Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement  (Lu 122142 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4762
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #720 le: 21 Août 2013 à 22:10:28 »

Si ça tourne toujours sur la toile, des photos, ou le fait que ce soit ISON, ou qu'elle soit dans son sillage.
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

lcarl

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2861
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #721 le: 22 Août 2013 à 08:08:12 »

Ison sera visible à l'oeil nu à partir de Septembre-donc très bientot. Et très lumineuse à partir de Novembre. Peut-on confondre une planète avec une comète?
Que se passe-t-il?
IP archivée
With knowledge comes responsibility.

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4762
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #722 le: 30 Août 2013 à 21:00:24 »

Le Soleil aurait un compagnon semant la mort ?

 Notre Soleil aurait un compagnon invisible et formerait avec celui-ci une étoile binaire. Selon les chercheurs, il s’agit d’une naine brune qui serait responsable de les extinctions périodiques des espaces vivants sur Terre.

C’est en 1984 qu’est apparue la théorie du Soleil en tant que système binaire. David Raup et Jack Sepkoski, paléontologues de Chicago, ont publié un article dans lequel ils affirmaient que l’extension des espaces vivants serait périodique et espacée de 26 millions d’années. Les chercheurs ont présenté les résultats d’analyse de fossiles maritimes qui dataient de périodes différentes s’étalant sur un quart de milliard d’années. Ils ont supposé que la cause de ce caractère cyclique de l’extinction ne se trouve pas sur Terre. Les astronomes ont proposé leur explication de ce phénomène.

Le Soleil serait une étoile binaire avec un compagnon plus léger appelé Némésis qui est une naine brune. Son orbite est elliptique et l’étoile s’éloigne du Soleil d’une année lumière et demie. Tous les 26 millions d’ans ils se rapprochent. La naine entre alors dans le Nuage d'Oort, un gigantesque ensemble de blocs de glace se trouvant autour de notre Système solaire, en faisant plonger un nombre de comètes vers l’intérieur du système avec un risque accru de collisions entre ces comètes et la Terre provoquant ainsi l’extinction des espèces vivants.

De nouvelles preuves du caractère périodique de l’extinction des espèces vivants ont été récemment présentées. Seulement il s’agit non pas de 26 mais de 27 millions d’années. Les partisans de la théorie de l’« étoile de la mort » ont repris du courage. Dmitri Vidé de l’Institut de l’astronomie de l’Académie des sciences de Russie fait pourtant preuve de prudence.

« Cela aurait pu être un cas isolé. Il y a très longtemps le Système solaire pouvait faire partie non pas d’un système binaire ou ternaire mais d’un amas stellaire où les étoiles se rapprochaient régulièrement l’une de l’autre. Par la suite cette amas stellaire s’est disloqué pour donner lieu à une multitude d’étoiles qui continuaient à voyager en solitaire à travers l’univers. Le Soleil serait l’une des ces étoiles-là. »

Les afflux périodiques de comètes s’expliquerait facilement sans Némésis. Selon l’une des hypothèses avancées, le Système solaire traverse parfois le plan galactique ce qui provoque des perturbations dans le Nuage d'Oort.

Cependant, personne n’a jusqu’ici réussi à démontrer l’inconsistance de la théorie de l’« étoile de la mort ». Némésis pourrait très bien finir par être détectée par les puissants télescopes de nouvelles générations. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

tailstrike

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 247
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #723 le: 07 Octobre 2013 à 11:47:58 »

La comète Ison commence à distiller des interrogations vraiment bizarres.. Pour n


Etrange apparence de la comète prise au printemps 2013 par différents astronomes amateurs, ainsi que par Hubble

Il y a un an, on l'annonçait déjà comme la comète du siècle, probablement visible à l'oeil nu vers novembre 2013. La comète ISON semble en fait vouloir surprendre les scientifiques si on suit leurs constatations et publications depuis un certain temps, mais le dernier rapport provenant des russes pose encore plus de questions.

" Un nouveau rapport préparé par l'Agence spatiale fédérale (ROSCOSMOS) circulant au Kremlin aujourd'hui indique que la comète C/2012 S1 a fait un certain nombre d' « ajustements orbitaux inexpliqués » près de la planète Mars qui sembleraient s'aligner au mieux avec la lune étrange Phobos de la planète rouge.

La comète C/2012 S1 a été découverte le 21 Septembre 2012 par les astronomes russes amateurs Vitali Nevski et Artyom Novichonok en utilisant le réseau optique scientifique international, donnant ainsi son nom à cette comète ISON. Phobos est le plus grand et plus proche des deux satellites naturels de Mars et avec un rayon moyen de 11,1 km (6,9 mi), il est de 7,24 fois plus massif que la deuxième lune Deimos.

