Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Alexandre Grondeau  (Lu 709 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 812
Alexandre Grondeau
« le: 25 janvier 2018 à 21:55:56 »

Biographie complète de l'auteur

Alexandre Grondeau est né en 1978. Influencé par des auteurs comme Georges Orwell, Louis Ferdinand Céline, José Saramago, Isaac Asimov, Albert Camus ou encore Jack Kerouac, il écrit depuis son plus jeune âge. Adolescent, il fait lire son premier manuscrit à son grand oncle Michel Serres qui l'encourage à poursuivre dans cette voie et lui prodigue de précieux conseils.
Très tôt, il se met à côtoyer les milieux culturels contestataires et underground du sud de la France, avant d'entamer des études universitaires en géographie.
Dès la fin des années 90, il devient critique musical spécialiste des musiques jamaïcaines et écrit pour différents magazines en France, aux Etats-Unis et au Japon. A l'âge de 23 ans, il quitte le sud de la France pour démarrer une thèse de géographie critique à Paris X Nanterre. Il découvre Milan Kundera et Jim Harrison et continue d'écrire quotidiennement, en parallèle de ses recherches universitaires qui le font voyager aux Etats-Unis et en Inde notamment.
Il est aujourd'hui Maître de Conférences, Géographe à l'Université Aix-Marseille. Génération H, Têtes chercheuses d'existence est son quatrième roman.


Le roman

Sacha et sa bande sont de la Génération H, génération de fumeurs d’élite, amatrice de plaisirs interdits et de fêtes inoubliables. De sound systems en soirées villas, de festivals en carnavals indépendants, de Barcelone à Amsterdam, ils brûlent leur vie comme un gros spliff de weed.
Insoumis à l’ordre établi et rompus au système D, ces débrouillards d’un genre nouveau entament le troisième millénaire à cent à l’heure sur une bande-son démoniaque mêlant cultures urbaines, musiques électroniques, reggae et rock alternatif. Têtes chercheuses d’existence, ils tentent de rester fidèles à l’underground et à leurs idéaux qui se fracassent contre les pièges de la prohibition et de la société de consommation.
Tribu hédoniste et enfiévrée, voguant de voyages hallucinés en amours sans lendemain, de nuits blanches en aubes radieuses, la Génération H est le reflet de la jeunesse de France qui veut vivre sans entraves et profiter de son existence, ici et maintenant. La Génération H a enfin son roman, une plongée sans concession dans la culture hasch et la France qui fume. Faites tourner.

Note de l'éditeur

Le livre déjà culte Génération H revient dans les librairies deux ans après la sortie du premier tome de la trilogie sociale écrite par Alexandre Grondeau. Entre temps le roman aura été attaqué par le CSA après le passage de l’auteur sur France Info et des libraires refusent toujours de le vendre. Des manifestations et des festivals auront été organisés pour le défendre et auront réuni à chaque fois plusieurs milliers de personnes.
Un clip de soutien aura été vu plus de 4 millions de fois sur YouTube et le roman aura conquis près de 20 000 lecteurs, le succès du livre ne se démentant pas.
Génération H, Têtes chercheuses d'existence parle d’une jeunesse française dont la littérature a oublié l’existence depuis trente ans. Elle est insoumise, hédoniste, rebelle, fragile et explosive. Le roman est une plongée sans concession dans la France qui fume, un livre qui aborde la culture hasch de manière frontale et le quotidien mouvementé d’une bande de fumeurs et de bringueurs invétérés.
Génération H, Têtes chercheuses d'existence raconte comment le cannabis est entré de manière irréversible dans la culture française, au même titre que le vin ou la bonne bouffe. Sur la Route de Jack Kerouac posait les fondations de la Beat Generation dans l'Amérique des années 60, la Génération H a elle aussi trouvé son livre emblématique qui sera traduit en italien et en anglais en 2016.   

http://www.generation-h.fr/generation-H-2/index.php#!/page_Main


IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 812
Re : Alexandre Grondeau
« Réponse #1 le: 25 janvier 2018 à 21:56:21 »


Le roman

John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie. John est un avocat d’affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d’apprendre que ses jours sont comptés.
Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradictions de la société de consommation, seuls face à un choix qui met leur conscience et leur intégrité à rude épreuve : écraser les autres ou se laisser écraser.
Sélection naturelle, un roman capitaliste est le récit de leurs destins et de leurs aventures entremêlés, de leurs états d’âme, leurs hésitations, leurs lâchetés et leur humanité. Il les place devant leurs paradoxes, leur égoïsme, leurs espoirs aussi, et pose les deux seules questions qui importent. Peuvent-ils arrêter la machine bien ordonnée qui les broie ? Jusqu’où accepter la compromission dans ce système devenu fou ?

