Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Notre Dame des Landes  (Lu 2069 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Notre Dame des Landes
« le: 26 Décembre 2012 à 16:36:27 »

Ils ont  besoin d'aide.

!

http://zad.nadir.org/

IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #1 le: 27 Décembre 2012 à 19:29:34 »

Tryo, Kabal, Keny Arkana ou encore ZEP sont à l'affiche du "Festi-Zad" organisé par des opposants à Notre-Dame-des-Landes du 4 au 6 janvier sur le site prévu pour l'aéroport.

Trois jours pour "exprimer de manière festive notre rage contre toutes celles et ceux qui décident de nos futurs loin de nous". Sur leur site, les organisateurs du Festi-Zad, qui se tiendra du 4 au 6 janvier à Notre-Dame-des-Landes, donnent le ton : "que notre volonté soit fête".

Pour ça, ils annoncent de gros moyens : cinq scènes, plus de 30 groupes dont les Tryo (déjà venus sur place en novembre défendre les opposants) et la rappeuse anti-capitaliste Keny Arkana, et bien sûr du reggae, de la techno… Quelque 4.000 personnes auraient déjà annoncé leur participation, tout ça à tarif libre. "La lutte n’a pas de prix", expliquent les organisateurs.

Reste le problème de la mise en place, manifestement encore à l’état de projet : les organisateurs cherchent toujours des "cuisines autogérées", des "structures type barnums" et du câble électrique.
Et la question de l'attitude des forces de l'ordre, alors que la Justice a confirmé, la semaine dernière, le caractère illégal de l'occupation du terrain par les opposants.
Mais les premières expulsions ont donné lieu à de violents affrontements, et le président de la commission de dialogue mise en place pour calmer les esprits a estimé, jeudi, que de nouvelles opérations des forces de l'ordre "ne faciliteraient pas le dialogue". S'il devait être écouté, aucune nouvelle expulsion ne devrait avoir lieu, "sauf violences", avant le 31 mars date de remise de son rapport.
Source

Plus d'infos ici: http://zad.nadir.org/spip.php?article885
IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #2 le: 05 Février 2013 à 04:20:25 »

Les opposants gagnent un répit d’un an et demi

La Cour de cassation vient d’accorder un délai d’au moins 18 mois aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une heureuse surprise pour les défenseurs du bocage.

L’embourbement du gouvernement Ayrault dans la zone humide de Notre-Dame-des-Landes n’est pas près de se dénouer. Nouveau fait majeur dans la bagarre qui oppose Vinci aux paysans menacés d’expulsion, mardi 29 janvier, la Cour de cassation a décidé… de ne rien décider. Elle attendra que tous les recours administratifs soient jugés pour examiner un pourvoi formé par les occupants de la zone d’aménagement différé contre leur expropriation (lire les arrêts de la Cour de cassation).

Ces derniers ont saisi le juge administratif en octobre 2011 pour faire annuler l’arrêt de cessibilité (liste préfectorale des parcelles qui doivent être expropriées) qui les concerne. Ce recours a été débouté en décembre 2012 par le tribunal administratif de Nantes, mais il fera l’objet d’un appel, voire ultérieurement si besoin d’un recours devant le Conseil d’État.

Une quinzaine de fermes doivent encore être détruites

En attendant, le concessionnaire Aéroport du Grand-Ouest (Vinci), qui doit acquérir les terrains convoités, devra patienter. Les expulsions sont donc retardées pour la quinzaine de fermes qui doivent encore être détruites. Et ce, pour une période de 18 mois à deux ans, selon les estimations des opposants et leurs avocats. « C’est une surprise, explique Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, une association d’habitants et d’exploitants menacés d’expulsion. Jusqu’à présent le projet avançait malgré tous nos recours. »

Cet arrêt ne protège pas pour autant les occupations illégales installées dans des cabanes et des fermes expulsées, sur la Zone d’aménagement différé (Zad) visé par le projet d’aéroport. Le face-à-face entre opposants et forces de l’ordre, qui dure depuis le 17 novembre, devrait donc se poursuivre, alors qu’une « trêve » est encore théoriquement à l’œuvre jusqu’au mois de mars dans le cadre des travaux de la « commission de dialogue ».

