Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 7   En bas

Auteur Sujet: Le juteux business des ADD & l'arnaque des généalogistes  (Lu 19072 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #30 le: 15 Septembre 2017 à 10:32:20 »

Les enjeux sont trop importants pour me permettre de conseiller une stratégie.
Mais la logique est d'identifier et contacter le vrai notaire en charge de l'affaire..

Sauf qu'il est probablement tenu par contrat d'ignorer les contacts directs...
C'est du moins ce que j'ai personnellement constaté. Une attitude honteuse
qui n'honore pas la profession.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:18:44 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

momo59260

  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #31 le: 15 Septembre 2017 à 11:59:41 »

Les enjeux sont trop importants pour me permettre de conseiller une stratégie.
Mais la logique est d'identifier et contacter le vrai notaire en charge de l'affaire..
Merci,
mais à priori c'est soi disant une recherche d'actif bancaire,je suis du 59 et la recherche serait dans le 06 ainsi que la tante défunte, dont je n'ai aucune info(qui s'est occupé des obsèques?,de ses papiers,factures,etc étant seule sans enfants) Pas facile .
J' ai envoyé un mel à CBR demandant le nom de la banque,du notaire,du coup,il ne répond plus à mes mels précédents.
J'ai téléphoné à une banque qui me semble être la sienne,mais "aucune infos par tél",même pour me dire si elle avait un compte chez eux;Sinon il faut un certificat d'hérédité (payant chez un notaire je pense) sans savoir si c'est bien cette banque;ils vont me rappeler disent ils:j'attends aussi.
J'ai envoyé mel à la chambre des notaires:idem,pas de réponse.
il faut payer un notaire pour savoir quel notaire s'occupe de la succession si il y en a une .
Cdl
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:18:54 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #32 le: 15 Septembre 2017 à 12:25:13 »

J'ai envoyé mel à la chambre des notaires:idem,pas de réponse.

Une lettre recommandée avec AR serait préférable..
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:19:04 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #33 le: 25 Septembre 2017 à 18:02:06 »

Je perçois nettement ces sociétés, ainsi que leurs complices, notaires sans éthique, comme des charognards planant au-dessus des défunts pour en soutirer la moitié des héritages, des mains des héritiers légitimes.

Les notaires ont privatisé les recherches en succession pour se partager davantage de profits au lieu de faire leur travail déjà grassement rétribué. Quel serait le pourcentage de rétro-commission dont ils pourraient bénéficier ?

« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:36:13 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Vernaculaire

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 121
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #34 le: 10 Octobre 2017 à 18:44:56 »

Bonsoir à toutes et à tous !

Je n'ai pas d'expérience avec la société dont il est question ici.

J'ai seulement été contacté dans le passé par le bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français dans les mêmes termes que ceux qui figurent au sein de ce fil.
Néanmoins, ce " contact " fût encore plus particulier.
En effet, ce sont deux fonctionnaires de la brigade criminelle du chef-lieu du département qui me recherchaient suite à un signalement de « disparition inquiétante » me concernant.
Ils étaient accompagnés d'un représentant du bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français (?).
J'étais hélas absent lors de leur passage mais le gardien de l'immeuble a récupéré la convocation du service de police judiciaire évoqué plus haut ainsi qu'une carte de visite du représentant du bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français.

Lors de mon passage dans les locaux du service de police judiciaire en question où il a été établi que je n'avais pas disparu de manière inquiétante, j'ai demandé aux deux fonctionnaires que j'avais devant moi (dont un de manière intermittente) s'il était normal que le bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français profite d'une enquête de ce type pour me " retrouver " à moindre frais.
Un des deux fonctionnaires m'a confirmé que nous étions ici aux frontières de la légalité mais qu'il ne voyait pas quel recours je pouvais avoir face à cette situation.

Je précise ici que le signalement de « disparition inquiétante » n'était pas à l'initiative du bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français mais d'un mandataire judiciaire à la protection des majeurs (MJPM) qui cherchait à me retrouver.
De plus, ce signalement avait été réalisé dans le cadre d'une succession qui n'était pas la même que celle qui motivait l'intervention du bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français.
Je ne m'explique toujours pas comment le bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français a pu être au courant d'une procédure de signalement de « disparition inquiétante » qui ne concernait pas la succession pour laquelle il intervenait.

