Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Silence on vaccine.  (Lu 16771 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Light_angel

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1451
  • Humanae Libertas
Silence on vaccine.
« le: 09 Décembre 2008 à 01:33:06 »

Silence on vaccine
le 9 décembre à 21 h 45 sur France 5
Site WEB et DVD :
Un site web vient d'ouvrir pour le film de Lina B. Moreco « SILENCE ON VACCINE ».
Il est possible de recevoir de l'information concernant la sortie DVD et aussi la sortie au Canada en vous inscrivant au site web suivant : http://www3.onf.ca/webextension/silence-on-vaccine/

TÉLÉDIFFUSION :
Le 9 décembre à 21h45 sur France 5 va être diffusée la version de 52 minutes de : « SILENCE ON VACCINE ». C'est une version écourtée dans laquelle nous avons dû retirer le témoignage du Dr Andrew J. Wakefield.
Une version longue du documentaire  (84 minutes) sera diffusée via le réseau PLANÈTE plus tard dans l'année. Je ne connais pas encore la date de télédiffusion sur PLANÈTE.
 
http://www.infovaccin.fr/vie-tele.html
 
« Modifié: 01 Janvier 2014 à 23:37:32 par katchina »
IP archivée
"Quand votre esprit est étroit, les petites choses vous agitent facilement. Faites de votre esprit un océan". Lama Thubten Yeshe

Mooncity

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 271
  • Mooncity
Ce soir Emission sur Arte "SILENCE, ON VACCINE"
« Réponse #1 le: 09 Décembre 2008 à 15:17:25 »


Documentaire
Durée 52'
Réalisation Lina B. Moreco
Production France 5 / office national du film du Canada / Play Film
Année 2008


SILENCE, ON VACCINE

Mardi 9 décembre 2008 à 21.45 (Exclusivité soirée)

Les associations ont du mal à faire reconnaître et indemniser les victimes, car le lien de causalité entre pathologies et vaccin est difficile à prouver.
 © ProdLa polémique concernant les risques accrus de développer une sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B n'est pas morte. Illustré par des témoignages douloureux et étayé par des explications scientifiques, ce documentaire dérangeant propose de faire la lumière sur ces vaccins qui se transforment en poison dans un nombre croissant de cas.

Du mercure et de l'aluminium : ce sont les substances que l'on peut trouver dans certains vaccins administrés aux enfants de manière récurrente dès leur plus jeune âge. Même si ceux-ci ont permis aux sociétés occidentales de maîtriser des fléaux comme les hépatites, le tétanos ou la poliomyélite, ce film avance qu'ils ont probablement favorisé le développement de maladies neurologiques, dermatologiques ou rhumatologiques. A Québec, les parents du petit Alexis, 2 ans et atteint d'une encéphalite, en témoignent. Depuis qu'on lui a injecté six vaccins dans la même journée, Alexis « ne sait plus avaler, ne sait plus parler, ne sait plus marcher ». Des études épidémiologiques américaine, française et canadienne laissent penser que le mercure, présent sous forme de conservateur dans certains vaccins courants comme l'antitétanique ou les antigrippaux, entraînerait des troubles du comportement et du développement. D'autres vaccins à base d'aluminium cette fois, à l'instar des antihépatites, pourraient provoquer des maladies neuromusculaires (lire l'encadré). Aurélie, une jeune femme pleine de vie malgré sa maladie, explique qu'elle a manifesté les premiers symptômes de la sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B.


suite  http://www.france5.fr/programmes/articles/sante/1876-silence-on-vaccine.php
admn : page introuvable
« Modifié: 11 Juillet 2016 à 17:42:01 par katchina »
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079

Vaccins antigrippes OGM; dysfonctionnements génétiques en perspectives (Alzheimer,etc):

"LES REDOUTABLES VACCINS ANTIGRIPPE DONT ON NE PARLE QU'EN COULISSE

NOS AMIS LES RETRAITES EN DANGER DE DEGENERESCENCE

Document ENVOYE par le Dr GROUSSAC

L'ouverture hier à Stockholm de la cérémonie des Prix Nobel a vu le prix de Médecine attribué à deux chercheurs américains, Andrew Fire et Craig C. Mello, pour leur découverte des mécanismes biologiques contrôlant les flux d'informations génétiques. Leurs travaux originaux portaient sur l'étude des ARN interférence double - brin chez le nématode Caenorhabditis elegans.

Le Prix Nobel de Médecine et Physiologie 2006, sur l'ARN interférence, explique comment une régulation, du noyau et donc des gènes des cellules, est exercée par des ARN double - brins. Ces doubles ARN bloquent sur la chaîne d'ADN certains gènes.

Le vaccin anti-grippe est constitué de fragments d'ARN doubles brins. Il bloque donc certains gènes. Le vaccin anti-grippe exécuté sur des personnes âgées, dont les gènes des cellules se ralentissent ou diminuent leur production, va donc bloquer certains gènes déjà déficients, comme c'est exposé par le prix Nobel.

Il en résulte un fonctionnement anormal des cellules, au premier plan desquelles les neurones ! D'où la floraison grandissante des Alzheimer actuelle qui grève le budget et la vie des citoyens et qu'on tend à nous faire croire inéluctable et pourvoyeuse d'emplois !

Faire à gogo du vaccin anti grippe est aussi grave que le vaccin hépatite B. Le faire chez des nourrissons comme c'est programmé va entraîner, c'est prévisible, des maladies par arrêt de fonctionnement de certains types cellulaires mais surtout va retentir sur les neurones,complétant le programme de dégénérescence, de la population entamée, par le vaccin hépatite B!

Dr Marie-Hélène Groussac, le 12 novembre 2006.

 

 

Précisions sur les vaccins (O.G.M) ! anti-grippe : en 2005, 11 vaccins dont 7 comportent des doubles ARN, Fluarix, Immugrip, Mutagrip, Prévigrip, Vaxigrip (1+2); n'en comportent pas: Agrippal, Fluvirine, Gripguard, Influvac.

MHG (Comportent néanmoins mercure et aluminium, métaux lourds redoutables).

J. Daudon –  Site : http://daudon.free.fr

 

Apolitique – Dévoué à toute cause noble – Sensible à l'injustice et à la vénalité actuelle –

Sa solide formation en biologie, agriculture, médecine, économie

le rend redoutable face aux trusts pharmaceutiques"

IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Light_angel

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1451
  • Humanae Libertas

Merci M-F.,
Je te remercie pour ces précisions sur le Dr GROUSSAC qui est une personne exceptionnelle.
Elle risque actuellement une radiation de l'Ordre des Médecins pour le combat qu'elle mène contre les vaccins et les laboratoires pharmaceutiques, sans compter toutes les tentatives d'assassinat dont elle a fait l'objet.

Est-ce que tu te souviens de ce médecin qui avait soi-disant tué sa femme et qui avait disparu avec ses enfants en voilier ? Il semblerait que ce soit un coup monté contre lui, parce qu'il luttait aussi avec le Dr GROUSSAC contre les vaccins poisons. Je ne me souviens plus du nom de ce médecin.
IP archivée
"Quand votre esprit est étroit, les petites choses vous agitent facilement. Faites de votre esprit un océan". Lama Thubten Yeshe

franck97

  • lumi☼air
  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1336
  • Je salue le s☼leil qui est en vous.
Les vaccins sont des poisons ?
« Réponse #4 le: 02 Juin 2009 à 19:46:46 »

Les vaccins sont des poisons !       
Écrit par Dr. Christian Tal Schaller      

Les vaccins sont des poisons qui ont des effets nocifs multiples sur la santé individuelle et collective.
Ils sont nés de l’enthousiasme de chercheurs comme Pasteur qui pensaient avoir trouvé le moyen idéal pour venir à bout de toutes les maladies. Si un immense empire industriel ne s’était pas créé grâce aux vaccins, le public aurait reçu des informations objectives quant à l’inefficacité et aux graves effets secondaires de ces substances artificielles. Mais les multinationales ont fait pression sur le corps médical et sur les médias pour étouffer toute contestation et tout débat. La vaccinologie a cessé d’être une science pour devenir une « église » qui jette l’anathème sur tous ceux qui osent remettre en question ses dogmes. Depuis plus de 30 ans, l’auteur a étudié en profondeur ce sujet important pour la santé de tous. Il a parlé avec de nombreux parents qui ont vu la vie de leur enfant détruite ou gravement handicapée par des vaccins soi-disant inoffensifs. Il a étudié les statistiques officielles en montre que les vaccins non seulement ne préviennent pas les maladies mais sont la cause d’une intoxication dramatique de nos organismes.
Ce livre a bénéficié d’une relecture attentive de deux grands spécialistes de la question : le professeur Michel Georget, auteur de « Vaccination, les vérités indésirables » et Sylvie Simon, auteur de « Vaccin Hépatite B, les coulisses d’un scandale ».
En annexe se trouve une présentation d’une autre vision de la médecine que celle de la « médecine guerrière » des vaccins, la vision de la médecine holistique, une médecine pacifique et globale qui tient compte des corps physique, émotionnel, mental et spirituel de l’être humain.
Avec les informations de ce livre, vous sortirez de l’ignorance et du conformisme de la peur. Vous pourrez devenir « immunitairement conscient » et préserver votre santé et celle des générations futures.
 
