Soyez créatifs ! => Portraits divers => Discussion démarrée par: lilou le 22 septembre 2010 à 00:01:58

Titre: Taisen Deshimaru
Posté par: lilou le 22 septembre 2010 à 00:01:58
Taisen Deshimaru
image invalide
« Le Zen, c'est zazen ».

Voici une personne que je n'aie pas connue, mais dont j'ai suivis les enseignements et lu ses livres.
 Je ne sais pas pourquoi mais j'ai été tout de suite à l'aise et heureuse dans la pratique de zazen, même si cela est quelquefois difficile, physiquement.
Se retrouver au dojo, tous en posture, est un moment si "spécial" impossible à créer ailleurs. Un moment à soi et pourtant avec tous; une communion "personnelle" qui pourtant sans les autres est pour moi plus difficile...
Je n'ai pas les mots pour vous dire combien cela est "si personnel" et pourtant nous sommes si nombreux dans le dojo à vivre cette expérience toujours "nouvelle" tous les uns à côté des autres.

-----------------------      ----------------------------------      --------------------------------------  ----------------

http://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru (http://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru)


Yasuo Deshimaru (29 Novembre 1914 — † 30 Avril 1982), en religion Mōkudo Taisen, plus connu comme Taisen Deshimaru (弟子丸 泰仙, Deshimaru Taisen?), était un maître bouddhiste zen japonais de l'école Sōtō. Il est le fondateur et le principal inspirateur d'une multitude de dojos et de groupes zen en Occident et plus particulièrement en Europe.
--------------------------------                      -----------------------------------------         
Arrivé à Paris en 1967 pour y apporter le zen de la tradition Sôtô, Maître Taisen Deshimaru a fait connaître et a répandu la pratique du zen dans toute l’Europe, pendant quinze ans, en formant de nombreux disciples et en fondant de nombreux lieux de pratique. Il est décédé le 30 avril 1982, laissant à ses successeurs l’essence de son enseignement et la mission de transmettre à leur tour la Voie du zen.
Ainsi, comme le veut la tradition, cet enseignement continue de façon vivante, de personne à personne, à travers ses plus anciens disciples au sein de l’Association Zen Internationale.

Zazen
image invalide
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zazen (http://fr.wikipedia.org/wiki/Zazen)

Zazen (座禅) est la posture principale de méditation assise de la pratique du bouddhisme zen. C’est la posture qu’utilisait Bouddha pendant ses méditations. Zazen est associé à Dhyāna qui, dans le Yoga est le septième membre (anga) des Yoga Sūtra de Patañjali.
 Zazen est la pratique centrale du zen. Les longues périodes de zazen sont généralement effectuées dans un dojo qui sert de salle de méditation, en alternance avec des périodes de kinhin, une marche méditative. Le début d'une période de zazen est traditionnellement annoncée en faisant tinter trois fois la cloche (shijosho) et la fin d'un cycle en sonnant une fois (hozensho). Avant et après la séance sur le zafu, un coussin de méditation, le pratiquant effectue un Gassho (salut mains jointes) en s'inclinant devant son zafu, ses collègues pratiquants et le maître.

Postura en Zazen explicado por Deshimaru ||How to sit Zazen (http://www.youtube.com/watch?v=wAjPNlNjJQk&feature=related#)

ZEN - Maître Kosen: Deshimaru (http://www.youtube.com/watch?v=2w8XSCdAxHA#)




Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Aloysius le 24 septembre 2010 à 15:50:39
Bonjour Lilou,

j'apprécie aussi beaucoup l'enseignement de Taisen DESHIMARU.

Un ami m'a offert il y a une vingtaine d'années un très beau livre sur le zazen.

...en pratique de groupe, j'ai beaucoup apprécié l'aide du Kyosaku.

Parfois en pratiquant seul, j'aimerais un bon coup de baton d'éveil sur l'omoplate!
Je trouve aussi beaucoup de similitude entre le "sanpai" et l'abandon total à son Etre.

Je crois que Mille-feuilles à parler quelquepart du zazen!...

..petits échanges à ce sujet entre pratiquants du zazen ... dans un forum:



Chaque fois que je regarde le coup de kyosaku donné par Maître Deshimaru à Arnaud Desjardin... je ne peux m'empêcher d'éprouver
un grand respect, la compréhension est instinctive. Le profond rire viscéral rejailli de moi. Et je me surprends même à entendre Maître Deshimaru à travers celui ci. Ce qui me fait taire rapidement de surprise et entrer en méditation.

 
 
++++++++++++

il y a un aspect qui est souvent occulté dans le zen, mais dont l'origine est a mon avis incontournable, c'est celui que relève la MTC. ici le point frappé est le 20VB.


Le méridien de la VB est couplé avec celui du Foie et tous deux servent à purifier l’énergie.
La Vésicule Biliaire , comme le Foie est associé au printemps. Elle répartit les éléments nutritifs et régularise l’équilibre énergétique dans tout le corps.


http://bouddhisme.xooit.fr/t1776-Kyosaku-et-les-autres.htm (http://bouddhisme.xooit.fr/t1776-Kyosaku-et-les-autres.htm)
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: mat le 24 septembre 2010 à 17:43:40
180 questions à Maitre Deshimaru.

http://www.zen-deshimaru.com/FR/sangha/deshimaru/QR.htm (http://www.zen-deshimaru.com/FR/sangha/deshimaru/QR.htm)
Modération: Page non trouvée.
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Yoyo le 24 septembre 2010 à 19:15:49
Bon, il buvait trop de whisky et est mort d'un cancer du pancréas du à l'alcool...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru (http://fr.wikipedia.org/wiki/Taisen_Deshimaru)
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Michel-Vallée le 24 septembre 2010 à 19:35:33

Des Hommes comme Baudelaire, Rimbaud, et bien d'autres, étaient également portés sur l'alcool, entre-autres choses...
Cela n'enlève en rien à l'oeuvre de leur vie, AMA.
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: lilou le 24 septembre 2010 à 21:58:45
pour Aloysius  ;)
et pour tous bien sur!  :)

Kyosaku man: Taisen Deshimaru Roshi (http://www.youtube.com/watch?v=DzvDy6--oCM#)
Titre: Re : Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Yoyo le 25 septembre 2010 à 10:36:56

Des Hommes comme Baudelaire, Rimbaud, et bien d'autres, étaient également portés sur l'alcool, entre-autres choses...
Cela n'enlève en rien à l'oeuvre de leur vie, AMA.
Certes, mais pas d'idéalisation  inutile et de réification de la personne...
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Michel-Vallée le 25 septembre 2010 à 13:50:17

Tout à fait !  :)
Car les facteurs à prendre en compte sont bel et bien autre chose que ces souci d'alcool ou l'inverse,
ce sont les qualités de l'être et les enseignements laissés qu'il faut sous-peser. (logique).
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Mille-feuilles le 25 septembre 2010 à 22:15:49
 Un ouvrage célébre de Taisen Deshimaru: "Zen et Arts Martiaux"
 
" Résumé de "Zen Et Arts Martiaux"


l'esprit du zen fut introduit au japon chez un peuple dont la guerre était l'occupation habituelle.

ce fut le génie du zen de transformer les techniques brutales de la guerre en arts qui ne se souciaient plus seulement de l'efficacité guerrière mais de la recherche de soi-même. le sabre, l'arc et la flèche, instruments de mort devinrent des supports de méditation. ... Lire la suite
sous cette influence naquit le bushido, code d'honneur, discipline chevaleresque qui recommande le désintéressement et le mépris de la mort.
tant et si bien que le zen fut, cette voie d'éveil, appelé la religion des samouraïs.
en termes vifs et imagés, parfois même en s'amusant, maître deshimaru répond aux questions de ses disciples, sans jamais leur faire oublier que zen et arts martiaux sont l'apprentissage de la vie et de la mort."



http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/deshimaru-taisen/zen-et-arts-martiaux,1006668.aspx (http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/deshimaru-taisen/zen-et-arts-martiaux,1006668.aspx)

