Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: L’avenir de l’exploration spatiale ?  (Lu 3316 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
L’avenir de l’exploration spatiale ?
« le: 30 novembre 2009 à 15:10:41 »



Tom Chivers pour The Telegraph s'est efforcé de rendre plus digeste un long article technique du New Scientist : "Des vaisseaux propulsés par un trou noir, ou par la matière sombre ?"

Des physiciens de deux universités américaines proposent des solutions radicales pour visiter la galaxie.

Actuellement, l'engin le plus rapide est Voyager 1, qui se déplace à 17km/s et vient de quitter le système solaire. Cependant, à cette vitesse qui nous parait impressionnante, le voyage vers notre plus proche objectif, Proxima du Centaure, à 4.2 années-lumière, durerait quand même 74.000 ans.

La propulsion chimique doit être écartée, car ce type de moteur ne convertissent que 0.000000001% de la masse disponible en énergie. Ca supposerait d'embarquer des milliards de tonnes de carburant pour atteindre la vitesse requise. Les réacteurs à fusion nucléaire ont une efficacité inférieure à 1%.

Les voiles solaires ne permettent pas une accélération suffisante, et la propulsion à antimatière présente des difficultés insurmontables (il en faudrait 1.000 tonnes pour qu'un vaisseau puisse atteindre l'étoile Gliese 581c en 60 ans).

C'est alors que Jia Liu, un physicien de l'université de New-York, a proposé d'utiliser un propulseur à matière sombre, tandis que deux mathématiciens de l'université du Kansas, Louis Crane et Shawn Westmoreland, ont suggéré de recourir à un trou noir artificiel.

Selon le New Scientist, de tels dispositifs cadrent avec nos connaissances actuelles en physique.   

L'idée d'utiliser un trou noir supposerait de construire un vaisseau équipé d'un immense réflecteur parabolique. Un minuscule trou noir (d'environ 1 million de tonnes) serait créé par un laser gamma au point focal. L'énergie nécessaire pourrait être obtenue par un panneau solaire de 370km2, placé en orbite à 1 million de kms de la surface du soleil.

La "radiation Hawking" produite par le trou noir, à mesure qu'il convertit sa masse en énergie (ou "s'évapore") pourrait propulser l'engin en quelques décennies à une vitesse proche de celle de la lumière.

En outre, lorsqu'on se déplace à cette vitesse, l'écoulement du temps se ralentit pour les passagers; ils vieillissent moins vite que ceux restés sur Terre.

Louis Crane explique qu'il serait possible d'atteindre la galaxie d'Andromède, située à 2.5 millions d'années-lumière, en une durée de vie humaine.

L'idée de Jia Liu est davantage une spéculation, s'appuyant sur l'une des théories qui concernent la matière sombre. Mais elle permet de se libérer du problème des carburants embarqués.

Liu propose la construction d'un vaisseau disposant à l'avant d'un vaste attracteur, qui pourrait récupérer les particules de matière sombre. La théorie permet de penser que ces particules soient des "neutralinos", qui ont la particularité de s'annihiler mutuellement lorsqu'ils sont en contact. Il faudrait alors les contraindre à s'accumuler dans un réservoir à l'arrière de l'engin, et de les utiliser comme mode de propulsion.

Plus le vaisseau parcourt de distance, plus il accumule de neutralinos, ce qui lui permet d'augmenter encore sa vitesse. Si ses calculs sont justes, Jia Liu pense que l'engin pourrait atteindre une vitesse proche de celle de la lumière en seulement quelques jours.   

Cependant, même s'l se confirmait que la matière sombre est composée de neutralinos, il demeure quelques problèmes.

Tout d'abord, il faudrait pouvoir se situer dans une zone où la matière sombre est abondante, et à l'heure actuelle nous ne connaissons pas d'autre ressource que celle située à 26.000 années-lumière, vers le centre de la Voie Lactée.

Ensuite, les neutralinos interagissent très peu avec la matière connue. Il faudrait concevoir un matériau approprié pour servir de "réservoir". Louis Crane et et Shawn Westmoreland le reconnaissent : "c'est le talon d'Achille de cette solution." - Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2208
Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #1 le: 30 novembre 2009 à 16:21:50 »

Un laser gamma ? Ça n'existe hélas pas.
Le panneau de...370 km2 (!) serait plus facile à faire qu'un laser gamma efficace.
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2208
Re : Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #2 le: 30 novembre 2009 à 16:28:01 »

Un laser gamma ? Ça n'existe hélas pas.
Le panneau de...370 km2 (!) serait plus facile à faire qu'un laser gamma efficace.

...par contre il semblerait que des gens soient capables de créer dès aujourd'hui de la gravité artificielle propulsive dans leur petit laboratoire privé. Avec près de 5 tonnes de poussée.
On ferait mieux de regarder là, à mon avis. Mais l'information sur les diverses spéculations est toujours bonne à prendre  :)!
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15166
Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #3 le: 30 novembre 2009 à 16:30:20 »

Laser gamma :

"We discuss designs for a family of machines which would in combination
realize our program. The machines are far beyond current technological capabilities.
The BH generator would be a gamma ray laser with a lasing mass of
order 109 tonnes."

"In Section V below, we discuss the plausibility of creating SBHs with a
very large spherically converging gamma ray laser. A radius of 1 attometer
corresponds to the wavelength of a gamma ray with an energy of about 1.24 TeV."

"In a previous paper by the first author, it was proposed that a SBH could
be artificially created by firing a huge number of gamma rays from a spherically
converging laser."

Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Michel-Vallée

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4528
Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #4 le: 01 décembre 2009 à 00:21:15 »

A ce sujet, j'ai trouvé ceci sur le site de l'université d'Harvard (le doc est en français):

admn : image indisponible


Source
« Modifié: 19 juillet 2015 à 23:35:28 par katchina »
IP archivée
"En ufologie, il faut savoir tout envisager mais surtout ne rien croire"
-Aimé Michel

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2208
Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #5 le: 01 décembre 2009 à 12:03:14 »

Certes, mais ça ne marche pas.
Ce n'est pas seulement la cohérence de l'onde électromagnétique qui pose problème, c'est la façon dont elle est générée. Il n'y a que les radio-isotopes qui émettent des photons gamma suffisamment énergétiques. Ou alors il faudrait utiliser des tensions électriques monumentales que l'on ne sait pas encore contrôler. Mais on y arrivera peut-être un jour. Pas demain ni même après demain à mon avis. 
IP archivée

verso

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 514
  • Admirateur
Re : L’avenir de l’exploration spatiale ?
« Réponse #6 le: 01 décembre 2009 à 18:06:06 »

Par ce fil, je voudrais saluer le retour de mon compatriote Frank de Winne, qui a passé six mois en orbite autour de la terre...

Cocorico : il fût meme commandant de bord !!!
http://fr.news.yahoo.com/4/20091201/tts-espace-soyouz-kazakhstan-ca02f96.html
modération : page non trouvée
« Modifié: 28 janvier 2011 à 00:18:13 par katchina »
IP archivée
Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit