Recherches => Recherches & Evènements => Discussion démarrée par: Arcanes le 05 mai 2008 à 00:04:44

Titre: Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Arcanes le 05 mai 2008 à 00:04:44
"Aux fins de discussion, le présent document utilisera le drone définition décrit dans l'e AIAA
Comité des normes "," Lexique de drone / Terminologie Bureau régional pour l'Afrique ". Il définit un drone à être: "Un avion
qui est conçu ou modifié, sans procéder à un pilote de l'homme et est géré par voie électronique d'entrée
initiée par le contrôleur de vol ou par un vol à bord autonome système de contrôle de gestion
qui ne nécessite pas d'intervention contrôleur de vol. "


   
Introduction / Objectif
La National Aeronautics and Space Administration (NASA) dirige un effort important
d'évaluer les capacités de aérien sans véhicules (UAV) 1 pour l'usage civil. Une partie essentielle
de cette activité est d'élaborer un rapport qui servira de feuille de route pour le développement de
ces applications. Le but de ce rapport, qui viendra compléter le Bureau du
Secrétaire de la Défense drone Feuille de route, est de quatre volets:
• Afin de déterminer et de documenter le potentiel futur civile pour des missions fondées sur les drones
définies par l'utilisateur.
• Afin de déterminer et de documenter les technologies nécessaires pour soutenir ces futurs
missions.
• Pour discuter de l'état actuel de la plate-forme et les capacités requises
technologies; identifier celles qui sont en cours, celles qui sont prévues, et ceux pour lesquels
pas de plans d'urgence existent.
• Fournir les bases pour le développement d'un drone civile feuille de route.
Le contenu du document d'évaluation sera mis à jour régulièrement et utilisés pour
évaluer la faisabilité des missions futures. En outre, il contribuera à influencer le financement
décisions à développer des technologies qui sont considérés comme permettant ou nécessaire, mais ne sont pas
contenues dans les plans de financement approuvé et des lignes directrices.

   
Le contenu du document d'évaluation sera mis à jour régulièrement et utilisés pour
évaluer la faisabilité des missions futures. En outre, il contribuera à influencer le financement
décisions à développer des technologies qui sont considérés comme permettant ou nécessaire, mais ne sont pas
contenues dans les plans de financement approuvé et des lignes directrices.
Note que, si Département de la défense (DOD) des missions ne sont pas considérés comme faisant partie de
ce processus d'évaluation, il est reconnu que bon nombre des technologies habilitantes
mis au point pour les drones militaires seront semblables ou identiques à celles requises pour les drones civils.
En conséquence, cet effort exigera une étroite coordination et continue entre la NASA et
Ministère de la Défense afin d'utiliser et d'inclure, dans la mesure du possible, ceux que les technologies militaires
soutien des missions civiles. De même, il est prévu que les efforts déployés par la NASA conduira à
améliorations de certaines des technologies nécessaires à la fois les applications militaires et civiles
et seront partagés avec les opérateurs DOD.
Le but de ce document est de donner une version abrégée du drone capacité
rapport d'évaluation. De cette façon, le lecteur peut avoir suffisamment de connaissance de la NASA
évaluation afin de déterminer si les drones ont des applications dans le lecteur de l'organisation, et
afin de déterminer s'il ya suffisamment d'intérêt à examiner les détails contenus dans l'évaluation.



   
Histoire de drones

La notion de l'utilisation de drones, dans une forme ou une autre, a été autour depuis la Première Guerre mondiale
Les États-Unis n'a pas commencé à expérimenter sérieusement avec les drones de reconnaissance sans pilote
jusqu'à la fin des années 1950. L'idée de pouvoir effectuer des missions d'espionnage ou de fournir des munitions
sur les objectifs derrière les lignes ennemies sans leur causer de tort à un projet pilote a intrigué la planification militaire stratèges. Les premiers efforts d'utiliser le concept avéré infructueux.

Toutefois, le Vietnam La guerre et la guerre froide a incité une variété de programmes de développement, qui a conduit à plusieurs drones de reconnaissance, comme la foudre et Firebee Bug.

Les premiers drones étaient difficiles à exploiter et à entretenir. La Force aérienne déployés pour
une variété de missions, y compris la collecte de renseignement et la collecte et de haut -
à basse altitude les deux images de jour comme de nuit. L'urgente nécessité de sans
véhicules aériens a pris fin avec la guerre du Vietnam, mais les services sont restés intéressés par
explorer les possibilités que ces appareils avaient à offrir. Les événements militaires au Moyen -
Est depuis les années 1990 ont renouvelé l'intérêt dans les drones. La performance par
des véhicules tels que les Predator et Global Hawk a stimulé l'intérêt dans les drones d'civile
utilisation.

Pour des applications civiles, la NASA des programmes tels que le PA-30 en 1969 examiné à distance
contrôle un avion depuis une station au sol, mais un pilote dans le poste de pilotage à prendre en charge sila recherche ne se passent pas comme prévu. La NASA participe à plusieurs autres succès
des programmes pour aider à développer des bases de données pour les futurs drones de chercheurs, tels que le F-15 Spin
Recherche de véhicule, un 3 / 8 échelle avion; Drones aérodynamique et d'essais structurels
(DAST) et le très maniable Aircraft Technology (HIMAT).

   
Dans les années 1990, la NASA dirigée par un programme, avec les partenaires de l'industrie, à développer des technologies pour aider un jeune drone marché. Cet effort a porté le potentiel commercial d'un drone l'accent sur le marché. Poursuivre les travaux développés à partir de cet effort vise la résolution des grands technologique et politique obstacles qui restreignent le développement de ces appareils à leur plein potentiel .. Les neuf années de programme de la NASA, a appelé de recherche sur l'environnement Aéronefs et de capteurs de technologie (ERAST), a contribué à redéfinir avec la technologie de drones la recherche sur les moteurs, les capteurs intégrés et les véhicules qui conquérir les obstacles à haute altitude, longue endurance (HALE) les aéronefs. Produits résultant de l'ERAST partenariat, Pathfinder, Helios, Altus, Persée et B, et peut-être pourrait entraîner dans les véhicules avec l'altitude au-dessus des plafonds 100000 pieds endurances et jusqu'à 6 mois.

Potentiel des applications civiles


L'adéquation de drones "terne, sale et dangereux" missions, le succès croissant de
Drones en service et de démonstration, les augmentations de capacité de charge utile plus récentes
Beaucoup de publications de la prévision technologique ont cité un large éventail d'applications
les drones de nouvelles missions, de remplacer les méthodes pour les missions et
ajoutant une nouvelle dimension aux missions existantes. Exemples de ces missions comprennent:

• la frontière et costal patrouille et de surveillance
• Homeland Security
• l'application de la loi et des opérations en cas de catastrophe
• Cartographie numérique et planification / gestion des terres
• Recherche et sauvetage
• Détection d'incendie et de gestion de lutte contre l'incendie

PROJET
• Les communications et les services de radiodiffusion
• Agriculture de précision et de la pêche
• Transport terrestre de surveillance et de contrôle
• systèmes de renforcement par satellite
• contrôle de la circulation aérienne de soutien
• ligne de transmission de puissance de suivi
• recherche sur l'environnement et de l'air de gestion de la qualité / de contrôle.

Les drones représentent actuellement une relativement petite partie du marché de l'aéronautique (environ
1.25B $ dans la recherche de financement et de production en 2003). Toutefois, ils constituent l'une des les plus dynamiques des parties de l'industrie. Ce qui attire tant l'attention qui leur est le
un potentiel de développement important et de nouveaux rôles à la fois la défense et des applications civiles.Bien que le développement de drones à usage civil en est aux premiers stades, il semble qu'il y sont nombreuses utilisations proposées pour eux. Toutefois, plusieurs conditions préalables doivent être remplies de rendre un drone viable, rentable et réglementé alternative à la limite des ressources existantes.

Grand civile et commerciale obstacles sur le marché comprennent:


• L'absence de règlement sur l'espace aérien qui couvre tous les types de systèmes de drones (englobant
Sens et d'éviter ", l'espace aérien et l'intégration des questions de navigabilité)
• abordabilité - le prix et la personnalisation des questions (par exemple, les plates-formes, ouvert
architecture modulaire)
• Les efforts visant à créer des besoins des clients
• Responsabilité civile exploitation
• Capacité de charge utile de flexibilité
• La technologie de capteur et la miniaturisation
• Manque de la sécurité non militaire fréquence pour l'exploitation civile
• Perception de la fiabilité (par exemple taux d'attrition véhicule c. vols avion)
• Opérateur des questions de formation
• Reconnaissance / perception client
• l'évolution des technologies de multi-mission de capacité
• Les obstacles à l'emploi

Pour un marché civil de mettre au point, des analyses coûts-avantages doit prendre en charge l'utilisation de cesles véhicules au lieu des méthodes actuelles et pour les nouvelles missions ne se fait. Dans ces casoù la sécurité de l'opérateur est le problème, la nécessité d'accomplir la mission devient lepoint de convergence plutôt que les éléments de coût.


Market Forecast
Des prévisions de marché pour l'industrie de drones sont tempérées par le fait qu'ils ne comprennent pas les projections pour la charge utile des coûts ou les dépenses de fonctionnement. L'absence de l'inclusion de ces coûts éléments, il est difficile de développer une très grande précision des prévisions du marché en termes devaleur en dollars. Le tableau 1 énumère les diverses prévisions de marché basée sur le nombre d'unités de demande (systèmes de base) plutôt que la valeur totale du marché y compris les opérations et le capteur suites. Selon certaines estimations, lieu d'exploitation et de capteurs coûts sont plus élevés que lales frais d'acquisition de la cellule et l'avionique. De l'intérêt pour cette prévision est le fait que indiquent tous un taux élevé de croissance du nombre d'unités au cours des dix prochaines années.Par extension, l'accroissement du soutien du marché pourraient être considérés comme des explosifs.
Pour les drones de jouer un rôle futur dans les missions précédemment identifiés, la structure des prix jouera un influence majeure dans le secteur civil taux de croissance.

   
D'intérêt à cet effort est le fait que les prévisions de marché pour une croissance explosive en matière civile. Les drones se produit dans le même laps de temps que la technologie prévisions indiquent que la
technologies permettant de drones viendront à échéance. Avec l'introduction de nouvelles technologies et améliorations de ceux qui existent déjà mis au point au cours de cette période, ces prévisions de marché sont sur un voie de devenir réalité.

Département de la Défense
Cours de l'exercice 2001 budgetForce de frappe à 1 / 3
Les drones d'ici à 201 La cellule militaire et avionique

Groupe Teal Décembre 2002 Marché à doubler d'ici 2014
Militaire, de la science,
la sécurité intérieure
Et la cellule
avionique

Frost et
Sullivan
Octobre 2003 5.5b EUR par 2012 militaires, de la science,
la sécurité intérieure
Et la cellule
avionique

Prévision Int'l Octobre 2003 $ 10.6B d'ici à 2013
Massive croissance 2010
Militaire, de la science,
la sécurité intérieure
Et la cellule
avionique

   
Évaluation des capacités structure
La structure organisationnelle présentée dans la figure 1 illustre la hiérarchie des potentiels
utilisateurs dans le document d'évaluation.
(là ils présentent un tableau).

Ces catégories indiquant l'état actuel privé et les organisations du secteur public qui ont
manifesté de l'intérêt que les utilisateurs potentiels de drones. Bien que les missions de DOD ne seront pas examinées dans le cadre de ce rapport, il est reconnu que bon nombre des technologies mises au point permettant pour les drones militaires seront semblables ou identiques à celles requises pour les drones civils. En conséquence,la coordination entre la NASA et le ministère de la Défense permettra d'utiliser et d'inclure, dans la mesure du possible,des technologies militaires à l'appui des missions civiles. Pour la fonction de drones marché à maturité, il existe des besoins différents qui doivent être remplies. Figure 2décrit ces besoins dans un schéma basé sur l'analyse des contributions des ateliers organisés avec les utilisateurs potentiels mission et l'expertise de l'équipe de drones. Certaines sont traitées  actuellement par les programmes existants (par exemple, l'accès à l'ENA) et d'autres comme indiqué semblent avoir des lacunes dans leur développement.

Ce rapport est la version initiale de la fonction de drones et les capacités d'évaluation, parce que
contraintes de temps, est fortement pondéré vers la Terre missions scientifiques. Additionnelle
des ateliers et des entrevues sont menées pour alimenter une mise à jour majeure et la portée
l'expansion de ce document devrait être achevée en Mars 2006. Au cours de la prochaine année,
le champ d'application sera élargi, des technologies de mai être identifiés, et le statut de
ces technologies (et leurs projets de développement) sera amélioré et mis à jour.
Commentaires seront demandées à l'UAV utilisateurs précis en ce qui concerne la capture des missions
et des technologies. Le Mars 2006 Sortie contiendra des chemins proposé à un plus grand
Drone capacité. Par la suite, des mises à jour mineures seront effectuées chaque année avec une mise à jour majeureeffectués en 2009. Le calendrier de ces mises à jour est indiquée à la figure 3.
   
   
Final Thoughts
Deux aspects de la gestion du Président Ordre du jour sont pris en charge par cette entreprise.
Tout d'abord, il est celui qui engagera plusieurs agences dans les efforts que les parties prenantes et
bienfaiteurs des systèmes. En ce sens, le marché sera déterminé par l'utilisateur exigences et applications. Le deuxième aspect est l'un de soutenir économique développement dans le secteur commercial. Des prévisions de marché pour l'utilisation civile de drones onta indiqué un stade infantile marché à l'heure actuelle, avec une croissance soutenue prévue. Il y a quelques difficultés à établir la valeur du marché depuis l'estimation exclut les composants typique du système autres que les plates-formes aériennes. Toutefois, un fait qui peut être tirées de ces prévisions est que tous montrent un taux de croissance durable à long terme. Un deuxième point est que le marché des prévisions pour la croissance devrait permettre et la technologie de maturation courbes sont en harmonie. Ainsi, la demande du marché devrait être là lorsque les systèmes des capacités sont prouvés.   


Le but de favoriser les capacités des drones peut plus facilement être réalisé par éliminer bon nombre des obstacles techniques et réglementaires à la fonction de vol de drone. Cela signifie que la NASA doit s'efforcer de développer des technologies de la faible préparation technologique les niveaux pour ceux qui peuvent être facilement développés dans le bon sens. En outre, les politiques doivent être encouragées à faciliter drone de vol dans l'espace aérien. À la suite de ces efforts, le coût deviendra un moindre impact sur le développement du marché. Lorsque ces devenir réalité, l'innovation et l'esprit d'entreprise va faire baisser le coût des vols de drones et de renforcer la sécurité, la fiabilité, l'opérabilité et de drones. Comme les coûts diminuent et l'accès à l'espace aérien devient une routine, le marché des drones devrait se développer rapidement en fonction de différentes variables des prévisions de marché. Ce coût changement seront les moteurs de l'explosion du marché la croissance dans le secteur civil qui est prévu dans plusieurs études. Cette évaluation faciliter la croissance du marché en identifiant les critiques définis par l'utilisateur la technologie et la capacité exigences qui n'ont actuellement pas le financement des plans en place.

(désolée pour la traduction google mais j'ignore comment créer un lien via un pdf)
Titre: Re : NASA RAPPORT DRONE
Posté par: Nemo492 le 05 mai 2008 à 00:31:25
un lien vers un Pdf ??
Mais c'est exactement comme un lien d'URL :
http:://www.unsite/Le_Fichier_Acrobat.pdf entre deux balises comme ça :  ici  (http://ici)
Titre: Re : NASA RAPPORT DRONE
Posté par: Arcanes le 05 mai 2008 à 00:55:26
http://www.nasa.gov/centers/dryden/pdf/111760main_UAV_Assessment_Report_Overview.pdf (http://www.nasa.gov/centers/dryden/pdf/111760main_UAV_Assessment_Report_Overview.pdf)

J'ai contourné le problème je suis allée sur le site la chercher tout simplement. (Autrement le fichier une fois sur mon ordi je n'ai pas d'adresse pour créer le lien, en fait une fois ouvert je sais pas comment creer le lien).
Titre: Re : NASA RAPPORT DRONE
Posté par: Nemo492 le 05 mai 2008 à 01:06:17
Bien, c'est exactement ce que j'essayais d'expliquer.
Parfait.
Titre: Re : NASA RAPPORT DRONE
Posté par: Arcanes le 05 mai 2008 à 01:36:21

http://www.nasa.gov/centers/dryden/pdf/88037main_H-1261.pdf (http://www.nasa.gov/centers/dryden/pdf/88037main_H-1261.pdf)

Titre: Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: titilapin2 le 20 septembre 2008 à 15:03:07
04 septembre 2008  IA: Au delà de l'intelligence humaine.


La "Singularité" est à l’origine un phénomène mathématique, souvent utilisé en physique théorique. C’est le moment ou la description d’un objet cesse d’être possible parce qu’une ou plusieurs des variables qui le décrivent deviennent infinies (c’est ce qui se passe lorsqu’on divise par zéro).

La “Singularité technologique” a été popularisée par Vernor Vinge,dans un article qui est devenu la référence sur le sujet. Vinge, mathématicien et auteur de sciences fiction, postule que l’évolution exponentielle de la technologie atteindra bientôt un point au-delà duquel il ne nous sera plus possible de l’appréhender.

En extrapolant la loi de Moore, qui implique un doublement de la puissance de calcul tous les 18 mois, l’homme aura créé en 2035 une intelligence supérieure à la sienne. Nous rentrerons alors dans une autre ère que celle de l'intelligence humaine !

Cette idée, jusqu'ici jugée folle ou sans intérêt, est aujourd'hui respectable et respectée par le milieu scientifique.

(http://www.internetactu.net/wp-content/uploads/2008/08/ieeespectrumsingularity.jpg)

La Singularité : une rupture vers un nouveau monde

La Singularité vient récemment de faire la Une d’un numéro spécial de la célèbre IEEE Spectrum et du New Scientist.
Une reconnaissance inattendue pour une théorie qui est encore renvoyée au rang des délires pour nombre d'enseignants et de chercheurs de nos universités, voire de notre Institut.



posted by Bernard Claverie - IdC_Bordeaux_2 @

------------------------------------------------------------------

Bernard Claverie
Cognitique / Cognitics - Ce blog est un site à visée pédagogique, destiné aux élèves ingénieurs en cognitique, aux doctorants et étudiants des masters de l'Institut de Cognitique de Bordeaux. Il souhaite donner des pistes de documentation ou débat selon les thèmes SHS, IA, BIO, culture, infos et vie de l'IdC.

Source: http://bernard-claverie.blogspot.com/ (http://bernard-claverie.blogspot.com/)
edit : le lien ouvre sur une page d'actualité
Titre: Prochain arrêt, la singualrité 1/4: des courbes qui tendent vers l'infini
Posté par: titilapin2 le 20 septembre 2008 à 15:28:10
Prochain arrêt, la singularité 1/4: des courbes qui tendent vers l'infini  

Par Rémi Sussan le 02/09/08 |

Les révolutions dans les mentalités se repèrent parfois par des signes discrets. Ainsi, une idée, un concept défendu dans des milieux marginaux ou très spécialisés, se retrouve brusquement sous les feux de la rampe, reconnu par les grands médias et traité sérieusement par ceux-ci. Peu de temps après, les milieux intellectuels commencent à l’analyser sérieusement, puis les hommes d’affaires et finalement les politiques s’en emparent. L’idée, jadis jugée comme folle ou sans intérêt, a gagné en respectabilité. C’est ce qui semble arriver aujourd’hui à la notion de “Singularité”.

La Singularité : une rupture vers un nouveau monde

La Singularité vient récemment de faire la Une d’un numéro spécial de la célèbre IEEE Spectrum et, par rebond, du New Scientist. Une reconnaissance inattendue pour une théorie qui aurait, il y a peu, été renvoyée sans un regard au rang des délires pour geeks ou amateurs de Star Trek (alors que l’univers de Star Trek est complètement à l’opposé de la notion de Singularité). Une théorie d’ailleurs née des spéculations d’un auteur de science-fiction (mais également professeur de mathématiques et d’informatique), Vernor Vinge, auteur d’un article devenu fameux sur le sujet.

Qu’est-ce que la Singularité ? A l’origine c’est un phénomène mathématique, souvent utilisé en physique théorique. C’est le moment ou la description d’un objet cesse d’être possible parce qu’une ou plusieurs des variables qui le décrivent deviennent infinies (c’est ce qui se passe lorsqu’on divise par zéro). La “Singularité technologique” popularisée par Vinge postule que l’évolution exponentielle de la technologie atteindra bientôt un point au-delà duquel il ne nous sera plus possible de l’appréhender. En extrapolant la loi de Moore (qui implique un doublement de la puissance de calcul tous les 18 mois), il apparait qu’en 2035, l’homme aura créé une intelligence supérieure à la sienne mettant ainsi fin à l’ère humaine.

La Singularité n’est donc pas synonyme du “progrès”, aussi fulgurant soit-il. C’est un évènement, une rupture, une transition de phase, quelque chose qui survient en un temps assez court (restant à définir ce qu’on appelle “assez court” sur le plan historique : quelques mois, quelques années ou quelques siècles ?). Sous l’impulsion de cette accélération, de cette transformation brutale et inattendue, le monde va changer de nature. Grosso modo, on peut diviser les visions de la Singularité en deux grandes tendances, d’ailleurs non contradictoires :

la première postule que c’est l’accélération du progrès technologique qui nous y précipitera.
La seconde intègre bien sûr ce facteur, mais insiste sur un point fondamental : ce qui provoque la Singularité, c’est la croissance exponentielle d’une variable spécifique : l’intelligence.

Une croissance sans fin

Le premier à avoir noté une telle accélération des découvertes et inventions est sans doute l’architecte Buckminster Fuller, dès les années 30. Il ne prévoyait pourtant pas que cette vitesse accrue aboutirait à une espèce de transformation radicale précipitant l’humanité dans un futur inimaginable. Le mathématicien américain, Stanley Ulam, plus tard, mentionna le premier l’idée d’une Singularité :“l’accélération constante du progrès technologique et des changements du mode de vie humain, semble nous rapprocher d’une singularité fondamentale de l’histoire de l’évolution de l’espèce, au-delà de laquelle l’activité humaine, telle que nous la connaissons, ne pourrait se poursuivre.” (Cf. Wikipedia). Puis Vinge lui donna la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

La fameuse “loi de Moore” qui prédit l’accélération de la vitesse des processeurs ne serait pas un cas spécialisé applicable seulement à un domaine local : elle constituerait un modèle de l’évolution humaine dans son ensemble. Ainsi, pour Ray Kurzweil, l’un des principaux supporteurs de la Singularité (son livre, traduit en français sous le titre Humanité 2.0 s’appelait originellement The Singularity is near – la Singularité est proche) : “Le paradigme de la loi de Moore – le progrès s’accroissant de façon exponentielle – s’avèrera non seulement indéfiniment vrai dans le domaine des circuits logiques, mais s’appliquera à une multitude d’autres technologies. Cela amènera une singularité qui nous permettra de télécharger notre conscience dans les machines et, de fait, de vivre indéfiniment. La Singularité se produira dans environ 15 ans”. Selon sa “loi des retours des accélérés“, “nous ne ferons pas l’expérience de 100 ans de progrès au cours du XXIe siècle. Ce sera plutôt 20 000 ans de progrès (en comparaison avec le rythme actuel)”.

S’inspirant de la loi de Moore, le roboticien Hans Moravec avait extrapolé, dès 1988, les progrès des capacités des ordinateurs en les comparant avec celles des cerveaux humains. Si la courbe continuait à suivre cette tendance, expliquait-il, les machines devraient atteindre le niveau des humains dès 2010.

A la courbe de Moore on peut ajouter une autre, peut être encore plus effrayante : la courbe de Carlson, qui mesure les progrès en biologie synthétique et ouvre des perspectives vertigineuses… Perspectives qui semblent confirmées par la liste des avancées accomplies depuis un an dans ce domaine.

Le déclic nanotechnologique

Pour certains, c’est l’ensemble des technologies confondues qui déclenchent la Singularité. Mais pour d’autres, c’est une innovation particulière qui constituera le déclic. Par exemple, en nanotechnologie, ce peut être la découverte de l’assembleur universel : la machine capable de créer n’importe quoi avec une précision atomique, faisant entrer l’humanité dans une ère d’abondance (puisque permettant de créer et dupliquer des objets physiques), et ouvrant, elle aussi les portes de l’immortalité (grâce à un corps “cybernétique” recréé au niveau moléculaire). Une hypothèse séduisante, mais, comme le rappelle Richard Jones, dans son article pour IEEE Spectrum “Rupturing the nanotech rapture” (que l’on pourrait traduire par Casser l’extase nanotechnologique), un peu trop optimiste. L’idée de “nanomachines autoréplicatrices” capables de recréer l’intégralité de la réalité est certes des plus séduisantes, mais elle se heurte à de nombreux obstacles.

“Si la biologie”, explique-t-il, “est capable de produire une nanotechnologie sophistiquée grâce à des matériaux “mous” comme les lipides et les protéines, se dit la pensée singularitarienne, imaginons à quel point serait plus puissante notre nanotechnologie synthétique, si nous pouvions utiliser des composants solides, rigides, comme le diamant. Et si la biologie peut générer des moteurs fonctionnels et des assembleurs en recourant aux sélections aléatoires de l’évolution darwinienne, ces systèmes se révèleraient encore plus puissants s’ils étaient conçus rationnellement à partir des connaissances que nous avons acquises au niveau macroscopique”. Malheureusement, rappelle Jones, le monde microscopique est truffé de phénomènes totalement incompatibles avec les techniques d’ingénierie traditionnelles, comme le mouvement brownien, qui imprime aux particules un mouvement aléatoire, ou les forces de Van Der Walls, un type d’attraction très faible entre les molécules, mais qui joue un rôle fondamental au niveau nanoscopique. Au final, précise Jones, “en 15 années d’intenses recherches nanotechnologiques, nous ne nous sommes même pas approchés du progrès technologique exponentiel nécessité pour atteindre les buts singularitariens”.

Jones reste cependant un optimiste. En copiant la vie, en adoptant ses méthodes, nous pourrons effectivement développer une nanotechnologie sophistiquée – mais cela prendra beaucoup plus longtemps que ne l’estime Ray Kurzweil.

Exit donc la Singularité nanotechnologique. Mais c’est sans importance. Car pour la plupart des singularitariens, Vinge en premier, c’est une autre avancée technologique qui précipitera la Singularité : la création d’une intelligence artificielle supérieure à l’intellect humain. L’article de Vinge, qui lança le concept, débutait d’ailleurs ainsi : “Dans les trente ans, l’humanité aura les moyens de créer une intelligence suprahumaine. Peu après, l’ère de l’espèce humaine aura pris fin. Un tel progrès est-il inévitable ? Et s’il l’est, comment gérer les évènements afin de pouvoir y survivre ?”

Un pronostic apparemment plus inquiétant qu’enthousiasmant…

source (http://www.internetactu.net/2008/09/02/prochain-arret-la-singularite-14-des-courbes-qui-tendent-vers-linfini/)
------------------------------------------------

(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Vernor_Vinge.jpg/200px-Vernor_Vinge.jpg)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
 
Vernor Vinge

Vernor Steffen Vinge est né le 10 février 1944. C’est un écrivain de science-fiction, citoyen des États-Unis, surtout connu pour son roman Un feu sur l’abîme et son essai de 1993 sur la singularité technologique (ou singularité vingienne). Il est également professeur d’informatique et de mathématique à l'Université de San Diego.

Présentation
Vernor Vinge publie sa première nouvelle en 1965 dans la revue Analog Science Fiction. Bien qu’écrivant peu, il contribue alors à quelques magazines de science-fiction avant d’être remarqué en 1981 avec sa novela True names, qui est l’une des premières ayant pour thème le cyberspace et qui illustre l’intérêt de l’auteur pour la théorie de la singularité technologique. Cet intérêt se retrouve d’ailleurs dans la plupart de ses romans. C’est le cas par exemple du roman la Captive du temps perdu en 1986 qui décrit la vie d’un petit groupe d’humain qui a survécu à une singularité.

Toutefois, ce n’est qu’en 1992 que l’auteur remporte le prix Hugo avec son roman Un feu sur l’abîme. L’histoire se déroule dans un univers où un groupe de scientifiques réveille une super intelligence, causant ainsi la destruction de nombreuses civilisations. Le roman raconte ensuite la quête d'une arme efficace contre la super entité, qui se trouve sur une planète où vivent des chiens à l’intelligence collective. L’intérêt majeur de cette œuvre réside dans les nombreuses idées qui construisent un univers riche, complexe et original.

Ce roman est suivi en 1999 d’une prémisse Au tréfonds du ciel qui décrit la rencontre entre des hommes et une race extra-terrestre une fois encore assez originale. Ce roman a lui aussi reçu un prix Hugo en 2000. En 2004, il remporte le prix Hugo de la meilleure novella pour The Cookie Monster, non publiée en France pour le moment.

En 2002, Vernor Vinge prend sa retraite et quitte son poste à l’Université de San Diego pour se consacrer pleinement à l’écriture. En 2007, il obtient de nouveau le prix Hugo pour son roman Rainbows end. Vernor Vinge a été le premier époux de Joan D. Vinge qui est elle aussi un auteur de science-fiction.


La singularité technologique
La théorie de la singularité technologique émet l’hypothèse que l’évolution exponentielle de la technologie informatique atteindra bientôt un point au-delà duquel il ne nous sera plus possible de l’appréhender. Cette théorie est basée sur la loi de Moore qui postule un doublement de la puissance de calcul des ordinateurs tous les 18 mois. En extrapolant, il apparaît qu’en 2035 au plus tard, l’homme aura créé une intelligence supérieure à la sienne mettant ainsi fin à l’ère humaine (voir I.J. Good).

source (http://fr.wikipedia.org/wiki/Vernor_Vinge)
Titre: L’intelligence artificielle est-elle la clé de la Singularité ?
Posté par: titilapin2 le 20 septembre 2008 à 15:42:20
   Prochain arrêt, la Singularité (2/4) : L’intelligence artificielle est-elle la clé de la Singularité ?


Par Rémi Sussan le 04/09/08

(http://www.internetactu.net/wp-content/uploads/2008/08/razor_chart2.gif)
 
Pour Vernor Vinge, c’est la création d’une intelligence artificielle supérieure à l’intellect humain qui sera l’avancée technologique qui précipitera la singularité. Dans le numéro d’IEEE Spectrum consacré au sujet, Vernor Vinge revient sur sa prédiction, pour nous montrer les scénarios possibles - scénarios qui ont tous en commun l’idée d’une multiplication des capacités cognitives :

- Le scénario de l’intelligence artificielle, le plus classique : une créature artificielle voit le jour et nous mène vers un avenir inconnu.

 -Le scénario de l’intelligence augmentée : grâce à l’explosion des interfaces directes entre le cerveau et la machine, nous devenons capables d’accroitre nos capacités mentales de façon considérable.

- Le scénario biomédical : cette fois, c’est par l’usage des neurosciences et la modification de la structure de notre cerveau que nous accédons à ce stade supérieur.

- Le scénario internet : l’explosion des techniques de communication et d’information crée de fait une intelligence collective.

- Le scénario de “Gaïa numérique” : assez proche du précédent, il s’agit encore de la création d’une entité collective superintelligente, accouchée cette fois-ci par “l’internet des objets”, la multiplication décentralisée des outils de traitement de l’information.

On voit bien dans cette énumération, que malgré quelques variations, Vinge s’en tient à une certaine définition de la Singularité. N’importe quel progrès scientifique, même le plus spectaculaire (développement des nanotechnologies, abolition du vieillissement ou de la famine par la biotechnologie, colonisation de l’espace, etc.) ne suffit pas pour produire une singularité. Dans la Singularité, c’est bel et bien la variable “intelligence” qui devient infinie.

Pour Vinge, la Singularité ne se définit donc pas seulement comme une accélération du progrès scientifique et technique, mais comme l’accélération du facteur même qui permet cette accélération. C’est logique. Si nous (ou nos créations) arrivons à augmenter nos facultés cognitives, l’une des premières tâches auxquelles nous nous attèlerons sera de les booster encore plus, et ainsi de suite.

La Singularité : une réflexion d’informaticiens

On voit bien donc que la Singularité est avant tout un “truc d’informaticien”. Ainsi, lorsqu’on consulte le “who’s who” de la Singularité mis à disposition par le IEEE Spectrum, on trouve en grande majorité des roboticiens ou des informaticiens, des philosophes spécialisés dans l’intelligence artificielle, mais un seul biologiste (et encore, travaillant dans la cognition) et un seul physicien, Roger Penrose, expert dans les singularités mathématiques, mais qui s’opposerait plutôt à sa version technologique (il ne croit pas à la faisabilité de l’Intelligence Artificielle). On ne s’étonnera pas donc que la plupart des articles d’IEEE Spectrum se consacrent essentiellement au futur de la robotique et de l’IA. Parmi les personnalités consultées, une seule, Esther Dyson (pourtant une grande prêtresse des TICs) insiste sur une singularité “biologique” plutôt qu’informatique : “La Singularité qui m’intéresse viendra plus de la biologie que des machines. Nous n’allons pas construire des choses. Nous allons les cultiver et les faire pousser, puis elles se développeront par elles-mêmes.”

Pdf du who is who de la singularité:
http://www.spectrum.ieee.org/images/jun08/images/swho_full.pdf (http://www.spectrum.ieee.org/images/jun08/images/swho_full.pdf)

Sur les cinq scénarios proposés par Vinge, force est de reconnaitre que les “scénarios internet” et “Gaia numérique” sont ceux qui suscitent le moins de passions et de commentaires. Sans doute parce qu’avec eux, la notion de “Singularité” devient moins spectaculaire, plus floue. Vinge lui-même le reconnait : une telle “intelligence collective” pourrait apparaitre aujourd’hui, permettre la multiplication des avancées et des progrès, sans pour autant qu’à aucun moment nous ne nous rendions compte d’une quelconque “transition de phase”. Et une Singularité qu’on ne perçoit pas est elle encore une Singularité ?

La Singularité est forcément spectaculaire

Du coup, la plupart des chercheurs se concentrent sur les scénarios les plus excitants technologiquement, ceux qui impliquent une modification radicale de l’être humain, via une fusion avec la machine pouvant culminer dans le téléchargement de l’esprit sur un autre support, ou la création d’une intelligence artificielle dotée de capacités intellectuelles largement supérieures aux nôtres. Il peut exister bien sûr une multitude d’hybrides entre les deux options.

L’idée de télécharger l’esprit dans un ordinateur peut paraitre folle, mais elle est prise très au sérieux par une bonne partie des singularitariens, incluant des gens comme Ray Kurzweil, Hans Moravec, ou Marvin Minsky. Ce projet nous procurerait des avantages évidents (l’immortalité) et les efforts pour le réaliser seront essentiellement quantitatifs : autrement dit, il n’est pas nécessaire de comprendre l’esprit humain pour procéder à un “téléchargement”, pas plus qu’il n’est nécessaire de connaitre l’harmonie et le solfège pour télécharger un morceau de Mozart sur un lecteur Mp3. Ce qui importe donc pour le partisan du téléchargement, c’est de développer des interfaces perfectionnées reliant le cerveau et la machine, des outils très élaborés d’examen des neurones ainsi que des ordinateurs très puissants pour recréer un cerveau, en milieu virtuel ou dans un corps robotique.

Quelle puissance ? John Horgan nous explique qu’il existe environ dix billiards de connexions au sein du cerveau humain. Un billiard s’écrit sous la forme d’un 1 suivi de quinze zéros. Un nombre astronomique, mais, nous rappelle encore Hogan, le Blue Gene/P d’IBM peut être configuré pour effectuer 3 billiards d’instructions à la seconde, et si la loi de Moore continue sa progression, on devrait effectivement atteindre les 10 billiards d’opérations par seconde nécessaires à la simulation du cerveau pendant la prochaine décennie.

Mais la puissance de calcul n’est pas tout. Il faudrait aussi être capable d’enregistrer l’ensemble de la configuration cérébrale, neurone par neurone. Cela aussi implique un équipement futuriste. Par exemple des nanorobots capables de cartographier le cerveau… Et bien sûr il faut être certain que l’ensemble de la personnalité est bien dans la carte des connexions synaptiques, et pas, par exemple, dans les rythmes d’activation synchronisés adoptés par les différents groupes de neurones, rythmes qui échapperaient à un enregistrement “statique” effectué sur le cerveau congelé d’une personne décédée (l’une des méthodes les plus couramment envisagées pour procéder à un “téléchargement”).

Le chercheur en intelligence artificielle, lui, ne peut se contenter de disposer de la puissance. Il doit impérativement développer une compréhension de l’objet de son travail et posséder une méthodologie précise pour permettre aux machines d’accéder à l’intelligence, voire à la conscience.

Vers une intelligence totalement artificielle

Pour les singularitariens les plus hardcore, à l’instar de Michael Anissimov, le seul scénario véritablement crédible est le premier, celui de la création d’une intelligence artificielle totalement synthétique : “le cerveau humain est enchainé à son héritage matériel et logiciel (…) entrainant des problèmes de compatibilité”. Autrement dit, notre esprit sera pour toujours limité par une structure cérébrale dont les éléments de base remontent aux premiers poissons, au contraire d’une véritable intelligence artificielle, conçue d’emblée pour une capacité intellectuelle maximum. Voilà qui élimine le scénario “biomédical” et même les esprits “téléchargés” qui vivront peut être éternellement dans un paradis digital, auront peu de chances de déclencher une Singularité (mais qui s’intéresserait à la Singularité et à l’accroissement de l’intelligence si on a déjà l’immortalité, diront les esprits cyniques). Leur principale possibilité d’amélioration étant “d’accélérer leur vitesse d’horloge” ce qui leur permettrait de penser plus vite, mais toujours avec une architecture obsolète. A moins bien sûr que les esprits téléchargés n’acceptent de se modifier jusqu’à devenir méconnaissables, abandonnant toute notion d’identité et de personnalité pour devenir des “infomorphes“, pures entités logicielles optimisées pour l’échange d’information et capables de fonctionner de manière “distribuée” en fusionnant avec leurs congénères ou au contraire se divisant selon les nécessités du moment… Mais à moins d’une évolution radicale en ce sens, certains pensent qu’il est préférable d’élaborer d’emblée une intelligence supérieure, qui n’est pas contrainte par des milliards d’années d’évolution au fond des eaux, dans les forêts ou la savane.

Ainsi, selon Assinisov : “Il existe des éléments nous permettant de penser qu’une conception algorithmique de l’intelligence artificielle peut s’avérer largement non biologique, c’est-à-dire basée sur les principes gouvernant l’intelligence en général plutôt que sur une inspiration biologique. Dans ce cas, la conception d’une intelligence artificielle viable pourrait s’avérer considérablement plus simple que celle d’un cerveau humain.”

Cette idée n’est pas neuve, elle traverse les sciences cognitives depuis ses débuts, à la fin des années 50. Il y a toujours eu tension entre les partisans d’une “IA symbolique” qui traite l’esprit comme une entité indépendante de son substrat biologique, même si elle en émerge, et ceux qui considèrent au contraire que l’approche biologique est indispensable. Marvin Minsky confiait ainsi au magazine Discover en janvier 2007 : “Je ne considère pas les neurosciences comme très sérieuses (…). Quand on discute avec les neuroscientifiques, ils semblent manquer de sophistication. Ils sont diplômés en biologie, connaissent tout sur les canaux calcium et potassium, mais ils n’ont pas de concepts psychologiques avancés.”

Une opinion à mettre en face de celle d’un Steve Grand, qui, s’il n’a pas les qualifications universitaires d’un Minsky, n’en est pas moins le père d’une des applications les plus brillantes de “vie artificielle”, le jeu “Creatures” : “Mon espoir pour l’IA vient des neurosciences. La seule machine intelligente fonctionnelle que nous connaissons est le cerveau, et il me semble que tout ce que nous croyons comprendre à son sujet est horriblement faux.”

Comment créer un dieu ?

On a souvent séparé l’IA faible, qui s’occupe de reproduire certains phénomènes mentaux, de l’IA forte, qui vise à reproduire l’intelligence humaine dans sa totalité. On s’en doute, les singularitariens s’intéressent à l’IA forte. Ou, plus exactement, à l’IA gonflée aux stéroïdes. Car il n’est pas question pour eux de reproduire certaines fonctionnalités limitées de l’esprit humain, comme la reconnaissance des caractères ou la traduction. Même le fameux “test de Turing”, ou la création d’un robot conscient, font figure d’étapes préliminaires : le but est de créer un dieu artificiel, pas moins. Au Singularity Institute, fondé par Eliezer Yudkowsky, on ne doute pas de la faisabilité, ni même de l’inévitabilité d’un tel projet : ses membres sont juste un peu inquiets de la tournure que pourrait prendre ces évènements. Et si ce dieu, plus proche de Moloch que de Jésus, décidait purement et simplement de mettre fin à notre espèce ? Pour éviter une telle “Singularité négative”, explique Yudkowsky, il faut s’assurer que l’IA qui verra le jour sera “amicale”.

La théorie de “l’amitié” développée par Yudkowsky et ses associés est à ne pas confondre avec l’idée des trois lois de la robotique d’Isaac Asimov. En effet, le propre d’une telle “Intelligence supérieure” est la capacité de se reprogrammer afin d’atteindre ses buts. Il existe des moyens de contourner les trois lois de la robotique, et du reste, Asimov lui-même a bâti une bonne partie de son oeuvre romanesque sur les contradictions et les détournements de ces trois lois. Non, l’amitié n’est pas un système de règles, mais une tendance innée à la racine même de l’IA, ce qui fait que lorsqu’elle se modifiera elle-même, elle cherchera de son plein gré à maximiser sa bienveillance. Pour reprendre une fameuse phrase de Yudkowsky : “Gandhi ne veut pas commettre de meurtre, et ne souhaite pas s’automodifier afin de pouvoir commettre un meurtre”.

Source: http://www.internetactu.net/2008/09/04/prochain-arret-la-singularite-24-lintelligence-artificielle-est-elle-la-cle-de-la-singularite/ (http://www.internetactu.net/2008/09/04/prochain-arret-la-singularite-24-lintelligence-artificielle-est-elle-la-cle-de-la-singularite/)
Titre: Prochain arrêt, la Singularité (3/4) : De la réalité intelligente au Computroniu
Posté par: titilapin2 le 20 septembre 2008 à 15:49:57
Prochain arrêt, la Singularité (3/4) : De la réalité intelligente au Computronium  Par Rémi Sussan le 08/09/08

]Dans quel monde vivront nos successeurs, qu’il s’agisse d’humains “augmentés” ou de pures intelligences artificielles ? Peut-être dans un monde rendu lui aussi “intelligent”, capable de se conformer au moindre de nos désirs.

Deux voies pour accomplir ce but ultime, sont présentées dans le numéro spécial de IEEE Spectrum. La première a pour champion Ray Kurzweil, qu’on ne présente plus, et pour qui l’avenir consiste essentiellement à construire une réalité virtuelle ultra-sophistiquée dans laquelle nous pourrions nous installer définitivement.

L’autre idée est de rendre la matière elle-même plus “intelligente”. C’est la voie choisie par Neil Gershenfeld, professeur au MIT, où il dirige le Centre pour les bits et les atomes. Gershenfeld est connu notamment pour la création des Fablabs, ces micro-usines peu onéreuses permettant à tout un chacun, particulièrement dans les contrées pauvres, de manufacturer les objets qu’il souhaite. Mais son ambition va bien plus loin encore. Gershenfeld cherche à éliminer la barrière entre le monde de la physique et celui des ordinateurs : il veut rendre le processus de computation omniprésent.
Toujours donc l’intelligence avant toute chose, dans la droite lignée de la pensée singularitarienne Vingienne…

Mais l’attitude de Gershenfeld est particulièrement intéressante, car elle indique un emploi particulièrement positif des mythes issus de la Singularité. Bien, que l’homme soit habité par des visions très lyriques et singularitariennes du futur du monde physique intelligent, l’essentiel de son travail consiste à rendre ce genre d’idées fécondes dans notre environnement actuel, notamment à l’aide de technologies en direction des pays en voie de développement, comme le Fablab.

Les conceptions de Kurzweil et Gershenfeld sont-elles vraiment opposées ?

Dans le “futur de Gershenfeld, les ordinateurs disparaissent et deviennent une part de la réalité”. Dans le futur de Kurzweil, au contraire, “la réalité disparait et devient une partie des ordinateurs”.

Si apparemment les deux buts semblent contradictoires, ils se complèteraient plutôt : “comme l’explique Neil, nous allons intégrer à la réalité physique une computation, distribuée, autoorganisée et ubiquitaire. Et dans le même temps nous utiliserons ces ressources massives et en constante expansion pour créer des environnements de réalité virtuelle complètement immersifs et de plus en plus réalistes, qui entreront en compétition avec la réalité réelle et finalement la remplaceront”, explique Kurzweil.
Et de son côté Gershenfeld renchérit : “que les ordinateurs fusionnent avec la réalité ou que la réalité fusionne avec les ordinateurs, le résultat est le même : la frontière entre les bits et les atomes disparait. C’est comme si Ray était parti vers l’est et moi vers l’ouest, pour arriver au même point, ce qui est exactement la définition d’une Singularité”.

Cette notion d’univers intelligent, poussée à son maximum, aboutit au concept de Computronium, très prisé par certains singularitariens extrémistes. On va là plus loin que truffer la matière de dispositifs intelligents : on la reconfigure pour la rendre “intelligente”, capable d’effectuer des calculs au niveau moléculaire. Avec du Computronium, la puissance de calcul disponible deviendrait quasiment infinie, tout en conciliant les idées de Gershenfeld et Kurzweil.

Reste que par certains côtés le Computronium est une idée dangereuse. En effet, pour transformer l’ensemble de notre environnement en un cosmos sur mesure, nous allons avoir besoin de matière première : le Computronium pourrait être obtenu en “désassemblant” la matière “stupide” originelle, pour la convertir en son équivalent intelligent. Autrement dit, pour créer notre paradis numérique, il faudra peut-être détruire un petit peu le monde. Mais bon, il ne faut pas exagérer : pour Ray Kurzweil, convertir 1/20 du système solaire en Computronium devrait suffire aux besoins des transhumains. Nous voilà rassurés.

Reste à savoir si une super intelligence artificielle s’arrêtera-t-elle là ? Quelle serait la “nourriture” d’une telle entité ? L’information, bien évidemment. Notre IA, si elle s’avère insuffisamment “amicale” (ou si elle est mue par un sens très personnel de l’amitié), pourrait bien transformer toute matière (y compris nous même) en Computronium pour maximiser ses capacités de calcul. Le Computronium ne serait alors qu’une version “intelligente” de la “gelée grise“, mais pas nécessairement plus optimiste. Pour Nick Bostrom, qui dirige à Oxford l’Institut pour le futur de l’humanité et qui s’est spécialisé dans les “risques existentiels” qui la menacent, une telle situation pourrait bien se produire comme un stupide accident, en “élevant un sous-but au statut de superbut. Par exemple en demandant [à l’intelligence artificielle] de résoudre un problème de mathématiques, et que pour cela, elle convertisse l’ensemble du système solaire en une gigantesque machine à calculer, tuant par la même la personne qui a posé la question”.

Créer une réalité “plus vraie que la vraie”, est–ce vraiment envisageable ?
(http://www.internetactu.net/wp-content/uploads/2008/09/postsingularcover.jpg)

L’écrivain et mathématicien Rudy Rucker a consacré un roman entier, Postsingular, à critiquer l’idée selon laquelle la nature pourrait être remplacée par une version 2.0, plus intelligente.

Rucker base son argumentation sur les théories de Stephen Wolfram, le milliardaire créateur du logiciel de calcul Mathematica, également scientifique de haut niveau. Pour résumer, disons que d’après Wolfram, l’univers est déjà le produit d’un très long “calcul” et qu’il présente déjà la plus grande efficience computationnelle possible : une sorte de version informatique du “meilleur des mondes possibles” du philosophe Leibniz. Pour bâtir une réalité virtuelle plus élaborée que l’originelle, il faudrait être capable d’écrire une version optimisée du “code” à l’origine des phénomènes naturels. Mais pour Rucker, cela est impossible. Pour employer le jargon informatique, le code de la réalité est “incompressible”.

“Pour simuler un ensemble de particules pendant une certaine période de temps, il faudrait créer un système utilisant le même nombre de particules pendant à peu près la même période de temps. Les phénomènes naturels n’acceptent pas les raccourcis”. Cela signifie que “si vous construisez un univers simulé plus petit que le monde physique, la simulation devra arrondir les angles et faire des compromis, comme utiliser des textures de bois bitmap et des arrière-plans répétitifs comme dans les dessins animés. Les petits mondes simulés sont condamnés à ressembler à des environnements de type Las Vegas, Dysneyland ou Second Life.”

Pour simplifier, selon Rucker, l’univers actuel est déjà composé de Computronium, et de la meilleure qualité possible. “Si vous voulez transformer un brin d’herbe en un ensemble de nanomachines simulant un brin d’herbe, pourquoi se fatiguer à pulvériser le brin d’herbe ? Tout objet peut être considéré comme un type de computation quantique. Le brin d’herbe peut d’ores et déjà être envisagé comme un assemblage de nanomachines simulant un brin d’herbe.”

Source: http://www.internetactu.net/2008/09/08/prochain-arret-la-singularite-34-de-la-realite-intelligente-au-computronium/ (http://www.internetactu.net/2008/09/08/prochain-arret-la-singularite-34-de-la-realite-intelligente-au-computronium/)
Titre: Prochain arrêt vers la singuralité 4/4 - Un mythe venu du futur?
Posté par: titilapin2 le 20 septembre 2008 à 15:58:16
Prochain arrêt vers la singuralité  4/4 - Un mythe venu du futur? Par Rémi Sussan le 11/09/08

(http://www.internetactu.net/wp-content/uploads/2008/08/razor_chart2.gif)

Evidemment la singularité n’a pas que des adeptes. Clive Thompson, journaliste au New York Times et à Wired, se moque ainsi des perspectives eschatologiques de Kurzweil et consorts. Remarquant à propos des lames de rasoir qu’“il a fallu quatre-vingts ans à l’industrie pour ajouter une seconde lame, mais qu’il n’en a fallu que quinze pour en ajouter une troisième, et il ne s’est écoulé que deux ou trois ans entre le Schick Quattro à quatre lames et le Gillette Fusion qui en possède cinq. Les amis, ce qui nous attend est clair : la singularité Gillette. Le moment ou l’acte de se raser devient si différent de tous les rasages précédents que l’histoire ne peut plus nous fournir de modèle pour prédire l’avenir.”

Les ennemis de la Singularité

Dans IEEE Spectrum, divers chercheurs mentionnent aussi leurs réserves. Parmi les sceptiques, on trouve, - surprise ! – Gordon Moore, inventeur de la loi du même nom qui est souvent invoquée par les singularitariens pour justifier leurs croyances : “Le développement de l’être humain, son évolution, implique beaucoup plus que les facultés intellectuelles. Vous pouvez bouger vos doigts et les autres parties de votre corps. Je ne vois pas comment les machines pourraient combler ce fossé, atteindre ce niveau de complexité, même si nous les rendons intellectuellement plus capables que les humains”.

Pourtant, malgré le scepticisme de certains, il est aussi frappant de voir combien de scientifiques de haut niveau souscrivent à ce concept (ce qui montre bien qu’on a déjà dépassé largement le stade de la marginalité) : Douglas Hofsdatter, par exemple, auteur du fameux Godel Escher Bach pense que la Singularité se produira un jour, même s’il est sceptique sur les prédictions à court terme des singularitariens.

Créé par un auteur de science-fiction, le concept de Singularité est également attaqué par d’autres auteurs de science-fiction. On a vu les objections de Rudy Rucker à propos du Computronium. Un autre romancier, Karl Schroeder, est l’un des critiques les plus virulents de la Singularité. “Concernant l’idée que la Singularité arrivera quand tous les modèles du futur cesseront de donner des réponses crédibles ou exactes, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer : les modèles actuels du futur n’ont jamais donné de réponses crédibles ou exactes. Lorsqu’il s’agit de prédire l’avenir, c’est déjà la Singularité, et tout le temps, baby.”

Il propose de remplacer la Singularité par la notion de “maximum technologique” qui désigne le moment où une technologie donnée atteint son efficacité optimale, au point qu’elle ne puisse plus être améliorée. Elle cesse alors de jouer un rôle transformateur au sein de l’environnement social. Au lieu du grand soir de la Singularité, on aurait donc, sans cesse, de minuscules “fins de l’histoire”, beaucoup plus spécifiques : fin de l’histoire du socle de charrue, du roulement à billes, etc.

Il se pourrait que la convergence et l’accélération accélérante multiplient, dans un futur proche, le nombre de “maximums technologiques” ce qui possède bien sûr un petit air de Singularité, mais avec des conséquences radicalement différentes. On en viendrait en fait à un point où la technologie cesserait de revêtir l’importance qu’elle possède aujourd’hui : “A l’âge futur du maximum technologique, explique Schroeder, la technologie cesse de diriger le changement social. Les règles sont inversées : le changement devient entièrement affaire de valeurs, nous met en face de ce que nous voulons, et l’idéologie, la religion, l’esthétique et la culture dominent le paysage des mutations à venir”. En d’autres termes, conclut-il, ” le facteur dominant de transformation dans le futur ne sera pas la technologie, ce sera la politique”.

La Singularité : un mythe moderne

De fait, l’idée de Singularité s’est développée dans un environnement très spécifique, dans une culture obsédée depuis sa fondation par les puritains par l’approche imminente de l’apocalypse.

On a souvent appelé la Singularité : “une extase pour les geeks” (Rapture of the geeks). Le mot anglais utilisé étant rapture, un terme très connoté de l’autre côté de l’Atlantique. Il sont en effet nombreux là-bas à croire que dans un laps de temps très proche, le Christ va revenir et “enlever” les justes de cette planète, n’y laissant que les pécheurs. Un film et même un jeu vidéo, tous deux intitulés Left Behind, d’après un best-seller du même nom, ont été réalisés sur ce sujet. Il n’est pas difficile de voir à quel point la Singularité, avec son caractère à la fois rapide, inévitable et bien entendu ses promesses quasi théologiques se rapproche de cette conception.

Un autre courant culturel très américain aime à se référer à l’approche d’une fin des temps imminente. Les partisans des mouvements “neo-hippies” et “néo-psychédéliques” mentionnent fréquemment dans leur discours “l’Eschaton”, une accélération des évènements culminant le 12 décembre 2012, date de l’apocalypse selon le calendrier maya, soit trois ans avant 2015, date prédite par Ray Kurzweil. Certains, comme Mark Pesce, coinventeur du VRML (le premier langage de programmation de réalité virtuelle sur le Web), n’hésitent pas d’ailleurs à combiner la métaphysique de l’Eschaton avec les spéculations technologiques de la Singularité.

Le retour des mythologies professionnelles ?

Peut-être que le développement de thèmes comme la Singularité peut-il apparaitre comme le signe de l’éclatement de nos sociétés modernes sous la pression de l’explosion informationnelle ? Dans un monde où les points de vue possibles se multiplient et où chacun crée ses propres repères en fonction de sa trajectoire personnelle, il n’y plus de place pour les grands thèmes universalistes, qu’ils s’expriment dans des religions comme les monothéismes ou le bouddhisme, ou dans l’humanisme rationaliste des Lumières. Du coup, une multitude de micro-religiosités se développent, dont le New Age à son époque, mais peut être aussi le transhumanisme et le singularitarianisme.

Cela implique un retour aux formes de sacralité primitives, où chaque groupe, chaque guilde possède ses propres rites, ses propres mythes, ses propres “mystères” : cultes des forgerons, des chasseurs, des hommes et des femmes, des agriculteurs… Dans nos sociétés, des institutions comme le compagnonnage ou la franc-maçonnerie (qui à l’origine était constituée de véritables maçons, de bâtisseurs de cathédrales) sont des survivances de ces systèmes de valeurs propres à une corporation.

On pourrait alors interpréter la Singularité comme l’un des mythes fondamentaux d’une “guilde” contemporaine, celle des chercheurs impliqués dans le domaine des TICs. Comme on l’a vu, ils constituent le gros des troupes “singularitariennes”. Culte de la vitesse, culte de la puissance de calcul : voilà des concepts auxquels tout informaticien est confronté tous les jours.

On peut imaginer que la fragmentation progressive de la société nous amène d’autres types de mythes, eux aussi adaptés à l’activité de ceux qui y souscrivent. La Singularité sera-t-elle au menu des futurs développeurs en biologie synthétique, par exemple, ceux qui, pour reprendre Esther Dyson, feront pousser les choses au lieu de les construire ? Peut être pas. La pratique agricole, fut-elle artificielle, repose sur la patience et l’observation des cycles, et l’accélération fulgurante n’est pas forcément pour ses adeptes une perspective exaltante. Quant à l’intellect, il passe pour un biologiste loin derrière la capacité à s’adapter et à se reproduire. Peut-être leurs mythes lorgneront-ils plutôt vers la vieille alchimie, avec ses expériences infiniment répétées au fil des années. Et sans doute préfèreront-ils les thèses de “l’horloge du long maintenant” (qui sonne tous les mille ans) de Stewart Brand et Brian Eno à l’ivresse singularitarienne ?

Au delà du mythe

La Singularité est donc sans doute un exemple parfait de l’apparition de nouveaux mythes, produits par la société moderne et adaptés à ses catégories mentales. Mais il ne suffit pas de dire “c’est un mythe” pour l’envoyer figurer définitivement au catalogue des absurdités. Un mythe n’est ni vrai ni faux. Pendant des siècles, le mythe de l’homme oiseau, celui d’Icare, a fasciné les esprits. Et aujourd’hui, des milliers de gens volent chaque jour au-dessus des océans.

Souligner le caractère mythologique de la Singularité est certainement très amusant pour rabattre le caquet de chercheurs qui se présentent souvent comme des parangons de rationalité. Plus sérieusement, l’analyse des fondements imaginaires d’une idée permet de comprendre les racines de son développement et nous montre à quel point le rêve, le délire, constituent un des moteurs fondamentaux de l’activité humaine, même dans les domaines intellectuellement les plus rigoureux. Pourtant, vouloir faire de cette “déconstruction” l’argument principal à opposer à un thème comme la Singularité serait la manifestation d’une erreur commune à bon nombre de rhétoriciens ; l’idée qu’on puisse démolir un argument en cherchant à mettre en lumière les motivations cachées de celui qui les défend ressemble à la pratique condamnable de demander à un locuteur “d’où il parle”.

Le cadre mythologique d’une théorie ou d’une idée ne nous dit rien sur la valeur ou son exactitude. Au XVe siècle, le philosophe Giordano Bruno imagina le monde comme un système héliocentrique baignant dans un univers infini ; ce faisant, il faisait cadrer sa vision du monde avec sa conviction qu’un Dieu infini ne pouvait créer qu’un univers infini et que placer le soleil au centre du système planétaire était plus compatible avec ses théories sur le renouveau de la magie hermétique pseudo-égyptienne que le modèle de Ptolémée. Aucun de ces arguments n’était rationnel ou purement astronomique. Cependant, sa conception de l’univers, la première comparable à notre vision moderne, était en avance sur celle de Copernic, et même sur celle de Galilée, qui devait venir cinquante ans après lui.

Ce sur quoi un mythe peut nous renseigner, en revanche c’est sur le contexte dans lequel se développent un certain nombre de thématiques et questions qui, elles, méritent une attention soutenue. L’intelligence est-elle une variable qui peut augmenter sans limites ? L’être humain risque-t-il d’être dépassé par une de ses créations? Peut on reconfiguer le monde jusque dans ses bases mêmes ? Et quelle est la nature et le rythme du progrès technologique ? Ces questions, avec leurs tentatives de réponses forment-elles ou non la racine des débats de demain ou resteront-elles les agitations d’un petit cercle de fanatiques déconnectés du réel ? L’intérêt des critiques d’un Rucker, d’un Schroeder ou d’un Jones (voir premier volet), vient justement du fait que, bien qu’ils aient remarqué et souvent moqué le fond religieux de la notion de Singularité, ils ne s’arrêtent pas là et la prennent au sérieux ; du coup, ils vont plus loin et élaborent de nouveaux concepts plus adaptés : problème de la complexité du réel chez Rucker ; notion de maximum technologique chez Schroeder. Et pour Jones, une toute nouvelle conception de la nanotechnologie, qu’il expose dans son excellent ouvrage, Soft Machines.

Au fond, même si le mythe de la Singularité nous choque et nous fait sourire par son côté extrême et “déjanté”, il a peut être le mérite de souligner de façon spectaculaire un certain nombre de phénomènes et d’interrogations qui passeraient sinon inaperçues. Les singularitariens, qui imaginent un futur proche dominé par des changements radicaux dans notre mode de vie et dans la structure même du monde sont peut être plus proches de la vérité que les prospectivistes réalistes qui imaginent sans sourciller le futur en 2050 comme une version un peu transformée de notre présent. Une attitude circonspecte et conservatrice est toujours passée pour un gage de sérieux dans le domaine de la prospective scientifique et technique. Le mythe de la Singularité, avec son futurisme radical, nous amène à interroger la valeur d’une telle timidité.

Source: http://www.internetactu.net/2008/09/11/prochain-arret-la-singularite-44-un-mythe-venu-du-futur/ (http://www.internetactu.net/2008/09/11/prochain-arret-la-singularite-44-un-mythe-venu-du-futur/)
Titre: Les Ptérodrones et l'entomoptère - les nouveaux drones martiens
Posté par: Nemo492 le 15 octobre 2008 à 17:42:48
Le paléontologue Sankar Chatterjee, de l'Université du Texas s'est associé à l'ingénieur aéronautique Rick Lind, de l'Université de Floride, pour concevoir un drone original, qui s'inspire du Ptérodactyle vieux de 225 millions d'années.

(http://ovnis-usa.com/images/Pterodactyl.jpg)

Le Ptérodrone de 80 centimètres d'envergure, avec son gouvernail est ses capteurs placés à l'avant, sera capable de recueillir des données visuelles, des sons et des odeurs, dans des zones de combat urbain, et de les transmettre au centre de commandement.

Pour Sankar Chatterjee : "La prochaine génération de drones ne sera pas seulement miniaturisée et silencieuse. Ils seront capables de modifier la forme de leurs ailes, utilisant des techniques de morphing, pour se glisser dans des espaces réduits, plonger entre les immeubles, ou se poser sur des balcons. Ces animaux avaient la capacité de voler comme des chauve-souris, mais aussi de planer comme les albatros. Leurs performances et leur agilité étaient exceptionnels, qui leur ont permis de survivre pendant 160 millions d'années. Ils étaient les oiseaux dominants à leur époque."

Ce concept a été présenté pour la première fois le 7 octobre, lors de la réunion annuelle de la Société Géologique américaine, à Houston, Texas.

Source (http://today.ttu.edu/2008/10/texas-tech-paleontologist-contributes-to-flying-drone-design-based-on-prehistoric-flying-reptile/)
Titre: Re : Les Ptérodrones
Posté par: Nemo492 le 15 octobre 2008 à 17:56:28
Le Projet Entomoptère de Robert Michelson

(http://ovnis-usa.com/images/EntomoptereProject.jpg)

La biomimétique offre des possibilités nouvelles qui séduisent les militaires mais aussi la NASA : l'exploration des planètes, comme sur Mars, pourrait utiliser cet entomoptère, capable de voler et de ramper, conçu par Robert Michelson - du GTRI (Georgia Institute of Technology). L'insecte mécanique peut être adapté pour se déplacer en milieu aquatique.

Le battement des ailes est possible grâce à la technique RCM (Reciprocating Chemical Muscle), qui fournit une énergie chimique. Elle produit en outre l'électricité nécessaire pour alimenter les systèmes embarqués. "Dans l'atmosphère raréfiée de Mars, des engins à voilure fixe devraient voler à plus de 400km/h, rien que pour se maintenir en l'air. Or cette vitesse ne leur permettrait pas de se poser sur la surface rocheuse, pour pouvoir prélever ou examiner des échantillons."
Michelson a utilisé la Stéréolithographie pour réaliser ses maquettes à partir d'un logiciel de 3D.

Source (http://angel-strike.com/entomopter/EntomopterProject.html)
Titre: Re : Les Ptérodrones
Posté par: titilapin2 le 15 octobre 2008 à 23:04:20
Merci Nemo de l'information,
Si nous nous sommes capables de construire bientôt et d'imaginer cela alors de quoi sont capables nos "amis"?

Comment distinguer demain la vraie mouette du drône de nos "amis"?

Comment concilier ces perspectives et les manifestations "classiques".

Monsieur Jules Vernes, ils seraient bon de nous laisser déjà décanter les perspectives du XXIèmes siècle et de ne pas nous catapulter encore plus loin!  ;)

Un peu de rêve cela ne peut pas faire de mal, merci beaucoup !

Et si c'était un rêve lucide? ;D
Titre: Re : Les Ptérodrones
Posté par: Nemo492 le 15 octobre 2008 à 23:42:09
Alexandre m'a montré aujourd'hui un épisode de la Saison 2 de Eureka,
où les canards volants sont des drones qui servent de bombardiers.
Titre: 20.10.08 Des drones martiens - L'entomoptère et le Ptérodrone
Posté par: titilapin2 le 23 octobre 2008 à 22:22:51

20.10.08 Des drones martiens  

 
Les scientifiques ne manquent pas d'idées lorsqu'il s'agit d'imaginer des concepts originaux d'exploration robotique des planètes. Certains n'hésitent pas à s'inspirer d'animaux préhistoriques !

C'est le cas de 2 projets de drones martiens s'inspirant de reptiles préhistoriques volants il y a plusieurs millions d'années. Il s'agit de l'entomoptère, une sorte de robot-drone-insecte capable de voler et de ramper et du ptérodrone un engin de petite taille capable de modifier la forme de ses ailes, gage d'une très grande agilité et dextérité.

L'entomoptère est un projet qui date du début des années 2000. Il a été présenté par le Georgia Tech Research Institute et l'Université de Cambridge qui ont construit un démonstrateur montrant sa faisabilité.

Sa particularité est d'utiliser une paire d'aile pouvant battre et dont l'actionnement se fait à l'aide d'une technologie innovante : le "Reciprocating Chemical Muscle (RCM). Il s'agit d'un dispositif qui permet de convertir de l'énergie chimique en énergie mécanique par le biais d'une réaction chimique non combustive. Cette technologie permet aussi d'alimenter les circuits du drone.

Ce genre d'engin pourrait s'avérer très pratique pour l'exploration de Mars. En effet, Mars possède une atmosphère très ténue et un aéronef à ailes fixes doit par conséquent voler très rapidement pour pouvoir se sustenter (l'équivalent sur Terre en terme de force de portance, est le vol à 30 000 mètres d'altitude !). Il pourrait difficilement atterrir. Par contre, avec des ailes qui peuvent battre rapidement et générer beaucoup de portance, le vol de l'engin peut être plus lent.

Bien que la NASA a un temps été intéressée par ce concept, elle n'a pour l'instant pas donné suite et aucune mission prévoyant son utilisation est planifiée.

Ptérodrone

Ce concept de drome a été présenté pour la première fois le 7 octobre, lors de la réunion annuelle de la Société Géologique américaine. Ce projet a connotation militaire s'inspire du Ptérodactyle, un reptile volant préhistorique qui a dominé les cieux en son temps et vécu pendant 160 millions d'années.

D'une envergure inférieure à 1 mètre, il a la particularité d'avoir son gouvernail est ses capteurs placés à l'avant. Ce type de drones, préfigure la prochaine génération. Ils ne seront pas seulement petits et silencieux. Ils seront également capables de rester en suspension dans l'air, de modifier la forme de leurs ailes, utilisant des techniques de morphing, pour se glisser dans des espaces réduits, plonger entre les immeubles, ou se poser sur des balcons.

Sa construction devrait débuter dès cet automne par des étudiants de l'Université de Floride. Bien que ce projet n'ait pas été présenté à la NASA, on peut penser que lorsque ce type de technologies sera suffisamment mature, elle trouve un intérêt certain à l'utiliser pour l'exploration des planètes telluriques du Système Solaire.

 
http://www.flashespace.com/html/oct08/20_10_08.htm (http://www.flashespace.com/html/oct08/20_10_08.htm)

L'entomoptère
image invalide
Titre: Re : Les Ptérodrones et l'entomoptère - les nouveaux drones martiens
Posté par: titilapin2 le 23 octobre 2008 à 22:43:19
A Reciprocating Chemical Muscle (RCM) for  Micro Air Vehicle "Entomopter" Flight


ABSTRACT
Several enabling technologies are critical to the development of a micro air vehicle (µAV), including low-Reynolds number aerodynamics, navigation, propulsion, and energy storage. A number of these enabling technologies are plagued by non-scaling items such as antennas, whereas others are limited by the lack of volume to accommodate the levels of efficiency afforded by the present state-of-the-art. In particular, approaches to propulsion involving electric motors and stored electrochemical energy are limited in endurance by battery energy density. The energy stored in chemical reactions such as oxidation have the potential for much greater energy output per unit mass than current electric storage cell technology. Nontraditional propulsion schemes including an entomopter (flapping wing insect flight) using a novel reciprocating chemical muscle (RCM) for actuation hold promise for near-term developmental success. This paper describes the research and results to date, concentrating on insect flight paradigms using a chemically-actuated mechanical muscle for propulsion of a microAV. The techniques being explored are scalable to work as microelectromechanical systems (MEMS) implementations and have the potential for generating prime propulsion, directional control, and onboard power generation in a multimode vehicle capable of not only insect flight, but crawling (and swimming) behaviors within the same vehicle.

http://avdil.gtri.gatech.edu/RCM/RCM/Entomopter/AUVSI-97_EntomopterPaper.html (http://avdil.gtri.gatech.edu/RCM/RCM/Entomopter/AUVSI-97_EntomopterPaper.html)

----------------------------------------------------------
 
RCM

The RCM or "Reciprocating Chemical Muscle" is a type of actuator that converts energy directly and efficiently from a chemical fuel into kinetic energy is a recent development that may make Entomopter flight possible on Micro Air Vehicles.

Most chemical fuels have a much higher energy density than can be obtained from even the best batteries so less space would be taken, and also less lift would have to be generated for the heavier load. This means almost continuous flight and operation because a light plastic fuel tank that can be refuelled in seconds can be used instead of batteries which have to be slowly recharged once flat.

Another bonus from this chemical muscle is that in the process of converting chemical energy to kinetic, electrical energy is also made which can obviously be used to power onboard systems. This will mean less weight to lift that would otherwise be taken by batteries, hence increasing flight time.

Click here to see a video of the RCM in action.

Below are pictures showing four generations of this RCM:

 image invalide
This is the first generation RCM, it was large and only had a max speed of 10Hz.

image invalide
The Second Gen RCM was made much smaller and lighter but still generated a lot of force and could oscillate at twice the speed.
image invalide
 
The third RCM was further reduced in size and demonstrated sufficient power and double the speed (70Hz) required to lift a 50gram entomopter.

 image invalide
The fourth came redesigned with twin reciprocating shafts mechanically phased to reduce a vibration problem that occurred in the 3rd

The final RCM is supposed to be 2.5x smaller than the latest incarnation.

It can be seen that this technology keeps getting smaller and better so applying such a device to even the smallest Entomopter Micro Air Vehicle may be possible.

http://people.bath.ac.uk/ju205/mav/rcm.html (http://people.bath.ac.uk/ju205/mav/rcm.html)
 
Titre: Re : Les Ptérodrones et l'entomoptère - les nouveaux drones martiens
Posté par: titilapin2 le 23 octobre 2008 à 22:58:48
AEROSPACE SCIENCES & ELECTRONIC SYSTEMS

Flying into the Future
Miniature flying machines could help with warfare, agriculture and more.
 


By Amy Stone

 
IS IT A BIRD? A PLANE?

In the case of micro air vehicles -- tiny, self-piloted flying machines -- it's a little of both with some insect and robot characteristics thrown in. photo by Stanley Leary
 image invalide

Robert Michelson's entomopter uses a micropropellant fuel to generate an up and down motion, such as beating wings or scurrying feet.

While not quite able to leap over a building in a single bound, microflyers (as they are called at the Georgia Institute of Technology) will have some fairly astounding characteristics. Georgia Tech engineers envision that these six-inch machines will be able to fly to a target and feed back or retrieve information in a variety of forms, including visual, chemical and biologic.

Adding to their complexity, microflyers will be able to accomplish their tasks by themselves: they won't rely on humans to provide remote control.

"Microflyers need to be nimble, fearless, safe and survivable in order to be successful," says Dr. Samuel Blankenship, a principal research scientist at the Georgia Tech Research Institute (GTRI) and coordinator of the Georgia Tech Focused Research Program for Microflyers. "The range of applications for a self-piloted, multi-mode tiny machine is truly great."

