Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Interventions aliens dans l'histoire de l'humanité  (Lu 14380 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993
Interventions aliens dans l'histoire de l'humanité
« le: 02 décembre 2008 à 14:07:34 »

J'ai trouvé cet article très intéressant et surtout très récent.

Le personnage, Vladimir Azhazha m'était inconnu, comme ce doit l'être pour beaucoup d'entre nous.

On apprend des choses intéressantes dans cet article et d'autres que l'on connaient déjà.
Citer
Il existe de nombreuses bases dans les Pyrénées et dans l'Himalaya...
Citer
Une puce a même été trouvé dans le crâne de Napoléon lorsque des chercheurs français ont été autorisés à exhumer sa tombe...

Prenez quelques minutes de votre temps pour découvrir cet article et si certains d'entre vous découvrent d'autres infos intéressantes sur Vladimir Azhazha, qu'ils n'hésitent pas à compléter ce fil.



english.pravda.ru du 20/11/08
traduction google largement remanié par mes soins
Citer

Extraterrestrials greatly interested in human sperm and ovules


20.11.2008   Source: Pravda.Ru                           

The president of the Academy for Applied Ufology, Academician Vladimir Azhazha, is considered to be the founding father of the Russian ufology. He shared his knowledge of aliens with Mikhail Gorbachev and Boris Yeltsin, who subsequently confirmed his status as the nation’s chief scientist in ufology. The academician has recently marked his 80th birthday and is currently working on an extensive collection of books (ten volumes) devoted to UFOs.

It goes without saying that the traditional science does not treat ufology seriously. Vladimir Putin once said that he never believed in extraterrestrial beings.

“Putin is a secret service man. Mikhail Gorbachev was the first and the last national leader who acknowledged the issue of unidentified flying objects in Russia. We established the public ufological center during his rule under my supervision. Thousands of ufologists were working for me from 1990 to 1995. We collected tons of information to prove the existence of UFOs. There are other civilizations in the universe, no matter if we want it or not,” the scientist said.

“The term ‘extraterrestrial’ is not quite correct. There is no evidence to prove that aliens come from other planets. No one knows where they come from. It is not ruled out that they come from a civilization of parallel worlds, or from the ocean. Modern science knows very little about what’s happening at ocean’s depths,” Vladimir Azhazha believes.

“There were incidents when scientists saw unidentified objects in the Mariana Trench. I am a submariner myself, although I have never seen something like that. We once encountered an unusual animal in the ocean, although we failed to determine and classify the being. It was a lyre - shaped creature .

“US satellites took several infrared photographs of Mexico, Chile and Bolivia in 1993. The pictures showed large objects up to 450 kilometers in diameter – the flying cities. This is where they all come from.

“You probably realize that I do not feel like fantasizing at my age. My facts show that aliens use fresh water as fuel for their aircraft. They decompose water into oxygen and hydrogen. In Australia, a UFO was once spotted landing on a tank holding 38 tons of water. When it took off, there was no water found in the tank. There was a smell of ozone in the air, which made it clear that they decomposed water into oxygen and hydrogen and compressed the latter under the pressure of several hundreds of atmospheres. We won’t be able to carry a bucket of mercury, because it will weigh 130 kilograms. If we compress hydrogen, a truck won’t be able to move a spoonful of it.

“There are many UFO bases in Russia. Many of them can be found in the area of Ladoga Lake and Baikal Lake, as well as on the Kola Peninsula. There are many bases in the Pyrenees and in the Himalayas.

“Aliens can control the human mind. They may at times abduct humans to implant tiny chips in them, although we do not know why and what for they do this. Such a chip was found in Napoleon’s skull when French researchers were allowed to exhume his grave. A further investigation into his biography showed that artillery captain Napoleon left his unit for several days and failed to explain his absence to the commander. He became a general and then an emperor soon afterwards.

“It is not ruled out that other prominent world leaders, Winston Churchill, for example, also had such chips in their heads.

“I do not really know what attracts aliens to us. It’s good to see that they have not been showing any aggression yet, although they could relieve the planet of mankind within only one hour. Flying saucers can be found on the rock carvings of Neanderthal men, and the saucers have not changed since then. If aliens wanted to study us, they would have studied everything about humans already. They do not need to explore us, they have a different purpose. I would pay more attention to abduction. They take human eggs and sperm. There were many incidents when abducted women were pregnant after their return. I think that the hybrids that saw the light as a result of sexual contacts with the aliens can live among us. Michael Phelps, who won eight medals at the Beijing Olympics, could be one of them, why not?”
Extraterrestres grandement intéressés par le sperme humain et les ovules


20/11/2008 Source: Pravda.Ru

Le président de l'Académie de recherche appliquée en ufologie, l'académicien Vladimir Azhazha, est considéré comme le père fondateur de la Fédération Ufologique de Russie. Il a partagé ses connaissances des aliens avec Mikhail Gorbachev et Boris Yeltsin, qui a par la suite confirmé son statut de directeur national de la recherche ufologique. L'académicien a récemment fété son 80e anniversaire et travaille actuellement à une vaste collection de livres (dix volumes) consacrée aux l'OVNIs.

Il va sans dire que la science traditionnelle ne traite pas sérieusement l'ufologie. Vladimir Poutine a dit qu'il n'avait jamais cru en des êtres extraterrestres.

"Poutine est un homme des services secrets. Mikhail Gorbachev a été le premier et le dernier leader national qui a reconnu la question de l'objet volant non identifié en Russie. Nous avons établi le centre ufologique public au cours de son règne et sous ma supervision. Des milliers d'ufologues ont travaillé pour moi de 1990 à 1995. Nous avons rassemblé des tonnes d'informations pour prouver l'existence des OVNI. Il existe d'autres civilizations dans l'univers, peu importe que nous le voulions ou non », dit le scientifique.

"Le terme 'extraterrestre' n'est pas tout à fait exact. Il n'y a pas d'éléments de preuves pour prouver que les étrangers viennent d'autres planètes. Nul ne sait d'où ils viennent. Il n'est pas exclu qu'ils proviennent d'une civilization de mondes parallèles, ou de l'océan. La science moderne sait très peu de choses sur ce qui se passe dans les profondeurs de l'océan ", estime Vladimir Azhazha.

"Il ya eu des incidents où les scientifiques ont vu des objets non identifiés dans la fosse des Marianes. Je suis un soumariner moi-même, mais je n'ai jamais vu quelque chose comme ça. Nous avons déjà rencontré un animal rare dans l'océan, bien que nous ne soyons pas parvenus à déterminer et à classer de cet être. Il s'agissait d'une créature en forme de lyre.

"Les satellites américains ont pris plusieurs photographies infrarouge du Mexique, du Chili et de la Bolivie en 1993. Les images ont montrées de gros objets jusqu'à 450 kilomètres de diamètre - les villes volantes. C'est là dont ils viennent tous.

"Vous réalisez probablement du fait que je n'ai pas envie de fantasmer à mon âge. Mes faits montrent que les aliens utilisent l'eau douce comme combustible pour leurs avions. Ils décomposent l'eau en oxygène et en hydrogène. En Australie, une fois un OVNI a été repéré atterrissant sur un réservoir de 38 tonnes d'eau. Quand il a décollé, il n'y avait plus d'eau dans le réservoir. Il y avait une odeur d'ozone dans l'air, qui nous indique clairement que l'eau a été décomposé en oxygène et en hydrogène comprimé et celle-ci sous la pression de plusieurs centaines d'atmosphères. Nous ne serions pas en mesure de déplacer une cuillère de mercure, car elle pèserait 130 kg. Si nous comprimions l'hydrogène, un camion ne serait pas en mesure de déplacer une cuillerée de celui-ci.

«Il existe de nombreuses bases OVNI en Russie. Beaucoup d'entre elles se trouvent dans la région de lac Ladoga et le lac Baïkal, ainsi que sur la péninsule de Kola. Il existe de nombreuses bases dans les Pyrénées et dans l'Himalaya.

"Les étrangers peuvent contrôler l'esprit humain. Ils peuvent parfois enlever des humains et implanter de minuscules puces en eux, bien que nous ne savons pas pourquoi ils le font. Une puce a même été trouvé dans le crâne de Napoléon lorsque des chercheurs français ont été autorisés à exhumer sa tombe. Une enquête dans sa biographie a montré que le capitaine d'artillerie Napoléon a quitté son unité pendant plusieurs jours et personne n'a réussi à expliquer son absence au commandement. Il est devenu général puis empereur peu après.

"Il n'est pas exclu que d'autres éminents dirigeants du monde, Winston Churchill, par exemple, ont eu également de telles puces dans leurs têtes.

"Je ne sais pas vraiment ce qui attire les étrangers chez nous. Il est bien de voir qu'ils n'ont pas encore fait preuve d'agression, bien qu'ils puissent soulager la planète de l'humanité en seulement une heure. Des soucoupes volantes peuvent être trouvées sur le gravures rupestres des hommes de Néandertal, et les soucoupes n'ont pas changé depuis lors. Si les aliens voulaient nous étudier, ils ont en fait déjà tout étudié de l'homme. Ils n'ont pas besoin de nous examiner, ils ont un but différent. Je voudrais accorder plus d'attention aux enlèvements. Ils prennent des ovules d'humains et des spermatozoïdes. Il ya de nombreux incidents ou des femmes ont été enlevées et étaient enceintes après leur retour. Je pense que les hybrides, qui sont nés à la suite de ces contacts sexuels avec les aliens puissent vivre parmi nous. Michael Phelps, qui a donc obtenu huit médailles aux Jeux olympiques de Beijing, pourrait être l'un d'entre eux, pourquoi pas? "
« Modifié: 02 décembre 2008 à 14:35:37 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993


Voici 3 pages pdf écrites par Vladimir Azhazha en décembre 2000, trouvées sur le site du Mufon-CES

Main discovery of the outgoing century
The humanity as intellect-carrier is not alone in the universe


Principale découverte du siècle dernier
L'humanité en tant que porte-intelligence n'est pas seul dans l'univers



Vladimir Azhazha
Full member of the International Academy of Information and
Russian Academy of Natural Sciences,
Doctor of philosophic and candidate of tecnical sciences,
Professor, Grand-doctor of philosophy, ful professor,
Laureate of the premium in the name of E.V.Evreinov
and the competition "Elite of informatiologists of the world",
cavalier of the RAEN order "For the deserts in science an economy"
« Modifié: 02 décembre 2008 à 14:28:58 par dificultnspa »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15032

Bravo, "largement remanié par mes soins"
en effet, ça n'a plus rien à voir avec la trad automatique.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Headek

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1097

Merci cher chroniqueur !

Par contre j'ai beau chercher ailleurs,je ne trouve rien au sujet d'une puce dans le crâne de Napoléon !! ::)
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993


Merci Nemo  :), mais si tu trouves que j'ai fais des erreurs ou des omissions, merci de m'en informer.

Je suis loin d'avoir ton niveau ou celui de Diouf...  :-[




@ headek, c'est ca qui est marrant, on "apprend" des choses à l'étranger qui sont absentes dans le pays d'origine.

Je ne dis pas que c'est vrai, mais simplement il va falloir élargir les recherches.


Dans tous les cas, rien ne nous autorise à valider les dires de ce monsieur sans avoir recouper avec d'autres sources...

IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993

Une des rares choses que l'on trouve en francais concerne les propos de Vladimir Azhazha à propos de la mission Appolo 11 :

Citer
Selon le Dr Vladimir Azhazha : « Neil Armstrong a informé
la salle de contrôle que deux mystérieux objets de grande taille
avaient atterri près du module lunaire et les observaient. Mais ce
message fut censuré par la NASA, et le public ne l’entendit pas. »

Vous trouverez un article en pdf sur cette mission dans le Nexus n°57 d'ou est tiré la citation.


On peut trouver ca aussi :
source
Citer
OVNI: Les dossiers secrets du KGB rendu public


KGB's secret UFO files finally made public

Les agents de KGB notaient des observations d'OVNI dans une chemise bleu spéciale.

Des dossiers provenant de la célèbre chemise bleue ont été déclassés il y a un moment.

Le cosmonaute soviétique Pavel Popovich a obtenu la chemise du KGB en 1991. De nos jours M. Popovich tient la position du président honorifique de l'Académie d'Ufologie Informationnel et Appliqué. La chemise contient de nombreuses descriptions des vols d'OVNI et rapports sur quelques (la plupart du temps) tentatives échouées prises par le militaire afin d'attraper les étrangers.

En 1968, 13 principaux concepteurs d'avion et ingénieurs d'une section du comité soviétique de la technologie et de l'exploration de l'espace ont fait suivre  une lettre au premier ministre soviétique Alexei Kosygin. En fait, c'était une demande d'établir une organisation spéciale pour l'étude d'OVNIs. Une réponse à la lettre a été signée par Academician Shchukin. C'est un document étonnant intrinsèquement :

« Un certain nombre d'organismes compétents du Presidium de l'académie de l'URSS des sciences en coopération avec la direction en chef du service météorologique, du ministère de la défense et de quelques autres agences ont considéré la question de la nature des prétendus objets. Les organismes impliqués dans l'étude de l'atmosphère et de l'espace ont été chargés pour s'enregistrer et font la recherche sur tous les cas d'OVNIs pour identification. L'académie

des sciences de l'URSS est chargée de la surveillance générale des phénomènes, et donc une organisation spéciale pour l'étude d'OVNIs n'est pas exigée. »

« C'était une vraie percée, » dit Vladimir Azhazha, président de l'académie et gardien de la chemise bleue. « Les autorités non seulement ont reconnu l'existence des OVNIs pour la première fois, mais elles ont également montré leur grand intérêt pour la question, » ajout-il.
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993

Là vous n'aurez qu'une traduction google, c'est trop long, je laisserais la main à qui veut la prendre.

qtm.net
traduction google
Citer

Soviet Saucers


(Vol. 16, No. 7, April 1994, pp. 68-75, 92)


By James Oberg


Day after day, the waves of UFOs returned to southern Russia. Cossacks on horseback saw them high in the evening sky. Pilots aboard commercial airliners and military interceptors chased and dodged them. Astronomers at observatories in the Caucasus Mountains noted their crescent shape and their fiery companions.

It was the fall of 1967, and the Soviet Union was in the grip of its first major UFO flap. The extraordinary tales, described on Soviet television, reported in Soviet newspapers, and analyzed in a private nationwide UFO study group soon took on a life of their own.

In one detailed account, an airliner crew from Voroshilovgrad to Volgograd, flight 104, insisted that a UFO had hovered and then maneuvered around their plane. According to Soviet UFO enthusiast Felix Zigel, who compiled such accounts, the plane's engines died and did not start up again until after the UFO had disappeared, when the aircraft was only a half mile high in the air.

These tales and others were repeated in Western UFO books and presented as important evidence at UFO hearings in the United States Congress and in Britain's House of Lords. Then, as suddenly as it had started, the wave of Russian UFO sightings ceased. Private UFO groups were banned by the Soviet government, and the subject was dropped from the controlled media even as it
spread wildly in the samizdat, the underground Russian press.

But the phenomenon was not forgotten. Years later, astronomer Lev Gindilis and a team of investigators from the Academy of Sciences in Moscow assessed Zigel's UFO files, analyzing statistics from what they said was "the repetitive motion" of the objects Zigel described. In 1979, the "Gindilis Report" was released and distributed around the world. It concluded that no known natural or manmade stimulus could account for these "anomalous atmospheric phenomena." Something truly extraordinary and truly alien must
have occurred.

But it was too good to be true. Like many other official Soviet government reports, the Gindilis Report turned out to be counterfeit science. In effect, and probably in intent, it served to cover up one of Moscow's greatest military secrets, an illegal space-to-earth nuclear weapon.

What the witnesses really saw back in those exciting days in 1967 were space vehicles all right, but not from some distant, alien world. They were Russian missile warheads, placed in low orbit under false registration names and then diverted back toward the planet's surface after one circuit of the globe. As they fireballed down toward a target zone near the lower Volga River, they seared their way into the imaginations of startled witnesses for hundreds of miles in all directions.

Of course, U.S. intelligence agencies had also been watching the tests, and they weren't fooled by the UFO smokescreen. Pentagon experts soon dubbed this fearsome new weapon a "fractional orbit bombardment system," or FOBS. Government spokespeople in Washington denounced it as a first-strike weapon designed to evade defensive radars. Since Moscow had recently signed a solemn
international treaty forbidding the orbiting of nuclear weapons, the existence of this weapon (whose tests alone did not violate the treaty) was a glaring advertisement of contempt. So when Russian UFO witnesses concluded that they had been seeing alien spaceships instead of treaty-busting weapons tests, Soviet military officials were all too willing to permit this illusion to prosper.

Twenty-five years later, with the FOBS rockets long since scrapped and the Soviet regime itself on the scrap heap of history, the now-purposeless deception has maintained a zombielike life of its own. Russian UFO literature continues to issue ever more glorious accounts of the 1967 "crescent spaceships." Mainstream Russian magazines, newspapers, and even museum exhibits contain fanciful drawings of such shapes. Zigel himself is revered as "the father of Soviet UFOlogy," an icon of reliability and authenticity.

But Zigel's and Gindilis's crescent craft are just one example of the ridiculous notions and outrageous fictions Russian UFOlogy has spawned. In 1977, for instance, Tass, the official Russian news agency, carried a dispatch from the northwest Russian port city of Petrozavodsk titled "Strange Natural Phenomenon over Karelia." Wrote local correspondent Nikolay Milov, "On September 20 at about 0400 a huge star suddenly flared up in the dark sky, impulsively sending shafts of light to the earth. This star moved slowly toward Petrozavodsk and, spreading out over it in the form of a jellyfish, hung there, showering the city with a multitude of very fine rays which created an image of pouring rain."

The "visitation" unleashed a torrent of rumors. People later reported being awakened from deep sleep by telepathic messages. Tiny holes were reportedly seen in windows and paving stones. Cars were said to have stalled and computers to have crashed, and witnesses smelled ozone.

Soviet UFO enthusiasts rushed to embrace the case. "As far as I am concerned," claimed science-fiction author Aleksandr Kazantsev, "it was a spaceship from outer space, carrying out reconnaissance." According to Dr. Vladimir Azhazha, "In my opinion, what was seen over Petrozavodsk was either a UFO, a carrier of high intelligence with crew and passengers, or it was a field of energy created by such a UFO." Zigel, the dean of Soviet UFOlogists, agreed it was a true UFO: "Without a doubt--it had all the features."

Sadly, the cause of all this mindless panic was a routine rocket launching from the supersecret military space center at Plesetsk in northwest Russia. The multiengined booster's contrails, backlit by the dawn sun, seemed to split into multiple glowing tentacles.

In 1981, a midnight rocket launch from Plesetsk lit up the skies of Moscow itself and sent the capital city's residents into a blitz of unconstrained creativity. UFO expert Sergey Bozhich's notebooks contain reports of numerous "independent" UFO encounters during this ordinary launching. "Pilots of six civil aircraft reported either a UFO in flight or a UFO [attacking] their aircraft," he wrote. "At 1:30 a UFO attacked a truck along the Ryazan Avenue in Moscow." One witness even reported waking from a deep sleep to see a
"scout ship" with a glass cupola and small alien pilot cruising down his street.

The pattern is clear. Time and again, secret launchings of Russian rockets have unleashed avalanches of classic UFO perceptions from the imaginative, excitable witnesses and their careless interviewers. And consistent with its origins, Russian UFO literature is still characterized by fantastic tales and an utter lack of research into possible explanations. "I have no doubts" is the most common figure of speech in the lexicon of Russian UFOlogists, and they are doubtlessly sincere, if arguably deluded. "Are UFOs real?" one was
asked not long ago by American documentary filmmaker Bryan Gresh. "My colleagues and I don't even think that's a question," he responded. "Of course they are real!"

This sort of quasi-religious fervor just helps to fuel the skepticism of the cautious observer. After all, if Russian UFOlogists cannot or will not recognize the prosaic stimulus behind these phony crescent UFOs of 1967 and the UFO "jellyfish" of 1977, they may be incapable of solving any of the other hundreds of ordinary (if rare) causes that account for at least 90 percent (if not 100 percent) of all UFO perceptions. Dozens of major stimuli, and hundreds of minor ones, are constantly giving rise to counterfeit UFO perceptions around the world. Filtering out the residue of true UFOs from the pseudo UFOs poses enormous challenges for investigators. Most Russian UFOlogists appear unwilling to face this challenge.

And the writings of prominent Russian UFO experts give ample ground for more anxiety. Vladimir Azhazha, probably the leading Russian UFO expert of the 1990s, is an undeniable enthusiast of UFO miracle stories. Some years ago, his favorite Western UFO story involved a UFO attack on the Apollo 13 space capsule, which he "disclosed" was carrying a secret atomic bomb to create
seismic waves on the moon.

But it was carrying no such thing. The April 1970 explosion, which disabled the craft and threatened the lives of the three astronauts, was caused by a hardware malfunction. When challenged recently by UFOlogist Antonio Huneeus, Azhazha made a candid admission: "When I gave the lecture, I was a teenager in UFOlogy and was intoxicated by the E.T. hypothesis and did not recognize anything else. I would retell with pleasure everything I read."

Supposedly reformed, Azhazha then published a new book with a glorious new Apollo-astronaut UFO story based this time on forged photographs published in American tabloid newspapers. The pictures show contrast-enhanced fuzzballs, photographic images that had been sharpened in the photo lab. A fabricated "radio conversation" in which the astronauts exclaim surprise at seeing alien
spaceships in a crater near their landing site later appeared in another tabloid; it was patently bogus, too, based on grossly misused space jargon. The story was long ago abandoned by reputable Western UFOlogists, but Azhazha still loves it and presents it as true.

At a UFO conference in Albuquerque in 1992, Azhazha told astonished Western colleagues that he had proof that 5,000 Russians had been abducted by UFOs and never returned to Earth. When asked to defend this number, he disclosed that he took the reported number of ordinary "missing persons" in the entire Soviet Union, plotted the regions over which major UFO activity had been
reported, and then allocated those population proportions of "missing" to the UFOs. It was simple, sincere, and senseless, but the embarrassed American hosts (who had paid his travel expenses) couldn't disagree too publicly lest their waste of money be obvious.

Russian UFOlogists claim to be careful. Azhazha himself has written: "Nothing on faith! One must check, check, and eleven times check in order to find an error!" But he doesn't seem to know how, and neither do any of his colleagues. While their sincerity and enthusiasm are not in doubt, their judgment, balance, and accuracy should be.

Why are people like Azhazha the best that Russia can offer? Russians are heirs to a great, creative civilization, but they are also emerging from a social era that has had profound effects on their habits of thought. Today's Russians have lived in a reality-deprived and judgment-atrophied culture for generations. Once they were sufficiently brain benumbed by a repressive communist regime to accept any and all propagandistic idiocies fed to them, they were intellectually defenseless against infections of other brain bunk as well.

UFO enthusiasm prospers in this nurturing environment. And it's not just UFO sightings that get conjured up by this fuzzy thinking. Historical figures, preferably dead ones who cannot disagree, are now constantly being portrayed as "secret UFO believers."

For example, in 1993, a slick new UFO magazine called AURA-Z appeared in Moscow. Continuing the trend of tying now-dead space heroes to UFO studies, the magazine featured two separate interviews with contemporary experts concerning the role played by Sergey Korolev, the founder of the Soviet missile and space programs. It didn't bother the magazine at all that the two stories were utterly inconsistent.

In one article, rocket expert Valery Burdakov presented a detailed account of how back in 1947 Stalin had ordered Korolev to assess Soviet intelligence reports on the Roswell, New Mexico, UFO crash. Korolev had reported back that the UFOs were real but not dangerous, the article "revealed." Yet just seven pages earlier, another expert named Lev Chulkov had written: "As early as the beginning of the 1950s, Stalin ordered Korolev to study the phenomenon of UFOs, but Korolev managed to avoid fulfilling this task." Of course, both claims can't be true. Besides, Burdakov was a recently rehabilitated political prisoner in 1947 and was thus hardly the type of trusted expert that Stalin would have consulted.

Behind all such distracting noise, the UFO problem remains a fascinating and elusive puzzle, worthy of serious research. But weeding out true UFOs from the overwhelming mass of "IFOs," or identified flying objects, is a difficult, time-consuming task, as Western UFOlogists have learned in the past half century. Their new Russian colleagues so far show no indication that they have even begun.

"I haven't seen too much effort at that job," admits Antonio Huneeus, one of the West's most perceptive pro-UFO observers of Russian UFOlogy. "The Russians themselves keep knocking on my door," Huneeus states. "They want to sell their stuff here." In fact, given today's economic crisis in Russia, thousands of people of all classes, but particularly from the military services, are desperately seeking--or deliberately creating--anything they can sell to Western buyers with bucks. UFO files are one of the few exportable raw materials with a market in the West, so there should be no surprise that there are suddenly so many bizarre items now available and so few Russians willing to be cautious or critical about them.

If these Russian UFO delusions only affected their own research, the silliness would do no worldwide harm. But the intellectual infection has spread far beyond borders and polluted UFO studies in other countries as well. These new commercial conspiracies between Russian tall-tale sellers and Western tall-tale tellers in the entertainment and pseudodocumentary industry will make it much worse.

The more serious Western UFOlogists, for instance, are particularly embarrassed by their colleagues' naive, unbounded enthusiasm for the 1967 "crescents" and the subsequent so-called Gindilis Report, with Soviet thermonuclear weapons tests masquerading as true UFOs. Dr. James McDonald, probably America's top UFO expert of the 1960s, testified that the crescents "cannot be readily explained in any conventional terms." Dr. J. Allen Hynek, dean of American UFOlogy in the 1970s, reviewed the sightings and crowed, "It becomes very much harder--in fact, from my personal viewpoint, impossible--to find a trivial solution for all the UFO reports if one weighs and considers the caliber of some of the witnesses." They were scientists, pilots, engineers, and fellow astronomers, and Hynek was absolutely certain they couldn't have been mistaken.

Today's successor to McDonald and Hynek is retired space scientist Richard Haines, American director of the joint United States-Commonwealth of Independent States working group on UFOs, the Aerial Anomaly Federation. Concerning the 1967 sightings, he confidently wrote that "the reports represent currently unknown phenomena, being completely different in nature from known atmospheric optics effects or technical experiments in the atmosphere."

Another famous Russian pseudo-UFO case, called the "Cape Kamenny UFO," has long been foolishly championed by Western UFO experts. Top American UFOlogist Jacques Vallee cited this encounter in a 1992 book as one of the best in the world. His casebook coding scheme gave it the highest marks: "Firsthand personal interview with the witness by a source of proven reliability; site visited by a skilled analyst; and no explanation possible, given the evidence."

A graphic account of this UFO was given by American UFOlogist William L. Moore based on casebooks compiled by Zigel. "On December 3, [1967] at 3:04 p.m.," wrote Moore, several crewmen and passengers of an IL-18 aircraft on a test flight for the State Scientific Institute of Civil Aviation sighted an intensely bright object approaching them in the night sky." Moore reported that the object "followed" the evasive turns of the aircraft.

But years later I discovered that the aircraft, passing near Vorkuta in the northern Urals, had by chance been crossing the flight path of the Kosmos-194 spy satellite during its ascent from Plesetsk. The crew had unwittingly observed the rocket's plumes and the separation of its strap-on boosters. All other details of maneuvers were added in by their imaginations. Yet this bogus UFO story is highlighted as authentic by nearly every Western account of Russian UFOs in the last 20 years.

Of course, not all Russian UFO reports spring from missile and space events. Far from it! But those specific kinds of stimuli are extremely well documented, unlike other traditional pseudo-UFO stimuli such as balloons, experimental aircraft, military and police helicopters, bolide fireballs, and so forth. Thus, they can provide an unmatchable calibration test for the ability of Russian UFOlogists to find solutions for these pseudo UFOs.

The Russian UFOlogists have failed. The ultimate test of the Russians' ability to perform mature, reliable UFO research is how they treat "the smoking gun" of Russian UFOlogy, the Petrozavodsk "jellyfish" UFO of 1977. The "jellyfish" was a brief wonder in the West before being quickly solved (by me) as the launch of a rocket from Plesetsk. Western UFOlogists readily accepted the explanation, but now it turns out that Russian UFO experts never did. They have assembled a vast array of miracle stories associated with the
event, including reports of telepathic messages and physical damage to the earth.

But all this proves is that ordinary Russians love to embellish stories and that Russian UFO researchers haven't a clue on how to filter out such exaggerations from original perceptions. If they cannot do it for such obviously bogus UFOs as Petrozavodsk, how can they be expected to do it for less clear-cut ones?

If the UFO mystery is to be solved, there is adequate data from the rest of the world outside of Russia. Serious UFOlogists will have to quarantine the obviously hopelessly infected UFO lore from Russia and disregard it all. Some valuable data might be lost, but the crippling effect of unconstrained crackpottery would be avoided. Every decade or two, the question can be reconsidered with a simple test: Do leading Russian UFOlogists still insist on the alien nature of the 1967 crescent UFOs and the 1977 "jellyfish" UFO?
If so, slam the door on them again.

Yet the temptation may be too great, especially for those who are into what I call the "fairy tale mode" of modern UFO study--those who believe the best cases are ones that happened long ago and far away, and thus are forever immune from prosaic solution. Russian UFO stories have turned out to be exactly those kinds of fairy tales.

And if the purpose of modern UFOlogy is only mystery worship and obfuscation, only mind-boggling tall tales and mind-stretching theorizing, then it will continue to feed on the baseless bilge coming out of Russia while being insidiously and unavoidably poisoned by it. The reality test, then, is not of Russian UFOlogy, which has already failed, but of non-Russian UFOlogy, where
the issue remains in doubt.

Editor's note: James Oberg, author of RED STAR IN ORBIT and many other books, is an internationally recognized expert on the Soviet space program.

Transmitted:  94-05-20 14:14:35 EDT
Soucoupes Soviétique


(Vol. 16, n ° 7, avril 1994, pp. 68-75, 92)


Par James Oberg


Jour après jour, les vagues d'OVNI retourné au sud de la Russie. Cosaques à cheval ont vu leur haute dans le ciel du soir. Les pilotes à bord des avions commerciaux et militaires et des intercepteurs chassé les esquivé. Les astronomes des observatoires à dans le Caucase a noté leur forme de croissant et de leurs compagnons de feu.

Il a été l'automne de 1967, et l'Union soviétique a été sous l'emprise de sa première grande OVNI rabat. L'extraordinaire contes, décrit à la télévision soviétique, dans les journaux soviétiques, et analysés dans une étude nationale OVNI bientôt groupe a pris une vie propre.

Dans un compte rendu détaillé, un avion de ligne membres de l'équipage de Voroshilovgrad à Volgograd, vol 104, a insisté pour qu'un OVNI avait plané puis maneuvered autour de leur avion. Selon soviétique OVNI passionné Zigel Felix, qui a compilé ces comptes, les moteurs de l'avion sont morts et ne s'est pas lancé de nouveau jusqu'à ce que les OVNI ont disparu, alors que l'avion était seulement un demi-mille de haut dans l'air.

Ces contes et d'autres ont été répétées dans l'Ouest OVNI livres et présentés comme d'importants éléments de preuve à l'audience OVNI dans le Congrès des États-Unis et en Grande-Bretagne, la Chambre des Lords. Puis, tout à coup que comme il l'avait commencé, la vague d'observations d'OVNIS de Russie a cessé. UFO groupes privés ont été interdits par le gouvernement soviétique, et le sujet a été rayé du contrôle des médias alors même qu'il
propagation sauvage dans le samizdat, le métro de presse de Russie.

Mais le phénomène n'a pas été oublié. Des années plus tard, Lev Gindilis astronome et une équipe d'enquêteurs de l'Académie des sciences à Moscou évalué Zigel de fichiers OVNI, en analysant les statistiques de ce qu'ils ont dit a été "le mouvement répétitif" des objets de Zigel décrites. En 1979, le "Rapport Gindilis" a été publié et distribué dans le monde entier. Il a conclu qu'il n'était pas connu naturelles ou anthropiques stimulus pourrait tenir compte de ces "phénomènes atmosphériques anormales." Quelque chose de vraiment extraordinaire et vraiment étranger doit
ont eu lieu.

Mais il était trop beau pour être vrai. Comme beaucoup d'autres officiels du gouvernement soviétique rapports, le Rapport Gindilis s'est avérée être fausse science. En effet, et probablement dans l'intention, il a servi à couvrir jusqu'à Moscou, l'un des plus grands secrets militaires, un espace illégal terre-à-terre d'armes nucléaires.

Qu'est-ce que les témoins ont vu vraiment de retour dans les jours à l'excitant 1967 étaient des véhicules spatiaux de tous les droits, mais pas de certains lointain, étranger monde. Ils ont été des ogives de missiles russe, placé en orbite basse d'enregistrement sous de faux noms et puis détournées vers la surface de la planète après un circuit de la planète. Comme ils fireballed bas vers une zone cible de près de la Volga inférieure, ils Seared leur place dans l'imagination des témoins surpris des centaines de kilomètres dans toutes les directions.

Bien sûr, les agences de renseignement des États-Unis ont également été regardé les tests, et ils ne sont pas dupes de l'OVNI écran de fumée. Pentagone experts bientôt surnommé cette nouvelle arme redoutable une «orbite fractionnaire bombardement système», ou FOBS. Porte-parole du gouvernement de Washington a dénoncé comme une première grève d'armes destinées à éluder les radars défensives. Depuis Moscou a récemment signé un solennel
traité international interdisant l'orbite des armes nucléaires, l'existence de cette arme (dont seuls les essais ne viole pas le traité) est un flagrant mépris de la publicité. Ainsi, lorsque les témoins d'OVNIS de Russie a conclu qu'ils avaient été voir des vaisseaux spatiaux étranger au lieu de traité-busting essais d'armes, les responsables militaires soviétiques ont été trop disposés à permettre cette illusion de prospérer.

Vingt-cinq ans plus tard, avec la FOBS roquettes depuis longtemps mis au rebut et le régime soviétique elle-même sur la ferraille de l'histoire, le but maintenant, la tromperie a maintenu une zombielike sa vie propre. UFO littérature russe continue à émettre de plus en plus glorieux comptes de la 1967 "croissant de vaisseaux spatiaux." Intégrer la Russie de magazines, de journaux, et même d'expositions de musées contiennent des dessins de fantaisie de ces formes. Zigel lui-même est vénéré comme «le père de l'ufologie soviétique", une icône de la fiabilité et l'authenticité.

Mais Zigel et Gindilis croissant de l'artisanat ne sont qu'un exemple de la notion ridicule et scandaleux fictions ufologie russe a donné naissance. En 1977, par exemple, Tass, le fonctionnaire agence de presse russe, portait une expédition au départ de la Russie au nord-ouest de la ville portuaire de Petrozavodsk intitulé "Strange phénomène naturel plus de Carélie." A écrit correspondant local Nikolay Milov, "Le 20 à Septembre 0400 sur une énorme étoile soudain éclaté dans le ciel sombre, les arbres impulsivement envoi de la lumière à la terre. Cette étoile se déplaçait lentement vers la Petrozavodsk et, à la diffusion de celui-ci sous la forme d'un méduse, accroché là, la ville la douche avec une multitude de très beaux rayons qui a créé une image de la pluie. "

La "visite" a déclenché un torrent de rumeurs. Des personnes plus tard ont déclaré avoir été réveillé de sommeil profond par messages télépathiques. Petits trous auraient été vu dans les fenêtres et les pavés. Les voitures étaient dans l'impasse et à des ordinateurs ont planté, et des témoins sentait l'ozone.

UFO soviétique amateurs d'urgence à l'adopter le cas. "En ce qui me concerne,» a revendiqué science-fiction auteur Alexandre Kazantsev, "il était un vaisseau de l'espace extra-atmosphérique, la réalisation de la reconnaissance." Selon le Dr Vladimir Azhazha, "À mon avis, ce qui a été vu plus de Petrozavodsk a été soit un OVNI, un transporteur de haute intelligence avec l'équipage et les passagers, ou il s'agit d'un domaine de l'énergie créée par un tel OVNI." Zigel, le doyen des ufologues soviétique, il a été convenu d'un véritable OVNI: "Sans aucun doute, - il a toutes les caractéristiques".

Malheureusement, la cause de tout cela stupide de panique a été une routine de lancement de fusées militaires supersecret le Space Center de Plesetsk dans le nord-ouest de la Russie. Le multiengined booster la condensation, rétro éclairé par l'aube soleil, semble se scinder en de multiples tentacules rougeoyant.

En 1981, un minuit de lancement de roquettes à partir de Plesetsk illuminé le ciel de Moscou lui-même et a envoyé à la capitale de résidents dans un blitz de créativité sans contraintes. UFO expert Sergey Bozhich Carnets rapports contiennent de nombreux "indépendants" OVNI au cours de cette rencontre ordinaire de lancement. "Les pilotes de six aéronefs civils rapporté soit un OVNI en vol ou un OVNI [attaquer] leur avion", écrivait-il. «À 1h30 un OVNI ont attaqué un camion le long de l'avenue Riazan à Moscou." Un témoin a même signalé le réveil d'un sommeil profond de voir un
"navire éclaireur» avec une coupole de verre et de petits exotiques pilote de croisière à sa rue.

La tendance est claire. Encore et encore, secret lancements de fusées russes ont déclenché des avalanches classique OVNI perceptions de l'imagination, excitables témoins et de leur négligence des enquêteurs. Et cohérente avec ses origines, la littérature russe OVNI est encore caractérisé par des contes fantastiques et un manque total de la recherche sur les explications possibles. «Je n'ai pas de doutes" est la plus commune d'expression figure dans le lexique de la Russie ufologues, et ils sont sans doute sincère, si sans doute illusoire. «Est-ce que les OVNIS réels?" une a été
demandé de ne pas il ya longtemps par le cinéaste américain Bryan documentaire Gresh. «Mes collègues et je ne pense même que c'est une question", at-il répondu. "Bien sûr, ils sont réels!"

Cette sorte de quasi-religieuse ferveur seulement contribue à alimenter le scepticisme de l'observateur prudent. Après tout, si les ufologues de Russie ne peut pas ou ne reconnaît pas le prosaïque stimulus qui se cache derrière ces faux croissant ovnis de 1967 et l'OVNI "méduse" de 1977, mai ils être incapables de résoudre l'une des centaines d'autres ordinaire (si rare) que compte causes pour au moins 90 pour cent (si ce n'est pas 100 pour cent) OVNI de l'ensemble des perceptions. Des dizaines de grands stimuli, et des centaines de mineures, sont constamment à l'origine de la fausse perception OVNI dans le monde entier. Filtrer les résidus de la véritable OVNI de la pseudo OVNI pose d'énormes défis pour les enquêteurs. La plupart des ufologues russes semblent pas disposés à relever ce défi.

Et les écrits d'éminents experts de Russie OVNI donner suffisamment de terrain pour plus d'anxiété. Vladimir Azhazha, probablement le premier OVNI expert russe des années 1990, est indéniablement un passionné de récits OVNI miracle. Il ya quelques années, son favori UFO histoire occidentale à un OVNI attaque sur Apollo 13 de la capsule spatiale, dont il a "divulgué" transportait une bombe atomique secret pour créer
ondes sismiques sur la lune.

Mais il portait pas le cas. D'avril 1970 explosion, qui handicapées de l'artisanat et menacé la vie des trois astronautes, a été causé par un mauvais fonctionnement du matériel. Quand récemment contestée par UFOlogist Antonio Huneeus, Azhazha fait une admission candide: «Quand j'ai donné la conférence, j'ai été un adolescent en ufologie et a été intoxiquée par la HE hypothèse et ne reconnaît pas autre chose. Je retell avec plaisir tout ce que j'ai lu. "

Prétendument réformée, Azhazha ensuite publié un nouveau livre avec une glorieuse nouvelle astronaute Apollo-UFO histoire basée cette fois sur forgé photographies publiées dans les journaux tabloïd américain. Les images montrent le contraste amélioré fuzzballs, des images photographiques qui a été renforcé dans le laboratoire photo. Un fabriqué "conversation radio", dans lequel les astronautes s'exclamer surprise de voir l'étranger
vaisseaux spatiaux dans un cratère près de leur site d'atterrissage est apparu plus tard dans un autre tabloïd, il était manifestement faux, aussi, sur la base de l'espace grossièrement abusé de jargon. L'histoire a été abandonné il ya bien longtemps par réputés occidentale ufologues, mais Azhazha aime encore et il la présente comme vrai.

Lors d'une conférence OVNI à Albuquerque en 1992, a dit étonné Azhazha occidentale des collègues qu'il avait la preuve que 5.000 Russes avaient été enlevés par les OVNI et n'est jamais revenu sur Terre. Lorsqu'on lui a demandé de défendre ce nombre, il a révélé qu'il a pris le nombre ordinaire de "personnes disparues" dans l'ensemble de l'Union soviétique, les régions tracées au cours de laquelle les principaux OVNI activité a été
signalés, et ensuite allouées ces proportions de la population "manquantes" à l'OVNI. Il était simple, sincère, et insensée, mais l'embarras américain hôtes (qui avait payé son Voyage dépenses) ne pouvait pas trop en désaccord publiquement de peur de leur gaspillage d'argent sont évidentes.

Russie ufologues demande à être prudents. Azhazha lui-même a écrit: "Rien sur la foi! Il faut contrôler, vérifier, et onze fois de vérifier en vue de trouver une erreur!" Mais il ne semble pas savoir comment, ni faire l'un de ses collègues. Bien que leur sincérité et l'enthousiasme ne sont pas de doute, leur jugement, l'équilibre, la précision et devrait l'être.

Pourquoi sont des gens comme le meilleur Azhazha que la Russie peut offrir? Les Russes sont les héritiers d'une grande créativité civilization, mais ils sont aussi de sortir d'une ère sociale qui a eu de profondes répercussions sur leurs habitudes de pensée. Aujourd'hui, les Russes ont vécu dans une réalité-privé et le jugement-culture s'atrophie depuis des générations. Une fois qu'ils ont été suffisamment cerveau engourdi par un régime communiste répressif à accepter tout et de tous les idiocies nourris de propagande, ils étaient intellectuellement sans défense contre les infections du cerveau lit d'autres aussi.

UFO enthousiasme prospère dans ce nourrir environnement. Et ce ne sont pas seulement les observations d'OVNI qui se évoqué par le présent pensant floue. Personnages historiques, de préférence morts qui ne peuvent pas en désaccord, sont constamment décrits comme «secret OVNI croyants."

Par exemple, en 1993, un nouvel OVNI revue AURA-Z est apparu à Moscou. La poursuite de la tendance consistant à lier maintenant morts-héros de l'espace à des études OVNI, le magazine vedette de deux entretiens avec des experts sur le rôle joué par Sergueï Korolev, le fondateur de l'Union soviétique de missiles et de l'espace programs. Il n'a pas pris la peine de la revue à tous que les deux histoires sont totalement incompatibles.

Dans un article, Valery fusée Burdakov expert a présenté un compte rendu détaillé de comment revenir en 1947, Staline avait ordonné Korolev soviétique d'évaluer l'intelligence des rapports sur l'Roswell, Nouveau Mexique, UFO crash. Korolev a rapporté que les OVNIS sont réels, mais pas dangereux, l'article "révélé." Pourtant, seulement sept pages plus tôt, un autre expert nommé Lev Chulkov a écrit: "Dès le début des années 1950, Staline a ordonné Korolev à étudier le phénomène des ovnis, mais Korolev a réussi à éviter l'accomplissement de cette tâche." Bien sûr, les deux revendications ne peut pas être vrai. En outre, Burdakov a été récemment remis en état prisonnier politique en 1947 et a donc été à peine le type d'expert de confiance que Staline aurait consulté.

Derrière toutes ces distraire le bruit, le problème des OVNIS reste une fascinante et insaisissable, casse-tête, mérite d'être sérieusement la recherche. Mais désherbage véritable OVNI de la masse écrasante de la "IFOs", ou objets volants identifiés, il est difficile, du temps, comme l'Ouest ufologues ont appris au cours du dernier demi siècle. Leur nouveau collègues russes à ce jour ne montrent aucune indication selon laquelle ils ont même commencé.

"Je n'ai pas vu trop d'efforts à ce travail», admet Antonio Huneeus, l'un de l'Ouest le plus perspicace pro-UFO observateurs de l'ufologie russe. "Les Russes eux-mêmes frapper à garder ma porte," déclare Huneeus. «Ils veulent vendre leurs trucs ici." En fait, aujourd'hui, étant donné la crise économique en Russie, des milliers de personnes de toutes les classes, mais surtout de services militaires, sont désespérément la recherche - la création ou délibérément - tout ce qu'ils peuvent vendre à l'Ouest avec les acheteurs de dollars. UFO fichiers sont l'un des rares matières premières exportables, avec un marché de l'Ouest, de sorte qu'il ne devrait pas être surprenant que soudain il ya tant de bizarre dès maintenant des objets disponibles et si peu de Russes prêts à faire preuve de prudence ou de critique à leur sujet.

Si ces délires de Russie OVNI seulement porté atteinte à leur propre recherche, la sottise de ne pas faire de dommage dans le monde entier. Mais le intellectuelle infection s'est propagée bien au-delà des frontières et la pollution OVNI études dans d'autres pays. Ces nouvelles conspirations commerciale entre la Russie grand conte-vendeurs et de l'Ouest de haut-conte scrutateurs dans la pseudodocumentary de divertissement et de l'industrie, il sera beaucoup pire.

Le plus grave ufologues occidentale, par exemple, sont particulièrement embarrassés par leurs collègues naïf, l'enthousiasme sans bornes pour la 1967 "croissants" et de la soi-disant Gindilis rapport, thermonucléaire soviétique avec les essais d'armes qui se font passer comme de véritables ovnis. Dr. James McDonald, probablement America's top experts OVNI des années 1960, a témoigné que les croissants "ne peut pas être facilement expliqué en toute termes conventionnels." Dr. J. Allen Hynek, doyen de l'ufologie américaine dans les années 1970, a examiné les observations et crowed, "Il devient très difficile - en fait, de mon point de vue personnel, impossible - de trouver une solution triviale pour tous les rapports d'OVNIS si l'on pèse et estime que la Caliber de certains des témoins ». Ils étaient des scientifiques, pilotes, ingénieurs, et les autres astronomes, et Hynek était absolument certain qu'ils ne pouvaient pas avoir été trompé.

Aujourd'hui, le successeur de McDonald et Hynek est à la retraite espace scientifique Richard Haines, directeur américain de la commune des États-Unis et la Communauté d'États indépendants groupe de travail sur les OVNIS, aérienne Anomalie de la Fédération. Concernant les observations de 1967, il a confiance a écrit que "les rapports représentent actuellement les phénomènes inconnus, qui est complètement différente de l'optique atmosphérique connu effets techniques ou des expériences dans l'atmosphère."

Un autre célèbre de Russie pseudo-UFO cas, appelé le "Cape Kamenny UFO," a longtemps été défendue par bêtement UFO experts occidentaux. Haut-américain UFOlogist Jacques Vallée cités dans cette rencontre en 1992 du livre comme l'un des meilleurs dans le monde. Son recueil système de codage lui a donné les notes les plus élevées: «première entrevue avec le témoin par une source d'une fiabilité éprouvée; site visité par un analyste qualifié, et aucune explication possible, étant donné la preuve."

Un graphique de ce compte OVNI a été donné par UFOlogist américain William L. Moore basé sur recueils compilés par Zigel. "Le Décembre 3, [1967] à 3:04 pm", écrit Moore, plusieurs membres de l'équipage et les passagers d'un IL-18 sur un vol d'essai pour l'État Institut Scientifique de l'aviation civile voyants lumineux intensément objet dans leur approche de la nuit ciel. "Moore a indiqué que l'objet" suivi "la tour d'évitement de l'avion.

Mais des années plus tard, j'ai découvert que l'avion, en passant près de Vorkouta dans le nord de l'Oural, a été par hasard de passage de la trajectoire de vol de l'Kosmos-194 satellite-espion au cours de son ascension à partir de Plesetsk. L'équipage avait observé sans le vouloir, la fusée de plumes et de la séparation de sa sangle sur-boosters. Tous les autres détails des manœuvres ont été ajoutés par leur imagination. Pourtant, cette histoire de faux OVNI est mis en évidence comme authentique par la quasi-totalité de l'Ouest compte de Russie OVNI au cours des 20 dernières années.

Bien sûr, pas tous les rapports d'OVNIS de Russie printemps de missiles et de l'espace événements. Loin de là! Mais ces types spécifiques de stimuli sont extrêmement bien documenté, contrairement à d'autres pseudo-traditionnelles OVNI stimuli tels que des ballons, des avions expérimentaux, des militaires et des hélicoptères de police, des boules de feu bolide, et ainsi de suite. Ainsi, ils peuvent fournir une incomparable essai d'étalonnage pour la capacité des ufologues russes de trouver des solutions pour ces pseudo OVNIS.

La Russie ufologues ont échoué. Le test ultime de l'Russes capacité à effectuer mature, fiable OVNI de recherche est la façon dont ils traitent "le tabagisme des armes à feu" de la Russie ufologie, le Petrozavodsk "méduse" ovni de 1977. La "méduse" a été un bref me demande dans l'Ouest avant d'être rapidement résolu (par moi) que le lancement d'une fusée à partir de Plesetsk. Western ufologues facilement accepté l'explication, mais maintenant il s'avère que les experts russes UFO n'a jamais fait. Ils ont rassemblé une vaste gamme de miracle histoires associés à l'
état de cause, y compris les rapports des messages télépathiques et les dommages physiques à la terre.

Mais tout cela prouve, c'est que les Russes adorent embellir et que les histoires de Russie OVNI chercheurs n'ont pas la moindre idée sur la façon de filtrer les exagérations de ces perceptions d'origine. Si on ne peut pas faire de ces faux évidemment que les OVNIS Petrozavodsk, comment peut-on s'attendre à le faire pour moins clairs?

