Radio Ici & Maintenant! => Santé & Spiritualité => Discussion démarrée par: Pello le 25 décembre 2008 à 11:07:35

Titre: "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 25 décembre 2008 à 11:07:35
Bonjour,

Il existe une autre Réalité co-extensive à notre univers. J'en présente les aspects essentiels.
 
Le rêve comme accès à l’autre Réalité
L’expérience vécue dans les rêves est réelle, en ce sens qu’il n’y a pas de différence de nature entre celle vécue dans la vie diurne, réveillée et celle vécue dans l’expérience du rêve. En ce qui concerne la nature de l’expérience, seule l’intensité diffère ; d’une manière générale, il y a plus d’intensité dans le rêve que ce que nous nous permettons habituellement de vivre dans la vie éveillée. Le rêve intervient en effet à un moment du sommeil pendant lequel seuls les yeux bougent (phase dite des mouvements oculaires rapides, ou sommeil paradoxal) et que tous les autres muscles sont totalement déconnectés, toute l’activité volontaire est déconnectée.

Il n’y a en fait qu’une seule Réalité, l’autre Réalité, et les images que nous en fournit notre cerveau, à partir de nos organes sensoriels dans la vie diurne, forment ce que nous appelons notre Univers, ce que nous percevons de cette Réalité, selon un processus d’émergence comparable à celui du rêve décrit ci-dessus.

Selon moi, lorsque nous rêvons, nous sommes de plain-pied dans cette autre Réalité, hors de l’espace et du temps. C’est le même fonctionnement du cerveau qui produit les deux états : veille ou rêve. La différence est que dans la vie diurne, nous devons nous protéger de trop de proximité vibratoire avec la Réalité (notre corps notamment nous protège) ; alors que dans le rêve, nous n’avons plus besoin de cette protection (le corps est d’ailleurs " déconnecté "). Dans le rêve, chacun pourrait avoir accès à tous les niveaux vibratoires de la Réalité qui sont compatibles avec son degré d’évolution.

Tout est lumière - Tout est vivant 
Ondes de lumière dans l’autre Réalité et ondes électromagnétiques dans notre Univers sont les deux aspects d’une même réalité que je désigne par " lumière immanente ". Tout ce qui existe dans notre Univers a ainsi une onde de lumière associée. Depuis le grain de sable sur la plage, les plantes, les animaux, les humains, en passant par la Terre, le Soleil, jusqu'aux galaxies, tout est vivant dans l'Univers, comme partie prenante de la symphonie cosmique, sous la forme de ces ondes de lumière. Esprit et matière sont deux modalités vibratoires différentes de la lumière immanente.

La mort comme retour « à la maison »
L’onde de lumière est atemporelle : elle continue d’exister lorsque son « correspondant dans la matière » disparaît de notre Univers. Il en est de même pour l’Esprit-onde de lumière de l’être humain qui se perpétue au long de ses différentes incarnations.

En tant qu’être humain incarné, notre corps est ce merveilleux " vaisseau spatial " qui nous permet d’évoluer dans cette Réalité. Notre corps est une " forme vibratoire " en interaction permanente avec la lumière immanente. L’onde de lumière de notre Esprit est une vibration unique spécifique de la Réalité et cette vibration maintient la " forme vibratoire " du corps durant son existence terrestre.

Au moment de la mort physique, l’Esprit cesse de maintenir cette forme vibratoire et notre corps, devenu inutile, restitue ses énergies élémentaires à l’Univers. Notre Esprit, libéré, reprend sa place initiale dans la grande symphonie cosmique.   

La matière : une illusion sensorielle permanente
Ce que nous prenons pour le monde réel est largement illusoire. Un objet concret est fait d’atomes. Chaque atome contient un vide sidéral. Pour l’atome d’hydrogène, le plus petit, fait d’un noyau et d’un électron, le noyau est comme une orange sur la place de la Concorde à Paris et l’électron une tête d’épingle qui gravite à Rouen !! Et lorsqu’on étudie les composants du noyau, on aboutit " in fine ", comme pour l’électron, à des pulsations d’énergie : la matière a disparu. Cependant, la sensation de matière existe au bout de nos doigts, d’où l’illusion.
   
Le processus d’évolution
Extraite du livre "Guérir par la lumière" de Barbara Brennan cette proposition "Sous la dimension du hara s’étend celle du noyau enfoui, siège pour l’éternité de ce qui est, a été et sera, origine de la force créatrice, (…) noyau rayonnant comme une étoile, signe lumineux de l’essence éternelle de chacun. Il existe hors du temps, de l’espace, de l’incarnation physique et même du concept d’âme. On dirait la source même de vie, le Dieu individuel et unique qui nous habite tous, l’origine de toute incarnation, à jamais emprunt de totale sérénité" (page 357).

De ce noyau divin jaillissent des spirales de lumière qui, dès sorties de notre enveloppe corporelle, se confondent avec les spirales de la lumière divine, les spirales du nombre d’or et qui atteignent les confins de l’univers. Nous sommes des Etres de lumière.

"Pensez à votre noyau rayonnant, faites-en sourdre la lumière ; pensez à vos cellules toutes illuminées ; pensez à votre corps ; unifiez-le à sa lumière où brillent votre essence, votre divinité intérieure. (…) Retrouvez donc le souvenir de votre être, de votre impulsion créatrice ; c’est la tâche de votre vie" (page 363).

L’Eveil spirituel consiste à prendre conscience de cette autre Réalité. L’Illumination réside dans la pleine capacité à vivre cette Réalité. Atteindre l’Illumination, c’est redevenir pleinement les Etres de lumière que nous sommes.

Tous mes voeux à tous pour 2009.
Pello
Titre: Je ne suis pas réel, et vous non plus d'ailleurs ! lol
Posté par: Ulrick le 31 décembre 2008 à 02:02:07
Bonjour Pello,

La lecture de ton texte éveille en moi un certain nombre de questions, de souvenirs, et d'envie de dépassement.

Pour une part, les idées développées dans ton texte me semblent être largement répandue dans le monde spirituel disons "émergeant".

Pour autant, une chose me trouble énormément, c'est le consensus qui s'établit autour de notions dont on ne sait rien. Qui dit "sait" dit expérience, mentalisation. J'en ai donc déduit que ces notions, au-delà d'une certaine justification logique voulaient dire quelque chose aux lecteurs.

Par exemple, comment se fait-il qu'une grande partie des gens adhère au concept "vibratoire " alors qu'il ne veut factuellement rien dire pour l'instant ?
La seule chose que j'en tire, c'est qu'intuitivement, les gens saisissent une forme de vérité dans ce concept, le défi que je me donne, c'est de trouver et d'amener à ma conscience ce que les autres trouvent et comprennent inconsciemment.

Cela dit, en "reprenant mon pouvoir", c'est à dire en ramenant à ma conscience des choses parfaitement oubliées telle que "d'où vient mon steack" ? Comment fait-on une pelote de laine ? Comment produire de l'énergie ? Comment fait-on un compteur Geiger ? Comment construire une cabane ? Bref, en arpentant le monde passionnant du "Do It YourSelf" je me suis aperçue que je prenais pour argent comptant un certain nombre de choses "évidentes " pour d'autres, et dont on faisait ma réalité sans que moi même je ne sache pourquoi celles-ci sont si évidentes.

En comprenant par exemple les cycles de l'énergie "physique ", j'ai pris conscience de certaines aberrations de notre siècle, évidentes, tellement évidentes qu'on n' y pense pas !

J'ai donc décidé d'appliquer ce même "Do It YourSelf" au monde de la spiritualité, et je me suis rendu compte que passé un certain seuil, je suis tombé sur des choses aussi passionnantes que drolatiques.

Je me permets de prendre appuis sur ton texte, Pello, pour partager certaines de mes visions, qui, soit dit en passant, peuvent changer de sens du jour au lendemain. Merci donc de ne pas vous en formaliser plus que de coutume.



L’autre Réalité, Maya, l'Illusion
ou l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Dans quantité de livres spirituels, il est toujours plus ou moins indiqué que nous vivons dans une illusion. Ce que nous vivons n'est pas réel, notre réalité n'existe pas, c'est un voile sur nos yeux, et qu'en fait, il existe une autre Réalité, avec un grand R, la vraie.

Longtemps, j'y ai cru, j'y crois d'ailleurs toujours.

Cela dit, toujours en partant du principe "DoItYourSelf"  je me suis vite aperçu qu'il était carrément question de négation de cette réalité.

Vous, moi, vivons une illusion.

Mais pourquoi ?

Souvent, dans ces livres, la notion de réalité et d'illusions n'est pas définie, n'est pas comparée, n'est pas triturée dans tous les sens, malaxée, déformée, compressée, bref, on n'a pas assez joué, éprouvé ces concepts pour simplement savoir ce qu'ils peuvent bien vouloir dire.

Prenons un exemple.
Je vous prouve par A + B physique Quantique (la botte magique spirituelle) à l'appui que vous vivez une illusion, et que la réalité n'est pas réel.

Puis, je me mets derrière vous, et, au sein de l'illusion dans laquelle tout le monde s'accorde à dire qu'elle en est une, je vous plante majestueusement ma pointure 43 de soulier à cap d'acier au plus profond de votre illusoire séant. Et ceci, bien respectueusement.

Ainsi, l'Univers, les milliards d'étoiles qui le compose, Les Anges, toute la Cosmogonie qui est la votre, les étoiles du firmament, les milliers de kilomètres de neurones, l'illusion, le Maya du monde, l'évolution spirituelle de maîtres ascensionnés, et Dieu lui même, ne viendront pas à bout de la seule et unique perception importante à ce moment-là : vous avez mal au cul.

Et, que vous le vouliez ou non, votre séant est à ce moment-là est ce qu'il y a de plus réel pour vous.

À partir de cet exemple simple, j'ai un peu de mal à comprendre en quoi cette sensation est illusoire puisque de toute manière il n'en existe alors pas d'autres à ma disposition ?

Pourquoi veut-on nous prouver que ce que nous vivons, notre réalité, est illusoire ?
Est-ce un syndrome traumatique ?
Une recherche de liberation du stress d'une réalité qu'on ne supporte plus ?
On peut comprendre, admettre, qu'elle ne soit pas la seule, mais pourquoi plus ou moins illusoire qu'une autre ?

Ainsi, souvent, on nous promet qu'après la Mort, nous soulèverons le voile ... etc ...

Mais de ce que j'ai entendu et compris jusqu'à présent des NDEs, on remarque que les perceptions existent encore, que notre réalité est encore perçue, au moins pendant un certain temps, que des émotions existent, des sentiments, la notion de vision est encore là y compris les notions de logique et de cohérence !

Ainsi, en quoi ces "Autres Réalités " trop souvent misent en avant comme LA réalité, sont-elles plus "réels" que ce que vous et moi vivons en ce moment même ?

Qu'il existe d'autres réalités, d'autres perceptions possibles d'autres réalités, c'est certes possible, mais je ne pense pas que l'une soit plus illusoire que l'autre, elle est simplement différente, mais ni plus ni moins réel.

Par exemple, un Casper le fantôme va passer au travers des murs, les "lois " de sa réalité le permette, lorsqu'il traverse le mur, il a une sensation X. Si nous essayons de traverser le mur, nos "lois " ne le permettent tout simplement pas la pluspart du temps, et on se fait mal en plus de passer pour un imbécile devant tout le monde en essayant de passer au travers d'un mur.

Bref, le monde de Casper et juste différent du nôtre.
Du point de vu de Casper, notre monde est peut-être justement le vrai monde, le monde de l'interaction maximale, peut-être que non, je n'en sais rien, je ne connais pas Casper personnellement.

En fait, la notion de Réalité semble être un faux problème.
Est réel, ce qui remplis un certain nombre de conditions d'interaction pour Vous à un instant T.

À partir de là se pose plusieurs questions étranges.
Dans le cas d'hypnotisme de foire où l'on fait prendre au sujet de l'eau pour du vin, ou qui pense prendre une décharge électrique de 80 Volts lorsqu'il s'assoit, (cas réels) ces choses sont pour lui réel, de son point de vu.

Du nôtre, il n'y a évidemment que de l'eau, et pas de courant.

Que penser des cas de schizophrénie ?
Ces personnes voyant le diable, s'enfermant à double tour chez eux.

Ce n'est pas réel.
Pourtant, c'est à Fatima qu'il fallut l'apparition miraculeuse d'une hostie pour qu'on prenne le récit d'une enfant pour vrai. Pourtant, quelle différence entre cette enfant et un schizophrène si l'on retire l'hostie ?

Admettons que nous laissions les gens sous hypnoses se prendre un choc électrique chaque fois qu'ils s'assoient quelques parts, ces gens seraient-ils en mesure, au bout d'un moment, de trouver une explication scientifique à leur problème ?

Un truc du style : lorsqu'on approche le chakra du haras d'un objet il se cré un courant induit d'intensité I qui vérifie la formule I = BLABLA.

Imaginons ces gens développer toute une technologie, un mobilier spécial, une société, une façon de travailler en fonction de cet état implanté sous hypnose.

De notre point de vu, ce n'est pas réel.
Et nous sommes franchement morts de rire.
Mais du leur ?

En lisant, vous vous dites : He mon ami ! (T'aimes ça les patates ?) Ton raisonnement montre bien que notre réalité est une illusion ! Nous sommes simplement dans le même cas que ton hypnotisé.

Effectivement, mais si on étend le principe, l'hypnotisé est en illusion par rapport à ma réalité, qui serait elle-même une illusion par rapport à une autre réalité, mais dans ce cas, cette autre réalité ne pourrait elle aussi n'être qu'une illusion d'une réalité génératrice antérieure... etc ... etc ...

Enfin, tout pour vous est réel parce que vous en êtes conscient.
Dans les NDEs, cette notion de conscience individuelle a l'air d'être conservée.
Encore qu'en pratiquant le spiritisme je me suis rendu compte qu'il était possible de rencontrer des superpositions d'états de personnalité.

Ainsi, ce que je vis actuellement correspond à une fenêtre de réalité.
Plus tard, il est possible de vivre une réalité différente, mais dont vous n'aurez non plus aucune preuve que celle-ci soit plus ou moins réelle que là d'où vous venez.



La Matière : vide, illusion, vibration, énergie.

Je reprends l'Exemple de Pello :

Citer
Un objet concret est fait d’atomes. Chaque atome contient un vide sidéral. Pour l’atome d’hydrogène, le plus petit, fait d’un noyau et d’un électron, le noyau est comme une orange sur la place de la Concorde à Paris et l’électron une tête d’épingle qui gravite à Rouen !! Et lorsqu’on étudie les composants du noyau, on aboutit " in fine ", comme pour l’électron, à des pulsations d’énergie : la matière a disparu. Cependant, la sensation de matière existe au bout de nos doigts, d’où l’illusion.

Le problème de ce genre d'exemple, c'est qu'on ne sait rien de ce qu'on nomme "Matière".
Rien, c'est un peu excessif, disons qu'on se rend compte de certains comportements qui semblent vérifier statistiquement des lois.

Un objet concret est fait d'atomes.
Cela semble raisonnable.

Ceci étant, on ne sait pas grand-chose sur la composition des atomes.
L'exemple du noyau et de l'électron à Rouen est possiblement faux, comme le spin des électrons et le reste.
En fait, les modèles évoluent eux aussi, et le modèle planétaire de l'atome n'a plus la côte actuellement.
Et ce vide sidéral permettant de "rétrécir les gosses" ;) n'est peut-être de même qu'une possible erreur d'interprétation.

