La Vague d'Ovnis - Ovnis-USA => Portraits Anglo-US & Projet Camelot => Discussion démarrée par: labbe le 26 juillet 2008 à 21:03:12

Titre: Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 26 juillet 2008 à 21:03:12
La Zone 51 est une base militaire américaine très protégée.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_51

Bob Lazar prétend avoir travaillé dans cette base et avoir été chargé d'étudier le système de propulsion d'OVNI dans les hangars d'une des bases (Papoose Lake) de la zone 51.
http://reguite.free.fr/Extraterrestres/boblazar.html
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51
Posté par: manu21 le 26 juillet 2008 à 23:14:40
Au nord-ouest de Las-Vegas dans le Nevada se trouve un territoire de la taille de la Suisse. Au coeur de celui-ci une base militaire Américaine, qui appartiendrait en réalité à la CIA et certains commandements de la NSA(National Security Agency (http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Security_Agency)), la fameuse zone 51 de Groom Lake garde ses secrets.

Qu'en est-il ? Ovni... Aliens ... ou "simplement" des projets et expériences d'armes et d'engins volants ultra performants ?

Un ancien technicien de cette base, Bob Lazar, apporte des réponses pour le moins surprenante.
Zone 51 et Bob Lazar (http://tyron29.oldiblog.com/?page=articles&rub=239600)

A la fin de la page se trouve un résumé de l'article de J-M Roeder sur le programme Aurora (XR-7) tiré du magazine Top-Secret.

Ps: Les propos de Bob Lazar ne sont pas cautionné par l'ensemble des ufologues et autres physiciens. Certains le prétendent n'etre qu'un usurpateur, mythomane ou fumiste.
qui est Bob Lazar ? (http://reguite.free.fr/Extraterrestres/boblazar.html)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51
Posté par: labbe le 26 juillet 2008 à 23:19:17
Dossiers Ovni 01 - Dreamland Zone 51 1/7
Dossiers Ovni 01 - Dreamland Zone 51 1/7 (http://www.youtube.com/watch?v=zAtfLkyl-zs#)

la suite sur youtube
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51
Posté par: labbe le 27 juillet 2008 à 17:12:32
Fichiers Audios :

http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_1.mp3 (http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_1.mp3)
http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_2.mp3 (http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_2.mp3)
http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_3.mp3 (http://labbetise.free.fr/audio/Bob_Lazard_3.mp3)


modération : documents non trouvés

Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 03 août 2008 à 11:56:34
1994-Area 51, Nellis AFB, This video supposedly was bootlegged out of Area 51 by a high ranking Military official who worked at the base. It was allegedly shot from military cameras. The object appears as an orb which makes remarkable movements, and changes shape. It covers approximately 13 miles in six seconds, making changes as it goes. Whether an extraterrestrial craft or secret military vehicle, this is a great clip.
http://www.ufocasebook.com/UFO_Nellis_AirBase.mpeg
http://www.ufocasebook.com/bestufovideos1.html (http://www.ufocasebook.com/bestufovideos1.html)

modération : documents non trouvés
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 03 août 2008 à 14:45:17

Vidéo attribuée a Bob Lasar d'un objet filmé au dessus de la zone 51 selon ce site :
UFO March 1989 Area 51 filmed by Bob Lazar (mpeg)
http://www.iwasabducted.com/ufovideos/boblazar0389.mpeg

Source : http://www.iwasabducted.com
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 03 août 2008 à 14:59:33
Groom Lake, Nevada (near Area 51) home video 11 March 1995

http://www.iwasabducted.com/ufovideos/area51031195.mov (http://www.iwasabducted.com/ufovideos/area51031195.mov)

Source : http://www.iwasabducted.com (http://www.iwasabducted.com)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 03 août 2008 à 15:02:51

UFO lights January 1990 Area 51
http://www.iwasabducted.com/ufovideos/area51.mpeg

Source : http://www.iwasabducted.com
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 21 janvier 2009 à 21:46:17
"Quelques-uns seulement d’entre vous ont entendu parler de Bob Lazar. Je l’ai personnellement interviewé à Las Vegas. Mr. Lazar est un physicien, vraisemblablement employé à Los Alamos puis sur un site très secret parmi les zones de tests dans le Nevada. Son expérience sur le terrain l’a conduit à révéler qu’il s’y trouve des engins à l’essai qui ressemblent à des soucoupes volantes. Il les a vus, testés en vol par un petit groupe très privilégié. Une partie de son travail consistait à rétroconcevoir le système de propulsion pour essayer de voir comment tout cela fonctionne. Ils y travaillent apparemment depuis 40 ans.

Maintenant si l’on en croit Lazar, et j’ai tendance à le croire car les autres preuves vont dans cette direction, toute son histoire, ses antécédents, sa vie, ont été effacés de tous les registres officiels; son cursus universitaire, même son embauche à Los Alamos, tout celà est nié par le gouvernement.

Mais un bon nombre de preuves sont ressorties, puisqu’il est dans l’annuaire du site de Los Alamos à l’époque ou il prétend s’y trouver; celà n’a pas été effacé. La presse a découvert un vieil annuaire qui confirme son histoire. On a aussi retrouvé un chèque émis par le service de renseignements de l’US Navy. C’est un bulletin de paye, qui a été obtenu grâce au Freedom of Information Act. Donc les pièces du puzzle tendent à confirmer son histoire."


Edgar Mitchell
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5510.0
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: titilapin2 le 21 janvier 2009 à 21:57:48
Un plaisir de te revoir parmi les ufologues labbe :)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: labbe le 21 janvier 2009 à 22:08:55

Ca vaut le coup d'être souligné car la suspicion règne depuis toujours au sujet de Lazar.
Je suis étonné de voir que Mitchell accorde du crédit au mec...

Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Diouf le 21 janvier 2009 à 22:22:49


Bonne idée d'avoir posté ceci ici labbe  :)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 21 janvier 2009 à 23:11:12
Mitchell explique que la suspicion envers Lazar
a été super bien organisée.
Depuis, tout le monde doute, sans vraiment rien savoir.
Celui qui l'a fait connaître, et le connait bien,
c'est George Knapp. Qu'en dit-il aujourd'hui ?
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: zagada le 03 février 2009 à 10:15:09

UFO lights January 1990 Area 51
http://www.iwasabducted.com/ufovideos/area51.mpeg

Source : http://www.iwasabducted.com


Woaw ! cette vidéo est particulièrement "parlante" à mes yeux !  :o
Si cela est bien la zone 51 en background, ça soulève quelques questions...dont :

Test de prototypes ultra secrets en "cachette" ? (activité humaine)
RDV avec des amis d'ailleurs ? (activité E.T.)

à suivre   8)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: allainix le 26 août 2009 à 19:42:22
Effectivement cette histoire de Lazare m'avait troublé, elle était passée à la télé et après j'avais acheté les cassettes avec son interview. Lazare ne parait pas être mythomane et on sent un homme vif et intelligent et effrayé  mais....pourquoi n'a-t-il jamais laissé le moindre schéma de fonctionnement d'un dispostif des appareils Itis. Pourquoi ne nous dit pas clairement quelle énergie est utilisée, je ne m'en souviens plus très bien, mais je crois qu'il se sortait des questions précises avec des pirouettes. Il disait qu'il n'était que technicien mais peut on être seulement technicien pour s'occuper de manipuler de tels engins. non j'imagine qu'on prendrait en France au minimum des polytechniciens ou des savants.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 26 août 2009 à 19:45:14
Si on ne "se souvient pas bien", il est préférable, soit
- de faire quelques recherches
- de s'abstenir de poster dans le vague.

Par exemple, December Ten n'a eu aucun mal à retrouver une interview de 1989 où il explique la gravité,
au contraire de ce que tu laisses entendre. Extrait :

Lazar:  "Gravity distorts time and space.  Just like if you had a
    water bed and put a bowling ball in the middle.  It warps it down
    like  that  -- that's exactly what happens to  space.   Imagining
    that  you  were  in a spacecraft that could  exert  a  tremendous
    gravitational  field  by itself you could sit on  any  particular
    place  and turn on the gravity generator and actually warp  space
    and  time, and fold it.  By shutting that off, you'd  click  back
    and  you'd be a tremendous distance from where you were but  time
    would not have even moved because you essentially shut it off.  I
    mean it is so far fetched, people....it's difficult for people to
    grasp,  and  as stubborn as the scientific community  is  they'll
    never buy it, but this is, in fact, that's just what happens."

Actually,  Lazar's explanation is very close  to  mainstream scientific thought, and can be traced directly to Einstein. The difference is scientists regard it as theory only.  There is much that science still doesn't know.

La suite : http://www.sacred-texts.com/ufo/area51-3.htm (http://www.sacred-texts.com/ufo/area51-3.htm)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 27 août 2009 à 13:49:51
Je vais être direct, et peut-être choquant.

Je trouve suspect que Bob Lazar soit encore en vie après de telles révélations
En d'autres termes, le fait qu'il soit en vie est un facteur d'orientation de fort poids vers une histoire bien bidonnée.
Il pourrait très probablement s'agir d'une superbe manœuvre de désinformation.
"Histoire trop fantastique pour être "envisageable" chez les journalistes et les scientifiques.
Le milieu ufologique fantasmera tout de même dessus, augmentant sa discréditation." 

Le tout dissimulant une autre réalité, qu'il ne faut surtout pas connaître.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 27 août 2009 à 13:56:52
Sa disparition brutale n'aurait-elle pas validé ses déclarations ?
Les gens prudents ont une assurance-accidents : ils placent leurs preuves entre les mains d'un avocat ou autre, et les dommages causés peuvent être pires que s'il reste en vie...

Exemple : Alex Jones, qui ne se prive pas de l'annoncer.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 27 août 2009 à 14:29:39
Aux dernières nouvelles, il ne lui est rien arrivé, effectivement, enfin jusqu'à preuve du contraire.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 27 août 2009 à 14:33:14
Je ne faisais que répondre à ta supposition,
en disant qu'il n'est pas toujours simple de supprimer
quelqu'un.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: gros-chacal le 28 août 2009 à 09:24:03
Hello ,


Bob Lazard et le fameux élément 115 :

http://www.intalek.com/Index/News/Element115.htm (http://www.intalek.com/Index/News/Element115.htm)

Gros Chacal.
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 01 septembre 2009 à 18:55:41
Hello ,


Bob Lazard et le fameux élément 115 :

http://www.intalek.com/Index/News/Element115.htm (http://www.intalek.com/Index/News/Element115.htm)

Gros Chacal.

UNUNPENTIUM  ;)

Plutôt lourd...

(http://i85.servimg.com/u/f85/14/25/08/53/classi10.png)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 01 septembre 2009 à 19:46:06
Désolé pour cette traduction à la barbare, mais ça faisait un peu long à taper... ;D

Source: http://www.geocities.com/area51/corridor/8148/hines.html (http://www.geocities.com/area51/corridor/8148/hines.html)
modération : site fermé

MJ-12
Scientist Goes Public Scientist Goes Public

Un ancien Département de la Naval Intelligence Scientifique discute objet classification la plus élevée de notre gouvernement.

Mince et portant des lunettes, avec un air studieux sur lui-même, Bob Lazar attend certainement la partie.
En fait, il est un jeune scientifique qui a travaillé sur un des projets les plus hautement classifiés de notre gouvernement, Galileo, qui consiste à dos d'ingénierie technologie extraterrestre. Son emploi en tant que chercheur Majestic 12 nécessitait une autorisation 38 niveaux au-dessus Q. Puisque going public et révélateur de son travail en tant que physicien théorique à l'Espace S4 dans le site d'essais du Nevada, il a vu sa vie menacée et il a été tiré dessus.
Coopératives ont également effacé les dossiers de naissance des hôpitaux, des transcriptions des collèges et des dossiers d'emploi, y compris celles de son emploi avec les laboratoires de Los Alamos National et par EG & G.
La preuve des allégations est considérable.
En plus de son travail réclamant du renseignement naval, S4 à partir de fin 1988 à début 1989, Lazar a prétendu avoir travaillé au laboratoire de physique Meson, une partie des laboratoires nationaux de Los Alamos.
Le FBI se traîne encore les pieds dans son enquête sur son activité salariée, même si le député James Nevada Bilbray il a demandé d'enquêter sur trois ans.
Évidemment, les agents du FBI se grattent encore la tête, me demandant comment deux nient son emploi à Los Alamos et expliquer pourquoi son nom est dans un répertoire téléphonique de base de scientifiques de Los Alamos. Cet article dans une édition de Juillet 1982 de l'Observatoire de Los Alamos, qui montre une image de Lazar debout à côté d'une voiture à réaction et se réfère à son emploi en tant que scientifique de Los Alamos, est aussi difficile à expliquer.
Deux-odd douzaine de salariés de Los Alamos dit ancien présentateur de télévision KLAS George Knapp ils se souviennent Lazar, et quatre d'entre eux est confirmée pour Knapp que Lazar a travaillé sur des projets classés là.
près avoir nié l'emploi Lazar est là depuis 1989, Los Alamos, en avril 1994 a finalement modifié son histoire et dit qu'il avait occupé un emploi.

Un respecté, no-nonsense journaliste, Knapp a remporté les honneurs AP et UPI pour son journalisme de qualité OVNI.
En 1989, Lazar a adopté un test au détecteur de mensonge organisé par Knapp.
De 1992 Midwest MUFON's Conference à Springfield, Missouri, Knapp présenté d'autres preuves solides de la crédibilité de Lazar.
Lazar a mentionné qu'un homme du nom de Mike Thigpen avait visité sa maison et l'avait interrogé dans le cadre de son emploi S4.
Un témoin qui se trouvait dans la maison de Lazar Thigpen a confirmé la visite.
Knapp demande rhétorique, «Comment avez-Bob Lazar connaître le nom de Mike Thigpen?
Le Department of Energy confirmée pour Knapp que le Bureau des enquêtes fédérales (dont le numéro de téléphone n'est même pas répertoriés dans les annuaires téléphoniques de Las Vegas) effectue des vérifications d'antécédents sur les personnes qui obtiennent des autorisations pour travailler au Nevada Test Site ou à Nellis AFB.
Un employé d'OFI appelée Knapp et a confirmé que Thigpen a travaillé pour AIF.
Comment avez-Lazar sais que Thigpen n'a vérification des antécédents?
Il a pris des appels téléphoniques Knapp, les contacts initiés friendly gouvernementales, et toutes ses primé techniques d'enquête avant qu'il découvre qui était Thigpen.
Le formulaire W-2 Naval Intelligence postés Lazar est difficile d'expliquer aussi bien.
Knapp a examiné ce formulaire W-2, et des exemplaires en ont été vus à la télé.

D'autres preuves justificatives

Le 17 Octobre, 1993 Knapp, après au retour de son voyage en Russie, a donné quelques nouvelles sur la zone Art Bell's 2000 émission de radio.
Contact Knapp en Russie était un général qui rend compte directement à son homologue russe de Colin Powell.
Knapp dit que, dans l'été 1988, un satellite espion soviétique prit des photos de la région du lac Papoose.
Une des photos montre une grande métalliques, engin en forme de disque volant au-dessus du lac Papoose.
Une autre montre les routes qui conduisent dans les collines avoisinantes où Lazar a déclaré le disque a été stocké.
Bus stationné avec fenêtres opaques sont présentés près de la zone cintre.
(Au cours des entrevues au début, Lazar avait spécifiquement mentionné être acheminé de Groom Lake à S4 dans les bus avec des fenêtres opaques.) Une société cinématographique californienne qui fait un film sur Lazar acheté ces photos à partir d'une source russe et les avait analysé par certains anciens spécialistes de l'imagerie de la NASA qui a dit que l'une des photos semble être d'une soucoupe volante.
Avant Mai, 1989 (la date de la première comparution Lazar sur KLAS TV), satellites de l'URSS a pris seulement une ou deux photos de S4 un mois, mais après cette date, ils les ont pris tous les jours.
À vendre à prix exorbitants, les photos sont catalogués selon la date, l'heure et le satellite.

L'antimatière et la gravité de réaction d'amplification

Sur plusieurs spectacles de la région de Las Vegas la radio et sur Chuck Harder's national Pour montrer aux gens la radio, Lazar a répondu aux questions sur le système de propulsion de soucoupes volantes, ou "disques" alors que notre gouvernement les appelle.
Selon des documents Lazar lu à S4, disques voler en amplifiant les ondes gravitationnelles.
La gravité est en fait deux vagues, identifié comme une pesanteur et gravité Gravity B. A est au niveau atomique.
Autrement dit, l'onde ne s'étend pas au-delà du lien moléculaire, sauf dans l'élément 115.
Cette extension permet à la légère vague pour être accessible et amplifié.
Gravity A est actuellement appelée la force nucléaire forte.
Le système de propulsion est un réacteur antimatière.
Dans le disque Lazar rampé à l'intérieur, le réacteur est une sphère, de la taille d'un médecine-ball.
La moitié supérieure de celui-ci était visible au milieu du plancher.
Combustible pour le réacteur est l'élément 115, ununpentium.
Sur un tableau périodique, ununpentium, un métal super-lourds, serait qualifiée d'UUP.
Quand il est bombardé par des protons, il devient l'élément 116, un élément qui dégage de l'anti-matière.
Dans le réacteur, il ya une réaction d'annihilation entre matière et antimatière.

Le cuivre coloré en orange Pellet étrangers l'utilisation de carburant est d'environ la taille d'une pièce de cinquante cents, et il pèse environ 223 grammes. Étayant la créance que ununpentium est un élément stable, notes Lazar, "... Dans cette installation de recherche ions lourds à [Darmstadt] Allemagne, ils viennent de découvrir que, dans leurs hésitations à transmuer les éléments, et comme nous avons eu plus haut sur le tableau périodique de leur demi-vie se raccourcit. Eh bien, pour la première fois, ils sont venus avec l'élément 109, je crois , et la demi-vie est devenue plus longtemps, et ils envisagent sérieusement que cela mai être une tendance, et qu'il mai, conduira à un élément stable. Et ils théorisent que ce serait dans la zone 115. Et, en effet, cela est vrai , et c'est ce que cet élément est, elle est essentiellement stable ".

IAu début de 1994, Lazar a été contacté par des physiciens au Laboratoire de Recherche des Ions Lourds de Darmstadt, en Allemagne.
Les physiciens y avait reçu une copie de la bande Lazar et les ordinateurs utilisés pour construire des modèles mathématiques de ununpentium.
Ils ont dit qu'ils croient Lazar Lazar dit la vérité et que la gravité Une vague est dû à la configuration de neutrons de l'atome ununpentium.
Le laboratoire de Darmstadt est prestigieuse dans la recherche d'ions lourds et est crédité de la découverte de 107 éléments, 108, et 109 (en 1981, 1984 et 1982 respectivement).

La vague qui est produit par la réaction matière-antimatière est présent sur le réacteur sphérique.
Attachés au réacteur est un guide d'onde transparente qui est réglé de telle manière qu'il donne un chemin facile pour l'onde de prendre.
Il faut moins d'effort pour que l'onde Voyage en place du guide d'ondes que d'aller ailleurs.
Le bas de la touche guide d'onde conique en haut du réacteur, tandis que le dessus du guide d'onde s'étend au plafond. Puissance électrique est produite dans des générateurs thermoélectriques situé au bas du réacteur.
Les générateurs sont pratiquement 100% efficace.

Les amplificateurs sont eux-mêmes la gravité de trois tubes d'environ deux pieds de diamètre et de quatre pieds de long.
Ils sont disposés dans une configuration triangulaire en dessous d'un faux plancher et au-dessus du fond de l'engin.
Le réacteur est centré entre les trois amplificateurs parce que la vague est aussi présente au fond du réacteur.
Le réacteur agit comme un transmetteur, semblable à une bobine de Tesla, en ce que chaque amplificateur est réglé indépendamment de fonctionner comme un récepteur d'amplification.
Les ondes de gravité ont une amplitude, longueur d'onde et de fréquence, tout comme n'importe quelle autre onde fait.
Comme l'amplitude est augmentée, les ondes gravitationnelles courbure de l'espace autour du disque.
Chacun des trois amplificateurs de gravité produit ses propres ondes gravitationnelles, et, selon la façon dont les amplificateurs sont axés sur les ondes de gravité peuvent être concentrés sur un point ou étalée.
Sur gimbols, chaque amplificateur peut fonctionner indépendamment.
Les vagues sont déphasées, ce qui modifie l'orientation de l'onde et le plan de zéro à 180 degrés, modifiant ainsi l'attraction ou la répulsion de la vague.
Quand un disque fonctionne sur un seul amplificateur, debout sur un piédestal de gravité, il est dit à fonctionner dans une configuration OMICRON.
Dans cette configuration, les deux autres amplificateurs sont libérés pour d'autres usages: comme ramasser le bétail.

Dans la configuration Delta, les disques fonctionnent sur les trois amplificateurs.
Cette configuration est utilisée dans l'espace pour Voyage de longue distance.
Dans l'espace, un disque bascule sur le dos de sorte que les amplificateurs de gravitation se concentrer sur l'endroit où le disque est en cours, et le système de propulsion est mis sous tension, à l'amplification des ondes gravitationnelles qui sont en opposition de phase avec la gravité terrestre.
Les ondes gravitationnelles amplifiées plier l'espace et le temps ou "l'espace-temps" comme il est fait référence dans les documents.
Que la gravité déforme l'espace faussent ou qui est actuellement connu dans la physique traditionnelle.
C'est pourquoi les astronomes, à certains postes pendant une éclipse, ne peut voir des étoiles qui sont directement derrière le soleil (la gravité du soleil qui cause la lumière de l'étoile de se plier autour du soleil). Cette gravité déforme le temps est également connue.
Par exemple, si vous et un ami sont des horloges atomiques synchronisées les unes aux autres et à votre ami grimpe une montagne ou monte dans un avion, les horloges seront out of sync Le retour de vos ami (votre horloge est dans un champ gravitationnel plus fort). En bref, elle se déforme l'espace-temps du disque, lui-même attache à la chaîne et Snaps.
Imaginez une fine feuille de caoutchouc étiré (ce qui représente l'espace). Maintenant, mettez un roulement à billes sur la feuille (ce qui représente le disque).
Maintenant, à vos doigts sous la feuille, pincer le caoutchouc à un point situé à quelque distance de roulement à billes.
Garder le caoutchouc pincer, déplacer le pincer pour le roulement à billes.
Comme vous apporter les pincer à sa position initiale, le roulement à billes suivront.
Il s'agit d'une analogie de ce qui se passe.

Sur les neuf disques, chacune différente, conservé dans l'interconnexion des cintres, Lazar avait une expérience pratique avec celle qu'il a surnommée le "Sportmodel" en raison de son apparence élégante.
Avant il a travaillé sur elle, lui a montré une brève démonstration de son mouvement de montée à environ 30 pieds, se déplaçant vers la gauche, puis à droite, et descendre ensuite.
Avant de monter, le disque brièvement dégageait une décharge couronne, un bruit semblable à celui de d'électricité à haute tension, puis il a été totalement silencieux, son bleu lumineux du bas.
Le sifflement et lumineux sont des sous-produits des impulsions énormes électromagnétiques produites par l'artisanat.
L'intérieur de "Sportmodel", Lazar vit une console et des enfants de taille chaises. Il n'y avait pas d'angles de 90 degrés à l'intérieur, et tout semblait doucement arrondies.

Selon les documents, les étrangers sont identifiés comme provenant de Zeta 2 Reticuli, la deuxième étoile d'un système binaire de la constellation Reticulum.
Une journée sur leur planète est d'environ 90 heures.
Bien qu'il soit environ 37 années-lumière de Zeta 2 Reticuli à la Terre, les disques prennent très peu de temps pour couvrir la distance parce que les disques ne Voyage pas dans un mode linéaire.
(La vitesse est définie comme la distance divisée par le temps. Et comme les disques fonctionnent par déformation temps lui-même et l'espace lui-même, une formule plus compliquée que s = d / t est nécessaire pour décrire ce qui arrive.) Il n'est pas tant que les disques pause célèbre d'Einstein règle selon laquelle rien ne peut Voyage plus vite que la vitesse de la lumière, ils sont plus précis que les disques de contourner la règle tout à fait.
Rappelons que Einstein est mort en essayant de comprendre la gravité.
Selon Lazar, la gravité se propage instantanément.

Lorsque vous voyagez à des vitesses relativement lentes à proximité d'une planète, les disques utiliser à nouveau la gravité, mais d'une manière différente.
Ce temps disques équilibre sur les ondes de gravité et de «tomber» dans le sens où ils veulent aller.
Les ondes gravitationnelles à partir du disque sont déphasés dans la gravité terrestre.
Bien que les disques sont plus instables dans ce mode, ils peuvent toujours effectuer des manœuvres qui sont au-delà des capacités des avions classiques, telles que la réalisation de 90 degrés tourne sur un dix cents ou accélérer rapidement.
Ceux à l'intérieur des disques expérience pas de forces G au cours de ces manœuvres.

Ad:

Here is a post by Mark Hines, posted on USENET, that pretty much sums up one person's claim to have worked on a captured flying saucer. Of particular interest is the claim that the prestigious Heavy Ion laboratory in Darmstadt had confirmed that element 115 had the properties claimed, because, it represents one of a handful of statements made by Bob Lazar that could easily be checked.

I contacted the Heavy Ion lab in Darmstadt to confirm the story. Here is their reply.

"Subject: no flying saucers at GSI

Dear Dr. Paynter,

thanks for your email. I am not sure whether the socalled "Lazar notes" are a joke, we have such at 1sr of april, now you have Halloween. I remember an earlier request from Glenn Seaborg referring to this radio transmission.

Nobody in our group knows or even contacted Lazar, whoever he maybe.

Indeed we found the three heaviest known elements and found an increase of stability against fission, which could be fully explained in the frame of macroscopic-microscopic calculations e. g. by Peter Moeller and Adam Sobiczewski (See e. g. Nucl Phys A502, conference volume).

Sincerely

Gottfried Muenzenberg

Pressed further by me, Dr. Muenzenberg continued:

Subject: reply

Dear Dr. Paynter,

I mentioned already our contact with Glenn Seaborg in this subject of Lazar, and I gave him the same reply as you.

I personally am the first author of the heavy element publications, you can find them in Z. Physik, and know all group members, nobody would have answered such a nonsense to any request.

The (calculated) stability of the heaviest elements based on recent theories refined with our experimental data predict the maximum stability for Z=106 and N=160 and Z=110 and N=180, half lives are of the order of hours. According to predicitons no isotope of element 115 would live longer than seconds.

Please read our publications I gave you as reference.

sincerely

Gottfried Muenzenberg"
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: gros-chacal le 01 septembre 2009 à 20:45:54
Salut à tous ,

A "là et demain" :

Tu trouves bizarre que notre ami Bob soit encore en vie.

Je dirai : Que dois t-on dire de tous les militaires encore
vivants qui ont témoigné au projet camelot et au projet
Disclosure de Dr S.Greer ?

Les voici :
http://www.topsecrettestimony.com/demo/ (http://www.topsecrettestimony.com/demo/)

modération : lien invalide

Leurs niveaux de crédibilité est élevé compte tenu de leur rang.

Pour BOB LAZARD , je pense mais ce n'est que mon avis
...qu'il dit la vérité.
Les méthodes GESTAPISTES américaines ne sont pas différentes des méthodes françaises .Je m'explique.

" Ils " meme ont réussi à faire disparaitre ses diplomes.
Un journaliste a enquêté et s'est vu refermer toutes les portes lors de son enquête.Etrange non ?

Motus de rigeur.

Les gens sont tenus de " la fermer" à ce sujet car ils sont impliqués dans des projets confidentiels et s"ils l'ouvrent ils s'en prennent pour 20 ans dans un pénitentier fédéral pour trahison d'état.

Voilà un pan de la vérité.

N'oublie pas ils sont capables de toutes formes de pression
comme celle-ci.

Usage de la force mortelle :
http://www.coverups.com/posterscans/area51warning2.jpeg (http://www.coverups.com/posterscans/area51warning2.jpeg)

http://www.lazygranch.com/images/fg/fgsg1a.jpg (http://www.lazygranch.com/images/fg/fgsg1a.jpg)

Bravo à BOB LAZAR  beinqu'il se fasse tout le temps agressé en particulier par un Docteur en physique qui ne supporte pas que quelqu'un en dise + que lui , mais j'ai oublié son nom
, il a une affreuse tête de nain de jardin. Voyez vous de qui je veux parler ?

A+

Gros Chacal.



Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 01 septembre 2009 à 21:32:18
Un français tu veux dire G-C ?
Si c'est bien à celui que je pense, (et la description correspond...), je ne peux pas le saquer non plus, mais pour d'autres raisons... >:(
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 02 septembre 2009 à 00:05:49
Citation de: DecemberTen link=topic=3573.msg102885#msg102885

La vague qui est produit par la réaction matière-antimatière est présent sur le réacteur sphérique.
Attachés au réacteur est un guide d'onde transparente qui est réglé de telle manière qu'il donne un chemin facile pour l'onde de prendre.
Il faut moins d'effort pour que l'onde Voyage en place du guide d'ondes que d'aller ailleurs.

Un guide d'onde de gravité.
Il fallait y penser.
Mais bon sang, c'est ça la solution ;D !

C'est un non sens total en physique. La gravité ne peut être guidée par rien, car rien ne peut lui faire écran.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 02 septembre 2009 à 00:38:00
Pas convaincu. J'aimerais savoir si Michio Kaku est d'un avis aussi définitf.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 02 septembre 2009 à 09:32:37
Là et demain, quelle physique ?
Celle d'il y a 50 ans, la physique traditionnelle contemporaine, la physique quantique, l'unification des deux ou celle qu'on aura atteint dans 100 ans, 1000 ans ?

En plus tu cites Montesquieu:
"Ceux qui mettent au jour quelque proposition nouvelle sont d'abord appelés hérétiques."

"La gravité ne peut être guidée par rien, car rien ne peut lui faire écran"

Il n'est pas question de lui faire écran, mais bien de lui opposer une force inverse.
En supposant que tu disposes de générateurs d'anti-gravité, il est forcément évident que tu peux contrôler le sens du flux anti-gravitationnel...
Alors, il suffit de diriger le flux anti-gravitationnel dans la direction opposée à celle que tu veux prendre et une partie de ce flux vers la Terre, dans ce cas, tu glisses sur ce flux en avant, par exemple si tu diriges une partie du flux vers l'arrière et tu te retrouves en chute constante contrôlée.
Prenons le cas d'un parachutiste qui fait de la chute libre.
Il se met à l'horizontale, il oppose donc une force contraire à la gravité, qui est dans ce cas le frottement de l'air.
En penchant le corps légèrement vers l'avant, il oppose moins de force contraire à la gravité à cet endroit du corps, ce qui le fait aller en avant.
Cela fonctionne dans toutes les directions, sauf vers le haut, donc, bien sur il tombe quand même...
Donc en admettant que tu disposes de flux anti-gravitationnels que tu puisses diriger (par exemple 3...) tu peux glisser (ou tomber) infiniment dans la direction que tu veux.
C'est un peu le principe de fonctionnement que l'avion Harrier avec des moyens beaucoup plus primitifs...
Evidement, ce n'est possible que si tu disposes de générateurs d'anti-gravité...

De plus je te rappelle que la gravité terrestre est une des forces la plus faible sur Terre.
La gravité terrestre est beaucoup moins puissante que la force qui uni par exemple entre elles, les molécules d'un objet composé de fer, ou même les simples molécules d'un caillou...
Essaye de briser entre tes mains une simple pierre de 50 grammes, bonne chance.
Essaye de sauter sur tes pieds, ça y est tu es en l'air, ne fusse qu'un instant tu as opposé facilement par ta simple force physique, une force inverse à la gravité terrestre.
La force qui fait que tu ne t'enfonce pas dans le sol est plus puissante que la gravité.
On se sert même de cette gravité pour catapulter nos sondes de planètes en planètes.

Je pense qu'il faut commencer de cesser de voir la gravité comme une force ultime, impossible à vaincre si l'on veut avancer un peu vers de nouvelles formes de vol ou de déplacement.
Le fait qu'on ait pas encore (officiellement) trouvé le moyen de procéder n'implique pas directement une impossibilité.
Ca me fait penser aux physiciens du 19ème qui pensaient qu'il était dangereux voir impossible de dépasser la vitesse de 60 KM/H ou encore au 20ème siècle l'impossible franchissement du mur du son.
A combien en sommes nous maintenant ? Mach 9 voir plus en vol horizontal ?...
Si tu avais dit à n'importe quel physicien du début du 20ème siècle que bientôt il serait possible d'aller de New-York à Paris en 3H30, en volant à 2 fois et demi la vitesse du son, il t'aurait ri au nez, sans doute aurais-tu fini dans un asile.
L'avion Concorde le faisait chaque jour, quelques années plus tard.

Les limites que l'homme se fixe sont souvent plus importantes que certaines supposées lois physiques infranchissables.
On ne peut pas progresser avec des "impossible de...."
La force qui fait un bon scientifique est composée de sa capacité à calculer et faire des déductions, mais aussi et en majeure partie, par son imagination.
S'il n'avait pas cette imagination, on l'appellerait "ordinateur"ou "calculateur".
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 02 septembre 2009 à 10:56:00
@DecemberTen, réponses en caractère gras.

Là et demain, quelle physique ? Celle d'il y a 50 ans, celle de maintenant, la physique quantique ou celle qu'on aura atteint dans 100 ans ?

Bonjour, December Ten.
Quelle importance : le phénomène de gravitation observé de façon macroscopique montre clairement qu'aucun écran ne peut lui être interposé. Ce n'est pas en l'étudiant au niveau quantique qu'on va y changer quelque chose !


En plus tu cites Montesquieu:"Ceux qui mettent au jour quelque proposition nouvelle sont d'abord appelés hérétiques."
Sous entendu "quelque proposition nouvelle qui tienne debout."

"La gravité ne peut être guidée par rien, car rien ne peut lui faire écran".
Il n'est pas question de lui faire écran, mais bien de lui opposer une force inverse.
Alors tu as mal lu : Bob Lazar explique comment faire naître artificiellement une onde gravitationnelle via l'élément 115. Je n'ai apporté aucun commentaire sur cette technique, faute de connaissances.
Par contre j'ai bondi quand il a été question de guider l'onde gravitationnelle. C'est évidemment hors de question. La gravité est un champ et tout ce qui est dans ce champ subit une force d'accélération. Y compris évidemment le "guide d'onde" qui en l'occurrence ne peut rien guider. C'est basique.


En supposant que tu disposes de générateurs d'anti-gravité...Alors, il suffit de diriger le flux anti-gravitationnel dans la direction opposée à celle que tu veux prendre et une partie de ce flux vers la Terre, dans ce cas, tu glisses sur ce flux en avant, par exemple si tu diriges une partie du flux vers l'arrière et tu te retrouves en chute constante contrôlée.
Prenons le cas d'un parachutiste qui fait de la chute libre. Il se met à l'horizontale, il oppose donc une force contraire à la gravité, qui est dans ce cas le frottement de l'air.En penchant le corps légèrement vers l'avant, il oppose moins de force contraire à la gravité à cet endroit du corps, ce qui le fait aller en avant.Cela fonctionne dans toutes les directions, sauf vers le haut, donc, bien sur il tombe quand même...
Donc en admettant que tu disposes de flux anti-gravitationnels que tu puisses diriger (par exemple 3...) tu peux glisser (ou tomber) infiniment dans la direction que tu veux.
C'est un peu le principe de fonctionnement que l'avion Harrier avec des moyens beaucoup plus primitifs...Evidement, ce n'est possible que si tu disposes de générateurs anti-gravité...

Ah bien merci pour l'explication :D , cela fait à peu près 3 ans que j'étudie le phénomène de très près et quasiment tous les jours, en passant par Poher, De Aquino et Renée-Louis Vallée. J'ai compris ces notions élémentaires depuis bien longtemps. Mais c'est gentil de me les rappeler :) .

De plus je te rappelle que la gravité terrestre est une des forces la plus faible sur Terre.
La gravité terrestre est beaucoup moins puissante que la force qui unit par exemple entre elle, les molécules d'un objet composé de fer, ou même les simples molécules d'un caillou...Essaye de briser entre tes mains une simple pierre de 50 grammes, bonne chance.
Essaye de sauter sur tes pieds, ça y est tu es en l'air, ne fusse qu'un instant tu as opposé facilement par ta simple force physique, une force inverse à la gravité terrestre.
La force qui fait que tu ne t'enfonce pas dans le sol est plus puissante que la gravité.
On se sert même de cette gravité pour catapulter nos sondes de planètes en planètes.

C'est exact, et pourtant cette force est la seule qui permette un voyage dans les profondeurs de l'espace temps : soit en accélérant considérablement et durablement un vaisseau, soit par effondrement local de l'espace-temps, permettant sa courbure.Petite force, grands effets !

Je pense qu'il faut commencer de cesser de voir la gravité comme une force ultime, impossible à vaincre si l'on veut avancer un peu vers de nouvelles formes de vol ou de déplacement.

Tu parles à un convaincu. Et la gravité sera vaincue...par la gravité elle même, mais artificielle.

Le fait qu'on ait pas encore (officiellement) trouvé le moyen de procéder n'implique pas directement une impossibilité.
Ça me fait penser aux physiciens du 19ème qui pensaient qu'il était dangereux voir impossible de dépasser la vitesse de 60 KM/H ou encore au 20ème siècle l'impossible franchissement du mur du son.
A combien en sommes nous maintenant ? Mach 9 voir plus en vol horizontal ?...
Si tu avais dit à n'importe quel physicien du début du 20ème siècle que bientôt il serait possible d'aller de New-York à Paris en 3H30, il t'aurait ri au nez, sans doute aurais-tu fini dans un asile.
L'avion Concorde le faisait chaque jour, quelques années plus tard.Les limites que l'homme se fixe sont souvent plus importantes que certaines supposées lois physiques infranchissables.
On ne peut pas progresser avec des "impossible de....".
La force qui fait un bon scientifique est composée de sa capacité à calculer et faire des déductions, mais aussi et en majeure partie, par son imagination.S'il n'avait pas cette imagination, on l'appellerait "ordinateur"ou "calculateur".

Nous sommes globalement d'accord là-dessus, sauf sur un point : prétendre être capable de guider une onde gravitationnelle. Ça c'est NIET.Un champ de gravité, on le génère artificiellement au bon endroit et dans le sens désiré, et après c'est fini, on ne peut qu'en observer les effets. Par définition.
Quant aux forces qui font un bon physicien (que je ne suis pas, sachez le), il me semble qu'on pourrait citer également la maîtrise des notions de base de la physique.
L'avenir nous dira ce qu'il en était du "guide d'onde gravitationnelle".
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: gros-chacal le 02 septembre 2009 à 10:59:25
Salut à tous ,

Pour l'application de champs de antigravitationnel
il est simple de prendre comme le tres bon exemple
de :

- John HUTCHISON (CA)

La sphère antigravitationnelle est bien locale
et artificielle et se délimite à un périmètre.

Gros Chacal.

Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 02 septembre 2009 à 11:48:45
Bonjour là et demain, bonjour Gros-Chacal,

Là et demain, quelle physique ? Celle d'il y a 50 ans, celle de maintenant, la physique quantique, l'unification des deux ou celle qu'on aura atteint dans 100 ans ?

Bonjour, December Ten.
Quelle importance : le phénomène de gravitation observé de façon macroscopique montre clairement qu'aucun écran ne peut lui être interposé. Ce n'est pas en l'étudiant au niveau quantique qu'on va y changer quelque chose !


Pas aussi sur... comment le saurions-nous ?
De plus je ne visais pas spécifiquement la physique quantique.
Je voulais préciser que nos connaissances évoluent, c'est pourquoi j'ai cité aussi cette manière d'aborder la physique.

En plus tu cites Montesquieu:"Ceux qui mettent au jour quelque proposition nouvelle sont d'abord appelés hérétiques."
Sous entendu "quelque proposition nouvelle qui tienne debout"

Elle ne tient jamais debout au moment où elle est formulée à des gens qui la considèrent comme hérétique...

"La gravité ne peut être guidée par rien, car rien ne peut lui faire écran".
Il n'est pas question de lui faire écran, mais bien de lui opposer une force inverse.
Alors tu as mal lu : Bob Lazar explique comment faire naître artificiellement une onde gravitationnelle via l'élément 115. Je n'ai apporté aucun commentaire sur cette technique, faute de connaissances.Par contre j'ai bondi quand il a été question de guide d'onde gravitationnelle. C'est évidemment hors de question. La gravité est un champ et tout ce qui est dans ce champ subit une force d'accélération. Y compris évidemment le "guide d'onde" qui en l'occurence ne peut rien guider. C'est basique

Si parce que l'onde gravitationnelle a une polarité, donc un sens.
Si tu est capable de générer une onde gravitationnelle inverse à la gravité terrestre, il suffit de canaliser le flux avec une ceinture de générateurs d'ondes gravitationnelles secondaires et donc de générer un "guide d'onde".
Un peu comme on le fait pour contrôler la trajectoire d'un proton dans un accélérateur de particules avec un champ magnétique.
Je ne parlais pas évidement d'un guide d'onde style tuyère de réacteur.
Tu le dis toi même, "la gravité est un champ", on peut donc lui opposer une même champ inverse, latéralement en contrôlant sa puissance de façon à diriger le flux anti-gravitationnel principal

En supposant que tu disposes de générateurs d'anti-gravité...Alors, il suffit de diriger le flux anti-gravitationnel dans la direction opposée à celle que tu veux prendre et une partie de ce flux vers la Terre, dans ce cas, tu glisses sur ce flux en avant, par exemple si tu diriges une partie du flux vers l'arrière et tu te retrouves en chute constante contrôlée.Prenons le cas d'un parachutiste qui fait de la chute libre.Il se met à l'horizontale, il oppose donc une force contraire à la gravité, qui est dans ce cas le frottement de l'air.En penchant le corps légèrement vers l'avant, il oppose moins de force contraire à la gravité à cet endroit du corps, ce qui le fait aller en avant.Cela fonctionne dans toutes les directions, sauf vers le haut, donc, bien sur il tombe quand même...Donc en admettant que tu disposes de flux anti-gravitationnels que tu puisses diriger (par exemple 3...) tu peux glisser (ou tomber) infiniment dans la direction que tu veux.C'est un peu le principe de fonctionnement que l'avion Harrier avec des moyens beaucoup plus primitifs...Evidement, ce n'est possible que si tu disposes de générateurs anti-gravité...
Ah bien merci pour l'explication :D , cela fait à peu près trois ans que j'étudie le phénomène de très près et quasi tous les jours, en passant par Poher, De Aquino et Renée-Louis Vallée. J'ai compris ces notions élémentaires depuis bien longtemps. Mais c'est gentil de me les rappeler :) .

Désolé que tu le prenne comme ça, je n'ai jamais émis l'hypothèse ou même supposé que tu n'avais pas ces notions élémentaires, c'était juste un rappel pour expliquer ma théorie.
Je te rappelle que nous sommes lus par beaucoup de gens et certains n'ont pas ces notions élémentaires.
Je n'aurais même pas essayé d'expliquer ma vision de la chose à un abruti.
Pas la peine donc de railler...
Maintenant, comme tu as assimilé et compris les principes de ces théoriciens, fais appel à ton imagination, c'est la clef de tout.

De plus je te rappelle que la gravité terrestre est une des forces la plus faible sur Terre.La gravité terrestre est beaucoup moins puissante que la force qui unit par exemple entre elle, les molécules d'un objet composé de fer, ou même les simples molécules d'un caillou...Essaye de briser entre tes mains une simple pierre de 50 grammes, bonne chance.Essaye de sauter sur tes pieds, ça y est tu es en l'air, ne fusse qu'un instant tu as opposé facilement par ta simple force physique, une force inverse à la gravité terrestre.La force qui fait que tu ne t'enfonce pas dans le sol est plus puissante que la gravité.On se sert même de cette gravité pour catapulter nos sondes de planètes en planètes.

C'est exact, et pourtant cette force est la seule qui permet un voyage dans les profondeurs de l'espace temps : soit en accélérant considérablement et durablement un vaisseau, soit par effondrement local de l'espace-temps, permettant sa courbure.Petite force, grands effets !

Content que nous soyons d'accord sur ce point  ;)

Je pense qu'il faut commencer de cesser de voir la gravité comme une force ultime, impossible à vaincre si l'on veut avancer un peu vers de nouvelles formes de vol ou de déplacement.

Tu parles à un convaincu. Et la gravité sera vaincue...par la gravité elle même, mais artificielle.

C'est bien de ce dont on parle  ;)

Le fait qu'on ait pas encore (officiellement) trouvé le moyen de procéder n'implique pas directement une impossibilité.Ça me fait penser aux physiciens du 19ème qui pensaient qu'il était dangereux voir impossible de dépasser la vitesse de 60 KM/H ou encore au 20ème siècle l'impossible franchissement du mur du son.A combien en sommes nous maintenant ? Mach 9 voir plus en vol horizontal ?...Si tu avais dit à n'importe quel physicien du début du 20ème siècle que bientôt il serait possible d'aller de New-York à Paris en 3H30, il t'aurait ri au nez, sans doute aurais-tu fini dans un asile.L'avion Concorde le faisait chaque jour, quelques années plus tard.Les limites que l'homme se fixe sont souvent plus importantes que certaines supposées lois physiques infranchissables.On ne peut pas progresser avec des "impossible de...."La force qui fait un bon scientifique est composée de sa capacité à calculer et faire des déductions, mais aussi et en majeure partie, par son imagination.S'il n'avait pas cette imagination, on l'appellerait "ordinateur"ou "calculateur".

Nous sommes entièrement d'accord là-dessus, sauf sur un point : prétendre être capable de guider une onde gravitationnelle. Ça c'est NIET.Un champ de gravité, on le génère artificiellement au bon endroit et dans sens désiré, et après c'est fini, on ne peut qu'en subit les effets. Par définition.

J'ai déjà expliqué plus haut une des façons de procéder que j'imagine.
Donc pour moi, devrais-je préciser par AMA; c'est possible.
Il est très possible aussi que mes idées soient complètement stupides ou chimériques, mais en tous cas, je fais fonctionner mon imagination et ne me contente pas de m'abreuver des travaux de théoriciens qui se sont inspirés de travaux d'autres théoriciens qui se sont... etc...
Le premier homme qui a maîtrisé le feu n'était pas un physicien, mais quelqu'un d'observateur et d'imaginatif.
C'est en partie grâce à lui et à d'autres hommes simples que les physiciens en sont à ce niveau de compréhension.
Sans eux, ils n'auraient tout simplement pas éxisté.


Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 02 septembre 2009 à 13:14:41
"La gravité ne peut être guidée par rien, car rien ne peut lui faire écran".
Il n'est pas question de lui faire écran, mais bien de lui opposer une force inverse.
Alors tu as mal lu : Bob Lazar explique comment faire naître artificiellement une onde gravitationnelle via l'élément 115. Je n'ai apporté aucun commentaire sur cette technique, faute de connaissances. Par contre j'ai bondi quand il a été question de guide d'onde gravitationnelle. C'est évidemment hors de question. La gravité est un champ et tout ce qui est dans ce champ subit une force d'accélération. Y compris évidemment le "guide d'onde" qui en l'occurence ne peut rien guider. C'est basique

Si parce que l'onde gravitationnelle a une polarité, donc un sens.
Si tu est capable de générer une onde gravitationnelle inverse à la gravité terrestre, il suffit de canaliser le flux avec une ceinture de générateurs d'ondes gravitationnelles secondaires et donc de générer un "guide d'onde".
Un peu comme on le fait pour contrôler la trajectoire d'un proton dans un accélérateur de particules avec un champ magnétique.
Je ne parlais pas évidement d'un guide d'onde style tuyère de réacteur.
Tu le dis toi même, "la gravité est un champ", on peut donc lui opposer une même champ inverse, latéralement en contrôlant sa puissance de façon à diriger le flux anti-gravitationnel principal


Absolument pas. Tu te trompes complètement. Un champ gravitationnel ne peut en aucun cas être dévié par un autre champ gravitationnel.
Un champ gravitationnel ne peut influer que sur des particules matérielles, ou sur des champs magnétiques et électriques.
il est donc hors de question de changer la direction d'un champ gravitationnel une fois celui-ci émis. C'est un non sens total.
Il faut agir dès l'émission pour obtenir ce que l'on veut. Par exemple en utilisant des mosaïques d'émetteurs disposés selon une géométrie particulière.
Ou bien mettant en fonction les amplificateurs de champs dans une direction et pas dans une autre. Il n'y a aucun autre moyen. Il faut laisser tomber cette idée de "guider" ou "canaliser" la gravité.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 02 septembre 2009 à 13:38:07
Il ne serait pas inutile de revenir au long texte présenté par DecemberTen, page précédente. On y lit enntres autres :
"Selon des documents Lazar a vu dans un hangar de S4, des disques voler en amplifiant les ondes gravitationnelles."

La traduction est assez bancale, mais compréhensible au point
qu'un curieux pourrait le transmettre à Claude Poher par email,
pour voir ce qu'il en pense. Ca serait un début.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 02 septembre 2009 à 14:14:17
Ce ne sera pas moi, désolé, car le connaissant un peu je présuppose qu'il est entièrement à ses travaux et qu'il n'aura pas le temps de s'occuper de ce genre d'histoire.
Si quelqu'un veut essayer, il faut passer par son site www.universons.com
 (http://www.universons.com)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 02 septembre 2009 à 14:19:29
Allez, positivons, ça peut se règler en quelques paragraphes.
Il m'est arrivé de contacter des inconnus aux Etats-Unis par email
qui n'avaient rien à faire de moi, et m'ont correctement répondu.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 02 septembre 2009 à 17:16:49
Ce ne sera pas moi non plus.

Je viens d'aller faire un tour sur sont site, la façon dont il laisse accès ou pas à certains documents ou recherches me pose un problème éthique surtout à l'heure où la population de cette planète a tant besoin de nouveaux moyens de produire de l'énergie etc...
L'accès AMA à ces informations devrait être "Open Source".

Je tiens à préciser que si son but réel en filtrant l'accès à ces informations est de les protéger des industriels qui profiteraient des ses recherches pour faire du fric, et que son envie soit d'en faire bénéficier la population ultérieurement, alors forcément, ma perception du personnage serait différente et je ne pourrais que m'incliner avec respect devant sa démarche.

Ne sachant pas dans quel sens va sa démarche... je ne me prononce pas.

"Il faut agir dès l'émission pour obtenir ce que l'on veut. Par exemple en utilisant des mosaïques d'émetteurs disposés selon une géométrie particulière.
Ou bien mettant en fonction les amplificateurs de champs dans une direction et pas dans une autre."


Oui tu as raison, c'est une manière intelligente et "simple" d'envisager le procédé.

"Absolument pas. Tu te trompes complètement. Un champ gravitationnel ne peut en aucun cas être dévié par un autre champ gravitationnel."

Là, par contre et jusqu'à preuve du contraire reproduite en laboratoire, ce qui ne s'est pas fait à ma connaissance, ça reste une zone d'ombre. Comme on a pas encore prouvé l'éxistance du graviton, on en reste à de la théorie sur quelque chose qu'on ne connait pas bien.
En plus admettre qu'un champ gravitationnel ne peut pas être dévié par un autre champ gravitationnel, implique qu'il est impossible de créer un contre-champ gravitationnel, puisqu'un champ anti-gravitationnel contre !! un champ gravitationnel, par définition.
Ce serait admettre aussi que ce genre de champ n'a qu'une polarité c'est à dire qu'il attire vers l'émetteur du champ comme la Terre le fait et dans ce cas... pas de champ anti-gravitationnel possible, l'émetteur étant l'engin supposé voler, il se retrouverait collé au sol.

Je pense, là et demain, que le lieu est mal choisi pour débattre du sujet. L'idéal serait un grand tableau noir, des litres de café et surtout beaucoup de temps... ;)

Désolé de faire des tartines mais bien que le sujet du post soit Lazar, ses théories font selon moi partie du débat, ne fusse que pour analyser sa crédibilité.

Donc voici la définition du graviton selon wiki et donc à prendre pour ce qu'elle est...

"Le graviton est une particule élémentaire hypothétique qui transmettrait la gravité dans la plupart des systèmes de gravité quantique. Il serait donc le quantum de la force gravitationnelle. En langage courant, on peut dire que les gravitons sont les messagers de la gravité ou les supports de la force. Pour matérialiser cette force on pourrait prendre l'exemple d'une fronde avec la ficelle (graviton) qui tient la pierre. Plus il y en a dans un champ gravitationnel, plus ce champ est puissant.

Afin de répondre aux caractéristiques de l'interaction gravitationnelle, les gravitons doivent toujours mener à une interaction attractive, avoir une portée infinie et être en nombre illimité. Quantiquement, cela signifie que c'est un boson de masse nulle et de spin égal à 2. Ce qui implique qu'ils sont des luxons, particules se déplaçant à la vitesse de la lumière.

Les gravitons ont été postulés suite aux succès de la représentation des interactions dans le cadre de la mécanique quantique dans d'autres domaines. Par exemple, l'électrodynamique quantique explique très précisément l'ensemble de l'électromagnétisme du domaine macroscopique au domaine microscopique par l'échange de photons entre les charges électriques. Ainsi, les photons échangés sont responsables des forces électriques et magnétiques.

Étant donné le large succès de la mécanique quantique pour la description des autres interactions représentant les forces fondamentales de l'univers, il a semblé naturel que les mêmes méthodes devaient fonctionner pour la description de la gravitation.

Malgré de nombreuses tentatives, le graviton n'est pas même théoriquement bien cerné. À ce jour, toutes les tentatives de créer une théorie simple de la gravité quantique ont échoué. Il reste encore inobservé.

En théorie des cordes et en cosmologie branaire, le graviton a une place importante. Comme celui-ci est engendré par une corde fermée, il ne peut pas être emprisonné dans une D-brane. Cela implique qu'à travers la force gravitationnelle, la mise en évidence de l'existence d'autres D-branes devient envisageable.

Une difficulté fondamentale pour sa mise en évidence réside dans le fait que les masses sont toutes positives, que les effets se font sentir à l'infini, sans effet d'écran : l'interaction d'un hypothétique graviton avec un appareillage destiné à le mettre en évidence risque d'être noyé dans un bruit de fond énorme et universel. La seule façon de les détecter serait de chercher les événements où le mouvement ou l'énergie d'un objet-test change différemment de ce qui est prédit par la relativité générale, mais un des principes de base de la gravité quantique serait qu'elle permette elle-même de retrouver l'ensemble des connaissances expérimentales cohérentes avec la relativité générale.

D'ailleurs, dans le cadre de la relativité générale (non quantique), l'interaction gravitationnelle n'a pas le même statut que les trois autres forces. En effet, elle disparaît dans la courbure de l'espace-temps : les masses ne s'attirent plus, elles suivent les géodésiques d'un espace-temps tissé par le contenu énergie-impulsion de l'univers lui-même.

Le graviton est aussi assimilable à une onde gravitationnelle qui pourra être détectée par l'interféromètre VIRGO."
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 02 septembre 2009 à 17:27:16
En fait, il a besoin d'argent pour développer ses expérimentations. Tout simplement.
Il ne faut pas perdre de vue qu'il a construit et équipé son laboratoire entièrement de sa poche. Il a dû acquérir des équipements coûteux : par exemple une presse, un four à débit d'oxygène contrôlé pour la fabrication des céramiques.
Chaque expérience requière de l'azote liquide, c'est cher. La fabrication des céramiques émettrice de flux d'Universons nécessite des produits chimiques couteux, ainsi que beaucoup de kilowatts.

C'est donc un cercle vicieux : pour poursuivre, il faut un financement. Pour obtenir un financement, il faut des industriels qui payent l'utilisation du brevet (accessible à tous).
Mais pour les détails de fabrication, c'est confidentiel et reservé aux industriels qui décideront d'enfin s'y mettre. Claude Poher est un humaniste, il ne songe pas à sa propre fortune, mais à l'avenir de l'humanité.   
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 02 septembre 2009 à 17:32:56
Merci pour cette précision, là et demain, ça me met du baume au coeur de voir que tout ne tourne pas autour du fric, à plus forte raison quand il s'agit d'un homme de science de cette qualité.

La difficulté qu'il éprouve à trouver des financements ne fait que renforcer mon idée selon laquelle les gouvernements n'ont aucune envie de faire avancer la recherche sur les énergies alternatives propres...
C'est affligeant....
Il faudra bien qu'un jour ou l'autre tout cela change !!

Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: gros-chacal le 02 septembre 2009 à 20:06:44
Hello tout le monde ,

Pour estomper certaines certitudes absolues lisez ceci,
ou comment voir 4 fois la même étoile à des endroits différents :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_gravitationnelle (http://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_gravitationnelle)

Votre conclusion ?


Pour l'élément 115 ,très intéressant ce point de vue d'un physicien :
http://www.monsite.org/htm/element115.htm (http://www.monsite.org/htm/element115.htm)
modération : lien sur page d'accueil

et aussi:

http://www.beyondweird.com/element115.html (http://www.beyondweird.com/element115.html)


 ;)

Gros Chacal.
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Tétralemme le 02 septembre 2009 à 21:24:54
Merci pour cette précision, là et demain, ça me met du baume au coeur de voir que tout ne tourne pas autour du fric, à plus forte raison quand il s'agit d'un homme de science de cette qualité.

La difficulté qu'il éprouve à trouver des financements ne fait que renforcer mon idée selon laquelle les gouvernements n'ont aucune envie de faire avancer la recherche sur les énergies alternatives propres...
C'est affligeant....
Il faudra bien qu'un jour ou l'autre tout cela change !!

Il n'est pas sorti de l'auberge ; voici ce qu'il dit aux dernières nouvelles :

"RECHERCHE D'UNE COLLABORATION INDUSTRIELLE :

Nous avons interrompu nos actions d'information vers des industriels susceptibles de développer des applications et de sponsoriser la suite des expérienes à caractère fondamental. En effet, les contacts que nous avons eu jusqu'à présent ont été très décevants. Les quelques représentant industriels qui ont assité à nos démonstrations ont en effet été apparemment convaincus, mais se sont déclarés incapables de juger scientifiquement de leur extrapolation à des applications concrètes. Aucune décision n'a été prise après ces rencontres, c'est à peine si nous avons été remerciés de présenter nos résultats.

Pratiquement tous (et en tous cas les décideurs) ont déclaré vouloir s'appuyer sur la "communauté scientifique" pour décider de la validité de nos concepts, et pas seulement s'appuyer sur des expérimentations.

Bien que cette attitude soit étonnante, nous ne pouvons que chercher à satisfaire ce désir en cherchant à publier dans au moins une revue à referees pour lever leurs doutes. Cette procédure va évidemment compliquer notre tâche et allonger les délais de manière aléatoire, mais nous n'avons pas le choix.

Mais rien ne prouve qu'après publication cette attitude d'indifférence générale changera."
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: gros-chacal le 03 septembre 2009 à 09:18:58
Salut ,

D'apres la rumeur , tout ce qui est à base d'énergie libre
ou ZPE ,overunity ...etc ne rapporte plus d'argent.

Et cela va à l'encontre des gouvernements qui comptent
sur les pauvres couillons comme nous ...à payer ...à VIE.

Cela va aussi à l'encontre des industriels qui perdraient en grande partie leur revenu tout comme le sort des traders sur lequel personne n'ira pleurer , sans oublier les "Banksters".

Regardez avec quelle lenteur les voitures électriques promises depuis bientot une décennie peinent à arriver sur le marché.

 Avec cette gouvernance de grandes gueules de Français, qui promettent un avenir meilleur. blalblabla , ils ne savent faire que ça.

D'accord à 100% avec toi DecemberTen.


Gros Chacal.



Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 03 septembre 2009 à 10:08:43
@ Gros-Chacal :

Au sujet des lentilles gravitationnelles : Quelles certitudes évoques-tu ?
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: djshotam le 03 septembre 2009 à 17:18:14
c'est comme pour la voiture a air comprimé....

un jour j ai vu u reportage télé consacré a ce véhicule non polluant, et le commentaire du journaliste:

" PAS RENTABLE"

mais pas rentable pour qui... nous les particuliers, ou bien le gouvernement....   ???


et le problème pour ces voitures, c est qu il n y a pas de concessionnaire pour les vendre, résultat, je n en ai jamias vu une seule en circulation.

il y a de nombreuses sortes d enregie libres et quasi gratuite, mais tout semble fait pour que les energies chères et polluantes nous soient indispensables  :o


Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: là et demain le 03 septembre 2009 à 17:35:00
La voiture à air comprimé fonctionne très bien. De plus ont sait faire maintenant des réservoirs de gaz comprimés sécurisés sous très haute pression.
L'utilisateur pourrait recharger ses réservoirs chez lui avec son propre compresseur, (ce qui fait beaucoup de bruit, c'est un inconvénient), ou aller en un tour de main échanger son réservoir vide contre un réservoir plein dans une station d'échange (équipée en sous-sol d'installations de compression insonorisées à plus grande échelle).

Bon. Mais pour faire marcher un compresseur, il faut quand même le brancher à une prise de courant :) !

Pardon pour le hors-sujet, je ne pense pas que les soucoupes marchent à l'air comprimé. Quoique. Sait-on jamais ? ;) 

Edit : il semblerait tout de même qu'il y ait un gros problème d'autonomie, mais qui concernait les réservoirs métalliques (lourds). Avec des réservoirs en fibre tissée, tout pourrait changer
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: salomon2018 le 04 septembre 2009 à 01:06:37
"En fait, il a besoin d'argent pour développer ses expérimentations. Tout simplement.
Il ne faut pas perdre de vue qu'il a construit et équipé son laboratoire entièrement de sa poche. Il a dû acquérir des équipements coûteux : par exemple une presse, un four à débit d'oxygène contrôlé pour la fabrication des céramiques."
 Au sujet du labo de Poher ci-dessus
 Quelqu'un pourrait-il me donner des informations sur ce type d'équipement . J'ai besoin de ce genre de chose pour mon labo mais n'arrive pas à trouver çà dans le circuit public . Ce n'est pas pour les mêmes céramiques .
 Pour la presse aussi d'ailleurs ...
 Merci d'avance ...
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 07 septembre 2009 à 14:25:00
The Secret to Anti-Gravity REVEALED!
https://youtu.be/pJJ-4lnwrck


ExtraOrdinary Technologies Conference 2009

Edit: Conférence de 2009 supprimée, inaccessible et remplacée par la conférence de 2014

https://www.youtube.com/watch?v=rCPJvZ2noNk
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 15 novembre 2009 à 15:31:59
UFOs Best Evidence Government Cover-up.
http://www.youtube.com/watch?v=gVbQxFPNigI#
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Peter Pan le 16 novembre 2009 à 06:48:20
UFOs Best Evidence Government Cover-up

Merci pour cette video.

Concernant la discussion sur les gravitons de ce lien, je n'ai pas trop suivi sauf que si la nature de la gravité évolue à des fréquences ou des vitesses 20000 fois supérieures à celle de la lumière et que la particularité de ces engins serait de se mettre en phase avec de telles variations, les êtres transportés pourraient être à peine indisposés lors de l'accélération entrevue par un observateur au sol.

Dans la vidéo de JP Petit, "UFO-Science livre JPP", pourquoi ai-je l'impression que le disque se met à surfer sur une telle onde ? (à t = 4min38)
_ _ _ _ _

Suite :
lien ?

... complété ci-après ce 17 Novembre 2009 à 04:00:58 :
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=615.0 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=615.0)

Admin : c'est effectvement sur le Fil JPP que se poursuit ton sujet.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989) - Il est toujours là :-)
Posté par: Peter Pan le 17 novembre 2009 à 12:32:35
L'article est très courtois pour Stanton Friedman qui s'est violemment exprimé à l'encontre de Bob Lazar en décembre 1997 :

Comment expliquer ceci, qui traîne encore sur Internet sans message d'excuse ?

Citer
The Bob Lazar Fraud - December 1997 By Stanton Friedman
(http://www.v-j-enterprises.com/caltech_seal4.gif)  (http://[url=http://www.v-j-enterprises.com/friedman_vufors_mod4.jpg]http://www.v-j-enterprises.com/friedman_vufors_mod4.jpg[/url])
http://www.v-j-enterprises.com/sflazar.html
modération : page non trouvée

Citer
Scientists leave trails. Lazar is NOT a scientist. He couldn't even answer scientific questions put to him. An excellent review of Bob's "Physics" can be seen at www.serve.com/mahood/lazar/critiq.htm (http://www.serve.com/mahood/lazar/critiq.htm). modération : page non trouvée

THIS IS PURE BUNK. BUNK. BUNK.


(http://4.bp.blogspot.com/_pgwaiz6-hok/SwJUce7OqqI/AAAAAAAAASs/X3ZHq-KL8Ck/s400/THIS+IS+PURE+BUNK.+BUNK.+BUNK.jpg)

Mes questions :


Références :
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2002.msg7571#msg7571 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2002.msg7571#msg7571)
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: djshotam le 12 juillet 2015 à 12:15:48
Ovnis et Zone 51: Bob Lazar n'aurait pas tout inventé:
http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/BobUSAzar-n-aurait-pas-tout-invente-795984 (http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Bob-Lazar-n-aurait-pas-tout-invente-795984)

(http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/actu/insolite/bob-lazar-n-aurait-pas-tout-invente-795984/8416868-1-fre-FR/Bob-Lazar-n-aurait-pas-tout-invente_article_landscape_pm_v8.jpg)
[size=78%]Bob Lazar devant un tableau noir couvert d'équations dans les années 80. Mais il en faut plus pour prouver qu'il est un scientifique de haut niveau...[/size]







Extrait de l'article:
Citer
A la fin des années 80, Bob Lazar, qui se présente comme un scientifique ayant travaillé pour des laboratoires secrets du gouvernement US, a "révélé" que les autorités américaines détenaient des technologies extraterrestres. 25 ans plus tard, un témoin viendrait enfin confirmer une partie de ses assertions...


