Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Jacquou le Croquant  (Lu 176 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

bruss

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 836
Jacquou le Croquant
« le: 21 Mai 2018 à 11:14:16 »




De Laurent Boutonnat (2005)
Avec Gaspard Ulliel, Marie-Josée Croze, Albert Dupontel

Synopsis :
  1815. Jacquou, jeune paysan du Périgord, vit heureux avec ses parents.
Par la faute d'un noble cruel et arrogant, le comte de Nansac, il devient orphelin et misérable.
Jurant de se venger, Jacquou va grandir et s'épanouir sous la protection du bon curé Bonal qui le recueille. Grâce à des amis sûrs et à Lina, une jeune fille patiente et lumineuse, il deviendra en quelques années un jeune homme déterminé et séduisant.
Il saura transformer son désir de vengeance en un combat contre l'injustice, et prouver qu'un simple croquant n'est pas dénué de grandeur.

*****************************************

 Le Jeune Jacquou qui a vu ses parents dévastés , puis son père condamné par les actes cruels d'un noble sans pitié , a décidé de se venger...

  Les débuts du film sont assez encourageants par son énergie , mais après le départ d'Albert Dupontel , les choses changent ; scènes interminables et souvent ennuyeuses ...2h30 pour un tel film est vraiment abusé ...
Tout n'est pas mauvais , mais on peut éviter ...
IP archivée
Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut - Cicéron

Ascellu

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 625
Re : Jacquou le Croquant
« Réponse #1 le: 21 Mai 2018 à 12:39:36 »

Je me souviens que la télé française avait produit une série Jacquou le croquant dans les années 80 et du haut de mes jeunes années j'avais bien aimé
IP archivée
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il y a un chemin à parcourir et il faut le parcourir, mais il n'y a pas de voyageur. Des actes sont accomplis, mais il n'y a pas d'acteur