Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: * Ca chauffe en Espagne  (Lu 16610 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Re : Ca chauffe en Espagne
« Réponse #90 le: 06 Décembre 2013 à 14:03:25 »

Espagne : Des droits civils fondamentaux menacés par une loi de sécurité citoyenne ?

Les manifestations des divers collectifs contre la loi espagnole dite de sécurité citoyenne ne se sont pas fait attendre. Quelques jours seulement après que le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, eut présenté le projet de loi qui restreint les droits civils fondamentaux, particulièrement ceux des citoyens engagés, aussi bien en termes d’expression en ligne que de manifestation dans la rue.

[...]

La nouvelle loi qualifie les infractions en fonction de leur gravité et spécifie des montants pour les amendes nettement supérieurs aux montants actuels : très graves (punissables d’une amende de 30 001 à 600 000 euros), graves (amendes de 1 001 à 30 000 euros) et mineures (amendes de 100 à 1 000 euros).

Voici un aperçu des actes que le projet de loi considère comme des infractions :

   - Participation à une manifestation devant une institution gouvernementale si la délégation gouvernementale n’a pas été préalablement informée de la manifestation.
   - Convocation d’une manifestation via les réseaux sociaux ou tout autre moyen de diffusion en ligne (faute très grave).
   - Diffusion d’images où apparaissent des agents anti-émeutes durant les manifestations (faute très grave, passible d’une amende maximum de 600 000 euros).
   - Désobéissance ou résistance aux autorités, refus de s’identifier ou communication de données d’identifications fausses ou inexactes aux représentants des forces de sécurité de l‘État.
    -Insulter, vexer, menacer ou contraindre » les membres des forces de sécurité (faute grave).
    -Diffusion sur Internet de données relatives aux agents constituant un attentat contre leur vie privée ou celle de leur famille ou qui contribue à faire échouer une opération (faute très grave, amende maximum de 600 000 euros).
    -Ne pas remettre de pièce d’identité à l’agent qui la réclame.
    -Se couvrir le visage avec une capuche, une casquette ou un casque constituera une infraction très grave et sera passible d’une amende très élevée dans le cas d’une personne arrêtée lors d’une manifestation et présentant une attitude violente.
    -Violences à l’encontre du mobilier urbain
    -Offenses ou outrages publics, verbaux ou écrits, à l’encontre de l’Espagne, de ses communautés autonomes, de ses symboles ou de ses emblèmes (passibles d’une peine de prison de sept à douze mois). (Sur Twitter, les réactions à cette infraction ont donné lieu à la création d’un nouveau mot-clic : #OfendeAEspaña)

[...]

Comme nous pouvons le voir dans la vidéo ci-dessous, le parlementaire socialiste Eduardo Madina explique que si cette loi est approuvée, il fera un recours auprès du Tribunal constitutionnel et assure même que cette loi sera abrogée lors du probable changement de gouvernement aux prochaines élections. Pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur perd son calme et l’insulte :



Source
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin

tortuegéniale

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 15
Re : Revue de Presse interactive, avec Morgane
« Réponse #91 le: 01 Juin 2018 à 14:14:17 »

Le parti socialiste Espagnol arrive au pouvoir! Soumis a l'UE a l'Otan, il pourra que faire la politique libérale promu par l'UE. Reduction de la dette, privatisations. Nous sommes sauvés!
IP archivée