Soyez créatifs ! => Poèmes/Textes des auditeurs => Discussion démarrée par: pablo le 27 août 2006 à 17:48:22

Titre: Je me rappelle avoir été fou
Posté par: pablo le 27 août 2006 à 17:48:22
Tout nu, dans ce parc, un matin froid, et courrant on ne sait où.
A la recherche de ma jeunesse, perdu.
Ma volonté: m'échapper de ce monde. Et j'y suis arrivé ! Tu crois ?

Sans papiers. A la frontière. Tous me regardaient et me posaient des questions que je ne comprenais pas.
Alors ?
Avec un morceau de pain au menu, pour lire, loin de tout, cette Bible Sacrée....Dans un bois, ou deux.

De nuit, marchant sans limites vers la libertée.
Mais; bien avant d'être artiste consacré, il y avait des ''signes''.
Mauvais présages que j'aurrais dû déchifré. Et avant ?

Flottant dans la lumière du ventre maternel, absorbé.
Que se passait-il dans cette tête de linotte ?

Que se passe- t'il , maintenant ?
Je perçois d'innombrables voix, qui me posent des problèmes incompréhensibles.
''Elles'' crient, je crois ( en quoi ?) Que nous avons besoin de vous, pour aller si loin que nous le pourrons. Au delà de l'au- delà !

Lire un livre, c'est bien. Çà illustre !
Je tire cette conséquence de nulle part.

Cette histoire; c'est ''mon '' histoire. Ne le dites à personne !
On ne vous croiera pas.
24 ans, possédé par les Démons. Et voilà que le Psychiatre me dit que '' je vous vois très bien''.
merci bien pour votre vue ( si aimable )
Demain je ferais des miennes, puisque tout va au mieux.

Je me relationne à la perfection. Les gens de ''ma'' ville croient que je suis une sorte de Saint.
Personnellement, j'aurais préféré ètre resté avec les gentils Lutins.
Ils sont si charmants et affectueux !

Venons- en au fait ! S'il y a quelque- chose dans mon langage que vous ne saisissiez. Et bien , posez- donc la question à un spécialiste en la ''MATIÈRE''.
Je vous l'avoue: je vis dans ce monde, comme vous.
On avait remarqué !

La normalité, je la vaumis.
Avez- vous vu un Ange, sometime ? Çà vous change un homme.
Titre: Vous m'envoyez des ''olés''
Posté par: pablo le 24 mai 2007 à 16:19:55
Les gourmets apprécient spécialment la queue du taureau, accompagnée elle de pommes- de- terre.

Une victoire sur la nature.
L'occasion pour un essai.

La bête crache du sang....un spectacle édifiant pour connaisseurs.
Ce sera sa dernière convultion.....le prix de sa bravoure.

...........Et puis, les applaudissements dirigés à la valeur humaine.
Il sortira triunfant, porté sur les épaules, avec son habit de lumières, tout tâché.

La bête noire a été abattue; la magestuosité vaincue par l'élégance.
Et avec elle; la peur de la mort.
Chapeau !

On les compte par mil.
Ils déambulent dans les rues avec le regard perdu.
En souvenir d'une telle victoire; ils boirront jusqu'à oublier la raison qui les poussera au prochain spectacle

Sur le sable encore chaud....l'artiste peindra, une fois de plus, l'oeuvre de sa vie.
Vous reconnaitrez sa signature.....Toute une vie dédiée au plaisir des sens  !
Cinq cents kilogrammes de viande.....et une éxalation.
Le tout, orné par une figure de style.
Le geste grave du héros, le pacificateur, une sorte de dompteur dont la fin est de terminer avec le monstre qui habite dans nos cauchemards.
Et
....d'anéantir toute possibilité de fugue.

Je comprend que celà puisse plaire.

De plus; c'est tellement réel, que la vie apeste à monotonie.

Dans ce cas; on assassine à un ami méconnu.
Mais , c'est bien payé !
Titre: Autre chose bien différente....
Posté par: pablo le 25 mai 2007 à 20:48:23
....serait de s'allier avec les fachistes !

Vous devriez, et c'est util, jetter un oeil ou deux au fameux ''Tao Te King''.
Sans quoi; et bien vous ''n'y seriez pas ! ''.

A côté d'un tel monument, la religion pourrait palîr ( quelle qu'elle fut ! ).

Mais le voyage ne ferait que de commencer !

Vous voyex bien. Personne n'en doûte !
Pour voir, on voit....presque tout.

De plus; et vu les temps qui COURRENT...si vous désirez expressemment vous munir d'une ''ÂME'', l'humilde vers de terre vous dirigera, sans en douter, à que vous en defassiez ( d'elle )

On pourra alors s'y retrouver. En fin
La mort sera alors une véritable délice.
Quelque chose de plus sur laquelle débattre...entre personne distinguées.

Et la culture ? Correspondrait à une ouverture prodigieuse du coeur.
....on apprend de tout ce qui bouge !

C'est pas la peine ! C'est la joie....

Tu vas nous laisser en culotte ?
Je serais là, mon ami. Tout près.......... Tout prêt.

A la frontière de l'impossible. Dans la réalité bien vraie, qui ne peut être exprimable....mais oui, vécue.
Bonne chace ! T'en aurras grand besoin.

et le fachisme ? Une bouée de secours pour les ignorants ? C'est çà !
Titre: Corpus Christi
Posté par: pablo le 01 juin 2007 à 19:25:57
A mie.
Mon amie.
J'ai une âme; et je ferais merveilles.
J'irai demander pardon à mes frères et soeurs....le coeur léger.

Et....peu de temps après, je parcourerai la prairie verte de mes amours.
....de long en large.
De haut en bas. Partout et toujours.

Soit ! Je suis un imprésentable.

Son corps il donna, pour notre régal.
Un partage absolut et total.....l'ultime holocauste.

Le sacrifice unique d'un être pur.....un don.
....une offrende. Je me plie, et m'agenouille face à toi.

Ô Boddhisattva.
Titre: Faire l'amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2007 à 20:48:39
On a tout pour faire !
Du flair ?
Cette histoire commence à me plaire ! Cependant; je ne suis pas arrivé à bout.
Il faudrait, pour celà, couper tous les arbres du bois, pour voir au- delà.

A ce stade; je prend le temps pour rigoler devant le mirroir.
Demain; je me coucherai dans l'herbe rouge. Effectivement !
.....ce n'est pas si terrible que çà ''que d'être con '' !

Ce peut être amusant.
On bouffe la tête à tout le monde.
On essaie de rendre fou à tout le personnel. Hum !
....programme interressant ! ...............................Perspective attrayante.

Je vois une chose ( hors de moi ).
Qu'est- ce que c'est ?-Dis- nous le vite !
Une masse visqueuse. Un amas de mensonges. ( je ne vais pas tous les énumérer )

Ils ont de gros yeux tout ronds.
Ils attendent le prochain train.
Le prix ne convient pas, et ne convaint nullement.

Comment voudriez- vous qu'on puisse prendre tout notre temps ?
Il est vraiment très tard.
Titre: Faire l'amour
Posté par: pablo le 03 juin 2007 à 21:07:00
Ce doit- être amusant, puisqu'il est en bouche de tous !
Avaler tout le compteur ?
Touché !

Dites- le moi ! Vous savez aimer ?
Qui l'enseigne ?
D'où vient-il ?
En êtes- vous possesseur ?

En tant qu'expert ( Ah ! ); je tiens à vous avertir.
- Il est là pour être usé.
Je ne me dirige pas à votre entre- jambes. Je parle de ce qui nous attend.
.....quand tous les êtres de cette planète atteindront l'Illumination.

On ne va pas être le dernier ! Non ?
Çà se passe précisemment ici; dans ce coeur transis d'émotion, qui n'en peut plus.
Il désire s'exprimer; et nous l'étouffons avec des calculs absurdes de pouvoir.

Cher ami
Donnez- vous des vacances éternelles.
Il y a bien longtemps que c'est la fête au village !

Et si je devenais fou ? Comme toi ? Qui ?

Un vers de terre, pour toi.
....Je m'exprime comme votre aimant, mais ça ne se voit pas.
Vaguement; je me rappelle de mon nom. C'est à dire; comment on m'appelle !

Ce sera de pernaud- dur !!!!Çà

Il n'existe pas....celui qui a su exprimer combien il t'aime.
Le vocabulaire ne contient pas l'évantail suffisant de plaisirs- fous qui illumine les yeux de celui qu'il ''touche''.

On parle de grâce.

C'est à dire, de la joie infinie de faire du bien ( partout où l'on va )
On aime mal.
On ne sait jamais comment faire ! Et je ne suis pas celui qui vous le dira.
Mais, oui ! QUE TOUS T'AIMONS, et, que nous savons que tu feras pour le mieux.

Un rayon de soleil imprègne cette chanson.
Titre: Laissez- le passer !
Posté par: pablo le 16 juin 2007 à 17:33:58
Je donne pour conclus les pour- parler.
Et ce, parceque je ne peux être plus explicite.

Voudrais- je ne pas m'accepter comme je suis; que je ne le pourrais.

Je disais tout simplement que chaque chose est à sa place. Mais...que rien ne permanait.
Pourquoi s'en préocuper ?

Je changerai.....pour imperceptible fusse- t'il.
On s'exprime bien. Croyez- moi !
...............................................Une vision qui importe bien peu.

Nous possédons trois portes: la pensée, la parole et l'action.
Delà toute cette simplicité......la pensée est reine.
-''L'esprit est roi'': j'en suis conscient.
De plus; je serais affirmatif......comme çà !
On ne va nulle- part.
Sans vous; ce ne serait pas parreil !

* Si je me donne de l'importance; c'est basiquement parceque je suis en possession d'idiotie. *

- D'une larme du Dieu de la compassion naquît Tara, la ''protectrice''.

Je vous aiderais à imaginer combien il est difficile de vous comprendre, de ce côté- ci du mirroir.
On peut être reconnu par notre appétit légendaire. Et....que ce monde est décrit par le désir incessant de ses habitants.

Notre ''soif'' est cause de miopie.
On a perdu la vue !
.....et puis; on s'est perdu de vue.
Une banalitée......si elle ne serait cause du mal que l'on s'inflige à soi ( personnellement ).

Cessez ce jeu ! Venons- en rapidement au vaccin anti- destructif que je vais vous inoculer, séant.
Il est aisé de dire que vous avez perdu toute responsabilité de vos actes.

Karmiquement; c'en est effrayant !
Donnez- vous des vacances.

Et prettez attention à vos paroles quand vous vous communiquez avec les autres.
..........et puis; à vos pensées quand vous ''êtes à seul''.

Une fois....il y eût un enfer
Où tous ses habitants
.......................................atteignirent l'Illumination.........
Titre: Carte à moi- M'aime...
Posté par: pablo le 27 juin 2007 à 21:17:38
Ce qui importe le plus; c'est que nous soyons sages.
Mais pas comme des images !
Nous avons cette libertée....difficile d'obtenir, facile à perdre.
et les dons:
Un pot- en- ciel inimaginable pour beaucoups d'entre- nous !

On est bien- intentionné.
On a tout pour plaîre.

Cher ami
Tout ceci n'est pas suffisant ! Vous devrez trouver la source où l'énergie positive mâne.
le talent, ici, consiste à se défaire des conventions; puisqu'elles nous emcombrent.

¿Et, qui regardera derrière ces yeux ?
-Pas vous ! Pas moi ? Pas toi............ Ce sera le reste du monde qui s'y contemplera.
L'âme a bien peu à y faire !.....si les frontières sont artificielles.

On préfère jouer avec la quequette.
Nos enfants nous sortiront du bourbier- Certainement !
Nous n'attendons qu'eux pour avoir une conversation ( de celle qui fera ''histoire'' !)

Alors; le Dieu tout- puissant viendra nous ''sortir de là''.....nous arracher à notre condition.
Alors; on aura des ailes !!!!

Cessez ce jeu ! Il n'y a qu'à bien regarder....
Vous êtes un moustique qui craint sa nudité.
Mais;
Comme on n'est pas le seul à être con.
Çà console. Je sais.
e de trouver ce maître qui m'acceptera tel- quel......sans vaûmir, sans obstacles, sans difficultés.
Sentiment accepté depuis belle- lurette. Puisque c'est ''ce qu'il y a''.

Parfum écoeurant, ou bien élyxir ?.
Laisse- moi te dire; qu'il y a moyen de voir de forme différente ce monde et ses habitants. C'est possible !
Avec le coeur.

Tu peux; si tu le peux.
C'est pas plus compliqué ! Et.....personne ne pourra le faire ''pour toi''.
Nous sommes cette libération de chaînes.
....subjectives; qui ne sont autres que cette ignorance qui nous bloque, qui nous paralyse. La peur n'existant pas.
 Pourquoi faire ?
Titre: Un jeu de mots.
Posté par: pablo le 04 juillet 2007 à 18:37:25
Ce n'est pas la mort !

Je ne me reconnais pas à moi- même.
Cependant; je ne me suis pas perdu de vue.
Je me suis de près ! ( à courte distance )

Chaque respiration
Chaque- chose.
.....................Les mots non- plus, n'ont pas le même sens.

Je pense que je rêve.
Ce n'est ni bon ni mauvais !

Il est même possible que çà ne regarde que moi.

Il est aisé de se tromper !!!!............ sauf pour un éléfant.
Titre: Rendez- vous !....avec votre histoire.
Posté par: pablo le 09 juillet 2007 à 19:02:11
Qui ne courre pas ( et bien ? ) vole.

On ne s'est pas perdu le début du film.
Parceque....on s'est donné du mal.

Tu sais ?....de la faim. Enfin !

Je vais m'exprimer avec toute la clartée ''qui m'a été donnée''.....
Quand vous faites souffrir ne soit qu'une petite et insignificante araignée. Alors ?
........vous vous mettez dans une complexité. Et
et,vous projettez une image de ce ''moi'', dans le futur ''certain''
Réellement ?
Et là; je vous attend.

La véritée ne peut être touchée qu'avec des mains prôpres.
Elle ne nous appartient pas.
Et
Ce n'est pas ''autre- chose'' !!!!!

Signé: le vengeur- fou.

Les portes de la perception sont du domaine de l'amour.
Autrement ?
Vous vâguerez dans une souffrance telle qu'un être- humain ne peut la concevoir.

Ici; je me réferre à l'innombrable détresse. Voyez- vous, maintenant ?

Quelle est ta limite ? Le sais- tu ? Honnêtement ?
''Savoir se comporter''

Cher ami. Dis- moi donc; qu'est- que l'action ?
Le sais- tu ?
En quoi consiste une simple équivocation ?
Et oui; évidemment........ses effets négatifs peuvent- être évités. Bien !
Titre: Point de vue.
Posté par: pablo le 20 juillet 2007 à 17:03:45
Vous non- plus; je sais.
On est tombé dessus. Voilà tout !

*Entrée en matière*
.........en un lieu- dit.
.........en un moment comme un autre.

Ce fut un acte volontaire.
Je voulais me trouver parmi vous.
Titre: Vous ne savez pas qui je suis.
Posté par: pablo le 21 juillet 2007 à 21:21:41
Il faudrait un miracle pour que je le sache...
( ce que je fais ? ): dites- vous.

Je vous suis; mais, vous n'y êtes pas.
....pour celà; vous devriez avoir vie- prôpre !
Mais, tout est interdépendant.

De plus....les étoiles ne nous perdent pas de vue.
Vous attendez la fin.
Et....chaque pas renferme un mystère

Le chemin est tout tracé. Détonnant ?
Chaque pierre retournera à la source.
Vos yeux ne verront pas les merveilles pour lesquelles ils se sont ouverts.

Ainsi- dit: vous n'êtes pas maîtres de la vie....et... vous êtes prêts à écouter la ''raison de la raison''.
-On s'y fera !
....ce pourquoi on se perd un peu.

Elle- seule se suffit par elle- même.

Homme.
On vous cherche partout. Et vous désaparessez face à la véritée que de vos mains vous avez batti.

On se craint.
Il ne sert à rien d'être désolé. La vie est bien plus importante que ''tout çà''.

Et le bonheur ?
.....................Et les chaînes ?
Titre: On ose à peine à regarder.
Posté par: pablo le 25 juillet 2007 à 18:02:13
Rien n'est trop beau; puisqu'il nous est offert.
..................................J'attendrais à demain.

Çà va si vite, que tu ne t'arrêtes pas devant ce spectacle.
Je vous entend dire, que nous méritons celà....et plus encore !

C'est la quantité que vous voyez. Arrêtez- vous !!!!
Je vous exhorte à prendre du plaisir.....et à bon prix !

Nous ne sommes pas.
Nous aimerions être.

Tu nous racontes de belles choses. Merci
On fera attention dans une autre vie.
Nous savons des merveilles qu'elle renferme....
....comme tu le dis.
Nous aussi, voyons cette resplandeur sur les arbres verts....en levant les yeux au ciel bleu.

Nous t'aimons tous.

*- Cette embarcation qu'est la vie, est un opportunité pour croiser le fleuve de la souffrance.....
.....Il n'est plus temps pour s'endormir dans l'obscurité.*----------
Titre: Pour toute la vie !!!!
Posté par: pablo le 02 août 2007 à 18:30:35
Interressant !

Vous avez promis.
..........................et on vous a entendu. Un cri par écrit !

Et maintenant ?
Ce sera comme çà, pour toujours. C'est juré....

Même si je me trompe...
Même si çà fait mal ( ici ).

Je reviendrai. et ce sera avec plaisir ?
Tu as vu le panorama ?

Documentez vous ! Ceci est le ''Samsara''
...........Et ce n'est pas fiable.
Tant pis !

Chers Maîtres. M'entendez- vous ?
Oui. Il est bon de rappeler la magie que ce monde renferme....
....à l'intérieur de soi. Le vert et le bleu. Tout çà....

Quelque part, entre deux guerres.
Merci infiniment. J'entend le son de l'être.
Sans vous; rien ne serait possible.

Et puis; il n'y a rien à faire, mon loustique !

Vous êtes. Et çà suffira bien ainsi.

Que voulez- vous en échange ?
 Pourquoi parler encore ?

Je vous aime. Et la preuve est: ''que je ne trouve pas les mots'' !
Titre: Comme si de rien n'était.....
Posté par: pablo le 08 août 2007 à 18:34:15
J'ai appris que la réponse doit- être affectueuse, sinon amoureuse.

J'ai appris de l'intense respect et de la profonde dévotion au maître.
.....que tu es celui-là que j'attend depuis toujours.

Le relatif étant inséparable de l'absolut.
Mais, c'est un gros- mot !

Savez- vous de l'ordinaire ?
On connait toutes les réponses possibles...et de s'attarder.

On ne joue pas à l'amour ! Il circule, à ses aises, dans nos veines.

Ne faites pas d'un Dieu un démon....*

On se cherche partout. D'où l'erreur crâsse !
Je suis moi- même. Mais ceci n'est pas explicable. Absolument pas.

En soi. Merci de votre aimable écoute. Pablo
Titre: Servez- vous ! S'il vous plait...
Posté par: pablo le 09 août 2007 à 18:34:10
On contrôle la ligne ?

Avant de vous laisser bouffer la tête...faîtes- vous ( de vous )....celui- là ''qui sait trouver ''.
Pourqoi faire ?
il faut être sot pour ne pas se donner de petits plaisirs ! Et fous

Tout est si cher !!! Et beau

Assis à la terrasse d'un café, je déguste un jus de raisin bien frais ( et bien fait ! ), en attendant un ''cher'' ami qui ne viendra pas, et à l'ombre des platanes.
Dans la Ville que j'ai choisi pour naître et pour déguster le temps de vie qui me reste et qui ne m'échappe pas.

Voilà deux ans que j'ai pris le taureau par les cornes.
C'est peu; je sais. Mais,
Rien ne passe sans que je n'en soit pleinement conscient.

Je dors 12 heures....et de ces rêves !!!
Je suis artiste- peintre reconnu.
Cette Citée, Burgos, capitale de la Vieille- Castille possède un attratif considérable et une histoire....Mais,
Ce n'est pas tout. Je fumerai cette cigarrette.

Mais, avant que tout ne se soit consummer....on fera merveille !
Je ne suis personne.
- Et bien ? On ne salue plus ?

Je n'aurrai aucun remords quand je m'en irai.
Je je je je
Je marcherai le front haut et le pas décidé dans la lumière qui tout l'imprègne.

......comme le vent, qui carresse l'Océan.

On laissera les plumes ?
Vous me trouverez ici. Votre serviteur.

Bouddha sourrie.
Titre: C'est qui ? Ce qui vous freine. Le zoo ?
Posté par: pablo le 10 août 2007 à 16:09:32
C'est l'harmonie qui nous étonne. Pas autre chose !
Çà se tient ( de boue )
.................................et çà tient dans la main.

Pas seulement les êtres humains peuvent le faire. Mais aussi...

On se regarde, et, on attend la mort.
Peste ! Je ne me rappelle de rien........... et ce doit être bon.

Je vous regarde, et, j'essaie de percer le mur qui nous sépare.
Arriver jusqu'au coeur de la question.

Je tends les mains.
Je ne vous sens pas différents, mais prôches.
Connus.
......et j'aimerais beaucoup vous écouter parler......avant- même de voir le Soleil se lever.
Titre: en réponse....
Posté par: pablo le 13 août 2007 à 17:43:49
Cesse- donc de boire !
................Tu deviens tout flou.
Titre: Essaie à nouveau !
Posté par: pablo le 16 août 2007 à 18:39:24
Je t'entend respirer........... Ce qui me donne des ailes.

Je suis à recherche de la simplicité........de celle qui contient la paix et qui renferme la joie.
Elle est présente en nous; mais elle ne se laisse voir qu'en de rares ocasions. Par timidité ? Ou bien; parceque.

Où vas- tu, cher ami ?
Dans l'obscurité la plus absolue; ils nous prie, avec les deux petites mains jointes, de penser à toi. Et le fais.

Je suis une brutte avec des gants blancs. Un destructeur d'illusions.
.......Un terroriste de la paix.

Ne voyez- vous pas l'erreur ?
C'est pourtant nous; le même qui cherche le bonheur que nous avons devant les yeux.

Tout l'Univers et ses habitants cherchent à te consoler.
Mais, tu préfère que le sang coule.

Tu es près, effectivement à blesser en sachant parfaitement de la cruauté de tes actes.

J'affirme que tu en es pleinement conscient. Tu oses !

Toute la consolation m'enmène à te parler avec douceur.
Pardonne- moi. Mais tu es dans le pétrain !!!!!

Toute réconciliation parrait impossible.
Tu as creé la brèche.
Tous les enfants te montre du doigt.

Change de cap ! Ou bien; tu seras détruit
Titre: Ce n'est pas mieux !
Posté par: pablo le 17 août 2007 à 18:17:38
Vous serez des truites
ou bien; vous serez des truies................. Quel panorama !

Pourquoi s'occuper de la désolation ?

Je ferai mieux la prochaine fois. J'écraserai mollement !!!!
Je ne montrerai plus du doigt, et je ne calumnirai plus à personne.
Je cesserai d'envier les riches et le pouvoir.

D'accord !
Bien que çà fasse mal; j'embrasserai le diable pour pouvoir t'écouter parler une fois de plus, mon amour.
Titre: Je ne voulais pas...
Posté par: pablo le 20 août 2007 à 16:34:33
Nos actions présentes, toutes, sont dirigées par l'ignorance.
On voudrait et on aimerait bien....
Ce ne doit pas être si terrible que ''çà'' !!!
Ce serait comme si tout nous importait.
Il n'y aurait plus de place au doute.......... On saurait ce que l'on fait.

Il fut un temps où l'on pouvait trouver des hommes sages.

Tu nous crois idiots ?
Non pas ! Votre nature est claire.
Ce sont vos actes décontrolés qui produisent ce futur que vous ne désirez pas. Vous ne voulez pas !

On ne peut pas ! Comprenez- vous ?
Maintenant; laissez nous tranquiles !

Je vous prie de regarder les choses d'une autre façon....un peu différente.
Nous tous, aimerions vous sentir plus prôche.

A chaque instant. En ce lieu sacré; nous faisons un pas en avant.
.....Vers vous.

On prend un billet d'avion....et après; on ne va nulle part.
Attendre, serait la réponse ?
''Voir- venir'', Et surtout; ne toucher à rien !

Ce n'est pas le manque de courage; je sais.

Nous sommes. Et, c'est déjà pas si mal !

A bien y regarder; vous n'êtes pas si vilain. Seulement que vous touchez, sans cesse, à la moelle de notre bonheur.
Vous n'avez rien à nous offrir.
......que de beaux mots !

Nos plages sont protégées.
L'oasis ?
De la peur. Parceque vous avez peur de comprendre.

Vous n'êtes pas moins, à nos yeux.
Cependant, et bien qu'on vous aime, vous ordonnez ce monde avec toute votre haine et savoir faire.
La destruction parrait- être la seule voie possible....
Vous, vous vous considérez supérieur à tous.

.....que rien ne vous arrivera.
C'est la fête !
Merci bien de votre aimable attention
Titre: Plus que jamais...
Posté par: pablo le 29 août 2007 à 18:22:04
Générosité, patience, étique et morale, effort, concentration et prudence.
......sont les cinq perfections pour la ''route''.

Ajoutez à celà que les fénomènes, y compris ce moi ne sont pas permanents.
-------ni inmutables, rigides, consistants, constants.

Dans l'absolut ( c'est à dire par l'analyse ), nous ne pouvons trouver de traces de l'existence admise par un oeil absorbé par la routine de la cotidienneté.

L'agression, la haine, l'envie, la renceur, l'orgeuil sont parties de cet ''ego'' qui ne comprend pas bien sa situation actuelle.

Je ne suis pas le seul qui voudrait vous rappeler que votre nature profonde, l'escence de notre être est libre de ces aspects négatifs.
Nous ne sommes pas comme çà !!!

L'impermanence; que vous pouvez constater sans difficulté est une base fondamentale, qui permet de voir plus loin que notre nez.

La souffrance est celle que l'on expérimente. Un déséquilibre de l'eau, la terre, le feu et l'air qui nous composent.
Çà bouge à son aise !

Et pourquoi réagissons- nous à tout ?
Parceque çà fait mal, ici !

Et la sortie de cet enfer ?
S'assoir pour la première fois, comme une roche.
Se libérer du passé.
Chercher la calme mentale.

Au milieu de l'Océan; nos réactions sont comme des vagues...qui retourneront à leur origine....à leur nature: la paix.

Nous savons aimer......ceci est affirmatif !
Alors; à quoi attends- tu ?
Qu'est- ce qui te prend ?

Toutes ces folles plaisanteries pour vous rapeller à l'ordre.
''Seul l'amour peut vaincre à la haine''

Qui, en son moment, a respiré cet élixyr de jouvence arrive à comprendre parfaitement notre rôle à l'intérieur de soi, et, exprérimente la joie parfaite.

Je sais ! Je ne m'exprime pas sagement....
Seulement que je voulait vous faire un cadeau, ( selon ce point de vue ).

NOUS SOMMES VRAIMMENT INCROYABLE. Découvrir celà changera pour toujours notre actitude égocentrique.
Vous verrez aussi combien les autres comptent.

La grenouille ne mort pas; mais ne la mettez pas dans votre culotte....
Titre: Quatre comtemplations.
Posté par: pablo le 30 août 2007 à 15:43:51
Quatre ''choses'' à tenir présentes à l'esprit.
(Que l'esprit se propose d'entendre )

Ouverture.

-La précieuse existence humaine-
.................avec ses dons et libertées.
Difficile d'obtenir, et, facile à perdre.

- L'impermanence et la mort-
.................tous le fénomènes se trouvent en constante transformation.
L'esprit ne se livre pas.
Qui nait, doit mourrir. On se résiste ?

-Les six règnes d'existence-
..................Dieux, guerriers, humains, animaux, fantomes et les êtres des enfers.
Ils sont ici présents sous toutes leurs formes. (Pas si loin d'ici; entre nous ! )

- Le Karma-
...................qui projette, qui murrit, qui impulse.
Toute action engendre une réaction.
Il murrit lorsque les conditions s'y prettent.

Ceci serait une brève introduction à la méditation.
Merci de votre aimable écoute.
Titre: Cherchons ''l'erreur''
Posté par: pablo le 31 août 2007 à 20:16:57
C'était l'heure de l'horreur !
Je vous prie d'excuser ce derrapage exessif et qui ''dure''.

Je viens à vous, en son de paix ( à nouveau ), auprès de Maître ''reconcilié'' avec lune- hivers.

Il m'a suffit, pour celà, de contempler votre générosité
Un hélant du coeur
Une perspective, sous un angle diamétralment incroyable.

Je vous l'exposerai là: en peu de mots
Il doit bien être simple. Autrement, comment ce serviteur l'eu- t'il compris
....et maître ''régénéré''.

C'est le vert de vos yeux, dans tous les arbres et les brindilles
C'est le bleu celeste; auquel je n'ai pu trouver de nom sinon ''toit''
C'est pour recommencer à respirer, le soleil de la présence infinie  de toute la bontée de nos mères ( Tous les êtres )

J'attends, tout ému, les retrouvailles sur la Terre. Ici et maintenant
Es- tu lasse ?
Titre: Tu as, si tu es le ''sens''
Posté par: pablo le 02 septembre 2007 à 17:23:50
Pardon si je siffle les ''SS''.

Tu y es ?
Alors, tu dois y être !.......puisque tu l'affirmes.

Le ''sens'' est, si tu y es. Çà n'aurait pas de sens, autrement !

Te situer es plus compliqué.
.......................................''Il'' dépend, en grande mesure de ''soi''.
D'où.....''Être'' serait le commencement (pour qu'on se comprenne): quoi qu'il arrive !

....................On n'aime pas être conscient de tout.
Le confort avant tout ! Et, après; aussi.
Il en va de soi: le sex prime.

Que faire des actes conscients, alors ?
On connait ce que l'on sait. Pas vous ?
La vie serait faite pour ne rien faire.

On prend l'air sérieux de circonstence......le reste nous gonffle.
Et; si les ''choses'' ne s'arrangent pas....ce doit- être la faute à pas de chance.

Ceci prouve bien votre innocence.

On se ressemble tellement, qu'on pourrait nous confondre !
Titre: On ne va pas être moins !
Posté par: pablo le 09 septembre 2007 à 17:27:54
Vous conviendrez aisemment......que
...........................''nous ne les avons pas toutes pour nous''

La lumière crée des champs d'ombres inquiétantes
Le calme présage la tempête

On nous a raconté toutes les ''histoires''.
....les unes allucinantes, les autres terrorifiques.

Nous gardons, à la mémoire, les faits qui nous ont parrus insolites.

L'horreur se traîne loin de nos refuges antinucléaires.

Je voulais citer, ici, l'impossible; mais je sais que vous n'en ferez qu'une bouchée.

On sait de l'inexistence des miracles......On suppose.
.....Mais, les songes nous rappellent à l'ordre

Vos raisons ont été calibrées et soupesées.
Il ne reste de marge qu'à la destruction.

Pas à pas. Mot à mot. Les chaînes s'alourdissent
Titre: Merci.....beau cul !
Posté par: pablo le 13 septembre 2007 à 19:01:03
J'attend une réponse qui ne serait pas celle que j'attend.

Allez- donc !........ Étonne- nous.
Tu peux le faire. J'en suis presque sûr.

On peut. Nous le savons ( de Marseille ). Pour sûr, l'ami !

C'est un piège. Il veut nous avoir !

Tout ceci vient au cas....pas besoin de me croire.

Je souhaite avoir une rencontre pas comme une autre.

Dans quoi êtes- vous branché ? Çà m'interresse.
Ce serait une chose inimaginable pour moi. Quelque- chose de différent !

....de réel.
....d'incroyable et de vrai.
Alors, on irait si loin que l'honnèteté nous le permettrait.

Je me promène dans les rues de la ville. Et....

Vous savez ? Je lis des livres que personne ne comprend.
Titre: On n'attendait que toi, pour comment- c'est
Posté par: pablo le 16 septembre 2007 à 17:40:51
Et tu es là....debout, face à moi.

Je ne voudrais rien changer. Ne rien toucher, de ces mains.

Tu es le seul à briller, par toi- même.
Tu es apparu; et je t'en suis gré !

La révolution peut commencer.

On l'a toujours appelée par son nom....sans la connaître vraimment. Elle....
.........Qui ne veut que la paix.

Pas de sang ! Voyez- vous ? Juste les mains tendues vers toi, mon ami.

On a toujours cru a l'émotion. ( on la contenait )

Maintenant; il est plus que temps !!!

...............Personne n'a rien à dire.
Titre: ......proverbe.....
Posté par: pablo le 17 septembre 2007 à 16:02:06
Nous sommes tous très ignorants.

Le fait est.....nous n'ignorons pas tous les mêmes choses.


( citation de radio 3......émission: ''L'île de Robinson'' Dimanche 16 Sept 2007
............................
Titre: ......proverbe.....
Posté par: Ownimaster le 17 septembre 2007 à 20:00:09
L'union fait la force    :wink:
Titre: Çà n'a rien à voir.
Posté par: pablo le 19 septembre 2007 à 16:04:51
Qui peut assurer que demain nous serons là ?

Nous sommes celui- là qui possède tous les avantages et les attributs pour faire merveilles.

Cette incarnation, difficile d'obtenir, est un véhicule parfait pour découvrir notre propos.

Tous les êtres, nos mères, proviennent à toutes nos nécessités.
Leur bontée, envers nous, ne peut être correspondue qu'avec effort et persévérance......la joie s'en suivra.

Nous avons vagué, de vie en vie, à la recherche de cette situation inestimable.....aprés avoir accumuler une infinitée de mérites.

Maintenant; il ne nous reste qu'à pratiquer la virtue. Elle- seule qui nous conduira à la liération et à une renaissance favorable.

Tous nos actes serons motivés par la générositée et par d'autres perfections.

Dès cet instant.....
Je prêterai une attention soutenue pour croître en bienveillance envers tous les êtres conscients.....vers les plaines de l'harmonie et de la compréhension.
Titre: On n'a que çà à faire !
Posté par: pablo le 21 septembre 2007 à 18:18:46
S'émouvoir et se consoler.

''Faire de cet esprit un Océan''.

Aider sans mesure, en tout moment.

Être à la recherche de l'impossible.

Faire de ce monde un lieu où l'amitiée puisse anider à ses aises.

Il faudrait être fou !

Merci ! Çà peut aller.
Titre: Et quoi n'imiter ?
Posté par: pablo le 24 septembre 2007 à 16:03:29
-''Seul peut aller au coeur qui ne cherche pas à dominer, ni la victoire.''

Je ferais bien de reconsidérer cet état d'esprit.
Une incrépence ? Ou bien une nouvelle justification.

Il sagit, ici, de science et de pacification....
.....d'une façon d'entendre à cette personne, qui nous attend, assise sur un banc du parc.

A ceux qui ne font que passer.

Une réconciliation avec qui nous ne sentons qu'indiférence.
Un appel amical à ''l'ennemi'' qui joue à la guerre.

....................A soi. En soi.
Titre: Il faut bien être simple pour croir en l'au- delà !
Posté par: pablo le 27 septembre 2007 à 18:29:24
C'est pourtant la ''mise''.
Il en va de la vie !
La mort, serait alors la dernière ilusion.

Quant à moi....l'homme à abattre.

Il reste un parfum, dans mes rêves, qui offre le bonnheur.
C'est bien au- delà que çà se passe. Ici.

On reste ?
Pas fou, non !

La vie est, selon ce point de vue, faite ainsi.....comme elle apparrait, devant soi ? (partout )
On se croise. Mais il n'y a personne à qui ne pas aimer. Tout au contraire !

je ne suis pas en pocession des droits d'auteur. Je ne suis pas là.
Titre: Ne pas cesser d'inspirer....voilà tout !
Posté par: pablo le 03 octobre 2007 à 16:16:49
C'est ma douce condemne.

Tout dabord....je vous suis gré de tout le bien que vous puissiez faire.
A d'autres !

Deux. Nous bénéficions de nombreux avantages.

Nous sommes avantagés. Ne croyez- vous pas ?
......................Mais la motivation nous manque. Ex pire est !

Je suis celui- là qui peut t'offrir la chaleur nécessaire. Le Soleil fera le reste.

Alimente ton esprit; et, s'il le faut, change ce que bon te semble ( en toi )

Peut- on réellement parler de ''chance'' ?

Je vous pousse à trouver le maître qui est en vous. Il vous attend depuis toujours !

Une chose, et je finis.
 Soyez le plus tendre possible avec vous- même !!!!

Vous ou toi, êtes redevable de toutes les bénédictions .

Mais, c'est qu'il est impossible !!!!
Titre: On peut être là.
Posté par: pablo le 05 octobre 2007 à 19:57:29
Ici; les yeux dirigés vers nulle- part, vers l'infini.
Çà oui: verticalement, debout. ( pour qu'on se comprenne ! )
Assis; comme mon ami me l'avait promis:
-''assis au bord de l'horizon.''

On n'est pas dupe !
Voyez- vous ?

On n'a pas peur de vous dire: que cette histoire ne fait que de commencer.

''-Çà n'a pas été facil. On n'a pas beaucoup d'argent''
Il y a, parmi nous, des êtres de lumière avec des yeux si grands, qu'ils pénettrent tous les mensonges.

Il n'y a rien à voir. Je ne suis là que par amour à celui que j'attend.

Seigneur ! Je ne suis pas digne que tu entres dans ma maison, mais, un mot de toi suffira pour me guerrir.
Titre: Ment tôt de vision ( et de perles ! )
Posté par: pablo le 07 octobre 2007 à 17:24:43
-''Je cherchais des raisons, et, tu voulais du temps.''

Le corps est bien fait.....et fort, avec çà !
....................les blessures cicatrizeront.

Je ne trouve pas d'inconvénients à m'excuser d'un simple mal- entendu.
Le temps parrait propice, et le lieu est parfait pour un changement de ''pot''.
Les apparences du passé se dissoudront naturellement par l'effet de la rigueur et des convenences du présent.

Mais; ne perdons pas de vue que personne n'a jamais rien dit.

Lusses- tu cru ! Amicalement vôtre. Pablo
Titre: Une ''Terre Pure''
Posté par: pablo le 16 octobre 2007 à 16:26:20
Je dois y je me dois d'insister fervereusement.

Cher ami.
-''Il se passe des choses tellement graves !''......

Cette commoditée que nous savourons est artificielle.
Nous cherchons, dehors, ce qui nous soutient.

C'est bien nous qui actuons sur le Monde....pour petit que soit le geste !

S'il te plait ! Je sais que tu es un grand gaillard.
Démontre tout ton pouvoir.
Montre- nous comment aimer....mais vraiment !

Tout dabord...il est impératif que nous sachions trouver ce qui nous manque.
L'argent ?
Je ne crois pas. Alors ?

Alors; bougeons- nous. Tu es ce Dieu: celui que tu as rejeté.
Reprend- toi !!!!

Il existe une possibilitée INFIME que tout devienne si différent.
Tous nos gestes
Tous les mots......... et toutes les pensées doivent être harmonisées.

Mais; tu ne me crois pas. Tu es terrible. Et çà fait mal !

Cependant: VOUS pocédez tout le chârme suffisant pour séduire.
La question est: quel bénéfice en tirerons- nous ?

La dimension d'une vertue ?
Imaginez, un instant, la dimension de l'Univers. Et pensez- donc
Çà en vaut la peine.
....une richesse placée dans le Ciel.

On nous a fait croire ( pour mieux nous manipuler ) que nous sommes des ''minus''.

A quel ''jeu'' accepterais- tu à jouer.
L'espace est ouvert, devant nous.
Nous avons, pour nous, l'urgence de secourrir à tous les êtres conscients.

Nous serons la lumière et la chaleur nécessaire.
Rien ! Tu m'entends....rien n'est plus important que toi.
Et, tous les guerriers, déjà, s'émotionnent de te savoir vivant.

La vie est faite pour être oferte en Holocauste.
Delà NOTRE GRANDEUR
La générositée
Nous sommes de la nature des Etoiles
Baignons- nous dans notre lumière- prôpre

L'amour- prôpre ? Pourquoi faire !!!!
Titre: Ne me vois- tu pas ?
Posté par: pablo le 19 octobre 2007 à 18:16:37
''Tu'' es celui- là que je cherchais dans mes rêves.
''Tu'' as pris corps.
''Tu'' es cette réponse à toutes mes questions.
''Tu'' es parfait.

''Tu'' me plais énormemment. Rien ne me manque.
Je me sens pleinement reconnaissant que, à chaque instant, tes yeux se posent sur moi.

Le ''bleu'' m'envahit.
Je ne pourrais te dire combien je t'aime. Je suis un nigaud- chanceux.

Je me coucherai dans l'herbe verte....et te regarderai infiniment.
.....partout, et en tout.

Je serai à la hauteur !

Merci à toutes les Dakinis....
Titre: Ouvre- donc ces beaux yeux bleus !
Posté par: pablo le 20 octobre 2007 à 18:36:32
Il existe la possibilitée que je ne me sois pas laissé entendre....
....pour celà; je reviens.

J'ai changé.
(Voyons voir ce qu'il a d'important à nous communiquer ! )

Je souffre d'un amour fou, qui me dépasse prodigieusement. Et ?
....je dois y répondre quant avant.

D'ici; j'offre toute ma bien- veillence à la ''Dame'' de mes yeux.

Je voudrais être aveugle. J'aurais voulu l'être.
Mais; ce m'est impossible.
Trop beau. Trop grand. Trop complet. Absolument trop !!!

Voilà. C'est tout.

Maintenant que je me sens pleinement libre.

Le mirroir ? je me dois à toi, chère ''personne''.
Il est possible. Il se peut. Je voudrais. Ce devrait être ainsi.

J'ai entendu; tout comme toi, un cri de douleur et la paix ( à la fois )
Le sourrire du nouveau- né, et la mère qui ne peut pas
La beautée, et ton charme. Mon inutilitée

Viens ! Il est plus que temps.
Titre: Le coeur de la bontée....notre nature ?
Posté par: pablo le 23 octobre 2007 à 16:36:05
Depuis la nuit des temps, et, bien avant.......... Avant le début.
Avec un peu d'effort; je vous situerais avant tout çà: Ici et maintenant.
............Dans le temps qui nous est donné de partager généreusement.
Un point de partie ?
Une indication. Tu as beau jouer les méchant; tu n'en es pas moins intéressant !
Tu tu tu possédes un ''ATTRACTIF'',et un ''magnétisme'' qui t'est propre.
Cesse de grogner ! Je vais te servir un met délicieux (puisque véritable )

Dabord; ouvre ces oreilles toutes grandes, respire et écoute ton silence.
Cette musique; n'est que le ''jeu'' des apparences ! Du bruit, qui nous confond.

Votre langage devrait- être en harmonie avec ce fait. C'est moi qui te le dis......ton ami.
Ces mains sont faites pour donner de soi, fraternellement. Nous savons que nous savons le faire !!!!
Alors ? On n'est pas prêt.
Parceque c'est trop d'énergies. Il nous faut beaucoup de courage. Il est extrémement risqué de s'aventurer hors de notre ''cocon'' de sécuritée.

C'est faut !.....Dehors; il n'y a rien que de l'espace et de la lumière.
Nous sommes précisemment celui-là qui ''nous'' attend depuis toujours.
Çà fait très peur; de lâcher.
Çà nous demande du courage. Je sais

Mais alors; de quoi parlent tous ces grands penseurs ?
Qu'il n'y a rien de si important que toi....... Si seulement tu le voudrais.
Mais, tu te ne te plais pas comme tu es. Simplement; parceque tu ne te connais pas !

Tu es celui que tu cherches partout.
A l'intérieur; je. Et puis; plus rien.
L'amour te manque. Tu as du mal à respirer. Une douleur qui dure.

Cherche plus. Tu es totalement incroyable.
Et dehors; il n'y a personne qui puisse t'attendre. Puisque tu en es au commencement.

Pour grandir, nous devons préalablement ''demander'' avec respect à quoi l'on sert.
C'est basiquement ce que l'on se demande à soi- même. A qui servir ?
Et la réponse est: au Monde entier.

Mais, çà; on ne le savait pas jusqu'à maintenant.

Je tend les deux mains vers toi, et je t'envoie cet amour pour toi tout seul
C'est pas si mal !................................. que çà.
On peut faire mieux.
Mais; faites- donc, mon ami !!!!
Titre: Mais, faites- donc !
Posté par: pablo le 23 octobre 2007 à 18:57:28
Il faut préalablement avoir senti un appel. Ah ! Des autres...... qui te nécessitent.
On aurait parcouru un chemin caoteux. Et, toutes les ilusions se seraient venues ''à bas''.
...la réaction amoureuse nous aurait servi à surmonter cet obstacle. Il ne resterait alors ''QUE DALLE''
On serait mort à tout jamais.
Bien- entendu ! On ne peut mourrir qu'une fois. Hi hi hi !

C'est autre- chose. Elle, si différente !!!
On se serait rendu comptes. Mais, on vivrait ce conte de tout notre être.
Une retrouvaille, ou une explosion lumineuse. Les autres importent plus que soi.
En soi; ceci ne peut s'expliquer.
On meurt, sans pouvoir mourrir.......C'est la fin du début. Le commencement de notre légende.


On embrasse l'infini.
Les couleurs s'embrasent.
La beautée apparait en toute- part.
Il ne reste rien à faire. On peut même faire le con comme avant !!!!

Chouette !!! Plus claire; l'eau.
Titre: .......mésanges
Posté par: pablo le 27 octobre 2007 à 18:12:38
Tout doux avec nous. Tout calme. Tout
Mais; pourquoi attendre ?....à être heureux. Voilà bien !

Nous traverserons tous les Mondes, de part- en- part, par le milieu.

Si l'amour est infini.....alors.....la joie aussi.
Ceci est expérimentable, ici, précisemment. Ouvrez toutes les portes !!!

Avant que le Monde ne change. Quelle serait le début d'un tel prodige ?
........un premier pas......l'extase. Se sentir complet et parfait. A sa place.
Tout le reste, consiste à se sentir bien....toujours.

Comment faire ?
Tu le sais; mais, tu n`y a jamais cru !........ Être afortuné.
Tu trouveras. Je le sais.......... ( car c'est ''l' HEAVY DANCE'')

Mais; avant tout celà....bien avant; tu devrais savoir de l'existence du reste.....de tout.
Mais; ceci parrait douloureux. Ce l'est; parcequ'on le méconnait. On ne sait pas qu'on doit.
Mais; qu'on se doit.

Un déchirement de la nature escencielle. Une compression totale.
Savoir dancer !!! Avec le Monde. Çà ne s'apprend pas; mais on sait parfaitement le faire.
D'où vient la musique ?

Tu m'entends ! Personne ne veut que tu changes.

Juste ouvrir les yeux !!!! Une fois suffit.....pour voir.
La transformation et sa résolution adviendra toute seule. On attend ?
Quoi ? Qui ? Comment dites- vous ?

Ce n'est pas ce que je dis.
Je dis seulement que la vie est merveilleuse; et, que je t'attend, ici, dans le calme et dans la présence du Seigneur Jésus.

Çà va pas mieux, non ? Tout doux.
Titre: Jeux interdits.
Posté par: pablo le 01 novembre 2007 à 20:22:57
Devant soi, s'ettend la vallée fleurie avec sa rivière limpide.

J'entend au loin un murmure étouffé par les mensonges flagrants.
On est seul à pouvoir s'en sortir.

Je suis (mais à qui çà importe ?) un messager qui a senti la catastrophe.
Et, je me dirige à toi, personne tant chérie, pour t'indiquer la voie des lumières.....chanceux !
C'est celle des guerriers. L'unique porte qui s'ouvre là où ''nous nous'' trouvons......précisemment.

Je ne me le fais pas dire !
Tu sais ? J'aime à dire: qu'on se trouve hors de soi.
Tu ne pourrais te sentir concerné....uniquement si tu as senti ''l'appel''. Un cri déchirant et bouleversant.

Voilà ! Avec ceci tout est dit.
J'espère seulement ne pas vous avoir dérangé. Ceci est extrèmement important.
''Nous ne sommes pas là pour molester. Et, c'est pas autre- chose !!!!!

Mon Maître, qui a bien voulu poser ses pieds de lotus sur cette Terre, nous l'avait bien précisé en son temps de gloire ( Maintenant ! et ici )

-''Il n'existe absolument aucune distinction. hors- mis celui de l'oeil du spectateur, entre Nirvava et Samsara.''

Si je dis çà; c'est pas parceque je me sente énervé, ni tout le contraire.
''Ici, se documenter parrait être escenciel !!!!! Bisoux.

Nous sommes malades.
Rien ne sert de lire le prospectus. Il faut avaler !
Titre: Deux mains...pourquoi pas !
Posté par: pablo le 06 novembre 2007 à 16:14:06
Je me trouve, en ce jour, parmi vous. Et je suis prêt à savourer cet instant précieux.....vous offrir le meilleur de moi.

Non seulement, on ne peut présager le futur; sinon que le l'endemain est incertain. Pas même l'instant suivant ne peut être garanti.

Mon dernier souffle pour exposer combien je fais bien d'être amoureux.
Ce rayon de Soleil sera le témoin de cette joie. Et moi ?

Vous savez ? Cette personne, qui va mourrir, est bien vivante. Je peux le démontrer !........ Pour celà je vous ferai ce cadeaux.

-----------------------------
Dans une salle de classe; les enfants sages s'assoient devant le maître, et attendent la leçon.
Un oiseau se pose sur le bord de la fenêtre, et commence à chanter.
Le moment venu; il disparrait.
Alors le professeur fratte les mains, et dis aux petits .....que la leçon est terminée.
.........bonne nuit les petits.
Titre: .....si j'ai causer des problèmes.
Posté par: pablo le 09 novembre 2007 à 19:41:50
Vous pourrez me trouver, sous le nom de Pablo de Sébastian Lomàs.
Ici; à Burgos. ( Espagne )
Je suis un modeste artiste- peintre.

Et s'il se trouve dans mes mains; et bien je vous aiderai.

Voyez- vous; c'est très simple !
On se donne.

Hi hi ! Je sais; çà n'a aucune importance. Un geste, celui-là, qui peut nous approcher.
Dailleurs, ceci n'est pas un petit ''non''....mais un grand ''oui''.

Approchez- vous, et vous verrez que le mystère se dissoudra naturellement dans le grand- Océan. Merci
Titre: Se ''prendre'' pour Dieu.
Posté par: pablo le 13 novembre 2007 à 16:33:43
Nous avons une responsabilité universelle envers tous les êtres....
....qui tant nous ont donné et aimé.
Mais, et de plus, nous voilà situés aux portes de la conquête du Cosmos.
Nous irons, la tête haute et avec de bonnes manières, offrir nos services.

Je crois en l'espèce humaine. Je sais parfaitement que nous ferons au mieux.
Nous ( toi et moi )
Parceque nous comprenons, nous entendons et savons tout le bien que nous sommes capables d'apporter à la vie. De faire....

Et c'est beaucoup ! Tous nos efforts pour embellir le Monde.
Nous souffrons....On aimerait bien....Il est escenciel. Je crois en toi, et ton inmense pouvoir sanateur. Merci

Où çà ? Dans la grandeur de notre âme
Dans l'infinie tristesse d'une mort annoncée....et de l'urgence.

Changer, pour grandir en émotions. Absorber vaillament tous le mal qu'on puisse nous faire.....pour avancer plus vite. S'offrir généreusement.

Tu sais bien. Les autres sont beaucoup plus que nous ( nous, tout seul )
Egalement, pareillement à soi, ils cherchent la fin de ce film, l'émotion contenue.

Et d'ici, depuis ma hauteur, je vois que si je ne veux pas me laisser aller.
........Si je contrôle les paramètres. Il n'en pourra aller que mieux !

Qu'est- ce que ce ''caos'' dont on nous parle ?
Il sagit d'une erreur de point de vue....simplement: une sotise.

Nous, les hommes, avancerons vers le futur pour donner le meilleur de notre connaissance......et un coeur vaillant.

Le ''sacrifice'', selon cet humilde vision, serait de ne rien faire quand notre enfant pleure et attend que je le prenne dans mes bras.

Un peu d'eau pour calmer notre soif. SVP
Titre: Un peu d'eau, SVP
Posté par: pablo le 13 novembre 2007 à 17:35:15
Si je dis: s'offir. A quoi se referrer ?
A ce dont le corps nous appelle de l'intérieur.
Rien à forcer, respirer, se disoudre dans la l'infini de tes bras.

Nous sommes, et bien ?, là. En ce même lieu où il y a autre chose de différent, ''ici''....un autre être: nous ( tout neuf )

Je sais bien; vous êtes beau et afortuné. Vous savez cependant de votre pauvreté.
Un effort; et vous y serez !!!
.........avec les yeux, et avec tout votre personne. On ne meurt pas; c'est de histoires !!

Délicat:
Rien n'a changé. Tout autour; le Monde suit sans nous.
Pour faire ''avec'', on se doit de pouvoir. Tout changera: soit !
Titre: Vite, vite, je suis pressé !!!
Posté par: pablo le 16 novembre 2007 à 19:43:43
Les Dieux sont avec nous. C'est percevable. Il n'y a qu'à bien regarder !
Partout. Même là où çà fait mal. Sur cet planète, et ailleurs.

Rien n'a été laissé au hazard. Une bombe ?
Non. On dit ce que l'on peut.

..........je vous écrit pour vous remercier de tout coeur. Je viens de recevoir vos bénédictions.
Avec ce livre titulé: ''Lam Rim Chenmo'', de Tsong Khapa

Plus tard; je rentrerai en profondeur.
...........pendant ce temps de méditation, je m'alimenterai de lumière, et vous apporterai ces fruits savoureux.
Dieu soit loué !
Titre: Ce n'est rien !
Posté par: pablo le 30 novembre 2007 à 17:30:31
Je reviens pour disparraître.
Devant vos yeux.

Çà se passe ''en direct''.

Il n'y aurrait pas de raison appparente. Ce serait pour mourrir un peu.
Un ami qui s'éloigne de votre réalité...qui n'en fait plus partie.

Mais il y aurrait du bon à celà !
Je vais faire un tour, et , alimenter cet esprit exténué.....qui ne sait pas ?
....pour me préparer à faire face, avec détermination, aux vents du nord.

J'irai boire l'eau de la source. Un temps, dans lequel vous ne serez pas abscents...un moment de reconciliation avec l'Univers.

Si je te dis tout çà; c'est parcequ'il m'est difficil de m'éloigner de toi ( même pour un instant )

Je sais où je vais.
.......me défaire de cette carapasse qui m'empêche de vous aimer comme vous le méritez, et de vous donner le meilleur de moi.

Déjà !
Titre: A ce qu'il parrait, (on serait à bout de forces)
Posté par: pablo le 30 novembre 2007 à 18:46:44
C'est pour ceci et pour celà, que je vous raconterais l'histoire extraordinaire...
... de l'homme qui a vu l'homme, qui a vu l'homme...
Qui a vu l'ours
Qui n'a pas eu peur, mais
.....qui a courru, quand même.

Et que; je peux le raconter.
( je sais ) Çà rassure !

-''Tout ira bien !''.
Titre: Come on and let it show !
Posté par: pablo le 05 décembre 2007 à 16:34:18
Je viens d'arriver du futur, et
Tout juste maintenant, je vous offrirais cette considération:
.........La recette à tous les maux.

C'est, et ce devait être, très simple. Un point de vue.
¿ Une extravagance ?

Un état d'esprit. C'est çà !
..............Clair et limpide. L'antithèse de ''l'ego''.

La médecine qui soigne magiquement.
Voilà, et une fois pour toutes............. Une consciensation définitive.

La révolution. Entrer dans le ''courrant''. Comment ?
Pure.

Il va le dire.
-------------
Dés ce précieux instant, je vais agir de corps, de parole et d'esprit pour le bien de tous les êtres sentants, mes mères.

Il faudrait pourtant être bien simple !!!!!!! Précisemment, l'ami.
Titre: Refuge
Posté par: pablo le 05 décembre 2007 à 17:47:12
Je prend refuge au Buddha
Je prend refuge au Dharma
Je prend refuge à la Sangha

Jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'egoisme. Et que tous les être obtiennent le Nirvana sans tâche.

...........Libres d'attachements et de haine. Dans la paix qui tout l'imprègne.
Et dans la joie infinie de la libération.

Om Mani Padme Hum.

Ah ! Te voilà.
Titre: Jusqu'à quand ?
Posté par: pablo le 06 décembre 2007 à 17:42:57
Il existe une posibilité, pour infime soit- elle.
''Elle'' se trouve dans nos mains.

L'agneau convivra avec le lion. Il n'y aura plus de tâche.

Ordonnez tout ce désordre intérieur.
Sachez vous portez.
Soyez maître de vous. Il n'en ira que mieux.

Tous les êtres, tous, et constemment, depuis la nuit des temps, nous ont offert généreusement leur appuit, consolation et protection.
En échange....
......nous leur rendons une image, qui, loin d'être représentative.....blesse.

Il est impératif une correction d'urgence, puisque maintenant........
Je vais vous aider. Soyez dociles

Celle- ci; une transformation qui recalera jusqu'à nos os.
Nous sommes morts.
Qui osera s'aventurer entre les démons ? Il est plus que temps.

La recette n'est pas dépourvue d'incommodités, mais le résultat est ''optimum''....''L'illumination'', but et source de tous ceux qui ont cherché.

Découvrez- vous à l'entrée du temple. SVP

-'' Si tu trouve le Buddha....et bien, tue-le''.
Il n'y a jamais eu de marche- arrière.
Ceci est le Monde du désir.
Tout est impermanent.

Et ce n'est qu'une illusion. Kiss
Titre: Déjà !
Posté par: pablo le 07 décembre 2007 à 17:24:47
Les deux pieds plantés sur le sol. La lumière dans les yeux, et la tête en l'air.

Mîne de rien; on peut faire merveille.
On n'attend personne
Je suis décidé à ne plus attendre. ( Pas même un moment ! )

Je me dirige, tout droit, sans crainte aucune et sans espoire.
Désireux de savoir, de connaître et d'apprendre. Soif de toi

Qui es- tu, étranger ?
Que puis- je faire pour que tu ne me pleures plus !

Donnez- moi du temps. Juste le nécéssaire. Le temps qu'il me reste.
Tu sais ? Je rendrai cette amabilitée qu'on m'a prêté à bon prix.

Déjà, et sans honte, j'ouvre les yeux à la vie. ( Elle, bien véritable ! )
Titre: Où est l'amour ?
Posté par: pablo le 13 décembre 2007 à 18:54:49
Sa tête est mise- à prix....pour moins, on a vu, sur cette Terre, des innocents se faire crucifier.
La véritée ?
Qu'en ferez- vous ?
Si vous avez honte d'être, d'appartenir à ''l'espèce''

Quoi qu'il en soit...on se rappelle de l'enfant qui vous habite.
Nous sommes capable de comprendre très précisemment ce pêcher que vous souhaitez cacher. Son but serait votre perdition.
Lâcher- le.
Je n'est pas peur. Dis- moi !

Pour sombre soit- il. Il y a une possibilité de se purifier ( d'abandonner le pêcher )
...... de laisser murrir est de fous !!!!!

En échange de la libertée, vous devrez donner de vous.
C'est de l'amour inmaculé, dont on parle. Cédez ! Faites- vous ce cadeau, pour le fêtes.

Vous renaitrez avec les grands.
On vous respetera. Et toutes les étoiles du ciel illineront votre chemin.
Rien ne vous manquera.

Dès à présent, et, pour plus qu'il vous en coûte la vie ( elle précieuse )

De grâce ! Arrête de nous faire rire !
Daccord ! L'abrutit. Tu as choisis.
Faites- donc, selon votre appréciation prôpre.

Nous cheminons. Nous. Avec le sang- froid de la dignité.
Avec le courage, propulsé par une décision parfaite....qui est
........de ne plus s'en faire.

Tu comprends, l'idiot ?
Titre: That`s the way !...... Hun hun, I like it.
Posté par: pablo le 14 décembre 2007 à 18:04:43
Jésus ! Ne nous laisse pas seuls........... Viens à moi !
Éclaire- nous avec tes yeux.
Laisse- nous te regarder. Alors; nous saurons...

Bien ! Assez d'histoires de peur !!!!

La Terre semble être habitée par des ''personnes'' qui ne voient pas.
Voudrions- nous changer ?
..................................Si nous n'avons d'amis que l'argent et le pouvoir. Là !

Le pouvoir.....
De celui qu'on nous propose....du bon, et de la joie.

Je ne suis pas celui que vous croyez, PARCEQUE je n'existe pas. Et ?
......que j'aimerais que vous me surpreniez, une fois.
Simplement......on ne peut vivre sans amour. ( de celui qui vient de soi ) Kiss
Titre: A la Dame de mes yeux
Posté par: pablo le 14 décembre 2007 à 19:24:27
Je n'aurais de cesse. Où que tu sois ( pour si loin soit- il )

Je n'ésite pas à offrir au Démon, lui- même, mon äme; pourvu de te rencontrer un instant, afin de t'écouter parler.
Après ?
Quel que soit la condamne; j'irai. Je m'abandonnerais

Pour effroyable que soit cette souffrance. Fusse-t'il eclairer tous les Mondes !

Rien; tu m'entends ? Ne pourra m'arracher ce souvenir.
Peut- être que oui.
Mais je me rappellerai de me taire. Tu sais ?

Je m'approche à tatons à tes pieds, supplicant.
-''Ne t'en va pas''
Et, si se fut possible, je t'offrirais la joie....quels que soient tes dessins !
Titre: Enseignements venus du coeur...
Posté par: pablo le 21 décembre 2007 à 17:41:12
Toute idée peut être tergiversée.
Mais, on n'est pas nés d'hier !

Je suis un branleur. C'est- à dire; avec peu de lumières.
Cependant....j'ai cru comprendre certaines ''choses''.

Nous nous précipitons.
(Prends le temps nécessaire !)

Un voyou. Un garnement qui vous aime, et qui vous souhaite du bien.

Le Dalaï Lama, et moi, insistons sur ce fait: nous sommes fait de ''bonne- pâte''.
Ici, je défenderai ce propos.
Écoutez comme il brille !
Qui a voulu détenir le vent ?

Nous sommes gentils; de bons garçons.
Nous voulons, du fond de soi, pouvoir ouvrir nos yeux. Ne plus, le Monde peut s'enrichir de notre expérience.
Nous avons deux mains, faites pour étreindre amoureusement.
Nous tous; t'aimons nounours.

D'abord; et on n'insistera jamais trop.....nous avons un place de préférence quelque- part dans l'infinie grandeur des hommes sages.
Dans l'Univers, et au- delà.

Vous savez; n'est- ce pas ? Nous sommes trop durs avec soi.
Et, on peut faire mieux !

mon amour....
Si tu pourrais percevoir, pour un instant, combien tu comptes !!!
Depuis la nuit des temps; nous avons commis de nombreuses erreurs par cause de notre ignorance.
.....de faux pas, qui ne font que de ''projeter'' vers le tourment.

Je voudrais que tu puisses récapaciter. Que tu t'arrêtes un instant de faire du bruit.
Tu seras la merveille des merveilles.

Il faut être bien malade pour rejeter la vie !!!

Maintenant; avec un corps sain et l'esprit clair, je dirai les mots qui aident.
Nous sommes ''l'esprit'' inmaculé, et sans tâche.
Les enfants meurent de faims, et n'ont pas d'eau potable pour se rafraichir

Je joins les deux mains, en signe de réconciliation avec la vie.
Je cesserai  de blesser.
Je vous écoute. Et, c'est bien vrai.

Tu cherches l'impossible; seul.
Je me découvre. Tu as toute la raison. Tu brilles.
Tu es précieux

Pourquoi ne pas commencer à s'entendre ?
Titre: Il ouvre les bras; et une fois de plus, répand la paix.
Posté par: pablo le 23 décembre 2007 à 17:53:14
Il n'y avait de lieu où aller.
Et c'est bien, comme çà !

On devrait naître là où on nous attend.
.............................Une vertue divine. Et pas, entre la paille.

Là, où le beuf et l'âne dormaient.

Il fut charpentier et prédicateur en son temps.
Il connu nos débilités.
Mais, bien avant tout celà, il sut du froid d'une nuit étoilée...et de l'amour d'une mère parfaite ( sous tous les angles ).

Il tremble déjà, l'enfant divin; pour toi et pour moi.

C'est comme naître au coeur de l'Océan. Qui connait ses recoins ?

Prononcés les mots d'amour, qui sauvent. On ne pouvait en croire nos oreilles !!!
Cependant; il sagissait de nous sortir de l'embarras.
Il disait bien des choses ! Tant; .........TEMPS !
................Vraiment tentantes.

Une fois; aujourd'hui. Malgré notre stupeur. Il revient nous voir avec la paix.
Incroyablement; il lui reste l'humour et la compréhension pour naître ''entre nous''

J'ai senti l'appel allucinant et totalment incroyable de l'amour véritable.
Vous aussi .
Avec des mots qui traversent les mondes et l'obscurité, pour ouvrir les portes des sens.

Je crains fort; et à la fois, je ne doute nullement du pouvoir de la lumière.
J'attend, et je suis prêt à ta venue.
Seigneur ! Voici qu'un jour divin tu fut rejeté, banni et insulté.
Tu fut traité comme le dernier des criminels, crucifié.

Tu trouves que nous sommes dignes. Et nous regarde compassivement.

Pour toi; le pouvoir et la gloire....pour les siècles des siècles. amen
Titre: Et en ''Chrétien'', çà se dit comment: bonnes fêtes !!
Posté par: pablo le 24 décembre 2007 à 19:04:23
Où que vous vous ''trouviez''.
Quelle que soit la douleur.....ON N'EST PAS SEUL.

On ( qui? ) nous ont menti. Et pour cause !
......de miopie. On n'a pas ouvert suffisemment les yeux.
Il n'y personne qui puisse le faire, sinon soi- m'aime.

C'est ''celà'' qui souffre effroyablement. Nous sommes des milliers de millions ....qui t'attendons( très précisemment, en ce lieu, tout près....tout prêts )

Et maintenant ?
Tu ne peux plus continuer ''comme çà''
Ce déchirement vers de toi...et de moi, si je ne fais rien de bon pour m'approcher à la vie, mon amour.

Il ce peut que ''celà'' ne suffise pas, ou plus.
Alors ? On doit crier très fort....sortir dans la rue, et , courrir.

Moi- aussi, je suis enfermé dans une geöle. Et j'ai très peur; terriblement....pour toi, chéri.

Ce n'est pas celà qui nous ''occupe''
Alors; ce doit- être autre- chose ( pas si différente que çà ). Et MAINTENANT !!!

Tu ne connais que ceux qui t'aime. Tu te tortures inutilement
Il n'y a rien à y faire !

C'est pas la peine. On nage dans l'Océan, et ?
Je te cherche partout, pour te sortir de ''là''.

Tu me connais déjà. Je suis celui que tu chechais
S'il te plait; tue- moi si je ne te sert pas bien. Et passe des jours heureux

Après tout; cette vie, nous l'avons désiré telle- quelle ( comme elle est )

Qu'est- ce que serait ce ''vide'', que tu t'acharnes à croire qu'il nous sépare. C'est l'espace !!!!
Ou bien; dit d'une autre manière: notre libertée d'aimer ou de disparraitre dans la foule ( qui, tant nous effraie )

Je suis celui- là qui n'attend plus à aimer du fond de soi
( qui n'existe plus ) sans toi, mon amour.

Passez- donc. Nous sommes là pour rigoler.
C'est la fête au village !!!!!Bons baisers
Titre: Service compris ?
Posté par: pablo le 25 décembre 2007 à 19:48:13
Sans la discipline étique et morale, le bonheur ne pourrait être accessible à personne.

Il ne restera que les eaux !

Le prix semble modique: (notre comportement face à l'inmensité.)
Un point de vue diamétralement éloigné de nos coûtumes.

Voilà pourquoi.
L'information, qui nous est offerte, dépend en grande mesure de la consomation.
Il n'est pas bon de naître du coté des grands.
La mundemnité possède ses propres règles. La principale serait la mudité, face à tout ce quelle comporte.

L'argent a sa propre ''äme'' intouchable par des mains inexpertes.

C'est pas ce que je voulais dire !
........Chaque facette (toutes ) comprend des épines de roses.

Le buddhisme nous avertit ceci:
-''Que le miel de la vie nous est servi sur une lame de rasoir''
Un panorama sombre et inquiétant; puisque l'on en meurt.

Et; la connaissance de notre mort certaine, elle, nous permet d'aquerrir une certaine agudité.

Ce n'est toujours pas celà !
........Buddha, en son temps, a pu pénétrer ce qu'une personne ordinaire appelle ''l'insondable''....le courrant sans commencement
Et
La fin de l'insatisfaction, qui caractérise notre comportement commun serait le but.

Il n'y a pas de mal ! Notre intelligence, acompagnée de notre brillo, ne fera qu'une bouchée de cette actitude irresponsable et égolätre.....cause de tous nos problèmes.
La vie ne s'arrêtant nullement après notre décomposition matérielle.

Même les enfants pourraient comprendre cette erreur ''de vue''.
Même si tu ne le veux pas; la vie continue en dirrection des plaines de la satisfaction: le Nirvana.

-''Que tous les êtres puissent jouir des plaisirs humains et divins.''
Titre: Le Monde des deux Dieux
Posté par: pablo le 02 janvier 2008 à 17:27:33
....où tout est permis; pour un temps qui resemble curieusement à l'infini. Et..... alors ?
L'abîme s'ouvre sous nos pieds.
Ce qui était agréable ! Se dissoudra en une plainte...l'agonie causée par l'erreur.
Comme la faim. Comme une disgrâce. Et, comme tu le voudras !

Quel était- il, ce plaisir fou ?....dans l'oubli.

Esquive; la chance se retournera contre l'infâmie. Il reste peu de temps.
...le nécessaire. Juste assez.
Chaque faux- pas. Toutes les raisons du monde; et la nôtre....à la vôtre !

Au temps passé à chercher au loin.
Au revoir....à l'aveugle qui aurait voulu en croire ses yeux.
A l'astucieux, et aux crimes de guerre....pardonnés, étiquetés et soupesés...rangés dans la table de nuit.

Au début, et à ta santée !
A rien, qui ne ressemble à l'amour.
Aux petits détails, qui font de l'instant une fête.

Abandonnés du sort. Dépourvus de je- ne- sais- quoi.
A quoi pensais- tu ?
Titre: Çà va mieux. Merci bien !
Posté par: pablo le 06 janvier 2008 à 17:46:39
Tant pète,............. que çà sent un peu le pourri.
Au large ! Voiles dehors.
Un peu d'air pour se reconstituer.

Me voici arrivé au point de départ. Un jour comme un autre ?

J'avais mis les doigts dans la prise de courrant, et, j'en ai subis les effets.

En ces temps corruptes; je me suis pris au ''jeu'' de me prendre pour une divinité.
Le poisson s'est mordu la queue.

Maintenant, et après un voyage dans les nuages roses- bombon. Et pour plus que je me surprenne à moi- même ( pour incoyable qu'il en resulte )
Je viens de poser les deux pieds sur cette Terre.
La douleur a servi à me ravigoter.

Je vous aime également... ou plus.

Quand çà fait mal....ici....on réagit.
Le Monde semble s'éfondrer tout autours.

Il se peut même que les Américains choisissent un Président.......qui
changera la dinamique diabolique de destruction.....pour la vie.

Pablo; t'es tout dingo.....et tu le sais !!!!
Titre: Je voudrais ajouter quelque- chose- d'autre.
Posté par: pablo le 07 janvier 2008 à 17:45:28
Une de plus ?
- Vi

Dérrière toute cette sous- France....
Il y a des types élégants au grand coeur. Ah !

Admets- le. Tu t'es mis dans le pétrain par toi- même ( Tout seul )
.........Sans y avoir été obligé.
Tu as rejeté la main tendue, et  tu as crâché dans nos assiettes.

çà; c'est pas vrai !!! C'est une calumnie. Un contre- sens.
Je ne m'opose nullement à l'évolution.
J'apporte, avec moi, une idée- critique.

-''Vous serez le sel de la Terre''
Et, je n'ai pas reçu, de votre part, une critique soutenue qui pourrait me faire changer de cap.

Je ne suis pas un ''Illuminé''. Mais oui, un petit caillou dans les engrenages conçus pour vous étourdir.
Un crapeau, qui a compris le message de l'hirondelle du printemps attendu.

Seulement; que c'est l'hiver dans notre coeur.
Moi- aussi; je veux être une ''illusion'' !
Mon chant est tâché de sous- France. Croa !

Un travail sur soi. La libération de l'être.
La fièvre du Samedi- soir: musicale et psychadélique.

La sortie ?
Voir et partager. Se remuer avant qu'on nous oblige à la fermer.
Aider avec ce qui est entre mes mains.
Faire rire; et croître ensemble.
Regarder la vie de front et sous toutes ses facettes.

Pour triste qu'il puisse en parraitre. Nous avons les moyens de subjuguer !!!
Titre: Qui souffre ?
Posté par: pablo le 10 janvier 2008 à 16:23:44
7 ninutes pour te dire combien ''je le sens''.
''Après'' n'a que peu d'importance.

C'est de la faute à personne !

..........................................on a mal, ici. parcequ'il n'aurrait pas fallu.

Une alimentation équilibrée, et beaucoup d'amour.
Un petit rien. Une chose.

Du bruit assourdissant. Tu m'entends ?
Et le remède magique: un peu de silence pour se retrouver.

Entre nous....
Partout où l'on va. Prêtons attention !
Merci
Titre: C'est ton jour de chance !
Posté par: pablo le 11 janvier 2008 à 18:03:11
Je viens de lire un monument de livre: le Lam Rim Chen Mo
....de tsong Khapa ( yogui du XI siècle )

normalment connu par. couronne des errudis de la terre des neiges.
Mais, on n'est pas prêts !
Mais si, mais si !!!!!!

Il sagit précisemment d'expérimenter graduelmente le chemin qui mène où ?
.......entre les grands. Oui !

On nait jamais trop PD !

Ceci, et tout celà pour que nous arrivions un jour à nous comprendre.
.........çà peut prendre du temps !

Ne plus perdre de temps.....hi hi hi. Merci bien, mon amour
Titre: Je sais......çà fout les boulles ! Je sais.
Posté par: pablo le 16 janvier 2008 à 16:28:03
Quand le froid intense envahit l'atmosphère dans lequel nous baignons.
Quand l'obscurité semble être l'unique sortie.
Quand la faim nous ronge.
Quand çà fait mal, et qu'il ne reste que des problèmes sans solution.
Quand l'amour nous manque, et la compréhension aussi.
Quand toutes les portes se ferment.
Quand l'ignorance devient maîtresse de nos actes.Et, qu'il ne reste rien à faire et rien à dire.
Quand nos cris ne sont pas entendus.
Quand il n'y a plus personne, (que des ennemis.)
Quand les regrets occupent tout l'espace, et qu'on ne peut respirer qu'avec peine.

Quand je vous écoute parler, et dire que rien n'importe tant que ''soi''.
Permettez- moi donc de prier pour tous les habitants de ce monde insensible.

Vous êtes morts !

Seulement l'accumulation de nombreux mérites pourrait changer cette trajectoire infernale.

On y va les ''pieds devants'' !!!!!!!!
Déjà; je me regarde, et ne trouve de pardon possible.
Je sens la chaleur tôride envelloper tout mon être....

Soyons compassif et généreux.
Titre: J'ai lu
Posté par: crystelle le 17 janvier 2008 à 10:20:12
Bonjour à toi. J'ai lu ton texte, qui est très beau. Bravo. Je souhaite te poser une question. Voilà à qui donc est réellement adressé ce texte. à toi ou à nous  !
Titre: Merveilleuse question !
Posté par: pablo le 17 janvier 2008 à 16:54:38
Principalment, je tiens a te saluer et te remercier de tout coeur ce ''contact''.
Je m'émeux facilment. Pardon

J'y viens..
le chemin:
C'est soi- même qui le parcourt, en long et en large
Il est nécessaire de beaucoup d'énergie pour en venir à bout. ( et de l'inspiration )
Dans ce context; je m'interresse principalment par l'universalité. Les frontières créant des problèmes conflictifs.

Nous sommes tous doués d'inspiration ( de la bonne ! )
Chacun se doit d'être concerné par le malheur des autres, nos frères, nos mères, des êtres merveilleux qui attendent un ''coup- de- pousse''.

La richesse, dans ce cas est spirituelle.
Chaque manoeuvre doit être méditée, puisque responsable et importante.

On est des constructeurs de ''Mondes meilleurs'', et je t'aime mon amie.

Il me manque le ''sens'' de l'humilité. Tu sais ? J'ai besoin de toi et de ton pouvoir pour changer tout.
La vitesse importe, et beaucoup.
On se doit de guerrir chaque blessure. Le mal est fait

Ma personne m'importe BIEN PEU !!!! Mais je ne désire nullement disparraître.
Cette personne sent l'évidence, qui est, toute la douleur inutile.

Ceci serait le cadre. Et voici la réponse:
Tu importes plus que tout.
En son temps, et maintenant également, j'offre mon corps et pocessions, mes mérites du passé et mon bonheur. Pourquoi donc ?

Parceque j'ai perçu une sortie........qui me concerne personnellement.
-''Chaque instant est exceptionel, et précieux.
Ce jour n'aurra pas de parreil.''

On parle de libération ?
Merci pour ton aimable attention.
Je blague; mais la vie ....
Titre: You know it's true; everything I do, I do it for you.
Posté par: pablo le 18 janvier 2008 à 16:24:18
On est de débutants !
Au sein de la vie,il y a des êtres très spéciaux...
Toutes leurs actions et pensée sont exclusivement orientées vers toi.

C'est la fin !
C'est le début !

Toute ''tâche'' peut et doit être éliminée.
On ne va nulle part sans vous.

Il est de première instance que nous récapacitions ( sur la base de la réalité et de notre nature )

Tu sais ?.......... Vous importez; et même beaucoup !
On ne peut pas vous ''arracher'' la volonté.

Et; j'affirme:
Tout le plaisir et la joie proviennent de nos actions virtueuses.Et,
Il n'est pas possible de trouver celui qui a dit çà !!!!
Titre: Pourquoi ne pas parler d'autre- chose ?....pour voir.
Posté par: pablo le 18 janvier 2008 à 19:42:00
C'est bien vrai ! Et, possible.
Mais, à mon humble avis: trop psychadélic.

Il ne manque pas de couleurs à ce tableau !
Sombre- bleu. Lumineux vert- feuille.....arbre de vie.
Mais aussi; bleu- céleste, couvert de couleuvres vertes.

Prairies, au- delà des nuages. Où ?
J'arrête, là.

Je m'agenouille, et joins les deux mains respétrueusement.
Respire, mon amour. Calme cet esprit abattu par les vagues bleues !

Paix ! A l'Est, à l'Ouest, au Nord, au Sud
......au Zénit et au Nadir.
De grâce ! .......paix.
Soit !
Titre: J'allume une petite chandelle à tous mes Saints....
Posté par: pablo le 20 janvier 2008 à 18:01:17
Il m'a fallu practiquer l'Atha- yoga.
Me documenter et apprendre au sujet de très différentes traditions orientales.
M'embuire dans les eaux, parfois troubles, de l'Indouisme....et rêver beaucoup.
Avoir traverser les barrières de l'incompréhension, et m'être réfugié au sein de la réalité ( qui n'était pas faite pour moi )
Rejeté pour incompris.
Drogué parcequ'insoumis aux règles les plus communes.

Tâché de fou; il ne me restais plus qu'à disparraître pour toujours.
Alors, une toute petite lumière m'a accompagné jusqu'à ce lieu béni, entre vous.......et au- delà de la raison.

J'ai goûté à la sans- saveur. Ce doit- être celà !

Je n'en suis pas revenu !
Il faudra que j'en crois mes yeux !

Merci de m'avoir adressé la parole.

Cette émotion m'enmène à me rebeller face à la critique.
JE SUIS RÉALISTE.
MES YEUX SONT TELLEMENT OUVERTS ,QUE, RËGULIÊREMENT, J'EN PLEURE.

Il ne faut pas tout croire, aveuglemment.
Nous nous devons d'adquérir le sens de la critique saine.

Qu'est- ce que cette urgence ?
T'as vu la gueule du patron ?...et de ses acolites

J'ai bu et aimé. Il ne me manque plus, qu'à faire rire à tout le monde.

J'ai savouré le ''TAO''.
Je suis maintenant défenseur d'un dialogue sérieux entre tous les courrants de pensée.
Boudiste et Chrétien à la fois .

Croyez- moi ! Je n'existe qu'à peine un peu..... comme çà, pour voir.

Nous nous trouvons ( par hazard ?) au sein d'une société qui est régie par des normes capitalistes.
Il y a du bouleau sur la planche !!!!!

Je vous invite à participer à l'aventure la plus incroyable qui soit.
.....................ÊTRE AIMË. Et rêver beaucoup.
¿ C'est dur çà ?
Titre: Dans l'oeil de l'ouragan.
Posté par: pablo le 25 janvier 2008 à 18:02:40
Tous, aurions aimé nous trouver en ce lieu

En ce précis instant, je ne pense qu'à toi.
En d'autres temps.....quand tout aura fini de souffir.

Ne l'écoutez pas ! Il dit ce qu'il pense.
C'est grâve, çà ?

Je voudrais disparaître. Ne plus aimer.
-''Que va faire un poisson....sans eau ?
-Que va faire l'oiseau........ sans ailes ?: dit la chanson
-Que va faire la fleur......sans terre ?''.

Je l'appelle: Honnèteté.

On ira où vous le voudrez. Même si c'est impossible !!!
Titre: Permanais entre nous, jusqu'à la fin du Samsara...
Posté par: pablo le 26 janvier 2008 à 18:29:43
S'il- te- plait !

J'essairai d'apporter les folles raisons qui nous y poussent.
Les arguments sont multiples.
Raisonne...
Dring !

J'entend au loin sonner les cloches de l'église qui me rappellent à l'ordre.

Etoile fugasse. Qui te permet ?
Titre: Plus tôt on en aura fini.....
Posté par: pablo le 27 janvier 2008 à 17:28:08
Je parle, ici, de ce théatre !

On pourra alors commencer à savourer la libertée absolue.
Et la joie, comme un feu qui ne s'éteindra jamais, parcourera toutes nos célules.

Nous serons à même de regarder dans les yeux des enfants pour leur demander de tout changer.....pour ''un monde qui en vaille le coup''.

Peignez- donc avec des couleurs nouvelles le ciel qui vous a cu naître !
....à votre guise.

Quand la lionne donnera du lait à l'agneau.

...............................Alors, on pourra aussi s'aimer comme des fous.
Excusez- moi. Je ne peux attendre davantage !
Titre: Attends, écoutes....
Posté par: pablo le 27 janvier 2008 à 18:27:24
.............j'ai vu passer les oiseaux noirs.
Titre: La ''valeur'' des z'éros ( .........après la virgule )
Posté par: pablo le 01 février 2008 à 20:05:51
Tout en son temps.
Chaque chose, chaque fénomène. Et surtout: chacun pour tous !

Elle est escencielle notre individualité. Elle compte !

-''On vient avec un récipient différent pour puiser l'eau de l'Océan''
..........Ici la capacité semble importer !
Un vers- d'oz pour le 4.

Ce n'est pas une erreur de croire....
....plus encore.
Moi- aussi je rêve.
Merci.

Et.
......je n'ai jamais voulu dire quelque- chose ''qui soit''.
C'est juste pour faire avancer le ''chmil- blick''.

Bigre ! Il doit- être très intelligent pour parler de la sorte..... Ah !

L'erreur peut- aussi contenir des virtues étranges. C'est ce qui me pousse.
Titre: Les cartes sont........ je t'ai.
Posté par: pablo le 05 février 2008 à 17:31:33
Pensez à la mort........ un bon moment.
Pense au maître que tu pourrais reconnaitre comme tel, avant même de l'avoir rencontré.
Soit humble et respètueux. Et vis ta vie.

Il nous reste .....si peu de temps ! .....
.......et tant d'occasions pour le perdre en frivolitées. Il en va de soi ! Mon cher. Oui ?

- C'est moi.
Qui t'a demandé ton avis ?
-Désolé ! Je ne l'ai pas fait exprès.
Tu penses trop. Tu ne te taieras donc jamais !!!

Tout commence ainsi. Et puis...
Dans le silence de ma chambre; je m'assoie face à la fenêtre et contemple mes idées ( qui passent ). Ce qui est une idée !

Il y en a certaines.......qui poussent.....comme:
......l'opportunité d'être né avec un corps sain et un esprit clair.
Nous possèdons don des dons....Et, nous pouvons accumuler une ''montagne de mérites'' pour grandir en beautée- intérieure jusqu'à atteindre les sommets eneigés de la connaissance.
Soi....cet inconnu.

Nous sommes appelés à nous défaire de ces chaînes qui tant nous font souffrir et nous incommodent.

Çà fait mal ! Animal....
On peut découvrir un joyau, notre nature, bien supérieur à celui ''qui concède tous les désirs'' !!!!
A savoir ?
La conscience inmaculée, qui n'a d'autre objectif que rendre tout le bien que vous nous avez offert.

Et la paix.
Çà ne va pas être de trop, çà ?
Titre: Aux portes de la grâce.....
Posté par: pablo le 08 février 2008 à 19:26:32
........sous nos pieds s'ettend, dans toute sa profondeur, l'äbime.
Présentement; tout le poids du Cosmos est posé sur nos têtes.
Cette charge nous rend importants et drôles à la fois.

Imaginons......un instant.
De quoi sont- ils tous composés ? ( nos rêves )
Pure abstraction.
Rien d'assible; si ce n'est..... si l'absurde nous dévore.

Quand le ''Sacré'' a cessé de nous ronger, et qu'on aime vraimment.
Alors; nous nous en retournons pour nous rappeler de l'ex- périence.

On s'oublie. On nage dans le vaste Océan de l'illusion.
Il nous reste à nous TAIRE.....face au couché de Soleil.

Déjà, nos yeux ébahis ont rencontré le ''vieille- homme'' qui sait subjuger.

Chacun rempliera, en son temps, le vide. Et se verra envellopé d'une compassion sans limite.....
.................................l'entrée au Mahayana. La seule possible.
Gros bisoux !

Dieu ! Que se serait beau et grand si je pouvais.

Si seulement je voudrais !

Imbécil ! Avale la pillule !!!!!!!!!
Titre: Jusqu'ici.
Posté par: pablo le 09 février 2008 à 17:41:57
-Dis papa; c'est loin l'Amérique ?
- Tais- Toi; et nage !

Il n'y a jamais eu autre- chose.

On y a toujours ''été''........et jamais, à la fois.

Toujours et jamais entrent en lutte.
Les apparences disparraissent, et le fond fait surface.

Il sagit de plaisir ?
Pour çà; nous sommes très forts !
Au contraire. C'est une douleur de l'âme ( de celle du Monde ).

Alors on devient ''participe''.

Il ne suffit pas de ''vouloir y aller''................ Mais, ''d'y aller''.

Définitivement, on attire les problèmes comme si d'un ''aimant'' il sagissait.

C'est parfait comme çà !
Titre: On va voir. Ce con va voir !!!
Posté par: pablo le 16 février 2008 à 18:28:37
Delà ma resistence..... pas besoin de tout comprendre !
Marcher sur le chemin.

Je ne voulais pas.
J'aurais voulu être différent. Tellement;
.....que personne ne puisse me reconnaître................ Pas même moi.

On jouerait alors, ensemble, un jeu Sacré: changer la face de la Terre.

Déjà; je sens les secouces.
Titre: Je ne termine pas la fin de''mois''....
Posté par: pablo le 16 février 2008 à 18:41:00
Je ne désire pas.
Je sens l'urgence.

Pétrifié.
Je peux, heureusement, ruminer la salade qu'on m'a aimablement servi dans mon abrit.

Et la communication ?
Si tout a été. Il se pourrait qu'on puisse être ( en soi )
Et hors- de -soi.

Annonce publicitaire:
------------------------Mettez- donc de la lumière dans vos vies.
Les portes sont faites pour celà: pour disparraître.
Derrière ces putains de murs..... nous verrons des jours clairs, une vaste prairie, des amis et des rires.
Et un bateau vert dirigé vers ''on ne sait jamais ''.

Il se peut même qu'on découvre la clef.
''Elle'' était là, dans notre poche.

Bennis les yeux qui t'ont vu naître !!!
Là.........tout doux.
Titre: Ce ''si tu es''.
Posté par: pablo le 19 février 2008 à 15:54:31
Et indépendant.
Et inmutable.
Ce serait inamovible et insensible.

Le vent t'aurait emporté.....à moins que.
...............Pour plus que.
Quelle que soit la raison que tu te sois fabriquée

Dis- moi !
Quelles sont tes possibilités ?
La vitesse ? Ou bien....la guerre !
Titre: Dans mon ''Île''.
Posté par: pablo le 19 février 2008 à 16:00:33
Il n'y a de place qu'au plaisir.

-Çà me rassure !
J'espère, pour toi, que tout soit ''sous contrôle''

Mais; tes calculs ont été tracés pour t'éloigner de nous. Et...

Machin !
.......de la douleur
.......de la joie
....... de ne pas oublier d'aider à croiser le ''courrant''
Titre: Où en es- tu ?
Posté par: pablo le 22 février 2008 à 19:57:27
Moi ?
Mais non, l'abruti ! .......nous.
Vous en êtes odiable !
-Portable ?
Oh, Dieu; cessez- donc !

Un peu de lucidité....SVP.

Et ce n'est pas: ''d'où je viens''.............. Çà n'a rien à voir tout çà !

Voilà que je m'interresse aux mouvements téluriques.
La voix qui m'interpelle est la même que la voie que je suis.

Plus simplement !!!!

J'ai decidé de ne plus être compréhensible.....qu'aux fous.
Ce qui n'enlève rien à ''rien''.
Une façon ( pas nouvelle ) de se desvéhiculer de mes responsabilités.

Soit ! Je suis fou.

Enfin !
......................mais juste un peu.

Et ce n'est pas, non- plus: ''qui je suis ''. Mais........... QUI JE SUIT.¿¿¿¿¿¿¿
Titre: Poème !
Posté par: crystelle le 22 février 2008 à 23:44:06
Bonsoir Pablo ! J'aime beaucoup ton poème et cette phrase que tu écris:
J'ai decidé de ne plus être compréhensible.....qu'aux fous!
Titre: Libération, de quoi ?
Posté par: pablo le 29 février 2008 à 20:05:59
Trébuchez, et vous verrez !

Il en va de soi.....
Tout ce que, généreusement, nous donnons......ne se perd pas.
Ce que mesquinement nous accumulons............ne nous appartient pas.

En cas contraire....puisque la question est posée: quel serait le résultat ?
- Je n'ose y penser

Ce qui signifie clairement: que nous pouvons, dès à présent, nous ''habituer''
Vous serez, curieusement, celui qui plus s'en rendra compte. Et,
Vous serez aimé par tous dans la vie présente
........et dans un futur que je vous souhaite du fond du coeur.....prospère. Kiss
Titre: Paul et Mick
Posté par: pablo le 02 mars 2008 à 17:34:01
Ouvre les portes de la perception, et celles de l'imagination.

J'allume une bougie à tous mes Saints.

Toi; où es- tu ?
-Attrapé entre les vers et l'adieu.
Ton souvenir persiste, ici.

Je sais que je dois t'oublier; que ça fasse mal ou bien.

You and me.
Ne me le dis pas; parceque çà fait mal.
Votre mémoire m'envahit.

Voici mes mains et mes pleurs. Je sais ce que tu penses; mais ne me le dis pas
Je n'ai pas besoin de tes raisons.
Je sais que tu es bon.......très bon.

Chéri. Où vas- tu ?
Que reste- t'il de nous ?

Pas un seul mot.
Pas un geste.
Ce n'est pas possible. Ce n'est pas moi.

Écoutez comme il chante !
Titre: Çà y est..... Là, tout doux !
Posté par: pablo le 09 mars 2008 à 18:25:02
 Lettre aux jeunes de vingt ans, à qui l'on ment.

........................................Après si ya Syon. Comme en Terre.
comment se taire ?

C'en est atterrant !
Voici mes yeux, plaisir des corbeaux, Et
Deux bras forts pour te défendre des démons.....ces êtres éterriques.

Un cloown. Un illuminé...... chat !

On a toujours été pris selon notre ''valeur'', et, on côtise en ''Bourses''.
Nous venons d'´herriter la Terre de nos enfants. Ceci est aussi un avertissement. C'est comme tout !
Titre: Re : Çà y est..... Là, tout doux !
Posté par: pablo le 09 mars 2008 à 18:32:21
Bien entendu !
Je dis çà parceque je suis énervé.....

Je me reprend, et je suis à vous.......un instant suffit.

Un moment ! Rien d'autre.
......et de l'espace
Titre: .......Under my thumb.
Posté par: pablo le 13 mars 2008 à 15:56:11
Quels sont les yeux
avec lequels
tu me regardes ?
Titre: Soufi !
Posté par: pablo le 19 mars 2008 à 15:58:08
Çà devrait aller mieux comme çà !
Après 24 heures de silence...un exercice évocateur ( pour le moins )

Aller à la racine.
Ne pas regarder derrière.
Aller- de- l'avant.

Aujourd'hui; Saint José. Fête des Pères.
Je m'incline humblement face à tous mes ancêstres.....la Mère de tous les Buddha.
.....dont le nom révèle sa nature: la ''Connaissance Transcendentale''.

Je sais. L'homme a perdu ses racines.
Les retrouver à nouveau signifirait un véritable Miracle !!!!!!
Titre: Sel s'y fie !
Posté par: pablo le 21 mars 2008 à 18:21:07
Si elle voudrait......Ciel pourrait.
Titre: On peut aller plus loin, et mieux....
Posté par: pablo le 22 mars 2008 à 18:21:40
Tout dabord, ne pas tenir en compte qu'on nous ai interdit formellement de réfléchir plus loin et mieux.
......dans la paix parfaite que notre esprit puisse nous offrir.

Mais

Nous sommes invités par cet urluberlu- prétensieux à nous défaire à tout jamais de la carcasse qui nous étouffe.
Nous projetter consciemment dans l'absurde.
Refaire ensuite le chemin inverse.
.....pour nous y retrouver.

Çà prendra et çà dépendra de la grâce.
L'impulsion serait pour effective la reconnaissance- primaire. De celle qui fait mal, là.

Entre nous.....on est des rigolos !
Bien avant celà ( dans la nuit des temps ), une voix triste gemissait ainsi:
-''Je vous ai aimé.''
Titre: La première Noble Véritée.
Posté par: pablo le 26 mars 2008 à 13:58:14
Elle fut nommée ainsi par le lion entre les hommes, pour le bien commun.
On l'appelle tanscendental, en connaissance pleine (et absolue ?)

Il est impératif son savoir.....vital.

Vous l'aurez reconnu. Elle possède un nom propre: Dukkha.
Base de la nature; de celle de notre expérience.
Tu marches dessus !
Tu la respires. Elle se palpe. Elle ne nous est pas étrangère;pour connue.

C'est l'innomable insatisfaction.
Titre: Re : La première Noble Véritée.
Posté par: pablo le 26 mars 2008 à 17:48:03
Çà ! la muse....

Il fallut, en premier lieu, de naître.
.................la vieillesse s'en suit. Et la maladie.

puis ?
Chose incroyable: on en meurt.

Et.....çà fait mal, animal !
Titre: Re : La première Noble Véritée.
Posté par: pablo le 26 mars 2008 à 18:08:26
Ceci- dit.
Il ne sagit pas seulement d'une façon de parler.

Voici une classification édifiente:
.......(en trois points ) dans l'ordre de ''subtilités''.

Tous reconnaîtrons aisemment une douleur quand elle apparait. Là

Mais, et aussi, nous sommes à la merci du changement.
Traditionnellement, il est dit:- mais assoyez- vous- donc! Vous paraissez tout pâle.
Le temps aidant, nous nous sentons mal à l'aise, et devrons nous accomoder à nouveau.
C'est celà !

et pis.... pour conclure, existe la troisième variation.
C'est ''celle qui tout l'imprègne''
Curieusement: dit- il
L'air en devient difficilement respirable.

Je vous laisse, là.
Te bouffe pas la tête. Ce n'est que la danse de Mara
Titre: La troisième Noble Véritée
Posté par: pablo le 27 mars 2008 à 19:24:51
La racine arrachée...le vieille- homme a pu regarder, sans équivocation possibles
......ni vacilation.
Titre: La quatrième Noble véritée
Posté par: pablo le 28 mars 2008 à 19:46:00
Çà n'a pas de sens.
Recommence à nouveau !

Il sagit effectivement de vision. Juste ?
Juste !............... Des moyens habiles.

La sérénitée et un sourrire franc en dépendent.

Ceci parrait ''simple'' ?
Delà, que vous ayez été avisés amicalement.

Chuttez- donc !....................... Notre Seigneur a scrupter l'âbime, entouré de chérubins.
Titre: Re : La quatrième Noble véritée
Posté par: pablo le 28 mars 2008 à 19:50:20
Tu sais, l'ami.
Je sais que tu sais.

Observez comme il danse !
Les voix angélicales l'accompagne là où se trouve.
........dans l'impossible équilibre. Comme un funambule sur son fil.
Entre nous.
Ici et maintenant

Quelle est la saveur de la pomme ?
Titre: Re : La quatrième Noble véritée
Posté par: pablo le 28 mars 2008 à 19:57:05
Alors apparrait l'innomable chemin du guerrier.

Vraiment; tu es si intelligent !
Il importe reconnaître cette caractéristique: luminositée.

Y accéder.....
Ne pas rester. Y aller; mais vraiment.

une seule promesse, je fais.......vous serez l'ami de tous les Boddhisatvas.

Là; tout doux

Titre: Re : La troisième Noble Véritée
Posté par: pablo le 28 mars 2008 à 20:04:33
Nous voilà tout bête, nous regardons dans le blanc des yeux......intrrrerogatifs

Voici l'escence pure de ma connaissance.
--------Seul l'amour peut vaincre à la haine.
Titre: Comprenez- moi bien !
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 17:39:27
Sans Maître....égale....pas de chemin !

Je parlerais, ici, de récipient.... permettez- moi cet ''apparté''.

Traditionnellement; il a été représenté par deux grandes oreilles !!!
Vous le trouverez, là, toujours dispos.

Cher ami. Un premier pas est nécessaire pour recourrir un chemin long et abrupte.

Les défauts ( tel que nous ne pouvons les entendre) font partie- intégrante (de soi ?)

Le mal n'est autre que énergie !!!!Ou bien; elle est canalisée......ou, alors elle- même nous détruira.
Ce chemin; le Buddhadharma....n'est pas fait pour les enfants- de- coeur.

Cependant; ''il'' permet d'atteindre les sommets eneigés
Et,
De pouvoir écouter les voix Célestiales.

Plus concis, Tu meurs !

alors ?
Titre: Re : Enseignements venus du coeur...
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 17:49:31
C'est la compassion, et nulle- autre, celle qui nous caractérise.

S'il sagissait simplement d'un Mythe !!!

C'est de forces- latentes; qui composent tous les êtres- sentants.

Je vais m'agenouiller face au Dieux. Face à toi...l'enfant.
.......qui voudrait bien.
Qui aurait bien voulu...

Un être différent. Une personne qui méconnait les mécanismes......des Démons.
Pour vous rappeler à l'escenciels:

Leur nature n'est pas de fier !!!!! Et, ceci devrait- être expérimenté par ce qui reste de ''toi''.
Titre: Re : Enseignements venus du coeur...
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 17:51:42
Si tu apprend avec joie....
Un jour, tu sera un Maître.
Titre: Alors; comment faire pour ''voir'' ?
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 17:57:53
Franchement ?
Il n'y rien que nous n'ayons expérimenter.

Je rappellerait ceci: nous avons verser des Océans de larmes.

Il suffit de regarder avec agudité dans les yeux d'une personne....au- hazard.

est- ce encore trop pour toi ?
Titre: Essaie: Çà ne s'arrêtera pas là !
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 19:47:58
Çà se dit vite !

On ne peut pas changer. Ceci provoque illaritée en soi.
Nous sommes des rêveurs.
Y- a-t'il un mal en somme ?

Découvrez- vous à l'entrée du Temple.

Khrisna Murty a parlé ainsi:
Votre Temple se trouve en vous. Vous êtes le principe. Abserver atentivement.

Puis ? C'est tout. Merci bien pour votre amabilité légendaire. Om
Titre: Re : Essaie: Çà ne s'arrêtera pas là !
Posté par: pablo le 29 mars 2008 à 19:53:52
Et pis encore....

Si on ne peut aller plus loin...il reste un atout- maitre.

Vous comprendrez aisemment mes rétissences à le nommer.....
....possiblement, nous l'appellerons ''allucinogène''.

Une expérience qui a évoqué à Baudelaire ''les fleurs du mal''.

