Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 16:41:50 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par CharlyAlverda
https://fr.sott.net/image/s19/392253/full/4zcrevvx1ofy.jpg

Après le succès retentissant de mon post macronnien, je ne résiste pas davantage aux suppliques de la foule en délire pour la publication d'un suivant établissant que le dit Macron est le frère de lance  ;) de Hollande, Sarkozy Strauss-Kahn et consorts, pour un véritable coup d'état... un coup des Gracques :

Extrait :

" ll est quasiment certain que c’est Jean-Pierre Jouyet qui a cofondé ce groupe semi-clandestin. L’ASPEN et la NED ont déterminé son cadre idéologique (lire « Macron ciblé par la CIA ? »). Voici ce qu’il dit  à propos de l’action des Gracques à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012 et ensuite. Lisez bien, car c’est tout simplement époustouflant:

« ...L’approche des Gracques entre les deux tours, celle d’un rapprochement des réformistes et des sociaux-démocrates, était préconisée aussi par Ségolène Royal. Elle n’a pas fait l’unanimité au PS. J’en ai pris acte. Nicolas Sarkozy m’a demandé de m’occuper de l’Europe. J’ai constaté que ce n’est un enjeu ni de droite ni de gauche, mais qu’il répond à un impératif national. J’observe qu’il s’est lancé dans une politique de réforme que les Gracques appelaient de leurs vœux. (!!!) Je remarque que l’homme a l’énergie nécessaire pour les mener à bien et qu’il est loin de la caricature de l’ultralibéral qu’on avait dessinée de lui ». Jouyet laudateur de Sarkozy ! Et maintenant Valls qui propose ses services à Fillon…No comment.
On y trouve des gens comme Roger Godino, Guillaume Hannezo, Gilles de Margerie, Ariane Obolenski, François Villeroy de Galha, Erik Orsena, Denis Olivennes directeur général d’Europe 1 et Lagardère Active (Paris-Match, JDD, Newsweb), Matthieu Pigasse, responsable monde des fusions acquisitions (fusac) et du conseil aux gouvernements de la Banque Lazard dont il est directeur général délégué en France. Il est propriétaire et président des Nouvelles Editions Indépendante qui contrôle le magazine Les Inrockuptibles et Radio Nova et actionnaire du Groupe Le Monde et du Huffington Post. Bernard Spitz, président de la Fédération Française de l’Assurance regroupant la Fédération française des sociétés d’assurance et le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance. Il préside également le Pôle International et Europe du MEDEF. Mathilde Lemoine, macro économiste Group Chief Economist chez Edmond de Rothschild Group et membre du Haut Conseil des Finances Publiques…et il y en a d’autres du même calibre.

Et qui participe aux travaux des Graques ? Cohn Bendit et…. Macron !

Les économistes qui conseillent Macron aujourd’hui, sont les mêmes, exactement les mêmes, que ceux qui conseillaient Hollande en 2012. Ils faisaient partie du premier cercle et se nommaient  le « groupe de la Rotonde ». Il y avait Jean Pisani-Ferry , le boss, Philippe Aghion, Elie Cohen, Gilbert Cette, Jean-Hervé Lorenzi, les porte flingues et ….Emmanuel Macron.
On ne change pas une équipe qui gagne. C’est tout naturellement que l’Eysée demande à Pisani – Ferry, en janvier 2017, de prendre en charge le programme et les idées du mouvement de Macron. Et ce sont les mêmes fantassins qui vont l’épauler : Cohen, Cette, Lorenzi, Aghion." ...

https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

 2 
 le: Aujourd'hui à 16:39:16 
Démarré par Gurney - Dernier message par Gurney
Pour faire écho et en même temps prendre de la hauteur par rapport au principal débat qui agite la présidentielle, voici un nouvel entretien avec le toujours excellent géographe Christophe Guilluy:


« La posture anti-fasciste de supériorité morale de la France d’en haut permet de disqualifier tout diagnostic social »

c’est cela l’immense problème de la classe politique, des journalistes etc. et plus généralement de la France d’en haut. Ces gens-là considèrent que le diagnostic des gens d’en bas n’est pas légitime. Ce qui est appelé « populisme ». Et cela est hyper fort dans les milieux académiques, et cela pèse énormément. On ne prend pas au sérieux ce que disent les gens. Et là, toute la machinerie se met en place. Parce que l’aveuglement face aux revendications des classes populaires se double d’une volonté de se protéger en ostracisant ces mêmes classes populaires. La posture de supériorité morale de la France d’en haut permet en réalité de disqualifier tout diagnostic social. La nouvelle bourgeoisie protège ainsi efficacement son modèle grâce à la posture antifasciste et antiraciste. L’antifascisme est devenu une arme de classe, car elle permet de dire que ce racontent les gens n’est de toute façon pas légitime puisque fasciste, puisque raciste. La bien-pensance est vraiment devenue une arme de classe. Notons à ce titre que dans les milieux populaires, dans la vie réelle les gens, quels que soient leurs origines ne se parlent pas de fascisme ou d’antifascistes, ça, ce n’est qu’un truc de la bourgeoisie. Dans la vie, les gens savent que tout est compliqué, et les gens sont en réalité d’une hyper subtilité et cherchent depuis des décennies à préserver leur capital social et culturel sans recourir à la violence. Le niveau de violence raciste en France reste très bas par rapport à la situation aux États Unis ou au Royaume Uni.

