Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Double impact sur la Lune  (Lu 35387 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15117
Double impact sur la Lune
« le: 30 septembre 2009 à 14:42:48 »

Le point d'impact du LCROSS de la NASA, qui doit s'écraser sur la Lune le 9 octobre, vient d'être modifié. Un nouveau cratère a été choisi, qui augmente les chances de trouver de la glace d'eau.

On sait maintenant qu'il est possible de trouver un peu d'eau sur la surface lunaire, mais des chercheurs pensent que les cratères situés dans la zone d'ombre des pôles en recèlent de grandes quantités. C'est une ressource dont ils aimeraient s'assurer pour couvrir les besoins des futures bases.

Le LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite) a été programmé pour s'écraser au pole sud de notre satellite, à près de 9.000km/h, afin que les chercheurs puissent détecter sa présence dans le panache de l'impact. Le 9 Octobre, l'engin dirigera vers sa cible les 2.400kgs de l'étage supérieur de son lanceur, puis il s'écrasera à son tour 4 minutes plus tard.

Début septembre, le choix s'était porté sur un cratère de 48kms d'envergure nommé Cabeus A. Selon les données du Lunar Prospector, qui se trouvait en orbite autour de la Lune en 1998 et 1999, l'endroit devait présenter de hautes concentrations d'hydrogène.   

Mais des mesures plus récentes, réalisées par le LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) ont montré que les quantités n'étaient pas très élevées. Cabeus A n'était finalement pas une cible intéressante, parce que le cratère n'est pas totalement dans l'ombre.

Le LCROSS va maintenant cibler un cratère de 98 kms de diamètre nommé Cabeus. Anthony Colaprete, du Ames Research Center de la NASA, basé à Moffett Field, en Californie, a fait savoir que les données fournies à la fois par le Lunar Prospector et le LRO "montrent une quantité importante d'hydrogène".

Cabeus n'avait pas été choisi initialement parce qu'une falaise cache en partie la vue sur le cratère depuis la Terre :

"Il y a une montagne qui culmine à environ 6 kms sur le côté nord du cratère. Par conséquent les éjections ne pourront être observées qu'en atteignant une certaine altitude". Or la plupart des débris devraient culminer à 10 kms d'altitude.

Depuis quelques jours, "il est maintenant démontré, avec la plus grande certitude, que Cabeus présente les plus fortes concentrations d'hydrogène au pôle sud". Vendredi dernier, les propulseurs du LCROSS ont été activés pour viser la nouvelle cible.

L'équipe a constaté qu'une petite vallée dans la montagne qui fait obstacle, devrait permettre à un rayon de soleil d'éclairer le panache créé par l'impact du LCROSS.

Après l'abandon de la mission indienne Chandrayaan-1 en Août dernier, le LCROSS et le LRO seront les seuls observateurs directs depuis l'orbite lunaire.

Le télescope spatial Hubble, de même que le GeoEye (un satellite privé d'imagerie à très haute résolution), ainsi qu'un bon nombre de télescopes terrestres, seront mobilisés pour observer l'évènement.
Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7730
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #1 le: 01 octobre 2009 à 09:18:44 »

Je ne suis pas astronome, mais  il me semble que, vu la gravité faible de la Lune, un panache de 10 Km de haut ne devrait pas se résorber tout de suite.
Je me trompe peut-être, mais il est possible qu'on puisse en faire l'observation 7 ou 8 heures plus tard.
J'aimerais avoir un avis éclairé.
Autre chose, quelqu'un pourrait-il localiser le site sur une photo de la Lune ?

Pita

  • Invité
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #2 le: 01 octobre 2009 à 10:36:29 »

Citer
L'équipe a constaté qu'une petite vallée dans la montagne qui fait obstacle, devrait permettre à un rayon de soleil d'éclairer le panache créé par l'impact du LCROSS.
La précision de cette opération retient mon attention. Sur une aussi vaste surface, ils sont capables de cibler avec précision une vallée... depuis la terre...

Citer
Après l'abandon de la mission indienne Chandrayaan-1 en Août dernier, le LCROSS et le LRO seront les seuls observateurs directs depuis l'orbite lunaire.

Le télescope spatial Hubble, de même que le GeoEye (un satellite privé d'imagerie à très haute résolution), ainsi qu'un bon nombre de télescopes terrestres, seront mobilisés pour observer l'évènement.
Voyez-vous ça ! un satellite privé d'imagerie à très haute résolution... plus toute la logistique qui est mise en branle... Donc quand on veut avoir une image sur la lune, on l'a ! Je m'interroge de plus en plus... je m'interroge dans quoi je patauge depuis des années...

Citer
Après l'abandon de la mission indienne Chandrayaan-1 en Août dernier, le LCROSS et le LRO seront les seuls observateurs directs depuis l'orbite lunaire.
Vous allez me trouver suspicieux ? Oui, je suis suspicieux... Plus de sonde japonaise, plus de sonde indienne dans les parages... et la trajectoire de l'impacteur est changée... sous prétexte que :
Citer
Cabeus n'avait pas été choisi initialement parce qu'une falaise cache en partie la vue sur le cratère depuis la Terre :
Alors, comme ça le Lcross se balade tranquillement autour de la lune sans but précis et puis après un (long) débat : -Oh il y a une vallée par là ! -Ouaip, c'est pas mal. -On va par là ? -Ouaip pourquoi pas ? Et hop, un petit coup de volant à gauche...

Je patauge pour de vrai...

IP archivée

namspopof

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1747
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #3 le: 01 octobre 2009 à 10:50:57 »

Je partage une partie de tes doutes Pita. :)

Le fait que l'endroit choisi ne sera plus visible facilement de la terre (alors que le premier site l'était).
Le fait que la mission n'avait pas de réel objectif avant son lancement (la cible étant tout juste définie)
Le fait également que les téléscopes spatiaux vont tous regarder la lune alors qu'il nous ai dit que cela n'a pas grand interet...

Tout cela n'engage pas à la pleine confiance en la Nasa...
IP archivée

crepand

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 180
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #4 le: 01 octobre 2009 à 11:15:15 »

Bonjour,
En tous cas, j'espère qu'ils ne vont pas facher des éventuels habitants, de se faire bombarder par des sondes spatiales... >:(
Et qui va ramasser les morceaux de ferrailles ? et les restes de carburant dans les réservoirs ? c'est le début de la pollution... ???
Cela me gène un peu.... :-\
IP archivée
Crépand, village de ma première observation d'OVNI en 1973. Boule orange.
Pilote avion de tourisme

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7730
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #5 le: 01 octobre 2009 à 11:56:48 »

Ca fait un moment que ma confiance en la Nasa est toute relative, namspopof .
Il n'y a qu'à voir les images qu'on nous balance sur Nasa TV de la dernière mission de l'ISS.
Une des plus intéressantes vu le nombre d'occupants, mais la plupart du temps on n'a droit qu'au positionnement (différé) de la station sur la carte.
Pour ce qui est du downlink audio hertzien, même chose, très difficile à intercepter...
A se demander ce qu'il font la-haut.

Argonot

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 939
Re : Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #6 le: 01 octobre 2009 à 13:31:20 »

Citation de: crepand
c'est le début de la pollution... ???

Les sondes terriennes contiennent des micro-organismes qui peuvent survivre sur les planètes sur lesquelles elles se posent .

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/les-sondes-martiennes-ont-elles-feconde-la-planete-mars_15839/
IP archivée

-Vod-

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1169
Re : Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #7 le: 01 octobre 2009 à 17:49:04 »

Je ne suis pas astronome, mais  il me semble que, vu la gravité faible de la Lune, un panache de 10 Km de haut ne devrait pas se résorber tout de suite.
Je me trompe peut-être, mais il est possible qu'on puisse en faire l'observation 7 ou 8 heures plus tard.
J'aimerais avoir un avis éclairé.

Je ne crois pas, il n'y a pas d'air sur la lune, la poussiere est donc en chute libre. Or, en chute libre l'acceleration est constante. Donc la poussiere  va vite acquerir une vitesse tres largement superieur à la vitesse qu'elle aurait sur terre.
formule de vitesse en chute libre : v²=2 * g * h (sur la lune g=1.63)
v²=32600, v= 180m/s soit 648 km/h ! C'est la vitesse qu'elle aura en touchant le sol. Je ne sais pas vraiment comment faire pour calculer le temps de chute, mais je ne pense vraiment pas que cela puisse etre 7 ou 8 heures.
IP archivée

wipe

  • Invité
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #8 le: 01 octobre 2009 à 18:50:46 »

hello ! vous voulez dire qu'aucun astronome de la Terre ( a part ceux dans la zone privilégié ) ne pourra voir l'impact ? 
et si c'était une mission de nettoyage d'ancienne base e.t plutot
IP archivée

Vent du Nord

  • Modérateur Global
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 650
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #9 le: 01 octobre 2009 à 19:33:51 »

Citation de: argonot
Les sondes terriennes contiennent des micro-organismes qui peuvent survivre sur les planètes sur lesquelles elles se posent.
Quand j'étais jeune...
il y a bien longtemps...
la NASA prenait bien soin de ne pas polluer les planètes visitées.
En effet : comment détecter l'éventuelle présence de formes de vie sur une planète si on apporte soi-même des virus et des bactéries sur le lieu à examiner ?

En conséquence, les sondes étaient construites dans des chambres stériles par des techniciens en tabliers impeccablement blancs, portant des masques de chirurgiens et des coiffes emballant leurs cheveux. Les sondes étaient emballées sous cellophane jusqu'à leur montage sur leur vecteur et protégées par une coiffe elle aussi stérilisée à l'intérieur. De plus, la coiffe était évidemment éjectée dès l'orbite terrestre, avant la mise à feu du dernier étage donnant l'impulsion vers la planète à visiter. Ou, plus exactement, "presque" vers la planète à visiter, car un grand soin était apporté au calcul de la trajectoire de ce dernier étage propulseur, puisqu'après la séparation de la sonde d'avec ce "rebut", il ne fallait surtout pas qu'il suive la sonde et finisse par atteindre la planète à explorer. Donc, on visait "un peu à côté" de la cible, puis on appliquait une correction de trajectoire à la sonde, et à elle seule. Et elle seule, petite chose stérile, atteignait la planète, sans conséquences sur le milieu à analyser.

Il semblerait que cette sage philosophie n'ait plus court aujourd'hui. Pourquoi ?
Bien sûr, depuis, les sélénautes ont trouvé des staphylocoques très résistants sur l'épave de Surveyor, mais je crois que la vraie réponse est ailleurs.
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7730
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #10 le: 02 octobre 2009 à 08:50:22 »

Dommage, merci pour ta réponse VoD.

Simsi

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2150
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #11 le: 02 octobre 2009 à 09:37:42 »

Et si leur but était de raprocher la lune de la terre pour une raison de climat?
Les américains sont fous, une folie de plus ou de moins !

Bombarder la lune pour trouver de l'eau ! en quoi cela fairait-il avancer la science?
IP archivée
S. I. M. S. I. - Soit ils mentent, soit ignorent...

Pita

  • Invité
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #12 le: 02 octobre 2009 à 10:15:26 »

Ce qui va me consoler est le nombre de concurents qui s'alignent dans la course. Une erreur finira par se glisser... Tôt ou tard...
IP archivée

WDPK webzine

  • Invité
Re : Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #13 le: 02 octobre 2009 à 10:47:53 »

Ce qui va me consoler est le nombre de concurents qui s'alignent dans la course. Une erreur finira par se glisser... Tôt ou tard...

Si tu regardes de plus près, les "concurrents" ont tous des accords signés avec la NASA, donc à part la Russie (ROSCOSMOS), ils sont tous contrôlés par la NASA.

Liste des accords entre agences spatiales par John Lear, c'est effarant : http://www.thelivingmoon.com/47john_lear/02files/NASA_Control_of_Space_Programs.html
IP archivée

Pita

  • Invité
Re : Double impact sur la Lune
« Réponse #14 le: 03 octobre 2009 à 15:06:42 »

Citer
Si tu regardes de plus près, les "concurrents" ont tous des accords signés avec la NASA
C'est vrai ! Cela m'est sorti de la tête... Pas fini de patauger moi !
IP archivée