Hermétique mais substenciel.
Une vision un peu différente...pour acceder directement au coeur de la question.
....de la vôtre. De celle qui importe le plus.
Voir pour croire !!!
Titre: Pourquoi chercher la fin ?
Posté par: pablo le 06 avril 2008 à 20:50:18
....à tout prix.

Nous sommes très précisemment, celui- là, que avions attendu depuis toujours !
Titre: Re : Pourquoi chercher la fin ?
Posté par: crystelle le 08 avril 2008 à 00:44:07
Bonsoir Pablo c'est tellement bien dit Bravo !
 
Titre: J'ai offensé le Seigneur !!!!
Posté par: pablo le 11 avril 2008 à 18:29:56
Pardon !

Une attitude, celle-là inapropiée.

Dès-lors, je prierai sans cesse.
Je me laverai de ces fautes qui pèsent...

Toi ! Irreprochable et noble. Connaisseur de nos débilités.
Regarde avec miséricorde mon immense vanité.

Un mot de toi, et je serai sauf.
Titre: Re : J'ai offencé le Seigneur !!!!
Posté par: pablo le 11 avril 2008 à 18:38:32
Mon Dieu !

Toi qui connais parfaitement toutes les choses.
Nous te donnons, grâce,
tous.

Depuis notre innocence; nous crûmes arriver....au fond de la question.

Mais; vos merveilles, vont bien- au- delà de nos prétencions.

Premier ''Mystère''........Tu nous a donné.....sans que nous le méritions....la foi.
comme un mendient
comme l'enfan prodigue. Ici, tu me trouveras.....votre serviteur.
Titre: Re : J'ai offencé le Seigneur !!!!
Posté par: pablo le 11 avril 2008 à 18:41:35
Que dire, alors de la Vierge Marie ?

Nous savons uniquement....de son consentement.....
Une fois; au début.
Et, une autre à la fin.

Tout a été consumé !
Voici ton fils !
Titre: Re : J'ai offencé le Seigneur !!!!
Posté par: Jean-Michel le 12 avril 2008 à 00:11:56
Je te pardonne
Titre: Mon père; c'était Dieu.
Posté par: pablo le 14 avril 2008 à 16:25:28
Il faut affiner la perception au maximum.
Pénétrer les coûches de l'inconscient.Et; transcender l'ilusion qui nous a envahie complètement.

Ce procès ( non coûteux ), oui peut être douloureux. Om fera au mieux !

Un enfant est là, pour savourer tous les plaisirs possibles. Voudriez- vous limiter sa croissance ?
Seulement, alors, il sera à même d'affronter l'orage.

C'est merveilleux !....pour incalificable.
Au limites du possible. Bien au- delà de la peur et de l'espoir.....l'autoroute vers la libertée totale.
.....s'ouvre aux yeux. Et puis.... l'on vole au- dessus des enfers.

ce n'est pas parceque, JE, vous le raconte. On apellera ce fénomène: acuitée
Titre: ''Incroyable'' serait.....
Posté par: pablo le 16 avril 2008 à 18:47:26
Si toutes vos pensées
Si toutes vos paroles et actions méritoires ( et étiques ?) projettent constemment des problèmes.
Alors, quoi ?

Que dire, chère criature des mensonges et des méfaits, de l'intolérence et du mépris ? Et...
Si je dis ''çà''; vous comprendrez aisemment (ou pas !)
.....qu'on vous a compris.
Titre: Atteindre la paix intérieure...
Posté par: pablo le 17 avril 2008 à 16:15:32
Nous ne nous connaissons qu'à peine !
Et le voilà, déjà, qu'il nous bouffe la tête !

Nous sommes cet inconnu. Celui-là- même qui nous offrirait, à bon prix, la joie perdue.
.....de la vrai ( et fraîche !)

Tous, connaissons comment la pluit dégouline sur notre visage........ et, de la fraîcheur.
Nous avons goûter, sans lui donner de l'importance, à la saveur du fruit.

Cette expérience sensacionelle a été rangée, par mégarde dans le ''casier de l'oubli''.

Il sagit de flotte, mon con !!!!!
Titre: Re : Atteindre la paix intérieure...
Posté par: Tartar le 17 avril 2008 à 17:22:26
Le français est vraiment une langue belle !
(Y.Duteil).
Titre: Petit- ainsi, ici.
Posté par: pablo le 22 avril 2008 à 16:02:25
Je promulguerais deux lois fondemmentales, ici.

Tout d'abord !
Quand un ami nous rend visite...on se dois de s'alégrer.

Deux. Tout amour doit être correspondu !

que par les virtues que j'ai pu accumuler tout au long du chemin.....puisse tous les êtres sentents obtenir les plaisirs divins et humains.
Que tous obtiennent le bonheur absolut !
Titre: Re : Petit- ainsi, ici.
Posté par: pablo le 22 avril 2008 à 16:07:19
Que tous puissent arrivés à la pratique de la sagesse.

Tout effort sera récompensé.
Remplissez- vous d'un amour inquébrantable. Et, ainsi, allez au- delà de l'au delà.
A l'autre côté, où reigne la paix.

Que vous sachiez
Que vous puissiez
Que toutes les circonstences soient auspicieuses !!!!
Titre: Merci Sarcozy !!!!
Posté par: pablo le 23 avril 2008 à 18:18:02
Vous avez fait preuve da pénétration en ce qui concerne à l'affaire de nos frères Tibétains.
Vous avez perçu, comme personne, et avec maîtrise ce problème qui nous pendait du nez.

Je reconnais votre brillo. ( il ne manquait plus que çà ! )

Permettez cet apparté, SVP....
Que ce serait- il passé en cas contraire ?
Voilà une question fondemmentale !

Vous savez ? Il y beaucoup de Chinois en Chine.
Et c'est parceque ce soit pour rire un peu !

Il sagit effectivement, la fin de tous nos problèmes. Et oui, de ceux de toute l'Humanité. Bien vu !!!
Titre: Re : Merci Sarcozy !!!!
Posté par: pablo le 23 avril 2008 à 18:24:35
Je reprend...
Que votre vie soit longue. Que vous puissiez savourer la sagesse millénaire de ce peuple qui n'a d'autre objectif que notre bonnheur.

Au- delà des différences duels, je vois en vous un monarque parfait.....capable.

faites- donc des lois sociales !!! sans attendre plus.
Et nous vous regarderons comme à un de plus, à un frère.

Soyez généreux.
Voici la vie, qui palpite, entre vos mains.

sentez- donc la plus sur votre peau. Alors; rien ne pourra freiner votre gloire. Tout est parfais comme çà !!!
Titre: Re : Merci Sarcozy !!!!
Posté par: pablo le 23 avril 2008 à 18:29:51
Je sais parfaitement que tu peux.....et que tu veux.
Dans tes yeux, j'ai pu observer cette lumière inéquivoque.

voici mes mains, libres de sang.
Et ma joie.

rien que pour toi.
Et tu sais ? Je sais de toi.

je t'offre la musique et la lumière.....que préablement me fut donnée. Ah !

Conserver ? Daccord !
Mais quoi ?
Titre: Quelles sont tes limites ?
Posté par: pablo le 25 avril 2008 à 19:10:09
Mourrir un peu.....chaque jour que le Seigneur me concède.

un ami. Curieusement s'interrogeait, en son moment, sur ma vision du monde.
Moi- même fus surpris de cette réponse.
pour naturelle ?
pour des raisons que j'ignore......mais vraiment !!!

Une nouvelle Part- à bol ?
Je dis ainsi; que le Monde connu n'est autre qu'un grin de sable.....dans un champs lointain.
que le Seigneur cultive de ses propres mains.

cette Terre appartient à nos enfants. Voudriez- vous faire ce qu'il vous plait ?
Titre: Question de coût...
Posté par: pablo le 25 avril 2008 à 20:57:20
Il suffirait simplement que tu le veuilles.
...............pour en terminer avec cette cofusion, qui dure.

Libère- toi. Et le monde s'en suivra.....tout- autour et partout.

Ce n'est pas un point- de- vue.
Ce peut être une vision. Mais laquelle, me demanderez- vous ?

........De celle qui nous concerne. De la bonne- à- tout- faire !!!!!!!
Titre: Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 27 avril 2008 à 18:27:30
la réception sera amicale, puisque chaleureuse.

voici un regard un peu différent......que nous vous offrons.

Ce gouvernement se fera un plaisir de bien vous recevoir !
Maîtres du temps

Ce qui ne signifie pas; que la guerre est gagnée.

Voici, en ma personne, un serviteur qui se fera un plaisir de vous informer des petits et menus détails.
Toujours vôtre !
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 28 avril 2008 à 16:20:30
Plus facil que prévu !

Nous abordons les dificultés avec obtimisme ....et Pablo.

Nous vous savons.....Mais savez- vous de la lumière ?

Quelle merveille, ce ciel bleu, et toutes ces gens !

Comme nous nous sommes insinués. Votre civilisation possède un atoût- maître: l'Art !!!

Nous venons en son de paix, et mettons à votre dispocision tout le bien que nous vous apportons.

Ce matin; j'ai rêvé
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 28 avril 2008 à 16:22:27
Il nous reste...les machines à soux !!

Cher Didier de Plaige.
Sans toi....rien n'est possible !
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 28 avril 2008 à 16:23:41
Le futur ?
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 28 avril 2008 à 16:25:50
Nous nous congratulons tous de votre venue !
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 30 avril 2008 à 16:00:14
j'ai vu la Mer !
Titre: Une plainte claire, venue du Soleil...
Posté par: pablo le 01 mai 2008 à 19:20:23
Seigneur ! Toi- seul. personne- d'autre, sais de mon amour.

Il ne suffira le châtiment des hommes !
A la fin, nous irons_; je te le promet, sur tout ceux qui m'importe vraiment.....toit et toi.
....et ma chanson triste.

Vois- tu, chéri. Il n'y a plus rien qui puisse nous séparer ....jamais.
Là, tout doux.

Cette plainte; est aussi, ma consolation...puisque je te sens.
Voici que je ne peux plus pleurer sans cesse.
Seulement la joie infinie.
Seulement, et toujours; toi.
Titre: It's enough, now !.....?
Posté par: pablo le 01 mai 2008 à 21:27:46
Why not ?
Don't you know; how much we've loved ?

Come on, much and nearest. In the absolut happiness. Here and now
Where it was imposible. In the center of my hart.

Whithout you. What can we do.
Have you ever be loved ?

In the garden of the Lord. Somewhere.
Perhaps.
You're confused. It's so good ! It's probably true.
Titre: Re : It's enough, now !.....?
Posté par: pablo le 02 mai 2008 à 18:35:03
it's all right, now !

I'm an Artist. You know ?
Precisely, this one.

Exactly in the right place.....I ever dream. Sometime.
In the center of the hell.

where the futur was built.....with my one and.
Sted by step

In the incredible vision of freedoom. Far away from here.
Asking to everibody; where ? And; what's wrong ?......whith you
Titre: Re : It's enough, now !.....?
Posté par: pablo le 02 mai 2008 à 18:43:30
Who walks, is not the real question...

And; something you doubt....is that you forget where you go.

simply.....you can't, now !
You are this person, exactly this one, who

How are you ?
You don't know. Because you aren't in you. You aren't alive !!!!

all- around is space.
Please. Help you !!! You have been projected to suffer.
And doors, only......
Titre: On va voir ce qu'on va voir !
Posté par: pablo le 03 mai 2008 à 17:33:37
Eres un Sol ! Mi mejor amigo......sabes ?
Cuanto tiempo necesitaremos ?
Todo lo necesario, y màs.

No hay nada que no fuera alcanzable para los hijos del Despierto. Nada
Y nada es nada.
Durarà como el tiempo de un suspiro.

Acabaremos con esta historia sordida.

Al parecer. Se me amtoja ''cosas'' jamàs vistas.

This is the hearth of the wildest dream...........and there is nothing to wait for !!!!!!
Titre: Re : On va voir ce qu'on va voir !
Posté par: pablo le 03 mai 2008 à 18:23:57
Il y eu un homme....mon frère, mon ami de l'âme
Il fut nommé....celui qu'on attendait.

Je ne puis être moins.
Ce n'est pas possible !
Titre: Aujourd'hui; c'est un autre jour.
Posté par: pablo le 06 mai 2008 à 16:02:31
Il se prend au jeu
................et s'en accomode.
pour douloureux soit- il !

Puisque la réalité est ''ce qu'il y a !''
Et que nous l'avons nié....
Titre: Re : Aujourd'hui; c'est un autre jour.
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 17:57:07
Pourrais- tu nous éclairer ?

Aujourd'hui; en son temps fut appelé demain.

et la vie. Où pourrait- on la situer ?
Sinon.....
Entre- nous ?

Dans l'espace de libertée qui ne nous a jamais manqué. Cette vie.

Un mépris. Puisque notre attention a été focalisé......au service du ''désir''
Rien; puisquil n'a pas d'escence !!!
Titre: Re : Aujourd'hui; c'est un autre jour.
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 18:02:35
Le ''problème'' ?

Je ne me suffis pas à moi- même.

Notre quequette !!!!

Prenez; par exemple un idiot.
Achetez- le pour ce qu'il vaut. Et,
............vendez- le pour ce qu'il prétend !!!!

La valeur des choses...... ou ce qu'on est capable de payer pour elles !!!
Titre: Re : Aujourd'hui; c'est un autre jour.
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 18:10:41
Et..... parlons de prix !
De pris aux niés.

Vous faites peine.
Dans la rue des grandes villes. Voyez- vous à vous- même......déhembulant, aveugles.

J'ai choisis; après cette observation, maintenue.....de vous jeter un cable.

Ecoute, attentivement !
Je ne peux ètre plus clair, par cause du danger inminent qui.....

Vas- donc voir si j'y suis !!!!!!!

Titre: Maintenant; tout est possible !!!!!
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 18:18:51
On fait ce qu'on veut.
Et c'est pas si mal que ''çà'' !!!!

Voici un cadeau, dont vous n'êtes pas méritants:
( je viens d'oublier tout dont je vous parle !!! )

On cherche des problèmes.
Çà se voit !

Avant de vous jetter, de corps, contre les mûrs.....faites- vous une bonne assurance- vie.
.....pour les éritiers.
Le prix ne peut plus être payé !! Nous avons été trop loin.
Titre: Re : Maintenant; tout est possible !!!!!
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 18:24:34
Vous vous mes- prenez.

LISEZ LE PLUS ATTENTIVEMENT POSSIBLE CECI.....

LA VIE EST UN RÊVE.
IL N'Y A JAMAIS EU D'ENNEMIS SINON SOI- MÊME.

TOUT COMMENCE EN CET INSTANT PRËCIS. Par la grâce de dieu !!!!!

faites- vous- donc un cadeau de valeur incalculable....au delà de la raison.
Soyez Créatifs.
Titre: Re : Maintenant; tout est possible !!!!!
Posté par: pablo le 09 mai 2008 à 18:29:41
Feel the rain in your skin....

Tu verras, alors, la lumière qui tout l'imprègne.

Disparrais, comme l'eau de la rivière, dans le grand Océan.

Sois Maître de toi.
Çà peut ''prendre'' du ''temps'' !!!!!!!!

( La véritable richesse se trouve dans les yeux de ceux que tu aides. )

La vie, elle- même, deviendra alors la récompense.....hors de toutes limites. Chéri
Titre: Re : Vous pouvez atterrir, ici, en Espagne.
Posté par: pablo le 11 mai 2008 à 18:03:04
Nous y sommes !
Ce sera un jeu d'enfant. Non pas que se soit aisé.

J'aime, ici, vous informer, cher ami, que le problème contient la solution.
''On'' est ravis.
Cette Planète est merveilleuse. Ses petits plats, ses plages.....et, ce problème savoureux.

Quel est le problème.....de celui qui a un problème ?

Je me dois d'intervenir en son d'humour.......à cause des mouches !

Pablo. Le voilà bien, ici, entre nous.
Que chercher; quand on ne sait pas '' que chercher''? Nous; nous avons ce nid douillet. Merci bien
Titre: Re : Pourquoi chercher la fin ?
Posté par: pablo le 11 mai 2008 à 18:07:03
Si nous attendons qu'un autre le fasse....nous ne devrons être surpris
.....que celui-là savoure les fruits

Evidemment.
Titre: Re : Aujourd'hui; c'est un autre jour.
Posté par: pablo le 16 mai 2008 à 21:27:02
Je suis en moi. Et, tous m'appellent par mon nom.

Un peu grossier; mais enchanteur !

...........Tout le portrait de Buddha. Mais; en version Catholique.
Ce qui signifie ?
Qu'on est franchement dans le pétrain !

Il fut dit; qu'il arrivera un jours, où ? nous n'en croirons pas nos aîeux !

Pour noble soit- on. Nous ne devrions pas oublier..... notre nature amoureuse.
.....ses mains qui originalement furent faites pour étreindre.
( Mais; ce n'est qu'un rêve ! )
Titre: Un coup de pousse ?...pour voir.
Posté par: pablo le 17 mai 2008 à 18:48:17
La question devrait- être escencielle et instransférible.

On veut. Je veux qu'elle m'appartienne ! Elle....
La grâcieuse; entre toute.
La Parfaite et indomable.....Magistrale Sagesse.

La mêre de Tous les Buddhas.
L'ainsi- nommée: Prajnaparamita.

la vacuitée.L'espace d'un soupir incroyable.
Un acte d'amour véritable; venu de l'intérieur.

Tendez lers mains par la pensée !!!! ce n'est autre que moi.
Titre: Re : Un coup de pousse ?...pour voir.
Posté par: pablo le 17 mai 2008 à 18:51:43
t'as raison, l'acrobate !
Titre: Aux pieds de lotus du Maître...
Posté par: pablo le 20 mai 2008 à 16:09:24
...............Source de toute félicitée.

Approchez- vous, seulement, un peu.
Nous avons, tous, été surpris de la magnitude de cette chaleur.....

On a pu pleurer, à nos aises, au moment de la ''rencontre''. Une joie qui ne peut être décrite; sinon expérimentée.
Je l'appellerais: le premier pas. La libération; naturellement s'en suit.

Être bénnis par un être pur.

C'est certain ! Il dépend de nous. Nous devrions nous approcher !!!
Comme çà. Pour voir !!!!!
Titre: Re : Aux pieds de lotus du Maître...
Posté par: pablo le 20 mai 2008 à 16:20:40
Il se trouve....que nous n'avons pas été aimé.
Bien qu'on le prétende !

Il y avait bien ''quelque- chose'' ! Tout- à- fait différente.....à tout.

En premier- instance, nous devrions savoir, de première- main, que....
......nous- même ( c'est- à- dire; toi )  sommes extrèmement durs et critique avec ''soi''.

Ceci n'est expérimental qu'au vue de la méditation formelle.
Ceci aidant; notre point- de vue transformera notre attitude amoureuse.

Nous ne méritons pas '' être'' valorés.
Le prix est toujours dérisoir. Croyez- moi.

Faites- vous un cadeau. Et surprenez- vous de votre brillo.
Titre: C'était aujourd'hui !
Posté par: pablo le 21 mai 2008 à 17:13:17
Je m'interdis formellement de vous importuner !

Les parents du pianiste; lui, encore jeune.....pensaient qu'il possèdait un grand talent.
Il fut organisé un concert, où il put démontrer son ''savoir- faire''.

Le père de l'artiste, ne se tenant plus de joie, s'en prie à un ôte du public....et lui posa cette question:
_ Mon cher; que pensez- vous de ''l'exécution'' ?
_ Ce serait trop !
.........cependant; une bonne trempe serait nécessaire !

Le voilà bien l'artiste !
il est si jeune!!!!! Certainement manque- t'il d'expérience......
Donnez- nous une nouvelle opportunité.
On fera au mieux !

Avec ses facultés; nous irons au bout du Monde. Là où nous vous attendons.
''Ici et maintenant !''
Titre: Re : Aux pieds de lotus du Maître...
Posté par: pablo le 21 mai 2008 à 17:23:25
Je vous servirais une petite oration.....

A toi, Lama parfait, précieux ami
Toi qui a réalisé toutes virtues.
Je prie pour que tu me bénisses.
S'il- te- plais; otorgues- moi cette bénédiction pour que surgissent, dans le continu de mon être....

....la bontée- amoureuse
... la plus haute compassion, et la Boddhichitta.

Permettez- donc à cet insecte insignifiant vous saluer respétueusement.
-''Je salue la lumière qui, aussi, réside dans ton coeur !''
Titre: Après- tout; rien ne m'en empêche !
Posté par: pablo le 22 mai 2008 à 16:48:55
''Je'', ne peut ''être'' appréhendé à travers d'une analyse soutenue.....

''Il'' se trouve......que suis multitude. Mais, celà, ne concerne que ''moi''.

Du calme !
---------Il reste bien quelque- choses d'autres......

J'improviserais. On l'a toujours ''fait''.
On fait des ''nôtres'' !

Pas besoin de se perdre pour autant. Un rien l'amuse !
Titre: Re : Après- tout; rien ne m'en empêche !
Posté par: pablo le 22 mai 2008 à 16:51:41
En douteriez- vous ?
Titre: Changeons de sujet !
Posté par: pablo le 24 mai 2008 à 17:42:26
Chaque- chose en son temps !
Tout- à- sa- place !

Les uns- après- les- autres !.......... On ira, tout bonnement, là où le coeur fait ses plans.
............Dans un matin gris.
Ébahis par la splendeur du lever- du- jour.

Déjà, je frissonne.
Nous aurions voulu. Nous aurions préféré. Mais,
-''En a- t'il- été autrement ?''

Alors; soumis aux desseins de l'ignorance, on se tâche '' d'incompris ''.
- Quand........toutes les règles- d'or furent transgressées ( Jusqu'à la dernière !!!!)
Titre: On s'est bien compris, merci !
Posté par: pablo le 24 mai 2008 à 18:01:18
Il ne suffirait. Je fais un pas en avant.
Tous, sont plus importants que soi.
Il y en a même qui sont supérieurs !

Sans toi; je serais à mil lieux sous le goudron.

- T'as vu, chéri.....ces jeunes filles ! Indessantes et provocatrices.
.....en mini- jupe.
- T'as vu ? Comment elles montent dans l'autobus !!!

- Quel autobus ????
Titre: Re : C'était aujourd'hui !
Posté par: pablo le 24 mai 2008 à 18:03:51
.....et, je ne m'en suis pas rendu compte !

Trésor- chéri, amour de ma vie.....récapacite !
Titre: Pour en terminer avec le songe d'Orfée....
Posté par: pablo le 25 mai 2008 à 18:10:56
Je n'ai jamais rien dis....
Il ne c'est jamais rien passé....

Tout est silence et espace infini......

C'est juste Ici et Maintenant !............ dans l'éco de ton nom. Paix!
Titre: De quoi celà dépend ?
Posté par: pablo le 26 mai 2008 à 15:53:06
De quoi celà dépend ?

Tout dépend !
.....celà dépend.

Tout dépend !
De quoi celà dépend ?............-'' De comment celà se regarde, tout dépend !!!!!''

Tout dépend.
Titre: Vu, pour la dernière foi....
Posté par: pablo le 29 mai 2008 à 17:34:58
C'est une croyance, et, rien- d'autre !

Une prétention absurde, celle de vouloir continuer à ''être vivant''. Un jeu

On n'arrivera à rien sans vous.....être ? Sans sens.
Sans sang, qui circule alégremment par nos veines.
C'est aussi une veine.....mais en vin.

Il y eu bien , un jour, l'un d'entre- nous. Mais; ''un- de- plus !''
Nous l'avons connu, quand ?
Bien !........ Après.

Un cloown !
Un mythe !

Je ''veux'' que tu puisses ''voir !'', ici, très précisemment.....mon offrende, qui me déchire.

Jésus est le Messie
Le fils du Seigneur
Celui qu'on attendait.

Titre: Tu t'habites......tue rats !
Posté par: pablo le 01 juin 2008 à 17:33:01
Les ennemis- extérieurs peuvent- être soumis avec une certaine facilitée.

Mais; jetons un regard sur notre esprit !

Dominer ses projections ?
Aller bien avant de la pensée, est, actuellement la Mère- de- la- science.

Quelle en est la raison ?
Notre expérience ( agréable ) dépend d'un simple conditionnement préhalable. Et d'une actitude face à l'environnement circondant.

Nous façonnons, en cet instant, les mécanismes qui nous conduirons à ''l'éveil''.
......la fin des problèmes que nous a traînons depuis trop longtemps !!!!
Titre: Re : Vu, pour la dernière foi....
Posté par: pablo le 04 juin 2008 à 16:07:23
Nous craignons de perdre la tête. Alors; on se défend à outrance !

Manger, dormir et chier.
Et surtout; ne pas s'en faire.

Un petit détail qui nous ronge.....Un tiers de la poblation se meure.
De faim.
Enfin ! Il nous reste les brioches....

Mais; parlons de ''toits''......et du futur ( du tien, tiens ! )
Du mien ?
..... de celui que ''je'' devrais affronter, savourer, poursuivre, désirer, attendre, jouir ou souffrir.
Même si je n'y crois pas ! Na.
Titre: Les jeux sont faits.
Posté par: pablo le 06 juin 2008 à 18:32:30
Nous sommes envahis d'informations.
Il n'y a pas de mauvais livre.....mais oui, des lecteurs douteux !

Dubitatifs....à vos âmes !
A ce qu'il parrait: l'enfer le plus dur.

Entre chaleur et froid intense. C'est curieux; ce plaisir ''à faire chier'' les prôches !!!!
Pas de problème !
Il ne s'en prend pas à notre argent. Pas pour le moment !

.....on y viendra. On y vient toujours.
Le quid de la question, étrangement, tourne autours du porte- monaie.

C'est évident pourtant. Et, bien que ceci fâsse mal.....dedans.
La générosité.
--------------
Un slabon basic. Une nécessité péromptoire....... L'obstacle qui incommode, qui géne, qui atourdit.
On t'a bien compris !
-Vraiment ?
Çà doit venir de soi: est- il dis.

Pour un peu. Pour rien. Comme çà ! Pour voir
La base. L'élément indispensable à toute négociation.
L'acte le plus courageux........ Le plus coûteux ?

Quand moins vous possédiez; plus représentatif il parraitra.

Et je termine , ici avec un ''ti'' proverbe...Demande aux pauvres, et donne aux riches !!!!!!!!!!!!

Titre: Un....qui es- tu ? Deux
Posté par: pablo le 07 juin 2008 à 18:39:32
Je ne peux me passer de toi, moi- aussi.

Je ne peux concevoir ce jeu, différemment.

De fait; tu me plais beaucoup !

La raison. elle- même, dépend de nous....

On se regarde avec plus- ou- moins d'acceptation. On hésite face à tant e lumière.
Mais; dans le fond ( sans irronie ) la question qui nous pousse, se ressemble. Comme toi.

Pour plus. Pour moins. Pour- autant, mes yeux pétillent....et te cherchent.
Où que j'aille, je te vois.
Tu es bien le mème !

Je te perçois à travers le silence. Pure harmonie !
................Un délice.

J'ai du mal à me séparer de vous. Vous faites partie de ce qu'il y a de plus important. Hors- de- soi.
Titre: Je ne pensais rien dire.
Posté par: pablo le 20 juin 2008 à 17:45:27
A oui ! Çà va mieux, comme çà.
A l'envers. la tête en bas.

Nous en sommes à invertir dans le futur. Aussi loin que possible; pour revenir au présent.

Le temps importe peu !
Mettez- y de vous.............. 24 heures par jours. Toute votre vie s'en verra enrichie.

Simplement, mon cher....parceque ''çà ne s'arrête pas là '' !!!!

Actuellement, toutes nos énergies; nous les avons ''inverties'' de façon ordinaire et aveugle.

Tu sembles comprendre avec difficultée.

le corps n'est qu'une envellope....un moyen e tansport. Et, que , d'ici peu, nous allons voir ''AILLEURS''
Un voyage qui pourrait prendre toute l'éternitée et plus encore.

Voici le programme.....
Trouver un maître pour lequel vous puissiez sentir respect et dévocion. Un être peu commun.
.....un ami véritable.
Considérez cet élément: la précieuse existence humaine; avec ses dons et libertées.
Puis l'impermanence....et la mort.

Tu es plus courageux que tout celà. Tu as besoin d'un coup- de- pousse ???
pose un genou au sol qui t'a acceuilli.
Joins les deux mains en signal de réconciliation avec tous les êtres de l'univers.

Émane la paix nécessaire. Et ne cesse pas de respirer ( c'est fondammental !!!! ) Ah !

Je ne voulais pas. Prends refuge dans la sagesse. Sois aimant !

Médite- donc dans l'amour. Etends avec générositée.....donne.

Quels sont tes limites ? Pense avec insistence dans la douleur de tous les autres.
Disparrais.
Absorbe, et fais le possible pour grandir en beautée. Lâche les valises.

Es- tu déjà mort ? Il te reste à aimer. Cet amour peut grandir.
Conçois la beautée que tu as enferné au- dedans de ton être. EXPLOSE.
FAIS QUELQUE- CHOSE.

Nous; on t'as toujours aimé.
Titre: C'est pour toi, pour qui nous mourrons, enfant chéri.
Posté par: pablo le 20 juin 2008 à 18:29:55
j'invertirai dans l'eau de la fontaine, pour te l'apporter, mon amour chéri.

Enfant du Monde ! Nous sommes ici, tout près de toi.
Nous t'écoutons gémir, sangloter et pleurer.

Nous sentons cette douleur, dans tes intestins....... le cri de désespoir de ta mère amoureuse
.......qui n'y peut rien !!!!

UN TIERS DES ENFANTS DU mONDE N?ONT PAS D?EAU POTABLE A SE METTRE DANS LA bOUCHE.

je crève
Titre: J'ai besoin que vous m'éclairiez.... SVP !
Posté par: pablo le 02 juillet 2008 à 17:10:38
Ce qui est évident pour tout le Monde Chrétien....C'est
.....que Dieu est en soi.
D'autre façon; il ne pourrait être concevable pour personne.....Sauf
.....pour moi, l'imbécil heureux.

Et oui ! Cceci est une question !!!! Dis- moi. Éclaire cet être, qui vague dans le monde, sans cette ''prémise''.
Celui- là seul ''qui n'avait pas vu'' !.......l'évidence. La base sur laquelle, tous, nous reposons.

idiot ! T'as 52 ans. Tous les enfants furent iniciés.
un fénomène escenciel.
Comment as- tu pu ?.....je ne sais pas.
Je n'en reviens pas !!!!!
Titre: Re : J'ai besoin que vous m'éclairiez.... SVP !
Posté par: pablo le 02 juillet 2008 à 17:20:41
Petite correction.....
J'avais eu l'occasion de toucher l'Indouisme. Dans lequel apparrait cette question.
Mais je n'y avais pas prêté attention ( pour une question d'éxotisme )

C'est bien vrai !
Ma vie prend dès- lors une dimension litéralment.....contraire.

Je suis bien le même., mais bien différent !!!!

La question serait alors;- Comment a influé cet esprit dans ta vie.

il m'a toujours manqué ce qu'à tous il a parru évident.
Celà est merveilleux.....surrement ! Mais vraiment ?????

Qu'as- tu à me dévoiler......decette présence ? Peux- tu m'éclairer ? merci
Titre: Re : J'ai besoin que vous m'éclairiez.... SVP !
Posté par: pablo le 02 juillet 2008 à 17:28:40
préciser......que je n'ai pas étudié le Cathéchisme.

Je vais chaque Dimanche à la Messe. Comprends- tu ?

je ne savais RIEN dU TOUT.

Incroyable; n'est pas suffisant !!! C'est bien plus que tout celà. Vois- tu ?

Toutes mes connaissances ce vienent ''à bas'' !!!!!!

Permettez- moi de répéter celà.....pour vous TOUS, ceci vous semblait très simple.

il n'empêche RIEN. Il est tout amour. Il ne te fera pas de mal. T'inquiète pas !
Titre: Çà y est; c'est fait !
Posté par: pablo le 04 juillet 2008 à 18:31:03
C'est pas la peine; c'est la joie !

''Il'' y a bien eu des secousses. On n'osait y croire !
''Il'' est fort et avec les fondements saludables.

''Il'' n'a pas fallu longtemps pour qu'il s'incline humblement.
''Il' lui reste à marcher tout droit, et suivre la trâce des pas des Sages.

''Il nous en a coûté un grand sursaut......un temps qui parru éternel; un moment, et puis...
 (le voilà qui s'envole ).
''Il'' est si tendre !!!

Un voyoux, un garnement. Mais noble dans le fond.

On a eu très chaud ! Ooouuuuf.

Titre: Re : J'ai besoin que vous m'éclairiez.... SVP !
Posté par: pablo le 04 juillet 2008 à 18:40:29
Je voudrais te répondre.

Je ne suis pas celui que tu crois !
Aurrais- tu quelque- chose dans ton sac ?

De la mâlice.......de celle qui m'encombre. De sel de la Terre.

D'eau; dont j'ai besoin, pour n'avoir plus soif.

D'humain fragile et vaniteux.

D'animal et de sot. Je fais ici voeux d'aider en tout le possible à tous les ètres vivants.
Çà peut prendre du temps. On attendra bien la fin des temps !!!
Titre: Re : J'ai besoin que vous m'éclairiez.... SVP !
Posté par: pablo le 04 juillet 2008 à 18:42:54
Chaque matin; je réveille dans tes bras.
Pour toi; j'ouvre les yeux.....mon amour.

Tu n'as qu'à choisir ton chemin.
Titre: Je n'ai pas tout dit ?
Posté par: pablo le 05 juillet 2008 à 22:42:39
Que reste- t'il qui ne soit dit ?

La véritée; c'est que je me sens honteux de n'avoir su vous inoculer le virus qui m'occupe.
( Et, ce n'est pas par manque d'attention de votre part )

Les mots ont leur langage. Et moi, une histoire à raconter.....qui m'occupe.

Voyez- vous; et pour condenser mon propos.
Il n'y a rien de tel !

il se peut que l'on puisse faire de ce Monde.....un Paradis.

Mais; je m'en chargerai personnellement.


Ceci n'a que peu d'importance ! T'as que çà à faire......
Titre: Voilà l'occasion de me taire, ou jamais !!!!
Posté par: pablo le 07 juillet 2008 à 17:31:51
Dans l'incertitude.
dans un monde qui attends depuis toujours....le jour pour changer.
Alors que le trésor se trouvait entre nos mains.

Mains qui ont vu perrir l'enfant.....qui ne savait pas, et , qui avait tout pour plaire.
Celà ne suffisait à son bonheur.
Il voulu aller plus loin....hors du temps. Dans un monde impossible.

Je ne suis pas.
J'aurrais voulu, et j'arrais pu....si je le voulais.
Mais personne autours ne savait.

On nous avait dit que l'on pouvait attendre. Et nouis l'avons cru !!!

Voyez- le passer, les yeux pleins de larmes.....et les poches pleines.

Le sex ' C'est le principe. Le commencement d'une histoire qui ne finit pas.
Nos yeux sont faits pour pénétrer la question que ''je'' contiens.

Et puis ? Alors nous pourrons regarder ce qui plus nous tient à coeur: la véritée.
Que nous ne nous aimons pas.
Titre: Re : Voilà l'occasion de me taire, ou jamais !!!!
Posté par: pablo le 07 juillet 2008 à 17:42:25
Et, puisqu'il me reste le temps suffisant: je crierais et je courrirais dans les rues de la ville.

il me reste cette claritée. La même qui me projettera dans les bras des inconnus.
.....de ceux qui m'étaient indifférents.

J'aime à dire que nous sommes un peu miopes.

L'ego en serait la cause.
L'ennemi; le maìtre.
Le confort et les posssesssions, l'obstacle.
la haine ; Pourquoi ?

Attends ! pardon, je ne peux plus
Titre: Changer tout; pour une vie qui en vaille le coup !
Posté par: pablo le 10 juillet 2008 à 17:53:07
Ne pas avoir aimer? C'est du délire !
Et....
Une simple constatation:
on va mourrir tôt ou tard !
Non seulement que ceci est inévitable. De plus, nous méconnaissons le moment- dit.

...........nous reportons constemment au l'en- demain les ''affaires'' spirituelles. J'usqu'au dernier souffle.
Quand ''demain'' est incertain.

Ce qui nous reporte à faire attention. ( à prettez attention )

Je sais ! Je suis brusque.
Titre: Re : Changer tout; pour une vie qui en vaille le coup !
Posté par: pablo le 10 juillet 2008 à 18:04:59
......ce qui nous reporte un peu à nous inquiéter pour notre vie.

Mais il y a une question- autre:
...............la souffrance de la naissance, la vieillesse, la maladie et de la mort.
Et de celle qui ''l'imprègne tout''.
Une situation bien réelle puisque la vie est construite sur une base douloureuse: notre corps.

Facile à perdre.
Difficile d'obtenir. Il fut nécessaire une accumulation de ''mérites'' pour ne pas chutter dans les règnes inférieurs.

Il a été dit; que nous semblons courrir vers les enfers......... Y compris ce serviteur.

Mais, rien de tel qu'une partie de jambes en l'air !!!!
Titre: Re : Changer tout; pour une vie qui en vaille le coup !
Posté par: pablo le 10 juillet 2008 à 18:16:03
ce bateau. Ce véhicule est basiquement constitué de nombreux attributs et facultées.

Dans les textes classiques; on peut lire:- qu'il est plus précieux quer le ''joyau qui concède tous les désirs''.

Je veux que tu vois clairement ce que nous avons en mains !!!!!
Absurde serait de perdre une occasion très rare. ( qui ne se présente qu'une fois ! )

Un monde qui t'offre la satisfaction de grandir en beautée.........du coeur et de l'esprit.
Mais....
Et la quequette ?

Voilà une bonne question !
Tu la mets derrrière l'oreille, pour la fumer plus tard.



Titre: Re : Changer tout; pour une vie qui en vaille le coup !
Posté par: pablo le 10 juillet 2008 à 18:22:52
C'est quand on a la ''pêche'' que l'on peut faire un effort sur- humain.

un travail, qui prendra du temps.....je vois.

Toutes les conditions s'y prêtent.
Nous devons nous sortir de là !!!!

Douceur et compréhension.

Cher je- ne- sais- qui.
Tout change constemment. Nous- même sommes à la merci des circonstences.

Vous.
N'offrez que de la peine.
Titre: Re : Changer tout; pour une vie qui en vaille le coup !
Posté par: pablo le 10 juillet 2008 à 18:42:08
Et.....
où est la joie......dans tout çà ?

Il se peut, même, que tu découvres.......que tu n'es pa seul !!!!!
Titre: Re : Voilà l'occasion de me taire, ou jamais !!!!
Posté par: pablo le 11 juillet 2008 à 18:51:14
Alors, on revient sur nos pas.
J'ai oublié que ''tu'' étais là.

sensible au quand- dira-t'on. On offre résistence à contacter.
Alors; ''on meurt .....''un peu'' pour rien ( pour un putain de concept )

Les larmes coulent sur ce visage qui ne sourrie pas.....qui n'a pas aimer qu'on lui dise la véritée

Mais; plus amère sera la dernière heure.

Tu sais? Il n'y a de juge plus sévère-------que.....

A juste raison; nous evons aimer avant de l'être.

Quant aux fruits ??? ..........Je te laisse, ''cher rêveur'' méditer au sujet de la PAIX ( que tu contiens )
Titre: Re : Voilà l'occasion de me taire, ou jamais !!!!
Posté par: pablo le 11 juillet 2008 à 19:00:26
J'avais 20 jeunes années....

Et ?
J'ai inventé la libertée que l'on doit offrir.....à l'ami le plus précieux.
Ne pas retenir.....pour soi. Bien que celà fasse mal, ici.

Les fruits------bien avant; j'ai contemplé les champs de culture.
La sueur du laboureur.
La germination.
Et l'espoir dans lattente.

Je veux dire; que, effectivement, nous ne devons pas ''forcer''.....l'illusion d'un paiement qui ne nous correspond pas.
Mûrs à point. Nous ne sommes pocesseur. Pas même du vent !!!!!
Titre: J'aurrais mieux fait de vous aimer !
Posté par: pablo le 12 juillet 2008 à 17:30:14
Curieusement; la poésie nous parle tout- bas.
Il se peut qu'on n'y comprenne rien.

Quand ''rien'' répond à tous nos questions. Un petit rien du tout.

On marche tête- en- bas. C'est bien normal qu'on n'y comprenne rien !

Permettez- moi.
Seulement si notre geste est appropié....L'impulsion devrait venir des trippes.
On n'aime pas le contrôl !!!

Non- plus la discipline ?
Delà provient le ''caos'' dont on nous parle constemment.
Il provient de nous. Et c'est bien la même personne qui devra l'avaler.

T'es trop dur !
''-Rappelle- toi, Barbara, il pleuvait ce soir- là sur Brest''
Titre: Ce n'est qu'un rêve !
Posté par: pablo le 14 juillet 2008 à 17:46:27
Comment peut-il en être autrement......à part de la vitesse  (pour oublier )

Et la substence ?
Pure énergie.
En apparence;nous sommes constitués d'eau. Voilà tout !.........et d'un peu de poussière d'Étoiles.

-Et c'est grâve, çà, docteur ?
-On s'en remettra ! Merci bien.
Titre: Chaque instant est un joyau inestimable.
Posté par: pablo le 17 juillet 2008 à 19:44:43
Ce jour n'aura pas de pareil....

Aux ronds !!!

Je viens de me décider.
Jeux. Eux ? Où ?
Ouh !

Tu nous racontes des histoires......tristes.

La vie est triste, longue et amère.....
Il n'y a plus de Princesses à chanter.
Titre: S'il te plait !....mon amour.
Posté par: pablo le 21 juillet 2008 à 17:43:49
Délicieuse criature.
Enfant terriblement intelligent. Sois pudent !

Tu sais, mon amour, nous attendons un geste véritable de toi.

Le chemin est jonché de pierres et d'épines.......... mais la joie de se retrouver est grande.

Où en sommes- nous ?
Personne. Tu m'entends ? Personne n'a le droit de t'obliger.
Ce qui veut dire: que tu es le seul à décider.

Jusqu'à ce que j'atteigne l'Illumination
Je prend refuge au Maître, à l'enseignement et à la communauté.

Que par les mérites que j'ai accumulé avec la pratique de la générositée et d'autres perfections
....puis- je obtenir la Boudéitée
pour pouvoir aider à tous les êtres vivants.

S'il- te- plait; mon amour.......On parle; et à raison, des défauts de l'ainsi nommé ''égoisme''.
......une plaie.
Il me plait de t'encourager à suivre les pas des ''lions entre les hommes''.

Personnellement, j'en suis à redécouvrir toutes ses virtues infinies. Viens. Approche- toi un peu !!!!!
Titre: Rien; qui n'ai été dit...
Posté par: pablo le 22 juillet 2008 à 16:28:18
et maintenant ?
Je me sens tout nu, sur un scénario tout préparé pour ma venue.

le Boudisme......offre un cadeau délicieux et difficil de trouver......ailleurs.
Mais ce n'est pas le seul à parler ouvertement.

Ce sentier m'a conduit, curieusement, à me reconstituer.
Je sais; je suis un peu flipé ! ( Un exament minucieux de nos resources ? )

Un replantement...
Une plainte ?- Non, tout va sur des roulettes !

Je m'incline face à toi, l'inconnu.....pour me permettre ''d'avancer'' sur cette voix merveilleuse.

Qui que tu sois. Quels que soient tes desseins. Où que tu ailles. Merci, du fond du coeur !
Titre: ......Bien !!!!!
Posté par: pablo le 22 juillet 2008 à 17:25:20
''Ce qui'' n'est pas mal du tout !!!!

Un petit rien dans les engrenages dévastateurs de l'oubli.
.......une autre histoire.....paralèle et tellement différente !

Une aventure, extraordinairement insolite, qui s'occupe de nous et de notre évolution.
Une invasion. Un virus.

La révolution totale. Des mots substenciels, avec un poids spécifique......lourds ? Mais
Avec toute la douceur ''De ceux qui savent regarder''
Comme une brise raffraississante.

Un murmure soutenu par les guierriers depuis un temps inmémorial. Avec amour total et patience.....
Titre: C'est tout ?
Posté par: pablo le 24 juillet 2008 à 18:13:36
Ce devrait- être comme un cri, mais spontané.
Genre.......Ouh !
(Mais celà pourrait faire peur à celui qui le pousse )

Alors; on retient l'impultion. Non pas par timidité, ou pour passer pour uin con.

Ceci me rappelle un leçon escencielle, que je me fais un plaisir de vous dévoiler. Là
Il sagit d'une option.... concidérée comme absurde.

ÊTRE TÂCHË D'IDIOT.

Mais; quoi que l'on prétende, et, sous tous les aspects, nous sommes ridiculement cet âne.
Ce serait la première et plus complète ''iniciation ''. Un pas décisif.
La reconnaissance de toutes nos débilités.

La leçon magistral qui ouvre les portes de par en par à la sagesse que ''je'' convoîte.

Je sais bien. Çà ne se voit pas !!!!
Cependant; vous- y- conviendrez. L'eau de l'Océan ne peut- ètre contenue par un puits.

Pour profond que nous apparentions. On n'a ''rien- à- y- faire !!!!''

J'ai besoin de toi, et, ne te demanderais rien en échange. Un sourrire, peut- être ?
Titre: Re : C'est tout ?
Posté par: pablo le 24 juillet 2008 à 18:23:28
La réponse devrait- être plus claire que la question.
Y répondre....

Passer pour sot peut parraître douloureux. Il n'en est rien !!!!

Tous nos efforts pour apparenter ce que nous avons toujours cru....
Toutes les assurances dont nous faisons foi....
Tous nos jeux, pour qu'on nous découvre....
Toutes les réponses ?

Les mots sont morts. Nous avions promis.
Une peine; puisqu'il sagissait de notre PAROLE- D'HOMME. Snif !
Titre: Re : C'est tout ?
Posté par: pablo le 24 juillet 2008 à 18:29:14
Et Maintenant, nous pouvons pratiquer l'idiotie sous tous ses angles.
Parfait !
On attendait l'autorisation.

On ne cessera jamais d'être con. Merci. Pablo !

Glurp !
Titre: Beauty- fool
Posté par: pablo le 04 août 2008 à 18:09:44
Une étincelle, un souffle, une idée qui me transportent dans un flux- vital: t'aimer.

Je prend corps pour boire, à la source des rêves, l'ambrosie: te toucher.

Sur le chemin, j'ai déposé une rose noire pour pouvoir te voir.....un jour, toute la nuit.
Titre: Présomptes impliqués.
Posté par: pablo le 05 août 2008 à 16:04:54
Combien de fois je me suis perdu....
...............Dans tes yeux je me suis retrouvé.

Combien de fois je suis tombé....
...............Avec ta main je peux me relever.

( Chanson espagnole )
Titre: Manger, dormir et chier....
Posté par: pablo le 08 août 2008 à 19:07:54
............ceci est la conclusion d'un haut- cadre de l'ingénieurie spaciale.
(Je protègerais; vous me le permettrez, son anonimat )

Evidemment; à celà, je me fais fort d'en tirer une partie morbide pour nous secouer les puces....

- Il y a de l'amélioration; mais ce n'est pas encore celà !
- On parrait capables d'attendre que tout se perde.
- Que le dernier ferme la porte. L'odeur en devient insuportable !

Pablo. Tu es l'esprit de la contradiction - On a mieux- à- faire !

Je viens d'acquérir un petit manège pour les enfants.......pour qu'ils tournent- en- rond.
Il y a un intérêt à celà: çà les occupent.
Voyez comme ils parraissent heureux !
Titre: Re : Manger, dormir et chier....
Posté par: labbe le 08 août 2008 à 20:08:01


Tu es fou et j'aime ....  ;)
Titre: Re : Manger, dormir et chier....
Posté par: pablo le 11 août 2008 à 16:18:24
On fait une pause ?
On se désarme.
On dit tout ce que l'on veut. Il se peut !

Si le présent se découvre; c'est pour faire plaisir !

Le sol est jonché de mines; mais l'air est respirable.

Il y a un espace énorme; où l'on peut ''bouger'', et faire des siennes !

C'est extraordinairement terrible de ne pas pouvoir aimer.

mourrir.....c'est que dalle !!!! Moi- aussi; je veux et ordenne: je t'aime........ Comme çà. Là
Titre: Acte volitif.....vraissemblablement !
Posté par: pablo le 11 août 2008 à 17:37:47
''Il'' doit venir de très loin, ou bien, de très profond.
Comme un appel; mais, très urgent........indispensable; puisque en cas contraire....le silence est plus beau et grand.

Ce n'est pas seulement parcequ'on ''a'' une raison majeure.

Vous conviendrez, que, la plupart du temps.....on se perd en frivolités.
On a cru bon naître.
Mais pas n'importe où, ni comment....

On n'a plus de temps pour la vertue.
Nous ''sommes'' ocuppés....très !

la ''trés- trise'' frôle le ridicule. On est bien mort !!!........... Sans le savoir.
Titre: Re : Acte volitif.....vraissemblablement !
Posté par: pablo le 11 août 2008 à 19:40:40
la conscience.
de soi
des autres. De leur infinie douleur....dans l'océan de l'incompréhension.

Fermer les yeux.
Pour un temps que l'on voudrait .....infini.
Titre: ....Comme si c'était un jeu
Posté par: pablo le 13 août 2008 à 13:28:09
Expansion

Comme un Océan de sagesse, j'acceuillerai la douleur et la désespération dans laquelle, une infinité d'êtres sont soumis.

Compression

Voyant l'insubtance d'une vie consacrée à la mondemnité et à la recherche avide de ses fruits amers.

Conscient de mes limitations, dans un élant- amoureux, et craignant une renaissance misérable.
L'esprit clair, et en reconnaissance; je confis ma vie et mes biens entre les mains du Maître parfait, à son enseignement et à la communauté de ceux qui ont été au- delà.

Réconfort et libération.
Titre: Le ciel est par- dessus les ''toits''....
Posté par: pablo le 16 août 2008 à 19:41:24
.....si bleu, si calme.
Voilà l'esprit qui ''me meut''. C'est la musique......
On a bien attendu des siècles !................. ou bien, dans l'instant, une pensée vagabonde.

Je me souviens avoir aimé. Et c'est bon. Encore, que j'aurais voulu que cet instant perdure.
Un sentiment grâtouilleur et fripon.

Et voici ma raison-de- vivre. Une idée ?
Un petit- rien qui m'as projetté a chercher la fin de cette histoire merveilleuse.

En chemin; j'ai croisé le Buddha claire- lumière .
( Je pisse de joie à m'en rappeler !)
Je ne veux rien garder pour moi.

Je donnerai amoureusement tout mon temps et l'effort pour que tu me sourris.
Cette passion n'a pas la saveur du passé. Elle vibre follement en moi, et couvre toutes mes nécessités.

C'est fou ! Ils s'alimentent de lumière.

Franchir l'impossible.
Donner la meilleure- part du gâteau.
Disparraître dans l'instant qui passe.
Être celui qui ne s'est pas trouvé.
Donner grâce et aimer tout ce que tu peux.

Ne plus être un obstacle.
T'as raison !
Titre: Plus simple, tu meurs.
Posté par: pablo le 25 août 2008 à 16:25:35
Voici le prix de ma témérité. Mais alors; quel serait celui de l'amitié ?
Un cadeau grandiose, certainement.
De toutes façons....
C'est dans nos moeurs de mourrir.

Je suis bien humain en celà ! Mais; considérez- donc que je ne suis pas votre jouet.

Ecoutez maintenant, de vos deux grandes oreilles. ( Prête attention )
_'' On ne peut arracher une simple fleur sans que toutes les étoiles du ciel ne le sachent''.
Ceci a suffit à transformer cet individu.

Mais; s'il te plait, l'ami:
Fais au mieux !!!!
......................J'ai jeté des cailloux dans la rivière, et les petits poissons se sont sentis dérangés.

JE VOUDRAIS ME SENTIR MIEUX.
-------------------------------
-''Dans la nuit, je t'ai cherché........... Alors; tu es arrivée, comme la lumière.
Je t'ai cherché jusqu'à en devenir fou.
Maintenant; je me sens vivant à nouveau '': dit la chanson. Une oeuvre- d'art.

C'est justement celà !
On essaie de se trouver.
L'énigme, une fois révélée, nous invite à continuer de l'avant.

Le sort est jeté ! Nous sommes exactement celui- là.....la personne amante que nous aurrions ignoré depuis toujours.
Il a suffis pour celà, de grâter la surface du réceptacle. Dessous, nous trouverons un diamant dont la valeur incalculable nous ignorions.

Être en soi; pour tous.......amoureusement; bien entendu.

J'attend de toi un soupir profond.
Titre: Tu es tout nu.
Posté par: pablo le 27 août 2008 à 19:22:37
Pourquoi cacher ce corps d'asticot ?

Pas besoin de rayon X, pour voir à travers.

C'est l'évidence. Tu ne peux rien cacher. rien de rien !

non ! Rien de rien . Je ne regrète rien.
J'ai pu voir.
je peux partir. M'en aller où je veux.

Vous ne pouvez me voir.
Je suis le vent
Energie en mouvement. Tout nu cependant, avec ma tite quequette. Ha !
Titre: Çà foût le jetons !
Posté par: pablo le 27 août 2008 à 19:27:47
Non pas.

un problème existe, parceque il est suivi de sa pròpre solution.

Les limites.
-Everything you want.....tu l'as.

Les portes s'ouvrent toutes.
Les réponses n'attendent plus.

mais.....on n'a jamais su ni osé poser cette question.

Tu l'as !!!!!!! Comprends- tu. l'ami ?
Titre: Re : Tu es tout nu.
Posté par: pablo le 27 août 2008 à 19:31:36
Il suffit d'ouvrir les yeux.

On tend naturellement les mains. Et on aime infiniment

Il n'y a plus rien à faire.

J'attend de toi......ta ''présence'' Rien de plus !






Titre: It's a wonderfull wonderfull life !!!!
Posté par: pablo le 28 août 2008 à 16:19:42
A quel prix estimons- nous ce prodige ?

Nous sommes méritoires. Mais, pas possesseur.

On a ce que l'on a toujours chercher.......cette vie; celle- ci ( pas une autre ! ).
T'es dur !

Maintenant, dites- moi un adjectif pour ''la'' qualifier.
merveille de merveille.

Elle nous offre cette possibilité. C'est ce qu'il y a !

Elle est maléable. Tu piges ? Tu te rends compte ? Vois- tu ?

Nous devons faire une oeuvre- d'art ou bien un prodige.
C'est dans nos mains.

Nous avons le temps nécessaire. On se résiste ?
Titre: Sans si bel été.
Posté par: pablo le 01 septembre 2008 à 18:03:26
Vraissemblablement; un ciel si bleu, les feuilles si vertes........... et le feu si hardant.
Je n'en ai jamais vu un autre pareil !

Levez la tête. Couchez- vous dans l'herbe.
Il suffit !
Regardez au loin, reposez cette tête et ce coeur las.

Au delà des murs qui nous protègent des autres, qui nous protègent de nous.
.....des ennemis affreux et terriblement ''pauvres''. Bien que.
Malgré celà. Quoi que, et où que ''l'on se trouve''.....ces murs ne nous quitteront pas. Par bleu !

On se sait aimé ( quelque- part ).
Titre: Acte de présence:
Posté par: pablo le 02 septembre 2008 à 18:44:46
On ne sait pas de quoi l'on parle......si souvent.

Lama Guendoun Rimpoché a dit: que l'esprit virevolte au gré du vent.
.....Seule l'attention permet une certaine stabilité et control.

Sans amour.
Tu peux et tu dois ! Vers où nous dirigeons- nous ?
Sans compassion.....personne ne nous verrait passer.

Nous n'otorgons aucune valeur à la vie qui passe devant nos yeux ébahis.
Il a été recommendé intensemment.......de ''recevoir sur soi'' !!!!!!
''Il'' n'y a rien à y faire.
''On a tout essayé'' !

Rien ne nous manque; ici et maintenant !.....ni fait défaut.

Je comprend. Toi aussi ?
Titre: Re : Acte de présence:
Posté par: pablo le 02 septembre 2008 à 18:53:38
Je ne l'ai pas ''comprittte'' celle- là !

L'attention serait le mâs. Axe imperceptible et éfficient. Centre de gravité. Où ?

La présence ( dans le mondanal bruit ) ne peut être autre qu'amoureux.....si l'on se tâche de ''positifs''.

Comprendre ( ......en ces thermes ) et dit autrement correspondrait à ouvrir le coeur et acceuillir généreusement la douleur..... qui nous est offerte gratuitement.

Voir avec d'autres yeux est impossible; n'est- ce pas ?
Ben, non.
Le monde peut être perçu depuis un plan amoureux.
On necessite change ce coeur de pierre.....pour un de chaire. Merci bien. On vous aime !
Titre: Re : Acte de présence:
Posté par: pablo le 02 septembre 2008 à 19:36:23
C'est
Titre: Re : Acte de présence:
Posté par: pablo le 02 septembre 2008 à 19:41:08
quand c'est extrèmement urgent.
quand çà presse.....que l'on doit prendre son temps.

Voudrait- on de la folie ?

Tu as tellement de mots à ''dévoiler'', que tu te perds ....un peu.
N'oublie en aucun cas que nous sommes là à t'aimer. Et

Surtout n'oublie pas de respirer. C'est vital !!!!
Chaleureusement, et moi- aussi, en son temps.....je vous acceuille avec une tite larme aux yeux

Toujours vôtre, mon amour
Titre: Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 04 septembre 2008 à 17:27:14
çà vient de loin.....du début de notre Civilization ( avec un C- majuscule de crotte )

On sait de ses dents longues !
Je me relaxe et je reviens.

Il fut dit: que la technologie nous ferait libres. Et que l'Océan serait le recours de nos enfants.

A coup de bombes, de destruction et de désolation.
La peur; petit- à- petit semble nous dominer.
Plus- encore.....
( Vous en conviendrez ) Il est très mal vu qu'un sujet ''pense''.

L'eau potable est un bien universel....un bien / mal réparti.
Quant à la raison......écrasée, anéhantie....pour des ''valeurs'' servies froides.
.....des miettes de pain ''dur''.

Il nous reste à offrir notre postérieur pour le plaisir des grands.
Le démon n'existe pas ! Mais oui la persécution, l'oppression.


On est contaminé, mais content. Çà fait plaisir !
Pourrait- il en être pire ? Mais très certainement, mon cher !
Titre: Qu'est- ce- que c'est que cette merde de bonheur....
Posté par: pablo le 09 septembre 2008 à 17:42:52
........qu'aimablement on nous impose.
Je ne suis pas libre de critiques; bien- entendu.

La rue est prôpre. Il ne nous manque de rien. On n'aime personne.
On fait la gueule; parceque l'on ne gagne pas assez ?

Lutte ouvrière.
-------------
Berk !
Je ne suis pas béliciste. .....une solution dramatique; celle- là. Terrorifique !!!!!

J'essai de te dire cette ''chose toute simple'':

la PAÏX est boucoup plus savoureuse. Un mystère ?

je suis dégoûté. Et j'en ai assez.
Trop de barbaque
Trop de cul
Trop de tout, ou trop de rien.

Excuse- moi d'être si désagréable. Mais je crève de dégoût. Raz- le cul  de toute cette merde !
Explique- toi.

mourrir/ vivant.
on a rompu tous les ponts de la communication
Titre: Re : Qu'est- ce- que c'est que cette merde de bonheur....
Posté par: pablo le 09 septembre 2008 à 17:49:18
il y a curieusement un ptit bonheur dans tout çà.
Et c'est que çà baigne !!!!!
Titre: Re : Qu'est- ce- que c'est que cette merde de bonheur....
Posté par: pablo le 09 septembre 2008 à 17:55:46
Je me fais peur à moi- tout- seul.

pourquoi ? Nous sommes notre ennemi le plus cruel.

Les sous... oui.
Les relations amoureuses ou amicales.....inéxistantes.
Le temps libre.....total
L'occupation ?

Tu te crée des problèmes qui n'existent que dans cette tête de linotte.
Je vois. Et c'est vrai.

Çà fait mal; animal !
Titre: Re : Qu'est- ce- que c'est que cette merde de bonheur....
Posté par: pablo le 09 septembre 2008 à 17:58:10
Et voilà ! Maintenant, je me sens tout con.
Titre: le racisme.
Posté par: pablo le 12 septembre 2008 à 19:45:04
Là; çà me fait mal, ici.

Où est la différence ?
En quoi consiste- t'elle ?

Nous voulons trouver une part du bonheur qui nous est dû
....et; dans la mesure du possible, être considérés comme un- de- plus.
Eviter tout mal.

Mais il ne suffit pas qu'on soit ''esclavisés.''
Il y en a qui veulent nous marcher dessus.....pour la couleur e notre peaupou
 de notre peau
ur
pour la coule.

Tout est en couleur !

Titre: Rien ne peut nous- en- empêcher.
Posté par: pablo le 22 septembre 2008 à 16:24:55
Çà ne fait rien !........... merci bien.
Çà n'empêche. C'est juste un petit rien qui fera trembler les fondements, la structure, la base.

......la question qu'on n'ose se poser.
Pour qu'elle apparaisse; nous devrions nous laisser subjugué par un mirroir qui.....nous disant combien et constemment toutes les réponses que nous n'attendions plus.
-----------------------------------------------------------
Ainsi; la question iniciale se dissoud dans un vide plein de sens.
----------------La première réponse serait que tu importes. Que tout....c'est- à- dire: que rien n'a besoin d'explications sans fin.

Plus ?
Juste. Justement.
Offre constemment de toi !
Et dans l'impossible ?
Tu peux encore aimer ? Pourquoi ?

Si !
Moi, je veux sentir !!!!!
Je veux sentir l'Univers sur moi. Je veux trouver ma place....comme un naufragé en haute- mer.
------------------------------
Il ne reste qu'une seule bougie au milieu de la tarte....et elle veut se consummer: dit la chanson.

On ne peut s'attendre à rien !!!!!!.....de différent.
C'est la danse de l'illusion. ( Ecoute ) Combien j'ai besoin de ton rire d'amour !
Je ne sais pas comment tu l'as fait. Dans chaque recoins; je retrouve ton nom.

Tu es différent à celui que j'ai connu.
Dans mon coeur a été grâvé ton nom. Si Grand !
Il ne se cache plus, ton nom: dit la chanson.

( Avec l'espoir d'atteidre le fond )
Titre: Re : Rien ne peut nous- en- empêcher.
Posté par: pablo le 23 septembre 2008 à 16:09:24
Mais ce n'est pas la question ni autre- chose.
rien ne peut importer plus que ''atteindre la clartée'' qui ne nous a jamais quitée
Titre: Je me dois à vous
Posté par: pablo le 24 septembre 2008 à 19:22:58
Humblement; je m'incline comme le roseau face aux êtres purs....

Je reconnais, ( Mais ; peut- il en être ainsi ) ma profonde débilité pour la sagesse.
.....qui ne m'appartiend pas. Un ''pas'' décisif.

ridicule; mon cher.
Je l'appelerais plutôt: humour cosmique.
Et j'en ai à revendre.
Un commerce; celui-là imprôpre. Tout comme essayer de décider du pourquoi et du comment pour un âne !!
Nous devrions reconcidérer notre comportement intolérable face aux animaux- animés.
Pour plus qu'il nous- en coûte: le résultat ne peut être que catastrofique....une vision du Karma s'impose, ici.
Titre: Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: pablo le 08 octobre 2008 à 18:29:36
Il n'est pas possible e rompre le silence. Il est partout
Il est en nous.

les mots font mal. Leur escence est vide.
Nous aussi.
L'objet n'est pas perçu par le sujet. Alors, que reste- t'il à faire ?

Quant moins tu bouge; mieux çà va.
Ce qui veut.....n'obtient rien.

Pour convaincre....ouvrez- vous. Acceptez l'autre. Et, peut- être qu'un jour les mots serviront
Servir. pour la seule cause possible: la noble.
Et puis s'étteindre sans trop bouger.

je jure que çà en vaut la peine: d'attendre un soupir !!!!Dit la chanson
Titre: Re : Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: pablo le 08 octobre 2008 à 18:39:45
pourquoi essaie- je de vous convaincre......de rien ?

L'ètre- humain cache, sans le savoir, un monstre de beauté....la capacité peu usuelle, selon les yeux inexperts, de séduire....par son absence.

il n'y a plus rien à dire. Mais; ne vous rendez pas.
.....ne vous donnez pas pour vaincu !

L'esprit. Rien qu'à lui- seul peut identifier l'usurpateur......l'ignorance qui règne à ses aise, dans un monde que nous savons, est perfectionable.
A tel point ?
Imagine...
Nous jouons un ''jeu'' interdit
Titre: Re : Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: crystelle le 10 octobre 2008 à 08:01:12
Cher Pablo heureusement que tu existes ! Sur le forum, tu es un vrai bol d'air !
Titre: Re : Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: pablo le 10 octobre 2008 à 18:32:21
Chère Crystelle
je voudrais te dire des mots d'amour...comme:
Toujours.
Mais, j'ai un sanglier dans le four. Vite vite vite: Çà presse !

On n'a pas le moindre temps. Il faut faire très vite !

Je te donnerai tous les oiseaux, tous les chateaux, tous les soleil....et toute la joie

On se connait ?
On se connait
Titre: Re : Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: crystelle le 11 octobre 2008 à 01:31:11
Merci Pablo ! :) Surtout reste comme tu es !
Titre: Re : Ce silence cache trop de mots. ( essai )
Posté par: pablo le 13 octobre 2008 à 17:03:51
....tous les bateaux, toutes les roses
....toutes les choses qui t'émerveillent; petite fille e ma rue.
Titre: Ne me ment pas !...... ne me dis pas la vérité.
Posté par: pablo le 13 octobre 2008 à 17:10:57
(Aujourd'hui; je ferme le livre des heures- mortes. )

Avec un corps de resplendeur dorée
le Seigneur de l'Univers
est d'une extrème beauté.

Du Bodhisattva qui fixe son esprit
sur cet objet...
il est dit qu'il est en absorbtion méditative.------------Le bonheur et la souffrance des autres nous affectent.

.........................................nous ne sommes pas des entités séparées, sans lien avec les autres.

Pas même notre perception de l'amitié ou de la répultion sont absolument fiables..........................
Titre: Re : Ne me ment pas !...... ne me dis pas la vérité.
Posté par: crystelle le 14 octobre 2008 à 09:21:50
Oui mais qui le sait ?
Titre: Re : Ne me ment pas !...... ne me dis pas la vérité.
Posté par: pablo le 14 octobre 2008 à 16:17:50
On va essayer de découvrir celui ou celle qui partagerait bien avec nous ce sentiment noble....

Par la suite, et si nous sommes encore dans l'état de pouvoir continuer les persquises....
On se fera un plaisir de chercher celui- là '' qui cherchait'' cet fin.

Dans l'attente.....
Prenez- donc le temps de savourer un appéritif dans nos locaux.
( C'est pas moi qui paie ! )

Et envoyez- donc un soutient pour cette cause.

Y- a- t'il quelqu'un qui puisse s'interresser à nos divagations. J'en doute !
Titre: Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 22 octobre 2008 à 17:52:37
-''Là, tout n'est qu'ordre et beauté
Lux, calme et volupté.''
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 22 octobre 2008 à 18:50:51
C'est juste ici et maintenant !

Dans l'éco de ton nom s'ouvre, face à nos yeux, les plaines de l'Éternelle- joie.

Ici je puise le regard différent d'un amour qui n'aura de fin. Toi; face à face.

Pourriez- vous me croire; que les mots ne peuvent exprimer le parfum de cette liberté.

Accompagné d'un nom; nous irons là où la jeunnesse ne cesse. Où ?
Dans un matin; baignés par la lumière, au bord de la rivière cristaline....nous jetterons des pierres.

Vois comme il chante. Om Mani Padme Hum
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: françois-francis le 22 octobre 2008 à 23:52:34
c'est beau.
ça veut dire quoi la dernière phrase?
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 23 octobre 2008 à 16:34:30
Cher François Francis.
Pas grand chose. Une invocation sacrée.
Un appel urgent à la personification de la compassion: Chenresig en tibétain
....Avalokiteshvara en Sanscrit.

Trésor de compassion inconcevable. Bodhisattva parfait. ''Protecteur du peuple de la terre- des- neiges''.

Il sagit d'un Mantra:-''Que le joyau de la connaissance entre dans le coeur de la fleur de lotus. La beauté''
Que la sagesse accompagne toujours aux plus hautes aspirations des hommes, comme l'amour.

Dans le cadre de l'Orient; cette fleur a pour signification. la pureté.
Elle nait de la fangue; mais la fleur est merveilleuse !!!

......Un appel aux énergies qui puissent purifier le continuum de notre esprit, vers les plaines de l'omniscience. ( une petite connerie, Quoi ! )

Om; en appelle à notre escence. Une bénédiction. L'élan que je nécessite. Merci pour ta question
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 23 octobre 2008 à 17:26:44
je ne me sentirais pas conforme !

Au niveau relatif; nous avons et enfermons une capacité commune à tous les être conscients.....
......une semille, celle de ''l'éveil '', notre nature profonde (inérente à l'esprit en soi )
La bonté transcendentale......qui dort.

Pour acceder à elle; il suffit d'y bien regarder. Les vertues ne nous sont pas ajuns.
On possède une bonne pâte !!!

Ici; il serait préférable, pour que tu puisses entendre, qu'il sagit d'énergies vitales dans monde qui agonise, précisemment pare faute d'agudité....par miopie.

nous avons rejeté de forme équivoque, ce qui fait de la personne ce qu'elle est; sa bonté tant attrofiée par un désir exacerbé, par un attachement aux objets qui occupe notre vie.

On m'appelle. Se doit être urgent !
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 24 octobre 2008 à 18:07:32
Le problème, c'est pas qu'il s'en aille.
....mais; c'est qu'il revient !!!!
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: françois-francis le 24 octobre 2008 à 18:31:37
qui? ????
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 16:22:09
Dans ce cas précis ( qui nous ''touche'' ):qui; c'était moi, personnellement.

Mais il y avait anguille sous roche !
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 17:40:03
Qui qui ?
La question a été posé.

Je voulait dire ou insinuer que lorsque ''l'on part''..... On se fait à l'idée.
Pas même le Seigneur de la mort pourrait retenir à celui qui désire fervereusement ''revenir''.

On reste; n'est qu'une façon de parler.
Partir; parrait plus dur.

Si l'on est bien; pourquoi chercher Midi à catorse- heures.
Cependant; il urge !
Nous avons mieux- à- faire. Alors on s'en va; sans espoir de retour.

C'est une loi. Celle du Monde- du- désir.
On ne nait pas stable. Comme une étoile- filante. Presque imperceptiblement, nous nous agitons deci- delà, à la recherche de notre ''milieu'': en soi.

C'est- à- dire; un peu partout.
Où ? Ne serait pas la question. Mais; effectivement; ''qui'' ? Est franchement interressant.

Qui.....fait tant de bruit; qu'on ne peut s'entendre.
Qui aurrait voulu se trouver avec soi, en un lieu- dit; ici et maintenant.
Qui: on s'y trouvait bien !!!! Pourquoi ne pas profiter du paysage, alors ?
qui n'aime pas qu'on le mette en évidence.
Il ne supporte pas l'analyse. Cependant, il ne s'y résiste pas

Quant à ''celui qui revient'' consciemment, en vertue de l'amour.
Pourra- t'on l'identifier ? Le même que l'on n'attendait plus: si différent à tout, et plein d'illusion. Soi, en soi
Titre: Tans pis ! Je t'aime quant- même.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 18:03:53
Tant- mieux !
Tu peux le dire de la façon qu'il te semble.
On vous a compris.
Vous êtes cernés !

Quand on n'a que l'amour à offrir.

Regardez; comme il s'embrassent infiniment dans l'aéroport.

Cher ami.
Sans vous; rien n'est possible.
Il me manque l'air..........Et la raison consiste à te retrouver dans un jour impossible. Toujours
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 18:12:52
C'est la mode !!!

On se perd, et puis on cherche à essayer de se retrouver.

Les morceaux d'un puzzle s'étendent sur ma table- de- travail.
Le microscope n'aide en rien.
............Le mirroir non- plus.

Je met des noms magiques aux choses.
Je peind l'Univers de lumières roses.

Dehors; il pleut. Peut- être !
C'est pas sûr. Croyez- moi
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 18:34:44
c'est pas la question !
C'est pas une réponse non- plus.

Je me trouve, et je suis- à- vous !!!

Si je t'enfonce la tête dans l'Abisme, c'est parceque, là, j'y est trouvé toutes les réponses.

Bonne- chance.
Bonne route. Et surtout; bonne- à- tout- faire !!!!!

(l'asticot s'agite au bout de la ligne )
Les poissons n'en croient pas leurs yeux......Quelle était la nature de la réponse ?
Titre: Re : Tans pis ! Je t'aime quant- même.
Posté par: pablo le 27 octobre 2008 à 18:37:10
çà ne fait rien.
J'aime tout ce que tu aimes.
Titre: Re : Tans pis ! Je t'aime quant- même.
Posté par: BEL23 le 27 octobre 2008 à 21:34:32
moi non plus  ;)
Titre: Re : Re : Invitation au voyage.
Posté par: Conos le 27 octobre 2008 à 21:49:58
C'est la mode !!!

On se perd, et puis on cherche à essayer de se retrouver.

Les morceaux d'un puzzle s'étendent sur ma table- de- travail.
Le microscope n'aide en rien.
............Le mirroir non- plus.

Je met des noms magiques aux choses.
Je peind l'Univers de lumières roses.

Dehors; il pleut. Peut- être !
C'est pas sûr. Croyez- moi


Bravo !
Titre: Re : Tans pis ! Je t'aime quant- même.
Posté par: pablo le 29 octobre 2008 à 17:40:08
Je réagis, pour faire avancer le Chmil- blic....

''Aimer avant de l'être''.
N'avoir jamais existé avant celà.
Ou bien; ne pas comprendre, très bien, tout le temps qu'il nous a fallu avant d'être résolu.

Une question, celle- là, qui ne peut attendre davantage un oui.
C'est facil, ( et ne peut être plus simple ). Fallu- t'il qu'elle se présente !

On l'appellera par son nom: substence, base de tout entendement, désarmement inconditionnel....
....la voix du désert, L'appel du soleil.......... sous nos pieds et partout.

Où que tu sois; là j'irai, pour t'apporter réconfort et chaleur......................... Disparraître ?
Titre: Re : Tans pis ! Je t'aime quant- même.
Posté par: pablo le 29 octobre 2008 à 17:51:02
Apparenter.
Faire sans- blanc. Rire ou sourire.....mais très sérieusement.

S'éclater ! Mais tout en douceur.

Pablo. Ne vois- tu pas ?
Titre: Alors.....on ''nait'' pas pressé.
Posté par: pablo le 29 octobre 2008 à 19:03:30
On va s'assoir un peu....

C'est la distance qui fait mal !

Comment peut apparaître, dans cette tête- de- linote, que j'importe plus que tout ?
Comment apparait- ce ?

Le problème ne se pose pas. C'est évident ! N'est- ce pas ?

Mais, cher '' vous'', dites- moi alors : Pouvez- vous situer ''celui qui est en question ''?

Je mettrais en doute; si tu te trouves:....... la nature de l'action. ( par faute d'amour )
Titre: Re : Alors.....on ''nait'' pas pressé.
Posté par: pablo le 29 octobre 2008 à 19:05:31
Voyage, voyage
Plus loin que la nuit et le jour

Voyage, voyage
Dans l'espace inouï de l'amour, et jamais ne reviens.
Titre: Re : Alors.....on ''nait'' pas pressé.
Posté par: pablo le 29 octobre 2008 à 19:11:27
.....carte à l'inconnu que l'on ne désire pas connaître, parceque çà fait mal, animal !
Titre: ''Sans toi ni loi''
Posté par: pablo le 31 octobre 2008 à 19:53:38
A la recherche d'une réponse ?
A contre- temps ? ...............de celle que personne ne veut.
De celle qu'on n'a jamais voulu entendre parler...................et qui fait mal !

Et; qui fait mal ?
Elugubration d'un esprit malade.....

Comment pourrait- il en être autrement ?
Laisse pisser; c'est une valse.

Un jeu démoniac; celui de ne pas reconnaître notre nature.....elle, bonne.
Se précipiter; consiste à ne pas prêter attention.
S'évader du tumulte et se réfugier dans un ''mal- entendu''. De quoi ?
Titre: Re : ''Sans toi ni loi''
Posté par: pablo le 31 octobre 2008 à 19:55:43
Avant d'écrire; il serait conseillé de se recomposer !!!!!!
Titre: Il va chanter !
Posté par: pablo le 03 novembre 2008 à 19:33:29
C'est grâce à toi que je peux le faire: chanter !

Enchanter que nos chemins se soient croisés...
....en ce lieu où règne la paix et l'harmonie. Précisemment !

Il nous a fallu parcourrir tous les chemins.
Maintenant; ébahis, je contemple la vie qui fluit.

Mais; nous n'en sommes pas là !!!!
Çà ne fait rien. On se donnera de la peine lors de notre prochaine incarnation.

On n'a de temps pour rien !
Cependant, sachez combien on vous aurra aimé. ''Remember; here and now !''
Titre: Re : Il va chanter !
Posté par: pablo le 03 novembre 2008 à 19:43:05
Les ''choses'' font que je me précipite pour une sans- fin de raison et par amour.

J'ai sité en temps- dû la ''voie du guerrier'':le Buddhadharma.
Chemin, face auquel je n'aurrait de cesse de m'incliner respétueusement.

Il fut un temps, où, désespéremment je tentais d'inoculer ce virus.....sans succès.

Les temps sont durs. On a mieux- à- faire !

Erreur cràsse.
Je vous inste à vous rendre compte.
Delà cette petite prière......Arrêtez de faire le con SVP. ( Il en va de tous )
Titre: il n'y a pas de quoi ! pourquoi, alors s'en faire ?
Posté par: pablo le 07 novembre 2008 à 19:40:50
Des lèvres sacrées des sages....apparrait celà.

Pas seulement !
....................C'est en bouche de tous: l'égoime est l'ennemi à abattre.
( C'est précis et même clair )

Comment commencer ?
Qui voudrait, en son juste jugement, faire ce pas en avant.
Cherche bien.
Il se peut que personne. Peut- être un fou....dans une perte de conscience.

ce doit ètre douloureux.
Allons prendre une tasse de café.
Titre: Un enfant est mort de faim.
Posté par: pablo le 12 novembre 2008 à 17:48:01
notemment; il avait ingéré de l'eau contaminée pour asouvir la soif.

..................................cette criature de dieu aurait pu se convertir en un fénomène !
Il en avait tous les droits !
Celà aurait été autrement. Mais, dans ses yeux noirs a disparru toute trâce de vie.

Il s'est éteind.
Je jurerais. On me l'a dit; qu'il voulait rester.....entre nous. Il ne voulait pas.......partir
Il aurrait préféré compartir la joie de vivre avec nous.

Il s'en est allé; très loin, par peur. Par espoir d'un autre monde où l'on aurait aimé.
....où il fut comblé de baisers

Cet enfant disait: qu'il avait mal, là, dans son petit ventre. Que çà brûlait !
.........il a, même, crié très fort pour qu'on l'entende
Pour que la désespération de sa mère fut entendue. Que, tout au moins, il pu rester un moment de plus
Dans cette Terre merveilleuse, au foyer

Chéri. Mon amour. Déjà; je prie pour que ton couroux soit allégé. Que tu comprennes ????
Titre: Re : Un enfant est mort de faim.
Posté par: pablo le 12 novembre 2008 à 17:59:58
.....miséricorde.
Comment; si petit, pourrais- tu entendre ?

.......qu'on a l'assiette pleine à ras- bord. Qu'il ne nous manque de rien.
Que l'eau
A quoi bon ?

Deux yeux tout ronds se sont fermés. Aujourd'hui; non- loin de mes divagations.

.......Sans le moindre soutient. Un enfant beau comme le jour.

Spasme de douleur impossible de décrire.
Titre: Doux, tout doux
Posté par: pablo le 14 novembre 2008 à 18:22:36
Tout,tout doux, tu doux, tout tout doux, tout tout
Tout doux, tout tout doux, tout doux.

Doucement !
Tu vas pas avaler l'agneau tout entier, et d'un coup. Tout doux !

Chers lecteurs
Je me suis laissé emporté.
Dors- et- navant; je promet être plus scrupuleux. ( Je pèserai mes mots )

C'est que je trouve des ''non- sens''.
La vie; qui est belle, mais renferme, au dedans, des tâches qu'il est bon d'aérer un peu.
Pas trop !
Çà peut être douloureux. Et celà; ne nous conduirais qu'à fracasser ''mon'' plan. Le nôtre.....

Il va le dire !!!........ Faire cette Terre un Paradis.
Titre: Re : Doux, tout doux
Posté par: crystelle le 15 novembre 2008 à 00:12:56
Bravo !
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 17 novembre 2008 à 16:03:57
''Le bonheur''.....QUOI !!!
sans interrogation. Tel- quel. Pour imperceptible et flagrant. ici et maintenant ! En soi

Dans le parfait équilibre de la pure écuanimité....le chant des sirènes.

Quand on en a trop....il se perd en divagations. Cependant ''il'' palpite au dedans, et....
N'attend que nous.

Vous me direz. Comment le savourer ?
Avec une fourchette ? ou bien avec les doigts ?
et; prestement, je répond
Avec toute l'âme ( qui n'a jamais pu être trouvée par ''personne'') Tout le temps
Et constemment
Titre: Re : Invitation au voyage.
Posté par: pablo le 17 novembre 2008 à 16:11:40
Au delà. Et au- delà de l'au- delà.
Précisemment; dans l'instant qui ne cesse de passer......sans nous.
C'est bien simple; pourtant !

Devant tes yeux.
                      incroyable ?
C'est parceque l'on en a trop !!!!

Un exemple plus clair.
La joie ne s'est jamais éloignée.....trop encore ? Elle se déguise, et n'aime pas que l'on la regarde de face
....par pudeur.

Donnez- vous du temps; et du bon ! C'est ''juste'' !....et naturel

N'attendez plus pour vous éclater. Çà fait rire ? Voilà bien le premier pas....
Titre: Tu as une demi- heure.
Posté par: pablo le 17 novembre 2008 à 19:36:07
Ta ta ta !!!
Moi ?
Oui.Personellement !

Tu parles de liberté et de bonheur. Reconnais- le !

Je dis; qu'il n'est pas loin le royaume.
......que l'esprit est le Roi du Monde. Qu'il dépend.....
''Je '' suis un obtimiste. C'est a dire; fou d'amour. voilà !!!!

Bien !!! de l'amour
Titre: Re : Tu as une demi- heure.
Posté par: pablo le 17 novembre 2008 à 19:44:13
De l'amour dépend le bonheur.
De celui; pur et cristalin. Dans un acte total d'offrende, avec totale générosité.
Sans calcul de rétribution.

Sans rien.
Mais; pas.......sans sens.

Un trésor de la nature de l'absolut. Un petit quelque- chose de tout- à- fait prodigieux
......et rare.
Rien d'étrange
puisque ''tu'' sais parfaitement comment oppérer.

Cher et gracieux toi- même. Arrête- toi un instant.....avec tes amis.....véritables
Titre: Re : Doux, tout doux
Posté par: pablo le 18 novembre 2008 à 15:55:11
Merci ! chérie
Titre: Re : Doux, tout doux
Posté par: BEL23 le 18 novembre 2008 à 19:16:21
merci d'avoir fait un poème sur mon chat qui se nomme Toudou  :)
Titre: A la lumière de tes yeux.
Posté par: pablo le 19 novembre 2008 à 17:56:11
.....dans la chaleur de tes bras. Personne !!!
ni nulle- part !
..................Peut- ''être''....un affortuné ?
Un supervivant du naufrage. Un fantôme qui ronde alentour, cherchant
ce qu'il lui manque ( le plus !): un peu de compréhension et sa place.

Dans un lieu lieu traversé par la joie impérissable.....avec
un on- ne- sait- quoi de PAIX.
Dans la gloire
Dans la satisfaction. Un jour différent à tous.

Dans la lumière de tes yeux, Didier.
Titre: Voyons- voir.
Posté par: pablo le 01 décembre 2008 à 16:20:30
Je vous suis gré pour votre aimable attention.

Nous ne nous devrions pas laisser faire. Laissons place à la fraîcheur d'un regard toujours renouvelé.
Laissons place à l'étonnement.

Reconcilions- nous avec la grandeur qui ne nous a jamais quité.
Sentons- nous comme un être en pleine possession de ses ressources. Comme si nous étions des privilégiés pour avoir pu arriver jusque là. Et valeureux, avec çà !

Je vous ferais cette requette.
- Déplacez latéralment votre vision habituelle du monde....( de côté )
(''Il'' se fait un plaisir de vous accueillir ente les siens. )

Un être précieux; s'il en fut. Redoutable; aussi, par sa témérité légendaire.
Celui-là même qui a su donner un sens à sa vie. Accompli.

Ce qu'il y a à voir....ne nous est pas étranger.

Il importe plus que tout !
Ce monde où nous vivons, et ses habitants merveilleux......qui n'attendent plus rien.
Ils ne savent pas.
Ils n'y croiraient même pas........................................ pour moins d'un miracle.
C'est aisé !

Comme çà!
Nous nous trouvons en possession de la lumière.
Notre être contient tous les mots, et le pouvoir de la bonté.
Il ne nous reste plus qu'à démontrer combien ils importent à nos yeux, généreusement

Notre coeur se fait fort de recevoir, avec courage, la sans- raison.....pour peindre avec, la plus belle Oeuvre- d' Art qui jamais n'a été: se découvrir.


Un mot seulement !
Nous manquons de tout- un- peu.
Je dois reconnaître mes faiblesses, et, partir de bon- pied.

Il n'y a jamais eu un  autre comme toi.
Sens la pluit sur ton visage !
Personne !
Il n'y a personne qui puisse. Il n'y a jamais eu personne. Nulle- part.
.....et, cependant, je te retrouve. Tu es bien le même !

Surprend- toi, et puis; surprend- nous.
Voyons- voir !
( J'ai dû; pour celà, répondre à la question du maître. Il n'attendait rien de moi. La réponse m'était personnellement dirigée )
Titre: Toujours ? Pourquoi faire !
Posté par: pablo le 01 décembre 2008 à 19:14:10
ne pas s'en faire.
Ne pas s'afferrer.......sans sens.

Le désir.
''mon'' désir ? Qu'est- ce à- dire ?
Ne répondez pas; parceque çà fait mal !

..........Sans cesse. Arrêter définitivement. Descendre à la prochaîne station.
Ne pas croire se que l'on voit, devant soi.

Je sens cette joie, qui ne m'appartient pas. C'est la tienne; surrement.
Nous compartirons bien ce bout- de- chemin ! Dis- moi. Où en sommes- nous ?
Titre: Re : Toujours ? Pourquoi faire !
Posté par: pablo le 01 décembre 2008 à 19:21:49
je viens d'être accepté
......dans les flots de la ''haute''.

Pour moi- tout- seul a été inventé un gros- mot.
Quelle catégorie !

'''Auteur- Artiste''. Rien de moins.
La critique ( celle- ci ) qui provient des hautes- sphères.....a provoqué un chanboulement dans le présent qui ne m'occupe absolument pas.

Ce doit être ainsi, puisque.....çà a été écrit par le responsable de psychiatrie.
Art Total: disent- ils. Désolé ! Mais, vous pouvez m'appeler par mon nom. Non ?
Titre: Re : Toujours ? Pourquoi faire !
Posté par: pablo le 01 décembre 2008 à 19:30:37
Tu ne vas pas me croire. Mais,
......cette designation a fait que mon orgeuil se voit catapulté.

Un petit signe. Une montée de chaleur desproportionnée.
Un descontrôle
La fugueur sauvage d'avoir atteind ma position social.

Une satisfaction.....un vide de tout sens. Du feu qui s'éteindra; je vous le jure.

Rappelle- moi. Dis- moi que çà ne fait rien.
Je l'ai fait exprès ! Je sais
je l'ai voulu.....et je l'ai eu. DANS LE CUL. Merci bien; tout- de- même !!!!!
Titre: Sans partialité, ni béatrie. Un programme ?
Posté par: pablo le 03 décembre 2008 à 18:15:41
L'ouverture.....pour l'esprit incomodé par les fluctuations adverses.

Un incompris, ou, une nouvelle tergiversation. La défence ultime à notre propos ?

Le savoir- faire.
une évasion ? Tant de questions....

Si le savoir- tout- entier ne servirait qu'à promuvoir une conversation descente.

Se justifier; n'est- ce pas !......je dirais celà: s'ouvrir pleinement et consciemment.
Ne jamais laisser le moindre espace à la surprise !!!!
S'étonner de tout. Ouvrir, découvrir, accepter....mais ??? Totalment ''l'autre'' cet inconnu.

Amoureusement; dans un geste généreux, et gratuitement offrir notre temps. Pour rien ?

Jalousement; nous gardons des armes pour le détruire, pour l'emp^cher de se réaliser
Mais; qui sommes- nous- donc ?
........................á part de brillants et intelligents. Se reconnaître. Lever le voile et se désarmer
Confier, et peut- être après beaucoup de patience et d'esprit: accepter que ''je ne suis pas en posssession de la vérité.

crâche le venin, mais dis- moi tout ce que tu as de beau et grand. Dis- moi que tu m'aimes
ose
Traverse les murs de l'incompréhension. écoute avec attention total ''ce que l'on essaie de te faire comprendre. e t surtout; ECRASE mollement.

Les autres sont bien plus importants. Ils importe bien plus que moi. Salut l'ami
Titre: Re : Sans partialité, ni béatrie. Un programme ?
Posté par: pablo le 03 décembre 2008 à 18:27:08
Dis- moi, pablo, ce n'est pas tout; n'est- ce pas ?

Pour le contraire......... que caches- tu dessous de cette ''impression première '' ?

Tu es bien sûr que celà importe vraimment ?

Partialité et béaterie sont bien ton monde....tu voudrais sortir de ce carcants qui t'oppresses.
......et ''me'' lancer tête- première dans la guerre.
Oui.
Avec ''un plus'' cependant: sans les mains !!!!
......avec l'alégresse d'une labeur magistrale ??? et universelle ???
grandir avec mes frères et soeurs. Déployer l'ennivrante magestuosité de tous les êtres, dans la recherche d'un point- commun.
Une base- d'entente. Le flux incessant de la sagesse que tu peux découvrir, tout prèt de toi, amour

Titre: Re : Sans partialité, ni béatrie. Un programme ?
Posté par: pablo le 03 décembre 2008 à 18:31:50
.......dans l'humilité qui me fait défaut.
Grandir sans trop de bruit.
Disparraître un peu, et aider en ce que je peux

Je me dois. Tu es celui- là; pas si différent. Un individu unique et désespéré qui attend ma main.

Je sens l'urgence !!!
Titre: Re : Sans partialité, ni béatrie. Un programme ?
Posté par: pablo le 04 décembre 2008 à 17:29:31
Vivre sans superstitions.
Ecouter atentivement ce que l'on essaie de nous dire.

Être hauspitalé, accueillir un propos diférent. Ne pas sursauter à la première- venue.
Ne pas essayer de dominer....écouter avec bonté et sans réserves.

Tu veux exprimer quelque- chose de puissant, de grande valeur. Une idée, celle-là ''qui t'occupe''.
Brisons le vase, pour mieux voir le fond et son contenu !

Permet- donc, à celui que tu considère proche, de ne pas se réprimer.
Ce n'est pas si terrible que çà. Peut- être; quelques heures d'attention !
il est beau et grand. Il s'offre généreusement à toi.
Une occasion pour rester en silence.....
Titre: Pour arranger le Monde....un jour de plus. Merci !
Posté par: pablo le 05 décembre 2008 à 18:08:09
Je me suis réveillé ce matin, et je l'ai trouvé pattes- en- l'air.
Non pas que me sois trompé la veille !
.......C'est qu'il y a des forces obscures, ou bien, des petits lutins farceurs.

Mais ce n'est qu'un rêve ! Suivez- moi attentivement
Ne me perdez pas de vue.

Commencer par le commencement. N'irriter personne. Ne surtout pas blesser.
Parler pausemment, avec des mots doux qui cherchent la réconciliation.
Ecoutez ce que l'on essaie de nous dire.
Oublier les expériences douloureuse du passé. Acceuillir afectueusement les nouveautés.

.......Être prêt. Accepter les difficultés qui puissent apparraître.

Ne tuer à personne. C'est de mauvais goût !
Recevoir les critiques comme si d'une leçon il sagissait.

Surtout; ne pas calumnier, et, éviter les conversations frivoles.
Parler des bonnes qualités. Et surtout ne pas oublier celà !!!! Respirez

il y a du bouleau sur la planche. Comment commencer ?
Avec tacte.
...............et amabilité. Gardons les mauvaises pensées dans le tirroir.
Eviter tout ressentiment.

S'allégrer pour la bonne fortune de tous et un chacun.
Offrir la meilleure- part de soi. Ne pas voler ( pas même si vous possédez es ailes )

Demain arrivera pour surprise tous, plein de lumière. Partageons cette joie

Titre: Re : Pour arranger le Monde....un jour de plus. Merci !
Posté par: katchina le 05 décembre 2008 à 20:16:45
Citation de: pablo

"éviter les conversations frivoles.
.....  Et surtout ne pas oublier celà !!!! Respirez"

:)
Titre: C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 15 décembre 2008 à 16:41:01
......j'attend, pour continuer.
On s'est déjà vu................le temps d'une amitié.

Et voici des nouvelles d'on- ne- sait- où.....Tout le monde cherche à s'en approprier. Je parle des trésors qui font plaisir.
On veut rigoler un brin !...... Et ne pas arrêter de bouger.
------------------------------------------------------Parle- donc en temps réel !!!!.....

Soyons considérés.
Nous nous sommes éloignés du ''sens''.
Certains individus, peu respétables, en ont fait leur printemps.
Il n'y a plus manière de s'expliquer !


Curieusement; de la fontaine émane du sang.

L'innocence des présomptueux est cause de leur chutte.
Préalablement ( bien sûr ! ) C'est navrant ! Ils furent avertis de ces dangers.

Le poëte a été fusillé. Il était habil dans l'Art des mots. Un troupeau de lâches et de traîtres lui ont arraché le coeur.
Ensuite; ils ont sali de ''comment- taire'' la nature de la beauté, et l'on mis en bouteille pour mieux la vendre.
Depuis; on croit en ''tout- un- peu''.
Le puzzle ne peut être, maintenant, déchifré que si on y laisse la peau. Je sais. Celà en est efffrayant !
La simple vision n'y suffit.

On nous appelle...Ceux qui n'en font qu'à leur tête.
........................Ceux qui n'en croient pas leurs yeux.
Le monde ne peut plus être entendu que tête en bas et mains en l'air

Nous confondons ''avidement avec évidemment''.
Tu sais. J'aurais aimé pouvoir te l'expliquer.
On ne se lâsse pas. On reçoit les coup- bas.

Je ne veux pas parler de bassesse. Non- plus de ''grandeur''.
Je te jure
Qu'il existe une sortie
La sortie
Serait
L'existence elle- même
Telle quelle nous ne pouvons l'entendre. Pourtant; on ne peut plus attendre.

On l'insulte avec se mot: ''simplicité''
C'est bien ''elle'', qui, seule, pourra répondre à l'inmense vide qui nous dévore.

Comme si tu étais celui- là ! (C'est dur; très !)
Le même que j'aime
.....l'enfant terrible.
On se connait; n'est- ce- pas ?
Tu es bien le même !
.....celui que j'aime.

Ne t'en fais pas. Je t'attendais
- Vous devez être confondu
- On ne se connait pas
Tout au contraire, mon cher ! Je marche à ta rencontre.
Nous sommes de vieux amis. Crois- moi !
( Et; je vois clair ! )

Qui d'autre ? Aurrait ouvert cette page
Un livre ''Au delà du matérialisme spirituel '': de Chogyam Trungpa.
Faites- vous ce plaisir
Faites- nous ce plaisir. Lisez celà

Il n'y suffirait.
Evidemment-
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 15 décembre 2008 à 19:22:41
il n'y a pas moyen de savoir ce qui est vraiment vrai.

Etrange à tout
Etranger entre les siens. Différent à tout et incroyablement lumineux.

Le boudisme Tibétain; compassif par élection, nous indique cette voie.....L'esprit est le roi du monde.

Uniquement soi- même
C'est dire quelque- chose....un fénomène....peut
Et dois s'offrir à tous

Delà, disparraitre.
Il n'y rien à voir. Ne pas lutter. Se désarmer
Être conscient

Que je me considère, ou pas. Quoi- qu'il arrive. En tout lieu
Et à toute heure
Dans la surprise incessante du moment présent. Hors de soi. Partout et nulle- part
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 15 décembre 2008 à 19:26:27
On vous l'avait dit, mille fois.

Personne ne s'arrête à analyser. Deep deep !

Je cherche celui à qui aimer.
Je suivrais son chemin

!!!!!UN Valium pour le 26 !!!!!!
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 15 décembre 2008 à 19:30:28
Hi hi hi !

il n'y a pas de quoi ! Croyez- en vos yeux.....simplement
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 15 décembre 2008 à 19:31:10
Et......je termine. Çà bas de soie !
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 17 décembre 2008 à 18:53:12
çà ne va pas mieux ????!!!

Si, merci............... Mais çà ne se voit pas !

Je ne parlerais pas sur ce ton provocateur si je n'avait pour moi de la suffisance.
Armé jusqu'aux dents, je semble me précipiter......vers une chutte certaine.

Ce chemin. Celui que j'essaie d'indiquer ne peut conduire qu'à une certaine satisfaction.
Autrement
Il n'y aurrait pas de quoi; croyez- moi.
Seul le temps. Rien que du temps; devant et partout.

Et l'inmense impression de faire une labeur de titans. Une croix, longtemps poursuivie....
Changer, et commencer par le sujet principal de la question: moi.

Il n'interresse à personne !
Je suis totalment convaincu de l'éficacité du remède.
Une potion magique, un venin qui, à doses homéopatiques, va faire fureur.

Un élixyr que j'ai personnellement absorbé, et qui ouvre les sens de la perception.
De celle qui rajeunit.
Evidemment; éprouvante !

Vos sources ?
Tao, Indouisme et boudisme. Sans omettre le christianisme.
Confus ?
Atteindre la réponse tant attendue.

Je vous inste à récapaciter. Il urge !
Détenez- vous ''à temps''. On parle clarement de douleurs franchement insuportables.
L'équivocation. C'est- à- dire.la non- virtue, conduit au gouffre.

Personnellement; je préfère les gaufres.
Titre: Re : C'est dur. Très !
Posté par: pablo le 17 décembre 2008 à 19:00:25
tant mieux !

Tant de mots......... Pourquoi faire ? Si ce fut si simple.

La réalité. C'est le sujet lui-même qui la masque.
A l'extérieur; il n'y a que amis ( plus ou moins......OK.

La raison de la catastrophe.....c'est soi-même.
L'ennemi- public
Le farçeur et stupide. Je termine.....C'est pas que tu ne vois clair. C'est que t'es pas seul !!!!!
Titre: Des vers de ma Terre...
Posté par: pablo le 19 décembre 2008 à 17:54:33
Ma Mère se nomme Perfecta. Elle est ainsi appelée, pour ses innombrables vertues.

Je vis près d'elle, dans le jardin que nous a gentilment offert mon Père- chéri.
En paix soit- il !

Tout se passe dans ma tête. Tout près de toi, amour

J'irai cueillir les fleurs et les cerises qu' abondemment nous offre la riche Nature.

Je vous parlerai de l'eau cristaline et pure qui fluit généreusement. Nom

mon nom véritable: Karma Samten Gyamtso, ne vous dira rien !......... Autre chose.
Il m'a fallu passé par différente pénuries et disgràces pour me ''recomposer'' après qu'il me fut assigné.

Je voulait vous dire combien il m'est aisé de vous aimer. Kiss
Titre: Pensez- donc !
Posté par: pablo le 29 décembre 2008 à 16:14:59
......et si je te revois peindre
un coeur de craie
sur le mûr.

......je te donnerai une trempe
pour avoir écrit
mon nom
dedans.
Titre: Re : Pensez- donc !
Posté par: katchina le 29 décembre 2008 à 19:46:44
Je le crierai à côté,
et tu auras de la craie plein les oreilles....
Titre: Pour me faire poisson; j'ai commencer par les arrêtes.
Posté par: pablo le 30 décembre 2008 à 18:13:28
Ne vous fiez surtout pas !
Ce n'est pas ce qu'il parrait. Les choses

le Petit Prince et le renard. Le sommeil réparateur.

Laissez fluir. Ne vous en faites pas !!!!

