Médias / Campagnes... => Krach, Argent, Dette... => Discussion démarrée par: Natacha le 24 octobre 2008 à 01:23:01

Titre: Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 octobre 2008 à 01:23:01
Quelques chômeurs en plus, pour la fin de l'année.

Citer

La Camif dépose son bilan, après plus de soixante ans d'activité
Jeudi 23 octobre, 20h00

Le groupe de vente par correspondance Camif, fondé en 1947 pour permettre aux enseignants de s'équiper après la guerre, s'est déclaré, jeudi 23 octobre, en cessation de paiement. Camif Particuliers (780 salariés) et Camif SA (200 salariés) ont successivement annoncé leur dépôt de bilan.

L'avenir des deux sociétés dépend désormais du tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres). Celui-ci fera connaître sa décision en début de semaine mais le président de Camif Particuliers, Pierre Jullien, ne s'est pas montré optimiste sur le sort de cette société, détenue à 66 % par le fonds Osiris Partners depuis décembre 2007. "Il n'y a guère d'espoir de redressement", a-t-il déclaré à la presse. Dans un communiqué, Camif Particuliers a attribué sa défaillance à des "tensions de trésorerie", conjuguées à la crise économique. "La situation est dramatique, on se dirige vers la liquidation", a confié Jocelyne Baussant, déléguée syndicale FO, avant d'expliquer la situation aux 500 salariés "sous le choc," réunis dans la cafétéria. Pour Jean-Charles Laurent, délégué CFDT, "tout devrait aller très vite. Les lettres de licenciement pourraient arriver fin novembre".
De son côté, Camif SA s'est déclarée également "en cessation de paiement avec demande d'une poursuite d'activité", a expliqué Louis Mallet, son président. Cette dernière, qui emploie 200 personnes, "propose un plan d'équilibre pour 2009 et 2010 au tribunal de commerce", a précisé M. Mallet. La société devrait donc poursuivre son activité, au contraire de Camif Particuliers, sa principale filiale.
Ces deux cessations d'activité interviennent quarante-huit heures après l'annonce par La Redoute de son intention de supprimer 672 emplois d'ici quatre ans, dans le cadre d'un "plan de relance" destiné à faire face au "déclin de la vente par correspondance traditionnelle". La Camif avait été fondée à l'initiative de la Mutuelle des instituteurs (Maif).

http://fr.news.yahoo.com/2/20081023/tts-la-camif-depose-son-bilan-apres-plus-c1b2fc3.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081023/tts-la-camif-depose-son-bilan-apres-plus-c1b2fc3.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 octobre 2008 à 01:32:42
Etonnant ! : "le luxe résiste"   ;D


Citer
[La crise financière rend les Français frileux sur leurs vacances d'hiver  
(extrait)

mer 22 oct, 17h09
 
La crise financière a rendu les Français frileux pour leurs vacances d'hiver, ces derniers hésitant à réserver des séjours, alors qu'ils étaient encore très enclins à partir pour la Toussaint, observaient mercredi des professionnels du secteur.
"Actuellement, nous enregistrons une chute de 30% des prises de commande pour la saison s'étalant du 1er novembre au 30 avril comparé à l'année précédente",  constate Jean-Marc Rozé, secrétaire général du SNAV-Les professionnels du voyage, dans un entretien à l'AFP.

"Nous avons une crise de confiance doublée d'une crise financière. Les consommateurs ne passent pas à l'acte, ils attendent, d'autant plus que les vacances ne sont pas des biens de première nécessité", ajoute-t-il. Forte de 1.400 adhérents, le SNAV représente 60% du marché des agents de voyage en France (tours opérateurs et distributeurs).

Seuls les premiers prix et le luxe résistent. "Mais le gros du marché, le milieu de gamme, recule".

"Il s'agit de voir s'il s'agit d'un simple retard dans les prises de commande ou d'une tendance de fond", observe-t-il. Traditionnellement, les futurs vacanciers réservent en septembre et octobre pour les congés d'hiver.

Les Français semblent avoir les yeux rivés sur leur budget. Ainsi, parmi les différents types de destination, les séjours lointains souffrent plus que les proches.

"Les réservations long-courrier reculent entre 10 et 20% par rapport à l'an passé et celles moyen-courriers entre 10 et 0%", constate René-Marc Chikli, président du Centre d'étude des tour-opérateurs (Ceto) --représentant environ 80 tour-opérateurs détenant 80% des parts de marché en France--.

Selon lui, les Français qui avaient projeté de voyager très loin se rabattent sur plus près pour dépenser moins. Seules les vacances à la neige seraient épargnées. "Les skieurs surveilleront les prix sur place", prédit-il.
Les vacances de Toussaint, en revanche, se portent bien. "Beaucoup de voyages ont été réservés avant le déclenchement de la crise financière et très peu ont été annulés ensuite", constate-t-il.
Et M. Rozé de renchérir: "quand on a une crise, les effets ne se font pas sentir sur les départs proches". [...]

http://fr.news.yahoo.com/2/20081022/tfr-la-crise-financiere-rend-les-francai-f56f567.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081022/tfr-la-crise-financiere-rend-les-francai-f56f567.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: signes de récession
Posté par: Natacha le 24 octobre 2008 à 01:42:18
Noyeux Joël !

Citer
CHINE : Les usines du Père Noël tournent au ralenti .
 
Les sapins et les décorations de Noël fabriqués dans le sud de la Chine sont d'habitude raflés dès l'automne par les acheteurs américains et européens. Cette année, ils peinent à trouver preneurs.   
Images de l'enfant Jésus, chaussettes de Noël, couronnes de l'Avent, bougeoirs, boules, étoiles dorées, guirlandes lumineuses, toutes ces décorations scintillantes reposent dans l'obscurité d'un entrepôt du sud de la Chine, dans l'attente d'aller un jour garnir un sapin de Noël ; elles ne savent pas combien de temps elles devront attendre pour cela, ni même si elles atteindront un jour leur destination ! Le directeur de l'usine, M. Pan, ne le sait pas non plus. Le 8 octobre, en regardant ces amoncellements de décorations, il lui semblait sentir un souffle lugubre venu de l'autre côté de l'océan.

"Les commandes ont sacrément diminué par rapport aux autres années. Nous avons déjà dû réduire nos effectifs de 20 % et les ouvriers qui restent n'ont rien à faire !"  nous a-t-il confié. M. Pan est le directeur de la société Huadu Toys Ltd. de Chenghai (dans le Guangdong), dont l'activité principale est la fabrication de décorations de Noël. Depuis qu'il est dans le métier, M. Pan ne se rappelle pas avoir connu un tel phénomène. Les autres années, en octobre, le Père Noël était toujours ponctuel pour arroser ce côté du globe de la manne des dépenses effectuées à ce moment-là par les ménages américains et européens (un tiers de leurs dépenses annuelles)  ; il plongeait ainsi dans la joie une fois par an les membres de l'industrie du jouet en Chine.

"Tous les ans, plusieurs mois avant Halloween et Noël, une grande effervescence règne déjà dans les ateliers, où les hommes et les machines travaillent à plein régime." M. Pan peut toujours compter, en cette période de l'année, sur la folie d'achats qui s'empare des consommateurs européens et américains. "Nos clients font d'habitude une razzia sur tout ce qu'ils trouvent et il ne reste rien après leur passage. Ils expédient par bateau tout ce que l'usine peut produire." Mais cette année le Père Noël de l'autre côté de l'océan n'est pas au rendez-vous.
La crise financière née à Wall Street balaie toute la planète ; la peur d'une grande récession et le spectre du chômage gèlent complètement les envies d'achat des Américains. Cette année, les fêtes de Noël risquent fort d'être marquées par une consommation atone et un climat glacial.

"Les professionnels du secteur admettent tous une baisse de la moitié à un tiers des commandes, qui, en outre, sont plus tardives et plus éphémères. Les autres années, nous enregistrions  [...] 
Suite sur le lien ci-dessous.

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=90766 (http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=90766)
- admn : le lien ouvre sur l'espace abonnés
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 octobre 2008 à 23:23:36
Grandes vacances pour Wasteels ?...

Citer
Voyages Wasteels en cessation de paiement
22/10/08
Le voyagiste, qui emploie 277 employés avec 60 agences en France et réalise un chiffre d'affaires d'environ 100 millions d'euros, s'est vu refuser une ligne de crédit de 1,5 million d'euros par sa banque. 
Le voyagiste français Voyages Wasteels, victime de la crise financière, s'est déclaré en cessation de paiement avec une demande de redressement judiciaire, a annoncé mercredi son dirigeant Laurent Wasteels à l'AFP. Il s'est rendu au tribunal de commerce de Bobigny pour déclarer la société en cessation de paiement, a-t-il précisé. Une audience en chambre du conseil doit encore avoir lieu pour examiner cette demande.
"La crise bancaire nous a porté un coup extrêmement dur par le non renouvellement de ligne de crédit utilisé en basse saison", alors que la trésorerie du groupe était déjà fragilisée par un recul des ventes depuis le printemps, a déclaré M. Wasteels. "J'ai cherché des partenaires ou des repreneurs mais cela n'a pas été couronné de succès", a poursuivi l'actionnaire du voyagiste. Il a notamment sollicité le groupe allemand Thomas Cook, avec qui Voyages Wasteels travaille déjà, mais en vain, a-t-il poursuivi.Voyages Wasteels, qui emploie 277 employés et réalise un chiffre d'affaires d'environ 100 millions d'euros, "s'est retrouvé à court d'argent après que sa banque HSBC lui ait refusé une ligne de crédit de 1,5 million d'euros", avait fait savoir plus tôt Marie-Thérèse Marre, déléguée syndicale Unsa. Le voyagiste doit en effet payer les missions de billetterie en cours chaque mois au BSP, organisme qui centralise le paiement des billets aériens émis par les agences de voyage. Or, comme certains clients professionnels le payent avec un délai de 30 à 45 jours, Wasteels assure normalement la jonction grâce à une ligne de crédit, a expliqué Mme Marre.

M. Wasteels "était prêt à réinjecter 1,5 million d'euros, en échange d'une garantie de la banque qu'elle accorderait une ligne de crédit", a poursuivi la déléguée syndicale, mais il n'a pas réussi à obtenir une telle assurance. Le comité d'entreprise a également demandé si d'autres sociétés appartenant au même actionnaire, comme Wasteels International, pourrait venir en aide à la société française, mais cela n'a pas été possible, selon Mme Marre.

De même le Comité d'entreprise s'est tourné vers la principauté de Monaco, dont Laurent Wasteels est citoyen, pour savoir si elle "pourrait peut-être conforter cette ligne de crédit", a encore fait savoir Mme Marre. Des courriers ont également été adressés au Premier ministre français, ainsi qu'aux ministres du Tourisme, des Finances et du Travail. Wasteels Voyages, qui a été créé en 1951, est un réseau indépendant qui compte plus de 60 agences en France.
Au début du mois, le tour-opérateur Switch, propriétaire du site "partirpascher.com", a déjà été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Créteil. (source AFP)
http://www.lesechos.fr/info/service/300303504.htm
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 octobre 2008 à 00:14:05
Modérateur, à l'aide stp, j'hésite sur le choix du fil de discussions... :-\ Ici ? ou peut-être mieux dans Krach ?  :-\


Des nouvelles fraiches ... très fraiches ...   

Citer
Bourses : 25 000 milliards de dollars partis en fumée

Samedi 25 octobre 2008, 13h52
 
Octobre, mois maudit pour les marchés boursiers. Après 1929, 1987 et 1989 : 2008. En trois semaines et demie, Wall Street et les autres places ont chuté de 25 %. "Peut-être l'automne a-t-il une influence psychologique particulière sur l'humeur des milieux financiers : l'hiver approche", notait l'économiste John Kenneth Galbraith dans son livre consacré au krach de 1929.

Vendredi 24 octobre, qui marquait le 79e anniversaire du plongeon à Wall Street, les Bourses ont connu une nouvelle journée noire. A Paris, l'indice CAC 40 a terminé la séance en baisse de 3,54 %, après avoir perdu plus de 10 % en cours de journée et être passé sous la barre des 3 000 points. Tokyo a cédé 9,60 %, Bombay 11 %. A Wall Street, l'indice Dow Jones a reculé de 3,59 % à l'issue d'une séance marquée par des mouvements de panique. "Une séance comme celle-là ne fait que prolonger l'agonie", a estimé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management, interrogé par l'AFP. "De la peur à l'état pur", a observé pour sa part Gina Martin, de Wachovia Securities.

Les chiffres donnent le vertige. Depuis le début de l'année, les grandes places boursières internationales ont perdu presque la moitié de leur capitalisation. Cela signifie qu'environ 25 000 milliards de dollars sont partis en fumée, soit près de deux fois le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis. Certaines places ont presque disparu du paysage. La Bourse de Reykjavik a perdu 94 % de sa valeur, Moscou 72 %, tout comme Bucarest.

Rien n'y fait. Ni la mise en oeuvre de gigantesquesplans de sauvetage bancaires, ni l'annonce de plans de relance économique massifs ou les appels au calme lancés par les dirigeants politiques et monétaires ne parviennent à enrayer la chute des Bourses. Les investisseurs sont de plus en plus convaincus que l'économie mondiale n'échappera pas à une récession longue et douloureuse.

Le dernier espoir qui subsistait, celui que les pays émergents résistent à la crise, est en train de s'envoler. En Chine, le marché immobilier donne des signes de craquement, ce qui risque de fragiliser l'ensemble du système bancaire. Les fermetures d'usines se multiplient, les entreprises se trouvant privées de leurs débouchés dans les pays occidentaux. En Russie et dans tous les pays producteurs de pétrole, les revenus tirés des ventes de brut fondent au fur et à mesure que le prix du baril s'écroule. Le cours du brent est tombé vendredi à 62 dollars, soit une baisse de plus de 55 % en trois mois.

La crise des subprimes dégénère en crise économique globale, qui menace les pays les plus faibles. Vendredi, l'Islande, au bord de la faillite, a annoncé avoir signé un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un prêt de 2,1 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros). Et la liste des pays en grande difficulté ne cesse de s'allonger : Ukraine, Pakistan, Argentine, Hongrie,etc.

Aux Etats-Unis et en Europe, la contamination de"l'économie réelle "commence à se matérialiser. Selon les chiffres publiés vendredi, l'économie britannique s'est contractée de 0,5 % au troisième trimestre, soit le recul le plus important depuis 1990. EnEspagne, le taux de chômage est remonté à son plus haut niveau depuis quatre ans. En France, le climat des affaires est tombé à son plus bas niveau depuis 1993. Quant au marché immobilier, il donne des signes de craquement. Le nombre de transactions devrait chuter de 25 % en 2008, ont indiqué jeudi les notaires.

Certains secteurs vacillent. Au premier rang d'entre eux, l'automobile. Renault va fermer ses usines en Europe de l'Ouest durant les vacances de la Toussaint. Le président du conseil de surveillance de Volkswagen, Ferdinand Piëch, prédit "une traversée du désert".

Au vu de cette détérioration du paysage économique, les opérateurs boursiers s'attendent à un effondrement des profits des entreprises.
Tous les secteurs sont touchés. ed]Selon une étude du courtier Cazenove, les plus exposés sont, dans l'ordre, la construction, les mines, les grands magasins, l'assurance-vie et la banque. Les valeurs refuges défensives se réduisent à une peau de chagrin : produits de grande consommation, spiritueux...
A la Bourse de Paris, la moins mauvaise performance revient à GDF Suez, qui affiche un recul de 21,66 % depuis le début de l'année. La plus mauvaise est le fait de Renault, dont l'action a baissé de 77,12 % depuis le 1er janvier.

L'inquiétude des investisseurs est d'autant plus grande que les marges de manoeuvre monétaires et budgétaires commencent à s'épuiser. En premier lieu, les taux d'intérêt s'approchent de leur plancher. Aux Etats-Unis, la Réserve fédérale (Fed) pourrait annoncer, mardi, une nouvelle baisse de son taux directeur, fixé aujourd'hui à 1,5 %. En Europe, les opérateurs s'attendent aussi à un geste de la Banque centrale européenne,dont le taux principal s'établit à 3,75 %. Au Japon, la banque centrale est dans l'incapacité d'agir, son taux directeur se situant à 0,5 %.

Sur le plan budgétaire, les injections de fonds publics pour sauver les banques vont se traduire par une hausse sensible des dettes publiques et par un recours massif à l'emprunt de la part des Etats. Cet afflux d'obligations du Trésor sur les marchés financiers risque de provoquer une forte remontée des taux d'intérêt à long terme qui jouent un rôle majeur dans le financement de l'économie. "Les marchés broient du noir et imaginent le pire avec un caractère autoréalisateur, notent les économistes du Crédit agricole. La question de la confiance reste centrale, et personne ne sait bien aujourd'hui quel élément catalyseur est susceptible de la restaurer de manière durable."

http://fr.news.yahoo.com/64/20081025/twl-bourses-25-000-milliards-de-dollars-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20081025/twl-bourses-25-000-milliards-de-dollars-acb1c83.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Nemo492 le 27 octobre 2008 à 01:43:32
Tout va bien Natacha, on est bien dans les Signes de la Récession,
même si au départ j'avais pensé sous ce titre
lister les signes tangibles, comme "fermeture de chaines de production",
"faillites des sous-traitants"... ou dans notre vie quotidienne :
augmentation des prix, mais aussi de la consommation des tranquilisants,
multiplication des campements précaires, etc...

PS : bravo pour le placement de tes balises "size"
parce que les longues citations en petits caractères sont parfois décourageantes.
Ton alternance des couleurs facilite la lecture.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 octobre 2008 à 17:08:31
OK. Merci Nemo.

Je suis étonnée d'être toujours seule sur ce fil. 
Ohé ! Personne n'a d'infos sur "Les signes de la récession" à écrire ici ?!!!  ??? 
Ce n'est pourtant pas le genre d'infos qui fait défaut en ce moment.


Citer
Le chômage partiel gagne l'industrie

22/10/2008
Victimes du ralentissement, de nombreuses entreprises, dont l'automobile, stoppent provisoirement la production.
 
Congés prolongés, journées de travail non payées, RTT obligatoires… les entreprises, grandes ou moyennes, commencent à déployer l'arsenal mis à leur disposition pour diminuer leur activité sans avoir recours aux suppressions d'emplois.
L'auto, durement touchée par le ralentissement économique, réduit la voilure, même après avoir été contraints de supprimer des emplois. La semaine prochaine, la «semaine 44», l'activité de la totalité des sites de production de Renault en France sera stoppée. Les sites de Flins, Douai seront aussi concernés la semaine suivante.
Pour les mêmes raisons de baisse de la demande, PSA Peugeot Citroën a réduit également la voilure à Rennes à Poissy ou Sochaux. «Au contact du client final l'industrie automobile est la première touchée, explique Yvon Jacob, président de la Fédération des industries mécaniques (FIM). La baisse des carnets de commandes est certaine, mais modérée de quelques pourcents, ce n'est pas encore un gouffre. Dans certains secteurs les difficultés de la finance accélère la tendance. Des entreprises pourront être mises en danger par des problèmes de financements à court terme.»
 Les équipementiers commencent à souffrir. L'usine de production de boîtes de vitesses Ford de Blanquefort (Gironde) s'apprête à fermer pendant 10 semaines en raison du fort ralentissement du marché auto américain.
À Strasbourg, General Motors a annoncé 19 jours de chômage technique d'ici à la fin de l'année.
À Beaucourt près de Belfort, les syndicats de l'équipementier Sonas Automotive (découpage, emboutissage, etc.) viennent d'annoncer deux semaines de chômage partiel qui vont toucher aussi les deux sites de Seine-Maritime et celui de la Creuse : les commandes ont diminué de 40 % ces dernières semaines.

Le BTP et l'emballage aussi :
Le secteur du BTP est aussi touché de plein fouet.  
Le fabricant de pelleteuses Liebherr-France prolongera ainsi malgré lui de 5 jours les vacances de ses salariés.
Manitou, n° 1 mondial du chariot élévateur tout terrain, est aussi affecté par la baisse de l'activité du BTP qui représente 50 % de son activité : 2 semaines de chômage partiel ont été décidées avant Noël. 
Le secteur de l'emballage a aussi pris des mesures. À La Flèche (Sarthe), Impress Metal Packaging (conditionnement métallique), les 2 prochains vendredis seront chômés.

http://www.lefigaro.fr/economie/2008/10/22/04001-20081022ARTFIG00384-le-chomage-partiel-gagne-l-industrie-.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 octobre 2008 à 20:01:03
Citer

672 emplois supprimés à La Redoute, au nom de la compétitivité

France Info - 21 octobre 2008
Face au déclin de la vente par correspondance, le groupe se restructure. Ses 81 points de contact avec la clientèle seront fermés d’ici quatre ans ; 430 personnes y sont employées. Le siège sera réorganisé - 151 emplois touchés. Et le traitement des commandes sera désormais externalisé - 91 employés affectés.
 
Hors du web, point de salut... La Redoute tire les leçons de ses ventes en berne. En comité d’entreprise aujourd’hui, le groupe de vente par correspondance a présenté un "plan d’action" qui prévoit 672 suppressions d’emploi. Sur 5.000.
“Le marché de la vente à distance se caractérise aujourd’hui par le déclin de la vente par correspondance traditionnelle que ne compense pas suffisamment le développement du web, par un environnement de plus en plus concurrentiel et par une tendance des prix à la baisse”, explique le communiqué officiel. Qui poursuit : “Le plan de relance présenté vise, grâce à l’utilisation du web comme canal de vente majeur et à l’adaptation des structures et des organisations, à développer une offre produit plus innovante et plus réactive, à créer une relation commerciale encore plus proche des clients et à mieux répondre à leurs attentes”.

Et cette relation commerciale passe d’abord par la suppression pure et simple des 81 points de contact d’ici quatre ans, ces locaux qui permettent aux clients de venir retirer leurs colis. 430 emplois y sont liés. Les clients retireront désormais leurs envois dans des "points-colis", qui accueillent les colis de plusieurs entreprises.
En outre, le plan prévoit de réorganiser le siège - 151 emplois supprimés. Et d’externaliser le traitement des commandes - 91 emplois affectés.
Chez les salariés, c’est évidemment la consternation. “C’est dur, on ne s’attendait pas à une restructuration si forte. Aujourd’hui on sait que les résultats de La Redoute sont négatifs mais ils restent confidentiels”, explique Jean-Claude Blanquart, délégué CFDT.


http://www.france-info.com/spip.php?article201275&theme=81&sous_theme=210
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 octobre 2008 à 20:08:58
Citer

Répercussions de la crise financière sur les HLM
25 octobre 2008

Une vingtaine des 600 organismes HLM français voient les intérêts de leurs dettes augmenter fortement, après avoir souscris des produits financiers complexes. Une banque a fait appel après avoir été condamnée pour avoir conseillé ses mauvais placements. 

On le savait, la crise financière affecte les entreprises ; elle touche aussi les organismes publics. Le Conseil général de Seine-Saint-Denis ou encore la ville de Saint-Etienne ont vu les intérêts de leur dette gonfler, après avoir fait appel à des produits complexes.
 
C’est le cas aussi d’une vingtaine de sociétés HLM privées ou publiques. L’une d’elles a même demandé et obtenu réparation en justice.   
La quasi-totalité des emprunts (environ 90%) des quelque 90 milliards d’euros d’encours des organismes HLM sont souscrits auprès de la Caisse des dépôts (CDC), ont souligné les dirigeants du mouvement HLM qui gère 4,5 millions de logements.
Pour les organismes concernés - une dizaine d’offices publics et une dizaine d’entreprises Sociales pour l’habitat (ESH, ex-sociétés anonymes d’HLM) - ces produits financiers, devenus "toxiques" car basés sur des taux variables ou des indices "exotiques", représentent environ 20% à 30% de leurs dettes, ont reconnu les responsables du mouvement HLM. Le montant total des sommes en jeu n’est pas connu. 

La renégociation avec les banques - notamment Dexia et les Caisses d’Epargne qui avaient proposé ces produits financiers complexes ont débuté. Le président de l’USH, Michel Delebarre, a même cité le cas d’un procès gagné, en première instance, par un organisme de Toulouse contre une banque, pour "mauvais conseil".

On ne l’a appris qu’hier, c’est la Caisse d’épargne de midi Pyrénées et sa filiale financière Ixis devenue Natixis qui ont été condamnées en mars dernier par le tribunal de commerce de Toulouse à verser 600.000 euros à un organisme HLM. Dédommagement pour lui avoir fait souscrire à son insu des produits financiers spéculatifs.
La Caisse d’épargne de Midi-Pyrénées (CEMIP) et de sa banque financière Natixis ont fait appel de cette condamnation. Le tribunal de commerce de Toulouse étudiera cet appel le 4 prochain.

http://www.france-info.com/spip.php?article203132&theme=22&sous_theme=23 (http://www.france-info.com/spip.php?article203132&theme=22&sous_theme=23)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 28 octobre 2008 à 13:47:16
Citer

Le fret maritime s’effondre de 90% !

26 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Dans une dépêche datée du 24 octobre, l’agence Bloomberg constate que « la chute de 90% de l’index global du fret maritime, depuis mai, dépasse la chute du Dow Jones pendant la grande Dépression et démontre que la mondialisation est ‘la plus grande des bulles’ »

Si un prévisionniste d’UBS estime que le fret maritime diminuera de 5% en 2009 par rapport à 2006 (année déjà peu reluisante), le Baltic Exchange Dry Index (BDI), un indice (base 100 en 1985) portant sur les frais de transport des pondéreux (charbon, minerais de fer, céréales, etc.) pour les 26 couloirs de transport maritimes les plus importants, a chuté de 11793 points en mai à 1102 points, soit plus de 90% !

Le quotidien britannique The Guardian écrivait le 14 octobre que « le Baltic Dry Shipping Index clignotait déjà orange depuis plusieurs mois sur l’état de l’économie mondiale, mais aujourd’hui il nous indique qu’il y a quelque chose qui tourne au pire, car il est au rouge ».

« Il existe une lueur d’espoir que le pire de la crise financière soit derrière nous, grâce à des injections massives de capitaux par les gouvernement européens et les Etats-Unis. Mais le mal causé à l’économie mondiale est déjà un fait de la vie. »

En réalité, le transport de biens physiques, par mer, route ou rail, s’effondre de façon spectaculaire dans le monde.

Selon le Wall Street Journal du 24 octobre, aux Etats-Unis, 1905 transporteurs routiers ont mis la clef sous la porte entre janvier et juin 2008. Quant aux ports américains, ils enregistrent une baisse de 7,2% des biens importés entre janvier et septembre.

Le Guardian remarque que « l’index BDI pourrait traduire quelque chose de bien plus inquiétant. Cela pourrait nous faire comprendre également que le ‘grand atelier du monde’, la Chine, pourrait être en proie à de grosses difficultés et que les importations chinoises de matières premières chutent à un rythme bien supérieur à la légère baisse de la demande de la part des Occidentaux dans le domaine des produits finis ».

Il est vrai que bon nombre de sociétés de transport asiatiques, fragilisées, sont au bord de la faillite. Hong-Kong, qui traite une part importante des exportations chinoises de textile, gadgets et jouets, est particulièrement touché. Le transport par conteneur, qui avait augmenté de 6,7% en août, n’a progressé que de 1,2% en septembre. Sur les sept premiers mois de 2008, la moitié des fabricants de jouets chinois ont déposé leur bilan. Les sept ports de Taïwan rapportent également une chute de 2,23% du volume de biens en transit.
http://www.solidariteetprogres.org/article4740.html (http://www.solidariteetprogres.org/article4740.html)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 28 octobre 2008 à 21:44:35
Les tv nous informent qu'il y a de la neige en montagne et qu'on skie déjà à Tignes ... Nous voilà rassurés.

Citer

Des entreprises jusqu'aux ménages, comment le krach boursier contamine l' "économie réelle"
LE MONDE - 28.10.08, 14h21.
 
De Paris à New York, en passant par Tokyo, Reykjavik ou Sao Paolo, les marchés boursiers s'enfoncent chaque jour un peu plus dans l'abîme. Quelque 25 000 milliards de dollars (20 000 milliards d'euros) sont déjà partis "en fumée". En dépit de ces montants vertigineux, pour beaucoup, la chute des Bourses est "virtuelle", sans effets sur ce que l'on qualifie d'économie réelle. Pourtant, les dégâts du krach boursier sont tangibles et déjà visibles sur les acteurs de la "vraie économie".
Le patrimoine des ménages fond, le pouvoir d'achat s'érode. Aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, près d'un foyer sur deux détient des actions. Pour eux, la chute de près de 40 % de la Bourse depuis janvier a souvent détruit d'autant la valeur de leur patrimoine mobilier.

En France, les particuliers, plus rétifs à l'investissement boursier, sont moins affectés. Toutefois, 6,7 millions d'épargnants sont directement touchés, tout comme ceux qui détiennent des produits d'épargne, sicav, fonds communs de placement (FCP), assurance-vie... au profil "dynamique". En encourageant les entreprises à développer l'épargne salariale pour motiver les employés et reverser les "dividendes du travail", on les a aussi exposés davantage au risque du marché. En dix ans, les encours gérés en épargne salariale ont triplé, et 11 millions de Français détiennent ces portefeuilles dont une partie est investie en Bourse.

Qu'ils aient vendu ou non leurs titres, ces épargnants reçoivent aujourd'hui des relevés où ils voient fondre leur richesse. Résultat, ils consomment moins. "En économie, on parle de "l'effet Pigou" ou du paradoxe du coiffeur, explique l'économiste Jacques Attali. Lorsque l'indice Dow Jones monte, les gens vont plus souvent chez le coiffeur car ils se sentent plus riches." Lorsque la Bourse dégringole, c'est l'effet inverse qui se produit. Les consommateurs réduisent leurs dépenses, ce qui fait baisser le chiffre d'affaires des entreprises, dont celui du fameux coiffeur.
[...] Suite sur le lien.


http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/28/des-entreprises-jusqu-aux-menages-comment-le-krach-boursier-contamine-l-economie-reelle_1111948_1101386.html (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/28/des-entreprises-jusqu-aux-menages-comment-le-krach-boursier-contamine-l-economie-reelle_1111948_1101386.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Zoll le 29 octobre 2008 à 00:01:34
Emission intéressante sur la récession :
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1003&date=2008-10-28

Après avoir regardé l'émission je me pose une question : Puisque nous allons galérer ne devrions nous pas obliger les entreprises à produire ce que nous attendons (propre et bio à 100%) quitte à ne pas acheter en profitant du contexte ?
 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 octobre 2008 à 22:26:02
Citer
Le Los Angeles Times licencie 10% de ses journalistes
Mardi 28 octobre 2009, 18h55
AFP

Le Los Angeles Times a annoncé dans son édition de mardi qu'il avait licencié 10% de ses journalistes, une énième coupe claire dans le salariat du grand quotidien de la côte ouest des Etats-Unis, qui fait face à une diminution inexorable de ses recettes publicitaires.

"Le Times n'est pas plus immunisé contre les retournements de situation que les autres entreprises et institutions", a expliqué l'éditeur du journal, Eddy W. Hartenstein. "Et donc, nous continuons à évaluer et recalibrer notre organisation et nos opérations", a-t-il ajouté.

Avec ces nouvelles coupes, le nombre de membres de l'équipe éditoriale du L.A. Times passe à 660, contre 1.200 en 2001, souligne le journal qui avait déjà réduit sa pagination de 14% en juillet dernier pour tenter de compenser la baisse des recettes publicitaires dues à la crise immobilière.

Comme la plupart des journaux américains, le Los Angeles Times, diffusé dans le sud-ouest des Etats-Unis, souffre aussi d'une érosion continue de ses chiffres de vente. Deux directeurs de la rédaction ont démissionné en l'espace de 15 mois en raison d'un désaccord sur des coupes budgétaires.

Fondé en 1881, le quotidien qui fait partie du groupe Tribune Co. racheté en 2007 par l'investisseur Sam Zeller pour 13 milliards de dollars, revendiquait en 2005 plus de 840.000 lecteurs par jour.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081028/tcu-le-los-angeles-times-licencie-10-de-7b903d2.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081028/tcu-le-los-angeles-times-licencie-10-de-7b903d2.html)
admn : lien sur page d'accueil actualités
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: labbe le 29 octobre 2008 à 22:30:55


Ils sont dur a la détente les ricains c'est des moutons mais quand il vont se bouger le cul ca va faire très mal ;)
A noter une sensationnel reportage sur l'après Katrina sur France Culture.
Un très bon moment.
Réécoutable sur leur site.
Quelle classe la manière de traiter le sujet !
Vraiment je vous conseille.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 octobre 2008 à 23:12:39
Nouvelles inquiétantes à l'Ouest   ::)

Citer

Boston pourrait déclarer l’état d’urgence économique 
29 octobre 2008 - 17:40

29 octobre 2008 (LPAC) — Les conséquences de la crise financière sur l’économie réelle commencent à se faire sentir pour le citoyen. A Boston, l’une des grandes villes des Etats-Unis, les conseillers et certains responsables municipaux, désespérés, ont tenu une conférence de presse exhibant des panneaux : « Renflouez les gens, pas les banques ».

Ils exigent du gouverneur de l’Etat, Deval Patrick, et du maire de Boston, Menino, qu’ils déclarent l’état d’urgence économique. Le but en est simple : obtenir le gel des expulsions, car de plus en plus de gens perdent leur logement pour cause de subprime, et interdire à la compagnie d’électricité NSTAR de couper le courant à ceux qui ne peuvent plus payer leur facture.

Il y a plusieurs mois, l’économiste américain Lyndon LaRouche avait prévenu que le citoyen ordinaire se verrait bientôt obligé de choisir entre garder son logement et se chauffer l’hiver, à moins que son projet de loi, la Homeowners and Banking Protection Act (HBPA) ne soit adopté par le Congrès. Hélas, il ne s’est pas trompé.

A Boston, la crise frappe aussi de plein fouet les enfants, de plus en plus nombreux à être privés de soins médicaux et d’enseignement, un certain nombre d’écoles publiques n’ayant plus les moyens de continuer leurs activités.

« Si le gouvernement fédéral peut renflouer les gens qui ont provoqué cette crise, s’étonnent les élus, pourquoi ne pourrait-il rien faire pour les citoyens et les contribuables ? Disposer d’un logement n’est pas un privilège, mais un droit. Pourquoi les gens de Wall Street n’ont-ils aucun souci pour chauffer leur maison ? »

En guise de réponse, quelqu’un dans l’assistance avertit que « les gens finiront par allumer des feux dans la rue ou incendier leur maison pour se chauffer cet hiver. Les gens recourront à des méthodes de l’âge de pierre ».

Tous ont convenu que cette crise pose un problème moral majeur.

http://www.solidariteetprogres.org/article4747.html (http://www.solidariteetprogres.org/article4747.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 29 octobre 2008 à 23:16:19
Reuters le 29/10/2008 22h53 

ArcelorMittal réduirait son activité, 2 sites français touchés

PARIS (Reuters) - Le numéro un mondial de la sidérurgie ArcelorMittal va "mettre au repos" 13 hauts-fourneaux en Europe, dont certains sont situés sur deux sites français du groupe, rapporte le Figaro Economie dans son édition de jeudi.

Le quotidien ajoute qu'ArcelorMittal subit de plein fouet la baisse de la demande des constructeurs automobiles et qu'en France, les sites de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et de Florange (Moselle) sont concernés par cette réduction de l'activité.

A Fos-sur-mer, un des deux hauts-fourneaux du site va s'arrêter pendant deux mois et demi, poursuit le Fig Eco.

Gilles Guillaume

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: labbe le 29 octobre 2008 à 23:16:34

C'est pas pour rien que Bush a rapatrié des troupes sur le territoire.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 30 octobre 2008 à 17:53:50
Citer

American Express va supprimer 7.000 postes
AP Associated Press
Jeudi 30 Octobre 2008

La crise touche aussi l'industrie de la carte de crédit. American Express a annoncé jeudi la suppression de 7.000 postes, soit environ 10% de ses effectifs dans le monde, afin de réduire les coûts de 1,8 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) en 2009.

Le groupe basé à New York a ajouté le gel des salaires de l'encadrement et l'embauche pour l'an prochain. Les réductions d'effectifs toucheront en priorité l'encadrement.

American Express, qui se préparait à un plan de ce type depuis plusieurs mois, prévoit de provisionner entre 240 et 290 millions de dollars (186,7 à 225,6 millions d'euros) après impôts (370 à 440 millions de dolars avant impôts) au quatrième trimestre pour financer la restructuration. Ap

http://fr.news.yahoo.com/3/20081030/tbs-usa-credit-american-express-emploi-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081030/tbs-usa-credit-american-express-emploi-f8250da.html)
admn : lien sur page d'accueil yahoo actualités
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 30 octobre 2008 à 19:07:19
Bonjour tristesse...  L'avenir s'assombrit un peu plus :-\
Cette info angoissante ne devrait pas rendre la Bourse très optimiste demain. On verra.

Citer

Sarkozy: un "pacte moral" passé avec les banques mais des licenciements inévitables
Jeudi 30 octobre 2008 - il y a 58 min.

Le président Nicolas Sarkozy a affirmé jeudi qu'un "pacte moral" avait été passé entre la Nation et les banques pour faire face à la crise financière, tout en prévenant qu'on ne pourra "pas éviter qu'il y ait des licenciements". Devant les préfets, trésoriers-payeurs généraux (TPG) et représentants des principales banques réunis à l'Elysée, le chef de l'Etat a affirmé qu'on ne pourra "pas éviter qu'il y ait des licenciements", liés aux difficultés économiques consécutives à la crise financière.
"A l'égard des grandes entreprises, votre rôle est néanmoins d'en limiter le nombre au maximum en poussant à fond l'utilisation par les entreprises et par leurs salariés de l'outil de la mobilité et des reclassements internes", a dit le président.

Selon lui, "les grandes entreprises, quand elles ne peuvent éviter le licenciement, devront financer et mettre en oeuvre les moyens d'accompagner le retour à l'emploi de leurs anciens salariés. Je vous demande de veiller personnellement au respect scrupuleux de ces obligations".


http://fr.news.yahoo.com/2/20081030/tbs-sarkozy-un-pacte-moral-passe-avec-le-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081030/tbs-sarkozy-un-pacte-moral-passe-avec-le-f41e315.html)
admn : lien sur page d'accueil yahoo actualités
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: void le 30 octobre 2008 à 22:41:03
Ce qui est bien avec Mr N, c'est qu'on a même pas à se demander si il ment ou pas.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 02 novembre 2008 à 13:32:22
Piqure de rappel; quand le simple bon sens fait défaut, les comportements deviennent irrationnels:

Les maisons qui ont sauvé le monde
28 mars 2002


In come the waves
Jun 16th 2005 From The Economist print edition

The worldwide rise in house prices is the biggest bubble in history. Prepare for the economic pain when it pops

Boum mondial de l’immobilier résidentiel.

Et les vagues viennent.

La hausse mondiale de l’immobilier est la plus grosse bulle de l’histoire. Attendez vous aux difficultés économiques quand elle va exploser.

http://www.bulle-immobiliere.org/forum/viewtopic.php?f=3&t=41307
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 novembre 2008 à 20:07:57
Citer

"Aujourd'hui personne n'a poussé la porte de mon agence immobilière"
LE MONDE | 03.11.08 | 14h09 
"Aujourd'hui, personne n'a poussé la porte de mon agence et si j'ai reçu trois coups de fil, c'est le bout du monde. Ces dernières semaines, je n'ai eu que quatre offres de vente et les acquéreurs se sont tous désistés", raconte Martine (prénom modifié), négociatrice d'une agence immobilière de Rambouillet, ville qui compte 34 agences. "On se marche un peu sur les pieds avec les confrères", admet-elle.

Créée en avril 2008, avec huit vendeurs, l'agence, membre d'un réseau régional, n'en compte plus que deux, aujourd'hui. "Pour bien faire, raconte-t-elle, ma collègue et moi, on aurait dû aller "boîter" (mettre de la publicité dans les boîtes aux lettres), mais il pleut et on est démotivées ; on a le sentiment de travailler pour rien."

Martine, qui a 50 ans et deux grands enfants, touche certes un salaire fixe, qu'elle a réussi à négocier à 1 674 euros brut, soit 1 260 net, alors que la plupart de ses homologues sont au smic (1 083 euros net), mais il ne s'agit que d'une avance sur commissions, déduite de ses prochains salaires qui dépendent, eux, de ses résultats.
Si Martine connaît une période de quelques mois sans vente, sa dette vis-à-vis de son employeur grossit et les rares affaires qu'elle réussira éventuellement à conclure viendront juste la réduire et ne lui rapporteront rien de plus.

Démarrer dans une agence comme elle vient de le faire signifie rester six à huit mois au salaire minimum, non seulement parce qu'on se lance sur le marché, mais aussi parce qu'il y a un délai incompressible de trois ou quatre mois entre une négociation, conclue par la promesse de vente, et la vente effective chez le notaire, qui débloque le paiement de la commission d'agence.

"Je galère depuis juillet 2007, ayant d'abord été licenciée d'une première agence, embauchée dans une deuxième qui a très vite déposé le bilan, puis engagée ici, juste lorsque la crise remet tout en cause !", s'inquiète Martine.

La chute de 25 % du nombre des transactions touche directement ces commercialisateurs, uniquement rémunérés à la commission et qui doivent, en outre, payer de leur poche bon nombre de frais, dont l'essence, et leurs congés payés.  L'agence facture, en effet, 5 % du prix de vente du logement à son client et reverse entre 10 % et 15 % de cette somme au salarié qui a conclu le mandat initial, et autant à celui, qui peut d'ailleurs être le même, qui a signé la transaction.

Les années fastes, un négociateur de base pouvait espérer gagner entre 3 000 et 4 000 euros par mois et son directeur des ventes, responsable d'une équipe de trois ou quatre vendeurs, entre 4 000 et 7 000 euros.

"Depuis septembre, je n'ai aucun chiffre d'affaires, explique une négociatrice d'une agence du Val-de-Marne affiliée à un grand groupe national, or, rester seulement trois mois ainsi est irrattrapable, beaucoup de négociateurs partent d'eux-mêmes et je suis moi-même sur le point de me faire licencier." Les agents immobiliers aux activités plus variées que la seule transaction, qui exercent notamment dans la gestion locative ou la gestion de copropriétés, sont un peu plus à l'abri du retournement du marché.

Céline Algier et son associé ont ouvert, en octobre 2007, un cabinet d'administration de biens, Novotim, dans le 12e arrondissement de Paris. Ils gèrent cinq immeubles en copropriété et une centaine d'appartements loués. Issus tous deux d'importantes agences et de grands groupes, ils souhaitaient retrouver une relation plus personnalisée avec leurs clients.

"Les gens sont de plus en plus endettés et ont du mal à régler les charges de leur immeuble et à engager des travaux, ce qui rend notre tâche de plus en plus difficile", constate-t-elle. Même les professionnels bien implantés dans une ville ou un quartier s'attendent à une période de vaches maigres, avec une baisse du chiffre d'affaires, donc des revenus, de 15 % à 20 %.

"La détérioration a été brutale, cet été, avoue Gilbert Chouchana, qui possède trois agences du réseau Laforêt dans le 14e arrondissement de Paris, et j'ai dû me séparer de collaborateurs dont le contrat à durée déterminée n'a pas été renouvelé. Je restreins aussi sérieusement mon propre budget."
Isabelle Rey-Lefebvre
Article paru dans l'édition du 04.11.08.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/03/aujourd-hui-personne-n-a-pousse-la-porte-de-mon-agence-immobiliere_1114005_1101386.html (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/03/aujourd-hui-personne-n-a-pousse-la-porte-de-mon-agence-immobiliere_1114005_1101386.html)
admn : la page demandée n'est plus disponible
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 novembre 2008 à 20:12:52
Citer

Forte baisse des ventes de voitures neuves en octobre en France
LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 03.11.08 | 17h16
Les ventes de voitures particulières neuves en France ont baissé de 7,3 % en octobre par rapport au même mois en 2007 avec le même nombre de jours ouvrables, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles. Sur les dix premiers mois de l'année (janvier-octobre), les ventes de voitures particulières neuves en France restent cependant en hausse de 2,3 %.

Les ventes des deux groupes français ont reculé le mois dernier : celles du groupe PSA Peugeot Citroën de 4,7 % et celles du groupe Renault de 9,8 %. Le marché des voitures particulières neuves s'est établi en octobre à 175 014 unités. Sur le mois, les marques françaises (92 923 unités) ont davantage baissé ( – 8,1 % ) que les marques étrangères ( – 6,5 %, 82 091 unités). La part de marché des marques françaises est en baisse à 53,1 % (contre 53,5 % un an auparavant).
La chute d'octobre reflète "un mois de crise", constate François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs. Les ventes semblent pénalisées par des "conditions de crédit de plus en plus sévères" et par un "attentisme" des consommateurs, estime-t-il.

Parmi les marques étrangères, outre Dacia (groupe Renault, + 33,3 %, avec 3 703 unités), la plus forte hausse en octobre concerne le groupe Fiat (+ 33,9 %, dont + 42 % pour la seule marque Fiat). Le groupe Volkswagen progresse de + 3,8 %. Du côté des baisses, GM Europe recule de 29,4 % ainsi que les groupes Ford ( – 18,1 % ), Mercedes ( –17,4 % ). Parmi les constructeurs asiatiques, Toyota (avec Lexus) perd 3,8 %, Nissan recule de 9,1 %, Suzuki baisse de 20,7 % et Hyundai plonge de 45,8 %.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/forte-baisse-des-ventes-de-voitures-neuves-en-octobre-en-france_1114265_3234.html#ens_id=1089411 (http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/forte-baisse-des-ventes-de-voitures-neuves-en-octobre-en-france_1114265_3234.html#ens_id=1089411)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 03 novembre 2008 à 20:50:54
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00556-octobre-mds-perdus-en-bourse.php)
Citer
Octobre : 5800 mds$ perdus en bourse
Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 18:50 | Commentaires  1

Les investisseurs ont perdu la somme record de 5.790 milliards de dollars sur les différentes Bourses dans le monde en octobre, a indiqué aujourd'hui l'agence de notation financière Standard and Poor's dans un communiqué.

"Qu'obtient-on en ajoutant les inquiétudes latentes sur l'économie et la crainte d'une récession mondiale à un marché déjà dévasté par les problèmes de crédit? On obtient le pire mois pour les marchés actions mondiaux de toute l'histoire monderne", a constaté Howard Silverblatt, analyste chez S&P.

Les pertes des investisseurs avaient déjà atteint un niveau record en septembre, à 4.000 milliards de dollars, a rappelé l'agence. Sur les douze derniers mois, elles se montent à 16.220 milliards de dollars.

Sur les 52 Bourses dans le monde étudiées, New York a été l'une de celles qui ont le mieux résisté, cédant 18,04% en octobre.

"Dans une certaine mesure, les attentes élevées d'une stagnation de la croissance américaine (...) ont provoqué un déclin des marchés plus important à l'étranger. En conséquence, les Etats-Unis représentent désormais 45,9% des actions émises dans le monde, contre 40,5% à la fin du mois de mai", a noté Howard Silverblatt.

Selon S&P, les marchés actions des pays émergents ont reculé en moyenne de 27,54% en octobre, la Hongrie affichant le plus fort repli (-43,23%).

La baisse moyenne a été de 19,90% pour les Bourses des pays développés. Le Luxembourg a subi la plus forte dégringolade (-43,17%), suivi de l'Islande (-42,84%).



source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00581-gm-chute-de-des-ventes-aux-usa.php)
Citer
General Motors: - 45% de ventes aux USA
Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 19:59 |

Le constructeur automobile américain General Motors a enregistré un plongeon de 45% de ses ventes aux Etats-Unis, avec 170.585 immatriculations de véhicules neufs en octobre, qu'il a qualifié de "pire mois" pour la profession depuis la seconde guerre mondiale.



source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00551-fordventes-aux-usa-en-octobre.php)
Citer
Ford/ventes : -30% aux USA en octobre
Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 18:43 | Commentaires  1

Le constructeur automobile américain Ford a vu ses ventes de véhicules neufs aux Etats-Unis chuter de 30,2% en octobre, selon des chiffres publiés aujourd'hui.

Le groupe a écoulé 132.838 véhicules, marque Volvo incluse. En excluant sa filiale Volvo, les marques du groupe Ford (Ford, Lincoln et Mercury) reviennent à 129.121 unités, en recul de 29,2% sur un an.

Depuis le début de l'année, les ventes de Ford totalisent 1,72 million d'unités, en repli de 18,7% sur un an.

Par catégorie, Ford a vendu 40.854 véhicules légers en octobre, soit une baisse de 26,8% sur un an, et 88.267 véhicules lourds (4x4, utilitaires, crossovers), en repli de 30,3%.

L'environnement économique, "qui n'a pas été vu depuis plus de deux décennies", n'a pas empêché de bonnes ventes du gros pick-up des Séries-F, a souligné Ford dans un communiqué.

Dans ce contexte, le constructeur a assuré être "en position de force", malgré le ralentissement économique des Etats-Unis, pour lancer son nouveau F-150, un pick-up présentant des économies de carburant supérieures à la précédente génération.



source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00552-total-fermeture-d-unites-de-raffinage.php)
Citer
Total : fermeture d'unités de raffinage?
Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 18:45 |

Le groupe pétrolier français Total pourrait fermer certaines de ses unités de raffinage françaises et européennes en raison de la baisse de ses exportations d'essence vers les Etats-Unis, a indiqué aujourd'hui à l'AFP un représentant de la CGT.

"Depuis la rentrée, on nous fait des présentations pour nous expliquer que la restructuration du schéma de raffinage européen est inéluctable et à l'étude", a déclaré Charles Foulard, coordinateur groupe de la CGT, confirmant des informations parues dans La Lettre de L'Expansion.

Selon M. Foulard, Total rencontre depuis le mois de juillet des difficultés pour exporter de l'essence vers les Etats-Unis. La direction réfléchirait donc à fermer des unités productrices d'essence en Europe afin d'éviter une surproduction.

"Aucune fermeture d'unité de raffinage n'a été annoncée" à ce jour, a indiqué à l'AFP un porte-parole de Total, qui a cependant ajouté qu'une commission stratégique avait évoqué "le déséquilibre de marché croissant entre l'Europe et les Etats-Unis".



source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/03/01011-20081103FILWWW00578-motorola-postes-en-moins-a-rennes.php)
Citer
Motorola: 140 postes en moins à Rennes?
Source : AFP
03/11/2008 | Mise à jour : 19:54 |

La direction du site Motorola de Rennes a informé  le comité d'entreprise d'une probable fermeture du site spécialisé dans la recherche et développement des produits de téléphonie mobile employant 140 personnes.

"Nous avons informé le personnel de l'éventualité et de la probabilité que la direction puisse présenter un projet de fermeture", a indiqué à Valérie Berrivin, directrice de la communication Motorola pour la France. "Il nous a semblé important d'être en transparence sur le risque que pourrait encourir le site", a-t-elle dit, ajoutant que Motorola envisageait un "recentrage vers les pays d'Amérique du Nord, d'Amérique du Sud et certains pays d'Asie".

Le projet de fermeture du site rennais pourrait être présenté début décembre.
Jeudi, le groupe américain Motorola avait fait part de son intention de supprimer quelque 3.000 emplois, dont les deux tiers dans l'activité des téléphones mobiles.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 04 novembre 2008 à 11:08:50
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/04/01011-20081104FILWWW00362-nokia-va-supprimer-pres-de-emplois.php)
Citer
Nokia va supprimer près de 600 emplois
Source : AFP
04/11/2008 | Mise à jour : 10:41 |

Le numéro un mondial des téléphones portables, le groupe finlandais Nokia, a annoncé aujourd'hui dans un communiqué qu'il allait supprimer près de 600 emplois, essentiellement dans sa branche ventes et marketing.


source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/04/01011-20081104FILWWW00323--salaries-au-repos-force-dans-l-oise.php)
Citer
600 salariés au repos forcé dans l'Oise
Source : Le Parisien
04/11/2008 | Mise à jour : 09:16 | Commentaires  2

Selon une information du Parisien, l'entreprise Montupet de Laigneville (Oise), spécialisée dans la fabrication de culasses pour le secteur automobile, et dont le principal client est Renault, fait face à une baisse record de son activité - "près de 40 % depuis le début du mois de septembre", d'après la direction - et va fermer ses cinq lignes de production, pendant quatre semaines, du 8 décembre au 5 janvier.

Seule l'activité du secteur développement n'est pas concernée. 70 des 650 salariés pourront donc continuer à travailler normalement. Les autres seront au repos forcé.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 04 novembre 2008 à 13:37:10
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/04/01011-20081104FILWWW00414-tixit-en-redressement-judiciaire.php)
Citer
Tixit en redressement judiciaire
Source : AFP
04/11/2008 | Mise à jour : 12:21 |

Tixit, numéro un français du rayonnage léger (114 employés) à Haguenau (Bas-Rhin), a été placé en redressement judiciaire avec une période d'observation qui dure jusqu'au 15 juin 2009, a annoncé mardi l'Association de développement du Bas-Rhin (ADIRA).

Quatre repreneurs ont exprimé leur intention de faire une offre de reprise et deux d'entre eux devraient déposer leur offre au tribunal dans les jours à venir, a précisé M. Pascal Gaden, responsable pour les entreprises en difficulté à l'ADIRA.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 novembre 2008 à 22:31:23
Citer

Les tribunaux de commerce espagnols sont engorgés par la multiplication des faillites
mardi 4 novembre 2008
LeMonde.fr
 
La réalité de la crise économique espagnole ne se traduit pas seulement dans les statistiques de la Banque d'Espagne qui a annoncé, vendredi 31 octobre, l'entrée en récession du pays avec, pour la première fois depuis 1994, une croissance négative au troisième trimestre (- 0,2 %). Elle est mesurable à la hauteur des piles de dossiers de faillites qui submergent les tribunaux de commerce.

Selon les estimations du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ), l'instance suprême de la magistrature en Espagne, la charge de travail des sept tribunaux de commerce de Madrid a augmenté de 986 % Ceux de Barcelone accusent une surcharge identique (+ 973 %). Dans la communauté autonome de Valence, l'augmentation est de 511 %.

Le nombre des demandes de règlement judiciaire a bondi de 150 % depuis un an, selon une estimation du cabinet Price Waterhouse, preuve que l'économie réelle espagnole était touchée avant même la tourmente financière. Dans la région de Castille-Leon, les procédures de redressement ont été multipliées par sept depuis 2006. La moitié concerne le secteur du bâtiment. L'accélération de la crise devrait aggraver l'engorgement du système dans les prochains mois : "Il est prévisible que les tribunaux de commerce devront affronter à très court terme une augmentation des litiges comme conséquence des difficultés que traverse actuellement l'économie", a confirmé le ministre de la justice, Mariano Fernandez Bermejo.

LES DÉLAIS S'ALLONGENT
Il a demandé au CGPJ "la création immédiate" d'un groupe de travail pour étudier "un plan d'action" afin de renforcer les soixante-huit tribunaux de commerce du pays. Deux nouveaux tribunaux devaient ouvrir leurs portes dans la capitale avant la fin de l'année, et deux autres à Barcelone. Cela ne suffira pas à répondre aux besoins, a déjà estimé le doyen des juges de Madrid, José Luis Gonzales Armengol, qui réclame "la multiplication par deux du nombre de tribunaux d'ici à 2010".
Le tribunal de commerce est une institution de création récente en Espagne où, jusqu'en 2004, les faillites d'entreprises étaient traitées par la justice ordinaire. Ces juridictions spécialisées manquent encore cruellement de juges, de fonctionnaires et de moyens matériels.
"Un autre dossier de cette ampleur et c'est le chaos", avoue-t-on au tribunal de La Corogne, qui doit faire face depuis la mi-juillet à la cessation de paiements du constructeur immobilier Martinsa-Fadesa, dont le passif est évalué à 6,2 milliards d'euros.
Les délais de traitement des dossiers ne cessent de s'allonger. Actuellement, dans les juridictions de Madrid, on annonce des décisions pour l'automne 2009. Une lenteur qui, selon le CGPJ, empêche de donner "une réponse adéquate à des affaires aux lourdes conséquences sociales et économiques". Son porte-parole, Gabriela Bravo, a récemment rappelé que "plus de 100 000 travailleurs attendent de toucher leur indemnisation".
Et pour l'entreprise en cessation de paiements, quand tombe enfin la décision, la liquidation reste souvent l'unique issue. "C'est comme un blessé qui arrive aux urgences et qui doit attendre jusqu'à ce qu'il se soit vidé de son sang", résume Albert Folia, président des experts comptables de Catalogne.


http://fr.news.yahoo.com/64/20081104/twl-les-tribunaux-de-commerce-espagnols-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20081104/twl-les-tribunaux-de-commerce-espagnols-acb1c83.html)
admn : lien sur page d'accueil yahoo actualités
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 05 novembre 2008 à 15:46:50
05/11/08 (AOF)

L'économie américaine a détruit 157 000 emplois dans le secteur privé en octobre, selon la dernière enquête ADP. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 100 000 suppressions de postes. Le nombre de suppression en octobre est le plus élevé depuis novembre 2002 (157 000 suppressions également).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 novembre 2008 à 22:59:01
Signes de la récession...   ;D  :D

Citer

Publié le 05/11/2008 à 18:39 - Modifié le 05/11/2008 à 19:14 AFP
[Extrait] :

Pernod Ricard: deux dirigeants renoncent à 4 millions d'euros de bonus

Patrick Ricard, PDG du groupe de vins et spiritueux Pernod Ricard, a annoncé mercredi lors d'une assemblée générale mixte son intention et celle de Pierre Pringuet, numéro deux, de renoncer à des bonus, d'un montant total de 4 millions d'euros.

L'AG mixte convoquée mercredi avait notamment pour objet d'approuver deux recommandations portant sur "la mise en oeuvre d'une rémunération variable à l'occasion" du départ à la retraite de MM. Ricard et Pringuet.

Cette rémunération, qui était soumise à des conditions de performances, aurait pu atteindre un montant maximum de 2 millions d'euros, pour chacun des deux dirigeants, a précisé une porte-parole du groupe à l'AFP.

"D'ores et déjà, compte tenu du contexte et du débat généré par les récentes publications de recommandations (du Medef et de l'Afep, NDLR), je vous annonce que Pierre Pringuet et moi-même renonçons à la mise en oeuvre de ce bonus spécial", a dit M. Ricard, suscitant les applaudissements nourris des actionnaires. [...]

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/pernod-ricard-deux-dirigeants-renoncent-a-4-millions-d-euros-de/916/0/289074 (http://www.lepoint.fr/actualites-economie/pernod-ricard-deux-dirigeants-renoncent-a-4-millions-d-euros-de/916/0/289074)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 05 novembre 2008 à 23:05:41
Hehe, je bois un petit jaune à leur santé !  ;D

Mais ils leur restent combien sans ça ? ... :P
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Nemo492 le 05 novembre 2008 à 23:46:56
Ils ont raté une occasion de les redistribuer aux employés nécessiteux..
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 06 novembre 2008 à 02:17:26
Citer

Goldman Sachs va réduire ses effectifs de 10%
Associated Press - mercredi 5 novembre 2008
La première banque d'investissement mondiale Goldman Sachs a commencé à informer 3.200 de ses employés dans le monde de la perte de leur emploi, l'établissement américain entendant réduire ses dépenses pour mieux résister à la crise financière, a-t-on appris mercredi de source proche du personnel de l'entreprise. Cette réduction de 10% des effectifs de Goldman Sachs, dont le bruit avait couru dès le mois dernier, devrait ramener le personnel de la banque à son niveau de 2006. Il s'agit d'une nouvelle conséquence de l'effondrement du marché du crédit, qui a déjà provoqué des pertes colossales pour les banques du monde entier.

Goldman Sachs était considérée comme la banque d'investissement la plus solide de Wall Street et envisageait en début d'année d'augmenter le nombre de ses collaborateurs. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081105/tbs-economie-crise-goldman-sachs-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081105/tbs-economie-crise-goldman-sachs-f8250da.html)
admn : lien sur page yahoo actualités
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 06 novembre 2008 à 02:22:11
Ils ont raté une occasion de les redistribuer aux employés nécessiteux..

Oui.

Ils auraient même pu au minimum offrir à chacun une bouteille d'anis, ou la tournée générale...

(monstrueux cynisme)  ;D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 06 novembre 2008 à 10:00:01
AFP le 06/11/2008 09h53

France: croissance 2009 revue en baisse entre 0,2% et 0,5%

La France a revu en baisse sa prévision de croissance pour 2009 "dans une fourchette comprise entre 0,2% et 0,5%" contre 1% auparavant et pour 2010 à 2% contre 2,5% auparavant, a indiqué jeudi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, lors d'une audition au Sénat.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 06 novembre 2008 à 21:42:27
Reuters le 06/11/2008 21h27

L'Etat prend 33,34% des Chantiers de l'Atlantique

PARIS (Reuters) - L'Etat français va acquérir une participation de 33,34% dans les Chantiers de l'Atlantique qui lui donnera une minorité de blocage permettant de prendre part aux décisions stratégiques, annonce la présidence de la République.

L'opération, qui fait suite à l'accord intervenu avec groupe coréen STX en juin, se fera à travers une augmentation de capital de 110 millions d'euros.

Le prix sera le cas échéant augmenté en 2012, en fonction des performances des Chantiers, d'un complément d'un montant maximum de 83,3 millions, a précisé l'Elysée dans un communiqué.

Les Chantiers de l'Atlantique, jusqu'alors détenus à 75% par la société norvégienne STX Europe et à 25% par Alstom, seront désormais détenus à 50,01% par STX Europe, à 33,34% par l'Etat et à 16,65% par Alstom.

Lors de la constitution du fonds stratégique d'investissement dont le président de la République a annoncé la création le 23 octobre , l'Etat apportera sa participation dans les Chantiers de l'Atlantique en dotation au fonds, ajoute l'Elysée.

L'Etat avait d'abord envisagé une prise de participation de 9% au capital des Chantiers et de négocier le rachat de la participation d'Alstom.

"Finalement, on a dit 'on prend la minorité de blocage tout de suite', ce qui donne un poids des intérêts français, si on additionne Alstom, assez intéressant", a-t-on déclaré au ministère de l'Economie.

Accédant par cette opération à la minorité de blocage, l'Etat ne voit pas la nécessité d'accroître sa participation plus avant, même s'il ne se refuse pas totalement de le faire, a précisé à Reuters une source à l'Elysée.

Jean-Baptiste Vey, édité par Matthias Blamont
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 07 novembre 2008 à 01:10:52
AFP le 07/11/2008 00h42

Mattel supprime 1.000 postes pour résister à la crise


Le fabricant américain de jouets Mattel a annoncé jeudi qu'il avait entrepris de supprimer un millier de postes, représentant 3% de ses effectifs, pour mieux faire face à l'une des crises économiques les plus difficiles "depuis cent ans".

Des licenciements seront effectués pour compléter les départs volontaires, a précisé la société dans un communiqué. Les suppressions de postes, qui ne touchent pas les usines, interviendront dans le monde entier.

Le siège d'El Segundo, en Californie (ouest des Etats-Unis) a déjà perdu 170 postes, a précisé une porte-parole du groupe, Lisa Marie Bongiovanni.

Le mois dernier, le fabriquant des poupées Barbie et des jouets Fisher-price avait annoncé un bénéfice quasiment stable et inférieur aux attentes des analystes. La société a notamment souffert du renchérissement de ses matières premières comme les résines plastiques.

L'annonce de cette restructuration intervient alors que la saison des fêtes de fin d'année, particulièrement importante pour Mattel, s'annonce très difficile pour les marchands de jouets, qui se voient obligés de sabrer les prix pour soutenir les ventes.

"L'économie est entrée dans l'une des périodes les plus difficiles des 100 dernières années", a souligné Mattel, et ce climat a "amplifié" la nécessité qu'avait déjà identifiée le groupe de réduire ses coûts.

Le cours de l'action Mattel était stable dans les échanges après la clôture de la Bourse, après avoir cédé 3,07% dans la journée, à 14,52 dollars.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 novembre 2008 à 12:32:02
On ferme, mais on va ouvrir...   >:(  ???

Citer

Bata France va fermer 27 magasins  
Source : AFP
07/11/2008 | Mise à jour : 11:56
L'enseigne spécialisée dans la vente de chaussures Bata France Distribution a annoncé aujourd'hui dans un communiqué un plan "stratégique" visant à "redresser" l'entreprise et prévoyant la fermeture de 27 magasins et la suppression de 83 emplois dès 2009.
Le groupe, qui compte en tout 1.022 salariés et 196 magasins, indique en outre que 27 autres magasins "bénéficieront de mesures ultimes de redressement". "En cas d'échec, 85 postes supplémentaires seraient potentiellement menacés", a indiqué la filiale du groupe canadien Bata.
Ces magasins "contribuent à la dégradation de la situation économique" de Bata France, qui enregistre des baisses moyennes de chiffre d'affaires de 3,5% par an depuis 2005.

Parallèlement et sur les trois ans à venir, une quarantaine de magasins seront rénovés et une vingtaine de nouveaux points de ventes vont ouvrir entre 2010 et 2011.Le plan "stratégique" de Bata France implique un investissement de 15 millions d'euros sur trois ans.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/07/01011-20081107FILWWW00397-bata-france-va-fermer-magasins.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 novembre 2008 à 15:14:46
Résultats trimestriels moins mauvais que prévus.  Peut-être pas "moins mauvais" pour les 10% de l'effectif US ... >:(

Citer

Ford perd 129 millions de dollars au 3e trimestre et supprime 10% des effectifs aux Etats-Unis
AFP - Vendredi 7 novembre 2008

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé vendredi une perte pour le 3e trimestre de 129 millions de dollars, moins mauvaise que ne l'attendaient les analystes, ainsi que la suppression de 10% de ses effectifs aux Etats-Unis. Ford va réduire sa masse salariale de 10% en Amérique du Nord
La perte de 129 millions de dollars est à comparer avec une perte de 380 millions de dollars à la même période de l'année précédente.
Par action, cette perte représente 6 cents, alors que les analystes attendaient une perte par action de 93 cents.

Ford, qui a vu ses ventes s'effondrer de plus de 30% en septembre et octobre aux Etats-Unis, a annoncé par ailleurs qu'il entendait encore supprimer 10% de ses coûts salariaux en Amérique du Nord, se concentrer sur la production de véhicules peu consommateurs en carburant, et réduire les dépenses liées à la construction de "grands véhicules dans des secteurs en déclin".


http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-ford-perd-129-millions-de-dollars-au-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-ford-perd-129-millions-de-dollars-au-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 novembre 2008 à 15:33:54
Citer


Du cadre américain à l'ouvrier chinois, une même menace

LE MONDE ECONOMIE | 03.11.08 | 11h51

Il a pris la poudre d'escampette vendredi 24 octobre. Ni vu ni connu, laissant une ardoise de quatre mois de salaires impayés et les mille employés de son usine, la Chunyu Textile Company, sur le tapis. Ce n'est ni le premier ni le dernier patron chinois à s'enfuir à l'étranger. Le ralentissement de la consommation des pays développés, gros importateurs de produits asiatiques (jouets, tee-shirts, etc.) fabriqués et vendus à bas coûts, fragilise la Chine et son taux de croissance. Elle devrait voir le nombre de ses sans-emploi progresser.

A prendre connaissance de la litanie quotidienne des plans sociaux annoncés depuis plusieurs semaines un peu partout sur la planète, on se dit que Juan Somavia, directeur général du Bureau international du travail (BIT), a eu raison de tirer le signal d'alarme lundi 20 octobre, prévenant que le nombre de chômeurs pourrait atteindre fin 2009 un nouveau record dans le monde, franchissant la barre des 210 millions de personnes. Et encore, prévenait-il, ce ne sont que des estimations, réalisées à partir des prévisions de croissance (révisées à la baisse) du Fonds monétaire international (FMI) et des Nations unies. Certes, un chiffre qu'aucun expert au BIT n'est susceptible de détailler zone par zone, mais qui, selon M. Somavia, "pourrait même s'aggraver en fonction de l'impact" du tsunami financier sur l'économie réelle.

"Nous avons devant nous une crise majeure, estime Bernard Gazier, professeur à l'université Paris-I Panthéon Sorbonne, coauteur en 2006 avec Peter Auer (BIT) de L'Introuvable sécurité de l'emploi (Flammarion).
Comme disait l'un de mes amis, quand on rencontre un gros, gros chat rayé, il vaut mieux l'appeler un tigre."
Et selon cet économiste, à moins d'une merveilleuse surprise - coordination exemplaire des pays contre la crisetc. - le pire en matière d'emploi est à venir. Le marché du travail est en effet un, plans d'action efficaces, e indicateur économique décalé qui réagit "en général avec un temps de latence de six mois". Quand leurs carnets de commandes baissent, les entreprises commencent par réduire le nombre d'heures supplémentaires, puis par ne plus faire appel aux agences d'intérim et enfin par recourir au chômage partiel[...]


http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/chomage-mondial-du-cadre-americain-a-l-ouvrier-chinois-une-meme-menace_1113870_3234.html#ens_id=1090253
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 novembre 2008 à 15:46:55
 
Citer

Le taux de chômage aux Etats-Unis grimpe à 6,5% 
Par AP - ven 07 nov, 15h08   

Le taux de chômage aux Etats-Unis a atteint 6,5% en octobre, son plus haut niveau depuis 14 ans, a annoncé le département américain du Travail vendredi. Selon les experts, ce nouveau chiffre est la preuve que l'économie américaine est presque sans aucun doute en récession.
Selon les données du département du Travail, 240.000 emplois ont été supprimés en octobre, et l'économie américaine perd ainsi des emplois pour le dixième mois consécutif. Les chiffres puliés vendredi montrent également que le marché du travail se dégrade à un rythme alarmant.
Le taux de chômage, qui s'établissait à 6,1% en septembre, a atteint 6,5% en octobre, soit son niveau le plus élevé depuis mars 1994.
Depuis le début de l'année, 1,2 million d'emplois ont été supprimés aux Etats-Unis. AP


http://fr.biz.yahoo.com/07112008/5/le-taux-de-chomage-aux-etats-unis-grimpe-6-5.html (http://fr.biz.yahoo.com/07112008/5/le-taux-de-chomage-aux-etats-unis-grimpe-6-5.html) - admn : la page n'existe plus


Citer

Malgré le papy-boom, le chômage repart à la hausse en France
LE MONDE ECONOMIE | 03.11.08 | 11h51
[...]
Le taux de chômage, qui était, au deuxième trimestre, à 7,2 %, son plus bas niveau depuis le début des années 1980, va remonter à 7,4 % fin 2008, selon l'Insee.
La sortie massive du marché du travail des papy-boomers permettra-t-elle de limiter les dégâts ? La population active continue d'augmenter, de 40 000 à 50 000 par an (contre 200 000 en 2000) et cessera de croître vers 2012 ou 2015.
Pour faire baisser le chômage et à condition que tous les départs soient remplacés - ce qui n'est pas certain -, "il faut donc en principe créer au moins 40 000 à 50 000 emplois, contre 200 000 en l'an 2000.  [...]

Suite sur le lien ci-dessous.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/malgre-le-papy-boom-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-france_1113871_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/malgre-le-papy-boom-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-france_1113871_3234.html)


Citer

Le taux de chômage a légèrement augmenté au Canada en octobre. Il a crû de 0,1 point de pourcentage pour se situer à 6,2 %, malgré la création de 9500 emplois dans l'économie du pays.

[...]Au Québec, le taux de chômage a légèrement diminué (-0,1 %) pour s'établir à 7,2 %. La croissance de l'emploi début de l'année (+ 0,2 % ou 7000) a été négligeable, selon l'institution fédérale.
Pendant ce temps en Ontario, le taux de chômage a légèrement crû pour atteindre 6,5 % en octobre. La province a toutefois créé 101 000 emplois depuis le début de l'année. [...]


http://qc.news.yahoo.com/s/07112008/3/business-emploi-au-canada-legere-hausse-du-chomage.html (http://qc.news.yahoo.com/s/07112008/3/business-emploi-au-canada-legere-hausse-du-chomage.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 07 novembre 2008 à 17:52:38
Associated Press le 07/11/2008 17h40

Bata va supprimer près de 30 magasins et une centaine de postes en 2009

Confrontée à un résultat net négatif depuis deux ans, la chaîne de distribution de chaussures Bata a annoncé vendredi, dans le cadre d'un "redéploiement stratégique", la fermeture d'au moins 27 magasins "dès 2009", entraînant la suppression de près d'une centaine de postes.

Du fait de l'"érosion du chiffre d'affaires de l'entreprise, qui depuis 2005, baisse en moyenne de 3,5% par an" et de la "hausse des charges" (notamment +22% pour les loyers sur les trois dernières années), Bata France Distribution (196 magasins, 1.022 salariés) "a vu décroître son résultat net qui devrait être négatif pour la deuxième année consécutive", explique le groupe dans un communiqué.

En conséquence, il annonce mettre en oeuvre un "plan de redéploiement stratégique de l'entreprise", qu'il devait présenter vendredi à ses représentants du personnel.

Cinquante magasins "qui contribuent à la dégradation de la situation économique de l'entreprise", sont dans la ligne de mire du groupe: 27 fermeront dès 2009 "entraînant la suppression de 83 postes", et les "23 autres bénéficieront de mesures ultimes de redressement". "En cas d'échec de ces mesures, 85 postes supplémentaires seraient potentiellement menacés", d'ici 2010, précise le groupe.

En outre, du fait de la réorganisation du réseau, huit postes seront supprimés au siège de Bata.

Quatrième sur le marché français, Bata prévoit cependant, d'ici trois ans, la rénovation d'une quarantaine de magasins et l'ouverture de "20 nouveaux points de ventes entre 2010 et 2011", pour un "investissement de 15 millions d'euros sur trois ans" pour redresser la situation de l'entreprise, "en recul depuis 2006". AP
Titre: à propos de problèmes de pouvoir d'achat
Posté par: neptune75 le 08 novembre 2008 à 16:47:45

http://www.rue89.com/vos-deputes-a-la-question/2007/10/31/salaire-de-sarkozy-ce-que-les-deputes-en-disent
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 novembre 2008 à 22:07:50
Citer

AFP - Vendredi 7 novembre 2008, 18h58
Acculés, les constructeurs auto américains attendent leur salut de l'Etat

"La possibilité qu'un ou deux des trois constructeurs de Détroit (GM, Ford et Chrysler) ne cessent leurs activités est tout à fait réelle",  juge Dave Cole, président de l'institut Center for Automotive Research.

GM, le numéro un américain de l'automobile, a reconnu vendredi qu'il risquait de se retrouver dès le début 2009 avec un niveau de liquidités ne lui permettant plus de poursuivre normalement ses opérations.

"Les liquidités estimées pour le reste de 2008 approcheront le minimum requis pour faire fonctionner l'entreprise. Pour les deux premiers trimestres de 2009, même avec les mesures (de restructuration) prévues, les liquidités tomberont largement au-dessous de ce niveau", a indiqué GM, en annonçant une perte de 2,5 milliards de dollars pour les trois mois achevés fin septembre.

Son dauphin Ford a annoncé le même jour des pertes bien moins conséquentes (129 millions de dollars) et une situation de trésorerie moins tendue.
Mais le groupe est déficitaire dans ses opérations: il a enregistré une perte opérationnelle de 2,7 milliards de dollars, à périmètre constant.
En conséquence, il a du continuer à puiser dans sa trésorerie, qui a diminué de 7,7 milliards de dollars sur le trimestre. Il lui en reste 29,6 milliards. Mais au rythme actuel, ses caisses seront vides dans un an.

Ainsi acculés, les constructeurs accentuent la pression sur Washington, insistant sur leur poids dans l'économie américaine dans son ensemble et le désastre macroéconomique que constituerait leur effondrement.

"L'industrie automobile en Amérique ne peut pas résister dans ces conditions économiques extraordinaires sans un soutien supplémentaire", affirme John Engler, président de la National Association of Manufacturers.
"Son évolution nécessite du temps et de l'argent que les constructeurs automobiles n'ont tout simplement pas en ce moment", ajoute-t-il.

GM, Ford et Chrysler demandent aux autorités fédérales de leur fournir une béquille, comme elles l'ont fait pour le secteur financier.

GM "a pris une série de mesures déterminée pour +s'aider lui même+ à redresser ses activités, mais un soutien additionnel du gouvernement américain pour aider l'industrie automobile pendant cette récession de notre industrie est essentiel", a fait valoir le numéro un américain.

Jeudi, les trois groupes ont rencontré la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, pour plaider leur cause.
Une enveloppe de 25 milliards de dollars a déjà été votée pour des prêts permettant aux constructeurs, américains ou non, de faire évoluer leur production vers des modèles plus économes en carburant.
Le département à l'Energie s'est dit prêt mercredi à recevoir les demandes de prêts et à les traiter rapidement.
Mais l'industrie automobile réclame plus et surtout des prêts avec des intérêts faibles pouvant être utilisés librement.
Selon la presse américaine, les démocrates envisagent, dans le cadre d'un deuxième plan de relance économique, d'augmenter à 50 milliards le montant des prêt pour l'automobiles. Mme Pelosi a assuré qu'il "est essentiel de préserver dans ce pays" les usines et la technologie du secteur de l'automobile.
En réfléchissant à l'aide à apporter aux constructeurs, "les autorités doivent décider si une petite dose de prévention ne vaut pas mieux qu'une grosse dose de remède", relève John Engler

http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-accules-les-constructeurs-auto-ameri-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-accules-les-constructeurs-auto-ameri-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 novembre 2008 à 21:48:27
Citer

Grandeur et décadence d'une tour à la Défense 
Keren Lentschner
04/11/2008 | Mise à jour : 07:12

La société propriétaire de Cœur Défense a été placée en procédure de sauvegarde.
 
C'est la fin d'une époque. Le symbole de plusieurs années d'euphorie immobilière qui vacille. La société propriétaire de Cœur Défense, l'actif immobilier qui s'était vendu le plus cher l'an passé dans le monde (2,11 milliards d'euros), a annoncé hier avoir été placée, à sa demande, sous procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris.
Cet ensemble de 182 000 m² composé de deux tours jumelées, situé sur l'esplanade de la Défense, fait les frais des déboires de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Heart of la Défense (Hold), société propriétaire de Cœur Défense, est détenue par une société luxembourgeoise dont les actionnaires sont, entre autres, un fonds de pension géré par Lehman Brothers et Atemi, un fonds d'investissement adossé à la banque d'affaires. Lehman Brothers finançait 1,638 milliard d'euros de dette de la société propriétaire.

En choisissant la procédure de sauvegarde, Hold espère gagner du temps pour mener un «dialogue constructif avec ses créanciers», poursuivre l'exploitation de l'immeuble ainsi que les renégociations de baux qui arrivent à échéance en 2009-2010. Un moyen aussi pour le propriétaire de Cœur Défense de démentir les rumeurs de vente des deux tours qui circulent depuis la mise en liquidation de l'établissement par PriceWaterhouseCoopers.

Parmi les intéressés, les noms d'investisseurs tels que le fonds Carlyle, la banque d'affaires Perella Weinberg et la société foncière Unibail-Rodamco - qui l'avait cédé l'an passé à Atemi et Lehman Brothers - ont circulé. S'il était cédé aujourd'hui, Cœur Défense - acheté l'an passé au plus haut du marché - ne dépasserait pas 1,3 à 1,7 milliard d'euros, selon un spécialiste du secteur. «Seuls deux ou trois acheteurs potentiels disposent aujourd'hui des liquidités nécessaires, nuance Jacques Bagge, directeur de l'Agence chez Jones Lang LaSalle. Pas une seule banque ne financerait une opération avec une part de risque.»

Le plus vaste ensemble de l'Ouest parisien :
Ce rebondissement dans l'histoire de Cœur Défense contraste avec la notoriété de cet ensemble immobilier, le plus vaste de l'Ouest parisien, et sa visibilité parmi les gratte-ciel du quartier d'affaires. Ces tours de 40 étages, dont le taux de remplissage atteint 91%, comptent parmi leurs locataires la Société générale, Axa, HSBC, Air Liquide, une filiale d'EDF, etc. En dehors de la Société générale, qui devrait regrouper ses équipes dans sa tour voisine (Granite), la plupart d'entre eux devraient rester sur place. À 600 euros annuels du mètre carré en moyenne, Hold conserve une marge d'augmentation de ses loyers. D'autant qu'il soigne ses locataires. La société a engagé des travaux pour agrandir ses restaurants d'entreprise, ajouter un parking à vélos, installer des espaces fumeurs, améliorer la signalétique… Enfin, le propriétaire des lieux profite de la remise en question de nombreux projets de tours à la Défense. «La menace d'offre massive dans les années à venir s'éloigne progressivement», commente un connaisseur du quartier.


http://www.lefigaro.fr/immobilier/2008/11/04/05002-20081104ARTFIG00265-grandeur-et-decadence-d-une-tour-a-la-defense-.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 novembre 2008 à 22:01:41
Le pôvre, que va-t-il devenir ?...   ;D


Citer

Un ancien dirigeant d'UBS rembourse 8 millions d'euros de salaire
AFP - dimanche 9 novembre 2008

L'ancien directeur général de la banque suisse en difficulté UBS a annoncé dimanche qu'il renonçait à 12 millions de francs (8 M d'euros) prévus dans son contrat, sous la pression des autorités qui ont appelé les dirigeants de la société à rembourser leurs "bonus immérités".
"J'ai en tout rendu 12 millions de francs qui me revenaient selon le contrat de travail", a déclaré Peter Wuffli  dans un entretien avec l'hebdomadaire alémanique NZZ am Sonntag.

L'ancien directeur général d'UBS, qui a quitté ses fonctions en juillet 2007, a justifié sa décision comme "un geste de solidarité  avec les dirigeants et les employés d'UBS qui font un travail remarquable dans une situation difficile". "UBS mérite toute confiance", a-t-il ajouté.

"Ni les banques, ni les régulateurs n'ont pris la mesure des risques", a reconnu M. Wuffli à propos des pertes subies par la première banque suisse, qui a bénéficié à la mi octobre d'un vaste plan de sauvetage des autorités nationales, à hauteur de 60 milliards de dollars.

Le ministre suisse des Finances Hans-Rudolf Merz a appelé samedi "les dirigeants d'UBS à rembourser spontanément ces bonus immérités".

"L'idée initiale des bonus a été en partie pervertie", a-t-il affirmé dans des entretiens avec les quotidiens Le Temps et la Neue Zurcher Zeitung, en dénonçant des "choses inacceptables" et en martelant que "les personnes concernées doivent procéder à la restitution de leurs bonus".

UBS a annoncé récemment qu'elle envisager de réclamer, lors de son assemblée générale du 27 novembre, le remboursement des bonus accordés à ses dirigeants par le passé.


http://fr.news.yahoo.com/2/20081109/tbs-un-ancien-dirigeant-d-ubs-rembourse-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081109/tbs-un-ancien-dirigeant-d-ubs-rembourse-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 novembre 2008 à 23:35:00
Citer

L'américain Circuit City dépose son bilan
REUTERS - lundi 10 novembre 2008

Circuit City Stores, numéro deux américain de la distribution d'électronique grand public, annonce son dépôt de bilan, à quelques semaines du début de la période des fêtes.  Le groupe est ainsi devenu le plus grand distributeur à demander cette année à être placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.
Circuit City est victime du durcissement des conditions de crédit et de la dégradation de ses parts de marché face à ses concurrents comme Best Buy ou Wal-Mart Stores.

La semaine dernière, il avait annoncé la fermeture de 155 magasins, soit plus de 20% de son réseau, et la réduction de 17% de ses effectifs aux Etats-Unis. Il avait alors expliqué envisager d'autres mesures de restructuration.

Dans le document de demande de dépôt de bilan transmis à la justice, le directeur financier de Circuit City, Bruce Besanko, indique que le distributeur a demandé à bénéficier de cette clause de sauvegarde afin de poursuivre sa restructuration.

"Le recours au chapitre 11 est dû principalement à trois facteurs qui ont ensemble contribué à une crise de liquidités ayant empêché l'entreprise de mener à bien ces objectifs de restructuration (...): érosion de la confiance des fournisseurs, réduction des liquidités et une crise économique internationale", explique Besanko.

DES FOURNISSEURS DURCISSENT LEURS CONDITIONS
La société a fini dans le rouge sur cinq des six derniers trimestres.
Ces dernières semaines, des fournisseurs affectés par la crise du crédit ont durci leurs conditions, demandant parfois à être payés avant de livrer les commandes.
Le principal concurrent de Circuit City, Best Buy, a fait savoir qu'il pourrait racheter certains magasins vendus par des concurrents en difficulté. Le distributeur pourrait toutefois souffrir de la mise en liquidation de certains magasins de Circuit City qui écouleront leurs stocks à bas prix en pleine période des fêtes de fin d'année, souligne Dan Binder, analyste à Jefferies & Co.
"Sur le long terme, Best Buy, qui domine le secteur, en bénéficiera. Mais à court terme, il pourrait être affecté par les liquidations", explique-t-il.
"Il y a déjà une demande peu soutenue et probablement une offre trop importante. Cela va encore renforcer cette situation".

Selon la demande de dépôt de bilan, Circuit City avait 3,4 milliards de dollars d'actifs (2,6 milliards d'euros) et 2,32 milliards de dollars de dettes (1,8 milliard d'euros) au 31 août ainsi que plus de 100.000 créanciers.
Jonathan Stempel et Martinne Geller, version française Marc Angrand et Gwénaëlle Barzic


http://fr.news.yahoo.com/4/20081110/tbs-usa-circuit-city-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081110/tbs-usa-circuit-city-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 novembre 2008 à 23:45:58
Citer

Deutsche Post met fin à son aventure américaine en supprimant 15.000 emplois
AFP - lundi 10 novembre 2008
 
Le géant allemand de la logistique Deutsche Post a mis fin lundi à son aventure ruineuse dans la livraison express aux Etats-Unis, qui aura coûté au total près de 15.000 emplois et englouti plusieurs milliards d'euros.
Le groupe allemand, encore détenu à hauteur de 31% par l'Etat, a annoncé qu'il allait arrêter à compter du 30 janvier ses livraisons express sur le marché domestique américain, gérées par sa filiale DHL, pour se concentrer sur les expéditions internationales.

Conséquence: 9.500 emplois vont être supprimés, en plus des 5.400 déjà sacrifiés cette année dans cette division très lourdement déficitaire.

Le bilan social total risque d'être plus lourd: selon la presse allemande, quelque 20.000 emplois dépendraient, via des sous-traitants, de DHL Express.[/color]
.
La restructuration va coûter 3 milliards d'euros sur deux ans, et vaudra à Deutsche Post d'essuyer une perte nette cette année. L'entreprise n'a pour autant pas renoncé à payer un dividende, a assuré son patron Frank Appel lors d'une conférence de presse.
"Il n'y a pas d'alternative" à ce plan social, a assuré M. Appel. [...]


Suite sur le lien ci-dessous.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-deutsche-post-met-fin-son-aventure-a-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-deutsche-post-met-fin-son-aventure-a-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 novembre 2008 à 23:51:01
Citer

L'Autriche secouée par des milliers de licenciements à la Poste et dans les telecoms
AFP - lundi 10 novembre 2008

La suppression annoncée de milliers d'emplois notamment à la Poste et dans les télécommunications en Autriche met dans l'embarras les dirigeants politiques, déjà empêtrés dans la privatisation de la compagnie aérienne Austrian Airlines.

Alors que le gouvernement a engagé ces dernières années une campagne de privatisations massives, les derniers fleurons encore partiellement contrôlés par l'Etat multiplient les annonces de mauvaises nouvelles.

L'opérateur de téléphonie historique Telekom Austria, dont l'Etat détient encore 27,37%, devait en principe confirmer lundi la suppression de 2.500 postes sur ses quelque 11.400 salariés en Autriche, face à la chute de son activité en téléphonie fixe.

Cette décision, attendue de longue date, coïncide avec le dernier coup de tonnerre dans le paysage social autrichien: l'annonce ce week-end de la suppression d'ici à 2015 de 9.000 emplois sur un effectif de 24.000 et de la fermeture des trois quarts des bureaux de la Poste.

Entrée en Bourse en mai 2006 et contrôlée à 51% par l'Etat, la Poste a précisé lundi, par la voix de son PDG Anton Wais, vouloir se "préparer à temps" à l'ouverture à la concurrence en 2011 du marché du courrier dans l'Union européenne. Il a refusé de commenter les chiffres.
Le projet, qui doit être formellement adopté mercredi par l'entreprise, a suscité une levée de boucliers des syndicats et élus locaux. [...]


Suite sur le lien ci-dessous.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-l-autriche-secouee-par-des-milliers-12dde96.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-l-autriche-secouee-par-des-milliers-12dde96.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 novembre 2008 à 23:55:51
Citer

Italie: la récession ne fait plus de doute
AFP - lundi 10 novembre 2008

L'entrée de l'Italie dans la récession ne fait plus de doute, après l'annonce lundi du pire recul de la production industrielle depuis dix ans, selon des économistes.
 
En septembre, la production industrielle a baissé de 2,1% par rapport au mois d'août, a annoncé l'institut de statistiques Istat, alors que les économistes tablaient sur un recul de 1,7%, selon un consensus établi par l'agence Dow Jones Newswires.
Ce recul, dû en particulier à la baisse de la production de l'industrie du cuir, du bois, du textile et des moyens de transport, est le plus important depuis décembre 1998.
Sur un an, à nombre de jours travaillés égal, la production industrielle a chuté de 5,7%.

Cette mauvaise nouvelle prouve, selon les économistes, que le PIB du troisième trimestre, dont la première estimation doit être publiée vendredi, s'est lui aussi contracté, après un recul de 0,3% au deuxième trimestre.
Ce qui signifierait une entrée du pays dans la récession, définie comme deux trimestres consécutifs de contraction du PIB. [...]


Suite sur le lien ci-dessous.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-italie-la-recession-ne-fait-plus-de-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081110/tbs-italie-la-recession-ne-fait-plus-de-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 10 novembre 2008 à 23:57:23
Natacha, tu mets les cachets avec, pour qu'on puisse arriver à dormir avec un minimum de sinistrose ?

 :D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 novembre 2008 à 00:14:30
Natacha, tu mets les cachets avec, pour qu'on puisse arriver à dormir avec un minimum de sinistrose ? 


:D 

Pfiou...,  le rythme des dégringolades commence à s'accélérer sérieusement...
Si l'accélération se poursuit, je vais dans un premier temps me contenter de mettre seulement les titres et les liens.  Ensuite, je mettrai un titre général pays par pays, du genre "En ..... tous les compteurs sont remis à zéro".   ;)

A moins que le modérateur en chef me dise de tout arrêter pour ne pas faire exploser les megaoctets du forum.  ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 11 novembre 2008 à 06:19:04
AFP le 10/11/2008 23h34

Lundi noir en Bourse pour General Motors, au bord du dépôt de bilan

Le constructeur automobile General Motors a connu une nouvelle journée noire lundi en Bourse, où sa valeur a fondu de plus de 20%, après que les analystes de Deutsche Bank eurent jugé indispensable une intervention publique et abaissé leur objectif de cours à zéro.

Le titre GM a plongé de 22,94% sur le New York Stock Exchange, pour terminer la séance à 3,36 dollars. La capitalisation boursière dui groupe est désormais inférieure à 2 milliards de dollars, soit 85% de moins qu'il y a un an.

(...)


http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=6077253


Associated Press le 10/11/2008 23h56

General Motors supprime 5.500 emplois aux Etats-Unis

General Motors prévoit de supprimer 1.900 emplois supplémentaires dans ses usines, qui s'ajoutent aux 3.600 suppressions de postes déjà annoncées vendredi dernier, a déclaré lundi la société.

Le plus grand constructeur automobile américain a affirmé que ces suppressions d'emploi sont la conséquence de la baisse des ventes de véhicules. General Motors a annoncé vendredi des pertes de 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre. La société a déclaré qu'elle risquait de manquer de liquidités avant la fin de l'année. AP
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 novembre 2008 à 19:55:54
Citer

Nokia Siemens supprime 1.250 postes en Finlande et en Allemagne
Associated Press - mardi 11 novembre 2008
Nokia Siemens a annoncé mardi le licenciement de 1.250 employés en Finlande et en Allemagne dans le cadre d'un plan de réduction des coûts annoncé en juin 2006. Lire la suite l'article
La décision affectera 750 salariés en Finlande et 500 en Allemagne, a précisé Nokia Siemens Networks, entreprise créée conjointement par Nokia et Siemens en juin 2006. A l'époque, le groupe avait prévu de supprimer 9.000 postes. Jusqu'ici, 6.000 emplois ont été supprimés, dont 2.300 en Allemagne en mai 2008, précise Nokia Siemens.
Nokia Siemens Networks a ajouté avoir conclu un accord pour revendre son usine de Durach, en Allemagne, à l'actuelle direction du site, qui reprendra les quelque 500 employés. Le groupe supprimera aussi une cinquantaine de postes en Egypte et une vingtaine aux Etats-Unis, et des réductions de faible ampleur sont également à attendre dans d'autres pays. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-finlande-allemagne-nokia-emploi-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-finlande-allemagne-nokia-emploi-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus


Citer

Le câblo-opérateur Virgin Media supprime 2.200 postes en Grande-Bretagne
Associated Press - rmardi 11 novembre 2008
L'opérateur de télécommunications et télévision par câble Virgin Media a annoncé mardi la suppression de 2.200 postes d'ici 2012 dans ses services en Grande-Bretagne, dans le cadre d'une réorganisation officiellement sans lien avec la crise économique.
La plupart des 2.200 emplois, ce qui représente environ 15% des effectifs totaux, seront supprimés avant la fin 2010. Selon le porte-parole John West, cette mesure devrait permettre au groupe d'économiser 120 millions de livres (147,4 millions d'euros/185 millions de dollars) par an d'ici 2012.
Virgin Media est né de la fusion récente des câblo-opérateurs NTL et Telewest avec l'opérateur de télécommunications Virgin Mobile. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-gb-virgin-media-emplois-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-gb-virgin-media-emplois-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus

Citer

Volvo: 1.000 suppressions d'emplois prévues en Suède et en Amérique du Nord
Associated Press - mardi 11 novembre 2008
Le groupe suédois Volvo a annoncé mardi son intention de supprimer 1.000 emplois supplémentaires en Suède et en Amérique du Nord. Les licenciements vont toucher 900 employés en Suède et 100 en Amérique du Nord travaillant dans l'unité Volvo Powertrain, a précisé Morten Wikfors, porte-parole du constructeur de camions et d'autocars.
Il a expliqué qu'un grand nombre de consultants et d'autres salariés intérimaires seraient également affectés.
Volvo Powertrain est notamment en charge de la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse pour les camions.
Le groupe Volvo a déjà annoncé le licenciement de 1.400 salariés dans des usines en Belgique et en Suède et de 1.350 autres dans son unité de construction. Il compte plus de 100.000 employés à travers le monde, en comptant ses filiales Renault Trucks, Mack Trucks et Nissan Diesel. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-suede-volvo-suppressions-emplois-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081111/tbs-suede-volvo-suppressions-emplois-f8250da.html) -
admn : la page n'existe plus


Citer

Le groupe Volvo annonce la suppression de 900 emplois supplémentaires
AFP - mardi 11 novembre 2008
Le groupe suédois Volvo a annoncé mardi la suppression de 900 emplois supplémentaires en Suède dans la branche Volvo Powertrain qui fabrique des moteurs, en raison d'une baisse de la demande, selon un porte-parole du groupe.
"Il s'agit de 900 personnes en Suède (...)" sur trois sites différents au centre et au sud du pays, notamment à Göteborg (deuxième ville de Suède où se situe le siège du groupe, ndlr), a indiqué à l'AFP Maarten Wikforss, porte-parole du groupe Volvo.
"Nos grands clients sont des fabricants de poids lourds et de machines, notamment Volvo poids lourds et Volvo construction (...). Et quand ces groupes procèdent à des réductions d'effectifs, comme c'est le cas actuellement, il est certain que cela a une incidence sur la production", a-t-il expliqué.
"S'il y a moins de camions et de machines, il y a moins de demande de boîtes de vitesse et de moteurs", produits par Volvo Powertrain, a-t-il ajouté.
Ces nouvelles suppressions de postes viennent s'ajouter aux 2.850 annoncées en plusieurs fois par le groupe  depuis le 30 septembre.


http://fr.news.yahoo.com/2/20081111/tbs-le-groupe-volvo-annonce-la-suppressi-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081111/tbs-le-groupe-volvo-annonce-la-suppressi-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 12 novembre 2008 à 12:13:13
source (http://www.romandie.com/ats/news/081112104623.2czzgvq6.asp) - admn : page d'actualité
Citer
Allemagne: les conseillers du gouvernement voient une croissance 2009 nulle
BERLIN - Les "cinq sages", économistes renommés faisant office de consultants auprès du gouvernement allemand, prévoient une croissance nulle l'an prochain pour l'Allemagne et ne sont guère tendres avec les mesures de relance décidées par Berlin, selon un rapport publié mercredi.

"Le Produit intérieur brut (PIB) va stagner l'an prochain" après une hausse attendue de 1,7% cette année, selon les économistes. Le gouvernement table jusqu'ici sur une croissance minime de 0,2% en 2009.

Pour les "cinq sages", "les critères sont remplis pour parler d'une récession" l'an prochain en Allemagne, tant le ralentissement est brutal, et même si techniquement le PIB ne devrait pas reculer.

Conséquence de cette panne conjoncturelle: le chômage, en recul depuis plusieurs mois et qui vient de passer sous la barre symbolique des 3 millions, va repartir à la hausse. Les économistes tablent sur une augmentation de 1,1% du nombre de sans emploi en moyenne l'an prochain.

Les "cinq sages" profitent par ailleurs de leur rapport pour mettre une mauvaise note aux mesures de relance que vient de présenter Berlin: "un bric-à- brac de projets isolés qui doivent juste donner l'impression que le gouvernement agit."

(©AFP / 12 novembre 2008 11h46)


source (http://www.lefigaro.fr/economie/2008/11/11/04001-20081111ARTFIG00457-ces-villes-americaines-touchees-par-la-crise-.php)
Citer
Ces villes américaines touchées par la crise
De notre envoyé spécial à New York, Florentin Collomp

12/11/2008 | Mise à jour : 09:24 |

Trente des cinquante États américains sont déjà en récession et dix-neuf au bord d'y entrer.
 
Une taxe sur les sacs en plastique à New York, une augmentation des tickets d'entrée à Disneyland en Californie, des centaines de professeurs licenciés à Dallas, des réductions de budget pour la police et les pompiers et la fermeture de 17 bibliothèques à San Diego… Les villes et les États américains adoptent des mesures drastiques pour tenter d'équilibrer leurs budgets frappés par la crise économique. Constitutionnellement, les collectivités territoriales ne peuvent être en déficit. La chute des recettes fiscales due au ralentissement de l'activité est donc immédiatement traduite par les élus locaux en plans de réductions de coûts qui, à leur tour, risquent d'aggraver la situation pour les citoyens précaires.

Trente des cinquante États américains sont déjà en récession et dix-neuf au bord d'y entrer selon Moody's Economy.com. La moitié d'entre eux a déjà adopté des mesures d'économies ou augmenté la fiscalité. Le déficit cumulé de tous les États pour l'année prochaine pourrait dépasser 100 milliards de dollars, selon le Center on Budget and Policy Priorities. En juin, 45 000 employés locaux avaient déjà été licenciés dans le pays, sur un total de 20 millions de «fonctionnaires» territoriaux, dont l'emploi n'est protégé par aucun statut comparable à celui en vigueur en France. Dans sa première conférence de presse, vendredi, Barack Obama a souligné la nécessité pour l'État fédéral de venir en aide aux collectivités locales en difficulté pour éviter les suppressions d'emploi.

L'État de New York est l'un des plus touchés. Il subit de plein fouet la crise financière à Wall Street, dont il tire normalement 20 % de ses recettes fiscales. Plus de 100 000 postes supprimés et la quasi-disparition des profits des entreprises du secteur pourraient entraîner un trou de 12,5 milliards de dollars l'année prochaine et de 47 milliards sur les quatre années à venir. «New York est à l'épicentre d'une extraordinaire crise financière à Wall Street, souligne le gouverneur démocrate David Paterson. Nous n'avons d'autre choix que d'adopter des mesures agressives pour réduire les dépenses de l'État. Aucun département ne sera épargné.» La ville de New York est concernée au premier chef.

Une «situation dramatique»

Le maire, Michael Bloomberg, candidat à un troisième mandat, a présenté la semaine dernière un budget comprenant 1,5 milliard de dollars d'économies. 3 000 emplois seront supprimés dans les services municipaux. Le recrutement de 1 000 policiers prévu en janvier a été annulé. «Nous n'allons pas revenir aux jours sombres des années 1970 où les réductions de services publics n'ont fait que détruire notre qualité de vie», a toutefois voulu rassurer Bloomberg. La ville était alors en proie à une criminalité galopante, à la saleté et à une pauvreté croissante. Le budget prévoit tout de même de fermer des casernes de pompiers et des dispensaires dentaires qui prodiguent des soins à 17 000 habitants défavorisés chaque année. Parallèlement, Bloomberg prévoit d'augmenter les impôts fonciers, les taxes sur la consommation et de créer une taxe de 6 cents sur chaque sac en plastique utilisé dans les magasins.

En Californie, Arnold Schwarzenegger fait face à un trou de 11,2 milliards de dollars. Son contrôleur financier a alerté sur «un risque très réel» de manque de liquidité avant la fin de l'année et de difficultés pour l'État à emprunter vu la situation de ses finances. Le gouverneur, évoquant «une situation dramatique», propose d'augmenter les taxes sur les voitures, l'alcool ou les tickets à Disneyland. Dans l'incapacité de payer ses employés, la ville californienne de Vallejo s'est, elle, carrément déclarée en faillite en mai dernier.


source (http://www.lefigaro.fr/economie/2008/11/11/04001-20081111ARTFIG00004-l-industrie-plonge-dans-la-recession-.php)
Citer
L'industrie plonge dans la récession 
Cy. L.
10/11/2008 | Mise à jour : 20:49 | Commentaires  10

TENDANCE. La production de biens de consommation (comme l'informatique) progresse légèrement en septembre

Après un repli de 1,6 % au deuxième trimestre, la production industrielle a reculé de 0,7 % au troisième trimestre.

2008 restera à coup sûr dans les annales comme une annus horribilis pour l'industrie française. L'Insee a annoncé lundi un recul de 0,5 % de la production industrielle au mois de septembre par rapport à août. Ceci porte son repli à 0,7 % sur l'ensemble du troisième trimestre. En un an, l'industrie a vu sa production reculer de 2,1 %. Si on exclut l'impact positif de la production énergétique - qui pèse beaucoup en volume quand les prix sont élevés -, l'industrie manufacturière a donc reculé de 2,5 % en un an. On peut désormais officiellement considérer ce secteur comme étant en récession.

Sombre au premier abord, le panorama est pourtant un peu plus contrasté dans le détail et offre quelques lueurs d'espoir à moyen terme. En effet, la production a finalement moins chuté en septembre que ne l'anticipaient les économistes. Ces derniers s'attendaient à un repli beaucoup plus marqué, sur la foi des enquêtes très dégradées sur le moral des industriels publiées pendant l'été. Le chiffre de lundi incite donc quelques-uns, comme Bucco Tullia, économiste chez HVB-UniCredit, à estimer que finalement le PIB de la France pourrait rester positif au troisième trimestre. L'Insee doit publier sa première estimation vendredi. Pour l'instant, la plupart des observateurs, y compris au sein du ministère de l'Économie, s'attendent à un recul de cet indicateur, le second consécutif.

Recul de l'automobile

Autre motif d'espoir, plus fondé celui-ci : quelques secteurs industriels offrent une résistance plus importante qu'escomptée. En fait, le recul de la production en septembre est essentiellement dû à la poursuite de l'effondrement de l'industrie automobile (- 3,1 % par rapport à août). À l'inverse, certains autres secteurs tirent encore leur épingle du jeu : la production de biens de consommation progresse légèrement, de 1,5 % entre le deuxième et le troisième trimestre. Signe que les ménages ont peut-être recommencé à consommer au cours des dernières semaines. « La baisse du cours du pétrole, le repli de l'euro et les assouplissements monétaires passés et à venir pourraient permettre à l'économie française de sortir progressivement de l'ornière à partir de l'été prochain », en conclut Marc Touati, chez Global Equities.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 12 novembre 2008 à 15:43:27
Citer
En Chine, des milliers d'entreprises ferment dans la région de Canton

LE MONDE | 12.11.08 | 14h30  •  Mis à jour le 12.11.08 | 15h12

Le vaisseau amiral de l'économie chinoise navigue par gros temps, secoué par la tempête de la crise financière : la province du Guangdong qui, voici trente ans, fut la figure de proue de l'extraordinaire décollage de la Chine et en symbolisa plus tard la réussite, est aujourd'hui l'une des régions les plus touchées de la République populaire. "On pourrait dire que c'est ici que tout a commencé et que c'est ici que tout pourrait finir", grince un observateur étranger basé à Canton qui ne croit pourtant pas au scénario catastrophe.

Le Guangdong (province de Canton ou Guangzhou, sud-est du pays) représente un tiers des exportations de la Chine, un huitième de ses recettes fiscales et 25 % des investissements étrangers. Si elle était une nation indépendante, elle serait la 23e économie mondiale !
Depuis fin 2007, la machine à produire du miracle s'est grippée et le krach de septembre a amplifié la tendance. Entre janvier et juillet, plus de 3 000 PME de l'industrie du jouet, la plupart des sous-traitants, ont fermé boutique. Alors que personne n'a encore pu détrôner Hongkong de sa place de premier investisseur "étranger" dans le Guangdong (plus de 60 %), plusieurs milliers d'entreprises originaires de cette région voisine ont mis la clef sous la porte. Et les experts remarquent que 95 % d'entre elles ne reviendront pas en Chine continentale, préférant se délocaliser au Vietnam, au Cambodge, au Bangladesh. Surtout celles du secteur textile. Outre l'industrie du jouet, les fabricants de chaussures et d'ameublement sont les principales victimes.
Le renchérissement des matières premières, l'appréciation de la monnaie chinoise, le yuan, la flambée des prix du pétrole, le coût social plus élevé en raison de lois destinées à garantir les droits des ouvriers, la hausse des salaires et l'augmentation du salaire minimum, ainsi que les velléités gouvernementales de protéger l'environnement et de garantir la sécurité du consommateur ont rajouté des contraintes aux menaces qui planent sur la province. [...]

Source et suite de l'article ici :

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/12/en-chine-des-milliers-d-entreprises-ferment-dans-la-region-de-canton_1117650_1101386.html#ens_id=1117746 (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/12/en-chine-des-milliers-d-entreprises-ferment-dans-la-region-de-canton_1117650_1101386.html#ens_id=1117746) - admn : page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 12 novembre 2008 à 16:53:07
AFP le 12/11/2008 16h34

Sécu: déficits révisés à la hausse à cause de "la crise", selon Eric Woerth

Citer
La baisse de recettes due à la "crise" fera augmenter le déficit prévu de la Sécurité sociale à 9,3 milliards en 2008, contre 8,9 milliards initialement prévus, et 10,5 milliards en 2009, contre 8,6 milliards prévus, a annoncé mercredi le ministre du Budget, Eric Woerth.

Devant le Sénat, qui débutait mercredi l'examen du budget de la Sécurité sociale (PLFSS), le ministre a fait part de son intention de "tirer les conséquences de la crise que nous vivons sur nos prévisions de recettes".

En 2008, "compte tenu de la révision de nos prévisions de recettes, le déficit du régime général serait de 9,3 milliards d'euros, à un niveau comparable à celui de 2007", a-t-il indiqué.

De la même façon, "le déficit du régime général ne serait plus de 8,6 milliards d'euros en 2009 mais de 10,5 milliards d'euros", a dit M. Woerth.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 12 novembre 2008 à 18:37:07
Choc karmique en retour ?!   ;D

Citer

L'inventeur des subprimes terrassé par sa créature
LE MONDE | 12.11.08 | 14h50

La crise du crédit ne donne pas envie de rire. Pourtant, certains de ses effets amènent parfois à se demander si elle ne participe pas d'une plaisanterie un peu perverse.

Prenons l'exemple de la banque Franklin, basée à Houston (Texas).  Le 7 novembre, on apprenait que la Federal Deposit Insurance Corporation la mettait en saisie. Elle détenait 3,7 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) de dépôts et 46 agences, lesquels ont été transférés à, cela ne s'invente pas, la Prosperity Bank.
La Franklin a été fondée il y a moins de dix ans par Lewis Ranieri, son président. Un nom qui parle à ceux qui s'intéressent à l'histoire des institutions, ou qui ont dans leur bibliothèque un exemplaire de Liar's Poker (Poker menteur). C'est M. Ranieri qui a eu l'idée de faire de prêts hypothécaires immobiliers des actifs financiers qui s'achètent et se vendent comme les autres. A la fin des années 1970, il dirigeait, chez Salomon Brothers, le service de courtage qui a imaginé les principes fondateurs de la titrisation, lesquels ont engendré le marché des dérivés de crédit, qui a donné naissance aux obligations adossées à des dettes, les fameux produits financiers qui ont déclenché l'apocalypse que nous vivons aujourd'hui. Il est donc un brin ironique que la banque fondée par M. Ranieri ait été une des victimes de la crise immobilière.

Autre cas inimaginable.
Goldman Sachs, le temple de la banque d'affaires, s'est séparé de 10 % de ses 33 000 salariés au cours de la semaine. Là encore, rien de surprenant à première vue. Sauf qu'on compte au nombre des victimes un certain William Tanona, qui était un analyste spécialisé... dans la banque d'investissement, justement. Conclusion : Goldman ne juge plus nécessaire de se doter d'une expertise sur son propre secteur d'excellence.

L'ironie associe souvent farce et tragédie : la crise a joué à MM. Ranieri et Tanona un tour pendable. On ne sait pas s'il faut en rire ou en pleurer


http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/12/l-inventeur-des-subprimes-terrasse-par-sa-creature_1117663_1101386.html

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 12 novembre 2008 à 18:46:42
Citer

12 novembre 2008
12/11/2008 PARIS (AFP)

Deux entités du groupe français MBO (1.100 salariés), spécialisé dans la visite médicale, ont été placées mercredi en liquidation judiciaire, avec une poursuite de l'activité jusqu'à fin décembre, par le tribunal de commerce de Nanterre, a-t-on appris de source syndicale.

"Les juges ont prononcé la liquidation judiciaire de deux entités du groupe MBO --Innovex et la branche MBO elle-même-- en demandant une poursuite de l'activité jusqu'à la fin décembre pour laisser à un repreneur la possibilité de se présenter", a indiqué à l'AFP Jean Philippe Verreaux, délégué CFE-CGC, à l'issue de l'audience.

"La troisième entité du groupe MBO, la SDIT, qui emploie environ 450 salariés à temps partiel, aurait été cédée à un autre groupe, mais elle ne relève pas du tribunal de Nanterre et nous n'avons pas de précision à ce sujet", a ajouté M. Verreaux.

La SDIT (société de diffusion et d'information thérapeutique), basée à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), est une société de visiteurs médicaux employant essentiellement des femmes à temps partiel. Les visiteurs médicaux effectuent des visites chez les médecins libéraux pour faire la promotion des médicaments des laboratoires pharmaceutiques.

La direction du groupe de MBO n'avait pas pu être jointe par l'AFP mercredi après-midi.
AFP


http://www.edicom.ch/fr/news/international/1188_5847179.html?xtor=RSS-3 (http://www.edicom.ch/fr/news/international/1188_5847179.html?xtor=RSS-3) - admn : le lien ouvre sur une page d'actualité
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 13 novembre 2008 à 19:58:17
Citer

Grande Bretagne: British Telecom ajoute à la récession en supprimant 10.000 emplois
AFP - jeudi 13 novembre 2008
 
Alors que tous les voyants économiques sont au rouge au Royaume-Uni et que les suppressions d'emplois accélèrent fortement, l'opérateur téléphonique BT a assené un coup supplémentaire jeudi en annonçant un énorme plan social visant à supprimer 10.000 postes d'ici fin mars. L'opérateur a tiré ainsi les conséquences du piètre bénéfice dégagé au deuxième trimestre par sa division internationale BT Global Services, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 15%.

"Trois de nos branches d'activité, BT Retail (détail), BT Wholesale (gros) et Openreach (qui s'occupe du débouclage) sont en ligne avec les objectifs ou au-delà", a noté le directeur général Ian Livingston dans un communiqué, "mais les bénéfices de BT Global Services ne sont simplement pas suffisants et nous prenons une action décisive pour remettre les choses en place", a-t-il dit.

La mauvaise performance de cette branche était connue depuis le 31 octobre, où BT avait lancé un avertissement sur résultat inattendu, annonçant du même coup le remerciement du directeur général français de cette branche, François Barrault, remplacé immédiatement par le directeur financier Hanif Lalani.

Mais l'ampleur des suppressions d'emplois, dont 4.000 sont déjà effectives, a été un choc jeudi, d'autant que M. Livingston a laissé entendre qu'il pourrait y en avoir d'autres. "Nous avons besoin de continuer à faire des économies", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse.
Le groupe va ainsi supprimer 6,4% de ses 160.000 emplois, pour la plupart des emplois temporaires ou sous contrat externe. Les emplois directs seront réduits de 4%, généralement par des départs volontaires, les emplois indirects de 12%. La plupart des suppressions visent le Royaume-Uni. [...]


Source et suite de l'article :
http://fr.news.yahoo.com/2/20081113/tbs-grande-bretagne-british-telecom-ajou-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081113/tbs-grande-bretagne-british-telecom-ajou-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus

[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 14 novembre 2008 à 23:57:22
Citer

Sun Microsystems va supprimer jusqu'à 6.000 emplois l'an prochain  
Associated Press - vendredi 14 novembre 2008

L'entreprise d'informatique Sun Microsystems a annoncé vendredi qu'elle allait supprimer jusqu'à 6.000 emplois, soit 18% de sa masse salariale, au cours de l'année prochaine.
L'entreprise est en difficulté depuis que les ventes de ses logiciels et processeurs haut de gamme se sont effondrées.
La société californienne, basée à Santa Clara, a expliqué qu'elle allait supprimer entre 5.000 et 6.000 emplois l'année prochaine, ce qui permettra, selon elle, d'économiser entre 700 et 800 millions de dollars (entre 550 et 630 millions d'euros). AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20081114/tbs-usa-emploi-informatique-sun-microsys-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081114/tbs-usa-emploi-informatique-sun-microsys-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 17 novembre 2008 à 17:09:34
AFP le 17/11/2008 17h01

Etats-Unis: la banque Citigroup va supprimer 50.000 postes très rapidement

Citer
La banque américaine Citigroup a annoncé lundi qu'elle comptait supprimer très rapidement jusqu'à 50.000 postes pour ramener ses effectifs mondiaux à 300.000 personnes.

L'ex-numéro un bancaire américain, sorti très affaibli de la crise financière, "table sur une réduction à court terme de 20% des effectifs par rapport à leurs sommets", selon des documents devant servir au directeur général Vikram Pandit pour s'adresser lundi aux salariés du groupe.

Selon ces documents, publiés par la banque sur son site internet, le groupe employait au plus haut de son histoire (au quatrième trimestre 2007) 375.000 personnes dans le monde. A fin septembre, ses effectifs étaient de 352.000, chiffre que le groupe veut ramener désormais à environ 300.000 personnes.

L'établissement bancaire, qui entend se "remettre en forme, vite", compte réduire ses coûts de 20% à court terme par rapport à leurs niveaux les plus élevés, toujours selon ces documents. Citigroup veut ainsi ramener son enveloppe de dépenses entre 50 et 52 milliards de dollars en 2009.

Ces annonces surviennent alors que Citigroup fait l'objet de suspicions du marché sur sa capacité à se sortir de la crise, en dépit de l'aide de l'Etat de 25 milliards de dollars octroyée via le plan de stabilisation du système financier. L'action de la banque a fondu de 24% en Bourse sur la seule semaine dernière et a perdu plus de 70% de sa valeur depuis le début de l'année.

A la Bourse de New York, l'action Citigroup perdait encore 4,52%, pour tomber à 9,09 dollars, peu après l'ouverture de la séance.

La direction a défendu lundi le modèle de la "banque universelle" qui a donné naissance à la fin des années 90 au colosse bancaire, qui se veut présent sur tous les segments des services financiers.

Grâce à sa présence dans la banque de détail, Citigroup dispose ainsi de 780 milliards de dollars en dépôts, qui lui permettent de financer à bon compte plus du tiers de ses prêts (2.050 milliards de dollars d'actifs).

L'international représentait à fin septembre plus de 50% des revenus de la banque et affichait une activité plus soutenue que les activités américaines. Ses principaux rivaux sont très peu présents en dehors des Etats-Unis.

Citigroup poursuit toujours la réduction de sa voilure, avec la cession en cours de ses activités de banque de détail en Allemagne et de sa filiale Citi Global Services, a-t-il rappelé.

Du côté de ses fondamentaux financiers, l'établissement bancaire dispose désormais d'un ratio de fonds propres "durs" de 10,4%, en incluant l'aide publique de 25 milliards de dollars, à comparer avec 7,3% il y a un an.

Ce ratio est supérieur aux 9,8% de ses principales concurrentes Bank of America (une fois que celle-ci aura racheté Merrill Lynch) et Wells Fargo (après son rachat de Wachovia), mais inférieur aux 10,8% du nouveau numéro un américain JPMorgan Chase (après son rachat de Washington Mutual), selon des chiffres livrés par Citigroup.

Le groupe a également assuré lundi avoir fortement réduit son exposition au marché des crédits hypothécaires américains, avec un portefeuille de 218 milliards de dollars, contre 302 milliards chez JPMorgan ou encore 461 milliards chez Bank of America.

Citigroup s'est brûlé les ailes sur le marché des crédits hypothécaires à risques et a depuis l'an dernier levé plus de 50 milliards de dollars pour se renflouer, réduit son portefeuille d'actifs de plus de 100 milliards de dollars, cédé plusieurs activités et réorganisé ses différentes activités.

Sur le plan social, le groupe a déjà procédé à plusieurs plans sociaux depuis l'an dernier. Il a provisionné depuis le début de l'année 2,1 milliards de dollars dans ses comptes en prévision de la suppression de 22.000 emplois au total, dont près de 13.000 ont déjà été effectués.

Il y a un mois, Citigroup avait fait état de sa quatrième perte trimestrielle consécutive, de 2,8 milliards de dollars.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 17 novembre 2008 à 17:32:34
Citer

Les Etats-Unis sont en récession depuis avril, selon une enquête
REUTERS - lundi 17 novembre 2008

Les économistes du secteur privé estiment que les Etats-Unis sont entrés en récession au printemps et ils anticipent une forte contraction de l'activité au quatrième trimestre, montre une enquête de la Banque fédérale de réserve de Philadelphie.
Cette enquête trimestrielle montre aussi que les économistes prévoient une moyenne de 222.400 suppressions d'emplois par mois au quatrième trimestre, soit près de cinq fois le chiffre estimé lors de l'enquête précédente en août (45.400).

Le taux de chômage atteindrait ainsi 6,6% en fin d'année, contre 5,8% anticipé il y a trois mois.

Les économistes estiment que la récession de l'économie américaine a débuté en avril et qu'elle devrait durer 14 mois, soit jusqu'en juin prochain.

http://fr.news.yahoo.com/4/20081117/tbs-usa-economie-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081117/tbs-usa-economie-7318940.html) - admn : la page n'existe plus


Citer

Le Japon est entré en récession  
AFP - lun 17 nov 2008, 1h27 

Le Japon, deuxième économie mondiale, est entré en récession sur la période de juillet à septembre, son produit intérieur brut (PIB) s'étant contracté pour le deuxième trimestre consécutif, selon des statistiques officielles publiées lundi.

Plombé par une forte diminution des investissements des entreprises, le PIB japonais a reculé de 0,1% par rapport au deuxième trimestre, et de 0,4% en rythme annuel, a annoncé le gouvernement. Au deuxième trimestre, le PIB s'était déjà contracté de 0,9% par rapport au trimestre précédent, selon des chiffres révisés également publiés lundi.
Les économistes s'attendaient en moyenne à une petite progression de 0,1% au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent et de 0,2% en rythme annuel, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 22 d'entre eux.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081117/tbs-le-japon-est-entre-en-recession-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081117/tbs-le-japon-est-entre-en-recession-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 novembre 2008 à 12:30:32
Dépêchons-nous de passer nos commandes de RR !...  ;D

Citer

Aviation: Rolls-Royce va supprimer près de 2.000 emplois en 2009
Associated Press - jeudi 20 novembre 2008

Le motoriste aéronautique Rolls-Royce a annoncé jeudi qu'il envisageait de supprimer près de 2.000 emplois en 2009 en raison de la baisse de la demande de ses produits sur fond de crise économique mondiale. Ces suppressions d'emploi viennent s'ajouter aux 2.300 annoncées en janvier dernier.

Rolls-Royce PLC a précisé qu'il envisageait notamment de supprimer 140 emplois dans son unité d'assemblage et d'essais pour l'aérospatiale de Derby en Angleterre.

Le groupe ajoute que cette vague de suppressions d'emplois est la première d'une série qui doit entraîner entre 1.500 et 2.000 suppressions d'emploi dans le monde en 2009. Le motoriste emploie actuellement près de 39.000 salariés dont 22.100 en Grande-Bretagne.

Rolls-Royce explique ces suppressions vont permettre au groupe de réduire ses coûts et de faire face à la baisse de la demande due au ralentissement économique mondial et des retards occasionnés pour ses livraisons de moteurs notamment pour l'Airbus A380 et pour le Boeing 787. AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20081120/tbs-aviation-rolls-royce-emplois-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081120/tbs-aviation-rolls-royce-emplois-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 20 novembre 2008 à 13:22:12
Ca complète le post de Natacha :

Citer
La crise s'aggrave aux Etats-Unis et au Japon, les marchés chutent encore

PARIS (AFP) - Minés par un nouveau regain de pessimisme, les marchés européens ont démarré jeudi en baisse, dans le sillage de la dégringolade des Bourses asiatiques et de Wall Street, après les pronostics très pessimistes aux Etats-Unis, l'aggravation du déficit commercial au Japon et la crise automobile qui s'étend.

Les sombres perspectives de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a revu en forte baisse ses projections du PIB en 2009 (entre -0,2% et 1,1%), combinées aux menaces de plus en plus réelles de déflation ont fait plonger les marchés américains.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation a chuté de 1,0% en octobre, du jamais vu depuis 1947.

Ces nouvelles ont fait plonger mercredi la Bourse de New York à son plus bas niveau en plus de cinq ans. Le Dow Jones a perdu 5,07% et le Nasdaq 6,53%.

Les marchés asiatiques ont dévissé dans la foulée, plombés notamment par l'aggravation du déficit commercial au Japon, déjà entré en récession au troisième trimestre.

Tokyo s'est effondrée de 6,89% en clôture, déprimée aussi par la remontée du yen face au dollar et à l'euro.

Le Japon a enregistré en octobre un déficit commercial de 63,9 milliards de yens (510 millions d'euros), ses exportations ayant subi leur pire chute en sept ans à cause du recul de la demande aux Etats-Unis, en Europe et en Asie.
A la Bourse de Manille, le 20 novembre 2008
©AFP - Romeo Gacad

Broyant du noir, les autres marchés asiatiques ont pris le relais. Hong Kong a dévissé de 4,04% à la clôture. Séoul a terminé sur un plongeon de 6,70%, Taipei de 4,53% et Sydney de 4,19%. Shanghai a reculé de 1,67%.

"Cette récession est mondiale", s'est désespéré Najeeb Jarhom, économiste chez AmFraser à Singapour, cité par Dow Jones Newswires.

En Chine, le gouvernement a estimé "critique" jeudi la situation de l'emploi en raison du ralentissement économique.

Comme l'Asie, les places européennes ont souffert dès l'ouverture. La Bourse de Paris est passée sous les 3.000 points, le CAC 40 cédant 3,01%. Même tendance à Francfort, Londres et Zurich.

Ce sont les valeurs bancaires qui ont été les plus touchées par la déprime des investisseurs, avec un plongeon de plus de 6% de la Deutsche Bank à Francfort dans la matinée.

A la Bourse suisse, passée jeudi sous la barre des 5.000 points, UBS a touché son plus bas historique depuis la création de l'établissement en 1998, tandis que Credit Suisse perdait 8,70%. Même le secteur du luxe, jusque là assez épargné, commence à souffrir.
Usine désaffectée du constructeur automobile américain Packard, le 19 novembre 2008 à Detroit (Michigan)
©AFP/Getty Images - Spencer Platt

Surtout, la crise automobile, partie des Etats-Unis, s'étend en Europe et en Asie.

Partout dans le monde, les constructeurs automobiles suppriment des emplois et réduisent la cadence de leurs usines.

A Washington, les "trois grands" constructeurs américains, Ford, GM et Chrysler, qui emploient à eux seuls quelque 564.000 personnes à travers le monde, essayent de convaincre le Congrès de les sauver de la faillite.

Ils tentent d'obtenir un plan de 25 milliards de dollars, de se restructurer pour répondre aux nouvelles conditions du marché nées de l'amorce d'une récession, du resserrement du crédit et de la hausse du prix du baril de brut l'été dernier. Pour l'heure, les discussions au Sénat entre les démocrates et les républicains qui proposent d'utiliser des fonds déjà votés, s'enfoncent dans l'impasse.

Au Japon, c'est au tour désormais du constructeur automobile Mazda et de son compatriote fabricant de poids-lourds Isuzu d'annoncer des suppressions d'effectifs. Mazda Motor va se délester de 1.300 salariés en CDD ou intérimaires et Isuzu va se passer de ses 1.400 salariés temporaires dans ses sites de production.

En Europe, la situation n'est pas plus brillante.
Un ouvrier de l'usine PSA de Sochaux, le 5 novembre 2008
©AFP/Archives - Jeff Pachoud

En France, PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi un plan de diminution de ses effectifs de 2.700 emplois avec des départs volontaires, dans tout le groupe.

Comme nombre de ses concurrents, Daimler en Allemagne est touché de plein fouet. Le constructeur allemand va encore réduire le nombre d'emplois précaires.

Face à la récession qui s'étend, l'Union européenne envisage un plan de relance de 130 milliards d'euros.

La Commission européenne prévoit un plan de relance de la croissance qui "représenterait 1% du Produit intérieur brut de chaque Etat membre", selon une porte-parole du ministre allemand de l'Economie Michael Glos.

Jeudi, la France, qui préside l'UE, n'a pas confirmé "à ce stade" le montant de 130 milliards d'euros, évoqué par les Allemands.

La Commission européenne doit dévoiler mercredi prochain ce plan qu'elle avait annoncé fin octobre.

Les pays nordiques ont annoncé jeudi l'octroi d'un prêt conjoint de 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) à l'Islande, s'ajoutant au prêt de 2,1 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI) approuvé mercredi soir par son conseil d'administration.


http://www.afp.com/francais/news/stories/newsmlmmd.895a82cc22cd97a1046db1dee113c75e.61.html (http://www.afp.com/francais/news/stories/newsmlmmd.895a82cc22cd97a1046db1dee113c75e.61.html) - admn : la page n'existe plus
admn : lien sur page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 20 novembre 2008 à 14:50:32
Citer
USA: hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage.
jeu 20 nov, 14h45

(CercleFinance.com) - Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 27 000 à 542 000 la semaine du 15 novembre aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés ce jeudi par le Département du Travail.

La moyenne mobile est pour sa part ressortie en hausse de 15 750 à 506 500 la semaine passée.

Le nombre de chômeurs indemnisés s'inscrit en progression de 109 000 et passe au dessus des 4 millions, à 4,01 millions sur la semaine du 8 novembre.

Enfin, la moyenne mobile sur 4 semaines s'est établie à 3,86 millions, en hausse de 71 250.

Copyright (c) 2008 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

http://fr.biz.yahoo.com/20112008/18/usa-hausse-des-inscriptions-hebdomadaires-au-chomage.html (http://fr.biz.yahoo.com/20112008/18/usa-hausse-des-inscriptions-hebdomadaires-au-chomage.html)
admn : lien sur page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 novembre 2008 à 20:53:06
Maintenant, on préfère le ketchup ...

Citer

Dijon perd sa moutarde et plusieurs centaines d'emplois
jeudi 20 novembre 2008

Dijon perd sa moutarde: Amora Maille, racheté en 2000 par Unilever, a annoncé jeudi la fermeture de son site historique de la capitale bourguignonne, fondé en 1900, et de deux autres usines en Bourgogne.
"C'est une bombe!" s'insurge Sylvain Pépin, syndicaliste CFDT, réagissant à ces fermetures prévues d'ici le 31 décembre 2009.

"La fermeture de l'usine de Dijon, qui date de plus d'un siècle, et de celle d'Appoigny (Yonne) entraînera la suppression de 296 emplois", précise-t-il, alors que la direction ne parle que de "265 suppressions de postes".

La cité des Ducs de Bourgogne est sous le choc. Et le préfet a le premier réagi en appelant à "une mobilisation exceptionnelle du service public de l'emploi pour accompagner cette restructuration".

Créée en 1752 par le Dijonnais Jean Naigeon, la moutarde bénéficie d'une appellation contrôlée grâce à un décret gouvernemental de septembre 1937. [...]


Suite et texte intégral :
http://fr.news.yahoo.com/2/20081120/tbs-dijon-perd-sa-moutarde-et-plusieurs-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081120/tbs-dijon-perd-sa-moutarde-et-plusieurs-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 novembre 2008 à 21:08:16
Citer

Confronté à la crise, PSA Peugeot Citroën réduit ses effectifs
AFP - jeudi 20 novembre 2008
 
Confronté à une crise d'ampleur mondiale, le groupe automobile PSA Peugeot Citroën a annoncé à son tour jeudi un plan de réduction de ses effectifs de 3.550 emplois en France par des départs qu'il affirme "volontaires", dont 850 pour le seul site de Rennes.
[...]

Suite et texte intégral :
http://fr.news.yahoo.com/2/20081120/tbs-confronte-la-crise-psa-peugeot-citro-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081120/tbs-confronte-la-crise-psa-peugeot-citro-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: cosmos le 21 novembre 2008 à 17:13:50
Sur rue 89, une carte de la crise sociale en France: fermetures, licenciements, grèves, veilles.

http://eco.rue89.com/2008/11/19/avec-vous-eco89-tient-a-jour-la-carte-de-la-crise-sociale (http://eco.rue89.com/2008/11/19/avec-vous-eco89-tient-a-jour-la-carte-de-la-crise-sociale)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 22 novembre 2008 à 00:02:52
Sur rue 89, une carte de la crise sociale en France: fermetures, licenciements, grèves, veilles.

Merci Cosmos.  :)

C'est pratique, nous avons ainsi une vue d'ensemble de ce qui se passe chez nous.
J'espère que la carte de France ne sera pas trop vite saturée...   
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 22 novembre 2008 à 23:02:21
Citer

Le groupe d'électronique néerlandais Philips supprime environ 1.600 emplois
AFP - Samedi 22 novembre 2008
 
Le groupe d'électronique néerlandais Philips va supprimer "environ 5%" des 32.000 emplois de sa division médicale dans le monde, soit quelque 1.600 emplois, a annoncé samedi un porte-parole du groupe à l'AFP.

"Dans la division médicale, les contours d'un programme d'optimisation ont été récemment annoncés", a indiqué à l'AFP Arent Jan Hesselink, porte-parole de Philips.
"Dans ce secteur, environ 5% de tous les emplois vont devoir disparaître, malheureusement. Il y a dans la division 32.000 emplois, donc si on calcule on en arrive à environ 1.600", a-t-il ajouté.
"Nous voulons prendre des mesures qui nous permettront, même dans une période où l'économie est moins forte, de garder nos marges de profit à niveau et de même les améliorer là où c'est possible", a expliqué le porte-parole.
"Nous voulons être préparés le mieux possible pour affronter les effets d'une baisse de la croissance économique ou même d'une récession, que beaucoup de gens voient arriver", a-t-il précisé.
La majorité des employés de la division médicale de Philips travaille aux Etats-Unis, mais "cela ne veut pas du tout dire que les emplois seront supprimés là où se trouvent le plus de gens", a indiqué M. Hesselink.
"La prochaine étape sera de savoir ce que nous allons regarder, qu'est-ce qui doit arriver, et où. Nous devons négocier cela avec les gens concernés", a précisé le porte-parole, sans être en mesure de dire si les suppressions d'emplois se feraient sur la base de départs volontaires ou non.

"Vu la visibilité limitée de l'environnement économique actuel, nous avons pris certaines mesures afin de maintenir notre rentabilité", avait expliqué Gerard Kleisterlee, le PDG de Philips, lors de la publication des résultats trimestriels le 13 octobre. Il avait expliqué que le groupe allait accélérer les investissements dans les marchés émergents, tout en promettant de rigoureusement gérer les coûts et prix des produits et d'améliorer le fonctionnement interne.

Le groupe a enregistré au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 7,8% à 357 millions d'euros grâce à la vente de sa participation dans le fabricant de semi-conducteurs TSMC.


source : http://fr.news.yahoo.com/2/20081122/tbs-le-groupe-d-electronique-neerlandais-8bc7026.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081122/tbs-le-groupe-d-electronique-neerlandais-8bc7026.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: TDC le 23 novembre 2008 à 08:29:24
"Le pire reste encore à venir", dixit un économiste du FMI.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 novembre 2008 à 13:27:41
Pour les fêtes, joignez l'agréable à l'utile tout en faisant une bonne action :  offrez-vous une Jag.  Je parie que vous n'y aviez même pas pensé. ;)


Citer

Jaguar appelle le gouvernement britannique à l'aide
24 novembre 2008
LeMonde.fr
Le constructeur automobile Jaguar est en négociation avec le gouvernement britannique pour l'obtention d'un prêt qui lui permettrait de traverser la crise actuelle du secteur. Selon le journal britannique Sunday Times, Jaguar Land Rover mènerait des discussions secrètes pour obtenir un prêt d'un milliard de livres sterling (1,18 milliard d'euros). Jaguar et Land Rover, rachetés tous deux en juin dernier par le groupe indien Tata Motors, emploient environ 15 000 salariés en Grande-Bretagne, pays où le secteur automobile souffre duralentissement de l'économie mondiale, tout comme aux Etats-Unis. Toujours selon The Sunday Times, le premier ministre, Gordon Brown, étudie la demande du constructeurautomobile et pourrait donner sa réponse dans deux semaines.

http://fr.news.yahoo.com/64/20081124/twl-jaguar-appelle-le-gouvernement-brita-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20081124/twl-jaguar-appelle-le-gouvernement-brita-acb1c83.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 novembre 2008 à 12:29:07
Le retentissement de la crise économique sur les prix de l'imobilier n'est pas encore très net, je trouve que la plupart des biens sont encore surestimés, du moins si l'on en juge par les prix  affichés en vitrine et dans les journaux. Certains professionnels de l'immo recommandent aux acheteurs (ceux qui le peuvent) de patienter car ils s'attendent à des baisses de 10%, voire plus, d'ici 2010. Et ils conseillent aux vendeurs de vendre immédiatement (ceux qui le peuvent), en sachant que pour cela il leur faudra sans doute faire un effort sur les prix...

Citer

L'immobilier s'enfonce dans la crise
mardi 25 novembre 2008

Le marché immobilier français s'enfonce à son tour dans la crise et les prix qui avaient résisté jusqu'au début de l'été ont fini par céder.
La confirmation du retournement du secteur de la construction ne sera par ailleurs pas sans conséquence sur l'emploi dans les mois à venir.

Les ventes de logements neufs en France accusent un repli de 44% sur un an à la fin du troisième trimestre 2008 avec 16.329 logements commercialisés au troisième trimestre 2008 contre 29.152 pendant la même période un an plus tôt selon les données publiées mardi par le ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables.
"Le doute n'est plus possible, la construction neuve craque", relève Alexandre Mirlicourtois, économiste à l'institut Xerfi. "Dans l'immobilier de logement, 64.413 ventes seulement ont été réalisées par les promoteurs sur les neufs premiers mois de l'année, contre 98.735 sur la même période de 2007."
"La chute est vertigineuse (-34,8%) et concerne aussi bien les appartements (-35,1%) que les maisons individuelles (-32,7%)", poursuit-il.

Certes, les mises en vente de logements neufs sont elles aussi en chute libre avec 21.314 unités mises sur le marché, soit 38,1% de moins qu'au troisième trimestre 2007.
Le niveau des ventes restant inférieur à celui des mises en ventes, l'encours de logements neufs proposés à la vente continue de progresser. Au 30 septembre 2008, il est de 113.404 logements, chiffre qui n'avait jamais été atteint", précise le ministère dans son communiqué.

"La descente aux enfers de l'immobilier se traduit également par un gonflement des stocks et des délais d'écoulement qui s'allongent", souligne Alexandre Mirlicourtois.
En un an, le délai moyen d'écoulement d'un logement mis en vente a pratiquement doublé passant de 9 mois à 18 mois pour le collectif et de 9 mois et demi à 18 mois pour l'individuel, selon les données du ministère.

250.000 EUROS POUR UNE MAISON INDIVIDUELLE :
La hausse des prix au m2 continue de décélérer avec une progression de 2,0% entre le troisième trimestre 2007 et le troisième trimestre 2008 pour les lots en immeubles collectifs et de 2,2% dans l'individuel, ajoute le ministère.
"Les prix qui avaient bien résisté jusqu'à la fin juin ont fini par céder", tempère de son côté Alexandre Mirlicourtois.
"Le m2 dans le logement collectif se négocie actuellement autour de 3.431 euros (contre 3.437 euros au deuxième trimestre). Celui d'une maison individuelle standard est redescendu sous les 250.000 euros (258.300 euros il y a trois mois)".

La chute des ventes continue de peser sur la construction, les mises en chantier de logements s'inscrivant en recul de 20,6% sur la période août-septembre-octobre 2008 par rapport à la période correspondante de 2007 à 93.922 et chutent de 14,3% sur un an à 378.158. Elles s'installent ainsi au-dessous du seuil des 400.000 enfoncés au mois de juin pour la première fois depuis septembre 2005.
Les permis de construire chutent de 24,4% sur les trois mois à fin octobre à 110.204 et de 19,5% sur douze mois à 459.251.

"Le retournement de la construction prend forme, ce qui n'est pas neutre en termes d'emploi", relève Alexandre Mirlicourtois.
"La construction représente aujourd'hui près de 1,5 million d'emplois salariés", poursuit-il en rappelant qu'après plusieurs années noires les effectifs salariés du secteur étaient tombés à 1.136.000 personnes au troisième trimestre 2007.

http://fr.news.yahoo.com/4/20081125/tts-france-immobilier-ca02f96.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081125/tts-france-immobilier-ca02f96.html) - admn : la page n'existe plus
[/quote]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: cosmos le 25 novembre 2008 à 12:47:25
A propos d'immobilier, j'ai vu hier un reportage sur une agence immobilière qui comptait 11 personnes au départ pour 2 personnes aujourd'hui. L'AI n'a rien vendu depuis 3 mois.
Titre: Ville par ville, le palmarès des licenciements
Posté par: mu_tron le 25 novembre 2008 à 13:38:19
 Ville par ville, le palmarès des licenciements

 Des voitures bleues, des maisons, des panneaux «danger !», Latruffe a mis au point une google map qui recense tous les plans sociaux de France, fermetures de sites. Un simple coup d'oeil suffit pour se rendre compte de l'étendue des dégâts.

http://www.marianne2.fr/Ville-par-ville,-le-palmares-des-licenciements_a93720.html?PHPSESSID=66ab9b4262d467615385d6e6649baa5b
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Nemo492 le 25 novembre 2008 à 14:22:38
D'ailleurs il cherche à vendre ce qui reste de sa société
pour changer de métier.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 novembre 2008 à 22:07:00
Citer

Les distributeurs britanniques plongent à leur tour dans la crise
AFP - Jeudi 27 novembre 2008
Deux des chaînes de magasins les plus populaires du Royaume-Uni, Woolworths et MFI, luttaient jeudi pour leur survie, illustrant la détresse d'un secteur britannique de la distribution que même la baisse de la TVA annoncée par le gouvernement ne suffisait pas à rassurer

Woolworths, inconnue en France, est une institution en Grande-Bretagne, vendant tout, des jouets aux accessoires de cuisine, depuis bientôt 100 ans. Ce qui n'a pas empêché cette enseigne d'être placée mercredi en redressement judiciaire, mettant en péril l'avenir de ses 800 magasins et 30.000 salariés.

Le même jour, les magasins de meubles MFI (qui emploient près de 1.500 personnes) ont été eux aussi placés sous administration judiciaire, et la presse était pessimiste quant à leurs chances de survie.

Leurs déboires illustrent la mise en place d'un cercle vicieux qui voit la tourmente secouant la City se répandre peu à peu à tous les autres secteurs de l'économie britannique, malgré les efforts du gouvernement et de la Banque d'Angleterre pour relancer la machine.

Comme le résume Keith Bowman, analyste de la maison de courtage Hargreaves Lansdown, "l'oeil du cyclone s'est déplacé des banques vers les distributeurs".
MFI a ainsi été doublement frappé par la crise immobilière et celle du crédit.
La première, qui a entraîné une chute des constructions et des ventes de logements, a réduit mécaniquement la demande de meubles.
La seconde a porté le coup de grâce en freinant brutalement les achats coûteux, type canapés cuir et salles de bains dernier cri, qui typiquement étaient financés à crédit.

En ce qui concerne Woolworths, c'est l'assèchement des sources de financement qui semble en cause. Le groupe, qui peinait à trouver son créneau face aux enseignes spécialisées, accumulait les pertes (près de 120 millions d'euros au premier semestre) depuis plusieurs années.

Criblé de dettes (plus de 400 millions d'euros selon la presse), il avait tenté jusqu'à mercredi de trouver un acquéreur, mais les groupes intéressés ont semble-t-il échoué à financer une reprise, même pour une livre symbolique, et les créanciers ont "sifflé la fin de la partie", selon le Financial Times.

A en croire les journaux, la chute de Woolworths et MFI n'est que la partie émergée de l'iceberg. Il suffit de consulter les derniers résultats du secteur pour s'en rendre compte.

Ce jeudi, DSG International, qui possède les magasins de produits électroniques Currys et PC World, a annoncé des pertes de 29,8 millions de livres, sur son premier semestre achevé en octobre, à comparer avec un bénéfice de 52,4 millions de livres l'an dernier à la même période, et Kingfisher, spécialisé dans le bricolage (il possède les chaînes françaises Castorama et Brico Dépôt) a dévoilé une chute de 20% de ses bénéfices au Royaume-Uni sur les trois derniers mois.

Pendant ce temps, grands magasins et supermarchés multiplient désespérément les soldes avant les fêtes, dans l'espoir d'attirer des consommateurs démoralisés.
Marks & Spencer a déjà organisé une journée à -20% et s'apprêterait à recommencer la semaine prochaine, et même Waitrose, supermarché haut-de-gamme fréquenté par une clientèle autrefois peu regardante sur les prix, offre depuis mercredi du champagne et du saumon fumé à -50%.

Et même la baisse de 2,5 points de la TVA, à 15%, annoncée lundi par le ministre des Finances Alistair Darling dans le but de faire repartir la consommation, ne suffit pas à rassurer le secteur. Cette mesure, en vigueur à partir de lundi prochain et jusqu'à la fin 2009, est "modeste mais bienvenue", a jugé Stephen Robertson, patron du BRC, la fédération du commerce, réclamant aussitôt au gouvernement d'autres initiatives.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081127/tbs-les-distributeurs-britanniques-plong-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081127/tbs-les-distributeurs-britanniques-plong-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 28 novembre 2008 à 22:54:25
Ca devient grave !!!
dailymotion - Les Français ont peur !
modération : pas de vidéo sélectionnée
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 29 novembre 2008 à 14:17:49
A coté des infos genre "30 000 licenciements" et les problèmes des financiers dont je me fous royalement, il y a la crise au quotidien:

"Ça mange, ça boit, ça vient se servir sous prétexte que ça ne peut pas dépenser d'argent…"
"Les gens se laissent aller totalement. "

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/11/27/01016-20081127ARTFIG00641-allez-voler-ailleurs-pas-chez-moi-.php

Les intégristes ont tjs profité des crises sociales pour prendre l'âme des gens. C'est ce qui va se passer avec ça:

"Bientôt des banques islamiques en France
MA Delmotte
27/11/2008 | Mise à jour : 12:11 | Commentaires  82 | Ajouter à ma sélection

Trois établissements auraient déjà déposé une demande d'agrément, selon Le Parisien. La France pourrait autoriser leur installation dans l'hexagone d'ici juin 2009.
"

certaines personnes seront assez malines pour se contenter de profiter du système de prêt sans usure, mais combien feront appel à ces banques pour se faire happer par la religion sous-jacente ?

Cela obligera les requins à limer leurs dents, ou bien une guerre interbancaires va éclater entre occidents et orient. les usuriers ne vont pas se laisser priver de festin.

http://www.lefigaro.fr/societes/2008/11/27/04015-20081127ARTFIG00541-l-islam-source-d-inspiration-financiere-.php
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 novembre 2008 à 23:38:26
A coté des infos genre "30 000 licenciements" et les problèmes des financiers dont je me fous royalement, il y a la crise au quotidien


30.000 licenciements ça fait (hélas) aussi partie de la crise au quotidien, surtout si on est sur la liste des 30.000 ...  :(

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 30 novembre 2008 à 12:44:09
c'est du maleur des financiers que je me fou. quant aux gros titre à sensation, je m'en lasse et m'en méfie, comme d'un titre de la presse People.

Grande Bretagne : la chaine de commerce de détail Woolworths devrait fermer en décembre et licencier ses 30 000 salariés (The Times)
http://contreinfo.info/breve.php3?id_breve=4902

je cite:


"Dans cet article du Washington Post on apprend qu'un couple de fermier de Plateville au Colorado a eu la surprise de sa vie en proposant, à qui voulait, de venir glaner sur ses champs pour récupérer gratuitement ce qui restait après la récolte.

40.000 personnes se sont présentées

Suivant un rapport officiel du ministère de l'agriculture US, en 2007 plus de 36 millions d'américains soit 12% de la population totale, dont 12,4 millions d'enfants, étaient dans une situation d'insécurité alimentaire.
"

http://www.bulle-immobiliere.org/forum/viewtopic.php?f=4&t=48185
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 décembre 2008 à 19:56:41
If... then ...   >:(

Citer

AFP - Lundi 1er décembre 2008

Les pays qui n'accorderont pas rapidement des aides économiques au secteur automobile devront faire face à des destructions d'emplois "massives" chez eux, a averti lundi le PDG des constructeurs français Renault et japonais Nissan, Carlos Ghosn.

"Les destructions d'emplois seront massives dans les pays qui n'aideront pas rapidement le secteur automobile à se financer", a affirmé M. Ghosn lors d'un symposium à Tokyo sur les 150 ans de relations diplomatiques franco-japonaises.

"Cela ne se verra pas immédiatement, mais dans quelques années", a-t-il pronostiqué.

Le patron de Renault et Nissan estime que les pouvoirs publics doivent aider les constructeurs à se financer, compte tenu de l'importance du secteur automobile aux Etats-Unis, en Europe ou au Japon, en termes industriels et d'emplois.

"Le financement pour l'industrie automobile, c'est comme l'eau pour l'être humain. C'est vital" a insisté M. Ghosn. Même les groupes les plus solides seront durement touchés si le robinet du crédit est fermé, a-t-il averti. "Si vous êtes plus fort que moi, sans eau, vous durerez un peu plus, mais vous finirez par mourir aussi, car vous avez besoin d'eau.", a-t-il souligné.

M. Ghosn plaide pour que les pouvoirs publics permettent au secteur automobile de bénéficier de "prêts à long terme à des taux raisonnables". "Nous le demandons aux gouvernements français et japonais", a-t-il rappelé. Il juge toutefois "contestable" la simple distribution d'argent aux constructeurs les plus faibles.


http://fr.news.yahoo.com/2/20081201/tbs-automobile-ghosn-predit-des-destruct-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081201/tbs-automobile-ghosn-predit-des-destruct-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 décembre 2008 à 19:59:39
Citer

AP - Associated Presse -
Lundi 1er décembre 2008
La banque HSBC a annoncé lundi qu'elle allait supprimer 500 emplois en Grande-Bretagne, soit un peu moins de 1% de sa masse salariale, en raison des conditions économiques actuelles. HSBC, la plus grande banque européenne en termes de valeur sur le marché, emploie environ 58.000 salariés en Grande-Bretagne. La banque avait déjà annoncé qu'elle allait supprimer 1.100 emplois dans le monde en septembre dernier. Elle avait ajouté plus tard qu'elle allait aussi se séparer de 500 salariés en Asie, dont 450 à Hong Kong. AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20081201/tbs-gb-economie-crise-banque-hsbc-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081201/tbs-gb-economie-crise-banque-hsbc-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 décembre 2008 à 20:07:18
Départs volontaires...  Désignés d'office ? ...  >:(

Citer

AFP - Lundi 1er Décembre 2008
Le numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal vise 1.400 "départs volontaires" dans les secteurs non productifs en France d'ici le début 2009,
a annoncé lundi à l'AFP son directeur général France Daniel Soury-Lavergne à l'issue d'une réunion avec les syndicats. –
Dans le cadre de cette réunion, "j'ai annoncé, pour l'ensemble de la France, un plan de départs volontaires avec un objectif de 1.400 personnes" d'ici le "début de l'année 2009", a indiqué M. Soury-Lavergne.
Ce plan concerne les seuls salariés des "fonctions corporate, administratives et support --achats, commercial, gestion", a-t-il précisé.
En France, les salariés sont quelque 6.000 à assurer ces fonctions, sur un effectif total de 28.000 personnes toutes catégories confondues.
Ces 1.400 postes font partie des quelque 9.000 que le groupe envisage de supprimer dans le monde, comme annoncé jeudi dernier.Interrogé pour savoir si la suppression des postes pourrait aboutir en France à des licenciements secs, M. Soury-Lavergne a assuré qu'elle passera "strictement par des départs volontaires".
Lors de la réunion avec les syndicats, la direction a également proposé de discuter d'un "accord de groupe" qui définira l'organisation des départs et assurera un "traitement équitable" de chaque salarié concerné à travers des "mesures d'accompagnement du volontariat", a-t-il ajouté.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081201/tbs-france-arcelormittal-vise-1-400-depa-8bc7026.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081201/tbs-france-arcelormittal-vise-1-400-depa-8bc7026.html) -admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 décembre 2008 à 21:08:13
Citer

Inquiets, les Japonais ne consomment plus
A. R. - 28/11/2008
L'Archipel s'installe dans la récession. 
Cela prêterait à rire si ce n'était un signe du profond malaise des Japonais. La dernière mode à Tokyo pour les femmes qui ne jurent que par les sacs, les montres et les bijoux de grande marque, ce n'est plus de les acheter mais de les louer.
Au lieu de payer 1 million de yens (8 200 euros) pour l'objet de leur rêve, elles vont débourser entre 1 000 et 4 000 yens (8,2 et 33 euros) pour le garder une semaine. «De moins en moins de gens ont les moyens de se payer des objets de luxe et avec la crise c'est mieux d'emprunter», affirme une société qui s'est spécialisée dans la location.

Une étude du gouvernement publiée vendredi prévoit que d'ici au mois de mars prochain les entreprises nipponnes vont mettre au chômage plus de 30 000 employés sous contrats temporaires. Or, ces contrats représentent 36 % de la force de travail de l'archipel. Du coup, les ménages japonais ne craignent plus d'afficher ouvertement leur crainte, même si c'est d'une manière un peu dérisoire.
 
En octobre, les ventes au détail ont reculé de 0,6 % sur un an et les dépenses globales de consommation ont chuté de 3,8 %. Mais la consommation des seuls ménages salariés s'est, elle, effondrée de 6 % alors que leur revenu moyen a progressé dans le même temps de 0,4 %.
Certes, l'inflation continue de ralentir, avec une hausse des prix hors produits périssables de 1,9 % le mois dernier, contre 2,3 % en septembre, mais les ventes de voitures, d'appareils ménagers et de vêtements ne cessent de diminuer. Même l'électronique plonge en dépit d'une baisse de prix de 21 % à 39 % par rapport de la même période de l'an dernier.

Production en chute libre.
À ces chiffres, qualifiés d'«épouvantables» par les économistes japonais, s'ajoute une chute brutale de la production industrielle, 3,1 % entre septembre et octobre, qui dépasse largement ce que prévoyaient les spécialistes et vient confirmer que le Japon s'installe durablement dans la récession.

Aucun secteur n'est épargné, ni l'automobile, ni les semi-conducteurs, ni les machines-outils, tous confrontés à la forte baisse de la demande de l'Europe et des États-Unis.  « Il n'y a aucune raison d'être optimiste», résumait vendredi le ministre en charge de la Politique économique et budgétaire Kaoru Yosano

Pis, le gouvernement ne craint pas d'enfoncer le clou en prévoyant que la production industrielle va encore dégringoler de 6,4 % en novembre et de 2,9 % en décembre.

http://www.lefigaro.fr/economie/2008/11/29/04001-20081129ARTFIG00102-inquiets-les-japonais-ne-consomment-plus-.php (http://www.lefigaro.fr/economie/2008/11/29/04001-20081129ARTFIG00102-inquiets-les-japonais-ne-consomment-plus-.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 décembre 2008 à 10:51:17
Citer

Le Credit Suisse supprime 5.300 emplois
Associated Press - AP - Jeudi 4 décembre 2008

Conséquence de la crise financière, la grande banque Credit Suisse va supprimer 5.300 emplois, principalement dans le secteur de l'Investment banking. Cela correspond à 11% de ses effectifs dans le monde entier, a communiqué jeudi la deuxième banque helvétique. Elle s'attend pour le 4e trimestre à une perte de trois milliards de francs suisses (1,96 milliard d'euros). 
En Suisse, entre 600 et 650 emplois devraient être supprimés, selon la Société suisse des employés de commerces. Cette réduction ainsi que d'autres mesures pour améliorer l'efficcité en termes de coûts permettront une diminution des coûts de 2 milliards de francs, précise le Credit Suisse. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081204/tbs-banque-credit-suisse-suppression-emp-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081204/tbs-banque-credit-suisse-suppression-emp-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
[/color]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 décembre 2008 à 10:55:15
Citer

Nomura va supprimer jusqu'à un millier d'emplois à Londres
Reuters - Jeudi 4 décembre 2008
Nomura Holdings, numéro un japonais du courtage, annonce qu'il va supprimer jusqu'à un millier d'emplois à Londres. C'est la première fois que Nomura procède à une réduction de ses effectifs depuis qu'il a racheté une partie des activités de la banque américaine en faillite Lehman Brothers en septembre.
La mesure est censée "garantir que l'entreprise demeure compétitive dans les conditions actuelles du marché et établir la bonne base de coûts pour l'avenir", explique Nomura dans un communiqué.
Nomura rejoint la longue liste des entreprises du secteur qui ont déjà annoncé des suppressions d'emploi, telles Citigroup, Goldman Sachs et JP Morgan Chase & Co. Au total, plus de 100.000 postes ont été supprimés depuis septembre.

"C'est une évolution naturelle", souligne Azuma Ohno, courtier à Crédit Suisse Securities au Japon. "Après avoir racheté Lehman, Nomura ne pouvait plus conserver son modèle japonais d'emploi à vie. Il doit être souple sur ses coûts pour être rentable".

http://fr.news.yahoo.com/4/20081204/tbs-nomura-gb-emploi-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081204/tbs-nomura-gb-emploi-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 décembre 2008 à 11:00:26
Cherchez l'erreur ...   ::)

Citer

State Street va supprimer 6% de ses effectifs
Reuters - Jeudi 4 décembre 2008

State Street, l'un des principaux acteurs mondiaux du marché des services aux investisseurs institutionnels, a annoncé mercredi son intention de supprimer jusqu'à 1.800 postes, soit 6% de ses effectifs, au cours des trois premiers mois de 2009. 
Dans un communiqué, le groupe a précisé que cette mesure représenterait un coût compris entre 325 et 350 millions de dollars mais que, à plus long terme, elle se traduirait par des économies annuelles de 400 millions.

State Street, qui, comme d'autres, a vu la valeur de ses actifs sous gestion fondre sous le coup de la chute des marchés financiers, a noté que l'essentiel des suppressions de postes interviendrait en Amérique du Nord.

Le groupe, qui avait fait état d'une hausse de 33% de ses bénéfices au troisième trimestre, a dit anticiper un résultat opérationnel 2008 dans le haut d'une fourchette prévoyant une croissance comprise entre 10% et 15%.

http://fr.news.yahoo.com/4/20081204/tbs-usa-state-street-emplois-7318940.html_ (http://fr.news.yahoo.com/4/20081204/tbs-usa-state-street-emplois-7318940.html_) admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 décembre 2008 à 11:12:42
Surprenant ...   ???

Citer

Touché par la crise, un géant de l'immobilier de Dubaï licencie
AFP - Dimanche 30 novembre 2008

L'un des plus grands promoteurs immobiliers de Dubaï, Nakheel, qui construit trois îles artificielles symboles du spectaculaire développement de cette ville, a annoncé dimanche le licenciement de 15% de son personnel, preuve que cet émirat du Golfe dont la prospérité repose sur le tourisme et l'immobilier est lui aussi touché par la crise.
Nakheel, qui vient d'annoncer un projet portant sur la construction d'une tour de plus de 1.000 mètres de haut, a précisé dans un communiqué avoir décidé de se séparer de 500 employés en raison de la crise qui frappe le secteur. Il s'agit du licenciement le plus massif aux Emirats arabes unis depuis le début de la crise financière mondiale cet automne. La firme, qui est contrôlée par le gouvernement de Dubaï, a expliqué avoir pris "une action responsable au regard des conditions actuelles du marché mondial".
Le gouvernement de Dubaï a annoncé récemment la création d'une commission pour évaluer l'impact de la crise sur l'émirat et proposer les mesures nécessaires pour venir en aide à différents secteurs, notamment la banque et l'immobilier.
]L'émirat a également reconnu avoir massivement emprunté pour financer son développement, précisant récemment que sa dette publique atteignait 10 milliards de dollars et celle des firmes qu'il contrôle sept fois ce chiffre, soit une dette totale de 80 milliards de dollars.
Nakheel avait déjà dû annoncer il y a quelques jours un ralentissement de ses activités, alors même que la construction de ses trois îles en forme de palmier, devenues un symbole du développement parfois extravagant de l'émirat, est loin d'être achevée.
"Nous avons la responsabilité d'opérer des ajustements dans nos plans d'activités pour nous adapter à l'environnement créé par la crise", a souligné la firme, qualifiant ces licenciements de "regrettables".
D'autres signes avaient déjà montré que Dubaï n'était pas à l'abri des effets de la crise.
Début novembre, Damac Group, qui contrôle le plus gros promoteur immobilier à capitaux privés de la région, Damac Properties, avait ainsi annoncé 200 licenciements, soit 2,5% de son personnel.
Mais la décision annoncée par Nakheel a une portée symbolique nettement plus forte en raison de l'identité de ce groupe.
L'essor de Nakheel repose sur la construction d'ensembles résidentiels de luxe dont le succès a été favorisé par l'ouverture du marché immobilier aux étrangers il y a quelques années.
Le 5 octobre, alors que le monde était frappé de plein fouet par la crise financière, Nakheel avait dévoilé un nouveau projet de 38 milliards de dollars, le "Nakheel Harbour and Tower", dont l'élément central doit être une tour de plus d'un kilomètre, ce qui en ferait la plus haute du monde.
Le 20 novembre, la firme avait organisé une fête de 20 millions de dollars, avec à la clé un gigantesque feu d'artifice, pour marquer l'inauguration d'un hôtel de grand luxe, Atlantis, sur le¨Palm Jumeirah", l'une de ses trois îles artificielles.
Malgré la crise mondiale, les promoteurs immobiliers de Dubaï se sont dits à plusieurs reprises optimistes.
Mohammed Al-Abbar, patron de l'autre géant local de la construction contrôlé par l'émirat, Emaar, et chef du groupe de travail chargé d'évaluer l'impact de la crise sur Dubaï, a ainsi laissé entendre récemment que les grandes firmes immobilières de l'émirat limiteraient l'offre pour freiner la chute des cours. "Notre priorité est de gérer l'offre sur le marché immobilier de manière à assurer l'équilibre" avec la demande, avait-il dit.
Mais cela n'a pas suffi à rassurer les investisseurs. Le marché financier de Dubaï n'a ainsi cessé d'accumuler les pertes ces dernières semaines, perdant 67% de sa valeur depuis le début de l'année, dans la foulée d'Emaar.
Dubaï, l'une des sept composantes de la fédération des Emirats arabes unis, compte environ 1,5 million d'habitants, dont plus de 80% d'étrangers.

http://fr.news.yahoo.com/2/20081130/tbs-touche-par-la-crise-un-geant-de-l-im-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081130/tbs-touche-par-la-crise-un-geant-de-l-im-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 06 décembre 2008 à 14:13:31
PARIS (Reuters) - La crise financière fait apparaître en France une catégorie de "nouveaux pauvres" - cadres, commerçants ou petits patrons -, qui viennent à leur tour frapper à la porte des associations caritatives.

"Ces gens qui vivaient bien, qui ne comptaient pas et se préparaient à avoir un Noël somptueux, sont maintenant obligés de compter sur tout, au point de venir au Secours populaire",

"Dans le Calvados, nos permanents ont vu arriver à quatre reprises, en octobre, des cadres ou chefs d'entreprises avec leur 4X4, leur cravate et qui n'ont plus les moyens de se nourrir",

Marie-José Joly cite le cas du patron d'une petite scierie, qui a fait faillite, du gérant d'une agence immobilière et d'un commerçant, tous deux en liquidation judiciaire, ainsi que du cadre d'une entreprise de tourisme lâchée par sa banque.

"Lorsqu'il y a liquidation judiciaire, tout est bloqué et les dirigeants doivent attendre une décision de justice avant de faire des demandes d'aide sociale comme le RMI", explique-t-elle.

http://www.liberation.fr/depeches/0101269055-la-crise-cree-de-nouveaux-pauvres-dont-des-petits-patrons
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: TDC le 06 décembre 2008 à 14:53:38
Petites brèves relevées au bas de l'écran BFM, alors qu'ils retransmettaient en DIRECT, ce que AUBRY disait lors de son allocution...
1h30 de discours, sur les TV en LIVE... Assez étonnant tout de même...

Bref... :
L'Amérique Centrale s'accorde sur une nouvelle monnaie commune !
Aubry parle d'une crise très grave ! (et bien entendu, tape sur Ségo et Sarko...)
Séisme 5.1 en Californie du Sud !
Obama évoque un plan (ultra) urgent, ultra selon son envergure par rapport aux divers plans de ces 50 dernières années !
Choléra s'étend maintenant jusqu'en Afrique du Sud !
Le pétrole atteint le plancher de $40 !
Les USA ont réussi leurs tests de leur bouclier "anti-missile" !
La Turquie a bombardé l'Irak ! (des rebelles...)

Je redis que les termes maintenant employés dans les médias, depuis plusieurs jours, pour les évènements liés/touchant la crise sont plus nombreux, plus directs, plus forts...
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: void le 07 décembre 2008 à 03:30:33
"Dans le Calvados, nos permanents ont vu arriver à quatre reprises, en octobre, des cadres ou chefs d'entreprises avec leur 4X4, leur cravate et qui n'ont plus les moyens de se nourrir",

erf... ben ils ont qu'a revendre leur 4X4 déja... ça leur fera des sous d'avance et ça coutera moins cher en essence...
Titre: En Espagne
Posté par: mu_tron le 07 décembre 2008 à 10:10:55
En un an, 1 million de personnes ont perdu leur travail

Aucun autre pays de l'Union européenne ne connaît une hausse aussi vertigineuse du chômage. Le nombre de sans-emploi frôle désormais les 3 millions, et le pire est encore à venir.

Les salariés du BTP ont été les premiers à accuser le coup.

La forte hausse du chômage s'explique également par la flexibilité du marché du travail espagnol. "C'est l'un des plus flexibles de la planète", explique José Carlos Díez, économiste en chef de la société de Bourse Intermoney. "Un tiers des salariés ont un contrat à durée déterminée. Les entreprises peuvent donc ajuster leurs effectifs sans avoir besoin de licencier."

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=92328 (http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=92328) - admn : le lien ouvre sur une page abonnés
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Italian le 07 décembre 2008 à 19:51:42
D'après Fabienne Brutus le taux de chômage en France tendrait plus vers les 19% que les 9% officiels - et encore elle disait ça avant la crise - c'est-à-dire vers les 4 millions de sans emplois. Maintenant on doit être au alentour de 5 millions de chômeurs (ce coup-ci c'est un chiffre à moi mais je dois pas être loin de la réalité !).

"Les média reprennent en cœur le chiffres communiqués par le gouvernement. Ces chiffres ne se basent que sur la catégorie 1, oubliant les 7 autres. De deux millions et quelques, on passe à quatre. Et encore ! on ne compte là que ceux qui prennent la peine de s'inscrire, de pointer, de montrer régulièrement patte blanche, de "subir" (parfois) un suivi qui s'apparente plus à un flicage qu'à un accompagnement. Ceux qui ne perçoivent plus d'allocations ou qui n'en ont jamais perçu sont de moins en moins inscrits. Nous-mêmes, conseillers, nous les décourageons ! Les RMistes ne sont pas forcément inscrits non plus. Les jeunes, les vieux... La réalité du chômage n'est pas à 9%, mais plutôt à 19%. Il faudrait réussir à dénombrer aussi le travail précaire, l'intérim subi, le coup de fil du lundi pour le mardi, les contrats qui durent depuis 1 an sans qu'on sache jamais si on doit y retourner le lendemain..."
Je vous laisse lire son interview complète ici :
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=PagEd&file=index&page_id=225 (http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=PagEd&file=index&page_id=225)
admn : lien mort
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 décembre 2008 à 22:41:53
Citer

Dow Chemical annonce 5.000 suppressions de postes et la fermeture de 20 usines
Associated Press - AP - Lundi 8 décembre 2008
Le groupe américain Dow Chemical a annoncé lundi qu'il allait supprimer 5.000 emplois à plein temps, soit environ 11% du total de ses effectifs, fermer 20 usines et céder certaines de ses activités pour réduire les coûts face à la crise. La compagnie, l'un des plus grands fabricants de produits chimiques du monde, entend ainsi économiser 700 millions de dollars par an à partir de 2010. Dow compte aussi entre autres suspendre temporairement la production dans 180 usines. "Nous accélérons l'application de ces mesures alors que l'économie mondiale actuelle s'est considérablement dégradée et nous devons nous adapter à la gravité de ce retournement", a expliqué le PDG Andrew Liveris dans un communiqué. AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-usa-dow-chemical-suppressions-emploi-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-usa-dow-chemical-suppressions-emploi-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 décembre 2008 à 22:47:10
Citer

Le brasseur belge Anheuser supprime 1.400 emplois aux Etats-Unis
Associated Press - AP - Lundi 8 Décembre 2008
Le brasseur belge Anheuser-Busch-InBev a annoncé qu'il allait supprimer 1.400 emplois aux Etats-Unis, soit 6% de ses effectifs américains, dans le cadre du plan de restructuration de la société.


http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-belgique-usa-economie-crise-brasseur-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-belgique-usa-economie-crise-brasseur-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 décembre 2008 à 22:51:10
Citer

Tribune, le conglomérat américain de médias se déclare en faillite
Associated Press - AP - Lundi 8 Décembre 2008
 
Le groupe Tribune, conglomérat américain de médias qui comprend notamment le "Chicago Tribune" et le "Los Angeles Times", s'est déclaré lundi en faillite, avec une dette de 13 milliards de dollars. Les revenus publicitaires ont baissé fortement en 2008 en raison de la crise économique, mettant en difficulté le conglomérat basé à Chicago.
Le groupe Tribune s'est placé lundi sous la protection de la loi sur les faillites, ce qui pourrait lui donner du temps pour tenter d'augmenter ses liquidités en vendant des
actifs. AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-usa-economie-crise-medias-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/tbs-usa-economie-crise-medias-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 décembre 2008 à 23:43:43
Au sein-même de l'église, le recours à Internet serait-il considéré plus efficace que la prière ?...  ;)

Citer

3 déc.2008 14h58
Quand un évêque fait la quête sur Internet
C'est une première: Mgr Dubost, l'évêque d'Evry, demande à ses fidèles de se cotiser pour sauver les églises de son diocèse, «en grave déficit»
«Bonjour. Je viens, comme beaucoup de gens en ce moment, vous demander de l’argent.» Ce n’est pas un facteur, un pompier ou un éboueur qui prononce cette phrase, mais l’évêque d’Evry, Mgr Dubost. Via un message diffusé sur le site internet du diocèse depuis le début de la semaine. Car après les banques et les entreprises, l’Eglise subit la crise de plein fouet.
Conséquence: le denier du culte, recueilli chaque année auprès des fidèles, est insuffisant pour couvrir les frais de personnel. En regardant la vidéo, intitulée «Une église au bord du gouffre», que l’on peut également visionner sur Dailymotion ou Youtube, on découvre Michel Dubost, assis dans son bureau. Face caméra, il détaille clairement le fonctionnement de l’église, financée en partie par le denier «qui sert à payer ceux qui travaillent pour l’église: les prêtres, les laïcs. Ces derniers sont engagés et font tourner les communautés chrétiennes.»Le prêtre continue sur sa lancée, en épluchant les comptes du diocèse: «En gros, les deniers de l’église s’élèvent à 3,5 millions d’euros. Les dépenses de personnel s’élèvent à 4,5 millions. Pour le moment, nous sommes gravement en déficit. Nous sommes dans des difficultés telles que je me demande comment on va payer.»
L’appel se fait pressant, une menace pèse sur les laïcs: «des licenciements» murmure l’évêque. Qui avoue comprendre les difficultés actuelles de ses fidèles: «Nous sommes en crise, vous comme moi. Nous, les prêtres, sommes payés autour du Smic. Nous voyons la difficulté de payer les choses.» Malgré tout, l’évêque se dit confiant en l'avenir. Les voies du seigneur sont décidément impénétrables.


http://www.liberation.fr/societe/0101302849-quand-un-eveque-fait-la-quete-sur-internet
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 08 décembre 2008 à 23:48:15
Il convient de spécifier que l'église a déjà fait la manche pour construire cette cathédrale d'évry...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: void le 08 décembre 2008 à 23:51:17
"heureux les pauvres car le royaume leur appartient" arf arf...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 08 décembre 2008 à 23:55:26
Et le Vatican, il n'a pas de sous pour les aider ?  ::)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Belzian le 08 décembre 2008 à 23:59:03
a mon avis le vatican pourrais se faire des sous en vendant toutes les richesses enfouies, mais ..si elles ont ete cachées c'est pas pour rien .. hein  :)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 09 décembre 2008 à 00:02:00
et puis le prix de la pierre en ce moment....  :D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 décembre 2008 à 00:03:45
Elle est très grande cette cathédrale d'Evry,  il fallait faire honneur aux bien chers frères et soeurs du dimanche matin. Mais ça revient cher les idées mégalo.

@ Katchina :  Le Vatican n'a que quelques trésors entassés ici et là, quelques broutilles... autant dire trois fois rien.   ;)

Ah si seulement Dieu existait ...  ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 décembre 2008 à 23:02:18
Citer

Sony supprime au total 16.000 emplois pour réduire ses coûts
AFP - Mardi 9 décembre 2008

Sony annonce la suppression de 16.000 emplois dans le monde, la réduction de ses investissements et la fermeture de plusieurs usines, face à la forte baisse de la demande pour ses produits électroniques. Il s'agit pour le groupe de réduire ses coûts de 100 milliards de yens (855 millions d'euros) par an.

Les suppressions d'emplois prévues constituent le plus important plan social dévoilé par une entreprise asiatique depuis la début de la crise financière.

Elles illustrent les difficultés de Sony dans plusieurs activités qui faisaient autrefois sa force, comme les baladeurs musicaux, un créneau désormais dominé par Apple ou même les téléviseurs à écran plat, où le groupe est déficitaire.

Sur les 16.000 suppressions annoncées, 8.000 concernent des emplois à durée indéterminée, soit 4% des 185.000 personnes employées par le groupe et 8.000 des personnels en intérim ou à durée déterminée.

Le nombre des sites de fabrication (57 aujourd'hui) sera réduit d'environ 10%, via des cessions à des sous-traitants et en délocalisant vers des pays à main d'oeuvre moins chère.

En France, le groupe avait annoncé jeudi dernier la fermeture de son usine de bandes magnétiques à Pontonx-sur-Adour, près de Dax (Landes), qui emploie 312 personnes.

Le projet d'augmentation de la production de l'usine d'écrans LCD en Slovaquie est remis à plus tard tandis que la production de certains capteurs d'image sera sous-traitée, le but étant de réduire de 30% ses investissements dans l'électronique au cours du prochain exercice par rapport à ce qui avait déjà été budgété.

Les analystes se demandent déjà si le plan dévoilé mardi sera suffisant pour redresser la barre d'un groupe très diversifié, présent à la fois dans l'électronique grand public, les jeux vidéos, les semi-conducteurs, le cinéma et l'assurance. [...]


Source et texte intégral de l'article:
http://fr.news.yahoo.com/4/20081209/tbs-sony-emplois2-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081209/tbs-sony-emplois2-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 décembre 2008 à 23:17:30
Citer

Le commerce extérieur français poursuit sa descente aux enfers
AFP - mardi 9 décembre 2008
 
Déjà mal en point avant la crise internationale, le commerce extérieur de la France poursuit sa chute inexorable, au fur et à mesure que les économies de ses principaux partenaires entrent en récession.
Le déficit s'est encore creusé en octobre, atteignant 7,066 milliards d'euros, un nouveau record mensuel après celui déjà enregistré le mois précédent à 5,691 mds d'euros, ont annoncé mardi les Douanes.
"Dans un contexte de ralentissement économique généralisé, les exportations se contractent fortement en liaison notamment avec les difficultés des constructeurs automobiles et des sidérurgistes. Les importations résistent mieux", explique le ministère du Budget.

"Ce sont des chiffres tout simplement catastrophiques", tranche l'économiste Alexander Law (Xerfi) pour qui, à ce rythme, ce déficit "abyssal" va se traduire sur l'ensemble de 2008 par un trou de 60 milliards d'euros, contre 40 milliards l'an dernier. Sur les douze derniers mois, le déficit cumulé s'établit en effet en octobre à 56,201 milliards d'euros. Pour l'ensemble de 2008, le gouvernement prévoyait initialement un déficit de 49,8 mds d'euros.

"L'explication de ce triste record est bien simple: en octobre, les exportations se sont effondrées de 4,5% (32,564 mds d'euros), pour s'établir à leur plus faible niveau depuis novembre 2006, tandis que les importations ne reculaient que de 1% (39,630 mds)", relève Alexander Law.

"Limité en septembre, le repli des exportations de biens intermédiaires (sidérurgie notamment) est très marqué en octobre. Cette baisse, centrée sur l'UE, explique plus du tiers du recul global des ventes", indique Bercy.

Pour Marc Touati, économiste chez Global Equities, la baisse globale des exportations est certes liée à "la baisse de l'euro qui réduit mécaniquement leur valeur", mais cette explication ne suffit pas puisque nos principaux partenaires européens utilisent eux aussi cette devise.

"Sans surprise, ce sont les ventes vers l'UE qui plongent. C'est normal, car la majorité de nos voisins sont en récession et ne passent donc plus commande à nos entreprises",  confirme Alexander Law. [...]


Source et texte intégral :
http://fr.news.yahoo.com/2/20081209/tbs-le-commerce-exterieur-francais-pours-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081209/tbs-le-commerce-exterieur-francais-pours-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 09 décembre 2008 à 23:38:52
LA BANQUE NORTHERN ROCK REVEND LES MAISONS SAISIES A 60% DE LEUR VALEUR
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : C'est le quotidien The Daily Mail qui a révélé le scandale. La Northern Rock Bank, qui a été nationalisée en catastrophe par le gouvernement anglais en raison de sa faillite, revend en ce moment plus de mille biens immobiliers resaisis, et cela à un prix bien en-dessous du marché. Comme la plupart des gens avaient déjà remboursé entre 5 et 10 ans du prêt, la revente est une excellente affaire et permet à la banque de remonter sa "trésorerie". Le point crucial est que la banque n'a pas proposée à ces ménages des taux de remboursements plus bas, qui leur aurait permis de continuer à payer la maison. Pire, ces ventes sont faites sur une liste confidentielle qui promet de devenir riche très vite, puisque ces biens sont vendus avec une baisse de 40% sur les prix actuels, déjà très bas... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil
admn : page d'accueil


LA 23e BANQUE AMERICAINE DEPOSE SON BILAN
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : Comme d'habitude, cela s'est passé le vendredi soir, et comme d'habitude après la fermeture de Wall Street afin de ne pas affoler le marché. La 23e banque américaine à être en failite et passer sous le contrôle fédéral. Comme quoi, aucune banque aujourd'hui n'est vraiment assurée de pouvoir continuer en raison de la crise. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


LA CHIMIE EN PANNE: 5000 LICENCIEMENTS CHEZ DOW CHEMICALS
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : A la une des pages business du New York Times, le licenciement de 5.000 personnes et la femeture de 20 usines Dow Chemicals afin d'économiser plus de 700 millions de dollars pour passer la crise. C'est ce qui s'appelle licencier "sec". Chemical rejoint ainsi BASF qui a été le premier a prendre des mesures drastiques pour compenser les pertes des commandes de l'industrie automobile et de l'immobilier. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


POST-IT : NE PAS OUBLIER DE VIRER 1800 PERSONNES
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : 3M, l'autre chimiste, mais plus connu pour les post-it, a décidé de son côté de licencier 1800 personnes et de mettre au chômage technique pendant 15 jours tous les salariés, et cela sans paye... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


DE QUOI ETRE ECOEURE...
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : Les manifestations violentes, c'est très rare aux USA même lorsque les choses ne sont pas faites dans les règles. La châine ABC rapporte que les 250 ouvriers d'une usine de fabrication de fenêtres ont été avertis 3 jours seulement avant la fermeture de leur usine. La banque a refusé la ligne de crédit et le patron n'a pas pu payer tous les salaires et indemnités. Comme l'ont déclaré les ouvriers, pour aider les banques il y a toujours de l'argent, mais pour les petites PME, il n'y a plus personne, et c'est finalement tous les ouvriers de tous les secteurs, non financiers, qui payent la gigantesque note. En effet, il a de quoi être écoeuré ! Alors les ouvriers ont fait le ménage de l'usine afin qu'elle reste... propre. C'est clair qu'aux USA, il n'ont jamais entendu parler des méthodes de la CGT. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


LES CADRES ONT DU MAL A ACHETER DES BMW
08 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : Le mois de novembre a été très mauvais pour BMW avec une baisse des ventes de 26% par rapport à novembre 2007 ce qui a poussé le constructeur allemand a fermer quelques usines pour chômage technique, y compris celle qui fabrique la Mini, car même elle ne se vend plus comme avant. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


ADVANTAGE-RENT-CAR EN FAILLITE
09 décembre 2008 Revue de Presse de Pierre Jovanovic. : Les loueurs de voiture sont très très mal, comme le montre la faillite d'Advantage qui a fermé hier la moitié de ses agences et licencié 440 personnes sur presque 900. D'autres vont suivre, hélas accompagnées d'agences de voyages, de compagnies aériennes, d'hôtels, de chaînes de vacances, etc., puisque toutes les entreprises ont minimisé leurs frais de déplacements. Quant aux particuliers, ils sont tellement pris à la gorge qu'ils ne vont presque plus nulle part. Cela va être des vacances forcées pour beaucoup de monde. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 10 décembre 2008 à 23:54:02
admn : tous les liens de ce post  "www.jovanovic.com" ouvrent sur une page d'accueil

DANGER: ILS INVESTISSENT DANS DU 0% !!!
10 décembre 2008 : Les très très riches et les banques ont tellement peur de l'écroulement soudain de toute cette pyramide de dettes, qu'ils sont en train d'investir leurs liquidités dans les bons du gouvernement US qui ne rapporte que 0%. Est-ce que vous vous rendez compte de ce que cela veut dire ? A 0% ??? Le New York Times comme le reste de la presse anglo-saxonne s'étonnent de ce soudain intérêt pour un placement qui ne rapporte rien, mais qui sert juste de coffre-fort... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


AIG AVAIT PLANQUE 10 MILLIARDS DE DOLLARS DE DETTES SUPPLEMENTAIRES
10 décembre 2008 : Le Wall Street Journal a révélé que l'assureur AIG, qui a été sauvé de la faillite avec 150 milliards de dollars, doit 10 milliards de dollars de plus à des courtiers financiers sur des investissements en bourse qui se sont avérés perdants. Et c'est seulement maintenant que ce montant vient de refaire surface... Question que pose le WSJ, et que tout le monde se pose, comment vont-ils faire pour les payer ? Et s'ils mettaient leurs traders en prison comme en France ? Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


LES MINES RIO-TINTO VIRENT 14.000 PERSONNES
10 décembre 2008 : Joli record de la semaine, celui de l'annonce faite aux ouvrier des mines Rio: 14.000 postes supprimés, de quoi se faire peur. Mais c'est la suite logique de ce qui se passe, c'est-à-dire l'Apocalypse financière avec des dizaines de millions d'emplois supprimés dans le monde, un monde dans lequel seuls les fonctionnaires seront payés grâce à la planche à billets des gouvernements. Cool... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


SKF VIRE 2.500 PERSONNES
10 décembre 2008 : Il est ridicule SKF, avec ses 2.500 postes supprimés. Comparé à Rio ou à ATT, cela fait "petit bras". Mais des centaines de petits bras ajoutés les uns aux autres partout dans le monde, cela fait beaucoup de monde... Cette décision de SKF a été expliquée par le manque de commandes de l'ensemble de l'industrie. Ils auraient dit le contraire, qu'on aurait eu du mal à les croire. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


LES GLISSEMENTS PROGRESSIFS DE LA LIVRE ANGLAISE
10 décembre 2008 : Depuis le début de la crise, le pound british a du mal à tenir. Attaqué chaque jour sur les places financières, il a cédé tellement de terrain que si ça continue ainsi, bientôt elle vaudra autant que le dinar serbe. Et c'est un vrai problème pour la Banque d'Angleterre qui ne sait plus comment juguler cette descente aux enfers de sa monnaie, au point de mettre le taux d'intérêt à 0%! et même d'envisager, oh my god, d'adopter l'euro comme les Bulgares This is very shocking ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


NORTEL TELECOMS AU BORD DE LA FAILLITE
10 décembre 2008 : Nortel Networks envisage d'adopter le Chapitre 11, et c'est dramatique pour ce géant canadien des réseaux et télécoms. C'était si inattendu, que cela a fait l'effet d'une bombe lorsque l'info a été sortie par le Wall Street Journal. Même si la bulle internet l'avait sérieusement abîmé, Nortel est l'un des grands du secteur avec Alcatel. Et si Nortel va très mal, les autres vont très mal. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).


DANGER: ILS INVESTISSENT DANS DU 0% !!!
10 décembre 2008 : Les très très riches et les banques ont tellement peur de l'écroulement soudain de toute cette pyramide de dettes, qu'ils sont en train d'investir leurs liquidités dans les bons du gouvernement US qui ne rapporte que 0%. Est-ce que vous vous rendez compte de ce que cela veut dire ? A 0% ??? Le New York Times comme le reste de la presse anglo-saxonne s'étonnent de ce soudain intérêt pour un placement qui ne rapporte rien, mais qui sert juste de coffre-fort... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


AIG AVAIT PLANQUE 10 MILLIARDS DE DOLLARS DE DETTES SUPPLEMENTAIRES
10 décembre 2008 : Le Wall Street Journal a révélé que l'assureur AIG, qui a été sauvé de la faillite avec 150 milliards de dollars, doit 10 milliards de dollars de plus à des courtiers financiers sur des investissements en bourse qui se sont avérés perdants. Et c'est seulement maintenant que ce montant vient de refaire surface... Question que pose le WSJ, et que tout le monde se pose, comment vont-ils faire pour les payer ? Et s'ils mettaient leurs traders en prison comme en France ? Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


LES MINES RIO-TINTO VIRENT 14.000 PERSONNES
10 décembre 2008 : Joli record de la semaine, celui de l'annonce faite aux ouvrier des mines Rio: 14.000 postes supprimés, de quoi se faire peur. Mais c'est la suite logique de ce qui se passe, c'est-à-dire l'Apocalypse financière avec des dizaines de millions d'emplois supprimés dans le monde, un monde dans lequel seuls les fonctionnaires seront payés grâce à la planche à billets des gouvernements. Cool... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


SKF VIRE 2.500 PERSONNES
10 décembre 2008 : Il est ridicule SKF, avec ses 2.500 postes supprimés. Comparé à Rio ou à ATT, cela fait "petit bras". Mais des centaines de petits bras ajoutés les uns aux autres partout dans le monde, cela fait beaucoup de monde... Cette décision de SKF a été expliquée par le manque de commandes de l'ensemble de l'industrie. Ils auraient dit le contraire, qu'on aurait eu du mal à les croire. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


LES GLISSEMENTS PROGRESSIFS DE LA LIVRE ANGLAISE
10 décembre 2008 : Depuis le début de la crise, le pound british a du mal à tenir. Attaqué chaque jour sur les places financières, il a cédé tellement de terrain que si ça continue ainsi, bientôt elle vaudra autant que le dinar serbe. Et c'est un vrai problème pour la Banque d'Angleterre qui ne sait plus comment juguler cette descente aux enfers de sa monnaie, au point de mettre le taux d'intérêt à 0%! et même d'envisager, oh my god, d'adopter l'euro comme les Bulgares This is very shocking ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


NORTEL TELECOMS AU BORD DE LA FAILLITE
10 décembre 2008 : Nortel Networks envisage d'adopter le Chapitre 11, et c'est dramatique pour ce géant canadien des réseaux et télécoms. C'était si inattendu, que cela a fait l'effet d'une bombe lorsque l'info a été sortie par le Wall Street Journal. Même si la bulle internet l'avait sérieusement abîmé, Nortel est l'un des grands du secteur avec Alcatel. Et si Nortel va très mal, les autres vont très mal. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Envoyez cet article à un(e) ami(e) -
Lisez les 40 premières pages de mon nouveau livre : NOTRE-DAME DE L'APOCALYPSE.
Lisez les 30 premières pages de mon livre le plus censuré: LE MENSONGE UNIVERSEL.
Livres dédicacés via le site éditeur.


SALAIRES EN RETARD EN RUSSIE
10 décembre 2008 : C'est un Noël glauque qui se prépare en Russie avec des licenciements massifs, ce qui ne change rien puisque beaucoup de salariés n'ont pas été payés depuis 3 ou 5 mois. On est revenu à la bonne époque de Leonid Brejnev. Le site français www.russie.net (http://www.russie.net) (lien) rapporte que les entreprises licencient à tour de bras (mais ce n'est pas dans la presse) et que les salaires non payés aux gens ont atteint "les quatre milliards de roubles", une augmentation de 33% !! Un article à lire sur la situation russe, loin d'être aussi florissante que ce que rapporte l'agence Novosti ou la Pravda. Mais pour les Russes, ce sont les Américains les coupables. Ils ont sans-doute raison. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: cosmos le 11 décembre 2008 à 20:49:36
L'enseigne Woolworths qui compte 800 magasins en grande Bretagne est en situation de faillite.
C'est la liquidation totale dans tous les rayons et c'est aussi 30000 salariés menacés par le chomage si l'entreprise ne trouve pas de repreneur.
30000 chômeurs d'un coup, ça c'est une bombe à mèche courte!  :(
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 11 décembre 2008 à 20:54:36
OFFICE DEPOT FERME 112 BOUTIQUES ET LICENCIE 2.200 PERSONNES
11 décembre 2008 : C'est l'info du jour, passée inaperçue des autres médias, et révélée par le Los Angeles Times. Si Office Depot est obligé de fermer une partie de ses magasins, c'est tout simplement parce que les entreprises n'achètent plus de fournitures de bureau, économisant tout ce qui peut l'être. Un effet domino redoutable de l'économie réelle et 2.200 personnes qui vont se retrouver au chômage aux USA et au Canada. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil


DANGER: LES BANQUES SE SONT RUEES SUR L'OR ET LE PLACEMENT A 0% !!!
11 décembre 2008 : Et vous savez pourquoi ? Parce que les Républicains pourraient bloquer le sauvetage de GM et Chrysler ce qui plongerait toutes les places financières dans le rouge avec une dégringolade de 1000 points au moins à Wall Street. Du coup, il importe de prendre des précautions. C'est aussi pour cela que toutes les bourses font du "sur place" en ce moment, comme si le sauvetage de GM pouvait à lui seul sauver l'économie mondiale. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - admn : page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 12 décembre 2008 à 00:15:53
AFFREUSES NOUVELLES !!!  

Citer

Le DG de JPMorgan met en garde contre un 4e trimestre "affreux"
REUTERS - Jeudi 11 décembre 2008

Le directeur général de JPMorgan Chase & Co a déclaré que la banque américaine avait connu des mois de novembre et décembre "affreux" à cause des "coupables habituels", les crédits immobiliers et bancaires et les taux élevés rencontrés sur le marché obligataire.

"Novembre à lui seul a été un mois affreux en matière de trading (... et) décembre, jusqu'ici, est relativement affreux", a déclaré Jamie Dimon sur la chaîne de télévision CNBC. "Ce sera un trimestre difficile."

Dimon a précisé qu'il faisait référence aux activités de trading, de prêt et de crédit immobiliers de la première banque des États-Unis.
L'action JP Morgan a chuté de 10,7%, signant la plus mauvaise performance des valeurs du Dow Jones.

La banque américaine US Bancorp a prévenu quant à elle au cours d'une conférence organisée par Goldman Sachs qu'elle pourrait inscrire au quatrième trimestre 1,67 milliard de dollars de provisions correspondant au renforcement de ses réserves de crédit et à des dépréciations d'actifs, et le titre a chuté de 10,2%. Elle a ajouté s'attendre à un bond des pertes sur créances au cours de cette période.

L'analyste de Ladenburg Thalmann, Richard Bove, a estimé de son côté que Wells Fargo pourrait inscrire pas moins de 40 milliards de dollars de dépréciations au quatrième trimestre. Le titre de la banque a dégringolé de 11,3%.

Capital One Financial, enfin, a clôturé en forte baisse de 13,2% après avoir prévenu que l'intensification du ralentissement économique rendrait probablement nécessaire une augmentation "significative" des réserves de la banque.

L'ensemble du secteur financier a trébuché de 8,5%, les différentes mises en garde des banques ravivant les craintes entourant les marchés de crédit alors que plusieurs grands établissements bancaires américains s'apprêtent la semaine prochaine à publier leurs résultats.

http://fr.news.yahoo.com/4/20081211/tbs-jp-morgan-previsions-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081211/tbs-jp-morgan-previsions-7318940.html) -admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 12 décembre 2008 à 18:40:03
L'ANGLAIS WAGON LICENCIE 3.000 PERSONNES EN FRANCE
12 décembre 2008 : Une fois n'est pas coutume, c'est un journal français, Ouest-France qui annonce la vérité, celle des licenciements des 3.000 employés de Wagon Automotive dans l'Orne, le Calvados et les Deux-Sèvres. Fournisseur de pièces automobiles en détresse, il ne peut aller plus loin et les trois usines françaises ont été placées en redressement judiciaire. C'est le début de la valse des licenciements français. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - (admn : page d'accueil)


LES OUTILS STANLEY LICENCIENT 2.000 PERSONNES
12 décembre 2008 : Le licenciement du jour, c'est celui de Stanley, vous savez, les outils de bricolage, qui va supprimer 2.000 postes et fermer 3 usines en raison de ses ventes en panne, liées au relentissement de l'immobilier et de l'absence de dépense des particuliers pour leur maison. Cette décision va leur permettre de sauver la société et de passer l'année 2009 malgré les ventes en baisse de 30%. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - (admn : page d'accueil)


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 12 décembre 2008 à 18:47:28
QUAND PFIZER-FRANCE PREND LES GENS POUR DES ...
12 décembre 2008 : En France, il n'y a, pour le moment, pas de licenciements en masse, non, il n'y a que des "départs volontaires". Observez bien... C'est le cas par exemple chez Renault, 4.000 personnes en "départ volontaire", et c'est le cas chez Pfizer qui va allèger son personnel de 800 salariés, histoire de résister à la crise. La dépêche de l'AFP rapporte les propos de Gérard Bouquet, Dg de Pfizer, qui explique qu'il s'agit de "départs contraints ou volontaires". C'est franchement drôle de voir à quel point il nous prend pour des ... Un "départ contraint" ça s'appelle un licenciement. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com). - (admn : page d'accueil)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: TDC le 12 décembre 2008 à 19:21:35
Ha bon !?

Mister JOV a engagé un nouvel attaché de presse !! ??

... ;D
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 12 décembre 2008 à 21:56:53
Ha bon !?

Mister JOV a engagé un nouvel attaché de presse !! ??

... ;D
>:( Ben, ouais avec la crise faut que j'arrondisse les fins de mois  ;D :-*
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 15 décembre 2008 à 20:19:14
Suppressions d'emplois, malgré des bénéfices... car l'objectif prévu ne sera pas atteint.

Citer

Electrolux annonce 3.000 suppressions d'emplois
AFP -Lundi 15 décembre 2008

Le groupe suédois d'électroménager Electrolux a annoncé lundi qu'il allait supprimer plus de 3.000 emplois dans le monde et averti qu'il n'atteindra pas son objectif de résultat d'exploitation 2008 en raison d'une baisse de la demande. "En raison d'une demande faible des équipements lors des deux dernières semaines de novembre et décembre, Electrolux ne pourra pas atteindre ses prévisions en 2008", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Au vu de la baisse marquée du marché, Electrolux va réduire le nombre de ses employés de plus de 3.000 lors du quatrième trimestre et en 2009", a ajouté le communiqué.

Le groupe, qui avait enregistré des résultats en berne au premier et deuxième trimestre de cette année, s'était redressé au 3ème, dégageant un bénéfice net de 847 millions de couronnes suédoises (84,7 millions d'euros).
Mais la crise l'a désormais rattrapé. "Il ne sera pas possible d'atteindre notre objectif d'un bénéfice d'exploitation en 2008 de 3,3 à 3,9 milliards de couronnes, hors éléments exceptionnels", selon le communiqué.
Electrolux a estimé que ces mesures pour réduire les emplois coûteront 1,2 milliard de couronnes.
Selon le suédois, ces réductions de personnel permettront à partir de 2010 de réduire les coûts d'1,1 milliard de couronnes par an.

Fin 2007, Electrolux comptait 57.000 employés.
Le groupe vend plus de quarante millions d'aspirateurs, réfrigérateurs et autres appareils électroménagers dans 150 pays chaque année. Avec des ventes en baisse sur ses principaux marchés en Europe et en Amérique du nord, le groupe avait initié, il y a plus d'un an, un plan de restructuration afin de réduire ses coûts de production qui s'est traduit par un programme de délocalisation dans les pays où la main d'oeuvre est moins chère.
En outre, pour compenser la hausse des coûts des matières premières, le suédois applique une politique d'augmentation des prix.
Pour des effets positifs à plus long terme, il a par ailleurs lancé toute une gamme de produits aux Etats-Unis destinée à séduire la classe moyenne américaine.

Plusieurs grands groupes suédois ont déjà annoncé des suppressions d'emploi face à la crise mondiale.
La semaine dernière, SKF, premier fabricant mondial de roulements à billes, avait annoncé qu'il allait supprimer 2.500 emplois dont 1.300 intérimaires en raison de l'aggravation de la situation dans le secteur automobile.


http://fr.news.yahoo.com/2/20081215/tbs-electrolux-annonce-3-000-suppression-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20081215/tbs-electrolux-annonce-3-000-suppression-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 15 décembre 2008 à 20:41:57
Il y a plans et plans ...
Plans sociaux et plans de taux de rendement

Citer

Les plans sociaux se multiplient à un rythme jamais vu
LeMonde.fr - Lundi 15 décembre 2008
Depuis cet été, l'économie française donne l'impression d'être contaminée par une épidémie de plans sociaux. Mille deux cent quinze postes en moins chez l'équipementier automobile Faurecia, 3 550 pour PSA Peugeot-Citroën, 4 000 chez Renault... Dans les grands groupes, les destructions d'emplois se mesurent désormais avec des nombres à quatre chiffres. Spectaculaires dans l'industrie automobile, l'une des principales victimes de la crise, les réductions d'effectifs sont également devenues monnaie courante dans d'autres secteurs touchés par le ralentissement de l'activité : métallurgie, bâtiment et travaux publics... Lire la suite l'article
Photos/Vidéos liées Agrandir la photo D'après un conseiller du secrétaire d'Etat à l'industrie, Luc Châtel, les "plans de sauvegarde de l'emploi" (PSE) notifiés aux directions départementales du travail (DDT) en septembre et en octobre se sont accrus d'environ 30 % par rapport à la même période de l'année dernière. Dans son "bulletin économique automne-hiver 2008", le groupe Euler Hermes indique que les "défaillances d'entreprises" ont progressé à un rythme plus soutenu au cours des dix premiers mois de cette année (+ 12 %, contre + 6 % en 2007). Le plus souvent, ce sont des "petites entités" récemment créées qui boivent la tasse. Mais les sociétés employant au moins 200 personnes sont de plus en plus nombreuses "à déposer le bilan ou à demander à bénéficier de la procédure de sauvegarde", selon l'étude d'Euler Hermes.

"En seize années de métier, je n'ai jamais vu ça", résume Bernard Grouchko, l'un des responsables de Green Recovery, une holding industrielle spécialisée dans la reprise d'entreprises en difficulté.

PRESSIONS SUR LES PRIX :
Certains secteurs sont littéralement décimés. Exemple : le transport, touché de plein fouet par la baisse de l'activité fret. Sur les onze premiers mois de 2008, les défaillances d'entreprises ont quasiment doublé par rapport à la même période de 2007, aux dires de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). Au niveau territorial, les dégâts se révèlent très lourds, notamment dans les départements, comme la Seine-Maritime, où la filière automobile est fortement implantée.

Du coup, le chômage est reparti à la hausse, alors qu'au premier trimestre il avait atteint son taux le plus bas en vingt-cinq ans. De début août à fin octobre, les entrées à l'ANPE se sont accrues de 4 % par rapport aux trois mois précédents. Les inscriptions consécutives à un licenciement économique et à une fin de mission d'intérim ont bondi respectivement de 5,1 % et de 11,5 %.

Mais l'atonie de la croissance n'explique pas tout. Certaines restructurations obéissent à des logiques qui sont à l'oeuvre depuis plusieurs années. Dans l'industrie pharmaceutique, par exemple, dix-sept plans sociaux ont été annoncés en 2008, d'après l'organisation patronale Les Entreprises du médicament (LEEM). L'an passé, il y en avait eu vingt et un. Les laboratoires cherchent à diminuer le nombre de visiteurs médicaux pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la conjoncture actuelle : rationalisation des dépenses de santé, développement des génériques, etc.

Chez le chimiste Arkema, on invoque des "problèmes structurels" pour justifier la "réorganisation" des sites de Jarrie (Isère) et de Château-Arnoux - Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence) : compétitivité insuffisante dans un cas et contraction des débouchés dans l'autre.

Soumises à de fortes pressions sur les prix, les enseignes de l'agroalimentaire cherchent continuellement à réaliser des économies. Ainsi, l'entreprise Jean Caby, une filiale du groupe Aoste, a décidé de fermer une usine "assez ancienne" qui fabrique un produit (le jambon cuit) exposé à une vive concurrence, selon un porte-parole de la direction.

Mais quelles que soient leurs raisons, les entreprises qui réduisent la voilure sont fréquemment accusées de se servir de la crise pour comprimer leurs dépenses de personnels au-delà du nécessaire. Directeur général de Texas Instruments France, Christian Tordo a récemment décidé que son site de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) se désengagerait de certaines activités peu compétitives. De 202 à 306 postes pourraient disparaître à la faveur de ce recentrage. Mais l'argument n'a pas convaincu les syndicats. Ni le député (UMP) Lionnel Luca : "Il est à redouter que dans "l'univers impitoyable" de la firme de Dallas, on profite de ce contexte de crise mondiale pour opérer des licenciements massifs afin de conserver les taux de rendement pour les actionnaires", a-t-il déclaré, à la fin octobre.
Les dirigeants du sidérurgiste ArcelorMittal ont essuyé le même reproche lorsqu'ils ont dévoilé un plan de départs volontaires, quelques semaines après l'annonce de profits substantiels.

http://fr.news.yahoo.com/64/20081215/twl-les-plans-sociaux-se-multiplient-un-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20081215/twl-les-plans-sociaux-se-multiplient-un-acb1c83.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 16 décembre 2008 à 18:10:13
admn : tous les liens de ce post "www.jovanovic.com" ouvrent sur une page d'accueil

SEMAINE DE M... POUR L'AMERIQUE : DEUX BANQUES TOMBENT PENDANT LE WEEK-END
15 décembre 2008 : Comme d'habitude, tous les vendredis, après la fermeture de Wall Street, le gouvernement américain annonce en catimini la ou les faillites bancaires de la semaine. Et samedi matin, les Américains ont appris que deux banques sont parties pour un long séjour dans l'au-delà, sous contrôle de la FDIC qui garantit, Dieu merci, la survie de l'âme des dépôts clients, la Sanderson Bank (au Texas) et la Haven Trust (en Georgie). In nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti, Amen. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

DANGER: CITADEL REMONTE SON PONT-LEVIS
15 décembre 2008 : Le groupe d'investissements américain Citadel (18 milliards de dollars sur les marchés) a interdit à ses clients de retirer leur argent des fonds Kensington et des fonds Wellington, et cela jusqu'en mars 2009. Tous les clients qui voudraient récupérer un peu de leur liquidités, même avec 50% de pertes, en sont pour leur frais. Et c'était présenté comme des fonds rapportant beaucoup d'argent... :-). Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

LA BANQUE SANTANDER VA VIRER 1.900 PERSONNES
15 décembre 2008 : La banque espagnole Santander a annoncé qu'elle va supprimer 1.900 postes en Angleterre afin d'éviter les "redondances" suite à son rachat en catastrophe des banques Abbey, Alliance-Leicester et Bradford-Bingley. Et ce n'est qu'un début. Banquiers de tous les pays, c'est le moment de vous syndiquer car en 2009 d'autres licenciements vont tomber, et pas des moindres. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

LES JOUETS KB TOYS VONT LICENCIER 2.000 PERSONNES
15 décembre 2008 : La saison de Noël a été tuée dans l'oeuf par la crise, témoin la mise en chapitre 11 de la châine KB Toys, fondée en 1922, et de ses 380 boutiques. Cela signifie aussi Toys R Us pourrait bien les suivre puisque la raison invoquée est la chute de 20% des ventes entre octobre et décembre 2008, par rapport à la même période de 2007. Plus de 200 personnes vont perdre leur travail partout aux Etats-Unis. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

ALCATEL VA LICENCIER 1.000 CADRES
15 décembre 2008 : C'est l'information financière de la journée, la décision d'Alcatel-Lucent de se débarasser de 1.000 cadres pour alléger les comptes de la multinationale qui traverse très mal cette crise. Le chiffre d'affaire de 2009 se présentant mal, les sociétés sont en train de préparer d'autres plans de licenciements massifs que nous verrons encore en décembre et ce jusqu'en mars 2009. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

FAIRCHILD LICENCIE 1.100 PERSONNES
15 décembre 2008 : Même le domaine des semi-conducteurs est gravement affecté par la crise et le premier à tirer l'épée pour couper les têtes est Fairchild Semiconductors qui va licencier 1.100 personnes afin de passer la crise et se réajuster à la demande. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

DANGER: L'EQUATEUR NE REMBOURSERA PAS SES PRETS
15 décembre 2008 : On se croirait dans Tintin et les Picaros ! Le président Rafael Correa a expliqué au cours d'une conférence de presse que son pays "ne paiera pas les intérêts de ses prêts internationaux et qu'il est prêt à affronter toutes les conséquences". Caramba ! Et si justement toute cette pyramide s'écroulait à cause de pays comme ceux-là, et auxquels on ne fait pas attention, qui cessent soudain de rembourser leurs échéances, exactement comme les victimes des subprimes ? Genre Lettonie, Estonie, Guatemala, etc. Le président a ajouté que cette dette est devenue "immorale et illégitime" pour son pays à cause des taux d'intérêts pratiqués par les banques... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 17 décembre 2008 à 22:51:27
Citer

Reuters - Mercredi 17 décembre 2008
L'équipementier automobile Valeo a émis un avertissement sur ses résultats 2008 et annoncé son intention de supprimer 5.000 emplois, soit environ 9% de ses effectifs, en raison de la dégradation "brutale" de la production automobile. 

Cette évolution, explique-t-il dans un communiqué, devrait se traduire pour Valeo par une baisse de l'ordre de 25% du chiffre d'affaires au quatrième trimestre et par une marge opérationnelle négative sur la même période.

Pour l'ensemble de 2008, le groupe prévoit désormais une marge opérationnelle de l'ordre de 2,6%. Lors de la présentation des résultats du troisième trimestre, fin octobre, il avait dit tabler sur une marge du même ordre que celle de 2007, soit 3,6%.

Valeo, qui compte Renault et PSA Peugeot Citroën parmi ses principaux clients, explique dans un communiqué que "le volume des ventes de véhicules neufs en Europe a atteint en septembre 2008 son plus bas niveau depuis dix ans".
"La baisse de la production automobile s'est accélérée au quatrième trimestre 2008, ajoute-t-il. "Au niveau mondial, la production reculerait de plus de 20%, tandis qu'elle chuterait de près de 30% en Europe de l'Ouest et de 38% en France."

Et pour 2009, Valeo n'anticipe pas d'amélioration de la production par rapport au trimestre qui s'achève.

Les réductions d'effectifs, précise le communiqué, toucheront quelque 5.000 personnes dans le monde, dont environ 1.600 en France et 1.800 dans les autres pays d'Europe. Fin novembre, Valeo employait 54.000 personnes, dont 15.400 dans l'Hexagone.

Un plan d'adaptation des effectifs a été transmis mercredi au comité d'entreprise européen et le groupe proposera, après consultation des partenaires sociaux, un plan "prioritairement fondé sur le volontariat" prévoyant "un accompagnement individualisé pour l'ensemble des personnes concernées".

Valeo assure disposer des ressources financières adéquates et ne pas avoir d'échéance de remboursement de dette significative avant janvier 2011.


http://fr.news.yahoo.com/4/20081217/tbs-valeo-avertissement-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20081217/tbs-valeo-avertissement-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: elevenaugust le 17 décembre 2008 à 23:17:46
[....Le groupe d'investissements américain Citadel (18 milliards de dollars sur les marchés) a interdit à ses clients de retirer leur argent des fonds Kensington et des fonds Wellington, et cela jusqu'en mars 2009. Tous les clients qui voudraient récupérer un peu de leur liquidités, même avec 50% de pertes, en sont pour leur frais. Et c'était présenté comme des fonds rapportant beaucoup d'argent...]

Interdit à ses clients!! :o

Avons-nous, nous-mêmes, la possibilité d'interdire à nos banquiers de nous prélever des aggios inconsidérés en cas de petit découvert??
Les milliers d'entreprises en France qui se voient refuser des prêts pour investir, évoluer et produire ont-elles la possibilité d'interdire à leurs banquiers de refuser ces prêts??

Mais ou va t'on..... >:(
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 22 décembre 2008 à 22:11:45
admn : tous les liens de ce post  "www.jovanovic.com" ouvrent sur une page d'accueil

JANVIER 2009: MASSACRES A LA TRONCONNEUSE
22 décembre 2008 : Attention: dès la première semaine de janvier, les annonces de licenciements vont tomber comme "vache qui pisse". C'est ce que révèlent tous les journaux anglo-saxons qui précisent en choeur que personne ne veut en rajouter entre Noël et LE Jour de l'an car c'est là qu'une grande partie du chiffre est faite. Mais après... ça va être sanglant! Le maire de New York, Bloomberg, fondateur de Bloomberg Press, est mieux placé que quiconque et il sait déjà que janvier va très mal se passer au point de s'en inquiéter publiquement. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

LA BNP LIMITE LES RETRAITS EN LIQUIDE !!
22 décembre 2008 : Si vous allez dans une BNP avec votre chéquier pour retirer de l'argent de votre compte, et que l'agence n'est pas la vôtre, vous êtes limité dans votre retrait: 460 euros seulement ! Si vous voulez retirer une somme égale ou supérieure à 1500 euros, dans votre agence cette fois, vous devrez le signifier 48 heures avant ! Et pourquoi ne pas publier une annonce dans France-Soir pendant qu'on y est? On dirait que ça sent le roussi. Pas de doute, tout est déjà organisé d'avance pour empêcher les gens de retirer leur argent en cas de crise. Ils vous diront: "revenez dasn 48 heures pour retirer 2.000 euros", y compris dans votre propre agence ! Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

LA CALIFORNIE EN BANQUEROUTE EN MARS 2009
22 décembre 2008 : Que feriez-vous avec un trou de 40 milliards de dollars dans votre budget ? Avec la crise, les impôts et taxes ne rentrent plus. Plus rien ne rentre d'ailleurs, et l'Etat de Californie doit avancer malgré tout. Que faire ? Le gouverneur Terminator a fait comprendre que s'il n'avait pas d'aide de Washington, il ne pourrait plus payer les salaires des fonctionnaires... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

BARCLAYS BANK VA VENDRE SES BIJOUX DE FAMILLE
22 décembre 2008 : La Barclays va vendre quelques départements de sa banque ainsi que 50% de TOUS SES INVESTISSEMENTS afin de se refaire un peu de trésorerie... A tous les coups, elle va aussi liquider toutes ses positions sur tous les marchés, ce qui ne va pas améliorer les choses... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

DETROIT: LES PRISONNIERS NE VEULENT PAS QUITTER LA PRISON
22 décembre 2008 : C'est la chaîne MSNBC qui le révèle, les prisonniers de Detroit commettent un crime dès leur libération afin de retourner en prison le plus vite possible où ils sont logés et nourris, plutôt que de se retrouver à mendier dans le froid et sous la neige. C'est nouveau, ça vient de sortir et c'est du jamais vu. Il faut réecouter l'album "Detroit Breakdown" du J. Geils Band. Attali a raison, les musiciens sont des prophètes (voir son interview et celle de Christian Vander dans mon livre Notre-Dame de l'Apocalypse)... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).

LE CHANTAGE DE LAND-ROVER-JAGUAR
22 décembre 2008 : David Smith, patron des usines, menace clairement le gouvernement de Brown. "Si vous ne me donnez pas 1 milliard, je vire la moitié des salariés". Par les temps qui courent, plus personne ne veut acheter une voiture à 80.000 euros et les stocks s'accumulent sur le parking. Et la dette de l'Angleterre continue de s'empiler, au point d'inquiéter Straus-Kahn en personne. Et si l'Angleterre devenait le premier pays à couler ? Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 22 décembre 2008 à 22:45:15
La crise pourrait faire de 20 à 25 millions de chômeurs d'ici à 2010

L'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) prévoit "20 à 25 millions" de chômeurs en plus dans le monde d'ici à 2010 à cause de la crise, dont 8 à 10 millions au sein de l'OCDE, a déclaré, lundi 22 décembre, son secrétaire général, Angel Gurria. Le secteur de la construction, dont l'activité "s'est arrêtée de manière brutale", sera particulièrement touché, atteignant de plein fouet des pays comme l'Espagne ou l'Irlande.La zone OCDE, qui compte trente pays, développés pour la plupart, "est en récession au quatrième trimestre", et le restera "au moins pour les deux premiers trimestres de 2009, et beaucoup de pays sur la majorité de 2009", a poursuivi M. Gurria. "On envisage une récupération fin 2009, et une croissance faible courant 2010", a-t-il précisé.

UNE RELANCE "VERTE"

Pour tenter de relancer l'économie, M. Gurria juge qu'il y a "de la marge" en Europe pour baisser encore les taux d'intérêt, d'autant plus que "l'inflation va diminuer constamment à cause de la très faible demande" actuelle. L'Europe devrait "aller au-delà" de ce qu'elle a annoncé pour le montant de son plan de relance, à savoir environ 1,4 % de son produit intérieur brut (PIB), car "tous les autres grands pays ont prévu d'aller au-delà", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont prévu un plan de relance de l'ordre de 5 % de leur PIB, "les Chinois ont annoncé 15 %" sur plusieurs années et les Japonais "un programme de 2 à 3 % du PIB", a énuméré M. Gurria. La grande question est de savoir si ces plans de relance "aideront à compenser les pertes d'emploi", a relevé le secrétaire général de l'OCDE, qui recommande que ces mesures soient "vertes" et favorisent le développement de technologies ou de comportements aidant à lutter contre le réchauffement climatique.
Le Bureau international du travail avait prévenu dès fin octobre que la crise financière risquait d'accroître de 20 millions le nombre de chômeurs dans le monde, qui pourrait atteindre un record historique de 210 millions de personnes fin 2009.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/12/22/la-crise-pourrait-faire-de-20-a-25-millions-de-chomeurs-d-ici-a-2010_1134234_1101386.html#ens_id=1110472
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 22 décembre 2008 à 23:11:53
Taxer les riches ! Le budget des États aggrave la crise: L'émergence d'une crise humanitaire.

par Shamus Cooke

Mondialisation.ca, Le 8 decembre 2008

Les tragédies sociales ne sont guère reflétées par les statistiques. Une étude récente, réalisée par le Center on Budget and Policy Priorities*, révélait que 41 États seront confrontés en 2009 à de gros déficits budgétaires. Certains États étant plus mal lotis que d’autres, la Californie (31,7 milliards de dollars) et la Floride (5,1 milliards) mènent le bal. En tout, 41 États sont présentement confrontés à 71,9 milliards de déficit budgétaire. « Présentement » est ici le mot clef, car une étude similaire, conduite il y a trois mois par le même organisme, prédisait à ce moment qu’« à peine » 29 États auraient un déficit de « seulement » 48 milliards de dollars. La récession se creusant, le problème financier des États transformera cette « mauvaise passe pécuniaire » en catastrophe humanitaire. La prévision d’un déficit de 200 milliards de dollars a déjà été avancée pour 2010.

 

Ces déficits sur l'écran de l'ordinateur du statisticien se sont déjà sublimés en vraies souffrances dans les strates sociales les plus vulnérables. Dans des douzaines d'États, aux quatre coins du pays, ont été réduits les services essentiels pour personnes âgées, handicapés, pauvres, et nouveaux chômeurs. Dans les écoles, le nombre d’enseignants est réduit et les frais de scolarité sont en hausse. Les ouvriers des chantiers de construction des États sont mis à pied, alors que les employés des services sociaux subissent le même sort. Tout ce qui ne fait pas de profits ferme ses portes.

 

Selon toute vraisemblance, ces épreuves ne sont qu’un début. De nombreux États ont une « caisse pour jours pluvieux », servant en quelque sorte à prévoir ce genre de dépression. Ces fonds sont déjà épuisés, ou assurés de se tarir rapidement, du fait des « dures décisions » devant désormais être prises. C’est particulièrement inquiétant si l'on considère que, dans de nombreux cas, les réductions faites par les États lors de la récession de 2001 sont toujours en vigueur. Sans mentionner que les présidents successifs ont réussi l’exploit de piller les programmes sociaux fédéraux. Les nouveaux budgets étatiques exceptionnels, établis pour s’occuper du malaise déficitaire actuel, détruiront essentiellement le réseau de protection sociale de millions de gens, en particulier l'accès aux garderies, les bons alimentaires, les allocations, et les services médicaux de base. Le fait que le budget fédéral soit en situation encore pire, et optera sans doute de suivre une ligne similaire d’énormes réductions, rend la prévision d’un futur fléau social pratiquement assurée.

 

Les options dont disposent les États pour répondre à la crise budgétaire sont limitées, car il leur est interdit de faire courir les déficits, ils doivent résoudre tout de suite leurs problèmes financiers. Pour l’essentiel, chaque gouvernement étatique réagit pareillement à la crise : compression des services indispensables et hausse des taxes « indirectes » (alcool, cigarettes, essence, etc.) En réalité, les États ayant dépensé leur fonds de réserve n’ont que deux options viables: réduire les dépenses et augmenter les impôts.

 

Augmenter les impôts va à l’encontre du but recherché pour deux raisons : ça peut créer des troubles sociaux et ça pique dans la poche des gens le pognon qui sans cela permettrait de « perfuser » l'économie en achetant des choses.

 

Il existe pourtant une catégorie de gens pour qui ça ne s'applique pas : la richissime. En taxant plutôt celle-ci, l'argent ne sera pas ôté de l'économie, puisqu’il dort oisivement en banque (surtout depuis l’arrêt temporaire des jeux de hasard sur le marché boursier). En outre, aucun trouble social n’est à craindre si ce groupe est imposé, puisqu’il concerne une très, très petite, part de la société.

 

Plutôt qu'opter pour cette solution de bon sens, les États augmentent à la place les taxes sur l’essence, l'alcool, les ventes (TVA), entre autres choses qui entravent le travail et affectent les gens pauvres plus que les riches de manière disproportionnée, à un moment où la classe ouvrière est déjà aux abois financièrement.

 

Et malgré tout les États réagissent à la crise d’une autre manière glauque, construisant des prisons et se focalisant sur « la loi et l'ordre. » L'argent dépensé dans la construction de ces prisons servira probablement à héberger beaucoup de gens dont les services sociaux ont été résiliés ces derniers temps.

 

Le plus inquiétant peut-être à propos de cette crise, c’est qu'elle pourrait ne pas avoir été prévue. Dans une économie de marché, le budget de l’État dépend des revenus générés par « les forces du marché », qui déterminent la capacité des entreprises à vendre leurs produits et à employer des travailleurs. Quand la dépression sévit sur les marchés, quand de plus en plus de biens produits ne peuvent être achetés, la société dans son ensemble est entraînée vers le bas ; un « encombrement » apparaît dans le marché du travail, suivi d’une multitude de licenciements. Les États ne peuvent prévoir leur budget, ni le nombre de services qu’ils devront fournir, ni la quantité de routes qu'ils pourront construire, car le marché est totalement imprévisible. Toute projection faite sur l’avenir par un État se révèle complètement erronée : Au lieu de construire un avenir meilleur, ils détruisent ce qui existait déjà.

 

La première étape dans la lutte contre cette crise est d’affronter ceux qui profitent le plus de l'aménagement social actuel. Ce n'est pas un hasard si la plupart des entreprises paient beaucoup moins d'impôts que le travailleur moyen, pendant que les riches continuent à voir leurs impôts allégés. En fait, selon une étude récente, deux tiers la totalité des sociétés n’ont payé aucune taxe au cours de l'année écoulée. Ce sont ces mêmes intérêts qui ont déclenché la crise actuelle, non seulement en abaissant le salaire des travailleurs, au point qu’ils ne peuvent plus acheter de marchandises, mais aussi en créant la pyramide de combines qui a créé la crise du logement et en profitant d’elle.

 

Les immenses bénéfices réalisés par les riches et les sociétés lors du boom précédent doivent être réorientés vers les États et les gouvernements locaux pour payer cette crise. Comme cette solution est une menace envers les dirigeants des entreprises qui contrôlent le gouvernement, elle ne se réalisera pas simplement en la demandant.

 

Pour ce faire, il y a besoin d’une large coalition de travailleurs et de gens pauvres touchés par la crise actuelle, dirigée par la main-d’œuvre syndiquée des enseignants, des employés de la santé, et du secteur public, unis autour de la demande de mettre fin au renflouage des compagnies et d’une politique d'impôts progressifs visant à taxer les riches et les gens qui ne travaillent pas. Grâce au grand nombre de gens qu'elle représente, cette coalition, aurait le potentiel de réunir tous les travailleurs, tant du secteur public que privé. Elle aurait donc la force de transformer cette « requête » en exigence : taxer les riches ! 

 

 

 

Article original en anglais :   «Tax the Rich! State Budget Crisis Deepens: Humanitarian Crisis Emerges», publié le 6 décembre 2008. 


Traduction: Pétrus Lombard. http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=11330
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 23 décembre 2008 à 10:47:37
Il fut un temps où s’aventurer dans une boutique de Rodeo Drive, l’avenue la plus chic de Beverly Hills, sans porter une tenue adéquate, c’est-à-dire hors de prix, vous valait des regards méprisants, voire des questions insolentes de vendeuses dédaigneuses, du style: “Vous cherchez?” Traduction: mais que pouvez-vous bien faire ici, vous qui avez l’air d’une pauvrette (pensez à Julia Roberts dans le film “Pretty woman”).

J’ai fait ça deux fois, à mon arrivée à Los Angeles, la première par curiosité, la deuxième pour confirmer que je n'avais pas rêvé. Après l’humiliation, je n’ai jamais recommencé. Je me suis mise à éviter Rodeo Drive, Beverly Drive, Camden Drive, où de toutes manières, je n’avais rien à faire, à part des interviews de stars de loin en loin dans un palace du coin.

Jordan Tabach-Bank, PDG de la Berveny Loan Company (Sue Zeidler)

Et puis, hier, j’ai décidé d’y retourner pour voir si la crise avait rendu quelque humilité aux hautaines vendeuses.

La suite :
http://www.rue89.com/california-dreamin/2008/12/23/beverly-hills-ce-sont-les-riches-qui-ont-le-plus-perdu
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 26 décembre 2008 à 08:19:57
Interdit à ses clients!! :o
Bonjour desole mais cela ne concerne que des investisseurs qui se sont decides a parier sur des investissements "sophistiques" et risques. Donc pas des particuliers, ou en tout cas pas le genre particulier qui n'est pas millionaire en dollar. D'autres part les investisseurs veulent tous vendre les actifs qui leur restent "a tout prix" et en meme temps, c'est le phenomene de krack. Ne pas le permettre est une forme d'intelligence pour acheter du temps et sortir les positions de facon plus lineaire en evitant que les actifs ne soient pas brades sur un jour ou une semaine. Ceci est une nouvelle donne des marches financiers.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 29 décembre 2008 à 21:16:06
admn : tous les liens de ce post  "www.jovanovic.com" ouvrent sur une page d'accueil

DANGER: 33% DES BANQUES US VONT COULER
29 décembre 2008 : Regardez bien cette interview de CNBC, et vous apprendrez, selon cet expert adoubé par la chaîne, qu'un tiers des banques américaines vont couler en 2009 parce qu'elles n'ont pas assez d'argent sur leur compte (c'est vraiment drôle ce que je suis en train d'écrire finalement...). Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)

LES ETATS AMERICAINS VONT VENDRE LEUR BIJOUX DE FAMILLE
29-30 décembre 2008 : Pour combler leur déficit, les etats américains ont décidé de vendre terrains, routes, chemins de fer, aéroports et immeubles pour remonter leur compte en banque dans le rouge. Car ils savent qu'ils ne pourront pas compter sur Washington pour leur venir en aide, et il faut bien indemniser les chômeurs... Que faire donc, sinon, vendre tout ce qui est vendable, comme par exemple des routes sans péage qui vont devenir, après, avec péage ? Reste à savoir si les Américains vont apprécier ces surplus d'impôts. New York par exemple a préparé de nouvelles taxes sur les taxis, les places de cinéma, les places de parking, etc., des taxes qui ont déjà révolté les new-yorkais. Lisez cet article déprimant d'USA Today. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE : LES AGENTS IMMOBILIERS
29-30 décembre 2008 : Lisez bien: 32.000 agents immobiliers ont perdu leur travail en Angleterre en 2008 à cause de la crise des subprimes. C'est le chiffre dramatique donné par un grand article du Telegraph de Londres que je vous conseille vivement, surtout si vous êtes dans l'immobilier... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)

LE SOLEIL A DU MAL A SE LEVER AU JAPON
29-30 décembre 2008 : Le Ministre des Finances japonais a expliqué que le pays traversait une crise économique sans précédent avec 3 demandeurs d'emplois pour 1,5 emplois disponibles, du jamais vu dans l'île, et cela à cause de la baisse de 8,1% du PIB en novembre, une autre baisse sans précédent. Le Japon compte maintenant 2,5 millions de chômeurs, un drame national. Il ne leur reste plus qu'au ministre à relire Yukio Mishima et à se suicider s'il n'arrive pas à faire baisser le chômage. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)

BOMBE A RETARDEMENT POUR LES BANQUES: L'IMMOBILIER COMMERCIAL !
29-30 décembre 2008 : Le Telegraph de Londres rappelle gentiment que nous avons une autre bombe qui fait "tic-tac" en ce moment dans les livres de comtes des banques, celle de l'immobilier commercial, qui a également profité de la folie des subprimes, qui en a même profité encore plus. Selon le journaliste Ben Harrington, les banques anglaises peuvent perdre 70 milliards d'euros à cause de tous leurs prêts pour acheter des boutiques, centres commerciaux, immeubles de bureaux, hôtels, restaurants, boutiques, etc., etc. Ben oui ! On les avait oubliés ceux-là ! C'est effectivement un oubli à 70 milliards, et cela uniquement pour l'Angleterre. Pour la France c'est de toute façon la même chose, sauf qu'on en parle pas trop. Pour le journal, les banques devront passer entre 50 et 60% en pertes à cause de la baisse de l'immobilier commercial et cela ne se fera pas sans douleur. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)

EMPLOI: "UN BAIN DE SANG" POUR L'ANGLETERRE EN 2009
29-30 décembre 2008 : Plus de 300.000 emplois disparaîtront entre janvier et avril 2009. Ce sera "un bain sang de suppressions d'emplois", selon le grand article du Daily Mail de ce matin et du Telegraph de Londres. Le journal précise qu'exactement 3.333 emplois seront supprimés en Angleterre chaque jour et le Telegraph ajoute que ce seront 600.000 personnes qui perdront leur emploi sur 2009. Comme d'habitude, la France sera épargnée par le nuage de Tchernobyl et TF1 nous parlera INVARIABLEMENT du Nème procès d'un violeur, d'un enfant disparu et du bon vivre au fins fonds de la Lozère. Mais de la crise, jamais. TF1, c'est la chaîne qui a remplacé le Prozac. C'est pour cela que je vous supplie de faire connaître ce blog à votre entourage. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 02 janvier 2009 à 14:27:21
BIENVENUE EN 2009 : MICROSOFT VA VIRER 15.000 PERSONNES
1 Janvier 2009 : Depuis que Sun Microsystems et Adobe ont procédé à des licenciements à cause de la crise, les rumuers d'un dégraissage chez Microsoft étaient persistantes, et on en a eu la confirmation aujourd'hui sur le site high-tech de Fudzilla: Microsoft va virer 17% de sa masse salariale, soit 15.300 personnes qui vont partir juste avant la clotûre du bilan de la société au 22 janvier, histoire de le rendre présentable pour les actionnaires... L'année économique 2009 commence très fort. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 03 janvier 2009 à 15:33:38
LE PIB DE SINGAPOUR EN BAISSE DE 12,5% !!!
2-3 Janvier 2009 : Singapour est la Suisse de l'Asie, comprenez par là, qu'elle a sur son île autant de banques que les Helvètes. Et la crise vient de frapper cette "petite" île puisque son PIB a faut une chute vertigineuse de 12,5%, une véritable catastrophe pour ces banquiers "asiatiques-suisses". Le révéil va être dur en 2009. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 07 janvier 2009 à 23:33:07
ALUMINIUM: ALCOA VIRE 15.000 PERSONNES
7-8 Janvier 2009 : Encore un coup de poignard dans le ventre de Wall Street, Alcoa licenciant 15.000 personnes afin de résister à la crise. Ce sont des informations franchement tristes, autant de gens sur la carreau à cause de ces 10.000 vampires qui contrôlaient Wall Street. L'Amérique s'enfonce dans le crise et l'Europe avec. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 janvier 2009 à 22:54:42
Citer

Baisse record du crédit à la consommation en novembre aux USA
Reuters - Jeudi 8 janvier 2009

Le crédit à la consommation a baissé de 7,94 milliards de dollars en novembre aux Etats-Unis, soit de 3,7%, a annoncé jeudi la Réserve fédérale. Il s'agit en valeur de la plus forte diminution du crédit depuis le début de cette série statistique en janvier 1943. Elle est aussi sans commune mesure avec le recul de 500 millions de dollars attendue par les économistes.
Le recul en pourcentage est le plus fort depuis janvier 1998 quand il avait été de 4,3%.

La baisse d'octobre a été revue : 2,78 milliards de dollars au lieu des 3,54 milliards annoncés en première estimation.

Dans le détail, le crédit à la consommation pour les gros achats tels que voitures, bateaux, vacances, études a reculé de 5,18 milliards de dollars ou 3,9% à 1.597 milliards de dollars.

Le crédit revolving, c'est-à-dire le crédit disponible grâce aux cartes de crédit, a baissé de 2,76 milliards de dollars, soit de 3,4% à 973,5 milliards de dollars.

Les banques réduisent les lignes de crédit, annulent les cartes non utilisées et imposent des conditions plus difficiles pour autoriser les crédits alors que la montée du chômage fait craindre que de plus en plus de clients ne puissent honorer leurs dettes.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090108/tbs-usa-consommation-credit-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090108/tbs-usa-consommation-credit-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 janvier 2009 à 22:40:47
En France comme dans toute l'Europe, notamment en Espagne, on n'est pas beaucoup mieux lotis qu'aux USA, on a simplement un léger décalage dans le timing du déroulement des événements.  Je crois que 2009 n'a pas fini de nous étonner...   ???

Citer
AFP - vendredi 9 janvier 2009
Les USA ont perdu des emplois en 2008 comme jamais depuis 1945

Les Etats-Unis ont perdu des emplois en 2008 comme jamais depuis 1945: les chiffres officiels publiés vendredi donnent un nouvel aperçu des difficultés de la première économie mondiale et rendent d'autant plus urgente l'adoption rapide d'un plan de relance efficace.

En décembre, les destructions nettes d'emplois ont dépassé le demi-million pour le deuxième mois consécutif, portant à 2,6 millions le nombre d'emplois perdus pendant l'année, dont 1,9 million au cours des quatre derniers mois.

Cela a fait bondir le taux de chômage à 7,2%, son plus haut niveau depuis janvier 1993, selon les chiffres corrigés des variations saisonnières du département du Travail.

Si lourdes soient-elles, les 524.000 suppressions nettes d'emplois du mois de décembre sont conformes aux prévisions des analystes.

Le taux de chômage est néanmoins supérieur à leurs attentes, le ministère ayant revu en forte hausse le nombre d'emplois perdus en novembre, à 584.000.

Le fait que les pertes d'emploi en décembre soient inférieures à celles de novembre n'apporte "que peu de consolation", écrivent les économistes de Moody's Economy.com, en relevant que jamais les services financiers et le commerce de détail n'avaient autant détruit d'emplois sur un an.

"Il y a peu de doutes que la récession actuelle est bien plus grave que toutes celles des dernières décennies", ajoutent-ils. "L'intervention du gouvernement est [...] le seul moyen d'empêcher une situation encore plus cataclysmique".

Pour Nariman Beravesh, économiste du cabinet IHS Global Insight, "le marché de l'emploi est toujours en chute libre", et l'hémorragie devrait continuer en 2009.

"Néanmoins, si un plan de relance budgétaire important peut être adopté rapidement, alors le rythme des pertes d'emplois pourra être ralenti au second semestre", et l'économie américaine pourrait recommencer à gagner des emplois début 2010.

Sur l'ensemble de l'année 2008, le secteur des services, qui emploie près de 85% de la main d'oeuvre américaine non agricole, a perdu 1,2 million de postes.

L'industrie a détruit de son côté 1,4 million d'emplois. Particulièrement touché, le secteur de l'automobile a vu ses effectifs fondre de 17% depuis le début officiel de la récession en décembre 2007.

Les destructions nettes d'emplois en décembre ont touché pratiquement tous les secteurs d'activité, à l'exception de l'éducation, de la santé et de l'administration. Ceux-ci ont créé au total 717.000 emplois nets en 2008.

Le nombre des chômeurs aux Etats-Unis atteint désormais 11,1 millions, selon le décompte officiel du ministère. A cela s'ajoutent plus de cinq millions de personnes disant vouloir trouver un emploi, mais non comptabilisées dans la population active pour diverses raisons.

Le nombre de chômeurs de longue durée (27 semaines ou plus) a doublé au cours de l'année 2008, pour atteindre 2,6 millions, et 8 millions de personnes sont contraintes de travailler à temps partiel, contre leur gré, du fait de la conjoncture économique (soit 74% de plus qu'un an plus tôt).

La situation est "très grave" et exige "des mesures immédiates" a jugé le président élu Barack Obama qui doit accéder au pouvoir le 20 janvier.

Il a affirmé que son équipe avait fait de "grands progrès" dans ses discussions avec les élus au Congrès pour faire adopter un plan de relance qui pourrait coûter 800 milliards de dollars et dont certaines dispositions ont déjà fait grincer des dents au sein même de sa majorité.

Barney Frank, chef de la Commission parlementaire des finances a plaidé pour "un plan de relance budgétaire important (...) pourvu que (l'on puisse) se mettre d'accord sur les mesures" à prendre.


http://fr.news.yahoo.com/2/20090109/tbs-les-usa-ont-perdu-des-emplois-en-200-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090109/tbs-les-usa-ont-perdu-des-emplois-en-200-f41e315.html)
 admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 10 janvier 2009 à 01:14:35
L'ORACLE ROUBINI A PARLE: 2 ANS DE MEGA-DEPRESSION
9-10 Janvier 2009 : "Le pire des scénarios dont je parlais l'an passé est là. Donc le pire est encore à venir parce que le virus est dans le système financier. Ce ne sont que les premières bulles seulement qui ont commencé à éclater". Voilà, voilà, c'est la dernière déclaration de l'ange Nouriel Roubini sur son site RGE Monitor, selon lequel il y aura des massacres tout au long de 2009 et 2010, avec un chômage à 9% aux Etats-Unis et une chute de 44% des prix de l'immobilier. Et il précise: "LE PIRE EST A VENIR". Chaque lecteur de ce blog est un lecteur doublement averti. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com) - admn : page d'accueil

LE CRASH DE BOEING
9-10 Janvier 2009 : Le constructeur Boeing a vu son carnet de commandes de 2008 chuter de 53% par rapport à 2007, Airbus a vu celles des A-380 annulées, Cessna (voir archives) licencie, etc., etc. Même dans le ciel, les choses ne s'arrangent pas. Donc: des sacrés licenciements en vue. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © 2008-2009 www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com) - admn : page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: void le 10 janvier 2009 à 01:18:24
Prêtre rassurant (http://fr.youtube.com/watch?v=dEDa2U05O-U#)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 13 janvier 2009 à 18:47:50
La forte baisse des prix des logements est aussi un signe de récession. Mais les prix des maisons actuellement en vente sont encore largement surévalués ! Il va bien falloir revenir à la raison. Les vendeurs, s'ils veulent vendre leur bien, seront obligés de devenir beaucoup moins gourmands sur les prix et devront se résoudre à faire des rabais conséquents. Les acheteurs potentiels devront faire encore preuve de patience, dans la mesure du possible jusqu'après 2010, en attente du retour à des prix "normaux". 
Après 10 années consécutives de hausses injustifiées et excessives, la balle est (enfin !) dans le camp des acquéreurs.

Citer

La Fnaim table sur une baisse des prix de 10% en 2009
13/01/2009
Selon le scénario de la Fnaim, le recul des prix serait fort en 2009 (-10%), puis se réduirait à -5% en 2010, et -3% en 2011.
 
Après un recul des prix de l'ancien de 3,1% en 2008, la Fédération des professionnels de l'immobilier espère que la baisse des prix à venir va permettre de resolvabiliser les acquéreurs.
 
La Fnaim a dévoilé mardi ses prévisions concernant le marché immobilier. Dans un contexte d'incertitudes économiques, le président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) a joué au jeu des prévisions d'évolution du marché. «Après 10 ans de hausses ininterrompues, nous avons assisté à un renversement de tendance en 2008 avec une forte baisse des prix (3,1%) - la Fnaim tablait en janvier 2008 sur une hausse de 2% à 3% des prix, ndlr- et des volumes, explique René Pallincourt, le président de la Fnaim. La baisse des prix devrait se prolonger en 2009 pour atteindre en moyenne 10%.»
Une baisse salutaire :
La Fédération de l'immobilier a établi différents scénarios pour les cinq prochaines années. «Le scénario le plus probable serait une reprise économique en 2010 avec des taux très bas, autour de 4%, dès 2010 jusqu'en 2012, affirme René Pallincourt. La baisse des prix de l'immobilier serait forte en 2009 (10%), puis se réduirait jusqu'à un retour à l'équilibre en 2012 (2010 : -5%, 2011 : -3%).» Au final, ce scénario ramènerait les prix de l'ancien au niveau des années 2003 - 2004, soit une baisse des prix de 19,3 % en moyenne de 2008 à 2012.
Actuellement, le marché est marqué par «l'attentisme tous azimuts» explique la Fnaim. «Les Français attendent une baisse significative des taux de crédit, une baisse marquée des prix, et ils sont réticents à s'engager sur le long terme». Et René Pallincourt d'insister sur le fait que les vendeurs doivent s'adapter au marché actuel. «Quand on vend pour racheter, une baisse de prix sur le bien vendu est neutre, car le logement acheté aura également reculé.» D'après le président de la Fnaim, «c'est la baisse des prix qui va resolvabiliser une partie des acquéreurs et permettre au marché immobilier de se relancer.» C'est là l'essentiel des espoirs de la Fnaim pour 2009. [...]


http://www.lefigaro.fr/immobilier/2009/01/13/05002-20090113ARTFIG00457-immobilier-la-fnaim-table-sur-une-baisse-des-prix-de-en-.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 14 janvier 2009 à 18:11:37
Citer

La crise a précipité les faillites d'entreprises en France en 2008
AFP - mercredi 14 janvier 2009
Ralentissement économique et crise financière ont entraîné en France une hausse des défaillances d'entreprises de plus de 10% en 2008, à des niveaux jamais vus depuis plus de quinze ans, surtout dans l'automobile, l'immobilier et l'hôtellerie-restauration.
Selon les chiffres publiés mercredi par l'assureur-crédit Euler Hermes SFAC, elles ont augmenté de 15% par rapport à 2007, soit la plus forte hausse annuelle enregistrée depuis 1991.
L'an dernier, près de 57.700 entreprises ont fait l'objet d'une procédure collective, qui intervient après un dépôt de bilan lorsqu'une société n'arrive plus à régler ses dettes. Un record depuis 1997 (61.000).
La société Altarès, spécialisée dans l'information sur les entreprises, a recensé de son côté 55.000 défaillances en 2008.
Altarès publiera mardi ses chiffres définitifs, mais elle s'attend d'ores et déjà à une hausse de plus de 10% par rapport à 2007, avec un doublement des faillites au second semestre.

Une dégradation "très brutale, à partir de juillet", attribué par Thierry Millon, le directeur des études, à la crise financière "qui a privé de trésorerie des entreprises déjà fragiles".

"Le rythme de défaillances était normal dans la première partie de l'année, mais ensuite, il a nettement accéléré", témoigne Jean Bois, président du tribunal de commerce de La Rochelle, où les ouvertures de procédures de redressement judicaire ont augmenté de 30% en 2008 par rapport à 2007.

Euler-Hermes SFAC évoque également "l'accélération de la détérioration de l'environnement économique et financier au deuxième semestre en France et à l'international", pour expliquer la forte hausse des défaillances sur l'année.
Cette tendance a touché l'ensemble des entreprises, sans distinction de taille, même si on note une accélération des défaillances d'entreprises employant plus de 100 salariés (+52%), relève l'assureur-crédit.

"Plus de la moitié des défaillances (30.000) concernent des entreprises de moins de 5 ans, déjà fragiles en temps normal, mais encore plus en temps de crise", souligne de son côté Thierry Millon.
"Les grosses PME, comptant de 20 à 800 salariés, n'ont pas non plus été épargnées par le ralentissement économique", ajoute-t-il. "Et lorsque des entreprises de cette taille ferment, les conséquences peuvent être terribles pour le tissu économique local".

En 2008, le dépôt de bilan du groupe de vente par correspondance Camif Particuliers a notamment marqué les esprits.

Tous les secteurs sont concernés, même si les hausses les plus fortes ont été enregistrées dans l'industrie automobile (+38%) et l'immobilier (+48%), selon Euler-Hermes SFAC. La construction, où les défaillances sont en hausse de 22%, a aussi subi de plein fouet le retournement du marché immobilier.
Dans le transport, le nombre de faillites n'a cessé d'augmenter (+23%) avec une accélération au cours du 4e trimestre 2008, poursuit l'assureur-crédit.
La hausse des défaillances dans l'hôtellerie-restauration et le commerce de détail (respectivement +26% et +23%) confirme par ailleurs "l'essoufflement des dépenses des ménages, lié au ralentissement du pouvoir d'achat de leurs revenus".
Et "après avoir plutôt bien résisté jusque fin 2008, le secteur de l'industrie va plonger en 2009", pronostique Thierry Millon.
Pour Karine Berger, directrice des études économiques chez Euler Hermes SFAC, c'est en "mars ou avril" que les faillites risquent d'atteindre un pic, après la diffusion de la crise à l'ensemble de l'économie.

http://fr.news.yahoo.com/2/20090114/tbs-la-crise-a-precipite-les-faillites-d-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090114/tbs-la-crise-a-precipite-les-faillites-d-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 15 janvier 2009 à 19:45:03

Mais où sont-ils passés ces 7 ou 8 millions de malheureux expulsés ?   :'(

Citer

2,3 millions de maisons saisies aux États-Unis en 2008

15 janvier 2009 - 08h25
Agence France-Presse

Quelque 3,1 millions de procédures de saisies immobilières ont été engagées ou ont abouti en 2008 aux États-Unis, ce qui a concerné un ménage américain sur 54, a indiqué jeudi le cabinet spécialisé RealtyTrac.

Le nombre de logements concernés par ces procédures (notifications de retards, annonces de ventes aux enchères et saisies par les créanciers), soit 2,3 millions, a augmenté de 81% par rapport à l'année précédente. Un même logement peut faire l'objet de plusieurs procédures.

Le cabinet, qui publie cette statistique chaque mois, a souligné que le nombre de procédures avait grimpé de 17% en décembre par rapport au mois précédent.

RealtyTrac avertit que les chiffres avaient été déformés par des changements législatifs dans certains États, qui ont d'abord ralenti le rythme auquel les créanciers lancent leurs procédures, et le font accélérer désormais.

«Clairement, les plans de prévention des saisies mis en place jusque-là n'ont pas réussi à ralentir ce tsunami de saisies. Et la récente loi californienne, de manière très semblable aux précédents au Massachusetts ou dans le Maryland, semble n'avoir pas fait grand-chose de plus que de retarder des procédures de saisie inévitables pour des milliers de propriétaires», a commenté le cabinet.

Dans certaines régions du pays, le phénomène a été particulièrement violent.

Le Nevada est l'État qui détient le record national, avec un ménage sur 14 concerné par une procédure. Le nombre de logements visés y a explosé (+126%) cette année. Suivent la Floride et l'Arizona, avec un ménage sur 22.

L'État dans lequel le nombre de logements concernés est le plus important est aussi le plus peuplé, la Californie, avec 523 000, soit plus de 22% du total national.

Ces quatre États concentrent les neuf agglomérations les plus touchées, avec en tête Stockton (Californie, 9,5% des ménages), devant Las Vegas (Nevada, 8,9%) et Riverside-San Bernardino (Californie, 8%).

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20090115/LAINFORMER/90115005/5941/LAINFORMER01
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 15 janvier 2009 à 19:52:29

Mais où sont-ils passés ces 7 ou 8 millions de malheureux expulsés ?   :'(


2,3 millions de maisons saisies aux États-Unis en 2008


si tu multiplies 2.3 maisons X 3 personnes par foyer (en moyenne) tu obtiens déjà 6.9 millions de personnes...



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 15 janvier 2009 à 20:03:02
Mais où sont-ils passés ces 7 ou 8 millions de malheureux expulsés ?   :'(
2,3 millions de maisons saisies aux États-Unis en 2008

si tu multiplies 2.3 maisons X 3 personnes par foyer (en moyenne) tu obtiens déjà 6.9 millions de personnes...

Ben justement difi, c'est ce que j'ai fait pour obtenir le chiffre de 7 ou 8 millions de personnes expulsées.
Je me demandais ce que ces millions de malheureux avaient bien pû devenir et où ont-ils été logés si nombreux ?...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 15 janvier 2009 à 20:50:33


Ah ok  ;D

Je croyais juste que tu retombais pas sur tes pattes avec les chiffres...

Par contre pour savoir ou ils sont passés, ca c'est sur qu'ils sont au mieux dans la rue...

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 19 janvier 2009 à 22:41:10
Citer

Economie: la zone euro vers la pire année de son histoire
AFP - lundi 19 janvier 2009

La zone euro devrait connaître en 2009 la première récession économique de son histoire, et l'une des plus graves traversées par l'Europe depuis des décennies, avec une envolée du chômage et une explosion des déficits, selon des prévisions de Bruxelles.

Le Produit intérieur brut (PIB) devrait reculer de 1,9% en 2009 dans la zone euro, selon ces prévisions économiques de la Commission européenne. La zone euro devrait ainsi connaître la première contraction de son économie sur l'ensemble d'une année depuis sa création il y a tout juste dix ans.

Bruxelles anticipe ensuite un léger redressement de la situation, avec une croissance de 0,4% en 2010.

"Les mesures de stabilisation du marché financier, l'assouplissement des politiques monétaires et les plans de relance économique nous permettront d'enrayer la détérioration de l'économie cette année et de créer les conditions d'une reprise progressive au cours du second semestre de l'année", a souligné le commissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia.

"La mise en oeuvre efficace de ces mesures doit constituer notre priorité", a-t-il ajouté.

La "relance concertée" de l'économie est "l'impératif absolu" face à la récession, a renchéri la ministre française des Finances Christine Lagarde, à son arrivée à une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.

Les grands argentiers européens, réunis à Bruxelles lundi depuis 16H00 GMT au niveau de la zone euro, puis mardi au niveau de l'UE, doivent examiner les prévisions de la Commission européenne et faire le point sur les plans de relance nationaux annoncés en Europe.

Selon la Commission européenne, toutes les grandes économies de la zone euro devraient être affectées par la récession en 2009, avec des reculs du PIB de 2,3% en Allemagne ou de 1,8% en France.

La Commission prévoit en outre que cette récession généralisée s'accompagne d'une hausse du taux de chômage de près de trois points dans la zone euro entre 2008 et 2010. Il devrait atteindre selon elle 10,2% en 2010, dépassant ainsi les 10% dans la zone euro pour la première fois depuis 1998.
Dans certains pays, l'envolée sera spectaculaire: en Espagne, qui bat tous les records, il devrait passer à 18,7% contre à peine plus de 8% en 2007. En France, il devrait monter jusqu'à 10,6%.

Sous l'effet de cette dégradation, et des dépenses liées aux plans de relance nationaux, Bruxelles table aussi sur une envolée des déficits publics.
Ils devraient enfoncer dès cette année la limite européenne de 3% du PIB, à 4% en moyenne dans la zone euro. Ils monteraient jusqu'à 4,4% l'an prochain.

"Je pense que nous devrions nous pencher (...) sur la façon dont nous allons payer l'addition et nous assurer qu'à la fin nous allons tous revenir à des trajectoires saines des finances publiques", a souligné le ministre néerlandais des Finances, Wouter Bos.

Mardi, la présidence tchèque de l'UE devrait proposer aux ministres des Finances de se coordonner pour retourner à l'équilibre des finances publiques après la crise, selon un document dont l'AFP a obtenu copie.
"Après la coordination des plans de relance, il faudrait aussi ensuite une coordination de la consolidation" budgétaire, indique ce texte, qui servira de base à une discussion des ministres.

Malgré l'intensité de la crise et la hausse des déficits, encore illustrée par l'abaissement de la notation financière de l'Espagne et de la Grèce, M. Almunia a cependant repoussé lundi les craintes d'un possible "éclatement" de la zone euro.

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, a vu lundi sa notation financière abaissée par la principale agence de notation internationale Standard and Poor's.

http://fr.news.yahoo.com/2/20090119/tbs-economie-la-zone-euro-vers-la-pire-a-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090119/tbs-economie-la-zone-euro-vers-la-pire-a-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 22 janvier 2009 à 22:25:13
 ::)

Citer

Etats-Unis: le nombre de nouveaux chômeurs inscrits revient au plus haut.
AFP - jeudi 22 janvier 2009

Les Etats-Unis ont recensé 589.000 nouveaux chômeurs inscrits dans la semaine achevée le 17 janvier, cet indicateur revenant ainsi à son sommet d'un mois plus tôt, selon les données corrigées des variations saisonnières publiées jeudi par le département américain du Travail.

Ce nombre de demandes hebdomadaires d'allocations chômage est égal à celui de la semaine achevée le 20 décembre, qui constituait un record depuis novembre 1982. Il est supérieur à celui attendu par les analystes, qui tablaient sur 548.000.

Le nombre de demandes d'allocations de la semaine précédente a été revu à la hausse, à 527.000 contre 524.000 précédemment annoncés.
La hausse s'explique en bonne partie par le retard dans la prise en compte de certaines demandes d'allocations, qui se sont reportées sur cette semaine. En effet, avec la hausse brutale du chômage, certains Etats ont vu leurs serveurs téléphoniques saturer au début et à la mi-janvier, a indiqué un membre de la division statistique du département du Travail.

En moyenne sur quatre semaines, chiffre considéré comme représentatif d'une tendance, le nombre des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage est stable à 519.250 dossiers, son niveau de la fin novembre, avant le pic de décembre.

Selon le ministère, le taux de chômage indemnisé était de 4,2% au 10 janvier, soit 0,2 point de plus qu'une semaine plus tôt. Ce taux retrouve son sommet de la fin décembre.
Les Etats-Unis comptaient à cette date 4.607.000 chômeurs indemnisés. La moyenne sur quatre semaines est au plus haut depuis novembre 1982, avec 4.559.750 chômeurs indemnisés.

http://fr.news.yahoo.com/2/20090122/tbs-etats-unis-le-nombre-de-nouveaux-cho-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090122/tbs-etats-unis-le-nombre-de-nouveaux-cho-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 22 janvier 2009 à 23:05:42
On devrait enfin pouvoir se loger à prix "raisonnable" dans quelques petites années. Peut-être après 2012 ...  ;)

Citer
Après dix années euphoriques, l'immobilier ancien baisse en France
AFP - jeudi 22 janvier 2009

Extraits :

Après dix années euphoriques, qui ont vu les prix doubler, le marché de l'immobilier ancien en France, à l'exception notable de Paris, chute tant pour les transactions que pour les prix.[...]

Pour la seule région Paris Ile-de-France, la Chambre des notaires annonce une stabilité des prix pour 2008 par rapport à 2007 et prévoit une baisse de 5% en 2009. Ces chiffres, les derniers à être publiés, sont incontestables puisqu'ils enregistrent toutes les ventes définites.

Un peu plus tôt dans le mois, la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM) avait annoncé une chute des prix de 3,1% en 2008 et de 10% pour 2009.

Orpi, premier réseau de France, a enregistré une baisse entre 3 et 5% en 2008 et prédit une nouvelle baisse entre 5 et 10% pour 2009. [/u]

Quant à Century 21 (Nexity), le réseau estime que la chute sera comprise entre 6 et 10% en 2009 après une baisse de 1,63% en 2008.[/u]

Ces baisses - plus sensibles pour les maisons que pour les appartements - rappellent celles de la précédente crise de l'immobilier lorsque les prix avaient chuté de 40% entre 1991 et 1997, avant de connaître une hausse ininterrompue avec un record de +15,5% en 2004. [...]

Cette baisse d'activité se traduit immédiatement par un nombre important, évalué de 25 à 30 % pour 2009, de fermetures d'agences immobilières.

Dans ce tableau sombre - pour les vendeurs - une seule exception notable échappe à la baisse, Paris où les prix continuent d'augmenter. Selon les notaires, la hausse a atteint 4 à 5% en 2008. Pour Bernard Cadeau, patron d'Orpi, le marché de la capitale est atypique, "la demande y est encore sensiblement supérieure à l'offre", contrairement au reste du territoire. En outre, "sur Paris, il y a une très forte proportion de ménages qui ne recourent pas, ou peu, à l'emprunt pour acheter", fait remarquer Michel Mouillart, mettant ces acheteurs à l'abri de la question du prêt.

[...] la sortie de crise ne pourra intervenir que "lorsque les acquéreurs et les vendeurs seront rassurés sur leur avenir", insiste Michel Mouillart.

http://fr.news.yahoo.com/2/20090122/tbs-apres-dix-annees-euphoriques-l-immob-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090122/tbs-apres-dix-annees-euphoriques-l-immob-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 28 janvier 2009 à 15:28:45
Citer
Le BIT prévoit jusqu'à 51 millions de chômeurs en plus (synthèse)

Genève (AWP/ats) - Le nombre de chômeurs pourrait augmenter de 51 millions de personnes cette année, a affirmé mercredi le BIT. Jusqu'à 230 millions de personnes pourraient être sans emploi, contre 179 millions en 2007, soit un taux de chômage de 7,1%.

Le rapport du Bureau international du travail (BIT) fait trois scénarios, avec une hausse de 18 millions, de 30 millions et de 51 millions de chômeurs en 2009 par rapport à 2007. Mais les économistes du BIT écartent d'emblée l'hypothèse la plus optimiste, fondée sur une croissance mondiale de 2,2%, d'ores et déjà exclue.

Les économies des pays industrialisés seront les premières touchées, avec un taux de chômage situé dans une fourchette de 7,1% à 7,9%, contre un taux de 5,7% en 2007 et de 6,4% en 2008. Dans les pays riches, le nombre de chômeurs passera de 29 millions en 2007, 32 millions en 2008 à une fourchette située entre 36 et 40 millions cette année, selon les prévisions du BIT.

Le rapport prévoit également que le nombre de travailleurs pauvres, gagnant moins de deux dollars par personne et par jour, pourrait atteindre 1,4 milliard dans le monde, en effaçant tous les gains acquis depuis 1997 dans la réduction de la pauvreté. Plus de 200 millions de personnes dans les pays en développement pourraient venir grossir les rangs des travailleurs extrêmement pauvres.

En 2009, la proportion de travailleurs en situation d'emploi vulnérable, travaillant à leur propre compte, sans protection sociale, augmentera considérablement, pour atteindre près de 53% de la population active ayant un emploi, ajoute le BIT.

"Le message du BIT est réaliste, non alarmiste. Nous affrontons une crise mondiale de l'emploi", a déclaré le directeur général du BIT Juan Somavia. Il a souligné que l'ampleur réelle de l'augmentation du chômage dépendra des mesures prises par les gouvernements pour atténuer la crise.

"Pour éviter une récession sociale mondiale, il est nécessaire d'agir au niveau international de façon plus décisive et coordonnée. Les progrès réalisés pour réduire la pauvreté sont ébranlés et les classes moyennes sont fragilisées partout dans le monde", a-t-il averti.

Il a appelé les pays du G20 à s'accorder, outre les mesures financières, sur des mesures urgentes pour promouvoir l'investissement productif, notamment dans les infrastructures et le logement, renforcer la couverture sociale, soutenir les petites et moyennes entreprises et développer le dialogue social.

Juian Somavia s'inquiète en particulier de l'avenir des pays qui n'ont pas la possibilité de faire jouer le levier de la fiscalité pour sortir de la crise. Ils risquent d'appeler au secours le Fonds monétaire international (FMI), dont les mesures d'austérité ont eu un coût social très élevé par le passé.

Pour 2008, par région, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient détenaient les plus forts taux de chômage (10,3% et 9,4% respectivement), et ces taux pourraient dépasser les 11% cette année. En Europe centrale et du sud-est et dans la Communauté des Etats indépendants (8,8% en 2008), le taux pourrait grimper à 9,8%.

Si la situation continue de se détériorer, le chômage en Afrique subsaharienne (7,9% l'an dernier) grimperait jusqu'à 8,5% cette année et en Amérique latine (7,3% en 2008) jusqu'à 8,3%.

En comparaison avec 2007, la plus forte hausse du taux de chômage a été observée en 2008 dans les économies développées et l'Union européenne, passant de 5,7 à 6,4%. Le nombre de chômeurs y a fait un bond de 3,5 millions en un an pour atteindre 32,3 millions l'an dernier. Avec un taux de 7,9% prévu en 2009, les pays riches compteront cette année huit millions de chômeurs de plus.

Le taux de chômage le plus bas a été constaté en Asie de l'est (Chine), soit 3,8%, mais il pourrait grimper à 5,5% cette année. En Asie du sud et en Asie du sud-est, 5,4% et 5,7% de la main-d'oeuvre étaient au chômage l'an dernier: ces taux pourraient augmenter d'environ 1% cette année.

ats/fah
(AWP/28 janvier 2009 15h00)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 janvier 2009 à 21:29:37
Retour vers le futur ? ...   :-\

Citer

La croissance économique mondiale au plus bas depuis 1945
LeMonde.fr - Jeudi 29 janvier 2009

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu en forte baisse, mercredi 28 janvier, sa prévision pour la croissance économique mondiale en 2009. Celle-ci s'établirait à seulement 0,5 %, soit le niveau le plus faible depuis la seconde guerre mondiale. 'Malgré les actions de grande ampleur engagées par les pouvoirs publics, les tensions demeurent aiguës sur les marchés financiers et brident l'économie réelle', a résumé l'institution en préambule de ses 'Perspectives de l'économie mondiale'. En novembre 2008, le FMI prévoyait encore 2,2 % de croissance mondiale en 2009.
Parmi les pays développés, les Etats-Unis seraient, paradoxalement, celui qui résisterait le mieux à la crise, avec un PIB (produit intérieur brut) en recul de 1,6 %.
La zone euro serait plus durement touchée, avec une contraction de 2 %.
Pour la France, le repli serait de 1,9 %.
L'Allemagne, victime de la contraction du commerce mondial et du ralentissement de ses exportations, subirait un recul de 2,5 %.
Les économies en développement connaîtraient pour leur part une croissance relativement faible (3,3 %, après 6,3 % en 2008).
La Chine resterait la championne du monde de la croissance (+ 6,7 %), devant l'Inde (+ 5,1 %), tandis que la Russie n'échapperait pas à la récession.
Le FMI ajoute que 'les risques de déflation augmentent dans plusieurs pays développés'. L'inflation serait limitée à 0,3 % en 2009 dans les pays développés.
Enfin, l'institution multilatérale s'inquiète une nouvelle fois de l'état de la finance mondiale et souligne que 'la reconnaissance des pertes et la restructuration des créances douteuses ne sont pas achevées'.
Le FMI a ainsi relevé son estimation des pertes et dépréciations d'actifs des banques à 2 200 milliards de dollars
(1 700 milliards d'euros) contre 1 400 en octobre.

http://fr.news.yahoo.com/64/20090129/twl-la-croissance-conomique-mondiale-au-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20090129/twl-la-croissance-conomique-mondiale-au-acb1c83.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: cosmos le 29 janvier 2009 à 21:34:35
Les chiffres du chomage pour décembre seraient catastrophiques, il devaient être publié aujourd'hui mais reportés pour cause de grève (?). On les aura probablement demain  :-\
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 janvier 2009 à 21:38:53
Les chiffres du chômage aux USA (à mi-janvier) : C'est énoooorme ! :o

(Taux de chômage en décembre 2008 : 7,2 % de la population active)

Citer

Le nombre d'Américains percevant une allocation-chômage atteint un niveau record
AFP - Jeudi 29 janvier 2009

Le nombre d'Américains percevant une allocation-chômage a atteint 4,78 millions en janvier, du jamais vu, selon les chiffres publiés jeudi par le département américain du Travail, qui témoignent d'une poursuite de la dégradation du marché de l'emploi.

Selon le département du Travail, ce chiffre de 4,78 millions enregistré à la mi-janvier en données corrigées des variations saisonnières est le plus élevé jamais recensé depuis que ces statistiques ont commencé à être compilées en 1967.

En proportion de la population active, ce chiffre représente également le niveau plus élevé depuis août 1983, a précisé un analyste du ministère.
Le département du Travail ne prend pas en compte quelque 1,7 million de personnes qui reçoivent des allocations-chômage dans le cadre d'un programme d'indemnisation étendue du chômage autorisé par le Congrès l'été dernier. En incluant ce chiffre, on arrive à un nombre total de bénéficiaires proche de 6,5 millions.

Par ailleurs, les nouvelles demandes d'allocations-chômage ont augmenté légèrement pour atteindre 588.000 la semaine dernière, en données corrigées des variations saisonnières, au lieu de 585.000 la semaine précédente, un chiffre qui a été révisé à la baisse.
On est ainsi proche du pic de 589.000 -chiffre le plus élevé depuis 26 ans- enregistré fin décembre. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20090129/tbs-usa-economie-chomage-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20090129/tbs-usa-economie-chomage-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lharoubi le 30 janvier 2009 à 18:43:02
Citer
vendredi 30 janvier 2009 | Publié 17:33 | Actualisé 17:38

Plus de 130.000 suppressions d'emplois annoncées en une semaine

La semaine qui se termine a été marquée par des annonces massives de suppressions d'emplois. Récapitulatif chiffré.

LUNDI

Le groupe de banque et d'assurance néerlandais ING annonce qu'il allait supprimer 7.000 emplois. Caterpillar entend de son côté se délester de 20.000 postes dans le monde. L'opérateur de télécoms Sprint Nextel annonce des mesures d'économies supplémentaires au premier trimestre, qui se traduiront par la suppression de 8.000 emplois. General Motors prévoit de supprimer 2.000 emplois dans deux de ses usines aux Etats-Unis et l'enseigne américaine de bricolage Home Depot taille dans ses effectifs avec 7.000 emplois supprimés, soit 2% de ses effectifs totaux. Le groupe néerlandais Philips annonce quant à lui la suppression de 6.000 emplois dans le monde en 2009. Le sidérurgiste anglo-néerlandais Corus, filiale du groupe indien Tata Steel et deuxième producteur d'acier en Europe, chiffre à 3.500 le nombre de suppressions de postes auquel il va procéder.

MARDI

Texas Instruments, l'un des plus importants fournisseurs de semi-conducteurs dans le monde aux fabricants de téléphones portables, supprime 12% de ses effectifs, soit 3.400 postes environ. Le fabricant de composants électroniques japonais NEC Tokin annonce 9.450 suppressions d'emplois dans le monde. Le groupe verrier américain Corning en prévoit 4.900 avant la fin de l'année. Le groupe de spécialités chimiques Clariant, frappé par la dégradation brutale de l'environnement économique, se sépare de 1.000 emplois.

MERCREDI

Boeing supprimera 10.000 emplois cette année et se prépare à un environnement économique difficile. Le franco-italien STMicroelectronics se restructure et se sépare de 4.500 postes dans le groupe et 500 dans sa filiale ST-NXP Wireless. Dans la lignée de Microsoft et de STMicroelectronics, l'allemand SAP réduit sa masse salariale de 3.000 emplois.

JEUDI

L'américain Eastman Kodak annonce de 3.500 à 4.500 suppressions de postes en 2009 et le japonais Toshiba, qui avertit sur ses résultats, prévoit de se séparer de 4.500 emplois d'ici à la fin mars. Le fabricant de verre Nippon Sheet Glass annonce 5.800 postes en moins dans le monde, soit 15% de ses effectifs. La chaîne de restauration, Starbucks, ferme 300 magasins et supprime 6.000 emplois.

VENDREDI

Le groupe d'électronique et télécommunications japonais NEC annonce la suppression de 20.000 postes dans le monde et Hitachi celle de 7.000 emplois dans ses divisions électroniques. Le groupe bancaire franco-belge Dexia s'allège de 900 emplois en 2009, soit 2,5% des effectifs.

Le Bureau international du travail (BIT) estime que la crise mondiale pourrait mettre au chômage jusqu'à 51 millions de personnes.

Source : e24.fr (http://www.e24.fr/economie/monde/article51226.ece)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 02 février 2009 à 20:44:28
Les chiffres très inquiétants du chômage en France de l'année 2008.  :-\
On pouvait s'en douter : les pronostics pour l'année 2009 ne s'annoncent guère plus réjouissants...
Même Mme Lagarde, résolument optimiste durant le dernier semestre, a maintenant une nette tendance à voir l'avenir en noir...   ;D

Citer

Le chômage poursuit sa hausse: +11,4% sur l'année 2008
Reuters - lundi 2 février 2009 - il y a 6 min.
La hausse du chômage s'est poursuivie pour le huitième mois consécutif en décembre en France et le gouvernement a reconnu lundi que l'activité risquait de se contracter cette année malgré le plan de relance.
Le nombre de demandeurs d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée (catégorie 1) la augmenté de 2,2% en décembre par rapport au mois précédent (+45.800 personnes) à 2.114.300, selon les données détaillées communiquées par le ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi (Minefe).
Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1, qui était repassé au-dessus de la barre des 2 millions de personnes en octobre, affiche une hausse de 11,4% sur un an.
Après cinq années de baisse, le chômage a ainsi augmenté de plus de 215.000 personnes sur l'ensemble de 2008, soit la plus forte augmentation depuis 1993.
Le nombre de demandeurs d'emploi des catégories 1 à 6, une définition plus proche de la notion de chômeurs retenue par le Bureau international du travail (BIT) et Eurostat, l'organisme européen chargé des statistiques, a quant à lui augmenté de 2,1% en décembre pour s'établir à 2.539.800 personnes. Il s'inscrit en hausse de 8,2% sur un an.

"Cette hausse du chômage intervient alors que notre pays fait face à une crise économique et financière globale", ont dit la ministre de l'Économie Christine Lagarde et le secrétaire d'État à l'Emploi Laurent Wauquiez dans un communiqué.
"Cette situation ne fait que souligner la nécessité du plan de relance présenté en décembre dernier" ajoutent-ils. Christine Lagarde a toutefois prévenu que l'économie française risquait de se contracter cette année en dépit de ce plan de relance de 26 milliards d'euros annoncé le 4 décembre par Nicolas Sarkozy. [...]

Les chiffres de l'emploi publiés mensuellement par le gouvernement ne comprennent pas d'indication du taux de chômage au sens du BIT, lequel est publié par l'Insee sur une base trimestrielle.
Le taux de chômage au sens du BIT a augmenté de 0,1 point à 7,3% en France métropolitaine au troisième trimestre 2008 et a atteint 7,7% en incluant les départements d'Outre-mer, selon des données provisoires publiées le 4 décembre par l'Insee et qui marquaient la première hausse depuis le début 2006. Les chiffres du quatrième trimestre seront publiés le 5 mars.
Dans sa note de conjoncture publiée en décembre, l'Insee prévoit un taux de chômage à 8,0% à la fin juin, qui effacerait l'amélioration des deux dernières années.
En Allemagne, l'Office fédéral du travail a fait état jeudi dernier d'une augmentation de 56.000 du nombre de chômeurs à 3.489.000 en données brutes, portant le taux de chômage à 7,8%.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090202/tts-france-chmage-urgent-ca02f96.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090202/tts-france-chmage-urgent-ca02f96.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 février 2009 à 18:15:05
Et viva Espana !  Quel pays va battre ce record ?
Le Zimbabwe est "hors concours" avec ses 94% de chômeurs  :(   ???

Citer

Espagne: le chômage atteint le plus haut niveau depuis au moins 12 ans
AFP - mardi 3 février 2009

MADRID (AFP) — Le nombre de chômeurs espagnols a de nouveau fortement augmenté en janvier pour atteindre un total de 3,327 millions de personnes, soit le plus haut niveau depuis au moins 12 ans, a annoncé mardi le ministère espagnol du Travail.

Les chiffres du ministère du Travail montrent une hausse du nombre de chômeurs de 198.838 personnes en janvier par rapport à décembre 2008, soit une hausse de 6,35%.
Face à ces chiffres "très mauvais et très douloureux", le ministre de l'Industrie Miguel Sebastian a demandé aux banques prêter plus facilement de l'argent aux entreprises et aux particuliers afin de relancer l'activité économique, accusant au passage les établissements financiers d'être "les principaux coupables de cette crise" [...]

Au total fin janvier, l'Espagne comptait précisément 3.327.801 personnes au chômage, soit un record depuis au moins 1996, date du début du calcul du nombre de demandeurs d'emplois selon cette méthode.
En l'espace d'un an (entre janvier 2008 et janvier 2009), le nombre des chômeurs a augmenté de 1,065 million soit une hausse de 47,12%, selon un communiqué du ministère du Travail.

"La contraction de l'activité économique et l'augmentation du chômage en janvier confirment l'intense processus d'ajustement que connaît l'économie espagnole", a commenté la responsable de l'emploi au ministère du Travail, Maravillas Rojo.
L'économie espagnole "continue d'être influencée par la grave crise financière internationale, le manque de liquidité et la chute de la consommation", a encore indiqué Mme Rojo.

Le ministère, qui diffuse mois après mois les statistiques sur le nombre de sans emplois, ne calcule pas le taux de chômage national. En revanche l'Institut de la statistique (Ine) diffuse une fois par trimestre son calcul du taux de chômage. Selon la dernière annonce de l'Ine, datant de fin janvier, le taux de chômage espagnol s'est établi à 13,91% de la population active au quatrième trimestre, soit le niveau le plus élevé de l'Union européenne.

Après plus de 10 ans de forte croissance économique, alimentée notamment par une activité frénétique dans le secteur immobilier, l'Espagne a brutalement plongé dans la crise économique en 2008. Les entreprises du bâtiment ainsi que les constructeurs automobiles implantés en Espagne multiplient les suppressions d'emplois ou les mesures de chômage technique.
La situation devrait continuer d'empirer cette année. En janvier, le gouvernement a fortement revu à la baisse ses prévisions économiques pour cette année. Il prévoit un taux de chômage de 15,9% à la fin de l'année, soit exactement le double de celui de l'été 2007 (7,95%) quand il avait touché un niveau plancher.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i7COGLYQpd8q7uFm7QzE6hdKvffw
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lharoubi le 05 février 2009 à 15:25:14
Citer
USA: 626'000 nouveaux chômeurs inscrits en une semaine, jamais vu depuis 1982

Washington (AWP/AFP) - Le nombre de nouveaux chômeurs inscrits aux Etats-Unis a dépassé la barre des 600'000 hebdomadaires, pour atteindre son plus haut niveau depuis octobre 1982 lors de la semaine close le 31 janvier, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail à Washington.

En données corrigées des variations saisonnières, 626'000 dossiers d'inscriptions ont été déposés, indique le ministère, alors que les analystes tablaient sur 580'000 nouvelles demandes d'allocations.

C'est le plus haut niveau de cet indicateur depuis le 30 octobre 1982.

Le ministère a revu en hausse le nombre des demandes déposées au cours de la semaine précédente (close le 24 janvier), à 591'000 (au lieu de 588'000).

En moyenne ajustée sur quatre semaines, chiffre considéré comme plus représentatif d'une tendance, le nombre des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage a crû de 7,2% par rapport à la semaine précédente pour s'établir à 582'250 dossiers, son plus haut niveau depuis décembre 1982.

Selon le ministère, le taux de chômage indemnisé était de 3,6% (en données corrigées des variations saisonnières) au 24 janvier, soit autant qu'une semaine plus tôt. C'est son plus haut niveau depuis la fin du mois d'août 1983.

Les Etats-Unis comptaient à cette date 4,788 millions de chômeurs indemnisés, soit le plus grand nombre jamais relevé depuis le début de la publication de cette statistique en 1967.

Le taux de chômage officiel était de 7,2% en décembre, selon les données publiées au début du janvier par le ministère. Les chiffres pour janvier doivent être publiés vendredi. Les analystes s'attendent que ce taux monte à 7,5%.

(AWP/05 février 2009 15h00)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 février 2009 à 16:46:09
Confirmé par Reuters

Citer

Reuters - Jeudi 5 février 2009

Extraits :
La Bourse de New York a ouvert en baisse après le bond des inscriptions au chômage à un plus haut de 26 ans, conséquence de la dégradation continue de l'économie américaine, et la publication de nouveaux résultats de sociétés décevants. [...]
Selon les chiffres communiqués par le département du Travail à la veille de la présentation des statistiques officielles de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté lors de la semaine close au 31 janvier, à 626.000 contre 591.000 (révisé) la semaine précédente.
Les économistes attendaient en moyenne 585.000 inscriptions au chômage. [...]

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL511065520090205
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 février 2009 à 17:40:43
Selon la Chambre de Commerce, la crise économique a des effets sur le moral des consommateurs. 
Elle n'a pas dû oser ajouter : ... et des effets sur leur porte-monnaie.   ;)

Citer
 
Un commerçant parisien sur deux pas satisfait des soldes
Reuters - Jeudi 5 février 2009
Un commerçant parisien sur deux n'est pas satisfait du résultat des soldes d'hiver, selon une enquête publiée par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP).
Cette étude réalisée auprès de 300 commerçants indique que près de la moitié d'entre eux estiment que leur chiffre d'affaires pendant les soldes n'est supérieur que de 10% au chiffre d'un mois ordinaire.
En outre, 48% considèrent que leur résultat a été inférieur à la période des soldes de l'hiver précédent.
Les démarques ont permis d'augmenter les ventes en volume. En revanche, les chiffres d'affaires n'ont pas augmenté dans la même proportion en raison des prix bas pratiqués. Première raison invoquée : la crise économique et ses effets sur le moral des consommateurs", lit-on dans un communiqué de la CCIP.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090205/tts-france-soldes-bilan-ca02f96.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090205/tts-france-soldes-bilan-ca02f96.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 06 février 2009 à 23:42:16
Citer

Le Canada a perdu 129.000 emplois le mois dernier
Associated Press - AP - Vendredi 6 février 2009

Le Canada a perdu 129.000 emplois en décembre tandis que le taux de chômage dans le pays a augmenté d'un demi-point à 7,2%, ont annoncé vendredi les autorités canadiennes.
Ce chiffre de 129.000 représente la plus forte destruction d'emplois enregistrée sur un mois au Canada depuis au moins trois décennies.
Selon Statistique Canada, l'organisme statistique national du Canada, le pays a perdu 213.000 emplois depuis octobre, ce qui annule les créations d'emplois recensées depuis un an.  AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20090206/tbs-canada-economie-emplois-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20090206/tbs-canada-economie-emplois-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 06 février 2009 à 23:55:23
Citer

Immobilier : "la crise s'installe" en France, selon HSBC
La Tribune - 6 février 2009, 10h19
Dans sa dernière étude trimestrielle sur le marché immobilier français, HSBC s'attend à une chute exceptionnelle des prix de vente en 2009 de 6 % en moyenne pour l'ancien et de 5% pour les logements neufs. L'immobilier français devrait continuer d'être affecté par la crise économique mondiale.
Selon l'étude d'HSBC, la crise immobilière s'est clairement amplifiée dès le troisième trimestre 2008. La banque explique que "la chute des ventes de logements a pesé sur les prix immobiliers qui vont continuer de baisser à cause de la trop faible capacité d'achat des ménages et du niveau élevé des stocks".
Selon ses "modèles économétriques", HSBC s'attend à une baisse exceptionnelle des prix à des logements à la vente en 2009. Pourtant, selon la banque, ces bas prix ne permettront pas aux ménages de retrouver leur capacité d'achat de 2003. Les prix de vente devraient donc continuer de chuter en 2010, "voire jusqu'en 2011-2012 selon notre modélisation cyclique", a précisé dans son étude Mathilde Lemoine, directeur des études économiques et de la stratégie chez HSBC.

http://fr.news.yahoo.com/71/20090206/tbs-immobilier-la-crise-s-installe-en-fr-e07aff9.html (http://fr.news.yahoo.com/71/20090206/tbs-immobilier-la-crise-s-installe-en-fr-e07aff9.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 février 2009 à 00:09:03
On aligne les records en ce moment dans le monde ...  :-\

 [ 2,974 millions peut aussi s'écrire ainsi : 2 millions 974.000 ou 2.974.000 ]

Citer

Les Etats-Unis ont détruit 2,974 millions d'emplois en 2008, du jamais vu depuis la guerre
La Tribune - vendredi 6 février 2009.
L'économie américaine a supprimé 598.000 emplois en janvier, un chiffre sans précédent depuis 34 ans, portant le taux de chômage de la première économie mondiale à 7,6%, au plus haut depuis 1992, montrent les statistiques officielles publiées ce vendredi.
Les suppressions d'emplois ont été plus nombreuses encore qu'attendu puisque les économistes et analystes anticipaient de 500.000 à 540.000 suppressions d'emplois. Ils tablaient parallèlement sur un taux de chômage de 7,5%, contre 7,2% en décembre.
Le nombre des postes supprimés le mois dernier est le plus élevé depuis les 602.000 de décembre 1974 et le taux de chômage est au plus haut depuis septembre 1992.
"La forte baisse de l'emploi en janvier porte les suppressions d'emplois à 3,6 millions depuis le début de la récession en décembre 2007",  déclare dans un communiqué Keith Hall, responsable des statistiques du département du Travail, cité par Reuters, soulignant que "la moitié environ de la baisse a eu lieu au cours des trois derniers mois".

Les suppressions d'emplois de novembre et décembre ont été révisées à la hausse, à 597.000 et 577.000 respectivement.

Du coup, l'année 2008 a été la plus catastrophique pour l'emploi depuis 1939, date jusqu'à laquelle remontent les archives du département du Travail. Selon les chiffres publiés vendredi, 2,974 millions d'emplois ont été détruits en données corrigées l'an dernier.
Cette révision fait de 2008 une année pire pour l'emploi que 1945, année au cours de laquelle les Etats-Unis avaient perdu 2,750 millions de postes de travail.

http://fr.news.yahoo.com/71/20090206/tbs-les-etats-unis-ont-detruit-2-974-mil-e07aff9.html (http://fr.news.yahoo.com/71/20090206/tbs-les-etats-unis-ont-detruit-2-974-mil-e07aff9.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 février 2009 à 00:16:52
Citer

Royaume-Uni : bond de 124 % des faillites d'entreprises en trois mois

LeMonde.fr - vendredi 6 février 2009
Dans les trois derniers mois de l'année 2008, le nombre d'entreprises britanniques se déclarant en faillite a augmenté de près de 125 %, selon le Times.
Quelque 1 289 entreprises se sont déclarées en faillite entre octobre et décembre 2008 contre 575 à la même période en 2007, selon des chiffres de l'Insolvency Service, soit une augmentation de 124 %. Des chiffres qui ne devraient pas aller en s'améliorant, selon des experts britanniques.

'Ces chiffres sont mauvais mais ils vont continuer à empirer en même temps que l'économie et la confiance des consommateurs vont s'effondrer', explique Malcolm Shierson, du groupe d'audit et de conseil financier Grant Thornton.

Par ailleurs, le nombre de faillites personnelles au Royaume-Uni a également atteint un niveau historique le plus élevé depuis 1960. Toujours selon le Times, plus de 350 personnes deviendraient insolvables chaque jour.
Dans les trois derniers mois de 2008, environ 19 100 personnes se sont déclarées en faillite personnelle, soit une augmentation de 22 % en un an. En tout, ce sont 67 428 Britanniques qui ont fait faillite l'année dernière.

http://fr.news.yahoo.com/64/20090206/twl-royaume-uni-bond-de-124-des-faillite-acb1c83.html (http://fr.news.yahoo.com/64/20090206/twl-royaume-uni-bond-de-124-des-faillite-acb1c83.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 février 2009 à 13:15:43
Citer

La France va entrer en récession ce trimestre, prévient la Banque de France
La Tribune - Lundi 9 février 2009

Jusque là, la récession avait évité la France alors qu'elle touchait certains de ses grands voisins. Mais cette exception est en passe de prendre fin. Selon la Banque de France, qui prévoyait déjà un recul de l'activité nationale de 1,1% au quatrième trimestre 2008, cette tendance négative va se poursuivre au premier trimestre 2009 avec une baisse du PIB (produit intérieur brut) de 0,6%. Or, une récession se définit techniquement par deux trimestres consécutifs de recul du PIB.
On saura déjà vendredi si les trois derniers mois de l'année dernière ont été négatifs, puisque sera dévoilé ce jour le PIB de la France (ainsi que de l'Allemagne et de la zone euro) pour le quatrième trimestre.

La Banque de France publie pourtant un indicateur du climat des affaires dans l'industrie un peu moins mauvais, remonté de décembre à janvier de 67 à 70.  "Selon les chefs d'entreprise interrogés, l'activité industrielle est dans l'ensemble restée stable à un bas niveau en janvier, du fait d'une hausse de la production dans l'automobile et les biens d'équipement, compensée par un recul dans les biens intermédiaires" souligne dans son communiqué la Banque de France.
Le taux d'utilisation des capacités de production reste faible mais progresse un peu. Le flux de commandes nouvelles baisse encore, pesant sur les carnets de commandes, mais moins vite que les mois précédents. Les stocks de produits finis ont encore augmenté. Les prévisions pour les prochains mois sont encore orientées à la baisse dans tous les secteurs à l'exception des biens de consommation et des industries alimentaires.

http://fr.news.yahoo.com/71/20090209/tbs-la-france-va-entrer-en-recession-ce-e07aff9.html (http://fr.news.yahoo.com/71/20090209/tbs-la-france-va-entrer-en-recession-ce-e07aff9.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 février 2009 à 16:56:47
Citer

Près de 1.600 entreprises ont obtenu un crédit par le biais du médiateur
AFP - lun 09 fév, 8h52     
Près de 1.600 entreprises en danger ont obtenu un crédit bancaire après l'intervention de la médiation du crédit depuis sa création fin octobre, selon son rapport d'activité publié lundi. "Le nombre de dossiers déposés continue à croître régulièrement", au rythme de 400 à 450 dossiers nouveaux par semaine, a précisé à l'AFP René Ricol, le médiateur du crédit, ajoutant que ceux-ci étaient "traités plus vite".
Depuis le lancement de ce dispositif fin octobre, 5.331 entreprises ont saisi les services du médiateur du crédit, chargé de s'assurer que les entreprises bénéficient bien de l'argent public prêté aux banques, indique le rapport.
Les interventions de la médiation du crédit ont permis de préserver environ 36.500 emplois, souligne-t-il. Dans 69% des cas, la principale cause de saisine du médiateur reste "les difficultés de financement touchant principalement les lignes de découvert et les besoins de crédit court terme".

Les dossiers déposés sont désormais "plus directement liés à la crise", a fait savoir M. Ricol, qui a expliqué qu'auparavant, les dossiers concernaient souvent des entreprises déjà en difficulté avant la crise.

"Les premiers dossiers de LBO (rachat par endettement, ndlr) arrivent", a-t-il par ailleurs indiqué, soulignant qu'ils représentaient pour chacun d'entre eux "plusieurs milliers d'emplois".

"Ces sociétés ont un très bon résultat d'exploitation", a-t-il expliqué, mais "ce qui les met en difficulté, ce sont les dettes des actionnaires contractées pour acquérir le capital".

"Sur ces dossiers, on appelle fermement les fonds de capital investissement à assumer leur devoir d'actionnaires", a déclaré M. Ricol, estimant qu'il n'était "pas question" pour ces fonds de quitter le capital de ces sociétés.

http://fr.biz.yahoo.com/09022009/202/pres-de-1-600-entreprises-ont-obtenu-un-credit-par.html (http://fr.biz.yahoo.com/09022009/202/pres-de-1-600-entreprises-ont-obtenu-un-credit-par.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 février 2009 à 21:40:51
Ce n'est pas impossible, vu la conjoncture en ce début d'année. Mais comment peuvent-ils obtenir ce genre de prévision presque un an à l'avance ?  ???
Une boule de cristal ? ;)

Citer

Unedic : 282.000 chômeurs de plus en 2009, encore en déficit en 2010
AFP - Mercredi 11 février 2009
L'assurance chômage prévoit 282.000 chômeurs de plus en France cette année et une destruction nette de 250.000 emplois salariés, sur fond de recul attendu du PIB de -1%, ont annoncé mercredi des sources syndicales concordantes, à l'issue d'une réunion du bureau de l'Unedic. En 2010, le nombre de demandeurs d'emploi devrait augmenter de 122.000, selon les projections du régime, qui craint également la destruction de 113.000 emplois salariés.
Ces perspectives, encore assombries par rapport à celles de décembre, devraient conduire le régime d'assurance-chômage à s'enfoncer de nouveau dans le rouge en 2010, après trois années d'amélioration.

Source et texte intégral :
http://fr.news.yahoo.com/2/20090211/tts-unedic-282-000-chomeurs-de-plus-en-2-c1b2fc3.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090211/tts-unedic-282-000-chomeurs-de-plus-en-2-c1b2fc3.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Nemo492 le 12 février 2009 à 16:43:06
[justify]"Pour n'importe quel observateur des medias, Bloomberg TV France était une énigme. Comment cette chaîne financière, dont l'audience n'était pas mesurable tant elle était faible, pouvait exister encore. Même s'il est vrai que les chaînes hyper ciblées peuvent avoir leur public et leur propre équilibre financier.

Mais visiblement les jours sont comptés pour les versions non anglaises de la chaîne. La crise est passée par là et les 20 millions de dollars de pertes dans l'activité télévision, qui se cumulent avec les 20 autres millions perdus dans la radio, obligent Michael Bloomberg à revoir son business-plan.

Aux USA, le groupe va supprimer 100 emplois dans la télévision et la radio. A rajouter l'arrêt prochain des versions françaises, italiennes, allemandes et japonaises.
"[/justify]

Source (http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp/tp/33319) - 9 février 2009
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 13 février 2009 à 23:04:34
Citer

Espagne - 88 % de propriétaires et des millions de logements vides
LE MONDE | 13.02.09 | 14h52

Le miracle espagnol - qui reposait beaucoup sur la construction, dont le poids représente 11 % du produit intérieur brut (PIB) contre 5 % en France - n'a pas résisté au séisme financier mondial.

Les ménages, qui sont à 88 % propriétaires et presque tous endettés à taux variable, ont subi un énorme stress lorsqu'en 2008 les taux ont grimpé. Ceux qui avaient souscrit un prêt dans les années 2003 à 2005 ont vu, en juin 2008, leurs échéances augmenter de 29 % à 35 %. La Banque centrale européenne (BCE) ayant, en fin d'année, baissé ses taux à cause de la crise, les mensualités moyennes de ces emprunteurs sont, depuis, heureusement redescendues à leur niveau initial.
La baisse des taux a temporairement soulagé les ménages, très endettés, mais ils sont frappés d'un autre côté par la fulgurante ascension du chômage, lequel a atteint 13,6 % de la population active en janvier 2009, contre 8,3 %, fin 2007. Les experts prévoient qu'il pourrait toucher 17 % des actifs... En novembre 2008, le gouvernement a d'ailleurs déjà autorisé les chômeurs endettés à suspendre le paiement de la moitié de leur mensualité pendant deux ans, délai porté, le 6 février, à trois ans.

Le dynamisme de la construction, en Espagne, faisait, jusqu'ici, l'admiration de ses voisins. Quelque 2,2 millions de logements ont été bâtis, entre 2005 et 2007, soit autant qu'au Royaume-Uni, en Allemagne et en France réunis. En 2007, encore, 795 000 logements neufs ont été édifiés, alors que les besoins sont estimés à moins de 400 000 par an. Et la chute est rude, puisque les constructeurs n'ont mis en chantier que 280 000 logements en 2008, et n'en envisagent pas plus de 150 000 en 2009.

SURPRODUCTION MASSIVE
La surproduction est massive : "Nous nous retrouvons avec plus de 600 000 appartements achevés et invendus", déplore José Manuel Galindo, le président de l'Association des promoteurs espagnols. Si l'on y ajoute les logements vides achetés par des propriétaires qui espéraient vite les revendre en réalisant une plus-value, ce sont plus de 1 million de logements neufs ou récents qui sont à vendre, voire 3,5 millions, en incluant les logements anciens vides. Des quartiers nouveaux restent déserts, comme El Quinon, à Sesena, à 30 kilomètres au sud de Madrid. Prévu pour accueillir 40 000 personnes, il n'en héberge que 2 000. Ses habitants vivent dans une ville quasi fantôme, qui compte 5 096 logements - les trois quarts vides."Notre situation ressemble à ce qu'a connu la France, dans les années 1990, avec des stocks de logements que les banques sont obligées de racheter et de gérer", explique Nicolas Diaz-Saldana, directeur général, pour la France, de la foncière Metrovacesa.

On parle d'un stock d'immeubles de près de 4 milliards d'euros, que les banques espèrent louer avant de les revendre, aux beaux jours.
Sur la Costa del Sol, 250 000 logements vides appartiennent désormais aux banques. Ainsi, Pierre et Vacances vient de reprendre la gestion de 500 unités qui seront exploitées pendant quatre à cinq ans comme résidences de tourisme. L'exploitant compte se porter candidat pour une dizaine d'autres opérations.

La frénésie constructive a été soutenue par le puissant marché hypothécaire espagnol, dont l'encours a crû, entre 2002 et 2007, de 25 % par an, avant de chuter de 37 % en 2008. En 2007, l'encours des prêts hypothécaires atteignait 1 087 milliards d'euros, dont 42 % accordés aux promoteurs.
Le système financier espagnol est d'ailleurs en partie responsable de la surproduction de logements, puisqu'ici, les prêts sont, dans un premier temps, accordés aux promoteurs, qui les transfèrent aux acheteurs, une fois l'immeuble achevé. Lorsque les ventes ralentissent, le promoteur se trouve étranglé par ses dettes. Plusieurs promoteurs se sont déclarés en faillite, comme Rayet, Martinsa-Fadesa, le catalan Habitat. Deux importants acteurs, Colonial et Metrovacesa, sont, eux, passés sous le contrôle de leurs banques créancières.

Mais déjà se dessine une sévère baisse des prix des logements à laquelle les Espagnols ne veulent pas croire car ils ne l'ont jamais connue : "Les prix des logements neufs ont déjà baissé de 10 %, et ceux de l'ancien de 3,2 % au quatrième trimestre 2008, mais il faut s'attendre à un recul global de 20 %" présage M. Diaz-Saldana.

Texte intégral :http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/13/88-de-proprietaires-et-des-millions-de-logements-vides_1155016_1101386.html#xtor=AL-32280184 (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/13/88-de-proprietaires-et-des-millions-de-logements-vides_1155016_1101386.html#xtor=AL-32280184)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 16 février 2009 à 20:19:56
Japon en deep recession ...

Citer

Le Japon en récession profonde, troisième plan de relance en vue.
La Tribune - Dimanche 15 février 2008, 16h22

L'ancien symbole impérial japonais ressemble de plus en plus à un soleil se couchant sur une économie en crise. Car le PIB (produit intérieur brut) nippon pour le quatrième trimestre 2008, qui doit être annoncé ce lundi, pourrait avoir chuté de plus de 10% et même de 11% selon les analystes. Ce serait un record depuis 1974.

Face à cette situation économique catastrophique, le gouvernement préparerait un nouveau plan de relance, le troisième depuis octobre, dont le montant serait de 20.000 à 30.000 milliards de yens soit 170 à 255 milliards d'euros, selon Yoshihide Suga, du Parti libéral démocrate (PLD). Il comprendrait un programme de grands travaux (aéroports, ports, routes et autoroutes, écoles...).
Le Premier ministre Taro Aso joue son va-tout alors que sa cote de popularité a chuté à 9,7%, selon une chaîne de télévision privée nippone. Il fait face en outre à un parlement divisé et à la dissidence d'une aile du parti au pouvoir et doit convoquer des élections législatives d'ici au mois d'octobre.

http://fr.news.yahoo.com/71/20090215/tbs-le-japon-en-recession-profonde-trois-e07aff9.html (http://fr.news.yahoo.com/71/20090215/tbs-le-japon-en-recession-profonde-trois-e07aff9.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 février 2009 à 12:29:59
Citer

Israël : vague de licenciements record  
AFP - 18/02/2009 | Mise à jour : 11:11 
Israël a connu un nombre de licenciements record en janvier, avec 19.719 personnes qui ont perdu leur emploi, a indiqué aujourd'hui le ministère du Travail dans un communiqué.
Cette vague de licenciements a porté à 276.000 le nombre de demandeurs d'emplois, soit une hausse de 3,8% par rapport à décembre.
Après quatre ans de baisse régulière du chômage, la tendance s'est inversée. Depuis avril 2008, les licenciements ont repris puis se sont accélérés à la fin de l'année et au début de 2009 avec la crise économique mondiale.

A la fin janvier, la Banque d'Israël a prévu une brutale récession en 2009, qui devrait se solder par un recul de 2,5% du produit intérieur brut (PIB).
La banque centrale a également prévu cette année une hausse du taux de chômage, de 6% à 7,6% de la population active.
L'économie israélienne a connu une croissance du PIB de 4,1% l'an dernier après avoir progressé en moyenne de 5% par an durant les cinq années précédentes.

Le financement de l'offensive menée par l'armée israélienne contre les islamistes palestiniens du Hamas dans la bande de Gaza, du 27 décembre au 18 janvier, devrait également se traduire par une forte augmentation du déficit budgétaire, qui pourrait passer de 2,7% du PIB en 2008 à 4,1% cette année.[/color]

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/02/18/01011-20090218FILWWW00422-israel-vague-de-licenciement-record.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 février 2009 à 17:36:56
Citer

La Russie reconnaît plonger dans la récession  
LEMONDE.FR avec AFP | 17.02.09
Les autorités russes ont reconnu pour la première fois, mardi 17 février, que le pays, touché de plein fouet par la crise mondiale, s'orientait vers une franche récession économique. "La prévision pour le PIB a été revue à la baisse à - 2,2 %, pour la production industrielle à - 7,4 %, et sur les investissements ce sera de l'ordre de - 14 %" en  2009, [/color] a annoncé le vice-ministre du développement économique Andreï Klepatch, cité par les agences russes.

C'est la deuxième fois que ces prévisions sont révisées en quelques semaines. En janvier, le gouvernement avait annoncé tabler sur un recul de 0,2 % du PIB en 2009, au lieu d'une hausse de 2,4 % prévue précédemment.
Les perspectives ont été assombries par la publication lundi de très mauvaises statistiques pour la ]production industrielle, en chute de 16 % en janvier par rapport au même mois de 2008. Autre indice de la gravité de la crise : les arriérés de salaires ont atteint en janvier 7,77 milliards de roubles (171 millions d'euros), soit une hausse de près de 49 % sur un mois[/color]

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/17/la-russie-reconnait-plonger-dans-la-recession_1156786_1101386.html
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 février 2009 à 02:09:18
Est, Ouest, Pas de jaloux ! 

Citer

La Russie a enregistré 300 000 chômeurs de plus en janvier
LEMONDE.FR avec AFP | 19.02.09 |
Quelque trois cent mille chômeurs supplémentaires ont été enregistrés en Russie en janvier, portant à 6,1 millions le nombre total des demandeurs d'emplois.

D'après les données des services statistiques fédéraux, le taux de chômage s'élève désormais à 8,1 % contre 7,7 % en décembre, un mois au cours duquel cinq cent mille chômeurs supplémentaires avaient été enregistrés. Les chiffres du chômage devraient poursuivre leur hausse lors des prochains mois en raison, notamment, des effets de la crise économique sur le secteur du logement.

Des responsables du gouvernement ont prévenu que le mois d'avril risquait d'être très mauvais. Le gouvernement prévoit désormais une contraction de 2,2% de l'économie en 2009 alors que les prix du pétrole et des matières premières sont en chute après une décennie de croissance. Autre indicateur dans le rouge, le nombre de logements construits en janvier affiche un recul de 4 % par rapport au mois de janvier 2008, à trente-cinq mille huit cents. A l'inverse, les ventes au détail ont augmenté de 2,4 % en janvier d'une année sur l'autre après une hausse de 4,8 % en décembre.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/19/la-russie-a-enregistre-300-000-chomeurs-de-plus-en-janvier_1157428_1101386.html
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 février 2009 à 02:19:17
 Le BRESIL entre dans la danse...

Citer
Embraer réduira ses effectifs de 20% et évoque la crise.
Reuters - jeudi 19 février 2009
Le constructeur aéronautique brésilien Embraer annoncer qu'il licenciera plus de 4.200 personnes et qu'il reverra à la baisse ses objectifs de livraison cette année pour prendre en compte la forte baisse de la demande de voyages aériens. Les compressions d'effectifs portent sur 20% environ des 21.362 postes que compte Embraer.

Le constructeur penser livrer 242 appareils cette année contre 270 prévus précédemment, cette estimation représentant elle-même une révision à la baisse effectuée en novembre par rapport à un nombre de 350 anticipés à l'origine.

Embraer est le leader mondial des avions régionaux de 120 places au plus.

Compte tenu de la nouvelle prévision de livraisons, Embraer anticipe un chiffre d'affaires de 5,5 milliards de dollars cette année, soit bien moins que ce qu'il attendait. Il ramène par ailleurs de 450 à 350 millions de dollars son plan d'investissement pour 2009.

Le groupe brésilien a livré un total sans précédent de 203 avions en 2008, soit 20% de plus qu'en 2007. Mais les livraisons du quatrième trimestre ont reculé à 59 appareils contre 61 sur le quatrième trimestre 2007.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090219/tbs-embraer-emploi-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090219/tbs-embraer-emploi-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 22 février 2009 à 15:21:06
ALLEMAGNE •  Le boom des soupes populaires pour enfants

Faute de moyens, de plus en plus de parents envoient leur progéniture dans des cantines gratuites. Un phénomène qui suscite l’inquiétude des associations caritatives mais n’émeut guère les collectivités publiques.

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=94719# (http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=94719#)
admn : la page ouvre sur un espace abonnés
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 23 février 2009 à 12:57:37
 Les temps deviennent trop durs pour L'OREAL...  Avec "seulement" 2 milliards d'euros de bénéfice net en 2008 et de sombres perspectives pour 2009, l'avenir du cosmétique de luxe perd ses belles couleurs 

Citer

L'Oréal a bien du mal à maquiller la crise
LE MONDE | 18.02.09
L'industrie de la beauté a souvent été considérée comme résistant bien aux crises. La pulsion cosmétique des consommateurs n'était pas censée perdre en intensité en période de retournement économique. Au contraire même : un visage pomponné aide à faire bonne figure par ces temps de troubles. C'est la raison pour laquelle la baisse du chiffre d'affaires de L'Oréal au quatrième trimestre de 2008 doit être prise comme un signe que la récession actuelle est sérieuse.

Le groupe français, qui a pu se vanter pendant des années de la croissance à deux chiffres de son résultat net, se bat désormais sur des marchés qui s'effondrent aux Etats-Unis dans les grands magasins et les salons de coiffure, stagnent en Europe. Et ralentissent sérieusement dans les pays émergents d'Europe de l'Est, du Golfe ou d'Asie qui lui avaient fourni un relais de croissance. Les clients se détournent des produits de luxe - comme les parfums Lancôme ou Armani - même dans les boutiques hors taxes des aéroports, avec la conviction qu'ils trouveront aussi bien pour moins cher.  C'est peut-être une des raisons pour lesquelles la division de produits de grande consommation se maintient.

L'Oréal a réalisé, en 2008, un bénéfice net de près de 2 milliards d'euros - en chute de 27 % par rapport à celui de 2007. Et le groupe est confronté à une année 2009 tendue, qui commence par un premier trimestre que son PDG, Jean-Paul Agon, qualifie lui-même de "très difficile". Ce dernier puise dans la boîte à outils traditionnelle pour faire face. On parle de baisse des coûts, de restructurations, de la réforme de certains circuits de distribution et d'un recentrage sur certains produits et marchés.

Les effectifs vont être réduits de façon "progressive mais significative". C'est ainsi que les embauches ont été gelées, en plus de la fermeture de deux usines en Europe, à Monaco (198 salariés) et au Pays de Galles (260 salariés) et de la suppression de 500 emplois aux Etats-Unis. Par ailleurs, les déplacements des cadres vont être limités et le nombre des produits référencés sera réduit. Enfin, des produits un peu moins innovants seront mis sur le marché. La marque de luxe Viktor & Rolf va ainsi lancer, en 2009, un parfum dont le prix sera trois fois inférieur à celui du flacon classique.

L'Oréal va toutefois rester généreux avec ses actionnaires. Leurs dividendes ne seront pas sacrifiés. Cet argent - plus de 41 % des bénéfices - aurait été mieux utilisé à l'intérieur du groupe, mais les principaux actionnaires - Liliane Bettencourt (32 %), le groupe suisse Nestlé (30 %) - se font sans doute exigeants.

Le plan de M. Agon peut marcher si les clients reprennent leurs habitudes dès la fin de la crise. Il sera insuffisant si, au contraire, la récession actuelle aboutit à une modification fondamentale des habitudes de consommation. Dans une période de retour à la rigueur, la magie marketing - la beauté n'a pas de prix - pourrait perdre de sa force. Si le superflu passe de mode, les profits de L'Oréal resteront déprimés pendant de longues années.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/02/18/l-oreal-a-bien-du-mal-a-maquiller-la-crise_1157065_3234.html#ens_id=1157127
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 février 2009 à 21:27:03
FRANCE - Les prix des logements sont encore largement surévalués. Fortes baisses attendues d'ici deux ans.
Les acquéreurs potentiels les plus malins seront les plus patients ...  et vice-et-versa. :P
 
Citer

Les ventes de logements neufs en baisse de 47,6% sur un an
Reuters - Mardi 24 février 2009
Les ventes de logements neufs en France accusent un repli de 47,6% sur un an à la fin 2008 tandis que les mises en chantier reculent à fin janvier de 18,0% sur un an et de 20,2% sur trois mois, selon les données publiées mardi par le ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables.
Le ministère a fait état de la commercialisation de 14.969 logements neufs au quatrième trimestre 2008 contre 28.564 un an plus tôt et de 15.197 logements mis en vente, soit 57,4% de moins qu'au quatrième trimestre 2007.
Au 31 décembre 2008, l'encours de logements neufs proposés à la vente est de 110.914 logements, soit 8,3% de plus qu'au quatrième trimestre 2007, mais ce chiffre est en retrait par rapport au niveau du troisième trimestre 2008 (113.464).

En un an, le délai moyen d'écoulement d'un logement mis en vente a pratiquement doublé passant de 11 mois à plus de 21 mois pour le collectif et à plus de 20 mois pour l'individuel.
Entre le quatrième trimestre 2007 et le quatrième trimestre 2008, le prix moyen au m2 des logements en immeubles collectifs s'est stabilisé (-0,1%), selon les données du ministère.
Par rapport au troisième trimestre 2008, la baisse est de 3,5%, relève le ministère dans un communiqué.
Dans l'individuel, le prix moyen du lot a baissé de 6,6% en un an, précise le communiqué. [...]

Suite :
http://fr.news.yahoo.com/4/20090224/tbs-france-logement-ventes-construction-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090224/tbs-france-logement-ventes-construction-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 février 2009 à 22:39:58
Chômage : Augmentation sans précédent !

Citer

90 200 chômeurs de plus en janvier en France
LEMONDE.FR | 25.02.09
Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie 1, baromètre qui recense les personnes à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée indéterminée, a explosé en janvier, progressant de 90 200 par rapport à décembre (+ 4,3 %) et de 15,4 % comparé à janvier 2008, pour s'établir à 2,204 millions, a annoncé, mercredi 25 février, le ministère de l'emploi. Il s'agit d'une augmentation sans précédent, qui bat le précédent record atteint en novembre 2008, explique Claire Guélaud, journaliste au Monde. Un peu plus tôt dans la journée, une source gouvernementale avait confié au Monde qu'une augmentation d'environ 90 000 chômeurs de plus en janvier serait annoncée, confirmant ainsi une information donnée un peu plus tôt par la chaîne LCI.

Selon les chiffres de mercredi, le nombre d'offres d'emploi déposées au Pôle emploi a chuté de 15,4  % par rapport à décembre 2008 et de 29,3 % comparé à janvier 2008. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégories 1, 2 et 3 hors activité réduite, recouvrant les personnes disposées à accepter y compris un temps partiel, un CDD ou un intérim, a quant à lui augmenté de 4,1 %, à 2,298 millions.

"ENTRE 400 000 ET 450 000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS EN FRANCE EN 2009"
Sur l'ensemble de 2008, le chômage a augmenté de plus de 215 000 personnes (10,2 %), soit la plus forte hausse depuis 1993. Avant la publication des chiffres de janvier, l'Unedic, qui a fusionné avec les Assedic pour former le Pôle emploi, prévoyait 282 000 chômeurs de plus cette année.

"Ce n'est qu'un début", souligne Jean-Christophe Caffet, économiste chez Natixis. "D'après nos estimations, il devrait y avoir entre 400 000 et 450 000 suppressions d'emplois en France en 2009". "On va avoir des chiffres comme ça sur plusieurs mois", a quant à lui déclaré le secrétaire d'Etat à l'emploi Laurent Wauquiez sur France 3. [...]
Le Monde.fr avec AFP.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/02/25/claude-gueant-annonce-une-aggravation-du-chomage-en-janvier_1160052_3224.html
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 février 2009 à 11:28:46
DANEMARK et  FINLANDE

Citer

Le Danemark est entré en récession au dernier trimestre 2008
AFP - Vendredi 27 Février 2009
COPENHAGUE (AFP) - Le Danemark est entré en récession au dernier trimestre 2008, avec une baisse de 2,0% de son Produit intérieur brut (PIB) par rapport au troisième trimestre, a annoncé vendredi le bureau national de la statistique. [...]
Suite :

http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-le-danemark-est-entre-en-recession-a-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-le-danemark-est-entre-en-recession-a-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus

Citer

La Finlande est entrée en récession au dernier trimestre 2008
AFP - Vendredi 27 Février 2009
HELSINKI (AFP) - La Finlande est entrée en récession au dernier trimestre 2008, avec une baisse de 1,3% de son Produit intérieur brut (PIB) après un recul de 0,3% (chiffres révisés) au troisième trimestre, a annoncé vendredi l'Office national finlandais de la statistique [...]
Suite :

http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-la-finlande-est-entree-en-recession-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-la-finlande-est-entree-en-recession-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 février 2009 à 22:50:23
Attention à ne pas confondre "deep récession" et "dépression"...  ;D
"L'économie mondiale est en "profonde récession", même si elle ne traverse pas nécessairement une période de dépression, a estimé vendredi (13 février) Dominique Strauss-Kahn, le directeur-général du Fonds monétaire international (FMI).

Citer

USA: fin 2008 catastrophique pour l'économie, et 2009 ne s'annonce pas mieux

AFP - vendredi 27 Février 2009.
La révision en forte baisse vendredi du produit intérieur brut des Etats-Unis au quatrième trimestre montre à quelle vitesse l'activité de la première économie mondiale a chuté fin 2008, alors même que le début 2009 ne s'annonce pas meilleur.

Dans une deuxième estimation officielle, le département du Commerce a annoncé que le recul du PIB avait atteint 6,2% en rythme annuel par rapport au troisième trimestre, contre 3,8% initialement annoncé. Les analystes s'attendaient à cette révision, mais pensaient qu'elle serait moins marquée, avec 5,4%.

Cette contraction de l'activité reste la plus forte depuis le premier trimestre 1982. Par ailleurs, le PIB américain n'avait pas connu deux trimestres consécutifs de baisse depuis la récession de l'automne-hiver 1990-1991.
Ces chiffres "sont peut-être l'indication la plus claire des maux actuels de l'économie américaine", a estimé Augustine Faucher d'Economy.com (agence Moody's).
Selon lui, "les Etats-Unis sont actuellement en plein dans la récession la plus profonde depuis la dépression des années 1930. Les problèmes sur les marchés du crédit se sont largement diffusés à travers toute l'économie".

Les trois piliers traditionnels de la croissance économique, la consommation des ménages (plus des deux tiers de la croissance américaine en temps normal), l'investissement des entreprises et le commerce extérieur, se sont en effet effondrés à un rythme spectaculaire.
La consommation a plongé de 4,3%, contribuant négativement à l'évolution du PIB à hauteur de 3,01 points de pourcentage. L'investissement a chuté de 20,8% (soit -3,11 points pour le PIB), et les exportations de 23,6% (soit une contribution du commerce extérieur de -0,46 au PIB).
Et les indicateurs publiés depuis le début de l'année ne laissent pas présager une amélioration immédiate.

"Les statistiques publiées jusqu'ici pour le premier trimestre montrent que nous sommes partis pour un autre film d'horreur, avec des nouveaux records établis dans les indices de confiance des ménages, une accélération de la chute du marché du travail, et de nouvelles réductions strictes de l'investissement des entreprises", a relevé Rob Carnell, de la banque ING.

Côté consommation, les Américains se serrent la ceinture, effrayés par les annonces quotidiennes de licenciements. Selon l'institut de conjoncture privé Conference Board, leur déprime a atteint en février des niveaux jamais vus depuis plus de 40 ans qu'elle est mesurée. Pas même en 1982, quand le taux de chômage atteignait les 10,8%, contre 7,6% aujourd'hui.

Les entreprises sont donc incitées à repousser autant que possible leurs investissements, comme en témoignait jeudi la chute des commandes de biens durables en janvier (-5,2%), en baisse depuis six mois consécutifs, ce qui ne s'était jamais produit auparavant.

Et à l'évidence, il n'y a rien à espérer des exportations, les partenaires commerciaux des Etats-Unis étant eux-mêmes en proie à une profonde récession. La chute du PIB américain peut même paraître raisonnable par rapport à celle de la deuxième économie mondiale, le Japon (-12,7% en rythme annuel)

La seule petite lueur d'espoir est venue des stocks des entreprises américaines. Ils sont restés en baisse au quatrième trimestre, "ce qui est une bonne nouvelle puisqu'on évite un empilement de stocks qui pourrait entraver la reprise", a relevé Elsa Dargent, de Natixis.

http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-usa-fin-2008-catastrophique-pour-l-e-f41e315.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090227/tbs-usa-fin-2008-catastrophique-pour-l-e-f41e315.html) - admn : la page n'existe plus


Citer

L'économie américaine s'est contractée de 6,2% au dernier trimestre 2008
Associated Press - AP - Vendredi 27 Février 2009
Les Etats-Unis dans une profonde récession. L'économie du pays s'est contractée de 6,2% au dernier trimestre 2008 (octobre à décembre), du jamais vu depuis plus d'un quart de siècle, selon les chiffres publiés vendredi par le Département du Commerce.
Ces résultats dépassent les prévisions les plus pessimistes des économistes, qui tablaient sur un repli de 5,4% en rythme annuel. Il faut remonter au premier trimestre 1982 pour trouver un chiffre plus mauvais, un recul de 6,4%[...]
Suite :

http://fr.news.yahoo.com/3/20090227/tbs-usa-economie-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20090227/tbs-usa-economie-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 02 mars 2009 à 20:50:46
VENEZUELA

Citer

Venezuela: le gouvernement prend le contrôle d'usines de riz/
AFP - Lundi 2 mars 2009
Le gouvernement du Venezuela a pris lundi le contrôle d'une usine de riz, une mesure destinée à lutter contre les problèmes de pénuries et l'explosion des prix alimentaires.

L'armée a été envoyée dans l'Etat de Portuguesa (centre) afin d'occuper la fabrique de la société Mary, qui fournit près du tiers du marché, selon les images diffusées par la télévision publique vénézuélienne.

"C'est une mesure de supervision et de contrôle car il est nécessaire de garantir que le riz parvienne aux consommateurs", a déclaré le gouverneur de l'Etat, Wilmar Castro.

La prise de contrôle de la filière du riz a été annoncée samedi dernier par le président vénézuélien Hugo Chavez, qui a menacé les industriels de les "exproprier" pour n'avoir pas respecté le prix des denrées de base, régulé depuis 2003 par les autorités.

"Nous n'allons pas les laisser se moquer du peuple", avait averti M. Chavez, un dirigeant socialiste, dont le gouvernement a impulsé depuis dix ans une série vague de nationalisations dans les secteurs clés comme l'énergie, le ciment ou les télécommunications.

Une première usine de riz, appartenant au groupe Alimentos Polar, a été placée sous le contrôle des forces de l'ordre ce week-end, dans l'Etat de Guarico (centre).

La direction de Polar a annoncé lundi son intention de déposer un recours en justice, rappelant que le gouvernement gère 48% de la production nationale de riz, contre 6% pour l'entreprise privée.

Le problème est d'autant plus crucial au Venezuela que la hausse des denrées de base a atteint 41% l'an dernier,  soit dix points de plus que le taux d'inflation qui bat le record d'Amérique latine

http://fr.news.yahoo.com/2/20090302/twl-venezuela-le-gouvernement-prend-le-c-2fbcb6e.html (http://fr.news.yahoo.com/2/20090302/twl-venezuela-le-gouvernement-prend-le-c-2fbcb6e.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 mars 2009 à 18:12:56

ESPAGNE  Olé !!! 
Holala !!!  :-\

Citer

Reuters - Mardi 4 Mars 2009.
Le chômage a atteint en février son plus haut niveau depuis 13 ans en Espagne, avec 3,48 millions de demandeurs d'emplois, certains analystes s'attendant à ce que la barre des quatre millions de chômeurs soit atteinte d'ici l'été.
Le nombre de demandeurs d'emplois a bondi de 154.058 unités en février, près de quatre fois plus qu'en Allemagne (40.000), un pays pourtant deux fois plus peuplé.

Ce chiffre reste toutefois en deçà du record de 198.838 nouveaux demandeurs d'emplois enregistrés en janvier et du seuil de 180.000 anticipé par les analystes interrogés par Reuters.

Le nombre de chômeurs corrigé des variations saisonnières (CVS) s'établit à 3,33 millions, soit plus que les 3,31 millions enregistrés en Allemagne.
"Nous atteindrons les quatre millions au troisième trimestre, à l'été nous pourrions y être, ou peut-être même à la fin du deuxième trimestre", estime l'économiste Angel Laborda du groupe d'experts FUNCAS.

Le taux de chômage espagnol est le plus élevé de l'ensemble des pays de l'Union européenne. Il devrait atteindre 16,5% de la population active au premier trimestre, soit le double de la moyenne de l'UE, selon des analystes à Madrid.

Le secteur des services a été le plus durement touché au mois de février avec 88.654 nouveaux chômeurs, suivi par ceux de la construction, qui a perdu 24.600 emplois, et de l'industrie, avec 22.343 emplois en moins.
Le gouvernement espagnol a promis de maintenir le nombre de demandeurs d'emplois sous la barre des quatre millions. Il a dévoilé lundi un plan de 1,5 milliard d'euros à destination des entreprises, avec des mesures d'aide à l'emploi et des réductions de charges sociales, pour endiguer les suppressions de postes.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090303/tbs-espagne-chmage-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090303/tbs-espagne-chmage-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 mars 2009 à 17:45:54
Citer

Etats-Unis : près de 700.000 destructions d'emplois dans le secteur privé en février
Les Echos avec AFP [ 04/03/09  - 14H42   - actualisé à 15:06:00  ]

Le secteur des services, qui assure près de 85% de l'emploi privé non agricole, a perdu 359.000 postes le mois dernier, tandis 338.000 postes ont été supprimés dans le secteur industriel, selon une étude du cabinet ADP. 
Le secteur privé non-agricole américain a détruit 697.000 emplois en février, selon une étude du cabinet de conseil en ressources humaines ADP publiée mercredi. L'ampleur des pertes d'emplois est supérieure à ce que prévoyaient les analystes, qui tablaient sur 630.000 suppressions nettes de postes.
ADP a de surcroît révisé en hausse son estimation des pertes du mois précédent à 614.000, au lieu des 522.000 annoncés initialement. Nous sommes maintenant dans le plus dur de la crise. On prévoit 1,7 million de pertes d'emplois entre janvier et mars", annonce Sophia Koropeckyj, d'Economy.com.

Selon le cabinet, le secteur des services, qui assure près de 85% de l'emploi privé non agricole aux Etats-Unis, a perdu 359.000 postes en février, après 327.000 en janvier. Avec une main-d'oeuvre en baisse pour le 26e mois consécutif, l'industrie a encore perdu 338.000 emplois le mois dernier, après les 287.000 de janvier. Le secteur manufacturier - production de biens - a vu l'emploi reculer pour le 36e mois consécutif et atteindre 219.000 pertes nettes d'emplois.
Les grandes entreprises, comptant 500 salariés ou plus, ont supprimé 121.000 emplois, les entreprises moyennes (de 50 à 499 salariés) 314.000, et les petites entreprises 262.000.

Publiée deux jours avant les chiffres officiels du département du Travail, qui couvrent à la fois le secteur privé et le secteur public, l'enquête ADP est un premier aperçu sur l'évolution mensuelle de l'emploi aux Etats-Unis.
Les analystes s'attendent à ce que le rapport du ministère fasse apparaître vendredi 650.000 suppressions d'emplois en février, après 598.000 en janvier. Un bond brutal du taux de chômage est attendu, à 7,9% après les 7,6% en janvier, ce qui serait un niveau inédit depuis 25 ans.
"Tous les indicateurs du marché du travail laissent présager une nouvelle accélération des pertes d'emploi en février: les demandes d'allocations chômage ont été à la hausse ces dernières semaines, et les ménages ont été notablement plus pessimistes sur le niveau de l'emploi dans l'enquête sur la confiance des consommateurs du Conference Board de février", souligne Marie-Pierre Ripert, de Natixis.

Dans une autre étude publiée mercredi, le cabinet Challenger, Gray & Christmas a calculé que les entreprises américaines avaient annoncé en février leur intention de supprimer 186.350 emplois (aux Etats-Unis et à l'étranger), après le niveau record de plus de 240.000 en janvier.

Les Echos (Avec AFP)

http://www.lesechos.fr/info/inter/300334205-etats-unis-pres-de-700-000-destructions-d-emplois-dans-le-secteur-prive-en-fevrier.htm
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 mars 2009 à 16:02:16
ESPAGNE - Infos corroborant son classement en tête de liste du chômage U.E.   

Citer
La production industrielle au plus bas historique en Espagne
Reuters - Jeudi 5 mars 2009

La production industrielle de l'Espagne a chuté de 20,2% en janvier en rythme annualisé, après une chute record de même ampleur en décembre, la crise économique pesant sur la consommation et l'investissement des entreprises, montrent les statistiques officielles.
En première estimation, la chute de décembre avait été évaluée à 19,6%, ce qui marquait déjà la plus forte baisse de la production industrielle espagnole depuis 15 ans.
"Le point d'inflexion est sans doute franchi", a cependant estimé Stéphane Deo, chez UBS.
En janvier, le recul de la production a atteint 28,2% pour les biens durables et 29,9% pour les biens d'équipement, contre 12,6% pour les produits de consommation courante.
La production automobile a chuté de 54,4% par rapport à son niveau de janvier 2008.

L'Espagne est entrée en récession au troisième trimestre 2008 et est confrontée au taux de chômage le plus élevé de l'Union européenne puisqu'il s'établissait à 13,9% fin 2008.
Le mois dernier, avec 3,48 millions de demandeurs d'emploi, l'Espagne a atteint son niveau de chômage le plus élevé depuis 13 ans.

BBVA a estimé mardi que l'économie espagnole subirait cette année une contraction de 2,8%, ce qui constituerait le recul le plus marqué de l'activité dans ce pays depuis la guerre civile de 1936-1939.

http://fr.news.yahoo.com/4/20090305/tbs-espagne-production-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090305/tbs-espagne-production-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 mars 2009 à 19:46:30
ETATS-UNIS - Défaitisme chez UTC

Citer

UTC supprime 11.600 emplois et révise 2009 à la baisse
Reuters - mardi 10 mars 2009

United Technologies annonce la suppression de quelque 11.600 emplois et la révision à la baisse de 13% son objectif de bénéfice pour 2009, ne croyant plus à une reprise économique cette année. 

Le conglomérat industriel, leader mondial des ascenseurs et des climatiseurs, anticipe à présent un BPA de 4,00 à 4,50 dollars en 2009, alors qu'il projetait auparavant 4,65 à 5,15 dollars. La nouvelle prévision incorpore une charge de restructuration de 30 à 40 cents, ainsi que certains bénéfices exceptionnels prévisibles.

"La reprise économique précédemment anticipée au second semestre 2009 apparaît à présent improbable", dit Louis Chenevert, le directeur général.

"Honnêtement, c'est la meilleure chose à faire", commente Peter Klein, gestionnaire de portefeuille chez Third Asset Management.
United Tech employait 220.000 personnes à fin décembre. [...]

Suite :

http://fr.news.yahoo.com/4/20090310/tbs-united-technologies-emploi-7318940.html (http://fr.news.yahoo.com/4/20090310/tbs-united-technologies-emploi-7318940.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 mars 2009 à 19:55:04
FRANCE : Un signe non pas de récession mais de total cynisme

Citer

Polémique après l'annonce par Total de 555 suppressions d'emplois en France
Associated Press - AP - mardi 10 mars 2009

Total a annoncé mardi qu'il allait supprimer 555 emplois en France d'ici 2013 dans ses branches pétrochimie et raffinage. Le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez a qualifié de "scandaleux" cette décision, tandis que les syndicats n'ont pas manqué de souligner que le groupe pétrolier a réalisé des bénéfices historiques l'année écoulée, appelant les salariés à se mobiliser lors de la journée interprofessionnelle du 19 mars.

Dans un communiqué, la direction annonce notamment la suppression de 306 postes dans la pétrochimie d'ici 2012. Total Petrochemicals France va fermer son site de production de butanol secondaire à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime), ainsi que deux lignes Gonfreville (Seine-Maritime), l'une de polystyrène et l'autre de polyéthylène basse densité. Une ligne similaire va cesser son activité à Carling (Moselle). L'assistance technique actuellement apportée depuis Mont (Pyrénées-Atlantiques) va être délocalisée à Feluy (Belgique).

La branche Raffinage Marketing de Total va en outre supprimer 249 postes d'ici 2013. Ce projet consiste à "faire évoluer le schéma industriel de la raffinerie de Normandie, et à adapter certains des services centraux du siège parisien du Raffinage", explique la direction du groupe.

Pour ces 555 suppressions de postes, "aucun licenciement" n'est prévu, assure le groupe pétrolier, qui s'engage à privilégier les reclassements internes. Autres solutions envisagées: "des départs à la retraite, des préretraites maison et un dispositif de dispense d'activité".

"C'est le comble du cynisme", a réagi le secrétaire CGT de Gonfreville Denis Louvel, en rappelant sur France-Info que le groupe avait annoncé il y a un mois un bénéfice record de 13,92 milliards d'euros en 2008, en hausse de 14% par rapport à 2007. "Un emploi dans la pétrochimie, avec les emplois induits de sous-traitance de transports, c'est multiplié par cinq", s'est inquiété M. Louvel.

Dans un communiqué, la Fédération chimie énergie-CFDT a appelé les salariés du groupe Total "à se mobiliser dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle du 19 mars pour faire valoir (leurs) justes revendications face à la crise et en particulier pour défendre l'emploi". AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20090310/tfr-total-emploi-56633fe.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20090310/tfr-total-emploi-56633fe.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 17 mars 2009 à 21:54:26
Citer

En Haute-Savoie, la crise automobile ruine la vallée de l'Arve
LeMonde.fr - Mardi 17 mars 2009,  13h54

Accueillant la première concentration mondiale d'entreprises spécialisées dans le décolletage (usinage de petites pièces en métal), la vallée de l'Arve, dominée par le massif du Mont-Blanc, connaît aujourd'hui les pires heures de son histoire. Les 500 sociétés installées autour de Cluses, sur une trentaine de kilomètres, employant 11 000 salariés, dépendent en effet pour 60 % de l'industrie automobile.
La brutale chute des ventes de voitures neuves a eu un impact immédiat sur ce secteur d'activité, l'un des moteurs traditionnels de l'économie haut-savoyarde. 'Les commandes ont baissé de 30 % à 70 % depuis plusieurs mois', confirme Lionel Baud, président du Syndicat national du décolletage (SNDec). Avec des conséquences instantanées sur l'emploi.

Alors qu'il y a un an seulement 'on recherchait 1 500 jeunes sur le département pour rejoindre notre industrie', rappelle M. Baud, aujourd'hui on ne peut que constater les premiers dégâts de la crise.

'Le retournement de tendance remonte à juin 2008, constate Xavier Charvet, directeur délégué de Pôle emploi à Annecy.Les travailleurs intérimaires ont été les premières victimes.' Ils représentent aujourd'hui les deux tiers des 2 000 chômeurs supplémentaires recensés sur le secteur clusien. 'En une année, le chômage y a augmenté de 65,2 %', témoigne encore M. Charvet.
Et le pire est à venir : les chefs d'entreprise ont joué jusque-là sur les leviers traditionnels pour amortir la crise - RTT puis chômage partiel -, mais 'nous allons désormais entrer dans la phase des plans sociaux', affirme une autre source proche des dossiers liés à l'emploi sur le département. 'Quarante-cinq procédures sont d'ores et déjà prévues, dont la plus grande partie concerne le secteur du décolletage', explique-t-il. Ainsi, EMT 74 à Bonneville ou Cartier Technologies à Cluses ont annoncé des dizaines de suppressions de postes...

'Nous entendons tous les jours des choses qui font peur, c'est bien plus qu'un trou d'air !', s'exclame Christian Monteil. Le président (divers droite) du conseil général de Haute-Savoie ne cache pas son inquiétude face à 'un secteur sinistré'. Pour tenter de relancer la machine, l'assemblée départementale a voté le 16 février une enveloppe de 10,5 millions d'euros en faveur du pôle de compétitivité Arve Industries, axé sur le décolletage et la mécatronique. 'Nous souhaitons accompagner les entreprises dans leurs efforts de recherche et développement, de mise en réseau et de conquête de nouveaux marchés', poursuit M. Monteil....  [...]
Suite :

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/03/17/en-haute-savoie-la-crise-automobile-ruine-la-vallee-de-l-arve_1168995_1101386.html#xtor=AL-32280184 (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/03/17/en-haute-savoie-la-crise-automobile-ruine-la-vallee-de-l-arve_1168995_1101386.html#xtor=AL-32280184) - admn : page d'accueil
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 mars 2009 à 19:11:37
Citer

La revalorisation des points Arrco et Agirc masque une perte sur les futures retraites
Mercredi 18 mars 2009 - La Tribune.fr
L'Arrco, la caisse de retraite complémentaire des salariés et l'Agirc, celle des cadres, se sont réunis mardi pour définir la nouvelle valeur de leur point. Ces points, accumulés au fil des ans grâce aux cotisations mensuelles des salariés, sont transformés en pension annuelle au moment du départ en retraite. Lire la suite l'article
De prime abord, les nouvelles paraissaient plutôt bonnes: au 1er avril, la valeur des points Arrco et Agirc sera revalorisée de 1,34%, ce qui tient compte du niveau de l'inflation actuel.

Sauf qu'en parallèle, les partenaires sociaux ont relevé le prix d'achat du point de 1,8%. Autrement dit, les salariés obtiendront certes plus... mais en payant plus cher.
Au global, les futurs retraités vont être perdants, à en croire les calculs que le cabinet de conseil Optimaretraite a effectués pour La Tribune.
Sur l'Arrco, tout d'abord, 100 euros de cotisations donnera droit à 5,63 points à partir du 1er avril, au lieu de 5,73 en 2008. Malgré la revalorisation de 1,3%, la pension annuelle obtenue pour ces 100 euros au moment de la retraite passera de 6,67 à 6,64 euros. Soit une baisse de 0,49%.
Concernant l'Agirc, le résultat est presque similaire: en 2009, 100 euros donneront droit à 6,75 euros de pension, soit 0,48% de moins qu'en 2008.

Ce n'est pas la première année que les partenaires sociaux utilisent ce petit mécanisme. En 2008, les cotisations rapportaient déjà 1,87% de moins qu'en 2007 (pour l'Arrco) et 1,89% (pour l'Agirc). Entre 2006 et 2007, l'écart était même proche de 2% (1,92% pour l'Arrco et 1,93% pour l'Agirc).

Bilan ? En dix ans, la future pension servie par 100 euros de cotisation a chuté de 5,82% à l'Arrco et de 5,59% à l'Agirc. Pas négligeable quand on sait que ces retraites complémentaires représentent souvent entre 50 et 70% de la retraite d'un cadre.

http://fr.news.yahoo.com/71/20090318/tbs-la-revalorisation-des-points-arrco-e-e07aff9.html (http://fr.news.yahoo.com/71/20090318/tbs-la-revalorisation-des-points-arrco-e-e07aff9.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 19 mars 2009 à 00:41:12
Natacha peux tu nous expliquer en quoi cette revalorisation du point d'indice est impactée par la récession ? L'article indique que cette mesure n'est que le renouvellement d'une pratique antérieure à l'entrée en récession de la France...

 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 19 mars 2009 à 12:13:47
Natacha peux tu nous expliquer en quoi cette revalorisation du point d'indice est impactée par la récession ? L'article indique que cette mesure n'est que le renouvellement d'une pratique antérieure à l'entrée en récession de la France...

Palu,
Tu as raison, j'aurais dû créer un topic à part, mais une chose est sûre : l'annonce de cette pratique, même si elle n'est pas nouvelle, ne va pas rassurer grand monde, ni contribuer à améliorer la situation économique du pays.
Les salariés futurs retraités, devraient-ils se réjouir d'apprendre que ce n'est pas la première année que ce "petit mécanisme" est utilisé et que son invention est antérieure à la récession ? Je pense que cette information va surtout les inciter à encore moins dépenser (si c'est possible...),  dès maintenant.

"La revalorisation des points Arrco et Agirc masque une perte sur les futures retraites".
"Au global, les futurs retraités vont être perdants" "En dix ans, la future pension servie par 100 euros de cotisation a chuté de 5,82% à l'Arrco et de 5,59% à l'Agirc. Pas négligeable quand on sait que ces retraites complémentaires représentent souvent entre 50 et 70% de la retraite d'un cadre."
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 mars 2009 à 10:41:26

Une info qui ne rassure pas vraiment sur la situation actuelle ...
L'employeur d'un de mes amis a reçu ce message :

Citer
A cause de la gravité de la crise qui touche le secteur sidérurgique,
il pourrait se vérifier des suspensions d'activité ou même des fermetures
totales de nos unités de production.
Nous vous prions par conséquent, avant d'effectuer quelconque expédition,
de vous accorder avec nos Responsables d'Etablissement.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 23 mars 2009 à 21:30:39
Et de 10% en 2010 ?  (ironie...)  ;D  :-\

Citer

Le commerce mondial devrait chuter de 9% en 2009, selon l'OMC
AP - Associated Press - Lundi 23 mars 2009

Le commerce mondial va reculer de 9% cette année, enregistrant ainsi la chute la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale, a prédit lundi l'Organisation mondiale du commerce (OMC).
Selon l'OMC, les échanges commerciaux vont baisser davantage dans les pays riches, d'environ 10%, mais les pays pauvres pourraient être les plus affectés car ils comptent davantage sur les exportations pour leur croissance. [...]

Suite :

http://fr.news.yahoo.com/3/20090323/tbs-omc-commerce-mondial-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20090323/tbs-omc-commerce-mondial-f8250da.html) - admn : la page n'existe plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: barbara bush le 26 mars 2009 à 10:03:02
à Paris le nombre des sans-logis augmente à tte vitesse, sous les ponts ce sont de véritables dortoirs, des alignements de dizaines de matelas (porte de gentilly sous le périf par exemple où je passe régulièrement). je redoute le moment où j'y verrai des enfants ...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: labbe le 28 mars 2009 à 19:02:58

Message de Blizzard éditeur de World Of Warcraft :

Blizzard Entertainment, Inc. (USA) devient ==> succursale Europenne de Blizzard Entertainment, Blizzard Entertainment S.A.S. (France).  ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Ozorus le 01 avril 2009 à 14:45:00
François-Henri Pinault bloqué dans un taxi par des salariés en colère

Citer
Des salariés en colère ont bloqué mardi le taxi de François-Henri Pinault, P-DG de PPR, avant que la police intervienne pour le libérer, a-t-on appris mardi auprès de la police et du groupe PPR. (...)

http://www.france24.com/fr/20090331-fnac-conforama-francois-henri-pinault-bloque-taxi-salaries-ppr-pdg-police
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 09 avril 2009 à 12:20:33

Lorsque vous observez que les échanges sont réalisés non par consentement mutuel, mais par obligation,

Lorsque vous observez que pour produire vous devez obtenir l’autorisation d’hommes qui ne produisent rien,

Lorsque vous observez que l’argent coule vers ceux qui échangent non des biens ou services, mais des faveurs et des privilèges,

Lorsque vous observez que ces hommes s’enrichissent par l’appropriation des biens d’autrui plus que par le travail,

Lorsque vous observez que vos lois ne vous protègent pas contre eux mais les protègent contre vous,

Lorsque vous observez que la corruption est récompensée et que l’honnêté devient un sacrifice…

 
Vous pouvez commencer à vous rendre compte que votre société est condamnée.

 
Ayn Rand

Something to Reflect on, 1959


http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-surveillez-la-monnaie.aspx?article=1574659182G10020&redirect=false&contributor=Ayn+Rand.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 10 avril 2009 à 09:56:34
En Californie, les stigmates de la crise se multiplient

"(De Redondo Beach) Ça a commencé avec mon ami Christophe. Puis c'est Paola qui a été touchée. Ensuite, Justin, le père d'une amie de mes filles. Et dernièrement, Suzanne, une voisine. Toutes les semaines, la liste s'allonge."

"Vu la situation financière de plus en plus catastrophique d'un nombre croissant de parents, on est mal partis."

http://www.rue89.com/california-dreamin/2009/04/09/en-californie-les-stigmates-de-la-crise-se-multiplient
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 21 avril 2009 à 15:48:50
Citer
Espagne: les désespérés de la crise vendent leur organes sur internet

MADRID - La crise économique qui frappe l'Espagne où le taux de chômage est le plus élevé de la zone euro, pousse des dizaines de personnes "désespérées" à vendre leur organes sur internet, dénonce une association de consommateurs qui rappelle que cette pratique est interdite.

Cette organisation, Facua, a alerté dans un communiqué, les autorités espagnoles après avoir détecté "31 annonces de ventes d'organes sur internet".

"Il s'agit d'annonces passées à travers 13 sites internet", par des Espagnols et des immigrés d'Amérique latine, a précisé Facua.

"Ce sont des offres de reins, de poumons et de moelle, passées par des personnes affirmant traverser de graves difficultés économiques et demandant des quantités allant de 15.000 à 1 million d'euros", a précisé l'association de défense des consommateurs.

Facua estime qu'il peut s'agir d'un "phénomène croissant par temps de crise économique, fruit de la situation de détresse de personnes qui ont perdu leur emploi ou leur affaire, qui croulent sous les dettes ou sont menacées de perdre leur logement".

L'association exprime son "inquiétude" face à ces annonces, car "ces personnes peuvent devenir victimes de réseaux internationaux de trafic d'organes qui réalisent ces opérations à l'étranger" et "mettre leur vie en danger".

L'économie espagnole est entrée en récession fin 2008. Le chômage s'envole, touchant actuellement 15,5% de la population active selon Eurostat, soit le taux le plus élevé de la zone euro.

Les centaines de milliers d'immigrés arrivés ces dernières années en Espagne pour occuper des emplois souvent sous-qualifiés sont particulièrement exposés à la crise.

(©AFP / 21 avril 2009 14h54)


http://www.romandie.com/ats/news/090421125424.hk6pxtce.asp (http://www.romandie.com/ats/news/090421125424.hk6pxtce.asp) - admn : page d'actualité
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 21 avril 2009 à 18:24:41
En complément du post précédent; un reportage de "Radio Canada" (daté du 23/mars) sur la situation économique en Espagne:
 ( 1 Million de logements vides ! 14 % de chômeurs !)

 Téléjournal - Crise économique Espagne (http://www.dailymotion.com/relevance/search/crise+espagne/video/x8r75u)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Cyrill le 21 avril 2009 à 19:47:34
c'est la théorie du chaos c'est pas possible autrement
tout est possible et ils ne font rien pour enrayer ce
qui se profile à l'horizon ça va finir par chauffer
grave  :o
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 21 avril 2009 à 22:00:08
En complément du post précédent; un reportage de "Radio Canada" (daté du 23/mars) sur la situation économique en Espagne:
 ( 1 Million de logements vides ! 14 % de chômeurs !)
Ces "logements" vides etaient des attrapes-couillons, mal batis, mal concus. Une bulle speculative ridicule. Des "chateaux en Espagne".
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 02 juin 2009 à 21:51:06
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/06/02/01011-20090602FILWWW00599-schwarzenegger-alarmiste-sur-le-budget.php)
Citer
Schwarzenegger alarmiste sur le budget : "Le jour du Jugement dernier est là pour la Californie"
AFP
02/06/2009 | Mise à jour : 20:33 | Commentaires  2 | Ajouter à ma sélection
Le gouverneur de Californie (ouest) Arnold Schwarzenegger a exhorté aujourd'hui les élus à adopter de nouvelles réductions budgétaires pour lutter contre un déficit massif, évoquant le "jour du Jugement dernier" auquel fait selon lui face l'Etat.

Rappelant que les recettes de la Californie avaient chuté de "27% par rapport à l'année dernière", en raison de la crise économique et immobilière, le dirigeant de l'Etat américain le plus peuplé a expliqué que "nous sommes revenus au niveau (des recettes) de la fin des années 1990".

En février, M. Schwarzenegger, un républicain modéré, et les assemblées législatives de Californie, dominées par les démocrates mais où les républicains possèdent une minorité de blocage sur les questions budgétaires, avaient scellé après de très longues tractations un accord destiné à combler en grande partie un déficit alors déjà évalué à 42 milliards de dollars.

"Mais trois mois plus tard, nous nous retrouvons encore face à un déficit budgétaire de 24 milliards", en raison de la détérioration continue de l'économie, a souligné M. Schwarzenegger. "Le jour du Jugement dernier est là pour la Californie", a-t-il lancé aux élus rassemblés à Sacramento, la capitale administrative de l'Etat.


Peut être que j'aurais du mettre cette info dans le post sur "2012"  ;D



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 03 juin 2009 à 00:36:25
Citer
"Mais trois mois plus tard, nous nous retrouvons encore face à un déficit budgétaire de 24 milliards", en raison de la détérioration continue de l'économie, a souligné M. Schwarzenegger. "Le jour du Jugement dernier est là pour la Californie", a-t-il lancé aux élus rassemblés à Sacramento, la capitale administrative de l'Etat.

The judgment day...
Il fait la promo de Terminator Salvation qui sort demain.  ;D
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57405.html (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=57405.html)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 03 juin 2009 à 11:10:40
source (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/06/03/01011-20090603FILWWW00354-suisse-une-loi-sur-les-salaires-des-traders.php)
Citer
Suisse: une loi sur les salaires des traders

AFP
03/06/2009 | Mise à jour : 10:47 | Ajouter à ma sélection
Les autorités suisses ont lancé aujourd'hui une procédure consultative pour réguler les salaires et bonus dans le secteur financier, afin d'éviter à l'avenir une prise de risque inutile et interdire le versement de rétribution en cas de perte.

La circulaire, qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2010, doit "éviter que les systèmes de rémunération n’incitent à prendre des risques inappropriés pouvant mettre en danger la stabilité des établissements financiers", selon un communiqué de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma).
"Les rémunérations variables ("bonus") devront être calculées à long terme et durablement en fonction du gain économique et en tenant compte de l’intégralité des coûts de tous les risques encourus", a précisé le gendarme de la place financière helvétique.

La circulaire ne sera non seulement applicable aux cadres et dirigeants, mais "globalement et de manière générale à tous les établissements financiers".
Elle concernera les rémunérations des salariés dans leur ensemble, a précisé un porte-parole de la Finma.

Mais les bonus, dont les versements avaient suscité la critique alors même que certains établissements avaient été secourus par les gouvernements, seront particulièrement contrôlés.
"Le versement de rémunérations variables n’est pas indiqué lorsque l’entreprise ne connaît pas le succès économique", a ainsi prévenu la Finma, ajoutant que la politique des bonus ne devait plus être tournée "vers le court terme".

"En cas de mauvaise marche des affaires, les rémunérations variables devraient être versées majoritairement sous une forme différée" et "le collaborateur ne participe dès lors aux plus-values qu’en cas d’amélioration de la situation économique", a souligné le communiqué.


BRAVO la Suisse...


La question c'est est-ce que ce n'est pas un effet d'annonce pour désamorcé une future polémique sur "ceux" qui ne font rien...



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: maxi le 12 juin 2009 à 18:33:52
Recession pas pour tout le monde
une valise avec 134 milliards de dollars qui veut rentre en douce en suisse
vive le secret bancaire
tire du nouv obs
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20090611.OBS0268/134_mds_de_dollars_saisis_a_la_frontiere_italosuisse.html
info ou intox ? parce que la ça fait gros tout de meme
maxi

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 24 juin 2009 à 17:06:34
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/06/24/01011-20090624FILWWW00506-la-bce-prete-442-mds-aux-banques.php)
Citer
La BCE prête 442 Mds aux banques

AP
24/06/2009 | Mise à jour : 16:12 | Commentaires  5 | Ajouter à ma sélection

La Banque centrale européenne (BCE) a lancé aujourd'hui un programme de prêt aux banques sans précédent de 442 milliards d'euros à 1% sur 12 mois, destiné à débloquer les marchés du crédit. Un total de 1.121 institutions ont souscrit à cette offre, qui a été immédiatement épuisée. Il s'agit du plus important programme de prêts aux banques mis en place par la BCE depuis celui de décembre 2007, qui s'élevait à 348,6 milliards d'euros.

Il a pour objectif de dégripper les marchés du crédit en injectant des liquidités censées aider les banques à se prêter de l'argent entre elles, ainsi qu'aux entreprises et aux particuliers. Les banques centrales du monde entier ont tour à tour injecté plusieurs centaines de milliards de dollars sur les marchés depuis l'éclatement de la crise financière


A moins que cela ne soit pour payer les dividendes aux actionnaires...


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 26 juin 2009 à 10:58:44
Ce prêt est un crédit...
Qui touche des commissions et combien le taux ?

Y a-t-il des rétrocommissions pour un parti au pouvoir ou/et pour un décideur.
Sur quel compte off-shore?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: cosmos le 10 juillet 2009 à 00:25:53
Petite info Franco-Française
Dans ma commune de 20000 habitants, le nombre de rmistes - Rsa maintenant- est passé en quelques mois de 800 à 1400 personnes! Soit 7% de la population. Ce chiffre n'inclu pas les chomeurs indemnisés voire pas du tout indemnisés et sortis du système >:(

La charge étant supporté par les départements, ceux-ci auront de plus en plus de mal à la financer.
Les conditions de maintien du rsa vont devenir drastiques...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 17 juillet 2009 à 17:52:35
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/07/17/01011-20090717FILWWW00371-h1n1-impact-economique-eleve-.php)
Citer
H1N1: impact économique élevé ?

AFP
17/07/2009 | Mise à jour : 15:25 |

La pandémie de grippe porcine, qui se propage à une vitesse sans précédent selon l'OMS, pourrait saper les chances d'une reprise de l'économie planétaire cette automne, et la plonger dans une phase de déflation, a prévenu vendredi le cabinet britannique Oxford Economics. Ce cabinet, lié à la célèbre université anglaise d'Oxford, dit avoir extrapolé les conséquences économiques potentielles de la grippe porcine à partir des précédentes épidémies grippales et de celle de pneumonie atypique (ou SRAS) qui avait éclaté en Asie en 2003. Il en conclut, dans une étude publiée vendredi, que si l'impact économique et social de la grippe porcine est pour l'instant "très réduit", "si les taux d'infections se mettaient à grimper, il faudrait s'attendre à des coûts importants".

Les économies asiatiques avaient su se remettre rapidement après la crise du SRAS, mais "cette fois-ci, un rebond aussi rapide semble peu probable", avance le cabinet, en expliquant que la grippe porcine risque de bloquer chez eux des millions d'employés, et de faire chuter la consommation et les dépenses touristiques dans les pays touchés. "La perte au niveau du Produit intérieur brut pour six mois de pandémie pourrait atteindre environ 5% au Royaume-Uni", en cas d'infection de 30% de la population, et d'un taux de décès de 0,4%, des hypothèses conformes au pire des scénarios établis par les autorités sanitaires britanniques.

Et il se pourrait même que "la grippe porcine entraîne le Royaume-Uni et le reste du monde dans la déflation", c'est à dire une crise économique profonde marquée par une baisse générale et prolongée de la valeur des biens et des actifs, et qu'elle retarde de deux ans le redressement de l'activité économique, prévient le cabinet.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 17 juillet 2009 à 18:05:34
Ca serait pas une excuse pour dire " c'est la faute de la pandemie "... Pour l'instant, elle est pas tres incisive la fameuse pandemie terrible tel un leviathan etc ...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 17 juillet 2009 à 23:06:19
Après tout, peut-être faut-il en passer par là pour une prise de conscience de l'inter-dépendance...

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 02 août 2009 à 07:10:12
« Ce qu'on a constaté au dernier Festival de Cannes avec le déclin des soirées et du côté festif se généralise, professe un spécialiste des people pour plusieurs grands médias. Les stars s'affichent moins dans les soirées et les lieux délurés parce que l'ostentatoire n'est plus de mise et aussi parce qu'ils n'en ont plus forcément les moyens. Les nababs ont vu leurs fortunes s'étioler depuis l'été dernier. »

http://www.nicematin.com/ra/cannes/204056/cannes-cet-ete-les-stars-brillent-par-leur-absence (http://www.nicematin.com/ra/cannes/204056/cannes-cet-ete-les-stars-brillent-par-leur-absence)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 04 août 2009 à 08:08:18
La récession ? Où ça ?

Quand les riches de l'Est (ceux dont les pays demandent des aides financières par milliards ? ceux qui risquent de couler la suède par manquement financier ?) font tourner le monde à l'envers. Cela se passe sur la côte d'azur.

http://www.nicematin.com/ra/cotedazur/131525/la-cote-d-azur-c-est-combien (http://www.nicematin.com/ra/cotedazur/131525/la-cote-d-azur-c-est-combien)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 26 août 2009 à 10:14:05
À ceux qui travaille pour les collectivités locales : le Trésor public traine de + en + pour payer les les gens, perso je n'ai pas été payée de mon mois de juin, donc comme je suis en HLM je ne peux reverser au même Trésor public ce que je lui dois depuis juin !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 01 septembre 2009 à 11:24:00

les profits des entreprises du cac 40 ont chute d 56 pour cent. Pour lire le papier entier, attendre cet apres-midi sur le site

http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/09/01/chute-de-56-4-des-profits-des-societes-du-cac-40_1234153_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/09/01/chute-de-56-4-des-profits-des-societes-du-cac-40_1234153_3234.html)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 01 septembre 2009 à 11:29:23
À ceux qui travaille pour les collectivités locales : le Trésor public traine de + en + pour payer les les gens, perso je n'ai pas été payée de mon mois de juin, donc comme je suis en HLM je ne peux reverser au même Trésor public ce que je lui dois depuis juin !

eh, c'est de l'info pour p jovanovic ça ! Si tu pouvais développer... bruits de couloirs sur les raisons invoquées, qui cela touche-t-il  (quelle région, quels services....).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 01 septembre 2009 à 11:58:34
si mistigri n'a pas été payée depuis juin et qu'elle ne s'est pas encore mise en grève, c'est qu'elle n'est pas vraiment fonctionnaire  ;D

signé : un fonctionnaire anonyme
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 01 septembre 2009 à 19:23:29
Non je ne suis malheureusement pas  fonctionnaire mais je travaille comme animatrice "vacataire" depuis 10 ans (ce que la loi interdit normalement, les vacations ne devant pas excéder 2 ans) pour une mairie "de gauche" au sud de Paris. Les mairies sont de petits potentats où les lois sont parfois un peu réaccommodées.Dans ma banlieue les payes pour les "vacataires" sont déjà décalées d'un mois : en temps normal nous sommes déjà payés avec un mois de retard. Je ne sais pas hélas à quel niveau la rétention se fait. Là tous les services ont été à la même enseigne, même les dames du service comptable, je n'en sais pas plus. Les allocations logements qui sont directement versées aux offices d'HLM subissent aussi des retards depuis plusieurs mois.
Proposition : que tout le monde paye ses impôts en retard par exemple.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 01 septembre 2009 à 19:36:48
Si tu travailles pour la ville de Grigny, alors....  ;)

Non, ailleurs tout est normal !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 01 septembre 2009 à 21:22:04
et non, pas Grigny, perdu ! :D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 07 septembre 2009 à 09:42:09
(http://www.24hgold.com/24hpmdata/articles/img/20090906ELS100.jpg)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 07 septembre 2009 à 14:33:08
 Pierre jovanovic, sur son site, denonce l'arnaque ! De Mieux en mieux !


Lien pour cette page: (copiez et collez le code HTML dans votre site ou mail)
La Revue de Presse Internationale de P.Jovanovic (http://www.jovanovic.com/blog.htm)
 



L'ANNONCE FAITE AUX LECTEURS DE CE BLOG
du 6 au 8 septembre 2009 : Je suis tombé sur cette information par hasard, en cherchant la pièce d'or sur laquelle a été gravé l'Archange Gabriel, monnaie royale française en circulation au XIIIe et XIVe siècles (à l'époque ce n'était ni l'Ecu, ni le Franc, mais l'Angelot). Et cette recherche m'a emmené, par hasard, sur la page d'un site de traders "commodoties" et j'en suis presque tombé de ma chaise. Du coup, je l'ai relue trois fois. Cela confirme à 100% le papier sur le TALF (argent donné par la Fed pour soutenir les actions, voir plus bas) et le papier sur ce qu'on fait les banquiers en 1929 sur le floor. En résumé: si le Dow Jones continue à monter, c'est parce que 40% DE TOUTES LES ACTIONS QUI SONT ECHANGEES SUR LE FLOOR NE CONCERNENT QUE 5 SOCIETES.


A EUX SEULS, AIG, CIT, CITIBANK, FANNIE MAE et FREDDIE MAC REPRESENTENT 40% DES ECHANGES DE WALL STREET.


C'EST UNE ARNAQUE !


Un article de Kitco.com, bien connu des traders d'or et d'argent, écrit d'une manière froide et détachée (l'auteur est un pro, cela se sent dès les premières lignes), que "70% des échanges de Wall Street sont faits par des logiciels, les High Frequency Trading Programs. Mais à ce point, 5 actions, oui seulement 5, représentent 40% du volume du marché, 5 sur des milliers d'actions de L'ENSEMBLE DES ECHANGES. Cinq actions qui sont virtuellement garanties d'être sauvées par le gouvernement d'une manière ou d'une autre (CIT indirectement par Goldman Sachs et autres groupes travaillant pour la Fed). Cela résume le marché actuel mieux que tout le reste: ils ne jouent que les actions qui sont sous perfusion gouvernementale. Cette métaphore s'étend à toute l'économie US: presque 20% des salaires viennent du gouvernement et plus de 34 millions d'Américains ne mangent que grâce aux "bons de nourriture". Et cela va continuer ainsi. Le gouvernement va allonger la durée d'indemnité chômage et toutes les autres ficelles qu'il peut. Mais cela ne fera rien pour créer une vraie croissance de l'emploi. La métaphore de la perfusion englobe aussi tout le système financier".


STOP. LA "REPRISE" EST DONC COMME LE CONCORDE QUI AVAIT DECOLLE AVEC SON RESERVOIR EN FLAMMES. CAR CE N'EST PAS TANT LES MILLIARDS DE BEN BERNANKE QUI SONT EN CAUSE ICI, MAIS BIEN L'ARNAQUE DE WALL STREET QUI FAIT ARTIFICIELLEMENT MONTER LES COURS DE 5 ACTIONS POUR QUE LES AUTRES SUIVENT !


Voici comment ils font, et c'est le remake exact des banquiers de 1929 (voir aussi les papiers plus bas):

- le dimanche, la FED alloue par exemple à la JP Morgan 10 milliards de dollars sur le papier
- le lundi, JP Morgan achète 5 millions d'actions de Citicorp, Aig, Fannie, etc.
- le mardi, JPM les revend, mais, quelle bonne surprise, Goldman Sachs achète ces 5 millions avec 3% de mieux et en prend 100.000 de plus. Leurs cours montent, ô quelle bonne surprise...
- le mercredi, Goldman les vend, et cette fois c'est Bank of America qui les achète à 2% de mieux, et il en reprend 100.000. Le cours monte encore, ça frétille...
- le jeudi, BofA vend, et la Wells Fargo achète du Freddie Mac, etc., les cours montent toujours...
- et cela dure ainsi depuis novembre 2008, des patates chaudes qu'ils se refilent les uns aux autres, en prenant leurs coms au passage. A ce jour, les cours ont pris plus de 30%! Une pure arnaque, une manipulation ouverte du marché, et Sarkozy le sait, Merkel le sait (raison pour laquelle elle veut récupérer son or), Poutine et les Chinois le savent, en fait tout le monde, dans le cercle restreint, le sait, sauf le public.


Vous comprenez maintenant ce qui se passe véritablement à Wall Street, pourquoi le Dow Jones monte? Et pourquoi ces 5 actions représentent à elles seules 40% du volume total des actions échangées! L'info de Kitco.com m'a permis de relier clairement les banquiers de 2009 aux banquiers de 1929. Comme quoi, on cherche l'Ange Gabriel et on se retrouve avec la mise à nu du mécanisme mensonger de la "reprise" de Wall Street ! Placez tous vos avoirs dans l'or, enterrez-le, et attendez que ça passe. Wall Street est en train de faire du Madoff à l'échelle planétaire, vous en avez la preuve (envoyez-ce papier à tous ceux et celles que vous connaisssez afin qu'ils soient vraiment informés)...
 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: palu le 07 septembre 2009 à 15:18:54
Je pense que jovanovic vient de découvrir l'eau tiède : c'est le principe même de la bourse qu'il dénonce comme une arnaque: création de bulles spéculatives, mécanisme d'entraînement par la confiance (via l'ordinateur ou pas). Lui même l'écrit : ça s'est déjà vu par le passé.

C'est pas glorieux mais que dire aussi de l'apurement de la dette en faisant marcher la planche à billet, principe grossier pratiquée par tous les états ou banques fédérales, et ce depuis toujours !  :D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 07 septembre 2009 à 15:35:43
Bien sur que c'est le principe de la bourse et que c'est pour cette raison que les petits porteurs se font toujours avoir et ne devraient pas jouer a la bourse. Il n'empeche que ca a des consequences terribles et que ca doit etre signalé. Il n'y a que Jovanovic qui le fait, a ma connaissance en France.
 Merci MONSIEUR JOVANOVIC.  Vous etes un type bien !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 10 septembre 2009 à 12:16:49
Les  signes de la révolte

Trouve sur le site du " type bien " Pierre Jovanovic cette jeune femme americaine qui dit au patron de " bank of America "  Allez vous faire... Pourquoi?  parce qu'elle paye 30 p cent sur sa carte de credit.
Pas besoin de comprendre l'anglais.

DEBTORS REVOLT BEGINS NOW! (http://www.youtube.com/watch?v=jGC1mCS4OVo#normal)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 12 septembre 2009 à 03:52:51
Citer
Encore 2 faillites de banque, dont la 4e plus grosse de l'année

Le régulateur bancaire américain FDIC a annoncé vendredi la fermeture de deux nouvelles banques. La Corus Bank de Chicago (Illinois, nord), représente, avec 7 milliards de dollars d'actifs, la quatrième plus grosse faillite bancaire de l'année.

Outre la Corus Bank, la petite Brickwell Community Bank, basée à Woodbury (Minnesota, nord), qui avait 72 millions de dollars d'actifs, a également été fermée.

La disparition de ces banques, reprises par des établissements voisins, porte à 91 le nombre de faillites bancaires depuis le début de l'année.
(ats / 12 septembre 2009 03:31)

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20090912033138970172019048000_brf004.xml (http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20090912033138970172019048000_brf004.xml)

Si c'est ça la reprise, on est mal barré.  :P
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mu_tron le 12 septembre 2009 à 09:27:13
Manifestement cette crise va accroître les monopoles. Pas bon pour nous.
Titre: Re : Le Krach financier mondial
Posté par: lharoubi le 12 septembre 2009 à 09:49:52
Citer
Washington impose des droits supplémentaires sur les pneus chinois


(ats / 12 septembre 2009 07:29)

Source : Romandie News (http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20090912072907690172019048000_brf007.xml)

L'administration américaine a annoncé l'imposition de droits de douane supplémentaires sur les importations de pneus en provenance de Chine, afin de préserver les entreprises américaines. Pékin a aussitôt dénoncé une "grave mesure de protectionnisme".

Ces droits s'élèveront à 35% la première année, 30% la deuxième et 25% la troisième, est-il précisé dans un communiqué de la Maison Blanche.


Selon l'USW, les importations de pneus chinois ont triplé depuis 2004, ce qui a provoqué la fermeture d'usines et la perte de plus de 5000 emplois.

Pékin a annoncé qu'elle se réservait "le droit de réagir" après la décision de Washington. "Dans le contexte de crise économique mondiale, il s'agit d'un très mauvais exemple", a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce.

Mais le mois dernier la Chine avait appelé les Etats-Unis à renoncer à ce projet afin de préserver le "développement" des relations bilatérales.

Ce dossier était perçu comme un test important sur un dossier de commerce extérieur pour la nouvelle administration démocrate, prise entre le risque de se mettre en porte-à-faux avec ses alliés dans les milieux syndicaux et celui de provoquer un différend avec Pékin.

Cette décision, qui doit s'appliquer sous quinze jours, a été prise au terme d'une semaine marquée par la visite à Washington du numéro deux du Parti communiste chinois.

(http://charlesgoyette.com/uploaded_images/us-treasury-bonds-764990.jpg)(http://www.draplin.com/pics/032609_buy_american.jpg)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: labbe le 12 septembre 2009 à 18:05:30

Sur les mesures de Obama vis à vis de la Chine (post au dessus) je suis preneur d'une analyse si quelqu'un a une idée ?
C'est surprenant dans le climat actuel ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: vallis le 12 septembre 2009 à 18:49:04
une représaille en rapport avec les bons US dont la chine ne veut plus ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: labbe le 12 septembre 2009 à 20:00:26
J'ai entendu un économiste sur la radio suisse dire qu'en fait Obama est prit en étau entre les syndicats et la Chine.
Il choisit le protectionnisme (social quoi)
Mais la Chine fait grave la gueule.

Peut être aussi ce que tu dis... dans la foulée il règle deux problèmes avertissement à la Chine et cohérence avec son programme.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Kris le 01 octobre 2009 à 23:01:31
Je vous communique un lien qui semble mettre en doute la fin toute proche de la récession. Je ne suis pas économiste, je ne peux donc pas juger de la qualité de leurs propos.

Ce bulletin est issu par le LEAP. Voici le lien vers leur dernier bulletin :

http://www.leap2020.eu/Francais_r26.html (http://www.leap2020.eu/Francais_r26.html)

Sélectionner alors leur bulletin "G.E.A.B N° 37 - Crise systémique globale : A la poursuite de l'impossible reprise" (Je ne sais pas pourquoi, mais le lien direct ne fonctionne pas sur ce Forum !!!)

Pour ceux qui ne connaîtraient pas LEAP/Europe2020, je vous joins la définition qu'en donne Wilkipédia :

Citer
"Leap/Europe2020 est né de la prise de conscience au tournant des années 1990 que le projet de construction européenne se dirigeait dans une impasse par manque de visibilité à long terme. Manquant d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs dominants ou organisés en « think-tanks nationaux », les centres de recherche étaient structurellement incapables d’appréhender la dimension européenne. L’approche de Leap/Europe2020, selon ses fondateurs, était donc de se donner les moyens structurels et méthodologiques afin de proposer un véritable projet politique d’envergure à l’Union européenne.

Le réel envol du Laboratoire européen d’anticipation politique peut être daté de la crise de la Commission Santer en 1999. En effet, depuis 1995, Leap/Europe2020 avait annoncé les problèmes que rencontreraient les institutions européennes par manque de démocratisation de son fonctionnement. La crise validant leurs analyses, les chercheurs du think-tank européen ont ainsi gagné une certaine crédibilité. Les institutions publiques communautaires et nationales ont dès lors commencé à s’intéresser aux conférences organisées par Leap/Europe2020 et sont devenues demandeuses de ses analyses.[citation nécessaire]

Dès 2005-2006, Leap/Europe2020 annonce dans son 'GEAB' (Global Europe Anticipation Bulletin) l’explosion de la bulle financière et immobilière apparue depuis les années 2000, ainsi que ses conséquences possibles dans différents pays du monde. La crise financière commencée en juillet 2007 valide une grande partie de ses analyses et de ses méthodes d’anticipation. Le think-tank annonce une augmentation de son lectorat Internet, estimé à 200.000 visiteurs par mois."
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 07 octobre 2009 à 17:14:00
Site NewYork Fed :
http://data.newyorkfed.org/creditconditions/ (http://data.newyorkfed.org/creditconditions/)

Auto Loan Delinquency Rate 60+ Days
Mortgage Delinquency Rate 90+ Days
Bank Card Delinquency Rate 60+ Days

Si j'ai bien compris, il s'agit de la carte US des impayés de crédits sur : crédits auto, hypothèques, cartes bancaires, etc  ...


D'autre part au Canada, les crédits impayés s'empilent :
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/canada/200908/06/01-890328-credit-les-factures-impayees-sempilent.php (http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/canada/200908/06/01-890328-credit-les-factures-impayees-sempilent.php)

extrait :
Citer
Crédit: les factures impayées s'empilent
Publié le 06 août 2009 à 13h28
Plus haute, toujours plus haute: la pile de factures impayées des Canadiens grossit à un rythme qui s'accélère sans cesse, révèlent de nouvelles données publiées hier par Equifax Canada.
La proportion de consommateurs pris à la gorge qui sont incapables d'acquitter leurs paiements de crédit a bondi de 24% entre juin 2008 et juin 2009, poursuivant une tendance lourde qui ne fait que s'aggraver.Les statistiques dévoilées chaque mois par Equifax sont en effet sans cesse plus sombres les unes que les autres.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 08 octobre 2009 à 06:21:37
Le dollar est a 1050 par rapport a l'or. Il semble tres possible que la monnaie americaine devienne, comme l'a dit un economiste, le peso de l'amerique. Clive Maund , du site 24 h Gold, est sur que le "big one" a commencé et nous explique pourquoi ici : http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-alerte--hausse-de-l-or-imminente-et-importante--analyse-et-objectifs.aspx?article=2380309462G10020&redirect=false&contributor=Clive+Maund. (http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-alerte--hausse-de-l-or-imminente-et-importante--analyse-et-objectifs.aspx?article=2380309462G10020&redirect=false&contributor=Clive+Maund.)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 octobre 2009 à 11:18:16
La crise est finie ....  ;D

Extrait de l'article (7 Octobre 2009) :
Citer
Le déficit budgétaire des Etats-Unis a triplé, pour atteindre un record de 1.400 milliards de dollars pour l'année fiscale 2009  qui s'est terminée la semaine dernière, a annoncé mercredi le Bureau du budget du congrès (CBO). [...]
Barack Obama a attribué cette situation aux crises financière et économiques dont il a héritées.
L'an dernier, le déficit budgétaire des Etats-Unis avait atteint 459 milliards de dollars . AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20091007/tbs-usa-budget-deficit-f8250da.html (http://fr.news.yahoo.com/3/20091007/tbs-usa-budget-deficit-f8250da.html) - admn : page introuvable

Réponse de Natacha :
OK. YahooNews (actualités) l'a archivée, vu son ancienneté.
Mais cette dépêche de l'Associated Press est encore visible ici :
http://www.challenges.fr/depeches/20091008.FAP3994/?xtmc=fiscale_2009&xtcr=3 (http://www.challenges.fr/depeches/20091008.FAP3994/?xtmc=fiscale_2009&xtcr=3)
ou là : http://www.latribune.fr/depeches/associated-press/le-deficit-budgetaire-des-etats-unis-pour-l-annee-fiscale-2009-evalue-a-1.400-milliards-de-dollars.html (http://www.latribune.fr/depeches/associated-press/le-deficit-budgetaire-des-etats-unis-pour-l-annee-fiscale-2009-evalue-a-1.400-milliards-de-dollars.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 octobre 2009 à 11:36:58
Federal National Mortgage Association (FNMA) - Surnom : "Fannie Mae". Fanny Mae finance le secteur des prêts immobiliers hypothécaires aux États-Unis. Cette grosse société de refinancement hypothécaire au bord du gouffre l'année dernière avait dû être renflouée, ainsi que son confrère Freddie Mac.

Single Family = Maison individuelle
Taux des gros retards de remboursement de prêts.

Fanny Mae Conventional Single-family serious Delinquency Rate.
Graphique :
http://www.calculatedriskblog.com/2009/09/fannie-mae-serious-delinquency-rate.html (http://www.calculatedriskblog.com/2009/09/fannie-mae-serious-delinquency-rate.html)

Houla ! La ligne rouge est presque à la verticale ...  :o
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 octobre 2009 à 12:03:20
USA - Prêts hypothécaires Maisons individuelles. 
Federal Home Loan Mortgage Corporation (FHLMC), surnom : "Freddie Mac". 
Record du taux des retards importants (au-dela de 90 jours) dans le remboursement de crédits immobiliers. 
Delinquency Rate : Taux d'impayés - 28 septembre 2009

Citer
Freddie Mac Delinquency Rate Hits Record High 28Sep09

The delinquency rate on single-family homes hit a record high 3.13 percent last month at mortgage financier Freddie Mac.
That’s up from 2.95 percent in July and roughly 200 percent higher than the 1.11 percent delinquency rate seen in August 2008, shortly before the company was placed into government conservatorship.
The delinquency rate is based on loans that are at least 90 days past due or somewhere in the foreclosure process.

[...]
http://www.thetruthaboutmortgage.com/freddie-mac-delinquency-rate-hits-record-high/# (http://www.thetruthaboutmortgage.com/freddie-mac-delinquency-rate-hits-record-high/#)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 08 octobre 2009 à 13:52:18

Freddie Mac Delinquency Rate Hits Record High 28Sep09
Tous ces chiffres sont excellents mais sont-ils une photo du passee? Un instant present ou une anticipation?
Sur quoi doit-on se fonder?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 23 octobre 2009 à 17:37:44
La chaîne NBC nous propose les images auquelles on ne s'accoutume pas puisque nous n'avons pas le droit de les voir en France sur les medias ump. Ca nous rappelle quelque chose ! Un menage dehors toutes les dix secondes, je crois, dis Jovanovic. Ou vont-ils les desherités ?  Sous une tente !

NBC: Images Of The Great Depression Return (10/12/09) (http://www.youtube.com/watch?v=6NDkMWkJNic#)
NBC: Images Of The Great Depression Return (10/12/09)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 26 octobre 2009 à 09:19:44
En France, en Allemagne et au Japon, la crise est parait-il finie ...   Par contre en GB, l'ambiance est morose, les "chiffres sont atroces". ;D

Citer
En Grande-Bretagne, la crise fait de la résistance
LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 23.10.09 | 11h51
L'activité économique en Grande-Bretagne s'est contractée contre toute attente au troisième trimestre, réduisant à néant les espoirs d'une sortie de la récession, montrent les statistiques provisoires publiées vendredi par l'Office national de la statistique (ONS).
Par rapport au trimestre précédent, le PIB a reculé de 0,4 % alors que les économistes s'attendaient à ce que la Grande-Bretagne sorte de la récession, comme avant elle la France et l'Allemagne. "Ces chiffres sont atroces, et sans aucune nouvelle positive", a déploré James Knightley, économiste chez ING. Il a souligné que "le Royaume-Uni pourrait être la seule grande économie à s'être contractée au troisième trimestre", alors que plusieurs autres pays dont la France, l'Allemagne et le Japon ont renoué avec la croissance dès le deuxième trimestre de cette année.[...]
Source et article intégral :
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/10/23/en-grande-bretagne-la-crise-fait-de-la-resistance_1257760_1101386.html#ens_id=1244163 (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/10/23/en-grande-bretagne-la-crise-fait-de-la-resistance_1257760_1101386.html#ens_id=1244163)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 09 novembre 2009 à 10:46:23
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/09/01011-20091109FILWWW00419-le-monde-decu-par-le-capitalisme-etude.php)
Citer
Le monde déçu par le capitalisme (étude)


AFP
09/11/2009 | Mise à jour : 09:38 |

La désillusion à l'égard du capitalisme est quasi généralisée dans le monde, 20 ans après la chute du Mur de Berlin qui avait symbolisé l'effondrement du communisme en Europe de l'Est, selon un sondage pour le BBC World Service publié aujourd'hui.

Seulement 11% des personnes interrogées dans 27 pays considèrent que l'économie capitaliste fonctionne correctement. Pour 51% d'entre elles, une réforme et plus de régulation sont nécessaires pour corriger ses défaillances. Dans deux pays uniquement - les Etats-Unis (25%) et le Pakistan (21%) - plus de 20% des sondés estime que le capitalisme fonctionne bien sous sa forme actuelle.

"Il apparaît que la chute du Mur de Berlin en 1989 pourrait ne pas avoir été la victoire écrasante du capitalisme de libre-marché contrairement aux apparences à l'époque, en particulier après les événements des douze derniers mois", a commenté Doug Miller, président de l'institut de sondage GlobeScan qui a conduit l'enquête. A peine plus de la moitié des sondés (54%) approuvent le démantèlement de l'Union soviétique, alors que 22% estiment que cela a été une "mauvaise chose" et 24% ne se prononcent pas. Les Américains (81%) y sont les plus favorables, devant les Polonais (80%), Allemands (79%), les Britanniques (76%) et les Français (74%).

En moyenne, 23% des personnes interrogées considèrent que le capitalisme est irrémédiablement défectueux et qu'un nouveau modèle est indispensable. Les Français (43%) sont les plus virulents, devant les Mexicains (38%) et les Brésiliens (35%).

Enquête, réalisée entre le 19 juin et le 13 octobre auprès de 29.033 personnes.





Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 novembre 2009 à 10:00:01
L'info indique plus loin que cette situation se serait développée à partir de 1980 avec l'ouverture plus large vers le crédit à la consommation, dont le "fameux" crédit revolving...
Je pense aussi que ces crédits obtenus un peu trop facilement ont certes aidé de nombreuses personnes à acquérir certaines choses essentielles, mais surtout favorisé l'envie frénétique de consommer à tout va.

Citer
PARIS (Reuters) - Forte augmentation du nombre de ménages surendettés
mercredi 18 novembre 2009 08h12
Le nombre de ménages surendettés ayant engagé des procédures de demande d'aide a atteint 162.171 sur les trois premiers trimestres de 2009, contre 137.842 sur la même période de 2008, selon le journal Le Parisien, qui cite la Banque de France.
Les situations sont de plus en plus graves, puisque la procédure exceptionnelle de "rétablissement personnel", qui consiste à vendre la totalité du patrimoine d'un ménage en contrepartie de l'effacement des dettes, a été déclenchée 32.000 fois déjà cette année contre 25.000 durant la même période un an plus tôt. [...]
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Aloysius le 18 novembre 2009 à 13:55:39
L'or qui monte et continue de monter, c'est inquiétant!

Mais.....c'est un très bon indicateur de récession économique!

Les rats quittent le navire quand le bateau va couler!

http://www.boursereflex.com/bourse/or.html (http://www.boursereflex.com/bourse/or.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 décembre 2009 à 13:41:03
France: De plus en plus nombreux sont ceux qui se rendent "Chez ma Tante" (Crédit Municipal de Paris) pour mettre en gage leurs objets de valeur en échange de cash.

Extraits :
Citer
Au Crédit municipal de Paris, on vient déposer ses bijoux et sa misère
LE MONDE | 08.12.09 | 16h23  •  Mis à jour le 09.12.09 | 09h09 
[...] "Je viens de me déclarer en faillite personnelle à la Banque de France. Ça a commencé par des difficultés pour régler une prothèse dentaire. Ma retraite n'a pas suffi. J'ai pris des crédits pour rembourser ma dette, puis des crédits pour rembourser mes crédits. J'ai fini par vendre tout ce que j'avais. Il me reste quelques livres. Et cette chevalière..."
Comme 423 autres personnes avant lui, ce lundi 7 décembre, Denis M., 68 ans, ancien ingénieur informaticien, est venu chercher une solution d'urgence à ses problèmes d'argent, auprès de la plus vieille institution financière de Paris. L'ancien Mont de Piété avait été créé en 1777 pour protéger les Français des usuriers. Il n'a jamais autant fonctionné que depuis la crise. Entre 500 et 600 clients s'y pressent chaque jour, 30 % de plus qu'en 2008, de toutes nationalités, de tous âges. Et désormais, de toutes catégories sociales ; classes moyennes et familles bourgeoises, locataires et propriétaires.
Certains ont été évincés de leur banque après trop d'impayés. D'autres n'osent plus en passer la porte. La plupart sont surendettés. Ils se sont laissés asphyxier à petit feu par des crédits revolving vite souscrits dans des magasins ou sur Internet, auprès de "marchands de crédit" peu scrupuleux. [...]
De fait, pour Jean-Pierre Rochette, directeur général de CMP Banque, et son adjoint Emmanuel Bouriez, le mal social de l'époque se nomme le "mal endettement". "Nous payons toutes ces années de crédit facile, disent-ils de concert. La crise ne fait que révéler ces problèmes et accentuer les difficultés. La relation à l'argent peut compter autant que la perte de revenus."
source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/12/08/au-credit-municipal-de-paris-on-vient-deposer-ses-bijoux-et-sa-misere_1277641_3234.html#ens_id=1170028 (http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/12/08/au-credit-municipal-de-paris-on-vient-deposer-ses-bijoux-et-sa-misere_1277641_3234.html#ens_id=1170028)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 19 janvier 2010 à 14:00:12
Surendettée et croulant sous les pertes, la Japan Airlines (plus de 40% des lignes intérieures au Japon et le quart des liaisons internationales au départ de Tokyo) vient de déposer son bilan. 15.600 suppressions d’emplois sont prévues. La crise est finie ...

"Japan Airlines dépose son bilan pour tenter de se relancer.
LE MONDE | 19.01.10
Après plusieurs mois de négociations tendues, de rumeurs plus ou moins fondées et de tergiversations multiples, la compagnie aérienne Japan Airlines (JAL) a déposé le bilan, mardi 19 janvier. La décision a été entérinée lors d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration de l'entreprise. [...]" 

Suite : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/01/19/japan-airlines-depose-son-bilan-pour-tenter-de-se-relancer_1293597_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/01/19/japan-airlines-depose-son-bilan-pour-tenter-de-se-relancer_1293597_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 19 janvier 2010 à 21:34:38
Une "bombe sociale" est annoncée ...   ::)
Explosera ? Explosera pas ? Sera-t-elle désamorcée à temps ?  Si oui, comment ?   Suspens ...
Réponse à découvrir dans le prochain épisode intitulé "Feuilles d'imposition", courant 2010.  ???

Citer
 
Fin de droits - LE MONDE | 18.01.10 | 13h19 
[...] 1 million de chômeurs arriveront en fin de droits en 2010, dont 600 000 ne bénéficieront d'aucune aide sociale, en raison des nouvelles conditions d'attribution.
Les syndicats considèrent cette situation comme une "bombe sociale", que l'opposition est prête à utiliser comme argument majeur à trois mois des régionales.
Que va faire le gouvernement ? Pour l'instant, sa position officielle est de renvoyer la balle aux partenaires sociaux qui gèrent traditionnellement l'assurance-chômage au sein de l'Unedic. Mais, prolonger de trois mois l'indemnisation des chômeurs en fin de droits coûterait 1,3 milliard d'euros de plus à l'Unedic qui affiche déjà un déficit cumulé de 5,6 milliards d'euros fin 2009.
Les syndicats préfèrent en appeler à la "solidarité nationale", c'est-à-dire aux caisses de l'Etat. Cette demande contredit la volonté du gouvernement de stopper la dérive des dépenses publiques. En même temps, l'Etat a consacré en 2009 près de 40 milliards d'euros au sauvetage des banques, au plan de relance, ainsi qu'à des subventions diverses et variées aux entreprises en difficulté, comme la prime à la casse pour l'automobile.
Après avoir aidé les entreprises à passer le cap de la crise, il ne serait pas injuste d'aider les chômeurs à surmonter ses conséquences sociales.
source et texte intégral  : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/01/18/fin-de-droits_1293124_3232.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20100119-%5Bopinions%5D (http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/01/18/fin-de-droits_1293124_3232.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20100119-%5Bopinions%5D)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 21 janvier 2010 à 19:09:35
RETRAITES : Un hold-up d'État

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-01-20/retraites-un-hold-up-d-etat/916/0/415420 (http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-01-20/retraites-un-hold-up-d-etat/916/0/415420)

Le gouvernement s'apprête à réaliser un casse sur les retraites des 20 millions de salariés du privé dans la plus grande discrétion, révèle l'association Sauvegarde Retraites. Il profite du changement de statut de La Poste pour remplir les caisses de l'Ircantec, régime de retraite bénéficiant aux élus et fonctionnaires non titulaires. Et ce sont les cotisants de l'Arrco et de l'Agirc, c'est-à-dire les salariés et cadres du privé, qui sont détroussés. Le tour de passe-passe au profit du public orchestré par Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, est une première.

Quelles en sont les (grosses) ficelles ? Pour comprendre, il faut savoir que les employés de La Poste embauchés avant 1990 ont un statut de fonctionnaire et la retraite qui va avec. Depuis 1990, les pensions des postiers relèvent de l'Ircantec et, à partir de cette année, les nouveaux embauchés tomberont dans le régime commun (Sécurité sociale plus Arrco-Agirc). À l'occasion de ce changement, le Sénat a fait passer un amendement accepté par Christian Estrosi qui prévoit que l'Ircantec recevra une soulte du régime Arrco-Agirc. On parle de 5 à 6 milliards d'euros, rien à voir donc avec un pourboire ! L'argument avancé pour justifier la soulte est spécieux, estime Sauvegarde Retraites.

L'Ircantec, en effet, considère que, les nouveaux embauchés de La Poste relevant désormais d'un autre régime, cela lui occasionnera des pertes de cotisations futures. Et comme ses responsables ne font pas dans la dentelle, ils exigent une indemnisation calculée sur cinquante ans. Autrement dit, l'Ircantec réclame des cotisations sur des employés dont certains ne sont même pas encore nés et, pour cela, "pompe" sans scrupule le régime Arrco-Agirc, dont les finances sont menacées de déficit à très court terme (dès 2013)...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 28 janvier 2010 à 11:20:46
Vieux dicton populaire :  Quand le bâtiment va, tout va ...  :P

Extraits
Citer
Lefigaro.fr 27/01/2010.
Immobilier américain : statistiques préoccupantes.
Depuis le début de la semaine, les chiffres sur l'immobilier aux Etats-Unis donnent la chair de poule. Jour après jour, une série de statistiques décevantes sur le secteur outre-Atlantique confirme que le marché reste vraiment très fragile, ce qui pourrait bien envenimer les perspectives d'une reprise confortable de la croissance.
En terme de transactions, que ce soit dans le neuf ou l'ancien, les chiffres font état de situations préoccupantes, avec des chutes en décembre qui n'ont jamais été atteintes depuis que les indices ont été créés. Les mises en chantier et les attributions de permis de construire ne sont pas réjouissantes. Concernant les prix, la tendance semble être meilleure. Mais quand les indicateurs sont étudiés dans le détail, ils ne sont pas si bons que ça.
Pour rappel, l'immobilier américain, avec la fameuse crise des subprime, avait été annonciateur, durant l'été 2007, des tremblements sans précédent au niveau bancaire, puis financier, et enfin économique, dont les conséquences se sont propagées si vite dans le monde entier.
[...] Les chiffres du ministère montrent que 374.000 logements neufs ont été vendus sur l'ensemble de l'année 2009 aux Etats-Unis. C'est le chiffre le plus bas dans les annales de cette statistique remontant à janvier 1963.
[...] Mercredi dernier (le 20 janvier), ce sont les chiffres sur les mises en chantier qui ont surpris... désagréablement: elles ont subi en décembre une baisse de 4% (à 557.000), due principalement au ralentissement de l'activité dans l'immobilier résidentiel.
Sur l'ensemble de l'année 2009, elles se sont effondrées de 38,8%. Du jamais-vu. Et sont tombées à 553.000 unités, le chiffre le plus bas jamais enregistré.
Du côté des permis de construire, sur 2009, les attributions ont accusé une chute de 36,9%
.
Source et texte intégral : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/01/27/04016-20100127ARTFIG00746-immobilier-americain-statistiques-preoccupantes-.php (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/01/27/04016-20100127ARTFIG00746-immobilier-americain-statistiques-preoccupantes-.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 28 janvier 2010 à 11:41:46
Tout va bien, tout va très bien ... ;D

Citer
Chômage mondial: record à 6,6% en 2009, 212 millions de sans-emploi
(AFP) – 26 janvier 2010 (il y a 2 jours)
GENÈVE — Le chômage mondial, mis à mal par la crise, a explosé en 2009 atteignant 6,6% à l'échelle mondiale soit un nombre record de 212 millions de personnes, indique mercredi le Bureau international du travail (BIT) mettant en garde contre "une reprise sans emplois""Le nombre de sans-emploi dans le monde a atteint près de 212 millions en 2009, en raison d?une hausse sans précédent de 34 millions par rapport à 2007, à la veille de la crise économique mondiale", prévient le BIT dans son rapport annuel sur les Tendances mondiales de l'emploi.
Entre 2007 et 2009, le taux de chômage a ainsi progressé de 0,9 point de pourcentage, souligne encore le BIT.
Le rapport de l'organisme onusien met toutefois l'accent sur les grandes disparités régionales. Tandis qu'en Asie de l'est, le chômage se situait à 4,4% fin 2009, il se montait à "plus de 10% en Europe centrale et du Sud-Est (hors UE)" ainsi que dans la CEI et en Afrique du Nord.
L'Union européenne et les autres économies développées sont également en première ligne. "Bien que représentant moins de 16% de la main-d'oeuvre mondiale", ces pays ont participé "pour plus de 40% à la hausse du chômage mondial depuis 2007" et ont enregistré des taux de 8,4% en 2009 contre 6% en 2008 et 5,7% en 2007.
La crise y a fait "près de 12 millions" de nouveaux chômeurs pour la seule année 2009, ajoute le rapport selon lequel le secteur industriel a été plus particulièrement frappé
.
Source : AFP via Google :
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jKIs4SnA8qCt88BSyHLBWByniEpw (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jKIs4SnA8qCt88BSyHLBWByniEpw)[/quote]

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: toupeti le 28 janvier 2010 à 12:05:21
Nous nous rapprochons d'un "clash" inéluctable, moment opportun pour "changer les choses" cela dit
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Anand le 29 janvier 2010 à 21:27:55

Le chomage en zone euro :

http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/01/29/01010-20100129ARTFIG00458-zone-euro-le-chomage-en-hausse-atteint-les-10-.php (http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/01/29/01010-20100129ARTFIG00458-zone-euro-le-chomage-en-hausse-atteint-les-10-.php)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 30 janvier 2010 à 22:37:26
L'Apocalypse, carrément ...   ;D

Traduction d'une partie de l'article :
"Les signes de l'Apocalypse: les grandes multinationales [américaines] ont mis à pied/licencié plus de 60.000 employés en Janvier.
Les grandes entreprises multinationales étaient censées avoir fait l'essentiel de leurs licenciements pendant la première moitié de 2009, alors que la récession était à son pire. Ces licenciements devaient avoir été aussi stricts que possible en raison de la gravité de la récession. [...] De nombreux analystes estimaient que lorsque l'économie s'améliorerait cela entraînerait les entreprises à embaucher à nouveau pour gérer la charge de travail accrue provoquée par la demande renouvelée pour leurs biens et services. Mais cela n'a pas fonctionné de cette façon pour de nombreuses entreprises. Plusieurs grandes sociétés multinationales ont mis à pied ou annoncé le licenciement de plus de 60.000 travailleurs durant ce mois. (janvier). [...]"

Citer

January 28, 2010
Signs Of The Apocalypse: Large Multinationals Layoff Over 60,000 In January.
Source et texte intégral :
http://247wallst.com/2010/01/28/signs-of-the-apocalypse-large-multinationals-layoff-over-60000-in-january/#more-58753 (http://247wallst.com/2010/01/28/signs-of-the-apocalypse-large-multinationals-layoff-over-60000-in-january/#more-58753)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 31 janvier 2010 à 23:49:07
Jean de Maillard est un magistrat en fonction.
Il n'a pas peur d'affirmer à l'Express l'Expansion que l'économie globale et les finances nationales sont bâties selon des schémas de Ponzi.
Modèle Madoff en mille fois pire.
3 pages ici (http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/jean-de-maillard-la-fraude-est-un-rouage-essentiel-de-l-economie_225748.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 février 2010 à 15:34:59
Selon le Haut commissaire aux Solidarités actives, plus de 1,7 million de foyers ont bénéficié du revenu de solidarité active (RSA), anciennement RMI,  au mois de novembre 2009.

Bientôt, courant 2010, devraient venir s'ajouter 1 million de chômeurs arrivant en fins de droit...

Et ...

... "Il y a une réserve assez importante de personnes qui y ont droit et qui n'ont pas le RSA ", explique une collaboratrice de Martin Hirsch. "Certains travailleurs modestes ne savent pas qu'ils y ont droit, d'autres pensent que c'est automatique alors que ça ne l'est pas, il faut faire des démarches".
source : http://info.france2.fr/economie/1,7-million-de-foyers-ont-touch%C3%A9-le-RSA-fin-2009-60664342.html[/url][/size]

 (http://info.france2.fr/economie/1,7-million-de-foyers-ont-touch%C3%A9-le-RSA-fin-2009-60664342.html)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 01 février 2010 à 22:19:07
Jean de Maillard est un magistrat en fonction.
Il n'a pas peur d'affirmer à l'Express l'Expansion que l'économie globale et les finances nationales sont bâties selon des schémas de Ponzi.
Modèle Madoff en mille fois pire.
3 pages ici (http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/jean-de-maillard-la-fraude-est-un-rouage-essentiel-de-l-economie_225748.html)


Merci Tartar.

Un magistrat qui dit des choses intéressantes sur la haute finance, c'est assez rare je pense. Quand sera-t-il invité dans une émission tv, à une heure de grande écoute ? Probablement jamais...

Le préambule à son interview dans l'Expansion/L'Express :
Citer
Pour le magistrat Jean de Maillard, la globalisation et l'effacement de l'Etat ont favorisé l'émergence d'un pillage sans précédent au coeur du système financier, organisé dans l'opacité et en toute impunité. Interview.



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 février 2010 à 21:17:41
Mauvaise surprise pour les économistes dont les estimations, pourtant revues à la hausse, étaient encore au-dessous de la réalité...

Citer
Economie
Hausse inattendue des inscriptions au chômage aux Etats-Unis
REUTERS | 04.02.2010 | 14:51
WASHINGTON (Reuters) - Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, contre toute attente, augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 30 janvier, à 480.000 contre 472.000 (révisé) la semaine précédente, annonce le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 460.000 inscriptions au chômage. Les inscriptions de la semaine au 23 janvier ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 470.000. La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 468.750 contre 457.000 (révisé de 456.250) la semaine précédente.
Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,602 millions lors de la semaine au 23 janvier (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,6 millions (révisé de 4,602 millions) la semaine précédente.
source : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20100204.REU8379/hausse_inattendue_des_inscriptions_au_chomage_aux_etats.html (http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20100204.REU8379/hausse_inattendue_des_inscriptions_au_chomage_aux_etats.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 février 2010 à 15:51:40
PSA Peugeot a eu une année 2009 encore un peu plus difficile que 2008...

Citer

10/02/10 11:51 - PSA Peugeot Citroën : les pertes ont triplé en 2009.
[...] Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi une perte nette de 1,161 milliard d’euros sur l’exercice 2009, soit plus de trois fois plus que les 363 millions d’euros de pertes un an auparavant. Le chiffre d’affaires s’établit en repli de 10,9%, à 48,417 milliards d’euros.
L’année 2009 se caractérise par une évolution «très contrastée», commente le groupe. Au second semestre, la reprise observée sur le marché, soutenue principalement par des primes à la casse dans plusieurs pays, a permis à PSA Peugeot Citroën d’augmenter la part de marché - à 5,1% - et de retrouver un résultat opérationnel courant positif de 137 millions d’euros sur les six derniers mois de l’année, après la perte enregistrée au premier semestre. Au final, sur l’exercice écoulé, il est en terrain négatif, de 689 millions d’euros.
Se basant sur cette tendance, et visant une nouvelle hausse de ses parts de marché en 2010, PSA Peugeot Citroën a indiqué qu’il prévoyait un bénéfice opérationnel courant au premier semestre 2010. [...]
Prévisions prudentes pour 2010. Pour autant, cette année, «les conditions de marché continueront à être difficiles», souligne le président du directoire [...]

Source et texte intégral : http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?ID_NEWS=134927723 (http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?ID_NEWS=134927723)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 12 février 2010 à 14:48:19
La pire récession depuis la fin de  la dernière guerre ... Ce n'est pas peu dire... 
M'enfin, la reprise a été amorcée avec un +0,6% pour le 4ème trimestre 2009 : "Une hausse de "0,6 %, ça veut dire deux fois mieux qu'au printemps, trois fois mieux qu'à l'automne", s'est félicitée Christine Lagarde".   Youpiiiiii !!!

Citer
En 2009, la France a connu la pire récession depuis 1945
LEMONDE.FR | 12.02.10 | 09h17  •  Mis à jour le 12.02.10 | 10h12
Au quatrième trimestre 2009, le PIB en volume* croît de 0,6 %, après une progression de 0,2 % au troisième trimestre. En moyenne sur l’année, il a reculé de 2,2 %, soit la baisse la plus importante depuis l’après-guerre.  [...]
Source et texte intégral :
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2010/02/12/en-2009-la-france-a-connu-la-pire-recession-depuis-1945_1304613_1101386.html (http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2010/02/12/en-2009-la-france-a-connu-la-pire-recession-depuis-1945_1304613_1101386.html)


+ de détails pour les analystes ;) :
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=26&date=20100212 (http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=26&date=20100212)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 16 février 2010 à 21:08:52
Comment faire du chiffre en temps de crise ...  ;D

Citer
La multiplication des ristournes sur les voitures brouille les repères des clients
LE MONDE | 16.02.10 | 15h07 
Moins 23 % sur une Citroën C4 Picasso, - 30 % sur une Ford Fiesta, - 27 % pour une Peugeot 206, - 34 % pour une Renault Clio 5 portes. En ces temps de crise, les promotions sur les voitures ont quoi donner le tournis et faire perdre ses repères au consommateur. Confrontés à une dangereuse augmentation de leurs stocks fin 2008 à cause de la crise, les constructeurs ont été obligés de revoir à la baisse leurs tarifs pour les écouler. Ainsi, le prix des voitures, avant négociation avec le client, a chuté de 10 % entre 2007 et 2009. Une baisse inédite à laquelle se sont ajoutées de fortes promotions, la prime à la casse de 1 000 euros, un bonus écologique sur certains modèles et parfois un crédit à taux zéro. La stratégie a porté ses fruits. En pleine crise, le marché français a connu une augmentation de plus de 10 % en 2009 par rapport à 2008.
Mais les dispositifs de soutien au secteur touchent à leur fin. La prime à la casse sera à nouveau réduite en juin, tandis que le gouvernement, soucieux d'économies, va rendre moins généreux le système des bonus écologiques.
Dans le même temps, il n'est pas évident que la demande reparte, et les bons résultats récents du secteur sont pour une bonne part constitués d'achats par anticipation, qui feront défaut dans les mois qui viennent. Aussi les constructeurs tablent-ils sur une baisse du marché de près de 10 % des immatriculations en Europe pour 2010. La société d'études BIPE va plus loin, en anticipant pour 2011 une nouvelle chute de 10 % pour la France. [...]
Il suffit de regarder ce qui s'est passé aux Etats-Unis. Pendant des années, les constructeurs américains ont offert des promotions astronomiques, engendrant un cercle vicieux qui s'est terminé par la faillite de General Motors et la vente de Chrysler à Fiat. Nathalie Brafman.
source et texte intégral :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/16/la-multiplication-des-ristournes-sur-les-voitures-brouille-les-reperes-des-clients_1306714_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/16/la-multiplication-des-ristournes-sur-les-voitures-brouille-les-reperes-des-clients_1306714_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 février 2010 à 15:43:54
Seulement 6 milliards d'euros seront consacrés aux dépenses militaires de la Grèce en 2010, soit moins 6,6 % par rapport à 2009...  Crise oblige ...  ;D

Citer
La crise oblige la Grèce à réduire le poids "surréaliste" de ses dépenses militaires
LE MONDE | 18.02.10 | 14h01
Au bord de la faillite, la Grèce détient en Europe un record qui plombe ses finances publiques : les dépenses militaires y sont les plus élevées de l'Union européenne (UE). Cette situation, reflet de l'état de conflit latent avec sa voisine, la Turquie, face à laquelle le pays est entraîné depuis des décennies dans une coûteuse course aux armements, est réexaminée à la lueur de la crise. [...]Le budget de la défense atteindra 6 milliards d'euros en 2010, en diminution de 6,6% par rapport à 2009  [...]
Rapportées au PIB, les dépenses militaires de la Grèce sont les plus élevées de l'UE et au deuxième rang de l'OTAN, après les Etats-Unis : 5 % de son PIB à la fin des années 1980, et encore 2,8 % aujourd'hui, contre 1,7 % en moyenne dans les autres pays européens de l'OTAN. Le poids du secteur atteint un autre record : les personnels de la défense représentent 2,9% de la population active, contre 1,1% en moyenne dans l'OTAN.  [...]

source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/02/18/la-crise-oblige-la-grece-a-reduire-le-poids-surrealiste-de-ses-depenses-militaires_1307839_3214.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20100218-%5Bderoule%5D&ens_id=1268560 (http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/02/18/la-crise-oblige-la-grece-a-reduire-le-poids-surrealiste-de-ses-depenses-militaires_1307839_3214.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20100218-%5Bderoule%5D&ens_id=1268560)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 février 2010 à 20:22:00
Le groupe cimentier français Lafarge a vu ses bénéfices 2009 réduits de 54 %, ce qui est considérable ; il est cependant largement dépassé (dans la baisse) par le groupe français Carrefour dont le bénéf net 2009 a carrément dégringolé de moins 74,2% !  ::)

Citer
La Tribune.fr - 19/02/2010 | 07:11
Baisse de moitié des bénéfices annuels de Lafarge. [...]
Le groupe Lafarge, un des leaders mondiaux des matériaux de construction (ciment, béton...) a dévoilé ce vendredi un résultat 2009 de 736 millions d'euros en chute de 54%. Il a même subi une perte de 38 millions sur les trois derniers mois de l'année. [...]
 
source et texte intégral : http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/20100219trib000478287/baisse-de-moitie-des-benefices-annuels-de-lafarge.html (http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/20100219trib000478287/baisse-de-moitie-des-benefices-annuels-de-lafarge.html)

Citer
Carrefour: le bénéfice net fond
AFP - 19/02/2010 - Mise à jour : 08:26 
Le groupe distribution français Carrefour, numéro deux mondial du secteur, a annoncé aujourd'hui dans un communiqué une très forte baisse de son bénéfice net 2009 de 74,2%  à 327 millions d'euros [...]
Source et texte intégral :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/19/01011-20100219FILWWW00407-carrefour-le-benefice-net-fond.php (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/19/01011-20100219FILWWW00407-carrefour-le-benefice-net-fond.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Jaja le 23 février 2010 à 16:01:52
En parlant de carrefour

Citer
Carrefour compte geler les salaires de ses employés en Belgique

AFP - Le groupe de distribution français Carrefour a confirmé mardi son intention de supprimer au moins 1.672 emplois en Belgique, qui interviendra d'ici à fin juin, et annoncé en outre un gel des salaires de ses employés restants, face aux difficultés qu'il éprouve dans le pays.

Carrefour a aussi confirmé la fermeture prévue de 21 magasins actuellement déficitaires, qui avait été annoncée préalablement par des sources syndicales.

"Aucune solution ne permet d'envisager la poursuite des activités de 14 hypermarchés et de 7 supermarchés qui sont structurellement en perte", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Les fermetures interviendront d'ici au 30 juin et le groupe compte procéder au licenciement collectif des salariés (1.352 pour les hypermarchés et 320 pour les supermarchés).

Carrefour précise toutefois qu'au total, ce sont 27 hypermarchés et 25 supermarchés, avec 4.664 emplois, qui sont "structurellement déficitaires" et "en danger".

Outre les 21 fermetures, Carrefour compte développer des franchises pour 7 magasins, et évoque un "partenariat" avec un autre distributeur belge, le groupe familial Mestdagh, qui "s'est déclaré intéressé à reprendre 17 supermarchés, ainsi que même éventuellement 3 hypermarchés.

source: http://www.france24.com/fr/20100223-carrefour-compte-geler-salaires-employes-belgique (http://www.france24.com/fr/20100223-carrefour-compte-geler-salaires-employes-belgique)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 24 février 2010 à 20:46:23
Citer

La Grèce en grève pour rejeter le plan de rigueur du gouvernement
La Grèce était presque totalement paralysée ce mercredi par une grève nationale à l'appel des syndicats. Ceux-ci ont mobilisé des dizaines de milliers de manifestants contre les mesures de rigueur décidées par le gouvernement pour lutter contre l'endettement du pays.

Citer
Le pays était également privé de médias en raison du ralliement du syndicat des journalistes.

 ;D

Article complet : http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20100224194431130172019048000_brf061.xml&associate=phf2354 (http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20100224194431130172019048000_brf061.xml&associate=phf2354)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 février 2010 à 08:19:55
Forte hausse des prix des produits frais (+7,8%) sous l'effet d'une météo défavorable (elle a toujours bon dos la météo... ;) trop froid en hiver, trop de pluie au printemps, trop chaud en été, sécheresse en automne).
Globalement, les prix sont en baisse sur le mois de janvier, situation prévisible puisque janvier est comparé à décembre, mois de plus grande consommation de l'année (période des Fêtes, donc de sacrifices financiers ... donc de prix forts). Par contre, comparés sur 1 an, les prix sont globalement à la hausse ...  Quelle surprise ! ...  ;) ;D
Ca se passe comme pour les soldes, le client est toujours le berlot. Espérons qu'un jour le berlot saura refuser définitivement ce "statut".  ;D  Ce que laissent présager les commentaires - dont la plupart sont très ironiques - faisant suite à cet article, parmi lesquels j'ai relevé : " La consommation chute malgré la grande stabilité du jeton de caddie dont le prix reste fixé historiquement à 1 Euro."  :D

Citer
Les prix baissent, la consommation chute
23/02/2010 | Mise à jour : 15:38
[...] L'effet de la disparition progressive de la prime à la casse ne se sera pas faite attendre. En janvier, la consommation des ménages a chuté de 2,7%, plombée par des ventes automobiles en chute libre, à -16,7%, selon les chiffres de l'Insee publiés ce mardi. C'est largement en-dessous du consensus des économistes, qui s'attendaient à une baisse de 1,1%. 
[...]  «Le marché de l'emploi est loin d'être stabilisé : nous prévoyons près de 10.000 suppressions de postes par mois cette année», estime Jean-Christophe Caffet, économiste France chez Natixis. De plus, «les salaires vont s'ajuster à la baisse ce qui, conjugué à une hausse de l'inflation, devrait ponctionner le pouvoir d'achat». Même son de cloche chez Xerfi. «D'après nos calculs, le pouvoir d'achat des ménages pourrait carrément reculer en moyenne en 2010, entraînant dans sa chute la consommation des ménages», prévoit Alexander Law, chef économiste de l'institut d'études. [...]
Publié également ce mardi,  l'inflation a reculé de 0,2% en janvier par rapport à décembre, et en hausse de 1,1% sur un an. Cette baisse des prix «provient en grande partie de celui des prix des produits manufacturés, lié aux soldes d'hiver», note l'Insee. Cet effet a cependant été tempéré par la forte hausse des prix des produits frais (+7,8%) sous l'effet d'une météo défavorable, ainsi que par la hausse des tarifs des produits pétroliers (+4,4%). 
source et texte intégral :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/02/23/04016-20100223ARTFIG00406-les-prix-baissent-la-consommation-chute-.php (http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/02/23/04016-20100223ARTFIG00406-les-prix-baissent-la-consommation-chute-.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 février 2010 à 09:22:07
Contrairement aux salaires, le chômage a été en forte hausse en Décembre, et il est à nouveau à la hausse sur Janvier ... avec 19.500 chômeurs de plus.
Sur un an, il augmente de 16,4 % (catégories A, B et C, à fin janvier).
Autant de pouvoir d'achat qui se réduit...  Sans oublier celui de certains employés intérimaires, certains employés à mi-temps, certains retraités, tous les RSA-istes (ex-RMistes), etc...  dont les revenus ne sont pas mirobolants...

Citer
Le nombre de chômeurs en hausse en janvier et décembre.
24/02/2010 | Mise à jour : 18:41
Contrairement à ce qui avait été annoncé il y a un mois, Pôle emploi a révisé ses chiffres du mois de décembre, révélant une hausse du nombre de demandeurs d'emploi et non une baisse. En janvier, le nombre de chômeurs a progressé de 19.500.
Nicolas Sarkozy se serait bien passé d'une telle annonce à un peu plus de deux semaines des élections régionales et en plein mouvement social chez Total. Non seulement le nombre de demandeurs d'emploi qui se sont inscrits en janvier au Pôle emploi a bondi entre + 15.900 et + 19.500 (selon les catégories considérées), mais la baisse de 18.700 personnes annoncée en catégorie A pour décembre le mois dernier a été sérieusement corrigée et s'est transformée finalement… en forte hausse. Une «quasi-stagnation», minimise ce soir le ministère de l'Emploi. Il n'empêche. Fin 2009, le nombre de demandeurs d'emploi atteignait au total 2,65 millions de personnes en catégorie A, contre 2,61 millions annoncé il y a un mois. Soit une différence, sur l'ensemble de l'année, de 34 .400 chômeurs enregistrés. En plus. [...]
source et texte intégral : http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/02/24/01010-20100224ARTFIG00761-le-nombre-de-chomeurs-a-augmente-de-19500-en-janvier-.php (http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/02/24/01010-20100224ARTFIG00761-le-nombre-de-chomeurs-a-augmente-de-19500-en-janvier-.php)

Plus de détails, et autres chiffres du chômage, ici :
http://www.leparisien.fr/economie/recul-du-chomage-en-decembre-les-chiffres-etaient-faux-24-02-2010-827686.php
Extrait :
Citer
Recul du chômage en décembre : les chiffres étaient faux.
«Dans les semaines et les mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage dans notre pays». C'est ce qu'avait promis le président Nicolas Sarkozy lors de son intervention sur TF1, le 25 janvier dernier. Quelques jours plus tard, ses propos s'avéraient exacts puisque le ministère de l'Emploi annonçait le 27 janvier, une baisse du nombre de chômeurs de la catégorie A de 18 500 chômeurs. Sinon que ces chiffres étaient erronnés. Le ministère a communiqué mardi soir une révision des chiffres du chômage pour la catégorie A pour le mois de décembre, qui fait apparaître une hausse pour le mois de décembre [...]
Le nombre d'inscrits au chômage a augmenté en janvier en France métropolitaine progressant de 19 500 sur un mois, pour atteindre les 2,66 millions, pour ceux sans aucune activité. Ils sont 15 900, de plus en activité réduite, portant le nombre total à 3,86 millions, a annoncé mercredi le ministère de l'Emploi. Sur un an, par rapport au mois de janvier 2009, ce nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A a progressé de 370 400 (+16,1%). En incluant les personnes ayant exercé une activité réduite (catégories A, B et C), le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,4% sur un mois, atteignant 3 865 100 en métropole et  4 103 100 avec les Dom. En un an, il a augmenté de 543 800 en métropole (+16,4%).

Le Communiqué et les chiffres du ministère concerné :
http://www.travail-solidarite.gouv.fr/actualite-presse,42/breves,409/etudes-recherche-statistiques-de,76/etudes-et-recherche,77/publications-dares,98/premieres-informations-premieres,102/2010-009-demandeurs-d-emploi,11314.html
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 25 février 2010 à 12:46:46
En France, en Allemagne et au Japon, la crise est parait-il finie ...   Par contre en GB, l'ambiance est morose, les "chiffres sont atroces". ;D

Les chiffres sont des indicateurs du passe pas de ce qui va arriver. S'accrocher aux chiffres serait un peu comme conduire en regardant dans le retroviseur.
La recession en Europe et au Etats-Unis est juste un signe du declin de ces deux endroits qui ont ete importants. Le centre economique s'est deplace vers l'Est. La grande alliance economique en Asie autour de la Chine et des pays qui vont devenir son lumpen-proletariat n'est pas fait pour enfiler des perles mais pour continuer une croissance economique ailleurs. Le grand capital se fout des frontieres. L'Europe et les US vont devenir ce que l'Italie est a l'Empire romain. Certaines parties resteront riches et prosperes: Lombardie, Genoa => vallee de la Rhur, Londres, et d'autres endroits que vous pourrez nommer, le reste va s'enfoncer dans une forte involution. A discuter.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 février 2010 à 20:49:20
Selon l'OIT, le nombre sans précédent de 200 millions de chômeurs dans le monde aurait été atteint l'an dernier.  Egalement sans précédent - depuis 1945 - un recul de 12 % du volume des échanges commerciaux mondiaux.

Citer
Le commerce mondial n'avait pas connu un niveau aussi bas depuis 1945.
LEMONDE.FR avec AFP | 24.02.10
Le volume des échanges commerciaux dans le monde a enregistré l'an dernier un recul de 12 % en raison de la crise, un chiffre sans précédent depuis 1945, a annoncé mercredi 24 février le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy, lors d'une conférence à Bruxelles.
Cette baisse de 12 % est aussi supérieure aux plus récentes prévisions de l'OMC, qui tablait encore début décembre sur un repli de 10 %. La contraction sans précédent des échanges mondiaux est une conséquence de la récession économique qu'ont connue les grands pays industriels l'an dernier, suite à la crise financière.
L'activité économique mondiale a reculé l'an dernier "d'environ 2,2 %" et le nombre de chômeurs a atteint un niveau sans précédent de 200 millions de personnes, selon l'Organisation internationale du travail (OIT), a souligné M. Lamy. Globalement, l'OIT estime que la crise a fait perdre leur emploi à 20 millions de personnes dans le monde depuis octobre 2008.
Source et texte intégral :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/24/le-commerce-mondial-n-avait-pas-connu-un-niveau-aussi-bas-depuis-1945_1310805_3234.html#ens_id=1198047 (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/24/le-commerce-mondial-n-avait-pas-connu-un-niveau-aussi-bas-depuis-1945_1310805_3234.html#ens_id=1198047)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 04 mars 2010 à 08:13:41
(http://www.romandie.com/images_/logo/logo_news.png) (http://www.romandie.com/infos/news/201003040625040AWP.asp)
Citer
USA: projet de loi pour limiter la spéculation bancaire

Washington (awp/afp) - Le gouvernement américain a déposé mercredi son projet de loi visant à interdire aux banques de dépôt de spéculer pour leur propre compte, qui confie aux régulateurs concernés, parmi lesquels la banque centrale (Fed), le soin de faire appliquer cette interdiction.

Le texte envoyé au Congrès consacre le projet annoncé en janvier par le président Barack Obama d'imposer des limites aux activités des banques.

Aux termes du projet de loi, les régulateurs fédéraux concernés devront "empêcher ensemble" aux organisations collectant des dépôts (garantis par l'Etat) ou aux sociétés contrôlant de telles institutions ou considérées comme une holding bancaire de "spéculer pour leur compte propre".

Ces mêmes sociétés se verraient également interdites par les mêmes régulateurs de gérer des "hedge funds" ou des sociétés de capital-investissement, et d'"investir" dans des organismes de ce genre.

Cette disposition pourrait forcer certaines des plus grandes banques américaines, comme JPMorgan, à scinder certaines de leurs activités.

Le deuxième volet du projet, dont le texte a été distribué par le Trésor, consiste à empêcher les plus grandes sociétés financières de croître en dehors de toute proportion sur le sol américain.

Il empêche toute nouvelle acquisition dans le secteur dont le résultat déboucherait sur une entité représentant plus de 10% de l'ensemble du passif de toutes les sociétés financières présentes dans le pays. L'idée étant, entre autres, de limiter l'effet de levier (le financement d'acquisitions par emprunt) et la concentration des dépôts.

Promu par l'ancien président de la banque centrale Paul Volcker, et hautement controversé, le projet du gouvernement répond au souhait du président actuel de la Fed, Ben Bernanke.

Celui-ci avait adressé le 25 février une mise en garde aux sénateurs en leur déclarant que s'ils décidaient "d'imposer la règle de Volcker", ils devraient "au moins autoriser que les régulateurs aient un rôle à jouer pour déterminer" ce qui est du domaine de l'activité spéculative pour compte propre et ce qui ressort de la spéculation pour le compte de tiers, la frontière entre les deux pouvant être très floue.

M. Volcker estime que son projet de limitation des activités de spéculation ne devrait concerner qu'une dizaine de très grandes sociétés.

Selon lui, l'idée est d'éviter la répétition des faits ayant conduit à la dernière crise financière, en détournant les banques commerciales de la "tentation" de prendre des risques pour qu'elle se concentrent sur leurs activités de prêt, et en empêchant que les banques fassent des paris fous avec l'argent des déposants, garanti par l'Etat.

Le projet du gouvernement ne marque cependant pas un retour à la stricte séparation entre les activités de banques de dépôt et de banques d'affaires abrogée définitivement en 1999 avec une loi taillée sur mesure pour entériner la naissance de Citigroup, l'un des groupes financiers les plus mis à mal par la crise.

Notant que la part des dix plus grandes banques américaines dans le total des actifs du secteur bancaire du pays était passée de 25% en 1990 à 60% en 2009, Richard Fisher, un des dirigeants de la Fed, s'est montré plus radical que M. Volcker et le gouvernement: il a plaidé mercredi pour que les plus grandes banques soient tout simplement "cassées".

rp
(AWP/04 mars 2010 06h25)





(http://www.romandie.com/images_/logo/logo_news.png) (http://www.romandie.com/infos/news2/201003031434040AWP.asp)
Citer
USA: Fisher (fed) appelle à casser les plus grandes banques

Washington (awp/afp) - Les plus grandes banques sont "dangereuses" et doivent être "cassées", a déclaré mercredi Richard Fisher, un des dirigeants de la banque centrale des Etats-Unis (Fed).

"Je suis plus convaincu que jamais que les banques trop grosses pour pouvoir faire faillite sont dangereuses et doivent être endiguées, pour ne pas dire cassées", a déclaré M. Fisher dans un discours prononcé à New York.

"Etant donné les risques que ces institutions présentent de propager des virus débilitants à tout le monde financier, ma préférence va à une approche plus prophylactique" que celle en discussion au Congrès américain et visant à donner à l'Etat les moyens de saisir les entreprises financières les plus grosses qui seraient en difficulté pour les démanteler dans le calme, a-t-il ajouté, selon le texte de son discours distribué à la presse.

M. Fisher souhaite "un accord international pour démanteler ces institutions en plusieurs autres de taille plus gérables - plus gérables pour leur direction et leur régulateur".

"Si nous devons faire ça de manière unilatérale, nous devrions le faire", a-t-il dit également, répétant un mot de Churchill qu'il affectionne: "En matière de finance, tout ce qui est agréable est malsain, et tous ce qui est sain est désagréable".

Président de l'antenne régionale de la Fed à Dallas (Sud des Etats-Unis), M. Fisher se présente comme un "avocat acharné de l'économie de marché" qui croit "à la magie de la main invisible" (venant équilibrer les marchés, dans la théorie développée au XVIIIe siècle par Adam Smith, l'un des pères du libéralisme économique).

La crise financière de 2007-2008 a exposé au grand jour les menaces posées par les plus grandes banques et institutions financières, notamment aux Etats-Unis, où bon nombre ont dû être renflouées à coup de centaines de milliards de dollars d'argent public pour éviter des faillites qui auraient pu s'avérer dévastatrices pour l'ensemble du système financier mondial.

Le président américain Barack Obama a annoncé en janvier son intention de limiter la taille et les activités des plus grandes banques mais cela n'a encore débouché sur aucun projet de loi.

Inspiré en partie par un ancien président de la Fed, Paul Volcker, le projet de M. Obama interdirait aux organisations bancaires de spéculer pour leur propre compte, sans revenir à une séparation stricte entre banques d'affaires et banques de dépôt, comme l'a souhaité début janvier Thomas Hoenig, un des collègues de M. Fisher à la banque centrale.

sm
(AWP/03 mars 2010 14h34)





Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Kaelos13 le 05 mars 2010 à 12:35:11
Bonjour !

J'aime bien:
>>La crise financière de 2007-2008 a exposé au grand jour les menaces posées par les plus grandes banques
>>et institutions financières, notamment aux Etats-Unis, où bon nombre ont dû être renflouées à coup de
>>centaines de milliards de dollars d'argent public pour éviter des faillites qui auraient pu s'avérer dévastatrices
>>pour l'ensemble du système financier mondial.

Réduction:
>>... dévastatrices pour l'ensemble du système financier mondial
Je poursuis:
mais pas pour la vraie économie mondiale, celle des pauvres manants que nous sommes...

C'est normal puisque ce sont les seigneurs de la finance qui ont le pouvoir,
notamment de mettre en place un nouvel ordre mondial ... financier.

Il suffit d'écouter Von Rompuy
(président de l'UE ... 500 millions de manants!)
ici => Van Rompuy holds Farage in contempt (http://www.youtube.com/watch?v=R5r9fHdLXeM&feature=channel#ws)

... sans eux (institutions financières) y a pas d'économie ...
... c'est grâce à l'UE que le G20 est né, qu'on a pris l'initiative nous autres (UE) de créer cet embryon de world government ...
(en anglais dans le texte...)

Vous avez été consulté pour créer ce world government?... j'ai raté un épisode?

Alors, que les politiques se rebiffent ... PTDR



A +

Kaelos
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Kaelos13 le 05 mars 2010 à 13:07:20
Re, désolé je pète un plomb...

C'est le retour du 3ème Reich...
Plus
Une ambiance d'assemblée d'avant 1789:
   Nouvelle noblesse:            les seigneurs de la finance,
   Nouvelle église:                 les politiques,
   Toujours le Tiers Etat:        Vous, Moi ... NOUS = 6 Milliards et des charrettes.

Dansons la Carmagnole ...

A +

Kaelos
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 mars 2010 à 10:42:05
Renault : Ventes record pour pertes record ...  :-\
Apparemment, ce n'était pas le scénario prévu au départ ...  ;D

Citer
Plans de relance : inutiles et nuisibles…
Par Cécile Chevré, le 4 mars 2010
[...] comme quoi la morale finit toujours par l’emporter, les consommateurs, inquiets pour leur avenir, leur porte-monnaie – et peut-être pour l’avenir de la planète – ont préféré des voitures d’entrée de gamme peu gourmandes en essence et sur lesquelles les constructeurs automobiles ne peuvent pas réaliser de confortables marges.  Las, malgré des ventes mirobolantes, Renault affiche ainsi des pertes record. C’est ce que vous expliquait Arnaud Lefèvre dans MoneyWeek : “Grâce au plan de relance et à la prime à la casse de 1 000 euros, Renault a vendu 7,3% de voitures en plus [en 2009]. Pour le dernier mois de l’année, le groupe a enregistré un record, puisque ses ventes ont presque doublé ! [...] Hélas, les ventes se sont concentrées sur des petits modèles peu chers, à l’image de Twingo, Clio et Logan. Bilan : Renault affiche des pertes historiques, de l’ordre de 3,1 milliards d’euros. Pis, son P-dg, Carlos Ghosn, a annoncé une année 2010 ‘difficile’”. Et ce malgré les 600 millions d’euros qui sont passés dans la prime à la casse en France…

Ah, c’était bien la peine d’envoyer à la destruction autant de fidèles compagnons à quatre roues.
L’inutilité de ce genre de mesures est criante. Outre-Atlantique, le programme de rachats de RMBS, des crédits hypothécaires résidentiels par la Fed crée ce même genre de déséquilibre.[/b] [...] le marché de l’immobilier résidentiel américain est presque entièrement soutenu par la Fed et ses rachats. Mais ce programme doit normalement se terminer à la fin du mois. Que se passera-t-il ensuite ? [...]
Source et texte intégral :
http://www.moneyweek.fr/20100321892/conseils/economies/fed-bernanke-renault-rmbs/ (http://www.moneyweek.fr/20100321892/conseils/economies/fed-bernanke-renault-rmbs/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 09 mars 2010 à 11:19:03
Moins 20% de profit global pour les 40 plus grandes entreprises françaises (CAC.40) en 2009 par rapport à 2008.
Il ne faut pas se décourager, ça va probablement aller mieux en 2010.

Citer
Les profits du CAC 40 ont chuté de 20 % en 2009.
LE MONDE | 09.03.10 | 10h43
Les grands groupes français ont globalement bien traversé la crise. Malgré un très fort recul de l’activité économique dans le monde et en France, en particulier, l’ensemble des quarante plus grandes entreprises françaises (par la taille de leur capital) ont dégagé des bénéfices en 2009, pour un montant global de 47,3 milliards d’euros, selon les données compilées par le cabinet d’expertise comptable PricewaterhouseCoopers (PWC), en exclusivité pour Le Monde.
Ce chiffre est néanmoins en retrait de 20 % par rapport à 2008.[...]
source et texte intégral :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/03/09/les-profits-du-cac-40-ont-chute-de-20-en-2009_1316373_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/03/09/les-profits-du-cac-40-ont-chute-de-20-en-2009_1316373_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 mars 2010 à 11:03:24
Consommateurs inquiets ...  Retour du bas de laine ...   
Incompréhensible quand le prix du jeton de caddie reste imperturbablement stabilisé à 1 euro. ;)

Citer
Où en est la consommation française ?
MoneyWeek, le 10 mars 2010
A période incertaine, mesures exceptionnelles. Inquiets pour leur avenir, les consommateurs thésaurisent. En France, le taux d’épargne moyen a atteint 18% du revenu disponible au troisième trimestre 2009[/b], soit le plus haut niveau jamais enregistré depuis des années. Aux Etats-Unis, le taux d’épargne des ménages américains a côtoyé les 5% pour l’année 2009[/b]. Bien que ce taux soit très bas en comparaison de celui des ménages européens, il constitue néanmoins un record historique pour le pays. Pour preuve, le taux moyen d’épargne habituel des ménages américains se situe autour de 2,5%. [...]
Le principe de précaution est de retour, notamment en Espagne, Italie, Portugal, Pologne et Russie”. [...]  Dans les pays industrialisés, les spécialistes du marketing observent un changement profond et irréversible des habitudes des ménages.[...] “Les consommateurs sont de plus en plus avertis et, grâce à la Toile, ils sont maintenant organisés. Via les blogs ou les forums, les internautes ont à présent le pouvoir de s’exprimer de façon spontanée et de faire ou de défaire une marque. [...]
Selon le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), la fréquentation des centres commerciaux a accusé un repli de 3,9% au cours de l’année 2009. Pourtant, partout en France, des zones commerciales s’apprêtent à sortir de terre. En cause : des prévisions de fréquentation ultra-optimistes de la part des investisseurs qui, au cours des années postcrise (2005-2007), ont lancé de nombreuses opérations.
En 2009, près de 4 millions de mètres carrés de surfaces commerciales ont été produits, selon les estimations de Procos, Fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé. Dans le même temps, les boutiques ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires de 1,5%, tandis que les moyennes surfaces ont connu un recul de 2,6%. Dans les années à venir, la construction ne devrait pas être revue à la baisse. La France est même le pays d’Europe dans lequel le plus grand nombre de projets et de mètres carrés sont programmés, observe Procos, qui, qualifiant cette surproduction d’injustifiée et d’anachronique, constate que “cette évolution ne suit aucune logique économique”. [...]
source et texte intégral :
http://www.moneyweek.fr/20100322508/actualites/consommation-france-tendance/ (http://www.moneyweek.fr/20100322508/actualites/consommation-france-tendance/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 11 mars 2010 à 11:30:38
Trois fois plus de destruction d'emplois dans le privé en 2009 par rapport à 2008.

Citer
Emploi salarié : Moins 322.000 en 2009 
AFP - 11/03/2010 - 08:58
La France comptait 322.000 emplois salariés de moins fin 2009 par rapport à fin 2008 dans le privé (-1,8%), après un quatrième trimestre marqué par une perte nette de 11.500 postes, selon des chiffres définitifs diffusés ce matin par le ministère de l'Emploi. L'économie a détruit l'an dernier beaucoup plus d'emplois qu'elle n'en a créés, environ trois fois plus qu'en 2008. Sur une année civile, ce sont les plus grosses pertes nettes jamais enregistrées. [...]
Dans l’industrie, l'hémorragie d'emplois s'est poursuivie, avec 173.000 pertes nettes sur l'ensemble de l'année (-4,9%) [...]
source et texte intégral :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/11/97001-20100311FILWWW00430-emploi-salarie-322000-en-2009.php (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/11/97001-20100311FILWWW00430-emploi-salarie-322000-en-2009.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 25 mars 2010 à 11:38:29
(http://www.lepoint.fr/images/commun3/header/logo.gif) (http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-03-25/l-ex-patron-de-vinci-juge-pour-remuneration-abusive/916/0/437328)
Citer
L'ex-patron de Vinci jugé pour rémunération abusive


Le procès de l'ex-PDG du géant français des travaux publics Vinci, premier du genre depuis le début de la crise financière, s'est ouvert au tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Antoine Zacharias est poursuivi pour rémunération abusive.

L'audience, qui doit durer deux jours, marque un tournant dans le dossier des rémunérations des grands patrons, un sujet auquel la justice ne s'intéressait pas jusqu'ici.

Elles étaient considérées comme légales car avalisées par les instances de décision des sociétés.

Suivant les arguments de certains petits actionnaires, le procureur de Nanterre Philippe Courroye a cette fois qualifié en "abus de biens sociaux" les rémunérations perçues par Antoine Zacharias. Il risque en théorie jusqu'à cinq ans de prison.

Le procureur estime qu'il a manoeuvré pour placer des hommes à sa dévotion dans les instances de direction, notamment le comité des rémunérations, donnant ainsi selon l'accusation une apparence de légalité à un détournement.

Antoine Zacharias nie les charges et estime qu'il a mérité l'argent perçu car il se présente comme celui qui a permis la croissance de sa société et sa valorisation boursière.

L'enquête de police qui fonde l'accusation conclut que ce grand patron, évincé en 2006, a perçu 3,307 millions d'euros de salaire en 2004, puis 4,29 millions en 2005 puis 12,8 millions d'indemnités de départ.

Il faut y ajouter selon les policiers une "retraite-chapeau" - payée par la société et complémentaire aux paiements légaux du régime général - de 2,145 millions d'euros par an et deux millions de stock-options entre 2004 et 2006.

On ignore ce qu'il a pu toucher effectivement de ses stocks-options. Antoine Zacharias, qui a multiplié les démarches judiciaires après son départ de Vinci pour obtenir davantage, se voit accusé d'avoir manoeuvré lorsqu'il était P-DG pour évincer les partisans de la limitation de ses rémunérations.

Un rapport parlementaire publié en juillet 2009 estimait que les abus persistaient dans les montants et les modalités de la rémunération des dirigeants de grandes sociétés et proposait, sans suite pour l'instant, 16 mesures pour les réglementer.

Ce rapport, signé par l'UMP Philippe Houillon, remarquait que le revenu annuel moyen des dirigeants des plus importantes sociétés françaises était en 2007 d'environ cinq millions d'euros, soit 312 fois plus que le revenu médian des Français pour une personne seule (15.780 euros).

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse




Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 25 mars 2010 à 15:11:06
Citation de: dificultnspa [quote
L'ex-patron de Vinci jugé pour rémunération abusive
Hello. Desole de poser cette question naive mais que veux-tu exprimer par ce copie-colle?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 25 mars 2010 à 15:34:59


Je voulais juste vous faire partager cette info parce que, a mon avis, c'est la première fois qu'un patron est devant un juge parce qu'il gagne trop d'argent, et que c'est une bonne chose que l'on s'intéresse enfin à ca.

De plus, la manière dont il s'est arrangé pour gagner cet argent, en placant ses bons amis aux endroits stratégiques et en évincant les autres, est une méthode de voyou et de clientélisme.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 mars 2010 à 16:15:06
En baisse : Selon une info de l'Insee, en date du 25 Mars, les dépenses des ménages ont reculé de 1,2% en Février.
Ils vont sans doute dépenser plus à partir du 1er avril rien que pour payer leurs factures de gaz.

En hausse : Officiel, en date du 25 Mars. Les prix du gaz augmenteront le 1er avril de... 9,7%.  Seulement ? !!!

En hausse : Le nombre d'inscrits au chômage en France métropolitaine en février (+0,1%) a été de +3.300 (soit 2,667 millions) et de +7.800 (soit 3,872 millions) en incluant les personnes ayant une activité réduite (+0,2%).
Le nombre de chômeurs de longue durée - inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus - a augmenté de 2,4% en février pour les catégories A, B, C (+30,4% sur un an).
Annoncé le 24 Mars par le Ministère de l'Emploi.

Apparemment, les dom-tom sont "des cas à part" ; ils ne sont pas pris en compte dans ce global, bien qu'étant des départements français...

+ de détails sur les chiffres du chômage et du RSA (ex-RMi) en Février, ici :
http://www.lesechos.fr/info/france/reuters_00240228.htm?xtor=RSS-2059 (http://www.lesechos.fr/info/france/reuters_00240228.htm?xtor=RSS-2059)
et là :
http://www.lesechos.fr/info/france/020436419508-le-chomage-s-est-stabilise-en-fevrier-mais-sa-duree-continue-de-s-allonger.htm (http://www.lesechos.fr/info/france/020436419508-le-chomage-s-est-stabilise-en-fevrier-mais-sa-duree-continue-de-s-allonger.htm)
où il est précisé que : "Le nombre de chômeurs bénéficiant du RSA a été nettement revu à la hausse : ils étaient 551.300 en janvier et non 477.400 comme évalué précédemment, et ils seraient passés à 562.700 fin février."
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 25 mars 2010 à 20:26:25
Je voulais juste vous faire partager cette info parce que, a mon avis, c'est la première fois qu'un patron est devant un juge parce qu'il gagne trop d'argent, et que c'est une bonne chose que l'on s'intéresse enfin à ca.
De plus, la manière dont il s'est arrangé pour gagner cet argent, en placant ses bons amis aux endroits stratégiques et en évincant les autres, est une méthode de voyou et de clientélisme.
Bien joue. Tu as raison. As-tu eu la curiosite de regarder la composition des conseils d'administrations des entreprises du CAC 40? Si tu vois des noms qui reviennent souvent c'est normal. Sais-tu combien vaut le jeton de presence?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 25 mars 2010 à 20:49:55


La seule chose que je sache, c'est que c'est hors budget pour moi.

Et même si je l'avais, il faut surement être préampté pour y accéder.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: harry le 25 mars 2010 à 22:33:05
En hausse  : Officiel, en date du 25 Mars. Les prix du gaz augmenteront le 1er avril de... 9,7%.  Seulement ? !!!

Entendu à la TV: La conso moyenne de gaz par an pour une maison chauffée est de 900€ environ  (Je dois pas en être loin, moi aussi)

Soit 87.30€ de plus / an !

Ouille
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 26 mars 2010 à 16:24:32
Le classement mondial des banques d'affaires chamboulé par AIG

NEW-YORK, 26 mars (Reuters) - Les opérations de cessions conduites par AIG à la suite de son sauvetage par l'Etat fédéral américain ont propulsé les institutions qui conseillaient l'assureur américain et ses différents acheteurs en haut du classement mondial des banques d'affaires réalisé par Thomson Reuters pour le premier trimestre 2010.
Blackstone passe par exemple de la 78e à la 9e place dans le classement mondial provisoire des banques d'affaires, réalisé par Thomson Reuters en fonction du volume des opérations de fusions-acquisitions réalisées entre le 1er janvier et le 25 mars 2010, après que la division fusions-acquisitions du fonds d'investissement a notamment été choisi pour conseiller l'assureur américain...

http://www.lesechos.fr/info/finance/reuters_00240722-le-classement-mondial-des-banques-d-affaires-chamboule-par-aig.htm (http://www.lesechos.fr/info/finance/reuters_00240722-le-classement-mondial-des-banques-d-affaires-chamboule-par-aig.htm)


Le bénéfice de Bolloré a quasiment doublé en 2009

Les résultats du jour. Le groupe diversifié français a vu son bénéfice net augmenter de 88% à 94 millions d'euros.

Le groupe américain de services informatiques Accenture a publié un bénéfice au second trimestre en baisse de 2,83% à 399,76 millions de dollars, un résultat un peu inférieur aux attentes. Pour la période décembre-février, le chiffre d'affaires a cédé 2% à 5,176 milliards de dollars, un peu au-dessous des 5,21 milliards escomptés par les analystes. Quant au chiffre d'affaires annuel, il est attendu en légère baisse: le groupe a indiqué que sa croissance serait "dans le bas de la fourchette précédemment avancée", qui était de -3% à +1%. Le marché tablait jusqu'à présent sur +0,9%.
Le P-DG William Green a précisé que le groupe avait reçu pour 6,5 milliards de dollars de commandes durant ce trimestre. Le groupe a également indiqué une amélioration de sa marge brute par rapport à l'an dernier, à 32,7% au lieu de 30,8%. Les recettes de l'activité de conseil ont cédé 3% à 2,93 milliards de dollars, mais celles de l'infogérance (gestion des systèmes informatiques des entreprises) sont restées stables à 2,24 milliards de dollars...

http://hightech.challenges.fr/actualites/20100326.CHA2469/le_benefice_de_bollore_a_quasiment_double_en_2009.html (http://hightech.challenges.fr/actualites/20100326.CHA2469/le_benefice_de_bollore_a_quasiment_double_en_2009.html)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 26 mars 2010 à 22:18:18
Le classement mondial des banques d'affaires chamboulé par AIG

Blackstone passe par exemple de la 78e à la 9e ...du fonds d'investissement a notamment été choisi pour conseiller l'assureur américain...


Blackstone n'est pas une banque d'affaire c'est un gros hedge-fund de seattle.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 04 avril 2010 à 09:49:20

Du jamais vu !!!

Que les usa annulent, parce que c'est bien ce que cela veut dire, la publication d'un rapport sur les taux de change montre bien qu'ils ne veulent pas montrer leurs faiblesses et la prédominence grandissante de l'économie chinoise.



lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/03/97001-20100403FILWWW00485-usa-report-du-rapport-sur-les-changes.php)
Citer
USA: report du rapport sur les changes

AFP
03/04/2010 | Mise à jour : 19:26

Le département du Trésor américain a annoncé samedi le report sine die de la publication de son rapport semestriel sur le taux de change des devises étrangères, initialement prévue le 15 avril, préférant faire valoir son point de vue sur la question par d'autres moyens.

Le secrétaire au Trésor Timothy Geithner a évoqué dans un communiqué les différentes rencontres avec ses homologues étrangers prévues ces prochains mois. "Je pense que ces rencontres sont le meilleur moyen de faire valoir les intérêts des États-Unis aujourd'hui", a-t-il expliqué.

La position des États-Unis sur le yuan, la monnaie de son deuxième partenaire commercial, la Chine, est la plus scrutée. Dans le dernier rapport en date, en octobre, Washington s'était abstenu d'accuser la Chine de manipulation du taux de change, mais avait considéré que celui-ci était rigide et sous-évalué.

Ce taux de change, qui ne bouge plus depuis l'été 2008, est un sujet de polémique récurrent entre les deux pays.
La presse américaine avait évoqué vendredi la possibilité d'un report, le président chinois Hu Jintao ayant annoncé jeudi qu'il se rendrait au sommet international sur la sécurité nucléaire prévu les 12 et 13 avril à Washington.

M. Geithner a précisé qu'il continuerait de tenter de convaincre la Chine de laisser le yuan flotter plus librement.

"Une évolution de la Chine vers un taux de change davantage déterminé par le marché apportera une contribution essentielle au rééquilibrage mondial", a-t-il considéré.




Titre: Re : Le Krach financier mondial
Posté par: dificultnspa le 04 avril 2010 à 21:27:36
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/04/97001-20100404FILWWW00180-usa-un-senateur-s-attaque-aux-chinois.php)
Citer
USA: un sénateur s'attaque aux Chinois

AFP
04/04/2010 | Mise à jour : 20:28

Le sénateur démocrate américain Arlen Specter a lancé aujourd'hui une diatribe contre la Chine et sa politique économique, accusant les Chinois de prendre aux Américains leurs emplois et de "posséder une bonne partie de l'Amérique", sur la chaîne de télévision Fox.

M. Specter réagissait à l'annonce la veille par le secrétaire au Trésor Timothy Geithner d'un délai dans la publication d'un rapport sur le taux de change des devises étrangères. Ce délai permet à l'administration Obama de ne pas trancher pour l'heure la question de savoir si la Chine manipule sa monnaie, le yuan.

"Je ne suis pas très content de ce report", a déclaré Arlen Specter.

"Nous avons un réel problème avec les Chinois", a-t-il dit. "Ils sont très habiles et souvent nous surpassent. Ils prennent nos emplois. Ils prennent notre argent et ensuite ils nous le prêtent, et ils possèdent une bonne partie de l'Amérique", a encore déclaré le sénateur qui, comme bon nombre de ses collègues, appelle la Chine à réévaluer le yuan.

Le report de ce rapport, prévu pour le 15 avril, était attendu après l'annonce par la Chine de la participation du président Hu Jintao au sommet sur la sécurité nucléaire qui se tiendra les 12 et 13 avril à Washington.

Les Etats-Unis essaient par ailleurs d'amener la Chine à accepter d'imposer des sanctions à l'Iran pour son programme nucléaire.



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 04 avril 2010 à 22:47:57
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/04/97001-20100404FILWWW00194-le-fmi-defend-son-role-en-europe-de-l-est.php)
Citer
Le FMI défend son rôle en Europe de l'Est

AFP
04/04/2010 | Mise à jour : 21:56

Le Fonds monétaire international a défendu aujourd'hui son rôle en Europe de l'Est, répondant à des critiques d'un dirigeant de la banque centrale tchèque selon lequel l'institution a "accéléré la crise".

Ces critiques "sont en décalage avec les faits, tout en défiant à la fois le bon sens et le jugement de la communauté internationale", écrit le directeur adjoint des relations extérieures du FMI, Gerry Rice, dans une lettre au quotidien autrichien Der Standard, transmise à l'AFP.

Dans un entretien avec ce quotidien publié vendredi, le vice-gouverneur de la Banque nationale tchèque, Mojmir Hampl, avait déploré "l'interprétation erronée" de la crise par le FMI, et "une tentative réfléchie de conduire toute une région en situation de nécessité de sauvetage" par un Fonds "en mal de clients".

"Le FMI a contribué à enrayer la crise et ensuite à renverser la situation, en agissant rapidement et avec détermination", a poursuivi M. Rice.
Il a également estimé que le FMI avait fait le bon diagnostic dès 2006 en désignant les économies d'Europe de l'Est comme "vulnérables face à des perturbations sur les marchés internationaux de capitaux".

"Heureusement, l'économie de la région est en train de se rétablir, et certaines économies importantes, dont la République tchèque et la Pologne, sont parvenues à échapper aux pires effets de la crise", a ajouté M. Rice.

Le FMI a accordé des prêts à partir de l'automne 2008 à neuf pays de la région (Bélarus, Bosnie, Hongrie, Lettonie, Moldavie, Pologne, Roumanie, Serbie et Ukraine).



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 08 avril 2010 à 18:58:15

Optimiste avec ca !!!


(http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif) (http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/04/08/pour-l-elysee-la-recession-est-clairement-terminee_1330823_823448.html)
Citer
Pour l'Elysée, la récession est clairement terminée


 pour Le Monde.fr | 08.04.10 | 16h48  •  Mis à jour le 08.04.10 | 17h51

Pour Nicolas Sarkozy, il n'est pas question de sortir la CRDS (Contribution au remboursement de la dette sociale) et la CSG du bouclier fiscal. "Un bouclier qui laisse passer une flèche, ce n'est plus un bouclier" assène-t-on à l'Elysée.

Cette hypothèse d'une sortie de la GSG et de la CRDS du périmètre du bouclier fiscal était évoquée depuis quelques jours. Ou plus exactement la sortie des éventuels suppléments de cotisations CSG et CRDS qui pourraient être prochainement décidés, en lien avec la réforme des retraites et de leur financement.

C'est l'"aile sociale" de la majorité incarnée qui plaidait en ce sens. Notamment le député Pierre Méhaignerie : ce dernier, qui préside la commission des affaires sociales de l'Assemblée, a récemment déclaré que l'"on pourrait soit exclure du bouclier fiscal le supplément de CRDS qui serait décidé, soit en sortir toute la CRDS mais provisoirement, pour une durée donnée".

Si ces supputations sur un possible aménagement du bouclier fiscal sont allées bon train ces derniers jours, c'est que M. Sarkozy lui-même les a entretenues. Le 31 mars, devant les parlementaires UMP, réunis à l'Elysée, il avait lancé : "Ne touchez pas au bouclier fiscal !". Avant d'ajouter une petite phrase perçue par certains dans la majorité comme un signe d'ouverture : " Si on y touchait, je choisirais moi même le terrain, le moment et l'enjeu."

Le chef de l'Etat a fait savoir qu'il annoncerait les grandes lignes de la réforme des retraites fin mai-début juin. La question "d'un prélèvement spécifique" sera alors tranchée.

PAS DE RETOUR SUR LA SUPPRESSION DE LA PUBLICITÉ

M. Sarkozy exclut par ailleurs de revenir sur la suppression totale de la publicité dans l'audiovisuel public.

Mardi, Jean-François Copé, président du groupe UMP de l'Assemblée nationale, avait plaidé pour que l'on ne franchisse pas la deuxième étape prévue par la loi votée en mars 2009 et qui prévoit la suppression, en 2011, des écrans publicitaires sur France Télévisions avant 20 heures.

"L'intérêt par rapport au coût est trop faible", a fait valoir M. Copé, soulignant qu'"il faudrait prévoir une compensation supplémentaire de 200 millions d'euros" et que l'Etat ne "peut assumer une telle charge compte tenu de ce que sont ses finances".

"AMORCE DE REPRISE"

L'Elysée considère enfin que "la récession est clairement terminée" et que l'"on est en amorce de reprise". Jeudi 24 mars, l'Insee avait certes évoqué une reprise pour la France. Mais pour la qualifier aussitôt de "sans tonus" et "hésitante". L'institut a légèrement revu à la baisse ses prévisions de progression du produit intérieur brut (PIB) pour les deux premiers trimestres de 2010 : + 0,2 % et + 0,3 %, au lieu des + 0,4 % et des + 0,3 % qu'il évoquait en décembre.

A la mi-2010, l'acquis de croissance serait ainsi ramené de 1,1 % à 1 %. De quoi relancer les craintes sur la nature trop optimiste des prévisions du gouvernement français : celui-ci  table sur une progression de 2,5 % du PIB pour les années 2011 à 2013.

L'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a elle aussi légèrement révisé à la baisse ses prévisions pour la France (mais aussi pour l'Italie et l'Allemagne). Sur les deux premiers trimestres 2010, le PIB français devrait, selon elle, progresser de 2,3 % et 1,7 % (taux de croissance annualisé).

Sophie Landrin


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 14 avril 2010 à 09:26:13
(http://www.google.com/hostednews/img/afp_logo.gif?hl=fr) (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h5rSZqLRewSEBcq9YcCX0VkGNIoQ)
Citer
La Chine rejette les "pressions" sur le niveau du yuan après l'appel d'Obama

(AFP) – Il y a 10 heures

WASHINGTON — La Chine ne cédera pas aux pressions internationales sur le niveau du yuan, a déclaré mardi le ministre adjoint des Affaires étrangères chinois, Cui Tiankai, après que le président américain Barack Obama eut jugé la monnaie chinoise sous-évaluée.

"Sur cette question, il n'est pas justifié que l'étranger fasse pression sur la Chine. Nous n'agirons pas sous la pression", a déclaré M. Cui devant la presse au lendemain d'un entretien à Washington entre M. Obama et le président chinois Hu Jintao.

M. Obama avait à cette occasion de nouveau demandé à son interlocuteur d'agir sur la monnaie chinoise pour parvenir à un taux de change "plus respectueux du marché".

Les Etats-Unis estiment que la parité du yuan est trop faible par rapport au dollar, avantageant indûment les exportations chinoises.

"Il est important que les taux de change reflètent la valeur du marché et n'avantagent pas un pays par rapport à un autre", a déclaré M. Obama mardi lors d'une conférence de presse. "Je suis convaincu que c'est dans l'intérêt de la Chine" de procéder à un ajustement, a-t-il ajouté.

M. Cui a assuré que son pays restait décidé à réformer sa politique de taux de change. Mais il a souligné que le calendrier de cette réforme dépendrait "de l'état de l'économie mondiale et de celui de l'économie chinoise".

Pékin semble vouloir attendre une véritable reprise de l'activité économique mondiale avant de réévaluer sa monnaie sans trop pénaliser ses exportations.

Une visite impromptue la semaine dernière à Pékin du secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a renforcé les spéculations sur une appréciation prochaine de la monnaie chinoise.

Plusieurs responsables économiques chinois ont envoyé ces dernières semaines des signaux laissant présager que Pékin pourrait élargir la bande de fluctuation du yuan établie en 2008 avant la crise économique mondiale.

Le yuan est de fait réarrimé au dollar depuis l'été 2008, lorsqu'a éclaté la crise, à 6,80 pour un dollar.



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 14 avril 2010 à 23:46:16
Comment decryptes-tu toute cette agitation sur le Yuan?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 14 avril 2010 à 23:51:31


Il se joue en ce moment un combat qui décidera de qui va dominer le monde dans les prochaines années.


Et chacun joue ses cartes à son propre rythme.



Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 15 avril 2010 à 07:15:55
Il se joue en ce moment un combat qui décidera de qui va dominer le monde dans les prochaines années.
Et chacun joue ses cartes à son propre rythme.
D'apres toi quel est celui qui sera vainqueur et pourquoi?
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 15 avril 2010 à 08:31:25
Il se joue en ce moment un combat qui décidera de qui va dominer le monde dans les prochaines années.
Et chacun joue ses cartes à son propre rythme.
D'apres toi quel est celui qui sera vainqueur et pourquoi?

L'amour je l'espère.... Sinon personne.
Du point de vue politique, je dirai que le bloc "communiste" (dans son cadre geopolitique) va se reformer avec une double composante suplémentaire, l'asie (Chine) et l'amérique du sud (les pays de l'ALBA).

Mais je suis convaincu qu'ils sont tous de mèche pour un plan plus global.
Titre: Re : Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 15 avril 2010 à 08:52:37
L'amour je l'espère.... Sinon personne.

J'adore ce genre de reponse disruptive. Et en plus tu m'as fait eclater de rire.
Titre: Re : Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 15 avril 2010 à 08:56:34
Du point de vue politique, je dirai que le bloc "communiste" (dans son cadre geopolitique) va se reformer avec une double composante suplémentaire, l'asie (Chine) et l'amérique du sud (les pays de l'ALBA).

Mais je suis convaincu qu'ils sont tous de mèche pour un plan plus global.

Plus serieusement: peux-tu m'expliquer ton idee de reformation du bloc communiste s'il te plait. Je suis tres interesse.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 15 avril 2010 à 10:09:03
Plus serieusement: peux-tu m'expliquer ton idee de reformation du bloc communiste s'il te plait. Je suis tres interesse.

Loins de l'idéologie Communiste en tout cas. Je dis 'bloc communiste' simplement pour situer les pays en question sur la carte.

J'en ai fait mon débat ici: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,9538.0.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,9538.0.html)

La Russie qui galbe, la Chine qui explose les stats de croissance et l'Iran qui fait face avec dignité aux USA.

Ce trio peut compter sur un Chavez au Zenith qui sera le bras de résistance face à l'impérialisme US en Amérique du sud.

Une déstabilisation d'un Kirghizistan ou d'un autre pays de l'ex bloc communiste n'est jamais le fruit du Hasard. Un des seul pays de ce type à avoir et une base américaine et une base russe.
La base américaine qui devait justement disparaitre sous peu et plaff voila une révolution.

Un dirigeant qui décide de rayer une base américaine de la carte est un dirigeant 'mort'

Il n'aura pas fallu attendre longtemps dans le cas du Kirghistan, après l'annonce de Bakiev de fermer la base militaire américaine de Manas en 2/2009. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kourmanbek_Bakiev (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kourmanbek_Bakiev))

Ceci est un exemple de ce que le bloc 'communiste' (dit communiste pour la compréhension de la zone encore une fois) se reforme pour contrer l'hégémonie US.

Par contre mon avis est que communistes et capitalistes sont identiques dans leur idéologie. Ce n'est que la manière d'arriver à leur fin qui change.



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 15 avril 2010 à 16:33:04
C'était donc ça le "péril jaune" ...   :P

Citer
Le Point - Publié le 15/04/2010 à 14:57
CHINE : Une croissance euphorique
La croissance économique de la Chine s'est accélérée, passant de 10,7 % en rythme annuel au quatrième trimestre 2009 à 11,9 % au premier trimestre de cette année. Les économistes tablaient selon Reuters sur une croissance de 11,5 %. Il s'agit de la croissance la plus élevée depuis 2007, année où elle avait été de 13 %.
Benoît Menou
source : http://www.lepoint.fr/agefi/2010-04-15/chine-une-croissance-euphorique/2055/0/444662 (http://www.lepoint.fr/agefi/2010-04-15/chine-une-croissance-euphorique/2055/0/444662)

D'autre part et sans transition :

En France, les dessous chics ne font plus recette ...  ;)

Citer
Le secteur de la lingerie n'en finit pas de lutter pour sa survie en multipliant les suppressions d'emplois
Le Monde | 14.04.10 | 15h16
Le déclin de la fabrication de lingerie en France semble inexorable, comme son corollaire, la litanie des suppressions d'emplois dans ce secteur. Mardi 13 avril, au siège de Levallois-Perret, la direction du groupe DBA - qui détient notamment Dim, Playtex, Wonderbra, Lovable... - a annoncé lors de deux comités centraux d'entreprise la suppression de 142 postes sur 240 chez Playtex France [...] Le groupe DBA France, dont le chiffre d'affaires a chuté de 25 % en cinq ans à 725 millions d'euros fin juin 2009, ne compte plus aujourd'hui que 2 000 salariés. Ils étaient 5 000 en 1989 [...] "Dim fait face à une érosion significative de ses résultats". DBA a cumulé 42 millions d'euros de pertes depuis mi-2006, dont 36 millions imputables à Playtex.
[...] Les difficultés de DBA ne sont pas isolées. Lundi 12 avril, la direction de Lejaby a confirmé la fermeture de trois de ses quatre ateliers dans l'Hexagone - ceux de Bourg-en-Bresse et Bellegarde-sur-Valserine (Ain) et Le Teil (Ardèche), ainsi que la suppression d'un tiers de son effectif (197 emplois sur un total de 629) [...]
Enfin, le sort assez ubuesque des chaussettes Olympia n'est toujours pas tranché. Condamnée à verser 2,5 millions d'euros d'indemnités pour avoir refusé de proposer un reclassement sur un site roumain à 47 salariés français licenciés en 2006, la PDG Catherine Rambaud avait dû déposer le bilan. [...]
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/14/le-secteur-de-la-lingerie-n-en-finit-pas-de-lutter-pour-sa-survie-en-multipliant-les-suppressions-d-emplois_1333426_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/14/le-secteur-de-la-lingerie-n-en-finit-pas-de-lutter-pour-sa-survie-en-multipliant-les-suppressions-d-emplois_1333426_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 20 avril 2010 à 21:49:51
Prévision en hausse pour le coût du chômage ... 

Citer
Le déficit de l'Unedic devrait se creuser
AFP - 20/04/2010 | Mise à jour : 16:15
Le régime d'assurance chômage devrait accuser un déficit cumulé accru dépassant 10 milliards d'euros fin 2010 et approchant 14 milliards fin 2011, en tenant compte du coût des récentes mesures décidées pour des chômeurs en fin de droits, selon de nouvelles prévisions publiées mardi.

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/04/20/97002-20100420FILWWW00528-le-deficit-de-l-unedic-devrait-se-creuser.php (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/04/20/97002-20100420FILWWW00528-le-deficit-de-l-unedic-devrait-se-creuser.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 22 avril 2010 à 12:03:35

J'adore ce qui arrive à Godman Sachs !!!


(http://www.lepoint.fr/) (http://www.lepoint.fr/bourse/2010-04-22/scandale-goldman-sachs-blankfein-juge-l-enquete-politique/2037/0/446986)
Citer
Scandale Goldman Sachs: Blankfein juge l'enquête "politique"

Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs, estime que les investigations de la SEC, dont fait actuellement l'objet la banque américaine accusée de tromperie aux investisseurs, sont "totalement politiques", a rapporté jeudi le Financial Times, citant des propos indirects.




(http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif) (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/22/le-francais-au-coeur-du-scandale-goldman-sachs-va-temoigner_1340922_3234.html)
Citer
Le Français au cœur du scandale Goldman Sachs va témoigner

LEMONDE.FR avec AFP | 22.04.10 | 06h47  •  Mis à jour le 22.04.10 | 10h18       

Fabrice Tourre, l'employé français de Goldman Sachs au centre de la plainte de la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC) contre la banque d'affaires, va témoigner devant une commission sénatoriale aux Etats-Unis, au côté de son PDG, Lloyds Blankfein.

...



(http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif) (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/22/a-londres-et-berlin-la-colere-monte-contre-goldman-sachs_1340962_3234.html)
Citer
A Londres et Berlin, la colère monte contre Goldman Sachs
 
| 22.04.10 | 10h08

La plainte de l'autorité des marchés boursiers américains (SEC), reprochant à Goldman Sachs d'avoir trompé ses clients, a un effet boule de neige en Europe, où la percée de la banque d'affaires américaine est sérieusement menacée.

Hector Sants est une vedette. Dans le milieu des grands prédateurs de la City, le directeur général de la Financial Services Authority (FSA) a accroché à son tableau de chasse quelques fauves de première catégorie. Le gendarme de la première place boursière européenne s'attaque aujourd'hui à Goldman Sachs en ouvrant une enquête officielle "en relation avec les récentes affirmations de la SEC".


...




Dans ce dernier article, tout en bas de page, il y a la déclaration du patron de la filiale allemande :

Quant au patron de la filiale allemande, Alexander Debelius, il a provoqué un vif tollé en déclarant que son employeur "n'avait pas d'obligation à promouvoir le bien commun".





C'est clair NON ?





Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 22 avril 2010 à 17:37:40
lefigaro.fr/flash-actu (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/22/97001-20100422FILWWW00358-usa-les-banques-ne-seront-plus-sauvees.php)
Citer
USA: les banques ne seront plus sauvées

AFP
22/04/2010 | Mise à jour : 13:42

Le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner, a promis que le gouvernement ne sauvera plus jamais les banques ayant pris trop de risques avec de l'argent du contribuable, et qu'elles seront "démantelées", dans une interview à la chaîne ABC.




Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 23 avril 2010 à 12:58:17
J'adore ce qui arrive à Godman Sachs !!!

Difi, Tu n'as pas de coeur !   ;D

(moi aussi...)   ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 23 avril 2010 à 12:59:53
boursier.com (http://www.boursier.com/vals/ALL/revelations-ils-preferaient-les-bourses-a-la-bourse-news-380436.htm)
Citer
Révélations : ils préféraient les bourses à la bourse
 
(Boursier.com) -- Des employés de la SEC se sont fait prendre! C'est CNN qui a joué les voyeurs et a pu consulter l'enquête de l'organe américain... Jouissif pour les médias US, comme le Washington Post qui goûte aussi à l'info : 33 employés de la Security and Exchange Commission (SEC), qui manie le fouet aux Etats-Unis en matière de règlementation et de contrôle des marchés financiers, visitaient des sites porno sur les ordinateurs de la SEC! Et ce en pleine débandade des marchés financiers en 2008 et 2009! La très longue et dure enquête porte sur les cinq dernières années.

Pour le moins gonflé de la part de ces membres, dont CNN indique qu'ils occupaient parfois des positions enviables au sein de la SEC, avec de gros salaires (entre 99.000 et 223.000 dollars par an).



Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 23 avril 2010 à 13:03:16

J'adore ce qui arrive à Godman Sachs !!!

Difi, Tu n'as pas de coeur !   ;D

(moi aussi...)   ;)

N'est ce pas... ;D

Ce que je retiens surtout, et qui fait moins rire c'est :




son employeur "n'avait pas d'obligation à promouvoir le bien commun".






Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 24 avril 2010 à 19:11:31
(http://www.leparisien.fr/imgs/homeg/header-logo-lp.png) (http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/usa-le-senat-publie-des-courriels-embarrassants-pour-goldman-sachs-24-04-2010-898559.php)
Citer
USA: le Sénat publie des courriels embarrassants pour Goldman Sachs
 
24.04.2010, 16h39
Une commission du Sénat américain a publié samedi des courriels montrant comment la banque Goldman Sachs a bénéficié de la crise des crédits immobiliers à risques pour empocher des dizaines de millions de dollars.

"Les banques d'investissement comme Goldman Sachs n'étaient pas de simples courtiers, elles étaient les promoteurs intéressés de produits financiers risqués et complexes qui ont favorisé l'éclosion de la crise", écrit Carl Levin, le président de la Sous-Commission sénatoriale permanente d'enquête, dans un communiqué accompagnant la publication de ces documents.
 
Dans un de ces messages, le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, écrit: "Nous n'avons bien évidemment pas échappé à la pétaudière des crédits immobiliers à risque. Nous avons perdu de l'argent et ensuite nous en avons gagné plus que nous n'en avons perdu grâce à nos positions courtes" (opérations boursières permettant à un opérateur de réaliser des gains en pariant sur la baisse d'une valeur).

La publication de ces messages tombe mal pour Goldman Sachs. L'autorité de régulation des marchés boursiers américaine (SEC) a porté plainte contre elle le 16 avril pour fraude devant la justice civile.

La SEC accuse la banque d'avoir trompé des investisseurs en leur faisant faire des placements sur des titres risqués dont elle savait qu'ils allait baisser, sans les informer quelle-même pariait sur la baisse des produits qu'elle leur faisait acheter.
Selon le Washington Post de samedi, la banque s'apprête à nier la semaine prochaine devant le Congrès avoir mal agi dans cette affaire.


(http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif) (http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=142632269)
Citer


...

Des messages gênants


Leur témoignage devrait cependant être mis à mal par les courriels embarrassants publiés par une commission du Sénat samedi. D’après les messages échangés, la banque aurait au contraire profité des crédits immobiliers à risques pour empocher des dizaines de millions de dollars.

Dans un de ces messages, le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, écrit: «Nous n’avons bien évidemment pas échappé à la pétaudière des crédits immobiliers à risque. Nous avons perdu de l’argent et ensuite nous en avons gagné plus que nous n’en avons perdu grâce à nos positions courtes». Dans un autre mail, les manager évaluent les conséquences des mauvaises notes attribuées par les agences de notations aux subprimes : «on dirait qu’on va faire beaucoup d’argent», écrit l’un d’eux. «Oui, nous sommes bien positionnés», répliquent son collègue.

«Les banques d’investissement comme Goldman Sachs n’étaient pas de simples courtiers, elles étaient les promoteurs intéressés de produits financiers risqués et complexes qui ont favorisé l’éclosion de la crise», déplore Carl Levin, le président de la sous-Commission sénatoriale permanente d’enquête, auquel devront faire face les dirigeants de labanque mardi.



Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 27 avril 2010 à 20:53:40
(http://www.leparisien.fr/imgs/homeg/header-logo-lp.png) (http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/usa-quand-goldman-sachs-vendait-des-affaires-de-merde-a-ses-clients-27-04-2010-902052.php)
Citer
USA: quand Goldman Sachs vendait des "affaires de merde" à ses clients
 
27.04.2010, 18h19

La banque d'affaires Goldman Sachs a vendu délibérément des "affaires de merde" à ses clients, selon un courriel interne dont le contenu a été commenté lors de l'audition de plusieurs responsables de la banque d'affaires devant le Sénat américain mardi.

Le président de la sous-commission d'enquête permanente du Sénat, Carl Levin, a commencé par cuisiner Daniel Sparks, responsable de la division des prêts hypothécaires.

M. Levin se fondait sur un courrier électronique du 22 juin 2007, adressé à M. Spark dans lequel un autre responsable de Goldman Sachs, Thomas Montag, affirmait qu'un produit financier nommé "Timberwolf" était une "affaire de merde".

"Combien de ces +affaires de merde+ avez-vous vendu à vos clients?", a demandé le sénateur Levin, visiblement excédé. "Vous saviez que c'était une affaire de merde (...) vous en avez vendu des centaines de millions", a-t-il dit.

Embarrassé, M. Spark a répondu en bafouillant qu'il n'avait pas souvenir d'avoir vendu "des centaines de millions" de ce produit financier.

"Nous resterons ici autant de temps que cela prendra pour obtenir la réponse", a dit M. Levin, accusant les responsables de Goldman Sachs de jouer la montre en refusant de répondre ou en demandant les références des documents sur lesquels les questions portaient.

La SEC, le gendarme de la Bourse américaine, accuse la banque d'avoir trompé des investisseurs en leur faisant faire des placements sur des titres risqués, sans les informer qu'elle-même pariait sur la baisse des produits qu'elle leur faisait acheter.

Samedi, la sous-commission a publié des échanges de messages électroniques impliquant certains des plus hauts dirigeants de Goldman Sachs et montrant que cette banque avait pu empocher des dizaines de millions de dollars de gains grâce à la baisse du marché des crédits immobiliers à risque, ce dont la banque se défend.





Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: djeidoane le 29 avril 2010 à 04:24:27
Quelle bande de pourrie chez Goldman Sachs,ils sont vraiment dans tous les mauvais coups..
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 30 avril 2010 à 07:38:04
J'adore ce qui arrive à Godman Sachs !!!
Difi, Tu n'as pas de coeur !   ;D
(moi aussi...)   ;)
J'espere les amis que vous ne croyez pas a ces aneries. GOLDMAN va s'en tirer avec une amende ridicule: $500 et pendant ce temps la la pompe a fric continue!
Tout ca ce sont des pantomimes pour contenter ceux qui disent que les banques gagnent trop d'ardents.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 30 avril 2010 à 11:54:34
J'aime ton cinysme icare. Je dirais meme plus. La sec est corrompue et fait une diversion avec c'te affaire ( selon Mr Jovanovic ). Ben sur qu'on est content de c'qui arrive a c'te banque, nous les pauv's, mais bon on espere une ptich condamnation pour soulager not' lumbago.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Aloysius le 07 mai 2010 à 21:37:38
L'or, toujours l'or

après avoir flirté à 1200 dollars l'once, il est redescendu 1100-1120-1150!
Tenue volontaire afin de ne pas z'effrayer!

..mais qu'en est-il des pièpièces! (napo, florins, etc...)

Grimpette asymptotique (ou quasi)

120 euros en oct. 150 en janvier 180 en mai

visez le graphique! :)


http://www.boursereflex.com/bourse/Pieces-Or_20-francs-Napoleon/graphique/ (http://www.boursereflex.com/bourse/Pieces-Or_20-francs-Napoleon/graphique/)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 12 mai 2010 à 18:22:08


Après Goldman Sachs...


(http://www.lepoint.fr/) (http://www.lepoint.fr/bourse/2010-04-22/scandale-goldman-sachs-blankfein-juge-l-enquete-politique/2037/0/446986)
Citer
Scandale Goldman Sachs: Blankfein juge l'enquête "politique"

Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs, estime que les investigations de la SEC, dont fait actuellement l'objet la banque américaine accusée de tromperie aux investisseurs, sont "totalement politiques", a rapporté jeudi le Financial Times, citant des propos indirects.

Dans ce dernier article, tout en bas de page, il y a la déclaration du patron de la filiale allemande :
Quant au patron de la filiale allemande, Alexander Debelius, il a provoqué un vif tollé en déclarant que son employeur "n'avait pas d'obligation à promouvoir le bien commun".



...Morgan Stanley :

(http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif) (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/12/97001-20100512FILWWW00491-us-enquete-sur-morgan-stanley.php)
Citer
US: enquête sur Morgan Stanley

AFP
12/05/2010 | Mise à jour : 13:09

La justice américaine enquête sur la banque d’affaires Morgan Stanley, soupçonnée d’avoir conseillé des produits financiers à ses clients tout en pariant surelon le Wall Street Journal (http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704250104575238680672738838.html?mod=WSJEUROPE_hpp_LEFTTopWhatNews) d'aujourd'hui. leur effondrement, les mêmes accusations qui visent Goldman Sachs, selon le Wall Street Journal de mercredi.
Le directeur général de Morgan Stanley, James Gorman, a affirmé aujourd'hui ne pas être au courant de cette enquête.

"Nous n'avons pas été contactés par le Département de la Justice sur les transactions mentionnées dans le Wall Street Journal et nous n'avons pas connaissance d'une enquête du Département de la Justice", a déclaré M. Gorman lors d'une conférence de presse à Tokyo, selon l'agence financière Dow Jones.
Le Département de la Justice n'était pas joignable immédiatement pour commenter ces informations.

Selon le Wall Street Journal qui cite des sources proches du dossier, la justice a ouvert une enquête pour savoir si Morgan Stanley a conseillé à ses clients d'acheter des obligations adossées à des titres immobiliers à risques (Collateralized Debt obligations, CDO), tout en pariant sur leur effondrement.

Deux transactions --baptisées du nom des anciens présidents des Etats-Unis James Buchanan et Andrew Jackson-- sont dans la ligne de mire des enquêteurs.
Même si Morgan Stanley a dégagé un bénéfice sur ces deux transactions, ce profit a été loin de compenser la perte de 9 milliards de dollars essuyée par la banque en 2007, d'après le quotidien.

L’enquête n’en est qu’à un stade préliminaire.
Elle a été ouverte alors qu'une enquête de la SEC, gendarme de la Bourse, est toujours en cours.
La SEC examine les activités de plus d'une douzaine de sociétés de Wall Street autour des produits financiers adossés au marché très risqué de l'immobilier américain qui s'est effondré en 2007.
Si l'enquête était confirmée, Morgan Stanley serait la seconde banque américaine à être dans la ligne de mire des enquêteurs pour de tels motifs.

La SEC a porté plainte le 16 avril contre Goldman Sachs et l'un de ses employés, le Français Fabrice Tourre, les accusant d'avoir trompé des clients en leur vendant des produits financiers adossés au marché de l'immobilier américain.
La justice a ouvert une enquête au pénal contre Goldman, mais n'a pas encore décidé de porter plainte, selon plusieurs médias américains.






Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 13 mai 2010 à 05:49:18
Après Goldman Sachs...
Toutes les banques ont des choses a se reprocher a commencer par le blanchiment d'argent.
Les banques de details francaises ont vendu des produits financiers pour investir en actions, en 2000 alors que le marche se retournait sous le pretexte fallacieux que sur les 10 dernieres annees les actions etaient le meilleur placement. Alors que la hausse a ete tres violente et concentree sur le 2eme semestre 99 et le 1er trimestre 2000. Ces produits etaient vendus jusqu'en septembre 2001!
Doit-on accuser les banques de fraude? Ou d'opportunisme? Creer un produit financier prend du temps et quand il est lance le mouvement est deja fini.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 13 mai 2010 à 12:34:43
Mais a qui profitent les produits financiers si difficiles a creer ? Aux travailleurs, aux emplois, a la croissance economique ? Non.  Pourquoi ne met on pas tout le credit qu'on demande, a savoir 750 M, dans une politique europeenne. On dirait que le nec plus ultra de l'economie c'est les produits financiers qui ne profitent a personne. Le but de l'economie, c'est la finance ? Tu parles !
Il faudrait les supprimer ses produits, ils sont nuisibles et inutiles sauf pour enrichir ceux qui sont riches. Et si certains beneficient de gains substantiels, la raison, simplement la raison ( ne serait-ce que pour eviter des troubles sociaux ou un desengagement des electeurs de la democratie, moins d'un sur deux vote ) ne commande -t-elle pas une repartition un peu plus equitable ?  Comment se fait-il que des gens, qui se disent superieurs au peuple, ne comprennent-ils pas, que sans repartition, leur systeme va voler en eclat. La justice, la repartition est une affaire de raison, non d'ideologie. Incroyables que nos economistes ne comprennent pas ca.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 13 mai 2010 à 22:19:21
Le Japon ?!!!  ???

Citer
Le Japon devrait envisager une cure d'austérité "à la grecque"
Le Monde - 13.05.10 | 16h47
Le Japon est en passe de décrocher le titre de "Grèce de l'Orient".
En effet, même Naoto Kan, le ministre des finances japonais, n'aspire qu'à maintenir l'emprunt d'Etat de l'année prochaine au même niveau que cette année, c'est-à-dire 44 300 milliards de yens (374 milliards d'euros). Mais l'épargne légendaire des ménages et des entreprises du Japon a chuté. Et si par le passé les épargnants nippons ont toujours été indulgents à l'encontre des dépenses excessives de leur gouvernement, l'épargne est aujourd'hui insuffisante pour financer le véritable gouffre creusé par la dette publique. Et d'autres financiers se montreraient certainement moins conciliants. Le ratio de la dette du Japon sur son produit intérieur brut (PIB) dépasse désormais la barre des 200 %, et le montant des emprunts d'Etat pour l'année allant de mars 2010 à mars 2011 s'élève à plus de 9 % du PIB. [...]
Source et texte intégral :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/13/le-japon-devrait-envisager-une-cure-d-austerite-a-la-grecque_1350975_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/13/le-japon-devrait-envisager-une-cure-d-austerite-a-la-grecque_1350975_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 14 mai 2010 à 11:26:29
En progression : les dettes ...

Citer
Nouvelobs - 12 mai 2010 12:10

La dette publique de la France à 78,1% du PIB à la fin 2009
PARIS (Reuters) - A 1.489 milliards d'euros, la dette publique de la France représentait 78,1% du PIB à la fin de l'an dernier, selon les premiers résultats des comptes des administrations publiques pour 2009 publiés par l'Insee.

La contraction de 2,5% du produit intérieur brut de la France l'année dernière, contre 2,2% précédemment annoncé, explique cette révision en hausse du poids de la dette publique qui était évaluée à 77,6% du PIB jusqu'à présent.

La dette publique affiche désormais une progression de 10,6 points de PIB sur un an.
La dette de l'Etat connaît une dérive de 7,8 points de PIB, passant de 53,2% à 61% du PIB.
Celle des administrations de Sécurité sociale augmente d'un point de PIB (1,8% à 2,8%)
et celle des organismes divers d'administration centrale, qui comprennent notamment la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) et le Fonds de Réserve des Retraites (FRR), progresse de 1,1 point de PIB (4,9% à 6,0%).

Les collectivités locales enregistrent la dérive la plus faible de leur dette qui passe de 7,6% à 8,2% du PIB en un an. [...]
source et texte intégral : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20100512.REU8731/la-dette-publique-de-la-france-a-78-1-du-pib-a-la-fin-2009.html (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20100512.REU8731/la-dette-publique-de-la-france-a-78-1-du-pib-a-la-fin-2009.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: bruss le 14 mai 2010 à 12:46:14
Trouver de l argent??
Que l on diminue les salaires des footballeurs , chanteurs , acteurs , hommes politiques ( président , ministres , députés , sénateurs...)
 C est toujours le peuple qui doit se serrer la ceinture.... >:(
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 15 mai 2010 à 14:31:41
Je demande aux moderateurs de laisser le message entier car je crois vraiment que c'est important.
Postez, publiez, faxez, affichez, envoyez cet article partout où vous le pouvez,


AUX ARMES CITOYENS: L'ATTAQUE SUR LA FRANCE EST EN COURS
du 14 au 15 mai 2010 : Je ne sais pas qui sont les conseillers "financiers et bancaires" de Nicolas Sarkozy hormis Pebreau, mais ils sont nuls, y compris Pebreau. Ceux qui lui ont dit que le plan de sauvetage de dimanche dernier sauvera l'euro, etc, se sont ramassés, alors que je ne cesse de dire ici depuis 2 mois qu'une attaque massive se préparait contre la France pour pousser sa dégradation afin de nous forcer à payer plus cher sur les Bons du Trésor. L'euro est en train de s'écrouler, des infos sortent dans la presse espagnole et anglaise affirmant qu'il aurait menacé Angela Merkel de quitter l'euro si on ne sauvait pas la Grèce. Le problème n'est pas là. C'est de la poudre aux yeux. Sarkozy a été manipulé et là il va se prendre le bouclier anglo-saxon dans la figure, signé Obama-Dollar. Il y a 55.000 milliards de dollars de "shadow banking" (anglo-saxon pour 80%) en circulation et ce problème n'a pas été réglé. C'est la fusion nucléaire qui continue, mais on veut vous faire croire que c'est la Grèce. C'est faux. Le système américain est en train de détruire l'euro pour sauver le dollar et aspirer tout l'argent de l'Europe pour le ramener vers les US. Obama donne des ordres à Sarkozy, à Merkel, à Zapatero, au Portugal, les obligeant à instaurer des plans d'austérité. C'EST UNE ARNAQUE GEANTE! CETTE REVUE DE PRESSE VOUS L'A MONTRE NOIR SUR BLANC DEPUIS AOUT 2009, IL SUFFIT DE LIRE. C'est une main géante qui s'est abattue sur la Grèce pour déstabiliser l'euro. Et quand la note de la France sera dégradée, vous verrez hélas que seul ce blog vous a tout annoncé à l'avance (avant même Zero Hedge qui a vu aussi l'opération) sur la base d'une dépêche anodine le 8 mars. D'ailleurs, voyez ce papier de Zero Hedge d'aujourd'hui "Euro Plunges As France Downgrade Rumor Emerges. 05/14/2010 08:53. The country that Zero Hedge has long claimed is the glossed over black sheep that will take down the core of the eurozone is about to be downgraded". PETIT RAPPEL DU 8 MARS 2010 que je vous avais demandé d'envoyer, de publier, d'imprimer et de donner à tous ceux que vous connaissez:



ALERTE: L'ATTAQUE SUR LA FRANCE A COMMENCE !
du 8 au 10 mars 2010. Je vous l'avais dit, prédit et annoncé maintes fois, et voici, un fil anglo-saxon est tombé signifiant discrétement que les chiens ont été lachés (selon l'expression de François Mitterrand) dans cette guerre financière et qu'ils vont se rassembler en meute dans les semaines à venir pour dépecer la France et la forcer à monter les taux. Attention, ça veut dire "FORCER LA FRANCE A PAYER UN TAUX D'INTERET PLUS ELEVE" aux sociétés de fonds de pension genre Pimco et autres "investisseurs institutionnels" qui achètent nos bons du trésor... C'est Jeremy Gaunt, European Investment Correspondent à Londres pour Reuters qui signe ce papier: "French debt coming under investor scrutiny"... Noooonnn j'y crois pas... Quelle coïncidence... Les "investisseurs", ces gens qui ont été lessivés par Wall Street en 2008 et 2009, se posent des questions métaphysiques sur la France... Ma bonne dame, vous vous rendez compte... Ils se "posent des questions"... et trouvent que nos bons du trésor sont trop chers pour ce que c'est, et surtout que la France va être endettée à presque 84%... Ecoutez la suite: "As a result, other euro zone paper, including Germany's and -- perhaps surprisingly -- Italy's, could be in... "France has been lumped as a core euro zone economy. To our mind the budgetary situation is not as good as the pricing suggests," said Richard Batty, an investment director at Britain's Standard Life Investments. "It is being priced as though there isn't a budget problem" he said. ... The cost of insuring French debt through CDS, meanwhile, is around 43.400 euros per 10.000.000 euros of exposure, less than 10,000 euros more than for German debt and cheaper than the Netherlands". Cela veut dire que les Pimco, et autres grands "fonds" vont acheter du BdT italien, hollandais et allemand, mais pas français. Au secooours. Sauf si Marianne remonte son % à par exemple 4%.... J'ai une idée pour les gens de France Trésor (voir leur pub pathétique plus bas): "Parfumez nos Bons du Trésor avec du Chanel 5 (sur 5 ans), du Chanel 19 (sur 20 ans) et avec du Shalimar sur les bons à 30 ans... Ca devrait marcher"... En dernier recours, France Trésor peut aussi parfumer tous les bains du trésor avec AXE. Mais ca n'attire que les banquières et les investisseuses... Postez, publiez, faxez, affichez, envoyez cet article partout où vous le pouvez, formez vos bataillons, afin que le plus grand nombre de Français soient prévenus: les vampires ont sonné l'assaut sur Marianne comme ils l'avaient fait en toute discrétion il y a un an sur Athéna... La machine média anglo-saxonne va se mettre en route. A nous de la bloquer.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com) 2008-2010
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 15 mai 2010 à 20:17:32
Trouver de l argent??
Que l on diminue les salaires des footballeurs , chanteurs , acteurs , hommes politiques ( président , ministres , députés , sénateurs...)
 C est toujours le peuple qui doit se serrer la ceinture.... >:(
S'il te plait pas de demagogie. As-tu envie que tes hommes politiques soient tous salaries de societes privees et tous corrompus parce-que la fonction politique ne les paie pas? Bienvenu dans une republique bananiere.
Les footballeurs , chanteurs , acteurs ne volent pas leur argent que je sache et ceux qui gagnent enormement d'argent sont tres peu nombreux.
De plus pourquoi ne pas leur donner des conditions fiscales qui leur permettent de payer l'impot en France au lieu de les voir s'installer a l'etranger?
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Rosa le 16 mai 2010 à 10:27:01
Trouver de l argent??
Que l on diminue les salaires des footballeurs , chanteurs , acteurs , hommes politiques ( président , ministres , députés , sénateurs...)
 C est toujours le peuple qui doit se serrer la ceinture.... >:(
Les footballeurs , chanteurs , acteurs ne volent pas leur argent que je sache et ceux qui gagnent enormement d'argent sont tres peu nombreux.

Bof, bof... je ne suis tout à fait d'accord... en ce qui concerne les sportifs...
Gagner autant pour jouer au foot, s'entrainer etc...

Mais alors, je trouve que les "techniciennes" de surface qui récurent les toilettes méritent d'être mieux payées...
Je trouve que les pompiers (mon frère en est un... il était rue Léopold, à Liège.. les Belges sauront de quoi je parle..) méritent d'être mieux payés...
Les gens qui travaillent sur les marchés, dans le froid, à porter des charges lourdes méritent d'être mieux payées...
Les infirmières méritent d'être mieux payées...

Sans parler des agriculteurs.... sont même plus payés, eux !


Et les politiciens... dans le fond, ils devraient être payés comme de "bons fonctionnaires"... je ne parle pas de bas salaires, mais pas trop de frics non plus...
Cela limiterait peut-être les incompétents à belle grande gueule, qui n'ont pas vraiment de projet politique, ni l'envie de "servir les autres" de se lancer dans la politique histoire d'avoir de jolies fins de mois...

Faut vraiment plus d'égalité...

Ce n'est pas "normal" de gagner autant d'argent pour un match de tennis, de gagner du fric en pariant sur la faillite de la Grèce, pendant que des gens qui travaillent dans des mines risquent leur vie pour presque rien....

Ce système n'est pas acceptable "humainement"... C'est rassurant de voir que sur ce forum, nous sommes plusieurs à partager ce genre d'opinion...

 ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: vephil le 16 mai 2010 à 21:28:56
Oui, c'est bien dommage que la société rémunère si peu ceux qui sauvent des citoyens et de façon aussi écoeurante des "amuseurs" publiques.

Mais c'est bien le signe de l'inversion des valeurs qui est la norme un peu partout. Média, "masse" populaire.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 mai 2010 à 21:34:38
Ce n'est pas un "signe de récession" pour les labos Pfizer  ;D -  ce numéro un mondial des produits pharmaceutiques veut maintenir sa position face à la concurrence. Mais toujours est-il que ça va faire sous peu quelques milliers de chômeurs supplémentaires ...

Citer
Le laboratoire Pfizer va fermer 8 usines et supprimer 6000 emplois
LEMONDE.FR avec AFP | 18.05.10 | 15h42
Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé, mardi 18 mai, qu'il avait l'intention de supprimer 6 000 emplois dans les années à venir, en raison de la fermeture de huit sites d'ici à 2015, aux Etats-Unis et en Irlande, et d'une réduction d'activité dans six autres usines. Les sites devant réduire leur production se trouvent en Allemagne, en Irlande, au Royaume-Uni, et aux Etats-Unis, notamment à Porto Rico.
NUMÉRO UN MONDIAL : "La restructuration de notre réseau mondial d'usines est essentielle à nos efforts pour rester concurrentiels", a souligné le président de la production, Nat Ricciardi, cité dans un communiqué. [...]
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/05/18/le-laboratoire-pfizer-va-fermer-8-usines-et-supprimer-6-000-emplois_1353583_3222.html (http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/05/18/le-laboratoire-pfizer-va-fermer-8-usines-et-supprimer-6-000-emplois_1353583_3222.html)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 18 mai 2010 à 23:28:04
Oui, c'est bien dommage que la société rémunère si peu ceux qui sauvent des citoyens et de façon aussi écoeurante des "amuseurs" publiques.

Mais c'est bien le signe de l'inversion des valeurs qui est la norme un peu partout. Média, "masse" populaire.
Pas d'inversion des valeurs, juste un retour aux jeux du cirque.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 25 mai 2010 à 13:03:52
(http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif) (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/25/97001-20100525FILWWW00394-la-chine-avisee-d-acheter-de-la-dette-us.php)
Citer
La Chine avisée d'acheter de la dette US

Reuters
25/05/2010 | Mise à jour : 07:56

La Chine a été "avisée" d'acheter de la dette américaine, mais, à un certain stade, la Chine devra investir davantage chez elle, a déclaré aujourd'hui la secrétaire d'Etat américaine. Hillary Clinton s'exprimait lors d'un entretien à la télévision chinoise, au second jour du Dialogue stratégique entre les Etats-Unis et la Chine.

La Chine est le premier détenteur de titres d'emprunts du Trésor américain. Elle en possède pour 895,2 milliards de dollars (près de 730 milliards d'euros).

Les dirigeants chinois, dont le Premier ministre Wen Jiabao, avaient demandé l'an dernier au gouvernement de Barack Obama d'éviter de mener une politique susceptible de faire baisser la valeur de sa dette d'Etat.




Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 29 mai 2010 à 06:44:17
Et donc que doit-on comprendre ou que essaies-tu de dire en postant cet article?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 29 mai 2010 à 07:59:03
Personnellement, je crois comprendre que la chine finance, pour une large part, les Etats unis et que si elle se tourne davantage vers son marché interieur, les Americains seront penalises. je me demande bien comment les EU rembourseront la Chine. ca me fascine qu'on puisse acheter la dette. Finalement, c'est faire un pret.
Les chinois ne peuvent pas revendre leurs bons du tresor a d'autres, sans doute que personne ne veut les acheter. Ils sont donc coinces avec leur billet de monopoly, d'ou l'on peut saisir l'interet des americains a tenir un dollar et a tenter de casser l'euro, monnaie menaçante pour eux. mais comment se fait-il que les chinois soient d'accord avec une gouvernance mondiale dominée par les americains ?

Quand je pense que DSK pourrait etre elu en France, je me demande si ca ne serait pas pire que le tsar cosy.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 29 mai 2010 à 08:33:38
Les chinois ne peuvent pas revendre leurs bons du tresor a d'autres, sans doute que personne ne veut les acheter.
Il n'y a pas encore de marche de la dette chinoise comme il y a des Tbonds, Tnotes, Tbills aux US ou des OATs, OLOs, Bund, Btp en Europe.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 02 juin 2010 à 14:53:51
Chômage probable d'un côté, gains de productivité assurés de l'autre ...

Citer
HP veut supprimer 9 000 emplois
Le Monde - 02.06.10 | 14h17  •  Mis à jour le 02.06.10 | 14h19
 
L'américain Hewlett-Packard (HP), premier fabricant de PC au monde, a annoncé, mardi 1er juin, qu'il allait supprimer 9 000 emplois dans sa branche services aux entreprises au cours des prochaines années. Et ce grâce aux gains de productivité qui devraient être dégagés par un investissement massif - 1 milliard de dollars, soit 818 millions d'euros - dans des centres de données rationnalisés et automatisés. La branche services de HP, constituée pour l'essentiel de la société EDS, rachetée en 2008, a déjà été fortement restructurée : 25 000 postes ont été supprimés, dont 9 330 en Europe. Les services informatiques sont un enjeu important pour HP, car ils dégagent des marges financières bien plus importantes que la conception d'ordinateurs. Sur cette dernière activité, le groupe est de plus en plus concurrencé par les taïwanais Acer ou Asus, qui privilégient les volumes de vente aux marges
.

Source :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/06/02/hp-veut-supprimer-9-000-emplois_1366589_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/06/02/hp-veut-supprimer-9-000-emplois_1366589_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 02 juin 2010 à 16:28:20
9000 personnes = 1 milliard de dollars, ca fait la personne a 900 dollars, si je ne me trompe pas ???
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: djshotam le 02 juin 2010 à 18:52:11
le milliard est surement le bénéfice net dégage, après salaire versé aux 9000 sur l année

Je me rappele il y a quelques année j avais entendu quelqu un a la direction financiere d un grand groupe ssii dire qu un prestataire qui ne travaillait que 5 jours par mois chez un client, alors que ce meme prestataire percevait un salaire mensuel, ne faisait perdre aucun argent a la ssii, et donc si il faisait une prestation de 1 mois soit 20 à 22 jours par mois chez le client, en gros il rapportait 4 fois plus a la ssii que son propre salaire.

j imagine que parfois c est plus serré, genre *2 ou plus large *8, tout dépend du salaire, du montant de la prestation informatique bien sur!
en 98 un info scandaleuse avait circulé: celle d une grosse firme informatique qui faisait aussi de la prestation SSII pour le bug de l'an 2000, facturée au prix fort, en europe.

par contre pour chez eux, avec touts leurs serveurs, leur ordianteur, leur réseau, systèmes exploitation et logiciels,parfois développés en internet, ils étaient aussi confrontées a un problème du bug de l'an 2000; et bien ni une ni 2 ! plutôt que d utiliser leur propres équipes SSII PAF ! :P sous traitance en Inde, genre 20 fois moins cher, et donc au final plein d argent gagné en Europe pour le bug Y2K, et un tout petit peu de $ dépensé pour eux même

c'est de bonne guerre, mais j ai trouvé çà  scandaleux à l époque.

ici c'est la même chose, on automatise quelque chose, et on licencie et hop profit

je suis sure que les actions HP vont regrimper


Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 03 juin 2010 à 12:08:32
Chômage probable d'un côté, gains de productivité assurés de l'autre ...
Cela est-il d'une certaine nouveaute?
Et 1milliard /9000 personnes = 1111.11 $ par personne!
Amis des mathematiques bonjour! ;)
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: -Vod- le 03 juin 2010 à 12:20:16
Et 1milliard /9000 personnes = 1111.11 $ par personne!
Amis des mathematiques bonjour! ;)

Heuu.....1milliard / 9000 = 111 111,11
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: jusdorange le 03 juin 2010 à 13:40:15
L'émission du scandale diffusée hier soir sur france 2. =>http://programmes.france2.fr/objet-du-scandale/index.php?page=article&numsite=2225&id_article=15932&id_rubrique=2228 (http://programmes.france2.fr/objet-du-scandale/index.php?page=article&numsite=2225&id_article=15932&id_rubrique=2228)

- en 1ere partie Bernard Tapis ... :-X

-à 1h15, 1min sur l'hoax "tabagisme passif" pour faire passer la loi d'interdiction de fumer dans un lieu public. Ce n'est jamais trop tard ...

- puis à 1h20, le présentateur a l'immense honneur de pouvoir recevoir Pinocchio le chef d'orchestre

 
et une petite histoire de "toto est toujours ok":


 <Pour ne pas pas vous noyer, évitez les gilets de sauvetage. >
         
                   < ??? ok , mais c'est pire >

   < oui, mais c'est trop tard, personne ne m'as écouté. Ce qu'il faut faire, boire de l'eau, en attendant les secours, pour ne pas être déshydraté. >

                   <  ??? ok. >

    < trop tard, mais c'est mieux maintenant.>

                    < ??? ok   :( >
Titre: Re : Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: nima le 03 juin 2010 à 14:41:42
Et 1milliard /9000 personnes = 1111.11 $ par personne!
Amis des mathematiques bonjour! ;)

Heuu.....1milliard / 9000 = 111 111,11

Sur mon pc j'ai une calculatrice ( c'est intégré dans windows, je n'ai pas eu à l'installer )

donc je confirme que 1 milliard divisé par 9000 est égal à 111 111, 111111111


Bonjour donc à l' amis des mathématique .  ;D
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 03 juin 2010 à 19:34:40
Et 1milliard /9000 personnes = 1111.11 $ par personne!
Amis des mathematiques bonjour! ;)
Heuu.....1milliard / 9000 = 111 111,11
Sur mon pc j'ai une calculatrice ( c'est intégré dans windows, je n'ai pas eu à l'installer )
donc je confirme que 1 milliard divisé par 9000 est égal à 111 111, 111111111
Bonjour donc à l'amis des mathématique .  ;D
Mea culpa. C'est bien tu suis. Plusieurs cerveaux ne sont pas de trop!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: nima le 04 juin 2010 à 10:08:39
 ;) j'ai voulu vérifier . Car j'ai un immense problème avec les chiffres . Je confonds le 8 avec le 2 , le 6 avec le 4 .  Si je lis 12, il m'arrive "penser" 18 . Autant dire que je ne retiens aucun numéro de téléphone , ni de code de carte bancaire . La partie "chiffre" de mon cerveau a probablement été grillée .
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 11 juin 2010 à 13:45:50
(http://tempsreel.nouvelobs.com/samples/logo.jpg) (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20100611.REU1600/le-gouvernement-japonais-evoque-un-risque-de-defaut-de-paiement.html)
Citer
Le gouvernement japonais évoque un risque de défaut de paiement

par Yoko Kubota et Linda Sieg

TOKYO (Reuters) - Le nouveau Premier ministre japonais, Naoto Kan, a prévenu que le pays risquait de ne pas être en capacité d'honorer sa dette s'il ne parvenait pas à maîtriser sa dette publique vertigineuse.

Naoto Kan, qui a pris la tête de l'exécutif après la démission soudaine de son prédécesseur la semaine dernière, a fait de la réduction de la dette publique, qui atteint déjà le double du produit intérieur brut, sa priorité dans le contexte d'inquiétude générale des marchés financiers sur les problèmes de dette souveraine.

"Nous ne pouvons pas conserver des finances publiques qui dépendent principalement de l'émission d'obligations", a déclaré le Premier ministre devant le Parlement pour son premier discours de politique générale.

"Comme nous pouvons le voir avec la confusion dans la zone euro qui a démarré avec la Grèce, il y a un risque de défaut de paiement si la hausse de la dette publique est ignorée et si la confiance est perdue sur le marché obligataire", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre s'est exprimé devant les parlementaires quelques heures après l'annonce du départ du ministre des Banques, Shizuka Kamei, un partisan de la dépense publique, ce qui devrait laisser davantage les mains libres au chef du gouvernement.

L'ampleur de la réforme budgétaire qu'il souhaite mettre en oeuvre sera toutefois dépendante du résultat d'élections à la chambre haute qui devraient avoir lieu le 11 juillet.

PROJET DE HAUSSE DE LA TVA

Le portefeuille de Shizuka Kamei, qui a quitté le gouvernement en raison de divergences sur la réforme des services postaux, devrait être confié à Shozaburo Jimi, secrétaire général du Nouveau parti du Peuple, une petite formation qui appartient à la coalition gouvernementale.

Le ministre de la Stratégie, Satoshi Arai, a déclaré à la presse que le gouvernement avait l'intention de mettre au point un plan de moyen et long terme pour réduire les déficits d'ici au 22 juin au plus tard. L'exécutif veut plafonner les émissions de dettes publiques à 44.300 milliards de yens pour l'exercice au 31 mars 2012.

Naoto Kan, le cinquième Premier ministre japonais en trois ans, plaide pour l'organisation d'un débat sur le projet d'augmenter la TVA pour aider à financer les dépenses sociales en augmentation du fait du vieillissement de la population. Le ministre des Banques avait exprimé des réserves sur cette proposition.

Les agences de notation ont prévenu qu'elles pourraient abaisser la notation souveraine du Japon faute d'un programme crédible pour réduire les déficits.

Mais les analystes soulignent que les démocrates, qui sont arrivés au pouvoir en promettant d'augmenter le pouvoir d'achat, seront contraints de revenir sur certaines promesses de campagne.

Le Premier ministre devra aussi trouver la formule pour conjuguer réduction des déficits et soutien à la croissance après des dizaines d'années de déflation.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 22 juin 2010 à 00:23:08
Au dela de la comedie hilarante qui se joue en Afrique du sud avec des comediens de talents et des spectateurs toujours aussi stupides, voici ce qu'on peut lire à la Une de Liberation, tout au moins à la Une de son site Internet: http://www.liberation.fr/societe/0101642690-tres-forte-augmentation-du-nombre-de-coupures-de-gaz-pour-impayes (http://www.liberation.fr/societe/0101642690-tres-forte-augmentation-du-nombre-de-coupures-de-gaz-pour-impayes)

300 000 foyers seraient punis, pour ne pas pouvoir payer, de leur pauvreté.
Pas de doute, on est bien en France. Nous meritons ce qui nous arrive, Ayons au moins, car c'est tout ce qui nous reste, la decence de ne pas se plaindre. Veuillez crever dignement s'il vous plait.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 04 juillet 2010 à 10:24:23
oui on coupe le gaz aux pauvres et on parle avec révérence et déférence, on plaint une grande voleuse, héritière d'un pro-nazi, comme Liliane Bettencourt. Elle a volé l'état français avec l'accord de l'état français. Elle ne sera pas jugée pour ses détournements d'argent, n'aura aucune amende. Un ami qui a envoyé sa déclaration d'impôt en retard (de 2 ou 3 jours d'ailleurs) s'est vu signifier par retour du courrier une amende de 450 euros !
De plus L'Oréal en toute impunité torture des millions d'animaux. Si seulement les gens acceptaient enfin de boycotter ces produits (plusieurs marques) qui n'ont rien de vital.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: nima le 04 juillet 2010 à 10:41:37
oui on coupe le gaz aux pauvres et on parle avec révérence et déférence, on plaint une grande voleuse, héritière d'un pro-nazi, comme Liliane Bettencourt. Elle a volé l'état français avec l'accord de l'état français. Elle ne sera pas jugée pour ses détournements d'argent, n'aura aucune amende. Un ami qui a envoyé sa déclaration d'impôt en retard (de 2 ou 3 jours d'ailleurs) s'est vu signifier par retour du courrier une amende de 450 euros !
De plus L'Oréal en toute impunité torture des millions d'animaux. Si seulement les gens acceptaient enfin de boycotter ces produits (plusieurs marques) qui n'ont rien de vital.

une raison de + pour boycotter ces produits ?

(http://top-10-list.org/wp-content/uploads/2009/07/Liliane-Bettencourt.jpg)

ILS NE FONCTIONNENT PAS !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 04 juillet 2010 à 10:52:48
pour son âge il faut quand même reconnaitre que Lili est encore très jolie quoique ce soit plutôt dû à quelque bistouri bien rémunéré ! :)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: nima le 04 juillet 2010 à 11:03:15
pour son âge il faut quand même reconnaitre que Lili est encore très jolie quoique ce soit plutôt dû à quelque bistouri bien rémunéré ! :)

Ok, on dira qu'elle est " conservée " , comme une poire dans de l'eau de vie , très jolie c'est pas un peu exagéré ? :)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 04 juillet 2010 à 18:23:26

C'est surtout du tchat hors-sujet, si elle était aussi jolie qu'à vingt le sujet serait signe de la régression et non de la récession.

Nemo qui a du talent pour le choc des images a déjà posté une photo beaucoup plus incisive au bon endroit #493 : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,5943.480.html (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,5943.480.html)  :P
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 04 juillet 2010 à 19:24:45
Elle est peut etre en recession ... en tous cas, elle n'est pas en phase de reprise puisqu'on soupconne fortement qu'elle soit sous influence. Une femme sous influence ( joli ). A voir son visage, je crains helas un krash prejudiciable a son esthetique. (Pardon, c'est mechant mais ca soulage, un peu)


edit : et puis avec photoshop on peut pas savoir  ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 05 juillet 2010 à 13:20:46
http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2182 (http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2182)
un article interessant et assez complet sur les Woerth et Liliane et leurs casseroles (en or) par gérard Filoche
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: djshotam le 05 juillet 2010 à 21:09:42
une raison de + pour boycotter ces produits ?

au sujet de la photo précedente (que j ai préférer retirer parceque .... voir ci dessous )



proverbe humoristique (et vulgaire :o )


les vieille peaux sont toujours plus belles quand elles se font tirer par des gigolos plutôt que par des chirurgiens esthétiques ;D ;D ;D ;D :o :o :o :o :o
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: neptune75 le 10 juillet 2010 à 01:06:54
Eléments de langage de l'UMP pour charger Mediapart: et maintenant "l'affaire Baudis"?

http://www.lepost.fr/article/2010/07/09/2146089_ump-et-mediapart.html#xtor=ADC-218 (http://www.lepost.fr/article/2010/07/09/2146089_ump-et-mediapart.html#xtor=ADC-218)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 11 juillet 2010 à 13:58:16
Hello. Classique. La riposte s'organise grace aux spin-doctors de l'Elysees. Beaucoup de rhetorique et d'amalgames. Interessant a voir.  J'espere que les Francais vont continuer a pousser cette affaire. Plenel va-t-il s'en sortir?
Pour ceux qui sont Anglophones voici l'article from The Daily Telegraph:
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/7881995/Office-of-financial-advisor-to-LOreal-heiress-raided-in-Sarkozy-funding-investigation.html (http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/france/7881995/Office-of-financial-advisor-to-LOreal-heiress-raided-in-Sarkozy-funding-investigation.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 28 juillet 2010 à 21:33:21
L'évolution des chiffres du chômage en Juin fait apparaître ... plus ou moins de chômeurs.  ;D

Citer
Chiffres du chômage : les interprétations différentes du PS et de l'UMP.
28/07/10 11:59
 
[...] Mardi 27 juillet, le ministère de l'Emploi a indiqué que le nombre de personnes inscrites au chômage sans activité a diminué en juin en France métropolitaine (- 8.600 à 2,7 millions), mais il a augmenté si l'on tient compte de celles ayant une activité réduite (+15.600 à 3,96 millions).

Dans la catégorie dite A des demandeurs d'emploi, Pôle emploi recense tous ceux qui cherchent tout type de contrat de travail et n'ayant pas du tout travaillé dans le mois précédent.
En juin, leur nombre a atteint 2.691.000 personnes, soit une baisse de 0,3% en un mois (-8.600 personnes), mais il est en hausse de 6,9% par rapport à juin 2009.
L'autre indicateur englobe les demandeurs d'emploi qui occupent une activité réduite et dont les revenus sont déduits de l'indemnisation chômage.
Dans cet ensemble - qui regroupe les catégories A, B et C de demandeurs d'emploi -, Pôle emploi a comptabilisé 3,958 millions de personnes en juin, plus qu'en mai (+0,4% ou +15.600) et davantage qu'en juin 2009 (+9,3%).

Dès mardi, Christine Lagarde, ministre de l'Economie s'est "réjouie" de cette annonce, soulignant qu'"un nombre de demandeurs d'emploi qui diminue de 8.600, fût-ce en catégorie A, c'est une bonne nouvelle". [...]

Benoît Hamon, porte-parole du PS, interrogé sur France 2, a relevé que "sur trois derniers mois, c'est 30.000 inscrits" supplémentaires pour la catégorie A. Il a également observé que "la situation s'aggrave" pour les personnes âgées de plus de 50 ans. "On voit aujourd'hui que l'augmentation du chômage des seniors, c'est plus 19% sur un an quand on sait qu'on va repousser l'âge légal de la retraite (de 60 ans) à 62 ans", a souligné Benoît Hamon. [...]
Source et texte intégral : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20100728.OBS7765/chiffres-du-chomage-les-interpretations-differentes-du-ps-et-de-l-ump.html (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20100728.OBS7765/chiffres-du-chomage-les-interpretations-differentes-du-ps-et-de-l-ump.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 28 juillet 2010 à 21:41:38
On ne fait pas dans le détail : 1.400 licenciements d'un seul coup en Espagne.

Citer
Viajes Marsans licencie 1400 employés.
AFP - 28/07/2010 | Mise à jour : 11:44
 
L'ex-numéro un des agences de voyage espagnoles, Viajes Marsans, déclaré en cessation de paiements fin juin, va licencier la totalité de ses 1.400 employés, ont rapporté mercredi plusieurs médias espagnols, citant le comité d'entreprise.
Selon le site internet spécialisé dans les informations du secteur touristique Hosteltur, "Viajes Marsans est parvenu finalement à un accord de principe avec ses employés qui aboutira au licenciement de l'ensemble de ses 1.400 salariés".
L'accord a été signé par la direction et les représentants syndicaux du comité d'entreprise, ainsi que par les administrateurs judiciaires, indique Hosteltur, citant le comité d'entreprise.
Viajes Marsans avait été déclaré en cessation de paiements en raison d'importantes difficultés financières.

Source :http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/07/28/97002-20100728FILWWW00343-viajes-marsans-licencie-1400-employes.php
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 02 août 2010 à 23:03:57
Voilà où passe les sous-sous des français (heu…c'est que vous avez trop d'argent pour le gaspiller de cette façon?)
(http://www.lepoint.fr/images/2010/08/02/138102-avion-presdientiel-jpg_47308.jpg)
"L'Airbus A330 présidentiel devrait effectuer mercredi son premier vol de réception après travaux. L'avion, en chantier depuis mai 2009 chez Sabena Technics (ex-Sogerma) à Bordeaux, doit, en principe, être livré à l'Élysée en octobre prochain. Rarement un avion a fait autant fantasmer, voire délirer, sur ses amménagements..."
Suite de l'article : http://www.lepoint.fr/economie/montez-a-bord-du-nouvel-avion-presidentiel-francais-02-08-2010-1221389_28.php (http://www.lepoint.fr/economie/montez-a-bord-du-nouvel-avion-presidentiel-francais-02-08-2010-1221389_28.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 03 août 2010 à 08:10:24
Tres drole alors que David CAMERON prend les lignes regulieres.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 03 août 2010 à 09:36:48
Tres drole alors que David CAMERON prend les lignes regulieres.

Et que le premier ministre belge prend un avion loué... http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/553296/belgian-air-force-one-l-avion-qui-a-la-poisse.html (http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/553296/belgian-air-force-one-l-avion-qui-a-la-poisse.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Diouf le 03 août 2010 à 11:14:31
Quelques aménagements de l'avion présidentiel français:

-Juste derrière le cockpit, la chambre présidentielle est aménagée avec un lit double, un dressing. Dans la salle d'eau, on trouve une douche.

-Une salle de télécommunications (VHF, HF, satellite) où sont notamment disposés les équipements de cryptage qui permettent de maintenir des liaisons confidentielles avec le sol. Les ordres liés à la dissuasion nucléaire peuvent également être transmis.

- Ce qui a parfois été baptisé "hôpital" est un espace infirmerie permettant notamment d'apporter des soins en cas de rapatriement sanitaire.

- Une cabine de 60 places pour les accompagnateurs qui disposent d'équipements de travail pour communiquer avec le sol, dont Internet à haut débit. Ces dix rangées de fauteuils-lits, semblables à ceux des classes affaires, sont disposées 2 x 2 x 2.

- Tout à l'arrière, une cabine économique est réservée aux membres d'équipages et aux gardes du corps.

lien plus haut
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 août 2010 à 17:34:33
Un qui appréhende la réalité des choses à sa manière, à propos de la "reprise". Pour preuve, lire ci-dessous quelques-unes de ses plus récentes pensées couchées sur son blog. Il y fait sa revue de presse, et ses commentaires sont la plupart du temps savoureux. On peut apprécier (c'est mon cas), ou pas, son style d'écriture direct et... imagé.  ;)
Même s'il est indéniable que, dans sa Revue de Presse, P. Jovanovic nous informe brillamment chaque semaine et avec beaucoup d'humour, j'imagine qu'un tandem Disco Tonio/Pïerre Jovanovic - sous la houlette de RIM - serait encore plus "explosif". Peut-être qu'un jour nous aurons la joie d'écouter un tel duo ...  Sinon, bah tant pis.  :)


Quelques commentaires de Disco Tonio :
Citer
Aux Infos du Nain (Disco Tonio) - Mardi 3 août 2010.

-Et si la mondialisation était la nouvelle révolution?
Et beh... On a mis le temps à comprendre, petits occidentaux pourris gâtés que nous sommes. 

- La plupart des multinationales de la corporatocratie annoncent des résultats à la hausse, tirés sur les émergents, alors que l'occident s'enfonce. Elles s'enfuient de leur lieu de naissance et deviennent des boites mondiales, qui n'ont plus rien à voir avec un pays d'origine...
Les riches propriétaires et branle couilles à cravate des directions qui sont directement sous la goulotte à pognon vont très bien. Et ils n'ont plus besoin pour ça que leurs peuples aillent bien. Ils ont surendettés ces derniers au taquet et les ont pressé comme des oranges jusqu'à la dernière goutte. Maintenant qu'il n'y a plus un pet de jus à en tirer, ils partent se trouver d'autres oranges.

- France - Chômage
C'est la reprise ! (http://www.citysmiley.com/smileys/fiesta/party2.gif)

- Ça continue de remonter... mais ça reste toujours bien en dessous des niveaux d'avant crise....
Mais surtout, ça remonte alors que le chômage monte aussi. Autant dire que ceux qui ont toujours un boulot ne doivent pas glandouiller. D'ailleurs, je le sens bien moi même au boulot. La pression s'accroît. C'est le mois d'août et le client nous maintient la tête sous l'eau. [...]

- Et je rappelle quand même que le type de Century 21, dans la dernière fournée d'interviews de BFM, expliquait qu'il fallait acheter du parpaing à du prix débile maintenant, parce que si on perd notre boulot, on sera plus à l'abri surendetté pour 25 ans avec une banque, qu'avec un bailleur .
Et le pire, c'est qu'il va y avoir des crétins pour écouter ce genre d'arguments...
Si dieu voulait pas qu'on les tonde, pourquoi qu'il en a fait des moutons ?

- Les soldes d'été n'ont pas fait recette.
On la sent bien la reprise en V...
Source : http://auxinfosdunain.blogspot.com/ (http://auxinfosdunain.blogspot.com/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 04 août 2010 à 18:38:05
Question quand vous pensez recession pensez-vous recession generale ou recession sur l'Europe est les US?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 09 août 2010 à 06:44:34
Question quand vous pensez recession pensez-vous recession generale ou recession sur l'Europe est les US?

En ce qui me concerne, c'est une récession générale, nous sommes tous dans le même bateau je pense, que l'on soit américain, chinois, européen, africain, etc…

Mais bien entendu elle sera ressentie différemment selon notre situation sociale ou professionnelle!

Je suis en train de me dire que ce n'est pas avec ça que je vais faire avancer le schmilblick!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 09 août 2010 à 16:41:50
Peux tu regarder les previsiomns de croissance des pays d'Asie et du Moyen-Orient et tu me reviens sur ce qu'est une recession.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 10 août 2010 à 02:54:20
Hé, hé… je l'attendais celle là : donc, qui va acheter le produit de leur dur labeur si nous n'avons plus rien pour les payer? Et eux, sans la vente de leur production que vont-ils devenir… les fournisseurs attitrés des ETs ? :o… Waouh! il va y avoir du stock!!!
S'il y a récession chez nous forcément qu'elle arrivera chez eux, c'est un peu le problème des vases communiquant, ce n'est qu'une question de temps à mon sens.
Dis moi si je me trompe?!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 10 août 2010 à 18:45:39
Je t'invite a regarder la demograhie de la zone. Il s'agit juste des 2/3 de l'humanite. Ils vont acheter leur production et les pays autour de la Chine et de l'Inde seront leurs nouveaux lieux, moins chers, de production Bangladesh, Vietnam, Laos. Une classe moyenne est en train de se developper.
La ou tu te trompes c'est que le mot recession chez nous cache une involution alors qu'eux sont en evolution. La recession se transmet pas l'involution!
Desole tout le monde peut se tromper.
Voici un lien interessant: http://www.un.org/esa/policy/wess/wesp2010files/pr_fr2010.pdf (http://www.un.org/esa/policy/wess/wesp2010files/pr_fr2010.pdf)
Il y a de petites subtilitees pour ne pas formaliser que les grands pays occidentaux sont en declin mais a part ca tout est tres clair! 
Bonne lecture.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 10 août 2010 à 19:03:41
Et bien tant pis, à nous d'être les pauvres et eux les…
Fallait bien que cela nous arrive un jour ou l'autre ;D, je t'engage à déménager rapidement en Inde ou en Chine, quand à moi je vais essayer d'involuer!!! :)…heu, non? Ce n'est pas cela? J'y comprend rien!!! ;)

Et ça : http://88.191.91.156/SMF/index.php/topic,8619.msg82197.html#msg82197 (http://88.191.91.156/SMF/index.php/topic,8619.msg82197.html#msg82197), on en fait quoi, ou plus tôt, ces pays, comment vont-ils procéder…? :o
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Anand le 10 août 2010 à 20:21:21

L'Amérique plonge dans le noir :

Les lumières s'éteignent dans toute l'Amérique. Littéralement. Colorado Springs a fait la une des journaux avec sa tentative désespérée d'économiser de l'argent en éteignant un tiers de son éclairage urbain, mais des choses similaires ont lieu ou sont à l'étude dans tout le pays, de Philadelphie à Fresno.

Dans le même temps, un pays dont les investissements visionnaires dans les transports, du Canal Erié au système autoroutier inter-états, épatait le monde, est en train de dépaver : dans un certain nombre d'états, les routes que les gouvernements locaux ne peuvent plus se permettre d'entretenir, sont détruites et retournent à l'état de gravier.

suite : http://minuit-1.blogspot.com/2010/08/lamerique-plonge-dans-le-noir.html (http://minuit-1.blogspot.com/2010/08/lamerique-plonge-dans-le-noir.html)

Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 11 août 2010 à 08:33:44
Et bien tant pis, à nous d'être les pauvres et eux les…
Fallait bien que cela nous arrive un jour ou l'autre ;D, je t'engage à déménager rapidement en Inde ou en Chine, quand à moi je vais essayer d'involuer!!! :)…heu, non? Ce n'est pas cela? J'y comprend rien!!! ;)
Et ça : http://88.191.91.156/SMF/index.php/topic,8619.msg82197.html#msg82197 (http://88.191.91.156/SMF/index.php/topic,8619.msg82197.html#msg82197), on en fait quoi, ou plus tôt, ces pays, comment vont-ils procéder…? :o
Des nouvelles techniques de production et l'utilisation d'autres minerais ou une meilleure reutilisation de ce que l'on a deja. Tous les progres technologiques sont toujours a venir et j'imagine que des gens tres malins ont deja les solutions a tes questions de[uis bien longtemps. Pourquoi pas l'utilisation de mineraies provenant des autres planetes du systeme solaire?
Par ailleurs ton document n'a rien d'officiel et les sites liens sont des sites persos ou ils ne donnent pas leurs sources ce qui serait tres important.
Pas besoin de m'engager a demenager ou que ce soit. Merci pour tes conseils. Peut-etre pourrais-tu te les appliquer? A mon sens le declin de l'occident peut se comparer au declin de l'Empire Romain. Certaines parties de l'empire entreront dans une forte involution et des parties de richesses seront preservees comme l'a ete le Nord de l'Italie. A toi donc de faire ton choix sur les regions qui garderont un bon niveau de vie.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 11 août 2010 à 17:12:13
lcarl, avec des pourquoi pas je peux refaire le monde moi aussi!
En ce qui me concerne cette discussion est close, je voulais simplement apporté un peu d'humour (je pensais que c'était évident ::)), et quand au lien, je ne lui donne pas plus de valeurs que bon nombre d'affirmations, théories, assertions que l'on trouve sur le net, c'était juste pour le fun!

(http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Transports/transport42.gif)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 11 août 2010 à 18:11:29
lcarl, avec des pourquoi pas je peux refaire le monde moi aussi!
En ce qui me concerne cette discussion est close, je voulais simplement apporté un peu d'humour (je pensais que c'était évident ::)), et quand au lien, je ne lui donne pas plus de valeurs que bon nombre d'affirmations, théories, assertions que l'on trouve sur le net, c'était juste pour le fun!
(http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Transports/transport42.gif)
As-tu vu venir Internet ou le telephone portable?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Imagine le 11 août 2010 à 19:32:29
Ni l'un, ni l'autre, mais le le télégraphe, oui :P
Bye.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 11 août 2010 à 22:48:00
lcarl, avec des pourquoi pas je peux refaire le monde moi aussi!
En ce qui me concerne cette discussion est close, je voulais simplement apporté un peu d'humour (je pensais que c'était évident ::)), et quand au lien, je ne lui donne pas plus de valeurs que bon nombre d'affirmations, théories, assertions que l'on trouve sur le net, c'était juste pour le fun!
(http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Transports/transport42.gif)
Desole mon sens de l'humour et tres defaillant et quand je m'y suis essaye ici j'ai eu de tres mauvais retour.
Pour ton info il n'y a qu'un pourquoi pas et non plusieurs.
Je reaffirme que des inventions, des ameliorations et des nouveaux procedes sont dans les cartons et sortiront au bon moment, comme d'habitude.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 12 août 2010 à 00:47:50
Et ou c'est qui sont les nouveaux procedes qui sont dans les cartons qui sortiront comme d'habitude ? Des preuves, des liens ?  C'est la moindre des choses Icare.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 12 août 2010 à 18:58:00
Et ou c'est qui sont les nouveaux procedes qui sont dans les cartons qui sortiront comme d'habitude ? Des preuves, des liens ?  C'est la moindre des choses Icare.
Mon cher Boulgakov, ta naivete t'honore. Dans un monde aussi competitif penses-tu que des multinationales vont devoiler leurs cartes. De plus etant donne que tu es familier de ce forum tu n'es pas sans savoir que certaines inventions notamment sur les energies sont purement et simplement classees secret defense. Donc pas d'articles ni de liens internet. Si La et Demain arretait de faire la gueule j'imagine qu'il aurait des informations a te donner.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 12 août 2010 à 22:33:30
J'ai entendu les emissions de radio et lu les articles sur des forums complottrucchouette mais ca m'embete quand meme de n'avoir aucune preuve relatives a ces fameuses technologies inconnues. Je suis un naif qui doute tandis que tu m'as l'air bien sur de toi, icarl, trop, a mon goût, si tu me permet cette legere critique due a mon ignorance.
Bon alors l'energie ex nihilo, c'est quand les circonstances le demandent ? Un peu vague.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 13 août 2010 à 20:50:58
Pour parler d'une technologie qui existe et fonctionne il y a la voiture a air comprime. Tu peux la trouver sur le net et d'autres petites avancees qui avec de l'argent peuvent prendre un essor tres rapide.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 25 août 2010 à 17:17:19
Quand le bâtiment va pas, ça va pas ...
Mais l'Etat fédéral "s'est engagé à prêter des sommes illimitées" à Fannie Mae et Freddie Mac.

Citer
USA: l'immobilier de mal en pis
De Hugues HONORÉ (AFP) – 24 août 2010
WASHINGTON — Le marché de l'immobilier ne cesse d'aller de mal en pis aux Etats-Unis, ont révélé des chiffres publiés mardi, et pèse de multiples façons sur la première économie mondiale. Selon l'Association nationale des agents immobiliers (NAR), le mois de juillet a vu tomber les ventes de logements anciens à 3,83 millions en rythme annuel, soit 27% de moins qu'en juin.
La nouvelle a amené le chef de file de l'opposition républicaine à la Chambre des représentants, John Boehner, à conseiller au président Barack Obama de "virer" toute son équipe de conseillers économiques.

[...] le marché est retourné à des profondeurs qu'il n'avait plus connues depuis 1995.

En juillet, les ménages ont assisté à une dégradation manifeste des indicateurs économiques. Et le mois d'août a l'air encore plus mal parti. Au vu des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage, la NAR estime "imaginable que le taux de chômage puisse atteindre 10% dans quelques mois", contre 9,5% aujourd'hui.
Le marasme du secteur qui a provoqué une crise financière et une récession mondiales a de multiples conséquences.
Il a dévasté un autre secteur, le BTP, qui a supprimé plus de deux millions d'emplois depuis deux ans. Selon des chiffres du département du Commerce, il n'y avait jamais eu aussi peu de logements en construction depuis au moins quarante ans (457.000 fin juillet). [...]
Il est pourtant difficile, pour la banque centrale, d'en faire plus pour aider l'immobilier. Elle y a consacré des sommes gigantesques (plus de 1.400 milliards de dollars), réussissant à faire tomber les taux d'intérêt au plus bas depuis au moins quarante ans.
Quant à l'Etat fédéral, il offre déjà la déductibilité des intérêts des emprunts immobiliers, et s'est engagé à prêter des sommes illimitées aux deux géants qui soutiennent à bout de bras la grande majorité du marché aujourd'hui, Fannie Mae et Freddie Mac.
Source et texte intégral : AFP via Google http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5igmek85ZgxqriM53fwV0HGt6xJrw (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5igmek85ZgxqriM53fwV0HGt6xJrw)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 03 septembre 2010 à 22:01:06
 Pédaler dans une dépression:

" [...] Mais en 2009 tout a changé. Voici qui je suis.

Je suis un ancien « marine », un vétéran de la guerre du Vietnam, fou de rage et sur le point de perdre encore une fois sa maison. Vu d’ici, tout notre système financier s’est écroulé. Je veux dire par là que vous pouvez prendre les derniers quarante ou cinquante ans de « progrès économiques » et les jeter aux orties. C’est ce qui vient de se passer. Beaucoup s’accrochent encore, en espérant une reprise. Quelque chose en sortira mais ce quelque chose n’aura rien à voir avec ce qu’il y avait avant. En 2009 ils ont changé les règles du jeu. Les emplois ont disparu, pour aller en Chine ou en Inde. Des types comme moi et ceux avant nous qui ont bâti ce grand pays sont devenus inutiles. Les ponts, les gratte-ciels, les centres industriels, les maisons, les routes, les barrages, tout ce que nous avons construit, a été balancé pour être remplacé par un « système financier » qui n’a plus besoin de nous. Ils nous ont remplacé par des choses appelées « produits dérivés ». L’industrie automobile était au fond du trou, les banques faisaient faillite, le chaos régnait à Wall Street, et des millions de gens n’avaient d’autre avenir que le chômage ou, pour les plus chanceux, un emploi sous payé."


http://www.legrandsoir.info/Pedaler-dans-une-Depression.html (http://www.legrandsoir.info/Pedaler-dans-une-Depression.html)

http://journeytowhitehorse.posterous.com/ (http://journeytowhitehorse.posterous.com/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 septembre 2010 à 22:23:45
Très intéressant article sur le calcul du nombre de chômeurs par le BIT (Bureau international du travail).
Extraits :

Citer
"On reste à des niveaux de taux de chômage très élevés"
LEMONDE.FR | 02.09.10 | 17h13  •  Mis à jour le 03.09.10 | 09h09 

La situation de l'emploi s'est-elle vraiment améliorée au vu des chiffres du BIT ?
[...] Pour Eric Heyer, directeur adjoint au département analyse et prévision de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), la définition très stricte du chômage selon le BIT exclut un nombre important de chômeurs de ces chiffres officiels. "Ces statistiques sont bonnes, il faut juste savoir ce qu'elles racontent", explique-t-il. [...]
Et il faut savoir que la définition du chômage au sens du BIT est relativement stricte. A partir du moment où vous avez travaillé ne serait-ce qu'une heure au cours du mois, vous n'êtes plus considéré comme chômeur. Cela enlève donc toute une partie des travailleurs qui a un tout petit peu travaillé mais cherche toujours un emploi. Et on sait qu'en période de crise, il y a beaucoup de petits boulots, avec des contrats d'une semaine, d'une journée. Ces personnes-là sont donc exclues des statistiques du BIT. [...]

La définition du BIT est utilisée dans tous les pays. Donc si vous voulez faire des comparaisons internationales, il faut bien avoir une définition et une méthodologie communes. Mais si vous voulez vous intéresser plus particulièrement à la France, ça ne suffit pas. Il faut entrer dans le détail : est-ce que ça baisse dans toutes les catégories, est-ce que ce qu'on appelle le halo du chômage, c'est-à-dire les personnes non chômeuses au sens du BIT mais qui sont tout de même à la recherche d'un emploi, augmente ou non...
Et si on entre dans ce détail, on voit que le chômage continue d'augmenter. La situation de ces personnes s'est peut-être légèrement améliorée car elles ont travaillé quelques jours, ou quelques semaines, mais elles sont toujours à la recherche d'un emploi. [...]
Répondre "je suis inscrit chez Pôle emploi" ne suffit pas pour être considéré comme chômeur pour le BIT. Bref, dire qu'en France il n'y a que 2,6 millions de chômeurs comme le dit le BIT, c'est faux. Il y en a beaucoup plus. [...]

Une autre étude de l'Insee montre que la part des personnes en CDI sur le marché de l'emploi est passée sous la barre des 50 %. [/b] Le CDD devient-il la norme ?
A l'heure actuelle, deux tiers des contrats signés sont des CDD de moins d'un mois. Ainsi, au cours du deuxième trimestre, il y a eu 4 885 000 contrats signés, dont 791 000 CDI, soit 16 %. Il y a donc 84 % de CDD, dont 62 % de CDD de moins d'un mois.  C'est une tendance que l'on voit nettement dans les statistiques. [...]
Source et texte intégral :l http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/09/02/on-reste-a-des-niveaux-de-taux-de-chomage-tres-eleves_1405793_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/09/02/on-reste-a-des-niveaux-de-taux-de-chomage-tres-eleves_1405793_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 04 septembre 2010 à 11:02:14
Dans: "les informations non-relayées" (vidéo postée le 04/09/10.... vue 7 (sept)  fois à l'heure où je poste....)
 
Émeutes contre le coût de la vie au Mozambique:

 10 Morts, plus de 400 blessés (La police a ouvert le feu sur la foule...)

Émeutes contre le coût de la vie au Mozambique (http://www.dailymotion.com/video/xeot35)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 04 septembre 2010 à 14:08:18
la discrete mise en place des societes publiques de corruption

http://h16free.com/2010/04/27/2578-la-discrete-mise-en-place-des-societes-publiques-de-corruption (http://h16free.com/2010/04/27/2578-la-discrete-mise-en-place-des-societes-publiques-de-corruption)

Biodiversite : Alerte ! L'ONU s'aligne sur l'OMC :

http://www.marianne2.fr/Biodiversite-alerte-l-ONU-s-aligne-sur-l-OMC--1-2_a196707.html (http://www.marianne2.fr/Biodiversite-alerte-l-ONU-s-aligne-sur-l-OMC--1-2_a196707.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 06 septembre 2010 à 13:28:52
Merci pour ces articles
Pendant qu'on nous amuse avec la séance  de Guignol  : "Woerth, Liliane et la bite en or" on s'occupe des choses sérieuses. Je suis sûre que cette histoire est montée de toutes pièces, histoire (peut-être) de récupérer les milliards de la vieille dame, éviter que le Ba(na)nier ne soit servi ?
 Comment se fait-il que les lettres compromettantes sur la légion d'honneur aient été gardées puis retrouvées si vite ? à moins que le bénéficiaire ait eu l'intention de faire chanter le ministre ... Woerth  a une tête de fusible ...
A qui profite le crime  ?
"L'affaire Bettencourt permet à l'actuel directeur général Jean-Paul Agon de se libérer de l'emprise de son prédécesseur Lindsay Owen Jones, affaibli par sa proximité avec la milliardaire et son photographe."
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/20100827trib000543047/comment-l-affaire-bettencourt-modifie-la-donne-a-la-tete-de-l-oreal-.html (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/20100827trib000543047/comment-l-affaire-bettencourt-modifie-la-donne-a-la-tete-de-l-oreal-.html)
"Pendant ce temps, on commence à mieux saisir les enjeux derrière cette succession : ainsi se confirme la rumeur selon laquelle Nestlé serait en embuscade."
"Nestlé étudie le rachat de la part des Bettencourt dans L'Oréal" :http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20100827.CHA7251/nestle_etudie_le_rachat_de_la_part_des_bettencourt_dans.html
http://www.newsnours.com/2010/03/woerth-recule-devant-la-suisse-pour-que-l-oreal-reste-francais.html (http://www.newsnours.com/2010/03/woerth-recule-devant-la-suisse-pour-que-l-oreal-reste-francais.html) : Woerth au début de l'année voulait mettre son nez dans les comptes suisses ....
AMHA c'est le progression de la mondialisation, d'OPA en OPA toujours moins de multinationales, après que Nestlé aura bouffé L'Oréal qui va absorber Nestlé ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: freddy le 12 septembre 2010 à 03:13:41
Visiblement ce n'est pas la crise pour tout le monde!


Le projet Hermitage Plaza relancé à La Défense

Le groupe Hermitage a annoncé la pose de la première pierre de deux tours presque jumelles pour 2011.


(http://referentiel.nouvelobs.com/file/982528.jpg)



Le groupe immobilier russe Hermitage a profité de la visite de Vladimir Poutine, premier ministre russe, à l’Exposition nationale russe au Grand Palais la semaine dernière pour rappeler son projet de construction de deux tours semblables au cœur du quartier d’affaires de Paris à La Défense, baptisé Hermitage Plaza et dessinées par Norman Foster. La première tour, haute de 92 étages, accueillera un hôtel 5 étoiles de 210 chambres réparties sur 20 étages, un centre de thalasso, un centre de fitness, un restaurant et des appartements panoramiques, tandis que la seconde, haute de 91 étages, accueillera des bureaux, un spa et des logements. Les appartements occuperont 62 étages de chacune des tours.

Les deux tours s’élèveront au-dessus d’un vaste socle aménagé en place publique et agrémenté de quatre petits bâtiments abritant des bureaux, un centre commercial, une salle de spectacle de 1 300 places, deux auditoriums, une galerie d’art contemporain et une résidence étudiante. « Bordées de magasins, de boutiques, de restaurants et de cafés, les rues piétonnes paysagées ainsi délimitées par les bâtiments créeront un nouveau point d’attraction », indique le groupe. Culminant à 323 mètres d’altitude, Hermitage Plaza devrait la plus haute tour mixte jamais construite en Europe occidentale, mais elle sera plus petite que la Tour Eiffel d’un mètre symbolique. La pose de la première pierre est prévue pour 2011. Répondant à l’invitation de  M. Iskenderov, P.-D.g. du groupe Hermitage, à venir assister à la cérémonie de la pose de la 1ère pierre d’Hermitage Plaza, Vladimir Poutine a acquiescé : « dans le cas où le Premier Ministre ou le Président de la République Française n’y verraient pas d’inconvénient, ce sera soit moi même ou le président Medvedev qui viendra ».

Ce week-end, en présence de Nicolas Sarkozy et Dmitri Medvedev, Joëlle Ceccaldi-Raynaud,présidente de l'Etablissement public d'aménagement de La Défense (Epad), M. Philippe Chaix, directeur général de l'Epad et de l'Epasa (Etablissement public d'aménagement Seine-Arche) et Emin Iskenderov, président du groupe Hermitage, ont signé le 19 juin un protocole d'accord
fixant le lancement des tours mixtes Hermitage Plaza à La Défense. Cet accord prévoit, d'une part, les modalités d'acquisition des charges foncières qui seront cédées par l'Etablissement public au groupe Hermitage et, d'autre part, établit le planning de la construction des tours. La première étape est le dépôt du permis de construire qui interviendra d'ici la fin du mois de juillet. D'un coût total de 2 milliards d'euros, il va générer 5 000 emplois indirects durant la construction,
puis 3 000 emplois directs lorsque les deux tours auront été livrées.


D.M.-V.G.

(http://www.linternaute.com/savoir/grand-chantier/photo/hermitage-plaza-des-tours-jumelles-pour-la-defense/image/tours-hermitage-plaza-393829.jpg)
source ---> http://immobilier.nouvelobs.com/actualites/france/20100621.CHA5209/le_projet_hermitage_plaza_relance_a_la_defense.html (http://immobilier.nouvelobs.com/actualites/france/20100621.CHA5209/le_projet_hermitage_plaza_relance_a_la_defense.html)



Hermitage Plaza (http://vimeo.com/14765200)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 16 septembre 2010 à 14:11:17

boursier.com (http://www.boursier.com/vals/ALL/or-l-once-tutoie-les-sommets-news-399947.htm)
Citer
Or : l'once tutoie les sommets !

Le métal jaune poursuit son ascension vers de nouveaux sommets historiques ce jeudi, dans une actualité favorable. La "relique barbare" continue à profiter pleinement de son statut de valeur refuge avec des craintes persistantes sur la vigueur de la reprise économique mondiale et un billet vert sous pression. Par ailleurs, les prévisions selon lesquelles les banques centrales deviendraient acheteuses nettes de lingots cette année, pour la première fois en deux décennies, signalent encore davantage l'intérêt grandissant des investisseurs pour le métal précieux.

...

Le changement d'attitude des banques centrales vis-à-vis de l'or, conjugué à la faiblesse du dollar, propulsent chaque jour le métal précieux vers de nouveaux sommets. L'once grimpe en ce moment de près de 0,7% à 1.276,5 dollars sur le Comex, portant sa hausse à plus de 15% depuis le début de l'année. Corrigés de l'inflation, les prix de l'or restent cependant, encore loin de leur sommet de tous les temps à 2.300$ l'once, atteint en 1980 durant l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS.

...




(http://www.google.com/hostednews/img/afp_logo.gif?hl=fr) (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jxO27WzKc_0u418iRGNWxJO8lqiA)
Citer
USA: saisies immobilières au plus haut depuis plus de cinq ans

(AFP) – Il y a 7 heures

WASHINGTON — Les saisies immobilières aux Etats-Unis ont atteint en août leur plus haut niveau depuis plus de cinq ans, a indiqué jeudi le cabinet spécialisé RealtyTrac dans un communiqué.

Ces saisies ont concerné 95.364 logements, soit 3% de plus que le mois précédent, et 25% de plus qu'un an plus tôt, indique le texte.

Il s'agit du plus grand nombre de saisies recensées depuis janvier 2005, date de la première publication de l'enquête mensuelle du cabinet sur les procédures de saisies aux Etats-Unis.

Le précédent record remontait au mois de mai.

L'indicateur des procédures de saisies de RealtyTrac recense les actions engagées par des créanciers contre des emprunteurs, de la simple notification de retard de remboursement aux annonces de ventes aux enchères jusqu'au stade final: l'expropriation des débiteurs.

Le passage à cette étape ultime se poursuit à un rythme plutôt "constant" depuis plusieurs mois, note RealtyTrac, "sans doute pour empêcher que les prix des logements ne baissent davantage".

Plusieurs responsables de la banque centrale américaine (Fed) estiment que les saisies immobilières devraient continuer d'augmenter jusqu'en 2011 et entraver ainsi la reprise du marché du logement, qui se fait toujours attendre.

Les chiffres de RealtyTrac semblent leur donner raison, puisque les annonces de ventes aux enchères de logements dont les propriétaires font défaut sur leur emprunt (étape précédent la saisie) a touché lui aussi un record, avec 174.003 biens concernés.

Au total, le nombre des procédures de saisies (d'un bout à l'autre de la chaîne) a augmenté de 4% par rapport à juillet, mais a baissé de 5% en glissement annuel.

Signal encourageant à moyen ou long terme, le nombre de notifications de retard de paiement envoyées aux emprunteurs a baissé en août, de 1% par rapport à juillet, et de 30% en glissement annuel.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 18 septembre 2010 à 12:43:29
http://www.challenges.fr/actualites/finance_et_marches/20100917.CHA8063/lecureuil_ferme_17_agences_en_midipyrenees.html (http://www.challenges.fr/actualites/finance_et_marches/20100917.CHA8063/lecureuil_ferme_17_agences_en_midipyrenees.html)

L'Ecureuil ferme 17 agences en Midi-Pyrénées
L'Aveyron et le Lot sont les plus touchés avec 4 fermetures dans chaque département.

LES Caisses d'Epargne vont fermer 17 agences dans la région Midi-Pyrénées apprend-t-on de source syndicale. L'Aveyron et le Lot sont les plus touchés avec 4 fermetures dans chaque département. Les horaires de fermeture de nombreuses agences devraient par ailleurs être repoussées de 17h30 à 18h30 certains jours de la semaine. Environ 800 salariés seraient concernés par cette dernière mesure. A noter que la dernière agence itinérante de la région va également disparaitre.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 27 septembre 2010 à 21:41:57
Chômage en France - Août 2010.

Citer
Ministère du Travail - 24 septembre 2010   
La dernière publication mensuelle sur les demandeurs d’emploi inscrits et les offres collectées par Pôle emploi : août 2010.
- Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s’établit à 2 692 500 en France métropolitaine  fin août 2010. Ce nombre est en hausse par rapport à la fin juillet 2010 (+0,6 %, soit 15 900). Sur un an, il croît de 4,9 %.
- Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories B et C s’établit à 1 278 400 en France métropolitaine  fin août 2010. En août, le nombre de ceux de catégorie B augmente de 0,3 % (+7,7 % sur un an) et le nombre de ceux de catégorie C est en baisse de 1,4 % (+15,8 % sur un an).
- Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C s’établit à 3 970 900 en France métropolitaine  fin août 2010 (4 216 800 en France y compris Dom). Ce nombre croît de 0,2 % (+7 100) au mois d’août. Sur un an, il augmente de 7,1 %.
- Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories D et E s’établit à 617 200 en France métropolitaine  fin août 2010. En août, le nombre de celles inscrites en catégorie D baisse de 0,4 % et le nombre de celles inscrites en catégorie E est en hausse de 2,3 %.

Avertissement : Les données présentées concernent les demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.
La notion de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi est une notion différente de celle de chômeurs au sens du Bureau international du travail (BIT) : certains demandeurs d’emploi ne sont pas chômeurs au sens du BIT et certains chômeurs au sens du BIT ne sont pas inscrits à Pôle emploi  [...] .
Source et texte intégral : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-indicateurs-conjoncturels,264/la-derniere-publication-mensuelle,9571.html (http://www.travail-solidarite.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-indicateurs-conjoncturels,264/la-derniere-publication-mensuelle,9571.html)

Pfff..   Pas facile de s'y retrouver. 

Un autre son de cloche et d'autres chiffres...

Citer
Pôle Emploi ;  ... Les Chiffres Catastrophiques du Chômage à août 2010.
25 Septembre 2010 Par Jean REX
Décryptage des vrais chiffres connus (Aout 2010) des demandeurs d’emploi.
Ceux dont les médias classiques ne parlent JAMAIS.
Ils occultent les catégories D et E systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des RADIES mensuels (380 000 tout les mois pour autre motif que reprise d’emploi précaire), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent pas de pôle emploi pour diverses raisons.
Aout, malgré les remplacements de salariés en congés, les chiffres sont toujours catastrophiques et en nette augmentation. En parallèle, les chiffres des travailleurs précaires et pauvres explosent, en même temps que celui du chômage de longue durée, tout comme les entrées à pôle emploi pour motif licenciement économique.
A noter qu’environ 40% des demandeurs d’emploi inscrits, ne sont aucunement indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS), encore pire si l’on compte donc, les non inscrits à Pôle emploi. 45,9% des personnes qui arrivent en fin de droits, ne dépendent plus de pôle emploi 6 mois après (soient sont des RSastes qui dépendent d’un autre suivi, soit sont des sans-droits à rien)
____
Mon analyse :
VRAIS chiffres du chômage AOUT 2010 :
[chiffres A voir sur le lien ci-dessous]
source et texte intégral : http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/250910/pole-emploi-qui-le-tour-les-chiffres-catastrophiques-du-chomage-aout-2010 (http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/250910/pole-emploi-qui-le-tour-les-chiffres-catastrophiques-du-chomage-aout-2010)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 28 septembre 2010 à 07:26:55
Quand les emplois sont delocalises ont ne peut pas s'attendre a autre chose.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 28 septembre 2010 à 09:17:44
La Pandémie du Chômage .....

Peut-on craindre le "mécontentement" (à minima) des immigrés de 3° génération chômeurs volontaires ou involontaires qui survivent d'expédients divers et variés dans les banlieues?
Tant que le budget de l'état autorise des aides sociales multiples tout va à peu près bien...quoi que.
L'endettement de l'état s'apparente au tonneau des danaïdes, il y aura bientôt des diminutions d'aides aux chômeurs comme une accélération des restrictions aux remboursements de sécu.
Qui va créer un syndicat des jeunes chômeurs afin de "canaliser" les populations contraintes à l'oisiveté en raison de la poursuite effrènée des délocalisations industrielles ?
Très peu sont sensibilisés à la politique, ils auraient plutôt tendance à "l'action directe" avec ce que le terme implique de désordres.
Devant ce tableau les dirigeants actuels proposent leur solution bourrée de gaz hilarant; LA CROISSANCE!
Alors que ce mot est presque devenu un "insulte" à la logique.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Paulo le 28 septembre 2010 à 09:46:44
Quand les emplois sont delocalises ont ne peut pas s'attendre a autre chose.

Je crains que ce soit encore plus profond que ça, dans la mesure où les emplois
délocalisés, et les emplois en général de ce type d'industrie même non  délocalisée,
ne représentent qu'une petite partie des emplois totaux d'une nation comme la France.

L'écrasante majorité des emplois ce sont l'artisanat, les PME, PMI.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 28 septembre 2010 à 11:10:39
S'il est logique que l'artisanat ...genre plombier polonais...reste sur le terrain (quoique les cristalliers par exemple délocalisent aussi en Chine et au Maghreb) il est certain que ce qu'on appelle PMI et PME perdent leur spécificité locale.
Elles aussi disparaissent, délocalisent ou ,ce qui revient au même du point de vue chômage,...sous-traitent en Chine.
Il n'y a pas que Renault qui roumanise il semble que PSA sinise...la C6.
Que vont devenir les artisans, PMI PME soustraitantes.??
Les allemands polonisent et tchèquisent et c'est pas mieux sauf pour la prospérité des actionnaires de VW/Porsche.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Paulo le 28 septembre 2010 à 11:27:20
Moi qui vis près de l'Espagne, je peux dire que pas mal d'entreprises, bâtiment, plombiers,
se délocalisent juste derrière la frontière.

Il faut juste pouvoir justifier d'une adresse en Espagne, prouvant que l'on habite là bas
depuis minimum un an.

Il bénéficient ensuite de la fiscalité espagnole très avantageuse, qu'il peuvent répercuter
sur les devis proposés aux clients qui s'y retrouvent forcément.

D'autre part ;

Dans le Languedoc Roussillon, et même plus largement au niveau du Sud-Ouest, ce sont
que des entreprises de transport espagnoles qui assurent le transport urbain et scolaire,
ayant raflé la mise au niveau de tout les appel d'offre.

Nombre de société françaises ont été purement et simplement liquidées.

On va me dire, que ça ne colle pas, car eux ont fait le chemin à l'envers.

Et si, car les entreprises espagnoles se ravitaillent en carburant en Espagne,
qui est une des essences les moins chères d'Europe de l'Ouest.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Paulo le 28 septembre 2010 à 11:31:14
J'oubliais !

On vient de me proposer un poste d'agent commercial mandataire,
afin de vendre des maisons en bois, en provenance de Roumanie,
personnel de montage y compris.

30% moins cher que le marché français.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 28 septembre 2010 à 11:57:28
Y a-t-il une concurrence déloyale des fiscalités stupidement non adaptées des membres de l'Europe?.
Cette concurrence s'apparente à la survie de paradis fiscaux officiels parmi nos états-amis!
Y a-t-il une solution intra-européenne dans un délai raisonnable d'uniformisation des fiscalités?
Un délai raisonnable (avant guerres civiles dûes au chômage) pour un rattrapage des niveaux de vie des européens de l'est...sans baisse concomitante du niveau de vie des wessies?
Faut-il que l'Europe vive en autarcie sous un régime plus "dirigiste"?
Amha?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Paulo le 28 septembre 2010 à 12:41:02
Ça fait plus de 20 ans que Bruxelles demande que la France fasse une
réforme fiscale.

Cette modernisation fiscale demandée par Bruxelles à la France, était
une harmonisation de la fiscalité française par le bas, afin d'être compétitive
dans le cadre de l'Europe à 15.

Comme quoi à Bruxelles on ne dit pas que des conneries.

Or cette réforme fiscale ne s'est jamais faite.

Pire !

C'est lors du Traité de Nice, pendant la cohabitation Chirac/Jospin,
ils n'ont rien trouvé de mieux "les français" que de demander à ce
moment là l'élargissement de l'Europe à 25.

Le traité de Lisbonne ratifié par les français, à la base n'était adapté
que pour l'Europe à 15.

Et voilà que l'on a fait l'Europe des 25, avec un traité qui était prévu
pour 15, c'est à dire qu'avec l'entrée de l'Europe de l'Ouest il était
totalement inadapté.

Si la France, avait fait ces réformes fiscale, dans le cadre de l'Europe
à 15, elle serait au même niveau de concurrence fiscale avec les autres
pays des 15, même avec l'Espagne et le Portugal.

S'en est suivit la polémique de la directive Bolkenstein et du plombier
polonais.

Or à ce moment, la France et Chirac dans l'embarras, ce dernier c'est mis
à parler de réformes et d'harmonisation fiscale. En réalité ce qu'il voulait
dire, c'était une harmonisation des pays de l'Est par le haut. Ce qui n'était
absolument pas ce que Bruxelles avait prévu pour la France depuis près de
20 ans.

Mon opinion personnelle, c'est que le couple Chirac/Jospin, roulant pour le
grand capitalisme, avaient penser qu'avec l'ouverture à 25, ils ouvriraient
les marché de l'Est aux société françaises.

Or ils n'ont pas du tout prévu et pensé à la réciprocité de la libre concurence
entre les état membres.

Donc, après quelques cacas nerveux, il a bien fallu faire quelques révisions
et aménagement à la directive Bolkenstein, afin de sauver la maison France
du naufrage.

Cela s'avère largement insuffisant, mais ça pourrait être bien pire.

Bref, inutile de préciser que l'on est dirigés par des abrutis et des pieds nickelés,
principaux artisans de la construction européenne, mais qui ont mené une politique
totalement à l'encontre le leur propre pays et de leur propre citoyens.

PS : Lors du traité de Nice, lorsque le couple Chirac/Jospin ont proposé élargissement,
Barroso à l'époque premier ministre portugais, était absolument furieux à tel point qu'il
y a eu de violents clash.

Pire !

D'autre part, lorsque Barroso est devenu commissaire européen, Chirac lui a demandé
"surtout tu ne parles pas de la directive Bolkenstein" au moment du vote français pour
la ratification du Traité de Lisbonne.
Or, Barroso la première chose qu'il a fait, c'est de tout balancer à la face des français.

Petite vengeance ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 28 septembre 2010 à 14:23:00
Absolument Paulo.
Nos dirigeants pensaient que tout s'arrangerait avec le mot en "C".
Ce mot qui ,en principe, finit toujours par arriver quitte à ce que de gros dégâts aient lieu en attendant.
Enfin c'était cyclique le mot en "C" mettait le temps qu'il fallait.
Mais maintenant avec la désindustrialisation les délocs et le chômage le C  est repoussé aux calendes grecques.
C comme croissance bien sûr.
Tous les politiques l'espèrent, l'annoncent et ne semblent pas envisager qu'elle s'absente pour de bon...enfin ceux qui envisagent...parce que Chirac "sous Jospin" n'avait plus les moyens intellectuels d'envisager depuis longtemps.
Le mot en "D" s'imposera seul, en raison de l'équilibre des finances et de la logique, aidé par la faiblesse du pouvoir d'achat, dans une régulation façon "main invisible".
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Paulo le 28 septembre 2010 à 16:04:48
J'avais sous le coude cette vidéo, qui aurait put être publiée
dans la rubrique humour, car il s'agit d'un montage.

Mais dans le fond, même sur fond d'humour, le sujet est tout
de même sérieux et grave, d'autant plus que les notions présentées,
sont parfaitement concrètes et véridiques, collant parfaitement
à la discussion, et ça tombe très bien.

La France décrite par les médias Chinois 

La France décrite par les médias Chinois (http://www.youtube.com/watch?v=bsxkCwL9tgg#)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 29 septembre 2010 à 22:14:47
::)

Citer
La Fonction publique d'Etat perdra encore 31.638 postes en 2011
(AFP) – 29 septembre 2010
PARIS — Le gouvernement poursuit la baisse des effectifs de l'Etat, avec la suppression prévue de 31.638 postes de fonctionnaires en 2011 [...]
Même si le nombre de postes supprimés, en équivalents temps pleins (ETP), est légèrement inférieur à celui de 2010 (-33.749), le projet de loi de Finances pour 2011 continue de réduire le nombre de fonctionnaires d'Etat via le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Après 100.000 postes supprimés entre 2007 et 2010, le projet de loi de Finances présenté mercredi en Conseil des ministres prévoit ainsi de réduire les effectifs de 31.638 en 2011 (pour 62.000 départs à la retraite), pour atteindre sur trois ans (entre 2011 et 2013) plus de 97.000 suppressions (avec -33.000 suppressions de postes programmées en 2012 et -33.100 en 2013).

La Fonction publique compte près de 2,3 millions de fonctionnaires d'Etat (en ETP), selon le rapport annuel 2009-2010, portant sur des chiffres au 31 décembre 2008.
Elle compte également 1,8 million d'agents dans la Fonction publique territoriale et environ un million dans l'hospitalière, mais les réductions d'effectifs du projet de loi de Finances ne les concernent pas.
[...]
Le projet de loi rappelle que 50% des économies réalisées par ce non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite retournera aux fonctionnaires, pour un montant de 405 millions d'euros en 2011, sous la forme de mesures catégorielles.
Source et texte intégral : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g3DwLi4Fr66Upn8fG0F-TGhfME0Q?docId=CNG.ea4a39be45cba2b8b56a2fe74781113b.771 (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g3DwLi4Fr66Upn8fG0F-TGhfME0Q?docId=CNG.ea4a39be45cba2b8b56a2fe74781113b.771)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 30 septembre 2010 à 20:51:20
Cette fois, ça y est; LA CRISE EST TERMINEE:

 " Moody's retire son Triple A à l'Espagne:

L'agence de notation financière Moody's annonce ce jeudi qu'elle retire sa note maximale, le fameux Triple A, à l'Espagne, en raison de "la détérioration considérable de la solidité financière" du pays et de ses faibles perspectives de croissance.

Elle était déjà sous examen depuis le 30 juin. Elle descend à Aa1 avec perspective stable ce qui éloigne le risque d'un prochain nouvel abaissement.

L'Espagne a connu hier sa première grève générale contre le plan de rigueur lancé par le gouvernement Zapatero pour réduire le déficit malgré la récession et réduire l'écart avec les objectifs européens de bonne gestion
"

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20100930trib000554276/moody-s-retire-son-triple-a-a-l-espagne.html (http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20100930trib000554276/moody-s-retire-son-triple-a-a-l-espagne.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 30 septembre 2010 à 21:20:22
Cette fois, ça y est; LA CRISE EST TERMINEE:
J'aime ton humour, Mille-Feuilles. :D

A fin Juin 2010 : Dette publique de la France : 82,9 % du PIB soit 1.591,5 milliards  ::)
"Ces niveaux sont toujours largement supérieurs au plafond de 60% du PIB fixé par les traités européens", mais les chiffres sont cohérents avec la prévision, c'est l'essentiel...  :P

Citer
La dette publique de la France en hausse à 1.591,5 milliards, soit 82,9% du PIB
(AFP) – 30/09/2010
PARIS — La dette publique de la France a atteint à la fin du premier semestre environ 82,9% du PIB, soit la prévision du gouvernement pour l'année 2010, mais devrait se stabiliser à ce niveau d'ici la fin de l'année, selon Bercy.La dette publique (Etat, Sécurité sociale et collectivités locales) a augmenté de 56 milliards d'euros au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent pour atteindre 1.591,5 milliards fin juin, soit "approximativement" 82,9% du Produit intérieur brut (PIB), a annoncé jeudi l'Insee.
A la fin du premier trimestre, la dette publique atteignait 80,4% du PIB.
Dans son projet de budget présenté mercredi, le gouvernement table sur une dette record de 82,9% du PIB cette année, niveau qui est donc déjà atteint à la fin du deuxième trimestre.
"Ce chiffre est cohérent avec la prévision de dette pour la fin de l'année 2010", ont assuré dans un communiqué la ministre de l'Economie Christine Lagarde et le ministre du Budget François Baroin. [...]
Selon les prévisions de l'exécutif, la dette devrait ensuite continuer de grimper à 86,2% en 2011 et 87,4% en 2012, avant de refluer à 86,8% en 2013 et 85,3% en 2014. Ces niveaux sont toujours largement supérieurs au plafond de 60% du PIB fixé par les traités européens.

Source et texte intégral : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iH3LT97k9L2A7ia30EnRWpXAnQTw?docId=CNG.9cde0365e679a990be1e33ac921c9a79.5d1 (http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iH3LT97k9L2A7ia30EnRWpXAnQTw?docId=CNG.9cde0365e679a990be1e33ac921c9a79.5d1)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 30 septembre 2010 à 21:50:18
Cette fois, ça y est; LA CRISE EST TERMINEE:
J'aime ton humour, Mille-Feuilles. :D

 Merci Natacha !  8)
 (" Humour Gouvernemental": Pour être "comique" désormais, il suffit de répéter ce que celui-ci nous répète depuis 2 ans...  ::) )
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 01 octobre 2010 à 09:24:16
La coupe de l'humour revient à Christine La Hagarde avec sa fameuse :
"Croissance Négative".
J'essaye d'appliquer çà à mes plants de tomate...je devrais les voir pousser sous terre.
Comme 600 économistes je suis atterré.
http://economistes-atterres.blogspot.com/ (http://economistes-atterres.blogspot.com/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 01 octobre 2010 à 17:18:05
http://fr.euronews.net/tag/manifestation/ (http://fr.euronews.net/tag/manifestation/)

Quasi en temps réel, toutes les manifestations qui se produisent en Europe. A voir de toute urgence.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 01 octobre 2010 à 17:21:19
il y en a quand même qui ont mal, et ce n'est qu'un juste retour des choses quant on voit la bêtise de ses individus.

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20100929.CHA8526/la_petite_entreprisedalain_minc_connait_la_crise.html (http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20100929.CHA8526/la_petite_entreprisedalain_minc_connait_la_crise.html)

(http://referentiel.nouvelobs.com/file/571085.jpg)

La petite entreprise d'Alain Minc connaît la crise.
AM Conseil a connu l'année dernière un sévère repli de son chiffre d'affaires, qui s'est établi à 2,72 millions d'euros -soit un recul de 54%-, et subi une perte nette de 445.996 euros.

AM Conseil, la société de conseil d'Alain Minc, a connu l'année dernière un sévère repli de son chiffre d'affaires, qui s'est établi à 2,72 millions d'euros -représentant un recul de 54%-, et subi une perte nette de 445.996 euros.

Ce mauvais résultat est lié aux contre-performances enregistrées par son portefeuille boursier logé dans AM Participation, qui a dû passer 3 millions d'euros en "pertes sur rachat de titres" et 1,68 million d'euros en provisions. En 2008, AM Conseil avait réalisé 2,48 millions d'euros de résultat net, pour 5,91 millions d'euros de chiffre d'affaires.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 01 octobre 2010 à 20:16:23
il y en a quand même qui ont mal, et ce n'est qu'un juste retour des choses quant on voit la bêtise de ses individus.
Pourquoi Alain Minc est-il accuse de betise?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 02 octobre 2010 à 11:16:23
Exact ce n'est pas le mot.
Ruse, est plus adapté quand on connait les ficelles de la comptabilité déficitaire.
Et puis ce Minc a trop d'amis dans les paradis fiscaux pour que nous nous angoissions sur son sort.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 02 octobre 2010 à 14:58:30
Exact ce n'est pas le mot.
Ruse, est plus adapté quand on connait les ficelles de la comptabilité déficitaire.
Et puis ce Minc a trop d'amis dans les paradis fiscaux pour que nous nous angoissions sur son sort.
Parfois il ne suffit pas d'etre malin.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 04 octobre 2010 à 16:39:28
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/04/le-royaume-uni-met-fin-aux-allocations-familiales-universelles_1420135_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/04/le-royaume-uni-met-fin-aux-allocations-familiales-universelles_1420135_3234.html)


Le Royaume-Uni met fin aux allocations familiales universelles

Le ministre des finances britannique, George Osborne, a annoncé lundi 4 octobre la fin des allocations familiales universelles, dans le cadre d'un programme d'austérité draconien dont les détails doivent être annoncés le 20 octobre.

"C'est une décision importante pour nous, mais nous pensons qu'elle est abolument nécessaire et juste étant donné la situation financière dans laquelle nous nous trouvons", a estimé M. Osborne sur la BBC, conscient que l'universalité des allocations familiales, établie en 1946, est un principe cher au cœur des Britanniques. Ces aides sont actuellement accordées à tous les ménages, quels que soient leurs revenus...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 octobre 2010 à 16:57:51
Consommation des ménages européens en Août. Le verdict ...

Citer
Zone euro : baisse inattendue des ventes au détail en août
mardi 5 octobre 2010 13h13
BRUXELLES, 5 octobre (Reuters) - Les ventes au détail dans la zone euro ont subi en août une rechute inattendue, confirmant la fragilité de la reprise de la consommation des ménages dans un contexte de chômage élevé, de hausse limitée des salaires et de coupes dans les dépenses publiques.
Les ventes dans les 16 pays utilisant l'euro ont reculé de 0,4% par rapport à juillet et leur hausse sur un an n'est que de 0,6%, montrent les chiffres publiés mardi par Eurostat.
Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 0,2% par rapport à juillet et de 1,4% sur un an. "Les ingrédients actuels peinent encore à constituer un cocktail grisant pour les dépenses des consommateurs dans la zone euro: le taux de chômage dans la zone euro reste à un plus haut de 12 ans, la croissance des salaires est généralement réduite et la politique budgétaire est sensiblement durcie dans de nombreux pays", explique Howard Archer, économiste à IHS Global Insight. [...]  [Suite... 2 et 3] 
Source et texte intégral : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE69411X20101005 (http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE69411X20101005)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 05 octobre 2010 à 17:40:47
Un plan d'austérité vient s'ajouter à l'austérité ...   

Citer
Les professeurs roumains dans la rue pour protester contre l'austérité
LEMONDE.FR avec AFP | 05.10.10 | 13h26  •  Mis à jour le 05.10.10 | 13h26
Environ 6 500 enseignants roumains, selon la gendarmerie, ont manifesté mardi 5 octobre à Bucarest afin de protester contre la baisse de leurs salaires dans le cadre d'un plan d'austérité.
Confronté à une crise économique sévère depuis la fin 2008, le gouvernement roumain a décidé d'appliquer une baisse des salaires du secteur public de 25 % depuis le mois de juillet dans l'espoir de contrôler le déficit public. La TVA a également été augmentée de 19 % à 24 %. La Roumanie bénéficie d'une aide d'urgence de 20 milliards d'euros du Fonds monétaire international, de l'Union européenne et de la Banque mondiale en échange d'un certain nombre de réformes et d'un contrôle strict du déficit public.
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/10/05/les-professeurs-roumains-dans-la-rue-pour-protester-contre-l-austerite_1420636_3214.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101005-%5Bderoule%5D (http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/10/05/les-professeurs-roumains-dans-la-rue-pour-protester-contre-l-austerite_1420636_3214.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101005-%5Bderoule%5D)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 05 octobre 2010 à 19:23:48
http://www.liberation.fr/economie/01012294206-alstom-va-supprimer-4000-postes-d-ici-mars-2012 (http://www.liberation.fr/economie/01012294206-alstom-va-supprimer-4000-postes-d-ici-mars-2012)

Alstom va supprimer 4000 postes

Ces suppressions seront réparties entre l'Europe, France comprise, et l'Amérique du nord. Elles auront lieu d'ici mars 2012.

Le groupe industriel Alstom va supprimer 4000 postes d’ici mars 2012 dans ses activités «Power» (fabrication de turbines et de centrales électriques), dont 1000 par non-renouvellement de contrats temporaires et «départs naturels», a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

Les 3000 autres suppressions de postes «seraient menées avec l’ensemble des mesures d’accompagnement disponibles», écrit Alstom dans son communiqué. Ces suppressions de postes seront réparties «en Europe et en Amérique du nord, dont les marchés des équipements neufs des centrales à charbon et des centrales à gaz ont été les plus affectés par la crise», ajoute le groupe.

Les sites industriels les plus touchés «se situent en Suisse, en Allemagne et aux Etats-Unis». «D’autres sites entrent également dans le cadre de ce plan, en particulier au Royaume-Uni, en Hongrie, en Norvège et en France», indique le groupe.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 06 octobre 2010 à 09:34:12
On ne saura même plus faire des turbines hydro-électriques..
Comme les transferts de technologie nucléaire ont déjà eu lieu les chinois nous battent sur tous les marchés.

Bon, il faut passer à l'achat de forêts, c'est un placement meilleur que l'or.
Il y a de l'avenir dans le bois de chauffage en gèrant bien les replantations.
A vos tronçonneuses et à vos plantoirs.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 06 octobre 2010 à 16:41:46
Il est loin le temps des P.T.T. et autres P & T...

Citer
La Poste se prépare à l'érosion de son activité courrier
LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 06.10.10 | 08h46  •  Mis à jour le 06.10.10 | 08h55
La Poste a annoncé un plan stratégique à l'horizon 2015 qui prévoit de compenser une érosion de près de 30 % de son activité courrier par une réduction significative de ses effectifs et l'essor de La Banque postale comme la véritable "machine à cash" du groupe.[...]
Mais le groupe devrait fortement réduire la voilure en terme de personnels. D'ici à 2015, seul un postier sur trois ou sur quatre qui quittera l'entreprise sera remplacé. La direction de La Poste a refusé de chiffrer l'impact que cette politique aura sur les effectifs totaux de l'entreprise.
En 2009, 11 758 départs d'employés ont été compensés par 3 432 embauches, soit un taux de remplacement de 29 %. Cette tendance, extrapolée sur la période 2009-2015, entraînerait une diminution d'environ 50 000 postes d'ici à 2015, soit plus de 17 % des 287 000 employés que comptait l'entreprise en 2009. [...]
source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/06/la-poste-se-prepare-a-l-erosion-de-son-activite-courrier_1420816_3234.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101006-%5Bderoule%5D (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/06/la-poste-se-prepare-a-l-erosion-de-son-activite-courrier_1420816_3234.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101006-%5Bderoule%5D)

A propos de la Banque Postale, un reportage choquant :

Citer
Y-a-t-il des dérives à la Banque postale ? Le témoignage accablant d’un conseiller financier.
France Info - mercredi 6 octobre 2010 08:39
[...]Pour vendre un maximum de ses produits financiers, Marc (dont le prénom a été changé pour préserver son anonymat) cible les personnes les plus fragiles. "Ce sont des gens qui n’ont pas beaucoup de revenus ", reconnait-il. "Nous, les conseillers, on est obligé de faire ça pour boucler nos objectifs ", poursuit-il.
Il faut dire que les contre-performances sont sévèrement sanctionnées. Les conseillers qui ne vendent rien "sont convoqués" pour un rendez-vous privé avec leurs supérieurs. Entretien au cours duquel " ils vont, pendant une heure, lui en mettre plein la tête … pour qu’il démissionne", témoigne Marc.
"Les clients ont une image erronée de la Banque postale", estime le conseiller financier. "Ils pensent que c’est une banque désintéressée, contrairement aux autres banques, alors que pas du tout". " J’ai honte de ce que je fais. Le soir, ça m’arrive de pleurer", confie le salarié. "J’ai envie de partir mais c’est difficile de se réorienter vers un autre domaine". [...]
Contactée par France Info, la direction de la Poste a réagi par un communiqué [...]
source et texte intégral + audio : http://www.france-info.com/economie-finance-patrimoine-2010-10-06-y-a-t-il-des-derives-a-la-banque-postale-le-temoignage-accablant-d-un-489676-22-24.html?var_recherche=banque%20postale (http://www.france-info.com/economie-finance-patrimoine-2010-10-06-y-a-t-il-des-derives-a-la-banque-postale-le-temoignage-accablant-d-un-489676-22-24.html?var_recherche=banque%20postale)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Anand le 17 octobre 2010 à 11:25:54
Le saviez-vous ?

« Difficile d'en savoir beaucoup sur les banquiers. Pas causants, ces gens-là, en dehors des tentatives pour vous fourguer un énième crédit revolving pour solder vos impôts ou vous clouer de honte pour un dépassement de découvert.
Songez que si vous changez si souvent de « chargé de clientèle » (tous les deux ans à peu près), c'est justement parce que la hiérarchie de ce dernier veut éviter à tout prix toute familiarisation excessive avec vous. Alors !
Des salaires plutôt riquiqui :
Pourtant, il est une cruelle réalité que vous ignorez sans doute : votre banquier n'est souvent guère mieux payé que vous ! Des appointements au lance-pierre. Et la Grande Crise qui n'a rien arrangé ces trois dernières années. »

la suite : http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2010/10/16/face-a-la-crise-scoop-votre-banquier-est-dans-la-meme-galere-que-vous-17123 (http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2010/10/16/face-a-la-crise-scoop-votre-banquier-est-dans-la-meme-galere-que-vous-17123)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 30 octobre 2010 à 09:39:48
Quel est le génie de notre grande ville ? Pourquoi est-ce si fantastique de vivre à Londres ? Parce que c'est une ville d'une grande diversité, où des gens de différents milieux sociaux vivent côte à côte.

La dernière chose que nous voulons, c'est une situation comme à Paris, où les plus démunis sont relégués dans les “banlieues” [en français dans le texte, ndlr]

Ça n'arrivera pas à Londres. Je résisterai avec force à toute tentative de recréer une ville où riches et pauvres ne peuvent pas vivre ensemble. »


Boris Johnson, maire de Londres , ne fait pas dans la dentelle anglaise. En taillant, a coup de francisque dans le budget des logements sociaux, la ville risque l'epuration sociale. Voici une expression qui rappelle de tres mauvais souvenirs.  On ne peut s'empecher, avec cinq cent milles emplois menaces et des dizaines de milliers de gens jetes dehors, de penser au parallele avec le kosovo. voir l'article suivant :
http://www.rue89.com/blog-londres/2010/10/29/londres-menace-depuration-sociale-selon-son-maire-173692 (http://www.rue89.com/blog-londres/2010/10/29/londres-menace-depuration-sociale-selon-son-maire-173692)

C'est pas pour faire de la pub au site mais je trouve l'article interessant etme pose LA question lancinante pourquoi il ne se passe rien. http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2010/10/29/retraites-la-molle-torpeur-de-ceux-qui-laissent-defiler-les-autres-173674 (http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2010/10/29/retraites-la-molle-torpeur-de-ceux-qui-laissent-defiler-les-autres-173674)
Qu'est ce qu'on nous a fait pour nous anesthesier ainsi ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: restons calmes le 31 octobre 2010 à 11:15:51
Arianna Huffington : "Les Etats-Unis se délabrent"

"… les signaux sont au rouge et je sonne l'alarme tant qu'il est encore temps de contrecarrer cette chute vers le tiers-monde."

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/10/31/arianna-huffington-les-etats-unis-se-delabrent_1432812_3222.html (http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/10/31/arianna-huffington-les-etats-unis-se-delabrent_1432812_3222.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 03 novembre 2010 à 01:26:22
Les députés UMP ont voté un droit d'entrée de 30 euros pour avoir accès à l'AME, couverture gratuite dont bénéficient actuellement 215 000 personnes.

 
Cette couverture médicale gratuite est prévue pour les étrangers en situation irrégulière aux faibles ressources. AFP
 L'Assemblée nationale a restreint, mardi 2 novembre, l'accès à l'Aide médicale d'Etat (AME), couverture médicale gratuite prévue pour les étrangers en situation irrégulière aux faibles ressources, les députés UMP instaurant notamment un droit d'entrée de 30 euros.

Des organisations de médecins avaient déploré une éventuelle restriction de l'accès à l'Aide médicale d'Etat (AME) via des amendements qui devaient être examinés à l'Assemblée nationale ce mardi 2 novembre, dans le cadre du budget 2011.

Cette couverture médicale gratuite est prévue pour les étrangers en situation irrégulière aux faibles ressources (moins de 634 euros par mois pour une personne seule) et bénéficie à 215.000 personnes.

Il s'agirait notamment d'introduire une contribution forfaitaire des bénéficiaires, déjà évoquée par Roselyne Bachelot, autour de 30 euros par an.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101102.OBS2209/l-assemblee-complique-l-acces-a-l-aide-medicale-pour-les-sans-papiers.html (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101102.OBS2209/l-assemblee-complique-l-acces-a-l-aide-medicale-pour-les-sans-papiers.html)


La situation se degrade. On fait payer les gens qui n'ont rien. C'est la politique de rigueur. Attendons nous au pire. Bientot, on s'attaquera aux allocations, au logement... Je crois qu'on va etre force de se mobiliser.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 03 novembre 2010 à 09:08:53
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/04/le-royaume-uni-met-fin-aux-allocations-familiales-universelles_1420135_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/04/le-royaume-uni-met-fin-aux-allocations-familiales-universelles_1420135_3234.html)
Le Royaume-Uni met fin aux allocations familiales universelles
Le ministre des finances britannique, George Osborne, a annoncé lundi 4 octobre la fin des allocations familiales universelles, dans le cadre d'un programme d'austérité draconien dont les détails doivent être annoncés le 20 octobre.
"C'est une décision importante pour nous, mais nous pensons qu'elle est abolument nécessaire et juste étant donné la situation financière dans laquelle nous nous trouvons", a estimé M. Osborne sur la BBC, conscient que l'universalité des allocations familiales, établie en 1946, est un principe cher au cœur des Britanniques. Ces aides sont actuellement accordées à tous les ménages, quels que soient leurs revenus...
Precision d'importance: elles sont supprimees pour les familles les plus riches!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 03 novembre 2010 à 11:20:47
Le problème c'est que 100 euros d'aide pour un riche ou pour un pauvre, cela ne vaut pas du tout le même poid.

100 Euros pour un riche, c'est son resto du week end.
100 Euros pour un pauvre, c'est sa bouffe de la semaine.

En gros, que cette aide soit retiré au riche comme au pauvre, les riches ne le sentiront pas, les pauvres si...  :-\
Sont mal barré chez la perfide Albion, et dire qu'il y a encore des journalistes et des politiciens français qui n'hésitent pas à dire que le modèle anglo saxon est le meilleur...  :D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 03 novembre 2010 à 15:08:42
Exposant "la profonde injustice" d'un système d'aides sociales qui "piège des millions de nos concitoyens dans la dépendance, tandis que des millions d'autres doivent en payer la facture", M. Osborne a annoncé qu'un plafond – estimé à 500 livres par semaine selon le Guardian – sera fixé aux aides sociales que peut recevoir un foyer. Cette mesure vise en effet, selon M. Osborne, à empêcher que "plus jamais" une famille où les deux parents sont sans emploi gagne autant ou davantage que le salaire d'une famille de classe moyenne grâce aux allocations sociales. Le Trésor britannique a estimé que ces limitations pourraient toucher quelque 50 000 familles sans emploi.

Je dois avouer que je n'ai toujours pas compris ce que veut faire le GVT britannique. Il semble pourtant bien, dans ton article Icarl,  qu'un plafond sera fixe, en particulier pour les foyers ou deux parents sont sans emploi. Sont ce la les gens riches ?  Ce sont sans doute des gens qui vivent dans la dependance.


En revanche, il semble que ce programme soit certain :
Au Royaume-Uni, 23 milliards d'euros sont versés chaque année en aides au logement. C'est plus que les budgets de la police et des universités réunis, fait remarquer insidieusement le secrétaire d'Etat au logement.

Le ministre des Finances, George Osborne, s'est donc empressé de tailler dans ce pactole, avec pour objectif de le purger de 10% par an à partir de 2014. Les mesures annoncées prévoient :

•un plafonnement des allocations logement à 290 euros par semaine pour un deux- pièces, 460 euros pour un cinq-pièces ou plus
•une baisse de 10% pour les chômeurs de longue durée (plus d'un an)
•une obligation pour les célibataires de moins de 35 ans de vivre en colocation
•une révision des loyers pour les bailleurs privés les autorisant à se rapprocher des cours du marché de l'immobilier.
En tout, 21 000 foyers pourraient être affectés par ces mesures, dont 17 000 à Londres, selon les calculs du gouvernement. Le zélé secrétaire d'Etat au logement, Grant Shapps, a concédé qu'avec, en moyenne, 85 euros en moins par semaine, « certaines personnes » seraient sans doute obligées de déménager.

82 000 foyers pauvres menacés d'expulsion. Choisis ton plan, camarade !


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 novembre 2010 à 12:02:43
600 milliards de dollars vont donc être injectés dans l'économie américaine. Cela devrait provoquer une baisse des taux d'intérêt des emprunts, le but recherché étant de relancer l'économie du pays en dynamisant la machine "conso", et de redémarrer l'inflation, tout en favorisant l'accès au crédit et les gros emprunts (immobiliers). La hausse des prix (inflation) sera compensée par l'accès plus facile au crédit. Mais, tenu compte à la fois du chômage, des divers problèmes financiers de la population et sa crainte de l'avenir, le pari n'est pas sans danger. D'autre part, des investisseurs d'autres pays risquent de vouloir profiter des taux d'intérêt bas offerts par les banques américaines. Dans ce cas, une part importante de cet argent se retrouvera bien dans l'économie, mais... à l'étranger. >:D notamment dans les pays émergents, ce qui aura pour effet d'augmenter le coût de la vie dans ces pays.  :o

Lire dans l'article original (lien ci-dessous) les chapitres :
"Une stratégie efficace, mais pas sans risques"  et  "Des dommages collatéraux importants".

Citer
La Fed va injecter 600 milliards de dollars dans l'économie américaine
LEMONDE.FR | 03.11.10 | 12h22  •  Mis à jour le 04.11.10 | 07h26
A l'issue d'une réunion de deux jours, la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale états-unienne, a annoncé un nouveau programme de rachat de bons du Trésor. Cette manœuvre, dénommée "quantitative easing", devrait permettre dans sa première phase l'injection de 600 milliards de dollars (426 milliards d'euros) dans l'économie, à raison de 75 milliards de dollars par mois, chiffre autour duquel s'est fait le consensus des économistes. Le but de l'opération est de doper une reprise jugée trop faible que les électeurs américains ont durement sanctionnée hier en chassant la majorité démocrate de la Chambre des représentants. [...]
Le quantitative easing, ou "QE", est une manœuvre bien connue des banques centrales : s'appuyant sur une recherche de Joseph Gagnon (PDF en anglais), un ancien économiste de la Fed, elle consiste simplement à faire tourner la planche à billets et à racheter (entre autres) des bons du Trésor dans l'espoir de faire baisser les taux d'intérêt et accélérer l'inflation. [...] Lucide, le président de la Fed, Ben Bernanke, a tenu à préciser qu'"à elles seules, les banques centrales ne peuvent sauver l'économie" et s'est montré prudent quant à l'ampleur des conséquences du QE.  Seulement, a-t-il rappelé, "ne rien faire n'est pas une option".
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/03/la-fed-relance-la-planche-a-billets_1434659_3234.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101103-%5Bzonea%5D&ens_id=863164 (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/03/la-fed-relance-la-planche-a-billets_1434659_3234.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20101103-%5Bzonea%5D&ens_id=863164)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 novembre 2010 à 15:27:27
Suite à l'info récente : "La Fed va injecter 600 milliards de dollars dans l'économie américaine".

Pour disposer plus rapidement du très intéressant texte de la video "Money as Debt" (L'Argent en tant que Dette) réalisée par Paul Grignon, une transcription (12 pages pdf) des sous-titres français a été faite.

Money as Debt (L'Argent en tant que Dette)
Réalisation : Paul Grignon (moneyasdebt.net)
Traduction fr : Little Neo, janvier 2008 : submoon.freeshell.org
VF téléchargeable également ici : http://www.bankster.tv/docs/Money_as_Debt.pdf (http://www.bankster.tv/docs/Money_as_Debt.pdf)

Un petit extrait de la page 6 :

Citer
* Pas de dette, pas d'argent *
N'est-il pas stupéfiant que malgré l'incroyable richesse des ressources de l'innovation, et de la productivité qui nous entourent, nous soyons presque tous, gouvernements, entreprises, individus, lourdement endettés envers les banquiers ? Si seulement les gens s'arrêtaient et pensaient : Comment cela est-il possible ? Comment se fait-il que les gens qui produisent les vraies richesses du monde soient endettés envers ceux qui ne font que prêter l'argent qui représente la richesse ? Encore plus étonnant, une fois que nous réalisons que l'argent est de la dette, nous réalisons que s'il n'y avait pas de dette, il n'y aurait pas d'argent.

C'est ainsi qu'est notre système monétaire.S'il n'y avait pas de dette dans le système, il n'y aurait aucun argent.
-- Marriner S. Eccles, gouverneur et président du CA de la Fed.


Si tout cela est une découverte, vous n'êtes pas les seuls. La plupart des gens imaginent que si toutes les dettes étaient payées, l'état de l'économie s'améliorerait. C'est certainement vrai à l'échelle individuelle. De même que nous avons plus d'argent à dépenser lorsque nous avons remboursé nos prêts, nous pensons que si tout le monde était dans le vert, il y aurait plus d'argent à dépenser en général.
Mais en vérité, c'est exactement le contraire. Il n'y aurait pas d'argent du tout. C'est ainsi, nous sommes complètement dépendants de crédits bancaires continuellement renouvelés pour qu'il y ait existence de l'argent. Pas de prêts, pas d'argent. C'est ce qui est arrivé pendant la Grande Dépression. La masse monétaire s'est effondrée au fur et à mesure que les prêts s'asséchaient.

Drôle de système, basé sur l'endettement. Ca ne me paraît ni sain ni saint. >:(
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 04 novembre 2010 à 19:08:49
Vive la tontine a la chinoise.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 04 novembre 2010 à 19:19:14
La réaction des "émergents" ne s'est pas fait attendre ...

Citer
L'injection de dollars par la Fed irrite les pays émergents
LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 04.11.10 | 18h35  •  Mis à jour le 04.11.10 | 18h39
La décision de la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale états-unienne, d'injecter 600 milliards de dollars (426 milliards d'euros) dans l'économie, suscite une vague de réactions négatives.
Au lendemain de l'annonce de la Fed, plusieurs pays émergents d'Amérique latine et d'Asie ont menacé d'adopter de nouvelles mesures pour endiguer l'afflux de capitaux sur leurs marchés. En effet, cette annonce, qui a provoqué un nouvel accès de faiblesse du dollar, mécontente les économies en développement, pénalisées à l'exportation par l'appréciation de leurs monnaies. Cette mesure risque d'exacerber les tensions liées aux changes et donc de compromettre un accord mondial sur les déséquilibres commerciaux et monétaires lors du sommet du G20 de Séoul les 11 et 12 novembre.
Tant que le monde ne s'efforcera pas de limiter les émissions de devises internationales telles que le dollar – ce qui n'est pas facile – il est inévitable qu'une nouvelle crise ait lieu", a commenté un conseiller de la banque centrale chinoise, Xia Bin.
En Corée du Sud c'est le ministre des finances qui a réagi : il envisage "de façon résolue" un contrôle des flux de capitaux. 
Son homologue brésilien, Guido Mantega, a estimé que la décision de la Fed ne favoriserait sans doute pas la croissance mondiale et qu'elle risquait d'aggraver les déséquilibres internationaux. [...]
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/04/l-injection-de-dollars-par-la-fed-irrite-les-pays-emergents_1435662_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/04/l-injection-de-dollars-par-la-fed-irrite-les-pays-emergents_1435662_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 05 novembre 2010 à 08:36:22

(http://www.lefigaro.fr/images/prenium/logo.gif) (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/11/05/97001-20101105FILWWW00300-lamy-omc-le-capitalisme-injuste.php)
Citer
Lamy (OMC) : le capitalisme "injuste"

AFP
05/11/2010 | Mise à jour : 07:06

Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, a indiqué hier à Montréal qu'il "s'interrogeait sur les racines culturelles et anthropologiques du capitalisme de marché qui est intrinsèquement injuste". M. Lamy a fait cette déclaration en marge de la cérémonie de remise des insignes d'un doctorat honoris causa qui lui a été décerné par l'Université de Montréal.

"Depuis quelques années, je m'interroge sur les racines culturelles et anthropologiques du capitalisme de marché qui est intrinsèquement injuste et stresse toujours plus les ressources humaines et naturelles", a dit M. Lamy, selon un communiqué de l'université. "Il faut tirer des leçons de la crise et analyser en profondeur ce capitalisme pour trouver des alternatives. Pour cela, il faut que des sciences comme l'anthropologie, l'ethnologie et la sociologie y contribuent aussi et pas seulement l'économie ou le droit", a ajouté le patron de l'OMC.

L'Université de Montréal a voulu le récompenser pour "sa contribution exceptionnelle aux débats portant sur les enjeux mondiaux économiques et politiques de l’heure et pour souligner sa participation à la fondation de l’Union européenne au moment où la question de l’union sociale se posait en réaction à l’unification de l’espace économique".

M. Lamy a donné à cette occasion une conférence sur la globalisation, affirmant qu'elle n'était pas nécessairement irréconciliable avec la protection de l'identité de chacun. Il a estimé en substance qu'une globalisation respectueuse de tous contribuait à la diffusion de valeurs universelles, tels les droits humains.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 13 novembre 2010 à 18:40:56
USA - La carte animée de la montée du chômage par Comté, de janvier 2007 à août 2010.
Inquiétant ...

"The Decline: The Geography of a Recession"

http://abcnews.go.com/Business/fullpage?id=9549471 (http://abcnews.go.com/Business/fullpage?id=9549471)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: verso le 13 novembre 2010 à 18:48:34
Merci Nat, une image vaut plus que des mots...  :-X
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 14 novembre 2010 à 15:32:18
Excellentissime. J'adore. Merci.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 15 novembre 2010 à 19:22:56
http://www.itespresso.fr/redevance-audiovisuelle-le-senat-songe-a-integrer-les-tablettes-et-les-ordinateurs-38986.html (http://www.itespresso.fr/redevance-audiovisuelle-le-senat-songe-a-integrer-les-tablettes-et-les-ordinateurs-38986.html)

Redevance audiovisuelle : le Sénat songe à intégrer les tablettes et les ordinateurs

Philippe Marini, rapporteur général de la commission des Finances du Sénat, propose une redevance audiovisuelle élargie à des appareils high-tech susceptibles de servir de récepteur télé.

Philippe Marini ne manque pas d’imagination dès qu’il s’agit de trouver de nouvelles sources de recettes fiscales.

Après l’idée d’une taxe Google (1% perçu sur le business Internet réalisé en France par tous les acteurs du Net) défendue sous forme d’amendement dans la loi de Finance 2011, le rapporteur général de la commission des Finances du Sénat se montre favorable à l’extension de la redevance audiovisuelle aux ordinateurs et tablettes, en complément des téléviseurs classiques.

“Nous proposons d’étendre la redevance selon le principe d’une taxe d’habitation, une contribution qui fera gagner 200 millions d’euros”, suggère Philippe Marini dans une interview accordée au Figaro.

Le sénateur estime qu’au regard de la pénétration des appareils high-tech susceptibles de servir de récepteur télé, il est temps d’élargir l’assiette de la redevance à d’autres supports.

“Il n’y aurait néanmoins qu’une seule contribution par résidence, quel que soit le nombre de supports récepteurs”, précise-t-il.

La redevance audiovisuelle, désormais appelée “Contribution à l’audiovisuel public”, finance les organismes publics de télévision et de radiodiffusion (France Télévisions, Arte-France, Radio France, RFO, RFI, Institut national de l’audiovisuel).

Cette contribution (une par foyer, d’un montant de 120 euros en 2010) est intégrée dans la taxe d’habitation.

En 2010, les ressources publiques allouées au service public de l’audiovisuel (”somme des encaissements de contribution à l’audiovisuel public, nets des frais de trésorerie et de recouvrement, et de la dotation correspondant au montant des dégrèvements de redevance audiovisuelle”) s’élevait à 3,1 milliards d’euros.

Néanmoins, dans la section questions-réponses liée à la taxe d’habitation et à la redevance audiovisuelle disponible sur le site Impots.gouv.fr, on découvre déjà une légère ouverture.

A la question : “Je n’ai pas de téléviseur mais un ordinateur avec une carte télévision, dois-je payer la contribution à l’audiovisuel public ?” La réponse est non car “les micro-ordinateurs munis d’une carte télévision permettant la réception de la télévision ne sont pas taxables”.

Il existe une exception : “les magnétoscopes, lecteurs ou lecteurs-enregistreurs de DVD, vidéo-projecteurs, lorsqu’ils sont équipés d’un tuner et associés à un écran ou tout autre support de vision sont assimilés à un téléviseur et donc soumis à la contribution à l’audiovisuel public”.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 15 novembre 2010 à 19:32:03
le journal "Le bien public" du vendredi 29/10/2010 - Côte-D'Or

Bientôt une redevance TV pour les smartphones ?

Le Sénat nouvelle boîte à idée budgétaire ? Philippe Marini veut étendre la redevance télévisuelle à tous les récepteurs. Ordinateurs et smartphones compris…

Regarder la télévision a un coût. Pas une taxe mais une redevance,nuance, d’un montant de120 euros. Il s’agit, notamment,de financer les chaînes de télévisions et de radios publiques. Mercredi, un sénateur
UMP a émis l’idée d’étendre cette redevance à tous les récepteurs télé.C’est-à-dire les ordinateurs
mais aussi les smartphones,ces téléphones portables qui permettent de regarder la télévision.
Un projet qui ne reçoitpas l’aval de nos sénateurs côte-d’oriens.Membre éminent de la commission
des finances, François Rebsamen déclare : «M.Marini est un habitué des coups médiatiques.

Pour installer une taxe, il faut en connaître les conséquences. Et puis taxer un smartphone 120 euros ne
me paraît pas être une idée très pertinente.Qui va encore payer ? Des familles moyennes qui ont un poste
de télévision et un ordinateur? Marini ferait mieux de supprimer le bouclier fiscal qui coût e 660 mi l l ions
d’euros plutôt que de taxer les classes moyennes.
Autre sénateur, autre socialiste,François Patriat se dit« complètement opposé à cette idée » : « Cela suffit lestaxes. Grattons déjà dans les niches fiscales avant d’en créer de nouvelles. Intéressons-nous plutôt au bouclier fiscal.
Pour moi, il est hors de question de mettre en place ce nouveau dispositif. »Et le sénateur DVD, il en
pense quoi ? Et bien, il n’y est pas favorable non plus.« La taxe sur la télévision ne doit pas être une taxe fourre-tout destinée à combler les déficits », insiste Alain Houpert.
« La télévision, on peut la recevoir sur un smartphone ou ordinateur mais ce n’est pas fait pour cela. Et
puis on taxe déjà un téléviseur par ménage. Ça suffit. Je suis complètement contre. »
Voilà une idée qui a, au moins, un mérite : elle fait l’unanimité et transcende les partis politiques.C’est plutôt rare ces derniers jours.

FRANCIS ZIEGELMEYER
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 15 novembre 2010 à 20:39:23
Pour les pc en Belgique il y a eu le cas récemment d'un bonne dame qui possédait un pc.
Elle a reçu sa redevance à payer + les amendes... ben oui tant qu'à faire...
La dame décidée de ne pas se laisser faire a été en justice argumentant qu'elle n'avait pas la possibilité de regarder la télévision sur son pc, mais ils ont estimé que l'appareil en était capable.
Résultat elle doit casquer.
Donc ici, pc déclaré = redevance à payer...
Et pour les smatphones, c'est d'actu en Belgique aussi, mais côté parlement wallon, ils ont tout de même estimé qu'il ne fallait pas pousser bobonne... ::)
Mais il faut des sous..., et donc, à mon avis, ça reviendra sur le tapis.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 17 novembre 2010 à 17:48:18
Pouvoir d'achat de non-achat 2011.

Sauf erreur d'appréciation, je pense qu'il faut s'attendre à une forte hausse des prix des matières premières. En tête : Sucre, blé/farine/pâtes/pain, café, chocolat, coton/vêtements, caoutchouc/pneus, soja/aliment pour bétail/viande, etc...   Le coupable désigné sera le plus souvent ... les intempéries. Ben voyons !
Sans oublier carburants, électricité, gaz, eau, assurances, ... 
Ces hausses seront bien évidemment répercutées sur les prix à la consommation avec une incidence sur le budget des ménages.
En réponse, la consommation risque fortement de baisser. Etonnant ...  Cela entrainerait inévitablement des baisses de production, donc de croissance, donc à nouveau du chômage.
Le serpent se mord la queue et il se pourrait aussi qu'il se morde bientôt les doigts... si les clients que nous sommes devaient resserrer fortement leurs ceintures... de sécurité. >:(

Le fils Leclerc, a priori bien sympa, mais guère plus généreux que ses hyper-concurrents (il suffit de comparer les étiquettes de prix pour s'en rendre compte) émet des craintes à ce sujet ...
Citer
"Une hausse des prix menacerait la consommation"
 pour Le Monde.fr | 08.11.10 | 12h50  •  Mis à jour le 08.11.10 | 16h39
Les négociations annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs ont débuté dans un climat tendu. Certains industriels réclament aux enseignes des hausses de prix de 5 à 19 %, arguant de la hausse des matières premières. Michel-Edouard Leclerc, 58 ans, patron de l'enseigne homonyme, qui détient 17,1 % de parts de marché en France, estime que beaucoup de ces hausses sont injustifiées et font peser un risque sur la consommation. Jusqu'à présent, la consommation a été le principal moteur de la croissance française. Est-ce que, cela va durer ? Pour le moment, la consommation tient. [...] Les perspectives de progression du pouvoir d'achat pour la fin de 2010 et pour 2011 sont négatives, alors que pendant la crise, du fait de la désinflation, celui-ci avait progressé. [...] La hausse des prélèvements, la fin des mesures d'accompagnement de la crise (primes à la casse) et des salaires qui restent comprimés en raison d'un chômage en hausse expliquent la situation. Mais le plus inquiétant, c'est que l'inflation menace de nouveau. [...]
Source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/08/michel-edouard-leclerc-une-hausse-des-prix-menacerait-la-consommation_1436989_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/11/08/michel-edouard-leclerc-une-hausse-des-prix-menacerait-la-consommation_1436989_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 18 novembre 2010 à 14:29:45
Selon la FAO/ONU "Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture" :

Citer
17-11-2010 - La hausse des prix entraîne une facture d’importations alimentaires de mille milliards [de dollars]. La communauté internationale doit rester vigilante face à la possibilité d’une hausse encore plus marquée en 2011.
17 novembre 2010, Rome - La facture mondiale des importations alimentaires pourrait passer le cap des mille milliards de dollars en 2010, compte tenu du fort renchérissement de la plupart des produits de base par rapport à 2009, indique la FAO aujourd'hui.
Dans la dernière édition de son rapport Perspectives de l'alimentation, l'Organisation des Nations Unies a lancé une mise en garde: il faut se préparer à des temps difficiles si la production des principales cultures vivrières n'augmente pas sensiblement en 2011.
La facture des importations alimentaires devrait s'alourdir de 11 pour cent en 2010 pour les pays les plus pauvres et de 20 pour cent pour les pays à faible revenu et à déficit vivrier. Ce qui signifie qu'en passant le cap des mille milliards de dollars, la facture mondiale atteindra vraisemblablement un niveau sans précédent depuis la flambée des prix de 2008, indique la FAO.
"Face à la pression exercée sur les prix mondiaux de la plupart des produits de base qui ne montre aucun signe d'allègement, la communauté internationale doit rester vigilante et se préparer à de nouveaux chocs de l'offre en 2011",  ajoute la FAO.
La météo en cause [...] Les hausses de prix observées pour la plupart des denrées agricoles au cours des six derniers mois sont dues à un ensemble de facteurs: en particulier l'insuffisance de l'offre due à des phénomènes météorologiques défavorables, des interventions de politique par certains pays exportateurs, et la fluctuation des marchés des changes. [...]
Source et texte intégral : http://www.fao.org/news/story/fr/item/47735/icode/ (http://www.fao.org/news/story/fr/item/47735/icode/)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 18 novembre 2010 à 19:24:37
http://www.francesoir.fr/economie/stock-options-le-reve-de-504-cadres-d-eiffage-tourne-au-cauchemar.55555 (http://www.francesoir.fr/economie/stock-options-le-reve-de-504-cadres-d-eiffage-tourne-au-cauchemar.55555)

Stock-options : le rêve de 504 cadres d’Eiffage tourne au cauchemar


Pour échapper à une prise de contrôle, Jean-François Roverato, emblématique patron du n° 4 du BTP, a séduit ses cadres… avant de les ruiner.

Le propre d’un capitaine d’industrie est d’entraîner les hommes dans son sillage… de les faire rêver… Mais parfois ça tourne au cauchemar. Toutes proportions gardées, l’histoire rappelle celle de Napoléon, en février 1814, l’Empereur vient soutenir le moral de ses troupes, qui bivouaquent. « Allez mes amis, ne craignez rien. Le boulet qui me tuera n’est pas encore fondu », déclare-t-il. Un peu plus tard, il abdique et s’embarque pour l’île d’Elbe. Jean-François Roverato, patron d’Eiffage, n’ira pas à l’île d’Elbe, mais un successeur lui est imposé. Il connaîtra son nom le 8 décembre.

Son armée s’appelle Eiffage, une entreprise de 13.000 personnes, numéro quatre du BTP en France, numéro sept en Europe. Elle a réalisé le viaduc de Millau, réussite architecturale et prouesse technique. Polytechnicien, fils d’un ébéniste immigré italien et d’une couturière, il entre dans l’entreprise en 1975, pour devenir le général en chef en 1987.

Parcours parfait, jusqu’à Montereau. Nous y sommes. Jean-François Roverato répète à qui veut l’entendre que tout va bien et que les 504 cadres engagés à ses côtés pour sauvegarder l’indépendance du groupe n’ont rien à craindre des boulets. A voir.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 26 novembre 2010 à 23:41:40
Le "dérapage des dépenses de personnel de l'Etat" se chiffre à presqu' 1 milliard d'euros.
Ce n'est peut-être pas la récession, mais je trouve que cette façon de gérer un budget est surprenante, même si c'est une "tradition de fin d'année"... De plus, c'est une première en ce qui concerne les salaires.   ::)

Citer
La Tribune.fr - 25/11/2010 | 17:59
Budget - L'Etat fait les fonds de tiroir pour payer les fonctionnaires.La commission des Finances du Sénat vient d'approuver une demande d'ouverture de crédits d'urgence de 930 millions d'euros pour assurer les paies de décembre de certains fonctionnaires.
Il est de tradition à cette époque de l'année que les parlementaires des commissions des finances soient saisis par le gouvernement de décrets d'avance. Il s'agit par cette procédure de faire financer par des ouvertures de crédits des dépenses non prévues dans le budget initial soit parce qu'elles doivent servir à financer des mesures exceptionnelles (catastrophes naturelles par exemple) soit parce que l'Etat a mal évalué certains budgets. C'est régulièrement le cas pour les opérations extérieures du ministère de la Défense. Mais cette fois, c'est une ouverture de crédits très particulière que le gouvernement est venu solliciter.
La commission des Finances du Sénat a en effet approuvé ce mercredi une demande d'ouverture de crédits d'urgence de 930 millions d'euros pour assurer les paies de décembre de certains fonctionnaires de huit ministères, dont l'Education nationale, la Défense, l'Intérieur et le Budget. Dans un communiqué, le président de la commission des finances du Sénat, le centriste Jean Arthuis, indique avoir donné un avis favorable avec réserve à cette demande mais s'inquiète dans la foulée "du dérapage des dépenses de personnel de l'Etat",
[...] D'après Jean Arthuis, interrogé par l'AFP, ces 930 millions d'euros  qui représente "un peu plus de 1% des frais de personnel de l'Etat" "est indispensable pour assurer la paie de décembre de ces milliers de fonctionnaires de ces huit ministère". Selon Jean Arthuis, "c'est la première fois" que la commission se voit soumettre "un décret d'avance pour les salaires".  [...]
source et texte intégral : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20101125trib000576444/l-etat-fait-les-fonds-de-tiroir-pour-payer-les-fonctionnaires.html (http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20101125trib000576444/l-etat-fait-les-fonds-de-tiroir-pour-payer-les-fonctionnaires.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 29 novembre 2010 à 12:57:44

On met des anti vols sur la viande. La solution Cantona semble depassée, je crains que ce ne soit beaucoup plus saignant! C'est boris Vian qui disait " Faut que ca saigne!". Bon, moi, je mange des nouilles...

C'EST LE DEBUT DE LA FAIM
du 29 novembre au 1 décembre 2010 : C'est un signe qui ne trompe pas. Un trader fidèle lecteur de ce blog qui est venu ce week-end à la Mairie du VIe, m'a signalé cette petite information totalement folle et bien factuelle sur ce qui se passe en Irlande: "Récemment, j'ai été très surprise, en faisant mes courses (en Irlande) de trouver des antivols sur la viande au supermarché". Ouups! Dingue. A Paris seul le caviar a un système antivol. Si les gérants des supermarchés en sont arrivés là, c'est surtout parce qu'ils ont constaté que les gens commençaient à voler la viande. En France nous n'en sommes pas encore là, mais en Irlande si! Réfléchissez: c'est un avant-goût de ce qui va nous arriver aussi en France. Bientôt des antivols sur la baguette? Clairement c'est aussi le début de la fin. Lire Rue 89 et commencez à remplir vos armoires, vos frigos et congélateurs. Et n'oubliez pas le saumon sauvage "élevé" en Irlande !!! Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com) 2008-2010
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 29 novembre 2010 à 13:45:49
Je refuse de céder à la peur et de participer à la panique collective. :)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 29 novembre 2010 à 23:23:39
Ca ne sert a rien d'avoir peur. Par contre, il est bon de savoir et d'etre informé.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Segur le 30 novembre 2010 à 02:03:53
http://www.liberation.fr/economie/01012305148-le-patron-des-patrons-espagnols-en-faillite-personnelle (http://www.liberation.fr/economie/01012305148-le-patron-des-patrons-espagnols-en-faillite-personnelle)

Le patron des patrons espagnols en faillite personnelle

Gerardo Diaz Ferran, président de la confédération patronale espagnole CEOE, a été déclaré en faillite personnelle et tous ses biens placés sous administration judiciaire, selon une décision d'un Tribunal de commerce, citée lundi par des médias en ligne.

L'ancien patron du groupe Marsans, ex-numéro un des agences de voyage en Espagne, qui se trouve également en faillite, a été déclaré en «cessation de paiement» à la demande de ses créanciers, selon le site internet du journal El Pais.

Un juge du Tribunal de commerce de Madrid a en outre décidé de suspendre «l'exercice des facultés d'administration» de Gerardo Diaz Ferran «sur son patrimoine» qui sera désormais géré par un «administrateur judiciaire», selon la décision citée par El Pais. D'autres médias en ligne ont également fait état de cette décision.

Son ancien groupe, Marsans, avait été déclaré en cessation de paiement en juin peu après avoir été cédé pour 600 millions d'euros à la société espagnole Posibilitum Business, spécialisée dans le rachat d'entreprises en difficulté.

Gerardo Diaz Ferran avait indiqué en octobre qu'il démissionnerait de son poste de président de la CEOE, principale confédération patronale espagnole, à la fin de l'année, avec la convocation d'élections pour le 21 décembre, afin de s'occuper de sujets «personnels».
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 décembre 2010 à 11:40:22
Chômage - Octobre 2010.
Ouf ! Nous voilà rassurés : d'après les chiffres officiels d'Octobre, annoncés fin Novembre 2010, la situation est "stabilisée". Mais il y a aura toujours de méchantes langues, comme dans l'article ci-dessous, pour oser prétendre le contraire ...  :)

Citer
28 novembre 2010
Vrais Chiffres Chômage Octobre 2010 - Radiations + 36 400 !! - scandale des chiffres bidonnés
patdu49
320 600 RADIATIONS en OCTOBRE !!! pour défaut d’actualisation + 17%, radiation administrative + 5,5%, et mystérieuse rubrique "autre cas" + 4,5 %

Si on prend la réalité de cette supercherie + 36 400 radiations, par rapport au mois dernier, ça relativise la fausse baisse de 22 900 demandeurs d’emploi (toutes catégories) par rapport à septembre. Les radiations pour reprise d’activité sont en baisses de 2,2%, les radiations pour maternité maladie retraite en hausse de 7,9% !
Les seules radiations pour defaut d’actualisation représentent à elles seules 44,4% des sorties des listes de pôle emploi, si on rajoute "autres cas" et radiations administrative, c’est 65,6 % des sorties des listes ce mois ci !!

Décryptage des vrais chiffres connus ( Octobre 2010 ) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias classiques ne parlent quasi JAMAIS. Ils occultent les catégories D et E systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d’emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrement pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons.
Octobre 2010, les chiffres sont toujours catastrophiques. Les chiffres des travailleurs précaires et pauvres explosent, en même temps que celui du chômage de longue durée. A noter qu’environ 40% des demandeurs d’emploi inscrits, ne sont aucunement indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS), encore pire si l’on compte donc, les non inscrits à Pôle emploi qui ne sont pas indémnisés non plus, pour une énorme partie d’entre eux.
Plus de 7 millions de demandeurs d’emploi et travailleurs précaires par intermittences, soit 25% minimum, de la population active. On est très très très loin des annonces mensongères de 9,5% de chômeurs (seule catégorie A, inscrits chez pôle-emploi qui servent à la propagande) [...]
Mon analyse : [...]
  Suite à lire sur le lien ci-dessous [...]

Source et texte intégral : http://www.legrandsoir.info/Vrais-Chiffres-Chomage-Octobre-2010-Radiations-36-400-scandale-des-chiffres-bidonnes.html (http://www.legrandsoir.info/Vrais-Chiffres-Chomage-Octobre-2010-Radiations-36-400-scandale-des-chiffres-bidonnes.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 décembre 2010 à 21:51:49
Etats-Unis - Emploi/chômage : "Chiffres de Novembre décevants". 
Il est à supposer que la situation doit même être plus que décevante ... (quand on sait ce que l'on sait sur la présentation de chiffres).

Citer
Des chiffres de novembre décevants pour l'emploi américain
LEMONDE.FR avec AFP | 03.12.10 | 15h25  •  Mis à jour le 03.12.10 | 18h43
Le rythme des créations d'emplois a nettement ralenti en novembre aux Etats-Unis, où le taux de chômage se rapproche des 10 %, selon le rapport officiel sur le secteur publié vendredi 3 décembre à Washington. [...] Les chiffres sont particulièrement décevants au regard des attentes des analystes. Selon leur prévision médiane, ils avaient estimé que l'économie américaine créerait 130 000 postes de plus qu'elle n'en a détruit pour le mois de novembre. Mais les chiffres du département du travail indiquent qu'elle n'en a finalement créé que 39 000, en données corrigées des variations saisonnières. Ce total est de plus de quatre fois inférieur à celui d'octobre et a pour conséquence une remontée du taux de chômage à 9,8 % pour novembre, son plus haut niveau depuis avril, après avoir stagné pendant trois mois à 9,6 %. Les analystes établissaient, quant à eux, un maintien du chômage au même niveau. [...]

source et texte intégral : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/12/03/des-chiffres-de-novembre-decevants-pour-l-emploi-americain_1448702_3234.html (http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/12/03/des-chiffres-de-novembre-decevants-pour-l-emploi-americain_1448702_3234.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Karmayata le 10 décembre 2010 à 19:04:40
Citer
Des violences ont éclaté lors des manifestations des étudiants britanniques qui protestaient à Londres contre le projet que le gouvernement présente au Parlement, et qui vise à tripler le montant des droits universitaires.

Ce quasi-triplement du plafond provoque la colère des organisations étudiantes. Le principal syndicat étudiant, le NUS, appelle à lutter contre ce projet qui fera alors des universités anglaises "les plus chères au monde".

"De nombreux jeunes se sentent trahis car beaucoup d’entre eux ont voté pour Nick Clegg qui leur avait promis de ne pas augmenter les frais de scolarité", assure Sarah Pickard. Même si elle estime que le mouvement devrait continuer après le vote, elle ne voit pas le gouvernement reculer. "Cameron va certainement lâcher du lest pour amadouer les étudiants, mais cela paraît très improbable que la réforme soit enterrée".

Brave New World 2010 : Très violente manifestation à Londres (http://www.dailymotion.com/video/xg20ei)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Mille-feuilles le 10 décembre 2010 à 22:00:45
Mouvement à Londres, + d'infos ici:

" A Londres les étudiants sont descendus en masse dans les rues, ce jeudi 9 décembre, pour manifester leur mécontentement. La police - Scotland Yard - a été quelque peu débordée par l’ampleur des manifestations et la violence de certains groupes. Ainsi, Le Prince Charles et son épouse Camilla ont été pris à partie dans leur limousine royale alors qu’ils se rendaient au London Palladium pour un gala de charité. Une vitre de la Rolls-Royce a été brisée et de la peinture blanche a été projetée sur la royale carrosserie. Le couple princier n’a heureusement pas été blessé. Shocking !
 
Quant aux étudiants, ils manifestaient dans les rues de Londres pour protester contre une loi votée ce jeudi, qui va augmenter significativement les droits d’entrée universitaires d’ici 2012. Les manifestations ont été réprimées assez violemment (comme les vidéos ci-dessous le confirment), avec notamment des charges de la police à cheval contre la foule d’étudiants. Des dizaines de blessés sont à déplorer, de part et d’autre.
"
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/londres-le-prince-charles-attaque-28675 (http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/londres-le-prince-charles-attaque-28675)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Epilogue le 23 décembre 2010 à 15:18:16
Je dois mettre des infos sur ce forum concernant La rubrique de Pierre Jovanovic qui nous parle du désastre financier sur la radio « Ici et maintenant » sans doute qu’il a raison sur pal mal de sujet concernant les banques, même si sa jubilation à nous faire comprendre que l’Europe, et la zone Euro va droit dans le mur est quelquefois agaçante.

Mais après tout c’est la seule radio alternative à nous proposer une info alter mais un brin alarmiste serte, mais qui a le mérite d’exister et qui permet de se faire une idée sur ce qu’on nous dit pas dans les médias dit : « Officiels » Tv et presse.

Quand on met les pieds dans le plat il faut être porteur de solution et mis à part vendre ses bouquins qui présente sur son site, l’information sur comment faire après, n’existe pas.
Bien sûr qu’il y a des solutions alternatives pour individuellement faire autrement, mis à part faire des stocks d’or et d’argent et de prôner le déclin des USA et de son dollar entraînant le faillite de l’Euros par voix de conséquence.

Nous sommes en guerre, la guerre de l’informations avec wikileaks , le haros sur les matières premières et la chute de l’occident via l’Europe accélérer par les problèmes en Irlande, en Grèce, Portugal, Espagne et bientôt la France.

Oups !!! Où va le monde, le politicly correct n’est plus de mise, l’appocalypse financière est là, elle se déploie sous nos yeux pour qui veux bien « voir ». Ruer vous sur les stocks de sucre, d’essence, d’or et d’argent.

Oui, d’accord mais comment fédérer les personnes qui veulent suivre le mouvement des alternatives après le bankrun2010 , créer « un apéro FACEBOOK du changement » avec une date butoir dans ce cas et un objectif précis ? Pourquoi pas ?

Des solutions Mr Jovanovic des solutions, que diable !!!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 23 décembre 2010 à 15:59:42
Pourquoi Pierre Jovanovic devrait-il donner des solutions ??? Qu'il n'a pas, il l'a dit. C'est déja le seul, a ma connaissance a donner des informations et a expliquer aux gens vrais que nous sommes comment ca se passe, pourquoi faudrait-il que ce soit lui qui soit le messie. Il n'a aucun pouvoir. Son role est d'alerter et il le fait tres bien. Si personne ne reagit, ce n'est certes pas sa faute.
Quand à son hilarité que je n'ai pas vu, j'ai vu de l'humoour noir certes mais la situation le provoque, il vaut mieux rire que pleurer. C'est aux gens de se decider, c'est aux economistes ( ou sont-ils passés, aux politiques de reagir mais pas a un journaliste qui a beaucoup de courage. Peu en ont autant que lui.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 23 décembre 2010 à 16:43:00
Je me réponds a moi meme et cite mon journaliste preferé. La révolution Française a été le fait de nombreuses femmes qui n'avaient plus rien a donner a manger a leurs enfants. Voila pour moi le signe le plus important de la recession, et a Noel en plus, et c'est pour cela que je reporte l'info de Jovanovic non pour faire peur mais pour dire " preparez vous mentalement ". Et souvenons nous de la revolution francaise.

DES ANTI-VOLS SUR LES DINDES DE NOEL !
du 22 au 27 décembre 2010 : De plus en plus dingue, pardon, dinde, et le papier est signé par Sean Poulter. "Supermarkets are putting electronic tags on their turkeys in an attempt to beat thefts triggered by hard times this Christmas. The stores have taken the drastic action in direct response to a rise in shoplifting of food caused by the squeeze on family budgets. In the past, stores reserved the tags for high value items such as drink and CDs. However, increasingly, the electronic tags are being put on meat, and the security measure will be extended to turkeys for the first time this year". Lisez bien cet article car je ne le répetrai jamais assez: à partir du moment où les gens affamés ne peuvent même plus voler, cela se termine invariablement en un bain de sang. Les estomacs vides ne réflechissent pas. Surtout quand ils voient les banquiers qui ont ruiné le monde se verser chacun des dizaines de millions en prime de fin d'année, de l'argent volé sur le travail des gens, purement et simplement. Lire ici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com (http://www.jovanovic.com) 2008-2010—
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Nemo492 le 23 décembre 2010 à 18:17:46
Des solutions Mr Jovanovic des solutions, que diable !!!

C'est juste une "revue de presse", sur la radio,
pas un manuel de survie clés en mains ni une tribune
pour donner des directives ou impulser un mouvement.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Pascal D le 23 décembre 2010 à 21:15:13
BONSOIR A TOUS.
oui les revues de presse de Pierre Jovanovic font vraiment peur surtout si on a la chance d'avoir quelques économies durement gagnées  pour ma part début Janvier je vais enlever la moitié de mon épargne et la convertir en Or et Argent ,le reste je verrai ensuite...
peut être aussi la banque coopérative pour le reste.
en tout les cas on doit se préparer au pire dans le cas d'un second Tsunami financier qui celui là fera du mal surtout aux classes Moyennes comme nous.
la bulle financier est gonflée artificiellement comme dit Pierre donc...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: ARUniversity le 23 décembre 2010 à 21:34:33
simple remarque qui emporte une question;

si le système venait à s'écrouler, quel est l'utilité de convertir son argent en métal précieux? Acheter de la nourriture, de quoi s'habiller etc.?

Comment vous allez défendre votre bien, selon la quantité convertie en métal car, en de telles périodes, je crains que justement, les possesseurs de métaux précieux soient minoritaires, avec les conséquences que cela peut emporter.

Si le système doit s'écrouler, peut être vaut-il mieux ne pas y rester attacher et tenter de se reconstruire, non pas au dessus des ruines mais, à côté, non?
 ???

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 23 décembre 2010 à 21:41:51
Tres juste. Pierre jovanovic ( non je ne suis pas son frere) la petite maison avec ou sans Laura ingalls, le terrain pour cultiver votre jardin potager et le puits pour l'eau.  Il est assez juste de penser qu'il vaut mieux ne posseder ni argent ni or si on ne veut pas le donner a des individus peu scrupuleux. il faudra aussi se preparer a affronter ce genre de personnes
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: ARUniversity le 23 décembre 2010 à 22:51:40
En définitive, avoir plusieurs plan de repli pour quitter les grandes villes pour un moment, ou définitivement;

savoir où aller,
avec qui,
comment,
avoir prévu quoi emporter pour le chemin,
savoir et pouvoir se protéger et protéger ceux qui partent avec nous,
savoir survivre sans le matériel,
savoir vivre,
être optimiste quoi qu'il arrive.

Je pense que se préparer ne peut se résumer à amasser de l'or ou de l'argent et de rester dans son "château" AMHA, il faut penser à prévoir tous les scénarios, dont le pire; donc être prêt à tout quitter, vraiment tout quitter, sans regret...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 23 décembre 2010 à 23:01:44
Dans l'idéal tu as tout résumer meme si techniquement c'est pas facile. mais il est clair qu'il va falloir y PENSER sérieusement et meme si on n'aime pas ça, le monde qu'on nous prépare n'est pas un monde pour les enfants. Je ne veux pas jouer les cassandre mais nous devrons peut être être obligé de commettre des actes que nous n'avons jamais commis car si nous voulons défendre les gens que nous aimons et les gens tout court, on ne pourra pas faire dans la dentelle.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 24 décembre 2010 à 09:16:17
Je présume que les recommandations faites à ceux qui ont des économies en banque d'en convertir une partie en or et argent, c'est pour éventuellement les reconvertir en monnaie "plus tard", à l'avenir, c-à-d après l'éventuelle "bagarre", en estimant que ces métaux conservent éternellement une certaine valeur.

Je présume également que la recommandation, pour ceux qui le peuvent, d'acheter une petite maison (facile à chauffer) à la campagne avec jardin potager - ou d'acheter seulement un bout de terrain arable - va aussi dans le sens de ne pas "tout perdre" dans l'éventuelle "bagarre". Une terre arable et saine est un bien impérissable, elle sera toujours au minimum cultivable tant qu'il y aura une source d'eau ou une rivière non polluée à proximité et des graines à semer...  Elle serait revendable par la suite, s'il y a des clients ...

Si nous n'avons pas d'économies, réjouissons-nous que ce genre de casse-tête de placement nous soit évité.  ;)
Et après tout, même si au point de vue économique l'année à venir s'annonce a priori morose, qui peut prédire avec certitude de quoi sera vraiment fait notre avenir, globalement ou personnellement, proche ou lointain ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 24 décembre 2010 à 09:41:30
Bien vu Natasage!
Pour revenir sur la conversion en or il faut savoir qu'en cas de crise chaotique un régime d'exception a tendance à frapper une nouvelle monnaie ce qui rend caducs les gros retraits en liquide.
Par ailleurs comme déjà vu aux USA les détentions de métaux précieux et à fortiori les transactions en or sont interdits et assortis de conditions pènales graves.

"Lors de la Grande Dépression du jeudi noir du 24 octobre 1929, les citoyens américains défiants se défont de leur dollar pour de l’or. Le président américain Roosevelt devra interdire le 5 avril 1933 la détention d’or et de certificat-or. Les réserves nationales d’or s’amenuisent dangereusement…"   

"En 1961, les Etats-Unis renforcent l’interdiction de détention d’or pour les citoyens américains en l’élargissant à la détention hors du territoire nationale.../...

 


http://www.auraria.fr/Monnaie.html (http://www.auraria.fr/Monnaie.html)

Il  est raisonnable d'envisager pour ceux qui peuvent une petite maison dans la prairie mais avec "forage" ou puits et prévision de protection ...
Quant à se mettre à la culture "à la main" c'est une autre affaire...

Espèrons que nous élucubrons.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 24 décembre 2010 à 11:02:25
Pour l'Or éviter d'acheter des Lingots ou des onces.
Prenez des monnaies les plus petites possibles. Idem pour l'argent.
Faites les emballer séparément avec le cachet du vendeur sur la fermeture du sachet. Histoire que l'on ne vous accuse pas de les avoir gratter pour en récolter quelques grammes le jour où vous en aurez besoin.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 24 décembre 2010 à 11:09:13
Pour l'Or éviter d'acheter des Lingots ou des onces.
Prenez des monnaies les plus petites possibles. Idem pour l'argent.
Faites les emballer séparément avec le cachet du vendeur sur la fermeture du sachet. Histoire que l'on ne vous accuse pas de les avoir gratter pour en récolter quelques grammes le jour où vous en aurez besoin.
Excellent conseil.
A cause des faux lingots.
Monsieur est connaisseur.
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 24 décembre 2010 à 11:24:54
Pour l'Or éviter d'acheter des Lingots ou des onces.
Prenez des monnaies les plus petites possibles. Idem pour l'argent.
Faites les emballer séparément avec le cachet du vendeur sur la fermeture du sachet. Histoire que l'on ne vous accuse pas de les avoir gratter pour en récolter quelques grammes le jour où vous en aurez besoin.
Excellent conseil.
A cause des faux lingots.
Monsieur est connaisseur.

Connaisseur mais malheureusement pas possesseur. ;)
Par contre je n'avais pas pensé au faux lingot de Tungstène vendu à la Chine. En effet, il faut se méfier. Mais je pensais surtout qu'un lingot c'est diffcille à monnayer pour acheter votre pain. ;)
De plus j'ajouterai au conseil:

PAYEZ en liquide mais dans des centres d'échanges connu, pas de clapier de sous quartier où, même si l'or est vrai, le racket à la sortie est touts aussi existant. Le mieux étant les places boursières des capitales, par exemple pour Bruxelles:  http://www.gold4ex.be/servlet/javaparser?pgm=lst_or_new&lg=fr#prime (http://www.gold4ex.be/servlet/javaparser?pgm=lst_or_new&lg=fr#prime) Ceci est un exemple. 
Evitez de vous vanter de l'achat et n'enterrez pas votre argent dans votre jardin. La Banque est sure pour l'instant mais le sera beaucoup moins quand vous en aurez besoin. les cheminés ne sont pas non plus une bonne planque.

Sinon le meilleurs endroit pour que votre or soit en sécurité, c'est.... chez moi. Enfin pour ce que j'en dit hein...  ::)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 24 décembre 2010 à 12:06:21
L'or peut s'enterrer n'importe où pourvu qu'on s'en souvienne et qu'on ne creuse pas dans votre cachette pour faire une route ou un immeuble...
Les faux existent aussi bien en lingots qu'en barres ou en pièces en or ou argent.
D'autre part si vous payez une baguette en Napoléons çà se saura très vite ;le boulanger vous aura à la bonne mais il parlera....
Avec de l'or en stock prévoir un tromblon ou un nid de mitrailleuse...
Non je suis pas pessimiste :-[
Je cherche le bout de la logique et je conclus que pour survivre au mieux il faut utiliser et échanger son "savoir-faire" quel qu'il soit.
C'est le seul truc qui s'échange ou se négocie et qu'on ne peut vous subtiliser.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Karmayata le 24 décembre 2010 à 13:54:57
ALABAMA CITY STOP SENDING PENSION CHECKS TO RETIREES (http://www.youtube.com/watch?v=sVtznhueY-E#)

Citer
Des fonctionnaires US n’auront plus de retraite en 2011

Prichard est une une bourgade américaine d’Alabama, vous ne la connaissez pas c’est normal, Prichard est la première ville américaine ayant officiellement arrêté de verser les retraites de ses fonctionnaires, une nouvelle qui fait frémir la presse financière anglo-saxonne mais qui n’a eu aucun écho dans les médias français.

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/des-fonctionnaires-us-n-auront-28803 (http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/des-fonctionnaires-us-n-auront-28803)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 27 décembre 2010 à 11:13:38
lefigaro.fr (http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&ID_NEWS=172049426)
Citer
Goldman Sachs revoit sa politique de bonus

27/12/10 09:54

La banque américaine a décidé de lier le versement de ses bonus «aux performances de long terme» de ses cadres dirigeants. Selon le Wall Street Journal, les salaires et bonus pourraient atteindre au titre de 2010 un niveau record à Wall Street de 144 milliards de dollars.

Goldman Sachs veut se donner une nouvelle conduite. Impliquée dans une affaire de délits d’initiés et critiquée pour sa politique de bonus, la banque américaine veut désormais éviter «les prises de risque inconsidérées». Il y a trois ans, son patron, Lloyd Blankfein, avait choqué l’opinion publique en percevant un bonus record de près de 68 millions de dollars. L’an passé, beaucoup pensaient même qu’il toucherait une prime de 100 millions de dollars. Il n’avait perçu finalement «que» neuf millions.

Désormais, la banque américaine a décidé de lier le versement de ses bonus «aux performances de long terme» de ses cadres dirigeants. Parmi elles, le taux de rentabilité des capitaux propres, le rendement de l’avoir des actionnaires ordinaires, la valeur des actions Goldman Sachs ou encore le résultat par action. Ainsi, ce plan autorise les bonus «en numéraire», «à base d’actions ou d’autres titres» Goldman Sachs, ou sous forme «d’autres avoirs», précise la banque américaine, dans un document disponible en ligne sur le site Internet du gendarme de la Bourse américain, la Securities Exchange Commission.

De son côté, Morgan Stanley pourrait annoncer des bonus en baisse de 10% à 25% au titre de 2010, selon une source proche du dossier citée par l’AFP , «en raison des turbulences de marché».

Vers un niveau record de salaires et bonus à Wall Street


Pour l’heure, les régulateurs américains jugent encore «médiocres» les mesures adoptées jusque-là par les banques pour se conformer aux objectifs des pays du G20. En septembre dernier, ces derniers avaient en effet promis d’encadrer la rémunération dans la finance, afin de «mettre fin à des pratiques qui ont conduit à une prise de risque excessive» et de «promouvoir la stabilité financière».

Selon le baromètre annuel réalisé en novembre dernier par le Wall Street Journal, les salaires et bonus dans la finance pourraient même atteindre un niveau record de 144 milliards de dollars cette année, soit une hausse de 4% par rapport à l’an passé. Pour le quotidien, les banques américaines devraient consacrer 32,1% de leur chiffre d’affaires - qui devrait progresser de 3%, à 488 milliards de dollars - pour rémunérer leurs employés. A en croire le sondage mené par eFinancialCareers.com, 37% des professionnels de la finance font de leur rémunération le critère primordial dans leurs choix de carrière. Du coup, certains établissements préfèrent licencier plutôt que de réduire les bonus de leurs traders.

Alors que la France vient d’entériner l’encadrement des bonus, les Etats-Unis tardent encore, crise financière ou pas, à freiner leur croissance.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 27 décembre 2010 à 21:12:55
Ben voyons ! Autant filer un pv pour excer de vitesse a un bambin  tricycle !
GS qui se refait une beauté ! Nous n'acheterons plus de ferraris rouges avec que le fric que nous vous avons volé, elles seront jaunes. sarkosy a dit a la courneuve, non a Argenteuil, " on va karcheriser ces racailles ". je ne suis pas pour cela. En revanche, j'aimerais assez les mettre dans une ile deserte a jouer au monopoly toute la journee et foutre la paix aux vrais gens qui travaillent eux.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boulgakov le 28 décembre 2010 à 22:34:39
Mais en attendant de karcheriser les traders et les banquiers, je suis revenu a des sentiments infiniments plus sociaux et sociables. Taxons les transactions financieres. Oui, je sais que cela a ete l'objet de certains G20 et que ca a loupé. 0, 5 pour cent ! Mais vous n'y pensez pas, tres cher, vous allez freinez l'activité. En suede, ca n'a pas marché.
ah, des qu'on touche au pognon ! Ca vous rappelle tous les tontons flingueurs et son celebre " touche pas au grisbi, S.... !
J'ai donc eu envie, dans cet etat d'esprit fraternel de presenter une video qui resume cela en Anglais. Nul besoin de comprendre l'anglais. C'est mon cadeau de Noel, vous allez voir comme c'est mignon :

Robin Hood Tax (http://www.youtube.com/watch?v=ZSms77fPQAY&feature=player_embedded#ws)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 03 janvier 2011 à 09:22:09
RSA (ancien RMi), chômage, etc...
Petites videos instructives "par Patrick du 49":
http://www.dailymotion.com/patrickdu49/1 (http://www.dailymotion.com/patrickdu49/1)

A propos du chômage :
"Réalité et Vrais chiffres du chômage" :
Réalité et Vrais chiffres du chômage (http://www.dailymotion.com/video/xfuapq)

A propos du RSA [anciennement RMi] :
"RSA flicage"
RSA Flicage (http://www.dailymotion.com/video/x9kvne)

Les "vrais chiffres du chômage" (à fin Novembre 2010) :

Citer
Vrais Chiffres du Chômage Novembre 2010
Posted 2 janvier 2011

7,5 MILLIONS environ de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres et précaires, intermittents 314 600 RADIATIONS en Novembre, juste pour défaut actualisation - 3,1% (+ 2,1% sur 1 an), radiation administrative + 0 % (+ 20,1% sur 1 an), et mystérieuse rubrique « autre cas » + 1,4 %, ces 3 motifs de sorties représentent à eux seuls 66,10% du total des sorties des listes des demandeurs d’emploi, ce mois ci. Quant aux sorties des listes pour « reprise d’emploi déclaré », elles sont en baisses de 6,1% ! (moins 11,1% sur 1 an). Les radiations pour maladie (+ 9% sur 1 an), les entrées en AER allocation équivalent retraite, dispensés de recherches d’emploi en stagnation 0% (- 30% sur 1 an, il n’y aura quasi pu de dispense de recherche dans les années à venir pour les séniors proches de la retraite).
Décryptage donc des vrais chiffres connus (Novembre 2010) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias classiques ne parlent quasi JAMAIS. Ils occultent les catégories D et E systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d’emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrément pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons.
Novembre 2010, les chiffres sont toujours catastrophiques. Les chiffres des travailleurs précaires et pauvres toujours énormes, en même temps que celui du chômage de longue durée qui ne cesse d’augmenter. [...]
(suite sur le lien ci-dessous)
Source et texte intégral : http://realinfos.wordpress.com/2011/01/02/vrais-chiffres-du-chomage-novembre-2010/ (http://realinfos.wordpress.com/2011/01/02/vrais-chiffres-du-chomage-novembre-2010/)

"Rendez-vous le 24 Janvier 2011, pour connaitre les chiffres du chômage de Décembre 2010.
par patdu49"
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 10 janvier 2011 à 14:35:18
lefigaro.fr/flash-eco (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/01/10/97002-20110110FILWWW00423-la-belgique-bientot-en-faillite.php)
Citer
La Belgique bientôt en faillite ?

lefigaro.fr
10/01/2011 | Mise à jour : 10:41

La suite de l’effritement rapide de la confiance des investisseurs, la Belgique occupe une inquiétante 16ème place sur cette liste, juste après le Liban et la Roumanie, rapporte De Morgen.

Le bureau d’analyse CMA établit chaque trimestre la liste des pays enregistrant le risque plus important lié à leur déficit. Le pays en haut de la liste est celui qui risque le plus la banqueroute. CMA se base sur la prime d’assurance que les grands investisseurs payent en échange d’un éventuel risque sur les bons d’Etat. Cette prime d’assurance n’a augmenté au quatrième trimestre pour aucun pays aussi fortement que pour la Belgique. Cela coûte à présent entre 220.000 et 250.000 euros par an pour garantir des bons d’Etat belges d’une valeur de 10 millions d’euros, contre « seulement » 129.000 fin septembre. C’est la raison pour laquelle la Belgique figure pour la première fois sur la liste des 20 pays ayant le plus gros risque lié à la dette.

La situation de la Belgique se dégrade à une vitesse impressionnante. Il y a neuf mois, la Belgique occupait encore une rassurante 53ème place sur la liste. Fin septembre, elle était encore en 37 ème position.


Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 10 janvier 2011 à 16:48:33
Belgique à vendre !
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 10 janvier 2011 à 19:34:50
Belgique à vendre !
Pour 1 franc Belge?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Patacrac le 10 janvier 2011 à 19:47:37
Bonsoir,

En tout cas les actions des banques belges KBC et Fortis ont perdues jusqu'a 7 % ce jour, cela ne m'étonnerais pas que l'on dégrade la Belgique avant le Portugal et/ou l'Espagne à ce rythme....

Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 10 janvier 2011 à 19:57:24
Belgique à vendre !


Chouette, c'est les soldes là-bas !
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 10 janvier 2011 à 20:45:56
Belgique à vendre !

La Chine va se porter acquéreur...   ;)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 10 janvier 2011 à 22:30:19
Bonsoir,

En tout cas les actions des banques belges KBC et Fortis ont perdues jusqu'a 7 % ce jour, cela ne m'étonnerais pas que l'on dégrade la Belgique avant le Portugal et/ou l'Espagne à ce rythme....

Tu peux clairement annoncer qu'à la clôture, KBC avait perdu 9.10 %. Dexia 3.31 et Ageas (ex-Fortis) 7.37
On peut aussi annoncer que toutes les banques française ont encore dégringolées ce jour.
Crédit Agricole, 2.9 - BNP 2.86 et Société Générale 3.45. Seul Natixis a relevé la barre en fin de séance.
Pendant ce temps là, les banques américaines continue leur petit bonhomme de chemin.
Ce qui est régulier, puisque le Dow Jones perd toujours en fin de séance européenne pour, par miracle, se reprendre fin de séance à Wall-Street.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 17 janvier 2011 à 16:14:56
Mauvais résultats 2010 attendus pour la Banque Nationale Suisse ...  Motif : euro et dollar trop faibles face au franc suisse.

Citer
17 janvier 2011 06h21
CH/Franc fort: la BNS attend une perte de 21 milliards en 2010
Zurich (awp/ats) - Le franc fort cause bien des tourments à la Suisse. La Banque nationale suisse prévoit de suspendre ses versements aux collectivités publiques après l'annonce d'une perte de 21 milliards de francs en 2010. Les cantons sont très inquiets. L'institut d'émission a subi de plein fouet les effets de la valorisation du franc face à l'euro et au dollar l'an dernier. Il devrait avoir essuyé une perte de 21 milliards de francs (contre un bénéfice de 10 milliards en 2009), en raison d'un déficit de 26 milliards sur les positions en monnaies étrangères. [...]"Il s'agit d'une très mauvaise nouvelle: les cantons sont très inquiets", a réagi Pascal Broulis, président de la Conférence des gouvernements cantonaux. [...] Le plongeon de la BNS dans le rouge remet en question les versements futurs de la part de 2,5 milliards de francs de ses "bénéfices" à la Confédération (un tiers) et aux cantons (deux tiers).[...]Les dividendes de la BNS sont importants, parce qu'ils représentent 2 à 3% des revenus du total des cantons. Si ces revenus ne sont pas garantis, les cantons n'auront d'autres moyens que de diminuer leurs prestations ou encore d'augmenter les impôts - chose difficile - ou la dette, prévient le Vaudois. [...] Fin décembre, l'euro avait touché son plus bas niveau historique face à la devise helvétique, à 1,2396 franc. A son lancement, il y a douze ans, l'euro se situait à 1,60 franc..
(AWP/17 janvier 2011 06h21)
source et texte intégral: http://www.romandie.com/infos/News2/201101170621136AWPCH.asp (http://www.romandie.com/infos/News2/201101170621136AWPCH.asp)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 26 janvier 2011 à 12:20:18
Alerte au Royaume-Uni : "Big problèmes à l'horizon" ...

A l'origine de ces nouvelles inquiétudes :
http://www.statistics.gov.uk/cci/nugget.asp?id=192 - Published on 25 January 2011 at 9:30 am

Citer
This is the biggest squeeze on families since 1920s, warns Bank of England chief
By Becky Barrow - Last updated at 10:14 AM on 26th January 2011
L'article: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1350557/Bank-Englands-Mervyn-King-This-biggest-squeeze-families-1920s.html (http://www.dailymail.co.uk/news/article-1350557/Bank-Englands-Mervyn-King-This-biggest-squeeze-families-1920s.html)

Citer
Mervyn King: I see trouble ahead
Bank of England Governor's dire warning on state of the economy
By Sean O'Grady, Economics Editor - Wednesday, 26 January 2011
L'article : http://www.independent.co.uk/news/business/news/mervyn-king-i-see-trouble-ahead-2194534.html (http://www.independent.co.uk/news/business/news/mervyn-king-i-see-trouble-ahead-2194534.html)

Explication en français :

Citer
Royaume-Uni - Récession, le retour ?
26 janvier 2011
"Je vois de gros problèmes à l'horizon", titre The Independent , citant Mervyn King, le gouverneur de la Banque d'Angleterre[/b], après la publication des statistiques qui révèlent une contraction de l'économie britannique de 0,5% au cours des trois derniers mois de 2010. "La nouvelle a été qualifiée de 'choquante', 'désespérante' et 'terrible' par les économistes",[/b] note le quotidien londonien. Ces chiffres soulèvent en effet la menace d'une récession à double creux. Selon Mervin King, l'inflation devrait atteindre  5% d'ici fin  2012. George Osborne, le chancelier de l'Echiquier,  a approuvé l'analyse de l'Office national des statistiques selon laquelle la chute de la productivité enregistrée fin 2010 était essentiellement due à "une météo affreuse". Il a précisé qu'il ne changerait pas sa politique d'austérité budgétaire car, à son sens, "cela replongerait la Grande-Bretagne dans une crise financière" – comme si le pays n'était pas déjà au beau milieu d'une crise
.
source: http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief-cover/477621-recession-le-retour (http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief-cover/477621-recession-le-retour)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 26 janvier 2011 à 14:31:32
M.King!

Il doit avoir la trouille de se faire décapiter au grand soir.
Prof d'économie depuis 1984.
Il fut un des premier whistle blowers de la crise qui nous affecte.
Ceci dit il a accepté son poste alors qu'il était déjà au courant du drame qui se joue...mais après tout Trichet a fait de même.
Et si ces types n'avaient pas vu venir la crise 3 ans avant 2008 ,comme Jorion, c'est qu'ils étaient incompétents.
Pour se tirer de ces accusations de profiteurs bien perchés vaut-il mieux passer pour un mauvais très bête incompétent ou un salaud corrompu qui touche une grosse paye le plus longtemps possible?
Allez tiens, je postule pour remplacer Trichet,du moins le temps qu'on me vire pour incompétence ;j'aurai bien vécu et la retraite sera meilleure.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 26 janvier 2011 à 23:03:49
Les "vrais chiffres du chômage" (à fin Décembre 2010) :

Citer
Vrais chiffres chômage décembre 2010, la catastrophe ! radiations, précarité, pauvreté.
Publié par : "patdu49"
26/01/2011 à 19h09 - mis à jour le 26/01/2011 à 19h32

7,5 MILLIONS env de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres et précaires, intermitents.

286 700 RADIATIONS en Décembre,
juste pour defaut actualisation - 11,% (- 6% sur 1 an) ; radiation administrative - 6 % ( - 8% sur 1 an) ; et mystérieuse rubrique "autre cas" - 5,2 % ;  ces 3 seuls motifs de sorties représentent à eux seuls 63,5% du total des sorties des listes des demandeurs d'emploi, ce mois ci. Les radiations pour maladie, maternité, retraite 39 300 + 3,1% (- 2 % sur 1 an), 3,1% des sorties. Quand aux sorties des listes pour "reprise d'emploi déclaré", elles sont en baisses de 2,2% ! (moins 16,4% sur 1 an) et ne représentent que 19,9% des sorties.

Décryptage donc des vrais chiffres connus ( Décembre 2010 ) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias classiques ne parlent quasi JAMAIS. Ils occultent les catégories D et E quasi systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d'emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrement pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons. [...] A noter qu’environ 40% des demandeurs d’emploi inscrits, ne sont aucunement indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS), encore pire si l’on compte donc, les non inscrits à Pôle emploi qui ne sont pas indémnisés non plus, pour une énorme partie d'entre eux.
Plus de 7,5 millions de demandeurs d'emploi et travailleurs précaires par intermittences, soit 25% à 30% de la population active, on est très très très loin des annonces mensongères de 9,5% de chômeurs (seule catégorie A, inscrits chez pôle-emploi qui servent à la propagande). [...]
[suite et analyse détaillée sur le lien ci-dessous]
source et texte intégral: http://www.lepost.fr/article/2011/01/26/2384280_vrais-chiffres-chomage-decembre-2010-la-catastrophe-radiations-precarite-pauvrete.html (http://www.lepost.fr/article/2011/01/26/2384280_vrais-chiffres-chomage-decembre-2010-la-catastrophe-radiations-precarite-pauvrete.html)

"Rendez-vous le 24 fevrier 2011, pour connaitre les chiffres du chômage de Janvier 2011, par patdu49"
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 08 février 2011 à 21:18:23
Tout va bien ...  ::)

Citer
Déficit public et dette publique en France en 2010 : une année record
Equipe GECODIA "Economie française et économie mondiale" - Mardi 8 Février 2011
Le déficit de l’État en France a atteint un nouveau record depuis 60 ans, poussant la dette publique elle aussi à son plus haut. L’assainissement budgétaire sera difficile.
Le déficit budgétaire de l’État en France en 2010 est confirmé au total à 148,8 milliards € (cumul sur l’année), soit une nette augmentation par rapport à 2009 (138,0 milliards €). La dette publique négociable française touche elle 1 229 milliards fin 2010, soit une augmentation de 81 milliards € en un an. Ces deux montants sont inédits.
Ceci correspond à la situation budgétaire de l’État central uniquement et n’inclut ni les organismes de sécurité sociale ni les collectivités locales. En 2010, les recettes fiscales ont atteint 274,9 milliards € et les dépenses 425,7 milliards €.  [...]
source et texte intégral: http://www.gecodia.fr/Deficit-public-et-dette-publique-en-France-en-2010-une-annee-record_a1297.html (http://www.gecodia.fr/Deficit-public-et-dette-publique-en-France-en-2010-une-annee-record_a1297.html)

Citer
Commerce extérieur France décembre 2010 : le déficit se creuse
Equipe GECODIA "Economie française et économie mondiale" - Mardi 8 Février 2011
Le déficit commercial de la France en décembre 2010 se creuse avec le recul des exportations. Sur l’ensemble de l’année le déficit augmente de 7 milliards € par rapport à 2009. [...]
Sur l’ensemble de l’année 2010, le déficit commercial a atteint 59,07 milliards € contre 43,67 milliards € en 2009. Sur un an, les exportations progressent en décembre 2010 de 13,0 % et les imports de 14,9 %. [...]

Source et texte intégral: http://www.gecodia.fr/Commerce-exterieur-France-decembre-2010-le-deficit-se-creuse_a1296.html (http://www.gecodia.fr/Commerce-exterieur-France-decembre-2010-le-deficit-se-creuse_a1296.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 15 février 2011 à 09:56:39
"Comment la Grèce et l'Irlande se font dépouiller au nom de la rigueur budgétaire
Etat des lieux rapide de la situation économique de la Grèce et de l’Irlande, et de ce qui risque de nous arriver également en peut-être un peu plus édulcoré. Ou comment on finit de pomper tout ce qui peut l’être jusque dans les catégories les plus pauvres de la population."

la suite sur ce blog incontournable :
http://dondevamos.canalblog.com/archives/2011/02/14/20394200.html (http://dondevamos.canalblog.com/archives/2011/02/14/20394200.html)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Peter Pan le 15 février 2011 à 11:44:08
"Comment la Grèce et l'Irlande se font dépouiller au nom de la rigueur budgétaire"

Excellent blog, en effet :

Citer
Que reste-t-il à vendre, en Grèce, depuis l’été 2010 et le dernier train de privatisations dans les transports, la distribution d’eau, l’électricité, des services portuaires[4], des aéroports, des casinos ou de La Poste, le tout pour 1 milliard par an ?
Un représentant de la commission européenne a même proposé de « vendre les plages pour développer le tourisme et le marché des propriétés touristiques », et d’autres ont parlé de vendre l’ancien aéroport d’Athènes, en zone côtière.
Certains auraient-ils déjà des vues sur cet endroit ?

Mais rappelons ce qu’est une privatisation, puisque nous avons assez d’exemples sous les yeux. Il s’agit de rentrées d’argent à court terme, souvent à prix bradés, et la perte d’une rente annuelle.
Ce sont aussi des dépenses supplémentaires pour les gens, puisqu’avec les privatisations, les prix montent. Au final, c’est encore aux travailleurs de payer.
Ce qui est formidable, c'est la capacité des finances "d'affaires" d'avoir fait accepter par les parlements des lois telles que la perte des souverainetés nationales ET européennes, notamment au regard de la maîtrise des finances publiques, en obligeant les trésoreries des pays à s'adresser obligatoirement ... à la sphère privative.
Aucune estimation des enjeux.
Le jeu du bonneteau, dans sa géniale simplicité, en somme.


Avec l'argent ainsi escroqué, il devient si facile, pour ces banques "d'affaires", de racheter des pans entiers des économies nationales et européennes.

Une nuance, de taille, à préciser cependant :
Les banques "françaises" n'appartiennent pas aux Français

(http://storage.canalblog.com/54/53/362748/61867497_p.jpg)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Natacha le 26 février 2011 à 00:10:38
Les "vrais chiffres du chômage" (à fin Janvier 2011)

"MOINS 6 000 demandeurs d’emploi, par rapport à Décembre ( mais + 26 700 radiations )... tout est dit n'est ce pas ? " patdu49

Citer
Vrais chiffres du chômage janvier 2011
Publié par : "patdu49"
24/02/2011 à 16h07 - mis à jour le 24/02/2011 à 19h27

Vrais Chiffres Chômage Janvier 2011 : 313 400 radiations (+ 26 700).

7,5 MILLIONS environ de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres et précaires, intermitents.

313 400 RADIATIONS en Janvier (soit + 26 700 par rapport au mois précédent) juste pour defaut actualisation + 7,7% (+ 1,6% sur 1 an), radiation administrative + 6,1 % ( + 11,6% sur 1 an), et mystérieuse rubrique "autre cas" + 0,9 %, ces 3 seuls motifs de sorties représentent à eux seuls 63,6% du total des sorties des listes des demandeurs d'emploi, ce mois ci.
Les radiations pour maladie, maternité, retraite : 39 500 + 1,8% (+ 1,3 % sur 1 an), 8 % des sorties totales.
Quand aux sorties des listes pour "reprise d'emploi déclaré" : + 15,8% (+ 13,2% sur 1 an) et ne représentent que 21,6 % des sorties.

Décryptage donc des vrais chiffres connus ( Janvier 2011 ) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias classiques ne parlent quasi JAMAIS. Ils occultent les catégories D et E quasi systématiquement, les DOM TOM systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d'emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrement pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons.
Janvier 2011, les chiffres sont toujours catastrophiques. [...] Mon analyse : VRAIS chiffres du chômage JANVIER 2011 : [à lire sur le lien ci-dessous]
source et texte intégral: http://www.lepost.fr/article/2011/02/24/2416564_vrais-chiffres-chomage-janvier-2011-hannnn.html (http://www.lepost.fr/article/2011/02/24/2416564_vrais-chiffres-chomage-janvier-2011-hannnn.html)

"Rendez-vous le 24 Mars 2011, pour connaitre les chiffres du chômage de Février 2011." patdu49.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Karmayata le 09 avril 2011 à 22:48:36
Citer
Faim et pauvreté extrême s’installent aux États-Unis

Ici des millions de gens souffrent de faim. Nous ne parlons pas d’Haïti, ni de pays africains, ou asiatiques, ni des favelas sudaméricaines, mais du fait extraordinaire dont que dans le pays le plus riche du monde, avec le secteur agricole le plus productif, des millions de gens souffrent de ce qui s’appelle l’« insécurité alimentaire », ou ce qui en chrétien se traduit comme ne pas savoir d’où proviendra la prochaine nourriture.

Aux États-Unis il est permis – sans que cela soit un scandale national – que les enfants n’aient pas suffisamment à manger. Le programme national de télévision de CBS News, 60 Minutes, a récemment montré les visages et les histoires de familles sans toit, dont les enfants ont dit ce qu’ils ressentent quand ils ne mangent pas suffisamment. Plus de 16 millions de mineurs vivent dans la pauvreté -2 millions de plus qu’avant la crise économique qui a éclaté en 2007– et on constate que c’est l’écroulement le plus rapide de la classe moyenne jamais arrivé depuis que le gouvernement a commencé à les mesurer, il y a demi-siècle, explique CBS News.

Qu’est-ce qu’on ressent quand on a faim ? demande le journaliste aux enfants d’une école primaire de Floride. « C’est difficile. Tu ne peux pas dormir. Tu attends seulement, tu t’endors cinq minutes et tu te réveilles à nouveau. Tu as a mal à estomac et pense : ‘ je ne peux pas dormir, je vais essayer de dormir, je vais essayer de dormir’, mais tu ne peux pas parce que tu as trop mal à l’estomac. Et c’est parce que tu n’as pas de nourriture dans toi », répond un enfant. De nombreuses familles racontent à CBS qu’elles n’ont jamais imaginé rester sans toit ou ne pas pouvoir nourrir suffisamment leurs enfants, puisqu’ils jouissaient d’une vie de classe moyenne. Avec la crise, tout a basculé.

Suite... http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24220 (http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24220)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Sahasud le 14 juillet 2011 à 08:29:18
Voici une vidéo (un peu alarmiste) de Mr Michael Debreda Rocha. Le dévissage de la bourse du 11 juillet 2011, semble l'avoir fait réagir. Je ne connais pas les références de cette homme. Mais j'avoue globalement partager son opinion. Comme celle de "Leap 2020".

youtube - AUDIO MICHAEL DEBREDA ROCHA « AGIR TOUT DE SUITE » (11 JUILLET).mp4
admn : vidéo invalide
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: manu21 le 31 juillet 2011 à 23:59:01
Le post peut paraitre hors sujet, mais je ne vais pas créer un sujet pour ma demande.

Pour analyser une gestion de comptabilité d'entreprise dans un but de restructuration financière par des services compétant est-il mieux de s'adresser à un cabinet privé de conseiller financier ou au CCi de son département ?

Le CCi étant gérer par le ministère de l'industrie, celui- ci nous apporte t-il toutes les ficelles de la législation en vigueur au détriment de l'économie public ou se contente t-il du strict nécessaire au maintien à flot d'une entreprise ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 26 octobre 2011 à 15:08:44
PSA va supprimer 6.000 emplois en Europe

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën va supprimer 6.000 emplois l'an prochain en Europe, où les ventes du constructeur ont été pénalisées au troisième trimestre par des problèmes d'approvisionnement en vis et par la guerre des prix qui fait rage sur le segment des petites voitures.

Cette décision, présentée mercredi matin en comité de groupe européen réuni en session extraordinaire, vise à restaurer la compétitivité et la rentabilité de la division automobile, pour laquelle PSA a abaissé ses prévisions de résultats en 2011..... http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE79P0AO20111026 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE79P0AO20111026)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 26 octobre 2011 à 15:26:16
Il faudrait instaurer une taxe de participation au financement du chômage pour les entreprises qui délocalisent,
et une taxe sur les robots et les machines automatiques (pour financer les retraites proportionnellement aux
emplois perdus).
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: bruss le 08 novembre 2011 à 17:13:48
En pleine crise économique, et alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs à la recherche des milliards manquants, le prix de la nuit d'hôtel de Nicolas Sarkozy à Cannes, la semaine dernière pour le sommet du G20, frise la provocation.
En dépensant un peu plus de 37 000 € pour une nuit dans une suite de l'hôtel Majestic de Cannes, le Président français se hisse sur la plus haute marche du podium des dirigeants peu regardants à la dépense. Il devance Barack Obama et Silvio Berlusconi, hébergés au Carlton voisin, pour respectivement 35 000 € et 29 000 € la suite. Le président chinois Hu Jintao, objet de toutes les attentions, a payé trois fois moins cher sa chambre au Gray d'Albion, soit 11 600 €. Sans pour autant dormir dans un Formule1, le Premier ministre anglais David Cameron peut s'enorgueillir d'avoir été le plus économe des dirigeants présents à Cannes. Il n'aura déboursé « que » 1950€ pour une nuit au Marriott. C'est toujours 300 € de plus que le salaire mensuel médian en France. On est loin de la « République irréprochable » du candidat Sarkozy en 2007. Il ne suffira pas de geler le salaire du Président et des ministres pour y parvenir.

Source La Dépêche http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/08/1210846-g20-la-nuit-a-37-000-de-sarkozy.html (http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/08/1210846-g20-la-nuit-a-37-000-de-sarkozy.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 12 décembre 2011 à 17:12:44
J'ai une petite question, est-ce par chez moi où bien est-ce plus général que les décorations de Noël se font rares ? (Déco des villes mais surtout les particuliers).
L'année dernière, je passais dans les rues habituelles dont la majorité des habitations avaient au minima quelques guirlandes. Cette année je compte sur les doigts de la mains les maisons qui ont fait la déco traditionnelle de fête.

Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 12 décembre 2011 à 17:55:31
J'ai une petite question, est-ce par chez moi où bien est-ce plus général que les décorations de Noël se font rares ? (Déco des villes mais surtout les particuliers).
L'année dernière, je passais dans les rues habituelles dont la majorité des habitations avaient au minima quelques guirlandes. Cette année je compte sur les doigts de la mains les maisons qui ont fait la déco traditionnelle de fête.

Voila enfin un point positif de la crise. La fin de la vanité et de la dépense inconsidérée.

Quand certain enfants mangent mal et que leurs parents dépensent des sommes abominable et consomment de l'énergie pour une telle futilité...

Je sais je serai hais pour ces propos ;)  ... je suis un rabajoie mais un rabajoie cherchant la sagesse dans les plus petites choses.
Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 12 décembre 2011 à 18:48:51
Voila enfin un point positif de la crise. La fin de la vanité et de la dépense inconsidérée.

Que nenni ! Il y a  toujours autant de monde dans les magasins et il paraîtrait que les français n'ont pas l'intention
de sacrifier Noël malgré la crise. Noël est simplement devenu une fête purement commerciale.
D'ailleurs, aujourd'hui, 12 décembre, j'ai vu dans les supermarchés des galettes des rois. Les rois mages ont pris le TGV ou l'avion,
ils sont arrivés avant la naissance.

Ceci dit non chez moi c'est pareil, et en plus il y a des sapins de Noël chez tous les commerçants (parfois devant les portes sur
le trottoir).

@namspopof - Pour les particuliers, les gens mènent une vie de plus en plus trépidante, ils ont sans doute
moins le temps pour organiser la déco.  :)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: port-royal-transworld le 13 décembre 2011 à 07:09:43

D'ailleurs, aujourd'hui, 12 décembre, j'ai vu dans les supermarchés des galettes des rois. Les rois mages ont pris le TGV ou l'avion, ils sont arrivés avant la naissance.

                                                                                       :)

= Irrésistible et imparrable. ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 13 décembre 2011 à 07:34:05
Les rois sont en avance et même dans les boulangeries musulmanes.
D'autre part ils trainent de plus en plus en France.
Ils profitent encore de la galette jusqu'à fin janvier au moins.
Jésus, Marie, Joseph l'appât du (p)gain.
Virez les marchands du Temple b de m!
Tout çà ne signifie plus rien, les symboles sont à la poubelle.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: leonidas le 14 décembre 2011 à 15:34:49
Sondage M6-MSN du jour:
Seriez-vous prêt à vous faire soigner par un vétérinaire ?
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/blog/question-du-jour.aspx (http://news.fr.msn.com/m6-actualite/blog/question-du-jour.aspx)

no coment

modération : édité avec lien plus précis - évitez les pages d'accueil qui changent au fil des heures.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 14 décembre 2011 à 18:31:03
Non mais !
Nos amies les bêtes sont mieux soignées que nous et n'attendent pas des plombes aux urgences.
Bien sûr que le veto est compétent puisque la plupart du temps on se sent mieux avec un remède de cheval.
Ceci dit je vote plus depuis que Sarko m'a roulé en faisant voter le congrès à ma place.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: port-royal-transworld le 15 décembre 2011 à 06:48:00
  Pourquoi pas, quand on est malade comme un chien ou qu'on a une fièvre de cheval.

  A condition d'avoir un cerveau de poisson rouge.

   ;)
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Loacoon le 15 décembre 2011 à 10:42:54
Sondage M6-MSN du jour:
Seriez-vous prêt à vous faire soigner par un vétérinaire ?
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/blog/question-du-jour.aspx (http://news.fr.msn.com/m6-actualite/blog/question-du-jour.aspx)
Prochain sondage : Seriez-vous prêt à vous faire opérer par un boucher?
:P
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 15 décembre 2011 à 11:03:58
Perso je préfèrerais un charcutier, mais peu importe du moment que c'est remboursé hein!
Vous voyez par exemple pour une hystérectomie ou une résection viscérale quelconque on peut laisser la viande pour payer le dépassement!!
Malin non?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 27 décembre 2011 à 02:25:43
Le chômage à son plus haut niveau depuis 12 ans

PARIS (Reuters) - Le chômage a encore augmenté en France en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis novembre 1999, un phénomène qui pourrait peser lourd dans le choix des électeurs à quatre mois de la présidentielle de 2012.

Selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail et Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité) a augmenté de 29.900 (+1,1%) le mois dernier en France métropolitaine pour s'établir à 2.844.800. Sur un an, la hausse est de 5,2%. suite http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE7BP05X20111226 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE7BP05X20111226)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 17 janvier 2012 à 16:45:00
France: Standard and Poor's dégrade des entreprises publiques EDF, SNCF, RTE                                                                                                                                                                 L'agence Standard and Poor's a annoncé mardi qu'elle dégradait la note de la dette de plusieurs entreprises publiques françaises, dans la foulée de l'abaissement de la note souveraine de la France, à qui elle a retiré son triple-A.

http://www.romandie.com/news/n/_France_Standard_and_Poor_s_degrade_des_entreprises_publiques170120121601.asp (http://www.romandie.com/news/n/_France_Standard_and_Poor_s_degrade_des_entreprises_publiques170120121601.asp)

La note du géant de l'électricité EDF est abaissée de AA- à A+, tout comme celle de RTE (Réseau de transport d'électricité). La note de la SNCF, la compagnie de chemins de fer, passe de de AA+ à AA, a indiqué l'agence dans un communiqué.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: La Roche Aux Loups le 18 janvier 2012 à 02:01:58
Les signes de la récession, ce sont bien sûr les impacts financiers, tels, par exemple, les taux d'investissement dans les différents secteurs d'activité ou les variations de l'embauche, mais c'est aussi le ressenti que chacun en a, de par sa pratique professionnelle quotidienne.

Voici un "pétage de câble" sur RMC que le présentateur n'attendait probablement pas et qui s'avère un indicateur tout aussi parlant, si je peux me permettre, qu'une succession de chiffres ou de sois disant "bonnes notes" administrées de manière pseudo impartiale par des agences de notations privées:

CRISE !! Un homme pète les plombs sur RMC (A écouter !) (http://www.youtube.com/watch?v=J-7ERnXYRYc&feature=player_embedded#)

Les ravages de 15 ans de Chiraquie-Sarkozie où nous vivons tous à crédit…
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 30 janvier 2012 à 19:42:52
S&P déclasse les notes de l'Ile-de-France et de Paris à AA+

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8CU3Y220120130 (http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8CU3Y220120130)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: olive_92 le 01 février 2012 à 16:06:43
La crainte du retour d'un "crédit crunch" pour les entreprises dans les prochaines semaines.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120201trib000681549/la-crainte-d-un-credit-crunch-refait-surface.html (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120201trib000681549/la-crainte-d-un-credit-crunch-refait-surface.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 07 février 2012 à 03:54:36
La France annonce un déficit record de 70 milliards d'euros


Le secrétaire d'État français chargé du Commerce extérieur, Pierre Lellouche, a annoncé mardi un déficit commercial record de 69,6 milliards d'euros en 2011, l'équivalent de 84 milliards de francs. Les exportations françaises ont moins progressé en 2011 que celles de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et de la Grande-Bretagne... http://www.romandie.com/news/n/La_France_annonce_un_deficit_record_de_70_milliards_d_euros070220120302.asp (http://www.romandie.com/news/n/La_France_annonce_un_deficit_record_de_70_milliards_d_euros070220120302.asp)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: olive_92 le 07 février 2012 à 14:22:14
Scénario de politique fiction ?

Au lendemain de l'élection présidentielle française, la France sera attaquée par les marchés financiers.

Extraits :
"Le 7 Mai la France sera attaquée. Et mise à genoux. Dans la City et dans les plus grands hedge funds américains, c'est la veillée d'armes. On se prépare. Dans le calme mais avec une détermination froide et inquiétante.Il faut dire que depuis que l'Allemagne a mis la zone euro sous tutelle, les « spéculateurs » s'ennuient. Du coup l'euro et les indices boursiers européens rebondissent. Même les dettes Italiennes et Espagnoles se placent sans problème. Quant à la France, elle n'a presque jamais été aussi bien que depuis qu'elle a perdu son Triple A avec des taux à 10 ans inférieur à 3%. Tout cela attriste le monde de la spéculation qui cherche un angle d'attaque."

"Si on en croit les sondages François Hollande sera élu. Le 6 Mai à 20h son visage apparaîtra sur nos écrans. Quelques heures plus tard à l'ouverture des marchés asiatiques, la Finance, à qui il a déclaré la guerre, va se venger. Et ce sera d'une simplicité enfantine. Les taux Français vont s'envoler. Les fonds spéculatifs, unis, vendront la dette française à découvert. Sans pitié. Et même avec un certain plaisir. On montera jusqu'à 4.5% sur les taux à 10 ans Français. L'euro sera sous pression. Sous forte pression"
 
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120206trib000682103/marc-fiorentino-le-7-mai-la-france-sera-attaquee-.html (http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120206trib000682103/marc-fiorentino-le-7-mai-la-france-sera-attaquee-.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: olive_92 le 11 février 2012 à 08:46:05
Mauvais chiffres du commerce extérieur chinois pour janvier

http://www.boursier.com/actualites/economie/le-commerce-exterieur-chinois-en-berne-en-janvier-13260.html (http://www.boursier.com/actualites/economie/le-commerce-exterieur-chinois-en-berne-en-janvier-13260.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boots le 11 février 2012 à 15:27:53
En gros ça dit exportations stables et importants en chute libre...C'est tout bon pour la balance commerciale ça...
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 12 février 2012 à 09:10:17
Scénario de politique fiction ?
Au lendemain de l'élection présidentielle française, la France sera attaquée par les marchés financiers.
Extraits :
"Le 7 Mai la France sera attaquée. Et mise à genoux. Dans la City et dans les plus grands hedge funds américains, c'est la veillée d'armes. On se prépare. Dans le calme mais avec une détermination froide et inquiétante.Il faut dire que depuis que l'Allemagne a mis la zone euro sous tutelle, les « spéculateurs » s'ennuient. Du coup l'euro et les indices boursiers européens rebondissent. Même les dettes Italiennes et Espagnoles se placent sans problème. Quant à la France, elle n'a presque jamais été aussi bien que depuis qu'elle a perdu son Triple A avec des taux à 10 ans inférieur à 3%. Tout cela attriste le monde de la spéculation qui cherche un angle d'attaque."
"Si on en croit les sondages François Hollande sera élu. Le 6 Mai à 20h son visage apparaîtra sur nos écrans. Quelques heures plus tard à l'ouverture des marchés asiatiques, la Finance, à qui il a déclaré la guerre, va se venger. Et ce sera d'une simplicité enfantine. Les taux Français vont s'envoler. Les fonds spéculatifs, unis, vendront la dette française à découvert. Sans pitié. Et même avec un certain plaisir. On montera jusqu'à 4.5% sur les taux à 10 ans Français. L'euro sera sous pression. Sous forte pression"
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120206trib000682103/marc-fiorentino-le-7-mai-la-france-sera-attaquee-.html (http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120206trib000682103/marc-fiorentino-le-7-mai-la-france-sera-attaquee-.html)
Toujours intéressant de voir ce qu'écrit Marc car il a de l'info, aprés ses belles années comme broker et spéculateur pour ceux qui ne seraient pas au courant.
Je ne résiste pas au plaisir de montrer une news de 1994- en Anglais, désolé mias pour le coup google translator est suffisant.
Si j'ai une photo j'essaierais de la mettre-pour le plaisir! C'était le temps ou les gens portaient des chemises avec leurs initiales sur la poche gauche en signe de réussite.-- Il vaut mieux en rire aujourd'hui. Le fric rend fou.

Smith Barney Shearson Snags 40 Plus Fiorentino From PaineWebber
Marc Fiorentino, considered one of the biggest FX options brokers and traders in Paris, jumped ship from PaineWebber to join Smith Barney Shearson last week as its new global currency sales and marketing head. Fiorentino brought with him 40 dealers, including PaineWebber's entire Paris foreign exchange team, its Philadelphia Stock Exchange (Phlx) floor team and its financial futures team on the Matif.

la suite ici: http://www.fxweek.com/fx-week/news/1541939/smith-barney-shearson-snags-plus-fiorentino-from-painewebber (http://www.fxweek.com/fx-week/news/1541939/smith-barney-shearson-snags-plus-fiorentino-from-painewebber)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: hazuka le 12 février 2012 à 11:16:34
Il faut s'abonner...

Il y a un fil sur M.Fiorentino par ailleurs, si certains veulent continuer sur le sujet : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14833.msg199773.html#msg199773 (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14833.msg199773.html#msg199773)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 16 février 2012 à 15:33:42
Bertrand se démène pour que les entreprises décalent leurs plans sociaux après les élections


EXCLUSIF Les patrons de la Fnac et d'Areva ont reçu des instructions pour ne pas durcir leurs projets de licenciements. PSA et Renault ont promis de ne rien annoncer avant le mois de mai.

http://www.challenges.fr/elections-2012/20120215.CHA3306/bertrand-se-demene-pour-que-les-entreprises-decalent-leurs-plans-sociaux-apres-les-elections.html (http://www.challenges.fr/elections-2012/20120215.CHA3306/bertrand-se-demene-pour-que-les-entreprises-decalent-leurs-plans-sociaux-apres-les-elections.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: olive_92 le 18 février 2012 à 23:04:03
Les Anonymous mettent en garde les recruteurs. Les arguments ne sont pas faux; j'ai moi même un neveux jeune diplômé qui se balade de stages/job en stage/job. Saviez vous que chez L'OREAL il y a plus de 3 000 stagiaires (petits CDD courts avec salaires inférieurs au SMIC) ?

Citer
Cet avertissement, a pour but de les remettre dans le droit chemin, trop d’entre eux se sont égarés, aveuglés par leur confort, leur égo, leur position. 
Nous avons remarqué un gros problème en France. Depuis deux ans, de nombreux jeunes français ayant un niveau bac + 5, ne trouvent pas d'emploi.
Nous avons observé les chargés de ressources humaines, nous avons découvert avec tristesse leur incompétence, leur manque de respect, et leur manque de lucidité. Nous n'acceptons pas que ces gens-là jouent la vie d'une personne sur un coup de dé. Nous n’acceptons pas que vous puissiez rentrer chez vous et dormir paisiblement, alors que vous sacrifiez la vie de jeunes gens compétents sans vous en apercevoir. 
Les recruteurs, les R H, les employeurs, les personnes qui n'ont jamais connu la précarité, qui ont toujours eu du travail, un toit... Peuvent-ils comprendre que certains diplômés bac + 5, cherchent à en perdre la santé depuis des mois, voire des années, un emploi stable à responsabilité, qui leur permettrait enfin , de manger à leur fin et de construire un foyer ?
Source (http://anonymousfranceopjob.blogspot.com/)

Anonymous France : Opération Emploi (http://www.youtube.com/watch?v=YG_keUFaPNA#)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 19 février 2012 à 10:30:59
Intéressant. Comment percevez-vous ce que disent anonymous en France? S'inviteraient-ils dans la campagne présidentielle?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 19 février 2012 à 11:24:05
Si on tape dans google:
"le spleen des agents de pôle emploi"
et qu'on clique sur la seconde occurrence on obtient un refus d'accès.
ici (http://www.google.fr/#pq=spleen+des+recruteurs&hl=fr&gs_nf=1&cp=32&gs_id=30&xhr=t&q=spleen+des+agents+de+pole+emploi&pf=p&sclient=psy-ab&source=hp&pbx=1&oq=spleen+des+agents+de+pole+emploi&aq=f&aqi=&aql=&gs_sm=&gs_upl=&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.,cf.osb&fp=d490decb32ee2d31&biw=1408&bih=702)
Les agents ont-ils mauvaise conscience ou une envie de rébellion?
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 19 février 2012 à 11:52:47
Si on tape dans google:
"le spleen des agents de pôle emploi"
et qu'on clique sur la seconde occurrence on obtient un refus d'accès.
ici (http://www.google.fr/#pq=spleen+des+recruteurs&hl=fr&gs_nf=1&cp=32&gs_id=30&xhr=t&q=spleen+des+agents+de+pole+emploi&pf=p&sclient=psy-ab&source=hp&pbx=1&oq=spleen+des+agents+de+pole+emploi&aq=f&aqi=&aql=&gs_sm=&gs_upl=&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.,cf.osb&fp=d490decb32ee2d31&biw=1408&bih=702)
Les agents ont-ils mauvaise conscience ou une envie de rébellion?
C'est de l'humour? Que veux-tu dire?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 19 février 2012 à 13:52:57
Je veux dire qu'il y a un malaise parmi les agents de Pôle Emploi mais qu'une chape est posée dessus.
Les mesures prises pour convertir les chômeurs en responsables du taux de chômage les insupportent.
Dépression ou spleen, c'est le même syndrome.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 19 février 2012 à 14:14:57
Je veux dire qu'il y a un malaise parmi les agents de Pôle Emploi mais qu'une chape est posée dessus.
Les mesures prises pour convertir les chômeurs en responsables du taux de chômage les insupportent.
Dépression ou spleen, c'est le même syndrome.
Ok. Alors que faut-il faire?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 19 février 2012 à 15:27:44
modération : lcarl il va falloir que tu te calmes.
Tu ne vas tout de même pas remonter toutes les interventions des autres pour dire "Ah oui et alors"

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 19 février 2012 à 19:21:03
Ok Icarl

(mode  :o on)
Une seule solution voter Sarkozy.
Il sait lui ce qu'il faut faire.
Il a montré pendant 5 ans comment se tromper totalement et tromper ses électeurs.
Il est donc le plus qualifié pour poursuivre son oeuvre.
 :o off

A la place de ce politicard (avide de pouvoir au point d'en redemander dans les circonstances actuelles) j'irais me planquer avec mes économies dûment thésaurisées grâce aux fonds secrets de l'Elysée dans un coin perdu d'Australie.
Car moi-même ,vu l'état de l'économie et de l'emploi en France et en Europe, je crains que, pour retrouver une phase de " joie populaire  moyenne raisonnable" (JPMR) il faudra passer par un chaos rénovateur...
Chaos au cours duquel la peau de Sarko et consorts vaudra peanuts!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boots le 19 février 2012 à 20:27:06
et si la crise ne s'amplifiait pas ?

Y avez vous déjà pensé...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 19 février 2012 à 22:27:12
Il y aurait des déçus AMA, il faudrait qu'ils cherchent un autre sujet d'angoisse.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 20 février 2012 à 08:09:43
Le propre de l'homme est de penser l'avenir.
Le chien enterre un nonosse au cas où, enfin c'est ce qu'on dit.
Nous,humains, nous allons jusqu'à cotiser (obligation légale en plus) pour une retraite théorique dans 50 ans...
Et il semble que ce soit maintenant pour...pas grand chose.
Alors, sérieusement, vu la tournure des évènements, vu l'augmentation du nombre de pauvres en France, et la situation pire ailleurs en Europe, comment prétendre qu'envisager une embellie spontanée soit raisonnable?
Je me qualifie de "pessimiste gai".
Prévoir le pire, afin qu'il n'arrive pas, et ainsi avoir toujours de bonnes surprises.
Ce n'est pas tout à fait le détachement mais il faut s'entrainer à sérieusement "déconsommer" et çà ne procure que de bonnes surprises.
Cette attitude n'empêche pas de juger sévèrement ceux qui nous ont menés à la situation actuelle et tenter d'empêcher leur maintien au pouvoir.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Simsi le 20 février 2012 à 09:50:11
et si la crise ne s'amplifiait pas ?
Y avez vous déjà pensé..

Ne pas baisser c'est aussi s'amplifier.

Soit la crise s'estompe soit elle s'agrave. Il n'y a pas 'plus' de stagnation possible.
Les dettes nationnales sont à ce point élevées qu'il n'y a pas 36 solutions.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: bruss le 23 février 2012 à 07:35:17
Bonjour
 
 Je viens de recevoir un courrier de Pôle -Emploi  me menaçant de radiation suite à une absence à un rendez - vous mensuel.
 Je leur avais envoyé un courrier leur  expliquant que je travaillais le matin ( je fais du ménage chez des particuliers ) et qu'ils me donnent une nouvelle date plutôt l'après -midi..
 Sur le coup je n'ai eu qu'une envie c'est d'aller faire un scandale !!
 Je vais faire un courrier au directeur de l'agence ..
J'ai toujours bossé  depuis l'âge de 17 ans et je me fais emmerder par le système dans ma 58 ème année !!
Si vos avez des conseils , merci..
 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 23 février 2012 à 07:41:27
Je ne peux donner d'autre conseil que (hélàs...car c'est casse-pied) de toujours expédier le moindre courrier administratif en rec.acc. de réception.
Ou bien par mail mais en étant certain de pouvoir prouver la réception par le destinataire et c'est pas simple car sur place vous devriez fournir une édition imprimée de l'accusé de r. et "on" peut toujours la refuser comme bidonnée.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: port-royal-transworld le 23 février 2012 à 08:17:52


Bruss, s'il s'agit " juste " d'une menace, je te conseille d'aller les voir le plus rapidement possible pour en parler de vive voix avec les éléments montrant que tu travailles le matin.

Cette menace de radiation est un papier administratif. Rien ne remplace une discussion ouverte - pas de téléphone - où tu pourras te montrer calme et néanmoins ferme, en produisant des preuves concrètes.

Bonne chance.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Diouf le 23 février 2012 à 08:56:21
Mais oui Bruss, c'est probablement une lettre type systématiquement envoyée dés qu'un rdv est manqué, je pense que les employés doivent suivre les protocoles à la lettre...(sans jeu de mots) ils doivent craindre pour leur propre emploi s'ils ne suivent pas les règles.Comme le dit PRT, j'irais m'expliquer sur place calmement.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: bruss le 23 février 2012 à 10:56:32
Merci pour vos réponses .
Je viens d'avoir une conseillère Pôle -Emploi au téléphone et elle m'a dit de ne pas m'inquiéter , mon courrier a bien été reçu , mais qu'il fallait que je leur fasse une photocopie de mon contrat de travail .
Donc tout devrait rentrer dans l 'ordre ; quand même c'est abusé... :-\
Encore merci à vous.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 23 février 2012 à 11:31:31
C'est de pire en pire, c'est une broyeuse administrative. Les services qui envoient les courriers sont déconnectés de la réalité et oublient qu'il y a des êtres humains derrière les formulaires, entre eux et leurs écrans. Ils gèrent des fichiers, c'est tout.
A leu décharge, pour les employés chargés de ce boulot, c'est un peu l'usine. C'est le système qui déshumanise.

Le seul moyen pour s'en tirer est de garder des contacts directs avec les personnes chargées de tes dossiers, et quand tu as la chance d'avoir toujours affaire à la même personne, c'est l'idéal.  :)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: port-royal-transworld le 23 février 2012 à 17:06:19
Le seul moyen pour s'en tirer est de garder des contacts directs avec les personnes chargées de tes dossiers, et quand tu as la chance d'avoir toujours affaire à la même personne, c'est l'idéal.  :)

= + 1

Ce constat est valable pour la plupart des contacts: les gens, de part et d'autre du bureau et de l'écran d'ordinateur, souffrent tous de la déshumanisation et des non-contacts.

C'est comme à la guerre: même si elle a un emploi, la personne ou l'interlocuteur d'en face a forcément quelqu'un, dans son entourage familial ou amical, touché par le chômage.

A quelques - et fâcheuses - exceptions près, la discussion franche et calme qui s'instaure lors d' un contact direct et réel - et non virtuel - est la meilleure des choses. La plus saine, aussi.

Pour avoir vécu des années à l'étranger, avec tous les tracas qui vont systématiquement de pair avec le statut d'expatrié, je peux en témoigner: la paperasserie administrative est toujours menaçante,  effrayante, d'une dureté à pleurer (plus d'une fois!), mais dès lors que l'on parvient à établir le contact, en expliquant calmement sa problématique ou son impuissance, dans la plupart des cas, on est entendu et même conseillé.

Cela continue d'ailleurs à me surprendre. A tel point que je note les noms et que, à l'occasion, j'envoie un petit mot de remerciements. C'est peu, certes, mais c'est bien reçu et cela encourage à faire des efforts.

Nous aimons tous ou presque à être reconnus pour ce que nous sommes réellement, de part et d'autre de la barrière.
Ce n'est pas de l'idéalisme, c'est du réalisme.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Anand le 23 février 2012 à 19:43:56
 « Perte historique pour le Crédit Agricole.
La banque verte paie très cher son adaptation au nouveau monde bancaire. Elle affiche un déficit de 1,47 milliard d'euros. Les bonus des traders seront reduits de 20%. »

http://www.lefigaro.fr/societes/2012/02/23/20005-20120223ARTFIG00347-premiere-perte-historique-pour-le-credit-agricole.php (http://www.lefigaro.fr/societes/2012/02/23/20005-20120223ARTFIG00347-premiere-perte-historique-pour-le-credit-agricole.php)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 23 février 2012 à 21:36:51
Information de l'interieur: certains trader ont touché 0. Donc pas de réduction de 20%, mais beaucoup plus. Ca va trés mal la-bas.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boots le 25 février 2012 à 13:57:07
Et dexia perd un peu plus de 11 milliards en 2011....

Pourtt elle n'est pas encore morte, juste en soin hyper intensif
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Loacoon le 26 février 2012 à 09:51:04
C'est quoi le "nouveau monde bancaire"??
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 26 février 2012 à 13:30:17
C'est quoi le "nouveau monde bancaire"??
Un desert?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 11 mars 2012 à 17:16:19
Spécial Grèce et CDS - Olivier Delamarche réagit version longue

Olivier Delamarche - 09 Mars 2012 - BFM Business 09 03 2012 (http://www.youtube.com/watch?v=rIjk1utkRws#ws)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: zetareticuli le 11 mars 2012 à 18:52:48
État des lieux...

Les guignols - L'Europe est sauvée

Modération: Vidéo supprimée.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 29 mars 2012 à 14:22:22
Citer

Un artisan et un Marocain s'immolent par le feu: émoi en Italie
ROME - L'Italie était en émoi jeudi après l'immolation par le feu d'un maçon poursuivi pour fraude fiscale à Bologne (nord) et d'un Marocain de Vérone (nord) qui n'était plus payé depuis des mois.

Avant de commettre son geste désespéré mercredi, Giuseppe C., 58 ans, a écrit des lettres au Trésor public, à des amis et à sa femme. Il a été secouru par un agent de la circulation et transporté à l'unité des grands brûlés de l'hôpital de Parme, ont indiqué les médias italiens.

C'est un terrible signe de désespoir, un cas unique de détresse qui illustre un moment de grande difficulté, a commenté l'ex-chef de gouvernement de gauche Romano Prodi, qui réside à Bologne. J'espère qu'il survivra, mais il se trouve dans un état très grave, a-t-il ajouté.

Le Marocain de 27 ans, lui aussi maçon, s'est immolé jeudi sur une place de Vérone après avoir hurlé qu'il n'avait pas été payé depuis quatre mois, a indiqué la police locale.

Il a crié qu'il n'avait pas été payé depuis quatre mois et a ensuite versé de l'essence sur son corps avant d'y mettre le feu. Des policiers se sont précipités pour éteindre les flammes et il a été transporté à l'hôpital, a raconté à l'AFP Pasquale d'Antonio, de la police de Vérone.

Suite : http://www.romandie.com/news/n/_Un_artisan_et_un_Marocain_s_immolent_par_le_feu_emoi_en_Italie_RP_290320121415-23-153766.asp (http://www.romandie.com/news/n/_Un_artisan_et_un_Marocain_s_immolent_par_le_feu_emoi_en_Italie_RP_290320121415-23-153766.asp)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: koala le 29 mars 2012 à 20:51:08
Je fais partie des agent commerciaux qui ont arretter l'activitée, la mienne vente de résidence secondaire. Depuis 2008 C.A en baisse. Bon j'ai pas fait de dette, mais cela ma fortement choquer de devoir prendre cette décision.
C'est aussi grace aux prévision économique ou j'ai compris que cela n'allait pas s'arranger que cela ma aider dans ma prise de décision. J'imagine pas, la meme situation avec une famille a charge cela doit emplifié le stress.
Les travailleurs indépendant sont souvent les plus durement touché par la crise et pour pouvoir rebondir dans un métier de salarié il faut que l'activitée économique soit bonne. Tous les secteur ne sont pas touché de la meme facon, moi évidament la résidence secondaire, je suis le premier touché, j'ai un frére qui fait des piscines pour lui ca marche encore bien.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boots le 31 mars 2012 à 22:01:52
Je causais avec un ami qui bosse dans une grande banque et qui me disait qu'il avait lu une étude comme quoi 60 % de l'activité us tournait autour du batiment...(ça doit être un peu la même chose en france ????)...

si le batiment tombe je ne donne pas cher d'un pays (du notre ou des usa)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 01 avril 2012 à 15:56:12
Pfffff...nous dans le transport de car, dans notre boite de 150 salariés,on est en sous effectif, il y aurait largement la place pour recruter 30 CDI A TEMPS PLEIN... mais la direction ne peut pas, car VEOLIA TRANSPORT ne veut pas et cherche a nous vendre...

Du boulot dans le transport en commun il y en a pourtant, la crise économique et la récession a fait que nos cars n'ont jamais été aussi pleins !!!
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 02 juillet 2012 à 10:31:54
Pfffff...nous dans le transport de car, dans notre boite de 150 salariés,on est en sous effectif, il y aurait largement la place pour recruter 30 CDI A TEMPS PLEIN... mais la direction ne peut pas, car VEOLIA TRANSPORT ne veut pas et cherche a nous vendre...
Du boulot dans le transport en commun il y en a pourtant, la crise économique et la récession a fait que nos cars n'ont jamais été aussi pleins !!!
Idée: Pourquoi les salariés de votre entreprise ne rachéteraient-ils pas leurs société? Par les temps qui courrent et avec un bon projet vous pouvez obtenir des financements et des aides. De plus si vous pensez créer des emplois vous allez devenir des stars.
Tiens-moi au courant.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 03 juillet 2012 à 19:22:30
le robinet des licenciements est belle et bien ouvert depuis quelques jours !!

Bouygues Telecom veut supprimer 556 postes http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8620F020120703 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8620F020120703)
PSA pourrait supprimer jusqu'à 10.000 emplois en France http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86201I20120703 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86201I20120703)
HP supprimera 520 postes en France d'ici fin 2014 http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8610IH20120702 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8610IH20120702)
Iveco va fermer cinq usines, dont son site de Chambéry http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86007Y20120701 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86007Y20120701)
L'opérateur SFR va engager un plan de départs volontaires http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86205620120703?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86205620120703?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0)
Renault va supprimer 300 postes sur son site de Flins http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE85R0E520120628 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE85R0E520120628)
Castorama : plus de 1.000 emplois menacés http://lci.tf1.fr/economie/social/castorama-plus-de-1-000-emplois-menaces-7391538.html (http://lci.tf1.fr/economie/social/castorama-plus-de-1-000-emplois-menaces-7391538.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: dificultnspa le 06 juillet 2012 à 17:03:20
latribune.fr (http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120706trib000707774/pour-helsinki-plutot-sortir-de-l-euro-plutot-que-de-payer-les-dettes-des-autres.html)


Citer
Pour Helsinki, plutôt sortir de l'euro plutôt que de payer les dettes des autres

latribune.fr (avec agences)  | 06/07/2012, 12:04 - 251 mots

 Défendant une "ligne dure" au sein de la zone euro, Helsinki affiche ses réticences vis-à-vis du soutien aux pays les plus en difficultés. Une position que la ministre des Finances finlandaise, Jutta Urpilanen a traduit en terme durs: elle préfère voir le pays sortir de l'euro plutôt que de payer pour rembourser la dette de ses partenaires européens.

"La Finlande ne s'accrochera pas à l'euro à n'importe quel prix et nous sommes prêts à tous les scénarios, y compris à abandonner la monnaie unique européenne". L'affirmation de la ministre des Finances finlandaise, Jutta Urpilainen, retranscrite ce vendredi dans le quotidien économique Kauppalehti annonce clairement la couleur. Si elle estime que "que l'euro est bénéfique pour la Finlande", la ministre considère que son pays n'a pas prendre en charge la "responsabilité collective pour les dettes", ni les "risques d'autres pays".

Helsinki a opposé son refus catégorique à tout rachat de titres souverains sur le marché secondaire, via le Mécanisme européen de stabilité...


...

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 26 juillet 2012 à 16:27:49
France: nouveau ralentissement du crédit en juin pour entreprises et ménages


PARIS - La progression du crédit aux particuliers et aux entreprises est restée nettement positive mais a de nouveau ralenti en juin en France, selon des chiffres publiés jeudi par la Banque de France, affirmant une tendance observée depuis plusieurs mois...
http://www.romandie.com/news/n/_France_nouveau_ralentissement_du_credit_en_juin_pour_entreprises_et_menages91260720121210.asp (http://www.romandie.com/news/n/_France_nouveau_ralentissement_du_credit_en_juin_pour_entreprises_et_menages91260720121210.asp)

Air France : méga primes, 5.122 suppressions de postes prévues d'ici à fin 2013 http://www.leparisien.fr/economie/air-france-une-mega-prime-pour-resorber-le-sureffectif-des-pilotes-26-07-2012-2102767.php (http://www.leparisien.fr/economie/air-france-une-mega-prime-pour-resorber-le-sureffectif-des-pilotes-26-07-2012-2102767.php) …
Alcatel-Lucent va supprimer 5.000 postes et réduire ses coûts http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86P02S20120726 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE86P02S20120726) …
France-TRW en redressement dans les Vosges, 312 emplois menacés http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8INFLT20120723 (http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8INFLT20120723) …
Carrefour: 3000 licenciements redoutés http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/04/27/97002-20120427FILWWW00634-carrefour-3000-licenciements-redoutes.php (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/04/27/97002-20120427FILWWW00634-carrefour-3000-licenciements-redoutes.php) …
Best Buy va supprimer près de 2.400 emplois http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8650G520120706 (http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE8650G520120706) …
France-Sanofi pourrait supprimer de 1.000 à 2.000 postes http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8I4BES20120704 (http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8I4BES20120704)
 …


Une carte des emplois en cours de destruction en France


http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/07/09/une-carte-des-emplois-detruits-en-france-depuis-janvier_1709958_823448.html#mf_sid=556393855 (http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/07/09/une-carte-des-emplois-detruits-en-france-depuis-janvier_1709958_823448.html#mf_sid=556393855)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: MonsieurWolf le 27 août 2012 à 10:12:11
Citer
Le groupe Unilever se prépare à un « retour de la pauvreté » en Europe

Le responsable pour l'Europe du géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever explique voir « la pauvreté revenir » sur notre continent, et souhaite adapter en conséquence sa stratégie.

http://www.lesoir.be/actualite/economie/2012-08-27/le-groupe-unilever-se-prepare-a-un-retour-de-la-pauvrete-en-europe-934225.php (http://www.lesoir.be/actualite/economie/2012-08-27/le-groupe-unilever-se-prepare-a-un-retour-de-la-pauvrete-en-europe-934225.php)

La stratégie ? Vendre en plus petite quantité.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Flexokick le 28 août 2012 à 14:04:01
Petite quantité qu'ils vont vendre proportionnellement plus cher que les grosses et nous entuber encore une fois  ;D
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: Funambule le 28 août 2012 à 16:16:17
Petite quantité qu'ils vont vendre proportionnellement plus cher que les grosses et nous entuber encore une fois  ;D

stratégie qui est déjà largement mise en place.
L'exemple qui m'a le plus marqué est une grande marque de café vendu dans une grande enseigne: Les 50 grammes sont à 3€50 et les 200 grammes à 8€50 (exactement le même type de café, bien entendu).
Je vous laisse faire les calculs.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 29 août 2012 à 00:50:23
Héhé c'est clair que quand on regardera le prix au kg de ces micro conditionnement on va avoir mal où je pense...

C'est dingue que ce système économique tel que nous le connaissons aujourd'hui soit si parfaitement huilé pour que ça soit quoi qu'il arrive bénéfique pour les même.

Enfin, si ça peut leur permettre de créer de l'emploi grâce a leurs profits,ce sera toujours ça.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: boots le 14 septembre 2012 à 18:09:43
et après on fait des grenelles des commissions sur l'écologie...

Bien marrant ce monde.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: chasouris le 20 septembre 2012 à 16:35:25
Avec ce communiqué de presse, qu'on vienne pas encore nous dire que la crise en France est finie!
Le Cabinet Markit interroge chaque mois 750 entreprises de l’industrie manufacturière et des services en France.L'Indice PMI a été publié ce jeudi par le Cabinet Markit, cette première estimation, dite “flash”, porte sur 85% de ce panel. Le communiqué de presse Markit en français -Indice PMI Flash de Septembre 2012:

http://www.markiteconomics.com/MarkitFiles/Pages/ViewPressRelease.aspx?ID=10073 (http://www.markiteconomics.com/MarkitFiles/Pages/ViewPressRelease.aspx?ID=10073)
(SEPTEMBRE) - PMI® Flash Markit pour la France : « Plus forte contraction de l’activité depuis avril 2009 dans le secteur privé français »

Explications:
 Le « Flash PMI » (Purchasing Managers Index) est publié une semaine à 10 jours avant le PMI « final » et il concerne le mois en cours. La publication du PMI « Flash » est plus importante que le PMI final (7 à 10 jours suivant le PMI flash) car il fait déjà la synthèse de plus des ¾ des entreprises interrogées. D’autre part, l’indice PMI manufacturier à plus d’impact que l’indice PMI des services. Les indices PMI sont publiés mensuellement et fournissent une évaluation du sentiment d’un panel de directeurs d’achat (Purchasing managers). Le sondage prend en considération de nombreuses entreprises du secteur étudié (Secteurs des services ou manufacturiers) en recueillant leur sentiment vis-à-vis de l’activité économique sur un mois ainsi qu’en analysant l’activité selon certains critères. Les critères étudiés pour construire les indices PMI sont :
La production, le carnet de commandes, les stocks, les prix des produits fabriqués,le  nombre d’employés.
Après transformation de ces données en Index, l’indice PMI manufacturier atteste d’une expansion du secteur si l’indice se trouve au-dessus de 50 - et une contraction du secteur dans le cas inverse. Etant donné que les achats et nouvelles commandes se situent en amont du processus de production, l’indice PMI permet d’anticiper l’activité économique.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 02 octobre 2012 à 14:39:33
Ce soir mardi 02 Octobre dans "Ce soir ou Jamais" vers 22H50

Dans sa revue de presse, Frédéric Taddeï et ses invités discuteront des questions suivantes : "Trois millions de chômeurs : une spécialité française ?" ; "Pour ou contre le traité budgétaire européen ?" ; "Politique : Le charisme est-il l’opium du peuple ?". Pour en parler : Nicolas Baverez, Daniel Cohen, Aurélien Bellanger, Sophie Wahnich, Paul Jorion, Ridan, François Asselineau, Rona Hartner, Jean-Claude Monod. Frédéric Taddeï s’entrediendra ensuite avec l’historien et et critique de cinéma Jean-Baptiste Thoret, juste avant le live de Baptiste Trotignon..

1/ Trois millions de chômeurs : une spécialité française ?
2/ Pour ou contre le traité budgétaire européen ?
3/ Politique : Le charisme est-il l’opium du peuple  ?


http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1579 (http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1579)

Sophie Wahnich
Historienne
Aurélien Bellanger
Ecrivain
Paul Jorion
Anthropologue
Ridan
Chanteur
Nicolas Baverez
historien et économiste
Daniel Cohen
Economiste
François Asselineau
Haut fonctionnaire
Rona Hartner
Chanteuse et comédienne
Jean-Claude Monod
Philosophe
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 03 octobre 2012 à 01:22:28
ce soir ou jamais - 3 millions de chomeurs - 02/10/2012 1/3

ce soir ou jamais - 3 millions de chomeurs - 02/10/2012 1/3 (http://www.youtube.com/watch?v=2BoLefi11S8#ws)
http://youtu.be/XH-rvzY102s (http://youtu.be/XH-rvzY102s) 2/3

http://youtu.be/qDqzo8FmrN8 (http://youtu.be/qDqzo8FmrN8) 3/3

ce soir ou jamais - traité européen - 02/10/2012 1/3

ce soir ou jamais - traité européen - 02/10/2012 1/2 (http://www.youtube.com/watch?v=Q6HoslQM9Uw#ws)

http://youtu.be/Mf8WIS2O4LY (http://youtu.be/Mf8WIS2O4LY)  2/3

http://youtu.be/v3s3RsStrhc (http://youtu.be/v3s3RsStrhc)  3/3
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 21 novembre 2012 à 23:52:23
la récession ce n'est pas pour tout le monde
un petit tour dans le monde merveilleux des riches (qui savent rester simples ::)) si vous avez un peu de temps à perdre pour visionner ce reportage de la TV belge:
anthropologiquement très intéressant
http://www.rtbf.be/tv/revoir/detail_tout-ca-ne-nous-rendra-pas-le-congo-les-7-peches-capitaux?uid=148152280668&idshedule=df354e0646d8b69ca3f1b9026df5f77e&catchupId=12-TMTST100-002-PR-1&serieId=12-TMTST100-000-PR (http://www.rtbf.be/tv/revoir/detail_tout-ca-ne-nous-rendra-pas-le-congo-les-7-peches-capitaux?uid=148152280668&idshedule=df354e0646d8b69ca3f1b9026df5f77e&catchupId=12-TMTST100-002-PR-1&serieId=12-TMTST100-000-PR)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 22 novembre 2012 à 08:52:41
Oui l'émission sur Lagardère sous-titrée "La Belle, le Milliardaire Et la Discrète" a fait couler pas mal d'encre.
"Tout ça ne nous rendra pas le Congo" avait été mis entre parenthèses pendant un certain temps, mais repart de plus belle.
Sorte de "Strip-Tease".
Généralement les sujets traités, ne laissent pas indifférent...

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 26 novembre 2012 à 21:38:25
J'avais entendu parler de lui, mais il fait un peu de peine. Je ne comprend pas pourquoi il se laisse filmer dans cette intimité qui ne regarde personne. Pour parler finance sa société a l'air de partir complétement en vrille et est tres endettée.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 27 novembre 2012 à 09:35:23
De Bordeaux à Bayonne le racket sur la route :

"A 63 payante : il n'y aura aucun itinéraire de substitution !
L'Etat avait beaucoup investi dans l'ancienne RN 10. Faute de volonté politique, il l'abandonne désormais au privé ...
L'État, dont les caisses sonnent creux, ne s'est guère fait prier pour se retirer. Il a abandonné la RN 10 pour quarante ans en contrepartie d'un chèque de 400 millions d'euros compensant le coût des travaux de sécurisation. Sans parler de la TVA à taux plein qu'il percevra à l'avenir sur chaque ticket de péage."
http://www.sudouest.fr/2012/11/27/il-n-y-aura-aucun-itineraire-de-substitution-891202-4778.php (http://www.sudouest.fr/2012/11/27/il-n-y-aura-aucun-itineraire-de-substitution-891202-4778.php)
 

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: namspopof le 27 novembre 2012 à 16:35:37
En faisant ma lecture hebdomadaire sur le site de Jovanovic, j'ai lu ce témoignage :

Citer
Jules, notre lecteur et chef d'entreprise, nous a écrit: "Dans mon secteur du bâtiment (second oeuvre) jamais je n'ai vu une telle détérioriation si rapide et mesurable chez nombre de mes confrères (on est sur des chiffres de l'ordre de -30% à -40% sur les entrées de commandes depuis début septembre et on arrive à du "0" depuis le début novembre. Les clients et prospects nous confient "AVOIR PEUR" de ce qui va "arriver" et ajournent tous leurs projets !!!, c'est dément... C'est en train de tourner à la panique générale et mes commerciaux me rapportent que les gens sont très très remontés et inquiets. Bref, à ce rythme mon entreprise disparaîtra corps et biens dès début janvier 2013 dans mes prévisons de trésorerie... C'est inouï... Même en restructurant, on n'arrive pas à rattraper la "dégradation"!

Je confirme à 100%, moi-même étant chef d'entreprise dans le BTP, j'ai exactement le même cas de figure. Jusqu'en septembre, cela tenait avec une légère baisse du chiffre sans être dramatique (comme tout, il y a toujours une variation) mais à partir d'octobre, l'hécatombe s'est mis en place. Tous les chantiers non lancé sont annulés ou repoussés aux calandes grec. Depuis 3 semaines, c'est le calme absolu, plus rien, nada... Juste la gestion des quelques affaires courantes de l'année mais rien de nouveau de lancé. Cela peut tenir quelques mois mais rien de plus.
Dans mon entourage, les entreprises et sous traitant avec qui je travaille commencent à parler de réduire les effectifs si rien ne redémarre en janvier car les charges ,elles, ne sont pas repoussée...
En un mot, ça craint...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: MrCocotiti le 27 novembre 2012 à 18:13:49

Merci pour le partage,

J’ai racheté ( cher ) un fonds de commerce dans le négoce de matériels audiovisuels courrant 2007 ; à l’époque, les banquiers avaient de l’argent et je n’ai eu qu’à choisir pour financer le rachat. Ce fut un gros investissement pour moi. Manque de bol dans le timing, avec le recul…

Je pense très sérieusement arrêté prochainement, même après restructuration et efforts de réductions dans tout les sens, inclus vis à vis de moi même, les charges sont là ( pour ceux qui connaissent, voir l’augmentation indécente de la CFE – anciennement taxe pro - pour les petites structures, Inadmissible, perso doublée par rapport à 2011, certains artisans ou commerçants ont fait x3 ou même x4  !!! ) / le RSI : des gros rigolos qui ne savent pas gérer leurs dossiers / le Trésor Public qui n’accepte plus que le prélèvement automatique, et dans mon activité : j’avance le remboursement de la TVA AVANT de la récupérer chez mes clients lors du paiement à 45/60 jours et des fois plus !!! ) et bien sûr la banque qui ne lâche rien, je les ai sollicité afin de susprendre mon remboursement d’échéance pour une période de 3 mois sur juin / juillet / aout pour préserver la trésorerie, ce fut un niet catégorique, dixit le responsable d’agence et le responsable du contentieux chez eux pour la région ( BnP IdF Nord ) « Trop compliqué à mettre en place », ben tiens !!! Et puis, quand je leur ai dit que je travaillais finalement pour rembourser leur crédit, j’ai très bien entendu, ce qui m’a scotché « On fera jouer les garanties… » Et là, grosse envie de meurtre, heureusement passagère….
Je travaille encore un peu mais la baisse d’activité étant sensible, les charges restantes sont bien trop importantes ; bref, je pense arrêter pour la fin de l’année ; je n’aurai pas le courage de continuer encore plusieurs mois comme çà, je me suis  rendu compte que travailler en France à l’heure actuelle, en indépendant, est vraiment difficile. Depuis Septembre, la baisse de Chiffre d’Affaire n’est pas récupérable. De toute façon, je n’ai pas trop le choix puisque la banque m’a déjà envoyé un recommandé pour me signifier par écrit d’aller voir ailleurs.
Ce que je ferai très certainement, et peut être même hors de France, j’y pense.

Voilà encore un exemple de signe de récession, parmi d’autres.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 27 novembre 2012 à 18:35:44
Aujourd'hui quelques infos qui nous disent que la crise est fini

France: chute ventes de logements neufs (-24,9%) et mises en chantier (-21,0%)

Paris (awp/afp) - Les ventes de logements neufs ont chuté de 24,9% en France au troisième trimestre, selon le ministère du Logement, qui a aussi fait état mardi d'un plongeon de 21,0% des mises en chantier et d'une baisse de 6,9% des permis de construire entre août et octobre 2012.
Au total, quelque 20'500 logements neufs ont été vendus par les promoteurs au troisième trimestre, selon les chiffres publiés par le ministère.
La baisse est tout aussi brutale pour les mises en chantier, leur nombre, qui s'est élevé à 69.001 entre août et octobre 2012, est en repli de 21,0% par rapport à la même période de 2011.
Au cours des douze derniers mois (novembre 2011-octobre 2012), le nombre de mises en chantier, avec 330'196 unités, est en baisse de 7,3% par rapport aux douze mois précédents...  http://www.romandie.com/news/n/France_chute_ventes_de_logements_neufs__249_et_mises_en_chantier__21095271120120925.asp? (http://www.romandie.com/news/n/France_chute_ventes_de_logements_neufs__249_et_mises_en_chantier__21095271120120925.asp?)

 France: l'emploi intérimaire s'effondre de 15% en octobre (Prisme)


Paris (awp/afp) - L'emploi intérimaire a chuté de 15% en octobre, par rapport à octobre 2011, notamment dans l'industrie et le bâtiment, selon le baromètre Prisme publié mardi.
Sur les dix premiers de mois de l'année, les effectifs ont fondu de 11,1% par rapport à la même période de 2011. L'indicateur des professionnels du secteur s'est retourné depuis octobre 2011. Il avait accusé en septembre une baisse de 13,4%, après 12,8% en août.... http://www.romandie.com/news/n/France_l_emploi_interimaire_s_effondre_de_15_en_octobre_Prisme37271120121341.asp? (http://www.romandie.com/news/n/France_l_emploi_interimaire_s_effondre_de_15_en_octobre_Prisme37271120121341.asp?)

Chômage : 18e mois de hausse (+1,5%), 45 400 demandeurs d'emploi supplémentaires


Cela ne s'arrange pas. Pôle emploi et les services statistiques du ministère du Travail (Dares) ont annoncé, mardi 27 novembre, que près de 45 400 personnes supplémentaires se sont inscrites comme demandeurs d'emploi sans activité, portant à 3 103 300 le nombre de chômeurs de catégorie A. C'est une hausse de 1,5% par rapport à octobre 2012 et de 10,6% sur une année. Une augmentation à peine moins forte que lors du record de septembre (1,6% et près de 47 000 demandeurs d'emploi supplémentaires)... http://www.francetvinfo.fr/chomage-18e-mois-de-hausse-1-5-45-400-demandeurs-d-emploi-supplementaires_177281.html (http://www.francetvinfo.fr/chomage-18e-mois-de-hausse-1-5-45-400-demandeurs-d-emploi-supplementaires_177281.html)

OCDE- France: la croissance sera faible, mais il ne faut pas durcir la rigueur

PARIS - La croissance s'annonce plus faible que prévu en France, ce qui l'empêchera de tenir son engagement de réduction du déficit public à 3% du PIB en 2013, mais le gouvernement ne doit pas pour autant prendre de nouvelles mesures de rigueur, estime mardi l'OCDE.
Selon les nouvelles prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la croissance devrait être de seulement 0,2% cette année et 0,3% en 2013 en France. C'est moins qu'attendu dans ses précédentes prévisions publiées en mai (0,6% et 1,2%). http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_la_croissance_sera_faible_mais_il_ne_faut_pas_durcir_la_rigueur62271120121106.asp? (http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___France_la_croissance_sera_faible_mais_il_ne_faut_pas_durcir_la_rigueur62271120121106.asp?)







Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Flexokick le 28 novembre 2012 à 09:06:01
@ Mr Cocotiti: C'est vraiment le genre de chose qui me mettent en rogne, en france on privilégie la rente et les grosses multinationales au détriment de ceux qui prennent des risques et se lancent seuls.
Si ton expérience est une illustration de la crise que nous traversons, c'est avant tout pour moi, l'illustration du mal français:
- trop d'impôts et de taxes (CFE) pour porter a bout de bras un système dépassé
- trop de rigidité (le trésor), j'ai un pote qui vient d'être viré car son patron (dans le bâtiment) peut pas faire face aux paiements de l'URSSAF et à la baisse de son activité
- trop de monopole ou quasi (RSI) là où la concurrence pourrait apporter de meilleurs résultats.

Bref un contexte où seul ceux qui ont de quoi se payer de bons conseillers ou pouvant mettre la pression sur leur banque peuvent s'en sortir et ça ira pas en s'arrangeant, de gauche comme de droite rien n'est proposé pour remédier à celà, au contraire on continue à augmenter les taxes et les impôts.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 28 novembre 2012 à 19:57:55
Aujourd'hui quelques infos qui nous disent que la crise est fini
Les chiffres nous parlent-ils du passé ou du futur?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 28 novembre 2012 à 20:00:56

Aujourd'hui quelques infos qui nous disent que la crise est fini

J'avais cru comprendre que cette phrase était une phrase humoristique, [mode humour à froid]
Aurai-je mal compris ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 28 novembre 2012 à 20:35:57
En effet les chiffres sont splendides! Quelles embellies!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: koala le 30 novembre 2012 à 11:50:06
Immobilier beaucoup de commerciaux du moins sur quatre cas que je connais on vu leur C.A baisser de 50% a 70% par rapport a 2011.
Ensuite il faut voir le nombre de radiation a pôle emploi, la je veux pas donner de chiffre.
Soit disant que l'homme de cromagnon a disparu parce qu’il n'arrivait pas a construire du social " du style a la chasse si un était blessé il le laissait pour les lions"  >:D
Je suis curieux car je n'ai vraiment pas longtemps été a l'école jusqu’à 15 ans et demi en fait alors je lis tout sur internet ca vas des équations mathématiques a l'histoire. Je suis a peu prés certains que si l'on créer son propre emploi sans crédit ni investissement et qu'on investi 5E même en travaillant bien on en récupère 4E. Alors celui qui emprunte ou qui investi sans rends compte plus tôt que les autres. Ca c'est sans compter sur l'assurance santé, le RSI le S il l'on rajouté pour séduire.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 31 décembre 2012 à 19:51:37
 Ce que les légions romaines n'ont pas réussi a faire le fisc lui a réussi a chasser Astérix et Obélix de France

youtube - Le FISC français a vaincu Astérix et Obélix
admn : vidéo invalide
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Thib7 le 31 décembre 2012 à 21:16:49
Ils sont fous ces Gaulois!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 02 janvier 2013 à 19:55:00
Vérifiez-bien les étiquettes des produits !
J'achète depuis des années de la boisson aux amandes  en poudre de marque Ecomil. Sur la dernière boite achetée j'ai vu que le taux d'amandes est passé de 75 à 70 % sans qu'il y ait eu sur la boite une indication du genre "nouvelle formule". Le prix par contre continue d'augmenter petit à petit ....
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: MrCocotiti le 05 janvier 2013 à 14:32:13

Au moment ou la presse annonce la prochaine cessation de paiement des magasins Virgin :

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/01/04/97002-20130104FILWWW00287-virgin-vers-la-cessation-de-paiement.php (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/01/04/97002-20130104FILWWW00287-virgin-vers-la-cessation-de-paiement.php)

Je profite de cette info pour également annoncer, à mon petit niveau, la prochaine cessation de paiement de ma propre société ( juste pour faire suite à mes interrogations affichées dans mon message un peu plus haut, celui de fin novembre ).

Evidemment, si l’issue est identique ( la  cessation de paiement ), l’impact potentiel n’est pas le même en terme d’emploi, car je fais parti, encore pour quelques jours, des nombreuses TPE françaises ( Très Petites Entreprises : de 0 à 19 salariés ). Sachant que les TPE représentent un peu moins de 97% du nombre des entreprises françaises recensées par l’INSEE ( 3% de PME – 20 à 249 salariés et 0.2% de grandes entreprises – plus de 250 salariés ).

Citer
Caractéristiques des TPE françaises (0 à 19 salariés)
Poids économique : 27 % de la richesse produite par toutes les entreprises françaises
Nombre : 2 500 000 (hors agriculteurs et hors auto-entrepreneurs)
·   59 % sans effectif salarié,
·   21 % de 1 à 2 salariés,
·   16 % de 3 à 9 salariés,
·     4 % de 10 à 19 salariés.
Emplois : 6 800 000 (dont 4 400 000 salariés), soit 38 % des emplois du secteur concurrentiel.
Le fond du problème pour Virgin, comme pour ma société, peut se résumer très simplement :

Citer
«L'entreprise en crise depuis 2008 a une dette de 22 millions d'euros. Elle est en retard dans le paiement de ses factures et des cotisations sociales, elle a beaucoup de mal à payer ses loyers et ses fournisseurs»,
Pour aller plus loin sur le sujet et dépasser mon cas personnel, je conseille la lecture de la dernière édition du baromètre des TPE, pour le 4ième trimestre 2012 : http://www.fiducial.fr/Barometre-des-TPE (http://www.fiducial.fr/Barometre-des-TPE)

En résumé :

Citer
Paris, le 18 décembre 2012 – La 48ème édition du Baromètre des TPE, l’enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l’IFOP pour FIDUCIAL auprès des Très Petites Entreprises, dresse un bilan alarmiste de leur santé économique. L’ensemble des indicateurs est dans le rouge. Ce constat se conjugue avec une très forte perte de confiance vis-à-vis du gouvernement, tant en raison de ses annonces fiscales qu’au sujet de son pacte sur la compétitivité.
Et la version de synthèse téléchargeable sur 4 pages ici : http://www.fiducial.fr/custom/download/11570/100772/version/1/file/tpe48.pdf (http://www.fiducial.fr/custom/download/11570/100772/version/1/file/tpe48.pdf)

Pour reprendre un des titres de cette synthèse : Le pire, c’est quand le pire commence à empirer. Ma réponse : à un moment, dire stop, çà suffit…même si en fait, c’est la banque qui me force la main en durcissant de façon unilatérale les conditions de notre relation commerciale !

Je parlerai un peu plus tard des conséquences d’une défaillance d’entreprise lorsque la SARL a un gérant qui se trouve caution personnelle et solidaire des prêts bancaires. Lorsque la machine a broyer se met en marche, mieux vaut être bien préparé et surtout avoir les nerfs solides.

Pour terminer, la question de fin est posée par Laurence Parisot, présidente du MEDEF, qui a plutôt tendance a être la porte parole des patrons et actionnaires des entreprises du CAC40, un peu moins des grandes entreprises de plus de 250 salariés en général, et encore moins, voire pas du tout, des entrepreneurs de TPE, la nuance est de taille. Ceci dit, elle pose une bonne question.

Laurence Parisot : «Peut-on encore être entrepreneur aujourd'hui en France ?» :

http://www.leparisien.fr/economie/laurence-parisot-peut-on-encore-etre-entrepreneur-aujourd-hui-en-france-04-01-2013-2453723.php (http://www.leparisien.fr/economie/laurence-parisot-peut-on-encore-etre-entrepreneur-aujourd-hui-en-france-04-01-2013-2453723.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 05 janvier 2013 à 23:42:09
Bon courage MrCocotiti
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 10 janvier 2013 à 10:57:16
Les gens sont fous...
C'est la crise et la première chose qu'ils font lors des soldes, s'est de se ruer sur les écrans plats et autres conneries.
Pas sur la bouffe ou les fringues parce qu'ils en ont besoin, non, sur les gadgets, ils se comportent comme des animaux.
Incroyable ce comportement.

Coup d'envoi des soldes d'hiver en france 2013 !! (http://www.youtube.com/watch?v=wIlaKxldGnM#ws)

"Les gens vont privilégier l'essentiel..." tu parles !!
Ah oui, on voit, l'essentiel... ::)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 10 janvier 2013 à 11:07:07
Fous ou malades ?

La notion d'essentiel est très relative pour ceux qui ont arrêté de penser.

[mode humour] Rosa ne regarde pas, tu vas être déçue [fin du mode humour]

Et ceux que je plains ce sont les employés du service après vente quand tu vois comment ils envoient valdinguer le matos  :-\

Mais toutes proportions gardées, je serais curieuse de connaître le pourcentage de la population qui ne sait pas hiérarchiser ses besoins. Dans ce cas extrême c'est flagrant et caricatural, mais quand tu regardes le contenu des caddies dans les supermarchés ça fait peur.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: mistigrigri le 10 janvier 2013 à 13:41:35
ni fous ni malades juste aliénés, conditionnés par le matraquage publicitaire et l'éducation par des gens eux-même aliénés ... C'est dur parfois de résister même si l'on a du recul, nous sommes surtout en ville plongé dans cette soupe. A la campagne les gens privilégient plutôt la bouffe.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Donaldchris le 10 janvier 2013 à 22:08:44
A la campagne les gens privilégient plutôt la bouffe.

Pour y vivre depuis maintenant six ans (à la campagne) après cinquante cinq ans passés en ville, je peux dire que c'est vrai.

Je me suis détaché, (tout comme ma femme d'ailleur), du confort matériel au profit du bien être naturel, simple et sans fioritures (et je ne suis ni végérarien ou végétalien, toujours "viandard" et aimant la bonne chère) mais quand je vois ces "blaireaux" se ruer sous le rideau du supermarché dès que celui-ci ouvre pour se procurer un gadget inutile mais à moitié prix, prêt à se battre s'il le faut, il y a franchement de quoi se poser la question si je suis bien né sur la bonne planète.

Même sur la planète des singes, si elle existait, ou une planète totalement animalière on ne verrait pas pareilles scènes lamentables.

D'habitude je poste un peu pour igoler mais là...Cela passe pas!
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: verso le 10 janvier 2013 à 23:51:30
Salut

Je ne comprend pas vos réactions sur l'action de ces gens  ???

Mettez vous à leur place une seconde !
Ce n'est pas un concours "à qui arrivera le plus vite" dans les rayons.
Ces personnes ont un budget très très limité pour se payer des ecrans plats comme vous le soulignez !
Je précise au passage que les écrans plats, que vous considerez comme un produit de luxe, désolé mais...ya que ça aujourd'hui  ::)
On peut en trouver pour moins de 300 euro.

Voila, y a tant de chose à dire, mais s'il vous plait ne les blamer pas...

@plus
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Thib7 le 11 janvier 2013 à 00:04:00
Les écrans plats c'est abordable maintenant... et beaucoup de gens dont la télé cathodique a laché achètent ça à la place. Il y a encore 3 / 4 ans oui c'était encore un produit de luxe.

Après reste quand même que tout ces gens se jettent comme des sauvages sur les articles en solde, c'est un peu ridicule ...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 11 janvier 2013 à 00:12:34
DT mettait en doute l'affirmation des journalistes "C'est la crise - les gens vont privilégier l'essentiel".

Qui a dit que les écrans plats étaient des produits de luxe. Ce ne sont  pas non plus des produits de première nécessité.
Et 300€ est le 1/3 du RSA pour un couple avec un enfant.

Même au-delà de ça, je ne comprends pas l'attitude des gens qui se battent pour un bout de chiffon "parce que c'est en solde".

Je ne supporte pas les lâcher de fauves que ce soit dans les grandes surfaces, les boutiques de luxe ou à la sortie des péages.

Je comprends les émeutes de la faim, pas les émeutes du high-tech.  ;)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: verso le 11 janvier 2013 à 00:45:46
Salut Katchi !
Dans ton message tu poses des questions et en même temps tu donnes la réponse...  ^-^

Question:
Citer
je ne comprends pas l'attitude des gens qui se battent pour un bout de chiffon "parce que c'est en solde".

Reponse:
Citer
300€ est le 1/3 du RSA pour un couple avec un enfant

PS: moi aussi j'ai toujours ce bon vieux écran massif; mais je crains qu'il me lache un de ces jours (Obsolescence programmée)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 11 janvier 2013 à 01:10:48
Pareil pour moi, il est très bien mon bon vieux tube cathodique, d'autant que lorsque tu te mets sur le côté, tu vois normalement, avec un écran plan, si tu n'es pas en face...

Mais bon, nos bons vieux matériels ne sont pas inusables, même si de leur temps, l'obsolescence programmée était moins féroce que maintenant.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 11 janvier 2013 à 10:42:44
@Thib7 et Verso, allons allons mes amis, vous voulez me faire croire que ces gens (dont la moyenne d'age ne doit pas dépasser 25 ans et je suis large...) ont attendu sagement les soldes 3 ou 4 mois avec une télé cathodique totalement H-S, pour se procurer enfin... un écran plat qui remplacera le leur décédé... ?

Votre intention de les défendre est louable, mais jamais, never, no way, je n'y crois pas un instant; c'est purement de l'achetite aiguë au même titre qu'il leur "faut absolument..." le dernier smartphone parce que le leur, malgré qu'il fonctionne encore parfaitement, n'est plus "à la mode" après 2 mois.

Je serais réellement curieux de voir le nombre de télés fonctionnant encore, en vente su EB ou encombrant les trottoirs, les jours suivants cette ruée vers l'or plat...
C'est la course à la nouvelle technologie qui vient de sortir et les raisons en sont multiples, mais pas vitales ou même simplement nécessaires.
Il la faut cette dernière technologie, car sinon tu passes pour un has-been (been de quoi d'ailleurs, on se le demande...), la mode, l'apparence et rien d'autre.
J'estime que dans cette vidéo ou l'on voit ce troupeau se ruer sur ce qui ne sont pas que des écrans plats, le pourcentage de personnes ayant un réel besoin d'un nouveau téléviseur parce que le leur est en panne, doit se situer pas loin des 2% et pas plus; encore une fois, là, je suis large.

Quant à l'argument du "faible" prix de ces écrans, là encore c'est très relatif, car comme le fait remarquer Katchi, s'acheter une telle chose alors que ça représente 1/3 du RSA, soit pas mal de jours de bouffe et de réelles nécessité telles que le chauffage, le loyer, l'électricité, c'est affolant et cela n'a strictement rien d'essentiel.
Et regardez bien, on en voit même prendre plusieurs articles en main, souvent identiques; par nécessité ?
Quant à ces 300€, ce n'est pas nécessairement sur ces modèles "bon marché" qu'ils vont, mais vers d'autres, autrement plus chers pour lesquels ils vont contracter un crédit...

Perso, moi aussi j'ai encore mon "vieux" cathodique 16:9, il fonctionne parfaitement et le soir, je ne vois plus sa carcasse, juste l'image qui me satisfait autant que celle d'un écran plat.
J'en changerai lorsque celui-ci passera l'arme à gauche, mais pas sans avoir tenté de le réparer.
Idem pour le GPS, je n'en voulais pas, car outre le fait que je connaisse assez bien ma géographie et que j'aie un bon sens de l'orientation, je trouve que cela empêche le moindre effort intellectuel; à présent, si j'en ai un qui me sert très rarement, c'est parce qu'on m'en a offert un, car la personne qui me l'a donné voulait en changer pour le dernier "à la mode" et de toute façon voulait "le jeter"...
Quant aux contenu des caddies, dernièrement, j'ai vu une famille tous en survet, père, mère et les deux kids d'environ 10 ans, promener son caddie au supermarché ou j'avais été faire mes courses.
Dans leur caddie, il n'y avait que des crasses, énormément de bonbons, chips, boites de raviolis, plats préparés etc, et... pas moins de 5 DVD de jeux pour Xbox et deux films !
Pas un légume frais ou même surgelé, pas un fruit, un paquet de farine, des œufs, pas un bout de fromage, un pot de miel, rien !
Il n'y aurait-il pas un problème ??...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 11 janvier 2013 à 11:39:56
C'est quasi satanique.
Il FAUT retrouver la sainte croissance, faute de quoi les invocations ineptes (invocations à la reprise qui ne saurait que revenir en suivant des "cycles immuables") des politiques ne serviraient de rien.
Il FAUT donc que des invertébrés du pauvre Peuple consomment afin de graisser la balance commerciale et de faire chauffer la TVA.
Il FAUT donc de la pub immonde ou bête sur les écrans plats que ces pauvres victimes du système ACHETENT en pensant satisfaire un DESIR PERSONNEL.
Dans le cas des écrans télé c'est gordien vu qu'on achète de ses propres deniers la machine à décerveler.
C'est tout tordu.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 11 janvier 2013 à 12:22:40
Si bien résumé en musique par Souchon :'(

Alain Souchon - Foule sentimentale (clip officiel) (http://www.youtube.com/watch?v=V_SNDGwwGFM#)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 11 janvier 2013 à 13:14:56
Et encore Tartar, quelles bénéfices pour notre pays, quelle balance commerciale ?  comme dit plus haut, lors de l'ouverture des soldes dans les grandes surfaces, les gens s'y précipite d'abord en premier pour se jeter sur de l'électroménager, hi fi, informatique, produits électroniques etc... , bref, que des trucs produits a bas coût en Asie.

Nan franchement on se tire tous une balle dans le pied, depuis combien d'années on achète tous au moins cher ? et pas que par nécessité...

 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Thib7 le 11 janvier 2013 à 13:44:28
Ah mais je ne défend personne DecemberTen moi aussi ça me rend dingue de les voir se ruer comme ça sur du matériel hi-tech tels des sauvages. Ils en seraient presque à se taper dessus !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Micha le 11 janvier 2013 à 17:52:43
Pour comprendre il faut se poser la question : Ai-je vraiment besoin ?
Pour moi et ma conjointe, pas de problèmes. Pour les enfants ? Ma fille de 13 ans râle parce qu'elle n'a pas de cellulaire alors que "tout" ses amies en ont. L'école est à 2 coins de rue (j'ai déménagé) et elles se promènent en gang de 6 à 8.
Mais pour faire comme les autres, la pression sociale est forte.
La preuve : Un ami de mon fils qui dit en entrant chez nous : " vous avez pas encore d'écran plat ??? "
Tout le monde veut être comme les autres et les autres veulent tout ce que les autres ont... on tourne en rond jusqu'à ce qu'on se réveille.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 11 janvier 2013 à 18:51:40
Pour comprendre il faut se poser la question : Ai-je vraiment besoin ?

Voui, mais le processus est plus compliqué que ça. Car avant le "en ai-je vraiement besoin" il y a d'abord le "en ai-je vraiment envie".

Passé le cap de l'achat compulsif, le réveil se fait en plusieurs étapes, la première étant :

- En ai-je vraiment envie ? - quelques jours ou semaines plus tard (selon le produit) oui, j'en ai vraiment, ou toujours, envie donc j'achète.

- Ensuite vient le "en ai-je vraiment besoin" ? Et là, même si la réponse est non, le facteur "envie" entre toujours en jeu.
Bon je n'en ai pas vraiment besoin mais je me fais plaisir (surtout pendant les soldes).

Ce comportement, nous l'avons tous plus ou moins. Et comme disait ma fille lorsqu'elle était ado "Maman, je comprends et je respecte, mais je n'en suis pas à ce point d'évolution".

Nous serons vraiment libérés lorsque nous n'aurons plus envie ni besoin d'avoir envie pour nous sentir exister.

Là où cela devient grave c'est lorsque les gens se ruent comme des barbares pour acheter tout et n'importe quoi, juste parce que ce sont les soldes. Dans les magasins de vêtements c'est scandaleux, les "bonnes femmes" (jeunes ou vieilles, il n'y a pas d'autre mot) laissent par terre et piétinent les vêtements et traitent les caissières comme des chiens. C'est révulsant.

Et tout ça pourquoi, uniquement parce que c'est soldé 50% ou 70 voir 75% - Il ne leur viendrait pas à l'idée que payer 50% de son prix un objet dont on n'a pas besoin c'est perdre de l'argent.

L'attitude saine (AMHA), sans aller jusqu'au minimalisme, est une voie du milieu qui consiste a aller à l'essentiel (surtout en période de crise) et d'éventuellement profiter des soldes parce que, par exemple, j'ai vraiment besoin d'un manteau pour l'hiver prochain, que les manteaux sont hors de prix. Je privilégie la qualité et ne me rue pas sur les bas de gamme (acheter éthique autant que faire ce peut en acquérant un vêtement qui durera plusieurs années). Ca c'est quand on a compris qu'acheter pas cher ça revient cher.

Citer
Tout le monde veut être comme les autres et les autres veulent tout ce que les autres ont...
Non pas tout le monde, c'est même un piège de l'ego : "j'veux pas être comme tout le monde, chui pas comme eux !"  ;)

@DT
Ma fille a étudié "foule sentimentale" au lycée l'année du bac français ou du brevet des collèges, je ne sais plus...  :)




 
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Tartar le 11 janvier 2013 à 20:03:25
Les marketteurs ont tout compris des faiblesses humaines.
Ils ont inventé le marché de l'offre.
Offre=envie.
Simple et imparable.
Ajoutons-y la supercherie du crédit et tout s'emballe dans les têtes.

Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 12 janvier 2013 à 00:50:18
Offre=envie.
Simple et imparable.
Ajoutons-y la supercherie du crédit et tout s'emballe dans les têtes.

D'une part l'offre tombe parfois à l'eau et ne fait pas envie à tout le monde.
D'autre part, que les marketeurs aient de la technique et du talent et que les gens abusent du crédit, c'est une chose,

Mais pas au point de tomber dans la barbarie montrée dans la vidéo mise en ligne par DT.

Ce qui est montré est du même acabit, AMA, que ceux qui agressent ou tuent pour un fonds de caisse ou le porte-monnaie d'une personne âgée. Il paraîtrait que nous soyons dans un monde en pleine mutation (les pessimistes disent en pleine décadence). Sans doute les deux...
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: DecemberTen le 12 janvier 2013 à 08:56:15
Pour les enfants ? Ma fille de 13 ans râle parce qu'elle n'a pas de cellulaire alors que "tout" ses amies en ont. L'école est à 2 coins de rue (j'ai déménagé) et elles se promènent en gang de 6 à 8.

Oui, on connaît aussi ce phénomène en Belgique, ces groupes composés le plus souvent de filles (désolé les girls...  ;)), je les appelle des "grappes".
Elles sont souvent très jeunes et en rue, se mettent en cercles composés de 4 à 8 personnes, rient les yeux rivés sur leurs smartphones, parlent en même temps d'on ne sait quoi et agitent leurs petits doigts frénétiquement sur leurs claviers virtuels ou physiques s'il s'agit de modèles style Blackberry...
Je ne comprends toujours pas pourquoi elles se mettent en grappes pour s'envoyer des messages... ???
C'est un grand mystère pour moi... En plus je trouve que ça fait un peu secte lobotomisée.
Mon fils aîné me faisait remarquer en voyant ce phénomène à la télé, que dans leur école, il n'y avait pas ce genre de grappes.
Effectivement, mais bon, dès qu'elles sortent après les cours, j'ai remarqué que beaucoup semblent avoir ce besoin d'envoyer des SMS, même en marchant.
Aux dernières nouvelles, la direction de l'école a tout de même décidé de placer un brouilleur pour empêcher que certains jouent avec leurs smartphones en classe, car ça, ça arrive.
Et oui, Katchi, mon fils aîné est en sciences-éco et a étudié aussi la chanson de Souchon. ;)

Au sujet de la vidéo; alors, je précise de suite que ce n'est pas pour faire mon cocorico noir jaune rouge, mais je n'ai jamais vu ce phénomène ici; un autre .BE me contredira peut-être, mais de toute bonne foi, je n'y ai jamais assisté.

Oui, moi aussi je fais comme toi Katchi, j'achète de la qualité que je garde bien plus longtemps que des articles bon marché.
Par exemple pour les godasses, j'ai remarqué qu'en y mettant le prix et en les entretenant, bien entendu, elles tiennent bien mieux le coup.
Donc, j'en achète moins.

J'ai trouvé un moyen très simple de ne pas succomber au pubs, c'est simple, je ne les lis ja-mais.
C'est simple et ça a l'air couillon comme ça, mais essayez et vous verrez que c'est terriblement efficace.
Pourtant, ici comme partout, on vous inonde la boîte aux lettres de folders de pubs de toutes sortes.
Par contre, ici, le Ministère de l'environnement a mis à disposition de ceux qui le désirent, gratuitement, des autocollants qu'on peut se procurer facilement et à coller sur la boite aux lettres, interdisant au facteur ou autres d'y mettre la moindre pub ou de ne mettre que les journaux gratuits etc...
Et ça marche. Simple, fallait y penser.

(http://media1.express.be/pictures/smallres/media/stoppub.jpg)

D'après ce que j'ai vu, ça existe aussi en France dans certaines communes.

(http://www.prioriterre.org/upload/wysiwyg/Image/essai1.jpg) (http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/Stop%20pub_MEDDE_Light.jpg)

Chaque jour, vers 18h30, la RTBF diffuse une émission de 45 min, "On est pas des pigeons", qui fait un réel tabac et parlent de consommation, avertissent des arnaques, dénoncent les coups foireux de commerces, grandes marques etc...
Lors de cette émission disponible en replay (http://www.rtbf.be/video/detail_on-n-est-pas-des-pigeons?id=1782172)  (je ne sais pas si les français pourront la voir), ils ont testé le fameux autocollant et ont calculé le poids de ces pubs pour une année, ça représente 50Kg lorsqu'il n'y a pas d'interdiction de les déposer !!

Titre: Re : Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 12 janvier 2013 à 11:08:57
J'ai trouvé un moyen très simple de ne pas succomber au pubs, c'est simple, je ne les lis ja-mais.
C'est simple et ça a l'air couillon comme ça, mais essayez et vous verrez que c'est terriblement efficace.

Oui mais comme nous sommes inondés de partout, il y a quand un problème de persistance rétinienne ne serait-ce qu'avec les panneaux publicitaires dans les rues et dans le métro.

J'ai une autre méthode, j'achète toujours les mêmes produits (en fonction du prix, ou parfois, j'avoue, de la marque pour certains trucs parce que certaines marques sont quand même meilleures que certaines entrées de prix).

Mon jeu est de ne pas zapper les pubs systématiquement mais d'essayer de les décortiquer et ensuite de ne pas tomber dans le piège "persistance rétinienne" si je m'approche d'instinct  vers un produit que je n'ai pas l'habitude d'acheter. Quand y a une campagne de pub, je boycotte le produit.

edit : et les pub boite à lettre vont directement à la poubelle ou me servent pour m'entraîner à faire des origamis.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 12 janvier 2013 à 15:26:20
Des dizaines de Millions de personnes voient leur niveau de vie sacrément attaqué par l'austérité, le chômage etc..., causés par les conneries et l'avidité des banquiers et de la finance, bien entendu c'est surtout ceux qui étaient déjà les moins aisés qui sont touchés, car a vrai dire la récession ne touche pas forcément les plus aisés, au contraire, c'est assez flagrant quand on lit par exemple les chiffres de vente dans l'automobile :

http://www.caradisiac.com/2012-une-annee-record-pour-BMW-83733.htm (http://www.caradisiac.com/2012-une-annee-record-pour-BMW-83733.htm)
Le prix moyen d'une BMW vendue doit tourner autour 50 000 euros, donc ça s'addresse a des personnes aisées quand même.

Encore plus parlant :

http://www.caradisiac.com/Resultats-2012-Rolls-Royce-bat-encore-des-records-83721.htm (http://www.caradisiac.com/Resultats-2012-Rolls-Royce-bat-encore-des-records-83721.htm)

Une Rolls Royce coûte au moins 200 000 euros...


Dans l'autre extrémité du segment, Dacia, dont les voitures se vendent très bien grâce a leurs excellent rapport qualité/prix (une vraie voiture, basique, mais vraie voiture quand même, vendue nettement moins chère) est moins touché par la régression générale constatée des ventes de voitures, alors que dans le même temps, tout les constructeurs de voiture qui ont toujours constitué le gros du marché (le groupe fiat, psa, Renault, opel etc...), positionné a cheval, au dessus du low cost (dacia), mais en dessous du "premium" (taudi/BMW/Merdesèche) vendent carrément moins...

En gros peut on en déduire que d'un côté, les gens pleins de thunes en ont encore plus ? et que dans le même temps, les classes moyennes et ouvrières en ont moins et mettent moins chère dans leurs caisses ? genre ils ont remplacé leurs Laguna, 307 etc... par les dacia logan, sandero, lodgy etc...
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: chasouris le 10 mars 2013 à 19:28:29
"Echanger ses conditions sociales contre la stabilité d’un emploi", nous en serions donc arrivés là? J'espère que non, ce serait terrifiant! Comment ne pas être horrifié de lire ceci qui pourtant semble être vrai:  "l’exploitation judicieuse d’un désarroi collectif d’une population aux abois, impuissante...."
La classe ouvrière et, de plus en plus la classe moyenne, ne savent plus vers qui ou quoi se tourner pour avoir ne serait-ce qu'un petit espoir (ou l'illusion d'espoir) d'un avenir meilleur pour eux et/ou pour leurs enfants. Si le désenchantement perdure dans le temps, il est alors  possible qu'aux prochaines élections (européennes et municipales) un bon nombre de pigeons d'électeurs qui précédemment hésitait hésitera moins cette fois à "tenter le tout pour le tout" en votant pour la passionaria. Finalement, qui parmi nos dirigeants actuels osera faire semblant de s'en étonner? :(

Citer
Sarkozy en rêvait, les socialistes le font …
vendredi 8 mars 2013
Echanger ses conditions sociales contre la stabilité d’un emploi, nous pouvons appeler cela une arnaque historique, j’irais plus loin, le summum de l’abêtissement. Comment se dire défenseur de la classe ouvrière et conditionner l’emploi à la réduction des condition sociales qui ont été la raison de toutes les luttes durant les siècles passés du Socialisme pour sortir l’ouvrier, le travailleur, le salarié de sa dépendance vis-à-vis des systèmes d’exploitation de l’homme par l’homme, dont le capitalisme est le symbole et non le libéralisme comme d’aucuns le croient, et comme cela se répand à tort.

Croire que l’entreprise est susceptible de maintenir des emplois est l’arnaque la plus grossière que l’on puisse inventer. L’entreprise n’embauche que si elle a besoin de main-d’œuvre, et quel que soit son prix si elle peut le revendre à ceux même qui viennent travailler chez elle.

Croire encore aujourd’hui que c’est l’entreprise qui accorde des avantage sociaux n’est toujours n’avoir rien compris à son fonctionnement. Tous les acquis sociaux n’ont pas entamé la productivité ni la performance des entreprises, ils ont même été un facteur de développement économique, et ce ne sont pas les entreprises qui en ont payé le prix, mais les salariés, les ouvriers, les travailleurs qui produisent, car le fruit de leur travail, celui de leurs conditions sociales, ce sont eux qui les achètent chaque fois qu’ils deviennent des clients et consomment leurs production. Il serait donc temps de remettre les choses dans l’ordre et de regarder l’entreprise pour ce qu’elle est, un lieu où se réalise un différentiel qui s’appelle le profit.

Ainsi croire que l’entreprise, quelles que soient les conditions d’acceptation des salariés, conservera des emplois s’ils ne sont pas nécessaires à cette formation de plus-value et une tromperie monumentale.

En fait nous nous trouvons devant l’exploitation judicieuse d’un désarroi collectif d’une population aux abois, impuissante pour avoir abandonné les lieux de la démocratie, partis politiques et syndicats pour les temples des JT et de la consommation, et à laquelle l’on vend des vessies pour des lanternes. ...........
suite/source: Agoravox
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sarkozy-en-revait-les-socialistes-131936 (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sarkozy-en-revait-les-socialistes-131936)

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 11 mars 2013 à 13:14:46
Bref, rien d'étonnant dans tout ça, c'était tellement prévisible que la concurrence entre la mains d'oeuvre a bas coût et la mains d'oeuvre des pays occidentaux allait ramener les normes sociales, du droit du travail des ces derniers a ce qu'ils étaient au 19 ème siècle... on y retourne tout droit.
Titre: Re : Re : Les signes de la récession
Posté par: katchina le 16 mars 2013 à 19:25:19
"Echanger ses conditions sociales contre la stabilité d’un emploi", nous en serions donc arrivés là? J'espère que non, ce serait terrifiant!

Et pourtant, une pensée terrifiante m'a traversé l'esprit en discutant avec des CDD récurrents : "Même si le montant des retraites risque de devenir à long terme plus ou moins précaire, cela n'est rien comparé à l'angoisse de se retrouver sans emploi du jour au lendemain avec une vie à construire et une famille à nourrir". Comme si les retraités étaient plus ou moins ... sauvés... de justesse... sur le gong... même si contrairement à la légende, nombreux sont ceux à émarger à environ 800€ par mois qui ne peuvent, contrairement à l'image idyllique largement véhiculée par les médias, "en profiter pour voyager et écumer les spas" !   :-X
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: chasouris le 21 mars 2013 à 15:46:13

"Les plus riches des plus riches des plus riches des Français", ceux qui gagnent plus de 1 ou 2 millions d'euros/an, seuls, par foyer, ou par couple, risquent de subir le 66,66%.  Mais "ils y sont prêts" a dit M.Sapin. ;)

Les amateurs d'ésotérisme ne manqueront pas de noter l'alignement de 6...   :)

Citer
Fini l'impôt à 75% sur les très hauts revenus, place à la taxe à 66,66% ?
Publié le 20.03.2013, 22h17 | Mise à jour : 21.03.2013, 10h14

......... Le Conseil d'Etat ne s'est pas pas prononcé sur le seuil d'imposition, à savoir des revenus de un ou deux millions. Le rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale, le socialiste Christian Eckert, avait indiqué fin février que «l'option qui semble retenue» est celle d'une taxe à 65% ou 66% sur les revenus supérieurs à 2 M€ par couple.

Ce qu'a confirmé à demi-mot Michel Sapin : «Il n'y aura pas plus de personnes concernées qu'avec le dispositif précédent», a-t-il assuré.  Or, si le gouvernement décidait de maintenir le seuil à 1 million par foyer et non plus par personne, le nombre de contribuables concernés bondirait.
 
L'exécutif, en tout cas, ne compte pas y renoncer : «il n'y a aucune raison de renoncer à un effort supplémentaire des plus riches des Français. Ils y sont prêts», a insisté Sapin.
 
http://www.leparisien.fr/politique/la-taxe-sur-les-tres-hauts-revenus-limitee-a-66-66-20-03-2013-2656513.php (http://www.leparisien.fr/politique/la-taxe-sur-les-tres-hauts-revenus-limitee-a-66-66-20-03-2013-2656513.php)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 23 mars 2013 à 07:55:10
Il est à noter qu'en France on est dans le faux débat depuis au moins 2007.
Celui-ci en est un de plus. Tout le monde sait que les hauts revenus ont les moyens de se soustraire à l'impôt en utilisant des conseils de professionels qui leur proposeront l'éxil ou le montage financier.
Comment créer de la richesse est une des nombreuses questions que les énarques français éludent  depuis des années.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 23 mars 2013 à 20:41:40
"Optimisation fiscale" Icarl ?  faudrait en passer par une harmonisation Européenne pour enrayer cette fuite fiscale non ?
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: lcarl le 24 mars 2013 à 03:23:24
Optimisation fiscale aux limites de la richesse fraude et parfois au-delà.
Je crois qu'il y a un travail à faire sur la place de l'argent dans la société et la possibilité de la.supprimer pour un changement de paradigme.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: chasouris le 21 mai 2013 à 17:01:46
Alerte! Alerte! Au loup! 
La récession mondiale serait en vue, voire imminente d'après cet énième avertissement du LEAP2020.
Est-ce que LEAP nous aurait inventé une nouvelle version de l'histoire "Le garçon qui criait au loup"?

Citer
"Crise systémique 2013 : sous les records des bourses l’imminente plongée en récession de la planète"
Communiqué public GEAB N°75 (15 mai 2013)
Malgré une sensation de calme relatif relayée à la fois par les médias et par des marchés financiers américains et japonais volant de records en records, l’économie mondiale ralentit sérieusement et une récession généralisée se profile. Les différents acteurs en ont pleinement conscience et, face aux enjeux d’une rechute imminente, les pays ou régions mettent en place diverses stratégies pour tenter d’en minimiser les conséquences. Quand certaines semblent dictées par le désespoir ou les solutions de la dernière chance, d’autres au contraire témoignent d’une réelle adaptation aux transformations actuelles du monde. Et sans surprise, dans la première catégorie nous retrouverons les « puissances du monde d’avant » qui n’ont plus de réelles options.

Plan de l'article complet :
1. Récession mondiale en vue
2. Le commerce douteux des banques
3. Paradis ou enfers fiscaux
4. Néoprotectionnisme entre blocs régionaux
5. La stratégie en or des émergents
6. Dernière cartouches de la Fed
7. Euroland : Gouvernements d'union nationale et BCE à a rescousse
8. Risques à la hauteur des stratégies

Nous présentons dans ce communiqué public les chapitres 1, 2 et 5. ........
Suite: http://www.leap2020.eu/GEAB-N-75-est-disponible--Crise-systemique-2013-sous-les-records-des-bourses-l-imminente-plongee-en-recession-de-la_a14069.html (http://www.leap2020.eu/GEAB-N-75-est-disponible--Crise-systemique-2013-sous-les-records-des-bourses-l-imminente-plongee-en-recession-de-la_a14069.html)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: franck97 le 25 mai 2013 à 12:42:51
Le salon de l’auto de Lyon annulé
Les organisateurs du Salon de l'Auto de Lyon ont décidé d'annuler l'édition 2013 qui devait se tenir du 5 au 13 octobre prochain à Eurexpo.
Selon le Progrès, la décision a été prise en raison du désistement de nombreux constructeurs automobiles, mais qui n'a pas encore été confirmée par GL Events, la société chargée de l'organisation du salon. Cette annulation intervient alors que le marché automobile est en net recul en France (-5,2% en avril) et alors que la fréquentation du salon avait baissé de 22% en 2011.
Côté politique, le candidat à la primaire UMP Georges Fenech regrette "que ce nouvel échec, s'il était confirmé, marque le déclin de Lyon en termes d'attractivité et de dynamisme. L'annulation de ce salon phare de notre agglomération, qui aura des conséquences économiques importantes pour notre région, vient s'ajouter à la longue liste d'échecs et de rendez-vous manqués pour le rayonnement de notre cité: perte de la Cité de la gastronomie et de la capitale européenne de la culture, départ du Grand Prix de Tennis de Lyon et de Lyon Mode City..."

http://www.lyonmag.com/article/53574/le-salon-de-l-auto-de-lyon-annule (http://www.lyonmag.com/article/53574/le-salon-de-l-auto-de-lyon-annule)

http://www.franceinfo.fr/economie/le-salon-de-l-auto-de-lyon-annule-une-decision-en-raison-de-l-etat-du-march-999079-2013-05-24 (http://www.franceinfo.fr/economie/le-salon-de-l-auto-de-lyon-annule-une-decision-en-raison-de-l-etat-du-march-999079-2013-05-24)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Havalina le 25 mai 2013 à 13:27:22
Et juste a côté, a 25km de Lyon, c'est la foire a la voiture d'occasion qui risque d'être annulé !  mais pas pour la même raison :  des gens du voyage ont élus domicile sur le parking du parc des expos !  >:D
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 26 septembre 2013 à 14:52:58
Nicolas Doze : La grande manipulation des chiffres du chômage

youtube - Nicolas Doze : La grande manipulation des chiffres du chômage
admn : vidéo invalide
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: le laonnois le 27 septembre 2013 à 13:31:02
Olivier Berruyer - Les Experts 27 Septembre 2013

youtube - https://www.youtube.com/watch?v=n3HX2FA6NPQ (https://www.youtube.com/watch?v=n3HX2FA6NPQ)
admn : vidéo invalide
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: neptune75 le 19 avril 2014 à 00:41:25
Jean-Luc Gréau, auteur de "la trahison des économistes" s'insurge contre la "nomenklatura"(sic)
qui interdit tout débat de fond sur l'optique néolibérale prise par de nombreuses politiques économiques.
Entretien de 32 minutes

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4835236 (http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4835236)
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: Al198 le 02 mai 2014 à 17:11:46
Etats-Unis: Chute spectaculaire du taux de chômage à 6,3% en avril

Le taux de chômage a atteint son plus faible niveau depuis septembre 2008, selon les chiffres officiels publiés vendredi par le département du Travail...

Le taux de chômage aux Etats-Unis a chuté de façon spectaculaire en avril pour atteindre son plus faible niveau depuis septembre 2008, selon les chiffres officiels publiés vendredi par le département du Travail.

Le taux de chômage s'est établi 6,3% en avril, contre 6,7% en mars tandis que l'économie a créé plus d'emplois que prévu à 288.000.

Les analystes s'attendaient à un recul du taux de chômage au sortir de l'hiver, où le mauvais temps a nettement ralenti l'activité, mais pas d'une telle ampleur. Leur prévision médiane tablait sur un taux de chômage à 6,6% avec 210.000 créations nettes d'emplois.
Les services aux entreprises recrutent

Le nombre de chômeurs s'établit désormais à 9,8 millions, en chute de 733.000. Les gains d'emplois sont intervenus dans de nombreux secteurs, précise le ministère. Les services aux entreprises affichent 75.000 nouvelles embauches, le commerce de détail 35.000, la restauration 33.000 et le bâtiment 32.000.

Le ministère a par ailleurs révisé en hausse les créations d'emplois de mars qui s'élèvent désormais à 203.000 au lieu de 192.000 précédemment estimé.Le taux de participation à la population active (qui regroupe les personnes ayant un emploi et celles qui en recherchent un activement) a toutefois reculé de 0,4 point de pourcentage, soit 806.000 personnes, pour s'établir à 62,8%.

Sur un an, l'économie américaine a créé 190.000 emplois par mois en moyenne. La durée moyenne hebdomadaire travaillée est demeurée inchangée à 34,5 heures tandis que le salaire horaire moyen est demeuré à 24,31 dollars.

Source (http://www.20minutes.fr/economie/1365977-20140502-etats-unis-chute-spectaculaire-taux-chomage-a-63-avril)

Vive l'american dream ?
Pas sûr:

Les vrais chiffres du chômage aux Etats-Unis


   Comment en arrive-t-on à ce résultat ?

En effet c’est la première question que l’on se pose lorsque l’on se retrouve en face d’une telle estimation qui, certes reste élevé mais qui au vu d’autres pays ferait presque « bon élève » toute proportion gardée.

C’est simple, ce chiffre correspond à l’indice U3 utilisé par le Département du Travail américain pour calculer ce taux, or cette méthode de calcul révèle nettement d’énormes carences pour l’établissement de données fiables. En effet, il se base uniquement sur les demandeurs enregistrés mensuellement. Pour vous donner un ordre d’idée, les chômeurs n’ayant plus droit à une indemnisation disparaissent des statistiques par cette méthode, comme s’ils avaient disparus. Ceux inscris depuis plus d’une année ne se manifestant plus auprès des agences d’emploi sont eux aussi sorti de ce calcul avec cette méthode. Enfin, même les employés à temps partiel souhaitant trouver un emploi à temps complet ne sont pas comptabilisés, à savoir qu’une personne ayant travaillé ne serait-ce qu’une seule heure dans le mois est considérée comme bénéficiant d’un emploi. Ainsi on retrouve deux tendances, la première qui est d’enlever des statistiques le plus de chômeur possible et l’autre qui est de ne pas comptabiliser ceux ne cherchant pas à s’inscrire dans les agences.

D’ailleurs, si vous vous souvenez bien, les chiffres du chômage avaient fait l’objet d’un vif débat durant la campagne présidentielle Romney accusant l’administration d’Obama d’avoir truqué ces chiffres. Il faut préciser que jamais dans l’histoire des Etats-Unis un président avait été réélu avec un chômage supérieur à 8%, à l’époque le taux avait subitement baissé de 8,2 à 7,8% provoquant une véritable colère au sein du parti républicain.

[...]

               Quel est le véritable taux de chômage ?

(http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L310xH199/Shadowstats-2-a2f04.png)

   Un graphique vaut parfois mieux qu’un long discours. Celui-ci est très intéressant car il vous montre le taux officiel basé sur l'indice U3, on découvre aussi l'indice U6 utilisé par le BLS (Bureau of Labor Statistic) qui permet une mesure plus large des chiffres du chômage puisqu'il prend en compte certains chômeurs découragés ou en temps partiels cherchant malgré tout un emploi à plein temps. Enfin, nous avons l'indice utilisé par Shadowstats qui prend en compte quant à lui toutes les personnes exclues des statistiques.

Comme vous le voyez, le taux de chômage aux Etats-Unis est situé entre 15 et 23%, qui a parlé de rêve américain ? Quand on sait que les taux de chômage en Espagne ou en Grèce se situent "officiellement" dans les 26% il y a de quoi avoir froid dans le dos. Vous me direz certainement que vous le saviez, que cela n’apporte rien, ou que nous ne sommes pas mieux avec nos 9 millions de chômeurs "officieux", je vous répondrai simplement que tous les analystes se basent sur les chiffres officiels pour leur prévision, autant dire qu’avec un taux aussi biaisé ils ne risquent pas d’être au bout de leur surprise !


Avec de tels chiffres au compteur, inutile de croire à une hypothétique croissance ...

Source (http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/les-vrais-chiffres-du-chomage-aux-130044)

Ça date de fevrier 2013, a l'époque on était a 7,9%  , a 6,3% un an après nul doute que cela est trop beau pour être honnête.

En citant le commentaire d'écolittoral

Citer
Un chômage en (fausse) baisse aux USA a pour effets :
- D’augmenter le moral des ménages (c’est un indice boursier),
- De relancer la consommation (à crédit puisque nous sommes aux USA...),
- Donc la vente de détail (autre indice boursier),
- Ce qui fait remonter « Wallstreet » et, par effet d’entraînement, pour ne pas dire de soumission, notre CAC40.
On joue à faire semblant...tant que ça marche !
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: justebienlibre le 02 septembre 2014 à 18:32:13
Pour ceux qui lisent ce forum et n'ayant rien trouvé dans recherche sauf " ici  et en tapant" info  :( .
Voilà, je suis célibataire, sans enfants, travailleur précaire, et  je suis  imposable  et bizarrement même en correspondant  aux explication des renvois de l'impôt sur les revenus 2014  - renvoi  (23)  Prime pour l'emploi
"Vous n'y avez pas droit."
Sachez que si vous répondez à ce renvoi tout ce joue aux nombres d'heures travailler sur l'année d'imposition.
2013, donc  dans mon cas cela ce joue à quelques heures omises par mon employeur.
il a oublié généreusement d'omettre les heures de congés payés plus quelques heures supplémentaires, au final je vais récupérer entre 100 et 150 euros de primes pour l'emploi qui m'étais refusé à la base de leur informatique.
Chaque détail compte, soyez vigilant.
Alors pour ceux qui ont une famille à charge les plafonds étant presque doublé n'hésitez pas à calculez!
Sachez que rien n'est perdu comme un petit combat sur Wikipédia peux avoir une fin semi heureuse; car au final tout est fait pour truander les honnête gens.

Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: justebienlibre le 02 septembre 2014 à 18:42:09
En tapant impôt, excusez moi je fatigue . le nombre d'heure qui permet le calcul du droit ou du non droit de cette prime est de 1820 heures.
Plus vous vous approchez de ce nombre au mieux vous aurez de prime , maintenant le mieux c'est de régler cela avec votre centre d'imposition.
Titre: Re : Les signes de la récession
Posté par: justebienlibre le 04 avril 2015 à 13:06:43
une autre source confirmant les petits écrits de la loi macron qui veut détruire nos acquis de liberté.
CDI : désaccord Medef / Valls sur une facilitation des licenciements, hé oui ça fait un moment que le cdi les embête il faut des flexemployé  pliables à merci et si ma foi ils cassent, ont leur refuse le droit de brûler dans un carton c'est écrit dans le dernier que choisir.
Voici le lien" http://www.leblogfinance.com/2015/03/cdi-desaccord-medef-valls-sur-une-facilitation-des-licenciements.html"