 " "Le zen et les arts martiaux ont la même racine et la même saveur", disait Maître Deshimaru. Cette façon de voir ne fait l'unanimité ni dans les arts martiaux, où l'on pense souvent qu'on n'a pas de temps à perdre avec ce genre de balivernes, ni dans le zen, où beaucoup souhaitent prendre leurs distances vis-à-vis d'une discipline qu'ils assimilent à la guerre et à l'acte de tuer."

http://www.deuxversants.com/artsmartiaux.html (http://www.deuxversants.com/artsmartiaux.html)

Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Mille-feuilles le 25 septembre 2010 à 22:30:04
 Effectivement Aloysius, j'ai évoqué derniérement Zazen, et plus précisément, la pratique - dont j'ai oublié le nom - qui consiste en une lente marche autour du Dojo.
 C'était ici:
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13399.60.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13399.60.html)

 Et comme je n'avais pas inclus le lien vers la source où j'avais pris cet extrait, je profite de l'occasion pour le rajouter ici.
 On peut sentir passer à travers la page, les Nobles Effluves du dépouillement et de la Rigueur du Boudhisme Zen...
http://dojozenmarseille.free.fr/zazen.html (http://dojozenmarseille.free.fr/zazen.html)
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: lilou le 25 septembre 2010 à 22:56:41
Mille-feuilles,
J'ai bien lu ton post (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13399.60.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13399.60.html)) et celui ci m'a ouvert la porte pour que je me permette de poster ici le portait de Taisen Deshimaru et donc la pratique de Zazen.

Concernant KIN-HIN:
cette marche, coupe le Zazen et reste pour moi le plus difficile à maitriser.
KIN-HIN
Le kin-hin est une marche très lente, rythmée par la respiration. Une fois que vous vous êtes donc prudemment relevé du zazen, vous vous tenez debout, bien droit. Les caractéristiques de stature du zazen sont conservées durant le kin-hin. La tête est par conséquent bien droite, le regard posé vers le sol, les yeux mi-clos et les épaules détendues.
Suite ici: http://www.biotechnozen.com/dojo/pratique.html#kinhin (http://www.biotechnozen.com/dojo/pratique.html#kinhin)

Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: Aloysius le 15 octobre 2010 à 10:28:48
Les pélerins de St Jacques à l'origine utilisaient la marche aussi pour leur quête spirituelle...

...mais sans la tenue tête droite du Zen!

Le rythme dans le TAO, ni trop vite ni trop lentement Lilou?
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: lilou le 13 novembre 2010 à 23:10:55
 Taisen Deshimaru

La pratique du Zen, p.27 , Ed. Albin Michel , 1981

Dans la pratique du Zen comme dans celle des arts martiaux, il est essentiel de se concentrer sur l'expiration. Cela entraîne l'énergie vers le bas du corps et de la colonne vertébrale, produit une détente en redonnant de la force.


Zen et Arts martiaux de Taïsen Deshimaru

"Ici et maintenant, notion clef; l'important est le présent. La plupart d'entre nous avons tendance à penser anxieusement au passé ou à l'avenir, au lieu d'être complètement attentif à nos actes, paroles, pensées du moment. Il convient d'être complètement présent dans chaque geste."
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: titilapin2 le 16 août 2012 à 15:04:43


"La vie, la naissance, la mort sont comme un océan. Tous les hommes baignent dans cet océan et souffrent."

 Taisen Deshimaru



Taisen Deshimaru (réponse à l'alcool)


Alcool

Que signifie «alcool»? D’un point de vue de basse dimension, c’est le whisky, le saké, le vin. Mais dans le bouddhisme mahayana, c’est par exemple le satori, le paradis [...] Dans le mahayana, on apprend à s’éveiller des intoxications. Ne pas être en extase, ne pas être ésotérique. Zazen, c’est revenir aux conditions normales. Un vrai religieux ne doit pas vendre d’alcool ésotérique, d’alcool extatique, d’alcool mystérieux à ses croyants.