Et,
ce n'est jamais ''ce que l'on dit''.

on se sera aimé; et celà ne tombera pas dans l'oubli. C'est tout. Merci bien
Titre: Re : Pour me faire poisson; j'ai commencer par les arrêtes.
Posté par: pablo le 30 décembre 2008 à 18:15:12
J'ai du mal à te suivre.
Moi- aussi, croyez- moi !
Titre: Re : Pensez- donc !
Posté par: pablo le 30 décembre 2008 à 18:23:46
tiens !
Une pensée

Affectueuse et belle comme le jour.
Elle n'appartient

Elle se caractérise par la sincérité. Vraissemblement, elle fut préablement ''sentie''
Après
Un coeur libre; qui passait par là, la reçut, avec toute sa chaleur.

J'aime. Et çà c'est totalement incroyable; puisque.....

Il est bon et doux et grand. Je préfère croire que c'est vrai. Où vas- tu ?
Titre: Dans les temps.
Posté par: pablo le 02 janvier 2009 à 17:59:57
Dans l'espace de tes bras, infiniment.
Conscient de la bréveté de tout contact.
Sourriant déjà.
Dispos à faire front à la suivante pensée. La laisser couler tout doucement de ma plume.
................et voir ailleurs si j'y suis.

Retourner le regard, si loin que possible. Projeter mon imagination vers l'impossible.

Puis; me receuillir. Tenter de déchiffrer ce qu'ont acquis mes sens.

Il ne reste plus qu'une image vague, qui bientôt, se dissipera dans la tempête du présent.

A chaque pas, nous sommes appelés à nous reconstituer.
La vie nous requierre, nous et notre attention.

(Si je me donne de l'importance; c'est en raison de toutes les choses à faire.)............. Un gros mot.
Un instant fait place au suivant. On fait des plans ?

Comme des moutons, conduits à l'abatoir. Comme ''personne'' je vous suis.

Il s'insinue sigileusement.
Il semble s'en prendre à nous.
Dans l'atmosphère; je peux capter une certaine tension, une animosité.
..........................Et, à la fois la douceur inéquivoque de la rencontre attendue d'un jour nouveau.
Titre: Re : Pensez- donc !
Posté par: pablo le 02 janvier 2009 à 18:40:38
çà fait.....puisque çà a déjà été fait.

mais; çà ne fait rien !
C'est tout bon, vous sentir.

J'ai fais un rêve......Ai- je bien fais ?
Mais; très certainement mon cher !

Il se peut même que dans un futur pas très lointain, il se réalise.
...........Il sagissait d'un parfum.....qui faisait plaisir.

Non- loin, tout ce que l'homme imagine et puis désire de toutes ses forces.....
Tu veux. Tu l'as !
Titre: Sorry seems to be the hardest word
Posté par: pablo le 05 janvier 2009 à 18:54:21
Des limitations ?
Exploser; plutôt !
Et pleurer pour tout. Se sentir bien ?

Joyeux. Puisque nous evons présenter une image impécable.....de soi.

Et la haine ? Que faire avec elle. S'en débarrasser à tout- jamais.

Sous- rires. Derrière eux....sans oeufs.
Sans- timons.
Voilà ce que j'avais à dire ?
Comme un poisson; nager
Comme un oiseau; voler.....et comme un homme ? Prier
Titre: Re : Sorry seems to be the hardest word
Posté par: pablo le 05 janvier 2009 à 18:57:30
Rapidement...
On se trouve......bien. Au centre de ''grâvité''.

Donnant ( Je ne peux en croire mes mots ! ) des leçons......de morale.
Ah !
Titre: Re : Sorry seems to be the hardest word
Posté par: BEL23 le 06 janvier 2009 à 00:18:26
parfois il ne faut pas avoir honte de pleurer, ça fait du bien.
Titre: Give me a chance.
Posté par: pablo le 07 janvier 2009 à 16:07:40
Je désire que tu puisses trouver ce que tu cherches.
Je te souhaite beaucoup d'énergie pour qu'il en soit ainsi.

Avec de la bonne volonté et de la santée
Avec un peu de grâce et cette bénédiction que je t'envoie........... pour le chemin.

Il n'y a d'obstacle insurmontable......
Il n'y a d'ennemis si terribles.....dans la joie d'une labeur bien faite, et la reconnaissance de notre droit à être libres. Tous.

Sache que tu n'es pas seul.....
Sache seulement
......................que les hommes sont confus. Qu'ils voudraient bien; mais qu'ils ne savent pas comment commencer.
Tu importes beaucoup.
Tu sauras choisir ( On l'a tous fait )

Ces yeux merveilleux, et toute la consolation- du- Monde te conduiront à bon terme: dans l'amour.
Tu es bien vivant !
Titre: Aux enfants- de- coeur
Posté par: pablo le 07 janvier 2009 à 18:43:43
On s'est trompé.
ou bien; il se peut qu'on se soit trompés.

Ou alors; nous nous sommes trompés. Il y a une petite équivocation; c'est celà que je veux souligné !
.....une erreur crâsse, totale et absolue.

Un défaut- de- forme ?....une infection, un virus, une calamité.

Tout a commencé par une vision distortionnée.
Ne pas voir clairement ce qui se trouve en face de soi.......de la musique !
....le chant es baleines, un cri sourd dans la tempête.

Un oubli; peut- être ? Non pas.
Un loeur qui nous nous infligeons à chaque mouvement, à chaque pensée. Un mot ?- ''Chut ! ''
Titre: Re : Aux enfants- de- coeur
Posté par: pablo le 07 janvier 2009 à 18:46:33
Il dort. N'allez pas le réveiller !
Titre: Re : Aux enfants- de- coeur
Posté par: pablo le 08 janvier 2009 à 16:58:27
Tu sais ?
Je sais qu'on ''sait tromper''......d'où le malaise.

La faute de confiance. Pas la lassitude !
Titre: Re : Aux enfants- de- coeur
Posté par: pablo le 08 janvier 2009 à 17:00:29
C'est grave de dire qu'on est mauvais.

on est dur avec soi.
Titre: S'éterniser.....
Posté par: pablo le 09 janvier 2009 à 18:30:38
.............il a été dit, que, sans ''l'éther ni t'es''.
Alors bon !
allons bon ! Voyez- vous çà ?

Do you understand.....ou bien....avez- vous vu çà ?

Se situer.....Ce, si tu es.
On voudrait être, et, savoir en même temps notre localisation dans le temps qui passe.
Mais, personne. (m'entendez- vous ?)
Personne ne connait...pas même....un recoin de ce monde. Pas même l'indispensable !

A tel point, et au comble: ''se connaître'' semble- être le ''culmen'' de toutes les popssibilités qui nous sont offerte généreusement par la Mère Nature.

Je vais vous éclairer à ce sujet glissant.
( Évitez de trop vous gonfler ) Merci.

.......Nous donnons pour acquis ''notre'' illimité et inmense savoir.
ceci, dans nos relations mondaine est mis- en- avant. Il nous est donné.

Déjà; je
Après; l'Apocalypse.
Moi; ma famille, mes possessions, mes amis....et surtout: ma vie et mon bonheur.

En parlant ainsi ( dans l'absolut ) notre tête reflète des images, comme, notre sens du ridicule.

Le sol; lui- même, ne nous soutient plus.
L'air; devient dense et se rarifie.

Écoute bien. Nous en sommes !!!
Mais; y êtes- vous bien ? Vous sentez cette petite ''chose'' .

un voyage qui dure.
c'est tout bon.....comme çà !!!!!
Titre: Re : S'éterniser.....
Posté par: pablo le 09 janvier 2009 à 18:33:21
Le présent......vivifie.
Titre: Une petite connerie de rien- du- tout........les choses !!!!
Posté par: pablo le 16 janvier 2009 à 18:54:49
Tu n'es pas facile à lire !
Je ne le répèterais jamais assez; ''je suis Artiste- peintre''.

Et, je commencerais ainsi....''Les choses''.
-------------------un bidule- truc- chouette. Un petit machin- chose.
Une abhération qui nous brùle les doigts. / On ne sais pas bien quoi en faire ! /

Les objets, aussi, peuvent se concidérer comme un fénomène. En parler créer confusion.
Dans la confusion se trouve la clef !!!
Pas dehors. Bien !!!

Nous sommes dominés. Ils nous dominent. Au secours !!

Les idées, les sensations, les étoiles et le sex.....
Toute la realité; nous la mettons en boîte. Faut bien canaliser !!

C'EST L'ESPRIT. C'est le monde de l'esprit.
Nous fabricons constemment des images ( pour le dire ainsi ).
.......par faute ennorme de compréhension; on ne fonctionne pas avec le coeur. Erreur crâsse

tout se passe au niveau des sensations. On ne laisse jamais de place aux ''SURPRISES''. D'où....
.....notre miopie ancestrale.

Je termine. donnez- vous tout le temps possible, et toutes les énergie- vitale.
désolé. Franchement
Il n'est pas possible du tout....de ne pas se brûler les ailes. Ceci fait partie intégrante du ''PACTE''

Evidemment; je vous souhaite la plus attendue des réussite, et beaucoup d'humour pour un chemin caillouteux.
Au- delà de la montagne se trouve la vallée et la joie permanente. Bon voyage, l'ami. Courage !!!!
Titre: Re : Une petite connerie de rien- du- tout........les choses !!!!
Posté par: pablo le 16 janvier 2009 à 18:59:12
Çà ne pase pas, evidemment demain.

Toute la joie, tout ce que l'on essaie de trouver se ''trouve devant nos yeux''

Voilà pourquoi le chemin est possible !!!
Titre: le BONHEUR ABSOLUT; une bonne mort.
Posté par: pablo le 19 janvier 2009 à 18:25:49
Là; je sais: tu m'attends.
Je dois hiler fin !

La conscience peut apparraitre sous trois aspects: brut, subtil et ''très subtil''.
( Ordinairement; les gens ne font pas cas )
Naturellement; la matière, seule, nous interresse. Je dirai même plus ! ......Ce que l'on mange.

mais comme vous êtes extrêmement plus intelligent que ce ver- de- terre...je vous épargnerais le calificatif de ''grossiers personnages !!''
Dailleurs; il n'en est pas ainsi. Tout dépend de l'angle- de- vision, brave bête !

S'il n'était parceque je suis un être- avertis.....
Je me dois de vous considérer comme ''un- des- nôtres''.

A ce que je venais.... J'y viens.
La vie
Elle doit- être vécue. Ah ! çà c'est de la phylosophie.

Après; on se pourrira.
Si ce n'était que chaquie instant fait place au suivant. Chaque expérience mentale.
Et ?
Mais; c'est qu'il nous traite de stupides !!! Très subtilement parlant; OUI.

Si personne a pu trouver de début à tout celà. En direction du futur. Et bien ?
Et bien il y aura ''toujours'' un PRÈSENT

Demain n'ayant jamais existé.
Très bien, pablo
Titre: Re : le BONHEUR ABSOLUT; une bonne mort.
Posté par: pablo le 19 janvier 2009 à 18:35:47
Je me fais fort de vous apporter de la lumière !

Si l'on n'existe qu'à peine.
Si rien ne parrait nous ''interresser''. Nous sommes le plus important. Après moi; l'apocalipse !!!!

On leur crèvera les yeux.
on leur fera manger les couilles. Ils sont extrêmement ''fins''

Et que dis- tu à celà ?
Qu'on mot mal prononcé peut impliquer une guerre- totale.

La mort; n'est qu'on passage secret.....qui n'a éte dévoilé qu'aux êtres- purs.
Ceci m'enmène à me comporter suivant des directrices très précises: l'étique.

Le karma projette. Nous sommes des ignorants. Et on y va la tête- devant; dans le puits le plus sombre.
Titre: Et tic ?- Tact !
Posté par: pablo le 20 janvier 2009 à 17:13:59
Vision. Ta présence, Ô Maìtre.
Un instant pour se recueillir et pour affronter les vagues du Samsara avec vaillance.

Tout l'Univers dans un atöme. Cet exercise est commun à tout être- conscient.

Donner le meilleur de soi. Arrèter, pour un moment de faire sang- blanc.
Sortir prendre l'air. Regarder au loin.
Contenir l'élant; l'impultion égotique. S'offrir généreusement.

Pourquoi est- il si important ce sentiment amoureux ?
-Pour éviter les dégas.
-Pour édifier un monument au futur
-Pour faire possible la justice. Et toc !
Titre: Re : le BONHEUR ABSOLUT; une bonne mort.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 13:50:58
Habituellement; nous ''misons'' toutes nos énergies et tous nos efforts dans ce qui fait plaisir.

A cet effet; nous ne supportons aucune nouveauté.

La douleur est un maître incontesté. Elle nous enseigne avec toute son agudité.
La noblesse.... pourrait constituer notre façon de vivre...si nous nous le proponions de toutes nos forces.

Après mon expérience personnelle.....je jurerais avoir perçu une sortie.
Curieusement; lorsque toute notre attention est dirigée vers le présent....apparait une vallée, vaste et vierge.
comment voudrais- tu ? Que ce soit possible.....sans un comportement amoureux.

..............Seulement; ...........que je pense à toi.
Titre: Re : le BONHEUR ABSOLUT; une bonne mort.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 13:51:45
Mon trésor a été déposé dans le ciel.
Titre: Re : Et tic ?- Tact !
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 13:52:39
Je suis lourd, je sais.

mais je t'ai laissé partir !!!!
Titre: Çà ne fait rien! Maintenant, nous sommes entre- nous.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 17:31:37
Oublions à tout- jamais le passé.
Que la rencoeur disparraisse à tout- jamais !
Tout le mal qu'on nous est infligé. Toute la peine.....oublié

Je pardonne toutes les fautes commises, par ignorance...... J'ai déjà oublié.

Le temps ''présent'' se conjugue avec passion; mais surtout avec allégresse.
Il n'y a jamais eu ''rien- de- pareil '' !!!

Je ne peux cacher plus longtemps le bonheur presque infini que je peux percevoir. Vous savoir libres de tout mal et de ces causes.......dans un moment.

Presque; comme si c'était là et déjà. Je vous aimerai toujours, quoi qu'il arrive
Titre: Re : Çà ne fait rien! Maintenant, nous sommes entre- nous.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 17:34:15
Bêta !

De l'alfa à loméga. Dans la confusion impossible de transcender.
Quelque- part; au sein de l'Univers. La Terre bénnis à tous ses petits
Titre: Re : Çà ne fait rien! Maintenant, nous sommes entre- nous.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 17:35:17
il n'y a pas de mal !
Titre: Re : le BONHEUR ABSOLUT; une bonne mort.
Posté par: pablo le 21 janvier 2009 à 17:39:11
....dans un ciel bleu. Comme l'océan
Et comme les yeux du petit prince
Titre: On n'a jamais rien vu de parreil !
Posté par: pablo le 23 janvier 2009 à 18:59:52
Le plaisir n'est- autre que l'absence de souffrance.
S'attacher à l'expérience passée, et la protéger à oultrance, nous oblige à fociliser ce ''qui ne fait que passer''.
Une distortion, alors, serait la réponse: la faute e naturalité, la cause de notre chutte.

Dans le Boudisme; nous appelons cette situation par ''le Règne du désir''
Boire de l'eau de Mer provoque plus de soif.
Ce fénomène n'a pas de fin. Une roue qui tourne sans arrêt de haut- en- bas.

Permettez- moi ce simil classique.....comme un papillon; mil fois, attiré par le feu, se brûle les ailes.
Une fois- après- l'autre.

ce cercle infernal est alimenté par une force: la loi de cause- à- effet ( qui projette )
Il n'y a aucune raison probable pour que celà s'arrête avec cette vie.
On continuera à percevoir les fruits; une fois mûrs de notre ignorance.

Bien sûr ! Nous créons sans arrêt de nouvelles causes négatives pour le futur.

Nous sommes responsables de nos actions. Nous abritons des émotions afflictives, qui proviennent d'une accumulation d'erreur dans le passé. Et dans ce présent; nous nous trouvons incapables de nous faire- à- l'idée.

Notre intelligence; qui pourrait nous faire grandir en beauté et bonté.....ne nous permet pas de voir clairement...puiseque nous ignorons les lois qui régissent la vie: le fameux Karma et les conditions qui s'y prêtent.

Merci; cher ami, pour ton aimable attention.
D'ici; avant de me mettre à ta disposition, je prie pour que le futur de nous- tous soit heureux. Kiss
Titre: Re : On n'a jamais rien vu de parreil !
Posté par: pablo le 23 janvier 2009 à 19:03:35
Absolument; tout
Se trouve en interrelation.

Rien n'a d'existence de son propre côté.
Je vous appartient.

Curieusement ; nous nous connaissons déjà !
Titre: Re : On n'a jamais rien vu de parreil !
Posté par: pablo le 23 janvier 2009 à 19:06:34
L'ignorance.
Elle se caractérise principalement par le ''rejet''
......par la fixation.
Et par le refut de nous relationner avec ceux qui nous sont indifférents .

Merci
Titre: C'est ici que tu te trouves.
Posté par: pablo le 26 janvier 2009 à 15:59:39
Au sein de la famille a laquelle tes sentiments nobles te poussent à t'incorporer.
........à te fusionner.
Loin de la vulgarité des jugements parciels et de l'acceptation aveugle des préjugés qui nous poussent à la haine et à la séparation.
Dans la chaleur maternelle inéquivoque qui justifie un comportement judicieux.
A l'amour pour la vie.
-------------------
La chance inestimable d'avoir pu accéder à l'eau- de- vie qui mane de la clarté d'une vision compassive, sinon écuanime.
Titre: Comme nulle- part.....ailleurs !
Posté par: pablo le 26 janvier 2009 à 16:05:34
Impérativement; notre vision doit se porter sur les causes de notre disgrâce et mal.
.............Un comportement insensible à la vue des pénuries infligées par les grands. Nous !
Notre obligation fondamentale de participer de la réalité du fonctionnement de la bienveillance.

Un sentiment profond de gratitude nous envahit à la vue de tout effort positif; pour petit soit- il !
Titre: C'est pas facil à voir.
Posté par: pablo le 26 janvier 2009 à 16:10:45
Presque imperceptible.... à nos yeux allucinés par l'avarice et la rencoeur.

Dépourvus des limites habituelles; des êtres merveilleux veillent
......et nous interpellent.
( Je ne peux laisser faire ! Ce sont nos pères )

Les hordes de barbares, practiquement inconscients, sèment la terreur.

Et cotidiennement ?
Tu sais ?
Il est de mauvaise coûtume de réfléchir. Même un peu !
Titre: Touche pas au feu !
Posté par: pablo le 26 janvier 2009 à 16:19:13
Un conseil, comme celui- ci.
Un avertissement; ou une menace ?
tu choisis !
Il y a bien longtemps de celà que le chemin m'est apparu très clairement- Sans tâche.

la ''Guerre- froide'' a servi à mes vingt ans, de templin.
Dabord; dedans. Et puis; tout- autour.......dehors; est né le monde de la compréhension.

Un petit- effort, et beaucoup de joie.

La ''réussite ?''
Voir le potenciel infini de la beautée qu'enferme un coeur- de- chaire.
Et les effets positifs sur un coeur- de- pierre.
Titre: Re : Touche pas au feu !
Posté par: katchina le 26 janvier 2009 à 16:23:59
La chaleur fait fondre la glace.

Signé : un coeur d'art(i)chaud...
Titre: So close, how far.
Posté par: pablo le 28 janvier 2009 à 15:49:16
I don't want to speak about the present.
And I don't know exactly what do you want to hear about. I'm confuse

I know it's not aisy to anyone to adopte a clair position about it.
Like the water. Like a crasy dream.

The experience.....
The pain, and the effort seem the only work to do. Suffer ?
And the imposible question; Why ?

Don't be worry ! You are not alone.
I can feel it, my dear friend. And, please; don't forget that, here, we are waiting for you.
To be. To realy be. Take your time ! A nice day will come. It's true. Kiss
Titre: Re : So close, how far.
Posté par: pablo le 28 janvier 2009 à 16:06:11
It's not only that, isn't it ?

Not only the lonliness. It's something so different at all !

In the Ocean are falling tears, inmaculate.
In the same way, the thouth seems to be not enough. And; it's not a over- thing !

I know the sweetness of your incredible hart.

Tomorow, is really today. Nothing is imposible. Only; try to find what.....they do.
And look inside.
It's not the problem.
Your andwer, this wich is real, is this you were waiting from the Master. Your one ! be true
Titre: What' s wrong ?
Posté par: pablo le 28 janvier 2009 à 17:55:09
We have a little problem of comunication. A stone in our shoe.
.......................it's why we can't look at the sky ! The precioux stars
Who shine.

I really happy to be the first- one who proposes you to walk in that path. The way of tehe humour.
.......of the galactic- humour.
Smile again
Be that person. Not the only one. But, in pocession of the hapinness.

That one who's really sur. The adsurance to be real.
And ''Personnaly ?''
You are in a difficult position. You have all you need !!!
Water, bread and one tresor: the comunication. What's wrong whit it: God ?
Titre: Re : What' s wrong ?
Posté par: pablo le 28 janvier 2009 à 18:01:14
When we were loose ?

The gost, the warrior, the human, the infernal or the richest people.

He....
Who ?
I
why ?

I want to meet a man. that's all !
That's it ! With you
Because; it had never be possible.
What's about; never ?
Titre: Re : What' s wrong ?
Posté par: pablo le 28 janvier 2009 à 18:07:45
I like your look.

Probably; you were in pocession of a star. I can't find it in your eyes !

And; please. Take it cool !

We are.
In the lovelest world. The best

I only want to be ''your'' for an instant.
What have you to offer ?

I was waiting so long !!!
Titre: Pensez- donc !
Posté par: pablo le 04 février 2009 à 18:46:14
Un effort.
Un de plus......... Voir comment çà va.

Ici; reigne l'ordre. Autours; tout- autours. Tout
C'est comme çà ! C'est comme si de rien n'était.
C'est comme si ce fut un jeu; mais très terrible. On se fout de ce qu'il se passe.

on fait comme si. On écoute avec grand- attention; et sigileusement ''je'' laisse fluir.

Je ne manque pas d'argent. Un petit café et beaucoup de cigarrettes.
Je posssède des amis ''très chers''.

Il se peut que je n'ai pas su aimer davantage !
Une perfection. La première: cette génñerosité, celle- là.......fait rire et beaucoup d'amis.

J'ai âte d'en arriver au dessert !

Mais qu'importe ! Ils me plaisent. Il sont si mignons !
On dirait qu'il n'ont rien cassés. Parcimonieusement; mot à mot...des monstres !!! Mais j'aime çà
Titre: Un trésor donnez.
Posté par: pablo le 05 février 2009 à 17:36:48
Attendre à en avoir plus...pour en donner davantage.
Engraiser.....pour mieux exploser.
Et
Rire de tout. Y compris du mal que l'on a pu infliger direct ou indirectement.

Se vâutrer dans la négation de faire le plus possible de bien.

Manger de la viande, se sôuler. Et procréer
çà oui ! donner une bonne éducation aux petits. Et tuer le temps !!!

Voyager. Découvrir de nouveaux Mondes. Ne surtout pas croire en rien.

Comme çà. Çà pourra aller ! (Je sens un certain sarcasme dans votre propos ?)
Titre: Comment çà marche ? Dans les temps qui ''courrent''
Posté par: pablo le 05 février 2009 à 17:45:48
Çà va, l'ami ?
Comment çà va parrait être bien différent ! A tout

Quelle pourrait se poser la question ?
- How does it work ?
Ou bien, comme çà. -¿ Còmo funciona ?

La réponse ne peut être donnée. Elle ne sera acceptée que de forme viscéralle.

Quand çà fait bobo. Mais vous êtes irrésistibles !
Tant de beautée et de grandeur !

Çà oui. Avec tout le prestige des grandes Écoles. Je m'incline face au spectacle le plus grand du Monde.
Çà va pas, non !
Titre: Re : Comment çà marche ? Dans les temps qui ''courrent''
Posté par: pablo le 05 février 2009 à 17:52:55
Se défaire de toutes vos illusions, serait le premier point stratégique !!!

ici; tout désir ne fait que d'encombrer.
Nous sommes des amis.

T'as pas vu la tronche du boureau ? Et aimer

Et mais ! Et mes ''objets'', tant chéris ?

Touchez surtout pas à ma compagne ! .......ni à mes enfants.

NI À MA RELIGION !!!! ne touchez à rien. Laissez. nous tranquiles !
.......on veut la Paix. comprenez- vous ?

Nous avons les moyens de vous ''faire'' comprendre. Laissez- faire !
Titre: De l'autre côté, à tes côtés....
Posté par: pablo le 06 février 2009 à 16:56:19
Il n'y aurrait de place pour la joie, sans toi. Ô Maître parfait, précieux ami.

Ici; on est bien.....comme nulle- part ailleurs !
Il semble bien qu'il sagit de la même douleur......çà oui; partagée. Celle de la désespération et de l'incontrole de l'inmensité de tous les êtres de ce Règne....
Dans lequel nous nous voyons submergés.

La différence consiste dans l'acceptation consciente.
De la bontée fondamentale de tous les coeur. Une possibilité, celle- là, rares- fois se présente.

Subtile, mais tout- à- fait remplie de je- ne- sais- quoi....d'un parfum embriagateur. Quand ?
....la raison qui nous pousse se voit illuminée par l'amour.
Une bonne- fois; ni suffirait.
On se doit d'insister !

Le Monde à l'envers. Quand ? ..................Tous importent plus que soi.
Titre: Re : De l'autre côté, à tes côtés....
Posté par: pablo le 06 février 2009 à 17:03:39
De drôles de zozios ! Ceux- là.

Ils, ou vous prétendez avoir tout compris. Alors que jamais, le moindre coeur n'a pu s'ouvrir à vos yeux !!!

On est malades. Très
Ceci serait le fondemment. Et
Autre- chose d'extrèmement ''tendre'' ......au dedans.

On se voit.
.............dans l'incapacité fondamentale de vivre isolés.
Dans le présent; toute la chaleur de bénédiction de tous les ''Grands- hommes'', détruit à tout- jamais le doute qui nous ronge.
Est- ce que je suis ? Et; parceque cette question est bien la dernière. Tous nous aiment !!!!
Titre: Ce sera tout.
Posté par: pablo le 06 février 2009 à 18:33:06
Entendez- moi bien !

Je phylosophe. Mais pas nimporte- où.
......sur un petit cailloux qui semble flotter et se diriger vers vous.
Dans un enchantement.

Avec les mots. Sans les mains.

On n'insistera jamais assez ! Nous sommes conduits par des........hommes ?
Tu sais ? Ce qui interresse vraimment....serait: vers où ?
Non- pas !
Curieusement; la question vient, incroyablement, de changer( devant nos yeux atonites ).

Si le bonheur se trouve quelque- part. Et bien; ce devrait être invraissemblablement ici. Bien vu ?
Titre: De l'autre- côté des images.....
Posté par: pablo le 06 février 2009 à 18:37:17
Dans la fraîcheur du matin. Où l'on ne chercherait plus qu'à aimer davantage.....
Titre: Tu l'as dejà dis !...... Tu crois ?
Posté par: pablo le 09 février 2009 à 16:50:38
Je me répète sans cesse. Mais celà aura une fin !
Jusqu'au dernier souffle- de- vie. Mais quoi !!! A la fin ?

Que je suis une grenouille qui a reçu des nouvelles de l'Océan, que je vous reporte avec plein amour.
Il y a un  lieu; tout près de toi, chéri.
Où, plein ''d'êtres de lumière'' nous ouvrent les bras. ''''''''''Pour tout ce que nous sommes'''''''
.......sans rien avoir à changer; sinon les bons désirs.
Envers toutes nos mères amoureuses qui ont été confondues par les ilusions.

Une fois. Une seule ( Et puisque tu es pleinement doté ) Fais une bonne action !
Et; savoure, le temps d'une petite prière, comme ''elle'' s'étant dans le vaste et profond Univers.

Notre nature est fondamentalement amoureuse.
Autrement
Il y aurrait belle- lurette qu'on se serait dévorés.....de baisers ?

Sérieusement, tu crois pouvoir aller loin ? Je suis le fou qui a pu voir où nous nous précipitons. Soit ?

Par réaction. Pour ce qui nous importe le plus. Pour rien, et pour la vie qui nous sépare de notre nature.
Comme çà. Pour voir

C'est un paradoxe ! Comment une tite fourmie peut déplacer une montagne.
Oui, mon sergeant !! Présent ! Sans cesse ; présent !!!!!
Titre: Tu vas bien ?
Posté par: pablo le 09 février 2009 à 18:14:34
Je viens, personnellement de tourner le dos à l'Éternité.
Quelque- part; je vois le mal que j'ai pu t'infliger.....par Dieu !

Ceci, ni rien n'ont la moindre importance. A part; se remembrer !
Il est possible, selon ''mon point- de- vue'' ........que chaque acte est une répercussion Universelle.
Que toi- aussi, tu importes.

Et que je me dois de faire ce qui se trouve entre mes mains pour alléger ce fardeau si lourd.

Alors; je regarde mes limitation présentes. Et je cris très fort !
Urluberlu.....Sacre- Dieu !. Ne vois- tu toujours pas ?

Nous sommes mil Soleils. J'étouffe. Mais je sais qu'il me reste à croître en amour. merci
Titre: Bien sûr, que çà va !!!
Posté par: pablo le 09 février 2009 à 18:17:32
Merveilleusement. Ceci ne peut aller mieux.
Çà baigne ! Te suffit ?

Mais complètement !!!!
Il ne peut y avoir une personne qui est été aimé davantage !
Titre: Re : Bien sûr, que çà va !!!
Posté par: pablo le 09 février 2009 à 18:26:50
Aucun besoin.
Tout a été attendu !

Delà la difficulté basique pour ouvrir ces yeux.
Ce n'est pas possible !
Vraimment ?
La vérité commence à pâlir face au spectacle.

J'ai pu voir de ses prôpres yeux....les petits cailloux. Ceux dont on parlait tant....

L'ami; regarde attentivement dans tes mains ! Puis; au- delà: au confins des temps: dans mes yeux.
.........Une tristesse infinie; te savoir seul et abandonné.
Je t'aime; moi- aussi
Titre: On va arranger çà !
Posté par: pablo le 10 février 2009 à 17:08:08
........Dans le casier des cauchemards.
Ce sera oublié.
On aurrait cru qu'on nous avait dit qu'il faudrait....continuer à se préocuper.

Il y a une petite case de rien- du- tout. Dedans; on y met ce que l'on veut. Et on efface.
C'est tout bête !........... Il ne fallait pas même y penser.

On aurrait, cependant, préféré que celà ne se soit jamais produit.

Tu voudrait être parfait..... ( là, on t'attend ! ). Mais çà fait mal.

Dans la tradition qui m'occupe; il n'est pas considéré comme ''mal- faisant'' vouloir atteindre les couches subtiles d'une divinité.
Il apparrait cette figure.....ce cas.
On nous avertit aimablement, à ce sujet, que plus dure sera la chutte !!!

Je considère cette possibilité un instant, et, le moment suivant je dispparrait , moi et mes mots dans un rêve incroyable: te voir; face à face.
Une image. Un fénomène. Rien qui n'importe beaucoup ! Presque rien.....
Titre: Re : On va arranger çà !
Posté par: pablo le 10 février 2009 à 17:16:49
Considérons une attitude nouvelle pour nous.
Se réjouir de la joie
Se peiner de la désespération.
Apporter une brise raffaraîchissante là où l'on se trouve.

Avec soi; ''soi ''. Ne plus discimuler le plaisir intense des retrouvailles.....dans ce monde.

On aurrait dit, que je ne savais pas que ''tu'' habitait là.
Un plaisir fou.
Pouvoir reconnaître les vieux amis. Ceux qui ont partagé un temps précieux.

Mon amour. Mon chéri. Criature des rèves impossibles à réaliser. Je suis tout- à- toi !
Titre: Si l'on n'est pas mort; alors, on doit bien être vivant !
Posté par: pablo le 13 février 2009 à 18:54:49
Sous- titre: la super-vivence.
----------------------------Sürfer sur la crête des vagues.
S'enfouir sous les acceuillantes eaux bleues. Visiter les fonds- marins.
Se recceuillir.....
Puis; se jeter du haut de la falaise. Capter ce délicieux instant d'euforie.

Rompre le silence, et, pénétrer un souvenir sur le flanc de la montagne.
- Je suis allé boire de la fontaine. Le vent grondait.
Entre le feuillage; la lumière dessinait des mosaïques-langues- de- feu, et des ombres menaçantes.

Pour une fois ! En douce compagnie....du clapotis----de la source....je me suis tus.
Titre: A la bonne- heure !
Posté par: pablo le 16 février 2009 à 18:05:24
Un jour différent, puisqu'il en soit.
Je viens de naître comme fils de  Buddha. Un matin si différent à tous !

-Ce jour n'aurra de parreil
-Chaque instant est un joyau inestimable.

Ce n'est pas démontrable. Les mots n'ont pas accès pour ce calificatif.

cependant, aujourd'uit, je toffrirai toute ma connaissance. Et la voilà:
-Je suis du vent. Energie en mouvement.
Celà supose vingt- ans d'une hardue concentration.

Mais; ce n'est pas ''celà''? ........Ce ne l'est jamais.

Ceci est la réponse tant- attendue. Ce qui fait que la vie prenne ''tout son sens''.

Mais; rien ( m'entendez- vous bien ? ) Rien n'est inmutable.
Karma Samten Gyamtso......serviteur !!!!!
Titre: Re : A la bonne- heure !
Posté par: pablo le 16 février 2009 à 18:14:24
Je présente ma vie et mes biens, que j'offre sans sentiments de perte.
tous mes mérites du passé
...............Et mon bonheur.

J'y joins tous les présents de Samantabhadra; qu'à mon tour de vous prie d'accepter, par votre compassion illimitée et pure.

Que par les mérites que j'ai pu accumuler en practicant les étapes du chemin....puissent tous les êtres conscients avoir l'opportunité de réaliser cette pratique....
Qu'il atteignent les plaisirs humains et divins.

Et que tous puisse obtenir le bonheur permanent.
Titre: Re : A la bonne- heure !
Posté par: pablo le 17 février 2009 à 15:58:33
un petit café ?

Je dédis toutes mes vertues, et celles des autres, pour l'obtention de l'illumination.

Des coeurs de tous les êtres sacrés fluit un torrent de lumière et de nectar qui nous bénnis et nous purifie de tous nos actes négatifs.
Titre: Ne t'en vas pas, ma vie !
Posté par: pablo le 18 février 2009 à 18:56:23
Hommage à la Mère de tous les Buddhas.....

Tout doucement, je m'incline avec dévotion, comme le fîrent tous les sages.
Non- pas pour m'inclure dans une liste, mais par reconnaissance totale du bien que tu fais autours.

Dans un Monde qui expire. Dans la joie.....d'avoir été ''touché''.
Avec l'énergie qui me manque. A savoir où puiser de l'eau- de- vie.

Pour, qu'à ton tour, tu veuille regarder avec les yeux du coeur....la misère totale dans laquelle....nos mères se voient peinées.

Sache seulement de l'appel urgent à te joindre à nous.
Que toujours tu puisses trouver un ami.....en ''moi''. !!!!
Titre: ils se reproduisent...les fées !
Posté par: pablo le 23 février 2009 à 18:45:58
Je voudrait laisser place à la femme qui est en moi....
.....et vous prévenir d'un fée.

Les régnes inférieurs.
------------------Ils se situent sous nos pieds. Ils sont très terrestres !
Quand plus dur sera ce coeur, que l'on étouffe en dévorants de innocents- animaux.
En criant notre culpabilité sur tous les ''tois''.

sous; on a besoin de vos sous....pour faire le peu qu'il soit, entre nos mains.

Des monstres de beautée, pour des jours merveilleux. Là réside notre trésor....dans les mains des maìtres- du- temps.
( Dabord, on peut s'entrainer avec des cailoux ). On dirait; que l'on serait généreux. Et après ?
On passerait aux choses sérieuses !!! On s' abandonnerait.

Il sagit; bien- entendu, d'une urgence Apocaliptique.
Donnez ! Vient de ''dons''.

Mes classiques me révèlent que dans un futur....on renaìtra avec un visage attrayant et joli.
Voilà tout ? Vì
Titre: Je crains que ce soit vrai.
Posté par: pablo le 23 février 2009 à 18:55:28
¿ Est- il possible que notre réalitée soit projettée vers de mondes que je ne désire pas ?

Il n'y qu'à regarder tout- autours de soi !
On dirait des fantômes remplis de désirs inconfésables.
Je dirais même plus. Et, à bien y regarder çà sent le pourri.

On se meurt !
On est sujet des profondeurs ! Et, au parraîttre....nous semblons nous y précipiter.

Moi- même; je ne me sens pas bien ! Un malaise ?
J'entends; dans ma tète de veau, les plaintes, les gémissements et les cris de terreurs.
.........ils proviennent de l'eau- de- là.
Tout prôche est notre fin. On attendra encore un peu, pour voir !!!!
Titre: Il était une ''foi''.......remarcable.
Posté par: pablo le 25 février 2009 à 18:08:17
.........un tableau qui méritait ses prôpres couleurs, visqueux et sans formes.

Je serais implacable, comme le ''fût''.
Les mots appartiennent au vent de l'ouest.
Au lever- du- jour, nous nous en fûmes ( de cigarrette )

un concept,, SVP.
Je n'y tiens pas !

il est, par nature,
......................On ne plait pas à tous. Cependant, il semble........qu'on ''s'entend''.
Je sais
Je le sens.
Titre: Unis vers ciels.
Posté par: pablo le 27 février 2009 à 18:34:51
Sans elle ?
Sans sel ?
Sans ailes ?

A l'escenciel ! Nous sommes celui- là, qui aimerait s'il avait plus de temps.

A qui s'en prendre ? si se n'est au Démon. Il serait celui- là: le mal.
Tout le mal qu'on se ''donne''.

L'unique en son genre; l'ennemi- public....le malin !
Il est si mignon.
Étrange à tout. Presque indéchifrable. La raison de nos recherche: le rufiant.

L'innombrable, l'inconséquant, le séducteur, l'hypocrite et le menteur.

Si on le trouve; un jour, on lui donnera une bonne trempe.
Il n'aurrait pas dû.

Vous allez le faire rougir. L'impudique; celui- là- même qui nous pousse à ''pêcher''.
L'incontrolé  (et drôle. avec celà ! )

Vraisemblablement; un petit farceur. Moi- même
Titre: ''Pas'' de mes Sages.....
Posté par: pablo le 02 mars 2009 à 17:52:39
Rien qui n'importe trop !

Tu vas nous le dévoiler. Juste un instant ! Pour changer radicalement de cap.

On ne sort plus de la confusion. On fait avec
Ce qui provoque, en ce serviteur, un grand relax.

Durant un temps trop long, j'ai soutenu la possibilité d'une sortie. Et bien ?
Voilà !
On recommence depuis le principe.... Nous sommes; et celà n'a pas changer: des Rois.
Mais; avec toute la merde autours du cou.
On apprendra bien à résister à la tentation de nous en sortir.

Je vous apprendrais, alors, à respirer ( Et, à avaler toute la purée !!!! ). L'harmonie le requier.

Nager semble être le propos. Et devenir de grands garçons, au beau milieu d'où on se ''trouve''.

C'est la question. oui
S'efforcer, se responsabiliser, être patient et grandir en beauté dans le jardin merveilleux et cruel de nos enfants. Jouer avec le feu, avec la certitude que d'un moment à l'autre je me brûlerai les doigts.

Finalement; ête celui que tu, que nous, que tous cherchaient: un humain.
Titre: Re : De l'autre- côté des images.....
Posté par: pablo le 02 mars 2009 à 18:04:28
On vivrait dans la rue. Dans un recoin oublié par tous..........
Dans la merde. Mais; de celle qui sent comme il se doit, naturellement: mauvais.

Un parfum peu délicat pour les narines inexpertes.
Sentez la réalité bien vraie !!! Aspirez l'escence subtile de ce monde où nous vivons.

rien ! M'entendez- vous ? Il n'y a rien qui nous soit étranger. Pas même cette douleur.
Ce serait comme......accepter l'inévitable.

De plus. La merde est extrèmement naturelle....et réelle.
C'est le principe.
On ne doit plus nous mettre à courrir !!!!! Étrange, que vous ne le ''sa- chiez'' déjà.......
Titre: Touché !
Posté par: pablo le 02 mars 2009 à 18:11:46
Je ne cherche plus à m'évader.
''Je viens'' de décider de rester.

La vie n'est pas belle. Elle est étrange.

Nous ne connaissons que notre nombril, et tout ce qui rôde tout autours.

''Je'' vais rompre avec tous les shémas.
''Je'' ne suis plus le libertateur. Je suis très précisemment moi
C'est à dire avec toutes ''ses'' conséquences. Libre de ne plus rien rejetter.

S'ouvrir; toujours et pleinement à toutes les surprises....qui n'attendent plus. Moi- non- plus !
Titre: Coulé !
Posté par: pablo le 02 mars 2009 à 18:27:52
Dans le centre de flotaison.
je m'enfouit sous les os, pour réaprendre....tout.

Je suis un être ''humain''. Une projection de futur
.....et en soi; il n'y a pas de mal irréls.

Soufffir du bien que je puisse émettre. Mais; pas seulement ( plus jamais seul )
Toujours seul
Dans l'intrépidité légendaire; laisser fluir.

En bouche de tous. Être dévoré de baisers
Craint, haït, déplacé. Démesuremment soi. amoureux et compasif. ce que dans le m'appelle depuis un temps- sans- commencement.

Ni Dieu, ni démons. Tout à la fois. Dans l'impossible, et pourtant bien vrai magie: être franchement.

Nous fais pas rire !!! J'en suis.
Titre: À tendres....mais quoi ?
Posté par: pablo le 06 mars 2009 à 18:42:44
Parceque mon coeur pend de tes mains.

Attendre que tu cesses de te résister à l'amour ''qui vient''. Qui vole
La tendresse
Pour un moment
Plein de lumière.......et de vies.

Bien que tu t'y resistes
Bien que tu ne le saches; je t'ai choisi
Pour toi.
Franchement ? Pour tout ce que tu es. Et; ( pas pour ce que tu représentes ) !!!!!!
Titre: Re : À tendres....mais quoi ?
Posté par: pablo le 06 mars 2009 à 18:52:22
Vois- tu; mon amour...j'ai peine

Titre: Re : À tendres....mais quoi ?
Posté par: pablo le 06 mars 2009 à 18:53:12


        Rustre !
Titre: Je viens de venir.
Posté par: pablo le 09 mars 2009 à 18:00:35
                                             Je n'en reviens pas !
                                     Tout- au- moins; pour l'instant.
                               Avant celà; d'autres ont cru mieux faire.
                                Je me contenterai de cette situation.

                          En résumé: de votre grandeur, je ferai merveille.
           Cette grenouille ( votre serviteur ) croa.......en beauté et intelligence.

      Vous seriez, évidemment, celui que j'ai choisi entre mil. Situation embarrassante, cependant.

       Resurgir de mes cendres et m'élever au dessus des grandes villes pourrair être ma chance.
                                               Mon propos ?
Réafirmer mon intention- première: me congrâtuler d'avoir su, et vous remettre à des pensées vertueuses.
Titre: Re : Pour arranger le Monde....un jour de plus. Merci !
Posté par: pablo le 13 mars 2009 à 18:29:26
J'ai cru bon actualiser cette proposition, pour la commenter
Très précisemment.

Chaque pas compte. Et chaque sursaut, aussi.

Je sais......
Mais; plus précisemment SVP !!!

Maman; bobo !
On en est là à se pisser sur les chaussures. En comparraison ?

Un chien vaut mieux que deux rats.

Et dans l'absolut ? Arrêtez le manège ne peut se faire que depuis l'esprit.
De plus; cet esprit doit être le mien.

Il n'y a de vertues, qui, avec insistence, on ne s'y habitue.
Voyez- vous ? Çà se précise !

Je n'appartiens nullement à ce jeu morbide. J'essaie de vous donner du beaume au coeur

Il y a belle- lurette que tout a commencé. Il fut un temps où les hommes s'automortifiquaient.
( On n'en est pas là !!! )
Titre: Re : Pour arranger le Monde....un jour de plus. Merci !
Posté par: pablo le 13 mars 2009 à 18:32:10
J'ai cru bon vous donner un coup- de pouce

Si ce n'est pas clair.......allez à la montagne.
Titre: C'est une heavy- danse.
Posté par: pablo le 20 mars 2009 à 16:43:31
On ne vous demande pas de vous faire socialiste.

Juste de vous fumer un joins !
Titre: Re : C'est une heavy- danse.
Posté par: pablo le 23 mars 2009 à 19:12:38
6.000 ans de civilisation. Et nous voilà, sur ce petit calloux nommé Terre, en un débat inter- minable.

Je me vois déconcerté par une avalanche des propositions plus ou moins présentables.

La tradition a ses racines dans la pensée. On est bien les mêmes ! Nous
Vous ! Ouh
Ici, je toucherai à un point parfois douloureux, pour incompris: le bien- fondé des religions.

A l'esprit- critique. J'ouvrirai ce petit à- part- thé.
( On se fait une idée.) Merci !

La danse sacrée et le chant. L'adoration et le respect qui régissent le pur entendement.
La Filosophie et les Maîtres.
La responsabilité universelle et l'esprit.
La dévotion ?............ Là, çà fait mal !

Je changerai. C'est promis !
L' honnêteté, pourrait faire l'affaire !

Il faut sortir de soi. ( On ne voit pas ! )
Bande de chrétiens ! Donner pour assis nos fondements est insultant. Dac !

Voici une contraposition: Ne rien accepter sans avoir analyser en profondeur.....
Sur quoi fonder notre esprit- critique.

Tu devrais le savoir ! Pas vraiment
Je termine en ces thermes. la pratique spirituelle est constituée basiquement par une profonde compréhension des réalités relatives.

L'absolut serait alors une réaction de notre nature escencielle de perfectionnement de ce qui ne tient pas debout: le caos.

Mais on fait sans- blanc, tout comme un enfant.
Le temps; irrémédiable transcourt. On semble attendre la ''chutte''
Titre: Re : C'est une heavy- danse.
Posté par: pablo le 23 mars 2009 à 19:25:37
J'ai vu les oreilles au loup.
.................Basiquement.

J'ai pu, douloureusement constater une rétissence à ''se bouffer les méninges''.
Ne pas se compromettre à une réflexion profonde. Pas même y penser !!!

Que dire de se prononcer ?........sur des sujets défendus. Taboo

Surtout: ne toucher à rien !!!
Laissez- vous faire, et pour la photo. sourriez !

En bref; et beaucoup plus clairement, SVP.....T'as pas vu le troupeau ????!!!!
Sec, mais convaincant !

Plus efficace, SVP.....Tout le plaisir, toute la joie, tous les divertissements....pour vous.
Titre: Re : C'est une heavy- danse.
Posté par: pablo le 23 mars 2009 à 19:35:27
Je changerai. C'est promis !

Et; parceque tu le dis ?
Parceque je me sens tout con.

A part ce dérrapage; permettez- moi de vous présenter mes respects en considération de votre inéstimable compréhension. Merci
Titre: Re : Re : C'est une heavy- danse.
Posté par: katchina le 23 mars 2009 à 19:38:38
Je changerai. C'est promis !

C'est ton mantra ?  ;) 
Titre: Pour celà; ne sois pas triste, amour !
Posté par: pablo le 26 mars 2009 à 18:17:19
Çà vient de soi. Il n'y a pas de tâche. Il en va de soi !
On prend sur soi. Je me fais à l'idée, pas à pas.

Oui !
Je voulais souligner cet affirmation: ''je me connais''. Les autres, plus que soi !
ou bien; Je connais les autres ?
Ce sont des idées

Un problème généralisé serait prétendre conserver celles- ci............ Elles sont pourtant bien miennes !
Signé; Le penseur. En ''sommes'': soi

Comme çà, on peut s'entendre ! ( un peu )
Titre: Re : Pour celà; ne sois pas triste, amour !
Posté par: pablo le 26 mars 2009 à 18:27:06
Ce à quoi vous me trouvez parmis vous.....

Il est évident que notre devoir principal est de réarmer le puzzle.
....et; si possible ''sortir à flot'' !!!

D'autres y sont parvenus. Pour celà, l'esprit nécessite d'une orientation basique, fondemmentale.

L'esprit. Une image: un voyage d'aller- et- de- retours.
Il est dit: qu'il est util d'avoir un guide pour traverser l'Amazone à pied.

Nous nous trouvons face à l'inmensité........... J'attend vos suggestions.

( On continuera à s'aimer. Çà ne fait rien )
Titre: Il sagit, là, d'une invitation au voyage....
Posté par: pablo le 26 mars 2009 à 18:51:44
Nous avons une bien- mauvaise oppinion de soi.
Nous allons corriger cette lâcre.

Se détendre, grâce à une vingtenne de respirations

On joint les deux mains, en signe de réconciliation avec tous les êtres de l'Univers.
La porte s'ouvre spontanemment en face.

Pensons à une personne pleinement ''réalisée''; notre ''menteur''. Face à soi
Il brille, naturellement.
L'inviter à se situer au dessus de notre tête. (J'ai besoin de ta présence Ô Maìtre incontesté et pur. )

A toi, Sage- parfait, précieux ami ! Il regarde avec une compassion sereine tous nos amis, ennemis et inconnus, avec une énergie écuanime.

Alors; par notre désir fervent il pénettre au travers de la colonne- vertébrale....jusqu'au sein de notre coeur. Ici; on ouvre grand une conque, dans laquelle il peut s'avoir.

Restons alors, avec ce sentiment, un instant.
Delà sa lumière- d'amour s'étend dans chacun de nos organes.

Paix ! Tu penses. Paix à l'est, à l'ouest, au nord et au sud.......... Paix en soi.

Doucement. Très doucement; on prie de toute notre âme:
- Que tous les êtres soient heureux.
- Que tous les êtres se libèrent de la souffrance.
- Que tous les êtres obtiennent l'écuanimité, libres de haine et d'attachements.

........un instant SVP. Tout ce discoud dans l'espace infini. ( On peut se lever )

Titre: Par mes joyaux de famille !
Posté par: pablo le 27 mars 2009 à 17:06:22
Au zénit et au nadir.....PAIX !

Que personne ne se voit séparé du bonheur permanent !
......dans les dix directions de l'Univers.
......tous les êtres, nos mères amoureuses et chéries, inmergées dans le profond Océan- de- souffrance, difficil de traverser, attendent....

Que par les mérites que j'ai pu accumuler en practicant les étapes- du- chemin, puissent tous les êtres réaliser cette pratique.

Que tous les êtres puissent savourer les plaisirs humains et divins, et qu'ils atteignent promptement le bonheur permanent........cessant toute existence dans le Samsara.
Titre: Re : Par mes joyaux de famille !
Posté par: pablo le 27 mars 2009 à 17:09:18
......je changerai.
C'est promis !
Titre: Le Monde des merveilles...
Posté par: pablo le 07 avril 2009 à 18:05:25
on a affaire à l'insatisfaction. Dûe au désir qui nous dévore

Une simple frustration; être incompris

Être ''séparé''. Êtes- vous bizare ?
Sentez- vous ce que je sens ?......je sens la douleur de tous.

ne pas être étranger à ce monde, à ses habitants. souffrir
moi- aussi je veux sentir......et être vrai.

Et voici ce que je pratique sans comprendre vraiment; UN AVEC TOUT
Souffrir....sentir
Accepter l'autre. Ne plus refuser dee compartir.....le pain, et le vin
Titre: Re : Le Monde des merveilles...
Posté par: pablo le 07 avril 2009 à 18:12:29
il manque une chose au gâteau. Oui

il est de première instance ( Cher Lèo Féret ) que nous invirtions les données.

''Tu'' importes tout- autant que moi. C'est escenciel pour comprendre. Partager les jouets !!!!!

La générosité véritable consiste à compartir. Même si çà fait bobo. Surtout si çà fait bobo !!!!
Etendre les bras amoureusement.

Les matématiques....Aller par le monde avec un esprit POSITIF

Le contraire ? Catastrophe !!!!
Titre: Re : Le Monde des merveilles...
Posté par: pablo le 07 avril 2009 à 18:18:43
On est désolé.
Non ! On est isolé.
Sur notre ìle, avec des bombes atomiques. Avec les dents longues

Va, marche dans la lumière. Sois ami de tous
C'est
Que çà marche de cette façon, là: aimer avant de l' ''être''.

Sans toi; je suis incomplet.
Hardemment; je t'appelle. Ne vois- tu pas que je suis toi ?

Ai- je trop d'heures dans les yeux ? Avance un peu
De mil bras ; je t'attend. Ce n'est autre que moi
Titre: Re : Le Monde des merveilles...
Posté par: pablo le 07 avril 2009 à 18:21:06
imagine
Titre: Re : Le Monde des merveilles...
Posté par: pablo le 07 avril 2009 à 19:16:14
Shining- happy- people.....hold your hands !
Titre: depuis des ''mois''......
Posté par: pablo le 08 avril 2009 à 17:40:06
Pour rompre l'enchantement.

Après avoir parcouru les Terres. Au loin, se dessinait un jour différent, sourriant, acceuillant, ami.

Je tombe du ciel !
Admiratif, je contemple cette scène: moi et tous les autres. Je viens, ici, pour vous dire qu'après avoir savouré tous les mets.....après avoir fais l'amour.... et de beaucoup rigoler.

J'y tiens. Je sais du plaisir !!!

Mais;
être
tout près. Sentir ton halène, et, attendre un soupir.

Çà en vaut le coup !
Humain à temps- complet. Il me plait la lutte acharnée.
Ainsi; je sens la vie qui s'écoule prodigieusement.......basiquement; simplement. Ainsi
Titre: Re : depuis des ''mois''......
Posté par: pablo le 08 avril 2009 à 18:58:05
Alongé sur l'herbe
Les yeux pénétrant l'inmensité azur
Contact !

Je pense à la Dame
Elle pense que je fais bien de vouloir tout changer.
Pour celà. Parcequ'il n'y rien de mieux à faire, que d'aimer

Le Soleil

voyez- vous ?
Je ne perdrais pas mon temps.
Je dédis cette vie. là, tout doucement. C'est bien, comme çà !
Titre: Le feu qui ne s'éteindra jamais.
Posté par: pablo le 15 avril 2009 à 18:08:59
Fais attention à ce que tu fais !

J'en appelle à l'un temps...si t'es ! )
On prendra notre temps....pour devoiler l'évidence. C'est- à- dire; ce qui n'apparrait que derrière la lumière.
.....au lever du jour, du jour sans parreil. Enfin libres et heureux....mon con !

Comment je voudrais pouvoir vivre sans air.
Comment je voudrais pouvoir vivre sans eau.
J'aurrais aimé voler ton coeur
Combien j'aimerais t'aimer un peu moins !!!! Comment un oiseau pourrait voler sans ailes !
Titre: Re : Le feu qui ne s'éteindra jamais.
Posté par: katchina le 16 avril 2009 à 00:07:52
sans ailes ?
avec lui ?
Titre: Re : Le feu qui ne s'éteindra jamais.
Posté par: pablo le 16 avril 2009 à 16:06:31
On ne va nulle- part sans elles !

Sans sel; la monotonie finirait avec les songes.

Quand à lui; c'est..... un ami. Celui qu'on aime du fond du coeur.
Vraisemblablement; il est........ ce qu'il y a plus cher, pour impayable.

On se paie ma tête ?
C'est normal. J'ai toujours aimé faire rire.

Une flamme sur le chemin, au beau milieu de la nuit- noire: Toi
Parceque je t'ai cherché partout. A en soulever l'eau es rivières, pour en voir le fond.
A en couper les arbres du bois, pour pouvoir voir plus loin.

Çà va; l'amour ? comme çà.
Titre: La saveur de cette pomme....
Posté par: pablo le 17 avril 2009 à 18:50:17
Se relever...
Se redresser.
Subir les coups durs. Apprécier le potenciel- ennemi comme à un grand maître.

Patienter.
Accepter l'adversité.

Comment commencer ?
Très près. Tout près de moi.
Je suis prêt !!!
( Voilà une nouvelle qui nous réjouit à l'extrème )

Pratique- donc la méditation. Elle sera ton refuge, et prête attention.......... non - loin.
Titre: Çà ne fait rien.......de rien !!!
Posté par: pablo le 19 avril 2009 à 17:43:34
Ou, plutôt; tant mieux !
Tout dépend comment çà se regarde.
Comme un rêve ?
On touche terre. On vous fait une tite- visite.

Celà parrait dur....une sensation, une pensée. ( une idée !!!)
Celle- ci ?.......... ou bien une très recherchée.

Notre nature- aimante, électrique ou sensationelle. Parfois convulsive. Hi hi hi !

Je suis venu avec un propos. Crier combien je t'aime !
.......avouer cet amour d'un enfant, d'une canaille qui a découvert la voie de la perfection.
Attention !............ Le ''Mahamudra''.

Vous pourrez trouver.
...............Je l'ai fait. Je sais; çà ne se voit pas.............. Je commence demain.
Titre: Gracieuse ? Délicieuse ou parfaite. Assombrante !!!
Posté par: pablo le 19 avril 2009 à 18:05:05
C'est la Dame. C'est toi; chérie. Ma conviction.
Je n'aurrais de cesse.
Déjà; j'en rigole ! Un plaisir, la joie profonde. Une décision

Tout. rien ne s'y resiste. Pas- même moi.
Un choix tout- à- fait incroyable et Cosmique: ne jamais plus t'abandoner aux requins.

ce ''je'' ne peut. On jouera à l'impossible et toujours. Moi; oui !

J'irai chercher, au fond des Océans, la perle que tu attends.
Tous tes désirs.
Arrêter un train. Rendre le brillant à tes yeux- de- chatte.

Nous irons voir comment çà va.
Je pense à tes doux baisers. Vois comme il est stupide !

L'espace- entier et tous les plaisirs.
Quand le mot ''douleur'' n'existera plus, et que penserons à nous.

Toi; qui a regarder pleurer le Dieu de la compassion. Viens dans mes bras
Toi; qui a su choisir d'aider quel que fut le résultat- final. Et qui n'attend rien en échange

Parfaitemment atractive. Je t'offrirai mon coeur de chaire

Et voilà tout ?
.............S'il ne fut que je suis un professionnel de l'amour. Très chère
Titre: Re : Gracieuse ? Délicieuse ou parfaite. Assombrante !!!
Posté par: pablo le 19 avril 2009 à 18:15:56
Qu'il est sot !
Je décrocherai un étoile, la plus brillante et chaude.....et la déposerai à tes pieds de lotus.

Tu vois. Je sais que tu sera lire entre les lignes.

Je grandirai en érudition et générosité.
Je serai l'amant parfait; celui qui te fera vibrer, qui provoquera des étincelles.

Tu. Je peux le faire. Je ferai merveilles !
Titre: Re : Gracieuse ? Délicieuse ou parfaite. Assombrante !!!
Posté par: pablo le 20 avril 2009 à 15:52:30
Oui. Je veux marcher près de toi
Titre: Toutes les réponses.
Posté par: pablo le 22 avril 2009 à 17:56:56
On doit ''prendre'' une décision ! Un choix particulier ?
Aller de l'avant.
C'est tout !
Quand on imagine difficilement comment aller en un lieu- dit. On imagine.
Un moment !
Détends- toi. Il n'en va pas de la vie. Cependant; ceci prend du temps: un choix se précise.
Un simple oui. Une réponse attive. Un scandale majuscule, la honte de nos actions déproportionnées.
Et alors ?
On attend tout de toi. Tu es une personne. Tu te dois à l'honnèteté.
La discipline.
Vraissemblablement, nous nous devons à l'espèce. On est un membre de cette communauté.
Tu. Toi, mon amour, pourrais se surprendre.
Les conséquences apportent des fruits savoureux. On est l'auteur d'une Oeuvre- d'Art
Titre: Re : Toutes les réponses.
Posté par: pablo le 22 avril 2009 à 18:11:38
La non- action. Tu as entendu bien !
Ceci possède de la consistence. À tel point !

Se disoudre dans le moment qui passe. Accepter la déroute.
Savoir des messagers de la mort.

Pose- toi là.
Le chemin est l'objectif. Curieusement; se considérer.
Évaluer toutes les implications. Respirer
Titre: Re : Toutes les réponses.
Posté par: pablo le 22 avril 2009 à 18:23:20
On se demande ''si ce n'est pas trop pour soi''.
On pourrait aussi croire au Père- Noël !!!

Tu avouras bien qu'on se trouve éxhaust....

J'y tiens.
C'est probable. Maintenir cette pression représente une énergie considérable.
....une grande fatigue.
Prétendre résister à l'assaut des vagues de l'Océan.

Comment ?
Vous ne vous êtes ''jamais''assis......comme un rocher.
Titre: Après, si y'a Sion.....
Posté par: pablo le 27 avril 2009 à 17:58:59
Attention ! ( Son coeur est entre tes mains.)

Nous serons présents.....
N'attendons plus qu'on nous- y- invite !

Cette renaissance et un peu de reconnaissance, suffiront à faire l'affaire.

Dans les textes orthodoxes, il est affirmé cet extrème: que dans le vaste Océan flotte une bouée....
Une tortue a décidé de faire surface une fois passés cents ans. Et bien ?

Les probabilités pour que sa tête passe par la bouée, serait l'équivalent à obtenir une renaissance humaine dotée des circonstences, des libertées et des dons suffisants pour pouvoir apprécier et mettre- en- oeuvre les moyens et l'habilité nécessaires qui nous permetteront d'atteindre notre but.

Titre: Re : Après, si y'a Sion.....
Posté par: pablo le 27 avril 2009 à 18:15:42
La libération des chaînes de l'ignorance.....

Considérer, focaliser et concentrer toutes nos énergies pour un  but égocentriste.
Erreur, celle- là
........Qui nous fait expérimenter tous les troubles et source de confusion.

A l'extrème opposé; il n'y a rien....que le présent.
( Une possibilité entre mil de faire mouche !!!!)

Ne vous laissez pas faire !
Nous sommes en pocession du ''véhicule'' parfait.
Il nous reste à trouver sur le chemin les ''moyens- habiles''. Ceux de la compréhension.
L'analyse en profondeur. Et reconsidérer une attitude désastreuse, dépourvue de mérites.

Ne plus fuir.
Capter l'inmensitée et la concentrer dans nos mains.
Devenir celui que nous avons cherché depuis des temps sans commencement.

on est bien le même. Rien; si ce n'est une lueur très vive dans l'obscurité qui nous afflige; nos actions convulsives et desproportionnées.
Faites au mieux; je vous prie
Titre: Re : Après, si y'a Sion.....
Posté par: pablo le 27 avril 2009 à 18:24:25
Tête- en- l'air . Nigaud !

Je dis et affirme que tu n'es pas dépourvu d'intelligence. Mais; que sans une dose d'intuition- ''pénétrante'', tu n'arriveras pas à percer au travers de l'illusion.

Illusion. Celle- là- même qui nous attrape.
Le désir.......la soif qui nous occupe tout le temps, incessemment.

Il sera util toute notre concentration.
.....et de l'esprit.

Soit ! Et un brin d'humour- Cosmique.
Merci bien. Je vous aime. Toujours
Titre: J'ai le présentiment que commence l'action !
Posté par: pablo le 29 avril 2009 à 17:45:20
Elle est venue me voir. Et pas seulement çà !
J'ai bien fait de prendre le billet- d'avion. Çà me transporte.
De plus; je suis arrivé à l'heure pour le voyage infini. Vers vous

J'entend, par là, que j'ai bien fait.
Il y a des signes. Et les cignes ne se trompent pas. Ils savent

Quand c'est clair....qu'on a vérifié les ''donnés''. Alors; on marche, confiant, vers la lumière

Aujourd'hui; vous me voyez très faché.
J'utiliserais cette énergie, et la transformerai en de petites libélules au près de l'étang.
C'est magic !
Et çà marche. C'est çà, le plus beau; c'est que çà fonctionne !!!!
Titre: Comment ne pas se réjouir ?
Posté par: pablo le 30 avril 2009 à 16:24:55
je te sens...
Bien vivant ! et en bonne santée.

Le bonheur serait un élément énergétique avec lequel nous pouvons produire de l'énergie constructive.
Une base. la base sur laquelle nous édifions le ''nécessaire''.

J'ai du mal. Vous devez concevoir que les énergies- positives sont un outil....
Concevoir que la joie doit être utlisée.....pour fabriquer une oeuvre- d'art.

Je suis un ètre pleinement responsable de tous mes actes ! Il doit en être ainsi.

Ne jamais plus fermer les yeux. Regarder attentivement la moindre secousse.
Être
Accepter. Il y a beaucoup, et longtemps.

Se mettre ''en contact'' avec le Soleil que nous sommes.
Toute la lumière et les Mondes possibles.......notre logis.

Dis- moi, mon amour. Nous avons tous été. Il serait déplorable perdre le train !!!
Titre: Re : Comment ne pas se réjouir ?
Posté par: pablo le 01 mai 2009 à 18:08:20
Comment se réjouir !

La jeunesse et son énergie, nous abandonne, et, fait place à la vieillesse.
La santée est un grand bien, qui nous quittera.
La mort, avec de grandes dents, attend notre chutte irrémédiable.
Titre: Re : Comment ne pas se réjouir ?
Posté par: pablo le 01 mai 2009 à 18:16:15
Et; renaître....

Pardon !......... Pour n'avoir pas su........voir..... combien vous importez.
Que vous êtes là
Que je ne suis pas seul. Merci !

Pour votre inestimable bontée....
Sans vous. Sans votre compréhension et habilité.

Sans cette clartée du petit- matin......Il n'y aurrait de place pour moi.
Entre- vous; je me sens à l'aise.

Je ne peux concevoir l'existence loin de toi, mon amour
Titre: Re : Comment ne pas se réjouir ?
Posté par: Mille-feuilles le 10 mai 2009 à 17:04:17
 "S’en éloigne-t-on de l’épaisseur d’un cheveu, c’est comme un gouffre profond qui sépare le ciel et la terre. Si vous dési-rez la trouver, ne soyez ni pour ni contre!"

 (Extrait du "Sin-sin-ming")
Titre: Un.... d'eux.... croit.
Posté par: pablo le 11 mai 2009 à 15:55:26
On est venus pour croître,
......pour grandir en beautée
et s'élever par delà les cieux.

Des yeux, qui nous contemplent de loin
Comme deux étoiles noires.
Comme jamais; plus !!!!....

Je suis la véritée...
---------------Chaque geste et les mots.....
que personne n'ose prononcer.
Tu penses !!!....et bien ?

Je suis le chemin...
---------------- Comme çà !
Sans rien n'y ajouter
Si ce n'est beaucoup de sel.

Et la vie...( Soif de savoir )
--------Je me réjouis infiniement,
à nouveau, puisque tu as daigné me regarder. Un toit.
Titre: Re : Un.... d'eux.... croit.
Posté par: pablo le 11 mai 2009 à 16:02:20
Une petite explication se précise. Çà- bas- de- soie !

Je suis; renferme ''le'' mystère.

La véritée nous est offerte pour notre bien......Une amie de l'Om
C'est un bien précieux; donc grattuit
(On est digne. On nait comme çà )
Le chemin fut trâcé pour être parcouru. Il va directement au coeur de la question que je n'attendais plus.
J'ose y répondre.

Voilà !!
La vie. paradoxalement; c'est ce qu'il y a devant et partout. Impertinent !
Elle attend désespéremment qu'on l'embrasse.

Faites- vous ce plaisir ! Aime- toi. Pablo
Titre: Rien ne me plait plus que toi !
Posté par: pablo le 13 mai 2009 à 17:49:54
Allons- donc ! Vous exagérez
Je te l'ai dis un million de fois: çà n'a pas prix !

On se paie ma tête ! Reconstituez- vous.

Pour quelle raison si incroyable sommes- nous arrivés à nous questionner ?
Quelle heure est- il ?
Dans quel état j'ère ? A merci de mon inmense ignorance, je vague, prisonier de l'ilusion.

On croit en mille choses. Par exemple ?
La principale.................. L'unique !!! J'ai du mal à me concentrer.....

Le sex.

Titre: Re : Rien ne me plait plus que toi !
Posté par: pablo le 13 mai 2009 à 18:08:44
Aaaaaahhh ! Le pied.....

Tu viens de rompre le silence. As- tu mieux- à- faire ?
Vi !
Dans l'inmensité grandieusement profonde de mon insignificance; je demande la parole
Vi ?

Je suis un fénomène !
Je reconnais la primeur de protéger la vie.
Je sens l'urgence des temps: déplacer le centre de nos préocupations ''ordinaires''; soi.

?????????.......On se connait; n'est- ce pas ?
Dans d'autres Mondes. Ailleurs; loin de toute explication. ici et maintenant !

Vous êtes des personnes très occupées. Je vous dérange; je sais !
Titre: Re : Rien ne me plait plus que toi !
Posté par: pablo le 13 mai 2009 à 18:15:21
J'y viens !

On s'est déjà vu.
Pour plus que l'on insiste; on ne peut retourner en arrière.
Cependant; il y a cette inconfondible lumière- d'étoiles.....et ce picant

Le ''relations'' ne marchent pas !!!
On attend la Guerre définitive. Celle qui nous libérera de la question que l'on n'ose se poser.
.......pour oublier
Que nous sommes très précisemment celui qui voit tout.
Qui ne veut croire qu'un enfant peut manquer d'aliment. Nulle- part

chéri
Titre: Re : Rien ne me plait plus que toi !
Posté par: pablo le 13 mai 2009 à 18:17:56
Il est impératif que j'aille à la montagne.........
Titre: Il y a bien queque- chose qui existe !!!....RAssure- nous.
Posté par: pablo le 13 mai 2009 à 18:35:06
( il y a bien des compagnie- d'assurance prestigieuse, et á bon- prix )

On ne se fierais que si la réponse fut scientifique. On veut savoir si l'on est !!!!
Si je répond; vous allez rire !

Je sais. Je vais faitre preuve- d'honnèteté; et exposer là la réponse qu'il m'a fallu m'exprimer les méninges pendant ces vingt dernières années pour satisfaire ma soif.
Ce n'était pas une question; mais

Voilà le petit cadeaux bien envellopé. Quant à la queston iniciale; je vous laisse juge !
Une réponse; cependant.....

Ici et maintenant ! Je suis vent. Enérgie en mouvement. Satisfait ? Vi
Titre: Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 19 mai 2009 à 16:05:33
Donner. Offrir. Se défaire ?
Pardonner.
.............être util. Servir

S'abandonner.
Considérer l'extrème importance du moment.....qui passera. Sans que l'on pu rien faire de bon.

Croire Qu'il préférable perdre que gagner. Vouloir recevoir ce qui vient à cas....toutes les afflictions.
Et; donner de la joie
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 19 mai 2009 à 16:15:12
Tant qu'il y aurra de la peine.
Jusqu'à ce que tous les êtres, nos mères affectueuses, ne se libèrent.

Tu vois. C'est très simple !
......et compréhensible.

Du coeur mâne la générosité.

La consolation.....C'est qu'on est
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 19 mai 2009 à 16:25:33
A quoi bon, tant d'intelligence !
De l'esprit ! SVP. On attend

Pardon. Je voudrait ne pas ressembler....à moi.
Se disposer à changer.

Je vous demande......d'être compréhensifs.

Qu'y- a- t'il ?
De la confusion. Celle- là même que je suis à même de traverser....de par en par. Au- delà ?

Non ! Je reste
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 19 mai 2009 à 16:28:30
Un geste vrai de l'intérieur.
Un tel bonheur à partager.
C'est juste Ici et maintenant !
Titre: Plus beau que le silence.....
Posté par: pablo le 20 mai 2009 à 17:47:58
Lutin du Sud. Dans la rue je t'ai trouvé. Et je suis tombé amoureux de toi !
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 20 mai 2009 à 18:42:40
L'action apporte ses résultats. Avec elle
Avec soi
Bien que l'on n'existe pas !!!!

Dans le Monde humain; il a pu être constaté six Mondes- d'existences.

Croyez- vous- en à soi !!!
La douleur inexpresable de ne pas avoir ''quoi'' mettre dans l'estomac. Et la soif extraordinaire ?

Pas une goutte d'eau. Tout- au- moins; boire de l'eau ''contaminée''....de celle qui brûle les intestins.

Tu fais peine; mon pauvre ! On ne s'est pas bien entendus. Laissez- vous faire !
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 20 mai 2009 à 18:55:41
La souffrance est une réalitée
......pour éloignée fut- elle de nous !

Permettez- moi. SVP
Perdre à la personne tant chérie
Ne pas trouver ce que l'on cherche avec véhémence.
Faire face à la déroute !!!!!

Je m'attend à que ce monde me surprenne. Dis- nous
Vieillir. Perdre la force- vitale.
( Recevoir des nouvelles )
Comme un papillon; une fois après l'autre, se jettant dans le feu.

Ceci parrait ne pas avoir de fin. Quant à l'intensité
Quant à la prolongation !!!!

Veuillez nous démontrer une raison suffisante, qui limiterait sa portée.....

On ne va pas se quiter ainsi. Il y a mieux à faire !

cette vie; nous offre une opportuné. Çà c'est positif ! la vieillesse ? la maladie ? La mort ?
Croyez- vous pouvoir renaìtre dans des conditions obtimums ?

Seuls nos enfants....attendent stupéfaits.....que l'on face un geste.
Ce sont des mérites possibles.
........Pas une allucination.

S'il- te plait. Gratte- toi la poche
Titre: Re : Plus beau que le silence.....
Posté par: pablo le 20 mai 2009 à 19:04:46
Un geste véritable.
Quelque- chose d'incroyablement nécessaire ? et ''qui ne peut attendre un seul instant''

La faim.
La soif
La peur
L'oubli
la désillusion concernant à l'espèce- humaine............. Le manque de consolation.

L'abandon.

Je cherche tout- autre chose......La gloire.
Mais sans bouger un seul doigt.

Ne rien faire. Et rire
Mais : je vous accable
Titre: The way- home.
Posté par: pablo le 21 mai 2009 à 15:57:04
Arrêter de se casser la tête.
Cesser de jouer au plus fort.
Terminer avec notre jeu infernal.

Se retrouver.

Tu vas me dire que rien ne t'échappes. Que tu contrôles tous les paramètres.
Beaucoup  d'énergies !
...................Mais; beau- coup quand même.

Tu n'en es pas moins admirable.
Il te manque de découvrir......l'amour et la paix intrinsèque à ta personne. Un détail d'intérêt.
Je sais; presque rien !!!!
Titre: Il n'y a pas de quoi...........s'enfer !
Posté par: pablo le 21 mai 2009 à 16:08:32
Tu te dois d'apporter des précisions.
Il se doit d'être très précis !!......... Presque incisif. Pénétrant.

Ta position est enviable, tu le sais bien............ Et; nous nous en réjouissons sincèrement.

Rester. Ne pas fermer le écoutilles.

( Être un être sencible ) Et c'est cependant....à ceci très précisemmentr auquel nous nous ''résistons''

De la sensiblerie !!!! Notre nature; mon ami de l'Âme.

Notre condition ?
Le prix parrait excessif....si ce n'est se réjouir du bien que tu expérimentes actuellement.

Comment exprimer la saveur d'une orange ?
Titre: Re : Plus beau que le silence.....
Posté par: pablo le 21 mai 2009 à 16:13:04
S'il ne fut......
Qu'assouvir la soif d'un seul petit.
Titre: Re : Pour rien. Comme çà !
Posté par: pablo le 21 mai 2009 à 16:24:12
Les élèves prirent place en silence dans la salle de l'école

A la fenêtre un petit oiseau rabougri entona son chant.

Une fois venu le moment, il prit l'envol.

Le moment pour le professeur de terminer la session.......... La leçon est terminée.

On en sait assez ! croyez- moi.
Titre: Un géni se ment.
Posté par: pablo le 22 mai 2009 à 19:18:52
Une grosse tête. De celle qui réfléchit le présent. Qui calcule
Qui fait des siennes, et qui voudrait nous écraser sous son gant- de- faire.

Juste assez pour survivre....Pas assez pour s'évader !!!!

Nous nous voyons.
Nous percevons un malaise- global. Mais tant que la merde ne nous arrivera pas au cou.

Pour l'instant.
Une petite prière et beaucoup de patience.
-''Que nous puissions percevoir ( entrevoir.... ) QUE
L'égocentrisme et l'ignorance son la substance d'un feu que nous sommes ''seul à pouvoir éteindre''

On voit !
merci pour votre légendaire et aimable attention. Sic !
Titre: Un train sec.
Posté par: pablo le 22 mai 2009 à 19:29:09
Se n'est évident. Notre comportement; à la vue des dégats, provient de bien avant ''tout- celà''.

Personne n'accuse.
Cette embarcation est dirigée par un capitaine qui- a- trop- vu.

Même la venue tant attendu du Prince de la Lumière....n'y suffirait.
On regarderait nos poches.
On tournerait généreusement la tête.
On accuserait les dirigeants, ou à toutes personne étrange...........Á l'ennemi ( probablement ! ).

Mais; comme notre lâcheté est extravagante...et bien ? Occupe- toi de tes oignons !

Je me sens. Je sens les effluve de la haine qui n'a jamais servi à rien !!!!!!
Titre: Un feel in
Posté par: pablo le 22 mai 2009 à 19:38:19
C'est vraimment çà. On peut la toucher du doigt. Mais personne n'en veut

Trop brillante. Insouffrible. Inavalable. Presque désespérante.
Un sal- gosse qui donne des leçons.
La Dame.....
Qui protège tous ceux qui avancent difficilement par un chemin caillouteux.

La Protectrice. La Mère du Savoir

( On aurrait préféré qu'il sagisse du mec )             
                           
                       On ne salue plus ?- Demande le Comandant

                               On ne salue plus !!!! Répond l'oiseau
Titre: Quand deux moitiés forment un ''tu''.
Posté par: pablo le 25 mai 2009 à 16:07:50
C'est e la faute à Lama Samdoup.( Ou, de tout- autre ! )

Untrue. Un trou ?

Je me suis décidé à parcourrir une certaine distance pour arriver au but.
La raison de ma préocupation ? Prendre une tasse de café.

Déjà; à la base, il m'en coûtait, pour la distance.
Au départ; je me figurais l'effort d'un tel déplacement. A la loupe; il parraissait énorme. Mais le résultat semblait intéressant.
Je me pris au jeu de cette aventure. Un peu d'argent y suffirait, et la semelle de mes chaussures.
Bien sûr ! De la sueur.

La distance: Un kilomètre
Un premier pas a été requis. ( Mais je m'avance ! )
Un quart- d'heure de route à pas léger. Rien

Arrivé a mi- chemin, il me restait encore à produire une fatigue similaire à l'antérieure. Prolonger l'agonie.
Le paysage n'en souffrait pas de beauté. Un soleil de plomb m'accompagnait.

Et voilà que je suis parvenu à la fin. Au but. A l'extrème- opposé. C'est- à- dire au Nirvana. De l'autre côté des images

L'estomac remplis d'allégresse; il me manquait à m'en retourner.
L'autre moitié de ''moi'' avait disparru avec le temps.
Le retour fut délicat. Je reconnu le chemin; mais, à l'envers.......... curieusement.

Demain; j'irai vous voir et vous raconter cette histoire. Me croirez- vous ?

Venus d'on- ne- sait- où. Nous nous dirigeons à nulle- part- ailleurs.
Titre: Rien n'est rien. C'est tout !
Posté par: pablo le 01 juin 2009 à 17:58:05
Ce n'est pas un objet.
Il n'est pas aisé sa contemplation...parcequ'il faut s'y mettre.

Un grand Maître qui s'offre à la vue- pénétrante.
Un ami; puisqu'il sert.
L'harmonie au beau milieu du caos. Une île

Une île recouverte de pierres- précieuses.
Qui serait le fou qui en reviendrait les mains vides !

''Elle'' est la Mère de tous les Buddhas. Incomparable en beauté et profondeur !
La Muse qui attend patiemment l'unique réponse possible: s'ouvrir à la grâce.
Rien qui ne nous concerne. Tout à la fois. Kiss
Titre: Un petit, et fort
Posté par: pablo le 02 juin 2009 à 19:20:15
Bien sûr !!! On peut se donner du plaisir.
Reconnaissez, cependant, la consumation de ressources et du temps que nous gaspillons en frivolitées.

Si ce n'est....
On trouvea toujours l'excuse qui convient pour tourner le dos aux affaires spirituelles et à notre croissance

Faire partie des grands. Et je dis:- Être le Meilleur.
( Dans la suposition )                Quelque- part.
Il serait préférable de marcher vers la consécution de notre objectif: atteindre la verte prairie.

Là; tout doux.

Cette vie. Nous sommes à même de comprendre !

Je voulais te dire combien je pense à toi. Ne me perd pas de vue
J'ai beaucoup à partager.
Sache seulement ceci: la conquête de l'espace commence par l'acceptation de notre beauté intérieure
Titre: Re : Un petit, et fort
Posté par: pablo le 02 juin 2009 à 19:25:32
Guru, Vénérable et Compassif. Bénnis - nous !

Que toutes les souffrances, fautes et obscurités de tous les êtres, nos Mères- chéries mûrrissent en moi en cet instant.

Puis- je offrir mes mérites du passé et tout mon bonheur pour que tous obtiennent félicitée.

Titre: Quand tu seras libre, mon amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2009 à 17:42:48
Je m'appliquerai, là.
On ne croit que ce que l'on voit.            Partout- ailleurs

Même les ''progrés'' n'acceptent pas même la moindre possibilité de se tromper.
La politique nous sépare en deux pôles. Alors; que la vision ne devrait pas s'altérée pour ces menuités.

Ils parlent.       De nos intérêts !!! Une fois encore ! SVP
Et ?
De ''soi''. Très précisemment, de la partie sensible.             De celle qui fait mal. Qui nous touche.

De la Guerre !!!!
on se sent. Et c'est très bien comme çà.      Blessé. Alors, on se grâte.

Une histoire ''connue'' par le spécialistes- Mundains.
Ils nous séparent pour mieux nous confronter. ( Je n'est que çà à dire )

Quant est- il de la recherche de l'harmonie ?
De la Terre.
De l'inestimable apportation de notre côté.
D'une Vision amoureuse      et compassive.
Des outils qui nous permettraient d'opter......pour la libertée.

Je crois que le genre- humain a mieux à faire.
( Entendez- vous le cris sourd dans nos campagnes ? )
Titre: Re : Quand tu seras libre, mon amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2009 à 17:49:47
Punctuellement.....
Que reste- t'il de l'enfant ?
Qui est en nous ?

Qu'est- ce qu'il t'arrive ? Tu ne le sais pas
Tu ne sais pas même ce qui t'arrive !!!!

Je viens de voir passer ces dix dernières années à regarder passer le film ( TÊTE- EN- BAS )......

nous avons en nous la réponse possible. Il nous manque ''celle'' qui est impossible. A répondre par soi-même.
            De celle qui contemplement avec acceptation toute la vie.
Titre: Re : Quand tu seras libre, mon amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2009 à 17:53:17
Tu verras ......qu'il y a ''plus'' !

Au menu ?
L'insatisfaction. C'est pas moi. C'est autre- chose !!!
Titre: Re : Quand tu seras libre, mon amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2009 à 18:01:58
J'étais venu avec une apportation postive.
moi-de-même
Je tombe dans le jeu.

Tu vois !!!! La rencoeur ne mène nulle- part.

L'espace s'ouvre naturellement devant soi.
Aujourd'hui tu verras la lumière qui tout l'imprègne.

Je prie.
Je te prie. On est prisionnier de l'ilusion. Tous !
Devant soi; et rien ne peut nous éloigner. Pas -même le temps
Seulement çà.
Merci bien !
Titre: Re : Quand tu seras libre, mon amour.
Posté par: pablo le 03 juin 2009 à 18:29:13
je me reconstitue; et je suis à vous !
Titre: La réponse que l'on attend.....
Posté par: pablo le 04 juin 2009 à 18:38:31
.......Venue de nulle- part. D'un être- sensible
D'une personne; comme nous. De quelqu'un: là- bas dehors.

Avec le temps- de- chien qu'il fait !
Quelles que soient les circonstences. Où que nous nous ''trouvions''
Une réponse directe, droit- au- coeur.

Une opération-à-coeur- ouvert. Un mot de toi. L'expression d'un sentiment vrai.

Je ne peux pas même dire ( sans irronie )           que nous existions.
Ce doit être celà !
Nous sommes la raison. rien. C'est- à- dire ce qui importe le plus.
                       
Et; pour celà, on se doit de disparraître. C'est- à- dire ?
De laisser place à l'expression de ce qui nous fait: obtenir l'impossible. Aimer sans cesse
------------quel que soit la difficulté.

La bonté étant Nous irons si loin, que l'imagination ne peut atteindre
Titre: Re : La réponse que l'on attend.....
Posté par: pablo le 04 juin 2009 à 18:47:21
Loin de tout
Dans la perfection des flots, qui retourneront à l'inmensité de l'océan.

De l'eau dans une flaque.

Du haut des montagnes enneigées; nous savons des précipices
De la vallée, du froid et de la peine infinie.
Dans l'instant

Pour une fraction de seconde. Comme un éclair qui illumine l'obscurité.
L'unique et l'impossible consiste à dire oui
parceque çà ne fait rien
parceque c'est bon et doux pour le coeur. Et qu'on s'aime bètement. Comme çà
Titre: Sortir du rêve. Entrer dans le rêve définitif !
Posté par: pablo le 10 juin 2009 à 17:38:57
Si celà ne vous gêne pas trop; nous considérerons une ''façon de voir'' différente.
......de celle qui n'attend rien. Et qui ne craint pas la désillusion.

La part de notre bonheur. Celle qui nous appartient de droit.
De la douleur que nécessairement nous voulons éviter      en bonne naturalité; par principe.

Selon notre perspicacité, et avec tout l'amour que je te dois.... Nous sommes vivants. Les pensées se succèdent une à une.
Dans cette prison sombre, il a été dévoilé que le geòlier était l'inacceptable ignorance.

Parreillement;il est requis de ne pas accepter aucune proposition, sans pour celà avoir évaluer sa portée, et, analyser par notre propre sens- commun ses implications.
''Buddha'' est un titre honorifique. ( mon Maître ) qui signifie: L'éveillé.
Titre: Re : Sortir du rêve. Entrer dans le rêve définitif !
Posté par: pablo le 10 juin 2009 à 17:56:24
On se donne au jeu ?

Donnez- vous beaucoup d'amour, et de la patience. Çà peut prendre beaucoup de temps.
On attendra bien la fin- du- temps.

On n'accoutûme pas.
...........................Je n'aurrais de cesse.

Pensez simplement.
A quoi ? Que nous sommes celui-là- même qui brille tant. Qui ?

Celui qui a du mal, de la difficulté. Qui voudrait traverser à l'autre- côté du mirroir.
Le même enfant- terrible. Le petit prince
Titre: A perfect day....
Posté par: pablo le 11 juin 2009 à 17:34:50
J'en appelle à l'inspiration; pour étrange fut- il.

j'accepte tout ce qui m'arrive.
j'accepte tout ce qui se passe. Je voudrais, cependant aimer davantage.

Perfectionner et purifier mes actions imprôpres.
Être habil quand on est besoin de mes services. Me rappeler que je ne pas seul.

Practiquer la vertue. Et m'en aller, quand le moment viendra, le coeur léger.

Vous être agréable..................... Sachant que je ne peux plaire à tout le monde.

Rire avec toi
Titre: Re : A perfect day....
Posté par: pablo le 11 juin 2009 à 18:11:31




                           Et si çà ne va pas comme tu veux......Pense à tout ce qui t'attend.
De beau, comme l'Océan.
De grand, comme toi.

Les deux pieds frolent ce sol bénni par l'amour.
Où que je pose mes yeux; tu apparrais, rayonnant. Tu voudrais

Je peux t'aider.
Et; n'oublie jamais que notre tête touche les Étoiles. ( Et ne le dis à personne )
Titre: Prendre connaissance de soi.
Posté par: pablo le 17 juin 2009 à 19:17:40
..............ne rien laisser à l'improviste.
Controler tous les para- maìtres.
Subtionner la substance, jusqu'à son extinction.

Par- foi. Ma foi !
ne me quittez pas des yeux. ( Il se pourrait que je disparraisse sans laisser trâce.)Et tout mon savoir. Ha ha ha !

On se doit de mourrir....mais; bien- avant celà. Bien avant de l'existence....
Avant le verbe
On aurrait voulu être là. Pour voir

On ne sait jamais; serait, dans le meilleur des cas notre pote- en- ciel

J'ai su. Mais tout; grâce à Jésus......que le fondement est prévisible en chacun de notre espèce.
Aimer
Sans rien attendre en échange. Accepter les yeux ouverts: l'adversité.

Et offrir de la joie.
.......Tout ce qu'on possède....( Nos biens, notre bonheur et... )

Voyez- vous; il nous reste à ''faire'' un effort ultime. Un sacrifice ?
Donner le meilleur de soi

Comme nous l'a révélé ''celui que l'on attendait''.....à nos frères. Mais, surtout à nos ennemis.

A ceux que l'on n'aime pas. Que l'on rejette !!!
Ce sont ''eux'' les maîtres incontestés. Notre trésor

Alors; on offre notre maison, avec tout ce qu'il y a dedans.
Et, Notre vie.
C'est tout ?
Pardon, je vais trop vite.

Il leur manaque les cents ciels. Se libérer de la souffance, et de ses causes
Et Atteindre le bonheur le plus parfait, sans jamais plus entendre le mot ''douleur''.

Libres, enfin de tout ce qui peut causer nos maux
Il serait necessaire obtenir l'élyxir de l'éternelle jeunesse dans un monde parfait.
Il serait necessaire de nos pr^pres mérites, de notre vie et de notre bonheur

oh; maìtre incontesté
Je m'offre et avec celà tous les vertues de ''tous''pour la prompte obtention de l'Illumination'' parfaite.

Om Mani Padme Hum
Titre: Re : Prendre connaissance de soi.
Posté par: pablo le 17 juin 2009 à 19:21:56
On se connait ?
Titre: Re : Prendre connaissance de soi.
Posté par: pablo le 17 juin 2009 à 19:28:21
O Maìtres du temps !

Permanaissez entre nous jusqu'à la fin du Samsara

Et faites tourner la Roue du Dharma

Je vous supplie

Que tous les ètres- sentants puissent obtenir une renaissance dans une Terre- pure.
Titre: Il suffit d'un rien !
Posté par: pablo le 19 juin 2009 à 18:09:08
Il suffit. Cétassés!

Voyez- vous. Personnelement; il m'a suffit d'un baiser.
C'est totalement incroyable; mais vrai.

Changer consiste à voir les choses de la même façon qu'avant.
Ne changez surtout pas !!!!
Vous êtes cernés.
Évidemment; ce n'est pas possible.

Mais; qu'est- ce- que ''l'impossible''. Là; radique le changement.

             pouvoir marcher sur l'eau, n'est rien.
             marcher sur Terre la radique ''le'' miracle.
Et ce n'est pas démontrable.
Chacun nécessite d'une secousse prôpre à lui.

Mais ''toi'' tu es différent....à tout.

Se consciensier.
C'est tout- à- fait fou !
Traverser le mensonge. Çà c'est mieux.

C'est pas mieux
C'est pas préférable. On n'en veut pas.
On aurrait été gentil.
.....on cherche à t'avoir........ Mais plus près que çà. Ici- même !

Non- loin. Dans mes bras d'homme et d'artiste.

Ne crains pas. Relaxe- toi.
c'est la compassion qui me ''bouge''. Te sentir tel et comment tu es
Ne change pas
J'aime la paix que tu aimes
J'aime la joie que tu sèmes
j'aime tout ce que te aimes.

Changeons vraimment
Titre: Re : Il suffit d'un rien !
Posté par: pablo le 19 juin 2009 à 18:13:27
j'aime la vie que tu mènes.

Douloureux ?
Un baiser. Toute la vie.
Ce que l'on ne veut pas; c'est mourrir.

J'imagine que tu veux rire.
Titre: Re : Il suffit d'un rien !
Posté par: pablo le 19 juin 2009 à 18:29:54
                        Life is bigger than you and me.
Titre: Arriver à temps...
Posté par: pablo le 19 juin 2009 à 19:05:40
on sait
on n'est pas idiots !

Je serais reconnaissant, alors. Pour m'être tromper, avant.

Maintenant; je suis si différent.
J'ai changé.

Je viens te voir.

L'âme.
Quelle est- elle, quand on la perd?
C'est le moment pour se dépeigner. Pour se couper la colette. Et vivre
....une vie consacrée.

Dieu. personne ne sait. Pas même où, comment.
Vers toi; toute cette énergie
Vers toi cette bénédiction......du début des temps. Ici et maintenant

Dans la joie totalement parfaite de te savoir saint- et- sauf.

Te dire à l'oreilleque je suis, moi- aussi.
Mais; pas sans toi........amour
Titre: L'expression de mes sentiments distingués....
Posté par: pablo le 23 juin 2009 à 17:43:33
Vous servir
Être util
Vous appporter consolation
Être un pont.

Partager cet instant
Et; donner le meilleur de soi, jusqu'oú nous mènera l'honnêteté

Essayer d'aller si loin......rompre toutes les chaînes. Merci bien
Titre: Re : L'expression de mes sentiments distingués....
Posté par: pablo le 23 juin 2009 à 17:46:33
Nous regarder dans les yeux des autres

Bref ! Tu vois.
Titre: Je n'ai jamais vu çà !
Posté par: pablo le 06 juillet 2009 à 18:37:41
Il est possible de dire n'importe quoi. Et on le fait.

Quelles sont les probabilités de se confondre ?
Il est dit;
--------que le chemin spirituel correspond à porter un rocher au haut d'une montagne.
Et l'erreur.....à le laisser tomber vers les profondeurs.

Où est la faute ?

Permettez- moi; un instant.....se brûler les pattes est positif. Comme çà !

Il n'y a jamais eu d'erreur. C'est juste le jeu de l'esprit.
Alors ? on peut faire n'importe quoi.
La brûlure. Son recordatoire est plus aigu que la THÉORIE

iL N'EMPÊCHE !
je venais vous dire......çà
Ouuuuuhh les loups !!!!
Titre: Sans- interdit.
Posté par: pablo le 09 juillet 2009 à 18:39:35
une fois arrivé là..... il n'y a plus qu'à aller de l'avant. Ne plus s'en retourner.
Oublié n'est pas sencé.
Cependant.....il n'y a pas de quoi. On se ferait à l'idée

J'irai au marché des esclaves. Mais; ne te trouverai pas, mon amour.

Pablo; tu nous vends des histoires sordides.
Je prétend atteindre la perfection....par Toutatis !!!

Pour celà; ''je''reconnais en toi, un ami très cher.
Une impultion, celle- là, qui n'a de retour. Une décision- à- risques.

( Ne rentre pas dans les détails. )
Comment ouvrir la porte secrète ?
Cele qui conduit directement à l'instantanéité, à la résolution....à toi

Se sincérrer n'y suffit.
Mettre de soi
Chercher la valeur de l'instant qui ne passe plus.
...........afin de voir le rouge plus rouge.

un puzzle gigantesque.
Au pied de la motagne; il est écrit avec des lettres de sans.......ceci:
-Une rose est une rose
-une rose est une rose
-une rose est une rose

Titre: Dix- sept heures.... par mois.
Posté par: pablo le 15 juillet 2009 à 19:09:42
C'est pas peu !
Cependant; il sagit du temps concentré que je t'accorde chaque mois.

Moi, j'écris pour toi ( pour que l'on s'entendent )
Et; toi, tu te fous de tout.
Et pour celà, et pour des raisons incroyablement drôles, je me vois dans vos yeux.

J'aurais du accepter l'incarnation de biche ( celà aurrait été procèdant ! )
Mais; un rat mort m'avait avertis de inestimables avantages de la vie humaine.

Je peut, ainsi, savourer les petits plats, et le coucher du soleil. ( c'est tellement romantique !)
un os, à tout celà. C'est qu'on n'est jamais là !!!!!
Titre: J'ai sentis la bise
Posté par: pablo le 17 juillet 2009 à 19:31:19
Rafraìchissante, incomparable à rien
......pour seconde fois.

Humain. Je t'appelle humain. Je te nomme ''celui qui sent'' les petites choses.

du nom interdit des Rois; Saülus !

Je suis celui qui a pu percevoir la pénétration des éléments.
Et qui a consut. Qui a su consevoir les merveilles prodigieuses de l'humain. Oui ?
Titre: Re : J'ai sentis la bise
Posté par: pablo le 17 juillet 2009 à 19:37:44
personne.
Il n'y a personne. celà me fais pleurer amèrement. Et puis sourrire

Je me fous dans les problèmes.
J'aime les problèmes. Ce doit ''être''-------Çà.

Et; il ne peut en être autrement. Je choisis ma condition
Et; ce n'est pas un acte- réflexx
De chaire, très cheère. Ma chère ! ( une Chaire, pour vivre consciemment le moment ) au milieu de tes bras tant aimés. Rien.. toujours

Avecune irréprimable compassion pour tous les êtres
Titre: Re : J'ai sentis la bise
Posté par: pablo le 17 juillet 2009 à 19:39:42
A tel- point.....qu'on y reviendra.

Vous n'en reviendrez pas ! On fera merveille
Titre: Re : J'ai sentis la bise
Posté par: chou-rave le 17 juillet 2009 à 22:37:23
on vient seul, on repartira seul,
tous uni dans notre solédie
Titre: Re : J'ai sentis la bise
Posté par: pablo le 20 juillet 2009 à 18:02:59
Tu te trompes, choux !!!!

Ce sont les idées qui viennent de nulle- part
Où retournent t'elles ( d'elles m'aiment ) ?????????

On ne choisit pas les idées. Là. plus précisemment encore

L'enfant vole
L'enfant dort. Il rêve qu'il aurait pu avoir voulu naìtre ailleurs. Comme personne !!!! En un lieu- dit
Où; personne ne verrait son jeu.

Dans l'impossible et merveilleux réveil d'un matin prometteur.
Extrèmement précisemment
Çà ne va pas ètre trop !!!!! Tous les Dieux. Toute l'énergie

T'as pas vu çà !!!!!!!   Le soleil. Stupide
Titre: Re : J'ai sentis la bise
Posté par: pablo le 20 juillet 2009 à 18:07:56
Dac !!

On aime une idée.
on l'explose !!!!!De mil feux
J'irai illuminer une ''exposition'' d'une idée. Mais ; au Soleil

C'est simple; pourtant.....
Nous ne pouvons pas même regarder une idée.
Elles brûlent; d'une intensité telle qu'elles semblent nous ''aimer''
Titre: C'est mieux; comme çà !
Posté par: pablo le 20 juillet 2009 à 18:13:24
çà me fais très plaisir pouvoir m'exprimer librement
( J'en ''ai'' un grand besoin )

Où sont les ''trésors cachés'' ?
Où réside la douceur d'un ''après''- midi ? Où l'intensité calme

Où la passion......Il se fait tard ! Dépèche- toi.

Déshabille- moi doucement. Je suis pressé !
Titre: Difficil; oui....... Impossible; non !!!!
Posté par: pablo le 21 juillet 2009 à 17:52:46
On ne va nulle- part sans vous.
Des billions d'années; si l'on regarde en arrière. Vertige des profondeurs !

Très curieusement, le langage est élastique. On peut trouver des ''perles''
......comme celle- ci: le ''sans commencement''.

Vous ètes vous déjà dirigés dans cette direction ?
Alors, vous aurez nécessité, sans doute de cette protèse.

Dans le gouffre de nos recherches; nous avons des mots qui soutiennent.

L'ami. Tu trouveras; comme nous l'avons tous fait, un puits. Là, où l'eau de vie circule et fluit. Un mot suffit

Le sans commencement. Et puis ?
Tout le reste
Titre: Il n'y a plus de quoi !
Posté par: pablo le 22 juillet 2009 à 18:42:30
Je ne résisterai plus....plussss.

Avant d'en arriver là, on se faisait à l'idée. Et puis; on a réfléchit.
On s'est rendu- compte.
Om
On a vu. Et l'on a su ce que l'on voyait. ( C'est pas possible ! ) Oui

On a cru bon ''s'en faire''. On a prit sur soi; et puis ?
On s'étalle.

C'est pas qu'on soit plus que rien !!!! On nait
Titre: Re : Il n'y a plus de quoi !
Posté par: pablo le 22 juillet 2009 à 18:51:30
Plusss curieusement; on donne un nom à n'importe- quoi, pour se faire une idée.
Et; c'est pas par méchanceté. On est bons

De la ''nature'' de la mie de pain.
Il y en a, même, qui sont des bombons.

On nait beau.
Où est; alors, tout ce problème ?
Sommes- nous trop intelligents ?

Il y eu une époque non- lointaine, où, l'argent ne valait rien.
plus- encore......il n'y en avait pas !
( Ceci est une réflexion profonde. ) L'homme avait des rêves

Moi; je suis tout con. Je suis peintre......... un artiste. Rien, quoi ?

Çà y est. Il refait cua cua cua
Titre: Basiquement ? Ne pas oublier de respirer....
Posté par: pablo le 23 juillet 2009 à 17:53:30
Vous tombez bien !
Un sujet, celui- là qui, exprime la vérité......gratuitement. Moi ?
Toi !

Une pensée est une pensée. Ceci n'est qu'un préhambule.
La crête- de- la- vague, cependant. Pour aller de l'avant: un apéritif.

On ne s'aime pas. Point crucial. Et..... notre concentration fait défaut.

Tu ne peux pas- même considérer la magnitude de l'instant.

Ici; et, entre- nous, je ''veux'' que tu puisses percevoir l'importance des détails. Ils sont la base de la vision.
Voir passer tous le fénomènes. Observer avec cette clarté qui te définit.
Comment ?
Basiquement; les choses.....Tu dois être ce que tu es déjà. Et, voir ce que tu considères un âbisme.

il est des sages qui ont....pu....aller.....si loin. Ils sont pleinement présents.
déjà

Entre- nous Toujours
( Cete homme s'incline à nouveau )
Titre: Re : Basiquement ? Ne pas oublier de respirer....
Posté par: pablo le 23 juillet 2009 à 18:01:45
Quel est l'objet que tu es en train de contempler ?

Sentir; et disparraître.

Je regrette ta faute d'attention. J'en ''suis désolé''. Alors; tout se précipite.
Je suis à la merci des vagues, qui, s'abattent sur cet esprit exaust.

Ce message se détruira. Tout passera; et nous n'aurions rien vu passer.
Cette peine provient du fait inéxaurable du temps perdu

mais; je sais qu'il y des choses tellement graves qui se passent !!!!
Titre: Re : Basiquement ? Ne pas oublier de respirer....
Posté par: pablo le 23 juillet 2009 à 18:05:13
je me souviens d'un ami très cher
.....qui était assis au bord de l'horizon.
Et je sens l'urgence de me reposer une longue semaine
Titre: Re : Dix- sept heures.... par mois.
Posté par: Argolus le 01 août 2009 à 23:32:13
Peut-être mais, l'os, le chien s'en satisfait ... lui
... histoire de donner le "la"
Titre: Etiquettes.
Posté par: pablo le 05 août 2009 à 15:59:14
Et toc !
Ce Monde ne se soutiendrait pas avec l'absence de générosité.

Pour très riches que nous soyons.
Pour si puissant et intouchable.
Pour le bien des tout- petits.
Pour rien. Comme çà !

Il y a des gestes sûrs, qui projettent leur lumière sur toute vie. Comme le Soleil le fait.
''Il'' est certain, que sur Terre et partout- ailleurs, des énergies sanatrices tranquilisent et pacifiquent tous les hélans destructeurs.

L'hostilité ?
Et l'hospiltalité; alors !

Je manque de quelque- chose qui me rendrait la vie.....d'un hélan du coeur, bléssé celui- là. Qui ?
.....aurait rêvé et vu à une personne différente et meilleure.
Un brin de silence....
Dans le tumulte.
Dans l'insoucience et le mépris. Dans quelque-''chose'' qui vaille la peine. Avec effort et considération...

................Dans l'inmensité de tes bras.
Titre: Re : Dix- sept heures.... par mois.
Posté par: pablo le 05 août 2009 à 16:04:24
O Maître. Reste tout près de nous.

Et laisse tomber les mies de pains. J'en régale
Titre: Et. Avant celà ?
Posté par: pablo le 05 août 2009 à 16:34:21
Il est de première instance se permettre de rêver les yeux ouverts.

J'ai trouvé mon Maître.
le temps d'un ouvrir et fermer les yeux.

Il semble évident que nous allons nous entendre. Maintenant
Tu es celui- là que j'ai toujours cherché. Le même; l'incorrigible.

je doute d'une chose, cependant. Pourquoi rigoles- tu ?
Titre: Re : Et. Avant celà ?
Posté par: pablo le 05 août 2009 à 18:35:10
Qu'est- ce ce qui me fait tant rire ?

C'est que j'utilise l'humour sans cesse....ne connaissant pas ses implications.
C'est- à- dire; que je me mordrais la langue dans un futur qui commence ici- même
Titre: Je dis: çà me dis !!!
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 16:04:50
Comme un mendiant, qui a découvert un trésor, je vous regarde; des yeux qui tout perçoivent.
Comme toi; je suis ici.
Et maintenant ?

Tout se trouve
En interdépendence. Vous importez.
Sans toi; l'inconnu, celui que j'ignore et qui me fait attendre....un mot.

De ceux qui agilisent la foulée dans l'herbe verte. Merci; d'où que celà vienne. Mais très chaleureusement !

Vendre; dis ?
Je reviens en moi pour regarder l'eau d'une larme furtive. Et tout donner
Titre: Re : Je dis: çà me dis !!!
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 16:11:38
Vraimment; vous êtes gracieux.

On ne demande que çà.
Qu'importe le devenir ! Avec insouciance. Il se peut !

S'il te plait; prête attention.
j'ai pu constater. Les ''lettres prirent feu''......... Que l'on ne meurt pas

Le sang boue. Ce n'est plus parreil ( avec leur doigts- de- pieds ) C'est drôle, vraimment !

Je peux........ donc; je dois. C'est le pied !
Titre: Un oubli lamentable....
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 18:13:56
Dans notre ''cadre humain'', vous pourrez constater la diversité de forme de l'esprit.
Ce sont les six Règnes d'existence.

Il y a beaucoup d'entre nous, que l'on oubli.
Là radique la soif.
Nos actions nous mènerons, où, elles nous poussent. Tu dois réagir et profundiser l'attitude erronnée....

Pour celà. Je considèrerai l'infime posibilité d'une compassion qui abarque à toute l'existence.

Je comprend.

Si ma mort peut servir
Si ma vie vous apporte réconfort. Qu'il en soit ainsi !

S'il te plais. Contemplons ensemble l'humilité et la pacience.....couronne des sages.

C'est toi qui brille, comme çà ?
Mais; très certainement !

Les Dieux, ou bien leur énergie fabuleuse.
Les Démons, quant à leur irritation.
Les animaux, soumis par l'ignorance.
Les fantomes, assoiffés et afamés.
Ceux qui ont soif de pouvoir, et les êtres humains qui pocèdent un atout- maître.

Les hommes et les femmes qui ont eu ''accès'' à la vision- pénétrante.
Qui ont fais merveille.
( S'il te plait; écoute. ) Qui ont pu dévelloper une conscience uiniverselle. Qui ont été touchés
Par.....
Titre: Re : Un oubli lamentable....
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 18:19:34
Il serait déplorable
De laisser tomber à nos ennemis.
Quant plus; à tous ceux que nous avons abandonné dans la disgrâce.

Appelons- en à tous.
Acceuillons- les amoureusement dans ces bras qui implorent leur compréhension. et
Changeons de cap
Sans ne plus regarder derrière

Allons de l'avant !
Positif ? Sans qui ?

Nous attenderons.....un signe du Ciel ????
Titre: Re : Un oubli lamentable....
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 18:21:41
Le ''Signe des temps''.

Tout va aller très vite.
L'information nous est offerte.

Il en va de soi.
N'attends plus, mon amour
Titre: Re : Un oubli lamentable....
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 18:25:23
Pardonne.

Ne comprends- tu que nous tous avons une place....
Ne nous confondons plus !
Titre: Re : Je dis: çà me dis !!!
Posté par: pablo le 10 août 2009 à 18:27:43
Se renouver
Titre: Eteins le Soleil.
Posté par: pablo le 11 août 2009 à 19:03:33
''-Sorry seems to be the hardest word ''.

Pourquoi pas ? Sortir de soi.......sans s'enfuir.
Comment ? Partir n'est rien.................... On sait que tu reviendras.

On voyage.
Des aventuriers ! Avec toutes les commodités, et, une assurance- vie.

Vous ''tombez bien''. Le super- marché des idées vient d'ouvrir.
Au plat- du- jour: pourquoi ai- je conçu........que je vaux plus que toi ?

Mes priorités.....rendre tout les souhains que vous avez pu me prodiguer. Avec délicatesse
Titre: Re : Eteins le Soleil.
Posté par: pablo le 11 août 2009 à 19:11:01
Votre regard pénètre au profond de celui que suis persuidé être.

Par réaction; je répond à l'appel de mon maître.
Tu es tellement comme- çà !
Mais si différent à celui que j'ailaissé tomber.....hier.

Hier. Le Monde était soumis par le pouvoir d'une poignée de ''désalmés''.
..........On croyait en perdre la vie.

Et aujourd'hui ?
Il a été dicté l'interdiccion formelle d'être heureux. C'est obligé............ On n'y peut plus ''rien'' !!!!!
Titre: Il aurrait bien aimé...
Posté par: pablo le 12 août 2009 à 14:21:49
Fermez les yeux.
Que voyez- vous ?
Les dames; nos Muses....... Prôches et provocantes.

Tu ne parles pas. je t'entend, cependant.
Au dehors; j'écoute la musique du vent. J'attend l'expérience- unique......... La pluit sur ma peau.

Il aurrait bien aimé........ voir comment on en est arrivé là.

Et voilà :
Ne t'inquiète nullement. On est là, non- loin.

Il sagit tout simplement d'une évidence: il et question de prendre une décision

J'ai choisis l'angle- mort: ne plus me résister.
.......Accepter l'adversité. Mais; tu sais: il n'y a pas de mal !
Titre: Re : Il aurrait bien aimé...
Posté par: pablo le 12 août 2009 à 14:23:22
......ce n'est qu'un rêve.
Approche un peu.
Titre: I feel all- right !
Posté par: pablo le 13 août 2009 à 15:58:54
Mon amour. Toi, là
Tout doux !

Bien. Je viens te dire combien je t'ai attendu.
Mais; ce qui me ''bouge'', en ce moment......ce sont mes promesses.

Il y a un lieu; hors de soi et meilleur, où les amis seront des amis Toujours.
Que passe le temps est inéluctable.
Ce corps sera laissé pour mieux nous trouver......

Que L'important d'un chemin, est. qu'il nous conduise au but; à se libérer des lourdes chaînes.
Que; et je le sens ainsi...les facteurs sont des nôtres.

Sortir à flot....
Ceci est extrèmement important. Les posibilités d'arriver quelque- part !!!!
Avec un peu d'effort et de joie ( quelle ne manque !!!) nous verrons s'ouvrir, sous nos pas, sous nos yeux....partout la réponse personnelle que aurrons choisis entre mil.
La tienne amour

A la tienne !
Sache choisir. La commodité n'est rien !!!!

Il y a du temps et de l'amour a offir généreusement. Qu'attends- tu, Pablo
............Que le virus fasse son effet.

Dans la certitude de nous revoir bientôt. Demain; au Paradis
Titre: Les enfants de l'illusion.
Posté par: pablo le 13 août 2009 à 16:21:15
il n'y rien à y faire.
......................La roue tournera.
Et; c'est parcequ'il qu'il n'y a pas grand- chose. que toute différence radique
Dans les yeux qui voient.

Se mettre à courrir
Crier très fort.
Dire à tous ceux que l'on croise....l'équivocation monumentale.

Je te prendrai par la main.
Ce sera un de ces jours....parfait. Comme toi. Comme personne !

J'ai pu observer la va- et- viens incessant des particules qui compose cette comédie
.....que nous avons choisie
Que nous avons créé.

Si c'est douloureux; regarde l'esprit.
Tu es une êtoile. Alors ?
...........Fond- toi dans l'Univers. Comme un poisson a besoin d'eau.
Comme cet oiseau bizare.

On est très malades. On a besoin de tous les soins possibles. C'est à cause de notre ennemi

on lui a donné un nom, et toutes les sans raisons pour continuer son ''chantage''. L'ego

Il nous faut des outils pour atteindre les coùches profondes. Et voir son ''jeu''
Agir en conséquence consiste à ne pas lui donner des ailes.
Tout simplement.....
Baigner dans l'escence inmaculée de l'esprit. Comprendre qu'il n'y a rien, sinon la beauté de l'instant, nue.
Toi; au milieu du Cosmos.....tout décentré, mais expectant.
Merci bien !

Titre: Un nouveau Camicaze de les Terres- ni t'es.
Posté par: pablo le 13 août 2009 à 18:00:19
Tu sourris. Oui; je t'ai vu !!!!

Première Perfection: la générosité.
Deuxième Perfection: la Disciple étique et morale.......... On y vient.

Ce sera différent à tout. Tu n'en reviendras pas !
Titre: Tu meus tu, et je m'émeus. ( c'est mieux !)
Posté par: pablo le 14 août 2009 à 19:49:01
Se mouvoir librement.
Faire une rencontre, et, tirer de l'eau du puits.
Rigoler un brin.
S'apitoyer du sort de l'humanité.
Rompre les ponts.
S'asticoter les narines.
S'étendre; c'est tendre, mais inéficace.
Admirer une oeuvre- d'Art.
Conspirer.
S'aspiriniser.
Et, s'inquiéter.
Vouloir- en- savoir davantage.
Discuter le bout- de- gras.
''être'' rencunié.
Se sentir et poser une question imposible.
S'apercevoir de tout un peu.
Lire les livres- interdits.
Embrasser fiévreusement.
Courrir en cercles.
S'arrêter un moment. Partir loin d'ici.
Se rappeler de l'erreur comise hier.
Prendre sur soi tous les maux du monde. ( Ah ! )
Èconomiser une fortune indésante.
Prendre soin de ne rien dire. Du sérieux !
Gesticuler en tout- sens.
Déveloper le sens du ridicule.
Une cigarette ?

Avoir soif de savoir. Pourquoi nous tiraniser ?
Inférieurs ? Prenez l'acenseur !
Dansez- donc.
Tout passera; j'en suis certain.
On ira voir comment çà va, demain. Quand ?.............. L''été'' prochain.
Il y a bien, au moins, une chose sans savoir.
Quoi ? Est- ce une nouvelle question- de- forme ?
Pourriez- vous sourrire un peu; pour voir.
Il se peut. C'est dans nos cordes.
On fera attention la prochaîne- fois.
Apprendre à se taire.
Distingué, comme toi.
Par manque de ressources; adressez- vous à l'administrateur.
Donnez- de vous. Il n'en ira que mieux !
Dépêche- toi. Je suis pressé.
Quand rien n'importe plus.
Où en sommes- nous ? Je vous laisse avec le miel dans la bouche.
Demain. Pourquoi chercher? Tu nous a convaincu. On ira à la plage
Verte était ma vallée.
Tu nous a déçu.
On recommence à se fatiguer.
C'est par faute à personne. Celui- là est le même que soi.

Vous m'accompagnez ?
On ira si loin que l'honêteté le permette.
Je compte sur toi, mon chéri. Kiss
Titre: Re : Tu meus tu, et je m'émeus. ( c'est mieux !)
Posté par: chou-rave le 14 août 2009 à 20:51:57
ni mourir, ni ne pas mourir

je voudrais mettre un terme, a "tout"


Titre: Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 17 août 2009 à 18:45:39
Le sol s'affaissa.
Le Soleil, au loin, parraissait se taire. Il ne cessait de parler très fort !

la conscience serait, alors, le point- d'inflexion, nommé ainsi.
L'espace serait tout- le- reste.

Si je m'impose. C'est pour quoi faire ¿

comment ne pas aimer de tout notre être. Et ce n'est une question.
La question se répète.
Ellle doit se résoudre; particulièrement

¡¡Les si- ment ¡¡
Tu nous ments. et je cris très fort; de rien !
A ta santée ! L'ami
Titre: Re : Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 17 août 2009 à 18:50:50
Le vide. Point !

Et toute cette libertée pour nous vaûtrer dans la boue.
Pour tourner la tête; et
Ne pas s'en faire

Sang......... toi. Qui brille...... tant. Avec tous pour désirer
Mais vraiment '
Tu crois vraiment que je vais laisser tomber.

je suis l'enfant. Et ''il'' rêve; l'enfant
A une rose.-....rouge. Voilà ''tout''
Titre: Re : Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 17 août 2009 à 18:52:44
Chers élèves

il te faudrait ''résoudre'' cette apparté:

Ce jour n'aura de pareil
Chaque instant est un joyau inestimable.
Titre: Re : Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 16:04:00
Atteindre l'éternité.
Dans un moment, où se passe tant de misères, qu'on se voit projeté.....à agir.
Un défaut; puisqu'il n'y a rien à faire.
Que la perfection et tout le bonheur sont déjà présents.

On nous aura tâché d'incapable. Pire encore: on y aurait cru !

Merveille de merveille. Oiseau râre
Tu voudrait atteindre les Cieux.
Ce voyage aura lieu. Tu viens d'être choisis, entre milles !

Nous avons, en un temps déterminé, l'ocasion inestimable de récapaciter.
Je dois me reconstiter

Ce jour n'aura de pareil......Celui- ci; ce jour. A une lumière diférente à tous.
Très particulièrement; on va faire au mieux.
Convivre en harmonie, et changer de peau.
Vous allez rire. Vous compartirez votre joie.
Aucun obstacle ne sera insurmontable. Avec patience de sage; vous brillerez.

Chaque instant est un joyau inestimable......Tu as choisis ? Tu as bien fais
Nous irons au parc, voir les petits oiseaux. On leur apportera des mies de pain
Ce sera comme si toutes nos préocupations s'envoleraient et disparaitraient.
Assis; tu regardera le Ciel. Il serait bleu ( curieusement ! )
Et les herbes foles formeront un tapis seulement pour toi.
Toutes les coordonnées se réuniront pour toi et devant toi. Et tu te verras envellopé par l'air.
Tu dois aller au parc
Titre: Re : Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 16:08:45
Y a t'il un doute ?
Quelque- chose qui nous ai échappé.

c'est clair; n'est- ce pas

Aller au parc. Est- ce compliqué ou difficil ?
Alors; tu pénètreras le mystère.

Tous tes doutes se dissiperont.( Ne pas attendre trop ! ) On attend trop et on entend peu
Titre: Re : Sur le point- exact de l'obscurité.
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 16:14:07
Tu as ommis une chose
Celle- là; il t'appartient.

Les choses....ont un nom. On leur a offert
Des étiquettes. Seulement çà !

Pourquoi s'en faire ? l'obscurité la plus totale s'est abattue......je ne parle plus d'amour
Qu'est- ce qu'il t'arrive ?
Je suis exhaust
Titre: .....je pensais que c'était moi.
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 17:42:40
Je sais; parceque j'y suis allé.
En un mot: j'y ai été !

assis sur l'herbe folle. Le bleu du ciel dans les yeux.
Les mots ont une importance. Ils servent. Comme moi
Comme personne
Comme un Roi, qui a besoin de parler de tout le bien qu'il vous désire.

en un mot; et merde !
Titre: La faim du monde
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 17:50:55
si se trouver démuni...en coûte.
Que pourrait- il n'avoir ''rien'' à se mettre dans la bouche ?

Quand l'eau de la rivière est contaminée.
Que la Mère de l'enfant lui donne à boire....sachant tout le mal que l'eau provoquera...

Milles questions suspendues.

Se torturer ne peut servir. Savoir...oui !

Est- ce je blesse ton coeur ?
La connaissance; en soi.
Représentez une scène.....bien !

Quelle mère voudrait faire le moindre mal à son enfant chéri. Moi non- plus !
Titre: Re : La faim du monde
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 18:03:10
Derrière tout celà. Comme les cils que les yeux ne peuvent percevoir, pour prôches soient- t'ils.

Un jeu de mots
Un jeu qui va bien au- delà de tout ce que l'on puisse connaître
Bien au- delà de cette carcasse mortelle. De cette enveloppe, qui se pourrira
......Que l'on abandonnera.
Que l'on quitera.

Comme la mort d'un simple moustique.
A la voix du Maìtre, qui rappelle combien nous avons donné. Que tous les efforts....

Incensé ! je mourrai.
Le Pape est mort
Le Président est mort. Il serait déplacé de vouloir rester.

Je sais, c'est de mauvais ''goût''. Une saveur acide ou bien répugnante. Un dépropos
Il en vient à cas; cependant.
Qu'emporterons- nous avec soi ? Une aventure dans la jungle de l'esprit, inexprimable.

Mais; ce n'est qu'un rêve.
Titre: Re : La faim du monde
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 18:06:01
Quand ?
Aujourd'hui- même.
Puisque personne. Aucun docteur ne peut le certifier.

Un arrête cardiaque
Un accident
Une maladie.( L'imprévu. )

Rappelle- moi de me donner une claque.
Titre: Comme miel sur une lame de rasoir.
Posté par: pablo le 18 août 2009 à 18:37:57
Se vouloir du bien
Concentrer toutes nos énergies sur la personne voulue. Ou bien essayer de disuader
T'es tout fou !
De menus plaisirs; et pour toujours. Que l'on en dise ce que l'on veut.
Qu'on nous prenne
on se cachera à la vue de tous. Sur une ''île'' paradisiaque. Loin du mondanal bruit

Votre plaisir sera le mien.
Tout le plaisir !!!!

Il essaie de s'exprimer, simplement. Une idée. Je veux une idée
Changement de paradigme.
-''Le plaisir tel qu'on sait l'apprecier....c'est de la merde !

Le plaisir de tous. Çà c'est quelque- chose !!!!! Consistent, irréprochable et sans fin
Titre: Il n'y a ''rien- de- mieux'' que çà !
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 15:54:55
Tu sais; c'est au sujet du bonheur.
En cherchant; il n'est pas trouvable. Il se trouve cependant; parcequ'il est présent.

C'est le bonheur qui trouve le bonheur. Et tout est à sa place; parfaitement.
Il n'y aurrait rien, que çà.....nous nous exténuons.

Même quand on bouge; il nous ''suis''.
Partout.
Mais............comment ?
Comment dites- vous ? Si tu me dis comment tu dis, la réponse se dévoilera par soi.

Dans le moment; subtil, mais aussi flanboyant.
Mais.....
C'est la guerre !!! nous sommes. On le croit ainsi !
Titre: Re : Il n'y a ''rien- de- mieux'' que çà !
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 16:01:04
Une infinité de cohincidences...ont fait.....que l'on n'y croit plus.

La clef est est est en chacun.
Nous serions, alors, la réponse. Celle- ci; que l'on se donne.

L'erreur....serait l'évidence. L'une- d'elles; la vitesse.
L'autre; les choses. Et la vérité ?

Galvaudée et ridiculisée, simple et aussi transcendentale. Elle est fraîche ma morrue !!!!
Titre: Re : Il n'y a ''rien- de- mieux'' que çà !
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 16:07:01
C'est quand on est tout nu.
Et que le monde arrive à la fin.
Quand ? la destruction et la misère n'y suffisent.

Je tremble
Où est le tyran ? C'est ma propre ignorance; avec les ailes de faucons
...et des yeux de chouette.

Pourquoi voudrais- je en savoir plus ? ( Disparraître semble être la seule réponse.) C'est fait !
Titre: Un cas d'os.....l'esprit.
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 18:40:05
Je ne sais pas. Je n'ai jamais essayer.
Voici venu le temps de ventes- d'anges....Tu devra t'expliquer !

Je crains que je ne suis pas cet oiseau- là.

Je commencerais par la fin: l'esprit, cet inconnu....n'est pas une ''chose''.
Il ne manque qu'à s'entendre à ce sujet, par convenence ou bien par cause....... On souffre.

C'est la raison infocilizable, pour beaucoup que tu t'obstines.
Si tu as syon.....L'âme ?
L'âne qui cherche a se gratter la queue. Et qui tourne en rond. Et qui se fait du tracas....

Karma colectif. Nous sommes à la base de toute création. Nous projettons sans cesse vers l'extérieur.
Tout désir se verra fondé; tôt ou tard.
Comme si tu était un Dieu.
Ce qui est regrétable...c'est que dans le fond de cette question- vitale, il se trouve le fond; le désir.

Et je dis, après avoir consulté les livres. Peu avant de m'être endormi.....que
Nous sommes dans un monde curieusement, que nous rêvons.
Et; l'on se prend au ''jeu'' depuis belle- lurette. La soif

Nous voudrions changer, pour celà, au mieux.
Celà signifie que nous nous désespérons, puisque l'on ne conçoit pas les possibles changements.
la nature de l'ego....est l'insatisfaction.
Toutes nos projections vont dans le sens de la douleur. Peu importe notre status- mundain.

C'est ancler. Et çà fait très bobo.
Bien- entendu, j'espère; ce n'est pas seulement ce que notre étriqué cerveau se permet ''d'oser''.
Pas même la destruction globale ne pourrait nous satisfaire.
Nous voulons étendre notre ignorance au reste.....de nos mères- amoureuses. Un concept celui- là

Çà y est. Dehors; c'est nous
Et; dedans, il n'y a personne pour répondre de ses actes. La merde
Titre: Re : Un cas d'os.....l'esprit.
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 18:45:57
Avant de recevoir votre appréciation.
je me dois de vous signaler cette ''chose'';
Nous fonctionnons reactivement
Pour protéger nos biens
notre famille notre cercle fermé d'amis, et nos circonstence.

Je ne dis pas celà pour t'asticoter.
C'est un fait
Tu n'es pas celui qui réagis........ Ce sont des maux passés. De mots présents par des morts futurs
Titre: Re : Un cas d'os.....l'esprit.
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 18:47:50
On est bien vivant !!!!

Analysons froidement et méticuleusement.....les données. Moi; je suis prêt

Et toi ?
Titre: Re : Un cas d'os.....l'esprit.
Posté par: pablo le 20 août 2009 à 18:53:41
Nous défendrons notre existence
Coûte que coùte

Envisgeons seulement la portée de ce fait. La réponse ?

Devant nos yeux. Nous sommes des destructeurs.
Nous avons avasaillis à la moitier de l'humanitée

Crois- tu, désamment.....qu'il faille aller plus loin ?- mais bien- sùr ! Au fond de toute ta question, l'ami
Titre: J'avais tant à te donner !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 16:59:44
On se serait écouté
Le vent aurrait soufflé. Alors; tout aurrait changé.

Dans la peau. Dans vos yeux que j'admire depuis toujours.
Et tout ce que tu vaux. Précise !!!
Tu en vaux la peine.

On aurrait eu le temps pour s'arrêter un moment. on se serait rencontré un jour comme un autre.
Deux. Un. Rien !
Titre: Re : J'avais tant à te donner !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 17:04:42
Les mots; comme des carresses. Comme des baisers tout doux
il en aurrait été urgent.
On aurrait attendu une éternité .....avant....de nous parler.

Alors plus rien n'importerait tant que toi.
L'amour pâlirait face à tant d'éffusion.

Prend tout ce dont tu aurra besion. et rejoins nous dans la lumière.
Un instant, cependant ! Sache seulement que tu as un ami, prêt à compartir le pain
Titre: Re : J'avais tant à te donner !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 17:10:53
Quels que soient les maux.
Dans l'impossible existence; gracieux comme personne, tiens ! Me voilà

J'ai sèché toutes les larmes du monde. Et je suis arrivé à temps.

Tout a été fait.
Tu sais bien ! On a du bouleau. Une montagne de travail

Tu as bien fais de changer tout....

Titre: On le cherche !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 18:48:40
Inicialment, on nous avise aimablement; il n'est pas trouvable !!!!

Alors; pourqoi se casser la tète ?
C'est toujours la Même et incroyable question. La résoudre apporte ''venture''

Le fermier avait perdu une vache.
Il ne suffit pas de se préocuper ! L'action est nécessaire.
On ne peut rester de bras- croisés.
Cet homme est décidé à en avoir le coeur- net !

Il se donnera beaucoup de mal. Il ira si loin que ses forces le permettent.
......parcourant la vallée et la montagne.
......allant là où il serait impossible aller.
Dans les puits et la rivière. Au confin du monde- connu.

Alors; n'ayant trouvé l'animal.....tranquile il dort, depuis. Tranquile et sachant quelle n'est pas trouvable

Je vous interroge à mon tour.
Vous êtes- vous déterminés à la tâche.
Existe- t'il encore un indice d'espoir de la trouver.....quelque- part.
Dans vos terres ?
Au confin de l'illusion ?

Mettez- y de vous. Assurez- vous dans la meilleure compagnie.
Entre- nous.....
Un commerçant emploirait cent fois plus d'effort que le nécessaire.

Une rencontre avec personne. Pur espace et vibrassions.
Energie celeste.....démesurée ?
Une réponse venue du dehors n'y suffirait. On se doit à soi

Tu ne trouvera pas de vache
Titre: Re : On le cherche !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 18:58:13
Loin de se donner pour vaincu.
....on défendra à oultrance nos biens et nos possessions.

Tu est pocédé par ton propre jeu.
Tu as toujours cru avoir raison
Mais la raison n'y suffit.

Ilte faut employer...l'astuce, la ruse. A défaut ?
La danse continuera sans fin. Tu seras l'homme préocupé par un fantôme affamé et assoifé.

Où est l'astuce ?
Y-a-t'il un truc derrière tout çà ?

T'inquiète. C'est una valse !
L'escenciel serait; sortir à flot.
Imaginons que nous sommes dûpe. Que l'erreur est basiquement monumentale
Titre: Re : On le cherche !
Posté par: pablo le 21 août 2009 à 19:31:36
Il n'y a pas, non- plus.....de fermier.

Vous l'aurez imaginé; je suppose.....
Titre: On a mieux à faire que e s'émouvoir ?
Posté par: pablo le 24 août 2009 à 16:55:58
Comment ne pas aimer ?

Comment voudrait- on arracher cette joie. Au moment- présent ?
Quand ?
A la fin; lors d'une inspiration ?

........être sùr de soi. Se rassurer....''Prendre'' des vacances.

Cesser. Arrêter tout. Recommencer à nouveau.
Et si celà aurrait importé ?
Si ce n'était pas un jeu. Ne me fais pas rire !!

Dessous. Derrière tout: il se cache ''''''sans le savoir''''''
Titre: Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 17:52:28
On a entendu parler de l'esprit....de quelque- ''chose'' d'innoui et d'inconcevable.
Il est pourtant le lieu de nos recherches. L'objet brillant et vide à la fois.

Mon Maître insistait en celà; une fois attrapé, comme l'eau dans nos mains, il s'échappe.
Quelque- ''chose'' qui nous échappe ? d'innombrable !!! Très interressant
( Vous avez la parole. )

Tu serais comme le soleil. Tes rayons sont de la même nature. Tu reposes en toi
Comme les vagues de l'Océan....indiférenciées de la base.

Un constructeur d'illusions, qui ne tient pas en compte sa nature. S'auto- limitant.
S'aphixiant dans une goutte- d'eau.
Pas seulement un personnage charnel. Avec un on- ne sait- quoi de fantastique
Merveilleux.
Alors; je me regarde dans le mirroir. Et comme mon visage est tâché; je nettoie le mirroir.

Êtons- nous hors de nous ? Situez- vous SVP....
Il ne se peut.
On n'habitue pas. Simplement; parceque.......l'esprit n'est pas un objet.
On l'a toujours ''CRU''. Mais '', il n'en est pas ainsi.

Une évidence.....au niveau relatif. Au milieu du train- train
On va en faire un plat ! Voyez- vous !

Il suffit de tomber sur le compte. Nous sommes très loin d'ateindre ce fait.......sans coeur; ce n'est pas possible.
Un illusion; alors ? Tu ne me tromperas pas. Nous avons ''CONÇU'' tous les paramètres possibles.

Et je répond; que ce jeu ne tiend pas debout sans une analyse absolument rigoureuse.
Nous sommes aux antipodes de la compréhension. Nous tournons le dos à l'autre.
Celui qui devrait ouvrir son coeur pour que je puisse voir sa nature.

Contrairement à l'habitude; le ''coeur'' C'est l'esprit.

Y aurrait- il une erreur ?
La science effectue l'analyse sur des factuers global.
L'individu a disparru. Il n'interresse que comme travailleur et cobail
L'esclavisation est prôche

Je parle ici raisonnablement que l'analyse en profundeur mène à la satisfaction. C'est tout !!!!
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 17:56:53
J'attend de toi un chef- d'oeuvre.

Inmaculé et profond......comme personne. L'espace s'ouvre......... face ces yeux; mils merveilles !!!
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 18:06:45
Sans obstruction
L'ilusion apparrait. On s'y attache
Titre: Non ! Je ne reviendrai pas à la maison.
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:09:25
On attend. Pas moi; un signe.
Tous les mots ne contiennent rien. Un musique. Le chant des désespérés
Un cri. Un allusion.
Et; un fait. notre impuissance.

Par delà les Cieux. Aux confins de tous nos désirs. Dans l'acceptation de mes limitations
Sans ne rien attendre de personne.
Aller où bon me semble

Et faire- des siennes. Redevenir ce garnement pour qui tout est valable. sentir
.....combien il en a coûté.
Revenir à nouveau sur ''ces''pas.
nier l'absurde, et se réconcilier avec la nature humaine.
Sans fondements. Pourtant; as- tu perçu cette lueur ????

Manger, dormir et se rendre compte, enfin, de la valeur inestimable de l'amitié.
Revenir sur ses ''pas''.

être compréhensif. Rester l'instant suffisant pour se déterminer à changer tout.

Trop de douleur. et d'injustice. Trop près.
Pas assez senties.

Ne jamais plus accepter de se faire à l'idée
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: katchina le 26 août 2009 à 19:10:33
Pourquoi être dans l'attente ?

Titre: Re : Non ! Je ne reviendrai pas à la maison.
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:17:02
As tu perçu le bleu celeste.
........Un reflet pâle de toutes les possibilités.

Dis; vert, si t'es !

Je crois en l'existence; dans la confusion, de la voie du maître.....qui réside en soi.

Une lueur; comme le reflet de la lune sur la rivière......et sur la mer.
Sur une petite flac- d'eau. Sur le cristal, et dans tous les yeux
Titre: Re : Non ! Je ne reviendrai pas à la maison.
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:23:34
Se résoudre.
Se déterminer.
S'accepter. Toi- tout- seul ? ce serait le pire des cauchemards.

Seul; se fondre dans l'unité. seulement; résider dans le Monde sans n'avoir rien à changer.

Uniquement; se défaire du superflu.
Se réconcilier avec le coeur. Devenir sensible au bien que puisse faire. Et
Embrasser les étoiles
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:27:45
On doit attendre.
On doit être dans la tente. Mais tous ensembles

Après on fera un pic- nic
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: katchina le 26 août 2009 à 19:32:38
Au clair de lune ?
Chouette !

Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:33:18
Dans l'attente, pourrait signifier.....que c'est là où nous nous trouvons.

Que tout effort repsésente ''se précipiter''.
Comme les arts- Marciaux. Pas de pas en arrière....se défendre de faire du mal.
.....et ce protéger de soi.
Du mal.

Puis; il n'y a rien qu'on ne puisse faire. En ce lieu; précisemment. Partout, où l'on se trouve

Attendre que l'on est besoin de dire quelque- chose de plus brillant que le silence
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 26 août 2009 à 19:42:10
Chercher.
Sortir. Devenir. Et disparraître. Comme les pensées.
Comme celle- là:

Pourquoi voudrais- je à tout prix me sentir supérieur à tout.
Parceque simplement, je me confond à moi- même.

Qui nous consolerait ?
Qui pourrait comprendre notre jeu. Je n'ai pas trouvé. On me l'a offert, gratuitement. Et; je n'ai pas su comprendre.

Mon Dieu; qu'il est sot !
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 27 août 2009 à 14:23:53
C'est le ''Grand Sceaux''.
Le saut définitif.

Où sont le passé et le futur.
on a cru bon imaginer une histoire....qui s'est voulue sordide.
On en est là. Très las !!!
Exténué
mais
Toujours amoureux. Considérant l'urgence et nous faisant du soucis pour....tout
Titre: Ne pas savoir....où aller ?
Posté par: pablo le 28 août 2009 à 17:30:02
Marcher dans une direction concrête, et, aller quelque- part. Où ?.... L'on sent l'urgence.
Se déterminer.
Quand ?
L'esprit a des yeux. Le monde , des chemins......... Le hommes prient.

Trop complèxe. Simplifie !

L'homme doit penser.
L'homme doit réfléchir.
Quand on dit; ''prendre conscience'', il sagit de l'une des caractéristiques......de l'escence- en- soi.

Faites- vous un cadeau ! Sortez de cette lourde carapasse.
Pas besoin d'aller bien loin.
Sortez du cercle noir et obscure, qui vous limite. Qui vous attrofie.
Déconfondez- vous. Ici; il n'y pas de raisons pour continuer à cache- cache.

S'il te plait. Trouve en toi.......... les cents ciels.
Et; brille comme personne !

La science....consiste à savoir que s'il y a bien une chose à changer, il sagirait du ''sens de la focalization'' du sujet.
S'il un malade; il ne peut être trouvé au- dehors. Mais en soi

On a besoin de tous nos efforts 24h par 24.
( Mais; l'on préfère se traîner )

Avant la fin de tout. Quand nos yeux se fermeront.

Dans l'hypothèse, je vous ferais une confidence: c'est extrèmement simple. Comme soi

Titre: Re : Ne pas savoir....où aller ?
Posté par: pablo le 28 août 2009 à 19:49:24
C'est tout- comme !

On aurrait perdu la vie.
On serait confondu. ¿ Ne pas savoir savourer l'existence ?
Il se peut.

Est- il possible, à ce niveau de l'évolution, qu'un tel Pablo nous tâche de stupides- ignorants ?

Voyons- voir.
Je suis désolé d'offrir une telle image.
L'humanité se traîne dans la boue. L'odeur monte jusqu'aux narines les moins expertes.
les prévisions d'Apocalypse sont à l'ordre- du jour''

Pour parler. On parle de tout un peu.
Du temps qu'il fait....
L'Océan, et ses ressources.
Du cul de la voisine, et de l'agneau- de- lait que l'on va ''déguster''.
De la dernière fois qu'on s'est vu ajun. Chose rare !

Et les hopitaux ?
Et les cimetières ? Pour sur ! Les cadavres ne sont pas exposés à la vue.

Pablo pense détenir la véritée- absolue. Ne me faites pas rire !
Il dit ce qu'il pense.
Une merveille ! De connerie

L' écatombe serait alors; se prendre au sérieux ?
Pas même celà !
Je dis; Çà va durer longtemps, cette comédie !!!!!!
Titre: Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 17:51:09
Tout.....comme.....toi, l'ami.

Un exercise. Une façon d'être.
Les bonnes- manières !!!!...........de voir les choses. Comme tout- le- monde !

La normalité.
..............Etre consécant

On se fout de la dignité !!! Il est préférable....de faire ''bien'' les CHOSES.

Accepter les menus mensonges.
Se despréocuper des affaires ''pendantes''.

La communauté nous accepte tel que nous sommes. En principe

Il a été dit que la science et la technologie nous aurraient libéré....en son temps.
Mais
Chaque-- ''chose'' prend du temps. Les Océans ?? Aurrait du être notre dernier recours. Kiss
et bonnes nuits
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 17:58:48
Je veux construire.
Édifier un monument à l'homme
.....qui a vu l'homme.
qui a vu l'ous. Et qui n'a pas eu peur

Mais; qui a courru, quand- même !
Çà fout le jetons ! Mais;''l¡on fera avec''.
J'écoute beaucoup de musiques. Il y en a une qui prètant que nous sommes des lions.

J'espère que tu vas bien.
Que tout ira merveilleusement. Que tue tu, aujourd'hui. Le temps ?
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:10:50
tous. Avons un soupson.
Quelque- chose, dans la machine à faire des petits.....d'extraordinaire. ???

Et; par cause de notre indéfencion.....nous baissons les bras.

J'attend....un peu....que tu y sois. Dans l'espace ouvert....

Et je veux.
Dire des choses qui importent. Que çà ne fait rien ???
Comment dis- tu ?

Pourquoi; tout le monde veut que je sois ''normal'' !!!!!
Tu as bien à faire.
Et; qu'est- ce qui ''est'' si inquiétant ? C'est la précipitation. Il me semble

Il se pourrait, même, que l'on existe. Un peu. Quelque- part
Mais très profondemment ! Dans un rêve qui ne finira qu'avec l'extinction de l'ignorance

Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:17:23
Mais si.
Merci bien. Çà fait quelque- chose.

Et ce n'est pas parceque quelqu'on l'aurrait dis un jour.
Çà vient de si loin, qu'on n'en trouve pas le début. Dans l'inminence

Dans l'urgence de te savoir conscient de touit ce qu'il se passe dans un monde qui attend tout de nous.

L'esprit, lui, est inconcevable......et dans la spontanéité. Et puis ?

La roue tournera et roulera sans que je me sois rendu compte combien nous nous fùmes aimés
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:19:12
cependant; je dois avouer...me sentir bien.
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:29:51
Hors du temps et de l'espace.....

Je veux receuillir dans mes mains l'eau de mon Seigneur.
De celle de la vie.

Il parrait, ( à ce qu'il parrait ! )
........c'est inconcevable !!!!!
que l'on peut sentir la vie.....dans le moment ????qui passe !!!!

L'important, seait à mon humble avis.....que le moment venu....on trépasse
Tu vois. Je ne trouve pas les mots.

Et pourquoi faire ? Se vendre à bon- marché.
Être une personne importante........ être considéré, entre les grands.
Devenir tout puissant.
ètre reconnu et riche.

( Avoir le dernier mot. )
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:34:24
Tout ceci. Et tout celà. Pour vous avouer que je viens de concevoir à l'instant...
Un fénomène
Entre tous. Entre nous; d'important

une vision ?
Un reflet dans l'eau.

Je vis pleinement le moment.
Pour moi. C'était inconcevable

c'est juste ici et maintenant.
Dans l'écho de ton nom. Mille grâces !!
Titre: Re : Tu as été très brillant, aujourd'hui !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 18:36:46
Et je ne donne pas pour vaincu.

je suivrais son parfum jusqu'à trouver le Printemps

Je jure que çà vaut la peine d'attendre un soupir
Ce silence contient trop de mot
Non !!1
Je ne me donne pas pour vaincu

je veux du monde avec toi
Titre: Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 19:35:41
il ne faut pas nous en vouloir.

ne sois pas éternellement couroussé.
Titre: Re : Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: pablo le 31 août 2009 à 19:43:24
je m'étendrait dans l'herbe verte
Titre: On se trompe. Quand ? on n'aime pas du fond du coeur.
Posté par: pablo le 04 septembre 2009 à 19:15:23
..........et l'on ''se trouve'' sur le chemin. Quand ?
Quand l'on ne peut plus réprimer toute la compassion qui se trouve dedans- soi.

........Quand la compasion ne peut être réprimée.
Sous nos pieds; s'ouvre un monde tellement.....Et ce n'est pas ''autre- chose''
Comment dire.
Comment exprimer cette sensation d'ouverture ?

Se rendre diosponible en tout- moment. Ne plus accepter d'excuses. Agir en conséquence, et, se disoudre
Entre toutes les Etoiles du ciel. Laquelle as- tu choisi ?
Celle où tu demeures.
Où, un jour nous fûmes heureux. Ici et maintenant !
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 07 septembre 2009 à 17:56:30
Je me détiendrai, ici. Et; vous apporter ce plat migeoté à goût.

Il me semble.....qu'il importe....de laisser fluir......avec délicatesse, sans précipitation.
Tout !!!!
Doucement.

Voici quelques saveurs. Un parfum pour se préparer à faire un pas décisif. Et; avancer

Tu parles !
Effectivement ! De la figure du Maître. De la dévocion.

De l'urgence.....Je parlerai. Je dirai les mots qui mènent quelque- part.

Je m'abstiendrai de blesser, d'irriter, de créer des mondes illusoires.

A toi; lama parfait, précieux ami.
Guru; Vénérable et compassif. Otorgue- nous ta bénédiction.

Il me vient à l'esprit. Et; je vous en fais part.
Vous allez rire !

Tsong Khapa;
''Couronne des Érudis de la Terre- des - neiges''
Tu es Avalokiteshvara....Trésor de Compassion inconcevable.
Tu es Manjushri....Suprème Sagesse inmaculée
Et; Vajrapani....Destructeur de Multitudes de Maras ( D'illusions....)
Ô Lobsang Dragpa
S'il te plait; concède tes Bénédictions.

A celà; je ne peux qu'ajouter.....que j'en suis là. Kiss
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 07 septembre 2009 à 18:05:00
Alors. Je fais un effort, et vous regarde dans les yeux.

Je vois une chose. Dis- nous !

Milles Soleils. Et la capacité extraordinaire de récapaciter.

Autre chose..... Ne pas s'en faire. ( On ne s'en fait pas ! )
Et;.................On passe.
Ce qui n'est pas mal du tout !

Et; j'ajoute: un Artiste qui se méconnait. Bons baisers !!!

Titre: Un ''pro'' vise à Syon....
Posté par: pablo le 09 septembre 2009 à 18:28:28
Voyez- vous çà !  A la fin des temps.
Celà ne va pas être trop ? pour toi. On se fait à l'idée.

Ce qui n'est pas imaginable; c'est la tente. On veut faire un pic- nic !
Au clair- de- l'une.

Ce que la spiritualité morderne ne peut concevoir; c'est que personne ne soient apparté, du fait.
En d'autre- mot; le Paradis sera pour tous .
Ou bien ? Il n'y a pas de quoi !

Nous essayons, à tout prix, de vous appeler aux files. Coûte que coûte, on compte sur toi, l'amour, le méconnu ou l'absent.
De celui qui a peur. Qui se résiste. Qui attend, et, qui voudrait bien ( dans le fond.... )

Mi- ange. Mi- démon. Il n'y a pas de faute
Pourquoi voudriez- vous y changer quoi- que- ce- soit ? brave bête.

Ils sont perfectionables les défauts de forme. On fait de bonne- pâte. Tu sais; amour ?

C'est.....au beau milieu de la confusion....que nous nous trouvons.
Tu importe bien plus que moi.
Et je te servirai, te protégerai, t'attendrai, sans rien attendre de toi.

Tu es parfait; tel- quel, tel que tu parrait être.
Tel que ''ta personalité'' t'oblige à agir contre tooutes les lois sacrées de l'harmonie. Viens !
Titre: Re : Un ''pro'' vise à Syon....
Posté par: pablo le 09 septembre 2009 à 18:34:37
Respirer, se mouvoir, s'électriser, se reconcilier, s'absenter, disparraître, croire en quoi ?

Pas besoin de ''rien de tout- çà''.

Seulement; rire.
et; si possible ( dans la mesure de nos actes purs ) mourrir- joyeux.
Les actes font réagir les étoiles du ciel. C'est comme çà !

On ne peut arracher la plus petite- fleur sans que toutes les étoiles ne se conmotionnent. Vu ?
Titre: Re : Un ''pro'' vise à Syon....
Posté par: pablo le 09 septembre 2009 à 18:40:09
Il essaie de nous dire quelque- chose.

Que tu es dans l'illusion.
Il importe savoir çà !

Fondamentalement, basiquement, escencielement et surement brusquement, on ira droit aux enfers.
C'est pas çà qui est grave.....

La base serait; d'arrêter de se foutre de tout, et , commencer à se préocuper
Titre: Re : Un ''pro'' vise à Syon....
Posté par: pablo le 09 septembre 2009 à 18:42:39
Alors; et après, on ira faire ce putain de pic- nic
Titre: Re : Un ''pro'' vise à Syon....
Posté par: pablo le 09 septembre 2009 à 19:30:02
Seigneur, tu es notre lumière

Seigneur, tu es notre paix
Titre: Je voulais te dire que je t'aimais
Posté par: pablo le 11 septembre 2009 à 18:59:57
-Que tu puisses recevoir ce que tu as obtenu; dit la chanson.
Savourer. Saveur, ou errer ?
Ambrasser très fort celui que tu as choisis pour aimer.

Je n'ai jamais dis çà !!!!
Profite de cet instant merveilleux; et dis- nous

La dificulté d'agir
L'art de ne rien faire,.......et, le chemin du milieu. S'assoir dans l'escence de l'esprit, naturellement
......Voici le sujet que traiterai, ici.
En Occident; la vitesse importe beaucoup. L'économie; plus- encore.
Le sens.
Celà aurrait dû nous apporter une satisfaction certaine. Ses fruits
Le temps prime.
Nous vieillissons à pas de géant. Un seule vie ne suffirrait à notre propos
Les obstacles.
Nombreux. Vous nous surprendrez toujours !

Et l'énergie ?
Il suffit d'y bien regarder. Monumentale ! Avec la précision d'un orfèvre.
Avec l'agudité du chirurgien; on pénètre dans le Monde des ''à faire''.
Et; on se prend aisemment au jeu.

La fin importe peu. Il faut engraisser la machine. Çà dérappe

Je toucherai, ici. le fameux désir......on s'y prête. On s'y abandonne. On s'y vaûtre
Et; on s'y perd. Mais quoi ?
Je vois.
..........Une chose certaine; le temps nous manque. Fais- moi un clin d'oeil, si tu y a compris quelque ''chose''.

Qui c'est qui t'aime le plus ?
Titre: Re : Je voulais te dire que je t'aimais
Posté par: pablo le 11 septembre 2009 à 19:07:25
Vous ne me ferez pas dire que je ne vous ai pas avertis !

Tu nécessite de toutes ces folles énergies.

La soif n'a pas de fin quant à la cantité ou l'extension.......... Se conformer parrait être l'issue. Et;

Il n'est pas possible d'exprimer, avec les mots, la magnitude de ton atraction- intérieure.
En bref;
tu n'es pas conscient de la beautée que essaies de nous cacher. Mon loulou
Titre: Vous n'aurez plus de maux !
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 17:59:40
vous vous. Tu tu !
Nous tous.
Vous et moi; dans l'urgence. c'est- à- dire

Dans l'impossible. Au sein de la confusion.
Dans le noyau- dur. Quelque soit notre capacité. Où que nous allions
Nous nous necésitons.
J'ai besoin de ''toi''. Tu importes, et je me soumet

Tout çà......dans l'amour. le besoin profond d'amitié.....et d'énergie.

Où trouver la force suffisante ?

Dans le passé........
les mérites et toutes les virtues que j'ai pu concevoir.
Toutes les actions positives.
Toute l'aide du monde et de ses habitants. Dans les dix directions.
Et dans les trois temps.
Tout ce qui ai pu ètre source de satisfaction présente. Et mon bonheur

J'offre, ici, la totalité de mon karma positif afin de transformer tout mon être.
Afin d'être source de joie.

Pouvoir aider, et donner le meilleur de moi.

A la fin......accepter de bon gré toutes les difficultés avec patience.
Dédier tout le temps qui m'a été accordé à secourrir, à pacifier, à consoler
......a conduir tous et chacun vers une ''Terre pure''.

J'offre tous les cadeaux possibles à tous ceux qui ont été au- delà. Et mon service. Toujours
Titre: Re : Vous n'aurez plus de maux !
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 18:01:16
Tu blagues !
Titre: Loin de tout.
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 19:38:01
Enfermé dans ma maison; j'ai du mal à écouter le chant des oiseaux.

Je prètant reconnaitre la beauté, quand je la perçois.
J'identifie avec aisance les comportements mal- sains, quand il sagit des autres.

Je vous transmet mon indélicatesse, après avoir usé de la parole.
Je parle sans cesse de l'abus- de- pouvoir......quand je me trouve dans l'oeil e l'ouracan.
........Quand çà fait mal.

En effet; je viens de trouver l'issue. Mais je me resiste à quiter ce monde
La dernière tentative de me laisser séduire.....par moi- même.

Au comble. Choisir les méfaits du désir, à tout effort.
Capable de faire souffrir.
Se couronner comme l'ange- des- enfers

A défaut. Me rendre compte de la portée de mon insignifiance, et plonger dans le ridicule.

Un pas en- avant. SVP
Dans la rue de l'amertume, j'ai pu apprécier la portée d'un ''geste'', pour petit soit- il.
Je me fais à- même de me recomposer.

Je me dois à mon public.
Je bânirai toute tentative d'évasion en me faisant esclave du savoir.
J'éteindrai les flammes et je poursuivrai la route qui conduit à la seule consolation possible et réelle.

Prendre sur soi
Titre: Re : Loin de tout.
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 19:45:29
Qui a pu admirer le vaste Océan
N'en perd jamais la vision.

Un oubli de tel câlibre......correspondrait la dégradation.
A rejetter l'inmensité de la merveilleuse beauté.....dans tes bras. Et se perdre le film

Comment ?
Je regrette de vous anoncer ma renonce totale à tous les méfaits. Ma réconciliation inminente avec l'absurde; être. Mais comme personne ! Un homme enfin libre
Titre: Re : Loin de tout.
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 19:53:02
Qui parle  ?
De libertée.
Qui ose affronter le vent du nord ?

Le désert n'est rien.
Se trouver prêt, importe plus.

Alors; il serait bon de reconnaitre la proximité de l'oasis.
Tendre les bras, dans un acte véritable, et accepter notre dimension. Grandir au vue des étoiles

Et cesser de cacher notre nudité
Titre: Re : Loin de tout.
Posté par: pablo le 14 septembre 2009 à 19:59:20
Tu n'as pas perçu la vie, telle quelle est !

A quoi sert de s'affliger s'il sagit d'une ilusion ?
Je vous répondrai:
Par solidarité. Parceque que je ne peux concevoir le monde sans toi. mon amour

Et que la peine est grande de savoir un seul enfant......triste.
......que la nature
Nous a fait avec un coeur de chaire. Non de pierre
Titre: A la Mère de tous les Buddhas....
Posté par: pablo le 16 septembre 2009 à 16:08:15
Je suis.....éperdument, tombé.....amoureux, de toi.

Cent fois; je promet d'être sage. Mais, le pourrais- je ?

Comment ? Je t'aime de tout mon coeur, et n'aurrai de cesse.
Dès- à- présent, tu seras ma raison- de- vivre. Il n'y aurra que toi.

Délicieuse. J'attendrai patiemment un geste. Bien au- delà de la raison. Aux confins de toutes les posibilités: dans le présent. Mais; pour toi.

Tout ce que tu veux. Quels- que soient les dificultés, tu trouveras en moi celui qui attend et t'aime.

Gracieuse. Il n'y a rien comme toi. Personne

Tendre. Rien comparable

Et sage. Jusqu'à la perfection. Je suis tout- à- toi

Titre: Sans toi, je ne suis rien !
Posté par: pablo le 16 septembre 2009 à 18:43:13
Un toit pour tous
Et tous pour l'amour ! Pour rien, comme çà. Pour voir !

Dans l'atente d'un jour diférent. Qui nous apporterait des nouvelles du ''toi'' du Monde.
Elle est fraîche, ma morue !!!
Je me contenterai d'un sandwich au ton.

A la Dame. A celle qui voudrait nous aider.
Pour que l'on se ''laisse faire.''

Qu'on n'attende rien de personne
Titre: Re : Sans toi, je ne suis rien !
Posté par: pablo le 16 septembre 2009 à 18:46:58
Et; que l'on AÏ, où bon nous semble.
Que l'on ne ressemble en rien à personne. que l'on soit différent à tout

Et; que, tout AÏ, sur des roulettes !!!

Que toi; mon amour. Celui que j'ai choisis pour aimer, puisse TOUJOURS être réconforté.

Qu'il ne t'arrive rien !
Que tout passe, comme dans le rève le plus joyeux....et fantastique

Pour voir, comment çà va
Titre: Re : Sans toi, je ne suis rien !
Posté par: pablo le 16 septembre 2009 à 18:51:50
En réponse à toutes vos pétissions......

Je me sens bien. Voir- même, on pourrait se surprendre. Très bien
Comme un poisson dans l'eau- potable.
Comme un homme. Un vrai. De ceux que l'on cherche pour en savoir plus !

Si je vous inquiète. C'est à cause du drame.
Et que ''je me trouve''
.....submergé dans l'amour le plus complet et pationnel. Merci bien
Titre: Re : A la Mère de tous les Buddhas....
Posté par: pablo le 16 septembre 2009 à 18:53:32
sans toi; je ne suis rien
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: chou-rave le 16 septembre 2009 à 19:36:30

Quand tes reves de jour te sembleront aussi futiles que tes reves de nuit,
Alors, le brouillard se dissipera devant tes yeux
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 16:03:34
It was my imagination......it was.

Je m'étendrai.
Je m'attendrirai. Je veux comprendre........... Aide- moi.

Si je suis un poisson rouge, c'est par solidarité........... Non pas parcequ'il m'importe.
La parole nous a été gracieusement offerte........ Pas pour en abuser.

Le Capitalisme.....et idée forte, à saveur à Mer.

On dévastera les Océans, et puis, on s'en prendra aux tout- petits.
On leur enlèvera le pain de la bouge, et, on pissera dessus.

Entendez- vous les cris sourds ?
A vrai- dire; il faut dire que personne n'est mort de ridicule.

Il nous reste la prière. ( C'est bien peu ! )
Quant aux armes...... les retourner contre soi. Être l'objet des persécutions....... Se rendre

La mort se trouve sur notre monture.

Vive le Quebec libre !!!!!
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 16:05:42
Après tout....Nous sommes vraiment impossibles !!!!
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 16:22:08
Je suis très malade.
Çà vient du passé.

Et;
......je te prie de me concéder....de m'équivoquer....une fois encore.
Déjà le vent me caresse.

Et s'il pleut. On receuillera l'eau cristaline. Le poison sera transmuté.
Poisson rouge.

Sang rouge.
Il a deux trous rouges au côté droit. Il est étendu, là, tête- nue.....
C'est un petit val qui mousse de rayons.
Acrochant follement aux herbes ses aillons- d'argent.

je me suis trompé.
J'ai commis l'erreur, et je me suis perdu à moi- même dans matin froid.

Solidarnosk
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 16:23:52
Se taire
Titre: Nouveau ''sujet''.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 18:20:37
Je voudrais....être. ( pourquoi faire ?) Tout neuf.
Vous apportez des nouvelles d'oûtre- tombe, fraîches. Vous rassurer
Il ne se passe rien.
Celà en devient scandaleux. Rien que du vieux !
On aurrait dis, un fois, que celà pourrait aller.......pire. Et oui !
A bien y regarder, on sens une sensation de dégoût. Çà me passera, demain.
Quant à ''ce qui nous touche''. Lobjet de notre convoîtise serait majeur au précédent
On en veut plus.
T'as raison; on est mériteur de tout l'amour possible. Qu'il est haineux !
La vache !



Un ange passe....

Que reste- t'il de nos rêves de grandeur ?
Franchement;.................. j'en suis là. Et c'est pas si mal que çà ! dans le fond.

J'irai me baigner.
il n'est paas possible qu'il se passe.....des choses.
Le caractère du Samsara....justement, mon vieux.
C'est la désolation
L'impossibilité. jamais. de prendre un café. de fumer une cigarette.

Il nous reste à faire l'amour. Subjectif. Avec des mots pleins d'on- ne- sait- quoi d'éfectifs
Et; je vous rassure.
Moi- même. Un peu de chaleur, Maestro !!!!

On nous l'aurra dis: L'homme est ainsi fait:           pour prier.
Titre: Re : Victoire du Capitalisme.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 18:49:55
Un ouvrier, c'est un artiste.
Avec peu; il sait faire merveille.

J'ai entendu ( Et c'est bon ! ) Qu'une tomate est source de bonheur.

Il est humble; et s'accomode.
De la sueur de son front;il pourrait déplacer une montagne.
Patiemment.....il accepte la déroute.
.......le froid, et l'intense chaleur, il supporte.

Pour un salaire indigne, il trouve profit.
Il défend; au risque de sa vie, le compagnerisme.

Fier pour une labeur bien exécutée. Il maintient à- dure- peine son foyer.

Respétueusement, je vous salue, O prolétaires du Monde !
Titre: Je sens l'urgence.
Posté par: pablo le 17 septembre 2009 à 19:06:34
Chers lecteurs.

Vous me voyez ravis de sentir votre présence, et votre proximité.

Ce n'est pas en vain, que l'effort est produit.
Il m'est arrivé de perdre la tête, de nombreuses fois.
je me remet à l'influence des ''grands''.

Je m'en voudrait d'avoir produit des obstacles pour notre évolution.
On chuttera. C'est certain !
Mais; je suis un défenseur à oultrance de l'Art. ( Ce qui me fait meilleur et plus grand. )

La beauté. Comment ?
L'insignifiance de l'abus- de- pouvoir. Et toutes les Constelations Célestes
Les rêves les plus sauvages.
Mettre en boîte l'amitié, et décrire la portée d'un simple geste de consolation.

Et la vie que je ne peux décrire. Admiratif; je vous observe amoureusement
Titre: Tu es la plus belle étoile que je vis dans le firmament.
Posté par: pablo le 22 septembre 2009 à 19:39:45
C'est à toi de marcher sur le chemin.
La route est ouverte, et n'attend que toi.
''Un voyage de mil lieu commence par un pas.''

Se mettre à la tâche.
Un geste sûr et inéquivoque. L'attention- toute, portée sur le présent.
Un travail en tout- temps. Et la promesse d'arriver.....quelque part. Non- loin
.....comme dans une fête.
Dans la joie de se retrouver.

Je ne savais pas que tu vivais là !!!
Titre: Je voulais voir le ciel, simplement, comme je le vis en naissant...
Posté par: pablo le 24 septembre 2009 à 16:12:26
Et aimer. Mais pas ''normalement'' !
Sortir de moi le meilleur, et, l'offrir sans aucune contention.
Satisfaire...plus ou moins.

De quoi celà dépend;: me direz- vous.
Et bien........que vous soyez......là.

Il demanda au Lama:- Qu'est- ce qui te fait si différent ?
Celui- ci réplica:- Quand je mange; je mange. Et quand je dors; je dors.

Alors; on voudrait ''gouter'' à l'Illumination !!!!!
Bien !
Bandez- vous les yeux. Et marchez droit- devant
Titre: Re : Je voulais voir le ciel, simplement, comme je le vis en naissant...
Posté par: pablo le 24 septembre 2009 à 16:22:44
où radique la différence ?

Les Buddhas et leurs disciples offrent toutes leurs énergies, de jour et de nuit, afin d'aider.
Afin de libérer à tous les êtres des lourdes chaînes.....et atteignent la libération.

Les autres; les êtres ordinaires, n'en font que pour leur bien prôpre.
Et se précipitent vers la douleur.

Quant à moi.....et bien ? Je me fumerai cette cigarette. Après; on verra.

Que reste- t'il à voir ?
Celà fait belle lurette que j'ai pu considérer mon actitude présente.
J'ai choisis
Après une longue et aprofondie ''approche''. La confiance totale et sans remorts.
Marcher sur la voie....vers l'Union. Kiss
Titre: Où étais- tu quand je t'appelais ?
Posté par: pablo le 24 septembre 2009 à 19:01:28
Rien n'importe plus que la confiance. Et; ce n'est pas une chose !!!!
Il m'importe plus que rien.
C'est l'air que je respire.
Il est de capitale importance de s'aimer. Et; on le fait très mal.
On n'est pas des Artistes !!!!
...............................On pourrait l'être, cependant.

Une âme ? voilà- donc une belle histoire.
Nous sommes permanemment traversés par notre prôpre hypocrisie.
Et...... le ridicule ne semble pas nous bouffer.

J'en appelle à toi. Celui que j'ai choisis pour aimer.
Reconstitue- toi. Dignifie- toi
sois celui que tu attend voir. Un homme. Et ce n'est pas peu; crois- moi !

L'histoire.....considérez uin moment ( pour bref soit- il ) qu'on vous a trompé.

Et que vous êtes le seul à pouvoir vous libérez de cette prison.
Le geolier, n'étant autre que l'ignorance que nous trainons de long en large....au long de cette putain de vie de chien.

¿Dònde estabas cuando te llamaba ?
Titre: Re : Je voulais voir le ciel, simplement, comme je le vis en naissant...
Posté par: pablo le 24 septembre 2009 à 19:07:51
un esprit infantil
ou bien la gloire d'un être qui fut considéré ''pur''

La haine ne peut être vaincue que par un acte d'amour total.
Le fait- est
l'enemi.....celui qui nous répugne.....serait alors notre planche- de- secours.

La VIE- MONDAINE, la source de toute corruption.
Le choix doit ''être'' inquébrantable. Voyez- donc votre motivation- personelle. Il n'y rien à faire

Tu sais. Je viens des enfers
Titre: Re : Je voulais voir le ciel, simplement, comme je le vis en naissant...
Posté par: chou-rave le 24 septembre 2009 à 21:35:19
nous sommes tous ego



Titre: petit et moi
Posté par: pablo le 28 septembre 2009 à 19:17:53
Sensation de grandeur.
Aniquilation de ce qui pourrait parraître vrai. Dans un context envahissant, désespérant, accueillant, agobiant.

Inquisiteur !!! Tu voudrais ramasser dans tes mains de criminel la rose déjà fannée.
Mort. Pour convaincre ce qui se trouve devant soi.

.......ouvrir un livre. N'improrte lequel. Et., comprendre à la fin, que nous sommes en nous.
Que l'Univers n'y suffirait....avec ses merveilles. Que l'on en veut à l'enfant transis e froid
Titre: Tu crois ?
Posté par: pablo le 28 septembre 2009 à 19:22:03
On en sait trop....pour changer. Il suffirait que tu nous dises tout.
après nous verrons !
....si nous le savions.

Dans le ciel; au delà de toutes les raisons possible se trouve....une ''Terre pure''

Personne. Il n'y a personne.
On nait seul.
Vagabon. Où et qui pourrait sécher toutes ses larmes versées dans l'Océan ?
Titre: I be.....see !
Posté par: pablo le 02 octobre 2009 à 18:18:12
Merci pour cette aimable attention qui vous caractérise.

Si je suis; c'est pour donner.....des fruits.
Une ''chose'' totalement différente serait vous faire du mal, de la peine.
Je suis ici pour votre satisfaction. Vous servir

On se demande bien des choses.....approchez- vous un peu.
A une distance discrète; j'ai pu sentir la chaleur du Maître.
Trop près; la situation ne pourrait être soutenu. Le feu, par nature brûle.
Titre: Les inmenses avantages du fumier....
Posté par: pablo le 05 octobre 2009 à 18:31:23
....et leur vertue.
Çà oui; il nous donnent du travail !!!!

Pourquoi en vouloir aux Maîtres absoluts ?
Comment s'en retourner ? Aller à contre- courrant.

Tout- au contraire. Ils apparraissent....stagnent, et se disolvent.

La mort.....
Titre: Re : Les inmenses avantages du fumier....
Posté par: verso le 05 octobre 2009 à 19:01:53
 ::)
Titre: Re : Les inmenses avantages du fumier....
Posté par: pablo le 05 octobre 2009 à 19:09:36
Et.... pardon pour tout.
J'ai pas fais exprès.
J'aurrait voulu, et n'aurrais pu.

On aurra tout fait pour qu'il change.....un ''temps'' soit peu. Un petit peu; rien

Alors ?
Je joue aux cons. Et ne partirais pas d'ici sans vous remercier.
Si tu as compris. Tu as bien fait !
J'en suis à me demander....parfois....comment oserais- je parler ?
Titre: .....et sans ciels ?
Posté par: pablo le 06 octobre 2009 à 15:57:15
Personne ne nous voit !


L'esprit; alors, n'est pas quelque- chose que l'on puisse définir.
On ne peut dire qu'il existe, ou bien, qu'il n'existe pas.

Tout ce que l'on puisse dire; c'est qu'il est inconcevable, spontané.
.....qu'il est l'escence de tous les fénomènes animés ou inanimés.
Titre: Plus nous nous aimons; moins on est aimé !
Posté par: pablo le 07 octobre 2009 à 18:39:44
C'est comme çà !
Que va- t'on y faire ?
Se ''faire'' à l'idée. Avancer à pas d'éléphant dans la jungle de l'incompréhension.
....................Les petits lapins, afolés, s'en irons à tout train, remplis de pâveur.

Au delà de l'espoir
Bien loin de toute peur....me voilà, pour vous souffler que tout manque d'assurance enferme un trèsor.
Qu'on le comprenne ou non.
Vous me voyez ravis de vous sentir plein de vie. De la bonne !

Alors ? On en serait au ''plat de résistence''.

Inmobile, et les yeux tout rond. On dirait que ''rien'' n'a changé. Pas même Dieu !

Vous devriez le savoir mieux que personne...Vous êtes sernés !!!!
Çà va si vite, papa !
Fermez les yeux. Alors; vous devriez percevoir l'erreur. ou bien ?
Vous seriez considéré comme inepte à la vie spirituelle.

Tu vois. C'est extrèmement aisé.
Dans l'obscurité.....se joue notre futur....Sacreu bleu.

J'ai le Blus d'un futur prometeur. Par nature obtimiste; j'ai pu ouvrir les volets. Le ciel et toutes ses étoiles....une lueur, le feu d'un ancien monde.
Et le reflet pâle de ses habitants qui ne veulent pas ouvrir leurs beaux yeux.

Et toutes les Muses
Titre: Re : .....et sans ciels ?
Posté par: pablo le 07 octobre 2009 à 18:40:52
On ne meurt qu'une fois.
Et Pourquoi faire ? vous demande le lutin farceur
Titre: J'ai l'impression que l'action a commencé !
Posté par: pablo le 07 octobre 2009 à 19:27:34
J'ai besoin de toi....Rien n'importe tant !!!!

A genou. Les mains unies en signe de réconciliation avec l'Univers entier et tous ses habitants
Ici; je cesse d'attendre, et de chercher.

Cent fois, je promet d'être sage
Titre: Re : J'ai l'impression que l'action a commencé !
Posté par: pablo le 07 octobre 2009 à 19:28:58
où ai- je pu concevoir la ''séparation'' ?
Titre: Re : .....et sans ciels ?
Posté par: pablo le 07 octobre 2009 à 19:30:27
Quand le soleil a su de ses rayons ?
Titre: Re : .....et sans ciels ?
Posté par: katchina le 08 octobre 2009 à 00:39:42
Quand la lune a mis ses lunettes de soleil.

 
Titre: Re : J'ai l'impression que l'action a commencé !
Posté par: Mille-feuilles le 10 octobre 2009 à 00:20:57
                                         

                                               Ici et Maintenant !!!
Titre: Une paire de choses- sûres
Posté par: pablo le 13 octobre 2009 à 16:06:47
Tu sais.
Je rêverai; si tu n'es pas là, qu'on se réveille ensemble.

L'esprit ressemble, par a profondeur, à l'Amazone.
Un guide semble indispensable.
........................par sa luminosité, au soleil. Mais; le savoir n'y suffit.

1º point.
Sans confiance, nous nous verrions pétrifié.
On se doit d'avancer dans l'épaisseur de la jungle.
Et si ce maìtre pourrait nous conduire vers l'El- Dorado ?

2ºpoint.
Quant est- il de la Dévotion tant galvaudée ?
Et si le trésor fut mil fois supérieur à la gemme qui concède tous les désirs ?

Il n'y a qu'à......

..............et si c'était elle !
Titre: Re : Tu es la plus belle étoile que je vis dans le firmament.
Posté par: pablo le 15 octobre 2009 à 18:59:44
En réponse à l'appel de l'amour, je reçu toutes les bénédictions.

Mais de quoi parle- tu sans cesse ?
De l'esprit, mon cher !
De celui du maître; duquel je ne suis plus séparé.
.......Dans la joie la plus parfaite d'avoir trouvé ''ce que je ne savais pas'' que je cherchais.

Avoir embrassé à un Boddhisatva
Titre: Re : Une paire de choses- sûres
Posté par: pablo le 15 octobre 2009 à 19:06:28
Cette soupe est remplie de cheveux. Reprenons !

Tu ne dois jamais penser qui je suis; pour cause d'équivocation.
...........................L'erreur étant la porte- ouverte au fracas.

On s'est, tous, conformé avec ''ce qu'il y avait''.

Gracieusement. Vous êtes ''possédé'' par le mondanal bruit....... A merci de l'oélage. Seul pour toujours
Je ne crains pas le feu des enfers. Seulement; je pense à toi
Titre: Trouver ce que l'on ''ne savait pas'' que l'on cherchait.....
Posté par: pablo le 15 octobre 2009 à 19:47:23
toutes nos questions....sont ''mondennes''.
Nous ne savons que ce que nous percevons.....un reflet vague.

Et
parler en tout sens de la réalité; n'est qu'une ''façon de parler''.
Quant à ce qui nous touche....inexpresable, éloigné de la pensée ordinaire.

Vraissemblablement !!! tu ne sais pas de quoi je parle.
Jamais; n'existant pas. Toujours vôtre !
Titre: Re : Trouver ce que l'on ''ne savait pas'' que l'on cherchait.....
Posté par: pablo le 15 octobre 2009 à 19:51:12
Je medois à vous. Sans raison particulière.

Parle- nous.
Dis -nous.
Conseille- nous.
Redresse la route que j'ai prise.

Faites- donc un brin de chemin avec ''nous''; pour voir......ce qui à nos yeux parraissait impossible.
Quand la vie brille par soi- même. Quand tous cesse
Titre: Re : Une paire de choses- sûres
Posté par: katchina le 17 octobre 2009 à 13:53:34
Cette soupe est remplie de cheveux. Reprenons !

Réminiscence...  : tu la manges toujours avec une fourchette ?

Titre: Re : Une paire de choses- sûres
Posté par: pablo le 20 octobre 2009 à 16:06:49
Chère Katchina. Délicieuse toujours.

Ce serait plus difficil ''avec les doigts'' !!!!

Il m'arrive de penser. Et de croire en un tas- de- choses.
Souvant; ma stupidité me surprend.
Mais; je suis en possession de magie. Je le sais.
( Je lis régulièrement des livres interdits. ). Et je suis fou. Mais un peu seulement !

Il n'est si terrible. Il dit des ''choses''.
Je suis ami des fantômes et des êtres infernals
Les humains sont pleins de couleurs. Il leur arrive d'atteindre l'illumination. Pas souvant
......Une fois de temps- en- temps.

Et si je fais beaucoup de bruit, c'est à cause de je- ne- sais- quoi d'important.

J'ai; à mon ''avoir'', une certaine qualité positive:- C'est gratuit !!!-
Titre: Parle-nous. Dis- nous tout; quoi qu'il en soi.
Posté par: pablo le 21 octobre 2009 à 18:37:10
Méga- connaissance. Abstractions !
Je veux
perdre le sens. M'enfuir. Aller au loin....Tu reviens ?
L'expérience le requiert. C'est comme un mal qui ressemble à tout.
Quand tout semble une nimitié.....dans vos yeux; il y a
De la légerté.

.....de l'inconscience ?
De ''tout'' un peu.

Le meilleur de moi:- Nous n'avons pu percevoir qu'on reflet. Et; furtif
Inconsistant.
Pas forcemment ridicule ! J'insisterai, là.

Loin de moi, vouloir. Quand le ''vouloir'' ressemble curieusement au savoir.
Si tu veux.

Merci bien !

On nait...pas libre. Mais ''bon''. Seulement qu'on a choisi cette peau, cette chaire, et ?
Les circonstences.
Je me trouve abrumé. Ce cicle- d'existences est aussi nommé: ''un océan de souffrance''.

Tu es un nigaud !!! Mais on n'est pas tout- seul.

Et; l'esprit n'est pas une chose
Titre: Re : Parle-nous. Dis- nous tout; quoi qu'il en soi.
Posté par: pablo le 21 octobre 2009 à 18:43:57
Pourquoi ?
Voudrait- on ''être''. Tout seul.......Avec ''ma douleur''. Celle qui m'appartient à moi tout seul.

Et; si j'agis ainsi. Ou bien au- contraire

Je suis vraimment désolé d'avertir du bien que je sens,
Enfoui dans les draps. Caché........... touché !

Alors on se donne à connaitre.
Dans ce chamboulement et précipitation, je m'empresse de vous avertir amicalement

si je t'aime
prend garde à toi !
Titre: On aurrait dit; que l'on aimerait çà !
Posté par: pablo le 21 octobre 2009 à 18:52:20
On en serait revenu une infinité de fois, sans s'en rendre compte.
On serait arrivé au bout. Alors ?
..............On aurrait allumé un grand feu. Avec tous les amis.
Et l'on aurrait parlé de tout; sans ne ''rien omettre''

En conclusion; on aurrait eu l'air tout cons.

Quand ne ressemble à l'expérience de cette pluit- d'amour.
rentrer chez soi.
Sans que personne ne nous attendent. Avec cette lune- pleine, et ce baiser d'adieu. 
Titre: Re : On aurrait dit; que l'on aimerait çà !
Posté par: pablo le 21 octobre 2009 à 18:54:37
Dis -nous. Mais vite !

Que tous les ètres- transmigrateurs obtiennent une ''Terre- Pure''.
Que l'on puisse percevoir, ( Rien qu'un peu )........... Combien nous fùmes aimés.
Titre: J'y compte !
Posté par: pablo le 26 octobre 2009 à 18:28:59
Bien !....... Nous y sommes.

Les invités arriveront à l'heure; hors- du- temps.
Déjà; je sens l'urgence.

Au menu, beaucoup de bonheur....la joie des retrouvailles. Et un vin choisi pour l'importance.
Nous nous tutoyons ?
Faites comme il vous plait !

Pour en revenir au temps passé.....qui se donnait une valeur quelquonque ? Si l'on n'était qu'un.
Une pensée pour tous. Une seule;- nous t'attendions !-

Il n'y plus d'après. On en serait.
Plus de questions impossibles. Plus rien qui ne vaille ! Sentir l'inmensité de l' Univers.
Voir, enfin, toutes les raisons dans la paûme de nos mains.

Se découvrir à l'entrée du Temple. Reprenons....
Je vous salue humblement.
On n'a pas beaucoup d'argent. ( Faites comme si je n'existais pas. )

Je m'incline naturellement. Sans ne ''rien'' forcer.......... Et; j'y compte ! Voici l'invitation.

Je pense.
Vraimment ? Que c'est très clair.
Qu'on ne peut être plus clair.
Je sens
La vie, comme un souffle, parcourrir tous le fénomènes. De par- en- par

Au loin;........ reste !!!!!


Titre: Re : J'y compte !
Posté par: pablo le 26 octobre 2009 à 18:46:45
il suffirait de répondre à une seule question. La question qui doit venir de soi.....
Toute- à- fait escencielle.
La principale. Celle qui nous touche.

Allez ! Vous blaguez.
Effectivement; la base serait un brin d'humour. Se ''remettre en question''.
Adopter un enfant que l'on croyait perdu.
.....que l'on croyait impossible.
Abandonné, bafoué
Titre: Re : J'y compte !
Posté par: pablo le 26 octobre 2009 à 19:03:31
Quant au cadeau ???¿¿

Faites !
Servez- vous. Tout-au contraire.

Donnez- vous des vacances.......S'abandonner ?
( Vous entendez ce que vous croyez. )
J'ai fais un pact.
Ne plus ''être celui qui essaie en tout sens de convaincre''. Et; ceci est un fait. .......Un présent
Titre: Re : J'y compte !
Posté par: pablo le 26 octobre 2009 à 19:06:23
Croyez- vous que se retrouver...n'en vaut pas la peine ??
Titre: Daignez accepter ce présent....
Posté par: pablo le 27 octobre 2009 à 17:42:56
Le voudrait- on; qu'il nous échappe.
Il ne sert à rien d'être versé. Il faudrait être bien simple !

Se laisser pénétrer par le vent.
Acceuillir, joyeux, la pluit sur notre visage. Tomber éperdument amoureux des  inconnus
Se rendre.
Se désarmer, admiratif. Et être à ce que nous sommes.

Par quel prodige ? ( Je vous cache l'évidence )
Traverser le plafond. Abattre les murs.
C'est un déchirement.....mais très doux. Une complicité avec l'audace.

Le paroxisme, ici, des prétentions que nous ignorions.
Développer la force d'un Titan, avec des mains de colombe. Toucher le ciel
S'harmoniser quand tu es tout près de l'infini.

Apprendre à ne rien demander de plus
Titre: Re : Daignez accepter ce présent....
Posté par: pablo le 27 octobre 2009 à 17:51:54
Nous y sommes. D'où, votre tranquilité.
Il y a des façons
C'est l'école des ''Grands''.

Quand je marche
Quand j'interroge
Quand je disparrais.
....................C'est à cause de pas- de- chance.
Consciemment. De forme. D'indulgence. D'acceptation. Sans raison apparente; à ta santée !!!
Titre: On ne va pas laisser çà là. Çà fait négligé !
Posté par: pablo le 28 octobre 2009 à 18:54:07
À l'évidence !
............c'est ce qui nous importe le plus.
Parlons à voix- basse. Les enfants pourraient s'en ressentir.

Quant de plus haut l'on tombe; plus çà fait mal.
Tenter, comme je le fais, d'abattre les murs qui nous séparent. C'est tentant par moment.
Un tant capricieux !........ Mais; dans les temps.

Je ne crois nullement avoir quelque- chose à vous apprendre. Je prétend insinuer sigileusement que par là....il n'y a pas e sortie.
Mes mots sont des orties. Un mal- mineur qui nous conduira, j'en suis sur, au fond de la question
Question que j'arracherait avec une précision de chirurgiens de vos lèvres closes.

On peut aussi se taire.
Çà ne fait rien. Si ce n'est que le futur a été déchifré.
Il apparrait, aux yeux experts, grace à un exercise de pénétration qui nous en a coûté.

De là notre rétissence à nous abandonné au premier- venu.
Cependant; vous êtes à la recherche d'énergies pour vous propulser dans les hautes- sphères.

La saveur du fruit que je vous offre est tout- autre.
Considérer ce moment précis pour se reconstituer. Se défaire des tabous
Orienter la vision vers l'abîme de ma légendaire stupidité et

Je vous prie, en un cri de désespoir, de vous observer jour et nuit
Dans les rues des grandes villes
Et dans les campagnes. Dans la jungle de nos émotions, nous avons perdu la vue
Titre: Re : On ne va pas laisser çà là. Çà fait négligé !
Posté par: pablo le 28 octobre 2009 à 19:07:24
Regardez bien.
Avec précision.

Cet existence qui nous abandonne. Sans avoir compris notre jeu infernal
Délucidez
Projetez- vous
Pénettrez
Et ajustez. Vous arriverez; j'en suis persuadé à résonner harmoniquement avec les grands.
C'est très simple. On l'a tous fait

Titre: Re : On ne va pas laisser çà là. Çà fait négligé !
Posté par: pablo le 28 octobre 2009 à 19:26:34
Nos prétentions, sont celles d'une chenille.
Pouvoir se défaire de son enveloppe.
Ne plus se trainer dans les inmondices. Pouvoir enfin lever le vol

Attention avec le feu. Vos ailes pourraient bien vous conduire à la perte des avantages flagrants.
......circuler librement dans les champs.
.....savourer le pölen des fleurs.

Il y a evidemment beaucoup de ''mais''.
Cette carcasse devra, à science sûre, être délaissée. Loin
Dans un songe. Tout près d'ici. Dans ce coeur qui se meurt de dégout.

Désespéré, abattu et résigné par des efforts vains.
La maison est en feu !!
Ne cherchez plus les faits, et, courrez loin de tout danger

Ressenti...on s'en prendra à ce qui nous est plus cher. Au meilleur des amis
Titre: Who knows where or when ?
Posté par: pablo le 29 octobre 2009 à 17:26:46
Çà se passe au niveau mental. Tout
Le bien que l'on sent, ou bien celui que l'on offre. Et; son escence est vide- en- soi et partout.

Il reste à voir tout- autour.
Le sol s'affaisse. L'air devient lourd. ( La situation devrait donner des fruits. )
pour croire....

Dans l'excès. Une pensée....et la chutte inévitable. La ''prise'' de conscience


Dans l'insufisance. Une respiration. Un bruit ou un geste. Une impression


Pour en revenir au rêve qui nous touche.
Ici; la vitesse
Là; la confusion. Elle

La ''Realisation'' nous incomode.
Trop d'effort. Pas assez !!!
Titre: It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 03 novembre 2009 à 17:52:36
Je ne peux attendre plus. Je suis à vous !
........et Maintenant, avec un aime- majuscule.

Il c'est produit un évemment surprenant dans ma vie. Et je n'ai de mots
Une rencontre attendue avec la sagesse. Çà fait prétencieux !
Pas quand il sagit de ''s'exprimer''.

Est- ce possible ?
Une décharge- électrique, dans le courrant qui me conduit directement à vous.

Il est une sensation intransférible: entrer dans le courrant. De l'espace. Dans la nature.
Dans la question.
Allons- donc au fond !

À l'escence: la nature de l'existence est vide.
Un précepte, celui- ci, qui suffit à mettre- à- bas tous les fondements.
..........Les ciments.
La racine du problème qui nous meut. Nous sommes un nom

Le Président est un nom, qu'il ne possèdait pas avant.
Chaque fénomène a le sien; parcequ'on lui a donné.
Vous me direz; qu'il n'y a pas moyen de faire autrement. Ce sont des mots qui nous attenaillent !!!!
Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 03 novembre 2009 à 18:01:16
C'est aisé !
On a cru bon; et ce n'est pas mal comme çà de croire aux mots.
Ce qui nous a créé des tas de maux. Pourquoi ?

Quand çà fait mal.....tu penses trop. Merci bien !
A  quoi penses- tu ?
De la dévastation...de l'illusion qu'on nous nous vend. Çà n'en vaut pas une chandelle !

En haut de la montagne, j'ai déposé ma petite bougie.
.....ce qui fait que je- sois- à- vous. C'est pourtant compliqué------- la simplicité. A regarder de près.
On y reviendra !!!
Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 03 novembre 2009 à 18:10:00
Rompre toutes les distences.
Inter-actuer responsablement.

On a fait notre crôte au beau- milieu de la rue des fantômes. Les Dieux

Un esprit n'a pas apprécié ce geste. Ils se fachent pour ''tout''.
Après, on a été flairé le postérieur de notre voisine. Et; c'était bon, pour soi

On a fumé, et bu beaucoup de cafés. C'est l'histoire de ma vie
Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 03 novembre 2009 à 18:11:09
Ne sois pas triste.

Çà fait de las peine aux étoiles !
Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: katchina le 03 novembre 2009 à 23:32:13
Promis, j'le f'rai plus...

Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 05 novembre 2009 à 15:53:14
Oui ? Katchina

J'attendrais ta venue, expectant.
Il fait longtemps. Peut- être trop.
Que je n'ai pu; pous n'avoir su aimer.

Pour celà; et
Titre: Re : It's where the wind blows....
Posté par: pablo le 05 novembre 2009 à 15:59:43
Il y a quelque- chose de répugnant....
A maltraiter la faune et la flor.
Notre habitat
Et les visitants du ciel.

Nous nous voyons dégradés à l'échelle de misérables quand nous imaginons pouvoir faire du mal à quiconque de mes petits.

Être bon sera bien assez !
Vous vous vanagloriez d'être un imprésentable.
Quand plus rustre; mieux considéré !
Vous feriez mieux d'apprendre de mon chien.

Mais; ce ne sont que des apparences !!
Titre: Je t'aime de toute ma foi; sans limitations.
Posté par: pablo le 06 novembre 2009 à 19:31:46
Principe- actif. ( Un déjà- vu ! )

Toi seul peut. Tu es celui- là que j'ai choisi pour aimer.
Tu as démontré mil fois ta value.

Mon ami spirituel. Toi qui a su qu'il importait beacoup voir par ''ces'' prôpres yeux.

Je confis à toi tous les trésors présents....et tous ceux à découvrir.
Cachés, et à la vue de tous. Imaginés et réels

Franchement....j'ai du mal à en croire mes deux yeux ! Mais; je me remettrai
Titre: Re : Je t'aime de toute ma foi; sans limitations.
Posté par: pablo le 06 novembre 2009 à 19:52:06
Mais ce n'est qu'un rêve !
C'est juste ici et maintenant. Dans l'echo de ton nom

Ici et maintenant.
Here and now.
Aquì y ahora.
Ic un nunc.

Demain, je parlerai avec vous. Sois prudent. Sois considéré. Répond à la haine avec amour fraternel
Titre: Re : Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: katchina le 07 novembre 2009 à 12:32:11
Pablo, on n'a plus de temps pour rien,

Mais pour les autres ?
Titre: Re : Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: pablo le 09 novembre 2009 à 16:04:58
Je désire
Je veux.....et je comprend cette question.

Les autres. Point ?
Toute les variétés. Mil personnes.....mil religions. Comprendre que tu importes.

Sans quoi.....Rien.
Plus aucune possibilité. Sans toi; il me serait impossible.....d'être.
Rien n'importe plus.

Je promet; comme au principe, d''être''......sage. Seulement, que je nécessite un coeur de chaire.

Pourquoi en appelles- tu à Jésus ?
Titre: Re : Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: pablo le 09 novembre 2009 à 16:15:36
je ne comprend pas cette réponse.

Pourrais- tu me soulager de ce fardeau !

Bien sûr, mon cher.
Dans le monde, et tout le bruit. Dans le creux- de- la- vague.
Dans la tiédeur de tes bras.
J'entend....par là, le silence qui enveloppe toute l'existence.

Rien. Si ce ne serait comme l'espace infini
Rien. Plein de lumière aveuglante
Rien. Que la consolation............... Et l'amour ( plein. ) Qui remplit tous les espaces

Comme le rire arraché à la douleur de ne pas comprendre l'autre.
De ner pas savoir combien tu compte.....pour moi.

Et; moi
Là; tout étourdis. N'y comprenant ''rien à rien''.....de tout celà.

Peux- tu; toi.
Moi. Non. Pas maintenant. Ne t'en va pas. Reste un........ moment de plus. Avec toi
Titre: Re : Jésus. On n'a plus de temps pour rien !
Posté par: pablo le 09 novembre 2009 à 16:28:31
Dieu; qu'il est sot !!!

Il n'y avait, dans le monde connu de question plus simple........ Et, il n'a su y répondre

Je sais que ''toi''.
Je sais.......de toi. Tu es absurde. Tu n'y comprend rien !!!!!

c'est trop pour ''toi''. Et c'en est assez avec tes parafernales.
Tu n'impressionnes à personne

Ce doit être celà ! Pour sûr !
Un homme. Voilà tout. Et tout petit avec celà; infiniment.
Presque imperceptible, pour insignifiant.

Puis- je rire, ici ?
Faites- donc !..........Ah  ah ah !
Titre: Plus besoin de toit
Posté par: pablo le 09 novembre 2009 à 18:42:33
Dessous la voûte celeste.
Je marcherai, joyeux vers toi. Et te retrouver.

Où ''et'' l'erreur ?
Il semble, à ce qu'il parrait, tu es venu par ton propre- pied.
Tu as cherché.
Et tu nous a trouvé.

C'est pour ma joie ? vous rendre profit, et vous écouter depuis le silence necéssaire. Ne plus partir
Titre: Re : Plus besoin de toit
Posté par: pablo le 09 novembre 2009 à 18:48:34
Mettre sur la table toute cette vie.
Ecrire les mots qui réconcilient.

Confier secrètement la plus chère découverte. Sur un papier blanc
Sous un ciel bleu.

Sachant où reposer. Dans vos yeux
Titre: Voyons- voir
Posté par: pablo le 12 novembre 2009 à 18:27:34
En principe; je me suis perdu.
Je ''suis'' pourtant bien....là, avec vous. Dans l'impossible monde qui nous accueille à tout moment.
Dans les bras de Morfé.
Cherchant partout ce qui me manque: un idée pour étonner.

Je fais mieux. Tu dois disparraître !
Ainsi ?

J'aime à faire rire. Il me plait
.........Et; d'aider à surmonter les difficultés.

Samsara, est un mot. Ce cercle se ferme sur soi, et, m'engouillit tout- entier, dans les profondeur de la vacuité.
Et ce n'est pas mal, comme çà !

Construire un Paradis; où l'on pourrait grandir en sagesse, sans difficultés.
Émanér le parfum des fleurs.
Sentir l'urgence.
Voilà exactement la perte insoufrable !!!!!
Titre: Re : Voyons- voir
Posté par: pablo le 12 novembre 2009 à 18:31:03
Montrer du doigt la Lune.
Nous savons parfaitement sa localisation, mon pot !

Dans les ruisseaux
Sur la surface de l'Océan. Dans le vague- à- l'âme.
Quelque- part
En un lieu que l'on a perdu de vue. Dans l'instant précieux des retrouvailles

Entre amis
Titre: Re : Voyons- voir
Posté par: pablo le 12 novembre 2009 à 18:36:19
Cueillir le fruit défendu.
S'abstenir de détruir les possibilités de secours.

Voir, enfin.
Sans limitations aucunes les ressorts de la machine.
Avec la patience de l'horloger, aller au fond du problème. Pour plus qu'il en coùte

Où que j'aille
Dans un moment de clartée. Ouvrir ce putain de coeur
Titre: Re : Voyons- voir
Posté par: pablo le 12 novembre 2009 à 19:07:54
S'en aller.
Je ne veux pas. Tu devrait !
C'est un convention. Quitter ce corps.
Partir au loin.

Bien au- delà.
Quelque- part; puiisqu'un moment de conscience est suivi par un autre moment de conscience.

La mort est inéluctable. J'en ferais mon présent
Titre: Re : Voyons- voir
Posté par: pablo le 12 novembre 2009 à 19:09:12
Qui nous empêche de penser ?
Titre: Il est revenu l'esprit oublié de ''l'Été de l'amour''.
Posté par: pablo le 20 novembre 2009 à 19:06:25
On ne va pas dire qui.
On va s'en remettre au jugement de l'arbitre; juge fiel.

Le principe est simple.....mettre la baballe dans le trou.

Je sais.
Mais; quoi- donc !!!!! On sait....
De l'esprit aimant. De celui que tu cache en ton sein.....tant et si- bien
Titre: Re : Il est revenu l'esprit oublié de ''l'Été de l'amour''.
Posté par: pablo le 20 novembre 2009 à 19:15:35
Mais, tu vas nous éttonner.

Croyez- moi, ''sur l'odeur'' que ton intelligence va bien au- delà.
On ne s'évertuera jamais assez de parler à haute- voix de ce que l'on connait si bien.

tout. ( A tes souhaits ! ) sauf de moi.
L'espace s'ouvre gracieusement à toutes ces délicieuses paroles d'amour.

Quant au Paradis ? S'il ne se trouve devant soi. Derrière; moins- encore
,......Demain, n'étant déjà qu'un vieux souvenir.

Les portes blindées des enfers s'ouvrent devant mes yeux....ne laissant place qu'à un soupire bref.

Je n'ai pas de temps.
Voilà pourquoi je vous en remet à votre confesseur !

Ici les mots sont des armes. Oui; des âmes
Qui ?
S'en vont là où l'ettonnement n'y suffit.
On aurrait dis.....sois claire ! Que ce jeu. Apparrait aux yeux les plus experts
Comme ( minimum ) Démentiel.

Tout çà pour produire un effet positif; bien- entendu !!!
Titre: Ce n'est pas tout- à- fait celà; n'est- ce pas ?
Posté par: pablo le 23 novembre 2009 à 18:42:36
je scrupte la pensée de bord- à- bord.
Un labirympte qui fut parcouru sous tous ses aspects par d'autres...plus vifs et secourables.

Dans l'attente incertaine de la réponse à cette question qui me mort les lèvres....et que toi seul sais.
l'aventure trépidente
sans regret aucun.

Sur la table. Dans les hauts- parleurs...les lutins farceurs voudraient que je reconsidère cette réflexion à- voix- haute.
-''Je ne pense pas trop''. Je fais de mon mieux.
Il se peut. Mais il n'y suffit !

Demain; sera un jour où je me baignerai dans la lumière. Au loin. Non !
Je ne pourrai jamais vous oublier
Titre: Re : Ce n'est pas tout- à- fait celà; n'est- ce pas ?
Posté par: pablo le 23 novembre 2009 à 18:46:05
Récapacite !

D'instant en instant. Probablement improbable, car bien au- delà des mots.
L'expérience me montre du doigt.

Où étiez- vous quand je vous appelait ?
Et; dis- moi, tout doux à l'oreille: comment vas- tu, mon ami ?
Titre: Re : Ce n'est pas tout- à- fait celà; n'est- ce pas ?
Posté par: là et demain le 23 novembre 2009 à 18:54:56
Pas mal, et toi ? :)
Titre: On n'en est pas là ! Pas encore.
Posté par: pablo le 25 novembre 2009 à 15:55:30
Je rêve; bien que la situation prenne feu à chaque instant.....devant moi.

Une insitasfaction pénétrante, qui câle jusqu'aux os. Mais, je sens ta présence inconfondible.
Et c'est bon. Tout bon.

Avant tout celà; j'ai fait un rêve insencé. Arriver à tous avec de l'amour plein les yeux.
Je joins les mains.
Et te prie de croire qu'il n'y a de vallée si grande...ni de montagne si haute.
Ni de Mer si profonde.....pour arriver jusqu'à toi, amour.
Titre: Je sens....... que je vais recommencer.
Posté par: pablo le 25 novembre 2009 à 18:35:29
Sans effort. Je veux dire; facilement.
Ou bien. Il prettant insinuer; humblement ?. Vi
Soit !
Je sens comme mon corps s'incline naturellement vers le sol. Vers ce qu'il y a de plus important; ( Bref ! ) que je m'incline face à tous ceux qui ont ''pigé''.
Que l'important se trouve devant nos yeux. Où ?ç
Là.
Dans ma tête ?
dehors, près ou loin. C'est parreil: c'est l'escence de l'esprit.

Et ce malaise. Il est bien passé. C'était, il y a 20 minutes.
Je sentais l'urgence de vous voir sain et sauf, au beau milieu du monde.
Toi qui lis
Toi que je veux voir en rêve, ici et maintenant ! Libre de fautes. Pour n'avoir su suporter le jouc que soi- même nous infligeons.

On est trop dur.
Pour celà et parceque; j'évoquerai à tous les dieux, afin que tout aille mieux. Ainsi ?
Titre: Bien sûr. J'ai pu oublier quelque- chose....
Posté par: pablo le 25 novembre 2009 à 18:42:47
Tu ne le sais pas.
Voudrais- tu; que n'y pourrais ''rien''.
Alors quoi ?
On se fait du soucis.....en vin. Nuits- saint- Jacques, de préférence.

Vous me direz....combien vous le sentez.
Et je te répondrai: ne t'inquiète surtout pas. Que tout va aller mieux
Que celà ne fait rien, mon amour. Dors tranquile. Papa veillera

Après tout. Tu ne l'as pas fais exprès !
Ton coeur est sain. Et demain, je le jure nous irons jetter des cailoux dans la rivière, toi et moi
Titre: Re : Bien sûr. J'ai pu oublier quelque- chose....
Posté par: pablo le 25 novembre 2009 à 18:44:07
personne ne veut dire où nous irons
Titre: Tu ne voulais pas. C'est plus fort que toi.
Posté par: pablo le 25 novembre 2009 à 18:47:51
Là où je t'enmène; on apprendra à se défaire des intentions malignes, sans effort aucun.
Avec volonté.
On s'embuira dans les eaux calmes de ''l'étant''.
Et c'est pas mal, comme çà !
Titre: On y va. Allons- y !
Posté par: pablo le 26 novembre 2009 à 18:50:34
Nulle- part.
Ce n'est pas là, où ?
On a toujours été. C'est.

Seule, elle, l'inconmensurable et précieuse. Dans ses yeux- d'Univers, qui ont su.
Qui sait de ce qui importe.

C'est elle Qui regarde avec infinie compassion le jeu.... la force, l'énergie qui fait.
......qu'on se meut dans le sens du poil.

Pas par intérêt- mundain.
Pour quoi parles- tu ainsi ?
.......De cette façon.

J'ai du mal à voir ce jeu qui est le mien.....pour insondable. Prétencieux !!!

Bien. En tes yeux, je vois un Océan.
J'y vois ce qui aussi est en moi: un Océan.

Méfistophélès joue ses cartes. En d'autres lieux
On ne nous voit pas.
Alors ?
Je prendrai une bière
Titre: Re : On y va. Allons- y !
Posté par: pablo le 26 novembre 2009 à 18:59:20
Maintenant; c'est la Mer qui me regarde.
Mais; c'est tes yeux que je vois. Et,
......en eux, je me regarde avec compassion.

En d'autres- temps, j'aurrais imaginer préférer avoir cette oportunité qui m'est offert.
C'est le lieu
c'est le moment. Les conditions ne font qu'accélérer le procès- d'ouverture qui n'aurrait jamais avoir eu lieu.
Veuillez accepter l'expression de mes sentiments les plus distingués
Titre: On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 30 novembre 2009 à 18:50:35
Et bien, mon petit !
Au pied de la montagne, j'avale la salive. Et je me met à la tâche prestement.
Non pas.
Par valeur. Dac ! J'y suis...

Mais vraiment ? Oui; de la bonne !!!
Par quel subterfuge ? Tu prêtant...          vous subjuguer. Oui !

Ce ne sera pas la première ''tentative''. Au long de ma démarche; je m'y suis pris.....au ''jeu''.
Abrège !
Dabord. Considérons ce fait: il n'y a pas moyen de s'absenter.
Ce qui signifie; que nous ne trouvera, là, que ce ceux que nous y avons délaisser. La vie ?

Rien qui nous soit étranger. Non pour celà, l'avoir ignorer par faute de présence consciente.ç
C'est celà ! Par manque d'observation.
On a laissé tomber le rocher du haut de la montagne.
Une chose opposée au fait de porter ce poids au haut du pic. La culmination du principe- humain.
Aller quelque- part.
.......Sans bouger un poil.

