Recherches => Recherches & Evènements => Discussion démarrée par: dificultnspa le 04 Juin 2008 à 13:37:56

Titre: Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: dificultnspa le 04 Juin 2008 à 13:37:56
L'article complet ici :

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronautique/d/en-images-laire-de-lancement-des-navettes-serieusement-endommagee_15748/ (http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronautique/d/en-images-laire-de-lancement-des-navettes-serieusement-endommagee_15748/)

admn : image indisponible

Vue du décollage de Discovery, montrant l’effet des déflecteurs de souffle qui dirigent les gaz vars la gauche (et vers la droite, non visible ici). Crédit Nasa


(http://www.futura-sciences.com/uploads/RTEmagicC_STS-124-030608a.jpg.jpg)

Cette image montre la chute de débris dans les lagunes entourant l’aire de lancement de Discovery. Crédit Nasa


(http://www.futura-sciences.com/uploads/RTEmagicC_STS-124-030608c.jpg.jpg)

Etat de la fosse située sous les moteurs de la navette après son décollage. Crédit Nasa


(http://www.futura-sciences.com/uploads/RTEmagicC_STS-124-030608b.jpg.jpg)

Débris éparpillés au niveau de la clôture du périmètre de sécurité interne du pad de lancement à 500 mètres de distance (partie nord). Crédit Nasa
Titre: Re : L’aire de lancement des navettes sérieusement endommagée
Posté par: Tartar le 04 Juin 2008 à 17:44:17
Merci

Manque de crédits.
Pas de tir vétuste.
Les russes ont des aires en parfait état.

Chacun son tour.
L'URSS s'est suicidé.
Les USA ne vont pas bien.
Espérons que les propriétaires de triangles noirs sont des gentils.
Titre: Navette spatiale - Endeavour - station ISS - Orion
Posté par: dificultnspa le 19 Septembre 2008 à 14:23:26
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/19/01011-20080919FILWWW00518-endeavour-prete-pour-une-mission-de-secours.php)

Citer
Endeavour prête pour une mission de secours

Source : AP
19/09/2008 | Mise à jour : 12:52 |

La navette spatiale Endeavour a été mise tôt ce matin sur le pas de tir de Cap Canaveral pour une éventuelle mission de secours en cas d'incident dans la mission du téléscope Hubble.

Endeavour est arrivée sur le pas de tir à l'aube après un voyage qui aura duré toute la nuit. C'est la première fois que l'agence spatiale américaine positionne une navette en tant que vaisseau de secours.

La navette Atlantis avec sept astronautes à son bord doivent décoller le mois prochain pour une mission de réparation du téléscope géant.

Le décollage prévu le 10 octobre pourrait toutefois être retardé en raison de problème sur la cargaison: une trop forte exposition au soleil a endommagé les batteries de remplacement du téléscope.

Endeavour doit être capable de décoller en moins d'une semaine après le décollage programmé d'Atlantis au cas cette dernière connaîtrait des dégâts irréparables durant le vol.
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: harlock le 19 Septembre 2008 à 18:19:47
bien sur on va croire tous ce qu'ils disent ...
... et le pére noël a appelé sos racisme car trop de gens ne crois plus en lui aussi ???

J'aimerais bien savoir quel est la véritable raison qui les poussent à aller trifouiller hubble ...
Titre: Re : Re : Navette spatiale
Posté par: B-h-r le 19 Septembre 2008 à 22:04:04

J'aimerais bien savoir quel est la véritable raison qui les poussent à aller trifouiller hubble ...

moi, se serait plutôt le pourquoi d'une seconde navette......j'imagine que ça doit coûter bonbons......

(bonbons au chocolat suisse, evidemment)

 ;D
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: titilapin2 le 19 Septembre 2008 à 22:27:02
Merci Dificultnspa pour l'info,

Ci-joint les missions d'assistance de la navette Endeavour:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Navette_spatiale_Endeavour


admn : image indisponible

--------------------

(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ab/STS-123_patch.png/200px-STS-123_patch.png)

La mission STS-123 à bord de la navette spatiale Endeavour avait pour destination la station spatiale internationale (ISS). Il s'agit de la 122e missions d'une navette spatiale et la 25e à destination d'ISS.


 Équipage

Commandant : Dominic Gorie (4)  États-Unis
Pilote : Gregory H. Johnson (1)  États-Unis
Spécialiste de mission 1 : Richard M. Linnehan (4)  États-Unis
Spécialiste de mission 2 : Robert Behnken (1)  États-Unis
Spécialiste de mission 3 : Michael J. Foreman (1)  États-Unis
Spécialiste de mission 4 : Takao Doi (2)  Japon
Uniquement à l’aller :

Ingénieur de vol Garrett E. Reisman (1)  États-Unis
Uniquement au retour :

Ingénieur de vol Léopold Eyharts (2) ESA  France

Objectifs
STS-123 a transporté et livré à l’ISS une partie du laboratoire japonais Kibo (le module logistique pressurisé du laboratoire ou ELM-PS) qui servira à des expériences scientifiques en apesanteur.


On a là aussi un équipage de 7 personnes.


Données de la mission
Vaisseau Navette spatiale
Endeavour
Équipage 7 hommes
Date de lancement 11 mars 2008  
Site de lancement Kennedy Space Center
Pas de tir 39A
Date d’atterrissage 26 mars 2008  
Site d’atterrissage Kennedy Space Center, Floride
Durée 15 jours et 18 h
Orbites  ?
Altitude orbitale 122 milles nautiques
Inclinaison orbitale 51.6°
Distance parcourue  ?

Source: http://www.nasa.gov/mission_pages/shuttle/shuttlemissions/sts123/main/index.html


(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dc/STS-123_crew_portrait.jpg/300px-STS-123_crew_portrait.jpg) (http://www.nasa.gov/images/content/221060main_sts123main.jpg)
Titre: Tempêtes tropicales: le décollage d'Atlantis reporté
Posté par: titilapin2 le 20 Septembre 2008 à 00:09:48
Le vendredi 05 septembre 2008


Tempêtes tropicales: le décollage d'Atlantis reporté

 
admn : image indisponible

La navette Atlantis, le 5 septembre, sur le pas de tir du Centre spatial Kennedy en Floride.
Photo AFP
 
Associated Press

Cap Canaveral, Floride

La Nasa a décidé de reporter de deux jours le décollage de la navette spatiale Atlantis, les tempêtes tropicales Fay et Hanna ayant retardé les préparatifs du vol au Centre spatial Kennedy (Floride). Le lancement est désormais fixé au 10 octobre.
 
L'agence spatiale américaine a annoncé le report vendredi, au lendemain de l'installation de la navette sur le pas de tir. Le vol d'Atlantis constitue la dernière mission de la Nasa vers le vieillissant télescope spatial Hubble.

La mission de la navette Endeavour à destination de la Station spatiale internationale (ISS) a également été reportée de deux jours. Son décollage est désormais fixé au 12 novembre.

La Nasa précise que même si Atlantis doit être retiré du pas de tir à cause de l'ouragan Ike, qui se dirigeait vendredi vers les Bahamas et la Floride, la mission Hubble ne devrait pas subir de nouveaux retards. Les astronautes d'Atlantis doivent installer de nouveaux équipements sur Hubble dans le but de prolonger sa durée de vie.


http://www.cyberpresse.ca/article/20080905/CPSCIENCES/80905163/5143/CPSCIENCES
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: titilapin2 le 20 Septembre 2008 à 21:46:20
Il n'y a pas que la navette qui soit retardée par les conditions climatiques, les missions sur l'ISS aussi avec le cargo Progress-M65 :


ISS: l'ouragan Ike oblige à reporter l'arrimage de Progress-M65 (TsOUP)

MOSCOU, 12 septembre - RIA Novosti. L'arrimage du cargo Progress-M65 avec la Station spatiale internationale (ISS) a été reporté du 13 au 17 septembre à la demande de la NASA en raison de l'évacuation temporaire du personnel du Centre spatial Johnson à Houston, a annoncé à RIA Novosti un représentant du Centre de contrôle des vols (TsOUP).
"La NASA nous a officiellement demandé de reporter au 17 septembre l'arrimage du vaisseau spatial Progress-M65 à cause de l'évacuation temporaire du personnel du Centre spatial Johnson à Houston due à l'ouragan Ike", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20080912/116734930.html#ixzz3oxEmK1K2

--------------------------------------------------------

Espace: le vaisseau cargo russe Progress quitte l'orbite (TSOUP)  15:39 | 09/ 09/ 2008  
 
MOSCOU, 9 septembre - RIA Novosti. Le vaisseau de transport russe Progress M-64, qui s'est séparé de la Station Spatiale Internationale (ISS) le 2 septembre pour se transformer en laboratoire, sera désorbité mardi soir, a annoncé mardi le porte-parole du Centre de contrôle des vols (TsOUP).
Mardi, à 23h48 (19h48 GMT), le TsOUP allumera les moteurs du vaisseau Progress pour lui donner une impulsion de freinage. "Les débris du vaisseau transportant des déchets spatiaux et des équipements usés, qui n'auront pas brûlé dans les couches denses de l'atmosphère seront immergés mercredi, à 00h44 (mardi, à 20h44 GMT) dans l'océan Pacifique", a précisé le porte-parole.
Pendant une semaine, le cargo a servi de laboratoire orbital dans le cadre du programme Plasma-Progress. L'expérience Plasma-Progress est notamment destinée à étudier les variations dans l'espace-temps de la densité de l'environnement plasmatique d'un engin spatial pendant le fonctionnement de ses moteurs à ergols liquides, selon la société de construction spatiale russe RKK Energuia, qui a lancé l'expérience.
Les résultats ont été observés par le seul radar terrestre à diffusion incohérente russe, appartenant à l'Institut de physique solaire et terrestre de la filiale sibérienne de l'Académie des sciences de Russie.
La chute finale de tous les cargos spatiaux a lieu dans les eaux du Pacifique. A l'expiration de la durée de vie du cargo, ses moteurs reçoivent une dernière poussée, après quoi le vaisseau quitte son orbite. Les fragments du cargo qui ne brûlent dans les couches denses de l'atmosphère finissent dans l'océan, non loin de l'île Christmas. C'est là que la station Mir a terminé son parcours légendaire en mars 2001 après 15 ans de service.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20080909/116642678.html#ixzz3oxF9ZOQL


--------------------------------------------------------

Espace: le vaisseau de transport européen Jules Verne se sépare de l'ISS   12:02 | 06/ 09/ 2008

CENTRE DE CONTRÔLE DES VOLS (Korolev), 6 septembre - RIA Novosti. Le premier vaisseau cargo européen Jules Verne s'est séparé vendredi, à 21h28 GMT, de la Station Spatiale Internationale (ISS), rapporte le correspondant de RIA Novosti au Centre de contrôle des vols (TSOUP) à Korolev (région de Moscou).
Le vaisseau a largué les amarres sur commande du centre de contrôle ATV-CC du CNES à Toulouse (France). La procédure s'est déroulée avec la participation du TSOUP russe.
Chargé de 900 tonnes de déchets solides et de 264 kg d'eaux usées, l'ATV Jules Verne restera trois semaines en orbite avant de se désintégrer dans les couches denses de l'atmosphère au dessus du Pacifique sud.
La mission du vaisseau européen a duré environ cinq mois. Lancé le 9 mars dernier par la fusée Ariane-5 depuis le site spatial de Kourou, en Guyane française, le Jules Verne s'est arrimé à l'ISS le 3 avril dernier. Il est devenu un lieu de détente idéal pour l'équipage. Le vaisseau a été utilisé pour la première fois pour rehausser l'orbite de l'ISS. Les rehaussements d'orbite de l'ISS étaient effectués jusqu'ici au moyen des moteurs soit des vaisseaux de transport russes Progress, soit du module Zvezda.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20080906/116590752.html#ixzz3oxFYyEal
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: dificultnspa le 30 Septembre 2008 à 10:43:08
5 mois dans l'espace pour ravitailler ISS...

Vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup ?

N'y aurait il pas eu d'autres missions "cachées" ?



source (http://afp.google.com/article/ALeqM5jrynLk3eDohnJbTu6JVLbQZr8fBg)
Citer
Succès complet pour la mission du ravitailleur européen ATV Jules Verne
Il y a 14 heures

TOULOUSE (AFP) — Le premier ravitailleur européen ATV (Automatic Transfer Vehicle) de la Station spatiale internationale (ISS) a effectué lundi un retour parfait dans l'atmosphère avant de se désintégrer au-dessus du Pacifique.

Après deux manoeuvres de désorbitation réussies "sur la trajectoire parfaite envisagée", le vaisseau européen Jules Verne est entré vers 15H20 (13H20 GMT) dans l'atmosphère, où il a commencé à se désintégrer dans une zone d'interdiction de vol de 200 km de large et 2.500 km de long dans l'océan Pacifique.

Le Jules Verne avait livré six tonnes de matériel, de l'eau et des ergols (carburants), à la station spatiale internationale, après son amarrage, le 3 avril dernier.

Véritable "camion de l'espace", l'ATV, de forme cylindrique, mesurant 10,3 m de long et 4,5 m de diamètre, s'était désamarré de l'ISS le 9 septembre. Il était alors chargé de 900 kg de détritus solides et de 264 kilos d'eaux usées.

Le succès de la mission a été salué par les responsables du Centre national d'études spatiales (Cnes) de Toulouse, où était installé le centre de contrôle, de l'Agence spatiale européenne (Esa), et d'EADS Astrium, constructeur du vaisseau spatial.

Des applaudissements ont fusé près de la salle des opérations de contrôle, alors que trois techniciens saluaient la "mort" du Jules Verne par les mots "Bye, bye Jules" brandis sur des panneaux, avant que l'ensemble des équipes ne se réunisse pour improviser une photo de famille.

"Il y a eu énormément d'activités, de manoeuvres et pendant ces cinq mois nous avons été beaucoup plus actifs" que prévu, a déclaré à l'AFP Alberto Novelli, chef de la division opération mission ATV pour l'Esa, félicitant l'ensemble des équipes ayant travaillé à ce projet.

Certains, tel John Ellwood, chef de projet ATV pour l'Esa, évoquait déjà d'autres possibilités que les missions premières du ravitailleur européen.

"Cette mission n'est qu'une première étape", a souligné François Auque, PDG d'EADS Astrium, le constructeur de l'engin spatial, dont quatre autres exemplaires sont prévus.

"L'Europe doit maintenant prendre les décisions qui s'imposent pour préparer l'avenir du transport spatial et de l'exploration humaine de l'espace", a-t-il ajouté, jugeant nécessaire que l'Europe conforte "son rang de grande puissance spatiale".

Le directeur de la Nasa, Mike Griffin, s'était déjà prononcé pour la construction par l'Europe d'un vaisseau spatiale habité en partant de l'ATV. La navette spatiale américaine doit être retirée du service en 2010, date du lancement du 2e ATV, et son remplacement ne devrait pas être assuré avant 2015.

Le retour dans l'atmosphère de l'ATV s'est déroulé sans incident après deux manoeuvres de désorbitation de 6 et 15 minutes. Sa désintégration a été observée par des techniciens embarqués dans deux avions de la Nasa, un DC8 et un Gulfstream, et à partir de l'ISS.

L'ATV s'est désintégré selon "un processus en cascade", à quelque 2.500 km à l'est de la Nouvelle-Zélande, 6.000 km à l'ouest du Chili et 2.500 km au sud de Tahiti.

Quelque 200 débris, allant d'une taille d'un centimètre à un élément, le port d'amarrage en acier, d'environ 200 kilos, ou des réservoirs en titane, devaient plonger dans l'océan Pacifique, a indiqué à l'AFP Fernand Alby, responsable des activités débris et surveillance de l'espace au Cnes.

Plus discret malgré le succès de son équipe, Lionel Baize, chef de projet au Cnes, évoquait avec la fin du Jules Verne un "match qui a duré 12 ans" et dont il a "entendu le coup de sifflet final".



Pendant ce temps là, aux états unis :

source (http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/09/29/01008-20080929ARTFIG00403-la-fusee-privee-falcon-rentre-dans-l-histoire-.php)
Citer
La fusée privée Falcon1 entre dans l'histoire

Laurent Suply (lefigaro.fr) avec AP
29/09/2008 | Mise à jour : 17:38 | Commentaires  11 .

(http://www.lefigaro.fr/medias/2008/09/29/1affab96-8e04-11dd-89de-f22bde7cd394.jpg)
Le décollage de Falcon 1 (SpaceX)
L'entreprise américaine SpaceX a réussi, après trois échecs, le premier lancement de sa fusée, qui ouvre l'ère du «low-cost» pour le secteur spatial. Revivez cette première en vidéo.
 
La quatrième aura été la bonne. Après trois tentatives ratées, l'entreprise américaine SpaceX a réussi à envoyer en orbite son lanceur Falcon 1 depuis la Terre. Cette fusée à deux étages a décollé d'un îlot du Pacifique, au sud-ouest de Hawaï avec à son bord une charge factice de 165 kg. D'une hauteur de 21 mètres, elle s'est ensuite placée avec succès sur une orbite un peu plus haute que celle de la Station Spatiale Internationale (ISS).

admn : vidéo (titre inconnu) indisponible

Ce succès fait suite à trois échecs. Le dernier en date, le 2 août, avait causé la perte de trois satellites expérimentaux de la Nasa et du Pentagone, ainsi que des cendres d'un astronaute et d'un acteur de Star Trek, après une collision entre les deux étages de la fusée (en vidéo).

Elon Musk, fondateur de SpaceX et magnat du web grâce au système de micro-payement PayPal, a salué cette première historique pour le secteur aérospatial privé : « Beaucoup de gens pensaient que nous n'en étions pas capables. Seule une poignée de pays sur Terre ont réussi cela. C'est d'habitude une affaire de pays, pas d'entreprise. Nous avons réussi. »

Falcon1 est en effet la première fusée privée à carburant liquide lancée depuis la Terre, sur le modèle des Arianes européennes, des Delta américaines ou des Soyouz russes. Depuis les années 90, les lanceurs privés Pegasus placent des satellites en orbite, mais avec des carburants solides, et après avoir été largués par des avions à 12.000 mètres d'altitude. Le lancement du Falcon1 est une nouvelle étape pour le secteur spatial privé, quatre ans après le vol du SpaceShipOne, premier véhicule privé à avoir envoyé un homme dans l'espace, lui aussi largué à haute altitude.

Ce premier succès de SpaceX, qui profite d'un programme de financement de la Nasa, pourrait en effet changer la donne dans un secteur monopolisé par des consortiums publics. Doté d'un moteur économique et d'un étage qui devrait à terme être réutilisable, Falcon1 devrait rapidement proposer des lancements « low-cost » pour les satellites commerciaux. Le premier Flacon9, un lanceur plus imposant, devrait être livré au centre spatial Kennedy de la Nasa à la fin de l'année pour un premier vol en 2009.

Mais Elon Musk voit plus loin. Si la fiabilité est au rendez-vous, SpaceX pourrait en effet se placer sur les rangs pour effectuer les livraisons vers l'ISS après la mise à la retraite des navettes américaines à l'horizon 2010. SpaceX a en effet dans ses cartons une capsule spatiale nommée Dragon, qui devrait pouvoir transporter un équipage de 7 astronautes. Et pourquoi pas, estime son fondateur, les envoyer un jour sur Mars.
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: titilapin2 le 30 Septembre 2008 à 14:21:48
Superbe double post Europe / USA,

A te lire, si le low-cost du privé se met à faire la guerre des prix sur les consortiums étatiques cela va promettre en terme de compétition.

Merci à toi pour ta veille,  :)
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: dificultnspa le 30 Septembre 2008 à 21:28:41

source (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/une-anomalie-serieuse-de-hubble-retarde-le-depart-datlantis_16870/)
Citer
Une anomalie sérieuse de Hubble retarde le départ d’Atlantis


Par Jean Etienne, Futura-Sciences
Sur le même sujet

Une panne majeure affectant l’ensemble des instruments du télescope spatial Hubble a été détectée il y a quelques jours, bousculant le planning de la mission de maintenance qui devait décoller de Cap Canaveral le 14 octobre prochain.

Sur le télescope spatial Hubble, la transmission des données acquises par les cinq instruments principaux est gérée par un ordinateur dédié, dont le rôle est de les enregistrer en mémoire et de les formater avant qu'elles soient envoyées dans un ordre déterminé vers les différents utilisateurs sur Terre. Ce dispositif, qui constitue le cœur du système de communications, est connu sous le nom de Control Unit/Science Data Formatter (CU/SDF).

Samedi 27 septembre, ce CU/SDF a brusquement cessé de fonctionner, après 18 années de service pratiquement ininterrompu. Dès lors, le prestigieux instrument, s’il reste capable d’observer et de communiquer avec la Terre, ne peut plus transmettre ni images ni données scientifiques. Allard Beutel, porte-parole de la Nasa, a clairement annoncé que l’instrument était « définitivement en panne » et qu’il n’existait aucun moyen de le réparer.

Cette panne survient alors que la quatrième mission de service (SM4), composée de sept astronautes, se prépare à prendre le départ à bord de la navette Atlantis et à rejoindre le télescope spatial afin de remplacer certains éléments et en apporter de nouveaux, dans le but de prolonger son exploitation jusqu’en 2012. Décision a donc été prise de retarder cette opération dans l’attente d’un examen plus approfondi de la défaillance de Hubble, et surtout d’envisager les mesures à prendre pour y remédier.

Un instrument redondant, mais…

Pour cela, la Nasa a le choix. Lors de la conception de l’instrument, les techniciens avaient décidé d’installer un second CU/SDF en redondance, nommé Side B (le premier étant Side A) susceptible de prendre la place de l’original en cas de panne. L’Agence spatiale américaine se dirige actuellement vers cette procédure, mais celle-ci n’est pas exempte de difficultés multiples.

En effet, excepté un bref essai lors de la mise en orbite de Hubble le 25 avril 1990 par la navette Discovery, Side B n’a plus été sollicité et est resté totalement inactif durant plus de 18 années. Nul ne pouvant prévoir comment un dispositif électronique aussi complexe a pu supporter l’environnement spatial durant une telle période, sa réactivation promet quelques sueurs froides… Et ce n’est pas tout, car chacun des cinq instruments scientifiques de Hubble est équipé de deux interfaces de communication séparées, l’une vers Side A, l’autre vers Side B. Chacun devra être désactivé et remis en marche en mode de sécurité, avant de basculer les communications d’une interface vers l’autre, puis réactivé. Il est aisé de comprendre que ces interfaces de réserve n’ont plus été utilisées depuis la même période, ce qui ne rassure pas les techniciens.

Un réveil douloureux

Alors seulement, Side B pourra être réveillé. Les techniciens ne dissimulent pas leur inquiétude devant une opération aussi complexe, d’autant que l’ensemble complet – Side B et les interfaces de réserve – n’a jamais fonctionné qu’au sol, avant le lancement.

On navigue donc en aveugle… Et ce n’est pas encore tout, car le 11 septembre dernier, à 10 h TU exactement, le spectrographe infrarouge NICMOS (Near Infrared Camera and Multi-Object Spectrometer) a refusé de se remettre en route après une interruption programmée, justement, pour en vérifier le fonctionnement avant la visite de maintenance. Selon les données reçues au centre de contrôle, la pompe du système de refroidissement de l’instrument s’est mise à tourner à une vitesse trop élevée, provoquant un arrêt d’urgence après six heures de fonctionnement. Deux autres tentatives, les 14 et 15 septembre, ont également échoué.

L’origine de la panne n’est pas encore déterminée avec certitude, les techniciens estimant qu’il pourrait s’agir d’une mauvaise mesure de la vitesse du rotor induite par des particules de glace introduites accidentellement dans le cryostat de NICMOS lors d’essais au sol avant le lancement, et qui se seraient ensuite détachées. S’il s’agit de la cause réelle, cette glace devrait fondre et se dissoudre progressivement pendant que l’appareil se réchauffe. Mais cela prendra plusieurs semaines… En attendant on reste dans le doute, et un rapport avec la défaillance majeure survenue à Side A deux semaine plus tard n’est pas totalement exclu.

Faut-il remplacer le CU/SDF ?

Bref, la Nasa possède bien les moyens de remettre Hubble en fonctionnement, mais cette opération est risquée. Ce qui lui fait envisager la possibilité de remplacer purement et simplement l’ensemble CU/SDF par les astronautes de la prochaine mission.

Un Side C de réserve existe bien, entreposé dans les locaux de l’agence spatiale. Mais celui-ci non plus n’a pas été testé depuis plus de 18 ans, et les techniciens, s’ils se décident à l’utiliser, devront prendre toutes les précautions possibles pour en vérifier préalablement le bon fonctionnement. Point noir cependant, les responsables de la mission, déjà particulièrement chargée et qui constitue la dernière intervention humaine avant la mise à la retraite de l’instrument, devront vraisemblablement décider quel volet ils devront en sacrifier pour insérer ce supplément au programme…

Alors seulement, le CU/SDF redondant prendra la place de l’instrument original à bord de Hubble, servant de réserve à Side B si celui-ci a pu être mis en route (on devrait le savoir dans le courant de la semaine), ou d’instrument principal dans le cas contraire.

Dans tous les cas, l’envol d’Atlantis et de la quatrième mission de service (SM4) sera reporté, vraisemblablement de quatre mois car la Nasa évoque actuellement un départ pour février 2009 au plus tôt.
Titre: Les Etats-Unis pourraient prolonger la durée d'exploitation des navettes spatial
Posté par: titilapin2 le 19 Octobre 2008 à 20:13:21
  Science-espace
Espace: prolongation possible de la durée de vie des navettes américaines (NASA)
 16:17 | 14/ 10/ 2008
   
 

KOROLEV, 14 octobre - RIA Novosti.

Les Etats-Unis pourraient prolonger la durée d'exploitation des navettes spatiales après l'élection présidentielle de novembre prochain, a déclaré à la presse un haut responsable de la NASA.

"Le Congrès étudie actuellement l'idée de prolonger la durée d'exploitation des navettes, mais je pense que la réponse sera donnée après le scrutin de novembre prochain", a déclaré Kirk Shireman, directeur adjoint du programme ISS à la NASA, interrogé au Centre de contrôle des vols spatiaux (Tsoup) à Korolev, au nord-ouest de Moscou.

Dans le même temps, M. Shireman a assuré que la NASA continuait à soutenir le programme de transport des astronautes américains à bord des vaisseaux Soyouz.

http://fr.rian.ru/science/20081014/117725256.html
Titre: ISS - Soyouz - transporteur - cargo Progress
Posté par: titilapin2 le 30 Octobre 2008 à 22:57:34
Le chaud et le froid sur le transporteur Soyouz vers la station ISS et équilibre financier de RKK Energuia est le concepteur des vaisseaux Soyouz et des cargos Progress...sachant que la réponse alternative par la NASA s'appelle ORION et a ses propres problèmes financiers... ICI le programme ORION de la Nasa (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5018.0)


Espace: Soyouz, transporteur exclusif de l'ISS (Garriott)

 15:23 | 27/ 10/ 2008
   
 

MOSCOU, 27 octobre - RIA Novosti. Au cours des prochaines années, le vaisseau russe habité Soyouz TMA constituera le principal, voire le seul moyen d'acheminer les cosmonautes sur la Station spatiale internationale (ISS), a déclaré le sixième touriste spatial, Richard Garriott.

"Cela offre à la Russie une possibilité de renforcer son activité dans la sphère de l'astronautique pilotée. En outre, cela inspirera les entrepreneurs du monde entier afin de mettre en place des moyens alternatifs de voler dans l'espace", a déclaré M. Garriott à la Cité des Etoiles, dans les environs de Moscou.

M. Garriott, de retour d'un séjour sur l'ISS, s'est dit enthousiasmé par les projets de la Nasa visant à se concentrer sur l'exploration de l'espace.

"J'espère que la Nasa, Roskosmos et l'Agence spatiale européenne impliqueront les entrepreneurs dans l'exploration de l'espace et sauront en tirer un profit économique", a-t-il ajouté.


Source: http://fr.rian.ru/science/20081027/117968318.html

-----------------------------------------------------------

Crise: RKK Energuia aux abois, le doute plane sur le programme Soyouz  

10:51 | 24/ 10/ 2008
   
 

KOROLEV, 24 octobre - RIA Novosti. Le constructeur spatial russe RKK Energuia a reconnu vendredi un besoin urgent de crédits afin de fabriquer de nouveaux vaisseaux Soyouz, chargés de transporter les astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS).

"Nous avons les vaisseaux et les fonds nécessaires pour les deux prochaines missions. Mais je vois mal comment on organisera les expéditions suivantes, puisque nous n'avons pas de moyens pour fabriquer de nouveaux Soyouz. Si on ne nous donne pas de crédit ou d'acompte d'ici deux ou trois semaines, nous déclinons toute responsabilité quant à l'avenir du programme Soyouz", a déclaré le PDG du groupe public, Vitali Lopota, lors d'une conférence de presse au Centre de contrôle des vols (Tsoup) à Korolev, au nord-est de Moscou.

RKK Energuia est le concepteur des vaisseaux Soyouz et des cargos Progress. Cette compagnie, responsable de l'exploitation du segment russe de la Station spatiale internationale (ISS), réalise également des lancements de satellites à l'aide de la plate-forme spatiale Iamal et participe au projet international Sea Launch.

Source: (http://i38.tinypic.com/kb5ds7.jpg)
Titre: La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace ISS
Posté par: titilapin2 le 01 Novembre 2008 à 15:02:35
La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace

 
30 octobre 2008

(http://i34.tinypic.com/1495kt2.jpg)

Pour la première fois, la Déclaration universelle des droits de l'Homme sera embarquée à destination de la Station spatiale internationale.
 
Le vendredi 7 novembre au Quai d'Orsay, Mme Rama Yade, Secrétaire d'Etat chargée des Affaires étrangères et des droits de l'Homme, remettra officiellement à M. Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, un exemplaire de la Déclaration, en présence de M. Yannick d'Escatha, Président du CNES (Centre national d'études spatiales), M. Pierre Lasbordes, Député, Président du GPE (Groupe parlementaire sur l'Espace), et M. Léopold Eyharts, Astronaute français de l'ESA. 
 
(http://i38.tinypic.com/2m3rdj9.jpg) 
 L'ISS en juin 2008

Cet exemplaire décollera le 14 novembre 2008 de Cap Canaveral à bord de la navette spatiale de la NASA. Il trouvera sa place définitive au sein du module européen Columbus de la Station spatiale internationale (ISS).
"D’Hérodote à Galilée, il y a un lien profond qui relie l'aspiration des hommes à la liberté, à l'universel, et la fascination pour l'espace" souligne François Zimeray, Ambassadeur français en charge des droits de l'Homme, qui poursuit : "au moment où l'universalité des droits est remise en cause sur Terre, quel meilleur symbole que cette Déclaration placée au-dessus de l'humanité?"
 
 
 (http://i38.tinypic.com/13zcxt5.jpg)
L. Eyharts à bord de l'ISS avec une Américaine et un Russe  
Le plus grand projet de coopération pacifique à l'échelle de la planète
 
"La Station spatiale internationale (ISS) est le plus grand projet de coopération pacifique à l'échelle de la planète. Les Etats-Unis, la Russie, le Canada, le Japon et l'Europe ont uni leurs forces et leurs capacités dans ce projet ambitieux et précurseur de futures aventures dans l'exploration spatiale." rappelle Léopold Eyharts, Astronaute de l'ESA.

L'ISS abrite un équipage permanent d'astronautes au service de la recherche et pour le bénéfice de l'humanité. Les deux participations principales de l'Europe jusqu'à ce jour sont le laboratoire spatial Columbus - le laboratoire de recherche le plus avancé de la Station - et le véhicule de desserte ATV, lancé par Ariane 5.
 
 
 (http://i34.tinypic.com/10wtsts.jpg)
 Amarrage de Columbus

C'est à l'intérieur du module européen Columbus que la Déclaration des Droits de l'Homme sera placée. "Notre communauté d'astronautes accueille avec beaucoup de joie cette initiative humaniste" souligne Léopold Eyharts - qui avait participé à l'amarrage et à la mise en service du laboratoire spatial de l'ESA au printemps 2008.

Par ailleurs, de nombreuses applications spatiales, pacifiques, développées par l'ESA, justifient naturellement cette initiative. On peut citer, parmi d'autres, l'observation des changements climatiques de notre planète et des flux migratoires des populations, mais aussi la libre circulation de l'information via les satellites de télécommunication.
 
 
"Des célébrations de combat"
 
Cet événement s'inscrit dans les manifestations du 60è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme adoptée le 10 décembre 1948 par l'Assemblée générale des Nations Unies. La France, qui préside actuellement l'Union européenne, souhaite mener un "combat d'idées", défendre l'universalité et l’indivisibilité des droits de l'Homme et faire de cet anniversaire un événement national mobilisateur, grâce à des initiatives touchant un vaste public, de septembre à décembre 2008 à Paris, en province et dans l'ensemble du réseau diplomatique français. www.france-diplomatie.fr

Cette cérémonie sera également l'occasion de présenter au public les affiches réalisées par les étudiants de l'Ecole nationale supérieure des Beaux Arts de Paris illustrant le concept de "famille humaine" cher à René Cassin.

Titre: Re : La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace ISS
Posté par: Belzian le 01 Novembre 2008 à 17:53:53
je suis partagé entre l'impression qu'on se paye notre geule ou bien ces gens sont des grands utopistes mal finis
Titre: Re : La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace ISS
Posté par: katchina le 01 Novembre 2008 à 19:25:11
C'est de l'anthrophomorphisme ?  ::)
Titre: Re : La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace ISS
Posté par: PORT-ROYAL le 01 Novembre 2008 à 19:39:48
Oui, je partage ton impression.

J'ai également l'impression qu'ils jouent à Tintin ou un truc comme ça.

Pourquoi cela me fait-il irrésistiblement penser à "Mars attaque" *****, la scène de "paix" avec colombes, porte-voix et tout l'attirail?

Quel film, cela dit en passant!
Titre: Re : La Déclaration universelle des droits de l'Homme envoyée dans l'espace ISS
Posté par: void le 01 Novembre 2008 à 21:34:54
Enoyer les droits de l'homme dans l'espace... ça serait déja bien qu'ils arrivent sur terre. Chose qui semble compromis puisqu'il est noté "1948-2008"... il expire fin 2008 ?
Titre: Re : Navette spatiale
Posté par: dificultnspa le 15 Novembre 2008 à 10:26:08
source (http://www.lexpress.fr/actualites/2/lancement-reussi-de-la-navette-endeavour_81769.html)
Citer
Publié le 15/11/2008 à 09:18, mis à jour à 09:32

Lancement réussi de la navette Endeavour

La navette spatiale américaine Endeavour a été lancée avec succès vendredi du Centre spatial Kennedy de Cap Canaveral, en Floride.

(http://www.lexpress.fr/reuters/une/2008-11-15T082050Z_01_APAE4AE0N6T00_RTROPTP_3_OFRTP-USA-ESPACE-ENDEAVOUR-20081115.JPG)
La navette spatiale américaine Endeavour a décollé sans problèmes vendredi du pas de tir de Cap Canaveral, en Floride, pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) avec sept astronautes et près de 15 tonnes de matériel à bord. (Reuters/Pierre Ducharme)

L'objectif de la mission, d'une durée de 15 jours, est de doubler les capacités d'accueil de la Station spatiale internationale (ISS).

Endeavour a décollé comme prévu à 19h55 (00h55 GMT) avec sept astronautes et près de 15 tonnes de matériel à bord, dont deux cabines de repos, un deuxième cabinet de toilette, un réfrigérateur et un système de purification d'eau.

Ces aménagements permettront à l'ISS d'accueillir six membres d'équipage l'an prochain au lieu de trois actuellement.

La navette devrait s'amarrer à l'ISS dimanche soir pour un séjour dans l'espace de 11 à 12 jours. Son retour au Centre spatial Kennedy est prévu le 29 novembre.

Il s'agit du 124e programme de navette spatiale de l'histoire de la Nasa et du premier lancement depuis près de six mois.

Le nouveau système de purification d'eau, d'une valeur de 250 millions de dollars, permettra à l'équipage de traiter et de recycler les eaux usées, y compris l'urine.

La Nasa s'attend à ce que 23 litres d'eau puissent être purifiés chaque jour grâce au nouvel appareil. L'objectif est de récupérer 92% de l'eau présente dans les urines de l'équipage et dans l'humidité de l'air de l'ISS. La Nasa veut attendre de voir si ce système de recyclage fonctionne bien avant de doubler les effectifs de l'ISS.

"Nous ne pouvons pas livrer de l'eau tout le temps pour six personnes", a déclaré Ron Spencer, directeur de vol ISS à la Nasa. "Le recyclage est indispensable."

Outre l'amélioration des conditions de vie à bord de l'ISS, l'équipage d'Endeavour s'attaquera à la réparation du système d'énergie solaire de la station. Une immense articulation, qui permet de diriger les panneaux solaires vers le soleil, est remplie de copeaux métalliques et doit être nettoyée et lubrifiée.

Quatre sorties dans l'espace sont prévues pour régler le problème.

Avec Jim Loney, version française Clément Dossin
Titre: Amarrage de la navette spatiale Endeavour à l'ISS
Posté par: titilapin2 le 18 Novembre 2008 à 21:50:15


[justify]Publié le 14 novembre 2008 à 12h48 | Mis à jour le 16 novembre 2008 à 18h13


Amarrage de la navette spatiale Endeavour à l'ISS   

(http://i37.tinypic.com/a1mkco.jpg)
La navette Endeavour s'est élancée de son pas de tir comme prévu à 19h55.

Photo: AP   Jean-Louis Santini  Agence France-Presse  Cap Canaveral, Floride
 

La navette spatiale américaine Endeavour avec sept astronautes à bord, s'est amarrée dimanche comme prévu à la Station spatiale internationale (ISS), pour une mission visant à doubler les capacités d'hébergement de la l'avant-poste orbital.

«L'amarrage a été confirmé à 22H01 GMT», a indiqué le commentateur de la télévision de la Nasa qui retransmet en direct les images du rendez-vous.

L'amarrage intervenu quelques minutes plus tôt que programmé, a eu lieu à 340 km d'altitude à la verticale de la frontière indo-chinoise après une course poursuite de 48 heures dans l'espace.

Endeavour avait été lancée de Floride vendredi soir.


Les dernières manoeuvres d'approche très délicates ont été effectuées par le commandant de bord d'Endeavour Chris Ferguson.

L'ouverture des sas séparant les deux vaisseaux est prévu environ 01h45 minutes plus tard vers 18h45 HAE le temps de vérifier l'étanchéité. L'arrivée de l'équipage d'Endeavour à bord de la Station sera suivie par la traditionnelle cérémonie d'accueil à bord.

Alors que la navette se trouvait à environ 200 mètres de l'ISS, Chris Ferguson a fait effectuer une pirouette à l'orbiteur de manière à ce que les trois occupants de la Station puissent photographier le ventre de l'orbiteur pour détecter d'éventuels dégâts aux tuiles thermiques qui le recouvrent. Les photos sont transmises à Houston pour analyse.

Endeavour livre 14,5 tonnes de matériels et d'équipements qui permettront de faire passer de trois à six personnes l'équipage de l'ISS en 2009.

Les astronautes installeront deux nouvelles cabines pour dormir, un équipement pour faire de l'exercice, des deuxièmes toilettes, un réfrigérateur et deux nouveaux fours pour les repas ainsi qu'un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques.

Ils apporteront aussi un système de recyclage des eaux usées, dont l'urine des astronautes, pour en faire de l'eau potable.

Cette machine de 250 millions de dollars, se présentant sous la forme de deux très grands réfrigérateurs remplis de différents instruments, permettra de récupérer suffisamment d'eau avec un équipage de six personnes dans l'ISS pour réduire de 6,8 tonnes par an la quantité d'eau potable devant être transportée de la Terre.

L'accroissement des capacités d'hébergement de l'ISS est nécessaire pour faire davantage de recherches en micro-gravité, clé de l'exploration spatiale future, et permettre ainsi à des astronautes japonais et européens d'effectuer de longs séjours dans la Station.

Le Japon et l'Europe disposent désormais de leurs propres laboratoires, Kibo et Columbus, livrés par des navettes en 2008.

L'équipage d'Endeavour doit aussi effectuer quatre sorties orbitales durant cette mission pour nettoyer le système de rotation défectueux d'une des trois doubles-antennes solaires de l'ISS et le lubrifier.

Outre le commandant Chris Ferguson 47 ans, l'équipage se compose du copilote Eric Boe, 44 ans ainsi que de cinq spécialistes de mission dont Sandra Magnus.

Celle-ci va remplacer, comme ingénieur de vol de l'Expédition 18 de l'ISS, son compatriote Greg Chamitoff qui reviendra sur Terre à bord d'Endeavour fin novembre.[/justify]


Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/14/01-800786-amarrage-de-la-navette-spatiale-endeavour-a-liss.php
Titre: Endeavour: première sortie orbitale pour deux astronautes
Posté par: titilapin2 le 18 Novembre 2008 à 21:54:57
[justify]Publié le 18 novembre 2008 à 07h23 | Mis à jour à 07h27


Endeavour: première sortie orbitale pour deux astronautes   

(http://i38.tinypic.com/bij5gj.jpg)
La navette Endeavour photographiée à partir de la Station spatiale internationale (ISS), le 16 novembre.
Photo: AP  Agence France-Presse  Washington
 

Deux astronautes de l'équipage de la navette américaine Endeavour, amarrée depuis dimanche à la Station spatiale internationale (ISS), se préparent depuis lundi à la première des quatre sorties orbitales de la mission de 15 jours prévue mardi.

Les deux marcheurs de l'espace, Heide Stefanyshyn-Piper et Steve Bowen, suivent la procédure habituelle consistant à passer la nuit dans la chambre de décompression de l'ISS de manière à réduire la durée des préparatifs avant de commencer leur sortie qui doit débuter à 18h45 GMT et durer 6,5 heures, indique la Nasa dans un communiqué publié sur son site internet.

Les deux astronautes doivent tout d'abord installer de nouveaux équipements livrés par Endeavour sur la station et retirer les pièces usagées qui seront ramenées sur la Terre dans la soute de la navette.

Ils essaieront notamment de nettoyer le système de rotation (starboard solar alpha rotary joint), défectueux depuis plus d'un an, d'une des trois doubles antennes solaires. Ils lubrifieront aussi le mécanisme pour réduire la friction exercée par les roulements à billes grippés qui seront remplacés ultérieurement.


Les cinq autres astronautes de la navette et les trois membres de l'Expédition 18 de l'ISS ont aussi utilisé lundi le bras robotisé de la station pour saisir le module pressurisé Leonardo qui se trouvait dans la soute d'Endeavour pour l'amarrer à l'ISS.

Les astronautes pourront ainsi décharger les 14,5 tonnes d'équipements destinés surtout à réaménager l'intérieur de l'avant-poste orbital de manière à en doubler les capacités d'hébergement pour les porter de trois astronautes aujourd'hui à six en 2009.

Les astronautes installeront deux nouvelles cabines pour dormir, un équipement pour faire de l'exercice, des deuxièmes toilettes, un réfrigérateur et deux nouveaux fours pour les repas ainsi qu'un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques.

Ils apporteront aussi un système de recyclage des eaux usées, dont l'urine des astronautes, pour en faire de l'eau potable.

Cette machine de 250 millions de dollars est essentielle pour doubler les capacités d'hébergement de longue durée de la station.

Elle permettra de recycler suffisamment d'eau avec un équipage de six personnes dans l'ISS pour réduire de 6,8 tonnes par an la quantité d'eau potable devant être transportée de la Terre.

L'accroissement des capacités d'hébergement de l'ISS est nécessaire pour faire davantage de recherches en micro-gravité, clé de l'exploration spatiale future, et permettre ainsi à des astronautes japonais et européens d'effectuer de longs séjours dans la station.

Le Japon et l'Europe disposent désormais de leurs propres laboratoires, Kibo et Columbus, livrés par des navettes en 2008.[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/18/01-801754-endeavour-premiere-sortie-orbitale-pour-deux-astronautes.php
Titre: STATION SPATIALE - Pour ses 10 ans, la "maison" spatiale s’agrandit
Posté par: titilapin2 le 19 Novembre 2008 à 00:27:02

STATION SPATIALE Pour ses 10 ans, la "maison" spatiale s’agrandit

NOUVELOBS.COM | 17.11.2008 | 15:39
[justify]

Dix ans après le lancement de la première pièce du mécano, le module russe Zarya, le 20 novembre 1998, la station spatiale internationale s’apprête à vivre d’importants changements. La mission en cours doit achever l’agrandissement de l’ISS, qui va enfin doubler sa capacité d’accueil.

(http://i36.tinypic.com/2r22ars.jpg)
L'actuel équipage de l'ISS a accueilli les astronautes d'Endeavour dimanche soir. Sandra Magnus va remplacer Greg Chamitoff à bord de la station. (Nasa TV)


En quinze jours, les astronautes qui viennent d’arriver sur la station spatiale internationale (ISS) vont devoir transformer un F3 en un F5. Grâce au matériel emporté dans la soute de la navette Endeavour, les hommes et les femmes de la mission STS-126 vont en effet adapter une station prévue pour trois résidents permanents en une ‘’maison’’ capable d’accueillir six astronautes pour de longs séjours. Cette mission doit donc marquer un tournant dans la vie de l’ISS, au moment même où elle fête ses 10 ans d’existence.

Du jus d’orange frais !

Le commandant Christopher Ferguson et les six membres d’équipage ont arrimé la navette Endeavour dimanche soir (22h01 TU) à la station spatiale. Le module italien Leonardo embarqué par la navette américaine contient deux nouveaux compartiments dortoirs, une salle de bain et un WC supplémentaire, un nouvel équipement de cuisine, un module pour la gymnastique ainsi que de nouveaux outils pour les expériences scientifiques. Pour la première fois, les habitants de la station spatiale pourront boire frais : leur cuisine sera enfin équipée d’un réfrigérateur !

Dès 2009, l’ISS pourra donc accueillir six personnes à bord. Les partenaires du projet, comme les Européens, les Canadiens ou les Japonais, attendent depuis longtemps de pouvoir profiter du laboratoire spatial. L’accident de Columbia en 2001, et l’arrêt des vols de navettes pendant deux ans, a retardé l’extension de l’ISS, limitant son occupation à un trio russo-américain.[/justify]

.../...

Endeavour doit revenir se poser sur Terre le 29 novembre.

Cécile Dumas  Sciences et Avenir.com  17/11/08  (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/espace/20081117.OBS1298/pour_ses_10_ans_la_maison_spatiale_sagrandit.html?idfx=RSS_sciences)
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: Ozorus le 20 Novembre 2008 à 04:14:24
Endeavour: une astronaute perd sa trousse à outils dans l'espace

http://www.youtube.com/watch?v=W7nsSoGXzio


0:00 / 1:13
Tool Kit Lost In Space

Citer
WASHINGTON (AFP) — Une astronaute de l'équipage de la navette spatiale américaine Endeavour a perdu sa trousse à outils dans l'espace mardi lors de la première des quatre sorties orbitales prévues pendant la mission , a indiqué la Nasa.

L'astronaute Heidemarie Stefanyshyn-Piper a laissé échapper ce sac et les outils qui s'y trouvaient, de la graisse s'étant échappée d'un pistolet de lubrification.

Elle venait juste de commencer à travailler sur le mécanisme de rotation d'une des trois doubles antennes solaires de la Station spatiale internationale (ISS), quand l'incident s'est produit, selon les images en direct retransmises par la télévision de la Nasa.

"Oh, super", a-t-elle lâché.

C'est en nettoyant ses gants de la graisse que le sac à outils a glissé et lui a échappé.

Son compagnon de marche dans l'espace, Steve Bowen, a un sac à outils identique, qu'il a partagé avec elle.

Le responsable de la sortie orbitale au centre de contrôle à Houston (Texas, sud) a estimé qu'il y avait suffisamment d'équipements et d'outils pour exécuter toutes les tâches programmées sur le système de rotation de l'antenne solaire.

Des objets perdus à proximité de l'ISS et de la navette peuvent être dangereux s'ils viennent heurter ultérieurement les vaisseaux spatiaux.


Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: titilapin2 le 20 Novembre 2008 à 06:24:55
Merci beaucoup de l'info Ozorus ;)
On oublie toujours le facteu humain :)
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: titilapin2 le 20 Novembre 2008 à 23:12:51

STS-126 : davantage de confort pour l’ISS et première sortie réussie

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

L’équipage de la mission STS-126 a clôturé avec succès la première des quatre sorties extravéhiculaires, et réaménagé l’agencement de la Station Spatiale Internationale afin de porter sa capacité d’occupation permanente à six personnes.

Belle démonstration de la maîtrise désormais acquise dans ce type d’opération, la sortie des deux astronautes s’est achevée à 1 h 01 TU dans la nuit du 18 au 19 novembre après exactement six heures et 52 minutes passées à l’extérieur, soit avec un retard sur le planning de deux minutes seulement.

Au cours de cet exercice, Heidemarie Stefanyshyn-Piper et Steve Bowen ont procédé à la déconnexion et au démontage d’un réservoir d’azote vide fixé sur la station et l’ont placé dans la soute de la navette en vue de le ramener au sol. La Nasa, qui relève de plus en plus fréquemment des traces d’impacts sur ses véhicules spatiaux, manifeste ainsi son souci d’encombrer le moins possible l’orbite terrestre, du moins volontairement…

(http://i36.tinypic.com/34q8bir.jpg)
Perché sur la plate-forme du bras robotisé Canadarm 2, Steve Bowen emmène le réservoir d'azote vide qu'il déposera dans la soute d'Endeavour. Crédit Nasa

La deuxième phase de la mission consistait à retirer une couverture isolante protégeant le mécanisme d’amarrage du laboratoire japonais Kibo, installé sur la station en juin 2008 lors de la mission STS-124. Celui-ci, ainsi que le laboratoire européen Columbus, pourront entrer en service continu dès que l’équipage de la station aura été porté à six membres.

Les deux marcheurs de l’espace ont ensuite débuté la réparation du joint rotatif supportant l’une des trois paires de panneaux solaires, grippé depuis plusieurs mois. En raison de sa complexité, cette intervention est prévue pour s’étaler sur plusieurs sorties d’astronautes.

(http://i34.tinypic.com/vxoj6h.jpg)
Heidemarie Stefanyshyn-Piper au travail à a base d'un jeu de panneaux solaires. Crédit Nasa

Une trousse à outils en orbite

La procédure consistait à nettoyer le dispositif et le lubrifier, afin de le préparer à son démontage lors d’une prochaine intervention qui verra aussi le remplacement de l’un des roulements à billes. Un incident a toutefois émaillé cette première étape lorsque Heidemarie Stefanyshyn-Piper a laissé échapper une trousse à outils, qui s’est perdue dans l’espace.

Lorsqu’elle a ouvert le sac, l’astronaute s’est aperçue qu’une des recharges du pistolet graisseur laissait fuir de la graisse, laquelle s’étant répandue à l’intérieur et risquait de souiller ses gants ainsi que sa combinaison spatiale. Aussi a-t-elle été contrainte d’utiliser des chiffons à sa disposition pour essuyer soigneusement le matériel, en essayant de perdre le moins de temps possible… Malheureusement, une opération simple sur Terre peut devenir cauchemardesque en apesanteur, surtout lorsqu’on est engoncé dans une combinaison pressurisée dont la rigidité s’oppose à la précision des gestes… une fraction de seconde d’inattention a suffi pour que le sac lui échappe des mains et s’éloigne lentement mais inexorablement de l’astronaute

(http://i33.tinypic.com/2rrqxcg.jpg)
Devenue satellite, la trousse à outils prend le large... Crédit Nasa

La procédure consistait à nettoyer le dispositif et le lubrifier, afin de le préparer à son démontage lors d’une prochaine intervention qui verra aussi le remplacement de l’un des roulements à billes. Un incident a toutefois émaillé cette première étape lorsque Heidemarie Stefanyshyn-Piper a laissé échapper une trousse à outils, qui s’est perdue dans l’espace.

Lorsqu’elle a ouvert le sac, l’astronaute s’est aperçue qu’une des recharges du pistolet graisseur laissait fuir de la graisse, laquelle s’étant répandue à l’intérieur et risquait de souiller ses gants ainsi que sa combinaison spatiale. Aussi a-t-elle été contrainte d’utiliser des chiffons à sa disposition pour essuyer soigneusement le matériel, en essayant de perdre le moins de temps possible… Malheureusement, une opération simple sur Terre peut devenir cauchemardesque en apesanteur, surtout lorsqu’on est engoncé dans une combinaison pressurisée dont la rigidité s’oppose à la précision des gestes… une fraction de seconde d’inattention a suffi pour que le sac lui échappe des mains et s’éloigne lentement mais inexorablement de l’astronaute

Réaménagement de la station

Utilisant le matériel apporté à bord de Léonardo, les astronautes ont ensuite procédé à quelques aménagements de bord, et notamment à l’installation de nouvelles couchettes en prévision de l’augmentation de l’équipage. Plusieurs instruments scientifiques ont aussi été mis en place.

(http://i36.tinypic.com/8y6xeg.jpg)
L'accès au module pressurisé Léonardo depuis l'ISS. Crédit Nasa

Mais un des éléments les plus importants était ce dispositif de purification d’eau dont nous vous entretenions par ailleurs, destiné à régénérer l'humidité, la condensation, ainsi que 96% de l’urine des astronautes en vue de la réutiliser sous forme d’eau potable. Cet appareil se révèlera d’une importance capitale lorsque la construction de l’ISS sera achevée et que la flotte des navettes américaines sera retirée du programme spatial. Il s’agit également de la mise à l’épreuve d’un système de survie nécessaire lors des futurs vols à destination d’objectifs lointains, lorsque tout approvisionnement depuis la Terre deviendra impossible.

Les 10 ans de l’ISS  

Ce jeudi 20 novembre marque aussi une date anniversaire que l’on devinera fêtée par les 10 astronautes actuellement à bord, mais aussi l’ensemble du personnel de la Nasa et des entreprises associées. C’est en effet le 20 novembre 1998 à 6 h 40 TU que le module Zarya prenait le départ sous la coiffe d’un lanceur Proton depuis le cosmodrome de Baïkonour, posant ainsi la première "pierre" de ce qui allait devenir la Station Spatiale Internationale.

(http://i33.tinypic.com/vqpctz.jpg)
La Station Spatiale Internationale dans sa configuration actuelle, lors de l'approche par la navette Endeavour. Crédit Nasa

Construit par la firme russe Khrounitchev sous contrat de Boeing pour la Nasa, ce module était dérivé d’un élément militaire soviétique conçu à la fin des années 1970 pour équiper la station russe Mir. Il comprend une cabine pressurisée, plusieurs ports d’amarrage, une paire de panneaux solaires et un moteur de propulsion. Son orbite initiale était de 176 x 343 km inclinée à 51,6 degrés, portée à 383 x 396 km dès le 25 novembre. Il sera rejoint le 5 décembre 1998 par le module Unity apporté par l’équipage de la navette Endeavour, débutant véritablement l’assemblage de cette station de 100 milliards de dollars.

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/sts-126-davantage-de-confort-pour-liss-et-premiere-sortie-reussie_17412/ (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/sts-126-davantage-de-confort-pour-liss-et-premiere-sortie-reussie_17412/)

(http://i36.tinypic.com/i2lu78.jpg)
Le commandant de bord Chris Ferguson (gauche) et le pilote Eric Boe (droite)
préparent Endeavour aux manœuvres d'approche et d'amarrage de la navette. Crédit Nasa

Titre: La vie dans la Station spatiale internationale
Posté par: titilapin2 le 22 Novembre 2008 à 01:09:22
La vie dans la Station spatiale internationale

Marc Mennessier
21/11/2008

(http://i37.tinypic.com/20nyqc.jpg)
AFP/NASA

À partir du printemps 2009, six astronautes occuperont en permanence ce gigantesque Meccano orbital afin de préparer les futures missions vers la Lune et vers Mars.
 
La station spatiale internationale (ISS), qui a fêté jeudi ses 10 ans, s'apprête à doubler sa capacité d'accueil. A partir de mai 2009, ce gigantesque avant-poste orbital dont la construction a démarré le 20 novembre 1998 avec le lancement du module russe Zaria, sera en mesure d'héberger pendant plusieurs mois six astronautes, au lieu de trois actuellement.

Partie il y a une semaine jour pour jour du Centre spatial Kennedy (Floride) pour une mission de 16 jours vers l'ISS, la navette Endeavour a emporté, à l'intérieur du module pressurisé italien Leonardo, pas moins de 14,5 tonnes de matériel. En particulier des «équipements de vie», comme un réfrigérateur, deux fours de cuisine, deux petites chambres «à coucher» séparées, un appareil de sport et un dispositif ultrasophistiqué, d'un coût de 250 millions de dollars, capable de produire 23 litres d'eau pure par jour en recyclant les eaux usées ainsi que… l'urine des astronautes. D'après un ingénieur de la Nasa, les tests réalisés en aveugle n'ont pas mis en évidence de différence notable avec de l'eau «normale», «à part un vague goût d'iode».

Faire vivre des hommes et des femmes en apesanteur dans un espace restreint, sur de longues périodes, est la raison d'être de cette gigantesque station spatiale construite par seize pays : les États-Unis, qui financent la majeure partie de l'investissement évalué à 100 milliards de dollars, la Russie, le Japon, le Canada, le Brésil ainsi que onze pays de l'Agence spatiale européenne (ESA) dont la France.

En 2010, une fois terminée, l'ISS mesurera 88 m de long pour 108 m de large et pèsera la bagatelle de 450 tonnes ! Ce monstre de métal qui fonce à la vitesse vertigineuse de 28 000 km/h à 350 km au-dessus de nos têtes servira d'une part à préparer les futures missions habitées vers la Lune (aux alentours de 2020) puis Mars, et, d'autre part, à effectuer des expériences scientifiques en microgravité (biologie, médecine, physique des fluides…) dans ses trois laboratoires, notamment Columbus (Europe) et Kibo (Japon) qui ont été amarrés cette année.
«Vivre dans l'espace, c'est comme faire du camping à la bonne franquette, avec des commodités bien aménagées, sauf que l'on ne peut pas sortir dehors (excepté lors des sorties extravéhiculaires), que l'on bénéficie d'une dimension supplémentaire et que l'on peut régler la température et l'humidité à un niveau optimal», explique le spationaute français Jean-François Clervoy, de l'ESA, qui a effectué trois missions spatiales à bord de navettes américaines (Atlantis, Discovery) et de Mir, l'ancienne station orbitale soviétique qui a précédé l'ISS.
 
«Sensation de liberté extraordinaire»
 
Les conditions de vie dans cette dernière y sont bien meilleures en raison notamment de son très grand volume habitable (358 m3 à ce jour) et des progrès effectués depuis vingt ans dans tous les domaines ayant trait à la vie quotidienne, en particulier l'alimentation beaucoup plus variée aujourd'hui qu'aux débuts de la conquête spatiale.

En dépit des apparences, le confinement n'est pas un problème pour les astronautes. «Dans l'espace, la «surface» habitable est artificiellement augmentée par le fait que l'on peut utiliser une dimension de plus. Contrairement à ce qui se passe sur Terre, les quatre parois peuvent servir de plancher : on peut s'asseoir au plafond et manger ou dormir la tête en bas, sans le moindre problème», poursuit Jean-François Clervoy, pour qui l'apesanteur procure «une sensation de liberté extraordinaire dont chaque astronaute garde toute sa vie un souvenir ­indélébile.»

Passés les premiers jours, où l'on peut être victime du mal de l'espace ou de migraines causées par l'afflux de sang vers la tête, le corps humain finit par s'habituer à son nouvel environnement, que le séjour dure une semaine ou six mois. «Plus personne n'a la nostalgie d' avoir les pieds sur Terre. On se sent au contraire frustré, au retour, de subir à nouveau les effets de la pesanteur, de se sentir cloué au sol. Notamment lorsqu'il s'agit de changer une ampoule au plafond…»

Boire avec une paille, manger des aliments à moitié lyophilisés n'est pas non plus un problème. Tout comme dormir dans un gros sac de couchage accroché à la paroi de la station. La toilette s'effectue avec des serviettes et du savon sans rinçage. Seuls inconvénients : le bruit des régénérateurs qui brassent l'air en permanence oblige les astronautes à porter des bouchons auriculaires qui éliminent les sons nuisibles et inutiles. Enfin, malgré les sensations agréables qu'elle procure, l'apesanteur nécessite de faire quotidiennement de l'exercice physique pour lutter contre les phénomènes de pertes musculaires et stimuler le système cardio-vasculaire.

» VIDEO - Une astronaute perd sa boîte à outils dans l'espace

Vidéos :scènes de vie quotidienne et activités insolites.

Dans l’espace, même les activités les plus simples peuvent devenir des casses-têtes. Ainsi, se laver les cheveux est loin d’être évident pour la touriste spatiale Anousheh Ansari:

Washing Hair in Zero Gravity
Washing Hair in Zero Gravity (http://www.youtube.com/watch?v=h0dw-IzKxWU#)

lancer un boomerang:

Boomerang Does work in space
Boomerang Does work in space (http://www.youtube.com/watch?v=d8zUGVwGbyo#)


Des jeux de bulles:

NASA - Space Shuttle Atlantis STS-117 Crew Has Fun in Space
NASA - Space Shuttle Atlantis STS-117 Crew Has Fun in Space (http://www.youtube.com/watch?v=S3dGBSggYq8#)

Et pour finir: le rap de l’ISS

I.S.S. Baby
I.S.S. Baby (http://www.youtube.com/watch?v=mgSCH6q9gY8#)
     
Source: http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/11/21/01008-20081121ARTFIG00125-la-vie-dans-la-station-spatiale-internationale-.php (http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/11/21/01008-20081121ARTFIG00125-la-vie-dans-la-station-spatiale-internationale-.php)
Titre: Les astronautes d'Endeavour se préparent à leur 3e sortie dans l'espace
Posté par: titilapin2 le 22 Novembre 2008 à 22:30:04
le 22 novembre 2008 à 11h40 | Mis à jour à 11h47

(http://i33.tinypic.com/2zi0u8g.jpg)
Les astronautes d'Endeavour se préparent à leur 3e sortie dans l'espace
 
NASA Agence France-Presse  Washington
 
Deux astronautes de la navette spatiale américaine se préparaient samedi à la troisième sortie dans l'espace de la mission d'Endeavour, qui doit permettre de terminer de réparer l'une des trois doubles-antennes solaires de la Station spatiale internationale (ISS).

Les Américains, Heide Stefanyshyn-Piper, 45 ans, et Steve Bowen, 44 ans, vont effectuer la plus longue séance de travaux dans le vide intersidéral de la mission, qui a commencé le 15 novembre.

La sortie, initialement prévue à partir de 18H45 GMT mais qui pourrait être avancée, devrait durer 7 heures ou plus, selon un porte-parole de la Nasa.

Les deux astronautes doivent finir de réparer le mécanisme de rotation d'une des trois doubles-antennes solaires (appelé «Solar Alpha Rotary Joint» ou SARJ), vital pour l'alimentation en électricité de l'ISS, et qui était grippé.


Ils termineront également le nettoyage des rouages et leur lubrification ainsi que le remplacement de roulements à billes. Les pièces remplacées seront rapportées sur Terre pour être inspectées.

Vers 16H30 GMT, les deux capitaines de l'US Navy avaient fini de revêtir leurs scaphandres, qui les protégeront de l'environnement extérieur hostile, avec l'aide de plusieurs autres membres d'équipage.

«Tout se passe très bien et en fait nous sommes en avance sur notre programme», a indiqué un porte-parole de la Nasa.

«Les préparatifs sont pratiquement en avance d'une heure»,  a-t-il précis, soulignant que la sortie dans l'espace pourrait donc être avancée.

Le ballet spatial, très complexe, sera orchestré par Shane Kimbrough, 41 ans, qui avait effectué une sortie dans l'espace avec Heide Stefanyshyn-Piper jeudi.

Source : http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/22/01-803341-les-astronautes-dendeavour-se-preparent-a-leur-3e-sortie-dans-lespace.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/22/01-803341-les-astronautes-dendeavour-se-preparent-a-leur-3e-sortie-dans-lespace.php)
Titre: Endeavour: deux astronautes bouclent la dernière sortie orbitale
Posté par: titilapin2 le 26 Novembre 2008 à 22:06:15

Publié le 24 novembre 2008 à 22h40 | Mis à jour le 24 novembre 2008 à 22h44

Endeavour: deux astronautes bouclent la dernière sortie orbitale

(http://i35.tinypic.com/jpbu43.jpg)
L'astronaute Shane Kimbrough au travail  Photo: Reuters Agence France-Presse Washington
 
La NASA a également décidé de prolonger d'un jour la mission, a indiqué le même jour un porte-parole du Centre spatial Johnson à Houston.

Les deux marcheurs de l'espace, Steve Bowen et Shane Kimbrough, ont refermé le sas de la chambre de décompression de la Station spatiale internationale (ISS) à 00h31GMT mardi (20h30 lundi HNE), a confirmé une commentatrice de la télévision de la NASA qui retransmet les images en direct.

Cette sortie orbitale a duré 6 heures 7 minutes, soit 23 minutes de moins de prévu.

Durant cette excursion, les deux astronautes ont terminé le nettoyage, la lubrification et le remplacement de onze des douze roulements à billes du système de rotation d'une des trois doubles-antennes solaires dite «Solar Alpha Rotary Joint (SARJ)» qui était grippé.

Les travaux inédits sur le SARJ avait commencé lors de la première sortie orbitale mardi dernier.

Le mécanisme sera remis en route tôt mardi pour des tests.

Ils ont aussi installé une caméra sur une des poutres de l'ISS et attaché une antenne GPS (Global Positioning System) sur le module japonais Kibo.

Ces quatre marches dans l'espace portent à 118 au total le nombre de sorties orbitales effectuées par des astronautes pour assembler l'ISS ou 745,29 heures.

L'assemblage de l'avant-poste orbital devrait être achevé à la mi 2010.

Les responsables de la mission ont aussi décidé de prolonger de 24 heures la mission pour la porter à 16 jours afin de donner plus de temps à l'équipage pour faire fonctionner une nouvelle machine de recyclage de l'urine et des eaux usées en eau potable qui a connu quelques problèmes de fonctionnement.

L'origine du problème a été apparemment déterminée et l'équipage devrait être en mesure de faire fonctionner cette machine de 250 millions de dollars livrée par Endeavour pour produire des échantillons suffisants d'eau afin de les ramener sur Terre pour analyse.

Cette machine est essentielle pour doubler les capacités d'hébergement de longue durée de la Station spatiale de trois occupants aujourd'hui à six au printemps 2009 en produisant par recyclage 6,8 tonnes d'eau potable par an.

Jusqu'à présent, toute l'eau potable nécessaire à l'équipage de l'ISS a été transportée par la navette.

Le désamarrage de la navette de la Station spatiale est désormais prévu vendredi 28 novembre dans la matinée et l'atterrissage en Floride dimanche en début d'après-midi au lieu de samedi.

Endeavour a livré au total 14,5 tonnes d'équipements destinés surtout à doubler les capacités d'accueil de l'ISS.

Outre la machine à recycler l'urine en eau potable, les sept membres de l'équipage d'Endeavour ont livré un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques dans le module laboratoire américain Destiny ainsi que deux cabines supplémentaires qui serviront de chambres à coucher.

La navette a aussi apporté deux nouveaux fours pour réchauffer les repas des astronautes, un nouveau réfrigérateur ainsi qu'un équipement pour faire de l'exercice.

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/24/01-803980-endeavour-deux-astronautes-bouclent-la-derniere-sortie-orbitale.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/24/01-803980-endeavour-deux-astronautes-bouclent-la-derniere-sortie-orbitale.php)
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: titilapin2 le 26 Novembre 2008 à 22:11:47
Endeavour joue les prolongations

NOUVELOBS.COM | 25.11.2008 | 11:12

(http://i33.tinypic.com/11w3i87.jpg)
L'astronaute Steve Bowen au cours de la quatrième sortie dans l'espace. (Nasa TV)

La mission de la navette spatiale Endeavour a été prolongée d’une journée pour permettre aux astronautes de venir à bout des problèmes du nouveau système de recyclage de l’eau, a annoncé l’Agence spatiale américaine la nuit dernière.

Depuis qu’il a été installé sur la station spatiale, la semaine dernière, le système destiné à convertir l’eau récupérée par la condensation et l’urine des astronautes en eau potable a donné du fil à retordre à l’équipage de la mission STS-126. La centrifugeuse qui doit séparer les particules du liquide semble souffrir de vibrations excessives. Le système, qui doit tourner quatre heures consécutives pour fournir son eau recyclée, s’est arrêté au bout de deux heures, puis de trois heures.

La Nasa aimerait que l’appareil fonctionne avant le retour sur Terre de la mission afin que des échantillons reviennent à bord d’Endeavour. L’eau recyclée doit en effet être testée avant que les astronautes à bord de la station puisse la boire. Si le processus de traitement de l’eau est devenu banal sur Terre, il n’est pas si simple en apesanteur : l’appareil recrée un champ gravitationnel artificiel afin de pouvoir séparer les saletés du liquide.

A l’extérieur de la station spatiale les travaux sont finis –enfin pour cette fois. Les astronautes Steve Bowen et Shane Kimbrough ont achevé la nuit dernière, vers 00h30 TU, la quatrième sortie extra-véhiculaire de la mission. L’un des objectifs des quatre sorties était de lubrifier le joint rotatif des panneaux solaires de la station. Cette opération complexe nécessitait plusieurs interventions, avec démontage, graissage et remontage à la clef.

Au cours de la première sortie, les astronautes ont perdu du temps à cause de la perte du sac à outils de Heidemarie Stefanyshyn-Piper, sac qui est désormais en orbite autour de la Terre. Etonnamment brillant, le sac est visible depuis la Terre avec un petit télescope, rapporte le site d’astronomie SpaceWeather.

Le retour de la navette Endeavour est désormais prévu pour dimanche 30 novembre à 18h18 TU. A l’issue de cette mission, la station spatiale est prête pour doubler le nombre de ces résidents : dès 2009, l’équipage va passer de 3 à 6 personnes.

Cécile Dumas Sciences et Avenir.com  25/11/08 (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/espace/20081125.OBS2534/endeavour_joue_les_prolongations.html?idfx=RSS_sciences)
Titre: En images : les grands travaux de l’ISS se poursuivent
Posté par: titilapin2 le 27 Novembre 2008 à 00:06:23
Le 26 novembre 2008 à 11h31
 
En images : les grands travaux de l’ISS se poursuivent

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Deux nouvelles sorties d’astronautes, diverses installations d’infrastructure et une réparation confirment la bonne marche de l’assemblage de la Station Spatiale Internationale.

Le 20 novembre, Heide Stefanyshyn-Piper et Shane Kimbrough se sont extraits du sas de la station afin de poursuivre le travail particulièrement complexe commencé deux jours plus tôt. Cette 116ème sortie d’astronautes, la deuxième de la mission et qui a débuté avec 45 minutes d’avance sur l’horaire, devait durer environ 6 h 50 minutes.

(http://i35.tinypic.com/vgj14j.jpg)
Deuxième sortie. Heidemarie Stefanyshyn-Piper (gauche) et Shane Kimbrough,
spécialistes de mission, au travail sur le SARJ. Crédit Nasa


Leur première attention s’est portée sur le SARJ (Solar Alpha Rotary Joint) assurant la rotation d’un des trois jeux d’immenses panneaux solaires de la station, dont le remplacement de quatre des douze roulements à billes avait débuté deux jours plus tôt. Les anciens seront ramenés sur Terre afin de déterminer la cause exacte les ayant fait gripper il y a quelques mois, privant l’ISS d’une partie de son énergie. Deux cartes électroniques ont aussi été remplacées dans le système de commande. Un autre travail, plus routinier celui-là, consistait à lubrifier le mécanisme de la main du bras robotisé Canadarm-2 de construction canadienne.

(http://i33.tinypic.com/28sophc.jpg)
Deuxième sortie. Heidemarie Stefanyshyn-Piper (gauche) et Shane Kimbrough,
spécialistes de mission, au travail sur le SARJ. Comparez la taille des astronautes
par rapport à cette (petite) partie de la station et au diamètre du dispositif rotatif.  Crédit Nasa


La sortie prenait fin après 6 h 43 minutes, soit avec une légère avance sur le planning et les deux astronautes pouvaient sereinement regagner le sas vendredi 21 novembre à 0 h 43 TU.

Troisième sortie

Samedi 22, Heide Stefanyshyn-Piper, et Steve Bowen quittaient à nouveau la station et amorçaient la troisième sortie extravéhiculaire de cette mission, qui devait aussi être une des plus longues de l’histoire de son assemblage puisque sa durée était estimée à plus de 7 heures.

(http://i36.tinypic.com/2na6zog.jpg)
Troisième sortie. Steve Bowen et Heidemarie Stefanyshyn-Piper (cette dernière étant hors cadre)
concentrent leurs efforts sur le SARJ dont ils achèvent le remplacement de quatre des douze roulements à billes.
Remarquez, là aussi, la disproportion entre l’astronaute (au centre de l’image) et l’immense structure. Crédit Nasa


Shane Kimbrough, qui participait à la deuxième sortie l’avant-veille, dirigeait cette fois les opérations depuis le siège de commande de l’ISS, dirigeant entre autres le Canadarm supportant la plate-forme des astronautes.

(http://i33.tinypic.com/2ccuyv7.jpg)
Troisième sortie. Steve Bowen travaille sur le SARJ. Crédit Nasa

La presque totalité des opérations consistaient cette fois à achever le remontage du SARJ et de remettre les protections en place, avant de procéder à divers tests. Le bon fonctionnement de ce dispositif est capital pour l’exploitation de la station, justifiant la priorité ainsi que les soins apportés à cette réparation.

(http://i33.tinypic.com/2a5nnzn.jpg)
Troisième sortie. Gros plan sur Steve Bowen. Crédit Nasa

Bowen et Stefanyshyn-Piper ont aussi soigneusement nettoyé la zone entourant les verrous devant immobiliser les panneaux dans la bonne position. Cette sortie durera exactement 6 h 57 minutes, un peu moins que prévu là aussi.

(http://i37.tinypic.com/nqybuu.jpg)
Troisième sortie. Steve Bowen au travail sur le boîtier électronique du SARJ.  Crédit Nasa


L'aménagement de la station se poursuit

Pendant ce temps, les astronautes poursuivaient l’aménagement interne du complexe orbital, à bord duquel des toilettes supplémentaires ont été installées, ainsi qu’un four supplémentaire pour les aliments. Un autre four, destiné aux expériences scientifiques, a été installé dans le module américain Destiny. Deux cabines de repos supplémentaires ont été ajoutées, en vue de l’augmentation du nombre de membres d’équipage à partir de mars prochain.

Régénérateur d’eau en panne et réparé

La semaine dernière, les premiers essais du dispositif expérimental de régénération d’eau s’étaient avérés décevants, l’appareil cessant systématiquement de fonctionner plus de deux heures d’affilée. Or, l’utilisation de cette unité sera nécessaire lorsque les équipes d’occupation permanente seront portées à six astronautes.

(http://i36.tinypic.com/307qelh.jpg)
L'ensemble des astronautes occupant actuellement la station, y compris l'équipage d'Endeavour.
Au centre apparaît Donald Pettit avec en-dessous Heidemarie Stefanyshin-Piper.
Depuis leur position et dans le sens horaire se trouvent Shane Kimbrough, Steve Bowen, Eric Boe,
Chris Ferguson et Michael Fincke, puis Yury Lonchakov, Sandra Magnus et Gregory Chamitoff. Crédit Nasa


Divers essais effectués en parallèle entre l’ISS et un appareil similaire resté à Terre ayant conduit à suspecter la centrifugeuse, des instructions ont été transmises aux astronautes afin qu’ils en modifient le montage. Les nouveaux essais se montrent encourageants, plus rien ne venant perturber le fonctionnement de l’appareil. Selon les techniciens, les essais conduits au sol ne révélaient aucun défaut de conception, alors qu’en apesanteur une des parties mobiles de la centrifugeuse entrait en contact avec son support, défaut qui n’avait pu être détecté sur Terre.

(http://i33.tinypic.com/qzkryr.jpg)
Greg Chamitoff, spécialiste de mission, déplace une cabine de repos que vient de livrer l'équipage d'Endeavour vers le module Harmony. Remarquez les nombreuses signatures sur la paroi du caisson. Crédit Nasa


Des échantillons d’eau régénérée ont été produits et seront ramenés sur terre pour analyse, dans le but de valider l’instrument "bon pour le service". Cependant ceux-ci ont été obtenus au départ de liquides comprenant 90% d’eau de condensation et 10% d’urine, travail moins contraignant pour le dispositif que les 30% d’urine prévus au départ. D’autres tests suivront.

La mission ne sera pas prolongée

La Nasa a décidé de ne pas prolonger de 24 heures la mission STS-126 comme cela avait été envisagé dès le départ afin de pallier certaines difficultés toujours imprévisibles, l’atterrissage d’Endeavour étant programmé pour le samedi 29 novembre.
Huit missions d’assemblage restent encore à accomplir pour achever la construction de la Station Spatiale internationale d’ici 2010. Elle mesurera alors 108 mètres de long sur 88 mètres d’envergure, pour une masse totale de 450 tonnes contre 340 tonnes dans son état actuel.

(http://i33.tinypic.com/3338mc1.jpg)
L’astronaute Donald Pettit, spécialiste de mission, configure le régénérateur d’eau à l’intérieur du module Destiny. Crédit Nasa

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/en-images-les-grands-travaux-de-liss-se-poursuivent_17453/ (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/en-images-les-grands-travaux-de-liss-se-poursuivent_17453/)
Titre: Fin de mission pour Endeavour
Posté par: titilapin2 le 28 Novembre 2008 à 23:08:58
[justify]Publié le 28 novembre 2008 à 10h14 | Mis à jour à 10h19


Fin de mission pour Endeavour

(http://i35.tinypic.com/1z2klk2.jpg)
La navette Endeavour vue de la Station spatiale internationale.
Photo: Reuters / Agence France-Presse / Washington
 

La navette spatiale Endeavour s'est désamarrée avec succès de la Station spatiale internationale (ISS) vendredi pour entamer son retour vers la Terre prévu dimanche après une mission parfaitement réussie de réparation et d'aménagement de l'avant-poste orbital.

Le désamarrage est intervenu comme prévu à 14h47 GMT (9h47 HAE) à plus de 340 kilomètres à la verticale de la côte de Taiwan.

«Nous avons une séparation physique» des deux vaisseaux, a indiqué un des membres de l'équipage, selon les communications retransmises en direct par la télévision de la Nasa.

Une cloche a retenti à l'intérieur de l'ISS pour saluer le départ de la navette, conformément à une tradition empruntée à la marine.


L'orbiteur s'était amarré à l'avant-poste orbital le 16 novembre. Endeavour a donc effectué un séjour de 11 jours, 16 heures et 45 minutes, soit quatre heures de moins que le record de durée d'amarrage à l'ISS pour une navette, selon le commentateur officiel de la télévision de la Nasa.

Les sept membres d'équipage d'Endeavour avaient fait leurs adieux aux trois occupants de l'ISS jeudi après avoir partagé avec eux le traditionnel repas de Thanksgiving, la grande fête américaine d'action de grâce.

Endeavour doit se poser en Floride dimanche à 18h18 GMT (13h18 locale) si les conditions météorologiques le permettent.

Avant de s'éloigner définitivement de la Station spatiale, Endeavour a effectué un survol autour de l'ISS à une distance de 200 mètres pour la filmer et prendre des photos.

Près de deux heures plus tard, vers 18h45 GMT, l'équipage devait procéder à une inspection des protections thermiques des bords d'attaque des ailes et du nez de l'orbiteur pour détecter d'éventuels dommages causés par l'impact de micrométéorites ou de débris flottant dans l'espace.

Pour ce faire, ils utiliseront une caméra à haute définition et un laser attachés à l'extrémite d'une rallonge du bras robotisé de la navette manoeuvré de l'intérieur.

Les images seront transmises au Centre de contrôle de la mission à Houston (Texas), où elles seront analysées au cours des prochaines 24 heures. Une fois l'analyse achevée, les responsables de la mission donneront le feu vert pour un retour sur Terre si aucun dégât n'a été détecté.

Durant cette mission, des astronautes d'Endeavour ont effectué quatre sorties orbitales durant lesquelles ils ont surtout effectué avec succès des réparations complexes sur le système de rotation dit «Solar Alpha Rotary Joint/SARJ» d'une des trois doubles antennes solaires de la Station, qui était grippé.

Ils ont nettoyé et lubrifié les rouages du système et remplacé onze des douze roulements à billes.

Les problèmes techniques rencontrés avec la mise en route de la machine à recycler l'urine et les eaux usées avait conduit lundi la Nasa à prolonger d'un jour la mission d'Endeavour.

Cette machine de 250 millions de dollars est essentielle pour doubler la capacité d'hébergement de la Station, de trois actuellement à six au printemps 2009, en produisant par recyclage 6,8 tonnes d'eau potable par an, qui autrement devraient être apportées de la Terre.

Outre cette machine, l'équipage d'Endeavour a livré un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques dans le module laboratoire américain Destiny ainsi que deux cabines supplémentaires qui serviront de chambres à coucher.

La navette a aussi apporté deux nouveaux fours pour réchauffer les repas des astronautes, un réfrigérateur ainsi qu'un équipement pour faire de l'exercice.

Il s'agit de la dernière mission d'une navette spatiale cette année. La prochaine est prévue en février vers l'ISS pour poursuivre l'assemblage de l'avant-poste orbital qui doit être achevé en 2010, date en principe de mise en retraite des trois navettes spatiales de la flotte.[/justify]


Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/28/01-805292-fin-de-mission-pour-endeavour.php
Titre: Plein succès pour Endeavour et la difficile mission STS-126
Posté par: titilapin2 le 28 Novembre 2008 à 23:21:29
Le 28 novembre 2008 à 10h00
 
[justify]Plein succès pour Endeavour et la difficile mission STS-126

Par Jean Etienne, Futura-Science

Carton plein pour les astronautes de la navette spatiale Endeavour qui se préparent à clôturer la mission STS-126,  une des plus complexes entreprises à bord de la station spatiale internationale.

Dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 novembre 2008, les astronautes Steve Bowen et Shane Kimbrough ont accompli la quatrième et dernière marche spatiale de la mission STS-126. Ils ont ainsi achevé le remplacement des roulements à billes du SARJ (Solar Alpha Rotary Joint), dont 11 sur les 12 sont à présent nouveaux. L'entièreté du dispositif a été soigneusement lubrifiée. Les premiers essais ont confirmé les espoirs les techniciens en démontrant que les panneaux solaires ont retrouvé toute leur mobilité et que la consommation d'énergie pour les mouvoir a été réduite.

Les deux marcheurs de l'espace ont aussi installé une caméra supplémentaire sur une des poutres de la station et fixé une antenne GPS sur la coque du module japonais Kibo.

(http://i36.tinypic.com/125gdvq.jpg)
Steve Bowen sur la paroi externe du module japonais Kibo. Crédit Nasa


Cette nouvelle sortie orbitale s'est terminée avec 23 minutes d'avance sur le programme et confirme ainsi la maîtrise acquise par la Nasa dans ce genre d'exercice. 118 marches dans l'espace ont été accomplies jusqu'à présent lors de l'assemblage de la Station spatiale internationale, cumulant 745,29 heures.
 
L'eau enfin recyclée correctement

Mission accomplie aussi pour la complexe mise en route du système de reconditionnement d'eau (Water Recovery System, WRS) qui avait montré quelques signes de défaillance lors de son installation. Le dispositif de 250 millions de dollars dont la présence à bord est indispensable dans le cadre de l'augmentation de l'équipage de la station fonctionne à présent de façon continue. Dans le cas contraire, la Nasa aurait été contrainte de ramener le recycleur au sol dans la soute de la navette pour examen et réparation.
Plusieurs échantillons d'eau potable produite par l'appareil ont été recueillis et seront analysés à terre afin d'en valider l'usage. En usage régulier, le WRS produira jusqu'à 6,8 t d'eau potable par an.


Le retard provoqué par cet incident a contraint la Nasa de prolonger de 24 heures la mission STS 126 afin de permettre, avec une bonne marge de sécurité, l'accomplissement des travaux d'aménagement en cours à bord de la station. Le désarrimage de la navette est maintenant prévu pour le vendredi 28 novembre dans la matinée et atterrissage en Floride dimanche 29 novembre à 18 h1 8 TU.
 
Nouveau ravitaillement en approche

Un vaisseau de ravitaillement automatique Progress M-01M a pris le départ mercredi 26 novembre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan et devra s'arrimer à la station spatiale dimanche vers 12 h 23 TU.
Celui-ci est une version modernisée des vaisseaux Progress utilisés pour ravitailler les stations spatiales depuis Mir. Mieux informatisé, équipé de systèmes redondants plus nombreux, il offrira une meilleure sécurité et une meilleure fiabilité.
Progress M-01M transporte plus de 2,5 t de ravitaillement, essentiellement du combustible, de l'oxygène, de la nourriture, des équipements scientifiques ainsi que du courrier et des cadeaux pour l'équipage de la station.[/justify]


 (http://i34.tinypic.com/sbn5w2.jpg)
Steve Bowen en plein travail de pose d'antenne sur le module Kibo. Crédit Nasa

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/plein-succes-pour-endeavour-et-la-difficile-mission-sts-126_17486/
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: dificultnspa le 29 Novembre 2008 à 10:39:36
Cela aurait pu faire partie de la revue de presse, mais il a plus sa place ici.


examiner (http://www.examiner.com/x-504-Space-News-Examiner~y2008m11d28-UFO-monitors-space-shuttle-maneuvers-at-space-station-You-decide) du 28/11/08
traduction google (http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.examiner.com%2Fx-504-Space-News-Examiner%7Ey2008m11d28-UFO-monitors-space-shuttle-maneuvers-at-space-station-You-decide&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8) légèrement retravaillé  ;)
Citer

UFO monitors space shuttle maneuvers at space station? You decide
 
 
November 28, 11:51 AM
by Patricia Phillips, Space News Examiner
   
Space Shuttle Endeavour undocked from the International Space Station (ISS) this morning after a highly successful mission. They'll land Sunday at Kennedy Space Center in Florida.

For decades, UFO enthusiasts have debated the presence of UFOs during space missions, and the STS-126 flight is no exception.

This video alleges that UFOs watched Endeavour during its docking with the space station on Nov. 16. Take a look and see if you think this video shows UFOs.

You decide!

admn : vidéo (titre inconnu) indisponible
Les OVNI surveillent ils les manœuvres de la navette à la station spatiale ? Vous décidez

 
28 novembre, 11:51 AM
par Patricia Phillips, Space News examinateur
 
La navette spatiale Endeavor s'est détaché de la Station spatiale internationale (ISS) ce matin après une mission réussie. Elle attérira dimanche au Kennedy Space Center en Floride.

Pendant des décennies, les amateurs d'OVNI ont débattu de la présence des ovnis au cours de missions spatiales et le vol STS-126 ne fait pas exception.

Cette vidéo montre que les OVNIS ont observé Endeavor au cours de son amarrage à la station spatiale le 16 novembre. Jetez un coup d'oeil et regardez si vous pensez que cette vidéo montre des OVNIS.

Vous décidez!

admn : vidéo (titre inconnu) indisponible
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: dificultnspa le 30 Novembre 2008 à 08:11:32

Moi ce qui me surprendrait c'est que la NASA laisse la station ISS dans un coin plein de débris proches risquant de lui causer de sérieux dégats étant donné qu'ils sont visibles avec les caméras.


examiner (http://www.examiner.com/x-504-Space-News-Examiner~y2008m11d29-UFO-monitors-shuttle-at-space-stationdebunked) du 29/11/08
Traduction Google (http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.examiner.com%2Fx-504-Space-News-Examiner%7Ey2008m11d29-UFO-monitors-shuttle-at-space-stationdebunked&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8)
Citer
UFO monitors shuttle at space station--debunked?

 
November 29, 3:41 PM
by Patricia Phillips, Space News Examiner
   

(http://image.examiner.com/images/blog/wysiwyg/image/space_debris_use.jpg)

Yesterday I posted a video that some believe shows UFOs monitoring the docking of space shuttle Endeavour at the International Space Station (ISS). It's led to some pretty lively commentary from readers.

Here's my personal opinion:the blinking lights are simply space debris. Space debris, as shown in the photo above, has turned near space into basically an orbiting junkyard. Space station crews have had to maneuver the orbiting outpost to avoid debris collison.

Space Shuttle Endeavour and the STS-126 crew, now enroute home, had to delay their journey for several hours in order to avoid the possibility of a collision with some space debris. NASA tracks space junk, and a critical part of mission planning and safety is to keep vehicles out of danger.

From the start of the shuttle program through apprxomiately the end of 2007, workers have had to replace at least 80 windows on space shuttles. The Hubble Space Telescope has been hit, too.

Space debris can be as small as a paint fleck. or as large as a defunct satellite. Experts say that up to 50 per cent of the debris orbiting Earth has been caused by explosions or the collision of pieces of debris, which then create more fragments of debris.

Each piece of debris orbits, and has its own velocity. The velocity makes each one either a speeding bullet or a speeding sledge hammer.

The situation is so serious, according to David Wright of Concerned Scientists, that:

International efforts are under way to control the production of debris from routine space activity. In the mid-1990s the US developed and released a set of debris-mitigation guidelines; subsequently other countries developed similar national guidelines. In 2002 the Inter-Agency Space Debris Coordination Committee adopted a consensus set of guidelines, and in June 2007 the United Nations Committee on the Peaceful Uses of Outer Space (COPUOS) adopted a set of mitigation guidelines based on the IADC guidelines. To reduce the production of debris in space, all the guidelines call for measures such as designing satellites and rocket stages to limit the release of mission-related debris and depleting propellant from nonoperational satellites or stages to reduce the risk of explosions. By calling for spent stages and satellites to be removed from orbit, the guidelines also attempt to control the number of large objects in space that could break up due to collisions. Unfortunately, the guidelines are not legally binding.

The situation was drastically worsened in 2007 when China decided to test space-capable weapons by blasting apart one of its own satellites. The ASAT kinetic-energy test has been widely criticized because of the proliferation of fragments in near space.

NASA consultant Donald J. Kessler posited what has now become known as the Kessler Syndrome:

The Kessler Syndrome is a scenario, proposed by NASA consultant Donald J. Kessler, in which the volume of space debris in Low Earth Orbit is so high that objects in orbit are frequently struck by debris, creating even more debris and a greater risk of further impacts. The implication of this scenario is that the escalating amount of debris in orbit could eventually render space exploration, and even the use of satellites, too prone to loss to be feasible for many generations.

Given how close those blinking objects seemed to be, and the fact that Endeavour had to wait for a clear path home, I think that the UFO or UFO's seen by some are just litter along the space highways.

What do you think?

Image courtesy of the European Space Operations Centre.
Les Ovnis surveillant la navette à la Station spatiale - debunked?

 
Novembre 29, 3:41 pm
par Patricia Phillips, Space News examinateur
 
(http://image.examiner.com/images/blog/wysiwyg/image/space_debris_use.jpg)


Hier, j'ai posté une vidéo qui montre quelques-uns pensent que les OVNIS suivi de l'amarrage de la navette spatiale Endeavor à la Station spatiale internationale (ISS). Il l'a conduit à certains assez vif commentaire de la part des lecteurs.

Voici mon opinion personnelle: le clignotement des feux sont tout simplement des débris spatiaux. Débris spatiaux, comme le montre la photo ci-dessus, a tourné près de l'espace en orbite essentiellement une Junkyard. Station spatiale ont eu des équipages de manœuvrer en orbite autour de l'avant-poste pour éviter que des débris Collison.

La navette spatiale Endeavor et de la mission STS-126 équipage, maintenant en route la maison, a dû retarder leur voyage pendant plusieurs heures afin d'éviter la possibilité d'une collision avec des débris de l'espace. NASA pistes espace indésirable, et une partie critique de la planification des missions et de la sécurité est de maintenir les véhicules hors de danger.

Dès le début de la navette par le biais de program apprxomiately la fin de 2007, les travailleurs ont dû remplacer au moins 80 fenêtres sur les navettes spatiales. Le télescope spatial Hubble a été touché aussi.

Les débris spatiaux peuvent être aussi petit qu'une peinture Fleck. ou égale à celle d'un ancien satellite. Les experts disent que jusqu'à 50 pour cent des débris en orbite autour de la Terre a été provoquée par des explosions ou de collisions entre des morceaux de débris, ce qui créer plus de fragments de débris.

Chaque morceau de débris orbites, et a sa propre vitesse. La vitesse fait chacun soit un excès de vitesse ou d'une balle de vitesse masse.

La situation est tellement grave, selon David Wright of Concerned Scientists, que:

Les efforts internationaux sont en cours pour le contrôle de la production de débris de routine de l'activité spatiale. Dans le milieu des années 1990, les États-Unis élaboré et publié un ensemble de débris d'atténuation;, ultérieurement, d'autres pays ont mis au point des lignes directrices nationales. En 2002, la interinstitutions sur les débris spatiaux du Comité de coordination adopté par consensus une série de lignes directrices, et en Juin 2007, le Comité des Nations Unies sur les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique (COPUOS) a adopté une série de mesures d'atténuation des lignes directrices fondées sur des directives du Comité de coordination interinstitutions. Afin de réduire la production de débris dans l'espace, toutes les lignes directrices appel à des mesures telles que la conception des satellites et des étages de fusée à limiter la libération de mission liés à l'épuisement et de débris de propergol nonoperational satellites ou des étapes pour réduire le risque d'explosions. En appelant le passé pour les étapes et les satellites qui seront retirés de l'orbite, les lignes directrices aussi essayer de contrôler le nombre d'objets de grande dimension dans l'espace qui pourrait briser à cause de la collision. Malheureusement, les lignes directrices ne sont pas juridiquement contraignantes.

La situation a été considérablement aggravée en 2007 lorsque la Chine a décidé de tester l'espace capable d'armes en dehors de dynamitage par l'un de ses propres satellites. Le ASAT énergie cinétique d'essai a été largement critiquée en raison de la prolifération des fragments dans l'espace proche.

NASA consultant Donald J. Kessler posé ce qui est désormais connu sous le nom de syndrome de Kessler:

Le Syndrome de Kessler est un scénario, proposé par la NASA consultant Donald J. Kessler, dans laquelle le volume des débris spatiaux en orbite basse est si élevé que les objets en orbite sont fréquemment frappé par des débris, créer encore plus de débris et un plus grand risque de nouvelles impacts. L'implication de ce scénario est que l'escalade de la quantité de débris en orbite pourrait éventuellement rendre l'exploration spatiale, et même l'usage de satellites, trop sujettes à la perte possible d'être pour de nombreuses générations.

Étant donné la proximité de ces objets clignotant semble être, et le fait que Endeavor a dû attendre pour une voie claire maison, je pense que l'OVNI ou UFO's considérée par certains ne sont que déchets le long des autoroutes de l'espace.

Que pensez-vous?

Image courtoisie de l'Center européen d'opérations spatiales.
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: titilapin2 le 30 Novembre 2008 à 10:25:46
Merci copain Dificultnspa ;)

Je te mets de côté quelques carottes pour te remercier, les meilleures bien sûr :)
Titre: Endeavour en parfait état pour retourner sur Terre
Posté par: titilapin2 le 30 Novembre 2008 à 21:59:41
Publié le 29 novembre 2008 à 21h23 | Mis à jour le 29 novembre 2008 à 21h26


Endeavour en parfait état pour retourner sur Terre  

(http://i38.tinypic.com/opmfeq.jpg)
 Jean-Louis Santini Agence France-Presse Cap Canaveral
 
[justify]
La navette spatiale américaine Endeavour et son équipage sont prêts à un retour sur la Terre dimanche, mais la météo très incertaine en Floride pour les prochaines 48 heures pourrait conduire la Nasa à faire poser l'orbiteur en Californie, ont indiqué samedi des responsables de la mission.

«Endeavour me paraît être en très bon état, voire mieux que tous les orbiteurs que nous avons fait voler» pour un retour dans l'atmosphère, a déclaré LeRoy Cain, un des chefs du programme de la navette.


Il commentait les résultats de l'inspection, à l'aide d'une caméra et d'un laser, des protections thermiques du bord d'attaque des ailes et du nez d'Endeavour, effectuée vendredi par l'équipage peu après le désamarrage de la Station spatiale internationale (ISS).


Cette inspection routinière permet de détecter d'éventuels dégâts provoqués par l'impact de micrométéorites ou de débris orbitaux.

En outre, «la vérification du système de contrôle de vol n'a montré aucune anomalie et il est apte à assurer une rentrée dans l'atmosphère», a par ailleurs dit à la presse Brian Lunney, directeur de vol d'Endeavour au Centre de contrôle à Houston (Texas).

Les prévisions météorologiques ne sont pas très bonnes au-dessus du Centre spatial Kennedy pour un atterrissage dimanche ou lundi, conduisant la Nasa a ouvrir l'option de faire atterrir Endeavour dès dimanche sur la base militaire d'Edwards en Californie où le temps paraît favorable, a ajouté M. Lunney, chargé de donner le feu vert à une rentrée dans l'atmosphère une heure avant l'atterrissage.


La première fenêtre ferait atterrir Endeavour à 13h19 locales dimanche au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral (sud-est).


La deuxième ouverture prévoit un atterrissage à 14h54 également en Floride et la troisième à Edwards (Californie) à 13h25.


«Nous sommes disposés à faire atterrir Endeavour sur la base d'Edwards dès dimanche si en examinant les prévisions météo en Floride nous déterminons alors que ça ne vaut pas la peine d'attendre 24 heures de plus pour tenter d'aller se poser au Centre spatial Kennedy», a-t-il ajouté.


Des vents latéraux trop forts et des orages sont attendus dimanche en Floride sans amélioration prévue pour le moment lundi.


Endeavour devra se poser impérativement mardi alors qu'elle sera à la limite de ses réserves d'oxygène et de ses piles à hydrogène.


Si la navette et ses sept membres d'équipage atterrissent comme prévu dimanche, ils auront bouclé une odyssée orbitale de 16 jours dont 12 amarrés à l'ISS.


Durant cette mission, des astronautes d'Endeavour ont effectué quatre sorties dans l'espace durant lesquelles ils ont surtout effectué avec succès des réparations complexes sur le système de rotation dit «Solar Alpha Rotary Joint/SARJ» d'une des trois doubles antennes solaires de la Station, qui était grippé.


L'équipage de la navette et les trois occupants de l'ISS ont aussi installé une machine d'une valeur de 250 millions de dollars destinée à recycler l'urine et la sueur des astronautes en eau potable, livrée dans la soute d'Endeavour.


Cette machine est essentielle pour doubler la capacité d'hébergement de la station, de trois actuellement à six au printemps 2009, en produisant par recyclage 6,8 tonnes d'eau potable par an.


Endeavour a aussi livré deux cabines supplémentaires qui serviront de couchette, deux nouveaux fours pour réchauffer les repas des astronautes et un réfrigérateur.


Le prochain vol d'une navette est prévu en février 2009 vers l'ISS pour poursuivre l'assemblage de l'avant-poste orbital qui sera achevé en 2010.[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/29/01-805700-endeavour-en-parfait-etat-pour-retourner-sur-terre.php

--------------------------------------------
Publié le 30 novembre 2008 à 10h30 | Mis à jour à 13h17


Endeavour atterrira en Californie

(http://i36.tinypic.com/35iwxsp.jpg)
Une partie de la navette Endeavour  Photo: AP

Agence France-Presse Cap Canaveral
 

[justify]Les vents et le risque de tempête empêchaient dimanche la navette spatiale Endeavour de se poser au Centre spatial Kennedy à Cap Canaveral, en Floride, obligeant la NASA à demander aux astronautes de se détourner vers la Californie et la Base aérienne Edwards.

L'atterrissage était prévu pour 16h25 heure locale.Quoi qu'il en soit, la NASA ne compte faire que trois tentatives dimanche avant de reporter l'atterrissage à lundi, a expliqué Bryan Lunney, directeur du retour sur terre d'Endeavour. L'équipage a de quoi tenir jusqu'à mardi.

La NASA préfère toujours faire atterrir ses navettes en Floride. Un atterrissage en Californie coûtera 1,8 millions de dollars à l'agence spatiale américaine pour ramener la navette à sa base, ramenée par un 747.

La dernière fois qu'une navette s'est posée sur la base d'Edwards, remonte à juin 2007. La piste y est plus courte qu'à Kennedy, mais cela n'est pas un problème, car le commandant d'Endeavour et le pilote s'y sont fréquemment entraînés et la connaissent bien.


Si elle se pose dimanche, Endeavour mettra donc ainsi fin à une mission de 16 jours, au cours de laquelle elle aura gagné la Station spatiale internationale (ISS) et livré de nouveaux matériels pour améliorer les installations de vie de l'ISS. L'équipage a effectué quatre sorties dans l'espace. La navette a laissé sur la station l'astronaute Sandra Magnus et ramène Greg Chamitoff, de retour sur Terre après six mois dans l'espace.[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200811/30/01-805754-endeavour-atterrira-en-californie.php



Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - Mission vers la station ISS
Posté par: titilapin2 le 30 Novembre 2008 à 22:09:46
La navette Endeavour a entamé sa descente

C.M. (lefigaro.fr) avec AFP et AP
30/11/2008 | Mise à jour : 21:55 .

(http://i33.tinypic.com/33a3y47.jpg)
[justify]Le mauvais temps a empêché la navette spaciale d'atterrir à au Centre spatial Kennedy, comme cela était prévu. Crédits photo : AP

Les vents et le risque de tempête ont empêché la navette spatiale de se poser en Floride, comme prévu. Le retour sur terre est prévu en Californie, ce soir.
 
L'atterrissage de la navette spaciale Endeavour est prévu à 21h25 GMT (22h25 heure française).[/justify]

...
Source: http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/11/30/01008-20081130ARTFIG00144-la-nasa-fera-atterrir-endeavour-en-californie-.php
Titre: Re : ISS - Soyouz - transporteur - cargo Progress
Posté par: titilapin2 le 30 Novembre 2008 à 23:37:45
Espace: le premier vaisseau cargo numérique Progress M01-M s'arrime "manuellement" à l'ISS  

15:50 | 30/ 11/ 2008
   
 (http://i35.tinypic.com/34g7b0o.jpg)

MOSCOU, 30 novembre - RIA Novosti.

Le premier vaisseau cargo numérique russe Progress M01-M s'est arrimé dimanche à la Station spatiale internationale (ISS), rapporte le correspondant de RIA Novosti du Centre de contrôle des vols (TSOUP).

Le vaisseau doté d'un système de commande numérique avait été lancé le 26 novembre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

Cinq minutes avant la procédure d'arrimage, l'équipage est passé en mode manuel de commande en raison de problèmes liés à l'approche automatique. Le Progress M01-M a été amarré manuellement par l'ingénieur de bord du 18e équipage de l'ISS Iouri Lontchakov.

Progress M01-M a acheminé à l'ISS 2,5 t de fret dont 185 kg d'eau, 105 kg d'équipements scientifiques, ainsi que 37 kg d'appareils vidéo et photo, d'objets personnels et de cadeaux pour l'équipage de la station.

Source: http://fr.rian.ru/science/20081130/118615371.html
Titre: Petite histoire de la Station spatiale internationale
Posté par: titilapin2 le 03 Décembre 2008 à 23:31:47
 

 
   
[justify]02.12.08 Petite histoire de la Station spatiale internationale  
 
Il y a 10 ans, le 20 novembre 1998, la Russie lançait le module russe Zarya, premier élément de la Station spatiale, 14 ans après la décision de la NASA de lancer le projet.

Le projet de Station spatiale internationale débute en janvier 1984, insufflé par un discours volontariste du président Reagan. La NASA s'attaque alors au développement d'une station spatiale dans un cadre international. Son coût est alors estimé à huit milliards de dollars.

En janvier 1985, l'ESA s'associe au projet, suivie par le Canada en avril et le Japon en mai de la même année. Mais le 28 janvier 1988, la navette Challenger explose en vol, ce qui entraînera un retard considérable de tous les projets de la NASA et une refonte complète du programme spatial. En août 1985 de nouveaux plans sont définis et le coût du projet est alors évalués à 10,9 milliards de dollars.

En 1987, diverses études successives, menées par la NASA et le Conseil de la Recherche américain, rehausseront l'estimation du coût de la station à 13 milliards de dollars d'abord, 24,5 milliards de dollars ensuite. Le 16 juillet 1988, le Président Ronald Reagan baptise la station du nom de Freedom (Liberté).

En 1993, l'administration Clinton invite la Russie à se joindre au projet. La NAAS révise entièrement et redéfinit le projet en suivant un concept dérivé des plans de Freedom et de la station russe Mir 2 qui devait succéder à Mir. Le projet est rebaptisé 'Alpha'. En février, le Président Bill Clinton exige de la NASA que le coût de la station soit divisé par deux; l'agence doit proposer une nouvelle conception pour le mois de juin.

Dès 1993, les Américains estiment nécessaire de profiter de la longue expérience de la Russie, maintenant alliée au projet, dans le domaine des longs séjours à bord de stations spatiales, dans le but d'éviter de reproduire certaines erreurs stratégiques ou technologiques susceptibles de provoquer de lourdes dépenses inutiles. Ainsi, le 6 décembre, la NASA et la RKA (l'agence spatiale russe) marquent leur accord pour 10 vols de navette vers Mir, et le 23 juin 1994, la NASA acceptera d'en payer le coût, 400 millions de dollars. Finalement 9 missions seront effectivement menées.

Nous sommes le 13 juin 1995, et le coût d'exploitation de la station est maintenant estimé à 93,9 milliards de dollars, dont 50,5 milliards de dollars rien que pour les vols de navettes.

En 1997, c'est au tour du Brésil de rejoindre le projet. Reste que l'arrivée de la Russie a aussi impliqué une refonte totale de l'organisation logistique de la station, de ses installations et ressources, de son partage, et bien entendu, de son coût d'exploitation. Dans la foulée, le nom d'Alpha, qui ne plaît pas aux Russes car ils estiment que ce sont eux qui ont créé la véritable première station orbitale, est simplement dénommée 'Station Spatiale Internationale'.

 
  Principales statistiques de la Station spatiale
au 14.11.08

Principaux éléments
Zarya novembre 1998
Unity décembre 1998
Zvezda juillet 2000
Section de poutre Z1 octobre 2000
Section de poutre P6 décembre 2000
Destiny février 2001
Canardarm2 avril 2001
Joint Airlock juillet 2001
Pirs septembre 2001
Section de poutre S0 avril 2002
Section de poutre S1 octobre 2002
Section de poutre P1 novembre 2002
Sections de poutre P3 / P4 septembre 2006
Section de poutre P5 décembre 2006
Harmony octobre 2007
Columbus février 2008
Kibo (ELM-PS) mars 2008
Kibo (PM) juin 2008
Nombres
Masse 300 tonnes
Volume habitable 358 mètres cube
   
Missions
Etats-Unis 27 vols de navette
Russie 2 Proton
  17 Soyouz (équipage)
  1 Soyouz (assemblage)
  30 Progress
Europe 1 ATV
Sorties extravéhiculaires
Depuis la navette 28
Depuis la Station 84

 
 
L'avant ISS

Les premières stations spatiales ont été construites par les Soviétiques et les Américains au début des années 1970. Envoyé dans l'espace le 19 avril 1971, la station russe Saliout-1 n'a été utilisée que deux fois, le deuxième équipage ayant trouvé la mort deux mois après son lancement suite à une dépressurisation. Saliout-2 se désagrégea dans l'atmosphère peu après son lancement.

Le projet américain Skylab, lancé en mai 1973 pour une durée de 10 ans, s'est achevé en juillet 1979. L'orbite de la station n'ayant pas été remontée à temps, la station s'est désagrégée sans causer de dégâts. Les Américains ont alors temporairement abandonné, pour des raisons financières, les projets de stations spatiales au profit des navettes spatiales.

L'URSS, de son côté, a pris la décision de continuer la construction des stations Saliout. Après plusieurs lancements, les Soviétiques ont finalement mis sur orbite en 1977 la capsule Saliout-6. Beaucoup plus perfectionnée que ses aînées, elle a fonctionné cinq ans, accueillant à son bord au total 27 cosmonautes qui ont pu se livrer à 1500 expériences scientifiques. Lancée en 1982, Saliout-7, version améliorée de Saliout-6 et dernière variante du projet, devait fonctionner jusqu'en 1994, mais s'est désagrégée avant de retomber dans le sud de l'Argentine le 7 février 1991. Mir concluait la série avec un lancement en 1986.
 [/justify]
 
Source: http://www.flashespace.com/html/dec08/02_12_08.htm
Titre: À vendre: navettes spatiales d'occasion, contacter la Nasa
Posté par: titilapin2 le 20 Décembre 2008 à 09:45:12
Publié le 19 décembre 2008 à 12h19 | Mis à jour le 19 décembre 2008 à 12h53

À vendre: navettes spatiales d'occasion, contacter la Nasa

(http://i41.tinypic.com/ff1pcn.jpg)
Retour sur Terre de la navette Endeavour, le 30 novembre 2008, à la base aérienne Edwards, en Californie.

Photo: Reuters
  Jean-Louis Santini
Agence France-Presse
Washington

La Nasa a lancé un appel d'offre à des musées et d'autres organisations éducatives aux États-Unis intéressées par l'acquisition d'une des trois navettes de la flotte que l'agence spatiale américaine prévoit de mettre au rebut en septembre 2010 après 30 ans de service.

Un des trois orbiteurs est déjà destiné au Musée National de l'Air et de l'Espace à Washington, précise l'Agence spatiale, dans un document publié cette semaine.

Ce musée, l'un des plus visité au monde, est célèbre pour la richesse de ses collections en véhicules et objets ayant marqué toutes les grandes étapes de l'aviation et de la conquête spatiale dont l'avion des frères Wright, premier engin motorisé à voler en 1903.

L'offre de la Nasa porte donc sur deux navettes qui seront nettoyées, décontaminées de substances nocives et stockées au Centre spatial Kennedy de Cap Canaveral en Floride le temps que leur destination finale soit décidée.


La navette, qui transporte un équipage de sept astronautes, a surtout permis la construction de la Station spatiale internationale (ISS) et de réparer Hubble, premier télescope spatial qui a révolutionné l'astronomie.

Machine volante la plus complexe jamais construite, elle a été le premier et le seul véhicule orbital lancé comme une fusée et pouvant de se poser sur Terre comme un avion.

Le prix de vente comprend les frais de transport de 6 millions de dollars sur le dos d'un Boeing 747 spécialement aménagé mais n'inclue pas les frais de livraison par la route, précise l'Agence.

La Nasa propose en outre les moteurs cryogéniques assemblés des navettes, qui en ont chacune trois.

Les musées et institutions intéressées par l'acquisition d'une navette, devront soumettre leur offre d'ici au 17 mars 2009 au plus tard.

Selon le quotidien britannique The Guardian, le Science Museum de Londres a exprimé son intérêt pour racheter Endeavour mais il semble que seuls des organismes américains puissent être retenus.

La Nasa entend recueillir un large éventail de propositions, afin d'évaluer le candidat le plus apte à exposer une navette dans les meilleures conditions.

L'orbiteur, qui mesure 37 mètres de longueur avec des ailes de 23 mètres d'envergure, devra impérativement être maintenu dans un lieu couvert et climatisé, spécifie la Nasa.

Seules six navettes américaines ont été construites, dont la première Enterprise, un prototype, n'a jamais volé dans l'espace. Deux ont été détruites: Challenger a explosé 73 secondes après son lancement en 1986, tuant les sept astronautes à bord. Columbia s'est désintégrée lors de son retour dans l'atmosphère en 2003, coûtant la vie à ses sept occupants.

Les trois navettes restantes, Discovery, Atlantis et Endeavour, doivent encore effectuer huit vols pour achever l'ISS et effectuer la dernière mission d'entretien de Hubble.

La Nasa a décidé de les mettre à la retraite en 2010 pour financer le développement de son programme Constellation avec son vaisseau spatial Orion qui volera en principe en 2014.

Orion doit ramener les Américains sur la Lune d'ici 2020 pour y établir de petites colonies et acheminera aussi des équipages vers l'ISS. A plus long terme, Constellation prévoit des missions habitées sur Mars.

Entre la fin du programme des navettes et les premiers vols d'Orion, les États-Unis dépendront de la Russie et de son Soyouz pour transporter ses astronautes dans l'ISS. A moins que la future administration Obama ne décide de maintenir plus longtemps les navettes en activité.[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200812/19/01-811965-a-vendre-navettes-spatiales-doccasion-contacter-la-nasa.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200812/19/01-811965-a-vendre-navettes-spatiales-doccasion-contacter-la-nasa.php)
Titre: La Nasa attribue un important contrat à deux "start-up" pour aller vers l'ISS
Posté par: titilapin2 le 27 Décembre 2008 à 17:14:53
La Nasa attribue un important contrat à deux "start-up" pour le transport vers l'ISS

Mercredi 24 décembre, 07h51

L'agence spatiale américaine annonce avoir signé avec deux "start-up" des contrats d'un montant de 3,5 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) pour des opérations de transport vers la Station spatiale internationale (ISS), au détriment de Lockheed Martin et Boeing.

Ces contrats portent sur la livraison et le rapatriement de cargaisons à partir de 2010, date à laquelle prendra fin le programme américain de navettes spatiales.

Les astronautes rallieront l'ISS - un projet commun aux Etats-Unis, à la Russie, au Canada, au Japon et à l'Europe - à bord de navettes russes Soyouz après 2010, mais la Nasa a privilégié des partenaires privés pour la livraison d'équipements et de biens.

Les contrats ont été attribués à Space Exploration Technologies (SpaceX), une entreprise dirigée par le fondateur de Paypal - site internet permettant d'effectuer des transactions financières - Elon Musk, et Orbital Science Corp.

La première effectuera 12 vols pour un montant de 1,6 milliard de dollars (1,15 milliard d'euros), la seconde huit voyages facturés 1,9 milliard (1,36 milliard d'euros).

"Ces transporteurs commerciaux achemineront 40% à 70% de nos cargaisons vers la station spatiale", a dit à la presse Bill Gerstenmaier, administrateur des vols spatiaux.

Les deux "jeunes pousses" ont été préférées par la Nasa à un consortium baptisé PlanetSpace, dans lequel était associés trois des plus importants partenaires privés de l'agence: Alliant Techsystems et les deux géants de l'aéronautique Boeing et Lockheed Martin.

Les deux "start-up" avaient déjà obtenu un total de 500 millions de dollars de contrats avec la Nasa pour développer leur programme de transport orbital.

Irene Klotz, version française Grégory Blachier[/justify]

Source: http://fr.news.yahoo.com/4/20081224/tsc-espace-nasa-iss-011ccfa.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081224/tsc-espace-nasa-iss-011ccfa.html)
admn : lien sur page d'accueil
Titre: Re : La Nasa attribue un important contrat à deux "start-up" pour aller vers l'ISS
Posté par: harry le 27 Décembre 2008 à 17:36:53
L'accès à l'espace trouve de plus en plus de conccurence.... C'est bien parti !
Merci Ti lapin... tiens une carotte

Harry
Titre: SpaceX, Orbital Sciences Awarded ISS Re-supply Contract
Posté par: titilapin2 le 28 Décembre 2008 à 01:22:48
December 23rd, 2008

SpaceX, Orbital Sciences Awarded ISS Re-supply Contract

Written by Nancy Atkinson

(http://i43.tinypic.com/33dbh2w.jpg)
SpaceX DragonLab™ - a free-flying, fully-recoverable, reusable spacecraft
capable of hosting pressurized and unpressurized payloads. Credit: SpaceX


Two upstart commercial space companies have been awarded contracts by NASA for commercial cargo resupply services to the International Space Station. SpaceX, also known as Space Exploration Technologies received a contract for $1.6 billion while Orbital Sciences Corp. of Dulles, Va. has a contract valued at $1.9 billion. NASA has ordered 12 flights from SpaceX and eight from Orbital. In October, at this year's International Symposium for Personal and Commercial Spaceflight, SpaceX Vice President of Marketing and Communications Diane Murphy said that the six- year-old company has it in their sights to be able to fly to the space station by 2009. For now, the contract is for cargo only, however SpaceX's Dragon capsule and Falcon 9 rocket are human rated, and would be capable of delivering up to 7 crew members to the station. The Dragon could also be used as an escape vehicle. If SpaceX and Orbital can be successful in cargo re-supply, it could pave the way for a potential solution to the gap between the shuttle retirement in 2010 and when the Constellation program would be ready to fly, hopefully by 2015.

“The SpaceX team is honored to have been selected by NASA as the winner of the Cargo Resupply Services contract,” said Elon Musk, CEO and CTO, SpaceX. “This is a tremendous responsibility, given the swiftly approaching retirement of the Space Shuttle and the significant future needs of the Space Station. This also demonstrates the success of the NASA COTS program, which has opened a new era for NASA in US Commercial spaceflight.”

(http://i39.tinypic.com/246rke8.jpg)

“We are very appreciative of the trust NASA has placed with us to provide commercial cargo transportation services to and from the International Space Station, beginning with our demonstration flight scheduled in late 2010,” said Mr. David W. Thompson, Orbital’s Chairman and Chief Executive Officer. “The CRS program will serve as a showcase for the types of commercial services U.S. space companies can offer NASA, allowing the space agency to devote a greater proportion of its resources for the challenges of human spaceflight, deep space exploration and scientific investigations of our planet and the universe in which we live.”

Orbital will use their module called Cygnus to deliver cargo, launched on their Taurus rocket.
These fixed-price indefinite delivery, indefinite quantity contracts will begin Jan. 1, 2009, and are effective through Dec. 31, 2016. The contracts each call for the delivery of a minimum of 20 metric tons of upmass cargo to the space station. The contracts also call for delivery of non-standard services in support of the cargo resupply, including analysis and special tasks as the government determines are necessary.

NASA has set production milestones and reviews on the contracts to monitor progress toward providing services. The maximum potential value of each contract is about $3.1 billion. Based on known requirements, the value of both contracts combined is projected at $3.5 billion.

These agreements do fulfill NASA's need to for cargo delivery to the space station after the retirement of the space shuttle.

Source: http://www.universetoday.com/2008/12/23/spacex-orbital-sciences-awarded-iss-re-supply-contract/ (http://www.universetoday.com/2008/12/23/spacex-orbital-sciences-awarded-iss-re-supply-contract/)
Titre: Pour les yeux: de belles photos de la navette
Posté par: titilapin2 le 28 Décembre 2008 à 01:30:49

(http://i43.tinypic.com/i36nhy.jpg)

(http://i41.tinypic.com/2wcjsqq.jpg)

(http://i43.tinypic.com/29zttlc.jpg)

(http://i44.tinypic.com/2nvxlk5.jpg)

(http://i41.tinypic.com/11w4x29.jpg)

Source et commentaires: http://www.universetoday.com/2008/12/17/great-space-shuttle-pictures/
Titre: Re : La Nasa attribue un important contrat à deux "start-up" pour aller vers l'ISS
Posté par: titilapin2 le 28 Décembre 2008 à 01:45:47
Le 27 décembre 2008 à 16h04
 
Nasa : le "contrat du siècle" pour deux Start-Up

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

[justify]La Nasa vient d’annoncer avoir conclu un accord avec deux compagnies privées pour l’acheminement du matériel vers la Station Spatiale Internationale après le retrait des navettes, toujours prévu pour 2010.

Après cette échéance, l’envoi d’équipages humains restera l’exclusivité de la Russie et de ses vaisseaux Soyouz, et cela jusqu’à la mise en service du vaisseau Orion mis au point par les Etats-Unis dans le cadre du programme Constellation de la Nasa. Cependant, l’agence américaine entend réaliser une substantielle économie en matière d’envoi de matériel et de ravitaillement, en faisant appel à des compagnies privées.

Les deux bénéficiaires de cette décision sont SpaceX (Space Exploration Technologies) et Orbital Sciences Corp, qui ont été préférées par la Nasa à un consortium nommé "PlanetSpace", réunissant trois des plus importants partenaires privés de l'agence: Alliant Techsystems, Boeing et Lockheed Martin.

Orbital Science n’est pas une nouvelle venue dans la course à l’espace, puisque sa fusée Pegasus aéroportée a déjà placé en orbite une quarantaine de satellites de 400 kg. Actuellement, la compagnie prépare la succession, le Taurus II, et surtout le VAT Cygnus de 2,3 tonnes de capacité dont les premiers tests sont prévus pour 2010-2011.


(http://i43.tinypic.com/1z5hef5.jpg)
Le lanceur Taurus-II d'Orbital Sciences Corp. (vue d'artiste). Crédit Orbital

Autre acteur de ce revirement spatial, SpaceX a réussi à envoyer son premier satellite en orbite en septembre 2008 au moyen de sa fusée Falcon 1, effaçant ainsi le souvenir de trois échecs successifs. Décollant depuis l’atoll militaire de Kwajalein dans le Pacifique Sud (à 4000 km au sud-ouest de l’île d’Hawaii), la charge technologique s’est inscrite sur une orbite elliptique de 500 sur 700 km inclinée à 9,2 degrés.

Pour SpaceX, une pléthore de projets

Elon Musk prépare trois nouvelles versions de son lanceur, destinées – pas moins – à concurrencer les Delta IV et Atlas V de la Nasa. Falcon 9 Light (20 millions de dollars) transportera jusqu’à 9 tonnes de charge en orbite basse, Falcon 9 Medium (35 millions de dollars) 12 tonnes et Falcon 9 Heavy (78 millions de dollars) emmènera 27,5 tonnes.

(http://i42.tinypic.com/dy9d0g.jpg)
Falcon 1 sur son aire de lancement. Cliquer pour agrandir. Crédit SpaceX

Et les hommes dans tout ça ?

Le contrat actuel porte sur 8 voyages d’Orbital Sciences facturés 1,9 milliard (1,36 milliard d'euros) et 12 vols SpaceX pour un montant de 1,6 milliard de dollars (1,15 milliard d'euros).  « Ces transporteurs commerciaux achemineront 40% à 70% de nos cargaisons vers la station spatiale », a déclaré lors d’une conférence de presse Bill Gerstenmaier, administrateur des vols spatiaux.

Et les hommes dans tout ça ?

Le transport d’équipages humains par des moyens privés n’est pas encore à l’ordre du jour, même si SpaceX le prépare déjà activement sur le papier. Mais on ne peut s’empêcher de se référer à l’avis publié en 2005 déjà par l’administrateur général de la Nasa Michael Griffin, qui avait déclaré publiquement que « La NASA s’est égarée en mettant fin au programme Apollo au profit de la navette spatiale et de l’ISS ». Il qualifiait la navette et l’ISS « d’erreurs colossales », l’une comme l’autre ayant englouti respectivement plus de 150 milliards et 170 milliards de dollars. Il n’hésitait pas à enfoncer le clou dans un e-mail interne adressé à la revue Orlando Sentinel il y a quelques mois : « Dans un monde rationnel, nous aurions été autorisés à coordonner la retraite des navettes spatiales avec l’entrée en service de Ares-Orion le plus tôt possible et en disposant du budget adéquat [...] Mon vœu, c’est qu’il y ait une longue période sans équipage américain à bord de l’ISS à partir de 2011. Sinon, aucun budget supplémentaire ne sera alloué au développement accéléré de Ares-Orion. Même dans ce cas, nous n’y parviendrons guère avant au moins 2014. Certes, des solutions commerciales émergeront entretemps mais pas avant que Ares-Orion ne soit prêt. L’alternative serait d’étendre l’usage de la navette ou de mettre fin à la présence américaine dans l’ISS ».

Or à ce jour, le premier vol d’une Orion habitée vers l’ISS est reporté, au mieux, à l’horizon 2016 du moins si le programme se poursuit sans incident. Plus que jamais, l’alternative privée paraît devenir le bon choix…

(http://i43.tinypic.com/2iowhx.jpg)
Vue d'artiste du cargo ravitailleur automatique Cygnus d'Orbital Sciences Corp. Crédit Orbital

source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/nasa-le-contrat-du-siecle-pour-deux-start-up_17767/ (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/nasa-le-contrat-du-siecle-pour-deux-start-up_17767/)
Titre: LES ÉQUIPEMENTS DE SECOURS DE LA NAVETTE COLUMBIA MIS EN CAUSE DANS UN RAPPORT
Posté par: titilapin2 le 31 Décembre 2008 à 17:56:13

LES ÉQUIPEMENTS DE SECOURS DE LA NAVETTE COLUMBIA MIS EN CAUSE DANS UN NOUVEAU RAPPORT


(http://i42.tinypic.com/r1k57d.jpg)

Débris de la navette Columbia, qui s'était désintégrée le 1er février 2003 au-dessus du Texas alors qu'elle se préparait à atterrir au centre spatial Kennedy, en Floride, avec sept astronautes à bord.

L'équipage de la navette Columbia n'avait aucune chance de survivre à l'accident qui a détruit le vaisseau en 2003, mais a de plus été confronté à la défaillance des équipements de secours, montre un rapport de la Nasa.


[justify]Le 1er février, la transition d'une rentrée normale dans l'atmosphère à une situation catastrophique a été si rapide que les sept astronautes n'ont pas eu le temps d'abaisser les visières de leurs casques.

La navette spatiale s'est désintégrée à 20 km d'altitude au-dessus du Texas alors qu'elle se préparait à atterrir au centre spatial Kennedy, en Floride. Un trou dans la protection thermique de l'orbiteur, causé par l'impact d'un morceau de mousse isolante au décollage, est à l'origine de la catastrophe.

De l'air brûlant s'est injecté par cet orifice à l'intérieur du vaisseau, en faisant aussitôt fondre la structure. Le bloc cabine de Columbia s'est alors détaché et a commencé sa chute. Une rapide dépressurisation a fait perdre connaissance à l'équipage, qui n'avait alors plus aucune chance de réchapper à l'accident.

Selon de nouvelles analyses, les harnais des astronautes n'ont pas correctement fonctionné et leurs casques ne leur protégeaient pas correctement la tête. L'enquête a également découvert des problèmes au niveau des sièges et des parachutes du bloc cabine, qui ne peuvent s'ouvrir si l'équipage est inconscient.

L'agence spatiale américaine minimise toutefois ses conclusions et affirme que même si ces équipements de sécurité avaient fonctionné correctement, les circonstances de l'accident étaient bien trop défavorables pour que l'équipage ait eu la moindre chance de survie.

Le document, qui s'appuie largement sur les conclusions du volumineux rapport d'enquête rédigé six mois après l'accident, recommande néanmoins la conception de nouvelles combinaisons spatiales davantage automatisées et mieux intégrées aux futurs vaisseaux spatiaux de la Nasa.

L'agence prévoit le retrait des trois navettes encore en service dès la fin, prévue en 2010, de la construction de la Station spatiale internationale. Le module Orion et le lanceur Arès, qui doivent notamment permettre à des astronautes de retourner sur la Lune, sont en cours de conception.

Irene Klotz, version française Gregory Schwartz[/justify]

Source: http://fr.news.yahoo.com/4/20081231/tsc-espace-columbia-011ccfa.html

-----------------------------------------------------

La Nasa détaille les derniers moments de l'équipage de Columbia en 2003

(http://i41.tinypic.com/wjtp52.jpg)
Les membres de l'équipage de la navette ...



 Jean-Louis SANTINI

[justify]Les astronautes de la navette Columbia ont réalisé qu'il y avait un problème lors de leur descente en février 2003, le pilote ayant tenté de reprendre le contrôle sans savoir que c'était en vain et peu avant que l'orbiteur ne se désintègre au-dessus du Texas, selon le rapport final de la Nasa sur la catastrophe publié mardi. [/justify]



[justify]Tout est allé très vite. Les sept membres d'équipage dont un Israélien n'ont même pas eu le temps de fermer la lisière de leur casque, relèvent les auteurs du rapport de 400 pages qui clôt l'enquête et émet 30 recommandations pour améliorer la survie des astronautes dans la capsule Orion, successeur de la navette devant voler à partir de 2014.[/justify]
[justify]"L'astronaute du siège numéro deux a tenté de redémarrer les moteurs auxiliaires (GAP) 2 et 3 en réaction à une chute de la pression hydraulique (...) et ces manoeuvres ont eu lieu peu après 14:00:05 GMT et ce avant la perte de connaissance" de l'équipage sous l'effet de la dépressurisation de la cabine, peut-on lire dans le document.

Columbia s'est désintégré à environ 20.000 mètres d'altitude alors qu'elle revenait d'une mission orbitale de 16 jours et devait atterrir peu après en Floride.

L'accident a résulté d'une fissure dans la protection thermique de l'aile gauche dans laquelle s'est engouffré l'air brûlant sous l'effet du frottement à grande vitesse, faisant fondre la structure interne en aluminium.

Cette brèche avait été provoquée par l'impact d'un morceau de mousse isolante détaché du réservoir externe de la navette peu après le lancement.

Dans ce rapport, la Nasa a conclu que les ceintures de sécurité, les combinaisons spatiales et les casques des sept astronautes tués n'avaient pas bien fonctionné.

"Les casques non intégrés et le manque de maintien du buste ont entraîné des blessures et des traumatismes fatals" sous l'effet des mouvements violents de la navette hors contrôle et ce juste avant sa désintégration, écrivent les auteurs du document.

Ils recommandent que "les combinaisons de survie des astronautes soient conçues comme un système intégré répondant à plusieurs points faibles". Le rapport cite entre autres l'exposition à des températures extrêmes, la décompression, l'impact du vent à haut altitude, le contact avec des produits chimiques dangereux.

"Les nouvelles combinaisons qui seront utilisées dans la future capsule Orion en développement n'auront pas les problèmes de ceux utilisés dans les navettes car elles permettront aux astronautes d'être complètement isolés du reste de la cabine durant toutes les phases critiques du vol", a expliqué Wayne Hale, haut responsable de la Nasa, durant une conférence de presse téléphonique.

"Ce n'était donc pas un problème lié à l'équipage (de Columbia) mais un problème fondamental de conception des combinaisons et nous avons bien l'intention de régler cela dans l'avenir", a-t-il ajouté.

Wayne Hale a toutefois souligné qu'une telle combinaison spatiale entièrement intégrée (avec le siège) n'aurait pas fait de différence dans l'accident de Columbia, le véhicule s'étant désintégré.

Le rapport relève aussi que le système actuel de protection des astronautes comprend bien un parachute, mais qui doit être actionné manuellement. La Nasa préconise pour l'avenir des systèmes d'ouverture automatique.

A la suite de l'accident de Columbia, la Nasa a procédé à d'importantes modifications pour réduire ce risque et mis en place des procédures d'inspection en orbite pour détecter des dégâts éventuels au bouclier thermique des trois navettes de la flotte.

La catastrophe de Columbia était le deuxième accident d'une navette depuis le lancement de ce programme en avril 1981. Challenger avait explosé peu après son décollage en janvier 1986, tuant les sept occupants.

Les navettes seront retirées du service en 2010 après la fin de la construction de la Station spatiale internationale (ISS).[/justify]

Source: http://fr.news.yahoo.com/2/20081231/tts-la-nasa-detaille-les-derniers-moment-c1b2fc3.html


-----------------------------------------------------------------

(http://i43.tinypic.com/b3od9z.jpg)

Columbia: la Nasa publie des recommandations pour la sécurité des équipages
Hier, 23h57


[justify]La Nasa a publié mardi le rapport définitif sur l'accident de la navette spatiale Columbia le 1er février 2003 dans lequel l'agence fait notamment des recommandations pour améliorer les chances de survie des astronautes dans les futurs vaisseaux spatiaux.


Dans une description très détaillée des derniers moments des sept membres d'équipage de Columbia, qui s'est désintégrée lors de son retour dans l'atmosphère après une mission orbitale, la Nasa conclut que les ceintures de sécurité, les combinaisons spatiales et les casques des sept astronautes tués n'ont pas bien fonctionné.

Le rapport reconnaît ne pas avoir déterminé avec certitude si les astronautes étaient déjà morts ou inconscients du fait de la dépressurisation soudaine de la cabine avant que l'orbiteur ne perde le contrôle et se disloque en plusieurs morceaux.

Dans la mesure où les ceintures de sécurité n'ont "pas fonctionné, les astronautes inconscients ou déjà morts ont subi les mouvements de rotation sans que la partie supérieure de leur corps soit suffisamment attachée", écrivent les auteurs du document.

"Les casques non-intégrés et le manque de maintien du buste ont entraîné des blessures et des traumatismes fatals" sous l'effet des mouvements violents de la navette hors contrôle et ce juste avant sa désintégration, ajoutent-ils.

Ils recommandent que "les combinaisons de survie des astronautes soient conçues comme un système intégré répondant à plusieurs points faibles". Le rapport cite entre autre l'exposition à des températures extrêmes, la décompression, l'impact du vent à haut altitude, le contact avec des produits chimiques dangereux.

"Les nouvelles combinaisons qui seront utilisées dans la future capsule Orion en développement n'auront pas les problèmes de ceux utilisés dans les navettes car elles permettront aux astronautes d'être complètement isolés du reste de la cabine durant toutes les phases critiques du vol", a expliqué Wayne Hale, haut responsable de la Nasa durant une conférence de presse téléphonique.

"Ce n'était donc pas un problème lié à l'équipage (de Columbia) mais un problème fondamental de conception des combinaisons et nous avons bien l'intention de régler cela dans l'avenir", a-t-il ajouté.

Orion, développée dans le cadre du programme +Constellation+ de retour sur la Lune et de missions habitées vers Mars, doit succéder à la navette à partir de 2014. Orion revient au concept Apollo: lancement de la capsule en haut d'une fusée et retour sur la Terre avec des parachutes.

Wayne Hale a aussi estimé qu'une telle combinaison spatiale entièrement intégrée n'aurait pas fait de différence dans l'accident de Columbia, le véhicule s'étant désintégré.

Le rapport relève aussi que le système actuel de protection individuelle des astronautes comprend bien un parachute, mais qui doit être actionné manuellement. La Nasa préconise pour l'avenir des systèmes d'ouverture automatique.

Columbia s'était désintégrée après que l'air brûlant, sous l'effet du frottement à grande vitesse, se fut engouffré dans un trou dans le bord d'attaque de son aile gauche, faisant fondre la structure interne en aluminium.

Cette brèche avait résulté de l'impact d'un gros morceau de mousse isolante détaché du réservoir externe après le lancement.

A la suite de cet accident, la Nasa a procédé à d'importantes modifications pour réduire ce risque et mis en place des procédures d'inspection en orbite pour détecter des dégâts éventuels au bouclier thermique des trois navettes de la flotte.

La catastrophe de Columbia était le deuxième accident d'une navette depuis le lancement de ce programme en avril 1981.

Challenger avait explosé peu après son décollage le 28 janvier 1986, tuant les sept membres d'équipage.

Les navettes seront retirées du service en 2010 après la fin de la construction de la Station spatiale internationale (ISS).[/justify]

Source: http://fr.news.yahoo.com/2/20081230/tsc-columbia-la-nasa-publie-des-recomman-c2ff8aa.html
Titre: Space Shuttle Reentry Landing Video (Columbia)
Posté par: titilapin2 le 01 Janvier 2009 à 10:55:50
Reconstitution des derniers instants de la navette:

Sans commentaire pour ces héros de la conquête spatiale.

Lapin

Space Shuttle Reentry Landing Video (Columbia)


Space Shuttle Columbia's disasterous reentry "realtime" video reconstruction. Compilation of the amateur videos by Chris Valentine. More videos at www.chrisvalentines.com

Space Shuttle Reentry Landing Video (Columbia)
http://www.youtube.com/watch?v=uY1KPHzoYw0
Titre: Re : Re : Navette spatiale
Posté par: Light_angel le 01 Janvier 2009 à 13:31:19

5 mois dans l'espace pour ravitailler ISS...

Vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup ?

N'y aurait il pas eu d'autres missions "cachées" ?

Bonjour et tous mes voeux à toutes et à tous.

Pour répondre à ta question dificultnspa, je pense qu'il y a des choses graves que l'on nous cache et qu'il doit y avoir d'autres missions importantes en cours.

Avez-vous vu sur le net tout ce qui passe avec les satellites, la station spatiale internationale, Hubble et Phoënix ?

Toute cette agitation dans l'espace, la multiplication des missions et le nombre de pays qui se joignent à ces missions spatiales, ne me dit rien qui vaille !!!

De plus toutes les autres planètes de notre système solaire se réchauffent et la terre connaît actuellement de graves perturbations au niveau de ses pôles magnétiques. Une inversion des pôles magnétiques de la Terre qui serait en cours semble être envisagée par certains scientifiques.

Qu'en pensez-vous ?

Ici en prime la découverte d'une nouvelle planète avec une orbite très elliptique :
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6263.0

Titre: La Nasa pourrait prolonger la navette jusqu’en 2012
Posté par: titilapin2 le 07 Janvier 2009 à 22:59:29
La Nasa pourrait prolonger la navette jusqu’en 2012

(http://i39.tinypic.com/290yl20.jpg)
Le décollage de Discovery le 31 mai 2008. Crédit : Nasa/Ciel et Espace Photos


[justify]Les navettes spatiales américaines, censées être à la retraite en 2010, pourraient voler quelques années de plus.  

Un rapport interne à la Nasa, dévoilé par le magazine américain "Space News" du 5 janvier 2009, étudie en effet la possibilité

Le premier scénario nécessiterait une rallonge budgétaire de 5 milliards de dollars (Md$) et n'affecterait pas l'objectif de l'agence américaine d'envoyer des hommes sur la Lune en 2020. En revanche, le second scénario, d'un coût de 11 Md$, repousserait ce retour à la Lune de plusieurs années.


Pour la première option, le plan de vol des navettes serait le suivant : 4 tirs en 2009 et en 2010, 3 en 2011 et un seul la dernière année. La seconde option envisage 10 vols de plus, au rythme de 3 par an à partir de 2010. À noter que les deux scénarios augmenteraient les risques de perdre un véhicule spatial, ou pis, son équipage.


Le patron de la Nasa Michael Griffin avait commandé ce rapport en août 2008. Parmi les politiques, des voix s'élevaient déjà contre l'arrêt des navettes en 2010. La mesure laissait en effet un trou de cinq ans sans vaisseau américain pour desservir la station spatiale. Avant son élection, le nouveau président Barack Obama lui-même s'était déclaré hostile à cette décision et ouvert à un ou deux vols supplémentaires des navettes. La Nasa semble donc avoir été sensible à ces protestations.[/justify]

Julien Bourdet, le 6 janvier 2009

Source: http://www.cieletespace.fr/evenement/2681_la-nasa-pourrait-prolonger-la-navette-jusqu-en-2012 (http://www.cieletespace.fr/evenement/2681_la-nasa-pourrait-prolonger-la-navette-jusqu-en-2012)
Titre: Julie Payette prête pour son prochain voyage
Posté par: titilapin2 le 07 Janvier 2009 à 23:14:32
Publié le 22 décembre 2008 à 20h00 | Mis à jour le 22 décembre 2008 à 20h47


Julie Payette prête pour son prochain voyage

(http://i43.tinypic.com/346rqe9.jpg)
[justify]Julie Payette retournera dans l'espace à la mi-mai à bord de la navette Endeavour. Elle agira à titre d'ingénieure de bord lors de sa mission de 16 jours.

Photo: PC La Presse Canadienne
Longueuil
 

Julie Payette se dit prête pour son premier périple en dix ans vers la Station spatiale internationale, prévu en mai prochain.

«Mon mari, Billie Flynn, est pilote d'essai principalement pour l'aviation militaire, alors il fait un travail pas mal plus risqué que le mien», a affirmé l'astronaute québécoise, lundi, en entrevue.

M. Flynn a également servi au sein des Forces canadiennes pendant 23 ans et a effectué des missions de combat au-dessus du Kosovo et de l'ex-Yougoslavie.

Mme Payette a ajouté qu'il était «très ordinaire» pour ses deux garçons, âgés de 5 et 15 ans, d'avoir une mère qui se déplace dans l'espace en navette spatiale et un père qui pilote de «très rapides» avions à réaction.


«La plupart des jeunes autour d'eux ont aussi des parents qui sont issus du milieu (de l'espace), alors ils ne sont pas différents des autres», a-t-elle affirmé.

Mme Payette a précisé que ses fils trouvaient plus intéressant de parler à des vedettes rock ou encore à des joueurs de hockey et de basketball.

L'astronaute âgée de 45 ans retournera dans l'espace à la mi-mai à bord de la navette Endeavour. Elle agira à titre d'ingénieure de bord lors de sa mission de 16 jours.

Mme Payette sera responsable des opérations robotiques. Elle aura notamment l'occasion de manipuler trois différents bras robotiques, soit le Canadarm, le Canadarm2 et le bras japonais, à bord la navette et de l'ISS.

«(Il s'agit) de l'une des dernières très grandes missions de construction de la Station spatiale internationale», a-t-elle indiqué.

«Nous allons avoir cinq sorties dans l'espace et nous allons manipuler trois bras robotiques différents.»

Le dernier voyage dans l'espace de Mme Payette remonte à 1999, alors qu'elle est devenue la première Canadienne à visiter le laboratoire spatial.

À la suite de ce vol, Mme Payette a travaillé en Russie et en Europe pendant quatre ans afin de contribuer à la préparation de missions spatiales à venir.

Selon Mme Payette, un écart aussi long entre deux missions n'est pas inhabituel.

«L'essentiel du travail d'une mission spatiale se fait au sol, a-t-elle dit. La plupart de nos travailleurs sont au sol et ils passent des années à préparer les missions, et en tant qu'astronautes, nous prenons part à ça

Néanmoins, l'explosion de la navette Columbia, en février 2003, a compliqué le retour dans l'espace de Mme Payette.

À la suite de la tragédie, qui a fait sept morts, la NASA a attendu trois ans et demi avant de recommencer à envoyer des navettes dans l'espace.[/justify]


Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200812/22/01-812609-julie-payette-prete-pour-son-prochain-voyage.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200812/22/01-812609-julie-payette-prete-pour-son-prochain-voyage.php)


---------------------------------------

Publié le 21 décembre 2008 à 05h00 | Mis à jour le 21 décembre 2008 à 05h00


Julie Payette: une astronaute les pieds sur terre


(http://i39.tinypic.com/2v85shv.jpg)
Julie Payette est devenue en 1999 la première Québécoise à s'envoler dans l'espace, à bord de la navette Discovery.

Photo: PC   
 Mathieu Perreault La Presse
 

[justify]En mai, Julie Payette s'envolera à bord de la navette spatiale Endeavour. Depuis près d'un an, elle s'entraîne sans cesse en prévision de ce vol, dont le but est d'installer un laboratoire japonais à bord de la station spatiale. Mais pour le moment, l'astronaute de 45 ans revient au pays pour un Noël en famille.

Q Vouliez-vous devenir astronaute quand vous étiez enfant?


R Oui, mais c'était un souhait comme ça, comme en font beaucoup d'enfants. Mes premiers souvenirs de l'espace, c'était dans le gymnase où on nous montrait des images d'Apollo. Mes parents m'ont dit que, quand Armstrong a fait ses premiers pas sur la Lune, en 1969, j'étais probablement couchée. Je me souviens de la jeep lunaire, mais ça, c'était plus tard, dans les dernières missions.



Q Comment se déroule votre entraînement?

R Depuis septembre, ça a déboulé. Il y a beaucoup d'entraînement, nous sommes dans le simulateur presque tout le temps.

Q Vous sentiez-vous rouillée?

R Pas trop. Ça fait plusieurs années que je suis capcom (responsable des communications au sol durant les missions), alors je suis toujours dans les opérations, les protocoles, je fais beaucoup de simulations de problèmes, d'erreurs et de défaillances. On ne perd pas la main. Quand on recommence un entraînement, on se requalifie pour tous les systèmes de la navette. J'ai fait une douzaine d'examens après ma nomination en février dernier.

Q Quel examen est le plus difficile?

R L'examen de robotique est très difficile. On doit par exemple évaluer la trajectoire à suivre pour ramener un astronaute qui a un problème durant une sortie spatiale. Il y a un système secondaire de pressurisation, mais il ne dure que 20 minutes. D'habitude, les mouvements des mains robotiques sont vérifiés et revérifiés par des équipes de gens très, très brillants mais, durant l'examen, il faut décider seul et rapidement. Et si on coule à l'examen, on ne part pas.

Q Vous êtes-vous déjà retrouvée dans une situation dangereuse?


R Dans des petits avions, j'ai vécu toutes sortes de situations. C'est pour ça que les astronautes doivent continuer à en piloter. Si on rate une procédure dans un simulateur, on ne meurt pas. Mais dans un avion, l'impact est réel. J'ai déjà été dans un avion qui a eu du givre sur les ailes alors que je ne m'y attendais pas. J'ai déjà été frappée par la foudre en avion, j'ai déjà perdu un moteur.

Q Frappée par la foudre?

R J'étais dans un jet d'entraînement T38, au-dessus du Tennessee, il y a deux ou trois ans. On voyait au radar qu'on se rapprochait d'une cellule orageuse importante. On essayait de joindre les contrôleurs au sol, mais il y avait trop de trafic. On s'est trop rapprochés et j'ai senti deux décharges électriques à travers les boucles du harnais du parachute du siège éjectable, qui passe juste dans l'aine. On a dévié tout de suite sans attendre le O.K. des contrôleurs.

Q Avez-vous eu peur?


R Non. On a peur quand on est dans une situation qu'on ne connaît pas. À l'entraînement, on refait les mêmes gestes d'urgence 20 fois, alors quand vient le temps, on sait quoi faire. Ensuite, comme tout être humain, quand l'adrénaline tombe, on se dit : « Wow, j'ai été frappée par la foudre. » C'est pour ça que je ne vole jamais en monomoteur dans les nuages : c'est une situation inconfortable parce que je n'ai pas le contrôle. Le principe d'un monomoteur, c'est que si le moteur flanche, on atterrit rapidement. Si les nuages sont bas, ce n'est pas nécessairement possible. Je prends encore souvent mon Cessna, mais j'attends de bonnes conditions météo.

Q L'entraînement va-t-il s'intensifier?

R Oui. On va simuler chaque jour de vol avec l'équipe au sol - l'arrimage, la séparation, avec des imprévus - et il y aura aussi des simulations d'urgences graves comme une dépressurisation ou un incendie. De 40 à 50 heures de simulation sont prévues chaque semaine. Et en plus on doit faire des vols d'entraînement en Californie, en Floride et au Texas, d'où on revient tard le soir.

Q Voyez-vous vos enfants, à travers tout ça?

R On essaie de libérer les fins de semaine et, autant que possible, les soirées. On essaie de prévoir pour expliquer aux enfants quand on ne sera pas là. Par exemple, en février, nous irons quelques jours au Japon.

Q Quels sont vos projets pour les Fêtes?

R On a congé, alors je vais revenir au Canada pour passer les Fêtes avec ma famille au Québec et celle de mon mari en Ontario. Je n'ai pas le droit de skier, par contre. Il y a toute une liste de sports, comme le motocross ou l'avion acrobatique, que les astronautes ne doivent pas pratiquer durant les 12 mois précédant leur départ. Normalement, j'aime le ski alpin, et je fais la traversée de la Gaspésie en ski de fond.

Q Quels sont vos souvenirs des Noëls de votre enfance?

R J'avais une très, très grande famille étendue. On faisait le réveillon et, le 25, on allait voir mes grands-parents paternels et maternels. On était chanceux, ils habitaient les uns en face des autres à Montréal, on n'avait qu'à traverser la rue. J'ai longtemps chanté dans un choeur polyphonique, de l'âge de 8 ans jusqu'à 16 ans, et toute la famille venait m'entendre à la messe de minuit, à la cathédrale de Montréal.

Q Êtes-vous croyante?

R Je préfère ne pas répondre.[/justify]

Source: http://www.cyberpresse.ca/dossiers/les-grandes-entrevues/200812/20/01-812243-julie-payette-une-astronaute-les-pieds-sur-terre.php (http://www.cyberpresse.ca/dossiers/les-grandes-entrevues/200812/20/01-812243-julie-payette-une-astronaute-les-pieds-sur-terre.php)
Titre: Ces jours qui ont changé le monde. Hindebourg et navette Challenger
Posté par: titilapin2 le 11 Janvier 2009 à 12:43:24
[justify]Ces jours qui ont changé le monde. Désastre dans le ciel. chaîne Histoire

Genre : Documentaire
Date de sortie : 2003
Durée : 52 mn

Résumé :

L'histoire de l'aviation fait état d'une longue liste de tragédies humaines et de catastrophes techniques. Le désastre du dirigeable Hindenburg et l'explosion spectaculaire de la navette spatiale Challenger illustrent les dangers qui ont jalonné la conquête des airs.


Caractéristiques techniques :


Pays : Grande-Bretagne
- Nationalité : britannique
- Année de réalisation : 2003
- Durée : 52 mn -
 Titre original : Days That Shook the World  [/justify]

admn : vidéos indisponibles
Titre: Barack Obama retardera-t-il la retraite des navettes spatiales ?
Posté par: titilapin2 le 14 Janvier 2009 à 22:33:14
Le 13 janvier 2009 à 17h34
 
Barack Obama retardera-t-il la retraite des navettes spatiales ?

[justify]Par Jean Etienne, Futura-Sciences


Le futur président Barack Obama manifeste son inquiétude devant le délai de cinq années qui s'écoulera entre la fin de l’exploitation de la flotte des navettes spatiales et la mise en service de leur successeur, le vaisseau Orion. Mais repousser la retraite des navettes coûterait trois milliards de dollars par an...  


Si le plan actuel est retenu, les Etats-Unis ne disposeront plus d’accès à l’espace de 2010 à 2015 et dépendront des vaisseaux russes Soyouz pour acheminer leurs propres astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale. La situation n’est pas sans inquiéter le président élu Barack Obama, ainsi que la plupart des membres du Congrès.
De plus, on ne peut pas écarter le risque d’un retard dans la mise au point du vaisseau Orion (programme Constellation), dont le premier exemplaire – en réalité une maquette grandeur nature – s’était spectaculairement écrasé au sol lors d’un essai du système de parachutes. Quant au lanceur Ares, qui n’a jamais volé, sa conception, basée sur l'amélioration d'un accélérateur à poudre de l’actuelle navette ayant lui-même connu des déboires, ne rassure pas tout le monde. Aussi pour la plupart des observateurs, l’année 2016 paraît plus probable pour le premier vol opérationnel, et encore…


(http://i41.tinypic.com/2ivii36.jpg)
Le vaisseau Orion, reconnaissable à ses panneaux solaires ronds, amarré à la Station Spatiale Internationale. Crédit Nasa


Garder les navettes ou accélérer Orion ?  

Aussi Barack Obama a-t-il demandé d’examiner la possibilité de retarder la mise à la retraite des actuelles navettes. Nul doute que les possibilités toujours réelles de querelles politiques entre la Russie et les Etats-Unis, ainsi que le risque d’embargo qui pourrait en résulter, alimentent les inquiétudes présidentielles.

Michael Griffin, administrateur général de la Nasa, reconnaît avoir déjà examiné cette possibilité. Mais selon lui, maintenir les navettes en vol coûterait à la Nasa trois milliards de dollars supplémentaires par an, alors que la même somme permettrait d’avancer le premier lancement d’Orion d’un an. La fabrication d’Arès, à elle seule, coûtera environ 2,7 milliards de dollars.

On en reparlera certainement après l’intronisation de Barack Obama le 20 janvier prochain ainsi que du nouveau Congrès américain.

(http://i40.tinypic.com/v6m4ao.jpg)
De conception moins ambitieuse que la navette, le futur vaisseau Orion sera néanmoins capable de rejoindre l’orbite lunaire. Crédit Nasa
[/justify]

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/barack-obama-retardera-t-il-la-retraite-des-navettes-spatiales_17920/ (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/barack-obama-retardera-t-il-la-retraite-des-navettes-spatiales_17920/)
Titre: La navette Discovery installée sur son pas de tir
Posté par: titilapin2 le 15 Janvier 2009 à 22:09:44
[justify]Publié le 14 janvier 2009 à 16h25 | Mis à jour le 14 janvier 2009 à 16h25


La navette Discovery installée sur son pas de tir

(http://i41.tinypic.com/14o6gxh.jpg)
La Nasa a installé la navette spatiale Discovery sur son pas de tir au Centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral en Floride, mercredi.

Photo: AP Associated Press Cap Canaveral, Floride
 

La Nasa a installé la navette spatiale Discovery sur son pas de tir au Centre spatial Kennedy, à Cap Canaveral (Floride), mercredi dans le cadre des préparatifs d'un vol vers la Station spatiale internationale (ISS) prévu en février.

Sept astronautes doivent décoller le 12 février avec des panneaux solaires destinés à l'ISS. Au cours de la mission, l'équipage doit effectuer quatre sorties dans l'espace, installer les nouveaux équipements et effectuer des travaux de maintenance.

La navette spatiale pourrait aussi apporter à la station une machine conçue pour recycler l'urine des astronautes en eau potable, à condition toutefois que celle-ci soit au point. Un appareil similaire avait été acheminé sur l'ISS en novembre, mais ne fonctionne pas.

Un des membres d'équipage de Discovery, le Japonais Koichi Wakata, remplacera un des occupants actuels du complexe orbital, devenant du coup le premier ressortissant de son pays à séjourner dans l'ISS.

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200901/14/01-817587-la-navette-discovery-installee-sur-son-pas-de-tir.php (http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200901/14/01-817587-la-navette-discovery-installee-sur-son-pas-de-tir.php)

Titre: Livraison d'équipement : Un vaisseau cargo russe s'amarre à l'ISS
Posté par: titilapin2 le 13 Février 2009 à 22:25:43
[justify]Livraison d'équipement : Un vaisseau cargo russe s'amarre à l'ISS  
La Presse Canadienne 
13/02/2009 08h33   

(http://i43.tinypic.com/4ujssg.jpg)

Un vaisseau-cargo russe sans équipage s'est amarré sans incident aujourd'hui à la Station spatiale internationale pour livrer différents équipements à ses trois membres d'équipage.

Un porte-parole de la mission de contrôle a précisé que l'amarrage s'était déroulé sans erreur, sur mode automatique. Le vaisseau Progress M-66 avait décollé mardi, propulsé par une fusée Soyouz-U depuis le Kazakhstan.

Le vaisseau-cargo a livré environ 2,5 tonnes d'eau, de nourriture, de carburant, d'oxygène et d'autres fournitures, ainsi qu'une seconde combinaison spatiale, de fabrication russe, pour les sorties dans l'espace.

Les astronautes américains Michael Fincke et Sandra Magnus sont actuellement à bord de la Station spatiale, avec le Russe Youri Lonchakov. L'équipage devrait passer à six membres avant la fin de l'année. [/justify]

 
Source: http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/archives/2009/02/20090213-083358.html
Titre: objectif 2020- retour sur la lune
Posté par: leon555 le 17 Juillet 2009 à 23:35:42
Il y a 40 dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969 neil amstrong et buzz aldrin se sont posé sur la lune, lancée par john Fitzgerald Kennedy le 25 mai 1961 et assasiné à dallas en 1963.
de nos jours, aucune puissance spaciale n'est aujourd'hui en mesure de retourner sur la lune, et encore moins dans des délai si bref. Alors que les Etats Unis ont relancé un programme lunaire en 2004 celui-ce ne devrais aboutir qu'en 2020 ! au minimun car personne ne peut jurer que l'agenda sera tenu.
deux lanceurs serons prévu la fusée saturne 5 d'apollo va être remplacée par deux lanceurs: ares 1 pour mettre en orbite la capsule Orion et les astronautes, ares 5 pour le module altair et l'etage de propusion translunaire.
Des objectifs bien plus ambitieux que ceux d'apollo !
capsule orion emportera 4 hommes.
autonomie: 21 jours
alimentation: panneau solaires
diametre: 5metres
volume habitable: 9m"
hauteur:8.1m
masse : 21,2tonnes

capsule apollo
emportait 3 hommes.
autonomie  : 14 jours
alimentation: pile à combustible
dfiamètre: 3.9m
volume habitable: 5.9m3
hauteur 11 m
masse: 30.3t
source: science&vie n°1102
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - station ISS - Orion
Posté par: Nemo492 le 18 Juillet 2009 à 00:10:11
@ Leon :
c'est plein de bonnes intentions, mais c'est rédigé n'importe comment.
Exemple, cette phrase ne tient pas debout :

"Il y a 40 dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969 neil amstrong et buzz aldrin se sont posé sur la lune, lancée par john Fitzgerald Kennedy le 25 mai 1961 et assasiné à dallas en 1963."

En outre les correcteurs d'orthographe existent, tu dois t'en servir.
Egalement, tu avais placé ça dans une rubrique "Ovnis" (?)
Avant de prétendre ouvrir des sujets,
il faut mieux préparer ta présentation.
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - station ISS - Orion
Posté par: spud19 le 08 Février 2010 à 15:54:34
Je ne sais pas si c'est le bonne endroit pour poster, mais j'ai pas trouvé mieux :

24 ans après, un film amateur de l'explosion de la navette Challenger émerge.

New Video Of Challenger Explosion . NASA Space Shuttle
New Video Of Challenger Explosion . NASA Space Shuttle (http://www.youtube.com/watch?v=RMfXAVM4Bl8#)

source : http://www.huffingtonpost.com/2010/02/04/challenger-disaster-new-f_n_449263.html (http://www.huffingtonpost.com/2010/02/04/challenger-disaster-new-f_n_449263.html)
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - station ISS - Orion
Posté par: gros-chacal le 08 Février 2010 à 16:59:44
 N.A.S.A =  Nous. Avions .Sept . Astronautes.

Gros-Chacal.
Titre: Re : Navette spatiale - Endeavour - station ISS - Orion
Posté par: dificultnspa le 08 Février 2010 à 20:47:03
NASA - un ovni tout près de ISS 05.02.10

NASA - un ovni tout près de ISS 05.02.10Try our new player
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xc4euu" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/xc4euu_nasa-un-ovni-tout-pres-de-iss-05-02_tech" target="_blank">NASA - un ovni tout pr&egrave;s de ISS 05.02.10[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/Revolman" target="_blank">Revolman[/url][/embed]

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: dificultnspa le 10 Mars 2010 à 22:17:35
www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace
admn : image indisponible

Publié le 09 mars 2010 à 18h09
Agence France-Presse
Washington

(http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/201003/09/153271-prochain-vol-navette-discovery-station.jpg)
Le prochain vol de la navette Discovery vers la Station spatiale internationale est prévu pour le 5 avril.
Photo: AP

Les trois navettes spatiales américaines dont la mise hors service est prévu fin 2010 pourraient effectuer des vols supplémentaires sans que cela ne pose de problème technique, a indiqué mardi le responsable du programme, John Shannon.

La seule question est celle du coût, a-t-il ajouté, notant que la NASA dépensait quelque 200 millions de dollars par mois, soit 2,4 milliards par an, pour maintenir les trois navettes opérationnelles, qu'elles volent ou non.

«Je pense que la vraie question à laquelle la NASA et le pays doivent répondre est celle du coût», a-t-il dit lors d'une conférence de presse sur le prochain vol de la navette Discovery (STS-131) vers la Station spatiale internationale (ISS) prévu le 5 avril. Il ne restera ensuite que trois vols de l'orbiteur après 29 ans de service. La première navette avait été lancée en avril 1981.

Le président Barack Obama a confirmé la fin des vols de navettes au 30 septembre 2010, marquant la fin de l'année fiscale, dans son projet de budget 2011 transmis au Congrès fin janvier. Il y annonçait aussi l'annulation du programme Constellation lancé en 2004 par son prédécesseur George W. Bush.

Constellation prévoyait un retour des Américains sur la Lune vers 2020 et, au-delà, des vols habités vers Mars.

Plusieurs membres du Congrès américain ont exprimé leur volonté de maintenir les navettes en activité plus longtemps pour réduire la période durant laquelle les États-Unis dépendront exclusivement des vaisseaux russes Soyouz pour que leurs astronautes accèdent à l'ISS.

La mise au point d'un nouveau lanceur américain capable d'acheminer des astronautes vers l'ISS est attendu au plus tôt en 2015. Cette date est encore plus incertaine depuis l'abandon du projet de lanceur Ares 1 du programme Constellation.

Le président Obama entend, dans sa nouvelle approche des vols spatiaux habités, encourager le secteur privé à mettre au point des lanceurs capable de mettre des astronautes sur orbite basse à moindre coût.

La sénatrice républicaine du Texas Kay Bailey Hutchison, influente au Sénat en matière spatiale, a déposé un projet de loi la semaine dernière prévoyant une prolongation des vols de navettes.


[/quote]



Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: poweriser le 06 Avril 2010 à 22:28:23
Bonjour

L'astronaute japonais Soichi Noguchi prend énormement de photos depuis l'ISS, la dernière date de 4 heures et montre une aurore boréale causé par une tempête magnétique qui sévit actuellement sur l'ensemble de la planéte, tout ça est visible ici

http://twitpic.com/photos/Astro_Soichi (http://twitpic.com/photos/Astro_Soichi)

Quelques superbes clichés:
les pyramides d'égyptes
http://twitpic.com/170ftn/full (http://twitpic.com/170ftn/full)
une aurore boréale
http://twitpic.com/1do9r9/full (http://twitpic.com/1do9r9/full)
http://twitpic.com/1dfw9y/full (http://twitpic.com/1dfw9y/full)
Chez moi  ;D
http://twitpic.com/1aenno/full (http://twitpic.com/1aenno/full)

C'est juste magnifique... très sympa de ca part de partager ces cliché
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: dificultnspa le 16 Mai 2010 à 09:45:00
(http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif) (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/15/97001-20100515FILWWW00366-un-debris-orbital-menace-l-iss.php)
Citer
Un débris orbital menace l'ISS

AFP
15/05/2010 | Mise à jour : 08:02

La Nasa traque un débris orbital qui pourrait forcer la Station spatiale internationale (ISS) à faire une petite manoeuvre pour s'assurer d'éviter une collision, a dit un responsable de l'agence hier, tout en soulignant que ça ne posait pas un sérieux problème.

"Nous traquons un morceau de débris et nous avons averti l'équipage de la Station de se préparer à effectuer une manoeuvre", a dit Bill Gerstenmaier, le responsable des programmes spatiaux de la Nasa lors d'une conférence de presse après le lancement de la navette Atlantis vers l'ISS. "La situation est un peu plus inhabituelle en raison de l'amarrage prévu dimanche d'Atlantis à la Station ce qui fait que nous devons faire très attention à la manoeuvre que nous allons faire", a-t-il poursuivi.

"Mais ils (la Nasa) vont continuer à suivre ce débris durant les prochains jours pour bien comprendre sa nature et si un ajustement (de l'orbite) de l'ISS est nécessaire", a assuré le responsable de l'agence spatiale, précisant que ce serait dans ce cas dimanche.

La Nasa a répertorié et traque en permanence quelque 13.000 débris orbitant la Terre qui sont des dangers potentiels pour la Station, la navette et autres véhicules spatiaux, conduisant de temps à autres à des manoeuvres orbitales par mesure de précaution ou pour éviter une collision.




Liberation.fr (http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/05/la-nasa-va-envoyer-un-robonaute-vers-liss.html)
Citer
La Nasa va envoyer un Robonaute vers l'ISS

5 mai 2010
      
Un astronaute-robot dans la station spatiale ? C'est le projet de la Nasa, bien avancé puisqu'il pourrait rejoindre l'ISS en septembre prochain, à bord de la navette Discovery. Avec le Robonaute-2, conçu et réalisé en coopération avec General Motors, l'Agence américaine compte tester à bord de la station spatiale internationale un robot humanoïde - sans jambes pour l'instant - capable d'utiliser avec ses "mains" des outils conçus pour l'homme et de travailler à ses côtés. RD n'est pas encore R2D2, le robot polyglotte de Star Wars (enfer et damnation un internaute fan de la série me dit, "mais non c'est 6PO", dont acte), mais il sait déjà faire beaucoup de choses.


...


Titre: Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Karmayata le 16 Mai 2010 à 20:02:24
L'astronaute japonais Soichi Noguchi prend énormement de photos depuis l'ISS
Oh miracle, le ciel n'est pas totalement noir comme dans 99,99 % des cas !!! Noguchi doit utiliser un appareil magique... ;D

http://twitpic.com/1m5ou4 (http://twitpic.com/1m5ou4)
http://twitpic.com/1dfw9y/full (http://twitpic.com/1dfw9y/full)
Titre: Re : Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: -Vod- le 25 Mai 2010 à 08:47:48
Oh miracle, le ciel n'est pas totalement noir comme dans 99,99 % des cas !!! Noguchi doit utiliser un appareil magique... ;D

C'est surtout qu'il est dans l'ombre, il utilise donc des reglages avec tres grande sensibilité et une pause un peu plus longue que la normale pour la premiere image (12800 iso - 1/5s) et une sensibilité normale est pause tres longue pour la 2ème (200 iso - 13s). Rien de magique la dedans d'après moi, il est tout a fait normale quand ils prennent des photos du globe terrestre tres lumineux que l'espace apparaisse noir sans etoile, c'est une fause polémique ca. Un exemple semblabe sur terre : si on prend une photo de la lune sans qu'elle soit surexposée, on ne verra aucune étoile.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: verso le 26 Juillet 2010 à 11:28:02
Ovnis et extraterrestres: aucune rencontre (commandant de l'ISS)

Citer
Le commandant de la Station spatiale internationale (ISS), Alexandre Skvortsov a déclaré n'avoir jamais vu, depuis le début de son odyssée spatiale, d'ovnis ni de créatures extraterrestres, mais n'exclut pas pour autant la possibilité de leur existence.
"Mes collègues et moi n'avons jamais vu de "petits hommes verts", ni d'ovnis. D'ailleurs, ceux qui ont entrepris ce genre de voyage spatial avant nous n'ont jamais croisé nos semblables venant d'autres planètes. Mais peut-être qu'un jour…", a répondu avec une note philosophique le cosmonaute russe interrogé par RIA Novosti.
Les questions ont été expédiées au commandant Skvortsov dans le cadre du programme intitulé "Boîte postale de l'ISS" avec le concours du service de presse de l'Agence spatiale russe Roskosmos et par le musée mémorial de la cosmonautique de Moscou.
Le premier blogueur spatial Maxime Souraev, durant les six mois de son vol n'a jamais rencontré lui non plus de "messager d'autres mondes".
"Jusqu'à présent, je n'ai établi aucun contact avec des extraterrestres. Malheureusement, (et peut-être heureusement) je n'ai jamais vu d'ovni.
Cependant, il y a eu beaucoup de situations dans lesquelles un homme doté d'une imagination plus fertile que la mienne aurait pu les distinguer dans les débris spatiaux et dans des miettes de feuille de métal brillant au soleil", a écrit M. Souraev dans son blog.

http://www.alterinfo.net/Ovnis-et-extraterrestres-aucune-rencontre-commandant-de-l-ISS_a48215.html (http://www.alterinfo.net/Ovnis-et-extraterrestres-aucune-rencontre-commandant-de-l-ISS_a48215.html)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Karmayata le 26 Juillet 2010 à 15:18:54
c'est une fause polémique ca.
.oO(désolé je réponds un peu tard)Oo.
Disons que depuis l'ère Spoutnik jusqu'à nos jours, les images prises depuis l'espace montrant des étoiles (sondes ou humains) sont HYPER-RARISSIMES, et c'est un euphémisme. :-\

Alors j'ignore si les protagonistes ayant élaboré la vidéo ci-dessous sont totalement honnêtes.
C'est la même équipe qui a fait...
Citer
NASA's Alien Anomalies caught on film - A compilation of stunning UFO footage from NASA's archives
http://www.youtube.com/watch?v=WlLN_Jcg1pc
Cependant il est un fait que 99,99% des photographies orbitales/spatiales, même à notre époque, laissent à penser que c'en devient un luxe d'observer les étoiles dans ce cas. D'où mon 'étonnement' pour les liens dont il était question plus haut.

NASA: PROOF of image tampering
NASA: PROOF of image tampering (http://www.youtube.com/watch?v=22pk2polNeA#)

Et pourtant encore une fois, même lorsqu'il s'agit d'un 'amateur', par exemple celui qui a envoyé un appareil en orbite basse via un ballon, les images obtenues te donneraient raison. J'ai tenté la même expérience que les réalisateurs de la vidéo avec quelques photos référencées, mais je n'obtiens pas tout-à-fait le même résultat qu'eux. La vidéo date de 2008. Je me demande quelles références spécifiques ils ont utilisées. Enfin je n'affirme pas que c'est si facile que ça de prendre le temps de pose nécessaire, etc. Bon on parle là d'instruments techniques de pointe (avec toute l'expérience accrue et le progrès technologique durant un demi-siècle), pas l'appareil jetable chez le marchand de journaux. Si tout au moins 10% des photos montraient ces fameuses étoiles, ou a minima les 5 ou 10 plus lumineuses du ciel, mais quand il n'y a rien de rien durant plusieurs décennies dans 99,99% des cas, c'est vraiment dommage. D'autant plus que tout le monde sait bien qu'il n'y a absolument rien à cacher - dixit la NASA - relativement à l'orbite de la Terre, de la Lune, etc... Verrions-nous de temps en temps passer les mêmes choses en lumière 'visible' qu'en infra-rouge ? Mieux vaut ne pas prendre de risque...

UFO - NASA STS-63
UFO - NASA STS-63 (http://www.youtube.com/watch?v=yCQLMRvr_jc#)

TSS-1R "Tether Incident" - Shake-Reduction stabilization w/ UFO flightpath tracking (Long version)
TSS-1R "Tether Incident" - Shake-Reduction stabilization w/ UFO flightpath tracking (Long version) (http://www.youtube.com/watch?v=Q2DVeil21gc#)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 26 Juillet 2010 à 17:18:40
Toutes les vidéos originales de la Nasa ainsi que celles des missions russes présentant un intérêt sont sur la chaîne de Martyn Stubbs (secretnasaman) qui les a personnellement capturées lorsqu'il était en charge du réseau de télédistribution de Colombie Britannique.
A ce moment là, les transmissions vidéo des missions se faisaient encore en direct et en "clair", ce qui n'est plus le cas actuellement.
Généralement les vidéos d'ovnis des missions spatiales qui circulent sur internet sont extraites de celles de Stubbs.

http://www.youtube.com/user/secretnasaman (http://www.youtube.com/user/secretnasaman)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 27 Juillet 2010 à 14:36:37
Deux objets brillants flottent autour de la station spatiale internationale durant une EVA des cosmonautes russes Fyodor Yurchikhin et Mikhail Kornienko ce mardi.

Vidéo et article de CNN: http://edition.cnn.com/2010/TECH/innovation/07/27/space.walk.object/?hpt=T2#fbid=TSiCp6tixhp (http://edition.cnn.com/2010/TECH/innovation/07/27/space.walk.object/?hpt=T2#fbid=TSiCp6tixhp)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thx428 le 27 Juillet 2010 à 17:57:01
ça m'a tout l'air d'un débris vu la manière dont il flotte  ???
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 28 Juillet 2010 à 00:50:14
Ca m'en a tout l'air Thx, mais moi ça me sidère toujours de voir des débris dériver comme ça autour de l'ISS, et puis surtout je me demande d'où ça vient.
Ils n'ont pas l'air d'en savoir plus eux-même.
Titre: Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thx428 le 28 Juillet 2010 à 03:16:26
Ca m'en a tout l'air Thx, mais moi ça me sidère toujours de voir des débris dériver comme ça autour de l'ISS, et puis surtout je me demande d'où ça vient.
Ils n'ont pas l'air d'en savoir plus eux-même.

C'est clair que Houston donne l'impression d'une forte inquietude par rapport à ces débris mon ptit DT ;D
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: herveboy le 19 Octobre 2010 à 22:22:00
je ne connaissais pas ces images suivantes de la Nasa:

Top Ovnis NASA - NASA UFO Footage
admn : vidéo indisponible
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 20 Octobre 2010 à 04:34:54
Triangular UFO Capture - NASA TV. 17 Oct. 2010.
admn : vidéo indisponible


Edité pour actualisation du lien sous la vidéo.

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 20 Octobre 2010 à 11:18:33
Très intéressantes ces dernières vidéos, ces deux-là je ne les avais jamais vues, je vais d'ailleurs très certainement les regarder de plus près.
Ce fil-ci étant dédié plus spécifiquement au départ au programme spatial à proprement parler, ces vidéos auraient leur place à la suite du fil "Les transmissions secrètes des missions STS":
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,7994.msg168203.html#msg168203 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,7994.msg168203.html#msg168203)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Karmayata le 21 Octobre 2010 à 21:33:46
Une image ISS trouvée dans cette vidéo que vous avez déjà peut-être vue (à 4:10)...
Citer
Aliens in the NASA Archives - More Stunning NASA UFO Anomalies Captured On Film
http://www.youtube.com/watch?v=X-RPWhigpQg
Référence image : iss-013-e-40000
Lien : http://www.nasaimages.org/luna/servlet/detail/nasaNAS~16~16~107231~214014: (http://www.nasaimages.org/luna/servlet/detail/nasaNAS~16~16~107231~214014:)

admn : image indisponible

Et sur l'écran d'ordi...

(http://nsa20.casimages.com/img/2010/10/21/101021092947863638.jpg)

Un simple fond d'écran SF ou une photo prise quelque temps un peu plus tôt ?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 22 Octobre 2010 à 11:55:49
Ce doit être un fond d'écran, je ne vois pas le "cartouche" de la fenêtre.
Mais on appréciera leur "humour"...  ::)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: terango le 27 Octobre 2010 à 16:58:24
Lors du test "Pad Abort" de la capsule Orion au White Sands Missile Range en mai dernier, sur une photo, on aperçoit une sorte de sphère juste au-dessus (ou dans l'axe) du lieu du lancement.

(http://i61.servimg.com/u/f61/12/71/46/18/27827_10.jpg)

Je n'ai pas eu ni lu d'explication sur ça.   Bah ! C'est peut-être juste un ballon ?
Mais quel ballon et pourquoi ? Que je n'ai pas retrouvé sur d'autres photos, ni sous d'autres angles, ni à d'autres moments ...
Et, curieusement, on en retrouve d'autres très proches prises dans le même laps de temps où justement le haut de l'image est tronquée !!!
- http://www.denverpost.com/business/ci_15031229 (http://www.denverpost.com/business/ci_15031229)
- http://news.discovery.com/space/astronaut-escape-system-spaceship.html (http://news.discovery.com/space/astronaut-escape-system-spaceship.html)
- http://hdjones.wordpress.com/ (http://hdjones.wordpress.com/)
- http://mediab4u.blogspot.com/2010/05/nasa-catapults-new-orion-capsule-into.html (http://mediab4u.blogspot.com/2010/05/nasa-catapults-new-orion-capsule-into.html)
- http://www.cbc.ca/technology/story/2010/05/07/tech-space-nasa-orion-test.html (http://www.cbc.ca/technology/story/2010/05/07/tech-space-nasa-orion-test.html)
- ...

(http://extras.mnginteractive.com/live/media/site36/2010/0506/20100506__NASA-Orion-TestB~p1.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 27 Octobre 2010 à 18:34:58
Intéressant, as-tu essayé de faire une recherche via le moteur TinEye (http://www.tineye.com/) ?
Il est possible qu'il existe d'autres photos où l'objet apparait.

(http://i25.servimg.com/u/f25/14/25/08/53/orionu10.jpg)

J'en ai trouve deux autres mais je ne vois pas l'objet (retouchées ??).
Sinon toutes les autres sont coupées au bon endroit...

(http://i25.servimg.com/u/f25/14/25/08/53/high_l10.jpg)

(http://i25.servimg.com/u/f25/14/25/08/53/high_l11.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 27 Octobre 2010 à 18:59:46
Pour info, à l'analyse au JPEGsnoop, des données Exif de l'image où l'on voit l'objet le classent en "1" soit image retouchée.
Les deux autres que j'ai trouvées sont en "classe 4" soit, "incertain si retouchées..."
Je dirais possible fake pour celle que tu as proposée, mais je préfère attendre l'avis du spécialiste es images fixes, 11A.

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: -Vod- le 27 Octobre 2010 à 21:37:42
Il semble y avoir une 2 ème boule vers le bas de l'image :

admn : image indisponible

Hypothèse : Ces boules, si elles n'ont pas été ajoutées, ne sont peut-être pas au niveau de la fusée comme on pourrait le croire avec la boule du haut, mais plus proches du photographe. Est-ce que cela pourrait être des boules qui servent à signaler les lignes electriques ?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: elevenaugust le 27 Octobre 2010 à 23:04:30
Merci Terango pour les infos...

Citer
Est-ce que cela pourrait être des boules qui servent à signaler les lignes électriques ?

Excellente théorie, Vod, et les câbles électriques porteur de ces boules doivent être assez proches du photographe pour être ainsi dé-focalisées et ne pas être visibles sur les autres clichés, pris selon d'endroits différents.

Il me semble distinguer une ligne plus claire traversant la boule du bas pouvant correspondre à la ligne HT:

(http://img253.imageshack.us/img253/2548/htmissile.gif)

Une vue sur Google Earth pourrait peut-être confirmer la présence de telles lignes HT à proximité?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: -Vod- le 28 Octobre 2010 à 09:23:23
En regardant la 2 ème image, qui n'est pas prise du même endroit que celle sur laquelle on peut voir les boules, il y a bien des lignes electriques qui passe au nivau de la boule du bas.
admn : image indisponible

Pour moi il ne fait plus aucun doute que la boule du bas est bien une signalisation de ligne electrique.
Par contre je n'arrive pas à le confirmer pour la boule du haut.

Pour ce qui est de Google Earth, j'ai regardé mais rien de concluant, le site de lancement doit se trouver vers 32°24'24.4794" -106°24'24.8394 (launch complex 32)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: verso le 06 Novembre 2010 à 19:56:20
Une vidéo avant le décollage de Discovery STS-133 (ce 5 nov 2010) avec deux orbs qui apparaissent !

UFOs Discovery STS-133 (5_nov_2010).mp4
UFOs Discovery STS-133 (5_nov_2010).mp4 (http://www.youtube.com/watch?v=97yP77P4FIA#)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 07 Novembre 2010 à 00:24:56
Ils sont venus pour la fuite d'hydrogène apparue sur le réservoir externe ?  ::)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: salva52 le 07 Novembre 2010 à 10:24:04
En regardant bien, on en voit même quatre des orbs.
En analysant la vidéo, l'ordre d'apparition et de droite à gauche et pour la disparition aussi, elles ne se déplacent pas, forte chance que ce ne soit que des reflets.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 17 Novembre 2010 à 10:20:19
Du nouveau, vu sur le blog de Christian Macé (http://ovniparanormal.over-blog.com/)

La photo ici est tirée de la vidéo de l'ovni filmé par la Station Spatiale ISS ce 16 novembre 2010, à 15 heures 50...

Preuve irréfutable OVNIS UFO capture par ISS 16/11/2010 15h50
Preuve irréfutable OVNIS UFO capture par ISS 16/11/2010 15h50 (http://www.youtube.com/watch?v=2WKkXS3rTKQ#ws)

Commentaire de l'utilisateur: "Je viens de vous filmer une belle preuve d'ovni.ISS à interrompu immédiatement la liaison. Pourquoi ? ! snif "... :

Source : ici (http://ovniparanormal.over-blog.com/article-la-station-spatiale-iss-vient-de-filmer-un-ovni-ce-16-novembre-2010-61108354.html)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 17 Novembre 2010 à 11:21:25
C'est le petit point qu'il montre avec son curseur Tatan ?
Ils veulent peut-être aider, car là, c'est problèmes sur problèmes avec cette mission, c'est déjà la quatrième fuite qu'ils trouvent sur le réservoir.
Ils envisagent même de reporter cette mission.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 17 Novembre 2010 à 11:37:38
Oui DecemberTen.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: m4tt le 24 Février 2011 à 19:55:46
Le lancement de Discovery (STS 133) est prévu ce soir à 22h30 heures française !
Liens : http://www.ustream.tv/nasajpl2 (http://www.ustream.tv/nasajpl2) et EnjoySpaceTV (http://www.ustream.tv/channel/enjoyspacetv#) (offline pour l'instant)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 24 Février 2011 à 20:02:56
Ici :

http://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/index.html?param=public (http://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/index.html?param=public)

Pour télécharger le plugin Windows Media Player (pour firefox).


http://port25.technet.com/pages/windows-media-player-firefox-plugin-download.aspx (http://port25.technet.com/pages/windows-media-player-firefox-plugin-download.aspx)

21h46 (heure de paris) plus que 19min au compteur.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Andreas le 02 Mars 2011 à 20:35:22
Bonsoir

Des superbes photos de la station ISS par l'astronaute de l'ESA Paolo Nespoli

le nouveau module Tranquility
http://www.cieletespace.fr/files/image_du_jour/428386main_iss022e068726.jpg (http://www.cieletespace.fr/files/image_du_jour/428386main_iss022e068726.jpg)
Paris by night
http://sciences.blogs.liberation.fr/.a/6a00e5500b4a648833014e5f752622970c-400wi (http://sciences.blogs.liberation.fr/.a/6a00e5500b4a648833014e5f752622970c-400wi)

http://2.bp.blogspot.com/-tqZBfNCCHSU/TWKi2f5YjEI/AAAAAAAASKo/MvItma5IX_A/s1600/ChemTrails-seen-from-space-Jan15-2011-by-Astronaut-Paolo-Nespoli-NASA-ESA.png (http://2.bp.blogspot.com/-tqZBfNCCHSU/TWKi2f5YjEI/AAAAAAAASKo/MvItma5IX_A/s1600/ChemTrails-seen-from-space-Jan15-2011-by-Astronaut-Paolo-Nespoli-NASA-ESA.png)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: vephil le 02 Mars 2011 à 21:02:51
Et maintenant les images live de l'ISS en HD.
C'est vraiment impressionnant, lors d'une sortie par exemple.

http://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/ustream.html (http://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/ustream.html)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 02 Mars 2011 à 21:19:03
Champagne pour tout le monde, du hd ??? la nasa ??  :angel:
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 02 Mars 2011 à 23:48:44
Sympa ces images en HD, la sortie de la combinaison spatiale est vraiment impressionnante.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 01 Avril 2011 à 22:51:10
Vidéo d'OVNIS diffusée dans l'émission de Jaime Maussan "Los Grandes Misterios del Tercer Milenio" sur Channel 4 au Mexique, sur cette mission STS-133:

youtube - La última misión del Discovery STS-133 - OVNIS en el espacio
admn : la vidéo n'existe plus
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: franck97 le 29 Avril 2011 à 12:02:58
Endeavour veut percer un des grands mystères de l'Univers

Citer
La navette américaine va acheminer vers l'ISS un spectromètre de deux milliards de dollars capable de déterminer l'existence de l'antimatière.
SOURCE AFP
La navette Endeavour, dont les préparatifs en vue d'un lancement vendredi ont repris, va acheminer vers l'ISS un spectromètre de deux milliards de dollars qui pourrait permettrait de percer l'un des grands mystères de l'Univers, comme l'existence de l'antimatière ou la nature de la matière noire invisible. C'est la première fois qu'un spectromètre magnétique est envoyé dans l'espace.

Quelque 750 000 personnes, dont le président Barack Obama, sont attendues à cap Canaveral pour tenter d'apercevoir le décollage de la navette vers la Station spatiale internationale (ISS) prévue à 21 h 47 (heure de Paris) avec six astronautes à bord, dont un Italien, pour son ultime voyage orbital. Ce sera aussi l'avant-dernier vol d'un orbiteur. Atlantis, qui sera lancée à la fin du mois de juin, sera la dernière navette à voler dans l'espace.

Les préparatifs en vue du lancement de la navette ont repris normalement après plusieurs heures de retard en raison d'un orage violent sur le Centre spatial Kennedy, a indiqué le porte-parole Allard Beutel. Ce front orageux avec de fortes pluies avait rendu incertaine la poursuite du compte à rebours et avait fait craindre un report de 24 heures du lancement. "Il n'y a pas de dégât, et nous sommes bons pour demain avec seulement un peu de retard dans le déroulement des préparatifs", a-t-il dit à l'AFP...
http://www.lepoint.fr/science/endeavour-veut-percer-un-des-grands-mysteres-de-l-univers-29-04-2011-1324728_25.php (http://www.lepoint.fr/science/endeavour-veut-percer-un-des-grands-mysteres-de-l-univers-29-04-2011-1324728_25.php)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: spud19 le 06 Septembre 2011 à 11:57:26
Je sais pas si c'est le bon endroit pour poster, mais voici l'intérieur de discovery en 360° :


http://c2bz.com/media/g_discovery.swf
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Kuvo le 06 Septembre 2011 à 13:40:12
Magnifique spud19!
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: gemk le 07 Septembre 2011 à 01:01:11
cet article du dailymail (http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2034239/Phase-worlds-commercial-spaceport-90-cent-completed--time-flights-2013.html) nous montre à quoi va ressembler le futur aérospace de mister Branson, ça a de la gueule ! on a là une belle invitation pour les ovnis de passage ^^


(http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/09/06/article-2034239-0DBC024000000578-753_634x462.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 20 Septembre 2011 à 16:54:52
Le tour de la Terre vue de l'ISS en 60 secondes.

What does it feel like to fly over planet Earth?
http://www.youtube.com/watch?v=74mhQyuyELQ&feature=player_embedded# (http://www.youtube.com/watch?v=74mhQyuyELQ&feature=player_embedded#)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thib7 le 20 Septembre 2011 à 16:57:44
un seul mot : magnifique  :o
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tatan le 20 Septembre 2011 à 18:57:11
La vidéo est déjà ici (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,15326.msg204105.html#msg204105)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Karmayata le 20 Septembre 2011 à 19:56:33
Le tour de la Terre vue de l'ISS en 60 secondes.

What does it feel like to fly over planet Earth?
http://www.youtube.com/watch?v=74mhQyuyELQ&feature=player_embedded# (http://www.youtube.com/watch?v=74mhQyuyELQ&feature=player_embedded#)
OVNI au-dessus de l'horizon de 0:56 à 0:58 ? (en grand écran bien sûr)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thib7 le 20 Septembre 2011 à 20:36:41
difficile à dire, je dirai que c'est plutôt des étoiles non ?

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: m4tt le 20 Septembre 2011 à 20:37:44
Ah bien vu Karmayata  :laugh:
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: wolfsoul le 20 Septembre 2011 à 21:34:12

OVNI au-dessus de l'horizon de 0:56 à 0:58 ? (en grand écran bien sûr)

tu as l'œil vif !!!  :o ... mais cela ne pourrait-il pas être un satellite ?
Titre: Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: franck97 le 20 Septembre 2011 à 23:27:27

OVNI au-dessus de l'horizon de 0:56 à 0:58 ? (en grand écran bien sûr)
tu as l'œil vif !!!  :o ... mais cela ne pourrait-il pas être un satellite ?
Oui c'est un satellite ( Résumé YouTube)
Citer
Un time-lapse prises par l'avant de la Station spatiale internationale en orbite autour de notre planète dans la nuit. Ce film commence sur l'océan Pacifique et se poursuit au cours du Nord et Amérique du Sud avant d'entrer dans la lumière du jour près de l'Antarctique. Visible villes, pays et sites d'intérêt incluent (dans l'ordre) l'île de Vancouver, Victoria, Vancouver, Seattle, Portland, San Francisco, Los Angeles. Phoenix. Plusieurs villes dans le Texas, le Nouveau-Mexique et le Mexique. Mexico, le golfe du Mexique, la péninsule du Yucatan, au Salvador, la foudre dans l'océan Pacifique, le Guatemala, le Panama, la Colombie, l'Équateur, le Pérou, le Chili, le lac Titicaca et l'Amazonie. Aussi visible est l'ionosphère terres (mince ligne jaune), un satellite (55sec) et les étoiles de notre galaxie. Version lisse;

What does it feel like to fly over planet Earth - Fluid version
http://www.youtube.com/watch?v=PdDEpC0uHWI (http://www.youtube.com/watch?v=PdDEpC0uHWI) version 25fps http://www (http://www). youtube.com / watch v = LcVVOnHfN1I & feature = connexes? Les données brutes ont été téléchargées à partir; La passerelle de la photographie de la Terre l'astronaute " http://eol.jsc.nasa.gov/sseop/mrf.htm (http://eol.jsc.nasa.gov/sseop/mrf.htm) . " Virtualdub a été utilisé pour créer le . dernier film Vous pouvez voir des images plus belles de notre univers à; http://infinity-imagined.tumblr.com/ (http://infinity-imagined.tumblr.com/) Quelle est la taille de l'univers?
admn : vidéo indisponible
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: franck97 le 23 Septembre 2011 à 03:17:20
Vidéo de l'Aurore australe prise par l'équipage de l'Expedition 29 à bord de la Station spatiale internationale. Cette séquence de prise de vues date du 17 Septembre 2011 lors d'un passage ascendant qui va du sud de Madagascar jusqu'au nord de l'Australie au-dessus de l'Océan Indien.

Aurora Australis From Madagascar to Northern Australia
Aurora Australis From Madagascar to Northern Australia (http://www.youtube.com/watch?v=Vohdz0rzdGs#ws)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 18 Octobre 2011 à 21:48:16
OVNI près de la Station Internationale le 18 Octobre?

Very large UFO craft shot from the ISS October 18, 2011
Very large UFO craft shot from the ISS October 18, 2011 (http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=tySVF0yy2ZY#ws)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thib7 le 18 Octobre 2011 à 23:15:34
on ne voit  strictement rien :(
Titre: Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 19 Octobre 2011 à 09:13:25
on ne voit  strictement rien :(

Tu dois avoir un problème avec ton plugin flash ou ta config car on voit effectivement quelque chose d'assez suspect, Thib7, on ne peut pas le louper.


Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: katchina le 19 Octobre 2011 à 13:13:54
Thib7 as tu eu la patience d'aller au delà des deux premières minutes ?
Il faut toujours regarder une vidéo jusqu'au bout avant de parler, parfois, les infos importantes sont
dans les dernières secondes.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thib7 le 19 Octobre 2011 à 16:32:25
Vous parlez de ce gros amas de pixel blanc que l'on dans la vidéo ?? ça peut être tout et n'importe quoi... débris, météorite, étoile, reflet...

C'est trop pixelisé pour pouvoir conclure à quoi que ce soit.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 19 Octobre 2011 à 17:32:32
Justement, ne conclus pas trop vite  ;).
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: tailstrike le 20 Octobre 2011 à 07:18:15
Je n'aime pas citer des personnes qui ont dis ci ou ça sur ce forum, car je peux me planter, mais Nemo, dans son message sur sa nouvelle vision du phénomène OVNI, avait dit, entre autre, qu'il en avait assez de ces images floues sujettes à multiples interprétations (en gros il me semblait avoir compris cela mais je peux avoir mal interprété). Non que je le suive sur tout, mais tout de même... Avec des caméras embarquées en HD, je suis perplexe sur la qualité de ces images une fois de plus.. Alors ce « floutage » voulu ou pas par la NASA ? Mystère... Mais frustrant à force, c'est vrais...
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 20 Octobre 2011 à 10:34:41
Je pense que les propos de Nemo ont quelque peu été (involontairement) déformés ainsi que le contexte de ses paroles, mais quand bien même, cela ne signifie pas qu'il ne faille plus s'y intéresser.
Je ne pense pas trop m'avancer en affirmant que si nous arrivions à capturer et tirer quelque chose de probant de ces images, Nemo en serait certainement, comme tous, très heureux...
Dans ce cas précis, mais cela l'a été également dans d'autres cas de captures des images de la NASA, la question de la caméra HD ou pas ne rentre pas en ligne de compte puisque la mise au point n'a pas été faite sur l'objet suspect.
Ici, il semble qu'elle le soit sur les panneaux solaires, et comme l'objet est plus éloigné que les panneaux visés, il est impossible d'avoir un résultat satisfaisant qui permette d'en déterminer la nature.
Alors, oui, il y a effectivement des caméras HD embarquées à bord, mais étant donné le faible débit du flux des images qui nous sont retransmises par la NASA, ces caméras à notre niveau ne sont malheureusement d'aucune utilité.
Pour faire une comparaison, c'est un peu comme si vous essayiez de regarder un DVD blue ray sur une ancienne télévision 4/3 analogique et encore, je suis gentil sur la comparaison...

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: tailstrike le 20 Octobre 2011 à 11:39:53
Ok DT, je comprend mieux du coup, reste que c'est frustrant car c'est TOUJOURS flou et HD ou pas  :( . Si une fois, une seule fois, nous avions une photo ou une vidéo NETTE, quelle pied ! et quand c'est enfin nette, c'est des fakes.. Merci Tungstène en tout cas.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 20 Octobre 2011 à 12:12:21
Oui, tailstrike, c'est d'autant plus frustrant que depuis quelques années, le flux des missions de la Nasa n'est plus diffusé en direct, mais toujours avec un léger différé qui leur permet de filtrer les images que nous ne devrions pas voir...
Preuve évidente s'il en faut encore, qu'il y a bien des images que nous ne pouvons voir !!
C'est pour cela que les anciennes images capturées par exemple par Stubbs (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,7994.msg71380.html#msg71380) sont d'un grand intérêt, car à cette époque, il les avait capturées en direct et sans "filtre".
A présent, quand une séquence intéressante pour nous est passée à travers le filtre de leur censure sans qu'ils s'en aperçoivent, c'est un coup de chance !
Mais ça arrive... ;)
Tout dépend de celui qui est à la manœuvre du filtrage et de son attention, et comme ce filtrage est manuel et humain, il est aussi sujet quelques ratages... ;D
C'est pour cela que certains à travers le monde passent leur temps à enregistrer la totalité du flux NASA en continu afin de le décortiquer par la suite, à la recherche du moindre "Schmoll" qui passe.
Gros job !
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: MrCocotiti le 13 Février 2012 à 10:08:38
ISS Time Lapse Footage HD

Plus beau que n'importe quelle Science Fiction : des aurores boréales, des tempêtes visibles avec ses décharges électriques...une vue incroyable depuis la station ISS

ISS Time Lapse Footage HD
ISS Time Lapse Footage HD (http://www.youtube.com/watch?v=iSqBgiupgk0#ws)


Question d'actualité : à 2:58, survol du Golfe Persique en direction du Golfe d'Oman avec au passage le détroit d'Ormuz  ::)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: JJP le 13 Février 2012 à 13:11:40
en effet très belle "vidéo", mais!!! c'est moi ou c'est en accéléré   :o???
si c'est en accéléré, c'est dommage il me semble voir des "trucs" qui passent mais trop vite... :)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: katchina le 13 Février 2012 à 16:08:26
Ben oui, c'est en time lipse, c'est dans le titre de la vidéo.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Sergio le 14 Février 2012 à 01:31:48
Superbe !
J'aime particulièrement le moment où l'on voit dans l'espace les myriades d'étoiles de la Galaxie avec la Voie Lactée et l'atmosphère juste en dessous avec sa couleur jaune.
Cette atmosphère qui paraît si fine et si fragile, c'est un lieu commun de le dire mais on n'y pense tout de suite en la voyant.

Ca fait réfléchir en tout cas.  :P
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 04 Juin 2012 à 22:34:53
admn : image indisponible

Citer
J’ai rencontré Paolo Nespoli jeudi dernier, lors de la conférence annuelle Ecsite, organisée par la Cité de l’espace à Toulouse. Comme je vous le disais, le jour où Paolo Nespoli a réalisé ce cliché, c’était la première et la dernière fois qu’il était possible de photographier la Station spatiale internationale avec une navette arrimée (Endeavour).

C’était le 23 mai 2011, après 6 mois passés à bord de la Station spatiale internationale, Paolo Nespoli repartait sur Terre à bord d’une capsule Soyouz. Il lui restait une dernière mission avant d’entrer dans l’atmosphère : prendre en photo la Station spatiale enfin achevée avec la navette Endeavour d’un côté et l’ATV européen de l’autre. Pour réaliser ce cliché, la NASA et l’ESA ont fait quelques entraves aux règles de sécurité, mais rassurez-vous, il n’y avait rien d’inacceptable.

Ce qui est merveilleux, c’est de voir qu’un astronaute peut encore s’émerveiller d’un tel moment. On le voit sourire quand il entend la question.On sent qu’il aime raconter cette histoire. Il ne s’en est pas lassée. Et surtout, il a été obligé de s’arracher à cette contemplation pour faire son travail. Ce qu’il a vu « était comme une peinture ». Sauf que les peintres sont l’univers et l’humanité.
Source (http://www.gizmodo.fr/2012/06/04/iss-endeavour-paolo-nespoli-presque-peinture.html)

Voir l'interview de Paolo Nespoli  http://fr.itweb.tv/embed/435/ (http://fr.itweb.tv/embed/435/)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Havalina le 04 Juin 2012 à 22:51:51
Magnifique photo zetareticuli !
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 05 Juin 2012 à 08:50:08
D'autres très belles images de l'ISS et de la navette, prises par Paolo Nespoli ici:
http://www.universetoday.com/86369/nasa-releases-spectacular-portrait-photos-of-endeavour-docked-at-the-iss-from-soyuz-and-paolo-nespoli/ (http://www.universetoday.com/86369/nasa-releases-spectacular-portrait-photos-of-endeavour-docked-at-the-iss-from-soyuz-and-paolo-nespoli/)

Elles sont disponibles en haute définition sur le site de la NASA (superbes):
http://www.nasa.gov/mission_pages/station/multimedia/e27depart.html (http://www.nasa.gov/mission_pages/station/multimedia/e27depart.html)

Profitez-en, c'est collector  ;).

Exemple: http://www.nasa.gov/images/content/557641main_iss027e036768_full.jpg (http://www.nasa.gov/images/content/557641main_iss027e036768_full.jpg)

Il est possible de télécharger l'ensemble des images en haute définition sous forme d'archive ici: http://www.nasa.gov/zip/557913main_iss-endeavour.zip (http://www.nasa.gov/zip/557913main_iss-endeavour.zip)

Edit: Trouvé sur la 36700... Quelqu'un a-t-il une idée de ce que ça peut bien être ??

(http://i45.servimg.com/u/f45/14/25/08/53/3670010.jpg)

Edit2: Sans doute un morceau de panneau solaire mal éclairé (36697).

(http://i45.servimg.com/u/f45/14/25/08/53/3669710.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: MrCocotiti le 11 Juin 2012 à 10:49:52
Vu hier sur France 5, la rediffusion du documentaire : LE TOUR DU MONDE EN 90 MINUTES, depuis la station ISS
 
Citer
Ce documentaire propose un voyage autour du monde en temps réel. 90', c'est justement le temps nécessaire pour la station spatiale internationale de faire un tour complet de la terre en orbite.

L'objectif est de prendre le pouls de notre planète, d'être témoin de la beauté et du bouillonnement de la vie sur terre, mais aussi de l'impact de l'homme.

Source : http://documentaires.france5.fr/documentaires/le-tour-du-monde-en-90-minutes (http://documentaires.france5.fr/documentaires/le-tour-du-monde-en-90-minutes)

Le tour du monde en 90 minutes 1-4
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xhe5gz" allowfullscreen></iframe>
<a href="http://www.dailymotion.com/video/xhe5gz_le-tour-du-monde-en-90-minutes-1-4_tech" target="_blank">Le tour du monde en 90 minutes 1-4[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/davastro" target="_blank">davastro[/url][/embed]

Citer
90 minutes sur Terre…

La Station spatiale boucle une révolution autour de la planète en une heure et demie.
Au même moment :

• l’Atlantique s’est élargi de 0,003 millimètres ;

• la forêt amazonienne se réduit de 2,2 kilomètres carrés (300 terrains de football) ;

• 54 millions de mètres cubes de glace fondent ;

• 81 600 milliards de litres de pluie s’abattent sur la planète ;

• 34 kilomètres carrés de terre se désertifient à cause d’une mauvaise gestion de l’eau ;

• une nouvelle espèce animale ou végétale disparaît ;

• 49 144 nouveaux ordinateurs et 12 000 voitures sortent des chaînes de production ;

• 178 millions d’euros dépensés par les nations pour leurs forces armées ;

• une cinquantaine de millions d’euros dépensés en produits minceur ;

• 273 972 tonnes de déchets jetés par l’homme ;

• 5 millions de tonnes de dioxyde de carbone émises ;

• 350 000 tonnes de minerai de fer extraites ;

• 46 000 tonnes de charbon brûlées pour produire de l’électricité ;

• 9 696 personnes meurent, dont 1 562 de faim, et 23 019 bébés naissent.

Source : http://documentaires.france5.fr/bonus-articles/article-de-france-5-158# (http://documentaires.france5.fr/bonus-articles/article-de-france-5-158#)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Thib7 le 02 Décembre 2012 à 19:23:48
http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-121/hires/s121e06211.jpg (http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-121/hires/s121e06211.jpg)

Un ovni, un reflet sur cette photo ? (sur la gauche, ça semble sortir de l'atmosphère terrestre)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: St-James le 02 Décembre 2012 à 22:28:11
ça ressemble tout de même beaucoup à un satellite non?..  ???
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: roucas le 31 Janvier 2013 à 10:44:34
est-ce le robot manipulateur dans l'iss ce matin,

http://img90.xooimage.com/views/5/b/1/iss-robot-3b87d44.jpg/ (http://img90.xooimage.com/views/5/b/1/iss-robot-3b87d44.jpg/)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: EmptyHand le 19 Février 2013 à 09:28:55
Reddit: L'astronaute Chris Hadfield a répondu aux internautes depuis l'espace

«Je suis l'astronaute Chris Hadfield, en train de tourner autour de la Terre. Demandez-moi ce que vous voulez.» Dimanche, le site Reddit s'est offert une première: une séance AMA (ask me anything) depuis la station spatiale internationale.
[...]
«J'adore dormir en apesanteur. Pas de matelas, pas d'oreiller, pas d'épaules douloureuses. Il suffit de décontracter chaque muscle de son corps pour s'endormir». Pour se raser, pas de rasoir électrique car les poils flotteraient partout mais «un rasoir à lames et de la mousse qu'on essuie». Jouer de la guitare est possible, mais il faut réapprendre à faire les accords barrés en microgravité. Les astronautes calent leurs journées sur l'heure de Londres et ferment les volets pour recréer un cycle de 24 heures alors que l'ISS opère une rotation en 90 minutes, soit 16 couchers et levers de soleil par «jour». Il ne s'est «jamais perdu» dans la station, grande comme un terrain de foot (panneaux solaires inclus) mais il doit «souvent regarder et décider quelle direction, va être le ''haut'' à un moment donné». «Peut-être que c'est ce que ressentent les araignées ou les poissons», spécule-t-il. Il se cogne encore au moins une fois par jour. Il précise que «le vide de l'espace n'a pas d'odeur» mais quand il revient d'une mission en dehors de la station, dans le sas de dépressurisation, «cela sent la poudre». Dans son chat précédent, il avait abordé la question du sexe dans l'espace, presque tabou du côté de la Nasa. «Cela arrivera dans l'espace, comme partout ailleurs. Mais pour un petit équipage, l'attachement émotionnel qui va souvent avec pourrait être dévastateur. Nous avons une hygiène et une vie privée déjà fort limitées. Avec des vaisseaux et des équipages plus vastes, cela deviendra une étape naturelle.»


La suite:
http://www.20minutes.fr/article/1103179/ynews1103179?xtor=RSS-176 (http://www.20minutes.fr/article/1103179/ynews1103179?xtor=RSS-176)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 15 Juillet 2013 à 21:30:20
OVNIS filmés lors d'opérations sur la Station Spatiale Internationale le 9 juillet 2013

UFO NASA OVNI 09/07/2013 ISS Space Espaço
https://youtu.be/vUkaqk_1trA
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Havalina le 15 Juillet 2013 à 21:52:55
Vu les trajectoires rectilignes et les vitesses constantes de passages devant la caméra, ça doit être des débris ou des petits bolides non ?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 16 Juillet 2013 à 01:29:17
En quoi une vitesse constante et une trajectoire rectiligne éliminerait d'office un ovni ?
La façon la plus efficace de naviguer me semble toujours la ligne droite, y compris dans l'espace.
Quant à la vitesse, à moins que le pilote soit en apprentissage et ne maîtrise pas bien la pédale d'accélérateur et l'embrayage  ;D, à l'instar de nos apprentis conducteurs de voitures, aucune raison que cette vitesse ne soit pas constante, même si effectivement, on a souvent observé une sorte de comportement par "bonds" de la vitesse de ces engins quels qu'ils soient dans d'autres vidéos de la Nasa.

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Havalina le 16 Juillet 2013 à 21:14:20
Autant pour moi alors, c'est juste que ça me faisait penser un peu au objets venus de l'espace qui traversent nos ciels d'été
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 29 Août 2013 à 02:19:40
Dream Chaser : portée par un hélicoptère, la navette effectue ses premiers tests aériens

La navette Dream Chaser, potentielle remplaçante de la navette spatiale américaine, vient d'effectuer ses premiers vols d'essai, arrimée à un hélicoptère.

Sierra Nevada's Dream Chaser Completes Its Second Captive Carry Test Flight
Sierra Nevada's Dream Chaser Completes Its Second Captive Carry Test Flight (http://www.youtube.com/watch?v=jgfO6D-dNx8#)

On vous parlait il y a quelques jours des premiers essais de la navette Dream Chaser, l'une des potentielles remplaçantes de la navette spatiale américaine. Jeudi 22 août dernier, une nouvelle étape a été franchie avec des tests en vol, arrimée à un hélicoptère. Après la mise à la retraite des navettes américaines, la NASA a décidé de cofinancer avec des compagnies privées la création d'une nouvelle navette pour ses astronautes. Cette navette servira à emmener (et ramener) les astronautes vers la Station Spatiale Internationale (ISS). En effet, depuis l'arrêt des missions Atlantis et Discovery, c'est seulement avec l'aide de l'agence spatiale russe (Roscosmos) et ses Soyouz que les Américains peuvent partir pour l'espace. Actuellement dans la phase finale de tests, trois compagnies sont toujours en lice pour décrocher le précieux contrat. Une version test de la navette Dream Chaser, développée par la Sierra Nevada Corporation (SNC), a volé pendant 2h la semaine dernière, arrimée à une grue volante, au dessus du désert Californien.

Parcourant une distance de 5km pour une altitude maximum de 3700 m, le vol a permis aux ingénieurs de tester les ordinateurs de vol ainsi que les trains d’atterrissage. Collaboration entre secteur public et privé "C'est la première fois que nous voyons voler une version totalement fonctionnelle de la navette Dream chaser, et nous sommes très satisfaits du résultat" se félicite Mark Sirangelo, vice-président de la SNC. "Notre équipe incarne le meilleur d'une collaboration entre une entreprise et le gouvernement. Nous avons travaillé de pair avec la NASA, la base aérienne de Dryden et l'Air Force pour atteindre cette étape importante du programme. Nous avons hâte de voir Dream Chaser atterrir sur cette piste de la même manière que les anciennes navettes spatiales." La semaine dernière, la NASA a annoncé l'ajout de 15 millions de dollars au programme Dream Chaser, ce qui porte le budget total à 227.5 millions. Les premiers vols réels devraient avoir lieu dès cet automne, et la compagnie estime boucler tous ses tests d'ici l'été 2014. Source (http://www.maxisciences.com/dream-chaser/dream-chaser-portee-par-un-helicoptere-la-navette-effectue-ses-premiers-tests-aeriens_art30580.html)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 31 Octobre 2013 à 23:55:04
Vol test à moitié raté pour l'avion spatial Dream Chaser

Le prototype de vaisseau spatial développé par le groupe privé Sierra Nevada a raté son atterrissage sur le tarmac de la base militaire Edwards en Californie.

Le Dream Chaser, le premier prototype d'avion spatial privé jamais développé dans le monde, a débuté ses premiers vols tests dans le ciel de Californie. Mardi 29 octobre, son concepteur, Sierra Nevada Corp. a annoncé que le vol s'était bien passé mais que l'engin avait raté son atterrissage et quitté la piste. L'accident, qui a eu lieu le 26 octobre dernier, serait dû au blocage d'un des trains d'atterrissage.

Le Dream Chaser avait été largué à la bonne altitude par un hélicoptère de type Erickson Air-Crane à 11h10 (heure de la côte ouest américaine). Le système de pilotage automatique avait pris le relais et le vaisseau avait suivi la trajectoire de vol prévue. Quelques minutes plus tard, le Dream Chaser s'apprêtait à se poser sur le tarmac de la base aérienne militaire Edwards. C'est là que l'anomalie a été détectée, souligne la société privée américaine. Cette dernière se déclare en revanche satisfaite des premières données relevées pendant la phase de vol qui permettront d'affiner le design de l'avion spatial.

Redonner aux astronautes américains un accès indépendant à l'espace

Le Dream Chaser ambitionne de prendre le relais de la navette spatiale américaine dont le dernier exemplaire, Atlantis, a effectué son ultime vol de ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS) en juillet 2011 avant d'être mis à la retraite dans un musée.

Dream Chaser space taxi debuts in California skies
Dream Chaser space taxi debuts in California skies (http://www.youtube.com/watch?v=ZvK043r1dYg#ws)

Depuis, les États-Unis n'ont plus de moyen de transport d'astronautes indépendant. Ils doivent s'appuyer sur les services du lanceur russe Soyouz, l'unique «taxi spatial» en activité. Une situation à laquelle la Nasa veut remédier. Pour aller plus vite, elle a décidé de s'adresser à des entreprises privées et lancé un appel d'offres pour donner un successeur à la navette. Nom de code: Liberty Bell. Début août 2012, la Nasa a retenu trois projets: celui de navette manœuvrable de Sierra Nevada ainsi que deux programmes de capsules portées par SpaceX, le concepteur du lanceur Falcon 9, et le géant Boeing. Un budget a été débloqué pour financer les premières études: 460 millions de dollars chacun pour Boeing et SpaceX et 212 millions pour Sierra Nevada. La Nasa se réserve le temps de trancher plus tard lorsque les trois projets seront aboutis.

La décision de l'Agence spatiale américaine avait brisé net le rêve d'Astrium, filiale spatiale d'EADS, d'envoyer des Américains dans l'espace. L'offre portée par l'américain ATK, maître d'œuvre, avec ses deux principaux fournisseurs, l'européen Astrium et l'américain Lockheed Martin, n'avait pas été retenue. Source (http://www.lefigaro.fr/societes/2013/10/30/20005-20131030ARTFIG00521-vol-test-a-moitie-rate-pour-l-avion-spatial-dream-chaser.php)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 01 Novembre 2013 à 05:47:30
Dommage, mais un problème de train d'atterrissage, ça se règle.
Perso, j'adorerais revoir voler, enfin, planer des navettes.
C'est tout de même plus gracieux que ces cailloux de vaisseaux Progress ou Soyouz, même s'ils ont vraiment fait leurs preuves, sont d'une grande efficacité, et ont réellement leur utilité.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 05 Novembre 2013 à 21:45:39
Inde : décollage réussi pour la navette spatiale lowcost en direction de Mars

L'inde a lancé le 2 Novembre sa première navette spatiale en direction de la planète Mars. Le projet, qui aura couté 54 millions d'euros, a pour but de placer un petit satellite en orbite autour de la planète rouge afin que ce dernier recherche des traces de méthane dans l'atmosphère. Le voyage devrait durer au moins 300 jours. A ce jour, seul les Etats Unis, l'Europe et la Russie ont réussi de pareilles missions.

Inde : décollage réussi pour la navette spatiale lowcost en direction de Mars
Inde : décollage réussi pour la navette spatiale lowcost en direction de Mars (http://www.youtube.com/watch?v=ZCEWPRpW0DA#ws)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Anand le 25 Novembre 2013 à 23:16:18
"Après quatre mois passés dans l'espace, l'astronaute américaine Sunita Williams est revenue sur Terre, le 19 novembre 2012. Avant d'entamer la descente à bord d'un Soyouz, elle a pris le temps d'enregistrer une visite guidée de la Station spatiale internationale. De la coupole d'observation aux toilettes, en passant par les boîtes servant de lits, elle offre un aperçu inédit du quotidien dans l'espace."

http://www.lemonde.fr/sciences/video/2012/12/12/laboratoires-toilettes-chambres-a-coucher-visite-guidee-de-la-station-spatiale-internationale_1804924_1650684.html (http://www.lemonde.fr/sciences/video/2012/12/12/laboratoires-toilettes-chambres-a-coucher-visite-guidee-de-la-station-spatiale-internationale_1804924_1650684.html)


Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 12 Décembre 2013 à 20:57:13
L’ISS fait face à une panne du système de refroidissement

La Station spatiale internationale vient de connaître une panne au niveau d’un des deux systèmes de refroidissement. Les astronautes à bord de l’ISS ne sont pas en danger selon la Nasa, et pourraient sortir dans l’espace pour réparer le problème.

« Houston, on a un problème. » La Nasa a annoncé par l’intermédiaire d’un communiqué que la Station spatiale internationale a connu une panne dans la journée de mercredi. La pompe de l’un des deux modules de refroidissement externe de l’ISS « s’est arrêtée automatiquement lorsqu’elle a atteint les limites de température préréglées ». Dans ces tuyaux circule de l’ammoniac, réfrigérant utilisé pour éviter la surchauffe des équipements internes et externes de la station. Un accident similaire s'était déjà produit en mai dernier.

L’ISS et les astronautes hors de danger

La Nasa précise qu’ « à aucun moment l’équipage ou la station elle-même n’ont été mis en danger ». Les équipes au sol ont fait le nécessaire pour relier certains des équipements électriques au second système de refroidissement. Quelques-uns des appareils non essentiels ont dû être éteints.
Sur Terre, les scientifiques recueillent encore les données afin de déterminer la marche à suivre. Une sortie dans l’espace pourrait même être envisagée, en fonction des réparations à effectuer, selon Josh Byerly, porte-parole de l’agence spatiale américaine.
Rappelons que la dernière sortie depuis l'ISS qui avait fait grand bruit était celle... de la flamme olympique, à trois mois des Jeux d'hiver de Sotchi (Russie). Source (http://www.futura-sciences.com/flash/d/e2014-iss-fait-face-panne-systeme-refroidissement-50891/)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 14 Décembre 2013 à 21:40:34
La navette spatiale secrète américaine passe 1 an dans l’espace

La navette spatiale secrète X-37B de l’armée de l’air américaine vient de franchir une étape importante de sa carrière : sa dernière mission en orbite dure depuis plus d’un an et le compteur continue de tourner.

Cet avion spatial inhabité et réutilisable que les militaires américains appellent Orbital Test Vehicle (OTV-3) a commencé son second vol le 11 décembre 2012, en s’élevant en haut d’une fusée Atlas 5. Sa mission est maintenue secrète. Tout est classé défense. On ignore ce qu’elle transporte et ce qu’elle fabrique dans l’espace. On sait simplement que le vaisseau X-37B ressemble à une version miniature des navettes spatiales américaines. Elle mesure 8,8 mètres de long et 4,5 mètres de large. Sa soute peut contenir une charge de la taille d’une camionnette.

(http://www.sciences-mag.fr/wp-content/uploads/2013/12/X-37b-navette-spatiale.jpg)


L’X-37B qui se trouve actuellement en orbite est une des deux versions de la navette. Elle a été construite par la Phantom Work Division de Boeing en Californie. Elle peut rester aussi longtemps en orbite grâce à un système de panneaux solaires. L’X-37B a été conçue pour des missions pouvant durer jusqu’à 270 jours, mais la mission OTV-3 dure depuis 367 jours et elle n’est pas terminée. Cette même navette est resté 225 jours dans l’espace pour son vol inaugural le 22 avril 2010.

Ce vendredi 13 décembre, la navette a enregistré 592 jours dans l’espace en 2 missions. L’autre navette X-37B a passé 469 jours autour de la Terre pendant la mission OTV-2. Les officiels militaires n’ont pas révélé la date de fin de mission de l’OTV-3. Ils ont laissé entendre que la navette pourrait ne pas atterrir en Californie, mais en Floride à Cap Canaveral.

Même si elle effectue des expériences secrètes pour les militaires, les officiels de Boeing ont déclaré qu’elle pouvait potentiellement apporter du matériel sur la Station spatiale internationale. La société aérospatiale a également indiqué que la X-37B pourrait évoluer et s’agrandir. Une version baptisée X-37C pourrait transporter des astronautes sur la Station. La X-37B n’a pas toujours été dans les mains des militaires. La NASA a utilisé cette navette comme outil de test. Quand les budgets pour le projet se sont taris en 2004, le véhicule a été transféré à la DARPA et en 2006, ils l’ont affecté à l’armée de l’air.

D’un point de vue stratégique cette navette est très importante pour les États-Unis. La Russie a d’ailleurs annoncé qu’elle reprenait son programme antisatellite Kontakt. La navette X-37B serait capable de désorbiter des satellites en tirant dessus avec une arme à feu ou un laser. Source (http://www.sciences-mag.fr/2013/12/navette-spatiale-secrete-americaine-passe-1-an-espace/)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 18 Décembre 2013 à 22:35:32
Panne à l'ISS: La Nasa prévoit deux à trois sorties orbitales pour réparer

 Un des circuits de refroidissement de la station spatiale internationale ISS est tombé en panne...

La Nasa a décidé mardi de faire sortir dans l'espace deux astronautes dès samedi pour remplacer une pompe défectueuse d'un des deux circuits de refroidissement de la Station spatiale internationale (ISS) et de reporter à janvier l'envoi d'une capsule d'approvisionnement.
La première sortie dans l'espace par les Américains Rick Mastracchio et Mike Hopkins, deux des six astronautes de l'équipage de la Station spatiale, débutera samedi à 12h10 GMT et devrait durer environ 6h30, a précisé à l'AFP Josh Byerly, un porte-parole du Centre spatial Johnson à Houston (Texas). La deuxième aura lieu lundi prochain à la même heure.
«Ils vont tenter de finir la réparation au cours de deux sorties», a dit Josh Byerly, mais la NASA a prévu si nécessaire une troisième sortie le jour de Noël, le 25.
En raison de cet incident, le lancement de la capsule non-habitée Cygnus, de la société Orbital Science, est reporté au mois de janvier, a encore dit Josh Byerly.

L’équipage pas en danger

La capsule devait initialement partir jeudi soir depuis le centre spatial de Wallops, sur la côte de Virginie (est), à bord d'une fusée Antares pour ce qui sera sa première mission d'approvisionnement vers l'ISS.
Le dysfonctionnement d'une valve dans la pompe à ammoniac d'un des deux circuits de refroidissement de l'ISS avait été découvert mercredi dernier, forçant la Nasa à n'utiliser que le second circuit de refroidissement et à mettre en veille certains équipements.
Il y a trois pompes de rechange attachées sur un des tronçons de l'avant-poste orbital, et ce problème n'a jamais mis en danger l'équipage, a affirmé la Nasa.
Avant de décider d'envoyer des astronautes dans l'espace pour réparer les pièces défectueuses, les ingénieurs de la Nasa avaient tenté de compenser cette panne, en partie avec succès, en activant une autre valve afin de rétablir un flot normal d'ammoniac dans le circuit et de maintenir une température adéquate.
Kelly Humphrey, un autre porte-parole du centre spatial Johnson à Houston, avait expliqué plus tôt mardi à l'AFP que la Nasa espérait parvenir à assurer un fonctionnement suffisamment stable du circuit de refroidissement pour reporter à janvier des sorties orbitales et permettre d'effectuer d'ici la fin de l'année la mission d'approvisionnement d'Orbital. Suite et source (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?action=post;topic=3165.135;last_msg=255261)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 21 Décembre 2013 à 22:46:24
Panne sur la station ISS : première sortie dans l'espace réussie

Opération réussie ! Deux astronautes de la station spatiale internationale ont réalisé samedi une première sortie dans l'espace, prenant une grande avance sur le programme des travaux de réparation d'un circuit de refroidissement et bouclant leur expédition avec une heure d'avance.

Les Américains Rick Mastracchio, 53 ans, et Mike Hopkins, 44 ans ont réintégré la chambre de décompression de l'ISS (International Space Station) à 18H29 (heure française), mettant un terme à une sortie orbitale de 5 heures et de 29 minutes --contre les 6 heures et 30 minutes initialement prévues.
«Excellent travail et très rapide», avait commenté l'un des contrôleurs du centre de Houston (Texas, au Etats-Unis) alors que les deux réparateurs de l'espace avaient terminé de débrancher les quatre conduits de la pompe à ammoniac défaillante ainsi que les branchements électriques avec une heure et demie d'avance sur le programme.

Les équipes sur Terre ont alors demandé aux deux astronautes d'entamer des tâches initialement programmées pour la seconde sortie orbitale prévue lundi. Les deux astronautes ont ainsi commencé à retirer la pompe à ammoniac défectueuse, pesant 353 kilos et de la taille d'un réfrigérateur, qui avait déjà été remplacée en 2010, pour la stocker provisoirement sur un tronçon proche de l'ISS.

Une troisième expédition éventuelle dans l'espace, qui était envisagée le jour de Noël, paraît aujourd'hui moins probable, étant donné que Rick Mastracchio et Mike Hopkins pourraient être en mesure de finir d'installer la nouvelle pompe dès lundi. Pour ce ballet orbital, les deux astronautes étaient assistés par le bras télémanipulateur de l'ISS, long de 15 mètres, manœuvré de l'intérieur par le Japonais Koichi Wakata qui orchestre les opérations.

Le circuit de secours ne peut assurer tous les besoins

«Cette réparation ne pouvait pas trop attendre», avait expliqué la Nasa qui avait tenté une réparation à distance en actionnant une valve afin de compenser celle qui est bloquée et empêche une circulation normale de l'ammoniac dans le circuit. Si un autre dysfonctionnement se produisait dans le second circuit de climatisation, l'ISS se retrouverait alors dans une situation périlleuse nécessitant potentiellement une évacuation de l'équipage.

Depuis le début de cette panne, le 11 décembre, la climatisation de la station est assurée par ce second circuit, qui ne peut pas seul assurer tous les besoins de l'ISS. Les équipements non essentiels de la station ont donc été mis en veilleuse.

La panne n'a toutefois jamais mis en danger les six membres d'équipage de la Station, a assuré la Nasa. Source (http://www.leparisien.fr/sciences/panne-sur-la-station-iss-premiere-sortie-dans-l-espace-reussie-21-12-2013-3430619.php)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 24 Décembre 2013 à 22:55:54
ISS : seconde sortie dans l'espace réussie pour les deux astronautes

Un succès. Deux astronautes américains ont achevé ce mardi, à la veille de Noël, la réparation d'un circuit de refroidissement de la Station spatiale internationale (ISS), lors d'une seconde sortie dans l'espace.

Après plus de six heures de travaux menés selon une «chorégraphie» soigneusement réglée, Mike Hopkins, 44 ans, et Rick Mastracchio, 53 ans, ont réussi à installer une nouvelle pompe à ammoniac.

Cette dernière sera pleinement activée dans la soirée de ce mardi après que la pressurisation du circuit avec de l'azote aura été totalement rétablie. «Les brefs tests initiaux montrent que la pompe et les valves sont en bon état de marche», a souligné un commentateur de la Nasa.

Les deux astronautes ont eu quelques difficultés pour retirer un des quatre conduits d'ammoniac d'une boite de dérivation où elle avait été branchée samedi en attendant d'être installée sur la nouvelle pompe de 355 kilos, de la taille d'un gros réfrigérateur. Dans ce processus des flocons de neige d'ammoniac se sont échappés mais n'ont apparemment pas touché les scaphandres des deux hommes qui se préparaient à réintégrer la Station après avoir fini de nettoyer leur site de travail.

Samedi, les deux hommes avaient bouclé leur première marche dans l'espace en 5 heures et 28 minutes exécutant une partie importante des travaux programmés pour la seconde sortie. Ils avaient ainsi déposé la pompe à ammoniac défaillante avant de l'attacher sur un tronçon de l'ISS où elle pourra rester plusieurs mois.

Mike Hopkins subjugé par une «vue magnifique !» Suite et source (http://www.leparisien.fr/sciences/video-iss-seconde-sortie-dans-l-espace-reussie-pour-les-deux-astronautes-24-12-2013-3437549.php)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 30 Mars 2014 à 11:02:00
La mini-navette européenne IXV ( Intermediate eXperimental Vehicle) prête pour sa dernière campagne de tests


ESA's Intermediate eXperimental Vehicle
ESA's Intermediate eXperimental Vehicle (http://www.youtube.com/watch?v=-Z5oHcjd2H0#)


Cannes, le 21 mars 2014 – Le démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV*, développé par Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), a finalisé la phase de développement et est à présent en cours d’intégration dans les salles blanches de Thales Alenia Space, à Turin.

Le démonstrateur sera acheminé au centre ESTEC de l’ESA où il subira les tests finaux, avant sa livraison au centre spatial de Kourou (CSG), en Guyane française.

A la tête d’un consortium réunissant des entreprises européennes de renom, des centres de recherche et des universités, Thales Alenia Space Italie est en charge de la conception, du développement et de l’intégration du démonstrateur IXV. Ce programme est fortement soutenu par l’Agence Spatiale Italienne (ASI), qui assure également l’assistance tehnique du projet et contribue à la fois au segment sol, avec la station spatiale de Malindi, et au contrôle de la mission, avec ses équipements mis à la disposition du centre de contrôle ALTEC. Ce programme confirme l’importance de premier plan des systèmes de rentrée atmosphérique dans le cadre du développement spatial en Italie.

(https://www.thalesgroup.com/sites/default/files/styles/resp_custom_user_wide_1x/public/assets/images/ixv_900.jpg?itok=3VdsHJ0R)

Le projet IXV a pour objectif de développer un système autonome de rentrée atmosphérique européen, qui se caractérise par de hautes performances au niveau de l’aérodynamique, grâce à un profil d’hypersustentateur (« lifting body »), et du système de contrôle, basé sur la propulsion et des surfaces mobiles, ainsi que par une protection thermique de technologie avancée pour la rentrée atmosphérique.

Le démonstrateur IXV est prévu au lancement en octobre 2014, à bord du lanceur européen Vega de l’ESA. La séparation du lanceur Vega s’effectuera à une altitude de 320 km. IXV continuera son ascension pour atteindre une altitude de 412 km. Commencera alors la phase de rentrée pendant laquelle les données expérimentales seront acquises à la fois par le biais d’instruments conventionnels et d’instruments avancés placés à bord du véhicule. La vitesse de rentrée atmosphérique sera d’environ 7.7 km/s à une altitude de 120 km. La mission, d’une durée d’environ 1h40, se terminera par un amerrissage, en parachute, dans l’Océan Pacifique, où il sera récupéré dans la foulée par un navire spécialement équipé.
...

Suite et source (https://www.thalesgroup.com/fr/worldwide/espace/press-release/le-demonstrateur-de-rentree-atmospherique-europeen-ixv-pret-pour-sa)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 10 Mai 2014 à 23:33:56
HD Earth Viewing : voir la Terre en direct depuis la Station spatiale internationale

Le 30 avril dernier, la Nasa, toujours friande de communication auprès du public, lançait une nouvelle expérience. Baptisée High Definition Earth Viewing (vue de la Terre en HD), elle permet aux internautes de regarder la Terre en haute-définition et en direct grâce à quatre webcams installées sur la Station spatiale internationale.

Afin de surveiller l’impact des radiations solaires sur les équipements et notamment les appareils de captation vidéo, la Nasa a équipé récemment la station spatiale internationale de quatre caméras haute-définition vendues dans le commerce. Outre les tests menés à bord de l’ISS, cet équipement permet également de transmettre en direct ce que peuvent voir les astronautes depuis la station. La Nasa a ainsi mis en place un flux Ustream permettant de voir en direct la Terre depuis l’espace. Source (http://www.tomsguide.fr/actualite/nasa-hd-earth-viewing,41303.html#xtor=RSS-201)

A voir ICI (http://www.ustream.tv/channel/iss-hdev-payload#)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Tartar le 11 Mai 2014 à 09:57:16
Merci pour l'info zeta
Mais apparemment personne ne s'occupe des GOPro en question.
Objectif sale et contre-jour avec un soleil qui fait luire les saletés sur le verre.
La Nasa traite son public "en direct" par dessus la jambe.
Voyons comment ce sera quand le soleil ne sera plus dans le cadre.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 08 Juin 2014 à 23:28:15
"O.V.N.I / I.S.S" (publié le 7 Juin 2014)

"O.V.N.I / I.S.S" (publié le 7 Juin 2014) (http://www.youtube.com/watch?v=y908SKyQ-rA#ws)

Les caméras de la Station Spatiale Internationale ont capturé l’image de cet objet le 13 mai 2014.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Roger le 09 Juin 2014 à 14:00:57
Huummmm !

Je n'ai pas trouvé la date exacte du stream ISS, mais une vidéo de 2 1/2 H ici : http://www.ustream.tv/recorded/47492631/highlight/512465 (http://www.ustream.tv/recorded/47492631/highlight/512465)
(Je n'arrive pas à poster la vidéo)
La vidéo postée sur Youtube commence à environ 1:34:00 et est très accélérée (au moins 10x), en réalité, l'apparition/disparition dure 10mn ! et donc cette impression de clignotement disparait totalement.

De plus, sur la vidéo Youtube, il n'est pas fait mention de la même apparition/disparition de 0:01:00 à 0:11:00 (même temps).

AMHA, ce machin-chose ne m'a pas trop l'air ovniesque :) Reflet ? Tâches ?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Leopold le 09 Juin 2014 à 18:20:55
Ca ressemble à un incendie (de forêt?).
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Buddy le 09 Juin 2014 à 19:22:44
Je sais pas peut être un rapport avec cette photo prise par l' ISS ?

http://www.wikistrike.com/2014/06/impensable-le-planetarium-de-brasilia-publie-un-gigantesque-disque-planant-au-dessus-de-la-terre.html (http://www.wikistrike.com/2014/06/impensable-le-planetarium-de-brasilia-publie-un-gigantesque-disque-planant-au-dessus-de-la-terre.html)

(http://img.over-blog-kiwi.com/1/04/43/04/20140609/ob_c70b69_disque-5000-km-diametre.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: St-James le 10 Juin 2014 à 00:16:57
Tu vas te faire taper sur les doigts  ;)
Je crois qu'il s'agissait d'une simulation d'un astéroide percutant la terre, l'image a été stopper de manière à faire une capture d'écran.
Puis la source wikimachin n'est ps la plus fiable.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 10 Juin 2014 à 10:11:20
Juste une tache sur l'objectif de la caméra ou sur le hublot; la preuve, la tache "évolue" exactement à la même vitesse que l'ISS comme on peut le voir sur cette vidéo.

Ring UFO Caught In Earths Orbit HD
Ring UFO Caught In Earths Orbit HD (http://www.youtube.com/watch?v=HFVk7u9phE0#ws)

Les Spielberg du 320*240 hyperpixelisés de YT auront beau faire des effets de transitions bon marché entre des plans aussi divers que ne servant strictement à rien, comme négatif couleur, passage en niveau de gris, niveau de gris inversés, zooms et autres stupidités, cela ne changera rien au schmilblick.
Les fakes ont encore de beaux jours devant eux... ::)
Le pire de tout, c'est qu'il existe des vidéos de la Nasa ou des russes qui elles posent réellement question, mais non, on nous balance "la tache qui se balade en technicolor"...
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: chasouris le 22 Octobre 2014 à 17:11:46
Je reviens sur le post du 8 juin 2014 de Zetareticuli avec la vidéo " OVNI / ISS"

Le 13 mai 2014, une caméra installée sur la Station Spatiale Internationale avait capturé l’image d’un OVNI près de l’ISS.
L’enregistrement « live » était diffusé via la chaîne USTREAM de la NASA.
A noter l'étrange texte (retrouvé sur Google et YTub) accompagnant cet enregistrement: "Dieu et les Anges et le Ciel avec Vldamir Komarov et Yuri Gagarin cosmonaute de la Flotte Spatiale pour aider l'ISS et la Terre"

1.   Live from the International Space Station - Ustream
www.ustream.tv/channel/live-iss-stream?rmalang=pt (http://www.ustream.tv/channel/live-iss-stream#?rmalang=pt)... - Traduire cette page
GOD & ANGELS & HEAVEN with Vldamir Komarov & Yuri Gagarin Cosmonaut Space Fleet to help ISS & Earth 31:45. Live_ISS_Stream (180:01).

2.   Ustream.tv - Social Stream
www.ustream.tv/socialstream/9408562?v=6 (http://www.ustream.tv/socialstream/9408562?v=6)... - Traduire cette page
THIS VIDEO HAS 1 HIGHLIGHT: GOD & ANGELS & HEAVEN with Vldamir Komarov & Yuri Gagarin Cosmonaut Space Fleet to help ISS & Earth 31:45 ...

Vidéo Ytube: " UFO IN ISS 13 MAY 2014 "
UFO IN ISS 13 MAY 2014 (http://www.youtube.com/watch?v=gvLxsBhqdIo#)

Vidéo Ytube avec image éclaircie:

Enormous UFO ISS May 13, 2014 Огромное НЛО МКС 13 мая 2014 года
Enormous UFO ISS May 13, 2014 Огромное НЛО МКС 13 мая 2014 года (http://www.youtube.com/watch?v=u_j1wgeJUIc#)

Capture d'écran:
(http://www.humanosphere.info/wp-content/uploads/2014/06/usstream.jpg)

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 29 Octobre 2014 à 02:53:33
Etats-Unis : spectaculaire explosion au décollage de la fusée Antares

La fusée Antares transportant la capsule non habitée Cygnus à destination de la Station spatiale internationale (ISS) a explosé peu après son lancement mardi, a-t-on pu constater sur les images en direct de la télévision de la Nasa, l'agence spatiale américaine.

«L'explosion s'est produite peu après le lancement» sur la base spatiale Wallops sur la côte de Virginie, a expliqué un commentateur de la Nasa. Cygnus devait livrer 2,2 tonnes de vivres et d'expériences scientifique à l'ISS le 2 novembre prochain. La fusée appartient à la société américaine Orbital Sciences.

Il s'agissait du premier lancement de nuit pour la fusée Antares, selon Orbital, et de la troisième mission d'approvisionnement de Cygnus vers l'ISS. Le lancement avait été reporté de 24 heures lundi en raison de la présence d'un navire au large, dans l'Atlantique, à l'intérieur du périmètre de sécurité du lancement.

En orbite et en construction depuis 1998, la station ISS occupe un rôle majeur dans la recherche scientifique de l'environnement spatial. Actuellement, trois des six membres d'équipage de l'ISS ont commencé les préparatifs en vue de leur retour sur la Terre après 165 jours dans la station. Ils doivent embarquer dans leur Soyouz TMA-13M le dimanche 9 novembre et atterrir sur Terre le 23 novembre. Source (http://www.leparisien.fr/sciences/video-etats-unis-spectaculaire-explosion-au-decollage-de-la-fusee-antares-28-10-2014-4248335.phpl)


Unmanned Antares rocket explodes seconds after take-off in Virginia
Unmanned Antares rocket explodes seconds after take-off in Virginia (http://www.youtube.com/watch?v=bx1CeHFeea0#ws)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Diouf le 24 Novembre 2014 à 23:33:57
petite visite dans l'ISS :

Laboratoires, toilettes, chambres à coucher... visite guidée de l'ISS
Laboratoires, toilettes, chambres à coucher... visite guidée de l'ISS (http://www.youtube.com/watch?v=lrGQEgAmgWk#ws)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 05 Décembre 2014 à 22:13:29
L'astronaute Samantha Cristoforetti de l’ESA a vu un Ovni

Du Journal de bord de Samantha Cristoforetti (note écrite le 24.11.2014):

« Alors que je me retournais pour regarder derrière moi j’ai vu les panneaux solaires de notre Soyouz. Puis j’ai repéré quelque chose dans ma vision périphérique. Je me suis retournée tout doucement, et j’ai compris ce que je venais de voir. J’ai été subjugué par une joie sans nom: La Station Spatiale était là mais ce n’était pas n’importe quelle scène. Les énormes panneaux solaires de la station étaient inondés d’une lumière orange flamboyante, vivante, chaleureuse, presque étrangère. Je n’ai pas pu m’empêcher d’exprimer ma stupeur d’une voix forte, vous pouvez probablement l’entendre dans les détails de l’arrimage car à ce moment le micro de Mission Control était sur écoute. Anton m’a rappelé cela, donc j’ai essayé de contenir ma stupéfaction et je suis retourner devant les écrans de contrôle. Quand j’ai jeté un autre coup d’oeil la lumière était partie. » Source (http://www.astronautinews.it/2014/11/25/l-1-wow-wow-wow-sto-scrivendo-dallo-spazio/)

Lo stupore di Samantha Cristoforetti durante il docking della sua Soyuz
Lo stupore di Samantha Cristoforetti durante il docking della sua Soyuz (http://www.youtube.com/watch?v=BJgcLdhZXbQ#ws)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Al198 le 06 Décembre 2014 à 02:19:12
Orion : vol réussi pour la capsule de la Nasa qui s'est posée dans le Pacifique

Après un report de 24 heures à cause d'une anomalie technique, qui a fait craindre le pire, la journée de vendredi est une belle réussite pour Orion, la capsule de la Nasa, destinée à emmener des astronautes au-delà de l'orbite terrestre et, un jour, vers Mars. Après un vol de quatre heures et demi en orbite autour de la Terre (deux tours ont été effectués), Orion a amerri à 17 h 30 (heure de Paris) à environ 1 000 km des côtes mexicaines, freinée par trois immenses parachutes.

Il s'agit du premier vaisseau américain depuis Apollo capable de transporter des astronautes au-delà de l'orbite terrestre. En attendant d'accueillir des humains, Orion emporte avec elle des objets insolites pour ce voyage express d'un peu plus de quatre heures autour de la Terre. Orion, qui pèse 8,6 tonnes, a été transportée dans l'espace grâce à la puissante fusée Delta IV Heavy, qui a décollé de Cap Canaveral (Floride) à 7h05 (13h05 heure française) vendredi.

Le lancement d'Orion s'est fait au tout début de la fenêtre de tir de 2 heures et 39 minutes dont disposait la Nasa. Un ultime feu vert au remplissage des réservoirs du moteur avait été donné avant 9 heures après que tous les paramètres ont été passés en revue, dont la météo.

Commentant le problème des valves lors d'une conférence de presse, Dan Collins, un responsable de la société américaine de lancement spatial United Launch Alliance (ULA), avait expliqué jeudi que cette anomalie «s'était déjà produite lors d'un précédent lancement avec une longue fenêtre de tir», ajoutant être «confiant» dans le fait que les ingénieurs allaient régler ce problème.

Tester le bouclier thermique

Ce premier vol d'essai d'Orion, d'un coût de 370 millions de dollars (285 M€ environ), «est sans aucun doute la mission la plus importante que la Nasa effectue cette année», avait souligné William Hill, administrateur adjoint de la Nasa pour le développement des systèmes d'exploration. «C'est vraiment le tout premier pas de notre voyage vers Mars», avait-il estimé.

Après une ascension de 17 minutes, Orion a été mise sur une orbite elliptique et effectué deux tours de la Terre, dont le second à 5 800 km d'altitude, soit près de quatorze fois la distance de la Station spatiale internationale du sol (420 km). Ce vol était destiné à tester principalement le bouclier thermique du vaisseau, qui doit résister à des températures de 2.200 degrés, ainsi que ses parachutes et ses ordinateurs de bord. Il y a aussi 1.200 capteurs pour mesurer les vibrations, le niveau de bruit et la température.

Le dernier vol d'un vaisseau habité américain au-delà de l'orbite terrestre remonte à la mission Apollo 17 en décembre 1972, qui a été l'ultime fois où des hommes ont posé le pied sur la Lune.

Cinq étapes clés

4 décembre 2014 : premier vol d'essai d'Orion

novembre 2018 : lancement d'Orion par le méga lanceur Space Launch System

2021 : premier vol habité d'Orion

vers 2025 : exploration d'un astéroïde, placé artificiellement en orbite stable autour de la Lune

décennie 2030 : premier vol habité vers Mars


Source (http://www.leparisien.fr/conquete-de-mars/la-nasa-donne-son-feu-vert-au-lancement-d-orion-ce-vendredi-05-12-2014-4349899.php)

Bon ben c'est parti alors !
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 26 Décembre 2014 à 21:21:28
ISS: La Terre vue à travers le hublot

Aurores boréales, orages, villes illuminées, lever de soleil... Grâce à l’astronaute Alexander Gerst, il est désormais possible d'avoir un aperçu de ce que les conquérants de l'espace ont la chance de voir par leurs hublots.

Combinée en vidéo par l'Agence spatiale européenne (ESA), la série de clichés pris par Alexander Gerst offre une vue imprenable de la Terre. Par le biais d’un timelapse (vidéo accélérée), elle présente les magnifiques images de notre planète, capturées depuis la Station spatiale internationale (ISS).

Alexander Gerst’s Earth timelapses
Alexander Gerst’s Earth timelapses (http://www.youtube.com/watch?v=lNwWOul4i9Y#ws)

Un petit cadeau de Noël avant l’heure de la part de l’astronaute allemand, très actif sur les réseaux sociaux, qui a évolué durant six mois dans l’espace, dans le cadre de la mission Blue Dot.
Ses quelque 12.500 clichés, dont certains ont été postés sur son compte Twitter, ont forcément séduit l’Esa qui a choisi de les partager sur le Web, afin que chacun puisse donc admirer les nuages, les océans, les villes somptueusement éclairées en pleine nuit, des levers et des couchers de soleil, des orages et même des typhons. Un régal. Source (http://www.20minutes.fr/insolite/1506383-20141224-video-iss-terre-vue-travers-hublot)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 29 Avril 2015 à 14:50:32
Là, ce n'est pas un cadeau...

Un cargo PROGRESS va s'écraser sur terre...

Les russes ont perdu le contrôle d'un cargo ravitailleur inhabité Progress qui était sensé ravitailler l'ISS.
Les 2 tonnes de Progress M-27M (NORAD 40619) lesté de ses 6 tonnes de fret... sont totalement incontrôlables (et incontrôlés...) et chutent vers la Terre.
Vu le comportement du Progress qui tourne sur lui-même et dont il est impossible d'enrayer le mouvement depuis la terre, on ne sait ni où, ni quand il tombera.
Tout ce qu'on croit savoir, c'est que le colis tombera probablement entre le 7 et le 11 mai (chouette on aura le temps pour le muguet...).
 
Bon à se rappeler, les Progress ne sont pas conçus pour se désintégrer en rentrée; bon, une partie le sera sans doute, mais le reste, bref, le plus solide et lourd...

Donc, pour connaitre qui seront les malheureux élus sur lesquels le cargo tombera sur la tête, il suffit de suivre sa chute.

Ici: http://www.satflare.com/track.asp?q=40619#TOP
Ou encore ici: http://www.n2yo.com/?s=40619

 :(
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Monsieur-Hulot le 29 Avril 2015 à 16:02:35
Oh merde, j'habite Marseille, en plein dans la bande rouge ... adieu les amis  :-[
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Monsieur-Hulot le 29 Avril 2015 à 16:54:06
C'est la neuvième (et dernière) prophétie Hopi :

«C’est le neuvième et dernier signe : . . Vous entendrez parler d’une demeure dans le ciel, avec toutes ses forces tombera sur la terre Cette maison ressemble à une grande étoile bleue Puis, très vite, les cérémonies et les rituels de mon peuple  vinrent aboutir «
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: jeanbar2008 le 29 Avril 2015 à 17:54:49
Alors, soit je ne comprends rien aux chiffres annoncés sur le site de Satflare, mais vu la vitesse à laquelle le colis chute (l'altitude 192 KM au moment ou j'écris), pour moi c'est dans quelques heures qu'il touche le plancher des vaches et  non pas au mois de mai.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 29 Avril 2015 à 18:00:13
Je me demande, par rapport à leurs prédictions, parce que tout à l'heure quand j'ai écrit le post, il me semble que le satellite était à environ 217 km d'altitude, et là, il en est à 192...
Ça va plutôt vite, puis une fois qu'il sera en atmosphère, ça devrait tomber plus vite je suppose, genre caillou.
Donc, leur 7 ou 11 mai...
D'un autre côté je suis nul en balistique et encore plus pour calculer ce qui apparait aux agences spatiales comme étant incalculable pour l'instant.
Mais tout de même...

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 29 Avril 2015 à 18:01:33
On s'est croisé, jeanbar...
Ah, je ne suis pas le seul à trouver qu'il tombe vite...
Sais pas si ça me rassure.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 29 Avril 2015 à 18:19:08
Bon là, il est à 219 km
 ???
Les russes tenteraient-ils quelque chose ?

Edit, et là, 256...

Ok je crois que j'ai compris, il est sur une orbite elliptique !!
Je ne vois que ça pour expliquer les variations d'altitude positives.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: jeanbar2008 le 30 Avril 2015 à 08:41:08
J'y ai pas pensé, sa course doit être elliptique....
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: jeanbar2008 le 30 Avril 2015 à 08:46:01
Oup's, je n'avais pas vu ta dernière réponse, désolé.... on est bien d'accord. :laugh:
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: mistigrigri le 30 Avril 2015 à 23:38:36
 ??? "Le dommage pourrait aussi être lourd pour le patrimoine russe. Le vaisseau spatial emmène en effet à son bord une réplique du drapeau de l'URSS qui avait été hissé en haut du Reichstag en avril 1945 par l'armée rouge, lors de la chute de l'Allemagne nazie. Selon Roskosmos, l'agence spatiale russe, ce drapeau devait être au centre d'un message des cosmonautes à leur peuple le 9 mai prochain pour l'anniversaire des 70 ans de la capitulation. La capitulation a officiellement été actée dans la nuit du 8 au 9 mai à 0h16, heure russe "
http://www.linternaute.com/actualite/monde/1227902-progress-un-vaisseau-spatial-va-s-ecraser-sur-la-terre-mais-quand/

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: DecemberTen le 04 Mai 2015 à 08:40:22
On en sait un peu plus sur la date et le point de chute estimé du cargo Progress M-27M.
Selon les estimations, il devrait tomber quelque part samedi prochain, vers 19h30 (Paris), à environ 1500 km à l'est de Cuba, et donc en pleine mer.

Normalement...

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: chasouris le 07 Mai 2015 à 18:07:14
PROGRESS-M 27M - Décrochage de l'orbite prévu ce soir à partir de 21h45 GMT.   

" « Le satellite décrochera de son orbite entre 00H45 et 06H36, heure de Moscou (21H45 GMT jeudi soir et 03H36 GMT vendredi) ».
L'agence spatiale russe a précisé qu'elle serait en mesure d'affiner ses pronostics plus tard dans la journée.
« Le vaisseau va intégralement se consumer en traversant les couches de l'atmosphère de la Terre, et seuls quelques petits fragments atteindront la surface de la planète », a précisé l'agence spatiale russe Roskosmos. "
source: http://www.ouest-france.fr/il-se-consumera-dans-latmosphere-vendredi-3381910

Direct: http://www.satflare.com/track.asp?q=40619,40620#TOP
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: djshotam le 08 Mai 2015 à 08:04:55
Le vaisseau cargo s'est désintégré:


"Réduit en fragments au dessus du Pacifique. Le vaisseau cargo inhabité Progress a terminé vendredi sa longue chute vers la Terre en se désintégrant dans l'atmosphère, une fin sans danger pour l'ISS mais qui constitue un nouvel échec humiliant pour le secteur spatial russe."


Article intégral ici:
http://www.20minutes.fr/sciences/1603971-20150508-espace-vaisseau-cargo-progress-desintegre-atmosphere-terre (http://www.20minutes.fr/sciences/1603971-20150508-espace-vaisseau-cargo-progress-desintegre-atmosphere-terre)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 28 Juin 2015 à 20:44:12
Cap Canaveral : explosion de la fusée transportant la capsule Dragon peu après son décollage

La fusée de la société SpaceX qui transportait une capsule non habitée à destination de la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d'approvisionnement a explosé deux minutes après son lancement dimanche de Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis).

(http://s3.lprs1.fr/images/2015/06/28/4901047_nasatv06-lettuce-worms-parking-gear-aboard-spacex-ship-for-sunday-laun-000992-01-02_545x460_autocrop.jpg)
Cap Canaveral (Etats-Unis), le 28 juin 2015. Deux minutes après son lancement, la fusée qui transportait une capsule non habitée d'approvisionnement de la Station spatiale internationale (ISS) a explosé. AFP / NasaTV06

La fusée Falcon 9 de la société SpaceX qui transportait une capsule Dragon non habitée à destination de la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d'approvisionnement a explosé pour des raisons encore inconnues, deux minutes après son lancement dimanche de Cap Canaveral en Floride a annoncé la Nasa, l'agence spatiale américaine.
La fusée avait décollé comme prévu à 10h21 locales (15h21 à Paris) de son pas de tir de la station de l'armée de l'air américaine de Cap Canaveral, en Floride (sud-est). Peu après l'accident, la Nasa a d'abord évoqué une «anomalie» non spécifiée.

«Le lanceur a explosé», a indiqué le commentateur de la télévision de la Nasa qui retransmettait en direct le lancement, alors que des morceaux de la fusée retombaient vers le sol. «Il apparaît que nous avons un échec de la fusée (...) mais à ce stade on ne sait pas exactement ce qui s'est passé», a-t-il ajouté.

Peu après un commentateur de SpaceX a précisé que la transmission vidéo avec Falcon 9 avait été interrompue. «Il y a eu une anomalie durant la première partie du vol,» a-t-il précisé tout en notant que les neuf moteurs du premier étage de la fusée s'étaient bien allumés et que le véhicule avait atteint une vitesse supersonique. «Il semblerait qu'il y ait eu un problème avec le premier étage de la fusée» avant la séparation avec le reste du lanceur, a-t-il indiqué.

La capsule Dragon devait arriver tôt mardi à l'ISS où elle devait être amarrée par deux des trois membres actuels de l'équipage qui retrouvera ses effectifs normaux - six personnes - fin juillet. Suite et source (http://www.leparisien.fr/sciences/cap-canaveral-explosion-de-la-fusee-transportant-la-capsule-dragon-peu-apres-son-decollage-28-06-2015-4901047.php)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 06 Octobre 2015 à 22:27:56
https://youtu.be/zWhCmDUYhss
"OVNI's ISS" Canal non officiel [Publiée 04/10/2015]
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 19 Novembre 2015 à 21:32:07
Une image tweeté par l'astronaute américain Scott Kelly, dans l'espace depuis 236 jours.

(https://pbs.twimg.com/media/CT5Bs3JUAAAF-Xz.jpg)

https://twitter.com/StationCDRKelly/status/666042034633883649/photo/1?ref_src=twsrc^tfw

(http://ovnis-direct.com/_media/img/small/scottkelly.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: djshotam le 20 Novembre 2015 à 09:40:03




Cette photo m'a fait pensé a l'ovni photographié a turin en 43 ou 73(pas certain pour l'année)
http://www.ufologie-paranormal.org/t4607-italie-vague-1978 (http://www.ufologie-paranormal.org/t4607-italie-vague-1978)



(http://www.anakinovni.org/images/1973/3121973turinfoto266.jpg)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 27 Novembre 2015 à 22:48:09
La NASA a coupé sa webcam à bord de la Station Spatiale Internationale moins d’une minute après l’apparition d’un ovni.

http://www.youtube.com/watch?v=dwRAaFm1Bv8
Orb in Distance

Autre observation d’Ovnis ayant cette forme:

Date de l’observation: 25 novembre 2015
Lieu de l’observation: Bangkok, Thaïlande

Ces ovnis en forme de donuts ont l’air solide. On peut le voir en étudiant leur ombre au centre. Il se passe que plusieurs ovnis en forme de donut se sont approchés de la station spatiale internationale récemment.
Témoin: J’ai vu 3 cercles colorés ayant la forme de donuts à Bangkok en Thaïlande le 25 novembre 2015. J’estime que ces objets mesurent 10 mètres de diamètre. Souce (http://www.ufosightingsdaily.com/2015/11/three-giant-ufos-over-thailand-during.html)

http://www.youtube.com/watch?v=c7Zv5SKB12U
3 OVNIS GIGANTES EN TAILANDIA

Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 23 Février 2016 à 22:36:30
La NASA dévoile son nouveau vaisseau spatial

Il s'agit d'un engin capable de transporter jusqu'à sept astronautes vers une orbite circumterrestre.
Les ingénieurs de la NASA travaillant au Centre de recherche Langley à Hampton (Virginie) ont effectué une série de tests du vaisseau spatial piloté CST-100 Starliner développé par la société Boeing.
"Bien que l'appareil soit conçu pour atterrir sur la terre ferme, il a été testé de manière à pouvoir amerrir", lit-on dans un communiqué de la NASA.
Le document souligne que le CST-100 Starliner est en mesure de transporter jusqu'à sept personnes.

Le vaisseau comprend deux modules, le premier abritant des astronautes et des équipements de vie et le second renfermant des systèmes de pilotage. Ce dernier module se sépare du vaisseau au moment de son retour sur Terre. La capsule réservée à l'équipage est prévue pour supporter jusqu'à dix voyages spatiaux.  Source (http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20160221/1021973383/nasa-test-vaisseau-spatial-video.html)

http://www.youtube.com/watch?v=Zs_ZyDDHpYM
State of NASA, CST-100 Viewing and NASA Social
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 07 Avril 2016 à 02:03:38
De nouvelles images de la Terre vue de l’ISS et diffusée par la Nasa en timelapse

La Nasa a diffusé ce lundi de nouvelles images filmées depuis la Station spatiale internationale (ISS) : dans ce timelapse de 40 secondes, on peut voir la Terre défiler, les lumières des grandes villes et quelques éclairs. Prises à 400km de la surface de notre planète, ces images ne sont pas les premières envoyées par l’ISS : en 2014, une vidéo de 6 minutes nous révélait des aurores boréales, des levers de soleil, des océans, mais aussi les étoiles qui nous entourent et la Voie lactée. Source (http://www.20minutes.fr/sciences/1819903-20160405-video-nouvelles-images-terre-vue-iss-diffusee-nasa-timelapse)
http://www.youtube.com/watch?v=n_MJDL2m_8w
Time-Lapse View of Earth's Limb from the ISS
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 07 Avril 2016 à 21:20:56
Ovni filmé près de l'ISS le 5 avril 2016

http://www.youtube.com/watch?v=B1K6XoFpVDY
UFO Near ISS 5 April 2016
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 19 Avril 2016 à 21:26:52
Ovni filmé près de l'ISS le 18 avril 2016

http://www.youtube.com/watch?v=b7tlUS6bx04
Feed CUT As Horseshoe UFO Appears On ISS Live Cam! 4/18/16
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: St-James le 19 Avril 2016 à 22:29:34
Cela semble être reflet sur la vitre de L'ISS non? Les décors dessous bougent mais l'objet pas d'un poil. En terme de perspective cela parait illogique  :o
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Monsieur-Hulot le 20 Avril 2016 à 08:45:31
oui, mais "ils" coupent la retransmission dès que possible ...
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 22 Avril 2016 à 22:36:28
Aurores boréales filmées depuis l’ISS en Ultra HD 4K

http://www.youtube.com/watch?v=PBJAR3-UvSQ
Stunning Aurora Borealis from Space in Ultra-High Definition (4K)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 09 Mai 2016 à 22:31:52
Ovni filmé près de l'ISS le 8 mai 2016

http://www.youtube.com/watch?v=UStQEXbyMyo
NASA Monitors Brown UFO Hiding In Space Above Earth! 5/8/16
Titre: Navette spatiale - Challenger
Posté par: Vent du Nord le 29 Septembre 2016 à 10:19:11
Les astronautes de Challenger sont-ils morts ?

Le 15 juillet 2016, la chaîne télévisée KLA.tv a diffusé un reportage de 25 minutes montrant qu’au moins 6 des 7 astronautes supposément morts dans l’explosion de la navette Challenger en 1986 pourraient toujours être vivants.

La vidéo originelle est en allemand,  à cette adresse :
http://www.kla.tv/index.php?a=showportal&keyword=wissenschaft&id=8628

Heureusement pour ceux qui ne maîtrisent pas l’allemand, une version sous-titrée en français existe :
https://www.youtube.com/watch?v=K7nqiREXL7Y

KLA.TV, abréviation de KLAGEMAUER.TV, se présente comme une télévision alternative, non alignée, dénonciatrice des mensonges officiels.
Il est par contre troublant d'observer qu'elle dispose de très très gros moyens, et que le mot allemand "Klagemauer" signifie "Mur des Lamentations" (suggérant une éventuelle source de financement orientée)...
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Vent du Nord le 01 Octobre 2016 à 14:33:03
Cette vidéo existe dorénavant en plusieurs langues en version doublée, avec plusieurs voix de comédiens engagés pour la traduction (indice supplémentaire de la richesse de cette chaîne de télévision).

La version doublée en français est accessible via ce lien :
http://reseauinternational.net/est-ce-que-la-nasa-nous-tromperait-quand-des-astronautes-morts-ressuscitent/ (http://reseauinternational.net/est-ce-que-la-nasa-nous-tromperait-quand-des-astronautes-morts-ressuscitent/)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 16 Octobre 2016 à 21:37:51
La Terre vue de l’espace en direct depuis l'ISS

vidéo invalide - l'enregistrement de cet événement en direct n'est plus disponible
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 21 Octobre 2016 à 23:16:27
Nouvel OVNI filmé près de l'ISS

http://www.youtube.com/watch?v=R_9vB_oqXYM
ISS: Strange Craft in the distance.
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 13 Janvier 2017 à 23:23:48
Un Ovni effectue un demi tour près de l'ISS

http://www.youtube.com/watch?v=lAYo1hyUbjc
Ufo maneuvering on ISS go-pro footage???? or this is something else?
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: zetareticuli le 06 Octobre 2017 à 00:27:25
Première vidéo à 360° filmé par les Russes lors d'une sortie de la station ISS

http://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=W9u297hArbI
First time in the Universe: Spacewalk filmed in 360

La vidéo fait débat, les platistes crient au fake  :)
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Argonot le 16 Décembre 2017 à 22:03:39
Puisqu'un éventuel débat en rapport avec l'ISS a été évoqué ci-dessus, je mentionne qu'il y a aussi une mouvance qui doute du fait que l'ISS soit une station spatiale habitée , notamment représentée par Roch Sauqüere .
Leur argumentation est pertinente AMA , et mérite d'être étudiée .

Un des arguments est que l'ISS ayant une orbite d'une durée de 90 minutes , elle est exposée alternativement pendant 45 minutes au soleil , ce qui augmente la température des parois , puis pendant 45 minutes à l'ombre, ce qui fait chuter la température des parois , et que cette alternance rapide de dilatations et contractions devrait provoquer des micro-fissures , qui ,étonnament , alors que l'ISS est en orbite depuis plus de 15 ans , n'ont pas induit de dommages structurels ...
Titre: Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Roger le 16 Décembre 2017 à 23:46:56
Puisqu'un éventuel débat en rapport avec l'ISS a été évoqué ci-dessus, je mentionne qu'il y a aussi une mouvance qui doute du fait que l'ISS soit une station spatiale habitée , notamment représentée par Roch Sauqüere .
Leur argumentation est pertinente AMA , et mérite d'être étudiée .
En règle générale, ce sont les terreplatistes qui affirment ça, et pour cause ! L'existence même de l'ISS est une injure à leurs croyances :)
Quant à Roch Sauqüere, autant je l'aimais bien il y a qq années, autant je trouve qu'il commence lui-même à avoir quelques micro-fissures qui vont en s'aggravant... M'enfin bon, avec l'age, on ne s'améliore guère.
Et étudier les arguments des terreplatistes, je crois qu'un fil a déjà été ouvert sur ce forum et vite fermé (à juste titre) par la modération, il y a vraiment plus intéressant à étudier que les élucubrations de ces gens là !
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Nemo492 le 17 Décembre 2017 à 08:40:10
"Il fallait à l'avion supersonique Concorde une demi-heure pour passer de Mach 1 à Mach 2.
A cette vitesse, malgré le froid qui règne à l'extérieur (environ - 57° C),
la peau de l'avion va atteindre une température de + 127° C, provoquant un allongement d'environ 23 cm."
Source (http://museedelta.free.fr/concorde/concorde_car.htm)

"La vitesse de croisière du mythique Concorde était de 2 145 km/h (Mach 2,02). A cette vitesse supersonique, le nez de Concorde était porté à une température de 127° C et le bord d'attaque des ailes à 100° C. Les ingénieurs avaient mis au point des alliages d'aluminium capables de supporter ces fortes températures sans déformation excessive. Il n'empêche. Les contraintes d'allongement et de rétractation du métal au cours d'un vol étaient réelles." - Source (http://www.aeronewstv.com/fr/lifestyle/a-votre-avis/2243-de-quelle-longueur-s-allongeait-concorde-en-vol.html)

"Les dissipateurs thermiques de l'ISS

Les dissipateurs thermiques sont très employés à bord des satellites. Ils permettent de dissiper de la chaleur par rayonnement, et sont généralement formés de plusieurs plaques de matériaux hautement conductifs (aluminium par exemple)." - Suite & Source (https://fr.wikibooks.org/wiki/Les_contraintes_du_milieu_spatial/Des_contraintes_thermiques)
Titre: Re : Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Argonot le 21 Décembre 2017 à 16:01:33
Et étudier les arguments des terreplatistes, je crois qu'un fil a déjà été ouvert sur ce forum et vite fermé (à juste titre) par la modération, il y a vraiment plus intéressant à étudier que les élucubrations de ces gens là !

Il ne s'agit pas d'étudier les arguments des terreplatistes , mais d'étudier les arguments tendant à montrer que l'ISS n'est pas habitée .
Titre: Re : Re : Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Roger le 21 Décembre 2017 à 17:27:50
Il ne s'agit pas d'étudier les arguments des terreplatistes , mais d'étudier les arguments tendant à montrer que l'ISS n'est pas habitée .

STP Argonot, écris-moi noir sur blanc que Thomas Pesquet est un gros connard de mytho et que les centaines de photos qu'il a envoyées pendant sa mission ne sont pas de lui ! Fais le... You can do it ! Va jusqu'au bout de ta pensée.

Titre: Re : Re : Re : Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Nemo492 le 21 Décembre 2017 à 17:40:53
Et étudier les arguments des terreplatistes, je crois qu'un fil a déjà été ouvert sur ce forum et vite fermé (à juste titre) par la modération, il y a vraiment plus intéressant à étudier que les élucubrations de ces gens là !

Il ne s'agit pas d'étudier les arguments des terreplatistes , mais d'étudier les arguments tendant à montrer que l'ISS n'est pas habitée .

Il s'agit surtout, ici sur ce forum, de ne pas perdre son temps à répondre aux provocations débiles.
Voir "Trollisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet))".
Titre: Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
Posté par: Argonot le 24 Décembre 2017 à 21:49:37
@Roger :
Il n'y a pas de " bout de ma pensée " , qui serait une sorte d'intention maligne .
Je n'affirme pas que l'ISS est inhabitée , je propose simplement d'étudier les arguments allant dans ce sens . C'est une activité intellectuelle sereine , un examen impartial , qui permettra de déterminer si ces argument sont valables ou non .

@Nemo :
Il y a des forumeurs qui publient des posts sur les anomalies martiennes , et pourtant ne se font pas traiter de " trolls " . Pourquoi, alors , le fait d'évoquer les anomalies de l'ISS serait-il du trollisme ?

Je pense que le débat peut être fructueux et éclairant . Par exemple , l'interrogation pertinente sur la dilatation et contraction des structures à cause des variations de chaleur , a reçu la réponse des dissipateurs thermiques, dont j'ignorais l'existence .