Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Fil généraliste sur le nucléaire  (Lu 75591 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #15 le: 24 Octobre 2008 à 14:55:30 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du 24 octobre 2008 - Contact : 06.64.100.333


Tricastin - Affaire des barres combustible "suspendues"
Une fois de plus, l'ASN et EDF piétinent le droit
constitutionnel des citoyens à être informés


Le Réseau « Sortir du nucléaire » déplore que sa démarche en référé (devant le Tribunal administratif de Grenoble, dont dépend la centrale du Tricastin) n’ait pas eu un aboutissement positif. Cette démarche visait à obtenir que soit rendu public le calendrier des interventions sur les assemblages-combustible suspendus au-dessus de la cuve du réacteur n°2 de la centrale du Tricastin, théâtre d’une série d’incidents et de contaminations depuis cet été.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » rappelle que le principe de précaution et le principe d’information du public sont consacrés par la Charte de l’environnement, et ont donc valeur constitutionnelle.

Cela n’a pas empêché l’ASN d’omettre une nouvelle fois d’informer les citoyens (riverains du site du Tricastin, manifestants annoncés le samedi 25 octobre), ce qui est pourtant partie intégrante de sa mission.

EDF a commencé les opérations de récupération des deux assemblages-combustible suspendus le mercredi 22 octobre, au mépris le plus complet de la démarche en référé du Réseau « Sortir du nucléaire ».

C’est ce même jour, alors que les travaux étaient déjà commencés, que l’ASN a pour la première fois indiqué que la méthode retenue par EDF lui paraissait « satisfaisante ». La note publiée par l’ASN le 22 octobre est en outre de nature à induire le public en erreur, puisque elle y affirme que les opérations, pourtant en cours, « se dérouleront » ultérieurement. Ni l’ASN ni EDF n’ont répondu aux courriers de demande d’information du réseau « Sortir du nucléaire » en date des 7 et 8 octobre.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » rappelle que le principe de précaution doit être applicable au nucléaire. Il est amplement démontré depuis des années que les faibles doses de radioactivité peuvent avoir des effets graves et irréversibles sur la santé humaine et sur l’environnement.
 
Une vérité scientifique que même la très officielle Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR) a dû se résoudre à reconnaître depuis 1990. Il n’existe aucun seuil en deçà duquel la radioactivité est inoffensive, contrairement aux affirmations répétées d’EDF, de l’ASN et de l’IRSN.

IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #16 le: 28 Octobre 2008 à 10:09:57 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du mardi 28 octobre 2008 - Contact : 06.64.100.333


Nouvelles défaillances sur le chantier du réacteur nucléaire EPR
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire"
dénonce le fiasco EPR et demande
l'arrêt définitif de ce programme
 
Le chantier de l'EPR finlandais (AREVA) et celui de l'EPR français
(EDF) semblent rivaliser en terme de défaillances et de malfaçons
 
 
Lundi 27 octobre 2008, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a pointé "des défaillances organisationnelles chez un sous-traitant d'AREVA en charge de la réalisation d'éléments du réacteur EPR" en construction à Flamanville (Manche). Des anomalies ont été constatées dans le processus de "réalisation de pièces forgées sous-traitées par AREVA", et l'ASN a demandé à AREVA "d'apporter la démonstration de la conformité des pièces produites jusqu’ici par son prestataire", l’entreprise italienne Societa delle Fucine
 
En réalité, AREVA est elle-même prestataire pour le compte d'EDF qui assure la "responsabilité" du chantier de l'EPR de Flamanville. Ce chantier multiplie les déconvenues et autres anomalies. Pour sa part, AREVA est "responsable" du chantier de l'EPR finlandais, qui rencontre lui aussi, depuis son lancement, de très graves difficultés et compte à ce jour deux ans de retard et deux milliards d'euros de pertes financières... qui vont être couvertes par les Français et non par les Finlandais.
 
L'EPR de Flamanville (EDF) est touché par des problèmes de coulage de béton, des difficultés dans la fabrication du "liner" (le revêtement en acier qui double le béton de l'enceinte de confinement) et maintenant des défaillances de contrôle d'importantes pièces forgées.
 
L'EPR finlandais (AREVA) a rencontré de graves problèmes de qualité du béton, des soudures défectueuses sur l’enceinte de confinement, des composants essentiels non conformes, sans oublier un incendie fin juillet qui a causé des dommages importants.
 
De toute évidence, les Français ne savent plus construire de réacteurs nucléaires. C'est en soi une très bonne nouvelle mais, par contre, les conséquences financières s'annoncent graves pour les finances publiques françaises, déjà mal en point. De fait, sans même avoir besoin d'évoquer les questions pourtant cruciales du risque nucléaire et des déchets radioactifs, la décision la plus sage est d'annuler définitivement les deux chantiers précités et l'ensemble du programme EPR.
 
Les financements prévu pour le nucléaire (EPR, ITER, etc.) doivent immédiatement être reversés vers les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables, seule réelle alternative aux problèmes planétaires de dérèglement climatique et d’augmentation des contaminations radioactives. Un première mesure d’urgence, indispensable, consiste en l’arrêt de la centrale de Fessenheim (Alsace), qui atteint 30 ans de fonctionnement, et des réacteurs de plus de 25 ans comme à Bugey (Ain) et au Tricastin (Drôme).
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #17 le: 31 Octobre 2008 à 09:39:01 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du vendredi 31 octobre 2008 - Contact : 06.64.100.333
 

Le Réseau "Sortir du nucléaire" accuse
"Sciences et Vie Junior" et "Image doc"
de tromper les jeunes au profit d'Areva
 
Dans leurs numéros de novembre, les deux magazines font passer des publicités payées par Areva pour des articles ou des jeux proposés par la rédaction (voir en fichiers liés)

 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" exprime sa colère après avoir découvert les numéros de novembre des publications "Sciences et Vie Junior" et "Image doc" qui, l'une comme l'autre, trompent les jeunes lecteurs au profit de la multinationale nucléaire Areva. Dans les deux cas, de véritables publicités, avec le logo d'Areva et des formules comme "Les activités d'Areva contribuent à répondre aux grand enjeux du XXIème siècle", sont présentées de façon à laisser croire qu'il s'agit d'articles de la rédaction.

La mention "publicité" ou "publi-reportage" ne figure pas, alors qu'il s'agit bien de publicités payées par Areva. A sa demande de droit de réponse, le Réseau "Sortir du nucléaire" s'est même entendu répondre par Images.doc que ce serait payant "puisque Areva a payé". Etrange conception de l'information pluraliste à laquelle devraient avoir droit les jeunes lecteurs.

Les deux magazines ont cosigné les publicités d'Areva, cautionnant donc le contenu et aggravant de fait la tromperie. "Sciences et Vie Junior" a été jusqu'à présenter ces publicités comme un "Jeu-concours". Dans les deux cas, le débat de société est évacué, aucune mention n'est faite des problèmes générés par l'industrie nucléaire et des oppositions qui existent partout où cette industrie est présente.


Quelques précisions :
 
"Sciences et Vie Junior" présente, avec la mention "Jeu-concours" au lieu de "publicité", trois encarts (quart de page) qui sont disposés au fil des pages, pour finir par une pleine page qui présente le "concours". Il est expliqué que dans le journal "se sont glissés trois petits articles sur Areva". Or, il s'agit bien de publicités, avec le logo d'Areva et des phrases comme : "Areva propose des solutions technologiques pour produire de l'énergie sans co2". Qui peut prétendre que ces extraits de la prose publicitaires habituelle d'Areva relèvent d' "articles" ? Il est clair que le subterfuge du "Jeu-concours" peut tromper des jeunes… ce qui est de toute évidence le but recherché. 
 
"Images doc" contient un quatre-pages central qui ressemble d'autant plus à un dossier "de la rédaction" qu'aucune mention ne signale qu'il s'agit d'une publicité. L'ensemble parait être de caractère "informatif"… mais omet totalement les problèmes liés à l'énergie nucléaire. Si les déchets radioactifs sont évoqués, c'est juste pour affirmer qu'ils sont "emballés dans des caissons en acier ou en béton". Parmi ces "informations", on trouve un encart titré "Qui est Areva ?" et qui apporte la réponse : "Une grande entreprise industrielle internationale qui propose des solutions pour produire de l'énergie sans CO2 et acheminer l'électricité en toute fiabilité." On est loin des informations équilibrées que les jeunes sont en droit d'attendre sur un tel sujet de société. La propagande d'Areva est insidieusement amenée avec la collaboration et la caution du magazine qui appose son logo.
 

Conclusion :
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" s'est toujours déclaré favorable à ce que la question du nucléaire soit étudiée par les jeunes, que ce soit dans le système scolaire ou dans des magazines. Encore faut-il que les arguments du débat de société soient présentés de façon équilibrée, ce qui n'est bien sûr pas le cas quand seuls les arguments pronucléaires sont présents, et encore moins lorsqu'il s'agit de publicités déguisées en articles ou en jeux.

Les manœuvres d'Areva, avec la complicité de "Sciences et Vie Junior" et "Image doc", sont d'autant plus choquantes qu'elles visent des jeunes qui n'ont pas forcément les moyens et l'expérience pour détecter la tromperie. De toute évidence, après les graves évènements du Tricastin, Areva tente par tous les moyens de redorer son image. Il est très inquiétant de voir des magazines réputés participer à de telles manœuvres.
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #18 le: 02 Novembre 2008 à 15:48:54 »

Donnez-nous les moyens de poursuivre nos actions !

