Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: 23 Mai 2018 à 17:29:39 
Démarré par katchina - Dernier message par bruss
Au bout du Malheur - Peter Randa

 

  Le braquage du fourgon avait bien réussi , l'argent était dans la 403 , il ne nous restait plus qu'à filer , quand cet abruti de Berton a arrosé les convoyeurs ...
Après le braquage de Saint Fargeau , dans la villa de Barbizon , tout le monde fait grise mine , malgré les 27 briques ....
Rinaldi , Antoine , Gina , Roger et Berton ...
Les infos annoncent ..6 morts et 8 blessés ....mal barrés du coup...
  La solution expéditive , c'est d'éliminer Berton , mais celui - ci adepte du rasoir tue Rinaldi et Gina sa régulière vide son chargeur sur Berton ....
Nouvelle fuite en direction de Vaison ou Roger connait un pote , Louvier , dans un coin paumé , mais avant il faut récupérer la poule de Berton, Mariette ,qui va s'inquiéter ....
Sur les lieux , Louvier qui n'est pas dupe , demande sa part du gâteau ...
Les choses vont aller de mal en pis car Mariette , elle aussi à une idée derrière la tête ....

   Un roman alerte et passionnant, toujours écrit à la 1 ère personne comme le faisait Peter Randa ; on ne s'ennuie pas un seul instant ...
Voilà le type même du roman policier , un classique du genre ,qui aurait pu faire un très bon film noir des années 60...
 Le crime ne paye pas , c'est bien connu et les méchants sont toujours punis .. ;)

 2 
 le: 23 Mai 2018 à 17:24:38 
Démarré par Roger - Dernier message par Capitaine Renard
Je rajoute concernant Hobbes que l'image et le fait qu'elle soit proche de la réalité ou non a son importance. Il n'est pas question dans ce cas d'art et d'esthétique mais bien d'un problème qui concerne la politique.

Dans « Léviathan », Hobbes part du principe que l'Homme est tributaire de ses sens, c'est à dire que c'est un être subjectif. La réalité de l'Etat ne peut être appréhendée dans sa globalité par un seul sujet (je). Seule la comparaison des points de vues de plusieurs individus peut amener à estimer cette réalité qui dépasse le seul individu. En dernier lieu c'est au pouvoir souverain que revient la vision globale et juste de ce qu'est l'Etat en tant qu'entité émanent de l'ordre Naturel établi par Dieu.

Descartes lui reste proche du principe platonicien de connaissance intrinsèque. L'idée vraie est claire, évidente. Elle a valeur de priorité sur les images douteuses. Il est aisé pour celui qui détient l'image vraie de démontrer sa pertinence par le jeu de la logique.

Dans les deux cas il s'agit de s'affranchir de l'illusion.

 3 
 le: 23 Mai 2018 à 16:51:07 
Démarré par Diouf - Dernier message par freddy

 4 
 le: 23 Mai 2018 à 16:49:49 
Démarré par freddy - Dernier message par freddy

 5 
 le: 23 Mai 2018 à 16:47:39 
Démarré par freddy - Dernier message par freddy

 6 
 le: 23 Mai 2018 à 11:31:26 
Démarré par eleonore - Dernier message par Nemo492
Pedro sera de passage chez Morgane de temps en temps,
selon ses disponibilités
mais son créneau c'est le dimanche soir à partir de 23h.

 7 
 le: 22 Mai 2018 à 22:20:22 
Démarré par Diouf - Dernier message par Capitaine Renard

 8 
 le: 22 Mai 2018 à 21:26:58 
Démarré par Capitaine Renard - Dernier message par Capitaine Renard
Configuration exceptionnellement belle des éphémérides ce mardi 22 Mai 2018 à 22h20 précises.

D'un point de vue géométrique et astronomique vous observez un alignement parfait de certains astres. D'un point de vue astrologique il s'agit d'un « chrisme ». Dans ce type de configuration on peut parler de « révélation ». Une situation particulièrement problématique et nébuleuse devient tout à coup transparente et très claire. En conséquences des solutions de sortie de crise sont à espérer pour toutes les parties.



(cliquez pour plus de visibilité)
Je laisse les Maisons astrologiques pointées sur l'horaire « 22h20 ». J'expliquerais dans un prochain post la signification des Maisons (la couronne fixe par rapport aux autres cycles mouvants et ayants pour centre la terre).

 9 
 le: 22 Mai 2018 à 18:31:26 
Démarré par Roger - Dernier message par Capitaine Renard
(de rien Roger, la richesse est dans l'échange)

Bin faire l'historique dans un sens c'est intéressant pour voir ce que la société a retenu comme conception mentalement pertinente. D'un autre côté effectivement, en parlant de poussière, ce qui n'est pas retenu est vu comme inutile.