En principe, un effort pour ''rien'' !!
Reprenons..... Si ces mots aurraient une escence; çà se saurrait !
Et
Il n'y a rien qui ne puisse être entrepris. Pour plus qu'un geste soit vide.

Il y a de la légèreté à tourner autours du pot ! Ce sont nos esprits qui se prennent au ''jeu''.
Cependant; ìci, on parle d'une possibilité unique, pour savoureuse.
Rester un instant entre - nous....pour voir.

Et que s'y passe- t'il.
Il faudrait se recomposer, se remembrer.
Laisser bien loin toutes les perspectives illusoires. Prétendre sortir du ridicule
Avec humour. Cosmique.

Il y a de la peine que nous ignorons ?
Non pas. Seul. Tu es tout seul. Tu voudrais bien. Et je le sais. Venir nous voir et parler de tout.
Mais; avec ''nous'': les grands.

La porte s'ouvre à l'unisson, quand pour ta part ce coeur transit s'émeut naturellement.
C'est- à- dire, que toi tout- seul peut venir nous voir
Il suffit qu'il ouvre son coeur.
Voilà tout
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 30 novembre 2009 à 19:36:48
Ce n'est autre que le jeu- de- l'esprit !

Tu as de l'esprit. Exerces tes méninges !

N'accepte rien qui te soit imposé de l'extérieur......sans préalablement faire l'analyse par toi- même.
Ne t'abandonne pas à- la- légèreté.
Ici; je
Là; toi, eux, nous vous voulez ?
On sert
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 30 novembre 2009 à 19:39:46
Est- ce util ?

On parle de manoeuvres.
De notre disposition à la liberté. Voilà tout
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 16:04:21
l'esprit
Le buddha et les choses certaines.

L'esprit n'a pu être décélé par les plus braves. Il apparrait, cependant, esquif.
Il lui est attribué le Nirvana et le Samsara.

C'est la base. Vide.
C'est à dire
Que rien n'est impossible. Pleinement ouvert; hors des limites contextuelles.

Pour incroyable. Il dépasse toute approximation.
Il repose dans le mains; comme de l'Univers, en tout.
Actif
Ou passif. il voit parfaitement à travers les images. Au delà

Quand ? C'est la danse de Maya !
Illusoire. Les rideaux finement trécés ne permette qu'au ''simple'' la paix
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 16:09:48
Revenir.
Pour partir.

Axe inexpressable à travers les mots. Eux, nous limitant.

Ami. Je suis ravis de savoir de tes nouvelles.
Il m'est cher.
Refuge et protecteurs. Bénédictions qui pleuvent.
Subtilités...
Il faut jouer. Autrement; nous serions pris.

Et je dis que le savoir conduit à la sagesse. Çà oui ! avec un coeur vaillant
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 16:15:05
Il n'est pas impossible. J'ai un besoin existenciel.

En tant qu'humain, faire l'amour nuit et jour
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 16:17:31
personne ne nous voit !

On peut aller ou venir, à notre aise.
Que cherches- tu ?

La bataille
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 18:12:44
S'accepter, c'est recevoir de l'Univers la réponse. De tous les êtres l'acceptation.
Dans un acte parfait de confiance envers le Maître.

Le maître....le guide. Le seul qui a été au- delà, avant soi
Qui sait ?
Savoir importe peu !!!! Un élan qui provient de la Terre. Quelque- chose e solide, pour exploser mieux.
Pour avoir matière à débat.
S'involucrer, ( tout entier ) dans les affaires qui, en principe, ne nous occupent pas.

se ''déprendre''. La seule façon d'arriver au but.
La vérité étant partagée.
On se doit.....ici, je me réserve
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 01 décembre 2009 à 18:19:04
Après. Seulement après, l'espace vous salue. Et t'offre......tout.

En principe, il est dit: qu'on pas besoin de celà: tout.
Cependant; nous nous verrions pétrifié, abasurdi, incomplet sans ce ''présent''.
Tous les trésors
N'atteignent, sous aucun concept, la grâce infinie qui nous a toujours salué au beau matin d'une vie pleine

Tel- quel ! rien ne nous a jamais manqué.
On est des garnements. Ce sera tout....pour aujourd'hui !
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 02 décembre 2009 à 16:12:44
Comment ? Faire ''connaissance'', si l'on n'est pas là.

On comprend parfaitement de la magnitude de l'énergie nécessaire....et positive ! Par bleu

Faire l'amour; si l'on est pas là ?
Quoi que l'on entreprenne. Par exemple: se découvrir....reconnaìtre le Maìtre que jalousement nous avons ''enfermé''.

dans ce cas précis; l'important serait notre considération.
Tous les êtres, pareillement à nous, veulent expérimenter la joie. Et, éviter la moindre soufrance.

Trouver la cause, ( La racine une fois arrachée, ne se reproduira pas )
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 02 décembre 2009 à 16:20:30
Le Monde qui nous envelloppe, n'est- autre qu'une de nos projections.
Nous sommes capable d'excentricités; mais aussi des merveilles les plus séduisantes !

La bataille se joue pour retrouver l'ami- perdu. Celui qui nous est le plus cher: le maître.

Pas besoin de subterfuges.
Devenir l'adulte que nous nions. Entreprendre le dernier voyage; sauver à toutes nos mères chéries de l'écatombe......d'une torture que nous nous affligeons depuis le sans commencement....par ignorance.

Tu ferais bien d'écouter. ( Je n'en ai pas fini, )
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 02 décembre 2009 à 16:26:45
Soyons juste. On n'en serait pas là
Sans la protection d'une infinité de secours.

On se doit de ''résonner''.
Celle- ci n'étant pas celle de la multitude. L'unique, serait de rompre les chaînes.
Et,
pour celà; on va être le meilleur des garçon. Et se ''porter bien ''.

La vérité; n'est qu'une façon de parler.................... Et l'esprit; pas un objet. Ce n'est pas autre- chose.
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 02 décembre 2009 à 16:36:09
Un salut différent.
Depuis quad es- tu en pocession de ses attributs ?

Depuis; que chaque matin, au réveil, je tremble d'éffroid en pensant à l'inminence de la mort.

Subjectivement; je touche du bois.
Je ne m'appuie que sur mon bâton. Celui- là que je délaisserai loin de moi.
Et; léger d'équipage, j'emprendrai le voyage.

Qui peut réellement pronostiquer le jour ou bien le moment de notre partie.
Objectivement; je prendrai sur moi tous le maux....et offrirai sans ésitatoon aucune tous mes mérites
Titre: Re : On n'en serait pas là !
Posté par: pablo le 02 décembre 2009 à 16:40:54
Alors ?
On s'en retourne pour chercher celui qui nous pose tous ces tourments.
On ne peut ''réellement ne s'en prendre qu'à soi, simplement.

Alors ?
On observe. On pénettre les coûches de la chaire, des muscles et du sang.
....des os et de la moëlle.
De toutes nos perfidies.
On analyse à fond la question; est- il raisonnable d'y répondre ? On ne trouve ''rien''

Voilà ''tout''
Titre: Entouré de chérubins; il contemple le gouffre- profond.
Posté par: pablo le 04 décembre 2009 à 18:23:44
Lâche la prise !!!!
Laisse au loin, tomber tes prétentions inmédiates.
Soulage de ce fardeau le coeur qui n'en peut plus.

Inhale le parfum suave de l'amitié sincère.
Et observe attentivement. Qu'est- ce qui te manque ? Dis le moi !

Bien. J'ai un besoin péromptueux: me défaire à tout- jamais de la présomption.
De l'hydrolâtrie. De la vanité.
De tout ce qui empêche la croissance spirituelle. Jusqu'àu point de non- retour. Qu'importe !
Titre: -Dis; vie ! Ni t'es
Posté par: pablo le 07 décembre 2009 à 16:04:15
On devrait arriver à un entendement. Pour sûr !....... Un pact.
Il faudrait, alors, agir en conséquence: ''comme de si rien n'était.''

Se foûtre du bien- commun. Et mordre la main de celui qui nous a sortis du bourbier où nous patogions.

A ce qu'il parrait....bien loin, était le temps de l'amitié.
( A y bien regarder; les mots n'y suffisent. )              Il suffit !

Ne t'en fais pas. Le Buddha sourit.
Prend ton temps, et, reviens à toi naturellement.
Révise ta motivation inicialle.
Retrouve le calme. Et dis- nous: comment celà se passe ?

Le feu de la passion semble se dissoudre dans ce coeur.
Moment pour invoquer la radiante présence du compassif, qui pénettre de son regard à l'inmensité de l'espace infini....apportant aux êtres soulagement, paix et réconfort.
De ceux qui méritent toute mon attention, ma protection et mes soins: les désemparés.

Souviens- toi de nous. C'est compréhensible
Ne nous abandonne pas. Il est aisé !
Titre: Re : -Dis; vie ! Ni t'es
Posté par: pablo le 07 décembre 2009 à 16:16:17
Une petite précision semble se prêter, ici.

D'un souffle puissant et amical, pour se recomposer, il est nécessaire.
Percer du regard les murs de la commodité.
Se protéger beaucoup d'adopter une position partidiste ou bien dévôte.
N'avoir de cesse.....
Boire de l'eau de la fontaine; pure et cristalline.
Bénir, à chaque instant, au travers de cette asituation privilégiée, la multitude de ceux qui n'ont eu accès à la libertée. Leur rendre grâce du moment présent, avec ces dons qui nous ont été chaleureusement offerts.

Je me congrâtule de pouvoir vous servir de guide, et, vous retrouver à nouveau.
Comme l'eau; je m'offre
Comme la lumière;......... aliments de vie.

Il nous est donné de répondre positivement à tous les bénéfices que nous partagerons.
Feux d'artifices !!........ le plus grâcieusement possible.

De l'air !
Simplement. Et beaucoup de conscience. Om !             Terre.
Titre: En finir, avec ce jeu !
Posté par: pablo le 07 décembre 2009 à 19:19:40
c'est l'enfant qui vous parle tout bas. Extasié

Je ne peux comprendre plus longtemps les mots. Non- pas qu'ils m'incommodent !
Seulement
Decrôcher une étoile pour l'offrir à mon ami.

Celui qui maintenant
....Tu voudrais déchiffrer l'impossible. Et nous le servir.
Surtout pas. Trop risqué
Les cochons piétinent les fleurs qu'on leur offre. Ce n'est pas une question personnelle
Çà n'engage que moi
Titre: Re : En finir, avec ce jeu !
Posté par: pablo le 07 décembre 2009 à 19:26:04
Es- tu sûr ?
de l'impermanence
Du karma
Du maître
Des reignes inférieurs
de la souffrance. De l'insatisfaction

de la prouesse des guerriers. De la plus haute compassion
Du bonheur que je sens tout près. Tout prêt

Et demain ? Je joins les ''deux- mains'' en signe de réconciliation avec tous les êtres de l'univers.
Titre: Déchiffrer ce fénomène: l'Art.
Posté par: pablo le 09 décembre 2009 à 18:00:24
Il appartient aux vivants.
Trop vite dit !
Chers amis; on s'en prendra aux ennemis. Ils sont là, pour çà.
On leurs veut du mal.
A bien y penser.....trop d'énergie- vitale ! Çà m'asticotte.

Au fond de la question se trouve l'Art...... L'énergie de la haine.
Franchement ?
Pas du tout ! Je m'exclame,       seulement.

Quand j'écris; c'est par admiration à ''l'insencé''.
Qui peut être un drame.....mais merveilleux.
Qu'importe alors ?

L'Art.
Consiste...
Pas dans l'admiration. Puisque c'est haineux. Où as- tu vu que les fleurs sont belles ?

Un corbeau, n'étant pas noir.
Et la neige ?
( Ne mange pas la neige jaune.)
Titre: Re : Déchiffrer ce fénomène: l'Art.
Posté par: pablo le 09 décembre 2009 à 18:10:10
Ma question se pose par elle- même. Sans effort- aucun.

Elle tombent les feuilles. Elles ne sont pas vertes; on le sait.
Elle rougeoient
S'ocrent, et se grisent aux pied de l'arbre. Je sais parfaitement que se serait fou de ''croire pouvoir''.

Dans un acte total de désarmement; je vous offre l'occasion de m'étonner.
Le verre remplis de vin se brise sur le sol.
Autrefois: il nous servait ''consciemment'' de support à la vérité.
Le vin s'étend par- terre.
La question disparrait; s'infiltrant entre les rainures. Les enfers furent déchiffrés
Titre: Re : Déchiffrer ce fénomène: l'Art.
Posté par: pablo le 09 décembre 2009 à 18:14:46
J'offre ce comment- taire à toi, Katchina.         Entre toutes, tu fus choisis.

S'il te plait; parle nous tout doux de ce qui te plait le plus; c'est l'Art !
C'est l'heure du soir. Sérieuse et provocatrice

Tu feras merveille !!!
Après; je m'offrirais ce silence assourdissant
Titre: On n'insistera, jamais ! Assez.
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 17:33:16
Tu nous ''fous'' les jettons !
On n'aura de cesse, amicalment, de montrer la lune.
On a trop d'argent.
Et;                     on a la santée......Aujourd'hui.

Personne. personne ne peut certifier que celà durrera toujours. Pas même demain
Pas même l'instant suivant; dirais- je.

Alors; je me tape sur le ventre, en signe de satisfaction.               Et; je suis à vous.
J'ai la pêche !!!
Je profiterais de ce fait, pour me sincéré.

Artificiellement. Puisque passager. Sans bruit; m'insinuant dans les méandres des cerveaux

Le sens, c'est lui qui me bouge. Et moi ?
Titre: Qu'est- ce qui est tout- à- fait curieux ?
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 17:44:05
A cette hauteur de l'évolution.....de s'étonner.
Chaque soir; je fais un exercice de récapitulation. Et
Je m'effraie
De l'inconsistence et de la diversité. De tout- un- peu.

Le lendemain; j'en reviens, après une longue nuit réparatrice. Franchement ?
Je suis de ceux que la Déesse a priviligié, m'accordant un repos prolongé, d'où je puise toutes ces folles plaisanteries.

Mais; venons- en à nos moutons ! L'intellect n'ayant rien à faire face à l'intuition.
De celle que je vous sert. De la bonne
( De celle qui pénettre sans faire bobo. )

Et; dis- moi: qu'est- ce- a fait que nous soyant là ? Dans la magnificience de l'instant tant chéri
Titre: Re : Qu'est- ce qui est tout- à- fait curieux ?
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 17:45:06
C'est que ce soit soutenable !!!!!!
Titre: Re : On n'insistera, jamais ! Assez.
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 18:00:38
Permettez- moi cet incis.
Ainsi ?
........Quand çà fait mal. C'est- à- dire: toujours.
Pour insignifiante que soit cette diminute insatisfaction. De celle qui nous touche à chacun.
Sans aucun doute; Docteur !

Un remède casanier, consiste à en découvrir ''un'' supérieur. Pour rire du premier.
Il faut être sérieux....
Instinctivement nos regards se croisent; cherchant la réponse. Pénettrant l'espace
Allant où çà ne fait pas mal. Ailleurs; loin d'ici
Ne faisant pas face au problème. Tournant tout simplement la tête........ Prenant le dernier vers.

Une aspirine !
Un joint !
Ou bien une bonne pêté. Tout pour éviter d'ouvrir les yeux.
Faire face

Pas même. Avec humilité d'homme, de femme, d'enfants. S'accepter
Titre: Re : On n'insistera, jamais ! Assez.
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 18:05:20
La roue tourne. On va tout droit à l'abatoire
.........comme des agneaux.

On fait tout, dans le sens inverse. Chaque actions apportant le résultat correspondant.
Laissant en mains de la providence notre futur.

On se sent bien. merci
Titre: Re : Qu'est- ce qui est tout- à- fait curieux ?
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 18:38:06
C'est que le trapésiste ne soit pas soutenu par un fil.

Qu'il ai jamais eu ''rien- de- tel ''
Que l'on en soit aux balbuciments. Mais hérrinté par une charge que.....

Il n'y a pas de base.
Pas même pour s'assoir un moment. Une fois couchés; sentez- vous l'incomodité ?

Je me fais fort d'être sur le chemin ''de ne pas en croire mes yeux''. Disculpez !
Titre: Re : Qu'est- ce qui est tout- à- fait curieux ?
Posté par: pablo le 10 décembre 2009 à 18:41:05
C'est déjà tard.
J'espère au l'en- demain. Du jour après demain.

S'il a un criminel, une fois. Il faudrait contourner la question. Et
.......revenir, enfin, du bout- du- monde.
Titre: Illumination, ( à en mourrir. )
Posté par: pablo le 11 décembre 2009 à 17:48:37
Le magicien a étendu son filet finement trécé d'acier.
Pâle reflet d'un temps lointain, où, Maya l'insondable a fait des siennes.

Apprentis !!!!!

Pour insondable....tout- à- fait évident.

Maintenant. Apprend de toi
Apprend de ton propre jeu.              Je te nomme; l'Illusioniste.
Titre: Re : Illumination, ( à en mourrir. )
Posté par: pablo le 11 décembre 2009 à 17:51:31
Je devrais reconsidérer ce qui a été dis. Très sérieusement
Titre: Je serai pêcheur- d'éponges; non- pas chercheur- de- trésors.
Posté par: pablo le 16 décembre 2009 à 16:55:37
Les eaux ont été troublées par le flux provenant de la haute- montagne
La même, qui fut claire et pleine de lueurs étranges de la Lune, une fois éteinte.

Ce même humus qui favorise la croissance et l'éclosion, Dieu- Soleil médiant, des petites fleurs sur ses risières.

Mille- et- une- fois nous sommes retournés vers l'Océan.
On n'a de mots !
Le mystère fut décelé.
Mais; ce n'est pas clair.

L'homme voulu en voir le fond, prestement......
Cris d'horreur et d'épouvante !!!!!
Titre: Re : Je serai pêcheur- d'éponges; non- pas chercheur- de- trésors.
Posté par: pablo le 16 décembre 2009 à 17:10:34
A la fin; on s'y fera.

.................Attendre que la boue repose.
Et recolecter les coquillages. C'est tellement humain !
Je veux dire ; divin.

Les lumières de la route; une nuit comme une autre.
La nuit
En plein- jour ? Vous délirez

C'est fréquent. Il m'arrive de ne pas comprendre.....ce que j'essaie d'exprimer.
Comme si d'une main invisible je fus transporté.
Bien souvant; j'en apprécie les résultats, étrangement.
Comme si l'absurde permetait de voir plus loin. ( Bien plus loin de la raison. )
Titre: Re : Je serai pêcheur- d'éponges; non- pas chercheur- de- trésors.
Posté par: pablo le 16 décembre 2009 à 17:14:13
Le malin fit qu'un jour l'homme doute de lui.
Depuis il dort
Titre: Tu trouves ce que tu cherches. ( Et d'autres folles histoires !)
Posté par: pablo le 17 décembre 2009 à 18:07:09
Raisonablement; je me pose sur cette branche de mon choix. Où je me trouve.
Pas nécessaire de se sentir tout- à- fait ''bien''. Aller !
On y va.
Ce titre. Je devrais reconsidérer ma posture. Me redresser sur mon siège.
Respirer profondemment et me détendre.

Vous êtes mériteurs de mes bonnes intentions et de volupté dans la recherche des mots.
Un beau mot. Quel serait- il ?
-''Je promet d'être sage.''

La méditation....Trois portes s'ouvrent; dont une prohéminante: l'esprit.
..........Qui conditionne nos actes de gestes et paroles.

Instinctivement; nous optons par le plaisir le plus inmédiat, fermant l'accès à l'intelligence.
Le présent étant le projecteur.
( On se fera aux images.)

Il arrive des fois que l'on s'équivoque dans le choix, par manque de pénétration.
Il aurrait été recommendé de trouver les références le plus adécuates, quant à la vision. Quelqu'un
( Cette personne- là, qui nous aurrait donné une antorche pour la route. )
Mais; me direz- vous: on se vaut par soi- même. Ce qui est totalement stupide, vu la variété des chuttes possibles dans un labyrinte de la mémoire qui fait souvant défaut.

Dans la bouddhisme; la mémoire est d'importance cruciale. Où çà ? Dedans
Je veux dire; ici- même. Dans l'instant irrépétible.......et précieux.

Revenons au titre....Une fois trouvé. Que va- t'on en faire ?
S'éclater; n'est- ce- pas ?
Loin de mon propos la tergiversation linguïstique. Au fait !        La découverte est autre. Un peu Zen !


Elle indique la direction à ''prendre''.
Je me relis; et ne trouve aucune trâce de sagesse. De la bonne !
Titre: Re : Tu trouves ce que tu cherches. ( Et d'autres folles histoires !)
Posté par: pablo le 17 décembre 2009 à 18:24:50
Tu ne vas pas nous laisser là ! Avec le miel aux lèvres.

Tu serais bien stupide de t'accrocher aux mots !      Leur saveur nous délecte. Mon pauvre !
Et; l'importance ?
Ce qui me brûle; ne peut être prononcé. Je devrais te tuer, sinon

Pourquoi ou comment une mouche- à- merde comme toi pourrait nous diriger vers l'absolut ?
Je n'ai jamais dis çà.
Çà n'existe pas.
Pas même ce fou à en pleurer !
Sans émotion- aucune. A quel pourrait ressembler à cette existence.....d'un sot, d'un aveugle.
Je vous conduit directement vers l'absurde
La voix unique. Avec une grandissime dose d'humour. ( Et un brin d'amour ). C'est tout? Oui
Titre: Re : Tu trouves ce que tu cherches. ( Et d'autres folles histoires !)
Posté par: pablo le 17 décembre 2009 à 18:29:22
Un enfant l'entenderait !
Titre: -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 18 décembre 2009 à 17:48:48
Ben, mon pot !
Largement médité, ce ''sujet'' me brûle les lèvres, pour le solutionner            à la fin.

Dans sa seconde partie; on aura apprécié une simple négation........de ''rien'' !!! Mais; affirmative, elle.
Ce qui me laisse rêveur.
Un enfant qui aurrait voulu parler      de tout. Comme çà; pour rien !
( Papa; retourne ce regard vers l'enfant qui t'aime de tout son coeur. ) Il est parti ''sans ne rien dire.''

Tout çà pour vous avouez mon inclinaison vers le Monde- magic et ma foi
Ici; je défendrai cette vision, cette acceptation, cet contradiction et ce fénomène qui me touche.

A force de penser; on a tendence a ne plus bien savoir de quoi. Du Dieu- unique
Quelque- chose en plusss ?
Créateur du Ciel et de la Terre, de tout ce qui est connu    et de l'inconnu. Çà va ?
Bien !
Ceci a pénettré cette petite tête lors d'un flash. Il était question de se positionner face à un fait.
Les intellos, les scientifiques et les grosses têtes....croient, dans le fond.

Et c'est pas facile de voir au travers !!!!
Le gens- menues et ordinaire rejettent de flanc la plus simple idée pour s'y faire.
Une contradiction QUI EN DIT LONG aux ''personnes'' spirituelles comme ce serviteur.

Pas moyen de trouver trâce- aucune dans l'atmosfère d'une négation la plus compartie.

Je suis une grosse- Tête. Et ceci saute aux yeux. T'as vu ! Et je le crois ainsi
Je me fous de passer pour vaniteux !!!! L'affaire est d'importance......... Pas une gnonerie

Bien sûr que je tiens à vous attendre, avec un comme- en - Terre. Çà ne s'arrête pas là !
Titre: Re : -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 18 décembre 2009 à 17:57:17
Je me dois à vous. Ceci pourrait parraittre simpliste. Mais; au contraire, mon vieux: c'est PROFOND !
Çà vient de loin.
Voilà ! Une négation trop rapide et généralisée......me porte à fermer doucement les yeux, et te voir.
..........Clairement, avec tes ''atributs impossibles''.

Ce n'est pas par conformité. Non
Et ce n'est pas ''autre- chose''. Çà viens du souffle doux du vent, d'où qu'il provienne.

D'une question dont je suis en possession de la réponse; Dieu existe.
C'est- à- dire ?
En dehors de Dieu; il n'y a rien. A parole vous est donnée
Ne marchez pas sur les fleurs ! SVP. Ne les piétinez pas
Titre: Re : -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 18 décembre 2009 à 18:02:49
on attendait plusss de toi !
De ma part ?
Vi
Tu sais ?
Non Alors écrase mollement !
Bien sûr
Et qu'en sera- t'il ? Personne. Personne ne sera laissé à ce sort cruel
Au jeu pervers de l'oubli
Écrasés, broyés, brûlés, et à la fin ......consumés. Ce sera presque tout !!!

J'attens de toi beaucoup
Titre: Re : -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 18 décembre 2009 à 18:06:14
Seigneur !!!!; offre- moi un coeur- de- chaire
Titre: Point- de- non- retour....... Point- de- partie.
Posté par: pablo le 21 décembre 2009 à 17:00:07
Carte à           là et demain.

Cher ami.
Nous n'y sommes pas. Pas même un peu.
Ou bien on y est tout- à- fait.             Ou bien; on en est bien loin !

On joue le jeu...on n'abitue pas à être reçu comme un- de- plus.
Les questions personnelles ne venant à cas.                 On est des cas ! Parfois

Quelque- chose d'inquiétant, serait de plaire à tout- le- monde.
Esquiver les recifs.
Entrer en contradiction avec la multitude. Attraper au vol l'impossible....et l'assir.

Qu'est- ce qui nous bouge ?       A nous. Vous ? Pas du tout !
Mais; pas au contraire.
J'aime tes genoux. Voilà tout !
Titre: Re : -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 21 décembre 2009 à 19:15:45
Vraimment ?

Pardon ! J'ai dérappé sur ma crôte.

Voilà !
Pourrais- tu nous faire le plaisir de nous laisser réfléchir.......
Ne fusse que pour un instant !!!            Petite bête du bon- Dieu.

Que vous passiez, ces fêtes de fin- d'année dans la plus complète        absorbtion et joie.
Ne t'inquiète de rien.

On a bien compris. C'est tellement.....
Tu le dis pour me faire plaisir !

Çà, c'est un ami !!! J'ai ouvert le Sacré Coran.
En introduction à chaque châpitre; Alah m'est apparu....Clément et Miséricordieux. Çà va ?
Oui
Très bien
Titre: Re : -''En dehors'' de Dieu, il n'y a rien.
Posté par: pablo le 21 décembre 2009 à 19:18:08
plus simple...tu meurs
Titre: Don't matter what they say. We are beautifull !
Posté par: pablo le 23 décembre 2009 à 18:24:59
Pour la même raison; il apparurent dans ce monde- du- désir, pour notre bien.
Il y en a qui purent écouter
D'autres qui comprirent, et, tous ceux qui actuèrent par résonnence- harmonique selon la loi- naturelle.

Le karma actue conformemment à nos intoxications.
Attachement
Répultion et abandon. Et, par faute d'attention,,,,,,,,,,, apparrait l'insoucience. )

Et; quelle serait la bonne- nouvelle ?
Dans le Pais des neiges; l'esprit est aussi nommé: ''le Roi- du- monde''

Ce caractère est commun à tous les êtres- vivants qui subissent la monaie- d'échange à leurs actions- imprôpres.
Contrairement, et non par opposition, à nos actitudes- communes...on va tout droit vers l'insatisfaction.

Ce qui signifie clairement....Un peu de controle, mon cher !!!

Tous vos plaisirs ne sont que paille- brûlée.
La maison est en feu !!!
Nous laisseras- tu ?
Il n'y a pas moyen ! Prendre sur soi parrait l'unique escapatoire. Se rendre responsable

-
''Changez tout. Pour un Monde qui en vaille le coup.''

Si tu me trouve.......désolé; c'est à cause de pas- de- chance.
Une fois perçue la ''vision'', notre âme rentre en totale conmotion. C'est celà !
Ne t'en fais pas
Ce n'est pas autre- chose !
Titre: Only you. No me !
Posté par: pablo le 23 décembre 2009 à 19:39:59
C'est la fête au village !

Je ne m'en prendrai qu'à moi, pour toutes questions impossibles que tu me poseras.
Je n'en ferai pas à ma tête !

Et ta dignité ?
T'as pas vu la GUEULE du Monstre !!!!        Hypocrite et infect. Desdégnable.

Maître !
J'ai vu un monde où l'amour tout- entier avait disparru.
Que restait-il ?
Ceci n'est pas une question
Titre: Re : Only you. No me !
Posté par: pablo le 23 décembre 2009 à 19:47:10
only you know me....

On va le mettre- en- boìte. Après on le jettera à la poubelle.
Ce ne sont pas des façons, çà !          Ignoble et répugnant.

Où vont nous mener les serviteurs du démon ?
Elle est bonne, celle- là !

Mes lèvres n'ont jamais posé tel doute.
Je parle, et je parle, en tout- sens du ''fond''. Des mots
------et d'une affirmation toute simple: Çà sent le roussi !!!
Titre: Et vous me direz: qu'est- ce que l'Illumination ?
Posté par: pablo le 24 décembre 2009 à 18:46:43
Crois- tu à la réincarnation ?
Pas besoin- aucun d'y croire. Pas même un peu !

Laissons- nous aller !
On va voir ce que l'on va voir. Ceci peut être tout.
Simpliste.
Juste vous vous sussurer à l'oreille; que le fénnomène ''vie'' peut être dévoilé, selon l'importance: comme...ÉVIDENTE, PROFONDE ou TRÈS SUBTILE.

et; je me ferai un plaisir de vous inicier.....Mais; demain.
Demain; ce sera mieux.
Lors de ma retraîte. Avant la mort
Inmédiatement ????

ÉVIDENTE; CONSISTE À NE RIEN TOUCHER. Laisser fluir
S'apitoyer de notre sort; et aller ce plaindre au Président- de- la- Compagnie
Faire comme tout- le- Monde fait. Et suivre le troupeau
Confier en la chance

PROFONDE; se redresser. Imaginer un sans- fin de Mondes possibles.
Créer l'espace qui se trouve devant nous. Et rire de tout
Se faire à l'idée. Comprendre à la fin; qu'on n'est pas tout- seul.
Embrasser la vie

Et... TRÈS SUBTILE ? Voir l'ennemi potentiel qui réside en soi. Celui qui, comme projecteur a fabriquer les murs de la joële. Démasquer l'imposture
N'avoir plus de temps en parloteries vaines.
Percevoir les signes.
Se réconcilier avec toute les vies de l'Univers - entier. Entrer dans le courrant

Demain; peut- être........ pas ,?
Titre: Re : Et vous me direz: qu'est- ce que l'Illumination ?
Posté par: pablo le 24 décembre 2009 à 19:04:40
Tout....de....suite !

Il nous est offert. ( On aime les cadeaux. )
......De faire le voyage...D'aller au- delà des images.
Il suffit d'ouvrir le coeur.

Ce coeur !!!!Embrasser le temps, des deux bras tendus.
Acceuillir amicalement à celui- là qui cherche un lieu où reposer.
Mettre la table

Ce sera une fête ! Ce l'est déjà
Te retrouver.
T'embrasser
T'offrir de l'eau pure et cristaline...et un sandwich- au - thon.

Alors; on fera une promenade. On ira au parc, voir les giraffes
Et; on jettera des cailloux.

Tu me surprends. Je t'aime

Double- considération. L'escence de la vie est vide
L'amitié....
Je pense à toi, si souvent !

Tous les êtres méritent trouver le bonheur et ses causes
Et se libérer dela souffrance et de ses causes. Santée ! Ici et maintenant; c'est bien. comme çà !
Titre: Re : Point- de- non- retour....... Point- de- partie.
Posté par: pablo le 28 décembre 2009 à 16:23:21
Ce doivent- être les effets du tabac. Je ne trouve pas d'autre explication !
Titre: Re : Point- de- non- retour....... Point- de- partie.
Posté par: là et demain le 28 décembre 2009 à 16:34:32
C'est également mon avis ;).
Titre: Nouveau ''sujet''. Des nouvelles d'ailleurs !
Posté par: pablo le 31 décembre 2009 à 18:29:55
Prendre conscience que je suis
.......à même
De changer. Même un peu !        Même si je t'aime. Surtout, pour celà: semer.

Dans un semaine; qui serais- je ? T'aimerais- je de cette façon- ci ?
Comme çà. Là
Tout doux, l'aimant !

J'aime à dire; que sans toi, se serait plus simple. Mais
......je ne peux me passer de toi.
Pour moi
Et
Si je ne te connais pas; qu'importe !        On aurrait passer un bon moment à croire en soi.
on aurrait été ''au bout''
La confience vous manque. On ne se connait qu'un peu. Attendez voir

Trop se connaître serait perjudiciable. Vraimment; tu le crois ainsi ?
S'ignorer. Regarder ailleurs
Ne pas s'en faire. S'éviter      Tu es terrible. Un à un. On n'est pas en pocession de soi- mème

Je m'envolerais, sans m'en vouloir.....pour rien

Tu sais ?
 Je vais te dire un secret: je n'existe pas
Je dis n'importe quoi.

Tu vas publier celà ?
Titre: Demain; je ferai très attention de ne pas te blesser.
Posté par: pablo le 31 décembre 2009 à 18:48:56
Merci. Commme çà ! Pour rien

Çà me fait plaisir de vous savoir ''entre- nous''. Dans l'atmosphère parfumé d'encent.
Dans le jour le plus beau du monde
A l'endroit que nous avions quitté

Vous êtes incroyables. J'ai du mal à me faire à l'idée
Je sais; c'est pour rien
Pardon ?

Non, non. Je disais ?

Un mot seulement. Je t'aime
Il m'importe de vous aimer.
C'est basiquement, nécessaire. Te trompes- tu ? C'est vital. Aimer, ''c'est tout''.

Et si je me trompe. Ce serait pour ne pas croire en toi
Un potenciel qui ne peut être exprimé-------pour vaste.
Et; profond. Un fondement. Une projection, où, toutes les possibiltés forment un tout.

Vers l'Un
Titre: Re : Demain; je ferai très attention de ne pas te blesser.
Posté par: Aloysius le 03 janvier 2010 à 14:08:18
Meilleurs voeux Pablo!
Que la poésie guide tes pas toute cette année 2010
Titre: Il n'y plus de marche- arrière !
Posté par: pablo le 05 janvier 2010 à 17:52:06
Ce véhicule nous a été cédé, ainsi, pour ce qu'il vaut: la ''précieuse existence humaine'' !!!!!!

Et si je m'exclame; c'est parceque je suis vivant.
Avant
En à vent ! Comme si d'un rêve il sagissait. Dans l'impossible, se trouvent toutes les portes ouvertes
Pour toi, mon amour

Que va- t'on y faire ?; sinon se permettre de comprendre de façon aigue, pénétrante...presque scandaleuse.

Pour n'avoir su, à vent

De quelle couleur ?
Quel sens choisir; sinon l'unique possible. aller de l'à vent.
Comprendre enfin, ce que tu sais si bien, pertinemment, absolument.

Que l'on n'attendait, de toi, qu'on ''pas'' firme,       venant de si loin et si important, que les étoiles du ciel , déjà s'émeuvent.
Transis par le froid; on s'envellopera de l'amitié de conquistateurs.

On sera celui- là. Je promet mil fois d'être sage, parfaitement sage, comme ''personne''

J'ai vu qu'il avait de la lumière. Alors, je suis entré

La précieuse existence humaine, avec ses dons et libertés.
Peut- on trouver une occasion comme celle- ci. Dis- moi, amour, sincérement: que vas tu faire de ta vie ?
Attendre le prochain train ? Merci de m'aimer
.....................................................Et c'est bon comme çà
Titre: Il y des choses qui nous échapent............ Comme l'amitié.
Posté par: pablo le 07 janvier 2010 à 17:10:59
A force de voir des défauts........chez les autres. Pour n'avoir su comprendre à temps
......que c'est pas fait exprès !
Qu'on aurrait dit; que celà aurrait- été si différent. Pour n'avoir su récapaciter

Enveloppé par l'obscurité. A même de l'hoélage. Pris par ce jeu incensé. Dévoré par l'ambition. Défait

Il y a, bien sûr, toutes les possibilités que la vie apporte avec soi. Changer
J'ai peur de ''n'être plus le même''. Celui que je connais si bien
Toi
Avec je- ne- sais- quoi de captivant et d'intoxicant.
Avec ces petits défauts que l'on voudrait assumer sans le vouloir. Ne plus penser

Manger, dormir et faire ses besoins.
Si ce n'était que pour moi !!! Ce ne serait pas parreil. Çà irait mieux

Occasionellement......... Il arrive, parfois, des ''choses''. On trouve

Mon ami.
Il se peut que demain je ne sois plus là pour te dire combien j'aurrais dû t'aimer
De toutes mes forces
Quoi que l'on en dise
Sans toi......rien ne serait parreil. Pardon ! Je ne voulais pas

Je suis un sot
Tu importes plus que tout. Voici le tableau: je suis stupide. Mais; je promet de changer. Même un peu
Ne t'en vas pas. Attends- moi
Reste
J ene dirai plus ''rien'' !
Titre: De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 13 janvier 2010 à 18:22:33
déjà,             le fait,          de vous savoir saufs, est un accontissement gratificant.
.....qui me remplit d'expectatives, quant aux possibilités de croissance spirituelle.
Un gros- mot.
De celles e l'esprit. Qu'il reste clair !
De celui dont nous usons infructueusement. Et qui ne manque de recours une fois alimenté.
A sa juste mesure; infiniment !!!!
En tout lieu.
Quoi. Faire aux mieux. Nous diriger vers les plaines de la satisfaction.
Dans un présent prometeur. Celui que l'on choisit, après avoir ''survécu'' au cataclisme.

De l'incertitude.
Pourquoi la dévotion ? On est des machines.
         De celles qui font bobo......autours. Un changement de cap semble se préciser.
Par quelle subterfuge changerais- je ?
Ce n'est pas la question ! Tu voulais nous irradier du sens profond de la libertée. Faites- donc !

Communement; on cherche le plaisir le plus complet et inmédiat. Ce n'est pas la route, parceque actuellement le monde se trouve ''pattes- en- l'air''.
Et
Qu'on est des grands garçons.
Un suplice, alors.... se faire ''fort'' d'accepter l'adversité. Ce qui est une évidence dans notre context.
Une traversée.
Equiparée du sens du sacrifice. Un peu ''mazo'' ton histoire !

Prévenir, seulement. De la prévention avec tact
On aurrait qu'on serait arrivés à l'âge adulte. Qu'on aurrait ''perçu'' au travers des images.
Que
la base de l'existence était constituée basiquement d'insatisfaction. Et le libertée ?
On peut agir
On peut regarder. De façon pénétrante; au travers.....ce coeur qui bat, et qui aurrait nécessité d'un peu de temps. Le suffisant
Et du plaisir que l'on trouve si attirant. Presque indispensable !

Je vois
Une chose
Que toutes les routes conduisent à prendre conscience. Ici- même. Dans la plus absurde des vies
De celle qui nous touche.
Du secret évident. De la douleur insuportable de percevoir nos frères et soeurs.....tomber.
Une vague; dans l'Océan
......qui retournera à l'origine; se faisant une. Comprenant; à la fin la saveur de la joie véritable, qui est ouvrir grand le coeur, et accueillir à l'inmensité dedans. Comme c'est déjà fait.
Mais consciemment.

Il m'est gré de vous anoncer combien de joie il y a, de vous sentir....si près. Kiss

le fou
Titre: Re : De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 13 janvier 2010 à 18:40:47
Il va continuer !!!!

La libertée; c'est une tite connerie.
Mias qui fait beaucoup plaisir.

Voudrais- tu dire.... QUE NOUS SOMMES LÂ. ( précisemment )
Et que curieusement; nous faisons tout ce qui démontre le contraire. On n'y est pas. Voilà !

Alors; comme ce serviteur, on voit le monde soumis dans la plus grande consternation. qui n'est autre que la mienne.
Et alors ?
Je m'en prend aux ennemis potenciels. Vous
Quand la question se trouve très précisemment dedans; moi

L' humour- cosmic, alors, consiste à vous précipiter vers l'unique Paradis possible.
C'est à dire celui de la pleine conscience. sous nos pieds
Devant nos yeux. Dans la plus parfaite situation....pour unique et perpétuelle; je la nommerais, pour n'avoir su l'esquiver.
Le moment de notre venue au monde des illusions; dans la réalité d'un simple moment qui n'aurra de cese. Nous y sommes
Pourquoi cherche- t'on TOUJOURS ''ailleurs'' ?
Par manque de temps
Par la séduction de petites satisfactions
Parceque on ne veux pas être libre. Que çà fait peur le vertige
Trop d'espace-----ouvert. Sensation incomunicable. Comme tout; mystérieux et intouchable

L'escence de la pertinence.
En un mot. Tout ce qu'il a, partout. mais maintenant. En un simple cligné- d'yeux
Touché !
Mais pas coulé. Pourquoi faire ?

Toi seul le sais
Titre: Re : De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 13 janvier 2010 à 18:45:17
A défaut. Et si l'on n'y trouve rien ?
Titre: Re : De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 13 janvier 2010 à 18:46:39
J'y suis !
Mais je ne chercherai pas ailleurs; par satisfaction
Titre: Re : De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 13 janvier 2010 à 18:48:32
Ce n'est pas un nouvel état de conscience.
y gouter
Rend adicte.
Attention !
Titre: Re : De quelle libertée est- il question ?
Posté par: pablo le 14 janvier 2010 à 15:51:58
Bien- sûr, que çà va bien !!!
Le chemin ne serait transitable. Et; quelles seraient les expectatives ?

Un peu de sens.

Nos instints peuvent- être dommés. La cruautée diminuée. La soif assouvie.
Une fois
Je te prie de ne pas fermer les portes. C'est tout
Titre: Re : Ne pas savoir....où aller ?
Posté par: pablo le 14 janvier 2010 à 18:35:16
En réponse à vos multiples et insistantes questions. Ah !
Titre: Re : Ne pas savoir....où aller ?
Posté par: pablo le 14 janvier 2010 à 18:35:52
Pour toi; mon amour
Titre: All together now !
Posté par: pablo le 20 janvier 2010 à 18:45:32
S'il y a de l'espace; c'est par cause de l'existence de la conscience.

Un lieu; cavalier du temps, peigné par le vent de l'oubli: ''Ici et maintenant !''
Où l'on se trouve.
Précisemment; il faut en goûter. Ce n'est pas seulement ( heureusement ! ) un exercice intellectuel.

Quand rien nous importe plus qu'à personne.
.........et; qu'il y a de l'électricité dans l'air
Quand tu veux; t'arrêtes !

Pas besoin de forcer la machine. Un monde qui apparrait devant nos yeux.
Provenant d'un ''geste vrai de l'intérieur''.
C'est la fête ! Et; il y en aurra pour tous; naturellement, mon ami.

Mais, ce qui fait celà,d'un attractif inusuel, n'est pas uniquement la ''portée'' du fénomène.
Mais aussi; sa MAGNITUDE.
Du fait; et à bon- marché, il nous est offert deux pour un. L'entrée se trouve partout
Et nous y sommes
Ce qui nous rassure. On nait pas seul

je veux préciser celà; ''pour l'instant'' sous forme de présentiment ( mais aigu, celui- là )
Nous appartenons à la multitude de ceux qui ont traversé le courrant. Alors

Avez- vous entendu ?
Parler d'unitée; c'est bien et c'est bon.
Poser le pied, disparraître pour jamais et entrer de plein- fouet dans la magie qui tout l'imprègne.
C'est mieux !!!!
Croyez en vos ayeux ébahis. L'unitée lave plus blanc !!!

Alors; on peut perdre son temps ?
bien plus loin que la signication des prôpres mots.

Tayatha Om Gate Gate Paragate Parasamgate Boddhi Soha.
En Chrétien SVP
Aller au delà. Et au delà de l'au delà
De qui faut- il se protéger; sinon de notre confusion  ? merci, amour. Heureux de vous sentir vivants
Titre: Re : All together now !
Posté par: pablo le 20 janvier 2010 à 18:47:32
T'inquiète pas !
C'est rien
Titre: Re : All together now !
Posté par: pablo le 20 janvier 2010 à 18:48:28
Quelle est la saveur d'une pomme ?
Titre: Il n'en est pas question ! Qu'est- ce ?
Posté par: pablo le 22 janvier 2010 à 19:25:50
S'il y eu un question; ce fut celle- là
Quelle question ne fut posée ?

J'arracherai de tes entrailles le fruit défendu.
pour savourer une nouvelle
victoire
En réponse à l'impossible; nous arrivâmes dans ce monde du désir.
Pour unique consolation; la soif
T'as pas vu la gueule du monstre.

Arrivé où nous en sommes
........Sans pouvoir retourner au- delà des images. C'est juste

A la limite. Au confins de ton regard, amour de ma vie !!!!
Titre: Même après; si y'a Sion.
Posté par: pablo le 01 février 2010 à 18:55:03
On a besoin de tous nos recours
Une idée- folle; celle- là, qui grâvite dans tout l'atmosphère circondant.

A la fin de tout. ''Quand personne ne pourra reculer ou avancer''.
A mon sain- jugement:             là où plus on me nécessite le plus

Il sera un temps, où la vérité apparraitra clairement à tous: un mirroir sans tâche.
Là- même; fruits- absolut de nos actions les plus vîles

Dés lors; pétrifiés par cet acontissement; nos yeux verront !

Et ce n'est pas par manque de raisons. On les a toutes !!!!
Nos mains ne pourront câcher, plus longtemps, nos crimes.
Le sang vertis, criera depuis l'Abisme; justice !

Il ne peut en être autrement.
Et ce pas à regret. Le fruit murrit. Çà va de soi !

Nos actions conduisent inévitablement loin dans le temps.
Pour n'avoir purifier avant la douleur qui fut infligée.

Ce n'est pas tout; n'est- ce- pas ?
On aurra le temps. On l'a déjà
Et c'est juste
Et clair !!!!
Do cul mentez- vous !

Votre raison sera la mienne
Titre: Re : Même après; si y'a Sion.
Posté par: pablo le 01 février 2010 à 18:57:27
On aurra tout le temps pour ce faire à l'idée !

Votre aimable serviteur
Titre: Re : Même après; si y'a Sion.
Posté par: pablo le 01 février 2010 à 19:43:44
N'en doutons plus. Nous sommes très précisemment le sujet.
Le centre
Mais aussi; l'imposteur

On ne manque pas de prétendant; je serai celui- là !

Où va- t'on ? Avec tant de frâcas....
Là- même où je t'attend, mon amour; dans l'impossible jour des retrouvailles
Entre amis, enfin
.....de ceux qui voudraient t'accompagner un bout- de- chemin
Jusqu'au bout du rouleau

On verra alors, ensembles, l'incompréhensible rêve qui nous pousse.

De grâce !!! Si vous êtes dans le rêve
Faites au mieux
Titre: Re : Même après; si y'a Sion.
Posté par: pablo le 01 février 2010 à 19:45:00
je n'aurrai de cesse.

Mon cadeau; c'est vous
Titre: Re : Même après; si y'a Sion.
Posté par: Michel-Vallée le 01 février 2010 à 20:00:33
Les personnes sont des cadeaux.
Tu en est aussi.
"Coupes.... l'emballage" !, cadeau!   
Titre: Très précisemment ! Un Valium ?
Posté par: pablo le 04 février 2010 à 17:46:10
C'est comme çà !
On n'instera pas....

La conscience. Ah ! la belle affaire.
Le sub- conscient ? Ici; la science a du bouleau par devant !!! Je ne comprend pas.
Vous feriez mieux ( en d'autres- moments )

Non ! j'insisterai, là. Il y a de la mie
Un objet caché
L'inconnu, c'est le sujet ? Nageant dans un monde, que nos propres mains ont édifié.
L'absurde...
Se cacher derrière soi. Faire tout pour y croire. Se tromper ( À soi; bien- sùr ! )

Oublier l'importance d'une seule pensée....qui passe. Se réfugier. Tourner la tête

Ne pas vouloir voir. Crier les défauts des autres
Effacer les restes du repas

Et ne pas sourrire. Se donner trop d'importance....et rire, une fois, pour ne pas pleurer.
Quand la râge peut détruir en un instant d'incontrôl toutes les virtues accumulées.

Quand c'est nous
Notre tour d'y jouer. Là; et moi, j'écrase........... mollement. Çà ne fait rien !
Titre: Re : Très précisemment ! Un Valium ?
Posté par: pablo le 04 février 2010 à 17:51:48
Sous les ponts
De nos villes
Une tristesse

Infine. Par manque d'amour, seulement.

Il veut dire; combien !!!!!! Il en convient; çà ne convient pas.
Assassin
Celui qui a enlever toute espérance; le taire
Titre: Et la voix ?
Posté par: pablo le 04 février 2010 à 17:58:32
J'acoutume à écouter la musique

Où se trouve la séparation ?
La voie
consiste à se réconcilier avec la nature.

Jeter tout- à- perdre; pour un instant d'incompréhension ?
Je traverserai tous les murs
La porte se trouve; effectivemment devant ce nez tordu.

Je me pourvoierai de patience. Désolé !
Titre: Re : Only you. No me !
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 17:51:08
Un nouveau jour....
De bonnes nouvelles !!!
Des histoires qui finissent. Quand ? tout semble commencer

Un oeil, dans le ciel. Un appel urgent......insinuant, reptilien. Qui n'accuse plus
Qui voudrait voir
Tout est en constent mouvement. C'est le changement....une danse.

L'harmonie.
Titre: Re : Only you. No me !
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 17:57:32
Seul; toi
Seulement. Au beau milieu

çà va !
En tout sens.....
Ecoutez la mélodie. On l'appelle par son ''non''
Et;
Il répond par le tien. Tu es connu en tout- lieu
Çà n'échappe à personne !!

Inmutable. Tranquile, tu chantes
Tu tu tu !! Tu aimerais bien. Il n'y a qu'un pas.

S'ouvre l'espace.....aujourd'hui; je suis joyeux.                 Elle m'a pardonné
Titre: Re : Only you. No me !
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 17:59:05
pour moi
Toi....... Tu importes. Laisse !
Titre: C'est ce que tu penses....
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 18:13:12
Ce n'est qu'un rêve.

il a été stypulé qu'on devrait être précautionneux. Très
Il suffirait.

''Il'' aurrait été dis; en tout lieu et constemment, ( depuis toujours mon cher ! )
Que l'on devrait y regarder......mieux.

Qu'est- ce que; et, d'où. Mais surtout; POURQUOI PAS !!!
........La valeur d'une épingle.
Un pincement au coeur. Indoudablement !
La magestuosité inimitable de l'instant.

On ne perd pas son temps.
Ceci est affirmatif
Il se peut cependant que l'on ''esquive'' les images.

On projette

Dis- moi. Raconte- moi. Au fond; tu ne voulais pas nous demander pardon. Une petite ésitation; et voilà à nouveau au coeur des enfers.
Etre soi
C'est à dire..... ne penses plus plus. Imaginons un instant
Voilà; c'est fait
Alors ?
Comment faire pour ''se tromper '' ?
Où en étions- nous ? Dans quelle étagère !!!
Titre: Re : C'est ce que tu penses....
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 18:14:47
Détiens- toi
Un moment

Et respire. Sens- tu l'inmensité de l'étreinte de l'amour. Le sens- tu ?
Titre: Re : C'est ce que tu penses....
Posté par: pablo le 08 février 2010 à 18:17:25
''On attend''
....une réponse pleine d'énergies sanatrices
Titre: Bouddhisme
Posté par: pablo le 10 février 2010 à 18:33:12
Là; on t'attendait....

Deux yeux, grand ouverts, après avoir parcourru le passé
En être revenu, les ailes brûlées par la grande guerre

Il voulu aller....voir. Plus loin encore. Dans le futur impénétrable, sombre.

Mais. Que t'est- il passé. Pourquoi pleures- tu sans cesse ?
Quelle est la nature de ce mal ? Où vas- tu, l'enfant ?

ne vois- tu pas. Tes yeux, seuls, ne t'on pas donné accès au mystére
Tout compte !!!!
Tout vaut !!!!
Il n'y a rien qui ne soit. Pas même cette pierre !

Aujourd'hui, tu verras ( J'aime à repetter ) la lumière qui tout envelloppe.

Un brin. Seulement

Face à toi. Par delà les montagnes et les Océans...le vent te peignera comme une mère maternelle
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 11 février 2010 à 18:01:05
Spiritualité
Est la science du mental, et des personnes spirituelles.

Une telle indigation les porte à mieux comprendre les effets de leur conduite, de leurs actions de corps, paroles et esprit.

Moralité
Est la sagesse qui comprend la nature de l'esprit.

Lorsque tu connais la nature de ton être; la dépression se dissipe spontennement.
Toute douleur, plaisir ou autre sensation que tu expérimentes est une exptression de celle- ci.

Quand tu découvres que la véritable satisfaction provient uniquement du mental; alors tu te rends compte que tu peux étendre cette expression de forme illimité, trouvant ainsi le bonheur impérissable...............de telle façon
qu'en réalité c'est très simple.

Extrait: ''Le livre de Buddha'' de Lama Yeshe.
Titre: Çà ne fait rien !....................... En quoi puis- je vous servir ?
Posté par: pablo le 15 février 2010 à 16:09:32
Il va nous le dire.....

Il y avait bien une chose qui pourrait nous échapper !

Je suis amoureux; à nouveau.
La vie adopte des couleurs de joie. Il n'y a rien que je puisse y faire
Ah ! L'amour
Dix ans de traversé du désert. ''L'année du tigre'' ( Rappelez- moi de quoi je voulais vous parler !!!!!)
De la beauté de la vie. Du jour où, et de la quantité de merveilles. De l'illusion

Attends un peu !
Tu vas voir....
De la mort. De ce qui importe le plus
De la consumission. Du jour bénnis et de l'allégresse. Elle est si jeune !

Il se peut que je me sois confondu. C'est possible

Quand elle me dis; mon amour ! Et qu'elle m'embrasse

Toutes les couleurs, y compris le bleu du ciel, semblent s'embraser.
Mon petit coeur

Pouf pouf ! Respirer
Titre: Stay with me !
Posté par: pablo le 15 février 2010 à 19:20:33
Pourquoi maudis- tu à l'amour !

Je ne sais pas qui tu es
Je ne sais pas qui je suis
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: Michel-Vallée le 15 février 2010 à 19:27:13
Ne serait-il toi ?
dans ces moments où toi ET lui...
A ne pas crier sur tous les TOIs...
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: pablo le 16 février 2010 à 18:17:10
Ah, mais !!!
Je vais me les voir avec moi- même !

Ne sois pas trop dur.
C'est pas que tu sois si mauvais que çà !

On me l'avait dis, autrefois: médite à ce sujet.....de l'amour, toujours.
Quoi- qu'il- en- soit.
Quel- que- soit ''les obstacles''. Oû que tu ailles: aime aime aime.

Moi j'aime çà.
Pas toi ?
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: pablo le 16 février 2010 à 18:29:50
Et toi les ?
Comment s'y résister.
Y- a- t'il , dans le monde quelque- chose qui puisse la substituer ?
.....de plus grand.

C'est; parfois, sans le savoir. Elle vous atrappe ( Et vous surprend ) quand moins on s'y attend
Nous savons de son nom. La nommer
Être ''part intégrante'', et ne pas s'enfuir.

S'y résister ?
Transcender l'amour. Avec quoi de parreil ?
Se tordre de douleur
Expirer avec la seule possible des réponse. L'éternité, près de toi

La changeriez- vous pour autant ?
Une brûlure et un courrant- électric. Une maquination ?

La Ré- évolution.
Pour impossible, et parceque je serait le bon- garçon ''promis'' un peu avant
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: pablo le 16 février 2010 à 18:36:57
Face à toi,                 dans l'espace infini, le Maître sourrit.

Il voulut partager l'escence avec toi.
Qui se dissoud ?
Fondre de plaisir. Et; après tout, s'aimer ''pour avoir su donner''.

Aimer avant de l'être
Une chose de plus; goûtez- y !
Elle fait des ravages, et elle ne se démode pas

Son petit nom, surement, vous dira quelque- chose: de l'amour, toujours. Santée !
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: pablo le 16 février 2010 à 19:37:36
L'entre- jambes.
Un met savoureux. Digne des plus grands. Une exquissitesse. Le plat préféré
Le sujet
L'unique
Titre: Re : Stay with me !
Posté par: pablo le 16 février 2010 à 19:44:13
Il est aisé.
Et; je me confond.
Je me tord et m'asticotte. Je gazouille, aussi !

Il me manque une chose;               disparraître.

L'amour. Pourquoi ?
Dis- le nous!!! mon ami, mon frère.
Fait-il trop froid ? That's the question

Je m'en veux déjà. Un mot; pourquoi ?
Titre: Il y a, aussi, les saints !
Posté par: pablo le 17 février 2010 à 15:53:02
Çà tiend debout.
Çà tiend dans la main.

La droite, la gauche            et au centre....la virtue.

Nullement besoin de se réinventer. L'amour est tout folichon !
Coquin
Elle est belle; n'est- ce pas !
L'aimes- tu vraimment ? On en est aux pourparlés.            Faut voir
Titre: On en est tous là. Où est l'erreur ?
Posté par: pablo le 17 février 2010 à 17:41:24
De nos mains..... à nos yeux: il n'y a qu'un ''pas''.
On fera mieux la prochaine fois.
Et; c'est pas qu'on le promette !!

Les enfants de nos enfants feront merveille.
( Il ne leur restera plus que çà à faire. )

La science avait promis
La technologie, aussi

Il nous restera les Océans, avec leur faune inextinguible

Je crains de savoir. Que s'en suivra- t'il ?
Nos chers enfants chercheront leur pitence dans l'inmense poubelle que nous leur avons légué. Snif !
Titre: Re : On en est tous là. Où est l'erreur ?
Posté par: pablo le 17 février 2010 à 17:53:29
Chaque jour
Chaque instant laisse place au suivant.
Et; c'est pas parcequ'il soit pire !!!

Dites- moi, comment leur dire ?
Dans la jungle de l'incompréhension, le désordre et l'inmense confusion. Comment faire
......pour qu'ils puissent comprendre ? Si ce n'est qu'un peu.....

C'est une tristesse de tel câlibre, qu'il est difficil d'y faire face

ôtez ce sourrire. Sourriez !!! La vie passe
C'est vite dit !
Sentez- vous ?
Vous sentez- vous dignes d'éloges ?

En effet; s'arrèter, si ce n'est que pour le temps d'un instant
On tourne la tête.
Un jeu qui fut démasqué;              Se taper les yeux.

C'est pour autant, qu'il en devient pénible.

Agassantes, ces mouches !!!! peste !
Titre: Re : Il y a, aussi, les saints !
Posté par: pablo le 17 février 2010 à 18:00:56
Tu devrais te comporter de forme plus pûdique.

La sexualité; peut- être ?
Un chose totalement inconfessable !
Mais; je ne suis qu'un nourisson !!! A peine je bas des ailes !

Une dernière exclamation.... Ne partez pas. Il y en aurra pour tout le monde !
Titre: Et depuis; il rêve.
Posté par: pablo le 17 février 2010 à 18:54:33
Par faute.
Il ne manque ni d'imagination, ni de toupet !

A l'allure de son pas; il parcourrait le vaste monde en quête de désirs.
Rien ne lui manquait plus
La raison s'y fut fait.
Il manquait à son oeuvre, la touche finale.

A pure- perte; puisqu'il en perdit la tête.
( Il n'écoutait plus les messages de son coeur )
Titre: Esprit ?.... Ouvre- toi !
Posté par: pablo le 22 février 2010 à 17:47:54
Ce voulu ''être'' un cadeau
Gracieusement déposé aux pieds de lotus de Mon amie

Elle posède tous les enchantements.....

Chère karchina
Le temps ne devrait pas me peser. La motivation est pure

Quand ? Le mots nous manquent. Un silence se prête
Il se doit ''d'ètre'' tout- à- fait.....lucide, clair, et couler.

( Ce n'est pas de ma faute si je t'aime ! )

Harmonie. J'en appelle à tous ceux qui s'aiment.
A l'orage, au cataclysmes. A la fureur des éléments.
Esprit. Toi qui est capable; dis - lui combien elle compte

Ne crains plus
Brise le mirroir
Défais- toi des quant- dira- t'on. Un rêve sauvage
''Combien''
Quelle est la profondeur de l'espace de tes bras ? Sais- tu. Mais vraimment !!!!

Je me situe
Et je suis à vous

Homme ! Tu chériras la Mer
Titre: Re : Esprit ?.... Ouvre- toi !
Posté par: pablo le 23 février 2010 à 15:54:29
Rester
Ne plus regarder derrière
Ouvrir grand le coeur

Rester
Avec ceux qui ont vu
une chose extraordinaire; la vie telle- quelle

Et rester au chaud. Tout près. Sentir enfin
Titre: A tendres...
Posté par: pablo le 23 février 2010 à 18:22:14
L'intellect compte
Aussi

Dans mon assiette, la même ''chose'' qu'hier: attendre
Je ne cherche ''rien'', sinon.

Vous êtes- vous proposés pour le voyage ?
C'est très exotique
Et c'est ''ce qu'il y a''
il n'y a rien- d'autre......que le chemin.

Et; sortir à flot.
Bien sûr ! Es- tu au courrant ?
Il se passe des choses dans la tête et partout. La tête est partout; et çà fait bobo

première évaluation.....
On manque de concentration. On ?
çà pourrait rimer avec mon con. Mais ce n'est pas le cas
Notre coeur s'ouvre naturellement
La douleur semble s'insinuer à l'intérieur. Quand ?
Il n¡'y a personne qui n'ai jamais senti. Nous sommes ce sujet qui nous interresse tant

Alors ''om'' parle de tout.
Mais extrèmement vite !!! As- tu senti le courrant ?

Comme l'eau.
Ceci serait; avec l'impermanence....le sujet.
Comme l'eau, qui n'a jamais ATTENDU.

Comme elle; je vous suis reconnaissant
Titre: Re : Esprit ?.... Ouvre- toi !
Posté par: pablo le 23 février 2010 à 18:31:04
Quelle était la magnitude de cette promesse sacrée ?

Se remembrer....
pour celà il me fallut ''trouver'' les cents ciels.
Aller si loin
Qu'il y aurra ces mots gravés dans le coeur de ceux, valereux, qui furent au- delà

Que dis- tu ?
je confirme une décision.....rester. Je reste
Titre: You gave your promess to me, and I give mine to you...
Posté par: pablo le 01 mars 2010 à 18:16:37
Toujours présent et sourriant, le Maître, avec son regard pleinement compassif, observe la scène.

Et je suis là. Oui ! Je suis tout- à- toi, révérencieux......sans mots. Si ce n'est
Cette illusion
Et tout le sens que prendra cette vie, près de vous.

Infiniment, intolérablement, desmesuremment.
C'est tout- à- fait '' çà !!!
Mais; tout près, confondu entre tant de sagesse pristine. Toi; toujours
Titre: Re : You gave your promess to me, and I give mine to you...
Posté par: pablo le 01 mars 2010 à 18:21:41
il n'y a jamais eu de séparation
Jamais rien à changer
Toute la diversité, toute, n'est que le jeu incessant de cet esprit exaust
Acceuille généreusement cet ami
Qui se donne
Sans réserve
Dans le continu du bleu du ciel. De forme ininterrompue

Une victime presque parfaite. ( Si ce n'est que tout ce que je sais, c'est une sorcière qui me l'a dis.)
Titre: A ce qu'il parrait...
Posté par: pablo le 01 mars 2010 à 19:15:35
Tout est possible !
Sauf toi
On en est désolé. Je ne comprend pas....

Entrons dans les détails:
L'infinie diversité et la soif incommensurable
........le vide d'où émane
L'espace
Et la vie. De ce cailloux, à partir duquel parrait naître cette aimable conversation;

Le rire......un escargot fut écrasé par une tortue
D'urgence on le mena à l'hôpital le plus prôche.
Tous les souhains lui furent administrés, y compris le bouche- à- bouche !

Revenant à lui; le médecin l'interrogeat:-que c'était- il passé ?

L'escargot, confus            s'exclamat:             tout s'est passé si vite !!!
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 03 mars 2010 à 19:52:49
il se peut, même, qu'il n'y ai jamais personne qui ai dis çà !

C'est vraimment curieux.
Non- pas !
Déconcertant ?
Il y a de celà...le temps d'une pensée. Un temps infini. Passé

Passé à se regarder le nombril.
...............................On n'attendait que tu nous le dises.

Alors; il faut voir.....

Mahamoudra. le sujet sur soi; ne trouvant que de la paix
L'erreur, alors, serait cette considération.
Une abstraction
Une simple image, dépourvue de centre. Comme un cailloux qui fait joujou

Nous serions alors; comme personne !
La transitoriété ferait le reste.

Imaginez un instant.....
Tout serait possible. Ce l'est déjà. On n'a pas attendu davantage
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 04 mars 2010 à 18:40:20
Aimablement; j'aimerais vous donner une piste.....pour que vous puissiez atterrir.
Et respirer
Là ! Redresse- toi.
Tu y es ?
Oui
Il n'y a rien d'autre à faire.  Que de la complicité avec soi; mais tel- quel, sans artimagnes.

Pas besoin d'artifice. Nous nous ''trouvons'' dans la maison.
Aujourd'hui; nos amis très chers viendrons nous rendre visite.
Ce sera bien, comme çà.
Notre petit coeur palpite de joie. Çà faisait si longtemps !
On se fait un plaisir de nous revoir.

Ceci est très précisemment le Bouddisme

Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 04 mars 2010 à 18:57:27
De vieilles retrouvailles
Un ami que l'on croyait perdu, ou bien disparru
Très loin d'ici
Dans les flots menaçants du grand- océan, en haut de la montagne; dans l'oubli

Reconnaître que nous sommes en nous.

Tu devrait préciser les conditions...
Donner le meilleur de soi équivaut à se découvrir face à face.

Aller. Tous à la maison !
nous sommes rétissants. On se résiste. Il doit bien avoir un autre moyen
Dans le fond; c'est toi qui vois
Mais is l'on s'éloigne à vol d'oiseau; la valoration change. Nous ne sommes qu'un
Le reste est multitude.

On ignore cette desproportion.
On ne voyait pas.

Simple comme bon- dieu.
S'aimer à soi tout seul, ou bien répartir avec les amis.

L'ignorance basic consiste à rejetter les uns, à s'accrocher aux autres et à ignorer l'inmense majorité.
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 04 mars 2010 à 19:06:59
ce cocon en devient étouffant!!!!
Paralisant
On a blindé les murs pour se protéger à oultrance.

L'atmosphère lui-même parrait menaçant.
on nous a défendu de trop penser. C'est vrai

Le monde peut aller au diable !!!!
Ma phylosophie ?
Ma politique
Tu sais..... le malaise.

On est confus
On s'offre au premier- venu.
beaucoup plus désespérant serait                   ne plus avoir à qui aimer.
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 04 mars 2010 à 19:16:14
Qui y- a t'il de bon dans tout- çà ?

On aurrait dis que l'on a besoin de beaucoup plus d'énergie.  De Toute l'énergie positive possible et impossible dont nous disposons. Toute !!!!

Ceci; pour faire face à l'imposteur: soi et son ignorance ( Vaste comme un Océan )

Quelle est la vérité ?
C'est tout ce plaisr fou que je sens à m'adresser à vous. Confiant en votre destresse ancestrale à résoudre des problèmes bien plus profond, comme ? S'être inventé
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 04 mars 2010 à 19:19:45
Votre intelligence n'y suffit. Il faut pénettrer dans les couches profondes de l'être

Il n'y a pas de mal.
Une vie devrait y suffire.

Te dire que tu as trouvé un pot ! ( Çà oui ! Un peu fou.... )
Titre: Il me semble que je commence à comprendre !
Posté par: pablo le 08 mars 2010 à 18:37:37
Je sens que l'action a commencé.

On ne va nulle- part sans vous.
( Je vous en suis reconnaissant. ) J'ai beaucoup à apporter au chmilblic. Vous le savez bien !

Sur les sables du fleuve sacré ! D'infinie possibilité s'offrent au premier- venu.
D'autres trouveront les eaux troubles.

On est des débutants. L'esprit contient tous les trésors.

Qu'est- ce qui est si irrésistible que çà ?
Quand vous prétendez que toutes les richesses ne servent de rien ''à l'affaire''.
......Qui n'apparrait pas à première- vue. Que seul le coeur peut scrupter

Une légende !!! Parreillement que tous ces miracles qui vous font perdre la composture !!!!

On parle tant.
Qu'on en oublie la soif !
Rappellez- moi ce fait. Que, seul, vous vous appuyez ''sur la raison''.
Qu'il a un sans- fin de portes qui s'ouvrent.
Que le ciel est parsemé d'étoiles. Chacune plus belle, et plus brillante

On a que faire de la haine
Après- demain; le sourrire de tous les enfants du monde......fera foi. C'est tout. Merci bien !
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 16:06:17
Enthusiasme et persévérence.
Titre: Je viens d'arriver....
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 18:09:50
C'est un spectacle digne de considération.
Tout va. Et à toute- vitesse. En tous sens et partout.
Il nous reste à faire face à l'adversité règnante. S'assoir....ce soir.

Quand tu trouveras le temps. Il te restera à chercher celui qui a subit une telle perte !

Il faut être. ''Atout''- moment.
Une énergie
La base de la recherche.

Il faut se découvrir. Sentir n'y suffit. Penser ?
Arrêter tout. Voir pourquoi l'on donne tant de peine. Démasquer l'imposteur

Se rendre à l'esprit.
Et
évaluer, soupeser, discriminer. Se mettre à soi sur la balance. Voir
Notre fondement. Celui qui nous tient- à- coeur

et enfin; après tout, s'élever par - dessus la multitude.

Je n'est nul besoin de docteur, ni de vérité. Allons au grain !
Titre: Re : Je viens d'arriver....
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 18:29:15
Il ne sagit pas de ''soi''
N'est- ce pas !!!!

Je vais vous dire en quoi consiste ce malaise.....

Je suis insuportable. Et irrésistible. mon cher !
Très pénétrant. Et oultrageant à la fois.

Digne de confiance.
On doit croire. Revenir à la simplicité.
Ne pas se détourner.

Et;maintenant, tu vas nous expliquer pourquoi tu t'en prends à nous.

( Je fume cette cigarrette. )

Titre: Re : Je viens d'arriver....
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 18:36:00
J'essaie, avec énergie, de poser une question qui me brûle les lèvres.

Il se peut également que tu sois la réponse tant attendue. Ce qui n'est pas possible !

Quant à moi....Quoi ?
Çà n'a pas de sens. Essaie à nouveau !
Titre: Re : Je viens d'arriver....
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 18:54:57
Sa Sainteté Le Dalaï Lama souligne avec insistence

Celà......Si tu vois une difficulté à pouvoir aider les autres.....
Tout- au- moins
Évite d'obstaculiser........ en créant plus de confusion.

Une petite prière ne fait de mal à personne.

-''Que tous les êtres puissent savourer les plaisirs divins ou humains.''
-''Qu'ils puissent se libérer de tout conditionnement
-''Et; obtenir la libération des chaînes qui l'opriment
-''Dans la perception de l'écuanimité qui consiste à percevoir clairement la situation douloureuse que notre comportement aveugle inflige aux autres.
-''Que l'on puisse entrevoir la sortie lumineuse qui consiste en un comportement vertueux
-'' Et la découverte assombrante de notre potentiel lumineux et intelligent.

Laissez. Ce n'est qu'une valse !
Titre: Qui; dans son saint- jugement, osera poser la question ?
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 19:46:59
Je pose la réponse.

L'esprit n'est pas un objet.
Et; ici la satisfaction se trouve de forme azareuse.

Il faut. C'est tout- fou: Mettre- de- soi

Reconnaitre ce qui plus nous en a coùté. Tous nos efforts se sont vus baffoués

Cet esprit ! SVP....

Traverser les murs. Aller si loin; qu'on en serait dejà là.
Au lieu indiqué; où tout se passe.

Entre- nous. Je ne manque pas de ridicule !
Vous avouer humblement cette découverte assombrante: on en est jamais sorti !!!!!

Et qu'il faut ( puiseque l'on y est . ) revenir sur nos pas.

Avant tout. Nous nous retrouverions au sein de la Société Illuminée.
Faites- vous ce plaisir. Soyez la seule possibilité ''qui se présente. Revenez à vous

Reconstituez le puzzle que tu as cassé avec tes mains.
Lave- toi le visage
Entre en communion avec ta propre grandeur. Toi ; l'inconnu. mon frère

Incline- toi. Ceci est le Temple de l'esprit
Jamais plus.
Le train est sur le quai. Faites vos jeux !!!
Titre: Re : Qui; dans son saint- jugement, osera poser la question ?
Posté par: pablo le 10 mars 2010 à 20:06:45
la question; maintenant !

Attendra t'on une occasion de telle magnitude, de tel càlibre et importance ?

Munie- toi de confiance. Tu es cet artiste

Fais- moi plaisir.
Le sujet est d'extrème importance, et nécessité d'agudité

Moi. La mort m'attend. Seul le Dharma pourra m'aider. C'est clair

Voici. Comme une feuille qui tombe de l'arbre. Dans la connaissance du Printemps à venir
Je dis avec clarté et sans pression.......que l'esprit a construit sa propre erreur.

Croire que nous sommes solide, inchangeant et fixe.
Nous avons solidifié une pensée absurde. Et nous défendons à quiconque de nous avertir que nos actions nous projettent vers l'enfer le plus sordide...... ne pas reconnaitre tout l'amour qui nous a été donné gracieusement par tous.
En sens inverse; on rend tout le mal: ne plus revenir sur nos pas. Reconsidéré notre erreur
Et dire merci de tout- coeur à toutes nos mères chéries qui souffrent attrocement.
Tous les êtres
Rendre grâce; enfin, pour la valeur transcendentale de ceux qui cherchent l'harmonie

Se resituer.
Je t'offre cette mains firme. Mon coeur, sans limites. Et la seule voie possible. Revenir sur nos pas
Se reconstituer

L'escence vient uniquement de l'esprit.
Il est tout en tout.
Toute chose
Tu as un seul choix. C'est le juste !!!!!

Titre: Pas besoin de docteur, ni de vérité.
Posté par: pablo le 11 mars 2010 à 16:04:20
C'est une chanson............ Peut- être
Comment pouvons- nous être un individu sans coeur ?
Ne pas nous préocuper. Ou bien; quoi ?
Sentir l'Univers sur notre tête. ( Plein de sensibilité et différent. )

Et les palpitations, le rythme de la Terre.
Accueillir la douleur sans résistence. Celle qui obstaculise la croissance, et fait de nous une personne meilleure.
Dôté de patience infinie; rien ne pourra nous retenir.

Sans vérité
Sans docteur
Titre: Re : Qui; dans son saint- jugement, osera poser la question ?
Posté par: pablo le 11 mars 2010 à 19:18:01
Mes mots ont été touchés par vos yeux
Titre: Re : Qui; dans son saint- jugement, osera poser la question ?
Posté par: pablo le 12 mars 2010 à 19:44:47
je me rend à vous....
vous êtes. Et c'est pas mal !

Et cette question ?
Ce serait; dans le cas, le fait de ce poser sur cette branche, et en ce moment.
Un moineau de 80 kilos, qui fait piu piu.

Pardon. Je ne savais pas que tu vivais ici.
............................Ce qui me provoque à vous questionner de cette façon peu orthodoxe.

Je ne parle qu'à ceux qui aiment la vie.  Ce serait ''elle'', la plus urgente !
Titre: Train sans scandales...
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 18:32:32
Quand je parle
Quand vous, vous m'écoutez, la joie toute, emplit ce coeur de chaire. ( Je ne me tiend plus de plaisir !!!)

Mais;comment peut ''être'' trompé. Et par qui
Le sujet nous importe. Il est là....... l'axe imperceptible. Que personne n'y touche !!!

Tu sais ? Tu devines.
Personne ne fait que de nous rappeler la base: une réflexion.

Une idée- commune ?
Je n'ai pas de honte à t'aimer. J'ai perçu la vie en tous: pour différents et pour semblable.
------Mais aussi; pour invraissemblable.
Peu commune. Un train sans sandales
Si différente !

Et; communement ? Identique
Pure paix
Silence assombrant. Divine

Ce sera tout !!!!!! Merci
Attend. J'ai besoin d'explications, à ce fait......tout.

Toute la douleur, les intoxications, les erreurs. Que tous les maux soient dissouds en mon sein
Titre: Re : Train sans scandales...
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 18:40:59
En ceci comporte la richesse.

Ne rien laisser au hazard.
Prendre tout sur soi. Que peut- t'il signifier ?

Rien. Seulement; que le plaisir véritable contiend des zones- d'hombre.

C'est une douleur.
La paix ! C'est une bonne bouchée que nous avions ignoré.

Absorber. Comme une éponge. Comme l'oiseau de paradis; manger les fruits.......... que d'autres tueraient.
Titre: Re : Train sans scandales...
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 18:42:40
Dans la jungle inmense, des fruits défendus
Titre: Re : Train sans scandales...
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 18:51:34
en quoi consisterait la réflexion ?

Tout donner. Ne rien laisser au démon.

Pour être sûr.
Seulement ceci; A mon humble avis, il serait préférable de ''toucher au feu''.

L'expérience est intransférible. Les bons- garçons, bien éduqués....s'y résistent.

Quant au froid intense.......pénétrant, saveur unique et pétrifiante.
Et l'extase ?

Pas besoin de comme- en - terre !!!!!
Allons loin dans l'univers. Plus loin encore. Faire que je sois bénéficieux....a tous. Atchoum !
Titre: A savoir !
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 19:02:58
Tout le mal que j'ai pu t'infligé
Tout le bien que je sens

Mais. Et l'ignorance ?

Consciemment. L'erreur d'avoir investi toute notre énergie sur soi. Laissant ''dehors'' à tous les inconnus

L'énemi étant le Maître absolut.
Les amis; pur venin.
On reviendra sur nos pas. On n'est pas sot. Je le crois !
Détrompez- moi
Titre: Re : A savoir !
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 19:06:05
Nous sommes

Cette individu

Qui a vu un film de peur

Mais ce n'est qu'un rêve !!!!

Les montagnes, toutes. Et les Océans....un piaillement du moineau d'un matin rempli de justesse
Titre: Re : A savoir !
Posté par: pablo le 15 mars 2010 à 19:11:16
J'offre tout ce plaisir et tous les mérites accumulés

Afin que tous puissions entrevoir, si ce n'est qu'un instant

Que tu es

Et; en plus, vraimment incroyable.
ton coeur. Regarde bien
Il en va de l'escenciel ! Un mal qui fait du bien. Ouvre le tout grand´; et répond à l'amour
Titre: I'm ready for love.
Posté par: pablo le 22 mars 2010 à 17:43:10
Et ce n'est pas tout- à- fait ''celà. Sans être autre- chose

On s'est assis.
on a écouté, senti vu la magnitude de l'erreur.

C'est; en effet, bien vous qui avez crée le monstre
Merveilleusement fou !

Ce ne sera pas tout
Titre: Re : I'm ready for love.
Posté par: pablo le 22 mars 2010 à 17:49:48
Quand un ''oui'' propulse
Quand les mots se dévertuent. Et les images se font papillons

Quand je sens dans mon intérieur la divinité
Tout est retourné à la maison. Chez soi

Il n'y a; bien entendu, rien à comprendre de plus.
Une chose cependant..... la diversité infinie, et la dissolution au sein de l'espace; soi
........qui n'est rien.

Une petit mouvement. un geste vrai de l'intérieur
Un tel bonheur à partager !
Ne vois- tu pas que je suis toi !
Titre: Re : I'm ready for love.
Posté par: pablo le 22 mars 2010 à 17:57:12
Un simple éclaircissement....

Rein de parreil. Tout à offrir
Sans sens

Ne plus se méprendre. Comprendre que l'adversité me sourrit.
Et que le vent me peigne

....................Comme une main maternelle.

De la magie; un rêve ?
Non

Avoir un diamant; mais extrèmement valieux. Stop ! Je changerai. ( C'est promis !)
Titre: Re : I'm ready for love.
Posté par: pablo le 22 mars 2010 à 17:59:28
Aime
Homme

Hum !
N'en doute plus. Nous sommes en nous
Et çà en vaut une belle- chandelle !!!!!
Titre: Re : I'm ready for love.
Posté par: pablo le 22 mars 2010 à 18:01:16
Om Mani Padme Hum

Fin de cette page promotionnelle......
Titre: Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:24:21
Où que l'on soit
N'importe comment; puisque ''rien n'importe autant'' !!!
Dans tout les recoins e l'imagination. A portée- de- main

Jamais plus......Dans l'instant insuportable et la dérision ( mais très sérieusement ! )

Artificiellement; pour un temps qui dure.
Insatisfait. Voulant aller là où je suis.................... Dans l'après- midi d'un Faûne.
Déjeuné pour tous.

Acrobate et illusioniste. Sachant faire.

Que serait donc ce qui nous en empêche ?
C'est le sens du ridicule !!!!!
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:31:22
Compassion irréprimible.
Actualization d'un temps qui fut. Dans la mémoire; incorrecte.

Manipulateur de sensations. Cherchant l'erreur
Et ne trouvant que la joie.

Il fallut d'une circonstence favorable.....Accueillir, sans limitation aucune, notre réponse à l'appel- urgent.
Une approximation....le coeur- ouvert.
Et la désintoxication de tout ce qu'il nous aurrait parru avoir un sens. Se remembrer
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:43:01
il n'y a jamais eu un temps comme celui- ci; de chiens !!!

Jamais plus. Il fallut concevoir toutes les possibilités
Seul ''l'Eveillé''
Celui qui est sorti du rève le plus fou; puisqu'il en fut ainsi: le notre
Le mien
Pas du tout. Il ne nous appartient que comme cadeau du ciel. Celui de nos enfants

La Terre fut dévastée. Les Océans dépeuplés. L'Atmosphère contaminé

C'est le temps- juste, pour les braves
Pour ceux à qui il reste une once de conscience. Nous fais pas rire !!
A partir de laquelle
Dans les circonstences qui nous touchent

Nulle besoin de soi
Çà va à une vitesse infernale !!!!!!!! Juste ; pour se prendre un café entre amis.

Nous conduisons ce véhicule à cent- à- l'heure. Notre volonté est de vous savoir sauf.
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:47:58
Nous recevons de vos messages.

Seulement; contacte avec la pluit
Avec le vent et le soleil- Roi
Fais de toi l'artiste; et de ta vie un chef- d'oeuvre.

Nous. Nous cherchons à atteindre l'Arc- en Ciel.
A l'allure de nos pas
La pensée- pure; mais pas sans vous
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:54:53
D'une larme du dieu de la compassion
Surgit
La dame Tara; notre protectrice.

Du haut des montagnes enneigées deux yeux ( tout à fait ! ) et mil bras s'ouvrent.

Nous sommes malades.
Lire le prospectus n'y suffira.
Ceci est un appel. Le cri sourd. Le mugissement, dans vos campagnes. Le sang des innocents
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 18:59:31
Et je proclame aux quatre- vents, que vous avez parfaitement ''saisis''.

Point besoin de beaucoup de diplômes.

Vous n'avez jamais été séparé.
Vous êtes en posséssion du charme fou.

Pour ma part; et quant à moi, je ne perçois aucune contre- indication.
Je ne vois que perfection. Et la voie est libre. Well- come !!!!
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 19:04:19
Cepndant; à ce qu'il parrait, il nous reste une ''chose- à- faire''
Transcendentale

Être Maître - de- soi


On attendra bien jusqu'à la fin- des - temps !
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 19:12:00
On n'est pas sot !

On veut être reconnu. Voilà tout
Et; si possible voyager en Mer de Chine

Tous; cherchent, parreillement le bonheur. Comme toi
Tous veulent éviter la disgrâce et ses conséquences pesantes.

Tous le mal. Tout ce qui nuit......est

l'inconscience. Se voir le nombril,         et tous ses dérivés.
Au delà des concepts
Bien loin. Une Terre pure nous offre la consolation maternelle.............. ètre ''grand'' et fort.
Titre: Re : Il y a de çà......................... Il n'y a que çà: et partout !
Posté par: pablo le 26 mars 2010 à 19:16:21
mon fils. Démontre ton talent
Titre: Double- dose de réalitée....
Posté par: pablo le 29 mars 2010 à 16:58:01
Comment faire pour exprimer autre- chose qui ne soit elle !
L'expression- écrite n'y suffirait.
Alors; à quoi s'évertuer de transmettre un message quel- qu'il- fut ?

On parle en tout sens de la même chose. De ce qui importe le plus. Que l'on est vivant !
On voudrait dire et ainsi exprimer notre joie
Ou bien notre désespération
..........Le sens nous échappe. Aigre- doux de la substence de la compréhension. De la notre
De celle qui plus nous tiend à coeur

Reconnaître l'infaillibilité de la machine.
Engraisser les boulons. Se défaire des imprévus. Calculer tous les paramètres et se rassurer
Prendre une police....

( Rappelle- toi que tu vas mourrir.)
C'est pas sympa ! Mais; c'est comme çà
Titre: Re : Double- dose de réalitée....
Posté par: pablo le 29 mars 2010 à 17:04:22
C'est maintenant ou jamais !

Une oppinion.....Une.
Cher ami
Fais très attention. Chaque geste
chaque mot. Mais surtout; une simple pensée. C'est tout.

Nous sommes des fabricants- de- mondes.
Cette responsabilité inmense est de notre compétence. Tu vois
Titre: Re : Double- dose de réalitée....
Posté par: pablo le 29 mars 2010 à 17:06:31
Qu'ils sont gracieux avec leurs doigts- de pieds !!!!!!
Titre: Quelque- chose de plus....
Posté par: pablo le 29 mars 2010 à 17:45:58
De plus grande et meilleure; de parfaite
D'inchangeante ?
Ou bien; de super- flux

D'extraordinaire pour inapréciable. D'invisible

Ceci et celà. Tout- un - peu. L'objet de notre convoîtise. Merveille pour inatendue
Hors de soi !!!
Vous êtes tout- à- fait sur la piste. Il ne tiend qu'à toi !
Le trésor le plus fabuleux

L'extase ?

Pouvoir se lever, une fois assis.
Pouvoir se gratter quand çà démange.
Se faire un petit plaisir

Aller voir si j'y suis. Rire; si vous le sentez bon.
Une chose différente à tout......
Rien de parreil !

On en est à se chercher la queue.     Après, on pourra la remuer d'un sens à l'autre.
La joie des retrouvailles, n'est pas assez ?
Titre: Never gone to get it !
Posté par: pablo le 31 mars 2010 à 17:53:49
Tu sais. Ceci est affirmatif

Mais tu attends un coup- de- pousse.

Il n'y personne. Seulement la mort, sur ma monture
Titre: Re : Never gone to get it !
Posté par: pablo le 31 mars 2010 à 18:02:28
En ce monde.
Merci pour votre aimable attention


Soyez vigilants !
Titre: Je ne peux pas m'arrêter.
Posté par: pablo le 05 avril 2010 à 17:18:16
La venue de la parole.
Pas la technologie
pas la science.

Avant celà; il n'y avait que le sussure du ruissau
Que le chant des oiseaux
Rien qui ne vaille....sinon se prononcer.

Sur un petit cailloux; les enfants philosofent.
Ils parlent de tout- un- peu. Rien d'anormal

Vous prendrez bien un vers !
Titre: Seigneur Jésus Christ; bénnis sois- tu !
Posté par: pablo le 06 avril 2010 à 18:54:36
Celà demande beaucoup de matière- grise. Et un ''oui'' décidé.

Percevoir au travers du rideau- d'acier. Et affirmer sa vallue.

Mon frère. Ami.
Nous nous trouvons face au mûr.
Delà; nous pouvons granchement voir le problème.
Mille- millions de problèmes. Tous les doutes

Et une exclamation venue depuis les entrailles. Un Boddisattva !!!!Et pur avec celà

Titre: Que faire, pour que l'on s'entende. Que dire ?!!!!
Posté par: pablo le 06 avril 2010 à 19:16:56
......la meilleure de façon. La plus dessente ?
Brusquer la machine.

Se réconcilier avec tous l'Univers; à mon humble avis, semble être opportun.

Comment commencer ?
S'il n'appartient ni aux yeux, ni à l'ouïe.

Rentrer dans la maison. Se retrouver; sans doute !
Titre: Re : Que faire, pour que l'on s'entende. Que dire ?!!!!
Posté par: pablo le 06 avril 2010 à 19:20:20
Ouvrir les fenêtres toutes- grandes.
Et aller- voir si j'y suis.

Vous me trouverez dispos.
ce qui n'est pas mal du tout !
Titre: Re : Que faire, pour que l'on s'entende. Que dire ?!!!!
Posté par: pablo le 07 avril 2010 à 17:57:40
que Diable !
Sourriez
Même si ce n'était que pour une fois.

Et goùtez- voir si c'est bon.
On se fera un plaisir !
Répondre à l'appel, quand il est sincère, quand il vient de soi ( Du fond du coeur )
Et vous serez surpris par une réponse et d'un accueil digne des grands.
Vous serez celui- là qui a tout compris. Pas si difficil; n'est- ce pas !

Faites- vous plaisir. Ne gardez plus rien pour ''rien''

Nous- tous voulons faire un pic- nic. Soyez vèritable.
Déjà
Et là.
Tu sais. Répond à l'urgence de l'amour
Titre: Re : Que faire, pour que l'on s'entende. Que dire ?!!!!
Posté par: pablo le 07 avril 2010 à 18:02:34
Mon amour
Je sais
Tu ne voulais pas

Alors ?
on se défait de notre vieille- peau. On se transforme en l'objet voulu: un chef- d'oeuvre.

Dans tes yeux....une lueur inéquivoque. Seulement perceptible aux yeux experts
De ceux qui attendent.............dans la lumière. ici et maintenant !
Titre: Re : On n'en est pas là ! Pas encore.
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 16:09:05
Pourquoi; serait envisageable.

Quand ton regard croise celui de Dieu.....
Oh Soleil !
Toi seul. Rien d'autre.

A la lumière. A tout ce qui puisse importer.
Et à la disgrâce.
A l'ignorance. Quand on revient. Que l'on s'est rendu- compte de la valeur d'un ''peigne'' !!!!

Quoi- d'autre ? Sinon s'émouvoir de ta ''Présence''.

Il ne nous manque rien.
Tout se trouve à sa place. Il fallut simplement s'assoir.

Tu vois.
Moi aussi.
on est deux. On est légions !
Il n'est plus temps pour s'assoupir.
( Mais; qu'est- ce qu'il raconte ?)
Titre: Seulement; qu'il fallut y penser !
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 16:16:04
Une Terre- Pure.....
Une vieille blessure qui vient cicatriser.

Et l'unique réponse tant attendue; Je m'offre à toi.

La question aurrait dû être autrement. Çà ne fait rien !
On a tous fait ''avec ce qu'il y a''.

Il ne pouvait en être autrement. Ce n'est qu'un rêve !

La fête n'a fait que de commencer............................
Titre: Eusse-t'il falusse qu'il le suce !
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:08:18
Une affaire; le sex.

Il nous prend par là. Toute une vie
On s'y accroche....
Le sex
Pourquoi parler d'autre- chose ? Le centre, et le milieu; tout. ( point ! )

Dans la vie; il n'y pas que celà. Il y a aussi les saints !!!!!

Et je te pose la question: Pourquoi ne serions - nous pas parfait ? En tout

Ma spécialité......un boulon. Tel quel, et comme il apparait, par soi- même. ainsi
Titre: Re : Eusse-t'il falusse qu'il le suce !
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:09:25
Il y a autre- chose. Ceci est affirmatif

Le soleil
Titre: Qu'entendez- vous par là ?
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:25:38
Pas grand- chose.....

Ici; c'est bon comme là- bas !

Peut- être. on peut envisager d'y faire escale.
Un lieu, où il est bon se découvrir.
Le fénomène, ici, c'est vous. On n'en attendait pas moins !....de toi.

Rassurez- vous. Il n'y a que soi; là- bas.
Mais; avec brillo
.......Et une infinité de possibilités.
Ce lieu; bénni par les grands, est l'obligé passage.
Il ne peut- être contourné

On est assis dessus. La Divinité nous a touché- du - doigt
Ce fut une expérience- telle, qu'on n'en est pas revenu ( Du choc ! )

Elle. Elle est la Dame Celestiale
Aussi et ainsi nommée; la Mer de tous les Buddhas. Découvrez- vous. Vous êtes le même; bribon.
Titre: Re : Qu'entendez- vous par là ?
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:28:27
Le seul
A se faire peur
C'est
Parceque nous nous méconnaissons.

Nous n'avons jamais topé, face à face avec le Maître.

Le chemin...... Il n'y a que celà; une compassion irréprimible.
Titre: Re : Qu'entendez- vous par là ?
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:31:21
Des mots
Des morts, vides
De sens
Sans foi

Moi je crois aux miracles- Et vous ?
Moi, je suis illustré. Pas toi
Titre: Re : Qu'entendez- vous par là ?
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:36:10
Il n'y pas de différence
Depuis

Aucune irritation. Nous ne suportons pas même la picure d'une aiguille
Comme çà
On ne va nulle- part
Pas besoin !!!!

Et; une chose- Nous imaginons bien des choses !

Change ce coeur de pierre, pour ''un'' de chaire. Tu feras bien.( Tu ne te tromperas plus. )
Titre: Re : Qu'entendez- vous par là ?
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:37:08
En principe; bien entendu !
Titre: Re : Seulement; qu'il fallut y penser !
Posté par: pablo le 08 avril 2010 à 18:40:50
Si tu savais......
Titre: Re : Eusse-t'il falusse qu'il le suce !
Posté par: là et demain le 08 avril 2010 à 18:49:19
Bizarre, cette histoire de boulon. ???
Titre: Re : Eusse-t'il falusse qu'il le suce !
Posté par: pablo le 09 avril 2010 à 18:42:42
Je lamente que tu ne te sois pas intérressé.....au sujet du Soleil.

Le boulon.....
Un vaisseau- spacial. Sa carcasse doit  son intégrité.....aux boulons

Les techniciens américains de la Naza savent, et se concentrent ''unidirectionnellement'' sur un objet unique.ç
Celui- ci peut être celà ; un boulon.
Toute une vie consacrée. Toute leur concentration ''fixée'' en un seul point

Point- de- rupture. Parfaitement controlé.

Ne laissant ''rien ''au hazard !!!
je m'interresse personnellement à la condition humaine. Un ''boulon comme un autre'' tu vois !!!!
Titre: Re : Eusse-t'il falusse qu'il le suce !
Posté par: pablo le 09 avril 2010 à 18:43:31
De rien !
Titre: Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 12 avril 2010 à 14:00:06
Jusqu'à maintenant
Il m'a fallut marcher longtemps sur les braises.

Non- pas qu'il le fallut. Ce sont les erreurs commises; mon incompréhension; la cause.

Avec une confiance inquébrantable; il est plus simple d'arriver à bon- port.
Il suffit !!!

Je n'aurrais de cesse. ( Vous êtes invités à participer de la grandeur et de la beauté.... )

Soyez celui qui a su; le sage. ''Devenez'' avant- même d'être parti nulle- part.
Il n'y pas de mal à s'aimer.
Il n'y a que çà !
Rien- d'autre.

L'erreur serait de s'éloigner. On se perd, et on ne trouve rien. Çà fait mal de jouer à cache- cache

Titre: Comme un éclair déchire la nuit.
Posté par: pablo le 12 avril 2010 à 14:06:47
Faites vos jeux !

Il n'y a pas moyen ! Le but; pour unique, consiste à regarder sur la ''tranche- du- rêve''.

Nous
Et vous ? Ouh !

Apporter son grain- de- sable. Et reconnaître.....
Désapprendre

Allez au fond; de la main de ceux qui ont été au- delà.
.........De ceux qui ont croisé le fleuve.

J'était comme ce mendient qui a découvert une pépitte- d'or. Et je vous en fais part.-
Revenez à vous !!!!
Titre: Re : Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 12 avril 2010 à 14:11:40
Ce qui. réellement fait si mal....c'est
mon égoisme. Ne pas tout donner

Garder pour soi. Ne pas partager.

Il est bon que je change. Il est temps !
Tant de fois, ''je me suis'' trompé.
La solution se trouve au coeur de l'erreur.
Un bon voleur

Pardon ! Je voulais dire que je t'aime
Titre: Re : Comme un éclair déchire la nuit.
Posté par: pablo le 12 avril 2010 à 14:18:04
il n'y a rien !!!!! Absolument rien Qui............ ne puisse nous retenir.

Pas même le feu

Changerais- tu; si tu avais autre- chose que la douceur de son regard ?

A la Dame
A celle qui a compris.
A la santée. A l'inquébrantable. Au juicieux. A l'incomparable entre les Tigres.
Aux guerriers de l'Arc- en- Ciel
Titre: Qui ?....Où ? Là; là !!!!
Posté par: pablo le 12 avril 2010 à 18:14:04
La question n'est pas ''qui ?''
Mais; à qui !

Alors; il se passe beaucoup de choses. On a la base.
A qui aimer
Personne.
Alors on cherche l'importance du fait. Ils sont multitude. Nul besoin de choix- aucun

C'est une orgie.
Titre: Çà fout les jettons, tes ''petits doutes'' !!
Posté par: pablo le 13 avril 2010 à 15:41:24
Pas dévot
Pas partidiste

Dans notre sauce; en soi, mais tel- quel......sans rien ommettre ni rejeter.

Om; tu es bien le même !
Om; tu as bien fais de changer tout, pour un monde qui en vaille le coup !
Om; se sera la dernière guerre. Celle de l'amour
Titre: Re : Çà fout les jettons, tes ''petits doutes'' !!
Posté par: pablo le 13 avril 2010 à 16:28:54
On se demande: où est- ce- que celà se passe ?

Dans le jour- le- jour....
Quand on contacte avec le voisin.

La meilleure des méditations serait;
- de prêter attention, quand on s'adresse aux autres, de nos paroles.

Et; quand on se trouve à seul; d'écouter nos pensées.- Tout un programme !!!! Bons baisers
Titre: Donner du temps au temps.
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 17:02:24
La discipline n'est pas mystérieuse; mais naturelle. Elle nous appartient de fait

L'étique et la morale....SONT....la réponse cohérente à tous nos problèmes.

C'est L' APPEL DE L'INTÉRIEUR.
L'unique solution
( Et indispensable, avec celà ! ) Actuer en conformité avec tout le ''paisage'' qui se découvre.

Permettre et accueillir....Accepter de fait à l''autre''. Notre ami si cher. Toi, mon amour
Tant attendu
Titre: Re : Donner du temps au temps.
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 17:08:12
Tu es là........N'est- ce pas !

Je sens la gravité et l'urgence de la situation.
Effectivement; on a du mal à se faire à l'idée. On était si loin du coeur !!!!!!

Dans la jungle; il n'y plus de place pour respirer

On s'est mis dans le pétrain.....tout seul. Pour en sortir; une énergie considérable semble précise.-
Rompre avec les tabous, mais discrètement........sans faire de bruit. Et pardon !
Titre: Re : Donner du temps au temps.
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 17:12:24
Nous ne savons pas même nous aimer.....à nous.

Que va- t'il en devenir ?
Nous changerons. Très naturellement mon cher !

Et la clef e la porte ?¿?¿?
C'était le jöelier; celui qui gardait les murs de la prison; l'ignorance. Il fut subjugué

Donne au riches. Demande aux pauvres
Titre: On...... vous; à temps. Depuis
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 18:03:07
A bien  regarder dans le passé lointain. C'est depuis toujours !!!!!

Controle tes gestes. Fais de ta vie; quelle ai le sens- voulu....l'unique- possible; être un serviteur.

Servir.
Et avant ! Qu'y avait- il ?
Il vous est accordé le temps nécessaire pour que tu puisse vérifer toutes les coordonnées.

Et oui !
n'accepte rien que tu n'ai pu t'expliquer par toi même.
Apprendre....serait....commme ....se rappeler.

-''Rapppellle- toi Barbara, il pleuvait ce jour- là sur Brest''.
Titre: Re : On...... vous; à temps. Depuis
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 18:08:17
Ah ! Jeunesse. Divin trésor.

j'aurrais dû aimer davantage.

Et;
Quel serait l'avantage ?
Détrompez- vous. Se détromper ?
C'est- à- dire que simplement ON NE DEMANDE AUCUN AVANTAGE.
On prend le temps comme il vient

Et çà; c'est très bien dit.
Titre: Tu vas pas nous pondre un oeuf !!!
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 18:17:13
Ce sont les poules qui fient les oeufs.

On est tellement loin du sujet; qu'il n'apparrait plus aux yeux.

La chanson prévient ainsi; -''Ne me demande pas qui je suis, parceque je ne le sais pas..''
Quant à la transcendence......
Il faut que tu tiennes compte de l'humour- cosmic. Mais; très sérieusement ! Hi hi hi

les voleurs sont entrés dans le couvent
Ils menacent de violer à toutes les bonnes soeurs
Pas à la Mère-supérieure !!!! S'il- vous plait. Par pitíé !

L'Abadesse s'écria alors:-Ils ont dis à toutes !!!!!
Titre: Re : Donner du temps au temps.
Posté par: pablo le 14 avril 2010 à 18:28:13
il doit bien y avoir autre- chose !

la variété des fénomènes est telle !

Le spectateur s'émeut.
la désolation ne pourra être surmontée que de l'intérieur de l'être. Sans être

On n'a pas besoin de soi pour nous donner des leçons !!
Dans le fond
Là où tout importe. On sait.
C'est- à- dire que seul le Maître sait

Je suis tout nu.
Vais- je avoir peur de ma nudité ? Un simple asticot de rien- du- tout !!!! mais qui sert.
Et c'est tout bon

J'ai un besoin impérent.
Quel est- il ? De perdre le sens du ridicule. Il m'obstaculise

Accordé !
Titre: Çà se passe sous vos pieds, et à temps- réel; dans l'air.
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 17:12:34
Où !
Tu nous fais peur.

De la nature des étoiles, des arbres et de l'eau. C'est, bien- entendu, l'esprit.

Il est fait de terre et d'eau.
Il se chauffe au soleil, et prend des bains- de- lumière. Il est en tout.
Et; là où on ne l'entendrait pas.

j'ai longtemps cherché; mais sans résultat, dans mes calsons....ivrogne.

Revenons- en là où nous en étions !
Il glisse sigileusement dans les recoins inespérés.On le nomme conscience de tout
De soi, aussi.
Il touche et se meut en toute directions. Il semble ne pas avoir eu de commencement.
Et nous parle tout bas de choses inconsevables, comme le paradis.

Il en est a se taire.
Mais une idée.....n'est autre que ce quelle est. Une idée folichone; parfois perverse. Rien

J'ai eu le privilège de vous avoir connu.
Ce fut un plaisir divin ! Vous êtes tellement....incroyables.
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 17:27:10
Il n'est nul- besoin d'effort.
Ceci bouge
Par soi-même. Et; bien que tu en doutes; je perçois toute ton irradation.

On est pas si différent qu'on le prétend ! Et pas si vache...
Quand on nous appelle par notre nom; on sait de qui l'on parle. Pas vrai ?

L'important; c'est la mémoire.

Mahamoudra:
Le sujet est un soleil qui s'ignore
Ses rayons lumineux se projettent dans tous les mondes. Les murs et les Océans sont traversés

Et; tu es irresistible.
.....................Parfois; j'en pleure.

Mahamoudra:
Bien que nous soyons celui que nous avons ''toujours cru''. On va bien au- delà des limites que tu t'imposes.
Simplement; à partir d'un geste vrai.
Tout ceci pour avertir aimablement; fais gaffe ! Avec le ''Monde des idées''. Chaud devant !!!!!!!
Titre: Je suis celui- là qui a cru aux images...
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 17:36:47
Tu vas mourrir
Saches- le.

On va au cinéma ?
Pas besoin mon cher. Le spectacle a commencé bien avant tout !

Une tasse de t'es ?
Je n'essaie pas de te confondre. C esont réellement des largesses d'esprits
Et vous êtes celui qui a été invité à gouter si c'est bon.

Non- pasbesoin de projections ni de beaucoup d'efforts.
vous êtes le réceptacle idéal. Sidéral ?
L'enfant capricieux. Pas bête !

Seulement; séduit par une simple image. Rien d'autre !
L'aventurier
Celui qui a osé posé son regard sur l'au- delà, mais ici même, entre- nous. ( Il n'y a pas de mal. )
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 18:25:19
Je parle à voie- haute
çà pourrait ''faire'' quelque- chose !!!
Mai sl'on ne se laisse pas aller.

De quoi est fait l'homme, sinon de rêves.

La dernière illusion; c'est la matière de ma terre. Mieux vaudrait se taire !
Et je le fais....parfois. Pour voir ce qu'il se passe de bon.
Je veux un sandwich au thon. C'est tout
Titre: You are the Océan..................... under the moon.
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 19:31:01
Pas seulement son reflet.
A la fois; pas tout- à fait autre chose que ce que l'on peut percevoir.
Lumineux
Un conte- chinois. Celui qui nous rappelle, qu'ailleur; la source lumineuse fait des siennes.

Source. Dis- moi
As- tu cru ou bien eu besoin de croire, pour soutenir la vie, sans ne rien demander en échange ?

Es- Tu sûr que je puisse imaginer un instant la valeur du sacrifice ? Pour voir
Titre: Re : You are the Océan..................... under the moon.
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 19:34:32
Rien à voir !!!!!

-Où vas- tu ?
-Mettre du fumier aux fraises.
- Tu devrais goûter avec de la crème- fraìche !
Titre: Re : You are the Océan..................... under the moon.
Posté par: pablo le 15 avril 2010 à 19:45:53
A la joie !
A tout ce qui fait plaisir.

Et aux retrouvailles.

Si çà fait mal; ce n'est pas parceque l'on est voulu.

Tout ne se passe pas dans la tête. Soyez lumineux et profonds
Vous avez une péculiarité. Vous êtes prêts à croire le premier- venu. De la confiance

on crois croire.
La lumière se pose sur les vagues. Pas pour autant elles lui appartiennent

Non- plus l'eau est de la même nature. Cependant; il existe une convivence. Une réciprocité
Titre: Re : Mahamudra....
Posté par: pablo le 16 avril 2010 à 18:42:55
La vague prend forme
Pour aussi- Tôt retourner à l'océan.

Il pleut sur ''mouillé''
Titre: C'est celui qui- le- dit qu'y est !
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 16:09:57
Entrer; n'est rien.
Passer; c'est mieux.

Emettre une formulation définitive quant aux raisons qui nous poussent.....serait hardi.

S'ordinariser. Discuter le bout- de- gras
S'étendre infiniment, au sommet du paroxisme: la grande tribulation.
Rompre en sanglots
Et retourner à la case- départ.

Nous voilà, enfin. seuls !
Mais; inmensemment riches. Répugnants

Tu voudrais connaitre l'écuation qui ferait de toi un monstre sans conscience- aucune.
Ainsi démuni de sensibilité; il serait aisé de grossir sans exploser
......de vaumir et crâcher sur les enfants de la Terre.
Qu'il est humain !
Presque parfait. ( Retenez- moi, ou bien je le giffle ! )

Par la grâce du carré...de l'élégance !

-''Parle- nous de dinamique.''
- Du fruit défendu ?
-''De la prudence. Mais; pas celle des lâches
-''De la beauté, qui parrait n'avoir de fin. De l'insondable.

- Personne ne s'explique comment en être arrivé là.
-''Pourrais- tu;               toi, qui crois détenir le temps.............. Qui pleure sans cesse.

Traître ! Tu désires nous précipiter dans le feu.
Il y a de celà ! Un peu.
C'est évident. Puisque l'on a rejeté à l'enfant- Dieu.

Notre dernièe pensée. et insignificante, est, qu'il puisse avoir eu, en ce lieu, un être ( un seul ) avec un coeur pur.

A la croisée- des- chemins.....
Nous nous sommes rencontrés. Et; tu m'as embrassé
Titre: Re : Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 18:24:12
je dois répondre ?
Infiniment...........

Sois concis, mais éficient. Donne- nous de toi.

J'ai longuement réfléchi à cette question. Une réponse semble viable

Je creuse un trou sur un champs fertil, pour y déposer, le moment idéal, une semence.

Il se trouve......que j'accoutume à confondre la vitesse avec la pratique.

Révélateur.

Nous sommes monté sur un véhicule qui circule à toutes jambes.
Précisemment; à la vitesse de la lumière.

Alors. Je dois faire très attention aux dégas. Eviter le moindre- mal

Mon expérience squysofrénique et parano devrait suffire à vous avertir de ce fait.

Il y a cependant des maux insurmontables.
Choisir un chemin
Evaluer ses virtues
Et se faire à l'idée. On doir savoir avec toute la clarté possible qu'il ''n'offre pas'' de retour. Bien
Titre: Re : Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 18:31:39
Il y a en ce monde des choses terribles.

Il est sain de s'en percater.
S'en faire fort, oblige à se brûler les ailes

Mon expérience démontre que c'est un ''chemin de roses''
A savoir
Une rose est une rose. Mais plus encore; cette même rose est à la fois une rose
Tout ce passe en soi, et par- soi- même

J'ai appris que je ne fais que de vous ''rappeler'' à l'escenciel.

D'où émane cette joie indescriptible ?
Nous sommes la source. Toi de - même

Se trouver ne possède en soi aucun intérêt.
Rencontrer à nouveau les amis....oui !
Titre: Re : C'est celui qui- le- dit qu'y est !
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 18:47:17
Quel serait le comme- en taire ?

J'ai longuement écrasé mollement.
Je ne peux plus dissimuler.
Je n'ai rien pour étonner !

Exploser tout- en- douceur. Mais amoureusement

Tu ne m'as jamais dis la vérité.
Mais tu ne m'as pas menti.......................On ne peut se trouver mieux. Tu devrais me croire
Titre: Re : Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 19:31:41
Je veux
Je peux

Voici un atout- maître...... ( en cas de convultion )
Mon oncle
En son moment
A été nommé Capitaine- général de toutes les forces - armées d' Espagne.- Ce beau pais

Toute pression destructive serait de mauvais- goût !!!!!!!!!!!!!!!
Titre: Re : Je ne sais pas où tu veux en venir....
Posté par: pablo le 26 avril 2010 à 19:32:50
Quant moins !

Il ne suffisait pas d'y penser
Titre: A l'ami- spirituel, cet inconnu, mon frère....
Posté par: pablo le 28 avril 2010 à 17:36:55
C'est plus fort que soi
Je ne peux cesser de vous rapppeler et de vous aimer de tout mon coeur.

Celui qui fit qu'un jour je pose mes deux pieds, après de longues ésitations sur l'auto route des ''victorieux''.
Sans quoi; il me serait impossible de me prononcer.....ainsi.

Gloire à l'homme qui a su reconnaitre à ses amis !!!!!!
Je doute que l'on s'entende. Cependant; je ferai le possible, comme le fit, bien avant, le ''parfait en tout''.

Humblement, je m'incline avec révérence face à la horde sauvage de traitres et me fais fort de vous aimer
Titre: Re : A l'ami- spirituel, cet inconnu, mon frère....
Posté par: pablo le 28 avril 2010 à 17:47:48
Je me dois à vous..........

Quelle a été la virtue qui m'a projeté ?
Quels sont les mérites de ce moustique ?

Pour avoir eu le courage. Pour avoir senti l'appel............ Sans raisons apparentes

Rien pour impressionner. Si ce n'est l'aura- du- juste
Mon cher.
vous nous ''résultez'' pathétique

Je sais bien. Vous ne voyez pas........ bien. Par manque d'éclairage sans- doute ?
La nuit s'est appropriée de votre langage

Cependant; tu sais ? On fera avec !

Que dire ? Si ce n'est que je ...........suis..........celui..........qui a compris très bien
L'erreur- crâsse.....qui te pousse.

Serviteur !!!!!!!!!!!!
Titre: Re : A l'ami- spirituel, cet inconnu, mon frère....
Posté par: pablo le 28 avril 2010 à 17:56:06
Il suffit de joindre les mains en signal de réconciliation avec tous les êtres de l'Univers.

Avec un petit peu de je- ne- sais- quoi. De sincérité ? Du fond
Et puis;
D'entrer de ''plein'' dans la danse.

Aller là où personne n'a été. Dans le rêve


.....................Dans le plus sauvage des rêves; qui ''se trouve'' Ici et maintenant.
Et alors ?
Qui se trouve ?
La réponse t'attends depuis le sans- commencement. Sois intégre

Titre: Re : A l'ami- spirituel, cet inconnu, mon frère....
Posté par: pablo le 28 avril 2010 à 18:05:49
La cause est multitude.

Qui pourrait parler de la saveur de cette pomme- là
Je te trouve si ...........différent.

Pardon !

Vous semblez étranger- à- tout. Loin du monde. Impénétrable ?

Comme tu le vois !!! En soi. Comme si d'un soleil sagissait. Un fénomène. une personne.

C'est bien plus simple.
Simple comme le monde. Voilà tout ! Un petit cailloux dans les roulements de l'infernale machine. Rien
Titre: Çà n'a rien à voir !
Posté par: pablo le 30 avril 2010 à 17:50:25
Vingt et une respirations feront l'affaire
....pour retrouver le calme.
Visualiser le ''champs de mérites''.....tous les Bouddhas, face à soi.
Oublier, pour un instant, qu'il y eu un passé.
......que rien ne sert, en ce moment, de projeter des images vers un futur illusoire qui incommode.
Enfin; se trouver en intimité avec les idées, sans les califier. Une idée ?
Sans leur offrir résistence; je promet d'être sage !
Sans refuser leur venue; je m'offre à toi, Maître- Parfait !
Accueillir, dans la joie, cette opportunité que je me concède, au coeur de l'Univers.....
De regarder à travers les murs, le vif reflet nu du ''présent'', sans manoeuvres, sans jeux et sans moi.
M'armant de volonté; aimant comme amant- parfait.

J'offre aux oiseaux, qui se sont donnés la peine de se poser sur ma fenêtre.....
Le bonjour qu'hier je leur refusais. Une fois

Et bien mon coco. C'est du beau !!!!
Titre: Re : Çà n'a rien à voir !
Posté par: Mille-feuilles le 30 avril 2010 à 20:03:09
 Mais, moi non-plus !!!
Titre: Are you ready for love ?
Posté par: pablo le 03 mai 2010 à 16:29:22
Ceci, et rien d'autre serait la question de base, et fondamentale.
Comment dites- vous ?
Ce que vous entendez !

On crains le pire.
Basiquement; l'amour c'est toi, c'est moi. C'est tout !!!

Seulement, que nous sommes un peu ''miros'' !!!!!!!!!!!
Titre: Il sonne le''vroum vroum'' de mon coeur; de mon monde intérieur.....
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 18:09:34
On l'appelle; et il vient.
Il apparrait dans toutes les constélations. Parfois; il enseigne
D'autres; il se tait.

Depuis d'innombrabres éons; il marche, à l'allure de son pas, conjuguant le verbe savoir.
Parfaitement
De forme inmaculée. Très exactement !
Avec précision d'horloger. Avec une grâce innouie.
Toujours

Il semble. Il parrait; et résulte véritable
Titre: Re : Il sonne le''vroum vroum'' de mon coeur; de mon monde intérieur.....
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 18:13:19
C'est le Buddha.
L'éveillé
L'illuminé
Le pur.
Maître parfait....Précieux ami. S'il te plait: étend tes bras, et bénnis- nous !
Titre: Buddha. Le Pur et parfait. L'éveillé et l'Illuminé. Toi !
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 18:24:00
A mon humble avis; il est ''précis'' de s'incliner quand nous le nommons.

Prince et ascète. Yogui
En pocession de l' Art. Inmaculé
Toujours prèt à aider. Qui ne tiend pas en considération notre statut. Bénni par le Sage

Vous le trouverez face à vous, dans l'espace, comme une image....Comme le Soleil, entouré d'étoiles.
Tout- autour de lui. ( Le Parfait en tout ! ) entouré de Boddhisattvas.

Je prend refuge Au MaItre. Parfait
A son enseignement Sacré: le Dharma
Et en l'assemblée de tous ceux qui ont été au- delà; la Sainte Sangha.

Il se peut que ce soit .....tout. Mais ici et maintenant. Bien- sûr !
Titre: Re : Buddha. Le Pur et parfait. L'éveillé et l'Illuminé. Toi !
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 18:26:24
-''La maison est en feu.
-''Cours !!!!
Titre: Re : Buddha. Le Pur et parfait. L'éveillé et l'Illuminé. Toi !
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 19:19:24
maintenant !!! je suis Vajra- Yoguini: la Parfaite en Sagesse
Et accueille consciemment et de tout coeur au Dieu De la Compassion: Chenrezig.

J'ouvre grandes les portes de mon esprit, un canal de la tête jusqu'au coeur.
Là; j'imagine une ''conque'' de lumière qui s'ouvre naturellement.

C'est mon maître qui s'y assoit.
Je reste un moment    comme çà; en communion avec la pureté.
Chaque atòme de mon corps se voit pénéttré par un bain de lumière.

Face à moi; dans l'espace infini, se trouve le Karmapa..........Source de Bénédictions
Il envoie à mon front, un nectar qui purifie mon corps......Blanc
Il envoie à mon coeur, un nectar qui purifie ma parole.....rouge
Il envoie à mon ventre, un nectar qui purifie mon esprit....bleu

C'est ceci. C'est celà. C'est la danse e l'Illusion
Laisse- toi pénétrer jusqu'au fond; où il n'y a rien d'autre....que du ''bon''.

Les Tâches ainsi nettoyées. Repose dans l'esprit ce coeur exhaust
Abattu par les vagues du Samsara, qui déferlent sans trève, ne laissant place à une petite prière
Titre: Re : Buddha. Le Pur et parfait. L'éveillé et l'Illuminé. Toi !
Posté par: pablo le 05 mai 2010 à 19:21:08



                                  Om Mani Padme Hum.

Repose en toi. mon amour
Titre: Re : Buddha. Le Pur et parfait. L'éveillé et l'Illuminé. Toi !
Posté par: pablo le 06 mai 2010 à 16:15:46



             Du coeur de tous les êtres- Sacrés
                                     fluit                                                                                 

              un torrent de lumière et nectar
              qui nous bénnit et purifie de toute négativité.....
Titre: More than I.
Posté par: pablo le 06 mai 2010 à 17:55:23
un petit cailloux
une fine- herbe
le son du vent
la lueur futive d'une comête
Un sourrir évocateur
les mots incertains
un ''rien qui l'amuse''.

Quant à ce qui est hors de soi: l'expérience.
En soi, rien d'important; puisqu'il ne se s'est jamais rien passé !
tout à la fois.

Voudrais- tu t'expliquer !!!

Il en va de soi.
Nous sommes. Nous avons choisi

Moi- aussi ! Je suis venu vous voir; et ne trouve qu'une image volatile, floue.
Et ne sais que dire

Si ce n'est que pour moi; je laisserais passer la tempête.
Et me trouverais seul.
Avec vous; c'est mieux, parceque l'on peut s'aimer.....comme des fous.
Titre: Re : More than I.
Posté par: pablo le 06 mai 2010 à 17:58:39
Papa, papa !
-''La maitresse m'a dis que tu m'achètes l'enciclopédie.....

-''Tu iras à pied. Comme ton père !
Titre: Tout reste à voir.
Posté par: pablo le 10 mai 2010 à 18:00:03
Tu crois ?
et bien; mettons- nous vite à la tâche !!!


On a vu tous les Empires s'effondrer....

Cette enveloppe- corporelle tant chérie devra être abandonnée
Aussi; la fortune à dure- peine amassée. Notre statut et nos privilèges.
....la notoriété et le pouvoir. Rien.
La connaissance a bien peu à y faire !
Peu importe tout ce que l'on laisse derrière. On devra partir !

-''Seul; le coeur sait, là, où nous irons.''
Le temps qui nous reste est précieux........( mon chien me regarde ).

Nous avons tous les droits de savoir !

Ce qui me préocupe sont nos tendences négatives, marquées par la coûtume, qui se gravent sur un coeur souvent trop froid.
et là; précisemment, il n'y a pas de marche- arrière.
..............On renaîtra comme un moustique.

Nous nécessitons, comme unique bagage, d'accumuler des mérites pour le voyage.
Nos yeux se fermeront.

Je m'assoierai aux pieds du Maître, et ne dirai rien.
J'écouterai, attentif, sans bouger.....tranquile.
Je prierai pour un futur moins sombre et pour la compréhension.
Ce qui signifie.....
Que
Devant soi
Le temps est de notre côté
Que nos actions sont pures.

Je ne blesserai plus à personne.
Mes mots seront choisis.
J'offrirai mes soins et ma tendresse......la meilleure part du gâteau. Et la joie.

Que la pensée soit vertueuse.
Que tous
Découvrent le Maìtre qu'il y a en soi.
Et que; sans tâche, tous.....Obtenions une renaissance favorable.
Titre: Re : Tout reste à voir.
Posté par: Aloysius le 11 mai 2010 à 08:53:18
Pour manger la pomme mûre...
 ...au goût de fruit rouge qui réjouit l'esprit de Connaissance, il n'y a pas d'autres solutions!


Fais moi la courte-échelle!
Titre: Re : Tout reste à voir.
Posté par: pablo le 11 mai 2010 à 19:22:53
On est de récepteurs;( entre autres- choses.)
Se qui nous sépare.... importe peu.
Il y a pourtant de celà !

En résumé- de- compte; tu es tout-à- fait ''inimaginable'' !!!!!!!!!!!
On nous met en boîte; pour pouvoir être localisable quelque- part au sein du guêpier.
Mais, nous nous sommes éloignés. Je vois !

La racine de la réponse réside en soi.
La mienne correspond à l'image Boudiste. Quelle est- elle ?

Tous........ Voulons trouver réconfort, et nous éloigner de l'insatisfaction. Tout un programme !
Simple en soi; s'il ne fut universel.

Titre: Re : Tout reste à voir.
Posté par: pablo le 11 mai 2010 à 19:34:38
Je ne manque pas de toupet ! Vraimment pas.

Vite un clou !!!!! Je glisse.

La méthode unie à la connaissance nous révèle un monde dans le monde.

Le point- de- vue est le même que le point- de- partie.
On ne s'en éloigne qu'accidentellement, et, ''rarement''.
C'est la faute
Revenir, c'est avoir trouvé que la joie réside en soi. Nulle- autre- part !
C'est comme çà. Tout simple

Revenir; c'est risquer de devenir différent. Alors l'amour et la compassion émanent telle une fontaine



Titre: la courte- échelle....
Posté par: pablo le 12 mai 2010 à 17:28:22
Je ne ''m'exprime'' pas clairement.
Voyons- voir.

Le chemin des écoliers nous mènerait trop loin. On se doit à un monde discipliné.

Et voilà !
C'est tout ?
oui

Titre: Re : la courte- échelle....
Posté par: pablo le 12 mai 2010 à 17:42:46
Répondre. Y a- t'il un racourcis ?

pour arriver loin; il suffit de ne plus bouger. ( plus un poil ! )
Et laisser venir.
Il sagirait d'écouter le son, derrirère les pensées. Le flux incessant de la vie.

Dans mon école; il n'est pas question de trouver la paix !!!
Je nage
Et reçois toutes les effluves, sans rien omettre. Dans. Dedans la confusion

Au centre. Sans rien faire.
Tu penses !

Non. Je rêve que je compartis et avec beaucoup de préocupation le sort qui me touche vivre
Sans vivre
En soi. Parfaitement concentrer. sans efforts. Juste regarder du coin de l'oeil la superficie.
Effleurer le monde, délicatement, sans soubresauts et harmoniquement

A la vitesse de chacune des relations qui se présentent.
Face à face
Advienne que pourra.

Et je suis sur d'une chose. C¡'est que ''c'est'' une énorme et gigantesque catastrophe. Une simple erreur
Un point de vue erroné
La faute consiste à essayer de s'en sortir !

Restons je vous prie.
Voulez- vous danser avec moi ?
Titre: Re : la courte- échelle....
Posté par: pablo le 12 mai 2010 à 17:46:59
Rien.
De personnel

Se trouver à l'aise.
Comprendre le sens. Attendre gentillement qu'on nous interpelle

Et donner tout.
Tout le bien accumulé depuis je ne sais quand. Alors ?
Apparrait le Maître
Titre: Et la délicattesse ?
Posté par: pablo le 12 mai 2010 à 17:49:59
Ne plus se prendre pour soi.
Mais pour les autres !

Ce qui n'exclut nullement le profond et radiant humour
Titre: Re : Tout reste à voir.
Posté par: pablo le 12 mai 2010 à 17:52:03
Qu'est- ce tu nous caches ?

Je serai bref.-'' L'horreur '' !!!!!!!!!!!!!!
Titre: Re : Tout reste à voir.
Posté par: pablo le 13 mai 2010 à 17:15:31
ah bon ?

Je vais m'étendre, ici, et j'attendrai que çà se passe....
Titre: Re : Et la délicattesse ?
Posté par: pablo le 13 mai 2010 à 17:24:36
On attend une subtilité.

Voilà.
Un exercice, qui apparemment résulterait déchevelé, consiste à concentrer une Océan à l'intérieur d'un petit flacon.
Nous le faisons à chaque instant.
Une connaissance telle doit certainement provenir de bien avant tout.

Chaque mot. Chaque geste. Chaque pensée sont la représentation super- condensée de l'Univers à l'intérieur d'un atome.

Rien à la fois.
Et ceci; précisemment me ''tiend'' tout déconcerté. Demain
J'espère
( Demain; j'éspère me concentrer et de vous épatter. ) Ne serait- ce trop tard ?
Titre: Re : la courte- échelle....
Posté par: pablo le 13 mai 2010 à 17:39:33
Message dans une bouteille; pour toi- tout- seul.

On a vagué depuis des éternités dans l'obscurité la plus sombre.
Aujourd'hui; nous sommes né comme ''fils des victorieux''.

Cette naissance devrait être d'utilité. D'une ''certaine utilité''.

Petites définitions qui font plaisir par où que çà passe.
L'esprit est le Roi du Monde
L'existence humaine se caractérise par ses infinies possibilités. ( Y compris libératrices. )


Se contenter
Et prêter attention. ( Excerser la vigilence. )

Le futur. Laisse tomber !
Le passé ne reviendra pas, pour autant qu'on le veuille.
Que nous reste- t'il ?

Ces mains
Titre: Pour le plaisir des ''sens'' !
Posté par: pablo le 13 mai 2010 à 17:58:52
Tu t'atardes !

Merci. Merci beaucoup pour votre attention.

Je vous conduirai là où le temps n'a plus courre.
L'air; c'est tout
L'eau; c'est tout
La terre; c'est tout
Le feu; c'est tout

L'espace; c'est pas mal ! Mais l'esprit; c'est mieux
Titre: Re : la courte- échelle....
Posté par: pablo le 13 mai 2010 à 18:00:11
Et
Basiquement..............Ne t'inquiète pas !
Titre: Personne ne peut dire les mots à ta place.
Posté par: pablo le 14 mai 2010 à 17:14:42
Tu nous a pris pour des écoliers !
J'en suis désolé.

J'aime à vous rappeller que vous tardez !!!!!

Sur ma branche d'oiseau; je vous appelle.
Je vous rappelle en un lieu baigné par le vent de l'oubli.
Un ami sùr
Omniprésent. La table et ses mets délicieux attendent lers invités. Soyez les bien- venus !
Titre: Re : Personne ne peut dire les mots à ta place.
Posté par: pablo le 14 mai 2010 à 17:20:26
Les lutins farceurs sortirons des hauts- parleurs.........

Deap deap !

La biche court dans les bois. Déjà; il gazouille de plasir.
Prend garde.
On n'est pas celui que tu as cru que nous sommes.

S'il te plait............ Nous nous réjouissons de ta venue. Je frissone d'émoi
Titre: Re : Personne ne peut dire les mots à ta place.
Posté par: pablo le 14 mai 2010 à 17:23:02
Hier; c'ètait aujourd'hui
Demain
Titre: Re : Personne ne peut dire les mots à ta place.
Posté par: pablo le 14 mai 2010 à 17:23:54
Let the Sun shine............
Titre: Re : Personne ne peut dire les mots à ta place.
Posté par: Aloysius le 18 mai 2010 à 21:35:21
C'est étrange que le poete parfois en nous s'enfuit!

Sans crier gare!

et il revient aussi de la même façon

"Gare! le train est sur le point d'entrer en gare!"

Tous de petits écoliers nous sommes, rêvant devant le tableau noir à l'oiseau qui s'envole!

Tous nous tapons le sol sec pour faire du sable doux et le mettons dans nos poches comme un trésor!

Tous nous voyons en haut la pomme et nous faisons la courte échelle pour l'attrapper et malgré nos efforts, nous sommes encore trop petit!

Il ne reste plus qu'à rêver à l'oiseau bleu qui vole!




... à rêver être l'oiseau bleu qui vole!

...ou à voler sur ses ailes en se faisant tout petit lucidement!


Bonne nuit étoilée, cher ami des nuages :)
Titre: Le plaisir des ''sans''......
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:08:58
Mille fois, je me suis perdu.
Du haut de la falaise: il fallut se décider.
Le vol fut bref.
Je chutte encore. ( Il semble n'y avoir de fond. ) Un saut décisif et vertigineux.
Là où....il n'y a jamais eu rien de tel. Une simple figure de style. Une acrobatie

Le magicien connait ses cartes. Et; ce n'est pas une prouesse. On l'a tous fait........
Voir comment çà va.
S'illustrer.
Développer l'imagination ??? Aller si loin. Découvrir ce que cache le masque du clown.
Beaucoup de tristesse.....infiniment.

Mais
L'enfant veut encore rire. Il cherche....
.......le jeu définitif: le dernier. Parler de ''l'inconnu''.

Le puzzle. cosmique; une fois, a été reconstitué et prouve l'évidence:-''On n'est pas seul !!!!!!!!''
Titre: La ''consistence'' de l'amour....
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:17:08
Il est un fait;          à par celà; il n'y a rien.
Om a bien des choses à faire !

Seul;         l'espace. C'est comme si l'esprit s'ouvrirait.
Un moment pour s'éloigner
Un autre pour nous rencontrer.

Quand on parle de diversité. Quand les mots nous manquent........... Et s'il pleut ?
Çà ne fait rien !


- ''C'est ''juste''.


Menteur ! Traître ! Imposteur !...................Être- vivant ! ( Rien que çà. )


Si vous me le permettez...........Je suivrais vos pas.
Mais; attention !!!!!!!!!!! Si je t'aime.
Prend garde à toi.
Titre: Le voleur d'idées et d'images.
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:24:55
Si vous posez une question.....Il ne tiend qu'á vous !
Si tu te tais......que ce soit pour laisser place aux images.

Je serai sage.
Répond. Affirme. Dément
Improvise
Et rend grâce.

Çà ne s'arrête pas; cette histoire- là !

On est des dévoreurs de cadavres. Mais; il y a, dans votre regard, cependant une étincelle...
...........Presque rien. Furtive;           indaignable........

On ne veut pas être heureux.
On veut être un garnement. Et jouer à touche- pipi.

Dans le fond; c'est comme tu veux ! Hi hi hi !
Titre: Avoir le dernier- mot, semble d'importence !
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:32:02
Parler en tout sens.
Ridiculiser l'adversaire
Anéantir toute possibilité de fugue.

Fermer les fenêtres. Et se gratter le dos

Tu sais; amour ? On n'a jamais rien vu de parreil.
Vaguement; je me rappelle
..........que je ne suis pas mort. Et qu'il faut dire les mots qui justifient mes pêchers.
Parceque
Le mirroir
Prouve ma lâcheté.

Vite ! Çà presse ! Un dernier mot.
Le dernier..............J'ai honte !!!!!!!!
.....Et je ferai tout pour lâver cette tàche- là.

La honte; c'est TERRIBLE !
Titre: Re : Le plaisir des ''sans''......
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:40:58
fermer les yeux.

Moi ?
Toutes les images. Y comprit celle que l'on n'attendaient plus; la vision totale:
Celle de l'amitié.

Je vous la donne en mil !
Pas besoin.
On aurrait pu croire que je n'avais rien à offrir. Moi- aussi

Et çà fait peine. Dis - moi

Les images.... vous sont offertes par vous- même ?
n'y a t'il pas de miracles possibles
Oui
Je changerai
Titre: Re : Le plaisir des ''sans''......
Posté par: pablo le 20 mai 2010 à 17:44:13
Je ne peut comprendre........

Les images. D'où proviennent- t'elles.
Pas besoin de réponse.

Leur prix. Celui des rèves ?
D'un rêve total ?

De la libération. C'est possible; crois- en tes ayeux !!!!!!!!!
Titre: L'imagination......essai.
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:31:39
Voyons- voir ce qu'il y a dans ces tripes !

Dans l'os; la moëlle.
Dans le corps; les veines et le sang.
Les impuretés; comme la bile et les excréments.
De l'eau, en somme !

Pourquoi faire tant de bruit ?
Les images ''nous'' apparraissent, tanto surprenantes, allucinantes ou spectrales.
Dépourvues de base.
En soi.
Dans l'atmosphère; irritantes pour incontrolées

Et je voulais souligner qu'elles peuvent faire bobo. Inconsistente ou pleines de sens

Dans la nature. Le jour- le- jour. La vie elle- même !
Des images qui prennent corps. Atomiques et lumineuses.
la réalité........On aime à tâter la forme. A savourer l'air frais. A chercher une piste
Dans l'engrenage
La machine parrait bien huilée ! La matière.............. Le corps du délit.

Tu y viens ?
On a tort de ne pas considérer cette possibilité. Des images
La réalité....une bise divine. Notre création
( On a choisit quant à ce qui nous touche. )

Bien- sûr, que j'attend un comment- taire !!!!!!!!
Titre: Re : L'imagination......essai.
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:40:32
Je m'empresse de nous situer dans le rève.

J'imagine aisemment. Je suis un artiste- peintre...les infinies possibilitées.
Dans le moment- présent, et partout.

Elles vous transportent.
On ne controle que difficilement le flux.
Une idée ? Est une image. Un courrant- électrique. une étincelle
Notre corps se reflète dans l'eau. ( Pourtant; nous sommes en tout lieu.)

La nature des rêves..........la consistence qui nous porte.
Un simple doute comme celui- ci pourrait changer la trajectoire de nos désirs- fous.

Reprend.
La calamité consiste à se tromper.
Comme tu peux imaginer; il est extrèmement difficile de s'en prendre à soi.
On cherche l'imposteur au dehors.

La bête !!!!!!
Titre: Re : L'imagination......essai.
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:44:33
Considérez un instant que l'escence de l'existence est vide.....

Après; on discutera le bout- de - gras
Titre: Le sel de lune- hivert..........
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:52:10
Tous les écrivains du monde on constaté qu'on ne pouvait mettre en boite
Pas même une image. Une seule


Et moi je dis le contraire. Que l'on devrait essayer

pour celà; je prètant qu'il faudrait avoir atteind le fond.....de la question.
Quelle est- elle ?
Vous avez tout le choix possible et impossible. Je m'incline

Faire preuve d'imagination ?
Comment as- tu pu te tromper ....autant ?

A bien y regarder; mon cher
Titre: Re : Le sel de lune- hivert..........
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:54:03
Comme tout le monde; ce moustique possède une ''certaine'' grâce.

La suffisante pour changer le cours du monde
Titre: Re : Le sel de lune- hivert..........
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:57:44
Entendez- vous les loups ?

Ce petit enfant; là dans ma tête, qui pleure jusqu'à s'éteindre dans les bras amoureusement maternels.

J'entend par là.
Que je ne peux pas, et que çà fait mal.............. animal.

Putains de larmes !!!!!!!!!!!
Titre: Re : Le sel de lune- hivert..........
Posté par: pablo le 21 mai 2010 à 18:59:41
Ce jour n'aurra de pareil
Chaque instant est un joyau inestimable
Titre: Re : Le sel de lune- hivert..........
Posté par: Aloysius le 24 mai 2010 à 14:59:38
Splendeur de poésie!
Sel de la vie!
Titre: On y vient.
Posté par: pablo le 24 mai 2010 à 16:46:28




                                             Çà devrait aller, comme çà !
Titre: Re : Le sel de lune- hivert..........
Posté par: pablo le 26 mai 2010 à 17:45:54
Merci, mon ami.
Titre: Re : On y vient.
Posté par: pablo le 26 mai 2010 à 18:11:59
Au grain !

Le chemin du milieu.........Hors des extrèmes. Sans se prononcer. Sans un mot
Sans les mains et sans rien.

( L'acrobate viens de perdre le fil sur lequel il parraissait suspendu.)
Pas de panique !
Se faire à l'idée. A la situation d'urgence et tomber comme les feuilles de l'arbre.
Être transporté par le vent. Aller; on y va !

Respirer, souffler. Se reprendre. Voir les infinies possibilités que nous offre cette nouvelle situation.

Et mes valises tant chéries ?
Et; ma vie.
Effectivement; on est vivant. L'air prend une consistence. Les images apparraissent menaçantes.

C'est l'inconnu.
Un simple changement. La mort ?
Tout a été donné. Que reste- t'il à faire ?
S'inquiéter. Pour quoi faire !

''Faire'' parrait être l'important.
Sans corps. Sans destint; si ce n'est tomber.

Je me rappelle.
De la mémoire. De toutes ces folles plaisanteries. De vous
Il m'importe.
Je suis aux anges. Il ne reste rien qui nous sépare. Le rêve définitif

Approche un peu.
Ne vois- tu pas que je suis toi.

Je ne manque pas d'air. Et ceci fait que ma vie prenne tournure. Disparaitre.
S'oublier

Titre: Re : On y vient.
Posté par: pablo le 26 mai 2010 à 18:27:19
Ce doit être celà. Ou bien; tout- autre- chose.......

Que par les mérites que j'ai pu accumuler en practicant les étapes du chemin....puissent tous les  autres êtres obtenir l'opportunité de réaliser cette pratique.

Que tous puissent savourer les plaisirs divins et humains. Et qu'ils atteignent promptement le bonheur permanent. Cessant toute existence de l'insatisfaction et de ses causes.
Titre: Re : On y vient.
Posté par: pablo le 26 mai 2010 à 19:03:03
Il reste cependant quelque- chose à voir......

Titre: Tout.
Posté par: pablo le 28 mai 2010 à 18:42:11
Pour menu
Et parceque tu es là, tout près.

On prend des décisions ?
Ne pas en faire qu'à sa tête.

J'aurrais tant aimé.
C'est pas grâve. Celà peut arrivé dans les meilleures familles.

Concrête, mon con !!!!

On se doit à vous.
Tous méritons une opportunité....toute neuve.

Faire la guerre
Tuer
Sacrifier la dernière chance
Critiquer avec dureté. Tout celà n'est pas juste. Comprend- le

Garder pour soi le meilleur morceau

La mort.
Nous avons tous, en nous, un papillon
Titre: Re : Tout.
Posté par: pablo le 28 mai 2010 à 18:45:07
Certainement; mon cher: ce n'est pas tout
Titre: Re : Tout.
Posté par: pablo le 28 mai 2010 à 19:01:46
Je m'accomode.
Je précise d'un temps....nécessaire, pour vous être d'utilité. Et tout l'art du monde

Par la grâce du carré !!!!!

Fais gaffe où tu marches. Il y a des mînes- anti- personnes.

Je voudrais que tu vois
Et il vit
Titre: Re : Tout.
Posté par: pablo le 28 mai 2010 à 19:03:22
Vie
vite
Mais pas trop.
Titre: Easy, et mains- tenant....
Posté par: pablo le 31 mai 2010 à 17:13:09
-''Pas assez pour s'enfuir.
Juste assez pour subsister.''

Amour.
Il existe une possibilité entre des millions. Et celle- ci m'importe; que je pige quelque- chose.
Disons que je vais ''exprimer mes méninges''.

Face à l'intuition, dont je manque. Je compte.

Voudrais- tu m'accompagner un instant ? Je ferai que ce soit une fête.

Je me découvre. Le sujet est d'importance. Il sagit qu'il s'agite en tous- sens, le bougre.........

Un dernier effort; au nom sacré de l'amitié ! Bien. On fera avec le coeur
Titre: Re : Easy, et mains- tenant....
Posté par: pablo le 31 mai 2010 à 17:55:27
Comment ! Çà ne fait rien ....

Il m'importe.
Plus qu'à tout ! Seulement........?

Il n'y a rien à y faire.
Où se trouve le problème ?

On peut être en soi. C'est autre chose ?
Non. Juste çà. Merci bien !
Titre: Re : Easy, et mains- tenant....
Posté par: pablo le 31 mai 2010 à 17:57:57
Je me sens...mieux.

C'est repartit pour un tour !
On fera merveilles. J'en suis sûr !
Titre: Tu disais !
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 17:26:41
Je suis prêt a commencer une nouvelle aventure toute neuve.
Tout près ?
Effectivement; unis à l'inmensité par la force des choses. Disposé à entreprendre une tâche hardue.
Se débattre entre les infinies possibilités, offertes par la seule grâce que tu me prêtes généreusement en daignant me lire un peu.

Prêtez attention; je vous prie. Le train entre en gare à nouveau !

J'abandonnerai toute désespération pour vous être d'utilité. Tout ressentiment.
Ceci est un avis
Il n'y que toi en face.
Un privilège sans doute ! Pénétrer le coûches obscures qui nous tenaillent, afin de se disposer à faire un bond vers les plaines de l'amitié, toujours véritable et généreuse.
...............l'unique consolation serait d'être vrai.

Vrai ne ne signifiant nullement ''ordinaire''. Aimer est chose précieuse si l'on sait y faire. Tout
Titre: Re : Tu disais !
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 17:33:14
Il fut dit, en son moment; que l'on devra se les voir avec soi- m'aime, un jour.

Le plus tôt possible. Et jamais plus n'en revenir.
Personnellement; on peut se faire à toutes les idées. Celles- ci, étant vides

Alors que faire avec tout ce qui nous importe le plus ?
Se consoler; parceque au- delà des images, rien ne pourra nous retenir.

Ne plus attendre consisterait à ouvrir toutes les portes. Abandonner toute haine à tout jamais.

Et Faire une promesse
Titre: Avant tout....
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 17:46:17
On ne devrait pas se lancer.
''Venir'' est de considérable importance.

Vous êtes comme çà. N'est- ce pas ?
Comment dites- vous ?
Tous les facteurs sont disposés et alignés sur notre table- de- travail. On fera merveille !

Con.
Tu n'iras pas loin. Tout au contraire, mon cher.
Nous possèdons le charme irrésitible du guerrier.

Fais- en à ta tête.
Quelles seraient vos atouts ? Le brillo et l'intelligence dont tous les êtres sont pourvus.
Y compris le petit mousque; qui lui aussi peut se libérer des lourdes chaînes.

La précieuse éxistence humaine......
Pour se situer. Ce Monde. A part le fait d'offrir beaucoup de préocupations; nous offre un sans fin de possibilités...........et celle- ci sont de poids !
Atteindre les plaines de la satisfaction permanente, serait l'une d'elles

Je me ferais un plaisir de vous y conduire. Force majeur ! Puiseque personne ne s'en verra démuni
Titre: Il ne tiend qu'à toi ! Nous; nous sommes prêt à tout.
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 17:52:44
Comptez dessus !

J'ouvre grandes les oreilles.
Ma bouche se ferme.

Comment est- t'il possible, une équivocation si crâsse ?
On s'est enfermé sur soi.
On a perdu de vue le principe de la liberté.
La terreur s'est adoignée de tous. Nos coeurs se sont vu pétrifiés.

Personne n'ose dire où nous allons.
Titre: Re : Il ne tiend qu'à toi ! Nous; nous sommes prêt à tout.
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 17:56:13
Mais le malaise dispparrait avec juste ouvrir son coeur

Revenir. C'est se trouver à l'aise avec tous les problèmes

Apprendre; n'est autre que se souvenir d'un monde nouveau, où il ny ai que des amis chers.

On doit récupérer se trésor qui est à la vue, mon amour. Toi le guerrier
Titre: Re : Avant tout....
Posté par: pablo le 02 juin 2010 à 18:01:32
C'est juste; car c'est ce que nous cherchons, nous et tous; la satisfaction.

Il faut vous rappeller; qu'à l'entrée du temple votre sourrire est indiqué.
Où vas- tu l'enfant ?

Voyez- vous ? Que j'en douterais fort !!!!!!!!
Titre: Re : Il ne tiend qu'à toi ! Nous; nous sommes prêt à tout.
Posté par: Michel-Vallée le 02 juin 2010 à 18:45:51
Tes oeuvres d'ArtistoSâge m'ont manqué pendant ma petite absence.
Quel talent...
Chapeau Mon Sieur!

(http://www.virtual-winds.com/forum/style_emoticons/default/mousquetaire.gif)

Titre: Re : Il ne tiend qu'à toi ! Nous; nous sommes prêt à tout.
Posté par: pablo le 04 juin 2010 à 17:01:42
Je suis content. Mais; je ne vais pas en rester là.

Michel- Vallée.
Un jour nouveau; avec la médaille au mérite ''d'être humain''.

Je vois.
Merci !
Un beau jour; celui- ci. Et rayonnant. Je plongerai dans la lumière.
Mon ami, mon frère. Très cher
Titre: Je ''suis'' fou. Que va- t'on y faire !
Posté par: pablo le 04 juin 2010 à 17:32:41
Mais; pas ordinaire.

Je me fout complètement de ce qu'il ''va'' m'arriver

C'est la joie
Titre: Re : Je ''suis'' fou. Que va- t'on y faire !
Posté par: pablo le 04 juin 2010 à 17:43:31
Précise.

Ce doit être le jeu de l'égo.
Il continue à faire du mal.

Il existe cependant une possibilité; écraser mollement !!!!!
Mais ceci ne convient pas
Je crierai jusqu'à me rendre exhaust, que comme çà....il y un certain malaise

Sens- tu......toute les choses ?
Connais- tu une seule chose ? Tu me surprends.

La vérité bien vraie. Dis- moi.

Rendre le bonheur à son propriétaire.
Qui a planter les vignes ?
Dis- moi le, sur l'honneur.

Merci. Toujours je me sentirai redevant de vos soins inconmensurables
Titre: Il y a un chemin.......... qui conduit à la satisfaction.
Posté par: pablo le 07 juin 2010 à 16:35:39
La recte opinion
La recte intention
La recte parole
La recte conduite
Le recte maintien
La recte attention
La recte méditation

Se situer, dans leur application, ''ente les extrèmes''.
Avec modération
Sans estridences
Avec de bonnes façons
Raisonnablement
De façon posée et courtoise
Pacifiquement et amigablement

Ajouter, en toute circonstence , la motivation juste et compassive.
Et
Practiquer la vigilence.

Comme çà; çà va ! Je pige
Titre: Entre nihilisme et éternalisme....La voie du milieu.
Posté par: pablo le 07 juin 2010 à 16:43:28
..................Voie éloignée de tout fanatisme.

Offrant généreusement nos meilleures intentions et services à tous ceux et celles qui en ont besoin.

Nous nous voyons baignés dans un Océan d'insatisfactions.
Nous devons faire preuve de courage et d'amnégation. D'une profonde sagesse

Comprendre, enfin. ce que l'on essaie de nous dire.
Ne plus détourner le regard.
Faire face, bravement, à situation qui se présente ( parfois douloureuse )
Et
ne plus tourner le dos aux difficultés.

Devenir cet être considéré et rayonnant, pas à pas
Titre: Stand by me !
Posté par: pablo le 08 juin 2010 à 17:47:58
Comment ? Tu n'as rien à dire.

C'est vraimment très curieux; vraimment ! Il n'a rien à dire.

Reste tout près de moi !
Il fait bon.
Je sens une grande satisfaction à vous savoir ici. Moi- aussi.
On ne t'a rien demander !

Il y a bien une chose....Quelle est- elle ?
Rien de très important.
Elle me trôte dans la tête. L'unique satisfaction possible. Partager

Voilà un sujet brûlant !
Vous faire part de ma disposition. On fera de bonnes mies

Tous vous aiment.
Est- il possible de pouvoir ''vivre'' sans cet instinct. J'en doute
Je me doute de beaucoup de choses; comme tout le monde,. De presque toutes
Raconte, raconte !

Si ce n'est que pour soi......Je me fais fort; dans l'amour. C'est ma spécialité
J'aime à en mourrir; un peu
Chaque geste compte. Chaque mot et chaque pensée.
L'infini est dans mes mains
Dans une fleur sauvage; un monde. Et dans l'heure qui passe; l'éternité.
Pour en finir
Je me congratule de vous avoir connu. Merci
Titre: Re : Stand by me !
Posté par: pablo le 08 juin 2010 à 18:07:08
Tu ne vas pas nous laisser, comme çà !!!!

On se meurt.
Mais c'est bon; puisque c'est avec vous, mon amour
Titre: Vous êtes ma religion...
Posté par: pablo le 09 juin 2010 à 18:44:49
Il n'y a pas de quoi
Sans faire
S'en faire ?

Qu'est- ce à dire ? ?
Une question; celle- là
De confiance.

Sur la face de la Terre; il y eu des imbécils, qui eurent préféré la richesse à l'amour.
Un point de vue
Désespérant; puisque dépourvu d'escence.

Comment expliquer; lors de cette période sombre, les bien- faits de la virtue.
Décheuvelé !!!!

Et la figure d'un monde parfait !!!! ce n'est pas possible
C'est impossible............ D'où l'intérêt et la séduction que je sens et qui me pousse à vous écrire ces mots.


L'impossible; çà c'est bien réel !!!!!!!!!
Titre: Re : Vous êtes ma religion...
Posté par: pablo le 09 juin 2010 à 19:00:24
On continuera à s'en faire......

C'est très préocupant, notre situation.
On aurra verti un Océan de larmes amères. Quand les mots ne répondent nullement à la question
Ils sont sourds.

Un aveugle. Comment s'exprimer;: si ce n'est par voie de la folie !
Pattes- en- l'air.
Çà; c'est plaisant ! Se dévorer durant un temps, de baisers. Et procréer

Ta présence fait que je sente d'innombrables possibilités. Entre elles.........vous séduire.
Vous enchanter
Telle la voix mélodieuse d'une sirène.
Sur les récifs de corail;les embarcations insensées y ont échouées.
Ils sont morts pour rien.
La musique conduit en des Terres étranges
L'une d'elle; serait la libération

Soyez; s'il vous plait.

Dites -nous: par quele prodige ! 
Tu es assis dessus. Partout
La libération est uniquement possible; par ce fait. Elle serait notre constitution. L'axe imperceptible aux yeux inexperts.

On n'habituera pas aux vagues incessantes de ce monde de désespération
Nous sommes à la merci des Tirans
Samsara n'est pas fiable
Titre: Re : Vous êtes ma religion...
Posté par: pablo le 09 juin 2010 à 19:05:29
Un mot doux.......

Tu es le Bouddha.
Ne cherches plus dehors. Regarde une fois- encore

Et ne reviens.
T'es dur !
Les mots ne contiennent pas les négativité
C'est l'esprit qui interprète de façon distortionné. La joie étant en soi et partout. On est nez
Titre: Re : Vous êtes ma religion...
Posté par: pablo le 09 juin 2010 à 19:09:05
C'est tout; n'est- ce pas !

La dévotion au Maître serait un prodige
Titre: Çà y est. Nous y sommes !
Posté par: pablo le 14 juin 2010 à 17:14:43
A la croisée- des- chemins. Entre nous
.............plus de séparations. Rien que l'espace ouvert.

Notre corps en devient cristalin. Nos pensées virevoltent.........autours de rien.
( Les tensions semblent disparraitre. )
Il nous reste une image folâtre que je voudrais capter.

Dans l'air que nous respirons..........profondemment; le va et- viens de la vie.

Remplis de connaissances. Prêt à donner le meilleur de soi. Vous sentir
Reposer un instant
A la lumière de nos yeux. Et vous apporter de bonnes nouvelles

......De la Terre et des Cieux.
Que rien ne peut plus nous éloigner de la famille de ceux qui n'attendent plus.

Il serait raisonnable de répondre, avec volonté, du meilleur de soi, avec délicatesse et disposition....





Il reste, cependant, une chose à voir.
Ce n'est autre qu'un parfum....celui de l'herbe verte.
Au bord du ruisseau. ( Rien d'autre -)
Titre: Un disque pensable programation. Dur !
Posté par: pablo le 17 juin 2010 à 19:18:42
Tous les êtres nous aiment
Il n'y a personne qui ne vous ai considéré comme étrange.
Vous; seul, vous êtes trompé.

Ne cherche plus au loin; sinon fais face à l'imagination. Accepte- toi
Et une bonne fois; reconnais le ''principe''.
Tu es incroyable
Tout- à- fait grand, généreux. Il n'y a rien
Tu m'entend ? Rien qui puisse obstaculiser l'expression d'amour infini que tu sentes en cet instant

Défais- toi de ce fantôme recalcitrant. La mort est sur la monture

Deviens toi- même. cristalin et rempli de l'inmensité de la joie....cosmique ?
Titre: Re : Un disque pensable programation. Dur !
Posté par: pablo le 17 juin 2010 à 19:19:37
Et trouve- toi face à face avec l'impensable
Titre: Vacuité 2. Dieu ?
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 18:21:42
Mille Dieux ! Par Toutatis.

L'incommensurable diversité.  ( Ce n'est celà; n'est- ce- pas ! )
La bonté; peut- être
Si je dis rien. On ne s'entendra pas, au milieu de la bataille. Rien qui ne vaille

Ou bien tout. pour rien. Là, il a un sans- fin de possibilité visibles.
Apprendre
La soif c'est ne pas s'equivoquer, comme on l'a tout- le- temps fait.

Ce serait çà. Tout réaprendre. Se refaire une santée
Aller si loin, que le consus...pâlirait.
De l'émotion ?
Pas seulement. Voir avec les yeux, nouveaux........du coeur. Avec pleine conscience
( Ne plus perdre un apice de la joie de l'enfant noir nous offre. )

Disparraitre. Pour laisser place à la plus parfaite nature- illuminée.
Dieu; qu'il est con !!!!

Vous en faites pas. Dans les textes classics du boudisme; on compare CE VIDE avec l'espace.
Mais
Ouvert

Je t'aimerai toujours. Je le fais déjà. T'as vu ?
Titre: Re : Vacuité 2. Dieu ?
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 18:27:13
Je ne cherche pas à répondre.
Je le fais cependant
Il y a, dans les mots, une forme sacrée que l'on a perdu de vue.

Ils sont vides
Je suis vide. Le monde attend. Voudiez- vous nous éclairer !....... Pour une bonne fois.

Une ''foi'' pour toutes.
L'impossible nous regarde d'en haut. La vérité, d'en bas
Titre: On y reviendra !
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 18:31:34
Chers tous. Mes mères

ceci est le moment
Ceci est ler lieu. Alors: de quoi parler ?

Consciemment........de tout. Vous servir
Où est le ''truc'' ?
ne rien demander en échange. Aucun avantage
Et accepter les va- et- vien. Reconnaitre enfin la value de l'impossible; la joie parfaite
Titre: Re : On y reviendra !
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 18:33:50
Çà ne fait rein.

Bien sûr que tout iimporte !
Plus que tout
Titre: Re : On y reviendra !
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 18:56:15
Ce n'est pas ''forcemment plaisant''
Pas pour tous.

Aurriez- vous tous les atous. Qu'il n'y suffirait

Alors; j'ai trouvé refuge dans la satisfaction.
Mais; on ne veut pas en rester là. On veut

Et on peut.

l'ouverture définitive. Le paroxisme de la stupidité c'est de laisser tomber nos mères, tous les êtres
Titre: Re : On y reviendra !
Posté par: pablo le 18 juin 2010 à 19:04:31
Connaitre
Savoir Et impressionner à tous avec des histoires folles. Après; s'en aller bien loin du bruit

Ceci me fait peur.
De t'oublier
de ne penser qu'à moi. Ma femme, mes biens, mes enfants et mes amis.

Vous perde
Çà m'horrorise.

N'y pense plus !
Voilà bien le malin !!!!!!! Penser. Et si l'on parlait du temps. De celui qui passe, silencieux
Oui
C'est çà. Le temps de l'amour infini. D'une pensée

Vide.

Un jour; le ridicule me boufera
Titre: I never be the same !.........Oooooohh Ho hohoho !
Posté par: pablo le 24 juin 2010 à 18:33:24
Le vent peigne mes cheuveux avec amour maternel.

Et; il n'y a aucun mot pour exprimer ma satisfaction.

Dans une main; tout l'Univers
Dans l'autre; tendue, l'expression mon amitié sincère, pour toi tout- seul.

Je m'incline à nouveau; face au ''lion- entre- les- hommes''.
Respétueusement, et avec une certaine alégresse. Çà me passera; j'en suis sûr !
Titre: Re : I never be the same !.........Oooooohh Ho hohoho !
Posté par: pablo le 24 juin 2010 à 18:42:36
Tu n'as que- çà à dire ?

Parfois, tu me surprends, avec tes manies, tes prétentions. Et ton orgueil ?

Il m'arrive de ne plus croire en rien ni en personne
Il est des fois !!!!!!!!

Il est probable; j'en suis presque sùr que nous renaitrons, par l'impultion iniciale
Dans un règne ou l'autre; selon nos actions.

Je n'ai aucun intérêt pour ce monde- de- convultions, apocalyptique et sans mesures.

Je construit. Je modèle. Tel un homme, Çà oui ! Avec un bon- coeur
Titre: Re : I never be the same !.........Oooooohh Ho hohoho !
Posté par: pablo le 24 juin 2010 à 18:45:35
Il a quelque- chose à offrir
..............une chose qui m'appartient à personne et sans nom.

L'idiot !
Titre: Re : I never be the same !.........Oooooohh Ho hohoho !
Posté par: pablo le 24 juin 2010 à 18:47:57
Encore fusse- t'il que quelqu'un ai pu découvrir le sujet

Et l'objet

Et l'action ? Un courrant d'air. Fermez la porte; je vous prie !
Titre: Re : I never be the same !.........Oooooohh Ho hohoho !
Posté par: pablo le 24 juin 2010 à 18:54:51
Des six reignes d'existence, celui ainsi nommé; des hommes
Parrait le véhicule parfait
Pour se bouger

Entre vous et moi......qui que tu sois: il existe une sympathie.

Je suis cruel; je sais.
Quelle serait la base que tu nous caches avec insistence ?
Je crains. Que se soit celà;'' la vie est un rêve.''
Titre: Un blanc- parfait.
Posté par: pablo le 28 juin 2010 à 16:33:54
Je sens que je commence à comprendre. Mais,
......ce n'est pas encore çà ! N'est- ce- pas.

Par manque d'humilité................. Quand je veux m'approprier de l'arc- en- ciel.
De nature; infantin.
Se gloriant des idées lumineuses.............. Peindre mon nom sur les eaux.

- Tu te décourages; au pied de la montagne. Quand il suffisait de regarder, et de voir, sans tâche, le bleu azür. Impénétrable
Pourtant si clair
Omniprésent.
Se plaignant du ''manque'' de sagesse............. Quand; il ne tiend qu'à toi.

Ouvrir les yeux
Et donner la meilleure part- du- gateau. Toujours. ( On se tutoie ? )

Décidemment. Rendre les jouets; parceque tu n'as plus l'âge, l'enfant, de la poudre- d'escanpette.
Tu ferais bien de rester.


Est- ce une pensée.............. Ou bien tout- autre- chose ?

                                                       Tu disais ?!!!
Titre: Re : Un blanc- parfait.
Posté par: pablo le 28 juin 2010 à 17:00:43
Il s'émeut. Le pauvre !!!!!!!
Titre: Comment êtes- vous arrivé à être bouddhiste ?
Posté par: pablo le 28 juin 2010 à 18:45:15
En posant des questions; mon cher.

Titre: Re : Comment êtes- vous arrivé à être boudiste ?
Posté par: pablo le 28 juin 2010 à 19:37:26
Un grand- maìtre ce Sogyal Rimpoché !!!!!

-''on ne s'est jamais assis comme une roche''.
Miantenant; il va nous parler de méditation......

Avoir été; et devenir.. a la poubelle. On se pose
Et on y est presque.
Rien à faire

Et arrêter de méditer à tout jamais.

En principe; il a bien une base. Mais; elle aussi est volatile
On est bouffé....de l'intérieur. C'est soi qui nous bouffe
On est seul
Pourquoi s'en faire ?

l'existence humaine; serait ''la précieuse existence humaine''
On a tôpé sur le Buddha. Le parfait en tout. Celui- là qui a été au-delà
Avec toutes les médicines
Et les outils, gracieusement offerts

La mort et l'impermanence.

Le Karma

Et les six règnes- d'existence. Un tourment; puisque ''tàché'' d'ignorance- basic. L'incompréhension
que nous ne sommes pas le sujet tant aimé
Tant chouchouté

Alors on commence par ne plus méditer. comme çà; honnêtement.

Chalereusement; nous accueillons à tous les êtres avec compassion irréprimible et bonté amoureuse.
Y a t'il une question ' ?

Se disoudre dans l'espace infini. Devenir ce réceptacle transparent. Pure lumière
Pure clarité
Et tout espace. Bien ! l'ami cher
Titre: Re : Comment êtes- vous arrivé à être boudiste ?
Posté par: pablo le 29 juin 2010 à 18:20:54
Alors on se rend compte de bien des ''choses'' !!!!!

Qu'on est DÉJÀ Illuminé. T'es un Bouddha en fonctionnement; où que t'ailles. OuIIIIIIIIIII
on redevient ce que l'on a toujours cherché; l'impossible à assir.
Soi ?
Non pas !
Un fénomène......si profond qu'un puits de sagesse. La Bête. Mais; il n'y suffira.

On a faim et soif........je découvre ma ''nature profonde''....de l'eau. Comme celle de l'Océan
Ici et maintenant
Dans l'écho de ton nom, Gloire !!!!!

Il est là l'enfant; à s'inquiéter. Il a ouvert timidement les yeux........dans l'eau; mais, cette fois illuminée par la lumière farouche de tous les Astres
Dans une Mer de tranquilité.

Cet esprit; découvre l'esprit.
Deap, deap. Dans la jungle amazonique; un guide parrait indispensable. Le Maître
Celui qui a parcourru le chemin en tout sens

Partout où tu regardes. quelles que soient les conditions, tu es celui- là: un bénni

on n'a pas peur d'avoir peur. On est assis,( Je vous le rappelle ) A rien faire
Sinon; voir comment tout se disoud
Pure lumière
Un rien qui regarde dans l'absence; tout autour de soi la plus élémentelle satisfaction. Une idée ?

Même pas !
on est touché.
Alors en conclusion; je mastique la conclusion; pour toi- tout- seul, mon amour.
on est pas seul
Titre: Re : Comment êtes- vous arrivé à être boudiste ?
Posté par: pablo le 29 juin 2010 à 18:28:11
Demain; j'irai chercher des fleurs pour la dame- celestiale.
La Personnification de la sagesse de tous les Boudhas; ainsi nommée; la ''Prajnaparamita''.

Je me fond en éloges envers toi; la perfection

AH oui !!
Sans Maître expérimenté, et compassif; on ne va nulle- part
On se perd un peu.
Pourrais- tu donner de la clartée ?




Et pourquoi pas ! Ce que tous veulent; sans oser y croire. ( Même un peu ! )
c'est
La paix.
tu crois ?

Je ne te le fais pas dire.
Je dépose mes valises; et je suis à vous !!!!!!!!!Toujours
Titre: Re : Comment êtes- vous arrivé à être bouddhiste ?
Posté par: pablo le 29 juin 2010 à 18:31:10
Vous avez une plaine...où il est possible guerroyer.


le but; alors, c'est le chemin
Titre: Tu disais ?
Posté par: pablo le 30 juin 2010 à 17:06:27
Radio Ici et Maintenant. C'est le support
Avec ses membres et Didier.

Vous ne connaissez pas  Didier ? Non.

Source Parisienne et mondiale de ''mérites''. Sans quoi....
Je préfère penser en positif.

Je disais......que ici; nous baignons dans les bénédictions et la pureté. J'en rend grâce
Titre: Mais; ce n'est pas tout .
Posté par: pablo le 30 juin 2010 à 17:18:27
Pour ma part. Je parle à haute- voix
Je vous blesse.

Ce qui me frène; c'est de vous savoir confondu
Ce qui me pousse; c'est de vous savoir confondu

J'agis; en apparence, violemment. Alors que, de tout mon être, je sens, envers vous toute la ternure d'une mère
Pour ses petits; elle ''donne sa vie''
Le meilleur de soi. Tous ses mérites du passé. Et son bonheur

Toutes ses pocéssions et ses bien.
Toute la tendresse. Sans omettre la connaissance transcendentale et commune.

Un avertissement; cependant
Avant d'entreprendre un voyage spirituel quelconque. Il serair préférable s'armer de ''sens commun''.
La vérité; alors ne serait qu'une façon
De parler

Personne. Il n'y a personne.
Aucin obstacle sinon l'esprit contraint. Bon voyage


C'est très exotique. Faites au mieux !
Titre: Re : Mais; ce n'est pas tout .
Posté par: pablo le 30 juin 2010 à 17:21:57
Nous
sommes
Tout
Ce que l'on pense
Quand
c'est
avec un amour inconditionnel

Avec le corps, et la parole
Avec l'esprit. On fait l'amour. Un monde parfait
Titre: Cest toi qui vois !
Posté par: pablo le 05 juillet 2010 à 17:10:02
Maîtres parfaits et purs, amis tous....
-''S'il vous plait; permanécez avec nous jusqu'à la finalisation de toute souffrance.
-''Et faites tourner la roue- de- la- loi pour tous les êtres migrateurs.''

Voici ma vie, que, sans sentiment de perte, je vous offre.
Mes services- et les offrendes, pareilles à celles de Samantabhadra. Sans omettre aucune.

En ce moment; l'émotion me saisit.
Mais; je promet d'ète sage, comme vous le fûtes. Le temps d'un claquement de doigts

Merci; Lama Samdup
Maintenant; je sens l'énergie qui me manquait jusqu'alors.

Ne craignez rien. ( Je vous tiens- à- coeur. )

Je suis parfaitement, complètement et tout- à- fait éveillé.
Il n'y a rien. C'est vrai. Sinon ?
Un amour complet.
Titre: Re : Cest toi qui vois !
Posté par: pablo le 06 juillet 2010 à 16:18:45




              Je laisse, là, les menus- détails, au libre- arbitre de ton imagination d'artiste.
Titre: ...............Pourquoi.
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 16:55:44
Mille feuilles; mon frère.

Pourquoi ?
Maître Pablo; sur un arbre- perché, trouva bon y répondre..........

C'est un ''fait''. Une tâche. Une simple projection. Une erreur
Il n'y a pas de mal.
Le mal; est une construction. Une illusion
Autrement.....
Il n'y a pas d'autre façon. On doit faitre avec

Nous nous sommes vu.
Et; on y donner trop d'importance. Une vision qui a survalorer les possibilités.

Depuis; l¡'homme dort.
Comment le réveiller ?

Il lui suffit d'ouvrir son coeur.
Titre: Re : ...............Pourquoi.
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 17:02:00
Comment !

Basiquement; nous avons la clef.
Et
C'est parfaitement possible !............... Avec la bonté- amoureuse.

Elle ne nous est pas étrangère. On sait très bien
Et;
...............................IL N'Y A PAS D'AUTREMENT; mon cher. On est profondemment ce fait
Parfaitement amoureux
Lumineusement parfait
seulement; que nous nous sommes éloignés du principe qui régit l'univers- entier

La racine est intacte. Il ne tiend qu'à moi

Regarde comme il chante
Titre: Re : ...............Pourquoi.
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 17:22:07
Dis- moi; une seule raison !

C'est la structure de l'esprit- parfait
La culmination. L'apogé du bien- fait. L'union

Comment ?
Un cadeau. Ne plus ''se tromper''

J'essaierai; ici, avec l'amour et la compréhension nécessaire de te faire voir, mon amour combien nous fûmes aimés
En un temps de guerres et de cataclismes. Où; l'incompréhension était loi

La haine.
Voilà ! Bien

un esprit; c'est mieux !
Dôté.

Je ne vois pas où vous voulez- en-venir.
C'est pourtant ''ce qui fait mal''. On changera, c'est évident
On ''s'est trompé''
Et; l'erreur a sa propre réponse: corriger la direction. C'est- à- dire ?

Que demain n'a jamais existé.
Que nous sommes celui- là; qui a vu les oreillles au loup

Titre: Une simple projection. Rien- d'autre !
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 19:15:09
j'AI CRU COMPRENDRE.....

Une chose. Et je me suis trompé.
Alors; j'ai fermé les yeux. Et j'ai vu

Hardant est le désir qui nous pousse.
Puissantes sont les projections. Il n'y a rien qui ne soit impossible; sinon, de me taire.

Face à toi; ô prince.
Toi; le façonneur. Et lhorloger. Celui qui peut détruire toute espérance, toute vie

Moi; je te donnerai toutes les étoiles, tous les Soleils qui t'émerveilles
Tous ñles oiseaux. Tous les chateau

Et; un petit proverbe.
Demande aux pauvres. Qu'est- ce qui les fait sourrire, tant ?!!!

Les riches sont pauvres. Il n'ont rien; sinon que tout les encombrent. Y comprit la joie des autres
Triste- sort que celui- là !
Titre: Re : Une simple projection. Rien- d'autre !
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 19:16:45
n'avoir rien- à- donner, est une terrible damnation !!!!!
Titre: Re : Une simple projection. Rien- d'autre !
Posté par: pablo le 08 juillet 2010 à 19:18:41
Quant est-il; de ne pas pouvoir reconnaitre les amis chers !
Un enfer.

Il fallut un million d'années pour que cet âne le comprenne
Titre: Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 14 juillet 2010 à 16:40:35
Je vous salue; Maîtres du temps...

Je me met inmédiatement à votre entière disposition.
Sous les effets d'une joie que je compartirais avec mes frères et soeurs.

mon Maître est apparru sur le sentier. Et je cris bien fort !
Une rencontre longuement attendue et profondemment désirée.

Oppen your mind; he said
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 14 juillet 2010 à 16:45:59
-''Step by step''; he adds.

Alors; je commencerais là, une route, près de vous.

L'éttonnant serat qu'il se soit passé quelque- chose.
Mais çà se passe dans la tête, et, en direct.

Où réside la différence ?
J esavoure déjà la victoire de l'intelligence, du savoir de la compassion. Mais, tout près de vous

Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 14 juillet 2010 à 16:47:35
Ah oui !
rappellez- moi d'être moins idiot
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 15 juillet 2010 à 17:34:34
Je commencerais; c'est promis !
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 16 juillet 2010 à 18:39:21
84.000 insatisfactions sont la mesure, et l'envergure du problème.
84.000 entrées par laquelle nous avons accès à une prise de conscience.
Un ravage; qui touche.

Si l'on ajoute à celà qu'on est conduit par des aveugles; le panorama est servi.
Si l'on ne sait pas même à quoi penser. Si la pensée se réduit à nos intérêts pròpres.
Et si l'ignorance trouble les eaux. On ne perçoit qu'avec difficulté- extrème le''fond''.

sans çà; on pourrait croire que tout va bien.

Une exception à la règle qui régit tous nos actes, serait de tenir en considération la vie future.

On se calme
Vive la procréation !
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 16 juillet 2010 à 18:46:39
Les vies futures. C'est tellement exotique !

Tu sais. Globalement; on ferme tous les yeux. C'est la mode
C'est le mode d'éviter les problèmes, usuellement.

On tourne la tête.
Ou bien, quoi ?
On sait, un peu, que derrière le masque se tâpit l'horreur.
C'est de la faute à pas de chance.

Alors on a créé les ennemis. Ceux qui nous veulent du mal.
Maintenant; toute la vérité !

Il est mal ''vu'' de penser. Même un peu
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 16 juillet 2010 à 18:54:20
Quelle serait la bonne- nouvelle ?

Je vous aime. Et vous offrirait une conservation qui m'est chère.
Une nouvelle douleur ?
Non pas
J'ai découvert dans les livres une façon- de- voir- les- choses ( hors du commun. )
Et de marcher sur les mains; la tête en bas et les yeux fermés.

Dominer le feu du désir, et s'abstenir à tout jamais de produire le moindre mal...
Devenir celui que l'on cherche, et qui se trouve dedans. Pas si loin que çà. En soi
Titre: Re : Et maintenant; au travail !
Posté par: pablo le 16 juillet 2010 à 19:00:43
Que la discipline n'est pas un gros- mot
Ni l'étique. Ni la morale.

nous savons. Ce qui me rassure !

Imbécil; il n'est plus temps pour s'endormir !!!, ( Çà, c'est pour mon compte. )

Titre: Ce n'est pas pareil ! C'est la même chose.
Posté par: pablo le 19 juillet 2010 à 18:40:52
Il est bon de parler ainsi: de ''point- de- vue''.

Rien n'échappe à notre analyse- pénétrante.
Une négation toute simple  peut faire des ravages. Détruire notre processus, la construction de ce jeu.
On en est.
On sait bien des pensées comme celle- là. Vraiment.

Un petit coup- de- pousse ?
On voudrait ''devenir''. Sans y venir

La connaissance; c'est notre plat fort.
Si vous y tenez réellement !


( On en fait des conserves. )
C'est étonnant comme c'est convaincaint !

Je viens en son de paix;
vous offrir ce plat chaud,
cette fleur de mon jardin:
-''La raison pour laquelle tu n'as plus de temps pour rien''...... serait celle- ci.
-'' Vous avez tout le temps du monde. Ce qui fait que vous n'y êtes pas.''

On est là pour çà: vous rappeler à l'escenciel.
Titre: Re : Ce n'est pas pareil ! C'est la même chose.
Posté par: pablo le 19 juillet 2010 à 18:46:31
çà fout les jettons; tes petits doutes
Titre: Sous mes branches; tu seras à l'abrit
Posté par: pablo le 21 juillet 2010 à 16:58:06
Je recueille le nectar. La sève et l'élyxir de ta voix

J'accueille; de tout mon ètre, ce qui était perdu.
Ton chant sera le bénéfice que je cherchais, moi, ò l'âne.

Cher rosignol.........
Combien de temps encore
Quelle surprise; te retrouver. Il y a bien une chose.
Quelque- chose de díférent à tout ?

Voir; enfin, l'inestimable amitié. Et merveilleuse présence inmaculée de la sagesse. Toi. Nous
Titre: Re : Sous mes branches; tu seras à l'abrit
Posté par: pablo le 21 juillet 2010 à 17:01:48
Et
ne plus attendre.
plus......

Plutòt plus que moins
Les riches étant pauvres. A la fontaine de tes yeux, je bois, livre d'amour, ton chant mélodieux.

Il n'y a pas de mal à s'aimer. Que diable !
Titre: Voyons- voir. Où en étions- nous !............................. Pardon ?
Posté par: pablo le 23 juillet 2010 à 18:15:39
Je me suis perdu le début de l'histoire.
De quoi parliez- vous ?

La ''Spiritualité'' se vend bien.
Allons au - Super-marché, chercher notre bien- être. ( Il y a, bien sùr, des soldes. )
A quel prix !

Voulez- vous une petite illusion, pour voir ?

Titre: Re : Voyons- voir. Où en étions- nous !............................. Pardon ?
Posté par: pablo le 23 juillet 2010 à 18:28:15
Un sans- fin d'illusions..... Çà promet !

Un monde régis par l'illusion: peut- ètre ?
Duquel; on ne peut échapper....... Et qui nous offre tous les services.

On préfère qu'on nous aide.
L'argent fera l'affaire.
Quand a la base; nous savons nous servir du sex. Ce qui n'est pas si mal que çà !

Tu voulais nous dire quelque- chose.
----------------------------------

N'acceptez rien de ce qui soit dis; sans, au préalable, avoir sondé la réponse...par soi.
Tout chemin; sera parcouru avec intelligence.
Posez une question.

Est- ce que çà fait mal ?
Titre: Re : Voyons- voir. Où en étions- nous !............................. Pardon ?
Posté par: pablo le 23 juillet 2010 à 18:33:55
La question est: quant sera- t'il de mas personne ? Moi- même.

''On'' trouve notre bonheur où il se trouve.


Nous sommes cernés !
Titre: Re : Voyons- voir. Où en étions- nous !............................. Pardon ?
Posté par: pablo le 23 juillet 2010 à 18:40:31
Pablo !
Mets- toi donc la tête sous l'eau.

Soumettre

 (Les héros avaient une question qui s'est envolée...)
Succintement.........dis- nous.

On y vient !
Titre: Re : Voyons- voir. Où en étions- nous !............................. Pardon ?
Posté par: pablo le 23 juillet 2010 à 18:43:20
Où en étions- nous ?

Fondamentalement, tu veux !

Nous marchons en Terre Sacrée. On ne le dira jamais assez

C'est parfait
Titre: Plus loin que toute croyance....
Posté par: pablo le 26 juillet 2010 à 16:26:33
A la limite du vraissemblable.
Cohérent, face aux nécessités impérieuses. Tranquille et serein.

Approche- toi !
Il suffit d'un peu d'exercise- mental
De l'air qu'on n'a jamais absorbé.
De la délicatesse; si tu veux.
Du jour béni où nous nous sommes retrouvés

Quand on croyait manquer de tout; et que l'on percevait, de nos yeux, l'infini.
Dabord; en arrière.
Puis; en avant. A la recherche de ce qui pourrait nous être d'utilité. Ne sachant du trésor que l'on enfermait jalousement.
Loin de toute mondaimnité.

A la vue de tous...
Il parraissait probable, l'échec.
C'est dans le firmament que ton étoile vibre, seulement pour toi.

On s'est éloigné un million d'années- lumiére.
Le froid d'une image; probablement !

Repose cet esprit dans son escence
Abattu par les flots des préocupations amères....
Exhaust
Trouve la paix.
Titre: -'' Tout dépend de ce que tu fasses avec le mental.''
Posté par: pablo le 27 juillet 2010 à 19:10:03
Lama Zopa Rimpoché.

On va voir !
On verra.

Ce sentiment est un sentiment d'amour profond et véritable. Tout dépend de l'esprit
Tout dépend de ce que l'on fasse avec.

Certainement; me direz- vous: que je suis confondu.
Et moi ?
Toi. Tais- toi !
Titre: Je veux sentir l'Univers sur moi.
Posté par: pablo le 28 juillet 2010 à 16:21:31
Il arrivera un moment où l'homme prendra conscience
Qu'il n'est pas seul
Qu'on peut compter sur lui
et que les autres importent tout autant que soi. Sinon plus
Qu'il suffirait d'y regarder de plus près. D'ouvrir, enfin les yeux
Qu'on l'aime.
Qu'il est chéri
Et; qu'on ne va nulle- part sans lui.

Titre: Re : Je veux sentir l'Univers sur moi.
Posté par: pablo le 28 juillet 2010 à 16:26:57
Cet homme aime
Il veut obtenir le bonheur, et éviter la soufrance. Tout autant que soi
Titre: Re : Je veux sentir l'Univers sur moi.
Posté par: pablo le 28 juillet 2010 à 16:34:15




                                            Open your mind !
Je devait me rappeler d'une seule chose. Celle-ci
( Et; que tout chemin commence par un premier pas; n'est- ce pas !)

Step by sted. Tranquillise- toi
Tout sera consumé.


Il y a bien une chose.... Mais; chacun voit midi à sa porte.
On a besoin que tu te relaxes !
Titre: Re : Je veux sentir l'Univers sur moi.
Posté par: pablo le 28 juillet 2010 à 16:35:31
Sachez seulement que moi- aussi je vous aime
Titre: It's gonna be all- right, this time !
Posté par: pablo le 02 août 2010 à 18:24:39
Une petite cigarette ?
Merci bien. J'ai eu peur que vous ne soyez pas là. La dernière illusion; peut- être

On est toujours là.
Et; c'est pas fait exprès. Celà fait part intégrante de notre savoir vivre
A celà; la prudence est aussi recommendée.......vivement.

On est vivant.
Je sais, çà ne se voit pas
Titre: Re : It's gonna be all- right, this time !
Posté par: pablo le 02 août 2010 à 18:34:44
Ceci est une allusion; n'est- ce pas ?

On ferait mieux d'accepter les ''choses''.
et, plus tard.....on fera au mieux !!!!!!!
Trop occupés à se trouver la quequette. Elle. Elle est la base du fonctionnement.
De notre equilibre ?

On cherche, en vain, la saciété.
On s'affronte à la diversité illimité. Tu piges

En conclusion. Il faudrait que j'écrasse mollement
Et; en conséquence ?

Il sagit du fondement ?
J'adore parler à voix- haute. ( Ceci me jouera des tours ) Aime - nous. Tu fera mieux plus tard
Titre: Re : It's gonna be all- right, this time !
Posté par: pablo le 02 août 2010 à 18:39:12
Un sujet SVP !!!!!!

Notre instence.

Croyez- vous sencé suivre à l'aveugle- de- tour ?
Effectivement; on est là.
Nous nous conformerons à détruire toute trâce de vie.

Le bonheur.

Ecraser
Titre: Ceux que l'on n'attendait Plusss...
Posté par: pablo le 04 août 2010 à 16:59:41
A ce qu'il parrait;il y a, quelque- part, des choses.....
Comme ce coeur. Rempli de beauté et inéluctable. Une certaine présence
Au beau milieu de cette merveilleuse histoire, qui parrait n'avoir de fin. Sinon la mort
Pas même celà.
Il y a, dans les mots une insinuation en apparence claire........... Mais pas visible; comme le vent.
Nous nous trouvons consternés.
On l'appelle depuis ''chaos''. Et par cause ! ''Elle est dificillement déchifrable''
Soi- même !
On aurrait pu faire mieux. Moi- aussi

Je tourne la page. Ne trouvant pas les mots qui font du moment une fête.

Ceci est une invitation. Pour toi- tout- seul. Pour que tu nous serves un brin de joie.
Dnas ce monde convultionné, et qui attend, sans doute aucun, expectant ta ''voie''
Titre: Re : Ceux que l'on n'attendait Plusss...
Posté par: pablo le 04 août 2010 à 17:01:40
As-tu vu vu combien, tous, t'aimons !
Titre: Re : Ceux que l'on n'attendait Plusss...
Posté par: pablo le 04 août 2010 à 17:03:09
Déjà; j'en pleure
Titre: Mélodie.
Posté par: pablo le 04 août 2010 à 19:54:26
                                  Mélodie
                                 Dans mon coeur
                          là où je ne trouve
                                  que toi

                   Sans regarder
                           en arrière.
Titre: Re : Ceux que l'on n'attendait Plusss...
Posté par: pablo le 05 août 2010 à 16:49:26
Merci
Titre: Parlons, un peu, de complexité....
Posté par: pablo le 05 août 2010 à 18:28:11
C'est si simple, qu'on en perd la tête.
Où est- t'on ? Pour simple; çà c'est simple ! Mais indescriptible....par personne.

Une vieille histoire, revient à moi. A ma tête......il faut mourrir.
Mais; combien de fois ? Et: pour rien ?
Pour un nimiété. Pour seulement un instant de ''compagnerisme''

Et, pour voir....enfin
.......A la fin, combien de faim et de soif. Combien on nécessite de ''notre amour''. ( Toujours )
Titre: Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:27:09
Plus de distance
Ni d'incommodités. Et le temps dira....


Il ne peut y avoir ''plus- que- rien''. Çà n'existe pas.
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:28:54
D'où....
Titre: Re : Parlons, un peu, de complexité....
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:34:21
Existe t'il un moyen, par lequel je puisse récapaciter, au sujet de ma profonde ignorance ?

Sois vigilant
Prête attention
Titre: Re : Parlons, un peu, de complexité....
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:36:03
un peu de patience mon cher.....
Vous n'êtes pas le centre- du- monde !!!
Titre: Re : Parlons, un peu, de complexité....
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:36:59
Et; practique l'humilité
Titre: J'y suis !.........Presque.
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 18:39:26
Un petit effort......On voit déjà la côte
Et si ce n'était qu'une île !
........Infestée de moustiques.

Sans eau; tu n'iras pas loin !
Titre: Un peu d'air, SVP. Et un bain de lumière !
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 19:13:29
C'est dans la rosée matinale que s'abreuvent les papillons
Titre: Re : Un peu d'air, SVP. Et un bain de lumière !
Posté par: pablo le 06 août 2010 à 19:18:05
Dans la nuit sombre; parle de toi à celui que tu as choisi entre tous.
Dis- lui; après une révérence combien il t'en a coûté, pour arriver jusqu'a ses pieds de lotus.

Puis disparrait; tranquille.
Il sera là. Tout près

Dans le petit- matin; pense à la mort
Titre: Re : Parlons, un peu, de complexité....
Posté par: pablo le 09 août 2010 à 17:13:19
J'ai choisi.
Je l'ai fais.
J'ai touché au feu. On m'avait préalablement averti:- ''n'y touche pas.''
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 09 août 2010 à 19:15:06
Comment pourrait t'il en ''être'' autrement !

J'accueille joyeusement au Maître.
Titre: Re : J'y suis !.........Presque.
Posté par: pablo le 09 août 2010 à 19:20:25
Est-ce de l'eau de vie ?

........De celle qui assoupit la soif.

Qu'importe alors les moustiques ! Effectivement.
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 09 août 2010 à 19:39:27
La récompense serait alors: tout reste à voir ?

Ou bien; tout est vu ?
L'un dans l'autre. Dans la perfection de l'union.
Partout, où nous soyons d'utilité

Dans la fraîcheur du petit- matin.
Dans l'obscurité d'une négation toute simple. Sans voir ailleurs si j'y suis.

Où voulez- vous en venir !
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 10 août 2010 à 18:37:47
Une petite pré- cision....

Je t'aime.
Çà ne saute pas à la vue !
Quand je dis, qu'entre toi et moi il ne reste plus rien.....ceci peut bien signifier, que tous les obstacles ont été surmontés.

Merci
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 10 août 2010 à 18:38:39
Pure lumière
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 11 août 2010 à 18:19:53
Aujourd'hui; c'est un grand jour. Je me suis acheté des souliers
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 11 août 2010 à 18:25:19
On aurrait voulu que le monde entier soit lisse comme le cuir- fin, afin de faciliter les déplacements.

Il est  plus sage de bien se chausser. Vos pas seront plus confortables. Il fallut y penser
La solution est des plus évidentes.
T'as vu combien il sait !!!!
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:23:58
Oui.

Il est grandement recommender la connaissance du ''monde relatif '', avant d'aller voir nulle- part ( ailleurs )

Pour le cas; je parlerais plutòt ''d'elles'', gracieuses toujours, et vivifiantes.

Quant au fameuses ailes.
La prudence nous avise doucement et amicalement.
Tu sais....
Dans le cas; elles s'ouvrent pour te donner des nouvelles du soleil et des mondes purs. Parfois les nuages obstruent la vision. C'est rien
Titre: Re : Il ne reste plus- rien entre toi et moi....
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:24:40
Je ne t'ai pas dit; je t'aime.

Voilà
Titre: Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:34:59
On se tutoie. C'est tellement charmant !
C'est une exquisitesse.
Un plaisir de vous sentir. De voir dans les coeurs l'assombrante lumière qui émane naturellement à flot.

Que dire des yeux ! Nous voyons combien çà compte pour toi; mon amour.
On restera un moment de plus
Le temps pour se rassurer. Pour émettre de la musique, afin de suivre la danse.

Je me rappelle, en silence, les prodiges. Pour simples; non pas moins évidents.
D'un mot bien dit
Titre: Re : Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:41:43
Quant aux pensées. Elles vont toutes vers toi

Illimitées et parfaites. Savoureuse; puisqu'elle te sont dirigées toutes
J'attendrai, patient ta venue. Expectant. Dejà

Ma Dame
Tu sais bien que je suis une catastrophe.
Je me limite à ta prodigieuse sagesse inmaculée. A tes pieds
Le matin
Le Soleil du Grand Ouest. Un Océan
Titre: Re : Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:50:24
LE SOLEIL DU GRAND EST.... notre dignité.

Sentir que çà en vaut le coup. Que celà importe de se redresser.
On fera merveille !

C'est une promesse; çà ?

Oui.
Le Soleil du Grand Est, nous rappelle de lever les yeux.
Elle.....est....Je l'aime tant

Titre: Re : Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 16:54:20
Elle.....
Quand je serai grand; je voudrai lui ressembler. en tout

C'est fou. On ne peut dire les mots
Titre: Re : Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 18:13:33
Je ne sais pas vivre sans toi
Titre: Re : Elle.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 18:21:02
oui ?

Je disais.....combien étrange.....et prôche. Combien je l'aime. Elle
Magestueuse; et pourtant accessible.
Transparente; et cependant impénétrable
Délicieuse, belle, surprenante et sencée

Comme toute la lumière. Inmaculée
Reste- donc ! On a tant à dire
On a tant à faire. Tu es; et c'est bon. Très !
Titre: Nouveau sujet.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 18:28:45
Je me présente. Votre ami

Tout neuf
Et; la présence du Maître me ''rappelle''.

Je suis en amour avec un homme. Le corps- entier en est convultionné. Il sagit d'amour

Moi- même. Celui que je croyais.......... être; a disparu de la circulation.
Un homme
Humain est né. Avec un coeur de chaire. Il sent....combien çà compte que alliez bien
Titre: Re : Nouveau sujet.
Posté par: pablo le 12 août 2010 à 18:50:06
Alors
On fait un saut.

J'ai choisis. Et j'ai bien fait

On fait bien si on choisit. Surtout si celà importe.
Plus- encore
Si c'est fondemmental !

Nous marchons sur Terre. Nous sommes ici. N'en doutons plus.......... SVP
Titre: Ceci est une invitation............ Nous sommes ici. ( N'en doutez plus !)
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 18:34:22
J'ai remarqué...et c'est bon.

''Peut- être'' ne serait pas la réponse requise.
Une affirmation parrait nécessaire.

On dit sous- vent. Au coeur de l'ouracan; maintenant.
Bien sûr, que là on se trouve chamboulé. On n'habitue
Cependant; il y a plus de tout. Les couleurs chat- toi

Je vais dire que les mots peuvent apparraître sous différentes inter prétation. Je ferai au mieux

Titre: Re : Ceci est une invitation............ Nous sommes ici. ( N'en doutez plus !)
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 18:40:32
Une invitation. Chouette !!!!

Mais; où çà ?
Avec les seuls amis qui s'y rencontrent, après une longue marche dans le désert.

On se demande si çà tourne pas rond !

En première ligne de plage. Quand le soleil montre son nez. Et partout
On aurrait- été les bien- venus.
On aurrait dit; qu'en principe, ce n'est pas croyable. On habitue la vue

N'en doutez plus. Une autre croyance ?
C'est par cause ! Du fait; de l'amitié......pleine. (Mais; je vais vous dire un secret.)
Titre: Re : Ceci est une invitation............ Nous sommes ici. ( N'en doutez plus !)
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 18:49:32
Le secret
------------
Il fait bon
Rien se trouve à sa place
Et les zozios aussi

Il y a belle- lurette que çà marche comme çà ! Les cheveux au vent.

Pourquoi; me direz- vous, pouvoir donner une importance quelconque à ce fénomène ? Le vent; c'est que dalle !!!!

Essayons à nouveau; mais cette fois, avec la lumière........
-----------------------------------------------------
Farouche, esquive. Une base pour la vie
On se fout de tout. Elle
Et le secret ?

Une série de mots......tellle que: -''Ici et maintenant !''
Déchiffrons l'inconnu. Où allons - nous ?

Il suffit
Titre: Voilà comment çà se passe....
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 19:00:43
C'est que çà n'a de pieds ni de tête

Pour celà; se n'est pas visible, ni exprimable
Titre: Re : Voilà comment çà se passe....
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 19:06:02
Il n'y a; pour autant, aucune raison pour se casser la tête

Tu penses trop !


Attend un peu, mon vieille ami !

Les gardiens du temple sont des dragons. Toute les Muses inspirent respect
Elles dominent toutes les sciences- ocultes.
Le vent est l'une- d'elles

La lumière; l'autre
Toutes les couleurs. le vert, le bleu, le jaune, l'ocre et le rouge. Ceci était le secret
Titre: On ne peut fixer le regard sur le soleil, éternellement
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 19:08:19
Voilà que je continue à m'étonner de rien
Titre: Un grand ''non'', qui cache beaucoup de petits ''oui''
Posté par: pablo le 13 août 2010 à 19:11:13
C'est l'amour !

Ce doit; sans doute, être celà.
Seulement; que ce n'est pas percevable aux yeux inexperts
Titre: Re : Un grand ''non'', qui cache beaucoup de petits ''oui''
Posté par: pablo le 16 août 2010 à 16:22:26
Donne- moi de ta chaleur.
Faisons de l'instant un acte d'offrende.

Et rassure- nous.

.....de fait; je suis de ceux qui ont dis ''oui''.
Vous trouverez çà drôle.
Le temps d'ouvrir, de par en par, mes bras.

Tendons les mains vers cet inconnu qui voudrait que ce soit comme çà. Un jour comme un autre....tout- à- fait. Parfait
Titre: Re : Un grand ''non'', qui cache beaucoup de petits ''oui''
Posté par: pablo le 16 août 2010 à 16:23:30
C'est si différent depuis
Titre: Re : Voilà comment çà se passe....
Posté par: pablo le 16 août 2010 à 16:30:44
Ordinaire.
Sans vouloir
Et; inmaculé. Sans tâche

Que faire du super-flux ?
Voir comment les fénomènes passent devant nos yeux.
Écouter.....

Il me semble; mais celà n'implique rien, qu'on est de garnements. Et; qu'il apparrait
Souvent. La plus- part du temps; je conçois. Et me congratule. Je rêve

Chers amis
Titre: Re : On ne peut fixer le regard sur le soleil, éternellement
Posté par: pablo le 16 août 2010 à 16:34:46
il nous est donné; d'imaginer un instant sans lumière.

Se redresser
Ce serait vraimment dommage. Terriblement

Une bougie et sa flamme feront l'affaire
Titre: Re : Voilà comment çà se passe....
Posté par: pablo le 17 août 2010 à 16:28:55
Les ''élémentels''; comme des lutins- farceurs, nous chatouillent

J'aimerais parler, ici, de certains fondemments basiques, qui constituent la base............. qui nous soutiennent.

On sait de l'équilibre entre eux
Du feu
De l'eau
De la terre
Et de l'air.
Quand quelqu'un  de très important nous dit: que l'esprit est comparti.
Que çà vaut la peine de savoir
Et; ainsi, d'accéder aux coeurs du feu.

Devenir, est une projection qui rappelle au remembrement. Ce refaire une santée

T'es tout fou; mon vieux  !
En effet; ce n'est pas clair. J'en conviens

( Peut- être; une invitation au voyage.....)
Titre: Re : Voilà comment çà se passe....
Posté par: pablo le 17 août 2010 à 16:36:33
Pourquoi nous rappelle- t'on que ''celà se passe au niveau des énergies'' ?

A première vue; les pensées sont transportées par les vents qui parcourent notre corps. Une insulte !

Le sons ont leurs pròpres rôles. Des vibrations, aussi
On entend
Mais pas tout ! Tu vas nous le dire.....

Le symboles émettent leurs messages. Et l'on n'est pas conscient des dégas
Nous voulons une nouvelle paire- d'ailes !!!!!!!!!
Titre: C'était la dernière occasion de me taire.....
Posté par: pablo le 17 août 2010 à 16:42:32
J'alume une cigarettte.

C'est invraissemblable qu'il ne soit arrivé quelque- chose, encore.

Je promet d'être sage.

De vous ''être'' d'utilité.                         A vous !
Titre: Re : C'était la dernière occasion de me taire.....
Posté par: pablo le 17 août 2010 à 16:43:41
Je cherche dans la boue.....un joyau
Titre: C'est pas croyable...
Posté par: pablo le 18 août 2010 à 16:22:28
Avant toutes les pensées.
Avant même la première pensée........

Titre: Re : C'est pas croyable...
Posté par: pablo le 18 août 2010 à 18:58:53
Alors
On dirait; comme si nous nous mettions à disposition.

Au gré d'un voyage infini en couleur, dans l'eternité, dans un moment précieux puisequ'il en est
Parfaitement réceptif
incroyablement disposé à écouter combien celà en a vallu la peine de venir nous voir aujourd'hui.

Parcequ'il n'y a rien qui nous arrête. Qu'on peut enfin donner des vacances à ''nos pareils'', qui aiment qu'on les aime bien.

Et; si c'est bien; on restera
Titre: Re : C'est pas croyable...
Posté par: pablo le 18 août 2010 à 19:05:48
Il suffisait de savoir
on se donne sans réserves.

Entendez- vous ?
Au loin; dans un bois recouvert d'obscurité de la nuit- attendue...........l'appel à la sérénité.
Une paix telle.........
Quels mérites si puissants, nous offrent l'opportunité d'écouter le chant du rossignol !!!!!!!!

Prend garde aux mines; là où tu marches
Sous vos pieds qui te mènent à ceux du Maître, qui t'attendait depuis toujours. Là
Titre: Plus- que- Parfait !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 16:23:06
les mots n'existeraient pas. Je puise dans tes yeux l'innomable.

Je cherche ceux- là; les herbes de santée. Dans le puits du doute; je sais.
Parfait; me direz- vous.
Ils ont leur part dans la vérité. Il montrent du doigt ( et n'accusent pas) Ils disent des choses extraordinaires.

Des fables.
Pour nous faire sourrire et vivre un peu plus. Parfaits en tout

A quoi es- tu venu nous voir Ô étranger ? Pour vous ''rapeller''. Loin dans le temps; nous fûmes et nous savions dire la chance.

Et si ce n'est pas possible; on trouvera a s'aimer plus- encore
Titre: Re : Plus- que- Parfait !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 16:29:54
Je n'attendrai plus

Avez- vous pleuré de joie ?
Alors
........écoutez ce soupire. L'enfant; dans les bras de l'aimante mère.
Et le soulagement d'une bise.

Un raffraichissement..........J'ai découvert où sont ceux à qui aimer du fond de l'âme. Mon choix; toi
Et pourquoi pas
Toi, tu possèdes la détresse. Agil et bienveillant. Tout à fait; mon ami.             Parfait en tout. Toi
Titre: Re : Plus- que- Parfait !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 16:32:55
Je vois !

Mais vraimment ! oui
Tout
tout autours.

Et je veux aimer. S'il te plait
Titre: Et; si c'était comme çà !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 16:58:18
Parcequ'ils sont vides. Pour celà; ils contiennent
Se justifier. Grandir en beauté; sans mesure, puisqu'on ira visiter tous les Mondes

Nous irons; ''tout- deux'' réconcilier l'inconcevable.

Notre nature........je vous prie de continuer. Elle est pareille à tous ceux qui nous importent.
Tous ceux qui veulent du voyage.

Et nous serons légende.
Par le bleu du ciel azur !!!!!!!!!
Titre: Plus loin encore.
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 17:04:07
On ne reçoit jamais la réponse attendue.
Mais oui, pépère !

La haine cache une tristesse terrifiante. On doit y faire face................. Autrement; elle s'en irait.
Sentir; c'est tout

Tout sentir. Ce coup de poing sur le nez
Ce vent
Cette parole qui outrage tous nos sens. Quand c'est moi qui perçoit.
je suis tout amour. Je n'en douterai plus un instant !
Titre: Re : Plus- que- Parfait !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 17:07:32
pourquoi ne voudrait- on être aimé..........plussss

Jalousement; nous gardons dans un tirroir toute la beautée. Plussss encore

...............toute cette bontée. De celle du coeur
C'est à dire ? Du Ciel
Titre: Re : Plus- que- Parfait !
Posté par: pablo le 23 août 2010 à 17:09:42
nos pieds fròlent le sol
Titre: Aujourd'ui; je m'otorgue oficiellement le titre d'Homme.
Posté par: pablo le 25 août 2010 à 16:59:22
Il falait. C'était nécessaire pour être.

Mais pas sans vous ! Tout près. A travers l'espace; une lumière nouvelle est apparue dans le Cosmos.

Il brille et se réjouit
Atteindre la simplicité; c'est tout !
Titre: Quelle partie du film tu n'as pas compris ?
Posté par: pablo le 25 août 2010 à 17:19:18
On se trouve tous au début. Pas parceque çà commence en cet instant !!!!!!!!
On est fier.
Et l'on sème.

Bien sûr, chéri, que la foi fait de l'instant une fête.............et que sans discipline;il serait nommé CAHOS.

De l'étic pour tous !!!
Que personne ne manque de rien.

On vous cherchait. Ma foi

Dans les cas qui nous touchent; il est vrai, qu'une dose généreuse d'intelligence est la bien- venue

La pénétration permet la confiance. Et elle la foi
Titre: Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:08:16
Libéraliste.....
Une recomendation ? Un clin- d'oeil. L'ouverture; par laquelle il est possible des ''tas de choses''.....

Comment va ta droite ?
Ils acceptent cette prémise. Et c'est bon
Explique- toi

C'est la position par laquelle on peut accéder a l'air.
Ni gauche ni droite
Autre- chose; mais bien différente. Je sais; il ne sagit pas de la ''panassée''

Utilisable
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:11:58
Bien sûr ! Dans son acceptation la plus développée.

Un truc fabuleux
Essayez- donc. Il vous surprendra !

Un engagement ? Pas de tout !
Mais oui; la pénétration dans les coûches les moins évidentes. Des amis; partout

Il sagit d'une ''fuite''. D'une erreur du Fachisme
D'un ''reste''
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:15:54
Il faut écouter, avec les deux oreilles.

Où est le drame ?
En quoi consiste cette injustification !

C'est au sujet d'un mot tout simple; la liberté. N'est- ce façonable à souhait !!!!!
Sommes- nous si idiots; pour nous faire une idée si évidente

Un scandale ! Je sais. Mai squi fait beaucoup de bien partout où l'on se trouve. ((((((( Au beau milieu des vautours. ))))))
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:19:51
Se protistuer ?

Ou ; donner son bras à tordre ?

