:30 [h] depuis, il a dû reprendre la partie en premier lieu, il a demandé, très excités, et m'a dit qu'il avait vu juste un autre OVNI. Elle a suivi la piste, ce qui est plus ou moins l'est et l'ouest, puis il est apparu, euh, puis il s'est de nouveau et a volé directement au-dessus de la zone de stockage d'armes. Il a dit qu'il est venu droit à la tour et a été si faible que lui et le garde a frappé le pont! Il a dit qu'il avait oscillé [environs] pendant quelques secondes, il ne pouvait pas dire combien de temps, puis lentement déplacé au large, sur les arbres. Il a dit qu'il était juste au-dessus d'eux, mais ensuite elle est tombée en bas des arbres. Il n'a pas le voir revenir, de sorte que quand il m'a appelé sur le fixe. Il a dit qu'il avait entendu un tas de broutage à la radio dans la tour de garde-le, il a été de parler à quelqu'un et a dit [la police de sécurité] ont été allons avoir à le signaler parce que cette fois il est descendu dans les bois.

La prochaine fois que j'ai vu ----, il m'a dit qu'il avait de déposer un rapport avec la police de sécurité, à leur siège. Il a été seulement, peut-être, à 300 mètres de la zone de stockage d'armes. Plus tard, il semble que ce fut une semaine ou plus tard, il avait été appelé par notre commandant d'escadron, le major Cossa, et lui a dit de lui faire rapport pour une réunion d'information. Il a disparu plus d'un après-midi, mais quand il est revenu, il a été très agité. Je lui ai demandé, 'What's up? " Il a dit: «Nous ne sommes pas à parler de l'OVNI". Puis il a dit, vraiment en colère, je sais ce que j'ai vu! "

Il a dit que, lors de la réunion, quelqu'un-il, il était supposé le Bureau des enquêtes spéciales dit-il tout le monde cette nuit-là ils ont rien vu. Je pense que bouleverser ---- plus de rien. Ils ont appelé la police tous les menteurs, et tout ça. Il a dit: «Ils nous ont dit que nous n'avons pas le voir, et ne sont jamais de parler d'elle." Il a été vraiment bouleversée. Il a dit [agents de l'OSI] a parlé avec eux en tant que groupe et puis parlé avec eux individuellement. Vous le savez, est passé au-dessus de leurs interventions avec eux. Il a dit qu'ils lui a dit qu'il était un menteur, qu'il ne se serait jamais une carrière, et tout ça. Vous savez, menaçant de lui. Mais il m'a dit qu'il ne pouvait pas entrer dans les détails. Nous n'avons jamais parlé de nouveau.

Un peu plus tard, j'ai essayé de demander à certains de la police de sécurité au sujet de l'incident, lorsque je les ai vus à la zone de stockage d'armes, mais ils ont été assez serré à lèvres à ce sujet. Ils ont juste m'a dit que quand ils sont allés dans la forêt [dans la nuit du 27/28 Décembre] ils ont pris lumineuse ALLS avec eux. Ils ont dit tout d'un coup, les lumières se fermer de travail, le véhicule quitter les moteurs, les radios et a beaucoup de statique sur eux. Puis, après quelques minutes, tout juste de commencer à nouveau. Je ne savais pas beaucoup plus que cela jusqu'à ce que j'ai vu tous les rapports du colonel Halt et les autres à la télévision. C'est à peu près tout ce que je peux penser à te dire.

J'ai demandé à Thompson, "Comment savez-vous que le premier incident s'est produit la nuit de Noël?" Il a répondu: «Eh bien, je ne suis pas positif il l'a fait, mais il a certainement été pendant les vacances, la 25e, la 26e, parce que je ---- et de travail ont été plus long passage sur ces deux nuits. Nous avons été unique et [notre sergent] nous a demandé de faire du bénévolat pour que, si le gars marié pourrait être avec leurs familles pendant la période de Noël. En retour, nous avons eu quelques jours de congé en Janvier. "

J'ai alors demandé si ------- Thompson a décrit avoir vu un ou plusieurs faisceaux de lumière provenant de l'OVNI, en l'ASO, soit sur la nuit. Il a répondu: «Non, il ne dit rien à ce sujet."
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:50:25 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #7 le: 30 Octobre 2008 à 10:34:57 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   6/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites

Given this testimony, it appears that a UFO was sighted at the Bentwaters Weapons Storage Area on at least two different nights in December 1980, instead of one as previously believed. I have attempted, unsuccessfully, to locate -------. If he happens to read this, I would greatly appreciate an email from him, sent to the address listed in Appendix A.

As mentioned earlier, Colonel Halt told me that he had eventually spoken with some of the security personnel who had been at the Weapons Storage Area the night the UFO directed beams of light into it. "Several airmen present later told me they saw the beams," he said, "I don't remember any names at this point." Given this statement, I attempted to locate some of those individuals, with interesting if not necessarily confirmatory results.

Using an online roster of former members of the 81st Security Police Squadron, which included their dates of service with the unit, I sent out several emails to persons who would have been at Bentwaters or Woodbridge in December 1980. In each one, I explained who I was and the purpose of my inquiry. I wrote that while I was interested in any information relating to the multiple UFO incidents during that time-frame, I was especially interested in the reported events at the Weapons Storage Area.


Map of Rendlesham


The responses I received ran the entire gamut: A few former Security Policemen (SPs) told me that they only had second or third-hand information to offer but wished me well in my research nonetheless. Others recommended that I contact certain individuals who had purportedly been on duty at the WSA and elsewhere on the nights in question, so I emailed all of them. Interestingly, most of those persons never responded so, a week later, I sent a second message to each one, asking whether he had received my earlier inquiry. This flurry of follow-up emails also failed to generate any type of acknowledgment, with two exceptions. One individual finally responded, "I was assigned to the 81st SPS at RAF Bentwaters/Woodbridge. I was a Law Enforcement Specialist. I will not give anyone information about my details or activities from this assignment unless demanded by an authorized legal authority. Any further inquiry will be considered 'harassment' Please stop emailing me."

Had this wary individual told me that the first time around, I never would have mailed him a second time. Still, I had to wonder what was so important about his "activities" that would cause him to respond so forcefully. I had merely asked whether he had any knowledge of the now widely-publicized UFO activity at the twin bases, which had already been confirmed by many other security personnel, including the deputy base commander. Oh well, to each his own. While I would have preferred some relevant input from this person, I still respect his decision not to talk to me.

In any case, the second individual who answered my follow-up email, Tim Egercic, had been a Security Policemen on D Flight at Bentwaters. He told me, "The night Colonel Halt said he saw a UFO beam lights down into the Weapons Storage Area, I was on duty at the alarm monitor's building, which was located between the double fence that surrounded the WSA. I never saw or heard about a UFO at the WSA, or beams of light, or anything like that."

I responded by telling Egercic that Col. Halt had already acknowledged, during several different interviews he had given over the years, that he had seen more than one UFO moving over the base, and at least one of them had directed beams of light down to the ground. At the same time, he had heard chatter on his radio to indicate that one or more of those beams had fallen within the WSA.

At this, Egercic responded, "Well, I had control of the net. All security transmissions were going though me. Primary Central Security Control (CSC) had passed responsibility over to me, which they would usually do for several hours early in the 2300hrs - 0700hrs shift. I had the radio right next to me, and I never heard that a UFO was at the WSA. I do remember hearing [someone at the alternate CSC in Building 679] talking with other SPs and dealing with the strange lights on a different channel. So they were over the forest, yes, but not at the Weapons Storage Area. Believe me, I would have known about that, if it had happened. My responsibility as alarm monitor and [temporary] primary CSC would have been to up-channel a 'Helping Hand'-a possible security violation of a priority resource-to the Wing Command Post had our WSA been breached. Any beams of lights from an unidentified craft onto our Hot Row might have constituted a 'Covered Wagon-a definite breach of a priority resource."

To make his point, Egercic later sent me an email in which he said that the SP positioned in the WSA's watchtower that night was named Rick Bobo, who had once referred to the phenomenon he witnessed as "The big light show." Egercic then mentioned that Bobo had also told the late Georgina Bruni, who wrote, You Can't Tell the People, what he had seen from his vantage point fifty feet above the ground. Upon reviewing the pertinent pages from the book, I found Bruni's interview:
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires

Compte tenu de ce témoignage, il semble qu'un OVNI a été aperçu à la Bentwaters armes de stockage sur au moins deux Nuits en Décembre 1980, au lieu d'un comme précédemment estimé. J'ai tenté, sans succès, de localiser -------. Si il arrive à lire ce, je vous serions reconnaissants un e-mail de lui, envoyé à l'adresse figurant à l'annexe A.

Comme indiqué précédemment, le colonel Halt m'a dit qu'il avait finalement parlé avec certains de la sécurité du personnel qui a été à l'Espace d'entreposage d'armes la nuit OVNI réalisé des faisceaux de lumière en elle. «Plusieurs aviateurs présents m'a dit plus tard qu'ils ont vu les faisceaux", at-il dit, "je ne me souviens pas des noms à ce stade." Compte tenu de cette déclaration, j'ai tenté de repérer certains de ces individus, avec d'intéressants si pas nécessairement les résultats de confirmation.

En ligne en utilisant un fichier d'anciens membres de la 81e Escadron de la police de sécurité, dont les dates de service à l'unité, j'ai envoyé plusieurs e-mails à des personnes qui auraient été à Woodbridge Bentwaters ou en Décembre 1980. Dans chacun d'eux, j'ai expliqué qui j'étais et l'objet de mon enquête. J'ai écrit que pendant que j'étais intéressé par toute information relative à l'OVNI plusieurs incidents au cours de cette période, j'ai été particulièrement intéressé par les événements signalés à la zone de stockage d'armes.


Carte de Rendlesham


Les réponses que j'ai reçu a l'ensemble de la gamme: A quelques anciens policiers de sécurité (PS) m'ont dit qu'ils n'avaient que deuxième ou troisième main des informations à offrir, mais souhaite-moi bien dans mes recherches tout de même. D'autres ont recommandé que je contacter certaines personnes qui avaient prétendument été en service à la WSA et ailleurs sur les nuits en question, de sorte que je courriel chacun d'entre eux. Fait intéressant, la plupart de ces personnes n'a jamais répondu oui, une semaine plus tard, j'ai envoyé un deuxième message à chacun, en demandant s'il avait reçu ma précédente enquête. Cette série de suivi des e-mails n'a pas réussi à générer tout type d'accusé de réception, à deux exceptions près. Une personne a finalement répondu: «J'ai été affecté à la 81e SPS à Bentwaters RAF / Woodbridge. J'étais un spécialiste de l'application de la loi. Je ne vais pas donner d'informations sur la personne de mon détails ou des activités de cette mission, sauf si exigé par une autorité légale autorisée. Toute autre enquête seront considérés comme des «harcèlement" S'il vous plaît arrêter emailing moi ".

Méfiez-vous eu cette personne m'a dit que la première fois autour de moi, je n'aurais jamais envoyé par la poste lui une deuxième fois. Pourtant, j'ai eu à me demander ce qui a été si importante au sujet de ses «activités» qui aurait pu causer à lui répondre avec tant de force. J'avais simplement demandé s'il avait connaissance de la désormais largement médiatisés OVNI activité à la double bases, qui a déjà été confirmé par de nombreux autres du personnel de sécurité, y compris le vice-commandant de la base. Mais bon, à chacun son. Même si j'aurais préféré une contribution pertinente de cette personne, je continue de respecter sa décision de ne pas parler de moi.

Dans tous les cas, la deuxième personne qui a répondu à mes suivi e-mail, Tim Egercic, a été un des policiers de sécurité sur D de vol à Bentwaters. Il m'a dit, "La nuit colonel Halt a déclaré avoir vu un OVNI faisceau de lumières en l'espace de stockage d'armes, j'ai été en poste à l'alarme du moniteur bâtiment, qui était situé entre la double barrière qui entourait la WSA. Je n'ai jamais vu ou entendu sur un OVNI à l'ASO, ou des faisceaux de lumière, ou quelque chose comme ça. "

J'ai répondu en disant que le colonel Egercic Halt avait déjà reconnu, au cours de plusieurs entretiens qu'il a donnés au fil des ans, qu'il avait vu plus d'un OVNI en mouvement sur le fond, et au moins un d'entre eux ont réalisé des faisceaux de lumière à le terrain. Dans le même temps, il avait entendu babiller sur sa radio pour indiquer que l'un ou de plusieurs de ces faisceaux est tombé à l'intérieur de la WSA.

À cette fin, Egercic répondu: «Eh bien, j'ai eu le contrôle du net. Toutes les transmissions de sécurité allaient bien que moi. Primaire centrale de sécurité de contrôle (CSC) a adopté plus de responsabilité pour moi, qu'ils ne se font normalement pendant plusieurs heures au début de l'23h00 - 0700hrs quart de travail. J'ai eu la radio, juste à côté de moi, et je n'ai jamais entendu parler d'un OVNI a été à l'ASO. Je me souviens d'audience [quelqu'un d'autre à la CSC dans le bâtiment 679] parler avec d'autres mesures sanitaires et phytosanitaires et portant sur l'étrange feux sur un canal différent. Alors, ils ont été sur la forêt, oui, mais pas à la zone de stockage d'armes. Croyez-moi, je l'aurais connu que, si elle était arrivé. Ma responsabilité en tant que de suivre et d'alarme [temporaire] CSC primaire aurait été de mettre à la chaîne une "aide-Hand' une éventuelle violation de la sécurité une priorité des ressources à l'aile de poste de commandement de notre WSA a été violée. Les faisceaux de lumières d'un engin non identifié sur notre Hot Row aurait pu constituer un" couvert Wagon - une nette violation d'une priorité de ressources. "

Pour rendre son point de vue, Egercic plus tard, m'a envoyé un courriel dans lequel il dit que le SP placé dans l'ASO que la tour de guet de nuit a été nommé Rick Bobo, qui avait visé une fois le phénomène qu'il a vu comme «La grande lumière». Egercic ensuite indiqué que Bobo a également dit à la fin de Georgina Bruni, qui a écrit, vous ne pouvez pas dire aux gens, ce qu'il avait vu de son point de vue cinquante pieds au-dessus du sol. Après avoir examiné les pages pertinentes du livre, j'ai trouvé l'interview Bruni:
[/size]
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:52:08 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #8 le: 30 Octobre 2008 à 10:37:10 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires:

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires   7/7

ufodigest du 30/10/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites

R. Bobo: "I think I was the first to report the sighting that night. I was on the tower at Bentwaters; you get a good view from up there. There were several lights and there was this huge ship over the forest."

G. Bruni: "Can you describe the object?"

R. Bobo: 'I'd say it looked circular but, remember, I was over at Bentwaters and this was happening over at Woodbridge. I was instructed to watch it and can tell you that it was up there for about five hours, just hovering. I would say it was quite low in the sky."

G. Bruni: "Were you alone in the tower?"

R. Bobo: "Someone came to the tower and watched it through a scope. I don't know who he was, he was from a different department. I wasn't told anything and I didn't get to look through the scope."

G. Bruni: "Could you hear the radio transmissions from your location in the Bentwaters tower?"

R. Bobo: "I heard some of the radio transmissions, not all of them, you understand, because there were different frequencies. I heard over the radio that London had spotted something on their radar. I heard some of the radio transmissions from some of the men who were out there. They were reporting a light going through the woods, it had bumped into a tree and they were getting radioactive readings from the area. They were discussing three impressions and stuff moving through the woods toward Woodbridge. They kept switching to different frequencies so I couldn't hear everything. I know there was a colonel with them."

REF: Bruni, Georgina. 'You Can't Tell the People.' Sidgwick & Jackson, London, 2000, pp. 243-44.

Part Two will be published November 5, 2008.

Available only at
www.ufohastings.com
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires

R. Bobo: «Je pense que j'ai été le premier à signaler que l'observation de nuit. J'ai été sur le tour à Bentwaters; vous avoir une bonne vue de là-haut. Il y avait plusieurs lumières et il y avait cette énorme navire de la forêt."

G. Bruni: "Pouvez-vous décrire l'objet?"

R. Bobo: «Je dirais qu'il attend circulaire mais, rappelez-vous, j'ai été plus à Bentwaters et ce qui se passe à plus de Woodbridge. J'ai été chargé de le regarder et peux vous dire que c'était il ya environ cinq heures, en vol stationnaire. Je dirais que cela a été très bas dans le ciel. "

G. Bruni: "Avez-vous été seul dans la tour?"

R. Bobo: "Quelqu'un est venu à la tour et regardé au travers d'un champ d'application. Je ne sais pas qui il était, il a été à partir d'un autre département. Je n'ai pas dit quoi que ce soit et je n'ai pas eu à regarder à travers le champ ».

G. Bruni: "Pouvez-vous écouter les communications radio à partir de votre emplacement dans la Bentwaters tour?"

R. Bobo: «J'ai entendu certains des transmissions radio, ne sont pas tous d'entre eux, vous comprenez, parce qu'il y avait des fréquences différentes. J'ai entendu à la radio que Londres avait repéré quelque chose sur leur radar. J'ai entendu certains de la radio de transmissions de certains des hommes qui étaient là. Ils ont été une lumière d'établissement de rapports en passant par la forêt, il a heurté un arbre et ils se sont relevés radioactifs de la région. Ils ont discuté d'impressions et de trois choses se déplaçant à travers le bois en direction de Woodbridge. Ils ont conservé le passage à des fréquences différentes pour que je puisse pas entendu tout. Je sais que il y avait un colonel avec eux. "

REF: Bruni, Georgina. 'Vous ne pouvez pas dire aux gens ". Sidgwick & Jackson, Londres, 2000, pp. 243-44.

