Recherches => Témoignages individuels divers => Discussion démarrée par: Nemo492 le 25 mai 2016 à 21:22:37

Titre: Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 25 mai 2016 à 21:22:37
Sami Frey pédale sur un vélo en récitant le fameux texte de Georges Perec (https://fr.wikipedia.org/wiki/Je_me_souviens_%28Perec%29) - 1978 :

http://icietmaintenant.fr/SMF/VIDEOS/JeMeSouviens-Georges_Perec-Samy_Frey.flv

Ici, un extrait :

http://www.youtube.com/watch?v=TNhN77tyep8
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 25 mai 2016 à 21:44:30
A vous la suite. Exemples :

"Je me souviens que la Poste nous livrait le courrier deux fois par jour,
et que le timbre coûtait trois fois moins cher."

"Je me souviens de Maurice Pialat le poing levé face au public du Festival de Cannes en 1987,
en déclarant : Si vous ne m'aimez pas, sachez que je ne vous aime pas non plus."
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 25 mai 2016 à 23:18:01
Je me souviens qu'il y avait des distributeurs de tickets de passage numérotés aux arrêts d'autobus (comme ceux qu'il y a maintenant à la Sécu) et le conducteur appelait les numéros des personnes qui pouvaient monter "25 à 36" par exemple. Et le 37 attendait le bus suivant.

Je me souviens qu'au bar dans les cafés il y avait des oeufs durs.

Je me souviens des bacs à sables avec du vrai sable dedans pour faire des châteaux.


Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 25 mai 2016 à 23:24:02
Je me souviens qu'il y avait parfois des crottes de chiens dans les bacs à sable.

Je me souviens des poinçonneurs dans le métro, et pas seulement à la station des Lilas.
Il y avait aussi des portillons verts très épais, qui étaient activés par des systèmes à pistons.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 25 mai 2016 à 23:33:49
Je me souviens du poinçonneur du métro Montparnasse qui me disait Kenavo, le lundi matin, quand je lui tendais mon ticket en chantant "La jument de Michao"
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 25 mai 2016 à 23:40:42
Je me souviens des mini jukebox à côté des tables dans les cafés. Quand on ne mettait pas le son trop fort on ne gênait pas celui utilisé par la table d'à côté.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Paulo le 25 mai 2016 à 23:47:31
Je me souviens qu'il y avait des Ford Taunus et des Ford Capri
et parfois même des Mustang.

Je me souviens que dans les parques à bécanes il y avait des quantités
invraisemblables de motos type Testi.

admn : image invalide
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 26 mai 2016 à 00:19:37
Je me souviens des Scopitones, des juke-boxes avec un écran,
installés dans certains cafés, et de leur succès éphémère.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Paulo le 26 mai 2016 à 00:41:01
Je me souviens qu'on rapportait les bouteilles de verre vides à la consigne du Prisunic, qu'on déposait sur une sorte de tapi roulant, puis l'appareil nous distribuait un ticket à déduire à la caisse.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: justebienlibre le 26 mai 2016 à 19:59:26
Je me souviens de moments magiques où juste quelques amis, quelques lieux devenus territoires de jeux, nous convenaient amplement. De ces gadgets consuméristes tel Pif Gadget, et de Lui, ou et de PlayBoy, et des fameuses figurines Panini.

Je me souviens bien de la manipulation déjà très présente pour mon jeune âge.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 28 mai 2016 à 09:30:17
Je me souviens que les marquages des routes étaient jaunes et non blancs.

Je me souviens des phares des voitures qui devaient obligatoirement produire une lumière jaune.

Je me souviens qu'en France, les passages protégés pour piétons étaient délimités par de vrais gros clous jaunes plantés entre les pavés, d'où leur nom de "passages cloutés".

Je me souviens que les voitures étaient fournies avec une manivelle pour démarrer leur moteur, et que l'orifice prévu pour cet usage avait habilement été dissimulé par Peugeot en insérant un "zéro creux" dans les numéros de leurs modèles (304, 403, 404...)

Je me souviens que les voitures à traction avant semblaient révolutionnaires, un grand luxe ; il était en effet plus simple de motoriser le train arrière, non directionnel.

Je me souviens avoir appris à conduire sur une VW Coccinelle, déjà jugée ringarde à l'époque.

Je me souviens d'un apéritif qui s'appelait Bartissol, dont la publicité sur Radio-Luxembourg faisait l'objet d'un jeu, au cours de l'émission "Ça va bouillir" animée par Zappy Max : un reporter arpentait les trottoirs, interpellait les passants, et celui qui avait sur lui une capsule de Bartissol remportait un lot.

Je me souviens de locomotives à vapeur, attelées à leur tender à charbon, et d'immenses plateaux tournants pour leur faire faire demi-tour.

Je me souviens que les téléphones à cadran rotatifs étaient encore rares, et que seuls quelques voisins disposaient d'un poste fixe ; parfois, en cas de détresse nocturne, il fallait aller les réveiller pour appeler des secours.

Je me souviens qu'à l'école, chacun avait une ardoise, une vraie ardoise en pierre, qu'on écrivait dessus avec une "touche", et qu'il était difficile d'effacer textes et dessins pour les réutiliser.

Je me souviens que les bancs d'école disposaient d'un creux destiné à accueillir l'obligatoire encrier. Lorsqu'il fut autorisé d'employer des stylos avec réservoir en remplacement des plumes métalliques difficiles à emboîter sur le porte-plume, on se blessait moins, mais on se mettait de l'encre partout.

Je me souviens de nombreux jouets métalliques divers, très solides, mais source de nombreux bobos.

Je me souviens de fer-à-repasser massifs, en fonte, qui chauffaient sur l'immense plaque de cuisson de la cuisinière à charbon munies de plaques rondes amovibles permettant l'approvisionnement du feu par le haut.

Je me souviens que l'amiante a été vue comme un extraordinaire progrès : roche fibreuse ignifuge, très légère, facile à modeler, je me demandais pourquoi on ne l'utilisait pas encore partout ! Avec le recul, je comprends maintenant que ce n'était pas une si bonne idée.

Je me souviens que le laitier livrait à domicile avec une charrette attelée à un cheval, et qu'on l'entendait de loin au bruit des fers (clap-clop-clap-clop) sur les pavés.

Je me souviens de ciels vraiment bleus (et non pas bleutés comme aujourd'hui), et les rares traînées de condensation des avions ne perduraient que quelques secondes. Je me souviens que les rapides F-104 de l'armée belge utilisaient ces contrails pour tracer dans le ciel le nom de la marque de cigarettes "set" : délicat exercice de pilotage de précision, obligeant à ralentir pour marquer les espaces entre les lettres, le "s" était déjà disparu lorsque l'avion traçait la barre du "t".

Je me souviens que les "toilettes" n'étaient qu'une planche trouée au-dessus d'une fosse malodorante, loin dans le jardin. Enfant, j'avais peur de tomber dans ce trou trop grand pour moi.

Je me souviens que tout le monde allait à l'école le samedi matin, et mon père travaillait aussi le samedi matin. Le samedi matin était également jour de marché en ville, et le retour en bus était tout un folklore : bondés au point de ne pouvoir charger tout le monde, transportant aussi des caisses de légumes (sous les sièges), de poulets (sur les genoux), les sacs postaux (derrière le conducteur). Le samedi, le facteur ne passait qu'une seule fois.

Je me souviens de navetteurs en chemin de fer qui transformaient les durs trajets vers le boulot en véritables fêtes, avec super ambiance dans tout le wagon, surtout le lundi matin, lorsque les supporters d'Anderlecht groupés à l'avant taquinaient amicalement mais bruyamment les supporters du Standard massés à l'arrière, avec des boulettes en papier passant par-dessus les têtes des joueurs de cartes.

Je me souviens de la cuisson des confitures. Une fois pleins et refroidis, les pots devaient être recouverts d'un carré de cellophane maintenus par un élastique. Elastiques et cellophanes étaient vendus en kit, et les carrés de plastique étaient séparés d'une feuille de papier bon marché que ma sœur et moi récupérions avidement pour dessiner dessus.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 28 mai 2016 à 17:30:08
Je me souviens que les trains à locomotive à vapeur faisaient une jolie musique dont  le rythme accélérait avec la vitesse du train :
tchi... ki... ti..Tchouuuuuu /tchi... ki... ti..Tchouuuuuu / Tchi-ki-ti-tchou / Tchi-ki-ti-tchou / tchikititchou/  tchikititchou/

Je me souviens qu'il fallait une bonne dizaine d'heures pour faire Paris/Marseille et que ce n'était pas direct.

Je me souviens qu'avant l'avènement du RER, le métro s'arrêtait aux portes de Paris et que les banquettes étaient en bois. Ensuite il y avait des bus, et la ligne de chemin de fer "la petite ceinture".

Je me souviens que ce qui m'effrayait peut-être plus que tomber dans le trou des "toilettes-à-la-planche-trouée" du fond du jardin était la nuée de grosses mouches noires qui nous tournait autour.

Je me souviens que pour "nous essuyer" il y avait du papier journal coupé en carré accroché à un clou au bout d'une ficelle, sur la porte en bois desdites toilettes.

Je me souviens que pour la nuit on avait des pots de chambre avec un couvercle en métal que l'on vidait dans la cabane-toilette-du-fond-du-jardin le lendemain matin.

Je me souviens qu'à l'école on écrivait avec des plumes Sergent Major qui arrachaient le papier.

Je me souviens des étés où l'on chantait, tous réunis autour de la grande table en bois pour écosser les haricots verts et les petits pois frais.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 28 mai 2016 à 20:17:02
[Merci pour ce jeu qui ravive tant de souvenirs]

Je me souviens du ramassage des papiers et vieux journaux, collectés par des bénévoles avec un camion, au profit des Prisonniers de Guerre car la revente aux papeteries rapportaient quelques sous. C'était un temps où recyclage et écologie allaient de soi, par simple bon sens.

Je me souviens de Maurice Chevalier, en clochard dans un film, chantant "Ma Pomme, c'est Moi-a-a-a ; j'suis plus heureux qu'un roi..."

Je me souviens d'émissions scientifiques (en radio), avant 1969, où la vie sur les autres planètes était considérée comme allant de soi, en particulier sur Mars. Si les progrès en astronautique continuaient sur le même rythme (comme d'ailleurs dans les autres disciplines), l'Homme marcherait sur Mars avant l'an 2000.

Je me souviens qu'en juillet 1969, ma grand-mère ne voulait pas croire que deux hommes marchaient sur la Lune. Il est vrai qu'elle n'avait pas fait d'études ; je la voyais comme rétrograde, inculte, et réactionnaire face aux images probantes. A cette époque, j'ignorais ce qu'était la Ceinture de Van Allen.

Je me souviens d'un jeu télévisé appelé Le Francophonissime où l'on se cultivait en s'amusant.

Je me souviens de Robert Rocca, humoriste et chansonnier, qui raffolait des charades à glissement phonétique, comme, par exemple :
- mon premier est une étendue d'eau ;
- mon deuxième est ce que dit un quidam qui laisse tomber 2 pièces de 5 francs ;
- mon troisième est très étroit ;
- mon tout est un célèbre théâtre parisien.
Solution :
- Lac
- Oh ! Mes dix francs !
- Seize (puisque treize et trois font seize).

Je me souviens avoir été voir le premier Star Wars au cinéma (épisode IV). A l'époque il y avait des ouvreuses auxquelles on donnait une petite pièce pour avoir le "programme", et il était malvenu de manger durant la séance. Dans ce film, le méchant s'appelait alors Darth Vador, et il n'était nullement question d'une suite, ni d'une trilogie, et encore moins d'une triple trilogie !

Je me souviens avoir déjà posté (sur un autre fil) que le nom de Darth Vador avait changé au fil du temps. Comme quoi, en vieillissant, malgré Alzheimer, on garde la mémoire, mais on a un peu tendance à radoter !
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 30 mai 2016 à 08:58:32
Je me souviens qu'il y a un demi-siècle, il était enseigné qu'il ne fallait surtout pas aller s'abriter sous un arbre en cas d'orage. Les parents l'enseignaient, les grands-parents l'enseignaient, l'école l'enseignait, les médias l'enseignaient. Cela faisait partie du savoir collectif.
          [en rapport avec l'actualité tragique]
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Edith le 30 mai 2016 à 11:35:23
Je me souviens ... du 30 Mai 1968 ...

jour où après un mois d'une "chienlit" imposée...( pas  seulement ni forcément par les étudiants) qui paralysa totalement le pays, le "peuple"  de France sortant enfin de son apathie, de sa lenteur à réagir, de sa nonchalance, de son indolence et de son inertie, provoqua une manifestation qui (de la Concorde à l'Etoile) fut considérée comme une "marée" humaine, estimée à un million de personnes.

Lorsqu'en effet la tête du cortège atteignit l'Etoile, la place de la Concorde était encore noire de monde et ceux qui s'y trouvaient  allaient seulement commencer à remonter les Champs.
 
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 31 mai 2016 à 07:32:28
Je me souviens du grenier de mes grands parents, rempli de trésors oubliés : des livres anciens, des BD usagées, des jouets abandonnés, et une énorme malle remplie d'objets divers qui captivaient mon attention des heures durant.

Je me souviens d'un réveil-matin entièrement mécanique, avec un ressort à remonter chaque soir (crrrr, crrrr, crrrr), et une cloche à son sommet, cruelle et agaçante.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: JJP le 31 mai 2016 à 10:17:34
 je me souviens qu'on disait ,  bonjour , merci , s'il vous plaît , au revoir , qu'on tenait la porte à la vielle dame , qu'on lui laissait sa place dans le car ...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 31 mai 2016 à 22:47:01
[En écho à Vent du Nord et Paulo]

Je me souviens que les adultes nous disaient : "Attention les enfants, les arbres attirent la foudre, surtout si il y a un orage éloignez-vous, ne restez pas en dessous"

Je me souviens que ma mère nous disait, lorsque nous nous promenions sur les petites routes pendant les vacances :
"Les enfants, ne marchez pas au milieu de la route, mettez vous sur le côté, [gauche] ; il faut toujours marcher face au danger".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 31 mai 2016 à 22:54:15
Je me souviens que pendant la période de mai 68, à la Cité Universitaire, certain-e-s étudiant-e-s utilisaient les bidets des chambres pour faire pousser du cresson.

Je me souviens que dans les années 60 nous avions des sacs à dos de rando avec des grosses barres de métal en guise d'armature qui nous massacraient le dos.

Je me souviens, un peu plus tôt que les méchants sac à dos, des tiges des montures de lunettes "sécurité sociale" qui nous entaillaient la peau derrière les oreilles.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 05 juin 2016 à 19:15:24
Je me souviens de "pédiluves" en Mayenne : des dispositifs pour éviter la propagation de maladies touchant le bétail, constitués de foin imbibé de liquides antiseptiques qu'il fallait piétiner pour entrer ou sortir d'une ferme.

Je me souviens de la "grande" entreprise de travaux voisine : deux camions, deux grues, un rouleau compresseur. Lorsque ce dernier partait en chantier, c'était par ses propres moyens, et toutes les maisons tremblaient à son passage sur la chaussée en pavés.

Je me souviens de réunions de famille, lors de fêtes ou d'enterrements, lorsque l'alcool avait coulé et qu'une ambiance de "veillée au coin du feu" s'installait spontanément, les anciens jouaient, sans le savoir, à "Je me souviens...". C'est ainsi que plusieurs de leurs souvenirs sont aujourd'hui indirectement les miens.

Je me souviens donc, par ancêtres interposés, d'événements locaux remontant aux deux grandes guerres, du bombardement de la gare de triage par la RAF, des vagues de bombardiers qui partaient vers l'Allemagne ou en revenaient, de la torpille aérienne tombée dans le jardin des voisins, du canon installé quelques jours dans le pré d'à-côté, des populations fuyant sur les routes.

Je me souviens donc d'un intense bombardement d'un important pont sur la Meuse qui fit beaucoup de dégâts et de victimes. Celui qui survécut pour raconter l'histoire était le témoin le mieux placé : il était sur le pont et n'avait nul endroit où courir s'abriter. Aucune bombe ne toucha le pont.

Je me souviens donc de mon père, enfant, qui avait récupéré un pare-choc de GMC américain pour faire un étage à sa cabane secrète : on pouvait danser dessus, ça ne bougeait pas.

Je me souviens donc de l'octroi, ce point de passage à l'entrée de la ville où il fallait s'acquitter d'une taxe, et des petits sentiers de contrebande qui contournaient ce point. Ces sentiers existent toujours aujourd'hui, asphaltés, balisés Sentiers GR, et l'octroi s'est entre-temps renommé poll tax, mais quasiment tout le monde a oublié cette origine.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 26 juin 2016 à 13:37:39
Je me souviens d'une époque où le "x" se prononçait "iks", et non "igz". Aujourd'hui, il est banal d'évoquer le Brègzit lors de l'egzamen d'Alegzandre à Augzerre. C'est ègzessif.