Cette posture antifasciste, à la fin, c’est un assèchement complet de la pensée. Plus personne ne pense la question sociale, la question des flux migratoires, la question de l’insécurité culturelle, celle du modèle économique et territorial. Mais le haut ne pourra se régénérer et survivre que s’il parvient à parler et à se connecter avec le bas. Ce que j’espère, c’est que ce clivage Macron Le Pen, plutôt que de se régler par la violence, se règle par la politique. Cela implique que les partis intègrent toutes ces questions ; mondialisation, protectionnisme, identité, migrations etc… On ne peut pas traiter ces questions derrière le masque du fascisme ou de l’antifascisme.


Suite et source: http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guilluy-posture-anti-fasciste-superiorite-morale-france-en-haut-permet-en-realite-disqualifier-tout-diagnostic-social-3031677.html

 3 
 le: Aujourd'hui à 16:18:15 
Démarré par Diouf - Dernier message par legitimevape

 4 
 le: Aujourd'hui à 16:13:06 
Démarré par freddy - Dernier message par legitimevape

 5 
 le: Aujourd'hui à 11:43:16 
Démarré par freddy - Dernier message par Ascellu

 6 
 le: Aujourd'hui à 11:21:38 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Ascellu
Média/Macron main dans la main
https://www.dailymotion.com/video/x5jtzlj

 7 
 le: Aujourd'hui à 11:14:39 
Démarré par Gurney - Dernier message par Ascellu
Radiations, irrégularités, bugs, les témoignages s’accumulent…
https://lesmoutonsenrages.fr/2017/04/27/radiations-irregularites-bugs-les-temoignages-saccumulent/#more-104386

 8 
 le: Aujourd'hui à 11:01:40 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Gurney
C'est très sérieux, et pas de problème pour le prouver, c'est de notoriété publique, il l'a écrit dans un de ses livres!

"Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures."

Jacques Attali, L'Avenir de la vie, Ed. Seghers, 1981.

Vous n'avez aucun recul, c'est pourtant énorme ! et vous reprenez des infos notoirement inexactes. Vous faites semblant de citer un livre de Attali, or il s'agit d'un livre de PROSPECTIVE de Michel Salomon "L'Avenir de la Vie" (Seghers, 1981)

En 2013 ce genre de propos d'un conseiller de haut niveau politique avait évidemment ému !
Vous trouverez ci joint ce démenti :

" Dans le cadre de cet ouvrage, on pose la question à Attali : est-il souhaitable et possible de vivre cent vingt ans ? Attali se place dans « la logique même de la société industrielle » : « dès qu'on dépasse 60/65 ans, l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte cher à la société. etc etc»

L’attaque avait commencé dès 1981, alors qu’Attali venait d’entrer à l’Élysée. S’appuyant sur cette réponse, la revue Profils médicaux sociaux l’accuse de préconiser le génocide des vieux.

Le Quotidien de Paris et Le Figaro reprennent l’accusation. Cependant, quatre ans plus tard, le tribunal de Paris condamnera la revue pour diffamation. (Depuis ce montage est utilisé par les cathos intégristes, riposte Laique et l’extrême droite...)
la technique qui consiste à reprendre des propos d'anticipation au 2ème degré est vieille comme le monde... "

http://www.hoaxbuster.com/forum/attali

Vérifiez vos SOURCES !

Bonjour Charly, j'étais tout à fait au courant de tout cela, et la défense de M Attali ne m'a pas convaincu du tout, d'autant plus que ces propos sont raccords avec d'autres qu'il a pu développer lors de l'exposition de sa vision du monde et du futur. Donc d'une part il a réellement énoncé ces propos, après on est effectivement en droit de se poser des questions sur le contexte de ces phrases, mais on peut constater que la carrière entière de M Attali s'est bornée à faire la promotion de la société industrielle, de l'intérêt bien compris, d'une vision utilitariste de l'Homme, de l'individu post-civilisationnel, et post-morale. Les propos incriminés ne me semblent donc en rien dénoter par rapport à tout cela.

 9 
 le: Aujourd'hui à 09:45:19 
Démarré par Nemo492 - Dernier message par Ascellu

 10 
 le: Aujourd'hui à 03:24:28 
Démarré par Ownimaster - Dernier message par legitimevape

Steven Tyler & Jeff Beck & Sting - Sweet Emotion - Live iHeartRadio Music Festival 2011 [HD 1080p]

Pages: [1] 2 3 ... 10