La Vague d'Ovnis - Ovnis-USA => Portraits Anglo-US & Projet Camelot => Discussion démarrée par: Nemo492 le 07 novembre 2008 à 03:57:44

Titre: Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 07 novembre 2008 à 03:57:44
"L'arrivée d'Obama pourrait-elle amener un changement d'attitude
en ce qui concerne le sujet des Ovnis ?
"


[justify]Quand le sujet a été abordé pendant la campagne, il s'est contenté de sourire et il a botté en touche. McCain, de son côté, avait déclaré qu'il contraindrait la NASA à révéler ses secrets.
Au fil des années, j'ai pu apprendre quelques petites choses sur les présidents et les Ovnis, que je vous résume ici :

1. Harry Truman (1945-1953) : Il avait donné les ordres qui furent suivis dès 1949 d'abattre les intrus. Cette politique fut poursuivie sous Eisenhower, au moins jusqu'à la fin des années 50, lorsqu'il apparut que la technologie des visiteurs était trop avancée et qu'il s'avèrait impossible de les abattre. Le fait que de tels ordres aient été donnés a toujours été nié par l'US Air Force. Toutefois, un étonnant document du MoD britannique déclassifié en Octobre confirme qu'un pilote américain, Milton Torres, avait reçu l'ordre de tirer sur un Ovni dont la taille était celle d'un avion de ligne, qui survolait l'Angleterre en 1957.

2. Dwight Eisenhower (1953-1961) : Il était parfaitement au courant, et il a visiblement poursuivi la politique de Truman, jusqu'au milieu des années 50. Stanton Friedman pense qu'il a eu l'occasion d'une rencontre rapprochée sur la base Air Force de Muroc en 1954, mais, bien que nous ayons quelques éléments de preuve, la chose ne peut être confirmée.

3. John Kennedy (1961-1963) : Mon expérience personnelle me permet de penser que Kennedy et Johnson étaient conscients du phénomène. J'ignore si sa prétendue volonté de divulguer fut en partie la cause de son assassinat. Toutefois, Jim Garrison, le procureur de la Nouvelle-Orléans qui avait mené l'enquête, avait déclaré que Fred Crisman (qui avait été impliqué dans l'Incident de l'île de Maury, en Juin 1947), était un ami de Clay Shaw, et pensait qu'Oswald était bien l'un des conjurés.

4. Lyndon Johnson (1963-1968) : Il a été approché, ainsi qu'on me l'a fait comprendre, par des responsables de la CIA qui souhaitaient le brieffer sur le sujet. Il n'avait pas semblé interessé et préfèra que le vice-président Hubert Humphrey reçoive cette information. Par la suite, Humphrey avait seulement déclaré qu'une diffusion publique pourrait avoir des conséquences imprévisibles.

5. Richard Nixon (1969-1974) : Parce qu'il avait occupé la vice-présidence sous l'administration Eisenhower, Nixon était très informé, et son intérêt pour le sujet était tel qu'il en parlait avec des amis, dont Jackie Gleason. Beverly, la femme de Gleason, m'a révélé personnellement qu'il avait emmené Jackie sur une base de l'Air Force en Floride, et lui avait montré quelques débris d'Ovnis, dont un disque intact. Cependant elle ne m'a pas parlé de cadavres aliens. J'ai appris, de l'assistant d'un membre du Congrès, que la NASA et l'Air Force avaient assez peu apprécié la manière un peu trop cavalière dont Nixon avait fait preuve en ce qui concerne un sujet aussi sensible à leurs yeux, et les présidents ultérieurs ne furent pas aussi largement informés.[/justify]

Whitley Strieber fait l'impasse sur Gerald Ford (1974-1977)..

[justify]6. Jimmy Carter (1977-1981) : Il avait cherché à savoir, mais on lui a dit de se tenir à l'écart, et il fut contraint de rétracter la promesse qu'il avait faite pendant sa campagne promise de "tout révéler" au sujet des Ovnis.

7. Ronald Reagan (1981-1989) : Reagan et son épouse étaient assez concernés par ces affaires, mais parce que son entourage avait remarqué dès son premier mandat qu'il était sujet à des pertes de mémoire, il fut considéré qu'il serait trop risqué de lui en dire trop. Toutefois certains de mes amis avaient participé à une fête où les Reagan étaient attendus; c'était bien avant qu'il se lance dans une carrière politique. Ils étaient arrivés en retard, et avaient causé la surprise en racontant pourquoi : alors qu'ils traversaient Mulholland Drive, dans les collines de Los Angeles, un endroit bien moins fréquenté qu'aujourd'hui, ils avaient vu un objet éclairé sur le côté de la route. Ils étaient sortis de leur voiture et s'étaient avancés dans sa direction. C'était un disque argenté. Tout ce dont ils se souvenaient, c'est que 45 minutes s'étaient écoulées et ils se trouvaient à nouveau dans leur voiture. Je n'ai aucune raison de douter de ce récit. Cet incident n'a jamais été révélé publiquement, mais ça pourrait expliquer pourquoi, dans le cours de sa carrière, Reagan a fait plusieurs allusions à une menace éventuelle de la part des Ovnis.

8. George H. W. Bush (1989-1993) : On présume que George H.W. Bush devait savoir quelque chose parce qu'il avait dirigé la CIA. Cette nomination relève cependant d'une décision politique, et je suis certain qu'il n'est pas au courant de tout.

9. Bill Clinton (1993-2001) : Il s'est montré intéressé par le sujet, grâce en particulier à son ami Laurence Rockefeller qui pendant plusieurs années tenté d'intéresser les leaders mondiaux au phénomène. Il avait reçu Bill et Hillary Clinton dans son ranch au Montana. Il m'a raconté, ainsi qu'à ma femme, comment ça s'était passé : il avait amené le sujet pendant le dîner, mais ils n'avaient pas réagi. Le lendemain matin, Hillary lui a demandé de ne plus en reparler. Plus tard, dans le cours de la journée, Bill Clinton lui a dit que c'était un "tarbaby", en référence à une légende selon laquelle un type dépose une statuette faite de goudron sur le bord de la route, parce qu'elle ne veut pas lui parler, et finalement se retrouve englué en essayant de s'en débarrasser.

10. George W. Bush ( 2001-2009) : Nous n'avons pas la preuve que George W. Bush ait été informé sur ce sujet. Il est probable que son histoire avec l'alcool et l'abus de drogues, ajoutée à ses croyances religieuses, pourrait avoir dissuadé ses tuteurs de lui confier quelque chose, à moins qu'il l'ait demandé.

Je ne vois aucune raison qui puisse empêcher Barack Obama de bénéficier d'un briefing, mais sa réaction semble imprévisible. On imagine qu'il pourrait souhaiter marcher sur les traces de Kennedy et procéder à une forme de divulgation."[/justify]

==================================
Merci à Diouf d'avoir si rapidement traduit la suite, où il préconise diverses solutions...
Voir ci-après..
==================================

Whitley's Journal (http://www.unknowncountry.com/journal/?id=343)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 07 novembre 2008 à 03:59:50
Bio en anglais seulement :

http://en.wikipedia.org/wiki/Whitley_Strieber
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Diouf le 08 novembre 2008 à 00:45:27
Alors voici la suite...

Après toutes ces années à l'écoute des insiders au courant, après les rencontres avec les visiteurs, etc...J'ai l'impression que nous n'aurons pas le dernier mot quand viendra le temps d'une divulgation complète. Je pense que les visiteurs hésiteront à nous servir les faits sur un plateau d'argent. Ils ne le feront pas eux mêmes et nos gouvernements ne sont pas suffisamment informés pour le faire.

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il ne peut y avoir de progrès et que des étapes encadrées ne peuvent être prises, en supposant que nos dirigeants aient le courage de le faire. Peu importe qu'ils le demandent ou pas, je doute fort que les visiteurs leur donne le feu vert ou bien même ne répondent à toute autre demande.

 Le Colonel Philip Corso nous avait confié à mon épouse et moi même lors d'une conversation, que les Gris avaient été questionnés  sur ce que nous aurions à gagner. La réponse avait été: " Un nouveau monde, si vous pouvez le prendre." Ce qui signifie, si nous pouvons le leur prendre et également le supporter.

Ce que le gouvernement pourrait faire s'il le voulait maintenant, serait de révéler qu'il y a des objets qui apparaissent dans nos cieux que nous ne pouvons pas expliquer.Ceci pourrait influencer la National Science Foundation afin qu'elle change de position vis à vis de la recherche ufologique et ouvre des voies reconnues d'enquêtes scientifiques.

Il y a un bon nombre de choses que nous pouvons faire pour améliorer notre compréhension sans pour autant perdre notre temps à supplier.Si nous y allons sagement, personne ne va rien nous donner, mais en agissant avec intelligence nous pouvons progresser maintenant beaucoup plus qu'il n'a jamais été possible.