Quant aux vibrations d'énergie, c'est encore une image que tout le monde a acceptée de but en blanc sans comprendre de quelle énergie il pouvait bien s'agir, de quel type d'onde nous parlons, et du fait qu'on pense avoir prouvé que l'éther n'existe pas, comment une onde peut-elle se propager ?

Bref, en fait, on ne sait pas grand-chose de notre réalité.
Et c'est d'ailleurs dans ces constatations qu'il est possible de retrouver la force de l'humilité permettant de ne pas passer de "téméraire " à "complètement stupide" dans ce que nous avançons.

Ainsi, la matière n'est pas plus illusoire qu'autre chose.
D'ailleurs, qu'appelle t-on matière ?
Un atome est-il considéré comme matière ?
La matière est ce l'expression d'un comportement fermique ?
(contrairement aux bosons)

Il me semble que nous faisons tous l'expérience de "Quelque chose".
Actuellement, bien astucieuse la personne qui sait répondre "de quoi", bien que je pense qu'elle puisse exister.

Ainsi, pour dire que nous vivons une illusion, il faudrait pouvoir la comparer à un consensus de "réalité" réel, et lorsqu'on se rend compte qu'un simple électron est en fait un mystère aussi opaque que ceux de l'Église, j'aurais tendance à dire que nous devrions nous garder pour l'instant une certaine forme de discrimination.


Car, au final, en faisant un parallèle grossier, c'est comme de dire : Le dessin magnifique que tu as fait et qui touche le coeur de millions de gens n'existe pas parce qu'il est fait d'atomes eux même fait de vibration. Pour autant, ce que dégage un tableau est "réel" puisque perceptible.

En fait, en force de vouloir faire du "matériel " quelque chose qui n'existe pas, ne finit-on pas, in fine, par faire comme ceux qui font du matériel la seule chose qui existe ?
Existe-t-il un point de vu plus pertinent ? ;)


Tout est Vivant
Ou comment vaincre la peur du Noir.

J'assiste à la même chose avec le "Tout est Vivant".

Sait-on seulement ce que veut dire Vivant ?
Actuellement, j'utilise la définition simpliste qui consiste à dire que tant que j'ai conscience que j'existe, je suis vivant.

Qu'appelle-t-on vivant ?
À partir de quel seuil de complexification parle-t-on de vivant ?
Un atome est-il vivant ?
Si oui pourquoi, parce qu'il bouge ? parce qu'il pense ? parce qu'il interagit ?
C'est quoi "Être Vivant ?"
À partir de quoi c'est "Vivant" ?

Encore une fois, je remarque que des consensus émergent autour d'éléments dont on ne sait absolument pas ce qu'ils veulent dire. C'est, je trouve, une forme de miracle que des êtres humains tombent d'accord sur quelque chose qui n'est pas approfondi et qu'ils ne connaissent pas, ou superficiellement.

La Mort est apparemment une source majeure de stress qu'il a fallu gérer de bien des manières.
Je vous épargne une longue explication, mais j'ai l'impression que le "Tout est vivant" n'est qu'une façon d'évacuer ce stress.
Rien contre ça, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.
Mais de la même manière, il est tout à fait possible de dire que tout est Mort dans l'univers selon que l'on voit l'Univers de façon totalement mécaniste ou non.

Il n'y a peut-être aucune différence entre le mouvement des grains de sable créant un effet de plage, et le mouvement de nos influx électriques cérébraux créant un effet de conscience.
Ainsi, que l'on considère l'Univers comme Vivant, ou Mort, revient... exactement à la même chose.
Ce qui va définir ce choix, c'est l'ensemble de nos croyances, ou de nos stress, car, dans le principe, on se rend compte que ceci n'a aucune importance.




Les Vibrations

De la même manière, une majorité de gens s'accordent pour parler de "Vibrations".

"Vibratoirement ceci est meilleur que cela "
"Je me connecte à vos vibrations "
"Envoyez-lui de la Lumière "
"Il y a des pensées à hautes vibrations, et de basses vibrations "




J'ai beau interroger des gens, personne ne sait ce que sont ces vibrations.
Infoutu de savoir de quoi il s'agit.



Cela dit, "Amour" est vibratoirement plus élevé que "Haine".
Lorsqu'on envoie de la Lumière à quelqu'un, c'est bien.
Grosso modo, plus ça vibre, plus c'est bon. ... hum ...

Encore un consensus magique sans finalement savoir de quoi on parle.
C'est extraordinaire ce phénomène, dans ma vie, le nombre de trucs que je prends pour argent comptant sans aucun approfondissement est effarant ! C'est particulièrement vrai en physique, mais aussi dans mon vécu !
(Mon cerveau est autant mon meilleur allié que mon pire ennemi !)

En ce qui concerne la Lumière, on se rend compte que dans les NDEs, le phénomène est le même qu'avec certains OVNI, et certaines apparitions : il est possible d'avoir une lumière très intense sans sensation de douleur. Ceci semble normal en ce qui concerne une NDE, mais j'étais frappé de voir les similitudes avec les témoignages d'OVNI. La "Nature" de ces lumières semble vraiment proche.

Dans le cas d'OVNI, on parle de lumière palpable par exemple.

J'ai tenté, et je tente encore, de réduire la totalité de l'univers à des vibrations.

Par exemple, en partant du postulat qu'un atome est un amoncellement de vibrations et que chaque particule n'est en fait qu'une des parties d'une sorte de transformé de Fourrier de l'onde stationnaire qui porte le nom d'atome.

Mais un certain nombre de choses posent problèmes avec ce modèle.
Par exemple, le retour de la notion d'éther.
Ce n'est pas un problème en soit, sauf lorsqu'on se demande quel est la nature de l'éther !
Une autre question stupide : si un électron est une onde, donc une vibration, admettons dans l'éther, qu'est ce qui a donné la première impulsion ?

Ceci pour montrer que le "Tout vibratoire" pose autant de questions que le tout matériel.

D'autre part, on parle de Temps qui n'existe pas (encore une illusion ! :) ) pourtant, dans les expériences NDEs, encore là, il existe un temps, comme il existe un mécanisme de perception, comme il existe .... une causalité !!!

De la même manière qu'avec les OVNIs, il existe apparemment des distorsions temporelles, des manquements dans un référentiel de temps alors qu'il s'étire presque indéfiniment dans un autre. Pour autant, apparemment, d'après les témoignages qui me sont parvenus, le principe de causalité semble respecté à partir du moment où vous vous situez dans une réalité, peu importe laquelle.

De la même manière qu'Einstein proposait que les lois de la physique soient les mêmes dans tous les référentiels uniformément accélérés, les choses ont l'air d'être de même avec certaines lois de base dans des réalités différentes.

Comme avec la relativité, ce qui est parfaitement cohérent dans une réalité, semble totalement étrange d'un autre point de vu, d'un autre référentiel, vu d'une autre réalité.

Nous devrions actuellement, vu la masse de cerveaux en contact avec ces notions, avoir des outils conceptuels bien plus puissants que les seules notions de vibrations et de réalités illusoires.


Bref, mon petit texte n'a en fait qu'un seul but : attirer l'attention sur le fait...

- que derrière les consensus établis on ne se sait pas de quoi on parle vraiment
- qu'on admet souvent comme des vérités ce qui n'est qu'un simple ressenti
- qu'en approfondissant systématiquement il est peut-être possible de dégager certaines notions intéressantes, sinon, on s'appauvrit .
- que certains consensus n'ont vocation de libération qu'en apparence seulement
- qu'il est peut-être possible de trouver plus simple, plus adéquat, et plus précis, en approfondissant certains concepts.
- que les choses sont peut-être plus simples qu'elles n'y paraissent



Et que de toute manière...
Votre conscience n'est peut-être qu'une illusion ! ;)



Excellente Journée à tous ! :)
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 31 décembre 2008 à 11:24:32
Bonjour Ulrick,

Merci beaucoup de ta longue réponse à mon texte. Je vais la reprendre en détail, mais dans quelques jours, car la visite de ma famille au moment des Fêtes ne me permet pas de rester très longtemps à l'ordinateur ...