Autant vous le dire sans détour : les finances du Réseau "Sortir du nucléaire" sont actuellement au plus bas.

Nous avons donc besoin d'une aide rapide et massive de votre part.

Votre don, même minime (10 ou 15 euros), nous apportera un soutien crucial.

Depuis 10 ans, le Réseau "Sortir du nucléaire" réalise un énorme travail quotidien pour informer, alerter, rassembler, agir et proposer des solutions concrètes. L'actualité de ces derniers mois (accident nucléaire au Tricastin...) montre à quel point une vigilance citoyenne est indispensable.

Association libre et indépendante, le Réseau Sortir du nucléaire refuse les subventions publiques et toutes les contributions financières des entreprises. Nous ne comptons que sur les dons de milliers de citoyen-ne-s ...c'est-à-dire VOUS !

Votre don est déductible à 66 % de vos impôts. Ainsi, un don de 50 euros ne vous coûtera en réalité que 17 euros après déduction fiscale. Vous recevrez un reçu fiscal.

Pour vous remercier chaleureusement de votre soutien, vous serez abonné automatiquement (sauf avis contraire de votre part) à notre revue trimestrielle "Sortir du nucléaire" quel que soit le montant de votre don. Si vous êtes déjà abonné, nous prolongerons votre abonnement pendant un an.

C'est maintenant que nous avons besoin de vous :
1/ Faites un don en ligne : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/don-en-ligne.html
2/ Envoyez nous un chèque à l'ordre de "Sortir du nucléaire" à :
Réseau "Sortir du nucléaire" - 9, rue Dumenge - 69317 Lyon Cedex 04

Pensez à vos cadeaux de fin d'année en achetant un livre, DVD, CD, jeu, autocollant, ... dans notre boutique en ligne : http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Mille mercis pour votre aide.

Amicales salutations,

Philippe Brousse
Directeur du Réseau "Sortir du nucléaire"
9, rue Dumenge 69317 Lyon Cedex 04
Tel. 04 78 28 29 22
http://www.sortirdunucleaire.fr



__._,_.___
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #19 le: 06 Novembre 2008 à 14:58:35 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du jeudi 6 novembre 2008 - Contact : 04.78.28.29.22 ou 06.74.19.28.06 ou 06.64.100.333


Enfouissement des déchets nucléaires :

le Réseau "Sortir du nucléaire" publie
une liste de 25 communes candidates
et relaie la mobilisation citoyenne
 
- ces communes sont toutes situées dans l'Est, zone déjà "colonisée" par les déchets radioactifs
- dans les communes où une consultation populaire a eu lieu, le projet a été largement rejeté
- plus de 3000 communes ont refusé les déchets nucléaires malgré les fortes subventions promises
- des mobilisations citoyennes sont en préparation pour s'opposer à l'enfouissement des déchets


Voir cartes ICI
 

Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie une liste de 25 communes dont les élus, qui avaient jusqu'au 31 octobre pour se prononcer, se sont portés candidats auprès de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) : il s'agit de recevoir un site d'enfouissement de déchets nucléaires... ainsi que les fortes subventions débloquées par l'Etat pour susciter des candidatures. Le Réseau "Sortir du nucléaire" et ses associations adhérentes ont suivi de près les procédures dans les communes concernées, mais il n'est cependant pas exclu que d'autres maires aient discrètement fait acte de candidature.
 
Alors que l'Andra avait sollicité 3115 maires dans diverses régions, la quasi totalité a refusé les déchets nucléaires malgré la perspective de recevoir de très fortes subventions. De plus, on s'aperçoit que les rares candidats sont situés dans la même zone, à cheval sur les départements de l'Aube (10), de la Haute-Marne (52), de la Meuse (55) et des Vosges (88). Cette zone, qui comprend déjà deux sites de stockage de déchets radioactifs (à Morvilliers et Soulaines, dans l'Aube),  un projet d'enfouissement profond des déchets les plus dangereux (à Bure, dans la Meuse) et un projet de centre de tri, reconditionnement et stockage de déchets dits "de très faible radioactivité" (entreprise DAHER, à Epothémont, dans l'Aube), semble avoir été désignée par l'Etat comme la "poubelle nucléaire" de la France.

Il apparaît que des élus ont été abusés par la stratégie insidieuse de l'Andra : 
- le dossier de l'Andra donne l'exemple de la "dotation " de 5,6 millions d'euros qui a accompagné l'implantation d'un site dans l'Aube, laissant implicitement croire qu'une somme équivalente pourrait être à nouveau versée... alors qu'aucun chiffre officiel n'a été avancé.
- il a été promis aux candidats qu'un Débat public, sous l'égide de la Commission nationale du Débat public (CNDP), sera organisé avant toute décision définitive. Mais, lors du Débat public de 2005 organisé par la CNDP sur l'ensemble de la question des déchets nucléaires, l'option de l'enfouissement avait clairement été écartée... ce qui n'a pas empêché le pouvoir d'imposer cette option. Il est donc avéré qu'un Débat public n'apporte absolument aucune garantie.

Par contre, lorsqu'ils ont été consultés, les citoyens n'ont pas été abusés par l'Andra. Citons entres autres Ville-en-Woëvre et Tréveray, en Meuse, où la population s'est prononcée contre le projet respectivement à 71,7% et 87,8%.

Il apparaît donc clairement que, contrairement à un certain nombre d'élus, les citoyens ne sont pas prêts à se laisser acheter et font preuve de dignité et de courage. De fortes mobilisations sont en préparation pour empêcher le véritable crime que constitue l'enfouissement des déchets nucléaires. D'ores et déjà, le Réseau "Sortir du nucléaire" diffuse sur son site web (*) les coordonnées des municipalités candidates, afin que les citoyens puissent exiger des consultations municipales.
 
Il est par ailleurs nécessaire que se mobilisent aussi les habitants des communes voisines des communes candidates : la grave dévalorisation du territoire sacrifié ne s'arrêterait évidemment pas aux limites de la commune où serait implanté le site d'enfouissement. Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle l'opinion publique, qui refuse frontalement les déchets nucléaires, à tirer les conséquences de cette position fort justifiée : il faut remettre en cause la production des déchets radioactifs, et donc l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins civiles et militaires, et préférer les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables.

 

 
Liste de 25 communes dont les élus se sont portés candidats
(Cette liste est tenue à jour sur le site web http://www.sortirdunucleaire.org)
NB : aucune consultation populaire n'a été organisée dans ces communes !
 

 
Aube - Dix candidatures : Saint-Léger-sous-Brienne, Brienne-le-Château, Petit-Mesnil, Juzanvigny, Hampigny, Morvilliers, Pars-lès-Chavanges, Auxon, Radonvilliers, Epothémont.

Haute-Marne - Sept candidatures : Saint-Blin-Sémilly, Roches-Bettaincourt, Rimaucourt, Bricon, Doulaincourt-Saucourt, Semoutiers-Montsaon, Foulain.

Meuse - Quatre candidatures : Gondrecourt-le-Château, Chassey-Beaupré, Billy-sous-Mangiennes, Montigny-lès-Vaucouleurs.

Vosges - Quatre candidatures : Rouvres-en-Xaintois, Grand, Aouze, Soulosse sous Saint Elophe.


(*) http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=alerte-dechets&page=14

IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #20 le: 07 Novembre 2008 à 14:29:08 »

Réseau "Sortir du nucléaire"- Fédération de 830 associations
Information du vendredi 7 novembre 2008
 
 
Transport déchets nucléaires
La Hague (France) -Gorleben (Allemagne)
Du 7 novembre 18h30 au 9 novembre 16h30



Contexte :
La date du départ est plus que symbolique : voici 4 ans Sébastien Briat décédait lors d’une tentative de blocage d’un de ces transports. Fin octobre, à Avricourt, là-même où Sébastien a laissé sa vie, la municipalité, encouragée par 300 manifestant-e-s a rejeté le projet d’enfouissement de déchets nucléaires FAVL par 13 voix (une voix pour). Merci !

La répression a déjà commencé en Allemagne : perquisitions à Karlsruhe [ DE ], mise en garde à vue [ DE ]... jusqu’à l’arrivée des déchets à Gorleben d’une militante ayant plusieurs actions réussies contre ce genre de transports, par exemple l’arrêt du convoi probatoire des TN85.

La mobilisation a elle aussi commencé, avec plus de 50 bus convergeant de toute l’Allemagne. Le trafic voyageurs a déjà été suspendu entre Lunebourg et Dannenberg (gare de Gorleben).

Données techniques :
Les 11 castors (emballages) utilisés sont de type TN85 (et non plus Castor HAW28) car le combustible retraité était irradié avec un taux de combustion plus important : ces déchets vitrifiés dégagent donc plus de chaleur et doivent en conséquence être plus refroidis. Chaque wagon d’environ 150 t comporte un castor d’environ 120 t pour au plus 14 t de déchets répartis en au plus 28 colis CSD-V de 500 kg. (CSD-V veut dire Conteneur Standard de Déchets Vitrifiés.)

L’inventaire radioactif peut rester 40 ans dans ces conteneurs. Inutile de préciser que les déchets nucléaires « durent » bien plus longtemps. Le poids total du train est de près de 2200 t. Avec une vitesse de 100 km (inchangée malgré le décès de Sébastien Briat), un tel train met environ 1,5 km pour d’arrêter, environ la moitié en cas de freinage d’urgence.

 



Horaires approximatifs :

Vendredi 7 novembre 2008

18:29 Valognes 18:52 Carentan 19:05 Lison 19:16 Le Molay Littry 19:27 Bayeux

19:49 Caen 20:03 Moult Argences 20:12 Mézidon 21:00 Lisieux Lecaude 21:14 Lisieux bifurcation Trouvilles 21:31 Lisieux Saint Paul 21:46 Bernay 21:46 Lisieux Sortie 21:52 Serquigny raccordement Paris 22:01 Brionne 22:08 Glos 22:25 Bourgtheroulde 22:35 Elbeuf Saint Aubin 22:41 Oissel bifurcation Tourville

22:49 Sotteville-lès-Rouen Triage Mixte 23:32 Morgny-la-Pommeraye 23:43 Monterolier 23:57 Serqueux

Samedi 8 novembre 2008

0:12 Formerie 0:17 Abancourt 0:22 Fouilloy 0:33 Poix de Picardie 0:42 Namps 0:52 Saleux 0:56 Saint Roch

0:58 Amiens action

1:02 Longueau Poste 2 1:021:49 Longueau Relais de Rouen 1:51 Longueau Poste 6 1:54 Longueau Bif Camon 2:02 Corbie 2:15 Albert 2:31 Achiet 2:38 Boisleux 2:43 Arras Poste 1

2:44 Arras Voyageurs action

2:58 Corbehem 3:00 Douai Bif Saint Eloi 3:02 Douai Bif Sin 3:12 Somain 3:30 Beuvrages 3:33 Valenciennes 3:38 Le Poirier 3:55 Le Quesnoy 4:08 Aulnoye-Aymeries 4:18 Avesnes

4:32 Fourmies 4:45-4:57 Hirson 5:12 Aubenton 5:18 Liart 5:34 Rouvroy l’Echelle 5:41 Tournes

5:47 Charleville-Mézières 5:49 Mohon 5:57 Lumes 6:09 Sedan 6:19 Pouru Brevilly 6:26 Carignan 6:32 Margot Fromy 6:47 Montmédy 6:57 Charency 7:05 Longuyon Voyageurs 7:21 Spincourt 7:28 Baroncourt 7:32 Gondrecourt 7:42-8:35 Conflans Jarny 8:55 Chambley 9:03 Onville Voyageurs 9:08 Pagny sur Moselle Voyageurs 9:11 Pont à Mousson 9:21 Dieulouard 9:24 Belleville 9:30 Frouard 9:33 Champigneulles

9:39 Nancy Voyageurs 9:43 Jarville la Malgrange 9:51 Varangeville 10:02-10:47 Blainville Triage Relais 10:49 Blainville gare 11:01 Luneville 11:15 Embermenil 11:23 Igney Avricourt

11:39 Sarrebourg

11:42 Réding action

11:51 Lutzelbourg 11:58 Saverne 12:09 Hochfelden 12:10 Hochfelden Evit. 12:13 Mommenheim 12:17 Brumath 12:22 Vendenheim

12:25 Hausbergen

12:34 Bischheim manif à Hoenheim

12:40 Reichstett 12:42 La Wantzenau 12:51 Gambsheim 12:56 Herrlisheim 13:02 Drusenheim 13:06 Sessenheim 13:11 Roeschwoog 13:14 Beinheim 13:16 Seltz 13:24 Mothern

13:30-13:37 Lauterbourg manif

13:49-16:00 Wörth am Rhein manif/Demo

Portfolio
 

IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #21 le: 07 Novembre 2008 à 18:16:03 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du 7 novembre 2008 - Contact : 06.64.100.333
 
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" conteste
le rapport lénifiant remis à M. Borloo
 
Faire des mesures dans l'environnement
n'empêche pas les accidents nucléaires
 
 
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" estime que le rapport remis aujourd'hui à M Borloo, suite aux évènements de cet été au Tricastin, est un document lénifiant dont l'objet semble être de masquer les aspects essentiels du débat sur la dangerosité du nucléaire.
 
Avant tout, le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle qu'il conteste toute légitimité au Haut comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN), composé principalement de personnalités pronucléaires ou d'associatifs complaisants et à la représentativité incertaine.
 
Aussi, il n'est pas surprenant que le HCTISN ait accouché de propositions lénifiantes, comme l'ouverture d'un site web, ou ridicules comme le fait de demander à l'Etat de développer une capacité d’expertise… indépendante !
 
Mais, surtout, le HCTISN semble avoir pour seule ambition de pouvoir constater et mesurer les contaminations causées par l'industrie nucléaire, et de mettre en œuvre une supposée "transparence".
 
L'ouverture d'un site Internet aurait-elle pu empêcher l'uranium de s'échapper de l'usine Socatri du Tricastin le 8 juillet dernier ? Aurait-elle dissuadé Areva de tenter de cacher l'existence de cette fuite ?
 
Les accidents causés par un "nucléaire transparent" seraient-ils plus acceptables ? Les déchets radioactifs produits par un "nucléaire transparents" seraient-ils moins dangereux ?
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" ne revendique pas la "transparence" de l'industrie nucléaire mais son démantèlement le plus rapide possible, avant que l'irréparable ne se produise.
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #22 le: 08 Novembre 2008 à 16:27:09 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du 8 novembre 2008 - Contact : 06.64.100.333


Fuite de Bore au Tricastin
Le Réseau "Sortir du nucléaire" conteste
les communiqués lénifiants des autorités

AREVA encore responsable d'une pollution au Tricastin



Le Réseau "Sortir du nucléaire" proteste contre la communication lénifiante mise en place par les autorités suite à la fuite de Bore survenue sur le site du Tricastin, et provenant de l'usine Eurodif-AREVA.

En effet, la Préfecture de la Drôme écrit dans son communiqué : "Dans la Gaffière, à la limite du site, le prélèvement effectué à 18 heures, faisait état d'un taux de 0,2 milligrammes de bore par litre, soit en deçà de la norme sanitaire de potabilité qui est de 1 milligramme par litre".
 
Mais :
 
- l'heure et la durée de la fuite ne sont pas révélés : la contamination a pu être bien plus forte que le chiffre annoncé officiellement ;
- une contamination est dangereuse même si elle est "en deçà de la norme sanitaire de potabilité". Il est injustifiable de faire passer cette norme comme une forme d'autorisation de contaminer jusqu'à cette limite.
- il n'est pas impossible que de fortes concentrations de Bore existent ici où là et en particulier dans les puits des personnes privées, comme ce fut le cas après la fameuse fuite d'uranium du 7 juillet.
 
Par ailleurs, la Préfecture écrit "Il s'agit là d'un événement à caractère chimique et non radioactif" comme si cela rendait la pollution plus acceptable. Or, il est avéré que l'industrie nucléaire est un des pires pollueurs chimiques de France, avec des conséquences non connues... puisque aucune étude globale n'a été menée sur cette question.
 
Il est d'ailleurs avéré que le Bore peut avoir des effets toxiques non négigeables sur les êtres humains. La communication lénifiante des autorités en est encore plus inacceptable.
IP archivée

TDC

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1028
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #23 le: 08 Novembre 2008 à 17:32:34 »

Que de démagogie... C'est navrant, on dirait presque des écologistes.

Ils tapent sur tout ce qui bouge, et ne proposent rien. S'il fallait dénoncer pour être crédible, il n'y aurait pas assez de subventions pour financer toutes les associations qui se feraient valoir pour le faire !!! Quel beau pays, la France...Pays des libertés et du droit d'expression.
IP archivée

TDC

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1028
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #25 le: 08 Novembre 2008 à 19:01:54 »

Aucun intérêt vers un lien, sans qu'il n'en soit fait un résumé.
Je ne vais pas aller charger des documents dont je ne connais pas le contenu, encore moins quand les auteurs me semblent aussi sympathiques que les allumés qui nous promettent une nouvelle ère sans pollution, au dessous de gigantesques éoliennes... Ca c'est de l'avenir...!!!
Si leur combat, c'est le contre nucléaire, et la proposition de systèmes de production d'énergie qui nous cantonnent dans les restrictions de distribution et d'entretien comme c'est le cas aujourd'hui, c'est que nous avons bel et bien à faire aux même lobbys que ceux proches de protagonistes du sujet comme l'est GORE. Et donc, cela n'a aucun intérêt.

