Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: 1 ... 23 24 [25] 26 27 ... 47   En bas

Auteur Sujet: WikiLeaks  (Lu 108998 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2482
Re : WikiLeaks
« Réponse #360 le: 15 décembre 2010 à 00:46:45 »

Tout le texte (original) est intéressant. Il comporte plusieurs liens tout aussi intéressants.
Quelques extraits :

Citer
Et si Wikileaks était une chance ?
Ecrit le 13 décembre 2010 par Fabrice Epelboin
Wikileaks est là pour durer
Tout comme il était difficile d’expliquer, hier, à des néophytes, qu’essayer d’arrêter le piratage de mp3 était techniquement une illusion, et que le plus efficace consistait à s’adapter à la situation, il est tout aussi complexe d’expliquer pourquoi Wikileaks ne s’arrêtera pas, et qu’il faudra faire avec. C’est comme ça.
A partir du moment où une information est numérique, c’est comme ça.
[...] Mais ne vous y trompez pas, cette liberté revendiquée par ceux qui se sont battus contre Hadopi, résonne parfaitement avec celle que nous fait entrevoir Wikileaks, la liberté des octets.
Mais avant tout, on n’arrêtera pas Wikileaks parce que Wikileaks n’est pas simplement un site, c’est un concept. Il n’est pas le seul, d’ailleurs, d’autres, comme Cryptome, qui a participé à la fondation de Wikileaks, font moins parler d’eux mais sont potentiellement tout aussi disruptifs, voir bien plus.
[...] Le plus simple est encore de lire les écrits d’Assange  [ lien => http://cryptome.org/0002/ja-conspiracies.pdf ]
Son intention  [ lien => http://zunguzungu.wordpress.com/2010/11/29/julian-assange-and-the-computer-conspiracy-%E2%80%9Cto-destroy-this-invisible-government%E2%80%9D/#] n’est pas de faire tomber tel chef d’Etat ou de porter atteinte à tel intérêt, il veut tout simplement détruire les formes actuelles de gouvernance, que lui et le courant de pensée qu’il représente, considèrent comme des conspirations.
Qu’il réussisse à les détruire n’est pas (encore ?) évident, mais qu’il les oblige à changer de façon radicale et accélérée ne fait désormais aucun doute.
La conspiration selon Assange : N’allez pas croire qu’Assange croit à une grande conspiration qui nous cacherait l’existence d’aliens vivant parmi nous (update: quoi que)
[ lien => http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/wikileaks/8180528/Wikileaks-new-diplomatic-cables-contain-UFO-details-says-Julian-Assange.html] Il a une définition bien différente de la conspiration : Une conspiration, c’est, pour Assange, un réseau d’individu qui se partagent de façon exclusive des informations pour leur bénéfice, et au détriment de ceux qui n’y ont pas accès.[...].
source et texte intégral : http://fr.readwriteweb.com/2010/12/13/a-la-une/si-wikileaks-tait-une-chance/
« Modifié: 27 novembre 2017 à 23:47:00 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4182
Re : WikiLeaks
« Réponse #361 le: 15 décembre 2010 à 08:51:59 »

lefigaro.fr/flash-actu
Citer
L'US Air Force bloque l'accès à des sites
Avec Reuters
15/12/2010 | Mise à jour : 06:38

L'US Air Force a annoncé hier avoir bloqué l'accès de ses ordinateurs aux sites Internet du New York Times, du Guardian et d'une vingtaine d'autres sites publiant des documents obtenus grâce à WikiLeaks.

Le porte-parole à l'Air Force Space Command, dans le Colorado, a déclaré que le commandement avait bloqué au moins 25 sites ayant publié des documents de WikiLeaks. Il a ajouté que les forces aériennes bloquaient "de manière routinière" sur leur réseau l'accès à tout site publiant des documents "inappropriés" et notamment des documents classés secrets.
 
Le Pentagone avait déjà interdit à ses employés de lire en ligne des documents obtenus par WikiLeaks mais n'a pas bloqué l'accès à des sites d'information diffusant des articles sur la base des 250.000 notes et télégrammes du département américain d'Etat que le site s'est procuré.

Le New York Times a déploré une décision "malheureuse" qui, a souligné un porte-parole du journal, interdit aux militaires de l'US Air Force d'avoir accès "à des informations que pratiquement tout le monde peut consulter".


IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2043
Re : WikiLeaks
« Réponse #362 le: 15 décembre 2010 à 10:12:48 »

reçu à l'instant via Sortir du nucléaire :

"Les services secrets australiens redoutaient une frappe militaire d'Israël sur les infrastructures nucléaires iraniennes, évoquant un risque de guerre nucléaire, selon des câbles diplomatiques américains diffusés par WikiLeaks.
Ces câbles de l'ambassade américaine à Canberra, publiés en exclusivité par The Sydney Morning Herald, revèlent que les dirigeants australiens ont soulevé ce problème à plusieurs reprises auprès de leurs alliés.
 «La principale inquiétude des services secrets australiens (AIC), au sujet des ambitions nucléaires de l'Iran» repose sur la connaissance des capacités du pays en matière d'armes, et «sur la coopération avec les États-Unis pour empêcher Israël de lancer de son côté des frappes militaires sur l'Iran», écrit en mars 2009 un responsable de l'ambassade  américaine.
 «Ils (les Australiens) sont actuellement inquiets que la poursuite du programme nucléaire iranien débouche sur une guerre conventionnelle - voire nucléaire - au Moyen-Orient, impliquant les États-Unis, ce qui entraînerait l'Australie dans le conflit», ajoutait ce responsable.

 Un autre câble envoyé quatre mois plus tôt exprimait déjà les inquiétudes de l'Australie à propos d'une éventuelle frappe militaire unilatérale d'Israël sur l'Iran ou sur ses infrastructures nucléaires.

 Pour les services secrets australiens, les ambitions nucléaires iraniennes sont une stratégie pour dissuader une attaque étrangère et l'Iran ne devrait pas être considéré comme «un État voyou», a rapporté The Sydney Morning Herald, citant d'autres câbles.

 Ces commentaires intervenaient alors que Washington demandait son opinion à Canberra sur l'ouverture possible d'un dialogue à propos de la sécurité avec Téhéran. Les États-Unis en avaient conclu que l'Australie  ne s'opposerait pas à la stratégie américaine, s'ils décidaient de nouer un dialogue."

IP archivée

anjo

  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1465
Re : WikiLeaks
« Réponse #363 le: 15 décembre 2010 à 10:30:48 »

Citer
Pour les services secrets australiens, les ambitions nucléaires iraniennes sont une stratégie pour dissuader une attaque étrangère et l'Iran ne devrait pas être considéré comme «un État voyou»
Cà c'est de l'info atomique.
En plus d'etre une vérité.

Ce n'est pas le genre de constat qui peut servir l'empire.
IP archivée
"Les proverbes çà fait classe"  Jean-Pierre.

Simsi

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2150
Re : Re : WikiLeaks
« Réponse #364 le: 15 décembre 2010 à 11:07:05 »

Citer
Pour les services secrets australiens, les ambitions nucléaires iraniennes sont une stratégie pour dissuader une attaque étrangère et l'Iran ne devrait pas être considéré comme «un État voyou»
Cà c'est de l'info atomique.
En plus d'etre une vérité.

Ce n'est pas le genre de constat qui peut servir l'empire.

C'est également la première info venant de Wikileaks, révélée, qui va à l’encontre de la ‘conscience collective’ que les USA et Israël veulent imposer.

Sur ce point il y a de l’avancée.
IP archivée
S. I. M. S. I. - Soit ils mentent, soit ignorent...

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2482
Re : WikiLeaks
« Réponse #365 le: 15 décembre 2010 à 11:54:01 »

Selon le site Cryptome, ce texte de 6 pages (pdf de 12 pages) a été écrit, il y a 4 ans, par Julian Assange...

Titre : "Conspiracy as Governance" (La conspiration comme Gouvernance)

Citation dans le texte :
"The best party is but a kind of conspiracy against the rest of the nation"(Lord Halifax)
"Le meilleur parti n'est qu'une sorte de conspiration contre le reste de la nation"  (Lord Halifax)"

source : http://cryptome.org/0002/ja-conspiracies.pdf

Un extrait de la page 5 du pdf :
Citer
Conspiracy as Governance
December 3, 2006
Traditional vs. modern conspiracies
[...] For example, remembering Lord Halifax’s words, let us consider two closely balanced and broadly conspiratorial power groupings, the US Democratic and Republican parties.
Consider what would happen if one of these parties gave up their mobile phones, fax and email correspondence — let alone the computer systems which manage their subscribes, donors, budgets, polling, call centres and direct mail campaigns?
[...]
Trad. approx. de cet extrait :
"La Conspiration comme Gouvernance
3 décembre 2006
Conspirations traditionnelles contre conspirations modernes.
[...]Par exemple, en se rappelant les mots de Lord Halifax, considérons deux groupements prochement équivalents et au pouvoir largement conspirateur, les partis démocrate et républicain des États-Unis.
Considérons ce qui se passerait si l'un de ces partis renonçait abandonnait ses téléphones mobiles, fax et correspondance email - sans parler des systèmes informatiques qui gèrent ses souscripteurs, ses donateurs, ses budgets, ses sondages, ses centres d'appels et ses campagnes de direct mail ? (publipostage) [...]"

« Modifié: 15 décembre 2010 à 13:12:38 par Natacha »
IP archivée
Malgré tout, aime.

anjo

  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1465
Re : WikiLeaks
« Réponse #366 le: 15 décembre 2010 à 13:06:35 »

Citer
Considérons ce qui se passerait si l'un de ces partis renonçait à ses téléphones mobiles, fax et correspondance email
Ce serait plutôt "abandonnait" ses correspondances fax , mail et téléphone ...
Aux yeux du public , s'entend.
A moins que je me trompe.
IP archivée
"Les proverbes çà fait classe"  Jean-Pierre.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2482
Re : WikiLeaks
« Réponse #367 le: 15 décembre 2010 à 13:12:02 »

Citer
Considérons ce qui se passerait si l'un de ces partis renonçait à ses téléphones mobiles, fax et correspondance email
Ce serait plutôt "abandonnait" ses correspondances fax , mail et téléphone ...
Aux yeux du public , s'entend.
A moins que je me trompe.

Après réflexion, je crois que tu as raison : "abandonnait" (gave up) correspond mieux.
Je modifie la trad en conséquence.
Merci.
IP archivée
Malgré tout, aime.

boulgakov

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1315
Re : WikiLeaks
« Réponse #368 le: 15 décembre 2010 à 16:44:40 »

Juste pour faire entendre un son de cloche different parce que plus il y a d'informations, mieux on peut juger et se faire une idée plus précise, Pierre de Chatillon qui tient un blog au quebec je crois pense que l'affaire Wikileaks est un contre-feu à quelque chose d'énorme. Quoi ?  il ne le dit pas. Peut-etre que l'offensive finale est menée, comme il dirait, et qu'il s'agit de faire diversion. Apres tout, et je dis ca pour la troisieme fois la boite qui assure les banques est en chap 11, et partout on sent bien que nous allons passer un sale moment.
IP archivée
Je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne

ARUniversity

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 391
Re : WikiLeaks
« Réponse #369 le: 15 décembre 2010 à 16:59:11 »

Le chapter 11 n'est qu'une procédure de sauvegarde des entreprises
en revanche, le chapter 7 est la procédure de liquidation de l'entreprise.

Donc, par l'application du chapter 11, nous avons une mise sous tutelle de la société qui risque la cessation des paiements en ne pouvant payer avec ses actifs immédiatement disponible, son passif exigible.
En gros, une société qui ne peut payer ses créanciers dont leurs dettes sont à régler, avec son argent disponible immédiatement, est en cessation des paiements et tend vers un redressement ou une liquidation de la société.

Or, par le chapter 11, la mise sous tutelle permet de tenter de "sauver" l'entreprise en la restructurant pour espérer obtenir des fonds et rembourser la dette exigée.

En revanche, étant entendu que l'entreprise mise sous le coup du chapter 11 est une société garantissant la dette des banques, je ne vois pas comment ils vont pouvoir trouver des fonds pour payer leur propre dette, le serpent se mord la queue j'ai l'impression.

Donc, si les banques ne sont plus garanties, il ne peut y avoir de confiance envers les banques donc, à part faire éclater le système, je ne vois pas d'autre conséquence...

C'est Cantona qui va être content  ;D
IP archivée

Loacoon

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 915
Re : WikiLeaks
« Réponse #370 le: 15 décembre 2010 à 19:18:24 »

Youpi? :P
IP archivée

boulgakov

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1315
Re : WikiLeaks
« Réponse #371 le: 15 décembre 2010 à 22:54:01 »

Merci de m'avoir corrigé ARuniversity et profitons donc de tes lumières. C'est donc le chapitre 7 qui est la faillite, c'est a dire le défaut d'assurance de l'argent des banques. Est ce a la suite de cette " procédure " que l'instauration d'une monnaie unique, a savoir les DTS, se met en place. Allons nous voir bientôt le FMI être la banque mondiale. Auriez vous un petit aperçu de la façon dont ça pourrait fonctionner?
IP archivée
Je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2482
Re : WikiLeaks
« Réponse #372 le: 15 décembre 2010 à 23:53:40 »


WikiLeaks vu par le LEAP-E2020 :

Extrait du Communiqué Public GEAB N°50 (15 décembre 2010)
Citer
Wikileaks ou la révélation des tours diplomatiques du magicien US Vers le « désenchantement final »
Contrairement à ce que tentent de faire croire les Etats-Unis et leurs alliés, la divulgation massive des documents du Département d'Etat américain par Wikileaks constitue un point d'inflexion dans la décomposition de l'ordre international de ces dernières décennies : un magicien dont le secret des tours est révélé n'a tout simplement plus les moyens d'« enchanter » son auditoire…
Source : http://www.leap2020.eu/GEAB-N-50-est-disponible--Crise-Systemique-Globale-Second-Semestre-2011-Contexte-europeen-et-catalyseur-US-Explosion-de_a5617.html
IP archivée
Malgré tout, aime.