La deuxième partie sera publiée 5 Novembre 2008.
Offert seulement à
www.ufohastings.com
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:54:30 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #9 le: 06 Novembre 2008 à 13:32:20 »


Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  8 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

An Excerpt From the Book
By Robert L. Hastings
(© Copyright 2008, Robert L. Hastings - All Rights Reserved)

Available only at
www.ufohastings.com


Posted: 14:00 November 5, 2008

Given this exchange, it appears that although Bobo did admit to seeing a "huge ship" and "several lights", he described all the action as having occurred over the woods, and much nearer to RAF Woodbridge than the Bentwaters WSA.

Bobo continued, "When the object first caught my eye, it was already stationary, I didn't see it move to where it was and I didn't see it leave. I never left the tower and I kept a close eye on the object most of the time, you know, trying to figure out what it was and what it might do next."

I asked Bobo if he had observed anything resembling beams of light coming down from the object at any time. He paused a moment, then said, "No, not beams of light. But after it was hanging there a long while, I saw things shooting off it, really, really fast, like little sparks or something. Maybe four or five of them. Little pieces of light, all leaving within a minute [of one another] like they were getting out of there. I hate to say it, but they looked like little ships, like drones maybe, but I don't know. They were shooting off in all directions, but up into the sky, not down to the ground. Right after that, the big object just disappeared. I was watching it, at least I thought I was, but it was just gone. I don't know what happened to it."

This description of the UFO breaking up into smaller ones is almost identical to the one provided by Lt. Col. Halt in his memorandum of 13 January 1981, when he reported the object he and his team saw hovering over the farmer's field. It will be remembered that Halt also told various interviewers that three of the smaller objects had then flown away, two to the north and three to the south. The latter group first moved in the direction of Woodbridge and then on to Bentwaters where, according to Halt, one or more of the UFOs sent down beams of light near or into the WSA, based on the radio chatter he heard at the time.

Given Halt's account, I asked Bobo if he thought it was possible that he may have been looking in another direction at the moment one or more beams fell nearby. He said, "I suppose so, but I would have heard something on the radio, unless those reports were on another frequency. I had no indication of anything like that, from what I saw or heard at the WSA."

I asked Bobo how many nights he had been in the WSA tower that week. He replied, "Only one. When we were on at nights, it ran from 11 [p.m.] to seven [a.m.]. The night prior to that, we, D-Flight, were off-duty, on a 24-hour break, and before that, uh, we were on afternoons earlier that week." [The afternoon or swing shift was from 4 p.m. to midnight.] I asked Bobo who would have been in the tower the other nights that week but he said he didn't know. I then mentioned the statements made to me by Carl Thompson, of the 2164th Communications Squadron, who reported his co-worker's frantic calls from the tower at the WSA-on two different nights, perhaps two days apart-as he excitedly reported a UFO very near the WSA. In fact, according to Thompson, on the second night, the UFO reportedly buzzed the tower, causing ------- and the guard to "hit the deck."

When I mentioned this, Bobo said, laughing, "That sure wasn't me! There was someone up there with me that night, at least for awhile. But I never saw the UFO that close, uh, coming over the tower or anything like that. I had a 360-degree view. I was looking straight down the row of bunkers when I was looking at the object over the forest."

I asked Bobo whether he had been debriefed after the incident, or threatened by OSI agents, and told to keep quiet about the sighting. He replied, "No one talked to me."
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

Un extrait du livre
Par Robert L. Hastings 
(© Copyright 2008, Robert L. Hastings - Tous droits réservés)

Offert seulement à
www.ufohastings.com


Posted: 14:00 Novembre 5, 2008

Compte tenu de cet échange, il apparaît que, bien que Bobo a admis de voir une "énorme navire" et "plusieurs feux", il a décrit l'action comme ayant eu lieu sur le bois, et beaucoup plus proche de la RAF Woodbridge Bentwaters que la WSA.

Bobo poursuivi, «lorsque l'objet premier a attiré mon oeil, il était déjà l'arrêt, je n'ai pas le voir passer à l'endroit où elle a été et je n'ai pas le voir partir. Je n'ai jamais quitté la tour et j'ai gardé un œil sur la objet la plupart du temps, vous le savez, essayer de comprendre ce qu'il était et ce qu'il peut faire. "

J'ai demandé à Bobo s'il avait observé quelque chose ressemblant à des faisceaux de lumière qui descendent de l'objet à tout moment. Il en pause un moment, puis dit: «Non, pas des faisceaux de lumière. Mais après avoir été suspendus il ya un long moment, j'ai vu des choses hors tournage il, très, très rapide, comme peu d'étincelles ou de quelque chose. Peut-être quatre ou cinq d'entre eux . Petits morceaux de lumière, laissant tous en moins d'une minute [l'un de l'autre], comme ils ont été sortir de là. Je déteste le dire, mais ils ressemblaient à peu de navires, comme des drones peut-être, mais je ne sais pas. Ils ont été tir dans toutes les directions, mais dans le ciel, non pas vers le bas sur le sol. Immédiatement après, le grand objet juste disparu. Je regardais, au moins je pensais, mais il est juste parti. Je ne suis pas savoir ce qui s'est passé à elle. "

Cette description de l'OVNI briser en plus petits est presque identique à celle prévue par le lieutenant-colonel Halt dans son mémorandum du 13 Janvier 1981, date à laquelle il a rendu l'objet lui-même et son équipe ont vu plane sur le champ. Il faut se rappeler que Halt dit aussi divers que les trois enquêteurs de la plus petits objets a alors volé loin, deux au nord et trois au sud. Ce dernier Première déplacé dans la direction de Woodbridge, puis à Bentwaters où, selon de mettre un terme, une ou plusieurs des OVNIS envoyé des faisceaux de lumière à proximité ou dans la WSA, sur la base de la radio qu'il avait entendu babiller à l'époque.

Étant donné Mettre un terme à son compte, j'ai demandé à Bobo si il pensait que c'était possible qu'il mai ont été chercher dans une autre direction au moment où un ou plusieurs faisceaux est tombé à proximité. Il a dit: "Je suppose que oui, mais je voudrais avoir entendu quelque chose à la radio, à moins que ces rapports ont été sur une autre fréquence. Je ne disposait d'aucune indication de quelque chose comme ça, de ce que j'ai vu ou entendu à l'ASO."

J'ai demandé à Bobo combien de nuits, il avait été dans l'ASO tour cette semaine. Il a répondu, "une seule. Lorsque nous étions sur la nuit, il s'est déroulé du 11 [h] à sept [h]. La nuit avant que, nous, D-vol, ont été hors service, sur un 24-heure de pause , Et avant que, euh, nous avons été sur l'après-midi au début de la semaine. " [L'après-midi ou swing changement a été de 4 h à minuit.] J'ai demandé à Bobo qui aurait été dans la tour les autres nuits dans la semaine, mais il a dit qu'il ne savait pas. J'ai ensuite mentionné les déclarations faites par moi à Carl Thompson, de la 2164e Escadron des communications, qui a rendu son collègue de la demande frénétique de la tour à l'ASO-sur deux nuits, peut-être deux jours comme il l'a fait état d'une passion très UFO près de la WSA. En effet, selon Thompson, sur la deuxième nuit, l'OVNI auraient buzzed la tour, provoquant ------- et de la garde à "frapper le pont."

Lorsque j'ai mentionné cela, dit Bobo, de rire, "C'est sûr n'est pas moi! Il y avait quelqu'un là-haut avec moi cette nuit-là, au moins pendant un certain temps. Mais je n'ai jamais vu l'OVNI près que, euh, à venir sur la tour ou quoi que ce soit comme ça. J'ai eu un 360 degrés. Je cherchais droit sur la ligne de produits de soute lorsque je regardais l'objet de la forêt. "

J'ai demandé à Bobo s'il avait été rendu après l'incident, ou menacés par des agents de l'OSI, et lui a dit de garder le silence au sujet de l'observation. Il a répondu: «Personne ne m'a parlé."
« Modifié: 07 Mars 2010 à 12:56:26 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #10 le: 06 Novembre 2008 à 13:34:26 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  9 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

In an effort to obtain more information for me, Tim Egercic also emailed another former SP on D Flight, Robert "Charlie" Waters, who had been on duty at the WSA during the week of the UFO activity. Among other things, Egercic asked Waters if he had seen the UFO and, if so, whether he remembered how far away it was from the WSA. Egercic then combined the two emails and forwarded them to me:

TE: Do remember any such claims of a UFO hovering low or high over the WSA?

CW: It wasn't hovering over the WSA. It was moving straight down into the forest.

TE: If so, did you witness any lights being beamed down?

CW: No lights beaming down...

TE: Could you estimate how many miles away the light in the sky was from the WSA?

CW: Based on the what I have heard about the size of the craft, it was maybe half-a- mile.

At the conclusion of this email, Egercic wrote, "It does surprise me that [Charlie] thinks it was a 1/2 mile away. That would verify Halt's claim of hearing chatter on the radio of strange lights near the WSA, but it doesn't verify anyone's claim yet of a UFO beaming lights down [onto] the WSA structures."

A couple of days later, Egercic sent me Waters' contact information and I called him. He told me, "There was some commotion in the WSA that night. Someone saw this object, I don't remember who, and called out to us. I think my ART partner was Rob Isbell, but I'm not certain. But we looked and saw this spinning light-a multicolored light, I can't really remember the colors-anyway, this craft was hovering and then slowly descended toward the forest. We ran up on one of the berms to get a better view of it. Then we reported it [to Central Security Control]. I remember I used a couple of expletives and was warned not to use profanity on the radio. I think I was talking to a guy named [Alfred] Coakley, anyway, he's the one I remember talking to most of the time that night. The next morning, I talked to one of the operations officers who told me that [a small group of SPs] had gone out to the woods and had seen some burn marks on trees, about three feet off the ground. He said it looked like, whatever it was, had bounced from tree to tree coming down. The person who told me that wasn't our flight's shift commander. He was another officer, but I don't remember his name."

I asked Waters if he could remember the timing of his sighting, relative to the widely-reported events in late December 1980.

He said, "It was definitely that same week, and I think it was a midnight shift, maybe our last midnight shift [in that group of three]. Anyway, I never heard about any other UFO sightings that week. When Tim [Egercic] mentioned that there had been sightings on four nights that week that was news to me. I didn't see anything about all of that until many years later, on TV. But what struck me most was that the way [Penniston and Burroughs] described what they saw-the shape of the craft, which they said was triangular-was nothing like what we saw at the Weapons Storage Area. Also, I think Colonel Halt said they saw [on another night] a big round object that broke into smaller objects. We didn't see that."

I asked Waters to describe the UFO he and his ART partner saw, using my standard question, "If you held a dime at arm's length, was it larger than that?"

Waters immediately said, "Yes! I would say it was, when I first saw it, as large as a, uh, cantaloupe held at arm's length! It was big! It was spinning and, I think, had a light on the bottom of it, but I'm not sure. I also think I saw something sticking out on the bottom, uh, like a rod or something like that." I quickly asked Waters if he ever saw anything resembling a beam of light coming out of the UFO. "No, nothing like that, at least what I saw. Nothing coming out and going down to the ground, or anywhere else."

I asked Waters if the UFO had ever been over the Weapons Storage Area itself.

Waters replied, "Not that I saw. It never came directly over our heads. It stayed just over the trees and moved [from our vantage point] slowly from right to left until it, I think, disappeared behind them. To be honest, I don't remember where it went, but it was descending when I saw it. It was pretty amazing. I didn't immediately think "alien", you know, I was just perplexed. Also, I remember the animals were going crazy. There were cows mooing and, uh, farm animal noises in the distance. It was almost like they were screaming!"

I asked Waters if he could remember who had been in the WSA's tower that night. He replied, "Not really, it might have been Rick Bobo but I'm not sure...It could have been Dennis Karnatz."

Because Bobo said the UFO he had seen from the tower lingered in the vicinity of the woods for several, perhaps five, hours, I asked Waters whether he recalled the commotion he saw in the WSA lasting that long, or whether it had settled down soon after he saw the UFO leaving the area. He replied, "I don't recall. After I made my report, I went back to patrolling my area. I figured other people were handling it. I didn't hear much radio chatter after it left, but if [the incident] became a law enforcement [issue, not involving the security police] they would have discussed it on another channel and I wouldn't have heard that."
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

Dans un effort visant à obtenir plus d'informations pour moi, aussi Egercic Tim envoyé un autre ancien SP D sur les vols, Robert "Charlie" Waters, qui avait été en service à l'ASO au cours de la semaine de l'activité OVNI. Entre autres choses, Egercic demandé des eaux s'il avait vu l'OVNI et, le cas échéant, si il rappeler à quel point il était loin de la WSA. Egercic ensuite combiné les deux e-mails et les a transmises à moi:

TE: Rappelez-vous ces revendications d'un OVNI en vol stationnaire à faible ou haut au-dessus de l'ASO?

CW: Il n'était pas en vol stationnaire au cours de la WSA. Il se déplaçait à droite dans la forêt.

TE: Si oui, avez-vous tout témoin des feux à être accrochées?

CW: Non accroche les lumières ...

TE: Pouvez-vous estimer le nombre de kilomètres de la lumière dans le ciel a été de l'ASO?

CW: Sur la base de la ce que j'ai entendu parler de la taille de l'embarcation, il est peut-être un demi-mille.

À l'issue de cet e-mail, Egercic a écrit: «Il ne me surprend que [Charlie] pense qu'il a été un 1 / 2 mille de distance. Cela vérifier Halte à la demande d'audition bavardages à la radio d'étranges lumières à proximité de l'ASO, mais il ne 't vérifier la réclamation de toute personne encore d'un OVNI accroche des feux vers le bas [sur] les structures de l'ASO. "

Quelques jours plus tard, m'a envoyé Egercic Waters informations de contact et je lui demande. Il m'a dit: "Il y avait une certaine commotion dans la WSA cette nuit-là. Quelqu'un a pu voir cet objet, je ne me souviens pas qui, et appelé à nous. Je pense que mon partenaire a été ART Rob Isbell, mais je ne suis pas certain. Mais nous nous sommes penchés et ont vu la lumière de cette filature, une lumière multicolore, je ne peux pas vraiment se souvenir des couleurs, de toute façon, ce métier était en vol stationnaire et ensuite descendu lentement vers la forêt. Nous avons couru sur l'un des bermes pour obtenir une meilleure vue de ce . Ensuite, nous avons signalé [à la centrale de contrôle de sécurité]. Je me souviens, j'ai utilisé une couple de expletives et a été averti de ne pas utiliser la profanation à la radio. Je pense que je parlais avec un gars nommé [Alfred] Coakley, de toute façon, il est d'une Je me souviens d'avoir parlé à la plupart du temps cette nuit-là. Le lendemain matin, j'ai parlé à l'un des fonctionnaires chargés des opérations, qui m'a dit que [un petit groupe de SPS] était sorti de la forêt et a vu certaines marques de brûlures sur les arbres, sur trois pieds du sol. Il a dit qu'il semblait, ce qu'il était, a rebondi d'arbre en arbre à venir. La personne qui m'a dit que ce n'était pas notre vol du commandant de changement. Il a été un autre agent, mais je ne me souviens pas son nom. "

J'ai demandé des eaux s'il pouvait se rappeler la date de son observation, relative à la diffusion d'événements signalés à la fin de Décembre 1980.

Il a dit: "Il a certainement été la même semaine, et je pense que c'est un quart de nuit, peut-être notre dernier quart de nuit [dans ce groupe de trois]. Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais entendu parler d'autres observations OVNI de la semaine. Quand Tim [Egercic ] Mentionné qu'il y avait eu des observations sur quatre nuits de la semaine qui a été nouveau pour moi. Je ne vois rien sur tout cela jusqu'à ce que bien des années plus tard, à la télévision. Mais ce qui m'a frappé le plus était que la manière dont [Penniston et Burroughs] décrit ce qu'ils ont vu la forme de l'embarcation, qui a été dit qu'ils triangulaire a été rien de ce que nous avons vu les armes à la zone de stockage. Aussi, je pense que le colonel Halt dit qu'ils ont vu [sur une autre nuit], un grand objet rond qui a éclaté en des objets plus petits. Nous n'avons pas voir cela. "

J'ai demandé des eaux de décrire les OVNI lui et son partenaire ART a vu, en utilisant le standard question, "Si vous avez tenu un sou à bout de bras, il a été plus grande que cela?"

Eaux immédiatement dit: "Oui, je dirais qu'il a été, quand j'ai vu pour la première fois, comme un grand, euh, cantaloup tenue à bout de bras! Il est grand! Il a été la filature et, je crois, a une lumière sur le fond de celui-ci, mais je ne suis pas sûr. Je pense aussi que j'ai vu quelque chose de coller sur le fond, euh, comme une baguette ou quelque chose comme ça. " Je me suis vite demandé des eaux si jamais il a vu quelque chose ressemblant à un faisceau de lumière provenant de l'OVNI. "Non, rien de tel que, au moins ce que j'ai vu. Rien à venir et qui descend vers le sol, ou n'importe où ailleurs."

Je lui ai demandé si les eaux UFO n'a jamais été plus de la zone de stockage des armes lui-même.

