Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Nicolas Tesla, l'inventeur fou de notre siècle ou un prodige  (Lu 24330 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Biowave

  • Chasseur d'explications
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 345
  • absence de preuve n'est pas preuve d'absence
Re : Nicolas Tesla, l'inventeur fou de notre siècle ou un prodige
« Réponse #45 le: 04 décembre 2011 à 20:58:56 »

Relativement aux fascinantes antennes de Tesla et Nexus.

Les mesures faites par le journal Nexus en relation avec un émetteur et un récepteur doivent être prises avec la plus grande prudence. En effet, tout porte à croire que ces mesures ont été faites dans la zone de Rayleigh. Dans cette zone le champ électromagnétique n'est pas formé (pas d'orthogonalité entre la tension et le courant). Ceci a comme résultat que les valeurs mesurées peuvent être complètement fantaisistes et sans rapport avec la réalité. je vous invite à consulter lien ci-joint.
master-telecom.unilim.fr/MR2/ouverture.pdf
IP archivée
Quarante années d'étude du phénomène ovni. Spécialisé en électronique et physique hyperfréquences. Cherche coauteur pour écrire un bouquin.

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2041
Re : Nicolas Tesla, l'inventeur fou de notre siècle ou un prodige
« Réponse #46 le: 04 décembre 2011 à 21:50:32 »

merci encore Biowave de tes lumières.
IP archivée

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Re : Nicolas Tesla, l'inventeur fou de notre siècle ou un prodige
« Réponse #47 le: 09 décembre 2011 à 01:57:24 »

Cet homme est en tout point passionnant, une vision des choses peu commune quoique en d'autre domaine (littérature et cinéma je viens de voir sur fr3 un docu sur george méliès) cette fin du XIXe debut XXeme est prolifique en visionnaire.
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin