Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Histoire sans fin (à compléter)  (Lu 8621 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5904
Re : Histoire sans fin
« Réponse #15 le: 11 décembre 2009 à 10:10:42 »

Cet objet que je caresse d'une main pendant que je tiens mon bol de Rik de l'autre aurait-il une importance mystérieuse, insoupçonnée de notre famille?, un pouvoir pour celui qui connait son secret? Quel lien peut-il donc y avoir entre ce coupe papier  et l'intrusion dans notre maison? Cette lumière irréelle qui semblait danser en s'élevant aperçue au bout du parc est-elle liée à tout ceci?

Le ronronnement sourd d'un aspirateur que je situe dans les étages me sort de ma rêverie, je suis seul dans la cuisine et à son habitude, Gribouille est installé pour sa première sieste du jour sur la chaise de Sophie. Matin ordinaire.

Je prends le netbook et dresse une liste des pièces de l'énigme qui nous entoure.
  • Intrusion nocturne dans la maison (1er étage), 2 cris, course et fuite par le parc.
  • Lumière pulsante, irréelle, qui monte vers le ciel
  • Gribouille est à l'affût
  • odeur d'arbres ayant eu un coup de châleur
  • Sophie et moi-même nous sentons bizarres, temps manquant.
  • Horloges arrêtées à 2.05

Sans oublier 2 To do en post-it::
* Demander à Sophie si elle n'a rien à ajouter.
* Aller ensemble au fond du parc voir s'il y a quelque chose d'anormal près des hêtres.

Arrgh ! sacrebleu !?! Le calendrier ! Que vois-je !?!
Anniversaire de la mort du Grand Spade aujourd'hui même !

Chair de poule grand modèle...

Sa page Wiki

« Modifié: 11 décembre 2009 à 15:13:45 par Diouf »
IP archivée
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. -Agatha Christie

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #16 le: 12 décembre 2009 à 00:47:13 »

Pourquoi suis-je donc seul à m'intéresser à ça, me dis-je ?
En quoi l'aspirateur a-t-il plus d'attrait pour Sophie ou Lamie que ces faits énigmatiques ? Pourquoi Lamie n'a pas cette fois-ci, pris la peine d'entendre en entier l'histoire du fameux-coupe-papier ?
Ceci constitue une énigme supplémentaire dont je m'empresse de noter l'énoncé sur mon Netbook.
Une hypothèse se dessine : des ondes gravitationnelles ont pu agir sélectivement sur le chromosome X.
Le breuvage est froid, il commence à pleuvoir, la bourse s'effondre de nouveau : la journée n'est en définitive pas si belle que je l'avais imaginé. Lamie a remporté ses pains et ses croissants du petit déjeuner.
Il faut pourtant que je me ressaisisse.
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Histoire sans fin
« Réponse #17 le: 12 décembre 2009 à 22:57:30 »

 Le souvenir des événements de la nuit, ne me laissant pas en paix, je décide de passer à l'action, et tel un disciple du Grand Sherlock, je me rends dans le couloir du premier étage, à la recherche d'un indice susceptible, de m'aider à élucider cette étrange affaire.
 
 Celui-ci a tout de son aspect habituel avec son papier peint désuet, les traces d'humidités au plafond, et j'ai beau scruter le plancher, je ne reléve pas la plus petite trace laissée par notre (nos ?) visiteur(s) nocturne(s).
 L'une aprés l'autre, j'ouvre alors les portes des diverses piéces adjacentes, mais là encore, je ne décelle rien d'anormal; dans la salle-de-bain, comme dans les chambres des enfants, tout semble à sa place.
 Par acquis de conscience je regarde sous les lits et j'ouvre les armoires une à une (avec à chaque fois un petit pincement au coeur , en m'attendant presque à voir apparaitre quelque fantôme comme un diable surgissant de sa boîte...).
 Mais non ! Rien de rien ! Tout est absolument normal ...
 
