Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: En ce moment je lis... et vous ?  (Lu 75823 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

bruss

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 799
Re : En ce moment je lis... et vous ?
« Réponse #540 le: 24 Janvier 2018 à 16:30:50 »

  Invisible(s) - Loana Hoarau

 

4 ème de couverture :
  Dans une vieille ferme improductive de Haute-Saône en Franche-Comté, dans une région de montagnes rocailleuses et escarpées de l’est de la France, Lucas, surnommé le débile par ses frères, vit, en compagnie de son vieux père acariâtre et impotent et de deux jeunes filles (dont une aveugle). Ces gens sont sociologiquement invisibles. Leur mode d’existence en vase clos est largement vivrier. Lucas garde et nourrit quelques cochons, auxquels il donne encore des noms personnalisés selon une pratique ancienne d’élevage artisanal. Tout le monde ici a sa carabine de chasse et le fait d’abattre du gros gibier, pour fins de consommation personnelle, est une pratique courante. Personne ne monte en ces lieux. C’est trop loin, trop escarpé, trop oublié. Les corps constitués (gendarmerie et autres) ne se manifestent jamais. Par contre, par ici comme partout au monde, on sait parfaitement ce que c’est qu’une caméra et on ignore rien de la mise en ligne anonyme de vidéos sur internet. Et l’on en joue… Les deux fils aînés de cette petite cellule familiale amputée (amputée notamment de la mère, morte en couches des années auparavant), Noël et Thibault, sont militaires de leur état et ils ne se présentent à la maison de ferme qu’épisodiquement. Lucas, notre narrateur, est à la fois fasciné et terrifié par ces deux vigoureux compères. Ce sont pour lui des tyrans, des titans, des idoles, des hydres et il voit à scrupuleusement ne pas leur désobéir car ils ont la torgnole facile et ils sont beaucoup plus intelligents que Lucas. La période de permission des deux militaires provoque habituellement une grande joie chez leur vieux père et un intense malaise dans le reste de la petite basse-cour. C’est que les deux bidasses du cru ramènent de temps en temps avec eux un invité… habituellement un étranger sans attaches séjournant en France… toujours de sexe masculin. Et cet étranger, ils se mettent… disons, pour faire sobre… à lui enseigner comment chanter adéquatement La Marseillaise, aux fins justement d’un ensemble de petites vidéos très spéciales qu’on entend placer sur internet… anonymement naturellement (les vidéastes portent même des masques). Il s’agit, en fait, d’agir rondement, de ne pas trop en dire et de ne surtout pas se nommer, attendu qu’on entre assez rapidement dans une dynamique procédant imperturbablement, justement, de l’innommable. On commence maintenant à graduellement voir apparaître ce qu’on pourrait appeler un roman de Loana Hoarau. Dans la ligné terrible et glaçante de ses œuvres antérieures (Mathématiques du chaos, Buczko, Soleil à Vazec), notre maîtresse maison de l’horreur assumé, du cruel fin, et du gore explicite ne se laisse pas prier — derechef — pour nous faire entrer, en douceur mais sans concession, dans les replis rouges comme du sang et incolore comme des larmes de son antre romanesque. Accrochez-vous bien : Loana Hoarau est de retour...


   Roman coup de coeur , l'histoire démarre doucement , mais l'horreur vous prend de plein fouet...terrible ...
IP archivée
Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut - Cicéron

bruss

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 799
Re : En ce moment je lis... et vous ?
« Réponse #541 le: 31 Janvier 2018 à 15:37:59 »

La fille dans le rétroviseur - Linwood Barclay

 

   4ème de couverture :
  Etat de New York, près de la frontière canadienne, de nos jours C'est la nuit, il pleut, et Cal Weaver n'a qu'une envie : rentrer chez lui. Mais à un stop, l'ex-flic hésite : Claire Sanders, la fille du maire, cherche désespérément une bonne âme pour la ramener chez elle. Bien sûr, prendre une adolescente en stop n'est jamais très prudent. Les rumeurs vont vite dans les petits patelins. Mais quand cette dernière l'implore en lui disant qu'elle était amie avec Scott, son fils décédé tragiquement quelques semaines plus tôt, Cal craque. Quel mal y a-t-il à aider cette gamine ? Quelques kilomètres plus loin, Claire est malade et Cal s'arrête dans un bar. Dix minutes plus tard, la jeune fille qui s'installe dans la voiture n'est pas Claire Sanders... Où est-elle ? Que fuit-elle ? Dans quel piège Cal vient-il de se fourrer ? Des jeunes filles qui se volatilisent, un homme enfermé dans une cave depuis des années, des flics aux méthodes de ripoux et une femme qui reproduit sans cesse le portrait de son fils disparu... Pièce angulaire d'un puzzle aussi meurtrier que machiavélique, Cal Weaver va devoir jouer serrer pour sortir vivant de ce panier de crabes, et tenter de découvrir la vérité sur Claire, mais aussi sur la mort de son fils.

******************************

 Cal Weaver est un ancien flic devenu détective privé; son couple souffre de la mort de leur fils Scott il y a quelques mois ...
 Un soir à un stop ,sous une pluie battante ,  une fille , Claire lui demande de la ramener chez elle ; mais a une nouvel arrêt elle quitte la voiture prétextant un léger malaise et quand elle revient , il se rend compte que ce n'est la même fille ...
  Après la disparition des 2 jeunes filles , il va mener sa propre enquête qui va lui dévoiler pas mal chose , dont la vérité sur la mort de son fils ..

 Un très bon polar , avec de nombreux rebondissements et un personnage principal vraiment attachant ; peut - être quelques longueurs , mais un roman  passionnant .
IP archivée
Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut - Cicéron

bruss

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 799
Re : En ce moment je lis... et vous ?
« Réponse #542 le: 04 Février 2018 à 11:13:44 »

Autobiographie d'une courgette - Gilles paris

 

Quatrième de couverture
« Elle ressemble à une poupée de chiffon toute molle et ses yeux sont grands ouverts.
Je pense aux films policiers où des tas de femmes se font tuer et après elles ressemblent à des tas de chiffons toutes molles et je me dis « c’est ça, j’ai tué maman. » »
Ainsi commence l’aventure d’Icare, alias Courgette, un petit garçon de neuf ans qui tue accidentellement sa mère alcoolique d’un coup de revolver. Paradoxalement, la vie s’ouvre à lui après cette tragédie et peut-être même un peu grâce à elle. Placé dans un foyer, il pose avec une naïveté touchante son regard d’enfant sur un monde qu’il découvre et qui ne l’effraie pas. De forts liens d’amitié se créent entre lui et ses camarades. Et puis surtout, il tombe amoureux de Camille … »

 *************************************

Après avoir tué sa maman par accident , Icare surnommé "Courgette" se retrouve dans un foyer .
 Raymond , le gendarme qui l'a accompagné , aime bien le petit garçon et vient le voir souvent ...
 Entouré de ses copines et copains de douleur , Ahmed qui pleure tout le temps , Jujube qui a toujours "bobo" quelque  part , les frères Chafouin qui aiment apprendre les mots du "dico " , Simon , Béatrice , Alice et Camille son amoureuse secrète ...
 Les "zéduc aussi sont sympas , même madame Papineau la directrice , qu'on peut appeler Geneviève ...

   Un joli petit roman très tendre , raconté comme le ferait un enfant ... une bonne petite lecture sympa...
_________________
IP archivée
Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut - Cicéron