En ce qui concerne la succession pour laquelle le bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français intervenait dans les mêmes modalités que celles évoquées plus haut au sein du fil de discussion, je me suis adressé au notaire (le mien) en lui fournissant le peu d'éléments en ma possession.
Au final, il a trouvé et contacté son confrère (pourtant situé à plusieurs centaines de kilomètres dans une autre région) en charge de cette succession et je n'ai plus entendu parler du bureau local d'un des principaux cabinets de généalogistes français.
Doit-on en conclure que, quand on veut, on peut ?

En ce qui concerne l'autre succession qui a motivé le signalement de « disparition inquiétante » (pour laquelle aucun généalogiste n'était intervenu), le notaire m'a proposé de faire appel à un généalogiste (prévoir un millier d'Euros de frais !) pour justifier de ma filiation.
J'ai aimablement - mais catégoriquement - refusé de faire appel à un membre de cette profession et j'ai expliqué au notaire ce qui figure quelques lignes plus haut.
Il a compris (en souriant) ma réticence et a remplacé l'intervention d'un généalogiste par les témoignages sur l'honneur de deux proches voisins de la personne décédée enregistrés et certifiés par ses soins.

J'ai essayé ici de résumer les circonstances très particulières de ma " confrontation " avec la profession de généalogiste et un moyen, dans le cas précis cité, d'éviter leur intervention.

« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:36:33 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #35 le: 10 Octobre 2017 à 23:44:38 »

Ces gens n'ont aucun aucun scrupule à mentir pour obtenir une adresse,
en se faisant passer au téléphone pour "l'Assurance Maladie", par exemple.

Il est courant pour ces entreprises de tenter de vous impressionner
en vous faisant adresser par un huissier des sommations menaçantes,
ou de déléguer un de leurs représentants régionaux pour venir vous harceler
jusqu'à la porte de votre domicile.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:19:33 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Someone

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #36 le: 14 Octobre 2017 à 02:57:40 »

Saluons l'inscription sur ce forum de M° Frédéric Golberg, venu exercer un 'droit de réponse'
au nom de son client, ADD & Associés, pour tenter de contrer tous les témoignages et avis exposés ici.

Pour rappel, parmi les mots qui fâchent : "arnaque, vautours, racket, sale boulot, méthodes crades..."

Nous invitons tous les internautes concernés et intéressés - qui disposent d'une surface de communication -
à reproduire et diffuser largement le contenu intégral de ce FIL et de ces échanges.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:19:43 par Nemo492 »
IP archivée

F. Goldberg

  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 6
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #37 le: 16 Octobre 2017 à 15:18:09 »

Nous sommes les avocats (Cabinet FTPA, Fabrice LORVO Frédéric GOLDBERG) de la société de généalogistes ADD Associés. Après avoir consulté le forum, nos observations sont les suivantes.

1)   Mentions légales : Ce forum ne respecte pas les conditions légales et notamment celles concernant l’identification du modérateur et les adresses de contact de l’éditeur du site Internet : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228. Merci de vous y conformer.

2)   Les termes tels « arnaque », « racket », « sale boulot » sont outranciers et constitutifs d’un dénigrement ou d’une diffamation. Merci de les supprimer. S’agissant du sujet « Arnaque ADD », nous vous invitons à utiliser le titre cité par Nemo492 le 28 mai 2016 à 19 h.03, concernant « Marie-Anne » : « tandems notaires - généalogistes successoraux ».

3)   Nemo 492 : L’absence de positionnement de votre part bloque le règlement d’une succession. La sommation qui vous a été faite n’a pour but que de vous faire prendre position sur la succession de Madame *.
 
4)   Colin : En aucun cas, vous ne serez redevable d’une somme à l’étude de généalogie si le patrimoine transmis par la succession est insuffisant. Ce point résulte très clairement du contrat que vous avez mis en ligne le 25 avril 2017.