« Le pouvoir joue l’apaisement, il n’y a pas de pression de la préfecture centrale, raconte Dominique Fresneau. Les contrôles systématiques embêtent surtout les locaux qui doivent circuler pour travailler sur leurs terres. C’est une stratégie qui vise à installer un climat malsain, mais il n’y a pas d’affrontements. »    Suite & Source
IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #3 le: 25 Mars 2013 à 01:49:45 »

Malgré le quotidien difficile, le front hétéroclite des opposants à l'aéroport a passé l'hiver et envisage déjà « l'après ». Les prochains mois seront déterminants. Reportage


L’hiver s’est montré particulièrement féroce sur la zone humide de Notre-Dame-des-Landes. Ni la pluie incessante, ni le vent, ni le froid humide qui pénètre sous les toiles de tentes n’ont laissé de répit aux occupants de la « zone d’aménagement différé » (ZAD) visée par un projet contesté d’aéroport. Ils sortent pourtant renforcés de leur quatrième hiver d’occupation.

Une trentaine de communautés ont élu domicile dans des cabanes perchées, flottantes ou montées sur pilotis ; des granges et des chapiteaux ont été prêtés par les habitants. Au total, estiment les « zadistes » les plus anciens, 200 à 300 personnes vivent constamment sur les 1 650 hectares de la ZAD. C’est environ deux fois plus qu’avant la vague de destruction, en octobre, d’une dizaine de fermes et d’habitations « illégales ». «  La préfecture n’avait pas compris que ce n’était pas un problème pour nous de vivre dans des conditions épouvantables », s’amuse un « zadiste » présent sur la zone depuis plusieurs années.

Les constructions avancent

À quelques jours de la fin de la « trêve » annoncée en novembre par Jean-Marc Ayrault avec la nomination d’une « commission de dialogue », un calme précaire est maintenu entre occupants « illégaux » de la zone et les équipes de gendarmerie mobile qui se relaient jour et nuit aux carrefours stratégiques pour contrôler chaque passage. Mais l’ambiance reste hostile et les petites provocations, « dans les deux camps », font parfois dégénérer le face-à-face. « C’est une occupation militaire aussi inutile qu’insupportable », tempête Marie, qui loue une petite maison à deux pas du principal lieu d’affrontements et qui en deviendra « squatteuse » au 1er avril, date de la fin de la « trêve ». « On ne peut plus circuler, même à vélo, sans être systématiquement contrôlé. Ce n’est plus supportable », gronde la mère de famille arrivée à Notre-Dame-des-Landes en 2000.    Suite & Source

IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #4 le: 10 Avril 2013 à 03:09:43 »

Les trois commissions ont rendu leur rapport ce mardi. Sans remettre en question le principe du projet, elles renvoient ses porteurs au travail. Un nouveau délai pour les opposants.

Jusqu’au bout de l’impasse politique ?
Après le rendu des rapports de la commission de dialogue, de l’expertise scientifique sur la loi sur l’eau et d’une mission sur l’agriculture, le gouvernement a choisi de maintenir son cap.

Sans surprise, les trois groupes de travail installés fin novembre par Matignon n’ont pas remis en cause le projet d’aéroport contesté à Notre-Dame-des-Landes. Ils portent toutefois une série de recommandations sur des points non négligeables, que le gouvernement a annoncé vouloir suivre une à une.

En premier lieu, le projet devra être redessiné pour que son emprise et l’impact sur les surfaces agricoles soient moindres. Il faudra également revoir les mesures prévues pour compenser la destruction de la zone humide, qui n’ont pas été jugées satisfaisantes par les experts. « La compensation écologique pour le projet de Notre-Dame-des-Landes (…) amène à effectuer douze réserves », indique ainsi le collège d’experts, alors que la mission agriculture préconise un élargissement « de 50 à 100 % de la zone de compensation  ».

