Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: BHL en flagrant délire  (Lu 9295 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4731
Re : BHL en flagrant délire
« Réponse #30 le: 01 novembre 2014 à 22:27:36 »

Tunis: Bernard-Henri Levy refoulé par des manifestants à son arrivée l’aéroport

«BHL dégage», «Non aux intérêts sionistes en Tunisie». C’est par ces cris et avec des pancartes et drapeaux palestiniens que des dizaines de manifestants tunisiens ont accueilli dans la nuit de vendredi à samedi de l'écrivain et philosophe français Bernard-Henri Lévy à son arrivée à l’aéroport de Tunis –Carthage.

Les manifestants ont bloqué la sortie principale des visiteurs à l'aéroport, poussant des agents de sécurité à faire sortir l'écrivain par une porte secondaire, a précisé Shems FM.

Selon Slim Amamou, l’ancien blogueur et ex- Secrétaire d’Etat de l’après-révolution, ce sont des Tunisiens embarqués à bord du même avion que BHL qui ont donné l’alerte à leurs compatriotes pour organiser la manifestation.

Demande d'enquête

Pourquoi BHL est-il venu en Tunisie? Selon certaines sources, il serait venu rendre visite au Libyen Abdelhakim Belhadj et l’islamiste tunisien Rached Ghannouchi.

En l’absence de confirmation, l'avocat Abdelaziz Essid a déclaré à la radio, qu'un groupe d'avocats allait réclamer l'ouverture d'une enquête par le ministère public pour définir la partie responsable de l’arrivée du philosophe Bernard Henri Lévy (BHL) en Tunisie.

Selon l’avocat, «BHL «représente un danger pour la sécurité nationale» en raison de «ses positions contre les intérêts des peuples arabes», «son engagement farouche ayant convaincu le président français Sarkozy d’entrer en guerre contre la Libye et ses écrits sur les réseaux sociaux dans lesquelles il menaçait clairement de faire éclater la guerre en Algérie».

Contacté par l'AFP, le porte-parole du ministère tunisien des Affaires étrangères, Mokhtar Chaouachi, s'est refusé à tout commentaire sur cette visite et la manifestation. Source

Plusieurs personnes manifestent contre la venue de BHL en Tunisie
« Modifié: 20 janvier 2015 à 00:04:16 par katchina »
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Vent du Nord

  • Modérateur Global
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 642
Re : BHL en flagrant délire
« Réponse #31 le: 02 novembre 2014 à 10:08:00 »

J'ai hésité à poster ceci dans la section humour mais le présent fil est adéquat :

- Lorsqu'il arrive en France, d'où qu'il vienne, BHL ne pourrait-il pas aussi être refoulé vers là-d'où-il-vient ?  ::)
Si chaque aéroport faisait pareil, on inventerait ainsi une sorte de mouvement perpétuel...
IP archivée

Roger

  • Révolté
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 289
Re : BHL en flagrant délire
« Réponse #32 le: 08 mai 2019 à 10:24:32 »

Un conseiller municipal de Genève annonce que toutes les représentations en Suisse du spectacle de BHL ont été annulées fautes de public.
Pour les représentations de Genève et Lausanne seuls quelques dizaines de billets ont été vendus. Mais l’organisateur a préféré tout annuler…
Source : https://www.lesalonbeige.fr/bhl-annule/

IP archivée
« Le seul moyen d’affronter un monde sans liberté est de devenir si absolument libre qu’on fasse de sa propre existence un acte de révolte. »
Albert Camus

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : BHL en flagrant délire
« Réponse #33 le: 20 mai 2019 à 19:02:28 »

BHL vaut-il le prix de la crème qui sert à l'entarter ?

"Actuellement en tournée dans plusieurs villes européennes, la dernière pièce de Bernard-Henri Lévy, en forme de long monologue, a fait un flop en Suisse où deux représentations ont été annulées. Un succès mitigé, donc, mais qui ne l’a pas empêché d’avoir eu les faveurs de la presse et même… d’un documentaire financé en partie par le service public !

Dans un article cinglant traduit par le Courrier International, le magazine allemand Der Spiegel évoque, à Amsterdam, une salle loin d’être comble (malgré les annonces), et qui se vide au fur et à mesure d’un spectacle raté et grandiloquent. Mediapart propose une critique acerbe d’une représentation à Barcelone truffée de lieux communs et d’amalgames. Le Matin nous apprend également que deux dates ont été annulées en Suisse, à Genève et à Lausanne, faute de public.

Ce n’est pas vraiment une première pour BHL : déjà en 2014, il avait été invité dans les médias à parler d’une autre pièce écrite par BHL, à propos de BHL, et interprétée par BHL. Et déjà sa pièce avait été déprogrammée de la salle qui avait bien voulu l’accueillir (comme nous y étions revenus).

Survendue dans de nombreux médias français malgré un succès visiblement mitigé, la pièce de BHL a par ailleurs eu les faveurs… d’un documentaire financé en partie par le service public, comme le révèle Le Canard enchaîné dans son édition du 30 avril. Parmi les financeurs de ce documentaire, on compte Canal Plus (300 000 euros), France 3 (230 000 euros), et Arte (200 000 euros) – dont Bernard-Henri Lévy est justement… le président du conseil de surveillance. « On n’est jamais si bien surveillé que par soi-même », comme le note Le Canard enchaîné." Suite & Source

Ce pseudo intello mondain va probablement oser prochainement se présenter à l'Académie Française !

Comme d'autres prétentieux avant lui, dont Patrick Poivre d'Arvor pour seulement quelques bouquins... Quel culot !

Le profil du bon candidat

On l'oublie trop souvent, mais il n'y a pas que des écrivains à l'Académie française. L'institution a une mission claire soulignée par son article 24: «La principale fonction de l'Académie sera de travailler, avec tout le soin et toute la diligence possibles, à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences.» Ayant à l'esprit cet objectif, elle peut accueillir en son sein des représentants de toute la société, même si les autres académies (Académie des inscriptions et belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts et Académie des sciences morales et politiques) sont là, aussi, pour recevoir des femmes et des hommes de qualité.

La Compagnie reste ouverte à tous, un bel exemple avec le professeur Pouliquen, ophtalmologue, élu en 2001, qui a porté, entre autres, le projet de la rubrique «Dire, ne pas dire» sur le site Internet de l'Académie.

Sous la Coupole, on a coutume de dire que le bon candidat doit être, non seulement, talentueux, mais aussi bon camarade. C'est feu Alain Decaux qui avait brossé le profil idéal en citant le diplomate Jacques Chastenet. On rappelle souvent ses mots: «Pour être accueilli à l'Académie française, il faut démontrer sa notoriété, son talent et sa courtoisie. Les deux premières exigences vont de soi. La troisième ne demande qu'un peu de réflexion: nous allons fréquenter le nouvel élu pendant des années…», avait-il dit. Erik Orsenna avait résumé tout cela par ces paroles: «L'Académie, c'est une compagnie, et, pour l'intégrer, il faut être un bon compagnon. Si c'est le meilleur des scientifiques et qu'il n'est pas d'un commerce agréable, il aura peu de chances d'être accueilli.» C'est dit.

Un autre signe: un prix reçu par l'Académie française, notamment le Grand Prix du roman ou le Grand Prix de littérature Paul Morand, peut être perçu comme un clin d'œil, une invitation à postuler.

La piste Fabrice Luchini

Alors, quels candidats vont postuler? On a déjà une idée, puisque certains ont déjà franchi le pas. Frédéric Mitterrand, l'ancien ministre de la Culture, en a envie. Il s'était présenté en mars 2016 au fauteuil d'Assia Djebar avant de se retirer au profit d'Andreï Makine, geste généralement apprécié des immortels.

Il y a ceux qui ont déjà eu un nombre de voix encourageant lors de leur première ou deuxième tentative et qui autorisent donc l'espoir. On pense à Sylvie Germain, Valère Novarina, Antoine Compagnon, Michel Schneider, qui avaient décroché au moins dix voix. Daniel Rondeau, Alain-Gérard Slama, Didier van Cauwelaert, Renaud Girard, Jean-Christian Petitfils avaient eu entre six et neuf «suffrages»...

Les immortels aimeraient bien attirer certains romanciers tels que Jean Echenoz ou Pascal Quignard. Mais il semble que ces derniers soient encore réticents. Ils verraient sans doute d'un bon œil la romancière et universitaire Chantal Thomas. Depuis la mort d'Assia Djebar et de Simone Veil, il n'y a plus que quatre femmes.

Enfin, l'Académie réaliserait un très joli «coup» en faisant entrer une personnalité qui porte de magnifique manière la langue française auprès du grand public: quel meilleur exemple que celui de Fabrice Luchini en habit vert? Bien sûr, la vie à l'Académie est telle qu'il trouvera face à lui des opposants. Mais il aura des soutiens, aussi. La Compagnie a besoin de porte-drapeau, en France et dans le monde.

Interdit aux plus de 75 ans

En 2010, la prestigieuse institution avait adopté un nouveau règlement limitant l'âge des candidats à 75 ans. Une petite révolution dans ce vénérable aréopage. Depuis, on ne peut plus être candidat à l'immortalité passé soixante-quinze printemps. L'objectif était clair: il s'agit non seulement de rajeunir «l'effectif», mais aussi d'encourager la candidature des personnalités encore dans la force de l'âge, capables de la soutenir activement dans ses missions de plus en plus nombreuses, notamment la défense de la langue française.

Ce règlement prive l'Académie de nombreuses personnalités appréciées telles que Mona Ozouf. Même pour l'immortalité, le temps est compté... - Suite & Source
« Modifié: 20 mai 2019 à 20:08:20 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c