Médias / Campagnes... => OGMs - Bio - Vaccins - Planète - Energie libre => Discussion démarrée par: Natacha le 23 août 2007 à 22:08:06

Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 23 août 2007 à 22:08:06
Triste info...  une de plus ... :-(

" Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »  "

Article extrait du site du journal "Les Echos" :
http://www.lesechos.fr/info/energie/4611614.htm

SCIENCES ET TECHNOLOGIES - ENVIRONNEMENT.
La mort des abeilles met la planète en danger
20/08/07

Les abeilles s'éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur disparition pourrait sonner le glas de l'espèce humaine.
C'est une incroyable épidémie, d'une violence et d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Partie d'un élevage de Floride l'automne dernier, elle a d'abord gagné la plupart des Etats américains, puis le Canada et l'Europe jusqu'à contaminer Taiwan en avril dernier. Partout, le même scénario se répète : par milliards, les abeilles quittent les ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible, pas plus que de squatter pourtant prompt à occuper les habitats abandonnés.

En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.

En Allemagne, selon l'association nationale des apiculteurs, le quart des colonies a été décimé avec des pertes jusqu'à 80 % dans certains élevages. Même chose en Suisse, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Pologne, en Angleterre où le syndrome a été baptisé « phénomène «Marie-Céleste» », du nom du navire dont l'équipage s'est volatilisé en 1872. En France, où les apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année) jusqu'à l'interdiction du pesticide incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l'épidémie a également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon les cheptels.

« Syndrome d'effondrement »
Légitimement inquiets, les scientifiques ont trouvé un nom à la mesure de ces désertions massives : le « syndrome d'effondrement » - ou « colony collapse disorder ». Ils ont de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. « Trois quart des cultures qui nourrissent l'humanité en dépendent », résume Bernard Vaissière, spécialiste des pollinisateurs à l'Inra (Institut national de recherche agronomique). Arrivée sur Terre 60 millions d'année avant l'homme, Apis mellifera (l'abeille à miel) est aussi indispensable à son économie qu'à sa survie. Aux Etats-Unis, où 90 plantes alimentaires sont pollinisées par les butineuses, les récoltes qui en dépendent sont évaluées à 14 milliards de dollars.

Faut-il incriminer les pesticides ? Un nouveau microbe ? La multiplication des émissions électromagnétiques perturbant les nanoparticules de magnétite présentes dans l'abdomen des abeilles ? « Plutôt une combinaison de tous ces agents », assure le professeur Joe Cummins de l'université d'Ontario. Dans un communiqué publié cet été par l'institut Isis (Institute of Science in Society), une ONG basée à Londres, connue pour ses positions critiques sur la course au progrès scientifique, il affirme que « des indices suggèrent que des champignons parasites utilisés pour la lutte biologique, et certains pesticides du groupe des néonicotinoïdes, interagissent entre eux et en synergie pour provoquer la destruction des abeilles ». Pour éviter les épandages incontrôlables, les nouvelles générations d'insecticides enrobent les semences pour pénétrer de façon systémique dans toute la plante, jusqu'au pollen que les abeilles rapportent à la ruche, qu'elles empoisonnent. Même à faible concentration, affirme le professeur, l'emploi de ce type de pesticides détruit les défenses immunitaires des abeilles. Par effet de cascade, intoxiquées par le principal principe actif utilisé - l'imidaclopride (dédouané par l'Europe, mais largement contesté outre-Atlantique et en France, il est distribué par Bayer sous différentes marques : Gaucho, Merit, Admire, Confidore, Hachikusan, Premise, Advantage...) -, les butineuses deviendraient vulnérables à l'activité insecticide d'agents pathogènes fongiques pulvérisés en complément sur les cultures.

Butineuses apathiques
Pour preuve, estime le chercheur, des champignons parasites de la famille des Nosema sont présents dans quantités d'essaims en cours d'effondrement où les butineuses, apathiques, ont été retrouvées infectées par une demi-douzaine de virus et de microbes.

La plupart du temps, ces champignons sont incorporés à des pesticides chimiques, pour combattre les criquets (Nosema locustae), certaines teignes (Nosema bombycis) ou la pyrale du maïs (Nosema pyrausta). Mais ils voyagent aussi le long des voies ouvertes par les échanges marchands, à l'image de Nosema ceranae, un parasite porté par les abeilles d'Asie qui a contaminé ses congénères occidentales tuées en quelques jours.

C'est ce que vient de démontrer dans une étude conduite sur l'ADN de plusieurs abeilles l'équipe de recherche de Mariano Higes installée à Guadalajara, une province à l'est de Madrid réputée pour être le berceau de l'industrie du miel espagnol. « Ce parasite est le plus dangereux de la famille, explique-t-il. Il peut résister aussi bien à la chaleur qu'au froid et infecte un essaim en deux mois. Nous pensons que 50 % de nos ruches sont contaminées. » Or l'Espagne, qui compte 2,3 millions de ruches, est le foyer du quart des abeilles domestiques de l'Union européenne.

L'effet de cascade ne s'arrête pas là : il jouerait également entre ces champignons parasites et les biopesticides produits par les plantes génétiquement modifiées, assure le professeur Joe Cummins. Il vient ainsi de démontrer que des larves de pyrale infectées par Nosema pyrausta présentent une sensibilité quarante-cinq fois plus élevée à certaines toxines que les larves saines. « Les autorités chargées de la réglementation ont traité le déclin des abeilles avec une approche étroite et bornée, en ignorant l'évidence selon laquelle les pesticides agissent en synergie avec d'autres éléments dévastateurs », accuse-t-il pour conclure. Il n'est pas seul à sonner le tocsin. Sans interdiction massive des pesticides systémiques, la planète risque d'assister à un autre syndrome d'effondrement, craignent les scientifiques : celui de l'espèce humaine. Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »
PAUL MOLGA

***
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Ownimaster le 24 août 2007 à 04:10:32
Autan j'apprecie RIM, son froum et ses posteurs...

Autant lire ce genre de post à 4h du mat avant d'aller au turbin ça met pas trop de bonne humeur.....
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: B-h-r le 24 août 2007 à 17:28:32
Ce qui m'intrigue, c'est le "Aucun cadavre à proximité".
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mu_tron le 24 août 2007 à 18:20:19
Citation de: "B-h-r"
Ce qui m'intrigue, c'est le "Aucun cadavre à proximité".


Abdution... :)
c un coup des E.T.
Titre: Maya l'abeille
Posté par: vajra le 31 août 2007 à 14:50:24
Hello  :D

Rien ne ressemble à une âme comme une abeille, 
elle va de fleur en fleur comme une âme d'étoile en étoile,
et elle rapporte le miel comme l'âme rapporte la lumière"
(Victor Hugo, Quatre-Vingt-Treize)
http://www.lunedemiel.tm.fr/francais/06.htm (http://www.lunedemiel.tm.fr/francais/06.htm)

Le «syndrome de l'effondrement» des abeilles
http://www.ledevoir.com/2007/08/24/154434.html (http://www.ledevoir.com/2007/08/24/154434.html)
Modération: cette page n'existe plus.
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Ownimaster le 08 septembre 2007 à 20:54:43
Vous continuez à me foutre le cafard !!!!!!

N'oublions pas que les abeilles auraient contribuées à ça :
http://quanthomme.free.fr/energieencore/grebennikov.htm

Maiis aussi qu'estein à dit (merci vajra )
«si l'abeille disparaissait de la planète, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre»

Je crois que katchina voulait parler de ça avec ses 2008+4.... non ?
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Carthoris le 22 octobre 2007 à 20:58:12
Je savais que c'était trés préoccupant, mais pas à ce point là, ça ne sert à rien je me doute, mais j'ai fait un copié-collé et ai envoyé ceci à tout mon carnet d'adresse partagé entre dégout et révolte... et le sentiment d'impuissance.
Titre: Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: gros-chacal le 07 novembre 2007 à 21:54:59
Bonsoir ,

Je suis optimiste ,mais  très négatif pour tout le monde , mais hyper-réaliste : Je pense qu'on va tous crever. Je pense à une bonne partie de l'humanité qui va mourrir de soif bientôt :
Les glaciers fondent : Ou iront chercher tous ces pauvres gens leur eau propre et sans virus ? L'eau de mer , il faut de l'energie pour la désaliniser.

Le pétrole est mené à disparaître : Armes de guerre économique à l'échelle planétaire , effondrement de toute l'économie mondiale.
Mad-Max coming soon !!!

Alignement planétaire et bronzage de rayon gamma intense 8)
 à venir pour 2012 avec notre astre qui va piquer une crise comme du jamais vu , stérilisant une grosse partie de la population terrestre ,bref que du bonheur,la magnétosphère va plier pendant 3 jours. Bon j'arrête
je fais vous fonner la chia..e , la liste à venir est trop longue.

En attendant je mange du chocolat pour pas déprimer.

Vive le chocolat noir !
Titre: les OGM et les ABEILLES
Posté par: katchina le 11 janvier 2008 à 22:27:02
Et les abeilles maintenant !

Comme si elles avaient besoin de ça !!!

Abeille et OGM (http://fr.youtube.com/watch?v=gC8CEx8SCSM#ws) 

Bientôt du miel et de la gelée royale OGéMéisés :?:
Titre: extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: neptune75 le 25 janvier 2008 à 17:52:33
bonjour

suite à l'écoute d'une émission de RIM sur l'extinction extrêmement rapide des ruches aux USA,canada et Taiwan(abeilles qui pollénisent les plantes,fruits et et légumes donc nécessaires à l'écosystème)),un animateur ou auditeur ou auditrice pourrait-il m'indiquer un ou des sites traitant de ceproblème alarmant?(je n'ai pas eu le temps de les noter lors de la diffusion de l'émission..)

merci par  avance
Titre: extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: cosmos le 25 janvier 2008 à 18:11:31
Cet été j'ai acheté du miel à un petit producteur sur un marché et je lui ai parlé de ce problème.
Selon lui, en France il n'y avait pas de difficultés particulières. C'est surtout  les USA étaient  touchés   8)
Titre: extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: Flatron le 25 janvier 2008 à 18:18:16
Etats Unis, un mal mystérieux décime les abeilles    

Lundi, 12 Mars 2007

Un mal mystérieux qui entraîne des pertes massives d'abeilles domestiques aux États-Unis, inquiète les apiculteurs de la Saskatchewan. Depuis l'automne, la population de milliers de ruches est en chute libre dans 22 États américains. Tandis que la maladie mystérieuse a fait des ravages aux États-Unis, le Conseil canadien du miel indique qu'aucun cas a été décelé au pays à ce jour.

Les chercheurs n'ont pas encore identifié la cause de la maladie qu'ils appellent communément Colony collapse disorder ou le trouble de l'effondrement d'une colonie

C'est justement ce qui préoccupe les apiculteurs canadiens, comme Yves Garez, qui exploite plus de 2500 colonies à Nipawin, dans le nord de la Saskatchewan. "On s'inquiète, surtout de quelque chose qu'on ne sait pas expliquer, on ne sait pas trop ce qui se passe. Nos voisins perdent leurs ruches et on se dit, les prochains c'est nous!", confie-t-il.

La maladie s'attaque particulièrement aux abeilles pollinisatrices. Les ruches sont transportées par camion sur de longues distances, d'État en État, ce qui augmente le risque de propager la maladie. Yves Garez soutient que cette pratique est plus rare au Canada. "En général, dit-il, on ne bouge pas nos ruches. Il y a un peu un mouvement de ruches au Québec pour la pollinisation des myrtilles. Ça va du nord au sud un peu en Ontario. Alors eux, ils vont peut-être être touchés. Tous les gens qui vont contre la frontière entrent en contact avec les virus américains".