Le docteur Christian Tal SCHALLER, médecin, est, depuis trente cinq ans, un des pionniers de la médecine holistique européenne, qui s’occupe des quatre corps de l’être humain : physique, émotionnel, mental et spirituel. Auteur de plus de trente livres consacrés à l’éducation de santé, il enseigne avec son épouse, Johanne RAZANAMAHAY et dans de nombreux pays que « La santé, ça s’apprend ! »
http://www.santeglobale.info/tal/Les-vaccins-sont-des-poisons.html
edit : le lien ouvre sur une page d'accueil



http://www.amazon.fr/vaccins-sont-poisons-Christian-Tal-Schaller/dp/2880584450

« Modifié: 27 Août 2010 à 00:20:31 par katchina »
IP archivée
Gardez vos pensées positives parce qu'elles deviennent votre destinée.
“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2243
Re : Les vaccins sont des poisons ?
« Réponse #5 le: 02 Juin 2009 à 23:52:00 »

Bof. Oui et Non.
Je suis bien content de ne pas avoir choppé la tuberculose et la polio au temps où elle sévissait encore. Et ce grâce aux vaccins.
Maintenant, il est exact que certains vaccins ont fait des dégâts, comme celui contre l'Hépatite B, qu'on a administré bêtement sans discernement à tout un tas de gens qui ne courraient aucun risque de par leur mode de vie et leurs habitudes...

Edit : celui contre la polio a lui aussi fait des dégâts, mais temporairement, à cause d'une erreur manifeste de fabrication : on a carrément injecté le virus actif à des enfants. Résultat : 70 000 malades, 164 paralysés sévères et 10 morts.
Mais à côté, combien de vies sauvées, combien de handicap évités avec les lots non défectueux !
« Modifié: 02 Juin 2009 à 23:56:54 par là et demain »
IP archivée

franck97

  • lumi☼air
  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1336
  • Je salue le s☼leil qui est en vous.

SYLVIE SIMON ET LLP CONFÉRENCE SUR LA VACCINATION 1/6

Conférence en 6 parties de Sylvie Simon à Marseille assistée du Libre Penseur sur la vaccination suite à la projection du reportage "Silence on vaccine".

admn : un lien donnant sur un site en japonais supprimé



La suite ICI

« Modifié: 11 Juillet 2016 à 17:43:56 par katchina »
IP archivée
Gardez vos pensées positives parce qu'elles deviennent votre destinée.
“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)

Mooncity

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 271
  • Mooncity

Merci pour toutes ces Infos -

Lire aussi l'article sur les MALADIES NOSOCOMIALES OU SCORBUT HOSPITALIER ?
et le Pouvoir de la vitamine C

http://daudon.free.fr/page215.html

Un rapport de l’OMS publié cette année 2005 déclare

 «Nous assistons à une érosion des progrès accomplis par la médecine au cours des dernières décennies. «Les germes de la quasi-totalité des grandes maladies infectieuses commencent à résister aux médicaments disponibles».

L’efficacité des antibiotiques dépend évidemment de la qualité du système immunitaire, donc de la qualité du milieu intérieur du patient dont le facteur essentiel est le taux de Vitamine C, (Acide Ascorbique) dans le corps.

Certains antibiotiques ne sont efficaces qu’en présence d’une ascorbémie correcte. Si elle est faible, ces antibiotiques aggravent la carence. Wlodkwski fit une communication où il montra la potentialisation de plusieurs antibiotiques par la Vitamine C entre 50 % et 75 %. Wlodkwski, A.,»Abstracts of Annual Meeting American Society Microbiology» AAM ASM A41. 1977.

RÉSISTANCE, ALLERGIE / ANTIBIOTIQUES ?

Il est très probable que l’allergie aux antibiotiques et la prétendue résistance aux antibiotiques soient associées à une carence, (HypoAscorbémie Iatrogène). Crussol Conférence 1990.

