Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Des milliers d'exoplanètes découvertes  (Lu 14089 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13708
Des milliers d'exoplanètes découvertes
« le: 13 Septembre 2011 à 22:13:31 »

PARIS (AFP) - Une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte de plus de 50 nouvelles exoplanètes en orbite autour de proches étoiles, dont une "super-Terre" située dans une zone "habitable", c'est-à-dire où l'eau peut être sous forme liquide.

C'est la plus grosse moisson d'exoplanètes annoncée en une seule fois, a dit mardi dans un communiqué l'Observatoire austral européen (ESO).

Michel Mayor (Université de Genève), co-découvreur de la première planète extrasolaire en 1995, a dirigé l'équipe ayant détecté la nouvelle série de planètes grâce à l'instrument Harps, performant "chasseur" d'exoplanètes de l'Eso installé au Chili.

Les résultats ont été présentés lundi lors de la conférence sur les systèmes solaires extrêmes qui a lieu dans le Wyoming aux Etats-Unis. - La Suite & Source sur Libé a malheureusement disparu.
« Modifié: 08 Septembre 2017 à 00:32:21 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

franck97

  • lumi☼air
  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1336
  • Je salue le s☼leil qui est en vous.
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #1 le: 13 Septembre 2011 à 22:27:43 »

Savez-vous ce qu'est une exoplanète ?

Savez-vous ce qu'est une exoplanète ? - JDE Octobre...
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xaqt90" allowfullscreen></iframe>
<a href=" " target="_blank">Savez-vous ce qu&#039;est une exoplan&egrave;te ? - JDE...[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/CNES" target="_blank">CNES[/url][/embed]

Depuis 1995, plus de 670 exoplanètes ont été détectées par différentes équipes d'astronomes.

http://www.lepoint.fr/science/decouverte-de-50-exoplanetes-13-09-2011-1372961_25.php
« Modifié: 14 Octobre 2015 à 00:22:56 par katchina »
IP archivée
Gardez vos pensées positives parce qu'elles deviennent votre destinée.
“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #2 le: 21 Décembre 2011 à 22:20:55 »

Kepler découvre deux exoplanètes comparables à la Terre

admn : image indisponible

Ce ne sont pas de véritables exoterres que vient de découvrir Kepler mais on s'en rapproche : bien qu’elles soient trop chaudes pour être habitables, les deux exoplanètes Kepler 20e et Kepler 20f, qui tournent autour d’une étoile similaire au Soleil dans la constellation de la Lyre, ont presque le même rayon que la Terre.

Suite et Source

http://www.nasa.gov/mission_pages/kepler/news/kepler-20-system.html
« Modifié: 14 Octobre 2015 à 00:23:36 par katchina »
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #3 le: 04 Février 2012 à 23:31:47 »

Une quatrième exoplanète potentiellement habitable

Si l'humanité envisage un jour de déménager, une nouvelle possibilité s'offre à elle. Jeudi 2 février, une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte d'une exoplanète potentiellement "habitable". On appelle "exoplanète" une planète qui tourne autour d'une étoile autre que le Soleil.

Parce qu'elle n'est ni trop chaude, ni trop froide, "cette planète - rocheuse - est la nouvelle meilleure candidate pour maintenir l'eau liquide à sa surface et peut-être y abriter la vie telle que nous la connaissons", a expliqué Guillem Anglada-Escudé, responsable de cette équipe qui travaillait alors à la Carnegie Institution for Science à Washington. Environ 50% plus grosse que la Terre, GJ 667Cc (de son petit nom) tourne autour de son étoile en 28 jours environ, laquelle se trouve à quelque 22 années-lumière de la Terre. Pas tout près donc, puisqu'une année-lumière équivaut à 9 460 milliards de kilomètres.

Ces chercheurs ont également découvert des indices laissant penser qu'au moins une autre exoplanète et peut-être deux, voire trois autres sont en orbite autour de la même étoile. Cette découverte montre que des planètes potentiellement habitables peuvent se former dans une plus grande variété d'environnements qu'on ne le pensait jusqu'alors, notent les auteurs de cette étude qui doit être publiée dans la revue scientifique The Astrophysical Journal Letters.

FTVi avec AFP


Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

roucas

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 270
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #4 le: 05 Février 2012 à 10:32:12 »

Une quatrième exoplanète potentiellement habitable

 Environ 50% plus grosse que la Terre, GJ 667Cc (de son petit nom) tourne autour de son étoile en 28 jours environ, laquelle se trouve à quelque 22 années-lumière de la Terre. Pas tout près donc, puisqu'une année-lumière équivaut à 9 460 milliards de kilomètres.


les saisons doivent se succéder rapidement si elle a une rotation comme notre terre:
au moins ,quand on se gèle comme aujourd'hui ,on se dit que dans une quinzaine de jours on se fera griller sur une plage de sable ! 8)
IP archivée

Argonot

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 941
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #5 le: 05 Février 2012 à 12:50:04 »

Si je comprends bien , une exoplanète " habitable " suscite l'enthousiasme car elle serait colonisable par l'humanité ?
Pour qu'une exoplanète soit semblable à la Terre , il ne suffit pas qu'elle ait approximativement la même taille :
D"après ce site, il faudrait 5 conditions :
1) un caractère rocheux.
2) une température équilibrée.
3) une gravité suffisamment importante.
4) la présence d'atmosphère.
5) l'existence de marées.
http://www.francetv.fr/info/les-cinq-cles-de-la-presence-de-la-vie-sur-une-planete_41841.html

AMA il faut au moins encore une condition supplémentaire, c'est la présence d'un noyau créant un champ magnétique qui dévie les rayonnements dangereux venant de l'espace.
IP archivée

Loacoon

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 915
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #6 le: 09 Février 2012 à 12:19:53 »

Le 1 c'est fait.
Le apparemment aussi.
Le 3, vu sa taille sa doit pas être trop mauvais...
Le 4, mystère.
Et le 5 j'ai jamais bien compris en quoi c'est si nécessaire.... :/

Roucas => A priori vu le peu de temps que dureraient les saisons, l'amplitude thermique d'une saison doit être très faible. Si ils nous disent qu'il y fait 25°c tout l'année je prend le premier vol pour cette planète... :P
IP archivée

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #7 le: 19 Décembre 2012 à 22:43:36 »

Une planète potentiellement habitable découverte autour de l'étoile Tau Ceti

Des astronomes viennent de découvrir que l’étoile Tau Ceti abrite pas moins de cinq planètes. L’une d’entre elles pourrait même se trouver dans la zone "habitable".

La liste des planètes potentiellement habitables s'allonge une nouvelle fois ! Dans une étude publiée mardi dans la revue Astronomy & Astrophysics, des chercheurs révèlent avoir découvert cinq planètes en orbite autour de l’étoile Tau Ceti, une étoile visible à l’œil nu située dans la constellation de la Baleine. Si ces planètes ont pu être découvertes, c’est grâce à la nouvelle technique de collecte de données astronomiques, capable de détecter des signaux deux fois plus faibles.

"Nous avons choisi Tau Ceti [ ... ] parce que nous pensions qu'elle ne comportait aucun signal. Et elle est si brillante et semblable à notre Soleil qu'elle constitue un banc d'essai idéal pour tester notre méthode de détection des planètes de petite taille", explique Hugh Jones, de l'Université britannique du Hertfordshire. Au total, les chercheurs ont ainsi passé en revue pas moins de 6.000 observations de Tau Ceti provenant de télescopes installés au Chili, en Australie et même à Hawaï. Les cinq planètes détectés ont une masse comprise entre deux et six fois celle de la Terre.

Source et suite
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #8 le: 19 Avril 2013 à 00:10:34 »

Découverte de deux exoplanètes semblables à la Terre

Une équipe internationale d'astronautes a découvert deux planètes hors de notre système solaire qui sont les plus similaires à la Terre jamais observées et où la vie pourrait potentiellement exister.

Retenez bien : "Kepler-62 e" et "Kepler-62 f". Ce sont les noms des deux planètes qui sont les plus similaires à la Terre et qui viennent d'être découvertes par une équipe internationale d'astronautes. Une première puisqu'une telle ressemblance avec la Terre n'a jamais été observée jusqu'ici. Ces deux exoplanètes - en orbite autour d'une étoile et non du soleil - pourraient potentiellement abriter la vie, selon les travaux de plusieurs astrophysiciens publiés jeudi.

Situées hors de notre système solaire, ces deux planètes,  observées à l'aide du télescope spatial américain Kepler, font partie d'un système stellaire regroupant cinq planètes au total. Chacune a un rayon de 1,41 et 1,61 fois celui de la Terre. "A partir de ce qu'on peut observer, à savoir leur rayon et la durée de leur orbite autour de leur étoile, ces deux exoplanètes sont les objets les plus similaires à la Terre jamais trouvés", explique Justin Crepp, un astrophysicien de l'Université Notre-Dame, un des co-auteurs de cette découverte publiée dans la revue américaine Science.

Elles se trouvent également à une distance habitable de leur étoile, Kepler-62, où la température n'est ni trop chaude ni trop froide pour permettre à l'eau d'exister à l'état liquide, précisent ces astronomes. Ces deux exoplanètes sont les plus éloignées de l'étoile parmi les cinq planètes du système et reçoivent un rayonnement similaire à celui de Vénus et de Mars par le soleil.
Suite et source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #9 le: 07 Mai 2013 à 21:22:54 »

Au moins 100 milliards de planètes semblables à la Terre !

Des chercheurs de l'Université d'Auckland ont publié un nouveau mode de calcul pour inventorier le nombre de planètes semblables à notre Terre et, selon leur méthode, ce nombre serait de l'ordre de 100 milliards. Ce nouvel outil utilise une technique appelée microlentille gravitationnelle, actuellement développée dans le cadre d'une collaboration scientifique entre le Japon et la Nouvelle-Zélande.

L'auteur principal de ces travaux, le Professeur Phil Yock, de l'Université d'Auckland, souligne que ce calcul repose sur l'analyse des données cosmologiques provenant de la NASA et du télescope spatial Kepler.

Ces travaux rappellent que le télescope Kepler a permis d'estimer à 17 milliards le nombre de planètes qui peuplent notre Voie lactée. Ces planètes sont généralement plus chaudes que la Terre, mais certaines pourraient être d'une température similaire et s'avérer propices à la vie, notamment si elles sont en orbite autour d'une étoile basse température, comme une naine rouge.

Cette étude propose donc d'évaluer le nombre de planètes semblables à la Terre en prenant en compte les orbites allant jusqu'à une distance deux fois supérieure à celle qui séparent la Terre du Soleil.

"Sous réserve de confirmation de nos estimations par recoupement à l'aide de différentes méthodes de nos observations, nous avons de bonnes raisons de penser qu'il existe au moins 100 milliards de planètes habitables dans notre seule galaxie" Souligne le professeur Yock.

La première planète extra solaire n'a été détectée qu'en 1995 car il est très difficile de repérer un minuscule objet sombre orbitant autour d'une étoile brillante. Mais grâce aux mesures de déviation de la lumière résultant du phénomène de microlentille gravitationnelle prévu par Einstein en 1936, des astrophysiciens peuvent à présent espérer détecter dans un futur proche une multitude de planètes de la taille de la Terre en utilisant un réseau mondial de télescopes robotisés.

Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #10 le: 15 Mai 2013 à 22:58:30 »

Une nouvelle exoplanète découverte grâce à la théorie de la relativité d'Einstein

L’exoplanète Kepler-76b, également appelée "planète d’Einstein" a été récemment découverte par une équipe israélo-américaine. L'originalité de la trouvaille est que cette planète a été dénichée en utilisant la théorie de la relativité d’Einstein. Si la théorie de la relativité d'Einstein s'est révélée jusqu'ici très utile pour les scientifiques, elle a aujourd'hui, pour la toute première fois, permis de découvrir une exoplanète ! Un nouveau monde baptisée Kepler-76b et logiquement surnommée "planète d’Einstein". En principe, les astronomes utilisent deux autres méthodes pour scruter l'espace et trouver de nouvelles planètes : celle des vitesses radiales et celle des transits.

C’est donc pratiquement à titre expérimental que les scientifiques du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian (CfA) et une équipe de l’université de Tel-Aviv, ont décidé, à l’aide des données recueillies par le télescope Kepler, de reprendre une technique initiée il y a dix ans. En vérité, ce n'était donc pas la première fois que cette technique était employée mais c'est la première fois qu’elle fonctionne. Comme l'explique les chercheurs, cette méthode est particulièrement intéressante car elle présente moins de contraintes que les autres. En effet, la technique des vitesses radiales demande l’utilisation d’un spectre de haute précision et celle des transits doit attendre un alignement précis de la planète avec son étoile. La technique d’Albert Einstein, elle, se base sur plusieurs effets se déroulant simultanément lorsqu’une planète est en orbite autour de son étoile, explique le CfA dans un communiqué. Dans le cas précis de Kepler-76b, c’est à travers l’observation de la lumière plus ou moins reflétée par son étoile, et selon sa position que les scientifiques ont réussi à repérer la planète.
Suite et source



IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #11 le: 05 Juin 2013 à 01:31:55 »

HD 95 086 b : l'exoplanète la plus légère jamais observée

 La découverte de ce corps, dont la nature devra encore faire l'objet d'une confirmation, a été faite par une équipe de chercheurs français.

Cette image acquise par le Very Large Telescope de l'ESO montre la planète nouvellement découverte HD 95 086 b, à proximité de son étoile hôte. © ESO/J. Rameau

Lourde comme quatre à cinq fois Jupiter (soit entre 1 272 et 1 590 fois la masse de la Terre), HD 95 086 b serait néanmoins l'exoplanète la moins massive jamais observée par imagerie directe. Un mode de détection encore extrêmement difficile à mettre en oeuvre. Sur les clichés réalisés grâce au Très Grand Télescope (VLT) de l'ESO (Observatoire européen austral), elle apparaît sous la forme d'un point faiblement lumineux, mais net, en orbite autour de la jeune étoile HD 95 086. Pour la voir, les chercheurs français qui l'ont découverte, à environ 300 années-lumière de la Terre, ont dû occulter la lumière de cet astre âgé de seulement 10 à 17 millions d'années, contre presque 4,6 milliards pour notre soleil.

"L'imagerie directe de planètes est une technique extrêmement difficile, dont la mise en oeuvre requiert l'utilisation des instruments les plus pointus", explique Julien Rameau de l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (Ipag), auteur principal de l'étude publiée dans la revue spécialisée Astrophysical Journal Letters. Or, "moins une planète est massive, plus il est difficile de l'observer directement", souligne l'astrophysicienne Anne-Marie Lagrange (Ipag), également membre de l'équipe de recherche. Avant HD 95 086 b, près d'un millier d'exoplanètes avaient déjà été découvertes, certaines moins massives, mais elles l'avaient été au moyen de méthodes indirectes, en mesurant les chutes de luminosité ou l'oscillation de vitesse provoquées par le passage de la planète au voisinage de son étoile. Jusqu'ici, seules une vingtaine d'exoplanètes ont pu être ainsi directement imagées.

La découverte devra toutefois encore être confirmée, même si les chercheurs disposent d'arguments solides pour en faire une candidate sérieuse. "On pense que d'ici un an on sera capable de le confirmer, sans aucun doute", a expliqué un autre astronome de l'équipe, Gaël Chauvin (Ipag), avant d'ajouter : "La brillance des étoiles nous permet d'estimer la température de surface de HD 95 086 b à environ 700 degrés Celsius. C'est suffisamment frais pour que de la vapeur d'eau et peut-être du méthane soient présents dans l'atmosphère." Autant dire que l'objet s'annonce très intéressant à étudier. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #12 le: 10 Juin 2013 à 23:29:58 »

Hubble découvrira-t-il une exoterre autour de Proxima du Centaure ?

Plusieurs œuvres de science-fiction mettent en scène des civilisations extraterrestres développées sur une planète autour de Proxima du Centaure. La réalité pourrait rejoindre la fiction, car en 2014 et 2016 Hubble va tenter de découvrir une telle planète en utilisant l’effet de microlentille gravitationnelle.

Le livre Vaisseaux de l'espace de l'an 2000 à l'an 2100 de Stewart Cowley raconte l’histoire de la découverte en 2036 des civilisations d’Alpha puis de Proxima du Centaure, et de la guerre qui s’ensuivit avec cette dernière. L'ouvrage date de 1978 mais les dernières découvertes sur les exoplanètes lui donnent une surprenante actualité. En effet, on a de bonnes raisons de penser que l’exoterre la plus proche pourrait être à moins de 22 années-lumière. Surtout, on sait maintenant qu’il y a bien une planète en orbite autour d’Alpha du Centaure B, mais elle est bien trop chaude pour être habitable.

Rappelons qu’Alpha du Centaure est un système triple, avec deux étoiles proches l’une de l’autre, Alpha du Centaure A et B, à 4,36 années-lumière de la Terre et une troisième, Alpha du Centaure C ou encore Proxima du Centaure, à 4,22 années-lumière. C’est autour de cette dernière que les astrophysiciens se proposent de découvrir une nouvelle exoplanète avec Hubble. La chasse se fera en octobre 2014 et en février 2016, quand Proxima passera au voisinage de deux étoiles sur la voûte céleste.

Une naine rouge prometteuse pour l'exobiologie

Mais pourquoi chercher spécifiquement à découvrir une nouvelle planète autour d’Alpha du Centaure C ? On sait que Proxima du Centaure est une naine rouge, un type d’étoile très abondant dans la Voie lactée. Or, ces étoiles, qui sont moins massives que le Soleil, ont tendance à avoir des exoplanètes de faible masse. Il y a donc statistiquement plus de chances de découvrir une cousine proche de la Terre autour de ce genre d’étoile.

Si l’on y détectait une exoterre vraiment habitable, on pourrait bien plus facilement tenter d’y découvrir des bio ou des technosignatures dans son atmosphère. Précisons que si l’on y trouvait bien une telle exoterre aussi proche du Soleil, cela ferait sans doute bondir les estimations du nombre de planètes habitables dans la Voie lactée.

Pour repérer une éventuelle exoplanète autour de Proxima, les astrophysiciens prévoient d’utiliser une technique qui a déjà fait ses preuves, reposant sur l’effet de microlentille gravitationnelle. Avec elle, les chercheurs ont déjà révélé l’existence des exoplanètes nomades. Suite et source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #13 le: 25 Juin 2013 à 22:34:44 »

3 exoplanètes découvertes en zone habitable

Autour de l’étoile Gliese 667C située à 22 années-lumière de nous, les astronomes ont débusqué 3 mondes situés en zone habitable, c’est-à-dire à une distance de leur étoile où la présence d’eau liquide est possible.