Yves Garez doute que la perte massive d'abeilles américaines, ait un impact sur le prix du miel sur le marché international. C'est que les principaux producteurs de miel, la Chine et l'Argentine, ne sont pas touchés par la maladie mystérieuse.

En France, la situation n’est pas meilleure, une quarantaine de députés de tous bords demandent une commission d'enquête parlementaire afin de faire toute la lumière sur la surmortalité des abeilles, a annoncé le député-maire de Vienne Jacques Remiller (UMP), qui a déposée mardi une résolution en ce sens. "Si nos abeilles sont condamnées, notre planète l'est également" affirme Jacques Rémiller, député-maire UMP en Isère.

En effet, les abeilles ont un rôle essentiel pour la survie des végétaux. Ce sont quelque 20 000 végétaux, dont 40% de plantes cultivées comme les fruits, légumes ou oléagineux, qui ne vivent que s'ils sont pollinisés par les abeilles. Or, depuis plus de 10 ans, c'est l'hécatombe chez les abeilles du monde entier. En France, un tiers des colonies meurent chaque année depuis 1995.

En France, le Gaucho de Bayer et le Régent de BASF, deux insecticides accusés de ravager les abeilles, ont été interdits en 2006 mais malgré tout l'hécatombe se poursuit dans les ruches. On ne sait pas très bien pourquoi et cela est très préoccupant. Certains apiculteurs soupçonnent que les pesticides toujours utilisés par l'agriculture sont à l'origine de ce qu'on appelle désormais le "syndrome d'effondrement des colonies", maladie dont on ne sait pas encore grand-chose.

Les parlementaires réouvrent un dossier brûlant, qui connaît dans le même temps un nouveau rebondissement avec la révélation récente de la présence d'un prédateur des abeilles, un frelon nommé Vespa Velutina nigrithorax , endémique en Chine, au Bhoutan, et dans le nord de l'Inde , et qui est entré par accident sur notre territoire fin 2004. Vespa Velutina construit son nid en haut des pins et son taux de reproduction est élevé du fait d'absence de prédateurs. Toutes tentatives d'éradication entreprises jusqu'alors ont échouées . L'année prochaine le frelon asiatique pourrait bien avoir conquis la moitié de la France, une situation qui pourrait s'avérer catastrophique pour l'apiculture et pour l'environnement.

La source n'est plus dispo désolé : http://www.radio-canada.ca/index.shtml?prov=404 (http://www.radio-canada.ca/index.shtml?prov=404)
modération : lien sur page d'actualité

Autre source d'infos :
http://www.frequenceterre.com/informations-environnement-020307-259-Les-abeilles-essuient-une-nouvelle-agression.html (http://www.frequenceterre.com/informations-environnement-020307-259-Les-abeilles-essuient-une-nouvelle-agression.html)
modération : la page n'existe plus

@+
Titre: extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: neptune75 le 26 janvier 2008 à 19:29:24
ben..il se trouve que ma grand-mère(82  ans),femme en retraite mais possédant un jardin absolument non "OMG néisé",a vu de ses propres yeux le nombre d'abeilles fondre(littéralement le mot) sauf sur le prunus....

Il semble bien que ça touche la France aussi
Titre: extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: garf le 26 janvier 2008 à 20:31:17
Bonsoir

Flatron, j'ai trouvé sur le même site

http://www.radio-canada.ca/regions/Manitoba/radio/Chroniques/abeilles_27534.shtml (http://www.radio-canada.ca/regions/Manitoba/radio/Chroniques/abeilles_27534.shtml)
Modération: Page d'accueil.

Sinon cet été il y a eu une mortalité terrible des abeilles dans une commune en France.

Elles allaient mourir par dizaines de milliers dans un garage. Le maire de cette commune avait reconnu à la radio que ce cas n'était pas isolé.

Sinon ce genre de questions peut être posées à Mr Jean Marie Pelt et à Denis Chessou sur France Inter dans l'émission Co² mon amour.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: dificultnspa le 13 septembre 2008 à 12:28:25

source (http://www.next-up.org/Newsoftheworld/AbeillesBees.php#1)

Fichier pdf (http://www.next-up.org/pdf/TheIndependentElectrosmogBouleverseLaNatureSurUneGrandeEchelle07092008.pdf)

Citer
L’électrosmog "bouleverse la nature sur une grande échelle"

Une nouvelle étude sur la téléphonie mobile et les lignes électriques corrobore l’effondrement des colonies d’abeilles et la diminution des moineaux.
Par Geoffrey Lean, éditeur en environnement.

Les téléphones mobiles, le Wi-Fi, les lignes électriques sont les sources de "l'électrosmog" qui perturbent la nature sur une grande échelle, c’est ce qui provoque les pertes des répères pour les abeilles, les oiseaux ne parviennent plus à se reproduire ou meurent, se sont les conclusions d’une conférence de cette semaine.

Le Dr. Ulrich Warnke - qui effectue des recherches sur les effets des champs électromagnétiques sur l'homme et la faune depuis plus de 30 ans a déclaré lors d’une conférence organisée par la "Radiation Research Trust at the Royal Society" de Londres : "le maillage dense sans précédent par les champs électromagnétiques artificiels " produit une écrasante "désinformation des systèmes naturels des espèces qui perdent leurs repères".

Les abeilles sont en mesure de changer la polarité de leurs antennes à volonté. On estime que c'est ce qui leur permet de naviguer en utilisant les champs électromagnétiques naturels de la terre.

Le Dr. Ulrich Warnke estime que l’électrosmog pourrait être responsable de la disparition des abeilles en Europe et aux États-Unis dans ce qui est connu sous le nom de syndrome d’effondrement des colonies, de la baisse du nombre des moineaux domestiques, dont le nombre a diminué de moitié en Grande-Bretagne au cours des 30 dernières années et qu'il pourrait aussi interférer avec la migration des oiseaux. Le Dr. Ulrich Warnke professeur à l'Université de la Sarre en Allemagne, constate que le monde naturel est maintenant soumis à des champs électromagnétiques artificiels importants qui ont une "part déterminante dans l'évolution des espèces".

Depuis des millions d'années les espèces avaient appris à utiliser les CEM naturels, maintenant, dit-il, "du fait de l'homme qui a créé la technologie des émetteurs des télécommunications sans fil, ceci a fondamentalement changé la nature des énergies électromagnétiques et des forces sur la surface du globe.

Les animaux qui dépendent des champs électromagnétiques naturels notamment pour leur orientation (navigation) sont perturbés par leurs fortes et constantes évolutions. " Sa recherche a montré que les abeilles exposées aux champs électriques générés par les lignes tuent notamment les plus jeunes, tandis que celles qui sont exposées à des signaux dans la gamme des fréquences des téléphones mobiles perdent beaucoup de leurs capacités d’orientation. Les études de l’Université de Koblenz-Landau, raportées dans The Independent de l'année dernière, ont démontré que les abeilles ne peuvent plus revenir à leurs ruches si des téléphones mobiles numériques ont été placés entre eux.

Une enquête Autrichienne a noté que les deux tiers des apiculteurs qui ont un site d’antennes relais de téléphone mobile à moins de 300 m ont subi un effondrement de colonies inexpliqué. Le Dr. Ulrich Warnke cite également des études Espagnoles et Belges qui démontrent que le nombre de moineaux près des sites d’antennes relais de téléphonie mobile ont diminué fortement ou ont disparu si le rayonnement été puissant. Il a rajouté qu’il a été observé des séparations de vols de formations d’oiseaux migrateurs à l’approche de site d’antennes relais de téléphonie mobile.

Le représentant de l’Association des opérateurs de téléphonie mobile, qui représente au Royaume-Uni les cinq industriels de la téléphonie mobile, a déclaré que le groupe de recherche américain qui a trouvé lui aussi que les effondrements de colonies d'abeilles étaient en relation avec les sites d’antennes relais et les declarations de Denis Summers-Smith, un expert sur les moineaux, sont un "non-sens".

http://www.independent.co.uk/environment/nature/electronic-smog-is-disrupting-nature-on-a-massive-scale-921711.html
http://www.next-up.org/
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: palu le 13 septembre 2008 à 13:00:25
Oui, pour les moineaux domestiques je ne vois pas trop le lien non plus... :-\
les populations anglaises déclinaient bien avant l'apparition des téléphones mobiles, et ne nichant pas en colonies étudier l'impact sur des groupes de population me paraient effectivement un non sens, ou une mauvaise interprétation de deux faits non reliés directement je pense. On sait que les populations déclinent quand les villes deviennent plus propres, aspetisées, remodelées avec des architectures non propices à l'émergences de cavités où s'installer où nicher. Ou au contraire trop polluées par les gaz d'échappement des véhicules terrestres à moteur.

Mais pourquoi pas ?
Peut être aussi les ovnis diffusent ils quelques ondes qui dérangent l'orientation des oiseaux migrant à haute altitude ?
Tant qu'ils refuseront de nous signaler à l'avance leurs plans de vol...  :D
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: dificultnspa le 19 septembre 2008 à 17:29:07
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/19/01011-20080919FILWWW00589-mise-en-garde-de-l-inra-sur-les-abeilles.php)

Citer
Mise en garde de l'Inra sur les abeilles

Source : AFP
19/09/2008 | Mise à jour : 15:48 | Commentaires  3

L'activité des insectes pollinisateurs, menacée par la diminution du nombre d'abeilles, représentait 153 milliards d'euros en 2005, et leur disparition entraînerait une hausse du prix des fruits et légumes, met en garde aujourd'hui l'Institut français de recherche agronomique (Inra).

Cette somme représente 9,5% de la valeur totale de la production agricole mondiale.
Mesurée en poids, 35% de la production mondiale dépend des pollinisateurs, principalement les fruits, les légumes et les oléagineux, et dans une moindre mesure, le café, le cacao, les fruits à coque et les épices.

En revanche, les céréales, qui représentent 60% de la production agricole mondiale, n'en dépendent pas. Une incertitude sur la dépendance à la pollinisation subsiste pour 5% des cultures.

"Dans ce contexte, le déclin des insectes pollinisateurs est une préoccupation majeure", car "les équilibres alimentaires mondiaux seraient profondément modifiés en cas de disparition totale des pollinisateurs", affirme l'INRA dans un communiqué.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: dificultnspa le 19 septembre 2008 à 21:31:07
source (http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/09/19/01008-20080919ARTFIG00669-les-prix-des-fruits-et-legumes-depend-des-abeilles-.php)

Citer
Les prix des fruits et légumes dépend… des abeilles


L.S. (lefigaro.fr) avec AFP
19/09/2008 | Mise à jour : 18:50 |

Selon des chercheurs, la disparition des insectes pollinisateurs ferait grimper les prix de très nombreux produits agricoles.
 

Quand le pouvoir d'achat dépend de la survie des abeilles... Des chercheurs affirment vendredi que la disparition de ces insectes pollinisateurs, dont la population est en déclin depuis plusieurs années, pourrait coûter plusieurs centaines de milliards de dollars.

Les fruits, les légumes et les oléagineux, et dans une moindre mesure, le café, le cacao, les fruits à coque et les épices, dépendent tous des insectes pollinisateurs . Soit 35% de la production agricole mondiale pour une somme de 153 milliards d'euros en 2005.

«Dans ce contexte, le déclin des insectes pollinisateurs est une préoccupation majeure», car «les équilibres alimentaires mondiaux seraient profondément modifiés en cas de disparition totale des pollinisateurs», affirme l'Institut français de recherche agronomique (Inra) dans un communiqué. (http://www.inra.fr/presse/activite_pollinisatrice_insectes_estimee)

Trois chercheurs français et un allemand ont évalué le « manque à gagner » dans la revue Ecological Economics. Selon eux, la perte financière pour les consommateurs, qui consommeraient moins et plus cher, serait comprise entre 190 milliards d'euros et 310 milliards d'euros, en fonction de la réactivité des prix à la baisse de la production. L'Inra souligne toutefois que cette étude «ne constitue cependant pas une prévision puisque les estimations proposées n'intègrent pas les réponses stratégiques que producteurs et filières agroalimentaires adopteraient pour faire face à une telle disparition». En revanche, les céréales, qui représentent 60% de la production agricole mondiale, ne dépendent pas des pollinisateurs, et ne souffriraient donc pas de leur disparition.

Les causes du déclin de la population d'abeilles ces dernières années, en Europe et aux Etats-Unis notamment, sont encore mal élucidées mais s'expliquent vraisemblablement par l'utilisation massive de pesticides dans l'agriculture, l'extension des monocultures et l'apparition de maladies pathogènes parasitaires.

Une prophétie, souvent attribuée à tort à Albert Einstein, veut que l'humanité n'ait plus que quatre ans à vivre si les abeilles venaient à disparaître. Elle aurait en tout cas à revoir ses habitudes alimentaires. «Loin de conduire à la disparition catastrophique de l'agriculture mondiale, la disparition des pollinisateurs (...) entrainerait cependant des pertes économiques substantielles», conclue l'Inra, en soulignant que cette étude n'évalue pas les conséquences d'une telle disparition ni sur les productions destinées à l'alimentation animale, ni sur la flore sauvage.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: harry le 28 septembre 2008 à 11:10:08
Salut,

Mon beauf, apiculteur en Ile de france, ne connait pas ce problême pour le moment. Ses ruches donnent plutôt bien. Il me dit, par contre, que les abeilles manquent de diversité dans leur nourriture.
Il a été remarqué que les abeilles vivent mieux en ville qu'à la campagne. Parce que nous mettons beaucoup de fleurs autour de nos maisons ?   Cherchez les fleurs à la campagne !   Heureusement, certains agriculteurs commencent à utiliser leurs terres en jachère, pour y mettre des fleurs. (Vu dans le 77 et 91) et autorisent même, en fin de saison, les gens d'en cueillir un peu.  Bravo messieurs !

Harry
Titre: Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: Mooncity le 02 décembre 2008 à 22:39:58
tout d'abord, j'ai voulu inclure cette vidéo dans un lien déjà existant (listes des liens sur les abeilles) et une note en rouge m'a conseillé d'ouvrir un nouveau lien



Le silence des abeilles

Extrait du documentaire " Le silence des abeilles" de Doug Shultz ( USA 2007) diffusé sur la chaîne "National Geographic" en mars et avril 2008

Dans une région de Chine où, conséquence d'un usage intensif de pesticides, les abeilles ont disparues, des centaines d'ouvriers agricoles fécondent eux-mêmes les fleurs des poiriers...hallucinant !

Extrait réalisé par l'Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne en Dracenie (AMAP) création avril 2001 (2ème Amap de France)et qui soutient 12 producteurs installés dans le var  (légumes, fruits, volaille, miel, céréales, viande bovine, agneau, fromages, porc, oeufs, poisson, pain, pizza bio et commerce équitable) en savoir plus sur www.amapd.org (http://www.amapd.org)

Le silence des abeilles (http://www.dailymotion.com/related/x3aj0q_grenelle-table-ronde-sur-la-sant-en_politics/video/x4rmcv)



Titre: Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: WDPK webzine le 02 décembre 2008 à 23:03:08
Effectivement, la disparition progressive et mondiale des abeilles est dramatique.

"Sans les butineuses, la plupart des cultures n'atteignent plus une production satisfaisante."

Cultures notamment concernées : lavande, moutarde, pommes, poires, abricots, amandes, tomates, fraises, radis, carottes, oignons, poireaux etc.
:o

Source : http://alainamedro.rsfblog.org/archive/2007/10/15/disparition-des-abeilles-un-monde-sans-fruits-ni-legumes.html (http://alainamedro.rsfblog.org/archive/2007/10/15/disparition-des-abeilles-un-monde-sans-fruits-ni-legumes.html)
Modération: Adresse introuvable.

Et bien sur sans les abeilles, plus de miel. :(

(Personnellement et c'est sans doute le cas de beaucoup de gens, j'adore le miel et la plupart des fruits et légumes cités plus haut.)

Il faut que les abeilles survivent !
Titre: Re : Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: Mille-feuilles le 03 décembre 2008 à 00:09:07


Cultures notamment concernées : lavande, moutarde, pommes, poires, abricots, amandes, tomates, fraises, radis, carottes, oignons, poireaux etc.[/b]

Précision:
Pour ce qui est de légumes tels que: carottes, oignons, poireaux, etc, les abeilles ne sont pas directement nécessaires à leur production puisque l'on consomme une partie qui ne nécessite pas de pollinisation (contrairement à tout ce qui est "fruit": pomme, poire, tomate, etc).
NB: On a quand-même besoin de pollinisateurs (abeilles ou autres) pour obtenir les graines de ces végétaux, le probléme se pose donc mais avec "un peu de délai"...
Titre: Re : extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: neptune75 le 23 janvier 2009 à 15:22:58
Einstein "si l'abeille venait à disparaître,l'humanité n'aurait plus que quelques années à vivre"

Pour en savoir plus,notamment sur l'introduction récente de nouveaux pesticides,ce qui a décimé de nombreuses colonies et forcé la France à en importer....

http://www.sauvonslesabeilles.com/
Titre: Re : extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: Natacha le 23 janvier 2009 à 15:44:16
Un nouveau modèle de Vespa... pour amateurs d'animaux exotiques (NAC)   ;D

"un nid sacrément costaud :
jusqu'à un mètre de hauteur et 60 cm de diamètre"
.
(http://www.lexpress.fr/medias/194/nid-frelon_286.jpg)

Citer
Alerte au frelon tueur!
Par Vincent Olivier, publié le 21/01/2009 13:52 - mis à jour le 21/01/2009 14:13
Les apiculteurs craignent pour leurs ruches: une nouvelle espèce de frelon venu d'Asie s'attaque à leurs abeilles.
Il porte le doux nom de Vespa Velutina, mais ne vous y fiez pas, il est très méchant !
Ce frelon venu du sud-est asiatique a débarqué en Gironde il y a 3 ans environ et il fait aujourd'hui des ravages dans les ruches françaises. Arrivé, semble-t-il, de façon accidentelle dans une cargaison de poteries chinoises, ce frelon se distingue de son cousin Vespa Crabo (jusque là seul présent en France), par un abdomen entièrement brun et par une agressivité très particulière.  Au point, d'ailleurs, qu'un homme est mort l'automne dernier en Dordogne, après 4 piqûres au cuir chevelu.
Mais ses attaques, le frelon asiatique les réserve d'ordinaire aux abeilles. Son "truc"? Se poster à une trentaine de centimètres devant une ruche, attraper l'abeille qui se présente puis la décortiquer, enlever la tête et les pattes pour ne garder que le thorax, dont il fera une boulette pour nourrir les larves de son nid - un nid sacrément costaud : jusqu'à un mètre de hauteur et 60 cms de diamètre.

Résultat: "Il suffit d'une dizaine de frelons pour anéantir une ruche en l'espace de quelques jours", [/color] s'alarme Henri Clément, président de l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF), en demandant aux pouvoirs publics de classer l'insecte dans la catégorie des "espèces nuisibles". D'autant que le frelon n'hésite pas à "faire les marchés":  carnivore, il a envahi cet été, du côté de la Gironde, les étals des commerçants en grignotant crevettes, thon cru et viandes diverses!

Ainsi, en 2007, près de 2 000 nids ont été détruits dans la région, dont 700 par les pompiers.  Mais l'année dernière, ce sont entre 4 000 et 6 000 nids qui ont été répertoriés: "Une prolifération qui nous inquiète beaucoup, car contrairement à 2007 il n'y a pas eu d 'intervention des pompiers", note Raymond Saunier, Secrétaire général de l'UNAF.  Du coup, à raison d'une progression de 100 à 150 kms par an, le frelon asiatique détruit désormais des ruches sur un tiers du territoire national, du Languedoc-Roussillon à la Creuse en passant par la Charente. Et "d'ici 2 à 3 ans, on pourrait même le retrouver en région parisienne", prévoit Henri Clément.
Attention donc aux piqûres du Vespa Velutina...

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/alerte-au-frelon-tueur_734838. (http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/alerte-au-frelon-tueur_734838.)
Modération: page non trouvée
Titre: Re : extinctions alarmantes des ruches et leurs conséquences
Posté par: harry le 23 janvier 2009 à 20:12:51
j'aide un peu mon BOF avec ses ruches....  Je suis aussi passionné des abeilles et de tout les bons produits qu'elles donnent (pollen frais, gelée royale et gros consommateur de propolis dont les vertus sont malheureusement méconnues (voir les écrits du docteur donnadieu))

Nous n'avons en Ile de France sud (début gatinais) pas constaté d'extinction des ruches... il est certain qu'aujourd'hui il y a plus de fleurs en ville/village  que perdu dans la campagne.... dommage

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: B-h-r le 01 février 2009 à 10:50:49
Je suis abonné à une newsletter nommée Rad et Santé et qui contient toujours des choses intéressantes.
Dans le dernier numéro :


RENFORCER LES ABEILLES

Une Radionic simple, un totem de pierres ou de galets
 

Dans les newsletter n°55, 57 et 61 nous avons évoqué le problème de la diminution du nombre d'abeilles et de la possibilité de mettre en place une "radionic" en place afin d'aider les abeilles. Voici une nouvelle idée très facile à mettre en oeuvre lors de vos ballades dans la nature.

L'idée de Nadj, qui s'est sentie missionnée pour aider les abeilles, est de créer un égrégore qui contrebalance "la chape de plomb" que subisse les abeilles. Au test, c'est un égrégore de paix, de joie et d'amour qui est sorti le plus favorable. Chacun peut participer à cet égrégore en créant des piles d'amour, cheminées de fée réalisées par empilement de pierres. Alors, partout où vous allez, trouvez des cailloux plats, mettez en au moins trois l'un sur l'autre pour créer une pile d'énergie, lilliputienne chez vous, ou géante dans votre jardin et les bois.
Faites des cheminées partout pour renforcer cet égrégore. Soyez créatifs et devenez des artistes de la nature tout en aidant les abeilles.

(http://i188.photobucket.com/albums/z194/BHRBHR/natures/rs63_abeilles_cheminee2.jpg)


Donc, si vous avez quelques cailloux plats.....
...utilisez-les

Je trouve cette newsletter très intéressante, je me permets donc de mettre son addresse, ça se passe ici : http://partage1901.free.fr/radetsante/rs_sommaire_fr.htm (http://partage1901.free.fr/radetsante/rs_sommaire_fr.htm)   (inscription et archives)
modération: ERREUR 404 - Document non trouvé
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Mille-feuilles le 01 février 2009 à 11:24:20
 Pour les abeilles, on peut également:

- Semer pour elles (fleurs mélliféres diverses; "engrais verts": tréfle) -déjà évoqué par Harry, je sais...

- Et aussi (en complément): ARRETER de tondre, faucher, broyer comme des forcenés, dès que 3 brins d'herbes apparaissent...(Certaines fleurs sont minuscules mais peuvent représenter un repas conséquent pour le Petit Monde!

