Médias / Campagnes... => Médias, Désinformation & Manipulations / Politique étrangère / Relations internationales => Discussion démarrée par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 08:43:54

Titre: Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 08:43:54
8h37: Donald Trump est élu, annonce Associated Press

Hillary Clinton a téléphoné à Donald Trump pour reconnaître sa défaite.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Monsieur-Hulot le 09 novembre 2016 à 08:54:46
Après le 9/11, voici le 11/9 (ou l'inverse)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 09:19:01
Well.
Installation à la Maison Blanche le 20 janvier 17.
C'est loin.
Il se peut que l'histoire américaine parle encore d'ici là.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Monsieur-Hulot le 09 novembre 2016 à 09:47:30
Les indiens vont ressortir les arcs et les flèches ? Je vois plus que ça ...le scalp de Trump !
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Roger le 09 novembre 2016 à 13:07:23
I'am happy !

Dans la mesure du moindre mal, je pense que le passage de Trump est déjà une victoire en soit ! Je n'ose imaginer les turpitudes de la harpie Clinton si elle était passée...
Je ne pense pas être un cas particulier si je dis que de prime abord, sans aucune analyse et de manière totalement subjective et personnelle, j'abomine cette femme ! Elle est l'archétype de ce que je haïs le plus chez les humains.
Et le forcing innommable des médias en sa faveur ne fait que renforcer ma joie de la voir perdre. Comme l'a dit un journaliste ce matin, grace à son pognon et son pouvoir, personne encore n'avait osé dire NON à la Clinton... et bien c'est chose faite et elle ne s'en relèvera pas ! Merci à tout le petit peuple américain.
La tronche de Hollande à la télé lors des "félicitations obligatoires" valait également son pesant d'or...

Vraiment une bonne journée que celle d'aujourd'hui !
Je vais aller arroser ça tiens :)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 13:31:20
Il faut se montrer plus mesuré même si on n'aime pas les manières de Hillary & family.
Trump a surnagé en dépit sans doute des tentatives de truquage des machines et c'est pour çà qu'elle a abandonné.

Reste que Trump devra faire preuve de ténacité et d'honnêteté pour appliquer un programme pour le moins audacieux.
Le CMI renoncera-t-il au F35 et aux marchés d'armes si les USA sous Trump font la paix avec la Russie?

Plein de mystères et d'aléas y compris en ce qui concerne maintenant les services de sécurité du nouveau POTUS.
Va y avoir du boulot!

Quelqu'un a parlé d'un certain Hollande.
C'est qui?
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 13:40:01
Toutes les bourses mondiales en baisse, sauf celle de Moscou.

Après leurs pronostics erronés sur le Brexit, une nouvelle faillite des sondeurs
pourtant payés si cher, et par effet de cascade, de tous les éditocrates
qui s'appuyaient dessus pour nous vendre Hillary depuis des mois.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 13:48:48
@ Nemo

Un truc a foiré.
C'est pourquoi Hillary s'est résignée aussi vite alors que Podesta venait d'annoncer des recours sans fin.
Elle a dû faire un malaise.
On attend toujours son speech c'est étrange.
http://www.rtl.be/info/monde/international/hillary-clinton-ne-s-exprimera-pas-dans-les-prochaines-heures-voici-le-discours-de-son-porte-parole-video--865686.aspx
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 14:33:52
Un truc a foiré.

Justement, Tartar, c'est quoi le truc qui aurait foiré ?

Une autre question : Le Trump imprévisible aurait-il échappé aux organisateurs du Bilderberg et/ou de Davos ? (Ceux qui adoubent habituellement les futurs candidats un peu partout)..
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 14:47:22
Eh bien ce qui a pu foirer c'est le plan Clinton juste çà.

Voyons plus "magique".
Il se peut qu'un autre "plan" ait au contraire très bien marché.

Une supposition parmi d'autres:
Le GOP se trouve un bon client talentueux et peur de rien mais pas assez bon  euhh conventionnel pour le Great Old Party, en l'occurrence Trump.
Bien que détesté il enterre sans peine (un peu qd même pour pas se faire repérer) les Cruz et consorts.
Pour jouir de l'appui du GOP il doit accepter un vice président difficile à cerner : Pence. 
Il va falloir comprendre si Pence est un agent important.
Il a deux mois pour accèder au pouvoir.

Le bouquin de Mark Levy donne d'autres possibilités.

Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Roger le 09 novembre 2016 à 14:57:01
Trump a surnagé en dépit sans doute des tentatives de truquage des machines et c'est pour çà qu'elle a abandonné.

S'il y a eu trucage des machines en faveur d'Hillary, alors l'élection de Trump n'est plus une victoire mais un raz de marée !

Pour moi, si trucage il y eut, celui-ci se situe plus dans la tentative (ratée) de manipulation de l'opinion par les médias. Tentative qui a eut l'effet inverse à celui escompté.
Petite analyse extraite du site 20mn :

Ce rejet des élites, des médias, de l’establishment a certainement joué dans cette élection. « Il y a eu une arrogance des médias et des élites qui font partie des explications de cette victoire surprise. Les médias ont traité les arguments démagogiques de Donald Trump par le mépris au lieu d’y répondre. Or le sentiment de déclassement des Américains est réel et a joué dans ce repli égoïste et raciste. » Et pour le chercheur, il n’y a pas que les instituts de sondage qui devraient faire un examen de conscience. « Les médias, mais aussi les hommes politiques, s’appuient et relaient trop ces sondages. Attention que la colère contre les sondages ne joue pas contre les médias également en France….»
Source : http://www.20minutes.fr/monde/1958479-20161109-trump-president-politiquement-correct-vote-contrariant-pourquoi-sondages-plantes
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 15:13:46
Le "système" , (en France ce serait peut-être les 'bobos" et les medias officiels qui souffrent en ce moment sous l'influence du net, voire des réseaux dits sociaux).
Le système US est peut-être en train de vivre l'ascension de son Gorbie.
Trop sûr de son influence, pris dans ses propres mensonges et ses stats truquées,le "système"croit lui-même sa propre "narrative".
Auto tromperie.
The Donald pourrait être un american Gorbatchev.

Les classes moyennes frustrées qui n'habitent pas l'Upper East Side se sont en quelque sorte vengées et sont prêtes à risquer le peu qu'il leur reste pour emmerder les banques et Wall Street.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 16:17:12
Présidentielle américaine: Donald Trump porté par un vote inattendu des femmes, des noirs et des latinos

Déjouant la quasi-totalité des pronostics, Donald Trump vient d'être élu mercredi président des Etats-Unis. Et avant même l'officialisation du résultat CNN proposait des données sur le profil des électeurs de Donald Trump et Hillary Clinton. Certains chiffres, issus d'un panel de 25.000 Américains, donnent des éléments explicatifs du succès du Républicain. Notamment des chiffres sur des partisans que les études d'opinion avaient sous-estimées.

Du côté du milliardaire, l'électeur type est un homme plutôt âgé de plus de 45 ans et bien sûr le constat s'inverse quant à la candidate démocrate.  Autre chiffre notable Donald Trump domine de 20 points sa concurrente chez les électeurs blancs (58% contre 37%). Un écart qui monte à 32 points d'écart chez les seuls hommes blancs et à dix points chez les femmes blanches malgré les accusations d'agressions sexuelles et les remarques sexistes qui ont émaillées sa campagne durant 511 jours.

"On nous avait dit que les femmes ne voteront pas Trump, que les noirs ne voteront pas Trump, or si on regarde les sorties des urnes personne n’a vu venir cette vague" inverse, expose le correspondant de BFMTV à Washington.

Trump plébiscité sur l'immigration et la lutte contre le terrorisme

Dans la suite du sondage réalisé sur un panel de 25.000 personnes volontaires on constate aussi que Donald Trump est devant chez ceux qui ont les revenus les plus élevés mais aussi chez les catholiques (52%), les protestants (58%), les anciens militaires (61%) ou les couples mariés (52%).

Ceux qui qui jugent que l'immigration (64% contre 32%) et la lutte contre le terrorisme  (57% contre 39%) - encore plus marqué quand ils sont questionnés sur le cas précis de Daesh - sont des sujets majeurs ont voté Trump quand ceux qui placent la politique étrangère (60% contre 34%) et l'économie (52% contre 42%) en priorité adoubent Clinton.

Donald Trump est aussi plébiscité chez les électeurs qui ont décidé de leur vote dans les dernières semaines avant le scrutin. Et par ceux qui veulent du changement sans autre précision: 83% d'entre eux ont voté pour le milliardaire.



Suite et source: http://www.bfmtv.com/international/presidentielle-americaine-donald-trump-porte-par-un-vote-inattendu-des-femmes-des-noirs-et-des-latinos-1057362.html
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 16:18:02
C'est intéressant l'antenne en direct : bon nombre d'auditeurs montrent
qu'ils ne détestent pas autant Trump que Clinton..

Combien de votants aux USA ont fini par voter Trump par rejet de Clinton ?
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 16:26:41
Oui Nemo
Je pense aussi qu'il s'agit d'un vote de rejet du "système" sans considération partisane, car Trump est une sorte de faux rép. donc un indépendant hors sérail.


Merci Gurney
C'est éclairant!
Ils sont fourbes, ridicules et sans vergogne chez CNN.
Et avant même l'officialisation du résultat CNN proposait des données sur le profil des électeurs de Donald Trump et Hillary Clinton. Certains chiffres, issus d'un panel de 25.000 Américains, donnent des éléments explicatifs du succès du Républicain. Notamment des chiffres sur des partisans que les études d'opinion avaient sous-estimées.

Comme ils ont TOUT FOIRE en stats pré-vote ils REDONNENT DES STATS sur le profil des votants.
C'est pas de l'enfumage?
Cà va les rendre sympathiques les Turner boys à votre avis?


Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 16:33:35
De rien Tartar :)

Sur l'entrée des musulmans sur le territoire US: Trump a revu sa position depuis son initiale déclaration tonitruante, et dit qu'il allait falloir en fait suspendre l'immigration en provenance des pays avec un passif connu de terrorisme contre les US, l'Europe et leurs alliés, et pour les postulants provenants de ces pays, procéder au cas par cas. 
Source (en anglais) http://www.ibtimes.com/what-will-trump-do-about-muslims-call-total-ban-has-morphed-proposal-extreme-vetting-2443910


Ensuite sur la déclaration de l'auditrice au sujet des déclarations de Trump et son choix du parti républicain, elle a été débunkée depuis longtemps, y compris sur le site du Monde.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 16:37:26
A la réflexion et peut-être HS.

Il est possible que les neocons se disent qu'ils n'ont plus que 2 mois pour foutre le b.; pour eux il y aurait urgence.
Et que ce soit sous Obama que les choses se gâtent militairement si toutefois il existe un deepstate au-dessus du POTUS actuel.

Nous ne sommes donc pas à l'abri d'un false flag, notamment cyber attack au choix.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 16:51:41
Pour Mathias
J'ai parlé plusieurs fois dans ce fil des menaces répétées de Clinton envers l'Iran (dès le message d'ouverture en fait, suivi de vidéos avec les déclarations un peu plus loin), mais voici une source supplémentaire:

Désolé en anglais, mais pas le temps de traduire:
Hillary Clinton: “If I’m President, We Will Attack Iran… We would be Able to Totally Obliterate Them.”
On July 3, 2015, presidential aspirant Hillary Clinton addressed a hand-picked audience at a Dartmouth College campaign event. She called  Iran an “existential threat to Israel… I hope we are able to get a deal next week that puts a lid on (its) nuclear weapons program.”

She backs “massive retaliation” if Iran attacks Israel, saying at the time:

    “I want the Iranians to know that if I’m president, we will attack Iran. In the next 10 years, during which they might foolishly consider launching an attack on Israel, we would be able to totally obliterate them.”


Edit: Source et déclarations en Français: http://reseauinternational.net/hillary-clinton-si-je-suis-presidente-nous-attaquerons-liran/
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 17:12:38
Si "pas eu le temps de traduire", ça ne sera pas de suite utilisé par Mathias dans sa RdPresse.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 17:17:42
Et puis c'était en 2015.
Maintenant c'est un peu décrispé avec les perses depuis que Kerry a remplacé Clint.
Et surtout Poutine est allié à l'Iran.
Pas touche.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 17:18:19
Et finalement les bourses repassent dans le Vert !

"L'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, mercredi 9 septembre, n'a pas entraîné de mouvement de panique à la bourse de New York, comme en Asie dans la nuit. En Europe, les indices sont repassés dans le vert en milieu d'après-midi." - Suite & Source (http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-les-marches-financiers-s-effondrent-7785668213)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 17:19:36
@Nemo
Raison pour laquelle j'ai édité mon post et remplacé le lien par une source française... Par contre la source que j'ai traduite en Français sur la modification de la position de Trump vis-à-vis de l'entrée de musulmans sur le territoire, elle n'a pas été reprise non plus.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 17:30:59
RUSSIA TODAY

A l'issue du scrutin présidentiel, le candidat républicain est devenu le 45e président des Etats-Unis. Après son discours, le président russe l'a félicité pour sa victoire et a exprimé son espoir de normaliser les relations russo-américaines.« Nous comprenons que le chemin de la normalisation des relations entre les Etats-Unis et la Russie ne sera pas facile mais nous sommes prêts à remplir notre part », a fait savoir le président russe lors d'une rencontre avec des ambassadeurs du monde entier à Moscou.

https://francais.rt.com/international/28700-vladimir-poutine-soutien-donald-trump
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 17:44:17
Le speech de Hollande.
Le français qui est un incroyable néant.
L'art de ne rien dire, zero, nada niente.
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/hollande-cette-election-americaine-ouvre-une-periode-d-incertitude/5202969986001/2/
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 09 novembre 2016 à 19:20:04
Le speech de Hollande.
Le français qui est un incroyable néant.
L'art de ne rien dire, zero, nada niente.
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/hollande-cette-election-americaine-ouvre-une-periode-d-incertitude/5202969986001/2/

Ca fait longtemps que nous sommes déjà dans une période d'incertitude, de par sa faute et celle de son prédécesseur, que ce soit en politique intérieure comme en politique étrangère alignée sur celle de l'OTAN, par ces va-t'en guerre que sont Hollande et Sarkozy, responsables du carnage Syrien et Libyen et de la crise migratoire que ces remplacistes veulent nous imposer.

Politiques qui sont soutenues par les médias d'état, par les bobos et les peoples et tout ceux qui sont les bénéficiaires des miettes du système. Si l'on décrypte le message qui est martelé tout les jours (la France rance), par un antiracisme dévoyé jusqu'à l'absurde par toute sorte de parvenus dont c'est le fond de commerce, c'est que si le peuple ne va pas, changeons le peuple. Diviser pour mieux régner, racialiser les problèmes sociaux en les horizontalisant vers le bas. Les vrais racistes ce sont eux, qui nous vendent toutes sortes de sous-cultures avec une formidable hypocrisie en instrumentalisant les idiots utiles.

Périodes de d'incertitudes ?

Je dirais bien qu'ils ont pris un coup de pied aux cul dans leurs certitudes, et maintenant ils flippent pour leurs privilèges usurpés, et cela pourrait bien avoir de grandes conséquences sur les politiques foireuses menées depuis plus de 30 ans et le chaos ambiants qui règne dans le pays à touts les niveaux, mais l'on continue encore et encore à foncer dans le mur à grand coup de pensée magique.

J'ose espérer que Trump soit un nouveau Roosevelt, mais j'ai plus de chance de me tromper que d'avoir raison, wait and see.... 
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 09 novembre 2016 à 19:31:12
"La classe politique n'a jamais été aussi atlantiste, et on peut dire que les derniers néo-conservateurs c'est à Paris qu'on le trouve...."

Ben oui !

Et quand les français on voté pour Sarkozy et Hollande, cette imposture a été totalement caché au peuple et nous sommes maintenant devant le fait accomplit. Bref, une trahison par la manipulation de nos institutions démocratiques... Et le retour de bâton ce sont les attentats, ces gens ont du sang sur les mains...

https://youtu.be/X2JfkYnzRvU
Obama, un bilan très très mince
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 09 novembre 2016 à 19:50:46
Dito Paulo.
C'est çà.
Et çà a commencé avec Giscard; le starting block fut calé sur Loi Pompidou de 73.
La grenouille froggy a commencé à chauffer et n'a pas senti qu'on l'abandonnait au bouillon.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 20:32:07
Très bonne video Paulo, qui résume bien la situation.

Sinon, pour revenir précisément au titre de ce sujet:
Sur 200 médias américains, 194 avaient soutenu Hillary Clinton
Une surprise. Donald Trump a conquis la Maison-Blanche, assurément. Plus étonnant encore, la victoire du camp républicain s'annonce nette et sans bavure. La veille du scrutin encore, tous les spécialistes, analystes donnaient une légère avance pour Hillary Clinton. "Même les partisans de Donald Trump ne s'attendaient pas à cette victoire, il y avait des doutes", estime sur BFMTV Jonathan Mann, journaliste et présentateur de "Political Mann".

Le monde des médias est aujourd'hui visé par les critiques. "Les médias traditionnels sont pris à partie parce que, eux non plus, n’avaient rien vu venir", analyse Jean-Bernard Cadier, correspondant BFMTV à Washington. Pis, ils ont largement soutenu la candidate démocrate. Plus de 200 journaux ont pris position pour Hillary Clinton, contre six seulement pour Donald Trump, poursuit le journaliste. A l'annonce des résultats, Vanity Fair s'interroge encore: "Comment ça a pu arriver?"

Campagne de dénigrement

Le prestigieux New York Times, quotidien américain le plus vendu, avait apporté clairement son soutien à la candidate démocrate dans un édito saluant son "intelligence", son "expérience" et "son courage". Même message affiché du côté du Los Angeles Times qui parlait de "catastrophe" si Donald Trump était élu. "Hillary Clinton fera une présidente sobre, brillante et pragmatique", écrivait le quotidien. Le Daily News, à sa manière, dénigrait le Républicain le qualifiant de "seigneur des porcs".


Suite et source: http://www.bfmtv.com/international/sur-200-medias-americains-194-avaient-soutenu-hillary-clinton-1057376.html


Quelques autres réactions que j'ai trouvées intéressantes:

https://www.youtube.com/watch?v=VdhZ4TmV5Pc
Réaction de Marine Le Pen aux résultats des élections américaines
« J’ose répéter que l’élection de Donald Trump est une bonne nouvelle pour notre pays: refus du Tafta, et plus généralement d’une mondialisation sauvage, pacification des relations internationales notamment avec la Russie, désengagement des expéditions belliqueuses à l’origine des grandes vagues migratoires dont nous sommes les victimes… Ces engagements, s’ils sont tenus, sont bénéfiques pour la France ».



Il y a eu un passage très intéressant de Mélanchon chez RTL ce soir, video disponible au lien, à partir de 15 min 40, dans lequel, après avoir pendant des années fait de la lutte contre le FN son principal cheval de bataille (se souvenir de la dernière présidentielle), la salue aujourd'hui comme une authentique candidate anti-système, et comme étant infiniment moins dangereuse et criminelle que les politicards issus de LR et PS (nommément Sarkozy et Juppé qu'il juge beaucoup plus catastrophiques et moins bienveillants que Marine Le Pen). Il me semble que c'est inédit dans sa bouche.
Il parle aussi du fait que les premières mesures annoncées par Trump auraient pu avoir été faites par le FG:
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/rtl-soir-du-09-novembre-2016-7785692492
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 09 novembre 2016 à 21:00:10
Et enfin, une courte analyse de Hervé Kempf, rédacteur en chef de l'excellent site Reporterre:

La faillite de la classe dirigeante

Mais si M. Trump a gagné, c’est, que cela plaise ou non, parce qu’il a su parler à une large partie des « petites gens ». Exprimer leur rejet de l’establishment oligarchique qui se partage le pouvoir politique à Washington et le pouvoir financier à Wall Street. Exprimer leur ras-le-bol d’une « globalisation » qui se fait à leur détriment. Exprimer leur malaise dans un monde qu’ils ne comprennent plus.

Et surtout, si Trump a gagné, c’est parce que la pseudo-gauche aux ordres de, ou fondue dans, la finance a mis tout son poids contre le seul qui aurait pu le battre, Bernie Sanders. Celui-ci était le candidat qui parlait au peuple et aux jeunes, mais pour leur proposer un avenir où la justice et l’écologie seraient les maîtres-mots, un avenir où l’on reprendrait le contrôle des marchés financiers.

Pour les classes dirigeantes, il représentait le véritable danger. Il fallait l’éliminer. Et Mme Clinton a bénéficié d’un appui éhonté du Parti démocrate qui, abandonnant toute équité, a mis son poids derrière elle pour évincer le rival Bernie Sanders. Hillary Clinton est très intimement liée à la firme Goldman Sachs, une des principales banques de Wall Street largement responsable de la crise financière de 2008. Et Mme Clinton avait un budget de campagne nettement supérieur à celui de M. Trump.

Nous sommes coincés entre des politiciens d’extrême-droite à la Trump et une classe dirigeante corrompue et autoritaire. Si la France et l’Europe veulent ne pas connaître le sort de cette Amérique qui sombre, il est urgent de changer de cap : en finir avec les politiques néo-libérales, réduire les inégalités, orienter l’économie vers une écologie créatrice d’emplois.


Suite et source: https://reporterre.net/La-faillite-de-la-classe-dirigeante
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2016 à 21:58:09
Et puis, finalement !

"Surprise, la victoire de Trump n'a pas provoqué de krach boursier"

"L’ouverture en légère baisse des marchés américains, voire même en hausse pour l’indice Dow Jones, a fini de rassurer les principales places européennes qui ont clôturé dans le vert." - Source & Suite (http://www.capital.fr/bourse/analyses-seances/surprise-la-victoire-de-trump-n-a-pas-provoque-de-krach-boursier-1184104/?google_editors_picks=true)

Comme quoi c'était juste encore une manipulation des éditocrates installés sur les gros Medias
pour suggérer un vent de panique, comme après le Brexit. Mais tout ne va pas si mal pour la finance.
Quelques commentaires laissent entendre que la GB se porte même mieux qu'avant..

Ils fallait voir ce matin la tronche défaite de tous ces manipulateurs sur les chaines d'info,
mais personne parmi leurs confrères attristés pour leur demander de justifier leurs salaires de
pseudo-spécialistes et commentateurs à tout va, moins compétents qu'un Jo le Poulpe.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: neptune75 le 09 novembre 2016 à 22:24:35
Très bonne interview (à lire avant qu'elle ne devienne payante)d'une journaliste qui a passé des mois et des mois à interroger sa base électorale et à étudier le personnage
Un des atouts de Trump est qu'il est politiquement incorrect dans un pays qui l'est devenu trop.Obama par exemple, ne parlait pas ou peu de fondamentalisme islamique.
Il est aussi pragmatique et plus mesuré en privé. Sinon je suppose qu'il puisera son équipe dans les think-tank de droite.
Un de ses conseillers diplomatiques est d'origine Libanaise(parlant couramment français:Walid Phares)
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/10/07/31002-20161007ARTFIG00332-donald-trump-et-la-colere-populaire-americaine-le-dessous-des-cartes.php?xtor=EPR-211
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: neptune75 le 09 novembre 2016 à 22:49:20
Le divorce entre le peuple et ses medias est consommé depuis longtemps...Les organes de presse"légitimes " ne font plus une élection et méconnaissent leur propre pays...

http://lenouveaucenacle.fr/donald-trump-a-la-maison-blanche-la-defaite-des-medias
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 10 novembre 2016 à 03:30:46
Difficile de faire le tri. A mon avis c'est effectivement le vote anti-Clinton qui a fait pencher la balance. Pour résumer :

* Une campagne médiatique anti-Trump grostesque ayant finalement provoquer de la sympathie
* Une virilité exacerbée en confrontation directe avec le politiquement correct perçu comme trompeur
* Des menaces envers l'Iran et la Russie de la part de la candidate Démocrate. (Peut-on penser que beaucoup de citoyens US veulent stopper l'expansion militaro-industrielle Américaine ?)
* Un appui de Poutine en faveur du candidat Républicain qui vient peser sérieusement sur le point précédent en faveur de la paix.
* L'exposition publique du trafic d'influence et de la corruption d'Hillary Clinton et de son entourage
* L' exposition du Handicap mental de la candidate sur les réseaux internets
* Une proposition de relance de l'économie interne par le protectionnisme
* Un soutien inattendu des votes des citoyens d'origine latine (30 % pour Trump)
* Des positions radicales du candidat concernant la sécurité et l'immigration

Etes-vous d'accord ? J'en oublie ?


Concernant les déclarations radicales de Trump à propos des terroristes et de l'immigration, comme l'a exposé Mathias sur l'antenne de Mercredi 9 dans l'après-midi, il serait peut-être utile de développer effectivement :

Dans quel contexte ce sont faites ces déclarations ? Y-a-t-il des sources ? Un programme politique précis ?

Je pense que ça intéresse tout le monde cette piste non ?

(-Need-)

Que ce soit sur le forum ou la Radio merci pour les précisions ! Nous en aurions bien besoin afin d'éviter de nous faire enfumer ...
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 10 novembre 2016 à 07:01:45
En ce qui concerne les raisons du vote Trump, il y en a à foison, de nombreuses ont été postées dans ce sujet. A ce que tu as cité, je rajouterais la position de TRump par rapport aux armes, et surtout surtout son positionnement anti-système, anti-élites, qui à permis à l'écrasante majorité de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le monde fabriqué par ceux qui ont le pouvoir. Ceux qui sont brutalisés par l'absence de frontières, qui ont perdu leur job, leur maison lors du mandat d'Obama, etc.

En ce qui concerne les déclarations de TRump par rapport à l'immigration, quelques posts plus haut j'ai cité son positionnement actuel qui semble beaucoup plus réfléchi (même s'il pourra tout de même hérisser le poil de certains).

Enfin, coup de théâtre inattendu et assez excitant, qui pourrait donner quelque chose d'assez imprévisible si Trump accepte:
Bernie Sanders offre de travailler avec Donald Trump pour "améliorer la vie des travailleurs"
Mais le candidat malheureux de la primaire démocrate a mis en garde : si Trump mène une politique raciste ou contre l'environnement, il s'opposera.

Le candidat déçu à la primaire démocrate américaine Bernie Sanders, qui avait galvanisé des foules de jeunes en appelant à une "révolution politique", a affirmé mercredi être prêt à travailler avec le nouveau président élu Donald Trump s'il compte vraiment "améliorer la vie des familles de travailleurs".

"Une classe moyenne en déclin". "Donald Trump a exploité la colère d'une classe moyenne en déclin qui n'en peut plus de l'establishment économique, de l'establishment politique et de l'establishment des médias", a ajouté Bernie Sanders dans un communiqué, au lendemain de la victoire choc du candidat républicain à la Maison-Blanche. "Si M. Trump entend vraiment mener des politiques visant à améliorer les vies des familles de travailleurs dans ce pays, moi ainsi que d'autre progressistes sommes prêts à travailler avec lui", a souligné le sénateur indépendant de 75 ans.

Il vise "les milliardaires"… "Les gens en ont marre de travailler plus pour gagner moins, de voir des emplois honorables partir en Chine et d'autres pays aux bas salaires, que les milliardaires ne payent pas leurs impôts fédéraux et de ne pas pouvoir payer l'éducation supérieure de leurs enfants, tout ça pour que les très riches deviennent encore plus riches", écrit-il.

… et lance une mise en garde. "S'il entend mener des politiques racistes, sexistes, xénophobes et contre l'environnement, nous nous opposerons vigoureusement à lui", a-t-il toutefois également mis en garde. Avocat tenace d'une "révolution politique", dénonçant le pouvoir de la finance et des élites, Bernie Sanders avait crée la surprise lors des primaires démocrates, compliquant pendant de longs mois la nomination de sa rivale Hillary Clinton. Il avait surtout été plébiscité par les jeunes, recueillant jusqu'à 80% de leurs voix dans certains États, en plaidant notamment pour une université publique gratuite et une assurance maladie universelle.


Source: http://www.europe1.fr/international/bernie-sanders-offre-de-travailler-avec-donald-trump-pour-ameliorer-la-vie-des-travailleurs-2896049
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 10 novembre 2016 à 07:35:11
Une analyse du vote Trump et de la révolte des peuples qui me semble très juste:

Éditorial: «La colère des peuples»


Par Alexis Brézet

C'est un ouragan qui emporte tout. Les calculs des sondeurs et les prévisions des experts. Le confort des élites intellectuelles et les certitudes des milieux d'affaires. La suffisance des hommes politiques et l'arrogance des médias. Une lame de fond dont la brutalité coupe le souffle. Un raz de marée sidérant dont l'onde de choc n'épargne pas nos rivages. Dans tout l'Occident, les peuples sont en colère. Nous avions choisi de ne pas le voir. Depuis la victoire de Donald Trump, nous ne pouvons plus faire semblant.

Dieu sait pourtant que nous nous sommes bouché les oreilles et voilé les yeux! Les Américains, nous disait-on, n'allaient certes pas confier leur destin à ce clown, cet histrion… La première puissance économique et militaire de la planète ne s'abandonnerait pas aux pulsions populistes, forcément populistes, d'une poignée d'électeurs réputés racistes et supposés incultes…

Mais, ces «petits Blancs», qui s'était donné la peine de les voir sans œillères, de les écouter sans préjugés? Bien peu de monde parmi les observateurs patentés. Notre journaliste Laure Mandeville l'a fait. Elle en a tiré un livre indispensable, Qui est vraiment Donald Trump? (Équateurs-Le Figaro), et des reportages qui disent tout de cette Amérique souffrante et révoltée, riche naguère de ses activités industrielles mais ravagée aujourd'hui par le chômage, l'alcool, l'échec scolaire et la perte de ses repères familiaux. Cette Amérique des «ghettos blancs», satisfaite autrefois de sa modeste prospérité, ulcérée aujourd'hui par les «privilèges» accordés aux minorités, les intrusions moralisatrices de l'«establishment» de Washington et par la condescendance de la majorité des grands médias. Pour comprendre ce qui advient, il fallait entendre cette Amérique-là.

Colère «blanche», au sens littéral du terme? Sans aucun doute, c'est l'alliance de la middle class et des poor white trash qui a fait la victoire de Donald Trump. Mais gare à la caricature! Plus de 40 % des femmes ont voté pour Trump, plus d'un tiers des Latinos et 12 % des Afro-Américains. Les électeurs qui ont voté Trump n'ont pas obéi à un quelconque déterminisme «identitaire», ils ont tout simplement voulu dire leur colère d'habiter - de plus en plus mal - un pays qui se défait.

Cette réalité, l'Amérique officielle n'a pas voulu la voir, pas plus que nous n'avons, en Europe, tiré les leçons des signes avant-coureurs de ce grand ébranlement. Le «non» des Français au référendum de 2005 sur la Constitution européenne? C'était un regrettable coup du sort! Le Brexit, au Royaume-Uni? Un malheureux accident! Comment, pourtant, ne pas y entendre ces mots, interdits par la bienséance politico-médiatique, qui résonnent aujourd'hui de l'autre côté de l'Atlantique? Protection, frontières, identité culturelle, conservatisme… Partout ce sont les mêmes armes brandies contre les élites des grandes villes par le petit peuple de cet «Occident périphérique», dont des chercheurs comme Christopher Lasch aux États-Unis ou Christophe Guilluy en France ont dessiné les contours.

En vérité, alors que les Bourses s'affolent, ce sont toutes les valeurs d'une certaine «postmodernité» qui plongent. Et d'abord la «mondialisation heureuse», cette idée que le «doux commerce» apporterait naturellement la prospérité, que l'«échange» abolirait la politique, et que la consommation effacerait les différences entre les hommes. Les usines qui ferment, les inégalités qui explosent, les anciens modes de vie qui se dissolvent lui ont porté un coup fatal. Avec l'élection de Donald Trump sonne le temps de la mondialisation inquiète.

Défaite aussi du politiquement correct, cette police des mots, des comportements et de la pensée, dont les oukases - de batailles pour les toilettes «neutres» en refus persistant de Barack Obama de nommer l'islamisme radical - avaient fini par prendre des proportions délirantes aux États-Unis. Jusqu'à l'outrance, Donald Trump a fait de la liberté d'expression un de ses chevaux de bataille. Dans sa victoire, cette idée qu'il faut pouvoir appeler un chat un chat n'a pas peu compté.

Défaite enfin du multiculturalisme, cette «nouvelle religion politique» (Mathieu Bock-Côté) qui inverse le devoir d'intégration (puisque c'est celui qui accueille qui doit s'accommoder aux diversités). Trump jouait sur du velours: les admonestations «morales», professées par une classe politique incapable de résoudre les problèmes des peuples, ne font plus recette. Sur fond de chômage galopant et d'islam conquérant, l'injonction multiculturaliste, en Amérique comme en Europe - vertigineux parallèle -, est vécue comme une provocation.

Parce qu'il n'est pas du sérail, parce qu'il n'est prisonnier d'aucun tabou, Donald Trump a su mettre ses mots sur des sentiments que les autres ne voulaient pas nommer. Parce que la provocation est dans sa nature, il a explosé tous les codes - politiques, moraux et culturels - d'un système institutionnel massivement rejeté.Il a chevauché la colère. Il lui reste maintenant à apaiser les passions, à canaliser cette colère afin que les énergies qu'il a déchaînées concourent, comme il s'y est engagé, au redressement de la nation américaine.

En sera-t-il capable? Comme Hillary Clinton et Barack Obama ont su avec un fair-play exemplaire surmonter leur défaite commune, saura-t-il s'élever au-dessus des circonstances de sa victoire? Porté par la révolte du vieux monde, saura-t-il emmener une Amérique réconciliée sur de nouveaux chemins?

Pour l'avenir de l'Amérique, la question est décisive. Elle ne l'est pas moins pour celui de notre vieille Europe, confrontée à la même révolte populaire que l'Amérique, et qui doit urgemment trouver les moyens de l'apaiser si elle ne veut pas voir déferler, du nord au sud et de l'est à l'ouest, une vague de «trumpisme» carabinée.

Rarement le destin du monde aura à ce point dépendu d'un seul homme. Donald Trump saura-t-il troquer son costume de pitre contre l'habit d'homme d'État? Le ton de sa campagne, violent et caricatural, n'incite guère à l'optimisme. Mais son premier discours, digne et réconciliateur, est de meilleur augure. Le pire n'est donc pas sûr. «Il est impossible de connaître l'âme, les sentiments et la pensée d'aucun homme, a écrit Sophocle, si on ne l'a pas vu à l'œuvre dans le pouvoir et l'application des lois.»


Source: http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/11/09/31002-20161109ARTFIG00422-editorial-la-colere-des-peuples.php
(je me suis exceptionnellement permis de mettre l'intégralité de l'article, car celui-ci ne sera plus accessible d'ici 24h)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 08:31:43
Merci pour cet excellent article dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est équilibré.
Au Fig il y aussi Rioufol.

La rédac a donc opté pour le quasi populisme et c'est rassurant quand on connait le contenu du Fig Mag ou les pages saumon du quotidien.
Faut voir les annonces immo destinées aux qataris dans les 4 dernières pages.

Le point qui surnage pour moi est l'erreur monstrueuse, totale ou "voulue" des medias main stream dans les prédictions de scores.
Ainsi que le global Trump bashing qui a sans doute eu pour effet d'en faire une sorte de héros anti-système.

Reste un autre point de vue:
Marre de l'establishment, la classe moyenne est allée lire et voir cher Zero Hedge ou Info Wars ou Veterans Today SUR LE NET.

C'est une sorte de liberté A DOUBLE TRANCHANT.
Les millions de visiteurs compulsifs de ces sites sont déjà repérés par la NSA.

Mais je suis certainement pessimiste.
Pessimiste gai.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 08:50:52
Rioufol le 9/11:

La large victoire de Donald Trump, ce mercredi matin, ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du monde occidental. Le 9 novembre 1989, s’effondrait le Mur de Berlin et avec lui l’oppression totalitaire communiste. Ce 9 novembre 2016 marque la chute d’un nouveau mur, mis à bas par une même colère populaire avide de liberté. Ce mur est celui de la Cité interdite de Washington qui abrite dans l’entre-soi les élites mondialistes et populicides. Jusqu’à la dernière minute, cet univers clos et moralisateur a serré les rangs en rameutant les médias, le show-biz, la finance, sans oublier les donneurs de leçons de « respect de l’Autre » injurieux devant le peuple « pitoyable » (Hillary Clinton). C’est cette force de frappe impressionnante, qui a ses clones en Europe, qui a été vaincue par une expression démocratique que Trump a su réveiller et mobiliser. Ceux qui s’attardent encore ce matin sur les nombreux défauts du futur président des Etats-Unis seraient bien inspirés de comprendre les ressorts de son élection, qui balaie toutes les diabolisations : elle est portée par des citoyens silencieux qui n’en peuvent plus d’étouffer sous la chape de plomb du politiquement correct, consolidé par huit ans de présidence Obama.

C’est cette nouvelle pensée totalitaire, ce terrorisme intellectuel devenu omniprésent dans les universités américaines, qui ont été rejetés par une opinion rebelle. Elle s’est identifiée à ce milliardaire indomptable, devenu paradoxalement le porte-parole des perdants de la mondialisation. Ceux-là réclament le retour aux frontières, la fin de l’immigration massive, la riposte au terrorisme islamiste, la renaissance de la fierté patriotique : autant de sujets qui alimentent aussi la semblable insurrection des peuples européens. Entendre Nathalie Kosciusko-Morizet, ce matin sur une radio, replacer son numérique comme solution à la crise identitaire qui traverse pareillement la France fait mesurer l’aveuglement des candidats à la primaire de la droite et du centre qui tous, hormis Jean-Frédéric Poisson, ont soutenu Clinton. Ce faisant ils passent à côté des vrais sujets que Trump a eu le mérite de placer au centre des préoccupations politiques. Cette victoire du « populisme », qui est en réalité celle du peuple oublié, annonce d’autres succès si les responsable politiques, à commencer par Les Républicains, persistent à somnoler ou à tourner autour du pot. L’histoire est en marche, sans eux pour l’instant..


http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2016/11/lelection-de-trump-est-une-lec.html



(https://lupus1.files.wordpress.com/2016/11/cw0vb2pxaaam2wj.jpg)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 09:17:33
Et si finalement c'était Wikileaks qui avait liquidé Clinton?
Assange est une sorte de maitre du monde reclus.
24 minutes d'entretien "effrayant au sujet de la personnalité Hillary"  via RUSSIA TODAY ....ce qui au passage serait un argument pour ceux qui pensent que Poutine ou le FSB sont dessous.
Il est probable que si Poutine était le patron d'Assange ce dernier serait libre...à moins que son internement ne soit une facette implicite du plan.
 ::) 8)
Trop forts!

https://www.youtube.com/watch?v=WksG3XSBvE4
Entretien exclusif de John Pilger avec Julian Assange, l’otage le plus célèbre (VERSION COMPLETE)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 16:49:03
OK Oscar

Essayons de comprendre:
Trump était en quelque sorte obligé de tenir des propos quasi antisémites pour se démarquer nettement des policorrects pro système qui sont sous influence AIPAC.
En réalité il cacherait un plan sioniste subtil expliqué par ses relations amicales avec Nethanyahou?

Pour l'instant il est aussi soupçonné d'accointances avec Poutine.

On ne prête qu'aux riches.
Voyons si il fait preuve de rouerie avant de juger, car si çà se trouve il réussira tout...honnêtement...erm...oui bon.. ::)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: DecemberTen le 10 novembre 2016 à 18:15:11
La proposition de Donald Trump pendant sa campagne, d'interdire l'accès au territoire américain à tous les musulmans a été retirée du site web...
Va y avoir des déçus !

Autre chose.

Le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett, ses réactions dans la presse:

“La victoire de Trump offre à Israël la chance de renoncer immédiatement à l’idée de création d’un Etat palestinien”, a dit dans un communiqué M. Bennett.
“Telle est la position du président élu” Donald Trump et “telle devrait être notre politique, tout simplement (…) L’époque de l’Etat palestinien est révolue”, a-t-il ajouté.
...

Suite et source (http://www.israelvalley.com/news/2016/11/09/51567/netanyahou-isra-l-en-joie-f-licite-le-pr-sident-lu-donald-trump)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 19:29:01
Bennett c'est du 3° degré non?
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 10 novembre 2016 à 20:04:02
Paulo à écrit :
Citer
ces va-t'en guerre que sont Hollande et Sarkozy, responsables du carnage Syrien et Libyen et de la crise migratoire que ces remplacistes veulent nous imposer.

Quelle honte pour la France !

Notre crédit diplomatique est à zéro. Jamais les médias ne viennent critiquer cet aspect de l'actualité et ils évitent soigneusement de préciser que beaucoup de musulmans se sentent concernés au premier chef par la destruction méthodique des pays du moyen-orient.

Après on nous assène en boucle des histoires de « HAINE » de « FOUS ». Qu 'est devenu l'esprit critique des journalistes et dirigeants Français ?


Gurney a écrit :
Citer
Une analyse du vote Trump et de la révolte des peuples qui me semble très juste:

Éditorial: «La colère des peuples»

Par Alexis Brézet

Merci pour l'excellent article.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Colère «blanche», au sens littéral du terme? Sans aucun doute, c'est l'alliance de la middle class et des poor white trash qui a fait la victoire de Donald Trump. Mais gare à la caricature! Plus de 40 % des femmes ont voté pour Trump, plus d'un tiers des Latinos et 12 % des Afro-Américains. Les électeurs qui ont voté Trump n'ont pas obéi à un quelconque déterminisme «identitaire», ils ont tout simplement voulu dire leur colère d'habiter - de plus en plus mal - un pays qui se défait.

Gare à la caricature … Oui mais il n'en demeure pas moins que cette élection marque clairement une ligne de fracture entre le vote blanc et le vote noir. Serait-ce le résultat d'une montée des tensions ethniques ?

Il faudrait creuser de ce côté parce qu'il y a fort à parier que la même chose se passe ici.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Cette réalité, l'Amérique officielle n'a pas voulu la voir, pas plus que nous n'avons, en Europe, tiré les leçons des signes avant-coureurs de ce grand ébranlement. Le «non» des Français au référendum de 2005 sur la Constitution européenne? C'était un regrettable coup du sort! Le Brexit, au Royaume-Uni? Un malheureux accident!

Oui effectivement. On n'a droit qu'à la rhétorique permanente. « Phobe » et autres joyeusetés. La pensée unique en somme.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Cette réalité, l'Amérique officielle n'a pas voulu la voir, pas plus que nous n'avons, en Europe, tiré les leçons des signes avant-coureurs de ce grand ébranlement. Le «non» des Français au référendum de 2005 sur la Constitution européenne? C'était un regrettable coup du sort! Le Brexit, au Royaume-Uni? Un malheureux accident! Comment, pourtant, ne pas y entendre ces mots, interdits par la bienséance politico-médiatique, qui résonnent aujourd'hui de l'autre côté de l'Atlantique? Protection, frontières, identité culturelle, conservatisme… Partout ce sont les mêmes armes brandies contre les élites des grandes villes par le petit peuple de cet «Occident périphérique», dont des chercheurs comme Christopher Lasch aux États-Unis ou Christophe Guilluy en France ont dessiné les contours.

Même en France c'est très clair. Les classes populaires sont anti-UE. Il n'y a qu'a voir la carte des régions les plus pauvres. L'Est et le Sud dont l'industrie est sinistrée et où le chômage est un véritable fléaux et aussi le grand Nord. Les régions les plus pauvres correspondent parfaitement au vote FN.

Tout l'Ouest qui n'est pas encore trop touché par la récession est resté PS.

On ne parle jamais de ces régions en train de couler.

Le remaniement régional … Une manœuvre électorale anti-FN ?


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
En vérité, alors que les Bourses s'affolent, ce sont toutes les valeurs d'une certaine «postmodernité» qui plongent. Et d'abord la «mondialisation heureuse», cette idée que le «doux commerce» apporterait naturellement la prospérité, que l'«échange» abolirait la politique, et que la consommation effacerait les différences entre les hommes. Les usines qui ferment, les inégalités qui explosent, les anciens modes de vie qui se dissolvent lui ont porté un coup fatal. Avec l'élection de Donald Trump sonne le temps de la mondialisation inquiète.

Oui. Le troisième millénaire est placé sous les auspices de la postmodernité, pas de doute. Le système n'a pas trouvé la réponse adéquate. Malgré les critiques le mondialisme est la seule et unique réponse.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Défaite aussi du politiquement correct, cette police des mots, des comportements et de la pensée, dont les oukases - de batailles pour les toilettes «neutres» en refus persistant de Barack Obama de nommer l'islamisme radical - avaient fini par prendre des proportions délirantes aux États-Unis. Jusqu'à l'outrance, Donald Trump a fait de la liberté d'expression un de ses chevaux de bataille. Dans sa victoire, cette idée qu'il faut pouvoir appeler un chat un chat n'a pas peu compté.

C'est irréaliste mais pourtant vrai. Les polémiques politicomédiatiques actuelles sont grotesques.

Nous devons reconquérir notre liberté d'expression.

Je pense que ça au moins c'est un consensus.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Défaite enfin du multiculturalisme, cette «nouvelle religion politique» (Mathieu Bock-Côté) qui inverse le devoir d'intégration (puisque c'est celui qui accueille qui doit s'accommoder aux diversités).


C'est en partie vrai. On prend la direction d'une société communautarisée à l'Anglo-Saxonne.
En partie seulement ... Derrière le terme « Multiculturalisme » se cache l'Américanisation de notre société. Pour toutes les cultures.


Éditorial: «La colère des peuples» Par Alexis Brézet :
Citer
Pour l'avenir de l'Amérique, la question est décisive. Elle ne l'est pas moins pour celui de notre vieille Europe, confrontée à la même révolte populaire que l'Amérique, et qui doit urgemment trouver les moyens de l'apaiser si elle ne veut pas voir déferler, du nord au sud et de l'est à l'ouest, une vague de «trumpisme» carabinée.

C'est bien ce que je crains. Bien que j'avoue être soulagé de l'élection de Trump à propos du duel OTAN-Russie, et de son opposition au TAFTA (à voir donc), je suis loin de partager l'enthousiasme de certains :

J'entends d'ici les accusations sans fin de « Trumpiste » !

... Et de rendre responsables les anti-UE des actes politiques de Trump.


Tartar a écrit :
Citer
Le point qui surnage pour moi est l'erreur monstrueuse, totale ou "voulue" des medias main stream dans les prédictions de scores.


Oui …  Ils sont en train de se démener pour trouver une explication bancale à l'erreur magistrale des prévisions des spécialistes !!!
Ri-di-cule !  :laugh:
Les stats sont bidons. C'est de la propagande, rien de plus.


Tartar a écrit :
Citer
Mais je suis certainement pessimiste.
Pessimiste gai.

Réaliste quoi.  :)


 Ivan Rioufo / article du Figaro a écrit :
Citer
La large victoire de Donald Trump, ce mercredi matin, ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du monde occidental. Le 9 novembre 1989, s’effondrait le Mur de Berlin et avec lui l’oppression totalitaire communiste. Ce 9 novembre 2016 marque la chute d’un nouveau mur, mis à bas par une même colère populaire avide de liberté.

On oublie en général de parler de « l'Après-mur ». Les entreprises US ont racheté tous les capitaux et jeté des masses d'Allemands de l'Est dans la rue. Crimes, mafia, prostitution, misère, émigration, etc.


Le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett, ses réactions dans la presse:
Citer
“La victoire de Trump offre à Israël la chance de renoncer immédiatement à l’idée de création d’un Etat palestinien”, a dit dans un communiqué M. Bennett.
“Telle est la position du président élu” Donald Trump et “telle devrait être notre politique, tout simplement (…) L’époque de l’Etat palestinien est révolue”, a-t-il ajouté.

Un constat ou un ordre ?
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 10 novembre 2016 à 20:14:38
Bonne Revue de presse  Captain

Mais au fait il reste un horrible doute.
Le Donald sera-t-il président?
C'est ce que vous saurez en assistant au prochain épisode (vu que les Clint. ont l'air de ne pas s'en faire du tout).

http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/09/grands-electeurs-americains-resultat-election-trump/

Ces représentants du peuple nommés par les partis démocrates et républicains , au nombre de 538, composent le collège électoral américain. Quand Donald Trump remporte un Etat, cela veut dire que ce sont les grands électeurs républicains de cet Etat qui auront le droit de voter.

Mais ceux-ci ne sont pas tous obligés légalement de voter pour leur candidat. Ils peuvent choisir de s'abstenir, voire de mettre dans l'urne le nom d'un autre prétendant à la fonction suprême. Ils deviennent alors des "électeurs sans foi". Au vu du désamour entre les cadres du parti républicain et Donald Trump, peut-on imaginer que les grands électeurs lui fassent défaut?

FAIRE DEFAUT ?
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 10 novembre 2016 à 21:53:02
Le formidable décalage entre ce Trump nous dit vraiment et le portrait que nos médias nous brossent en fouillant les poubelles, et pourquoi tout les stytèmes des pays corrompu sont maintenant en train de flipper.

Chavez, sort de corps  ;D

"... je suis un membre de l'élite, maintenant je suis puni pour avoir quitter le club spécial, et pour vous avoir révélé des choses terribles, qui sont en train de se passer dans notre pays. Parce que je faisais parti du club, je suis le seul qui peut réparer ça, ... et nous allons voter pour mettre cette mafia gouvernementale corrompue hors d'état de nuire, et hors d'état immédiatement..."

admn : vidéo invalide
Extraits du discours de Donald Trump en Floride (13/10/2016) (VF)

Sorte de  best of :

https://youtu.be/4bEFgINxi7k
Les discours de Donald Trump que vous ne verrez pas dans le petit journal.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: DecemberTen le 11 novembre 2016 à 08:16:40
Bennett c'est du 3° degré non?

Si tu lis la page, tu verras que non.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: DecemberTen le 11 novembre 2016 à 09:02:06
L'interdiction d'entrée des musulmans sur le territoire américain, l'une des propositions les plus critiquées de Donald Trump, le président élu américain, a réapparu jeudi sur le site internet du républicain, après avoir disparu quelques heures, officiellement pour une raison technique...

Suite et source (http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/belga/victoire-de-donald-trump-l-interdiction-d-entree-des-musulmans-sur-le-territoire-de-retour-sur-le-site-de-trump-58256363cd70fb896a683458)

États-Unis : plusieurs cas d'agressions contre des minorités depuis la victoire de Trump.

À la suite de l'élection surprise de Donald Trump, deux femmes portant le voile ont été agressées et des cas d'intimidation d'enfants d'immigrés ont été rapportés.

Une association de défense des droits civils des musulmans américains a dit jeudi suivre de près des rapports d'incidents depuis la victoire du candidat républicain Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre. Elle rapporte les agressions de deux étudiantes portant le voile, des inscriptions racistes ainsi que des cas d'intimidation d'enfants d'immigrés.
...

Suite et source (http://www.europe1.fr/international/etatsu-unis-plusieurs-cas-dagressions-contre-des-minorites-depuis-la-victoire-de-trump-2897093)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 11 novembre 2016 à 22:46:58
Paul Joseph Watson (infowars), à propos des manifestations anti Trump.

Coordonnées et payées par le milliardaire mondialiste
Geoge Soro et faux protestataires ?

https://youtu.be/XxvsIyZTpGc

(https://lupus1.files.wordpress.com/2016/11/protest-trump-600-ci-578x420.jpg?w=917&h=666)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 11 novembre 2016 à 23:07:09
"Tu sais ce qu'on va faire lundi ? On va rencontrer Donald Trump en personne"

https://youtu.be/8_GHUz_v5R0

Opinion Blog a Lupus https://leblogalupus.com/2016/11/10/lelection-de-trump-une-lecon-pour-la-france-par-ivan-rioufol/

La péroraison des anti-Trump est celle d’une oligarchie qui ne veut pas comprendre les ressorts de la révolte des Américains déclassés, oubliés par la gauche prolophobe. Cet insupportable dédain s’observe de la même manière dans la France prétendument humaniste, insensible au mal-vivre de la nation silencieuse.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: katchina le 11 novembre 2016 à 23:35:03
La chan­teuse [Rihanna] origi­naire de la Barbade a publié sur Insta­gram une stupé­fiante décla­ra­tion qu’a­vait faite le candi­dat répu­bli­cain au maga­zine People en 1998, et l’image a été ample­ment parta­gée et commen­tée sur les réseaux sociaux. « Si je devais me présen­ter, je le ferais en tant que répu­bli­cain, indiquait Donald Trump il y a 18 ans. C’est le groupe d’élec­teurs le plus stupide du pays. Ils croient tout ce que diffuse Fox News [une chaîne d’info en continu conser­va­trice, ndlr]. Je pour­rais mentir et ils le gobe­raient quand même. Je parie que j’au­rais un score extra­or­di­naire. »

source (http://www.voici.fr/news-people/actu-people/choquee-rihanna-exhume-une-etonnante-premonition-de-donald-trump-en-1998-612885#xtor=RSS-33&utm_source=yahoo&utm_medium=rss&utm_campaign=yahooActu)

 ::)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 11 novembre 2016 à 23:59:31
Deux remarques Katchina

1/ La citation de Trump par Rihanna est peut-être parfaitement réelle.
Elle est devenue virale mais pour l'instant je ne crois pas qu'un doc. l'atteste.

2/ Pire encore ce qu'il pourrait bien avoir dit est réaliste, et ne l'empêche donc pas de percer le plafond de verre du policorrect.

Cà s'explique par le fait que Trump a "réussi"(apparemment) à arracher son investiture aux républicains...qui en réalité ne l'aiment pas du tout.
Donc il se peut que la majorité de ceux qui ont voté pour lui soient des républicains déçus de leur propre parti.