Source de la citation sur l'Alcool de Taisen Deshimaru:



image invalide
----
  Il  émanait de lui (Taisen Deshimaru) une force tranquille et une foi inébranlable qui allaient droit au cœur. Il ne cachait rien, ne se prenait pas pour autre chose que lui-même. Méridional un peu porté sur la fanfaronnade, il était profondément humble. Son ego était fluide, insaisissable, parce qu’il l’avait allègrement sacrifié sur l’autel de la pratique. Des années après, je me rendis compte qu’il découvrait en même temps que nous et avec un égal émerveillement, la puissance et l’authenticité de la pratique et de l’enseignement qu’il avait hérités de son maître. Il avait mené une vie de patachon jusqu’à la cinquantaine, et ne s’en cachait pas, jusqu’à ce que Kodo Sawaki lui confère l’ordination sur son lit de mort. Il avait alors brûlé tous ses vaisseaux et était parti pour l’Europe, sans argent ni reconnaissance officielle, sans autre mandat que sa foi et son envie de la partager, bref « les yeux horizontaux et le nez vertical ».
Autour de lui s’était regroupée une horde improbable et bariolée de gens de tous horizons, dont beaucoup de marginaux — il fallait l’être un peu pour prêter l’oreille à un enseignement aussi peu conventionnel. Maître Deshimaru nous insufflait une prodigieuse énergie et il n’était pas une montagne que nous n’aurions déplacée pour le suivre et pratiquer à ses côtés. La rigueur régnait dans le dojo : kolomo, kesa, kyosaku, un minimum de chants et de cérémonies et surtout une grande intransigeance quant à la pratique de zazen. Il ne cessait d’ailleurs de nous rappeler à cette ultime vérité: «la vie est comme un rêve, seul zazen, la conscience de zazen, sont réels.» 


Source (http://www.deuxversants.com/deshimaru.hommeveritable.html)
admn : page non trouvée

----

Bonjour, quand j'étais jeune j'ai fait mes premiers pas sur le Chemin auprès de Maître Deshimaru et grâce à lui j'ai rencontré le XVIème Karmapa et l'ancien Kalou Rimpoché. Un jour, alors que j'étais résident à Kagyu Ling, j'ai appris le décès de Maître Deshimaru ; ce jour là, l'ancien Dilgo Khyentsé Rimpoché arrivait à KL pour 2 ou 3 jours. Avec une amie qui fut aussi élève de Sensei Deshimaru nous avons eu une entrevue avec Khyentsé Rimpoché et il nous a dit qu'il veillerait cette là nuit en la mémoire de T. Deshimaru et nous a proposé de revenir le voir le lendemain matin.
Le lendemain matin il nous a dit "Votre ancien maître, Taisen Deshimaru, était un Bodhisattva de la 8è Terre, il avait un style rugueux comme tous les Bodhisattvas de la 8ème Terre mais ne vous en faites pas pour lui, il continue son chemin de Bodhisattva."

Source (http://sangha.leforum.eu/t3953-Taisen-Deshimaru.htm)
________________________________________
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: titilapin2 le 16 août 2012 à 15:15:09
Extrait des mémoires de Taisen Deshimaru et l'humour de son maître Kodo Sawaki (16 juin 1880 - 21 décembre 1965) vis-à-vis de lui par rapport à l'alcool:


Il me proposa alors de me rincer la bouche avec quelque chose de meilleur. C'était une bouteille d'eau de vie de riz qu'il tira d'un vieux papier journal:
"Elle vient de la meilleure cuvée. C'est un certain Koga qui me l'a envoyée. Ne le dis à personne car tu es le premier à qui je vais en faire goûter. Mais fais attention de ne pas trop en boire car c'est un alcool très fort. Il vaudrait mieux que tu ne te retrouves pas ivre mort dans la rue!"
Il me disait cela tout en me versant un plein bol à thé de cet alcool à 45°.
- Ohlala, Maître, mais c'est beaucoup trop pour me rincer la bouche!
- Tais-toi! Ici, tu n'as rien à dire." Il me tendit le bol rempli à ras bord. - Bon. Et maintenant, bois cul sec! Kampai!".
Je ne savais que faire de cette coupe débordante. Je me méfiais un peu car je pensais qu'il était en train de me jouer un tour. J'approchai lentement la coupe de mes lèvres puis avalai d'un seul coup, me rappelant le fameux litre de saké que j'avais avalé d'un seul coup quand j'étais plus jeune, exaspéré par mes camarades qui s'étaient moqués de moi en me disant que je n'étais pas un homme si je ne buvais pas d'alcool. Le résultat en avait été que j'étais tombé dans le coma et m'étais retrouvé à l'hôpital.
"Tu vois bien que tu l'as bu, me dit Kodo. Que dirais-tu d'un autre bol? - Ah non non non, merci. Cet alcool, il est vraiment trop trop fort... Non non non, ça suffit! ...


Source (http://www.zen-deshimaru.com/FR/sangha/lignee.html)
admn : page non trouvée
Titre: Zen et Arts martiaux de Taïsen Deshimaru (31 août 1983) intégral 155 pages
Posté par: titilapin2 le 16 août 2012 à 15:39:07
Bonne lecture de cette version intégrale  :)


 Zen et Arts martiaux de Taïsen Deshimaru (31 août 1983)


image invalide


L'esprit du Zen fut introduit au Japon chez un peuple dont la guerre était l'occupation habituelle. Ce fut le génie du Zen de transformer les techniques brutales de la guerre en arts qui ne se souciaient plus seulement de l'efficacité guerrière mais de la recherche de soi-même. Le sabre, l'arc et la flèche, instruments de mort devinrent des supports de méditation. Sous cette influence naquit le Bushido, code d'honneur, discipline chevaleresque qui recommande le désintéressement et le mépris de la mort. Tant et si bien que le Zen fut cette voie d'éveil, appelé " la religion des samouraïs. " En termes vifs et imagés, parfois même en s'amusant, Maître Deshimaru répond aux questions de ses disciples, sans jamais leur faire oublier que Zen et arts martiaux sont l'apprentissage de la vie et la mort.

    Poche: 152 pages
    Editeur : Albin Michel (31 août 1983)
    Collection : Spiritualités vivantes : format de poche


Source (http://www.amazon.fr/Zen-Arts-martiaux-Ta%C3%AFsen-Deshimaru/sim/2226017887/2)

Lecture du Livre de Taisen Deshimaru - Zen et Arts Martiaux (http://fr.scribd.com/doc/88562408/Taisen-Deshimaru-Zen-Et-Arts-Martiaux)

modération : attention aux doublons, texte de présentation déjà cité plus haut par Mille-Feuilles le 25 Septembre 2010 à 22:15:49
Titre: Lecture de Sensei : Taisen Deshimaru , maître zen 23 des 26 chapitres
Posté par: titilapin2 le 01 septembre 2012 à 22:41:52
Bonne lecture car il ne manque que trois chapitres (19,20,23) sur les vingt-six chapitres.  :)


 Sensei : Taisen Deshimaru , maître zen


image invalide

En 1967, un inconnu de cinquante-trois ans arrive gare du Nord : Taisen Deshimaru (1914-1982), qui a quitté un Japon religieusement sclérosé pour faire renaître, depuis l'Europe, l'authentique Zen de maître Dôgen. Pour lui, l'essentiel est zazen : simplement s'asseoir et méditer, sans rechercher ni mérite ni éveil. Personnage attachant et hors normes, truculent, plein d'humour et de sagesse, il attire à lui aussi bien les hommes d'affaires que les marginaux, les artistes, comme Maurice Béjart (qui faisait pratiquer zazen à ses danseurs), que les intellectuels tels André Malraux ou Claude Lévi-Strauss. Ce livre, composé à partir des témoignages d'une centaine de ses disciples, nous restitue la figure vivante d'un maître qui, tout en se situant au-delà de l'image conventionnelle du maître pieux et frugal, fut le guide d'une formidable aventure spirituelle. A travers ce portrait à la fois fascinant et drôle, c'est aussi toute une époque qui revit, celle de ces années 1970 où les expériences les plus folles côtoyaient une authentique quête de spiritualité, et dont notre époque est à bien des égards l'héritière.

