Médias / Campagnes... => Big Brother, Libertés individuelles… => Discussion démarrée par: Nemo492 le 13 août 2011 à 22:59:58

Titre: Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Nemo492 le 13 août 2011 à 22:59:58
Une seule réponse...
Mais tous commentaires bienvenus.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Simsi le 14 août 2011 à 17:13:07
Dans la question, qi est la société?
Est-e l'ensemble de la frange politique?
Est-ce l'ensemble du prolétaria?
Est-ce l'ensemble des deux?
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Nemo492 le 14 août 2011 à 17:29:01
La société = l'ensemble des citoyens.
Supposition : certaines mesures pourraient avoir été davantage
bénéfiques à l'ensemble, au détriment parfois de l'individu...
Ou inversement ?
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Simsi le 14 août 2011 à 19:35:49
Comme dans toutes décisions alavavites, le passif est plus lourd que l'actif.

Moyens de coercition, de tension, de diminution de liberté, les contrôles des citoyens fait naître des sentiments d'angoisse, de perplexité et de rébellion.

Plus on serrera le ressort entre ses doigts et plus le ressort aura tendance à vouloir s'en échapper.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: katchina le 14 août 2011 à 22:48:16
Pour que je puisse répondre, qui peut faire un récapitulatif même succinct des mesures prises depuis 10 ans ?

J'ai une notion du temps très approximative, je suis incapable de situer tout ça dans le temps.
Dix, c'est l'an 2000, c'était il y a une éternité, ou bien hier...
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: adidier24 le 16 janvier 2012 à 19:41:14
Je suis évidemment surpris de voir le nombre de NON!

Evidemment qu'est-ce que la liberté? Il faudrait se mettre d'accord sur les termes avant de lancer un sondage je crois.

J'ai répondu oui car je pense que la liberté est au-delà du contrôle social dans lequel certains voulent nous enfermer. Grâce notamment à l'internet, nous sommes libres de nous exprimer comme nous le voulons même si nous sommes "observés". Sans oublier les différents droits de l'homme...
Puis, j'ai le choix d'aller au travail ou de ne pas y aller... De partir cultiver mon lopin de terre et d'envoyer bouler nos gentils dirigeants donc oui je crois que nous sommes plus libres qu'auparavant où le travail était réellement forcé sous peine de se voir violenté de tous ses droits.
Cependant, je crois que ce n'est évidemment pas au profit de la société. D'un côté, on nous fait croire que grâce à nos dirigeants nous avons accès à toutes sortes de ressources auxquels nous n'avions pas accès auparavant, d'un autre, on nous espionne au travers de cette insidieuse liberté. "Merci, Oh toi, capitalisme"

Ce qui est sûr, c'est que jamais personne ne m'enlèvera ma façon de penser... Et ça, c'est ma liberté!
Titre: Re : Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Nemo492 le 16 janvier 2012 à 19:56:02
Ce qui est sûr, c'est que jamais personne ne m'enlèvera ma façon de penser... Et ça, c'est ma liberté!

Le système est assez malin pour influencer notre façon de penser
en nous laissant croire que nous sommes totalement libres.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: adidier24 le 16 janvier 2012 à 20:34:50
Je sais que nous ne sommes pas totalement libres, je parle d'ailleurs d'insidieuse liberté, mais je crois tout de même que nous avons tous la capacité en nous pour faire nos propres choix, pour ne pas se laisser influencer par les autres (sous-entendu les grands manipulateurs plein de sous-sous) même si en tant qu'éducateur je connaît la valeur et l'importance du mimétisme social et du besoin d'appartenance...

Réapprenons (à nos enfants) à apprendre (là que le bât blesse) plutôt que de leur inculquer ce qu'ils doivent savoir et là nous réinstaurerons la critique, l'avis et la liberté individuels. Ca, on en a tous les moyens avec nos enfants, alors oui je crois que nous sommes plus libres si nous adoptons ce genre de comportement. On peut contourner ces dictatures économiques. Evidemment ca demande de l'investissement (éviter de regarder la télé mais raconter une histoire débouchant sur de la philo avec son enfant, jouer aux jeux de société pour apprendre la règle, la loi, le respect c'est dur après une journée de boulot mais tellement plus passionnant). Investir dans l'apprentissage c'est éviter la case prison et les dépenses inutiles...

ps: désolé si je pars dans beaucoup de sens mais bon toujours du mal à me contrôler quand des choses me touchent...

modération : édité pour suppression des abréviations
Titre: Re : Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: katchina le 16 janvier 2012 à 23:09:44
Je suis évidemment surpris de voir le nombre de NON!

Evidemment qu'est-ce que la liberté?

C'est un mythe (/Chogyam Trungpa)

Tout ce que tu nous dis adidier, autrefois c'était normal chez tout le monde alors que maintenant cela devient une exception culturelle ce qui explique le nombre de NON.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: adidier24 le 17 janvier 2012 à 09:33:20
Je comprends tout à fait ce point de vue. Cependant, si tu parles d'exception culturelle c'est que les gens  n'en veulent plus... Ne crois-tu pas dès lors que cela arrange le gens de voir leur marge de liberté restreindre pour ne plus avoir à trop réfléchir et laisser les autres faire pour eux? La liberté, il faut la saisir, il faut s'en emparer, se l'approprier...

Puis "autrefois c'était normal chez tout le monde"... Je ne suis pas d'accord avec cette idée... Chez les grecs avec leurs esclaves... Au moyen-âge avec les seigneurs... Au temps modernes avec les pauvres errants dans les villes... Il y a quelques années avec le pillage des petites nations et autres dictatures?
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: katchina le 17 janvier 2012 à 18:06:42
Le sujet de ce fil est "plus libre qu'il y a 10 ans ?" et le sondage concerne "l'impact des mesures prises depuis 10 ans"

Quand je dis autrefois je ne te parle pas des grecs, je parle de ce que j'ai connu, il y a plus de dix ans, pour rester dans le sujet.

Je n'ai pas dit non plus que les gens n'avaient pas le droit de vouloir être moins libres, mais la question étant :

"Plus libre qu'il y a dix ans ?",  je suis surprise que tu sois surpris de voir le nombre de NON.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: agathe le 20 janvier 2012 à 05:44:17
Bonsoir à tous...enfin Bonjour plutôt..; Il faudrait se mettre d'accord sur le sens que l'on donne au mot liberté...je me sens infiniment plus libre qu'il y a 10 ans..parce que pour moi la liberté...atteindre la liberté c'est se débarrasser peu à peu de tout ce qui encombre,c'est enlever les couches  d'ego qui empêchent d'accéder à l'être ...mais lorsqu'on a aperçu au détour d'un chemin ,un petit morceau de ce que représente la vision de son être intérieur,on n'a qu'une envie ;poursuivre la route aller toujours plus près de ce qui est pour moi l'absolue liberté...je suis en train de relire l'oeuvre de Thoreau...il représente l'idée que je me fais de la liberté...
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Nemo492 le 20 janvier 2012 à 13:35:28
Il ne s'agit pas de liberté intérieure..
Le titre initial : "L'impact des mesures prises depuis dix ans"
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Simsi le 20 janvier 2012 à 14:09:25
il me semble qu'il y a beaucoup d'aveugles bien heureux ici !

Plus libre !

Comment peut-on se sentir plus libre?
Avant on travaillait pour se nourrir, pour éduquer nos enfants. Aujourd'hui, on travaille pour payer, pour amasser, pour combler la vanité consumériste de ce monde malade.

Le monde est esclave volontaire du bien matériel, avare de 'possessions' qui enchaînent dans la tourmente et la peur de ne plus avoir.

Nous ne somme plus libres car nous devons consommer pour exister. Nous devons produire pour payer.

Notre esclavagiste est clairement identifiable. Money money money !!!
Evitons de répondre du point de vue personnel car si l'esprit sait qu'il est emprisonné, le coeur fera croire qu'il se trouve là où l'a voulu.

Il me semble que la question est 'générale'. L'humain est-il plus libre ?
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: katchina le 20 janvier 2012 à 14:14:53
Merci de revenir au sujet de ce fil : L'IMPACT DES MESURES PRISES DEPUIS 10 ANS" - plus libre ou non ?

Le thème de la liberté en général, intérieure, utopique ou non, est traité dans la section "Café Philo".
Utopie et liberté (l'homme peut-il être libre ?) (http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,6815.msg56191.html#msg56191)

Pour les autres fils, je vous laisse faire votre marché dans la fonction "rechercher"
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Simsi le 20 janvier 2012 à 16:05:32
En effet Katchina, de prime abord, mon dernier poste semblait hors propos.

Mais le développement tient des mesures prises en terme de finances, imposition et mesure coercitive.

Je m'explique.

Les mesures prise par les gouvernement (Belgique ne particulier) nous ôtent toutes une séries de libertés.
Le dernier en date est la loi interdisant le paiement en cash de plus de 5.000 € et bientôt 3.000 € à l'orée 2014. 
Cela nous oblige à justifier tout ce que nous désirons acheter au delà de cette somme. 
Exemple, avant la loi, on pouvait acheter de l'or pour moins de 12.000 € sans présenter sa carte d'identité.
Impacte de la nouvelle mesure, le paiement pour les achats de matières précieuses seront répertoriables. En cas de saisie sur l'or privé, on retrouvera ainsi les petits épargnants ayant fait leur bas de laine en or ou argent.

Celui qui veut acheter un quelconque objet dépassant 3.000 € se verra obligé indirectement de le signaler par le biais électronique l'endroit et la chose achetée ou vendue.

Comme nous sommes dans un système qui nous oblige de consommer et de produire de l'argent, nous serons d'autant plus contrôlé dans nos achats et ventes.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: katchina le 20 janvier 2012 à 18:43:01
Ce n'était pas ton post, qui isolé, n'était pas franchement hors-sujet ; mais le fait qu'il fasse suite à celui d'agathe
le rendait, disons... tentant pour la dérive.
Titre: Re : Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Al198 le 21 janvier 2012 à 17:46:58
La société = l'ensemble des citoyens.
Supposition : certaines mesures pourraient avoir été davantage
bénéfiques à l'ensemble, au détriment parfois de l'individu...
Ou inversement ?

Je pencherais pour l'inverse, on cherche a renforcer l'individu, d'un autre coté les politiques assurent un discours de façade sur l'unité. La société s'est largement divisée a tout niveau, on fait naître les envies, la jalousie (privilèges, régimes spéciaux etc...), on casse ainsi la dynamique collective. L'emprise des dépendances alimentaire, énergetique et politique par exemple se fait plus forte pour la société ou une collectivité que pour l'individu seul (possibilité d'un potager perso, d'une autosuffisance energetique, d'une action citoyenne isolée sans grande influence): cela dit il est de plus en plus difficile de se sortir du système seul (je rejoins là le constat au niveau financier de Simsi). Les collectivités locales, pour la situation en France, sont peut être le dernier moyen d'expérimenter collectivement notre citoyenneté mais la future réforme risque d'achever le peu de possibilité qu'il restait a ce niveau.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: tatave37 le 24 février 2014 à 20:29:11
Limiter à 10 ans l'impact des mesures prises par nos gouvernants me paraît très limitative... Très humaine aussi, car la plupart d'entre nous se refuse à se projeter plus loin.
Ce n'est pas le cas de tout le monde, notamment de nos financiers internationaux, qui ont des raisonnements sur plusieurs décennies...

La situation que nous vivons est gentiment explicitée par la grenouille (j'ai reçu un ppt là-dessus, assez judicieux)
On place cette grenouille dans une bassine d'eau froide, dans laquelle elle s'ébat gentiment.
On met la bassine sur la gazinière, et on allume, au plus bas qu'il soit possible.
L'eau va se réchauffer, comme en été... Rien d'alarmant pour une grenouille !
Puis, la température va devenir désagréable, mais supportable, comme lors d'une canicule...
Au moment où la grenouille sent qu'elle ne peut plus rester dans la bassine, elle n'a plus la force de s'en éjecter... (Vous l'aimez cuite comment ?)

Mon père roulait à 180, fumait où il voulait, n'avait pas de gilet jaune à portée de main....
Mon fils roulera à 80, j'espère qu'il ne fumera jamais, mais il devra avoir son gilet jaune, et dieu sait quoi, que ces inutiles vont nous pondre d'ici-là (alcootests et autres gadgets, qui deviendront obligatoires -sous peine d'amende, cela va de soi...-)
Certes, l'exemple est réducteur, mais appliquez-le dans n'importe quel domaine, et faîtes le compte...
Tout ça pour dire qu'un retour sur 10 ans... C'est light.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: justebienlibre le 18 avril 2015 à 14:58:59
il était une époque ou il y avait le tchat du samedi.
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Nemo492 le 18 avril 2015 à 16:11:09
Exact, mais pollué en permanence par des hors-sujet parfois injurieux.
Le Tchat du samedi sert à poser des questions/apporter des soluces techniques
quand l'émission est en direct. Autrement, il ne sert à rien.
Titre: Re : Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Paulo le 18 avril 2015 à 17:55:47
Mon père roulait à 180, fumait où il voulait, n'avait pas de gilet jaune à portée de main....

La récente augmentation de la mortalité routière impliquant essentiellement des piétons, si l'on suit cette logique le gilet jaune devrait s'imposer pour tout les piétons, principalement en zone urbaine.

A un certain moment ils réfléchissaient même à l'opportunité d'interdire de vendre des alcools forts dans les bistros. Sauf qu'il va falloir pour bien faire rembourser les licences IV qui coûtent un bras.

En parlant de licences IV, pourquoi ne les abrogent-ils pas, puisque il s'agit d'une loi du gouvernement de Vichy ?
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Tartar le 19 avril 2015 à 17:19:10
Et que l'eau de Vichy se vend sans licenceIV.
Titre: Re : Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Diouf le 19 avril 2015 à 23:17:31


Mon père roulait à 180, fumait où il voulait, n'avait pas de gilet jaune à portée de main....