NB: Ca ne fera d'ailleurs pas seulement plaisir aux abeilles, les multiples autres butineurs (Insectes divers et variés) pourront en profiter.
D'autre part, certains de ces "butineurs" étant "monophages"; cela signifie que lorsque l'on fauche l'unique "touffe" de ...Marjolaine (par ex) du quartier, on peut très bien comdamner à la famine toute une "tribu" de Papillons ou de Bourdons...

Ps: Merci BhR pour l'article et le lien !  
Titre: Re : Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: katchina le 02 février 2009 à 18:06:28
- Et aussi (en complément): ARRETER de tondre, faucher, broyer comme des forcenés, dès que 3 brins d'herbes apparaissent...(Certaines fleurs sont minuscules mais peuvent représenter un repas conséquent pour le Petit Monde!

Oui, mais alors ça, pour le faire rentrer dans la tête de certains !  :-\
Même auprès de certaines municipalités il faut réagir, téléphoner en disant
"arrêter de faire tondre les espaces verts des cités dès qu'il y a trois pâquerettes !" - c'est insupportable !

Merci à tous les deux pour les liens  :)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 09 mars 2009 à 19:16:43
Nos principaux insectes pollinisateurs, les abeilles, ont d'ores et déjà totalement disparu de certaines régions de Chine. Il y a fort à parier que c'est ce qui va malheureusement se produire dans peu de temps sur tous les continents de la planète si nous ne décidons pas de modifier immédiatement nos comportements pollueurs...

Regardez, sur cette vidéo du National Geographic (3 minutes), comment les producteurs de fruits chinois des régions touchées par le manque d'abeilles parviennent (péniblement) à obtenir des fruits.

C'est à pleurer de honte.  :'(

"Le silence des abeilles" :
video doublon supprimée après fusion (voir plus haut postée par Mooncity  le: 02 Décembre 2008 à 22:39:58)

Titre: Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: mat le 11 mars 2009 à 17:09:59
En ce qui concerne la citation de, soi disant, Einstein, pour ma part, j'ai toujours cru que c'était Rudolph Steiner qui l'avait prononcé!
Titre: Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: Mooncity le 11 mars 2009 à 17:25:01
Quelle citation ?

est-ce, de mémoire : du genre  "quand il n'y aura plus d'abeilles, il n'y aura plus de vie possible sur terre ..."

Si vous pouvez mettre la dite citation ça serait sympa de nous rafraichir la mémoire

merci beaucoup

Titre: Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: mat le 11 mars 2009 à 18:19:49
Oui, Mooncity, c'est cette citation comme quoi, lorsque les abeilles disparaitront, l'homme n'en aura pas pour bien longtemps pour disparaitre à son tour.
Titre: Re : Conséquence de la mort des abeilles en Chine, ce qui se produira ailleurs...
Posté par: BEL23 le 11 mars 2009 à 18:44:16
par contre on devrait être envahis de mouches bientôt à cause du climat ....
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: Mille-feuilles le 17 mars 2009 à 11:21:12
Un site qui présente une forme d'apiculture naturelle :

http://www.laruchecarronde.net (http://www.laruchecarronde.net)
Modération: site rédigé entièrement en japonais.
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: mat le 17 mars 2009 à 12:01:45
Merci Mille-Feuilles pour ce lien!
Ayant eu trois ruches, il y a quelques années que j'ai été obligé de céder, je vais, grace à toi, éssayer de réaliser une de ces ruches rondes! ;)
bien à toi!
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: Mille-feuilles le 17 mars 2009 à 14:01:36
Salut Mat !
Heureux de savoir que ce lien a d'ors et déjà trouvé une utilité...

 Apparemment, la ruche ronde étant beaucoup mieux adaptée à la physiologie d'un essaim permet à celui-ci d'économiser son énergie et, partant de là, de mieux resister à toutes sortes d"agressions" extérieures; maladies (varoase), parasites (varoa), etc.
 Idem pour le fait de devoir ouvrir la ruche par le dessus dans la forme "conventionnelle" carrée. On peut bien imaginer que cette intrusion (parfois réalisée au marteau et au burin pour casser le colmatage de cire réalisé par les abeilles parait-il) n'est pas faite pour aider l'essaim à trouver son équilibre et à résister aux attaques diverses.
 Il y a quelques années, j'avais étudié les travaux d'un ingénieux ingénieur agronome dénommé Marc Bonfils ( sur de nombreux sujet dont les abeilles et la ruche ronde en paille).
 D'aprés ce dont je me souviens, dans ce systéme, lorsque une ruche est pleine, la récolte du miel, est effectuée en proposant une nouvelle ruche à l'essaim, ce qui permet de travailler sur la premiére...

NB: Je n'ai jamais encore eu l'occasion de pratiquer l'apiculture et donc, pas je n'ai pas eu d'avantage l'occasion d'expérimenter par moi-même cette méthode...
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: mat le 17 mars 2009 à 17:31:15
Oui, tu as raison sur le fait que l'ouverture de la ruche peut etre considéré comme une agréssion pour les abeilles, mais comme, pour ma part, je ne consomme que du miel, de la propolis ou du pollen qu'en médicament, donc trés rarement, lorsque j'avais ces trois ruches, qui était des ruches Dadent ou Dadant, je ne sais plus, les abeiles me connaissaient, j'avais l'impréssion et jamais, sans meme utiliser de fumée, je ne me suis fais agrésser!
Le colmatage des cadres est souvent fait par la propolis dont les abeilles enduisent ou bouchent le moindre orifice et enrobent les intrus avec celle-ci pour désinfecter leur habitat, pour tout asséptiser!
Mais une ruche comme cette ruche ronde, avec une vitre ou l'on peut voir à l'intérieur, l'évolution, sans ouvrir, c'est génial!
Un ami m'avait montré la ruche toute en verre qu'il avait et que, parfois, il installait au milieu de sa salle de restaurant, pour le plaisir des clients!
Les abeilles rentraient et sortaient par un tube qui sortait à l'extérieur, c'était extraordinaire!
Qu'est ce que j'aimerais avoir une de ces anciennes ruches en paille dont tu parles car elles sont magnifiques, mais introuvables, à part se la faire faire par un vannier! Mon pére qui n'est plus sur cette terre tréssait ce genre de ruche et bien d'autres choses en paille ou rotin ou osier!
Bien à toi, en Paix et en Santé!
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: Michel-Vallée le 03 mai 2009 à 11:03:47
Albert Einstein (grand physicien Allemand que l'on ne présente plus), nous avait déjà alerté :
« Si l'Abeille disparaissait de la surface du globe, l'Homme n'aurait plus que quatre années à vivre : plus de pollinisation, plus d'herbe, plus d'animaux, plus d'hommes».


9 avril 2009, journal de 20h:
http://tf1.lci.fr/infos/jt/0,,4369093,00-faut-il-se-preparer-a-un-monde-sans-abeilles-.html (http://tf1.lci.fr/infos/jt/0,,4369093,00-faut-il-se-preparer-a-un-monde-sans-abeilles-.html)
edit lilou: la vidéo n'est plus présente sur tf1News
Titre: Re : LISTE : LES ABEILLES (syndrome d'effondrement, etc...)
Posté par: TDC le 03 mai 2009 à 11:39:44
Pour ma part, ce début de printemps, j'ai bien plus d'abeilles dans mon jardin potager que les années précédentes...
Titre: Le déclin des abeilles
Posté par: là et demain le 18 septembre 2009 à 15:52:40
Les hécatombes d'abeilles auraient des causes multiples :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/09/18/les-hecatombes-d-abeilles-ont-des-causes-multiples_1242087_3244.html (http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/09/18/les-hecatombes-d-abeilles-ont-des-causes-multiples_1242087_3244.html)
Titre: Re : Le déclin des abeilles
Posté par: palu le 18 septembre 2009 à 15:56:06
en tout état de cause il y a comme un essaim de fils tournant autour des abeilles...
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Mille-feuilles le 27 septembre 2009 à 09:05:55
Le Frelon Asiatique présent en Ile de France:

 "Depuis son introduction en France, vraisemblablement vers 2003-2004, le frelon asiatique (Vespa velutina) étend son aire de répartition. Toutefois, si les observateurs ont pu suivre son expansion progressive jusqu’à occuper un large Sud-Ouest de l’hexagone en 2008, rien ne permettait de prévoir son arrivée en Ile-de-France dès cette année. Pourtant, un nid vient d’y être trouvé, l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF) et Natureparif prévoyant son enlèvement mardi ou mercredi prochain…"

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3921 (http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3921)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 02 octobre 2009 à 12:34:50
Le Frelon Asiatique présent en Ile de France: 


Le nid de frelons asiatiques, installé dans le cerisier d'un jardin de particulier situé dans la ville de Le Blanc-Mesnil (93) en proche banlieue parisienne, a été détruit par des apiculteurs de l'union nationale d'apiculture. Les pompiers auraient refusé de se déplacer (on les comprend...).
Les frelons sont partis... un peu plus loin ?  ;D ???

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: harry le 02 octobre 2009 à 13:50:30
Reportage en Anglais qui explique le danger envers les abeilles, des frelons asiatiques en Europe.

Pour ceux qui ne parle pas shakespeare:

Les frelons asiatiques attaquent les ruches européennes. Les abeilles attaquent une à une les frelons.... peine perdue contre ce monstre qui pèse 20 fois leur poids. La ruche est décimée.
Les abeilles asiatiques, elles, savent se défendre en attaquant en masse le frelon. En agitant leurs ailes elles augmentent la chaleur corporelle du frelon jusqu'à 45°C, température qui tue le frelon, alors que la T° max des abeilles est à 48°C.

Superbe reportage
youtube - Japanese Bees Swarm Tactic
edit modération : l'utilisateur a supprimé cette vidéo

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mizanthrop le 03 octobre 2009 à 21:08:45
Je ne sais pas si cela pourra vous rassurer, mais depuis que j'ai un jardin (je suis à une dizaine de kilomètres de Paris), j'ai semé cet été plein de fleurs mellifères, et j'ai pu voir plein d'abeilles venir butiner mes fleurs ! Donc cela laisse un espoir, non ?
Evidemment il n'y a aucun produit chimique dans mon jardin.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 04 octobre 2009 à 00:31:48
Espoir ?   Peut-être... à condition que les frelons asiatiques changent leur comportement "assassin" envers les abeilles et que la majorité des cultivateurs se mettent à l'agriculture bio ...

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mat le 04 octobre 2009 à 08:12:29
Dans le creux d'un arbre, juste en face de ma maison, j'ai constaté qu'il y avait un nid de frelons qui ne ressemblent pas du tout aux frelons que je connais et vois généralement par ici.
Serait-ce ces frelons dangereux pour les abeilles?
Je vais essayer de mieux les observer.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: là et demain le 05 octobre 2009 à 16:36:08
Il parait que le frelon asiatique fait des nids en forme de grosse boule (40 - 50 cm de diamètre) très reconnaissables.

(http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:yh5e8Ew_A0vamM:http://www.frelon-asiatique.com/moulinet/mon-permier-nid.jpg)

www.frelon-asiatique.com (http://www.frelon-asiatique.com)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Mille-feuilles le 18 octobre 2009 à 23:55:10
 Aprés l'intervention de Nadj, lors d'une émission de RIM animée par Laurent, et rediffusée ce soir, je suis allé chercher la chanson qu'elle à chanté en direct à l'antenne.
La voici ! BRAVO  !
 Le chant des abeilles par Nadj : c'est le buzz du bizz ! (http://www.youtube.com/watch?v=UcJqYKJiGVw&feature=related#ws)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: palu le 13 mai 2010 à 16:48:56
Natacha, le 23/08/2007
" Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »  "

Michel Vallée, le 03-05-2009
Albert Einstein (grand physicien Allemand que l'on ne présente plus), nous avait déjà alerté :
« Si l'Abeille disparaissait de la surface du globe, l'Homme n'aurait plus que quatre années à vivre : plus de pollinisation, plus d'herbe, plus d'animaux, plus d'hommes».