Il reste pas mal de mystères dans cette élection, notamment les effacements successifs étranges des autres candidats REPS de poids, devant un non politique.
Donald s'est aussi vu affubler d'un vice-Pr. comme Pence, qu'il a probablement dû accepter pour évincer ses concurrents reps.

Il y a une ambiance ....je dirais... X FILES ???
C'est une élection à épisodes.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: katchina le 12 novembre 2016 à 00:44:32
J'ai hésité entre ce fil et la section "humour".
C'était la note surréaliste du jour.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Argonot le 12 novembre 2016 à 02:57:15
Il s'agirait d'une fausse citation , d'après le site " Les décodeurs " de " Le Monde " .
Cette citation ne figurerait dans aucun numéro de People Magazine.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/23/donald-trump-cible-favorite-des-fausses-citations-aux-etats-unis_4795786_4355770.html

( NB. je suis étonné que " Le Monde " ait un sous-site consacré à la vérification de l'information ( cf. la " charte " des Décodeurs http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/10/la-charte-des-decodeurs_4365106_4355770.html ) , alors qu'il est réputé pour biaiser subtilement l'information afin de favoriser le cosmopolitisme et diaboliser les mouvements identitaires... )
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 12 novembre 2016 à 05:15:03
(http://zupimages.net/up/16/45/6qi1.png) (http://zupimages.net/viewer.php?id=16/45/6qi1.png)

source : >> http://by-jipp.blogspot.fr (http://by-jipp.blogspot.fr/2016/11/grave-derapage-de-france-inter-trump.html)

Buzz ?

Quoi qu'il en soit j'ai l'impression qu'il y a une volonté de la caste politico-médiatique d'enflammer le débat pour canaliser tant que faire se peut la contestation ...

Cherche-t-on à enterrer l'aspect anti-caste média du vote ?

De franches rigolades en perspective ...
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: neptune75 le 12 novembre 2016 à 07:22:10
Sur facebook on attribue à Kurt Cobain, de son vivant, le fait d'avoir  souhaité l'accès au pouvoir de Trump...Donc j'ai l'impression qu'on colle des citations à tout le monde maintenant.. :P

http://metro.co.uk/2016/11/11/no-nirvana-front-man-kurt-cobain-didnt-predict-donald-trumps-presidency-6250743/?ito=twitter
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 12 novembre 2016 à 08:08:57
@ Captain Renard

Pablo Mira, je ne le connais pas mais il est censé travailler comme humoriste sur une radio d'état.
Aurait-il fait allusion à un éventuel assassinat de Hollande (ou de Poutine) sur le même ton humoristique?

Je ne crois pas.
Il s'arroge "le droit" de tourner en ridicule une personnalité étrangère ciblée comme bouc émissaire du politiquement correct officiel français.
C'est presque lâche et trop facile.

Nous sommes devant le même dilemme qu'avec l'humour type Charlie....mais Charlie est un ORGANE PRIVE.

Katchina a raison, il y a bien un problème de classement des citations.

Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: DecemberTen le 12 novembre 2016 à 15:57:01
Selon CNN (http://edition.cnn.com/2016/11/10/politics/trump-quote-facebook-trnd/), cette citation de Trump est fausse, Katchina.
Ce qui est vrai, c'est que beaucoup de républicains sont vissés sur Fox News; de là à extrapoler... ;)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 12 novembre 2016 à 19:07:34
Argonot a écrit :
Citer
( NB. je suis étonné que " Le Monde " ait un sous-site consacré à la vérification de l'information ( cf. la " charte " des Décodeurs http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/10/la-charte-des-decodeurs_4365106_4355770.html ) , alors qu'il est réputé pour biaiser subtilement l'information afin de favoriser le cosmopolitisme et diaboliser les mouvements identitaires... )

Effectivement. En même temps un bonimenteur avancera toujours des preuves de sa bonne foi. Mélanger beaucoup de vérité pour une petite dose de mensonge. Classique.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: katchina le 12 novembre 2016 à 19:08:23
Citation de: DecemberTen
Selon CNN, cette citation de Trump est fausse, Katchina.

Je m'en doutais un peu vu les sources (Rihanna et Voici) mais comme il était question du magasine People je me suis dit pourquoi pas. J'ai quand même longuement hésité entre poster ici et dans Humour d'autant que le propos est tellement crédible et intemporel (il peut s'appliquer à n'importe quel pays envahi par les télés à info en continu...)

Par contre, pour la contribution de Neptune75 (Kurt Cobain) je ferais une nuance : le sujet du fil est "le traitement médiatique". Or (pour moi) les blogs et les pages FB et cie ce n'est pas médiatique à proprement parler.

Comme le dit Tartar il y a un problème de classement (je dirais plutôt de hiérarchie) des citations. Mais je vois mal comment gérer ça, sauf, comme vous le faites tous, en restant vigilants et en ne laissant rien passer qui vous paraisse suspect.  :)

Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 12 novembre 2016 à 19:42:37
Citer
Je ne crois pas.
Il s'arroge "le droit" de tourner en ridicule une personnalité étrangère ciblée comme bouc émissaire du politiquement correct officiel français.
C'est presque lâche et trop facile.

Nous sommes devant le même dilemme qu'avec l'humour type Charlie....mais Charlie est un ORGANE PRIVE.


Ouais enfin … L'humour Frenchie est censé critiquer le pouvoir pas lui cirer les pompes … Regardes … Y'a même plus de cinéma Français …
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 12 novembre 2016 à 21:05:43
Est-ce que les médias en particulier les nôtres ont traité et analysé
ce type de propos, et informé les gens ? NON !

La guerre, partout la guerre, guerre à l'Iran, guerre à la Russie....

https://youtu.be/sGIJoaw3XYM
Hillary Clinton menace de guerre la Russie et la Chine.

Et si Trump avait tenu des propos de ce type ?

La IIIème guerre mondiale c'est pas pour tout de suite (ouf).... Au fait, ils chialent pourquoi tout les bobos, peoples etc... ??
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: DecemberTen le 13 novembre 2016 à 08:38:49
Trump a bien dit qu'il voulait "déchirer" l'accord sur le nucléaire iranien.
Ça ne va pas être facile de bazarder un traité comme celui-là, d'après ce que j'ai lu, puis surtout, ça ne va pas favoriser une diplomatie déjà très compliquée avec l'Iran, ils ne vont pas se laisser faire comme ça.
Les premières réactions iraniennes suite à ces déclarations et son élection, ne sont pas très positives, pour le moins...

A propos de la Chine qu'il a même qualifiée "d'ennemie" pendant sa campagne, même si les derniers messages diplomatiques chinois après l'élection de Trump, sont très... diplomatiques..., ils craignent vraiment une guerre commerciale, et sur ce point, Trump ferait bien de se tuyauter parce que, économiquement, financièrement et si je ne reprends même que la dette extérieure de l'Amérique, c'est bien la Chine qui les tient par les rouleaux de printemps, pas le contraire...
Sans compter il n'explique pas comment il va traiter certains petits problèmes annexes, comme les prétentions de Pékin en mer de Chine, le nucléaire nord-coréen, ou même les ventes d'armes américaines à Taïwan.
Je pense que Trump a quelques lacunes en politique, géopolitique et économie internationale, lacunes qui l'ont aussi aidé à se faire élire AMHA, grâce à ses déclarations à l'emporte-pièce et peu réalistes, pas uniquement sans doute, mais quand même.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 13 novembre 2016 à 18:47:11
De mieux en mieux !

Steve Bannon, bras droit de Donald Trump, courtise Marion Maréchal-Le Pen qui lui répond

La nièce de Marine Le Pen est d'accord pour travailler avec l'influent conseiller du président élu, qui ne tarit pas d'éloges sur elle.

Suite : http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/12/steve-bannon-bras-droit-de-donald-trump-courtise-marion-marechal-le-pen/
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Capitaine Renard le 13 novembre 2016 à 19:42:53
Dans la mesure où les électeurs avaient voté Obama aux élections précédentes, il me semble difficile de soutenir la thèse du vote raciste … Le vote Trump anti-Clinton serait plutôt axé sur le refus de la politique expansionniste colonialiste et l'arrêt de l'immigration massive. Un vote anti-Démocrate et anti-Républicain à la fois puisque le candidat était rejeté par son propre camp. Original pour le moins.
Tandis qu'effectivement, malgré le vote  traditionnellement Démocrate des afro-Américains, la tendance anti-Trump se basait sur un rejet de l'intolérance. Déjà plus classique pour le coup.
Reste à savoir quelle était la part dans la balance du vote des ex-abstentionnistes.

Les provocations de Trump seraient donc interprétées dans son propre camp comme un coup de gueule anti-système tandis que ses opposants y voient une dérive d'extrême-droite.

Dans les deux cas il s'agirait d'un anti-vote.

Si c'est le cas, on sait déjà tous les problèmes que cela pose. Trump n'a pas tant que ça le vent en poupe. Il faut prendre en compte le poids sur la politique à venir de divers groupes d'influence qui peuvent aller à l'encontre des ambitions du nouveau Président :

- l'Etat Profond
- l'industrie de l'armement
- le Congrès
- le Parti Républicain
- les pressions internationales
- les médias
- etc.

Vu la carrure du bonhomme je pense qu'il était parfaitement au courant et que l'accuser d'incompétence ou d'une méconnaissance à ce propos est une erreur. Il a joué les gros bras et se prépare maintenant pour le match à venir. Opportuniste ? Sans doute ... C'est ce qui fait à la fois son succès et sa contestation.


Paulo a écrit :
Citer
Est-ce que les médias en particulier les nôtres ont traité et analysé
ce type de propos, et informé les gens ? NON !

... Et le vote anti-caste politicomédiatique, oui, qui est très significatif malgré tout !
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 13 novembre 2016 à 21:06:52
Vidéo de Trump qui dénonce clairement « le gouvernement de l’ombre »

Vous savez ? Celui qui n'existe que chez les mythos de la théorie du complot qui n'existe pas.

https://youtu.be/6JMB9GKB8jw
Hillary Clinton exige que Trump retire cette vidéo - Trump révèle Hillary comme jamais auparavant


Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Paulo le 13 novembre 2016 à 21:55:22
Trump et les "experts" français

Presque qu'il aurait fallut publier ça dans la rubrique humour.

Sachant que les derniers dépouillements qui ont encore lieu, font
que l'écart ce creuse encore et encore.

https://youtu.be/Ys2pZTmuQjQ

Trump 78% de fonds personnels investis.

(https://lh3.googleusercontent.com/proxy/Ci99hw5cJ0J8Ok5--PkgfznC3uvLBfmMG4Js84AnW1sWa5bvE397J19Zj0sv0In2YkzK9EbZVhXKgCaL75ydIsao60qgOFyldGbw_aFfSXmQ3rNHhVM9-SNjyLtmlBMLC2zCSU3YSRjvyTDRUHRacu6YChE=s0-d)

Pendant ce le très bobo New York Time s'excuse d'avoir été.... malhonnête...


Dans une lettre à ses lecteurs, l’éditeur du New York Times Arthur Sulzberger Jr. s’excuse que l’icône emblématique du journalisme de gauche a été malhonnête dans sa couverture de la campagne de Donald Trump.

«Nous entendons nous recentrer sur la mission fondamentale du journalisme du Times promet Sulzberger, et qui consiste à rapporter honnêtement ce qui se passe en Amérique et dans le monde, sans crainte ni faveur.»

Michael Goodwin, journaliste au New York Post ajoute, dans une rubrique, ce samedi :

«Parce que le New York Times a diabolisé Trump du début jusqu’à la fin, il n’a pas été capable de se rendre compte que Trump avait mis la main sur quelque chose de réel. Et parce que le quotidien avait décidé que ceux qui soutiennent Trump étaient des tas de beaufs racistes et homophobes, il n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait dans la vie des Américains qui l’ont élu.»

(https://lupus1.files.wordpress.com/2016/11/cwriqz9usaayitm.jpg)

Dans sa lettre, Sulzberger le reconnaît, en promettant à ses abonnés que désormais son «journal va s’efforcer de comprendre toutes les perspectives politiques».

Jusque là, les directeurs de rédactions pensaient qu’ils «pouvaient décider de renoncer aux standards d’honnêteté et de neutralité sans en subir la moindre conséquence»

En savoir plus : https://leblogalupus.com/2016/11/13/election-de-trump-que-les-journalistes-ferment-leur-gueule-et-acceptent-la-democratie-trump-a-ecrase-clinton-point-final-le-new-york-times-sexcuse-et-reconnait-avoir-ete-malhonnete-a/
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 14 novembre 2016 à 12:04:08
Enorme la série d'articles et d'infos que tu as postée Paulo.

Sur ce forum, la plupart d'entre nous savons le traitement médiatique déséquilibré, la présentation malhonnête qui a été faite du candidat et de son programme, la volonté d'effrayer les électeurs de Trump en présentant ce dernier comme un fou dangereux et maléfique.

Mais de voir cette vérité avouée par les media coupables eux-mêmes, juste après le discours anti-système de Trump, c'est magnifique.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 14 novembre 2016 à 12:59:55
Quelques informations supplémentaires sur l'électorat de Trump:
Élection américaine : "Trump a emporté l’assentiment chez beaucoup de catégories sociales" inattendues
« On a beaucoup voulu penser que le prolétaire blanc était l’archétype de l’électeur de Trump« , a rappelé jeudi 10 novembre sur France Info Sylvie Laurent. Mais selon elle, il s’agit d’une « façon très étroite de voir les choses« .
 En réalité, Donald Trump a emporté l’assentiment chez beaucoup de catégories sociales que l’on n’attendait pas« , a-t-elle précisé, énumérant les autres catégories séduites par le candidat républicain, à savoir « les classes moyennes supérieures blanches« , « les gens qui ont une éducation supérieure » et « les femmes« , « y compris celle qui ont une éducation supérieure« .