La commission de dialogue formule aussi 14 recommandations au service d’une plus grande transparence dans le débat.
 Le devenir de l’actuel aéroport Nantes Atlantique doit être clarifié et des plans sur l’exposition au bruit et l’impact du développement des transports autour du futur aéroport devront être élaborés. « Il nous semble nécessaire de rechercher un meilleur équilibre entre le projet et les enjeux agricoles et environnementaux », résume la commission de dialogue.

Un temps précieux pour les opposants

Sur tous ces points, les porteurs du projet réunis dans un Comité de suivi des engagements de l’État doivent donc retourner au travail. Cela retardera de plusieurs semaines les premiers travaux de défrichement, prévus initialement pour le printemps. Un temps précieux pour les opposants, qui continuent d’organiser sur place l’occupation de la « zone à défendre ».  Suite & Source

IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #5 le: 16 Avril 2013 à 03:56:16 »

Notre-Dame-des-Landes: 3 policiers et 1 opposant blessés dans des heurts.

Trois policiers et un manifestant ont été blessés lundi dans des heurts entre forces de l'ordre et opposants au projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes.
Les heurts ont éclaté vers 7h lundi matin au niveau du Chemin de Suez qui mène à la Châtaigneraie, lieu de rassemblement des opposants au projet.

Les manifestants ont jeté des bouteilles et des cocktails molotov sur les forces de l'ordre déployées sur place qui ont fait usage en retour de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.
Un gendarme, brûlé superficiellement par un cocktail molotov, et un manifestant touché au visage ont été conduits à l'hôpital. Deux autres gendarmes ont été légèrement blessés.

Le projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, porté par le Premier ministre et ancien maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, a donné lieu à des affrontements parfois violents ces derniers mois sur le site du futur aéroport.
Jean-Marc Ayrault a réaffirmé la semaine dernière sa volonté de construire l'aéroport toute en promettant que le projet serait amendé pour tenir compte des critiques des rapports commandés pour apaiser la contestation sur le terrain.

Le rapport de la commission de dialogue remis au gouvernement la semaine dernière confirme la nécessité d'un nouvel aéroport tout en émettant des réserves sur l'argumentaire du projet.   Source RMC
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Dans la presse vous entendrez beaucoup parler des trois gendarmes blessés mais, peu des personnes subissant les violences physiques et psychologiques de cette opération militaire.

En tant qu’équipe médicale on voulait transmettre ce que l’on a vu aujourd’hui. Alors qu’hier on célébrait la libération du carrefour de la Saulce deux jours plus tôt par un pique-nique festif sans autres blessures que des coups de soleil, ce matin les gendarmes sont revenus en nombre reprendre le carrefour, réinstaurer leur occupation militaire. Dans ce cadre là, on a vu de nombreux tirs tendus de flashball et grenades assourdissantes à courte distance, qui ont infligé de nombreuses blessures dont certaines pris en charge par l’équipe médicale :

- impacts par flashball :

Œdèmes et hématomes :
    - trois personnes dans les jambes
    - une personne dans le bras
    - une personne dans les épaules
    - trois personnes dans le thorax
    - une personne dans le dos
Un impact dans la tête entrainant une plaie ouverte du crâne nécessitant cinq points de suture.
Un impact dans le visage provocant un arrachement important de l’arcade et un enfoncement des sinus accompagné par une hémorragie importante nécessitant une prise en charge par les pompiers.   Suite & Source (Équipe médicale de la ZAD)
« Modifié: 16 Avril 2013 à 04:20:31 par Divs »
IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #6 le: 23 Novembre 2013 à 03:59:10 »

Action clownesque devant le siège de Vinci.

