Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Fouiller le grenier de la physique.  (Lu 1646 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Niela

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 193
Fouiller le grenier de la physique.
« le: 29 Octobre 2011 à 17:27:41 »

Je propose d’aborder le problème de l'énergie libre sous un nouvel angle : si une source de ce type a une chance d'exister alors c'est la façon dont la physique s'est construite qui nous empêche de la trouver. Pour avoir une chance de résoudre ce problème il faut d’abord repérer l'origine de  l’erreur.

Pour poursuivre la réflexion en vue d'exploiter cette hypothèse, je suis amené à supposer que lors des 4-5 derniers siècles, lorsque le développement scientifique s'est brusquement accéléré, il y a peut-être eu un moment où la science s'est trouvée à un carrefour et s'est fourvoyée dans une mauvaise direction.

Je suppose aussi que cette mauvaise bifurcation  a été prise relativement tôt, par exemple au 19 ième siècle parce que les fondations de la physique moderne ont été posées à ce moment là et parce que ce siècle a été un siècle où les débats d’écoles ont été très intenses.

J’imagine aussi que cette "erreur" n'est pas le fruit du hasard mais qu'elle a peut-être été provoquée intentionnellement pour brider notre développement futur.

D’un autre côté, tous ceux qui s'intéressent au phénomène ovni s'accordent pour dire qu'il nous suit depuis longtemps et même qu'il contrôle certains aspects de notre développement.

Si une "erreur" intentionnelle a eu lieu alors on peut pratiquement être sûr que le phénomène trempe dans sa mise en place.

Je fais remarquer que certains découvreurs semblent avoir reçu des informations par exemple pendant leur sommeil (c'est le cas de Kékulé par exemple). On peut donc admettre que d'autres on pu être "empoisonnés" par des concepts qui ont par la suite mené à l'impasse scientifique actuelle.
Il faut donc examiner à nouveau la façon dont la science s’est construite et vérifier la façon dont les vérités scientifiques se sont imposées. Toute anomalie ou étrangeté devra être faire l’objet d’une investigation. Pour ce que je connais de la physique, il y aura beaucoup à faire et à mon avis, il y a des squelettes à découvrir dans les placards de cette science.

Sur la nature de l’erreur.

Un des concepts centraux de la physique est le "principe" de conservation de l'énergie. C'est un principe, donc une façon de penser qui est censée "plaire" à l'esprit humain parce qu’elle caresse son sens de la justice, de l’économie, de la beauté et de l’équilibre dans « le sens du poil ».
Il est possible que cette impression de justesse soit justement la bride qui a été posée à notre esprit.

Du coup, la panoplie de principe dans lesquels la science est enfermée est sans doute un des premiers points à inspecter pour vérifier s'il n'y a pas là une limitation imposée par des entités qui n'avaient pas intérêt à nous voir découvrir les lois réelles de l'Univers.

La question à laquelle il faudra répondre est : que serait devenue la physique sans ce principe ?

Pour palier les limitations supposées de notre esprit dans ce domaine, il faudrait sans doute changer la façon dont on valide les concepts en science. Par exemple le passage par un modèle mathématique est peut-être à abandonner parce que les mathématiques découlent peut-être d’une logique humaine.

La seconde question devrait  être : peut-on bâtir une physique sans mathématiques ?

Il faudrait mettre sur pied un projet dans lequel l’ensemble des connaissances de base de la physique théorique sera divisé en chapitres qui seront revus par des équipes qui auraient pour objectif de traquer les moindres anomalies de raisonnement et d’interprétation. C’est à dire qu’on s’interdira d’ingurgiter les modèles proposés par la science comme le fait un étudiant qui prépare un exam mais qu’on s’efforcera plutôt de déceler la moindre imperfection, la moindre convention « qui va de soi » et spécialement pour les physiciens les mauvaises habitudes de la physique  : approximations, termes négligés, renormalisations, enfin ce genre de bricolages dont les physiciens sont friands.

IP archivée

kithia

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 421
Re : Fouiller le grenier de la physique.
« Réponse #1 le: 06 Novembre 2011 à 05:02:19 »

Tu parles de la troisième loi de la thermodynamique qui est celle de la conservation de l'énergie.

 D'ou vient l'energie du champ magnétique créer par un aimant ??? Elle tient plus debout la troisième loi !!! Il y a bien une force universelle !!!
Les expériences de TESLA, c'est pas que pour les gogos !!!
« Modifié: 06 Novembre 2011 à 05:16:13 par kithia »
IP archivée

Niela

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 193
Re : Re : Fouiller le grenier de la physique.
« Réponse #2 le: 07 Novembre 2011 à 01:42:26 »

Tu parles de la troisième loi de la thermodynamique qui est celle de la conservation de l'énergie.

 D'ou vient l'energie du champ magnétique créer par un aimant ??? Elle tient plus debout la troisième loi !!! Il y a bien une force universelle !!!
Les expériences de TESLA, c'est pas que pour les gogos !!!

Le champ d'un aimant ne dure pas pendant l'éternité. L'aimantation fini par diminuer. Quant à Tesla, si tu as de lui des expériences inédites, je suis prenneur.

ça fait léger comme preuves mais pourquoi pas ? Si la troisième loi de la thermo a été introduite de façon abusive, alors il doit y avoir moyen de bâtir une physique qui s'en passerait mais où doit-on reprendre la physique ? Et comment interprété ce qui a été attribué à la conservation de cette grandeur bizarre, qui n'existe peut-être que dans notre imagination et qu'on nomme énergie.

Il faut être clair : s'il n'y a pas conservation de l'énergie alors c'est vraisemblablement le concept d'énergie qui est foireux... Il se pourrait même qu'il découle d'un formatage religieux (tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ! ).
IP archivée