Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Macron, pour 5 ou 10 ans ?  (Lu 4021 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13805
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #105 le: 15 Octobre 2017 à 20:26:55 »

Macron a choisi le consortium du bétonneur Bouygues / TF1 / LCi le 15 octobre 2017
pour s'adresser aux français, une première depuis son élection en mai dernier et tenter de contrer
sa chute impressionnante dans les sondages de popularité. 

Une forme de mépris et de désaveu envers les personnels de la chaîne France2, et la valorisation
d'une chaîne privée entièrement financée sur l'exploitation du temps de cerveau disponible.

Un bon moyen pour TF1 de survaloriser ses tarifs de passages publicitaires, à supposer
que l'interview de complaisance offert à Macron puisse réussir à faire un score d'audience.


Ca donne envie, non ?
« Modifié: 16 Octobre 2017 à 03:59:00 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13805
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #106 le: 16 Octobre 2017 à 03:21:56 »

J'avais quand même regardé la pendule, pour me prêter au jeu du rendez-vous de 20h, histoire de...
mais pas trop en avance, pour m'épargner les pubs de TF1.

Et la mécanique a commencé à ronronner, les questions convenues se sont enchainées hélas comme trop souvent.
J'aurais espéré un truc un peu nouveau, à l'anglaise, avec des journalistes assez pugnaces, qui ne se laissent pas promener, en donnant au moins l'impression de n'avoir aucune forme d'allégeance ni de promiscuité avec leur client du jour, insensibles au décorum de frime d'un palais couvert d'ors par des générations de contribuables.
Une originalité qui me donneraient envie d'assister à un questionnement beaucoup moins convenu d'avance, un peu comme Yves Mourousi posant une fesse sur le pupitre de Mitterrand et lui demandant s'il était 'cablé' (même si c'était aussi joué d'avance comme on l'a su plus tard).

En moins de cinq minutes, Macron a répété trois fois qu'il avait été élu président de la république, comme pour s'en convaincre ou confronter les millions de français qui ne l'avaient pas choisi par enthousiasme. Après quoi j'ai décroché.

Je compte sur ceux qui ont tenu jusqu'au bout pour me faire regretter d'avoir manqué un moment historique.

L'exercice est tellement prévisible, comparé aux possibles effets de surprise et aux risques d'une 'vraie' conférence de presse..

« Modifié: 16 Octobre 2017 à 03:56:44 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 288
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #107 le: 16 Octobre 2017 à 12:07:33 »


Ce que j'ai retenu d'hier soir ... ou plutôt ce qui me fut flagrant, c'est la déplaisante démonstration de "suffisance" que nous ont donné les trois "inter-viouveurs".

La palme d'or de la prétention et du "m'as-tu-vutisme devant être décernée à A S Coudray,
qui, par 3 fois, n'hésita pas à couper la parole à son interlocuteur, celui-ci devant chaque fois lui préciser qu'il n'en avait pas terminé.

D'une voix criarde elle voulut alors, mais sans succès,  lui imposer un sujet, ce qui nous montra clairement  que le Sérail n'avait qu'un dessein : "faire mousser l'ambiance"  et pas du tout nous permettre d'entendre ce que notre Président pouvait avoir à nous dire !


Pujadas, lui, carrément béat, se contenta de seulement savourer publiquement et pleinement sa revanche sur Fr 2 .

Gilles Bouleau fut peut-être le plus naturel des trois,  peut-être le plus naturel, bien que sa vassalité et le respect dû sa suzeraine aient été évidents.

Il  fut en tout cas très clair -que quoi qu'ait pu dire Macron - l'objectif  de TF1 était seulement
"de lui montrer de quel bois on se chauffait ! "

Ce fut donc une fois de plus une prestation où finalement ce ne sont que les questionneurs qui mènent le jeu,
qui s'autorisent à avoir le droit d'interrompre net une démonstration,
mais qui, surtout, surveillent l'horaire, afin de ne pas rater le bénéfice des espèces sonnantes que leur allouera la Pub qui suivra l'émission !

IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13805
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #108 le: 16 Octobre 2017 à 12:26:15 »

Emmanuel Macron, droit dans ses bottes, a peu convaincu

"Selon un sondage Harris Interactive, E. Macron a convaincu 39% des Français lors de son intervention télévisée."

(....)

"Premiers résultats en 2019"

"Emmanuel Macron cajole les plus fortunés pour que ces derniers restent sur le territoire et investissent dans l'économie française. C'est un pari. Ce n'est pas une certitude. Il a même évoqué les premiers de cordée. Ce sont eux en montagne qui mènent le groupe. Mais attention, ils peuvent aussi dévisser et entraîner le groupe dans leur chute, précise Arnaud Boutet, le journaliste politique de France 2. Le président se donne un objectif en tout cas : 18 mois à deux ans pour obtenir les premiers résultats." - Suite & Source

Ce score de 39/61 est pratiquement identique à son récent indice de popularité.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 288
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #109 le: 16 Octobre 2017 à 13:58:20 »

Philippe Bilger Magistrat honoraire, président de l'Institut de la parole
 
AFP
Enfin, je me suis senti fier d'être représenté par le président Macron et sa parole.

Le 13 octobre, j'étais convié à débattre sur Emmanuel Macron et son entretien à venir dans l'excellente émission 24 heures Pujadas (LCI). Il m'a semblé que les autres invités m'ont écouté avec une sympathique ironie défendre, seul, la personnalité du président de la République et ne pas accabler les premiers mois de son quinquennat.

Après l'avoir entendu répondre durant plus d'une heure le 15 sur TF1 à trois journalistes qui n'ont pas démérité, j'estime qu'il a mis brillamment du sien pour servir ma cause.

Ils n'ont pas démérité mais en même temps ils ont eu du mal parce que le président, sans doute un peu par tactique mais beaucoup à cause de sa nature et de sa volonté pédagogique, ne leur a pas laissé beaucoup de place pour leurs interrogations même si en définitive tous les champs essentiels ont été abordés.

D'abord la vérité du langage et le langage de la vérité. Je ne dis pas que le président a forcément convaincu l'ensemble des téléspectateurs sur les sujets qui l'ont vu s'exprimer parfois assez longuement.

Mais la vérité, en tout cas, était sa finalité et on a pu d'autant plus s'en convaincre que son analyse sur ses propos absurdement controversés reliait bien son souci d'user du langage non pas comme d'une langue morte mais d'une manière parfois drue, vivante et familière à sa volonté de mettre au jour le réel sans se contenter des poncifs habituels. Il était paradoxal qu'Emmanuel Macron ait dû justifier l'emploi de vertus : liberté, sincérité, authenticité et proximité, dont en général le défaut est reproché aux titulaires du pouvoir par la classe médiatique.

Compréhension, élucidation, explication et démonstration. Quoi qu'on pense de l'exercice, il était clair qu'il était totalement éloigné de l'arrogance intellectuelle comme d'un quelconque narcissisme personnel. Il était limpide aussi que sa conception régalienne du pouvoir ne visait pas à sauter par-dessus les corps intermédiaires mais à offrir à un peuple en attente d'allure présidentielle cette chance. Ce qu'un président se doit, et ce qu'il doit au pays.

Source et suite

édité en conformité avec le règlement
« Modifié: 17 Octobre 2017 à 14:10:51 par katchina »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18051
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #110 le: 16 Octobre 2017 à 17:26:03 »

LIEN SOURCE ? ? ?
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 288
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #111 le: 16 Octobre 2017 à 19:35:15 »


Publié ce matin sur Google actualités, en provenance d' Huffington,
et relayé (comme indiqué, par AGF).

Voili voilà.
IP archivée

Capitaine Renard

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 897
  • Chevalier de l'Autruche
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #112 le: 16 Octobre 2017 à 22:20:15 »

Une seule soirée peut-elle effacer d'un coup de pinceau l'appui forcené des médias à sa candidature ?

J'ai plutôt l'impression d'une pantomime qui vise à toujours dégrader un peu plus la fonction présidentielle. Bientôt on va nous expliquer que les pouvoirs régaliens de l'Etat seront abdiqués au profit des super-régions et de la Commission Européenne. Quand bien même les sondages de popularité seraient exacts, un Macron à 5 % comme le fut Hollande irait dans ce sens.

Va-t-on subir au final une non-présidence absentéiste, sans communication, comme sous le dernier quinquennat ?

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18051
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #113 le: 17 Octobre 2017 à 14:06:16 »

@Edith -

Publié ce matin sur Google actualités, en provenance d' Huffington,
et relayé (comme indiqué, par AGF).

Voili voilà.