Je me souviens aussi qu'Auxerre se prononce "Aussère", tout comme on dit "Brusselle".

Je me souviens d'un temps où le "z" n'était pas une consonne prédominante, sur-utilisée, comme dans "cent-z-euros", "quatre-z-agents". Signe d'une civilisation égocentrique, le généreux souffle est maintenant remplacé par une aspiration avide
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 26 juin 2016 à 19:36:37
Je me souviens que l'on prononçait le mot zinc correctement, c'est-à-dire zing (comme l'indique la phonétique dans le dictionnaire) et non zink.

On dit bien un ouvrier zingueur et dézinguer et non pas un ouvrier zinkeur et dézinker.

Je me souviens qu'en sixième, la première année d'anglais, nous n'avons fait que de la phonétique. Je me souviens également qu'en français on nous écrivait parfois les mots en phonétique lorsque nous ne comprenions pas le pourquoi de la prononciation juste.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 28 juillet 2016 à 00:10:27
Je me souviens qu'on appelait un chat "un chat", et qu'on n'allait pas s'embarrasser
à nommer les choses autrement, sous prétexte du 'politiquement correct'.

Je me souviens par exemple qu'un balayeur de rues n'était pas encore un 'technicien de surface'.
Que les fonctionnaires de police étaient nommés des 'Sergents de ville'.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 12 août 2016 à 22:16:48
Je me souviens d'une nuit profonde dans la maloca (https://fr.wikipedia.org/wiki/Maloca), où Gaïa (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ga%C3%AFa) venait de me faire entendre
les cris de violence et de souffrance de ses occupants, sur toute la surface de la Terre.
Juste après cette perception intense, je me souviens très bien qu'un jeune enfant
couché près de sa mère s'est réveillé, en prononçant juste deux syllabes, comme une signature
de la vision : "Mama ?"
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 27 août 2016 à 01:44:09
Je me souviens d'un moment très intense où je ne me souvenais même plus de mon nom.
Mais c'était sans importance. Je me souviens aussi de m'être réveillé un matin, après un beau voyage, en me disant : "Là, je suis en train de me rendormir".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 22 octobre 2016 à 13:30:36
Je me souviens avec nostalgie de presque tout çà...
L'Aronde de mon père.La 404 puis la DS 19.
Les sports d'hiver, les skis qui collent...
Un monde sans plastique, sans radars, sans télé.

Et je me souviens encore de ma date de naissance.
Pourvu que çà dure.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: harry le 23 octobre 2016 à 11:16:08
Je me souviens d'un voyage en amoureux....
Que nous étions fous !
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 23 octobre 2016 à 18:31:59
Je me souviens d'un instant de vérité.

C'était là-bas dans le Sud. Dans un jardin. Je vais vers le lavoir pour me rafraîchir. Un lézard est tombé dedans. Il glisse sur les parois grises et lisses. Il s'obstine à vouloir sortir de cette profonde cuve mais retombe à chaque fois au fond.

A côté de lui le trou d'évacuation est béant. Je me dis que s'il prend peur ou perd espoir il va s'engouffrer dedans et qu'il ne pourra jamais en ressortir. La perspective d'un tel destin de lézard m'est alors particulièrement désagréable et je m'empresse de boucher le trou de ma main gauche. Pris d'abord de panique il s'élance encore et encore sur les parois mais retombe à nouveau. Mais maintenant il ne peut plus commettre l'erreur fatale. Le trou est bouché.

J'avance ma main droite ouverte en coupe au fond du lavoir, penché sur la petite créature. Après un instant d'observation attentive … le voilà qui grimpe dans ma main.

Je le transporte plus haut, près du lierre en surplomb. Ne demandant pas son reste la petite chose s'élance dans les feuillages et disparaît.

 ;)
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 23 octobre 2016 à 18:36:48
Je me souviens d'avoir lu sur un Forum des textes soignés,
très bien écrits, voire émouvants, à propos de "Je me souviens".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 23 octobre 2016 à 23:18:21
Je me souviens de Pariscope que je lisais dans les transports.
Je stabilotais tout ce que j'avais envie d'aller voir en cornant les pages de début de rubrique (cinéma, expositions, etc...).

Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 24 octobre 2016 à 00:03:25
Je me souviens avoir joué "aux cow-boys".
Revolver à amorces, des bandes roses qui sentaient le pétard.
J'étais superbe quand je tombais sous les balles.
John Wayne miniature, la tête fléchit, la main droite se porte au coeur.
Une fois au sol quelques soubresauts des jambes.
Applause.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Roger le 24 octobre 2016 à 01:05:17
Je me souviens, vers mes 6 ans, je répondais à mes parents en grec ou en latin, c'était rigolo car ils se regardaient d'un drôle d'air !
En fait, le soir, avec ma petite lampe, je m'amusais à apprendre les pages roses du dictionnaire...
Je me souviens qu'il y en avait aussi des vertes, mais je ne me souviens plus de ce qu'il y avait dedans ?
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 28 novembre 2016 à 23:36:40
Je me souviens que l'an dernier je me laissais brider par le faible débit du WiFi collectif de mon immeuble. Depuis que j'utilise un téléphone en 4G comme modem, je télécharge les 10 épisodes du New Pope en quelques minutes.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 28 novembre 2016 à 23:39:35
Je me souviens qu'il m'est arrivé d'emprunter 50 francs à un copain pour l'inviter à diner.
C'était dans un petit restau tout près du théâtre des Folies-Bergères.
Et je me souviens aussi de l'avoir remboursé quelques semaines plus tard.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 29 novembre 2016 à 00:11:54
Je me souviens de Samy Frey juché sur un vélo, sur un plateau de télévision, en 1978,
qui avait interprété en solo le "Je me Souviens" de George Perec. Parce que l'auteur
avait une passion pour le vélo. Mais allez savoir pourquoi le vélo et pas la course à pieds..
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 29 novembre 2016 à 00:28:32
Je me souviens d'une chanson pacifiste, censurée par le pouvoir en 1954 pour "antipatriotisme", et qui disait ceci : "Si vous me poursuivez, Prévenez vos gendarmes, Que je n'aurai pas d'armes, Et qu'ils pourront tirer.". Mais beaucoup s'en souviennent aussi.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 01 décembre 2016 à 00:07:59
Je me souviens d'un bout de quai de métro, seul, sous les néons blancs. Trônant sur un manche de poubelle sans poubelle une petite souris couleur fauve m'observe avec attention. Des yeux bruns. Nous nous regardons quelques instants. Je souris. Elle me fait penser à un moineau. J'ai rarement vu une aussi petite souris si mignonne. Je tourne la tête. La souris n'est plus là.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 01 décembre 2016 à 00:21:25
Je me souviens :

J'ai sept ou huit ans. Ma grand-mère a détricoté un pull un peu usagé pour me tricoter un nouveau gilet.

Elle a mis la laine en écheveaux préalablement lavés et séchés.

Je suis assise sur la chaise basse. "Tends les bras" me dit-elle. Elle mets l'écheveau de laine autour de mes poignets et, assise face à moi, tout en me racontant des histoires, elle déroule lentement la laine pour reconstituer les pelotes qui serviront à confectionner mon nouveau gilet .

Lorsque je commence à avoir des crampes dans les bras, nous faisons une pause et elle me prépare un chocolat chaud avec du vrai chocolat fondu.

Je repense parfois à ces moments de douceur et de grande complicité avec ma grand-mère.

édité
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: jpbourre le 01 décembre 2016 à 13:52:23
Je me souviens des journées de la petite enfance, chez ma grand-mère paternelle. Le buffet du salon contenait plein d'obscurité et de choses secrètes, liqueurs, boîtes à biscuits, Monopoly, Petits Chevaux, Jeu de l'Oie, l'appareil à diapositives, sur lequel il fallait cliquer pour admirer les vues du pèlerinage de Lourdes, les grands hôtels de la Bourboule, Paris la nuit, la descente dans le gouffre de Padirac, image après image. La mère Prévost avait l'air d'une vieille Mary Poppins qui sortait toujours des objets nouveaux de son grand sac, même le téléviseur noir et blanc, qu'on n'avait pas à la maison car il était pour mes grands-mères maternelles l'un des instrument du diable. Je dis merci aux films vus à la télévision. Ils ont ouvert une fenêtre sur un nouveau monde, incroyablement vaste et mystérieux, fait de nostalgies et d'échos profonds. Pour les vacances de Noël j'ai pu y voir trois grands films magiques, tourmentants, que je n'ai jamais oubliés depuis : Marianne de ma jeunesse, Goupi Mains rouges, et L'Assassinat du Père Noël avec Harry Baur. Grâce au téléviseur du salon j'ai vu aussi les Jeux Olympiques, et le couronnement de la reine Elisabeth en 1952, qui fut un grand moment de télévision, comme le sera la marche sur la Lune. Et oui - le temps passe vite.... Vu avec le regard de ces années-là, il semble s'étirer avec lenteur. Mauvaise appréciation, et question de relativité. Il se déplace en vérité à la vitesse d'un missile.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 01 décembre 2016 à 14:05:58
Je me souviens que Jean-Paul Bourre avait beaucoup de talent pour animer des émissions
sur RIM dans les années 80-90-00-10 et la suite, au-delà de ses nombreux bouquins inspirés,
et je ne suis pas tellement étonné qu'il le confirme, encore et toujours aujourd'hui.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 01 décembre 2016 à 16:41:48
Je me souviens aussi de JPaul Bourre.
La voix de nos nuits blanches.
Hello JP.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 04 décembre 2016 à 10:37:05
Je me souviens qu'aux environs des fêtes de fin d'année, Pierre Tchernia présentait une émission centrée sur Disney, avec plein d'extraits de dessins animés. C'était une période de l'enfance chargée de "magie". A l'époque, j'ignorais bien sûr que ces divertissements contenaient une part de propagande ; c'est donc de cet émerveillement magique que je me souviens. Et il y avait aussi bien d'autres émissions spécialement destinées aux enfants et à la "magie de Noël", comme on disait : des films thématiques, des dessins animés, des histoires avec le père Noël et de la neige.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: jpbourre le 12 décembre 2016 à 15:07:46
Je me souviens du jour où j'ai quitté l'Auvergne, ma première fugue direction Paris, fin 1964. J'ai préparé minutieusement mon évasion. Une lettre adressée à l'inspecteur Chaumet - commissariat d'Issoire - pour lui expliquer les raisons littéraires de ma fuite, une autre lettre pour mon père, ma sœur et ma grand-mère :
« Je pars. Ne vous inquiétez pas. Je reviendrai. Je veux écrire des livres, et pour cela il faut que j'aille à Paris. »
En écrivant ces mots, je suis dans une activité pratique, réfléchie - je ne vois pas l'étrangeté du message, ni la douleur en retour, celle de ma sœur Marielle, celle de ma grand-mère, et la fureur de mon père. Je fais des gestes qui s'enchaînent, méthodiquement, remplis mon sac de livres, d'un jean, d'un pull et d'une chemise, me retrouve devant cette gare que je connais bien, avec sa pendule et sa rangée d'arbres. Quai 2, la « micheline » rouge et blanche nous emmène à Brassac. Quai 1, le train qui monte à Paris arrive dans l'autre sens, dans un grand vent de ferraille noire.
En grimpant dans le train, sac au dos, je pose un regard vide sur cette gare et les maisons de la ville, sans trembler. Je continue les jeux de l'enfance, cette fois-ci en dehors du jardin. Je bascule dans le vide un peu terrifié, mais avec un grand frisson de plaisir. J'avais ce que je voulais. J'étais dans l'image du film. Hors du monde. Je devais encore une fois choisir, entre les obligations quotidiennes ventre au sol, et celles de la légende, qui va de Peter Pan à Sitting Bull.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 12 décembre 2016 à 18:17:13
Je me souviens ado des jardins de l'Alhambra, de boules de jonglage et d'un vieux poste portable audio à cassettes en plastic rouge, de fontaines, d'amis, de couleurs vives, de soleil et de pattes deph', d'odeurs d'herbe et de fleurs. Une sorte de fugue intérieure.

Du visage avenant d'un homme, blond aux yeux bleus qui nous aborda et se présenta comme un journaliste marocain qui enquêtait sur les milieux islamistes. Il affirmait qu'il était suivi et surveillé. Il nous proposa de fumer et nous raconta, déambulant l'après-midi dans les jardins fleuris et les bassins, l'histoire des Hashishins et du vieux de la montagne. La faim me tenaillait le ventre.

« Rien n'est vrai. Tout est possible »

C'était la première fois que j'en entendais parler.

Un instant onirique.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 12 décembre 2016 à 18:33:04
Je me souviens d'une agora, c'était le nom qu'on lui donnait autrefois,
où des anonymes venaient griffer des mots sur les murs, et c'était bien écrit,
ça portait du sens, et je les remercie encore de leurs contributions.

Je me souviens que certains avaient envisagé à l'époque d'en faire un enregistrement,
gravé dans la cire, pour en rejouer les meilleurs moments sur le gramophone (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gramophone) du salon.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 13 décembre 2016 à 12:10:04
Je me souviens de ce gamin blond qui observait le monde, parachuté là sans notice, et le comprenant si Mal.
Plus il observait, essayait de trouver une logique, et moins il comprenait.

Je me souviens qu'après avoir vu un film, "La Machine à explorer le temps", il eut l'espoir que son lui, adulte et surement bienveillant, vienne lui expliquer le mystère des comportements de ceux qu'il observait, il attendait avec impatience son lui, qui forcément devait savoir, lui...
Il ne doit plus attendre, son lui sait un peu, un peu oui, mais ne veut pas lui expliquer...

Je me souviens souvent.
Je me souviens trop...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 13 décembre 2016 à 12:39:45
Je me souviens de la petite tache de rouille laissée par les gouttes sous la gouttière à la sortie du porche.
Elle prenait vie à chaque pluie pluic pluic et c'était un spectacle fascinant pour un môme de trois ans.
Cà fait quelques décennies que j'ai déménagé.
Je retourne la voir parfois, elle appartient à d'autres gens maintenant, ils veulent bien me laisser en profiter quelques minutes, quand le temps est à l'orage.
Cà les amuse les gens, ils sont gentils mais ma goutte ils s'en foutent, alors je crains que la gouttière soit un jour réparée.
J'irai plus.
Merde.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 13 décembre 2016 à 14:42:49
Je me souviens nos lits superposés.

Le soir mon petit frère me rejoignait dans le lit du haut où nous faisions des concours d'endurance de "pieds au plafond" au grand désespoir des parents. "Les enfants ! arrêtez ! il y a des traces de pieds plein le plafond !".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 30 septembre 2017 à 00:52:27
Je me souviens que j'adorais regarder le caniveau en marchant sur le trottoir parce que souvent il y avait une flaque de pétrole ou d'essence dans l'eau du caniveau, ça faisait comme une île avec des belles couleurs bleu turquoise.

Je me souviens qu'il existait un "Salon de l'enfance" c'était toujours avant Noël et on revenait avec des tonnes de prospectus de jouets.

Je me souviens des plaques de chocolat Poulain avec une image sur la vie de Buffalo Bill sur le papier argent.

Je me souviens des soldats en plastique dans les paquets de café Mokarex.

je me souviens des réclames sur les buvards, on faisait la collection, on s'en servait aussi à l'école.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 30 septembre 2017 à 04:45:43
Je me souviens de deux instants forts, assez tragiques, et ils me remontent même assez souvent.

Un homme en pleurs au coin de ma rue, sur la Place Clichy, à la tombée de la nuit,
qui tentait de retenir une femme en train de s'éloigner, un bébé dans les bras.

Une femme âgée, dans la fille d'attente d'une boulangerie, s'adressant à une petite fille devant elle,
qui n'en demandait pas tant, et lui disant : "Comme tu es vilaine, ma pauvre petite"...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 30 septembre 2017 à 18:52:16

je me souviens qu'enfants, on aimait lire à voix haute les pubs réclames sur les murs des tunnels du

métro, c'était toujours : Dubo........................Dubon...................Dubonnet !
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 01 octobre 2017 à 09:53:00
Je me souviens d'un train-couchette qui devait nous mener sur la côte Atlantique aux grandes vacances, et d'une étape à Paris pour y attendre notre correspondance.

Je me souviens d'un petit square où nous nous étions arrêté avec les parents, des buis, un peu d'herbe, et quelques bancs de bois peints en vert foncé.

Je me souviens de deux dames vieillissantes, les cheveux en bataille, assises sur un banc juste à côté.
Elles étaient habillées de plusieurs couches de vêtements, qu'on pouvait deviner à travers l'ouverture de leurs manteaux de laine grise.
Il faisait pourtant chaud en ce mois d'aout.
Elles tenaient chacune, fermement contre elles, de vieux sacs qui semblaient contenir des trésors.

Je me souviens, qu'elles se disputaient, et tentaient de s'arracher une bouteille de lait en verre, à gros goulot.
Les seuls gagnants de ce combat ont été leurs visages, leurs vêtements, et le gravier qu'il y avait au sol.
Les parents nous prirent par la main, sans rien dire en quittant le parc; nous avons repris le train.
Enfin la mer !
Je ne suis plus jamais revenu à Paris.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 01 octobre 2017 à 10:17:26
Je me souviens de l'école.
On se mettait en rang dans le couloir, le long des porte-manteaux.
L'un après l'autre, on saluait le maitre d'école en entrant dans la classe, puis on se mettait debout à côté de notre banc, le regard vers le tableau, et le bureau, attendant qu'on nous dise de nous assoir, "sans bruits s'il vous plait, messieurs !".

Je me souviens qu'en ce temps-là, à 5 ans et demi, 6 ans, on était déjà des "messieurs"...

Je me souviens de l'ardoise, de la pointe qui servait à y écrire (la touche), et de l'odeur de l'éponge humide servant à effacer, et qui trempait dans son logement sur le banc.

Je me souviens des récréations, de ces moments où l'on pouvait se défouler en criant à la sortie du couloir.
Les filles sont de l'autre côté de la cour, derrière le petit muret; y en a qui sont collantes... pfff
La cantine, oh, cette odeur de soupe... :(

Je me souviens des passages dans les classes supérieures, 2ème, finies les ardoises, difficiles à maitriser, les plumes sergent-major, et l'encrier, le buvard, merde j'ai fait une tache...
3ème, les premiers vrais stylos, les livres, l'histoire, la géographie; 4ème, on avance, 5ème, "attention messieurs, dans deux ans vous entrez au collège, il faudra être sérieux, ce sera une autre confiture...", 6ème, les examens de fin d'année, angoisse, le visa pour la "grande école", on est "les grands" maintenant, "gaffe les mouflets, laissez passer les hommes" !
On y est !
11 ans et demi, bon sang, ce que je suis petit... :-\
Hé, mais c'est chouette, on est en classe avec les filles !  :P
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 01 octobre 2017 à 10:25:24
Je me souviens à l'école primaire l'odeur de l'encre violette que le maitre ou la maitresse préparaient en diluant une poudre avant de la verser dans les encriers en porcelaine inclus dans le pupitre incliné.
Les index violets et les blouses tachées.

Maintenant les élèves sont devenus des "apprenants" et vont à l'école en patinette pliante avec leur tablette (et leurs doigts, bien que les mains soient des trucs dangereux et encombrants).
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 01 octobre 2017 à 11:37:10
Je me souviens du générique de la RTF, et le générique avec l'horloge.
Woww, ça m'impressionnait cette musique et le dessin magique des anneaux, ça faisait très futuriste "mais comment ils font ça ? Ils doivent filmer dans l'espace... :-[".
On avait deux énormes antennes râteau sur le toit, l'une dirigée au nord pour capter Bruxelles, l'autre vers l'ouest pour capter Lille.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 01 octobre 2017 à 11:44:04
Je me souviens des paquets de figues sèches avec pépins qui craquent.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 03 octobre 2017 à 00:02:20
Je me souviens des goûters de la petite école, c'était pour ceux qui restaient pour l'étude. Dans la salle de récré la maitresse distribuait des tranches de pain bis avec une barrette de chocolat noir, c'était bon.

Je me souviens de la première cantine de mon premier jour en classe de 6ème, à l'époque ça s'appelait le lycée. C'était un grand réfectoire avec des tables rondes pour 6. Au centre de la table il y avait une bouteille de bière d'un litre, avec la fermeture ou on s'pince parfois les doigts, Daumesnil ou un nom comme ça, et la bouteille remplissait nos 6 verres Duralex.

Je me souviens de l'odeur de noisette-amande des petits pots de colle blanche.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 03 octobre 2017 à 00:19:48
Je me souviens du vide ordure situé dans le mur de la cuisine. Il y avait une ouverture métallique (un peu comme celle des récupérateurs de vêtements usagers). Les ordures dégringolaient le long d'une colonne qui aboutissait dans une grande poubelle située dans les caves.

Il était souvent bouché, on ne savait jamais vraiment par qui (parmi les voisins des étages en dessous du nôtre). On devinait au son ce que les voisins des étages supérieurs avaient jeté, les boîtes de conserves cognaient sur la paroi, les épluchures de légumes qui s'échappaient du papier journal dans lequel nous les enveloppions ne faisaient pas le même bruit que la litière de chats.  "Les enfants, n'en mettez pas trop d'un seul coup, vous allez encore tout boucher !"
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 03 octobre 2017 à 13:45:36
Je me souviens de la Juvaquatre de mon père.
Le moteur était si faiblard que certaine côtes devaient être montées en marche arrière...freins à câbles...odeur d'essence ordinaire "normale et insistante" même si aucun incendie ne se déclarait.


Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 03 octobre 2017 à 18:05:38
Je me souviens des deux boissons gazeuses de l'été, il y avait Pschitt Citron pour les garçons et Pschitt Orange pour les anges.

Je me souviens des caramels à 1 franc, avec le papier dedans : perdu ou gagné, à l'épicerie du coin sur la route de l'école, les gagnés en gagnaient un autre. On dépiotait tout de suite les caramels dans la boutique.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 03 octobre 2017 à 19:13:36
Je me souviens de la cantine de l'école, où dès la primaire, on avait droit à 1 petit verre de bière au repas de midi.
Chez nous, elle s'appelait Piedboeuf (toujours d'ailleurs), le plus souvent de la brune, à 1,5%, plus sucrée (dégueu) que la blonde, et on la buvait dans ces verres Duralex, quasi incassables.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 03 octobre 2017 à 23:06:01
Je me souviens que dans les classes préparatoires, rue de Moscou,
il y a bien longtemps, on nous distribuait des petites bouteilles de lait chocolaté.
J'ai appris bien plus tard que c'était le résultat d'un deal passé entre ces messieurs
de la 4ème république avec les industriels pour écouler la surproduction.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: DecemberTen le 04 octobre 2017 à 10:10:12
Je me souviens parfaitement du bruit que faisaient ces fameux verres incassables à la cantine, lorsqu'on les empilait en fin de repas, au bout de la table avec les assiettes (vides), afin que "les dames de la cuisine", puisse les débarrasser plus facilement sur leurs chariots de service.

Je me souviens si bien, des vautes (ou vôt), ces fameuses, riches et épaisses crêpes à la levure, que nous faisaient nos grand-mères (Ardennes, Lorraine, Vosges).
Chez nous, elles les préparaient, en remplaçant une partie du lait par de la bière, puis laissaient tranquillement monter la pâte, couverte, au chaud.
La bière les allégeait, tout en provoquant une seconde fermentation. La pâte doublait, au moins, de volume.
Cuites, elles les recouvraient une à une, de cassonade blonde, brune, ou de sucre blanc.
Moi, je les préférait tièdes, ou mieux encore, froides le lendemain matin, lorsque le sucre les avait un peu confite.
J'ai si souvent essayé d'égaler leurs recettes, en y approchant, mais sans vraiment y parvenir à 100%, mais je sais que parfois, elles rajoutaient un peu de saindoux au beurre... ::)

Je me souviens qu'elles faisaient toujours un tas de pâtisseries, tartes, gaufres, etc...
Depuis la fin de la guerre, elles avaient pris l'habitude de faire des provisions, "peur que"...
Il y avait toujours des kilos de sucre, de farine, et un tas d'autres choses qu'elles préparaient tout l'été, comme des bocaux de quetsch, de poires, ou d'abricots au sirop, des fruits à l'alcool aussi dans ces caves.
Il fallait donc bien renouveler ces stocks, les utiliser; une bonne occasion pour gâter les petits enfants..., ou servir "une petite goutte" de groseille, ou de cassis, aux amis qui passaient par là... :P
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Audomar le 04 octobre 2017 à 23:59:32
Je me souviens de Mai 68, entre le 25 et le 30 Mai , et de mon père exalté déclarant " nous sommes au bord de la guerre civile!"...

Je me souviens d'une manif provinciale , en ce même mois de Mai , accompagnant mes parents , et d'un slogan chanté : " Pom pi , pom pi , pompidou !! Pompidon navigue sur nos sous !!"

Je me souviens de ces nuits fiévreuses , accroché au transistor , suivant en direct les "Zévénements de Paris "

je me souviens d'un 16 Juin , ou le drapeau rouge fut décroché du haut de la Sorbonne, et des derniers lanceurs de pavés , enragés désespérés.

Je me souviens que malgré mes 12 ans, j'en avais été bien meurtri ! :(

edit : aéré pour lisibilité et déplacement des commentaires
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 05 octobre 2017 à 00:42:52
Je me souviens qu'en Mai 68 il faisait un temps magnifique et que nous étions heureux,

Je me souviens avoir chanté la chanson d'Evariste : Je suis tombé par terre c'est la faute à Nanterre. Le nez dans le ruisseau c'est la faute à Grimaud" et "Lambert youp la boum c'est le roi du front-t'unique"

Je me souviens avoir dit un jour que je ne voulais me rappeler que des belles choses et vouloir du soleil dans ma mémoire pour quitter cette Terre sereine et apaisée.

Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 08 octobre 2017 à 10:29:20
Je me souviens qu'au lycée on se faisait des antisèches que nous les filles on plaçait sous nos bas, pendant la compo il suffisait de faire semblant de regarder vers le sol pour réfléchir en remontant un peu notre jupe et...yavait plus qu'à lire à  travers le bas.

Je me souviens quand on a mis des collants au lieu des bas, quelle révolution pour nous!
je me souviens d'un été où la mode avait lancé des collants ''mandarine'' c'était le ton unique pour toutes, on avait les jambes orange.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 08 octobre 2017 à 10:55:16
Je me souviens d'une époque pas si lointaine où l'informatique était un plaisir, parce que l'on pouvait encore s'en passer.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 08 octobre 2017 à 10:59:32
Je me souviens des collants au lieu des bas. Quelle horreur ces collants !
Il y en avait des orange à motifs "pied de poule"...
Ravages de la mode.
Les mecs portaient des jeans "faux Levis", certains avec pierres précieuses sur les poches arrières.
Les plus fortunés avaient le 501, mais il fallait le trouver à Paris-Bastille ou chez les surplusUS.

Je me souviens qu'au lycée en 62 on avait déjà  le droit de fumer aux inter classes.....la pipe.
AMSTERDAMER çà vous remonte dans les fosses nasales ?
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 09 octobre 2017 à 11:32:59
RAPPEL

Pas de commentaires actualisés. Ils seront rapatriés systématiquement dans le fil "commentaire".

Commencer toujours par "Je me souviens" en tenant compte du fait qu'en cas d'enregistrement audio, vos phrases pourront être lues dans le désordre.

Ce post sera supprimé dès que tout le monde aura lu.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 09 octobre 2017 à 15:04:38
Je me souviens :
des roudoudous (en coquille de praire)
des sachets de "rafraichissant" avec tube en zan noir
des rouleaux de zan avec perle au centre
du bois de zan à machouiller (fibres jaune coincées entre les dents)
des boîtes de "coco" poudre à (oter vite fait de la bouche avant de répondre au prof).

Je me souviens que ces achats chez le petit monsieur en blouse grise ruinaient dès le lundi mon argent de poche de la semaine.
Titre: Re : Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 11 octobre 2017 à 14:01:43

Je me souviens qu'au lycée en 62 on avait déjà  le droit de fumer aux inter classes.....la pipe.
AMSTERDAMER çà vous remonte dans les fosses nasales ?

je me souviens aussi qu'on pouvait fumer dans la cour aux récrées, à partir de la 4ème je crois, les garçons fumaient, pas les filles à l'époque quoiqu'on s'achetait au tabac des petits paquets de cigarettes, 4 cig par paquet.

y'a même eu des eaux de toilette parfumées à cette cochonnerie d'Amsterdamer !
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 11 octobre 2017 à 14:19:37
Diouf je me souviens aussi

4 par paquet oui; c'étaient les P4!
Une p4 ou un carambar?
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 11 octobre 2017 à 19:43:38
Je me souviens du paquet de clopes à 10 Francs et de la place de ciné à 10 Francs le mercredi et du flipper à 10 Francs. De mon inquiétude de ce que les filles pensaient de moi malgré les oeillades aguicheuses de certaines d'entre elles ...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 11 octobre 2017 à 20:13:02
Je me souviens d'un copain surnommé Captain' Renard qui n'en menait pas large avec les filles
quand il arrivait qu'elles se laissent offrir leurs places au ciné Gaumont pour quelques bisous furtifs.
Et des claques sur ses mains quand il essayait une ouverture en direction de leur chemisier.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 12 octobre 2017 à 10:16:46
Je me souviens même qu'on pouvait fumer pendant le film.
Je me souviens que les salles n'étaient pas décorées en "anti-feu".
Je me souviens qu'on pouvait fumer en avion alors que l'essence "aviation" était à très haut indice d'octane.
Le seul aeronef où il était interdit de fumer fut le Hindenburg.. le principe de précaution a été inventé bien plus tard!
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 14 octobre 2017 à 01:22:44
Je me souviens, il y a quelques mois, d'une Free Hug Place Saint-Michel. Un jeune homme tout souriant s'est approché de moi "Vous voulez un calin Madame ?".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 15 octobre 2017 à 00:04:25
Je me souviens du bonheur éprouvé lorsque j'étais autorisée à rester en classe pendant la récré pour faire le tirage du Journal Scolaire avec la ronéo rangée au fonds de la classe et de la fierté lorsque je rentrais à la maison les doigts encore tachés d'encre, au grand désespoir de ma grand-mère.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 26 octobre 2017 à 21:35:09
Je me souviens de mon premier stylo à plume, on le remplissait en trempant la plume dans l'encrier et en appuyant sur la cartouche vide pour la remplir, ensuite on a eu les cartouches toutes prêtes.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 27 octobre 2017 à 08:02:03
Je me souviens comme Diouf
Des  X-PEN
et
Des  VISOR-PEN
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Vent du Nord le 27 octobre 2017 à 08:26:09
Je me souviens qu'étant enfant, j'ai un jour trouvé mon grand-père à quatre pattes, jurant comme un charretier, regardant sous le buffet comme un chat traquant une souris. Intrigué, je lui demande ce qu'il fait, et il ne veut pas me répondre ! De fait, pas de quoi être fier : après avoir allumé sa cigarette avec une allumette, il avait (par propreté) remis l'allumette usagée dans sa boîte afin de la jeter plus tard, mais, trop chaude, l'allumette avait enflammé les autres allumettes par réaction en chaîne, et la boîte avait fusé, lui échappant des mains, pour aller achever de se consumer sous le buffet.
Si, si, des choses comme ça, ça arrive vraiment, dans la vraie vie...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 30 octobre 2017 à 00:03:13
Je me souviens de mon premier Waterman quatre couleurs avec recharges.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 15 novembre 2017 à 22:28:02
Je me souviens du temps où on n'avait pas de téléphone du tout. Il y avait une liste d'attente de 2 à 5 ans pour le faire installer dans les maisons. On s'envoyait des mots par la poste, des messages qui s'appelaient des ''pneus'', qui arrivaient vite, comme des télégrammes.

Je me souviens qu'en ces temps sans téléphone la parole donnée aux autres était d'or, quand on se donnait un rencard "tel jour à telle heure dans tel café'' c'était une question d'honneur pour tous d'être là au rdv.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 16 novembre 2017 à 08:01:16
Je me souviens.

New-York...cabine 5!!
Et pour appeler de chez soi?
Deux tours de manivelle  et on demandait le nº du correspondant ä la dame du standart.
Je me souviens du 22 à  ??? :)
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Voyageur le 16 novembre 2017 à 08:35:07
Je me souviens de ces travailleurs flamands (les "flahutes") qui se répandaient autrefois sur les routes de Wallonie pour travailler dans les fermes à l'arrachage des betteraves quand ce travail se faisait encore à la main.
Souvent, ils arrivaient sales et crottés avec pour seul bagage un balluchon qu'ils tenaient à l'épaule, accroché au bout d'un bâton. Une simple corde leur servait de ceinture de pantalon.
Ils ne restaient que quelques jours, logeaient dans les étables et les écuries et repartaient encore plus sales en laissant derrière eux des amas de boîtes et bouteilles vides et de déchets malodorants.
Ils étaient pourtant les bienvenus quand la plupart des travailleurs locaux étaient occupés dans les mines de charbon.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Diouf le 07 décembre 2017 à 00:26:11
Je me souviens d'un autre jeune chanteur qui avait débuté en même temps que Johnny, il portait des chemises à fleurs, Antoine, il était mon préféré, il avait écrit la chanson ''cheveux longs idées courtes'' pour chambrer le Johnny.

Je me souviens que j'avais 2 hamsters,  je les avais nommés : Antoine et Johnny !
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 07 décembre 2017 à 01:22:17
Je me souviens que tous les matins de bonne heure pour me rendre au lycée Chaptal,
au départ de la place Clichy, mon regard caressait une superbe Jaguar Type E toute blanche,
garée pile poil devant le numéro 17 sur le boulevard des Batignolles.
J'avais bien compris que Johnny et moi, on n'avait pas tout à fait les mêmes horaires.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 07 décembre 2017 à 01:58:30
Je me souviens aussi du 22 avenue de Messine où j'avais essayé mon kodak à pellicule
pour chopper Alain Delon rentrant dans son immeuble, quand il allait rejoindre Romy Schneider.
Il avait gentiment posé pendant près d'une minute, en tenant la poignée de la porte d'entrée.
On avait échangé quelques mots, un peu réservés des deux côtés, surtout moi.
En 1960, je n'avais que 12 ans. C'était un peu avant la vague des paparazzis professionnels...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 07 décembre 2017 à 02:09:15
Je me souviens d'avoir envisagé de chercher le nécessaire pour recoudre un bouton.
Et ça me revient depuis plusieurs jours, mais je manque de motivation.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 30 décembre 2017 à 18:25:35
Je me souviens que l'autre jour en descendant les marches du métro j'ai failli me prendre une jeune femme en pleine face. Elle, montait les escaliers les yeux rivés sur son téléphone intelligent. Près de la rampe je n'ai pas pu me déporter pour l'éviter car la foule était trop compacte. Au dernier moment juste avant que l'inévitable se produise, elle a sursauté par réflexe pour esquiver la collision … Mais son regard n'a pas quitté l'écran de sa machine. Elle n'a même pas levé les yeux ne serait-ce qu'un instant. Elle ne s'est pas non plus excusée. Elle m'a contourné toujours absorbée. Elle était ailleurs.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 31 décembre 2017 à 07:53:44
Je me souviens que le 7 décembre Nemo n'avait toujours pas recousu son bouton.
Et comme j'avais mis une alerte pour lui sur mon i-phone le 31, ben voilà.
Meilleurs voeux à tous.
 :laugh:
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 15 janvier 2018 à 17:27:42
Je me souviens des Andalouses, mulâtres aux yeux verts ou aux yeux bruns, aux chevelures noires qui me sifflaient et se moquaient de moi. Je me souviens d'un regard noir. Flamenco.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 15 janvier 2018 à 17:52:34
Je vous comprends mon Capitaine.
Elles se moquaient de vous comme de moi.
Je me souviens aussi ne pas me souvenir comment frapper le rythme rythme de las "palmas" de las manos...à contretemps.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Palmas_(flamenco)
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 24 janvier 2018 à 21:36:47
Je me souviens d'avoir écrit un texte de chanson : "L'Herbe est libre depuis ce matin !"
au printemps 1977, mis en musique par Guy Skornik en enregistré sur un album édité par Phonogram
sur l'album "Namasté !". Tout finit par arriver, l'évidence trouve son chemin, même 41 ans plus tard.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 20 mars 2018 à 16:46:06
Je me souviens que l'entreprise Google avait remporté le "Big Brother award" en 2003, en exposant comment la société de capital-risque nommée "Sequoia" avait repéré sur un campus puis financé deux petits génies assez pointus sur les algorithmes de recherches.
Parmi les associés de Sequoïa Capital venture (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sequoia_Capital), on trouvait Donald Rumfsfeld, ministre de la guerre et bras droit du Pentagone.
Bon courage si vous en retrouvez les traces, parce que le moteur de recherches devenu tout-puissant a effacé les traces de 2003.
Comme quoi tout était programmé d'avance par quelques stratèges du contrôle des masses et leur exploitation politico-publicitaire.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Tartar le 20 mars 2018 à 17:27:31
Je me souviens de mes débuts de complotiste parano il y a longtemps déjà, et qui pensait que de façon plus ou moins discrète la CIA (ou la DIA ou la NSA ou ...) était l'instigateur, l'actionnaire discret et le manipulateur des GAFAs.
Mais c'est po possible de conspirationner à ce point!!!

...le projet Tor, qui est présenté comme un moyen permettant de garantir l'anonymat sur le net, est financé par l'agence gouvernementale BBG (Brodcasting Board of Governors, un paravent de la CIA) et coopère avec les agences de renseignement américaines. Il était bien connu que le projet Tor avait été financé à l'origine par l'U.S. Navy (et était donc un projet du DARPA, le département de R&D de l'armée américaine — voir à ce sujet l'article fascinant de Nafeez Ahmed, Comment la CIA créa Google [traduction française / v.o. en anglais]). Les recherches de Levine dévoilent comment la direction de Tor collabore activement avec les diverses branches du gouvernement américain.
http://triangle.eklablog.com/les-liens-entre-tor-et-le-gouvernement-americain-a138223682
(suggestion de lien car je ne suis pas capable de valider toutes ces assertions).
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 25 mai 2018 à 19:44:38
Je me souviens que là-bas dans le Sud j'ai vu mon premier scorpion en liberté. Il faisait un centimètre. Il était caché dans la vigne.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 27 mai 2018 à 14:52:38
Je me souviens que là-bas dans le Midi, j'ai vu ma première mante religieuse en liberté. Elle faisait un centimètre. Elle était cachée dans la vigne.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 10 juin 2018 à 17:52:28
Je me souviens que j'avais oublié de me procurer le nécessaire pour recoudre un bouton.
Jusque là tout semblait quand même fonctionnel, couvert par la ceinture, mais là je me souviens très bien
d'avoir dégagé le pantalon à la benne devant chez moi puisque c'était hier soir.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 15 septembre 2018 à 17:56:20
Je m'souviens qu'dans certaines situations ta confiance peut jouer au yoyo. Un petit groupe de japonais, une fois, dans le métro, sur le quai en face du mien. Il n'y avait que nous. Trois ou quatre disons, je ne me rappelle plus de la station. (Oberkampf ? Odéon ? Opéra?). Un temps perdu au fond des limbes qui se digère tranquille. J'attendais, donc, debout, eux … assis. Le bruit blanc des circuits électriques. Les rails qui nous séparaient. Mmmh … ouais. Et donc, haha, un.e de ces japonais.es -une japonaise en fait- prend son appareil avec zoom auto-focus et, haha, me prend en photo. Clic. Comme ça. Bruit blanc. Je lève un sourcil, elle détourne la tête. (mmh le gauche je dirais de mémoire). L'appareil encore entre ses mains, posé sur sa jupe noire. L'un d.eux me regarde. Moi … Bon, d'accord ... En fait à ce moment il y avait deux moi.s ou plutôt trois si on me compte dans le lot. Plus peut-être quelques autres qui traînaient au fond des tiroirs méta-psychiques de l'espace-temps. Bon maintenant j'ai rien contre les japonais j'veux dire … Fier ? Pourquoi pas … Honteux ? Ah ouais et pourquoi pas aussi ? Plutôt ouais plutôt ... J'men fou bof ... On va rire ... grrr ... Une perche ... Et une japonaise ? ... Bin c'est ça ... Arrêtez les flashs svp ... j'allume un clope (ouais on dit un clope chez nous) ... attends
En une seconde deux lignes convergentes à 90°. Chacune avec son lot d'images et d'émotions correspondantes ont surgi. Un check-list lancé à toute allure pile au clic du déclenchement de l'appareil. Une foule de possibilités est apparue. Dire qu'il y a peut-être une japonaise qui me regarde dans ce futur en se disant « qu'il est laid ! » (nez plissé) ou « qu'il est beau ! » (yeux écarquillés) ou bien que je suis rangé parmi les œuvres d'arts du Louvre ... Attends ... Ou ... Ou à côté du Yuki de Tante Tzuguri … Ouais haha' ... Ou à la poubelle depuis belle lurette ...
Les japonais sont d'un sans-gêne … (un nuage de lait ? - non merci - volontiers). Non, mais ... Oui clairement attends … Meuh non allons … Je sais pas tu te vois toi photographier quelqu'un comme ça ? Clac. Bin y'avait bien le punk c'est sûr … Et puis au moins y pourront dire qu'il y a au moins - un - français très grand … Bon après tout est relatif mais bon quand même quoi … Bon qu'est-ce qui fout ce métro ? … Je les vois bien avec une règle tiens pour dire « tu vois, moi je devais lui arriver là », rires. Barbaricum et Barbapapa. Un gros papa tout rose. Bin tiens au moins. Les français sont drôles. Oui non peut-être ? Tout le monde en fait … Ouais je sais. Ca fait mille fois que tu reprends l'objet. Un mec prend le métro et rencontre la nana de sa vie. OU BIEN. (index). Ou bien … disons qu'il fait le choix de prendre le suivant pour une raison x ou y … mais il y a un choix ... facile à comprendre. Faut lire Dune. « Ceci commence ici / ceci s'arrête là ». Finitude. Commencement. Finitude. Pourquoi elle me mat(t)e celle-là ? Quoi !? Quéssia !? Je me souviens qu'une fois en Angleterre, à Londres, j'ai pris une photo de mon pote derrière une statue. Je veux dire … On ne le voyait pas. Un gugus en bronze, illustre inconnu à perruque, trônait sur son piédestal. Le doigt pointé artistiquement dans une direction ou une autre. Le concept me fascinait et me faisait marrer. Mon pote aussi.J'ai un pote méta-psychique aussi, faut être ami avec soi-même. Le problème c'est qu'il est bavard … et j'en ai un autre qui déteste se faire prendre en photo. Tout le monde y va de sa petite idée. Ca veut dire que ci et que ça, si si meuh non peut-être.

