La Vague d'Ovnis - Ovnis-USA => La vague d'ovni(s) / France => Discussion démarrée par: titilapin2 le 20 octobre 2008 à 00:08:55

Titre: OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: titilapin2 le 20 octobre 2008 à 00:08:55
Voici une fiche de lecture réalisée par Odin57 sur le livre de l'astrophysicien Pierre GUERIN "Les mécanismes d'une désinformation".
Pierre GUERIN semble avoir cotoyé de l'intérieur la scène ufologique et scientifique française.
Si vous êtes une personne intéressée par le phénomène ovni ne serait-ce que pour les aspects sociologiques et historiques qui lui sont liés, ce livre rare ou la fiche d'Odin57 est pour vous:

A noter, qu'Odin57 comme Ufo-paris sont des commentateurs sur le blog participatif d’Ufofu.

http://www.ufofu.org/blog/2008/07/12/ovni-les-mecanismes-d%e2%80%99une-desinformation/ (http://www.ufofu.org/blog/2008/07/12/ovni-les-mecanismes-d%e2%80%99une-desinformation/)
liens morts
------------------------

OVNI - Les mécanismes d’une désinformation 
images invalides


Ce livre de Pierre Guérin, publié en 2000 est, à mon sens à classer dans les « indispensables » du rayon ufologie. Mais il pourrait être aussi un très bon livre de sociologie par les réflexions de l’auteur au sujet du rapport entre le dossier qui nous préoccupe et le monde dit « scientifique ». Je renvoie les lecteurs de cet article à une petite biographie de l’auteur, malheureusement décédé la même année que la parution de l’ouvrage dont il est ici question.

Dès les premières pages, dans l’avant-propos, le ton est donné : voici un scientifique à l’esprit ouvert (preuve que çà existe) et qui remet à sa place le rôle du jugement de quelques mandarins, semblant posséder la science infuse, face à la thématique Ovni.


Page 8 : « Ce qui m’a toujours frappé lors des conversations que j’ai pu avoir tout au long de ma carrière d’astrophysicien, c’est le rôle prédominant, et à mon avis exagéré, que revêt, dans l’esprit de la plupart des gens, l’opinion des scientifiques pour savoir à quoi il faut s’en tenir sur telle ou telle question faisant l’objet de vives controverses.(…)

Et c’est là que nous en arrivons à l’une des principales raisons qui m’ont conduit à écrire ce livre. Comment est-il concevable, me diront ceux qui nient les ovnis, ou plus généralement ceux dont l’opinion reste flottante, que vous puissiez, vous qui êtes un scientifique, « croire » aux ovnis, alors que la plupart de vos collègues récusent leur existence ? (…)

Il m’a paru fondamental de répondre à ce genre d’objection, qui se fonde premièrement sur le postulat que si, à un moment donné, la majorité des membres de la communauté scientifique pense d’une certaine façon, elle est probablement dans le « vrai » et la minorité qui pense autrement dans « l’erreur » ; deuxièmement, sur une vision idéalisée du jugement des scientifiques face à un sujet qui soulève des problèmes inhabituels d’ordre philosophique et métaphysique, comme c’est le cas de la question des ovnis ainsi qu’on le verra dans le cours de cet ouvrage. »


image invalide
Le chapitre qui suit est intitulé « premier contact avec les ovnis ». On y retrouve de façon assez classique un bref historique du phénomène, des descriptions, le rapport entre le phénomène et la science, et le thème de la nature des « preuves » .

Désinformation (et règlements de comptes)

Où il est question de l’expérimentation scientifique et de ses limites

Page 52 : « les chercheurs qui travaillent en laboratoire à la paillasse ont trop souvent tendance à croire, suivant en cela les préceptes enseignés au XIXe siècle par Claude Bernard, que la méthode expérimentale implique que les expériences soient répétables à la demande et portent à chaque fois sur le même objet pour être scientifiquement valables. Or, cela est complètement faux. Il est courant en astrophysique et en géophysique que l’on ait affaire à des phénomènes transitoires et imprévisibles (comme les rentrées de bolides dans l’atmosphère, les pluies d’étoiles filantes, les novae, les séismes) qui, non seulement ne sont pas répétitifs à la demande, mais concerne d’une fois à l’autre des objets ou des sites différents. On est bien obligé d’attendre que ces phénomènes surgissent, pour les étudier. »

image invalide

Y figurent également deux exemples (le « debunker » scientifique et le sociopsychologue) qui intéresseront le lecteur au sujet de la désinformation et du rejet quasi pathologique (voir idéologique) de la part de certaines personnes, d’une réalité que d’aucuns ont vécue de façon quasi intime.

Page 61 : « Quelques scientifiques français acharnés à « déboulonner » les ovnis ne sont pas en reste, eux aussi, pour amputer les témoignages de leurs détails significatifs (…)

Le troisième enfin, et non le moindre, qui a une très haute idée de lui-même, se sent apparemment investi d’une mission : celle d’assurer la prophylaxie mentale de la population en luttant contre l’irrationnel et l’obscurantisme dont relèverait en particulier, selon lui, la « croyance » aux ovnis. Encore faudrait-il préciser ce que l’on doit entendre par « irrationnel ». Car on n’en arrive parfois à se demander si notre homme ne met pas dans le même sac le chercheur qui étudie les ovnis et le numérologue qui prédit l’avenir de son client à partir du numéro de sa carte de sécurité sociale.
 »

On aura ici reconnu, sans doute possible, l’astrophysicien André Brahic.

image invalide
Petite digression sur ce thème :

Je reconnais n’avoir pris connaissance que très récemment de l’opinion de cet astronome sur le sujet qui nous intéresse, et ce par la lecture du livre de Pierre Guérin, puis par des recherches afin d’approfondir, par ce texte (loué soit le Web) : http://sapiensweb.free.fr/editoriaux/1-edit9.htm (http://sapiensweb.free.fr/editoriaux/1-edit9.htm)   lien mort

J’avais déjà entendu quelques discours, sur un ton enthousiaste et très vivant, de ce monsieur au sujet de la possibilité de vie E.T. Et j’avais même nettement apprécié ses positions à ce sujet.

Mais quelle déception à la lecture de l’extrait de son livre « Enfants du soleil, histoire de nos origines ». Et surtout quelle mauvaise foi évidente (ou quelle méconnaissance dramatique du dossier, ce qui revient au même) lorsqu’il affirme :

« Il est quand même étonnant que les milliers d’astronomes professionnels,   dont le métier est d’observer le ciel jour et nuit dans toutes les longueurs d’onde et dans toutes les directions, et qui se sont dotés des instruments les plus élaborés, n’aient jamais observé le moindre signe d’intelligence extraterrestre. Si l’on en croit certains rapports, tout se passe comme si les extraterrestres ne se montraient qu’à ceux qui n’ont aucune culture scientifique !  »

Et que penser de cette phrase, d’une condescendance outrageante pour ceux et celles qui auront passé des années à étudier le dossier :

« Mettons les choses au point : l’auteur de ces lignes n’a aucun ressentiment contre ceux qui croient aux soucoupes volantes, il éprouverait même de la sympathie pour leur côté rêveur. »

Sympathie pour leur côté rêveur ?! « Croire » aux soucoupes ? Un ange passe… Continuons.

Page 61 : « Sans doute aussi dangereux que cet astrophysicien toujours prêt à « stigmatiser » ceux qui ne pensent pas comme lui, il nous faut citer également un jeune sociopsychologue qui prétend ne pas nier les Ovnis, mais fait tout pour que l’on doute de leur réalité, manipule avec habileté les témoignages sur l’affaire de Roswell pour ne retenir que ceux pouvant aller dans le sens de l’explication officielle par la chute d’un ballon, et omet de citer les autres que, cependant, il connaît bien et qui accrédite au contraire très fortement la thèse du crash d’un ovni et de ses occupants. Selon ce chercheur, si un ovni s’était écrasé, il aurait été impossible de garder la chose secrète pendant tant d’années  (…)

Dans une communication privée, le sociopsychologue dont je parle m’a assuré que son refus de la thèse du crash d’un ovni à Roswell, tout comme ses doutes sur la réalité même de l’existence des ovnis, ne participaient d’aucune consigne en vue de cacher la vérité au public, mais seulement d’une conviction personnelle. Il reste pourtant que, dans le livre qu’il a écrit comme dans ses articles, il joue constamment avec les faits en modifiant ou en omettant les détails qui le gênent, ce qui ne le différencie pas des autres debunkers qui utilisent les mêmes méthodes. Il connaît parfaitement les dossiers, et s’il n’est pas conscient de tromper l’opinion, alors j’avoue que sa pensée m’échappe.  »

Ici tout indique que c’est le sociologue Pierre Lagrange qui est visé.
image invalide

Le qualificatif de « dangereux », utilisé par Pierre Guérin à son sujet me paraît bien excessif.

De plus, la dernière phrase de l’auteur me laisse un peu dans l’expectative. Comment en effet ne pas comprendre qu’en ménageant, tantôt les sceptiques, et tantôt les personnes persuadées de l’existence réelle des ovnis, ce monsieur augmente la portée de ses ouvrages et donc, plus pragmatiquement, la quantité de ses ventes et son importance médiatique ? De plus, en ménageant ainsi « la chèvre et le chou » il refuse d’entrer dans le débat de fond alors que toutes les pièces de dossier lui sont parfaitement connues.

Il ne monte sur le ring que pour mieux se placer, en quelque sorte, en position d’arbitre. Très plaisante position s’il en est. Mais pas forcément la plus courageuse, et ce qu’elle que pourrait être sa position personnelle sur le fond du sujet.

Un rejet idéologique

Concernant ce qu’il faut bien appeler un rejet quasi idéologique de la part de certains scientifiques ou simples citoyens, voici un texte extrait de l’ouvrage qui mérite d’être réfléchi.

Page 70 : « le paradigme moderne dans lequel chacun baigne en Occident s’accommode certes, pour les croyants, d’un Dieu invisible omniprésent et transcendant, mais non de puissances célestes personnalisées responsables de la foudre, des vents et des marées, ou encore des miracles qu’au demeurant, la religion catholique considère aujourd’hui avec quelque suspicion. Et cela est fort bien. Mais du coup, l’homme s’est vu devenir le maître de la Terre qu’il n’était point autrefois. Et il s’y est habitué. Pourtant, il ne faudrait pas trop gratter pour retrouver les vieilles peurs ancestrales. La crainte plus ou moins consciente de voir resurgir les puissances célestes dans notre environnement, non plus sous la forme de Dieu ou de démons, mais sous celle d’extraterrestres tout-puissants maîtrisant une science dépassant la notre, entretient chez le scientifique, par réaction de défense, le paradigme rassurant de notre isolement cosmique en suscitant le doute à propos des Ovnis, voire leur négation totale. Quant au public, il évacue la menace potentielle en ne se sentant ni concerné, ni préoccupé par ses conséquences possibles. »

[
image invalide

Où il est question de naïveté « ufologique ».

