Soyez créatifs ! => Passe-Livres => Discussion démarrée par: Nemo492 le 16 avril 2016 à 18:13:18

Titre: Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Nemo492 le 16 avril 2016 à 18:13:18
Ce concept original exposé et encouragé par RIM depuis 2007, sur notre Forum,
semble enfin avoir trouvé son mode d'exposition un peu partout dans les villes.

(http://icietmaintenant.fr/SMF/images/Cabines-a-livres.jpg)

Parfois c'est à minima, comme ici à Bastia, à part 4 cabines recyclées en centre-ville.
Il semble ici que soient d'anciennes urnes des bureaux de vote :

(http://icietmaintenant.fr/SMF/images/Bastia-Boite-a-livres-large.jpg)

Mon bouquin est parti en 5 minutes. Je vais ré-approvisionner ...  :)

(http://icietmaintenant.fr/SMF/images/Bastia-Boite-a-livres.jpg)

https://alainwagenergreen.wordpress.com/2013/09/10/de-nombreuses-formules-pour-donner-une-nouvelle-vie-aux-livres/

Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Titi24 le 16 avril 2016 à 22:47:28
Ce concept original exposé et encouragé par RIM depuis 2007, sur notre Forum,
semble enfin avoir trouvé son mode d'exposition un peu partout dans les villes.

À relever l'initiative semblable pour la ville de Metz il y a 5 mois de "Boîtes à livres".

"Les trois premières boîtes à livres viennent d'entrer en service, à la porte des Allemands, sur l'esplanade et place de la Comédie. Sept autres vont suivre à travers la ville. De quoi favoriser le partage gratuit de savoir et de divertissement !

Donner, prendre, déposer, offrir, présenter, échanger, partager, choisir, confier, découvrir, apporter, transmettre. Et lire !"
- Source & Suite (http://metz.fr/actus/2015/151102_boites_a_livres.php)
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Nemo492 le 16 avril 2016 à 22:56:10
C'est beau ! Dans certaines municipalités s'ouvrent aussi en ce moment des débats
sur les initiatives populaires et la mise en place d'une 'démocratie participative"
Quelle audace ! C'est pas si mal que la responsabilité citoyenne s'introduise par la culture.
Puis l'éducation, puis la santé, puis les services publics...
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Kris le 23 avril 2016 à 12:01:22
Effectivement très belle initiative à condition que chacun joue le jeu. J'ai eu connaissance d'un système équivalent mis en place en Essonne, il y a quelques années, qui a vite tourné court. Chacun prenait mais personne,ou très peu, donnaient des livres.
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 23 avril 2016 à 13:14:32
Oui c'est ce qui a fait foiré l'initiative Passe-Livres, rares étaient ceux qui remettaient les livres en circulation. Ils ramassaient, gardaient pour eux, et ne donnaient pas de nouvelles à ceux qui avaient laissé un message à l'intérieur.

Pour preuve, tous les livres que j'ai libérés avec l'adresse du forum n'ont jamais donné signe de vie.
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: pyr-666 le 23 avril 2016 à 18:38:45
Hello ...

Ces boites à livres existent depuis des années dans quelques gares , et des bistrots .
( Je ne sais pas si c'est une réussite ? )

Moi ce qui me choque surtout , c'est le nombre de beaux bouquins quasi neufs qui partent à la poubelle !  Il y a quelques mois , un soir j'en ai ramassé une quantité industrielle en faisant le tour des " Encombrants " . C'est lamentable ce manque de respect ! Au lieu de les jeter il suffit juste d'appeler Emmaûs , ou une bibliothèque qui seront ravis de venir les récupérer .

 :( :(


Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 23 avril 2016 à 19:49:31
Je ne sais pas si Emmaüs se déplace, pour de très grosses quantités peut-être mais pas pour une dizaine de livres.

Quant aux bibliothèques, rares sont celles qui acceptent encore les dons. Tout au plus organisent-elles des journées braderies d'où tu risques de repartir le soir avec tes beaux bouquins dont personne ne veut plus "pasque ça prend trop de place".

Les beaux bouquins, même quasi neufs ne sont repris nul part en revente (sauf chez Boulinier ) 5/10 centimes 0 50 centimes d'euro maximum - l'avantage c'est qu'il reprenne absolument tout - le côté négatif est qu'autrefois ils rachetaient au poids, c'était plus intéressant.

Comme je l'ai dit chez Gibert Jeune et Joseph Gibert il y a des caisses où tu peux les déposer pour des associations
Mais je suppose qu'il n'y en a pas partout. Il faut vraiment se renseigner sur les initiatives locales, écumer tous les lieux susceptibles de reprendre des livres, mais, crois-en mon expérience, c'est désespérant. Il faut vraiment aimer les livres pour se décarcasser à trouver  où les donner.

Donc, parfois, en les déposant correctement au moment des encombrants, les livres partent rarement à la benne, ils sont récupérés par des particuliers comme toi. En désespoir de cause, c'est le dernier recours.  :)



Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: pyr-666 le 23 avril 2016 à 20:59:38
Hello ...

Dans mon cas , c'était très loin de la dizaine , j'en ai ramassé dans les 300 <> 400 d'un seul coup , ( quelques brouettes , et un bon poids ) ... Mais maintenant aussi , j'ai une passionnée es bouquins dans mon entourage , ça aide beaucoup ...

 8) 8)
Titre: Re : Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Titi24 le 23 avril 2016 à 23:01:49
Il faut vraiment se renseigner sur les initiatives locales, écumer tous les lieux susceptibles de reprendre des livres, mais, crois-en mon expérience, c'est désespérant.

Une adresse pour les parisiens démunis Katchina : Apprentis d'Auteuil.
Sinon, les ressourceries locales partout ailleurs avec un annuaire national : http://www.ressourcerie.fr/decouvrir-les-ressourceries/nous-trouver/
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 24 avril 2016 à 00:35:51
J'avais tenté à une époque, aux Apprentis d'Auteuil, je ne sais plus ce qui s'était passé exactement, mais c'était un oui pas très convaincu, plutôt un oui mais...

Finalement, je ne sais plus pour quelle raison,  cela ne s'est pas fait et on a donné les livres à une autre association ou à un bouquiniste, je ne sais plus.

Le plus dur c'est de se dire "Stop, on arrêt d'accumuler, donc on ne ramasse plus les bouquins dans la rue, ni les vinyls, parce que si à chaque fois qu'on se sépare d'un ou en ramasse deux, un jour on ne pourra plus ouvrir la porte.

Donc maintenant c'est mathématique : circuit les Gibert - bouquinistes et pour les invendus Bacs de dépôt Gibert ou Passe-Livre à l'ancienne (et parfois Boulinier parce que ça te paie ton café et fait plaisir à ceux qui rachètent le bouquin entre 20 centimes et quelques euros).
Autrefois, il y avait aussi Mona Lisait (http://www.challenges.fr/entreprise/20131022.CHA5913/comment-les-librairies-mona-lisait-ont-ete-placees-en-liquidation-judiciaire.html) qui rachetait, mais c'est fini  :-X

Pour les livres anciens il me semble que ce doit être plus facile parce qu'il y a un vrai marché du livre ancien et du livre d'Art (sauf que ceux là je les garde) - le problème ce sont les "vieux livres", les livres vintage - ceux qui ne sont pas vraiment anciens même s'ils n'ont pas de code barre.

Donc, les cabines, c'est une bonne idée, même si personne n'en remet, au moins ceux que l'on dépose ne finiront pas au pilon (sauf si le repreneur le remet sur le trottoir quelques semaines plus tard...).


Titre: Re : Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Titi24 le 24 avril 2016 à 01:00:47
Donc maintenant c'est mathématique : circuit les Gibert - bouquinistes et pour les invendus Bacs de dépôt Gibert ou Passe-Livre à l'ancienne (et parfois Boulinier parce que ça te paie ton café et fait plaisir à ceux qui rachètent le bouquin entre 20 centimes et quelques euros).

Pour les livres anciens il me semble que ce doit être plus facile parce qu'il y a un vrai marché du livre ancien et du livre d'Art - le problème ce sont les "vieux livres", les livres vintage - ceux qui ne sont pas vraiment anciens même s'ils n'ont pas de code barre.

Bien sûr Gibert, mais on est proche de la librairie industrielle
quand les critères de rachat sont : "récent ?", "connu ?" "neuf ?", "rentable ?",
"belle apparence ?", "vendeur ?".
Même un manuel ou des annales scolaires en très bon état pourtant recherchés,
ne sont pas repris à coup sûr.
Et le code barre de certains "beaux-livres" type "vue du ciel", vieux de 10 ans,
ne sont même plus reconnus par la douchette.

Alors des fois, la flemme de monter sur Paris pour revenir
avec un bagage toujours aussi plein de bouquins ou disques qui peuvent intéresser.
Autant rendre heureux des gens de mon quartier ou des environs, vraiment dans le besoin
en passant par ce circuit court "de main en main" via la ressourcerie.
Titre: Re : Re : Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 24 avril 2016 à 01:57:23
Bien sûr Gibert, mais on est proche de la librairie industrielle
quand les critères de rachat sont : "récent ?", "connu ?" "neuf ?", "rentable ?",
"belle apparence ?", "vendeur ?".
Même un manuel ou des annales scolaires en très bon état pourtant recherchés,
ne sont pas repris à coup sûr.

Oui mais bon, les livres que l'on a acheté au prix fort, si ils sont récents et en bon état, autant récupérer un peu de la mise de départ.

Les critères, sauf erreur de ma part, sont un copyright inférieur à trois ans. Ensuite vient l'état de l'ouvrage.
Pour les manuels scolaires et les annales il me semble qu'ils ne reprennent que les dernières éditions.
Ensuite cela dépend de leurs stocks en magasin ou des ouvrages plus rares et un peu plus anciens qui leur manquent. Ils te font deux piles : ceux qu'ils ne reprendront jamais et ceux qu'ils reprendront peut-être plus tard.

Citer
Alors des fois, la flemme de monter sur Paris pour revenir
avec un bagage toujours aussi plein de bouquins ou disques qui peuvent intéresser.
Autant rendre heureux des gens de mon quartier ou des environs, vraiment dans le besoin
en passant par ce circuit court "de main en main" via la ressourcerie.

Tout-à-fait ! C'est la raison pour laquelle il ne faut pas monter sur Paris avec un sac trop lourd, ni monter uniquement pour vendre des livres. Tu vas te balader et emmène quelques livres, Cds ou Dvds en ayant avant fait un petit tour sur le site (tu rentres ton code barre et tu vois si l'ouvrage est repris ou non). Parfois cela ne coïncide pas avec les reprises du magasin, mais cela fait une première sélection.

Ensuite bien sûr, il vaut mieux donner à des assoces ou de la main à la main - le dépôt sauvage c'est vraiment la solution désespérée.

Sinon, il y a aussi Oxfam (http://oxfamfrance.org/magasins/quoi-donner?gclid=CI6xkuj3pcwCFdIV0wodVtEMbQ) mais toujours le même problème pour les livres, ils ne reprennent pas :

Livres abîmés, déchirés ou obsolètes
Livres de club (type France loisirs, Club express, Grand livres du mois), manuels scolaires et encyclopédies


En tous cas, pour les revues, chez Bio C'Bon, ça tourne bien.  :)
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: Titi24 le 24 avril 2016 à 11:18:00
Triste ! A force d'autant de critères exigeants dans les bases de données,
sans se préoccuper en profondeur de l'ouvrage lui-même, on ne réinsère
pas du tout dans le circuit des bouquins qui valent la peine d'être connus
et peuvent sommeiller des années dans une bibliothèque juste par désintérêt
ou n'étant plus d'actualité pour le lecteur et souhaitant le diffuser.

Les "boîtes à livres" ou "boîtes à revues" ont cet avantage
de conserver l'esprit d'échange, de partage, de plaisir et d'intemporalité.
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 24 avril 2016 à 18:24:44
OUI !  :)
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 27 avril 2016 à 18:25:21
Au coin échange presse de Bio c'Bon on peut aussi déposer/échanger des livres.  :)
Titre: Re : Et maintenant les "cabines à livres"
Posté par: katchina le 18 mai 2016 à 00:25:27
Dans la salle d'attente de la gare d'Austerlitz il y a l'équivalent d'une boîte à livre sous forme de rayonnage.