Les Archives du Forum => Archives (autres) => Discussion démarrée par: dificultnspa le 02 septembre 2008 à 11:16:15

Titre: Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 02 septembre 2008 à 11:16:15
J'ai décidé d'ouvrir ce post pour que tout le monde puisse y mettre ce qu'il trouve sur les élections américaines.

Cela peut très bien être de l'info sérieuse, douteuse, racoleuse, voire juste de l'info qui n'en est pas vraiment.


Je commence ce post en mettant cette vidéo :


MC Cain matte le cul de Sarah Palin, sa future Vice présidente.

http://www.youtube.com/watch?v=9qUVQDmLf7s&feature=player_embedded# (http://www.youtube.com/watch?v=9qUVQDmLf7s&feature=player_embedded#)!McCain's Brain #1 : Checking Out Sarah Palin

http://newsroom-l.net/newsroom/?p=555 (http://newsroom-l.net/newsroom/?p=555)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 02 septembre 2008 à 11:19:47
Cette fois plus sérieusement, d'ailleurs ca pourrait très bien concerné les électeurs francais.


Source (http://libertesinternets.wordpress.com/2008/08/31/aux-etats-unis-les-ordinateurs-de-vote-font-disparaitre-les-voix-des-electeurs/)

Citer
AUX ETATS-UNIS, LES ORDINATEURS DE VOTE FONT DISPARAÎTRE LES VOIX DES ÉLECTEURS…


Le PDG de Diebold, Walden O’Dell, est un des plus gros collecteur de fonds pour la campagne électorale du Parti Républicain, notamment dans l’Etat de l’Ohio, une circonscription électorale qui, aux dires de tous les experts, a été le pivot de l’élection 2004 et risque de jouer le même rôle en 2008. Il n’est donc pas surprenant que les ordinateurs de vote dans cet Etat connu pour son fort taux de sympathisant Démocrates, se mettent à “perdre” des voix…

[Grégoire Seither - IES News Service - 30/08/2008]
Premier Election Solutions, anciennement connu sous le nom de Diebold, qui fabrique des ordinateurs de vote utilisé dans 34 Etats des USA a reconnu que son système informatique contient de graves erreurs de programmation qui provoquent la perte de votes lors du transfert électronique depuis la mémoire de l’appareil vers la centrale de décompte des voix.

Le problème a été identifié dans l’Ohio (un Etat qui jouera un rôle crucial dans la victoire ou la défaite du candidat Démocrate) suite à une plainte d’agents électoraux lors des primaires du mois de Mars dernier. Mais l’erreur existe en fait au coeur du système depuis plus de dix ans, a reconnu Chris Riggall, porte parole de la société

Le logiciel défectueux est présent tant sur les ordinateurs de vote à écran tactile que sur les appareils à lecture optique fabriqués par Premier et le problème du décompte des votes affecte surtout les bureaux de vote importants qui transfèrent de nombreuses cartes mémoire vers la base de données centrale, où les voix sont comptées.

Riggall a expliqué qu’il était “certain” que les assesseurs des bureaux de vote ont, ces dernières années, remarqué l’erreur quand ils comparaient leur fiche de décompte avec les résultats affichés et qu’ils l’ont réparé d’eux mêmes en transférant une deuxième fois les données, afin de ne pas perdre de voix exprimées. Jennifer Brunner, Secrétaire d’Etat de l’Ohio a précisé que dans les neuf comtés où le problème a été découvert, aucun vote n’a été perdu car l’erreur a été identifiée à temps et les cartes mémoires transférées une deuxième fois.

Mais la moitié des ordinateurs de vote de l’Ohio utilise ce logiciel, il est donc probable que de nombreuses erreurs n’ont pas été repérées ou ont été ignorées et que de très nombreux bulletins de vote électroniques ont été perdus.

L’entreprise a annoncé un plan d’action en urgence afin de résoudre le problème avant l’élection de Novembre prochain. Les près de 2 000 juridictions qui utilisent ce type de machine seront prévenues. Ces ordinateurs sont également utilisés dans le Maryland et dans la Virginie (la Virginie est un autre “swing state” qui peut décider du résultat final de l’élection présidentielle).

Le problème se produit lors du transfert des voix enregistrées sur le cartes mémoire de chaque ordinateur de vote, vers la base de données centrale (le “vaisseau mère”) où les votes sont comptés. Une erreur de programmation fait que, en cas d’engorgement du transfert, les votes dans la file d’attente sont effacés par les nouvelles données arrivant à ce moment là. L’erreur se produit en quelques millièmes de secondes, explique le communiqué de Premier Inc.

L’erreur n’est pas immédiatement détectable a expliqué Riggall. Elle ne peut être identifiée qu’au moment où les assesseurs comparent leurs fiches d’émargement avec le compte-rendu de transfert renvoyé par la base de données.

Mais pour la Secrétaire d’Etat Brunner, une opposante de longue date aux ordinateurs de vote, “cette sécurité n’en est pas une, car très souvent les assesseurs font confiance à l’ordinateur et ignorent les différences avec, les mettant sur le compte de l’erreur humaine.“
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 02 septembre 2008 à 21:11:28
libertes internets (http://libertesinternets.wordpress.com/2008/09/02/amy-goodman-arretee-par-la-police-a-stpaul/)

Citer
AMY GOODMAN ARRÉTÉE PAR LA POLICE A ST.PAUL

Notre amie Amy Goodman, directrice de l’excellente émission “Democracy Now!” a été arrêté hier soir à Saint-Paul (Minnesota) alors qu’elle tentait de parler à la police qui venait d’arrêter deux journalistes de son émission, Sharif Abdel Kouddous et Nicole Salazar, alors que ceux-ci couvraient une manifestation en marge de la convention du Parti Républicain.

Voulant intervenir pour expliquer qu’il s’agissait de journalistes, Amy Goodman, pourtant clairement identifiée comme un membre de la presse, a été violemment prise à partie par la police et immédiatement menotée et emmenée dans un fourgon :

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=oYjyvkR0bGQ

Le sherif du comté de Ramsey, Bob Fletcher a explique que les journalists Kouddous et Salazar étaient accusés d’avoir participé aux émeutes aux abords de la manifestation et que Goodman serait poursuivie pour résistance aux autorités (chose démentie par la vidéo). Au vu de l’engorgement des prisons dans le cadre de la convention, les personnes arrêtées risquent de devoir attendre mercredi avant de pouvoir passer devant un juge et être libérés sous caution.

Le ‘Joint Media Watchdog’ a recensé plusieurs centaines d’atteintes à la liberté de la presse par la police à l’occasion des conventions du Parti Démocrate à Denver et du Parti Républicain à St.Paul… aucune d’entre elle n’a été relevée par les médias occidentaux. Quand à RSF, ils se reposent de leurs actions à Pékin…
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 03 septembre 2008 à 08:14:07


Républicains: arrestations à St Paul (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/03/01011-20080903FILWWW00277-republicains-arrestations-a-st-paul.php)

Bush: McCain est "prêt à diriger" le pays (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/03/01011-20080903FILWWW00271-bush-mccain-est-pret-a-diriger-le-pays.php)

La convention républicaine entre dans le vif du sujet (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/03/01017-20080903ARTFIG00285-la-convention-republicaine-entre-dans-le-vif-du-sujet-.php)

L'embarrassante colistière de McCain (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/03/01017-20080903ARTFIG00031-l-embarrassante-colistiere-de-john-mccain-.php)

«La grossesse de Bristol Palin ? Ce sont des choses qui arrivent !» (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/02/01017-20080902ARTFIG00434-la-grossesse-de-bristol-palin-ces-choses-arrivent-.php)

«L'effet convention» dope Obama (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/02/01017-20080902ARTFIG00372-l-effet-convention-dope-obama-dans-les-sondages-.php)



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 03 septembre 2008 à 21:30:41
Ria Novosti (http://fr.rian.ru/world/20080903/116519607.html)

Citer
Présidentielle américaine: la Russie peut envoyer 10 observateurs (porte-parole)
16:34   |   03/ 09/ 2008
   



MOSCOU, 3 septembre - RIA Novosti. La Russie pourra envoyer à la présidentielle américaine, dans le cadre de la mission des observateurs de l'OSCE, 10 personnes maximum, a fait savoir à la presse Igor Borissov, membre de la Commission électorale centrale de Russie.

"Pour les représentants russes le quota est de 10 personnes", a annoncé M. Borissov, ajoutant que la "mission de l'OSCE envoie pour la première fois 100 observateurs".

Selon M. Borissov, auparavant l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe avait envoyé moins de 20 personnes, ce qui avait provoqué la perplexité de la Russie, car le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE (BIDDH) avait exigé la présence lors de l'élection en Russie d'un plus grand nombre d'observateurs.

"L'OSCE a écouté nos arguments et nos raisons ", estime Igor Borissov.

La Russie se propose d'envoyer aux Etats-Unis deux ou trois personnes. Le nombre de représentants pourra être augmenté si une organisation américaine habilitée nous envoie une invitation bilatérale, a ajouté le membre de la Commission électorale centrale de Russie.

L'élection américaine se tiendra le 4 novembre.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 04 septembre 2008 à 23:34:08
Le Monde (http://americana.blog.lemonde.fr/2008/09/04/obama-laisse-la-pitbull-aboyer-son-debat-est-avec-mccain-dit-il/)

Citer
04 septembre 2008
Obama laisse la “pitbull” aboyer: son débat est avec McCain, dit-il

“Ils parlent beaucoup de moi pour dire beaucoup de choses qui ne sont pas vraies, mais ils ne parlent pas beaucoup de vous”: c’est le message de Barack Obama aux électeurs après la deuxième soirée de la convention républicaine.

Le candidat démocrate mesure sa réplique au “pitbull avec du rouge à lèvres”, comme Sarah Palin se décrit elle-même. “Je laisserai la gouverneure Palin parler de son expérience; je parlerai de la mienne”, dit-il lors d’un point de presse. Le débat, selon Barack Obama, est entre lui et John McCain. Aux électeurs de décider qui a le meilleur programme pour le pays; il remarque qu’on attend toujours d’entendre les républicains détailler leur projet, après deux jours de discours à la convention.

L’équipe de John McCain avait déjà essayé de placer le débat entre sa colistière et la tête du “ticket” démocrate avec cette publicité:
http://www.youtube.com/watch?v=AIn_fFWPaUU&eurl=http://americana.blog.lemonde.fr/2008/09/04/obama-laisse-la-pitbull-aboyer-son-debat-est-avec-mccain-dit-il/

Ce soir, John McCain s’apprête à prononcer le discours de clôture avec une mise en scène de “townhall meeting” - simulant la communication de proximité qui lui réussit le mieux.

Il a annulé une “photo op”, c’est-à-dire un événement organisé pour le bénéfice des caméras de presse ce jeudi: il devait se rendre auprès de volontaires de Habitat for Humanity qui construisent une maison pour une famille défavorisée de St Paul. Comme le suggèrent plusieurs échos: délicat, après avoir ri des “community organizers” hier, de montrer aujourd’hui l’homme aux sept maisons à leurs côtés?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 04 septembre 2008 à 23:36:00
Le Figaro (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/04/01011-20080904FILWWW00683-palin-infidele-mensonge-pour-son-camp.php)

Citer
Palin infidèle ? "mensonge"' pour son camp

Source : AFP
04/09/2008 | Mise à jour : 21:48

L'équipe de campagne de John McCain a menacé de poursuivre un tabloïd qui a affirmé que Sarah Palin, colistière du candidat républicain à la Maison Blanche, aurait eu une relation extra-conjugale, ce que le camp McCain qualifie de "mensonge malfaisant".

Le National Enquirer est généralement considéré comme un journal à scandales très peu fiable mais il a gagné en crédibilité ces dernières semaines en révélant une infidélité de l'ancien candidat à l'investiture démocrate John Edward.

Cette rumeur sur la gouverneure d'Alaska survient quelques jours après la révélation de la grossesse de sa fille de 17 ans, Bristol, qui prévoit de garder le bébé et d'épouser le père, lui-même âgé de 18 ans.

Le camp McCain avait indiqué avoir été obligé de révéler la grossesse de Bristol en raison de rumeurs circulant sur internet selon lesquelles le dernier-né de Sarah Palin, un bébé de 4 mois atteint de trisomie 21, était en fait le fils de sa fille.
Le principal conseiller de M. McCain, Steve Schmidt, a taxé de "catégoriquement fausses" les allégations du tabloïd prêtant à Sarah Palin une aventure avec un associé de son mari.

"C'est un mensonge malfaisant", a assuré M. Schmidt sur la chaîne de télévision CBS news. "Les diffamations au sujet de la famille Palin doivent cesser," a-t-il ajouté.
L'article de l'Enquirer se basait uniquement sur des témoignages anonymes et le tabloïd a la réputation de rémunérer ses présumées sources d'information.
"Nous allons réfléchir à une action légale face à ces propos diffamatoires scandaleux", a relevé le conseiller.

John McCain doit accepter formellement ce jeudi soir devant la convention républicaine réunie à St Paul (Minnesota, nord) d'être le candidat de son parti à la présidentielle du 4 novembre.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 04 septembre 2008 à 23:44:23
source (http://www.actualites-news-environnement.com/17865-homme-rechauffement-climatique-sarah-palin.html)

Citer
L’homme n’est pas à l’origine du réchauffement climatique … selon Sarah Palin


 04/09/2008 20:25 (Par Pierre MELQUIOT)


L’homme n’est pas à l’origine du réchauffement climatique … selon Sarah Palin. Le premier discours dans le cadre des élections américaines de Sarah Palin, colistière de John McCain, montre un « pitbull en rouge à lèvre » qui n’a cure du réchauffement climatique.

En prenant une femme comme colistière, John McCain espérait rallier les supporters déçus de Hillary Clinton. Le premier discours dans le cadre des élections américaines de Sarah Palin montre plutôt un « pitbull en rouge à lèvre » qui n’a cure du réchauffement climatique.

Dans la droite ligne de Georges Bush avec le protocole de Kyoto, Sarah Palin, ex-reine de beauté, pro anti-avortement, qui défend bec et ongles, « qu’elle a jolie » (en référence au nez de Cléopâtre), les armes et la chasse aux Etats-Unis, a en effet déclaré que l’homme n’était pas à l’origine du réchauffement climatique.
 
Selon la colistière de John McCain, Sarah Palin, encore inconnue des américains, jeudi soir à St Paul, lors de son premier grand discours, qui ressemblait selon certains médias à un pitbull en rouge à lèvre, l’homme ne ferait donc que subir le climat, allant à l’encontre des conclusions de centaines de milliers de travaux scientifiques réalisés à travers le monde depuis des années. Navrant …

Mais elle n’en est pas à son coup d’essai. Elle a notamment défendu pour l'Alaska le droit d'abattre des loups pour « stimuler » les troupeaux d'orignal et de caribou pour les chasseurs, et donc voilà que, contrairement à l’opinion de John McCain, elle n'est pas convaincue que le réchauffement de la planète soit le résultat de l'activité humaine. Ne parlons pas des ours polaires qui ne seraient pas en cours d’extinction en raison du réchauffement de la planète.

A cours des 20 mois passés comme gouverneur de l'Alaska, Sarah Palin a mis également en doute les conclusions du gouvernement fédéral des sciences de la mer qui avait annoncé que le béluga devait être protégé en vertu du droit fédéral sur les espèces en danger.

« La philosophie de Sarah Palin, de notre point de vue est de couper, tuer, creuser et forer, » a déclaré John Toppenberg, directeur de l'Alliance pour la faune de l’Alaska, elle est encore « à l'âge de pierre en ce qui concerne la gestion de la faune et elle est très opposée à utiliser les résultats de la science. » Quand on parle climat, ça fait froid dans le dos.

L’environnement ne semble pas franchement la préoccuper, préférant déambuler devant les médias une arme à feu au poing, ou faire applaudir son fils qui va partir prochainement en Irak par une foule en plein délire couverte des fameux chapeaux de cow-boys qui auront rendu célèbre à tout jamais JR Ewing, le roi du pétrole, le roi de l'univers impitoyable des pétroliers texans. Ah oui mais au fait, le pétrole, c’est pour combien de temps ? C'est vrais ... j'oubliais ... en Alaska, il y reste encore du pétrole non ?

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dona_666 le 05 septembre 2008 à 01:14:24
pour moi mc cain obama c'est la même !!
au niveau de la politique américaine ?
c'est passer d un système militaro-industriel ...a un système politico-industriel
donc les seuls points qui changeront sont le système interne .a l amérique ;
extérieurement ça sera pareil...ils quitteront l irac pour allez sur le liban en prenant le risque de ce retrouver dans le même bourbier sauf que la?....avec le Pakistan en +
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Jupiter le 06 septembre 2008 à 12:14:16
Regardez-bien les photos présentées systématiquement de MC Cain et d'Obama.

Un jeune cool d'un coté un vieux dur de l'autre.

La liberté de la presse française... :)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 07 septembre 2008 à 11:39:38


The Presidents UFO Web Site, A Tale of Extraterrestrial Politics  in the White House (http://www.presidentialufo.com/)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 08 septembre 2008 à 20:50:35

source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/09/08/01011-20080908FILWWW00637-il-s-appelle-mccain-et-votera-obama.php)

Citer
Il s'appelle McCain et votera Obama

Source : AFP
08/09/2008 | Mise à jour : 19:53 |

Un New-Yorkais noir et démocrate s'appelant John McCain fait les délices des radios et journaux locaux, a rapporté le New York Daily News. "Je voyage beaucoup en Europe, et certains disent que je ressemble à (Barack) Obama", explique dans une interview au quotidien John McCain, qui a 40 ans, trente deux de moins que le candidat républicain à la Maison Blanche.
Ce John McCain votera pour Barack Obama, le candidat démocrate, à l'élection présidentielle de novembre. "Dès que je mentionne que je suis métis et que mon nom est John McCain, ils me passent immédiatement à l'antenne", dit-il à propos des stations de radio new-yorkaises. Un des rêves de ce musicien de Brooklyn, de son nom complet de baptême Johnnathan McCain, est d'organiser une réunion pour lever des fonds au nom de John McCain, mais au profit des démocrates. Il entrerait alors sur scène en déclarant "Barack Obama vous remercie de votre contribution", précise-t-il.


 ;D ;D ;D ;D



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Ozorus le 08 septembre 2008 à 23:31:37
Selon un sondage américain , McCain serait devant Obama.

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=9670758&cKey=1220861168000
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 09 septembre 2008 à 22:54:57


source (http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/ameriques/20080909.FAP4867/sarah_palin_a_touche_une_indemnite_de_voyage_alors_quel.html)

Citer
Sarah Palin a touché une indemnité de voyage alors qu'elle était chez elle


AP | 09.09.2008 | 20:40

Une nouvelle révélation potentiellement embarrassante pour Sarah Palin. La colistière de John McCain s'est fait verser par l'Alaska, Etat dont elle est gouverneure, une indemnité pour frais de déplacement alors qu'elle se trouvait chez elle, rapporte le "Washington Post" mardi.

Une analyse des voyages déclarés par la gouverneure révèle qu'elle a réclamé ce per diem à 312 reprises pour des périodes où elle était à son domicile de Wasilla (Alaska). Les indemnités versées sont normalement destinées à payer les repas et les dépenses annexes lors des déplacements officiels.

Selon des responsables de l'Alaska, l'indemnité a été accordée à Mme Palin car son poste est normalement basé à Juneau, la capitale de l'Etat, alors qu'elle se trouvait à Wasilla, distante de 1.000 kilomètres. La gouverneure s'est installée à Juneau l'an dernier mais réside souvent à Wasilla.

Elle a également facturé au contribuable des frais de voyage pour son mari et ses enfants qui s'élèvent à 43.490 dollars (30.800 euros), pour de nombreux déplacements effectués entre Wasilla et Juneau et ce qui a été présenté comme d'autres voyages de fonction.

On ne savait pas clairement dans l'immédiat dans quelle mesure les frais de voyage des enfants peuvent être couverts. Le directeur financier de l'Etat, Kim Garnero, a déclaré au "Washington Post" que l'administration locale rembourse les frais de voyage de quiconque travaille pour le compte de l'Etat, ajoutant toutefois: "Je ne peux imaginer que des enfants puissent être dans ce cas."

Reste que les frais de déplacement de la gouverneure sont beaucoup moins élevés que ceux de son prédécesseur Frank Murkowski, qui a voyagé en avion pour 463.000 dollars (327.000 euros) aux frais de l'Alaska en 2006, alors que cette somme était de 93.000 dollars (65.000 euros) pour Mme Palin en 2007.

Le bilan de Mme Palin à la tête de l'Alaska est au centre de toute les attentions alors que les républicains la présentent comme une championne de la réforme et de la lutte contre le gaspillage de l'argent public. La porte-parole de Mme Palin, Tracey Schmitt, a expliqué mardi que la gouverneure devait se déplacer souvent. AP
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 septembre 2008 à 08:57:11
source (http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/a-j-49-wall-street-la-diversion-de-mccain-et-le-message-d-obama/1447/0/274564)

Citer
À J - 49 : Wall Street, la diversion de McCain et le message d'Obama

Patrick Sabatier


À J - 49 de la présidentielle américaine, le sinistre continue à Wall Street, où le gouvernement américain joue les pompiers pour tenter de le circonscrire et éviter qu'il ne gagne l'ensemble du système financier américain, et même international. Mais d'ores et déjà, le film d'horreur que les médias ont baptisé "Cauchemar à Wall Street" a changé la dynamique de la campagne, au profit du démocrate Barack Obama. "Ce qui se passe à Wall Street a fermé la parenthèse Palin et placé l'économie au centre de la campagne", note le sondeur démocrate Stan Greenberg. "Et les démocrates ont un avantage, d'entrée, sur les républicains quand il s'agit d'économique. Les Américains se souviennent des années Clinton comme d'un âge d'or..."

La situation commence à sentir en effet le roussi pour John McCain, qui craint à juste titre que son envol dans les sondages, consécutif à l'apparition de sa colistière Sarah Palin, n'ait été qu'un feu de paille et s'effondre aussi rapidement que le cours des actions de Lehman Brothers, la grande banque d'investissements qui a fait faillite cette semaine. Mardi soir, alors que les électeurs n'avaient pas encore eu le temps de digérer la nouvelle de la plus grosse banqueroute de l'histoire des États-Unis, les informations télévisées étaient entièrement dominées par le sort d'un géant encore plus formidable que Lehman : AIG (American International Group).

La plus grande société d'assurances au monde avait vacillé toute la journée et le gouverneur de New York David Paterson annonçait sa faillite inéluctable si une bouée de sauvetage de plusieurs dizaines de milliards de dollars ne lui était pas lancée avant la fin de la journée. Chose faite à 19 h 30 quand on a appris que la Réserve fédérale (la banque centrale américaine) prenait le contrôle de 80 % d'AIG en échange d'une injection de 85 milliards de dollars. Sauvetage en forme de quasi-nationalisation, de la même manière que le département du Trésor (ministère des Finances) avait pris il y a une semaine le contrôle des deux géants du crédit hypothécaire en train de sombrer, Fannie Mae et Freddie Mac.

McCain affirme qu'il pourra mettre fin à la crise

Si pareilles mesures avaient été annoncées à Paris, Berlin ou Moscou, note le spécialiste des marchés du Washington Post , Steven Pearlstein, la plupart des économistes américains ainsi que les dirigeants républicains, qui vénèrent le dogme libéral de l'infaillibilité de "la main cachée du marché" hurleraient à l'étatisme colbertiste et dénonceraient les tendances fâcheusement "socialistes" des Européens. Les interventions tous azimuts, et illimitées, de George W. Bush pour sauver le capitalisme américain de la récession constituent en effet un tournant à 180? de l'orthodoxie conservatrice qui vient de se heurter au mur de la réalité. Et c'est bien ce qui embarrasse McCain, qui s'est toujours présenté comme un fervent disciple de Ronald Reagan, c'est-à-dire un adversaire résolu de l'intervention gouvernementale et de la régulation des marchés.

Il y a quelques mois encore, le candidat républicain déclarait au Wall Street Journal "être en toutes circonstances favorable au minimum de régulation". Mardi matin encore il expliquait en Floride "ne pas aimer les réglementations excessives et inutiles". Sa colistière Sarah Palin promettait dans le Colorado que le tandem républicain allait résoudre la crise en "dégageant la voie pour le secteur privé en en écartant le gouvernement". Propos en parfaite contradiction avec la politique suivie depuis des mois par l'administration républicaine et assez irresponsables puisque pratiquement tous les économistes conviennent que le krach des géants de la finance de Wall Street est la conséquence directe de l'absence de contrôle, de réglementation et de transparence de leurs activités, dont McCain reconnaît lui-même qu'elles tiennent plus de la table de jeu au casino que d'autre chose. Mais les candidats républicains ne peuvent ni dénoncer la politique passée de Bush, ni applaudir sa politique actuelle, sans auparavant abjurer leur credo ultra-libéral.

McCain s'efforce donc de faire diversion, tout en admettant la gravité de la crise et en promettant (sans plus de détail) qu'il sera le "leader" qui pourra y mettre fin en "réformant Washington et Wall Street". Mardi, il a commencé par accuser Barack Obama "d'exploiter la crise économique à des fins politiques". Puis il a ironisé sur les prétentions du candidat démocrate à compatir avec les difficultés économiques des petites gens en lui reprochant de participer le soir même à Beverly Hills à une réception offerte en l'honneur d'Obama par l'actrice Barbara Streisand pour lever des fonds en sa faveur (7 millions de dollars, le couvert étant à 28.000 dollars). La tentative de renforcer l'image d'Obama "célébrité, ami des célébrités" et des "élites" a malheureusement pour McCain fait long feu.

Obama martèle que le tandem républicain n'apporte aucune réponse à la crise

Elle a été en effet éclipsée par la gaffe d'une de ses conseillères les plus proches, la richissime ex-pdg de Hewlett-Packard Carly Fiorina. Celle-ci a reconnu lors d'une interview radiophonique que Sarah Palin ne serait à ses yeux pas capable d'être pdg d'une grande entreprise comme HP, remarque qui en dit long sur l'estime que certains républicains portent à leur candidate et sur la conception qu'ils ont de la charge de vice-président. En outre, Madame Fiorina aurait mieux fait de se faire oublier, car elle a quitté sa société en crise en partant avec un parachute doré de plusieurs dizaines de millions de dollars, pratique que John McCain dénonce haut et fort comme une preuve de la "cupidité" de certains dirigeants d'entreprises qu'il jure vouloir "remettre au pas"...

Pendant ce temps, Barack Obama peut donc continuer de marteler que le tandem républicain n'apporte aucune réponse sérieuse et crédible à la crise actuelle, et n'a d'autre programme que de poursuivre les politiques libérales qui ont débouché sur cette crise, les privatisations et la dérégulation, des politiques qui ont "misérablement échoué". Le démocrate, et c'est sa faiblesse, ne propose cependant pas vraiment de vision alternative précise et mobilisatrice de la politique qu'il mettrait en oeuvre pour résorber la crise et éviter qu'elle se reproduise (en dehors d'une série de mesures pour renforcer la surveillance et la réglementation des marchés, dont certaines sont déjà discutées au Congrès).

"Aucun des deux candidats n'est très bon sur l'économie, qui s'est imposée comme le thème dominant de la campagne, et qui le restera probablement", remarque Neil Newhouse, sondeur républicain. "Le premier qui saura faire passer un message prendra l'avantage dans une course qui est pour le moment un coude-à-coude". Ce n'est pas (pas encore ?) le cas d'Obama. Il vient pourtant de rencontrer Bill Clinton à Harlem, et l'ex-président lui a certainement raconté comment il avait conquis la Maison-Blanche : "Pense à l'économie, crétin !", avait-il affiché dans son bureau pour ne pas se laisser distraire de l'enjeu décisif en 1992, et qui le sera de nouveau en 2008.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 septembre 2008 à 09:28:04
source (http://libertesinternets.wordpress.com/2008/09/12/aux-usa-on-te-saisit-ton-droit-de-vote-en-meme-temps-que-ta-maison/)

Citer
AUX U.S.A., ON TE SAISIT TON DROIT DE VOTE EN MÊME TEMPS QUE TA MAISON

Posted by libertesinternets under Manipulation de l'opinion, Nouvelle Barbarie, Observatoire de l'empire, Subprime
[3] Comments

On est à fond dans la stratégie annonçée par Greg Palast, dans son livre l’an dernier. Le but de l’opération n’est plus de bourrer les urnes ou de traffiquer les résultats (trop visible) mais tout simplement d’empécher un maximum d’électeurs du camp adverse de se rendre aux urnes. A la fin, l’élection se joue sur une poignée de voix… commme dans l’Ohio, en 2004, ou la victoire de Bush a été décidée sur une avance de moins de 45 000 voix (pour un pays de 300 millions d’électeurs

[Gregoire Seither - IES News Service - 12/09/08]

L’Etat du Michigan est un “swing state”, un Etat où le basculement même infime de la majorité des votes pourrait bien décider du résultat de l’élection présidentielle US de 2008. Le comté de Macomb est lui même un levier important pour décider du résultat de l’élection. Les électeurs Démocrates y sont nombreux, mais aussi les indécis. La victoire se jouera donc sur quelques milliers, voire quelques centaines de voix.

Dans le comté de Macomb, comme ailleurs, la crise du “subprime” a surtout frappé des familles pauvres, noires, dont les faibles revenus ne permettent pas la poursuite du paiement de traîtes immobilières qui ont triplé par endroit. Des milliers de personnes ont perdu leurs maisons, saisies pour non paiement des traites. Aujourd’hui, grace au Parti Républicain, ces personnes vont également perdre leur droit de vote.

Comme par hasard, la majorité de ces personnes vit dans des districts électoraux traditionnellement acquis au Parti Démocrate.

James Carabelli, premier secrétaire du Parti Républicain dans le comté de Macomb, Michigan, a compilé une liste de maisons saisies et des noms de leurs propriétaires, afin de contester la participation de ces personnes à l’élection de Novembre prochain. “Si leur maison a été saisie, c’est donc qu’ils n’habitent plus ici… et donc ils ne devraient pas avoir le droit de voter ici.”

‘Nous avons compilé les listes des maisons saisies et nous allons être vigilant que personne ne puisse utiliser ces adresses pour prétendre voter dans les bureaux de vote que nous supervisons.” Pour Carabelli, il s’agit simplement de respecter la loi.

La législation électorale de chaque Etat permet aux partis politiques de désigner des  ’superviseurs électoraux’ qui ont le pouvoir d’empécher une personne de voter. Les superviseurs ne se contentent pas de surveiller le bon déroulement du vote, ils peuvent également contester le droit de vote d’une personne “pour laquelle ils ont de bonnes raisons de penser que cette personne n’est pas en droit de voter dans ce bureau de vote”. Il peut s’agir d’une personne tentant de voter alors qu’elle est privée de droits civiques (felon), il peut s’agir d’un étranger en situation irrégulière… ou tout simplement une personne qui ne réside pas vraiment dans la circonscription électorale.

Le Parti Républicain du Michigan compte apparemment s’appuyer sur ce dernier point pour empécher de voter des personnes “qui ne sont plus résidentes du district, puisque leur maison a été saisie”.

De nombreux experts juridiques mettent en doute la légalité d’une telle démarche. Pour Gerald Hebert, ancien expert électoral pour le Ministère de la Justice U.S. et directeur du Campaign Legal Center à Washington : “vous ne pouvez pas empécher un citoyen d’user de son droit de vote, sans élément concret à présenter. Une note de saisie n’est pas une preuve suffisante que la personne ne réside plus dans le district, la plupart des personnes ne quittent pas immédiatement leur maison, même quand elle a été officiellement saisie par la banque.”

Pour Hebert, “cette tactique est de toute évidence une manoeuvre mesquine pour écarter des urnes des gens dont on soupçonne qu’ils ne voteront pas pour le candidat McCain. On n’est plus en Floride, ils ne trafficotent plus les bulletins de vote et les machines à voter, ils empèchent simplement un maximum d’électeurs Démocrates de se rendre aux urnes. Soit par des méthodes légales comme celle-ci, soit par du harcèlement, soit par du sabotage de l’élection, en provoquant des embouteillages dans les bureaux de vote, obligeant les gens à faire la queue pendant longtemps… toujours dans le but de les décourager d’aller voter. “

L’exploitation de la crise du subprime à des fins électorales est une nouvelle illustration de l’étroite implication de la campagne de John McCain avec les milieux financiers engagés dans la saisie de centaines de milliers de maisons à travers le pays. Ainsi, dans le comté de Macomb, le bureau de campagne du Parti Républicain est installé dans les locaux de l’entreprise Trott & Trott, spécialiste de la saisie immobilière. Le fondateur de la société David A. Trott, a collecté près de 250 000 dollars pour la campagne de John Mc Cain.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: manu21 le 17 septembre 2008 à 14:59:44
Image subliminale sur fox news de mc Cain.

dailymotion - image-subliminale-sur-fox-news-de-m_news
modération : aucune vidéo n'a été sélectionnée
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 septembre 2008 à 19:05:18
source (http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=89465)


Les américains sont ils en train de se rendre compte que le capitalisme débridé mis en place ces dernières années est une ineptie ??



Citer
ÉLECTION AMÉRICAINE •  La crise convertit McCain à la réglementation

Face à la grave crise du système financier américain, le candidat républicain John McCain propose l'adoption de règles plus strictes. Le quotidien The Washington Post rappelle qu'il a pourtant longtemps défendu des thèses libérales.


Il y a dix ans, le sénateur John McCain a soutenu une loi visant à déréglementer le secteur de la banque et des assurances. Le texte supprimait une série de dispositions qui avaient été adoptées au fil des décennies et mettait sur pied un marché financier moins limité censé, selon ses partisans, provoquer une croissance économique accrue. Aujourd'hui, à l'heure où le gouvernement Bush s'efforce d'empêcher l'effondrement de l'American International Group (AIG), la plus grande compagnie d'assurance du pays, et de stabiliser Wall Street, le candidat républicain à la présidence s'efforce de se faire passer pour un champion de la réglementation décidé à mettre fin "au comportement irresponsable, à la corruption et à la cupidité sans limite" de Wall Street.

"Le gouvernement doit agir pour défendre l'intérêt public, et c'est exactement ce que j'ai l'intention de faire", a-t-il déclaré, combatif, le 16 septembre, lors d'un meeting à Tampa [Floride]. "Dans mon administration, nous tiendrons les gens de Wall Street pour responsables. Et nous introduirons des réformes pour éviter que ces scandales ne se produisent tout court." McCain espère exploiter la colère des électeurs qui cherchent quelqu'un à qui faire porter le chapeau pour la catastrophe économique qui menace la valeur de leur logement, leur compte en banque et leur plan retraite. Le soutien qu'il a accordé jadis aux tentatives de déréglementation du Congrés et ses propos contre "l'intervention du gouvernement" sur le marché libre donnent cependant à Barack Obama la possibilité de pousser l'avantage que possèdent traditionnellement les démocrates en période de troubles économiques.

En 2002, McCain a présenté une proposition de loi visant à déréglementer le marché de l'Internet à haut débit. Trois ans auparavant, il s'était associé avec d'autres républicains pour faire passer une législation soutenue par Phil Gramm, à l'époque sénateur du Texas et aujourd'hui conseiller économique de l'équipe de campagne de McCain. La loi Gramm-Leach-Bliley visait à améliorer la compétitivité des institutions financières du pays en faisant tomber les murs qui avaient été dressés pendant la Grande Dépression entre les banques, les sociétés d'investissement et les compagnies d'assurance. Le texte a permis à AIG de participer à la ruée vers l'or sur le marché mondial de la banque et de l'investissement. Il a aussi permis à des sociétés comme AIG et Lehman Brothers de devenir des monstres chargés de prêts risqués et de mauvais investissements.

McCain condamne aujourd'hui les dirigeants de ces sociétés pour avoir poursuivi les ambitions que permettait la loi Gramm-Leach-Bliley. "Dans leur quête incessante d'argent facile, ils ont imaginé des montages d'investissements qu'ils ne comprenaient pas eux-mêmes", a-t-il déclaré. Ces agissements ont été selon lui favorisés par "la négligence des organismes de contrôle de Washington", qui travaillent de façon "dispersée, nonchalante et inefficace".

La riposte d'Obama

Obama s'est empressé de souligner de ce qu'il a appelé cet "intérêt soudain pour la déréglementation", et a accusé son adversaire de soutenir "un système défaillant qui ruine l'économie américaine". Il a attribué la responsabilité de la crise à une "philosophie économique" soutenue aveuglément par McCain et le président Bush. "John McCain a passé des décennies à Washington à soutenir les institutions financières au lieu de leurs clients. Alors, soyons clairs : ce que nous voyons depuis quelques jours, c'est tout simplement la condamnation d'une philosophie économique qui a échoué", a-t-il déclaré.

Obama a aussi ironisé sur la proposition du candidat républicain de mettre sur pied une commission pour étudier la crise : "C'est le plus vieux truc de Washington." "Ce n'est pas le 11 septembre. On sait comment on s'est retrouvé dans ce pétrin", a-t-il ajouté. "Ce qu'il nous faut maintenant, c'est un gouvernement qui nous sorte de là. Moi, je vous le donnerai, mais pas John McCain. Voilà le choix auquel sont confrontés les Américains dans cette élection."

Obama a réitéré ses propositions économiques : un plan d'aide et des protections pour les propriétaires de logement en difficulté et, à long terme, une amélioration de la réglementation des marchés financiers, ceci incluant la création d'un groupe consultatif informant régulièrement le président. Les changements proposés par McCain sont tout aussi vagues. "La loi donnera un accès permanent à la comptabilité et aux comptes de nos banques et autres institutions financières", a-t-il déclaré. "Ceci limitera les dettes et les risques qu'une banque peut prendre. Et surtout, je promets des réformes pour empêcher la folie de la spéculation qui risque de menacer nos marché, et qui a déjà tant nui à notre économie."

Michael D. Shear
The Washington Post
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 18 septembre 2008 à 12:35:27


http://www.voltairenet.org/article157973.html
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Haziel le 19 septembre 2008 à 00:27:45
COUCOU LES MENTEURS AMERICAINS !

Citer
Par ALLAIN JULES, jeudi 18 septembre 2008 à 23:19 dans Général / Général


Américains, aimez-vous votre pays ? Si oui, ré-écoutez avec quel régal ces gens se sont moqués de vous, insultés, trainés dans la boue, vilipendés. Bush, Mccain qui veut faire 100 ans en Irak, Powell, Rumsfeld etc. Avez-vous la mémoire courte ? Voulez-vous que votre pays continue sur la même lancée pendant encore 4 ans ?

http://leflingueur.lejdd.fr/2008/09/18/66-coucou-les-menteurs-americains (http://leflingueur.lejdd.fr/2008/09/18/66-coucou-les-menteurs-americains)

youtube - wake up america ! John Mc Cain - Sarah Palin ?
modération : cette vidéo n'est plus disponible car l'utilisateur qui l'a mise en ligne a fermé son compte youtube
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 23 septembre 2008 à 07:54:03
source (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/23/01017-20080923ARTFIG00017-barack-obama-relance-par-la-crise-financiere-.php)

Citer
Barack Obama relancé par la crise financière


De l'un de nos envoyés spéciaux à New York, Philippe Gélie
22/09/2008 | Mise à jour : 23:42


À la faveur d'un week-end dominé par la crise financière, Barack Obama est repassé devant John McCain dans tous les sondages nationaux. Il affiche 4 points d'avance dans le baromètre Gallup, cinq dans la dernière enquête CBS News, deux selon l'Institut Zogby et un dans le sondage quotidien Rasmussen, le seul qui donnait encore l'avantage au républicain deux jours plus tôt.

Avant même le séisme qui a secoué Wall Street la semaine dernière, l'économie était citée comme préoccupation dominante par la majorité des Américains. Près de 80 % estiment que le pays se porte mal et 60 % jugent Obama mieux armé pour répondre aux problèmes présents (contre 53 % pour McCain). Le même nombre considère que le démocrate comprend et partage les soucis des gens ordinaires, contre seulement 48 % pour son rival républicain. Ces perceptions peuvent expliquer le retour de balancier encore fragile en faveur d'Obama.

Mais les deux prétendants à la Maison-Blanche traversent une période d'ajustement difficile : «Je ne peux pas retrouver une élection de l'ère moderne dans laquelle les candidats aient eu à prendre position sur un problème d'une telle ampleur aussi près de la date du scrutin», relève Michael Berman, un stratège démocrate. Tout en gardant leur rhétorique électorale combative, le démocrate et le républicain ont eu des réactions très proches au plan d'urgence de 700 milliards de dollars proposé par l'Administration Bush. Tous deux le soutiennent et pressent le Congrès de l'entériner rapidement. Mais l'un et l'autre demandent des mesures de contrôle accrues et souhaitent que les contribuables, ainsi que les propriétaires frappés par la crise immobilière, ne soient pas oubliés. «Pour l'instant, l'Administration Bush n'a proposé qu'un concept assorti d'une facture impressionnante, pas un plan digne de ce nom, a déclaré Obama en campagne dans le Sud. En échange de leur soutien, les Américains doivent avoir la garantie que l'accord reflète les principes essentiels de justice et de transparence.»

McCain a été le plus violent des deux. «L'Administration Bush a échoué. Je les tiens pour largement responsables. Des Américains innocents, ne travaillant ni à Wall Street ni à Washington, se retrouvent victimes de la cupidité, des excès et, disons-le, de la corruption. Depuis Adam Smith, il y a un contrat social entre le capitalisme et le peuple : il a été rompu.» Après avoir reconnu durant les primaires que l'économie n'était pas son fort, le candidat républicain tente de reprendre l'ascendant : «J'ai proposé un plan pour remédier à la faillite des institutions (financières). Le sénateur Obama n'a pas cru bon d'en faire autant. Au moment où l'on a besoin de leadership, il n'a pas été à la hauteur.»

Le démocrate, dont la stratégie reposait de longue date sur le calcul que l'élection se jouerait sur l'économie, essaye de gagner en crédibilité : il parle de «péril national», dénonce «la philosophie de dérégulation excessive» et promet une approche plus «responsable». Mais l'expérience montre qu'en temps de crise, les électeurs se prononcent plus sur la personnalité des candidats que sur leur programme. En ce sens, la nature profonde de la course n'a sans doute pas changé.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: harlock le 25 septembre 2008 à 08:08:34
LES ELECTIONS AMERICAINES EN SUPSEND !?


Citation de: le nouvel obs
McCain suspend sa campagne
NOUVELOBS.COM | 25.09.2008 | 07:44
Les prétendants à la Maison Blanche appellent, dans un communiqué inédit, les démocrates et républicains à travailler "ensemble" pour résoudre la crise financière. Barack Obama n'a toutefois pas suspendu sa campagne et a rejeté l'appel de John McCain à repousser leur premier débat prévu vendredi.


Barack Obama et John McCain
(c) Reuters

John McCain a annoncé, mercredi 24 septembre, qu'il suspendait sa campagne pour la présidentielle américaine en raison de la crise financière et qu'il allait regagner Washington. Son porte-parole Brian Rogers a souligné dans un communiqué que l'équipe de campagne du candidat républicain allait également suspendre toute publicité et toute collecte de fonds.
Le prétendant républicain à la Maison Blanche a, par ailleurs, expliqué qu'il avait demandé à son adversaire démocrate Barack Obama de le rejoindre dans la capitale fédérale et d'accepter un report du premier de leurs débats prévu vendredi à l'Université du Mississippi.
Mais Barack Obama a rejeté l'appel de John McCain à repousser ce débat, observant qu'il fallait que les Américains assistent à un débat entre lui et McCain, maintenant plus que jamais.
Toutefois, les deux candidats ont rendu public mercredi soir un communiqué commun affirmant que démocrates et républicains devaient travailler "ensemble" pour résoudre la crise.

Lequel des deux candidats a eu le premier l'idée ?

Avant même ces déclarations, Bill Burton, porte-parole de Barack Obama, avait réagi à la déclaration de John McCain, soulignant que le sénateur de l'Arizona avait fait cette annonce de façon unilatérale après avoir convenu d'une action commune des deux candidats sur l'initiative du candidat démocrate. D'après lui, le sénateur de l'Illinois a en effet appelé personnellement John McCain mercredi matin.
"A 8h30 ce matin, le sénateur Obama a appelé le sénateur McCain pour lui demander s'il se joindrait à la publication d'une déclaration conjointe soulignant les principes qu'ils partagent et les conditions pour la proposition du Trésor" et "exhortant le Congrès et la Maison Blanche à agir" d'une manière concertée entre républicains et démocrates "pour approuver une telle proposition", a déclaré Bill Burton.
"A 14h30, le sénateur McCain" a rappelé et "accepté de se joindre à lui pour rendre publique une telle déclaration", a-t-il ajouté.
Brian Rogers, porte-parole de John McCain, a cependant affirmé que Barack Obama n'avait pas joint son adversaire républicain mercredi matin. Il a "téléphoné au sénateur McCain à 8h30" mais "ne l'a pas joint", a-t-il dit dans une déclaration. "L'objet de l'appel du sénateur Obama au sénateur McCain n'a jamais fait l'objet de discussions. Le sénateur McCain a rencontré des conseillers économiques et parlé à des dirigeants du Congrès durant toute la journée avant d'appeler le sénateur Obama. A 14h30, le sénateur McCain a téléphoné au sénateur Obama et a exprimé sa profonde préoccupation quant au fait que le plan" présent "sur la table" ne passerait pas sous sa forme actuelle, "il a demandé au sénateur Obama de se joindre à lui en revenant à Washington" pour déployer des efforts de manière concertée entre démocrates et républicains "pour résoudre ce problème".

Un débat sur la politique étrangère

John McCain a mis en garde contre de graves conséquences si le Congrès ne trouvait pas rapidement un accord sur le projet de sauvetage de 700 milliards de dollars proposé cette semaine par l'administration Bush. Si rien n'est fait, "le crédit va se tarir, avec des conséquences dévastatrices pour notre économie", a-t-il dit dans une déclaration lue à New York. "Nous ne pouvons pas laisser cela se produire".
De son côté, le sénateur de l'Illinois a tenu un grand rassemblement en Floride où il a passé la majeure partie de la journée en compagnie de collaborateurs afin de préparer le débat prévu vendredi qui doit porter sur la politique étrangère.
Selon une déclaration, John McCain doit intervenir jeudi lors du Forum "Initiative mondiale Clinton" puis regagner Washington pour se concentrer sur les problèmes financiers du pays. Le sénateur de l'Arizona souhaite que le président George W. Bush organise une réunion à Washington, à laquelle assisteraient les deux candidats à la Maison Blanche. (Avec AP)

Le new world order est en place ?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: harlock le 25 septembre 2008 à 14:18:44
Citer
Quand Sarah Palin se fait bénir contre la sorcellerie

toujours tiré du nouvel obs :

Citer
Une vidéo datant de 2005 et diffusée sur internet montre la candidate républicaine à la vice-présidence se tenant debout devant un pasteur dans l'église de l'Assemblée de Dieu. Ce dernier demande à Jésus d'épargner la candidate de "toute forme de sorcellerie".

pour avoir l'article complet aller :ICI (http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/la_presidentielle_americaine_2008/20080925.OBS2726/quand_sarah_palin_se_fait_benir_contre_la_sorcellerie.html)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: cosmos le 25 septembre 2008 à 19:39:06
C'est très malin de la part de Mc Cain cette volonté de suspension des élections.
En proposant un rassemblement autour de Bush face à la crise Américaine il se pose en candidat ayant la carrure d'un chef d'état, de quoi redorer son blason  ;D

Il évite le débat prévu demain avec Obama!

Il invite son adversaire à aider le camp républicain à résoudre la crise.
Si Obama refuse, ca pourrait être mal vu par les Américains.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 30 septembre 2008 à 08:49:36


source (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/29/01017-20080929ARTFIG00604-le-premier-debat-donne-des-ailes-a-obama-.php)

Citer
Le premier débat donne des ailes à Obama


J.C. (lefigaro.fr) avec AFP et AP
29/09/2008 | Mise à jour : 17:20 | Commentaires  12


Tous les sondages, réalisés après sa première confrontation télévisée avec John McCain, vendredi, donnent une franche avance au candidat démocrate.
 

John McCain a décidé de ne pas se laisser démonter par les derniers sondages : après quatre jours d'interruption de sa campagne, le candidat républicain a repris lundi le chemin des meetings, direction Columbus, dans l'Ohio, puis Desmoines dans l'Iowa.

Pourtant, à presque un mois de l'élection présidentielle, les récentes enquêtes d'opinion semblent montrer que son rival a pris l'avantage après le débat de vendredi, à Oxford, Mississippi. Et ce, alors que les observateurs avaient conclu à un match nul après l'événement.

Selon un sondage Los Angeles Times/Bloomberg, son rival Barack Obama creuse l'écart avec lui, avec 49% d'opinions favorables. C'est 5 points de plus qu'avant le premier duel présidentiel.

Malgré sa prétendue inexpérience, 46% des téléspectateurs jugent le candidat démocrate plus «présidentiable», contre 33% pour le sénateur de l'Arizona. Un écart qui s'accroît chez les indécis (44% contre 16%).

De même, 43% des personnes interrogées estiment que Barack Obama a fait preuve d'«honnêteté et d'intégrité» pendant le débat, contre 34% pour le candidat vétéran.

Selon cette enquête, John McCain n'a pas convaincu en annonçant mercredi la suspension de sa campagne, pour se consacrer à la crise financière. Pour 46% des sondés, le républicain a fait une manœuvre politique. Seuls 38% pensent qu'il a agi pour le bien du pays.

Obama a séduit les indépendants


Ce nouveau sondage fait suite à une série d'enquêtes annonçant déjà cette tendance.

Dimanche, un sondage réalisé par l'institut Gallup pour USA Today montrait déjà que 46% des personnes ayant suivi le débat estimaient qu'Obama s'en était mieux sorti que McCain. Trente-quatre pour cent étaient d'un avis contraire.

Concernant l'intérêt des propositions faites par les deux hommes, l'avantage était encore plus net : 52% pour Obama et 35% pour McCain.

Une enquête Knowledge Networks pour CBS News portant seulement sur les «électeurs indépendants» révélait également que 39% des sondés donnaient Obama vainqueur contre 24% pour McCain, 37% estimant qu'il y avait eu match nul.

Dimanche, le dernier sondage quotidien de l'institut Gallup évaluait à 50% les intentions de vote en faveur de Barack Obama, contre 42% pour John McCain.

Les deux candidats à la Maison-Blanche doivent se retrouveront le 7 octobre pour un deuxième débat à l'université de Belmont à Nashville dans le Tennessee, puis le 15 octobre à Hempstead dans l'Etat de New York pour une dernière confrontation.

D'ici là, les deux candidats à la vice-présidence, la républicaine Sarah Palin et le démocrate Joe Biden, en découdront jeudi à Saint-Louis dans le Missouri.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 06 octobre 2008 à 08:18:30

source (http://www.lepoint.fr/presidentielle-americaine/j-30-barack-obama-donne-gagnant-john-mccain-ote-les-gants/1585/0/279831)
Citer
Publié le 06/10/2008 à 07:33 - Modifié le 06/10/2008 à 07:43 Le Point.fr


J - 30 : Barack Obama donné gagnant, John McCain ôte les gants



Par Patrick Sabatier


(http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200810/22661_21225_une-obama-mccain.jpg)
Si l'élection avait lieu aujourd'hui, le démocrate Barack Obama serait assuré de rafler la Maison-Blanche face à John McCain. DENNIS COOK/AP

Cliquez ici pour accéder à notre dossier spécial élections américaines  (http://www.lepoint.com/presidentielle-americaine/1585/sommaire/)

Obama élu président des États-Unis ! À J -30 du scrutin du 4 novembre, c'est Karl Rove qui le dit. Le gourou de la stratégie électorale républicaine, architecte des victoires de George W.Bush en 2000 et 2004, constatait ce week-end sur son site rove.com, que si l'élection avait lieu aujourd'hui, le candidat démocrate serait assuré de rafler au moins 273 voix dans le Collège électoral, alors qu'il suffit d'en compter 270 pour entrer à la Maison-Blanche. Rove est arrivé à sa conclusion, qui rejoint celle d'à peu près tous les experts politiques, en épluchant les 39 sondages publiés État par État entre le 1er et le 3 octobre.

"Si l'élection avait lieu aujourd'hui, écrit Rove (qui a quitté l'an dernier son poste de conseiller politique de Bush pour se lancer dans une carrière de commentateur), Obama raflerait tous les États que Kerry avait gagnés en 2004, plus le Nouveau-Mexique (5 voix), l'Iowa (7) et le Colorado (9)..." Le pronostic de Rove est renforcé par le constat dressé par un autre expert, Chuck Todd, le chef du service politique de la chaîne NBC : dans tous les États remportés par Bush en 2004 et que John McCain, le candidat républicain, doit impérativement conserver, Obama est en tête, ou fait jeu égal. C'est le cas de l'Ohio, de la Floride, de la Virginie ou du Missouri.

Conscient de perdre la bataille, McCain promet qu'il ne prendra "plus de gants"

Certes, comme l'a rappelé prudemment Karl Rove dimanche dans l'émission FOX Sunday , "la campagne va et vient... Cette course peut encore changer très rapidement, et elle connaîtra d'autres rebondissements au cours des quatre semaines qui viennent". Néanmoins, l'état de la course à J - 30 n'est pas tout à fait sans effets sur le résultat final. Le vote a déjà commencé dans 11 États et le District de Columbia. Au total ce sont 36 des 50 États qui permettent de voter par anticipation, et jusqu'à un mois avant le scrutin. Les politologues estiment que le 4 novembre, un tiers des électeurs auront donc déjà déposé leur bulletin dans l'urne. Cette proportion atteindra probablement 50 % dans certains États, dont certains des États clés (Nevada, Colorado, Nouveau-Mexique, Floride) où la course sera donc terminée bien avant le jour de l'élection. Du coup, la poussée d'Obama à la faveur de la crise financière dans tous les sondages (il a gagné nationalement entre 4 et 9 %) est probablement en train de déjà se traduire dans les urnes, et affectera le résultat final, quoi qu'il arrive d'ici un mois.

McCain, conscient qu'il est en train de perdre la bataille, a annoncé samedi qu'il "ne va plus prendre de gants" et que sa campagne va "durcir les attaques" contre le favori démocrate. Le Républicain sait que sa seule chance n'est plus de convaincre les électeurs que ses propositions, son bilan ou sa biographie font de lui le meilleur président, mais d'abattre Obama en vol, en exacerbant les réticences et les doutes qui persistent dans une partie de l'électorat sur sa personnalité, en raison de sa race, de ses origines multiculturelles, et de son parcours politique au sein d'une machine politique démocrate de Chicago, réputée pour ses moeurs corrompues mais aussi pour le poids qu'y occupe la gauche radicale.

La candidate républicaine à la vice-présidence, Sarah Palin, dans son nouveau rôle de "pitbull qui porte du rouge à lèvres" a tiré la première, samedi dans le Colorado. Elle a suggéré très directement que Barack Obama n'est pas un véritable Américain. "Il n'a pas la même conception de l'Amérique que vous et moi" et il "copine avec des terroristes", a-t-elle dit à ses partisans de manière provocatrice, propos aussitôt largement repris et diffusés par les médias. Elle faisait allusion aux relations entre Obama et Bill Ayers, l'ex-dirigeant de l'organisation gauchiste des Weathermen qui avait revendiqué des attentats au début des années 1970 dans le cadre du mouvement contre la guerre au Vietnam.

13 % des électeurs américains croient encore qu'Obama est musulman

Obama et Ayers, voisins à Chicago, ont siégé ensemble au conseil d'administration d'un organisme charitable et Ayers, devenu professeur d'université, a organisé une des premières réceptions en l'honneur d'Obama quand ce dernier s'est lancé dans la vie politique. Une enquête publiée samedi dans le New York Times a établi qu'en fait les liens d'Obama avec Ayers, dont il a condamné les activités de jeunesse (Obama avait huit ans à l'époque), sont restés superficiels.

Il est probable qu'aucun Américain de moins de 50 ans n'a la moindre idée de ce qu'étaient les Weathermen, et de leurs activités. Mais le but de la campagne McCain est beaucoup plus pernicieux. Il s'agit de coller au nom Obama le mot "terrorisme", marque infamante en particulier depuis le 11 Septembre, surtout pour qui sollicite la plus haute charge de l'État. Surtout qu'on suggère en même temps qu'Obama, dont 13 % des électeurs croient encore qu'il est musulman, n'est "pas tout à fait comme nous" et peut être soupçonné de mollesse dans la lutte contre les "terroristes islamistes". Les rapports d'Obama avec Ayers ne sont qu'une des trois charges contre lui que les républicains vont tenter d'exploiter pour imposer de lui une caricature de gauchiste ambitieux, prêt à tout et à qui on ne peut pas confier les clés de la Maison-Blanche.

On va probablement voir ressurgir les questions sur sa longue relation avec le révérend Wright, son pasteur avec lequel il a fini par rompre en raison de ses sermons maudissant l'Amérique. Ainsi que sur ses rapports avec le promoteur Antoin Rezko, condamné pour corruption. Il faut s'attendre à "une semaine glauque" d'attaques ad hominem , prédit Gerald Seïb, du Wall Street Journal. La campagne McCain doit à n'importe quel prix refaire de l'élection un référendum sur la personne de Barack Obama, plutôt que sur la politique économique conservatrice de Bush qui a plongé le pays dans la crise, et dont Obama n'arrête pas de marteler que McCain ne fera que la prolonger.

Le prochain débat présidentiel qui aura lieu mardi soir à Nashville (Tennessee), montrera si McCain, qui s'était engagé à mener une campagne " de haute tenue" au début de la course a décidé en désespoir de cause qu'il lui faut à présent se battre dans le caniveau.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: crystelle le 06 octobre 2008 à 08:30:51
Le gourou de la stratégie électorale républicaine, architecte des victoires de George W.Bush en 2000 et 2004, constatait ce week-end sur son site rove.com, que si l'élection avait lieu aujourd'hui, le candidat démocrate serait assuré de rafler COPIER COLLER Du texte ci-dessu. Ceci me fait penser à ce que l'on disait de Ségolène ROYAL vers le millieu de la campagne electorale. Mais attention ! Tout peu encore changer ! Voire basculer ! Là, je parle pour Obama.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Zoll le 07 octobre 2008 à 02:03:09
Un article intéressant et pertinent sur : http://www.voxnr.com/


Je choisis Obama
Philippe Delbauvre   

Je choisis Obama
Nous nous rapprochons en ce début septembre de l'échéance de la présidentielle américaine. Puisque les deux candidats ont été désignés, l'heure du choix est arrivé. Trois sont possibles : Obama, MacCain, l'abstention. Je vais tenter d'exprimer pourquoi mon choix s'est porté sur le premier.

Obama est le chouchou des médias aussi bien outre atlantique qu'ici même. Beaucoup considèrent qu'il est l'homme providentiel qui parviendra à résoudre les problèmes qui se posent tant aux américains qu'aux citoyens du monde entier. Persuadé du contraire, j'espère donc son élection afin que les hommes soient déniaisés puisqu'il échouera. Mieux, parce qu'il est ce qu'il est, il ne changera pratiquement rien.

Parce qu'Obama est noir beaucoup pensent que sa simple appartenance raciale contribuera à faire changer les choses. C'est oublier qu'avant d'être un noir, il est avant tout l'homme d'un système et d'ailleurs formé par ce système. Ceux qui ont une obsession pour la couleur de peau seront en cas de victoire bien obligés de se rendre à l'évidence : c'est le choix politique qui prime et non le chromatisme.

Parce qu'Obama est démocrate, beaucoup pensent que sa politique sera foncièrement différente de celle du président Bush. C'est oublier que les démocrates sont tout sauf des enfants de chœur. Ils savent simplement, à l'image de Bill Clinton, mieux communiquer que les républicains. Un Bill Clinton qui en Irak a fait avec son embargo beaucoup plus de morts que n'en a fait George Bush. Montrer qu'un démocrate dans lequel on place à tort beaucoup d'espoirs fait globalement la même politique qu'un républicain me semble une excellente chose.

Parce qu'Obama est jeune et dispose d'une silhouette svelte, beaucoup pensent qu'il opérera une rupture. C'est bien évidemment ridicule. L'orientation politique ne dépend pas de l'âge du capitaine qui n'est qu'une apparence.

Si malheureusement Obama venait à ne pas être élu, on entendrait entonner le refrain qu'avec lui tout aurait été différent. C'est justement cela qu'il faut éviter. Puisqu'il est le grand miracle, ce que je ne crois pas, il faut nécessairement l'essayer. Comme il ne changera fondamentalement rien, la déception des deux côtés de l'atlantique adviendra. C'est très exactement ce que je souhaite. Il faut montrer qu'aux Etats Unis rien n'est possible puisque le Système est verrouillé. Imaginez au passage une France où il n'y aurait ni Front National, ni extrême gauche et vous obtenez le système américain. On aurait tout comme aujourd'hui des alternances de personnes et non d'idées mais sans la possibilité de pouvoir exprimer autre chose.

C'est pour toutes ces raisons qu'Obama doit être élu. 
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 08 octobre 2008 à 08:22:00
source (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/10/08/01017-20081008ARTFIG00308-mccain-echoue-a-briser-la-dynamique-pro-obama-.php)
Citer
McCain échoue à briser la dynamique pro-Obama


Philippe Gélie, notre correspondant à Washington
08/10/2008 | Mise à jour : 07:57 |

(http://www.lefigaro.fr/medias/2008/10/08/59816db2-94fa-11dd-8bb1-5d96f384b802.jpg)
Crédits photo : AFP


Moins spectaculaire que celui de leurs vice-présidents, le duel des deux candidats aura permis de clarifier le choix du 4 novembre pour la majorité des électeurs.
 

John McCain avait besoin de briser la dynamique qui semble en train de porter Barack Obama vers la Maison-Blanche. S'il a tenu son rôle honorablement, le candidat républicain n'a probablement pas atteint cet objectif mardi soir, lors du deuxième débat retransmis depuis l'université Belmont de Nashville (Tennessee).

Assis sur de hauts tabourets et déambulant sur l'estrade devant 80 électeurs indécis chargés de poser la plupart des questions, les deux hommes se sont témoignés toute la froideur qu'ils éprouvent au terme d'une campagne sans merci. Les attaques ont fusé de part et d'autre, mais sans tomber au niveau de l'insulte personnelle observé ces derniers jours sur les podiums de campagne. Le démocrate est resté concentré sur la substance de ses propositions. John McCain a repris son leitmotiv du premier débat, répétant à une vingtaine d'occasions «je connais, je comprends» les défis et les solutions.

Obama marque sa différence

Abandonnant ce qui avait alors été pris pour de la «naïveté», Barack Obama ne s'est laissé aller qu'une seule fois (sur la Russie) à «être d'accord» avec son adversaire. Le reste du temps, il lui a rendu les coups avec calme et précision : «Sans surprise, je dois corriger ce que le sénateur McCain vient de dire.» Surtout, il a su marquer sa différence et, peut-être pour la première fois, donner corps au «changement» qu'il promet.

Moins spectaculaire que le duel des vice-présidents la semaine dernière, l'avant-dernier débat de la campagne a été dominé par le sérieux. Ceux qui suivent de près la politique américaine n'y auront rien appris de nouveau mais, pour la majorité des électeurs, il aura clarifié le choix qui leur est offert dans un mois.

À l'ombre de la crise économique, Obama a insisté sur les attentes de la classe moyenne, avec des accents rappelant Bill Clinton en 1992 («je ressens votre douleur») : «Je comprends votre frustration», a dit le sénateur de l'Illinois. «On ne peut pas demander à un enseignant qui gagne 35000 dollars par an de se serrer encore la ceinture.» Quand McCain a prétendu pouvoir réformer à la fois la santé, l'énergie et les retraites («je sais comment faire ça»), Obama a joué l'honnêteté : «Il nous faudra choisir nos priorités comme une famille doit le faire.» Quand on a demandé aux deux prétendants quels sacrifices ils attendaient du peuple américain, McCain a parlé de «gel des dépenses», sauf celles de l'armée. Obama a évoqué la solidarité fiscale des plus riches, les efforts de chacun pour consommer moins d'énergie et l'enrôlement des jeunes dans un service civique.

Le sénateur de l'Arizona a pris soin de se distinguer de George W. Bush, notamment sur les questions climatiques. Mais il est resté vague sur de nombreux sujets de préoccupation de l'électorat. L'assurance-maladie : «Nous devons faire toutes les choses nécessaires pour la rendre plus efficace. Le sénateur Obama veut mandater le gouvernement pour faire ceci ou cela. Il faut donner le choix aux gens et ne pas tout imposer.» Sur les retraites : «Ce n'est pas si difficile à régler. Nous connaissons les solutions», a-t-il assuré, indiquant qu'une «commission» en serait chargée. Il s'est présenté comme «un adversaire des hausses d'impôts pour les plus riches. Créons plutôt des emplois.» À la question : «La couverture de santé est-elle un droit, un privilège ou une responsabilité ?», McCain a répondu «une responsabilité», Obama : «Ce devrait être un droit pour chaque Américain.»

«J'aurai Ben Laden»

La politique étrangère a réservé peu de surprises. McCain a accusé son rival de «vouloir attaquer le Pakistan», affirmant pour sa part : «J'aurai Ben Laden, mes amis. Je sais comment m'y prendre. Mais je ne vais pas télégraphier mes coups à l'avance.» Riposte du démocrate : «C'est lui qui a chanté ‘Bombardons l'Iran' et qui a appelé à l'anéantissement de la Corée du Nord. Pas vraiment un exemple de discours modéré.» Obama a cependant tenu un discours musclé sur l'Iran, affirmant que «toutes les options resteraient sur la table» et que «ni l'ONU ni personne n'aurait un droit de veto» sur l'action des Etats-Unis.

Au bout d'une heure et demie, chacun a conclu sur son credo : «Il nous faut un changement fondamental, c'est l'enjeu de cette élection», a répété Barack Obama. Citant Ronald Reagan, Teddy Roosevelt et le général David Petraeus comme ses «héros», John McCain s'est montré plus sombre : «Les temps sont durs. Nous avons besoin d'une main ferme à la barre.» Mais l'argument ne joue pas nécessairement en sa faveur.

» Vidéos CNN - L'intégralité du débat (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/10/08/01017-20081008ARTWWW00310-obama-mccain-l-integralite-du-second-debat.php)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: crystelle le 08 octobre 2008 à 08:32:16
Je suis vachement impressionnée par le respect d'Obama Vis à vis de son adversaire Mc Caine. Vraiment. (Regardez-bien le regard d'Obama, vis à vis de Mc Caine.)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 08 octobre 2008 à 18:21:40
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/08/01011-20081008FILWWW00627-brigitte-bardot-soutient-obama.php)
Citer
Brigitte Bardot soutient Obama


Source : AP
08/10/2008 | Mise à jour : 17:27 | Commentaires  6

Brigitte Bardot apporte son soutien à Barack Obama et se livre à une attaque en règle contre Sarah Palin, estimant dans un entretien à l'Associated Press que la colistière de John McCain, "fera de notre planète un enfer en exploitant et détruisant toutes ses richesses naturelles".

"Sarah Palin ne sait probablement pas qui je suis et elle doit penser que Paris n'est rien d'autre que le prénom d'une fille Hilton", a dénoncé l'ancienne actrice dans un entretien téléphonique à l'AP. Pour elle, "les Etats-Unis ont été suffisamment ridiculisés pendant les années Bush pour ne pas réagir aujourd'hui".

"Il serait stupide de soutenir cette femme qui fera de notre planète un enfer en exploitant et détruisant toutes ses richesses naturelles", a poursuivi B.B. "Les Américains méritent mieux que cette miss écervelée, qui joue les dévotes mais tire sur tout ce qui bouge".

Le candidat républicain à la présidentielle "John McCain n'est pas plus rassurant", juge Brigitte Bardot, qui "espère que les Américains auront assez de bon sens pour élire (le démocrate) Barack Obama qui porte en lui l'espoir d'une Amérique nouvelle et forte".

Dans un courrier daté du 7 octobre adressé à Sarah Palin, l'ancienne star du cinéma français dresse un véritable réquisitoire contre la politique menée dans son État. Elle dénonce, entre autres, le soutien du gouverneur "à la chasse aérienne des loups d'Alaska" mais aussi à ses tentatives "pour que les ours polaires ne soient plus protégés alors qu'ils sont victimes du réchauffement climatique" ou encore la volonté affichée de la colistière de McCain de "militer pour le port des arme et flinguer à tout va".

En conclusion de sa missive, Bardot supplie Sarah Palin de "ne plus se considérer comme un pitbull avec du rouge à lèvre", car écrit-elle, "je peux vous assurer qu'aucun pitbull, aucun chien, ni aucun autre animal n'est aussi dangereux que vous l'êtes".
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 08 octobre 2008 à 18:25:00


Loooooooool
Sacré brigitte.
Je suis pas loin d'avoir cette sale intuition ;)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 10 octobre 2008 à 13:02:32


Des irrégularités constatées sur les listes électorales

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/la_presidentielle_americaine_2008/20081009.OBS5062/des_irregularites_constatees_sur_les_listes_electorales.html


Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 11 octobre 2008 à 21:35:21
source (http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/10/11/john-mccain-hue-par-ses-partisans-pour-avoir-defendu-barack-obama_1105880_829254.html)
Citer
John McCain hué par ses partisans pour avoir défendu Barack Obama


LeMonde.fr avec Reuters | 11.10.08 | 19h57  •  Mis à jour le 11.10.08 | 20h28       

John M Cain a été sifflé vendredi soir par une partie de ses propres partisans pour avoir pris la défense de son rival démocrate, Barack Obama, lors d'un meeting de campagne, vendredi 10 octobre. Le candidat républicain, dont la campagne était devenue de plus en plus agressives ces derniers temps, s'est retrouvé à défendre son adversaire démocrate devant les attaques des militants républicains réunis à Lakeville, dans le Minnesota.

A un de ses partisans, préoccupé de son avenir dans un pays susceptible d'être gouverné par quelqu'un ayant côtoyé le terroriste William Ayers, John McCain a expliqué que Barack Obama "est une personne bien, une personne dont vous ne devez pas avoir peur si elle devient président des Etats-Unis. Bien sûr, je ne serais pas en course si je ne pensais pas être un bien meilleur président que lui". Cette sortie a provoqué quelques remous dans le public, habitué à des discours bien plus offensifs.

Puis une femme du public a interpellé le candidat en expliquant qu'elle ne faisait pas confiance à Obama parce qu'elle "avait lu des choses sur lui". "C'est un Arabe", a-t-elle expliqué. McCain lui a alors répondu sèchement, en lui coupant la parole : "Non madame. C'est un père de famille décent, un citoyen avec lequel j'ai des désaccords sur des questions fondamentales (...) Nous voulons nous battre et je veux me battre, mais nous serons respectueux". "J'admire le sénateur Obama et ses réalisations", a-t-il ajouté alors que des sifflets s'élevaient du gymnase de cette banlieue de Minneapolis où avait lieu le meeting. Reste maintenant à savoir, à moins d'un mois du scrutin, s'il s'agit d'une nouvelle stratégie adoptée par la campagne du sénateur de l'Arizona, après des semaine d'attaques sous la ceinture et de dénigrement systématique.

http://www.youtube.com/watch?v=DLlIigHg1v0&eurl=http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/10/11/john-mccain-hue-par-ses-partisans-pour-avoir-defendu-barack-oba

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: anjo le 11 octobre 2008 à 22:32:05
Etonnant.

Peut-etre que c'est un échange de bons procédés car obama s'était déja déja défendu d'utiliser les attaques trop personnelles contre mc cain dans la campagne.

Peut-etre aussi qu'il n'a plus trop envie de devenir président , vu la situation catastrophique du pays. ::)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 12 octobre 2008 à 14:57:05
Ces élections, quelque soit le résultat vont diviser l'Amérique en deux, et le tout sur fond de crise international. D'un côté les Noirs et porto Ricains (50% de la population) et de l'autre des néo-conservateurs et des racistes. Je serais pas étonné que les marchés financiers anticipent aussi ce beau "bordel" d'une Amérique qui ne cesse de se transformer. Emeutes en vue...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 14 octobre 2008 à 13:54:06
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/14/01011-20081014FILWWW00531-sondage-obama-conforte-son-avance.php)
Citer
Sondage: Obama conforte son avance

Source : AFP
14/10/2008 | Mise à jour : 13:33 |

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama a consolidé son avance face à son adversaire républicain John McCain dans quatre Etats clés pour la présidentielle américaine de novembre, selon un sondage publié aujourd'hui
.
Le sénateur de l'Illinois devance son rival dans le Colorado, le Michigan, le Minnesota et le Wisconsin, selon l'enquête menée par l'université Quinnipiac. Il mène aussi pour la première fois auprès de l'électorat blanc dans ces quatre Etats.

Dans le Wisconsin, M. Obama est crédité de 54% des intentions de vote, contre 37% pour M. McCain. Il devance également le sénateur de l'Arizona dans le Michigan (54% pour M. Obama contre 38% pour M. McCain), dans le Colorado (52% contre 43%) et dans le Minnesota (51% contre 40%).

Le sondage a été réalisé auprès de plus de 4.000 personnes entre le 3 et le 7 octobre, et la marge d'erreur est de plus ou moins 3%.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 15 octobre 2008 à 12:59:21

"Mme Palin a ensuite répondu à une série de questions sur des dossiers internationaux. La candidate à la vice-présidence s'est montrée ferme envers la Russie, n'excluant pas la possibilité d'une guerre en cas d'agression sur un membre de l'Otan."      
http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/169060/--Sarah+Palin+prête+à+faire+la+guerre+à+la+Russie
 ::)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: namspopof le 15 octobre 2008 à 13:25:59
Je ne suis pas étonné des dires de Palin, venant d'un homme (ou femme) politique qui croit en la bataille finale de l'Armageddon, cet aspect "va t'en guerre" reste dans la logique de sa vision du monde.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 15 octobre 2008 à 13:30:52


Cette phrase signifie que n'importe quelle provocation d'un membre de l'Otan envers la Russie entraînera immédiatement une entrée en guerre contre la Russie.
Sacré programme ;)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 16 octobre 2008 à 08:30:54
source (http://www.lepoint.fr/presidentielle-americaine/mccain-a-obama-je-ne-suis-pas-le-president-bush/1585/0/279980)
Citer
Publié le 08/10/2008 à 00:00 - Modifié le 16/10/2008 à 07:48 Le Point.fr

McCain à Obama : "Je ne suis pas le président Bush"

Par Cyriel Martin

Distancé de plus de 10 points dans les sondages, John McCain avait l'ultime occasion de se refaire, lors du troisième et dernier débat qui a eu lieu à l'université Hofstra de Hempstead dans l'État de New York mercredi soir. Le candidat républicain a donc sorti ses griffes. Plusieurs échanges vifs ont jalonné le face-à-face. McCain a notamment reproché à Obama de l’assimiler trop souvent dans ses critiques au président George W. Bush. "Sénateur Obama, je ne suis pas le président Bush. Si vous vouliez vous opposer au président Bush, il fallait vous présenter il y a quatre ans", lui a-t-il lancé.

http://www.dailymotion.com/swf/x736tp?autoPlay=1
Regardez l'extrait sous-titré par lepoint.fr.



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 16 octobre 2008 à 08:34:45
source (http://www.lepoint.fr/presidentielle-americaine/j-20-obama-surclasse-mccain-aux-points-dans-le-troisieme-round/1585/0/282901)
Citer
J -20 : Obama surclasse McCain dans le troisième round des débats

Par Patrick Sabatier

© GARY HERSHORN/AP/SIPA

À John McCain la prime de la combativité, mais une fois de plus c'est Barack Obama qui s'est imposé aux points mercredi soir dans le troisième et dernier débat de la présidentielle, à l'université Hoftsra de Hampstead dans l'État de New York. Le candidat républicain a été meilleur que lors des deux premiers débats. Mais il n'a pas réussi à s'imposer ni à porter à son adversaire démocrate des coups suffisamment marquants pour espérer renverser le cours d'une campagne qui a tourné en faveur d'Obama depuis que la crise financière est entrée dans une phase aiguë. Mercredi matin encore, un nouveau sondage New York Times/CBS avait pointé une avance de 14 % en faveur du démocrate (53 % contre 39 %). Dans l'après-midi, la Bourse de New York s'était effondrée de près de 8 %, perdant 733 points tandis que tous les économistes prédisaient une des récessions les plus graves de l'histoire contemporaine du pays.

Tout au long du débat, animé par le présentateur de CBS Bob Schieffer, McCain, qui avait promis à ses partisans de "botter les fesses de vous-savez-qui" a multiplié les assauts, parfois désordonnés, contre un Obama qui les a parés sans grande difficulté. Il a d'abord accusé le démocrate de vouloir mettre en oeuvre "la lutte des classes" en préparant des hausses d'impôts sur les plus riches dans le but de "redistribuer la richesse", prenant l'exemple de "Joe le plombier" qui est vite devenu le troisième larron de la soirée. Il s'agit de Joe Wurzelbacher, plombier de Holland dans l'Ohio, qui avait interpellé Obama lors d'une réunion électorale sur le fait que son programme entraînerait une hausse de ses impôts, et auquel Obama avait répondu que "distribuer la richesse profite finalement à tout le monde".

McCain a probablement marqué quelques points en collant à son rival l'étiquette de partisan des hausses d'impôts et de l'accroissement des dépenses publiques, critiques traditionnelles des conservateurs contre les démocrates adeptes du "Big Governement". Mais il en a perdu quand il a poursuivi son offensive en tentant de semer le doute sur la crédibilité d'Obama, accusant ce dernier de mentir sur ses rapports avec l'ex-militant radical (et auteur d'attentats) Bill Ayers ou avec l'organisation de gauche Acorn (accusée de fraude électorale), et lui reprochant de mener une campagne de publicités négatives. Toutes les études montrent que c'est au contraire la campagne républicaine qui est de loin la plus négative. C'est d'ailleurs ce qui a détourné de McCain bon nombre d'électeurs indépendants depuis quinze jours, selon le sondage publié mercredi par le New York Times .

Obama esquive les attaques de McCain

Le moment le plus spectaculaire de la soirée, et celui qui peut être le plus bénéfique à McCain, a sans doute été sa rupture ouverte avec George Bush. Accusé par Obama de n'être que le continuateur des politiques en faillite du président en exercice, McCain lui a répliqué sèchement : "Je ne suis pas le président Bush. Si vous vouliez faire campagne contre lui, il fallait vous présenter il y a quatre ans." Il a ensuite énuméré les nombreux dossiers, de la lutte contre le réchauffement climatique à la condamnation de la torture, sur lesquels il s'est opposé à l'administration républicaine, affirmant à plusieurs reprises vouloir "mener le pays dans une direction différente".

Barack Obama, comme lors des précédents débats, n'a perdu ni son calme ni son sourire. Il s'est appliqué, à la manière du grand champion de boxe qu'il admire, Cassius Clay/ Mohammad Ali, à esquiver les attaques de son adversaire en se laissant rebondir dans les cordes, explicitant le plus clairement possible ses positions et son programme sur un ton professoral, au risque de paraître ennuyeux et un peu terne. Il a paré aux assauts du républicain en accusant ce dernier de chercher à détourner l'attention des responsabilités dans la crise économique, qui incombent à l'idéologie libérale qui a guidé Bush et que McCain a soutenue et partage.

Il s'est aussi employé à séduire les électeurs centristes et indépendants, se posant en modéré dans l'exposé de ses positions sur l'assurance maladie, l'éducation ou l'avortement, et réaffirmant sa volonté de coopération bipartisane. Répondant sur la question de ses liens supposés avec Ayers et Acorn, il a souligné l'insignifiance de ce genre de questions au regard de la gravité de la crise que les États-Unis traversent, et a répliqué à McCain par l'ironie. "Le fait que ces attaques prennent tant de place dans votre campagne en dit plus long sur elle que sur moi", a-t-il remarqué.

Obama vainqueur du débat à 58 % contre 31 % pour McCain

Comme lors des précédents débats, c'est cependant sur la forme plus encore que sur le fond qu'Obama l'a emporté sur McCain. Ce dernier, qui n'a cessé de faire des grimaces et mimiques bizarres pendant tout le débat, est apparu agressif, irrité, sarcastique ou méprisant, parfois embrouillé dans ses réponses, revenant à des slogans sans rapport avec la question posée et se mettant en avant pour solliciter la confiance des électeurs. Un comportement qui contrastait avec l'aisance souriante, le calme olympien et le ton pédagogique du démocrate, qui a habilement ramené toutes ses réponses sur ce qu'il va faire en faveur des électeurs s'il est élu.

Les sondages effectués par CNN immédiatement après le débat ont été sans appel. Pour 58 % de ceux qui ont regardé le débat, Obama en est sorti vainqueur, contre 31 % davantage impressionnés par McCain. Même Joe le Plombier, qui n'a pas révélé pour qui il voterait le 4 novembre, a exprimé sur CBS son admiration pour Obama qu'il a trouvé "aussi bon que Sammy Davis Jr. dans son numéro de claquettes". En commençant ce débat, son 23e depuis le début de sa campagne présidentielle, Barack Obama n'avait qu'un seul impératif - ne pas faire de gaffe ni de dérapage, et tenir McCain à distance.

Il a largement rempli son contrat. Son objectif le plus important était d'apparaître suffisamment crédible, présidentiel et sympathique aux yeux des électeurs pour franchir le seuil d'éligibilité. Il sait que la majorité est par avance acquise à ses idées et au changement qu'il veut incarner, en raison de la faillite retentissante de Bush et des républicains. Encore lui faut-il les rassurer suffisamment pour qu'ils ne perçoivent pas le vote Obama comme un trop grand risque en période de crise. Il semble y être parvenu, comme Ronald Reagan l'avait fait en 1980 face à Jimmy Carter.

À J -20, il faudra une énorme surprise, un évènement dramatique venu de l'extérieur, pour qu'Obama trébuche avant d'entrer à la Maison-Blanche.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 16 octobre 2008 à 08:48:21




Les 3 vidéos du débat :

Vidéo 1 (http://video.lefigaro.fr/flvplayer_fullscreen_cnn.swf?image=http://video.lefigaro.fr/cnn/preview/sot.presidential.debate.3.part1.cnn.flv-1.jpg&letitre=&file=http://video.lefigaro.fr/cnn/streamf.php?fichier=cnn/sot.presidential.debate.3.part1.cnn.flv&autoStart=false&total=2192740)

video 2 (http://video.lefigaro.fr/flvplayer_fullscreen_cnn.swf?image=http://video.lefigaro.fr/cnn/preview/sot.presidential.debate.3.part2.cnn.flv-1.jpg&letitre=&file=http://video.lefigaro.fr/cnn/streamf.php?fichier=cnn/sot.presidential.debate.3.part2.cnn.flv&autoStart=false&total=40090980)

video 3 (http://video.lefigaro.fr/flvplayer_fullscreen_cnn.swf?image=http://video.lefigaro.fr/cnn/preview/sot.debate3.part3.cnn.flv-1.jpg&letitre=&file=http://video.lefigaro.fr/cnn/streamf.php?fichier=cnn/sot.debate3.part3.cnn.flv&autoStart=false&total=24079760)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Zoll le 16 octobre 2008 à 13:20:28
Obama critique Mc Cain sur la politique de Bush mais il oublie son colistier :

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3591392,00.html

Dur choix pour les américains les colistiers me rappellent un peu notre chouette présidentielle 2007 du genre la cruche et le pyromane !

Tu as raison Flatron l'Amérique va exploser. Ton questionnement est intéressant. On peut se demander si les marchés n'anticipent pas l'arrivée d'Obama, à travers les sondages foireux, et du coup pensent aux tensions nord sud que sont élection peut raviver. Il y a aussi les milliards des familles saoudiennes (grand amis des Bush) qui quittent et ont quitté le territoire en prévision de la fin d'un règne !


Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: harlock le 16 octobre 2008 à 17:18:54
Citer
Un appel au meurtre a-t-il été lancé contre Barack Obama?
AP | 16.10.2008 | 15:20

Quelqu'un veut-il attenter à la vie de Barack Obama? Le "Secret Service", en charge de la protection des candidats à la Maison Blanche, prend en tout cas au sérieux une nouvelle information selon laquelle un participant à un meeting républicain aurait appelé au meurtre du candidat démocrate.

Le "Scranton Times-Tribune" a rapporté que quelqu'un dans la foule a crié "tuez le" lorsque le nom d'Obama a été mentionné lors d'une réunion politique organisée mardi à Scranton (Pennsylvanie) pour la candidate républicaine à la vice-présidence Sarah Palin. Une menace entendue par un journaliste du "Times-Tribune".

La semaine dernière déjà, le "Washington Post" avait rapporté un incident similaire lors d'un meeting de Mme Palin à Clearwater, en Floride. Le "Secret Service", agence chargée de la protection du président, du vice-président et d'autres personnalités politiques, avait toutefois conclu après enquête qu'il n'y avait aucune preuve que la menace ait été proférée.

En écoutant des enregistrements du meeting de Clearwater, les agents du Secret Service ont entendu des "tell him" (dites-lui) mais pas de "kill him" (tuez-le), a précisé Eric Zahren, porte-parole de l'agence, dans un entretien à l'Associated Press.

Pour le meeting de Clearwater comme pour celui de Scranton, le service de protection a appris les allégations d'appel au meurtre par les médias. "Nous demandons à toute personne ayant entendu des paroles menaçantes d'en informer le Secret Service ou d'autres organes de sécurité immédiatement", souligne M. Zahren.

Le Secret Service n'a pas le pouvoir d'agir contre le mauvais goût ou les comportements déplacés lors des réunions publiques, mais prend au sérieux les propos menaçants. "Nous ne pouvons pas nous permettre de considérer de tels propos simplement comme du mauvais goût ou le reflet d'un mauvais comportement sans mener de plus amples investigations", explique M. Zahren.

Le Secret Service n'a jusqu'à présent trouvé aucun témoin ayant entendu un appel au meurtre mardi, hormis le journaliste du "Times-Tribune".

En revanche, des "traître", "terroriste", "menteur" et même un "qu'on lui coupe la tête" proférés contre Obama ont déjà été entendus dans la foule lors de meetings républicains. AP
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 16 octobre 2008 à 18:44:17


Ouai pas mal d'américains sont inquiets...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 octobre 2008 à 11:50:07
source (http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/10/17/john-mccain-navigue-a-vue_1107991_829254.html)
Citer
John McCain navigue à vue


LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 17.10.08 | 07h53  •  Mis à jour le 17.10.08 | 10h42    
vidéo non titrée invalide

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, John McCain, a déclaré, jeudi 16 octobre, qu'il avait "foiré" ("I screwed up") en annulant sa participation au "Late Show with David Letterman", le 24 septembre, en raison de la crise financière, mais surtout, à propos de Sarah Palin, il a admis qu'il "ne la connaissait pas bien du tout", même s'il a de nouveau défendu le choix de la gouverneure de l'Alaska comme candidate à la vice-présidence.

Le candidat républicain a néanmoins estimé que le dernier débat de la campagne l'opposant à Barack Obama s'était "bien passé". John McCain est à la traîne dans les sondages, au niveau national et dans plusieurs swing states, ces Etats indécis où se jouera l'élection du 4 novembre.

Enfin, Joe Wurzelbacher, dit "Joe le plombier", que le républicain avait cité à l'envi lors du débat, continue de faire parler de lui. Devenu en l'espace de quatre-vingt-dix minutes une sorte de héros national, symbole de l'Américain moyen qui travaille dur, Joe est désormais la vedette d'un nouveau spot de campagne de la campagne républicaine. Mais l'arrivée de Joe pourrait bien desservir les républicains.

Présenté comme un entrepreneur craignant une hausse des ses impôts sous le plan fiscal d'Obama, il serait en réalité en délicatesse avec le fisc et ne possèderait pas de licence pour exercer son métier, selon le Toledo Blade, un quotidien de l'Ohio. Enfin, son véritable prénom ne serait pas Joe mais Samuel.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 17 octobre 2008 à 17:04:32

Démocratie Impériale : on t’enlève ta maison, tu perds ton vote
Tout indique que les élections de 2008 n’auront rien à envier, en termes de fraude, aux scrutins antérieurs.
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7231
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 octobre 2008 à 22:36:16
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/17/01011-20081017FILWWW00746-electeurs-us-les-republicains-deboutes.php)
Citer
Electeurs US: les Républicains déboutés


Source : AFP
17/10/2008 | Mise à jour : 21:45 |

La Cour suprême a rejeté une requête déposée par le camp républicain de l'Ohio (nord) qui souhaitait obliger cet Etat à vérifier si les nouveaux électeurs étaient légalement inscrits sur les listes électorales, une procédure complexe à 18 jours de l'élection.

L'Ohio a toujours, depuis 1960, voté pour le candidat qui a remporté la présidentielle. En 2004, il a fait basculer à lui seul le résultat de l'élection en faveur de George W. Bush face au démocrate John Kerry, avec seulement 119.000 voix d'écart.

A l'origine de la requête du parti républicain, le soupçon que quelque 200.000 des 600.0000 électeurs nouvellement inscrits sur les listes électorales de l'Etat le soient frauduleusement. La majorité des nouveaux inscrits devraient voter en faveur du candidat démocrate à la Maison blanche, Barack Obama.
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 17 octobre 2008 à 22:42:03

Démocratie Impériale : on t’enlève ta maison, tu perds ton vote
Tout indique que les élections de 2008 n’auront rien à envier, en termes de fraude, aux scrutins antérieurs.
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7231


J'avais posté un article sur ce sujet le 17/09/08 ici (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4049.msg28350#msg28350)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 20 octobre 2008 à 21:56:22

Collin Powell vote Obama :

http://leweb2zero.tv/video/reineroro_2248fc47d244e57
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 21 octobre 2008 à 09:03:18
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/21/01011-20081021FILWWW00284-obama-interrompt-h-sa-campagne.php)
Citer
Obama interrompt 48h sa campagne

Source : AFP
21/10/2008 | Mise à jour : 07:06 |

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine du 4 novembre, Barack Obama, va interrompre sa campagne en fin de semaine, afin de rendre visite à Hawaï à sa grand-mère de 86 ans très malade, a annoncé son équipe.

"Au cours des dernières semaines, sa santé s'est détériorée à tel point que son état est considéré comme très grave", a déclaré Robert Gibbs, un des principaux conseillers de M. Obama, en Floride. "C'est pour cette raison que le sénateur Obama a décidé de modifier son programme jeudi et vendredi, afin de pouvoir la voir et passer du temps avec elle. Il reprendra sa campagne samedi", a-t-il précisé.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 22 octobre 2008 à 09:52:52
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/22/01011-20081022FILWWW00353-al-qaida-apporte-son-soutien-a-mccain.php)
Citer
Al-Qaïda apporte "son soutien" à McCain

Source : AP
22/10/2008 | Mise à jour : 08:23 |

Voilà un soutien dont John McCain se serait volontiers passé. Dans un message publié sur le Net lundi, Al-Qaïda estime que le meilleur moyen de ruiner militairement et économiquement les Etats-Unis est d'envoyer John McCain à la Maison Blanche et en saluant son élection par un attentat sur le sol américain.

Dans ce message diffusé sur le site al-Hesbah, un site accessible uniquement avec un mot de passe, le réseau terroriste d'Oussama ben Laden souligne que "l'impétueux" candidat républicain est plus susceptible de poursuivre les conflits d'Irak et d'Afghanistan que son adversaire démocrate, Barack Obama. "Al-Qaïda doit soutenir McCain dans la prochaine élection afin qu'il poursuive la marche d'échec de son prédécesseur, Bush", peut-on lire dans ce message traduit par le SITE Intelligence Group, une association basée à Bethesda (Maryland).
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 23 octobre 2008 à 08:54:25

Les derniers sondages, État par État

INFOGRAPHIE - Retrouvez les tendances de vote pour chacun des 50 États américains appelés à voter pour élire le prochain président.

(http://www.lefigaro.fr/medias/2008/10/02/20081002PHOWWW00299.jpg) (http://www.lefigaro.fr/assets/html/carte-election-us.html)

Cliquez sur l'image...


Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Laconic le 23 octobre 2008 à 22:03:17

Les derniers sondages, État par État


Intéressant, mais je n'ai pas retrouvé l'article.
Que peut-on en conclure? Que les grands électeurs en faveur d'Obama représentent les Etats les plus peuplés (minoritaires en nombre d'Etats) et qu'ils se situent sur les côtes Ouest et (Nord)-Est c'est-à-dire dans les grandes métropoles? 

Que dit le journaliste? (du Figaro) juste pour savoir. Merci.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 23 octobre 2008 à 22:15:48

Il n'y pas de commentaire pour cet article...

Il faut cliquer sur l'image plus haut pour accéder à la carte us, puis cliquer sur chaque état pour voir les sondages.

Je rajoute juste ceci, sans commentaire aussi :

L'évolution des sondages (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/09/25/01017-20080925ARTFIG00655-obama-mccain-l-evolution-des-sondages-.php) , cliquer sur le graphique...

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Italian le 23 octobre 2008 à 23:21:52
Je viens de regarder "Envoyé spécial" sur FR2 et notamment le sujet sur Sarah Palin, quand je vois qu'elle était il y a encore quelques temps dans une congrégation presbytérienne, qu'elle est une va-t-en guerre, membre de la NRA (National Rifle Association), bref une warmonger comme ils diraient là-bas, je me dis que je sais où trouver les fous de Dieu avec des armes de destruction massive ! :'(
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 24 octobre 2008 à 08:38:17
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00245-garde-robe-de-palin-une-plainte-deposee.php)
Citer
Garde-robe de Palin: une plainte déposée

Source : AFP
24/10/2008 | Mise à jour : 07:00 | Commentaires  1

Une organisation américaine de surveillance citoyenne a annoncé hier avoir déposé plainte devant la commission électorale (FEC) contre le parti républicain pour avoir dépensé de façon irrégulière 150.000 dollars de frais vestimentaires pour Sarah Palin et sa famille.
Selon l'organisation Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (CREW), le parti républicain a violé la loi électorale américaine qui stipule que les candidats ne doivent pas utiliser le budget de campagne à des fins personnelles.
La plainte remise par la CREW vise donc le parti républicain et Mme Palin elle-même en se fondant sur des informations de presse selon lesquelles la candidate à la vice-présidence aurait dépensé 49.425 dollars chez Saks Fith Avenue, ainsi que 75.062 dollars chez Neiman Marcus.
"Il est ridicule de voir le parti républicain dépenser 150.000 dollars pour habiller la candidate à la vice-présidence et sa famille, et c'est même scandaleux étant donnés les difficultés économiques de tant d'Américains et l'état de l'économie", écrivait jeudi sur le site internet de la CREW Melanie Sloan, directrice de l'organisation.


source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00249-l-ex-porte-parole-de-bush-pour-obama.php)
Citer
L'ex porte-parole de Bush pour Obama

Source : AFP
24/10/2008 | Mise à jour : 07:13 |

Scott McClellan, l'ancien porte-parole du président George W. Bush, a apporté son soutien au démocrate Barack Obama dans la course à la Maison-Blanche.
McClellan a exprimé son soutien lors de l'enregistrement d'une nouvelle émission qui doit être diffusée ce week-end sur CNN.
L'ancien porte-parole de la Maison Blanche a souligné qu'il souhaitait soutenir le candidat qui est le mieux à même de changer la façon dont fonctionne Washington.
Il s'agit de la deuxième personnalité issue de l'administration Bush à apporter publiquement son soutien cette semaine au sénateur de l'Illinois après l'ancien secrétaire d'Etat Colin Powell.


source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00252-le-new-york-times-soutient-obama.php)
Citer
Le New York Times soutient Obama

source : AFP
24/10/2008 | Mise à jour : 07:20 | Commentaires  2

Le New York Times a apporté hier son soutien à Barack Obama dans la course à la Maison-Blanche. Selon le quotidien, le candidat démocrate a "relevé défi après défi, acquérant une stature de dirigeant et apportant un réel crédit aux promesses d'espoir et de changement qu'il a éveillées dès le début".
Le New York Times a fait connaître son soutien hier soir sur son site Internet et devait l'annoncer aujourd'hui dans ses éditions journal.
Au début de l'année, le même journal avait soutenu la sénatrice de New York Hillary Clinton dans la course à l'investiture démocrate, mais il explique qu'Obama a depuis longtemps maintenant balayé les réserves qui avait conduit le quotidien à privilégier alors l'ex-première dame des Etats-Unis.
Ce soutien n'est pas une véritable surprise. En 2000, le New York Times avait appelé à voter pour le démocrate Al Gore et quatre ans plus tard pour John Kerry, lui aussi démocrate.


source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00254-mccain-a-son-bus-joe-le-plombier.php)
Citer
McCain a son bus "Joe le plombier"

Source : AP
24/10/2008 | Mise à jour : 07:23 |

Le candidat républicain à la présidentielle américain, John McCain, faisait campagne hier en Floride dans un bus baptisé "Joe le plombier", une façon de porter selon lui le message de la classe ouvrière et des contribuables en colère, face au candidat démocrate, Barack Obama, décrit comme un socialiste prêt à redistribuer la richesse des Américains.
Un nouveau sondage conduit dans cette état qui avait été décisif pour George W. Bush en 2000 donne McCain 5 points derrière Obama, à 45% contre 49%. Mais le démocrate avait 8 points d'avance le 1er octobre.
En Floride, McCain a déclaré que son adversaire "dirait n'importe quoi pour être élu". Il lui reproche en particulier d'avoir modifié son programme fiscal après avoir essuyé les critiques du ticket républicain.


source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00264-obama-a-points-devant-mccain.php)
Citer
Obama à 10 points devant McCain

Source : lefigaro.fr
24/10/2008 | Mise à jour : 07:42 |

Barack Obama, avec 51% des intentions de vote, devance de 10 points son rival républicain John McCain, crédité de 41%, selon le dernier sondage en date Reuters/C-SPAN/Zogby.
Jeudi, le précédent sondage Reuters/C-SPAN/Zogby situait l'avance d'Obama à 12 points, à 52% contre 40%.
Mercredi, le sondage des mêmes partenaires révélait pour la première fois un écart de dix points, à 52% contre 42%. Mardi, le sondage Reuters/C-SPAN/Zogby donnait un écart de huit points, 50% pour Obama et 42% pour McCain.

Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Diouf le 24 octobre 2008 à 11:04:07
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/24/01011-20081024FILWWW00245-garde-robe-de-palin-une-plainte-deposee.php)
Citer
Garde-robe de Palin: une plainte déposée

Source : AFP
24/10/2008 | Mise à jour : 07:00 | Commentaires  1

Une organisation américaine de surveillance citoyenne a annoncé hier avoir déposé plainte devant la commission électorale (FEC) contre le parti républicain pour avoir dépensé de façon irrégulière 150.000 dollars de frais vestimentaires pour Sarah Palin et sa famille.
Selon l'organisation Citizens for Responsibility and Ethics in Washington (CREW), le parti républicain a violé la loi électorale américaine qui stipule que les candidats ne doivent pas utiliser le budget de campagne à des fins personnelles.
La plainte remise par la CREW vise donc le parti républicain et Mme Palin elle-même en se fondant sur des informations de presse selon lesquelles la candidate à la vice-présidence aurait dépensé 49.425 dollars chez Saks Fith Avenue, ainsi que 75.062 dollars chez Neiman Marcus.
"Il est ridicule de voir le parti républicain dépenser 150.000 dollars pour habiller la candidate à la vice-présidence et sa famille, et c'est même scandaleux étant donnés les difficultés économiques de tant d'Américains et l'état de l'économie", écrivait jeudi sur le site internet de la CREW Melanie Sloan, directrice de l'organisation.

Garde robe de Sarah, lol :

image invalide
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 27 octobre 2008 à 10:38:53
La Cour suprême des États-Unis doit statuer sur l’inéligibilité de Barack Obama
http://www.voltairenet.org/article158426.html

Hannn !-Alors si ca c'est pas un vilain piège !
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 27 octobre 2008 à 10:40:01
Al-Qaïda vote McCain  :D
http://www.reopen911.info/News/2008/10/26/al-qaida-vote-mccain/
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: labbe le 30 octobre 2008 à 10:41:46


C'est dingue que dans : "la plus grande démocratie" il y ait une telle suspicion autour du vote :
http://leweb2zero.tv/video/reineroro_95490746d494f69
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 30 octobre 2008 à 17:28:29
It is a fake Diouf  :-\
(http://www.theimproper.com/Images/Art/sarah%20palin%20bikini%20photo%201.jpg)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Jupiter le 01 novembre 2008 à 14:04:21
30/10 Le vent tourne !

La médiacratie commence à annoncer que finalement l'écart se resserre entre MM Obama et Mc Cain et que dans l'isoloir les "sondés" risque de voter différement  :o

Mais différement de quoi ?

De la fausse science des sondages ?
Du parti-pris médiatique qui a fait l'Obamania, en grande partie pour vendre du papier et de l'audience entre deux spots de Pub ?
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Diouf le 01 novembre 2008 à 22:44:19
It is a fake Diouf  :-\


Merci Bel, désolée. :-\
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 01 novembre 2008 à 22:55:53
moi aussi  ;D
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: neptune75 le 02 novembre 2008 à 19:30:05
 sarah palin piégée par un faux nicolas sarkozy(VOSTF)

Sarah Palin piégée par un faux Nicolas Sarkozy (http://www.dailymotion.com/relevance/search/sarah%2Bpalin%2Bpi%25C3%25A9g%25C3%25A9e/video/x79nvk)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: neptune75 le 02 novembre 2008 à 19:45:55
Sarah Palin piégée par Sarkozy, le clown made in USA (http://www.dailymotion.com/relevance/search/sarah%2Bpalin%2Bpi%25C3%25A9g%25C3%25A9e/video/x79w1h)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 02 novembre 2008 à 20:20:20


Plus que deux jours...

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 03 novembre 2008 à 00:48:44
Je viens de voir aux infos les points de vue respectif d'Obama et des frites Mc Cain sur l'Iran, l'Irak, l'Afghanistan et la Corée du nord :

- Mc Cain est pour la manière forte et l'intervention armée si besoin en Iran + Le maintient de la guerre en Irak.

- Obama est pour le dialogue et les sanctions économiques en Iran et le retrait des troupes d'Irak.

Or, quand je me dis que ceux qui ont tiré les ficelles du 11/09 sont tout puissants (ils ont à mon avis la puissance de déclencher l'ordre nucléaire sans l'aval de la maison blanche) et qu'ils ont déjà choisi le futur président des Etats Unis (ils tiennent les urnes et les médias)....

.. et bien je me dis que c'est pas gagné pour Obama les amis... réponse mercredi matin en effet  :P
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 03 novembre 2008 à 11:26:49
De toutes façon si Obama gagne on dira que c'est un complot quand même, vous verrez...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 03 novembre 2008 à 12:58:23
Citer
.. et bien je me dis que c'est pas gagné pour Obama les amis... réponse mercredi matin en effet

En regardant les sondages, Obama ne peux pratiquement pas perdre vu l'avance dans pratiquement tous les Etats :

Citer
Voici la liste des principaux "swing states" ("Etats indécis"), les Etats décisifs dans la perspective de l'élection présidentielle américaine qui a lieu mardi 4 novembre, au cours de laquelle le vainqueur devra obtenir 270 grands électeurs sur 538. Ces Etats en désignent eux 133.

modération : l'image n'existe plus

Floride (27 grands électeurs). C'est le plus grand des "swing states". En 2004, il était tombé dans l'escarcelle de George W. Bush, quatre ans après lui avoir offert la victoire avec une marge de seulement 537 voix, après une longue procédure judiciaire. Même s'il est peuplé de nombreux retraités et d'une forte communauté cubaine (qui vote davantage républicain que la moyenne de la communauté hispanique), cet Etat devrait être disputé, les sondages donnant les deux candidats au coude-à-coude.

Pennsylvanie (21 grands électeurs). Le seul grand "swing state" a avoir voté démocrate en 2004. Les Républicains espéraient le reconquérir cette année, après quatre défaites consécutives, mais Barack Obama est donné gagnant par les sondages.

Ohio (20 grands électeurs). En 2004, cet Etat avait été décisif pour le résultat final: si John Kerry (battu de 120.000 voix) avait emporté ses grands électeurs, il aurait été élu président. Aucun républicain n'est jamais entré à la Maison Blanche sans gagner dans l'Ohio, où Obama est annoncé en tête.

Caroline du Nord (15 grands électeurs). Gagné par le président sortant en 2004, cet Etat pourrait tomber dans l'escarcelle des démocrates.

Virginie (13 grands électeurs). Cet Etat n'a jamais donné l'avantage au candidat démocrate depuis 1964, mais les dernières élections, notamment pour le Congrès, montrent un renversement de situation. Barack Obama dispose d'une avance confortable dans les sondages.

Missouri (11 grands électeurs). Cet Etat est considéré comme un baromètre de la politique américaine: depuis 1904, il a toujours voté pour le vainqueur, sauf en 1956. Les sondages y donnent un léger avantage au candidat démocrate.

Colorado (9 grands électeurs). Les grands électeurs de cet Etat pourrait basculer en faveur d'Obama, qui compte une avance substantielle dans les sondages.

Iowa (7 grands électeurs). Cet Etat qui ouvre traditionnellement la saison des primaires a voté Bush en 2004, mais pourrait basculer, selon les sondages.

Nouveau-Mexique (5 grands électeurs). Comme dans le Colorado, le vote des électeurs hispaniques sera décisif pour désigner les grands électeurs de cet Etat qui a choisi Gore en 2000 puis Bush en 2004. Là aussi, les sondages donnent le candidat démocrate assez largement devant.

Nevada (5 grands électeurs). Encore un Etat à forte population hispanique où Barack Obama est crédité d'un avantage dans les sondages.

Donc au niveau des sondages c'est une victoire écrasante d'Obama..

Voyons ce que vont en dire les marchés financiers :

Citer
Prudence des marchés face à la présidentielle américaine et la récession en Europe

L'annonce lundi d'une récession en zone euro en 2008 et d'une forte hausse du chômage d'ici 2010 a renforcé la prudence des marchés financiers, attentistes avant l'élection présidentielle américaine de mardi. La zone euro devrait connaître une récession en 2008, avec un recul du produit intérieur brut (PIB) sur les trois derniers trimestres, puis une croissance au point mort en 2009, selon les prévisions d'automnes publiées dans la matinée par la Commission européenne.Le taux de chômage devrait en conséquence grimper de plus de 1 point d'ici deux ans (de 7,6% en 2008 à 8,7% en 2010), ajoutent-elles.

La crise financière "n'est pas encore terminée" malgré un début d'accalmie constaté sur les marchés, a estimé lundi le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Joaquin Almunia, en jugeant que la situation sur les marchés boursiers et financiers restait "précaire".

Les marchés continuaient par ailleurs lundi d'avoir l'oeil rivé sur les Etats-Unis, et sur l'élection présidentielle de mardi, attendant avec fébrilité la levée de l'incertitude, bête noire des investisseurs.

modération : l'image n'existe plus

Les places financières anticipent largement une victoire du candidat démocrate Barack Obama, en tête dans les sondages.

Mais une victoire du républicain John McCain serait toutefois savourée à Wall Street, première place financière mondiale, car "le marché préfère généralement les républicains", rappelle Sam Stovall, stratégiste chez Standard & Poor's. Et les changements les plus prévisibles d'une présidence Obama ne sont pas vraiment de nature à réjouir le monde de la finance.
"Obama est clairement quelqu'un qui veut taxer le capital", ce qui rognerait les profits des placements, a déclaré, sur la chaîne financière CNBC, Joseph Watkins, du cabinet d'avocats Buchanan Ingersoll & Rooney.


De son côté, l'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier en octobre est lui tombé à 41,1 points, soit sa plus forte baisse mensuelle et son plus bas niveau jamais enregistrés depuis sa création.

"Le secteur manufacturier de la zone euro se contracte à une vitesse surprenante", relève Chris Williamson, chef économiste de la société Markit, qui publie l'indice, en prévoyant "de nouvelles baisses de la production et de l'emploi pour les prochains mois".

Les grandes économies asiatiques montrent également des signes d'inquiètude persistante face aux risques de récession mondiale. Le ralentissement touche également l'économie chinoise, qui a enregistré un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre, à 9,0% son plus bas niveau trimestriel en cinq ans.

Il semble donc que les marchés financiers aient déjà "pricée" la mauvaise nouvelle de l'élection d'Obama (moins de guerre! et plus de social, la bourse ne va pas aimer).

Maintenant l'élection n'est pas faite et même si Obama passe (au moins c'est qu'elle n'est pas truquée), il va hériter d'une petite bombe économique.

Citer
Vers le chaos électoral le 4 novembre ?

A moins d'une semaine de l'élection présidentielle américaine, la pression monte sur les candidats et leurs partisans. Au point de leur faire perdre leur sang-froid et de leur faire croire en des tentatives de fraudes massives ? Presque. Alors que chaque camp accuse l'autre de vouloir voler l'élection, voici un tour d'horizon des risques qui pèsent effectivement sur le scrutin de mardi prochain.

Mickey Mouse ira-t-il voter ?

L'affaire qui fait le plus de bruit aux Etats-Unis est celui des enregistrements de faux électeurs
. Révélée il y a deux semaines, l'inscription de personnes n'existant pas par l'Acorn (organisation représentant et aidant des familles à bas revenu et payée pour les aider à s'inscrire sur les listes électorales), n'en fini pas de faire des remous. Les Républicains ont montré que l'organisation avait par exemple enregistré Mickey Mouse en tant qu'électeur en Floride, ce qui avait permis à John McCain d'accuser les Démocrates de préparer "la plus grosse fraude électorale de l'histoire américaine".

Dans d'autres Etats, des purges quasi arbitraires ont été effectuées. En Georgie, comme l'a récemment révélé le magazine américain Time, un membre de l'administration a rayé 700 personnes des listes électorale sur la base de fichiers de police, alors que certaines avaient simplement reçu des amendes pour stationnement. Dans le Mississippi, une fonctionnaire a effacé par mégarde 10.000 noms des listes sans aucune raison.

L'angoisse de la machine à voter devant la file d'attente

modération : l'image n'existe plus

Autre sujet qui fait douter certains du résultat qui sortira des urnes le 4 novembre : les machines à voter. Depuis le fiasco du recompte des voix en 2000 en Floride, l'Etat fédéral américain a demandé le remplacement de toutes les vielles machines à voter. Un tiers des électeurs américains voteront cette année sur des machines hi-tech à écran tactile mais qui ne produisent aucun reçu papier. En cas de victoire serrée, de demande de recompte ou pire de mauvais calibrage des appareils, il n'y a aucun moyen de savoir si les votes enregistrés sont ceux que les électeurs voulaient vraiment placer dans l'urne. De plus, de nombreux districts dans tous le pays n'ont pas encore remplacé les machines à poinçons qui ont tant fait parler d'elles en 2000.

Le temps nécessaire pour voter fait aussi craindre que de nombreux électeurs se découragent avant d'avoir accompli leur devoir électoral.

Finalement, fait remarquer le magazine Time, seul une victoire nette dans un sens ou dans l'autre pourrait faire taire les rumeurs de manipulation.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 03 novembre 2008 à 19:42:50
George W. Bush : le pire président de l’histoire ?

Bilan Bush, le pire président de l'histoire des USA. Bad Bye (http://www.dailymotion.com/mychannel/helmutcall/video/x7aa0g)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: jerome le 03 novembre 2008 à 19:56:17
Ne jetez pas le bébé avec l ' eau ! bien sur Anthony est à droite , mais il est chrétien ,
donc a des convictions hors système , c ' est le moins qu ' on puisse dire , et fait une
analyse canon de ce qui se passe ...  toutes les analyses sont bonnes à prendre , sauf
celles de TF1 bien sur   ;D

  http://bernard-antony.blogspot.com/2008/10/de-washington-paris-lobamanipulation-no.html
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: PORT-ROYAL le 03 novembre 2008 à 20:12:33
     Qu'est-ce que j'aimerais monter des coups comme celui-là (Sarah Palin, Sarko et Jauni; me suis-je trompée de topic? Peut-être bien; sorry mais néanmoins impec) = impec.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: neptune75 le 03 novembre 2008 à 20:42:18
fraudes ou incitations à ne pas voter:dans les états où les maires sont blancs et beaucoup de noirs sont présents
ils mettent des policiers près des urnes (sachant qu'un noir sur 9 a eu maille à partir avec la justice)

2) même pour les états en majorité blanche à tendance démocrate,très peu d'urnes sont mises à disposition afin de créer des heures d'attente décourageantes.

sources :"C dans l'air"
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 03 novembre 2008 à 20:54:19


Les
  plus
    belles
      gaffes
        de campagne (http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/10/29/01017-20081029ARTFIG00605-les-plus-belles-gaffes-de-campagne-.php)




Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 04 novembre 2008 à 02:06:30
Si John la frite est élu, en tous cas, les médias auront bien fait monté la sauce pour qu'on haïsse encore plus les USA...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 04 novembre 2008 à 09:05:50
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00622-la-grand-mere-d-obama-est-decedee.php)
Citer
La grand-mère d'Obama est décédée

Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 23:02 | Commentaires  24

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama a annoncé lundi la mort de sa grand-mère, âgée de 86 ans et qui souffrait d'un cancer, à la veille de l'élection présidentielle américaine.

"C'est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre grand-mère Madelyn Dunham, s'est éteinte paisiblement après avoir lutté contre un cancer", a déclaré Barack Obama, dans un communiqué commun avec sa soeur Maya Soetoro-Ng.

"Elle était la pierre angulaire de notre famille", ajoutent le candidat et sa soeur. "Elle était la personne qui nous a encouragés et nous a permis de nous réaliser", ont-ils poursuivi.

"Elle était fière de ses petits-enfants et de ses arrière-petits-enfants et a quitté ce monde en sachant que son oeuvre sur nous tous est significatif et durable. Notre dette envers elle est sans limite", ont-ils dit.

Le mois dernier, Barack Obama avait interrompu sa campagne pendant un jour et demi, pour se rendre à Hawaii, à son chevet.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 04 novembre 2008 à 09:43:50
ça peut jouer en sa faveur....outre l'empathie envers son chagrin (=chagrin de la crise) il y aurait le signe de la mort d'une période passée.... :-\

à voir...
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: -Vod- le 04 novembre 2008 à 17:22:45
De toutes façon si Obama gagne on dira que c'est un complot quand même, vous verrez...

Bah en juin, il etait a la réunion des Bilderberg (http://reopen911.wordpress.com/2008/06/06/hillary-et-obama-en-rendez-vous-secret-chez-les-bilderberg/). Sa femme fait partie du CFR. Pour moi ca me suffit, il est accepté par "l'élite".
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 04 novembre 2008 à 18:30:43
ha..de nouvelles théories vont poindrent...j'en mets une comme ça j'aurais le copyright..."le 11 septembre et la crise sont fait exprès pour amener un noir à la présidence...comme ça on habitue les gens à ce qu'un "étranger" ait de hauts pouvoirs ... ça prépare à la venue des extraterrestres" © Copyright BEL23  :P
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 04 novembre 2008 à 20:37:27
Au journal de 20h de france 2 ce soir on a vu un reportage sur Mc cain qui a terminé sa tournée à Roswell, on le voit dans la vidéo déclarer :

"Nous sommes à Roswell et j'en profite pour vous assurer que je vais gagner car les extraterrestres votent pour moi"


J'ai trouvé ça excellent, s"il gagne vraiment cette boutade sera à mettre aux anales de l'ufologie.

Je vais essayer de récupérer la vidéo  ;D
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: -Vod- le 04 novembre 2008 à 20:39:36
Pour moi ce n'est pas une nouvelle theorie je l'ai toujours penser, ce que je veux dire c'est que ce soit Obama ou McCain ils sont de toute facon tous deux a la botte des "vrais decideurs", faut juste donnner une impression de démocratie aux peuples.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Carthoris le 04 novembre 2008 à 21:24:34
Bon et bien demain c'est fini le grand show... une chose est sûre c'est sympa qu'elle soit terminée cette élection  on aura peut-être un peu moins à subir l'influenza de nos médias policée par nos politiques qu'ils soient de droite ou de gauche pour faire plaisir à tout le monde.

On va peut-être avoir le temps entre les problêmes du moyen orient et autre conflict desert storm de parler un peu de notre Beau pays  où le chômage sauce mondialisée touche de plus en plus de pauvres bougres, ou nos finances occillent entre catastrophiques et détournements, de nos prélèvements toujours plus intenses, de  la perte progressive de notre pouvoir d'achat conséquence de tout ce qui précède et tout ce qui va suivre, de la peur de ne pas avoir de retraite après une vie de cotisation d'ailleurs on nous prépare déjà à côtiser jusqu'à 70 ans, de la formidable Europe que beaucoup chérissent encore (sic) que l'on nous impose et qui nous noie chaque jour davantage, de notre justice d'exemple ou l'on peu donner 150 coup de couteaux à son papa et à sa maman et être acquité, des dépenses vertigineuses de l'Elysée qui ont augmentées en 8 ans de laxisme et de corruption de 456%.

Il va être enfin terminé le grand SHOW à l'américaine, où l'on met 2 candidats en lisse et on gomme toutes les autres sensibilités, elle va être terminée la coupe du monde des 2 champions, celle du digne successeur de toutes les tares conservatrices, racistes, et écclésiastiques Mccain et celle de son compère le noir de la maison blanche, pourtant il y'en a déjà eu des blacks à White house, souvenez-vous Condoleeza Rice et ses camouflets du 9/11, Colin Powell et ses armes de destructions massives irakienne... Demain c'est fini: le grand show qui dure depuis 3 mois et préside aux destinées du monde et nous prépare en même temps au pseudo choix des 2 futurs candidats frenchies de 2012.

Parce qu'il y a du ménage à faire a faire en France, maintenant qu'on a passé 3 mois a discourir de ce qui se passe chez les autres, oui va peut-être falloir a commencer à balayer devant sa porte avant d'aller nettoyer celle des autres, enfin quand nos politiques et nos médias arreterons de nous prendre pour des cons, faut dire que par certains côtés on les aide un peu.

Bonne chance quand même à Obama de 2 maux autant choisir le moindre.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 04 novembre 2008 à 21:27:47
Citer
"Nous sommes à Roswell et j'en profite pour vous assurer que je ne peux pas perdre car les extraterrestres votent pour moi"

Phoenix et Roswell, il finit fort le gars, et en plus il dit qu'on lui a raconté ce qui s'est passé en 47...

Voilà la vidéo

Mc cain a Roswell (http://www.dailymotion.com/serval_x2/video/x7awcs)

Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Igor le 04 novembre 2008 à 21:32:23
Bonjour,

si je peux me permettre de donner mon avis, je pense pour ma part que même si la politique américaine reste la même, il y aura au moins trois personnes pour lesquelles l’issue du vote changera quelque chose :

Le vainqueur, le perdant…….. et le troisième en image :

Quand Sarkozy oublie Villiers-le-Bel (http://www.dailymotion.com/video/x6agly)
Titre: Re : Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: void le 04 novembre 2008 à 21:54:10
Le vainqueur, le perdant…….. et le troisième en image :

http://www.dailymotion.com/video/x6agly_quand-sarkozy-oublie-villierslebel_news


Ils sont géniaux, ces gens défient les lois de la gravité, comment n'ont-ils pas encore rejoint le centre de la terre ?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Natacha le 04 novembre 2008 à 22:21:21

Le programme initial respectif des candidats diverge quelque peu.
J'espère me tromper, mais je ne me fais pas d'illusions pour l'avenir... 

Citer

Les programmes des deux candidats
[ 04/11/08  - 12H06   - actualisé à 12:38:00  ]

Impôts, classes moyennes, régulation financière, assurance-santé, énergies renouvelables, guerre en Irak...
Les programmes de John McCain et de Barack Obama sont très différents.
Revue de détails...   
 
 
Fiscalité

Obama : prime à la classe moyenne

Le candidat démocrate s'est engagé à maintenir les baisses d'impôts de George W. Bush pour les foyers dont les revenus annuels n'excèdent pas 250.000 dollars, soit 95% des foyers américains affirme-t-il. En revanche, il annulera les baisses d'impôts pour les revenus élevés (plus de 200.000 dollars pour un célibataire et plus de 250.000 dollars pour un couple de salariés) avant même leur expiration prévue en 2010. Le taux de l'impôt sur les revenus du capital sera relevé de 15% à 20% pour les foyers gagnant plus de 250.000 dollars par an. En outre le programme démocrate prévoit un crédit d'impôt annuel de 500 dollars pour les célibataires et de 1.000 dollars pour les couples mariés de salariés qui payent leurs contributions sociales.

McCain : priorité aux entreprises

Le sénateur de l'Arizona entend pérenniser les baisses d'impôt sur le revenu décidées par George W.Bush au-delà de 2010. En outre, le taux de l'impôt sur les plus-values sera réduit de 15% à 7,5% pour 2009 et 2010. Il entend aussi instaurer un crédit d'impôt de 5.000 dollars pour les foyers qui souscrivent à une assurance santé privée. En outre, le taux de l'impôt sur les bénéfices des entreprises sera ramené de 35% à 25%. Le coût de ces mesures sera financé par un gel des dépenses publiques (hormis la défense) pendant la première année de son mandat, avec pour objectif d'équilibrer le budget en 2013.

Crise financière

Obama : surveillance renforcée

Le sénateur de l'Illinois souhaite une restructuration du système de régulation financière. Parmi les mesures envisagées figurent une consolidation des diverses agences fédérales actuellement en charge de la surveillance des marchés financiers, un renforcement des ratios de capital et des obligations de transparence des institutions financières, une régulation des fonds spéculatifs, des courtiers immobiliers et des agences de notation. Outre le renforcement du contrôle des actionnaires sur les rémunérations et bonus des dirigeants, il prévoit la création d'une nouvelle commission de contrôle des marchés financiers qui en réfère régulièrement au Président et au Congrès sur l'évolution des "risques systémiques".

McCain : approche punitive

Il prévoit la réduction du nombre des agences fédérales contrôlant les banques et un renforcement du niveau des capitaux propres imposé aux institutions financières. Le sénateur de l'Arizona entend aussi étoffer les règles de gouvernance et laisser les actionnaires fixer la rémunération des dirigeants. Il est également favorable à l'instauration de nouvelles sanctions pénales pour réprimer les prêts abusifs. Il propose aussi la création d'un Mortgage and Financial Institutions Trust chargé d'identifier les entreprises en difficultés en vue de les aider à éviter une faillite et de permettre aux propriétaires de rester dans leurs logements.

Education

Obama : réinvestir dans l'école

Il souhaite augmenter le financement des " charter schools " (écoles publiques autonomes qui rendent des comptes sur les résultats scolaires créées en 1991). Il entend aussi réformer le programme "No Child Left" visant à élargir le choix des options éducatives pour les parents en réduisant l'accent sur les tests et la sanction des écoles peu performantes. S'inspirant des travaux du Nobel James Heckman sur le retour sur investissement en éducation dès la petite enfance, il souhaite aussi investir 10 milliards de dollars de plus par an dans les programmes de crèches et de soins des enfants de moins de 5 ans en faveur des foyers les moins favorisés

McCain : salaires au mérite

Promoteur des "chèques éducation" en 2001, il est à l'origine de ce programme expérimental qui subventionne les frais de scolarité pour envoyer un enfant dans une école privée. Il soutient aussi le programme des "charter schools" visant à renforcer la compétition. Il est également favorable à un système de salaires au mérite (et de bonus pour les enseignants travaillant dans des zones difficiles) ainsi qu'à un mécanisme permettant aux enseignants dont les résultats s'avèrent médiocres de trouver un autre travail.

Santé

McCain : Créer de la concurrence et redonner du choix

En accordant un abattement de 5.000 dollars aux foyers, le candidat républicain souhaite leur permettre de choisir la couverture santé qui peut leur convenir le mieux. La plupart des américains qui ont une assurance disposent le plus souvent de celle fournie par leur employeur. Ils pourraient donc en changer plus facilement, tandis que ceux qui n'en ont pas bénéficieraient de cette aide fiscale pour s'en procurer. Contrairement à la législation actuelle, ils pourront choisir une assurance hors de l'Etat où ils sont domiciliés -une mesure controversée car les assureurs auront tendance à se domicilier dans l'Etat où la réglementation est la plus légère. John McCain souhaite également réformer le programme public Medicare pour les personnes âgées et diminuer, autant que faire se peut, les coûts exorbitants du système de santé.

Obama : Rendre l'assurance santé disponible au plus grand nombre.

Contrairement à Hillary Clinton, il ne propose pas un système de couverture santé universelle, à l'exception des enfants. Le candidat démocrate espère améliorer l'accès aux assurances santé de plusieurs façons. Il veut obtenir suffisamment d'économies sur le système de santé pour réduire de 2.500 dollars les frais d'assurance annuelle d'une famille avec deux enfants (12.000 dollars en moyenne). Barack Obama veut inciter les petits employeurs à fournir une assurance à leurs salariés en leur donnant en échange d'une réduction d'impôt. Enfin, il veut créer une place de marché où les américains pourront acheter une assurance dans un cadre plus transparent, qui inclura notamment une assurance qui aura comme base les prestations offertes aux membres du Congrès.

Energie

McCain : Privilégier l'indépendance énergétique.

"Drill Baby Drill ! ". Le slogan de la campagne républicaine (" Fore, Bébé, Fore !" ) illustre le message du parti qui veut rendre l'Amérique indépendante en termes d'approvisionnement énergétique. Cela passe par le forage dans les réserves pétrolières du pays- y compris au large des côtes-, l'utilisation de technologies propres pour le charbon, l'investissement dans de nouvelles centrales nucléaires et le recours au énergies renouvelables (soleil, vent, hydroélectricité). Le candidat républicain se distingue de l'administration Bush en s'engageant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il promet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 60% par rapport au niveau de 1990 d'ici à 2050. Enfin, il n'offrirait plus de subventions aux producteurs d'éthanol et accorderaient une réduction d'impôt de 5.000 dollars sur les crédits pris pour acheter des voitures propres.

Obama : Cap sur les énergies renouvelables.

Al Gore avait son " autoroute de l'information ", Barack Obama aura ses " infrastructures vertes ". La colonne vertébrale de son programme économique repose sur un investissement de 150 milliards de dollars pour financer les énergies renouvelables au cours des dix prochaines années. Cela doit rendre l'Amérique indépendante d'un point de vue énergétique, créer 5 millions d'emplois et la mettre à la pointe de la technologie d'un secteur économique crucial pour l'avenir. Il n'est pas opposé au lancement de nouveaux forages au large des côtes américaines si elles font partie d'un programme plus large et cohérent. Il n'acceptera pas de nouvelles centrales nucléaires tant que la sécurité n'en n'aura pas été améliorée. Quant au réchauffement climatique, il promet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80% par rapport au niveau de 1990 d'ici à 2050.

Iraq

McCain : Emporter la victoire.

Il a dit qu'il préférerait perdre cette élection plutôt que de voir son pays perdre une guerre. John McCain est opposé à la mise en place de tout calendrier donnant une date limite aux retrait des troupes américaines. Il veut aider à consolider une fragile démocratie irakienne en l'aidant à se reconstruire économiquement. Le candidat républicain veut accentuer la pression internationale sur la Syrie et sur l'Iran pour leurs liens avec les terroristes en Iraq et l'aide militaire ou logistique qu'ils ont pu apporter. Il est prêt à soutenir l'envoi de nouvelles troupes en Afghanistan où la situation empire, en profitant notamment de l'aide d'alliés de l'Otan. Plus généralement, il souhaite un renforcement et une modernisation de l'armée et veut venir en aide aux vétérans.

Obama : Renforcer les troupes en Afghanistan.

Le sénateur de l'Illinois a toujours soutenu que les Etats-Unis s'étaient trompé de guerre en envahissant l'Irak. Les racines du terrorisme contre les Etats-Unis sont à combattre en Afghanistan et s'il le faut sur la frontière pakistanaise. Il veut redéployer les forces basées en Iraq vers ce pays où il pourrait envoyer jusqu'à 3 brigades (une brigade peut compter environ 4.000 hommes, soit entre deux et cinq régiments). Le candidat démocrate veut aider à l'entraînement de l'armée afghane, lutter contre la production d'opium dans le pays tout contre la corruption. Il est prêt à étudier la possibilité de négociations diplomatiques avec les Talibans.

http://www.lesechos.fr/info/inter/300306265-les-programmes-des-deux-candidats.htm
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Ozorus le 05 novembre 2008 à 04:33:59
Obama est en train d'être élu , 207 grands élécteurs à l'heure ou j'écris ce message.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Nemo492 le 05 novembre 2008 à 05:09:45
Proclamé 44ème Président des Etats-Unis à 5h du matin,
heure française.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: PORT-ROYAL le 05 novembre 2008 à 08:11:22
                                     Victoire!
                                     Et maintenant, relever les manches, et vite!
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: PORT-ROYAL le 05 novembre 2008 à 08:20:18
Carthoris a dit : "Bon et bien demain c'est fini le grand show... une chose est sûre c'est sympa qu'elle soit terminée cette élection  on aura peut-être un peu moins à subir l'influenza de nos médias policée par nos politiques qu'ils soient de droite ou de gauche pour faire plaisir à tout le monde."

                                                          ****

                                                         Oui!!!

                               Ici aussi, dieu sait, il y a du taf. Faut s'y mettre et vite.


      Cela étant dit, je suis plus que soulagée que l'Europe travaille avec Obama plutôt qu'avec McCain.
                       Donc, il fallait en passer par là (la longueur de la campagne, etc).
                                    C'est fait = maintenant, au boulot, et vite.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 05 novembre 2008 à 08:36:16


N'oublions pas qu'il faut attendre encore 2 mois avant qu'il ne soit intronisé à la maison blanche...

Et deux mois c'est long, il peut s'en passer des choses d'ici là.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 05 novembre 2008 à 09:54:10
C'est une bonne surprise ce matin et cette fois il faut bien le dire quand c'est positif, nous n'avons pas eu de fraude dans les urnes et je pense une élection honnête (Les ET n'ont pas voté pour Mc cain, ou ils ne sont pas nombreux  :-* )

J'avoue que j'avais peur mais il y a encore de l'espoir quand le peuple se mobilise en masse (voilà qui me rappel V  ;D)

Les marchés replongent, les plus riches, les évangelistes, les racistes et les vont-en-guerre commencent à stresser  ;D ;D ;D

Enfin Bush se barre et par la petite porte (d'ailleurs il a complètement disparu du circuit..  ::) )

Ca calme  :o :o
Fin de mandat Bush, sifflé dans un stade (http://www.dailymotion.com/serval_x2/video/x7b24n)

Citer

Barack Obama taxera les plus riches pour favoriser tous les autres

Le démocrate Barack Obama, vainqueur mardi de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, a prévu de taxer les plus riches pour venir en aide à la classe moyenne et aux petites entreprises, dans un pays au bord de la récession.lire le dossier

La classe moyenne est la grande victime de cette crise qui a démarré il y a un an sur le marché des crédits hypothécaires à risques avec la chute des prix de l'immobilier, avant de faire plonger la consommation, financée à crédit aux Etats-Unis en fonction de la valeur des logements.

Elle est aussi la première touchée par les vagues de licenciements des derniers mois alors que le chômage a atteint 6,1% fin septembre, son plus haut niveau depuis cinq ans. Une entrée en récession de la première puissance mondiale est jugée inéluctable après la contraction de son produit intérieur brut au troisième trimestre.

En 30 ans, "les Etats-Unis sont devenus l'un des pays les plus inégalitaires du monde, avec 20% des Américains qui concentrent la moitié de la richesse nationale", rappelle Max Wolff, professeur d'économie à la New School de New York.

Selon le Comité pour un budget fédéral responsable, les baisses d'impôts promises par Obama se traduiront par un manque à gagner de 360 milliards de dollars pour les caisses de l'Etat, alors que les spécialistes prévoient déjà plus de 1.000 milliards de déficit pour l'année en cours et que la dette américaine plane au-dessus des 10.000 dollars.

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?idrub=7&xml=newsmlmmd.ed2b6b9b2dd0ecc4de196d6f0f6a8f9d.dc1.xml (http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?idrub=7&xml=newsmlmmd.ed2b6b9b2dd0ecc4de196d6f0f6a8f9d.dc1.xml)

En même temps, les Etats Unis ne sont pas tirés d'affaire pour autant... :P
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 05 novembre 2008 à 10:11:10
Donc à l'eau l'idée d'une guerre contre l'iran d'ici la fin de l'année.... :)
Et anakin-neo s'était planté sur le fait que ce serait McCain  :-\
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Flatron le 05 novembre 2008 à 10:14:38
Maintenant j'espère qu'il va écouter son meilleur ami : Le révérant Wright

youtube - Elections USA - Un "ami" encombrant
modération : la vidéo n'existe plus
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: zek le 05 novembre 2008 à 10:17:01
Il n'est pas le seul à s'être trompé, j'en fais parti.

Le vieux Monsieur à la personnalité affirmée, forte tête et vieux baroudeur, tombe face à une marionnette plus populaire que jamais, jeune premier avec le monde à ses pieds.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: cosmos le 05 novembre 2008 à 10:25:40
Que se passerait il si Obama disparaissait avant son investiture? J'ai lu quelque part qu'il n'y aurait pas de nouvelles élections mais que le nouveau président serait son co-listier Joe Biden.




Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: zek le 05 novembre 2008 à 10:30:45
Oui, ça serait Joe Biden.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Zoll le 05 novembre 2008 à 10:38:32
Une chose est sûre, encore une fois c'est la victoire des médias !
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: BEL23 le 05 novembre 2008 à 10:41:12
Si quelqu'un trouve une image des états avec les résultats état par état ça m'intéresse
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: zek le 05 novembre 2008 à 10:42:49
Des médias qui commencent à délier leurs langues. Le méchant Mc Cain est devenu "le plus démocrate des républicains" (raison de sa défaite aux primaires contre Bush aux précédentes élections). Le Mc Cain raciste, qui souhaitait fouetter les fesses d'Obama, a fait un discours plus qu'honorable sur le renouveau de l'Amérique.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: TDC le 05 novembre 2008 à 10:47:04
En dehors de ce que peut représenter l'élection de OBAMA, et des symboles que cela peut montrer, je suis assez impressionné de voir à quel point les gens ont la mémoire courte. Savoir que l'un ou l'autre des camps appliquerait les mêmes méthodes face aux mêmes crises est un fait, et l'on peut ici mesurer la capacité des médias à faire oublier ce qui mérite d'être reporté à plus tard.

Je crains donc que cette élection ne ramène assez rapidement un certain nombre d'entre nous les pieds sur terre, et que nous ayons à craindre qu'OBAMA ne se montre bientôt qu'une marionnette de plus aux mains de ceux qui mettront les forces de l'ordre dans les rues, tel que prévu, et qu'on ne soit peut être contraints également de se demander si il ne sera pas encore plus manipulé que ne l'a été BUSH fils, du fait que n'étant pas nécessairement aussi bien placé dans les sphères des pouvoirs.
Qui y aura t il derrière lui ? Les CLINTON ? Oui, on le sait, mais qui d'autre ?
Ils parlent déjà de ministres pris dans le camp adverse, l'actuel, comme par exemple celui chargé des finances !!!! Et personne, pas même les journalistes qui en parlent, ne semblent s'en étonner, pas même aux vues de la situation de crises financières et économiques actuelles !!! C'est pas invraisemblable, ça ?

Nous avons passé les 3 derniers mois à ne parler que de cette élection, les deux mois à venir risquent d'être un peu plus douloureux encore.
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 05 novembre 2008 à 10:50:07
Si quelqu'un trouve une image des états avec les résultats état par état ça m'intéresse

tu l'as sur la page d'accueil du Figaro :

http://www.lefigaro.fr/
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: crystelle le 05 novembre 2008 à 11:00:33
Pas d'accord, je ne crois pas qu’Obama ne soit une marionnette. C'est l'effet Obama, qui me parait un peu gênante. Car j'espère que son élection ne sera pas qu'un simple effet.
Car hier, j'ai même entendu et c'est pour cela que l'ai ajouté tout à l'heure, que l'effet Obama, pourrait jouer sur la place Financière de la bourse. J'étais bouche B;  de savoir qu'un simple effet, qu'une bonne nouvelle, fasse  tout simplement remonter les places boursières. Et ceci me gêne particulièrement. A t-on réellement tiré les leçons de ce qui se passe ? je n'en reviens pas.
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Dam le 05 novembre 2008 à 11:02:46
Donc à l'eau l'idée d'une guerre contre l'iran d'ici la fin de l'année.... :)
Et anakin-neo s'était planté sur le fait que ce serait McCain  :-\
Mais anakin voulait conjurer le mauvais sort..  ;D
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Natacha le 05 novembre 2008 à 11:12:01
En même temps, les Etats Unis ne sont pas tirés d'affaire pour autant... :P


Tant mieux que Mr Obama ait été élu, puisque ce choix reflète la volonté de la majorité. Cette élection leur apporte la joie et leur redonne l'espoir en un avenir meilleur...

Je pense cependant que l'euphorie risque de ne durer qu'un temps relativement court, laissant place une fois de plus à la désillusion (retour à la triste "réalité"). Souhaitons pour ses électeurs que ce soit le plus tard possible.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: crystelle le 05 novembre 2008 à 11:23:40
Je lui souhaite de mon cœur qu'il réussisse son élection. Car, mon dieu, quel poids sur ses épaules ! Tout le monde et même, là,  je regarde  la télé, des citoyens d’un autre pays  espèrent un changement pour eux. Imaginez un peu ! C'est énorme.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: jerome le 05 novembre 2008 à 11:27:02
TDC a raison : qu ' on le veuille ou non Obama fait partie du système ... il est peut etre moins c.. que deubeulyou ou plus cultivé - au choix - mais le réveil risque d ' etre douloureux .

Il est certainement charismatique , sa femme est superbe et a révélé un étonnant talent oratoire , mais il n ' en reste pas moins qu ' il n ' est qu ' une " construction " médiatique politiquement correcte . Ce que je ne m ' explique pas est justement cette construction ? ou alors je me l ' explique trop bien et c ' est effarant ... Les POUVOIRS en place ont tous les pouvoirs , en effet , en premier celui de controler  les medias et de mener les votants là ou c ' est nécéssaire . J ' ai lu cette nuit sur RIM un article sur ces medias , j ' arrive pas à me souvenir ou , mais ça confirme cette puissance cachée et malfaisante, je vais essayer de le retrouver ...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: TDC le 05 novembre 2008 à 12:09:18
Je ne suis pas heureux parce que OBAMA a été élu, je suis heureux pour ceux qui trouvent de l'espoir dans cet évènement.

Ce que je dis, c'est qu'il faut tout de même une bonne dose de naïveté, voire d'hypocrisie pour les moins aveugles, pour voir en cet homme celui qui changera les choses. On pensait, en France, la même chose avec l'arrivée de Kermit en 1981, je vous renvoie à vos livres d'histoires relatant ce que cela a amené, en réalité...

OBAMA sera exactement dans la même situation, et ce n'est pas parce qu'il a été élu sur le couleur de sa peau, que cela en fait un homme différent des autres. Et pas utile de venir me répondre qu'il aurait été élu sur son programme et non parce qu'il est noir, même les journalistes US expliquent que son programme n'existe pas.
Il a balancé les habituelles promesses que n'importe quel homme politique en lisse assène sans cesse pour faire valoir sa qualité d'Homme de son temps, l'exemple de GORE et de son lobbying vert en est un exemple criant. Vous croyez vraiment que GORE croit à ce qu'il dit ???

Ben OBAMA, c'est pareil, comme tous les autres ! Il dit ce qu'il faut dire pour être dans le ton, les médias font le reste.

Vous croyez vraiment qu'il va arrêter les guerres impérialistes US ?
Vous croyez vraiment que les bourses vont faire semblant de croire que tout va aller mieux ?
Vous croyez vraiment que les américains en train de perdre leurs maisons achetées à crédit ne seront plus mis à la rue ?
Vous croyez vraiment que OBAMA remettra les minorités des rues dans des habitations plus décentes ?
Vous croyez vraiment qu'il relancera les acquisitions des automobiles par les américains ?
Vous croyez vraiment qu'il fera encore baisser le prix du pétrole ?

Non, au mieux, il ne fera que confirmer le processus en place, peut être même sera t il celui qui annoncera la faillite des USA, ce que tout le monde pourra alors considérer comme un acte suicidaire : "C'est de sa faute à lui !!!".
Et s'il ne le fait pas, il ne sera de toute manière pas capable d'inverser la tendance, car quoi qu'on puisse en dire, seules les USA ne sont pas, économiquement, responsables de ce qu'il se passe actuellement.

Donc, nous avons quelques jours, semaines, qui vont voir l'espoir de certains les pousser à fêter ça, en augmentant le découvert de leurs cartes de crédit, mais si vous pensez que c'est ce type d'espoir qui peut changer les choses, alors c'est que vous n'avez peut-être pas compris que cet espoir n'est pas mieux que celui d'être content suite à une augmentation de salaire...
Cela ne signifie rien, ce genre d'espoir ne fait pas avancer les choses, ne serait ce que, par exemple, parce que cet espoir n'est pas partagé par tous. De ce seul point de vue, cela démontre que cet Espoir n'en n'est pas un, c'est simplement un refuge momentané pour l'esprit, qui pourra souffler un petit peu durant cette phase d'extase. Mais comme chacun le sait, l'extase, la jouissance, ne dure qu'un court instant.

Sera-t-il celui qui osera expliquer les raisons potentielles des dérèglements climatiques sur Terre ?
Sera-t-il celui qui osera parler des énergies disponibles, autres que pétrole ou nucléaire ?
Sera-t-il celui qui osera lancer la divulgation ?
Sera-t-il celui qui osera contredire sa propre religion, puissance majeure du conservatisme US ?
Sera-t-il celui qui dira MERDE aux financiers, banquiers, et qui leur confisquera leurs pouvoirs ?
Sera-t-il celui qui saura proposer ne serait-ce qu'une seule idée novatrice, une sorte de nouvel "Ordre de Mission", tel que le fut celui de KENNEDY pour mobiliser son pays derrière lui autour du projet (aveuglant) d'aller sur la Lune ?

Posez-vous toutes ces questions dans le même esprit, au sujet de celles que l'on se pose ici, et voyez si il fera effectivement le contraire de ce qu'ont fait tous les autres avant lui, et encore aujourd'hui...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Paulo le 05 novembre 2008 à 13:03:32
Pour les résultats état par état http://specials.fr.msn.com/news/election-presidentielle-americaine/info/presidentielle-americaine-les-resultats.aspx

_______________________________________________________________________________________________________________________

Je rejoins TDC

Comme nous le voyons en Europe, qui a le monopole de la monnaie à le pouvoir, en l'occurence les états membres de l'Union Européenne n'ont pas le pouvoir pour la simple et bonne raison qu'ils n'ont pas le monopole de leur financement.

Pour ce qui est des US c'est encore pire !

Sera t'il le Président qui saura "Tuer la banque" comme l'a inscrit sur sa tombe un ancien Président américain ?

Cela dit je me réjouis de cette élection, dommage que cela ne soit que sur le plan symbolique !

Il faut bien comprendre que le problème N° des US est de maintenir le taux de change du Dollars, et il ne peuvent le faire qu'en maintenant leur égémonie monétaire et militaire, car le Dollars ne vaut plus rien si l'on s'en tient aux règles internationales qui prévalent pour nous, mais dont ils se dédouanent arbitrairement en volant leurs fournisseurs avec une dette qu'ils ne rembourseront jamais, pour la simple et bonne raison c'est qu'ils en sont incapables.

Au cas ou il y aurait un véritable changement, ce sera toute l'économie Occidentale qui serait ruinée, sans oublier que les fonds de la BCE sont constitués de 85% de Dollars totalement frelatés puisque en valeur réelle ils ne valent que le prix du papier.

C'est pas gagné !

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Carthoris le 05 novembre 2008 à 13:09:51
Bel23 a dit:
Citer
Si quelqu'un trouve une image des états avec les résultats état par état ça m'intéresse

J'ai 4 états pourcentages croissants , je ne connais pas les autres

(http://apu.mabul.org/up/apu/2008/11/05/img-130858sm7wk.jpg)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: harlock le 05 novembre 2008 à 13:13:02
Obama est élu pourrait-on s'il vous plait fermer ce topic et ne plus jamais parler des éléctions américaines ?
Ce serait un grand soulagement pour beaucoup de monde je pense.

Merci, même si ma requéte a peu de chance d'aboutir.
Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: -Vod- le 05 novembre 2008 à 13:17:08
Que se passerait il si Obama disparaissait avant son investiture? J'ai lu quelque part qu'il n'y aurait pas de nouvelles élections mais que le nouveau président serait son co-listier Joe Biden.

Là le vote n'etait pas celui du président, mais des grands electeurs qui, en decembre, procederont a l'election du président. D'apres ce que j'ai lu, si Obama meurt entre temps, les grands electeurs peuvent elire qui ils veulent, même quelqu'un qui n'etait pas candidat. Enfin ca reste a verifier.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Jupiter le 05 novembre 2008 à 13:58:03
Une chose est sûre, encore une fois c'est la victoire des médias !

C'est la victoire du spectacle.

Les fans de M.Obama (et de M. Mc Cain) se sont peu interessés au contenu de leurs programmes. Par contre, ils n'ont pas raté une miette du show.
Titre: Re : Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: dificultnspa le 05 novembre 2008 à 14:18:36
D'apres ce que j'ai lu, si Obama meurt entre temps, les grands electeurs peuvent elire qui ils veulent, même quelqu'un qui n'etait pas candidat. Enfin ca reste a verifier.

Oui, ils peuvent élire qui ils veulent...

Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008
Posté par: Ozorus le 05 novembre 2008 à 15:04:11


Tant mieux que Mr Obama ait été élu, puisque ce choix reflète la volonté de la majorité. Cette élection leur apporte la joie et leur redonne l'espoir en un avenir meilleur. Je pense cependant que l'euphorie risque de ne durer qu'un temps, laissant place une fois de plus à la désillusion (retour à la "réalité"). Souhaitons que ce soit le plus tard possible.


Un peu comme Sarkozy en fait...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Natacha le 05 novembre 2008 à 15:29:46
Un peu comme Sarkozy en fait...

Oui, et tous ses prédécesseurs.

Le "Sauveur" de la nation ou du monde est désespérément attendu...

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: void le 05 novembre 2008 à 15:32:13
oui ça serait bien que les gens arretent d'attendre un sauveur, ça leur éviterait de mettre n'importe quoi au pouvoir
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: biancav le 05 novembre 2008 à 15:48:04
Salut à tous, voila un peu des liens dont j'ai parlé à l'antenne tout à l'heure:
www.bankster.tv (http://www.bankster.tv) et les videos (dans la section relative) suivants:
money master
l'article 104 de maastricht
la synarchie (annie lacroix-riz)

Annie Lacroix-Riz est historienne à paris 7 et sur google vous trouverez plein de video d'elle, en particulier je vous conseil:
Le choix de la défaite - Annie Lacroix-Riz (http://www.dailymotion.com/video/x5njza)
(202 mins ma ca vaut vraiment le coup, vous allez vous regaler)
et un autre concernant l'europe:
L'immigration massive, planifiée depuis 50 ans (http://www.dailymotion.com/video/x6bkb4)

Alex ca serait interessant si tu l'invite... son derniere bouquin de vichy à munich vient de sortir et sur radiolibertaire elle est passé samedi passé (dans chroniques rebelles) vous pouvez encore l'ecouter en ligne ou le downloader... evidemment rien d'elle est passé sur radiofrance...
Son dernier bouquin ainsi que "le choix de la defaite" et un tres interessant petit livret d'il y a quelques années "l'histoire contemporaine sous influence" vous donneront quelque piste interessant pour reconstruir une partie du puzzle mondiale qui s'est mis en place et a evoulu depuis le siecle passé...

Pour arriver à nos jours... avec OBAMA...
L'economie et le système monetaire son la clef... tout à la base est la... rien est par hasard, sauf les evolution sdu monde qui ne sont pas été decidé (heuresement) seulement par eux... parce que en face il y eu le reste du monde, aussi nos grandparent, parents et ancetres... tous melé ensemble au reste... dans le flux de la vie qui s'est deroulé et nous ramene à nos  jours...

Merci à vous d'exister.
A bientot!



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: biancav le 05 novembre 2008 à 16:19:44
Concernant Webster Tarpley je vous conseil ce video sur Obama:
The men behind Barack Obama part 1 (http://www.youtube.com/watch?v=MouUJNG8f2k&eurl=http://video.google.com/videosearch?q=annie+lacroix+riz&emb=0&aq=f#ws)
c'est la premiere partie vous trouverez labas l'autre...

Je vous conseils aussi son bouquin "la fabrique du terreur" et aussi un bouquin d'un chercheur suisse  Daniele Ganser "les armes secrets de la nato"...

Pour continuer à ajouter des pieces au puzzle...
;)
Bye, bien à vous.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: biancav le 05 novembre 2008 à 16:47:09
Enfin quelques news concernant les PUMA: ceux qui ont voté pour Hillary et à qui ont volé les votes pour les donner à Obama lors du congrel finale... Cherchez les video s'il y en a encore...
En France vous trouverez le blog avec certains news sur ces elections type le double ou triple votation effectué par la meme personne pour obama et aussi des "black patheres" qui font la garde aux portes des locaux des urnes...
http://hillary.meilleur.choix.qu-obama.over-blog.com/pages/La_triche_pour_Obama__Cheating_for_Obama-699152.html (http://hillary.meilleur.choix.qu-obama.over-blog.com/pages/La_triche_pour_Obama__Cheating_for_Obama-699152.html)
modération : la page demandée n'existe pas
Des PUMA personne n'en a parlé sauf France 24 et rmc info... voyez vous... ;)
Bye.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: cosmos le 05 novembre 2008 à 18:29:17
Merci pour votre réponse Void et dificultnspa!

Quand vous dites qu'ils peuvent élire qui ils veulent, vous voulez parler uniquement des candidats à la présidence ou de toute autre personne?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 05 novembre 2008 à 18:34:51

Cela pourrait être n'importe qui, mais ils ne choisiront jamais quelqu'un d'inconnu bien sur...  ;)

Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: BEL23 le 05 novembre 2008 à 20:18:17
Merci pour votre réponse Void et dificultnspa!

Atchung NPC -Vod- et Void ...en tous ca moi je vois la différence...
Titre: Re : Re : Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: void le 05 novembre 2008 à 20:38:48
Atchung NPC

"Atchung NPC" ?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: nullzuu le 05 novembre 2008 à 20:42:19
merci Biancav pour les infos. :-*
avec tous ces données, je crois que "la pose fœtal", il me le faut. :-[ :-[ :-[
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Paulo le 06 novembre 2008 à 00:52:04
C'est
le plus beau jour
de ma vie !

Le miracle de la démocratie américaine

(j'vous jure, vu à la tv toute la journée)

Spot de Ralph Nader (http://www.dailymotion.com/video/x6wfqu)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Natacha le 06 novembre 2008 à 01:37:10
Intéressant  ;D
Merci.


Peux-tu me donner le lien http://   de cette vidéo stp  ?

Je ne sais pas le retrouver chez Daily Motion.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Paulo le 06 novembre 2008 à 01:41:01
Tu cliques deux fois sur la vidéo et t'as la page Dailymotion qui s'ouvre !

Dépèche-toi ça taille beaucoup chez Dailymotion !
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Ozorus le 06 novembre 2008 à 05:03:54
05/11 19:56
 
[justify]Sarah Palin refuse d'endosser la responsabilité de la défaite de McCain[/justify]

"Je ne crois pas que (...) ma présence sur le ticket (républicain) soit plus importante que la crise économique dans laquelle l'Amérique s'est retrouvée il y a deux mois et qu'on puisse m'attribuer la défaite de John McCain", déclare l'ex-candidate à la vice-présidence, dans un entretien à la chaîne CNN, malgré des sondages indiquant qu'elle a représenté un handicap pour le sénateur de l'Arizona.

Elle ajoute toutefois que si sa présence a d'une manière ou d'une autre handicapé la candidature de John McCain, elle le regrette. La gouverneur de l'Alaska appelle à "l'union", estimant que "tous les Américains doivent se rassembler et apporter leur contribution, au moment où une nouvelle administration va entrer en fonctions", et à ce que le Parti républicain prépare l'échéance de 2012.

"Ceci dit, 2012 semble tellement loin, que (je) ne sais même pas ce que je ferai", ajoute-t-elle, alors que certains observateurs lui prêtent des ambitions présidentielles.


http://www.lemonde.fr/elections-americaines/actu-minute/2008/11/04/les-elections-US-en-direct_1114264_829254.html
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Carthoris le 06 novembre 2008 à 07:46:12


MERCI pour la vidéo Paulo...JUBILATOIRE.

....et puis comme j'adore comme j'adore me citer:  ;D

Citer
Il va être enfin terminé le grand SHOW à l'américaine, où l'on met 2 candidats en lisse et on gomme toutes les autres sensibilités, elle va être terminée la coupe du monde des 2 champions, celle du digne successeur de toutes les tares conservatrices, racistes, et écclésiastiques Mccain et celle de son compère le noir de la maison blanche, pourtant il y'en a déjà eu des blacks à White house, souvenez-vous Condoleeza Rice et ses camouflets du 9/11, Colin Powell et ses armes de destructions massives irakienne... Demain c'est fini: le grand show qui dure depuis 3 mois et préside aux destinées du monde et nous prépare en même temps au pseudo choix des 2 futurs candidats frenchies de 2012.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: sylvia le 06 novembre 2008 à 10:33:45
[justify]Bonjour,
Moi je viens de trouver ça sur le net, l'élection d'Obama vue comme une "arme de distraction massive". Simplement pour dire que ça m'a bien plu et que je verrais donc plutôt les choses comme Chuck D... Ou pour résumer, le pseudo engouement de toute une population, ça me rend méfiante....
Bonne journée à tous.[/justify]
(Source : Google actualités aujourd'hui ou http://www.lepoint.fr/actualites)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Carthoris le 06 novembre 2008 à 13:29:15
Hello

Hors sujet lié:
Je voudrais bien copier la vidéo de Paulo avant qu'elle ne disparaisse, mais je n'y arrive pas, je récupère le "FLV" avec: http://keepvid.com/ (http://keepvid.com/) et la rencode en avi avec "FLV to AVI Easy Converter"  mais je n'ai que le son et pas d'image.
Quelqu'un sait-il comment faire ?

merci

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Zoll le 06 novembre 2008 à 16:49:28
Citer
Hors sujet lié:
Je voudrais bien copier la vidéo de Paulo avant qu'elle ne disparaisse, mais je n'y arrive pas, je récupère le "FLV" avec: http://keepvid.com/ et la rencode en avi avec "FLV to AVI Easy Converter"  mais je n'ai que le son et pas d'image.
Quelqu'un sait-il comment faire ?

Il est possible qu'en fait tu disposes du son et de l'image sur ton fichier mais tu ne vois pas l'image  à cause des codecs qui ne sont pas installés sur ton lecteur c'est assez fréquent avec les formats flv. Donc ouvre ton fichier avec vlc (meilleur lecteur possible). Si ça marche ton problème est réglé dans le cas contraire utilise Avs converter et même si tu ne vois pas l'image sur un lecteur lambda tu verras tout sur vlc.   
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: BEL23 le 06 novembre 2008 à 19:29:03
D'accord avec Zoll, utilise juste VLC pour lire le FLV ( n'ajoute pas de codec c'est la m..... après...)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Carthoris le 06 novembre 2008 à 19:43:59
Trop tard Bel 23, mais comme j'ai le satsuki pack, je n'ai rajouté que le codec afférent au Flv, il est trouvable Ici (http://www.playflv.com/) si ça interresse quelqu'un.

J'ai maintenant image et son en .flv lisible sur mon disque, je vais essayer "Avs converter" pour la réencoder en avi, histoire de voir si la qualité ne bronche pas. (Dommage quand même AVS est un software).

et j'irais poster tout ça sur la plage appropriée du forum, ça permettra peut-être à d'autres de récupérer certaines excellentes vidéos que nous partageons sur le forum pour une diffusion plus massive  ;D

Merci Zoll et Bel

Fin du hors sujet.

Titre: Re : Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: katchina le 06 novembre 2008 à 20:06:05
Peux-tu me donner le lien http://   de cette vidéo stp  ?
Je ne sais pas le retrouver chez Daily Motion.

voilou... il n'y a plus qu'à rajouter le http et le www  ;)

dailymotion.com/video/x6wfqu_spot-de-ralph-nader_news
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Carthoris le 06 novembre 2008 à 21:45:25

Pour Natacha (ou d'autres) qui voudrait récupérer cette video sur leur systeme je l'ai rencodé en avi et posté ICI (http://www.megaupload.com/?d=J4SZ4AF6)
Une fois sur le site saisissez les 3 lettres que l'on vous demande et clic sur download, plus que quelques secondes de patience et c'est bon la vidéo fait 10,6Mo.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Natacha le 06 novembre 2008 à 22:07:44


voilou... il n'y a plus qu'à rajouter le http et le www  ;)
dailymotion.com/video/x6wfqu_spot-de-ralph-nader_news

Pour Natacha (ou d'autres) qui voudrait récupérer cette video sur leur systeme je l'ai rencodé en avi et posté ICI (http://www.megaupload.com/?d=J4SZ4AF6)
Une fois sur le site saisissez les 3 lettres que l'on vous demande et clic sur download, plus que quelques secondes de patience et c'est bon la vidéo fait 10,6Mo.


Merci  !  :)  :-*
C'est super d'avoir des informaticiens dans ses  e-relations.  :)

Je sens qu'elle va faire de l'effet cette vidéo... 



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Mille-feuilles le 06 novembre 2008 à 22:16:34
Mme Sarah Palin; n'aurait-elle pas, par hasard, été "acollée" à Mr Mac Cain comme un bon moyen de s'assurer de le faire descendre dans les sondages - au besoin en l'incitant à commettre des erreurs (dépenses  de garde-robe somptuaires,...) ?
Je sais, j'ai l'esprit VRAIMENT mal tourné...Mais avez-vous entendu UN SEUL commentaire positif à son égard ?
D'où vient cette idée étrange de la proposer à cette fonction ?
Qui l'a rééllement désignée ?

Oui, je sais, je ferais mieux d'être positif, optimiste, de profiter de l'occasion de me réjouir...d'être moins parano...C'est pas bon d'être trop méfiant, z'avez quà voir Bigard où ça l'a mené d'évoquer le DEMOLITION CONTROLEE du 11/9/01; Zou; interdit d'antenne sur Europe I pour commencer...et puis quoi encore, ces gens là si on les écoute, ils finiront par prétendre que le nuage de Tchernobyl a franchi la frontiére...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: BEL23 le 06 novembre 2008 à 22:32:59
C'est en entendant un passage d'un film sur le sujet que j'ai peut-être compris pourquoi Palin...pour obtenir les voix des femmes prises par Obama ?
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: palu le 06 novembre 2008 à 23:36:13
il convient de préciser que misses Palin n'a aucun lien de parenté avec votre serviteur.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 07 novembre 2008 à 08:50:57
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/07/01011-20081107FILWWW00296-obama-a-telephone-a-sarkozy.php)
Citer
Obama a téléphoné à Sarkozy

Source : AFP
07/11/2008 | Mise à jour : 07:38 | Commentaires  3

Le président américain élu Barack Obama a téléphoné jeudi à neuf dirigeants de pays alliés des Etats-Unis pour les remercier de leurs messages de félicitations après sa victoire mardi face au républicain John McCain, a indiqué une de ses assistantes.

Barack Obama a appelé les dirigeants australien, britannique, canadien, français, allemand, israélien, japonais, mexicain et sud-coréen, a précisé Stephanie Cutter, porte-parole du bureau démocrate pendant la transition.

La présidence française a indiqué que la conversation téléphonique entre MM. Obama et Sarkozy avait porté sur les grands dossiers internationaux, dont la crise financière. "Les deux dirigeants ont convenu de se voir dans un avenir assez proche", a précisé la présidence française.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Mille-feuilles le 07 novembre 2008 à 09:30:56
Un petit lien, suite à la revue de presse d'hier (jeudi 6/11) lors de laquelle l'animatrice ne souhaitait pas que les intervenants téléphoniques débattent du groupe de Bilderberg et de la possibilité d"arrangements" derriére l'élection présidentielle Etasunienne, pour la raison qu'elle n'avait pas d'info. sur ce sujet.

http://www.evolutionquebec.com/site/nom/bildmai.html

Cordialement.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Paulo le 07 novembre 2008 à 12:15:59
Le principal conseiller
d’Obama
est un faucon anti-Iran


http://www.bakchich.info/article5684.html

Citer
Un faucon anti-Iran pourrait bien hériter du poste de secrétaire d’Etat dans la future administration Obama si le démocrate est élu le 4 novembre. Le récit de « Bakchich ».
Dennis Ross, le principal conseiller de Barack Obama sur l’Iran mais aussi possible successeur de Condeleeza Rice au poste de Secrétaire d’Etat, a signé un manifeste sur l’Iran qui prône une ligne dure. Tellement dure que, si elle est appliquée, elle provoquera l’entrée en guerre de l’Amérique contre le pays des mollahs.

A l’origine, Ross, 59 ans, est un expert de feu l’URSS, rompu et formé à la Guerre Froide. Il a servi au Conseil de sécurité nationale de Ronald Reagan et notamment dans le staff du néo-conservateur Paul Wolfowitz, pour ensuite devenir le Directeur du planning du Département d’Etat sous James Baker, secrétaire d’Etat dans l’administration de Bush père. Il a également été l’émissaire spécial pour le Moyen-Orient de Bill Clinton.

Mais lorsqu’il menait les négociations israélo-palestiniennes, selon les dires de Dan Kurtzner, un juif orthodoxe - cité par Time magazine - qui participait à ces pourparlers aux cotés de Ross et qui est de surcroît un ancien ambassadeur en Israël soutenant Obama, les préjugés pro-israéliens de Ross étaient tellement visibles qu’il n’était pas perçu comme «  un médiateur honnête ». Le conseiller du candidat démocrate est en outre le co-fondateur du Washington Institute for Near East Policy, un think-tank établi par l’AIPAC, qui prône une ligne pro-israélienne dure et où Ross officie aujourd’hui comme un « Fellow distingué ».

Mais il y a plus scabreux à son sujet. Lorsque Obama a dévoilé qu’il l’accompagnait comme conseiller principal lors de son voyage en Israël en juillet dernier, Time a intitulé son article sur cet énergumène de la sorte : « Le choix conservateur d’Obama pour le Moyen-Orient » et a relevé que, compte tenu de son passé, il était «  surprenant de le voir devenir un membre officiel de l’équipe d’Obama ». Et pour cause ! Ross a été le principal auteur du discours très musclé et guerrier d’Obama à la convention de l’AIPAC (American Israël Public Affairs Committee, le très conservateur lobby pro-israélien) en juin dernier et dont Bakchich s’était fait l’écho.

Un sommaire passé inaperçu dans le Washington Post

Intitulé « Meeting the Challenge : U.S. Policy Toward Iranian Nuclear Development » ., le manifeste anti-Iran a été préparé par un groupe de travail de onze personnes dont Ross. Ses 87 pages ont soulevé tant d’inquiétude et d’indignation chez les intellectuels démocrates progressistes et experts en politique étrangère redoutant une frappe contre l’Iran qu’ils préparent pour après l’élection une lettre ouverte de protestation à l’attention d’Obama.

Deux hommes, précisément deux ex-sénateurs de droite ont présidé à la rédaction de ce texte : Dan Coats de l’Etat d’Indiana (un républicain conservateur pur et dur) et Chuck Robb de Virginie. Ce dernier est un démocrate conservateur, ancien gendre du Président Lyndon Johnson, ancien officier du Marine Corps qui a servi au Vietnam et co-fondateur du Democratic Leadership Council, l’association de démocrates de droite, très faucons en politique étrangère. Robb a également été nommé membre du President’s Foreign Intelligence Board par George W. Bush en 2005. Coats et Robb ont publié un sommaire vaguement maquillé du manifeste dans un article qu’ils ont co-signé dans le Washington Post du 23 octobre. Un article passé inaperçu…

Le groupe de travail qui a préparé le manifeste compte parmi ses autres membres une belle brochette de néo-conservateurs et d’ancien militaires de haut rang. Les principaux auteurs en sont Michael Makovsky qui a travaillé au Pentagone de Donald Rumsfeld, sous Doug Feith, sous-secrétaire à la Défense, où Makovsky faisait partie de l’équipe qui a fabriqué de toutes pièces les faux renseignements sur les armes de destruction massive ayant servi à justifier l’invasion de l’Irak. Autre co-auteur : Michael Rubin, aujourd’hui membre du staff de l’American Enterprise Institute, un think tank bastion des néo-conservateurs qui a, lui aussi, travaillé dans le cabinet de Rumsfeld.

Et que dit exactement ce manifeste ? Qu’aucun accord permettant à la République islamique d’Iran d’enrichir de l’uranium sur son propre territoire de quelle que manière que ce soit (y compris sous le contrôle strict d’inspecteurs internationaux) n’est possible. Mais aussi que l’abandon total par Téhéran de l’enrichissement d’uranium est un préalable à toute négociation.

Pouvoir attaquer l’Iran depuis « plusieurs endroits »


Toujours selon ce texte, pour montrer à l’Iran qu’il ne laissera rien passer, le nouveau président doit en outre fortement accroître la présence militaire américaine dans la région dès «  le premier jour où il accède à la Maison-Blanche ». Plus précisément, il devra « mettre en place dans la région des forces militaires américaines et alliées plus importantes, déployer des groupes de porte-avions et des navires démineurs, implanter dans la région des stocks de matériel de guerre (y compris des missiles), augmenter localement le nombre de bases militaires, conclure des partenariats stratégiques avec des pays comme l’Azerbaïdjan et la Géorgie pour pouvoir être opérationnel contre l’Iran de plusieurs endroits ».
Le manifeste va même encore plus loin dans l’hostilité à l’encontre de Téhéran et ajoute que « la présence des forces U.S. en Irak et en Afghanistan offre de nombreux avantages en cas de confrontation avec l’Iran car l’Amérique peut y implanter plus de forces armées et de matériel sous couvert des conflits en Irak et Afghanistan ; et ainsi maintenir un effet de surprise [sic !] stratégique et tactique ».

En clair, si Téhéran n’est pas prêt à abandonner tout enrichissement d’uranium sur son propre territoire (ce que l’Iran n’acceptera jamais comme préalable à une négociation), la guerre devient inévitable. Et toutes les étapes intermédiaires, y compris des négociations directes si le nouveau président américain choisit d’en mener, ne seront en réalité que du bla bla et prétexte à relations publiques pour se faire soutenir par la communauté internationale en vue d’une attaque contre le pays des mollahs.

Le fait que ce conseiller très écouté par Barack Obama ait signé et aidé à rédiger ce manifeste de faucons anti-Iran n’a pas encore été relevé par la presse américaine. Mais qu’un tel type ait l’oreille du candidat démocrate et semble destiné à un poste important aux Affaires étrangères au sein de la future administration de Barack Obama fait tout simplement froid dans le dos.

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: anjo le 08 novembre 2008 à 01:07:27
Plusieurs points positifs pour obama :

Il est intelligent. Il a fait des études brillantes.
Il est démocrate (de gauche).
C'est un keynésien , partisan d'une régulation de l'économie par l'état.
Il est calme et serein (c'est pas un excité compulsif narcissique comme sarko).
Il a connu le racisme , il l'a combattu.
Il est sensible à la cause des afro-américains.
Il a été dans une école musulmane puis dans une école catholique.
Il a un père africain (kenyan) et une mère blanche (de gauche) du kansas dont les lointains ancêtres viennent d'Alsace.
Il a été avocat et a défendu la cause des déshérités.
Il a travaillé dans le milieu associatif en faveur des pauvres.
Il a snobé la carrière de golden boy pour aller vivre parmi les siens , dans le quartier le plus délabré du pays , le south side de chicago ou il a organisé la défense des miséreux contre l'administration.
Toujours pour leur porter secours , il se fait élire à un mandat local.
C'est à partir de là que sa carrière politique est lancée.

Il veut donner une couverture médicale aux pauvres.
Il veut augmenter les taxes sur les profits et les hauts salaires et baisser les impots des classes moyennes.
Il veut retirer les troupes d'Irak.
Il veut supprimer ou du moins réduire le blocus imposé au peuple cubain.

Il serait tout à fait idiot de croire qu'il va faire la guerre contre l'islam.
Il a dans sa famille des musulmans pratiquants (dont son frère).

Il veut imposer en Amérique un système à la française : une présence plus forte de l'état , une véritable sécurité sociale , plus de solidarité , moins de présomption mégalomane à gouverner le monde.

Alors que sarko "l'américain" , qui n'a rien comprit et qui a trois métro de retard , veut imposer en France le vieux modèle américain de l'ére reagan - qui a conduit le peuple américain à la pauvreté , à un endettement cataclysmique et à une des crises les plus graves de son histoire.  :D

Démantèlement de l'état (hopitaux , écoles , tribunaux , casernes ...) , privatisations des biens de la collectivité , baisse des impots pour les plus riches , libéralisation de l'économie , précarisation des salariés , destruction progressive des droits du travail , mise à mal de la sécurité sociale - qui ne nécessiterait que de quelques petits milliards pour retrouver son équilibre et qui a un role bien plus vital que les mafias bancaires , qui bénéficient à une minorité de parasites (alors que la sécu est bénéfique pour la santé de millions de gens) , banquiers irresponsables et cupides qui , eux , ont l'assurance de recevoir des centaines de milliards pour rattraper leurs petites séances de casino boursier avec l'argent du peuple.

Sarko qui avait l'idée de développer le crédit hypothécaire et d'instaurer une retraite par capitalisation boursière en france . :D
Un quart de siècle de retard ...
Complètement à coté de ses pompes le sarko ...

Il se prend pour une lumière mais obama est largement au dessus.

Mais bon ... attendons les actes.
On verra dans 4 ou 8 ans ... Inch allah ...



Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 08 novembre 2008 à 09:08:40
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/08/01011-20081108FILWWW00448-obama-s-excuse-aupres-de-nancy-reagan-.php)
Citer
Obama s'excuse auprès de Nancy Reagan

Source : AP
08/11/2008 | Mise à jour : 08:20 |

Barack Obama a immédiatement présenté ses excuses, hier par téléphone, à Nancy Reagan, l'ancienne Première Dame des Etats-Unis, pour avoir plaisanté sur ses tendances à l'astrologie, lors de sa première conférence de presse en tant que 44e président élu, à Chicago (Illinois), a expliqué sa porte-parole, Stephanie Cutter.
Barack Obama, à la question de savoir s'il avait consulté d'anciens présidents pour leur demander conseil, a répondu, avec un humour manifeste, ne pas tenir de "séances à la Nancy Reagan", pour entrer en relation avec des présidents morts.
Et c'est le livre "The Choice" de Bob Woodward, journaliste au "Washington Post", qui avait révélé ces pratiques. La veuve du 40e président des Etats-Unis, Ronald Reagan, avait consulté un astrologue à la Maison-Blanche pour organiser l'agenda de son mari, sans pour autant s'être adonnée au spiritisme, le fait de parler avec des morts...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Natacha le 08 novembre 2008 à 19:30:28

Avis aux fans et non-fans de Mr Obama !   :)

Son site perso est :  http://change.gov/

En déroulant la page d'accueil de son site, en bas de page se trouvent diverses rubriques ainsi que son Agenda/programme par thème.

The Agenda

Civil Rights
Defense
Disabilities
Economy
Education
Energy & Environment
Ethics
Faith
Family
Fiscal
Foreign Policy
Healthcare
Homeland Security
Immigration
Iraq
Poverty
Rural
Service
Seniors & Social Security
Taxes
Technology
Urban Policy
Veterans
Women
Additional Issues
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: anjo le 08 novembre 2008 à 19:45:39
Il veut imposer le "modèle français" (avant l'arrivée de sarko le destructeur) aux states.
Espérons qu'il tiendra ses promesses.
On jugera sur pièce ...
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: TDC le 08 novembre 2008 à 21:00:25
Quelles promesses !?

J'en ai ras le c.l d'entendre parler de promesse dès qu'un homme politique dit quelque chose !!

Donnez moi le lien d'une promesse !!! ( D'OBAMA ou d'autre, je m'en tappe, mais bon, là, on parle du futur bénéfique homme pour le défense des chiens "aryens"...)

Si vous êtes assez naïfs pour croire encore qu'un homme politique fait des promesse, vous n'avez plus le droit d'en parler !!! Croire qu'un homme politique dit quelque chose et qu'il va le faire n'en fait pas une promesse, et ce genre d'argument revient à se défausser sur l'homme politique en question de vos propres erreurs de jugement !!!

On ne peut pas tantôt cracher sur la politique, et tantôt demander qu'elle tienne ses promesse !!! "Conflit d'intelligence" évident, tant au sujet du politique que de celui qui en parle !
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: anjo le 08 novembre 2008 à 22:51:46
Tout çà c'est des mots.
Si tu préfères : "espérons qu'il appliquera un minimum le programme social qu'il a exposé".
S'il fait le contraire de ce qu'il avait prévu , on pourra dire que c'est un pourri , en attendant ce sont des procès d'intention.

Qui crache sur "la politique" ?
On crache sur les hommes politiques corrompus mais on admire les hommes politiques humanistes (kennedy , de gaulle , allende , chavez , bismarck , sarkozy ... , non ... pas sarkozy  ;D.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Argonot le 09 novembre 2008 à 14:25:43
Je soupçonne le parti Républicain d'avoir délibérément voulu perdre cette élection en présentant un candidat relativement laid (sachant que l'apparence joue un rôle primordial dans cette élection) .
 En outre, le budget de campagne de McCain était beaucoup plus faible que celui d'Obama .
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: anjo le 09 novembre 2008 à 18:03:02
C'est pas idiot comme thèse.
En général , c'est ce que font les républicains : ils dilapident le budget de l'état dans des guerres crapuleuses pour arroser généreusement les lobbies militaro-industriels et pétroliers , ils réduisent les impots des riches , ils permettent aux spéculateurs d'amasser des fortunes en dérégulant les marchés , ils appauvrissent les classes modestes , réduisent les droits de la population et ensuite ils se retirent en laissant les démocrates se débrouiller avec la crise.
C'est comme une invasion de criquets ...

En général , les membres de l'administration finissent leur carrière avec un poste doré dans une des organisations du complexe en récompense des services rendus (halliburton , Exxon , carlyle , une grande banque quelconque , etc ...)

Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Jupiter le 09 novembre 2008 à 18:17:30
En outre, le budget de campagne de McCain était beaucoup plus faible que celui d'Obama .

Environ 40% de moins.
No comment.
Sauf peut être que Martin Luther King n'aurait jamais eu ce budget.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Mille-feuilles le 10 novembre 2008 à 21:53:13
Spot de Ralph Nader (http://www.dailymotion.com/video/x6wfqu)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Mille-feuilles le 10 novembre 2008 à 22:19:01
Un point de vue sur l'élection américaine, mise en perspective avec la "Criiise" (et autres...)

http://revelations4.blogs.fr/index.html
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: Ozorus le 11 novembre 2008 à 06:42:21
Sacré Silvio

Silvio a-t-il la berlue ? (http://www.dailymotion.com/video/x7d0ug)

Berlusconnerie attitude (http://www.dailymotion.com/video/x7czub)
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 14 novembre 2008 à 21:46:02
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/14/01011-20081114FILWWW00504-interview-televisee-d-obama-dimanche.php)
Citer
Interview télévisée d'Obama dimanche

Source : AFP
14/11/2008 | Mise à jour : 17:17 |

Le président élu des Etats-Unis Barack Obama, accompagné de son épouse Michelle, s'exprimera dimanche soir lors de l'émission d'informations "60 minutes" pour sa première interview télévisée depuis son élection le 4 novembre, a indiqué aujourd'hui la chaîne CBS.

L'interview, qui sera diffusée à 19H00 locales (00H00 GMT) par CBS, est enregistrée vendredi à Chicago, a précisé la chaîne.

Cette émission, qui sera menée par le journaliste Steve Kroft, constitue la première intervention du président élu depuis sa première conférence de presse le vendredi 7 novembre à Chicago.

Barack Obama était déjà apparu dans cette émission d'informations emblématique de la télévision américaine pendant la campagne présidentielle. Il avait notamment été interviewé le 21 septembre par Steve Kroft, et avait été invité le 31 août avec son vice-président Joseph Biden.
Titre: Re : Elections américaine, novembre 2008 : VAINQUEUR ----> BARACK OBAMA
Posté par: dificultnspa le 21 juillet 2009 à 11:27:20
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/07/21/01011-20090721FILWWW00290-obama-confirme-ses-origines-francaises.php)

Citer
Obama confirme ses origines françaises

AP
21/07/2009 | Mise à jour : 10:40 |

Le président Barack Obama a reçu le chef de l'Eglise mormone hier à la Maison Blanche, pour le remercier des recherches généalogiques entreprises sur la famille présidentielle américaine. Une occasion aussi pour le locataire de la Maison Blanche de voir confirmer ses racines partiellement françaises."Je suis reconnaissant pour ces archives généalogiques que la délégation mormone a apportées avec elle et j'attends avec impatience de pouvoir les consulter avec mes filles", a déclaré Obama dans un communiqué. "C'est quelque chose que notre famille va chérir dans les années à venir".

Thomas Monson, le président de L'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, a apporté avec lui un registre composé de cinq livres reliés de cuir dont il ressort que Barack Obama descend en droite ligne d'un Mareen Duvall. Ce fils de huguenot français avait épousé la petite-fille d'un Richard Cheney, arrivé d'Angleterre dans le Maryland à la fin 1650.

Certains détails généalogiques sur les racines du président américain étaient déjà connus comme le fait que Barack Obama et l'ancien vice-président républicain Dick Cheney partagent des ancêtres communs et qu'ils sont cousins au huitième degré.
Les Mormons ont constitué une base généalogique mondiale qu'ils conservent dans la région de Salt Lake City.


Etre cousin avec Cheney n'est pas ce que j'aurais souhaité pour tout l'or du monde...


 :-\