Le comité d’Île-de-France de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes inaugurait un aéroport à Reuilly-Malmaison, vendredi.


À quelques mètres du siège de Vinci, une cinquantaine d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont marqué, à leur façon, un week-end de mobilisation qui s’ouvre sur la « ZAD » contre la mise en route annoncée des travaux de barreaux routiers.

Sur place, le bras de fer continue

Les arrêtés « loi sur l’eau » et « déplacement des espèces protégées » devraient être publiés par les services de l’État en décembre. La Commission européenne vient également de donner son accord à la subvention de 150 millions d’euros de l’État pour l’aéroport.

Les travaux doivent donc juridiquement pouvoir commencer sous peu, mais les opposants au projet d’aéroport prévoient de nouveaux recours. La mobilisation reste aussi importante sur la Zone d’aménagement différée (ZAD).

Parmi les nombreux rendez-vous judiciaires des occupants de la ZAD, un apiculteur est assigné en référé par la société AGO-Vinci devant le juge du tribunal de Saint Nazaire, le 26 novembre, pour occupation illégale de terres agricoles. Un rassemblement de soutien, à l’appel d’organisations d’Apiculteurs professionnels et de Copain44 est prévu à 10h devant le tribunal.  Source
IP archivée

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2040
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #7 le: 18 Décembre 2013 à 12:36:27 »

"Le préfet de la Loire-Atlantique a réaffirmé l'intérêt du projet d'aéroport de NDDL lors de son bilan de la phase de concertation, lundi 16 décembre. Deux arrêtés en attente de publication pourraient relancer les travaux."
http://www.actu-environnement.com/ae/news/vers-reprise-travaux-notre-dame-des-landes-20252.php4#xtor=ES-6
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13805
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #8 le: 15 Mars 2016 à 20:45:49 »

Notre-Dame-des-Landes : à qui profite le périmètre du référendum ?

"Le périmètre se précise. Et il sera resserré. Manuel Valls a annoncé ce mardi que le référendum local sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes aurait lieu en juin et serait limité au seul département de Loire-Atlantique. Un arbitrage conforme au souhait des plus fervents partisans du projet, notamment le ministre des Affaires étrangères et ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault.

«On a choisi ce périmètre pour que le oui l’emporte, c’est le seul critère, a tempêté auprès de l’AFP le maire (sans étiquette) de Notre-Dame-des-Landes, Jean-Paul Naud, co-président de l’association des élus opposés à l’aéroport. Le périmètre idéal aurait dû englober les Pays-de-la-Loire et la Bretagne, parce que ce transfert ne concerne pas que Nantes mais l’ensemble du Grand Ouest, si j’en crois les promoteurs du projet.»

Le Syndicat mixte aéroportuaire (SMA) du Grand Ouest réunit en effet 22 collectivités parmi lesquelles les régions Bretagne et Pays de la Loire et les départements de Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Morbihan, Mayenne et Maine-et-Loire. «Six présidents de département avaient demandé à être associés à cette consultation, l’ancien président socialiste de la région avait lui-même défendu le périmètre des deux régions.

Le déni démocratique est manifeste», s’est insurgé le sénateur écologiste de Loire-Atlantique Ronan Dantec, qui estime que «Manuel Valls saborde le référendum sur Notre-Dame-des-Landes»." - Source

A surveiller surtout combien de millions d'euros seront ponctionnés dans la poche des contribuables
pour conduire des campagnes d'intox, et influencer les électeurs concernés...
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #9 le: 27 Juin 2016 à 15:57:09 »

Notre-Dame-des-Landes

Il est vrai que si on considère le profil géographique des votants, il est assez étonnant de constater que ce sont les gens qui n'habitent pas sur place qui décident pour les autres que ces derniers, installés, doivent partir.

Il est vraiment urgent que le crime écologique, ie écocide, soit reconnu, et que les peines soient égales ou supérieures à celles obtenues pour les crimes de droit commun les plus graves.
Car le crime contre le vivant, l'eau, le sol, la vie du sol a des répercussions dramatiques sur un nombre de personnes très étendu, et sur la planète de manière générale.
« Modifié: 27 Juin 2016 à 16:24:16 par katchina »
IP archivée

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #10 le: 27 Juin 2016 à 16:06:47 »

Citer
« Conserver et rénover Nantes-Atlantique coûterait huit à dix fois moins cher »


« Les contribuables sont pris en otage : leur argent va être investi dans ce projet d’aéroport via les financements publics et ce sont les entreprises privées qui en toucheront les dividendes, a déclaré le député européen frontiste Gilles Lebreton. MM. Retailleau et Clergeau sont les VRP de Vinci [Vinci Airports a obtenu la concession du futur aéroport du Grand-Ouest]. »

Le député européen frontiste Gilles Lebreton a rappelé les différentes phases du débat public, concluant à l’échec de toutes les procédures d’enquête et de débat. « Tout s’est terminé en eau de boudin, la démocratie environnementale n’a pas fonctionné, des commissions ont été créées par le gouvernement et tout le monde s’interroge aujourd’hui sur les vertus et les qualités de ce projet », a-t-il fait valoir.

Mardi, le premier ministre, Manuel Valls, a réaffirmé devant les députés « l’engagement du gouvernement pour la mise en œuvre de ce projet et pour que cessent les mises en cause de l’autorité de la part d’une minorité violente ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/10/21/notre-dame-des-landes-le-fn-denonce-un-projet-aberrant_4793937_3244.html#WjBcp1dugB4B6LyM.99
IP archivée

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #11 le: 29 Juin 2016 à 15:54:30 »

Pour faire écho à l'auditrice qui parle de Notre Dame Des Landes. Un peu de concret derrière les mots creux des politiques, des journalistes et industriels: le crime à venir de L'Etat Français si on laisse faire. Une video très pédagogique et... belle, qui montre bien les enjeux en présence.

Face à la menace de disparition de la zone humide de Notre-Dame-Des-Landes, différentes personnalités se positionnent sur le projet de construction d'aéroport, d'un point de vue environnemental. A travers leurs témoignages et des images naturalistes filmées sur la zone au printemps 2016, ce film de 9 minutes met en lumière les spécificités et la biodiversité exceptionnelle de ce site atypique.
« Modifié: 29 Juin 2016 à 16:23:40 par Gurney »
IP archivée

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : Notre Dame des Landes
« Réponse #12 le: 08 Novembre 2016 à 16:16:52 »

A Notre-Dame-des-Landes, le sol ne pourrait pas supporter les pistes de l’aéroport

Un chercheur du CNRS à Nantes, Luc Brohan, qui a compilé cinq thèses de doctorat consacrées au traitement des sols argileux, conclut à l’impossibilité de construire des pistes suffisamment solides.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/11/08/a-notre-dame-des-landes-le-sol-ne-pourrait-pas-supporter-les-pistes-de-l-aeroport_5027319_3244.html#xMUQBeffS7YfSycs.99

Certains éléments de ces thèses avaient déjà été soumis à Vinci par un journaliste du site Reporterre en 2014. Le concessionnaire avait alors affirmé avoir pris en compte la nature du sol de Notre-Dame-des-Landes, avançant un « traitement spécifique avec des liants hydrauliques, sur une épaisseur de 60 cm ».

Pour Jean-Marie Ravier, ingénieur de l’Ecole centrale de Paris et PDG d’une entreprise de mécanique, qui s’est associé à Luc Brohan pour faire la synthèse de ces différents travaux : « Il est possible de construire ces pistes, mais on sait aujourd’hui que cela ne tiendra pas. »


Suite et source: http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/11/08/a-notre-dame-des-landes-le-sol-ne-pourrait-pas-supporter-les-pistes-de-l-aeroport_5027319_3244.html#xMUQBeffS7YfSycs.99
IP archivée