Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 00:44:18 
Démarré par Divs - Dernier message par Divs
Sinéad O'Connor - Vampire (Lee Perry)

 2 
 le: Aujourd'hui à 00:43:23 
Démarré par neptune75 - Dernier message par Divs
Sinéad O'Connor - Nothing Compares 2U (Official Video)

 3 
 le: 21 Août 2017 à 23:49:24 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Divs
Châlette-sur-Loing : un homme abattu par la police après avoir menacé les fonctionnaires avec un couteau

Dans le Loiret, une fusillade a éclaté samedi après-midi à Châlette-sur-Loing dans le quartier Kennedy, à la limite de Montargis. Une patrouille de police est intervenue après qu'un homme a été aperçu avec un couteau en centre ville. Il a menacé les policiers avant de foncer sur eux en voiture.

Dans le contexte actuel, la police a d'emblée écarté "tout attentat terroriste." L'homme est connu des services de police, il est sous traitement médical pour des troubles psychiatriques, il vit chez sa mère.
Il n'a néanmoins aucun antécédent judiciaire selon le parquet de Montargis. L'homme, prénommé Luis, était âgé d'une cinquantaine d'années. "C'est une famille d'origine portugaise, impliquée dans la vie associative de la commune de Châlette-sur-Loing," selon le maire Franck Demaumont qui s'est rendu sur place hier soir. La mère de la victime était en vacances au Portugal au moment des faits.
L'homme exhibe son couteau et menace de tuer les policiers

La fusillade s'est déroulée samedi en fin d'après-midi dans le quartier Kennedy, à Châlette-sur-Loing à la limite de Montargis. L'homme a été vu un peu plus-tôt dans le centre-ville alors qu'il brandissait un couteau. Il aurait menacé une personne, ce qui aurait conduit des passants à alerter la police. La brigade de trois policiers a eu le temps de noter la plaque d'immatriculation, une information qui les a conduit au domicile de l'homme. Alors que les agents tentent de l'interpeller, l'homme se réfugie dans sa voiture. Ils tentent la manière douce, tout d'abord, pour lui faire entendre raison. Rien n'y fait.

C'est alors que l'individu exhibe un couteau, menace de tuer les fonctionnaires et même "de placer des bombes dans toute la ville". Des renforts de police arrivent. Ils encerclent la voiture de l'individu pour l'empêcher de prendre la fuite, ils donnent des coups de matraque dans le pare-brise. Mais l'homme fait marche arrière, et il percute le véhicule des fonctionnaires positionné juste derrière. L'homme parvient à s'enfuir. Alors qu'il fonce sur eux, les policiers font feu : une vingtaine de balles sont tirées. Le Châlettois roule sur quelques centaines de mètres dans l'herbe et finit sa course dans un bassin de rétention à proximité d'un super-marché, le pare-brise criblé de balles. L"individu est mort des suites de ses blessures.

La police des polices a commencé son enquête ce dimanche matin

Le parquet a saisi l'inspection générale de la police nationale. Les inspecteurs de l'IGPN (souvent surnommée la police des police), venus de Rennes sont depuis ce dimanche matin à Châlette-sur-Loing pour enquêter et faire toute la lumière sur l'intervention de la brigade. C'est la procédure réglementaire lorsqu'un policier fait usage de son arme à feu. Les enquêteurs vont rester une semaine sur place. Objectif : déterminer si l'argument de la légitime défense peut être avancé et si la réponse était bien proportionnée à la menace. Les policiers et plusieurs témoins de la scène sont auditionnés en ce moment.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/chalette-sur-loing-un-homme-abattu-par-la-police-1503207245

[...] Légitime défense ou bavure?

Comme le note Le Parisien, la vidéo diffusée sur internet pourrait aider les magistrats à comprendre ce qu'il s'est passé. En effet, sur les images, le conducteur ne semble pas mettre directement en danger la vie des fonctionnaires en leur fonçant dessus, comme ils l'ont indiqué.

Avant le 28 février 2017, date à laquelle la nouvelle loi sur la sécurité publique a été votée, la responsabilité des policiers aurait été engagée. Mais la nouvelle législation a élargi la notion de légitime défense. Désormais, les forces de l'ordre sont autorisées à ouvrir le feu "lorsqu'elles ne peuvent immobiliser des véhicules dont les conducteurs n'obtempèrent pas à l'ordre d'arrêt et dont les occupants sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie ou à leur intégrité physique ou à celles d'autrui". La riposte doit cependant être "strictement proportionnée", comme l'oblige la loi.

"Le parquet a souhaité saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN)", selon la police.

https://news.sfr.fr/actualites/societe/un-homme-abattu-par-la-police-au-cours-d-une-tentative-de-fuite-dans-le-loiret-1239638.html


 4 
 le: 21 Août 2017 à 21:25:22 
Démarré par Divs - Dernier message par Ascellu

Serge Gainsbourg - Daisy Temple 1979

 5 
 le: 21 Août 2017 à 21:14:23 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Nemo492
On reste dans le sujet de ce Fil, à propos des malades qui cherchent par tous les moyens
à mobiliser l'attention des medias :

les chaînes d'info s'interrogeaient hier sur leurs responsabilités, en se demandant
s'il ne vaudrait pas mieux garder cachée l'identité des meurtriers, "parce que c'est
la reconnaissance qu'ils attendent en laissant sur place leurs pièces d'identité
"....

Cependant, c'est après la publication de sa photo que le chauffeur de Barcelone
a été reconnu et dénoncé à la police locale par une habitante de la région.

C'est donc un paradoxe assez complexe de décider de publier ou non ces identités.

 6 
 le: 21 Août 2017 à 20:34:41 
Démarré par freddy - Dernier message par freddy

 7 
 le: 21 Août 2017 à 20:33:56 
Démarré par Alia Muadib - Dernier message par freddy

 8 
 le: 21 Août 2017 à 20:24:38 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Nemo492
Pas convaincu...

Au fond, quel serait l'avantage pour un Procureur d'évoquer un malade mental,
au risque d'être sèchement démenti quelques heures plus tard, surtout après
avoir affirmé que le type avait séjourné dans une clinique de la région ?

Pour faire baisser une statistique ? Vainement tenter de rassurer l'opinion?
Peine perdue, tout le monde à bien compris que le danger est permanent.

Parfois, il faut bien admettre que d'autres sortes de déséquilibrés peuvent
avoir agi par mimétisme, sans avoir rien de particulier à revendiquer,
et c'est le sujet de ce Fil.

On nous cache bien des choses, mais là c'est pousser un peu trop loin
et donner des arguments à ceux des moutons qui nient systématiquement
toute idée de complot parce que, parfois, la vérité peut être démontrée.

Alors oui, d'autres sortes de malades mentaux s'ajoutent aux fanatiques.

 9 
 le: 21 Août 2017 à 18:13:20 
Démarré par mat - Dernier message par Ascellu

 10 
 le: 21 Août 2017 à 18:11:11 
Démarré par elevenaugust - Dernier message par Ascellu

Pages: [1] 2 3 ... 10