Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: C'est quoi le 14 Juillet ?  (Lu 96 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13277
C'est quoi le 14 Juillet ?
« le: 13 Juillet 2017 à 13:53:39 »

Des sources intéressantes montrent que c'est une fête nationale qui sert deux prétextes :
La commémoration de la prise de la Bastille en 1789 ET de la fête de la Fédération de 1790

"Elle a été instituée par la loi en 1880, pour commémorer deux évènements, la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue, de la société d'ordres et des privilèges, et la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790, célébrant la Nation et la Constitution de 1789." - Suite & Source

Voir le principe des Cahiers de Doléances
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cahier_de_dol%C3%A9ances

Les réjouissances qui nous sont proposées s'assurent de notre passivité de spectateurs.

Pourtant l'occasion serait idéale pour collecter les doléances et revendications des citoyens.
Voir le principe des Cahiers de Doléances, qui pourrait donner lieu à une publication officielle... :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cahier_de_dol%C3%A9ances
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://protocole-oracle.com

Argonot

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 881
Re : C'est quoi le 14 Juillet ?
« Réponse #1 le: 14 Juillet 2017 à 13:40:31 »

Les cahiers de doléances étaient une pratique propre à l'époque de la royauté , donc la République n'en a que faire...

En outre, comment les partisans de l'Union Européenne , qui s'acharne à réduire la souveraineté des nations , peuvent-ils adhérer à une " fête nationale " ?

A notre époque qui voit se multiplier les évènements " festifs " , le 14 juillet est simplement l'un d'entre eux, donnant prétexte aux " teufeurs " de s'exprimer ( concours des saoûlerie, casseurs qui rôdent , incendies festifs de véhicules ... )

« Modifié: 14 Juillet 2017 à 21:35:32 par Argonot »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 17763
Re : C'est quoi le 14 Juillet ?
« Réponse #2 le: 14 Juillet 2017 à 14:45:11 »

Nous ne sommes plus en 1789 ni en 1880.
Le 14 juillet pourrait être devenu pour la France par rapport à l'Europe un peu ce que sont les fest-noz ou les vieilles charrues pour la Bretagne par rapport à la France.
Une sorte de piqûre de rappel de l'identité nationale.
Pourquoi pas...
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13277
Re : C'est quoi le 14 Juillet ?
« Réponse #3 le: 16 Juillet 2017 à 07:30:04 »

Une vraie "révolution" consisterait à démilitariser la fête du 14 juillet,
en retirant aux armées le privilège des Champs-Elysées pour faire défiler
les créateurs, artisans, entrepreneurs, et producteurs régionaux.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://protocole-oracle.com

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 267
Re : C'est quoi le 14 Juillet ?
« Réponse #4 le: 16 Juillet 2017 à 10:48:38 »


En effet c'est le côté martial et sanglant qui semble  être la vedette du  défilé du 14 Juillet.
Et ton idée d'une France  plus humaine  est évidemment  ... disons plus chrétienne,  même si le mot dérange ...

Mais savais-tu, (oui sans doute puisque tu en parles ) , en tout cas moi je l'ignorais, que ce 14 Juillet aurait pu "n'être que le symbole  d'une union fraternelle entre tous " ? ...
( v Wikipedia ) :

Instauration comme fête nationale
En 1879, la IIIe République naissante cherche une date pour servir de support à une fête nationale et républicaine. Après que d'autres dates eurent été envisagées6, le député Benjamin Raspail dépose le 21 mai 1880 une proposition de loi tendant à adopter le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle. Si le 14 juillet 1789 (prise de la Bastille) est jugé par certains parlementaires comme une journée trop sanglante, la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790, elle, permet d'atteindre un consensus. Cette date « à double acception » permet d'unir tous les républicains.
La loi, signée par 64 députés, est adoptée par l'Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle est promulguée le 6 juillet 1880 et précise simplement que « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle », sans indiquer d'année de référence.
La lecture du rapport de séance du Sénat du 29 juin 18808 établissant cette fête nationale éclaire le débat sous-jacent portant sur laquelle de ces deux dates est commémorée le 14 juillet :
« M. le rapporteur (Henri Martin) : - Il y a eu ensuite, au 14 juillet 1789, il y a eu du sang versé, quelques actes déplorables , mais hélas ! dans tous les grands événements de l’histoire, les progrès ont été jusqu’ici achetés par bien des douleurs, par bien du sang. Espérons qu’il n’en sera plus ainsi dans l’avenir (« très bien » à gauche, interruptions à droite).
À droite : - Oui, espérons !
M. Hervé de Saisy : - Nous n’en sommes pas bien sûrs !
M. le rapporteur : - Nous avons le droit de l’espérer. Mais n’oubliez pas que derrière ce 14 juillet, où la victoire de l’ère nouvelle sur l’ancien régime fut achetée par une lutte armée, n’oubliez pas qu’après la journée du 14 juillet 1789 il y a eu la journée du 14 juillet 1790 (« très-bien ! » à gauche).
Cette journée-là, vous ne lui reprocherez pas d’avoir versé une goutte de sang, d’avoir jeté la division à un degré quelconque dans le pays, Elle a été la consécration de l’unité de la France. Oui, elle a consacré ce que l’ancienne royauté avait préparé. L’ancienne royauté avait fait pour ainsi dire le corps de la France, et nous ne l’avons pas oublié ; la Révolution, ce jour-là, le 14 juillet 1790, a fait, je ne veux pas dire l’âme de la France – personne que Dieu n’a fait l’âme de la France – mais la Révolution a donné à la France conscience d’elle-même (« très-bien ! » sur les mêmes bancs) , elle a révélé à elle-même l’âme de la France. »
Un peu plus loin, le rapport du Sénat, préalable à l'adoption de la proposition de loi, fait également référence au 14 juillet 1790 :
« Mais à ceux de nos collègues que des souvenirs tragiques feraient hésiter, rappelons que le 14 juillet 1789, ce 14 juillet qui vit prendre la Bastille, fut suivi d’un autre 14 juillet, celui de 1790, qui consacra le premier par l’adhésion de la France entière, d’après l’initiative de Bordeaux et de la Bretagne. Cette seconde journée du 14 juillet, qui n’a coûté ni une goutte de sang ni une larme, cette journée de la Grande Fédération, nous espérons qu’aucun de vous ne refusera de se joindre à nous pour la renouveler et la perpétuer, comme le symbole de l’union fraternelle de toutes les parties de la France et de tous les citoyens français dans la liberté et l’égalité. Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire.


Pourquoi cela n'a-t-il pu se réaliser ?    Sans doute facile à comprendre,  car ... :
"Les choses n'arrivent pas quand nous le voulons
mais seulement lorsque nous sommes  prêts à les accueillir
et  à  en  faire  bon  usage ! "

IP archivée