Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question  (Lu 621 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14381

16 choses que Trump est plus prompt à dénoncer que les suprémacistes
et néo-nazis réunis à Charlottesville


Donald Trump n'a pas clairement pris position contre le rassemblement
d'extrême droite qui a dégénéré en violences.

Suite & Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question
« Réponse #1 le: 18 Août 2017 à 13:35:19 »

On peut reprocher beaucoup de choses à Trump, mais pour le coup je trouve que concernant les événements de Charlottesville, les discours des media est assez injuste, voire malhonnête.
S'il y a bien une chose qui a été constante durant la carrière de Trump, c'est sa dénonciation de ce genre d'agissements et de population.

La video ci-dessous expose bien la supercherie, et met aussi en lumière les mots de son 1er discours qui ont été immédiatement sans équivoque. Le haro sur Trump est encore de la manipulation médiatique, j'en ai peur.

Trump Disavows Racists Over and Over Again - While Media Says Exactly the Opposite
IP archivée

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Re : L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question
« Réponse #2 le: 18 Août 2017 à 14:19:53 »

Ensuite, concerant plus particulièrement les événements de Charlottesville, et certaines choses qui ont été dites sur les sudistes comme étant d'affreux racistes, le général Lee en particulier.
J'avais eu l'occasion d'en parler un peu à l'antenne, mais là je viens de tomber sur deux articles plus détaillés qui démontent complètement ces affirmations diffamatoires, qui sont surtout des contresens qui empêchent toute compréhension de la situation actuelle aux Etats-Unis.

Concernant le Général Lee:
Faut-il déboulonner le général Lee ?
[...]L’émotion face à cette tragédie est légitime ; la réécriture de l’Histoire par la presse qui a suivi l’est un peu moins.
En effet, si l’on en croit la presse, Robert Lee, commandant sudiste pendant la guerre de Sécession, serait un odieux raciste, fier partisan de l’esclavage. Or, rien n’est plus faux.
[...]
Celui qui était « un ennemi sans haine, un soldat sans cruauté, un vainqueur sans oppression, et une victime sans murmure » meurt en 1870. Il deviendra un symbole car il faisait partie de ces hommes qui, comme le général Jackson – un officier sudiste, proche de Lee, qui donnait des cours du soir aux Noirs -, avaient rejoint le camp des vaincus par loyalisme plus que par idéal.
[...]
Comment expliquer que cet architecte de la réconciliation soit aujourd’hui calomnié par la presse ? La raison est simple : si Lee était un monstre, alors ceux qui osent aujourd’hui soutenir sa mémoire sont forcément le mal incarné. Or, ce raccourci s’appuie, comme nous l’avons montré, sur une négation orwellienne de l’Histoire.


Suite et source: http://www.bvoltaire.fr/faut-deboulonner-general-lee/

Et concernant les motifs réels de la Guerre de Sécession, un autre très bon article (qui dit peu ou prou ce que j'avais rappelé à l'antenne):
Quand le politiquement correct veut déboulonner les statues
[...]Sauf que, n’en déplaise à la presse pour qui la guerre commença quand « le camp esclavagiste, refusant d’abolir l’esclavage, avait décidé de quitter l’Union », le sujet est complexe. La guerre de Sécession n’est pas une guerre entre les gentils progressistes du Nord et les méchants racistes du Sud ; penser que les Américains ont choisi de mourir par millions pour les droits des Noirs, c’est partir d’un postulat erroné.

La guerre de Sécession est avant tout le point culminant d’un conflit séculaire entre deux modèles sociaux-politiques. D’un côté le Sud, agricole et conservateur, partisan d’une confédération d’États indépendants ; de l’autre le Nord, industriel et progressiste, partisan d’une fédération centralisée où les États doivent obéir au pouvoir central. Le débat européen avant l’heure, en quelque sorte…

Or, quand le Nord décida de taxer la production agricole du Sud pour le forcer à s’industrialiser, ce dernier refusa et annonça qu’il construirait ses propres ports afin de prendre son indépendance économique. C’est ce qui motiva les abolitionnistes nordistes, désireux de faire pression sur un Sud qui pourrait représenter un concurrent potentiel. L’abolition de l’esclavage n’est donc qu’un prétexte à cette guerre entre deux modèles de société.

Ce conflit joua un rôle fondateur pour l’identité des États du Sud. Tous leurs arrière-mondes culturels sont le fruit de cette résistance héroïque dans une guerre perdue d’avance pour la liberté et la défense de leurs traditions. Aujourd’hui, défendre ces symboles, ce n’est pas une façon de dire « Vive les Blancs et l’esclavage ! » Défendre ces symboles, c’est, au mieux, une marque de respect pour le sacrifice de leurs aïeux ; au pire une revendication politique néo-libertarienne qui signifierait « J’emmerde le gouvernement central de Washington ». Interdire aux États du Sud d’arborer leurs symboles, c’est nier leur culture et leur histoire par un jacobinisme mensonger et revanchard.

Ainsi, donc, affirmer que le drapeau sudiste est une bannière raciste ou que le général Lee est un nazi avant l’heure relève d’un anachronisme indigne. Qu’il soit aujourd’hui utilisé par des racistes ne fait pas du drapeau sudiste un symbole raciste, pas plus que le drapeau corse, utilisé par le FLNC, n’est devenu un signe terroriste…
[...]

Suite et source: http://www.bvoltaire.fr/politiquement-correct-veut-deboulonner-statues/
IP archivée

Kuvo

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 224
Re : L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question
« Réponse #3 le: 19 Août 2017 à 23:27:39 »

Tout cela n'est que des symboles à s'approprier.
En France c'est le FM qui s'approprie les statues de Jeanne D'Arc.
Ce reportage sur l’extrême droite américaine à Charlottevilles est intéressante:
https://www.youtube.com/watch?v=P54sP0Nlngg&feature=youtu.be
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14381
Re : L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question
« Réponse #4 le: 19 Août 2017 à 23:56:27 »

Bonne idée, sauf que ta video proposée ne s'est pas insérée ici,
et pour cause, ça répond :

Cette vidéo peut être inappropriée pour certains utilisateurs.

En confirmant, vous acceptez le fait que cet avertissement ne s'affichera plus à l'avenir.


Quel intervenant sur notre forum aurait envie de se taper d'office l'affichage
d'une video un peu trop "sensible" ? Si elle pose problème, c'est qu'il y a un souci.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Kuvo

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 224
Re : L'attitude de Trump face à l'extrême-droite pose question
« Réponse #5 le: 20 Août 2017 à 10:24:57 »

Ha oui désolé,  il y a une scène qui montre la voiture foncer dans la foule à Charlottesville.
Mais honnêtement ce n'est pas gore et moins traumatisant que les films américains à la mode.
Par contre ce qui fait flipper, c'est les discours des braves gars de droite.
Pour moi ces gars défendent plus leur droit de porter des armes que leur suprématie blanche.
Du coup ils ont fait un package racisme + armes pour être sûr d'avoir des partisans en masse.
IP archivée