Mat, je loue votre volonté, le nucléaire c'est pas bien parce que ça pollue, OK, mais y a quoi d'autre d'intelligent à voir chez ces gens là ? Qu'est ce qu'ils veulent nous vendre à part leur "Brochure Grand Public" de 16 pages à 2,5€, ou leur "Etude complète" à 10€ ??
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #26 le: 09 Novembre 2008 à 08:39:42 »

Je trouve dommage de critiquer(et le mot est faible, dans tes posts, suite aux miens, pour le sujet du nucléaire), sans connaitre un minimum, ni meme avoir lu les posts précédents, avoir cliqué sur les liens, pour, justement, se faire une idée!  Ni etre allé sur le site de "sortir du nucléaire"!
Sortir du nucléaire est un regroupement de 836 associations dont tu trouveras la liste ici: http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?rubrique2
Mais je ne vais quand meme pas faire tout le boulot de recherche pour toi, TDC, avec tout mon respect, tout de meme! Ca va de soi!
Alors lis, cherches, renseignes toi, adhéres au réseau!
Personnellement, ça m'ennuie beaucoup de me retrouver de nouveau a utiliser de l'électricité provenant du nucléaire et j'éspère bien en sortir sous peu comme je l'ai été auparavant! Voici le lien du site:  www.sortirdunucleaire.fr
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #27 le: 13 Novembre 2008 à 18:17:10 »

Communiqué du Réseau "Sortir du nucléaire" - 12 novembre 2008

Nouvelle provocation nucléaire de la France : Un tir du futur missile balistique M51 est prévu demain à Biscarrosse

Biscarrosse, Centre d'Essais et de Lancement de Missiles des Landes, le 12 novembre 2008.



Le Réseau « Sortir du nucléaire » et le collectif « Non au missile M51 » viennent d'être informés de l'imminence d'un nouveau tir du missile nucléaire M51 au Centre d'Essais et de Lancement de Missiles des Landes (CELM).

Nous essayons dans l'urgence de regrouper suffisamment de militants pour mener une « inspection citoyenne » et tenter ainsi de retarder cette nouvelle violation du Traité de Non Prolifération par la France (l'article 6 du Traité notamment). En juin 2007, le collectif « non au missile M51 » était parvenu à retarder pendant 48 heures le deuxième tir d'essai du M51, en dépit de la présence de 400 gendarmes mobiles, du déploiement de militaires au sol, de la présence de la DST et d'un arrêté préfectoral interdisant l'accès aux chemins de randonnée et aux plages bordant le CELM.

Les missiles balistiques M51 doivent équiper les Sous-Marins Lanceurs d'Engins de la base de l'Ile Longue à Brest d'ici 2010. Ils sont crédités d'une portée de plus de 6000 km et d'une précision augmentée qui leur permettra d'emporter des têtes nucléaires d'un nouveau genre : les têtes nucléaires océaniques, dont la puissance pourrait être réduite et rendre ainsi possible des frappes préventives à l'arme nucléaire, conformément aux recommandations de Michèle Alliot-Marie et de l'ancien président de la République Jacques Chirac (discours de doctrine nucléaire du 19 janvier 2006).

Ces tirs d'essai préparés à l'insu des populations constituent de véritables provocations à la prolifération de la bombe nucléaire. Une nouvelle fois, la France viole ouvertement le Traité de Non Prolifération, et encourage du coup les autres à faire de même. On ne peut pas à la fois accuser l'Iran de vouloir se doter de la bombe et menacer ce pays, et d'autres comme la Chine, avec un nouveau missile d'attaque qui pourrait opérer des frappes nucléaires soi-disant « chirurgicales ». Où est le débat public sur ces questions ? Nicolas Sarkozy a déjà foulé aux pieds le Traité de Non Prolifération en cédant des technologies nucléaires à l'Inde en septembre dernier, alors que ce pays n'est pas signataire du Traité de Non Prolifération.

Il est urgent de sortir d'une politique nucléaire civile et militaire qui encourage la relance de la course aux armements dans le monde ! Il y a sûrement mieux à faire avec les 15 milliards d'euros du programme M51. A moins de demander à Nicolas Sarkozy, qui commémorait ce 11 novembre les morts de la Grande Guerre, de préparer déjà les commémorations des futures victimes de la guerre nucléaire.

Contact :
Xavier Renou, porte-parole du collectif « non au missile M51 » et du Réseau Sortir du Nucléaire – Tél. : 06 64 18 34 21.

Toutes les informations sur la campagne contre le M51 sur : http://www.nonaumissileM51.org
IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #28 le: 13 Novembre 2008 à 18:19:41 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations, agréée pour la protection de l'environnement
Communiqué du 13 novembre 2008 - Contact : 06.64.18.34.21


La France viole à nouveau le Traité de Non-Prolifération nucléaire !
Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce le tir de missile nucléaire M51 effectué ce jeudi 13 novembre
et salue l'action des inspecteurs citoyens qui ont pénétré dans le Centre d'Essai des Landes.


Le troisième tir d'essai du missile nucléaire M51 a eu lieu ce jeudi 13 novembre en matinée. Comme lors des deux premiers essais de novembre 2006 et janvier 2007, les inspecteurs citoyens du Collectif "Non au missile M51 !" ont tenté de retarder le tir. Au moins 6 inspecteurs citoyens ont réussi à pénétrer dans le périmètre du Centre d'Essai des Landes (CEL), en dépit d'un déploiement massif de gendarmes et de militaires. A notre connaissance, au moins 3 d'entre eux ont été arrêtés.