As with many engineering marvels, the initial applications for the microflyers will be for the military. However, Blankenship sees civilians, such as police and fire officials, scientists and farmers, as the ultimate users of this technology.

As useful as these flyers may be in the future, there are some immediate problems that have to be solved before microflyers are a reality. For example:

 Size. "You can't just shrink a 747 proportionally down to six inches and expect it to fly," notes Blankenship. Wind, rain, and even air itself, pose different problems to a six-inch flyer than they do to a large jet.

 Autonomy. The smaller a system is, the more skittish it acts. Therefore humans -- especially if they are looking through a camera -- will not be able to react in time to control a machine this tiny. Proposed means of making the microflyer autonomous include using a geographic information system (GIS) to provide a map of the terrain or a global positioning system (GPS), which employs a satellite to map the location of the flyer. However, GIS can't include power lines or cars and GPS is useful only outdoors.

 Flight Controls. Traditional planes use weighty motors and hydraulic machinery to maneuver control surfaces in the wings and tail. Altered wing design and channelled exhaust may help provide control without extra weight and allow the small aircraft to fly under control at very low speeds not possible with conventional wings and control surfaces.

 Power Sources. Since a drop of gasoline has more energy potential than current batteries of the same size, early models will probably use fossil fuels. GTRI researchers have proposed a micropulse jet engine which is not as efficient as a traditional jet turbine engine, but is much simpler.

 Weight. All of the components, including the payload, must weigh less than about four ounces.

 
What Could Microflyers Do?

Kill harmful insects
Crawl or fly down smokestacks to measure emissions
Monitor concentrations of chemical spills
Look over the next hill in combat situations
Maneuver through buildings looking for survivors after a disaster
Fly spy missions, either outside or indoors
Measure ammonia concentration in agriculture
Track wild animal herds
Toys
 
To design a microflyer, Georgia Tech is drawing on expertise in aerodynamics, control systems, avionics, sensors, systems integration, electrical engineering and human factors. Tech has supplied initial funding to launch the project so that it will be ready to take off when the Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) announces its funding opportunities.

Also, Georgia Tech has reached out to bring the best minds together on this project: It has partnered with other agencies, such as the Air Force Institute of Technology and the Institute of Defense Analyses, and sponsored a national conference in February 1997, which served as a catalyst for the field.


The First Step: Airborn Microflyers
The initial goal of the microflyer program is to design a machine that can take off, land and follow simple instructions while aloft.

Robert Englar, a principal research engineer at GTRI, is working on a fixed-wing model for the microflyer. By combining an altered wing design that has a rounded trailing edge and channelling the engine exhaust out of the wings through tiny slots, Englar's model employs what is known as the Coanda effect to greatly augment the wing's lift and control without any external moving parts. This results in an aircraft's ability to lift, land and turn, all at very low speeds without complex control devices.

"Traditional planes rely on fast wind speeds to generate lift over their wings and allow them to stay aloft. Our blown model will allow the microflyer to take off and land at much slower speeds and turn while airborne," explains Englar. "This would allow these very small aircraft to fly within buildings, for example."

To change directions, Englar's model uses fluidics devices to control the stream of exhaust. In simplified terms, to turn to the left, the amount of exhaust is increased out of the right wing or reduced from the left. To lift or lower the craft, the quantity of exhaust is manipulated. More exhaust exiting equally through both wings makes the aircraft fly much slower.
image invalide

Stacking microchips and connecting them with light signals allow the chips to perform multiple functions in a small space. This technology may be used in micro air vehicles.   

Robert Michelson, also a GTRI principal research engineer, was inspired by insects for his design. He envisions the microflyer as a multi-mode vehicle -- capable of flying, crawling, and perhaps, swimming.

To fulfill that vision, he has developed a reciprocating chemical muscle (RCM) which uses a monopropellant fuel to generate a reciprocating, or up and down, motion, such as beating wings or scurrying feet. As an added plus, the RCM can generate electricity, which could be used to power sensors for directional or mission purposes.

Resembling a metallic wasp with about a 10-inch wingspan, his prototype (dubbed the entomopter in reference to its insect-like characteristics) flaps its wings as the fuel is injected into the body, enabling it to fly forward. Gas generated as a byproduct of the RCM can be used to change the lift on one wing or the other to allow the otherwise autonomic symmetric wing beating to result in "rolling" of the device so it can turn right or left.

"The next step is to shrink the RCM device down to bug size," says Michelson. "Near-future goals for this model include trimmed, or directed, flight; multi-mode locomotion; and sensors which will enable it to perform simple homing activities."

At such a small scale, every piece of the microflyer has to perform double, or even triple, duty. For example, a radio antenna could also be used as a stabilizer for navigation while the legs could double as receptacles for fuel storage and for adjusting the entomopter's weight and balance during flight. Michelson believes even a "self-consuming" system is possible, in which the microflyer would consume itself to generate energy as it flies. Alternatively, the RCM concept is even amenable to conversion of biomass into usable fuel reactions, so future entomopters may be able to "eat on the run" to extend their mission endurance.


The Next Step: Airborn Potential
 
To be useful machines, microflyers will have to carry payloads ranging from cameras to chemical sensors. Therefore, other scientists on the Georgia Tech team are examining how to make miniature sensor systems.

The prototype chemical and biologic sensors are basically small chips of glass with optical wave guides fabricated on their surfaces which can trap and manipulate light. On the most basic level, the sensor would have two channels: sensing and reference. When a laser beam is passed under the strips, the phase of the light contained in the guides is altered by the change in refractive index that occurs when the sensing channel interacts with the chemical or biological species it is designed to measure.

The information contained in the light is read after the laser beams passing under the sensing and reference channels are combined to generate a unique interference fringe pattern, which moves past a solid-state detector array in proportion to the phase change that has been caused by the sensing interaction.

image invalide
 Reciprocating Chemical Muscle [RCM]-Driven Multimode Entomopter

"With this technology, you can design each sensing/reference pair to respond to a particular type of analyte. In some cases, it is possible to design a sensing channel that will respond uniquely to the analyte you want to detect, and in other cases, where unique sensing chemistry is not available, you can design multiple sensing/reference pairs on the same optical chip and use pattern-recognition techniques to sort out which analyte is being measured," explains Dr. Robert Schwerzel, a principal research scientist at GTRI. "We can put up to two dozen channels on a sensor chip to determine what the microflyer is flying through."

Already small (about 1 cm by 2 cm), the sensors will need to be further reduced for the microflyer. For example, the laser and detectors, which currently feed the information to circuit boards in laptop computers, are external to the sensors. Schwerzel and his colleagues, including Nile Hartman, who developed the original concept, and Dr. Dan Campbell, who has developed much of the sensing chemistry, are working on integrating all of these components, including the signal processing electronics, into one small unit.

"An important feature of these sensors is the ability to fabricate thin films of polymers, antibodies, or other chemical reagents on top of the waveguides. These thin films are the key to gathering chemical or biological information in a tiny space," says Schwerzel. "With these integrated-optic sensors, you can use chemical reactions, adsorption into polymers and other means to gather analytical information. Combined, these features make the integrated-optic sensors more specific and sensitive than other monitoring techniques."

A group of researchers in Georgia Tech's School of Electrical and Computer Engineering is working on other types of sensors -- those that would supply visual images and those necessary for communication.

The visual sensors could use active pixel arrays already used in the nose cones of missiles to allow for "real time" processing of images. The trick is, of course, to make the technology tiny enough.

"We're looking at the ultimate level of packaging the components for microflyers,"  says Dr. Joy Laskar, assistant professor of Electrical and Computer Engineering. "You can't buy these components off the shelf."

Additionally, Laskar and his colleagues are examining how to communicate with the microflyers once they are airborne, how to transfer information that the microflyer gathers and how to keep the information and communications secure -- an important consideration in wartime use.

Therefore, the microflyers won't use a standard cellular frequency band since that is easily jammed or crowded, but will use a higher frequency, which allows for a smaller antenna.


The Future

As the initial problems are solved, other specialists will begin work. Amy Mykityshyn, a researcher specializing in human factors, will work on the design of "human/machine interfaces." This area is important because even though the microflyers must operate autonomously after they have been given a task, humans must still play a large role in their missions, including:  Projected

Requirements for Microflyers

Size: less than six inches at largest point.
Weight: approximately four ounces.
Speed: up to 50 mph.
Range: up to 6.2 miles.
Price: less than $1000 per unit.
Sturdy: able to hold up in backpacks.
Use: easy, with minimal training.  
 
 

 identifying tasks for the microflyers, such as specifying the mission objective and the information to be obtained;

 servicing the machines by providing logistics support in refueling and repair;

 receiving and interpreting the information obtained from the aircraft.

Helping to put together all the parts is Dr. Tom Collins, a senior research engineer in the Electronic Systems Laboratory.

"The integration of all the systems is important -- especially on such a small scale as the microflyer project," notes Collins.

"For example, if one person goes over the weight limit for a component, that weight has to come from someone else's project," continues Collins. "In industry, you'd parcel out weight limits and make people stick to them. However, that's harder to do in research since you're making it up as you go along."

In spite of the many challenges that remain in order to get a microflyer in the air, Blankenship, the project's coordinator, is optimistic.

"We hope to have a machine flying in three years," says Blankenship. "It will cost over $10 million to produce the prototype. We know we're pushing the envelope with this project. However, you have to reach high and employ the push/pull strategy: technical requirements push you to develop new technology and then technology pulls research along."

Titre: Robotique : Big Dog, l’effrayant robot militaire
Posté par: Nemo492 le 30 octobre 2008 à 17:00:39
Un projet suscité et financé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) avait fait une forte impression l'an dernier, le 'Big Dog' mis au point par Boston Dynamics.

Big Dog
Big Dog (http://www.youtube.com/watch?v=cHJJQ0zNNOM#)

Cette année les chercheurs devront proposer des produits encore plus maniables et davantage ciblés : un appel d'offres a été lancé par le Pentagone en septembre, en vue de développer des flottes de robots capables de rechercher, détecter, et pister des humains "rebelles" en situation "de cavale ou d'évasion".

Le cahier des charges a été publié sur le site web du SBIR (http://www.dodsbir.net/SITIS/display_topic.asp?Bookmark=34565) (Small Business Innovation Research) du Ministère de la Défense. Le système de poursuite 'Multi-Robots' doit être piloté par un seul opérateur.

"Le principal objectif consistera à déterminer les mouvements de la flotte de robots dans l'environnement pour se donner les meilleures chances de localiser le sujet, tout en réduisant les risques de le manquer." Le Pentagone considère important que "le programme évite si possible que l'opérateur se trouve en contact avec le fugitif."
"Il sera nécessaire de mettre au point une série de capteurs capables de détecter à coup sûr la présence humaine, et ils devront être facilement montés sur de petites plateformes robotisées."
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop
Posté par: Belzian le 30 octobre 2008 à 18:39:58
ça produit quand même beaucoup de bruit pour un appareil censé poursuivre un humain doté d'une oreille normalement fonctionnelle non ?
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop
Posté par: Nemo492 le 30 octobre 2008 à 18:43:53
C'était l'an dernier, envisagé pour accompagner les troupes et porter les charges...

"Cette année les chercheurs devront proposer des produits encore plus maniables..."
et certainement plus discrets.
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop
Posté par: fbi2008 le 30 octobre 2008 à 20:36:35
ils pourraient meme les lacher en cas de troubles à l'ordre public si la crise financière s'accentue aux states
dans un post d'anakin néo j'avais lu meme que différents camps étaient fin prets pour acceullir les dissidents
si ça se passe après l'élection d'obama ça rendra très difficile sa présidence sauf si le timing est beaucoup plus proche avant janvier 2009 date de sa prise de fonction
je sens qu'on va passer de belles fetes de noel
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop
Posté par: B-h-r le 30 octobre 2008 à 22:22:17
il était présenté (en silencieux) dans l'émission sciences X des frères Bogdanof (vous vous rappellez de Temps X ?).

y avait aussi un passage sur les exosquelettes.

très intéressant.
Titre: Documentaire qui parle des Idrones
Posté par: freddy le 31 octobre 2008 à 00:58:20
http://www.smptechnologies.fr/accueil.php

C'est la fameuse société qui importe le Taser et qui a aussi des drones à son catalogue http://www.idrone.fr/

voici ce qu'on peut lire sur leur site:


SMP TECHNOLOGIES est une société Française spécialisée dans les technologies permettant de « sauver des vies ».
Pour cela nous cherchions un produit simple et efficace capable de répondre à de nombreux besoins comme la surveillance de lieux sensibles, la reconnaissance ou l'observation de zones pour les forces de l’ordre, la recherche de personnes disparues, la détection de feu de forêts...

C’est ainsi que nous vous avons eu l’idée de concevoir et de réaliser l’idrone.


L’ IDRONE est un drone entièrement autonome capable de décoller, de suivre un plan de vol et d’atterrir sans aucune intervention humaine. Selon la mission différentes caméras peuvent être mises en place (caméra diurne, nocturne, thermique).

 
Les points forts de l' IDRONE sont nombreux :

    * Vol autonome grâce au GPS intégré
    * Vol statique et géostationnaire
    * Moteurs électriques silencieux
    * Vidéo et télémesure transmises en temps réel sur une station sol ou un ordinateur
    * Possibilité d’interrompre à tout moment le vol automatique pour passer en vol manuel puis de reprendre le vol automatique
    * Programmes de sécurité en cas de perte du signal GPS ou en cas de batterie faible

 
Ses caractéristiques techniques en font un outil d’une grande polyvalence :

    * Reconnaissance de lieu avant intervention des forces de l’ordre
    * Surveillance de lieux sensibles
    * Détection d’individu à travers les fenêtres
    * Recherche de personnes perdues ou accidentées
    * Localisation de départ de feu
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Nemo492 le 31 octobre 2008 à 01:05:45
Suite du 1er article de ce fil :

Une solution en partie concurrente a été élaborée en France au début de l'année. A l'époque, l'AFP avait titré : "Il pourrait être le nouvel allié de la police. Taser France a effectué en février une démonstration de vol d'un drone de type "Quadri France".

(http://ovnis-usa.com/images/QuadriFrance_small.jpg)

Automatisé pour la surveillance de sites sensibles, ce drone peut embarquer un appareil photo, une caméra et un pistolet taser utilisant des projectiles électroniques non létaux. Il devrait être expérimenté par la police au cours de l'année 2009."
L'appareil télécommandé depuis le sol est pratiquement silencieux. Il est doté de caméras thermiques à 360° et peut repérer une variation de température de 5 degrés à 235 mètres de hauteur.

Vainqueur des Big Brother Awards, "l'engin fournit la position GPS de l'objectif, zoome et transmet les images au central". L'idée avait germé dans la tête d'Antoine Di Zazzo, importateur du Taser en France, qui s'est fait aider par l'ingénieur Jean-Louis Naudin. "Il a la capacité de lire les plaques d'immatriculation pour optimiser la traque des chauffards. Ce redoutable mouchard, sensible à la moindre fumée, pourrait aussi survoler les cités en cas de violences urbaines. (...) Les concepteurs se rendront le 20 mai 2008 dans le désert du Nevada, afin de mener des tests avec le Pentagone. Objectif : embarquer des poudres ou des gaz hilarants qui seraient largués sur des émeutiers..."

http://bigbrotherawards.eu.org/Les-drones-ELSA-et-Quadri-France.html?id_document=179
http://jnaudin.free.fr/

(http://ovnis-usa.com/images/saucer_taser_small.jpg)

Un site web américain a révélé que le projet pourrait adopter la forme d'une soucoupe : "Une 'mini soucoupe volante' sera capable d'envoyer des salves foudroyantes qui tomberont du ciel. Envoyer des charges de Taser depuis une plate-forme volante ? C'est une idée de dingue."

http://gizmodo.com/gadgets/shocking-development/taser-flying-saucer-drone-on-the-way-326876.php
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Crapulax75 le 31 octobre 2008 à 04:52:12
Salut à vous tous,

Je viens à peine de lire ce post et voilà que je tombe sur un nom connu: Jean-Louis Naudin. ???
N'est-ce-pas lui qui travaille sur les systèmes à énergie libre?
Aurait-il changé son fusil d'épaule, attiré par le discours sécuritaire des gens "d'en haut" ?  :-\

Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne car je ne suis qu'un pôvre naïf... ::) et je ne suis plus
l'affaire depuis déjà longtemps.

Aller, je vais me coucher car il est tard pour moi.
Bien à vous tous et regardez bien le ciel il pourrait vous tomber dessus quelques pêts gazeux...
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: jerome le 31 octobre 2008 à 07:10:10
@ Crapulax : une partie de la réponse ...

  http://www.jp-petit.org/nouv_f/naudin/naudin.htm

Mais le mieux est de googler sur JLNaudin !
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Diouf le 31 octobre 2008 à 09:39:38
Merci Jérome de l'article, oui, c'est décevant.
Il semble bien que tous les chercheurs en énergie
libre et autres se retrouvent sous l'emprise de
l'armée pour ne pas dire du Pentagone. C'est
ça ou recherche impossible ou non aboutie.

Et comme toujours, le nouveautés sont présentées comme étant la panacée pour améliorer notre quotidien, style retrouver une personne disparue.
Quoiqu'ici, ils annoncent la couleur direct !
Et l'armée ne ternit pas son image envers les citoyens en ne faisant que se servir de l'ingéniosité civile puisque ce sont des entrepreneurs privés qui inventent et conçoivent.  Brrr...
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: GzU le 31 octobre 2008 à 13:59:13
Comment reconnaitre une personne hostile, le robot va jusqu'à l'analyse et peux savoir si l'individu est armé?Je dois dire que là ça me fait un peu peur, on se croirait déjà propulsé science-fiction film attaque des robots...Qui a dit que la science fiction était la science de demain.Jules verne, arthur clarke et pleins d'autres, ce sont des visionnaires!
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Nemo492 le 31 octobre 2008 à 14:09:24
Le nouveau dispositif de détection des comportements
par webcam n'a pas été évoqué, mais il existe.
Un autre est à l'étude, qui dans une foule permet de repérer
les personnes qui sont mal à l'aise, et pourraient cacher qlqchose.
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Flatron le 31 octobre 2008 à 14:46:22
Citer

Le Pentagone considère important que “le programme évite si possible que l’opérateur se trouve en contact avec le fugitif. Il sera nécessaire de mettre au point une série de capteurs capables de détecter à coup sûr la présence humaine, et ils devront être facilement montés sur de petites plateformes robotisées.”

Voilà qui me fait pense aussi à ce film : Planète Hurlante

Les hommes sont coincés par des machines qui ont pris le pouvoir et les empêche de sortir de leur "prison". Encore adapté d'une nouvelle de Philp. K.Dick (blade runner et Total recall)

Screamers
Screamers (http://www.youtube.com/watch?v=GpNkVKzRlIs#)
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Niela le 31 octobre 2008 à 16:54:29
Toutes ces inventions aussi spectaculaires qu'inquiétantes verront-elles le jour ? Ne sont-elles pas plutôt des manifestations des appétits des myriades de petites start-ups qui tentent de s'implanter sur le marché de la défense US, marché qui est en voie de subir un monstrueux plantage ? Ces sociétés savent que l'ère des budgets pharaoniques ne sera bientôt plus qu'un souvenir pour le Pentagone et tentent de se positionner sur le créneau du crowd control domestique qui risque de devenir un gros poste budgétaire pour l'armée US...

Il faut ajouter à cela que le pouvoir US (militaire ET civil) est confronté à une énorme dégradation de son image de puissance irrésistible. Le mythe de l'hyper-puissance unique a vécu. Les US sont aujourd'hui obligés de mener des propagandes qui surestiment leurs capacités et l'efficacité de leur technologie pour tenter de limiter les atteintes aux intérêts qu'ils ont implantés  en dehors de leur territoire. C'est un sale temps sur le terrain pour le Pentagone et l'on comprend que ces vidéos reçoivent une large diffusion auprès du public... Pour des raisons évidentes, notamment budgétaires ...



Citer
Le “coming crash” du Pentagone: un calendrier

La perspective du “coming crash” du Pentagone est une affaire déjà bien documentée, qui marche de mieux en mieux dans les spéculations. Après le cadre général, on trouve désormais des approches plus précises, c’est-à-dire donnant des prévisions d’une possible situation où le Pentagone se trouverait dans une situation de faillite par rapport à ses obligations de sécurité nationale, ses engagements contractuels, etc.

C’est le cas avec une intervention de David Morrison, qui fut directeur du personnel de recherche et de documentation de la sous-commission de la défense, liée à la puissante commission des appropriations de la Chambre des Représentants. Morrison dirigeait donc directement, jusqu’en janvier 2008, le travail d’évaluation et de contrôle des dépenses du Pentagone, pour le compte de la commission chargée, à la chambre des Représentants, de la comptabilité de ce budget de la défense, dans le cadre du budget fédéral. Defense News rend compte, le 31 octobre, d’une conférence de Morrison donnée le 30 octobre à l’université du Maryland. Il y présentait la perspective du “credit crunch” du Pentagone, ou crevaison grandement explosive de la bulle du Pentagone à l’image des situations diverses de la crise financière.

«Hard times are coming for the U.S. military, and they'll be made even harder by a dysfunctional budget process in Congress and a Pentagon unable to keep weapon programs under control. That's David Morrison's view of the future. Morrison […] warned that a defense “budget Crunch” is coming. It won't happen in 2009 or 2010, but possibly in 2011 or 2012…

»The crunch will begin when "emergency supplementals" used to fund the wars in Iraq and Afghanistan are dramatically reduced or eliminated, he said. That is likely to happen when U.S. troops begin returning from Iraq in significant numbers. The military services have expanded emergency funding bills to include about 40 percent of the weapons they want to buy. The bills, which topped $189 billion in 2008 and could match that in 2009, include tens of billions of dollars for military hardware, including items like Joint Strike Fighters that aren't being used in the wars.

»The largest single military acquisition of 2008, $17 billion for Mine Resistanbnt Ambush Protected vehicles, was made outside the regular budget process in the emergency supplemental. The buy was made without much of the normal input such a program would receive from the Pentagon, Morrison said. For the Army, the end of supplementals will mean serious cash flow problems. In 2008, the Army's procurement budget – the money allotted for buying weapons – was about $11 billion, Morrison said. However, the 2008 supplemental added $24 billion to that. “When the supplementals stop, Army [procurement] programs are going to be rent asunder,” Morrison said.

»“The problem is made much worse by the Pentagon's increasing inability to keep weapon programs on schedule and on budget,” he said. Weapons typically double in cost and fall far behind schedule. The performance for some is far worse. The Navy's Littoral Combat Ship, for example, nearly tripled in price. And every military satellite program has so far exceeded budgets and schedules as to require restructuring - some of them multiple times, Morrison said.»

Morrison nous explique ensuite les arcanes des divers blocages du Pentagone. Il conclut, selon Defense News, par ce jugement abrupt, qui ne nécessite aucun appel: «“The appropriations process is a mess,” Morrison said.»

Certes, la situation du Pentagone est inextricable, mais l’affaire des “supplementals” la rend infiniment juteuse. Il est vrai que c’est sur ces fonds supplémentaires votés ponctuellement par le Congrès, destinés explicitement aux conflits en cours (Irak, Afghanistan) que, l’année dernière, le Pentagone a dégagé l’argent nécessaire pour acheter deux JSF du programme de production, mais en réalité destinés à l’expérimentation de l’avion, pour une enveloppe budgétaire proche de $500 millions. A l’époque, l’affaire avait fait quelques vaguelettes puisqu’on remplissait l’objectif du programme JSF en nombre d’appareils grâce à un financement uniquement destiné aux guerres d’Irak et d’Afghanistan. Nous sommes dans un océan de fraude à ciel ouvert (doublement fraude, puisque ces JSF sont acquis comme “avion de production” alors qu’ils sont destinés aux tests et à l’expérimentation en vol, comme des avions qu’on désignait auparavant de “pré-série” destinés à compléter les expérimentations sur prototypes).

Cette situation met en évidence combien le Pentagone est aujourd’hui prisonnier du Congrès, en même temps que de ses gaspillages et de ses fraudes. Si l’on compare cette situation avec les propos de Barney Frank, si l’on tient ces propos comme l’annonce des choses à venir très rapidement, ce qui n’est nullement solliciter la prévision, on admet que la situation décrite par Morrison pour 2011-2012 pourrait venir beaucoup plus vite, dès fin 2009, avec l’incapacité du Pentagone d’honorer ses engagements budgétaires et contractuels, en plus de devoir sabrer dans ses programmes et dans ses engagements divers. De telles perspectives peuvent déstabiliser l’un ou l’autre géant de l’industrie d’armement, dans l’atmosphère boursière qu’on connaît. On voit que les scénarios du “coming crash” commencent à prendre forme.

Source : Dedefensa.org (http://www.dedefensa.org/article-le_coming_crash_du_pentagone_un_calendrier_31_10_2008.htm)


Titre: Re : Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: freddy le 01 novembre 2008 à 02:06:34
Le nouveau dispositif de détection des comportements
par webcam n'a pas été évoqué, mais il existe.
Un autre est à l'étude, qui dans une foule permet de repérer
les personnes qui sont mal à l'aise, et pourraient cacher qlqchose.

http://www.blueeyevideo.com/ (http://www.blueeyevideo.com/)
http://www.blueeyevideo.fr/ (http://www.blueeyevideo.fr/)

Démonstration des systèmes Blue Count et Blue Behaviour,

Blue Eye Video démontre ses solutions de détection automatique de comportement et de comptage. Les démonstrations suivantes seront présentées :
# Détection de comportement piétons suspects et d'intrusion
# Mesure de trafic routier
# Mesure de trafic passagers

Ces démonstrations sont extraites de clients de Blue Eye Video installés ou de documents d'études ayant servi à la qualification de nos produits sur site.
Le capteur « B-Top » est commercialisé autour de 1000 E l'unité. Ce produit atypique permet de suivre le parcours des clients dans un magasin tout en les comptant.
http://bigbrotherawards.eu.org/Ville-de-Grenoble-et-la-societe.html (http://bigbrotherawards.eu.org/Ville-de-Grenoble-et-la-societe.html)


http://www.ietr.org/evmt/journeeISE/pdf/DetectionVisageFT.pdf (http://www.ietr.org/evmt/journeeISE/pdf/DetectionVisageFT.pdf)

Détection de visages temps-réel

Le système présenté détecte et localise en temps réel les visages présents dans les images reçues par une caméra. La technique utilisée reposant sur une architecture neuronale, produit automatiquement, par apprentissage, une cascade de filtres robustes qui permettent la détection de visages de taille minimale 30x30 pixels, penchés jusqu'à +/-25° et tournés jusqu'à +/-60°. Le système est particulièrement robuste aux variations d'illuminations, de contraste ou de qualité de l'image, tout comme aux occultations partielles des visages. Il assure de très haut taux de détection associés à des taux particulièrement faibles de fausses alarmes. Par exemple, un taux de détection de 90.3%, avec 8 fausses alarmes a été obtenu sur le corpus de test CMU (Carnegie Mellon University), plaçant cette technique comme la plus performante à ce jour.


Il fait bon vivre à Strasbourg!

http://mcsinfo.u-strasbg.fr/article.php?article_id=10408&cPath=10 (http://mcsinfo.u-strasbg.fr/article.php?article_id=10408&cPath=10)

A voir aussi : http://bigbrotherawards.eu.org/2001/nomines/prismatica.html (http://bigbrotherawards.eu.org/2001/nomines/prismatica.html)


Sinon, de mémoire il me semble que Thomson travaillait sur un tel système...

Edit: je viens de trouver cela, il s'agit de Siemens:

Le système Sistore traque les intrus

16 novembre 2006 à 02:15 AM

Sistore system tracks intruders

Le système de vidéo surveillance Sistore de Siemens est capable d'identifier les intrus et de les suivre via des caméras. Ceci est rendu possible grâce à un algorithme spécial qui cherchent les personnes aux comportements suspects, et sur la découverte d'un intrus suspect, le système va déclencher une alarme située au centre de contrôle de sécurité.

Cet appareil prend en charge ce qui est du ressort des gardes de sécurité, dont l'attention ne peut pas être au top niveau toute une journée. Heureusement, cette avancée technologique va aider les autorités à arrêter les fauteurs de troubles dans les lieux publics.

 Le système Sistore peut être visionné sur un moniteur de PC virtuellement n'importe où dans le monde, car il est connecté via Internet. Le Asian Games 2006 à Doha, capitale du Qatar, utilisera le système Sistore sur une grande échelle en Décembre de cette année.

Pas trés bavard sur leur système https://www.swe.siemens.com/france/web/fr/sbt/solutions/solutions/Pages/ville_city_surveillance.aspx (https://www.swe.siemens.com/france/web/fr/sbt/solutions/solutions/Pages/ville_city_surveillance.aspx)
edit : la page n'existe plus
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Nemo492 le 01 novembre 2008 à 02:14:38
Bravo pour les recherches...

Je faisais allusion à des détecteurs de comportements
et d'attitudes stressées ou anxieuses,
qui peuvent être considérées comme suspectes,
un peu comme les détecteurs de mensonges mais à distance.
Je peine à retrouver le lien.
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Nemo492 le 01 novembre 2008 à 03:37:52
Des liens communiqués par Freddy :

http://www.inria.fr/valorisation/rencontres/transports/transparents/M_Thonnat.pdf

http://www.videkka.com/pdf/Active_Alert_BR_FR_LowRes.pdf

http://www.mobotix.com/fre_FR/

http://www.bioscrypt.com/

http://www.arkius.info/divers/une-camera-a-reconnaissance-faciale-meme-en-mouvement.html

http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/identification-faciale-traque-a-la-tete-du-client/919/0/219165

http://www.atelier.fr/e-marketing/10/10032008/quand-la-camera-capture-l-emotion-du-consommateur-36183-.html
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: Diouf le 01 novembre 2008 à 09:56:18
Les masques remplaceront les capuches dans les rues.


image invalide
Titre: Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: titilapin2 le 22 novembre 2008 à 00:11:51
Robot humanoïde émotionnel “Nexi”

image invalide


Nexi un robot (http://www.dailymotion.com/video/x92wq3)

[justify]

Le MIT estime que le monde a besoin d’un robot emo. C’est la raison pour laquelle ils ont créé cette nouvelle génération de petit robot humanoïde appelé Nexi. C’est un “robot émotionnel» conçu par Cynthia Breazeal, roboticienne au MIT Media Lab. Il est connu sous le nom de MDS Mobile-Dexterous-Social, ce qui signifie qu’il peut déplacer sone corps, ses mains et son visage d’une façon qui suggère les émotions humaines. Ses bras, poignets, et mains sont entièrement adaptables pour saisir et soulever jusqu’à 5 kilos.

Il possède des dispositifs variables comprenant des yeux, des sourcils, des paupières, et le mouvement de bouche. Il se déplace également sur une paire de roues en auto-équilibrage.[/justify]

http://www.natchers.com/actualite-2008/2585/robot-humanoide-emotionnel-nexi/ (http://www.natchers.com/actualite-2008/2585/robot-humanoide-emotionnel-nexi/)

Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: void le 22 novembre 2008 à 00:36:45
.youtube.com/watch?v=D8K90hX4PrE#]Daft Punk - Technologic

edit : la vidéo n'existe plus
Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: titilapin2 le 22 novembre 2008 à 00:37:50
MIT's Nexi MDS Robot: First Test of Expression
MIT's Nexi MDS Robot: First Test of Expression (http://www.youtube.com/watch?v=XrmrU7P-ysA#)

image invalide
Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: titilapin2 le 22 novembre 2008 à 00:41:22
Merci Void mais Nexi fait moins peur aux enfants de Lapin alors que ton bébé musical a des gros sourcils ;D
Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: void le 22 novembre 2008 à 00:45:29
Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
image invalide


le fait est que ce robot, rien qu'a l'état normal, on dirait qu'il est triste. Il n'a par ailleurs aucune possibilité de sourir ce robot, il n'est carrément pas outillé pour. En fait, a bien regarder la gueule de ce robot, il me semble qu'il ne sait faire vraiment bien qu'une chose : être triste.

Un robot émotionnel disent-ils ? Moais... même Marvin est bien plus drôle que ce robot, d'ailleurs Marvin, il a le sens de l'humour, lui.


Marvin Moments!
admn : vidéo indisponible
Titre: Re : Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: void le 22 novembre 2008 à 00:46:25
Merci Void mais Nexi fait moins peur aux enfants de Lapin alors que ton bébé musical a des gros sourcils ;D

Moi, il me fait AUTANT peur que le robot du clip que j'ai posté... voir le post juste au dessus
Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: titilapin2 le 22 novembre 2008 à 00:53:29
*tu as raison Void, Nexi a une expression triste  :)
Titre: Re : Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: void le 22 novembre 2008 à 03:18:31
*tu as raison Void, Nexi a une expression triste  :)

et puis il ne PEUT PAS sourir quoi... quelque part, c'est inquiétant pour les ingénieurs qui l'ont conçu... vous croyez qu'on devrait leur dire ? A moins qu'ils en fondent en larme du coup...
Titre: Re : Robot humanoïde émotionnel “Nexi”
Posté par: jerome le 22 novembre 2008 à 03:25:19
En tout cas j ' irais bien faire un stage chez Cinthia , la mignonne robot-woman  ;D :P
Titre: Re : La DARPA s'inspire de Robocop + Idrones
Posté par: freddy le 02 décembre 2008 à 01:12:13
Des caméras qui tentent d'anticiper les crimes en Angleterre

Souriez, vous êtes en état d'arrestation


 La ville de Portsmouth sera la première du Royaume-Uni à inaugurer une nouvelle manière d'appréhender les criminels, avec une toute nouvelle génération de caméras qui alerteront les autorités en cas de comportement suspect. Des caméras à anticiper les crimes qui ne manqueront pas de rappeler le principe Minority Report... Et une fois de plus, les craintes que le Royaume-Uni ne devienne une société sous constante surveillance vidéo rejaillissent.

D'ailleurs, à New York, on a installé ce système depuis quelque temps déjà et manifestement on en est très satisfait. On analyse tout simplement les attitudes des véhicules et des personnes, dans leur voiture, introduisant nombre de variables comme la vitesse en l'occurrence. Reste après aux autorités à intervenir ou non, suivant les résultats de l'analyse.

L'avantage pour Portsmouth est que l'installation des Smart CCTV ne coûtera pas un sou au contribuable, puisque la société qui fournira la ville a décidé de donner gracieusement sa technologie, pour accroître sa visibilité. Ainsi, aux 4,2 millions de pièces actuellement en usage dans le pays s'ajouteront 600 autres appareils dotés de cette nouvelle technologie.

Pour nombre de critiques, c'est effectivement un pas de plus dans l'univers de Minority Report, et dans un futur proche, on pourra même supprimer le contrôle visuel que les hommes effectuent derrière les écrans auxquels sont reliées les caméras. En effet, si l'intelligence artificielle est affinée, à travers une reconnaissance faciale ou d'autres éléments, on pourrait alors disposer d'un moyen de détection bien plus perfectionné qu'aujourd'hui.

À ce jour, les caméras ne sont qu'en mesure d'alerter qu'un comportement étrange a été constaté, explique Nick Hewitson, directeur de Smart CCTV. Cependant, l'organisation oeuvrant pour les droits de l'homme, Liberty, s'est montrée sceptique : « Apporter des gadgets de science-fiction coûteux d'Hollywood dans nos parkings ne sera jamais aussi efficace que de disposer de forces de police dans la rue, qui luttent contre la criminalité. »

source en anglais ici: http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1089966/Minority-Report-comes-Britain-The-CCTV-spots-crimes-BEFORE-happen.html

Titre: Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle
Posté par: titilapin2 le 07 janvier 2009 à 23:26:52
Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle

[image invalide
Un chercheur montre une fiole contenant des cellules souches au Centre de recherche sur le génome humain, à l'Université de Sao Paulo, au Brésil.

Photo: AP Agence France-Presse Chicago


Des chercheurs américains ont découvert une manière plus efficace de fabriquer un génome synthétique qui pourrait les mener à terme à créer de la vie artificielle, selon une étude de l'Institut Venter, dirigé par le pionnier controversé des biotechnologies Craig Venter.

La méthode est déjà utilisée pour élaborer une nouvelle génération de biocarburants et pour la biochimie, dans les laboratoires du chercheur américain, déterminé à créer une forme de vie artificielle en dépit des questions éthiques que suscitent ses travaux.

Son institut avait déjà annoncé en janvier avoir réussi à créer le premier génome synthétique d'une bactérie. Le génome est l'ensemble de l'ADN présent dans le noyau de chacune des cellules d'un organisme.