Waters a répondu: «Non pas que j'ai vu. Il ne s'est jamais directement au-dessus de nos têtes. Il est resté un peu plus les arbres et les déplacés [de notre point de vue] lentement de droite à gauche jusqu'à ce que, je crois, a disparu derrière eux. Pour être honnête, Je ne me souviens pas où il est allé, mais il était en descente quand je l'ai vu. Il a été assez incroyable. Je ne pense pas immédiatement «étranger», vous le savez, j'étais perplexe. Aussi, je me souviens les animaux ont été devenir fou . Il y avait des vaches mooing et, euh, les bruits des animaux de ferme au loin. Il a été presque comme ils criaient! "

J'ai demandé des eaux s'il pouvait se rappeler qui a été dans l'ASO que la tour de nuit. Il a répondu: «Non, pas vraiment, on aurait pu Rick Bobo, mais je ne suis pas sûr ... Il pourrait avoir été Karnatz Dennis."

Bobo parce que l'OVNI a dit qu'il avait vu de la tour sentir dans les environs de la forêt pour plusieurs, peut-être cinq heures, j'ai demandé si les eaux il a rappelé la commotion qu'il a vu dans la WSA durable à long, ou si elle a réglé à bientôt après avoir vu l'OVNI de quitter la région. Il a répondu, "je ne me souviens pas. Après j'ai fait mon rapport, je suis retourné à patrouiller dans ma région. Je me suis autres personnes ont été manipulation. Je n'ai pas entendu beaucoup de bavardages radio après qu'il eut quitté, mais si [l'incident] est devenue une application de la loi [question, qui ne comportent pas la police de sécurité], ils auraient discuté sur une autre chaîne et je ne l'aurais pas entendu. "

[/quote]
« Modifié: 07 Mars 2010 à 13:00:53 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #11 le: 06 Novembre 2008 à 13:36:42 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  10 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

When one attempts to collate the accounts by the former SPs who were on duty at the WSA that holiday week, in an effort to create some kind of time-line, it quickly becomes obvious that several key facts are missing, and a number of the available reports do not mesh.

For example, Charlie Waters cannot recall whether Rick Bobo was in the tower on the night of his sighting and, further, seems to remember speaking to an individual at Central Security Control named Coakley, not Tim Egercic-who Bobo said was working there the night he reported his own sighting to CSC.

Consequently, it seems unclear whether the incident reported by Waters occurred on the same night as the one reported by Bobo-especially in view of the independent report, indirectly provided by Carl Thompson, of at least two separate sightings at the WSA, on two different nights that week. Bobo recalls hearing some of Col. Halt's radio communications from the woods, relayed to him by Egercic, the night he was in the tower. If so, that convincingly places him at the WSA on the last night of UFO activity during that week.

For his part, Waters recalls talking to an officer on the morning following his own sighting, who told him that burn damage had been found on some of the trees in the woods, apparently the result of the UFO "bouncing" between them as it landed. But exactly when did that damage occur?


As of now, there are two possible dates: Either during the early morning hours of December 26th, when Jim Penniston and Jim Burroughs reported finding a landed, triangular-shaped UFO in the forest or, on the other hand, some 48-hours later, when Lt.Col. Halt's team saw a UFO that looked like "a big eye" moving through the woods.

Neither Bobo nor Waters reports seeing a triangular-shaped UFO, suggesting that the object each one saw was not the landed craft reported by Penniston and Burroughs. (One person I interviewed speculated that the hovering, round UFO may have dropped a triangular-shape probe into the woods, but we have no eyewitness reports for such an event.)

However, if both Bobo's and Waters' sightings occurred on the same night-when Halt was in the forest-why does Bobo remember speaking to Tim Egercic at CSC, while Waters recalls speaking "most of the time" to someone there named Coakley, during his own sighting?

Furthermore, if Rick Bobo had a 360-degree view of the area from the tower, why did he not see the UFO when it was much closer to the WSA, at which time, according to Waters, its apparent size was that of a cantaloupe held at arm's length? Waters said the UFO was moving slowly over the forest, and visible to him for several seconds, from his much lower position on the berm. One would think that an object in the sky that large, moving rather slowly, would have been hard to miss, especially by someone in the tower!

Considering all of these facts, is it possible that Waters' sighting occurred on a different night than Bobo's? If so, had the UFO that Waters saw just buzzed the WSA's tower, seconds before it caught his eye-as reported by a member of the 2164th Communications Squadron, who was doing repair work in the tower? At this point, I simply don't know the answers to these questions and am obviously speculating.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

Quand on tente de rassembler les comptes de l'ancien PC qui étaient de service à la WSA semaine de congés payés que, dans un effort visant à créer une sorte de ligne de temps, il devient rapidement évident que plusieurs éléments essentiels sont absents, et un certain nombre de les rapports disponibles ne sont pas maillage.

Par exemple, Charlie Waters ne peut pas rappeler si Rick Bobo était dans la tour, dans la nuit de son observation et, en outre, semble se souvenir de parler à une personne à la Centrale de contrôle de sécurité nommé Coakley, pas Tim Egercic-Bobo qui a été dit qui y travaillent la nuit il a signalé sa propre observation de CSC.

Par conséquent, il semble difficile de déterminer si l'incident signalé par des eaux a eu lieu à la même nuit que celle signalée par Bobo-en particulier dans la perspective de l'rapport indépendant, indirectement par Carl Thompson, d'au moins deux observations à l'ASO, sur deux nuits de la semaine. Bobo rappelle certains audition du colonel Mettre un terme à la radio de communications de la forêt, relayée par lui Egercic, la nuit, il était dans la tour. Si tel est le cas, que les lieux lui convaincante à l'ASO sur la dernière nuit de UFO activité au cours de cette semaine.

Pour sa part, rappelle les eaux de parler à un agent de la matinée sur la suite de sa propre observation, qui lui a dit que les dommages causés par les brûlures avaient été retrouvées sur certains arbres dans les bois, apparemment le résultat de l'OVNI "rebond" entre eux comme il a atterri . Mais quand exactement que les dommages se produisent?


À partir de maintenant, il ya deux dates possibles: Soit au cours des premières heures du matin, Décembre 26, lorsque Jim Penniston et Jim Burroughs a indiqué la recherche d'un débarquement, de forme triangulaire OVNI dans la forêt ou, d'autre part, quelques 48 heures plus tard , Lorsque Lt.Col. Mettre un terme à l'équipe a vu un OVNI qui ressemblait à un "Big Eye" se déplaçant à travers le bois.

Ni Bobo ni les rapports des eaux voir une forme triangulaire OVNI, ce qui suggère que l'objet chacun d'eux a vu n'a pas été débarqués artisanat signalés par Penniston et Burroughs. (Une personne que j'ai interrogé l'hypothèse que le vol stationnaire, série UFO mai ont diminué triangulaire en forme de sonde dans les bois, mais nous n'avons pas de comptes rendus de témoins pour un tel événement.)

Toutefois, si les deux Bobo et les eaux 'observation a eu lieu à la même nuit, lorsque a été Halte dans la forêt, pourquoi ne parlant Bobo rappeler à Tim Egercic au CSC, tout en parlant des eaux rappelle "la plupart du temps» à quelqu'un nommé Coakley, au cours de sa propre observation?

En outre, si Rick Bobo a une vision à 360 degrés vue de la région de la tour, pourquoi n'at-il pas voir l'OVNI quand il a été beaucoup plus proche de l'ASO, date à laquelle, selon des eaux, de son volume apparent est celui d'un cantaloup qui s'est tenue à bout de bras? Waters a déclaré l'OVNI se déplace lentement sur la forêt, et à lui visible pendant plusieurs secondes, à partir de sa position beaucoup plus faible sur le monticule. On pourrait penser qu'un objet dans le ciel que les grandes, se déplacent plutôt lentement, aurait été difficile à manquer, surtout par quelqu'un dans la tour!

Compte tenu de tous ces faits, est-il possible que les eaux 'observation a eu lieu sur une autre nuit que le Bobo? Si tel est le cas, a eu l'OVNI que les eaux ont vu juste buzzed l'ASO la tour de secondes plus tard, il pris son œil tel que rapporté par un membre de la 2164e Escadron des communications, qui a été fait des travaux de réparation dans la tour? À ce stade, je ne savons tout simplement pas les réponses à ces questions et je suis évidemment spéculer.
« Modifié: 07 Mars 2010 à 13:03:57 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #12 le: 06 Novembre 2008 à 13:39:45 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  11 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

Having spoken at length with Carl Thompson-the source of the "tower buzzing" story-I consider him to be a credible source. Col. Halt reviewed Thompson's verbatim comments to me, and agrees with my assessment.

So how do we reconcile the dramatic telephone calls Thompson reportedly received from his frightened co-worker, while he was in the tower at the WSA, with the statements of Bobo and Waters? Both say that the UFO they saw was never over the WSA, certainly not buzzing the tower. Before this particular mystery can be solved it will be necessary to find out who was manning the tower each night that week, to get their input on the matter.

Finally, I asked Waters whether he had been debriefed after the incident, or threatened by anyone, perhaps OSI, to keep quiet about the sighting.

Waters said simply, "No, nothing like that."

It will be remembered that Rick Bobo had told me the same thing. So, assuming that there had in fact been a debriefing of Security Policemen, as reported to Carl Thompson by his very angry coworker in the 2164th Communications Squadron-during which he and a number of SPs were allegedly harassed and threatened-then who were those other individuals? Certainly not Egercic, Bobo or Waters. Were there other SPs on duty at the WSA, or working elsewhere on either base that week, who were later singled out for an interrogation and, if so, why was not everyone present for the various reported sightings debriefed?

And then there is Halt's crucial report of the beams of light seen falling from a UFO into or near the WSA. If that actually occurred, as radio chatter seemed to indicate, why did no one in the WSA, at least the former Security Policemen whom I've interviewed thus far, actually see any of those beams, or remember any chatter about them on the radio? As Tim Egercic correctly noted, beams of light falling on one or more of the weapons bunkers would have been considered a breach of security and, presumably, all hell would have broken loose at the WSA. And yet, according to the three former Security Policemen I've interviewed, nothing like that ever happened.

That said, however, an obviously credible source, then Lt.Col. Halt, reports seeing those beams with his own eyes, as well as hearing on the radio that they had fallen "into or near" the Weapons Storage Area. Halt even told me that "several airmen" on duty at the WSA that night had later mentioned seeing the beams. So who were those individuals, and why didn't Rick Bobo or Tim Egercic see the beams themselves, or at least hear about them over the radio, from others who were on duty that night?

In the same vein, another highly credible source, my retired USAF officer and ex-NATO weapons security specialist, spoke of reading a report which confirmed that a beam or beams of light had indeed fallen into the weapons bunker complex, apparently generating enough concern for, well, someone with command authority, to order that two of the tactical nukes be removed from one of the bunkers and flown to Kirtland AFB for inspection. (As I will mention shortly, another former SP I've interviewed may have actually witnessed that particular weapons transfer.)

In any case, I find all of these apparent discrepancies quite perplexing. Egercic notes that 12 Security Police guarded the WSA on each shift.

I am attempting to identify the others who would have been present on the night Halt was in the forest, to attempt to learn if any of them saw anything resembling beams of light falling onto the nuclear weapons bunkers. Needless to say, I would also like to hear from any of the other witnesses to the UFO-related events at the WSA, regardless of the date they occurred. Once vetted, all information will be kept confidential, unless I am given permission to publish it.

My own research aside, some of those involved-or, in certain cases, not involved-with the UFO incidents at Bentwaters and Woodbridge are themselves concerned that the facts be published and the false reports be squelched.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

Après avoir longuement parlé avec Carl Thompson-la source de la "tour de buzz histoire-je le considére comme une source crédible. Le Colonel Halt a éxaminé les procès-verbaux de Thompson et mes propres commentaires, et est d'accord avec mon évaluation.

Alors, comment pouvons-nous concilier les appels téléphoniques dramatique Thompson aurait reçu peur de son co-travailleur, alors qu'il était dans la tour à l'ASO, avec les déclarations de Bobo et les eaux? Les deux-dire que les OVNI ont vu n'a jamais été au cours de la WSA, et certainement pas bourdonnement de la tour. Avant de ce mystère peut être résolu, il sera nécessaire de savoir qui était en équipage, la tour de nuit que chaque semaine, pour obtenir leurs opinions sur la question.

Enfin, j'ai demandé des eaux s'il avait été rendu après l'incident, ou menacée par quiconque, peut-être OSI, à garder le silence au sujet de l'observation.

Waters a dit simplement: «Non, rien de tel que".

Il faut se rappeler que Rick Bobo m'a dit la même chose. Donc, en supposant qu'il y avait en fait été un compte rendu de la sécurité des policiers, comme indiqué à Carl Thompson par son collègue très en colère dans la 2164e-Escadron des communications au cours de laquelle lui-même et un certain nombre de PC auraient été harcelés et menacés, puis ceux qui ont été les autres individus? Certainement pas Egercic, Bobo ou dans les eaux. Existe-t-il d'autres produits spéciaux en poste à l'ASO, de travail ou ailleurs sur une base de la semaine, qui ont ensuite été retenus en vue d'un interrogatoire et, si oui, pourquoi tout le monde n'était pas présent pour les différentes observations signalées rendu?

Et puis il ya la Halte rapport crucial des faisceaux de lumière vu relevant d'un OVNI dans ou près de la WSA. Si cela s'est produit effectivement, que la radio semble jacassement d'indiquer, pourquoi pas une dans la WSA, au moins l'ancienne police de sécurité qui j'ai interviewé à ce jour, voir l'un de ces faisceaux, ou de se rappeler toute leur parle à la radio ? Comme Tim Egercic noté à juste titre, des faisceaux de lumière tombent sur une ou plusieurs des armes soutes aurait été considéré comme une violation de la sécurité et, vraisemblablement, tous enfer aurait brisé en vrac à l'ASO. Et pourtant, selon les trois anciens policiers de sécurité que j'ai interviewés, rien de tel que jamais arrivé.

Cela dit, toutefois, une source crédible de toute évidence, puis Lt.Col. Mettre un terme, les rapports de voir ces deux faisceaux de ses propres yeux, ainsi que l'audition à la radio qu'ils avaient diminué "dans ou à proximité de" la zone de stockage d'armes. Mettre un terme à même m'a dit que «plusieurs des aviateurs" de service à la nuit que l'ASO a plus tard mentionné avoir vu les poutres. Alors, qui étaient ces personnes, et pourquoi pas Rick Bobo ou Tim Egercic voir les poutres elles-mêmes, ou au moins entendu parler d'eux à la radio, par d'autres personnes qui étaient de service cette nuit-là?

Dans la même veine, une autre source très crédible, mon officier de l'US Air Force a pris sa retraite et ex-armes de l'OTAN spécialiste de la sécurité, a parlé de la lecture d'un rapport qui a confirmé que pour un faisceau ou de faisceaux de lumière ont en effet tombées dans le bunker d'armes complexes, apparemment générer suffisamment de préoccupation pour , Et bien, avec une autorité de commandement, d'ordonner que deux des armes nucléaires tactiques être retiré de l'un des bunkers et effectuées à Kirtland AFB fins d'inspection. (Comme je vais parler prochainement, un autre ancien SP J'ai interrogé mai ont effectivement pu constater que le transfert d'armes particulier.)

En tout cas, je trouve toutes ces apparentes assez perplexe. Egercic note que 12 la police de sécurité surveillé l'ASO sur chaque quart de travail.

Je tente d'identifier les autres personnes qui auraient été présents sur la nuit a été Halte dans la forêt, pour tenter de savoir si l'un d'eux a vu quelque chose ressemblant à des faisceaux de lumière tombent sur les armes nucléaires bunkers. Inutile de dire, je tiens également à connaître de tous les autres témoins de l'OVNI des événements liés à l'ASO, quelle que soit la date qu'ils se produisent. Une fois approuvés, toutes les informations seront tenues confidentielles, à moins que je ne suis donné la permission de le publier.

Ma propre recherche de côté, certains de ceux qui sont impliqués ou, dans certains cas, ne participe pas avec l'OVNI Bentwaters incidents à Woodbridge et sont eux-mêmes préoccupés par le fait que les faits soient publiés et les faux rapports de écrasée.
« Modifié: 07 Mars 2010 à 13:05:25 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #13 le: 06 Novembre 2008 à 13:41:23 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  12 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

For example, when I thanked Tim Egercic for all of his assistance in tracking down others who had been at the Bentwaters Weapons Storage Area during the period of UFO activity at the twin bases, he responded, "[Former SP] Michael Christian has encouraged me throughout the years to cooperate with researchers to help ensure the truth gets out there. As I mentioned in a previous email, Michael was identified on one website as one of the airmen in the WSA tower observing the UFOs. Since he departed RAF Bentwaters before the Rendlesham UFO incidents, it goes to show how false rumors can distort the facts."

Regarding the events in Rendlesham Forest itself, another former Air Force source, David Winget, told me, "I arrived at Bentwaters/Woodbridge on the 13th of January 1981 [the same day Halt wrote his memo about the UFO incidents in the forest]. At that time, I was an Airman attached to the 81st AGS, Aircraft Weapons Squadron. My job was Aircraft Weapons Specialist (bomb loader). Basically, I was responsible for the maintenance and loading/unloading of the weapons systems on the A-10s. During my commander's briefing we were all told not venture into those woods or to ask any questions regarding [what had happened there] otherwise court martial. The reason was for 'national security'..."

At the time, December 1980, I was a Senior Airman assigned to the 81st Security Police Squadron. That particular day, I was working the day-shift at Central Security Control (CSC). My flight chief that day was Master Sgt. Raymond Gulyas; the shift commander was Captain Michael Verano. The day began normally, but then we got briefed on what went on the night before. We were told what happened, what they saw, and so on. It definitely became clear that it was not going to be a normal day.

At first, I thought that [the briefers] were having fun, you know, their own version of a joke. But it got real clear, real fast, that it was no joke! The first thing I was told was that the incident had been left out of the desk blotter and that Lt.Col. Halt wanted it included, so that had to be done on my shift. So I was involved in preparing that, which is the only reason I know anything about the incident. That's when I found out about the impressions in the ground and, uh, tree branches were supposed to have been broken, I guess when the object landed. I never would have known about any of that if I hadn't been posted at CSC that day.

All I recall during the briefing was being told that something unexplained happened. Something descended and landed in the forest. Sgt. Gulyas told me about the photos he tried to take. He told me about the [landing gear] pod castings that they took. He told me about the radiation readings, not specifically what they were, but that they were not normal [background] readings. About a week later, he told me that the pictures didn't come out. Gulyas never speculated to me about the object. He just said that it was an unexplained thing on the ground.
He really didn't want to say a lot.

In fact, it was years later before I knew that there had been another incident [involving Penniston and Burroughs on December 26th]. I saw that on TV, on Unsolved Mysteries. That's also when I learned about the lights coming down into the Weapons Storage Area. As far as I knew, all of the activity took place in the woods, off the end of the Woodbridge runway. There was never any mention of [the UFO] passing over Bentwaters, or over the WSA. If that had come out at the time, Oh, Jesus!

Now, the document that was typed up at CSC that day was classified, but at a very low level: For Official Use Only.

The base telephone book had the same classification. There were, uh, six copies of that: the wing commander got one, the deputy wing commander, the base commander, the deputy base commander, the chief of Security Police, and one stayed at CSC.

Later that day, we got word that the 'head shed' had said [that we were] not to discuss the incident. The "head shed" was what we called the wing commander's office. So, we understood [there were to be] no questions asked, and that we were supposed to keep our mouths shut.

In fact, even before we were told that, unlike any other situation, there was no chatter, no scuttlebutt. That in itself was unusual.

Master Sgt. [Robert] Ball was still at CSC when I went on shift. He was supervisor of Delta Flight. I think they were at the Weapons Storage Area that night, when it happened. The on-duty flight was responsible for the security of both bases, and that included the Weapons Storage Area. Anyway, I saw him at Battle Staff later that day and he wasn't saying anything. Usually, he had some comment for someone, [because] nothing ever got by him, but that day he, well, he seemed to have something on his mind.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

Par exemple, lorsque je remercie Tim Egercic pour l'ensemble de son aide à la recherche d'autres personnes qui avaient été à l'Bentwaters Espace de stockage d'armes au cours de la période d'activité OVNI à la double base, il a répondu: «[L'ancien SP] Michael a encouragé les chrétiens-moi tout au long des années de coopérer avec des chercheurs pour aider à assurer la vérité est là. Comme je l'ai mentionné dans un précédent e-mail, Michael a été identifié sur un site Web comme l'un des aviateurs de la WSA la tour d'observation d'OVNIS. Depuis qu'il a quitté la RAF Bentwaters avant la Rendlesham UFO incidents, il va de montrer comment de fausses rumeurs peut déformer les faits. "

En ce qui concerne les événements de Rendlesham forêt elle-même, un autre ancien Air Force source, David Winget, m'a dit: "Je suis arrivé à Bentwaters / Woodbridge le 13 Janvier 1981 [le même jour Halt a écrit sa note sur l'OVNI incidents dans la forêt]. À cette époque, j'étais un Airman joint à la 81e AGS, d'armes d'aéronefs Squadron. Mon travail a été d'armes d'aéronefs Specialist (bombe chargeur). En fait, j'ai été responsable de l'entretien et de chargement / déchargement des systèmes d'armes sur l'A-10 . Au cours de mon commandant de l'exposé, nous avons tous dit de ne pas s'aventurer dans les bois ou à poser toutes les questions concernant [ce qui s'est passé là] autre cour martiale. La raison en est pour la "sécurité nationale'..."

À l'époque, Décembre 1980, j'ai été un Senior Airman attribué à la 81e Escadron de la police de sécurité. Ce jour-là, je travaillais le jour-passer de sécurité à la Centrale de Contrôle (CSC). Mon chef de vol ce jour-là a été Master Sgt. Raymond Gulyas, le changement de commandant a été le capitaine Michael Verano. La journée a commencé normalement, mais ensuite nous nous sommes informés de ce qui s'est passé la nuit avant. On nous a dit ce qui s'est passé, ce qu'ils ont vu, et ainsi de suite. Il est devenu absolument clair que ce ne serait pas une journée normale.

Au début, je pensais que [les intervenants] ont eu le plaisir, vous le savez, leur propre version d'une blague. Mais il a clairement réel, très vite, qu'il était pas une blague! La première chose que m'a alors dit que l'incident avait été laissé à l'extérieur du bureau buvard et que Lt.Col. Il voulait mettre fin inclus, de sorte que a à faire sur mon quart de travail. J'ai donc été impliqué dans la préparation, ce qui est la seule raison pour laquelle je sais rien au sujet de l'incident. C'est à ce moment que j'ai découvert sur les impressions dans le sol et, euh, des branches d'arbres ont été censé avoir été cassé, je suppose que lorsque l'objet a atterri. Je n'aurais jamais connu tout cela si je n'avais pas été en poste au CSC de la journée.

Je me souviens de tous au cours de la réunion d'information a été dit que quelque chose s'est passé inexpliqué. Quelque chose est descendu et a atterri dans la forêt. Sgt. Gulyas m'a dit sur les photos, il a essayé de prendre. Il m'a parlé de la [train d'atterrissage] pod moulées qu'ils ont pris. Il m'a parlé de la radiation des lectures, qui ne sont pas spécifiquement ce qu'ils étaient, mais qu'ils ne sont pas normale [de base] lectures. Environ une semaine plus tard, il m'a dit que les photos n'ont pas sortir. Gulyas jamais spéculé sur moi à l'objet. Il vient de dire qu'il s'agissait d'une chose inexpliquée sur le terrain.
Il n'a vraiment pas envie de dire beaucoup de choses.

En fait, il a été ans plus tard, avant que je ne savais qu'il y avait eu un autre incident [Penniston et de Burroughs sur Décembre 26e]. J'ai vu que la télévision, sur Mystères de l'histoire. C'est aussi lorsque j'ai appris sur les feux à venir dans la zone de stockage d'armes. Pour autant que je sache, toutes les activités ont eu lieu dans les bois, au large de la fin de la piste de Woodbridge. Il n'a jamais été mention de [l'OVNI] Bentwaters passant au-dessus, ou au cours de la WSA. Si tel était sorti à l'époque, Oh, Jésus!

Maintenant, le document qui a été saisie à ce jour-là, CSC a été classée, mais à un niveau très bas: pour usage interne seulement.

L'annuaire téléphonique de base a la même classification. Il y avait, euh, six exemplaires de ce qui suit: commandant de l'aile a une, le vice-commandant de l'aile, le commandant de la base, le sous-commandant, le chef de la police de sécurité, et un est resté à CSC.

Plus tard dans la journée, nous avons obtenu que le mot «chef hangar" a dit [que nous] de ne pas discuter de l'incident. La "tête hangar" a été ce que nous avons appelé l'aile du bureau du commandant. Donc, nous avons compris [l'on] sans poser de questions, et que nous étions censés garder la bouche fermée.

En fait, même avant, on nous a dit que, contrairement à toute autre situation, il n'y avait pas de bavardage, pas de scuttlebutt. Cela en soi était inhabituel.

Master Sgt. [Robert] Ball était encore à SCC quand je suis allé sur le quart de travail. Il a été superviseur de vol Delta. Je pense qu'ils ont été à l'Espace d'entreposage d'armes dans la nuit, quand cela s'est passé. Le service de vol a été responsable de la sécurité des deux bases, et qui inclus la zone de stockage d'armes. Quoi qu'il en soit, je l'ai vu à la Bataille du personnel plus tard dans la journée et il ne rien dire. Habituellement, il avait quelques commentaires pour quelqu'un, [car] a jamais rien par lui, mais ce jour-là, il a, bien, il semble avoir quelque chose sur son esprit.
« Modifié: 07 Mars 2010 à 13:06:35 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : L’affaire de Rendlesham
« Réponse #14 le: 06 Novembre 2008 à 13:42:43 »

Article ufodigest : OVNI et armes nucléaires Partie II :

Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires  13 / 17

ufodigest du 05/11/08
traduction google
Citer

UFOs and Nukes:
Extraordinary Encounters at Nuclear Weapons Sites - Partie II

At this point in the interview, Burris asked me what I knew about the weapons kept at the Weapons Storage Area. In response, I summarized what I had been told by various sources over the years: the bunkers held tactical nuclear bombs; two had allegedly been removed after the UFO incident and shipped back to the U.S. for inspection. At that point, Burris interrupted me and finished my sentence: "…on a C-5A Galaxy [cargo aircraft]." He then confirmed that he knew about weapons being flown to the states shortly after the UFO-related events at the twin bases.