 Cependant, arrivé au bout du couloir, lorsque je jette en coup d'oeil à la porte du grenier située en haut d'une derniére volée de marches, je  constate que, de maniére totalement inhabituelle, celle-ci n'est pas totalement refermée...
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

lilou

  • Modérateur Global
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2260
Re : Histoire sans fin
« Réponse #18 le: 12 décembre 2009 à 23:16:58 »

A peine fermée, à peine entrouverte, cette porte me laisse deviner que je suis sur la bonne piste.
je m'approche doucement comme pour ne pas déranger, d'une main hésitante touche doucement la poignée de la porte du bout des doigts, je caresse le bois patiné et referme ma main sur la poignée pour tirer vers moi la porte , je sens mon corps faire un effort alors que ce mouvement est aisé, je ressens le mouvement de la porte comme si j'étais elle, ce morceau de bois inanimé est moi, je suis déstabilisé par cette émotion soudaine, je me sens vaciller et envahis d'une peur soudaine, j'entends des sons étranges et  perds doucement la vue...
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #19 le: 13 décembre 2009 à 00:15:41 »

Faut-il continuer à avancer ? Crier ?
Mais je n'ai pas été commando de Marine pour rien, sacrebleu !
Je parviens à extraire mon Iphone, compose le 08 92 23 95 20 et attends la prise en compte de mon appel.
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5904
Re : Histoire sans fin
« Réponse #20 le: 13 décembre 2009 à 11:47:19 »

Au bout du fil, une voix agréable me demande si je veux dialoguer avec James  ??? tiens, qui c'est ?....puis j'entends que ce n'est pas mon tour.... De plus en plus perplexifié et la peur au ventre je vérifie que j'ai bien composé le bon numéro.

Ah, j'ai tapé l'extension Fre 1312, c'est pourtant bien ça...Le courage me revient, j'en profite pour pousser la porte du pied...

IP archivée
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. -Agatha Christie

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Histoire sans fin
« Réponse #21 le: 13 décembre 2009 à 15:55:39 »

 Alors que je pénétre, un peu chancellent dans la piéce, le voile posé sur ma vision se dissipe progressivement ... (Décidemment, il faudra que je dise à Lamy de vérifier la fiabilité de son fournisseur de Rik-Horey...).

 A la vue du bric-à-brac familier un flot de souvenirs et d'émotions m'assaille et j'éteins mon I-phone en plein couplet: "Pour passer directement à l'antenne, taper 1":
 Ici, la "caisse à chat" posée négligemment suite à notre derniére visite chez le vétérinaire,  là, quelque meubles confiés par un ami parti quelques temps en Australie , plus loin le lot de chaises que nous n'utilisons que lors des "grands événements"...
 Et voilà le portrait de mon arriére-grand-pére et de son frére jumeau lors de leur expédition au Kazakhstan ... à côté des vénérables ancétres avec leur air sévére se trouve la malle dans laquelle sont religieusement préservées quelques reliques leur ayant appartenu.
 A sa vue, une exclamation m'échappe: le couvercle est grand ouvert, son contenu, complétement retourné porte tous les stygmates d'une fouille en régle ...

« Modifié: 13 décembre 2009 à 17:46:06 par Mille-feuilles »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Carthoris

  • Invité
Re : Histoire sans fin
« Réponse #22 le: 16 décembre 2009 à 23:03:51 »


Je m'agenouille alors bien décidé à découvrir qui cherchait quoi dans ce fatras d'objets inutiles, à peine le temps de percevoir le bruit d'un craquement au fond de la pièce, que la porte derrière moi se referme sans raison avec grand fracas!
D'un bond, je me précipite sur la vieille poignée qui tombe mollement sur le parquet... un silence absolu s'installe et je cherche l'inextricable raison à cet enfermement.
Pris soudainement de panique je me mets à crier, à tambouriner, à m'égosiller faisant grand tapage pour signaler ma présence et être enfin délivré.
Le bruit de pas feutrés filtre à travers le plancher, la délivrance est proche enfin quelqu'un semble avoir pris conscience de mon enfermement dans le vieux grenier au milieu des photos fanées.

-" Je suis là vous m'entendez !! .... Vous m'entendez" ?

En guise de réponse un mince tuyau argenté filtre à travers l’orifice de la serrure, une épaisse fumée blanche emplie la cage du sol au plafond et mes yeux se mettent à brûler... hurlant, crachant et toussant à plein poumons, je cherche pour ma part à bloquer l’arrivée des vapeurs délétères, ...en vain, puisqu’il n’y a plus aucune visibilité. Reculant aveuglé et terrorisé vers le fond de la pièce c'est le visage englué dans les toiles d'araignées que je crois entendre soudain quelqu'un crier avant de sentir près de moi un corps que je ne peux identifier s’écrouler.
Dans un dernier sursaut je lance mon i-phone au jugé tentant vainement de briser un carreau à l'autre extrémité mais alors que l'objet pulvérise la vitre je sens mes jambes se dérober et le néant m'empoigner...


IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #23 le: 16 décembre 2009 à 23:27:07 »

C'est dans une chambre décorée dans le style des années 60 que je m'éveille, hébété.
- Où suis-je ?
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Histoire sans fin
« Réponse #24 le: 16 décembre 2009 à 23:58:15 »

 Les années 60 ...aussitôt me reviennent en mémoires les folles années beat-nick, Hippies, le Rock et le Roll, le Twist, Le oula-oop, les nuits enfumées, la guerre du viet-nam.. Puis l'Algérie et l'attentat du Petit-Clamart... mon expérience comme pêcheur d'éponges à Malte, mais ...
mais ...
 "Oui, me répéte-je, où suis-je ?"
Où puis-je bien être ?
Et pourquoi ?
Comment ?
Quoi ?
( Je boirais bien une tasse de Rik-Horey)

... Ah, je crois que j'entends du bruit...

 ;D  ;D  ;D
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #25 le: 17 décembre 2009 à 00:05:35 »

- Où suis-je ? que je répète une deuxième fois.
- Au village, me répond une voix venue de nulle part.
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Histoire sans fin
« Réponse #26 le: 17 décembre 2009 à 00:59:08 »

 "Oulala, réponds-je ( ben oui, normal pour un ex-pêcheur ), c'est quoi c'délire ?
 Ca m'rappelle trop une histoire que j'avais vu à la télé...
Moi, j'vous l'dis tout net: Je suis pas un numéro ! Je suis un Homme Libre "
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #27 le: 17 décembre 2009 à 10:37:05 »

- Et encore - que j'ajoute -, vous n'aurez aucun des renseignements que vous auriez dû me demander.
IP archivée

Carthoris

  • Invité
Re : Histoire sans fin
« Réponse #28 le: 17 décembre 2009 à 13:44:47 »


La voix pris enfin forme humaine et quelles formes !!... féminines à souhait; ses long cheveux bruns bouclés retombaient en cascade sur sa poitrine fièrement redressée. Elle était magnifique, au sens le plus intense du terme. Mieux que cela, elle devait être LE moule de la perfection féminine. Attirante par le sourire dessiné indéfiniment sur ses lèvres, douce jusqu’à la faiblesse, même dans ses mouvements, une chute de reins à damner un saint.
Elle ne me répondit pas, mais s’approcha de moi, je la pris par la taille, elle s’attendait à ce que je lui redemande où j'étais, mais muettes mes lèvres se posèrent sur les siennes, elle se cambra un peu et répondit avec passion à mon étreinte. la bête était prise dans mon filet, je sentais ses seins arrogants sur ma poitrine, ses longues jambes collées contre les miennes. Je déliai son haut qui tomba mollement dans la poussière, elle me tira vers les couvertures qui jonchaient le sol, ses yeux noir flamboyaient de désir dans la lumière verte,  alors que mes mains parcouraient ses reins de plus en plus moites. La terre était si loin et l’Eden si prés. Elle rayonnait dans sa nudité, impatiente de m’accueillir, sa chute de reins était à présent plus lisse et plus humide que jamais et mes mains glissaient jusqu’à ses rondeurs de  femme. Nos deux corps n’en formait plus qu’un. Cette nuit me fit oublier mon numéro, le village et toute la planète.


( :D)
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2239
Re : Histoire sans fin
« Réponse #29 le: 17 décembre 2009 à 14:12:14 »

Au petit matin, le soleil perça à travers les stores vénitiens.
Repoussant brutalement la créature démoniaque qui m'avait trop facilement ensorcelé, je me levai à la hâte, ouvrait la fenêtre, et face au soleil, inspirait profondément l'air pur qui emplissait la chambre.
- James ?! s'écria la créature démoniaque, en se frottant les yeux.
- C'est l'heure de mon sungazing matinal, je n'y peux rien !
- Mais enfin, James ?!
IP archivée