Page 74 : « Le scientifique ne s’arrête jamais de chercher, et il est finalement peu important qu’il « croie » ou non aux Ovnis, car de toute façon la science se développe selon ses lois propres. À la limite, lorsque j’entends des ufologues tempêter parce que l’on n’a pas encore débloqué des crédits officiels pour « étudier les ovnis », découvrir leurs moyens de propulsion et sonder leurs intentions à notre endroit, je souris de tant de naïveté et d’ignorance. On n’a pas découvert sur commande la relativité et les quanta. Ces théories sont arrivées à leur heure, comme la suite logique d’une série de progrès successifs. On ne découvrira pas plus sur commande les bases physiques du fonctionnement des Ovnis. Si nos visiteurs nous laissent livrés à nous-mêmes et si nous arrivons à jour à rattraper notre retard sur eux, on peut être sûr que la route aura été de toute façon très longue à parcourir. »

Dans ce paragraphe, il faut reconnaître que l’auteur n’est pas très tendre avec les ufologues. Ce qui n’enlève rien à la qualité de ses arguments concernant l’étude « scientifique » des ovnis. La gageure est bien l’étude d’un phénomène évanescent, bien que souvent ostentatoire, mais qui refuse de façon catégorique le contact officiel . Arriverons-nous, un jour de chance, à obtenir une analyse spectrographique des composants du phénomène ? Peut être…

image invalide

Mais serons-nous vraiment beaucoup plus avancé le jour ou une telle photo « prouvera » une température de 200° avec comme élément du magnésium et du cobalt ? Que l’on me permette de douter de la chose.

À côté de cela, l’auteur me semble faire lui aussi preuve, sur d’autres aspects du dossier, d’une certaine naïveté. Et lorsqu’il déclare :

Page 79 : « Je pense avoir montré que les ovnis existent ; qu’ils n’ont pas tous la même origine au sein du cosmos du fait de la très grande variété de type morphologique que présentent leurs occupants (…)  »

Je répondrais qu’à mon sens, voilà une interprétation un peu hâtive sur la base de constatations bien réelles. En effet, comment ne pas évoquer la possibilité de tromperie, de duperie de la part de l’intelligence (ou des intelligences) à l’œuvre derrière le phénomène ovni ? Ne pourrait-on envisager raisonnablement cette possibilité ?

Sans vouloir tomber dans un anthropocentrisme excessif, il suffit pourtant de constater ce fait, de la part des êtres humains (et d’animaux telle la baudroie abyssale), vis-à-vis d’autres éléments de la faune, lors de parties de pêche, de chasse, ou autres activités où l’on met en oeuvre des systèmes destinés à leurrer l’objet de notre intérêt.

image invalide

Il n’est pas question pour moi d’évoquer un quelconque plan machiavélique, ourdi sous la zone 51, et destiné à piéger les pauvres humains que nous sommes. Admettons cependant qu’il est fréquent d’utiliser la ruse pour, par exemple, sauver certaines espèces animales, ou plus simplement les étudier. Autrement dit, l’apparente rouerie des moyens, n’impliquerait pas des buts nécessairement néfastes à l’encontre de l’espèce humaine.

Photos d’ovnis : les fausses et les vraies

De la page 81 à la page 139, ce sont les photos d’ovni et leurs études qui sont débattues. À noter que, même dans ce chapitre, la désinformation est abordée page 89 avec le thème « quand les rationalistes fabriquent de fausses photos d’ovni ».

L’auteur avoue très franchement avoir été dupé par un faux réalisé par un groupe de rationaliste. Le contexte de l’affaire mérite le détour et on voit jusqu’où peuvent aller certaines personnes dans la malhonnêteté pour arriver à leurs fins. Edifiant !

Les photos évoquées sont celles des cas suivants :

L’Ovni triangulaire de Petit-Rechain
Les photos de McMinville
Celles de Gulf Breeze
Les photos du lac Chauvet

Comment se déplacent les ovnis ?

Que dire de plus, au sujet de l’extrait suivant, sinon que je suis en parfait accord avec la pensée de Pierre Guérin :

Page 146 : « les scientifiques qui se sont accrochés à cette idée de vaisseaux interstellaires voyageant à des vitesses subluminiques ont voulu - croyant à tort paraître ainsi plus crédible - ne pas prêter à critique de la part de leurs collègues physiciens ou astronomes. Ils se sont donc abstenus d’évoquer une physique hypothétique qui n’est pas encore connue ni enseignée et qui rendrait possible des voyages pour plus rapide entre étoiles. Mais je pense, pour ma part, que l’on ne peut échapper à la nécessité d’une telle physique. Car il est de fait que nous voyons les ovnis susceptibles d’accélérations défiant les lois de l’inertie, capable de disparaître sur place et de réapparaître à distance, tout comme de rester immobile en sustentation au-dessus du sol sans aucun souffle d’air, comme par antigravitation. Ces comportements ne sont magiques qu’en apparence, et la profession de foi des scientifiques est qu’ils relèvent en réalité d’une physique rationnelle qui transcende la notre sans pour autant à violer, ce que refusent d’accepter ce qui s’en tiennent à la physique enseignée. Si nous réussissons un jour à établir les bases de cette hyper physique, le voyage rapide et jusqu’aux étoiles deviendra théoriquement à notre portée, et ce ne sera plus qu’une question de temps pour le concrétiser technologiquement comme ont su le faire nos visiteurs. »

image invalide

Les activités de la base de Groom Lake et tout le folklore ufologique qui lui est associé sont passés en revue. Comme d’habitude sur ce sujet précis, il y a « à boire et à manger ». Je ne saurais y souscrire tant les opérations de désinformation y ont été mêlées.

Les ovnis-sceptiques dévoilés par leurs discours

À la page 171 débute un intéressant texte au sujet des motivations, des arguments et des positions tenues par les sceptiques.

Le paragraphe intitulé « comment un astrophysicien en prend à son aise avec les faits » concerne Evry Schatzman    image invalide
qui préside depuis de nombreuses années l’union rationaliste de France. Des anecdotes très intéressantes au sujet de leurs relations et de la personnalité de Schatzman sont abondamment relatées.

Un intéressant épisode concerne une enquête de terrain réalisé par deux anciens ufologues (que l’auteur qualifie de transfuges de l’ufologie) : G. Barthel et J. Brucker.

Ces deux personnes ont présenté un manuscrit-rapport de leurs « enquêtes » sur la vague de 1954, soit 25 ans après les événements.

Guérin explique qu’en réalité il n’a pas été question d’enquêtes (ou plutôt de contre-enquêtes) sur le terrain. Ils ont mené leurs « investigations » par téléphone en omettant les cas les mieux documentés et les plus probants de la vague de 1954.

Page 186 : « Plusieurs ufologues ont voulu reprendre ces « enquêtes » de Barthel et Brucker en se rendant, eux, sur place. Citons, en particulier, Jean Sider (le dossier 1954 et l’imposture rationaliste, Ramuel Editeur, 1997). Le constat est affligeant.


Dans la plupart des cas, les dialogues que rapportent Barthel et Brucker avec les témoins de 1954, ou avec ceux qui les avaient connus n’ont même pas eu lieu ou ont été déformés. Et lorsqu’on retrouve le témoin lui-même, il confirme le plus souvent ce qu’il avait déjà déclaré à l’époque des faits. On peut seulement concéder à Barthel et Brucker d’avoir pu prouver qu’un soir, quelques témoins habitant une assez vaste zone dans le nord de la France, avaient pris à tort la lune cachée derrière les nuages pour un ovni. C’est peu devant la masse des observations et, pour l’essentiel, le livre de Barthel et Brucker apparaît pour ce qu’il est : une imposture à laquelle c’était fait prendre Schatzman , en toute bonne foi, voulons-nous croire. »

Le sociologue Lagrange est une fois de plus « à l’honneur ».

Voici à la page 213, le petit texte concluant une longue digression au sujet d’un courrier envoyé par Lagrange à l’attention de Pierre Guérin :

« Et pour Lagrange, qui en dépit de cette désinformation à laquelle il se soumet, avoue néanmoins se poser parfois des questions, il ne doit pas être facile de jouer à l’équilibriste en voulant, peut-être par amitié, défendre publiquement les thèses réductrices que les fournissent ses amis américains, tout en s’intéressant profondément à ce que sont réellement les ovnis et en se demandant par devant lui si ses thèses sont réellement fondées. Il est des tiraillements intellectuels auxquels je me félicite, pour ma part, de pouvoir échapper. À avoir l’esprit tortueux, on finit un jour par cesser d’être crédible. »

La dernière partie du livre est intitulée : mon parcours « d’ufologue » - 50 années pour garder raison.

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’auteur n’est pas très tendre avec le milieu ufologique classique. Ainsi à la page 218 on peut lire :

« Ainsi, le petit monde de l’ufologie d’amateurs est le théâtre d’une comédie humaine qui peut irriter ou faire sourire, selon les cas. Il a ses bons côtés, et même son côté indispensable : on ne dira jamais assez que c’est aux amateurs des groupements privés, et non pas aux autorités officielles, que l’on doit la collecte et la divulgation publique de la plupart des observations d’ovnis faites dans les différents pays.  (…)

Cela dit, tout n’est pas parfait chez les ufologues des groupements privés : le niveau de connaissances et de rigueur intellectuelle de leurs membres est fort disparates. On y côtoie le meilleur mais le plus souvent le pire. Lorsqu’un amateur, par ailleurs bon enquêteur, mais totalement dénué de formation scientifique, ou simplement du bon sens le plus élémentaire, se mêle de théoriser, de modéliser les données disponibles, on peut s’attendre à tout, ou presque. Une fois son modèle établi, l’amateur n’aura de cesse de le publier dans la revue du groupement privé dans lequel il milite, s’il n’en fait pas un livre ! Et il se montrera toujours ulcéré par les critiques qui pourront être au fait de la thèse qu’il défend, parce qu’elle est devenue sa chose, son enfant. Une telle situation a conduit facilement à des polémiques stériles, à des comportements caractériels, à des haines réciproque et à des exclusions, d’où la multiplicité des petits groupements privés d’ufologie qui sont souvent autant de chapelles concurrentes prétendant chacune détenir la vérité. »


image invalide
Pierre Guérin a côtoyé une foultitude de personnes, ayant de près ou de loin eu un rapport avec la recherche sur le phénomène ovni. Le regretté Aimé Michel fit partie de la liste. C’est après avoir lu l’ouvrage de Michel : « Lueurs sur les Soucoupes Volantes » que Pierre Guérin contacta Michel. Une abondante correspondance fut échangée entre les deux hommes jusqu’à la mort d’Aimé Michel.

De nombreuses anecdotes au sujet de leurs relations sont relatées aux environs des pages 230. Entre autres le fait que Michel fut à l’origine de la première rencontre entre Pierre Guérin et Jacques Vallée en 1961. J’ai également trouvé, à travers la prose de Guérin, que la personnalité d’Aimé Michel apparaissait plus humaine, moins parfaite et moins « idolâtré » que dans certains textes glanés ici et là. J’apprécie.

Plus loin, Pierre Guérin explique et détaille la création du Gepan, dont il fut pendant plusieurs années un des conseillers scientifiques.

Les luttes d’influence entre diverses personnalités du Gepan apparaissent au grand jour à travers les lignes de ce chapitre. A un point que j’en suis resté ébahi ! Les insuffisances de moyens de cette officine du CNES y sont également mises en exergue.

Si la communication s’est nettement améliorée les moyens ne semblent pas encore être à la hauteur d’une recherche sérieuse. M. Patenet semble plein de bonne volonté et ne renie pas les cas les plus intéressants des dossiers du Geipan. Cela suffira t’il ? Je pose la question.

En dernière partie figure, en annexe, des textes de Pierre Guérin publié dans divers journaux et magazines ainsi qu’une très intéressante analyse détaillée des photos du lac Chauvet.


image invalide

Bien que l’ouvrage ne soit pas à mon sens parfait (lequel l’est ?) il reste comme indispensable dans la bibliothèque de toute personne intéressée par le phénomène ovni ne serait-ce que pour les aspects sociologiques et historiques qui lui sont liés.

Le seul réel problème, et qu’il est devenu vraiment difficile de se procurer ce livre qui n’a, à ma connaissance, jamais été réédité.

À titre d’anecdote, il m’a fallu trois ans de recherches sur Ebay pour trouver un exemplaire (à un prix ridicule) maintenant en ma possession.

Odin57
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Nemo492 le 20 octobre 2008 à 00:41:49
(http://rimarchives.free.fr/images/lagrange.jpg)
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 20 octobre 2008 à 00:46:32
infos desinfos.. ceux qui jouent ces jeux la ne cherchent pas les memes choses

et face au reel ils seront demunis

c'est tout simple

il ya de moins en moins de gens interesses par les ovnis et de moins en moins encore de ceux qui pensent que les extraterrestres existent

cela ne change rien

je me demande par contre pourquoi on voit tant de tentatives de destabilisation ces derniers mois

la reponse est assez evidente

vous savez.. apres tout.. un jour ils reussiront a convaincre qu'il n'y a rien

la grande majorite des gens en sont deja convaincus

les ovnis ? ...mais ca n'existe pas  !

et les sociologues les psychiatres, le marketing, la publicite , les medias, les militaires les scientifiques les politiciens .. vont vous expliquer pourquoi

et quel est le point commun de toutes ces professions ?

...la manipulation

la foi n'a pas besoin de guide et de gourou

I want to believe disait mulder avant qu'il ne devienne le heros dechu de californication

va savoir ou tout cela va nous mener ?

tres franchement ma reponse sera

114

Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: void le 20 octobre 2008 à 00:48:36
il ya de moins en moins de gens interesses par les ovnis et de moins en moins encore de ceux qui pensent que les extraterrestres existent

J'ai pourtant bien le sentiment que c'est exactement le contraire qui se passe...
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 20 octobre 2008 à 10:25:49
super

mais pour moi s'interesser aux ovnis c'est d'abord s'interesser aux cas...


.. qui s'est attele aux cas C et D du geipan les 12 derniers mois ?

reponse...les zetes et personne d'autre... sic

http://www.observatoire-zetetique.org/images/NL23_OvniCnesCouv.jpg


qui s'est interesse aux cas du mufon journal ?

http://www.theblackvault.com/wiki/index.php/Category:MUFON_Journals


personne

qui s'est interesse aux cas du mod ?

http://www.mod.uk/defenceinternet/freedomofinformation/publicationscheme/searchpublicationscheme/unidentifiedaerialphenomenauapintheukairdefenceregion.htm


a part les anglais (et encore uniquement la presse locale localite par localite... )  personne.. au fait il ya nouvelle liberation d 'archive auijourdh'ui

je ne doute pas que des gens s'interessent aux ovnis ou aux extraterrestre mais la je parle d'ufologie, pas d'un vague interet ou d'un interet meme plus soutenu

je pense que les gens qui veulent comprendre et savoir sont une minorite

et ce livre de pierre guérin ne fait que retracer l'echec de decennies d'ufologie en france



Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 20 octobre 2008 à 10:49:33
un exemple de ce qu'apporte le mufon journal

admn : les images ne sont plus disponibles

bien sur on se demande a quoi ca sert



Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: titilapin2 le 20 octobre 2008 à 12:47:32
@Anakin_nEo

D'accord sur ton raisonnement et le constat que peu de personnes en France parviennent à dégager du temps pour l'analyse de données qui s'accumulent et des fonds pour le faire ou en vivre.

L'open-source du logiciel a aussi ses limites ;)

Ce post en tout cas pour ma part vise à éclairer non pas les échecs depuis des décennies mais de documenter les anomalies de comportement de certains pour mieux comprendre le rôle qu'ils jouent en ufologie.

Cela me permet de prendre un peu de recul sur les théories et opinions des uns et des autres.

L'exemple de Pierre Lagrange est signifiant car pour ma part au début il semblait capable par son travail approfondi et documenté de représenter une voie "soft" ou médiane pour ouvrir ce domaine à plus de monde.

Il apparaît de plus en plus qu'il joue un jeu personnel en omettant des informations, ce qui à mes yeux est grave en terme d'éthique et dangereux car c'est insidieux: il ne semble être dans aucun des camps et se fait inviter dans les émissions de grande écoute, et prend donc la place d'autres chercheurs.

Cordialement,

Titilapin

Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 20 octobre 2008 à 19:18:02
oui l'opensource a ses limites

et moi de toute maniere je fatigue

je deviendrais peut etre un lagrange , j'ai en effet aussi de solides bases en sociologie

c'ets la raison pour laquelle son pproche initiale me paraissait malhonnete

mais que ses ouvertures recentes temoignent selon moi d'une prise de conscience qu'on peut faire autrement

apres tout si on veut pousser la logique sceptique on peut le faire, je suis meme asez doue pour ca aussi

si je ne le fais pas c'est aprce que je pense qu'il y atrop de desequilibre dans la question

mais je le fais par ma propre censure de nombreux cas

c'est pour cela aussi que je pense qu'il est indispensable d'analyser les cas

mais je n'ai pas ou plus...l'intention de me perdre dans cette quete la

je suis dans le stade "perte de foi" je ne suis pas le premier a etre passe par la

comme disent elegamment les anglais  "I've lost my interest for the scene"

Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: void le 20 octobre 2008 à 21:36:00
Mon avis est que le phenomene ovni se démocratise suffisament pour ça crée une sorte de "repos" de ceux qui se "battaient" pour faire passer le message.
Me semble que "l'étude" du phénomene ovni change de forme. Justement parcequ'il se démocratise, ce n'est plus un "épiphénomene" de la société, ça devient "un phénomène" de société. Dès lors, les anciens modes d'expressions ne correspondent plus.
Il y'a aussi que, en fait des cas, on commence a en avoir suffisament pour se faire une bonne idée de la forme générale du probleme, car maintenant, on a des récurrences, des schémas types, et l'étude à plutot tendence maintenant à se porter sur ces schémas types.
Il y'a enfin, le fait que le monde de l'ufologie n'est plus partagés entre la "thèse de l'engin materiel" et la "thèse des phénomènes naturels inconnus", il se dessine clairement une troisième catégorie qui n'est ni l'une ni l'autre et fait énorement rentrer dans la balance le coté "psychique" sans renier le coté "physique" ce qui fait aborder des sujets TRES délicats et complexes.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: titilapin2 le 20 octobre 2008 à 23:21:32
Je vous ai parlé hier d'Odin57 et d'Ufo-paris les commentateurs sur le blog participatif d’Ufofu et bien, ils sont bavards, ils commentent leur petit "chouchou" Pierre Lagrange avec une des conférences que celui-ci a fait et qui est proposée par un invité sur le blog d'Ufofu (toujours le même lien  :D):


Pierre Lagrange se présente comme un sociologue des sciences lors d'une conférence à l'espace des sciences:

LES ovnis : une histoire de sciences   22 janvier 2008 à 20h30

Citer
Tout le monde a son opinion sur l'existence ou l'inexistence des ovnis, sur l'attitude de la science ou des médias dans le débat. Pourtant les études, et a fortiori, les études scientifiques sur ces phénomènes sont rares mais elles existent, même si elles sont peu connues. Comment se fait-il que tout le monde estime avoir une opinion valable, alors que sur d'autres sujets les mêmes se déclareraient incompétents, et comment se fait-il que ces opinions estiment pouvoir se passer d'un véritable effort documentaire ?
Les ovnis ont été l'objet de véritables débats et études scientifiques, mais le débat se trouve souvent dans l'impasse parce que la plupart d'entre nous ne le prend pas pour un sujet sérieux. Il est toutefois possible d'aborder la question des ovnis avec les outils scientifiques sans que cela ne représente un échec de la science au profit de l'irrationnel. Il s'agit notamment de montrer que les ovnis représentent non un obstacle mais une chance pour le développement de la culture scientifique.
[/i]

http://www.espace-sciences.org/jsp/fiche_actualite.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1206629857552&LANGUE=0&RH=CONFERENCES (http://www.espace-sciences.org/jsp/fiche_actualite.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1206629857552&LANGUE=0&RH=CONFERENCES)
lien mort

1er commentaire de notre ami Odin57 (http://www.gravatar.com/avatar/44887bc3f5518c4165707c8c7622771d?s=32&d=http%3A%2F%2Fwww.gravatar.com%2Favatar%2Fad516503a11cd5ca435acc9bb6523536%3Fs%3D32&r=G) - post 21:

J’en suis à la première partie de la prestation de Lagrange et j’ai trouvé une lacune importante de sa part.
A aucun moment il n’évoque le fait que Condon avait un but prédéterminé quant à la finalité de “son” rapport (commandité ne l’oublions jamais par… L’US Air Force).

Exemple :

Le Dr David R. Saunders était Professeur de Psychologie à l’Université du Colorado.
Il est devenu membre du projet Colorado, le prétendu effort scientifique civil indépendant de recherches sur les OVNIS mené à l’Université du Colorado sous l’égide du Professeur Edward Condon, et connu sous le nom de “rapport Condon.
Il a pensé que cet effort serait une évaluation impartiale, mais a bientôt découvert une note interne au projet qui a montré que la conclusion était déjà décidée dans les esprits d’Edward Condon et son adjoint Robert Low: les OVNIS n’existent pas et il suffira de faire semblant de les étudier.
Puisqu’il a osé protester publiquement sur la partialité de cette idée, et qu’il a montré la note interne à la presse, lui et le Dr Levine, co-découvreur du fameux mémo, ont été mis à la porte sous le motif de “l’incompétence.”

Plus tard, la moitié des membres du groupe Condon a démissionné, comme protestation contre les préjugés évidents du projet


Source : http://www.monsite.org/bio/saundersf.htm (http://www.monsite.org/bio/saundersf.htm) (et tant d’autres !)

Question : Lagrange ne pouvant ignorer des “détails” de ce genre (pour moi, on ne peut plus révélateurs !) pourquoi ne pas en faire état lors de son discours ?

... (post 23 en réponse à Ufo-paris qui en tant que journaliste a trouvé Lagrange pro en n'évoquant ses convictions)

Occulter un élément aussi important, lorsqu’il évoque le rapport Condon, ne me parait en rien faire preuve d’objectivité et encore moins de professionnalisme. Bien au contraire.

De fait, au sujet de Lagrange, le voir expliquer un point historique de l’histoire des ovnis tout en occultant une partie TRES importante ne me semble en rien informer objectivement. C’est au contraire mentir (par omission) sur ce point au public.

C’est un pro dans le sens médiatique (attitude, self control, expression) et avec un certain charisme çà oui.
Mais lorsque je vois sa manière d’aborder un élément aussi important que le rapport Condon je suis fortement intrigué !

La seule conclusion du rapport que Lagrange évoque (et qui est parfaitement exacte) c’est que la Science n’a aucun intérêt à perdre son temps dans la recherche sur les Ovnis. Ceci est vrai mais pêche par omission sur un “détail” extrèmement important.

Et, quelles que soient les convictions de Lagrange, les faits sont les faits.

Alors pourquoi ne pas en faire état ? Pourquoi occulter que le rapport dit “Condon” a été commandité par l’US Air Force par le biais de l’université du Colorado avec le but avoué de DISCREDITER la réalité de manifestations inconnues ?

Comment également ne pas faire le lien entre Condon et l’Armée US alors que Lagrange évoque (rapidement certe) son travail au sein du projet top secret Manhattan qui a aboutit à la création de la Bombe Atomique ?

Je trouve çà au mieux comme un manque de sérieux et au pire comme de la désinformation active.

Citer
En conférence, il ne laisse rien transparaître de ce qu’il pense et explique ce qu’il en est, tout simplement.
[/i]

Garder son self control est une chose qui peut très bien n’avoir aucun rapport avec une information rigoureuse. Il n’y a qu’à voir nos politicards mentir effrontément tout en gardant parfaitement leur aplomb même sous les pires critiques.

Citer
Et puis il a un job à garder aussi. Il ne peut pas dire n’importe quoi juste sur des intimes convictions… Un vrai pro quoi !
[/i]

Personne ne demande çà. On peut très bien garder son Job en prenant en compte les éléments les plus crédibles du dossier et en les présentant au public. Et Dieu sait si Lagrange en sait sur ce sujet ! Je ne vois d’ailleurs pas en quoi son job pourrait bien être menacé. On est quand même pas encore en Union Soviétique non ?



Voici pour ce soir le point de vue d'Odin57 sur P L
Titre: Les OVNIs n’existent pas, mais la vie ailleurs si!
Posté par: titilapin2 le 20 octobre 2008 à 23:52:24
On l'aime vraiment notre astrophysicien André Brahic ;D

Les OVNIs n’existent pas, mais la vie ailleurs si!

http://beta.dailymotion.com/video/x5ozdd_les-ovnis-nexistent-pas-mais-la-vie_tech (http://beta.dailymotion.com/video/x5ozdd_les-ovnis-nexistent-pas-mais-la-vie_tech)
vidéo non disponible

Extrait de la quotidienne de Jean-Jacques Bourdin de BFM TV du vendredi 7 juin 2008. Invité André Brahic qui nous parle de la vie extraterrestre et des OVNIs.

merci à ufo-paris
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: antares le 21 octobre 2008 à 03:58:06
La désinformation ne pourra jamais jouer que pour ceux qui non jamais été confronté directement au phénomène. Pour les autres la question de croire ou ne pas croire ne se posant plus, seul pouvoir entamer un dialogue avec les représentants de ces civilisations peut revêtir une importance. Je conçois bien que les représentants de notre science en conçoivent du dépit ( pourquoi des ignares savent et non eux ) mais c’est ainsi , la valeur profonde des êtres est infiniment plus importante pour ces civilisations ET que des diplômes et égaux surdimensionnés . Juste retour des choses , on ne peut tout de même pas avoir toujours tout faux,les valeurs actuelles de notre société n’étant pas heureusement universelles. :)


Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: jerome le 21 octobre 2008 à 20:41:14
Antares : bien dit ! Reste à prouver l ' existence des " civilisations extraterrestres " ?
Ou serait-ce autre chose , hors de notre compréhension d ' humain ?
Titre: Re : Les OVNIs n’existent pas, mais la vie ailleurs si!
Posté par: void le 21 octobre 2008 à 21:14:54
On l'aime vraiment notre astrophysicien André Brahic ;D

Les OVNIs n’existent pas, mais la vie ailleurs si!

http://beta.dailymotion.com/video/x5ozdd_les-ovnis-nexistent-pas-mais-la-vie_tech

Extrait de la quotidienne de Jean-Jacques Bourdin de BFM TV du vendredi 7 juin 2008. Invité André Brahic qui nous parle de la vie extraterrestre et des OVNIs.

merci à ufo-paris

Position classique d'une très grande majorité : "les extraterrestres existent mais ils ne viennent pas sur terre"
Mais Mr Brahic s'est décoincé, car il n'y a pas si longtemps, il n'était pas si enthousiaste à l'idée d'une vie ailleurs. Notez aussi qu'il part toujours du principe que si on doit trouver quelque chose, ça sera des micro-organismes, ou au mieux, des êtes qui ont envie de communiquer. C'est à dire qu'il a énormément de mal à simplement concevoir l'idée de tomber sur quelque chose de plus évolué que lui. Ce phénomène est encore une fois classique et il procède à mon avis d'un mécanisme de défense inconscient.
Etape 0 : La vie extraterrestre n'existent pas
Etape 1 : La vie extraterrestre existe sous forme tres primitive et tres loin de nous
Etape 2 : La vie extraterrestre existe sous forme intelligente mais TRES loin de nous
Etape 3 : La vie extraterrestre existe sous forme plus intelligente que nous peut-être, mais alors toujours suffisamment loin de nous
etc...
Etape X : La vie extraterrestre existe evidemment, et il est bien possible qu'elle nous visite régulièrement, ce qui voudrait dire qu'ils sont beaucoup plus intelligents que nous.

Vous pouvez pas faire passer n'importe qui à l'etape X comme ça, il a besoin d'un temps d'adaptation, d'apprendre qu'il n'est pas le centre de l'univers, qu'il n'est pas le plus ancien de l'univers, qu'il n'est pas le plus intelligent de l'univers, etc... ça parrait rien mais ça fait beaucoup de remise en question pour un seul homme.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: antares le 21 octobre 2008 à 22:44:13
Bonjour jerome, pour répondre à ta question je pense que les deux options sont bonnes . Une partie se trouvant dans notre dimension donc accessible, mais déjà difficilement étant donné le décalage d’ancienneté et donc toute l’évolution qui va avec . Une autre partie fait appel à des dimensions supplémentaires inaccessible pour la notre avec peut-être des possibilités de se manifester visuellement pour je pense donner un coup de main au but d’élargir la conscience des dimensions inférieures.
Pour te donner un exemple de la confrontation avec une dimension supplémentaire. Prend une feuille de papier, trace une ligne qui symbolisera un univers à une dimension. Les habitants de cet univers ( quels qu ils soient ) ne peuvent se déplacer que dans deux directions ( avant arrière ) ne connaissent donc pas la surface qui elle fait appel à deux dimensions , ni le volume qui lui est à 3D ou nous sommes actuellement. Maintenant place un objet tridimensionnel tout bête comme ton crayon en travers de la ligne sur ta feuille de papier qui je te rappelle illustre un univers unidimensionnel . Si tu fait cela tu est obligé de te rendre compte que même le plus grand de leurs savants ne pourra jamais comprendre de quoi il s’agit et que tous ses calculs et suppositions seront fausses . En effet ne pouvant pas voir la surface de ton crayon ( 2D ) ni à plus forte raison son volume ( 3D ) comment veux-tu qu’il comprenne ce à quoi il a affaire. En ce qui concerne certains ovnis , ceux qui font parti de notre dimension seront aussi matériel que nous et nous apparaîtrons donc solide et auront des comportements que nous pourrons comprendre. Par contre des ovnis étant de la dimension supérieure à la notre, auront pour nous des comportements étranges et incompréhensible, ne seront pas pour nous matériel mais juste l’hombre d’un objet à 4D projeté dans notre réalité 3D. Pour info un objet tridimensionnel  ( ligne, surface, volume.) projette une hombre bidimensionnelle, que tu identifiera facilement, à l’opposé d’une hombre tridimensionnelle ( ligne, surface, volume mais sans consistance ) projeté par un objet quadridimensionnel .
J’espère avoir été clair dans mes explications ? ;)



Titre: Décodage de 25 techniques de désinformation
Posté par: titilapin2 le 04 novembre 2008 à 23:59:17
Bref rappel (je crois qu'il y a des versions bien plus longues) des techniques employées par les autres pour "ennuyer" les gentils ufologues innocents:
-----------------------------------------------------

Décodage de 25 techniques de désinformation

image invalide

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont.

Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des “experts” et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Technique n°2 : Superficialité
N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

Technique n°3 : Indignation
Rejeter le sujet de façon indignée (”jamais une chose pareille ne serait possible”). Jouer sur le sentiment d’incrédulité (”il y aurait eu des fuites”, “ça se saurait”, …)

Technique n°4 : Rumeur
Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

Technique n°5 : Homme de paille
Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

Technique n°6 : Messager
Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que “excentrique”, “extrême-droite”, “gauchiste”, “terroriste”, “conspirationniste”, “radical”, “fanatique”, ou même “blonde” etc…

Technique n°7 : Biais
Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Technique n°8 : Confusion
Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

Technique n°9 : Autorité
S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

Technique n°10 : Innocence
Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Technique n°11 : Amalgame
Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

Technique n°12 : Diviser
Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

Technique n°13 : Pseudo-débat
Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

Technique n°14 : Confession
Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

Technique n°15 : Edulcorer
Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

Technique n°16 : Enigme
Les énigmes n’ont pas de solution. Etant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

Technique n°17 : Solution complète
Eviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

Technique n° 18 : Omission
Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

Technique n°19 : Sang froid
Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

Technique n°20 : Expertise
“You don’t bite de hand that feeds you”, disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

Technique n°21 : Preuve impossible
Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

Technique n° 22 : Déni
Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des “sources non valides” ou “des éléments sortis de leur contexte”.

Technique n°23 : Fausse preuve
Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

Technique n°24 : Grand Jury
Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

Technique n°25 : Diversion et distraction
Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.


Source : http://www.vigli.org/ (http://www.vigli.org/)

Reprises : http://www.ufofu.org/blog/2008/11/04/decodage-de-25-techniques-de-desinformation/ (http://www.ufofu.org/blog/2008/11/04/decodage-de-25-techniques-de-desinformation/)   lien mort  et : toutelaverite.com (http://www.toutelaverite.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=627)  lien mort ... et oui c'est la chaine de l'espoir...pardon le tam tam ufologique
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: garf le 05 novembre 2008 à 13:12:13

Bonjour tilapinou

Nous avons les mêmes lectures me semble t-il.

J'ai posté la même information sur le 11/9/2001

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2709.450#lastPost

Tu me diras que la désinformation est valable et applicable à tout.

Mieux vaut faire un doublon  ;D

Sinon cette analyse de technique est excellente et pertinente.

Bonne journée et amitiés à tes lapinous.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: titilapin2 le 05 novembre 2008 à 14:52:06
Bonjour Garf le jeune,

Désolé, je n'avais pas vu ton post car je sors peu de mon terrier ufologique et le sujet du 11/9 est quelque de chose de bien lourd à accepter même si j'ai un gros doute.

Il est vrai aussi que ce thème trouve  sa place aussi bien sur les deux fils de discussion.

PS: je crois qu'il existe ailleurs sur le forum ou dans mes lectures un document avec plus que 25 techniques de désinformation?

L'important pour l'ufologue novice est de s'y préparer alors que dans les faits, il est souvent trop "pur" ou naïf en imaginant que seules ses "preuves" parleront pour lui face à l'opinion ou le sceptique.

Pour faire un parallèle pour doper les ventes et toucher plus de consommateurs, on a inventé le marketing, la communication...

...Dans les écoles de commerce on prépare les étudiants aux entretiens et à dire ce que le recruteur souhaite entendre, mais pas dans les universités. Conséquence: les étudiants en fac ne sont pas plus mauvais mais parfois se vendent moins bien.

L'ufologue devrait donc être mieux coatché pour affronter les déboulonneurs.

Le but est de ne pas seulement reconnaître la technique mais de retourner la technique contre lui ;)

Bonne journée Garf le sage :)

Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: garf le 05 novembre 2008 à 16:00:05
Re


Citer
Bonne journée Garf le sage

Sagesse proche de la folie  :)

Je te retourne le compliment Yoda

Tu as bien raison, ces techniques sont valables pour tout.

Par Sainte Chronicité j'avais relu ce texte avant d'aller sur un forum qui accepte les fameux sceptiques ( ils se reconnaîtront car ils lisent icietmaintenant ) et dés le début de leurs inscriptions j'ai pu constater la même réthorique ....

Je vais aussi vous faire un post sur un cas du Gaipan, celui du 6 novembre 1990

Il est classé comme rentrée atmosphérique ( Ouarfff ... Kof Kof,
j'm étouffe)

Fabuleux comment on enfume et enrhume le chaland en incluant des témoignages qui n'ont rien à voir ( Forme, couleurs, directions, trajectoires ascendante ou bien stable )

Pour info et les impatients c'est là

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/nat/etude_1990-11-01226.html (http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/nat/etude_1990-11-01226.html)
La page web demandee a ete refusee

Buenas tarde little rabit de mi corazon
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 05 novembre 2008 à 16:27:05
ces techniques sont puantes mais existantes et certains que je ne nommerais pas ...par pure mechancete l'utilisent frequemment

...comme si je ne le voyais pas

le vrai probleme n'est pas qu'il y ait des mouches, le vrai probleme est l'apathie des masses

on fabrique depuis quelques annees un veritable nouvel tiers etat abruti , incapable d'esprit critiques, drogue, mal eduque, faible, lobotomise par les merdias etc  etc en combianatoire ou pas

je pense que ce tiers etat est desormais reellement en train de se reformer concretement et qu'une fois la nouvelle masse constituee en meme temps que l'emergence de super elites nomesques alors ce que orwell a vu arrivera

d'ailleurs j'en vois les premices un peu partout

dans la totale indifference de ce nouvel tiers etat

il est donc illusoire d'attendre un eveil d'une masse endormie

le vrai probleme n'est pas qu'il y ait des mouches, le vrai probleme est l'apathie des masses

le probleme du nom et de leur partisans est donc simplisssime

isoler et user desdites techniques sur les rares qui emergent encore ca et la

et cela fonctionne plutot bien

moi je me refuse a lutter car c'est une perte de temps et les priorites ne sont pas a eduquer les masses

elles ne le sont plus devrais je plutot dire

il est trop tard sur ces plans la

pire vous risqueriez de vous les mettre a dos en cas d'insistance lourde

moi je laisse donc le nom et la science triomphante bien la ou ils sont et qu'ils triomphent tant qu'il le peuvent encore

pour le reste si on appliquait les memes techniques sur les forums ufologiques cela virerait a la bataille rangee ou pire en un temps record

car a la difference du monde ufologique ces debunkers n'ont pas le moindre recul et humour, ils sont persuades d'etre des dieux vivants

mdrrrrr

ou plutot..pitoyables pantins

or le chaos ne genere rien de structure par definition

c'est precisement ce que je reproche a une certaine ufologie depuis des decennies

on attend aussi que les physico comiques et autres exo biologues qui n'ont rien vu d'exotique a plus de 200 m de leurs labos nous annoncent les premieres traces de vie dans l'univers hors terre

au fait

phoenix est un echec

cette mission n'a rien appris ou presque

a part peut etre que l'eau a probablement pu exister et existe peut etre encore parfois

mais que c'est en gros trop sale trop ceci trop cela que pour avoir ou encore pouvoir abriter la vie

mais c'est quoi la vie deja ?

bref

pour la desinfo il faut penser plus large et opter pour les psyops

toutes les armees le font desormais plus ou moins discretement

et s'en defendent si j'ose dire

lol

le second risque n'est donc pas la desinfo en tant que telle mais de devenir un intrument malgre soi ce qui est bc plus risque mais heureusement egalement pour eux

au dela a force de maquiller le reel derriere des couches de com on en arrive a devenir inefficace et desinforme soi meme

ce risque la est par contre plutot rarement pris en compte jugeant que l'urgence est relative

puis un jour l'urgence est concrete et la la com ne sert a rien

ou si peu







Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: titilapin2 le 09 novembre 2008 à 13:48:17
Lapin: Sans commentaire, juste pour le fun, un extrait de l'interview de Joël MESNARD sur le site de JC.GRELET traitant de Pierre Lagrange qui ne semble ni courageux ni téméraire pour défendre ses positions ;D

http://www.leschroniquesdejc.blogspot.com/


--------------------------------------------------------------------

5 nov. 2008
OVNI : INTERVIEW DE JOEL MESNARD 2 : EDITEUR DE LA REVUE LUMIERES DANS LA NUIT  
Libellés : INTERVIEWS - OVNI
 
JOEL MESNARD, vous venez de publier aux éditions Trajectoire : Vérités et Mensonges sur les OVNIS. Pouvez-vous nous dire quel est le but d’un tel livre ?

image invalide


Récemment, Pierre Lagrange, déclina une demande d’interview écrite de ma part, au prétexte, que je ne partageais pas les mêmes idées que lui, sur la question des OVNI. Cela vous étonne-t-il ?  


J.M : Permettez moi de vous répondre par une simple suggestion : il y a en France des gens qui ont consacré beaucoup de temps et d’intelligence à étudier, en toute bonne foi et sans a priori, les apparitions d’ovnis. Pourquoi ne proposeriez-vous pas des interviews à ces gens-là ? Ce sont sans exception des personnes discrètes, respectueuses, peu bavardes quoiqu'ayant beaucoup de choses à dire. Elles tiennent des discours nets, compréhensibles et dénués d’arrière-pensées. Téléphonez-moi, je vous donnerai une liste…

Titre: L’histoire incroyable de Tibor Nagy … …une manière de désinformer
Posté par: titilapin2 le 13 novembre 2008 à 22:31:40
L’histoire incroyable de Tibor Nagy …une manière de désinformer :-\

Après le fil de discussion des HOAX, voici un petit cas qui fait bien du mal à nos collègues de sites ufologiques qui le reprenne sans recoupement:


Voici deux des textes que l'on peut trouver accompagnant la vidéo:


Citer
C’est l’histoire d’un immigrant hongrois, Tibor Nagy, qui s’installe audébut des années 40 aux USA, fonde une famille et ouvre un garage dans un petit hameau près de Woolworth dans le Tenessee (si google maps se plante pas)

Un dimanche de 1954, la petite famille (lui, sa femme et sa fille de 12 ans) décident d’aller rendre visite, à la soeur de Mme Nagy.

Et comme d’habitude Tibor qui aime bien faire des petits films de famille , prend ça caméra 9mm avec lui.

Mais ce n’est pas un dimanche comme les autres, quelques minutes après avoir pris la route à bord de leur voiture, ils se font enlever par une soucoupe volante !! Et lorsqu’ils réouvrent les yeux, paniqués, ils se retrouvent à bord de la soucoupe entrain de voler au dessus de la lune !!

Histoire complètement incroyable et farfelue, certes mais à la seule différence que cette fois-ci les kidnappés avaient une caméra, et qu’ils ont filmé leur périple…

Je vous laisse découvrir leur histoire, et surtout, la vidéo filmée dans la soucoupe.

Tibor la diffuse chaque année à l’occasion de l’anniversaire de leur enlèvement, dans son propre garage devenu lieu symbolique de la rencontre du 3eme type.

La vidéo est un peu longue mais l’histoire, qui a défrayé la chronique à l’époque est assez marrante !

Après je vous laisse libre de juger de la véracité de l’histoire, je serais incapable de dire si c’est une histoire vraie ou un fake, en tout cas c’est passé à la télé…  



ou bien le texte suivant:


Citer
29 octobre
L'enlèvement de Tibor Nagy
 
     Tibor Nagy est né le 15 Avril 1914 à Pecs en Hongrie. Mécanicien de métier, il part s'installer aux Etats-Unis en 1941, sans doute pour fuir la guerre qui sévit en Europe. En 1945, il épouse Helen Bates, veuve de guerre, mère d'un enfant et propriétaire d'un garage.
     Le 15 Avril 1954, jour de son anniversaire, Tibor Nagy accompagné de sa famille prend sa voiture pour se rendre chez sa belle soeur qui vit à Woodworth. A 10h15, alors qu'il roulait paisiblement sur la route n°4, une ombre gigantesque survola pendant quelques seconde la voiture des Nagy avant que celle-ci ne s'immobilise complètement au milieu de la route. Prises de panique, Mme Nagy et sa fille se mirent à crier et à pleurer alors que l'obscurité semblait envahir peu à peu le ciel. Tibor Nagy perdit connaissance et se réveilla plusieurs minutes plus tard dans sa voiture, celle-ci se trouvant elle-même dans une piece ronde et blanche. Il sortit de sa voiture et remarqua que la lune semblait se rapprochait de lui. Fasciné par ce dont il était le témoin privilégié, il se munit de sa caméra (qu'il avait pris pour son anniversaire) et tenta de filmer ce qu'il voyait. A ce moment là, la fille de M. et Mme Nagy se réveilla. Tibor se souvient lui avoir dit qu'il pensait être à bord d'un vaisseau et avoir été enlevé lorsque soudain un homme entra dans la pièce. Il avait une allure humaine et portait un casque intégral. D'après Tibor, l'homme lui aurait dit de na pas s'inquiéter et qu'il pouvait filmer ce qu'il voulait excepté le vaisseau. Tibor se souvient lui avoir répondu "oui monsieur" et entendre sa fille dire qu'ils survolaient la lune. Mais ce qui l'étonnna le plus fut que l'homme ne semblait pas avoir prononcé une seule parole ni même faire un geste.
     Tibor Nagy se réveilla à nouveau, sa femme et sa fille se trouvaient à l'arrière de la voiture qui elle-même se situait dans un champs à quelque mètres de la route n°4.
 
     Personne ne crut à cette histoire. Tibor Nagy, qui à l'époque ne parlait pas bien l'anglais, fit sa déposition en hongrois auprès de la commission d'enquête du sénateur Lowley. La commission n'y vit qu'une manifestation nationaliste déplacée. Cependant, on ordonna une deuxième reconstitution des faits dont les conclusions ne furent jamais révélées. Tibor Nagy vivait au moment des faits une situation financière difficile ce qui poussa les enquêteurs à penser que cette histoire avait été monté dans un seul but lucratif. Ils s'attendaient donc à ce que Nagy avoue son canular, ce qu'il ne fit jamais, en affirmant même qu'il pouvait fournir des preuves. Ces preuves, c'était sa caméra et ce qu'il avait pris soin de filmer avec. Pour autant les enquêteurs n'étaient toujours pas convaincus.
     Quelques mois plus tard, Tibor Nagy, devenu veuf et fâché avec sa fille, apprit que le hameau situé à un kilomètre de l'endroit où il dit avoir été enlevé avait été complètement vidé de ses habitants et rasé, tandis que la route n°4 avait été barré.
   
     D'après certains ufologues-amateurs, cette histoire ne semble être qu'un grotesque canular. Il est vrai que la vidéo n'a l'air que d'un vulgaire décor de carton-pâte, même si rappelons qu'en 1954 la haute définition n'existe pas encore. Et puis rien ne nous laisse penser que c'est vraiment la lune qu'il survola, ni que des extra-terrestres furent à l'origine de son enlèvement. L'hypothèse d'une mise en scène à but lucratif n'est pas à mettre de côté même si la persistance de Tibor Nagy à affirmer la véracité de son histoire y jette un sérieux trouble. Tout comme celle d'une possible et simple hallucination de Tibor Nagy, hallucination qui aurait trés bien pu lui faire perdre connaissance et sortir de la route. Le seul espoir de Tibor Nagy reste ce hameau dont on a évacué la population, rasé les maisons et empêché l'accès sans fournir aucune raison, et surtout pour ne rien y mettre à la place.
 
     Personnellement, j'ai du mal à y croire. Mais, étrangement, je vois mal ce vieil homme persister dans un mensonge plus gros que lui. Quel serait son intérêt à mentir encore 40 ans après alors qu'il n'a plus rien à gagner si ce n'est une crédibilité et une reconnaissance retrouvée. Il est vrai que ce hameau que l'on fait disparaître du jour au lendemain reste suspect, mais cela suffit-il à prouver que les extra-terrestres ont enlevé Tibor Nagy  ?

Voici la vidéo, je vous demande de regarder la vidéo qui ne fait que un peu plus de 8 minutes avant de lire la suite. Merci  :o


vidéo désormais non disponible


Le site non officiel du réalisateur Jean-Teddy Filippe (http://www.cri.ch/di/?lang=fr&action=show&episode=10) 
image invalide


------------------------------------------------------------------

La solution du mystère sur le site Arte-Tv (http://www.arte.tv/fr/cinema-fiction/Court-circuit/28-juillet/1252798,CmC=1270156.html):

[justify]Vendredi 28 juillet 2006 à 14.30

Les documents interdits

image invalide
À l’occasion de la sortie en DVD des épisodes de la série Les documents interdits, retour sur les films de Jean-Teddy Filipppe, qui flirtent avec le fantastique en mettant en scène images et commentaire en voix off, pour créer l’illusion d’un documentaire relatant des faits étranges quelque part dans le monde.

En 1989, la télévision française diffuse une série de documentaires intitulée Les documents interdits, présentée comme une collection de documents amateurs filmés aux quatre coins du monde et rassemblés par un certain Jean-Teddy Filippe.

Tous ces documents, à l’image tremblante des films amateurs, semblent avoir capté par hasard un événement paranormal ou un passage vers un monde parallèle.
Tout est fait pour que le spectateur croie à l’authenticité de ces documents pourtant entièrement mis en scène par Jean-Teddy Filippe.



Les 12 films de la collection Les documents interdits

 Épisode 1 - Le naufragé (7 min)
Le journal de bord du seul rescapé du naufrage du Véga, témoin d’un phénomène surnaturel.
 Épisode 2 : Le pique-nique (5 min)
Le seul film amateur sur l’événement de Roaxaca Zone.
 Épisode 3 : Les fantômes (8 min 33)
Jusqu’au territoire de « ceux que l’on ne nomme pas ».
 Épisode 4 : Les plongeurs (4 min 23)
Une indiscrétion d'ambassade lève le voile sur une terrifiante réalité.
 Épisode 5 : La sorcière (5 min)
La reconstitution partielle d’un mystérieux événement.
 Épisode 6 : Le soldat (3 min 59)
Sicile, un jour de Juillet 1943 …
Épisode 7 : Le fou du carrefour (8 min 25)
Le document que Tibor Nagy jura avoir filmé, lors de son enlèvement par un vaisseau extra-terrestre.

 Épisode 8 - L’enfant. (6 min 55)
L’étrange vie de Peter, vue à travers les documents filmés par son père...
 Épisode 9 : Les Crown filment les Young (9 min 43)
Une longue vie d’archives … le quartier, le voisin, son meurtre …
 Épisode 10 : L’extra-terrestre. (6 min 11)
Le secret sur l’échange de Takohamo.
 Épisode 11 : Le cas Ferguson. (13 min 22)
La dernière nuit d’une des équipes du « At Once ».
 Épisode 12 : La Sibérie. (9 min 28)
… à propos de quelques oubliés de la guerre froide.


Les documents interdits sont des films détournés mais ils ne sont pourtant pas parodiques et ne font pas vraiment rire. Ce sont plutôt des films réellement inquiétants, parmi les plus réussis de ces quinze dernières années.

Pour évoquer, même brièvement, l’étrangeté de ces Documents interdits, commençons par une comparaison. En 1999, soit dix ans après Les documents interdits, sortait un film d’épouvante devenu aujourd’hui célèbre : Le projet Blair Witch. On ne sait pas si les deux réalisateurs Daniel Myrick et Eduardo Sanchez connaissaient la série de Jean-Teddy Filippe, mais le principe de leur film est en tous les cas particulièrement proche des Documents interdits.

Dans Le projet Blair Witch, trois jeunes étudiants partent réaliser un documentaire dans une forêt du Maryland prétendument hantée par une sorcière. Comme Les documents interdits, Le projet Blair Witch fonctionne sur un fantastique suggéré, aucun monstre n’apparaissant à l’écran et aucune explication n’étant finalement donnée au spectateur. Le projet Blair Witch part lui aussi du principe qu’il faut de nos jours trouver de nouvelles formes esthétiques et narratives pour provoquer la peur, des formes plus chaotiques, plus imprévisibles, des formes proches du documentaire.

Mais si Le projet Blair Witch et Les documents interdits reposent sur le même principe, il subsiste une différence de taille. Le projet Blair Witch cherche en effet à plonger le spectateur, pour de vrai, dans un film d’épouvante, l’obligeant à s’identifier, de force, au point de vue des victimes.

Rien de tout cela dans Les documents interdits. Le projet Blair Witch joue sur l’identification forcée, Les documents interdits jouent au contraire sur une évidente distanciation. Car il y a un élément esthétique et narratif qui fait la spécificité des Documents interdits et qui change tout : le commentaire, la voix-off.
Prenons un exemple symptomatique : le commentaire du Document interdit numéro 1, Les plongeurs.

La première chose à remarquer est évidente : il n’y a pas qu’une voix, il y en a deux, le commentaire original et sa traduction. De plus, les noms propres sont bipés.
Le document n’est pas diffusé tel qu’il a été découvert. Il nous est présenté avec du recul après avoir été soigneusement analysé par des experts, puis commenté, puis traduit et enfin censuré.

Deuxième point : le ton du commentaire. La voix est en continu, elle semble omettre les ponctuations, ne jamais reprendre véritablement son souffle. Cette voix monocorde, ce ton quelque peu immuable sont en contradiction avec l’aspect chaotique de l’image. D’un côté une image faite de brusques coupes de montage, de trous, de béances difficilement compréhensibles et de l’autre côté un commentaire récité d’un trait, en ligne droite. Bref, le commentaire semble vouloir relier une image pourtant radicalement déliée, presque en lambeaux.
Quelque chose, déjà, semble s’être déréglé entre l’image et le son.

Creusons un peu plus ce rapport conflictuel entre le son et l’image, puisqu’il est, pour nous, au cœur de l’étrangeté de la série.
Prenons un nouvel exemple issu d’un autre film de la série : Le naufragé.
Dans les premières minutes du film, la voix-off décrit et même redouble l’image. Mais, quelques minutes plus tard, tout se complique.

« Faites très attention à ce qui va se passer », « tout va aller très vite » Tous les Documents interdits contiennent ces phrases annonciatrices d’un mystérieux événement qui va, très bientôt, arriver. La voix-off a donc de l’avance, elle sait ce que nous ne savons pas encore. Mais problème : lorsque l’événement annoncé se produit, il n’a objectivement pas grand chose de mystérieux. C’est alors à nous, spectateur, de nous débrouiller avec cette contradiction.

Ce décalage entre l’image et le son pourrait engendrer une distanciation comique. Mais pour nous, elle provoque exactement l’inverse : une inquiétude encore plus grande. Car ces effets d’annonce nous obligent à regarder l’image différemment, à la scruter de façon quasiment paranoïaque à la recherche d’un indice, pour tenter de faire dire à l’image ce qu’a priori, elle ne contient pas. Le commentaire agit donc comme une contagion, il oriente notre regard, nous oblige à transformer la réalité jusqu’à créer de toutes pièces une impression de fantastique.

Car dans les Documents interdits, le fantastique ne vient pas du document lui-même, mais plutôt du regard de celui qui l’observe.

Luc Lagier pour Court-circuit (le magazine), juin 2006.[/justify]

Ce qu'en dit wikipédia pour lever les derniers doutes! (http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Documents_interdits)



Je vous laisse la conclusion et de mesurer le mal que peu faire ce réalisateur par son travail lorsqu'il est repris sans recoupement...

Lapin bon chrétien ne vous donne pas les noms de ceux qui dérapés ;)
Titre: Re : Décodage de 25 techniques de désinformation
Posté par: BEL23 le 13 novembre 2008 à 23:42:32
Technique n°6 : Messager
Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que “excentrique”, “extrême-droite”, “gauchiste”, “terroriste”, “conspirationniste”, “radical”, “fanatique”, ou même “blonde” etc…

lol....heureusement, d'après une étude sérieuse il y aurait de moins en moins de vraies blondes
Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: BEL23 le 13 novembre 2008 à 23:49:41
moi je laisse donc le nom et la science triomphante bien la ou ils sont et qu'ils triomphent tant qu'il le peuvent encore

NOM et Science ? ça n'a rien à voir, si NOM il y avait il utiliserait la science à ses fins mais la science en elle-même n'est que ce qu'on en fait.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: jerome le 14 novembre 2008 à 00:05:27
Vraies blondes espèce en voie de disparition  ?? J'savais pas moi , heureusement que j ' en ai une dans mon lit alors  :P
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Michel-Vallée le 06 mars 2009 à 05:16:08
Haaa..!! La désinformation!
Quel vaste sujet !!   et surtout.... POURQUOI ?

Voici, en "résumé", ma façon de voir la "problèmatique" :

1/ La désinformation est tellement flagrante que je me dis que, quelque part, il faut que nous nous 'doutions' que l'on nous 'désinforme'. (dans le cas contraire, nous n'en débattrions pas car nous ne la soupçonnerions même pas! nous croirions, depuis plus de 60ans qu'ils ont eu pour mener à bien leur barque, à une désinformation qui serait faite, celle-là, dans les règles de l'art).

2/ étant donné qu'ils nous laissent, de temps à autres, un peu de viande à ronger sur les os qu'ils nous jettent au beau milieu de "montagnes" de foins, nous avons donc quelques éléments de réflexion qui nous amènent, à juste titre, à penser que l'on nous désinforme.

3/ Sachant donc que nous sommes "désinformés", nous nous demandons pourquoi!? Et nous concluons naturellement qu'ils nous 'cachent' des choses (technologies inimaginables en leur possession, etc,etc..)  par le moyen de cette désinformation et qu'ils en savent donc BEAUCOUP PLUS que ce qu'ils veulent bien admettre ! (c'est d'ailleurs pas tout à fait faux). Et donc, ces "grands balaises des complexes militaro-politico-industriels" qui nous gouvernent gèrent, en quelque sorte, la situation.
INCONSCIEMMENT, nous les prenons pour plus forts et plus sûrs d'eux (face au phénomène) qu'ils ne le sont réellement!. Nous dormons un peu plus tranquillement et eux, donnant ce genre d'impressions, gardent une certaine emprise psychologique sur "la masse de petites gens" que nous sommes.

Si l'on omet l'intelligence derrière le phénomène ovni qui est, ELLE, et SERA, imprévisible et "ingérable" dans ses décisions propres... Finalement, pour eux (nos grands balaises de boss), tout va, pour le moment, pour le mieux dans le meilleur des mondes...

4/ Pourquoi ce cirque alors ? A cause du "facteur humain", (nos dirigeants d'il y'a 60 ans n'étaient, eux aussi, que de simples humains) et se retrouver, à l'époque, dans cette situation (conscience de ces "autres" qui sont là) et prendre conscience de sa propre impuissance face à cela, impuissance tant dans un éventuel rapport de force que dans une hypothétique capacité de "gérer" et dire quoi faire à ces "autres"..... Bhein ça à du faire grincer des dents à pas mal de ces simples humains! (si élevés qu'ils soient dans leurs postes et responsabilités)... Z'on eû, comme tout-un-chacun aurait eû à leur place... "Les Chocottes!"
BASTA! pas pour "éviter la panique du peuple" (ou plutôt, pas prioritairement), mais simplement qu'ils étaient déjà, eux, en panique.

(réflexion à se poser : comment, d'ailleurs, aurait réagi la population de l'époque, non apprêtée comme nous pouvons l'être un peu plus (quoique..! certainement pas tous),  en entendant leurs dirigeants, super puissance, être honnête et avouer que , NOUS SOMMES VISITES, NOUS N'AVONS AUCUNE IDEE DE QUI ou QUOI ILS SONT, ET NE SOMMES, de toutes façons, AUCUNEMENT dans la possibilité de faire face ! Nous sommes à leur merci! souhaitons qu'ils soient amicaux! ??)

5/ Depuis, les années ont passées, et, apparemment, ils ne nous ont pas tous mis dans leur garde-manger... la divulgation aurait donc pu être accélérée... MAIS, justement, le temps passant, ceux qui nous gouvernent (qui ne sont pas des plus idiots qui soient!), on vu, dans le maintien de la désinformation et l'étude secrète tout en continuant le "déboulonnage", une opportunité de développements technologiques incroyable et donc, par ce biais, le maintien absolu de leur emprise sur la société de "vaches à lait" que nous sommes ainsi que l'essor, face aux pays du monde qui ne sont pas (ou moins) dans le secret des dieux, de leur puissance économique et militaire... manière que "les boss" s'assurent de rester "les boss".


Voilà, en résumé (l'on pourrait s'entretenir des nuits entières pour entrer dans les détails de la mécanique de cette désinformation, et non pour me déplaire! tant l'ufologie est pour moi LE sujet primordial), ma façon de voir ce qui nous réunis ici, dans ce fil de discussion : la désinformation.

Je précise qu'il ne s'agit là, bien entendu, que de mes opinions, de ma compréhension personnelle, qui est, bien-sûr, avouons-le, à des années lumières d'être infaillible! Rien n'est affirmation d'une quelconque vérité dans mes écrits et je ne fait toujours qu'exprimer des opinions. Toutes opinions sont, j'estime, dignes d'écoute, et ne peuvent que nous enrichir mutuellement et nous faire, petit à petit, progresser.

Mes respects et salutations à tous!
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: là et demain le 06 mars 2009 à 18:44:55
Le 5) ne m'est jamais apparu évident dans sa manifestation.
Je veux dire par là que les "développements technologiques incroyables", il faut bien les vendre un jour où un autre.
Je veux bien admettre à la limite que les circuits électroniques à haute intégration développés par IBM dans les années 60-70 viennent d'une récup de technologie aliène. Mais enfin à part ça ?! Que voyons-nous de concret autour nous qui se vende et qui découlerait de technologies aliènes ? Quand même, depuis 40 ans ou plus qu'on fait du "développement technologique incroyable" ;)
Si je veux en acheter, je fais comment ?



Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Michel-Vallée le 06 mars 2009 à 19:37:29
Salutations !

Bien entendu, il est bien différent d'étudier dans le but et de posseder tout prêt dispo.
La phrase, si tu la lis dans son  entièreté, dit : ont vu......[...]...une opportunité de développements technologiques incroyable .

Après... possèdent-ils ou non, et à quel niveau technologique ? je ne peux le savoir réellement et là n'était pas ce que je tentais d'exprimer.

Cordialement, là et et demain.  :)
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: là et demain le 06 mars 2009 à 20:53:21
Je ne suis pas convaincu que la désinformation soit organisée de manière systématique.
J'admettrai qu'elle le fut dans des affaires bien précises, type Roswell. Il y en a bien d'autres du même genre à travers le monde.
Le freinage des quatre fers des scientifiques et la bêtise des médias pour traiter du sujet de manière objective est-il réellement le fait d'un pilotage de la désinformation ?
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Michel-Vallée le 06 mars 2009 à 21:19:11
Peut-être pas directement.. mais la désinformation du gouvernement étasunien à très certainement contribué à la prise de position des médias, de l'opinion publique et des scientifiques.
Bien-sûr, la science elle-même, et son refus d'accomplir sa réelle mission, la recherche de ce que l'on n'explique pas encore, a sa part de responsabilité. Tout comme les médias, et tout-un-chacun qui a également le droit (et le devoir) de réflechir.
Bien-sur, que TOUT n'est pas soit noir soit blanc, et que TOUT n'est pas le produit d'une seule source de désinfo. Si seulement cela pouvait être aussi simple que cela...
Mais ce que je décris plus haut n'est pas non plus dans le but de résumer tout cela, mais simplement d'aborder le thème directeur de ce fil de discussion, qui s'intitule : Les mécanismes d'une désinformation.
Après... la faute à qui ? ... on ne peut, bien-entendu, pas réduire cela à cette simple question. Et donc, je te rejoins, évidemment, pas la faute UNIQUEMENT de cette désinfo.
C'est un peu la faute à tout le monde, scientifiques, militaires, médias, politiques, etc ... et du public.
Tout cela (la recherche d'hypotétiques grands méchants à qui attribuer TOUTE la faute) n'as pas de sens. Les torts sont bien plus étendus qu'a une seule entité militaro-industrielle. Mais tout cela, n'est pas traité dans mon post car n'est pas le sujet de ce fil qui traite des Mécanismes d'une désinformation. (voilà pourquoi je m'en suis tenu à cela).
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: anakin_nEo le 17 mars 2009 à 16:42:44
en tous cas il ya censure sur les vagues les plus embetantes, hudson valley 81 91 , france italie oct nov 90 , belgique 89 93

ces trois vagues ont fait l'objet de desinformation volontaire des medias , des autorites civiles et militaires , et pire, encore de nos jours , voir le geipan

ce qui est utile est de se demander dans quels cas la desinfo est la plus effective, sous cet angle nous avons alors des reponses indirectes

ils se sont donne aussi bcp de mal pour le texas et l'eolienne anglaise

notez ils auraient tort de se  priver puisque ca marche tres bien

mais l'alimentation la plus perverse de la desinformation ets la non mise a disposition des cas pour ceux qui veulent avancer

sans cas pas d'analyses.; cqfd

voir pire.. ce  phenomene n'existe pas ou n'a jamais existe

on est alors dans l'effacement les mib et autres systemes de controles

ce n'est donc pas non plus un hasard s'il est tres complique d'avoir la liste des cas des trois vagues citees

la seule exception est la publication par le geipan d'une partie des cas mais sans reperes geo

Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Vent du Nord le 24 mars 2009 à 21:19:38
Citer
en tous cas il y a censure sur les vagues les plus embetantes, hudson valley 81 91 , france italie oct nov 90 , belgique 89 93
Je dirais même plus ! La SOBEPS a elle même pratiqué l'autocensure durant la vague belge 89-90, gardant une totale discrétion sur les cas les plus étranges. Ceci a provoqué des débats internes, pour ou contre, et, finalement, le départ de bien des membres.

Motifs ? Tant qu'on veut, dont certains ne sont pas sans fondement :
- ne pas heurter et susciter l'incrédulité au moment où l'ufologie trouvait enfin un écho favorable dans les médias
- ne pas brusquer les timides scientifiques qui osaient enfin se tourner vers l'ufologie
- ne pas rompre les fragiles coopérations avec les militaires et les gendarmes
- tenter d'établir un portrait-robot du phénomène, en éludant les observations qui s'écartaient trop du triangle "standard".
- ne pas oser regarder en face les aspects non physiques tellement déstabilisants
- etc.

Pas facile d'être en porte-à-faux entre un phénomène à haut degré d'étrangeté qui se révèle à répétition, et une population dont les préoccupations quotidiennes sont à cent lieues de la question de la présence d'autres formes de vie dans l'univers, sinon en termes de science-fiction (= distante, imaginaire)...
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Dam le 21 août 2009 à 23:27:14
Citation de: anakin_nEo
la seule exception est la publication par le geipan d'une partie des cas mais sans reperes geo
Je pense que tu fais allusion au 5 novembre 1990, officiellement c'est pour préserver l'anonymat des témoins,
alors qu'on peut retrouver leurs noms dans les coupures de presse de l'époque sur Univers OVNI:
http://perso.numericable.fr/~wolf424/univers.ovni/archives/articles_presse/phenomenes_etendus/rentree_05_11_90.html (http://perso.numericable.fr/~wolf424/univers.ovni/archives/articles_presse/phenomenes_etendus/rentree_05_11_90.html)

Que de précautions pour une banale rentrée atmosphérique, en tout cas elle restera pour longtemps dans les annales comme la retombée du siècle..  8)
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: là et demain le 21 août 2009 à 23:32:43
5 mois que le fil dormait...  :D
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation.....QUAROUBLE 1954
Posté par: Mandragore le 07 février 2010 à 21:07:53
Je me permets une modeste intervention sur la désinformation.
Je suis originaire de la ville citée dans le titre.
C'est un petit village....surtout en 1954 ou tout le monde se connait.
Je vous laisse le soin d'y découvrir ce qui s'est passé (je parle de "l'histoire" de Mr Dewilde).

Ce que je peux vous dire sur le sujet, la désinformation, c'est que l'on sousestime la vox populi, surtout en campagne.
Les habitants de Quarouble pendant longtemps ont été appelés "les sots d'courouble" et on entendait souvent...."ti t d'el pays des socoupes !!"

Il y a eu une pression enorme des medias qui ont ridiculisé Mr Dewilde (voir le film de Pathe "l'interview de Mr Dewilde" disponible sur le net,etc.) mais ce n'est rien a coté de la pression excercée par les habitants.

Il y a aussi de nombreux "détails" ou interview qui n'on rien à voir avec ce qui s'est passé....

Je vous passe aussi le nombre de personnes qui "ont vu" (après la médiatisation) des "engins" et des "aliens"....de toutes sortes (alien avec de la fourrure...etc.).....repris biensur par la presse.

Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation.....QUAROUBLE 1954
Posté par: Peter Pan le 30 mai 2010 à 10:50:12
Les habitants de Quarouble pendant longtemps ont été appelés "les sots d'courouble" et on entendait souvent...."ti t d'el pays des socoupes !!"

http://benzemas.zeblog.com/420103-ovni-la-rencontre-de-marius-dewilde-1954/ (http://benzemas.zeblog.com/420103-ovni-la-rencontre-de-marius-dewilde-1954/)

"petite maison isolée au milieu des bois et des champs, à 2 km du petit village de Quarouble, situé près de la frontière belge, dans le Nord, à l'Est de Valenciennes."

Juste pour situer le lieu.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Nemo492 le 30 janvier 2011 à 15:01:38
Avant de soutenir les affirmations bornées d'André Brahic,
il peut être utile de se documenter en lisant par exemple
"Enquête sur un Secret d’États" qui démonte cette fable :

"Yves Couprie et Egon Kragel ont enquêté pendant plus d'un an sur le sujet, de manière journalistique, en toute objectivité. Ils ont rencontré des spécialistes de la question dans le monde entier: pilotes de ligne et de chasse, astrophysiciens, ingénieurs, représentant du ministère de la Défense britannique, astronomes, ufologues, responsables de l'agence spatiale..." - Source (http://ovnis-usa.com/2010/04/11/enquete-sur-un-secret-detats/)
Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Nemo492 le 30 janvier 2011 à 15:29:35
Citer
les phénomènes ovni et les témoignages extraterrestres sont en grande majorité des fake et autre hoax ? la réponse est OUI, bien évidemment, un site comme "ici et maintenant" a d'ailleurs pour vocation première de le démontrer, selon moi ..

C'est inexact. Le but de ce forum est de protéger un espace de recherches.
C'est sa vocation première. Espace protégé dans le sens où les avis définitifs,
les affirmations péremptoires et non documentées, sont normalement rejetés.
Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Peter Pan le 30 janvier 2011 à 16:06:13
Citer
je reste perplexe ..
(...)
Si l’on en croit certains rapports, tout se passe comme si les extraterrestres ne se montraient qu’à ceux qui n’ont aucune culture scientifique ! »"

Allez dire à Jack Krine qu'il n'aurait aucune culture scientifique.
Je le connais pour avoir travaillé sur des sujets propres à l'aviation.
Une telle assertion serait donc totalement mal venue.

Et le descriptif de l'objet qu'il avait observé en vol, avec son équipier qui était aux commandes de son propre jet est extraordinaire.


Bon, ceci étant, je n'ai jamais vu ces choses étranges dans le ciel.
Juste un crop-circle, que j'ai pu analyser en fonction de mes propres compétences, crop-circle dont les sceptiques qui l'ont visité ne sont même pas sûrs de leur scepticisme à son sujet.
Perso, j'écarte les croyances et j'essaye de m'en tenir aux faits concrets.
Et vous ?

Ce forum Ovni-Usa + RIM me plaît, à la fois pour la tolérance, mais aussi pour la rigueur de ses modérateurs.
Titre: Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Nemo492 le 30 janvier 2011 à 16:32:41
Malgré la surabondance des témoignages partout dans le monde,
c'est comme si les manifestations "s'arrangeaient" pour permettre
aux esprits fermés de continuer à prétendre qu'il s'agirait ultimement
et uniquement de phénomènes dits naturels.
Titre: Re : Re : OVNI - Les mécanismes d’une désinformation
Posté par: Paulo le 30 janvier 2011 à 16:39:09
Citer
« Il est quand même étonnant que les milliers d’astronomes professionnels, dont le métier est d’observer le ciel jour et nuit dans toutes les longueurs d’onde et dans toutes les directions, et qui se sont dotés des instruments les plus élaborés, n’aient jamais observé le moindre signe d’intelligence extraterrestre. Si l’on en croit certains rapports, tout se passe comme si les extraterrestres ne se montraient qu’à ceux qui n’ont aucune culture scientifique ! »"

C'est un argument simpliste balancé comme ça sans aucune forme de réflexion.

La résolution de ce type de matériel utilisé, qu'il soit sophistiqué ou moins sophistiqué ne permet pas d'observer
des objets, que ce soit dans l'environnement proche de la Terre et encore moins à des distances plus importantes.

Ça me semble assez basique, d'autant que le moindre caméraman amateur sait parfaitement ce que ça implique.

D'autre part je ne suis pas partisan de certains types d'analyses, et surtout d'une certaine forme de mépris vis à vis des témoins, en s'attachant à une dictature empirique conduisant à des conclusions péremptoires et parfaitement discriminatoires, selon des critères parfois discutables et souvent discréditant. 

Citer
Si l’on en croit certains rapports, tout se passe comme si les extraterrestres ne se montraient qu’à ceux qui n’ont aucune culture scientifique ! »"

Je peux te conseiller ces deux documentaires portugais que j'ai sous titré et qui n'étaient
pas connus, et pour cause du monde francophone.

Portugal, trois pilotes pourchassent un OVNI 1982

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14345.0.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14345.0.html)

Portugal, la rencontre du Général Lemos chef de l'état major aérien

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14316.0.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14316.0.html)

Prochainement j'ai sous le coude les extraits brésiliens des reportages qui ont
été fait lors de la "journée officielle des ovnis", le témoignages des pilotes et des chefs
d'état majors qui ont poursuivit, accompagné et même été poursuivis par plusieurs objets.

Juste pour dire que la recherche ovni dépasse largement le prisme d'une certaine recherche
empirique tellement les incidents sont manifestes et indéniables, ne s'embarrassant pas de
certaines études (certes utiles) afin de prouver ou pas leur réalité.

Le phénomène est beaucoup plus massif et spectaculaire , qui ne saurait se réduire à un chiffrage réducteur de 1% de cas réels qui ne veut strictement rien dire.