Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)  (Lu 4876 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Aloysius

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1490
Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« le: 01 octobre 2010 à 15:06:51 »

Francesco était issu d'une riche famille marchande d'Assise, la famille BERNARDONE.

 De retour de son voyage en France où il a fait de très bonnes affaires et en hommage à ce pays, son père, Pietro Bernardone, lui donne le nom de Francesco (son prénom de naissance était Giovanni) qu’il gardera toute sa vie et par lequel il sera universellement connu.


Adolescent, il mène la belle vie , a une jeunesse dissipée et organise des sorties avec ses amis, boit, joue et dilapide l'argent de son père.
 
 Il aime les armes, tue et fait la guerre à la noblesse d'Assise et de Pérouse.
 En 1203 , à 22 ans, il fait un an de prison.
 
Malade durant sa captivité à son retour à Assise, il calme ses ardeurs mais rêve toujours d'acquérir le rang de noblesse par de hauts faits d'armes et d'être adoubé chevalier.
 
 Vers 23 ans , il fait un rêve qui lui dit d'abandonner ce projet et il quitte peu à peu ses compagnons de fête.


C'est le début d'une formidable remise en question de sa vie dissolue!
 
 
Il donne tout son argent.....son propre père le poursuit en justice!
 
Lui reste sur les parvis en guenilles ...pendant que les enfants lui jettent des pierres et se moquent de lui!....du pauvre fou d'Assise, son père en a honte et le renie.
 
Lui devient le poverello d'Assise, le petit pauvre qui n'a plus rien!
 
Et il repart alors d'absolument rien, et ne sait pas où il va...
 
... mais bientôt peu à peu se crée comme par enchantement une petite école spirituelle révolutionnaire d'une dizaine de personnes qui suit ses pas de précurseur!...
 
admn : image invalide
« Modifié: 23 décembre 2013 à 00:06:26 par katchina »
IP archivée

Aloysius

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1490
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #1 le: 02 octobre 2010 à 17:20:59 »

Il est dit dans les "fioretti" (livre au sujet de la vie quotidienne du personnage) que c'est Francesco qui un jour à Noël fit de petits personnages en terre représentant la Nativité, ceci à destination des enfants .... pour qu'ils s'en souviennent et soient émus de la naissance sur la paille.
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16395
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #2 le: 04 octobre 2010 à 12:47:38 »

Pour ne pas faire de doublons, des citations ici, #0 et 1.

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,3146.msg16116.html#msg16116



Un de mes livres fétiches sur François d'Assise :

image invalide
L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrière. Cette phrase convient merveilleusement à François d'Assise. On sait de lui peu de choses et c'est tant mieux. Ce qu'on sait de quelqu'un empêche de le connaître. Ce qu'on en dit, en croyant savoir ce qu'on dit, rend difficile de le voir. On dit par exemple : Saint-François-d'Assise. On le dit en somnambule, sans sortir du sommeil de la langue. On ne dit pas, on laisse dire. On laisse les mots venir, ils viennent dans un ordre qui n'est pas le nôtre, qui est l'ordre du mensonge, de la mort, de la vie en société. Très peu de vraies paroles s'échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler. Peut-être n'ouvre-t-on un livre que pour enfin commencer à entendre. L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrière.


« Modifié: 25 décembre 2019 à 01:04:57 par Modération »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Aloysius

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1490
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #3 le: 11 octobre 2010 à 13:14:24 »

...ça me plait bien de te voir aimer le poverello, Katchi! :)
IP archivée

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #4 le: 12 octobre 2010 à 03:15:12 »

Je n'aurai que quelques mots de commentaire : un immense bravo "Aloysus" pour cette rubrique simple mais extraordinaire. On voit très bien en lisant ces quelques lignes sur ces quelques personnes hors du commun, qu'elles ont toutes été animées par un pouvoir "surnaturel". Ce ne sont pas des personnes qui ont simplement cru à quelque chose ou à quelqu'un. Ce qui caractérise ces êtres remarquables, c'est tout "simplement" leur qualité de vie. Nous ne pouvons qu'être inspirés par leur exemple.
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

Aloysius

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1490
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #5 le: 12 octobre 2010 à 09:06:43 »

Merci Kris pour ta réponse (tes réponses mêmes sur les autres fils) :)

...il me semble juste qu'à trop vouloir mettre les gens sur des piedestals, à en faire des Saints de façon posthume, on se coupe de leur message qui est si simple, et on oublie qu'ils ont été comme nous tous, de simples gens en recherche spirituelle, avant de se transformer en "êtres surnaturels" avec des pouvoirs spéciaux!...j'aime bien les considérer comme des amis que j'invite à s'asseoir sur le banc que j'occuppe lors de promenades dans la nature; ils viennent s'asseoir simplement, je les imagine, et ils sont là!....parfois?..souvent?...toujours?

Comme tu dis, si on s'en inspire, qu'on essaie de ressentir, de vivre ce qu'ils ont vécu, grâce à leur qualité de vie auto-éxigée, on peut avancer sur le chemin...et devenir ce que l'on doit devenir!...ça ne dépend que de nous! ;)
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16395
Re : Francesco, le poverello d'Assise (1181-1226)
« Réponse #6 le: 12 octobre 2010 à 23:44:35 »

C'est la raison pour laquelle je parle de François d'Assise (et pas de Saint François d'Assise).



IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire