Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Etonnant ministre de l'Agriculture, otage de la FNSEA  (Lu 41 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14889
Etonnant ministre de l'Agriculture, otage de la FNSEA
« le: 30 août 2019 à 19:56:09 »

Le maire de Langouêt qui a vu son arrété "suspendu" par le tribunal ne baisse pas les bras.
Il veut définir une zone de 150m des habitations où l'épandage de pesticides serait interdit.
Son initiative est maintenant reprise par des dizaines de maires dans toute la France.

Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, envisage mollement la mise en place d'une "concertation" de six semaines en octobre prochain, pour une modification de la loi en 2020.

Mais au lieu des 150m de précaution demandés pour les épandages, il lui semble suffisant d'établir la limite "de 1 à 5m" !
Comme toujours, le puissant lobby de la FNSEA se réjouit de cette position, mais pourrait l'avoir dictée.


Voir la Lettre aux maires : contre les pesticides et leur monde

Extrait ! "Le gouvernement prétend régler la question de l’empoisonnement par les pesticides avec une loi réglementant «l’épandage à trop grande proximité des maisons». C’est une farce : c’est tout le système agricole qu’il faut transformer, et vite, si nous voulons avoir une chance d’habiter dignement cette planète. Et cela passe par une sortie immédiate des pesticides de synthèse !

A l’instar du syndicat agricole majoritaire, l’Etat va pour l’instant dans le sens contraire. En septembre, il a effacé des milliers de points d’eau des cartes préfectorales pour ne pas avoir à les protéger des pesticides. Il continue de soutenir des plans de «réduction» des pesticides qui n’ont qu’un effet : leur augmentation. Il refuse la création d’un fonds d’indemnisation des victimes des pesticides. Tout porte à croire que l’Etat ne fera rien pour améliorer la situation, car il est enchaîné aux impératifs de croissance.
"

Le collectif signataire appelle "l’ensemble des jeunes en grève pour le climat, tous les gens préoccupés par l’écologie à se rassembler devant les mairies contre les pesticides de synthèse, le vendredi 6 septembre à 18 h 30 à l’appel du mouvement «Nous voulons des coquelicots» !"
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c