En neuf ans, le Dr. Cathcart n’a jamais rencontré d’allergie à la Pénicilline,  qu’il ne prescrit jamais sans avoir donné préalablement de la Vitamine C. Ce qui sous-entend qu’en réalité, ces allergies aux antibiotiques, qui on le sait peuvent être mortelles, ne sont rien d’autre qu’un Scorbut Iatrogène, c’est-à-dire provoqué par les traitements. Cela semble signifier également que dans certaines circonstances, l’abus d’Antibiotiques, et en particulier les plus toxiques peut provoquer la mort. Cela semble signifier également que dans certaines circonstances, l’abus d’Antibiotiques, et en particulier les plus toxiques peut provoquer la mort.

LA VITAMINE C, UN ANTI-POISON MAJEUR ?

Ignoré des centres Anti-Poisons, à l’exception d’un seul (Grâce au Dr. Bastien, Remiremont), la puissance de la Vitamine C est utilisée par le corps contre : métaux lourds, polluants, poisons, piqûres d’insectes, de serpents, infections, virus, barbituriques, stress, benzène, drogues, cyanure, mercure, plomb, arsenic, chromium, toxine tétanique, etc. à condition bien sûr, qu’elle soit disponible, immédiatement ou le plus tôt possible en quantité suffisante. Toutes les preuves scientifiques et cliniques existent et le prouvent.


LA VITAMINE C ET L’OXYGÈNE

En 1938, on savait déjà que l’utilisation de la Vitamine C rétablissait la tolérance aux hautes
pour les troupes à ski. En 1947, Peterson montra que des souris ayant reçu une injection de Vitamine C supportaient sans dommages des pressions d’air 17 % de la normale alors que tous leurs compagnons succombaient. Le mal des montagnes ne serait ainsi plus un problème.
Krasno & Coworkers ont montré en 1950 dans une expérimention humaine durant laquelle des sujets étaient soumis d’une manière répétitive à une altitude de 18000 pieds une utilisation massive de leur Vitamine C suivie d’une carence grave. Chez le rat qui synthétise à la demande de la Vitamine C dans son foie, un manque d’oxygène chronique aboutit à une élévation importante de la concentration de Vitamine C dans la presque totalité des organes. Schreiber M, Novy P, Trojan S. On comprend mieux alors les conséquences des anesthésies générales chez l’homme qui dépend de la nourriture hospitalière.

pour lire la suite de l'article ....  http://daudon.free.fr/page215.html



IP archivée

Mooncity

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 271
  • Mooncity

Une amie, infirmière de métier, mais qui pratique aujourd'hui les thérapies énergétiques m'a envoyé des infos sur les vaccins que je vous transmets ci-dessous :

"je viens de passer un moment à m'informer  comme d'hab et j'ai trouvé une info qui va peut être, vous donner à réagir :

 la composition des vaccins, ça vous intéresse?

pour commencer:

- sulfate d'ammonium :  poison suspecté d'attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro intestinal
- bêta propiolactine:    connu pour ses propriétés cancérigènes
- des levures génétiquement modifiées,
- de l'adn bacter ou viral d'animaux: substance qui peuvent s'incorporer dans l'adn  es vaccinés et provoquer des mutations génétiques
- du latex:   entraîne des réactions allergiques
- du glutamate de sodium :   produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes qui entraînent des malformations sur la descendance, responsable d'allergies
- de l'aluminium : produit responsable de dommages cérébraux suspecté d'être la cause de la maladie d'alzheimer
- du formaldéhyde : cancérigène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau
- des polysorbates 80  : connu pour causer des cancers chez les animaux
- du tributyllphosphate :    suspecté d'être un poison pour les reins et les nerfs
- du mercure ; une des substances les plus dangereuses qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l'intestin et peut causer des dommages graves

Je ne vais pas vous les énumérer tous mais cela vous donnera une petite idée de la chose et par les temps qui courent, il serait peut être temps de savoir  ce qu'on est prêt à vous mettre   dans  le corps

Une personne me faisait remarquer que si un parent s'amusait à faire boire à son enfant de l'antigel ( je l'ai volontairement sauté mais il parait qu'il y en a dans les vaccins) il serait immédiatement mis en examen et condamné

alors que si c'est la médecine qui administre ce genre de toxique et que ça passe par une seringue, c'est pour protéger

Si quelqu'un a des explications à me fournir qui puissent me rassurer, sachez que je les lirais volontiers..."

commentaires :

je crois qu'il est bon de bien s'informer avant de se laisser inoculer n'importe quel vaccin à ce jour, car il semble que la moralité n'est plus de cours - on peut aussi se demander quelles sont les raisons d'une telle propagande pour la vaccination ???


IP archivée

Italian

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 130

La raison d'une telle propagande pour la vaccination est l'argent.
Concernant les produits "exotiques" dans les vaccins, ces empoisonneurs rétorqueraient que toute la subtilité est dans la quantité, une certaine quantité peut être néfaste, voir tuer, tandis qu'une autre quantité peut soulager des symptômes, voir guérir, ce qui est vrai en général mais dans ce cas particulier du vaccin "porcinet"... hum...! je laisse la réponse aux experts.
C'est vrai que mes derniers vaccins (hépatite B et DTPolio) en 1996 - à l'époque où j'y croyais encore - ne m'ont rien déclenché, pourtant il y en avait sûrement de ces produits "exotiques" dans ces vaccins ! quoique les métaux lourds se stockent dans le corps et pourraient mettre 30 ans à se révéler néfastes... Didiou, j'ai pas le cul tiré des ronces !
IP archivée
Il est plus tard que vous ne croyez. E' più tardi di quanto crediate.

neptune75

  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1361
la vaccination(en général) en question
« Réponse #10 le: 25 Novembre 2009 à 02:07:22 »

reportage canadien de 52 minutes ,en français, sur les méfaits de certains vaccins....

video.google - silence+on+vaccine
admn : vidéo invalide

faut-il pour autant ne se faire vacciner contre rien?
y-a-t'il eu une émission consacrée à ce sujet?
« Modifié: 30 Juin 2013 à 23:58:01 par katchina »
IP archivée

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2040
Re : Grippe porcine, aviaire, mexicaine...
« Réponse #11 le: 13 Janvier 2010 à 23:47:48 »

reçu d'Artemisia :

"FUREUR A PROPOS DU SCANDALE VACCINAL
Des centaines de travailleurs du secteur public déclarent que leur vie a été ruinée par les vaccins.
Ils déclarent que le gouvernement les a abandonnés.
Environ 200 médecins, infirmiers, pompiers, gardiens de prison, médecins légistes... disent qu'ils ont eu de graves problèmes de santé physique et mentale après les vaccinations qui leur ont été imposées dans le cadre de leur travail au cours des dix dernières années. Tous ont dû abandonner leur travail et 60% d'entre eux sont handicapés."
http://www.express.co.uk/posts/view/150804/Fury-at-vaccine-scandal
IP archivée

Aloysius

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1494
Devenues stériles après une vaccination ou une médication!
« Réponse #12 le: 09 Mai 2010 à 22:07:30 »

Dans le but de contrôler la démographie mondiale, certains produits (anti hormone, quinacrine) seraient utilisés, integrés aux doses des campagnes de vaccination ou aux médicaments chimiques des campagnes de médication!

...Ni plus ni moins une stérilisation chimique....mais sans l'accord des femmes concernées!

Les populations africaines seraient bien sûr les premières visées!

Il y a aussi ces nombreux cas de fausses couches aux Etats-Unis lors de la campagne de vaccination H1N1!

Source: NEXUS (interview du DR Françoise BERTHOUD)
IP archivée

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Silence on vaccine.
« Réponse #13 le: 20 Août 2010 à 12:26:05 »

De l'autre côté de l'Atlantique aussi, certains semblent ne guère apprécier les vaccins, si l'on en juge par leurs infos incroyables, notamment cet article " Rockefeller Vaccine Secret Revealed - 18 August 2010 ".  :o

http://vactruth.com/

Pour anglophones, ou francophones + web-traductor.  :P


IP archivée
Malgré tout, aime.

Segur

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 527
Re : Silence on vaccine.
« Réponse #14 le: 01 Novembre 2010 à 11:50:51 »

Le Sunday Times du 24 octobre 2010 titrait :

40 morts d'enfants britanniques reliés à une vaccination de routine depuis sept ans (Voir pièce jointe)

« On craint que 40 enfants ne soient morts après avoir reçu les vaccins de routine depuis sept ans. Ces vaccins pédiatriques  sont également suspectés d'avoir causé des dégâts irréversibles sur le cerveau de deux enfants et d'avoir engendré 1 500 autres réactions neurologiques, dont 11 cas d’encéphalite (inflammation du cerveau) et 13 cas d’épilepsie et un coma.

« Ces données, fournies par l’agence britannique de régulation des produits de santé (MHRA) à la requête du Sunday Times grâce à la législation sur la liberté d’information (Freedom of Information Act), révèlent que depuis 2003, il y a eu plus de 2 100 réactions secondaires consécutives à la vaccination infantile, dont certaines ont fait craindre la mort. »

Le journal explique ensuite l’objectif de ces vaccins : « Quinze injections sont régulièrement pratiquées sur les jeunes enfants dans le cadre du programme gouvernemental de vaccination. Elles offrent une protection contre la polio, la diphtérie, les oreillons et la rougeole. »

Toutefois, il accuse : « Les circonstances de ces décès suspects et de ces problèmes neurologiques ont été divulguées deux mois après qu’une plainte a forcé le gouvernement à admettre que son programme de vaccination avait sévèrement endommagé le cerveau d’un bébé.

« Après avoir refusé pendant treize ans d’admettre que Robert Fletcher, actuellement âgé de 18 ans, a subi une grave atteinte au cerveau à cause du vaccin ROR, le gouvernement britannique a dû lui attribuer une pension. La mère de Robert, Jackie Fletcher, fondatrice de l’association Jabs qui regroupe les familles des enfants handicapés par les vaccins, a déclaré “Il est en général admis dans le milieu médical que seuls 10 % des décès et effets secondaires graves des vaccins sont réellement rapportés. Et le ministère de la Santé admet que ce problème est très supérieur aux données statistiques”.

« Jake Dukes, de Weymouth, dans le Dorset, qui a maintenant 18 ans, est resté cérébralement handicapé par le vaccin contre la coqueluche qu’il a reçu alors qu’il avait 2 mois. Il est resté à l’âge mental d’un tout jeune enfant, il est incontinent et cloué dans un fauteuil roulant. Il a touché la somme de 91 500 livres sterling, payée par la caisse de compensation des dommages vaccinaux du pays.

« Les parents de George Fisher sont certains que le ROR a tué leur fils de 18 mois. Il est mort  en janvier 2006, 10 jours après avoir reçu ce vaccin. »
 

Il est important pour les familles d’apprendre que le Sunday Times, qui a traîné dans la boue le Dr Wakefield car il dénonçait les dangers du ROR, accepte enfin de publier des vérités indiscutables sur ce vaccin qui représente une menace pour les jeunes générations.

De toute évidence, les cas qu’il publie sont significatifs bien que non exaustifs, mais il ne faut jamais oublier que les autorités américaines s’accordent pour reconnaître que les chiffres officiels, si énormes soient-ils, ne représentent en vérité qu’un très faible pourcentage des complications survenues, comme l’a souligné Mrs Fletcher.

Le 2 juin 1993, la FDA avouait qu’une étude démontrait que « seulement 1 % des accidents graves étaient rapportés ». Enfin, une étude parue dans Money de décembre 1996, signalait à son tour que les complications déclarées représentent à peine entre 1 et 10 % des cas de réaction grave.

Il est certain que si l’on s’en tient au seul pourcentage de 10 % des décès et effets secondaires graves des vaccins réellement rapportés, ce qui représente un maximum, cela signifie qu’au moins 400 enfants sont morts à cause d’un vaccin et que 21 000 autres ont souffert d’un effet secondaire post-vaccinal, pour le seul Royaume-Uni, où aucun vaccin n’est obligatoire.

En réalité, la situation est certainement plus dramatique dans d’autres pays comme les États-Unis où la vaccination des enfants est obligatoire et où des milliers de cas sont, encore et depuis longtemps, en instance devant les tribunaux. D’autres ont directement été réglés à l’amiable par les laboratoires et personne n’en parle.

 Nous retrouvons ici le même comportement des instances officielles qui, comme en France pour les dégâts causés par le vaccin de l’hépatite B, dédommagent en silence des victimes, tout en persistant à affirmer qu’il n’existe « aucun » problème.

Le 24 février 2009, Robert F. Kennedy Jr révélait à son tour dans le Huffington Post qu’une importante enquête menée par CBS News avait mis à jour 1 322 cas d’effets neurologiques graves engendrés par le seul ROR, dont l’autisme, qui avaient déjà été dédommagés par les tribunaux depuis 1988 pour des sommes dépassant parfois le million de dollars.

Ce vaccin, si fortement recommandé par nos services de santé que tout le monde ou presque le croie obligatoire, ne déclanche « aucun effet secondaire en France », et les crèches en font une condition sine qua non pour l’admission des enfants.

Quant verrons-nous, à l’instar du Sunday Times, Le Figaro ou Le Monde commenter ces accidents, bien moins rares qu’on veut nous le faire croire ? Peut-être lorsqu’on admettra enfin que nous vivons sous une dictature médico-scientifique !

Sylvie Simon
IP archivée