Cependant, pour me situer, je dirais que j'ai une formation scientifique de base (Ecole Centrale Paris) et technologique (25 ans chez IBM), complétée d'une formation spirituelle (25 ans dans un groupe dans la mouvance d'Omraam Mikhaël Aïvanhov). J'ai donc une double casquette et depuis 20 ans je m'efforce de reconcilier mes compréhensions scientifique et spirituelle du monde. Le texte que j'ai proposé est en quelque sorte l'aboutissement actuel de ma réflexion.

A très bientôt donc.
Pello     
   
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: void le 31 décembre 2008 à 13:28:38
Les bon vieux classiques...

http://www.lettresenligne.net/bibliotheque/textes/platon_allegorie_caverne.php (http://www.lettresenligne.net/bibliotheque/textes/platon_allegorie_caverne.php)
modération: 404, page non trouvée.

D'où j'extrais les concepts suivants :

Lumière
Objets
Ombres portées (projetés)

-> Projection

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Projection_orthogonale_illustration.svg (http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/30/Projection_orthogonale_illustration.svg)

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/d/d2/Perspectiva-2.svg (http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/d/d2/Perspectiva-2.svg)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection (http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection)

-> Perspective (projection (illusuion ?))

http://fr.wikipedia.org/wiki/Perspective (http://fr.wikipedia.org/wiki/Perspective)

Je pourrais être un peu plus explicite, mais je n'ai pas envie.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Ulrick le 31 décembre 2008 à 17:08:10
Bonjour Pello,

Merci de ton attention.
Mon texte développe peu de notions, il t'est donc inutile d'y aller en détail.
J'ai hâte de lire tes précisions, surtout par rapport à l'illusion, et l'existence de l'autre Réalité objective.
Car, finalement, ma question de base est bien "En quoi une autre réalité est-elle plus objective que la nôtre ".


Bonjour Void,

J'avoue plus ou moins comprendre à quoi tu veux en venir avec ces "bons vieux classiques".
Il existe effectivement tout un tas de systèmes différents.
Je rappelle qu'il n'est pas question de dire que seul notre système existe.
Il est, en ce qui me concerne, simplement question de comprendre en quoi celui-ci est-il plus illusoire qu'un autre.

L'allégorie de la Caverne me fait penser à ces problèmes de physiques idéaux où l'on néglige les forces de frottement, les accélérations, les ceci, les cela ...

L'Allégorie est une allégorie, certes, mais les conditions de départ posé par Socrate sont rocambolesques.
"Enfin Ulrick, ce n'est qu'un exemple pour illustrer de l'illusion ! Au moins dans la première partie, et ses conséquences, dans la seconde."

Encore d'accord, sauf que ce que Socrate oublie de préciser dans son texte, c'est la justification même de la caverne, et des prisonniers qui y sont enchaînés !

Reprenons le début :

Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière. Ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaînés, de sorte qu'ils ne peuvent bouger ni voir ailleurs que devant eux, la chaîne les empêchant de tourner la tête. La lumière leur vient d'un feu allumé sur une hauteur, au loin derrière eux. Entre le feu et les prisonniers passe une route élevée. Imagine que le long de cette route est construit un petit mur, pareil aux cloisons que les montreurs de marionnettes dressent devant eux, et au-dessus desquelles ils font voir leurs merveilles.

Pourquoi ?
Pourquoi ces gens prisonniers ?
Qu'est-ce qui justifie leur situation ?
Cette justification me semble incontournable pour avoir un exemple un peu plus consistant.

Après tout, l'histoire aurait bien pu être :

"Des gens libres et heureux s'ennuyaient sur une planète. Pour passer le temps ils se mirent à inventer toutes sortes d'activités. Ces gens avaient en eux quelque chose de fantastique, mais dont ils ignoraient totalement l'existence : une faculté de création au-delà de leur perception.

Ainsi, créaient-ils des événements leur faisant vivre d'incroyables émotions, de puissants sentiments.
Ils étaient heureux de ce qu'ils vivaient.

Ainsi, nombre d'entres eux eurent vécurent sur terre, ils ajoutaient, inconsciemment, chacun à sa mesure, un peu de réalité à ces mondes en créations. Ils étaient arrivés à un stade où les mondes parallèles qu'ils avaient créés sans le savoir étaient si riches d'informations, si structurés, qu'ils devenaient de plus en plus tangibles dans la réalité même de ces gens !

Toujours ignorant de leur pouvoir ils dirent : "D'autres mondes que le nôtre existent !"
Puis ils développèrent toutes sortes de théories sur ces Nouveaux Mondes.
Parmi eux, des gens obtinrent des lettres de noblesse, d'autres devinrent très importants, ils créérent des "Églises", des "Mosqués", des lieux de culte des Mondes, certains consacrérent leur vie pour eux. D'autres encore, trés sérieux, se mirent à convaincre leur entourage direct et indirect que ces mondes créaient le leur.

Mais plus ils s'y intéressaient, plus ils y ajoutaient d'informations !
Et plus ces mondes prenaient consistance, et existence, plus ils devenaient réels, plus la découverte de leur pouvoir s'éloignait d'eux.

Ainsi, ils finirent même par conclure de manière unanime que leur monde était une illusion et que seul le monde mystérieux qu'ils venaient à peine de découvrir était réel.

Certains eurent la capacité d'aller dans ces mondes, et ils comprirent.
Comme ils comprenaient, ils se mirent à aimer les gens restés dans l'autre dimension.
Ils se mirent à les aimer parce qu'ils avaient créé sans le savoir, inconsciemment un monde magnifique.

Alors, ils devinrent des Anges, et tout était tellement magnifique dans leur monde, qu'ils se promirent d'aimer et d'assister inconditionnellement les créatures de l'autre dimension, parce qu'ils savaient qu'au fond d'eux même existait la beauté, une beauté incommensurable qui était capable de créer ce miracle que l'on appelle paradis. Les Êtres Humains de l'autre dimension leur avaient fait, sans le savoir, le plus beau des cadeaux : l'expression tangible du meilleur d'eux même. Quelque chose qu'eux même ne connaissent même pas.

Ainsi Les Anges nous aiment inconditionnellement, parce que nos tribulations génèrent en nous nos aspirations, nos rêves, nos désirs de bonheur, de beauté... la réalité des Anges.


Ces Êtres si petits étaient sans le savoir, des créateurs de Mondes."




Voilà, après tout, mon histoire vaut bien celle de Socrate, sauf que celle de Socrate est citée partout, et la mienne va tomber dans l'oublie le plus complet. Pourtant ... ? Quelle différence (au-delà du style, de la forme) entre la sienne, et la mienne ? : un consensus, une sensation.





Pour reprendre tes images de projection, nous n'avons pas, il me semble, la certitude de savoir si nous sommes la projection du carré, ou si le carré est une évolution dimensionnelle d'une forme que nous appelons projection ou même encore si la projection n'est qu'une forme de lien entre une réalité carrée et cubique.

Bref, le monde céleste pourrait tout autant être issu de notre dimension, comme l'inverse, comme ni l'un ni l'autre, ou simplement une extension de perception. Mais même si le carré est possiblement la projection d'un cube, le cube est possiblement la projection de quoi ? ... etc ... etc ... etc ...

On entre alors dans un jeu étrange consistant à se féliciter d'avoir (ou de connaître) une réalité plus vraie que vraie, plus blanc que blanc, par rapport à une autre alors qu'il n'est peut-être question que d'optimisation ou d'accord de forme.

Et c'est encore une histoire de consensus !



Pour faire simple : Sur kapax, je suis un kapaxien, sur terre, je suis un terrien.