Important à noter à propos de Phobos, poursuit ce rapport, date de 1958, lorsque l'astrophysicien russe Iosif Samuilovich Shklovsky a étudié l'accélération séculaire du mouvement orbital de Phobos, et a suggéré une structure en "fines feuilles de métal" pour Phobos, une suggestion qui a conduit à des spéculations que Phobos était possiblement d'origine artificielle.

Shklovsky a basé son analyse sur des estimations de la densité de la partie supérieure atmosphère martienne, et en a déduit grâce à l'effet de freinage faible, pour être en mesure de rendre compte de l'accélération séculaire, que Phobos devait être très léger -  un calcul a abouti à une sphère de fer creuse de 16 kilomètres (9.9 miles) en travers, mais d'une épaisseur inférieure à 6 cm.

Dans une lettre de Février 1960 à la revue Astronautics, Fred Singer, conseiller scientifique du président américain Dwight D. Eisenhower, dit de la théorie de Shklovsky :

" Si le satellite est en effet en spirale vers l'intérieur déduit de l'observation astronomique, alors il n'y a guère d'alternative à l'hypothèse qu'il est creux et donc fabriqué par Mars. Le grand «si» se trouve dans les observations astronomiques, elles pourraient bien être dans l'erreur. Comme elles sont fondées sur plusieurs séries indépendantes de mesures prises sur des décennies par des observateurs différents avec différents instruments, les erreurs systématiques peuvent les avoir influencées. "

Par la suite, les erreurs de données systémiques que Singer a prédites ont été confirmées exister, l'étude de Shklovsky a été mise en doute, et des mesures précises de l'orbite disponibles, en 1969, a déclaré prouver que l'écart n'existait pas. La critique de Singer a été déclarée justifiée lorsqu'on a découvert que les études antérieures avaient utilisé une valeur surestimée de 5 cm/an pour le taux de perte d'altitude, qui a ensuite été révisé à 1,8 cm/an. L'accélération séculaire est désormais attribué aux effets de marée, qui n'avaient pas été pris en compte dans les études antérieures... (YH : mais Phobos chute tout de même vers Mars... autre chose : on a aussi des pierres-monolithes sur Phobos...).

Source : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/la-comete-ison-pause-des-problemes-aux-astronomes.html
IP archivée
L'imagination est une ivresse

La réalité est sa gueule de bois

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4762
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #724 le: 13 Mars 2014 à 22:30:42 »

L’Enquête WISE de la NASA Trouve des milliers de nouvelles étoiles, mais pas de «Planète X»

Après avoir fouillé des centaines de millions d’objets dans notre ciel, avec le wide Infrared Survey Explorer (WISE) la NASA n’a trouvé à ce jour aucune preuve de cet astre hypothétique dans notre système solaire, couramment surnommé « Planète X ». Les chercheurs avaient auparavant théorisé l’existence de ce grand, mais invisible corps céleste, soupçonné de se trouver quelque part au-delà de l’orbite de Pluton. En plus de la «Planète X», le corps avait eu des surnoms, y compris “Nemesis” et “Tyche.”

Cette étude récente, qui comprenait un examen des données WISE couvrant l’ensemble du ciel en lumière infrarouge, n’a trouvé aucune objet de la taille de Saturne ou plus qui existe jusqu’à une distance de 10 000 unités astronomiques (ua) , et aucun objet plus grand que Jupiter existe sur de 26000 au. Une unité astronomique est égale à 93 million miles. La Terre est a 1 aAU, et Pluton environ 40 UA, du soleil. Mais les recherches de WISE ne reviennent pas les mains vides.

“Le système solaire externe ne contient probablement pas de grande planète géante gazeuse, ou une petite étoile compagnon», a déclaré Kevin Luhman du Centre des Exoplanètes et mondes habitables à la Penn State University , Université de Park , auteur d’un article dans Astrophysical Journal,  décrivant les résultats.[...]

 Suite et source en VO: http://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2014-075
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4762
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #725 le: 20 Janvier 2015 à 22:55:38 »

Le retour de la planète X

Un astre massif pourrait exister au-delà de Neptune. Si elle est confirmée, cette nouvelle hypothèse d’une "planète X" bouleverserait les modèles de formation du système solaire.
"TRANSNEPTUNIEN". Au moins une "planète X" croiserait aux confins sombres et inconnus de notre système solaire. C’est ce que semble démontrer l’analyse des caractéristiques orbitales de 13 objets dits "transneptuniens", c’est-à-dire évoluant bien au-delà de Neptune et Pluton, à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre.