Il y a une mine de preuves à notre disposition, si nous les cherchons maintenant.
Voici ce que nous pouvons faire:


Ne faire que ces 3 choses, de façon organisée et scientifique nous apporterait des connaissances nouvelles. Nous aurions au moins une idée de ce que les visiteurs nous font, sinon tirer des conclusions sur leur provenance ou sur qui ils sont.

Cette première étape ne demande qu'une divulgation minimale ainsi qu'un petit changement de procédure nationale. En ce moment, plusieurs membres de la communauté scientifique, parmi les plus haut placés, ont été contactés eux mêmes. Sans avoir à admettre l'origine de leur intérêt, ils pourraient conduire des investigations si ce sujet commence à être considéré avec respect. Ce n'est pas le cas maintenant et ils ne peuvent s'avancer sans ruiner leur carrière.

Si cela changeait, nous verrions probablement que les visiteurs eux mêmes ont déjà mis en place une équipe scientifique qui peut élever la compréhension de notre relation avec eux à un autre niveau.

Est-ce que Barack Obama apportera ces modifications? Je n'en sais rien.Nous ne sommes pas proches et je ne connais personne qui le soit. Cependant c'est un homme intelligent et attentionné, au cas où il devrait être briefé sur ce sujet la proposition décrite ci dessus serait d'un intérêt certain.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: titilapin2 le 09 novembre 2008 à 00:23:19
Merci Nemo et Diouf,

Encore une personne nouvellepour le petit Lapin: Whitley Strieber

Citer
5. Richard Nixon (1969-1974) : Parce qu'il avait occupé la vice-présidence sous l'administration Eisenhower, Nixon était très informé, et son intérêt pour le sujet était tel qu'il en parlait avec des amis, dont Jackie Gleason. Beverly, la femme de Gleason m'a révélé personnellement qu'il [Richar Nixon] avait emmené Jackie sur une base de l'Air Force en Floride, et lui avait montré quelques débris d'Ovnis, dont un disque intact. Cependant elle ne m'a pas parlé de cadavres aliens[/color]. J'ai appris, de l'assistant d'un membre du Congrès, que la NASA et l'Air Force avaient assez peu apprécié la manière un peu trop cavalière dont Nixon avait fait preuve en ce qui concerne un sujet aussi sensible à leurs yeux, et les présidents ultérieurs ne furent pas aussi largement informés.

Messieurs et Madame, les Encyclopédistes  :D, avez-vous d'autres éléments sur ce qu'a vu Jackie Gleason sur une base de l'Air Force?

Merci d'avance,

Lapin attentif et curieux ;)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 09 novembre 2008 à 01:25:41
Pour Lapin curieux :

Jackie Gleason et Richard Nixon (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5333.0)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: titilapin2 le 09 novembre 2008 à 11:13:35
Merci beaucoup Nemo
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: barbara bush le 10 novembre 2008 à 14:54:54
Les Reagan sont-ils donc  ??? des abductés ?
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Diouf le 10 novembre 2008 à 17:40:34


Oh Missize Bush, shocking ! :o

Please, compose yourself, and Welcome ! :)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 07 décembre 2008 à 00:26:19
Interview de Whitley Strieber
sur Karmapolis :

http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_strieber.htm
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: drjls le 18 décembre 2008 à 09:27:08
Interview de Whitley Strieber
sur Karmapolis :

http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_strieber.htm

Ce qui manque certainement chez ceux qui s'intéressent aux abductions, ce sont les connaissances sur ce que sont les délires imaginatifs (les "paraphrénies" de l'ex-nomenclature française)  et comment les reconnaître dans un récit . On ne peut dire devant un récit d'abducté : voici ce qui nous montre que c'est un délire imaginatif. Ce ne serait pas poli ni légal . Mais chacun peut s'informer là-dessus...

jls
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Pello le 18 décembre 2008 à 16:54:27
Plusieurs des éléments cités par Whitley Strieber dans cette interview sont en phase avec ce que nous disent les Alliés de l'Humanité dans le résumé que j'en ai fait sur le fil "Espace créatif/Conseils de lecture/Les Alliés de l'Humanité". Notamment : "J'ai réalisé au fil des années le pouvoir des forces obscures qui veulent maintenir l'humanité dans un état de faiblesse et d'ignorance" et aussi "quelque chose d'extraordinaire s'offre à nous, surgi de nulle part, pour nous proposer un avenir que nous refusons d'envisager". C'est une interview très riche.
Pello     

 ici  (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5991.0)      
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 19 décembre 2008 à 01:44:41
"J'ai réalisé au fil des années le pouvoir des forces obscures qui veulent maintenir l'humanité dans un état de faiblesse et d'ignorance" ... c'est plutôt l'inverse selon moi...ce sont l'ignorance et les états de faiblesse des humains qui participent à créer des forces obscures...

L'énergie consciente...semble être le point d'aboutissement de toutes les réflexions....et de toutes les évolutions....mais je serais tenté de penser que c'est une construction d'êtres matériels et non quelquechose que l'on a en soi comme l'âme.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: herveboy le 19 décembre 2008 à 08:06:13
"Ce n'étaient pas des « vaisseaux » mais des êtres dont la science leur a depuis longtemps permis de changer de forme selon les circonstances. Ils ne voyagent pas dans de petites machines. Ils sont les vaisseaux que nous voyons et aussi les « aliens » que nous imaginons venir de ces engins"

je ne comprends pas vraiment comment on peut donner autant de crédit à Strieber car, bien que j'ai lu quelque part que certains "moteurs" qui propulsent les Ovnis ont des particularités organiques et peuvent ressentir les émotions des êtres qui les entourent, les Ovnis qui se sont crashés sont bien des artefacts et les êtres retrouvés vivants ou morts dans ces artefacts étaient de chair. Pour ceux qui connaissent bien Strieber, sa personnalité, peuvent-ils m'en dire plus? Herveboy
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Belzian le 19 décembre 2008 à 18:33:58
a mon avis il devrait préciser que c'est sa perception de l'entité qu'il a vue, au point ou en est on peut supposer qu'il existe plusieurs formes d'ET donc plusieurs formes de "vaisseaux", pas sur qu'il soit conscient de ca, si bien sur je ne me trompe pas. Si il fait comme beaucoup, se focaliser sur ses entités il ne cherche pas a savoir si il y en as d'autres differentes ..
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Pello le 20 décembre 2008 à 09:59:53
Bonjour BEL23,

Ta phrase "L'énergie consciente... semble être le point d'aboutissement de toutes les réflexions... et de toutes les évolutions... mais je serais tenté de penser que c'est une construction d'être matériels et non quelque chose que l'on a en soi comme l'âme", me suggère une réponse. Pour moi la matière est une illusion sensorielle permanente.

Ce que nous prenons pour le monde réel est largement illusoire. Un objet concret est fait d’atomes. Chaque atome contient un vide sidéral. Pour l’atome d’hydrogène, le plus petit, fait d’un noyau et d’un électron, le noyau est comme une orange sur la place de la Concorde à Paris et l’électron une tête d’épingle qui gravite à Rouen !! Et lorsqu’on étudie les composants du noyau, on aboutit « in fine », comme pour l’électron, à des pulsations d’énergie : la matière a disparu. Cependant, la sensation de matière existe au bout de nos doigts, d’où l’illusion.

Le corps et l'âme sont deux modalités vibratoires différentes de l'énergie cosmique, dont l'un des aspects est la lumière. C'est pourquoi j'ai choisi cette "signature" au bas de mes messages : Nous sommes des Etres de lumière.
Cordialement.
Pello

       
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 22 décembre 2008 à 22:56:54
Bonsoir pello

C'est vrai que c'est la façon dont l'énergie s'organise qui fait le monde autour de nous et on pourrait peut-être aussi réduire tout par le mot  "information"....

par rapport au mot "illusion", moi je vois le monde d'une autre façon encore, pour donner une image c'est un peu comme le spectre de la lumière, il y a plusieurs 'tranches' au monde et certaines sont visibles par nous uniquement. Les abeilles voient dans l'infrarouge pas nous mais elle ne voient pas certaines choses que nous nous voyons. Donc pour moi on ne perçoit pas une illusion mais une partie de la réalité, celle dont on a besoin pour survivre jusqu'à un certain point.

Quant à parler de modalité vibratoire....je pense que je perçoit l'idée, elle rejoint ce que je dis puisque les couleurs sont des fréquences différentes.

Cela dit il ne faut pas oublier que dans notre monde, à notre échelle, on différencie la matière de l'énergie et que rien dans la construction du monde physique ne rend nécessaire la présence de "l'âme".... la réalité est construite selon certaines lois permettant que nous existions comme sous la forme que nous avons actuellement et je pense qu'en étudiant ces lois on pourrait sauvegarder les consciences humaines sur un autre support ... mais dire que l'âme est une partie de nous qui existe mais se trouve dans une autre dimension ou dans une modalité vibratoire non accéssible par exemple je trouve que c'est peindre une réalité parce qu'elle nous arrangerait...

Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Pello le 23 décembre 2008 à 21:52:55
Bonsoir BEL23,

"Donc pour moi on ne perçoit pas une illusion mais une partie de la réalité". Je suis d'accord avec cette phrase, en ajoutant cette nuance que j'écrirais Réalité avec un R pour la distinguer de la réalité immédiate.

Cette Réalité est de même nature que la lumière, avec toute une gamme de fréquences dont notre spectre électromagnétique. Pour moi cette gamme s'étend à des niveaux de fréquences encore plus élevés qui seraient cet "autre support pour sauvegarder les consciences humaines" (votre phrase inversée), que j'appelle notre Esprit (j'utilise peu le mot âme).

Pour poursuivre l'échange, "c'est peindre une réalité parce qu'elle nous arrangerait ...". En quoi nous arrangerait-elle ?
A plus
Pello   
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 25 décembre 2008 à 23:24:20
Je pense que le fait qu'il existe une possibilité qu'une partie de notre conscience (ou notre Esprit) survive à la mort du corps physique arrange certaines personnes car cela donne l'espoir, donne un sens à l'existence....même si cela était vrai, cela serait du pour moi aux lois de la physique, au fait que cela soit nécessaire pour que le monde existe, alors que je pense justement que cet aspect de la réalité n'est pas nécéssaire à l'existence du monde. L'esprit  possède une base physique, mais il nous apparait immatériel, indépendant du monde physique, voir former une unité alors que l'esprit est la somme des facultés intellectuelles dont la base physique est plutôt complexe et non magique.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 25 décembre 2008 à 23:50:57
Je te souhaite de connaître un moment de conscience élargie :
tu t'aperçois alors que tout est manifestation de la conscience,
sans limites, au-delà du temps.
Les bons vieux clichés ultra-rationnels, dualistes, sont périmés.
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: Italian le 26 décembre 2008 à 00:05:34
Je te souhaite de connaître un moment de conscience élargie :
tu t'aperçois alors que tout est manifestation de la conscience,
sans limites, au-delà du temps.
Les bons vieux clichés ultra-rationnels, dualistes, sont périmés.
Si je peux me permettre je vais témoigner de ma propre expérience.

Expériences hors du corps.

Il y a maintenant une vingtaine d'années, dans l'après-midi, je m'étais allongé sur mon lit afin de me détendre et chercher une décontraction maximale. Je suis resté ainsi sans bouger pendant environ 1/2H essayant d'échapper aux sensations physiques qui se manifestaient. Je tentais cette expérience sans but précis, simplement pour savoir si je pouvais atteindre une décontraction physique inconnue de moi. Soudain je me suis senti doucement soulevé hors de mon corps de quelques centimètres, malheureusement la sensation fût tellement soudaine et inattendue que j'ai pris peur et que j'ai volontairement bougé pour retrouver mon corps. Bien sûr, depuis lors je regrette ma réaction de peur et j'ai essayé à plusieurs reprises de réitérer l'expérience mais sans résultat, mon corps reste désespérément lourd. Je finis par me persuader que j'ai rêvé et qu'il n'y a rien eu mais cette explication ne me convainc pas.

Ma deuxième expérience n'a pas ratée. Il y a une dizaine d'années j'allais à des séances de " thérapie manuelle énergétique " pour des problèmes de dos, ce kinésithérapeute travaillait à partir des énergies et ne manipulait pas physiquement les membres du corps mais exécutait des mouvements de ses mains à quelques 50 centimètres du corps de ses patients. Un soir que je rentrais chez moi après une séance je suis allé sur mon balcon et après quelques inspirations j'ai ressenti une sensation d'unité avec l'Univers, je sentais que j'étais la terre et les plantes qu'il y avait en bas de chez moi, j'étais la pluie qui tombait, le vent qui soufflait légèrement. J'étais tout et tout était moi. Il faut l'avoir vécu pour appréhender un tel phénomène.

C'est une chance de ressentir de telles expériences de conscience modifiée car cela libère, je me sens moins lié à la matière, mais c'est absolument impossible à expliquer avec des mots et je comprends tout à fait les personnes prosaïques qui croient à l'illusion du monde. J'y ai cru.
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 00:17:31
Je te souhaite de connaître un moment de conscience élargie :
tu t'aperçois alors que tout est manifestation de la conscience,
sans limites, au-delà du temps.
Les bons vieux clichés ultra-rationnels, dualistes, sont périmés.

Autant j'ai aucun mal à le penser et le concevoir de façon tout à fait rationnelle, je suis par contre parfaitement incapable de le ressentir...
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 00:45:49
Je pense que le fait qu'il existe une possibilité qu'une partie de notre conscience (ou notre Esprit) survive à la mort du corps physique arrange certaines personnes car cela donne l'espoir, donne un sens à l'existence....même si cela était vrai, cela serait du pour moi aux lois de la physique, au fait que cela soit nécessaire pour que le monde existe, alors que je pense justement que cet aspect de la réalité n'est pas nécéssaire à l'existence du monde. L'esprit  possède une base physique, mais il nous apparait immatériel, indépendant du monde physique, voir former une unité alors que l'esprit est la somme des facultés intellectuelles dont la base physique est plutôt complexe et non magique.

Oui, pour faire écho à ce que dit némo, il faudrait en fait prendre le problème dans l'autre sens... à l'envers... Ton postulat est que la matière engendre par effet de causalité, la conscience... a l'envers ça donne : la conscience engendre, par effet de "causalité", la matière... Autrement dit : si tu as un cerveau avec des neurones qui gigottent, c'est parceque c'est sous cette "forme" que se "manifeste" ton "esprit"... Ca serait donc un peu comme une sorte de "traduction" ou de "transcodage".

Par exemple, en image de synthèse 3D, tout les objets, leurs couleurs, leurs textures et leurs mouvements existent sous forme de données et de programmes mathématique et logique abstraites, et telle est leur véritable nature en fait. Ce n'est qu'après une opération (mathématique et logique elle aussi) qu'on appelle le "rendu" que cet univers prend forme, projeté sous une perspective particulière, ent tant que "monde cohérent" à nos yeux

http://www.songho.ca/opengl/gl_vertexarray.html

Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 12:16:31
Je te souhaite de connaître un moment de conscience élargie :
tu t'aperçois alors que tout est manifestation de la conscience,
sans limites, au-delà du temps.
Les bons vieux clichés ultra-rationnels, dualistes, sont périmés.

Merci, moi aussi...cependant quelqu'un qui n'a jamais rêvé et qui fait un simple rêve une nuit serait grandement étonné d'avoir "vécu" une telle histoire ... le cerveau peut nous rendre réel n'importe quoi...du moment que le cerveau croit le vivre, l'être le vit, quand je fais un cauchemare je me réveille en peur...et cela est incommunicable...

Nemo, je pense que tu veux parler d'une expérience hallucinogène...?

Etre spirituel est une philosophie de vie selon moi, quand ce qui compte c'est ce qu'on vit psychologiquement...mais pour moi ce n'est pas être ultra-rationnel que de dire que la conscience a été forgée par l'évolution et le monde physique à des fins de survie. Bien sûr que l'on peut vivre des expériences complètement folles psychologiquement, que tout passe par le cerveau......pourquoi étrangement fait-il travailler à exercer sa concience, voir prendre certains produit pour vivre ce type d'expérience...? parce qu'il y a une réalité physique et que l'on est avant tout formé en fonction de cette réalité qui décide de tout....sinon depuis des milliers d'années l'Homme modifierait son environnement par l'esprit.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 26 décembre 2008 à 13:37:43
Je ne parle pas d'hallucinations
déclenchées par quelque chose.
Comme l'expliquait très bien Void,
la théorie matérialiste n'est qu'un point de vue.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 18:32:10
et le spiritualisme n'est qu' un autre point de vue  ;D
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 18:38:20
si la conscience engendre la causalité ...... non là je peux pas suivre....pour moi c'est une façon de voir d'un enfant de 5 ans...croire par exemple qu'avant que l'on naisse il n'y avait rien....
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 26 décembre 2008 à 18:46:43
et le spiritualisme n'est qu' un autre point de vue  ;D

La différence c'est que l'un s'expérimente, l'autre pas..
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 18:52:49
ha bon ? et la science qu'est que c'est si ce n'est de l'expérimentation ? Et franchement je me méfie de ce que mon cerveau peut expérimenter de lui même.....
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 26 décembre 2008 à 19:10:33
Se méfier, à ce stade, n'a plus de sens.
Mais je ne suis pas là pour convaincre,
ni pour débattre, comme sur un forum
d'archi-sceptiques. J'ai déjà donné,
c'est du temps perdu.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 19:47:45
Je pense qu'il ne faut pas confondre scepticisme et matérialisme....les lois de la physique peuvent rendre possibles beaucoup de choses, déjà on parle de plusieurs dimensions à un certain niveau de réflexion dans le domaine de la physique...je suis ouvert à beaucoup de chose et je suis au clair avec moi-même sur les grandes tendances...si je vois un extraterrestre télépathe je me dirais "tiens ils ont incorporé une technologie dns le cerveau" et non "tiens ils ont des pouvoirs paranormaux"
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 21:30:32
si la conscience engendre la causalité ...... non là je peux pas suivre....pour moi c'est une façon de voir d'un enfant de 5 ans...croire par exemple qu'avant que l'on naisse il n'y avait rien....

Ce qui serait intéressant pour toi, serait justement de réfléchir à ce qui a engendré la causalité... A PART la conscience bien-sur, puisque tu n'admet pas cette hypothèse.
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 21:40:55
Je pense qu'il ne faut pas confondre scepticisme et matérialisme....les lois de la physique peuvent rendre possibles beaucoup de choses, déjà on parle de plusieurs dimensions à un certain niveau de réflexion dans le domaine de la physique...je suis ouvert à beaucoup de chose et je suis au clair avec moi-même sur les grandes tendances...si je vois un extraterrestre télépathe je me dirais "tiens ils ont incorporé une technologie dns le cerveau" et non "tiens ils ont des pouvoirs paranormaux"

N'est paranormal que ce qu'on décide de voir comme tel. Il est tout à fait possible de concevoir des modèles d'univers expliquant de manière tout à fait rationnelle ce qu'on pourrait juger "paranormal" dans un modèle normatif différent.
Le gros problème du matérialisme, c'est qu'il a une limite : la matière. Le second, c'est que le matérialisme n'a rien d'une position rationnelle, c'est un dogme.
Titre: Re : Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 26 décembre 2008 à 22:24:55
Ce qui serait intéressant pour toi, serait justement de réfléchir à ce qui a engendré la causalité... A PART la conscience bien-sur, puisque tu n'admet pas cette hypothèse.

Ne t'en fais pas pour moi j'y réfléchi chaque jour depuis plus de 15 ans  ;)

N'est paranormal que ce qu'on décide de voir comme tel. Il est tout à fait possible de concevoir des modèles d'univers expliquant de manière tout à fait rationnelle ce qu'on pourrait juger "paranormal" dans un modèle normatif différent.
Le gros problème du matérialisme, c'est qu'il a une limite : la matière. Le second, c'est que le matérialisme n'a rien d'une position rationnelle, c'est un dogme.

C'est bien ce que je dis, les lois physiques peuvent inclurent des réalités étonnantes...le fait qu'il y ait des limites n'est pas un problème, pour moi cela témoigne au contraire d'un fil conducteur qui permet d'étayer une structure harmonieuse. Et je n'ai jamais dit que j'étais partisan d'un rationalisme dogmatique. J'imagine bien d'autres logiques que la causalité mais il y a toujours la logique physique.
Titre: Re : Re : Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 22:58:14
Ne t'en fais pas pour moi j'y réfléchi chaque jour depuis plus de 15 ans  ;)

Et t'es conclusions provisoires ?

C'est bien ce que je dis, les lois physiques peuvent inclurent des réalités étonnantes...le fait qu'il y ait des limites n'est pas un problème, pour moi cela témoigne au contraire d'un fil conducteur qui permet d'étayer une structure harmonieuse. Et je n'ai jamais dit que j'étais partisan d'un rationalisme dogmatique. J'imagine bien d'autres logiques que la causalité mais il y a toujours la logique physique.

"Ce qui se passe dans le monde quantique dépend de la façon dont on l'observe, on ne peut pas isoler le phénomène observé de l'appareil avec lequel on le mesure. On dit parfois que la réalité est créée par l'observateur"

http://villemin.gerard.free.fr/Scienmod/Quantiqu.htm
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 26 décembre 2008 à 23:24:01
What the bleep do we know ! - partie 2/7 (http://www.dailymotion.com/video/x540xy)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 27 décembre 2008 à 00:46:49
ce qui a engendré la causalité....j'y réfléchi sans cesse, cela m'amène à travers plusieurs chemins et l'important c'est le chemin non l'arrivée, à travers cette réflexion je pense que l'on peut élargir sa conscience, et ce qui fait que j'y revient sans cesse c'est justement l'ivresse du chemin et le fait que la conclusion ne soit pas définie une fois pour toute (comme dire je sais "Dieu existe" ou l'inverse) mais pour suivre ce chemin il y a des règle à suivre ou en tous cas que je m'impose: la logique et les reste c'est l'imagination qui tente de tirer la logique rationnelle à ses extrêmes....

ceci dit à propos de cette question je vais sans doute dire des banalités mais voilà....je pense que l'univers à une organisation, une structure logique très complexe qui le fais tenir, j'imagine qu'il a du y avoir des milliards de milliards de milliards etc de big bang qui n'ont pas fonctionné ou qui ont fonctionné mais avec une structure ne permettant pas l'apparition de la conscience. Et j'imagine que la causalité est quelquechose qui permet d'obtenir un univers qui autorise des consciences comme les notres d'apparaître et de se poser la question "mais qu'est ce qui a engendré la causalité ?".... autre banalité, si nous n'existions pas nous ne nous poserions pas la question de l'origine de l'univers...

Quant à se demander ce qui à engendrer ces univers c'est une autre question....à laquelle personne ne peux répondre avec certitude...mais est-ce vraiement une bonne question..? je pense à cet instant avant le big bang où le temps et à la fois long court, demain hier et aujourd'hui, où une conséquence peut arriver avant la cause....et est-ce que la causalité exiqtait alors, même à l'envers ? peut il y avoir causalité sans la dimension du temps ? en tous cas, j'ai tendance à ne pas introduire l'intervention du divin car premièrement ce serait une réponse sans preuve, puis il n'y aurait plus rien à chercher et surtout  mon vécu et ma réflexion globale sur le monde me dis que s'il existait une toute puissance toutes les douleurs du monde ne seraient pas nécessaires....par contre j'imagine aussi qu'il soit possible que l'humanité maitrise les lois de l'univers, et devienne toute puissante...mais je n'imagine pas de conscience toute puissante, voir de sagesse ultime sans base physique et je vais dire pourquoi:

Selon moi, ce sont nos défauts qui font que l'on doive s'appliquer à se maitriser, ce sont nos émotions, sentiments (qui peuvent paraitre un défaut d'un point de vue de la survie au départ) qui font que nous avançons d'un point de vue de la connaissance du monde qui nous entoure....si nous devenons des robots sans base emotionnelle alors nous ne pouvons plus inventer, créer...donc la conscience doit naitre du physique. Et je note qu'en général il y a toujours un petit défaut à tout ce qui est merveilleux: la terre est une patate et non une sphere parfaite, les mutations de l'évolution sont à la base un défaut d'un organisme qui finalment devient un avantage, les perles des huitres sont un petit grain de sable qui s'est introduit au départ dans celles-ci...etc...mais bon là je m'évade...

En ce qui concerne le monde quantique, celui ci ne peut être appréhender de façon direct car trop complexe et furtif, on l'appréhende de façon statistique alors que le hasard c'est juste le fait que les causes d'un évènement soient trop complexes pour être appréhendées par l'être humain.... Et quant à ce que tu dis: "ce qui se passe dans le monde quantique dépend de la façon dont on l'observe, on ne peut pas isoler le phénomène observé de l'appareil avec lequel on le mesure. On dit parfois que la réalité est créée par l'observateur" cette phrase me parait mal tournée en fait, pour moi c'est une simplification vulgarisation...car il faut ressortir les conclusions des expériences et ne pas en déduire d'autre conclusions, d'ailleurs cette expérience est valable avec un "observateur robot" donc pas de conscience...il faut être très prudent en sciences, je m'intéresse plus aux résultats qu'aux conclusions, d'ailleurs un lien ICI (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/choix-retarde-quand-la-mecanique-quantique-agit-sur-le-passe_10413/) (où "agit" est mis entre guillemets....) mais c'est trés intéressant... ça rejoint une ide que j'avais évoqué sur le fait que tout est peut-être écrit à l'avance enfin bref
Pour conclure je dirais que je n'ai pas toujours été réfractaire à l'idée d'une explication divine, petit j'était anti religion puis ensuite à l'adolescence j'ai viré complètement et me suis nourrit spirituellement puis je suis retouné petit à petit à des idées plus complexes du monde....mais personne n'a réponse à tout  :)
Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 27 décembre 2008 à 11:56:41
Selon moi, ce sont nos défauts qui font que l'on doive s'appliquer à se maitriser, ce sont nos émotions, sentiments (qui peuvent paraitre un défaut d'un point de vue de la survie au départ) qui font que nous avançons d'un point de vue de la connaissance du monde qui nous entoure....si nous devenons des robots sans base emotionnelle alors nous ne pouvons plus inventer, créer...donc la conscience doit naitre du physique.

Je ne comprends pas ta conclusion par rapport aux arguments que tu y apporte. Je trouve tes arguments tout à fait recevable, c'est à dire la "nécéssité" de "défaut", d'émotions et de sentiments pour "avancer" d'un point de vue de la connaissance du monde qui nous entour, mais je ne vois pas du tout en quoi ceci nécessite naissance de la conscience A PARTIR du physique. C'est même un peu bizarre car : il n'y a rien de moins matériel que les émotions et les sentiments (du moins jusqu'à un paradigme qui infirme cette perception). Apres, tout dépend ce que tu entends par "physique" et jusqu'où tu étend le concept.

Note pour après, je te cite : "si nous devenons des robots sans base emotionnelle alors nous ne pouvons plus inventer, créer"

Et je note qu'en général il y a toujours un petit défaut à tout ce qui est merveilleux: la terre est une patate et non une sphere parfaite,

Et quel est le problème avec ça ?

les mutations de l'évolution sont à la base un défaut d'un organisme qui finalment devient un avantage

Ca c'est un postulat. On a pas encore prouvé que l'évolution était le résultat du hasard, on s'en éloigne même de plus en plus.

En ce qui concerne le monde quantique, celui ci ne peut être appréhender de façon direct car trop complexe et furtif, on l'appréhende de façon statistique alors que le hasard c'est juste le fait que les causes d'un évènement soient trop complexes pour être appréhendées par l'être humain....

Ton raisonnement présent repose tout entier sur un préjugé : "Tout est déterminé, tout a une cause". Ce dogme supprime par la même occasion la notion de libre arbitre et te fait dire que si "une chose est imprédictible" c'est alors forcément que "nous sommes trop idiots pour en cerner le mécanisme très complexe sous-jacent". Or tu parlais justement tout à l'heure de la possibilité d'inventer et de créer. Or, sans libre arbitre, sans indéterminisme, on ne peut créer quoi que ce soit.

On peut tout à fait mettre ce préjugé à l'écart et comprendre que la mécanique quantique est par définition imprévisible pour de toutes autres raisons que "l'esprit humain est trop simple pour la comprendre".
Dans le "model inverse", cette impossibilité à prédire un phénomène quantique par l'observateur est en réalité tout à fait logique et, explique à la fois comment et pourquoi le libre existe et peut s'exprimer, et pourquoi nous avons précisément la possibilité d'inventer et de créer, alors que ça serait impossible dans un univers fermé (sous-entendu fermé = déterministe).

Pour conclure je dirais que je n'ai pas toujours été réfractaire à l'idée d'une explication divine,

il ne s'agit pas d'explication divine. Il s'agit d'un model différent. il me semble que ton probleme, c'est que dès qu'on parle de "model alternatif" à la physique, tu envisage tout de suite qu'on parle d'un quelconque dieu volontaire que tu assimile de près ou de loin à celui qu'on décrit naïvement dans les religions.

Si c'est vraiment ce qui te bloque, imagine la conscience, non comme un "être mystique", mais comme une "substance". Le "vide" forme des agréas d'information, des atomes, ces atomes assemblés, peuvent avoir la propriété de réfléchir et/ou réfracter la lumière pour par exemple la concentrer en un point, ce point où est réfracté la lumière subit une "réaction" par rapport aux photons qu'il reçois, il en émerge d'autres phénomènes. Comment pourrait-on mieux décrire la conscience individuelle ?

(http://www.planetobs.com/img/sh_newton.jpg)

A partir de là, si on sait ce qu'est "la conscience individuelle" vis à vis du monde extérieur selon un model standard, que dire du fonctionnement de "la conscience individuelle" par rapport à elle-même ? De la conscience par rapport à elle-même est-il possible d'envisager un "model inverse" c'est à dire un model où la lumière ne serait non plus seulement "reçue" mais également "émise" ? que pourrait être "la conscience" au sens large ? Rappellons : lumiere == information == connaissance.

petit j'était anti religion puis ensuite à l'adolescence j'ai viré complètement et me suis nourrit spirituellement puis je suis retouné petit à petit à des idées plus complexes du monde....mais personne n'a réponse à tout  :)

Ce dont je parle est FAR FAR AWAY from les religions...
Titre: Re : Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 27 décembre 2008 à 23:49:05

Je ne comprends pas ta conclusion par rapport aux arguments que tu y apporte. Je trouve tes arguments tout à fait recevable, c'est à dire la "nécéssité" de "défaut", d'émotions et de sentiments pour "avancer" d'un point de vue de la connaissance du monde qui nous entour, mais je ne vois pas du tout en quoi ceci nécessite naissance de la conscience A PARTIR du physique. C'est même un peu bizarre car : il n'y a rien de moins matériel que les émotions et les sentiments (du moins jusqu'à un paradigme qui infirme cette perception). Apres, tout dépend ce que tu entends par "physique" et jusqu'où tu étend le concept.

Note pour après, je te cite : "si nous devenons des robots sans base emotionnelle alors nous ne pouvons plus inventer, créer"

ce qui est spirituel a pour moi une origine magique donc parfaite et vice versa
je voulais donner des exemples (pas forcément des exemples pertinents d'ailleurs...)

On a pas encore prouvé que l'évolution était le résultat du hasard, on s'en éloigne même de plus en plus.

ha ? des exemples ?
tu connais la définition de hasard je pense....

Ton raisonnement présent repose tout entier sur un préjugé : "Tout est déterminé, tout a une cause". Ce dogme supprime par la même occasion la notion de libre arbitre et te fait dire que si "une chose est imprédictible" c'est alors forcément que "nous sommes trop idiots pour en cerner le mécanisme très complexe sous-jacent". Or tu parlais justement tout à l'heure de la possibilité d'inventer et de créer. Or, sans libre arbitre, sans indéterminisme, on ne peut créer quoi que ce soit.

le libre arbitre c'est quoi ? le choix entre plusieurs possibilités....mais ton choix final est toujours orienté par une cause. Donne moi en exemple qui contredit cela.
La création s'appuye toujours sur l'intériorisation de savoirs passés (cf piaget - même si je sais que tu ne liras jamais son oeuvre exceptionnelle....) comme dit Nemo je ne suis pas là pour convaincre, si on n'a pas de connaissances scientifiques on ne peux s'entendre, bien sûr tu diras qu'il vaut mieux être vierge de tout savoir pour pouvoir voir les choses mieux que les autres, à partir de là je n'ai plus envie de poursuivre la discussion ça me fatigue. :-\ as tu ton bac ? si oui alors tu as du apprendre le b.a.ba de la philo sur le libre arbitre par exemple. Dire qu'il n'y a pas de création sans indéterminisme...je ris...jaune



il ne s'agit pas d'explication divine. Il s'agit d'un model différent. il me semble que ton probleme, c'est que dès qu'on parle de "model alternatif" à la physique, tu envisage tout de suite qu'on parle d'un quelconque dieu volontaire que tu assimile de près ou de loin à celui qu'on décrit naïvement dans les religions.

Si c'est vraiment ce qui te bloque, imagine la conscience, non comme un "être mystique", mais comme une "substance". Le "vide" forme des agréas d'information, des atomes, ces atomes assemblés, peuvent avoir la propriété de réfléchir et/ou réfracter la lumière pour par exemple la concentrer en un point, ce point où est réfracté la lumière subit une "réaction" par rapport aux photons qu'il reçois, il en émerge d'autres phénomènes. Comment pourrait-on mieux décrire la conscience individuelle ?

(http://www.planetobs.com/img/sh_newton.jpg)

A partir de là, si on sait ce qu'est "la conscience individuelle" vis à vis du monde extérieur selon un model standard, que dire du fonctionnement de "la conscience individuelle" par rapport à elle-même ? De la conscience par rapport à elle-même est-il possible d'envisager un "model inverse" c'est à dire un model où la lumière ne serait non plus seulement "reçue" mais également "émise" ? que pourrait être "la conscience" au sens large ? Rappellons : lumiere == information == connaissance.

oui...donc....c'est une théorie de physique que tu fais  ::)

Titre: Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 28 décembre 2008 à 00:18:05
L'énergie consciente...semble être le point d'aboutissement de toutes les réflexions....et de toutes les évolutions....mais je serais tenté de penser que c'est une construction d'êtres matériels et non quelquechose que l'on a en soi comme l'âme.

Je reprends le fil...

Quel serait le lien entre les connaissances à propos de "conciences lumineuses" et les abductions d'humains.....pour moi le but d'entités extraterrestres ultra évoluées pourrait être d'étudier le cerveau humain afin de créer une entité "parfaite pour leur conscience (voir un ordinateur parfait) ...mais nous ne sommes pas les seuls êtres étudiés par eux.......peut-être créer des hybrides pour certains types de planètes...de toute façon à un certain niveau d'évolution le corps devient un support comme un autre......

exemple: la médecine, à force de soigner de mieux en mieux les gens va à l'encontre de l'évolution....certaines personnes nées avec des maladies génétiques mortelles (ou handicaps lourds) vivront, auront des enfants etc...au bout d'un certain temps la grande majorité des gens auront ds problèmes génétiques dés la naissance et on modifiera de façon systématique les gènes pour finir par obtenir des prototypes "types" de codes génétiques, la variété humaine sera alors proche du zéro...
Titre: Re : Re : Re : Re : Whitley Strieber
Posté par: void le 28 décembre 2008 à 01:17:54
à partir de là je n'ai plus envie de poursuivre la discussion ça me fatigue.

Okay
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: BEL23 le 28 décembre 2008 à 01:29:25
 ;) Void
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Nemo492 le 09 janvier 2009 à 15:45:02
Whitley Strieber avait réalisé un petit film d'auto-promotion
pour annoncer la sortie le 17 février 2009 de "Critical Mass" ("Masse Critique").

L'auteur écrit ses fictions en pensant par avance à une possible reprise par Hollywood.
Ambiance "24H Chrono"... avec une étude psychologique des terroristes
qui visent la "domination mondiale".

Edit 2011 : Dommage, "l'auteur a supprimé sa video".
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: LEAG le 06 août 2009 à 11:30:11
N'est-ce pas ajouter de la complexité à un phénomène déjà bien flou ?

Je penche davantage pour une capacité psychique que possèderait les gris, d'être à même de matérialiser nos souvenirs. Peut être pour être mieux accepter !?

(Rappelons nous les chroniques martiennes)

Ce qui, quoi qu'il arrive, me laisse tout autant dans l'expectative !

 :-\
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: vifargent le 06 août 2009 à 16:31:47
Ces morts qui reviennent à la vie en compagnie des ptits gris ,ça me rappel les veilles histoires bretonnes de pierres levées "maléfiques".Dans un de ses livres Didier Audinot nous raconte l'histoire de la commune de Rospez qui possédait une telle pierre.A son approche la personne qui la touchait voyait un membre décédé de sa famille se matérialiser devant lui !
tout ça pour vous dire que les apparences peuvent être trompeuses !(cette pierre noire est répertoriée dans l'inventaire archéologique des côtes du nord  de A.L Harmois 1919)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: là et demain le 18 août 2009 à 15:11:57
Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem, factórem cœli et terræ, visibílium ómnium et invisibílium  (...)
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: là et demain le 18 août 2009 à 15:17:15
Attention à la manipulation psychique : la "reconstitution" et "l'animation" d'un défunt sur la base du contenu de notre mémoire peut être une technique maîtrisée par de telles entités.
Nous ne rencontrons pas alors le défunt, mais l'empreinte qui est restée en nous de celui-ci.
Ce qui ne signifie pas que le défunt ne vit pas réellement dans l'invisible.
De la quasi usurpation d'identité, quoi...   
Titre: Re : Dr John Lerma
Posté par: titilapin2 le 28 août 2009 à 21:33:42
(http://ovnis-usa.com/images/John_Lerma.jpg)

Grâce à Nemo et la présentation d'un nouveau personnage, le Docteur John Lerma (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=9873.0), il est possible de prendre des nouvelles de Whitley Strieber.

Le fait de voir ce Docteur lui retirer cet implant vient crédibiliser son témoignage de l'époque.

Lapin

Dr John Lerma (http://www.youtube.com/watch?v=gNBI-2lwLLE&feature=player_embedded#normal)

Il s'agit du moment ou il discute avec Whtiley Strieber à propos du retrait de son implant.

Ps: merci à djshotam  pour cette vidéo.

Citer
Whitley Strieber, l'abucté et auteur de "Communion", de passage à San Antonio, au Texas, s'était adressé à lui pour se faire enlever un implant qu'il avait dans l'oreille :

"J'ai d'abord procédé à un examen aux rayons-X, il n'y avait rien de métallique. Mais en pratiquant une incision, sur son oreille, j'ai finalement attrapé avec les pinces un petit morceau, qui ne semblait pas vouloir sortir. J'ai du pratiquer une seconde incision pour l'extraire. Au microscope électronique, il est apparu que c'était une structure métallique, incorporant des sortes de cristaux. Il y avait en outre une petite partie qui semblait vivante, mobile, et elle a même résisté à une immersion dans le formol. Par la suite, un ou deux jours plus tard, alors que nous souhaitions faire analyser cet implant, ainsi que nous l'avions prévu, il s'était désintégré. L'emplacement, près de la zone temporale du cerveau, nous avait semblé significative."

"Quelques jours plus j'ai tard, j'ai reçu un appel téléphonique d'un officier des services de renseignement de la Navy, qui souhaitait connaître nos conclusions après cette extraction. De toute évidence, ces services s'intéressent de près à tout ce qui concerne Whtiley Strieber."


Pour aller plus donc:

admn : les images ne sont plus disponibles

Son site Web (http://www.unknowncountry.com/)

Bio sur le site rr0:

modération : site non trouvé

Streiber naît le 13 Juin 1945 à San Antonio (Texas). Publicitaire un moment, il devient écrivain de roman d'horreur, dont The Hunger et Wolfen, tous deux portés à l'écran dans les années 1980s.

Le 27 décembre 1985 à 23 h, dans sa maison isolée du Bord de l'état de New York où il vit avec son épouse et son fils, Strieber enclenche le système d'alarme avant de se mettre au lit. Aux premières heures du matin, Strieber est réveillé par un étrange bruit, comme si plusieurs personnes se trouvaient dans la pièce du rez-de-chaussée. L'alarme n'a pas retenti. Une silhouette se précipite soudain dans la chambre. L'autre souvenir conscient qu'il a est d'avoir été assis dans les bois à l'extérieur de sa maison. En assemblant les souvenirs conscients à ceux collectés sous hypnose, on apprendra que Strieber a flotté dans un sombre petit lit de fer depuis sa maison jusqu'à bord d'un ovni. Là, dans une pièce en désordre, il rencontre des êtres de 4 espèces différentes : un petit être du genre robot, un être petit et trapu portant un bleu de travail, et 2 autres, hauts de 1,50 m, très fluets et délicats, dont l'un a des yeux noirs et bridés, hypnotiques, et l'autres des yeux noirs en forme de boutons. L'une des créatures s'avère être hermaphrodite. Les êtres introduisent une aiguille dans son cerveau et, dans son rectum, un objet énorme et extrêmement menaçant doté d'un enchevêtrement de fils à son extrêmité. Ils lui font également une entaille au doigt. Sous hypnose, Strieber se souvient d'avoir vu, sur des tables à l'intérieur de l'ovni, des soldats dans le coma ainsi que sa soeur et son père.

Profondément marqué par cet événement, Streiber relate toute son aventure dans [Strieber 1987] Communion, devenu un best-seller mondial. D'autres suivront, fondant cette nouvelle "religion" des "abductés", à laquelle participeront d'autres personnes comme Budd Hopkins ou John Mack.

Auteur de :

Communion : The true story, Morrow 1987, New York — Terrifiant. Aurait peut-être mieux fait d'être une fiction.
Transformati
Majestic à propos de l'incident de Roswell
Breakthrough (Mai 1995)

En France sorti en poche chez J'ai Lu en 1999:

(http://www.scifi-universe.com/upload/medias/romans/communion.jpg)

COMMUNION- Préface

"Voici l'histoire de la tentative d'un homme désireux de faire face à une écrasante attaque de l'inconnu. Il s'agit d'une histoire vraie, aussi vraie qu'il m'est permis de la raconter.
De toute évidence, j'ai connu un rapport personnel complexe avec des êtres extra-humains intelligents...
Tout d'abord, j'ai cru que je perdais l'esprit. Trois psychologues et trois psychiatres m'ont interrogé, j'ai subi une batterie de tests psychologiques et un examen neurologique et l'on m'a jugé, à tous égards, à peu près normal. Je suis également passé au détecteur de mensonges, manipulé par un opérateur comptant trente ans de pratique, et l'on n'a pas mis en doute la véracité de mes dires. Tout ce que l'on racontait sur les ovnis et les extraterrestres m'avait jusque là, laissé indifférent.
Les visiteurs débarquèrent au beau milieu d'une vie de scepticisme et d'indifférence,sans l'ombre d'une hésitation....
Dans mon cas, il y eu des témoins et l'on peut difficilement ignorer les séquelles physiques consécutives à ces rencontres...
Je sais ce que l'on ressent à se trouver en présence de ces visiteurs. Je sais ce que l'on entend quand ils parlent, je connais l'apect et l'odeur des lieux où ils se trouvent et comment ils apparaissent.
Ce qui m'est arrivé fut terrifiant. Et apparement tout à fait réel. Bref, cela ressemblait fort à un souvenir normal. Tout cela se trouvait déjà en grande partie présent dans mon esprit avant que je subisse l'hypnose pour simuler ma mémoire. On a beaucoup raillé les personnes prises par les visiteurs. On a prétendu, à tort, que leur souvenir n'était qu'un effet secondaire de l'hypnose. C'est faux. Chez la plupart, les souvenirs précèdent l'hypnose par laquelle on tenta de faire ressurgir davantage de matériel, ou un souvenir plus précis. Il est aussi peu charitable de les railler que de se moquer des victimes de viol. Nous ignorons ce qui arrive à ces gens mais, quoi qu'ils subissent, cela provoque chez eux une réaction comparable à un violent traumatisme. Et la société se détourne, exitée par les vociférations des professionnels du discrédit qui ont, semble-t-il, l'esprit obstrué par des frayeurs secrètes....
Ceux qui ont vu les visiteurs parlent de farouches petits personnages dont les yeux semblent scruter l'âme au plus profond de son essence. Et ces yeux demandent quelque chose. Peut-être même l'exigent-ils.
Quoi que ce soit, il s'agit bien plus qu'un simple renseignement. Il ne semble pas visé à l'échange clair et ouvert auquel on pourrait s'attendre. Il m'apparait que cette chose recherche la profondeur de l'âme ; elle recherche la communion
"

Ainsi commence le livre de Withley Strieber "Communion".

Le récit des expériences de W.Strieber est à la fois captivant et terrifiant.

Je souligne que Strieber est écrivain de science-fiction, mais que ses romans de S.F ont été écrits bien après ses séances d'hypnose, une fois que tout s'est "éclaircit" pour lui.

Ce qui est remarquable dans le cas de Strieber, c'est qu'il y a eu des témoins durant une nuit, un couple d'amis : une grande lumière, un bruit fracassant et des ps entendus dans la maison (l'amie dira plus tard qu'elle croyait que c'était les chats, alors que ceux-ci se trouvaient à New-york cette nuit là, et non pas au chalet ou la scène se déroulait).

Le père de Strieber, sa soeur, son fils ont été également victimes d'enlèvements...

Il a passé la moitié de sa vie à se sauver, à déménager, après un certain temps, il ne se sentait plus en sécurité, il changeait donc de ville, d'appartement. Il a tenté durant des années de prendre la fuite, de se cacher, sans savoir quel danger le menacait. Durant des années, avant d'aller dormir, il a vérifié sous les lits, dans les placards s'il n'y avait personne de caché, comportement plutôt étonnant pour un homme d'âge mûr.

Puis il y a eu sa rencontre avec B.Hopkins. Strieber avait des brides de souvenirs, il pensait vraiment devenir fou et voulait en avoir le coeur net... Il a donc décidé de se faire hypnotiser. Il a commencé, sans trop vraiment y croire, à faire le rapprochement entre ces brides de souvenirs et les nombreuses observations d'ovnis faites dans sa région depuis de nombreuses années, bien qu'il soit un sceptique endurcit à ce sujet.

En fait, il ne s'était jamais intéressé au sujet, c'est à partir du moment où il a envisagé que ses rencontres étaient peut-être avec des extraterrestres qu'il a commencé à s'y intéresser. Mais il a refusé de se documenter avant et durant les séances d'hypnose pour ne pas être influencé dans ses souvenirs

"....J'avais forni un effort énorme pour m'empêcher d'aller à la bibliothèque prendre une douzaine de livres relatant des rencontres de ce type, ainsi qu'une demi douzaine d'autres sur les causes psychologiques possibles de telles expériences. Mais nous étions convenus, avec le Dr Klein et Budd Hopkins, que je devais rester dans l'ignorance jusqu'à la fin de la séance d'hypnose."

B.Hopkins a assisté à toutes les séances, posé quelques questions (toutes les séances ont été enregistrées) mais c'est un autre thérapeute, le Dr Klein, qui a pris les choses en main.

"Ce que j'avais à faire désormais, m'apparut clairement. je devais voir un thérapeute, Mais je tenais à certains critères. Il ne pouvait s'agir de quelqu'un qui crût quoi que ce soit quant aux visiteurs ou au phénomène des soucoupes....De fait de l'existence de défaillances de mémoire induites par la peur, et même d'une possible amnésie, il fallait que ce thérapeute soit un hypnotiseur confirmé. Il est faux de croire que l'on peut mentir sous hypnose. Le patient le peut et il le fera s'il pense que c'est là ce que l'hypnotiseur attend de lui, ou s'il souhaite lui même mentir... Ce que je peux dire en faveur des comptes rendus, c'est qu'ils traduisent la réaction d'un homme sincère face aux efforts d'un expert reconnu dans le monde de l'hynose médicale".

Ce qui est ressorti des séances d'hynose, nous le savons : enlèvements, examens douloureux, impossibilité de bouger, de se sauver, une peur horrible... Et puis, il s'est apercu que ces expériences n'étaient pas récentes, mais avaient lieu depuis son enfance.

Cet homme n'a pas besoin d'attirer l'attention, il était déjá un écrivain connu avant de prendre conscience de ses expériences, Il y a eu une période dans sa vie avec tellement de peurs, de craintes et de se voir devenir fou, qu'il a pensé en finir. C'est ce qui serait arrivé s'il n'avait pas eu mauvaise conscience de faire autant de mal à sa femme et leur fils.

Voilà un résumé de "Communion". Personnellement, les expériences de W.Strieber m'ont très impressionnées et je ne doute pas une seconde de sa bonne foi.


Compte rendu des séances d'hypnose régressive de W.Strieber

Les séances ne relatent pas les faits dans un ordre chronologique, en fait, c'est à partir des évènements les plus récents que Strieber va se retrouver projeté dans son enfance et ce qu'il a vécu à cette période.

1ère séance : souvenirs du 4 octobre 1985

La seule expérience où des témoins étaient présents et ont "remarquè" pas mal de choses cette nuit là, ce qui confirme les dires de Strieber....

Durant cette régression hypnotique, il se revoit allongé dans son lit. Il se réveille sans trop bien savoir pourquoi. Il voit une chose énorme passer devant sa fenêtre, une lumière. Il est très angoissé, il ressent comme une menace. Il est toujours allongé dans son lit et remarque qu'un petit être (coiffé d'un capuchon), le fixe du regard. Strieber ressent une grande peur, il détourne le regard, ne veut pas voir cet être. l'être s'approche du lit, Strieber pleure et crie, il est en proie à une grande panique et répète "Mais qu'est-ce-qu'elle me fait?".
L'être tient une sorte de petite baguette qu'il frotte "comme une allumette" devant le visage de Strieber, il y a un grand "boum", comme une forte explosion. Ensuite l'être touche la tête de Strieber avec cette baguette et celui-ci voit des images d'apocalypse, mais aussi des images appaisantes, comme celle de cette grande étendue verte où il voit son fils (à l'époque âgé de 6 ans) assis dans l'herbe.
Cette nuit là, le couple d'amis qui dormaient chez eux, au châlet, ainsi que la femme de Strieber, se souviennent d'une grande lumière (et de Strieber qui s'est levé en criant qu'il y avait le feu), de bruits de petits pas rapides (l'amie pensait que c'était les chats, alors qu'il n'étaient pas au châlet mais à New-York) ainsi que du grand "boum". Bizarrement, le lendemain, PERSONNE ne fera allusion aux "incidents" de la nuit.
Strieber a écrit : "Je ne me souviens pas d'avoir jamais connu, dans toute ma vie, une terreur comme celle évoquée à cet instant par l'hypnose. J'ai eu le souvenir de la forme traversant la chambre et j'ai réalisé, avec un sentiment qui a secoué tout mon être, qu'il s'agissait de quelque chose de totalement inconnu et qui, à côté de mon lit et en pleine nuit, était en train de me fixer. Aucun mot, rien, ne peut traduire mes sentiments à cet instant. Tout ce que je puis dire, c'est que je revécu une peur si brutale, si profonde et si intense que je n'auris jamais cru que puisse exister un tel sentiment".

2ème séance : souvenirs du 26 décembre 1985

Même situation, il se revoit au lit, il entend, il "sent" les êtres arriver. Cette fois-ci, il est étrangement calme. Il se sent comme transporté, il est nu, il "survole" les bois, il n'a pas froid. il se retrouve dans une pièce, un être, différent des autres est en face de lui et lui dit "vous êtes notre élu". Il recommence à paniquer, mais l'être réussi à l'appaiser rien qu'en le regardant lui dit qu'il va subir une opération, Strieber ressent comme un grand "bang" derrière la tête, ensuite, cet être, qu'il croyait être féminin, s'avère être de sexe masculin et pénètre Strieber qui panique de nouveau. Il peut sentir l'odeur que dégage cet être, et voir la pièce où il se trouve. Ensuite, on lui introduit quelque chose dans la bouche. Il se retrouve d'un coup, sans savoir comment, nu dans son salon.

Durant les autres séances, il se rappela avoir fait un voyage en train avec son père et sa soeur alors qu'il avait 12 ans. D'un coup, il ne se retrouvait plus dans le train, mais dans une pièce étrange et ces êtres, dont il s'est souvenu, lors des premières séances, étaient là. Sur le coup, il n'était pas appeuré. Il a observé des soldats américains, jeunes, tous allongés et endormis. Strieber posait beaucoup de questions : pourquoi les soldats étaient là ? "parce qu'ils étaient seuls" fut la réponse, et à sa question "que faites vous avec eux?" les êtres ont répondu qu'ils les examinaient puis les renvoyaient chez eux. Strieber a également le souvenir d'avoir durant des heures et des heures été forcé de regarder des images, des formes triangulaires, pyramidales.... Il savait où il se trouvait et avec qui il était et trouvait cela exitant et passionant, il bombardait les êtres de questions, auquelles Ils ont rarement répondu ou très vaguement. Strieber à paniqué seulement quand il s'est apercu que, dans un coin de la pièce, il y avait son père, le visage déformé par la peur, qui tenait sa petite soeur inanimée dans ses bras. Son père essayait de protéger ses enfants, mais ne pouvait bouger, à un moment, celui-ci a hurlé de terreur.
Ils se retrouvent dans le train à nouveau, ils sont assis normalement et se comportent normalement, son père, sa soeur et lui même. Seule une chose à changé : Strieber est malade à crever et n'arrête pas de vomir durant tout le trajet. ce n'est qu'en quittant le train qu'il se sent à nouveau très bien.

Il se revoit aussi une fois chez sa grand-mère, à l'adolescence, même expérience, impossibilité de bouger, les être qui viennent près de son lit et qui font des "choses" avec lui.

Il se souvient également plus tard d'avoir observé un énorme "cristal" dans le ciel, souvenir qu'il avait complètement refoulé.

J'oubliais de dire, les être ne communiquent que par la pensée avec Strieber, il entend dans sa tête ce qu'ils disent.

Ce qui est aussi très intéressant, ce sont les séances de régression hypnotique de Ann Strieber, sa femme. Vu que les enlèvements se sont pour ainsi dire toujours déroulés de nuit, alors qu'il était au lit, elle était donc présente. Elle raconte sous hypnose qu'elle sait que quelqu'un d'autre qu'elle et son mari est dans la chambre. Mais elle a l'interdiction formelle de regarder quoi que ce soit. Elle reste allongée, les yeux fermés, et sait qu'elle n'a pas le droit de regarder. le lendemain, elle ne se souvient de rien.

Ce que raconte leur fils de six ans à cette époque est aussi très impressionant : il raconte ses rêves : on le sort de son lit pour le soigner et on le met sur un lit de camp sous la véranda (Strieber a vécu cela aussi)

(http://dhyanchohan.unblog.fr/files/2008/08/communion.jpg)


Le souvenir d'avoir apercu un ovni aussi, alors qu'il était dans un champ de blé.

La description des êtres que Strieber a "rencontré" durant ses enlèvements aussi.

Bien sûr, Strieber et sa femme n'ont jamais évoqué les enlèvements devant leur fils, il voulaient qu'il ait une vie tout à fait normale, et pour eux, hors de question de faire subir une régression hypnotique à leur enfant. Ils ont laissé ce petit homme croire qu'il avait rêvé tout cela. Plus tard, quand il sera en âge de décider, il pourra, s'il le désire subir des séances d'hypnose.

Source (http://nousnesommespasseuls.xooit.com/t1678-Withley-Strieber-"Communion".htm)

La conversion de Whitley  "Créer un corps énergétique est un art basé sur la science " article sur Karmapolis.be de 2005 (http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_strieber.htm)

 "Les Ovnis et les 'Visiteurs' sont-ils reliés à l'âme et au monde des disparus ?" article sur le site ovnis-usa - chez nous quoi ;) (http://ovnis-usa.com/2009/08/06/jeudi-6-aout/)
(http://ovnis-usa.com/images/Whitley_Strieber5.jpg)


(http://www.karmapolis.be/intro/karma_intro_02.gif)

(http://www.karmapolis.be/pipeline/grey_alien.jpg)

Des ravisseurs et des enlevés : l'énigme des enlèvements extraterrestres
Une immersion dans l'univers trouble des enlèvements extraterrestre avec trois interviews que nous ont accordé Marie-Thérèse de Brosses, Stéphane Allix et Whitley Strieber. Nous profitons également de ce dossier sur les abductions pour lancer un appel à témoin : si vous pensez avoir vécu une ou plusieurs expériences extrasensorielles reliées au phénomène des abductions, contactez-nous : info@karmapolis.be.


Entretien avec Marie-Thérèse de Brosses :
la diva de l'ufologie francophone répond aux questions de Karma One sur Radio Air Libre (Archive Audio - 2003)
 
 

Il s'agit de trois fichiers à télcharger en format wma:


windows media player :
première partie (6,5 Mo)
deuxième partie (7,6Mo)
troisième partie (9,2 Mo)

Lien : http://www.karmapolis.be/intro/fire.htm (http://www.karmapolis.be/intro/fire.htm)


Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Michel-Vallée le 10 juin 2011 à 02:10:30
Alien abduction comic by Whitley Strieber coming to the big screen

admn : l'image n'est plus disponible

One of author Whitley Strieber’s works is getting the big screen treatment. No, it’s not a remake of the 1989 film Communion that was
based on his book by the same name and starred Christopher Walken. And vampires are trendy right now, but no, it’s not a remake
of the 1983 film The Hunger, starring David Bowie and Susan Sarandon, that was based on Strieber’s novel of the same name.
It’s actually The Nye Incidents (http://www.filmcritic.com/features/2009/05/whitley-strieber-nye-incidents/), a graphic novel co-created by Whitley Strieber and Craig Spector, that is being adapted for the big screen.

Nick Nadel from AMC’s FilmCritic.com describes, “The Nye Incidents follows level-headed medical examiner Lynn Devlin’s investigations
into the gruesome murder of an alien abductee. Of course, she’s haunted by dreams of creepy saucer-eyed people, despite her logical,
Dana Scully-esque side.”

Director Todd Lincoln, producer Daniel Alter and RKO are the team tasked with adapting the comic for the big screen,
according to the Hollywood Reporter.

Source et suite sur Open Minds TV (http://www.openminds.tv/alien-abduction-comic-by-whitley-strieber-coming-to-big-screen-707/).
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Aliph le 19 septembre 2015 à 23:00:59
Bonjour les ami(e)s,

En 1989, l'histoire de Whitley Strieber a été adaptée en film, avec Christopher Walken dans le rôle principal.
Vous pouvez maintenant (re)voir ce film gratuitement, en lecture directe et d'un seul bloc à ce lien :

Communion - (en français) 1989
https://www.youtube.com/watch?v=IPAZlG3bqMw

Le film est complet et plutôt de bonne qualité, hormis une tonalité un peu métallique du son.

Alors à mon sens, si l'on doit comparer avec "Intruders", également inspiré des cas réels d'abduction, autant "intruders" est documentaire et "objectif" (en ce qu'il suit le point de vue du psychologue découvrant la réalité des abductions, sous tous ses aspects), autant "Communion" baigne dans une atmosphère onirique, et adopte un point de vue "subjectif", en se centrant sur le ressenti et le vécu d'un Whitley Strieber complètement déboussolé par ce qu'il vit.
Titre: Re : Whitley Strieber
Posté par: Aliph le 16 août 2020 à 19:44:01
A (re-)voir, gratuitement et directement à ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=CMTyjFHrbhg

Un conseil : téléchargez-le pour le sauvegarder avant qu'il ne disparaisse.