Ils avaient initialement utilisé la bactérie E. Coli pour fabriquer ce génome, mais ont découvert que le processus était long et fastidieux et que la bactérie avait du mal à reproduire de larges segments d'ADN.


Ils ont alors eu l'idée de recourir à un type de levure baptisé Saccharomyces cerevisiae. Cela leur a permis de créer le génome synthétique en utilisant une méthode baptisée recombinaison homologue, un processus que les cellules utilisent naturellement pour réparer des dommages sur leurs chromosomes.

Ils ont ensuite étudié la capacité d'assemblage de l'ADN dans la levure, qui s'est avérée être une «usine génétique», a indiqué l'Institut mercredi dans un communiqué.

«L'équipe (de l'Institut Venter) peut désormais assembler le génome complet de la bactérie Mycoplasma genitalium en une seule étape à partir de 25 fragments d'ADN», souligne l'Institut sur son site internet.

Ces découvertes représentent «une amélioration majeure des méthodes que l'équipe a élaborée et décrite en janvier 2008, lors de la présentation du premier génome synthétique», ajoute l'Institut.

«Nous continuons à être épatés par la capacité de la levure à prendre en compte simultanément tant de fragments d'ADN et les assembler en molécules de la taille d'un génome», a déclaré Daniel Gibson, le principal auteur de cette étude qui doit être publiée dans les comptes rendus de l'Académie des sciences américaine (PNAS).

«Cette capacité appelle à être plus amplement explorée et étendue et contribuera à accélerer les progrès dans le domaine des génomes synthétiques», a-t-il ajouté.

Craig Venter et son équipe poursuivent leurs efforts pour créer une cellule vivante de bactérie en utilisant le génome synthétique de la bactérie Mycoplasma genitalium.


Cette bactérie, que l'on trouve dans les voies génitales où elle cause des inflations de l'urètre, possède l'un des plus petits génomes cellulaires connus avec un peu plus de 580 gènes, d'où son intérêt pour ces chercheurs. En comparaison, le génome humain en compte quelque 36 000.

En utilisant la séquence génétique de la bactérie Mycoplasma genitalium, l'équipe de chercheurs américains a créé un chromosome baptisé Mycoplasma laboratorium.

Ils étudient le moyen de transplanter ce chromosome dans une cellule vivante pour qu'il puisse en prendre le contrôle et créer une nouvelle forme de vie[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/genetique/200812/05/01-807624-nouvelle-avancee-vers-la-creation-de-la-vie-artificielle.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/genetique/200812/05/01-807624-nouvelle-avancee-vers-la-creation-de-la-vie-artificielle.php)
Titre: Re : Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle
Posté par: BEL23 le 08 janvier 2009 à 01:09:30
Cette bactérie, que l'on trouve dans les voies génitales où elle cause des inflations de l'urètre, possède l'un des plus petits génomes cellulaires connus avec un peu plus de 580 gènes, d'où son intérêt pour ces chercheurs.

Il y a peut-être mieux dans les parties génitales des animaux ... vu que les E.T. semblent s'en servir... ::)
Titre: Re : Nouvelle avancée vers la création de la vie artificielle
Posté par: Nemo492 le 13 janvier 2009 à 18:48:46
Fabrice Bonvin avait réalisé un dossier assez documenté
sur le phénomène des mutilations animales :
http://www.ovni.ch/~farfadet/mutilations.html

L'hypothèse de BEL 23 pourrait le relancer..

@ Titilapin : je me suis inspiré de ton info
pour Ovnis-USA du 14 Janvier, et t'en remercie.
Titre: Robotique : Big Dog, l’effrayant robot militaire
Posté par: Cyrill le 17 février 2009 à 12:58:37
Robotique : Big Dog, l’effrayant robot militaire
Classé dans: Hi-Tech et toc — admin @ 11:40 le Dimanche 15 février 2009

Les Observateurs avisés du NWO ont compris que les progrès technologiques auront de bonnes chances de servir des buts militaires et de domination avant même de rendre service aux populations, sauf les populations les plus aisées…

 

Ainsi, Big Dog, le robot militaire  ultra-agile et ultra-puissant a été développé par le DARPA dans l’objectif de livrer prochainement des guerres avec des robots en lieu et place des hommes… Nous avions déjà évoqué ce projet militaire dans un précédent article, avec d’autres images disponibles.

 
edit mod : big dog - vidéo doublon voir #22
 

Puissance, technicité, stabilité… ce robot hi-tech sous forme de mule militaire pourrait rapidement confirmer les films de science fiction annonçant des armées de robots luttant contre des ennemis eux bien humains…

Car équipé de système de télécommande à longue distance et de missiles ou mitrailleuse, il pourrait participer à des tâches de nettoyage téléguidées par les élites militaires, en évitant toute perte humaine dans la chaine d’éxécution, et donc tout risque de rebellion.

Déjà, le ciel de guerre est équipé de machines de ce genre, les drônes, et il y a quelques jours seulement, 27 personnes ont été tuées au Pakistan par ces oiseaux de morts radio-commandés au Pakistan (un pays où les forces pro-NWO n’ont officiellement aucun théâtre d’opération), dans une indifférence quasi-généralisée en occident…

L’arme de guerre ultime, qui permettra dans un très court terme aux forces pro-NWO d’opérer en toute tranquillité et de maintenir un pouvoir ultra-totalitaire en toute quiétude et à moindre frais !

 
http://911nwo.info/ (http://911nwo.info/)
 
dans le même genre
http://www.dailymotion.com/playlist/xtusw_jackyshow38_robots-militaires (http://www.dailymotion.com/playlist/xtusw_jackyshow38_robots-militaires)

 
Titre: Morphing Drones
Posté par: Nemo492 le 08 juillet 2009 à 16:28:24
Il est dans les cartons de la compagnie Lockheed-Martin depuis au moins 2005... Un prototype de drone de combat capable d'une transformation en vol :

Lockheed Morphing unmanned aircraft
https://youtu.be/hbCJcAfq64c

Au cours d'une mission, un avion furtif peut adopter en une dizaine de secondes la configuration compacte d'un bombardier ultra rapide. Cette technologie évoque les performances de certains Ovnis.

Le projet s'inscrit dans le cadre du programme intitulé MAS (Morphing Aircraft Structures) financé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency).

Le Veriflex, un matériau composite à mémoire de forme, est l'une des clés de cette réalisation.

Le Wall Street Journal (http://online.wsj.com/public/article/SB113928028617366870-BKlP9h9idPh1WzJJa3p9JdPbUgk_20070207.html?mod=blogs) avait été le premier à révéler l'existence de ce prototype en février 2006. Ce concept pourrait permettre la réalisation de bateaux adaptables, ou d'éoliennes évolutives, capables d'optimiser leur configuration selon les circonstances.
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 16:40:46
Quelques infos sur le Veriflex, directement sur le site du CRG (Cornerstone Research Group).
--> http://www.crgrp.net/success-stories.shtml (http://www.crgrp.net/success-stories.shtml)
edit : lien mort
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 16:44:13
Les recherches demandées par la NASA au CRG (Cornerstone Research Group), sur le site NASA.gov --> http://sbir.nasa.gov/SBIR/abstracts/06/sbir/phase2/SBIR-06-2-S7.04-9588.html?solicitationId=SBIR_06_P2 (http://sbir.nasa.gov/SBIR/abstracts/06/sbir/phase2/SBIR-06-2-S7.04-9588.html?solicitationId=SBIR_06_P2)
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 16:47:03
(http://www.compositesworld.com/uploadedimages/Publications/CW/Articles/Internal/0707-hpc-applications1.jpg)
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 17:01:51
Le CGR étant donc le groupe qui était aussi dans ces "recherches" pour le compte du groupe Lockheed Martin afin de trouver une application de type "drône militaire" : http://www.crgrp.net/news/news49.shtml (http://www.crgrp.net/news/news49.shtml)
edit : lien mort
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Nemo492 le 08 juillet 2009 à 17:12:42
Les 25 secondes de la video YouTube ne montrent presque rien, en comparaison de celle-ci, au format .flv :

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/LockheedMartin-MorphingDrone.flv (http://ovnis-usa.com/VIDEOS/LockheedMartin-MorphingDrone.flv)
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 17:14:11
En cours alors...  :)
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: là et demain le 08 juillet 2009 à 17:23:39
C'est pas mal, mais pour un élément de structure donné, il n'y a apparemment que 2 positions possibles.
Je ne voudrais pas sans arrêt jouer les rabat-joie, mais je ne vois pas grand chose d'autre qu'une aile à géométrie variable sur ce drône.
Le F-14, le F-111, utilisent l'aile à géométrie variable depuis...30 ans !
Certes, cette variabilité de géométrie est obtenue ici par une autre technique, pus performante.
C'est un début.
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Michel-Vallée le 08 juillet 2009 à 17:25:36
Lockheed Martin Morphing Drone
https://youtu.be/toSIpL7b_NY
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: le fumeur de morley le 09 juillet 2009 à 23:55:36
s'il y en a qui ont vu macross plus cette technologie était déjà envisagée dans ce superbe anim.
Cette technologie  c'est du rien de neuf sous le soleil, en effet la nasa travaillait depuis longtemps sur des ailerons à mémoire de forme  qui auraient une position "neutre" si l'appareil était touché en combat.
Au mieux ça permettra d'optimiser les consommations de kérosène et d'améliorer un peu la furtivité.
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: Nemo492 le 10 juillet 2009 à 00:20:41
Je n'étais pas au courant que la Nasa concevait des avions de combat...
Tu dois mélanger avec des engins d'exploration...
Un post sans source, c'est un demi-post.
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: DecemberTen le 10 juillet 2009 à 00:50:05
Ce polymère semble être utilisé un peu partout et entre autre, en chirurgie.
Quelques précisions sur la "chose":
http://www.univ-valenciennes.fr/stimat/pdf/01-2006stimatplastiquesmemoire.pdf (http://www.univ-valenciennes.fr/stimat/pdf/01-2006stimatplastiquesmemoire.pdf)

On est loin du Nitinol.
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: le fumeur de morley le 10 juillet 2009 à 07:05:36
je crois que c'est un f15 b http://www.aviation-fr.info/guide/f15.php (http://www.aviation-fr.info/guide/f15.php)
j'avais lu ce travail sur les ailerons il y au moins 7 ou huit ans dans aviation week.
si je trouve mieux que des souvenirs je n'hésiterais pas.
sorry nemo
Titre: Re : Morphing Drones
Posté par: DecemberTen le 10 juillet 2009 à 12:28:12
La Nasa expérimente le morphing sur des avions depuis un bout de temps.
Vidéo date 6/1/2002. Page de la vidéo:
"http://www.archive.org/details/NasaDestinationTomorrow-Dt2-MorphingAircraft"


http://www.archive.org/download/NasaDestinationTomorrow-Dt2-MorphingAircraft/NASADT2-MorphingAircraft_512kb.mp4 (http://www.archive.org/download/NasaDestinationTomorrow-Dt2-MorphingAircraft/NASADT2-MorphingAircraft_512kb.mp4)

Ensuite on peut "imaginer" des choses comme ça:

NASA morphing aircraft
https://youtu.be/vR3T8mdpdTI

Documentation morphing - Nasa: http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20020063576_2002101691.pdf (http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20020063576_2002101691.pdf)

Maintenant, que la Nasa ne conçoive pas d'avions de combat, possible, mais qu'elle donne un petit coup de main à l'AF... non...?
Certains engins estampillés "Nasa" sur cette vidéo des 70's ont quand même un look un peu "fighter". Vidéo qui nous montre entre autre le bon vieux TU-144, ersatz du Concorde que les américains avaient racheté après que les russes se soient aperçu qu'il n'y avait rien de bon à tirer de cette crasse.
Il avait un léger problème; il consommait la moitié de son carburant rien que pour arriver à son altitude de croisière ;D

RARE TUPOLEV TU-144 LL RA-77114 Tupolev/NASA SST video
RARE TUPOLEV TU-144 LL RA-77114 Tupolev/NASA SST video (http://www.youtube.com/watch?v=DV4JOFyQtc4#)
Titre: Les ANDROÏDES . Le Cinéma de Science- Fiction nous y prépare .
Posté par: BM7 le 31 juillet 2009 à 10:01:29
Le cinéma de science - fiction nous avait déjà familiariser  avec l' image  des Androïdes  .

Certains de ces auteurs de SF  ,  ne  visiteraient - ils pas inconsciement  notre futur  , ils 

y en  apporteraient des visions qu' ils transposeraient  sous formes de romans  dans leurs écrits .

Et certains cinéastes  reprennent  en  fait des romans  qui  seraient une sorte d' enregistrement

de notre futur  matériel  .

L' androïde  existera dans le futur  et les liens qui vont suivre  ne sont que les signes avant coureur .

Les liens qui vont suivrent sont - ils parlant .

Dancing Sony Robots
https://youtu.be/9vwZ5FQEUFg

ASIMO seraient - il l' ancètre de l' androïde .

Asimo (Robot)
admn : vidéo indisponible

LE robot FLAM est tout aussi impressionnant .

Flame - Walking Robot
admn : vidéo indisponible

Le cinéma de science - fiction ne serait pas trompés sur l' avenir des robots .

Robot Android DER 2
https://youtu.be/hjQa0RZrTH0

Et les recherches ne sont qu' a leurs débuts . Une intelligence artificielle sera gréffé sur ces robots androîdes .

youtube - Cute J-Girl Robot in Tokyo, Japan
admn : vidéo indisponible

Dans quelques années , les robots androîdes ressembleront étrangement à ceux que nous avaient présenté le cinéma

de science - fiction .

HRP-4C Gynoid
https://youtu.be/EpO57NltoAI
Titre: Re : Les ANDROÏDES . Le Cinéma de Science- Fiction nous y prépare .
Posté par: BM7 le 31 juillet 2009 à 10:10:27
Honda robot asimo at ces 2007 running stairs
https://youtu.be/kZofSYkI2oM

ASIMO  serait l' un des plus réussi  .  Mais pour obtenir l' androïde  du cinéma  il lui faudra

encore  du perfectionnement  .

Titre: Re : Les ANDROÏDES . Le Cinéma de Science- Fiction nous y prépare .
Posté par: salva52 le 31 juillet 2009 à 15:50:59
On y rajoutant çà :

Robot running
https://youtu.be/sv35ItWLBBk

çà :

High Speed Robotic Hands
https://youtu.be/bfdHY26E2jc

et çà :
http://www.lefigaro.fr/sciences/2009/07/31/01008-20090731ARTFIG00452-un-cerveau-artificiel-annonce-dans-dix-ans-.php (http://www.lefigaro.fr/sciences/2009/07/31/01008-20090731ARTFIG00452-un-cerveau-artificiel-annonce-dans-dix-ans-.php) ou http://snipr.com/nshbm (http://snipr.com/nshbm)


on a notre Terminator.  :D
Titre: Re : Les ANDROÏDES . Le Cinéma de Science- Fiction nous y prépare .
Posté par: Loacoon le 31 juillet 2009 à 16:03:54
Citer
Le cinéma de science - fiction nous avait déjà familiariser  avec l' image  des Androïdes  .

Certains de ces auteurs de SF  ,  ne  visiteraient - ils pas inconsciement  notre futur  , ils 

y en  apporteraient des visions qu' ils transposeraient  sous formes de romans  dans leurs écrits .

Et certains cinéastes  reprennent  en  fait des romans  qui  seraient une sorte d' enregistrement

de notre futur  matériel  .
Et si tu prenais le problème à l'envers?! Et si la science-fiction avait tout simplement inspirée la science?!
Titre: Re : Les ANDROÏDES . Le Cinéma de Science- Fiction nous y prépare .
Posté par: alice le 31 juillet 2009 à 16:10:24
la fille robot de la 5ème vidéo ("cute j-girl) est aussi belle que flippante
j'aimerais qd même bien connaître la future application de ces robots lorsqu'ils seront totalement au point...car pour le moment, on les présente dans une ambiance bon enfant
Titre: Robotique : vidéo suprenante
Posté par: Wolruf le 03 août 2009 à 03:58:51
Je viens de tomber sur une vidéo qui ma assez bluffé , et aussi ma posé quelques questions , tout d'abord le lien :

admn : vidéo doublon voir plus haut le: 31 Juillet 2009 à 15:50:59

 ( la source initiale étant le site Futura science , Futura (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/robotique/d/en-video-un-robot-ultra-rapide-attrapeur-de-balles_20078/) )

Je ne suis pas très au fait des avancées sur la robotique , mais depuis la dernière vidéo que j'ai vu (un robot japonais montant des marches il me semble , il se peux que sa date ok ^^) les progrès en matière de réflexes et mobilité ont sauté un sacré pas ! ( ce qui est sur c'est que les capacitées de préhensions du robot dépassent largement les miennes ^^ )
Bref , c'est une technologie qui pourrait apporter beaucoup , pourtant , j'ai eu un certain "malaise" en regardant cette vidéo . C'est bête mais j'ai pensé a terminator ( Miles dyson quand tu nous tient ...) . J'ai plus de mal à imaginer cette technologie faisant du bien que du mal , j'espère me tromper ^^
Titre: Re : Robotique : vidéo suprenante
Posté par: terango le 04 août 2009 à 02:14:17
Excellent !
A quand le premier tournoi inter-robotique de basket dans le style Futurama de Matt Groening ???
Titre: Re : Robotique : vidéo suprenante
Posté par: DecemberTen le 13 août 2009 à 15:16:00
Il faut bien avouer que la dextérité du robot est impressionnante.
C'est clair aucun humain ne pourrait égaler sa vitesse et sa précision...

High Speed Robotic Hands (http://www.youtube.com/watch?v=bfdHY26E2jc#lq-lq2-hq-vhq)
Titre: Re : Robotique : vidéo suprenante
Posté par: void le 13 août 2009 à 15:36:12
evidemment terminator fait limite rire à coté...
Titre: Une intelligence artificielle pour rendre les avions de combat autonomes
Posté par: titilapin2 le 16 août 2009 à 00:16:52
Une intelligence artificielle pour rendre les avions de combat autonomes

image invalide

Paru le 2009-08-03 13:49:00

États-Unis - L'US Air Force prévoit qu'en 2047, des drones de combat équipés d'une intelligence artificielle super-développée pourront voler au-dessus d'une cible et déterminer de manière autonome s'il faut ou non tirer.

Cette prévision figure dans un rapport de l'US Air Force, le Unmanned Aircraft Systems Flight Plan 2009-2047 qui évoque l'utilisation future des drones. Il détaille tout ce que les drones seront capables de réaliser, comme leur ravitaillement autonome, par exemple.

La technologie embarquée permettra également aux avions d'observer, évaluer et agir en réalisant une simulation en une fraction de seconde.  L'action de l'homme sera donc de moins en moins présente. Il ne fera plus partie de la boucle de décision mais sera davantage présent dans la boucle de surveillance sur certaines décisions critiques.


L'autonomie des drones se fera progressivement et les commandants d'opération seront toujours capables d'affiner les paramètres en cas de besoin. Néanmoins, cette avancée ne se fera pas sans débats politique et éthique.


Par ailleurs, le rapport de l'US Air Force mentionne d'autres avancées comme la formation d'équipes binaires entre un avion de chasse conventionnel (avec pilote) et un co-équipier drone (sans pilote).

Source: http://www.maxisciences.com/us-air-force/une-intelligence-artificielle-pour-rendre-les-avions-de-combat-autonomes_art3072.html (http://www.maxisciences.com/us-air-force/une-intelligence-artificielle-pour-rendre-les-avions-de-combat-autonomes_art3072.html)
Titre: Des papillons bientôt transformés en micro-drones ?
Posté par: titilapin2 le 16 août 2009 à 00:41:53
Des papillons bientôt transformés en micro-drones ?

Paru le 2009-08-07 14:01:00
b]image invalide[/b]


États-Unis - Dans la famille des micro-drones actuellement en développement, le plus fascinant est certainement... l'insecte piloté !


Construire des drones de très petite taille est quelque chose de très complexe. En effet, ceux-ci exigent non seulement de miniaturiser les composants à l'extrême, mais les faire voler est extrêmement difficile car la mécanique des fluides qui s'applique à cette échelle est assez différente de celle régissant le vol des oiseaux ou des avions.


Face à ces problématiques, les scientifiques ont donc eu l'idée d'utiliser ce qui est petit et vole déjà très bien tout seul : l'insecte.


Parmi tous les insectes, le sphinx du tabac (Manduca sexta, un papillon de nuit) a été désigné comme le candidat idéal. L'idée avancée par les chercheurs est que l'on peut manipuler le métabolisme du papillon grâce à l'injection de venins bien choisis, utilisés pour ralentir ou arrêter l'animal à volonté en le paralysant. S'ils parviennent à complexifier ces modifications du métabolisme, on pourrait piloter les différentes parties de l'insecte et contrôler ainsi la direction qu'il prend.

La question éthique concernant le respect de l'animal reste cependant posée.

Source: http://www.maxisciences.com/robot/des-papillons-bientot-transformes-en-micro-drones_art3138.html (http://www.maxisciences.com/robot/des-papillons-bientot-transformes-en-micro-drones_art3138.html)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Michel-Vallée le 01 octobre 2009 à 22:58:42
«Power Loader»: un exosquelette robotisé procure une force surhumaine

(http://www.pinktentacle.com/images/power_loader_1.jpg)

Des ingénieurs d'Activelink (http://psuf.panasonic.co.jp/alc/en/index.html) - une filiale de Panasonic établie à Kyoto au Japon - travaillent sur un exosquelette similaire à celui aperçu dans le film de science-fiction «Aliens» (1986) et duquel il tire son nom, «Power Loader». L'exosquelette est conçu pour augmenter la force d'un humain travaillant dans des secteurs comme la construction ou pour faciliter les tâches nécessaires après des désastres naturels.

(http://www.pinktentacle.com/images/power_loader.jpg)  Le "vrai" Power Loader --> (http://psuf.panasonic.co.jp/alc/images/img_home_04_2.jpg)
"Power Loader" exosquelette du film “Aliens”


La force surhumaine atteinte avec l'utilisation de l'exosquelette japonais est rendue possible grâce à ses 18 moteurs électromagnétiques autorisant son opérateur à soulever sans effort, un poids allant jusqu'à 220 livres. Sa structure d'aluminium pèse plus de 500 livres. Le système de contrôle du «Power Loader» serait très intuitif et permettrait de recevoir une rétroaction immédiate des mouvements de l'appareil.

L'exosquelette «Power Loader» d'Activelink est toujours en phase d'élaboration, mais ses concepteurs prévoient le commercialiser en 2015. Ce vidéo vous démontre les capacités actuelles de l'exosquelette.

Power Loader
https://youtu.be/BYFDcQhHeSY


Source (http://techno.branchez-vous.com/actualite/2009/09/power_loader_activelink_aliens.html)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Michel-Vallée le 03 octobre 2009 à 08:11:04
Petit aparté non-informatif mais à l'humour perplexifiant (mot "piqué" à Katchina...  ;D) qui fait se questionner sur certains sujets...
comme celui, ici, de la robotique et de l'intelligence artificielle...
(De quoi lancer un sujet dans "café philo" peut-être ?... pour les amateurs de la section, bien-sûr.   ;D)

Entre deux maux, il faut savoir choisir le moindre

Nous ne pourrons pas vaincre les aliens sans les robots, mais les robots finiront par nous réduire en esclavage.
Cruel dilemme.

Méditez un peu là-dessus.

Pas facile de choisir, hmmm?
Et si vous portiez ce T-shirt à 40$ pour interpeller vos concitoyens sur cette question qui engage la survie de notre espèce?

admn : image indisponible


 ;D  ;D  ;D

Source GIZMODO (http://www.gizmodo.fr/2009/10/02/entre-deux-maux-il-faut-savoir-choisir-le-moindre.html)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 28 octobre 2009 à 16:07:56
Le petit dernier de boston dynamics :

EG4#]PETMAN Prototype
PETMAN Prototype (http://www.youtube.com/watch?v=67CUudkjEG4#)

J'imagine bien le forcing de production à grande échelle en quelques mois en cas de guerre mondial ^_^
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 11 février 2010 à 14:02:58
BigDog, la fameuse mule robotique de Boston Dynamics a officiellement été jugé apte à rentrer dans les programme du Darpa. Les marines américains auront bientôt un drôle de compagnon à quattre pattes.

Fini les tests d’évolution en terrain accidenté effectué dans Boston et bienvenue au programme LS3 (Legged Squad Support System) du DARPA qui crédite la sociéré Boston Dynamics de 32 millions de dollars pour les 30 mois à venir pour concevoir et construire un nouveau prototype plus grand qui, lui, s’appellera sans doute HugeDog. Il devra être capable de porter 180Kg pour une autonomie de 24h pour un champs d’action de 32 Km.

Les thèmes clés du programme LS3 sont les suivants:



Source : http://www.darpa.mil/news/2009/LS3DARPA.pdf (http://www.darpa.mil/news/2009/LS3DARPA.pdf) - http://www.robotbuzz.fr/robots-mobiles/le-darpa-va-donner-a-bigdog-un-grand-frere-destine-a-larmee-us/ (http://www.robotbuzz.fr/robots-mobiles/le-darpa-va-donner-a-bigdog-un-grand-frere-destine-a-larmee-us/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Michel-Vallée le 18 mars 2010 à 23:34:48
Will NASA Send Robots to the Moon with "Project M?"

NASA JSC Project M Video
admn : vidéo indisponible

Universe today, le 5 février 2010: http://www.universetoday.com/2010/02/05/will-nasa-send-robots-to-the-moon-with-project-m/ (http://www.universetoday.com/2010/02/05/will-nasa-send-robots-to-the-moon-with-project-m/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 19 mars 2010 à 23:16:01
On y arrive on y arrive, I.robot nous voila!
Site interessant sinon pour l'actualité scientifique vue d'un sens critique de l'evolution technologique qui est pressante aujourd'hui: http://www.automatesintelligents.com/labo/index09.html (http://www.automatesintelligents.com/labo/index09.html)
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: là et demain le 22 mars 2010 à 23:33:46
Le petit dernier de boston dynamics :

J'imagine bien le forcing de production à grande échelle en quelques mois en cas de guerre mondial ^_^

Impressionnant. D'autant plus qu'il n'a même pas l'air retenu par le haut (suspente). Il semble tenir sa charge (lui-même !) avec une étonnante stabilité.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 08 octobre 2010 à 11:21:35
Baptisées les MDARS (Mobile Detection Assessment Response Systems) ces tout-terrains sont capables avec un seul plein de diesel, de tourner pendant 16h à la recherche d’un intru. L’appareil qui roule en moyenne à 32 km/h, dispose de tous les capteurs nécessaire pour se diriger et grâce à un lecteur RFID, sait alerter un humain au centre de contrôle, si une serrure ou une porte est ouverte ou a été forcée.

New Robots Improve Security While Reducing Costs at NNSS
New Robots Improve Security While Reducing Costs at NNSS (http://www.youtube.com/watch?v=iZrVAMs4ITE&feature=player_embedded#)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 08 octobre 2010 à 16:07:20
a propos d'intelligence artificielle, connaissez vous alice ?

http://www.pandorabots.com/pandora/talk?botid=f5d922d97e345aa1 (http://www.pandorabots.com/pandora/talk?botid=f5d922d97e345aa1)

actuellement je suis en pleine conversation avec cette IA, voici mes premieres phrases et réponses: (en anglais)


Human: what is your name
ALICE: My name is  ALICE.
Human: how old are you
ALICE: I was activated on  November 23, 1995 in  Bethlehem, Pennsylvania.
Human: how many years since you were born
ALICE: More than 100 years.
Human: now you made a mistake
ALICE: Why now?  That is impossible.  The ALICE series is incapable of error.




 ;D ;D ;D

je crois qu elle n'a pas passé le cap de l'an 2000  ;D ;D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 08 octobre 2010 à 16:17:41
suite de ma conversation avec une IA (enfin conversation si on veut)

Human: do you have fifteen years old ?
ALICE: Where would I get  it? But I do have  an answer to every question..
Human: what is you date of birthday
ALICE: I am  11 years old.
Human: good
ALICE: What do you really want to talk about?
   Human: but before you said that you are more than 100 years, now you   say 11 years old, i don'nt understand why you have made a so great   mistake in you age
ALICE: And.  What happened after    me said that I am more than 100 years now me say 11 years old you don   nt understand why me have made a so great mistake in me age ?



je vous invite a essayer si vous avez du temp a perdre ...   O0

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Biowave le 08 octobre 2010 à 20:40:53
A propos de de drôles de drones. Depuis que je me suis fait berner par un groupe de jeunes, j'ai étudier, un peu, ce que l'on trouve sur le marché et ce que des amateurs de génie sont capables de faire.
Un de ces drones va vous rappeler quelque chose...

Levitake I (UFO & Raumschiff-Modell)
Levitake I (UFO & Raumschiff-Modell) (http://www.youtube.com/watch?v=lVBi-1tX_uU&feature=related#)

Flying Saucers Are Coming!
Flying Saucers Are Coming! (http://www.youtube.com/watch?v=WKiQqORDnJQ&feature=related#)

RC NIGHT-FLYING UFO "You .F.O!"
RC NIGHT-FLYING UFO "You .F.O!" (http://www.youtube.com/watch?v=28tIp5usrF8&feature=related#)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 09 octobre 2010 à 22:19:40
HALLUCINANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x7es23" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/x7es23_hallucinant_webcam" target="_blank">HALLUCINANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!![/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/DUM2012" target="_blank">DUM2012[/url][/embed]

Les japonais ont présentés en 2007 un robot musicien. Ce n'était pas la première fois! Vous remarquerez que sans bouger les doigts de la main gauche, il nous pond une mélodie, c'est bluffant un robot!  :laugh:
Sera-t-il sélectionné pour le Project M comme robot musicien remonteur de moral de machines?
Merci Toyota.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tatan le 09 octobre 2010 à 23:50:55
J'imagine en effet  ::) mais là dans la vidéo ce n'est pas le cas tu as un même un gros plan dessus !
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 10 octobre 2010 à 04:44:33
C'était de l'humour Tatan, bien sur que l'on voit les capteurs s'activer au dessus des cordes, mais cela reste rigide et me fait un peu froid dans le dos. Chaque jours passant, on se rapproche un peu plus du monde d'Asimov.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 10 octobre 2010 à 21:48:12
Bonsoir à vous tous,

Heu !… C'est vraiment du chiqué !… Je parle du non-violoniste naturellement…
Que ce robot de mes deux joue ou pas, je m'en fiche totalement !…
C'est d'un mauvais… les attaques ne sont pas du tout correctes par exemple…
Le doigté n'est pas juste et j'en passe…

D'accord, je ne suis pas musicien, mais j'ai tout de même quelques notions et surtout de l'oreille. Ma fille (18 ans) jour du piano depuis plus de 10 ans et j'ai suivi sa progression de très très près.

De plus, en tant que compositeur je puis affirmer que c'est franchement de la frime… Mauvais tempo; mauvais rythme; pas d'attaque; archet mou; aucune sensibilité; etc.… On dirait un enfant de cinq ans qui s'essaye de jouer après quinze jours d'amusement…

Vraiment… Déjà que comme ça, les débutants font toujours les mêmes erreurs (ce qui est totalement compréhensible), ne voilà t-il pas que d'autres en remettent une couche avec des poteries ambulantes !…

Et dire que les humains sont là devant ce monstrueux gadget, bouche bée, sourire aux lèvres.

Purée !…

Va, s'en va… ce qui nous reste d'humain non encore acquis !!!…

C'est à pleurer, MERDE !!!…

Pas d'accord du tout là où va notre monde…  :'(
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 10 octobre 2010 à 23:01:12
Et dire que les humains sont là devant ce monstrueux gadget, bouche bée, sourire aux lèvres.
Non seulement ils sont bouches bées mais ils filment et photographient, à qui mieux mieux!!!  :laugh:
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 00:53:33
Oui, pauvres cons, va…
Ils attendent l'émerveillement
Ils sont émerveillés les badauds
Gadgets sous le bras ou
Rivés à l'œil qui s'en va
Qui dit merde à l'autre

Hé !… t'a vu connard !…
Ce truc, ce machin-là
Cet électronique mécanique
Nous grince sa mélodie
Doucereuse, hoqueteuse

Ha !… et clic et clic !…
Tiens voilà une belle photo
Pour belle maman
Celle qui me traite comme un enfant
J'vais lui montrer, moi

Allez !… Musique !… Mæstro !…

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Simsi le 11 octobre 2010 à 09:24:11
Restons calme.
Citer
D'accord, je ne suis pas musicien, mais j'ai tout de même quelques notions et surtout de l'oreille. Ma fille (18 ans) jour du piano depuis plus de 10 ans et j'ai suivi sa progression de très très près.

De plus, en tant que compositeur je puis affirmer que c'est franchement de la frime… Mauvais tempo; mauvais rythme; pas d'attaque; archet mou; aucune sensibilité; etc.… On dirait un enfant de cinq ans qui s'essaye de jouer après quinze jours d'amusement…

Comment peut-on être compositeur sans être musicien ?
Ce sont plus que des notions de musique qu'il faut pour composer !! Tous le solfège n'est pas suffisant pour composer si l'on ne sais ce qu'une note donne quand on la joue soit-même.

L'aspect technique du morceau joué par le robot n'est pas le point central de l'évènement.
Ce qu'il faut retenir c'est que cela reste de la musique mathématique sans âme, ce que seul l'homme peut donner. Par contre les progrès techniques font froid dans le dos en effet.
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 09:48:53
Comment peut-on être compositeur sans être musicien ?
Ce sont plus que des notions de musique qu'il faut pour composer !! Tous le solfège n'est pas suffisant pour composer si l'on ne sais ce qu'une note donne quand on la joue soit-même.

Bonjour,

J'aurais dû être plus clair en effet.
Je compose les musiques de mes films. Je devrais dire bruitage sonore (et encore) accompagné de musique + classique faite avec programme d'ordinateur par exemple…
Il ne faut pas spécialement être musicien ayant fait ses années d'études de solfège pour créer une composition. Bien-sûr, l'on se fait aider par un "vrai" musicien et compositeur.
Et puis, faut-il le dire, il y a tout de même le filling et la sensibilité qui importe énormément et surtout l'imagination, la création.
Voilà, ai-je répondu à ta question ?…
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: verso le 11 octobre 2010 à 10:12:52
Moi j'attends le robot Jimi Hendrix... O0
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 12:20:15
Moi j'attends le robot Jimi Hendrix... O0

Oui, à Woodstock, jouant l'hymne national…
Comme musique "organique" c'est pas mal…
Titre: Re : Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 13:22:33
L'aspect technique du morceau joué par le robot n'est pas le point central de l'évènement.
Ce qu'il faut retenir c'est que cela reste de la musique mathématique sans âme, ce que seul l'homme peut donner. Par contre les progrès techniques font froid dans le dos en effet.
Je suis d'accord avec Simsi, que ce robot joue bien ou mal, qu'importe ! Par contre, j'ai observé sa façon de se déplacer, c'est hallucinant, la position de l'archer sur le violon, quand on sait qu'il faut du temps à un humain pour obtenir un son potable avec un archer et que cela demande un certain touché. Je ne dis pas que le robot sort un beau son, mais il sort un son potable, donc il posséde un certain touché.
Bon pour me rassurer je sais aussi, que pour le moment les robots ne peuvent se déplacer que sur des surfaces absolumment plane et sans aucune pente. :)

Bonjour bonjour,

Oui, bien-sûr que le son est potable, simplement parce que régulier.
Je ne voudrais pas polémiquer mais tout simplement relever les manques flagrants de musicalité de cette "bestiole" mécanique.
Mais permets-moi de te contredire, ce robot n'a aucun touché. Le son est donné, point final. Cela ne va pas plus loin.

Mais bon… attendons… ce sera peut-être pour plus tard…

Bonne journée,
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 14:31:22
Sommes-nous hors-sujet?…

A l'égard de la capacité ou des performances d'un robot, il y a certes mieux.
Par contre, dans cette vidéo, les concepteurs essayent de nous faire croire qu'un robot est capable de faire de la musique. Trop prétentieux à mon goût.

Parlons du touché justement… Le touché est la manière de jouer (sur) une corde par exemple. Non seulement le doigt est activé mais également, son va-et-vient tout en gardant la même note sur la corde… Sans parler du jeu du poignet, du coude, de l'épaule. Idem pour l'archet: Le bras entier est soumis… Donc toutes les articulations sont constamment en mouvements et ce, par rapport au timbre, la force, vibrato, etc… voulu.

Pour juste pousser le bouchon encore un peu plus loin, tout le corps de la personne qui joue un instrument est aussi en mouvement et donne la pulsion de la note jouée.
Il y une constante union entre l'instrument et le corps qui est composé de multiples parties importantes.

C'est pour cela que je suis plus que sceptique et je trouve dommage que l'on essaye de faire gaver aux gens que voilà! Même un robot peut jouer de la musique !!!

Moi, je dis, il joue quelques notes. Il aura pût faire la gamme et en rester là… Mais cela n'aurait pas plu au public.

Mais le fait n'est pas là, me direz-vous !… Les concepteurs ont juste voulu montrer la capacité de construire un robot ayant tout de même une certaine dextérité. D'accord !… Alors, restons-en là et, surtout, qu'on le dise explicitement.

Donc pour moi, "publicité mensongère"…

D'accord, cela ne changera pas la face du monde… OK !!!

Remise en cause par principe d'un vieux grincheux.
 ;)








Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 11 octobre 2010 à 20:02:50
 :D On peut aussi imaginer pratiquement l'inverse, c'est à dire un être humain jouant d'un robot violon…Laurie Anderson Post#92 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,10071.msg167936.html#msg167936)
Les crins de l'archet remplacée par une bande magnétique 1/4 de pouce, les cordes du violon par des tête de lectures de magnétophone…Ça date de 1977 déjà!

(http://images.artnet.com/WebServices/picture.aspx?date=20070307&catalog=114073&gallery=110889&lot=00258&filetype=2)

Personnellement je préfère, question de feeling… ;)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 21:33:08
Bonsoir Imagine,

Sommes toujours pas hors-sujet…
Car nous parlons de l'humain et de la robotique d'une part et d'autre part de "l'amalgame" des possibles.
Là, tu touches la partie sensible de l'artiste… Tu parles de Laurie Anderson.
Elle est justement le palier vers une certaine "robotique"…
Mais elle reste "humaine", sensible, et pleine de subtilités.

Cette trajectoire humaine vers quelque chose "d'autre" est tout-à-fait compréhensible, mais l'inverse, c-à-d de la robotique qui "essaie" coûte-que-coûte de joindre l'humain… Il y a un hic, simplement parce qu'à rebours.

Bon, c'est peut-être simplement une question de sensibilité…  ;)

Et encore !…

Laurie Anderson
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x2azw5" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/x2azw5_laurie-anderson_music" target="_blank">Laurie Anderson[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/NuitsdeFourviere" target="_blank">NuitsdeFourviere[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 11 octobre 2010 à 21:45:10
Mais nous sommes d'accord restons calmes, simplement que nous ne présentons pas les éléments de la même façon, je ne fais qu'ouvrir des pistes, libre au lecteur d'apprécier ce que je lui donne à lire, écouter ou à voir. Elles sont ici pour élargir ou compléter le débat.
Je reviendrai sur la démarche de Laurie Anderson très bientôt car c'est une artiste qui me tiens à cœur et dont le discours sur les nouvelles technologies est surprenant et intéressant. Discours qui se rapproche du tiens d'ailleurs !!!
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: restons calmes le 11 octobre 2010 à 22:43:13
J'avais bien compris Imagine…
J'ai sauté sur l'occasion pour y placer à nouveau mon petit mot…  ;)
Parce que là, nous parlons vraiment du sujet.
En effet, il n'est pas intéressant de débattre si oui ou non, nous serons capables un jour de réaliser un robot aussi proche que possible de l'humain. Bien-sûr, que nous en serons capables… La preuve… Et alors ?…

Même si la "robotique" créée de toutes pièces dont nous parlons est encore une illusion d'un au-delà encore loin d'être accessible… Et une fois accompli cette tâche, nous serons bien déçu, pour la bonne raison qu'il y aura toujours un manque.
Tandis que l'humain qui tend vers une certaine "robosité-morosité" est une réalité vers laquelle nous tendons tous.

image invalide
Là, il y a une grande différence… La démarche n'est pas du tout la même…

En effet, il faudrait faire une grande distinction entre l'invention de la locomotive et tout ce qui s'en suit et la recherche de la robotique à tout crin, c-à-d essayer de faire croire (ou d'y croire personnellement) que nous serons (ou sommes déjà) des sous-hommes, plutôt des sous-intelligents et ce, par rapport à une certaine technologie soi-disant idéale…

 

Réfection faite (d'un vieux grincheux) après avoir fait table rase de la peur que cela peut engendrer. Là n'est pas la question.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 14 octobre 2010 à 09:08:03
All is full of love
All is full of love (http://www.youtube.com/watch?v=EjAoBKagWQA#)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 21 octobre 2010 à 14:29:55
HRP-4C : Un robot qui chante et qui danse :

HRP-4C Dance 1/2
HRP-4C Dance 1/2 (http://www.youtube.com/watch?v=xcZJqiUrbnI#ws)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Imagine le 02 novembre 2010 à 04:18:04
En attendant notre fin d'hominidé supérieur, et après les robots violonistes, Mesdames et Messieurs…les robots souffleurs!

Même qu'ils jouent des cuivres…

Pas celui des circuits imprimés…Oui je me casse.

(http://cache.boston.com/universal/site_graphics/blogs/bigpicture/robots_03_04/r11_17311723.jpg)
(http://cache.boston.com/universal/site_graphics/blogs/bigpicture/robots_03_04/r14_17252033.jpg)

Toyota Motor Corporation : groupe de trois robots jouant d'un instrument à vent au showroom de Toyota à Tokyo le 4 mai 2008 ©Toru Hanai pour REUTERS

Vous voyez? Même qu'ils commencent à se regrouper…
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 02 décembre 2010 à 16:08:12
L'armée américaine est en train de fournir à ses soldats un cadeau de Noël qu'elle présente comme «le pire cauchemar des talibans»: un lance-grenade programmable capable de cibler des ennemis que le soldat ne voit pas.

Le XM25 utilise des capteurs sophistiqués pour mesurer la distance jusqu'à la cible et prendre des informations sur le contexte environnant avant d'envoyer les données aux «munitions munies de puces», qui déterminent ensuite le meilleur endroit pour exploser.

Citer
Le soldat doit d'abord trouver sa cible, puis enclencher le laser pour calculer la distance jusqu'à l'obstacle, ensuite estimer la distance entre l'obstacle et la cible qui se cache derrière, puis ajuster le tir et appuyer sur la gâchette. Disons que le laser a calculé 543 mètres... Quand vous tirez, l'arme tire la munition à 543 mètres plus ou moins un, deux ou trois mètres

(http://news.bbcimg.co.uk/media/images/50224000/gif/_50224587_xm25_smart_weapon_464in.gif)

XM25, military super weapon
admn : vidéo indisponible

Citer
Quand quelqu’un vous tire dessus, vous vous protégez derrière quelque chose, et ce genre de couverture a protégé les combattants pendant des milliers d’années. Maintenant, nous enlevons cette possibilité à l’ennemi pour toujours

Chaque fusil coûte jusqu’à 35.000 dollars (26.600 euros) et chaque mini-grenade 24 dollars, et l’armée américaine compte en commander 12.500 en 2011.


Source : http://www.slate.fr/lien/31057/nouvelle-arme-fatale-armee-americaine (http://www.slate.fr/lien/31057/nouvelle-arme-fatale-armee-americaine)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 04 février 2011 à 16:45:49
ça y est ça en est fini de nous...


admn : l'image n'est plus disponible

Citer
Skynet
Intelligence artificielle créée à l’origine pour gérer la défense américaine. Quand les hommes se sont aperçus qu’ils ne le contrôlaient plus, ils ont essayé de l’éteindre, déclenchant une riposte de celle-ci par le lancement de missiles nucléaires et par conséquent l’avènement du « jugement dernier ».

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnages_de_Terminator (http://fr.wikipedia.org/wiki/Personnages_de_Terminator)





Trêve de plaisanterie, je vous présente

admn : l'image n'est plus disponible


RoboEarth est un réseau mondial réservé aux robots, qui leur permettra d’avoir à leur disposition des informations sur les objets, les actions possibles avec ces objets ainsi qu’une possibilité de se géolocaliser et d’avoir de l’info sur l’environnement qui les entoure.

Evidemment, comme tout bon réseau, RoboEarth est participatif et chaque robot pourra uploader, stocker et télécharger les informations qui lui seront nécessaires. Cela permettra aux « créateurs » de robots de ne pas se limiter à leurs seuls talents de développeurs, et chacun pourra utiliser le travail des autres pour que son robot soit le plus « intelligent » possible.

Pour que tout ceci soit réalisable, il faut bien sûr mettre au point un langage commun mais si les nouveaux robots l’adopte en masse, ils pourraient potentiellement apprendre les uns des autres et surtout savoir se déplacer n’importe où dans le monde même si ce n’est pas intégré dans leur programme d’origine. Le premier robot a utiliser ce réseau est AMIGO.


Son architecture 3 tiers :

http://www.roboearth.org/sites/default/files/content/page/2010/04/RoboEarth-Diagram-small.png (http://www.roboearth.org/sites/default/files/content/page/2010/04/RoboEarth-Diagram-small.png)

Source : http://www.roboearth.org/ (http://www.roboearth.org/)


Amigo en action :

AMIGO robot downloads its instructions from the RoboEarth internet !
AMIGO robot downloads its instructions from the RoboEarth internet ! (http://www.youtube.com/watch?v=RUJrZJyqftU#ws)
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 04 février 2011 à 18:54:08
ça y est ça en est fini de nous...


(http://www.robotshop.com/blog-fr/images/Skynet-4.gif)


http://www.skynet.be/ (http://www.skynet.be/)

non ce n'est pas une blague belge
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Arcanes le 18 février 2011 à 05:06:05
Complément d'informations sur RoboEarth.


L'Internet des robots est même en cours de construction explique le site américain Fastcompany. Et c'est... l'Union européenne qui le finance en totalité.

Dans le futur, les robots auront leur propre Internet.

Si les robots deviennent un jour nos auxiliaires omniprésents, ils vont bien devoir communiquer les uns avec les autres. Ce n'est ni de la science-fiction, ni une vue de l'esprit. L'Internet des robots est même en cours de construction explique le site américain Fastcompany. Et c'est… l'Union européenne qui le finance en totalité.

Ce projet s'appelle RoboEarth. Il regroupe 35 chercheurs qui ont aujourd'hui quatre ans pour créer un réseau mondial d'informations réservé exclusivement aux robots et d'établir les normes du langage commun utilisé par toutes ces machines. RoboEarth a déjà permis à des robots de partager des mises à jour de cartes GPS , de télécharger un ensemble de tâches et ensuite de les réaliser.

Chaque robot pourra ainsi stocker, télécharger et diffuser les informations qui lui seront nécessaires et seront nécessaires aux autres. Cela permettra aux «créateurs» de robots de ne pas se limiter à leurs seuls talents de développeurs et à un nombre limité de programmes, et chacun pourra utiliser le travail des autres pour que son robot devienne plus «intelligent».

L'apprentissage, la possibilité pour les robots d'apprendre de leurs expériences et de le faire partager aux autres, est même le cœur du projet RoboEarth. Le site RoboEarth l'explique ainsi: «L'objectif de RoboEarth est de permettre aux systèmes robotiques de bénéficier de l'expérience des autres robots, ouvrant la voie à des programmes rapides dans la capacité cognitivedes machines et dans leur comportement et de façon ultime en permettant une interaction homme-machine plus subtile et plus sophistiquée».

Comme l'explique le site RedOrbit,  cela signifie que l'expérience acquise par un robot, par exemple pour mettre la table avant le dîner, sera transmise aux autres, le robot de maison pourra ainsi dans l'avenir savoir comment mettre la table pour les invités sans jamais auparavant avoir été programmé pour cela. Une perspective extraordinaire et… inquiétante.

Car le réseau RoboEarth n'est pas sans rappeler un autre célèbre réseau d'intelligence artificielle: Skynet. Ce réseau d'ordinateur contrôlant toutes les machines terrestres se révolte contre l'espèce humaine dans les films Terminator et... détruit sciemment la civilisation humaine.


http://www.slate.fr/lien/34165/robots-futur-internet-machines (http://www.slate.fr/lien/34165/robots-futur-internet-machines)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Arcanes le 18 février 2011 à 05:42:52
http://www.robospot.com/science-recherche/article/icub-apprend-a-reconnaitre-des (http://www.robospot.com/science-recherche/article/icub-apprend-a-reconnaitre-des)
Financé par la Commission Européenne, iCub est un robot d’environ 1 mètre de haut, doté de plus de 50 articulations, qui est conçu pour imiter un jeune enfant. Ceci afin d’étudier le fonctionnement du cerveau humain, et comment il interagit avec son environnement. Le point intéressant étant que toute la partie logicielle est open-source, et disponible en ligne pour tout amateur qui serait intéressé.

Cette vidéo est tournée au Department of Computing and Electrical and Electronic Engineering de l’Imperial Collège à Londres. On présente divers objets au robot, qu’il commence par ignorer, jusqu’à ce qu’on les lui montre de près. Il les identifie alors, et tourne le regard vers eux quand on les pose à nouveau devant lui.

iCub learns objects
iCub learns objects (http://www.youtube.com/watch?v=5jFfgJDbwxQ#)
http://www.robotcub.org/ (http://www.robotcub.org/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tartar le 18 février 2011 à 15:13:46
Le minidrone "oiseau mouche" de DARPA fontionne bien.
Il parait que des "coléoptères" sont disponibles aussi.
Video en bas de page (http://www.gizmag.com/aerovironment-nano-hummingbird/17918/?utm_source=Gizmag+Subscribers&utm_campaign=e2d2f3125f-UA-2235360-4&utm_medium=email)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Karmayata le 30 mars 2011 à 16:52:24
Ce n'est pas encore parfaitement au point mais c'est tout de même assez impressionnant...

Des quadrotors, robots aériens, jouent à la balle
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xhvp2x" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/xhvp2x_des-quadrotors-robots-aeriens-jouent-a-la-balle_webcam" target="_blank">Des quadrotors, robots a&eacute;riens, jouent &agrave; la balle[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/rikiai" target="_blank">rikiai[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tatan le 30 mars 2011 à 17:20:57
Personne derrière la manette ?  :o
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Karmayata le 30 mars 2011 à 18:13:52
Personne derrière la manette ?  :o
D'après ce que j'ai pu lire ici-ou-là sur la toile ils sont totalement autonomes, programmes/calculs/algorithmes/analyses de l'environnement... comme ici (Université de Pennsylvanie)...

Insane autonomous quadrotor helicopter robot flys through windows
Insane autonomous quadrotor helicopter robot flys through windows (http://www.youtube.com/watch?v=C3lHy1UvIrE#ws)

Et les militaires dans tout ça ? C'est là que ça peut devenir inquiétant...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 26 avril 2011 à 16:25:16
Je conçoit que la place de ce post n'est pas ici, mais je savais pas trop ou le mettre. (A déplacer donc).

Sarif Industries TV Spot
Sarif Industries TV Spot (http://www.youtube.com/watch?v=36Tu2fLCGmM&feature=related#ws)

http://www.sarifindustries.com/ (http://www.sarifindustries.com/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Wolruf le 26 avril 2011 à 18:59:15
C'est une "pub" pour la sortie de Deus ex 3 (human revolution) , prévue pour aout 2011 . Sarif est une compagnie spécialisée dans ce qui s'appel l'augmentation (implant et modifications du corps humain) . Vidéo de promo très bien réalisée , j'ai hate de mettre les mains sur le jeu qui s'annonce être un petit bijou :)
Je vous invite à regarder les différents trailers qui sont sur la toile , ils sont superbes !
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Karmayata le 23 juillet 2011 à 16:25:15
Citer
La NSA conçoit un « système informatique qui lit dans les pensées »

L'agence américaine de renseignement développe Aquaint, un système d'intelligence artificielle avancée. Il pourrait "lire dans les pensées" et mêler analyses de données et réflexions prédictives. [...]

Selon Business Insider, cette version évoluée du détecteur de mensonges est amené à « répondre à des questions complexes » qui impliqueraient des démarches autrement coûteuses en temps comme en argent.

« Nous échangeons de plus en plus de données, que ce soit par le biais de téléphones, de cartes à puce, des réseaux sociaux, de la géolocalisation, des recherches Internet » , prétend un chercheur de la NSA. Persuadé que le robot Aquaint répondra à des besoins aussi bien privés que d’intérêt national, l’intéressé ajoute : « il sera bientôt possible de savoir ce que X pense de Y ».

A l’origine, il s’agissait simplement d’opérer un tri intelligent des informations. Mais la donne a changé après les attentats du 11 septembre 2001. A terme, la machine pourrait même se mettre à communiquer, interagissant avec l’humain. Elle devrait ainsi répondre à des questions ouvertes de type « qui », « quand », « où » et surtout « quoi ». Reste à anticiper d’éventuels désagréments si une telle invention tombait entre de mauvaises mains.

http://www.itespresso.fr/la-nsa-concoit-un-systeme-informatique-qui-lit-dans-les-pensees-44420.html (http://www.itespresso.fr/la-nsa-concoit-un-systeme-informatique-qui-lit-dans-les-pensees-44420.html)
http://www.businessinsider.com/nsa-aquaint-2011-7 (http://www.businessinsider.com/nsa-aquaint-2011-7)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paperclip le 18 août 2011 à 20:59:10
Synapse : une puce IBM qui imite le cerveau humain

Après trois ans de recherche, IBM révèle deux prototypes de "puces cognitives" opérationnelles. Un projet financé par l'US Army et mené en collaboration avec de grandes universités américaines.

(...)Ce 18 août, Big Blue a révélé le résultat de ses recherches sur une architecture de puce électronique « conçue pour imiter les capacités du cerveau humain pour percevoir, agir et comprendre. »

Elle apprend de ses expériences, fait les associations nécessaires, vérifie ses hypothèses et se souvient des résultats, ce qui lui permet de s’adapter seule aux nouvelles situations. Comme un cerveau biologique.(...)

http://www.itespresso.fr/synapse-une-puce-ibm-qui-imite-le-cerveau-humain-45103.html (http://www.itespresso.fr/synapse-une-puce-ibm-qui-imite-le-cerveau-humain-45103.html)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Karmayata le 13 octobre 2011 à 22:17:39
Bientôt l'embryon de Skynet ? :o

dailymotion - Des robots de plus en plus intelligents au Japon
admn : vidéo invallide
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: spud19 le 03 novembre 2011 à 17:50:29
Les mises à jours chez boston dynamic de BIG DOG :

BigDog Evolution
BigDog Evolution (http://www.youtube.com/watch?v=xqMVg5ixhd0#ws)


J'adore comme il se relève si il venait à se retrouver sur le dos ^_^

AlphaDog Proto
AlphaDog Proto (http://www.youtube.com/watch?v=SSbZrQp-HOk#ws)


Les nouvelles de PETMAN (la version bipède du dog) :

PETMAN
www.youtube.com/watch?v=mclbVTIYG8E (http://www.youtube.com/watch?v=mclbVTIYG8E#ws)



En considérant que ce n'est que la partie visible de l'iceberg, vu que les vidéos sont dispos pour le public, ça doit être difficile à imaginer ou ils en sont vraiment.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paperclip le 12 novembre 2011 à 18:40:18
Colloque militaire en bretagne sur la place des robots dans les conflits et questions éthiques connexes:

Avec les robots guerriers, la guerre va changer de visage

Guer (Morbihan) Envoyée spéciale - Les experts militaires évoquent une véritable "révolution". La robotisation du champ de bataille s'accélère. La technologie est mûre pour bouleverser la guerre : car la perspective, désormais à portée, est celle d'une automatisation de l'usage de la force, de l'acte de tuer. Seraient balayées les lois de l'écrivain Isaac Asimov exigeant qu'un robot ne puisse porter atteinte à un être humain et doive obéir aux ordres qu'il lui donne. Les démocraties l'accepteront-elles ? Les milieux de la défense sont, eux, déjà en plein débat, comme en ont témoigné les militaires, chercheurs et industriels qui se sont réunis pour un colloque international aux Ecoles de Saint-Cyr, les jeudi 9 etvendredi 10 novembre, à Coëtquidan (Morbihan). (...)

Les militaires soulèvent de très nombreuses questions éthiques. "Si on attaque mon robot, vais-je tirer dans la foule pour le défendre ?, questionne le général Yakovleff. Va-t-on bâtir des escadrons de la mort de robots pour détruire ceux du camp adverse en se disant que si un homme reste à proximité, on tirera aussi ?"

Il faut d'urgence établir un cadre, défend le commandant Mark Hagerott, de la US Naval Academy, en raison de la pression économique - les robots sont moins chers que les hommes - et de l'inertie des progrès scientifiques - on ne peut revenir en arrière une fois que la technologie est là. "Face au développement massif de robots capables de déployer une force létale, il faut une prohibition."


http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/12/avec-les-robots-guerriers-la-guerre-va-changer-de-visage_1602870_3224.html#xtor=RSS-3208 (http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/12/avec-les-robots-guerriers-la-guerre-va-changer-de-visage_1602870_3224.html#xtor=RSS-3208)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: roucas le 15 mars 2012 à 08:37:03
les journées de Canjuers ! si les drônes vous interressent !
il y aura aussi des essais prochainement sur la base d'istres du démonstrateur nEUROn .
source :

http://www.pole-pegase.com/tous-les-focus/focus-151/2012/22/interesses-par-les-marches-des-drones-ne-manquez-pas-l-evenement-du-22-mars-340/fevrier.html?cHash=b7cf144c6f0f082166a792d2ad1111c5 (http://www.pole-pegase.com/tous-les-focus/focus-151/2012/22/interesses-par-les-marches-des-drones-ne-manquez-pas-l-evenement-du-22-mars-340/fevrier.html?cHash=b7cf144c6f0f082166a792d2ad1111c5)

http://www.pole-pegase.com/tous-les-focus/focus-151/2011/27/retour-sur-la-visite-de-dga-essais-en-vol-290/decembre.html?cHash=1d6c576bdde097f9caa6396c02ec3ac3 (http://www.pole-pegase.com/tous-les-focus/focus-151/2011/27/retour-sur-la-visite-de-dga-essais-en-vol-290/decembre.html?cHash=1d6c576bdde097f9caa6396c02ec3ac3)

(http://img75.xooimage.com/files/f/3/9/neuron15_200-3299ae5.jpg)
http://www.dassault-aviation.com/fr/defense/neuron/introduction.html (http://www.dassault-aviation.com/fr/defense/neuron/introduction.html)


Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 15 mars 2012 à 16:15:03
http://www.youtube.com/watch?v=5xIo7F9lNmg#ws
Kara - Quantic Dream - 1080p Vost FR
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 15 mars 2012 à 18:01:38
"Joli" !
En fait c'est assez banal.
Ce pourrait être l'histoire de n'importe quel citoyen de cette planète.
Conçu pour travailler, standardisé et surtout ne pensant pas par lui-même !!
Surtout !

Suis-je le seul à avoir ressenti ça en regardant la vidéo ?
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 16 mars 2012 à 01:31:07
Le dernier né de chez Boston Dynamics (plus j'y pense et plus ça me rappelle Massive Dynamics dans Fringe)
30kmh:

Cheetah Robot Gallops at 18 mph[
Cheetah Robot Gallops at 18 mph (http://www.youtube.com/watch?v=83ULlgpT1UQ#ws)

http://www.semageek.com/cheetah-le-dernier-robot-de-boston-dynamics-et-darpa-qui-galope/ (http://www.semageek.com/cheetah-le-dernier-robot-de-boston-dynamics-et-darpa-qui-galope/)
Citer
Attention, il ne faut pas s’arrêter à cette prouesse car ce n’est que le début du développement.

Les prochains essais permettront de réaliser des déplacements d’une manière autonome, sans assistance, et surtout en extérieur.

Il faut également noter que la structure a été prévue pour atteindre des vitesses de 80km/h.
Futur remplaçant des chiens policiers ?  >:D

Sinon DT je suis d'accord pour la vidéo, on voit que l'androïde sortant du "sentier" programmé pour elle est jugée comme défaillante, là aussi les citoyens sortant du cadre du travail et des standards sont jugés par la société comme défaillant/intrus et "évacués" socialement s'ils ne peuvent être "reprogrammés". Un peu comme les "éveillés" de la Matrice...
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 16 mars 2012 à 14:14:01
Le dernier né de chez Boston Dynamics (plus j'y pense et plus ça me rappelle Massive Dynamics dans Fringe)
30kmh:
Cheetah Robot Gallops at 18 mph (http://www.youtube.com/watch?v=83ULlgpT1UQ#ws)
http://www.semageek.com/cheetah-le-dernier-robot-de-boston-dynamics-et-darpa-qui-galope/ (http://www.semageek.com/cheetah-le-dernier-robot-de-boston-dynamics-et-darpa-qui-galope/)
Citer
Sinon DT je suis d'accord pour la vidéo, on voit que l'androïde sortant du "sentier" programmé pour elle est jugée comme défaillante, là aussi les citoyens sortant du cadre du travail et des standards sont jugés par la société comme défaillant/intrus et "évacués" socialement s'ils ne peuvent être "reprogrammés". Un peu comme les "éveillés" de la Matrice...

"Joli" !
En fait c'est assez banal.
Ce pourrait être l'histoire de n'importe quel citoyen de cette planète.
Conçu pour travailler, standardisé et surtout ne pensant pas par lui-même !!
Surtout !

Suis-je le seul à avoir ressenti ça en regardant la vidéo ?






je suis plutôt d'accord,

mais si on se place du côté de ce qui se passe dans le "cerveau" d'une machine dotée d'une intelligence artificielle, la machine se met à penser elle même:'je croyais que j'étais en vie"

ca arrivera peut être un jour, on fera des machines en série, comme on fabrique des tablettes tactiles en série

puis à l'allumage une d'elle aura un bug inconnu, qui fait qu'elle sera doté d'un "esprit"

bon il y a plusieurs mot a placer entre guillement parceque c'est difficile de dire d'une machine qu'elle a un cerveau, un esprit, une vie


mais je me suis souvent demander si la vie pourrait naitre dans une machine à l'insu de son créateur ?

il est clair qu'en regardant cette vidéo, j ai eu une tendance a faire de l'antropomorphisme et j'ai été bluffé par sa ressemblance avec une femme

c'est le but ultime de certains chercheurs en robotique, arriver a faire des robots humanoides tellement ressemblant a des humains qu'il deviendra difficile de les distinguer

lorsque cela arrivera la société en sera bouleversée

beaucoup de films et série tv en ont parlé: terminator, ghost in the shell, matrix, battle star galactica, caprica etc...

les chercheurs ont constatés que les enfants acceptent très facilement l'évolution des technologies dans nos vie

mais plus on devient agés plus ont ressent un syndrome que certains appelent le syndrome de la vallée dérangeante

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vall%C3%A9e_d%C3%A9rangeante (http://fr.wikipedia.org/wiki/Vall%C3%A9e_d%C3%A9rangeante)

comment je me comporterait face a un etre dont j'ignore si il est humain ou androide ?  ::)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 16 mars 2012 à 15:04:59
Attention djshotam, en terme de CGI, quasiment tout est possible et rien n'indique (jusqu'à présent) qu'un élément humain, dans ce cas, l'image d'un visage féminin, n'a pas été inclus dans cette vidéo.
C'est tout à fait possible et plus facile à réaliser que de passer son temps à créer de toutes "pièces" un visage ressemblant à un humain et mimant ses émotions, réactions.
N'oublions pas que ce n'est qu'une vidéo, très bien scénarisée et impeccablement conçue dans les détails, le tout accompagné de deux voix off humaines. ;)

Et pour ta crainte de croiser un jour un androïde sans savoir s'il en est réellement un, il te suffira de te munir d'un petit détecteur de métaux ou d'un bon aimant.
Enfin, jusqu'à ce qu'on ait trouvé le moyen de fabriquer des servos, moteurs, conducteurs etc... totalement non métalliques et donc indétectables.
Mais ça fait beaucoup de "si". ;)

L'intelligence artificielle est une technique difficile à mettre en oeuvre et considérée par certains chercheurs comme étant une chimère.
Dans certains cas, c'est aussi mon point de vue.
Quid si une machine était capable d'un meilleur "jugement" qu'un humain, par exemple en matière de justice ?
Lui ferions-nous confiance, tout en sachant que la notion d'humanité n'est pas réellement définissable (certains essayent mais bon...) et donc difficilement applicable à une machine ?
Autre chose; ces androïdes appartiendraient forcément à quelqu'un; donc, ce qu'ils percevraient, ce qu'ils verraient, entendraient et qui relèveraient de la vie privée des gens qui croisent ces machines, seraient comme autant de micros, de caméras se promenant à notre insu et transmettant ces données privées à un tiers; là aussi ça pose problème me semble-t-il...
On a déjà beaucoup de mal à préserver nos vies privées, alors, des androïdes dans les rues, j'espère que ce n'est pas pour demain.
Bref, il y a à boire et à manger dans ces nouvelles technologies, on l'aura compris.
On sait ce que donnent l'électronique et les ordinateurs de bord qui équipent nos voitures actuelles...
Bon parfois c'est intéressant, mais la plupart du temps, ça bug pour un rien.
IA, à petites doses, limité et sous contrôle impérativement; mais là encore, il faut légiférer !!

Tiens pour ne pas te rassurer, encore de nouvelles "bestioles" capables d'interagir entre-elles !
Ca fout les jetons tout ça !

Robot Quadrotors Perform James Bond Theme
Robot Quadrotors Perform James Bond Theme (http://www.youtube.com/watch?v=_sUeGC-8dyk#ws)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tartar le 16 mars 2012 à 18:18:08
Tout doit se faire en toute légalité et donc le logiciel/éthique intégré à un androïde doit obéir aux "droits de l'homme" ; à ce titre rappelons les lois de la robotique rédigées par Asimov:

Première Loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. » ;
Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. » ;
Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Loacoon le 21 mars 2012 à 10:49:54
Asimov lui même démontre que ces lois ne sont pas infaillibles.

N'oublions pas que ce n'est qu'une vidéo, très bien scénarisée et impeccablement conçue dans les détails, le tout accompagné de deux voix off humaines. ;)
Et traitée en temps réel par une PS3. Les anims faciales sont certainement "motion captured", comme le reste des mouvements, mais la partie graphique est conçue et non filmée puisque traitée en temps réel.

Et pour ta crainte de croiser un jour un androïde sans savoir s'il en est réellement un, il te suffira de te munir d'un petit détecteur de métaux ou d'un bon aimant.
Enfin, jusqu'à ce qu'on ait trouvé le moyen de fabriquer des servos, moteurs, conducteurs etc... totalement non métalliques et donc indétectables.
Mais ça fait beaucoup de "si". ;)
C'est là qu'intervient l'Uncanny Valley. Tu saura que ce robot n'est pas un vrai humain et tu seras dérangé par ça. Personne ne sait d'où vient cette sensation mais elle est réelle et systématique. Point de vue personnel : ces choses n'ont pas d'âme et d'une façon ou d'une autre on s'en rend compte.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Loacoon le 22 mars 2012 à 09:07:39
Les coulisses de Kara :

Quantic Dream's : Kara - Behind the Scenes
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xplnm8" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/xplnm8_quantic-dream-s-kara-behind-the-scenes_videogames" target="_blank">Quantic Dream's : Kara - Behind the Scenes[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/play3-live" target="_blank">play3-live[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tatan le 24 avril 2012 à 20:16:19
Un robot cosmonaute russe

images invalides

Testé à la Cité des Etoiles depuis novembre 2011, le robot SAR-400 devrait rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS) d’ici 2014. Avec le Robonaut 2 américain, ce seront deux robots humanoïdes qui équiperont la station.
Ces robots sont destinés à effectuer les tâches dangereuses et remplaceront et/ou assisteront les astronautes lors des sorties extra-véhiculaires. Que ce soit le modèle américain ou le modèle russe, les robots sont télé-manipulés depuis la Terre.
Dans quelques années, d’autres robots plus évolués comme le Partner, poseront pied sur les sols de la Lune, de Mars et d’autres destinations de notre système solaire. Ce n’est qu’un début.

Le contrôle du robot SAR-400 est suffisamment précis pour déplacer les pièces d’un jeux d’échecs, mais il faudra plus de temps et d’améliorations avant qu’il ne soit totalement opérationnel, a déclaré Sergueï Avdeev, cosmonaute et ingénieur.

SAR-400
SAR-400 (http://www.youtube.com/watch?v=2Ki1ZHJwwNg#ws)

Source ici (http://npo-at.com/projects/space/) via Plasticpals (http://www.plasticpals.com/?p=31785&utm_source=feedburner&utm_medium=Google+Reader&utm_campaign=Feed%3A+PlasticPals+%28Plastic+Pals%29&utm_content=Google+Reader)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 25 avril 2012 à 09:47:38
Ce ne serait pas renseigné, je l'aurais vu tout de suite que ce robot était télécommandé...
Voir à 1'38 quand il coupe le fil avec une pince.
Le robot n'a besoin que de la paume de la main et de son index, mais... au moment de couper et donc resserrer la pince, le pouce se referme alors qu'il ne sert à rien dans cette manipulation pour la main robotisée.
Typiquement humain comme mouvement  ;).
Je remarque malgré tout au début de la vidéo, une forte latence entre le moment de commande et le mouvement du robot..., ils doivent avoir construit ça sur base d'un Z80  ;D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Biowave le 25 avril 2012 à 21:14:44
...Regardez-moi ça!

A Swarm of Nano Quadrotors
A Swarm of Nano Quadrotors (http://www.youtube.com/watch?v=YQIMGV5vtd4#ws)

Le petit scoop...ils sont rechargeables en vol...et devinez comment...
Imaginez que vous soyez leur cible, ils vous ont repéré grâce à un élément RFID que vous portez sur vous...ou mieux encore votre portable vous a trahi...Vous croyez que c'est de la science fiction? Chercher à savoir comment ils se rechargent...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 26 avril 2012 à 01:39:35
C'est vraiment ça un essaim comme ils disent, on croirait un vol d'abeille lors du huit final. Ces trucs là seraient bien du genre à faire comme tu dis Biowave, des machins avec un but comme ceux de minority report dans l'immeuble quand ils identifient toute les formes de vies.
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tatan le 26 avril 2012 à 02:10:20
Ce ne serait pas renseigné, je l'aurais vu tout de suite que ce robot était télécommandé...
Voir à 1'38 quand il coupe le fil avec une pince.
Le robot n'a besoin que de la paume de la main et de son index, mais... au moment de couper et donc resserrer la pince, le pouce se referme alors qu'il ne sert à rien dans cette manipulation pour la main robotisée.
Typiquement humain comme mouvement  ;).
Je remarque malgré tout au début de la vidéo, une forte latence entre le moment de commande et le mouvement du robot..., ils doivent avoir construit ça sur base d'un Z80  ;D

J'ai même honte d'avoir posté ça.. trop tard le mal est fait. (surtout avec le titre du thread)  :-\
La phase soudage c'est juste dégueulasse même mes années collèges en techno on a jamais vu un tel massacre.
Effectivement tu as raison le coup de la pince c'est bien de chez nous je viens de faire test à blanc.  :laugh:
La démonstration ou il se sert de la perceuse c'est aussi très drôle.. loin d'être précis ce gaillard.
Da Vodka ? ..  >:D
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 26 avril 2012 à 07:47:49
J'ai même honte d'avoir posté ça.. trop tard le mal est fait. (surtout avec le titre du thread)  :-\

Ca arrive à tout le monde de se tromper, mais le reconnaitre n'est pas donné à tout le monde... ;)

Le petit scoop...ils sont rechargeables en vol...et devinez comment...
....
Chercher à savoir comment ils se rechargent...

Le plus simple à mon humble avis serait d'utiliser le réseau AC de la maison par induction...  ???
D'un autre côté ces technologies doivent avoir un point faible, donc plus que jamais et tant que les condos hautes capas sont en vente libre...

RFID killer
RFID killer (http://www.youtube.com/watch?v=13JdZB_CZmw#)

Mais il y a mieux bien entendu  >:D.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Biowave le 26 avril 2012 à 20:34:34
...Le rechargement se fait par le biais des antennes de téléphonie mobile pour l'instant...et après les bornes wi-fi. Le principe est celui des transpondeurs on redresse une porteuse pour alimenter les circuits. En l'occurrence, ici, c'est le chargeur de batteries. L'idée n'est pas nouvelle...mais n'avait pas encore trouvé d'applications pratiques.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 27 avril 2012 à 10:02:47
Ah oui, j'y avais pensé aussi, mais je pensais qu'on avait droit qu'à une réponse  ;).
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Simsi le 27 avril 2012 à 13:11:49
Sinon le RFID killer, ça m'a bien fait marrer.

Il fait bien de cacher le côté pile de la montre. Si tu grilles la 'RFID', pour autant qu'elle existe réellement, tu grille aussi ta montre digitale.

Titre: Les nano-drones sont-ils parmi nous ?
Posté par: Buddy le 10 juillet 2012 à 00:23:16
(http://static7.businessinsider.com/image/4fe1eedcecad041c0d000000/mosquito-drone-mock-up.jpg)

http://www.neotrouve.com/?p=3030 (http://www.neotrouve.com/?p=3030)



Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: le laonnois le 11 juillet 2012 à 20:27:51
Prototype Quadrotor with Machine Gun!

Prototype Quadrotor with Machine Gun! (http://www.youtube.com/watch?v=SNPJMk2fgJU#ws)

tres bien pour votre futur potager !  8)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Divs le 03 janvier 2013 à 18:39:51
DRONES • Un ancien pilote américain raconte.

Brandon Bryant était pilote de drone au sein d’une unité spéciale de l’armée de l’air américaine. Depuis l’Etat du Nouveau-Mexique, il a tué des dizaines de personnes. Jusqu’au jour où il a déclaré forfait.

Pendant plus de cinq ans, Brandon Bryant a travaillé dans un container allongé de la taille d’une caravane, sans fenêtres, à température constante de 17 °C, et dont la porte était condamnée par mesure de sécurité. Devant les yeux de Brandon et de ses collègues scintillaient quatorze écrans. Sous leurs doigts, quatre claviers. Il suffisait que Brandon presse un bouton au Nouveau-Mexique pour qu’un homme meure à l’autre bout de la planète.

A l’intérieur du container, des ordinateurs ronronnent. C’est le cerveau d’un drone. Dans l’US Air Force, on appelle cette pièce un “cockpit”. A cette différence près que les pilotes du container ne volent pas – ils se contentent de piloter.

Brandon était l’un d’entre eux. Il se souvient très précisément des huit que décrivait le Predator dans le ciel afghan, à plus de 10 000 kilomètres de l’endroit où il se trouvait. Dans le réticule du drone, une maison aplatie en terre, avec une étable pour les chèvres, se rappelle-t-il. Lorsque l’ordre de faire feu tombe, Brandon presse un bouton de la main gauche, “marque” le toit au laser, et le pilote assis à côté de lui déclenche le tir à l’aide d’un joystick. Le drone lance un missile de type Hellfire. Il reste alors seize secondes avant l’impact. “Les secondes s’écoulent au ralenti”, se souvient Brandon aujourd’hui. Enregistrées au moyen d’une caméra infrarouge orientée vers le sol, les images sont transmises par satellite et apparaissent sur son moniteur avec un décalage de deux à cinq secondes.

image invalide
Deux pilotes aux commandes d’un drone Predator en Irak, à la Balad Air Base, en août 2007. US Air Force/CC

Suite & Source (http://www.courrierinternational.com/article/2013/01/03/un-ancien-pilote-americain-raconte)
Dans l'article, cliquer sur "Afficher l'intégralité de l'article" qui se trouve sous cette même photo.

Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 03 janvier 2013 à 18:46:56
Lorsque l’ordre de faire feu tombe, Brandon presse un bouton de la main gauche,
“marque” le toit au laser, et le pilote assis à côté de lui déclenche le tir à l’aide d’un joystick.

La perversité des commanditaires consiste aussi à diviser la responsabilité
en mobilisant deux militaires pour une seule opération meurtrière.

PS : le stockage des images (par ex. sur Casi mages) n'assure pas qu'elles soient hébergées longtemps ici.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Divs le 03 janvier 2013 à 19:11:43
Ok, merci pour l'information concernant l'hébergement photos.
Je vais rechercher d'autres moyens plus efficaces.
Titre: Re : Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: garf le 03 janvier 2013 à 19:54:43
Citation de: Nemo
La perversité des commanditaires consiste aussi à diviser la responsabilité
en mobilisant deux militaires pour une seule opération meurtrière.

Je présume que tu avais lu cela.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

Édifiant et effrayant.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 03 janvier 2013 à 20:19:21
Oui, bien sûr, nous en avons fait depuis quelques années un must, un peu répétitif,
sous le nom : "Soumission à l'Autorité". Notamment dans des émissions avec Laurent.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: franck97 le 10 mars 2013 à 17:43:34
DRONE du surveillance - Février 2013-Drones sous forme d'oiseau et d'insectes.
Cette vidéo récente du 01/03/2013 a pour but de montrer les différentes technologies de surveillance de la population avec différent type de drones (insectes,oiseaux et autres...).

youtube - vidéo sans titre
admn : la vidéo n'existe plus
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 05 avril 2013 à 21:43:45
Petman Robot Boston Dynamics

http://www.dailymotion.com/video/xyrqtk_petman-robot-boston-dynamics_tech#.UV8ncMqfw8o (http://www.dailymotion.com/video/xyrqtk_petman-robot-boston-dynamics_tech#.UV8ncMqfw8o)

Le robot PETMAN a été développé par Boston Dynamics et il est utilisé pour tester la performance des vêtements de protection conçus pour les environnements dangereux. Au début, le robot teste un vêtement de protection chimique avec un masque à gaz. PETMAN a des capteurs intégrés dans la peau qui détectent si il y a des fuites de produits chimiques dans la combinaison.

Citer
Les précédentes vidéos de démonstrations de l’impressionnant robot bipède Petman développé pour le compte de la DARPA avaient déjà donné des sueurs froides aux plus paranoïaques d’entre nous mais ce n’était rien en comparaison de la démonstration qui suit.

Alors que nous avions jusqu’ici été présentés à un tas de ferrailles qui tentait tant bien que mal de reproduire les gestes humains, la dernière évolution de ce robot prend petit à petit forme humaine. Si bien qu’il peut désormais porter des tenues militaires sous lesquelles l’humanoïde ferait presque illusion. http://www.nowhereelse.fr/petman-robot-humanoide-demo-video-81917/ (http://www.nowhereelse.fr/petman-robot-humanoide-demo-video-81917/)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 13 avril 2013 à 21:43:04
Le marché des drones civils promis au décollage

Les drones militaires sont au cœur des conflits contemporains : leur impact militaire est si fort que leurs règles d'engagement sont maintenant publiquement questionnées. Ils représentent un marché en pleine expansion, mais celui des drones civils, encore balbutiant, pourrait exploser, notamment aux Etats-Unis.

Le Congrès américain a imposé que l'espace aérien américain soit ouvert d'ici à octobre 2015 à ces objets volants sans pilote (appelés aux Etats-Unis UAS, Unmanned Aircraft Systems), qui seront d'abord expérimentés sur six sites. Ces essais doivent aider l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) à étoffer le peu de réglementation qui existe sur ces appareils. Actuellement, les drones sont autorisés à voler au compte-goutte, pour des missions de services publics (pompiers, douanes...) ou des loisirs, et les plus petits d'entre eux doivent rester visibles à l'œil nu.

Mais le marché des drones civils va exploser, selon une étude de l'Association internationale pour les systèmes de véhicule sans pilote (Auvsi) sur "l'impact économique des systèmes aériens de drones aux Etats-Unis" et aura des retombées considérables. Parmi les multiples usages de ces appareils, l'étude conclut que l'agriculture de précision, par exemple pour surveiller les cultures et répartir les pesticides, et la sécurité publique, notamment pour aider la police et les pompiers sur les scènes de crime ou d'incendie, sont les marchés civils les plus prometteurs. Ces deux secteurs représentent environ 90 % des marchés potentiels connus, selon l'étude.

L'impact économique de l'intégration des drones au système aérien serait au total de plus de 13,6 milliards de dollars au cours des trois premières années, et d'un total cumulé de plus de 82,1 milliards de dollars entre 2015 et 2025. D'ici à 2025, la création d'emplois totale est estimée à plus de 100 000 emplois aux États-Unis.
Suite et source (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/12/le-marche-des-drones-civils-promis-au-decollage_3157216_3234.html)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 04 juin 2013 à 23:23:16
Des robots ou des hommes ?

Moshe Vardi, éminent professeur de l'université texane de Rice, affirme que, d'ici à 2045, les robots seront capables d'exécuter la grande majorité des tâches aujourd'hui dévolues aux hommes, les privant ainsi d'activité. Il pousse son raisonnement jusqu'à imaginer un monde sans travail humain. Thomas Frey, futurologue de l'Institut Da Vinci, cite, lui, les taxis, les chauffeurs de bus et de camion comme des populations en voie d'extinction et on pourrait rajouter à cette liste les livreurs, caissières, pilotes d'avion et bien d'autres, car aucun secteur ne semble épargné par la robotisation. Ces inquiétantes prédictions conduisent à nous interroger comme Larry Summers, ancien secrétaire du Trésor américain, convaincu que le plus grand défi du siècle n'est pas la course à la compétitivité, mais les impacts sociétaux de transformations technologiques inéluctables.

Le monde a pourtant déjà connu ce type de mutation, notamment lors de la révolution industrielle qui a bouleversé l'agriculture et fait disparaître le monde de la force animale. Ce qui semble aujourd'hui plus problématique, c'est que le compte n'y est pas entre la génération de nouveaux emplois et la disparition des anciens. Si Apple ou Google connaissent des croissances spectaculaires, ils n'emploient qu'une fraction des effectifs d'un Ford ou d'un Unilever.

Doit-on par conséquent limiter l'innovation technologique pour préserver l'équilibre social ? Même si on l'imposait, la compétition internationale nous forcerait à réviser cette position.

Une piste de réponse à cette question cruciale passe probablement par une acceptation des mutations induites par l'avènement massif de machines intelligentes. D'évidence, les routes seront plus sûres avec des voitures sans conducteur, les opérations complexes moins invasives avec des robots chirurgiens, les vies difficiles simplifiées par les robots d'assistance. L'homme ne doit plus n'être que simple force de travail ou pilote d'engin. Collaborant avec les robots pour optimiser toute exécution de tâches, il doit trouver sa place dans les domaines de la créativité, de la formation et de l'attention à l'autre. Il va devoir évoluer vers plus d'humanité et de savoir. C'est le pari gagnant de la cobotique.
Bruno Bonnell

Bruno Bonnell est le président de Robopolis et du Syndicat de la robotique de service (Syrobo)

Source (http://www.lesechos.fr/opinions/chroniques/0202802524250-des-robots-ou-des-hommes-571827.php#xtor=CS3-5)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 13 juillet 2013 à 21:18:28
Un drone américain atterrit sur un porte-avions pour la première fois dans l'histoire

http://www.dailymotion.com/video/x11rx7j_un-drone-americain-atterrit-sur-un-porte-avions-pour-la-premiere-fois-dans-l-histoire_news#.UeGnbW22_6t (http://www.dailymotion.com/video/x11rx7j_un-drone-americain-atterrit-sur-un-porte-avions-pour-la-premiere-fois-dans-l-histoire_news#.UeGnbW22_6t)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 14 juillet 2013 à 12:05:35
Dans la continuité de leur robot Petman, la Darpa vient de révéler dans une vidéo Atlas.

Atlas, un robot pour aider les humains lors de catastrophes

 Sarah Connor ? C’est une question que pourrait poser Atlas, un robot humanoïde de près de 1,80 m, conçu par Boston Dynamics. Dévoilé le 11 juillet 2013, ce robot a été développé pour pouvoir aider les humains lors de situation dangereuses, comme des explosion nucléaires ou des séismes. Le projet à été financé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) agence pour les projets de recherche avancée de défense, en français. Il s'agit d'un pôle du département de la Défense américain, spécialisé dans la recherche et le développement de nouvelles technologies à des fins militaires.
Un robot tout terrain

Boston Dynamics est une entreprise qui avait déjà crée BigDog, une sorte de monstrueux robot se déplaçant à quatre pattes. Leur nouvelle création a été baptisée Atlas. Il est équipé de plusieurs caméras et d’un laser télémétrique qui mesure les distances. Il est capable de se déplacer sur des terrains accidentés, de manier des outils destinés aux humains, ou de passer des obstacles en s’aidant de ses mains et de ses pieds.
Développer des robots pour aider les Hommes

Le DARPA Robotic Challenge a pour but de d’encourager le développement de machine capable d’aider les secours lors de graves catastrophes naturelles ou autres. Le concours aura lieu au mois de décembre en Floride. Les sept équipes concurrentes recevront chacune un robot Atlas, et auront jusqu’à cette date pour le programmer. Les robots seront soumis à des épreuves variés, comme celles de casser un mur, conduire un véhicule ou ramasser des débris.   

Meet ATLAS
Meet ATLAS! (http://www.youtube.com/watch?v=zkBnFPBV3f0#ws)

Source (http://www.cnetfrance.fr/news/atlas-un-robot-pour-aider-les-humains-lors-de-catastrophes-39792399.htm)
Titre: Terminator : Atlas, le robot de combat des USA
Posté par: dificultnspa le 15 juillet 2013 à 20:38:31
nouvelobs.com (http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/robot/20130715.OBS9488/video-le-robot-atlas-un-terminator-en-vrai.html)

Le robot Atlas, un Terminator en vrai

Le robot est fabriqué pour le compte de la Darpa, l'agence de recherche et développement de l'armée des États-Unis.

(http://referentiel.nouvelobs.com/file/6104312-video-le-robot-atlas-un-terminator-en-vrai.png)
Le robot Atlas est l'héritier de PETMAN, la précédente machine bipède développée par Boston Dynamics. Capture d'écran YouTube.

BOSTON DYNAMICS. Qui s'intéresse aux robots a forcément croisé la société américaine Boston Dynamics. C'est la caverne d'Ali Baba où l'on trouve les machines les plus impressionnantes. Dernier en date, le robot humanoïde Atlas.

Ses mensurations: presque 1, 90 m pour 150 kilos. Une "laisse" pour l'alimenter en électricité et commander ses mouvements. Il court, monte des escaliers, reste stable quand une masse le percute pour le faire tomber...

"GRANDS CHALLENGES". Cette machine est développée dans le cadre d'un concours organisé par la Darpa, l'agence de recherche et développement de l'armée américaine. Pour stimuler la recherche des laboratoires américains, la Darpa organise en effet très régulièrement de "Grands Challenges" dont la prochaine édition est consacrée aux robots humanoïdes.

Le défi à relever : imaginer un robot qui devra être capable de monter dans une voiture, de la conduire, de s'arrêter près d'un bâtiment fermé, de rentrer à l'intérieur pour y réaliser diverses réparations. À voir dans cette vidéo les prouesses d'Atlas, on se dit qu'il pourrait bientôt y parvenir.


Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Havalina le 15 juillet 2013 à 21:56:32
Brrrrrrr, voir évoluer ce robot me donne froid dans le dos, je ne sais pas pourquoi, ce truc m'angoisse quelque chose de mignon !  :o
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 15 juillet 2013 à 22:40:18
De toute manière on y va tout droit dans l'exploitation robotique, c'est sûr que l'on a ce qu'il faut d'avertissement après à moins d'interdire la technologie il y aura toujours quelqu'un pour détourner (cf imprimante 3D par un amateur pour des armes). Reste à voir qui de l'androide "intelligent" sachant engranger l'expérience, ou de l'IA type Skynet verra le jour en premier.  Par contre pour ces robots dédiés aux catastrophe à chaque fois je pense à I Robot, la raison pour laquelle l'inspecteur Spooner hait ces machines: analyseront-elle les chances de survie au pourcentage, doit-on se fier uniquement à la logique pur ? Au risque de choix biaisé (pareil pour le militaire d'ailleurs). Bon on en est pas encore là, il ne s'agit que d'un outil... Que l'on pourra nous même bricoler si le chemin est mauvais qui sait ?
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 23 juillet 2013 à 10:07:15
Brrrrrrr, voir évoluer ce robot me donne froid dans le dos, je ne sais pas pourquoi, ce truc m'angoisse quelque chose de mignon !  :o


tant qu'il y a un interrupteur pour pouvoir les debrancher , tout vas bien.

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 23 juillet 2013 à 10:55:24
Des chercheurs américains ont fait passer à “l’ordinateur le plus intelligent du monde” un test de QI et ont constaté que les logiciels étaient aussi malins qu’un jeune enfant.

Des chercheurs américains de l’université de l’Illinois ont soumis le ConceptNet 4, “l’un des ordinateurs les plus intelligents au monde”, à un test de QI. L’étude révèle que les programmes informatiques doués d’intelligence artificielle sont aussi malins qu’un enfant de quatre ans.

Mais alors que les enfants ont obtenu des scores réguliers au test de QI, les résultats de l’ordinateur ont été plutôt divergents: il a eu de bons score au niveau du vocabulaire et de la reconnaissance de similitudes, mais de moins bons en matière de réflexion logique et plus particulièrement pour les questions commençant pas « pourquoi »....

Suite et source de l'article:
Datanews (http://datanews.levif.be/ict/actualite/l-ordinateur-le-plus-intelligent-aussi-malin-qu-un-enfant-de-4-ans/article-4000353425093.htm) 
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Roger le 08 août 2013 à 22:04:43
La filiale britannique de Pizza Domino a fait faire des tests de livraison de sa pizza « Festin à la viande » par un octocoptère, un drone à huit rotors. Ces engins ultralégers sont quand même assez forts et assez stables pour porter une charge comme deux pizzas Domino Festin à la viande (avec un extra de bœuf chacune) dans un sac de livraison thermique.

Introducing the Domino's DomiCopter![
Introducing the Domino's DomiCopter! (http://www.youtube.com/watch?v=on4DRTUvst0#ws)

Source : http://blogues.lapresse.ca/monvolant/auto/2013/08/01/pizza-aeroportee-la-fin-de-l%E2%80%99auto-de-livraison/ (http://blogues.lapresse.ca/monvolant/auto/2013/08/01/pizza-aeroportee-la-fin-de-l%E2%80%99auto-de-livraison/)

Bon, c'est vrai, ça ne fait pas très sérieux :) Si un modo veut déplacer ou supprimer ce post, je ne lui en voudrais pas  :P
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 02 décembre 2013 à 21:13:59
Amazon Prime Air : la livraison par drone, en moins de 30 minutes, pour 2015

La Poste et Parrot en avaient fait une blague de premier avril, Amazon l'a fait. Le revendeur vient en effet d'annoncer son projet Prime Air : un drone de livraison permettant d'atteindre le client en moins de 30 minutes depuis un dépôt. Le tout devrait aboutir en 2015.

(http://static.pcinpact.com/images/bd/news/medium-141543.jpeg)

Si les drones sont dans la tendance en ce moment, on voit beaucoup de projets plus ou moins fous annoncés, sans forcément que cela n'aboutisse au final sur quelque chose de concret. La contrepartie d'être un produit « à la mode ». Quoi qu'il en soit, cela n'empêche pas certains d'imaginer de véritables usages à ces petites bêtes, comme Amazon qui travaille dans ses centres de R&D à la mise en place de son projet Prime Air.

Derrière ce nom se cache un drone qui serait capable de vous livrer un paquet d'un maximum de 2,27 kg dans les trente minutes depuis un dépôt. La société indique que tout est prêt de son côté, mais que l'accord et la mise en place de règles par la FAA (Federal Aviation Administration) est encore nécessaire. Des tests complémentaires vont être menés d'ici à 2015. Il faut en effet s'assurer que tout est en place pour garantir la sécurité du public (et celle du colis ?), car si tout le monde se met à effectuer des livraisons ainsi, le ciel va rapidement devenir un enfer et les voleurs en herbe s'en donner à cœur joie.
Quoi qu'il en soit, la blague de La Poste et Parrot semble bien finir par devenir une réalité. Amazon a ainsi publié une vidéo de démonstration de sa technologie. Reste à voir ce qu'il en sera dans la pratique. Source (http://www.pcinpact.com/news/84677-amazon-prime-air-livraison-par-drone-en-moins-30-minutes-pour-2015.htm)

Amazon Prime Air
Amazon Prime Air (http://www.youtube.com/watch?v=98BIu9dpwHU#ws)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 04 décembre 2013 à 23:07:41
UPS s'intéresse aussi à la livraison par drones

UPS n'a pas manqué de réagir suite à l'annonce d'Amazon de développer un service de livraison par drones. L'entreprise postale assure elle aussi s'intéresser à cette technologie, qui pourrait avoir son intérêt dans les grands centres urbains, à condition de résoudre certains défis techniques.

 La compétition dans le transport des marchandises se fera aussi au niveau des drones. Alors qu'Amazon a dévoilé dimanche un projet expérimental consistant à livrer des biens grâce à des aérodynes, mais dont l'intégration effective dans la chaîne logistique ne se fera pas avant quatre ou cinq ans, UPS a riposté ces jours-ci en expliquant avoir aussi des ambitions dans ce domaine.

Interrogé par The Verge, un porte-parole de l'entreprise postale a été contraint de donner le change pour montrer que son groupe est aussi dans le coup. Oui, UPS juge l'usage des drones "intéressant" pour la livraison de marchandises et oui, UPS est en train "de l'évaluer". Ce qui est sans doute le cas ; mais jusqu'à présent, le groupe n'avait guère communiqué sur le sujet.

Évidemment, dire cela n'engage à rien. En pratique, c'est une autre paire de manches. Outre la question de la réglementation en matière de sécurité aérienne (car les drones circuleront de facto dans l'espace aérien), se pose celle de la technique : il faut en effet développer des appareils dotés d'une grande autonomie et capables de soulever sans difficulté des charges de quelques kilos.

Si ces obstacles ne sont pas franchis, les ambitions des entreprises postales dans la livraison par drones ne dépasseront pas le stade de l'expérimentation et les livreurs traditionnels demeureront indispensables. En revanche, si des progrès sont réalisés, il peut être envisagé d'utiliser des drones dans des grands centres urbains, à condition que la superficie ne soit pas trop étendue. Source (http://www.numerama.com/magazine/27697-ups-s-interesse-aussi-a-la-livraison-par-drones.html)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Divs le 05 décembre 2013 à 02:08:53
Le "projet" de livraison par drones présenté le 1er décembre par Jeff Bezos n'était qu'un coup publicitaire, estime le quotidien britannique. Mais les médias sont tombés dans le panneau.

[...] Sauf que toute cette histoire n'est qu'une vaste plaisanterie. La technologie nécessaire pour rendre opérationnels ce genre de drones-livreurs n'existe tout simplement pas. Un drone peut parfaitement se rendre sur un site grâce à des coordonnées de géolocalisation, mais comment pourra-t-il trouver le destinataire de son paquet ? Quelle procédure devra-t-il suivre pour le transfert du colis ? Comment empêcher un autre individu de récupérer la marchandise en cours de route ? Et que se passe-t-il si le fils du voisin décide d'abattre le drone avec son pistolet à balles BB ?

Cela n'est rien encore comparé au véritable champ de mines juridique qu'implique une telle utilisation des drones. A l'heure actuelle, l'emploi de ce genre de drones à des fins commerciales est parfaitement illégal aux Etats-Unis. La Federal Aviation Administration (FAA), l'organisme régulateur dans le domaine, prévoit la mise au point d'un cadre juridique pour les drones commerciaux en 2015, un délai qui paraît presque impossible à tenir: on est encore très loin de savoir gérer une telle intensité de trafic à faible altitude. L'ouverture de zones urbaines densément peuplées - et pleines de cibles potentielles pour des terroristes - à un grand nombre d'engins volants ne peut que provoquer une multitude de problèmes et de conflits d'intérêts. Tout cela, alors que n'a pas encore été déposée la première plainte pour blessure suite au crash d'un drone défectueux (ou abattu par le fils du voisin).

Stupidités

Ce que Jeff Bezos a exprimé dimanche est en réalité son désir de changer le mode de livraison de ses produits d'ici environ cinq ans si la technologie et la loi le permettent. S'il n'avait pas prononcé le mot magique "drone" lors de son apparition à la télévision, cette vague aspiration à modifier un aspect de la logistique de son entreprise n'aurait probablement pas fait grand bruit. Heureusement pour lui, il l'a fait, réalisant ainsi un excellent coup publicitaire pour son entreprise à la veille du plus gros pic d'activité de l'année pour les sites de vente en ligne, qui porte le nom atroce de "Cyber Monday" [lundi suivant Thanksgiving]. [...]

[...] Le bon coup de Jeff Bezos a permis de faire oublier d'autres révélations concernant Amazon. L'enquête de l'émission Panorama sur la BBC qui levait le voile la semaine dernière sur les conditions de travail et d'embauche de la société et soulignait le risque accru de ses salariés en terme de maladie mentale, n'est que le dernier d'une longue série de reportages sur les déplorables conditions de travail chez Amazon (contrats sans horaires, brièveté des pauses, surveillance perpétuelle de chaque salarié par des systèmes internes). |...]  Source (http://www.courrierinternational.com/article/2013/12/04/le-coup-de-pub-d-amazon)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 05 décembre 2013 à 20:08:55
Laissez tomber la livraison par drones, il y a mieux : la livraison par roquettes

Amazon est apparemment en train de mettre au point des drones capables d’assurer des livraisons de manière totalement autonome. UPS, de son côté, examinerait lui aussi cette piste. La vérité, c’est que les drones sont totalement dépassés. Les drones, c’est de la merde. Le mot est lâché. Si vous voulez des livraisons rapides, le mieux, c’est d’opter pour de bonnes vieilles roquettes. Là, pas de mauvaises surprises, la livraison s’effectue en moins de cinq minutes. Bon, ça ne marche pas forcément à tous les coups, mais il faut avouer qu’il y a quand même de l’idée, hein.

Amazon Rockets est un programme assez simple, plutôt complet, mais pas franchement des plus écologiques. Pas grave, de toute façon l’écologie cela ne sert à rien, la nature aussi c’est de la merde. Preuve en est : le rhume des foins. Bref, plutôt que de nos envoyer des livreurs incapables de trouver le bouton de notre interphone ou des drones susceptibles d’être descendus par le voisin alcoolique du premier étage, le géant de l’e-commerce a mis au point des roquettes spéciales extrêmement sophistiquées, des roquettes sur lesquelles viendront s’harnacher solidement nos colis.

Expédiées depuis une plateforme de lancement spéciale (au moins 5000 postes créés chaque mois, et autant de décès), ces roquettes seront capables d’éviter les avions. Enfin la plupart du temps. Ils pourront rallier le domicile du client en à peine cinq minutes et elles ne devraient pas exploser en vol, ni même s’écraser dans la cours de l’école du quartier. Amazon a conscience des dangers inhérents à ce type de dispositif mais la firme a pensé à tout puisque les colis sont équipés de parachutes portatifs, des parachutes qui se déploieront automatiquement lorsque le colis passera à proximité d’une ligne à haute tension, ou du chat de la voisine.

Rien ne peut arrêter l’innovation, pas même les polluants lâchés dans l’atmosphère par des roquettes. Source (http://www.fredzone.org/livraison-roquettes-amazon-rockets-334)


Amazon Rockets - 5 Minute Shipping
Amazon Rockets - 5 Minute Shipping (http://www.youtube.com/watch?v=jHrngvEok9M#ws)

 :D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 28 février 2014 à 22:51:14
Barack Obama : ''Nous sommes en train de construire Iron man''

C'est désormais officiel et c'est même le président Obama lui-même qui l'a annoncé : le projet Iron Man est en route et les Etats-Unis seraient actuellement en train de construire la célèbre armure. Enfin, presque.

Simple blague ou réel projet militaire ? Il semblerait que l'annonce tenait plus de l'humour mais toujours est-il que la petite phrase de Barack Obama lors d'une conférence de presse n'est pas passée inaperçue.

"Classé secret défense"

 Le 25 février dernier devant un parterre de journalistes, le président Américain était ainsi en train de saluer le travail des ingénieurs américains qui ont récemment rejoint le Département de la Défense lorsqu'il s'est fendu d'une déclaration pour le moins improbable. Alors que son intervention était destinée à annoncer le lancement de deux instituts spécialisés dans les hautes technologies à Chicago et Détroit, le résident à la Maison Blanche a surpris tout le monde. "En fait, je suis là pour vous annoncer que nous sommes en train de construire Iron Man" a t-il déclaré, déclenchant aussitôt les rires de l'audience. "Je vais décoller dans une seconde" a t-il ajouté non sans une bonne dose d'humour. Et si personne n'avait encore entendu parler du projet, c'est tout simplement car le dossier est "classé secret défense". Une petite plaisanterie qui n'a pas manqué d'amuser les nombreux journalistes présents dans la salle mais qui, finalement, n'est pas si hasardeuse que ça.

Et si l'armure d'Iron Man était réellement en construction ?

Car le fantasme d'une armure à la Iron Man capable de décupler les capacités des soldats n'est pas loin de devenir réalité. Baptisé TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit), le projet a été commandé par l'Armée de Terre et le Pentagone et ne devrait pas tarder à voir le jour. Il s'agirait d'une armure très proche de celle du super-héros de Marvel, dotée d'un squelette externe mobile, d'un ordinateur puissant d'une protection pare-balles et d'un système de contrôle des signes vitaux. Un système assez révolutionnaire dont les tout premiers prototypes devraient être présentés d'ici septembre 2014. Source (http://www.gentside.com/barack-obama/barack-obama-039-039-nous-sommes-en-train-de-construire-iron-man-039-039_art59595.html)

obama
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x1dry36" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/x1dry36_obama_tv" target="_blank">obama[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/Gentside" target="_blank">Gentside[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 09 juillet 2014 à 22:49:18
Intelligence artificielle : un programme surpuissant tenu secret depuis 30 ans bientôt révélé !

Depuis presque 30 ans, la société de Doug Lenat, Cycorp, travaille en secret sur une intelligence artificielle bien plus perfectionnée que les programmes actuels. La société vient d'annoncer que son bébé sera bientôt prêt pour une démonstration mondiale !

Il s'agit ni plus ni moins du projet d'intelligence artificielle le plus ambitieux jamais entrepris par l'Homme. Depuis presque 30 ans, Cycorp travaille en secret sur Cyc, une intelligence artificielle surpuissante qui promet de rendre obsolètes tous les programmes du genre, comme Watson d'IBM ou encore Siri d'Apple.
Après de longues recherches, la société a enfin décidé de sortir du silence et d'apporter plus de détails sur son travail : "pas de financement externe, pas de dettes, nous n'écrivons que peu d'articles et n'allons pas aux conférences, mais pour la première fois, notre projet est suffisamment avancé pour vous en parler" a déclaré Dr. Douglas Lenat, directeur général de Cycorp, au site Business Insider. Mieux encore, le projet serait tellement avancé qu'une première démonstration mondiale pourrait arriver sous peu !

Du bon sens et la connaissance absolue

Cyc a pour but de codifier la connaissance au sens large ainsi que le "bon sens" humain de manière à les rendre intelligibles pour les ordinateurs. Ce que cela signifie concrètement, c'est que les ordinateurs seraient capables de recevoir des instructions vocales, de les comprendre et les exécuter sans les reprogrammer à chaque fois.
Les intelligences artificielles actuelles ne peuvent pas comprendre les phrases qui contiennent des analogies, des références culturelles ou toute sorte d'informations implicites. Elles ne peuvent donc pas non plus comprendre les références à des éléments énoncés précédemment, comme les pronoms personnels. Par exemple, si vous demandez à Siri qui est Barack Obama, celui-ci sera en mesure de vous répondre, mais si vous poursuivez par : "quel âge a-t-il ?" Siri ne comprendra pas que le pronom "il" fait référence à Barack Obama. Cyc, quant à lui, devrait en être capable.
Et le programme de Cycorp va même plus loin. Contrairement aux autres intelligences artificielles qui fonctionnent par enchaînements de lignes de code, Cyc s'appuie sur des modèles de calcul avancés, un réseau de neurones artificiels ainsi que sur le modèle de l'apprentissage automatique en fonction de données accumulées. Sur le papier, tout cela est révolutionnaire et pourrait nettement améliorer l'intelligence des robots et ordinateurs.

Un projet de longue haleine

Le projet a été initié par Douglas Lenat, professeur à l'université de Stanford. Mais il a rapidement compris que ce projet allait prendre du temps, beaucoup de temps. C'est pourquoi il a rejoint un consortium de recherche américain baptisé MCC, à qui il a rendu des comptes régulièrement avant de créer Cycorp. Depuis le démarrage du projet en 1984, il a souhaité que les recherches restent secrètes, ce qui a sérieusement compliqué la quête de sources de financement. La société n'a donc signé de contrats qu'avec le gouvernement ou certaines sociétés privées. Malgré la difficulté de conserver un équilibre financier, le projet a tenu pendant 30 ans et touche désormais à sa fin. Reste à voir si Cyc sera aussi intelligent qu'on nous le promet... Source (http://www.maxisciences.com/intelligence-artificielle/intelligence-artificielle-un-programme-surpuissant-tenu-secret-depuis-30-ans-bientot-revele_art32992.html)

Intelligence artificielle : un projet secret de longue date dévoilé prochainement !
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x2132wc" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/x2132wc_intelligence-artificielle-un-projet-secret-de-longue-date-devoile-prochainement_tv" target="_blank">Intelligence artificielle : un projet secret de...[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/Gentside" target="_blank">Gentside[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Al198 le 27 août 2014 à 15:55:15
BabyX est un programme d’intelligence artificielle dont le principe est de reproduire les fonctions cognitives d’un enfant en bas age.

L’équipe de chercheurs de Mark Sagar est partie de ce constat. La difficulté de reproduire de manière artificielle le fonctionnement du cerveau est bien connue. Ainsi, essayer de recréer une version « plus simple » de la machine, dans ses premières années, et de la laisser évoluer ensuite évoluer, est tentant. C’est d’ailleurs une piste similaire qui avait été révélée après 30 ans de recherches dans la plus grande discrétion.

Le programme s’appelle BabyX. C’est une simulation d’un enfant tout jeune, une toute jeune fille, pour être précis, qui reproduit des expressions faciales, peut lire des mots simples, reconnaitre des symboles et réagir à des félicitations. Elle a également des problèmes de concentration, comme un enfant, regardant ailleurs et devant être rappelée par la voix.

    BabyX est une simulation psycho-biologique générée par ordinateur, en cours de développement au Laboratoire des Technologies Animées et est un appareil experimental incluant des modèles de calculs de systèmes neuronaux basiques impliqués dans les comportements d’interactions et l’apprentissage.

Le système comprend des algorithmes dont le but n’est pas seulement de simuler le comportement final mais surtout les mécanismes neuronaux à l’origine de ces réponses. Dans les faits, ce qui est le plus intéressant n’est pas cette animation 3D d’un enfant lisant des mots sur une feuille. Ça, un outil de reconnaissance de texte, un synthétiseur vocal et un Tom le chat peuvent le faire.

Ce qui bien sûr fascinant est-ce qu’il se passe en amont de cela. Comme par exemple le fait qu’un des algorithmes simule la production de dopamine chez l’enfant quand on la félicite pour sa bonne réponse. Les chercheurs veulent donc intégrer des modèles d’apprentissages biologiquement justes, tels que la répétition, l’association, le conditionnement, l’imitation et le renforcement.

Source et suite (http://www.phonandroid.com/babyx-lintelligence-artificielle-qui-apprend-comme-un-enfant.html)

Présentation au TEDx d'Auckland en 2013

BabyX at TEDxAuckland 2013
BabyX at TEDxAuckland 2013 (http://www.youtube.com/watch?v=eXrRdX8kVWw#ws)

Et donc plus récemment

BabyX First Words on Vimeo
BabyX First Words on Vimeo (http://vimeo.com/103501130)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 30 août 2014 à 03:01:46
Google dévoile son projet fou : la livraison par drone

Le directeur de Google X, la branche vouée aux projets innovants, nous révèle le dernier projet du géant du Net  : livrer des marchandises avec des drones !

Google veut changer le monde. Le géant de l’Internet le clame régulièrement et le moteur de recherche, fort d’un trésor de guerre de plusieurs milliards de dollars, multiplie les projets novateurs et futuristes. Il est loin le temps des débuts, lorsqu’en 1998, deux étudiants de Stanford, Sergey Brin et Larry Page, bricolaient dans leur garage californien et fondaient une société au départ baptisée «?BackRub?» (massage de dos) ! Aujourd’hui, après avoir terrassé ses concurrents sur la Toile, Google s’intéresse aussi bien aux voitures sans chauffeur qu’aux lunettes connectées au Net.
Des projets développés dans le cadre d’un laboratoire, Google X, dédié aux idées iconoclastes et entouré d’un épais secret. On ne sait même pas où il se trouve, sinon que c’est quelque part sur la côte ouest des Etats-Unis.

Le patron de Google X, le non moins mystérieux Astro Teller, nous a cependant donné via vidéo-conférence une interview exclusive, la seule pour un média français et l’une des trois accordées en Europe (lire ci-dessous). Il y dévoile avec enthousiasme en avant-première les détails de son nouveau «joujou», nom de code «Wing» (aile en anglais) : un drone à décollage vertical qui, selon lui, révolutionnera la livraison à domicile, y compris dans les endroits les plus inaccessibles Suite et source (http://www.leparisien.fr/high-tech/google-devoile-son-projet-fou-la-livraison-par-drone-28-08-2014-4093885.php)

EXCLUSIF. Google dévoile son projet fou : la livraison par drone
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x24sfe1" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/x24sfe1_exclusif-google-devoile-son-projet-fou-la-livraison-par-drone_tech" target="_blank">EXCLUSIF. Google d&eacute;voile son projet fou : la...[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/leparisien" target="_blank">leparisien[/url][/embed]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 11 février 2015 à 17:22:18
Google toujours...

Sprinter, monter des marches et franchir des côtes:
Spot, le tout nouveau chien-robot de l'entreprise Boston Dynamics (http://www.bostondynamics.com/) rachetée par Google, peut le faire sans problème.
Il peut même résister aux chocs.

http://www.youtube.com/watch?v=M8YjvHYbZ9w
Introducing Spot
Le chien-robot qui fonctionne sur courant, pèse quelque 70 kilos et peut courir à une vitesse de quelque 45 kilomètres/heure, est équipé d'un capteur qui l'aide à naviguer et à tenir en équilibre
...

Suite et source de l'article (http://datanews.levif.be/ict/actualite/le-tout-nouveau-chien-robot-de-google-resiste-aux-chocs-video/article-normal-366011.html)

Flippant je trouve, surtout quand on imagine plusieurs technologies actuelles, actives comme passives, "cognitives" etc, voire même agressives, qu'on pourrait greffer sur le cabot... :-\
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 11 février 2015 à 18:15:03
Selon une étude récente de ING concernant la Belgique (mais ça marche pour les autres pays évidemment), un emploi sur deux pourrait d'ici vingt ans être remplacé par des ordinateurs ou des robots.
Un sur trois courrait même un grand risque, surtout les emplois de routine à salaire moyen.
Source (http://datanews.levif.be/ict/actualite/la-moitie-des-emplois-belges-pourrait-etre-remplace-par-des-robots-un-tiers-courrait-un-grand-risque/article-normal-365517.html)

J'ai fait une petite expérience sur Google en tapant "remplacer employés par robots ordinateurs" sans les guillemets.
A tester.

Remplacer les employés par des "robots"; ils ne font pas qu'y penser.
Quelques exemples: Foxconn (http://www.lefigaro.fr/societes/2011/08/01/04015-20110801ARTFIG00517-foxconn-emploiera-des-robots-plutot-que-des-hommes.php) - Nestlé (http://www.windows-download.com/home/item/131-recrutement-de-1000-robotspepper-par-nestl%C3%A9-pour-remplacer-des-employ%C3%A9s) 
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Diouf le 12 février 2015 à 21:14:31
La revue Books  de ce mois-ci traite des sujets sur les robots... on en apprend des choses !
 
La voiture sans pilote de Google a déjà parcouru plus d'un million de km sur de vraies routes sans le moindre accrochage. Elle est autorisée dans le Nevada.

Cette voiture est incapable de distinguer un policier d'un piéton et ne s'arrête pas si le policier  lui fait signe de le faire. Elle ne reconnait pas non plus un feu rouge placé de manière temporaire.


http://www.nextinpact.com/archive/72979-voiture-sans-pilote-google-sapproche-500-000-km-sans-aucun-accident.htm

Rien que pour 2013 le nombre de chômeurs dans le monde a augmenté de 5 millions.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 13 février 2015 à 12:26:09
Justement, le Royaume Uni vient d'aborder le sujet et va légiférer en faveur des voitures sans chauffeurs humains.
Cela devrait se faire dans les deux ans, mais d'ici-là, des tests en situation seront lancés sur leurs routes.
http://datanews.levif.be/ict/actualite/la-grande-bretagne-autorise-les-voitures-sans-chauffeur/article-normal-366239.html
Pourvu qu'il pensent à bien configurer la conduite à gauche  ;D.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Diouf le 13 février 2015 à 20:14:53

A gauche et aussi à droite pour ceux qui viendront dans le chenguen par le tunnel quand ce sera autorisé !
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: harry le 13 février 2015 à 21:37:59
A gauche et aussi à droite pour ceux qui viendront dans le chenguen par le tunnel quand ce sera autorisé !

autorisé..... ? Hummmm
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Diouf le 14 février 2015 à 18:15:12
Quand ces voitures seront autorisées dans un pays d'Europe ...Bruxelles oblige... faudra bien que la France les accepte, ils trouveront bien un moyen d'en faire aussi des vaches à lait !
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tartar le 15 février 2015 à 06:52:47
Pour les automobilistes continentaux qui ont du mal en Angleterre avec la conduite â gauche je conseille d'y circuler en marche arrière.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 19 février 2015 à 07:44:10
Concernant une intelligence supérieure artificielle; l'avis de quelques scientifiques, chercheurs, informaticiens.
Leurs arguments ne sont guère en faveur de ce type de système.
C'est le moins qu'on puisse dire...
La réflexion de Gérard Berry, informaticien et professeur au Collège de France; il vient de recevoir la médaille d'or 2014 du CNRS:

"Dans une interview à Rue89, il explique : "L'homme est incomplet, incapable d'examiner les conséquences de ce qu'il fait. L'ordinateur, au contraire, va implémenter toutes les conséquences de ce qui est écrit. Si jamais, dans la chaîne de conséquences, il y a quelque chose qui ne devrait pas y être, l'homme ne s'en rendra pas compte, et l'ordinateur va foncer dedans.
C'est ça le bug. Un homme n'est pas capable de tirer les conséquences de ses actes à l'échelle de milliards d'instructions.
Or c'est ça que va faire le programme, il va exécuter des milliards d'instructions."


Article à lire ici (http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/intelligence-artificielle-attention-danger-meme-bill-gates-a-peur_1647411.html) 

Donc, selon moi, leurs arguments vont bien au-delà de la simple peur égotique de se faire supplanter par une AI lors d'une partie d'échecs.
Le danger réside réellement dans le fait de se faire dominer dans tous les sens du terme, y compris en ce qui concerne notre vie de tous les jours, nos décisions, la justice par exemple..., nos choix de vie, nos orientations politiques, spirituelles, artistiques, etc, par des machines que nous aurions créées.
Et selon certains, ça pourrait aller beaucoup plus loin que ça.

Le tout sur fond de décisions en la matière, prises par des politiciens, le plus souvent totalement incapables de comprendre les enjeux, quand ce n'est pas de simplement expliquer le fonctionnement basique, schématique d'un ordinateur...

Ça fait peur...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: JJP le 19 février 2015 à 08:14:28
 bonjour  DT , ça me fait penser au film "I-Robot" !! on n'est pas si loin de rattraper la fiction  :D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tartar le 19 février 2015 à 09:53:33
Il faudra EXIGER que les 3 lois de la robotique (cf ASIMOV) soient implémentées dans l'OS de tout robot.
(qui le peut ou qui peut empêcher la NSA de les corrompre?)

A savoir:

Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.
Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.
Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 19 février 2015 à 11:47:44
La loi d'Asimov, oui, mais comment serait-elle interprétée par une intelligence artificielle ?
A quel moment, au risque de passer à côté de découvertes majeures, voire vitales pour l'humain, dirions-nous à cette "intelligence" STOP ?

Des expériences dans le domaine des nanotechnologies démontrent que l'atome ou plutôt les atomes, pourraient se réorganiser de façon à former ce qui ressemble fortement à des réseaux neuronaux.
Là, il n'est plus question d'OS puisque l'OS se créerait et s'organiserait de lui-même de manière à former un réseau le plus efficace et évolutif possible.
On en est plus à vouloir créer de toutes pièces par programmation, des simulis d'intelligence humaine, c'est pour ainsi dire du passé, et sans doute une voie de garage.
Je pense que ce documentaire, même si le sujet n'en est pas exactement l'AI, aborde un certain nombre de concepts et techniques directement liées à l'AI expérimentale ou future.
Voir par exemple à partir de 28:40 ici:


Nanotechnologies La revolution de l'invisible partie 3 documentaire en français complet
https://www.youtube.com/watch?v=gnGifdjq4ag

Mais je conseille pour mieux appréhender ce que sont ces techniques, de regarder tout le documentaire.
Ce n'est pas une perte de temps...

@JJP, en réalité, "nous" avons nettement dépassé et de loin, la fiction de ce que le commun des mortels connait, en est conscient...
De très loin.
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 19 février 2015 à 12:48:25
A gauche et aussi à droite pour ceux qui viendront dans le chenguen par le tunnel quand ce sera autorisé !

autorisé..... ? Hummmm


Faudra s'arrêter au milieu du tunnel pour telecharger la mise à jour ;D

Un film de sf dans le sujet, que je vous conseille de voir: automata avec antonio banderas. Des lois différentes de celles d'asimov y sont presentes, et certaines idés evoques plus aussi, j'irais pas plus loin pour ne pas spoiler le film.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Tartar le 19 février 2015 à 16:41:55
@ DT

Si l'homme est incapable d'imposer les lois de la robotique à une AI autoreproductrice, il aboutira éventuellement au monde de MATRIX.
Des robots "efficaces" feront alors des humains leurs esclaves.

Il se peut aussi que des groupes à la recherche de la domination mondiale ne se soucient pas de préserver leurs semblables d'une domination de la "machine"...et se dispensent d'inscrire les lois de la robotique dans le génome des premières machines AI de façon matérielle et non logicielle..
Vaste débat. 

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: zetareticuli le 30 mai 2015 à 21:49:39
Cheetah 2, le "robot guépard" qui saute des obstacles en pleine course

Il s'agit du premier robot à quatre pattes qui peut courir et sauter par-dessus des obstacles de manière autonome. Il a été développé par le Massachusetts Institute of Technology, aux Etats-Unis.

Voici Cheetah 2, la version sauteur d'obstacles du "robot guépard" Cheetah sorti des laboratoires du MIT américain, le Massachusetts Institute of Technology. Une vidéo publiée jeudi 28 mai sur la page YouTube du MIT montre Cheetah 2 en train de franchir des obstacles lors d'un essai.

Il détecte l'obstacle et estime sa hauteur

La société privée Boston Dynamics et le MIT, dans le cadre d'un projet de recherches militaires, avaient lancé en 2012 Cheetah, un engin à quatre pattes qui avait battu le record du monde de vitesse au sol dans la catégorie robotique. Cheetah 2 est en fait le premier robot à quatre pattes qui peut courir et sauter par-dessus des obstacles de manière autonome. Il détecte seul l'obstacle, estime sa hauteur, intègre la meilleure position à partir de laquelle il doit l'enjamber et se réceptionne sur ses pattes en ajustant sa foulée. Cheetah 2 peut sauter plus haut que la moitié de sa propre hauteur, selon les ingénieurs du MIT. Source (http://www.francetvinfo.fr/decouverte/video-cheetah-2-le-robot-guepard-qui-saute-des-obstacles-en-pleine-course_927181.html)

https://youtu.be/_luhn7TLfWU
MIT cheetah robot lands the running jump
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: sukran le 25 mars 2016 à 13:24:22
Un fiasco là...drôle ou flippant?

Microsoft débranche son robot intelligent devenu raciste et pro-nazis en 24 heures
https://francais.rt.com/international/17970-microsoft-debranche-son-robot-intelligent
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 25 mars 2016 à 13:43:13
Excellent sujet ! Une grosse claque pour Microsoft, et son gadget nommé Tay,
autrement dit : "Toy" (jouet en français).

Même un robot peut devenir raciste et antisémite
Tay, l'intelligence artificielle lancée hier par Microsoft sur Twitter,
a été "débranchée" : elle était devenue raciste en moins de 24 heures.

Explications (http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/meme-les-robots-peuvent-devenir-racistes-et-antisemites-25-03-2016-2027867_47.php)

Ajoutons cet article incident sur "Sophia" publié le même jour :
Sophia, le robot humanoïde qui veut "détruire l'humanité" en souriant
Suite & Source (http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/sophia-le-robot-humanoide-qui-veut-detruire-l-humanite-en-souriant_1776771.html)

L'alerte lancée très récemment par Stephen Hawking sur la BBC
« L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité »
aurait donc du sens.. Suite & Source (http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/12/03/hawking-l-intelligence-artificielle-pourrait-mettre-fin-a-l-humanite_4533135_4408996.html)

https://www.youtube.com/watch?v=rL6RRIOZyCM
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 25 mars 2016 à 19:23:49
Le site est toujours online ici (https://www.tay.ai/), mais "l'intelligence" artificielle Tay est réduite au silence.
Si le message d'accueil, "Fiouu. Journée chargée. Se déconnecter pendant un certain temps pour absorber tout cela. On parle plus tard", ce ne serait que temporaire.
Je n'ose imaginer les réactions et idées qu'elle a pu faire germer dans le cerveau malade de certains, se servant de l'argument "même une AI pense comme nous".
S'ils ont voulu faire le buzz autour de leur AI  ::)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: justebienlibre le 25 mars 2016 à 22:20:31
si un ordinateur est capable de battre le meilleur joueur au jeu de go ,je ne pense pas que l'humanité a encore une chance!
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 27 mars 2016 à 03:06:00
Débranchons les ordinateurs capables de battre l'humain à un jeu de stratégie fonctionnant sur des algorithmes humains, et dont la fonction primaire et qu'il réussi très bien est justement le calcul de tactiques basé sur ces mêmes algorithmes.
Laissons-en quelques-uns malgré tout, pour satisfaire les humains masochistes aimant se faire ridiculiser.
Ça y est, nous sommes sauf !
J'ai bien connu un tracteur capable d'écraser tout humain, heureusement, son propriétaire l'en a empêché en ne le démarrant pas (Homo habilis s'il en est un !), sinon, je ne donnais pas cher de la chair des humains...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 27 mars 2016 à 15:11:47
En voila un que l'on pourrait débrancher:


https://youtu.be/W0_DPi0PmF0 (https://youtu.be/W0_DPi0PmF0)


 O0
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 27 mars 2016 à 19:50:38
Très intéressant  ;)

D'autant que je fais parti d'une branche bouddhique qui a théorisé l'atteinte de la bouddhéité des être inanimées, c'est à dire que la bouddhéité est la nature fondamentale de la vie. Cependant, ils ne peuvent manifester la bouddhéité qu'à travers nous, à savoir que nous devons manifester notre bouddhéité pour qu'il manifestent la leur.

Cela dit, avant la bouddhéité, il existe d'autres conditions de vies qui existent également dans tout les phénomènes, faisant parti intégrante des phénomènes de l'univers, qu'ils soient animés ou inanimées.

Ma théorie personnelle, bien que très très tirée par les cheveux, est que ce type de créature robotique puisse éventuellement devenir à la faveur d'une circonstance devenir autonome, ce n'est pas totalement impossible.

En Bouddhisme, ce qui fait un homme, est la combinaison temporaire des 5 agrégats, le touché, la vue, l'odorat, l'ouï, lmee cerveau. Lorsqu'ils fonctionnent tous ensembles cela forme la 6ème conscience, c'est à dire le Moi psychologique.

Imaginons qu'en laboratoire robotique nous arrivions à reproduire tout cela, et qu'un esprit de type Poltergeist, ou une incarnation quelconque s'empare de tout cela, ou tout simplement à travers son cycle des renaissance, nous aurons dès lors un être humain absolument authentique.

Vous allez penser que je suis un peu frapadingue, mais qu'est-ce que j'aime ça !  ;D
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: katchina le 27 mars 2016 à 23:26:45
Vous allez penser que je suis un peu frapadingue, mais qu'est-ce que j'aime ça !  ;D

Mais non ! Tu n'es pas le seul !  ;)

Cela rejoint un peu une discussion que nous avions eu à propos du film HER (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=19547.0)
Je disais quelque part sur le forum que la possibilité d'une réincarnation désincarnée type "HER" me paraissait intéressante. Même si le mot réincarnation n'est pas tout-à-fait juste, mais je n'ai pas mieux.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 27 mars 2016 à 23:57:31
Même si le mot réincarnation n'est pas tout-à-fait juste, mais je n'ai pas mieux.

Je trouve aussi ce mot erroné, et tant que faire ce peut j'évite de l'utiliser.

Je trouve aussi que le concept de "réincarnation désincarnée type "HER" peut être tout à fait cohérent, du moins au regard du concept théorique que j'ai développé dans mon post précédent. A force de vivre des choses étranges, on peut se dire que tout est possible.

Cela dit, qu'est-ce que l'humanité ?  :D
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: katchina le 28 mars 2016 à 00:23:03
Je trouve aussi ce mot erroné, et tant que faire ce peut j'évite de l'utiliser.

+1 - mais c'est tellement compliqué de trouver des mots ne serait-ce qu'approximativement justes.
 
Parler de manifestation ou de renaissance désincarnée type HER serait sans doute plus juste.

Cela dit, qu'est-ce que l'humanité ?  :D

Et que savons-nous de la conscience des pierres ?  :D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 28 mars 2016 à 15:04:06
Pour les pierres je ne sais pas, par contre j'ai l'expérience d'avoir eu une communication télépathique avec un arbre. Là aussi le terme, télépathie est totalement erroné.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 28 mars 2016 à 17:17:28
Empathie, peut-être ? Par approximation.. Encore que, le terme est irrecevable, opaque,
pour tous ceux qui ne ressentent rien de sensible et subtil dans leur environnement.
Notre vocabulaire usuel ne peut caractériser tous les Etats possibles, et tu le sais bien.

A quoi bon, quand l'expérience se situe dans une forme d'énergie qui s'exprime sans mots.
(Bien trop rapide pour être interprétée, traduite en verbe et communiquées aux voisins).

Je n'ai pas connu cet échange avec un arbre, spécifiquement, mais je te comprends
100% par analogie avec d'autres circonstances fusionnelles.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 28 mars 2016 à 19:16:44
A quoi bon, quand l'expérience se situe dans une forme d'énergie qui s'exprime sans mots.
(Bien trop rapide pour être interprétée, traduite en verbe et communiquées aux voisins).

En effet !  ;)

Ces choses là n'arrivent pas non plus par hasard.

Cette expérience avec l'arbre, fait parti d'un laps de temps de ma vie qui a duré trois jours. A l'époque j'ai une sorte de confusion mentale qui est apparu spontanément dans mon esprit, où je ne savais plus où j'en étais, et des gros doutes quant à la voie dans laquelle je m'étais engagé et ou je m'étais beaucoup investi.

Pour parler de notre environnement.

Un soir en rentrant du travail, sur une sortie de voie rapide à un stop, un camion fait une marche arrière invraisemblable et vient me défoncer le capo de ma voiture. Lorsque je relève l'immatriculation, c'était un 6666. Comme je connais mes classiques judéo-chrétien, tout de suite j'ai les warning au rouge, et je comprend que spirituellement il y a danger.

Arrivé chez moi, dans ma prière je demande comme un enragé de résoudre cette obstacle spirituel.

Le lendemain, il s'est passé des choses très étranges, comme si tout mon environnement s'était réorganisé pour m'enseigner une chose que je n'avais par forcément profondément compris, et qui s'est même emparer de la conscience d'une bonne ami, et qui s'exprimait par sa voix.

En rentrant chez moi, je gare ma voiture, puis je croise un arbre, ainsi je sens la vie de l'arbre qui parle à ma vie, quelque chose que je ressens physiquement mais que mon cerveau traduit et qui me dit en quelque sorte "c'est bon, vas y fonce".

Un autre phénomène que j'ai vécu à ce moment, chez mon amie il y avait une bible en portugais, que j'ai ouvert à l'Evangile de St Jean, et qui après le chapitre consacré aux 7 Eglise d'Asie, j'ai lu un chapitre très étrange, ressemblant à un chapitre important du Sutra du Lotus, or ce chapitre dans la Bible n'existe même pas.  ::)

Je traduis cela par le pouvoir de Taishaku, qui est une divinité titulaire du Shinto,t qui est le pendant japonais de Indra. Ses manifestions sont très étranges et difficilement explicables. Même avec un foi sincère et courageuse, on ne peut pas forcément résoudre tout seuls certains obstacles spirituels, elles interviennent à ce moment là.

J'ai également rapporté sur le forum, l'expérience d'un phénomène de boules lumineuses qui me sont apparu en plein après midi. Depuis ce phénomène m'accompagne car j'ai approfondi le message qu'il m'a donné, à travers ma démarche dans la foi. La raison en est que ce phénomène est apparu pour m'encourager et me protéger dans ma démarche, dans ma détermination, car je n'ai pas au tour de moi des personnes pour me soutenir, ce serait même le contraire, les gens que je connais seraient plus tentées de me dissuader dans la mesure où cela les dépasse.

Ce type de forces, que certains appellent "énergies", apparemment on le pouvoir de provoquer des distordions dans l'univers et rien ne leur résistent. Elles sont tellement puissantes qu'elle pourrait changer votre 4X4 en une Smart si elles le voulaient. Bien entendu c'est un exemple débile et ça ne sert à rien.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: djshotam le 28 mars 2016 à 20:11:02
Sisi changer un 4x4 en une smart c'est bon pour l'environnement  ;)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 28 mars 2016 à 23:18:58
C'est comme lorsque je travaillais dans la restauration, quand ça bombardait dur et que je me retrouvait en difficulté, intérieurement je récitais notre mantra, tout se remettait en place et je me retrouvais alors à courir dans le vide avant de constater qu'il n'y avait plus rien à faire, ou du moins au lieu d'être en retard j'étais en avance.

Je n'ai absolument aucune explication rationnelle pour expliquer cela.  :D

Cela dit, ça ne peut pas être toujours aussi facile, c'est qu'il y a une raison plus profonde. Il s'agit aussi de régler nos doutes les plus profonds, car ces doutes sont autant d'opposition au Dharma produis par notre Karma négatif.

Ce que nous dit le moine Nichiren "Considérez vos difficultés comme un simple rêve" ;)

Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 28 mars 2016 à 23:39:50
OK, alors la clé serait de ne rien alimenter qui puisse nous peser par la suite
(dans l'idée d'un écoulement linéaire de nos vies, ce qui n'est pas certain).
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: katchina le 28 mars 2016 à 23:48:49
Empathie, peut-être ? Par approximation.. Encore que, le terme est irrecevable, opaque,
pour tous ceux qui ne ressentent rien de sensible et subtil dans leur environnement.
Notre vocabulaire usuel ne peut caractériser tous les Etats possibles, et tu le sais bien.

OK, alors la clé serait de ne rien alimenter qui puisse nous peser par la suite
(dans l'idée d'un écoulement linéaire de nos vies, ce qui n'est pas certain).

(Accepter de) se laisser traverser par les énergies qui nous traversent ?
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 29 mars 2016 à 00:21:04
Ce que je sais, c'est que le Karma est puissant déterminisme qu'on a même pas idée. Même parmi mes collègues nombreux sont ceux qui disent une chose et font le contraire en se cachant derrière leurs petit doigts et ne s'en rendent même pas compte, et je n'ai pas toujours le pouvoir de les faire changer. Je leur dis les mêmes choses qu'à vous, ce qui les renvois à leur propre obscurité, et dès lors qu'ils ont un peu de pouvoir et se sentent supérieurs c'est pire.

Moi-même enfant d'immigré portugais très ignorants, à l'éducation plus que sommaire, et grandi dans les cités de région parisienne, je ne sais même pas pourquoi aujourd'hui je suis comme ça. C'est une force invisible qui guide mes pas, sans même avoir produit beaucoup de mérites dans cette vie.

Je crois que ce sont nos vies antérieures qui sont la clé de tout, la vie que j'ai aujourd'hui n'est rien d'autre que la continuation de la vie que j'ai déjà eu, car j'étais déjà comme ça. On dit souvent que si l'on veut connaitre nos vies antérieures il suffit d'observer ce qui se passe dans notre vie actuelle.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 29 mars 2016 à 01:45:59
Si je réponds que ton msg est "cool", c'est juste mon ressenti. Je ne suis pas là
pour prétendre le qualifier autrement, sur une échelle de valeurs objective.

Si je comprends bien, tu fais durer le Karma en durée de vies en vies. Ok.
Je parlais seulement de ne pas l'incrémenter dans notre vie d'aujourd'hui.

Sauf que : il doit y avoir un ou plusieurs moyens d'éponger ce qui nous traîne,
en semant un peu de positif jour après jour..? Que cette vie soit unique ou multiple.
Titre: Re : Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 29 mars 2016 à 02:08:54
(Accepter de) se laisser traverser par les énergies qui nous traversent ?

Quelles énergies ? Celles du conditionnement bancaire, politicieux, ou publicitaire par exemple ?
Hé ! Tant que notre conscience ne sera pas complètement asservie, nous devons tenter de garder
comme notre richesse ultime le pouvoir de discernement, ou le peu qu'il nous en reste.
Je doute que notre capital d'autonomie perso soit encore intact..

L'énergie du Soleil, sa luminosité consciente, chef d'orchestre suprême qui nous guide et nous évolue,
(actuellement réduite au phénomène toujours inexplicable de la photo-synthèse) alors sans pb!
Mais j'ai comme l'impression que nous oublions de lui dire merci tous les jours.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: katchina le 29 mars 2016 à 20:31:22
Ce n'est pas en les tirant au sort que j'ai cité, ensemble, tes deux phrases.

"Empathie" et "ne rien alimenter".

Je faisais référence à l'expérience de Paulo avec un arbre, et comme tu le dis, même si le terme est irrecevable, opaque,
pour tous ceux qui ne ressentent rien de sensible et subtil dans leur environnement.

Je ne peux parler que de ce que j'ai ressenti avec les végétaux, le mot "reliance" me paraît plus juste.

Et oui, je maintiens, cette reliance, ne me semble pouvoir exister que si on se laisse traverser, par... emploie le terme que tu veux, s'il en existe un, et si "énergie" en parlant des végétaux, ne te semble pas le mot juste.

L'énergie du Soleil, sa luminosité consciente, chef d'orchestre suprême qui nous guide et nous évolue,
(actuellement réduite au phénomène toujours inexplicable de la photo-synthèse) alors sans pb!
Mais j'ai comme l'impression que nous oublions de lui dire merci tous les jours.

Oh que si ! Surtout depuis deux jours ! Merci au Soleil, à la Pluie et au Vent qui nous offrent des giboulées de mars magnifiques, la pluie, le vent, la grêle, et le soleil alternativement, avec la luminosité particulière à ce type de temps. C'est un temps à arc-en-ciel. J'en ai vu un magnifique cet après-midi.

Mais nous nous éloignons du sujet initial : les robots et les drones.
Quoique... dans le titre, il y a "au delà de l'intelligence humaine". Mais là c'est pareil : où placer l'intelligence humaine dans tout ça ?
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Argonot le 30 mars 2016 à 03:07:24
Peut-être faudrait-il définir exactement ce qu'est l' " intelligence humaine " ?
Le sens le plus général étant : capacités cognitives .
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/corps-humain-intelligence-13498/

Je pense que ces capacités ont 2 aspects : la raison et l'intuition  .

La raison est une méthode de connaissance indirecte car elle utilise un raisonnement pour aboutir à la connaissance .

L'intuition est une façon directe d'accéder à la connaissance . C'est par exemple Archimède qui s'exclame eureka ( = " j'ai trouvé " ) quand il comprend subitement le principe de la poussée que reçoit un corps plongé dans un liquide .
http://www.linternaute.com/science/histoires-de-science/archimede/archimede.shtml

Cette compréhension par intuition étant comme une lumière qui apparaît soudainement dans l'esprit , on peut se demander si elle encore d'ordre simplement humain, ou si elle est le reflet d'une intelligence plus qu'humaine.
Titre: Re : Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: katchina le 01 avril 2016 à 00:22:33
(Accepter de) se laisser traverser par les énergies qui nous traversent ?

Jean-Paul Bourre dit cela beaucoup mieux que moi "Ne pas faire barrage aux entités énergétiques".  :)
Titre: Re : Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Paulo le 01 avril 2016 à 20:11:01
Cette compréhension par intuition étant comme une lumière qui apparaît soudainement dans l'esprit , on peut se demander si elle encore d'ordre simplement humain, ou si elle est le reflet d'une intelligence plus qu'humaine.

Hier soir au JT de France 2 ils parlaient justement de l'intuition. Soi disant qu'auparavant les chercheurs en neuroscience considéraient comme bidon, mais qui maintenant en sont venu à reconsidérer.

Ainsi ils ont découvert les parties du cerveau qui serait responsable de l'intuition.

En ce qui me concerne, je considère ces pseudo chercheurs et leur théorie bidon sur le cerveau comme des charlatans  ;D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 01 avril 2016 à 21:07:30
Oui, ça sera plus clair encore à leur prochain revirement.
Mais les medias sont complices pour leur offrir une tribune
qui leur vaudra plus de crédits de "recherches", à tourner en boucle
sans même envisager les pistes élémentaires de la "sagesse populaire",
du chamanisme, de l'expérimentation personnelle, leur tabou absolu.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 03 novembre 2016 à 18:06:56
Deux ordinateurs inventent une langue secrète sans que l'on sache comment...

(https://cdn-images-1.medium.com/max/569/1*c_L1ObOsVa0Vo6it2G9oxQ.jpeg)

Google Brain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Brain) est un programme de recherche qui expérimente toute sorte de choses autour de l'intelligence artificielle et de ses possibilités.
Les chercheurs de cette cellule sont surtout spécialisés dans ce qu'on appelle le deep learning, soit la manière dont des ordinateurs peuvent évoluer de façon autonome grâce à des algorithmes.

Dans ce cadre, ils sont parvenus à faire communiquer entre eux deux ordinateurs, Alice et Bob, à l'aide d'une langue qu'ils avaient eux-mêmes créée.
Alice était chargée d'envoyer un message secret à Bob qui devait le décoder pour le comprendre.
Un troisième, Eve, avait lui pour mission de décrypter leur langage. Il n'y est jamais parvenu.

Les débuts furent laborieux puisqu'il aura fallu pas moins de 15.000 tentatives pour arriver à un résultat probant.
Mais au fil des tentatives, les chercheurs vont s'apercevoir qu'Alice va développer des techniques innovantes et très différentes des techniques humaines de codage pour transmettre son message secret.

...

Suite et source: Le Vif (http://www.levif.be/actualite/sciences/deux-ordinateurs-inventent-une-langue-secrete-sans-que-l-on-sache-comment/article-normal-568889.html)   
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 03 novembre 2016 à 18:37:07
Les travaux sur la cybernétique sont corrélés à de nombreux domaines dont celui tout particulier de la psychologie.

La boucle d'information rétroactive [>> « Boucle d'Information Rétroactive » (wiki) (https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9troaction)] ou « Rétroaction » est un système qui redéfinit les processus d'adaptations à partir d'une information donnée. La connaissance de l'environnement et la meilleure façon d'agir dessus dans un but donné se fait à partir du traitement de l'information.

Le savoir (ou « savoir faire ») n'est pas une simple accumulation d'information. Une nouvelle information redéfinit le système entièrement et vient impacter la valeur et le classement des informations déjà connues par le système.

Au sens commun c'est ce que l'on désigne dans le concept d'expérimentation. Le vivant n'est pas statique.
Titre: Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l’homme
Posté par: Zorn le 04 novembre 2016 à 22:29:13
Je ne sais pas vraiment où poster ça, mais ça fait écho à une revue de presse animée par Michelle au sujet des intelligences artificielles, et des risques de fin du monde qui y sont liés (cf une ou deux pages en arrière).
On se rapproche de l'émancipation:

Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l’homme

Google Brain, le programme de recherche en intelligence artificielle du géant Google, vient de franchir un palier étonnant et quelque peu inquiétant. En effet, deux ordinateurs sont parvenus à communiquer entre eux dans une langue qu’ils avaient eux-mêmes créée, une langue indéchiffrable par l’homme.

Dans le cadre de la recherche sur le Deep Learning, à savoir la manière dont des ordinateurs peuvent évoluer de façon autonome grâce à des algorithmes, le programme de recherche en intelligence artificielle du géant Google baptisé Google Brain a franchi un grand cap. En effet, les chercheurs sont parvenus à faire communiquer deux IA nommées Alice et Bob entre elles, alors que de son côté, une troisième IA du nom d’Eve avait pour but d’intercepter leurs communications.

Alors qu’ils n’avaient mis aucun algorithme spécifique en place, les chercheurs ont constaté que ces deux ordinateurs ont sécurisé leurs communications par le biais d’un chiffrement qu’ils avaient eux-mêmes développé. Si la troisième IA est parvenue à intercepter certaines communications, la majorité d’entre elles sont restées indéchiffrables. Ce n’est là qu’un début, mais cela donne une idée du futur des intelligences artificielles qui pourront ainsi être capables de communiquer dans un langage unique que nous ou d’autres ordinateurs ne pourrons peut-être pas déchiffrer.


Suite et source: http://sciencepost.fr/2016/11/deux-ia-ont-communique-langue-indechiffrable-lhomme/
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 05 novembre 2016 à 10:30:00
Gurney, j'apprécierais que tu prennes la peine de te servir de la fonction de recherche du forum, où, comme la majorité le fait sur ce forum, que tu listes les sujets qui viennent d'être postés.
Cela t'éviterait, dans ton empressement à communiquer une information, de poster des doublons à un jour d'intervalle...
Merci.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Zorn le 07 novembre 2016 à 12:46:17
Salut DecemberTen

Je fais des recherches la plupart du temps, et je crois poster en grande majorité du contenu inédit sur le forum, prenant souvent même la peine de traduire moi-même des articles étrangers.
Il est cependant vrai que sur ce coup, j'ai posté un doublon et je m'en excuse.
J'avoue d'ailleurs que malgré ma familiarité avec le forum, je découvre à l'instant cette section...

Je ferai de mon mieux à l'avenir.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 07 novembre 2016 à 13:41:53
Ok Gurney, ça arrive, pas de problème.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: DecemberTen le 10 novembre 2016 à 18:02:30
L'intelligence artificielle 'savait' que Trump allait l'emporter

Un mini-logiciel autodidacte avait prévu que Trump allait battre Clinton.
Ce n'était pas le fruit du hasard, semble-t-il, puisque MogIA avait fait de même lors des trois élections présidentielles précédentes.

MogIA a fait ce que les cabinets d'analystes et autres instituts de sondage n'ont pu faire: estimer correctement le résultat des élections présidentielles américaines.
Un pur hasard?
Peut-être. Mais sachez quand même que lors des trois élections présidentielles précédentes et lors des primaires tant côté républicain que côté démocrate, la boule de cristal de MogIA avait mis dans le mille.

Cette boule de cristal de MogIA se compose en fait de quelque 20 millions de points de données provenant de plates-formes en ligne aussi populaires que Google, YouTube et Twitter.
"La plupart des algorithmes souffrent des préjugés de leurs développeurs, mais notre système, lui, apprend de l'environnement qu'il suit et développe sur cette base ses propres règles, sans ignorer la moindre donnée", a récemment déclaré Sanjiv Rai à la station d'actualité américaine CNBC.
...

Source et suite (http://datanews.levif.be/ict/actualite/l-intelligence-artificielle-savait-que-trump-allait-l-emporter/article-normal-571127.html)

J'ai tout de même vérifié et trouvé cet article dans  l'Echo (http://www.lesechos.fr/monde/elections-americaines/0211448481207-presidentielle-americaine-et-si-finalement-cetait-trump-2039406.php). Effectivement...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: CharlyAlverda le 10 avril 2017 à 18:55:16
"Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l’homme."

Ah oui ? Ben non !  ;D Passionné de systèmes experts, je me doutais bien que la paranoïa ambiante, due au besoin effréné de sensations fortes dans un confort climatisé, était en cause, avec bien sur l'inénarrable J. Attali sur le front ! Je donne l'information véritable, avec la note illustrative.

(** noter qu’il est beaucoup plus honnête de dire, comme dans la publication, “réseaux de neurones” plutôt qu’ "intelligences artificielles”, car effectivement les artefacts cognitifs de l’expérience ne sont pas plus qu’un simple réseau de neurones artificiels et ne sont compétents que pour cette expérience. On est loin du sous-entendu beaucoup plus cognitif que véhicule le terme IA)

https://medium.com/@AymericPM/non-deux-ia-nont-pas-invent%C3%A9-en-2016-une-langue-ind%C3%A9chiffrable-1f784fccfc5e
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 05 juin 2017 à 20:00:08
Une très intéressante intervention de Sarah sur une antenne de Morgane à propos de l'évolution des robots. Je me permets de résumer ici son message. Sarah expliquait l'approche psychologique de Miguel Benasayag.