ARUniversity

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 391
Re : Re : WikiLeaks
« Réponse #373 le: 16 décembre 2010 à 00:06:40 »

Merci de m'avoir corrigé ARuniversity et profitons donc de tes lumières. C'est donc le chapitre 7 qui est la faillite, c'est a dire le défaut d'assurance de l'argent des banques. Est ce a la suite de cette " procédure " que l'instauration d'une monnaie unique, a savoir les DTS, se met en place. Allons nous voir bientôt le FMI être la banque mondiale. Auriez vous un petit aperçu de la façon dont ça pourrait fonctionner?

Je n'ai fais qu'une explication plutôt triviale du chapter 11.
Le 7 est effectivement ce que nous, en France, nous appelons la liquidation judiciaire ou, autrement dit, la cession totale ou pour partie de la société en difficulté ou, sa disparition légale après paiement des quelques créanciers qui peuvent être payés.

Le plus souvent, disons dans 95% des cas, une sauvegarde (ou chapter 11 aux USA) se termine en procédure collective de redressement ou liquidation judiciaire (chapter 7 pour ce dernier, aux USA toujours).

Donc, qui pourrait sauver cette entreprise qui garantie la dette des banques? Une institution centrale et plus puissante bien sûr, qui rachèterait après négociation la structure juridique, avec sa dette renégociée.
Un organisme central pourrait dès lors être garant des banques...

Il y a sûrement des moyens plus subtiles pour jouer avec cette situation; tel que la création d'une nouvelle monnaie ou, une négocier une nouvelle dette envers celui qui "fait" la monnaie (même si c'est à l'opposé du système même de la liquidation d'une société, on ne créé pas de nouvelle dette quand nous sommes en difficulté à cause de ses propres dettes) si celle-ci garantissaient ou payaient celles qui l'on mise en difficulté.

Bref, si l'entreprise qui garantie les banques est liquidé, cela veut dire que les banques ne sont plus garanties donc, ne disposent d'aucun moyen pour rembourser ce qui est dû si celles-ci venaient à être en difficultés...
 ::)
IP archivée

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10826
Re : WikiLeaks
« Réponse #374 le: 16 décembre 2010 à 01:57:26 »

Mark Zuckerberg et Julian Assange nommés "hommes de l'année"


Mark Zuckerberg a été nommé « personnalité de l'année 2010 » par le magazine Time. Pour « avoir connecté plus d'un demi milliard de personnes et tissé leurs relations, pour avoir créé une nouvelle manière d'échanger de l'information, et pour avoir changé la manière dont nous vivons tous nos vies, » l'influent hebdomadaire américain a désigné le fondateur de Facebook.



Décrit par le directeur de la rédaction Richard Stengel comme un « chef d'État en t-shirt », puisque le réseau social représente près d'un dixième de la planète, il est à 26 ans le second plus jeune « homme de l'année », derrière l'aviateur américain Charles Lindbergh, qui avait 25 ans quand il a été nommé en 1927.

Julian Assange plébiscité par les internautes



Les lecteurs du site Internet du magazine avaient pourtant plébiscité Julian Assange. Le fondateur présumé du controversé WikiLeaks a récolté 382 020 du total des 1,25 million de votes, loin devant les 148 383 votes du second, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Mark Zuckerberg n'est quant à lui qu'à la dixième place du classement des lecteurs.

La sphère Internet à l'honneur

Qu'on croie ou non à la théorie du complot, à des pressions politiques ou à un choix légitime du Time, il est quoi qu'il en soit intéressant de noter que les personnalités de l'année sont toutes deux issues de la sphère Internet. Bien que leurs projets soient très différents, ils incarnent chacun à leur façon les nouveaux rapports qu'ont les internautes à l'information, tant en tant que consommateurs qu'en tant que contributeurs.

http://newsfeed.time.com/2010/12/13/julian-assange-readers-choice-for-times-person-of-the-year-2010/
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X
Pages: 1 ... 23 24 [25] 26 27 ... 47   En haut