Il se peut qu'on ne se connaisse bien peu. Ceci ouvre toutes les pochettes- surprise

Une position qui permet que la conversation ne tombe dans une oubliette. Dans un caveau sombre

Vous êtes: Et c'est bien. Mais; '' liberal '' ?????????
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:20:50
Et
quand tu parles de liberté. Tout devient possible !!!!
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:26:43
Reprenons
Toute cette position n'influe que pour pénétrer....la bête.

Capitalisme.....
Le système; c'est dedans. Il est capitaliste !

Ma gauche a bobo. Elle me fait mal

Se libérer. Pas besoin e rien changer à l'intérieur. Juste permettre ''l'écoute''.
Bien entendu
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:29:08
L'espace s'ouvrira devant vous
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 27 août 2010 à 19:30:32
Putain de Fashiste !
Titre: A un pas de la folie...
Posté par: pablo le 30 août 2010 à 16:37:47
Entendez- vous mes pensées ? Celles qui apparraissent et qui s'en vont.
Ce sont les vôtres.
Il n'y a personne qui les dirige.
Il m'importe.
Elles m'emportent, et me plonge au fond.
Souvent; je ne les reconnais pas. A quoi bon s'en faire !

Leur inéxistence est la base- d'appui. L'expression de la désolation; puisqu'on ne le voulait pas.

On aurrait voulu faire des siennes...Et; que rien
Absolument rien n'est apparu. ( J'ai su. )

Une affaire qui me tiend à coeur.
Dévellopper
Exorciser la sensation de solitude. Remplir les trous
Plonger dans l'existence passagère, et................ dans l'absurde...........y trouver refuge.

J'ai su.....
A un pas de la folie
Des mots

Ce sont eux qui nous choisissent.
Ils nous cherchent depuis longtemps.


Le moment est venu ! Que peut- il signifier ?
C'est encore elle; la soif.
Pourquoi se cacher; alors ?

Je me suis trompé. ( Çà donne peine. ). Mais
Dans l'inmédiat, un sourrire efface toute trâce de mécontent. La dernière illusion.

Je suis aux anges ! Peut- être.
Au sommet de la pyramide; frôlant le vertige. Ciel !!!......................................... Pour vous faire part de mon amitié. Là
Tout doux !
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 30 août 2010 à 18:52:56
...............mon frère.

Ils sont en détention de la parabole. Sans expérience. Du fait; vides.
Comme tout
Ils aurraient trouvé.

Trop d'information pour une petite tête.

Comme un technicien. Spécialiste en rien
Vide
Titre: Re : Paul y tique.
Posté par: pablo le 30 août 2010 à 18:57:32
Et les choses......telles- quelles ?
Titre: Tel- qu''elle'' ! A la Dame Célestiale. ( A toi qui sait tout........ )
Posté par: pablo le 31 août 2010 à 17:54:37
Tu sais, avec précision- d'horfèvre............ Incisive, douce et pénétrante à la fois.
Parfaite en tout
Tu sus te taire
Tu sus attendre.
Titre: Re : Tel- qu''elle'' ! A la Dame Célestiale. ( A toi qui sait tout........ )
Posté par: pablo le 31 août 2010 à 17:58:47
Je m'ouvre; tel un amant, à tes charmes.
Prudent

Il y a de çà....Puisque c'est comme çà.
Et que nous serons docils.

Vois !
Titre: Re : Tel- qu''elle'' ! A la Dame Célestiale. ( A toi qui sait tout........ )
Posté par: pablo le 31 août 2010 à 18:01:14
Complices de la connaissance transcendentale.
De celle qui te plait.
Simple

Je promet. Ce que tu veux. Tout
Titre: Re : Tel- qu''elle'' ! A la Dame Célestiale. ( A toi qui sait tout........ )
Posté par: pablo le 31 août 2010 à 18:07:05
Plus loin encore.

Ton chant m'envelloppe. Je crois perdre la tête

Je sais de tes nouvelles; par les oiseaux que tu nous envois. De ta pureté
Je ne perdrai plus le moindre instant
Je ne m'éloignerai plus

Sage. Les mots nous manquent; pour exprimer notre satisfaction pleine.
Je t'aime. Et rien ne pourra m'éloigner,¨Ô Précieuse toujours.
Titre: il n'est pas possible que nous ne nous soyons pas entendu !
Posté par: pablo le 31 août 2010 à 18:11:29
c'est simple. très

une évidence.

C'est par cause !!!!! Vous êtes parfatement dotés. Croyez- vous !

C'est tellement simple.......qu'il fallut qu'un idiot me dise qu'il avait tout entendu; et parfaitement aussi
Titre: Re : A un pas de la folie...
Posté par: pablo le 01 septembre 2010 à 16:40:25
Sois pré- voyant, à l'a- venir.

Il n'y a de sot que celui- là. Cette pomme
Titre: Re : il n'est pas possible que nous ne nous soyons pas entendu !
Posté par: pablo le 01 septembre 2010 à 18:50:53
Là; je ne te ''sens'' plus, mon cher Pablo.

Titre: Pour n'avoir su.........
Posté par: pablo le 01 septembre 2010 à 18:55:43
Même si je me donne la peine.
Même si tu m'aimes.
Il faudra que tu comprennes....

.........Aux amours bien- nés. Chimène
Titre: Re : Pour n'avoir su.........
Posté par: pablo le 01 septembre 2010 à 19:29:51
Animez- vous !
Titre: Pourvuivre ''l'Éveil''. Comment dites- vous !
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 16:21:19
C'est ce que l'on n'entend pas.
Il faudrait un fond- musical pour faire mieux. Une mélodie pour nous inspirer
........Un psychanaliste.

On est dôté de trop d'intelligence.
Notre intérêt semble ''tout''justifier. On en est

Rechercher rétribution et honneurs. Et s'embuire de mondemnité
Exercer le pouvoir...............et ne plus sourrire ? Seraient la fin

La complexité saute à la vue
La simplicité serait, ( et en vue de notre conditionnement profond. ) une prosition peu honnête, et très complèxe.

On est là pour çà !
ici; précisemment, mon coeur s'ouvre à l'appel d'urgence.........et vous accompagnera avec plaisir. -''Le but c'est le chemin''
Titre: Qu'est- ce qui vous justifie ?
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 16:31:11
D'où venez- vous ?

Aller au- delà........... Et au- delà de l'au- de- là.

Ceci est un Mantra. Une protection.
Et au- delà de l'au- delà ? Pourquoi pas

Pas besoin de tu élèves la voix ! On pige facilement
C'est ton esprit étriqué
Ta miopie.
Tu vas trouver la petite bête. Tu nous provoques

Il faudrait beaucoup d'habilité pour jubjuguer le système mis- en- place. Mais
Qui est pressé ?
Je ne fais que de prier de toutes mes forces pour éviter une chutte  la plus évidente aux enfers. D'éviter les dégas au maximum
Titre: L'enfer.
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 16:40:15
Chaud devant !

Est une situation que l'esprit aveugle projette envers soi. N'acceptant pas les loies les plus ''simples''
Des effets destructeurs

L'avidité ou la haine semblent. Elles sembles te préocuper.
Ce n'est rien
( On en revient au même. )

c'est le serpent qui se mort la queue. La danse d'un million d'illusions. La mort en vie. Le dédain

Et ton ofuscation ? ele se porte mieux. Merci
Titre: Re : L'enfer.
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 19:00:55
ne pas savoir
ne pas vouloir comrendre, et, ''devenir'' indiférent au sort de tous ceux qui nous attendent.

A ceux qui clâment justice.
Dans l'horreur; juste là, je vous conduit.

Ce n'est pas un jeu....d'enfant. Il requiert des trippes et du coeur.

Sensiblerie. Ainsi est le nom qu'on lui attribue
Merci bien ! Il n'y a pas de quoi........................ croyez- en par vous même. Et; où reside la surprise, alors !
Titre: Re : Qu'est- ce qui vous justifie ?
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 19:06:44
Le sort.
Une probabilité que l'on ne trouve pas dans livres.

De la chance !
Voyez- vous çà !!!!

Je dirai; créer toutes les causes. Et beaucoup de bénévolence.

Cesser de devenir. Probablement; se faire à l'idée escenciellle de la proximité de la mort.
Et ne plus cesser de se fendre la gueule
Titre: Re : Pourvuivre ''l'Éveil''. Comment dites- vous !
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 19:12:54
trop de tension.
Offre- nous des merveilles !

consterné, vous me voyez....par un spectacle qui ne donne que des signes désolants.

Mais; on a tout pour plaire.
La racine; plantée profondemment.
Le regard se pose sur mes Mères- toutes les criatures.

On peut percevoir l'inexplicable bonté humaine....au loin. Dans un jour sans parreil; où la paix s'étend partout....chez soi; enfin
Titre: On a vu. On ne détournera pas le regard !
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 19:22:43
Faites au mieux !

Dites- moi.
Ici; entre- nous, je ne fais que de vous former, afin que vous soyez l'Artiste.

Personne ne garde pour soi.
Retenir; c'est mourrir

Donne- nous une piste. L'Ame
Un fénomène. Le mirroir ? Il fait peur. Très. J'apparrai, une fois. Sachez de l'urgence ! De la brièveté et de la rareté. Dansez, chantéz et riez

Titre: Re : On a vu. On ne détournera pas le regard !
Posté par: pablo le 02 septembre 2010 à 19:24:21
Les clowns....souvent...pleurent en secret
Titre: If you could read my mind, love !
Posté par: pablo le 03 septembre 2010 à 18:47:33
Chantez maintenant !

Chaque mouvement et toute relation. La vie entière
Les Muses...l'évocation de la douceur et de la firmesse. Un appel au bon sens

Se reconstituer.
Réafirmer la présence du Maître;elle authentique.

Il est vraissemblable; mais peu consistent.
Ne croyez pas à mon imperméabilité ! Çà fait mal........''s'ouvrir'' devrait suffire.
Titre: Il faudrait être bien simple !
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 16:23:28
Je pense
.........que je devrais être plus sage et plus prudent.
Raison suffisante
........pour projeter de la lumière.
Sur un Monde qui agonise.

Qui a perdu pied ?
Je ne fais que d'aimer. Et de vous rappeler à l'escenciel d'une voix qui tremble. Touché !




De la voie unique et possible.
Revenir à l'origine. A la source; pour vous communiquer ma gratitude.

Du Maître:
Racine de tout bien- fondé. Et de la réalisation
Son visage
Et ses mains
Tout son être, me rappellent à vous..................... De ne jamais t'abandonner; et de t'élever jusqu'aux Cieux.

Pour voir; on voit !
Alors; souviens- toi toujours de lui.            Bien Sûr !
Dans mon coeur; un Lotus à huit pétales. ( Rien que pour toi, amour. )

Je rêve
De n'être plus jamais séparé. De sentir, tout- au- fond, ta présence.
Déjà; je me réjouis.
Et me disoud
Titre: Re : Il faudrait être bien simple !
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 16:26:27
-''Quand le disciple est prêt....alors; le Maître apparait.''
Titre: Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 18:48:48
....je suis tombé
prisonnier
dans un trou de ton coeur.

Titre: Re : Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 18:51:54
Petit- à- petit. Pas- à- pas.

Avant; je touchais le Ciel.
Maintenant; j'y demeure.
Titre: Re : Pourvuivre ''l'Éveil''. Comment dites- vous !
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 19:18:39
Je ne fais que d'apporter plus de confusion. Éclaire- nous !

Ce sera ainsi.

Préliminaires...........On est malade. Très ! Et çà dure.
Depuis un temps qui ne donne de respiration possible. Çà va très vite. Trop

Alors; on cesse de s'en faire. ( C'est si simple que çà )

Un petit tour à la montagne ? Justifié.

Vous. Il faut necessairement se les voir avec soi. Nous sommes celui- là ! Le même

Quels sont les implications ?
Çà sonne à complications !!! On prend des vacances. Chouette !
Titre: Re : Pourvuivre ''l'Éveil''. Comment dites- vous !
Posté par: pablo le 06 septembre 2010 à 19:20:45
C'est moi qui décide.
C'est le but du partage.
Titre: Re : Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: pablo le 07 septembre 2010 à 19:29:15
                                 





                              D'où vient cette lumière ?
Titre: Re : Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: Michel-Vallée le 08 septembre 2010 à 03:16:40

     

       De ton Âme.


C'est la lueur qui éclairera le chaos de leur monde, fais-la briller.
Titre: Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 16:59:55
Copie conforme. On est devenu des grands
On a assimilé la grand- part de connaissance qu'on nous a servi.

Dans l'assiette; un cadavre.
Il faudra avalé la pillule. C'est le fondement.....par lequel on accède au sommet.

Combien il en coûte !
Apparraitre avec un sans- blanc...identique à tout. Se réaliser comme assassin
Un futur prometteur
La seule sortie. Acheter de l'amour à bon prix !
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 17:01:11
Et quand on s'est fait à l'idée ?

Alors; on regarde le mirroir- qui- pleure
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 17:12:12
Tu es un bon garçon. Où çà nous mène ?

Entre les dents, la rage- Pour n'avoir pas laisser un moment....... de penser.

Je suis mortel
Mortellement ennuyeux. Avec des histoire- telles: ''qu'Elle''. Le principe sourriant qui vous accueille

Dans monde de faits
Celui- là même que nous n'avons pas quité
Maternellement; nous sommes invité à y bien regarder, avant de nous plonger dans la démence

Et de changer tout, pour un monde qui en vaille le coup.

Mon amour. chéri. Il y a bien longtemps.....nous nous sommes connus.
Quand tu marches; fais attention aux mines !

C'est çà
Vous êtes cordialement  et intelligemment appelés aux files
Maintenant; tu es
La dernière guerre est celle de l'amour
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 17:17:12
Penser.
C'est pas si mal !
Decouvrir l'âme- soeur; c'est mieux

Et çà coûte, uniquement de matière- grise.
Du sens du vent.
Vanité !!!!

Il est un lieu; cavalier du temps. Peigné par le vent de l'oubli. Un ami sûr
Ici et maintenant !
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 17:21:37
Donnez- vous
.......de la peine.
Tâchez de mieux vous sentir.

Je dépose cette vie à vos pieds de lotus
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 19:28:27
Une leçon. Simple; mais magistrale......et à bon- prix !

ce doit être celà; tel- qu''Elle''.
Et Il ne peut en être autrement.

UIne affirmation ?
Pour certains !

L'application serait transformer cette putain de vie de chien      en un chef- d'oeuvre.
J epeux assurer vaillament de sa totale effectivité. Goutez- voir si mon vin est bon !
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 19:34:00
Un incis.....

Vous êtes assis sur le seul lieu ''indiqué''. A merci des vagues

La paix. Vous vous étonnerez probablement, si je vous indique qu'Elle se situe ......Dedans.
C'est- à- dire; en soi

Et; toi- tout- seul.....Où vas- tu l'enfant ?

Je vais là où il me plait. Pour celà; j'ai payé de mon effort. Il a dis
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 19:42:35
Il marche à l'allure de son pas.

Ici. Prenons notre temps ! et accédez à la magie.

En vous; il y a des merveilles. Le problème
Où réside- t'il ?

Les poissons sont dans l'eau. Il est recommendé de s'y jetter......par soi. D'où........Il en bas de soie !
Croire
Que çà va se passer sans Elle; est une question, celle- lá, de fous. Elle estr la Personnification de la Sageese de tous les Buddhas. Kiss
Titre: Re : Les ''choses''; tel- qu'elle.
Posté par: pablo le 09 septembre 2010 à 19:44:56
Et; mon âme semble se dissoudre dans l'inmense Océan. Mon ami. mon frère
Titre: Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 13 septembre 2010 à 18:59:59
So much go on !................ Pas sans ailes.

Je me souviens et je vous rappelle le coût d'un trésor sans parreil.

Se rendre à l'évidence, et, exercer les attributs phénoménals que déjà nous possédons. Et faire- pour

T'élever par dessus les montagnes.
Croiser le Gran- Océan.
Là; dans l'inmédiaté, libre de remordiments.
Du fond du coeur
Vers la plaine alègre et fertile.

Nous jetterons des cailloux dans le ruisseau. C'est promis.
Titre: La goute qui colmât la tasse- de- t'es.
Posté par: pablo le 14 septembre 2010 à 16:23:38
Je me suis toujours considéré meilleur et supérieur à tous. Une é
Titre: Re : La goute qui colmât la tasse- de- t'es.
Posté par: pablo le 14 septembre 2010 à 16:33:02
Une équivocation absolue............... A tous ceux Qui m'ont servi
----durant et bien- avant cette existence

     Je me suis toujours senti
meilleur et supérieur à eux et à elles

Inférieur à tout.....Si, j'ai changé en quelque- chose, serait
........de me considérer votre serviteur........avec joie !
En tout.
J'en fais foi.
Toujour ''rester''....et partout, avec mes frères et soeurs. On est là pour  '''Çà''' !

Libre; enfin, de stratégies macabres de l'égo et de l'arrogance. J'éspère
Titre: Re : La goute qui colmât la tasse- de- t'es.
Posté par: pablo le 14 septembre 2010 à 17:51:39
Ô, Maîtres du Temps !
Daignez accepter ce regard un peu différent....

Libre, enfin, de la stratégie de l'égo et de l'arrogance.

J'espère;                             et je n'attend plus !
Titre: Re : Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 14 septembre 2010 à 17:54:44
Je promet d'être sage
Je promet d'ètre sage
Je promet d'ètre sage
Je promet d'être sage
Je promet d'être sage

Il suffit ! C'est clair.
et on a bien comprit.
Titre: Re : Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 16:29:47
Relax !

Tous savons du temps. Il n'existe pas
Et nous ?
Vous êtes extrèmement précieux. Très brillants

Il est incroyable ce fait.
C'est nous qui nous sommes cachés........ à la vue de la sagesse que l'on cache jalousement.

Quand çà ne va pas; CRIE TRÈS FORT
Titre: Re : Regarde ce que tu as fait.....
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 16:30:29
Merci. Michel.

Tu es mon grand frère
Titre: Dans le quotidien; la Magie.
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 18:37:11
Rien du tout. il n'y a rien
Entre- nous
Rein de rien. Et çà ne fait absolument rien.

On continuera a se battre contre les moulins-''avant''.
Nous; les hommes, aimons la bataille. et si elle est acharnée, plus- encore.
C'est la Guerre !
Pourquoi s'en cacher.

Nous sommes appelés aux files.

On laissera de nous en faire. Plus le sang coule.....
Une blessure ?
Je fut attend par une ''mîne''. Ses effets sont à la vue, dévastateurs. Mais:
- Je m'empresse

Il n'y a pas e sécurité possible. Juste se défaire de tout conditionnement

Paix !
Nous voilà bien. Un être sensible aux illusions. Et idot, avec celà !

Il cherchait la gloire. Et n'en faisait qu'à sa tête
Il fut tâché de traître. Pis- encore: de lâche
Dans les caniveaux; il cherche pitence, afin que quelqu'un lui rappelle........... combien il compte.

Telle une girouette. Malmené; il se fera fort d'user de la prudence et de l'humilité. Le centre de ses préocupations. mondemnes; lui- tout- seul
Titre: Re : Dans le cotidien; la Magie.
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 18:44:51
Là; precisemment radique son utilisation

Se défaire des mal- entendus
Un mot n'étant autre que le son du Dharma. Un enseignement subtil et difficillement percevable; la voix du Maître.

Instant précieux; se remembrer

Partager
Je suis cet âne- là; qui voulut comprendre la subtile mélodie du rosignol.
Il danse depuis; au coeur tendre de l'assemblée des muses.

Traduit; et en d'autres mots, j'applique la potion- magique: - Se défaire du voleur..........en soi. Et se réconcilier amoureusement
Titre: Re : Dans le cotidien; la Magie.
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 18:50:25
et la magie ?
C'est autre- chose ?

La capacité de s'assombrer par la magnitude et la différentiation de fénomènes. S'accomoder
Ne plus s'isoler dans un cocon

Apprendre, dans tous les cas, la leçon définitive. Il n'y a que celà, et partout

Ne plus laisser tomber l'Épée.
Et ce n'est pas de l'agudité, celà ! Ce sont les blessures du parcours. Indaignable. On se fera une santée
Titre: Re : Dans le quotidien; la Magie.
Posté par: pablo le 15 septembre 2010 à 18:53:22
on a pigé.
Titre: C'est ce que je voulais dire.....
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 17:42:24
On ne parle plus de Panorama. Nous nécessitons de choses.
Les choses; c'est tout !
Que nous apportes- tu de bon ?               De vieilles- histoires. De celles que, tous, nous savons............ Rien que du vieux !

De la sagesse ?
Des images.

Il en faudrait beaucoup pour vous impressionner !

Alors; je dirai à voix- basse l'escenciel, sans estridences, doucement. Là; tout doux
Titre: Re : C'est ce que je voulais dire.....
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 17:47:24
La figure du Maître;                 et la Dévotion qui en dérive.

Un ''Mal'', bien -entendu !
Une distortion temporelle. La ''Présence Sacrée'' de l'inspiration qui me pousse en- avant.........vers vous, amours.

Reconnaître à nouveau.
Titre: J'ai une idée.
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 17:54:54
Elle me suffit.
Non- pas que je désire survivre, ni de vous amuser.

Un echo, venu de la montagne.

Dis- dons ! T'es- tu persuadé de l'urgence ?
On fera avec !
Ce qui est grâve........c'est de ne plus rigoler.
Ce qui importe.......c'est se sentir bien.

Quant au reste......votre intelligence illustrée me donne des ailes
Titre: Re : J'ai une idée.
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 18:06:07
Et; quelle est- ''Elle'' ?

On peut lui attribuer toutes les illusions. Ce qui serait l'erreur
Sous son aspect subtil.
Je l'appellerai ''conscience'', mental. La base qui soutiend l'équilibre fragil de nos commentaires frivols.

Le ''Doute''. Aucun.
Peut- être; la transparence de l'eau pure....du ciel étoilé. D'une idée
Pourquoi; tous les Sages l'aiment ?
A la fin de tout ce qui, raisonnablement, parrait possible à nos yeux......''L'illustre- en- tout''. Délicieuse, et tout- à- fait Parfaite.

Gracieuse. Il m'a fallut de la matière- grise.

La nommer provoque toute ma sensibilité. Une éruption de la fantaisie. Un prodige. La Mère de tous les Buddhas
Titre: Re : C'est ce que je voulais dire.....
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 18:08:35
Une chose qui ne sauterait pas à- la- vue ?

Ce n'est que çà.
''Rien '' que çà !
Titre: Re : J'ai une idée.
Posté par: pablo le 21 septembre 2010 à 18:16:23
Pauvre.....je cherchais. Et ne trouvais rien- de- bon. Quand tu m'ai apparru, radiante

Lumineuse; une idée, vieille- comme- le- Monde......Faire au mieux de mes possibilités.
M'inclure dans une course éffrénée.. Vers nulle- part- ailleurs

Et Rester un moment de ''plus''.

On peut voir.
Ce n'est pas interdit.
Grace à celà; le voyage devient possible. Face à face avec l'incompréhension. Aux pieds de Lotus de ''l'Eveillé''. ( Du Chinois ! )
Titre: Re : C'est ce que je voulais dire.....
Posté par: Aloysius le 22 septembre 2010 à 14:27:41
Merci.
Titre: Re : C'est ce que je voulais dire.....
Posté par: pablo le 22 septembre 2010 à 16:43:30
A toi; mon grand !
Titre: Infinie ''petitesse''.
Posté par: pablo le 24 septembre 2010 à 18:17:42
Non pas que l'on en manque......du charme fou. Mais que l'on ne s'y resiste pas

On parle à voix- haute de Prodiges. Les mêmes, qui nous font et permettent de philosofer sur un cailloux de l'Univers.

Il reste à parle tout bas de ce qui ne serait pas possible. Et on dira vaillament; qu'il n'en est pa question

On refuse de voir les choses sans explication. Alors; bien que l'on fut invitée cordialement à palais, on s'en retourne, penot, à l'étable.

Notre lieu. Celui qui nous touche constemment, sont les Cieux.
Vous devriez me croire sur parole. J'expérimente

Je refuse d'éteindre le feu; et déjà, je m'embrase gaiement
Titre: Re : Infinie ''petitesse''.
Posté par: pablo le 24 septembre 2010 à 18:19:05
...................Non s'en vous avoir fait part de mon respect.
Titre: Il y a tout pour faire....Pour plaire; un peu de flair !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 17:11:30
On est amis.
Alors on balance toutes ces limitation par la borde. Au grain !

Déjà !!!!!! Oui.
Titre: Re : Il y a tout pour faire....Pour plaire; un peu de flair !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 18:12:34
Quant au pouvoir......Te dire à l'oreille que je t'aime.


Quelle bénédiction !
Titre: Re : Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 18:26:46
Vraimment ? T'y tiens !

L'idiot du village a quelque- chose à ajouter ! Faites- place....

Un chemin; pour grandiose soit- il....doit offrir e la joie en abondance.
Et; si l'on se perd ?
tu aurrais laissé ''tomber'' les amis et le Maître. Ce serait, ceci, la raison de la folie: plonger la tête en avant....et seul.

Et; ''seul'' tu es perdu
parceque, simplement, nous sommes multitude. Tu aurrais essayé ''d'oublier'' un fait.................... Alors Tu te perds. Snif
Titre: Re : Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 18:31:09
Et pourquoi- donc ?

Parceque tout dommage provient de surestimer....l'égo.
Il est la raison qui fait bobo

On n'est pas obligé d'y croire. alors
On se brûle les ailes

Je le jure ! Çà fait très mal
seulement; n'abandonne, à aucun prix, les amis. Leur nom l'indique.....amis.

Cher Maître Parfait, Précieux ami
Titre: Re : Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 18:32:09
C'est si simple !

Reconnaitre les amis. Tu comprends; le miope ?
Titre: Re : Essaye, et, Maintenant !
Posté par: pablo le 30 septembre 2010 à 18:33:57
Et maintenant ?

Les plaisirs- mondains. Comme du Miel sur une lâme de rasoir.
Au début; la saveur
Puis la douleur
Titre: Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 16:45:04
Il y a urgence. La maison est en feu !
Rien ne sert, alors, de poser des questions à ce sujet. Mais; courrir. Oui

-''Personne n'ose dire où nous allons.''
Mais; ne nous inquiétons pas trop; puiseque çà peut empirer davantage.
Quelles sont les limites de la douleur ? Notre résistence ?

Et les bonnes nouvelles !!!!


Titre: Re : Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 17:01:22
Avaler la salive.

On tourne en rond. Je vois et je sens.
Je perçois et j'entend.

Je capte et je me défais. Tout- de- suite après; je me recompose.
Pourquoi concevoir une fin à celà ?

Et; j'affirme: on a choisit ce monde. De fait; on continue, sans cesse, à le perfectionner.
Après l'effort; on l'appelle par un nom curieux: cahos

Y- a- t'il une tâche à celà ?
Si ce n'est l'apparrition simultanée du facteur positif....la joie. Une perfection ?

L'harmonie est née. On voudrait la retenir dans nos mains. Mais, elle s'échappe, furtivement. Que dis- tu ?

Tout apparrait. c'est le jeu de l'esprit
Que retenir ?
Basiquement; de l'impermanence. Du jeu
Titre: Re : Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 17:04:13
Je me met à votre entière disposition.

Les mots me manquent. La brûlure est trop intense

Juste un peu d'eau; pour me mouiller la langue
Titre: Tout ira bien !
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 18:09:41
Certaines portes se ferment
D'autres s'ouvrent

Voici ma main. Accroche- toi bien fort !!!!!!!!
Titre: Re : Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 18:19:48
Çà y est.
Ceci est ce que je suis. Ou bien celà


Je sais qui je suis.

Et; á qui suis- tu, Ô noble étranger !
Au Lion- entre- les- hommes.
Je suis précisenmment ce guerrier- là. Avec; il ne sera pas hommis; une compassion irréprimible.

Pourquoi tant tarder ?
La vie passe; à savoir.......Comme un éclair dans une nuit d'Été.
Je me fais fort, d'embrasser à toutes les étoiles du firmament, en souvenir du temps
Titre: Re : Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 18:21:58
Ceci et celà sont méconnaissables

Hier; tout était rentrer dans l'ordre. J'avais écrit ton nom sur le sable
Titre: Re : Qu'est- ce- que ''çà'' veut dire...
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 18:24:36
Merci bien;                 pour ce sourrire inéfable.
Titre: Re : Tout ira bien !
Posté par: pablo le 04 octobre 2010 à 19:18:55
Tes pieds ont daigné se poser sur cette planète.
Et tu as cru bon d'enseigner

C'est bon comme çà. et c'est parfait !
Titre: Comme çà; c'est mieux !
Posté par: pablo le 05 octobre 2010 à 16:59:11
Dans vos bras divins.

Sois raisonable.

Je suis l'enfant qui pleure et qui rit. Tout à la ''foi''
J'ai voulu vous aimer
Et je ne me trompe pas

Je sens un courrant libérateur
Je m'éforcerai. Et les choses ?

Lumineux est l'esprit; source de tous les fénomènes
De l'enfer, comme du Paradis

Il m'a semblé bon ne plus vous quiter. Et vide
Titre: Re : Comme çà; c'est mieux !
Posté par: pablo le 05 octobre 2010 à 17:05:22
Comment ?

Je me dissoud dans la certitude de l'instant présent. De votre inestimable amitié

Rien ne me manque.

D'où......d'où viens- tu ?
Quand j'étais petit; la maìtresse nous a parlé du Buddha
Et mon coeur a bondit
Je savais; bien avant cette vie.....de l'Éveillé. Du parfait en tout. De l'inestimable sagesse; ma raison de vivre
Titre: Re : Tout ira bien !
Posté par: pablo le 05 octobre 2010 à 17:07:54
il existe une possibilité entre mil

De ne pas ''se'' tromper
Titre: If you could read my mind, love !
Posté par: pablo le 06 octobre 2010 à 16:20:33
le Monde.........Il ne faut pas aller bien loin, pour s'en faire une idée.
Une idée est une idée.
Certaines; sont celles qui font, de nous, leur esclave.

On s'attache.
Moi- même............... me vois. Et mes choses.

La Cosmologie.
Un gros- mot ?
Dans l'instant; Elle nous offre une vision démesurée de nos possibilités. Tendre

Attendre; ici, telle l'araignée qui tisse sa prôpre toile.....et vous dévorer de baisers tendres
Vous faire part de mon admiration

Une porte s'ouvre
Titre: Réalise
Posté par: pablo le 06 octobre 2010 à 19:01:26
Seule la lumière.
Personne d'autre que de l'énergie, entre- nous.

Luminosité et amour tendre. Rien qui puisse nous séparer
la ''séparation''. C'est elle qui nous fait tant de mal !

Dans un Monde qui nous est connu, ( selon çà ce passe !); Et remplis de fénomènes. on avance
Et on y vient.....
Dans l'instant;                     tout- à- fait, l'ami !.......... Il nous reste le temps, juste et nécessaire, pour faire merveille.

Personnellement; j'ai choisi de faire, de la vie, un acte pur...........d'offrende.

Indescriptible diversité
Sensationnelle satisfaction
Irréprimible compassion
Démesurée, par ces prôpres proportions gigantesques. Soif de toi
Titre: Re : Réalise
Posté par: pablo le 06 octobre 2010 à 19:05:00
Un fait; seulement !

connais- tu la perfection ?

Ce doit- être la générosité, sans doute.
Tu as bien raison.
Il suffisais que ton doigt s'y pose.

L'incroyable; c'est
Qu'on le savait déjà
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 16:47:33
Dis - moi. Qu'entendez- vous par là ?

Par là; pas grand chose !
Loin de mon intention, de profaner les yeux sacrés.

Il faut que je dise, ceci: l'inmense danger de ce ''faire à l'idée''.

Je le nomme; pour passer le temps.....mais; avec vous. Avec un sentiment- sans- nom.
Il serait possible de parler sans cesse.
De remuer la langue, à la recherche du sujet, du thème. Probablement; ne serait pas la question

Et; ''suremment'' ?
Moins- encore.

On a perdu l'objet de la réflexion. Comment pourrait un autre faire ''pour nous y retrouver''.
Il aurrait été dit: -qu'on se perd un peu.

Le bouddhisme
Si te le trouve; fais- nous signe !
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 16:54:51
Et maintenant.....vopus parler de son fondateur; l'''Eveillé''.

T'inquiète pas. C'est une valse !

Tous le poils de mon corps s'irrissent. Mes yeux perdent leur pouvoir. Ma bouche se sèche, et, mes mains tremblent
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 17:02:07
Je veux vous donner son enseignement. Mais; je sais qu'un âne ne le peut

Celà va bien au- delà de toute imagination.
Les mots n'y peuvent rien. Le silence; lui- même est un obstacle.

Alors; que peux- tu faire ?
Il n'a jamais été ''question'' de diriger à personne....puisque tout; se sait déjà.

Tout va.
Tout se sent. Mais terriblement

Quant à la Perfection.......vous dire; du fond mon être, que çà se passe à temps- réel.

Un mot, peut- être, serait , déjà beaucoup trop
Vous aimer
Qu'en pensez- vous ?
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 17:10:20
Il doit bien y avoir; ou bien, chercher

C'est devant soi. Çà parrait apparraitre, dans le flux

On dirait que çà fait mal.
Alors; cherchons- donc le sujet qui expérimente cette douleur ! On l'appelle par son nom

Il n'a que çà; un nom.
Très intelligent
Et rayonnant. Çà se doit être ''toi''. Esquif et souvent surprenant
Apparemment; ''dans le vrai''

Et incontestablement ? Terrible
Qu'y a t'il de plus alors ?
je m'incline, révérencieux, et proclame au monde mon respect et dévotion aux Maîtres- purs
Titre: Seuls; toi et moi ?
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 18:15:27
You're undestructable
Titre: Il n'y a jamais eu rien- de- pareil !
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 18:20:26
Confie !

A travers le centre; les choses prennent une autre dimension.

Dans la diversités inmense, et qui n'a de cesse. Notre esprit se trouve, parcequ'il n'a aucune obstruction. Luminosité

Il se trouve, même, bien.
Pas besoin de rien n'y ajouter
Rien à changer; si ce n'est le ''point- de- vue''. On est de ''aimants- nés
Voilà tout
Titre: Re : Il n'y a jamais eu rien- de- pareil !
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 18:21:40
Seulement; -''vous rappeler''
Titre: Re : Seuls; toi et moi ?
Posté par: pablo le 07 octobre 2010 à 18:23:07
J'ai une envie folle d'aller, avec toi, dans parc, nous promener.

Alors; là
Je te montrerai la feuille d'arbre
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: Ananda le 07 octobre 2010 à 19:38:39
L'impermanence, dans l'ensemble il en faut plus d'un.
Nous sommes tous tout et rien à la fois,
Ah la foi, autre chose si personnelle qu'elle
Oublie le tout sans lequel elle n'est rien.
Titre: Re : Seuls; toi et moi ?
Posté par: katchina le 11 octobre 2010 à 00:00:20

Et nous écouterons le rossignol chanter.

Titre: Et; je laisserai parler mon coeur...
Posté par: pablo le 11 octobre 2010 à 18:08:21
une tite inspiration ?
Non
''-Rien du tout''

Un exercice propre aux humains: concenter toute notre connaissance sur la plus belle branche- d'arbre.
Et faire merveille
Je prétend ne pas vous confondre. Le pourrait- on ?
Apporter, dans ce vers, de la substence.

Je prend tout le temps perdu.
Et
Vous avoue ma consternation. C'est gratuit ! Oui

Pas de désespération. Non
Pas de doute. Faut voir !
Et
Le principe est simple: voici ma vie, et toutes mes posséssions. Rien que pour voir. Comme çà !
Titre: Come on ! Come on !
Posté par: pablo le 13 octobre 2010 à 18:53:28
Voulez- vous danser avec ce serviteur ?

Bien plus loin que ''tout Monde- connu''..................... Vers les plaines de l'impossible réconciliation.
Dans un matin plein d'amis chers.
Dans vos yeux; pour y croire vraimment !

Demain; ce jour est parfait. J'irai rendre hommage à mon Maître.
Ce sera différent à tout
Il n'y aurra rien de parreil. Rien qui puisse changer cette émotion remplie de ternure.
Avec vous, grâvés dans l'âme.

Maintenant. Je sais. Et c'est tout bon, puisque tout est à sa place.
Chaque choses
Tous
Rien; aussi ! Oui
Titre: Re : Come on ! Come on !
Posté par: pablo le 13 octobre 2010 à 18:56:07
J'ai du mal à me situé.
Le terrain devient glissant. La lumière; plus ópaque

Les mots ne servent plus !
Mais; oui les couleurs
Titre: Re : Come on ! Come on !
Posté par: pablo le 13 octobre 2010 à 19:01:02
J'invoque le bleu- tout- puissant, par dessus nos tètes

Les nuages sont de passage.
Celà ne changera rien ! J'y courre.

C'est extraordinaire; je me suis humillé.
Je crois
A quoi donc ? Mon ami.

Vous exprimer ma reconnaissance; vous êtes vivants
Titre: Re : Come on ! Come on !
Posté par: pablo le 13 octobre 2010 à 19:06:12
Je crois que vous êtes vivants ?
Une interprétation. A qui rendre grâce ?

Pas besoin ! On est. Et c'est bien
Vous faites bien d'être. Et; personne ne semble s'y opposer

Il est vivant. Pourquoi pas ? Çà se sent.
C'est palpable
Quelque- chose différent à tout; et tout à fait incroyablement prodigieux.
Rien qui puisse étonner les ''insouciants''
Titre: Où çà fait mal.
Posté par: pablo le 18 octobre 2010 à 16:49:49
Bien sûr; que nous sommes ''nécesités'' de toute considération !

On s'explique.
(Dabord, ce baiser. )
Tu veux ? Oui. Je viendrai....en aide. Te soussurerai à l'oreille; mon grand, combien

Il faut des trippes !
Nous sommes
Affectés d'une maladie curieuse. On marche la tête - en- bas. Regarde



Dieu est affecté par le Karma et par l'impermanence. Il ne les a pas ''toutes''pour lui.
-----ni pour personne.

Le illusions se vendent à bon prix
Titre: Re : Où çà fait mal.
Posté par: pablo le 18 octobre 2010 à 16:52:10
Sans causes aucunes ?

Ah !
Titre: Re : Où çà fait mal.
Posté par: pablo le 18 octobre 2010 à 16:57:00
Créateur de toutes choses.

Et; ''bon'' avec celà !

Sagit- il d'une nouvelle blague ?

Ce phénomène serait affecté par les loies les plus simples et évidentes. A l'intérieur du flux

Quant aux croyances.....
Bien sûr ! Dieu est bon
Le Marché le veut
Titre: A mes frères d'ici- bas.....
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 17:33:11
Dans le rayonement imperceptible de la volonté....d'aller si loin que possible.

Et; si çà fait mal, je sentirai que c'est ainsi. Que celà en vaut le coup !
Que faut- il changer pour que celà aille au mieux ?

Quel est le truc ?
C'est le désarmement.

Sentir; une fois encore, que mon existence devient parfaite dans le complissement d'une loi supérieure:''Aller au devant.''
Voir
J'insiste ! Mais vraiment.

Qui ya- t'il ?

Peu de chose. Juste un brin de clarté. ( - La suffisante pour se faire une idée de la stupidité. )
Comprendre. C'est celà. Mais très précisemment.
On peut
On sait, aussi. Personne; il n'y a personne !

Tout seul; approfondir.
Croire que çà va. C'est mieux !

Aller là où bon nous plait.
Choisir son chemin, par soi- même. Et: penser à la mort
Titre: Re : A mes frères d'ici- bas.....
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 17:38:51
Quelle chance; tu as ???
L'opportune, et la naturelle.

Faire. Accepter et contrôler. Tu vas bien ?

J'essaie depuis 2000 texte de dire celà.........
Il y a un plaisir ''CERTAIN'' a faire les choses convenablement. C'est- à- dire ?

De faire tout pour vous être util. Combien de temps, encore, devrons- nous te suporter ?
Faisons de cet instant....un fête. Soyons le principe

C'est grâve de s'auto- tromper. Tu es l'amour; et tu ne le vois pas; n'est- ce- pas !
Titre: Re : A mes frères d'ici- bas.....
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 17:43:09
Avoir bien choisi....notre chance.

Matématiquement; on ne peut la mettre en boîte.
la chance
C'est quand
Çà vient
De soi. D'un geste de pureté, qui n'a de nom.
Au- delà de tous les concepts.......une plage.
Une plaine où guerroyer
Titre: Re : A mes frères d'ici- bas.....
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 17:44:27
Comment vous remercier !

En étant vaillant
Titre: J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:10:36
Cher toi. Toujours le même.
Quel ennui !

Il y a urgence; je le sais.
On a cru à toutes choses.
Ne te désespère pas. Une fois arrivé; nous nous trouvons penaud. Il n'y a rien.

Il n'y a rien à y faire !
Voir le flux; et tenter de se détendre.
Prend à bras- ouverts la vie. Savoure l'instant. Tu seras l'artiste que tu aura tant désiré

Çà va pas non !

Non; çà ne va pas. Effectivement. Il y est de première urgence de traverser le mûr que nous nous sommes imposé. Rompre les ponds
et rire de notre ombre
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:17:18
Qu'est- ce qu'il en coûte....

Suivre les loies naturelles. On ne s'en portera que mieux

Tu cherches. Et tu as trouvé. Ce qui n'est pas mal- du tout !

Ecoute ta respiration.
Sens ton esprit se confondre avec l'espace. Où se trouve l'erreur ?

Nous obstaculisons sans cesse la rencontre avec celui qui importe le plus. Vois; combien d'amis !

Tu sais ? la première constatation, sur le chemin.....est combien nous sommes durs envers soi. C'est simple; très
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:18:10
Ce serait même trop simple !

Simplement; tu viens de ''toper'' sur l'ami
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:21:56
Je doute.
Mais; de quoi ? S'il n'y a rien qui nous sépare !

Croire; encore.

Opposer résistence. Ne pas s'accepter. Se refuser
Et; si je me nie ?
Tu vas rire. Je vais te dire un secret;- Je n'existe pas.
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:28:44
On se doit
De répondre à cette petite question:
De quel couleur est l'esprit ?
Sa situation
Sa forme
Après; çà ira !

Quant au reste. Trouve
Cesse de t'inquiéter.
L'espace s'ouvre, alors, naturellement......face à soi. parceque c'est soi ''qui'' voit. Çà va de soi; bien sûr !
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:32:44
alors; il nous manque l'escenciel.....
Nous devons apprendre à poser une question.

Une évidence ?
Pas vraimment !
Pose une question.....pour voir
Titre: Re : J'ai reçu ton appel............ton regard a suffit.
Posté par: pablo le 20 octobre 2010 à 19:33:31
Moi; je ''poserai'' une réponse
Celle- ci; l'esprit n'est pas une chose
Titre: Qu'est- ce qui se passe !
Posté par: pablo le 21 octobre 2010 à 16:39:51
Heureusement,que j'ai réfléchi....sans attendre plus. Sans regarder en arrière
Me préocupant....et....je me rejouis de t'avoir tout près

Il ne se passe rien. Ceci est basique.
Donc; ne nous faisons pas de bile !

Tu peux t'expliquer, à la fin ?
Dans cette société; il n'y a place dans nos coeurs. Trop occupés !

on n'a plus de temps pour ''rien''. Tu t'assoieras au bord du chemin; et n'attendra qu'il ne se passe rien. Ce sera parfait. ( On aurrait dis )
Titre: Et; simplement ? En bon français.....
Posté par: pablo le 21 octobre 2010 à 16:45:30
Nous nous sommes éloignés du principe ''qui tout l'imprègne''. D'un sentiment pur; de l'emphatie.

Il n'y a que çà à voir
Vous et moi; depuis tellement longtemps, sommes de vieux amis.

Il n'a pas été facil d'arriver là. Je sais
Seulement; que l'on a perdu de vue la douceur de la brise

Depuis; je sens la pluit couler sur mon visage
Un prodige; croyez- vous- en !
Titre: Re : Et; simplement ? En bon français.....
Posté par: pablo le 21 octobre 2010 à 16:51:30
Çà sonne Chinois !

On ne se lâsse pas....Je me perd de vue; un nouvel état de conscience ?

Un exercice:
Je comprend.
Je réfléchis et pense que tu ferais mieux de faire gâffe.

Tout se prète à la confusion.
Raison tout- à- fait valable et suffisante pour ''donner de soi'' la meilleure part du gâteau.

Mais; très naturellement !
Nous y sommes
Titre: Re : Et; simplement ? En bon français.....
Posté par: pablo le 21 octobre 2010 à 16:53:13
C'est clair ! Pour tous
Titre: Seulement toi.
Posté par: pablo le 22 octobre 2010 à 18:39:00
Everything is all- right !

on peut peu....y faire. C'est de nature.

Quand les eaux reprennent leur cours;
je partagerai ce bonheur furtif. Faire merveille

Qu'est- ce que l'on attend de toi ?
Un peu de control.
Ne plus se facher.Et; de controler le flux incessant du désir..........je l'ai fait

Ne te fâche plus
Contrôle !

La virtue principale du sage.....c'est la patience.
Et; en échange ?
Tu verras s'ouvrir sous tes propres pieds.....un monde. ( Là où l'on n'a pas osé arriver, sans ta précieuse existence.)
Titre: Re : Seulement toi.
Posté par: pablo le 22 octobre 2010 à 18:43:16
Tu blagues !

Se munir d'intuition.
Arrêter de projeter des bêtises sans noms................Et; ''venir au grain''.

Je n'oublierai jamais ton précieux effort. Je te serai éternellement reconnaissant.

Sois compassif. Ah !
Oui.
Je ne suporterai plus que l'on fasse du mal à mes petits
Titre: Re : Seulement toi.
Posté par: pablo le 22 octobre 2010 à 18:48:20
Je dédie toutes mes vertues, et celles des autres, pour l'obtention de la Bouddhéité.

Puisses- tu piger !
 ..........De Combien de grains de sable est composé l'Univers.
Chaque geste
Un mot
Et une pensée saine

Tout est si beau et grand !
Tu verras. On est très nombreux et très amoureux. Viens; amour
Titre: Re : Seulement toi.
Posté par: pablo le 22 octobre 2010 à 18:50:43
Demain; à deux mains, pour sculpter, pour façonner et pour rendre heureux
Titre: Ce n'est pas croyable !
Posté par: pablo le 25 octobre 2010 à 17:29:21
Quelque- chose de si différent à tout, qu'on en perdrait la tête.
De tout- à- fait incroyable ?
Daccord !

C'est tout simple. Vous ''verrez'' !
Toutes les portes doivent se fermer. Alors; je pourrait vous ouvrir les yeux.
Çà se passe en temps réel. Pour celà; vous devez prendre votre temps. Tout le temps

Ceci ou celà, disparrait. ( Tu crains de disparraitre ) Alors que tout continue sans soi.
On est util. On sert. Et, on attend de tes nouvelles.
Vous n'en reviendrez pas !
Pour l'instant; ce n'est pas le cas. Tu crois........en tout un peu. On voudrait vivre; mais bien !

Moi; j'ai trouvé le truc.
Je me ''sens'' parfaitement; que çà aille bien ou mal........... Je suis de service.
Alors; on y vient ?

Tu es pressé.....de tout côté. Tu voudrait arriver avant ''personne''. Avant toi
Çà ne se passe pas comme çà. On marche à l'allure de nos ''pas''.
Un négation devrait nous illuminer........... La dernère.

Je viens pour te dire qu'on n'a pas besoin de soi pour être
Titre: Re : Ce n'est pas croyable !
Posté par: pablo le 25 octobre 2010 à 17:41:43
Mon royaume,          pour me connaitre.

Qu'est- ce que l'on va faire de tant de temps ?
De temps en temps; on sent l'utilité de se rencontrer avec soi.
Souvent; nous nous étonnons. On ne se reconnait plus !

Changer; c'est pas mal
Disparraitre: c'est beaucoup mieux. C'est vraimment curieux !
C'est quand on s'est débarrasser de tout......qu'un monde apparrait. Celui- là; on ne l'attendait pas. Il vient à soi
Derrière cette parafernale: la tête- en- l'air, on ''croit'' voir
Mais ce n'est pas nous.
Il y a des choses. Et; on n'est pas mort

La preuve ? on voit !
Mais, vraimment. C'est- à dire......que çà en vaut une chandelle !

Tu sais bien. Je suis merveilleusement fou. Mon Maître !!!!!!!!!
Titre: Re : Ce n'est pas croyable !
Posté par: pablo le 25 octobre 2010 à 17:47:08
Il m'a dis, fates- donc, mon cher !

De oute façon, nous en ferons à notre tête ! C'est bien vu.

Quand le feu s'éteind....et qu'il ne reste que des merveilles......on l'appelle par son nom; Nirvana
Il suffit !!!!!
Çà suffit.
Titre: Voyez- vous çà !
Posté par: pablo le 02 novembre 2010 à 17:28:23
Le bonheur ne se découvre pas avec effort et volonté, mais il réside ici, tout près, dans la relaxation et l'abandon.
Ne t'inqiète pas. Il n'y a rien qui doive se faire.
Tout ce qui surgit dans notre esprit ne possède d'importance puisqu'il est dépourvu de toute réalité.
Ne t'attache pas aux pensées, ne les juge pas.
Laisse que le jeu de l'esprit se fasse tout seul
S'élever et tomber, sans intervenir. Tout se disoud et réaparrait, sans cesse.
La recherche du bonheur, elle- même empêche de le trouver.
Comme un Arc- en- Ciel que nous poursuivons sans jamais l'atteindre. Puisqu'il n'existe pas; parcequ'il a toujours été là, et qu'il t'accompagne à chaque instant.
Ne crois pas en la réalité des choses bonnes ou mauvaises; elles ressemblent à l'Arc- en- Ciel.
Voulant attraper l'inaccessible, nous nous èpuisons en vain.

Ainsi- donc; nous nous défaisons de cet attachement.
L'espace se trouve là; ouvert, acceuillant et confortable
Sâvoure- le
Ne cherche plus.
Il est déjà à toi.
Pourquoi alors poursuivre dans la jungle impénétrable à l'éléphant qui se trouvait paisiblement dans son milieu.

Arrête de faire.
Cesse de forcer.
Arrête de désirer.
Et tout se réalisera seul.
Naturellement

                                                    Vénérable Lama Guëndoun Rimpoché
-Mahamoudra-                                  ''Chercher. L'aspiration au réveil.''
Titre: C'est si simple que çà !
Posté par: pablo le 03 novembre 2010 à 18:04:47
Boulgakov, mon ami.

Au sujet de la souffrance. Mon coeur s'ouvre....Où que tu sois, mon frère.
Bien au- delà du temps. Dans l'espace de mes bras.

Ici et maintenant !
Tu parles; et je t'écoute.
Çà va loin. Très !

J'ai pu mettre au clair que tu es Dieu
Titre: Re : Voyez- vous çà !
Posté par: pablo le 05 novembre 2010 à 17:19:14
Un petit comme- en- Terre ?
Mais; bien entendu !

Çà marche !

Moi; je n'est pas saisi. Ma tète doit s'entendre avec le coeur.
Nous devons
Nous entendre. On ne se veut pas de mal
(On se veut tout le bien- du- Monde.)

Que vas- tu dire ? Mes énergies se voient épuisées.................. Inmédiatement; mon Maître apparrait, et prend sur lui.

Je sens se renouveler, à cet instant, la force. C'est magique !

Pourquoi nous dis- tu ces bêtises ? Dac ! J'y répondrait......

tout ce que tu veux; tu l'as. Tu piges, maintenant ?
Titre: Re : Voyez- vous çà !
Posté par: pablo le 05 novembre 2010 à 17:25:42
Là; je me vois dans l'embaras.

Mais; et si c'etait si simple ! Tu veux. Tu l'as !

Avec patience et compréhension. Avec la vision originale; que tous vous aiment ''vraimment''.
Et qu'il n'y a rien à y faire.

N'obstrues plus !
Regarde, avec la seule réponse possible,
à l'inmensité. Ta famille. Celle- là qui gémit, et qui attend de toi la concentration.


 Un geste véritable, ( Enfin !) Celui- là

Quand rien importe plus que tout
Titre: On vous a compris.
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:05:05
Ce n'était pas si difficil et si douloureux que çà.
On imagine un sans- fin de choses. Mias la réalité nous échappe un peu. On croit comprendre

Ils ne sont pas si terribles qu'ils parraissent ! Un peu.
Assoyez- vous à voir, tout- autours, la meute passer. Le spectacle en est édifiant et difficilement imaginable.
Ne fermez plus les portes de la compréhension !
La solution se trouve devant......soi.
Soit !
Alors, tu vas nous l'expliquer. Oui

Nous nous trouvons submergés dans un monde que tous califions d'étrange.....pour incompris.
Alors; que l'évidence elle- même serait la seule réponse à question que nous ne savons pas conjuguer.
Elle est celle- ci: le fondemment.
Contrairement à l'habituel; on n'ose se prononcer. Moi; je le ferai, sans enjambées.
 On est tous ''bons''. Mais très !

C'est par cause d'une certaine timidité. Par l'étendue de l'énergie, qui nous fait peur
C'est le feu.
Tu as un charme- fou.
Je te vois passer. Tu voudrais dire combien tu aimes.....à tous. Et; que toi aussi tu comptes. Que tu importes, et même beaucoup !
Mais; toi- même ne le sais pas

On voudrait aimer follement. Mais quelque- chose de terrible nous en empêche. Je l'appellerai; honte
Honte de notre nudité.
On sétend ?
Nous nous coucherons dans l'herbe- rouge; et fumerons le calumet- de- la- Paix

Moi; je ''suis'' pour
Titre: Je n'attendrai plus !
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:13:42
Je suis membre de plein- droit de l'équipe de fous d'amour. Ils m'interpellent, dans la rue des grandes- villes. Ils sont; et c'est bon

Demain; n'attend plus !
Je sourrierai; quoi- qu'il m'arrive, et ferai toue pour vous être agréable.

L'argent. Voilà un point incandessant !
Donner; serait le nom qu'on lui ''donne''. Sans limites; tout.
Et: pour soi ?
Et l'illusion ?
On est cuit ! Il voit à travers

Je suis un pote. Ne craind pas à celui qui t'aime, car là, ceci en deviendrait incompréhemsible
La véritable folie réside dans la haine, pour petite soit- elle.

Du controle ! Mon cul !!!!!
Titre: Re : Je n'attendrai plus !
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:15:19
Vous me voyez décidé à faire de ma vie un véritable ''acte- d'amour''.
Titre: Re : On vous a compris.
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:20:11
Le problème réside en celà; on voudrait croire ''ce que l'on comprend''. Et faire des nôtres

on voudrait que quelqu'un d'incroyable vienne et nous dise: tu as tous les droits !

On attend....moi plus !
Et si tu ne m'aime pas; je prierais pour qu'un jour prôche tu puisse te rendre compte de la perte infini d'un amour illimité
Titre: Re : On vous a compris.
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:30:31
Faire le con. Çà; tu l'as compris ! C'est bien
Où se trouve le problème, alors ! C'est le temps, et notre capicité infiniement prodigieuse de faire amitié.

Il se peut. Vous dites ?
Faites- moi l'amour, je vous prie.
On sera deux. Et c'est multitude !

Je parle; dans un silence. Celui- ci; pétillant !
Eteincelant et rempli de doux baisers.......avec la précision de l'horloger, pénétrante, insinuante et provocatrice
Tout- à- vous; mes chéris. Je lance; vous voyez, les filets

Précipité; mais charmant, n'est- ce pas ainsi ! ( moi; j'ai compris le fond et la base. )Ce n'est pas une illusion. Non
Titre: Re : On vous a compris.
Posté par: pablo le 09 novembre 2010 à 19:32:17
Il s'émeut. Le pauvre !
Titre: Mais; qu'est- ce qu'il dit en tous- sens !
Posté par: pablo le 10 novembre 2010 à 17:25:25
Il y a bien un sujet.
Mais; il vient de s'esfummer !

Quant à l'objet, (Celui qui nous touche...) On a du temps....pour voir.
On attendra bien la fin du Monde ! il se trouve partout. C'est nous, qui le produisons à base de nos actions incontrolées
D'où; né le caos.

On a du mal à comprendre,parceque tu ne te fais pas participe de l'erreur. Tu exclus cette possibilité

En soi; on n'est pas si mauvais ! Vu le massacre
Titre: Re : Mais; qu'est- ce qu'il dit en tous- sens !
Posté par: pablo le 10 novembre 2010 à 17:37:08
Il nous reste à toucher deux mots au sujet de ''l'action''.

Vous aurrez été prévenus !
La pensée
une pensée. Voilà ! On y vient

Au niveau cosmic, à temps réel, impérativement......nous devons positiver.Ils sont si mignons !!!!
Bien !
Votre vie misérable est dut par un sans fin de conséquences.
Nous nous précipitons constemment par faute d'une analyse- de- fond scientifique

Ce monde....nous acueille avec des messages que nous ne percevons que rarement. Ses loies
L'une- d'elle; semble ''être'' la morale et l'étique

Demain. On ne peut vous attendre; demain. Nous sommes persuidé de votre bien- faire

Tout le reste est une confusion. Une erreur.....rein
C'est- à- dire, agis en toute conscience. après; on visitera tous les mondes avec un message: celui des hommes et des femmes.

Nos enfants; tous
Titre: J'aime tout ce que tu aimes.
Posté par: pablo le 12 novembre 2010 à 17:30:58
A vrai dire, tu devrais y regarder deux fois. Pas moi
J'ai vu létincelle furtive de tes yeux; la volonté étouffée et le savoir- faire. Tu as tout pour plaire !

Seulement; qu'il n'y a rien qui nous en empêche.
La prochaine fois, on fera mieux !
Je regrette; mon ami. Reconsidérons cette actitude......on n'aurrait aimer suffisenmment.

La fin venue; cette constatation serait une douleur du coeur.

AIMER: ÇÂ C'EST IMPORTANT !
A combien d'entre- nous avons- nous sous- estimer....pour étrangers à nos intérêts ?

Mais; qu'est qui nous arrive !!!!!!!!!!
Titre: Re : J'aime tout ce que tu aimes.
Posté par: pablo le 12 novembre 2010 à 17:32:13
C'est l'hivert dans nos coeur.
Titre: Re : J'aime tout ce que tu aimes.
Posté par: pablo le 12 novembre 2010 à 17:33:25
J'aime à te voir passer, serein.

Titre: Everything you need....
Posté par: pablo le 15 novembre 2010 à 18:01:43
Je ne sais pas. Peut- être; de comprendre.
De voir au- delà des apparences, dans un jour sans pareil.
Fuir des qu'en dira- t'on. Se remettre......

Et maintenant ?
Vous me voyez désolé; pour avoir essayé de vous brusquer. Vous sous- estimer.
........Mais; mettez- vous à ma place ! Tu me manques.
Rien d'étranger à notre condition- humaine. Rassure- nous !

çà va trop bien. Voilà tout

(C'est curieux. Il cherche des problèmes ) Je suis en pocession de cantité d'énergie. On me recommende de ''Filtrer''
Est- ce possible !
Dans l'instant; démesuremment, recevez part de ma satisfaction. Elle est là; toute bête.

Çà n'a jamais rien fait !
Çà n'importe absolument pas. Rien ne pourrait nous changer. Tu trouves ?

C'est grâve; çà ?
Trop de bonheur....un peu de concentration, SVP

Pour toi; j'ai mille poëmes d'amour.
Titre: Re : Everything you need....
Posté par: pablo le 15 novembre 2010 à 18:19:15
.............Tout l'espace.
On peut faire mieux !

Toute la libertée; peut- être ! Dans un monde qui agonise. Là où tous nous appellent.
Comprendre c'est mieux. Çà lave plus blanc !

Je pense à la mort.
Et à tout le potenciel perdu, à me regarder le nombril.

Dis- moi, amour. T'ai- je blessé ?
Titre: Re : Everything you need....
Posté par: pablo le 15 novembre 2010 à 18:24:42
Tu blagues.

Attend un peu ! Je me dois à vous............... Ce qui n'enlève rien à ce propos.

Laisse- moi deviner..... il te manque.........de la délicatesse ?
Du bien vivre.
De la relaxation et tout ce que peut désirer un  homme
A souhait !
Tu l'as.
Quelque- chose d'autre ?
Titre: Re : Everything you need....
Posté par: pablo le 15 novembre 2010 à 18:31:27
Nous manquons de toupet.
Détend- toi ! J'arrive.

Tu as la diversité infinie des fénomènes. La variété des possibiltés. ( ce monde est ainsi nommé; celui des possibilités. )

Attend !
J'attend....
C'est pas simple !!! Tu as tout ce que tu veux

Tu l'as; c'est vrai. Seulement çà

Titre: Re : Everything you need....
Posté par: pablo le 16 novembre 2010 à 19:15:48
Un voyageur a pour fonction de voyager. Prête attention !

Il y a un terrain vierge. Non visité, inmense et présent. Libre de contaminations. Pur
On s'y ''trouve'' à l'aise.
L'air, y est respirable. Source de paix. Indéchifrable et innomable. Parfait

Un lieu, où, le mot ''croire'' disparrait pour laisser place à la surprise. On ne l'a jamais quité

Elle; la Prodigieuse et accueillante Muse y fait des siennes.
Amoureuse toujours. Tout- à- fait délicieuse;                          comme celui que nous voulons ignorer: soi tout- seul.

Et bien ?
Nous sommes de passage. Notre doigt indique la Lune. Son reflet est l'illusion. On s'attache à un rêve. Voir c'est bien mieux
De toute- façon; nous nous sentons chez nous. A la chaleur de la Connaissance Transcendetale. En tout lieu

Le chemin, avec un ''C'' majuscule appartiend au Soleil
Titre: Re : Everything you need....
Posté par: pablo le 16 novembre 2010 à 19:22:03
Tu nous ennuis.

Voici le conte de ne ''jamais- finir''. Il s'addresse aux chevaliers, aux invincibles.

Un moine retourna chez lui, pour y reposer.
Quant à sa surprice; un voleur l'avait dévalisé.
Il ne lui restait que la respiration.
Alors; face à la fenêtre, il s'assit. Et proclamat à voix basse:-Pauvre homme ! Il a oublié la Lune à la fenêtre !

un point suffira. Celui- ci ''.''
Titre: Oui....
Posté par: pablo le 17 novembre 2010 à 17:05:56
Je promet d'être sage..
De ne plus faire du mal
D'apporter ma modeste contribution à la société, et de rire de mes fautes....passées ?
De ne plus m'en faire, et de savourer l'instant précieux. Celui de l'amitié sincère
Je chercherai
Là où mieux je me trouve. Entre nous. A l'instant précis. Dans l'après
Mais toujours avec humour, et de la grâce qui caractérise l'espèce.....humaine ?

Voyez- vous;
De tempéremment grossier; j'en suis venu à refaire la situation inconfortable en la maison de tous. Voulez- vous que je vous dise ?


çà ne fait rien.
Il se peut....l'esprit de l'illumination. Sur le chemin du milieu, avec dans la main mon coeur qui palpite de vous savoir saufs et sains.

Il me plait
Je sens un plaisir inmense. et je vous suis gré.
Plus près encore ! Dans l'unité.
Confondu et pourtant savourant votre présence divine. Vous aimant.

Comme ce mendient qui a trouvé une pépite d'or. Plus- encore; un Diamant
Aucun trésor n'est égal !!!!!!!!
Pas même le joyau qui concède tous les désirs. Pour moi
Vous
vous êtes tout
Titre: Le bonheur........est.....dans la mesure de ce que l'on donne.
Posté par: pablo le 18 novembre 2010 à 17:03:47
Ne crains pas. Je suis là.
Titre: Re : Le bonheur........est.....dans la mesure de ce que l'on donne.
Posté par: pablo le 18 novembre 2010 à 17:06:42
..........mon amour !
Titre: Re : Le bonheur........est.....dans la mesure de ce que l'on donne.
Posté par: pablo le 19 novembre 2010 à 18:05:01
All is on fire !

Une exhalation doit, logiquement, donner place à une ''inspiration''.

Un peu de sérieux ! J'ai donné l'impression ( erronnée.) que quelqu'un viendra ( d'on ne sait où.) pour faire notre labeur.
Ceci est une équivocation crâsse.

Je suis sûr que tu le comprendras.
Moi- aussi; je t'aime !
Alors; et normalment, le poids parrait insoutenable sur ces épaules frêles. Là commence la science !

-''Rappelle- toi, Barbara, il pleuvait ce soir- là sur Brest''.

La science de l'esprit........se recueillir, et respirer profondemment. En effet, mon vieux: on n'est pas seul
Un enfant et la vérité
Un adulte et la délicatesse. -''Je sens ce soir, les mots blessés de mort.'' Prends ton temps !

Soit !

Titre: Re : Le bonheur........est.....dans la mesure de ce que l'on donne.
Posté par: pablo le 19 novembre 2010 à 18:07:06
C'est l'hivert dans nos coeurs
Titre: A toi, en tout, précieux ami.
Posté par: pablo le 22 novembre 2010 à 18:05:31
Tu m'as embrassé
Qui a embrassé à qui ? Et l'espace- entier s'est ouvert, le temps s'est dissoud et moi avec

Quand on a un ami; tout importe. On a de qui se préocuper. Rien ne manque à ce pauvre clown triste.
Ton simple souvenir suffit, et ta présence divine m'emplit de joie, ( de la bonne !)

Tu te trouves nulle- part
Toutes les Muses s'agenouillent à tes pieds- de- lotus; moi- aussi
Sans distances......gracieux toujours.

Ami de l'âme.......
Quant à toi; ne t'en fais pas !
Si le monde- entier nous jâlouse; nous disparraitrons tous, tes frères et moi pour se rejoindre au delà- de- l'au- delà.

Voici L'éternité et l'infini. Tout est possible

Vers toi; tout le Bien possible.
C'est ma prière. Amour, toujours.
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 22 novembre 2010 à 18:24:20
Quand une personne dit ainsi, vaillament; que ''je suis Boudiste''. A que se référrrer ?

A lâcher prise.
Détruire délicatement tous les obstacles qui nous séparent.
Reconnaitre la nécessité péromptoire de l'amitié. ( Il se répète ! )
Et se faire- fort de produire le moindre- mal.

Je me dois à vous.
Ainsi; j'offrirai un peu de clarté à ce sujet épineux pour profond.
Et voilà qu'un simple d'esprit va nous toucher deux mots sur l'Univers entier et ses habitants !.......

le Boudiste serait succintement la Science- de- l'Esprit.

Mais; bien avant celà ?
Au commencement. On est aguérit d'une infirmité bien grâve: l'égo.
Celui- là même qui produit ''notre propre confusion''.

Quant à Elle. Ce n'est rien !
Juste la Personification de la Sagesse. La Mère de tous les Buddhas

Il se peut que tu sentes que tout va bien comme çà. Tu es Sage et plein de resources. Ne touche à rien

En premier lieu, tu as trouvé. Et la joie emplit mon coeur

Permet- moi de vous remercier
Vous venez ? J'arrive !
Titre: Re : Bouddhisme
Posté par: pablo le 22 novembre 2010 à 18:34:42
Jusqu'à ce que je puisse atteindre la Parfaite- Illumination........je prend refuge au Maître, à son Enseignement et la Communauté.

Que par les Mérites que j'ai accumuler avec la pratique de la générosité et d'autres Perfections....
puis- je obtenir la Bouddhéité afin de pouvoir aider à tous les êtres- vivants.

Ceci ouvre toutes les portes.
Vraimment ?

oui

Titre: C'est clair ! Quoi- donc ?
Posté par: pablo le 24 novembre 2010 à 16:48:06
Noir sur blanc; j'essaierai, là de vous servir ces menues divertions.

On se doit....à tous...sans exception.
Dans la mesure.....du possible....et aussi de l'impossible ! Pourquoi donc ?

Tout comme nous; ils cherchent

Je sais qui je suis:
Comme un petit cailloux
Comme les fines- herbes des champs. Comme çà et comme personne; j'ai su déchiffrer le message secret et apparemment caché.
A la vue de tous
Tout nu. Incroyablement, démesuremment
Parfois
Je vois des choses. Je veille
Et ce n'est pas simple......cette trouvaille. Dailleurs; elle n'a aucune importence. Elle est en soi et partout. Paix inexprimable et plaisir

Plaisir ?
Çà me fait plaisir. ALORS JE RIGOLE.Mais pas trop
On ne sait jamais
On pourrait me crâcher au visage !

Y- a- t'il quelque- chose à cacher? Quelque- chose qui puisse nous étonner ! ( On en est là. )
Quelle serait la base, alors ?

Elle se trouve à la limite du précipisse.
^Plus moyen de retourner sur nos pas^
Et plus rien à faire....sinon ? pleurer pour n'avoir su.....avant.....combien il importe ce peigne !

A vrai dire; - J'adore les sandwichs- au- thon.

Vous êtes nés du côté aimable. Cette énergie sera consummée à se vouloir du bien. Quand tout brûle

Ainsi dit:- La maison est en feu. Echappe- toi, mon amour ! Cours.
Titre: C'est un tant tentant, tant de temps.
Posté par: pablo le 24 novembre 2010 à 17:42:34
Voyez- vous !
On fera aussi, avec.

Mes yeux ont vu s'ouvrir, devant moi, la porte qui jamais ne c'est ouverte jamais

J'étais au enfers; et la seule sortie possible.

Vous me voyez désolé d'affirmer ici ma totale participation aux accontissements présents
Un reflet
Une image. Je ferai merveille. Ah, oui.

Pas besoin d'y croire
Titre: La Science. ( La seule sortie possible. )
Posté par: pablo le 30 novembre 2010 à 17:54:53
Vous dites ?

Tu es ton meilleur ami. Ou bien...
Tout le contraire. L'ennemi se trouve aux portes

C'est simple. Seulement trois portes à contrôler......la parole, le corps et l'esprit. Rien d'autre.

C'est difficile; me direz- vous.
Mais non !
Il suffit de reconsidérer la ''motivation- iniciale''

Et qu'est- ce donc ?
Je propose deux méditations. L'une à propos de la mort.

Et l'autre ?
La figure du Maître. Et; ce sera tout.
Titre: Re : La Science. ( La seule sortie possible. )
Posté par: pablo le 30 novembre 2010 à 18:03:33
ne plus laisser à l'imagination nous perdre.
Plus de place que pour la discipline !

Tu aurait bien voulu. On aurrait bien aimer........que se fusse plus facil.

Afin d'accelèrer le processus il est évident de la nécessité de beaucoup de mérites à accumuler.
Soit !
Voir la générosité. Et la patience

Où vas- tu, l'enfant ? En un lieu bénni par tous les Sages

Enfin.....très curieusement. Oui
On ne doit rien denander en échange. Aucune récompense aucune

Et c'est là; dans la conformité que commence le ''prodige''. L'offrende Pure et intachable.

Rien: me direz- vous. De rien; l'ami !
Titre: Re : La Science. ( La seule sortie possible. )
Posté par: pablo le 30 novembre 2010 à 18:10:34
Et la fleur..... qui donera des fruits mûrs

C'est: Se défaire de tout attachement. Et
Pas du tout !

C'est celà.
..............quand on se défait de tout. Et de soi. Moi ?

Mon amour
Ce chemin conduit directement à la satisfaction la plus totale. L'acceptation de la mesure de toutes les Bénédictions. En soi
Subtil
Non
évident. Tel- quel
Alors quoi ? Pesonne n'y peut ''rien '' !
Titre: Re : La Science. ( La seule sortie possible. )
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 16:52:02
De l'esprit !
Le Roi du monde.

C'est étonnant......... Combien de surprise il nous déparre !

Avant de méditer; promettez cent fois d'être sage.
Face à toi; dans l'espace, se trouve l'Êveillé et tous les Êtres Purs. C'est le Champs- de- Mérites

On se retrouve; après tout
Avec soi: indiférencié de l'espace. Nous nous fusionnons en forme de lumière: notre nature. Oui ?
Oui

Je suis la Divinité
Du coeur de tous les êtres Purs, jaillit un torrent de lumière et nectar qui nous bennit et purifie de toutes nos négativités. C'est simple. Non ?
Titre: Re : La Science. ( La seule sortie possible. )
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 16:57:36
Laissez fluir....

Acceptez l'évidence. Nous sommes en nous
Ceci dit; il existe une possibilité.

Regarder tous les phénomènes. Observez !
Il passe
Il est déjà passé
Rien ne pourra le retenir. Si ce n'est qu'il a perçu l'étincelle dans ce regard...perdu.
Dans l'infini bonté. Il a trouvé tes bras ouverts. Et c'est tout.....çà.
Titre: Et après ! Bien- avant tout- celà.
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 18:10:48
Pas folle la guëpe ! Il n'y a jamais eu rien.
D'où
Pourquoi allons- nous- donc nous préocuper !

Seulement ceci: -''laissez place à la surprise !''.

En voici une, toute fraîche.
on le savait déjà
quoi ? Tout
Comment osez- vous !

Il ne nous manque que le ''sens'' de l'humour. Lui; Cosmique
Un jeu- d'enfant
Rien pour lequel s'assombrer. Apprendre la danse des illusions. Et les transcender. Merci pour votre légendaire amabilité et attention précieuse.
Titre: Re : Et après ! Bien- avant tout- celà.
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 18:20:45
Bien. On parlera de la ''normalité''.
Succulant ce plat !

Avant tout celà; j'était orgueilleux et vaniteux.
Maintenant; je suis parfait !

Hi hi hi !

( Je vous prie de sourrire.) Et s'il y a un fou, je serai celui- là
Ah mais !

Tu sais; amour. Le trapésiste vient de rompre le seul cordon bilicale qui le retenait dans le monde

L'amour; c'est bien mieux. Et la perfection ?
Il y en a six.
-La générosité serait la première
-La discipline étique et morale
- la fameuse patience
- L'inconsidéré effort
- La concentration dont je manque
Et
- La Connaissance transcendentale; la Sagesse.

T'as tout pour plaire, mon vieux. Fais- en selon ta tête !
Titre: La nature des choses.....
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 18:24:28
Nous sommes cernés !
Il sont partout !
D'où viennent- ils ?
Il s'en prendrons à nos enfants !

Ma biche....

On peut dire celà: - je suis.
Vous êtes, aussi, autorisez à rire de votre hombre.
Mais; ne touchez à rien si çà va
Titre: Re : La nature des choses.....
Posté par: pablo le 01 décembre 2010 à 18:28:48
On peut, aussi aller plus loin.
Par exemple
Dans l'impossible.

Quel est ton potenciel ?
Le sais- tu seulement !

Défaisons nous de tout préjugé.
Abandonnons à jamais l'idôlatrie et du partidisme.

Voyez comme il danse dans la pure lumière.....
Titre: Je n'ai qu'une seule chose à faire........
Posté par: pablo le 02 décembre 2010 à 16:34:31




          Construire un chateau- de- sable sous tes pieds: dit la chanson.
Titre: Re : Je n'ai qu'une seule chose à faire........
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 17:02:06
Dans l'infinité et l'éternité. Dans l'instant. Inmédiatement !
Entre- nous. Amoureusement; comme une mère.

Tout à fait ! Intégralement
Délicieux; pour incroyable. Esquif

Spontané. Sigicineux. Extra. Votre ami; toujours
Avec les deux yeux. Avec l'âme; vous dire que tu es. Vous ! Un phénomène
Où ? Sur une ''île''
Ou là, là ! Parfaitement coordiné. Avec l'intelligence aïgue. Transperçant l'espace; pour aller voir si j'y suis,. Quelque- part. Tout fou. Kiss
Titre: Re : Je n'ai qu'une seule chose à faire........
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 17:09:42
Un train peut en cacher un autre....

Et si c'était vrai ? Tout ce plaisir.
Tu allucines. Non pas. C'est en temps réel
Rien dans le sac
Que des merveilles ! Mon coeur n'en peut plus. Afflorent; en surface ces délices

La bataille a commencé.
Tremble !
C'est celle de l'amour inconditionnel. Qu'est- ce qui te prends ! J'entend par là que la Guerre est gagnée. Le temps d'un '''ouvrir les yeux'''
Titre: Re : Je n'ai qu'une seule chose à faire........
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 17:18:54
J'offre cette victoire à L'EXPLORATION- du coeur.

Chacun. Moi, toi se les verra avec les mères
Et là; très précisemment ''moi'' n'y peux rien

C'est la mère de l'enfant; auquel l'aliment manque jusqu'à en mourrir.
Tu sais. De faim

Et boir l'eau contaminée.....qui fait mal; là dans dans ce ventre.
Terriblement. Attrocement. Horriblement. Terrorifiquement et démesuremment. Je crains le pire

Je prie. Ne cesse sans arrèt à Dieu de le Père. A la Mère- qui- pleure, et ne sait ''où'' aller.
Elle qui cherche, dans le sable chaud
Dans la Toundra gélide.....un peu. s'il te plait, mon amour. Un peu de chaleur.......humaine. T'entend ! oui. ( Précisemment ! ) Kiss
Titre: -''L'illumination.''
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 18:42:25
Si l'amour est vide de contenu et de contenant
La compassion, aussi
Que nous reste-t'il, alors ?

Plus rien. Bien plus !
Rien de rien.
C'est- à- dire; absolument plus rien.

L'amour étant ''ce qu'il y a.'' Le reste: super- flux.... Et l'argent ?
Tant pis. On avait été averti.

Il ne nous appartiend pas.
Il est fait pour ''être'' offert. C'est pourtant vrai; çà

C'est d'une vérité indégnable. Je suis prèt à vous le jurer

C'est l'argent des autres.
Il ne nous a jamais appartenu ! Je vous invite expresemment à bien vous informer
Ceci est une verité comme un Temple

Et le Temple ?
c'est notre corps. Qui ne sert à rien- d'autre que pour l'offrende inconditionnée
Titre: pour le ''bien'' des âmes ''qui n'ont jamais existé que dans l'imagination.''
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 18:48:30
Et si j'en suis là; c'est par cause des ennemis ''qui n'ont jamais existé.....ailleurs que dans cette tète de malade irrécupérable.

On a tous une maladie cronique.
C'est l'instinc de protection.

Et c'est grâve, çà ?
le panorama est tellement sombre, que je m'en remet à Dieu.

Qu'est- ce que ''Dieu'' ?
Ta nature. Il ne peut être ailleurs qu'en soi. Autrement il ne serait nulle- part. Je sais. J'en viens
Titre: A part de croire, que peut- on faire ?
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 18:54:04
Moi; je prie. Les hommes prient
C'est de nature !

A quoi, me direz- vous.
Dans la religion Catholique;- pour faire que ce coeur de pierre; tu le transformes en ''un'' de chaire. J'aime

Oui; j'aime. Mais ce n'est pas de ma faute. Il regarde passer la tribut- des- lâches, les yeux exhorbités.
Attendant un geste qui n'arrive pas.

Je m'empresse de vous rassurer, la solution est flagrante. Elle saute aux yeux les moins experts. devant et partout

Mon ami , mon frère. Dabord; regarde. Mais bien !
Titre: Et après ! Il n'y a jamais rien eu
Posté par: pablo le 03 décembre 2010 à 19:00:46
Romp tous les ponts. Et pond un oeuf

Voilà, c'est fait
Si je fusse plus clair; je vous prie d'imaginer....l'oeuf.

Vieux crapeau. Un geste de ta part. Celui- ci !
Le Samsara
Décris ce que tu peçois.....le mal.
En tout lieu, et à toute heure
mes yeux n'offrent plus le spectacle ridicule de pleurer. Mon coeur a cessé d'émettre. Ma vie n'est autre qu'une offrende. Rien de plus
Titre: Il n'y a jamais rien eu de pareil......
Posté par: pablo le 10 décembre 2010 à 17:57:50
Etonne- moi.

Une approche à la prudence ?
Une réflexion. Les silence parfait, et toute mon estime.

Moustique insignifiant !
Tu sais. Oui
Je sais de la grandeur des vagues. Sur mon rocher; je prie.
Que tu puisses percevoir, pour un instant,( ne fusse qu'un ) la valeur inestimable......d'un tête- à- tête.
Du respect profond et de l'amitié précieuse..........du Maître.

Et de la promesse Sacrée.

Mes compliments !
Titre: Re : Il n'y a jamais rien eu de pareil......
Posté par: pablo le 10 décembre 2010 à 18:11:27
Ce qui ne change pas ?.....l'impermanence.



Titre: La Sérénité...
Posté par: pablo le 13 décembre 2010 à 19:03:04
Quand j'ai un problème; je regarde autours.
Quand çà ne va pas; aussi

Le problème majuscule serait alors celui- ci: ''quand ?''
Et il y n'y a, pour réponses, que des imprécisions.

Où; serait plus inter- et- sans. ( Voyons- voir )
Il n'y a nulle- part possible où aller. Ce qui signifie, que, personnellement, je préfère rester.
Et ne plus partir
Comment- donc ?

La dernière fois. Je le jure !

Pourquoi rester est mieux ?......parcequ'ici; on s'éclate. Et qu'il faut
Que je dois
Quel intérêt ? Vous m'êtes sympathique. Et que je ferai tout pour vous
Que çà aille comme çà aille
Quelles que soient les conditions adverses. Dans la tempête; au sein des enfers

Ici et maintenant au Paradis
Titre: Les jeux de l'esprit, et quelques conclusions vite dites.
Posté par: pablo le 13 décembre 2010 à 19:15:56
C'est juste
je m'empresse de vous rassurer, parceque je la sens....l'urgence.

Il est capable pour dôté
Sans mesures
Dites moi, à l'oreille: qu'est- ce qui nous en empêche ?

On se trouve dans nos limites. Et ailleurs aussi
Probablement. Comment ?
je veux vous avouer; qu'on se sent, parfois. Ceci est absurde

Tu trouves?

Un oiseau me parle de toi, ô lecteur
que tu es
Mais pas trop précisemment. Comme dans un flou- artistique. Vaguement, ou Étheriquement
Bisarement; dans notre sauce. ( On est ce que l'on mange. )

Et si j'ai envie; je me paie des vacances......au Pais des Muses. Dans l'inmédiat

J'y suis; bien qu'étrangement......celui qui n'a pas d'amis. Qui les a tous. Un jeu
De quoi ?
Pour jouer à cache- cache, et plus revenir. Jouer le jeu de las dernière foi. Celle qui tue. Tu vois. Moi pas
Titre: Re : Les jeux de l'esprit, et quelques conclusions vite dites.
Posté par: pablo le 13 décembre 2010 à 19:26:26
c'est très sérieux.
J'oubliai

On rit quand on ''veut''
Nous sommes des êtres très responsables, et sérieux

Ne me le dites pas. Personnellement, je vous attribue des yeux de biche
Vous ètes, permettez- le moi: trop préssés

Et l'esprit; lui, prend tout son temps. laissez- le fluir.
Donnez- vous du temps
Vous êtes en possecion. Pas possedés ! de charme- fou......avec vos doigts de pieds et deux oreilles

Ecoutez. ( Après; nous oublierons tout )

Dans les confins du temps et de l'espace; il y eu des choses.- Et c'est bon.
Les choses; c'est bon. Parceque l'on en faire usage

On peut construire des chateaux de sables
Et faire images, avec la pensée

Avec Elle; il est parfaitement imaginable, de faire MErvEILLes
Titre: Re : Les jeux de l'esprit, et quelques conclusions vite dites.
Posté par: pablo le 13 décembre 2010 à 19:28:41
- ''Soit !'' est un mot de l'esprit. Croyez- moi !
Titre: En cherchant la firmesse, nous nous détruirons
Posté par: pablo le 14 décembre 2010 à 17:41:46
Laissez- vous ''faire''. Soyez docils et délicats

N'acceptez rien de ce qui vous est prescrit, sans préalablement, avoir détecté le sens suffisant à un bien Universel.

Dans l'Universalité se trouve la question.

Je commence par la racine. Nous devons extraire, de toutes nos forces et capacité, l'erreur.
Elle n'apparrait qu'avec une vision pénétrante

Puisque le problème c'est moi.

Que va- t'on y faire ? Il y a bien longtemps que la pensée a fait des siennes
Pour le bien
Pour ce qui nous est cher. Sois courageux et valeureux
Déprend- toi de tout conventionalisme

Et si tu m'aimes
Je dis; si tu m'aimes. Çà ne fait rien. L'important; c'est que tu te sentes confortable.

Ici; j'apprend
Là; j'ouvre les yeux. Et partout; je sens l'impérieuse aventure qui n'a de cesse.
Pourvoyons- nous, comme équipage....de mesure
Entre Éternalisme et Nihilisme

Vous êtes; entre mil, mon ami cher
Titre: Re : En cherchant la firmesse, nous nous détruirons
Posté par: pablo le 14 décembre 2010 à 17:44:12
Tu me souffles au coeur; que tu veux vivre
Titre: L'origine du langage.
Posté par: pablo le 15 décembre 2010 à 17:20:18
Se prononcer.....

Avant la première pensée.
Avant toutes les pensées.
Sans mots

Il se peut que se soit un cri de douleur, de peur ou de faim.

Quand il vit surgir un sentiment chaleureux et pur de surprise. Quelque- chose d'important à dire au réveil.
Et; surpris, de l'être, apparut l'inévitable....la fraternité ou l'amour.

Face à l'inasible et à la diversité infinie. Se prononcer

S'émerveiller et se questionner......de jour et de nuit.
Qu'il fasse froid ou bien chaud.

Se prononcer
Titre: De l'existence de l'amour. ( Une trâce percevable par tous. )
Posté par: pablo le 15 décembre 2010 à 17:54:31
Et je lève la main, bien haut.
Jusqu'à exténuation; s'il le faut. Jusquà toucher le ciel

Si je suis là; c'est par cause de la révolution:-''à la haine; seul l'amour peut vaincre.''
Un programme qui se situe sous nos pieds. La Terre en fait foi. Le soleil et tout le firmament

Les arbres nous parlent tout bas de ce que leur yeux ont pu percevoir......sous leur feuillage. Ils se sont embrassé infiniement
C'était un spectacle digne. Les dieux jalousent nos baisers
Et les mots indiquent son existence dans le temps

Ils sont prêts à échanger leur vie pour un mot doux. S'il fut le dernier
Et offrir au même Démon l'âme

On ne craind nullement les horreurs des enfers; ni toutes ses histoires lugubres. On ''est aimé''.
Et c'est trop pour soi
Pas assez pour la raison. elle n'y suffit.

On peut voir, par là; l'inexcrutable débilité d'un  seul et simple sentiment.
Je ne veux de toi qu'un peu de ta chaleur. Rien- d'autre

D'un signe. Je lève la main
Titre: Re : De l'existence de l'amour. ( Une trâce percevable par tous. )
Posté par: pablo le 15 décembre 2010 à 17:56:29
Voyez la douceur de la tigresse envers ses petits !
Titre: Re : L'origine du langage.
Posté par: pablo le 15 décembre 2010 à 18:07:50
J'aime vous l'entendre dire !

Notre courage a bien peu à faire.....face à la ''beauté''.

''L'Art'' ne consiste plus à convaincre. Mais; d'échanger ma douleur par ton bonheur
Ceci serait le but; mais aussi le Chemin.

C'est inconditionnel.
Il n'y plus de retour.
Ceci est le prix de la clarté et de la pureté. Elle s'ouvre à tous.
Personne ne sait

L'amour est aveugle

Titre: Re : L'origine du langage.
Posté par: pablo le 15 décembre 2010 à 18:09:36
On parle ''d'entente''
Titre: Re : L'origine du langage.
Posté par: katchina le 15 décembre 2010 à 19:54:10
Je t'écoute  :)
Titre: Pouvoir parler, semble mystérieux. Ecouter; un prodige !
Posté par: pablo le 16 décembre 2010 à 16:45:39
Ô nature !
Ô vie !
Ô à tout, et constemment
Il déploit ses ailes de géant, par- dessus les Océans. Plus loin du savoir. Au- delà de toutes limites

Par dessus les ''toits''....le ciel bleu.
Et nous
Nous sommes
Le mystère prodigieux. avec nos curieux doigts de pieds.

Sache seulement celà. Que nous sommes là, délicieux terrien.
Un chose cependant.....laisse une place pour la surprise. Toujours vôtre, cet ''aimant''
Titre: Re : Pouvoir parler, semble mystérieux. Ecouter; un prodige !
Posté par: pablo le 16 décembre 2010 à 16:58:25
.....nageant dans la claire- lumière.

Je veux dire quelque- chose. L'homme va parler
Ecoute.

A titre de connaissance......ce lieu est béni
Une fois
Nous avons posé les mots qui sauvent.

Les éléphants traversent l'épaisse jungle....et les petits lapins courrent en tout sens.

De grâce ? Toute. Il ne tiend qu'à soi.
Il sagit d'un joyau. Plus important encore que celui qui concède tous les désirs !

Pablo. Ouvre l'esprit !
Mais; bien entendu. Voici une perle: Il est partout, et écoute.

Nous nous inclinons respétueusement. Tu es inicié
En tout lieu
Ne craind plus. Ouf ! Je sens l'énergie des bénédictions courrir folement à l'intérieur. Tu es un Homme véritable.
Merci
Titre: Merci bien !
Posté par: pablo le 16 décembre 2010 à 17:14:14
Je sais que je peux dire les mots.
Que ton coeur les recevra.

Dans la plénitude; jaillissent les vibrassions amoureuse, sans effort aucun.
Naturellement; que tu comptes !

Le Maître de mon ami spirituel est mil million de fois plus clair que moi.
Tu sais
Il ne lui a fallut que d'un geste
Pour projeter le Nirvana.

Nous sommes sur une Terre Pure.
Face à soi; le Champs de Mérites.
Nous sentons que le corps et l'esprit, la parole se voient purifiés et libres de tout mal

Où vas- tu l'enfant ?
Se realiser, semble- t'il. Et répandre tout bien.
Merci, à toi, qui brille tant. Dans chaque atöme de tous les Univers et dans les dix directions. (Voici qu'il sémeut) Kiss
Titre: Re : Merci bien !
Posté par: pablo le 16 décembre 2010 à 17:16:54
Plus simplement.....

Il fut atteind par une balle...au coeur
Titre: Re : Pouvoir parler, semble mystérieux. Ecouter; un prodige !
Posté par: pablo le 16 décembre 2010 à 17:21:09
Toi- aussi.

Tu vois.
Tu entends.
Tu lis. Tu marches et tu pleures

Tu ouvres et fermes les portes. Tu comprends ?

Tu marches, et tu connais.
Miantenant; tu sais bien
Titre: C'est bien toi !
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 16:47:44


                   Oui; c'est moi.


Je ne voulais pas. Donc; je ne pouvais pas le reconnaître.
Un entre mil.
Celui que je ''suit'' où je vais. Où que j'aille.....mon ami, mon Maître.

Et si vous m'en voyez ravis; c'est par cause.....qu'il n'y avait rien, en lui, qu'il faille changer.

Rien; que toi et moi, embrassés pour un temps qui parrait n'avoir de fin.

Enchanté!                           ( Et sans limites....)
Titre: Re : C'est bien toi !
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 17:00:46
Ah bon !
Tu trouves ?

Je le savais. Ce n'était pas tout

Il y avait de celà un temps où j'en aurrait douter.
C'est trop simple.

Et celà peut aller beaucoup pire....si. Je trouve celà drôle
Je viens compartir le meilleur de moi. Et c'est tout. En ''soi''; c'est peu. ''Je sais''; c'est mieux !

Quand doit- on rigoler ?
Je trouve.
Qu'y ya t'il de mal ?

Et je m'empresse d'y répondre:- Rien- en- soi.                 Na !
Titre: Re : C'est bien toi !
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 17:05:01
comme s'il suffisait d'y répondre.....

Toi c'est moi. Rein ne pourra nous apparter.


Et maintenant ?
Je sens les flammes de l'enfer dévorer mes yeux.

C'est bien moi !
Et oui; c'est toi.......là çà va mieux. Je peux comprendre. Et vous ?
Titre: Re : C'est bien toi !
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 17:07:11
Dans le fond:Il suffisait d'inverser les papiers


Dis; papa. Pourquoi le vent emporte- t'il les papiers ?
Titre: Je chante pour quelqu'un comme toi................ Quelq'un comme moi.
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 17:56:34
si je suis heureux; ce doit être pour celà !

Je sais. J'offre un spectacle désolant

Mon enfant.
Je t'écris pour t'apporter tout mon soutien
Et ce n'est pas que je manque de lumières !
Il se trouve que personne ne comprendra tes mots d'amour. Pas même moi

Cette fois; tu n'as pas été aimé. C'est bien. C'est comme çà !
Donc. C'est parfait
Titre: Re : Je chante pour quelqu'un comme toi................ Quelq'un comme moi.
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 18:00:57
L'énergie. De l'énergie !

Normalement; on a pigé.

Et dans le fond ?
C'est pareil
C'est à dire, que ce n'est pas si différent. On donne de soi

N'attend rien en échange.
Si je chante; c'est pour toi ! amour
Titre: Offre les mérites, pour les êtres atourmentés par la douleur insuportable...
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 18:08:18
Qu'il ne manquent de rien !
Qu'ils trouvent la saciété !

Que s'écroulent les murs de l'incompréhension.

Dans un monde; ou dans l'autre. Où je me trouve. quelles que soient les difficultés et les obstacles


merci !
Là;            çà va mieux. Ouf !
Titre: Re : Offre les mérites, pour les êtres atourmentés par la douleur insuportable...
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 18:14:41
un tourment ?

Un petit tour ? Comme çà. Pour rien !

Ne vous en déplaise !

Pour voir.....
on part les poches vides.
On meurt un peu. Par la grâce du carré !

Une dernière recommendation ?

c'est tellement clair ! Il se peut qu'on n'est pas saisi. Je prie. Est-ce tout ? Oui. Je prie en secret; mon cher, mon tendre amour

Titre: Re : Offre les mérites, pour les êtres atourmentés par la douleur insuportable...
Posté par: pablo le 20 décembre 2010 à 18:21:08
il est heureux. Le pauvre !

Dans mon coeur; il y a des merveilles que les mots ne peuvent décrire.

Qu'est qu'une pensée sans mots ?
La plaine, vaste. Un festin
Un appétit de connaissances. Un tel bonheur à partager !

Tendez les mains par la pensée. Ce n'est autre que moi !
Ai- je trop d'heure dans tes yeux. Ne vois- tu pas que je suis toi !

Merci Didier
Titre: Pas de place pour l'équivocation
Posté par: pablo le 21 décembre 2010 à 18:04:42
Oui; pour la surprise !
Alors.
çà alors ! Le chemin est trâcé. Mille directions. Mille religions et un seul coeur

Comment osez- vous !
Quelle impertinence ! Vous me décevez.
Et vous dites, que c'est incroyable.

Non pour n'avoir su.
Juste comprendre. Juste celà....une fois

Comprendre; c'est parfait
Alors; tu serais parfait. Il n'y aurrait rien à cherche de plus. Reçois tout l'amour necéssaire, pour le chemin. et comprend enfin !
Titre: Re : Pas de place pour l'équivocation
Posté par: pablo le 21 décembre 2010 à 18:11:55
C'est écrit en toute lettre; il n'y a de commencement !

Essaie
Vois
Laisse- toi émouvoir

ouvre la fenêtre à toutes les possibilités, et, détruit le seul ennemi; ''se savoir seul''
Apprend
Et rejouis- toi !
De vieux amis attendent ta venue. Ne tarde plus !

J'aime tout ce que tu aimes. Pour celà ! Justement !. C'est très simple.

Comprend enfin la simplicité !
Titre: L'espace- entier, s'ouvre
Posté par: pablo le 21 décembre 2010 à 18:17:27
Je m'étend
Mais; très précisement !

Tu tu tu ! Ceci.

Dans l'espace. Dans le Cosmos. Dans la maison
Dans les rues
Et dans nos mains

L'espoir
Titre: Je t'aime. C'est tout bête !
Posté par: pablo le 22 décembre 2010 à 16:50:36
D'où celà vient ?
L'amour c'est bête. Où va-t'il ?

On est aimé. On le sait
Si nous le savions; il n'y aurrait rien à faire. On serait ''l'élu''

Nous sommes ''touchés'' par la grâce. On est aimé
Que va t'on faire ?
........De tant d'énergie. Filtrer
Puisqu'autrement; nous exploserions

Où se cacher ? A qui s'en prendre ? Que faire ?                                         Qui responsabiliser; puisque celà n'existe pas !
Titre: Re : Je t'aime. C'est tout bête !
Posté par: pablo le 22 décembre 2010 à 16:56:24
Cependant; ''çà se trouve'' !

Avez- vous trouvez quelque- chose de mieux ? De chaud et de direct
De franc

Comment y faire face ?

Mon amour. Mon chéri. Mon grand !
Accueille ce fénomène
Il vient droit du coeur. Il est pur. Il ne demande rien. Son prix est dérosoire.

Il suffit d'un geste- D'un sourrire . Accepter qu¡'il se pourrait bien que dehors, il y est quelqu'un.....comme soi. Qui t'aime ?

Tous t'aimons.
Seulement que tu ne le savais pas
Titre: Merci; de m'aimer !
Posté par: pablo le 22 décembre 2010 à 17:02:53
J'irai voir. Faire une balade, et me recueillir

L'amour; c'est pas mal !
Je n'ai rien trouver de mieux à faire.

De rendre grâce, il se peut.
Mais, surtout, de l'accepter. Et te dire merci

Qui que tu sois. Tu fais bien
Tu viens de me donner des ailes. Je répandrai, au vent, ma surprise. Je rend compte de mon intense plaisir. Merci
Titre: Il fallait le dire. Il importait. C'était nécessaire et urgent. Merci !
Posté par: pablo le 27 décembre 2010 à 17:27:37
Je pensais
À tout- autre- chose.
Infiniement nostalgique; un futur. L'occasion parfaite pour se taire.

Pourquoi voudrais- je oublier ?

Je suis comme un Dieu; défenseur de la vie. Mais, pas à oultrance !
Et de l'amour

Parfait; dites- vous ! Non; je ne me taierai pas. Vous m'en voyez transparent !

Comme un diamant


Comme un soleil. Il est curieux.....et aisé !

( J'essaie de trouver les mots...) À l'escence !
Cette chason. Dans ma tête. Dans ce coeur
Cherche....

Scandaleux ! Là où les limites disparraissent.
Dis.
Je suis la pluit. Et toi; le vent. On fera merveille !
Titre: Re : Il fallait le dire. Il importait. C'était nécessaire et urgent. Merci !
Posté par: pablo le 27 décembre 2010 à 17:54:30
L'homme a réfléchit
Avec décision; il a répondu

La question
qu'elle est elle ?
Est- elle la même ?


Résolu; il pose ses pieds en sol sacré
Sans doute; j'ai bien fait. Mon regard. Qu'est- ce qu'il m'arrive ! Où suis- je donc ?
Un pas encore !

Voilà
Où es- tu ?
Je ne sais pas.
Titre: L'essence de l'existence est vide......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 16:46:33
Pourquoi pas !
où vont les mots et les pensées. Qu'est- ce que c'est que çà ?
Il ne sagit nullement d'accroitre notre peine. On en a bien assez.
Comme çà.
Pour rien ?
Tout. M'entendez- vous ! On n'en aurrait assez; avec tous les trésors- de- l'Univers. On en voudrait davantage !

Il faut voir
Les choses
Telles- quelles. Sans ne ''rien'' ajouter. Sans complexes; scientifiquement
Titre: Re : L'escence de l'existence est vide......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 16:54:24
Tu sais. Çà; je le sais
Quoi ?
Dis- le moi. Quoi ? On se regarde: et l'on voit bien des choses. Pour celà; elles existent

Quand çà ? Il n'y a pas moyen; me direz- vous
-''Si, monsieur ! '' Il y a moyen de passer à travers tous les fénomènes.
Nous sommes la Divinité
Des nouvelles. Rien que du vieux- Mais clasifié

Pas la structure; mais le fond. On va droit devant ! A la motivation
Inicialement..... Cette vie
Et les problèmes que ''je'' cause. Tout le bien. Un plat chaud qu'il faut avaler

La recette du médecin
Les herbes sanatrices. Un élixyr exotique. La panacée
Titre: Re : L'escence de l'existence est vide......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 16:56:14
Il y a une raison à tourner autours......il n'y aurrait pas de problèmes.

Je suis le sel de la Terre. Avaler tout le compteur ?
Titre: Re : L'escence de l'existence est vide......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:03:10
Tu es un imbécil.
Il n'y a rien que l'on ne sache.

Rien.
Dites- moi doucement. Là; entre- nous. Comme si de rien il sagissait. Le sujet
Et l'objet
Et l'acte ?
Je ne cherche pas. C'est pour celà; parceque je n'est rien trouver de mieux

La divinité que l'on a toujours été. Dans une Terre- Pure

Pitié ! De grâce..... je tourne la Roue-du- Dharma. Il te faudra choisir............... Faire une simple élection
La voie rapide; c'est bien mieux.
Titre: Re : L'escence de l'existence est vide......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:05:46
Tu es un soleil
Et ces rayons ? Toi- aussi. Tous les fénomènes illimités; tu les as créés de toutes- pièces

Dieu ! Qu'il est mignon !

alors
On s'en retourne vers la source. Et....on n'y trouve personne. Voilà, l'ami

Voilà tout
Titre: Voìlà tout !
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:13:01
Une introspection

L'humour; c'est bien. Quand çà fait bobo, là.
.................Et quand çà ne marche pas.