Note de l'éditeur

Après avoir questionné les dérives de la foi et l'athéisme dans son premier roman (Pangée), plongé dans les milieux underground et psychédéliques des années 90 dans un road trip musical et halluciné avec son second roman (Génération H), Alexandre Grondeau nous revient cette année avec une charge littéraire anti-capitaliste sans concession: Sélection naturelle, un roman capitaliste.
La théorie de Darwin selon laquelle « les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements », s'applique-t-elle à l'espèce humaine ? Est-ce le système capitaliste, son rythme effréné et l'oppression exercée par la société de consommation qui ne nous laissent le choix qu'entre se faire écraser, et écraser les autres ? Ou bien ce choix est-il simplement inhérent à la nature humaine ? Telles sont les questions posées par ce récit mêlant trois destins dans un roman noir, jouissif, et amoral.

Le lecteur remarquera par ailleurs que la musique est encore et toujours présente dans l'œuvre de l'auteur. Ainsi une bande son est de nouveau proposée à la fin du roman, permettant d'accompagner sa lecture par les morceaux écoutés par les personnages du livre. Un clip vidéo illustrant l'univers du livre grâce à une création musicale originale de Renegade Sid (ex Spiral Tribes) accompagne également la sortie du roman.
Et comme à son habitude Alexandre Grondeau a produit une compilation regroupant une trentaine d'artistes autour du thème de son livre, qui sera offerte à tous les lecteurs de son troisième roman. Plus qu'un roman et comme il est maintenant de coutume avec Alexandre Grondeau, Sélection naturelle, un roman capitaliste est une œuvre artistique interdisciplinaire à la croisée de la littérature et de la musique. Une aventure dont personne ne sortira indemne !   

http://www.selectionnaturelle-lelivre.com/#!/page_Main
IP archivée

Divs

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 812
Re : Alexandre Grondeau
« Réponse #2 le: 25 janvier 2018 à 21:58:56 »


Le roman

Les romans sur Dieu sont rares, surtout quand ils l'évoquent avec humour, férocité et subtilité. A l'heure où la liberté d'expression française fait face aux menaces grandissantes d'intégrismes religieux de tous bords, Pangée s'attaque à la question de Dieu sans ménagement, en déroulant une intrigue convaincante dans un univers rempli de références aux grands textes religieux (le Zohar, le Talmud, la Torah, le Coran, le Nouveau Testament, le Gilgamesh.).
Pangée, trente ans, n'aime pas la religion. Il moque les croyants, leur foi, leurs rituels, et déteste plus que tout les Églises et leurs clergés. Il décède et se retrouve, à sa grande surprise, admis au Paradis, où il débute une série d'incroyables découvertes. Imaginez plutôt un jardin d'Eden que l'on a oublié d'entretenir depuis 2000 ans, des anges qui s'enivrent pour oublier leur asexualité, une absence totale d'autres élus avec qui partager l'éternité, l'incroyable réalité de l'enfer et un Créateur qui ne veut plus s'occuper de l'humanité.
Le jeune homme refuse son sort quand il apprend qu'il est le premier être admis depuis plus de deux mille ans et qu'il n'y a Ici-Haut ni femmes, ni compagnons, personne à qui confier ses espoirs de vie éternelle.
Allant de surprise en surprise, il entame une longue quête et réalise qu'il ne pourra compter que sur lui-même, que Dieu existe ou non. Pangée est une fable philosophique, un roman initiatique, qui interroge autant la foi que l'athéisme. Il place le lecteur face aux paradoxes des certitudes de l'humanité affrontant la peur de la mort et de l'après, tout cela avec ironie et dans une série de situations surréalistes, tragi-comiques et décalées.   

https://livre.fnac.com/a4040862/Alexandre-Grondeau-Pangee
IP archivée