Si le mystère OVNI est d'être résolu, il existe des données adéquates en provenance du reste du monde en dehors de la Russie. Ufologues sérieux devront de toute évidence la quarantaine désespérément infectés UFO lore de la Russie et le mépris de tout. Certaines données précieuses puissent être perdus, mais les effets paralysants de la crackpottery sans contrainte seraient évitées. Chaque décennie ou deux, la question peut être examinée avec un test simple: Ne russe des ufologues encore insister sur le caractère étranger de 1967 et croissant des OVNI de 1977 "méduse" OVNI?
Si tel est le cas, le slam porte à nouveau.

Pourtant, la tentation mai-être trop grande, surtout pour ceux qui sont dans ce que j'appelle le "conte de fées mode" OVNI modernes de l'étude - ceux qui croient le meilleur des cas sont ceux qui ont eu lieu il ya longtemps et de loin, et sont donc toujours immunitaire prosaïque de la solution. Russie OVNI histoires se sont avérées exactement ce genre de contes de fées.

Et si l'objectif de la moderne ufologie n'est que mystère et le culte d'obscurcissement, seulement ahurissant grands contes et de l'esprit-stretching théorisation, il continuera à nourrir sur le fondement de fond de cale provenant de la Russie, tout en étant insidieusement et inéluctablement empoisonné par lui. Le test de réalité, alors, n'est pas d'ufologie russe, qui a déjà échoué, mais de non-russe ufologie, le cas
la question reste en doute.

Note de la rédaction: James Oberg, auteur de RED STAR en orbite et de nombreux autres livres, est un expert reconnu internationalement sur la program-Union soviétique.

Transmis: 94-05-20 14:14:35 Paris
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993


Un autre article ou Vladimir Azhazha est impliqué, trouvé sur le super site d'anakinovni

Citer
24 septembre 1989 Glusskiy area, Mogilyev region, Belarus

Endroit. Aire de Glusskiy, région de Mogilyev, Belarus
Date : 24 septembre 1989
Heure : après midi
L'étudiant de 9ème catégorie Sergey Vezhkovets revenait à la maison au village d'Usterhovo avec son ami Dima Zubritskiy qui était son camarade de classe. Un chien les a accompagnés.

Près du village de Polstki en tant que garçons approchaient le pont au-dessus du fleuve Lisa qu'ils ont vu un métier globe-formé rouge descendre du ciel. Après avoir flotté bas au-dessus de la terre, il a été enveloppé dans un nuage blanc et a brillamment illuminé tout autour de lui.

Les garçons ont estimé que leur distance du globe était environ 2km ; la lumière d'elle illuminait toujours totalement la région. Le nuage lumineux avec l'objet globe-formé en dedans a commencé à planer au-dessus d'une forêt voisine.

Soudainement un faisceau de lumière a été orienté sur les témoins. Ils se sont trouvés incapable de marcher en avant plus et la lumière lumineuse sans visibilité leurs yeux.

Dima a suggéré qu'ils aient coupé à travers un fossé voisin. Ils ont marché tout à fait un moment dans le fossé quand leur chien soudainement précipité vers un poteau voisin de téléphone et ont commencé à l'attaquer (!) rongeant et écorçant à lui. Dima a crié qu'ils doivent courir du secteur mais avant qu'ils pourraient ils ont recherché et ont été choqués pour voir deux petits humanoids flotter dans le ciel devant eux.

Les deux aliens étaient petits, avec les épaules larges et les combinaisons colorées par lumière de port. Leurs yeux ont émis un faisceau de lumière rouge pendant qu'ils regardaient fixement les témoins terrifiés. 

A effrayé les garçons a couru vers le village voisin de Polstki, le temps plein que le faisceau de lumière était étroit derrière eux. Dans le village le frère plus âgé Volodya du Dima rencontré et une jeune femme ont appelé Natasha.

Maintenant sentant un peu plus bloqué chacun des quatre est sorti de la maison et cette fois chacun des quatre a été heurté par le faisceau de balayage de le juste de lumière sur leurs yeux. Maintenant ils tous ont vu 3-dwarf comme des humanoids faisant de la lévitation en position verticale au-dessus de la terre très près d'eux.

Les humanoids regardaient le témoin et parfois se déplaceraient fixement très rapidement autour de l'un l'autre mais ne se heurtant jamais. Environ 30 minutes plus tard les témoins ont marché au village voisin d'Usterhovo et ont réveillé un mécanicien appelé M.M. Glaz et également un garde forestier local de forêt a appelé Victor Ahryemchik.

Les hommes n'ont pas cru les témoins terrifiés, mais ont décidé de vérifier de toute façon et les ont suivis vers le secteur où le UFO avait plané. Le UFO émettait une lumière très lumineuse, mais selon Glaz il n'était pas trop grand, mais au sujet de la taille d'une jeep russe peut-être 4-6m longs. L'objet alors a temporairement obscurci et alors est devenu lumineux encore.

Plusieurs minutes plus tard 3 figures aliens sont soudainement apparues et ont commencé à approcher le groupe, les témoins ne pourraient pas clairement décrire les têtes ou les visages d'étrangers mais leurs corps ont été distinctement vus. A effrayé tous les témoins décidés pour laisser le secteur et pour aller au village d'Usterhovo et pour ne pas attendre les étrangers pour arriver.

Les témoins ont fonctionné du secteur, alors que Glaz restait regardant fixement les humanoids mais marchait rapidement vers l'arrière loin du secteur. Plus tard certains des témoins ont décidé de retourner au secteur encore mais chaque fois qu'ils se sont approchés ils ont été surmontés avec crainte et à gauche. Que même faire de la lévitation semblable de nuit petit nain-comme des étrangers ont été vus dans le village de Katki.

Source de supplément de HC : "Maglieusska Pravda" (journal local) et Vladimir G. Azhazha PhD dans le type d'"Ufological Mysteria" Moscou 2002 : C ou D ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1989.shtml
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993


Je vous fais grace de l'article en russe  :D dont voici le titre : Владимир Ажажа - главный по "тарелочкам"

mignews.com du 20/11/08
traduction google
Citer

Azhazha Vladimir - Chef de la "skeet"




20,11 13:23 Oleg Sulkin

Président honoraire de l'Académie ufologist Vladimir Azhazha - mon ami de longue date. Aujourd'hui, il est professeur du Département de philosophie Institut pour les affaires et la politique à Moscou, dirige un groupe d'étudiants diplômés et des étudiants en doctorat. Elle est traitée avec pietetom pour les personnes âgées. Écrit des livres. Incroyablement productif. Au cours de la dernière année a produit cinq livres de cette année sont au nombre de quatre.

Dans les années 70 j'ai commencé ma carrière dans l'agence de presse Novosti à Moscou et a invité l'ancien podvodnika, de la recherche OVNI Vladimir Azhazhu passionné à l'un de nos journalistes "club" Jeudi ". Ensuite, le thème de «vol d'assiettes ont été interdits. Azhazhi conférence sur ce phénomène, pour une gamme étroite, soudain reçu une réputation scandaleuse en raison du fait que l'un de l'ouest informagentstv dévoilé le contenu et les résumés de son discours. Samizdatovskie copies de la conférence a commencé à marcher à travers le pays. Moi et mes collègues du club pozhurilo supérieurs, mais ont éclaté gloire Azhazhi obscur personne ne l'a pas eu de pouvoir.

Perdu depuis de nombreuses années la relation avec Vladimir, j'ai restauré grâce à l'occasion. Lors de la Semaine du cinéma russe à New York en Octobre l'année dernière est venu vers moi chers américains, otborschitsa Festival du Film de Seattle avec le nom du pays Ajaja. Il s'est avéré que la femme de son fils, qui est titulaire d'un délégué général d'Aeroflot, à Seattle. Un professeur a encore une fille, elle vit à Moscou, ainsi que quatre petits-enfants et trois pravnukov.

- Vladimir, mais vous vous rappelez le scandale avec votre conférence à l'APN?

- Eh bien, bien sûr. Et même mentionné dans un de mes knizhentsy.

- Au cours des près de trente ans, vous avez mis en place dans leurs points de vue sur les OVNIS, ou vous glozhet ver de doute?

- Ne raser! Je non seulement renforcé, je sais maintenant beaucoup de choses. Après tout, je suis chercheur, un scientifique. Le 7 Novembre de l'année dernière, quand j'ai dit 80 ans, les collègues de mon bilan est très impressionnant, je dois dire.

- Eh bien, je vous félicite rétroactivement, c'est un grand jour.

- Malgré l'âge, je ressens une manifestation de quelque enfantillage. Je pense que c'est surtout en personne - il a estimé que l'intérêt et la passion pour la vie.

- Quels sont les événements les plus brillants au cours des trois dernières décennies, qui ont renforcé votre croyance en la réalité des ovnis.

- De 1990 à 1995 j'ai été chef de ufologicheskogo public Center. J'ai travaillé des milliers d'ufologie, et nous avons été en mesure de recueillir beaucoup de renseignements convaincants. Sur la base de son, je suis sûr qu'il ya sverhtsivilizatsiya différente de l'homme du niveau de développement. J'ai des données sur ses sverhtehnologichnosti. L'humanité en tant que transporteur de la sagesse dans l'univers n'est pas le seul. Que cela nous plaise ou pas, mais nous vivons à côté d'un voisin. En 2000, nous avons reçu un brevet international pour l'ouverture de "nonuniqueness de la raison dans l'univers." 5 Jan, 2001, j'ai pris la parole sur ce sujet à New York au bâtiment des Nations unies à la conférence sur la responsabilité de l'intellectuel du développement durable du monde.

- Alors, que sur la Terre il ya à l'insu de civilization nous?

- Je ne vais pas dire - sur la Terre. J'ai dit que, dans certains espace proche de la Terre, il est civilization et la Terre elle-même, il montre. Personnes ont visité la lune, mais cela ne signifie pas que nous y vivent. Je veux parler de l'espace proche, le Dieu lointain, nous n'avons pas encore de cornes.

- Ce civilization lui-même expressément constate que son avis, ou se trouve dans notre champ de vision par hasard?

- Nous reviendrons sur cette question. Je voudrais attirer votre attention sur l'ensemble de la direction ufologie - sous l'OVNI. Publié plusieurs documentaires ont été interrogés des dizaines de commandants de sous-marins. Parlez-en à un ancien marine de télévision glavkom Russie Chernyavin. J'ai commenté sur l'ensemble de ces films. Une fois, en 1976, la Defense Intelligence Agency a commandé à la recherche-moi "Gidrosferny aspect des OVNIS." J'ai écrit une instruction de suivre l'OVNI de navires et de bateaux. Ensuite, elle a modifié les livraisons à d'autres troupes.

- Qu'est-ce spécifiquement identifiés à la suite de l'exploration sous-?

- Quand un sous-marin russe a lutter contre la patrouille de roquettes à des fréquences différentes semblent entraver les sons, la soi-disant «quakers», rappelle coasser les grenouilles. Je suis le premier officier de marine de carrière et bien conscients du fait que les principales armes sous-marin - est secret. Et puis, il ya un sentiment que vous avez trouvé. Et en tant que commandant ne cherche pas à se détourner de ces "amis", ils sont toujours à droite sur le cours. Les tentatives de lier leur apparition à un emplacement géographique spécifique provalivayutsya, ils changent instantanément l'emplacement. Il s'avère que le «quakers» - un plan technologique organisé, de protection, les obstacles de manœuvre, a réussi l'esprit. Considérant que, lorsque le sous-marin de nouvelles versions sortent du port de haute mer - et elles sont toujours dans le mode de surface, et puis immergés - il ya des ovnis. Il ya eu des cas où des OVNIS à la plongée sous les vagues étaient quand ils volent à de l'eau. Il ya une hypothèse de l'existence de zones d'intense apparences des objets non identifiés - appelés zones de l'île de Porto Rico, le lac Baïkal, l'île de Guam. Et par la consommation de combustible pour le feu discours, le Premier Ministre de la Grenade en 1977-1978 à l'ONU, il est fort à UFO déploré que prévenir grenadtsam vivre. Après avoir passé en revue les témoignages de plus de deux mille la valeur de témoins, je suis arrivé à ce qui existe sur Terre environ 150 bases permanentes des OVNI, dont environ 50 - sous l'eau.

- Eh bien, et ce que la preuve de l'existence des étrangers? Si l'on fait des histoires fantastiques sur l'enlèvement de leur peuple.

- Rien de fantastique. Lors de cette île de Porto Rico, il ya des gens qui anthropoïde nouveaux arrivants encouragés à travailler à la base, il ya des gens qui ont enlevé. Le plus curieux que les entrées de la protection des bases de soldats américains. Ces résultats sont publiés dans mon livre "sous les OVNIS." Nous savons beaucoup de choses des éléments de preuve que les étrangers en tant que carburant pour les véhicules utilisant l'eau douce à se décomposer en oxygène et l'hydrogène, qui est fortement compressées. Il s'agit de leur combustible nucléaire. Plusieurs accidents d'OVNI, tels que l'explosion sur la plage Ubatuba au Brésil, a révélé les lieux de l'écrasement d'isotopes des métaux, qui sont utilisés pour la coque de leurs véhicules. Grandes sont les bases sur les Pyrénées ovnis et de l'Himalaya. Dans les mots de René Descartes, de choisir les mots et vous permettra de libérer l'humanité de la moitié des malentendus. Il arrive une époque de la mort du terme UFO, OVNI en anglais. Nous avons accumulé suffisamment d'information pour appeler les objets en mouvement les nouveaux arrivants - DOP. Et la science, ufologie devrait être renommé. Je suis d'avis que - dans ksenologiyu. Du grec kseno - un étranger.

- Et vos adversaires appel xénophobie.

- Il est vrai (rires).

- Mais pourquoi ne pas les étrangers viennent chez nous en contact direct?

- Nous ne sommes pas venus en contact avec des souris de laboratoire et les lapins. Et nous avons pour eux - de telles substance expérimentale.

- De lapins par rapport à tort. S'ils ont raison, alors que quelque chose nous winked d'échapper à l'odieux expériences. Mais ils ne viennent pas en contact avec nous!

- Une minute. J'ai visité le Rozuelle à Albuquerque, Seattle, s'est réuni avec les principaux chercheurs américains, d'experts sur les OVNIS. Ils confirment tous l'existence des étrangers.

- Mais ils ont tous Zemljane. Avec des représentants de la civilization étranger, vous ne l'avez pas rencontré?

- J'ai rencontré prisheltsem en 1978. Il n'y avait pas de conversation. Il a été pantomimes. Cela ne fait que des contacts étroits est décrit dans mon livre «La poursuite des OVNIS." Publié par "Veche" en l'honneur de mon 80 anniversaire a décidé de shestitomnik question, et ainsi de ce livre - le deuxième volume. Un troisième volume - "Chroniques du temps de vol des plaques." Elle se réfère à une telle découverte intéressante. Lefevre français dans le crâne de Napoléon métallique "puce". Vous avez lu à ce sujet?

- Oui, mais purement feuilletons contexte dans lequel vous ridiculiser comme sciolist et Maidan, une «découverte» appelé chushyu Lefevere. Vous gromyat dans cet article avec un énorme choc, et un autre a cité le fondateur de la Fédération de Russie ufologist Felix Siegel, où il vous donne une évaluation impartiale.

- Dans mon livre, «La poursuite de l'OVNI" a un chapitre "Kosygin - I, il a été sur l'admission à 76 ans - et le prochain chapitre intitulé" Siegel. " Il se termine par les mots: "Quel dommage que le fer rouille Felix a été de l'intérieur." Mais Siegel a été mon idole. Il n'a tout simplement pas subi opposants. Évaluation de Siegel, je n'ai jamais caché, je l'ai fait citer. Et ceux qui écrivent sur moi tout non-sens - et je ne sont tout simplement pas attention.

- Comment expliquez-vous que lorsque retourné si la personnes enlevées sont des nouveaux venus, ils n'ont aucune preuve matérielle de l'enlèvement - ou des choses ou des cadeaux, ni de cassettes vidéo?

- En fonction de ce problème. Dans l'histoire de l'enlèvement - et il ya des milliers! - Rien ne peut être dactylographiée. Apparemment, les étrangers ne sont pas autorisées à prendre quelque chose avec eux. Notez que je n'aime pas le terme "étrangers" - il n'existe pas de preuve que les visiteurs d'autres planètes. Où ils vivent? Partout et nulle part. Dans les années 1993/95 années de satellites géostationnaires ont formulé une série de photographies dans le domaine du Mexique, le Chili et la Bolivie. Dans les rayons infrarouges ont été photographiés objets volants - juste essayer de suivre un président - un diamètre de 300 à 450 kilomètres. Version miniature de la ville de vol sous la forme de chevron, ou l'angle de Mars 1997 passé au-dessus de la ville de Phoenix en Arizona, et le jour il ya éclipse. Il a été la panique, a soulevé deux combattants. En bref, ils volent vers les villes et de travailler avec l'humanité. Nous avons besoin d'eux. Il ya des étrangers parmi nous. Hybrides. Après avoir enlevé toutes les femmes enceintes reviennent souvent.

- Etes-vous favorable à la notion paleokosmonavtiki, au début de hits Terre nouveaux arrivants?

- Oui. Depuis lors, comme les gens ont commencé à se sentir les gens sont devenus une fixation étrangeté. Et n'oubliez pas: les premières peintures rupestres - des scènes de chasse, l'élevage d'incendie et de soucoupe volante.

- Comment puis-je expliquer que le nombre des sceptiques ne sont pas en baisse - en dépit de l'accumulation d'observations visuelles?

- Récemment, j'ai demandé au journal Moskovsky Komsomolets ". Questions: Que dois-je faire pour relancer l'ufologie? Je leur ai dit: vous avez de nouveaux arrivants prilyudno enlevé Labrador Koni (chien bien-aimé, le Premier ministre de la Russie de Poutine - OS). Puis, le lendemain sera déterminé par l'institution-mère, une rubrique distincte des fonds affectés, et ufologie de Cendrillon devient un État souverain scientifiques matrone. Moskovsky Komsomolets matériel publié avec le titre: "Akademik Azhazha: vous voulez que les nouveaux arrivants volé Koni-Labrador." Imaginez ce que le bruit a été?

- Il existe une option plus simple: si l'on met leur appareil sur la place Rouge à Moscou ou à la Maison Blanche à Washington. Une meilleure - et ici et là.

- Par-dessus tout, qui entrave le progrès - la domination de l'Académie des sciences de Russie, ont déclaré il ya de nombreuses années. Mol, les OVNIS n'existent pas, tout cela l'illusion de personnes liées à l'incapacité de comprendre les phénomènes atmosphériques et les aspects techniques de l'activité humaine. Hard homme à abandonner les stéréotypes. Établi dans une commission sur lzhenauke non seulement ne tient pas compte de tout ce qui est écrit sur les OVNIS, mais aussi essayer d'arrêter les oreilles des autres. Il s'agit d'un crime.

- Vous, la Commission estime sciolist.

- Bien sûr! Mais rien à voir avec moi ne le peuvent pas. Thèse de doctorat sur la recherche hydroacoustique, j'ai défendu à l'Institut d'océanologie de l'Académie soviétique des sciences. Au cours de la réunion du Conseil scientifique pour moi de suffrages exprimés, avec 22 membres de deux "contre" - est considéré comme un excellent résultat. La thèse grâce de docteur en philosophie, dont j'ai défendu en 1997, connu sous le nom de "cadre conceptuel ufologie». En 1999, j'ai été élu membre de l'Académie russe des sciences naturelles (RAEN). En 2002, mon nom sur la proposition RAEN nommé une étoile dans la constellation du Scorpion.

- Les gens sont divisés en ceux qui croient en ovnis et ceux qui ne croient pas. Selon ce principe, ufologie peut être pas de science et de la religion. Croire ou de ne pas croire.

- La science n'a pas le droit de croire. Pas tout le monde sait que le grand scientifique Ivan Petrovitch Pavlov, qui a été fidèle et permet une seule prière, une fois dit: "Dieu dans son laboratoire, je ne sera pas autorisé." Si je ne sais pas, je suis obligé de chercher la connaissance.

- Origine de vos noms exotiques palindromnoy - étranger?

- Vous pouvez déjà écrire (rires). Mais en vérité mon père et de l'Ukraine, par exemple, mon lointain ancêtre servi comme cuisinier Bogdan Khmelnitsky. Lorsqu'on lui a demandé Hetman Grozny, où un cuisinier, il a montré quelque part dans la distance et a dit "beaucoup, beaucoup, beaucoup, qui est loin derrière. Lors de la région de Poltava est un village où ils vivent trois cents parents et le nom de famille Azhazha.
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993


Par contre j'ai beau chercher ailleurs,je ne trouve rien au sujet d'une puce dans le crâne de Napoléon !! ::)

Même sur ATS ils disent que la Pravda n'est pas une source fiable... ;D

En tout cas je n'ai trouvé nul part des sources confirmant l'info... :(

IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille

Belle découverte comme d'habitude Dificultnspa,

Le bonheur Dificultnspa d'avoir remanié largement la traduction google pour un article que tu juges juducieux d'en faire un fil de discussion.
Il est vrai que c'est vraiment plus plaisant à lire.

Il a un bon CV a priori:

Vladimir Azhazha
Président de la nouvelle Commission pour l'Étude des Objets Volants Non Identifiés et de l'Union des Scientifiques et des Sociétés d'Ingénieurs de l'Union soviétique
Full member of the International Academy of Information and Russian Academy of Natural Sciences,
Doctor of philosophic and candidate of tecnical sciences,
Professor, Grand-doctor of philosophy, ful professor,
Laureate of the premium in the name of E.V.Evreinov and the competition "Elite of informatiologists of the world",
cavalier of the RAEN order "For the deserts in science an economy"

Citer
[justify]L'article de POISK a contrasté avec la vue de Platov et avec celle d'un autre physicien, Vladimir Azhazha, qui a été récemment élu Président de la nouvelle Commission pour l'Étude des Objets Volants Non Identifiés et de l'Union des Scientifiques et des Sociétés d'Ingénieurs de l'Union soviétique. Azhazha a comparé des rapports d'un accident d'OVNI en URSS et une assertion faite par des partisans des OVNIs aux États-Unis au sujet d'un OVNI qui se serait crashé dans le désert près de Roswell, Nouveau Mexique, en 1947. Il croit qu'il y a suffisamment de preuves pour soutenir les affirmations concernant des accidents d'OVNIs dans les deux cas, à Dalnegorsk et à Roswell. Dans ce dernier cas, il a cité le témoignage de témoins oculaires qui ont maintenu avoir vu les corps de quatre extraterrestres se trouvant près du vaisseau spatial crashé. Selon Platov, cependant, les témoignages des témoins oculaires ont été faussés. Il croit que l'objet qui s'est crashé était une fusée expérimentale de l'U.S. Air Force avec quatre singes rhésus à bord et que l'accident était le résultat d'une tentative non réussie d'un lancement à l'aube de l'ère spatiale.[/[/justify]quote]

Source: http://photovni.free.fr/f.o.i.a%2016/f.o.i.a%2016.htm
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille

Voici l'évaluation que fait Patrick GROSS sur un cas russe qui permet d'en avoir un peu plus sur  Vladimir Azhazha.

POINTS A CONSIDERER:

Citer
[justify]Il semble que nous sommes censés croire sans n'importe quel parcelle de preuve ou de documentation fiable que l'Armée Rouge "a admis" qu'un de ses hauts gradés a rencontré des extraterrestres et avait été surpris de constater qu'il ne pratiquent pas la coutume de quelque bon verre de vodka en une telle l'occasion.

Cependant, il ne m'a pas été possible de situer un lac de Pyrogovskoye ou de Pyrogovskaya en Russie ou ex-URSS. Il semble y avoir un quai de ce nom au bord du lac Baïkal, un autre à Moscou, un autre à Saint Petersbourg, mais je n'ai pu trouver de lac proprement dit portant ce nom.

L'ufologue soviétique Nikita A. Schnee, à l'origine de l'affaire par son article dans la Flying Saucer Review en 1981 (et non 1980) s'avère avoir été un partenaire de Vladimir Azhazha, [aka Ajaja], ufologue sensationnaliste connu pour ses inventions pures de cas d'OVNIS.[/justify]

EVALUATION:
Inventé par ufologues.

Parmi les reproches sur ce cas ou d'autres cas russes rapporté par Vladimir Azhazha:
-Source primaire manquante
-Source primaire douteuse, pas de corroboration: pas de crédibilité
-Témoin unique et anonyme, intraçable

Même si Patrick Gross a une "forte personnalité" son travail de recoupement sur son site monsite.org est fort bien fait.

Jusqu'à preuve du contraire, je doute un peu de notre professeur.

Le cas étudié par Patrick Gross FIN MAI OU DEBUT JUIN 1978, LAC PYROGOVSKAYA, RUSSIE, ANATOLY
modération : lien sur page d'accueil

Lapin

« Modifié: 25 février 2011 à 00:26:58 par katchina »
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993



Hello lapin...

Si tu veux faire des recherches sur notre "ami", en tapant son nom "occidentalisé" tu risques d'avoir des problèmes pour trouver autres choses que les mêmes articles rabachés d'un site à l'autre.

Par contre si tu te sens le courage, il faut que tu utilises son nom en alphabet cyrillique : Владимир Ажажа   :o


Avec ca tu peux peut être trouver des choses plus intéressantes. ;)

IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3993
Interventions aliens dans l'histoire de l'humanité
« Réponse #13 le: 20 février 2010 à 18:05:54 »

Citer
Alien intervention throughout human history? Scientists stumble on possible proof.

February 19, 1:28 PM Sacramento UFO Examiner Gregory Brewer

Is it possible that human history may have been influenced by extraterrestrials?

This area of subject matter rests on the border of UFOs, Aliens and the origins of man. The idea that aliens may have been genetically playing here on Earth has endless ramifications for many firmly grounded type people. References to this type of subject matter range from ancient texts or scribes of stone from various cultures, to passing the information forward from generation to generation or from those who claim to have been given a vision or two.
Heres one to push you further down the rabbit hole. What if those nasty microchips existed in the days of the Pharaohs. Well,.... hold on to your megabits because this one is right out of the twilight zone and may flip your lid.

Now scientist believe they have found technical evidence to support the idea that key individuals could have been influenced by alien technology. What they found in the skeletal remains of the French ruler Napoleon Bonaparte was nothing less then astonishing.
A micro chip. ..........That's right ....a micro chip.

If there is any truth to this story it would certainly open up a few minds to the possibility that we are not and were not alone in those days. It certainly makes one think about the rest of the story. You know what we mean?.......does anyone currently in power have one of these chips inside them? Wow,....the ramifications.

The other end of a story such as this might imply that the chip could have come from the future. A suggestion like that posed a few decades ago would not have received much attention but now with all those black opps projects who's to say that we are not already there.
 


PARIS – Scientists examining the remains of Napoleon Bonaparte admit they are “deeply puzzled” by the discovery of a half-inch long microchip embedded in his skull.

They say the mysterious object could be an alien implant – suggesting that the French emperor was once abducted by a UFO!

“The possible ramifications of this discovery are almost too enormous to comprehend,” declared Dr. Andre Dubois, who made the astonishing revelation in a French medical journal.

“Until now, every indication has been that victims of alien abduction are ordinary people who play no role in world events.

“Now we have compelling evidence that extraterrestrials acted in the past to influence human history – and may continue to do so!”

Dr. Dubois made the amazing find while studying Napoleon’s exhumed skeleton on a $140,000 grant from the French government.

“I was hoping to learn whether he suffered from a pituitary disorder that contributed to his small stature,” he explained.

But instead the researcher found something far more extraordinary: “As I examined the interior of the skull, my hand brushed across a tiny protrusion.

“I then looked at the area under a magnifying glass – and was stunned to find that the object was some kind of super-advanced microchip.”

From the extent of bone growth around the chip, the expert believes it was implanted when Bonaparte was young.

“Napoleon vanished from sight for a period of several days in July 1794, when he was 25. He later claimed he’d been held prisoner during the Themidorian coup – but no record of that arrest exists. I believe that is when the abduction took place.”

From that time on, Napoleon’s rise was meteoric. By the next year, he’d been put in charge of the French army in Italy.

Miraculously, he was able to transform starving, rag-tag troops into a top-notch fighting force and to crush the Italians.

In 1804, after a string of startling victories, the pint-size general crowned himself emperor of France – and his empire soon expanded to include what is now Germany and Austria, as well as Switzerland, Italy and Denmark.

“Napoleon used military strategies more than a hundred years ahead of his time,” said Dr. Dubois. “Perhaps the implant somehow enhanced his abilities.”

The implant could also explain Napoleon’s famous habit of holding his hand over his heart, he added.

“It’s possible that the device affected the electrical signals from his brain to his heart.”

By the time of his defeat by the British at Waterloo in 1815, Napoleon had altered the face of Europe.

“What Western history would have been like had the aliens not intervened, we can only guess,” observed Dr. Dubois. “Thus we cannot know whether they acted to help mankind or harm us.”
This story was found on Disclose TV:   

The following video regarding alien implants was taped while the crew of the Sacramento UFO Examiner staff worked behind the scenes at the International UFO Congress event in 2009.








IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Michel-Vallée

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4545
Re : Interventions aliens dans l'histoire de l'humanité
« Réponse #14 le: 21 février 2010 à 10:42:02 »

Alien intervention throughout human history? Scientists stumble on possible proof.

February 19, 1:28 PM Sacramento UFO Examiner Gregory Brewer

Is it possible that human history may have been influenced by extraterrestrials?


Voir la source "humoristique" de cet article de Gregory Brewer: http://weeklyworldnews.com/alien-alert/15207/alien-chip-in-napoleons-skull/

Qui aurait pu copier sur l'autre par re-pompage et 'noyade' via disclose-tv ?  ;)
Bonne zournée.
IP archivée
"En ufologie, il faut savoir tout envisager mais surtout ne rien croire"
-Aimé Michel