Au Chili, l’Observatoire Européen Austral (ESO - European Southern Observatory) gère plusieurs observatoires astronomiques à la pointe de la technologie. L’un de ses fleurons est un télescope de 3,6 m de diamètre équipé du spectrographe de précision HARPS (High-Accuracy Radial-velocity Planetary Search). En décomposant la lumière venue des étoiles, HARPS est capable de mettre en évidence si cette étoile bouge légèrement sur sa position. Ce «bougé» est causé par les planètes qui tournent autour d’elle. Précédemment, cet instrument avait détecté la présence de 3 exoplanètes (planètes qui tournent autour d’autres soleils que le nôtre) autour de l’étoile Gliese 667C, dont une était en zone habitable.

3 planètes Boucle d’Or

Cette fameuse zone habitable désigne une fourchette de distance par rapport à une étoile qui n’est ni trop près (trop chaud) ni trop loin (trop froid) pour que l’eau liquide puisse subsister à la surface d’une éventuelle planète dotée d’une atmosphère. De nouvelles observations, qui ont à nouveau fait appel à HARPS et d’autres télescopes montrent que Gliese 667C n’abrite pas un seul monde dans sa zone habitable, mais trois ! De plus, ce sont des super-Terres, des planètes certes plus massives que la nôtre, mais plus petites que des géantes gazeuses comme Uranus ou Neptune. C’est la première fois qu’autant de «planètes Boucle d’Or» de type super-Terres sont trouvées autour d’une même étoile. L'appellation «planètes Boucle d’Or» vient de l’expression «Goldilocks planet» souvent employée par les astronomes anglo-saxons. Il s’agit d’une référence au conte de «Les Trois Ours» où une jeune fille nommée Boucle d’Or apprécie la soupe du plus jeune des plantigrades car celle-ci n’est ni trop chaude ni trop froide (comme doit l’être une planète en zone habitable). Suite et source

IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4760
Re : Des milliers d'exoplanètes découvertes
« Réponse #14 le: 02 Juillet 2013 à 22:35:05 »

60 milliards de planètes sont habitables dans notre galaxie grâce à leurs nuages

SCIENCES – Le département de «chasseurs de planètes» de la Nasa vient de doubler cette estimation, prenant en considération des études récentes sur les planètes à forte couverture nuageuse…

Si l’humanité doit un jour déménager, elle aura l’embarras du choix. Notre galaxie, la Voie lactée, abriterait en effet plus de 60 milliard d’exoplanètes habitables. Le Kepler Spacecraft, département de la Nasa chargé de référencer les planètes habitables a publié une nouvelle étude.

Jusque là, la communauté scientifique estimait que chaque système solaire, autour d’étoiles dites « naines rouges » (moins brillantes que notre Soleil), abritait en moyenne une planète habitable. Mais cette nouvelle étude double l’estimation, considérant que certaines planètes aux atmosphères nuageuses peuvent également accueillir des formes de vie extra terrestres.

Sous les nuages, la vie

«Les nuages causent à la fois le réchauffement et le refroidissement de la Terre, explique Dorian Abbot, professeur en sciences géophysiques de l’Université de Chicago. Ils réfléchissent les rayons du soleil et refroidissent ainsi l’atmosphère, et provoquent un effet de serre qui la chauffe. Cet équilibre est en grande partie ce qui permet à une planète d’accueillir la vie.»

Pour mémoire, une planète est considérée comme habitable lorsque sa température autorise l’eau à l’état liquide, et n’est par conséquent ni trop loin (sinon l’eau gèle), ni trop près (auquel cas l’eau est vapeur) de l’étoile.

Entre ombre et lumière, la vie aussi

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont mis au point un système de simulations qui permet d’établir quelles planètes sont potentiellement habitables en fonction de leur couverture nuageuse apparente.

Même certaines planètes qui montrent perpétuellement la même face à leur étoile pourraient avoir une zone habitable à la frontière entre hémisphère ensoleillé et hémisphère sombre. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"