Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Les poèmes de nos poètes préférés  (Lu 20476 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Gnosis

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 12
Re : Les poèmes de nos poètes préférés
« Réponse #105 le: 19 août 2016 à 14:23:35 »

J’ai crié : « Le cœur enivré, où s’en va-t-il » ?
Le Roi des rois répondit : « Silence. Il vient vers nous ».
J’ai dit : « Tu es uni à moi. C’est en moi-même que tu parles.
Alors, pourquoi mon cœur s’en va-t-il au loin en vain » ?
Il dit : « Le cœur nous appartient. Il est notre Chevalier.
Il s’en va combattre toutes les fausses pensées.
Partout où il s’en va, la félicité l’accompagne.
Ne dis rien. Laisse-le s’en aller où il veut.
Parfois, pareil au soleil, il devient un trésor pour la terre.
Parfois, comme la prière du Prophète, il monte vers le ciel.
Parfois, il déverse le lait de la générosité par le sein du nuage.
Parfois, il se promène dans la roseraie de l’âme, telle la brise matinale.
Suis les traces du cœur, afin de découvrir ce qui est caché :
La verdure et la rose poussent, le fleuve de la fidélité coule ».
Celui qui octroie au monde la forme est pur et sans forme.
Celui qui créé toutes les apparences est lui-même sans apparence.
Il est la perfection des perfections, bien qu’il semble commettre des fautes ;
Il est la fidélité des fidélités bien qu’il exerce une tyrannie.
Le cœur est comme une ouverture, la maison est illuminée par lui.
Le corps va vers l’anéantissement, le cœur va vers la pérennité.
Le cœur a causé des troubles, il a versé le sang des rois.
Il s’est mêlé à tout, bien qu’il soit séparé.
C’est lui qui a créé la magie divine, apparente dans le cœur de chacun.
Il a dépouillé les Gémeaux, il s’insinue comme Sohâ.
O mon cœur, c’est une sottise que de prendre garde à sa bourse :
La fortune s’est envolée, et la vie s’en va suivre le larron.
J’ai dit : « Tu es un magicien ». Il rit légèrement, et dit :
« Comme la magie opérerait-elle en présence de la mémoration de Dieu » ?
Je dis : « C’est vrai. Mais ta magie est le mystère de Dieu.
Ton heureuse magie accompagne l’ordre du destin.
L’amant a toujours des aventures de cœur et d’âme :
Il est dépouillé de tout. Voici qu’il marche devant toi.
C’est le cheval qui porte l’eau, celui-ci ; c’est le son de la clochette, celui-ci.
C’est en criant au-dehors de la maison qu’arrive le cheval porteur d’eau.

Ode du poète mystique soufi, Rûmî

♥  :)
IP archivée
"... le seul véritable temple est celui que Dieu a créé : l'univers." Maître OM A...

Gnosis

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 12
Re : Les poèmes de nos poètes préférés
« Réponse #106 le: 19 août 2016 à 14:45:05 »

Hélas ! le feu de la passion m’embrase à nouveau :
Ce cœur fou de nouveau s’est enfui au désert.
Hélas ! l’océan de l’amour est à nouveau rempli de vagues.
Dans mon cœur jaillit la source de la douleur.
Hélas ! une flamme s’est élancée, elle a mis le feu à la demeure du cœur,
Le ciel est rempli de fumée : mon cœur a rencontré le vent.
Le feu du cœur n’est pas chose facile ; ne me reproche rien.
O mon seigneur ! Viens à mon secours ! A l’aide, à l’aide, mon cœur est incendié.
L’armée des pensées arrive des forêts,
Elle se dirige vers mon cœur à pas martelés, toute réjouie de ma peine.
O cœur lumineux jusqu’en son tréfonds ! Emir de tous les cœurs !
Ta patience a fini par te conduire au but.
Tous, nobles et vils, fixent leur regard les uns sur les autres.
Ton regard à toi est tourné vers Dieu. Que le regard de tous soit fixé sur toi !
Ta main est la main de Dieu, tes yeux sont enivrés par Dieu.
Que l’ombre du Seigneur des créatures s’étende éternellement sur tous !
C’est toi qui causes le gémissement des créatures : le tien, d’où provient-il ?
C’est l’amour qui a donné naissance à tout cela. Chose étrange : Qui a donné naissance à l’amour ?
O Shams-ul-Haqq wa’d-Dîn ! Tu possèdes le royaume de l’existence.
L’amour n’a vu nul Kayqobâd pareil à toi !


Ode mystique de Rûmî ♥  ;D
IP archivée
"... le seul véritable temple est celui que Dieu a créé : l'univers." Maître OM A...

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18500
Re : Les poèmes de nos poètes préférés
« Réponse #107 le: 30 août 2017 à 12:01:56 »

Postée il y a maintenant bientôt 10 ans, je la replace ici, en réponse au dialogue de sourds avec Audomar concernant la conscience des êtres non-humains.

"Au début des temps,
Il n'y avait pas de différence entre
Les hommes et les animaux.

Toutes les créatures vivaient sur terre.

Un homme pouvait se transformer en animal s'il le désirait
Et un animal pouvait devenir un être humain.
Il n'y avait pas de différence.

Les créatures étaient parfois des animaux
Et parfois des hommes.

Tout le monde parlait une même langue.

En ce temps-là les mots étaient magie
Et l'esprit possédait des pouvoirs mystérieux.

Un mot prononcé au hasard pouvait
Avoir d'étranges conséquences.
Il devenait brusquement vivant
Et les désirs se réalisaient.

Il suffisait de les exprimer.
On ne peut pas donner d'explication. C'était comme ça."

Légende amérindienne

source
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire