Recherches => Témoignages individuels divers => Discussion démarrée par: Micha le 19 mars 2010 à 17:49:38

Titre: Les abductions et la peur
Posté par: Micha le 19 mars 2010 à 17:49:38
Salut

Je pose la question suivante : Pourquoi est-ce que dans la majorité des cas que nous entendons, la peur est virtuellement "vissé" au sujet ?

On est tous là à espérer qu'un jour on aura la possibilité de voir un phénomène non identifié alors que la majorité des cas soulignent la peur qui y est reliée. Je croyais fermement que lorsque je verrais un Ovni, je lui ferais des signes avec une lampe de poche et que peut-être j'aurais un contact.

Sauf que, il y a 2 étés, je dressais encore mon chien alors nous étions sortis pour aller faire ses besoins. Un avion évoluait très bas dans le ciel mais avec des drôles de lumières. J'ai compris qu'à la vitesse qu'il allait, c'était soit un avion de chasse ou soit ???
J'ai réalisé ce que c'était lorsqu'il est passé au sud de ma maison. À ce moment, moi qui avait toujours dit que je ferais le contact, j'ai été envahi par une sensation de peur. Pas de peur du ridicule mais une peur qui venait de très profond de moi. Genre qui nous dit : Cours ! Cache-toi !
l'observation aura duré tout au plus 2 minutes et j'ai retrouvé mon chien sous le balcon qui gémissait.

Alors : Pourquoi  cette peur ?? Est-ce que ce serait un signal d'alarme enfouis en nous ? Pourquoi est-ce que les abductés sous hypnose ont-ils aussi peur. Simplement de l'inconnu ?? Je ne crois pas.

Micha
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Vent du Nord le 19 mars 2010 à 19:13:10
Bonjour Micha.

On rencontre toutes sortes d'attitudes de la part de témoins d'OVNI. Ça va de la peur panique avec hystérie et fuite, jusqu'à l'intérêt avec approche et recherche d'un contact plus rapproché, en passant par l'indifférence totale. Certains ressentent une exaltation mystique, d'autres perçoivent une majesté et une esthétique majestueuse dans le déplacement d'un grand objet, alors que d'autres se sentent menacés.

La peur de l'inconnu joue probablement un rôle.
La sérénité naturelle du témoin en joue probablement un aussi.
Les circonstances locales peuvent influer : face au même phénomène, on peut réagir différemment dans une ville ensoleillée que dans un bois la nuit.
Le comportement de l'objet observé pourra être interprété comme neutre, amical, passif ou agressif à cause de détails perçus inconsciemment. Un objet étrange qui passe à 50 m venant de gauche vers la droite sera perçu comme neutre, alors que s'il vient vers le témoin, ce dernier pourra se sentir plus impliqué. Un objet stationnaire au bord d'une route et vers lequel on se dirige (en voiture) sera perçu comme moins menaçant que si la voiture est immobile et que l'objet vient vers elle.
Il est aussi possible que certains détails d'une observation activent des réflexes ataviques.
Il est aussi possible que certains objets émettent des ondes ou des substances déclenchant la peur.

En résumé, il me semble qu'il n'y a pas de réponse simple à ta question, mais toute une gamme de réactions diverses dépendant d'un vaste ensemble de paramètres, variables d'un cas à l'autre.

Citer
Pourquoi est-ce que dans la majorité des cas que nous entendons, la peur...
Est-ce si certain que la peur soit si présente "dans la majorité des cas" ? A mon avis non, mais ce n'est que mon expérience personnelle. Par contre, les cas où la peur est présente marquent plus le psychisme, et sont préférentiellement mis en avant.
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: neptune75 le 05 novembre 2016 à 03:05:16
Puisque les cas d'abductions sont prouvés, est-ce que cela a changé la façon dont les gens ,abductés,ont perçu les origines et le destin de "l'Homme"?

Une dame un jour m'a parlé d'hyperboréens(les Grecs pensaient être originaires de ce peuple je crois,non?) encore présents et de reptiliens...
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Vent du Nord le 05 novembre 2016 à 10:05:16
Peut-on vraiment avancer que les cas d'abductions soient "prouvés" ?
Tout dépend du niveau d'exigence de preuve de chacun !

Quoiqu'il en soit, les informations ramenées par les abductés restent du niveau du témoignage individuel, donc très difficile à recouper dans la grande majorité des cas.
Et sachant que le phénomène OVNI (RR3 et plus) s'accompagne souvent d'une part de mise en scène (manipulation, tromperie) dans laquelle interviennent tant le vécu antérieur du témoin, que sa subjectivité, ou que l'inconscient collectif (auxquels ont peut ajouter une part d'onirisme), quel crédit peut-on accorder à ces informations ?
[N.B.: Je ne mets pas ici la crédibilité du témoin lui-même, souvent extrêmement sincère, mais uniquement la valeur de l'information qu'il nous transmet.]

Les témoins, les abductés, sont souvent impactés par leur expérience, et, oui, certains déclarent avoir perçu les origines et/ou le destin de l'homme. Mais il s'agit là de leur vécu intime et de leur interprétation personnelle, non pas d'une vérité absolue, immuable, et certainement pas transmissible hormis par le biais de leur seul témoignage.

Or, malgré des schémas similaires, les témoignages ne concordent pas tous, loin de là ! D'où la nécessaire distance à prendre avant de "se faire une religion" et d'adhérer ou non à leurs dires.
Et avec ce recul, on peut constater (en gommant les détails anecdotiques et les particularités) que les informations métaphysiques ramenées par les abductés vont globalement dans le même sens que celles fournies par les chamanes, les contactés, les médiums, les sages, les survivants d'expériences aux portes de la mort, bref, tous ceux qui sciemment ou accidentellement se retrouvent au contact d'une supraconscience globale : la vie est partout et sous de multiples formes ; la conscience prime sur la matière ; insistance sur la paix intérieure (et l'amour inconditionnel) ; mise en garde contre la violence, les armes, et l'aventurisme technoscientifique, etc.

Alors : prudence avec le contenu de ces témoignages !
Ni croyance, ni rejet : prudence...
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Capitaine Renard le 05 novembre 2016 à 20:53:33
En tout cas, pour ceux qui vivent ce genre d'expérience il est clair que la réalité est beaucoup plus mystérieuse qu'on ne le croit. Vivre l'étrangeté c'est comprendre à quel point nos connaissances sont circonscrites au quotidien.

Citer
Et avec ce recul, on peut constater (en gommant les détails anecdotiques et les particularités) que les informations métaphysiques ramenées par les abductés vont globalement dans le même sens que celles fournies par les chamanes, les contactés, les médiums, les sages, les survivants d'expériences aux portes de la mort, bref, tous ceux qui sciemment ou accidentellement se retrouvent au contact d'une supraconscience globale : la vie est partout et sous de multiples formes ; la conscience prime sur la matière ; insistance sur la paix intérieure (et l'amour inconditionnel) ; mise en garde contre la violence, les armes, et l'aventurisme technoscientifique, etc.

C'est le plus important et le plus significatif je pense. Sauf cas d'affabulations, la vie des « abductés » prend brusquement un nouveau sens insufflé a priori par une force extérieure.

Concernant les Hyperboréens, compris comme mythe de la Grèce antique, il s'agirait d'un peuple vivant loin au Nord et qui possédait des pouvoirs magiques grâce à leur grand savoir. L'Hyperborée est une sorte de paradis. Certains Hyperboréens auraient effectivement fréquentés les grecs et transmis une partie de leur savoir aux Pythagoriciens. Mais ils ne sont pas à l'origine du peuple grec. Ils sont en général liés à Apollon qui voyageait jusqu'en Hyperborée à certains moments de l'année.

Ce qui est intéressant c'est que le Nord, pour les peuples occidentaux, est traditionnellement une représentation du Haut. D'un point de vue psychanalytique le haut est associé au Surmoi, le modèle parental intégré comme force socialisante et qui repousse les pulsions pour les temporiser. Hors les Hyperboréens sont entourés de peuples barbares qui guerroient sans fin. Mais pas l'Hyperborée qui représente un état de paix via la connaissance intime du Cosmos.

A l'opposé on a par exemple le peuple Centaure, image de la bestialité chez les grecs et représentation, pensent certains anthropologues, du peuple Scythe, ethnie de cavaliers nomades aux mœurs guerrières mais très proches des grecs dans leur art. Un scythe est un cavalier qui arbore les têtes tranchées de ses ennemis sur les flancs de son destrier et qui pratique le commerce de l'esclavage et les raids sur les populations sédentaires. Ils décorent l'or, leurs bijoux et leurs armes d'animaux à la façon grecque. Mais ne parlent pas le grec, d'où le qualificatif de « barbare » (qui ne parle pas la langue grecque –  donc incompréhensible - qui n'est pas un homme).
Le bas du corps des centaures est animal (taureau ; cervidé ; hippocampe ; mais en général cheval). Ils sont associés aux pulsions non contrôlées et animales. Ivresse, pillage, viols, combat, etc.

On comprend que la fonction du mythe s'inspire du monde et de l'histoire d'un peuple pour fixer des règles morales communes à un moment donné. N'y-a-t-il pas ici un parallèle avec les abductions ?

Dans un quotidien sans queue ni tête, où tout se vaut, le Surmoi ne fait-il pas effraction pour rétablir une perspective ?

Ce que l'on peut affirmer au minimum, et c'est là où je voulais en venir, c'est que le phénomène abduction est créateur de sens !

Quant à comprendre la nature du réel … Terra Incognita ...  :laugh:
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: neptune75 le 06 novembre 2016 à 04:52:08
Merci!Sauf erreur de ma part,Pythagore,qui croyait à la réincarnation, était un contemporain de Bouddha .
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 06 novembre 2016 à 08:53:16
Certes mais c'est hors-sujet.
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Capitaine Renard le 06 novembre 2016 à 19:58:33
Pas tant que ça je trouve … Dans pratiquement toutes les religions on trouve des contacts avec des entités « spirituelles » qui sont des guides ou des corrupteurs.

Comme le précise Vent du Nord et comme le montrent très bien les enquêtes de RIM, la subjectivité est une marque récurrente de ces expériences. Le mental agit comme un filtre vis à vis d'un phénomène qui pourtant se structure toujours de la même façon.

Retracer l'historique de ce phénomène ne me semble pas hors-sujet.

Quand on pointe les âges d'or des civilisations à travers le temps, il semble qu'un courant de « conscience cosmique » parcourt l'Humanité, s'arrêtant pour un temps ici ou là, puis repartant ailleurs, semant les fruits de la connaissance au gré d'une force mystérieuse et transcendantale.

Je renvoi à ce propos à la légende de >>(wikipédia) / l'Atalante Fugitive (https://fr.wikipedia.org/wiki/Atalante)

Il y a un lien évident entre les anges, les démons, et le concept des extra-terrestres modernes.
Titre: Re : Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 08 décembre 2016 à 14:12:54
Puisque les cas d'abductions sont prouvés, est-ce que cela a changé la façon dont les gens ,abductés,ont perçu les origines et le destin de "l'Homme"?

Dans cette hypothèse (abductions prouvées) le mieux est encore de se renseigner à la source.

Je te conseille de lire les témoignages recueillis par John Mack (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=12867.msg151806#msg151806) dans son ouvrage :

(https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51DI5UXO2hL._SX306_BO1,204,203,200_.jpg)

Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Digidesigner le 13 décembre 2016 à 00:40:28
Exact, dans ce livre John Mack décrit les sentiments des abductés qui sont à la fois pris entre terreur et fascination.
Ceux qui entreprennent la démarche de régressions hypnotiques veulent savoir ce qui leur est arrivé même si ces régressions peuvent s'avérer très douloureuses.
Beaucoup demandent du temps entre les séances pour "digérer" les informations. On retrouve des sentiments de peur ou de terreur face à la découverte des entités et de leur apparence. mais aussi un sentiment d'infériorité face aux pouvoirs de contrôle que ces entités exercent sur nous. Dans tous ces cas d'abductions il y a en effet des phénomènes de paralysie, de télépathie forcée et même des agressions physiques et des viols. Ce qui est toutefois intéressant à prendre en compte au sujet de l'aspect psychologique des abductés, c'est que bon nombre d'entre eux ont un sentiment partagé entre le dégoût et celui "d'appartenir" à cette communauté des entités. Une sorte de syndrome de Stockholm bien maîtrisé par ces entités. Lors des abductions, il n'est pas rare que des Gris montrent aux femmes leur enfant qui a été conçu par manipulation génétique.
Les Gris se nourissent justemment de nos peurs et terreurs qui dégagent certaines vibrations. Même chose quand ils diffusent sur écran aux abductés des images de la Terre dévastée.
Mind Control, pose d'implants...

édité - mise en conformité avec le règlement (article 12)
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 01:24:38
Au delà de ça, la question de Neptune était :

Est-ce que cela a changé la façon dont les gens ,abductés,ont perçu les origines et le destin de "l'Homme"?

Je n'aime pas apporter de réponses pré-mâchées, c'est pourquoi je me suis contentée de conseiller la lecture sans commentaire. Mais puisque tu as présenté le côté négatif je vais essayer de trouver vite fait un ou deux extraits positifs, répondant à la question de Neptune.

Il me semble, en tous cas c'est ce que j'en ai retenu, qu'ils faisaient, une fois les peurs passées, des expériences d'expansion de conscience qui modifiaient leur vision du monde.

Cas de Peter :
Il apparaîtrait que les rapports humano-extraterrestres auraient pour finalité l'évolution, tant biologique que spirituelle...
---
Peter et d'autres personnes comme lui, fait l'expérience d'une expansion ou transformation de la conscience qui lui permet de dépasser les simples limites de l'existence terrestre en devenant un enfant du Cosmos.
---
Peter eu la vision d'un nouveau millénium, un futur "âge d'or" fait d'ouverture de conscience et de connaissance.
(page 664/665)

Cas de Joe :
Dans le cas de Joe, on retrouve de nombreux traits caractéristiques des phénomènes d'enlèvement, mais également une invitation à nous propulser jusqu'aux confins de la connaissance et de la compréhension. Un des défis les plus significatifs relevés par les expériences de Joe concerne nos distinctions ou catégories ontologiques fondamentales - notamment la séparation de la conscience et du corps physique. (page 389).

Cas de Sara
L'énergie vibratoire des êtres transparents, affirma Sara, "était bien plus élevée que la vibration conventionnelle que nous connaissons ici... Ils sont tellement plus conscients ! Ils ne cachent rien au fond de leur subconscient, ils sont tout simplement éveillés; Ils sont éveillés et responsables et ils sont réceptifs et ils sont concis et précis et leurs yeux sont ouverts... Leur coeur aussi est ouvert. Ils n'ont pas peur, ils ne sont pas mesquins et avare de leur amour, et ça c'est merveilleux. Ils sont tellement, tellement, tellement gentils... J'ai l'impression qu'il y a quelque chose de transparent à travers de leur tête... Notre tête à nous n'est pas transparente, elle est couverte de cheveux et tout. C'est comme ça qu'on recouvre tout ce que l'on ne veut pas montrer aux autres et eux, c'est l'inverse, complètement ouverts et évidents. On peut voir en eux et ils marchent à la télépathie, aussi sont-ils incapables de garder la moindre chose secrète. Le résultat c'est que chacun se sent moins isolé. Ils ne jouent pas du refus de la même manière. Et j'aime ça. Dieu ! Comme j'aime ça ! Je voudrais bien retourner avec eux (p413)

Les citations ne sont pas dans l'ordre du livre car j'ai employé ma méthode habituelle, ouvrir au hasard pour obtenir une réponse
Titre: Re : Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 14:23:06
Ce qui est toutefois intéressant à prendre en compte au sujet de l'aspect psychologique des abductés, c'est que bon nombre d'entre eux ont un sentiment partagé entre le dégoût et celui "d'appartenir" à cette communauté des entités. Une sorte de syndrome de Stockholm bien maîtrisé par ces entités.

C'est une interprétation un peu déboulonneuse dans la mesure où cette affirmation est réductrice et nie la lucidité provoquée par les prises de conscience. D'ailleurs, il ne me semble avoir lu nulle part John Mack parler de syndrome de Stockholm.

Pareil pour :
Citer
Dans tous ces cas d'abductions il y a en effet des phénomènes de paralysie, de télépathie forcée et même des agressions physiques et des viols.
Cela suppose que les entités sont naturellement mauvaises ; or une lecture plus attentive expliquerait plutôt que les expériences ont été ressenties comme des viols. D'ailleurs des témoignages précisent que ce qui les effraie le plus est la méchanceté (ou l'agressivité, je ne me souviens plus du mot exact) inhérente à la nature humaine, trait de caractère qu'ils ne comprennent pas.

L'information, contrairement à l'opinion, passe par la source, donc si quelqu'un trouve une phrase de John Mack parlant de syndrome de Stockholm, je suis preneuse car je ne vais pas relire tout de suite les 900 pages de l'ouvrage. (citer la phrase, le cas, et la page.) Le mieux est lire pour se forger une opinion personnelle. Merci  :)

Titre: Re : Les abductions et la peurtr
Posté par: DecemberTen le 13 décembre 2016 à 17:04:02
Hello katchina,

J'ai vérifié et il y a plusieurs textes ou Mack fait référence au syndrome de Stockholm en parlant d'abductées.
J'espère que tu pourras lire ce texte traduit via google:
https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fjackbrummet.blogspot.be%2F2006%2F01%2Falien-lore-59-abductees.html&edit-text=

L'original: https://jackbrummet.blogspot.be/2006/01/alien-lore-59-abductees.html

Si tu tapes ""john mack" stockholm Syndrome" tu trouveras d'autres textes

 ;)
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 17:19:09
Merci !  :)

Mais j'ai quand même un doute, est-ce John Mack lui-même qui emploie l'expression ou est-ce l'interprétation de l'auteur du blog ?

Ce que je cherche est une citation d'origine de John Mack lui-même employant cette expression, pas un interprétation de ses propos.

Je vais relire tous les paragraphes "Commentaires" de John Mack qui clôturent chaque récit de témoignage.

C'est curieux cette histoire de syndrome de Stockholm, comme si, en interprétant les témoignages, les commentateurs voulaient minimiser l'impact des côtés positifs. Parler de syndrome de Stockholm signifie que les abductés ne peuvent pas penser lucidement que leurs ravisseurs sont "aimables" mais que ce sont forcément des méchants ; ce qui par voie de conséquence remet en cause la véracité et l'impact réel des prises de conscience.

Et ce n'est pas ce que j'ai ressenti à la lecture du bouquin.

Donc j'attends la citation de Mack, pas l'interprétation des commentateurs qui se gargarisent de mots - parce que les mots ont un sens.  :)
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Digidesigner le 13 décembre 2016 à 22:25:36
OK Katchina mais je ne parlais pas seulement de John Mack.
Je connais même des abductés qui se sont retrouvés avec des dons mais bon, en échange ils "trinquent" énormément et ils vivent un véritable enfer selon leurs propres mots. Ce n'est pas être pessimiste mais des statistiques. Il suffit de consulter les milliers de bases de données dont on dispose désormais pour se rendre compte qu'une très grande partie des abductés soufrent (physique ou mental). Il existe évidemment des cas où les abductés sont "happy", trompés, manipulés sans oublier les new agers qui voient tout en rose en échange de petits cadeaux. Il y en aura toujours... Voil pourquoi j'ai fait allusion à une SORTE de syndrome de Stockholm.
Enfin la plupart des cas "pessimistes" sont en rapport avec les Gris, les réptiliens et bien sur les MiLabs. Donc pour en revenir au sujet, oui il y a des raisons d'avoir peur en présence de certaines entités comme celles-ci. Attention je parle bien de cas d'abductions pas de simples RR3. Après libre à chacun de continuer à "croire" ce qu'il a envie. Peut être connaissez vous les travaux de Corrado Malanga à ce sujet ?
PS : Aussi loin de moi l'idée de faire votre "commentateur" et de me "gargariser de mots" vous savez... Je m'exprime, rien de plus.
J'ai parlé de Mack dans ma 1°phrase uniquement et je n'ai à aucun moment cité Mack
J'ai parlé d'une SORTE de syndrome de Stockholm et c'était moi qui m'exprimais selon mes nombreuses lectures et témoignages personnels, pas Mack...

Titre: Re : Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 22:48:53
Je connais même des abductés qui se sont retrouvés avec des dons mais bon, en échange ils "trinquent" énormément et ils vivent un véritable enfer selon leurs propres mots.

D'accord, je n'ai jamais dit le contraire et c'est justement parce qu'ils ont payé assez cher, AMHA, pour ne pas minimiser (ou en donner l'impression) le côté positif de leurs expériences en insistant uniquement sur le côté terrorisant qui fascine les foules.

Après, "avoir peur" bien sûr, mais c'est comme pour tout, la peur ne protège de rien.
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: Digidesigner le 13 décembre 2016 à 23:02:45
Oui Katchina, entièrement d'accord, la peur ne protège en rien. Bien au contraire ces entités se nourrissent des vibrations basses engendrées par la peur. Mais la peur est naturelle. Il y a de quoi avoir peur quand on subit et qu'on ne contrôle absolument rien lors d'une abduction et qu'on soufre. Il y aurait tant à dire.
Je connais aussi des témoins qui ont justement réussi à se délivrer de la paralysie en surmontant leur peur et en faisant appel à la force de leur mental pour se délivrer. Là aussi, cas très rares mais une piste qui peut indiquer que nous avons suffisamment de force pour décider et non subir.
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 23:08:30
Nous sommes d'accord, comme tu le dis "Il y a de quoi avoir peur quand on subit et qu'on ne contrôle absolument rien" mais cela ne sert à rien d'avoir peur avant (ou de s'amuser à se faire peur en s'imaginant qu'on va peut-être un jour faire partie des abductés). C'est plutôt cela qui me gêne, cette propension à se donner des frissons sans raisons.