Excellente Journée à tous. :)
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: void le 31 décembre 2008 à 19:47:59
J'avoue plus ou moins comprendre à quoi tu veux en venir avec ces "bons vieux classiques".
Il existe effectivement tout un tas de systèmes différents.
Je rappelle qu'il n'est pas question de dire que seul notre système existe.
Il est, en ce qui me concerne, simplement question de comprendre en quoi celui-ci est-il plus illusoire qu'un autre.

Mon objectif était plutôt de donner une direction sur "en quoi est-ce une illusion plutot que pas une illusion, sans être ni une réalité ni une illusion, ou, les deux à la fois"

Encore d'accord, sauf que ce que Socrate oublie de préciser dans son texte, c'est la justification même de la caverne, et des prisonniers qui y sont enchaînés !

certes


Pour reprendre tes images de projection, nous n'avons pas, il me semble, la certitude de savoir si nous sommes la projection du carré, ou si le carré est une évolution dimensionnelle d'une forme que nous appelons projection ou même encore si la projection n'est qu'une forme de lien entre une réalité carrée et cubique.

j'ai envie de répondre : tout est à la fois réalité et illusion. La différence entre "la réalité" et "la projection", c'est que la projection peut être trompeuse si on oublie qu'elle n'est qu'une projection. Soit un cube, vous prenez une photo de ce cube, vous en obtenez une projection. La photographie ne trahie pas le cube, tant que vous êtes conscient qu'il s'agit d'une photo, d'une projection donc, et qu'il vous est possible "mentalement" de redonner sa dimension réelle à ce cube. Par contre, si vous prenez la photographie du cube "pour argent comptant", vous risquez d'avoir une surprise quand vous le verrez pour de vrai et que vous aurez tout le loisir de tourner autour. Mais est-ce que la photographie est une "illusion" ? Non, la photographie est une projection, elle devient "illusion" et "tromperie" en cas d'ignorance qu'il ne s'agit que d'une projection, donc, une perspective particulière et "applatis" de l'objet réel.
Je poursuis l'exemple. Lorsque vous observez un cube en image de synthèse tourner sur lui-même sur votre ecran d'ordinateur, est-ce une illusion ? Le programmeur dira "ce n'est pas un cube c'est une projection", et le néophite de demander "mais alors si ceci n'est pas un cube, qu'est-ce qu'un cube ?" et le programmeur dira "une suite de coordonnées spatiales représentant les sommets", et alors le philosophe arrive et dit "hey, un cube, ce n'est ni ce que vous voyez là, ni des coordonnées spatiales, c'est tout à fait autre chose et il me serait bien dificile de vous le représenter, car ce n'est que pure concept sans forme"...

Bref, le monde céleste pourrait tout autant être issu de notre dimension, comme l'inverse

Pourquoi chercher une "antériorité" à l'un ou l'autre ? Nous n'observons peut-être rien d'autre que le monde céleste, mais sous une forme projeté...

On entre alors dans un jeu étrange consistant à se féliciter d'avoir (ou de connaître) une réalité plus vraie que vraie, plus blanc que blanc, par rapport à une autre alors qu'il n'est peut-être question que d'optimisation ou d'accord de forme.

Ah oui, les formes, mais c'est quoi "les formes" ? Parceque c'est là justement que les choses deviennent intéréssante : comment une idée "prend forme", et "quelle forme" peut-elle prendre ?
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 02 janvier 2009 à 21:55:59
Bonsoir Ulrick,

Puisque tu m'invites à te répondre de façon plus globale et notamment à ta question : "En quoi une autre réalité est-elle plus objective que la nôtre?". Voici ma réponse.

Pour compléter le diptyque ouvert avec mon texte, il faut ajouter au volet "compréhension" le volet "expérience". Il y a 3 façons majeures d'expérimenter la Réalité. La plus significative est celle d'un élargissement de la conscience au reste de l'univers, comme l'évoquait récemment Némo492 sur un autre fil. Elle n'apparaît pas dans mon texte, ne l'ayant pas personnellement vécue.

Ensuite viennent certains rêves si puissants qu'ils nous réveillent, et qu'on peut noter par écrit avant de se rendormir des contenus dont la signification ne fait sens qu'en se référant à cette Réalité. Puis les synchronicités, ces coïncidences significatives dont le sens n'apparaît qu'à celui qui la vit, et qui sont parfois stupéfiantes dans leur pertinence.

Et enfin sur un mode moins direct, les émotions artistiques pouvant aller jusqu'aux larmes à l'écoute de certaines oeuvres musicales, devant un paysage magnifique, à la lecture de certains textes qui nous rejoignent intimement.

Toutes ces expériences témoignent pour moi de cette Réalité de façon directe, sans passer par la compréhension que j'ai développée dans mon texte. Et cependant, cette compréhension me donne un autre regard sur ma vie quotidienne et induit certaines de mes actions.

Les deux volets du diptyque compréhension et expériences sont nécessaires à ma vie.
Pello

                 

                   
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: labbe le 08 janvier 2009 à 16:35:01

Vraiment sympa cette petite contine Ulrick.

Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 17 janvier 2009 à 22:08:42
Bonjour,

Depuis janvier 2001 j'anime un site Internet dont l'objet est de conduire une recherche menant vers la connaissance d'une autre Réalité, que je nomme la Réalité. Ce site va de considérations de physique quantique jusqu'à une étude du cerveau humain, en passant notamment par une proposition d'explication de certains phénomènes paranormaux.

L'adresse de ce site est désormais ajoutée dans la signature au bas de mes messages.
A bientôt vos critiques et commentaires.
Bonne navigation, donc.
Pello 
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: labbe le 19 janvier 2009 à 17:22:18
"Après le succès prolifique de : « Que sait-on vraiment de la réalité » et le nombre interminable de projections à travers les Etats-Unis, les créateur du film se sont dit que les spectateurs en voulaient plus ! « Que sait-on vraiment de la réalité - Dans le terrier du lapin » est la conséquence de cet engouement."

http://www.letransmuteur.net/que-sait-on-vraiment-de-la-realite-dans-le-terrier-du-lapin/


PS : c'est une nouvelle mouture vachement + intéressante. Beaucoup plus précise. Lapin regarde le titre ca devrait te parler.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: void le 20 janvier 2009 à 00:51:41
(Ca ne rajoute pas grand chose au premier épisode... Par contre, ça confirme que les quebecois sont complètement nul en traductions et en doublage n'en parlons pas, j'ai cru mourir plusieurs fois. La version originale est quand même largement plus digeste)

Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: boulgakov le 07 juin 2009 à 01:52:49
Pourquoi doit on faire une experience ?  Tout le monde en parle. Nous somes ici, le karma, pour faire une experience, passer de la matiere au spirituel ! Bien. Mais pourquoi ?
Il existe un dieu qui semble avoir cree toute chose et qui desire, probablement pour faire l'experience lui aussi du deploiement de son corps dans l'espace sauf que l'espace temps c'est lui, que nous viviions une sorte de conte philosophque qui ressemble a la phenomenologie de Hegel dans laquelle nous allons en gros versle divin. Ou plutot nous sommes divins au depart, chute luciferienne par laquelle nous nous abaisons a la matiere ( ouh vilaine la matiere t'es pas belle) et nous finissonsnotre splendide aenture initiatique par l'union au divin. Mais pourquoi ?
N'eut -il pas ete plus economique ( en souffrance notament) de nous faire divins ad vitam aeternam ?
Et puisque nous etiions divins au debut de notre creation ( nous le sommes toujours mais nous ne le savons pas me dit mon ange, et oui rencherit mon maitre interieur) nous avons sombres , tout plein de notre divinité, parce que la biere etait fraiche et les filles jolies dans le monde materiel. Curieux choix de la part d'etres divins pas tres devins.  Tout ca n'est pas convaincant. Tant que l'on ne connait pas le but de Dieu ( meme s'il est mauvais) il me semble difficile de comprendre quoi que ce soit a la realité.
C'est un peu comme si un ancien alcoolique retombait dedans et s'en passait encore. Il n'y a pas besoin d deux occasions pour comprendre . Une suffit. Et puis la souffrance d'un enfant vaut elle que dieu decide d'un tel projet. Je dis non. Mais ca n'est l'avis que d'un ignorant.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Kris le 08 octobre 2009 à 19:45:27
Labbe a écrit :

"c'est une nouvelle mouture vachement + intéressante. Beaucoup plus précise. Lapin regarde le titre ca devrait te parler."

Désolé mais je ne partage pas ton avis. J'ai vraiment adoré la première version que j'ai eu la chance de pouvoir visionner au cinéma, à la sortie du Film, il y a environ deux ans, si ma mémoire ne me fait pas défaut. Cette première version avait un vrai goût de fraicheur.

Il est probable que d'autres internautes, par contre, te rejoindront. La liberté d'opinions, dans certaines limites toutefois, c'est ce qui fait le charme de la vie. 
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: christiane le 24 janvier 2010 à 16:49:47
 :) le karma est un concept qui culpabilise la conscience,qui, celle-ci est attachée a une tradition.

Par contre le conscient est lié a l'intelligence de la pensée ou nous sommes des êtres dans le réel avec nos irréalités,notre cerveau en fait tout un mélange selon des conceptions éronnées et il trouve appuis sur l'idéalisme ou le suréalisme prend le dessus et l'on dis qu'entre le rêve et la réalité il n'y a qu'un pas! la réalité est comme une savonnette qui nous échappe entre les doigts de nos neurones conflictuelles ou les êtres de lumières se disputent la course! ...tombent les ailes dans l'illumination du rêve...et la réalité en est impalpable. :)
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: christiane le 25 janvier 2010 à 18:57:49
les textes sont longs désolée mais je décroche par contre quand il est dit que nous sommes des êtres de lumières cela sous entend quoi?

bien que l'esprit en dehors de la matière du corps continue de vivre le corps cependant mérite réflexion: pourquoi l'esprit a besoin de ce corps? quels sont les gènes extraterrestres qui se trouvent dans notre ADN?
l'on dit souvent le corps n'est rien et l'esprit est tout est-ce vrai ?
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 26 janvier 2010 à 09:33:04
Bonjour à tous,
Atteindre l’Illumination, c’est redevenir pleinement les Etres de lumière que nous sommes.
en quelque sorte, nous sommes des lampes de poche donc
Peu d'êtres sur cette Terre atteignent l'Illumination, mais beaucoup sont Eveillés. Ils éclairent alors selon leurs capacités, certains comme des lampes de poche...
Pello
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 26 janvier 2010 à 09:44:14
les textes sont longs désolée mais je décroche par contre quand il est dit que nous sommes des êtres de lumières cela sous entend quoi?
Dans le texte qui débute cette rubrique, j'explique que selon ma compréhension toute matière n'est que de la lumière "condensée". Le substrat de l'univers est une vibration lumineuse. C'est à ce titre que nous sommes des Etres de lumière.
Cordialement.
Pello
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: boulgakov le 26 janvier 2010 à 23:06:44
Pello, c'est juste une simple question et non une mise en examen. Si ca t'embete , tu ne reponds pas, je serais pas vexe, y'a pas de problemes.
Peux tu prouver ce que tu avances ?
Si tu peux pas c'est pas grave.
allez, au revoir !
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 27 janvier 2010 à 10:14:54
Pello, c'est juste une simple question et non une mise en examen. Si ca t'embete , tu ne reponds pas, je serais pas vexe, y'a pas de problemes.
Peux tu prouver ce que tu avances ?
Bonjour Boulgakov,
Au sens scritement scientifique, et j'ai ce type de formation, je ne peux pas "prouver" ce que j'avance. Ma conviction repose sur la cohérence logique de l'ensemble de mes propositions et sur un certain nombre d'expériences vécues qui viennent à son appui. Je pourrais évoquer par exemple certains rêves forts dont la puissance nous réveille et dont la compréhension implique l'existence de cette Réalité à laquelle je crois. Mais, là encore, c'est difficilement communicable et cela repose sur une expérience entièrement subjective.
Bonne journée.
Cordialement. 
Pello

       
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 05 février 2010 à 09:11:42
Peux tu prouver ce que tu avances ?
Je complète ma réponse à Boulgakov par cette citation d'Eckhart Tolle dans « Nouvelle Terre » (page 238) : « Rien de ce que nous disons sur la nature de l’univers ne devrait être pris comme vérité absolue. Ni les concepts, ni les formules mathématiques ne peuvent expliquer l’infini. Aucune pensée ne peut résumer la vastitude de la totalité. La réalité est un tout unifié, qui est cependant fragmenté par la pensée. C’est cette fragmentation qui donne lieu aux fausses interprétations. (…) Ceci veut dire que, finalement, la pensée n’est pas vraie, du moins pas absolument. Seul le Tout est vrai, mais le Tout ne peut être dit ou pensé ».
Cordialement.
Pello
           
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Kris le 28 février 2010 à 17:58:23
Ulricka écrit :

Citer
"Car, finalement, ma question de base est bien "En quoi une autre réalité est-elle plus objective que la nôtre ? "

C'est une très bonne question. Sans prétendre apporter une réponse, je voudrais juste expliquer ma compréhension.

Si j'en crois les différents témoignages de personnes ayant expérimenté une NDE, les différents écrits isus de différents chanellings, il semble que ce que nous appelions "la mort" ne soit en fait que le passage d'une vie dans notre réalité à trois dimensions à une existence à quatre, cinq, six ou plus dimensions. En fait il semble surtout que la vie dans "l'au-delà" ne soit plus limitée par les contraintes d'espace et de temps. Cette autre réalité n'est pas plus objective que la nôtre, elle est seulement différente. Son seul intérêt réside dans le fait qu'elle ne soit plus une réalité temporaire, limitée à disons 80 ou 100 années telles que nous le définisisons ici sur terre. Si tu prends en considération certains chanellings qui tentent de décrire la vie dans l'au-delà, tu as l'impression que leur "réalité" est  toute aussi tangible que la nôtre. Il y a seulement un mur entre les deux mondes, le fameux "mur de lumière" dont parlait le professeur Régis Dutheil dans son livre "L'homme superlumineux". C'est ce mur qui empêche la communication entre ces deux mondes.

De même il semble que ces fameux extra-terrestres dont on nous parle tant soient en fait des êtres vivant dans d'autres réalités. Ils ne semblent pas, en effet, être assujettis aux contraintes d'espace et de temps telles que nous les connaissons ici sur terre. Il se pourrait donc que la vie sur terre telle que nous l'expérimentons quotidiennement soit en quelque sorte une exception.

C'est un peu la raison pour laquelle "science et religion" ou du moins "science et spiritualité" s'opposent. Ils parlent en fait de deux réalités différentes. Cependant le 20ème siècle, avec l'essor de la mécanique quantique, a commencé à lever un coin du voile qui sépare les deux mondes. Des expériences "récentes" comme celle du professeur Alain Aspect à Orsay,en 1981, ont permis de mettre en évidence que notre "réalité" avait ses limites.  Cette expérience a permis de "démontrer"  que si deux particules élémentaires, qui ont été en relation les unes avec les autres, sont séparées, même par une très grande distance, ces particules conservent un "lien" inexpliqué et inexplicable par la physique conventionnelle. En effet si nous agissons sur l'une, l’autre va instantanément réagir. Ce pouvoir communicatif n'est donc "explicable" que si l'on admet que les particules peuvent communiquer à une vitesse pus rapide que la lumière ou que si les particules ne sont pas vraiment dissociées.

Cette expérience permet donc à la science de se rapprocher des grandes traditions spirituelles comme le Bouddhisme qui expiquent que tout est interdépendant, que, dans le monde, tout est connecté, qu'il y a une connexion invisible entre tous les êtres vivants, entre tous les niveaux de réalité. Ceci voudrait dire qu’il y a un autre niveau de réalité que la réalité sensible, non appréhendable par les lois physiques. D'où la nécessité de rapprocher "Science et Spiritualité".