La planète X, "Arlésienne" astronomique, est de retour ! Née au milieu du 19e siècle après la découverte de Neptune (1846), l’hypothèse d’un corps lointain sillonnant au-delà de cette planète – la plus lointaine connue de notre système solaire – avait conduit en 1930 à l’identification de Pluton. La découverte, en 1992, d’une multitude de corps encore plus lointains a réanimé l’idée qu’il puisse exister, dans ces régions inconnues, une planète géante qui influerait sur les trajectoires de ses voisines. Las ! En mars 2014, la Nasa balaie l’idée qu’une planète X puisse exister, annonçant qu’il n’y avait définitivement pas de géante gazeuse plus massive que Jupiter au-delà de Pluton.

Une planète X, peut-être même une Y voire une Z...

Pas de géantes, certes, mais peut-être des planètes plus massives que la Terre ! C’est ce que viennent d’annoncer les chercheurs de l’université Complutense de Madrid (Espagne) et de l’université de Cambridge (Grande-Bretagne), dans deux articles publiés dans les "Monthly notices" de la Royal Astronomical Society britannique. Les chercheurs ont étudié 13 objets transneptuniens lointains, des corps froids qui évoluent sur des orbites elliptiques très éloignées du Soleil. Tous ces objets obéissent à deux règles : leur demi grand-axe est d’environ 150 unités astronomiques (UA, une unité astronomique équivaut à la distance Terre-Soleil, soit quelques 150 millions de km) et lorsqu’ils s’approchent au plus près du Soleil (le perihelion), leur orbite a une inclinaison proche de 0 ou 180 degrés par rapport au plan du système solaire. Or, 13 d’entre eux dérogent à la règle.

Leur demi-grand axe va en effet de 150 à 525 UA, avec des inclinaisons moyennes d’environ 20 degrés. Une force invisible dévierait-elle leur trajectoire ? Selon les auteurs des articles, l’explication la plus probable mettrait en scène… au moins deux planètes inconnues au-delà de Neptune et Pluton ! Une planète X, et peut-être même une Y voire une Z… Problème : aucun modèle de formation planétaire actuel ne permet d’expliquer la présence de tels astres massifs sur des orbites circulaires au-delà de Neptune. Par chance, l’observation des autres systèmes planétaires ouvre de nouvelles perspectives.

GLACIAL. La découverte en novembre 2014, grâce au radiotélescope européen Alma, d’un disque de planètes en formation s’étendant sur plus de 100 UA autour de l’étoile HL Tauri rend possible l’existence de planètes très éloignées de leur étoile. Des nouveaux mondes plongés dans une nuit glaciale et permanente, à plus de 200 UA du Soleil. Là où aucun instrument ne pourra les débusquer avant longtemps. Si cette analyse repose sur un échantillon très retreint d’objets, les prochains mois devraient entraîner la publication de nouveaux résultats reposant sur un échantillon plus large. Si elle est confirmée, cette nouvelle hypothèse de planètes X bouleverserait les modèles de formation du système solaire. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Messages: 7564
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #726 le: 22 Septembre 2017 à 18:16:27 »

Bon, je fais remonter ce fil, car au cas où vous l'auriez oublié, c'est demain la fin du monde !!  >:D

Oui, d'après certaines interprétations biblicofumistes les plus pointues sur le sujet, c'est bel et bien demain, 23 septembre 2017, que notre si belle Terre et Nibiru pètent...
(oui, sincèrement j'ai vraiment honte, mais c'est plus fort que moi, et puis je m'en tape puisque demain...  :D)

Allez, on s'en remet un petit coup pour la route.

Croyants nibiruistes, ne manquez pas de vous farcir en intégralité les vidéos sur le sujet, réalisées par de purs génies, et que vous trouverez aisément sur ce site d'une très grande valeur scientifique, j'ai nommé Youtube.
En effet, après de longues études très sérieuses sur le sujet, j'ai calculé avec précision, que leur visionnement intégral devrait donner raison à Darwin, du moins, en ce ce qui concerne la sélection naturelle... ;D
Au minimum, je prédis un bon nombre d'œdèmes auriculaires, suite à l'audition de ces @|[{#@{|{ de musiques apocalyptiques accompagnant ces vidéos...

Je ne donnerai pas de lien, suffit de chercher sur votre moteur de recherche préféré...

Roger

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 256
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #727 le: 22 Septembre 2017 à 18:45:41 »

Perso, j'me prends la fin du monde 2019 car j'ai encore pas mal de trucs à faire :) Mais bon, parait que la cuvée 2018 est pas mal aussi... Sinon le top du top c'est la 2023 (ou ses environs !)
C'est bien d'avoir le choix finalement :)
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Messages: 7564
Re : PLANETE X, nibiru et personne ne semble rien savoir finalement
« Réponse #728 le: 22 Septembre 2017 à 19:05:16 »

Oui, mais c'est comme les trains, c'est jamais à l'heure.
Et avec tous ces retards, on va finir par mourir avant la fin du monde...

Remboursez, remboursez !!