Selon Sylvie Laurent, « Donald Trump est le symptôme, que l’on a vu venir depuis très longtemps, d’une dégradation de la vie démocratique américaine par le creusement des inégalités.  » L’Américain moyen est ainsi devenu « un nouveau précaire« .

Trump est "apparu comme celui qui disait la vérité"

Pour l'auteure de "La couleur du marché : racisme et néolibéralisme aux États-Unis", Donald Trump a su attirer ceux qui n’avaient pas trouvé "de gens qui les représentent dans le parti républicain". Un parti "entièrement dévolu à la cause du monde des affaires, des puissants, de Wall Street et de politiques néolibérales en faveur des plus riches".

"Et Donald Trump, avec cette parole disruptive, inopportune, a donné l’idée qu’il ne respectait pas les codes", a affirmé la chercheuse, précisant qu’il ne s’agit "non pas des codes de la bienséance, mais des codes des gens du 'club', des gens qui savent, des gens de l’élite, qui disent au peuple ce qu’il doit dire, ce qu’il doit penser, la façon dont il doit manger, l’environnement qu’il doit respecter, le travail qu’il doit accepter et les valeurs qu’il doit embrasser."

Dans ce contexte, pour Sylvie Laurent, Donald Trump "est apparu comme celui qui disait la vérité, qui parlait comme nous autres, les gens que nous sentons humiliés par cette élite éduquée qui ne nous comprend pas.

http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/election-americaine-trump-a-emporte-lassentiment-chez-beaucoup-de-categories-sociales-inattendues_1914841.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]



Sinon, en ce qui concerne les agressions de musulmans par des pro-Trump après son élection:
Une étudiante musulmane de l’Université de Louisianne (Lafayette) affirmait avoir été attaquée par deux « Blancs pro-trump » qui lui avait arraché son hijab et volé son
portefeuille.
Après enquête de la Police, et avoir été interrogée, l’étudiante à finalement avoué avoir inventé l’attaque.

Source: https://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2016/11/10/women-in-hijabs-on-2-campuses-say-they-were-attacked-by-men-invoking-donald-trump/

On recense par contre des agressions, parfois très violentes, de personnes perçues comme des électeurs de Trump.


Et enfin, dans le genre anecdotique mais marrant:
Le demi-frère de Barack Obama félicite Trump
Le demi-frère du président américain Barack Obama, Malik, s'est réjoui mercredi de la victoire de Donald Trump à l'élection américaine, et a chanté sur Twitter les louanges de celui qu'il a qualifié, étrangement, de «Malcom X blanc».
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/insolite/201611/09/01-5039416-le-demi-frere-de-barack-obama-felicite-trump.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_insolite_3808794_section_POS2
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 14 novembre 2016 à 13:07:45
Comme Gurney
Merci Paulo
 8)
Bruno Bertez, né en septembre 1944, est un patron de presse français spécialiste de l'information financière. Patron d'un groupe de presse spécialisé dans l'économie et la finance, il fonde le quotidien La Tribune. Il écrit régulièrement dans le quotidien des affaires suisse, L'Agefi. Il est blogueur régulier des sites d'information Blog à Lupus, brunobertez.com, Atlantico et Lesobservateurs.ch.

Ce spécialiste d'info financière et économiste s'est recyclé journaliste géopolitique lorsqu'il a constaté que les mouvements financiers sortaient totalement des abaques traditionnelles.
Il cherche maintenant à déduire l'histoire mondiale non pas des cours de bourse mais de l'influence des "états profonds" et ce qu'il découvre le rend de plus en plus "complotiste"...

La "déviance" comploto-conspirationniste semble prendre de l'importance dans le monde entier court circuitant les medias MS.
(reste la question du filtrage des conne bêtises)
Le score de Trump vient sans doute de là, du court-circuit.
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 14 novembre 2016 à 14:19:50
Etats-Unis : Donald Trump renoncera à son salaire de président
Le magnat de l’immobilier, né millionnaire, devenu milliardaire dans les années 80, et dont la fortune s’élève à 3,7 milliards de dollars selon le magazine Forbes, ne touchera que le dollar symbolique auquel l’oblige la loi.

http://www.lci.fr/elections-americaines/etats-unis-donald-trump-renoncera-a-son-salaire-se-president-2012406.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1479106306


"L’enquête initiale sur le 11 septembre est un désordre total et elle doit être rouverte.

Comment deux avions font-ils tomber trois bâtiments dans la même journée ? J’ai du mal à comprendre le fait que rien ne soit mentionné au sujet de la destruction du bâtiment 7 dans le document de 585 pages.

Les Américains méritent de savoir ce qui est arrivé."

Donald #Trump
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Zorn le 14 novembre 2016 à 15:12:31
Merci pour la lecture de l'article Mathias, très intéressant... et inquiétant.
Je suis toujours convaincu que Trump est un meilleur choix que Clinton, pour toutes les raisons énoncées dans ce fil. Le déséquilibre médiatique contre Trump a fait que dans ce fil nous avons surtout relayé les informations en sa défense, et le démontage des mensonges à son sujet. Mais comme tout politicien, il est loin d'être parfait. Surtout son aspect capitaliste.

Cependant, j'avoue être surpris, surtout pour la partie lobby pharma, quand on sait à quel point il les a critiqués et a remis en cause le dogme vaccinal, en prônant une liberté pour chacun de faire comme bon lui semble. Et la partie financière, quand on sait qu'une de ses mesures phares est la séparation des banques de crédit et d'affaires, ainsi que la taxation des transactions financières.

Elections toujours autant piège à c.. Le système, et en particulier la banque, finit toujours par récupérer TOUS les candidats  >:(.

Administration Trump : un ancien de Goldman Sachs au Trésor et un lobbyiste climato-sceptique à l’Environnement ?
Ceux qui voyaient en Donald Trump un pourfendeur des « élites » affairistes risquent de déchanter. Le profil des candidats pressentis pour intégrer la nouvelle administration Trump laisse rêveur : un ancien de la puissante banque d’affaires Goldman Sachs au Trésor, un patron de firme pétrolière à l’Energie, un lobbyiste climato-sceptique à l’Environnement ou des représentants de l’agrobusiness à l’Agriculture. Plusieurs secteurs économiques, séduits par les promesses de dérégulation, se réjouissent déjà.

Donald Trump a largement axé sa campagne électorale victorieuse sur un discours de rejet des élites de Washington et de Wall Street. Une stratégie gagnante qui lui a permis d’attirer une grande partie des classes populaires blanches, au détriment des Démocrates. Mais ceux qui ont pris au sérieux sa rhétorique anti-libérale, et sa dénonciation du libre-échange, des délocalisations et des excès de la finance, risquent fort de déchanter. Donald Trump se prépare en effet à nommer une équipe qui accordera une large place aux intérêts économiques. Avec notamment un ancien dirigeant de Goldman Sachs au Trésor et le patron d’une firme pétrolière au secrétariat à l’Énergie.


Suite et source: http://www.bastamag.net/Dans-la-future-administration-Trump-un-ancien-de-Goldman-Sachs-au-Tresor-un
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: Tartar le 14 novembre 2016 à 16:23:54
En partant du principe qu'il doit exister un ou même des "états profonds" aux USA comme ailleurs, des tas de scénarios peuvent être écrits.
Le gagnant final étant l'oligarchie mondiale.
Accord secret ,quoiqu'il semble actuellement, entre Clinton et Trump.
Accord secret entre Trump et Poutine.
Accords secrets au-dessus de tous ceux-ci avec ou sans leur consentement.
D'ici le 19/01/17 on peut toujours tout envisager....et ensuite ?
Ben ensuite, pareil.
 8)
Titre: Re : Re : Elections américaines 2016 / 2017 et son traitement médiatique
Posté par: katchina le 14 novembre 2016 à 23:39:45
@Alphy
Ton post a été déplacé ici :
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=14195.msg276182#msg276182
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: katchina le 15 novembre 2016 à 11:37:42
Ce sujet a été séparé de celui consacré à la campagne électorale.
Le terme "Etats-Unis" sera remplacé dans tous les sujets comportant les mots "Amérique" et "USA" dans le titre pour faciliter les recherches thématiques.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 15 novembre 2016 à 14:09:46
Certains medias comme Zero Hedge prétendent voir venir une révolution de couleur aux Etats-Unis.
Thèse complotiste comme d'hab.
Sauf que depuis le 10/11 apparemment Bill et Hillary Clinton arborent la couleur "purple" (traduisible par violet) sur leurs vêtements.
Cà ne me paraissait pas trop sérieux et trop conspi; or il se trouve que Juncker, qui ne s'est pas privé de "donner des conseils atlantistes"  à Trump arbore une cravate violette.
Surveillons les images récentes des dirigeants "atlantistes ou neocons" pour voir, par curiosité s'il n'y aurait pas un indice comme aiment en répandre parfois les gens qui s'entendent bien.

Entrefilets:
14/11/2016 C’est une missive édifiante. Elle est signée des «présidents» de l’UE et se veut une lettre de félicitations au POTUS nouvellement élu, Donald Trump. Or ce courrier banal en apparence contient entre les lignes un véritable ultimatum au trublion anti-Système à qui il est dit en substance: «Ok, vous nous avez bien eu, mais maintenant voici la Règle: ou vous vous soumettez, ou nous vous détruisons.» Bien sûr, les opérateurs-bouffons de la succursale européenne que sont les signataires Tusk et Juncker ne sont dans cette affaire que les messagers transparents de l’oligarchie du Système néolibéral atlantiste. Mais en cette période de flottement à la tête de l’Empire US, il fallait bien rappeler officiellement Donald Trump à l'ordre en lui précisant les règles du jeu dans la «cour des grands» où il vient de pénétrer par effraction. De l'autre côté de la tenaille, c'est l’inépuisable Soros qui s'occupe de faire monter la pression aux Etats-Unis en organisant l’agitation des habituels bobos de service, pour bien faire comprendre au presque 45e président US qu’il n’est pas à l’abri d’une «révolution orange» s’il ne rentre pas dans le rang. Le Système sort donc l'artillerie lourde, mais son effondrement reste pourtant inéluctable et il a lieu sous nos yeux.
http://www.entrefilets.com/Trump_menace_d_une_revolution_orange.html

Simple hypothèse naturellement...surtout que Trump (qui sait qu'il doit aller très vite et va affectivement très vite) n'est pas encore le POTUS.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 15 novembre 2016 à 14:59:28
Une analyse d'Emmanuel Todd:
"Trump, un rêve marxiste. J'étais terrorisé par l'idée d'une présidence Clinton, qui était une continuation de l'impérialisme et du libre-échange":


Interview de Emmanuel Todd, version longue - Le Gros Journal du 14/11 - CANAL+
vidéo indisponible
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 15 novembre 2016 à 15:19:07
Merci Gurney
Marche po sur mon pc!
Essayez ici:
http://dai.ly/x51yv3p
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Capitaine Renard le 16 novembre 2016 à 00:49:36
Article qui date du 29 Octobre mais qui montre bien à quel point le vote des indécis (environ 20 % - à vérifier) a pu être influencé 11 jours avant les élections.

Extraits :

Il semble maintenant confirmé qu’elle a menti aux enquêteurs, puisque des milliers d’emails ont été découverts, lors de l’enquête du FBI sur le second scandale sexuel qui implique son mari, Anthony Weiner.

Quatre appareils : un ordinateur partagé avec son mari pédophile visé par une enquête du FBI pour s’être engagé dans des activités sexuelles avec une mineure, deux smartphones de Weiner, et un smartphone appartenant à Huma Abedin contenant des milliers d’emails ont été découverts.

Procédure de la loi RICO

La Loi sur les organisations mafieuses et la corruption (RICO), votée en 1970, offre aux différentes agences chargées d’enquêter, un outil pour lutter contre le crime organisé, et permet de poursuivre et faire condamner toute personne impliquée dans une affaire de corruption ou de racket à propos d’une enquête en cours.
Sont considérées comme activité de racket par la loi : la corruption, la contrefaçon, le blanchiment d’argent, le détournement de fonds, etc.

/.../

«Mme Clinton semble avoir transformé le bureau du Secrétariat d’Etat en une entreprise de racket. Il s’agit d’une violation de la loi RICO —la Loi sur les organisations mafieuses et la corruption de 1971— Code pénal sections 1961 et suivantes».

/.../

La fraude consiste par exemple à avoir levé des fonds sous de fausses raisons (la fondation Clinton par exemple, qui aurait camouflé des dons ayant des retombées politiques illégales) et des comportements destinés à priver les Américains de leur droit d’obtenir un service honnête de la part d’un employé de l’Etat (par exemple en offrant des avantages à des personnes en échange de sommes d’argent).
La fraude et l’obstruction envers la justice peuvent être démontrées par de faux témoignages —qui peuvent être des déclarations publiques (par exemple «j’ai remis l’ensemble de mes emails professionnels au Département d’Etat») ou des mensonges proférés à des employés du gouvernement (par exemple dissimuler des dons «humanitaires» reçus de pays étrangers après avoir promis de les divulguer, ou prétendre ne pas savoir que le symbole «C» dans un document du gouvernement veut dire que le document est classé confidentiel).

/.../

Les révélations de WikiLeaks au travers des emails piratés sur le compte email de John Podesta, le président de la campagne électorale de Clinton, accumulent les preuves que la fondation Clinton était organisée dans le but d’enrichir personnellement les Clinton en utilisant les pouvoirs dont disposait alors la Secrétaire d’Etat Clinton. Hillary a systématiquement conduit ses affaires sur un serveur email extérieur au gouvernement. Elle a fait de faux témoignages devant le public, devant la Maison-Blanche, devant le Congrès, devant les tribunaux, et devant le FBI.

Elle a détruit des milliers d’emails —alors qu’ils faisaient l’objet d’une demande du Congrès, et d’une demande au nom de la loi sur la liberté de l’information  — et ce dans le but de dissimuler (entre autres) les interactions choquantes entre le Département d’Etat et la fondation Clinton.
Selon la loi fédérale, ce sont les caractéristiques d’une entreprise de fraude, de corruption et d’obstruction prévues par la loi RICO.

source : Le FBI a activé la procédure RICO contre le crime organisé, pour rouvrir l'enquête sur Hillary Clinton (dreuz.info) (http://www.dreuz.info/2016/10/29/le-fbi-a-active-la-procedure-rico-contre-le-crime-organise-pour-rouvrir-lenquete-sur-hillary-clinton/2/)

On parle bien de lutte contre une organisation mafieuse.

Pourquoi cet événement est-il toujours mis de côté par nos politiques et nos médias ?
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 16 novembre 2016 à 07:21:35
Les politiques n'ont pas intérêt à se dénoncer entre eux.
Simplement parce que la plupart de ceux qui sont "arrivés" ont des cadavres dans le placard.
(expression qui ne signifie pas qu'ils ont tué mais qu'ils ont des dossiers compromettants en attente dans les chancelleries).

Quant aux journalistes, leurs rédactions doivent toutes protéger un type influent....pas trop de vagues...à moins que la cible ne soit déjà blessée (cf Sarko Takiedine).
Donc
merci Assange.

Mais au fait?
Pourquoi les main stream medias ne contestent-ils pas plus la validité des milliers de révélations de Wikileaks?
Peur des retours de bâton?
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: neptune75 le 16 novembre 2016 à 16:01:20
D'après ce que j'ai lu,Trump puise ses conseillers majoritairement auprès du tea Party+3membres de sa famille(pour l'instant) et a refusé de se verser un salaire de président

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tea_Party_(mouvement_politique)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Ryan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Reince_Priebus


2) Des gays pro-Trump http://rue89.nouvelobs.com/2016/07/22/peter-thiel-seule-voix-pro-trump-gay-silicon-valley-264739 célèbre business angel

https://www.youtube.com/watch?v=vd6WYsifgSY&feature=youtu.be (4min Tv sciences po paris aux USA)
Titre: Re : Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: katchina le 16 novembre 2016 à 18:32:07
D'après ce que j'ai lu,Trump.... a refusé de se verser un salaire de président

Mouai, tu dis ça comme si tu croyais, je ne sais quoi de bien naïf.


Quand Donald Trump refuse son salaire de président, c'est tout sauf désintéressé

L'argent ne suffit plus à apaiser ce grand narcissique.

SALAIRE - Trente-trois mille dollars par mois. Ce salaire de footballeur moyen en Ligue 1, qui est aussi celui du président des États-Unis, Donald Trump n'en veut pas. Le successeur de Barack Obama a effectivement déclaré lors d'un entretien à la chaîne CBS, diffusé le 13 novembre, renoncer à ces 400.000 dollars annuels, conformément à sa promesse de campagne.

En théorie, le message envoyé aux électeurs américains est simple: Donald Trump sera un président désintéressé. Lui, qui a promis de lutter contre la corruption des élites, n'est pas là pour s'enrichir sur le dos du contribuable. Il ne percevra donc que le dollar symbolique auquel l'oblige la loi.

Mais en creusant un peu, on découvre rapidement que ce petit geste en dit long sur la personnalité du nouveau président. Après tout, ce "sacrifice" de 399.999 dollars sera insignifiant pour les finances de son pays. La dette publique des Etats-Unis a dépassé en 2016 les 19.000 milliards de dollars. Au rythme de cette petite économie, il faudrait que la présidence Trump dure 47,5 millions d'années pour effacer l'ardoise...

En revanche, c'est une manière de dire que 400.000 dollars de plus ou de moins n'ont aucune importance à ses yeux. "The Donald" a déjà fait fortune avec Trump Organization. D'après la magazine Forbes, sa richesse personnelle avoisine les 3,7 milliards de dollars

"Un besoin énorme d'être reconnu"

"Un salaire sanctionne une compétence, une place dans l'organigramme, un rôle d'exception, explique au HuffPost Philippe Geffroy, coach de dirigeants d'entreprises. Là, c'est une façon de dire que l'on se met au service de la nation, mais c'est aussi nier qu'en démocratie le salaire doit permettre au maximum de gens de se présenter." En effet, on peut dénoncer comme Trump la professionnalisation de la politique. Il n'empêche que le versement d'un salaire aux élus est une grande avancée démocratique. En France, il a fallu attendre 1848 et la réforme du suffrage universel pour que naisse l'indemnité législative. La politique n'est plus la chasse gardée des rentiers.

Mais c'est surtout sur le plan psychologique que la décision de Donald Trump est éloquente. "L'argent est toujours associé à la puissance et au pouvoir. Ce n'est pas que l'argent n'a plus d'importance pour lui, c'est que l'argent ne suffit plus, analyse Thierry Gallois, psychologue et auteur de 'Psychologie de l'argent'. Là, on est dans la quête d'un pouvoir absolu."

Faut-il s'en étonner? D'après notre expert, "cette quête de pouvoir peut-être associée au narcissisme, à un besoin énorme d'être reconnu, par une envie de dépasser les autres, ou quelqu'un en particulier, par esprit de revanche ou pour attirer son regard bienveillant."

On peut y voir l'empreinte de la rivalité qui l'opposait à son père, sujet déjà bien étudié. Héritier de deux générations de talentueux investisseurs dans l'immobilier, Donald Trump s'est distingué par sa réussite dans les affaires, soit pour les surpasser, soit pour se montrer digne d'eux. Dans les deux hypothèses, il aura définitivement réussi son coup le 20 janvier.

source (http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/14/quand-donald-trump-refuse-son-salaire-de-president-cest-tout-s/)
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 16 novembre 2016 à 18:52:41
Katchina, l'article que tu viens de poster est pour le coup une interprétation totalement subjective faite par un énième "expert" . Vraie ou fausse, nul ne le sait. C'est de la pure conjecture les raisons de Trump d'agir ainsi.
Les seules choses factuelles sont qu'il est milliardaire, et que ce salaire ne représente effectivement pas grand-chose pour lui, et qu'il peut se permettre de ne pas le toucher.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: katchina le 16 novembre 2016 à 19:22:24
Pour l'instant à part les déclarations directes de Trump, tout n'est que conjecture. Ce n'est pas un post d'opinion, juste une "info" à prendre ou à laisser, parmi tant d'autres.

C'était pour faire bonne mesure avec les infos qui (ici) vont toutes (ou presque) dans le même sens.  :)


Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Paulo le 16 novembre 2016 à 19:51:02
Mais c'est surtout sur le plan psychologique que la décision de Donald Trump est éloquente. "L'argent est toujours associé à la puissance et au pouvoir. Ce n'est pas que l'argent n'a plus d'importance pour lui, c'est que l'argent ne suffit plus, analyse Thierry Gallois, psychologue et auteur de 'Psychologie de l'argent'. Là, on est dans la quête d'un pouvoir absolu."

Je ne crois pas deux secondes à ces extrapolations qui me semblent particulièrement douteuses et totalement infondées et gratuites.

Psychologues et charlatans c'est souvent la même chose, et ce Thierry Gallois m'a l'air d'être lui-même un sacré narcissique, et je m'y connais...
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: katchina le 16 novembre 2016 à 20:08:40
Ce n'est pas une question de croyance. Soit il y a du vrai, soit il n'y en a pas. Seuls les faits confirment ou infirment les analyses. On verra à l'usage (ou à l'usure).

Je ne suis pas une junkie de l'information pour la simple raison qu'en politique il y a juste un avant (des promesses, des grandes idées lancées en l'air, des coups de bluff), et un après (les faits).

Tout le reste n'est que spéculation. Donc, cette info/opinion en vaut une autre jusqu'à ce qu'elle soit confirmée ou démentie par les faits.

Donald Trump n'est pas le premier président américain à renoncer à toucher son salaire: les présidents Herbert Hoover (1929-1933) et John F. Kennedy (1961-1963) ont également pris la décision de donner leurs salaires à des œuvres de charité.

source (https://fr.sputniknews.com/international/201611131028671731-trump-salaire-presidentiel/)

Pour l'instant, il ne me semble pas que Trump ait parlé de faire don de son salaire à des oeuvres de charité. Si il le fait, Thierry Gallois a exagéré, si non, il n'a pas tout-à-fait tort.

Donc, comme d'hab, wait and see.

Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Paulo le 16 novembre 2016 à 20:51:22
Pour Christine Okrent, Trump antisémite ?

admn : vidéo invalide

Dès qu'on touche à la finance internationale, la bourse, magouilles et compagnie....

Donald Trump et George Soros, ne s'apprécient pas, c'est au moins une bonne nouvelle. Le NOM risque au moins pour un certain temps prendre du plomb dans les ailles.

Citer
http://www.medias-presse.info/donald-trump-pointe-du-doigt-georges-soros-et-fait-enrager-le-bnai-brith/63915/
Un nouveau clip vidéo de propagande pour Donald Trump fait fulminer plusieurs organisations juives. Cette vidéo qui dure deux minutes est composée d’un enregistrement sonore du discours de Donald Trump à West Palm Beach en octobre 2016, discours qui avait été attaqué par la Ligue anti-diffamation (ADL), organe du B’naï B’rith, qui y voyait une « rhétorique et des métaphores qui ont historiquement été utilisées contre les juifs et alimentent toujours l’antisémitisme ».

La nouvelle vidéo illustre les accusations de Trump de complot contre le peuple américain par « des images de juifs célèbres », dixit Times of Israël. Le milliardaire mondialiste George Soros, Janet Yellen, qui dirige la réserve fédérale, et Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs, apparaissent à l’écran alors que Trump fulmine contre les « leviers de pouvoir à Washington » et les « intérêts mondiaux particuliers ».
...
admn : vidéo invalide

Citer
http://www.lefigaro.fr/international/2016/11/10/01003-20161110ARTFIG00310-israel-mise-sur-donald-trump-pour-enterrer-definitivement-le-processus-d-oslo.php

L'arrivée du milliardaire à la Maison-Blanche va probablement se traduire par une politique américaine beaucoup plus favorable à Israël, repoussant l'établissement d'un État palestinien.


De notre correspondant à Jérusalem

L'élection de Donald Trump, saluée avec une étonnante sobriété par Benyamin Nétanyahou, a déclenché des réactions euphoriques à l'aile droite de sa majorité. Les ténors du courant national-religieux, favorables à la colonisation de la Cisjordanie et hostiles à la création d'un État palestinien, semblent en effet convaincus que l'arrivée du milliardaire à la Maison-Blanche va leur permettre d'enterrer définitivement le processus d'Oslo.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 17 novembre 2016 à 08:12:21
Merci Paulo

Ockrent ne risque pas d'être poli-incorrecte, ce serait un suicide politique.
Apparemment Netanyahou ne hait pas Trump....donc Netanyahou est antisémite.

Bon.
Je fais juste ma remarque de parano.
Comme les Clint. Ockrent arbore du "violet".
Observons aussi les cravates de Juncker. et autres neocons.
Titre: Trump et Dieu ...
Posté par: Kro le 17 novembre 2016 à 14:48:10
De nombreux chrétiens évangéliques aux USA avaient prédit la victoire de Trump..
J'ai trouvé intéressant la vision d'un certain Lance Wallnau (coach chrétien assez connu là-bas), qui, il y a plusieurs mois désignait Trump comme le candidat du chaos choisi par Dieu et prophétisait sa victoire :

https://youtu.be/NFhHknCytuQ
An Interview with Lance Wallnau on "God's Chaos Candidate."

Dans l'Ancien Testament, livre d'Esaïe au chapitre 45, il est fait mention du roi Cyprus qui ne connait pas Dieu mais qui a quand même été choisi pour régner par Dieu. Et donc comme Trump pour être le 45 ème président des USA. ( 45=45, signe prophétique pour certains...)


L'église internationale de Las Vegas (iclv.com) a reçu Trump 2 fois ces dernières semaines, et Denise Goulet, la pasteur a prophétisé sur lui.

C'est quand même étonnant de voir Trump se laisser faire comme un petit enfant ..
Trump et Poutine vont être sollicités par le Sanhedrin pour la reconstruction du temple de Jérusalem, signe de la fin des temps :

http://www.breakingisraelnews.com/78372/bin-exclusive-sanhedrin-asks-putin-trump-build-third-temple-jerusalem/#7Dijb0RJMI7wrfeA.97
en français :
http://pleinsfeux.org/demande-du-sanhedrin/#.WC20gtzApbB

A suivre...
Titre: Re : Trump et Dieu ...
Posté par: katchina le 17 novembre 2016 à 23:27:34
Contribution fusionnée.

@Kro
Relire le règlement que tu as accepté lors de ton inscription (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=9978.0l) et particulièrement les articles 6 et 7 concernant les liens et vidéos en langue étrangère.
Exceptionnellement la première vidéo a été conservée. Les autres ont été supprimées.

Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Kro le 18 novembre 2016 à 10:42:54
Désolée, je ne savais pas que l'anglais n'était pas autorisé..
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 18 novembre 2016 à 13:11:18
Une lettre d'un ancien rédacteur en chef de France Inter à la rédaction actuelle (ceci pourrait aussi être posté dans un sujet sur la désinformation médiatique en France en général), à Patrick Cohen en particulier :

[...]
Il y a peu de temps je vous écrivais pour vous dire que vous ne respectiez même pas la plus élémentaire éthique professionnelle. Et vous ne m’avez même pas répondu car bien sûr je ne suis plus rien à vos yeux. Vous oubliez simplement que notre génération de journalistes professionnels a appris que la base du métier ce sont en priorité “les faits, rien que les faits et toujours les faits”.

En réalité vous ne faites plus du tout le même métier puisque, pour vous, les faits sont inconnus. Vous utilisez votre fonction sur l’antenne pour créer les faits à votre image, selon votre pensée, votre opinion : c’est tout simplement honteux mais comme vous êtes tous formatés de la même manière vous n’êtes même plus capables de vous en rendre compte, persuadés que vous êtes tous dans LA vérité, “votre vérité”, celle en laquelle tout le monde doit croire. C’est la pensée unique dont vous êtes incontestablement un brillant exemple et même un représentant parfaitement extraordinaire !

Aujourd’hui je me demande si vous vous respectez vous-mêmes, en tout cas le moins qu’on puisse dire, c’est que vous ne respectez pas la profession de journaliste, un métier en perdition, où la “médiocratie crasse”* (dont France Inter constitue aujourd’hui un exemple admirable) est bien en place.

Le drame c’est que vous ne respectiez pas l’essence même du devoir d’information, le pluralisme, et encore moins vos auditeurs en leur imposant la voie très étroite, et de plus en plus étroite, de la pensée unique. Je me rappelle aussi vous avoir écrit pour dénoncer le fait que vous apparteniez sans aucun doute, par votre attitude, au groupe de ceux qui font le lit de Marine Le Pen que ça vous plaise ou non. Mais comme d’habitude, bien sûr, vous êtes convaincus d’avoir raison.


Lettre complète, qui parle aussi de Trump, ici: http://www.ojim.fr/lettre-ouverte-a-patrick-cohen-dhenri-charpentier/
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 18 novembre 2016 à 13:33:00
Merci Gurney

C'est assez réjouissant.
Charpentier a raison.
les "gens" de la presse mainstream sont pour certains ,comme les hommes de l'établissement, convaincus que le Peuple, faute de culture sans doute, les écoute et pense comme ils disent de le faire.
Ben y se gourent!!

Les Peuples qui en ont marre qu'on pense pour eux "officiellement" se vengent en votant Trump ou LePen.
We The People redevient autonome et montre qu'il a un cerveau sans doute mieux foutu que celui des élites auto entretenues.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 21 novembre 2016 à 17:42:19
Une bonne nouvelle après la série de nominations catastrophiques faites par Trump, (dont notamment l'infâme Myron Ebell à l'environnement: il nie le réchauffement climatique, a contesté la nocivité du tabac, etc):
Traduction
Trump : « Liens entre vaccins et autisme, cela va être étudié de près »

Le président élu, Donald Trump, estime que les vaccins pourraient être responsables de l’épidémie d’autisme. Lorsqu’il prendra ses fonctions en janvier, il promet de faire ressortir la vérité et de « sauver nos enfants ainsi que leur avenir ».  Quand Trump sera à la Maison Blanche et disposera des pleins pouvoirs exécutifs, le lien entre vaccins autisme devrait subir l’examen le plus minutieux dont il ait jamais fait l’objet.

Trump a rejeté l’affirmation officielle selon laquelle il n’y a pas de lien entre les vaccins et l’autisme. Il affirme que l’on a camouflé la vérité et que  « les détracteurs comprendront bientôt ».

« Nous avons eu tellement de cas [rapportés par] les gens qui travaillent pour moi. Il y a peu, un enfant de deux ans et demi, un merveilleux petit gosse  s’est fait vacciner. Une semaine plus tard il a fait une très forte fièvre et est devenu très, très malade. Aujourd’hui il est autiste. »

Au cours d’un débat du parti républicain avec Trump, le Dr Carson a affirmé qu’il n’y avait pas de « preuve documentée » que les vaccins étaient responsables de l’autisme. Le Dr Carson, neurologue, a cependant admis qu’ « il était vrai que nous administrons probablement trop de vaccins dans un trop court laps de temps. »

La réponse de Trump fait écho à celle qu’il a donnée sur Fox News en avril 2012, dans laquelle il avait également raconté l’histoire d’un enfant d’un de ses employés dont la santé avait été endommagée après qu’il ait reçu des vaccins.

«  Je suis devenu assez familier avec le sujet », a expliqué Trump à Fox News’ Fox Friends. « Vous savez, j’ai une théorie – c’est une théorie en laquelle croient certaines personnes à propos des vaccinations. Nous n’avions jamais connu une chose pareille. C’est maintenant devenu une épidémie. Cela s’est surtout passé au cours des 10 dernières années. La situation s’est encore aggravée au cours des deux dernières années. Quand vous conduisez un bébé qui pèse à peine 12 livres chez un médecin et qu’on lui injecte plusieurs vaccins combinés – je suis pour les vaccinations- mais je pense que quand on administre en une seule fois tous ces vaccins, et que deux mois plus tard, le bébé a tellement changé, c’est que plusieurs choses se sont réellement passées. J’ai vraiment connu ce genre de cas. » [...]


Suite et source (en anglais donc) : http://yournewswire.com/trump-vaccines-cause-autism-investigated/
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: DecemberTen le 23 novembre 2016 à 16:16:56
Le "Heil Trump !" de suprémacistes blancs

VIDÉO.
Des journalistes américains ont filmé une réunion d'un parti d'extrême droite pro-Trump.
Son leader appelle au "nettoyage ethnique" des États-Unis.


https://www.youtube.com/watch?v=IDceBXZGtpI
"Heil Trump!" : l'extrême droite américaine fête Donald Trump

Ces images n'auraient pas dû être enregistrées.
Daniel Lombroso et Yoni Appelbaum, du magazine américain The Atlantic, comme d'autres journalistes invités, auraient dû quitter la salle après le dîner. Mais ils s'y sont attardés avec leurs caméras et ce qu'ils ont vu et entendu choque.

« Heil Trump ! Heil notre peuple ! Heil la victoire ! » scande le public à coups de saluts nazis, lors d'une conférence du National Policy Institute, une organisation américaine qui se qualifie d'« indépendante, dédiée au patrimoine, à l'identité, et au futur des descendants européens aux États-Unis et à travers le monde »
...
Richard B. Spencer utilise dans son discours une terminologie nazie en qualifiant la presse de « Lügenpresse », autrement dit « la presse du mensonge ». « La presse a clairement décidé de mater et faire la guerre contre la légitimité de Trump et l'existence éternelle d'une Amérique blanche. (...) Mais en réalité, ils nous ouvrent grand la porte
...

Suite et source (http://www.lepoint.fr/monde/le-heil-trump-de-supremacistes-blancs-22-11-2016-2084786_24.php)
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 23 novembre 2016 à 16:42:28
No comment.
Cà doit être vrai puisque le Point le relate.
C'est mauvais pour les Trumpistes.

Nous aurons à trier le plus impartialement possible puisque nous ne savons pas les vrais "mobiles" ni les vrais sponsors de Trump s'il en a?.
Le tri devant être ,aux USA comme en France, "motorisé par le doute" en toutes circonstances..
Guy Debord avait très bien résumé l’essence de ce crypto-totalitarisme du Système en affirmant que dans les démocraties libérales, «les droits dont nous disposons sont essentiellement des droits de spectateurs», c’est-à-dire qui nous laissent libres de critiquer le film qu’a décidé de nous projeter le Système, mais en aucun cas d’en modifier le scénario.

http://www.entrefilets.com/De_la_democratie_spectacle_a_la_democratie_tramway.html
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 23 novembre 2016 à 17:24:47
@DecemberTen:
A la fin de l'article, il est tout de même précisé: Deux jours après la publication de cette vidéo, l'équipe de Donald Trump faisait la déclaration suivante : « Le président élu a toujours dénoncé le racisme sous toutes ses formes, et il a été élu parce qu'il sera un leader pour tous les Américains. » C'est pas comme si ces gens faisaient partie de l'équipe de Trump. Sinon, tous les membres du PS sont-ils des escrocs et des prédateurs sexuels? Tous les membres de LR sont-ils des menteurs, des détourneurs de fonds? Tous les écolos sont-ils des pédophiles (comme cela avait été le cas en Allemagne) ? On ne peut pas généraliser le comportement de quelques-uns à tout un groupe, surtout quand ce dernier les condamne. De plus, là, ils ne font même pas partie du groupe!

Aujourd'hui, il y a au moins autant de personnes qui se sont faites agresser par des "démocrates" pas contents PARCE QU'elles ont voté Trump , que des minorités par des racistes débiles (jusqu'à présent, ces dernières se sont révélées être surtout des inventions). Mais a priori, la balance penche plutôt dans le sens des premiers.
https://www.google.fr/search?q=Trump+voter+mugged&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=MsE1WMnBO8SiU5-xvNgK#safe=off&q=Trump+voter+beaten

Il y a des c*****ds partout.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 23 novembre 2016 à 17:38:17
Oui Gurney
Société du spectacle (debordienne) oblige.
L'abbé Trump ne sait pas forcément que ses oyes forniquent derrière l'église.
Mais il est tenu pour responsable et c'est la logique du système.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Tartar le 23 novembre 2016 à 17:45:39
Le monde à l'envers.
La menace de Trump jouée par Clinton.

Plusieurs informaticiens reconnus incitent l'équipe de campagne de Hillary Clinton à demander un recompte des voix du scrutin présidentiel dans les Etats-clés du Wisconscin, du Michigan et de la Pennsylvanie, rapporte CNN. Ces spécialistes indiquent avoir trouvé des preuves que le décompte des voix dans ces trois Etats a été manipulé ou piraté.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2998472/2016/11/23/Decompte-des-voix-manipule-ou-pirate-dans-trois-Etats.dhtml
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 03 février 2017 à 17:30:38
C'est dommage, nous n'avons pas alimenté ce sujet pour garder trace des (riches) premières actions du président Trump.
Il y aurait énormément à dire, en bien comme en mal.

Je vais ici simplement poster une intervention de Nigel Farage au Parlement Européen, qui concerne le décret anti-migrants de Trump, et qui met bien en évidence la sélectivité dont fait preuve l'indignation internationale. Car les mesures de Trump sont nées sous... Obama! Et elles n'avaient pas fait l'objet d'une indignation ou opposition particulière à l'époque.

https://www.youtube.com/watch?v=G7TcJ12NPU4
Nigel Farage : "Si j'ai tort, vous pouvez me virer de ce parlement aujourd'hui"


Je rajouterais que, de même, lors de son mandat, Bill Clinton avait fait des déclarations dénonçant l'immigration illégale similaires à celles de Trump, et que lui s'était fait ovationner par les Démocrates et les media...

https://www.youtube.com/watch?v=auZRVqrCLY8
Bill Clinton Was Trump Back In 1995 - Illegal Immigration

Traduction:
Tous les Américains – pas uniquement dans les Etats qui sont le plus impactés, mais partout dans le pays – sont à juste titre dérangés par le nombre élevé de sans-papiers qui entrent dans notre pays.
Les emplois qu’ils possèdent devraient plutôt être attribués à des citoyens, ou des immigrants légaux.
Le service public qu’ils exploitent est un fardeau pour nos citoyens imposables.
C’est pourquoi notre administration a entrepris une démarche agressive visant à sécuriser encore plus nos frontières : par le recrutement d’un nombre record de douaniers, par la remigration 2 fois plus important qu’auparavant de sans-papiers criminels, par la chasse aux marchands de sommeil, et par l’exclusion des avantages sociaux aux sans-papiers.
Dans le budget que je vais vous présenter aujourd’hui, nous essayerons de faire plus encore. Pour accélérer la remigration des sans-papiers arrêtés pour crime, pour mieux identifier les sans-papiers sur leur lieu de travail, comme cela a été recommandé par la commission dirigée par l’ancienne Congresswoman Barbara Jordan.
Nous sommes un pays d’immigration. Mais nous sommes aussi un pays de lois.
Il est mal, et il mène à la défaite, qu’un pays d’immigration permette ce genre d’abus avec nos lois comme ce fut le cas ces dernières années. Et il nous faut faire plus pour arrêter cela.
Titre: Re : Etats-Unis - élections 2016/2017
Posté par: Zorn le 06 février 2017 à 14:24:04
Une déclaration de Trump au sujet de Poutine, tirée d'une interview de Fox News à paraitre:

https://www.youtube.com/watch?v=30VzSix_-EQ
Journaliste : "Poutine est un tueur". Trump : "Notre pays est si innocent ?" (FoxNews, 04/02/17)



O’Reilly : Respectez-vous Poutine ?
Trump : Je le respecte …
O’Reilly : Ah bon, pourquoi ?
Trump : Je respecte beaucoup de personnes. Mais cela ne signifie pas que je m’entendrai avec elles. C’est le leader de son pays. Je dis que c’est mieux de s’entendre avec la Russie que pas. Et si la Russie nous aide dans notre combat contre Daech, qui est une lutte majeure, et contre le terrorisme islamiste à travers le monde, alors c’est une bonne chose. Vais-je m’entendre avec lui ? Aucune idée.

O’Reilly : Poutine est un assassin cependant. Poutine est un assassin.
Trump : Nous avons beaucoup de tueurs. Vous croyez quoi, que notre pays est si innocent ?

- Fox News, 4 février 2017