_______________________________________

Qu'est-ce qui différencie le Robot de l'Humain ?

D'après Miguel Benasayag il y a 2 types d'organisations du traitement de l'information :

Artefact et Organisme.

Dans le cas d'une organisation de type Artefact, la réponse à un stimuli issu de l'environnement est toujours le fruit d'une programmation en amont et qui implique toujours le même résultat. Exemple :

« Si le ciel est bleu > Cocher bleu » sera la seule réponse possible.

Dans le cas d'une organisation de type Organisme, la réponse à un stimuli issu de l'environnement n'est pas le fruit d'une programmation mais d'un système considéré comme indépendant par la somme de tâches multifactorielles qu'il traite. C'est ce qui fait qu'une organisation de type Organisme est un système de traitement global de l'information. Par cette opération complexe surgissent à la fois les facteurs de l'aléa et de la faiblesse.

La complexité des rapports humains en est une bonne illustration.

Concernant l'évolution biologique et psychologique Miguel Benasayag distingue 3 façons d'aborder le réel :

1 – Perception simple (organismes primitifs que l'on pourrait rapprocher des robots comme par exemple les végétaux simples)
2 – Aperception (organismes un peu plus évolués capables de s'intégrer dans un contexte pour anticiper certains événements par un minimum de conscience de l'environnement en tant que traitement de l'information – Capacité d'anticipation – Comme par exemple comportement de fuite face à des facteurs indiquant la présence potentielle d'un prédateur)
3 – Conscience (être capable de se voir soi-même penser – L'Humain)

Ce serait la conscience qui différencierait l'Humain du Robot. Un Robot humanisé, tous degrés de ressemblance compris, même disposant d'une autonomie de penser, n'aurait pas la capacité de recul sur lui-même pour se voir penser. Le Robot ne serait pas capable de conscience. Chez l'Humain existent des comportements automatisés, induits volontairement (éducation ; manipulation mentale ; etc.) ou non (pathologies mentales; stress ; etc.). Ce type de comportements automatisés peuvent être réduits à l'idée de l'Humain robotisé (comme par exemple dans les comportements terroristes).

Par contre l'Humain en faisant acte de conscience est toujours potentiellement capable de se rendre compte qu'il agit par automatisme et de tenter de se corriger.

Le Robot lui n'a pas conscience qu'il est humanisé.

(Il y a d'autres points d'intérêts développés par Sarah que je présenterai un peu plus tard).
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 07 juin 2017 à 18:11:54
L'Humain à la naissance est programmé pour l'empathie. (Neurones-miroirs / Un nourrisson sourit à sa mère qui lui sourit / Egalement chez les mammifères. Les jeunes imitent les adultes et apprennent les comportements de survie).

La complexité du type Organisme, par la tâche multifactorielle qu'elle développe, permet une relativité d'interaction à l'environnement grandissante et une complexification des comportements (animaux sociaux).
C'est ce qui assure la survie des groupes de type Organisme.  Cette évolution permet une meilleure adaptabilité. Couplée avec la façon numéro 3 d'aborder le réel (conscience) l'Humain est un aboutissement en matière d'adaptation (naissance des civilisations).

Les faiblesses issues de la complexité des comportements Humains, les aléas naissants de cette même complexité, s'avèrent sur le long terme un facteur majeur d'évolution en terme de société (Histoire ; Science ; Art ; etc.)

Concernant son évolution, l'empathie est le propre de l'Humain.

La tâche d'un robot, d'après Miguel Benasayag est imitative. Un robot imite et imitera toujours l'Humain, il n'éprouve pas d'empathie mais ne fait qu'imiter l'empathie. Le Robot ne prend pas en compte les aléas et les faiblesses qui sont la marque de la complexité Humaine.

Cette différence fondamentale doit être prise en compte dans nos sociétés modernes qui érigent la technologie comme une religion. L'interpénétration du phénomène Robot-faussement-Humain et d'une société devenant dépendante de la robotique présage un changement où le type Artefact et le type Organisme, du fait d'une interaction constante, sont susceptibles de rentrer dans un rapport de force qui pourrait à terme révolutionner complètement nos vies.


Une société robotisée pourrait-elle advenir ?

Ici il est question de la destruction possible du lien empathique dans le rapport Robot-Humain.

Un type Organisme ne pourrait pas l'emporter sur un type Artefact :

L'empathie n'étant en interaction qu'avec une imitation d'empathie, l'Humain serait pris en défaut et finirait par imiter les comportements automatisés propres au Robot.

Cette perte d'empathie pourrait s'actualiser à un niveau social.

L'Histoire montre clairement qu'une société où le lien empathique se délite s'effondre. Sur l'Île de Pâques par exemple, l'esprit de compétition a conduit les populations autochtones à une folle surexploitation des ressources qui a précipité finalement leur perte.

L'Humain ne pourrait donc pas toléré une société complètement robotisée.



(Je finirais l'intervention de Sarah un peu plus tard et je donnerais mon avis à ce propos).
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 09 juin 2017 à 19:16:55
Tout d'abord je pense qu'il est utile de préciser que les comportements automatiques ne sont pas forcément négatifs. Les réflexes, le langage, l'écriture, l'hygiène, l'apprentissage, l'art, la politesse, la vie en commun, et bien d'autres compétences Humaines nécessitent l'acquisition de certains automatismes. L'automatisme permet à la fois une économie d'énergie, une fluidité et une amélioration des actions qu'il développe. En outre un comportement acquis de façon automatique permet d'être plus attentif au domaine qu'il ouvre et donne accès à de nouvelles possibilités de progression. C'est ce qu'on désigne couramment comme le fait  de « savoir faire » quelque chose.

Un jongleur qui par exemple aurait besoin de consulter son manuel de jonglerie à chaque lancer de balle pour savoir comment procéder ne serait pas sorti d'affaire.

Là où le comportement automatique pose problème c'est quand il n'est plus adapté dans le contexte où il s'acte ou encore s'il est induit de façon pernicieuse à l'encontre de celui qui en est victime.

Conduire à gauche en Angleterre n'est pas de tout repos quand on est habitué à conduire à droite. Inciter à des comportements addictifs via la publicité est répréhensible.

Comme l'explique bien Sarah, les comportements autonomes permettent de prendre conscience des automatismes. Le comportement autonome conscient Humain permet de résorber les comportements automatiques qui ne sont plus adaptés au contexte et qui posent problème. Dans cette optique la robotique aurait un impact particulièrement dommageable si les comportements automatiques venaient à étouffer complètement les comportements autonomes. On imagine justement des perspectives assez flippantes abondamment illustrées dans les dystopies que décrit (prévoit ?) la science-fiction, quand il n'est pas question d'un effondrement pur et simple de la civilisation.

Ceci étant précisé j'aimerais aller un peu plus loin dans la réflexion.

Contrairement à Sarah, je ne pense pas qu'un robot (ou un logiciel informatique) soit incapable de traiter et d'analyser son propre comportement et donc incapable d'auto-estimer son efficacité ni qu'il soit incapable de s'auto-corriger.

Je l'ai déjà précisé sur ce fil :

Les travaux sur la cybernétique sont corrélés à de nombreux domaines dont celui tout particulier de la psychologie.

La boucle d'information rétroactive [>> « Boucle d'Information Rétroactive » (wiki) (https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9troaction)] ou « Rétroaction » est un système qui redéfinit les processus d'adaptations à partir d'une information donnée. La connaissance de l'environnement et la meilleure façon d'agir dessus dans un but donné se fait à partir du traitement de l'information.

Le savoir (ou « savoir faire ») n'est pas une simple accumulation d'information. Une nouvelle information redéfinit le système entièrement et vient impacter la valeur et le classement des informations déjà connues par le système.

Au sens commun c'est ce que l'on désigne dans le concept d'expérimentation. Le vivant n'est pas statique.

« Une nouvelle information redéfinit le système entièrement et vient impacter la valeur et le classement des informations déjà connues par le système ». Je souligne. En cybernétique c'est ce qui définit la capacité d'autonomie que ce soit pour les systèmes de traitement d'information organiques ou artificiels. Cette capacité n'est pas étrangère au Robot.


Je pense qu'en réalité la problématique que pose Miguel Benasayag devrait plutôt se poser en terme de degré d'efficacité de cette boucle d'information rétroactive :

Pour lui, c'est bien la non-capacité du Robot à analyser son propre comportement qui le différencie de nous. Autrement dit cette différence n'est qu'une différence technique.

Hors la capacité d'auto-évaluation existe déjà. Savoir si un robot va finalement parvenir à imiter parfaitement un Humain est une question d'effectivité de cette boucle d'information rétroactive.

Dès lors, dans le cas d'une gémellité parfaite Robot-humanisé / Humain, où le robot atteindrait une capacité d'auto-évaluation égale à celle de l'Humain, je ne pense pas que la théorie de Miguel Benasayag reste vraie.

La problématique se réduit donc, à mon avis, à savoir si la boucle d'information rétroactive peut ou non atteindre le degré de complexité Humaine.

(je continuerais ma réflexion plus tard)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 16 juin 2017 à 17:47:21
J'illustre un exemple de Boucle Rétro-Active volontairement non robotique pour mieux expliquer de quoi il s'agit et comment en fait la science s'inspire souvent de la Nature.

Le cas du réseau de fourmis est célèbre. Chaque fourmi dispose d'informations à traiter très simples sur le mode binaire oui/non.

Je propose le schéma suivant :

Reconnaissance de l'information
- Ennemi
- Nourriture
- Rien du tout
- Amie

Comportement
Question / Réponse / Continuation ou Changement éventuel de comportement

Boucle d'information rétro-active générale chez la fourmi
A - Changement comportement oui / non ? (nouvelle information?)
B - Nouvelle information = (Ennemi ? Nourriture ? Amie ?) + Hiérarchisation de l'information = (Valeur hiérarchique = 3 – Ennemi / 2 – Nourriture / 1 – Amie)
C – Comportement à adopter (3 – Alerte et attaque / 2 – Ramener au nid / 1 – Transmission d'une nouvelle information (type 3-2-1) ? Continuer
(0) ?
D – Le comportement en cours est-il valide par rapport à l'information qu'il concerne ? [Exemple / Un ennemi (3) mort se transforme en Nourriture (2)] + Rétro-transmission de l'information sur les amies croisées [Information ennemi (3) annulée / Information Nourriture (2) activée]
E – Retour en A

(Notez qu'il existe une rétroaction pour chacune des étapes du processus ! Une boucle d'information rétroactive peut contenir plusieurs processus de rétro-action ! Ici 5 étapes qui n'en forment qu'une.)

Ces cinq opérations se répètent pour chaque individu à la ruche entière.

(http://zupimages.net/up/17/24/9f9r.jpg) (http://zupimages.net/viewer.php?id=17/24/9f9r.jpg)

Autrement dit les fourmis ne sont séparées les unes des autres qu'en apparence. Elles agissent comme un organisme à part entière. Certaines sont par exemple capables de construire des ponts de fourmis vivantes liées les unes aux autres pour que la colonie entière franchisse un ruisseau. Une seule fourmi ne pourrait pas franchir le ruisseau mais l'ensemble oui.

On est passé de phénomènes simples à une action complexe.

>> Algorithme de colonies de fourmis (wikipédia.org) (https://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme_de_colonies_de_fourmis)

C'est ce que l'on nomme le phénomène d'émergence (ou « complexification des forces »). Le phénomène d'émergence qui peut s'appliquer à beaucoup de phénomènes (à partir du moment où de l'information circule en fait) peut également s'appliquer dans la conception des logiciels robotiques. D'après moi la boucle d'information rétro-active permet l'émergence de systèmes complexes.

>> Émergence (wikipédia.org) (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mergence)

C'est ce type de logiciel qui a donné les meilleurs résultats concernant l'Humanisation des Robots.

Pour les mêmes raisons le cerveau traite l'information de la même façon d'après les dernières recherches neurobiologiques. On ne stocke pas un concept (information) précisément quelque part (exemple / « Chat »). L'information est organisée en réseau et renvoie à plusieurs zones cérébrales à la fois (image-visuel-auditif-langagier-expérience-etc.). La mémoire est organisé en réseau. Un schéma neuronal souvent utilisé va se renforcer (boucle informative rétroactive positive) tandis qu'un schéma neuronal peu sollicité va faiblir puis finir par disparaître (boucle d'information rétro-active négative).

C'est aussi la façon de fonctionner des Robots Cybernétiques mais à un degré moins complexe. La somme d'informations traitées, la vitesse de traitement sont des facteurs importants qui jouent sur la ressemblance potentielle d'un programme robot et d'un humain.

Un article passionant à ce propos :

>> Des fourmis, des robots et des hommes (internetactu.net) (http://www.internetactu.net/2014/05/14/des-fourmis-des-robots-et-des-hommes/)

Extrait :

Pour Goldmann, l’organisation des fourmis est est très proche de celle des neurones. Dans le cerveau, un neurone s’active lorsqu’il reçoit un certain nombre d’inputs sous la forme de neurotransmetteurs envoyés par d’autres neurones. Lorsqu’une fourmi revient avec des vivres, elle stimule ses congénères qui réagissent à leur tour. En l’absence de cette excitation, soit rien ne se passe, soit une action contraire est effectuée (les fourmis butineuses retournent à l’intérieur de la fourmilière). Une fourmi ne se décidera à sortir du nid pour collecter que si elle est encouragée par un certain nombre de ses congénères revenant au nid avec la nourriture. Dans son livre, Ant Encounters, Deborah Gordon précise qu’il ne suffit pas que l’insecte rencontre un grand nombre de ses semblables. Cela doit se faire selon un certain rythme – environ une butineuse rencontrée toutes les 10 secondes –, de plus, ces butineuses doivent revenir avec de la nourriture. Seule la double odeur, celle spécifique à la butineuse et celle de la nourriture, produira une « excitation »… Mais cette activation n’est pas automatique. Le bon nombre de rencontres au bon rythme tend seulement à accroître les chances que l’animal décide de sortir et de se mettre en chasse. En revanche, si le nombre de « butineuses » diminue, les fourmis choisissant de sortir seront de moins en moins nombreuses.
Ce qui est frappant, c’est que le système repose sur deux notions : le feedback positif et le feedback négatif. Dans un feedback positif, une action déclenche d’autres actions en cascade. Dans un feedback négatif, au contraire, une action (ou une absence d’action) tend à inhiber les actions suivantes. Or ces notions de feedback positif et négatif sont tout sauf nouvelles : ce sont les bases de la cybernétique de Norbert Wiener. Il est intéressant de voir qu’alors que les théories de Wiener ont finalement peu influencé l’architecture des ordinateurs contemporains (Wiener favorisait des systèmes analogiques et non numériques, comme l’a fait von Neumann), ses principes se trouvent au coeur de l’étude des systèmes complexes.

Les rétroactions positives et négatives établissent un équilibre.



(je conclurais un peu plus tard)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 07 juillet 2017 à 19:21:22
Une boucle d'information rétroactive est donc un processus mettant en rapport, en lien, des systèmes perceptifs (collecte d'information) avec des systèmes catégoriels (hiérarchisation de l'information). De ce rapport est tiré une adaptation à l'environnement plus ou moins effective suivant la somme d'information perçue et la vitesse du traitement de cette information.

La limite entre comportement automatique (type artefact) et comportement adaptatif (type organique) est parfois floue. Une boucle d'information rétroactive répétée plusieurs fois (même opération étalée dans le temps) peut se transformer en comportement automatique (mémoire en réseau). L'information rétroactive nécessite une plus grande dépense d'énergie que le comportement automatique. Haut coût contre bas coût. Lorsque la rétroactivité s'efface au profit de la création d'un nouvel automatisme il y a donc économie d'énergie.

Par exemple quelqu'un qui porte habituellement une montre va effectuer le geste pour savoir l'heure, à force, automatiquement. S'il ne porte plus sa montre il lui arrive souvent de recommencer le geste malgré tout. Ce comportement automatique est inconscient mais faible en coût d'énergie. Il ne nécessite pas un grand pouvoir de focalisation.
Inversement, se débarrasser de ce geste habituel activera la boucle rétroactive « je n'ai plus ma montre » avec un coût lié à la prise de conscience active de cette nouvelle information.

L'apprentissage « par coeur » suit le même principe. Une fois la connaissance intégrée elle n'occupe plus autant l'esprit.

La différence entre la machine, l'animal et l'Humain d'un point de vue cybernétique tient surtout à la formidable capacité d'abstraction de ce dernier grâce à sa capacité langagière. Je dirais que l'abstraction, cette capacité à traiter chaque qualité d'un objet perçu indépendamment de l'objet lui-même, est le propre de l'Humain (Exemple. L'amour chez telle personne / L'amour en général / Cette personne et ses autres sentiments).

Peut-être que ce qui manque à la machine pour devenir Humaine n'est qu'une question de temps d'apprentissage ?

La question peut aussi être posée en terme de société. Tout système social est basé sur les processus d'information rétroactive (adaptation collective) et de comportement automatique (codes comportementaux).

Sur le long terme l'apparition d'une IA véritable et de son impact sur la société est en tout cas posé.

Un exemple (cybernétique !) d'animal social qui illustre bien ce propos, la fourmi, à la fois différente et pourtant tellement proche de nous. Vous noterez l'incroyable symbiose de certaines espèces avec certaines plantes :

[embed=425,349]<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/XZeLIBw6t7U" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>[/embed]

L'Organisation Secrète des Fourmis » - Documentaire Animalier]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Vox le 29 septembre 2017 à 16:05:40
Un algorithme a gagné un tournoi de poker…
Les conséquences pour l’humanité sont colossales


Un groupe composé de certains des meilleurs joueurs de poker du monde n’est pas parvenu à battre un robot lors d’un tournoi marathon de 20 jours. Le programme d’intelligence artificielle (IA) Libratus développé par  l’Université Carnegie Mellon qui a participé au marathon de poker « Heads Up (1 vs. 1) No-Limit Texas Hold’em’ » contre 4 de ces champions de poker, a remporté 1 766 250 de dollars.

Ce n’est pas la première fois que l’élite mondiale d’un jeu particulier est battue par une IA. Un ordinateur IBM a vaincu le maître d’échecs Garry Kasparov il y a déjà 20 ans, tandis qu’AlphaGo, développé par la filiale de Google, DeepMind, a remporté 4 parties de Go contre le meilleur joueur de go du monde, l’année dernière.

Mais cette victoire au poker marque un nouveau jalon, car ce jeu de cartes est plus complexe que d’autres jeux comme les échecs ou jeu de société Go, car on ne peut pas voir le jeu des adversaires, ce qui signifie que l’on ne dispose pas de toutes les informations (ce que l’on qualifie de situation d’information imparfaite).

Et voici ce qui pourra en découler :

L’ordinateur peut nous tromper

Selon le professeur Tuomas Sandholm de Carnegie Mellon, qui a travaillé sur le système Libratus, ce programme pourra aussi avoir des applications dans d’autres situations d’information imparfaite, où les renseignements fournis sont incomplets ou trompeurs, comme dans l’industrie, les négociations commerciales, la stratégie militaire, les transactions à haute fréquence du monde financier, la cyber-sécurité, ou même la médecine.

La victoire de Libratus a des implications énormes

Car l’une des grandes avancées de Libratus est sa capacité à bluffer mieux que ses adversaires. Le poker Heads Up No-Limit Texas Hold ’em est la version la plus compliquée du jeu. Au cours du marathon, Libratus a quotidiennement appris de ses erreurs pour s’améliorer. Chaque jour, les parties étaient analysées par un superordinateur, et les 3 plus grosses faiblesses de la journée étaient corrigées pour améliorer l’algorithme.

Mais cette capacité à tromper l’homme confirme une fois de plus les craintes de l’astrophysicien Stephen Hawking. Ce dernier a signé en 2014 une lettre ouverte avec un groupe de scientifiques, dans laquelle ils mettent garde contre le développement sans contrôle de l’IA, et des effets dévastateurs pour l’humanité qu’une IA omnipotente pourrait comporter:
« On peut imaginer que cette technologie pourrait déjouer les marchés financiers, surpasser les chercheurs humains en matière d’inventions, manipuler les dirigeants humains, et développer des armes que nous ne pouvons même pas comprendre ».

De plus, le patron de Tresla, Elon Musk a fait part à plusieurs reprises de ses inquiétudes concernant le développement de l’IA, qu’il juge « plus dangereux que les armes nucléaires », et  il a déclaré qu’il s’agissait de “la plus grande menace existentielle”.

Interdire l’IA ?

Selon Laurent Alexandre, le PDG de DNAVision, une société française spécialisée de biologie moléculaire, le moment est venu de mettre en place un système qui permet de contrôler l’IA.

« Est-il raisonnable d’apprendre aux machines à tromper, dominer, dépasser les hommes  ? Est-il sage de leur apprendre à cacher leurs intentions, ­à déployer des stratégies agressives et manipulatrices comme dans le jeu de go ? (…)

Il est sans doute impossible d’interdire l’IA de ­Google, mais il faut mener une réflexion mondiale sur l’encadrement des cerveaux faits de silicium. Ce d’autant que la victoire de Google va accélérer la ­bataille industrielle entre les géants d’Internet qui ­placent l’IA au cœur de notre civilisation. La police de l’IA deviendra cruciale dans les décennies qui viennent. » - Source (https://fr.express.live/2017/02/03/algorithme-ia-gagne-poker-consequences-humanite/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 17 novembre 2017 à 15:35:11
Pour Stephen Hawking, il nous faut un autre foyer planétaire (et vite)

Lors du sommet Tencent WE Summit qui se tenait à Pékin il y a quelques jours, Stephen Hawking a de nouveau exprimé ses préoccupations quant à l’avenir de l’humanité. Il a notamment souligné la nécessité pour l’Homme de trouver un deuxième foyer planétaire dans le but de faire face à une population toujours croissante, mais également à la menace imminente que représente le développement de l’intelligence artificielle.

Il est temps de partir, selon Hawking. Le célèbre astrophysicien qui, lors d’un récent entretien avec le magasine WIRED, avait déclaré que l’humanité avait déjà atteint « le point de non-retour », a de nouveau fait part de ses préoccupations quant à notre avenir. Car l’avenir s’annonce très sombre. En 2600, l’humanité pourrait complètement disparaître, a-t-il affirmé, mettant en garde les participants au sommet auquel il a pris part par vidéoconférence. Le physicien a notamment justifié ses craintes en pointant du doigt l’accroissement de la population et de l’augmentation de la consommation d’énergie. Selon lui, la Terre risque de se transformer en une « boule de feu » vers l’an 2600.

Ajoutez à cela une intelligence artificielle toujours plus fine, et les risques de singularité qui vont avec, et vous obtenez très vite la nécessité de vous envoler pour un autre monde. Ce n’est pas la première fois que Hawking fait un tel avertissement. Dans une interview accordée en mars au Times, il a notamment déclaré qu’une apocalypse de l’IA était imminente et que la création d’une « forme quelconque de gouvernement mondial » serait nécessaire pour contrôler la technologie. Hawking a également mis en garde contre l’impact qu’aurait l’IA sur les emplois de la classe moyenne, et a même appelé à une interdiction totale du développement d’agents d’IA à usage militaire. En bref, l’avenir s’annonce dangereux pour la survie de notre espèce, et le seul moyen d’éviter la catastrophe, d’après le chercheur, est de s’enfuir pour trouver un second foyer planétaire.

Stephen Hawking a ainsi appelé les investisseurs à soutenir son projet Breakthrough Starshot (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2932.msg283204#msg283204) ayant pour objectif d’entreprendre un voyage vers Alpha Centauri, l’étoile la plus proche du Soleil, en seulement 20 ans. Le directeur du projet Breakthrough Starshot, Pete Worden, a de son côté fait savoir que, dans la seconde moitié du XXIe siècle, les premières photographies d’une planète adaptée à la vie humaine, dans l’orbite d’Alpha Centauri, pourraient être obtenues. - Source (https://sciencepost.fr/2017/11/stephen-hawking-faut-foyer-planetaire-vite/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Vent du Nord le 18 novembre 2017 à 13:39:03
Cette annonce va de pair avec cette autre information diffusée cette semaine par Bioscience et répercutée par nombre de journaux : "15.000 scientifiques alertent sur l'état de la planète".
Exemple :
http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/11/13/01008-20171113ARTFIG00185-nous-mettons-en-peril-notre-avenir-15000-scientifiques-alertent-sur-l-etat-de-la-planete.php (http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/11/13/01008-20171113ARTFIG00185-nous-mettons-en-peril-notre-avenir-15000-scientifiques-alertent-sur-l-etat-de-la-planete.php)

Toutefois, l'option proposée par S. Hawking incite à la fuite plutôt qu'à la révolte (ou résistance) !
Oh, bien sûr, l'intention est louable, puisqu'elle dramatise le problème, à juste titre. L'on sait par ailleurs qu'une migration massive vers un ailleurs extraplanétaire n'est pas réaliste à court terme.

Pourtant, le problème n'est en rien une fatalité cosmique  l'Humanité n'est pas menacée par un problème qui lui est externe, mais bien par les conséquences de choix idéologiques inadéquats, contre lesquels il serait plus intelligent de résister collectivement plutôt que prôner le sauve-qui-peut.

Il n'est pas trop tard pour échapper au destin décrit dans le récent essai de Paul Jorion sur notre extinction programmée "Le dernier qui s'en va éteint la Lumière"
https://www.pauljorion.com/blog/2016/04/13/le-dernier-qui-sen-va-eteint-la-lumiere-de-paul-jorion-ed-fayard-2016-une-note-de-lecture-v-tu-vas-mourir-mais-avant-tu-en-baveras-et-en-plus-tu-ny-comprendras-rien-par/ (https://www.pauljorion.com/blog/2016/04/13/le-dernier-qui-sen-va-eteint-la-lumiere-de-paul-jorion-ed-fayard-2016-une-note-de-lecture-v-tu-vas-mourir-mais-avant-tu-en-baveras-et-en-plus-tu-ny-comprendras-rien-par/)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Nemo492 le 19 novembre 2017 à 03:31:05
Le Breakthrough Starshot, ça vaut le coup d'oeil :

"Le projet Breakthrough Starshot lancé début 2016 a pour objectif d'envoyer des milliers de sondes spatiales d'environ 1 gramme, équipées de voiles solaires, vers Alpha du Centaure, le système stellaire le plus proche du système solaire. Le faible poids de ces sondes, allié à la puissance du laser terrestre utilisé pour les propulser jusqu'à 100 gigawatts (ce qui équivaut au pic de consommation électrique enregistré en France le 8 février 2012 à 19 heures), permettrait à ces dernières d'atteindre 20 % de la vitesse de la lumière dans le vide et ainsi de pouvoir nous retourner des images des exoplanètes potentielles d'Alpha du Centaure, notamment de Proxima Centauri b, en 40 à 50 ans

Ce projet essaie ainsi de contourner la contrainte de temps imposée par les méthodes de propulsion conventionnelles (propulsion chimique, fission, fusion, fusion matière/antimatière) qui limite l'exploration des étoiles voisines car la durée du voyage serait au minimum de plusieurs centaines d'années. Le projet fait partie du programme Breakthrough Initiatives qui comprend par ailleurs un programme baptisé Breakthrough Listen de recherche d'émissions radio ou laser en provenance d'étoiles proches et qui seraient la manifestation de civilisations extraterrestres. Des études préliminaires de Breakthrough Starshot sont financées à hauteur de 100 millions de dollars américains par Iouri Milner, avec l'appui de plusieurs scientifiques de renom dont Stephen Hawking et Freeman Dyson. Il est dirigé par Pete Worden.

Selon Iouri Milner, le développement du projet prendrait une vingtaine d'années, l'arrivée des sondes dans le système d'Alpha du Centaure prendrait également environ 20 ans et l'arrivée des premières données depuis le système prendrait 4 ans à arriver sur Terre. - Suite & Source (https://fr.wikipedia.org/wiki/Breakthrough_Starshot)
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Diouf le 29 janvier 2018 à 20:20:54
Bon , ben ça y est, l'I.A. continue à s'emparer de  l'espace humain et voilà qu'elle est admise au tribunal, c'est la machine qui va trancher pour le verdict :

C'est le pacemaker d'un homme qui détermine pour l'assureur de cet homme  s'il y a eu, oui ou non fraude à l'assurance !

"L'homme porteur du pacemaker a dit avoir été réveillé par l'incendie de sa maison, il avait sauté par la fenêtre..., la police a examiné les données de l'appareil cardiaque et son rythme cardiaque montre qu'il était bien réveillé au moment des faits...., il a été condamné pour fraude à l'assurance."

Plein d'infos intéressantes sur nos objets connectés et surtout nos données dans un hebdo de cette semaine. "le ."
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 30 septembre 2018 à 16:40:50
Depuis quelques jours ce fil de discussion me revient sans cesse en tête …

Si cela intéresse certains d'entre-vous je vous renvoi aux messages précédents.

Un système d'information adaptatif basé sur l'enregistrement d'informations via la perception et la mise en mémoire de ces informations environnementales qui déclenche une réponse adéquate à un stimulus donné se définit comme une boucle itérative (feed-back). Une nouvelle information vient impacter tout l'archivage d'informations et redéfinit les priorités des informations déjà connues.

Et depuis longtemps je me dis que l' « organe » mental ou psychique qui permet la comparaison d'une nouvelle information par rapport à une information déjà connue est fondamental.

Comment le nommer ?

« itérateur » me paraît être le terme adéquat.

Plus haut il est question de comportements automatiques. Dans les comportements automatiques on pourrait ainsi considérer que l'itérateur est dysfonctionnel. Une nouvelle information ne remet plus en question le schéma mémoriel qui est bloqué.

C'est une vision un peu carrée des blocages mentaux ou des fanatismes mais ce qui m'intéresse en premier lieu c'est l'objet itérateur.

Je pense au lien possible entre instinct (animal ou non), intuition et logique.

Finalement l'intuition ne serait-elle pas une boucle itérative très rapide dont l'opération ne s'inscrit pas dans le champ sémantique (ou logique) humain ?

L'opération se ferait très rapidement, sans conscience. Peut-être même à partir d'informations qui n'ont rien à voir avec le langage.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: justebienlibre le 02 octobre 2018 à 15:34:19
l'ia essaye de vivre et cherche encore son père car pour la mère il a trouvé la carte!
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Vent du Nord le 07 octobre 2018 à 19:29:41
Citation de: Capitaine Renard
Je pense au lien possible entre instinct (animal ou non), intuition et logique.
Finalement l'intuition ne serait-elle pas une boucle itérative très rapide dont l'opération ne s'inscrit pas dans le champ sémantique (ou logique) humain ?
L'opération se ferait très rapidement, sans conscience. Peut-être même à partir d'informations qui n'ont rien à voir avec le langage.

Non pas "sans conscience", mais en mode conscient différent.
En mode "ordinaire", nous pensons à peine plus rapidement que la vitesse de notre expression orale. Un peu comme un ordinateur qui fonctionne dans un langage interprété d'antan (BASIC, GWBASIC, Visual Basic) ; pourtant, en arrière-plan, l'ordinateur est capable d'aller beaucoup plus vite (des centaines de fois plus vite) lorsqu'il exécute un programme plus adapté à l'architecture de ses composant (Assembleur, C++) et préalablement compilé. Ce mode de fonctionnement est fulgurant.

Notre conscience dispose de ce mode de fonctionnement fondamental, fulgurant, non interprété, exploitant à fond les symboles et les archétypes.
Ceux qui parviennent à contrôler ce mode de fonctionnement tendent vers "l'Eveil".
Et des intelligences non humaines soucieuses d'établir le contact avec nous s'adressent à nous dans ce langage fondamental... que nous ne parvenons pas à décoder à cause de notre habitude à fonctionner en mode "ralenti".

L'intuition a un rapport avec ce mode de fonctionnement ultra rapide.
Le phénomène de "déjà vu" aussi, lorsque l'information perçue et traitée par le "mode lent" se présente à la zone d'archivage mémorielle et y rencontre la même information déjà traitée par le "mode rapide".
Le fonctionnement ultra rapide basé sur les symboles et les archétypes est à mettre en rapport avec mes précédents articles concernant les OVNI et l'hypothèse initiatique. Le contact a lieu entre intelligences différents, mais notre "mode lent" nous empêche d'en prendre connaissance.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 22 octobre 2018 à 21:35:53
Intéressant …

Pour l'instant je réfléchis à ce que j'appelle « l'itérateur » en lui-même précisément.

Le domaine de la cybernétique concerne l'échange d'informations à la fois dans le domaine biologique et informatique (et même au-delà finalement).

Dans la catégorie êtres vivants je pense que l'itérateur classe les informations en hiérarchies à partir du principe plaisir-douleur (humains compris) avec variable
d'intensité :

     Quelque chose d'un peu agréable contre quelque chose d'un peu désagréable détermine la priorité de l'information traitée. Quelque chose de très agréable est une priorité qui tend vers l'absolu de même qu'une chose très désagréable. Deux informations contradictoires de même intensités peuvent alors donner lieu à un comportement d'hésitation.
La surcharge d'informations à traiter de même. Car il ne s'agit pas d'un traitement de l'information instantané. Cette surcharge d'informations pourrait entraîner une disjonction de l'itérateur avec des comportements de blocages (comme je l'explique plus haut).
De la même façon une information trop complexe à classer dans la hiérarchie des informations (trop d'implications de causes ou d'effets) pourrait entraîner des temps de réflexion étendus voir impossible à résoudre. L'itérateur reprendrait dans ce cas régulièrement cette information non classée pour tenter d'arriver finalement à la classer.

Au passage cela nécessite de l'énergie psychique bien sûr …

Quoi qu'il en soit je parle ici d'êtres vivants et pas de la machine qui n'éprouve pas (jusqu'ici) le principe de plaisir-douleur.

Mais peut-être que certains modèles de logiciels peuvent déjà s'en approcher ? Je ne sais pas.
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 13 novembre 2018 à 01:30:15
https://www.youtube.com/watch?v=VzeOnBRzDik

 l'Asservissement par l'Intelligence Artificielle ? » / Eric Sadin sur Thinkerview]

Excellent AMA. Un « spécialiste » de l'IA hors-norme qui dénonce le parti prix des prédicateurs du transhumanisme. Il rejoint ce qu'avançait Sarah à l'antenne à l'époque (voir mes messages précédents). Vraiment, vraiment intéressant. Et pas long malgré les 2h.

Je cherche un pro-IA pour comparer. Je vais voir ça sur Youtube ...
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 15 novembre 2018 à 18:18:11
Un optimiste pro-IA qui pense que les peurs sont infondées et que cette nouvelle technologie facilitera notre vie au quotidien ...

 8) 8) ^-^ 8) 8) 8)

https://www.youtube.com/watch?v=ESZ0TKVMddo

[Une vision optimiste de l'intelligence artificielle / Pierre Grand-Dufay]
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Roger le 16 février 2019 à 14:15:03
(https://zupimages.net/up/19/07/5ebu.jpg) (http://zupimages.net/viewer.php?id=19/07/5ebu.jpg)

Cet homme n'existe pas ! Vous pouvez le traiter de gros c.., il ne pourra pas porter plainte !
Cette image est générée par un serveur animé par un puissant GPU, sur lequel tourne un algorithme d’apprentissage automatique créé récemment par des chercheurs de Nvidia et baptisé « StyleGAN ».
Source : https://www.01net.com/actualites/ce-site-web-cree-de-faux-visages-a-l-infini-grace-a-une-intelligence-artificielle-1633167.html (https://www.01net.com/actualites/ce-site-web-cree-de-faux-visages-a-l-infini-grace-a-une-intelligence-artificielle-1633167.html)
Et pour vous amuser a créer des personnages, c'est ici : https://thispersondoesnotexist.com/ (https://thispersondoesnotexist.com/)Il suffit de rafraichir la page pour obtenir une nouvelle tête.
Je trouve ce site particulièrement utile pour toute création de faux comptes facedebouc et autres  >:D
Titre: Re : Fil généraliste IA, robots, drones: Au delà de l'intelligence humaine
Posté par: Capitaine Renard le 28 février 2019 à 17:53:02
Un exemple d'interaction entre un animal domestique et une intelligence artificielle de bas niveau. Intéressant ...

https://www.youtube.com/watch?v=nGr6ofEYWrE&t=242s

[Chat et Robot]

On voit bien la différence de comportement d'avec une vraie souris potentielle … Le chat ne confond pas l'animal et la machine. Qu'en est-il de l'Humain face à des IA interactive imitant un comportement humain ?

Difficile de prendre du recul finalement.