Source (http://www.cles.com/livre/sensei-taisen-deshimaru-maitre-zen)

    Broché: 368 pages
    Editeur : Editions Albin Michel (8 juin 2011)
    Collection : SPIRITUALITE

Lecture de Sensei : Taisen Deshimaru , maître zen 23 des 26 chapitres (http://books.google.fr/books?id=-5CEotzWL-wC&pg=PT75&lpg=PT75&dq=Horyu+Tamaki&source=bl&ots=1MKT-mP5fG&sig=zX6iCVLUqLtYn6VrJjmp06OaFNQ&hl=fr&sa=X&ei=VCYtUOjYE-au0QXHjoDYDA&ved=0CFMQ6AEwAw#v=onepage&q=Horyu%20Tamaki&f=false)

Titre: Dernières paroles de Taisen Deshimaru
Posté par: titilapin2 le 08 septembre 2012 à 20:14:50
image invalide

 "Si vous vous concentrez ici et maintenant en zazen, toute chose devient exacte. Si la posture est exacte mais la conscience vide, ce n'est pas identique à ku (la vacuité).Si vos doigts, vos yeux, ne sont pas concentrés, si vous regardez et que vos yeux sont ceux d'un chien après l'amour...Vous devez devenir de grands moines, de grands éducateurs. A l'avenir le monde aura besoin d'éducateurs du zen, vous aurez beaucoup de valeur. C'est très rare dans le monde. Mais si vous faites des erreurs, vous n'y parviendrez pas. Même le moine rinzai qui est venu dans ce dojo, veut comprendre le vrai zen de Taisen Deshimaru, est plus intelligent que les moines soto. (...)




A mon retour, je vous commenterai la fin du Shin jin Gakudo. Dogen y parle de la mort très profondément. Qu'est-ce que la mort? Je vous en parlerai à mon retour. A bientôt."


" volume n° 11 de l’ édition intégrale de l’enseignement oral de Maître Deshimaru : Shinjin Gakudô et Shukke Kudoku", l'extrait  provient de la page  127 de ce volume. Editions Sully.

image invalide

Il prononça ces mots, ce dernier enseignement dans le dojo, le 15 Avril 1982.
Il revint dans un cercueil, après sa mort le vendredi 30 Avril 1982.
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: katchina le 08 septembre 2012 à 23:01:01
Le lien source ?

P127 de quoi ?
Titre: Re : Taisen Deshimaru
Posté par: titilapin2 le 08 septembre 2012 à 23:36:28
La source est le livre  " volume n° 11 de l’ édition intégrale de l’enseignement oral de Maître Deshimaru : Shinjin Gakudô et Shukke Kudoku", l'extrait  provient de la page  127 de ce volume. Editions Sully, 14 €.

            image invalide                                                     
                                                                          Shôbôgenzô de Maître Dôgen

Ce volume comprend la traduction et les commentaires de deux chapitres du Shôbôgenzô de Maître Dôgen :
Le premier, Shinjin Gakudô, l’étude de la Voie à travers le corps esprit, est le dernier enseignement de Maître Deshimaru où il aborde différents aspects de dôshin comme par exemple, hotsu bodaishin, kannô dôkô...

« Essayer de retrouver le passé, n’est pas l’esprit de la Voie, se projeter dans le futur n’est pas d ô s h i n, hotsu bodai - shin est maintenant. »

« Qu’est-ce que quitter le château et entrer dans la montagne ? Cela signifie aussi abandonner l’esprit vulgaire pour l’esprit d’éveil à travers kannô dôkô (la communion des esprits, la profonde sympathie mutuelle des esprits). »

« Dôshin, kannô dôkô sont très importants et permettent de se concentrer sur une seule chose à la fois, de contrôler lorsqu’on se trompe et de retrouver la Voie. »