Mat, le 11/03/2009
"En ce qui concerne la citation de, soi disant, Einstein, pour ma part, j'ai toujours cru que c'était Rudolph Steiner qui l'avait prononcé!"


Cette citation a été prononcée cet après-midi par l'animateur à l'antenne.

Sauf que la preuve qu'Einstein ait écrit ou dit cette phrase n'est à ce jour pas encore prouvée !!!

Au contraire, des recherches démontreraient qu'il s'agit d'une rumeur, et que sa source originelle proviendrait d'un syndicat d'apiculteurs français (l'UNAF) manifestant à Bruxelles en 1994. Cette citation douteuse étant ensuite relayée par la presse belge.

voici un lien : http://bacterioblog.over-blog.com/article-12234638.html (http://bacterioblog.over-blog.com/article-12234638.html) comportant lui-même des avec des sources, notamment celle d'une interview avec le conservateur des archives d'Einstein.

On prête tant de choses aux grands hommes pour faire avancer sa cause !!!
(copyright de Palu)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 28 janvier 2011 à 13:09:51
Heureusement pour elle, l'abeille est un animal "utile" à l'homme...
Pour lutter contre la vilaine mite, l'USDA n'a qu'à pratiquer comme elle le fait déjà pour éliminer les oiseaux "nuisibles"...  Pfff... >:( Lire ici : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14583.msg181035.html#msg181035 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14583.msg181035.html#msg181035)


Citer
Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles : le dernier rapport américain
18 janvier 2011, 16 h 57
Les abeilles sont des espèces primordiales pour la pollinisation des cultures. Selon Edward B. Knipling, administrateur de l'Agricultural Research Service (ARS), près de 130 types de cultures aux Etats-Unis sont dépendantes de la pollinisation. L'intervention de ces hyménoptères apporte une valeur ajoutée aux cultures de plus de 15 milliards de dollars chaque année. Depuis 2006 aux Etats-Unis, le Syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles ou CCD, pour Colony Collapse Disorder a fait son apparition : il se caractérise par une soudaine disparition de toutes les abeilles adultes d'une colonie. L'U.S. Department of Agriculture (USDA) vient de publier un rapport sur le sujet : le 2010 Colony Collapse Disorder (CCD) Progress Report qui fait le point des travaux de recherche en cours sur ce syndrome.
Ce deuxième rapport annuel, mandaté par le Congrès en 2008 (Farm Bill [Section 7204 (h) (4)]), résume les recherches menées par 8 agences fédérales, 2 départements d'état chargés de l'agriculture, 22 universités et de nombreuses organisations privées pour mieux comprendre les causes du CCD et rechercher des solutions pour stopper ou atténuer son impact. Il a été réalisé par l'Agricultural Research Service et le National Institute of Food and Agriculture (NIFA), dépendants tous deux de l'USDA.
Depuis l'apparition de ce syndrome, les études menées auprès d'apiculteurs, montrent que l'industrie apicole souffre de pertes s'élevant à plus de 30% par an. L'une des explications envisagée par l'USDA pour la destruction de 29% des colonies d'élevage d'abeilles entre 2008 et 2009 serait l'intervention d'un parasite : la mite Varroa (Varroa destructor)
[...].
source et texte intégral: http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2664.php (http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2664.php)

"December 17, 2010 - USDA Releases 2010 Honey Bee Colony Collapse Disorder Progress Report"
Le rapport américain : http://www.ars.usda.gov/is/br/ccd/ccdprogressreport2010.pdf (http://www.ars.usda.gov/is/br/ccd/ccdprogressreport2010.pdf)
La présentation : http://www.ars.usda.gov/is/pr/2010/101217.htm (http://www.ars.usda.gov/is/pr/2010/101217.htm)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: tatave37 le 02 février 2011 à 21:10:37
Selon un article paru dans Nexus, un apiculteur "aurait" d'excellents résultats en plaçant des aimants sur ses ruches...
(Pardon, mais je n'ai pas le magazine dispo -ma chienne l'a bouffé- et je ne sais plus si c'est le dernier, ou l'avant dernier -ma chienne a bouffé les deux..., et quantité d'autres choses, ce qui nous éloignerait de ce propos...)
Bref, il semble que ce concept "magnétique" soit à l'étude sur plus de 200 ruches.
A suivre donc, mais il n'est pas impossible que la disparition des abeilles soit AUSSI dues au changements affectant le magnétisme terrestre...
N'ayant pas de compétences pour émettre une opinion, je me contente de faire état de cette piste... à voir...
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Natacha le 09 février 2011 à 10:04:09
Frelons asiatiques, virus, acariens, insecticides ...   Bon courage, les abeilles !

Citer
Les apiculteurs apprennent à vivre avec le frelon asiatique
(©AFP / 09 février 2011 09h21
TOULOUSE - Les apiculteurs de Midi-Pyrénées, deuxième région attaquée par le frelon asiatique après l'Aquitaine en 2004, apprennent à vivre avec ce prédateur de leurs abeilles et à en limiter les dégâts, à défaut de pouvoir espérer encore éradiquer l'envahisseur.La pression de "vespa velutina", son nom scientifique, n'a cessé de monter depuis 2007 dans la région puis dans tout le quart sud-ouest de la France, [...] Si le représentant du Groupement de défense sanitaire (GDS) des apiculteurs du Lot Michel Bétaille sonne le tocsin en annonçant plus de mille nids dans son département particulièrement touché, Roland Martinand, du Tarn, lance blasé: "On a arrêté de compter".D'autres relativisent désormais les nuisances du frelon asiatique en dressant le bilan de 2010. "Il y a beaucoup d'autres problèmes affectant nos ruches: les virus, les acariens comme la varoise, les insecticides, et on a du mal à chiffrer précisément ce qui est imputable au frelon dans les dégâts subis", déclare Virginie Britten, ingénieur à l'ADAM, animatrice de la réunion.
Vraisemblablement arrivé à Bordeaux dans les soutes d'un bateau en 2003, ce petit frelon de couleur brune se régale depuis des insectes locaux, en particulier des abeilles. Il les attaque à la sortie de la ruche, leur coupe la tête et garde le thorax pour nourrir ses larves. "Quand la ruche est suffisamment affaiblie, à la fin de l'été, il entre et fait un carnage de larves et de miel: il a tout, les protéines et le sucre", explique Mme Britten.
Quand ils ne détruisent pas une ruche, les frelons perturbent sa vie: occupées à se défendre, les abeilles ne font plus de provisions et la ruche peut ne pas passer l'hiver, expliquent les apiculteurs. [...]
[suite sur le lien ci-dessous]
source et texte intégral:  http://www.romandie.com/ats/news/110209082155.jwjm35gb.asp (http://www.romandie.com/ats/news/110209082155.jwjm35gb.asp)
Modération: Page d’accueil.
Titre: Re : Plus de 1000 oiseaux morts tombent du ciel en Arkansas
Posté par: zetareticuli le 12 février 2011 à 02:52:29
Mort mystérieuse de 20 000 abeilles

Citer
Vingt mille abeilles qui vivaient depuis deux ans, sans souci de santé, dans la galerie de la biodiversité au Musée Royal de l'Ontario (MRO), sont toutes mortes en deux jours la semaine dernière sans qu'on sache pourquoi, a-t-on appris vendredi auprès de MRO à Toronto.

Il ne semble pas s'agir du Syndrome d'effondrement des colonies, a déclaré une porte-parole du musée, Amanda Fruci, dans une allusion à un phénomène inquiétant, observé surtout en Europe, où le nombre des colonies d'abeilles diminue depuis quelques années.

Un expert doit visiter le musée la semaine prochaine pour étudier différentes hypothèses, un problème de ventilation ou une maladie, peut-être un champignon.

En tout cas, elles ne peuvent être mortes de faim, le personnel leur ayant fourni régulièrement de l'eau sucrée, comme chaque hiver.

La mortalité des abeilles est en progression dans le monde entier et pourrait avoir de graves conséquences sur la production alimentaire puisque la plupart des plantes, cultivées ou non, sont pollinisées par les abeilles.

http://fr.canoe.ca/infos/environnement/archives/2011/02/20110211-171106.html (http://fr.canoe.ca/infos/environnement/archives/2011/02/20110211-171106.html)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: dificultnspa le 17 février 2011 à 22:40:04
(http://www.francesoir.fr/sites/all/themes/fs/ui/images/logo_france-soir.gif) (http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/un-million-signatures-pour-abeilles-74225.html)
Citer
Un million de signatures pour les abeilles

Mobilisation. Les apiculteurs ont présenté jeudi une pétition avec plus d'un million de signatures pour réclamer l'interdiction des pesticides.

...

Insecticide neurotoxique

« La France est le troisième consommateur mondial d'insecticide derrière les Etats-Unis et le Japon.  Ces produits ont un effet violent sur les insectes. Le ministre fait pourtant la sourde oreille. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et non céder sous la pression du puissant lobby des firmes céréalières », dénonce Olivier Belval, membre du bureau de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), qui regroupe 22.000 apiculteurs.

Pour l'heure, l'insecticide Cruiser est la bête noire de l'Unaf. Le Conseil d'Etat a annulé mercredi l'autorisation de mise sur le marché de ce produit neurotoxique qui avait pris la succession du Gaucho et du Regent après leur interdiction. Mais cette décision ne résout en rien le problème puisque le fabricant a remplacé le Cruiser par le Cruiser 350, qui serait tout aussi toxique mais pas encore interdit. Il devrait donc être utilisé sur les cultures de tournesol dès ce printemps.

Mystérieuse disparition

Les abeilles sont menacées dans le monde entier. Au Canada, au début du mois, vingt mille abeilles du Musée Royal de L'Ontario sont mortes en deux jours, sans que l'on sache pourquoi. Les experts ont néanmoins écarté le Syndrome d'effondrement des colonies, un phénomène de disparition inexpliquée des abeilles surnommé CCD pour l'expression anglaise Colony Collapse Disorder.  Ce mystère - qui touche surtout l'Europe - inquiète les apiculteurs et les écologistes. La mortalité des abeilles pourrait avoir de graves conséquences sur l'agriculture, la plupart des plantes étatnt pollinisées par les abeilles.

On estime qu'un tiers des ruches disparaissent chaque année. La production de miel a chuté dans les mêmes proportions. Au point que l'Hexagone importe la moitié de son miel d'Amérique du sud ou de Chine.


...


Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Matisse le 16 mars 2011 à 12:24:27
Autant ma journée n'était pas particulièrement joyeuse - la pluie ce matin qui tombe pendant mon trajet en vélo m'a trempé jusqu'aux os et plus encore, autant je suis complètement blasé après la lecure de ce fil de discussion. Je dois bien avouer que ce souci m'était légèrement sorti de la tête, et ce topic l'y a fait revenir comme un tsunami. Qu'attendons-nous, à un niveau mondial, pour prendre nos précautions... Je ne sais même plus pour quoi je me pose la question, les années passent et ma résignation ne cesse d'augmenter.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: zetareticuli le 22 avril 2011 à 23:25:47
Des essaims massifs d'abeilles, formés en bataillons, attaquent plusieurs villes dans le sud du Texas, deux morts

Citer
Des essaims massifs d'abeilles, formés en bataillons, attaquent plusieurs villes dans le sud du Texas aux états unis. Elles ont déjà tué au moins deux personnes.

Le premier incident s'est produit vendredi dernier. Un essaim d'abeilles a attaqué un couple de personnes âgées dans leur ranch du sud du Texas.

Tommy Morton, 76 ans, pulvérisait d'insecticide un nid d'abeilles quand elles ont fini par l'attaquer, lui et sa femme de 66-ans: Tout les deux sont décédés suite à leur blessures, marqués de plus de 500 piqures selon Jim Hogg shérif du comté. Leur fille Maggie, blessée a été transporté à l’hôpital.

Mais plusieurs témoignages affluent maintenant de plusieurs villes

A Tolleson deux personnes ont été attaqué sans raison apparente

A Glendale elles s'en sont pris à un pitbull de 3 ans en le tuant sur place.

Puis plusieurs personnes ont été attaqués dans la ville

Et de nombreux témoignages continuent d'affluer.

Source et Vidéo: http://naturealerte.blogspot.com/2011/04/22042011des-essaims-massifs-dabeilles.html (http://naturealerte.blogspot.com/2011/04/22042011des-essaims-massifs-dabeilles.html)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Paulo le 23 avril 2011 à 18:16:50
Ce sont les fameuses abeilles tueuses.

Pour ceux qui en le savent pas, il y en plein maintenant aux Etat Unis
depuis qu'elles sont arrivé à passer le désert du Mexique.

Le problème c'est qu'elles attaquent avant même qu'on ai put repérer
les essaims qui sont parfois dans des endroit insolite et même en
pleine ville.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mistigrigri le 23 avril 2011 à 18:35:53
le site nature alerte est pénible, une page "word clock" s'y superpose empêchant la lecture.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Jyl le 24 avril 2011 à 19:57:56
Aujourd'hui pendant une rando j'ai vu un essaim d'abeilles (quatre ou cinq cents) voler de maison en maison à Le Crest et faire fuir un garçon de son jardin !
C'était impréssionant. Il criait "Maman, un troupeau d'abeilles"   :D
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: kithia le 24 avril 2011 à 22:19:24
Les abeilles sont des insectes extrémement sensibles à la pollution electromagnétique.

Avec la prolifération des ondes electromagnétique ( portable wi-fi, gps ...), leur système immunitaire devient fragile et sensible aux infections.

Il suffit de rééquilibrer leur système immunitaire à l'aide de petits aimants qu'il faut insérer au coeur des ruches ceux-ci les protègent de cette pollution électromagnétique.

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Paulo le 24 avril 2011 à 23:07:18
DISPARITION DES ABEILLES - La Fin d'un mystère

L’abeille disparaît de la planète. Les pertes atteignent parfois 90% des colonies. L’industrie agro-alimentaire réalise soudain que les abeilles, en pollinisant les fleurs, sont les garantes d’une bonne récolte, soit 153 milliards de dollars par an. Plus que multiple la cause est simple : l’homme maltraite son environnement.


admn : vidéo google sans titre invalide
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: zetareticuli le 05 mai 2011 à 22:09:12
Nouvelle attaque d'abeilles tueuses au E.U

Un essaim de 100 000 abeilles tueuses*a attaqué un sans abris de la ville de Phoenix

Citer
Un homme de Phoenix en Arizona a été hospitalisé après avoir été piqué par un essaim d'au moins 100 000 abeilles tueuses*.

L'essaim a attaqué cet homme sans-abri, au croisement de la 32e rue et l'avenue Glenrosa. Il a été piqué plusieurs milliers de fois.

les pompiers ont du s'asperger de mousse pour le secourir, les abeilles continuaient leur agression pendant le sauvetage.

"il devait y en avoir au moins cent mille, ça faisait comme un gros nuage noir» témoigne le pompier de Phoenix, Scott Walker

la victime était en été de choc et a été transporté de toute urgence à l'hôpital. Sa vie n'est plus en danger .

C'est la 18 éme attaque d'abeilles recensée à Phoenix cette année, et nous sommes bien en avance sur les chiffres de l'année dernière, où 30 attaques se sont produites sur la région pour la totalité de 2010.

Source : my fox phoenix


Abeilles Tueuses*: Afin d'augmenter la productivité de ses abeilles, le Brésil importa en 1956, de Namibie (ou de Tanzanie), des reines de la sous-espèce africaine Apis mellifera scutellata. Le croisement de ces reines avec l'abeille européenne utilisée jusque là au Brésil (Apis mellifera ligustica et Apis mellifera iberiensis), donna naissance à une lignée hybride, l'abeille tueuse, également appelée abeille africanisée. Ces abeilles tueuses se répandirent dans la nature par mégarde.
Ces abeilles métisses sont plus agressives que les abeilles des races dont elles sont issues.
Leur venin est identique à celui des autres abeilles mais leur agressivité entraîne un grand nombre de piqûres (de 200 à 1000 piqûres simultanées, avec parfois l'attaque de tout l'essaim).
Ces abeilles tueuses peuvent poursuivre une victime sur près d'un kilomètre alors que les autres variétés ne le font habituellement que sur une cinquantaine de mètres.

Vidéo à voir ici: http://publisher.grabnetworks.com/video/watch?grabnetworks_video_id=4678622 (http://publisher.grabnetworks.com/video/watch?grabnetworks_video_id=4678622)
Modération: Service indisponible.

http://naturealerte.blogspot.com/2011/05/05052011un-essaim-de-100-000-abeilles.html (http://naturealerte.blogspot.com/2011/05/05052011un-essaim-de-100-000-abeilles.html)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: franck97 le 16 mai 2011 à 06:33:52
Lyon: les abeilles se font chouchouter

Le programme Urbanbees a été lancé samedi au Parc de la Tête d'Or pour favoriser la préservation des abeilles en ville.
L'objectif est de protéger les abeilles qui souffrent de la pollution à Lyon. Des abris de bois ont été inaugurés près du monument des droits de l'Homme au nord du parc, ils abritent des larves d'abeilles. Ce programme coûte 2 millions d'euros, il est financé pour moitié par l'Europe. Les autres parties prenantes sont la Région Rhône-Alpes et Anthropologia. Il a été rappelé que les abeilles participent à la pollinisation de 80% de la flore. L'objectif de ce projet est de sensibiliser la population à la préservation de l'espèce. Urbanbees est un programme sur 5 ans.

http://www.mlyon.fr/51464-lyon-les-abeilles-se-font-chouchouter.html (http://www.mlyon.fr/51464-lyon-les-abeilles-se-font-chouchouter.html)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Jay le 16 mai 2011 à 15:37:09
On parle beaucoup des insecticides mais on ne parle pas assez des ondes électromagnétiques à l'origine de la disparition des abeilles.

Citation de: kithia
Les abeilles sont des insectes extrémement sensibles à la pollution electromagnétique.

Avec la prolifération des ondes electromagnétique ( portable wi-fi, gps ...), leur système immunitaire devient fragile et sensible aux infections.

Il suffit de rééquilibrer leur système immunitaire à l'aide de petits aimants qu'il faut insérer au coeur des ruches ceux-ci les protègent de cette pollution électromagnétique
Peut-on en savoir plus ?
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: zetareticuli le 19 mai 2011 à 22:02:11
De nouveau une "attaque" des abeilles tueuses

L'aéroport de Manille attaqué par des abeilles

Citer
Agence France-Presse
Manille

Des essaims d'abeilles sont mystérieusement apparus jeudi dans plusieurs passerelles de l'aéroport international de Manille, contraignant les responsables de l'aéroport à interrompre brièvement l'embarquement des passagers, a annoncé un porte-parole de l'aéroport.

Les abeilles se sont massées autour des panneaux de commande de six corridors mobiles reliant les avions au terminal, empêchant les employés de l'aéroport de les manoeuvrer, a précisé l'attaché de presse de l'aéroport, Consuelo Bungbag.

«Nous avons dû recourir à des aspirateurs pour dégager les panneaux de commande. Nous sommes aussi intervenus manuellement pour accélérer le processus», a-t-elle ajouté.

Les responsables de l'aéroport sont entrés en contact avec les autorités sanitaires pour découvrir d'où les abeilles pouvaient venir, a indiqué le porte-parole.

Source (http://www.cyberpresse.ca/actualites/insolite/201105/19/01-4401054-laeroport-de-manille-attaque-par-des-abeilles.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_insolite_266_accueil_POS1)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mistigrigri le 19 mai 2011 à 22:12:15
ce sont peut-être des mini-drones ?
à Jay sur le dernier catalogue des aimants Auris (reçu hier) il y des aimants à visser sur les ruches.
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mistigrigri le 10 juin 2011 à 12:42:13
L'épandage aérien n'est toujours pas interdit malgré les promesses :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/pesticides-epandage-aerien-nouvel-arrete-12735.php4#xtor=ES-6 (http://www.actu-environnement.com/ae/news/pesticides-epandage-aerien-nouvel-arrete-12735.php4#xtor=ES-6)
"Les ruches oubliées ?
Au-delà de la procédure de déclaration préalable déjà existante dans le système antérieur, mais maintenant renforcée, le texte prévoit une publication des autorisations accordées sur les sites internet des préfectures. De même qu'une information systématique du public au moins 48 heures avant le traitement par le biais d'un affichage en mairie ainsi que sur les voies d'accès à la zone traitée.

Le donneur d'ordre de l'opération d'épandage doit aussi informer les syndicats apicoles concernés dans des conditions qui doivent être définies au niveau départemental. Est-ce pour compenser le fait que les ruches déclarées ne figurent plus dans la liste des lieux sensibles pour lesquels une distance minimale de sécurité de 50 mètres doit être respectée en cas de traitement aérien ?"

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: franck97 le 31 mai 2013 à 09:03:00
Abeilles : le massacre autorisé

Comment les abeilles sont sacrifiées et, avec elles, notre alimentation et l'ensemble de l'écosystème, pour servir les intérêts des multinationales agrochimiques.

Abeilles : le massacre autorisé (http://www.youtube.com/watch?v=ESctlS_O9zs#)
http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=12 (http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=12)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: DecemberTen le 31 mai 2013 à 11:44:19
La Commission de l'UE applique l'interdiction de pesticides pour protéger les abeilles

Le 27 mai 2013...


La Commission de l'UE a suivi l'avis des Etats membres et a partiellement interdit l'utilisation de trois néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles dans les 27 Etats membres à partir du 1er décembre 2013.

Durant les deux prochaines années (2014 et 2015), il sera interdit d'utiliser le thiaméthoxame du Bâlois Syngenta, ainsi que l'imidaclopride et le clothianidine produits par différents groupes agrochimiques, sur les cultures de céréales estivales, de maïs, de colza, de coton, de tournesol et de courges. Leur utilisation reste malheureusement autorisée sur la vigne et les cultures fruitières, les carottes, les oignons, les céréales hivernales et les betteraves sucrières.
Cette interdiction constitue un premier pas vers une agriculture plus écologique; c'est un verrou contre les tentatives de l'industrie agrochimique de nier la toxicité des néonicotinoïdes.

Les insecticides qui seront interdits durant 2 ans à partir de décembre 2013 constituent une menace prouvée contre la survie des abeilles. De faibles quantités de ces insecticides suffisent déjà pour provoquer des dégâts neurologiques et physiologiques sur les abeilles; ils ont aussi un effet préjudiciable sur leur sens de l'orientation et sur leur capacité à se nourrir. Dans son rapport "Le déclin des abeilles; Analyse des facteurs qui mettent en péril les pollinisateurs et l'agriculture en Europe" publié récemment, Greenpeace a encore identifié d'autres pesticides qui doivent être interdits rapidement.