C’est un mail qui circule  (en anglais) j’en cite quelques phrases :


''A tous ceux qui ont survécu aux années 40, 50, 60 et 70, sachez que nous sommes tous EXTRAORDINAIRES ! hé oui car :

*Tout d’abord nous avons survécu au fait d’être nés de mères qui ont possiblement fumé ou bu pendant leur grossesse

*Elles prenaient de l’aspirine, mangeaient du thon en boite, de la mayo et n’étaient pas dépistées pour le diabète

*Après ce premier traumatisme on nous couchait sur le ventre dans des berceaux peints de couleurs vives pleines de plomb

*On n’avait pas de bouchons sécurisés sur nos produits ménagers ou sur nos fioles de médicaments et quand on allait faire du vélo c’était sans casque

*Jeunes enfants et même plus grands les parents nous emmenaient en voiture sans sièges spéciaux ni ceintures de sécurité, ni air bags et parfois des pneus bien lisses et pas de freins !

*On buvait l’eau du tuyau d’arrosage, pas d’une bouteille

*on partageait une limonade avec 3 copains, une seule bouteille et personne n’en mourait.

*On mangeait des tartines avec du vrai beurre, du pain blanc et on buvait de la limonade pleine de vrai sucre et on n’était pas gros…Pourquoi ?

*Parce qu’on jouait dehors toute la journée, voilà.

*On partait le matin pour jouer toute la journée du moment qu’on rentrait juste avant l’allumage des réverbères. Personne ne pouvait nous joindre de la journée et nous étions OK !

*On passait des heures à fabriquer des luges avec n’importe quoi puis on descendait  la côte gazonnée à tout berzingue pour s’apercevoir qu’on n’avait pas mis de freins. Après quelques chutes dans les broussailles on trouvait vite la solution.

*On n’avait pas de Play Stations, de Nintendos ni de X-Box. Yavait pas de jeux vidéo, ni 150 chaines sur le câble, pas de vidéos ni DVDs, pas de CDs, pas de portables ni d’ordis, pas d’Internet ni de Tchat rooms.

*On avait DES AMIS, on sortait et on les trouvait !

*On tombait des arbres, on se coupait, s’égratignait, on se cassait les os et des dents et yavait pas de procès pour ces accidents. Un accident c’était normal.

*On prenait des fessées avec des cuillers en bois  ou juste une main nue et personne n’appelait les gendarmes ou l’aide à l’enfance.

*On allait frapper à la porte d’un copain, on entrait et on parlait.

*Ces générations ont produit les prises de risque les plus osées, les meilleurs inventeurs et solutionneurs, ce fut une explosion d’innovations.

*On avait la liberté, le succès, l’échec et la responsabilité et on apprenait à gérer tout ça.''
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: tatave37 le 26 avril 2015 à 20:12:07
Pas faux... De plus...
Aujourd'hui, on fait des rencontres sur des sites prévus pour ça...
On baise par échange de mails...
Et si on a des enfants, faut pas s'étonner si c'est des Tamagotchis... ;D
Titre: Re : Plus libre qu'il y a 10 ans ?
Posté par: Argonot le 05 janvier 2016 à 14:17:34
En ce qui concerne la liberté de circulation , elle a incontestablement diminué , en ce sens que les déplacements sont beaucoup plus surveillés qu'autrefois .

Dans les années 1990  , n'importe quel passant pouvait entrer sans contrôle au centre Beaubourg , à Paris  . Mais ausi dans nombre d'autres espaces publics comme les universités , et même La Sorbonne ! Les portes étaient grandes ouvertes , sans aucun surveillant .  On pouvait entrer dans l'établissement , se promener dans les couloirs, voire entrer dans les amphis sans même être étudiant .

Puis il y a  eu mise en place de vigiles ( souvent aux mines patibulaires ) ,voire de portiques avec détecteurs de métaux , vérification de possession de cartes d'étudiant pour entrer dans les facs ...

Depuis les récents attentats du mois de novembre , ces mesures de contrôle aux entrées ont même  été étendues à la moindre galerie commerciale et aux grands magasins . Mais il paraît que la majorité des gens trouve cela " rassurant "  , alors que c'est simplement une façon de pourrir la vie des citoyens .

Il est curieux de constater que la suppression des frontières nationales ( au nom de la " libre circulation " ) conduit à une éclosion des micro-frontières aux niveau local et micro-local ...C'est  un bel aveu de l'échec de l'idéologie du " sans-frontiérisme " .