Voilà, c'était juste quelques propos pour expliquer ma compréhension des choses. Pour tous ceux qui seraent intéressés de mieux appréhender les divers niveaux de réalité, je conseille vivement de lire l'ouvrage cité ci-dessus "L'homme Superlumineux". Sa première édition date de 1990, mais il reste toujours d'actualité.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Mic78 le 06 juin 2010 à 16:11:02
Je ne sais pas si le poste est bien approprier, Je vais partager avec vous l'expérience que j'ai eux concernant mon inconscient. je n'est pas peur de l'expliquer et je suis sur que je ne suis pas le seule à avoir vécu ce genre d'expérience.

J'ai fait un voyage dans mon inconscient, ou plutôt j'ai vue une autre réalité, je ne dormais pas et j' avais les yeux ouvert. Pour commencer mon inconscient me montrais des images de ce que je pouvais voir et je me suis laisser guider sans le combattre, parce que la réalité de ce qu'on connais était en conflit avec l'autre réalité de mon inconscient et je l'aie maitrisé sans difficulté tout simplement en acceptent l'autre réalité, mon inconscient est devenu conscient. une fois dans cette réalité ma vue n'était plus la même je pouvais voire en superposition, avec une nouvelle image en tracer luminescence verte et une lumière blanche, une énergie quand j'étais légèrement concentrer sur un objets. puis je me suis dit pourquoi pas aller plus loin en testant de ce qu'il était possible de faire dans cette conscience, concentrer sur cette objet entourer de cette énergie blanche je n'est pas essayer de plier cette objet mais elle c'est plier de ma volonté. cette objet est une lampe sur un tube de diamètre de 2cm et de 2 mètre de haut en inox, le tube c'est retrouver en mouvement et l'image de la lampe c'est plier presque à l'horizontale.
Ensuite j' ai eux des images de mon corps ou plutôt je ressentait mon corps et mon inconscient me montrait les images de mon corps de l'intérieur et j'ai ressentie une présence mécanique extérieur invisible dans la réalité. j'ai vue autre chose aussi comme si on m'avait injecter quelque chose dans mon estomac +- 10 pilules noir et blanche traversant un conduit métallique. je ne dormais pas ce n'était pas un rêve j'étaie juste concentrer avec mon inconscient qui est devenu réelle , une sorte de méditation sur les réalités. j'ai vue d'autre chose mais je ne peut pas l'expliquer c'était plus flou peut être que sa vas me revenir...   
Je sais sa fait penser un peut à un film bien connue (matrix) mais ce n'était pas un rêve.

Ensuite j' ai fait un saut dans l' atmosphère pour arriver jusqu'à la surface de la terre et j'ai remarquer que l'espace était en mouvement avec les étoiles, mon corps pliais l'espace ou plutôt l'espace m'enrobais comme si j'étaie un trou noir dans l'espace, je n'est pas essayer de la traverser ou d' éclater cette vérité et je suis redescendu. j'étaie conscient pas fatiguer les yeux ouvert je pouvait très bien revenir dans la réalité sans problème j'entendais autour de moi j'étaie bien conscient. j'ai eux une une triste réalité que l'homme croie qu'il contrôle tout mais enfaite c'est les machines qui contrôle l'homme de la voiture aux robot qui son crée par d'autre robot fabriquer par l'homme esclave des machine sans l'imaginer mais avec un doute quand même.

vous pouvez donner votre avis.         

                 

 
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Biowave le 13 juin 2010 à 19:23:06
...Si je puis apporter ma pierre de construction à l'édifice appelé réalité, je vous conseille trois ouvrages:

Perception et réalité Delorme et Flückiger Edts de Boeck
Une incertaine réalité de B. d'Espagnat Edts Gauthiers-Villars
Perception et réalité L. Allix, CNRS editions

Ces ouvrages ont changé ma vision du monde. J'ai bien dit vision.

Quand on élimine l'impossible, ce qui reste, aussi improbable qu'il soit, est la vérité!

Bien cordialement

Jean-Pierre
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 13 juin 2010 à 22:11:10
...Si je puis apporter ma pierre de construction à l'édifice appelé réalité, je vous conseille trois ouvrages:

Perception et réalité Delorme et Flückiger Edts de Boeck
Une incertaine réalité de B. d'Espagnat Edts Gauthiers-Villars
Perception et réalité L. Allix, CNRS editions

Ces ouvrages ont changé ma vision du monde. J'ai bien dit vision.

Quand on élimine l'impossible, ce qui reste, aussi improbable qu'il soit, est la vérité!

Bien cordialement

Jean-Pierre
A ces propositions, j'aimerais ajouter le livre de C. J. Calleman, déja mentionné dans ce forum, dont la traduction en français vient de paraître en mars 2010 aux Editions Alphée "Cosmologie maya et théorie quantique" qui apporte un éclairage essentiel à cette Réalité.
Cordialement.
Pello

Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Mooncity le 27 juin 2010 à 14:05:52
Bonjour,

Il existe une autre Réalité co-extensive à notre univers. J'en présente les aspects essentiels.
 
Le rêve comme accès à l’autre Réalité
L’expérience vécue dans les rêves est réelle, en ce sens qu’il n’y a pas de différence de nature entre celle vécue dans la vie diurne, réveillée et celle vécue dans l’expérience du rêve. En ce qui concerne la nature de l’expérience, seule l’intensité diffère ; d’une manière générale, il y a plus d’intensité dans le rêve que ce que nous nous permettons habituellement de vivre dans la vie éveillée. Le rêve intervient en effet à un moment du sommeil pendant lequel seuls les yeux bougent (phase dite des mouvements oculaires rapides, ou sommeil paradoxal) et que tous les autres muscles sont totalement déconnectés, toute l’activité volontaire est déconnectée. .........

Il n’y a en fait qu’une seule Réalité, l’autre Réalité,  Tout est lumière - Tout est vivant    [....]
La mort comme retour « à la maison » [...]
L’onde de lumière est atemporelle : elle continue d’exister lorsque son « correspondant dans la matière » disparaît de notre Univers. Il en est de même pour l’Esprit-onde de lumière de l’être humain qui se perpétue au long de ses différentes incarnations.  [...]

Au moment de la mort physique, l’Esprit cesse de maintenir cette forme vibratoire et notre corps, devenu inutile, restitue ses énergies élémentaires à l’Univers. Notre Esprit, libéré, reprend sa place initiale dans la grande symphonie cosmique.   

La matière : une illusion sensorielle permanente [...]
   
Le processus d’évolution [...]

L’Eveil spirituel consiste à prendre conscience de cette autre Réalité. L’Illumination réside dans la pleine capacité à vivre cette Réalité. Atteindre l’Illumination, c’est redevenir pleinement les Etres de lumière que nous sommes.

Pello

Il existe une autre Réalité... le livre "Et l'Univers disparaitra" nous invite à un autre niveau de compréhension... Et si notre univers n'était qu'une illusion, une construction de l'esprit et que la réalité était ailleurs... Ce monde construit sur et par l'égo est destructeur, basé sur la dualité et la vraie vie se situerait au delà de ça. On ne peut pas trouver de réponse à l'extérieur mais au dedans de nous.

Que nous soyons en état de veille ou en état de sommeil et de rêves, nous sommes toujours dans le rêve et il s'agirait de sortir du rêve, en douceur...
"On ne quitte pas ce monde par la mort mais par la vérité" [ sur ce qu'est vraiment la réalité]
Donc quand on meurt "on ne retourne pas à la maison" mais on continue le mauvais rêve, de mourir et du cycle des naissances et de la mort. La seule voie est de s'éveiller de notre "vivant".
En cela la matière serait vraiment une illlusion permanente qui nous maintiendrait (et c'est son but) hors de la vraie réalité...
C'est là le danger du matérialisme, du tout matérialisme, car il nous coupe de l'esprit et ne nous pemet plus d'évoluer. Sans rejeter ce qui nous est nécessaire pour exister dans ce monde, il s'agirait de continuer à chercher non pas à l'extérieur mais à l'intérieur, car si il y a une réponse elle ne peut que se trouver là car "il n'y a personne à l'extérieur". Un livre très interessant que je conseille de lire pour les curieux de l'esprit...

Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Modération le 27 juin 2010 à 15:02:16
@Pello et Mooncity

rappel règlement : Lorsque vous citez un post pour y répondre, évitez de citer le post entier s'il est long et n'oubliez pas d'identifier le membre cité.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: cathros le 05 juillet 2010 à 19:52:57
Pour aider Pello sur l'aspect vibratoire de la matière, taper "Synergétique" sur votre fureteur favori.
Les russes à l'époque du professeur Vallée étaient très intéressés...
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Biowave le 05 juillet 2010 à 20:42:51
La seule voie est de s'éveiller de notre "vivant".

Bonne déduction, du moins en ce qui me concerne. S'éveiller de notre vivant peut signifier "devenir le metteur en scène de sa vie". Si vous êtes metteur en scène de votre vie, les scénarios les plus fous seront dès lors sans votre possible, comme dans un rêve, comme au cinéma, comme dans un jeu de rôle...

Je ne puis que réitérer mon conseil regardez le film "Passé virtuel"

Bien à Vous

Jean-Pierre
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: boulgakov le 05 juillet 2010 à 22:54:44
La matiere est de la lumiere ou de l'energie,  Mais n'est ce pas ce que dit la physique quantique ? Il est vrai que la science affirme que la lumiere a ete fabrique a partie du big bang, toute la lumiere, ce qui donnerait une certaine preponderance au temps auquel nous pensons. Il n'empeche que si la lumiere a ete cree a partir du bigbang, cela veut dire qu'avant il n'y en avait pas.
Cette affirmation , celle du fil, n'est elle pas la version  " spirituelle " de la physique quantique ?
Titre: Re : Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 06 juillet 2010 à 09:14:32
La matiere est de la lumiere ou de l'energie... 
Cette affirmation , celle du fil, n'est elle pas la version  " spirituelle " de la physique quantique ?
Vers la fin du texte qui nous est proposé ce jour 6 juillet par Ovnis-Usa, David Wilcock écrit " Il y a donc des éléments du temps-espace partout autour de nous. Cela signifie que tous ces éléments existent en tant que structure parallèle dans un univers parallèle". C'est la même idée que j'exprime en disant qu'il existe une autre Réalité co-extensive à notre Univers.
Et la dernière phrase "l'énergie qui s'y déploie est la même énergie que celle de l'espace-temps". C'est cette même énergie que je nomme lumière. Comme je l'explique dans le fil, la matière est une illusion sensorielle permanente, une autre façon de dire que la matière est de la lumière "condensée".
Cordialement.
Pello
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Pello le 06 juillet 2010 à 13:42:20
Pour compléter ma réponse à Boulgakov, j'ajouterai qu'il faut désormais repenser la physique quantique à partir des concepts développés par C. J. Calleman dans son livre "Cosmologie maya et théorie quantique" aux Editions Alphée (Voir notamment les pages 234 et 235 pour une nouvelle compréhension de l'équation de Schrödinger).
Cordialement.
Pello
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: boulgakov le 06 juillet 2010 à 19:48:49
Je ne comprends pas mais je ne suis pas specialiste du tout aussi vous me pardonnerez mon ignorance. Il me semble avoir compris que la physique quantique ( encore elle !) faisait l'hypothese que l'espace temps et la matiere etaient la meme chose. Nous sommes donc de l'espace-temps. Alors pourquoi, a la maniere des platoniciens, supposer un autre monde superieur d'ou les essences de chaque choses proviennent ? je ne crois pas qu'il y ait un autre espace, une autre realité. je crois par contre que nos outils pour percevoir cette realité, c'est a dire le monde, sont inadequats. Nos sens ne sont pas les bons. Nous manquons de bons sens.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Biowave le 06 juillet 2010 à 20:22:47
...Imaginons un robot avec des capteurs dédicacés à chaque sens. La dessus vient de greffer un programme qui gère et interprète les données reçues et perçues par chaque capteur. Vous obtenez un homme, un androïde. La réalité de cette créature dépend du programme. Celui qui écrit le programme peut bien sûr s'inspirer de sa propre réalité telle qu'elle lui apparait au travers de son propre programme ou alors, en créer une autre bien différente.
Ceci pour dire que notre réalité dépend du programme que notre cerveau exécute. Notre réalité dépend de notre programmeur. Et si les instruments pour appréhender la réalité ne nous apparaissent pas adéquats, c'est surement intentionnel. Mais finalement que dire d'une réalité qui est incertaine?
Peut-on parler d'inadéquation?
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: Arcanes le 01 mars 2011 à 02:43:40
 Peut être que "notre réalité" une sorte d'indice de "notre évolution" ? Mettons, si nous prenons le genre animal sa réalité est différente de celle du genre humain. Il ne perçoit pas son environnement immédiat comme nous le percevons et que dire de l'espace ? Ceci dis, les oiseaux ont une vue de l'espace plus développée que la notre pour la plupart qui ne prenons pas l'avion. Sont-ils plus évolués que le genre humain, pour cela ? A l'évidence il y a un facteur environnemental à prendre en considération. Notre programmeur est en parti cela, un environnement immédiat, une réalité commune. Pour ce qui concerne la partie "robotique" matérielle, nos chaînes d'ADN. Mais notre programmeur est encore plus grand que cela, il a ses ramifications dans un espace lointain n'ont accessibles à la "réalité" immédiate des organismes humains et animal. Et certains de l'espèce humaine à nouveau inventerons un avion qui volera toujours plus haut toujours plus loin. C'est à dire qu'ils vont s'émanciper peu à peu de leur environnement premier, et acquérir par leurs générations futurs une nouvelle structure "robotique"... Et ses nouvelles structures amèneront avec elles des nouvelles capacités cognitives de par l'information de ces nouvelles influences environnementales... Comme si tout se jouait sur une autre échelle cosmique que notre cerveau lui, sur encore une autre échelle de temps, n'a manifestement la possibilité de transcender que part une "réalité" virtuelle.  Je ne dirais pas comme vous : "Et si les instruments pour appréhender la réalité ne nous apparaissent pas adéquats, c'est surement intentionnel." A mon avis c'est principalement l'ordre d'une évolution, mais sur un plan plus long que celle d'une petite vie. Car, ce que je trouve très intéressant c'est (ne parlons plus du robot) ce "programme" alimentant le robot. Notre esprit qui recueil et organise les informations acquiert le savoir pour un but précis. Et cet instrument à mon avis  est adéquate pour appréhender la réalité à titre individuel, et compréhensible au titre de l'espèce.
Titre: Re : "Une compréhension de la Réalité"
Posté par: labbe le 07 septembre 2011 à 18:25:30
Admettons ensemble que le but semble être dans tous les cas la prise de conscience. Ce qui signifie que ca veut se connaître. C'est typiquement ce que raconte l'histoire de la terre. Des êtres se créent de plus en plus complexes, des sens, des yeux et pire la conscience d'exister. Donc il semble qu'il existe une volonté de se connaître. Dans l'univers il semble exister une volonté de se connaître. Ce qui est déjà une sacré indice. Avec l'homme c'est carrément la possibilité de se questionner de s'interroger sur soi même et sur le bien fondé de l'existence elle même.
Pour moi l'oeil reste quand même le sens le plus beau. Je pense qu'il reflète assez bien la réalité même s'il n'est pas capable de voir tout. De plus il nous montre bien que nous sommes un sens. Nous sommes un oeil en réalité. Avec la même particularité de ne pas nous voir nous même.