Il serait peut-être temps de faire comme tout le monde et de mettre le LIEN SOURCE en fin de message.
Faire un copier/coller d'url, ce n'est pas très compliqué, Audomar y arrive, pourquoi pas toi ?
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 9510
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #114 le: 01 Novembre 2017 à 01:12:16 »

Le " recruteur* " de Macron affiche clairement son mépris pour les institutions de notre pays:

http://www.youtube.com/watch?v=JeAJ1BBznsE&feature=youtu.be&t=21m38s
François de Rugy - On n'est pas couché 14 octobre 2017 #ONPC


*« Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé. Totalement. A partir du moment où je l’ai mis rapporteur où il y avait Tout-Paris et le monde entier et où je ne l’ai pas éteint, il s’est fait connaître. C’est la réalité objective. » Le propos empreint de modestie est attribué à Jacques Attali dans l’ouvrage de notre consœur, Anne Fulda, et intitulé « Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait ». Le nouveau chef de l’Etat ne serait donc qu’un « homme de paille » façonné par l’ancien conseiller de François Mitterrand ?
suite et source ===> https://www.forbes.fr/politique/commission-attali-rothschild-bercy-elysee-les-ressorts-de-lascension-fulgurante-du-president-macron/

IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 9510
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #115 le: 09 Novembre 2017 à 18:30:04 »

IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

Capitaine Renard

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 897
  • Chevalier de l'Autruche
Re : Macron, pour 5 ou 10 ans ?
« Réponse #116 le: 26 Novembre 2017 à 16:44:59 »

Abrogation du pouvoir des maires ? Marche forcée vers la super-régionalisation sur le modèle des Bundesländer Allemands ?

source :>> La carte de France de la taxe d'habitation (leparisien.fr)



Extrait :
D'une ville à l'autre, les taux de la taxe d'habitation font le grand écart selon l'enquête de la Confédération générale du logement que nous dévoilons.

C'est l'un des impôts les plus mal-aimés des Français. Et pour cause : la taxe d'habitation, acquittée par des millions de propriétaires et de locataires, peut varier du tout au tout selon la ville où l'on habite. Limité à Paris aux alentours de 450 €, son montant moyen grimpe à plus de 1100 € à Bordeaux (Gironde) et la note va d'un peu plus de 630 € à Annecy (Haute-Savoie) à plus de 1140 € à Amiens (Somme).

Pourquoi un tel fossé d'une ville à l'autre ? La Confédération générale du logement (CGL), association de défense des locataires née en 1954 à l'initiative de l'abbé Pierre, a voulu en avoir le cœur net. La CGL a dépouillé les données du fisc concernant la taxe d'habitation pour 2012, les chiffres 2013 n'étant pas encore connus. «Nous avons comparé les taux de taxe d'habitation fixés par les communes et nous avons établi une moyenne par département», explique Michel Frechet, président de la CGL.

Voici, en exclusivité, les premiers résultats de cette enquête. «Notre étude confirme la grande disparité de la taxe d'habitation selon les endroits», indique Michel Frechet. En tête du palmarès, la Guadeloupe (21,17%) et la Réunion (20,82%) devancent la Haute-Corse (20,37%) et la Seine-Saint-Denis (19,68%). En bas du classement figurent la Haute-Saône (7,70%), la Lozère (8,30%) et le Lot (8,90%). Paris est bien placé avec un taux de 13,38%

Deuxième leçon de l'enquête de la CGL, les différences de montant de cette taxe, qui sert à financer les services publics locaux (école, crèches,...) peuvent être vertigineuses au sein d'un même département. Ainsi, «en Haute-Corse, les taux varient d'une commune à l'autre de 8% à 61%», s'étonne Michel Frechet. En Ile-de-France, Villiers-sur-Marne applique un taux (32,57%) très supérieur à celui fixé par Gentilly (6,99%).

De 51,30%, à Mailhac dans l'Aude, à 0,01% à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône

Parmi les villes battant tous les records, citons Mailhac dans l'Aude (51,30%), Condé-sur-Escaut dans le Nord (45,06%), les Saintes-Maries de la Mer dans les Bouches-du-Rhône (34,13%) ou Chateaudun en Eure-et-Loir (32,48%). Gérard Schivardi, le maire de Mailhac, tient cependant à préciser que le taux annoncé regroupe des taxes locales, notamment celle des ordures ménagères. «Cela va être corrigé pour 2014 et nous aurons un taux de taxe d'habitation compris entre 19% et 21%», assure auprès du Parisien.fr l'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2007.

Des élus ont été beaucoup plus raisonnables avec des taux de...0,01% comme à Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, ou ne dépassant pas 1,5% comme à Cuq (Haute-Garonne) ou Montmarlon (Jura). En région parisienne, il vaut mieux résider au Plessis-Gassot, dans le Val-d'Oise (2%), ou à Paray-Vieille-Poste, dans l'Essonne (3,5%).




(en vous rendant sur leparisien.fr vous vous bénéficierez d'une carte interactive)
« Modifié: 26 Novembre 2017 à 20:36:29 par Capitaine Renard »
IP archivée