Vous !
Oui ?

Nous touchons le fond. Là où il n'y a autre- chose que de la magie
Des énergies. Puissantes. Volcaniques. Irritantes pour le jeu infernal des démons canibales. Partout

Dans un matin unique. Irréprochable; le Sage avance entre les enfants

et oui; je veux aller au enfers
Titre: Re : Voìlà tout !
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:23:36
Au coeur des flammes qui nous dévorent

Parler tout doucement aux arbres. ( Tu nous caches ton jeu. )
Le grossier !

Pures subtilités. Rompre les ponts qui semblent essayer de nous séparer. Détruire la peur
Mais aussi l'espérance
Toi !
Oui ?
Il y a bien une chose. Mais, son nom n'est pas prononsable. Elle sait qui elle est. Çà devrait suffire

Pour moi
Que veux- tu ?
Si je te le dirai; tu exploserais en mille morceaux. Ton bien: la compréhension. Pas la mienne. Celle des vagues du Samsara

Evidemment, je vais te sacier
Le seul Paradis imaginable se situe au coeur. Au tien. Mais; toi tu ne t'aimes pas
Tu imagines que tu importe plus que tout. Mais; ceci, justement, ceci est inconcevable, pour imprésentable

Dans un monde froid; terriblement froid....tu iras
Titre: Re : Voìlà tout !
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:24:38
Et
S'il y a un problème
on trouvera la solution. Tous

At choum !
Titre: entouré de Démons canibales......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:32:06
Je suis celui- là- même qui n'y comprend rien

A rien............; un spécialiste
Parlons un peu; et tout bas, de la mort.
C'est interdit
Mais: moi, je suis libre

Rien ne se passe au niveau des mots. Ils doivent être transcendés. Ainsi que la mal. nommée ''existence''
Pour piétinés
Je vous souhaite; à toi.....de te perdre. unique sortie possible
Titre: Re : entouré de Démons canibales......
Posté par: pablo le 29 décembre 2010 à 17:44:32
Mais; bien entendu....J'y courre !
Titre: You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 17:17:38
Tu soutiens la foi.
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:03:45
Les choses

En principe; elles sont ce qu'elles sont. Mais; ceci est vite dit !
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:11:20
Et; si la vérité est une façon- de- parler.....

Que caches- tu ?
Dans mes mains ?- Oui.

un trésor: la pleine- lune.
Et tes yeux........que voient- ils ? Je ne peux les croirent.

Soit !
Le soleil. En tout. Partout. Toujours et comme çà. Sans rien n'y ajouter. Un spectacle assombrant: le feu de la passion
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:13:19
s'il te plait
Dépose une goute- d'eau
Sur ces lèvres

Je sais. Tu peux
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:18:55
Il fut dis
Que les portes, toutes, se sont fermées

La clarté vient du coeur
D'un monde lointain, où les êtres émanaient naturellement la sanation et la lumière

Où tout et tous attendions
La venue
du jour.
il est là-- Ne voyez vous pas ! Devant et partout. Nos yeux se sont éteints. On a peur de tout et de la joie
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:30:05
personne
Je suis personne

Un nom
pour un oui; mon royaume.

Juste celà; dis- moi. Parle- moi. Dis- moi. pourquoi as tu choisis l'obscurité ?

parceque tu ne sais pas
Souffrir. Que tu as peur de la peur. Cache- toi, parcequ'ici, mes frères et moi dirons ce qui est vrai et sencé

En accord aux temps
Je crains qu'il ne reste qu'une seule sortie possible

un temps comme celui- ci
Où l'homme ne peut avancer ni reculer. L'Apocalipse

Ce sont les enfants qui clâmes aux cieux. Elle leur appartiend
( Je ne serais pas celui- là qui leur cachera )

Tu mens. Tu n'es personne.
Justement, mon vieux, pour celà. Je te l'avais dit clairement; mon nom est personne

Un Océan  de Concentration
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 30 décembre 2010 à 18:36:48
cependant; je prie
Curieusement

Ce sont 4000 ans dans le désert. Et rien

Pas un geste. Ni un mot
Juste les vestige de la guerre qui ne cesse pas

Dans vos coeurs
Il est temps. C'est le moment !
Celui qui regardera derrière
Celui qui mentira à ses enfants, à ses frères.....sera expulsé de la Vie. A tout jamais oublié

Nous sommes un nom. Et il s'appelle amour
Titre: Je jure que çà vaut la peine d'attendre un soupire.
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 16:59:01
Je vous reçois cinq sur cinq !
Plus d'interférences. ( Alors, on va droit au grain.)
Le manque de réponses et de question semble significatif. On se trouve

Comme un mirroir
Sa nature; ne sont pas les images qu'il projette; mais oui, sa réverberation. Son instinct

Je
suis ravis.
Il faisait tellement longtemps ! On ne se quitera plus
Titre: Ce dont on est capable....
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 17:08:42
Vous me rassurez !
En résumé.....ici; mais, très précisemment. Pas ailleurs
Ni dans le passé
Pas non- plus de chercher davantage. De scrupter

Et sans intervenir
Sans filets
Tranquile
Absolument ?
Reposant. Donnant. Sans ésitation. Je reçois vos messages.  Et ''ils me font '' un plaisir certain

Quel est le plan ?
Celà parrait très simple

Il y a quelque- chose. Çà ne va pas
Titre: Re : Ce dont on est capable....
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 17:15:03
Je propose
Une fête

J'ai un problème.
Je le dirai.

J'ai une tendebnce facheuse à mélanger le Boudisme avec l'Indouisme.
Ce qui ne se fait pas !
Mais il y a du bon à celà. La saveur aigre- douce. Un risque certain


Tout ceci m'a conduit aux pieds de Dieu; mon pote
Titre: Re : Ce dont on est capable....
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 17:23:47
Je suis humain. Pour vous tranquiliser

Tout a été consommé.

C'est délicat.
Cette situation.
Unique et brillante. Dans la folie;il y a une présence

Rien n'est pas le vide
Mais l'espace entier...ouvert. Partout. Et le plaisir certain, palpable et transmisible. Une électrocution
La vision directe
La saveur du fruit; et un chemin sûr pour accedér.....à l'inoubliable firmesse d'une amitié aux confins du savoir
Titre: Re : Ce dont on est capable....
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 17:31:09
Ce n'est ma clef.....mais, que tu ''sortes à flot''.

J'ai perçu
un idée. Elle est venue à moi
Et
je ne m'y suis pas résisté.

Je n'ai pas offert d'opposition- aucune. Bien

Je suis ouvert. Rien ne pourra faire que......merci pour vos suggestions.

Tu comprends ? Je suis ouvert
Titre: on trouvera
Posté par: pablo le 03 janvier 2011 à 17:46:36
j'en suis sûr !

La réponse est celle- ci; votre question m'importe

Seulement
oui ?

Dac
Titre: Re : on trouvera
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:26:01
On l'a toujours fait.
Seulement; qu'on ''n'en était'' pas là !
Titre: Toutes les possibilités, avec compassion.
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:32:57
Ici, et nulle- part ailleurs, s'est ouvert la porte- d'accès à la liberté.

Une nouvelle paire- de- chaîne; et qui dure.
Pourquoi ?
T'arrêtes quand tu veux !

Nous sommes ceux- là qui ont été au- delà. Charmants toujours. Prêts à aider à quiconque

Ici, on offre à prix dérisoire la clef- des- champs.
Vous êtes et vous serez, toujours les biens- venus. Il en va, gracieusement de soi, ( bien- entendu ?)
Titre: Le mystère.
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:36:37
Vous me suivez ?

c'est la compassion.
A part celà;toutes la sagesse du monde. Un festin pour amateurs

Que la joie s'étende dans tous les mondes

On est en pocession de la voie
Unique
Pour celà; et parceque çà fait du bien par où que çà passe. Mes frères....merci !
Titre: Par où commencer ?
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:38:48
Ne nous quite plus de yeux. Çà va à la vitesse de la lumière
Titre: Voir; n'est rien, si ce n'est vraimment !
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:44:43
Vous aurez besoin; pour le ''voyage qui jamais ne finit'' d'une motivation solide.

Et; elle n'est autre que celle- ci:

Quie je puisse atteindre, prestement, l'Illumination pour le bien de tous les êtres sensibles, nos mères

Et de la discipline dont personne ne veut

Autrement
On ne va nulle- part.                 Merci. Moi- aussi. Et toujours
Titre: Re : Toutes les possibilités, avec compassion.
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:46:38
se responsabiliser pour la multitude; n'est- autre qu'un effet positif de la conscience  ''qui tout le peut''
Titre: Re : Le mystère.
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:50:53
Déjà; ceci fait
que nous soyons en nous
Et qu'il nous a fallut connaître la tristesse infinie. Sans quoi


Avec toi, mon ami
Quels que soient les circonstences: où que tu ailles
Où que tu sois. Recapacite

Fais vite. Il y a du pain sur la planche. Un saut, n'est rien, et tout à la ''foi'' ! Prestement. Incroyablement, n'est- ce pas ? Oui
Titre: Re : Par où commencer ?
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:53:39
Si une pensée n'est rien
Celle- ci, sera tout.

Aime. Et tu feras merveille
Mais; raisonablement

On est heureux aujourd'hui. Un tout- petit a compris

Approche- toi. Mes yeux sont pleins de larmes, et des bonnes
Titre: Re : on trouvera
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:55:55
Reste
moi; qui rêve
T'as attendu

Ne rejette pas à l'ami
Sois celui qui pige- Mais vite !

c'est pas à cause de rien, ni de la vitesse
C'est pour voir
Un monde
Titre: Re : Voir; n'est rien, si ce n'est vraimment !
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:58:31
Nous irons aux bois
Plus loin que la prairie
Par- desssus le Océans

plus jamais
Plus jamais on consentira qu'un enfant manque de chaleur humaine
Titre: Re : Le mystère.
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 17:59:55
Et voilà qu'il fut fait !
Titre: Re : You are the reason....
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 18:03:15
Nous ne sommes pas des êtres de l'ailleurs
Nous sommes des personnes pleines de capacités, pour avoir récapaciter
Titre: Re : on trouvera
Posté par: pablo le 07 janvier 2011 à 18:05:58
Dernier message.

Il me fallut d'un baiser. Rien d'autre. Pour arriver sur cette Terre

Je me vois, en train de réaliser. et ceci n'est pas peu !
Titre: Re : Le mystère.
Posté par: pablo le 10 janvier 2011 à 17:34:00
Je suis tout et rien.
Et
je possède tout et rien.
Titre: Point- de- non- retour...
Posté par: pablo le 10 janvier 2011 à 17:41:20
Je m'abandonne définitivement, sans ne rien omettre
Au Maître
Toutes les merveilles; juste pour toi.

Un coup de pied de l'âne qui n'apprécie pas l'avoine qu'on lui sert. La pôté

Ce n'est rien.- Rien de personnel. Juste un simple vaûmissement

Toutes les ''délicatesses'' Toutes !
Je n'en ai que faire ! Elle m'attend, dans mes rêves les plus fous
Titre: Re : Point- de- non- retour...
Posté par: pablo le 10 janvier 2011 à 17:52:31
Pourqoi faut- il donc toujours ajouter un comme- en- Terre ?

Je suis allé dans toutes les Galaxies, voir.
( C'est très péneux; tu sais. ) Partout; le même spectacle ! Redoutable.

Je n'ai que faire de la popularité, du pouvoir et de la gloire. De la présumption et de toutes les maquinations sordides.

Il est vrai. Je ne nécessite qu'alimenter ce corps et me vêtir.

Demain viendra. Il se peut. Probablement; il me surprendra, comme à quiconque. Ja laisserai place à la surprise: ma foi
Titre: Tu continues à ne rien dire de consistent !
Posté par: pablo le 10 janvier 2011 à 18:00:07
J'aurai ''été'' aussi loin que possible pour vous avertir de l'inconsistence et des éfimères mouvements prédisables

J'ai soupsonné. Et voilà qu'il se rend compte.
Des effets destructifs du doute

Raisonablement ?
Non merci. Je n'y tiens plus !

Il y a belle- lurette. Dans la fond du tirroir
Une foto flou. Moi et moi; avec mon vibro- masseur, dans une chambre d'hotel trois étoiles. C'était hier
Titre: It's all right now !
Posté par: pablo le 12 janvier 2011 à 17:41:38
C'est OK, comme çà
C'est tout bon.

On n'y changerait rien.

En absence. Prêt
Sans désir appparent. Sans attachements
Avec concentration pleine; vigilent, attentif.

Résolu à approfondir. Détendu et serein
Titre: Re : It's all right now !
Posté par: pablo le 12 janvier 2011 à 17:51:30
C'est un fait. Pas d'allucinations
A temps.

( Le but étant le chemin. ) Il requiert d'une compassion irréprimible. Fondemmentalement.

On tourne en rond. La danse est celle de l'égo
Aux antipodes du matérialisme.
Loin e la société- de- consommation. Tranquile

Une fois là, tout se précilite par son prôpre poids. Il n'y à plus rien à faire. On repose

Une tension ?

Je fut averti. Il n'y a personne. Rien pour se justifier. Pas même le moindre concept

Le vide absolut. Où s'attacher ?
Cette histoire n'est pas racontable. Personne ne vous croirait
Même si je t'offre une ''ìle'' paradisiaque ?
Titre: Re : It's all right now !
Posté par: pablo le 12 janvier 2011 à 18:10:21
Même si tu m'aimes
C'est pour dire !

J'ai reçu de vos nouvelles. ''A ce qu'il parrait''

Voici un cadeau. Une protection
Un Mantra Sacré

Om Mani Padme Hum
Titre: In- négociable....
Posté par: pablo le 13 janvier 2011 à 17:29:59
Je suis l'esprit- fou qui concède l'entrée au Temple

C'est incensé ! Tu crois ?

Pas besoin de croire en rien. Il faut s'abandonner à la ''Grande Compassion''.
Un sentiment; celui- ci qui ouvre la porte d'accès à la folie

Un coeur de bonté
Un je- ne- sais- quoi qui nous permettrait d'obtenir le fruit impossible. Je parle
Bien- entendu ! que tu parles. et pourquoi pas !

L'aveugle a dit: poussez pas ! Il y en aurra pour tous.....

Ici et maintenant, je m'otorgue le droit Divin d'accepter ou bien rejetter l'ami ou l'intrus.

Tout ceci; pour nous soyons confortables et à l'aise. Plus de venin
Que de l'amour. Toujours

Vous m'avez suivi ?
Il se peut que non. Je suis le gardien
Devant soi, s'ouvrira l'ersprit- unique. nous nous fondrons dans un baiser éternel. Le temps seul le dira. Kiss. Hi hi hi !
Titre: Re : In- négociable....
Posté par: pablo le 13 janvier 2011 à 17:34:34
Attend un peu ! Je ne l'ai pas ''compritte''.

Puisse que tout importe peu.
Et bien ; on s'amusera avec un os
Avec rien

C'est mieux comme çà !
Et je dis; ici
Que toute vertue, pour insignifiante soit- elle, et en ce lieu
En un moment ''donné'' vous apportera un mérite incalculable. Je sais. Je n'y suis pas

Il faut saisir le temps. Je l'ai fait
Titre: Re : In- négociable....
Posté par: pablo le 13 janvier 2011 à 17:39:21
Il ne tiend qu'à toi !
je tiens le présent dans ma main. Et j'y tiens firmement

c'est- à- dire.....

Qu'on a accumulé suffisemment de déchets
La poubelle est pleine.

rien à reprocher à ''personne''. Juste se réconcilier avec l'Univers
enfin ! C'est parreil. Pas vraimment.....

Il faut se faire à l'idée. Je l'ai fait
Il nous appartiend. Om Mani Padme Hum
Titre: Çà prend du temps.
Posté par: pablo le 14 janvier 2011 à 18:13:38
Détache- toi.
Ne fais plus cas du qu'en- dira- t'on ! Et; dépose les valises.
On ne va nulle- part sans toi, l'ami

Et si je suis fou, c'est parceque je t'aime............ Et que j'en meurs
Titre: Re : Çà prend du temps.
Posté par: pablo le 14 janvier 2011 à 18:19:37
Se libérer.....croiser le tumultueux fleuve du mondanisme.

Rompre avec les conventions sordides.
Evaluer les pour et les contres. Par soi

Une chose que l'on doit avoir clair........ que dire ? Voilà.
L'amitié. Et l'humilité.
Mais; je me fais fort. Ce coeur se durcit.

Permet- moi; s'il te plait de te recommender beaucoup de patience. Merci, chéri
Titre: 84.000 facteurs nous éloignent du bon chemin.
Posté par: pablo le 14 janvier 2011 à 18:29:25
Accumuler des mérites.

Ce sont les ''émotions afflictives''. celles qui nous retiennent attrapé.

On ne sait pas poser de questions.
Et; si nous arrivions à un tel prodige ? Je vous dirait, qu'alors, le problème se résoudrait par soi- même
La réponse nous apparraîtrait clairement. Elle se trouve enfoui dans un carcan de cimen.

Et si quelqu'un prononce le mot; c'est alors qu'il existe sa solution. Question de précision
Il en va de la nature, de la vie et de l'amour. Je serais stupide !
Titre: Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 18 janvier 2011 à 16:27:56
L'insatisfaction.
Tout est tàché
Tout se précipite. La tristesse.....
.............De ne pas trouver ce que l'on désire
.............Et tous les problèmes. Les complications que nous nous infligeons. Et la douleur ''qui tout l'imprègne''
Le bonheur est un mythe !


la raison.
Il n'y a jamais eu rien de parreil
Çà bouge en tout sens.
Une fois fatigué; nous reposons. Il faudra bien se relever !
Nos instincts ne suivent pas les règles les plus simples. On s'est vendu au matérialisme
La soif........n'a de cesse
Et l'inter- relation. Nous limitons notre tendresse à nos prôches. ( Excluant ainsi à la multitude....)
L'ignorance serait, alors, se sentir fort. Se durcir. Et aussi; de rêver


L'attention semble être la seule sortie possible.
Prêter et être vigilent.
Un peu d'amour et toute notre considération pour les exclus de la fête; nos mères
-Ecoutez celà:
(Un effort; on y arrive !) Je suis multitude. Toi- aussi !
Il n'y a rien qui nous retienne
La Sagesse nous apelle du fond- de l' âme. Ecoutez comme elle chante
Les vents ouracannés sur notre peau. Et la pluit





Du Chemin.
écuanimité et responsabilité
Offrir la meilleure part du gâteau
Ne pas s'accomoder. De la vitesse dans le repos.
Et de la précision en tout.
Aidons - nous. Qui le ferait, autrement ?

Rien ne semble nous manquer. Nous sommes humains.
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 18 janvier 2011 à 16:30:58
Ceci n'est pas une présentation académique.

Ici; vous êtes invité à la plus totale compréhension. Celle qui provient du coeur
Titre: Je ne peux pas assurer raisonablement mon inéxistence
Posté par: pablo le 19 janvier 2011 à 18:46:08
Mais; j'ai mes doutes.

ici; je ferais au mieux pour offrir une vision des inmenses possibilités que cache la montagne......
La prairie où guerroyer.

Tout système devrait avoir en considération les virtues époustouflantes de la fameuse et peu connue ''vacuité''.
Il sagit d'un exercise, que sans les savoir, nous practiquons régulièrement sans faire attention.

Il n'en va pas de soi !
Disparraître n'étant pas aisé, avant l'heure- venue. Même avec un effort de volonté

C'est comme mourrir...mais, un peu.
Une mode de digestion; peut- être.

Une conviction du caractère impermanant. De la transitoriété;( On se meurt, )

Où va toutes cette énergie ? pour tout dire; il ne sagit que d'une impression. Comme la vie
Et si tu n'apprends pas ta leçon......
C'est comme un malaise qui peut se contrôler de l'intérieur. La situation, la nôtre: de pauvre pêcheurs- d'algues- mérdicinales

Je peux vous éclairerm, puisque celà provient de l'intérieur. Une lumière qui appartient au monde- des- infinies- possibiltés- gratuites


Titre: Re : Je ne peux pas assurer raisonablement mon inéxistence
Posté par: pablo le 19 janvier 2011 à 18:57:00
ceci est en extrème amusant. Suivez l'aveugle !

Il se trouve, que nous nous trouvons quand on parle de rien. Très curieusement; ceci serait la leçon la plus basique qu'il soit.

Ne nous confondons plus.
Il y a des règles......à celà. L'une d'elle, la grande compassion, est hautement considérée pour ne pas faire de mal à personne.
Un fondement; un brin d'humour et une responsabilité universelle....d'obligation.

On croit, erronemment, que tout est un ''jeu''. De plus; le nôtre
Vous l'avez compris
Mais; la vacuité nous conduit bien au- delà de tout concept !

Comme les vagues, indisociées du vaste Océan. Comme si de rien n'était; il s'inmiscuit. De plus, en profondeur !
Titre: Re : Je ne peux pas assurer raisonablement mon inéxistence
Posté par: pablo le 19 janvier 2011 à 19:05:33
La leçon est un médicament
Il ne suffit pas de lire le prospectus !

Le médecin a dit; avale ! Et je l'ai fait.....y compris le papier !

Une over-dose offre des allucinations. L'esprit se rebèle.

Et ce n'est pas tout.....
Demain; il n'y aurra personne qui puisse parler de l'expérience.
Çà se passe; comme tout passe....mais exclusivement dans l'instant. (Je lave plus blanc que personne !)
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 20 janvier 2011 à 16:14:48
Bravo ! Vous venez de gagner un voyage............. au monde.

Ajouter un principe ''qui nous échappe''.......

L'ami le plus cher devient insuportable
L'ennemi, curieusement; sympatique.

Par haine ou par passion; notre vision équivoque les sujets.- touchés. Et

Il y a tous ceux que nous ignorons; les autres.
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 20 janvier 2011 à 16:17:03
Tu souffres ?

Ce n'est pas çà. C'est cette incommodité
Titre: Let's do it: and do it !
Posté par: pablo le 21 janvier 2011 à 18:14:06
Aujourd'hui; j'ai rêvé à une autre vie
.....à un autre monde.

Mais; à tes côtés: dit la chanson.

Et une autre répond:-''Faire de toutes les étoiles, le chemin !''.
Titre: -''Connaissance Transcendentale.''
Posté par: pablo le 25 janvier 2011 à 17:10:26
Que dis- je ?
Il est temps. Un temps de chien....pour voir plus loin. Le plus loin possible; les infinies possibilités
Celles que nous offre gracieusement le sage.

En effet; le monde de la sagesse s'ouvre comme les deux mains d'un ami que nous n'attendions plus.
Il est là, à se poser des questions.
Et dans l'absolut; voir comment çà va !

Tu sais; j'ai du mal. Je suis confus.

Elle est tout- à- fait incroyable. Et ses enchantements; multitudes.

Nous vivons soumis par les illusions. Notre nature véritable consiste escencioelement en la ''bonté- du- coeur''.
Comme tous....tous ces inconnus; sommes en recherche de bonheur. Et voulons éviter la douleur.
Cependant, nous nous précipitons à grande vitesse vers les règnes- inférieurs. Pour n'avoir pas su.....

Et voilà qu'entre en ''jeu'' l'imprononsable connnaissance- transcendentale.
La nature- absolue de tous les fénomènes animés et inanimés. Vides par excélence

L'origine de tous nos maux; serait se sentir supérieur
Croire en un tas- de- choses. Alors que personne ne sais avec précision l'aspect et l'état de notre esprit.
On projette sur les autres notre condamnation; dans le feu de la haine

Nous ignorons les fondements.
Et voici qu'un idiot vient nous sortir de notre stupidité

Nous avons, à notre faveur ( Et c'est pas peu ! ) un nom
A par çà; que dalle !
On fait plein de bruit pour se rassurer
On peut aussi écrire que je suis en vie sur tous les murs de la ville. Et croire

On a cru bon terminer avec la vie de cette planète. Et de ses habitants
On a été si loin.....la base; c'est notre équivocation de base.
On a cru bon notre solidité. Appartant de la vue à tous ceux qui nous dérangent dans nos plans sataniques

Çà n'a été facil pour personne.
On a fait des plans. Evitant soigneusement de parler sérieusement de notre chutte certaine; la mort
En essayant de ne plus penser
En fermant bien fort les yeux
En détrisant tout vestige de compréhension seraine
Titre: Re : -''Connaissance Transcendentale.''
Posté par: pablo le 25 janvier 2011 à 17:19:16
Il n'est pas aisé de révéler l'escence. Celle du coeur. Le principe suivant lequel ce monde serait un Paradis

On cherche ailleurs; dans les étoiles, où décharger notre provocation et destruction

Je ferai mieux demain !
Mais non; continue. On veut continuer à perdre notre temps

Sans deci- dessous; et très basiquement, ( bien sûr ! )
On ne se trouve plus la quequette
Alors on parle de tout un peu.- On sait
On peut imaginer qu'il existe; et le sentons parfaitement , là, la réponse

Et notre vie ?
Et tout le bien que je te désire ! Vois- donc
De`puis le sans- commencement; on s'est ''pris- au- jeu''. Et; l'unique sortie consiste à se responsabiliser de nos actes.

L'existence. On parle tout bas. Son escence est vide

Je vais vite boire un café
Titre: Re : -''Connaissance Transcendentale.''
Posté par: pablo le 26 janvier 2011 à 16:41:00
Je ne m'y résiste pas.
Ce monde est dépourvu de toute sécurité. C'est un bleuf !
On tourne en rond, semant notre malheur ( et tout déconcerté parceque celà ne marche pas comme le croyons. )

Bien sur que tu es un bon garçon !
Celà ne suffit plus. Il faut mettre de soi et s'efforcer.

Je commencerais par moi.
Notre jugement est souvent trop dur. Bien
Par où commencer ?

êtes vous prêts. Surrement !
Et; bien intentionnés ? Vous voulez le meilleur pour tous. On est parfait

Voir. Que voir
Notre vision
Corriger; petit à petit, la désolation.- et faire des bulles de ''savons''
Titre: Re : -''Connaissance Transcendentale.''
Posté par: pablo le 26 janvier 2011 à 16:49:20
Merveille entre toutes les perfections. Mon frère

Fais attention où tu marches. il y a des mines partout !

Et là où fleurit cet enseignement sacré....les démons font ravages.

En effet.... l'ennemi; c'est soi.
Il n'y personne d'autre à corriger
Le mal vient de l'intérieur
En soi; tout est parfait. Rien à changer. Peut- être; rire davantage.
Il se peut que cceci soit recommendé. Respirer et avaler
la pillule

Tu veux et tu peux faire au mieux. Tu es capacité par ta prôpre nature

En soi, et ici....j'essaie de te souffler un mot....disparraître; peut- être. Pour aimer
Je chante
Et je danse tout au long du chemin. Là où tu es le bien- venu. Et qui que tu sois. Kiss
Titre: Re : -''Connaissance Transcendentale.''
Posté par: pablo le 26 janvier 2011 à 16:53:50
Mais. C'est qu'il n'a rien dit !
Titre: Quand moins tu t'y attends; brille le soleil.
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 16:59:28
Nous sommes de la lumière, et,
un rêve
De la pluit et du feu. Un petit cailloux, et
rien ''à la fois''
Un vent doux, et e l'eau qui coule, parfois torrentielle.....autre- fois; calme: une bise !

Et tout çà se recherche partout et en tout moment. Mais avec une intelligence telle.....

Les Dieux nous observent. Nous regardons ce que nous voulons
on nait comme çà........................ Et; pas bète
Titre: Re : Quand moins tu t'y attends; brille le soleil.
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:07:07
Et; avec celà ?

Le soleil est un être- sentant.
Au début; on ne se fait pas à l'idée. Après; non- plus !

Tous les maux naissent.
Tu es.
Moi- aussi; et çà fait du bien.
( Mais; on ne sait pas où. ) On sait aussi; que ''çà fait mal''
Cherchons le sujet......
Celui qui a mal. Dabord; dedans. Et puis, dehors. Et puis entre les deux.
Et enfin
Puisequ'il n'apparrait; pasmème à l'analyse scientifique....on laissera tomber.

Peut-être
et nulle- part ? Un sujet, une action et objet introuvable. Là resíde la question
Titre: Re : Quand moins tu t'y attends; brille le soleil.
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:15:27
Pourquoi donc nous tourmenter ?

personnellement je n'ai ''rien'' contre vous. Bien au contraire !
je laisse tomber la question. Elle glisse sigileusement dans nos yeux

A quoi croire ?
S'aimer. Çà c'est branché !

On pose la question; combien ?
Le plus possible. et comme des fous. Bien sûr; mon cher, nous aurrons besoin de moments- de- pause.

C'est pas vrai ! quoi ?
on nait intelligent toute la journée. Et la nuit. Et quand on meurt ? aussi

Mourrir; voilà bien une bonne affaire !
Mourrir artistiquement c'est bien mieux,................... croyez- vous- en à vous- même. Ah ! L'Art
Titre: Tu vas bien ?
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:36:06
Un qui est inquiet.

Tu trouveras, toujours en moi, à l'ami.
Celui qui t'aime plus que personne
L'unique qui cherche où te trouver


Le seul à te consoler. Sois !

Nous irons escalader la montagne neigée de nos préocupation. On essaiera, une fois encore, d'être heureux. c'est papeu !
Titre: Re : Tu vas bien ?
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:41:00
Seulement ceci:- rappelle-moi de t'aimer davantage !

Tu es tout
Tu importes
( Seulement; qu'on ne savait pa que tu habitais là. )

on se connait
''on'' veut uniquement perfectionner cet amour, beau comme le jour
Titre: Je suis ceci:
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:50:27
Un vieux thème; vieux comme le monde

Il sagit; bien- entendu d'une affirmation....et secrète. Pour personne, ( C'est dit; pour soi )

On y va ! Les images ne renferment qu'une seule pensée; à qui aimer ?

Et nous; nous perdons tout notre temps; lui, Sacré
Un sacré temps.
Il fallait tomber ''sur le compte''.
Un simple principe; mais tout sacré. Si j'aurrait pu aimer davantage; je me serais éclaté !

Et; comme celà n'est pa tout, on a préféré éviter de ''s'en faire''. De penser

Il nous reste cependant à soupeser les pour et les contres

Tu ne sais pas aimer !
Çà, c'est une évidence. J ete vois passer dans les rues des grandes villes. Sans amour
.........perdu dans tes pensées, anestésié
Titre: Re : Je suis ceci:
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:51:39
Moi- m'aime ?

On est trop dur.
A partir de maintenant, je promet d'être celui qui s'aime le plus au monde
Titre: Re : Je suis ceci:
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:55:45
On n'ose pas faire l'amour en public

Un garçon n'embrasse pas à un autre
Embrasser
çà c'est escenciel !
le matin, au petit réveil
L'après- midi. Et avant le coucher

Les baisers. ahhhhh  !
Est- ce plus que l'amour ?

Avez- vous gouté au sandwich au thon ? Une merveille !
Titre: Re : Je suis ceci:
Posté par: pablo le 27 janvier 2011 à 17:57:25
le bonheur consiste à peler une orange
Titre: Mes champs sont...
Posté par: pablo le 28 janvier 2011 à 18:07:10
Et maintenant
que ma chanson te touche.

Je profiterais de ce moment exquis pour te nommer, pour t'interpeler:
A titre d'iniciation

-''Celui qui a aimé pour la première fois, un fénomène invisible aux yeux.''
Titre: J'y ai pensé.
Posté par: pablo le 28 janvier 2011 à 18:13:27
Tous les visages
qui questionnent, dans tous les mondes. Et j'ai réfléchi

J'y ai rencontré
''Celui qui répond à tous, si l'on est un bon- garçon.''

Après celà, ( après tout....); il a simplement disparru.
Plus où aller
C'était le mirroir. Qui projette qui ? Vers l'indécible.
L'imprononsable. L'oubli inoui.                                La question semble règlée. Merci
Titre: Now; it's time !
Posté par: pablo le 31 janvier 2011 à 17:18:38
Je me réjouis de vous savoir bien- portants.
De fait; nous pouvons continuer l'exploration.

Parlons un peu.....de la méditation.

-''Nous ne nous sommes jamais assis comme un rocher''.

Nous n'avons jamais intimé
On se trouve, occasionellement, confus ou déconcertés. C'est dû à l'inmense diversité et à la vitesse.
Toutes les difficultés offrent, par soi- même, à se refaire une santé

Nous sommes à la recherche de l'impossible. Moi- aussi
Je vous invite au détachement. Nous pourrons, alors, reposer dans notre nature. Et;

....................Pour y faire escale: il suffit de s'y mettre.
Titre: Et; ''simplifié'' à l'extrème ?
Posté par: pablo le 08 février 2011 à 18:17:32
Merci bien. Je suis suffisemment fou.
Pour autant
Il y a bien un principe.....imperceptible; le Karma que l'on traîne.

les tâches doivent ètre éliminées. Pour celà; pour pouvoir respirer !

Qui; dans son sain jugement, voudrait de la souffrance. Qui y'a t'il au- delà ?
Plus loin ?
Où ?
L'unique chemin. Il n'y en a qu'un !
Il se trouve sous nos pieds. Dans vos yeux divins, amour

Quant au Bouddhisme.
Basiquement ? Il n'y aurrait rien à redire; il semble.........indescriptible. Pour celà; plein de sens

84.0000 solutions et un maux, la grande compassion irréprimible.

On ne parle pas de la même chose. Jamais !
déjà; j'ai changé
Je me rappelle cependant à la conscience. Et ne trouve ''trâce''. Peut- être un vieux souvenir plein de lumière. Voilà
Titre: il ne manque pas d'air ! Et d'espace....
Posté par: pablo le 08 février 2011 à 18:25:38
Voir signifie; se rendre à l'évidence.

Dabord; ''déconstruire''. Puis; se ''remembrer''

Considérer très sérieusement quelle est- donc cette ''sécurité'' qui nous est gentillement vendue.

Et changer définitivement de cap ! Marcher tète- en- bas.

Une fois à flot
Tout va au mieux. Je le promet
Titre: Why ?
Posté par: pablo le 08 février 2011 à 18:36:02
J'ai entendu; et eu bon de devenir l'ami tant attendu.
Une conversation avec le Père

La réponse doit venir du confin des temps
De l'homme qui rêvait.....

La réponse vient droit du coeur. Elle doit être de notre convenence
Et autremment ?
Il n'y a pas moyen.
Je promet. Mais; quoi - encore ? Qu'un  dernier- effort en vaut la peine. Même si tout va bien, en apparence
Titre: Laisse- moi marcher au coeur du miracle
Posté par: pablo le 09 février 2011 à 16:32:00
Aujourd'hui; je n'ai pas envie de changer le monde.....
Aujourd'hui.

Je resterai au milieu du chemin; dit la chanson
Titre: Re : Laisse- moi marcher au coeur du miracle
Posté par: pablo le 10 février 2011 à 17:38:47
Çà te passera !

L'élastique a cèdé; et le cailloux a tôpé sur l'oeil- qui- tout- voyait.

Que c'est- il passé ? Je croyait ne pouvoir m'en remettre. Et pis- encore, ne pouvoir revenir sur mes pas !

Un ''mot- de- tête''.
De mémoire d'éléphant; il m'est arrivé, ( tout s'est précipité !)
On m'avait averti:- Ne regarde pas derrière !
Les flammes- toutes; autours et partout. Un spectacle aterrant ! L'épée n'était loin. Tout passe; dit le sage
Mais très vite.....extrèmement !
Titre: Quel est ce rêve ?
Posté par: pablo le 10 février 2011 à 17:56:28
Il est tel, et stupétiant !
( Un peu de t'est, SVP. ) Pourquoi faire ? Je porte mieux sans lui.

Tu sais; ou bien tu peux le deviner.
Je vais te le dire.

C'est ainsi........On rêve. Et la fonction de l'esprit est celle de percevoir. Mais; ''tout'' !

De sa nature; escencielement vide........ Tout peut se manifester. Comme l'espace et rien à la fois
Comme personne; toi, moi, avons la clef.

De l'ordre; nom de Dieu !
Appeuré ou bien confiant. Il est, ( nous ) le constructeur- insaciable.
Le désir et la haine faisant le reste
Par répulsion, ou par attraction; on est un aimant

Comme la foudre que nous attirons sans repos. Nous fabricons, pas à pas le futur, le nôtre et celui de tous

Voilà bien ! Ce que tu perçois, amour, est ta prôpre projection.
Le monde entier; tu as façonné
Ce que tu vois et sens. Te sensations et tes idées........viennent directement. Toi seul
Tout seul ?

Les images; c'est toi
Les bruits; aussi
Les montagnes et les Océans. L'amertume et la consolation
Tout le bien, et les enfers, aussi

Tout est toi
Contrôler consiste en premier lieu à prêter attention; de la bonne !

Fais gâffe où tu marches
Le Paradis; est la dernière. Les Dieux ont soif
Titre: Re : Quel est ce rêve ?
Posté par: pablo le 10 février 2011 à 18:02:05
C'est étrange.
Je ne vous sens plus

Je suis; et cache pour moi........le monde
Titre: It's maked all for one; and one for love.
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 17:32:24
Trés résumé; bien- sûr. Après; il faut voir !

Voyons ensemble:

Se munir de toute la délicatesse; puisque le terrain est glissant. Tout change à grande vitesse. ( Y compris soi. )
La peur; s'en défaire. Et l'espoir
On ne va nulle- part. Dailleurs; nous sommes sernés !

Qui connait la moitier de cette histoire ? Un conte

Traverser les images. Voir son flux incessant. Et se munir de patience
Titre: Re : It's maked all for one; and one for love.
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 17:33:48
En vérité; je vous le dis, nous sommes un Dieu.

et; c'est pas nouveau !
On l'a été
On continue ?
Titre: Re : Quel est ce rêve ?
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 17:43:21
Impertinant !
Un père; cependant !

Tout s'origine avec la présence ?
Non pas. Mais oui des afflictions

Et il répète sans cesse; tout est de la nature de rêves. Et l'esprit
N'est pas contraint

Que nous manque t'il ? Nous mettre à la tâche, peut- être

Laver les plats. Sentir l'eau tiède sur ces mains tout- à- fait- amoureuse.

Ne croyez en rein se qui vous est dis !
Soupesez, analysez et faites- vous ''Maître''. ( Je t'ai tant attendu !)

J'attend de toi la meilleure- part.
Et ce n'est pas moi; mais ''l'esprit- éveillé''. Celui qui a actualisé; et qui, bien- sûr, fera des siennes. Croyez- moi !
Titre: Vous faites bien !
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 17:51:30
.....de tout changer.
Nous irons à la racine; qui n'est autre que l'origination- conditionnée

Tu parles à voix- haute. Et toi; je te reconnais
C'est indoudable !
Mon frère, mos ami et mon Maître

Toi qui a toujours voulu connaîttre la valeur d'un peigne
Mais; tu sais; je suis là
Moi et le savoir des éveillés. Droit au but; à cec coeur- sans- cible. il n'y a que çà. Je le jure. Rien- d'autre. Seulement nous.- silence
Titre: Re : Vous faites bien !
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 17:58:58
Du Dieu de la compassion. De la nature fraîche et non contaminée
Un elyxir de jouvence
Le protecteur.
Celui qui est partout. C'est nous; mais très purs !

Son Mantra; Om Mani Padme Houm, contiend, en soi et pour toi tout seul les six perfections
......celles que personne n'a jamais osé exprérimenter

Elle; la Mère de la sagesse transcendentale; exquise en tout, a vu ta dignité.
Elle. Pour moi; elle

La générosité
La morale et l'étique
La patience
L'effort
La concentration
Et la sagesse

Je m'incline, face au futur Bouddha
Titre: Re : Quel est ce rêve ?
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 18:05:35
Le Maître parfait en tout

Celui qui a perçu directement notre ignorance
prétendre être plus qu'un autre
Anéantir, et perdre le temps
Être paresseux et insouciant.

Alors; que de fait nous pocèdons le potenciel de mille soleils; quant à notre luminosité
Et l'intelligence
Pablo; je t'inste à reconnaître publiquement ta stupidité !
Titre: Re : Quel est ce rêve ?
Posté par: pablo le 11 février 2011 à 18:08:36
Qu'il est beau
Qu'il est grand

Combien il compte ! et si bien !

De grâce. Vous êtes tellement.....irrésistible ?
Titre: Les vagues de l'Océan.....
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 16:50:07
Elles déferlent; et sont prêtes à rompre les rochers en mil morceau.
Cependant; elles sont de la matière de l'eau.

Il. Elles; les idées
Soi ? Ne sont rien.
En bref; - une idée n'est autre qu'une idée-

Je suis le vent, qui carresse le flots, amoureusement. Une idée folâtre
Tout en douceur
Sans qu'il ne se passe rien- de- grave. C'est bête ! Rapelle- toi de moi. Je suis une idée qui prend corps......... pour te servir.
Titre: Re : Les vagues de l'Océan.....
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 17:01:41
Mes pieds se posent. Et je sens le contact
Mes yeux se lèvent.  Et l'espace s'ouvre
Je parle. Mais; de quoi ?

Voici venu le moment !
C'est mon jour de chance ! Je ferai une bonne action.

Vous verrez.  ( Il n'y a de place pour le doute.)
-''Nous irons là où le coeur nous porte.''
- Une bonne ?
On est comme çà: tout est parfait...................... Ce qui change; c'est escenciellement le regard. Rien
Titre: Re : Les vagues de l'Océan.....
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 17:04:56
Je finis. Il semble qu'il n'y ai de fin !

Pour celà; par un acte de bonne volonté, simple.....nous nous voyons transporté au Paradis
Titre: Re : Les vagues de l'Océan.....
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 17:07:32
C'est.
Et c'est comme çà.
Tout s'en va

Assis au bord de la rivière; je pense
Titre: -''Deep inside.''
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 18:32:03
Traversons, ensemble, toutes les barrières qui nous retiennent, qui nous bloquent.
On sait
Que derrière la barrière- de- toutes- nos- défenses; il manque le chaînon- qui-nous- relie à la fraîcheur- de- la- naturalité. Notre maison

Un manteau pour l'hivert, de la nourriture
Et une ''chose''; connaìtre avec grande précision ce que ''je cache''.

Attraper par la queue à l'imposteur.
Et faire la paix définitive; se mettre des lunettes.
Il n'y jamais rien eu de tel ! Tout s'en suivra. C'est l'excellence. Soyez heureux; consiste en celà. ( Je me découvre )
Titre: Et; je suis à vous, dans l'inmédiat !
Posté par: pablo le 14 février 2011 à 18:36:42
Rompre les barrières. S'agenouiller face à la clarté- qui - tout- l'envelloppe

Et tu dis; du savoir- faire
Il n'y a pas de quoi !

Se prononcer.......se convertir en le meilleur des amis.
C'est simple; n'est- ce - pas  ?


Et c'est tout- à- la- fois !
Titre: Je n'ai que ton regard.
Posté par: pablo le 15 février 2011 à 16:49:32
Parfois; on sent, de façon spontennée, que çà en vaut le coup !
Que l'on fait bien.
Il requiert de notre patience et de talent.

Je considère, fondemmentalement, que rien n'équivaut à la ''bonté du coeur''.
Une base; sur laquelle repose un fondement basic; l'énergie- vitale, qui conduit directement à la félicité

Tout le bien que je puisse sentir provient des bénédictions du Maître.
A mes yeux
Je produit la seule réponse possible. Avec délicatesse, ouvrir le chemin qui conduit directement à la libération. De la poussière
Titre: Re : Je n'ai que ton regard.
Posté par: pablo le 15 février 2011 à 16:51:10
Ne dis rien
Aime- moi
Titre: On ira là, où seul le coeur sait.
Posté par: pablo le 16 février 2011 à 16:52:52
Subtil. Très, puisqu'il se doit !
Vibrassions et couleurs chatoyantes. Une découverte

Le voyage tant attendu.
L'expérience la plus sensationnelle......... Un changement de peau. Et avant celà ?
Une vision de l'au- delà
Un regard qui touche la renaissance.
Aigu
Transperçant le mystère, enfin dévoilé. Le repos
ou bien la dernière guerre
Titre: Re : On ira là, où seul le coeur sait.
Posté par: pablo le 16 février 2011 à 16:57:42
..........Et; renaître.
Une fois
Pour celà, pour voir.....encore ?

Comment dites- vous ?
Parfait ! Nous y sommes
Nous nageons dans le rêve.

Somnolants; nous sommes les créateurs
Et j'en doute ?  Aussi
Titre: De la nature onirique...
Posté par: pablo le 16 février 2011 à 17:01:47
Une pensée donne place à la suivante
Un état d'esprit


Le changement consiste à rêver.....que nous y sommes.
Mais; vraimment


Et çà ?
C'est dur
Titre: Sous la lune- pleine............ Dansez !
Posté par: pablo le 18 février 2011 à 18:00:50
Tu es si important; que tu pourrais l'ignorer.
On pense à tant de facteurs!
Les ''choses''

Je vous offre une vision. Je sais, elle ne m'appartient pas
A savoir
S'il fallut lui donner un prix; il serait exhorbitant.

Atteindre, toucher ou se fondre.
Se réconcilier
Attraper- au- vol.......... l'instant. ( Comme si nous ne le savions !)
Et Danser
Titre: Re : De la nature onirique...
Posté par: pablo le 18 février 2011 à 18:13:31
Pardon !
Je corrigerai, là, l'imposture du dictateur........

Nous sommes sous l'emprise d'un rêve si différent; que l'on voudrait ''partager'' et expliquer tous les ressorts qui y conduisent.

Une fois. Une seule, s'il- te- plait.

Sortir de doutes, et s'extasier face au soleil- levant.
Marcher à l'allure- de- son- pas
Explorer les confins du possible. Se défaire des mals- entendus. ( C'est pas mal, comme çà !) Merci pour votre visite
Titre: Re : Sous la lune- pleine............ Dansez !
Posté par: pablo le 18 février 2011 à 18:20:50
Une sensation compartie........
-On a du mal à se faire à l'idée d'être tant aimé. Je sais

Laissez- vous faire. C'est une valse !

( Et; j'affirmerai ma gratitude intemporelle pour votre réception si aimable. ) Ici.

Je me dois à vous.
Votre attention m'est précieuse.
Et je me fais fort de vous éviter le moindre mal. C'est promis !
Titre: Il est si difficil de rester !
Posté par: pablo le 18 février 2011 à 18:27:14
Ah ! Cette vie.......

On veut jouer.
Daccord ! A l'humour- plein- de- sagesse. A la réconciliation de tous les peuples de la Terre
Et; à la conquête de l'espace.

Personnellement; j'en demanderais.... plus. On pêche de pauvre !
Je t'ai dis un million de fois de ne pas exhagérer !

Tu sais; mon amour. Ma vie est entre tes mains
Titre: Re : Il est si difficil de rester !
Posté par: pablo le 18 février 2011 à 18:35:54
On ira au parc.

Souvent; il nous apparrait
Le front altif, et un sourrire. Son regard traverse les mondes, pour apporter réconfort.

Maintenant; je sens sa présence inmaculée.
Je vous offre ma gratitude

Permettez- moi de me disoudre dans l'espace- ouvert.
J'irai sans attendre, sans regarder derrière, sans valises et sans freins. Attentif et serein, t'écouter
Titre: J'aime les problèmes. Il n'existe d'autre explication.
Posté par: pablo le 21 février 2011 à 17:11:22
Çà ne fait rien
De plus, çà fait du bien par où que çà passe.

Tranquile.

Je déclare comme ennemis de l'humanité aux saboteurs, à tous ceux qui obstaculisent l'évolution, et à ceux qui lèvent la main, menaçants.
Aux menteurs
A tout criminèles de droits, difficilement conçus

Articulez ! A tous ceux qui touchent à l'équilibre de cette planète. Aux spéculateurs de tout poil. Là. Çà va mieux ? Oui
Titre: I find my way home, d'homme. Om !
Posté par: pablo le 24 février 2011 à 16:30:03
Merci d'exister
Sans toi; rien ne serait possible.

Comme l'air que je respire
Comme la lumière et la chaleur
Comme personne. Comme si de rien n'était.

Les hommes, les femmes et les enfants du monde. Tous les animaux
Les poissons et les insectes. Les oiseaux

L'eau de rivières et tous les Océans. Les arbres. Tous
.........t'estiment. Ils savent bien
Que tu feras au mieux de tes possibiltés pour atteindre l'inestimable réconciliation avec la nature.

Joignons nos mains
Agenouillons- nous
Et respétons toutes les cultures de la Terre

Défaisons- nous de toutes négativités, le plus tôt possible.
Atteignons la cîme de l'évolution; tous- ensembles.

Que tous les êtres- migrateurs puissent trouver une Terre pure.
Du fond du coeur
Voici
Titre: Le jour- le- jour.
Posté par: pablo le 25 février 2011 à 18:17:01
Le titre est excellent; me direz- vous.
Ce qui ''sans- suis'' devrait le supérer.
Attention devant !

Rien d'anormal. Juste une simple mise- au- point.
Dans le cas; s'y retrouver ! Dans un amas de mensonges. Il voudrait; on le sait bien
Mais; face à l'inmense montagne, les bras perdent leur pouvoir. Les jambes aussi

Rassure- nous.
Arriver à ce point- d'encontre; il ne reste qu'à se postrer, et humblement accéder aux bénédictions.

Ce lieu; est un endroit privilégié, jalousé par tous le Dieux de l'Olympe.
On n'a que faire de tous vos privilèges
On est assis, là, comme un rocher. Dans l'expectative

Je prend refuge face au saint- lion- ente les hommes. Le Maître Parfait en tout, et compassif à l'extrème; ''l'Eveillé''..... Le Bouddha.
Je rend hommage au chemin inmaculé, parcouru par tous les ''purs''. L'Enseignement Sacré;le Dharma
Et tous ceux, inconditionnels et remplis de bravour.....''-Qui sont arrivés là.''. L'Assemblée Sainte

Je me rejouis pour la Montagne de Mérites, mise à la portée de ''tous ceux qui vu le panorama''

Humblement; je vous prie de comprendre mon insignificance

Titre: Le jour où rien n'importe
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 18:56:16
Si je tombe malade: çà ne fait rien !

si celà peut servir.
Ma vie a peu d'importance; si elle ne sert à rien

Donc; tout dépend.

Si ma vie- durant, je peut être d'utilité. Et bien; vous me trouverez dispos.
Le temps d'un soupir
Aider, et faire de mon mieux pour résoudre les interférences et calmer la soif. Vous servir au mieux.......... Là.

Titre: Re : Le jour- le- jour.
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 19:07:10
J'ai vu les mots qui mènent à la paix-  du- coeur
Le désarmement définitif
L'adoption de règles d'or; les loies les plus contagieuses.

En pleine- harmonie; dans la lumière.

Il est bon que je te dise ma gratitude pour ce geste qui transcende les mots. Des oiseaux que tu m'envoies

Et je m'assoie, tranquile.
Je ne lèverai plus la main, que pour te saluer respétueusenment.

La chaleur provient de la source. Je n'y peut rien
Voilà
La sagesse peut être ? Hi hi hi
Titre: Re : Le jour- le- jour.
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 19:14:08
''Demain''; est- il un gros- mot ?

On veut se cacher. On joue. Mais; sans donner en échange
C'est pas juste !

Donner de soi; dans un puzzle gigantesque. C'est à dire: avoir perçu avec perfection les règles fondemmentales.
Tout l'Univers s'en réjouira.

Un exemple.
Je concentre en deux mots toute l'escence, sans ne rien garder ni cacher. T'attrape ?
Titre: Re : Le jour- le- jour.
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 19:19:16
C'est pas du jeu ! Il y a vraissemblablement un truc.

Détend- toi.
Et reçois si dont tu n'ose penser. Cet esprit étriqué

On pèche......de pauvres. Et je suis le roi de la jungle

En toute évidence,- je ne manque pas de mâlice.
De mes yeux; j'ai pu capter le sens. et il parrait toutà fait ridicule.
Un grand bleuf. C'est tout
Titre: Re : Le jour où rien n'importe
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 19:28:45
Une fois mort; vous serai- je d'utilité ? Plus

Où aller; Si la maison est en feu

Sortir en courrant.
Ne pas demander l'origine du sinistre. S'éloigner de flammes

Un verre d'eau ?

Titre: Re : Le jour- le- jour.
Posté par: pablo le 28 février 2011 à 19:33:10
On se regarde
On n'y comprend rien

On n'a jamais rien compris. On a la tête entre les jambes.''

-''Comment voudrais- tu que je t'aime, si tu ne trouves pas ici !''
Cependant.
Vous êtes
Que la joie s'étende !
Titre: On s'est compris !
Posté par: pablo le 01 mars 2011 à 17:18:16
Inutil d'insister plus.....

Alors; on parvient et atteint la racine
Que l'on extrait
Alors
Toute tâche disparrait.

On se sent comme personne.
Il n'y a plus rien à ajouter.....Et merde !
Titre: More than this.
Posté par: pablo le 11 mars 2011 à 18:14:13
Un apparté.
Une nouvelle considération,. L'accent sur le oui

Se reprendre.
Accepter la défaite; et offrir de soi le meilleur.

Si le blanc est blanc, c'est par cause ! Il est effectivement possible d'aller loin dans le temps. Réapprendre

''Zero'' est bien une chose, un fénomène. et si l'on est vilain ?
Surtout tranquile !
Titre: Deep inside.
Posté par: pablo le 11 mars 2011 à 18:19:47
Le temps a été scrupté
L'espace parcouru

C'est quand; une idée n'est autre que ceci.
Quand çà fait mal
On peut y faire quelque- chose

Allons droit à la motivation iniciale.
La promesse Sacrée
Tu n'es jamais venu. Tu n'as jamais rien dit. Il se peut que ceci n'ai jamais eu aucune importance.

La naissance du caos.
C'est quand commence l'esprit à s'inquiéter. Sort en courrant ! Et crie très fort !
Titre: Re : More than this.
Posté par: pablo le 11 mars 2011 à 18:23:33
Là......le spectacle commence.
On vous servira des amuses- gueules
On fera des conneries. Comme si se fut la dernière fois ! On se perdra

et; ''ici'', la voix- de- la- sagesse...........Tu sais, mon amour
Titre: Re : Deep inside.
Posté par: pablo le 11 mars 2011 à 18:29:58
Il n'est pas possible de plaire a tout- le- monde.

Et; il est vrai.
moi-aussi......deep ! Au- delà, deep inside !

Je me congratule.
Pas besoin de savoir d'oú çà vient. Il importe la joie de vous savoir vivants et bien- portants.

ceci est d'une profondeur !
Comme la mort.
Titre: This is real.
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 16:24:55
On est malades.
Une maladie; celle- ci grave, pour incurable. Que l'on traîne depuis des milliers de vies, des milliards. Une infinité
De plus; elle est notre pire ennemie; puisqu'elle se cache.

Nous ne sommes pas celui qui nous croyons.
Un Bête
Un fénomène destructeur. Ne laissant pas d'air. Partout où l'on aille; comme une ombre, elle nous suit partout.

La pire des terreurs. Le destructeur. L'insensible. Le ravageur
Titre: Re : This is real.
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 16:30:52
Si l'on ne la voit pas; c'est par cause ! Elle est en soi
Infâme !
Traître ! Et ignorante

Cherche plus !
Le mal est fait. La Terre sanglotte
Ces tout- petits meurent de faim et de soif. Y a t'il une pire calamité ?

On cherche plus loin, comment faire plus de mal.
Nous sommes celui qui se détruira de l'intérieur. On le fait à chaque instant et en tout- lieu.

Titre: Re : This is real.
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 16:35:11
Y a t'il quelque- chose de pire encore !

On voudrait conquister l'Univers. Voilà; et étendre les ravages.

On est de bons garçons, dans le fond
Et çà
Justement ! C'est justement çà qui nous sauvera
Titre: Re : This is real.
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 18:44:29
Toute explication viendrait en détriment de l'escenciel. On est fait de bonne pâte
De celle des petits cailloux, de fleurs, des arbres et des Océans
Des hautes montagnes

Alors; on emploiera bien les mots doux, pour permettre de se ''resituer''.

Dans un temps; où il fut dit, à cris, de notre témerité. De l'insouciance, de la démesure......et de l'égocentrisme.

( Tu nous avait fait peur ! )
Ainsi- dit; il ne suffit d'équilibre
Mais; d'un sentiment que l'on doit renforcer de l'intérieur; la fameuse empathie. Elle seule offre l'unique solution et possibilité
De renforcer les liens- naturels

Et bien ? Fondemmentalement, nous sommes bons.
Delà en découle un obtimisme, grand et indestructible. Nos relations importent !

Et c'est pas qu'un Dieu va nous dicter les pas à suivre. Il en va de soi; c'est-à- dire que je vais être un bon garçon
Et que je commencerai, là
Titre: Nous sommes, escenciellement. Parmi- nous ?
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 18:52:11
Cette question a été refutée
Pas pour inéxistente; mais pour hors- sujet.

Alors je vais poser les ciments de futur. Çà se passe; je vous avise, en ''temps réel''.

Laisez.- moi réfléchir.........j'ai commencé par les arêtes.
Qui connait un recoin de l'océan ?

Je vous avise amicalement. '''Nous sommes prêts à vous stymuler''
Changer tout pour un monde qui en vaille le coup !
Titre: On parle de probabilités ?
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 19:01:39
un Boudiste comme ce garçon- ci vous rappellerais que nous sommes en possession des facteurs nécessaires et suffisants

Que du ''fameux caos''; personne n'en veut.
Au prix où sont la démesure et l'inconscience; toute raison est refutée

-''Il est préférable de cultiver son jardin.''

A ce qu'il parrait; on nécessite de visionnaires. Personne à la vue ! Pas un Àme
( On se mouillera tout seul. )

Tu sais. Point !
Il arrive, parfois, à l'homme de créer un chef- d'oeuvre.

C'est là notre fonction; et il n'y a rien à redire. C'est un fait.
Un autre fait ?
Nous sommes fondemmentalement bon de l'intérieur. Question- de- vue ''pénétrante'' !
Titre: Re : On parle de probabilités ?
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 19:05:30
Où en étions- nous ?

Et bien; il me semble que c'est assez clair.
...................Aux balbussiments d'un futur prometteur.

J'ai du mal, mais je vous y conduirai.........là- où- tout- va- bien. Dans le présent
Titre: Re : Nous sommes, escenciellement. Parmi- nous ?
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 19:11:08
Un tableau......

Nous sommes vraissemblablement bien les mêmes; têtus et ¡nsuportables
Mais aussi; tellement séduisants. Irrésistibles:; il est vrai !

Alors, pourquoi attendre plus.
Faisons un saut définitif. Unissons ce qui nous ne manque pas, et croissons en beauté.

Je sens. Une étoile scintille curieusement.
Mes yeux perçoivent un resplendissement...........
Titre: Re : This is real.
Posté par: pablo le 14 mars 2011 à 19:12:53
On ne doit pas se tromper !
Titre: Re : L'origine du langage.
Posté par: pablo le 15 mars 2011 à 16:31:37
Quand c'est beau; c'est beau.
Quand il n'y a rien à redire. Que les mots me manquent

Que personne........avant tout celà. Avant l'amour lui- même !

Les pierres elles- même, se prononcent: faites au mieux !
Souciez- vous.
Protégez les petits, et réconciliez les grands. La voix.........du profond silence, et du vent.

Toi; mon amour. Dis-moi; tout ce que personne ne m'a dit ....avant. Et enmbrasse- moi bien fort

Titre: Re : L'origine du langage.
Posté par: pablo le 15 mars 2011 à 16:39:22
J'aime à imaginer........que serais- je sans toi !

Que; seul. A qui parler ?
Tu vois. Tu importes.

Et maintenant; que faire ? Sinon choisir les mots- vivants, pour te chatouiller le coeur.
Et; voir pétiller tes yeux- de- biche.

Je proclamerai que quand l'on aime....tout est possible. Et qu'ainsi; les mots nous font retrouver le ''sens''.
Les mots; alors prennent vie. On ne parle plus. On les écoute doucement. Ils nous bercent
Titre: Re : This is real.
Posté par: pablo le 15 mars 2011 à 16:46:13
Et; si c'était vrai que l'on existait !

Le fait est; tout est possible. La vie; non !
Çà se saurrait
Quelqu'un nous aurrait dit doucement à l'oreille; fais gaffe ! A tes pas
Chaque geste
Et les mots. Toute pensée

Tu vois
Titre: Un silence assourdissant.
Posté par: pablo le 21 mars 2011 à 17:18:27
La clâmeurdes profondeurs.
La désolation de toutes les mères.
Un cri fulgurant traversant l'Univers. Et toute la précision d'un horloger.....qui sait
Combien
Il en vaut de la ''Précieuse Existence Humaine''.

De l'insouciance de traîtres.......

Il n'aurra pas été dit que l'on n'aurra pas tout fait !
Que ce sang qui boue......Tant de pleurs !

Chers amis.
L'unique clef, dont nous nécessitons, n'est autre qu'une poignée de Sagesse.
( Au regard du qu'en dira t'on; nous n'irions nulle- part. )

Comme une image
Je sens
Comme un nom
Je suis
Et voilà ! La différence radique quand on se la joue. Voyez par vous- même !

Rien: me direz- vous
Et j'ajouterais:- Si ce n'est la joie- qui- tout- l'imprègne !''.
Titre: It's been a perfect day.
Posté par: pablo le 21 mars 2011 à 17:27:55
-''Le temps n'est jamais perdu'': dit la chanson
En effet !
Ce jour n'aurra de pareil !
Accordez- moi cette valse !

Quand il parle
Il semble que la Terre tremble
Le ciel s'entrouvre, et toutes les mains se lèvent.

Accompagné, toujours d'éclats......son regard traverse l'inmensité, jusqu'à vous y retrouver.
Un ami comme celui- là, qui sait où il va. Non- loin
Et dispos

Il esemble avoir mille ans
Il parle tout- bas
Des choses qui contiennent la vie et la joie. Qui soutiennent le Ciel et les Océans

Il pourrait parraître autain.
Tout- au- contraire ! Prôche
Il bouge les fils de l'impossible.

Attention, seulement ! Son coeur est entre vos mains. Ici
S'ouvrent toutes les portes. ( S'il - vous- plait )
Titre: Ceux qui n'enlèvent rien à rien...
Posté par: pablo le 21 mars 2011 à 17:39:32
Après avoir éxercer la vigilence....
Quand tout importe. et qu'un dernier- effort en vaut la peine

Une fois conçue l'inestimable valeur du temps et de l'existence....combien précieux tout parrait !
Qu'il n'y a rien
En dehors du champs- de- bataille.

Et; qu'un geste, à première- vue insignifiant, est le fondement, la base
Qu'un mot
.....peut apporter réconciliation et paix.

Nous sommes appelés, par la force- des- choses a pénettrer l'insondable.
Pour la part qui nous ''touche''; nous serons ce coeur qui bat bat généreusement. Celui qui a perçu l'injustice et l'hypocrisie
Celui qui ne voulait pas

Bien- avant tout celà
Loin dans le temps
Il fut dit: que la plus belle page d'amour fut écrite

Demain.
Que sais- je !
(parcequ'il me plait; et qu'il en est ainsi. )
Titre: En principe; il n'y a rien qui ne soit possible.
Posté par: pablo le 22 mars 2011 à 16:22:32
J'ouvre grand les yeux.
Le vertige. Toutes les probabilités.
Il nous reste l'escenciel; où que l'on hay.

Quoi que l'on fasse; la ''nature éveillée'' nous suit.
Et quand on dit partout; alors nous savons de quoi il sagit, parceque nous avons expérimenté et que nous savons bien.

On se trompe.
Nous cachons nos cartes, pour ne pas être détecté.....par personne.
Notre jeu parrait n'avoir de fissures.

Aux yeux pénétrants de l'analyse scientifique
Aux yeux du monde- connu. Dnas les milles et une merveilles, on reste

Vous avez ''à votre avoir''; et vous le savez bien ! Un certain magnétisme.

Dans la confusion; nous oublions ce fait; nous sommes parfaits
Un fénomène !
La pluit glisse sur notre visage; et nous sommes le seul qui puisse parler, décrire ce fait
L'océan
Dans notre coeur, et dans le fond; tu es Divin
Titre: Re : En principe; il n'y a rien qui ne soit possible.
Posté par: pablo le 22 mars 2011 à 16:30:20
De rien !

Ce fait n'enlève rien au sens- du- ridicule.
Mon amour
Soit patient !
Détend- toi.

Avec votre imagination; vous pourrez aisemment traverser la barrière- qui- nous- sépare.

O Tout- puissant ! Faites de votre grâce l'offrende inconditionnée à toutes nos mères.
Elles attendent un geste véritable

Nous ne pouvons continuer ''plus''. Elles sont; tous les êtres nos mères
Dans une douleur insuportable . Tu sais ?
Titre: De rien !
Posté par: pablo le 22 mars 2011 à 16:36:02
Il est aisé.
On a tous les droits. Les autres; aussi !

Je mettrais ma main au feu. Cette comédie a assez duré !
On le sait tous
Alors ; le dernier saut parrait justifié

Défaisons de ce carcan qui nous incommode.
Les plaisirs de ce monde ne sont que ''paille qui brûle''.
Je dépose, ici, toute ma compréhension; et je sais bien: on fera au mieux !
Titre: Re : De rien !
Posté par: pablo le 22 mars 2011 à 16:44:44
De ce fait; que nous ne sommes rien. alors l'espace s'étend droit- devant soi.

On voyage ?
Au Pais où tout est possible. Faites un voeux. qu'il soit virtueux !
Et accrochez- vous.
Çà va si vite ! A la vitesse de la lumière

Une pensée positive comme celle- ci et amoureuse, peut éviter plus de souffrance.

On cache un trésor dans nos mains. Offrez l'idée la plus belle au monde. Celle qui n'a de prix; ''las libération de toutes les chaînes.''
Titre: Re : De rien !
Posté par: pablo le 22 mars 2011 à 16:46:04
Le Bouddha sourrit
Titre: Tu te trouves, là, où tu dois te trouver.
Posté par: pablo le 28 mars 2011 à 15:55:48
Face à face.
Dans l'inmensité., Aux yeux compassifs de tes mères, tous les êtres.

Conscient de l'envergure de ta découverte.....
Un peu anxieux; peut- être
Sourriant
Puisque tu sens
Que cette joie t'approchera
à la liberté. Et
Que personne, jamais, ne pourra t'en éloigner.

Qui que tu sois
Bien réel
Tout- à- fait centré
Expectant et curieux

Tu marcheras, un beau matin
........la lumière dans les yeux.
Fort
Inmensemment brillant
Et sage. Toi
Qui que tu sois. Amour
Titre: Re : Tu te trouves, là, où tu dois te trouver.
Posté par: pablo le 31 mars 2011 à 16:26:31
Cher Hourrio

Permettez- moi l'ami de vous dédier se texte.
Il vous sent si bien
Titre: Ce n'est pas pour rien. (Point)
Posté par: pablo le 31 mars 2011 à 17:37:03
Mon doux Hourrio.
J'irai à la moëlle sans enjambés. Au point d'inflexion, entre deux Visions apparremment Antagoniques.
Deux rivalités
Un même fénomène. Rien qui n'ai échappé à l'intellect

On brille.
Tu sais bien. Mais; je peux prononcer les mots. Ils sont morts depuis longtemps

ils ont toute l'apparence des illusions.
Au- delà de toutes caractérisation conceptuelle. Au- De là des images, toutes. Avant que je me prononce

Il est un fait ! Oui ?

Notre coeur est calculateur et froid. On a tout pour plaire; mais, il ne nous interresse que le pouvoir
Qu'on nous idolâtrise
L'argent

mais dis.- moi
Titre: Re : Ce n'est pas pour rien. (Point)
Posté par: pablo le 31 mars 2011 à 17:41:39
Tu parles !
Daccord. On y vient !

Nous sommes affrontés à un problème; le langage.

Et je ne demande pas ta ''croyance''.
( Il en va de la clarté, elle- même.)

Tu t'insinues; et c'est bien comme çà. Reprenons.........Dans l'existence; nous sommes confrontés à la confusion que par ignorance nous extendons tel un virus- malin. Le venin
Titre: Re : Ce n'est pas pour rien. (Point)
Posté par: pablo le 31 mars 2011 à 17:46:41
Nous actuons. Y compris avec nos pensées; que nous ''croyons'' bénignes.

Insignifiants; chaque mots, chaque pas, comme vers l'abatoire nous conduit.
Tels des agneaux
( Rappelle- moi de te dire Combien c'est dur !)

Et que j'ai peine; quant à la séparation. La falaise....Du haut du ravin. Quelque- part; inatendu, tu est surgis
Et c'est bon
On fera au mieux
Je t'écoute, amour
Titre: Re : Ce n'est pas pour rien. (Point)
Posté par: pablo le 31 mars 2011 à 17:51:45
Tu trouves ?

Oui.
La froideur dfe la lame- de- rasoir.....sur la langue.
Et le miel
La pro-messe

Il ne sera pas dit; qu'un enfant du Bouddha, vous enlèvera la parole. si tu y crois bon
faites !
( Déjà; je tremble. ) Qu'il en soit ainsi. Om Mani Padme Hum
Titre: Unis; taire, ni t'es........( le don de la langue. )
Posté par: pablo le 01 avril 2011 à 18:12:53
Voudrais- tu vraimment que, tous, pensions de la même façon ?

-''Remember, when you were young........You shined on, like a crasy diamond.''

Je suis un dictateur. Et j'en ai honte
Ne croyez rien dont je vous parle, sans avoir préalablement analysé à fond la question.

La liberté; n'est pas un mot. Et; c'est en conscience que j'atteindrai la paix
Titre: Re : Unis; taire, ni t'es........( le don de la langue. )
Posté par: pablo le 01 avril 2011 à 18:15:26
Vous
Titre: Je sais très bien où tu voulais en venir, mon doux ami.
Posté par: pablo le 04 avril 2011 à 16:13:51
Tu aurrais aimé me blesser.( Pour voir )

Tranquile; dans l'éternité, savourant ta timidité
Imaginant, en somme, que tu ne voulais pas.

Dans l'imprécision; tu voulu aimer de tout- coeur.
Encore cette image !
Promptement; je t'accueille dans mes bras. Et te sers bien fort
Donne- moi ce mal qui t'afflige.
Prend de moi ce dont tu nécessites.                      Et puis; étend tes ailes.
Titre: Re : Je sais très bien où tu voulais en venir, mon doux ami.
Posté par: pablo le 04 avril 2011 à 16:19:03
Mon fils, mon tendre.
Ce n'est que la rosée- du- matin, sur tes cheveux, qui tant t'inquiète.

Tu voulus voir et parler à celui- qui- venait- de- perdre- toutes- ses- étoiles.
Je reconnais ta value.
----------------------------Quand tu t'approcheras à nouveau; mesures tes pas
Un à un, sur le sol.
Marche confiant. Ne parles plus.
Ecoute plutôt !.............. Tomber, telle un pluit dorée la dernière illusion: -''Toi et toi, face à face.''
Titre: Respirez.....soufflez !
Posté par: pablo le 06 avril 2011 à 16:25:49
Tous; devrions practiquer Yoga.
Et; la jeunesse est un trésor divin.

Je ne sais pas. Après avoir ''été condamné''; je me fais à l'idée.
Çà y est !
Que reste t'il à partager ?
Tout.
C'est un fait. Je devrais ''m'accomoder ''. Et; c'est déjà fait !

Tourner en rond; ne mène nulle- part. ( Et c'est préciemment, là, où je me repose. ) Respirez. Voilà tout
Titre: See you in Heaven !
Posté par: pablo le 06 avril 2011 à 17:44:32
Juste la fin
Des temps. Et puis l'enfer
Rien qui puisse tordre du chemin

Ce minuscule moustique a fait le choix raisonnable. Accueillir toutes les misères
Et rendre mille- pour- une.
On parle souvent et en tout lieu, à voix- haute, des mérites de mes ''melons''. Où se trouve la sortie ?

Justement !
Quand il n'y a plus aucune solution; il est possible de phylosofer sur tous les sujets épineux; s'en prendre à soi

Que veux tu nous dire ?
que je t'aime, mon vieux
Titre: Re : See you in Heaven !
Posté par: pablo le 06 avril 2011 à 17:57:10
Attends !
J'y suis.

Ce n'est pas raisonnable; non ! La originale- question fut détruite par la force des choses.
Je reviens motivation- première. Celle qui me ramène à la vie

Sentir et comprendre.
Vous pouvez imaginer bien des choses.........Quel est ce précieux fondemment ?
Une promesse Sacrée; voyez- vous !
Accepter de tout coeur la déroute, et faire en tout lieu le bonheur de toutes les mères. Libérer à tout jamais de ces chaines

En partie;
( Pour que l'on s'entende. ) -''Les Quatre Pensées Inconmensurables''.

-''Que tous les êtres soient heureux
-''Que tous les êtres se libèrent de la souffrance, et de ses causes
-''Que personne ne se voit séparé du bonheur
-''Que tous les êtres obtiennent l'écuanimité; libres de haine et d'attachements
Titre: qu'est- ce qui est si raisonnable ?
Posté par: pablo le 06 avril 2011 à 18:03:49
A mi- chemin; on ne va nulle- part
Avaler tout le compteur ?

On se prend par la main.
J'ai vu de la lumière. alors: je suis entré.

Il y avait des étoiles, partout.
Il était ''celui- là- qui- m'embrasserait. Depuis; ce n'est jamais- plusss- pareil !

C'est plusss pareil. Voilà tout
Titre: Voilà tout....
Posté par: pablo le 07 avril 2011 à 18:36:22
Je rend hommage au corps, à la parole et à l'esprit éveillé.
Beaucoup, avant, ont goûté à la saveur inconfondible de l'inestimable libération.

En tout sens. Par où qu'elle soit; et en tout momment, je confie pleinement à son aplication; ''la compassion irréprimible''.
Quoi ?
Non. Rien !

Un chemin de mille lieux, commence par un premier pas,          décidé.

C'est inimaginable.
Qu'il soit possible de ''percer'' la carapasse des apparences. Il fallut d'une acuité pénétrante et soutenue.

Au delà des beaux mots.- Dans les yeux; on peut pecevoir une étincelle inéquivoque             en tous et un chacun.

Le premier Sermon du Bouddha a ètè significatif, et extraordinaire.
Il nous parle de ''notre'' mal. ( Du mien aussi )

Il n'y a pas moyen. Il sagit d'une science
De spiritualité. En effet !
Nous sommes tellement intelligent; que sommes arrivé au comble; nous tromper.....à soi.
Ce n'est aisé; je sais
Et si j'ai du mal; ce n'est que pour vous éviter le moindre mal.

La dévotion au Maître; parrait à mon humble avis, la ''pierre angulaire''
Avant tout
Vous obtiendrez; ( je peux en faire foi ) avec enthusiasme et persévérance la saveur et la vision.

C'est pas peu. Reçois ce baiser franc
Titre: Tu tournes en rond, Pablo
Posté par: pablo le 11 avril 2011 à 17:09:26
Il m'est arrivé d'aller je- ne- sais- où
Et; je me suis perdu.

( On se perd toujours un peu. )
Chogyam Trungpa me dit, doucement.....que la vitesse importe peu
.............Que c'est le ''mouvement'' qui compte
Moi
Je ne l'ai pas compris. C'est; cependant un fait
De la discipline
Pour obtenir des gestes véritables, qui viennent véritablement de soi. Harmonieux; peut être ?

Et de la sérénité
Dis- nous.

Le ''Sens'' doit être perçu.
C'est avec de l'esprit que l'on va quelque- part. Au coeur
De la tristesse infinie
Il n'y a nul- autre endroit où aller. ( Delà que mon invitation soit réservée. )

Seul; avec tous, on n'est plus jamais seul.
Et
-''Vous recevrez tous les baisers que vous avez su donner.''

Tu l'as compris ?
Moi- pas
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 11 avril 2011 à 17:15:14

J'ai été dur.

Seul toi; peux parler de la pluit sur ton visage.
Tu dis que tu connais un chemin.....moi ?

Un peu de respect face à la Sagesse Transcendentale, SVP !
Oui. Je vois

De la méthode, par bleu !
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 11 avril 2011 à 17:30:19
-''Enter dans le courrant.''
Ceci sonne bien. De plus: çà parrait sérieux, et très important !

Oui.
Titre: Re : Les 4 Nobles Vérités.....
Posté par: pablo le 11 avril 2011 à 17:38:17
Elles sont appelées ''Nobles''
C'est à dire; que nous sommes invités à les connaître.

Oui.
De la figure du Maître; je pourrais vous dire deux mots.

Insubtituible et frôlant la Perfection.
A toi; j'offre toutes les merveilles. Et
Je m'incline
Titre: Re : Tu te trouves, là, où tu dois te trouver.
Posté par: pablo le 12 avril 2011 à 16:16:03
Tu te trouves ?
Là, où  ?
Tu dois...........te trouver !

Je me sens à l'aise, et heureux de me découvrir face à tant de talent.
Vous êtes incroyables !

Ici et maintenant !
Le dieu de la Compréhension;- ''Trésor de Compassion Inconcevable.'' Ô Chenrezig !
S'il te plait; bénnis à tous le animateurs, et à Didier

Que tous les êtres puissent découvrir leur nature. Qu'ils trouvent réconfort. Om Mani Padme Houm

On est bien. Très !
Merci
Titre: Ce qui devrait être clair.....
Posté par: pablo le 13 avril 2011 à 16:13:49
C'est la transparence.
Et l'espace infini. Toute la diversité

Et la bonté innate du coeur.

Pour insignifiants; nous sommes des fabricants de mondes.
Bafoués; nos droits et la liberté
Çà oui; on peut penser
On peut aussi aimer
Il me reste à vous saluer,Ô toi, qui su comprendre l'importance d'un peigne !
Titre: Tu fais que mon âme se détienne........................Toi et toi, et toi !
Posté par: pablo le 13 avril 2011 à 18:16:36
Il y a bien peu à redire à celà.

Faites votre choix ! Au Super- Marché de la Spiritualité

Il y en a pour tous......Je reconnais la présomption d'innocence.
Mais; ce n'est pas une loi
Bien au contraire. Nous devrions nous informer.....la pillule est monumentale. L'erreur ?

.........un simple point- de- vue.
 Voyez- vous. J'essaie de vous ''croire''. Les deux yeux n'y suffisent !
 Alors bon.
Un jour; on aurra tous es ailes. A vos souhaits infernaux !

C'est à partir du caos, que la sagesse a prit corps.
Dans le relatif....l'absolut. L'escence est claire. Pourquoi tant d'alarme ?
Titre: Re : Ceux qui n'enlèvent rien à rien...
Posté par: pablo le 13 avril 2011 à 18:21:33
Ce qui n'enlève rien à rien..............les obstacles.

Vous feriez mieux de vous assurer; au cas où !
Un bonne assurance.

De l'assurance n'y suffit !

Je soutiend que je n'au aucun point de vue.

croyez- moi......... ( Mais; c'est..qu'il est drôle ! ) Tu crois ?
Mais vraimment ?
Titre: Re : Tu fais que mon âme se détienne........................Toi et toi, et toi !
Posté par: pablo le 13 avril 2011 à 18:23:19
Toi et toi, et toi

Et toi et toi. Mille milions de fois; partout.
Sur les murs

toi
Titre: Re : Ceux qui n'enlèvent rien à rien...
Posté par: pablo le 18 avril 2011 à 16:21:57
Le point- de - vue.........C'est peu comme çà; sentir.
Et puis ?
comprendre.

Essayer de comprendre; pour ''voir''.
Ce qu'il y a derrière.............tout çà. C'est comme si tous les problèmes apparents.

C'est comme une tempête gigantesque......... Mais, au milieu de la ''traversé''. Et qu'il fallait y faire face !

Raconte- nous.
On tourne la tête. On ferme les yeux. On change de conversation. Pour éviter à tout- prix........la clarté.

Pour contourner l'obstacle.
Pour ne pas se faire du mourron. Et

Voilà. J'ai trouver le titre; la ''clarté''

Surtout; ne pas penser. Même un peu !
Titre: Pourquoi se sentir mieux !
Posté par: pablo le 18 avril 2011 à 17:32:51
Avec de la clartée; il me suffit.
( Et un peu d'amour, peut- être !) Merci

La clartée est le contraire du doute.
C'est aussi notre nature.
Et; si j'ai un doute, je me mets à briller un peu.

Ce fénomène est visible à tous. Pure lumière !
Notre santée. ( Et voir n'est pas si mal que çà !) Mais; un peu. Pas tout
On se réserve la possibilité. Merci bien !

Moi; je me sens ainsi. Mieux........... Peut- être.

Nous avons pu voir, gràce à notre clartée innate.                    Celà ne va pas être trop ?
Titre: Ce n'est pas si mal que çà !
Posté par: pablo le 18 avril 2011 à 17:39:47
On aurrait voulu...plusss. Mais ce n'est pas forcé que ce soit mieux !

Avec ''moins'' on peut aller aussi loin.

Que veux- tu ?
Vous entre- tenir. J'aime à amuser.
.............Comme un lutin- farçeur.
et les Miracles.
Et tout ce qui fait plaisir. Juste celà.
Vous transmettre un brin- de- joie.- La simple constatation des évidences. Nous sommes

Vous aussi ?
Titre: On peut aimer.
Posté par: pablo le 18 avril 2011 à 17:57:36
Recevez- donc ma considération.

Tu es impénétrable. Ne le crois pas
On voit à travers

Ce n'est pas à cause de notre nudité. ( Ce doivent être vos yeux !)

Allons voir si j'y suis....
---------------------Il y a de l'existence. Quelque- chose comme si j'importais pluss que personne.Un monstre
Changement de cap...
Je ne suis pas désolé. J'aurrais aimer.

Se perfectionner...ouvrir l'esprit. S'ouvrir

Et surtout. En tout moment. En toute circonstence.

J'étais venu vous dire celà. il y a 84.000 raisons pour s'ouvrir

Le bateau a sombré. Je suis arrivé à la plage, sain et sauf
J'entend les cris de désespération de toutes mes mères.
C'est la tempête
Qu'importe ! L'eau
De l'eau.
Sur cette langue

Tu parles à voix- haute. Donne- nous une piste.
Je me suis
jetté à l'eau.
Avant tout
Pour celà; je reconnais mon maitre. On est bon. Tous, bons

Vous êtes bon. Toi et toi, et toi aussi
Titre: Re : Ce qui devrait être clair.....
Posté par: pablo le 18 avril 2011 à 18:11:32
C'est toute cete clartée
Qui émane. Et qu'on n'ose........ face à soi.

Dans l'impossible. il se peut qu'on en meurt
Pas du tout
Ce n'est que la lueur d'un soleil. Dedans

Au fait.
Tu vas me dire où que çà se trouve. Partout ?
La réponse ne suffirait jamais
Au delà du positif. J'ai mal a vous voir. Je penserais à un autre rêve- fou

Tu vas bien ? Je sens tout cet amour
Titre: Re : On peut aimer.
Posté par: pablo le 19 avril 2011 à 16:27:10
Les 84.000 raisons sont l'incomodité persistente. Les maux

Tu trouves ?
Ne pas trouver ce que tant nous voulons
Perdre ce qui nous en a coûté
Et les rencontres désagréables

On utilise toute l'énergie pour un plaisir insignifiant. Et on saute précipitemment sur le suivant
Sans cesse
A la recherche du bonheur.

C'est bien ainsi.
As- tu tout dont tu désires ?

Nous aurrons lutté. J'espère que, dans la mesure du possible, tu ai trouvé satisfaction. Essaie à nouveau !
Titre: Re : On peut aimer.
Posté par: Mille-feuilles le 19 avril 2011 à 16:37:48
Merci !
Titre: Love me !
Posté par: pablo le 20 avril 2011 à 18:32:28
Il y a bien des choses plus interessantes....à faire, à dire ou à croire.

Moi; je ne demande pas que l'on me croit. Je veux le meilleur
Le calice est comble

Qu'as- tu de mieux à nous apporter ?
Quelque- chose de différent à tout.
( Il y a bien longtemps que le tapis bougeait sous nos pieds.) On s'accroche ?

On se mélange.
Ici, il sagit de lumière. De celle, pour inconfondible, nous accompagne où nous allions.
Un fénomène ''courrant''.
Un petit rien; pleinement gratificant.....et inséparable.

Ce n'est pas une illusion
Vous êtes; en vous ?
Alors; préparez- vous. Çà va faire du bruit !
Titre: Tu ne peux pas dire non.
Posté par: pablo le 20 avril 2011 à 19:26:53
Pas besoin de demander pardon !

Tu veux vivre et sentir tout l'Univers sur toi.........
Titre: Re : Tu ne peux pas dire non.
Posté par: Mille-feuilles le 24 avril 2011 à 10:19:55
Non ?
Titre: Re : Love me !
Posté par: Mille-feuilles le 24 avril 2011 à 23:25:33
Ho yeah !!!
Titre: Ni oui, ni non. Ni tout le contraire !
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 17:39:31
On en est au balbuciments du bébé.
A ce qu'il parrait; ''rien ne peut se savoir.'' Il existe toujours une possibilité pour la contreverse.

C'est pour celà. Pour l'importence du fait: on ne s'aime que peu.
Autremment; les possibilités sont practiquement infinies...... Si tu aime.

Il faut que puisse parler de la vérité.

Pour celà, et pour ce que l'on- en- dise; ''nous'' les clairevoyants devons à tout moment nous munir d'une morale tout- à- fait irréprochable
Faire pâlir. Et en même temps ?

Une idée vient seule
Celle qui me tiend à coeur. La première.....Faire tout ce qui se trouve entre mes mains pour vous conduire à l'impossible Monde de la joie permanente. Ici et maintenant
Puisequ'il n'y a lieu; et que çà n'existe même pas un peu. Tout deviend possible dans tes yeux amour
Titre: Re : Ni oui, ni non. Ni tout le contraire !
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 17:41:36
avec toi
Pas sans toi
Titre: Re : Love me !
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 17:47:04
seul
Un coeur vide de rencoeur.
Et décidé

Pour celui ( ici- même ! ) Qui..........
Mais ; que dis- tu ?
On y viend ! J'ai pu voir surgir la volupté et la passion. Il me reste à éteindre le feu d'une ancienne guerre

Et récapaciter.
Comment çà ? Effectivement, comme çà. Sans bouger le mondre doigt, et ne plus jamais attendre. ( On en est ainsi; là. ) Et vous ?

Titre: Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 17:48:22
C'est pour t'attendre
Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 17:55:21
C'est dans l'air !
cette musique insencée; qui nous parle tout- bas au coeur.

Il n'y rien qu'à comprendre.
Pour celà il faut saisir...........l'esprit.

Parle- nous de la plaine.........( J'en mourrait ! )
L'esprit n'est pas une chose. Pour celà; tout ?

Méditation:
La précieuse existence humaine.
L'impermanence et la mort
Le Karma
Et les six règnes- d'existence. Voudrais- tu commencer par là. S'il te plait !

Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:00:57
La précieuse existence- humaine........

Avec ses dons et ses libertés.
Dans un monde convultionné par l'attraction et la répultion. On se fait un place au soleil; dans l'ignorance !

Sa valeur au marché- aux- esclaves.
Pouvoir se contenter de savoir, de lumière. Embrasser l'Univers

Avoir recontrer un être libre, et possèdant l'escenciel. Un point de vue non parditiste
Entre éternalisme et nihilisme. Libre, enfin de passion mondaine

Pour avoir su
Et vu
Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:07:46
l'impermanece et la mort

Tout ce qui bouge; et en tout sens......est soumis à la transitoriété
Tout change
Et en ce moment ? Aussi !

On en meurt. Pour avoir cru bon naître. C'est dur
Pas vraimment. Tout est énergie
( Le vent me rassure. et le Bouddha sourrit. ) Il ne sagit que d'une image instable. Rien

Puisequ'il n'y a rien. Et dans le fond , aussi ! Tout parrait bouger sous nos pieds

Que crains- tu ?
Le Seigneur de la mort
Comme des agneaux; nous sommes tous conduits, pieds et mains liées.
Il y a; ce qu'il y a
Rien à croire aveuglemment. Tout s'en va
Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:11:29
Le Karma
C'est ce corps.

Toute actions: pour insignifiante projette vers le futur
Quand les ''conditions appropriées se présente.....apparrait l'effet, volontaire ou pas.

C'est la loi.
Nous sommes nés sous l'effet de nos actions.
on a voulu
C'est volutif
Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:13:31
Le six règnes- d'existence sont ''touchés''

Par un chose
L'ignorance. Pour celà, nous devons faire très ''attention''.

On pourrait renaître comme moustique !
Titre: Re : Et; pourquoi le jour est- il si lumineux ?
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:15:04
Et parcequ'il existe un chemin. Çà baigne !
Titre: Re : Ni oui, ni non. Ni tout le contraire !
Posté par: pablo le 25 avril 2011 à 18:16:13
Fais très attention.
Il y a des mînes sur tout- le- chemin, amour !
Titre: Re : Tu ne peux pas dire non.
Posté par: pablo le 28 avril 2011 à 17:39:39
Que l'on ne puise dire non........Mille fois mille ! On aurra été

Rien qui ne change ?
Nous sommes dans notre sauce. Elle nous apporte consolation
Çà oui ! Çà sent mauvais.
Ce sont uniquement les idées.

Elles viennent. Elle appparaissent; et ne se ressemblent pas.
Un moment; pour se produire. Un autre, pour permanaitre.
En fin de compte: il semble qu'elle s'en iront. A l'affût; prêtes. Elle est si jolie ! Garde- la, si tu peux. J'ose
Titre: Re : On peut aimer.
Posté par: pablo le 28 avril 2011 à 17:45:46
Ne me laisse pas faire.

Je suis terrible.
Parfois
Je crains le pire.

Mes voeux de longitivité. Et merde !
Titre: Maintenant qu'il n'y a personne........
Posté par: pablo le 29 avril 2011 à 18:22:49
De toi à toi; sans soi.
Nous tout seuls. Vous imaginez ?
...Alors; on peut commencer...

On ne s'entend pas; n'est- ce- pas.
Toutes les barrières tomberont. Une idée ?
Il n'y a pas moyen !
On insistera.....''donner de soi'', semble être la question-de- fond.

Voudrais- je réelment vous situer ? Vous resituer, peut- être. Un fois
Voyons.

Il n'y a rien; sauf soi. Seulement, que celui- ci est le grand- inconnu.
La raison saute aux yeux !
Nous Sommes arrivé au monde avec le désir entre les jambes. Et;çà, çà obstruct
Tu blagues.

Ce qui plus nous intéresse serait l'appéti, alors.

Dites- moi. Vous penez- vous ''trop'' au sérieux ? ( Il y a de celà.)
En vérité; il y a de tout un peu. Ceci encombre
On cherche de la sécurité ?
Donnez- nous des ailes...........
Titre: Re : Maintenant qu'il n'y a personne........
Posté par: pablo le 29 avril 2011 à 18:32:39
Les petits........

On a en soi, tout pour faire plaisir.

Seulement que........
Les valises pèsent. Et qu'y n'y a personne, ni quoi
Comment ?
La solution peut se résoudre de forme inmédiate.

Tournez le dos aux préocupations. Ne vous ''en faites'' plus !

Le moment parrait idéal. Faites de ''votre' mieux !

Vous avez besoin de clarté. Vous l'avez !
Et d'intelligence. Vous n'en manquez !

L'esprit fabrique un monde idéal. Mais; nous ne sommes pas seul. Et;
.............on est des voyoux.
Pour que l'on s'entende...........des chenapants !
Titre: Tu commences à me plaire.
Posté par: pablo le 29 avril 2011 à 18:41:28
Quel attractif ! Et; quel spectacle !

Au secour ! Nous nous croisons. Nos chemins aussi.

Ils. Les autres. Parraissent inquiétants à la vue. Ils nous regardent.
Et; nous, on les voient

Quand les regards se croisent; çà fait des étincelles.( Il y a bien quelque- chose.... ) Là; dehors........

L'énergie. De l'énergie !
Faites- moi plaisir. Rappellez- moi de quoi je voulais vous parler.

Un jour; pas comme un autre, mes idées s'éclaireront. Et vous verrez !

( Il est capable de tout. Faites gâffe !)
Titre: On ne va pas laisser çà, comme çà......... ''Çà'' fait négligé !
Posté par: pablo le 02 mai 2011 à 18:44:01
Tourner en rond. Sans sortie- apparente !

Entendez- vous les cris- d'horreur de nos Mères ! Tous les êtres

On n'est pas fous. On sait ce que l'on veut !

Il y a urgence
Ouvrez les yeux; SVP !

Tout l'amour n'y suffirait ?

Ètre le Fils du Conquistateur, me suffit. Sans rien; si ce n'est le coeur- de- la- bonté
Titre: Tu ne peux, non- plus, dire; jamais.
Posté par: pablo le 03 mai 2011 à 16:24:32
On se réalise ?

Inobstruée; est une qualité du mental.
C'est très évocant.

Atteindre la réalisation. Çà; c'est tout- à- fait génial !

Devenir celui- là, qui s'est découvert.
A genoux; les mains jointes. J'offre; ici, tout l'amour possible et la Grande compassion nécessaire
Pour toi; tout seul. Amour pur et raffraichissant. Il est vrai
Titre: Nous voulons danser !
Posté par: pablo le 04 mai 2011 à 16:25:56
C'est bien. Prend ma main !

Pour voir: il faut de l'énergie.
En soi; c'est une histoire; ''se refaire une santée.''

Je ne veux pas parler de combat.
En principe; notre ''présence'' est requise. C'est assez

Alimente- toi
Il n'y a rien, ni personne.          Seulement de vieux amis.
Titre: Ouh ! I'm I ?
Posté par: pablo le 10 mai 2011 à 17:35:27
...........Le désarmement.
La consécution naturelle d'un voeux pur, émis
Face à l'incrédulité; soumis au service

Incapable de faire le moindre mal ?
Pas du tout.
'' Aterré ''
je serais pâtu-rage. ( Çà manque de lumière ! )

Alors ? Nous sommes prêt à affronter les hordes sauvages des traîtres, assoiffés de sang................... Sur la plaine- champs- de bataille.
Titre: A ce qu'il parrait. Je m'incline respétueusement
Posté par: pablo le 11 mai 2011 à 18:04:16
Je rend hommage au corps, a la parole et à l'esprit Illuminé.

Je joins les mains en signe de réconciliation, amoureusement, avec tous les êtres des six Règnes d'éxistence.

Et ce n'est pas morte palabrerie ! Ceci provient du plus profond respect, et de la reconnaissance des mérites des êtres supérieurs et ordinaires.

Un jour comme celui- ci ne sera pas tâché d'inutil.
A chaque instant
Tout mouvement; nous conduisent irrémédiablement à la consécution de toute Perfection............... ''L'illumination''. Tu viens ?
Titre: Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 11 mai 2011 à 18:14:48
Douceur et réflexion. Détachement, amour inconditionnel et pardon. Pur; toujours et présent. Incroyable, toujours !

Mon ami
Toi; qui possède la clarté de mille galaxies; regarde avec compassion ce spectacle édifiant et déconcertant
Viens !
En tout; par dessus tout.
Dans nos coeurs; Guerrier et Illustre.

Ne sois pas toujours faché !
Voici qu'il s'émeut................ Parcequ'il est aimé. Quelque- part; entre toi et moi

Toi qui scrupte l'Âbisme, entouré de quérubins.
Pour toi; la Gloire et le Règne, ( et toute mon attention. )
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 11 mai 2011 à 18:19:42
Mon frère...pour toi le pouvoir !
Titre: Pas besoin d'éclaircicement . Des fées !
Posté par: pablo le 12 mai 2011 à 17:24:52
On se traine.
Et dans la gadoux. Dans nos prôpres excréments. Ceux que l'on a déversé un peu- avant.

( A force de le dire; çà sent un peu. ) On alumera de l'encens. Çà fait très spirituel !

De grâce; évite- nous les pour- mineurs.

Des fées.
Vous n'allez pas me croire.
Nous y mettrons de soi.

Il existe un Abisme. Nous sommes comme ce papillon qui voudrait traverser l'ouracan.....

Un papillon attiré par les flammes. Par sa lumière. Par sa chaleur. Par l'habitude: peut- être
Nous sommes un oiseau- de- Paradis.

N'y changez rien. Seuelement; observez avec totale attention,car, je vais dire quelque- choses de substenciel, ( de magique. )

Bien- sûr que ce vieux- Moi doit être abandonné !
Tu sais......... La mort du zozio.
On verse une larme; et on continue à avancer. Alors ?

On ne serait pas mort. Voici une nouvelle ! Une bonne
On ne meurt pas
On ne fait que de rigoler. Encore ? Une fois
puis, on renait


Et ce n'est`pas qu'on ai changer quoi- que- ce- soit

Une bonne mort....ou bien une bonne vie,
Moi et ici, j'offre un ''éclat''....mais de joie
Titre: Re : Pas besoin d'éclaircicement . Des fées !
Posté par: katchina le 12 mai 2011 à 17:29:30
... que j'accepte avec joie  :)

Titre: Re : Pas besoin d'éclaircicement . Des fées !
Posté par: pablo le 12 mai 2011 à 17:39:43
Que veux- tu dire ou insinuer ?

L'unique sortie......est de se transformer......et de sentir. Mais; vraimment !
et
Quelle- est cette vérité tant attendue.

Je veux un oeuf.

Voilà. Sentir, enfin, une compassion digne d'un homme droit.
Celle d'une mère pour ses tout- petits. Il n'y a que çà, et ''rien- d'autre''. Je le jure

Tu sais bien que du parfum; Katchina. Mon âme

Possiblement; que la conformité. Et aimer aussi
Ce programme me satisfait
Je suis conscient de l'envergure et de la portée de ma responsabilité

Alors; je me met à la ''tâche''. Je lave plus blanc

Toi- tout- seul ?
Je prend refuge au Maître, à l'enseignement et à la Comunauté jusqu'au ''réveil définitif''

Un amour comme celui- là. Si grand. si pur. il est fait pour tous et un chacun de choisir son chemin. Çà Rime. Chouette Q
Titre: Re : Pas besoin d'éclaircicement . Des fées !
Posté par: pablo le 12 mai 2011 à 17:42:40
Ma belle. Ma douce. Mon amie
Titre: Re : Pas besoin d'éclaircicement . Des fées !
Posté par: pablo le 12 mai 2011 à 17:52:01
Mon âme
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: feelyoursoul le 12 mai 2011 à 19:33:50
Mon Père..pour nous le pouvoir..
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 13 mai 2011 à 18:05:34
Permettez- moi
Cet ''ainsi''.

Le pouvoir le plus fabuleux est celui de la bonté. Elle est convaicante, limpide et fraîche
Comme l'eau de la fontaine

Vivante comme la soif. De toute façon
D'òu que tu viennes. Ô voyageur
Assoie- toi à l'ombre raffraichissante et sanatrice
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 13 mai 2011 à 18:14:54
Tu sais.
J'ai su !

C'était un temps. Un moment. Un instant. Le battement des ailes d'un papillon

Un message.

Voir des ennemis est une question
La seule réponse serait; regarde à ''nouveau''. C'est le même monde
C'est aussi toi. Sans qu'il en coûte à personne de te connaître, de t'approcher et de t'aimer. Sois heureux. N'attends plus !
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 13 mai 2011 à 18:19:48
Jésus crie
Il veut t'aimer
C'est simple
C'est pas compliqué. Çà se laisse comprende

Il est question de nature
Lui; provient de loin. Non- pour- autant; prôche, par nature
Titre: Re : Jésus; mon ami. C'est pas fini !
Posté par: pablo le 13 mai 2011 à 18:24:21
Il faudrait que je m'éclaire !

On se connait si peu !
Titre: Si tu rencontres le Bouddha; tue- le !
Posté par: pablo le 16 mai 2011 à 17:40:41
Ceci demande une explication- agnadie. Un petit- rien

Et pour vaniteux, orgueilleux, Vous me trouverez dispos.....et arrogant
Dans un inmense dézert d'ombres et de lumières. Imperceptible; entre la confusion. Prèt à bondir
Ce doit être celà: ma partie- féminine.

J'essaie de vous aviser
Ce ne sera pas par traîtrise !

Çà tiend dans la main; en trois mots:- Vous êtes inccroyables......... et bleus
Titre: Re : Si tu rencontres le Bouddha; tue- le !
Posté par: pablo le 16 mai 2011 à 17:46:10
Touchons le sujet
La divinité. Une ou deux vies- nettes; serait la base et le principe

Une bonne mort; le point- de- partie qui vient de s'échapper de ''moi''.

C'est simple. D'où l'inmense difficulter à transmettre !

On en est aux balbutiments. Je promet cents fois d'être sage !

C'est bien toi, celui qui s'étonne de la profondeur. Mon ami
Y compris l'être le plus pervers et méprisable sera un Bouddha