Burris said, "About a week, maybe two, after the [second] incident in the woods, a C-5A flew in. It...got special security—top echelon security. Various procedures were implemented that were only put in place for that one aircraft." I asked Burris, "So, the only time those procedures were put in place was during the transfer of nuclear weapons?" He heaved a sigh and said, "I don't really want to answer that but, uh, yes, the answer is yes."

Burris continued, "We knew [the aircraft] was coming and before it arrived we established a security perimeter around the area [where it would park], posted two guards, and they were there until the aircraft left the next day. The morning after it arrived, there was a weapons movement from the Weapons Storage Area to the aircraft, after which it took off. When we were briefed about it, we were told it was a 'routine' transfer back to the states. Well, maybe so, but it was the only weapons transfer I saw during my three years at the base." (When I sent Burris' comments to Col. Halt, he responded, "I was not surprised to hear weapons were sent back to Kirtland AFB for testing. At the time I couldn't understand why it wasn't done. It must have been done so low-key that few noticed. We regularly had C-5s and C-141s moving them so it would probably thought of as routine.")

Given Burris' statements about the approximate date of the weapons transfer, relative to the period of UFO activity at the WSA, it appears as if the information I was given years earlier, relating to such a transfer, was indeed correct. It will be recalled that my retired NATO weapons security specialist told me about that event in 1994. While it's conceivable that the weapons transfer observed by Burris was indeed routine and had nothing to do with the reported UFO incident at the Weapons Storage Area, in my view, its timing suggests a possible link.

I then asked Burris if he had ever attempted to learn more about the incident later on, by asking others on base about it. He said, "No, I was trying to forget what I already knew, to tell you the truth. For me it was, 'Okay, if you say so.' At that time, I didn't believe in UFOs or anything like that."

As the interview was winding down, Burris unexpectedly said,

Later on, around November 1982, at Woodbridge, I had [a UFO sighting] experience myself. I had been switched over to the night crews [earlier that year] because I had been promoted to Staff Sergeant. It was one of those rare occasions when I had 'base patrol' instead of being 50-feet off the ground [in the tower] at the Weapons Storage Area. Bobby [Burgeron] and I were headed down to the East Gate—the back gate of Woodbridge—and we saw three sets of what appeared to be ball park lights, hanging over Rendlesham Forest. The three groups were in a straight line, all at the same altitude, just above the trees. We weren't scared when we saw that, just curious.

So we decided to pick up SSgt ------- and then hit the Prairie Track road, on the base perimeter, to make sure that nothing was next to the fence. Just as we turned off the hard pavement, the truck shut down. It wouldn't restart—it wouldn't even 'click.' So SSgt ------- and I walked back to the supervisor's shack to call and have a new truck sent out to us. As he and I started walking we could see that the lights were still there. We were closer to them by then and could see that each group of lights appeared to curve around the middle of what seemed like a, uh, football-shaped object—not laying on its side, but set on-end. There were three of those side by side.

Before we got to the shack, Bobby had gotten the truck started and came up to us. I asked him, 'How did you get the truck started?' He said he had just turned the key. At that point, we both looked over at the woods and saw that the lights over the trees were gone. We didn't report it.
OVNI et armes nucléaires:
Rencontres extraordinaires sur des sites d'armes nucléaires - Partie II

À ce stade de l'entrevue, Burris m'a demandé ce que je savais sur les armes tenues à la zone de stockage d'armes. En réponse, j'ai résumé ce que j'avais été informé par diverses sources au fil des ans: les bunkers tenue des bombes nucléaires tactiques, deux auraient été enlevés après l'incident OVNI et réexpédié aux États-Unis aux fins d'inspection. À ce moment-là, m'a interrompu Burris et fini ma phrase: "... sur un C-5A Galaxy [avions-cargos]." Il a ensuite confirmé qu'il savait sur les armes le vol à destination d'États peu de temps après l'OVNI des événements liés à la double bases.

Burris a dit: «Environ une semaine, peut-être deux, après la [deuxième] incident dans les bois, un C-5A in a volé ... Il a la sécurité spéciales-haut échelon de la sécurité. Diverses procédures ont été mises en œuvre qui ont été seulement mis en place pour que l'un aéronef ». Burris, j'ai demandé, «Alors, la seule fois que ces procédures ont été mises en place pendant le transfert d'armes nucléaires?" Il heaved un soupir et dit: «Je ne veulent pas vraiment répondre à cette question, mais, euh, oui, la réponse est oui."

Burris a continué, "Nous savions que [l'avion] a été à venir et il est arrivé avant nous avons mis en place un périmètre de sécurité autour de la région [où il parc], a affiché deux gardiens, et ils étaient là jusqu'à ce que l'avion a quitté le jour suivant. Le matin, après il est arrivé, il y avait une circulation d'armes de la zone d'entreposage d'armes à l'aéronef, après quoi il a décollé. Lorsque nous avons été informé à ce sujet, on nous a dit qu'il était un «routine» du transfert de retour aux États-Unis. Eh bien, peut-être oui, mais il a été le seul transfert d'armes, j'ai vu au cours de mes trois années à la base. " (Quand je Burris a envoyé des observations au colonel Halt, il a répondu: «Je n'ai pas été surpris d'apprendre armes ont été renvoyés à Kirtland AFB pour les essais. A l'époque je ne comprenais pas pourquoi il n'a pas été fait. Il doit avoir été fait en demi-teinte que peu remarqué. Nous avons régulièrement eu C-5 et C-141S en les déplaçant, il serait probablement considéré comme routine ».)

Compte tenu de Burris, des déclarations sur la date approximative du transfert des armes, par rapport à la période d'activité OVNI à la WSA, il semble que l'information a été donnée, je ans plus tôt, relatifs à un tel transfert, est en effet correct. Il convient de rappeler que ma retraite de l'OTAN armes spécialiste de la sécurité m'a parlé de ce cas en 1994. Bien qu'il soit concevable que le transfert d'armes observée par Burris a été fait de routine et n'a rien à voir avec les OVNI incident signalé à la zone de stockage d'armes, à mon avis, son calendrier suggère un lien possible.

Je Burris a alors demandé s'il avait jamais tenté d'en apprendre davantage au sujet de l'incident plus tard, en demandant aux autres de la base à ce sujet. Il a dit: «Non, j'ai essayé d'oublier ce que je savais déjà, pour vous dire la vérité. Pour moi, il a été, 'Bon, si tu le dis." À ce moment-là, je ne pense pas que dans les OVNIS ou quelque chose comme ça. "

Comme l'entrevue a été liquidation, Burris a dit de façon inattendue,

Plus tard, autour de Novembre 1982, à Woodbridge, j'ai eu [un OVNI observation] l'expérience moi-même. J'avais été passé à la nuit des équipages [plus tôt cette année-là] parce que j'avais été promu sergent d'état-major. Il a été l'un de ces rares occasions où j'ai eu de base de patrouille »au lieu de 50 pieds du sol [de la tour] des armes à la zone de stockage. Bobby [Burgeron] et moi avons été dirigé à l'entrée est l'arrière-porte de Woodbridge-et nous avons vu trois séries de ce qui semblait être des lumières Ball Park, Rendlesham suspendue au-dessus de la forêt. Les trois groupes ont été en ligne droite, tous à la même altitude, juste au-dessus des arbres. Nous ne sommes pas peur, lorsque nous avons vu que, tout simplement curieux.

Nous avons donc décidé de prendre SSgt ------- et a alors frappé les Prairies en voie routière, sur la base de périmètre, de faire en sorte que rien n'était à côté de la barrière. Tout comme nous avons désactivé le disque chaussée, le camion arrêté. Il ne serait pas redémarrer-il pas encore "cliquez". Alors SSgt ------- et je suis de retour à la cabane du superviseur d'appeler et d'un nouveau camion envoyé pour nous. Comme il l'a et j'ai commencé à marcher nous avons pu voir que les feux étaient encore là. Nous avons été plus proche d'eux d'ici là, et pourrait voir que chaque groupe de lumières semble courbe vers le milieu de ce qui semblait être une, euh, le football-objet en forme de non-pose de son côté, mais a mis sur-end. Il ya eu trois de ces côte à côte.

Avant nous sommes arrivés à la cabane, Bobby a obtenu le camion est arrivé et a commencé à nous. Je lui ai demandé: «Comment avez-vous trouvé le camion a commencé?" Il a dit qu'il venait tout juste tourné la clé. À ce moment-là, nous avons examiné plus à la forêt et a vu que les feux sur les arbres ont disparu. Nous n'avons pas ce rapport.

« Modifié: 07 Mars 2010 à 13:07:52 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.