Bob Lazar est l’un des prétendus lanceurs d’alerte les plus connus du milieu ufologique. Cet homme de 56 ans, qui se présente comme un ingénieur et scientifique de haut niveau, assure avoir travaillé dans le « Secteur 4 », un centre ultra-secret situé à Groom Lake, un lac asséché situé à quelques kilomètres de la légendaire Zone 51. Là, il aurait assisté à des travaux de rétro-ingénierie menés sur des engins extraterrestres récupérés par les autorités américaines. Mais aucun élément concret n’est venu étayer ses révélations et nul n’est parvenu à retrouver une trace de sa présence au California Institute of Technology et au MIT où il assure avoir obtenu ses diplômes. Ce à quoi Bob Lazar a répondu que le gouvernement avait effacé son nom des archives de ces universités prestigieuses...  Mais pour la première fois depuis ses révélations fracassantes en 1989, un élément nouveau apporte un début de crédibilité aux récits de Bob Lazar.



Bon la source est Paris Match  ::)  mais ils ont sans doute pris leur sources sur une info venant des USA
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 13 juillet 2015 à 12:22:10
Bon la source est Paris Match  ::)  mais ils ont sans doute pris leur sources sur une info venant des USA

Oui...

http://www.extraordinarybeliefs.com/news/2015/6/28/extraordinary-beliefs-podcast

J'ai souvent pensé, par recoupements, que Bob Lazar avait réellement d'une manière ou d'un autre, approché voire travaillé à des technologies exotiques.
Une sorte de puzzle mental qui s'est mis en place suite à mes lectures, trouvailles, notamment dans certaines archives des BBS que j'ai déjà citées.
A l'évidence, si tel était bien le cas, l'homme devait être considéré et traité au minimum comme un paria.

Concernant la vidéo, pas la peine de payer; voici le podcast gratuit (en anglais bien entendu)...
Encore faut-il vérifier que Krangle soit bien la personne qu'il dit être.

[embed=425,349]<iframe src="https://player.vimeo.com/video/132187335?color=ffffff" width="500" height="213" frameborder="0" webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen></iframe> <p>PODCAST #2 - EXTRAORDINARY BELIEFS - DR. ROBERT KRANGLE on BOB LAZAR &amp; LOS ALAMOS (https://vimeo.com/132187335) from JEREMY KENYON LOCKYER CORBELL (https://vimeo.com/jeremycorbell) on Vimeo (https://vimeo.com).</p>[/embed]

On en arrive toujours et encore à cette question cruciale; si Lazar a bien travaillé ou il dit avoir travaillé, et, approché ce qu'il a approché, quel intérêt avait-il à ce suicide social, si ce n'est la volonté de révéler ce qu'il avait vu; sans compter qu'il risquait bien plus qu'un suicide social....
Je suis peut-être naïf...

Edité.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: DecemberTen le 13 juillet 2015 à 15:02:49
A propos de Krangle, j'ai trouvé sur le blog "UFO Experiences" créé par Aileen Garoutte, à la suite d'une histoire d'ovni et d'hommes en noir qui se serait passée dans les années 75 ou 76 à Clovis, dans les réactions des lecteurs et n'ayant rien à voir avec l'histoire de Lazar, quelque chose de très intéressant.
http://ufoexperiences.blogspot.be/2006/10/clovis-nm-ufo-event-1976.html

Un lecteur (Jonny) raconte qu'il connait le nom de la personne qui est volontairement cachée dans le récit.

Là où ça devient intéressant, c'est qu'il explique qu'il était bien présent ce jour-là, le jour de l’évènement, et en compagnie d'un certain Bob Krangle, qui à l'époque était un technicien Air Force attribué à l'AFB locale (technicien ?...).
Krangle était également radio amateur et possédait un dispositif laser hélium-néon ainsi que du matériel connexe dont il se servait cette nuit-là sur le toit de l'Hôtel Clovis pour tenter de juger de la distance de l'OVNI de la surface de la Terre.
En 75, même pour un "technicien", il n'était pas évident de se procurer un laser hélium-néon...

Dans les années 75-76, il y eu effectivement des phénomènes ovni dans la région, ce qui n'est pas vraiment étonnant vu la proximité avec des bases AF locales:
http://the-v-factor-paranormal.blogspot.be/search/label/Clovis
En voici une trace d'époque:
http://www.cufos.org/UFOI_and_Selected_Documents/UFOI/120%20MARCH%201976.pdf
L'article en pfd date de 76 et l'article du blog, lui, date de 2006, donc pas une histoire récente qu'on aurait pu inventer pour légitimer ce Krangle (AMHA).
Quant à sa fonction réelle à l'époque ?...
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: djshotam le 16 février 2019 à 18:54:58
Bob Lazar est interviewé par Larry King
c'est en ce moment sur Russia Today (bon je sais tout le monde aime pas cette chaine ::) )
on dirait qu'un nouveau documentaire «Bob Lazar: Area 51 & Flying Saucers» est sortis, le trailer est dispo sur youtube

peut être que ca serait en replay ensuite (je connais pas le lien pour le replay)

Edit: l'émission date du 15 février, voir le replay que je viens juste de trouver  :)
ca fait longtemps que je n'avais pas entendu parler de lui

Admin : "Peut-être que", "il se peut que", "on dirait que"...
on verra bien le moment venu s'il y a du neuf. En attendant c'est pas cool d'attirer l'attention sur ce site RT qui ne cherche que la promotion, alors qu'il n'y a rien d'intéressant à communiquer, que du conditionnel.
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: djshotam le 16 février 2019 à 20:36:30
et donc parceque c'est sur cette chaine on a pas le droit de publier une video replay de bob lazar ?
bon ok :o
(et oui j'aurais du editer on com en supprimant la phrase "peut être que ca serait en replay " vu que j'ai trouvé le replay et edité le message

dommage de pas en faire profiter les autres quand même !

si quelqu'un a un lien youtube de cet interview sur cette chaine au logo vert, as t'il le droit de publier ici ?
voici un trailer du documentaire en questionhttps://www.youtube.com/watch?v=Ig706g1Hk14 (https://www.youtube.com/watch?v=Ig706g1Hk14)

Admin : Le mieux c'est de poster ici la video originale de Bob Lazar interviewé par Larry King
sans faire un détour par la Russie (économie de kérozène). et son outil de propagande.
Le chemin le plus court entre la Zone 51, Bob Lazar et Larry King, c'est pas Moscou...
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 16 février 2019 à 21:05:47
Concernant la bande annonce, ça sent la recherche de pognon : si ce mec avait gardé autant de secrets
pendant 30 ans, ça serait grave pour lui et pour toute l'humanité ! Je ne suis même pas curieux de payer
pour ça, je me conterai du résumé. Mais l'implication de Larry King (https://fr.wikipedia.org/wiki/Larry_King) m'interroge.
Il a déjà épuisé ses copieuses indemnités de départ de CNN ?
Titre: Re : Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: djshotam le 16 février 2019 à 21:11:42
Citer
Admin : Le mieux c'est de poster ici la video originale de Bob Lazar interviewé par Larry King
sans faire un détour par la Russie (économie de kérozène). et son outil de propagande.
Le chemin le plus court entre la Zone 51, Bob Lazar et Larry King, c'est pas Moscou...

ok
le soucis c'est que Larry King s'est fait recruter par la dite chaine
http://www.lefigaro.fr/medias/2013/05/31/20004-20130531ARTFIG00356-larry-king-rejoint-la-chaine-d-info-russia-today.php (http://www.lefigaro.fr/medias/2013/05/31/20004-20130531ARTFIG00356-larry-king-rejoint-la-chaine-d-info-russia-today.php)

du coup c'est pas possible  ;D

 
Concernant la bande annonce, ça sent la recherche de pognon : si ce mec avait gardé autant de secrets
pendant 30 ans, ça serait grave pour lui et pour toute l'humanité ! Je ne suis même pas curieux de payer
pour ça, je me conterai du résumé. Mais l'implication de Larry King (https://fr.wikipedia.org/wiki/Larry_King) m'interroge.
Il a déjà épuisé ses copieuses indemnités de départ de CNN ?
le pognon c'est probable, la seule raison je ne sais pasje vais essayer de trouver un moyen de voir ce documentaire si c'en est un
Titre: Re : Bob Lazar et Zone 51 (1988-1989)
Posté par: Nemo492 le 16 février 2019 à 21:43:29
Ca devient plus clair : Larry King doit faire de l'audience pour justifier son salaire de transfuge.
Alors il a sorti son carnet de contacts et s'est entre autres souvenu de ce bon vieux joker de Bob Lazar
pour nous refaire l'histoire des mystères de la Zone 51. Comme une nouvelle édition d"un vieux bouquin.

Mais Bob Lazar est un produit de lancement. Pourquoi aurait-il gardé quelques secrets pendant 35 ans de plus ?
Quand on sent que sa vie pourrait être menacée, on doit au contraire tout balancer de suite !
Depuis 35 ans, l'industrie publique a-t-elle bénéficié d'une technologie qu'il aurait pu nous apporter ?

Larry King n'est-il pas gêné de nous ressortir cette légende d'un fraudeur ? Dénoncé et totalement déshabillé par Stanton Friedman
http://www.stantonfriedman.com/index.php?ptp=articles&fdt=2011.01.07

Tiens-vous au courant quand tu auras visionné le docu. En attendant j'emprunte à ton lien cet extrait :

"'Léditorialiste du Wall Street Journal, Matthew Kaminski, spécialiste d'Europe de l'Est, parle de «farce». «Larry King n'est pas vraiment un journaliste et le seul dommage qu'il causera sera probablement à sa propre réputation. Nous avons tous besoin de vivre, mais la chaîne de Poutine donne l'impression qu'al-Jazeera est un modèle d'indépendance journalistique», déclare-t-il au Figaro."

Tu risques d'être déçu, à croire que RT pourrait produire du neuf avec des veilleries réchauffées.
Poutine accorde à cette chaîne "un pognon de dingue", juste pour essayer de s'imposer à l'international,
et grâce à des petites opérations comme celle là, qui seront relayées sur des sites et forums pas trop vigilants.