Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Rap engagé (et rap tout court)  (Lu 16700 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Capitaine Renard

  • *
  • En ligne En ligne
  • Messages: 860
  • flump'
Re : NTM
« Réponse #90 le: 10 Décembre 2015 à 01:44:23 »

Ok.

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 793
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #91 le: 22 Décembre 2016 à 00:50:06 »

Mc Solaar - RMI Paroles
IP archivée

Ascellu

  • ****
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 427
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #92 le: 20 Avril 2017 à 01:23:49 »

 :police: :police:  O0  :police: :police:


Quasimoto - Am I Confused? (video)
« Modifié: 22 Avril 2017 à 23:54:35 par katchina »
IP archivée
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il y a un chemin à parcourir et il faut le parcourir, mais il n'y a pas de voyageur. Des actes sont accomplis, mais il n'y a pas d'acteur

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 793
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #93 le: 21 Juillet 2017 à 02:07:18 »

Kacem Wapalek - L'arabe Stress (Live acoustique)

IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 793
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #94 le: 27 Juillet 2017 à 13:35:12 »

Kacem Wapalek - Vingt sur vingt


[Refrain]
Qu'est-ce qui s'passe ? C'est qui, ce mec ? C'est Kacem
Mais qu'est-ce qui s'passe ? C'est qui, ce mec ? C'est Kacem
Mais qu'est-ce qui s'passe ? C'est qui, ce mec ? C'est Kacem
Mais qu'est-ce qui s'passe ? C'est qui, ce mec ?

[Couplet]
Peu d'écrivains survivent, et j'écris vers sur vers
Mais, rassurez-vous, j'assure vingt sur vingt
Kacem s'en r'vient pour vous servir, je virevolte
Et tu vires vu l'timing, avoue qu't'as aimé, nan ?
Sans mentir, c'était mon tour ; sauter mon tour, c'était me taire
Et, si me taire, c'était mentir ; sauter mon tour, c'était mentir
C'est élémentaire, me demande pas c'que fout cet homme à terre
Cet amateur se tait maintenant, c'était mon tour
Soit cet homme a eu tort, soit c'était un menteur
J'l'ai sauté, mis à terre, boire à sa santé m'atterre
Mais, en grand sentimental, je jette un centime à terre
Et pleure pour faire pousser sa pierre tombale... pas mal !
Le fond est fin, à la fois fun et profond, il prend forme
Le flow prend feu mais perfore, mais la rime perfore
T'es hyper fort mais, quand tu touches le fond, tu perds la forme
La ferme, on dirait qu'ton flow a la flemme
Ferme-la, tu peux pas fuir mes lignes
Ni faire l'malin, c'est trop bien formulé
Mon flow va faire mal à toute la formule 1
Rapide et fort malin, j'ai même le sens de la formule, hein
Même les mâles, même les moules et les poules mouillent
Les pouilleux, les mômes, la femelle ou l'homo'
La mamie ; même les mots m'aiment, même eux me l'ont dit
En moins mieux, mais l'ont dit ; émue, ma mélodie
A même eu mal au dos, ré mi fa sol la si
Ma rime est facile, à ma façon, je l'assassine
Et, là, ça sonne, alors je la laisse ainsi
C'est pas la 'sse-cla', si si, reste ici !
Nous, on s'associe, est-ce insensé ? Nan
Si ainsi on s'en sort mieux, et ça tue, ça, tu sais, nan ?
Mes dédicaces des... des culs ? Non ! Mes dédicaces des culs ?
Non plus ! Mes dédicaces cassent des culs
J'dédicace à qui s'dit que c'disque va s'fourguer
Comme des dix keus à moitié prix
J'ai les mains moites et prie, au pire, je me tiens prêt
Mais c'disque est risqué puisque c'disque dit c'que
Ceux qui s'disent cons s'disent quand ils discutent
Sans long discours ni dispute
J'avais des rides avant d'avoir des spots, ni mouton, ni despote
Je n'fais pas du hip hop pour me faire des potes
Paraît qu'ça gagne juste assez pour se faire des pâtes
Ça m'f'ra les pieds, et vu qu'ça t'fait une belle jambe, ça devrait marcher
Mais le bruit court qu'on veut m'archi, c'est la loi du marché
Rassure-toi, mon silence a un prix, mais il demeure cher
Et, si ma parole est d'argent, je veux des disques d'or
Mais, pour qu'un disque dure, faut pas qu'il dise que dalle, sinon le disque endort
Et, dans c'cas, dur est de n'pas chuter comme un cascadeur
Mais qu'est-ce qui s'passe ? C'est qui, ce mec ?
Moi ? J'suis c'mac à flow cosmique, chaque mot tape un smack à c'mic
Avec ou sans SMIC, je reste intermittent du spectacle
Un tourmenté qu'il s'peut qu't'aimes, un artiste respectable
Et preuve en est c'texte : il y a du pain sur la table
Et, moi, je pète la dalle, n'importe quelle balance
Peut t'le dire, pourtant, je reste des putes l'idole
Mon rap : tes potes l'adorent, ils frappent
Te pètent les dents, qui sait ? J'ai p't-être le don

IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 793
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #95 le: 27 Juillet 2017 à 13:45:12 »

Kacem Wapalek - Le temps passe


[Intro]
C'est fou c'que l'temps passe vite

[Refrain]
Pourquoi tu t'barres en courant ? Le temps passe
Et tu cours pas plus vite que lui, j'ai l'impression qu't'es pas au courant
Pourquoi tu t'barres en courant ? T'es pas au courant ?
Le temps passe trop vite, évidemment

[Couplet 1]
Moi, par le temps contraint, presque escroqué
J'ai cru en c'truc et, dans un troquet, contre un verre, j'ai troqué
Mon trac, en trinquant, me sont venus ces vers étriqués
Trinquons, si t'as l'temps, j't'raconte...
En peu de mots, je taffais depuis des mois
Chaque heure était un pas de moins, et pas des moindres
Car j'avançais rapidement, un rescapé démarre et son rap est dément
La nouvelle se répand comme une épidémie
J'te demande pas d'aimer si t'es capé, incapable de capter
Coupe tout puisque, décidément, t'es pas des miens
Donc, tu peux, de moi, dire : "T'as pas d'amis"
Mais tu peux finir avec un tympan de moins
Je connais peu de monde parce qu'on n'est pas du même
Mais t'applaudis même si t'es pas d'humeur à taper des mains
Ce n'sont pas des mots, c'est juste un peu de moi
T'as peur d'aimer ? Garde ton avis si t'es pas du mien
Et si t'as pas de meuf depuis des mois
Si t'assures pas des masses, nan, nan
Démissionne pas stupidement comme ceux qui s'tapent un demi
Pour pas s'taper de vent devant d'autres filles
Moi ? Posé sur l'canapé, j'me kine un punch
Et commande un pichet, puis reviens comme un pacha
Avec le numéro d'une conne en poche qu'est ce qui m'en empêche?
Depuis qu'j'rappe, j'accroche même sans canne à pêche

[Refrain]
Pourquoi tu t'barres en courant ? Le temps passe
Et tu cours pas plus vite que lui, j'ai l'impression qu't'es pas au courant
Pourquoi tu t'barres en courant ? T'es pas au courant ?
Le temps passe trop vite, évidemment

[Couplet 2]
J'enviais les rappeurs qu'aujourd'hui je
Fais vriller, je vous l'avoue
J'avais la fièvre hier et, pourtant
Quand, dans le son, je démarre, ce
N'est pour moi qu'un poisson d'avril, une farce
À part ça, c'est fou comme le temps passe
Après avoir fumé tous mes joints
Je me retrouve en juillet, moins joyeux
Mais j'étais personne, enfin, personne d'autre
Ou plutôt quelqu'un, qui même de moi doute
En septembre, après s'être embrouillé
Avec un rat brillant, j'ai vite appris qu'il avait rien compris
Mais j'étais prêt, j'ai tout appris, j'suis monté pro
On m'a dit : "Mets ta prose à moitié prix
Dis jamais qu't'es baraque ici, quand t'as qu'tes bras
Qu'est-ce que tu peux faire contre le froid quand octobre est là ?"
Donc, en novembre, j'écris pour dire
Que nos ventres sont vides, et crie que j'n'ai pas peur d'mourir
Juste de n'pas vivre car nous n'serons déjà plus
Qu'des cendres quand viendra décembre
La vie est un livre qu'on n'peut lire qu'une seule fois
On aimerait parfois pouvoir revenir
À la page où l'on naît parce que celle où l'on meurt
Est bientôt sous nos doigts
Mais c'est déjà la dernière ligne, il faut lire entre les mots
Pour s'apercevoir que sont déjà passés tous les mois
De l'année, j'suis qu'un artiste et c'est
Pour l'éternité, de la maternité à la retraite
Tic-tac, tic-tac, cet air trotte
Dans toutes les têtes, et mon art traite du temps qui nous traîne
Tous du berceau à la tombe
Un peu comme des premiers mots d'ce morceau à la chute...

[Refrain]
Pourquoi tu t'barres en courant ? Le temps passe
Et tu cours pas plus vite que lui, j'ai l'impression qu't'es pas au courant
Pourquoi tu t'barres en courant ? T'es pas au courant ?
Le temps passe trop vite, évidemment
IP archivée

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 9365
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #96 le: 08 Octobre 2017 à 17:53:38 »


Kate Tempest - Europe Is Lost (Official Video)
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

Ascellu

  • ****
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 427
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #97 le: 09 Octobre 2017 à 19:25:23 »


Immortal Technique - Dance with the Devil traduction française
IP archivée
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il y a un chemin à parcourir et il faut le parcourir, mais il n'y a pas de voyageur. Des actes sont accomplis, mais il n'y a pas d'acteur

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 793
Re : Rap engagé (et rap tout court)
« Réponse #98 le: 21 Octobre 2017 à 01:07:34 »


SCYLLA - Qui suis-je ? [Clip Officiel]

Texte :

Qui suis-je ?

Je ne suis qu'un homme dans la masse que les hautes classes abusent.
Une sorte d'esclave mais m'assoir sur un trône ne me parle pas plus.
C'est ma place, je l'assume.
J'espère un soulèvement des faibles de tout mon cœur
Comme si j'étais le môme à Spartacus.
Que ma chair serve d'aide à trouver ce pont qui parte de la terre vers le ciel.
Que le traverse même mes ennemis,
J'ai l'impression étrange d'avoir été présent lors de la dernière Cène.
Je lutte... Et même si l'étreinte est horrible,
Je donne ma vie pour sauver celle des miens, Vercingétorix.
J'allie précision des frappes aux forces de l'Esprit, pas au vide.
Mon âme habitait peut-être le corps d'un maître Shaolin, qui sait...
Qui sait qui je suis et d'où je viens.
Je ne suis peut-être pas ce que je semble être.
En tous cas jusqu'ici tout se tient...

J'entends encore le chant de mes frères. Les fouets, les bruits de vagues,
L'éclat des chaînes qui se brisent, puis...
Le cri jouissif des bourreaux devenus victimes dans les entrailles de l’Amistad.
Je sens que dans mes veines le sang de toutes les victimes coulent.
Quand Gilles saigne, le chant du viking s'ouvre.
Je déterre la hache de guerre pour défendre une terre sacrée,
J'écris tous mes textes avec une plume à Sitting Bull.

Et j'aime ce qui est caché,
Parce que je sais que souvent le Verbe de l'Esprit se déguise.
Et si je cherche à le démasquer, c'est peut-être qu'il y a des siècles
J'étais parmi les disciples d'Hermès Trismégiste.
J'ai dû en perdre du grade.
Je n'ai rien d'un chevalier mais je suis en quête du Graal.
C'est que mon cœur n'était peut-être pas si pur.
En attendant je crois que c'est dans ma gorge que se planque Excalibur.

Mais je chanterai l'Amour même si ma terre prend feu.
Puisque l'Invisible garde toute vie,
J'attendrai mon retour, je veux disparaître en Dieu,
En moi résonne la voix de grands mystiques d'Andalousie.
Mais d'où me viennent ces mots ? D'où me viennent ces souvenirs ?
D'où me viennent ces goûts ? D'où me viennent ces soupirs ?
D'où me viennent ces routes ? Les sens ? Qui suivre ?
D'où viennent ces doutes ? D'où ? De quand ? Qui suis-je ?

Comme toi je ne suis peut-être pas ce que je semble être.
Je me croyais différent des autres mais cette enveloppe charnelle n'est qu'un masque,
Je porte en moi les chromosomes de l'Humanité entière.
IP archivée