Une quinzaine de militants étaient présents devant le CEL. Cette action vise à attirer l'attention de l'opinion publique sur la relance de l'armement nucléaire, menée par la France dans une absence totale de transparence. Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce ce tir de missile, et le programme d'armement dans lequel il s'inscrit qui constitue une violation du TNP (Traité de Non-Prolifération nucléaire). Ce traité, signé tardivement par la France en 1992, engage en effet les pays signataires à désarmer leur arsenal nucléaire.

En violation caractérisée du TNP, la France développe le missile nucléaire M51. Sous couvert d'une prétendue "modernisation" de l'arsenal existant, c'est à une véritable relance de l'armement nucléaire que l'on assiste. Le missile M51 est en effet constitutif d'un changement radical de doctrine : il s'agit d'une arme conçue pour être utilisée sur le champ de bataille. C'est là un renversement complet de la doctrine de la dissuasion nucléaire, renversement assumé par Jacques Chirac le 19 janvier 2006 dans son discours de l'Ile Longue et non remis en cause depuis.

Avec le missile M51, plus précis et donc permettant l'utilisation de bombes nucléaires de puissance réduite, le gouvernement français poursuit un objectif de banalisation des armes nucléaires et radioactives, et de leur usage. Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle que toute arme nucléaire ou radioactive est dévastatrice, et entraîne de graves conséquences sanitaires à moyen et long terme. Les exemples récents des armes à l'uranium appauvri employées en ex-Yougoslavie et en Irak le démontrent. D'une portée de 6000 km, le missile M51 menace jusqu'à la Chine.

Cette nouvelle violation du TNP vient malheureusement confirmer le mépris du gouvernement français pour le droit international. En contradiction totale avec les dispositions du TNP, la France a ainsi signé le 30 septembre un accord de coopération sur le nucléaire civil avec l'Inde, un des 3 seuls pays au monde non signataires du traité. La France contribue ainsi à saboter purement et simplement le TNP, dans le seul but de vendre à l'étranger les réacteurs nucléaires d'Areva. Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle les liens indissociables entre nucléaire civil et nucléaire militaire, la technologie du nucléaire civile étant une passerelle directe vers la fabrication d'armes nucléaires.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle les Français à exiger du gouvernement qu'il respecte enfin le Traité de Non-prolifération, en engageant la France dans la voie du désarmement nucléaire.


Contact :
Xavier Renou, porte-parole du collectif « non au missile M51 » et du Réseau Sortir du Nucléaire – Tél. : 06 64 18 34 21.

Toutes les informations sur la campagne contre le M51 sur : http://www.nonaumissileM51.org

IP archivée

mat

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2670
  • OM NAMO BAGHAVATE
Re : "Sortir du nucléaire" Tricastin, projets d'enfouissement..
« Réponse #29 le: 16 Novembre 2008 à 11:25:45 »

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations
Communiqué du dimanche 16 novembre 2008
 
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient Carine Clément,
militante altermondialiste sauvagement agressée en Russie
 
Carine Clément avait accompagné un "liquidateur" de
Tchernobyl lors d'une tournée en France en avril 2006


 
Carine Clément est une militante altermondialiste française installée depuis plusieurs années en Russie où elle anime l'Institut de l'Action Collective (IKD). Elle vient d'être sauvagement agressée à plusieurs reprises à Moscou ces derniers jours, battue, injuriée, et piquée avec une seringue. Elle est aujourd'hui sortie de l'hôpital, mais des conséquences sont hélas possibles pour sa santé.

En avril 2006, lors d'une tournée en France organisée par le Réseau "Sortir du nucléaire", Carine Clément avait accompagné un "liquidateur" de Tchernobyl, venu témoigner des souffrances endurées depuis 20 ans par les centaines de milliers de personnes qui ont lutté contre cette catastrophe nucléaire. Bien plus qu'une traductrice, Carine avait enrichi les différentes conférences par sa connaissance des mouvements sociaux et des rapports politiques dans les pays de l'ex-bloc soviétique.

En Russie, les agressions contre les militants, les intellectuels indépendants sont fréquentes et semblent s'intensifier. La passivité ou même la complicité des autorités russes est très inquiétante. Il est nécessaire que les autorités françaises demandent immédiatement des explications à leurs homologues russes.
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" fait part de toute sa solidarité à Carine Clément, ainsi qu'à toutes les personnes engagées qui subissent ces violences et intimidations. Des messages de soutien à Carine peuvent être envoyés
IP archivée