5)   Merci de modérer les propos du forum, de rectifier les atteintes injustifiées à l’encontre de ADD et, par conséquent, de retirer les termes constituant des dénigrements ou des diffamations.  Nous nous tenons à votre disposition, ou à celle de vos Conseils.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:19:52 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #38 le: 16 Octobre 2017 à 15:51:30 »

3)   Nemo 492 : L’absence de positionnement de votre part bloque le règlement d’une succession. La sommation qui vous a été faite n’a pour but que de vous faire prendre position sur la succession de Madame *.

Ceci est inexact, puisque le notaire en charge a bien connaissance de mes coordonnées !
Son inertie montre qu'il entend privilégier ses partenaires et les rendre incontournables.

Je soupçonne fortement qu'une clause rédigée par ADD impose au notaire d'ignorer les déclarations directement émises par les ayant-droits, ce qui ne serait pas très conforme à leur fonction. Mais la suite est éclairante :
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:20:02 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #39 le: 20 Octobre 2017 à 17:42:31 »

"Deux études généalogiques ont abusivement utilisé les héritages de près de 1900 clients
Plusieurs millions d'euros ont été dilapidés.
Inquiète, la profession tente de contenir ces «sinistres»."


Cette affaire mise au jour par la presse vient confirmer que cette "profession" de chasseur de primes
n'est absolument pas réglementée : certains partent avec l'argent que les notaires leur ont versé.

Source & Suite - Je recommande également la lecture des Commentaires en pied d'article, lequel a été mis à jour le 20 octobre 2017, mais passé en version payante. Vous aurez quand même l'essentiel ci-dessous.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:37:25 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #40 le: 20 Octobre 2017 à 18:09:27 »

"Deux études généalogiques ont abusivement utilisé les héritages de près de 1900 clients."

Voici de larges extraits de l'article du Figaro pré-cité, avant que le Canard enchaîné par exemple s'intéresse à ce genre d'arnaque. La preuve que Leforum.fm avait été bien inspiré de la dénoncer depuis plusieurs mois :

"Le chasseur d'héritiers, qui exerce une activité à mi-chemin entre le métier de détective et celui de notaire, se rémunère en prenant une part de son héritage (environ 40%). En échange de quoi, il la représentera auprès du notaire, finalisera la succession et lui reversera son argent. Comme c'est souvent le cas, les fonds passent donc du notaire au généalogiste qui reverse lui-même les sommes à l'héritier. Confiante, Martine signe. «Il y avait deux appartements et de l'argent placé sur des comptes», se souvient-elle. Avec sa sœur, il était prévu qu'elles touchent chacune 100.000 euros.
(...)
Sauf que l'argent n'est jamais arrivé. A la mi-2016, «un employé de Maillard m'a prévenue qu'il n'avait plus de quoi payer et qu'il fallait mieux que je prenne un avocat». En effet, quelques mois plus tard, en janvier 2017, l'entreprise Maillard met la clé sous la porte. La société, un temps numéro 4 du secteur de la généalogie successorale, est déclarée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris. Le liquidateur découvre alors que l'étude généalogique a abusivement utilisé les héritages de ses clients pour éponger ses dettes et qu'elle a dilapidé tout leur argent.

Comme Martine et sa sœur, ils sont près de 1700 héritiers à avoir été floués. «C'est de l'argent qui nous revenait. On leur a fait confiance et ils ont abusé de nous», déplore la retraitée. «Non seulement, ils ont pris leurs honoraires mais en plus ils ont gardé notre héritage, c'est inacceptable».


Enquête préliminaire pour «abus de confiance» et «escroquerie»

Au fil des ans, la dette a grossi et les «emprunts» sur les fonds des héritiers ont continué à être prélevés, jusqu'à la faillite. Ce sont les salariés qui ont fini par signaler la situation. Alerté fin 2016, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour «abus de confiance» et «escroquerie». «Les investigations ont été confiées à la brigade de recherches et d'investigations financières (BRIF) et sont toujours en cours», nous indique une source judiciaire. Contacté par Le Figaro, le dirigeant de l'entreprise n'a pas donné suite.

Un scénario similaire se serait produit avec l'entreprise P. Jouannet qui compte 6 à 9 salariés. Elle aussi a fait faillite et a été déclarée en liquidation judiciaire fin août. Selon nos informations, elle aurait ponctionné 1,2 millions d'euros sur les fonds héritiers, faisant 170 «victimes». Là encore, le parquet de Paris a ouvert une autre enquête préliminaire fin septembre pour les mêmes incriminations que pour la société Maillard.

Des comptes pas sécurisés

Comment ces deux «cabinets» ont-ils pu aussi facilement utiliser les fonds des héritiers à d'autres fins? La réponse tient en partie dans le fait que cette profession n'est pas réglementée. Il y a bien la loi du 23 juin 2006 qui oblige le chasseur d'héritiers à être mandaté par «toute personne qui a un intérêt direct et légitime à l'identification des héritiers ou au règlement de la succession».

Mais le texte est loin d'encadrer la profession dans son ensemble. Par exemple, il n'y a pas d'obligation légale d'avoir deux comptes séparés, entre celui de l'entreprise et celui qui héberge les fonds des héritiers. Pas d'obligation non plus d'avoir un compte sécurisé, à l'image d'autres professions réglementées: le compte CARPA pour les avocats ou un compte séquestre pour les notaires. Ce type de compte a pour effet d'isoler et de sécuriser des fonds du reste de l'entreprise. En cas de liquidation judiciaire, ces fonds sont intouchables et peuvent être immédiatement restitués à leurs propriétaires. «Sans ça, il peut être tentant d'utiliser les fonds des héritiers pour éponger les dettes et faire fonctionner l'étude», glisse un généalogiste, sous couvert d'anonymat.

«Toute profession manipulant des fonds de tiers doit pouvoir les protéger», estime pour sa part le liquidateur. «Les généalogistes devraient en faire partie». D'autant que la profession brasse beaucoup d'argent: les génalogistes restituent chaque année 350 millions d'euros aux héritiers. L'autre solution consisterait à laisser les fonds chez les notaires, qui reverseraient les honoraires aux généalogistes. Mais dans la profession, rares sont ceux qui y sont favorables. «Les habitudes ont la vie dure», soupire l'un d'eux. Comme Maillard ou Jouannet, combien d'autres études généalogiques pourraient connaître le même sort? «Je pense que d'autres vont suivre», prédit une source proche du dossier.

Source & Suite - Je recommande également la lecture des Commentaires en pied d'article...
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:37:43 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #41 le: 21 Octobre 2017 à 14:55:46 »

Cette information du Figaro a été citée dans la "Revue de Presse de France Inter" ce samedi 21 octobre 2017 :

"A lire aussi dans le Figaro, "Comment des centaines d'héritiers se retrouvent privés d'héritage". L'ISF n'y était pour rien. Ce sont deux cabinets de généalogie qui sont visés par des enquêtes judiciaires. Ces chasseurs d'héritiers peuvent vous annoncer un beau jour qu'un parent dont vous ignoriez l'existence a laissé une petite fortune. Ils se rémunèrent en prenant une part de l'héritage, mais ces deux cabinets ont fait faillite et ont tenté d'éponger leurs dettes avec l'argent de quelques 1900 clients." - Source : https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse

Il ne manque plus que le Canard Enchainé pour mettre la main sur un exemplaire des clauses secrètes
entre les 'cabinets de généalogistes' et les notaires qui se sont laissés prendre à ce jeu.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:20:38 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

F. Goldberg

  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 6
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #42 le: 25 Octobre 2017 à 11:20:28 »

Nous vous rappelons que nous sommes les avocats (Cabinet FTPA, Fabrice LORVO Frédéric GOLDBERG) de la société de généalogistes ADD & Associés. Après avoir consulté le forum à la suite de notre précédent message du 16 octobre 2017, nos observations sont les suivantes.

1)   Mentions légales

Votre site ne respecte toujours pas les obligations légales telles que l’identification du modérateur et les adresses de contact de l’éditeur du site Internet : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228.

Merci de vous y conformer. A défaut, nous serons contraints de saisir le Procureur de la République puisque c’est un délit pénal (Le manquement à l'une de ces obligations peut être sanctionné jusqu'à un an d'emprisonnement, 75 000 € d'amende pour les personnes physiques et 375 000 € pour les personnes morales).

Nous observons que vous êtes bien prompts à dénoncer les prétendus manquements chez les autres, sans vouloir corriger ceux que vous commettez.


2)   Les termes abusifs dans le titre et le fil de la discussion

Nous ne vous contestons pas le droit de discuter des pratiques d’une profession, d’autant que l’actualité récente démontre que des dérives ont pu être commises par certains de ses membres. Nous vous reprochons cependant d’assimiler délibérément et de manière abusive ADD & ASSOCIES à ces pratiques malhonnêtes qu’elle réprouve fermement.

Une fois de plus, nous vous demandons de mettre fin à l’assimilation qui apparaît dans le titre du fil « L'arnaque ADD & Associés » et de retirer les propos constituant des insultes ou des dénigrements à savoir :

-   « Arnaque » (Nemo492 : titre + nombreuses occurrences)
-   « forme de racket à la limite de la légalité » (Nemo492 : Message d’origine)
-   « sale boulot, voire illégal » (Nemo492 : Message d’origine)
-   « Situation de racket » (Nemo492 : Réponse 1)
-   « méthodes crades » (Nemo492 : Réponse 3)
-   « Mensonges et intimidations » (Nemo492 : Réponse 3)
-   « chiens renifleurs » (Nemo492 : Réponse 3)
-   « Sale boulot » (Nemo492 : Réponse 3)
-   « spoliations forts lucratives »  (Nemo492 : Réponse 7)
-   « coup de bluff » (Nemo492 : Réponse 14)
-   « tout le monde se gave » (Nemo492 : Réponse 19)
-   « ces vautours » (Nemo492 : Réponse 21)
-   « racketteurs » (Nemo492 : Réponse 21)
-   « Je perçois nettement ces ADD & Associés, ainsi que leurs complices, notaires sans éthique, comme des charognards planant au-dessus des défunts pour en soutirer la moitié des héritages, des mains des héritiers légitimes. » (Nemo492 : Réponse 33)

Comme c’est l’usage, nous vous indiquons que vous pouvez nous répondre personnellement ou transmettre cette lettre à votre Conseil habituel.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:20:47 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14394
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #43 le: 25 Octobre 2017 à 11:46:33 »

1) Mentions légales

Ces mentions se trouvent facilement sur le site de l'Afnic en posant une recherche sur "icietmaintenant.fr"

2) Les termes abusifs dans le titre et le fil de la discussion

Les témoignages postés ici sont assez éloquents.

C'est un peu comme si Monsanto réclamait le retrait des termes poison, empoisonneur, produit mortel, etc...
dans tous les supports qui traitent du glyphosate.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:20:59 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

F. Goldberg

  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 6
Re : Le juteux business des généalogistes
« Réponse #44 le: 26 Octobre 2017 à 15:13:36 »

Nous vous rappelons que nous sommes les avocats (Cabinet FTPA, Fabrice LORVO Frédéric GOLDBERG) de la société de généalogistes ADD & Associés.

1)   Mentions légales

La loi précitée oblige que toutes ces informations soient accessibles directement sur votre site Internet. Sur l’Afnic ne figurent pas les informations concernant l’éditeur de la page et le modérateur du forum. Merci de nous les communiquer.


2)   Les termes abusifs dans le titre et le fil de la discussion

A ce jour, vos témoignages (Nemo492) sont uniquement insultants ou dénigrants. Vous n’établissez aucun grief contre ADD & Associés.

Vous vous contentez de contester le mode de fonctionnement économique du métier des généalogistes qui, contrairement à vos allégations, ne sont pourtant payés qu’au résultat, c’est-à-dire en cas de solde successoral positif.

Dans tous les cas, ADD & Associés n’est pas assimilable à l’ensemble des membres de la profession de généalogistes, et encore moins aux pratiques de certains de ces membres faisant débat aujourd’hui et réprouvées par ADD & Associés.

Rien ne vous permet un titre de fil de discussion aussi outrancier à l’égard d’ADD & Associés.

C’est la raison pour laquelle nous vous demandons, de nouveau, de retirer les termes précédemment cités, qui visent, dans vos propos, uniquement la société ADD & Associés.


Comme c’est l’usage, nous vous indiquons que vous pouvez nous répondre personnellement ou transmettre cette lettre à votre Conseil habituel.
« Modifié: 19 Décembre 2017 à 16:21:10 par Nemo492 »
IP archivée