A mon avis si on veut comprendre le sens véritable de la pensée platonicienne ou cartésienne il faut replacer les auteurs dans leur contexte historique et chercher quelle était l'intention sous-jacente à leur vision des choses.

Pour moi c'est un peu pointu tout de même mais bon j'ai quelques bases, même si ça commence à dater.

Chez les Platoniciens et leurs successeurs il s'agit de déterminer ce qui est vrai et ce qui est faux. L'illusion est trompeuse tandis que l'idée est réelle. Pour les Grecs il s'agit de respecter un ordre esthétique établi, c'est à dire le cosmos. Ceux qui ne respectent pas Cosmos sont hors de leur place naturelle et tombent dans l'hubris. Les philosophes Grecs étaient de fait obsédés par la Tyrannie dont ils étaient souvent victimes concernant leur cité-état. Suivre des images qui ne reflétaient pas le réel conduisait à l'injustice.

Chez Descartes en revanche il s'agit plutôt de rationaliser l'idée de Dieu. L'Angleterre avait décapité  son Roi Charles 1er en 1649 et les guerres de religions s'étaient soldées par l'établissement d'un pouvoir accru du parlement anglais, c'est à dire des Nobles sur la monarchie. Le libéralisme et le matérialisme venaient de naître …
Face au philosophe Hobbes qui avait alors conceptualisé la mise en place d'une idéologie qui unissait à la fois monarchisme et libéralisme, Descartes représentait les intérêts Français dont le système étatique favorisait les corporations et limitait considérablement les libertés marchandes par rapport à son rival d'outre-manche.

Dans les deux cas on voit bien que les enjeux de pouvoirs étaient primordiaux.

Pour ne pas être trop long et pour conclure … La psychologie en général (psychanalyse, cognitivisme, behaviorisme, gestalt, etc.) a beaucoup apporté sur le rapport dynamique entre image mentale et psyché.

D'un point de vue Neurobiologique, effectivement, une image mentale est un schéma neuronal qui fait appel aux différentes aires des sens, des émotions, du langage, de la prospective temporelle consciente ou inconsciente. Autrement dit une image mentale n'est pas cantonnée à une aire spécifique mais utilise l'entièreté de l'être. Sans compter qu'elle s'inscrit également dans le temps. C'est à dire aussi qu'elle possède une dynamique et qu'elle est évolutive. Elle est vécue dans le présent (ce qui me semble important à comprendre ici). L'image mentale est vécue comme « vraie » de base. Ensuite ce sont les zones inhibitrices du cortex frontal qui déterminent si elle prend place dans la réalité ou dans l'abstract. Quelqu'un qui se trompe aura tendance à placer dans la réalité une image fausse comme étant vraie. C'est ce qui définit actuellement l'illusion ou encore à un degré plus fort l'hallucination.

Les philosophies orientales et extrême-orientales ne sont pas en reste ceci dit (certaines types de psychologie en ont largement hérité). Que l'on parle de  Māyā  (l'illusion qui éloigne de la source divine), de grâce ou de troisième œil (l'être qui se voit lui-même capable de jugement sur lui-même). Je crois personnellement que plusieurs découvertes archéologiques ou linguistiques permettent de penser raisonnablement qu'il existait des liens beaucoup plus forts entre les civilisations occidentales, orientales, extrême-orientales que ne le laissent penser classiquement les historiens. Comme par exemple les routes de la soie ou le commerce maritime.

Bref, vous remarquerez que l'illusion est évanescente, à tout le moins quand elle dure dans le temps elle est considérée normalement comme étant la marque de la folie. La réalité, elle, est plus stable et se répète dans le temps. C'est une réitération stable que l'on qualifie de concrète.

Conception moderne qui vaut ce qu'elle vaut … Après tout la science montre bien que même ce qui nous paraît durable ne l'est finalement en aucun cas ...

Mais s'il y a bien une chose à retenir au final d'après moi c'est qu'image émotion et langage sont toujours concomitants les uns des autres. Un triptyque psychique qui viendrait s'ajouter au père au fils et au saint-esprit ?

(je suis chrétien-gnostique)

 10 
 le: 22 Mai 2018 à 17:25:33 
Démarré par crystelle - Dernier message par Capitaine Renard


Chui' Snob' » / Boris Vian]

(à 2.08 / « chui' snob' … ah aaah ... » / mwihi hihi  :laugh:)

Pages: [1] 2 3 ... 10