Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: L'utilisation abusive du principe du "rasoir d'Occam&qu  (Lu 1483 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

idromel

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15
L'utilisation abusive du principe du "rasoir d'Occam&qu
« le: 28 juin 2007 à 08:37:04 »

Citer
Il fallait bien qu'un jour ou l'autre quelqu'un ressorte le rasoir d'Occam de son tiroir... (http://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d'Occam). C'est chose faite avec la remarque d'un lecteur qui m'écrit : "N'oublions pas quand même l'application du "rasoir d'Okham", sinon le bon sens. Un tas de scientifiques (russes notamment) ont essayé de mettre oeuvre certains concepts issus de l'observation et de l'étude des UFO (je pense par exemple au "plasma spike" pour constituer un bouclier thermique pour engin hypersonique volant à basse altitude sans parler du projet AJAX, j'ai bien connu ces labos, ils publient toujours) et voilà qu'on nous annonce que quelque part en Californie voici 20 ans ou plus.... Franchement est-ce bien raisonnable ?"


Il est quand même hallucinant de voir que la très large majorité des personnes qui évoquent le principe de «  moindre action » (principe du « rasoir d’Occam ») ne maitrise absolument pas leur sujet et n’ont strictement rien compris à la façon dont on met en œuvre ce dit principe.
Ils en ont fait un principe philosophique qu’ils placent n’ importe où, n’importe quand et n’importe comment, tel un joker pour étayer et justifier des points de vue diverses et variés. Autrement dit, ils l'utilisent de façons hautement et clairement fallacieuses.
En physique c’est un principe qui est très difficile à utiliser dés que l’on atteint un certain niveau d’incompréhension des phénomènes observés. Et cela en raison du fait que la façon dont on modélise un système physique, est vite, directement relative à la grille de perceptions psychologique à l’analyse cognitives du « modeliseur » et à ses connaissances objectives initiales des lois exactes et fondamentales qui régissent le fonctionnement de l’univers.
Certes pour un problème de mécanique des fluides ou de mécanique newtonienne en géométrie euclidienne c’est facile. Mais des qu’il sagit d’appliquer ce principe dans un cadre beaucoup plus général comme par exemple la modélisation du fonctionnement « réel » de l’univers à tous les niveaux d’échelle de ce dernier, la c’est une « autre paire de manches ».
Raison pour laquelle des mathématiciens physiciens (parmi les plus grand aux vues des criteres à la mode en physique actuellement) se sont fourvoyés  dans des théories aussi complexes et « peu économes »  que sont par exemple : le énièmes avatar de la théorie du « big bang » ou bien encore la théorie M (super cordes) ou bien même encore la théorie synthétique de l’évolution pour ce qui est des sciences de la vie. Comme l’on souvent  dit Alton Arp, Johan Masreliez, ou Jayant Vishnu Narlikar et bien d’autre encore comme Sir Frederick Hoyle, on n’oppose jamais aux chercheurs qui ont produit et développés ces théories  (fumeuses car non vérifiées experimentalement et fort peu économe) le fameux principe de « parcimonie » alors que pour le coup cela devrait  etre la situation pour le faire si on accordait vraiment autant d'importance à ce principe.

Quant au fait de l’utiliser de la manière dont la fait la personne précité plus haut à propos du programme ajax… dans le cadre de la justification d’une opinion, manière typique de la façon dont les zététiciens l’utilisent aussi, cela n’a strictement aucun sens, c’est un argument sans la moindre valeur quelconque.
Ce n’est pas un argument scientifique ou même simplement logique, mais une gesticulation dialectique émanant d’une rhétorique illusoire basé sur une croyance subjective !
Mais il est vrai que nous sommes en présence comme souvent avec les fanatiques de la « secte rationalité » aux  champions toutes catégories incontestés de la contorsion intellectuelle hautement acrobatique.
IP archivée