Et puis les soirées photos interminables. (abattement – traîne des pieds). Fini ça. Ma tête ? Ca. Ne. M'intéresse. Pas. Au . Re.Voir.

Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 17 novembre 2018 à 19:38:47
Je me souviens qu'un ami repenti m'avait avoué avoir participé à des braquages de banques
orchestrés par des partis politiques pour alimenter leurs caisses : les équipes étaient sciemment
constituées de trois personnes, un anglais, un allemand et un français - afin qu'ils ne puissent
s'arranger entre eux, en risquant de faire dériver la finalité prévue pas les commanditaires.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 16 février 2019 à 13:15:10
Je me souviens qu'un matin j'ai entendu les râles du corbeau sur le toit en face. Le ciel était gris et bleu et humide, lumineux. Le vent sifflait dans les antennes. Les râles continuaient. Le corbeau était vieux, à l'agonie. Ils cessaient quand j'allumai ma musique. Un temps libre. En suspens. Cela a duré trois jours.

Les jeunes corbeaux sont pleins de défis ; young-crows. Ils aiment montrer leur courage à leurs compagnons et compagnes et ils sont d'une rare intelligence. Ils communiquent sur des distances hallucinantes, au-dessus de la ville. Cherchent. Trouvent. Un esprit de meute. Ce qui fait que certaines fois, par jeu, lorsque la musique se déploie dans les airs, ils s'amusent à s'approcher le plus près possible chacun, tour à tour lance son cri puis repart. Quand cela arrive une fureur joyeuse s'empare de moi. Les larmes aux yeux j'ai des paysages sauvages dans la tête et dans le cœur et les humains sont étranges.

J'ai lancé mon chant d'au-revoir au vieux corbeau. Un pow-wow indien bien senti. Il a râlé encore trois fois, satisfait, puis il est parti vers d'autres contrées ...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Paulo le 16 février 2019 à 14:07:49
Je me souviens qu'à la cantine du collège on mangeait des frites maison... 😀
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 18 février 2019 à 10:54:03
Je me souviens d'une amie lesbienne qui touchait facilement son nez avec sa langue.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 21 février 2019 à 17:48:43
Je me souviens qu'en Mai 68 nous chantions :
"Nous sommes tous des Dany en puissance, nous sommes tous des juifs et des allemands, nous sommes tous des juifs allemands".
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 23 juin 2019 à 19:00:23
Je me souviens qu'hier tout d'un coup est apparue une petite araignée sur le sol juste à côté de moi. Sur le parquet. J'étais assis en tailleur devant mon ordinateur. Elle mesurait un demi-centimètre. Par réflexe j'ai posé mon clavier sur elle pour l'empêcher de s'enfuir ... Mon clavier est indépendant de mon ordi et creux sur le dessous. J'ai fini rapidement le fond de ma tasse de café que j'ai échangé avec mon clavier toujours pour la garder sous contrôle. Elle a vite fait le tour de cette prison temporaire. Verre transparent orange renversé. Avec une anse. J'ai médité quelques instants. Cette tasse est plus vieille que moi. Je l'ai toujours utilisée pour boire mon café. J'adore le goût du café. J'écoutais une musique calme. Une demi-heure plus tard je l'ai libéré au-dehors.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: bruss le 03 juillet 2019 à 14:26:50
Je me souviens du magasin de jouets qui se trouvait pas loin de chez moi ; j'y achetais des petits soldats Airfix ....
Ce magasin s'appelait Hobby Shop ..... je me rappelle bien du visage de la dame qui me les vendait ...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: justebienlibre le 06 juillet 2019 à 16:59:26
je me souviens d'un temps ou il fallait avoir le bac pour accéder au monde du travail; diplôme en poche l'anpe me dit qu'il y a bien du travail mais votre diplôme implique une paye trop importante donc on a rien pour vous.Du coup je l'enterre dans les cailloux et on me répond que c'est symbolique!Et que je resterais marqué de ma docilité à vie! Bonne vacances à tous!
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 08 juillet 2019 à 23:39:26
Je me souviens d'une époque où il n'y avait pas de codes aux portes d'entrée des immeubles.
Nous laissions les clés sous le paillasson ou dans la boîte à lettre.

Je me souviens que quelques décennies plus tard on nous a volé le paillasson. Heureusement, il y a belles lurettes que nous ne laissions plus les clés dessous.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 09 juillet 2019 à 01:20:27
Je me souviens que j'ai passé le Bac Philo trois fois.
Ca ne me semble pas très logique, puisque je ne l'ai eu qu'une seule fois...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: katchina le 14 juillet 2019 à 00:21:18
Je me souviens qu'à la fin des années soixante, lorsque j'ai commencé à travailler, ma mère m'a appris deux choses à ses yeux très importantes :

- Avoir un budget prévisionnel au début de chaque mois et vérifier que mes relevés de compte qui arrivaient par la poste à la fin du mois correspondaient à "mon cahier de compte".
- Calculer le montant de mon impôt sur le revenu.

Je me souviens que je détestais les chiffres en général et la comptabilité en particulier (ou inversement) mais que je m'y tenais parce que c'était rassurant.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 14 juillet 2019 à 17:54:59
Je me souviens d'une phrase d'un comptable, il y a plus de 20 ans : "Je ne vote pas pour les politiques, parce que que ce sont tous des tueurs."
Si je peux me permettre, je vous conseille l'excellent film de Georges Lautner, "Mort d'un Pourri (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_d%27un_pourri)", sorti en 1977 avec Alain Delon, Klaus Kinski, etc...
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 15 juillet 2019 à 17:15:41
Je me souviens que ce matin un maghrébin m'a demandé son chemin. Il souriait et il avait l'air de très bonne humeur. Il portait un t-shirt jaune. Il tenait par la main un petit garçon. Je lui ai indiqué le chemin à suivre puis nous nous sommes salués.
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Nemo492 le 21 juillet 2019 à 18:39:38
Je me souviens qu'une amie assez friquée avait préféré quitter son très chic 16ème arrondissement
pour aller faire un retrait dans un distributeur avec une carte bancaire "privilégiée" - sans réel plafond.
Elle avait donc choisi de se déplacer au hasard, rue des Pyrénées, pour que son opération soit plus discrète.
C'est comme ça qu'elle s'est fait dépouiller de près de mille euros à l'arrachage de son sac à main..
Titre: Re : Je Me Souviens
Posté par: Capitaine Renard le 23 juillet 2019 à 11:11:15
Je me souviens que lorsque les premiers rayons du soleil sont apparus dans les frondaisons, à mon réveil, le faucon a poussé son cri. Ce matin j'ai entendu le faucon.