Mais la peur par anticipation (en général) c'est un autre débat.
 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=16390.msg211024#msg211024)
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: neptune75 le 17 décembre 2016 à 03:01:31
Concernant ces facultés psy:ils (ou elles) deviennent medium et clairvoyant?
Titre: Re : Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 17 décembre 2016 à 08:39:53
Au delà de ça, la question de Neptune était :

Est-ce que cela a changé la façon dont les gens ,abductés,ont perçu les origines et le destin de "l'Homme"?

Je n'aime pas apporter de réponses pré-mâchées, c'est pourquoi je me suis contentée de conseiller la lecture sans commentaire.

Neptune ! Tu recommences ! C'était pour toi ! Je t'ai donné les références du livre dans lequel tu trouveras des tas de réponses à tes questions.
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: neptune75 le 18 décembre 2016 à 02:42:44
Ok.Il existe aussi le livre d'une dame qui était passée à la radio au début des années 2000.

Des "feux électriques" s'éteignaient le long de la route lorsque 'auteur conduisait une ex-abductée
Titre: Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 19 décembre 2016 à 22:56:24
Le cas d'Arthur (Enlevés par les extra-terrestres de John Mack p. 742)

Arthur dit :
"La façon dont vous communiquez avec ces êtres est essentiellement télépathique, mais le seul moyen d'enclencher le phénomène télépathique est d'éliminer la peur. La peur bloque tout. Vous ne parviendrez jamais à communiquer avec eux si vous ne vous débarrassez pas de la peur et autres émotions négatives… Si vous vous laissez envahir par des émotions négatives comme la peur, la colère ou l’envie de détruire ou toute autre chose du même genre, c’est fichu. Ils ne communiquent pas dans ces conditions … Ils veulent simplement qu’on communique avec eux sans peur, et c’est un peu pour cette raison qu’ils éprouvent des difficultés avec la race humaine »

Titre: Re : Re : Les abductions et la peur
Posté par: katchina le 21 décembre 2016 à 17:09:40
j'ai fait allusion à une SORTE de syndrome de Stockholm.

Ce que je cherche est une citation d'origine de John Mack lui-même employant cette expression, pas un interprétation de ses propos.

Je vais relire tous les paragraphes "Commentaires" de John Mack qui clôturent chaque récit de témoignage.

Ca y'est, j'ai retrouvé !

John Mack dit (p. 799)

Des comparaisons avec le « syndrome de Stockholm » (les victimes de violence s’identifient aux buts poursuivis par l’agresseur) n’ont pas de raison d’être dans une affaire de rencontre extra-terrestre. Le docteur Judith Herman, spécialiste des effets chroniques des traumatismes subis par des femmes battues, des prisonniers politiques et des victimes de torture (Herman 1992), note l’inaptitude de ces sujets à se souvenir du détail des événements, en quoi  il faut voir une réaction contre un contrôle coercitif. Herman remarque que lorsqu’une victime est menacée de violence ou de douleur, on lui dénie tout contrôle sur ses fonctions corporelles, on renforce autour d’elle et de manière imprévisible les codes auxquels elle doit obéir, et on lui concède ici ou là de petites récompenses ; la victime perd ainsi tout sens du pouvoir personnel et se sent réduite à l’impuissance. Ces victimes s’identifient souvent très intensément à leurs tortionnaires, choisissant « volontairement » de rester avec eux si aucune contrainte physique n’intervient.

Il est vrai que les kidnappés peuvent éprouver de la terreur et de la douleur, notamment au cours des procédures qu’on leur fait subir. Les actes des extra-terrestres sont dans une large mesure assez imprévisibles, parfois effrayants et parfois gratifiants. Pourtant, en contraste avec les objectifs égoïstes et limités des tortionnaires humains ou des kidnappeurs politiques, les êtres semblent vouloir partager les mêmes buts et offrir la possibilité d’ouvertures vers une vision des choses plus large et englobant la totalité de l’Univers, expérience ressentie intérieurement par nombre de kidnappés.

Mon opinion personnelle, d’après ce que m’ont rapporté mes sujets victimes d’enlèvement, est l’élargissement de la conscience et la transformation personnelle forment le substrat de base du phénomène d’enlèvement.