...

Suite et source de l'article:  Greenpeace (http://m.greenpeace.org/switzerland/fr/high/publications/blog/commission-ue-interdiction/blog/45315/)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: mistigrigri le 31 mai 2013 à 21:05:04
OUI MAIS : (pardon pour la longue citation, c'est un mail provenant de Pollinis que je viens de recevoir)

"Le compromis que devrait adopter Bruxelles est en réalité un plan désastreux imposé par les multinationales agrochimiques comme Bayer, Syngenta et compagnie, qui mènent depuis des mois un lobbying effrené et extrêmement agressif pour arriver à ce résultat (2).

Objectif : Contrer la volonté des citoyens européens et empêcher l'interdiction REELLE des pesticides tueurs-d'abeilles - malgré les recommandations expresses des autorités sanitaires françaises et européennes (3)... Pour sécuriser les centaines de millions d'euros de profit annuel que ces produits rapportent aux grosses firmes qui les produisent !
En fait, les 3 pesticides tueurs-d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année - sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques - empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».
De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à trois ans après le traitement (4), et que les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles ! (5)"

3- Début 2013, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un rapport confirmant que les néonicotinoides présentent un risque important pour les abeilles et les pollinisateurs :
http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campai (http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campai) gn=beehealth

4 -Les néonicotinoides persistent dans l'environnement, la demi-vie de la clothianidine dans le sol a été mesurée à 148 à 6900 jours par l'Agence de protection de la santé américaine :
http://www.epa.gov/pesticides/chem_search/cleared_reviews/csr_PC-044309_2-Nov-10_b.pdf (http://www.epa.gov/pesticides/chem_search/cleared_reviews/csr_PC-044309_2-Nov-10_b.pdf)
Voir aussi l'étude de J. DeCant et M. Barrett publiée en 2010 dans la revue Environmental Protection (pp. 1-99) : Environmental Fate and Ecological Risk Assessment for the Registration of CLOTHIANIDIN for Use as a Seed Treatment on Mustard Seed (Oilseed and Condiment) and Cotton.

5- La persistance des néonicotinoïdes contamine l'environnement au sens large, notamment le pollen.
L'imidaclopride par exemple peut être absorbée par des cultures non-traitées, jusqu'à deux ans après la première utilisation, et peut se retrouver dans le pollen et le nectar des fleurs non traitées à des niveaux toxiques pour les abeilles :
Bonmatin, J. M., et al . (2003) A sensitive LC/APCI/MS/MS method for analysis of imidacloprid in soils, in plants and in pollens. Anal. Chem. 75 (9), 2027-2033.
En 2002 et 2003, 69,1% du pollen récolté par les abeilles de 25 ruchers dans cinq départements français, sur des plantes traitées et non traitées étaient contaminés par de l'imidacloprid, bien que cette neurotoxine ait été interdite à l'utilisation sur le tournesol en janvier 1999 :
Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262

Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: zetareticuli le 23 juin 2013 à 21:50:45
Plus de 25.000 abeilles mortes sur un parking dans l'Oregon

Ces derniers jours, une véritable hécatombe chez les abeilles s’est produite dans l’Oregon. Près de 25.000 abeilles ont été découvertes mortes ou mourantes. Les causes de l’événement sont encore inconnues. Décorticage des causes probables à l’occasion des APIdays.

Les abeilles sont en déclin depuis un peu plus d’une quinzaine d’années. La mortalité des colonies a augmenté de 30 % et ne semble pas se stabiliser. L’insecte butineur est en proie à différents fléaux : maladies, parasites, pesticides, etc. Chaque année, des milliers de colonies disparaissent, mais les scientifiques ont du mal à comprendre l’impact et la dominance de chaque fléau. Ce qui est certain, c’est que l’intensification des monocultures, le développement d’agents pathogènes tels que la varroase, le stress chimique lié aux produits phytosanitaires et l’introduction d’espèces invasives prédatrices (comme le frelon asiatique) sont tous mis en cause.

Dans l’Oregon, depuis quelques jours, 25.000 abeilles ont été découvertes mortes ou mourantes sur un grand parking d’une ville au sud de Portland. Elles jonchaient le sol, tombant des grands tilleuls européens comme des mouches. « Je n’ai jamais vu un événement pareil », commente Mace Vaughan, membre du programme de conservation des pollinisateurs. Avec son collègue Rich Hatfield, cela fait deux jours qu’il récolte sur le lieu de l’hécatombe des échantillons de pollen, des cadavres d’abeilles et des spécimens à l’agonie. Suite et source (http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/insecte-plus-25000-abeilles-mortes-parking-oregon-47274/#xtor=RSS-8)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: katchina le 27 mars 2014 à 12:54:13
En écho à l'intervention d'un auditeur hier soir, à l'antenne libre de Clara,

Un livre magnifique sur les abeilles.

(http://i-exc.ccm2.net/iex/300/1390627062/796680.jpg)

Jean-Claude Ameisen, "Sur les épaules de Darwin, je t'offrirai des spectacles admirables

Poursuivant mon oeuvre, je vais chanter le miel aérien, présent céleste : tourne encore tes regards, Mécène, de ce côté. Je t'offrirai en de petits objets un spectacle admirable : je te dirai les chefs magnanimes, et tour à tour les moeurs de la nation entière, ses passions, ses peuples, ses combats. Mince est le sujet, mais non mince la gloire, si des divinités jalouses laissent le poète chanter et si Apollon exauce ses voeux.
(Virgile, Géorgiques, 4, 1-7)

Après le succès (plus de 100 000 ex) d'un premier tome tout à fait admirable, Sur les épaules de Darwin. Les battements du temps, Jean-Claude Ameisen — entre temps devenu Président du Comité consultatif national d'éthique — poursuit la publication de son émission radiophonique culte, Grand Prix des media CDS news 2013 pour la meilleure émission de radio : Sur les épaules de Darwin sur France Inter le samedi (avec 1,5 millions d'auditeurs...)

Ce second volume reprend vingt-huit chroniques classées en cinq grands chapitres (A travers les labyrinthes, L'Ame de l'été, Les Battements du temps, Les Filles de la lumières, Un cadeau de Nouvel an) et permet avec la même magie de replonger dans ce monde merveilleux de la nature. Il suffit à Ameisen d'une petite chose, une pierre, une abeille, une fleur, pour nous conduire très loin et, comble du talent, nous faire croire un moment à notre propre intelligence. Comment les abeilles et les fleurs tissent-elles un échange magique, un véritable dialogue ? Comment les fourmis savent-elles sortir d'un labyrinthe ou apprendre l'une de l'autre ? comment se créent les flocons de neige ? comment expliquer l'universalité du rythme des vingt-quatre heures des horloges internes ? quel est le rôle du sommeil dans la mémoire des abeilles ? qui sont ces animaux qui font mentir l'adage le propre de l'homme ?

Puisant ses références aussi bien dans des publications scientifiques aussi bien que dans des films (dont Le Patient anglais), Ameisen nous propose un voyage incroyable à travers les splendeurs de l'univers, des plus petites et anodines choses qu'on imagine connaître ou dont on peine à s'intéresser, aux plus vastes champs de la connaissance. La nature est une grande scène où s'exprime l'art aussi bien que la science, et Ameisen en est le magicien.

source (http://salon-litteraire.com/fr/jean-claude-ameisen/review/1855334-jean-claude-ameisen-sur-les-epaules-de-darwin-je-t-offrirai-des-spectacles-admirables)

Titre: L'arnaque de l'étude européenne sur les abeilles.
Posté par: Here and Now le 17 avril 2014 à 23:08:08
On sait que Bruxelles abrite une armée de lobbyistes qui dépensent des fortunes pour orienter les décisions européennes dans le sens des intérêts de la finance et des firmes , notamment agrochimiques.
Cela explique peut-être pourquoi l'étude Epilobee menée dans dix-sept pays membres de l'UE pour mesurer le taux de mortalité des abeilles domestiques entre l’automne 2012 et l’été 2013 menée dans dix-sept pays membres de l'UE , constitue une escroquerie scientifique majeure.

En effet toutes les études sérieuses INDÉPENDANTES mettent l'accent sur la nocivité évidente des pesticides.
Or , tenez vous bien , l'étude Epilobee élude complètement ce facteur !

Gérard Arnold est Directeur de recherche CNRS, spécialiste de la biologie de l’abeille domestique.

Il déclare :

L'étude présente un biais méthodologique : la Commission européenne a demandé aux auteurs de l’étude de n’analyser  que les agents biologiques sans prendre en compte les pesticides. C’est une vue très partielle des choses. Autre point faible: on ne parle que de « mortalité d’abeilles » dans l'étude. Alors qu’un des problèmes principaux dans les troubles  des abeilles, c’est l’affaiblissement des colonies d’abeilles, c’est à dire une diminution anormale du nombre d’individus dans les colonies, où il ne reste plus que la reine et des ouvrières, et où la colonie ne  récolte plus beaucoup de miel.

source (http://www.jolpress.com/abeilles-epilobee-etude-pesticides-saison-apicole-ruche-mort-disparition-article-825369.html)


Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: katchina le 18 avril 2014 à 09:59:43
L'Etude Epilobee


En Europe, le déclin des abeilles frappe lourdement les pays du Nord

Phénomène mondial observé depuis le milieu des années 1990, le déclin des abeilles, insectes pollinisateurs indispensables à 84 % des végétaux cultivés en Europe, n'avait jamais été précisément évalué au sein de l'Union. C'est désormais chose faite avec l'étude « Epilobee », dont les premières conclusions devaient être présentées lundi 7 avril à Bruxelles.

Les résultats de cette enquête, menée dans dix-sept Etats membres, montrent que les pays du nord de l'Europe sont frappés par des mortalités très supérieures à celles qui touchent le pourtour méditerranéen. En cumulant les mortalités hivernales et estivales, la Belgique apparaît comme le territoire le plus touché, avec un taux de mortalité de 42,5 %, suivie de près par le Royaume-Uni (38,5 %), la Suède (31,1 %), la Finlande (29,8 %) et la France (27,7 %). Ces résultats confirment la mauvaise santé des pollinisateurs.

A l'inverse, le problème semble moins inquiétant qu'attendu dans plusieurs pays du Sud comme la Grèce (9,1 %), l'Italie (7,6 %) ou l'Espagne (16,3 %). Dans ce tableau disparate, la France apparaît comme le pays où la mortalité est, de loin, la plus élevée au cours de la saison apicole : 13,6 %, contre moins de 10 % dans tous les autres pays étudiés. La production de miel y a chuté de moitié depuis les années 1990.

UN RAPPORT DE 30 PAGES SANS LE MOT « PESTICIDE »...

Financée par Bruxelles à hauteur de plus de 3 millions d'euros et pilotée par l'Agence de sécurité sanitaire française (Anses), l'étude est de dimension inédite. Elle a mobilisé plus de 1 300 inspecteurs qui ont visité à trois reprises, entre l'automne 2012 et l'été 2013, près de 3 300 ruchers totalisant quelque 32 000 colonies d'abeilles.

« Epilobee est originale par son envergure et par sa volonté d'appliquer des méthodes harmonisées à l'échelle de l'Europe, se félicite Axel Decourtye (Réseau des instituts des filières agricoles et végétales). L'abeille est restée trop longtemps orpheline d'un réseau de surveillance fonctionnel. Grâce à ce dispositif, l'ampleur des problèmes que nous connaissons en France est révélée une nouvelle fois : environ un tiers des colonies suivies meurt dans l'année ! »

Le moratoire partiel sur quatre insecticides problématiques, décidé par Bruxelles et entré en vigueur en décembre 2013, est trop récent pour avoir eu un impact sur les résultats.

A chaque visite, les mortalités ont été relevées, mais aussi la présence des principaux pathogènes de l'abeille comme les parasites varroa ou noséma.

En revanche, aucune mesure de pesticides n'a été faite dans les ruches analysées. Un point qui suscite des critiques acerbes dans la communauté scientifique : « Cette étude est un peu étrange, ironise l'apidologue David Goulson, professeur à l'université du Sussex (Royaume-Uni). Ils dépensent plus de 3 millions d'euros pour étudier la santé de l'abeille et ne mentionnent même pas le mot “pesticide” ! »

De fait, le mot est absent des trente pages du rapport publié. « Le protocole choisi ne considère qu'une seule catégorie de facteurs pouvant causer des troubles de l'abeille : les agents pathogènes et les parasites, renchérit l'apidologue Gérard Arnold, directeur de recherche au CNRS. Si on ne recherche que des agents infectieux, on ne risque pas de trouver des résidus de pesticides. Ce choix est politique, pas scientifique. »

« Nous nous sommes accordés avec la Commission pour élaborer, sur les deux premières années, une méthode d'évaluation robuste de la santé des colonies, afin de pouvoir comparer les pays, répond Gilles Salvat, directeur de la santé animale à l'Anses. Si nous avions d'emblée effectué un très grand nombre de prélèvements et d'analyses supplémentaires, le coût aurait été prohibitif. A l'avenir, des études plus ciblées seront faites. »

MORTALITÉ ET AFFAIBLISSEMENT DES COLONIES

En l'état, les résultats semblent déjà exclure la responsabilité unique des pathogènes naturels dans les mortalités relevées. « En France, les maladies recensées lors de la visite estivale des ruches sont à un niveau très bas : 1,5 % pour la loque américaine, 1,2 % pour le varroa et moins de 1 % pour la noséma », estime un chercheur qui a requis l'anonymat. Ce dernier regrette aussi que l'environnement des ruchers sélectionnés ne soit pas précisément décrit (zone de grandes cultures, etc.), ce qui rend impossible la recherche de liens éventuels entre les mortalités et les types d'agriculture pratiqués près des ruches.

En outre, M. Arnold relève que seule la mortalité des colonies a été retenue, un choix qui minimise la gravité de la situation. « Il faudrait aussi prendre en compte l'affaiblissement des colonies, dit le chercheur, car des populations faibles donnent peu de récoltes, ce qui est préjudiciable pour les apiculteurs. »

source (http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/07/en-europe-le-declin-des-abeilles-frappe-lourdement-les-pays-du-nord_4396816_3244.html)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: justebienlibre le 10 mars 2015 à 17:49:02
Comme nos politiques s'en foutent vue les dernières décisions achetez du miel et non de l'or au moins cela se mange.
Voici l'avis de gens au cœur du sujet:
http://www.sudouest.fr/2015/03/09/hecatombe-apicole-1852867-813.php
" Phénomène inédit, la mortalité a atteint 50 à 100 % dans certains ruchers. Des apiculteurs témoignent ."
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: katchina le 15 mars 2016 à 23:31:16
Le Foll refuse d'interdire les insecticides tueurs d'abeilles

Des organisations ont appelé à voter "l'interdiction totale des produits à base de néonicotinoïdes", sans obtenir le soutien du ministre de l'Agriculture.

SOURCE AFP - Publié le 15/03/2016 à 16:18 - Modifié le 15/03/2016 à 16:33 | Le Point.fr

Dans une lettre adressée aux députés, Stéphane Le Foll encourage les parlementaires à éviter "l'interdiction brutale" des insecticides néonicotinoïdes dans le projet de loi sur la biodiversité qui doit être débattu cette semaine à l'Assemblée. L'approche du ministre n'est pas de "multiplier les normes ou les interdictions brutales", car au contraire "c'est la transition vers une transformation des systèmes de culture dans leur ensemble qui nous permettra de réduire l'usage aujourd'hui nécessaire de certains produits", explique-t-il dans cette lettre datée du 11 mars dont l'Agence France-Presse a obtenu copie mardi.

Stéphane Le Foll veut éviter les "distorsions entre les agriculteurs français et le reste des agriculteurs européens" en interdisant ces substances en France uniquement. Cette action "doit se conduire au bon niveau, au niveau européen, et en tenant compte des alternatives agronomiques disponibles pour lutter efficacement contre les ravageurs des cultures", argumente-t-il.

Le pesticide le plus toxique pour les ouvrières

Car, selon lui, "la nécessaire protection insecticide des cultures se ferait, en cas d'interdiction généralisée des néonicotinoïdes, par des voies alternatives qui ne présentent aucune garantie supplémentaire pour les pollinisateurs, bien au contraire". "La solution qui consisterait à interdire tous les usages de produits contenant des néonicotinoïdes en France pourrait se traduire, en fait, par un recul de la politique que mène le gouvernement pour protéger les pollinisateurs, domestiques ou sauvages, et pour réduire le recours aux produits phytosanitaires", ajoute le ministre.

Stéphane Le Foll précise également dans sa lettre que la hausse de 9,4 % des ventes de produits phytosanitaires entre 2013 et 2014 était "due à une augmentation des ventes d'herbicides et de fongicides", mais que "le recours aux néonicotinoïdes baisse de 3 à 4 % en moyenne entre 2011 et 2014". Selon l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), une centaine de produits phytosanitaires contient des néonicotinoïdes alors qu'il n'existe pas de famille de pesticides plus toxique pour les abeilles en exposition chronique.

"Protéger l'abeille, c'est protéger l'homme. Pas d'OGM dans mon miel"

Seize organisations apicoles, agricoles et environnementales, dont l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), ont appelé mardi les députés à voter "l'interdiction totale des produits à base de néonicotinoïdes", ces insecticides "tueurs d'abeilles", lors d'un rassemblement près de l'Assemblée nationale. Ce rassemblement symbolique, qui a réuni une trentaine de personnes dont deux anciennes ministres députées écologistes, s'est tenu sur l'esplanade des Invalides alors que les députés entament ce mardi l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur la biodiversité.

"Un monde sans néonicotinoïdes est possible, un monde sans abeilles NON", pouvait-on lire sur une banderole. D'autres manifestants portaient des pancartes affirmant "Sauvons les abeilles" ou "Protéger l'abeille, c'est protéger l'homme. Pas d'OGM dans mon miel". Outre celles de l'Unaf et de la Fédération française des apiculteurs professionnels (FFAP), des délégations de la Confédération paysanne et de plusieurs ONG environnementales (Fondation Nicolas Hulot, WWF, Greenpeace, France Nature Environnement, Générations Futures, Ligue de protection des oiseaux...) ont participé au rassemblement.

Un taux de mortalité de 50 à 80 %

Plusieurs députés écologistes étaient également présents, dont Noël Mamère, François de Rugy et les ex-ministres Delphine Batho et Cécile Duflot, aux côtés du président PS de la commission du Développement durable de l'Assemblée, Jean-Paul Chanteguet. "Vous pouvez compter sur notre détermination à aller jusqu'au bout", a déclaré Mme Batho, affirmant que "ce ne sont pas les lobbies", comme les firmes produisant les pesticides néonicotinoïdes, "qui doivent faire la loi en France".

L'interdiction des produits néonicotinoïdes avait été votée en première lecture à l'Assemblée en mars 2015, contre l'avis du gouvernement, mais le Sénat était revenu dessus en janvier, tout en prévoyant un encadrement de leur usage. Les abeilles connaissent depuis les années 90 un taux de mortalité élevé : 30% en moyenne, parfois 50 à 80 %. Cette surmortalité est attribuée à des parasites, comme le frelon asiatique, et à l'usage de pesticides, en particulier des insecticides de la classe des néonicotinoïdes.

Plusieurs études ont mis en évidence l'effet des néonicotinoïdes qui désorientent les abeilles, les empêchant de retrouver leur ruche, et contaminent durablement l'environnement. La réglementation sur les néonicotinoïdes relève de la compétence de l'Union européenne mais l'État français est souverain pour interdire ou autoriser les produits qui en contiennent. Une centaine de produits à base de néonicotinoïdes sont autorisés en France.

source (http://www.lepoint.fr/sante/le-foll-refuse-d-interdire-les-insecticides-tueurs-d-abeilles-15-03-2016-2025543_40.php)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Paulo le 16 mars 2016 à 20:07:24
Des excuses bidons, totalement incapable de prendre la moindre décision concrète, et un argumentaire abscons afin de paraitre fallacieusement compétent. C'est totalement dans la teneur de ce gouvernement et des précédents, à savoir l'immobilise et gagner du temps en vue des prochaine élection.

Il nous explique que c'est trop compliqué, sauf que c'est trop compliqué pour sa petite tête, et surtout il n'a aucun courage.

Pendant ce temps, je suis souvent à la campagne, et les abeilles complètement paumées qui cherchent leur ruches avec un comportement anormal, j'en voie tout les jours.  :(
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Nemo492 le 01 mai 2018 à 00:44:51
Cette fois l'Europe aurait fini par voter l'interdiction des néonicotinoïdes.
Mais la procédure était comme un parcours du combattant.
C'est quoi cette instance qui s'est substituée à notre pouvoir de décision national ?

Il a fallu que la décision française réussisse à l'emporter par un vote de 65%
pour prendre une décision concernant l'usage de son propre sol !
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Capitaine Renard le 17 mai 2018 à 17:39:50
La disparition des abeilles suit son cours tragique. Après 3.000 ruches décimées à cause de substances chimiques en Dordogne, un apiculteur bio de l’Ariège vient également de subir les conséquences de ces produits. En cause notamment, le fongicide Voxan, utilisé par un agriculteur voisin pour traiter son champ. Deux millions d’abeilles tuées.

Les abeilles sont plus menacées que jamais par les substances chimiques. On apprenait en début de semaine, sur Franceinfo, qu'il y aurait plus de 3.000 ruches dévastées en Dordogne liées à cause de pesticides néonicotinoïdes. Cette fois, ce sont les 24 ruches d'un apiculteur bio basé en Ariège, faisant partie du groupe Natur Miel, qui ont été décimées accidentellement par le fongicide Voxan. En effet, comme nous le raconte Nicolas Puech, l'apiculteur touché, «nos abeilles étaient au bord d'un champ de blé où le propriétaire a pulvérisé un fongicide du nom de Voxan, qui n'est pas nocif en lui-même pour l'abeille. En outre, le fongicide mélangé à d'autres substances a créé un cocktail mortel pour les abeilles. Près de deux millions d'abeilles ont été tuées.

source : >> En Ariège, un cocktail de subtances chimiques tue 2 millions d'abeilles (sputniknews.com) (https://fr.sputniknews.com/france/201805111036325320-france-ariege-abeilles-substances-chimiques/)
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Nemo492 le 17 mai 2018 à 17:58:13
La planète gérée par les humains devient invivable pour les abeilles.
Elles sont condamnées à disparaître. C'est dommage parce qu'elles jouent un rôle essentiel
dans la chaîne de nos ressources alimentaires.
Alors combien de temps nous reste-t-il après avoir vidé la dernière boîte de conserves ?
Titre: Re : Les abeilles meurent par milliards... la Terre en danger
Posté par: Capitaine Renard le 22 juillet 2019 à 18:58:50
(https://zupimages.net/up/19/30/o6g5.jpg) (http://zupimages.net/viewer.php?id=19/30/o6g5.jpg)